Partie 2 - Tech & Bio

Partie 2 - Tech & Bio
Le besoin d’alternatives au cuivre
 Le cuivre reste nécessaire pour contrôler le mildiou en bio
 Possibilité de réduire les doses et les passages
 Modélisation, OAD
 Réactivité très importante pour positionner au mieux les traitements
 Utiliser des alternatives
 Association avec une faible dose de cuivre
 Beaucoup de produits avec des origines diverses à l’étude avec peu de
solutions de réduction concrètes
 Néanmoins de nombreux viticulteurs bio utilisent des compléments au cuivre
pour leur protection contre le mildiou (ex enquête RESAQ)
 Besoin de références et de mode d’emploi (optimisation)
Exemple d’études en partenariat
 GRAB, ADABio, IFV, CA Saône et Loire : 3 années d’expérimentation, 20102012, Casdar4P et hors Casdar4P
 Objectif : évaluer l’efficacité de produits alternatifs au cuivre associés à une
réduction des doses de cuivre
 Expérimentations en milieu semi contrôlé et dans des vignobles
CA71
IFV (33)
ADABio (73)
GRAB (26)
GRAB (84)
Produits alternatifs testés
Prêle
Equisetum
arvense
Armoise
Artemisia
vulgaris
Hors Casdar4P :
- Fructose
- Bourdaine
- Rhubarbe
Saule blanc
Salix alba
Menthe poivrée
Mentha piperita
2010 : Tisanes de plantes seches
2011-2012 : extraits hydro-alcooliques
Absinthe
Artemisia
absinthium
Produits alternatifs testés
 2010 : Tisanes de plantes sèches
Problème de recette (temps d’ébullition)
Peu stable dans le temps
Peu de composés actifs (métabolites secondaires) extraits
 Étude de composition de l’Université de Perpignan
 2011-2012 : extraits hydro-alcooliques
Même produit pour tous les partenaires
Stabilité
Meilleure extraction des composés d’intérêt
Modalités testées dans les 5 sites
Modalité
Dose de cuivre
métal (g/ha)
Nature et dose des produits alternatifs
Témoin non traité
Référence cuivre régionale (Réf Cu)
400 à 600
Cuivre faible dose (Cu red)
150
Extrait de prêle (Equisetum arvense)
+cuivre
150
-Tisane
- ou Extrait hydroalcoolique : 4 ml/l bouillie
Extrait de saule (Salix alba) écorce ou
feuille + cuivre
150
-Tisane
- ou Extrait hydroalcoolique : 5.5 ml/l
bouillie (écorce) ou 7 ml/l bouillie (feuille)
Extrait de saule (Salix alba) écorce + saule
feuille + cuivre
150
Extrait hydroalcoolique : 6 ml/l bouillie
(écorce) + 6.5 ml/l bouillie (feuille)
Extrait d’armoise (Artemisia vulgaris) +
cuivre
150
-Tisane
- ou Extrait hydroalcoolique : 4 ml/l bouillie
Extrait d’absinthe (Artemisia absinthium) +
cuivre
150
Extrait hydroalcoolique : 4 à 6.5 ml/l
bouillie selon l’année
Extrait de menthe (Mentha piperita) + cuivre
150
Tisane
Bourdaine + héliosol + cuivre
150
- Poudre d’écorce de bourdaine : 10 g/l
- Héliosol : 0.5%
Fructose + cuivre
150
- Sucre : 0.1 g/l bouillie
Rhubarbe + cuivre
150
Racine de rhubarbe : 10 g/l
Bouillie EEC + cuivre
50
Graines de lin dans vinaigre : 5 ml/l bouillie
Tests in vitro (2011 et 2012) IFV Bordeaux
 Obtenir des informations sur l’efficacité et sur le mode
d’emploi des extraits
 Travail sur des feuilles ou disques foliaires en boîtes de
Pétri, inoculation artificielle du mildiou
Les 3 types de tests
avec la concentration employée au vignoble
Les résultats
Très bons résultats si mélange direct des extraits avec les spores de mildiou
Toxicité directe pour la parasite
Les résultats
Aux concentrations choisies,
Pas d’effet curatif
Peu d’effet préventif (ou très
variable)
Pas de rémanence des extraits
après pulvérisation ?
Essai vignes en pot sous ombrière
GRAB, 2011
Dispositif expérimental – vignes en pots
Avignon, site expérimental du GRAB
- 6 blocs (3 Muscat de Hambourg, 3 Alphonse Lavallée)
- 17 modalités / bloc. Produits alternatifs : armoise, saule feuille, saule écorce, prêle,
bourdaine, rhubarbe, fructose
Dispositif expérimental – vignes en pots
-1 traitement
- Inoculation avec spores en suspension
- Brumisation
Résultats
Fréquence des dégâts de mildiou sur feuille, juillet 2011
TNT & Armoise
Réf Cu
Bourdaine+Cu
Prêle+Cu
Fructose+Cu
Résultats
AUDPC fréquence d’attaque de mildiou sur feuille
(ANOVA p<0.05, Test de Newman-Keuls à 5%)
60%
AUDPC
50%
a
a
40%
30%
20%
10%
0%
ab ab ab ab
ab ab ab ab ab
ab ab
b
b
b
b
Résultats
AUDPC
AUDPC intensité d’attaque de mildiou sur feuille
9%
8%
7%
6%
5%
4%
3%
2%
1%
0%
(ANOVA p<0.05, Test de Newman-Keuls à 5%)
a
a
ab ab
ab ab
ab ab ab
ab ab ab
b
b
b
b
b
Essais dans les vignobles
GRAB, 2012
ADABio, 2011-2012
IFV, 2011-2012
Dispositif expérimental – vignoble Grab
- Espenel (26), cépage Muscat petit grain
- 8 rangs (50 ceps/rang), 4 blocs
- 8 modalités / bloc. Produits alternatifs : saule feuille + écorce,
prêle, absinthe, bourdaine, fructose
Fréquence sur feuilles (%)
Fréquence sur grappes (%)
a
Résultats
80
60
b
bc
40
c
20
c
bc
b
b
 Réf Cu et Fructose + Cu
81% d’efficacité
 Bourdaine + Cu, saule + Cu
action intermédiaire (ns)
0
22 août 2012
80
a
b
60
40
20
0
b
b
b
b
b
b
 Fructose + Cu
75% d’efficacité
Dispositif expérimental – Vignoble Adabio
- Chignin (73), cépage Chardonnay
- 8 modalités / bloc.
- Produits alternatifs en 2011 : saule écorce, saule
feuille, prêle, absinthe, bouillie EEC (graines lin
dans vinaigre)
- Produits alternatifs en 2012 : saule écorce +
feuille, prêle, absinthe, armoise, bourdaine
Fréquence sur grappes (%)
Résultats
Vignoble de Chignin (73) 4 août 2012
a
60
b
40
20
bc
c
0
Absinthe + Cu : 91% d’efficacité
bc
c
bc
bc
Intensité sur grappes (%)
Résultats
a
Vignoble de Chignin 24 juillet 2012
b
60
b
b
b
b
c
40
c
20
0
 Forte pression : les modalités alternatives décrochent assez vite
 Bourdaine + Cu : 67% d’efficacité
Résultats IFV Bordeaux vignoble
Essai dans le Médoc sur Cabernet sauvignon des 4 extraits de plantes
 Pas d’efficacité supplémentaire fournie par l’addition des extraits à une faible
dose de cuivre seule (150g/ha) en 2011 et en 2012.
Conclusions
 Essai in vitro sur feuilles de vigne:
Bonne efficacité en conditions idéales (mélange)
Pas ou peu d’effet lors d’une pulvérisation , pas d’effet curatif
Problèmes de rémanence
 Essai vignes en pots :
- Bonne efficacité de la prêle, de la bourdaine et du fructose associés à une faible
dose de cuivre, équivalente à celle de la référence cuivre
- L’efficacité de ces mélanges est supérieure à celle du cuivre faible dose : hypothèse
de synergie
 Essais dans les vignobles :
- En fonction des sites, selon les années, on observe des résultats intéressants avec le
fructose, la bourdaine et l’absinthe associés à une faible dose de cuivre
Conclusions
 L’efficacité des préparations à base de plantes dépend de plusieurs
facteurs :
- Origine, âge, terroir des plantes
- Mode préparatoire : température, concentration, conservation
- Conditions d’application : préventif, systématique
Besoin de travailler sur la composition des préparations : faible rémanence :
dégradation rapide? Oxydation des composés d’intérêt anti-mildiou ?
Peut expliquer les résultats mitigés en fonction des années
Perspectives et autres études pour
réduire le recours au cuivre
 Depuis 2013 : projet sur les huiles essentielles (vigne – mildiou)
– ITAB
 Etudes sur les polyphénols extraits de la vigne (sarments,
marcs)
 Infradoses de sucre (GRAB, ADABIO – CRITT Innophyt)
 Outil d’aide à la décision pour moduler les doses de cuivre (IFV
Bordeaux CA33 – RESAQ Vitibio)
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising