Un an de Service Civique en Meurthe-et-Moselle

Un an de Service Civique en Meurthe-et-Moselle
Un an de Service Civique
en Meurthe-et-Moselle
Signature d’un protocole d’accord entre l’Agence du Service Civique, représentée par Martin
Hirsch son président, l’État, représenté par Raphaël Bartolt, Préfet de Meurthe-et-Moselle, la
Région Lorraine, représentée par Jean-Pierre Masseret, président et le conseil général de Meurtheet-Moselle, représenté par Michel Dinet, président.
1
Conseil général de Meurthe-et-Moselle. Vendredi 13 janvier 2012
Un an de Service Civique en Meurthe-et-Moselle. Signature du protocole d’accord.
L’ESSENTIEL
Lors de la création de l’Agence du Service Civique au niveau national, il a été décidé de
mener en Meurthe-et-Moselle une action particulière de développement de cette
nouvelle mesure en faveur de la jeunesse. Cela fait un an que des jeunes sont engagés
dans diverses missions citoyennes, que des associations et des collectivités se sont
organisées pour les accueillir et que des tuteurs assurent un accompagnement.
Cette journée du 13 janvier est l’occasion d’établir un bilan d’étape du Service Civique
en Meurthe-et-Moselle. Plus de 130 organismes ont accueilli 310 volontaires.
Le conseil général en a accueilli 75 dans ses services, dans les collèges et au sein de
Idée Cap, structure de développement de projets initiée et animée par l’agence du
développement économique du conseil général (CAPEMM).
Le but de cette rencontre, à partir de l’expression directe des acteurs concernés, est de
tirer les premiers enseignements du déroulement du Service Civique dans toutes ses
dimensions. Les échanges permettront d’apprécier la pertinence des attendus de
départ, d’envisager les progrès nécessaires et de voir émerger des pistes nouvelles à
explorer.
2
Conseil général de Meurthe-et-Moselle. Vendredi 13 janvier 2012
Un an de Service Civique en Meurthe-et-Moselle. Signature du protocole d’accord.
Photographie du Service Civique
en Meurthe-et-Moselle
(Source : Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale de Lorraine)
Chiffres du Service Civique en Meurthe-et-Moselle mis en regard avec ceux de la Lorraine et les
chiffres nationaux qui prennent en compte 310 volontaires en Meurthe-et-Moselle, 594 en
Lorraine et 16111 au niveau national (effectifs en date du 30 novembre 2011)
Genre
Profil des Volontaires
Femmes
Hommes
Meurthe-etLorraine
Moselle
54%
49%
46%
51%
National
(oct. 2011)
57%
43%
Répartition des volontaires en Meurthe-etMoselle
H
F
36%
30%
entre 16 et 17
entre 18 et 20
entre 21 et 22
Meurthe-etMoselle
3%
36%
31%
entre
28%23 et 25
Moyenne d’âge
33%
Tranches
d'âge
35%
33%
2%
4%
entre 16 et 17
entre 18 et 20
entre 21 et 22
2%
37%
31%
National
(oct. 2011)
2%
35%
29%
30%
30%
34%
21,2 ans
21.2 ans
21 ans
Lorraine
entre 23 et 25
Les sorties du Service Civique
En Lorraine sur les 594 jeunes entrés dans le programme, 100 ont mis fin à leur contrat
d’engagement avant terme et 124 sont arrivés au bout de leur contrat au 31 décembre 2011.
Il y a donc à cette date 370 volontaires en cours de Service Civique sur la région.
La Meurthe-et-Moselle compte 200 volontaires en activité.
Sur les 310 jeunes meurthe-et-mosellans qui sont entrés dans le programme, 68 sont allés au
terme de leur contrat, et 50 ont anticipé leur départ selon les motifs suivants :
Abandon
poste
24%
de
Faute grave
Force majeure
6%
2%
CDI ou CDD de
plus de 6 mois
18%
CDD de moins
de 6 mois
6%
Commun accord
18%
3
Conseil général de Meurthe-et-Moselle. Vendredi 13 janvier 2012
Un an de Service Civique en Meurthe-et-Moselle. Signature du protocole d’accord.
16%
Le Niveau de formation des volontaires à la signature du contrat
44%
Meurthe-et-Moselle
310 volontaires
Lorraine
594 volontaires
Meurthe-et-Moselle
National
16111 volontaires
Lorraine
National
18%
16%
40%
42%
44%
25%
41%
40%
40%
Niveau inférieur au bac
34%
Niveau équivalent au bac
Niveau supérieur au bac
Pour comparaison, la répartition nationale des sortants de formation initiale en fonction de
leur diplôme le plus élevé sur l’ensemble de la population est la suivante 41% supérieur au bac,
23% équivalent au bac et 36% inférieur au bac. (INSEE 2009)
La situation professionnelle des volontaires à la signature du contrat
Meurthe-et-Moselle
310 volontaires
Lorraine
594 volontaires
National
16111 volontaires
Lorraine
National
Meurthe-et-Moselle
National
23%
32%
35%
45%
50%
55%
16%
5%
6%
Demandeurs d'emploi
34%
13%
Inactifs
6%
14%
46%
Salariés
Etudiants
Les organismes d’accueil en Meurthe-et-Moselle
La Lorraine compte aujourd’hui 177 structures agréées localement, 66 se trouvent en Meurtheet-Moselle soit 37 % d’entre elles.
6%
Les structures agréées peuvent soit bénéficier
14% d’un agrément national (fédération par
exemple) attribué par l’Agence du Service Civique, soit d’un agrément local attribué par la
Direction Régionale de la Jeunesse des Sports et de la Cohésion Sociale (DRJSCS).
La Meurthe-et-Moselle se distingue des autres départements lorrains par une proportion plus
importante de volontaires adossés à un agrément national : soit 53% des volontaires contre
42% pour la Lorraine.
4
Conseil général de Meurthe-et-Moselle. Vendredi 13 janvier 2012
Un an de Service Civique en Meurthe-et-Moselle. Signature du protocole d’accord.
Enfin, certaines structures peuvent sous condition mettre à disposition des volontaires à
d’autres organismes. Ce principe appelé intermédiation est lui aussi fortement développé en
Meurthe-et-Moselle.
44
22
Collectivité
territoriale
17
0
30
10
4
0
44
96
27
7
3
133
Association
Bénéficiant d’un agrément local
Bénéficiant d’un agrément national
Bénéficiant d’une mise à disposition
(intermédiation)
Total
Etablissement Public
Service de l’Etat
Total
3
0
2
1
66
23
Typologie des structures agréées
77%
72%
67%
Meurthe-et-Moselle
Lorraine
National
26%
20%
11%
Association
Collectivité
Territoriale
5% 6%
10%
Etablissement
Public
3% 3% 2%
Service de l'Etat
Répartition des thématiques de missions proposées
Thématiques
Meurthe-et-Moselle
Lorraine
National
1-SOLIDARITE
21,7%
17,1%
27,9%
Répartition thématique
pour les contrats signés
en Meurthe-et-Moselle
19.3%
2-SANTE
0,9%
0,8%
5,6%
0.6%
3-EDUCATION POUR TOUS
21,7%
20,5%
18,4%
23.4%
4-CULTURE ET LOISIRS
20,9%
20,5%
14,9%
19.3%
5-SPORT
9,6%
15,9%
8,3%
6.9%
6-ENVIRONNEMENT
17,4%
15,5%
12,5%
11.7%
7-MEMOIRE ET CITOYENNETE
8-DEVELOPPEMENT
INTERNATIONAL
9-INTERVENTION D'URGENCE
7,0%
8,1%
7,7%
8.2%
0,0%
1,2%
2,4%
0.6%
0,9%
0,4%
2,3%
9.6%
Le volontaire meurthe-et-mosellan type est plutôt une étudiante de 21 ans engagée dans
une association bénéficiant d’un agrément national et sur une mission relevant de
l’éducation pour tous.
5
Conseil général de Meurthe-et-Moselle. Vendredi 13 janvier 2012
Un an de Service Civique en Meurthe-et-Moselle. Signature du protocole d’accord.
Bilan au niveau national
En 2011, le Service Civique est monté en charge de manière soutenue comme en 2010.
Depuis septembre 2011, chaque semaine, 500 nouveaux volontaires s’engagent pour
accomplir l’une des 15 000 missions de Service Civique proposées.
Pas de privilège pour les diplômés : 60% des volontaires ont un niveau inférieur à BAC +2. La
proportion des volontaires qui ont un niveau au moins BAC +2 (40%) est la même qu’au plan
national.
Pas d’exclusion des quartiers sensibles : parmi les volontaires, près de 18% des jeunes
volontaires résident dans les quartiers de la politique de la ville (ZUS et CUCS), ce qui est un
peu plus élevé que la moyenne nationale sur la même tranche d’âge.
Les associations sont les plus engagées : 75 % des organismes agrées au titre du Service Civique
sont des associations, mais les collectivités territoriales sont de plus en plus partenaires du
Service Civique.
Les missions à l’étranger se développent : près de 500 missions de Service Civique s’effectueront
à l’étranger dans 40 pays, qui viennent ainsi compléter le Volontariat de Solidarité à
l’International et le Service Volontaire Européen.
Les volontaires plébiscitent le Service Civique : sur 1 000 jeunes qui ont répondu à un
questionnaire à l’issue du Service Civique, 90% expriment leur satisfaction et sont prêts à le
recommander à d’autres jeunes.
6
Conseil général de Meurthe-et-Moselle. Vendredi 13 janvier 2012
Un an de Service Civique en Meurthe-et-Moselle. Signature du protocole d’accord.
Repères
10 mars 2010
Création du Service Civique le 10 mars 2010.
De février à mai
Ateliers départementaux de Meurthe-et-Moselle.
Juin 2010
Le conseil général prend une délibération afin d’être département pilote pour
l’expérimentation du Service Civique.
Juin 2010
Création d’une mission « Service Civique » au sein des services départementaux.
Septembre 2010
Le conseil général adopte une délibération visant à créer d’ici 2011 une centaine de missions au
sein de ses services et à créer une plateforme destinée à faire émerger les projets de jeune en
vue d’être transformés en missions de Service Civique.
14 octobre 2010
Lancement officiel du Service Civique de Meurthe-et-Moselle, en présence de Martin Hirsch,
président de l’Agence du Service Civique.
Fin 2010
Création au sein des services départementaux de 33 missions différentes de Service Civique
(pour 75 volontaires) réparties dans les six territoires et auprès des services centraux.
2011
Lancement le 8 mars de Idée Cap, plateforme d’émergence de projets destinée à soutenir le
développement de la création d’activités d’intérêt général par les jeunes.
13 janvier 2012
Signature du protocole d’accord.
7
Conseil général de Meurthe-et-Moselle. Vendredi 13 janvier 2012
Un an de Service Civique en Meurthe-et-Moselle. Signature du protocole d’accord.
Les enjeux du Service Civique en Meurthe-et-Moselle
La conjugaison du dispositif national avec le projet du département répond à la volonté du
conseil général de franchir une étape dans la politique jeunesse qu’il mène. L’ambition : faire
une place plus grande à la jeunesse.
Le projet du département se situe à la charnière de trois enjeux essentiels :
-
un enjeu d’engagement des jeunes dans une mission d’intérêt général. C’est une façon
active, positive, d’exprimer son avis et ses aspirations dans la construction de l’avenir de
la société tout entière.
-
un enjeu de développement et de renouvellement de l’action publique départementale
à travers la participation des jeunes à des actions et des projets relevant les cinq défis
ayant donné lieu aux Ateliers départementaux. Les jeunes en Service Civique
concourront particulièrement à des actions culturelles et éducatives, au développement
des relations intergénérationnelles, à la lutte contre les discriminations, à la promotion
de la mixité sociale. Ils viseront également à développer la participation, l’engagement
et de nouvelles formes de citoyenneté des jeunes.
-
un enjeu d’éducation, de formation et d’insertion des jeunes en Service Civique dans
une logique de coopération entre les jeunes eux-mêmes, entre les jeunes et les autres
acteurs de leur engagement, entre les jeunes et le conseil général.
L’action du conseil général
Elle se situe à trois niveaux :
-
L’accueil des jeunes en Service Civique dans ses propres services.
-
Le relais du Service Civique auprès des partenaires que le conseil général mobilise dans
le cadre de ses politiques publiques et autour de projets partagés (notamment les
projets préconisés dans les ateliers départementaux). Le Service Civique constitue
alors un dispositif complémentaire d’appui au milieu associatif et un levier
supplémentaire de l’aide du département au développement d’activités nouvelles
croisant les besoins des territoires et des personnes.
-
Le soutien des jeunes, porteurs d’idées et de projets d’intérêt général, pour lesquels le
Service Civique constituerait une période « d’incubation » et de « développement de
leurs projets ».
8
Conseil général de Meurthe-et-Moselle. Vendredi 13 janvier 2012
Un an de Service Civique en Meurthe-et-Moselle. Signature du protocole d’accord.
Les objectifs du conseil général de Meurthe-et-Moselle
 Créer au sein des services départementaux une centaine de missions au titre du
Service Civique.
 Animer une plateforme d’émergence de projets de jeunes pouvant se transformer en
missions de Service Civique.
 Co-animer la mise en œuvre du Service Civique en Meurthe-et-Moselle.
Construire pour, par et avec les jeunes, c’est poser un pari positif et confiant dans l’avenir collectif.
Cette conviction inspire l’action du conseil général que ce soit au niveau des collèges, en matière
d’insertion professionnelle, sociale et culturelle, en matière de citoyenneté, sans oublier la
protection de l’enfance. Le Service Civique vient s’intégrer dans cet ensemble.
Les jeunes sont particulièrement touchés par la crise sociale et économique. La responsabilité
des difficultés qu’ils rencontrent est souvent reportée sur les jeunes eux-mêmes. Au final se
manifeste un sentiment de déconsidération à leur égard
L’action du conseil général participe de la volonté de faire société ensemble et d’associer les
jeunes à cette construction.
Le Service Civique croise la volonté du conseil général de construire une action publique bâtie
sur la confiance, donnant du crédit à la parole et aux propositions des jeunes, leur faisant une
place plus grande dans la vie publique et encourageant leurs capacités de responsabilité,
d’initiative et d’engagement au service du bien commun.
Cette orientation est cohérente avec les préconisations formulées par les participants des
Ateliers Départementaux, qui se sont tenus au conseil général et dans les territoires de février
à mai 2010.
Désireux d’amplifier son intervention, le conseil général a décidé de conjuguer son action avec
celle développée par l’Agence nationale du Service Civique à travers la mise en œuvre du
Service Civique.
Une délibération de cadrage a été adoptée par l’assemblée départementale en juin dernier et
une délibération de mise en œuvre en septembre.
Un protocole d’accord permettant aussi d’expérimenter une plateforme destinée à faire
émerger les projets des jeunes est signé ce vendredi 13 janvier entre le conseil général, l’Etat,
la Région Lorraine et l’Agence du Service Civique.
9
Conseil général de Meurthe-et-Moselle. Vendredi 13 janvier 2012
Un an de Service Civique en Meurthe-et-Moselle. Signature du protocole d’accord.
ZOOM
Idée Cap, un dispositif unique en France
Idée Cap est un dispositif unique et original mis en place par le conseil général de Meurthe-et
Moselle en complément du Service Civique traditionnel. C’est un espace d’accueil, d’écoute et
de paroles destiné à des jeunes ayant une idée, un projet responsable, plus ou moins formalisé,
et qui souhaitent le mettre en oeuvre. Le conseil général se dote, via le CAPEMM, son agence
de développement économique, d’une structure d’accompagnement des porteurs de projet
d’intérêt général dans le cadre du Service Civique. Favoriser la réalisation de projets au service
de la collectivité et du “vivre ensemble”, tel est le but de ce dispositif. Le CAPEMM, expert en
ingénierie de projet, accueille, accompagne, oriente, suit les porteurs de projets nécessitant
appui méthodologique, accompagnement, mobilisation de ressources et de partenariats pour
faciliter leur concrétisation.
Accompagnement en 3 temps
1 • Accueil, écoute et orientation des jeunes en fonction des cas.
2 • Avis du comité d’agrément pour l’égibilité du projet à Idée Cap.
3 • Accompagnement du projet :
 Ingénierie de projet pendant toutes les étapes du processus liée à l’activité dite
d’intérêt général (idée, élaboration, lancement, ancrage territorial, suivi),
 Appui technique et logistique / hébergement outils,
 Liens avec les acteurs du territoire et les structures susceptibles d’être impliqués
dans les phases du projet.
À qui s’adresse Idée Cap ?
• avoir entre 16 et 25 ans,
• avoir envie de développer un projet sur une période de 12 mois,
• avoir un projet qui relève d’une des thématiques du Service Civique (solidarité,
environnement, culture et loisirs, sports, éducation pour tous, santé, citoyenneté,
développement international et action humanitaire, intervention d’urgence en cas de crise et à
tout projet relevant du champ de l’activité sociale et solidaire.
Projets, mode d’emploi
• Accueil Dans un premier temps, le jeune est reçu par la cellule située au CAPEMM pour
évoquer son idée ou son projet, et le CAPEMM invite le jeune à le formaliser grâce à un guide
méthodologique.
• Étape d’éligibilité : Le projet du jeune est présenté devant un comité d’agrément composé du
conseil général, de la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale,
de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale, de la Région Lorraine, d’AMILOR
(Association des missions locales de Lorraine) et du CAPEMM. Le comité examine l’éligibilité
du projet et adresse au jeune ses recommandations.
• Étape d’accompagnement : le jeune est accueilli au sein du CAPEMM et bénéficie d’une
ingénierie de projet, d’un lieu d’échanges, de dialogue et de ressources pour concrétiser son
projet.
• Étape de bilan : Un bilan est réalisé et un suivi post-Service Civique est proposé pour
pérenniser le projet dans le temps et sur un plan financier.
10
Conseil général de Meurthe-et-Moselle. Vendredi 13 janvier 2012
Un an de Service Civique en Meurthe-et-Moselle. Signature du protocole d’accord.
BON A SAVOIR
Le Service Civique en quelques mots
Créé par la loi du 10 mars 2010, le Service Civique est destiné aux jeunes de 16 à 25 ans.
Il s’agit :
 d’un engagement volontaire d’une durée de 6 à 12 mois ;
 pour l’accomplissement d’une mission d’intérêt général dans un des neuf domaines
d’interventions reconnus prioritaires pour la Nation : solidarité, santé, éducation pour
tous, culture et loisirs, sport, environnement, mémoire et citoyenneté, développement
international et action humanitaire, intervention d’urgence ;
 représentant au moins 24 heures hebdomadaires ;
 donnant lieu au versement d’une indemnité prise en charge par l’Etat, et d’un soutien
complémentaire, en nature ou argent, pris en charge par la structure d’accueil ;
 ouvrant droit à un régime complet de protection sociale financé par l’Etat ;
 pouvant être effectué auprès d’organismes à but non lucratif ou de personnes morales de
droit public, en France ou à l’étranger.
L‘objectif du Service Civique est à la fois de mobiliser la jeunesse face à l’ampleur de nos défis
sociaux et environnementaux, et de proposer aux jeunes de 16 à 25 ans un nouveau cadre
d’engagement, dans lequel ils pourront mûrir, gagner en confiance en eux, en compétences, et
prendre le temps de réfléchir à leur propre avenir, tant citoyen que professionnel.
L’Agence du Service est un groupement d’intérêt public présidé par Martin Hirsch dont les
missions sont la promotion, la coordination, l’évaluation et le contrôle du Service Civique.
L’Agence s’appuie sur un réseau de référents départementaux et régionaux au sein des
services déconcentrés de l’Etat.
Pour éviter la substitution d’emploi
Des contrôles à toutes les étapes du Service Civique
Avant le démarrage de la mission, une définition précise des tâches confiées au volontaire
Chaque mission proposée fait l’objet d’un double contrôle avant le recrutement effectif d’un
volontaire ; au stade de la demande d’agrément, les organismes doivent décrire précisément
les tâches qui seront confiées aux volontaires, et expliquer en quoi l’action du volontaire
complétera l’action des salariés, bénévoles ou agents de l’organisme, sans s’y substituer. Si la
mission proposée s’apparente à un emploi, il sera demandé à l’organisme de retravailler l’offre
proposée et, si cela n’est pas possible, l’agrément sera refusé.
Une fois l’agrément obtenu
Au stade du recrutement, les offres de missions doivent être diffusées sur le site www.servicecivique.gouv.fr ; chaque mission proposée sur le site est vérifiée par l’Agence du Service
Civique avant d’être mise en ligne, afin qu’elle corresponde à l’agrément délivré. En cas
d’écart, un échange a lieu avec la structure pour que l’offre soit modifiée.
11
Conseil général de Meurthe-et-Moselle. Vendredi 13 janvier 2012
Un an de Service Civique en Meurthe-et-Moselle. Signature du protocole d’accord.
Pendant la mission
Une véritable politique de contrôle, déclinée au plan local.
L’Agence du Service Civique s’est dotée d’un dispositif complet de contrôle décliné au niveau
local par les services déconcentrés de l’Etat en charge de la jeunesse. Dans ce cadre, l’Agence
s’est fixée l’objectif de contrôler à minima 20% des organismes agréés chaque année.
Un programme de contrôle est prévu au niveau de chaque région, déterminé en fonction de
différents critères (nombre de volontaires accueillis, nouveaux organismes, thématiques des
missions). Au cours de ces contrôles, des entretiens individuels approfondis sont notamment
réalisés avec les volontaires.
Au 20 novembre 2011, 145 contrôles ont été effectués.
Ces premiers contrôles renvoient dans l’ensemble un impact positif du Service Civique perçu
par les volontaires, les « dérapages » vers l’emploi restant très marginaux. Par ailleurs, des
modes d’échanges plus informels sont mis en place avec les volontaires, qui permettent de
détecter d’éventuels dysfonctionnements : rassemblements régionaux ou sessions de
formation des volontaires, qui permettent aux volontaires de s’exprimer sur les conditions de
leur mission, page Facebook du Service Civique où les volontaires peuvent contacter l’Agence
ou d’autres volontaires, etc.
Après la mission
90% des volontaires ont une opinion positive ou très positive du Service Civique. Un
questionnaire de satisfaction est envoyé à chaque volontaire ayant achevé sa mission. D’après
les résultats de cette enquête, 90,7% des volontaires disent avoir une opinion très positive ou
plutôt positive du Service Civique et 88,9% indiquent qu’ils recommandent le Service Civique.
Grâce à ce questionnaire, les volontaires peuvent également signaler les dysfonctionnements
qu’ils ont pu constater et dans ces cas des contrôles sont effectuées dans les organismes
concernés.
Vers un comité de la charte du Service Civique
Au-delà des contrôles effectués par l’Agence du Service Civique et ses référents au sein des
service déconcentrés de l’Etat en charge de la jeunesse, le monde associatif a souhaité luimême se doter d’un outil d’auto-régulation dès la création du Service Civique. Une instance
associative nationale inspirée de « la charte du don en confiance » est en cours de constitution
à l’initiative de la conférence permanente des coordinations associatives (CPCA).
Cette instance aura pour objectifs :
 définir collectivement une charte de déontologie que les associations membres
s’engageraient à respecter dans le cadre de leurs projets d’accueil de jeunes en Service
Civique ;
 auditer régulièrement ces associations afin de s’assurer de l’adéquation entre leurs
pratiques et les critères ainsi définis.
12
Conseil général de Meurthe-et-Moselle. Vendredi 13 janvier 2012
Un an de Service Civique en Meurthe-et-Moselle. Signature du protocole d’accord.
FICHE TECHNIQUE
Le Service Civique, pourquoi ?
L’objectif du Service Civique est d’offrir à tous les jeunes qui le souhaitent l’opportunité de
s’engager, de donner de leur temps à la collectivité, tout en participant au renforcement de la
cohésion nationale et la mixité sociale.
L’ambition à l’échelle nationale était de mobiliser 10 000 jeunes en 2010 pour un budget de 40
M€ pour atteindre l’objectif de 10 % d’une classe d’âge soit 75 000 en 2014 pour un budget de
540 M€ (25 000 en 2012 pour un budget de 134 M€).
Service Civique : où ? quoi ?
Les missions de Service Civique peuvent être réalisées auprès d’organismes à but non lucratif
(associations, fondations, fédérations, ONG) ou de personnes morales de droit public (Etat,
collectivités locales, établissements publics).
Il s’agit de missions d’intérêt général. Elles peuvent être conduites en France ou à
l’international.
Quel statut pour le jeune en Service Civique ?
La mission de Service Civique n’est pas assimilable à un emploi salarié.
Elle ne se substitue pas à celle des professionnels mais elle la complète.
L’engagement de Service Civique donne lieu à un contrat d’une durée de 6 à 12 mois auprès
d’une personne morale de droit public ou d’un organisme sans but lucratif.
Une indemnisation est versée directement par l’Etat au volontaire (446,65 € net par mois
aujourd’hui).
Les coûts afférents à la protection sociale de ce dernier sont intégralement pris en charge par
l’Etat.
La structure d’accueil apporte au volontaire une aide en nature ou en espèces d’un montant
mensuel de 101,49 €. Il correspond à la prise en charge de frais d’alimentation, d’hébergement
ou de transport. Certains volontaires pourront, sur critères sociaux, bénéficier d’une bourse
supplémentaire de l’Etat de 101,68 € par mois.
A qui le Service Civique est-il destiné ?
Aux jeunes disposant d’une qualification et de compétences, porteurs de projets qui peuvent
être opérationnels et qui cherchent à travers un organisme d’accueil l’occasion de servir
l’intérêt général tout en acquérant une expérience professionnelle et de gestion de projets.
Les jeunes en difficulté, voire en rupture sociale et en errance, dont le Service Civique, en
complément de leur engagement, représente également une occasion d’être accompagnés et
intégrés dans des lieux d’épanouissement, d’être considérés et reconnus tout en leur
permettant de découvrir différents métiers et activités supports à l’acquisition de
compétences professionnelles.
13
Conseil général de Meurthe-et-Moselle. Vendredi 13 janvier 2012
Un an de Service Civique en Meurthe-et-Moselle. Signature du protocole d’accord.
14
Conseil général de Meurthe-et-Moselle. Vendredi 13 janvier 2012
Un an de Service Civique en Meurthe-et-Moselle. Signature du protocole d’accord.
FOIRE AUX QUESTIONS
Qu’est-ce que le Service Civique ?
Le Service Civique permet à tous les jeunes de 16 à 25 ans qui le souhaitent de s’engager sur une
période de 6 à 12 mois, pour une mission au service de la collectivité et de l’intérêt général.
Culture, sport, solidarité, environnement, intervention d’urgence etc., les missions de Service
Civique couvrent des domaines prioritaires pour la Nation et pour l’ensemble de la société. Le
Service Civique peut être effectué auprès d’organismes à but non lucratif (associations,
fondations, fédérations, ONG) ou de personnes morales de droit public (Etat, collectivités locales,
établissements publics), en France ou à l’international. Le Service Civique donne lieu au versement
d’une indemnité mensuelle de 446,65 € net et ouvre droit à un régime complet de protection
sociale (sécurité sociale, retraite).
J’ai plus de 25 ans, est-ce que je peux réaliser un Service Civique ?
Les personnes âgées de plus de 25 ans pourront effectuer un volontariat de Service Civique pour
mener à bien, sur des périodes de 6 à 24 mois des missions d’intérêt général auprès d’associations
ou de fondations reconnues d’utilité publique. Les volontaires recevront une indemnisation de la
part de la structure d’accueil et bénéficieront d’une couverture sociale complète financée par
l'Etat. Par exception, pour des missions déterminées par décret, cette forme de Service Civique
pourra également être ouverte à des volontaires de moins de 25 ans.
Quels sont les organismes qui peuvent accueillir des volontaires en Service Civique ?
Le Service Civique peut être réalisé auprès :
- D’organismes à but non lucratif de droit français : associations, fondations, fédérations, ONG,
- De personnes morales de droit public : Etat, Collectivités territoriales (régions, départements,
communes) ou établissements publics.
Les structures souhaitant accueillir des volontaires en Service Civique doivent avoir été agréées
par l’Agence du Service Civique.
Quelle est la durée des missions de Service Civique ?
Le Service Civique dure de 6 à 12 mois et n’est pas renouvelable. La durée hebdomadaire de la
mission représente sur la durée du contrat au moins 24 heures par semaine et peut atteindre 48
heures, reparties au maximum sur six jours. Il s’agit d’une durée maximale ; cette possibilité
restera exceptionnelle. En règle générale, les missions proposées en Service Civique ont une durée
hebdomadaire de 35 heures. Pour les mineurs âgés de 16 ans à 18 ans, cette durée maximum est
limitée à 35 heures réparties sur 5 jours. Sur dérogation accordée par l’Agence du Service Civique
dans le cadre de la procédure d’agrément, des missions d’une durée hebdomadaire plus courte
(moins de 24 heures par semaine) pourront être proposées.
Peut-on effectuer une mission de Service Civique à l’étranger ?
Oui, tout à fait, les missions de Service Civique peuvent être réalisées à l’étranger, auprès par
exemple d’associations françaises agissant à l’étranger ou auprès d’une collectivité territoriale
française dans le cadre d’un projet de coopération décentralisée qu’elle mène avec une collectivité
d’un pays étranger. Les missions proposées dans ce cadre doivent avoir été agréées par l’agence
du Service Civique.
15
Conseil général de Meurthe-et-Moselle. Vendredi 13 janvier 2012
Un an de Service Civique en Meurthe-et-Moselle. Signature du protocole d’accord.
Comment trouver une mission de Service Civique ?
Toutes les missions de Service Civique sont disponibles en ligne sur le site www.servicecivique.gouv.fr. Il est possible de postuler directement en ligne.
Peut-on réaliser plusieurs missions de Service Civique à la suite ?
Non, le Service Civique dure de 6 à 12 mois et n’est pas renouvelable. Par contre il est possible
avec certaines associations d’exercer au cours de son Service Civique différentes missions auprès
d’organismes distincts.
Quelles sont les conditions pour être volontaire en Service Civique ?
Le volontaire doit avoir entre 16 et 25 ans et posséder la nationalité française, celle d’un état
membre de l’Union européenne ou de l’espace économique européen, ou justifier d’un séjour
régulier en France depuis plus de 1 an.
Je suis étranger, puis-je réaliser une mission en Service Civique ?
Les personnes possédant la nationalité d’un état membre de l’Union européenne ou de l’espace
économique européen, ou justifiant d’un séjour régulier en France depuis plus d’un an, peuvent
accomplir une mission de Service Civique.
Je suis mineur, est-ce que je peux m’engager en Service Civique ?
Oui, les mineurs de 16 à 18 ans peuvent accomplir une mission de Service Civique, une
autorisation parentale est alors exigée.
Est-ce que le Service Civique est un emploi ?
Non, elle n’est pas assimilable à un emploi salarié. L’action des volontaires en Service Civique ne
se substitue pas à celles de professionnels mais la complète.
Quelle est la durée hebdomadaire des missions de Service Civique ?
La durée hebdomadaire de la mission représente sur la durée du contrat au moins 24 heures par
semaine et peut atteindre 48 heures, réparties au maximum sur six jours. Il s’agit d’une durée
maximale ; cette possibilité restera exceptionnelle. En règle générale, les missions proposées en
Service Civique ont une durée hebdomadaire de 35 heures. Pour les mineurs âgés de 16 ans à 18
ans, cette durée maximum est limitée à 35 heures réparties sur 5 jours.
Peut-on être salarié et en Service Civique en même temps ?
Oui, il est possible d’accomplir sa mission tout en étant salarié par ailleurs. Cependant, cette
période de service correspond à un engagement soutenu, le plus souvent à temps plein et toujours
d'au moins 24 heures par semaine. Sous réserve de respecter cela, il n’est pas interdit d’exercer
une autre activité. Par contre, il n’est pas possible d’être engagé en Service Civique auprès d’une
structure dont on est salarié.
A-t-on le droit à des congés en Service Civique ?
Oui, le volontaire en Service Civique aura droit à deux jours de congés par mois de service effectué.
16
Conseil général de Meurthe-et-Moselle. Vendredi 13 janvier 2012
Un an de Service Civique en Meurthe-et-Moselle. Signature du protocole d’accord.
Est-ce que le Service Civique ouvre droit au chômage ?
Non, le Service Civique n’étant pas un emploi salarié, il n’ouvre pas droit au chômage. Par contre,
si j’ai acquis par ailleurs des droits à indemnisation, le versement des allocations chômage est
suspendu pendant toute la durée de la mission de Service Civique et reprend au terme de la
mission. La mission de Service Civique n’a pas d’impact sur le montant et la durée des allocations.
Peut-on être étudiant et en Service Civique en même temps ?
Oui, il est possible d’accomplir sa mission tout en étant étudiant par ailleurs.
Est-ce que je dois signer un contrat pour être en Service Civique ?
Oui, le volontaire et la structure d’accueil doivent signer un contrat. Ce contrat fixe notamment le
lieu et la durée de la mission et les tâches qui seront accomplies durant la mission. La relation
entre le volontaire et la structure d’accueil est une relation de collaboration et non de
subordination.
Peut-on être en Service Civique sein d’une association dans laquelle on détient un mandat
de dirigeant bénévole ?
Il faut distinguer les situations selon les formes de Service Civique :
- il n’est pas possible d’effectuer un engagement au sein d’une association dans laquelle on détient
un mandat de dirigeant bénévole ;
- par contre, il est possible d’effectuer un volontariat au sein d’une association dans laquelle on
détient un mandat de dirigeant bénévole.
Attention, cette notion de dirigeant bénévole s’entend au sens strict : elle vise, les élus de
l’association exerçant une fonction exécutive (président, secrétaire général, trésorier).
Ai-je droit à une indemnité en Service Civique ?
Oui, le volontaire en Service Civique a le droit à une indemnité financée par l’Etat de 446,65 € par
mois. Cette indemnité est directement versée au volontaire par l’Agence de services et de
paiement (ASP), sans transiter par la structure d’accueil. Par ailleurs, la structure d’accueil sert au
volontaire une aide en nature ou en espèces d’un montant mensuel de 101,49 € correspondant à la
prise en charge de frais d’alimentation (fourniture de repas) ou de transports. Enfin, certains
volontaires pourront, si leur situation le justifie, bénéficier d’une bourse de l’Etat de 101,68 € par
mois en moyenne. Au total, selon les situations, les volontaires en Service Civique percevront une
aide comprise entre 548,14 € et 649,82€ par mois.
Est-ce que l’indemnité de Service Civique est imposable ?
Non, l’indemnité de Service Civique n’est pas soumise à l’impôt sur le revenu.
Est-ce que l’indemnité est prise en compte dans le calcul des prestations sociales ?
Non, l’indemnité n’est pas prise en compte dans le calcul des prestations sociales (allocations
logement, revenu de solidarité active, etc.)
Est-ce que je garde mes droits au chômage pendant ma période de Service Civique ?
Le versement des allocations chômage est suspendu pendant toute la durée de la mission de
Service Civique et reprend au terme de la mission. La mission de Service Civique n’a pas d’impact
sur le montant et la durée des allocations.
17
Conseil général de Meurthe-et-Moselle. Vendredi 13 janvier 2012
Un an de Service Civique en Meurthe-et-Moselle. Signature du protocole d’accord.
Est-ce que je garde mon RSA (revenu de solidarité active) pendant ma période de Service
Civique ?
Le versement du RSA est suspendu pendant toute la durée de la mission de Service Civique et
reprend au terme de la mission.
Est-ce que je suis couvert par la sécurité sociale en tant que volontaire en Service Civique ?
Oui, le Service Civique ouvre droit au bénéfice d’une couverture sociale complète financée par
l’Etat.
Est-ce que le Service Civique compte pour la retraite ?
Oui, l’ensemble de la période de Service Civique est validé au titre de la retraite (un trimestre de
Service Civique = un trimestre validé au titre de la retraite)
Quelles sont les conditions pour accueillir des volontaires ?
Les organismes sans but lucratif de droit français et les personnes morales de droit public
souhaitant accueillir des volontaires en Service Civique doivent être agréées par l’Agence du
Service Civique. Un seul agrément est requis, délivré pour 2 ans aux vues de la nature des missions
proposées et de la capacité de la structure à prendre en charge les volontaires
Comment être agréé pour accueillir des volontaires en Service Civique ?
Les structures souhaitant accueillir des volontaires en Service Civique doivent obtenir un
agrément, délivré par l’Agence du Service Civique ou ses délégués territoriaux. Un dossier de
demande d’agrément et un guide de procédures peuvent être obtenus en écrivant à l’adresse
suivante. Ils sont disponibles en téléchargement sur le site Internet : www.service-civique.gouv.fr
Pour toute question relative aux agréments : agrement@service-civique.gouv.fr .
Pour les structures déjà agréées en volontariat associatif, en volontariat civil de cohésion sociale
et de solidarité et en service civil volontaire, l’agrément obtenu vaut agrément de Service Civique
jusqu’à la fin de l’année 2010. Pour ces structures, seul un dossier simplifié de présentation des
missions de Service Civique qui seront proposées doit être complété. Ce dossier est disponible en
téléchargement sur le site Internet : www.service-civique.gouv.fr
Pour toute question relative aux agréments : agrement@service-civique.gouv.fr .
Combien de temps dure l’agrément de Service Civique ?
L’agrément des structures accueillant des volontaires en Service Civique dure deux ans.
Quelles sont les obligations de l’organisme accueillant des volontaires en Service Civique ?
L’organisme accueillant un volontaire en Service Civique doit désigner un tuteur au sein de la
structure chargée d’assurer la préparation du volontaire aux missions qui lui sont confiées et de
l’accompagner dans la réalisation de ses missions. Une formation civique et citoyenne devra être
assurée au volontaire en Service Civique. Le référentiel de formation sera défini par l’Agence du
Service Civique. Cette formation pourra être mutualisée entre structures au niveau local.
Les structures d’accueil devront accompagner les jeunes dans leur réflexion sur leur projet
d’avenir. Les structures devront veiller à la diversité des profils des jeunes qu’elles accueilleront en
Service Civique.
18
Conseil général de Meurthe-et-Moselle. Vendredi 13 janvier 2012
Un an de Service Civique en Meurthe-et-Moselle. Signature du protocole d’accord.
Les associations bénéficieront d’un soutien de l’Etat de 100 euros par mois au titre des frais
exposés pour assurer l’encadrement et l’accompagnement du jeune volontaire. Un financement –
dont les conditions et modalités sont en cours de définition – est également prévu pour la
réalisation des formations.
Peut-on recourir à l’intermédiation ?
Oui, le contrat de Service Civique peut prévoir la mise à disposition du volontaire auprès d’autres
structures. Pour les volontaires, c’est l’opportunité de réaliser des missions de différentes natures
auprès de différentes structures au cours de son Service Civique. Pour les organismes d’accueil,
cela permet d’accueillir plus facilement des personnes volontaires en Service Civique.
Comment le Service Civique sera-t-il valorisé dans le parcours de formation et d’insertion
professionnelle du volontaire ?
Les volontaires en Service Civique recevront à l’issue de leur mission une attestation de Service
Civique, décrivant les activités exercées et les compétences acquises pendant la durée du Service
Civique. Cette évaluation sera réalisée conjointement par le tuteur et le volontaire. Cette
attestation pourra être intégrée dans le livret de compétence ou le passeport orientation et
formation du volontaire. Par ailleurs, le Service Civique sera valorisé dans les cursus de formation.
19
Conseil général de Meurthe-et-Moselle. Vendredi 13 janvier 2012
Un an de Service Civique en Meurthe-et-Moselle. Signature du protocole d’accord.
Le comité régional de coordination du Service Civique de Lorraine
Afin de favoriser la coordination de l’ensemble des acteurs du Service Civique au niveau local, il a été
créé le 17 septembre 2010 un Comité de Coordination Régionale du Service Civique. Ce comité a
notamment pour objet d’impulser des actions communes de promotion du Service Civique au niveau
local en direction des jeunes et des structures susceptibles d’accueillir des volontaires. Ce comité qui se
réunit tous les trimestres est composé de :
Président : Monsieur le Préfet de région, délégué territorial de l’Agence du Service Civique
Collège « représentants des administrations concernées » :
Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale
Direction départementale de la cohésion sociale de Meurthe-et-Moselle
Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations de la Meuse
Direction départementale de la cohésion sociale de la Moselle
Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations des Vosges
Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt
Direction régionale des affaires culturelles
Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement
Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi
Agence régionale de santé
Rectorat de l'Académie de Nancy-Metz
Collège « représentants des associations » :
CRAJEP (Comité régional des associations de jeunesse et d’éducation populaire)
CROS Lorraine (Comité régional olympique et sportif)
URIOPSS Lorraine (Union régionale interfédérale des œuvres et organismes privés sanitaires et sociaux)
CPCA (Conférence permanente des coordinations associatives)
Collège « représentants des collectivités territoriales » :
Conseil régional de Lorraine
Conseil général de Meurthe-et-Moselle
Conseil général de la Meuse
Conseil général de la Moselle
Conseil général des Vosges
Association des maires de Meurthe-et-Moselle
Association des maires de la Meuse
Fédération départementale des maires de Moselle
Association des maires des Vosges
Collège « personnalités qualifiées» :
AMILOR (Associations des missions locales de Lorraine)
Correspondante régionale de l’agence française du programme européen jeunesse en action
CRIJ de Lorraine (Centre régional d’information jeunesse)
Ligue de l'enseignement de Lorraine
Association Unis-Cité
Collège « représentants des volontaires» :
4 volontaires ou anciens volontaires issus de chaque département lorrain.
20
Conseil général de Meurthe-et-Moselle. Vendredi 13 janvier 2012
Un an de Service Civique en Meurthe-et-Moselle. Signature du protocole d’accord.
Référents du Service Civique en Meurthe-et-Moselle
Au niveau national
Agence du Service Civique
95 avenue de France 75013 PARIS
01.40.45.90.00 - Mail : agence@service-civique.gouv.fr
Site internet : www.service-civique.gouv.fr
Au niveau départemental
Au conseil général de Meurthe-et-Moselle
Mission Service Civique
Philippe Bonneval
48 Esplanade Jacques Baudot
CO 900 19
54 035 Nancy Cedex
servicecivique@cg54.fr
03 .83 .94 .55 .05
Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale Lorraine
Thierry ROOS
4 rue Bénit
CS 10 011
54035 NANCY Cedex
thierry.roos@drjscs.gouv.fr
03.83.17.36.71
Direction Départementale de la Cohésion Sociale de Meurthe-et-Moselle
Bertrand JACQUOT
4 rue du Général Drouot
BP 70608
54064 NANCY Cedex
bertrand.jacquot@meurthe-et-moselle.gouv.fr
03.54.84.47.05
21
Conseil général de Meurthe-et-Moselle. Vendredi 13 janvier 2012
Un an de Service Civique en Meurthe-et-Moselle. Signature du protocole d’accord.
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising