Mécanique - LD Didactic

Mécanique - LD Didactic
LEYBOLD
Fiches d'expériences
de physique
Mécanique
Etude des ondes
Interférence des ondes à la surface de l’eau
P1.6.5.3
Diffraction
des ondes à la surface de l’eau
sur une fente
et un obstacle
Objectifs expérimentaux
■ Etude de la diffraction d’ondes à la surface de l’eau rectilignes sur des fentes de largeurs différentes
■ Etude de la diffraction d’ondes à la surface de l’eau rectilignes sur des obstacles de largeurs différentes
Principes de base
Les ondes ne se propagent pas uniquement dans la direction
initiale derrière un obstacle ou une fente. On observe le phénomène de diffraction, déjà décrit dans l’essai „Principe d’Huygens
appliqué aux ondes à la surface de l’eau“ (P1.6.4.2): chaque
point du plan de la fente ainsi que les arêtes de la fente ou de
l’obstacle se comportent comme des centres d’excitation ponctuels d’ondes circulaires; les ondes élémentaires d’Huygens, qui
se superposent mutuellement. Les amplitudes sont amplifiées
à certains endroits (apparition de maximums) et diminuées voire
éliminées à d’autres (apparition de minimums). L’interférence à
un endroit dépend du déphasage des ondes interférentes qui le
caractérise (voir „interférence à double faisceau des ondes à la
surface de l’eau“ (P1.6.5.1)).
Pour la représentation des phénomènes de diffraction et d’interférence sur une fente ou derrière un obstacle, on produit des
fronts d’ondes rectilignes dans la cuve à ondes remplie d’eau,
qui rencontrent successivement des fentes et des obstacles
rectilignes.
0606-Brn
Des fentes de largeurs différentes peuvent être réalisées avec
un obstacle à fente large et deux tiroirs de recouvrement. Des
ondes circulaires se forment derrière une fente étroite (largeur
inférieure à la longueur d’onde). Si la largeur de la fente est
légèrement supérieure à la longueur d’onde, des minimums se
forment de part et d’autre du maximum principal. Si la largeur
de la fente est nettement supérieure à la longueur d’onde, les
ondes rectilignes traversent les arêtes des fentes sans subir de
modification. Dans cette région les ondes élémentaires n’ont
Fig. 1
1
Diffraction d’ondes à la surface de l’eau sur des fentes de largeur différentes (photos)
En haut: largeur de fente nettement supérieure à la longueur
d’onde
Au milieu: largeur de fente légèrement supérieure à la longueur d’onde
En bas: largeur de fente inférieure à la longueur d’onde
P1.6.5.3
LEYBOLD Fiches d'expériences de physique
Matériel
1 cuve à ondes avec stroboscope à moteur .
401 501
–
régler la fréquence à 25 Hz, changer l’amplitude si
nécessaire.
–
observer à nouveau l’image d’onde derrière la fente.
en complément:
b) Propagation d’ondes rectilignes derrière des obstacles
de largeur différentes:
Liquide vaisselle
–
sortir l’obstacle à grande fente de la cuve à ondes, placer
les deux tiroirs de recouvrement larges parallèlement à
l’excitateur d’ondes au milieu de la cuve, directement sous
la lampe (voir fig. 5).
–
observer l’image d’onde derrière la fente.
pas de différence de phases. Dans les zones d’ombres des
arêtes les ondes circulaires recouvrent les ondes plus faibles.
–
régler la fréquence à 10, 15 et 20 Hz, changer l’amplitude si
nécessaire, et observer les images d’onde derrière la fente.
Des obstacles de largeur différentes peuvent être réalisés avec
les tiroirs de recouvrement. Lorsque des ondes rectilignes rencontrent un obstacle, les arêtes de l’obstacle se comportent
comme les centres d’excitation des excitateurs doubles. La
structure d’interférence déjà rencontrée avec l’excitateur double, se forme derrière l’obstacle (voir „interférence à double
faisceau d’ondes à la surface de l’eau“ P1.6.5.1)
–
pousser les deux tiroirs de recouvrement larges l’un contre
l’autre pour réduire l’obstacle et refaire les essais (voir fig. 5
au milieu).
–
monter ensuite les deux tiroirs de recouvrement étroits (voir
fig. 5 en bas).
Exemple de mesure
Montage
a) Propagation d’ondes rectilignes derrière des fentes de
largeur différentes:
La Fig. 2 représente le montage expérimental.
La fig. 1 représente 3 photographies d’exemples de mesure.
–
b) Propagation d’ondes rectilignes derrière des obstacles
de largeur différentes:
monter la cuve à ondes sur une surface stable; se conformer
au mode d'emploi de la cuve à ondes.
La fig. 6 représente 3 photographies d’exemples de mesure.
Réalisation
Résultats
a) Propagation d’ondes rectilignes derrière des fentes de
largeur différentes:
–
–
a) Propagation d’ondes rectilignes derrière des fentes de
largeur différentes:
placer l’obstacle à grande fente au milieu de la cuve à ondes,
directement sous la lampe.
Les phénomènes de diffraction étudiés dans la partie „Bases“
sont confirmés expérimentalement:
brancher l’excitateur à ondes rectilignes comme indiqué en
Fig. 3 et le monter parallèlement à 5 cm de l’obstacle.
Si la largeur de la fente est nettement supérieure à la longueur
d’onde, les ondes rectilignes traversent les arêtes des fentes
sans subir de modification. Dans les zones d’ombres des arêtes,
les ondes circulaires recouvrent les ondes plus faibles. Les
minimums et maximums ne sont pas distinguables.
–
éventuellement sortir le disque stroboscopique de la marche
des rayons, à l’aide de la vis moletée (f), de manière à ce
que la plaque de verre au fond de la cuve à ondes soit
totalement éclairée.
–
régler la fréquence à 25 Hz environ avec le bouton (e) et
augmenter doucement l’amplitude d’excitation avec le
bouton (d), jusqu’à apparition de fronts d’ondes nets (voir le
mode d'emploi de la cuve à ondes).
–
changer la profondeur d’immersion avec la vis de réglage
(h) si nécessaire.
–
observer l’image d’onde derrière la fente.
Si la fente est plus petite que la longueur d’onde, elle se
comporte comme un excitateur ponctuel d’ondes circulaires.
–
mesurer la longueur d’onde λ. Tenir compte de l’échelle
d’affichage pour déterminer la longueur d’onde réelle (voir
notice de la cuve à ondes).
b) Propagation d’ondes rectilignes derrière des obstacles
de largeur différentes:
–
réduire l’ouverture de la grande fente avec les deux tiroirs
de recouvrement de manière à ce qu’elle soit légèrement
supérieure à la longueur d’onde λ (voir fig. 4 au milieu).
–
observer l’image d’onde derrière la fente.
–
refaire l’essai avec les fréquences suivantes; 10, 15, 20, et
30 Hz.
–
réduire l’ouverture de la grande fente avec les deux tiroirs
de recouvrement de manière à ce qu’elle soit inférieure à la
longueur d’onde λ (voir fig. 4 en bas).
Si la largeur de la fente est légèrement supérieure à la longueur
d’onde, des minimums et des maximums latéraux se forment de
part et d’autre du maximum principal. Les modèles
d’interférence dépendent de la longueur d’onde. Les fronts
d’onde des maximums voisins sont translatés d’une demi
longueur d’onde.
Les ondes ne se propagent pas uniquement dans la direction
initiale derrière l’obstacle. Elles font un arc et s’introduisent dans
les „ombres“ des obstacles, comme des ondes circulaires.
Les images d’interférence formées derrière l’obstacle
ressemblent à celles d’un excitateur double. Les deux arêtes
forment les centres d’excitation.
Les modèles d’interférence sont déterminés par la largeur de
l’obstacle, respectivement par la longueur d’onde. Lorsque la
largeur augmente (diminution de la longueur d’onde), le nombre
d’hyperboles d’interférence augmente.
2
P1.6.5.3
LEYBOLD Fiches d'expériences de physique
Fig. 2
f
Montage expérimental pour l’interférence d’ondes à la surface
de l’eau
a interrupteur du stroboscope
b bouton (réglage fin de la fréquence du stroboscope)
c bouton poussoir (excitation d’ondes uniques)
d bouton (réglage de l‘amplitude de l’excitation d’ondes)
e bouton (réglage de la fréquence de l‘excitation d’ondes)
f vis moletée (rotation manuelle du disque stroboscopique)
Fig. 3 Branchement de l’excitateur d’ondes rectilignes
h vis de réglage (réglage de la profondeur d’immersion
a b c d e
ON
OFF
40
30
20
10
50
60
70
80
STROBOSCOPE
401501
Fig. 4
Fentes de largeurs différentes, vues du côté de l’excitateur
En haut: largeur nettement supérieure à la longueur d’onde
Au milieu: largeur légèrement supérieure à la longueur d’onde
En bas: largeur inférieure à la longueur d’onde
Fig. 5
Obstacles de largeurs différentes
En haut: grande largeur
Au milieu: largeur moyenne
En bas: petite largeur
h
3
P1.6.5.3
LEYBOLD Fiches d'expériences de physique
Fig. 6
Diffraction d’ondes à la surface de l’eau sur des obstacles de
largeurs différentes (photos)
En haut: obstacle large
Au milieu: obstacle moyen
En bas: petit obstacle
LEYBOLD DIDACTIC GMBH · Leyboldstrasse 1 · D-50354 Hürth · Phone (02233) 604-0 · Telefax (02233) 604-222 · e-mail: info@leybold-didactic.de
© by Leybold Didactic GmbH
Printed in the Federal Republic of Germany
Technical alterations reserved
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising