Finance d`entreprise

Finance d`entreprise
GRP : expertise JOB : finance⊕entre DIV : 01⊕f0006⊕page1 p. 1 folio : 1 --- 12/7/012 --- 9H17
LMD Expertise comptable
COLLECTION
DCG 6
Finance
d'entreprise
Manuel & applications
•Cours•Synthèses•Exercices progressifs
2014/2015
Sous la direction d’Alain Burlaud
Michèle Mollet
Georges Langlois
Annaïck Guyvarc'h
Arnaud Thauvron
Sup’FO UCHER
DIV : 02⊕f0006⊕page2
p. 1 folio : 2 --- 25/3/014 --- 17H26
_GRP : expertise
_p
p JOB_ : finance⊕entre
g
,
« Le photocopillage, c’est l’usage abusif et collectif de la
photocopie sans autorisation des auteurs et des éditeurs.
Largement répandu dans les établissements d’enseignement,
le photocopillage menace l’avenir du livre, car il met en
danger son équilibre économique. Il prive les auteurs d’une
juste rémunération.
En dehors de l’usage privé du copiste, toute reproduction
totale ou partielle de cet ouvrage est interdite. »
ISBN 978-2-216-12342-1 (nouvelle édition)
ISBN 978-2-216-10561-8 (première édition)
Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées dans le présent ouvrage, faite sans autorisation de
l’éditeur ou du Centre français du Droit de copie (20, rue des Grands-Augustins, 75006 Paris), est illicite et constitue une contrefaçon. Seules sont autorisées, d’une
part, les reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective, et, d’autre part, les analyses et courtes citations
justifiées par le caractère scientifique ou d’information de l’œuvre dans laquelle elles sont incorporées (loi du 1er juillet 1992 - art. 40 et 41 et Code pénal - art. 425).
©ÉÉditions Foucher – 11, rue Paul Bert, 92240 Malakoff – 2014
GRP : expertise JOB : finance⊕entre DIV : 07⊕f0006⊕som p. 1 folio : 9 --- 27/3/014 --- 19H8
© Éditions Foucher
[
Sommaire
Á Préface ...................................................................................................
3
Á Mode d’emploi ......................................................................................
5
Á Abréviations ..........................................................................................
6
Á Programme ...........................................................................................
7
Á Partie 1 La valeur ...........................................................................
11
Chapitre 1 e La valeur et le temps ............................................
13
Chapitre 2 e La valeur et le risque ............................................
37
Chapitre 3 e La valeur et l’information ......................................
57
Á Partie 2 Le diagnostic financier des comptes annuels .
85
Chapitre 4 e L’analyse de l’activité .............................................
87
Chapitre 5 e L’analyse de la structure financière ....................
125
Chapitre 6 e L’analyse de la rentabilité .....................................
149
Chapitre 7 e La conduite du diagnostic .....................................
175
Chapitre 8 e L’analyse par le tableau de financement ............
201
Chapitre 9 e L’analyse par les tableaux de flux ........................
237
Á Partie 3 La politique d’investissement ...............................
265
Chapitre 10 e Les projets d’investissement .............................
267
Chapitre 11 e La gestion du besoin en fonds de roulement ..
293
9
GRP : expertise JOB : finance⊕entre DIV : 07⊕f0006⊕som p. 2 folio : 10 --- 27/3/014 --- 17H22
309
Chapitre 12 e Les modes de financement ...............................
311
Chapitre 13 e Structure et contraintes de financement ........
339
Chapitre 14 e Le plan de financement ......................................
365
Á Partie 5 La trésorerie .................................................................
377
Chapitre 15 e La gestion de la trésorerie ................................
379
Chapitre 16 e La gestion du risque de change ........................
435
Á Annexes La Société Anafi ..............................................................
453
Á Indications complémentaires ..........................................................
461
Á Index ........................................................................................................
463
Á Table des matières .............................................................................
471
© Éditions Foucher
Á Partie 4 La politique de financement ...................................
10
GRP : expertise JOB : finance⊕entre DIV : 17⊕f0006⊕Chap08 p. 1 folio : 201 --- 27/3/014 --- 13H53
[
C
L’analyse
par le tableau
de financement
P LAN
H
A
P
I
1 Flux et tableaux de flux
A. q Flux instantanés
B. q Flux périodiques
C. q Tableaux de flux
2 Principe des tableaux de flux
de fonds ou tableaux d’emplois et de
ressources
A. q Concepts
T
R
E
B. q Structure des tableaux
3 Tableau de financement du PCG
A. q Détail des emplois et des ressources
B. q L’exemple de la société Anafi
C. q Affectation de la variation du fonds de
roulement (deuxième partie du tableau
de financement)
8
© Éditions Foucher
D. q Apport du tableau de financement au
diagnostic de l’entreprise
Exercices
Téléchargez les corrigés des exercices sur
www.expertisecomptable.foucher.com
201
GRP : expertise JOB : finance⊕entre DIV : 17⊕f0006⊕Chap08 p. 2 folio : 202 --- 25/6/012 --- 19H3
2
Le diagnostic financier des comptes annuels
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
q Le diagnostic financier de l’entreprise peut aussi être réalisé de façon plus dynamique,
en analysant les variations des postes du bilan entre deux exercices.
Selon que l’étude est faite à partir des flux de fonds ou des flux de trésorerie, on établit
deux familles de tableaux :
– les tableaux de financement (modèles de tableaux de flux de fonds) ;
– les tableaux de flux de trésorerie (voir chapitre 9).
Ces deux familles de tableaux sont des compléments indispensables à un meilleur
diagnostic de l’entreprise.
[
1 q Flux et tableaux de flux
0801
La typologie des flux qui a été présentée dans le chapitre 4 (supra 0402) doit être
approfondie. En effet, en prenant en compte le facteur temps, deux types de flux
peuvent être définis.
A. Flux instantanés
Les flux instantanés sont ceux qui ont été décrits précédemment. Ils concernent des
opérations considérées isolément. Ils comprennent les flux physiques et les flux
monétaires.
[
Exemple
Pour une opération d’achat de marchandises, le flux physique concerne l’achat et le flux monétaire
son règlement.
]
..............................................................................................................................................................
0802
B. Flux périodiques
Les flux périodiques sont observés sur une durée déterminée (l’exercice comptable
est habituellement retenu). Ils correspondent à une sommation de flux instantanés.
Les flux périodiques sont classés en :
Les flux de fonds sont constitués :
– d’une part, par le cumul des flux physiques d’une période : ce sont des flux
potentiels de trésorerie car, ensuite, ils généreront des flux réels de trésorerie ;
– d’autre part, par le cumul des flux monétaires de financement de la période
(emprunts, apports en capital).
0803
q Flux de trésorerie
Les flux de trésorerie (ou flux monétaires) sont les recettes et les dépenses effectuées
au cours d’une période. Leur solde peut également être calculé à partir des flux de
202
© Éditions Foucher
q Flux de fonds
GRP : expertise JOB : finance⊕entre DIV : 17⊕f0006⊕Chap08 p. 3 folio : 203 --- 25/6/012 --- 19H3
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Chapitre 8. L’analyse par le tableau de financement q
fonds diminués des flux de trésorerie différés (ou besoin en fonds de roulement)
(supra 0527 à 0531).
C. Tableaux de flux
0804
A partir des flux périodiques, il est possible de construire un tableau de flux. La
méthode consiste à repérer les flux qui surviennent dans l’entreprise au cours d’un
exercice comptable, à les classer selon un fil conducteur (par exemple par nature
d’opérations) dans des tableaux.
Selon la nature des flux auxquels on s’intéresse, on obtient deux modèles de
tableaux :
– les tableaux de flux de fonds (qui seront étudiés dans ce chapitre) ; ils
renseignent sur l’origine et l’importance des flux physiques et des flux de financement
générés au cours d’une période. On les appelle encore tableaux d’emplois et de
ressources ou tableaux de financement ;
– les tableaux de flux de trésorerie (voir chapitre 9) ; ils renseignent sur l’origine
des flux monétaires (dépenses et recettes) d’une période.
[
2 q Principe des tableaux de flux
de fonds ou tableaux d’emplois et de ressources
0805
A. Concepts
1. Flux de fonds
a.
Distinction entre flux de fonds et flux de trésorerie
0806
Considérons l’exemple d’une vente à crédit. Cette opération engendre une créance
qui constitue une ressource pour l’entreprise vendeuse. La ressource est un flux de
fonds. Ce flux de fonds sera suivi d’un flux de trésorerie quand le prix de la vente
sera encaissé.
Les flux de fonds sont les flux de ressources et d’emplois générés
par les opérations de l’entreprise.
Les opérations à crédit donnent naissance à deux flux distincts, un flux de fonds
à la date de l’opération et un flux de trésorerie à la date du paiement.
e Dans le cas des opérations au comptant, le flux de fonds et le flux de trésorerie sont
confondus.
© Éditions Foucher
e
203
GRP : expertise JOB : finance⊕entre DIV : 17⊕f0006⊕Chap08 p. 4 folio : 204 --- 25/6/012 --- 19H3
2
Le diagnostic financier des comptes annuels
[
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Exemple
Flux de fonds
Vente
Achat
Appel du capital
Notification d’une subvention
Flux de trésorerie
Encaissement du prix
Paiement du prix
Versement du capital appelé
Versement de la subvention
]
..............................................................................................................................................................
b.
0807
Flux de fonds et tableaux de financement
Le bilan fonctionnel cumule les flux physiques et monétaires qui ont été échangés
entre l’entreprise et les agents extérieurs depuis sa création. Ces flux sont enregistrés
dès la réalisation des opérations : ce sont des flux de fonds.
[
Exemple
Une immobilisation est enregistrée dans les actifs de l’entreprise dès son acquisition, avant même
d’être payée au fournisseur.
]
..............................................................................................................................................................
Les tableaux de financement analysant la variation du fonds de roulement sont donc
des tableaux de flux de fonds.
0808
2. Règle implicite de gestion
Une certaine vision de l’entreprise est sous-jacente dans la structure des tableaux
d’emplois et de ressources (comme dans les bilans fonctionnels). La règle de gestion
implicite est que les emplois stables doivent être financés par des ressources
stables. Les tableaux, montrant les ressources stables et les emplois stables de
l’exercice, aident à contrôler le respect de cette règle.
0809
B. Structure des tableaux
1. Relation structurelle
La première partie d’un tableau de flux de fonds reflète l’équilibre structurel du
bilan fonctionnel (en valeurs brutes et avant affectation du résultat) :
Fonds de roulement = ressources stables – emplois stables (immobilisés)
ΔFR
204
=
Δ ressources stables (RS)
–
Δ emplois stables (ES)
=
(
RS –
RS)
–
(
ES –
ES)
=
(
RS +
ES)
–
(
ES +
RS)
=
Ressources du tableau
–
Emplois du tableau
© Éditions Foucher
On déduit de cette relation que, pour une période de temps :
GRP : expertise JOB : finance⊕entre DIV : 17⊕f0006⊕Chap08 p. 5 folio : 205 --- 10/7/012 --- 11H53
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Chapitre 8. L’analyse par le tableau de financement q
La première partie du tableau de financement est ainsi partagée en deux parties :
les ressources et les emplois.
2. Ressources de l’entreprise
0810
Les opérations qui génèrent (ou généreront à court terme) des recettes monétaires
sont inscrites comme ressources. Elles comprennent :
e les ressources proprement dites (capacité d’autofinancement, produits des
cessions d’immobilisations, apports en capital, emprunts) ;
e mais aussi les diminutions d’emplois (remboursement des prêts, diminution du
fonds de roulement).
Toute diminution des emplois libère en effet des ressources qui deviennent
disponibles pour d’autres financements.
0811
3. Emplois financés par ces ressources
Les opérations qui génèrent (ou généreront à court terme) des dépenses monétaires
figurent comme emplois. Elles comprennent :
e les emplois proprement dits (acquisitions d’immobilisations, augmentation du
fonds de roulement, paiement de dividendes) ;
e mais aussi la diminution des ressources (remboursements d’emprunts, prélèvements sur le capital).
Emplois
Distribution
de dividendes
Emplois
Acquisitions
d’immobilisations
Charges à répartir
sur plusieurs exercices (a)
Ressources
Capacité
d’autofinancement
Ressources
Apports en capital
Augmentation
des dettes financières
Augmentation
du fonds de roulement
Réduction des capitaux
propres
Réduction des dettes
financières
Cessions ou réduction
d’immobilisations
Diminution du fonds
de roulement
Emplois
© Éditions Foucher
(a) Frais d'émission d'emprunts
Figure 1
e
Structure générale d’un tableau des emplois et des ressources
205
GRP : expertise JOB : finance⊕entre DIV : 17⊕f0006⊕Chap08 p. 6 folio : 206 --- 25/6/012 --- 19H3
2
Le diagnostic financier des comptes annuels
0812
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
4. Amortissements, dépréciations et provisions
Les amortissements, dépréciations et provisions
n’apparaissent pas dans le tableau de financement.
En effet, les mouvements affectant les amortissements, dépréciations et provisions
ne génèrent ni recette ni dépense. Ils n’apparaissent donc, ni dans les ressources,
ni dans les emplois.
Rappelons aussi que les amortissements, dépréciations et provisions figurent au passif
du bilan fonctionnel dans les ressources propres. La dotation d’un amortissement,
d’une dépréciation ou d’une provision est le transfert d’un poste de ressources
propres (le résultat) à un autre poste de ressources propres (amortissement,
dépréciation ou provision). La dotation est donc sans influence sur le total des
ressources.
¸
!
0813
Remarque. Le tableau de financement de l’OEC (voir chapitre 9) comporte une exception partielle à
cette règle. Dans ce tableau, les mouvements affectant les dépréciations de l’actif circulant sont
considérés comme des emplois (dotations) ou des ressources (reprises). L’OEC considère que ces
dépréciations entraîneront des manques à gagner à court terme et qu’elles sont donc génératrices de
flux monétaires.
5. Relation de trésorerie
La deuxième partie des tableaux d’emplois et de ressources illustre la règle d’équilibre
du bilan fonctionnel :
Fonds de roulement = BFR + Trésorerie
On déduit de cette relation que, pour une période de temps :
D FR = D BFR + D Trésorerie.
La variation de la trésorerie n’est cependant qu’un objet d’analyse secondaire dans
ces tableaux. Elle y sert surtout à calculer D FR de deux façons :
D FR = D Ressources stables – D Emplois stables
D FR = D BFR + D Trésorerie
L’exactitude du premier des deux calculs est ainsi vérifiée.
0814
[
3 q Tableau de financement du PCG
Les emplois et les ressources figurant sur la première partie du tableau de
financement du PCG sont détaillés ci-après.
206
© Éditions Foucher
A. Détail des emplois et des ressources
GRP : expertise JOB : finance⊕entre DIV : 17⊕f0006⊕Chap08 p. 7 folio : 207 --- 25/6/012 --- 19H3
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Chapitre 8. L’analyse par le tableau de financement q
1. Emplois
0815
Intitulés du tableau
Sources des informations
des emplois de l’exercice N
Distributions mises en
Mouvement crédit du compte 457.
Associés – Dividendes à payer.
paiement au cours de
Voir aussi le tableau d’affectation
l’exercice
des résultats de l’exercice N-1
Acquisitions d’éléments de
Mouvements débit des comptes
l’actif immobilisé
d’immobilisations moins
mouvements crédit du compte 23.
Immobilisations en cours.
Voir aussi la première colonne du
tableau des immobilisations dans
l’annexe ou la liasse fiscale.
Charges à répartir sur
plusieurs exercices (frais
d’émission d’emprunts)
Réduction des capitaux
propres
Remboursement des dettes
financières
Variation du fonds de
roulement net global
(ressource nette)
Mouvements débit du compte 481.
Charges à répartir sur plusieurs
exercices.
Voir aussi le tableau des charges
réparties sur plusieurs exercices
dans la liasse fiscale.
Comparaison entre le bilan après
répartition de l’exercice N-1 et le
bilan avant répartition de l’exercice
N.
Mouvements débit du compte 16.
Emprunts et dettes assimilées.
Voir aussi la note du bas de l’état
des échéances des créances et des
dettes.
Par différence entre le total des
ressources et le total des emplois
du tableau de financement.
Observations
Dividende de l’exercice N-1 mis en
paiement au cours de l’exercice N.
Comprend l’augmentation des
créances immobilisées et prêts.
Les immobilisations en cours
(compte 23) y figurent lors de leur
entrée dans l’entreprise mais ne
doivent pas être comptées une
seconde fois quand, après
achèvement, elles sont virées au
débit des comptes 20 ou 21.
Equilibrent les transferts de
charges correspondants qui sont
inclus dans la capacité
d’autofinancement.
Remboursement de capital aux
associés.
Retraits de l’exploitant individuel.
À l’exclusion des concours
bancaires courants et soldes
créditeurs de banques.
Cas où les ressources sont
supérieures aux emplois.
0816
2. Ressources
Observations
Calculée à partir de l’EBE (chap. 4).
Évaluées au prix de cession hors
taxes et hors reversement de
TVA 2.
Ne comprend pas les
incorporations de réserves au
capital (simple jeu d’écritures) ni le
capital non appelé (qui ne donne
pas encore lieu à une recette).
© Éditions Foucher
Intitulés du tableau
Sources des informations
des emplois de l’exercice N
Capacité d’autofinancement Compte de résultat de l’exercice et
de l’exercice
tableau des soldes intermédiaires
de gestion (pour l’EBE).
Cessions ou réductions
Compte 775. Produits des cessions
d’éléments de l’actif
d’éléments d’actif.
immobilisé
Mouvements crédit des comptes de
créances immobilisées et prêts
(267 et suivants, 274 et suivants,
excepté 2768. Intérêts courus 1).
Augmentation de capital ou Augmentation de capital par
apports
apports en numéraire ou apports
en nature (y compris les primes
d’émission).
207
GRP : expertise JOB : finance⊕entre DIV : 17⊕f0006⊕Chap08 p. 8 folio : 208 --- 27/3/014 --- 19H17
2
Le diagnostic financier des comptes annuels
Intitulés du tableau
Sources des informations
des emplois de l’exercice N
Augmentation des autres
Mouvements crédit des comptes
131 et 138. Subventions
capitaux propres
d’investissements.
ainsi que les mouvements crédit
des comptes 1671. Émission de
titres participatifs et 1674.
Avances de l’État.
Augmentation des dettes
Mouvements crédit du compte 16.
financières
Emprunts et dettes assimilées
(excepté 1688. Intérêts courus)
moins mouvements débit du
compte 169. Primes de
remboursement des obligations.
Voir aussi la note du bas de l’état
des échéances des créances et des
dettes.
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Observations
Subventions d’investissement
reçues.
À l’exclusion des concours
bancaires courants et soldes
créditeurs de banques.
Pour les emprunts obligataires, la
recette est constituée par le prix
d’émission [c’est-à-dire : prix de
remboursement (16) – prime de
remboursement (169)]
Variation du fonds de Par différence entre le total des Cas où les ressources
roulement net global (emploi emplois et le total des ressources du inférieures aux emplois.
net)
tableau de financement.
sont
1
On peut envisager deux manières de traiter les intérêts courus :
les classer avec les dettes financières (intérêts des emprunts) ou avec les immobilisations financières (intérêts des
prêts).
Cette solution respecte la lettre du PCG qui n’a pas prévu de distraire les intérêts courus des dettes ou créances auxquels
ils se rattachent ;
e les classer dans les BFR hors exploitation (avec les autres débiteurs ou les autres créditeurs).
C’est la solution la plus conforme à la logique financière. Les intérêts courus ne sont pas des ressources « stables ».
C’est cette solution qui a été retenue pour traiter le cas Anafi.
2 La ressource monétaire obtenue en cédant un immeuble est égale au prix de cession diminué, s’il y a lieu, de la TVA
reversée à l’État.
e
0817
B. L’exemple de la société Anafi
1. Sources d’information sur le montant des emplois
et des ressources
a.
Balance des comptes à six colonnes
© Éditions Foucher
Les flux de ressources et d’emplois sont constatés par les mouvements crédit
(ressources) et les mouvements débit (emplois) ayant affecté les comptes au cours
de l’exercice. Ces mouvements apparaissent sur la balance des comptes à la
condition qu’on ait prévu d’y distinguer les soldes initiaux et les mouvements
proprement dits. Le tracé à six colonnes répond à ce besoin.
208
GRP : expertise JOB : finance⊕entre DIV : 17⊕f0006⊕Chap08 p. 9 folio : 209 --- 25/6/012 --- 19H11
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Chapitre 8. L’analyse par le tableau de financement q
[
Exemple
L’organisation comptable de la société Anafi est adaptée à l’analyse des flux de ressources et
d’emplois. La balance des comptes comporte six colonnes comme dans les extraits ci-dessous.
DETTES FINANCIÈRES
Comptes
débiteurs
163. Emprunts obligataires
164. Emprunts auprès des
établissements de crédit . . .
166. Fonds de participation
16883. Intérêts courus sur
emprunts obligataires . . . . . .
169. Primes de
remboursement
d’obligations . . . . . . . . . . . . . . . . .
créditeurs
315 000
Mouvements de
l’exercice
débit
crédit
18 750 150 000
242 550
32 000
49 000
9 000
10 500
12 000
204 050
35 000
19 200
19 200
24 000
24 000
3 750
4 000
Soldes au 1.1.N
20 000
Soldes au 31.1.N
débiteurs
créditeurs
446 250
19 750
....................................................................................................................
519. Concours bancaires
courants . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
216 500
216 500
73 500
73 500
Nous lisons :
– dans la colonne mouvements de l’exercice – débit que les remboursements de dettes
financières totalisent 18 750 + 49 000 + 9 000 = 76 750 A.
– dans la colonne mouvements de l’exercice – crédit que l’augmentation des dettes financières
représente 150 000 + 10 500 + 12 000 = 172 500 A.
Ce montant doit être cependant diminué de la prime de remboursement du nouvel emprunt qui
figure dans la colonne mouvements de l’exercice – débit. L’augmentation des dettes financières
est donc ramenée à 172 500 – 3 750 = 168 750 A.
¸
Remarque.
Le mouvement crédit des primes de remboursement représente des amortissements et n’intervient
donc pas dans le tableau de financement.
Il ne faut pas compenser l’augmentation des dettes financières (nouveaux emprunts) et leur diminution
(remboursements).
Les concours bancaires courants (compte 519) et les soldes créditeurs de banques (comptes 512
créditeurs) ne figurent pas dans les flux de ressources et d’emplois relatifs aux dettes financières.
Dans la balance, ils sont distincts du compte 164 . Emprunts auprès des établissements de crédit. Par
contre, au passif du bilan, ils sont regroupés dans le poste Emprunts et dettes auprès des
établissements de crédit. Seul, un renvoi en bas de bilan indique le montant des concours bancaires
et soldes créditeurs.
------ ➤
© Éditions Foucher
!
209
GRP : expertise JOB : finance⊕entre DIV : 17⊕f0006⊕Chap08 p. 10 folio : 210 --- 25/6/012 --- 19H12
2
Le diagnostic financier des comptes annuels
Ö ------
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
IMMOBILISATIONS
Comptes
201. Frais d’établissement
203. Frais de recherche et
de développement . . . . . . . . . .
207. Fonds commercial . . . .
211. Terrains . . . . . . . . . . . . . . .
213. Constructions . . . . . . . . .
215. Installations techniques,
matériels et outillages . . . . . .
218. Autres immobilisations
corporelles . . . . . . . . . . . . . . . . . .
231. Immobilisations
corporelles en cours . . . . . . .
261. Titres de participation
Soldes au 1.1.N
débiteurs
12 000
créditeurs
Mouvements de
l’exercice
débit
crédit
4 800
12 000
3 000
345 700
82 800
526 700
177 500
310 500
604 000
196 550
Soldes au 31.1.N
débiteurs
4 800
créditeurs
3 000
345 700
260 300
837 200
72 000
42 000
728 550
42 000
100 000
132 000
150 000
112 000
100 000
150 000
244 000
....................................................................................................................
775. Produits des cessions
d’éléments d’actif . . . . . . . . . . .
24 000
24 000
Nous lisons dans la colonne « mouvements de l’exercice – débit » que les acquisitions d’immobilisations corporelles totalisent 177 500 + 310 500 + 196 550 + 150 000 = 834 550 A. Il faut
cependant remarquer que cette somme comprend 100 000 A d’immobilisations corporelles en
cours (voir mouvements de l’exercice – crédit) qui ont été virés au débit du compte 21 au moment
de leur mise en service. Ces 100 000 A ne représentent pas une acquisition nouvelle. Ils doivent
être retranchés de la somme ci-dessus, ce qui ramène les acquisitions à 834 550 – 100 000 =
734 550 A.
Les ressources provenant de ces cessions (24 000 A) sont indiquées par le compte 775 (voir
compte de résultat de la société Anafi) et non par les mouvements de l’exercice – crédit de la
classe 2.
Nous lisons également dans la colonne « mouvements de l’exercice – débit » que les acquisitions
de titres de participation se sont élevées à 112 000 A.
CRÉANCES IMMOBILISÉES
Comptes
274. Prêts
..................
Soldes au 1.1.N
débiteurs
16 000
créditeurs
Mouvements de
l’exercice
débit
crédit
4 000
Soldes au 31.1.N
débiteurs
12 000
créditeurs
Le remboursement du prêt (4 000 A) observé dans la colonne mouvements de l’exercice – crédit
représente une réduction des immobilisations financières ; c’est une ressource stable. Les
immobilisations financières diminuent, non seulement à la suite de cessions de titres, mais aussi
lors des remboursements de créances immobilisées.
CHARGES À RÉPARTIR SUR PLUSIEURS EXERCICES (FRAIS D’ÉMISSION DES EMPRUNTS)
Soldes au 1.1.N
débiteurs
4816. Frais d’émission des
emprunts . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
12 000
créditeurs
Mouvements de
l’exercice
débit
crédit
18 000
6 000
Soldes au 31.1.N
débiteurs
créditeurs
24 000
....................................................................................................................
791. Transferts de charges
d’exploitation . . . . . . . . . . . . . . . .
18 000
18 000
------ ➤
210
© Éditions Foucher
Comptes
GRP : expertise JOB : finance⊕entre DIV : 17⊕f0006⊕Chap08 p. 11 folio : 211 --- 25/6/012 --- 19H12
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Chapitre 8. L’analyse par le tableau de financement q
Ö ------
Le mouvement débit du compte 4816 figure dans les emplois stables. Sa contrepartie figure dans
les transferts de charges qui eux-mêmes sont inclus dans la CAF et qui, à ce titre, constituent une
ressource stable. Par contre, le crédit du compte 4816 représente l’amortissement des frais
d’émission. Comme tous les amortissements, il n’intervient pas dans le tableau de financement.
CAPITAUX PROPRES
Comptes
Soldes au 1.1.N
débiteurs
101. Capital social . . . . . . . . .
1041. Primes d’émission . .
1061. Réserve légale . . . . . .
1068. Autres réserves . . . .
109. Actionnaires – Capital
souscrits, non appelé . . . . . . .
créditeurs
480 000
42 400
584 000
Mouvements de
l’exercice
débit
crédit
430 000
146 000
3 600
190 000
32 280
120 000
Soldes au 31.1.N
débiteurs
créditeurs
910 000
146 000
46 000
426 280
120 000
Le capital et la prime d’émission ont augmenté de 430 000 + 146 000 = 576 000 A au cours
de l’exercice N. Mais :
– une partie de cette augmentation de capital provient de l’incorporation de 190 000 A de
réserves et ne constitue donc pas un flux de ressources ;
– une partie de cette augmentation (120 000 A) n’a pas encore été appelée et n’est donc pas
une ressource de l’exercice.
La ressource d’augmentation de capital correspond aux seuls apports appelés, soit 576 000 –
190 000 – 120 000 = 266 000 A.
]
..............................................................................................................................................................
b.
Tableaux de l’annexe et de la liasse fiscale
0818
L’annexe ou la liasse fiscale complète l’information sur les ressources et les emplois.
q Tableau des immobilisations
Le tableau des immobilisations de l’annexe, informe sur les acquisitions
d’immobilisations (colonne des augmentations). Il faut cependant prendre garde que
les colonnes « Augmentations » et « Diminutions » comprennent, non seulement les
acquisitions ou les cessions, mais aussi le virement du compte 23 au compte 21 lors
de la mise en service des immobilisations en cours.
© Éditions Foucher
[
Exemple
Société Anafi – Tableau des immobilisations de l’exercice N
Immobilisations incorporelles . . . . . . .
Immobilisations corporelles . . . . . . . . .
Immobilisations financières . . . . . . . . .
Participations . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Prêts . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Total . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Valeurs
brutes à
Augmentations
l’ouverture de
l’exercice
A
B
360 700
4 800
1 355 500
834 550
132 000
16 000
1 864 200
112 000
0
951 350
C
15 000
172 000
Valeurs
brutes à la
clôture de
l’exercice
D
350 500
2 018 050
0
4 000
191 000
244 000
12 000
2 624 550
Diminutions
]
..............................................................................................................................................................
211
GRP : expertise JOB : finance⊕entre DIV : 17⊕f0006⊕Chap08 p. 12 folio : 212 --- 25/6/012 --- 19H12
2
Le diagnostic financier des comptes annuels
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
La liasse fiscale comporte aussi un tableau des immobilisations (état 2054) mieux
conçu que celui de l’annexe car les colonnes « Diminutions » sont organisées pour
distinguer les cessions, d’une part, et le virement des immobilisations en cours,
d’autre part.
[
Exemple
Société Anafi – Tableau des immobilisations de l’exercice N (état 2054)
Cadre A
Immobilisations incorporelles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Immobilisations corporelles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Immobilisations financières . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Participations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Prêts . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Total . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Cadre B
Immobilisations incorporelles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Immobilisations corporelles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Immobilisations financières . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Participations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Prêts . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Total . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Valeurs
brutes à
Augmentations
l’ouverture de
l’exercice
360 700
4 800
1 355 500
834 550
132 000
16 000
1 864 200
Diminutions
Cessions ou
Virements de
mises hors
poste à poste
services
15 000
100 000
72 000
100 000
0
4 000
91 000
112 000
0
951 350
Valeurs
brutes à la
clôture de
l’exercice
350 500
2 018 050
244 000
12 000
2 624 550
]
..............................................................................................................................................................
q Tableau des charges à répartir
0819
La liasse fiscale comprend un tableau (état 2055, cadre C) intitulé « Mouvements
de l’exercice affectant les charges réparties sur plusieurs exercices ». Ce tableau
renseigne, non seulement sur les frais d’émission d’emprunts à étaler, et aussi
sur les primes de remboursement des obligations.
Exemple
Société Anafi – Tableau des mouvements de l’exercice N affectant les charges
réparties sur plusieurs exercices (état 2055-C)
Frais d’émission d’emprunt à étaler
Primes de remboursement des
obligations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Valeurs
nettes à
l’ouverture de
l’exercice
12 000
20 000
Augmentations
Dotations de
l’exercice aux
amortissements
18 000
6 000
Valeurs
nettes à la
clôture de
l’exercice
24 000
3 750
4 000
19 750
L’augmentation des frais d’émission d’emprunt à étaler est un emploi stable de 18 000 A.
]
..............................................................................................................................................................
212
© Éditions Foucher
[
GRP : expertise JOB : finance⊕entre DIV : 17⊕f0006⊕Chap08 p. 13 folio : 213 --- 25/6/012 --- 19H13
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Chapitre 8. L’analyse par le tableau de financement q
q Tableau d’affectation des résultats
0820
Le tableau d’affectation des résultats de l’exercice précédent renseigne sur les
dividendes distribués au cours de l’exercice.
[
Exemple
Société Anafi – Tableau d’affectation du résultat
de l’exercice précèdent (état 2058-C)
Origines
Report à nouveau figurant au bilan de l’exercice antérieur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Résultat de l’exercice précédent . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Total I . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Affectations
Affectations aux réserves . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Dividendes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Report à nouveau . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Total II . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
2 000
72 000
74 000
35 880
35 120
3 000
74 000
Un dividende de 35 120 A a été distribué au cours de l’exercice N. C’est un emploi stable. Ce
dividende est une affectation du résultat de l’exercice N-1.
]
..............................................................................................................................................................
q État des échéances des créances et des dettes
0821
L’état des échéances comprend en principe l’indication des emprunts souscrits ou
remboursés au cours de l’exercice ; de même pour les prêts accordés ou remboursés.
On peut lire aussi les notes au bas du bilan de l’exercice précédent (informant sur
le montant des dettes et des créances à moins d’un an) pour connaître les
mouvements des dettes financières et des créances immobilisées au cours de
l’exercice.
[
Exemple
Emprunt remboursé en cours d’exercice . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Emprunts souscrits en cours d’exercice . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Prêts accordés en cours d’exercice . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Remboursements obtenus en cours d’exercice . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
7 675
172 500
0
4 000
Cependant, l’augmentation des primes de remboursement (voir ci-dessus l’état 2055-C) ramène
le flux de ressources provenant des dettes financières de 172 500 A (montant nominal des
nouveaux emprunts) à 168 750 A (prix d’émission des nouveaux emprunts).
]
© Éditions Foucher
..............................................................................................................................................................
213
GRP : expertise JOB : finance⊕entre DIV : 17⊕f0006⊕Chap08 p. 14 folio : 214 --- 27/3/014 --- 19H18
2
Le diagnostic financier des comptes annuels
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
2. Tableau de financement de la société Anafi (première partie)
0822
[
Exemple
TABLEAU DE FINANCEMENT DE L’EXERCICE N (première partie)
Emplois
stables
Distributions mises en
paiement au cours de
l’exercice . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Acquisitions d’éléments de
l’actif immobilisé
immobilisations
incorporelles . . . . . . . . .
immobilisations
corporelles . . . . . . . . . . .
immobilisations
financières . . . . . . . . . . .
Charges à répartir sur
plusieurs exercices . . . . . . .
Réduction des capitaux
propres . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Remboursement des
dettes financières . . . . . . . . .
Total des emplois (II) . . . . . .
Variation du fonds de
roulement net global
Ressources nette (I – II) . .
Exercice
N
35 120 1
Exercice
N-1
26 000
4 800 2
734 550 2 300 000
112 000 2
18 000 3
0
76 750 4 120 000
981 220 446 000
48 900
Ressources stables
Exercice
N
Exercice
N-1
Capacité
d’autofinancement
de l’exercice . . . . . . . . . . . . . . 445 600 5 290 900
Cessions ou réductions
de l’actif immobilisé
Cessions
d’immobilisations
– incorporelles . . . . . . . . . . .
50 000
– corporelles . . . . . . . . . . . . .
24 000 6
Cessions ou réductions
d’immobilisations
4 000
financières . . . . . . . . . . . . . . . .
4 000 7
Augmentation des
capitaux propres
Augmentation de
capital ou apports . . 266 000 8
Augmentation des
autres capitaux . . . . .
17 500 9
Augmentation des dettes
financières . . . . . . . . . . . . . . . . 168 750 10 150 000
Total des ressources (I) . .
925 850 494 900
Variation du fonds de
roulement net global
Emploi net (II – I) . . . . . . . . .
55 370
1
D’après le tableau d’affectation des résultats (état 2058-C) (supra 0820).
D’après immobilisations, ou le tableau des immobilisations (état 2054) (supra 0817).
3 Frais d’émission d’emprunts : d’après le tableau des charges à répartir sur plusieurs exercices (état 2055-C), (supra 0819).
4 D’après les mouvements débit des comptes d’emprunts, ou les notes en bas de l’état des échéances des dettes,
(supra 0821).
5 (supra 0430).
6 Solde du compte 775 (supra 0817).
7 D’après les mouvements crédit des comptes de créances immobilisées, ou le tableau des immobilisations (état 2054),
(supra 0818).
8 D’après les mouvements des comptes 10 (supra 0819).
9 D’après les mouvements débit du compte 131 ou encore d’après le bilan (cf. annexes fin d’ouvrage) :
29 750 – 14 000 + 1 750 (compte 777) = 17 500
10 D’après les mouvements crédit des comptes d’emprunts, ou les notes en bas de l’état des échéances des créances et des
dettes, (supra 0821). On consulte aussi le tableau des charges à répartir sur plusieurs exercices (état 2055-C), (supra 0819)
pour les primes de remboursement.
2
]
..............................................................................................................................................................
¸
Remarque. Le tracé du tableau est organisé pour faciliter la comparaison avec les chiffres de l’exercice
précédent, de la même manière que sur les autres documents de synthèse du PCG (bilan, compte de
résultat, tableau des soldes intermédiaires de gestion). Les chiffres de l’exercice N-1 sont ici donnés à
titre indicatif.
© Éditions Foucher
!
214
GRP : expertise JOB : finance⊕entre DIV : 17⊕f0006⊕Chap08 p. 28 folio : 228 --- 25/6/012 --- 19H3
2
Le diagnostic financier des comptes annuels
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Annexe 9 – Renseignements complémentaires
1o La variation du poste « Emprunts et dettes auprès des établissements de crédit » est
due uniquement à une modification du montant des concours bancaires courants et à
l’émission d’un nouvel emprunt.
La variation des « Emprunts et dettes financières divers » est due uniquement au
remboursement d’un emprunt antérieur.
2o Une construction a été terminée et portée en immobilisations pour 3 000 000 A.
e
x
o
s
[
EXERCICE 08.04
**
Vérification et interprétation du tableau de financement
La société anonyme Midali a subi des pertes importantes au cours des trois derniers
exercices.
Vous êtes employé dans cette société. Le chef comptable, M. Troublefête, vous communique le détail des immobilisations et des amortissements (annexes 1 et 2).
De plus, vous avez trouvé dans le compte de résultat et dans l’annexe les informations
suivantes :
Cessions d’immobilisations :
Elles ont dégagé globalement une plus-value de 43 600.
Augmentation de capital :
le 31-05-N : 1 250 000
Annexe 1 – Tableau des immobilisations
Rubriques
0
500 000
432 000
1 028 080
3 020 000
945 550
1 135 500
177 000
1 956 000
5 600
24 000
104 850
7 411 230
1 920 600
99 888
Valeur brute à
la clôture de
l’exercice
500 000
0
432 000
1 028 080
4 055 612
1 122 550
2 060 850
5 600
27 250
3 250
99 888
9 231 942
© Éditions Foucher
Immobilisations incorporelles
Frais d’établissement . . . . . . . . . . . . . .
Immobilisations corporelles
Terrains . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Constructions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Installations techniques . . . . . . . . . . . .
Autres
Immobilisations financières
Participations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Autres titres immobilisés . . . . . . . . . .
Prêts et autres immobilisations
financières . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Situations et mouvements
Valeur brute à
l’ouverture de Augmentation
Diminution
l’exercice
228
GRP : expertise JOB : finance⊕entre DIV : 17⊕f0006⊕Chap08 p. 29 folio : 229 --- 6/7/012 --- 19H14
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Chapitre 8. L’analyse par le tableau de financement q
Annexe 2 – Tableau des amortissements
Rubriques
Situations et mouvements
Amortissements Augmentation
Diminution
Amortissements
au début de
dotation de d’amortissement cumulés à la fin
l’exercice
l’exercice
de l’exercice
de l’exercice
Immobilisations incorporelles
Frais d’établissement . . . . . . . . .
Autres immobilisations
corporelles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Immobilisations corporelles
Constructions . . . . . . . . . . . . . . . . .
Installations techniques . . . . . . .
Autres . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
0
0
100 000
500 000
100 000
500 000
128 940
845 224
337 020
1 311 184
41 120
443 838
81 900
1 166 858
0
170 060
1 217 062
418 920
2 406 042
72 000
72 000
e
x
o
s
Par ailleurs, M. Troublefête, vous a remis le tableau de financement de l’exercice N et vous
a confié quelques travaux décrits ci-dessous.
Annexe 3 – Tableau des emplois et des ressources de l’exercice
Emplois
Distribution mises en paiement au
cours de l’exercice . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Acquisitions d’éléments de l’actif
immobilisé :
Immobilisations incorporelles . . .
Immobilisations corporelles . . . . .
Immobilisations financières . . . . .
Remboursement des dettes
financières . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Total des emplois . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Exercice N
0
500 000
1 312 500
108 100
1 320 000
2 925 600
Ressources
Capacité d’autofinancement
de l’exercice . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Cessions ou réductions d’éléments de
l’actif immobilisé :
Cessions d’immobilisations :
– corporelles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Augmentation des capitaux propres .
Augmentation des dettes financières
Exercice N
– 628 014
Total des ressources . . . . . . . . . . . . . . . . .
Variation du fonds de roulement net
global (emploi net)
2 467 521
71 488
1 250 000
1 774 047
458 079
Tableau des emplois et des ressources de l’exercice
© Éditions Foucher
Variation du fonds de roulement net global
Variations « Exploitation »
Variations des actifs d’exploitation :
Stocks et en-cours . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Avances et acomptes versés sur commandes . . . . . .
Créances clients, comptes rattachés et autres
créances d’exploitation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Variations des dettes d’exploitation :
Avances et acomptes reçus sur commandes en
cours . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Dettes fournisseurs, comptes rattachés et autres
dettes d’exploitation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Totaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A – Variation nette « Exploitation » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Variations « Hors exploitation » :
Variations des autres débiteurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Variations des autres créditeurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Totaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Besoins
1
Exercice N
Dégagement
2
Solde
2–1
739 278
125 000
189 378
350 800
1 053 656
575 006
925 806
– 127 850
233 647
233 647
151 650
151 650
229
GRP : expertise JOB : finance⊕entre DIV : 17⊕f0006⊕Chap08 p. 30 folio : 230 --- 25/6/012 --- 19H3
2
Le diagnostic financier des comptes annuels
Variation du fonds de roulement net global
Besoins
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Exercice N
Dégagement
B – Variation nette « Hors exploitation » . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Besoin net de fonds de roulement de l’exercice
(Total A + B) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Variations « Trésorerie »
125 074
Variations des disponibilités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Variations des concours bancaires courants et des
793 000
soldes créditeurs de banques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
125 074
793 000
Totaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C – Variation nette « Trésorerie » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Variation du fonds de roulement net global (Total A + B + C) :
Ressource nette . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
e
x
o
s
Solde
– 81 997
– 209 847
667 926
458 079
Travail à faire
1. Comment peut-on expliquer l’existence d’une CAF négative ? Peut-on la calculer avec
les éléments dont on dispose ?
2. Vérifier et expliquer les montants des postes suivants :
– Acquisitions des immobilisations ;
– Cessions des immobilisations corporelles ;
3. Quelle est la signification des soldes suivants :
– Variation nette « Exploitation » ;
– Variation nette « Hors exploitation » ;
– Variation nette « Trésorerie » ?
4. Comment peut-on expliquer le sens opposé du solde de chacun des deux tableaux ?
5. Établir un rapport, à l’attention de M. Troublefête, sur l’interprétation du tableau de
financement de l’année N.
[
EXERCICE 08.05
**
Tableau de financement du PCG
Vous êtes employé par M. Raoul Deschiffre, expert-comptable, qui compte la société Fastnet
parmi ses clients.
Fastnet est une entreprise de confection spécialisée dans les vêtements de sports. Fondée
il y a dix ans, elle a connu au cours de cette période une croissance rapide.
Cette usine a connu d’importants problèmes de démarrage, de sorte que les objectifs de
vente de N (chiffre d’affaires prévu : 85 000 000 A HT) n’ont pas été réalisés.
L’exercice N s’est soldé par une perte nette de plus de 9 000 000 A. M. Martin,
président-directeur général, s’inquiète de cette situation, d’autant plus que le banquier de
230
© Éditions Foucher
Au cours de l’année N-1, une nouvelle usine a été construite, dans laquelle la production est
largement automatisée. Ces investissements ont été financés en grande partie par
emprunt bancaire.
GRP : expertise JOB : finance⊕entre DIV : 17⊕f0006⊕Chap08 p. 31 folio : 231 --- 25/6/012 --- 19H3
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Chapitre 8. L’analyse par le tableau de financement q
l’entreprise menace de ne pas renouveler les crédits à court terme. Il demande à votre
cabinet comptable d’effectuer, dans les plus brefs délais, un diagnostic de l’entreprise au
31 décembre N.
Ce travail vous est confié. Vous disposez du bilan et du compte de résultat de l’exercice N
ainsi que d’états complémentaires (annexes 1 à 8), tous ces documents étant établis en
milliers d’euros.
Travail à faire
1. Établir le tableau de financement du PCG pour l’exercice N.
2. Établir le projet du rapport que M. Binot adressera à M. Martin. Ce rapport :
– met en évidence les caractères essentiels de la situation financière de l’entreprise ;
– explique les causes de sa dégradation ;
– propose des solutions.
e
x
o
s
Annexe 1
© Éditions Foucher
BILAN ACTIF
Société Fastnet
ACTIF IMMOBILISÉ
Immobilisations incorporelles
Frais d’établissement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Frais de recherche et développement . . . . . . . . .
Concessions brevets et droits similaires . . . . . .
Immobilisations corporelles
Terrains . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Constructions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Installations techniques, matériels et outillage
industriels . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Autres immobilisations corporelles . . . . . . . . . . . . .
Immobilisations en cours . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Avances et acomptes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Immobilisations financières
Autres titres immobilisés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Autres immobilisations financières . . . . . . . . . . . . .
TOTAL I
ACTIF CIRCULANT
Stocks
Matières premières, approvisionnements . . . . .
En cours de production de biens . . . . . . . . . . . . . . . .
Produits intermédiaires et finis . . . . . . . . . . . . . . . . .
Créances
Clients et comptes rattachés . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Autres créances 1 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Divers
Valeurs mobilières de placement . . . . . . . . . . . . . . .
Disponibilités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Charges constatées d’avance . . . . . . . . . . . . . . . . . .
TOTAL II
TOTAL GÉNÉRAL (I + II)
1
Exercice clos le 31-12-N
Am. et
Brut
Net
Dépréc.
2050 N
31-12-N-1
Net
AB
AD
AF
250
2 100
250
AE
AG
120
1 330
50
130
770
200
180
2 020
0
AN
AP
1 840
22 350
AO
AQ
5 320
1 840
17 030
1 840
17 610
AR
AT
AV
AX
19 520
8 310
980
210
AS
AU
AW
AY
15 540
4 570
980
210
18 300
5 400
220
180
BD
BH
BJ
50
50
55 860
BE
BI
BK
BL
BN
BR
3 740
920
14 450
BX
BZ
CD
CF
CH
CJ
CO
3 980
3 740
14 540
41 320
50
5 000
50 800
BM
BO
BS
520
3 220
920
13 700
1 700
850
5 660
22 180
120
BY
CA
3 910
18 270
120
10 200
680
80
250
80
41 820
97 680
CE
CG
CI
CK
1A
80
250
80
36 640
77 960
3 750
840
160
23 740
74 540
750
5 180
19 720
Hors exploitation
231
GRP : expertise JOB : finance⊕entre DIV : 17⊕f0006⊕Chap08 p. 32 folio : 232 --- 25/6/012 --- 19H3
2
Le diagnostic financier des comptes annuels
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Annexe 2
Exercice N
2051 N
Exercice N-1
20 000
2 000
4 530
0
9 840
20 000
2 000
4 220
0
9 840
– 9 430
4 310
250
27 190
250
40 690
DP
DQ
DR
2 320
870
3 190
3 000
320
3 320
DU
DW
DX
DY
DZ
EA
EB
EC
EE
40 480
250
5 900
840
27 220
300
1 450
1 480
70
40
47 580
77 960
30
50
30 380
74 540
2 300
0
BILAN PASSIF avant répartition
Société Fastnet
CAPITAUX PROPRES
Capital social ou individuel (Dont versé : 20 000) . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Réserve légale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Réserves statutaires ou contractuelles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Réserves réglementées . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Autres réserves . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Report à nouveau . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Résultat de l’exercice . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Subventions d’investissement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Provisions réglementées . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
TOTAL (I)
PROVISIONS
Provisions pour risques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Provisions pour charges . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
TOTAL (III)
DETTES (5)
Emprunts et dettes auprès des établissements de crédit 1 . . . . . . .
Avances et acomptes reçus sur commandes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Dettes fournisseurs et comptes rattachés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Dettes fiscales et sociales 2 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Dettes sur immobilisations et comptes rattachés . . . . . . . . . . . . . . . . .
Autres dettes 3 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Produits constatés d’avance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
TOTAL (IV)
TOTAL GÉNÉRAL (I à IV)
e
x
o
s
DA
DD
DE
DF
DG
DH
DI
DJ
DK
DL
RENVOI
1
Dont concours bancaires courants, et soldes créditeurs
2
Exploitation
3
Hors exploitation
EH
COMPTE DE RÉSULTAT DE L’EXERCICE
Société Fastnet
Production vendue de biens . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
CHIFFRE D’AFFAIRES NET . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Production stockée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Reprises sur amortissements et provisions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Autres produits . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
TOTAL DES PRODUITS D’EXPLOITATION (I) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Achats de matières premières et autres approvisionnements . . . . . . . . .
Variation de stock matières premières et autres approvisionnements .
Autres achats et charges externes 1 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Impôts, taxes et versements assimilés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Salaires et traitements . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Charges sociales . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Dotations aux amortissements sur immobilisations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Dotations aux dépréciations sur actif circulant . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
232
Exercice N
FF
FL
FM
FP
FQ
FR
FU
FV
FW
FX
FY
FZ
GA
GC
66 850
66 850
8 350
1 550
720
77 470
22 300
– 1 490
4 200
1 120
30 560
12 320
6 630
4 480
2052 N /
2053 N
Exercice
N-1
70 500
70 500
1 250
750
640
73 140
20 800
350
1 900
1 500
27 200
10 900
2 700
720
© Éditions Foucher
Annexe 3
GRP : expertise JOB : finance⊕entre DIV : 17⊕f0006⊕Chap08 p. 33 folio : 233 --- 27/3/014 --- 13H34
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Chapitre 8. L’analyse par le tableau de financement q
COMPTE DE RÉSULTAT DE L’EXERCICE
Société Fastnet
Dotation aux provisions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Autres charges . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
TOTAL DES CHARGES D’EXPLOITATION (II) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
1. RÉSULTAT D’EXPLOITATION (I – II) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Produits des autres valeurs mobilières et créances de l’actif immobilisé
Reprises sur dépréciations et provisions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Différences positives de change . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Produits nets sur cessions de valeurs mobilières de placement . . . . . . . .
TOTAL DES PRODUITS FINANCIERS (V) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Dotations financières aux amortissements, dépréciations et provisions
Intérêts et charges assimilées . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Différences négatives de change . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Charges nettes sur cessions de VMP . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
TOTAL DES CHARGES FINANCIÈRES (VI) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
2 – RÉSULTAT FINANCIER (V – VI) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
3 – résultat courant (I + II + III + IV + V – VI) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Produits exceptionnels sur opérations de gestion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Produits exceptionnels sur opérations en capital 2 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Reprises sur provisions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
TOTAL DES PRODUITS EXCEPTIONNELS (VII) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Charges exceptionnelles sur opérations de gestion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Charges exceptionnelles sur opérations en capital 3 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Dotations exceptionnelles aux amortissements, dépréciations et
provisions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
TOTAL DES CHARGES EXCEPTIONNELLES (VIII) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
3 – RÉSULTAT EXCEPTIONNEL (VII – VIII) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Impôts sur les bénéfices (X) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
TOTAL DES PRODUITS (I + III + V + VII) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
TOTAL DES CHARGES (II + IV + VI + VIII + X) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
BÉNÉFICE OU PERTE (Produits – Charges) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Exercice N
GD
GE
GF
GG
GK
GM
GN
GO
GP
GQ
GR
GS
GT
GU
GV
GW
HA
HB
HC
HD
HE
HF
HQ
450
320
80 890
– 3 420
5
2 700
985
120
3 810
2 100
6 200
1 220
830
10 350
– 6 540
– 9 960
80
2 200
140
2 420
130
1 220
540
HH
HI
HK
HL
HM
HN
1 890
530
83 700
93 130
– 9 430
Dont location financement
2 100
2
Produits de cessions d’éléments d’actif
2 200
3
Valeur comptable des éléments d’actifs cédés
1 220
e
x
o
s
350
1 810
1 200
79 230
74 920
4 310
© Éditions Foucher
1
2052 N /
2053 N
Exercice
N-1
340
120
66 530
6 610
1 200
1 500
850
380
3 930
2 700
3 200
820
120
6 840
6 840
3 700
1 330
720
110
2 160
20
50
280
233
GRP : expertise JOB : finance⊕entre DIV : 32⊕f0006⊕tdm p. 1 folio : 471 --- 27/3/014 --- 17H54
[Ta b l e d e s ma ti ères]
Préface . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Mode d’emploi . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Abréviations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Programme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Sommaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Partie 1
La valeur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
11
Chapitre 1 e La valeur et le temps . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
13
[ 1q
Les intérêts . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Valeur du temps . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. Taux d’intérêt . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
14
14
14
[ 2q
Système des intérêts simples . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Calcul des intérêts simples . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. Escompte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
15
15
16
[ 3q
Système des intérêts composés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Valeur acquise d’un capital . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. Valeur actuelle d’un capital . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
17
18
20
[ 4q
Équivalence des capitaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Définition . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. Équivalence à intérêts simples (ou par l’escompte
commercial) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C. Équivalence à intérêts composés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
D. Notion de taux équivalents . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
21
21
Les annuités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Définition . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. Valeur acquise par une suite d’annuités constantes (lors du
paiement de la dernière de ces annuités) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C. Valeur actuelle d’une suite d’annuités constantes (une
période avant le paiement de la première de ces annuités) . .
D. Annuités de remboursement d’un emprunt . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
E. Valeur actuelle d’une suite d’annuités constantes
perpétuelles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
25
25
Chapitre 2 e La valeur et le risque . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
37
[ 5q
© Éditions Foucher
3
5
6
7
9
[ 1q
Rentabilité aléatoire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Définition du risque . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
21
22
23
26
27
29
30
38
38
471
GRP : expertise JOB : finance⊕entre DIV : 32⊕f0006⊕tdm p. 2 folio : 472 --- 27/3/014 --- 17H54
B. Modélisation d’une rentabilité aléatoire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C. Mesure d’une rentabilité aléatoire : l’espérance
mathématique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
D. Mesure du risque : la variance et l’écart type . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
E. Estimation à partir d’un échantillon d’observations . . . . . . . . . . . . . . . .
39
Les stratégies face au risque . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Arbitrage entre rentabilité et risque . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. Diversification . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C. Risque diversifiable et risque non diversifiable . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
45
45
46
50
Chapitre 3 e La valeur et l’information . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
57
[ 1q
Marché des actifs financiers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Définition du marché . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. Marchés d’actifs financiers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C. Actifs financiers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
D. Intermédiaires sur les marchés d’actifs financiers . . . . . . . . . . . . . . . .
58
58
58
64
65
[ 2q
Information financière . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Valeur et prix de marché . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. Taux d’intérêt du marché . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C. Sources d’informations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
66
66
66
73
[ 3q
Efficience informationnelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Notion de marché efficient . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. Conditions de l’hypothèse d’efficience des marchés . . . . . . . . . . . . . . .
C. Formes de l’hypothèse d’efficience des marchés . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
D. Anomalies de marché . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
77
77
78
79
80
Le diagnostic financier des comptes annuels . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
85
Chapitre 4 e L’analyse de l’activité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
87
Partie 2
[ 1q
Représentation de l’activité de l’entreprise . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Opérations de l’entreprise . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. Les flux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C. Les cycles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
D. Compte de résultat . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
[ 2q
Soldes intermédiaires de gestion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 91
A. Définition et calcul des soldes intermédiaires de gestion . . . . . . 92
B. Tableau des soldes intermédiaires de gestion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 102
C. Retraitements 6 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 104
[ 3q
Indicateurs de résultat . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Autofinancement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. Contenu de la capacité d’autofinancement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C. Calcul de la capacité d’autofinancement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
109
109
111
113
Chapitre 5 e L’analyse de la structure financière . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
125
[ 1q
472
88
88
89
89
91
Notions de stock économique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 126
A. Définition du stock économique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 126
B. Le bilan . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 126
© Éditions Foucher
[ 2q
41
41
43
GRP : expertise JOB : finance⊕entre DIV : 32⊕f0006⊕tdm p. 3 folio : 473 --- 27/3/014 --- 17H54
© Éditions Foucher
Table des matières
[ 2q
Concept de bilan fonctionnel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Les ressources et les emplois . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. Les cycles fonctionnels . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C. Le bilan fonctionnel : un instrument d’analyse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
127
127
128
130
[ 3q
Les éléments du bilan fonctionnel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Les grandes masses du bilan fonctionnel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. Les retraitements . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C. Présentation du bilan fonctionnel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
131
131
132
135
[ 4q
Le fonds de roulement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Principe d’affectation des ressources et règle d’équilibre
fonctionnel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. Définition du fonds de roulement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C. Calcul du fonds de roulement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
D. Les éléments du fonds de roulement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
136
Chapitre 6 e L’analyse de la rentabilité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
149
136
136
136
138
[ 1q
Charges par variabilité et compte de résultat . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Variabilité des charges . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. Compte de résultat différentiel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C. Seuil de rentabilité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
D. La marge de sécurité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
[ 2q
Rentabilité économique et rentabilité financière . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 158
A. Rentabilité des capitaux propres ou rentabilité financière . . . . . 158
B. Rentabilité économique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 159
[ 3q
Risque d’exploitation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Définition . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. Levier d’exploitation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C. Mesure du risque d’exploitation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
160
160
160
162
[ 4q
Risque financier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Définition . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. Levier financier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C. Mesure du risque financier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
164
164
166
168
Chapitre 7 e La conduite du diagnostic . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
175
150
150
154
156
158
[ 1q
Objectifs du diagnostic financier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 176
A. Objectifs financiers fondamentaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 176
B. Les quatre interrogations du chef d’entreprise . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 176
[ 2q
Utilisateurs de l’analyse financière . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Managers de l’entreprise . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. Investisseurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C. Prêteurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
D. Salariés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
E. Autres partenaires extérieurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
177
177
178
178
178
179
[ 3q
Méthode du diagnostic financier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Recommandations générales . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. Diagnostic général . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C. Diagnostic financier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
179
179
179
180
473
GRP : expertise JOB : finance⊕entre DIV : 32⊕f0006⊕tdm p. 4 folio : 474 --- 27/3/014 --- 17H55
[ 4q
Les ratios issus du bilan fonctionnel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 183
A. Les ratios de structure financière . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 183
B. Les ratios de rotation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 184
[ 5q
Les ratios issus du compte de résultat . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. L’évolution de l’activité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. La profitabilité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C. La répartition de la valeur ajoutée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
D. Les ratios de rentabilité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
[ 6q
Les ratios d’autofinancement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 192
A. La répartition de la valeur ajoutée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 192
B. La capacité d’endettement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 193
[ 7q
[ 8q
Plan du rapport de diagnostic . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 193
[ 9q
Les chaînes de ratios . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 196
A. Le ratio de décomposition de la valeur ajoutée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 196
B. Le ratio de décomposition de la rentabilité économique . . . . . . . . 197
Les ratios proposés par la Banque de France . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 195
A. Les ratios des fascicules sectoriels . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 195
B. Les ratios de la situation des entreprises en 2012 . . . . . . . . . . . . . . 196
201
[ 1q
Flux et tableaux de
A. Flux instantanés
B. Flux périodiques
C. Tableaux de flux
[ 2q
Principe des tableaux de flux de fonds ou tableaux d’emplois et
de ressources . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 203
A. Concepts . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 203
B. Structure des tableaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 204
[ 3q
Tableau de financement du PCG . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Détail des emplois et des ressources . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. L’exemple de la société Anafi . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C. Affectation de la variation du fonds de roulement
(deuxième partie du tableau de financement) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
D. Apport du tableau de financement au diagnostic de
l’entreprise . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
206
206
208
Chapitre 9 e L’analyse par les tableaux de flux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
237
flux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
.....................................................................
.....................................................................
.....................................................................
202
202
202
203
215
219
[ 1q
Composantes de la variation de la trésorerie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Opérations liées à l’activité de l’entreprise . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. Opérations d’investissement et de financement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C. Total de la variation de trésorerie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
238
238
242
242
[ 2q
La trésorerie : indicateur de performance et de risques . . . . . . . . . .
A. Qualités de l’indicateur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. Utilité de l’indicateur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C. Limites de l’indicateur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
242
242
244
246
© Éditions Foucher
Chapitre 8 e L’analyse par le tableau de financement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
474
188
188
188
190
190
GRP : expertise JOB : finance⊕entre DIV : 32⊕f0006⊕tdm p. 5 folio : 475 --- 27/3/014 --- 17H55
Table des matières
[ 3q
Partie 3
Tableaux de flux de trésorerie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Concept de tableau de flux de trésorerie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. Tableau de flux de l’Ordre des experts-comptables . . . . . . . . . . . . . . . .
C. Apport des tableaux de flux au diagnostic financier . . . . . . . . . . . . . . .
La politique d’investissement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 265
Chapitre 10 e Les projets d’investissement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
267
[ 1q
Notion d’investissement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 268
A. Définition . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 268
B. Typologie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 268
[ 2q
Valeur actuelle nette (VAN) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Les concepts . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. Données du calcul . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C. Formule de la VAN . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
D. Choix entre des projets mutuellement exclusifs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
E. Choix entre des projets non exclusifs les uns des autres . . . . . .
269
269
271
273
275
275
[ 3q
Taux interne de rentabilité (TIR) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Définition . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. Choix entre des projets mutuellement exclusifs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C. Taux de rentabilité multiples . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
D. Critères intégrés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
277
277
278
280
281
[ 4q
Méthodes empiriques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 282
A. Délai de récupération du capital investi . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 282
B. Taux de rendement comptable . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 284
[ 5q
Incertitude et risques du projet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 285
A. Facteurs d’incertitude . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 285
B. Les méthodes financières face au risque . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 286
Chapitre 11 e La gestion du besoin en fonds de roulement . . . . . . . . . . . . .
© Éditions Foucher
246
246
250
256
293
[ 1q
BFRE et chiffre d’affaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Les facteurs du BFRE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. Proportionnalité du BFRE au chiffre d’affaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C. Utilisation du ratio de BFRE pour la prévision . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
D. Niveau moyen du BFRE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
294
294
295
295
296
[ 2q
Méthode du BFR normatif . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Principe de la méthode (l’exemple du stock de matières) . . . . . .
B. Données du calcul . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C. Présentation des calculs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
D. Énoncé du résultat du calcul . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
296
297
297
302
302
[ 3q
L’utilisation du BFR normatif . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 303
A. BFR normatif et prévision du BFRE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 303
B. Analyse de la composition du BFRE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 303
[ 4q
Incidence d’une variation des prix . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 304
A. Principe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 304
B. Application . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 304
475
GRP : expertise JOB : finance⊕entre DIV : 32⊕f0006⊕tdm p. 6 folio : 476 --- 27/3/014 --- 17H55
La politique de financement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 309
Chapitre 12 e Les modes de financement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
[ 1q
Paysage bancaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 312
A. Système européen de banques centrales – Banque centrale
européenne et Eurosystème . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 312
B. Système bancaire français . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 315
[ 2q
Financement par capitaux propres . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Capitaux propres d’origine externe et augmentation de
capital . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. Capitaux propres d’origine interne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C. Choix entre distribution de dividendes et autofinancement . . . .
D. Réestimation des capitaux propres . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
318
Financement par endettement à long terme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Crédits bancaires à long et moyen terme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. Location-financement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C. Emprunts obligataires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
D. Valeurs mobilières donnant accès au capital . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
326
326
327
328
331
Chapitre 13 e Structure et contraintes de financement . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
339
[ 3q
318
323
324
325
[ 1q
Risques liés aux opérations financières . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 340
A. Risque de marché . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 340
B. Autres risques liés aux opérations financières . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 341
[ 2q
Équilibres financiers empiriques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Équilibre fonctionnel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. Liquidité et solvabilité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C. Structure de financement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
341
341
342
344
[ 3q
Équilibre financier théorique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Valeur de l’entreprise en l’absence d’imposition . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. Valeur de l’entreprise en présence d’imposition . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C. Coûts de faillite . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
345
345
348
351
[ 4q
Coût des financements . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Coût des capitaux propres . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. Coût des dettes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C. Choix du taux d’actualisation pour le calcul de la VAN . . . . . . . . . . .
352
352
353
356
[ 5q
Analyse des décisions d’investissement et de financement . . . . . . . 357
A. Méthode de la VAN ajustée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 357
B. Comparaison entre le coût d’un emprunt et celui d’un
crédit-bail . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 360
Chapitre 14 e Le plan de financement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
[ 1q
[ 2q
476
311
365
Définition . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 366
Fonctions du plan de financement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Contrôle de la cohérence du projet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. Instrument de négociation auprès des banques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C. Prévention des difficultés des entreprises . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
366
366
366
366
© Éditions Foucher
Partie 4
GRP : expertise JOB : finance⊕entre DIV : 32⊕f0006⊕tdm p. 7 folio : 477 --- 27/3/014 --- 17H55
Table des matières
[ 3q
Contenu des plans de financement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 367
A. Ressemblance avec le tableau de financement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 367
B. Différences avec un tableau de financement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 367
[ 4q
Étapes de la construction d’un plan . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Ébauche (première étape) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. Équilibre (deuxième étape) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C. Remise en cause de l’équilibre (troisième étape) . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
[ 5q
Exemple . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 369
A. Première étape . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 369
B. Deuxième étape . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 370
Partie 5
La trésorerie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 377
Chapitre 15 e La gestion de la trésorerie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
© Éditions Foucher
368
368
368
369
379
[ 1q
Principes généraux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Objectifs de la gestion de trésorerie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. Le trésorier dans l’entreprise . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C. Développement de l’informatique et des logiciels . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
D. Horizon des prévisions de trésorerie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
E. Démarche retenue . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
[ 2q
Typologie des financements à court terme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 382
A. Financement hors du circuit bancaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 382
B. Financement par le circuit bancaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 386
[ 3q
Coûts des financements à court terme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 391
A. Paramètres . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 391
B. Coût réel du crédit . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 396
[ 4q
Placements à court terme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Critères de choix des placements . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. Différentes formes de placement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C. Choix des placements pour l’entreprise . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
406
406
407
409
[ 5q
Les méthodes de prévision de la trésorerie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Définition . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. La démarche budgétaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C. Description . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
409
409
409
410
[ 6q
Le
A.
B.
C.
416
416
416
417
[ 7q
Le contrôle du plan de trésorerie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 418
A. Le plan de trésorerie, instrument de suivi de la gestion . . . . . . . . 418
B. Le plan de trésorerie prévisionnel et le plan de trésorerie
réel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 418
[ 8q
La trésorerie au jour le jour . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 419
A. Objectif . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 419
plan de trésorerie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Définition . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
La résorption des insuffisances de trésorerie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Le placement des excédents de trésorerie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
380
380
380
381
381
381
477
GRP : expertise JOB : finance⊕entre DIV : 32⊕f0006⊕tdm p. 8 folio : 478 --- 27/3/014 --- 17H55
B. Principe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 419
C. Equilibrage et arbitrage d’un tableau de suivi de trésorerie . . 423
Le contrôle des conditions appliquées par les banques et les
négociations bancaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Négociation des taux du crédit . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. Négociation des jours de valeur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C. Négociation des commissions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
D. Négociation des lignes de crédit . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
E. Principe des négociations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
F. Contrôle des négociations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
G. Conditions de négociation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
H. Négociation des garanties . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
423
424
424
424
425
426
426
426
426
Chapitre 16 e La gestion du risque de change . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
435
[ 1q
[ 2q
Environnement international . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 436
Marché des changes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Définition . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. Opérateurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C. Participants au marché des changes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
D. Compartiments du marché des changes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
436
436
436
437
437
[ 3q
Taux de change . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Monnaie principale et monnaie secondaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. Cours d’un couple . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C. Mode de cotation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
D. Les cours de change . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
438
438
438
438
440
Risque de change . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Définition . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. Nature du risque de change . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C. Position de change . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
D. Microcouverture et macrocouverture . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
E. Instruments internes de couverture du risque de change . . . . .
F. Instruments externes de couverture du risque de change . . . . .
G. Gestion du risque de change . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Annexes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
A. Bilans . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B. Compte de résultat de l’exercice N . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Indications complémentaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
441
441
441
441
442
443
444
448
[ 4q
[ 1q
[ 2q
[ 3q
[ 4q
[ 5q
453
460
460
461
La valeur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 461
Le diagnostic financier des comptes sociaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 461
La politique d’investissement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 461
La politique de financement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 462
La trésorerie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 462
Index . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 463
478
© Éditions Foucher
[ 9q
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising