EDUCATION

EDUCATION
LECTEU
LA PAROLE
eux grands motifs de colère ces
derniers jours pour nos lecteurs : la
déclaration intempestive de Jacques
Chirac sur les immigrés, jugée médiocre, impardonnable... Et la mesure d'expulsion prise à l'encontre de l'opposant
marocain Abdelmoumen Diouri, qui conduit nos
correspondants à s'interroger sur la notion des
droits de l'homme tels qu'ils sont appliqués en
France. L'un d'entre eux nous envoie même un
texte violent au titre fracassant: « J'accuse », mais,
par prudence sans doute, il évite de mentionner
son nom et son adresse. Quand parut le premier
« J'accuse », son auteur, Emile Zola, n'avait pas
craint de le signer.
D'autres sujets... Lucien Rioux
La vraie revalorisation
des enseignants
A la lecture deTarticle de M. Jospin (« N.O. »
n° 1385) sur la revalorisation des enseignants, j'ai
beaucoup souri, et de nombreux collègues aussi.
Parlons-en ! 1983-1988 : revalorisation des instits
actifs et retraités (50 points de plus avec le plan
Mauroy). Normal avec des retraites et salaires
insuffisants. Pour les autres, rien. Rigueur oblige.
De nombreux PEGC (professeurs d'enseignement général des collèges) syndiqués quittent le
SNI (professeurs ayant passé un examen d'aptitude en deux parties : j'en étais). 1988 : lettre du
candidat Mitterrand toujours sur le même sujet à
cause de la pénurie de vocations. En 1991, enfin
ça bouge !Pas pour tout le monde! Les retraitables
de 91-92... auront l'indice 652, les autres, nés trop
tôt, se contenteront de 534, soit plus de
2 000 francs par mois de moins ! Ces citoyens de
seconde zone s'en souviendront lors des prochains scrutins et resteront chez eux. Merci la
gauche !Bravo le SNI1(une forteresse, paraît-il !).
Voilà comment on prétend réduire les inégalités
dans une même profession. Avec une majorité
d'enseignants à l'Assemblée, gauche et droite
confondues !
Nantis désignés par M. Barre, salaires en baisse en
1986 sous M. Chirac, la rigueur continue.
FÉLIX LES SART,
PEG retraité en 1989 à 60 ans,
Angres.
attribués à M. Christian Blanckaert concernant
notre société : « Carven est presque mort... » [...]
La déclaration de M. Blanckaert dénote une
méconnaissance des actions entreprises par notre
société [...]. Depuis la reprise de 60 % de son
capital par de nouveaux actionnaires en juin 1990
et la nomination d'un nouveau directeur général
en septembre 1990, la maison Carven Met en effet
en place un plan ambitieux de réorganisation et de
redéploiement de ses activités [...].
Quant à Mme Carven, elle demeure une figure
célèbre et une personnalité recherchée en France
et dans le monde. Aujourd'hui encore, elle est
active au sein de la maison qu'elle a fondée en
1945. Dire que « Carven est presque mort » est
donc contraire à la vérité et relève de la diffamation pure et simple.
JEAN-PIERRE VIGNE,
directeur général de Carven SA.
Carven vit toupurs
Le Centre national de Transfusion sanguine, mis
en cause dans l'article « Sonia et le sang de la
malchance » (« N. O. » du 20 juin), nous prie
d'apporter les rectificatifs suivants :
Il est faux que le CRTS ait proposé une transaction financière aux parents de quelque malade que
ce soit. Un tel geste n'est ni dans son éthique ni
dans ses possibilités réglementaires. Seules les
instances ministérielles disposent de l'ouverture
de dossiers et vis-à-vis des seuls hémophiles.
Il est faux qu'une poche de sang non contrôlé ait
été distribuée par le CRTS. Il s'agit d'une pure
calomnie. Par contre, dès que le médecin traitant
nous a informés que cette enfant était séropositive, nous avons entrepris les recherches appropriées.
G. DOTTE,
directeur du Centre régional de Transfusion
sanguine, Marseille.
Dans un article paru en ate du 16 mai 1991 sous
le titre« Adieu au chevalier Bahnain », nous avons
été profondément choqués de lire les propos
Voir*
EDUCATION
Juillet/Août 1991
Sondage exclusif Fouit-il enseigner Dieu
à l'école ?
Les Français sont-il pour ou contre l'enseignement de l'histoire des
religions dans les établissements publics ? Les uns y voient une occasion de
développer la tolérance. D'autres redoutent des tensions dans l'école. A
travers une grande enquête et un sondage exclusif, le Monde de l'éducation
explique et analyse les positions de l'opinion publique et des enseignants.
•
Également au sommaire :
•
•
•
•
Les inscriptions en première année de fac.
Le palmarès des universités : fac par fac, les taux de réussite aux DEUG.
Le mode d'emploi des « boîtes à bac ».
Une sélection de livres pour l'été de vos enfants.
EN VENTE CH Z VOTRE MARCHAND DE JOURNAUX — 22
32 LE NOUVEL OBSERVATEUR,
A propos
du "Sang de la malchance"
Précisions
• Après la publication de notre dossier sur « les
Enfants esclaves», de nombreux lecteurs nous ont
demandé comment aider le père Pierre Tritz, aux
Philippines, ou comment entrer en contact avec
lui. Les dons peuvent être adressés au compte de
l'ERDA, n°099061/71, Banque nationale de Paris
Intercontinentale, 10, boulevard Malesherbes,
75008 Paris. Ou au compte ERDA-France-Philippines, n° 00870-053-502-78, BNP, 10, rue
Carnot, 51100 Reims. Le courrier peut être
adressé à ERDA-France-Philippines, 32, rue de
Venise, 51100 Reims.
• M. Bernard Boussageon, avocat à la Cour de
Paris, s'associe aux signataires de la lettre à
François Mitterrand contre le retour des Khmers
rouges (parue dans le « N.O. » n° 1386 du 30 mai).
Laurent Metzger, de Singapour, ajoute que les
Khmers rouges devraient non seulement être'
écartés du pouvoir, mais également jugés par un
tribunal international pour le génocide commis au
Cambodge.
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising