Eco-responsabilité : la ville vous prête une caméra thermique

Eco-responsabilité : la ville vous prête une caméra thermique
Février 2011
251
Magazine municipal d’information de la ville de Châtillon
Eco-responsabilité :
la ville vous prête
une caméra thermique
Retrouvez toute l’information sur www.ville-chatillon.fr
sommaire/édito
Votre ville
Inauguration de la résidence Blériot
Coeur de Ville
Caméra thermique
Chambre régionale des Comptes
Débat d'orientation budgétaire
Passage à la TNT
Eco-conduite
Seniors
0 - 18
Dossier : les jeunes et l'éco-responsabilité
Trophées des jeunes pour l'aventure
Culture
Expo Soulas à la Maison des Arts
Expo photo à l'Hôtel de Ville
Expo Alione à la Maison des Enfants
Théâtre
Cinéma
Concert Maîtrise des Hauts-de-Seine
Médiathèque
Entreprendre
Nouveaux commerces
Acife
Initiatives
Foire aux vins
Salon toutes collections
Guynemer
Santé
Croix Rouge
Bouger
3
4
5
6
7
10
12
13
15
19
21
22
23
24
25
26
27
30
32
34
35
36
38
39
Judo
Match de football caritatif
45
41
Tribunes
Châtillon pratique
42
44
16
En matière d'éco-responsabilité, il est de grandes
intentions, de beaux discours, mais aussi des avancées
pragmatiques pour l'amélioration de la vie quotidienne,
qui ont toujours constitué le socle de notre politique
communale dans ce domaine, comme dans tous les
autres.
Et nous le prouvons une fois de plus en mettant en place
un système de prêt de caméra thermique, qui permettra à
tous ceux qui le souhaiteront, d'analyser les performances
énergétiques de leur habitation pour mieux en renforcer
l'isolation. Châtillon est la première ville d'Ile-de-France à
proposer ce service à ses citoyens, qu'il nous a semblé
plus intéressant à mettre en place que de réaliser une
thermographie aérienne globale de la ville, coûteuse et
inquisitrice.
Ces choix pragmatiques, nous les assurons en matière de
finances locales. Les résultats de l'année 2010 ont été les
meilleurs que la Ville n'ait jamais connus ce qui nous
permet pour la sixième année consécutive de ne pas
augmenter les taux des impôts communaux. N'en
déplaise aux esprits chagrins qui essaient de faire croire
que la Ville est mal gérée ou que les emprunts qu'elle a
contractés sont dangereux. Vous trouverez dans ce
journal toutes mes réponses à ces allégations de
circonstances …
Jean-Pierre SCHOSTECK
Député-Maire de Châtillon
“Châtillon Informations”
Mairie de Châtillon : 01 42 31 81 81
Site internet : www. ville-chatillon.fr
E-mail : journal@chatillon92.fr
Directeur de la publication :
Jean Pol HINDRÉ
Rédactrice en chef :
Dominique ALBASINI
Réalisation-Impression :
Desbouis Grésil Imprimeur 01 69 83 44 66
Imprimé avec des encres végétales
sur papier issu
de la gestion durable des forêts
Publicité : France Régie Tél. : 01 41 53 00 90
Photos : Service information
Sophie LIEDOT, sauf mention contraire
Dépôt légal : 6601 P
Eco-responsabilité :
la Ville innove encore !
27
251
Février 2011
1
votre ville
AVANCÉE
Signature de la charte musique et handicap
Le Président du Conseil général visite le conservatoire.
Le 18 janvier dernier, Patrick Devedjian, Président du Conseil général des
Hauts-de-Seine, a signé au conservatoire de Châtillon la charte « musique
et handicap ». A cette occasion étaient
présents, Jean-Pierre Schosteck
Député-Maire de Châtillon, Jean-Pol
brèves
Hindré, premier adjoint et président
de l'intercommunalité ChâtillonMontrouge, M. Joly président de la
CDAPH (Commission des Droits et de
l'Autonomie, des Personnes Handicapées) et Anna Cavalli directrice du
conservatoire.
Cette charte doit faciliter l'inscription et
la pratique de la musique pour les
personnes handicapées en développant
les initiatives favorisant leur accès dans
les meilleures conditions.
Elle va permettre également le travail en
réseau de l'ensemble des acteurs concernés afin de mieux prendre en compte
les besoins exprimés et constatés. Enfin,
elle contribue à la préparation des futurs
éducateurs et enseignants et à l'adaptation de leur pédagogie à toutes
personnes handicapées mais aussi à
étendre le Réseau Musique et Handicap
via la diffusion de la charte dans l'objectif de développer l'accès des personnes
handicapées aux pratiques musicales.
Par la signature de cette charte, le département des Hauts-de-Seine, a voulu
marquer son engagement en faveur des
personnes handicapées, le faisant ainsi
entrer officiellement dans le Réseau
National Musique et Handicap.
Opération Foyers Témoins
La réunion des foyers Châtillonnais
participant à l’opération Foyers Témoins
s’est tenue en janvier. Pendant trois
mois, de février à avril, sept foyers
Châtillonnais vont collaborer avec les
services municipaux et peser leurs
déchets. Ce projet, au plus proche du
citoyen, va permettre de récolter des
données précises et de mieux
appréhender la problématique des
déchets sur le territoire communal.
Patrick Devedjian signe la charte musique handicap sous les yeux de Jean-Pierre Schosteck,
Député-Maire, Monsieur Joly le Président de la CDAPH et Jean-Pol Hindré, Président de l’Intercommunalité
Châtillon - Montrouge
Elections cantonales : pensez
aux procurations !
251
Février 2011
2
Les élections cantonales se dérouleront
les 20 et 27 mars prochains. Si vous n'êtes
pas à Châtillon ce jour-là mais souhaitez
tout de même voter, vous pouvez établir
une procuration pour que quelqu'un vote
à votre place. Pour établir une procuration,
vous pouvez vous rendre :
• au commissariat de police de Montrouge
ouvert 7j/7, de 9h à 12h et de 14h à 19h
• au poste de police de Vauban
ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h et
de 14h à 18h30 ( se renseigner auparavant
au 01 55 58 12 80 si un officier de police
judiciaire est présent)
• au Tribunal de Grande Instance de Vanves
ouvert du lundi au vendredi
de 8h30 à 16h30.
Pour tout renseignement : service élections
en mairie : 01 42 31 82 22 - 01 42 31 82 74
INTERCO
Jean-Pol HINDRE, nouveau
président de la Communauté
de Communes Châtillon – Montrouge
Jean-Pol Hindré, premier adjoint au Maire, a
été élu Président de l'intercommunalité
Châtillon Montrouge, succédant au Maire de
Montrouge, Jean-Loup Metton, selon le principe
de l'alternance pour la présidence entre les
deux communes. La Communauté de
Communes Châtillon Montrouge gère des
compétences communes aux deux villes : le
développement économique, les conservatoires,
les transports.
votre ville
LOGEMENT SOCIAL
Benoist APPARU, secrétaire d'Etat chargé du
logement, inaugure la résidence Louis Blériot
Le Ministre au balcon d'un appartement de l'immeuble donnant sur la cour
de l'école Marcel Doret
Une réalisation modèle ! Après avoir visité et inauguré la
résidence Blériot, le secrétaire d'Etat chargé du logement,
Benoist Apparu, a tenu à exprimer son enthousiasme devant
une résidence qui allie qualité, diversité de l'habitat et respect
des normes environnementales. Au moment où l'effort du
gouvernement en faveur du logement social atteint un
record – 131 509 logements sociaux ont été financés en
2010 - le ministre a pu apprécier une réalisation qui s'intègre
parfaitement dans le quartier assurant ainsi une diversité de
l'habitat clé de voûte d'une mixité réussie. Le ministre a par
ailleurs souligné tous les efforts entrepris par la municipalité qui respecte les critères de la loi SRU en matière de logement social.
La Résidence « Louis Blériot » comprend un immeuble HLM
de 30 logements répartis sur 4 étages avec ascenseurs et 17
maisons individuelles. L’opération comprend 42 logements
financés en PLUS et 5 logements en PLAI. Ces derniers
permettent d'accueillir des ménages aux ressources très
modestes. Jean-Pierre SCHOSTECK a voulu à travers ce
programme privilégier les grands appartements familiaux,
et de nombreux enfants apprécient déjà de vivre dans cette
résidence très conviviale. Cette réalisation comprend également en sous-sol, un garage de 49 emplacements de stationnement commun aux maisons de ville et aux appartements,
ainsi que 30 caves associées aux logements collectifs. Les
locaux vélos et voitures d’enfants ainsi que ceux dédiés au
tri sélectif sont situés au rez-de-chaussée de l’immeuble. Le
système de chauffage est assuré par des chaudières individuelles à condensation et la production d’eau chaude se
fait à l’aide de capteurs solaires situés en toiture pour les
maisons. Pour ces raisons, la résidence Louis Blériot a obtenu
la certification Label Habitat et Environnement ainsi que le
Label Qualitel.
Benoist Apparu et Jean-Pierre Schosteck dans l'allée des maisons de ville
RESTRUCTURATION DU GROUPE SCOLAIRE MARCEL DORET / GAY-LUSSAC
Lancement de la deuxième phase des travaux
La restructuration du groupe scolaire
Marcel Doret Gay-Lussac se poursuit
avec le démarrage, début mars, de la
deuxième phase des travaux. Un
nouveau bâtiment R+1 va être
construit à la place de l'ancien centre
de loisirs ; il accueillera deux restaurants scolaires, l'un pour les enfants
de maternelle, l'autre pour les enfants
de l'école élémentaire, ainsi qu'une
extension de l'école Gay-Lussac, avec
deux nouvelles salles de repos.
Au total, ce sont 923 m² de SHON qui
vont être bâtis. Ce nouveau bâtiment
sera construit dans le même esprit
architectural que celui déjà édifié au
fond de la cour Marcel Doret, qui
comprend notamment la nouvelle salle
de sports. Un traitement de façade
similaire avec du bardage en bois et
des huisseries en aluminium, des
performances énergétiques conformes
aux dernières normes environnementales : ce nouveau bâtiment complétera harmonieusement les édifices
scolaires existants. Cette phase de
travaux sera achevée pour la rentrée
2011.
251
Février 2011
3
votre ville
URBANISME
Le projet Coeur de Ville va être déclaré
d'Utilité Publique
Après l'avis favorable du Commissaire Enquêteur à l'issue de l'enquête publique, le conseil municipal a approuvé
le projet d'aménagement du Cœur de Ville et demandé au préfet de déclarer l'opération d'Utilité Publique.
251
Février 2011
4
Afin de réussir l'aménagement du
Cœur de Ville, des acquisitions
foncières sont nécessaires. Ces acquisitions s'effectuent dans le cadre de
négociations à l'amiable, menées par
l'Etablissement Public Foncier des
Hauts-de-Seine.
Dans le cas où ces accords ne pourraient aboutir, il est nécessaire de
recourir à la procédure d'expropriation, que permet une déclaration d'utilité publique. A l'issue de l'enquête
publique qui s'est tenue du
2 novembre au 3 décembre 2010, où
la Ville demandait la déclaration d'utilité publique et au cours de laquelle de
nombreux Châtillonnais se sont exprimés, le commissaire enquêteur a
rendu un avis favorable, sous réserve
des conditions suivante :
•mener une étude approfondie et une
analyse particulière en matière de
sécurité publique concernant l'accessibilité de l'impasse Barbusse et la
circulation sur cette voie
•porter une surveillance particulière à
la réalisation de logements sociaux à
hauteur de 30 % du SHON
•proposer formellement un relogement aux habitants expropriés
•indemniser les expropriations conformément à la valeur du marché
immobilier de la commune de
Châtillon.
Par ailleurs, le commissaire enquêteur
a notamment émis des recommandations pour l'élaboration du plan de
déplacement urbain, l'utilisation du
mail reliant la rue Gabriel Péri à l'avenue de Verdun, l'architecture de la résidence étudiante place du 8 mai,
l'aménagement des espaces publics
(cheminements piétons et parking
public) rue Gabriel Péri, place du 8 mai
et place du marché, la construction
des parkings, le respect des normes
environnementales, la prise en compte
de l'aménagement du tramway, situé
hors zone de la DUP.
Concernant l'enquête parcellaire,
dédiée particulièrement aux parcelles
sujettes à l'expropriation, l'avis favorable du commissaire enquêteur est
soumis aux conditions suivantes :
•expropriation de la
parcelle T218 qu'en
cas d'absolue nécessité
•propositions de relogement formellement effectuées
auprès des occupants des parcelles
expropriées
•attribution
des
indemnités d'expropriation conformes
aux prix pratiqués
dans l'environnement direct.
La Ville a pris en
compte les demandes
du
commissaire
enquêteur et s'engage, dans le cadre de
la DUP, à veiller aux
recommandations
émises, notamment pour l'opération
prévue allée Barbusse, si elle se réalise.
En revanche, il n’est pas possible
d’exclure du périmètre de la DUP la
parcelle T218, celle-ci étant absolument nécessaire à la réalisation globale
du programme d'aménagement.
Le projet d'aménagement du Cœur de
ville a été adressé à la Préfecture en vue
de sa déclaration d'utilité publique,
qui sera ensuite conférée au profit de
l'Etablissement Public Foncier des
Hauts-de-Seine pour application.
Information tramway :
fermeture
de la rue Lasègue
En raison des travaux du tramway,
la rue Lasègue est mise en impasse
au débouché sur l'avenue de Verdun,
à partir du vendredi 11 février à 15h.
Le stationnement y sera totalement
interdit. Ce dispositif est prévu pour
deux mois.
Pour toute information :
www.tramway-chatillon-viroflay.fr
votre ville
NOUVEAU : POUR REPÉREZ LES PERTES D’ÉNERGIE DE VOTRE HABITAT
La Ville vous prête une caméra thermique !
Dans le cadre de sa politique d'éco-responsabilité, voici un nouveau service proposé
par la Ville aux Châtillonnais. Grâce à une caméra thermique, repérez les
performances de votre habitation pour mieux renforcer son isolation.
L’importance de
l’isolation dans
l’habitat
Le Grenelle de l’Environnement place
la rénovation énergétique des bâtiments comme le chantier numéro un de la lutte contre le
changement climatique.
Dans un bâtiment mal isolé, une partie
de la chaleur peut s’échapper par le
toit, les murs, les sols ou les fenêtres.
Une isolation performante est donc
primordiale pour obtenir une maison
économe en énergie. Elle permet de
s'affranchir d'importantes dépenses
de chauffage. Quand on sait que le
chauffage représente deux tiers de la
consommation d’énergie d’un logement, réaliser des travaux pour empêcher la chaleur de s’échapper prend
tout son sens !
Isoler un logement, c’est aussi un geste
éco-responsable pour l’environnement
car, en réduisant la facture énergétique, on limite les émissions de gaz à
effet de serre.
L’énergie la moins chère est
celle qu’on ne consomme pas
Afin de sensibiliser et mobiliser les
Châtillonnais à la maîtrise des consommations énergétiques et à la nécessité d’une isolation efficace, la Ville de
Châtillon met en place un dispositif
de prêt de caméra thermique pour
évaluer les pertes d’énergie dans
habitat.
A terme, « chaque Châtillonnais a la
possibilité d’agir pour une meilleure
isolation de son habitat, réduire sa
facture d’énergie et, du même coup,
limiter ses émissions de gaz à effet de
serre » souligne Pascale Malherbe,
Adjoint au Maire en charge du
Développement Durable.
Un matériel performant :
la caméra thermique
La caméra permet de visualiser en
direct les variations de température et
les zones où l'air chaud s'échappe de la
maison, grâce à un dégradé de
couleurs. L’utilisateur a la possibilité
prendre des photos (appelées thermogrammes), depuis l’extérieur ou l’intérieur de l’habitat. Les défauts
d’isolation (d’une fenêtre, d’une porte,
d’un toit et même l’humidité) sont mis
en évidence rapidement, en identifiant
certaines zones à problèmes qui ne
peuvent être détectées à l'œil nu.
Les modalités de prêt
- Un justificatif de domicile récent
(quittance d'EDF ou téléphone),
- Un chèque de caution de 500 €.
Vous avez la possibilité d'emprunter,
sous réserve de disponibilité, la caméra
pour une durée de deux jours.
En plus d’une convention de prêt à
signer, il sera nécessaire de fournir :
- Une pièce d'identité en cours de
validité,
Dans un premier temps, veuillez
remplir le coupon-réponse.
Toutes les personnes souhaitant
emprunter le matériel seront contactées dans les prochains jours.
PRET CAMERA THERMIQUE
Nom :
Prénom :
Adresse :
Téléphone :
Mail :
Renvoyez le coupon-réponse à :
Mairie de Châtillon- Service Eco-Responsabilité
1 place de la Libération - 92320 CHATILLON
Ou à déposer à l’accueil de la Mairie.
Au retour de la caméra, les photos sont extraites et remises sous format papier
ou informatique. Attention, ces clichés ne constituent pas un diagnostic
thermique officiel.
251
Février 2011
En savoir plus sur l’isolation de l’habitat : http://ecocitoyens.ademe.fr/mon-habitation
Les aides à la rénovation énergétique : http://ecocitoyens.ademe.fr/financer-mon-projet
5
votre ville
CHAMBRE RÉGIONALE DES COMPTES
Rapport satisfaisant pour la commune
La Chambre Régionale des Comptes
d'Ile-de-France vient de rendre public
son rapport d'observations définitives
concernant la commune de Châtillon
pour la période 2004-2008. La
Chambre remarque que la commune
a pris en compte la plupart des observations précédentes de la chambre, en
procédant à une refonte du régime
indemnitaire du personnel, répondu
aux attentes de la Chambre sur les
rapports d'activité des associations
bénéficiant de subvention annuelle
supérieure à 23000 euros et a amélioré
les délais de paiement des fournisseurs et prestataires.
Concernant la situation financière de
la commune, la Chambre remarque
que Châtillon dispose d'un potentiel
fiscal sensiblement supérieur à la
moyenne des communes de la même
strate nationale (1 028 € pour 700 €).
Mais, sur la période 2004-2008, l'évolution des dépenses réelles de fonctionnement est sensiblement plus
forte que celle des recettes. La
Chambre juge la capacité d'auto financement limitée et l'encours de la dette,
élevé. Par ailleurs, certains emprunts
souscrits par la commune reposent
sur un échange de taux bas contre des
risques et sont de nature à représenter
à moyen terme un risque.
Le Maire a indiqué en réponse, qu'il
maintenait avec les services financiers
de la ville, la plus grande vigilance en
renégociant systématiquement les
emprunts, lorsqu'un risque s’avérait.
Il a également indiqué qu'un effort
particulier était mené sur l'amélioration de l'autofinancement, ajoutant
que si la ville était en situation dange-
reuse, elle ne pourrait pratiquer pour la
sixième année consécutive, une
augmentation zéro des taux des
impôts communaux.
Ces observations qui reposent sur les
exercices 2004 – 2008, avaient déjà
été intégrées par la municipalité et les
efforts d'amélioration des comptes et
de maîtrise des frais de fonctionnement portent leurs fruits, comme le
prouve les résultats de l'exercice 2010,
présentés dans les pages suivantes de
ce journal.
La Chambre a également mis en valeur
la politique d'éco-responsabilité menée
par la commune, notamment en
matière de tri sélectif des déchets. Elle
incite cependant la commune à passer
un nouveau marché pour la collecte
des déchets, actuellement en phase
d'études par les services de la ville.
PROJET GRAND PARIS
Une réunion d'information
251
Février 2011
6
De nombreux Châtillonnais ont
répondu présent à l'invitation de la
Commission Nationale du Débat Public
pour débattre du réseau de transport
du Grand Paris, le 24 janvier dernier
au Théâtre.
Après la présentation du projet, le jeu
des questions réponses a permis un
échange fructueux entre les usagers et
les représentants de la société du
Grand Paris, maître d'ouvrage du projet.
Il faut rappeler que ce projet, soutenu
par Jean-Pierre Schosteck et la majorité
municipale, présente une véritable
vision de l'avenir de l'Ile-de-France, tant
du point de vue du développement
économique, urbain et social, que d'un
aménagement durable du territoire.
L'intérêt du projet repose essentiellement sur une amélioration de la
desserte des transports en commun
assurant les liaisons entre banlieues,
réduisant ainsi de façon significative les
temps de transports.
L'accord Grand Paris – Arc Express: un
accord historique entre l'Etat et la région
Il faut rappeler que parallèlement au
projet du Grand Paris, était développé
un autre axe de développement des
transports, le projet Arc Express,
présenté par la Région Ile-de-France.
Après de longues négociations, le
26 janvier denier, Maurice Leroy,
ministre de la ville, chargé du Grand
Paris, et Jean-Paul Huchon, président
de la région Ile-de-France, ont conclu
un accord concernant l’avenir des transports de la région capitale. La contribution conjointe présentée résulte d’un
travail de concertation, nourri de la
contribution des architectes de l’AIGP et
des projets initiaux de Réseau de transport du Grand Paris (Etat) et Arc Express
(Région), renforcée par les soixante
débats publics qui ont déjà eu lieu
(rassemblant plus de 20000 franciliens),
et par les 200 cahiers d’acteurs.
Au total, ce sont 32,4 milliards d’euros qui vont être investis dès 2010 et
jusqu’à 2025. L’accord porte sur la
modernisation des réseaux actuels, en
particulier des RER, et la réalisation
d’un métro automatique de rocade
autour de Paris reprenant et complétant les éléments communs du projet
Arc Express et Réseau de transport du
Grand Paris, la prolongation d’Eole à
l’ouest, la désaturation de la ligne 13
par le prolongement de la ligne 14 et
les autres opérations inscrites au Plan
de mobilisation de la Région.
votre ville
DÉBAT D'ORIENTATION BUDGÉTAIRE 2011
Pas d'augmentation des taux des impôts
en 2011
Les très bons résultats financiers de
la ville en 2010
vont permettre de
ne pas augmenter
les taux d'impôts
communaux en
2011, ceci pour la sixième année consécutive, et de poursuivre la politique
d'investissement.
La nécessaire maîtrise des dépenses a
été prise en compte et appliquée pour
parvenir à ces résultats qui préservent
l'intégralité des marges de manœuvre
de la commune. Les recettes perçues
par la Ville, sans aucune augmentation d'impôts, valident la stratégie
d'aménagement urbain mise en œuvre
depuis plusieurs années et l'équilibre
entre logement et activité.
Le débat d'orientation budgétaire a été
présenté au conseil municipal du
2 février, par Jean-Pol Hindré, Premier
adjoint, chargé des finances.
LES ORIENTATIONS DU BUDGET
PRIMITIF 2011
L'évolution de la situation
financière en 2010
Résultat d'investissement (y compris
les reports) :
- 1 431 883,34 euros en 2010
- 1 470 564,40 euros en 2009
- 2 032 902,87 euros en 2008
Autofinancement prévisionnel (rappel):
- 3 000 000,00 euros soit donc un résultat positif de : 1 568 116,66 euros
Dépenses de personnel (012) :
- 26 824 675,54 euros (provisoire)
- 26 555 550,35 euros en 2009
- 25 969 901,71 euros en 2008
Frais financiers (66 111) :
- 2 319 283,11 euros en 2010
- 2 216 905,81 euros en 2009
- 2 362 447,82 euros en 2008
Taux variables
13,16 %
86,84 %
Taux fixes
Les dépenses de
fonctionnement
La dette
Au 31 décembre 2010, la dette de la
Ville était répartie comme suit :
• 86,84 % en taux fixe, avec un taux
moyen de 4,02 %
• 13,16 % en taux variables, avec un
taux moyen de 2,25 %
Globalement, le taux moyen sur la
totalité de l'encours est de 3,98 %,
contre 3,68 % il y a un an.
Les frais de personnel
La prévision est de l'ordre de
28 600 000 euros, soit une augmentation de seulement 1 % par rapport au
budget primitif 2010, compte tenu de
l'absence d'augmentation du point
d'indice en 2011.
Les dépenses courantes et les subventions
La ville a pour objectif ce principe de
bonne gestion : comment « mieux
dépenser pour ne pas dépenser plus »,
tout en maintenant, bien entendu,
tous les services existants, et en ne
s'interdisant pas, bien au contraire, de
faire plus ou mieux lorsque cela est
possible à un coût acceptable.
L'évolution des crédits reflétera l'évolution de la population, d'un point de
vue général et d'un point de vue local.
Ainsi, ce sont essentiellement les
secteurs 3e âge et Education qui
connaîtront une progression supérieure à la moyenne.
L'essentiel des dépenses de fonctionnement sont des dépenses contraintes. Le
budget global des fluides, par exemple,
est encore prévu en augmentation
globale de 4,28 %. Globalement, la hausse
est estimée à 2,80 % sur la totalité des
crédits de fonctionnement courant.
Les dépenses d'ordre, constituées par
les amortissements, s'élèveront à
1 324 760 euros contre 1 364 000 euros
en 2010.
Les recettes de fonctionnement
Dépenses courantes (011) :
- 12 551 000 euros (provisoire)
- 12 882 898,66 euros en 2009
12 902 099,09 euros en 2008
Résultat de fonctionnement :
> 8 327 879,53 euros en 2010
- 7 475 996,62 euros en 2009
- 7 494 772,88 euros en 2008
Variation des bases fiscales :
taxes ménages : + 2,29 % (entre 2010
et 2009) taxe professionnelle : + 7,21 %
Les recettes des services, hors fiscalité,
dotations de l'Etat, et subventions, sont
attendues en progression plus modérée,
de l'ordre de 0,85 %, dans la mesure où
l'augmentation des fréquentations est
amenée à se ralentir.
Les subventions, essentiellement de
la CAF et du Conseil Général pour le
fonctionnement des crèches et des
centres de loisirs, sont pour l'instant
évaluées avec un taux de progression
global de 2 %. Elles représentent un
251
Février 2011
7
votre ville
montant d'environ 2,5 millions d'euros.
Pour 2010, les prestations de service de
la CAF ont été revalorisées d'environ
2,5 %, tandis que celles du Conseil
Général sont gelées depuis plusieurs
années.
La DGF ne progressera pas en 2011.
De plus, le chiffre de la population qui
ressort du dernier recensement notifié
fait apparaître une baisse de 98 habitants par rapport à celui de l'année
précédente. La population de la Ville
serait ainsi de 32 837 habitants au
1er janvier 2008. Le montant de la DGF
qui sera attribuée à la Ville devrait donc
être mécaniquement en très légère
diminution.
Les droits de mutation ont augmenté
d'environ 100 000 euros en 2010.
Même si leur progression est amenée
à se ralentir, ils devraient continuer à
augmenter un peu, l'inscription budgétaire envisagée à ce jour est de
1 560 000 euros pour 2011.
La fiscalité l'estimation provisoire de la
fiscalité des entreprises se monterait à
2 937 000 euros pour la cotisation
foncière, à 2355000 euros pour la cotisation sur la valeur ajoutée, et à
24480 euros pour l'IFER sur les stations
radioélectriques. Toutefois, le montant
de celle nouvelle fiscalité des entreprises
ne peut pas se comparer au montant de
l'ex-taxe professionnelle. Il faudra donc
attendre la communication des bases de
la fiscalité des ménages et du montant
des frais de gestion rétrocédés par l'Etat
d'une part, du montant du prélèvement
au profit du fonds de garantie d'autre
part, pour savoir ce que sera le produit
fiscal en 2011.
Quoi qu'il en soit, il n'y aura pas d'augmentation du taux des impôts à
Châtillon pour la sixième année consécutive.
Près de 140 000 euros seront allouées en 2011 pour le matériel et le mobilier des écoles et des centres de loisirs
Les dépenses d'équipement : L'enveloppe allouée aux acquisitions de
matériels sera plus élevée cette année,
estimée à 964 000 euros. La poursuite
de l'effort d'équipement et de modernisation des services se traduira
notamment cette année par les acquisitions suivantes :
• 137 000 euros de matériels et mobiliers pour les écoles et les centres de
loisirs
• Une enveloppe supplémentaire de
160 000 euros pour l'équipement en
matériels de restauration du nouveau
self de l'école Gay-Lussac, ainsi qu'une
enveloppe de 52 000 euros pour son
équipement en mobilier, ceci dans le
cadre de la restructuration globale
de l'ensemble du groupe scolaire
• 15 000 euros de matériels et mobiliers pour le service jeunesse, les clubs,
et le Bureau information Jeunesse
• 30 000 euros pour le renouvellement
de matériels de restauration à la
cuisine centrale
• 32 000 euros pour l'acquisition de
matériels et mobiliers dans les
crèches
• 59 000 euros pour le parc informatique, aussi bien pour des renouvellements que pour des équipements
nouveaux
• 67 000 euros pour les acquisitions de
véhicules
• 211 000 euros encore en 2011 pour
l'ensemble des Services Techniques,
les dépenses prévues allant de l'outillage pour la régie au renouvellement des bancs dans les espaces
verts, en passant par exemple par
l'acquisition d'un tricycle électrique
pour le Service Environnement.
Les travaux neufs
Le programme de cette année sera
encore dominé par l'opération de
restructuration du groupe scolaire
Marcel Doret/Gay Lussac, qui nécessitera cette année encore une enveloppe budgétaire d'au moins deux
millions d'euros.
Pour l'essentiel, le programme de
travaux envisagé aujourd'hui serait le
suivant :
Pour le secteur bâtiment :
• 130 000 euros pour les travaux de
drainage des pieds de façade à la Folie
Desmares, des travaux de raccordement à l'égout, ainsi que l'aménagement d'un office
• Environ 50 000 euros pour les travaux
de réfection de la salle de danse à la
Maison des Enfants
• 65 000 euros pour les travaux de
réfection des bardages à la crèche La
La taxe d'enlèvement des ordures
ménagères compte tenu du montant
définitif des bases 2010, il n'est pas
déraisonnable de penser que le taux de
la taxe puisse baisser en 2011.
Les dépenses
d'investissement
251
Février 2011
8
La dette : Le montant du remboursement du capital de la dette communale,
est estimé à 3640000 euros pour 2011.
Seconde phase des travaux d’extension du groupe scolaire Marcel Doret Gay-Lussac.
votre ville
• 25 000 euros pour les habituels
travaux d'entretien des allées du
cimetière
• 30 000 euros pour le réaménagement
du terrain à l'entrée de la crèche La
Flûte Enchantée
• 20 000 euros environ pour l'agrandissement d'une cour à la crèche des
Sablons
• 25 000 euros environ pour l'amélioration de l'espace vert de la crèche Le
Petit Prince
Des travaux de drainage et la création d’un office seront réalisés cette année à la Folie Desmares
Cigogne, qui seront remboursés par
l'assurance dommage ouvrage
• 55 000 euros pour des travaux de
sécurité au Cinéma
• 55 000 euros également pour des
travaux dans les gymnases et au
stade
• 30 000 euros pour le remplacement
des menuiseries extérieures au
Centre Guynemer
• Les crédits affectés aux travaux dans
les écoles: 265000 euros environ sont
prévus pour les maternelles, avec
notamment le remplacement de
menuiseries extérieures à l'école Joliot
Curie (110 000 euros), des travaux
dans les cours (80 000 euros au total),
et divers travaux à la maternelle du
Parc et à la maternelle Jean Jaurès
notamment.
Pour les écoles élémentaires, au-delà
des crédits nécessaires pour l'opération Marcel Doret/Gay Lussac des
travaux plus modestes seront réalisés
dans tous les groupes scolaires de la
ville, pour un montant global d'environ
200 000 euros.
Pour la voirie et l'éclairage public :
• 220 000 euros au moins pour la poursuite de la réfection de la rue Béranger, qui concernera cette année le
segment compris entre la rue Arago
et l'avenue de la Paix
• 240 000 euros environ pour la poursuite de la réfection de la rue Jean
Jaurès à la suite de l'enfouissement
des réseaux, en liaison avec le remplacement de la canalisation d'eau
potable programmé début 2011
• 75 000 euros pour la réorganisation
du stationnement et l'installation de
coussins berlinois avenue Clément
Perrière
• 60 000 euros pour des réfections de
couches de roulement, notamment
avenue de la Division Leclerc et rue du
Plateau
• Dans le cadre du bail d'entretien de la
voirie communale, une enveloppe
conséquente,
au
moins
300 000 euros, pour les divers aménagements de sécurité et d'amélioration de l'accessibilité dans diverses
rues, mais aussi pour de grosses réparations sur les chaussées conséquences des hivers plus rigoureux
que nous connaissons depuis deux
ans
• Enfin, 200 000 euros environ pour les
travaux de modernisation des installations d'éclairage public et de signalisation, probablement cette année
rue de la Mairie et rue Roland Garros
• les travaux d'enfouissement des
réseaux rue Esther Cordier, envisagés
dès 2010, seront réalisés pour un
montant d'environ 220 000 euros
Pour les parcs et jardins :
• L'ensemble des travaux dans les différents espaces verts de la ville mobilisera une enveloppe globale d'environ
300000 euros, parmi lesquels on peut
relever :
• 50000 euros pour la réfection du mail
des marronniers et l'aménagement
de l'entrée de la folie Desmares
Les autres dépenses d'investissement :
Outre les participations de la Ville pour
les dépenses d'équipement de la
brigade de sapeurs pompiers et le
montant de la subvention d'équilibre
à verser à la Semidep,
295 000 euros sont prévus au titre de
la subvention pour surcharge foncière
destinée à permettre la réhabilitation
des logements situés à la limite de
Châtillon et de Clamart rue Pierre Brossolette.
Les recettes
d'investissement
Le FCTVA est estimé à 606 000 euros
Les amortissements, pour leur part, se
montent à 1 324 760 euros
Les subventions : Les subventions à
attendre du Conseil Général pour les
travaux dans les écoles sont évaluées
à 80 000 euros, tout comme une
subvention de 47 500 euros, déjà notifiée, du Ministère de l'Intérieur et des
Collectivités Territoriales pour les
travaux à réaliser à la Folie Desmares.
Une subvention sera également
demandée pour l'enfouissement des
réseaux de la rue Esther Cordier.
L'autofinancement : L'objectif est
de le maintenir au moins à
2 800 000 euros, comme c'était le cas
jusqu'en 2009, et si possible à
3 millions d'euros comme en 2010.
L'affectation définitive à l'investissement d'une part de l'excédent de fonctionnement 2010 sera d'au moins
1 432 000 euros, puisque c'est le
montant du déficit global de la section
en 2010.
L'enveloppe d'emprunt : Comme en
2010, il est souhaitable de limiter son
montant à 2,5 millions d'euros, mais
comme pour l'autofinancement, il
faudra attendre la notification des
ressources fiscales pour être en mesure
de prendre des décisions définitives.
251
Février 2011
9
votre ville
Châtillon en route
pour la télévision numérique
Châtillonnais pourront jouir d'une
qualité de son et d'image améliorée
pour 19 chaînes nationales gratuite
auxquelles s'ajoutent 7 chaînes régionales également en libre accès soit un
total de 25 chaînes gratuites audio
visuellement optimisées.
Vous l'avez sûrement remarqué, depuis
le 24 novembre 2010, les programmes
en clair de la chaîne Canal plus ne sont
plus disponibles via le réseau classique
de diffusion hertzienne analogique.
Depuis quelques mois également, s'affiche sur votre écran de télé un
bandeau d'information vous annonçant que votre région allait passer au
numérique.
En effet, depuis le début de l'année
2009 c'est toute la France qui progressivement passe au tout numérique
audiovisuel. L'Ile-de-France est, en ce
moment même, dans cette période de
transition comme le prouve la 1re vague
de passage au numérique hertzien de
la chaîne privée Canal plus. Le 8 mars
prochain, ce sont toutes les chaînes
historiques du canal hertzien (TF1,
France 2, France 3, France 5/Arte, et M6)
qui passeront au tout numérique.
C'est donc l'ensemble des télévisions
chatillonnaises qui sont concernées
par ce basculement dans la modernité
audiovisuelle avec toutes les questions
et interrogations bien naturelles que
cela entraîne.
Quelle est la conséquence
technique immédiate
de ce tournant ?
251
Février 2011
10
En premier lieu, il sera nécessaire, si
ce n'est déjà fait, d'adapter tout les
téléviseurs à un mode de réception de
la télévision numérique. Ce qui signifie que tous les postes de télévision
qui reçoivent uniquement les 6 chaînes
historiques par une antenne râteau
ou intérieure doivent être adaptés à
un mode de réception de la télévision
numérique pour continuer à recevoir
les programmes de télévision.
Évidemment qui dit conséquence technique immédiate dit bénéfice immédiat. Dans le cas présent, tous les
Comment recevoir
la télévision numérique ?
Cette question a des réponses simples
et rapides à mettre en place.
En premier il faut savoir, qu'il n'est pas
nécessaire de changer de poste de télévision pour passer à la télévision numérique. Il suffit de brancher un adaptateur
Péritel sur son poste pour pouvoir y brancher un adaptateur TNT. De plus, tous les
postes de télévision achetés après le
mois de mars 2008 sont équipés d'un
adaptateur TNT intégré.
Il n'est pas non plus nécessaire non
plus d'enlever son antenne râteau, les
chaînes de la TNT gratuites passeront
par ce canal pour la diffusion.
Pour les habitant d'immeubles ou de
lotissements, il convient, avant de
s'équiper, de vérifier auprès du syndic
ou du gestionnaire d'immeuble que
l'antenne collective est compatible
avec la réception des signaux numériques.
Information,
aide et assistance
Ce passage de la France au tout numérique est encadré par les lois de
mars 2007 et de décembre 2009 qui
offrent différentes aides afin que
chacun puisse disposer de cet accès à
la télévision numérique et ce dans les
meilleures conditions.
Ces lois mettent en place plusieurs
aides financières qui concernent le
poste de télévision principal de votre
résidence principale.
Sachez que ces aides sont réservées
aux foyers qui reçoivent la télévision à
l'aide d'une antenne râteau (ou d'une
antenne intérieure) en mode analogique. C'est-à-dire recevant au maximum, les 6 chaînes nationales
historiques et éventuellement une
chaîne locale.
Pour les foyers résidant dans une zone
couverte par la TNT.
La loi propose une aide de 25 € maximum pour l'acquisition d'un adaptateur TNT, d'un téléviseur TNT intégrée
ou d'un abonnement au câble, au
satellite ou à l'ADSL. Il vous sera également proposé une aide de 120 € maximum pour l'adaptation ou le
remplacement de votre antenne
râteau. Ces deux aides sont accordées
aux familles qui ne sont pas concernées par la redevance TV et sous conditions de ressources.
En plus de ces aides financières la loi
permet également une aide personnalisée et à domicile pour les
personnes âgées ou handicapées. Les
conditions d'accès à cette aide sont
liées à l'âge du foyer (être âgé de 70 ans
ou plus) ou au degré de handicap (80 %
ou plus). Cette aide personnalisée au
branchement, à la familiarisation des
outils électroniques et à la mémorisation des chaînes est entièrement financée par l'Etat et donc gratuite pour
tous ceux qui en profiteront. Sachez
que l'organisme public responsable de
cette aide, le GIP France Télé Numérique, mène ses actions dans le plus
strict respect de la neutralité technologique et commerciale.
Afin de savoir si vous faites partie des
bénéficiaires de ces aides, si vous avez
des questions concernant le passage
de la télévision au tout numérique ou
si vous désirez plus d'informations sur
un sujet particulier, n'hésitez pas à
appeler le numéro de téléphone infos
service mis en place par le GIP :
09 70 81 88 18 (appel non surtaxé, prix
d'un appel local, du lundi au samedi de
8h à 21h). Vous pouvez également
consulter leur site internet afin d'y
retrouver par exemple la liste des
professionnels agrées par le GIP :
www.tousaunumerique.fr.
Les chaînes
de la télévision numérique
Le 8 mars lorsque votre télévision sera
devenue entièrement numérique, vous
recevrez alors 26 chaînes entièrement
gratuites. Voici un rapide aperçu de
chacune d'entre elle :
votre ville
Les chaînes nationales :
TF1 : chaîne privée généraliste.
France 2, France 3 : chaînes publiques
généralistes.
France 4 : chaîne publique des spectacles et des événements.
France 5 : chaîne publique du savoir et
de la découverte.
Arte : chaîne publique de culture.
M6 : chaîne privée généraliste.
Direct 8 : chaîne privée du direct, des
magazines et des reportages.
W9 : chaîne privée mini-généraliste à
dominante musicale et fiction.
TMC : chaîne privée généraliste
NT1 : chaîne privée généraliste.
NRJ12 : chaîne privée musicale pour
public jeune.
LCP/Public Sénat : chaînes publiques,
informations parlementaires.
BFM TV : chaîne privée d'information à
vocation économique.
I-Télé : chaîne privée d'information.
Direct star : chaîne privée pour jeune
public.
Gulli : chaîne jeunesse et familiale.
France Ô : chaîne publique dédiée à
l'Outre-Mer
Les chaînes régionales :
IDF 1 : chaîne privée généraliste.
NRJ Paris : chaîne privée généraliste.
Demain IDF: chaîne privée thématique.
BDM TV : chaîne privée généraliste
associative.
Cinaps TV : chaîne privée généraliste
associative.
Télé Bocal : chaîne privée thématique
associative.
Une information
au plus de près de vous
Afin de répondre à toutes vos questions et interrogations sur le passage
au tout numérique vous recevrez dans
vos boîtes aux lettres un tract d'infor-
mation vous résumant les démarches
à accomplir, vous expliquant les raisons
de ce changement de mode de diffusion et vous rappelant le numéro d'information et le site internet du GIP
France Télé Numérique.
Également, vous trouverez à la
mairie de Châtillon et au Syndicat d'Initiative un point information qui vous
propose des guides d'informations
pratiques.
Quand le numérique
viens vers vous !
Le vendredi 4 mars dans les rues de
votre ville et sur vos marchés, une
camionnette d'information ainsi que
des agents seront à votre disposition
pour répondre à vos questions, vous
proposer des ateliers de démonstration et faire en sorte que vous soyez
fin prêt le 8 mars prochain.
Ils seront présents :
- au marché centre ville, rue Gabriel
Péri de 10h à 12h
- au marché Maison Blanche, rue
André Gide de 15h à 17h.
Ainsi préparé, ce passage au tout
numérique devrait se faire facilement
et vous offrir ainsi un loisir télévisuel
plus agréable.
251
Février 2011
11
votre ville
Passage à la TNT : le boom des télés à recycler
Dans quelques jours, le passage à la
TNT va s’opérer. De plus en plus séduits
par l’acquisition de téléviseurs à écrans
plats, le marché des téléviseurs est en
forte croissance. La fin du canal hertzien
a accentué ce phénomène et conduit de
nombreux consommateurs à se séparer
de leurs téléviseurs et se tourner vers
des modèles intégrant la TNT.
Par conséquent, on observe une nette
augmentation du dépôt de vieux téléviseurs sur la voie publique. Ces déchets
d’équipement électrique et électronique
(DEEE) contiennent des substances
dangereuses pour l’environnement.
Deux solutions existent pour que ces
télés soient recyclées :
1. Au magasin si vous rachetez un
nouveau téléviseur
Pour tout achat d’un téléviseur neuf, le
commerçant reprend l’ancien pour le
faire recycler. En effet ce dernier à l’obligation de le reprendre (décret du
20 juillet 2005) et vous apportez,
d’ailleurs, votre contribution financière
à cet égard lors de l’achat d’un appareil
neuf.
Rappel : le dépôt sauvage d’objets sur
la voie publique en dehors des dates de
ramassage des encombrants est strictement interdit et les contrevenants
s’exposent à des contraventions.
2. A la déchèterie mobile
Chaque vendredi après-midi, rue Roland
Garros (entre le stade et la piscine), de
13h à 17h. Ce service est gratuit pour les
Châtillonnais, sur présentation d’un
justificatif de domicile
CHÂTILLON VILLE ECO-RESPONSABLE : UNE FORMATION POUR LES AGENTS MUNICIPAUX
L’éco-conduite : plus écologique, plus économique
Après la première session de formation organisée en 2009, des agents
municipaux ont de nouveau pu participer les 17, 18 et 19 janvier à
l’apprentissage de la conduite écoresponsable. Une fois la partie théorique abordée, c’est dans un véhicule
que les agents ont effectué des
parcours sur les routes communales,
accompagnés du formateur. Pour la
Ville, les objectifs sont la baisse des
rejets de CO2 du parc automobile
municipal et dépenses liées au carburant. Les conducteurs ont pu évaluer
leur comportement grâce à un système
électronique embarqué (consommation, CO2, freinages, régime moteur,
251
Février 2011
12
etc.) qui permet de visualiser les incidences des différents modes de
conduite. Un rapport personnalisé a
été remis à chaque agent. En matière
de lutte contre les émissions de gaz à
effet de serre, il faut noter qu’une
partie du parc automobile de la Ville de
Châtillon est constitué de véhicules
fonctionnant au gaz naturel et électriques. L’adjoint au Maire chargé du
Développement Durable, Pascale
Malherbe, a assisté à cette formation.
L’éco-conduite : c’est quoi ?
L’éco-conduite est un comportement
de conduite citoyen permettant de
réduire sa consommation de carburant, de limiter l’émission de gaz à
effet se serre, responsable du réchauffement climatique, et de diminuer le
risque d’accident.
L’éco-conduite : mode d’emploi
Les habitudes personnelles de conduite
ont un impact important sur la
consommation : certains comportements au volant font consommer de
5 % à 40 % de carburant en plus. C’est
pourquoi il faut connaître les bons
plans éco-responsables et économiques :
Vous aussi, adoptez l’éco-conduite :
Conseil n°1 : J’optimise le passage des
vitesses
Conseil n°2 : J’anticipe
Conseil n°3 : Je contrôle ma vitesse
Conseil n°4 : J’utilise le moteur à bon
escient
Conseil n°5 : Je veille au bon état de
mon véhicule
Retrouvez le code de l’éco-conduite
sur www.ville-chatillon.fr
votre ville
UNE RÉSIDENCE POUR LES SENIORS CHÂTILLONNAIS
« Être chez soi sans être seul(e) » :
La résidence du troisième âge Charlotte Monfort, point d’équilibre entre la liberté acquise d’un
habitat individuel traditionnel et la sécurité assurée par un établissement collectif.
Se rapprocher de ses enfants et/ou
petits-enfants, revenir dans son ancien
quartier, rejoindre des amis, changer de
lieu de vie après la perte d’un(e)
conjoint(e), ne plus vivre seul(e) et
isolé(e)…, les raisons de vouloir intégrer la résidence Monfort sont
multiples.
« Si j’avais su, je me serais décidé(e) plus
tôt. » est la phrase la plus souvent
prononcée par les nouveaux locataires
après quelques semaines de vie à la
résidence Monfort.
Les réticences s’évanouissent vite à la
lueur de l’expérience. La peur de ne
cohabiter qu’avec des personnes très
âgées, de perdre son indépendance,
de devoir changer son mode de vie, de
précipiter son avancée en âge, d’être
contraint à des rythmes ou des activités communes, la confusion avec une
maison de retraite sont en effet
quelques unes des idées reçues qui
freinent les jeunes seniors à postuler
pour ce type d’habitat. Or elles s’envolent dès les premières semaines du
séjour. L’image se modifie sensiblement et les nouveaux entrants font
part volontiers de leurs toutes
nouvelles impressions qui ont plus trait
à la disponibilité du personnel, la
propreté des locaux, la sécurité et la
gaieté des lieux, qu’à l’âge des autres
locataires. Très vite, ils constatent qu’ils
y sont complètement libres.
Un gardiennage 24h sur 24 pour
répondre aux urgences éventuelles,
une offre d’animations régulières, le
service optionnel d’un restaurant,
une assistance administrative à la
demande sont toutes des prestations
qui améliorent la qualité du séjour
sans pour autant altérer l’indépendance du locataire qui occupe son
appartement selon le mode de vie qui
lui convient.
Les jeunes seniors sont tout aussi
nombreux que les anciens résidents
au sein de l’établissement et la liberté
qui y règne leur permet de cohabiter
sans problème et sans altérer la vigilance du personnel attendue par les
plus âgés.
Les appartements de type F1 bis, les
plus nombreux dans l’immeuble sont
grands, ils comportent un séjour très
spacieux avec un coin chambre bien
limité, une cuisine séparée, une salle de
bain avec douche, le tout organisée
autour d’une entrée indépendante. Un
balcon, un réfrigérateur, deux plaques de
cuisson et deux placards viennent
compléter l’agencement de ces
agréables logements meublés par leurs
occupants. Le personnel n’y pénètre qu’à
la demande et avec l’autorisation de son
locataire. Le prix du loyer mensuel est
modulé par l'allocation personnalisée
au logement, donc adapté aux revenus
des locataires et l'établissement n’est
pas assujetti au surloyer.
La résidence Monfort non médicalisée, préserve la liberté de choix du
médecin traitant et de tous les intervenants médicaux ou paramédicaux.
Les locaux collectifs se composent d’un
bureau d'accueil, un salon restaurant,
une buanderie avec un espace de
séchage et repassage, une loge située
en rez-de-chaussée accueillant un
gardien de nuit et de week-end ainsi
que d’une salle de réunion, un jardin
collectif et un terrain de boules attenants à l’immeuble.
Elément de la politique sociale et d'habitat mise en œuvre par la municipalité de Châtillon en direction de sa
population retraitée, l’établissement
accueille les personnes autonomes de
plus 60 ans ou plus jeunes (à titre dérogatoire et exceptionnel) quelles que
soient leurs ressources.
Une priorité est donnée à l'accueil des
personnes originaires de Châtillon ou
à celles y ayant des attaches familiales.
S’inscrivant dans une démarche visant
à valoriser la qualité de vie des habitants de la commune, la résidence
Charlotte Monfort permet également
à ses locataires d'accéder aux divers
services de la commune et à ceux
Centre communal d’Action Sociale.
Je souhaite que cette information
réponde aux interrogations des
châtillonnais en quête d’un nouvel
habitat pour eux-mêmes ou leurs
parents, et qu’ils n’hésitent pas à
contacter la direction de cet établissement qui saura leur réserver un
accueil personnalisé.
Valérie DEVAY
Maire adjoint
délégué aux affaires sociales,
handicap et activités des seniors
Vice-présidente du conseil
d’administration du Centre
Communal d’Action Sociale,
Où écrire ? :
Résidence Charlotte Monfort
13-15, rue Henri Gatinot
92320 CHATILLON
Quel numéro appeler ? :
01 46 55 49 32
Où adresser ses courriels ?
seniors.direction@chatillon92.fr
Qui demander ?
Christine PAQUET,
directrice de l’établissement
ou Brigitte HARDOIN, son adjointe.
251
Février 2011
13
dossier
TRADITION
Rois et reines sur la piste !
C'est une tradition chère à nos seniors.
Chaque année, la fête des rois permet
aux aînés de se retrouver autour d'une
galette des rois pour partager un
moment convivial avant de poursuivre
la fête sur la piste de danse de l'Espace
Maison Blanche. Le cru 2011 fut à la
hauteur des espérances et les joyeux
rois et reines ont fête leur titre au son
des rythmes les plus endiablés.
Jean-Pierre Schosteck, Député-Maire, et
Valérie Devay, adjointe chargée des seniors,
ont partagé ce moment convivial.
Les activités des seniors
Au programme
de l'ACARPA
Sur l’agenda
du CAJAR
Vendredi 4 mars
Marche culture Foret de Rambouillet
Randonnée accompagnée par un agent
de l’office national des forêts (ONF)
dans la forêt de Rambouillet, un des
plus grands massifs de France.
Lundi 28 février
Circuit découverte du Val-de-Marne
Venez découvrir mille merveilles et
histoires méconnues du département. De
Vitry-sur-Seine à Vincennes, en passant
par Joinville-le-Pont ou Nogent-sur-Marne.
Rendez-vous : 13h30 à l’ACARPA 13h35 à Monfort
Lundi 7 mars
Bal des élégants au centre Guynemer
Ouvert aux non adhérents
Demain c’est carnaval… Ne laissez pas
passer cette occasion de vous parer de
vos plus beaux atours puisque le thème
de ce bal sera celui de l’élégance !
Rendez-vous à 14h au centre Guynemer
Lundi 14 mars
Visite de l’Opéra Bastille
L'Opéra Bastille est l'œuvre de Carlos
Ott. Son architecture est marquée par
la transparence des façades et par l'emploi de matériaux identiques à l'intérieur comme à l'extérieur.
Rendez-vous : 15h45 à l’ACARPA
251
Février 2011
14
Mardi 8 mars
Repas mardi-gras
Les hasards du calendrier permettent
d’organiser le repas du mois de mars le
jour de mardi gras. Et l’après midi sera
consacrée à des animations humoristiques sur ce thème.
Rendez-vous : 12h30 à Monfort
Mardi 15 mars
Après-midi récréative à la résidence
Monfort
Nous vous proposons de feuilleter l’album
en image des plus grands moments de
votre vie et de celle de vos parents, en
compagnie de Bruno Masure qui sera la
Activité commune ACARPA – CAJAR
Vendredi 11 mars
Les plus grands ballets classiques au théâtre de Longjumeau
Un spectacle unique ! Créé spécialement à partir des meilleurs moments des
quatre ballets mythiques du répertoire : Le Lac des cygnes, Casse-noisette, Don
Quichotte et Roméo et Juliette. Le Moscou City Ballet se compose de 40
artistes tous diplômés des meilleures écoles de danse russe. Ils se produisent régulièrement sur les scènes du monde entier et viennent à votre
rencontre sur cette tournée exceptionnelle avec leur talent et leur charisme
pour partager avec vous deux heures inoubliables de danses et de musiques.
Rendez-vous : 13h15 à Monfort - 13h20 à l’Acarpa
voix qui vous contera « Le journal du
Siècle »: film retraçant les plus fortes images
du XXe siècle. Au cours de cette après midi
votre mémoire et vos souvenirs personnels
seront sollicités pour illustrer et compléter mieux encore cet « épisode souvenir » !
Rendez-vous: 15h à Monfort
Pour tout renseignement :
ACARPA - Tél : 01 47 35 30 93
CAJAR - Tél : 01 46 55 39 22
Conférence-débat sur les
nouvelles technologies
Découvrir les nouvelles technologies
de l'information est une aventure
passionnante et vous permettra de
rester en contact avec une société
qui bouge sans arrêt ! Blog, chat,
twitter, Facebook, port USB, internet, mail... n'auront bientôt plus de
secret pour vous. Pour vous familiariser avec une technologie qui peut
faciliter votre quotidien et vos
échanges avec vos proches et toutes
les administrations, Jacques HENNO,
journaliste, auteur et conférencier,
spécialiste des nouvelles technologies vous présentera avec simplicité
et humour ces nouveaux modes de
communication, de travail, de
commerce, d’information et
d’échanges.
Après ce moment d’explication et de
simplification la fin de la conférence
sera consacrée à répondre à vos
questions. A l’issue de la conférence
un petit guide reprenant les connaissances acquises au cours de l’aprèsmidi vous sera remis.
Jeudi 31 mars – 15h
Salle Gabriel Péri
DOSSIER
Eco-responsabilité :
les jeunes
châtillonnais
mobilisés
0/18
LUDIQUE ET PÉDAGOGIQUE :
Les jeunes Châtillonnais s’engagent
dans l’éco-responsabilité
Comment faire pour être moins
polluant ? C’est quoi l’effet de serre ?
Que deviennent nos déchets ? Autant
de questions posées par les jeunes qui
se soucient de plus en plus de la protection de notre environnement. De
nombreuses animations pédagogiques
sont organisées à Châtillon et chacune
d’entre elles a pour objectif de mettre
en valeur et de promouvoir les gestes
et comportements éco-responsables
du quotidien.
En s’exprimant, jouant et observant, les
enfants prennent conscience de la
nécessité d’agir et sont aussi des relais
précieux pour mobiliser leurs parents. Il
est nécessaire d’adopter les bons
réflexes pour assurer aux générations
qui vont nous succéder un cadre de vie
préservé et un environnement
protégé.
Des actions concrètes
251
Février 2011
16
La Ville de Châtillon propose des jeux,
animations, interventions de professionnels, ateliers et expositions pour
sensibiliser les jeunes Châtillonnais,
dans les écoles et les centres de loisirs.
• Le jeu « Qui veut sauver ma
planète ? » est un jeu de coopération
dans lequel des équipes doivent éviter
la destruction de la planète en répondant à des questions. Le caractère
intergénérationnel de ce jeu a été
riche puisque des seniors ont accompagné les enfants et partagé leurs
savoirs pour réussir les épreuves.
• Des interventions dans les
écoles/accueils de loisirs pour expliquer les enjeux et les consignes de tri.
• Les Z’arts de ville, un travail artistique
qui a représenté la nature à travers
des tableaux et fleurs en mosaïque
disséminés aux quatre coins de
Châtillon.
• La Semaine du Développement
Durable avec des centaines d’enfants
sensibilisés chaque année, dans le
cadre dune opération à l’échelle nationale.
• Le Carnaval et son édition 2010
consacrée au thème de l’eau.
• Le Rallye citoyen durant lequel les
enfants de différentes structures
(Maison des Enfants, clubs de jeunes,
accueils de loisirs et école des sports)
ont pu réfléchir sur le lien citoyenneté/environnement.
• La visite d’un centre de tri pour mieux
visualiser la chaîne du tri.
• L’atelier bande dessinée pour des
groupes d’enfants des Sablons et
Joliot Curie.
• La mise en avant des produits issus de
l’agriculture biologique servis deux
fois par semaine dans les cantines
scolaires.
Un site
pour les ados écolos :
M ta Terre
L’Ademe met à disposition des
jeunes de 12 à 18 ans un site pour
les informer et les aider à rendre
leur quotidien plus éco-responsable.
« M ta Terre » emprunte les codes de
cette génération pour proposer une
information vivante liées au respect
de son environnement.
Les bonnes infos sur la planète :
www.mtaterre.fr
0/18
Les petits vers débarquent
dans les centres de loisirs
Les enfants ont découvert un lombricomposteur, drôle de poubelle à étages
dans laquelle les lombrics raffolent
d’épluchures, de coquilles d’œufs, de
carton,… et les transforment en engrais
solide et liquide. Une fois dépassée la
peur des petites bêtes, les enfants ont
été fascinés et intéressés par cette
rencontre avec le monde vivant et la
matière organique.
C’est une véritable expérience sensorielle :
- la perception de l’odeur joue positivement (odeur de sous-bois)
- la vue des vers : plus petits que ne
l’imaginent les enfants. Et ils n’ont ni
yeux, ni nez, ni oreilles, ni dent, mais
ont cinq cœurs et respirent par leur
peau. Ils n’aiment pas la lumière.
- le toucher : prendre un vers dans le
creux de la main renforce le sentiment
de « fragilité » de l’animal.
Cette expérience pédagogique originale permet de sensibiliser les plus
jeunes sur la nécessité de gérer correctement les déchets ménagers et sur
le cycle de la matière.
Pourquoi faut-il agir ? Le changement climatique : C chaud !
Un effet de serre naturel, c’est vital
Nous vivons sur Terre comme dans une serre. Notre atmosphère joue le rôle d’une
vitre. Les gaz dits « à effet de serre », les GES, captent et retiennent la chaleur.
Grâce à eux, la température de notre Terre est douillette, en moyenne 15°C. Sans
eux, il ferait un froid invivable, –18°C.
Trop d’effet de serre, c’est menaçant
Depuis 150 ans environ, la concentration des gaz à effet de serre augmente dans
notre atmosphère. Ces GES retiennent donc plus la chaleur. Résultat, la température moyenne globale de notre planète s’élève (+ 0,74°C depuis 1850). C’est
ce phénomène qui entraîne un bouleversement du climat.
Les réactions de notre atmosphère sont lentes
Le réchauffement climatique est comme un gros bateau. Une fois lancé, il faut
du temps pour le freiner ou le faire changer de cap. Pour éviter que notre
climat ne s’emballe, beaucoup de scientifiques recommandent que la température moyenne n’augmente pas de plus de 2°C d’ici 2100 par rapport à 1850.
Cela signifie que la quantité de gaz à effet de serre devrait atteindre un maximum en 2015 ! Au-delà, les bouleversements risquent d’être irréversibles.
Les bouleversements
L’élévation de la température veut dire qu’il va simplement faire un peu plus
chaud partout. Elle entraîne des bouleversements en chaîne : une élévation du
niveau de la mer, une amplification des phénomènes météorologiques extrêmes,
des bouleversements des conditions de vie et un chamboulement écologique
de la biodiversité.
La bande dessinée !
La planche de bande dessinée proposée ce mois est le résultat du
travail de l’accueil de loisirs élémentaire des Sablons. Les jeunes
ont choisi de travailler sur le thème de la biodiversité et se sont
intéressés aux oiseaux et aux nichoirs. Cette courte histoire
démontre l’importance du respect de la faune, essentielle pour
garder un équilibre écologique dans nos villes. La pose de nichoirs
vient combler le manque de cavités naturelles et permet de fidéliser la présence des oiseaux. Dans les parcs et jardins de Châtillon,
vous pouvez observer les nichoirs installés il y a plusieurs années
par les services municipaux.
Bientôt à Châtillon !
Semaine du Développement Durable, les 5, 6 et 7 avril 2011 :
la consommation éco-responsable
Chaque année, du 1er au 7 avril, cet événement national (Ministère de l’Écologie) invite les entreprises, les associations,
les services publics, les collectivités et les établissements scolaires à promouvoir, les principes du développement durable.
La Ville de Châtillon organise, en partenariat avec le groupe Les Mousquetaires (Intermarché Châtillon) et Les Eco-Maires,
une grande exposition (400 m²) interactive, ludique et pédagogique destinée aux élèves de CM1, CM2 et des centres de
loisirs, qui seront invités à parcourir un point de vente fictif. L’objectif est de faire comprendre aux enfants, de manière récréative, l’impact de leurs achats et de leur consommation sur l’environnement et leur santé, afin de leur donner quelques
pistes pour devenir des consommateurs éco-responsables.
Dossier réalisé par Julien Billiard
251
Février 2011
17
0/18
251
Février 2011
18
0/18
« IL N'EST DE RICHESSE QUE D'HOMME », JEAN BODIN
Les jeunes Châtillonnais ont du talent !
Cette année encore la jeunesse châtillonnaise a eu des envies. Des envies de découvertes,
de partage et d'apprentissage, des envies d'aller à la rencontre des autres, pour aider et découvrir
de nouveaux horizons… Soutenus par le BIJ (Bureau Information Jeunesse) de Châtillon
et accompagnés par Patricia Pugliese, les jeunes Châtillonnais ont présenté tous ces projets
qui leur laisseront à jamais un souvenir fantastique et une expérience irremplaçable en présence
de Jean-Pierre Schosteck, Député-Maire, et de Patrick Jaehrling, adjoint au Maire délégué
à la jeunesse. Voici donc un tour d'horizon des réalisations présentées le 28 janvier à l'occasion
de la soirée des projets jeunes à la Folie Desmares.
Inès Chennoufi
Inès s'est rendu au Cambodge pendant
un an dans le cadre de ses études de
droit pour assister le tribunal international qui juge les responsables
Khmers. Elle travaille auprès du SAV
(Service d'Appui aux Victimes) qui fait
le lien entre les tribunaux et les
victimes. Ce service les informe de leurs
droits, leur permet de porter plainte
et établit un rapport avec leurs avocats.
Les activités d'Inès sont d'abord, une
réflexion juridique sur le droit aux réparations mais aussi une préparation des
plaignants aux procès.
Cet été, Pauline est partie un mois au
Sénégal avec l'« Help Children Association », près de Dakar pour apporter
un soutien scolaire et matériel aux
enfants des hameaux environnants.
Elle, qui pensait apporter quelque
chose est repartie avec l'impression
d'avoir plus reçu que donné. La générosité des gens, leur accueil, la cohabitation religieuse, les rencontres qu'elle
a faites,… Tout cela restera à jamais
gravé dans sa mémoire. La « sénégauloise » communique toujours avec ses
nouveaux amis et tente d'établir un
partenariat avec une école française.
Pauline Le Bellec:
«Paris-Dakar,
le raid des rencontres»
Damien Bourguignon :
« Le Fournil d'Emilie »
Des amis arrivent à l'improviste, que
faire ? C'est cette question que s'est
sûrement posé Damien Bourguignon
en créant sa micro-société « le fournil
d'Emilie » dont la mairie a subventionné
la création du site web (www.lefournildemilie.fr). Mêlant livraison à domicile et traiteur, il livre toute la nuit,
boissons, gâteaux et petits-fours, faits
à la demande par un véritable artisan
boulanger. Ce traiteur/livreur, sera prêt
à vous servir au mois de février.
Les Compagnons de Châtillon :
« CitéCap »
Cet été, les Scouts et Guides de
France organisaient à Cussac (33) un
rassemblement de pionniers et de
caravelles (14-17 ans), 10000 jeunes s'y
sont donc réunis autour du thème de
la citoyenneté. A cette occasion les
compagnons de Châtillon se sont mis
au service de cette immense ville faite
251
Février 2011
19
0/18
de toile de tente et de bois. Ils ont participé à la gestion de l'intendance, des
animations et de tout ce qui pouvait
faciliter le quotidien des pionniers.
Du service et de la citoyenneté
voilà ce qu'ont vécu nos compagnons
cet été.
Romain Boileau :
« Je m'appelle Léo »
Romain Boileau, étudiant en cinéma
avait produit Parole Brisée en
décembre 2009 lors de la semaine de la
discrimination organisée par la mairie de
Châtillon. Cette année, Romain nous
offre Je m'appelle Léo, un film touchant,
tourné en juin 2010, qui traite de la
question de l'identité de la jeunesse
actuelle. Prévu pour avril 2011, Chassé
croisé abordera également le thème de
l'identité mais dans les banlieues cette
fois. Tour d'horizon des préjugés et de
l'individualisme alors que chacun est
tour à tour bourreau et victime.
Antoine Labouze, Maud
Jouanjean : « 20 ans à Bali »
Antoine Labouze et Maud Jouanjean,
étudiants en médecine, sont partis cet été
à Bali pour y observer le système de santé
et le comparer au nôtre. Intégrés au
service des maladies tropicales et infectieuses, ils ont assisté aux soins et observé
les habitudes de travail des médecins. Ils
ont d'ailleurs été choqués par le lien entre
l'argent et l'accès aux soins. Si un dialogue
en anglais a pu être établi avec le personnel, la barrière de la langue ne les a pas
empêchés d'apprécier la gentillesse de
la population locale.
Marie Durand :
« La carrière des fusillés »
L'histoire d'un lieu de mémoire, voici le
travail effectué par Marie. Depuis
septembre, elle tourne un documentaire
intitulé « la carrière des fusillés » qui
relate l'histoire des 27 otages fusillés le
22 octobre 1941 à Chateaubriand (44). Ce
film est construit en deux temps. D'abord
par l'étude d'une mémoire collective
matérialisée par les cérémonies officielles.
Puis par une approche plus intime grâce
aux témoignages de ceux qui ont vécu
cette histoire et qui en ont souffert.
251
Février 2011
20
Aurélia St Just : « Avoir
20 ans à Cuba, jeunesse
d'hier et d'aujourd'hui »
Partir seule à Cuba, à 20 ans et sans y
connaître personne, Aurélia l'a fait. En
conquis et ne veulent qu'une chose, y
retourner.
stop et en bus elle a par-couru l'île, elle
a été logée chez l'habitant, dans des
pensions, à l'hôtel, assisté à un carnaval, un concert, une exposition. Cette
plongée en solitaire dans l'inconnu lui
a permis de découvrir un Cuba véritable, loin des sentiers battus. Malgré
les coups du sort, Aurélia est revenue
de ce périple les yeux brillants et
partage cette expérience avec
plaisir et passion.
Anaïs Vaufrey :
« Le trophée des lycées »
Elsa Gaurier : 4L Trophy
2000 équipages, 7500 km de courses et
plusieurs tonnes de matériels scolaires à
offrir à l'association « enfants du
désert » qui se chargera de les redistribuer, voilà le programme du 4L Trophy.
Elsa et sa coéquipière ne pourront
malheureusement pas le courir ellesmêmes faute de moyens suffisants mais
c'est très sportivement qu'elles se sont
jumelées avec un autre équipage pour
que leurs efforts trouvent malgré tout
une résonance concrète.
Alexis Delabastita :
« Huis clos »
Dans une cave, un bourreau inflige
divers sévices à une victime inconnue
et ce apparemment sans raisons. Alexis
a voulu nous interpeller. Cette violence
ressenti à la fois par la victime et le
spectateur est en fait la même que
nous pouvons ressentir quotidiennement dans ce monde où nous ne
maîtrisons en fait que bien peu de
chose. Ce film est une parabole, une
analogie de ce monde et du sentiment
d'impuissance qu'il peut nous inspirer.
Sophie Zaragoza :
« les gondoliers de l'Amazone »
Le trophée des lycées est une course
navale se déroulant à Lorient qui réunit
des équipages de lycéens venus de la
France entière voir même d'Europe.
Cette régate est une expérience
humaine unique et un enseignement
complet. En effet Anaïs et son équipe
ont mené leur projet de bout en bout
de la recherche des sponsors, aux
entraînements nautiques obligatoires
jusqu'à la régate elle même où ils se
sont classés 16e sur 31.
Nabil Boutaleb et Habibou Ba :
« Projet Prague »
Partis une première fois avec l'association chatillonnaise « la pépinière »,
Nabil et Habibou ont été, à cette occasion, littéralement envoûtés par l'ambiance de cette ville. Ils y sont donc
repartis cet été tous les deux avec le
soutien du BIJ. La beauté des vieux
quartiers, la convivialité de ses habitants, l'ambiance qui y règne de jour
comme de nuit… Les deux jeunes sont
Sophie et ses amis étudiants en médecine ont, cet été, financé et construit
l'annexe d'une clinique située dans
l'Amazone péruvienne et gérée par
« Amazone Promess ». Ils ont également acheté un bateau qui servira
d'ambulance pour les habitants de la
région. Enfin ils ont fait de la prévention sur les gestes d'hygiènes et les
MST. Ce projet ambitieux et humaniste a pu être mené à son terme grâce
à la motivation et le travail de ces
jeunes Châtillonnais.
Antoine Cardon
culture
A LA MAISON DES ARTS, DU 4 AU 27 MARS
Fleuritude
Exposition des œuvres de Philippe SOULAS
C'est avec une grande joie
que l'on retrouve son
imagination et son
humour (vache ou noir)
dans ses peintures et bois
chantournés, arts auxquels il s'adonne depuis
déjà vingt ans et sujets
de cette exposition.
Les murs de la Maison
des Arts présentent des
œuvres très originales
qui mettent en valeur
tous les talents de
Soulas, ses idées, son
humour, son graphisme
inventif et ses couleurs
joyeuses auxquelles il
ajoute ici l’usage intensif
des fleurs pour revisiter
ses thèmes favoris et
ajouter un énième degré
A la folie, pas du tout
de lecture à son œuvre.
Ces supports lui permettent de jouer
S’amusant avec le trait et la couleur,
encore et toujours avec les mots et les
Philippe Soulas a su s’écarter de la
images, traitant de la vie quotidienne
routine pour collaborer à Hara-Kiri
comme les figures emblématiques de
mensuel, La Gueule ouverte, créer son
l'art. Attiré par la couleur, on est ensuite
propre journal Zinc avec son ami Nicouravi par le dessin et enfin le titre, procélaud, vivre les grandes heures des H.A
dant souvent de détournements divers,
(Humoristes Associés) et collaborer de
nous fait succomber.
longues années à Libération.
Maison des Arts
11, rue de Bagneux
Tél. : 01 40 84 97 11
http://maisondesarts-chatillon.blogspot.com/
Exposition ouverte tous les jours
sauf le lundi de 14h à 18h
Entrée libre
L'Exhibitionniste
251
Février 2011
21
culture
ZOOM SUR FLORENCE CAIN
Métamorphose de la nature
De Kyoto aux grands parcs de l'Ouest Américain,
la photo s'expose à l'Hôtel de Ville.
A partir de son approche sensible du réel et de sa capacité à communiquer un
point de vue subjectif, Florence Cain utilise la photographie comme un prisme
qui renvoie une vision nouvelle de la réalité. Dans cette exposition de photographies, Florence Cain met en valeur les transformations et les métamorphoses. Sa recherche nous permet de découvrir l’alliance et l’interaction entre
l’eau, le minéral, le végétal et l‘homme.
Dans les grands parcs américains, l’eau, le vent au fil des ans façonnent le minéral, le végétal et l’œil du photographe fait ressortir des formes et couleurs
nouvelles jusqu’à redonner vie à cette nature morte. Ainsi l’élément se métamorphose, se fond dans l’environnement, devient un « être », un animal, un
serpent, un homme.
Au Japon, dans un contexte plus intime, l’homme
façonne le minéral et le végétal. Les jardins sont des
lieux où la nature s’exprime par ses couleurs, ses reflets,
ses arcs en ciel. En particulier dans les jardins Zen,
chaque pierre, chaque rocher incite à la méditation.
Au cours de cette exposition, vous pourrez apprécier
des instants photographiés du Japon traditionnel de
Kyoto et des grands parcs de l’Ouest Américain.
Du 1er au 27 mars 2011
Salons de l'Hôtel de Ville
1, place de la Libération
du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h
LES AMIS DU VIEUX CHÂTILLON PRÉSENTENT
Mardi Littéraire
La ronde des femmes célèbres dans l’histoire (1re partie), animé par Christiane Beauqueney
JEANNE D’ARC
(1412-1431)
Grand’pitié !
Jamais personne
ne secourut la
France si à propos
et si heureusement
que cette Pucelle,
et jamais mémoire
de femme ne fut si
déchirée.
Etienne Pasquier (1529-1615).
LOUISE LABÉ
(1524-1566)
MARIE-ANTOINETTE D’AUTRICHE
(1755-1793)
Je l’imagine, elle a
les yeux noisettes.
Je les aurais pour
moi bleus préférés. Mais ses
cheveux
sont
blonds comme
vous êtes. Ô mes cheveux mordorés et
doré
Louis Aragon (1897-1982).
Faut-il te reprocher tes robes, tes
atours. Princesse
tant choyée du
château
des
Habsbourg ? Toi
qui battais des
mains en apprenant la chance qui te
faisait l’honneur d’être Reine de France !
Christiane Beauqueney.
251
Février 2011
22
Mardi 1er mars 2011 à 14h30
Médiathèque Max-Pol Fouchet - salle polyvalente - 54 rue Gabriel Péri - (entrée par la rampe)
culture
A LA MAISON DES ENFANTS
CONCERT
Autrement
J.S. Bach
Exposition des œuvres de Frédéric Alione
Concertos brandebourgeois n°4 et 5
Cantates BWV126 et BWV128
par l'ensemble baroque « Les muses
s'amusent », direction Jean-Luc Riera,
et l'atelier vocal « Tutti voce », direction
Delphine Bessat
Ces deux concertos brandebourgeois
datent de la période où Bach était à
Cöthen. Ils sont dédiés « A Son Altesse
Royale Monseigneur Crêtien Louis
Marggraf de Brandebourg ».
Citérose
peinture mixte huile
et acrylique
120x60
La Maison des Enfants accueille en ce printemps les œuvres de Frédéric Alione. Le
jeune artiste, autodidacte en peinture, suit des cours de sculpture dans les ateliers
de la Maison des Enfants. Il y présente une série de grandes toiles, son meilleur vecteur
d'expression pour livrer autrement sa vision de la vie et des cités du monde.
« D’abord passionné par la photo, Alione captera les lignes architecturales des
grandes villes américaines et européennes. Il y a six ans, trois tubes d’huile pulsés
sur la toile renouvellent son langage artistique: « Je me suis alors plongé dans cet
art avec force, rage et détermination ». On voyage avec émotion dans les cités et les
zones urbaines qu’il restitue dans leur grandeur et leur violence. Ce travail à la croisée de l’Art brut (pulsion) et du Street Art (engagement) est vite remarqué et il expose
en 2009 au MAC Paris, l’incontournable salon de la création contemporaine. Alione
découpe avec générosité dans le paysage urbain, il déménage les formes, dé-peint
les icônes, il déforme les villes et il décadre les corps pour nous proposer une vision
du monde tel qu’il crie ou chante. Son humeur ludique et sa colère authentique créent
un univers insolite et original. Une peinture lumineuse et engagée. »
Antoine Campo
Du 7 au 22 mars 2011
Maison des Enfants - 34, rue Guy Moquet-Renseignements : 01 46 56 62 81
Le concerto n°4 recèle une des parties
les plus difficiles que Bach ait écrit,
pour le violon et le concerto n°5 peut
être considéré comme le premier
concerto pour clavier tant la partie de
clavecin est prédominante (avec
notamment 63 mesures solos).
La cantate 127 (première exécution le
11 février 1725 à Leipzig) « Seigneur
Jésus Christ, vrai homme et Dieu »
évoque la souffrance, la mort. Elle est
basée sur un hymne de Paul Ber. L’air de
soprano sera tenu par un enfant
accompagné par un hautbois, c’est un
des plus beaux airs écrits par Bach.
La cantate 180 (première exécution le
22 octobre 1724 à Leipzig) CantateChoral (une des seules cantates à posséder 3 chorals) fait partie des cantates de
la communion (inspirées par la Cène).
Basée sur des rythmes de danses (gigue,
bourrée, polonaise) cette cantate est
joyeuse et jubilatoire ! A noter la
présence d’un violoncelle piccolo solo
dans le récitatif-choral de soprano.
L'ensemble baroque « Les Muses
s'amusent » réunit une vingtaine d'instrumentistes et de chanteurs, tous
passionnés de musique ancienne.
Sans titre
peinture mixte huile
et acrylique
120x130
Samedi 12 mars 20h30
Tarif :
8 €, gratuit pour les moins de 15 ans
Auditorium Olivier Messiaen
5, rue Paul Bert
92320 Châtillon
251
Février 2011
23
culture
CINÉ-CLUB « PAR DELÀ LES IMAGES »
Cycle la racaille d'antan
« Zoon »
Crédit photo : Joao Garcia
Cie Toufik Oi
Samedi 12 mars à 20h30
La démarche
artistique de
Toufik Oudrhiri
s’inscrit dans la
recherche sur
l’Homme, son
rapport à luimême et aux
autres Il opère
alors à une
mise à nu du
corps, celui-ci devient le plus simple langage de la danse,
dans sa grâce, sa sen-sualité et sa vulnérabilité. Ainsi, le
public est guidé vers un ailleurs, là où la danse frappe
l’imaginaire tant elle est fragile et brutale à la fois.
Zoon, racine grecque du mot « animal », est une réflexion
sur la perception de l’animalité dans notre société. Explorant la bestialité de l’homme, évoquant nos origines
animales, Toufik OI compose une matière chorégraphique
et plastique, tour à tour instinctive, agressive, impulsive ou
bestiale. Les corps s’allongent, s’agrippent, se chevauchent,
se mêlent au déferlement incessant d’images projetées.
Proie ou prédateur ? Indifférent ou sensible ? Fragile ou
dangereux ? En quoi l’homme se distingue-t-il de l’animal ? Zoon, c’est notre humanité ou ce qu’il en reste.
Le Théâtre se met en 4*
L’animalité/l’humanité (autour du spectacle « Zoon »)
Samedi 12 mars à 17h30
Débat animé par Jean Delabroy,
professeur de Littérature à l’Université Paris 7
*La formule vous donne accès au débat, au dîner
au restaurant du Théâtre, à la représentation du
spectacle et à une rencontre avec l’artiste.
Café psychanalyse
« Scènes d’exception : les paris du théâtre »
Vendredi 4 mars à 20h30
Quand les professionnels du théâtre font monter
sur scène des sujets psychotiques, ou incarcérés, ou
autistes, ou bien des sujets handicapés physiques…
Qu’est ce qui s’en produit? En présence d’invités.
Participation de 5 euros avec une consommation offerte.
Informations
251
Février 2011
24
Du mardi au samedi de 14h à 19h
Théâtre à Châtillon - 3 rue Sadi Carnot
01 55 48 06 90
www.theatreachatillon.com
Coincée entre deux chef-d'œuvre de la cinéphilie tant française que mondiale (Zéro de Conduite d'il y a quelques semaines
et Les Quatre Cents Coups à venir), cette œuvre moins célèbre
mais pas moins fameuse de Marcel Carné nous permet de
retrouver avec bonheur le grand Laurent Terzieff récemment
disparu, en compagnie d'un Jean-Paul Belmondo et d'un Jacques
Perrin dans la force de l'âge et alors quasi-inconnus. Film générationnel rencontrant encore de nos jours un fort écho, LES
TRICHEURS est avant tout la radiographie très juste d'une
jeunesse trichant avec la vie, souhaitant l'argent sans le travail,
le luxe sans l'effort, en pleine euphorie du Saint-Germain-desPrés de la fin des années 50. Comédie de mœurs d'une bande
d'étudiants parisiens aisés de la fin des années 50, entre rive
gauche de Saint-Germai-des-Prés et rive droite du 16e arrondissement de Paris. Bob vient d'apprendre qu'il a obtenu sa
licence, et plutôt que d'accompagner ses amis qui vont fêter leur
succès, il reste seul et se remémore les récents événements qui
ont marqué sa vie. Cela commence par la rencontre chez un
disquaire d'Alain, qui vient d'abandonner Normale Sup, et qui
vit dans la bohème, au crochet des fils de riches…
LES TRICHEURS :
Dimanche 6 mars 2010 à 20h45 (séance)
Prochaine séance LES QUATRE CENTS COUPS :
Dimanche 20 mars 2010 à 20h45 (séance)
Contact : Baptiste Laborie
06 20 59 30 66 - cineclub.pdli@gmail.com
Tarifs : Séance : 5 € / Adhésion : 3,50 €
Cinéma À Châtillon : 7 bis rue de la Mairie 92320 Châtillon
Accès : M° Châtillon-Montrouge (ligne 13), Bus 194, 195,
295 (arrêt J.-P. Timbaud)
CINÉ GOÛTER
BRENDAN ET LE SECRET DE KELLS
1h15 – France – 2008 – de Tomm Moore
Une visite au Fantastic Mr Fox et à sa bande de
voleurs de poules, une excursion dans le plus
farfelu des greniers, et désormais un détour au
sein d'une abbaye du IXe siècle en compagnie
de l'espiègle Brendan. Les Ciné-Goûter à
Châtillon décidément se suivent mais sans jamais vraiment se
ressembler. S'inspirant sur le plan pictural du travail des enlumineurs, Brendan et le secret de Kells base son récit sur des faits
(le livre de Kells existe bel et bien) et lieux réels (l'abbaye tout
autant) pour emmener petits et grands pour un voyage dans
le temps et les coutumes où notre jeune héros devra faire
preuve d'autant d'audace que de courage afin de surmonter les
obstacles qu'il va rencontrer. Au final, un magnifique dessin
animé aussi pédagogique et ludique.
À partir de 7 ans - Samedi 5 Mars 2011 à 15h
Le Ciné-Goûter, zakouski ? C'est tout simple : Pour un tarif
unique de 3 euros, le Cinéma de Châtillon et le Conseil
Général des Hauts-de-Seine vous proposent un film, une
animation et un goûter. Manifestation co-organisée en
partenariat avec le Conseil Général des Hauts-de-Seine.
Pour toute information, contactez Bertrand PINSAC
au 01 46 57 92 04 ou par mail: cinema@theatreachatillon.com
culture
Du 16 au 22 février
PERDU ? RETROUVÉ ! (0h41)
Mercredi 16 à 14h & 16h
Samedi 19 à 16h
ANGÈLE ET TONY (1h27)
Mercredi 16 à 20h45
Samedi 19 à 14h
Dimanche 20 à 14h & 18h
Mardi 22 à 20h45
SOUS TOI, LA VILLE (1h50/vo)
Jeudi 17 à 20h45
Dimanche 20 à 20h45
LA CHANCE DE MA VIE (1h30)
Vendredi 18 à 15h
Samedi 19 à 20h45
Dimanche 20 à 16h
Samedi 26 à 18h
Dimanche 27 à 18h
Lundi 28 à 20h45
Cycle la racaille d'antan
LES TRICHEURS (1h59)
Dimanche 6 à 20h45 (séance)
CONTRE TOI (1h25)
Vendredi 25 à 15h
Samedi 26 à 16h & 20h45
Dimanche 27 à 16h
Mardi 1er à 20h45
Du 9 au 15 mars
SOUND OF NOISE (1h42/vo)
Jeudi 24 à 20h45
Dimanche 27 à 20h45
Du 2 au 8 mars
POUPOUPIDOU (1h42)
Mercredi 2 à 20h45
Vendredi 4 à 15h
Samedi 5 à 20h45
Dimanche 6 à 17h30
THE GREEN HORNET (1h57/vo)
Vendredi 18 à 20h45
Samedi 19 à 18h
Lundi 21 à 20h45
LE DISCOURS D'UN ROI (1h58/vo)
Mercredi 23 à 20h45
Vendredi 25 à 20h45
LES FEMMES DU SIXIÈME ÉTAGE (1h45)
Mercredi 9 à 20h45
Vendredi 11 à 15h
Samedi 12 à 20h45
Dimanche 13 à 18h
Lundi 14 à 20h45
LARGO WINCH 2 (1h59/vf)
Jeudi 10 à 20h45
Samedi 12 à 18h
Dimanche 13 à 20h45
Mardi 15 à 20h45
LE PRÉSIDENT (1h35)
Vendredi 11 à 20h45
Samedi 12 à 14h
Dimanche 13 à 14h
Du 23 février au 1er mars
ARRIETTY, LE PETIT MONDE
DES CHAPARDEURS (1h34/vf)
Mercredi 23 à 15h
Samedi 26 à 14h
Dimanche 27 à 14h
LE MARCHAND DE SABLE (1h24)
Mercredi 9 à 15h
Samedi 12 à 16h
Dimanche 13 à 16h
HARRY BROWN (1h43/vo)
Jeudi 3 à 20h45
Samedi 5 à 17h30
Lundi 7 à 20h45
LE QUATTRO VOLTE (1h28/vo)
Vendredi 4 à 20h45
Dimanche 6 à 15h
Mardi 8 à 20h4
BRENDAN ET LE SECRET DE KELLS
(1h15)
samedi 5 à 15h (Ciné-Goûter)
Ciné-Club « Par delà Les Images »
Tarifs et Informations
Pratiques
Plein tarif : 6,20 euros
Tarif réduit : 4,70 euros
Tarif adhérent : 4,20 euros
Tarif enfant : 4 euros
Tarif groupe : 3 euros
Numéro répondeur : 08 92 68 05 79
Adresse : 7 bis rue de la Mairie 92320 Châtillon
Téléphone : 01 42 53 05 30
Site internet :
www.theatreachatillon.com
Email :
cinema@theatreachatillon.com
251
Février 2011
25
culture
LA MAÎTRISE DES HAUTS-DE-SEINE À NOTRE DAME DU CALVAIRE
Angels Wings
Voix d’Anges à la Sainte-Chapelle
par les garçons solistes de La Maîtrise
des Hauts-de-Seine
Chœur d’Enfants de l’Opéra National
de Paris
Orgue : Baptiste-Florian Marle-Ouvrard
Direction : Gaël Darchen
C'est un concert exceptionnel que vous
présente la Maîtrise des Hauts-deSeine en l'église Notre-Dame du
Calvaire. Au programme :
• Ave Maria de Charles Gounod
• Pie Jesu extrait du Requiem de Gabriel
Fauré
• Salve Regina de Gabriel Fauré
• Ave Verum Corpus OP. 65 N°1 de
Gabriel Fauré
• Ave Maria Op. 52 N°6 de Franz Schubert
• Panis Angelicus extrait de la Messe
Solennelle de César Franck
• That Yongë Child extrait de A Ceremony of Carols de Benjamin Britten
• Salutation Angélique d’André Caplet
• Priez pour Paix de Francis Poulenc
• Ave Maria de Camille Saint-Saëns
• Ich folge dir extrait de La Passion selon
Saint-Jean de Jean-Sébastien Bach
• Es ist vollbracht extrait de La Passion
selon Saint-Jean de Jean-Sébastien Bach
• Ave Maria de Giolio Caccini (Wenceslas Ostasenko)
• Vidit Suum Dulcem Natum extrait du
Stabat Mater de Pergolèse
Avec ses 430 enfants âgés de sept à
seize ans, auxquels se sont adjoints un
chœur d’hommes et un chœur de
chambre, la Maîtrise des Hauts-de-Seine
s’est muée, sous la direction artistique
et pédagogique de Gaël Darchen, en un
instrument unique aux multiples
facettes: de rôles solistes sur les scènes
lyriques aux grands chœurs d’oratorios,
il n’a guère de domaine vocal qui se
refuse à elle.
Des années d’exigence artistique et de
savoir-faire pédagogique méritaient bien
une récompense: officiellement sacrée
Chœur d’Enfants de l’Opéra National
de Paris en 1995, cette maîtrise soute-
nue depuis 1985 par le Conseil général
des Hauts-de-Seine tient désormais le
haut du pavé international dans sa discipline. Avec une trentaine de pays répartis sur les cinq continents à leur tableau
de chasse musicale, ils sont également
devenus de merveilleux ambassadeurs
de la musique vocale française.
Lundi 14 mars à 20h30
Notre-Dame du Calvaire
2, avenue de la Paix
Entrée gratuite mais réservation
obligatoire au 01 40 84 97 11.
Contre-marque à retirer à la Maison
des Arts avant le concert.
La Maîtrise des Hauts-de-Seine recrute de nouveaux talents
251
Février 2011
26
Chaque saison, la Maîtrise des
Hauts-de-Seine/chœur d’Enfants de
l’Opéra National de Paris, créée par
le Conseil général en 1985
et soutenue à hauteur de
1 177 900 euros pour
2009, recrute garçons et
filles âgés entre 6 à 11 ans
et passionnés par la
pratique vocale. Aucune
préparation, ni formation
musicale préalable ne
sont nécessaires pour se
présenter aux auditions
qui ont lieu sur rendezvous, de janvier à juin
dans les locaux de la Maîtrise, à
Suresnes. Les enfants chantent par
groupe puis individuellement après
un court entretien. Les critères principaux sont : la vivacité d’esprit, la
motivation, la puissance et la
beauté de la voix, la qualité de
l’oreille. Les enfants ayant obtenu
un excellent résultat lors de cette
audition intégreront l’un des
10 chœurs de la Maîtrise à la rentrée
2011. Tous les répertoires seront
abordés en adéquation avec l’âge
et les capacités de chaque enfant
avec une prédilection pour l’art
lyrique.
Renseignements et inscriptions :
01 47 72 30 30
culture
LA MÉDIATHÈQUE MET LES FEMMES À L'HONNEUR
Festiv'Elles du 1er au 31 mars
La Médiathèque met les femmes à l'honneur
en leur consacrant pendant un mois, expositions, conférences, concert.
Expositions :
« MURMURES DE FEMMES »
France ? Les femmes ont-elles toujours
des raisons de se battre ? Une exposition abordant différents thèmes : un
sexisme ambiant ; les femmes et la vie
politique ; les femmes et le monde du
travail ; les femmes et la vie de couple ;
les mouvements féministes du
xxe siècle…
Tout au long du Festiv’Elles, nous
découvrons des œuvres d’artistes :
Sculptures en pierre, en terre cuite,
mosaïques…
Concert
CONCERT AVEC MONA MUCHE
ET MARGAL
Des chansons aigres et douces, drôles
et émouvantes de Barbara, Anne
Sylvestre, Francis Blanche, Serge Gainsbourg, François Béranger, Bernard
Dimey, Boby Lapointe, mises en scène
et en musique de façon décoiffante
sur des « aménagements » au piano de
Paul-André Maby.
Vendredi 4 mars à 17h30
Photographies de Ruth Van Der Molen
Voyageuse infatigable, Ruth van der
Molen nous révèle de multiples
portraits de femmes rencontrées dans
les campagnes indiennes, les plateaux
du Tibet, en Afrique, dans les déserts du
Mali ou de Mauritanie, au cours de ses
reportages dans des régions rurales
du monde, très éloignées des sentiers
battus. En écho à la journée de la
femme, partons à la découverte de ces
portraits féminins qui rendent
hommage à la beauté des femmes
dans leur dimension quasi-sacrée à
travers la grâce d’un geste, la fierté
d’un regard, ou la luminosité d’une
couleur.
« FEMMES DANS LA SOCIÉTÉ »
Les droits des femmes ont beaucoup
évolué au fil du temps et des années.
De nombreux droits ont été bafoués et
des inégalités réparées ; mais la situation est-elle pour autant juste lorsqu’on est une femme aujourd’hui en
Rencontres
« FEMMES, ON VOUS AIME »
PRENEZ LA PAROLE AVEC
JEAN DELABROY
Vous les femmes, qu’avez-vous fait,
chacune personnellement, de meilleur,
de plus beau, de plus juste, dans votre
vie de femme ? Et vous, les hommes,
qu’avez-vous reçu d’une femme, qui a
un jour éclairé, changé, personnellement votre vie ? Racontez-le-nous : la
femme est l’avenir de l’homme à ce
que l’on dit, donc elle est notre avenir
à tous, parce qu’elle est création
vivante, perpétuelle, modeste, universelle. Jean Delabroy accueillera tant
votre parole que votre écoute, en toute
simplicité, convivialité et liberté… Des
nourritures spirituelles aux nourritures
terrestres, il n’y a qu’un plat… Salé,
sucré, boissons chaudes ou froides
seront les bienvenues… !!!
Mardi 8 mars à partir de 18h
RENCONTRE-DÉBAT
AVEC ANTOINETTE FOUQUE
« Oui les femmes réclament leurs
droits. Pas pour dominer l'homme,
mais simplement au nom de leur
dignité ». Antoinette Fouque, psychanalyste, philosophe, cofondatrice du
Mouvement de Libération des Femmes
(MLF) en 1968, fondatrice et directrice
des Editions des femmes en 1973,
ouvre une Bibliothèque des Voix en
1980. (Textes lus par les auteures
(auteurs) et comédiennes (comédiens).
Son combat incessant pour la défense
des droits des femmes, ses actions de
solidarité en faveur des femmes menacées (Taslima Nasreen et Aung San Suu
Kyi), sa volonté de voir naître un
Grenelle des femmes, font d'Antoinette Fouque une personnalité
majeure pour la cause des femmes.
Vendredi 11 mars à 20h30
RENCONTRE
AVEC VIVIANE HAMY
Editrice indépendante depuis vingt
ans, Viviane Hamy défend une production discrète et exigeante, en marge
des coups commerciaux. Elle partagera avec nous sa passion des livres et
l'enthousiasme toujours intact pour
son métier.
Samedi 12 mars à 15h
251
Février 2011
27
culture
avec Frédérique Bruyas
et Adeline Lecce
« L'ECRITURE-FEMME »
Frédérique Bruyas,
lectrice publique,
conçoit la lecture à
haute voix comme
un inépuisable
champ d'expériences humaines
et d'émotions. Elle
s'intéresse particulièrement à la forme
lecture-concert, fruit de ses rencontres
avec des auteurs et des musiciens…
« L'écriture au féminin sait particulièrement bien parler d'amour, de
passion, de la complexité des sentiments et de la violence des corps »,
dit-elle ! Nous entendrons les textes
de Mercé Rodoreda, Virginia Woolf,
Yamina Berraba, Claude PujadeRenaud, Huguette Légaré, Léonora
Miano, Marina Tsvetaeva…
Adeline Lecce (1er
prix de violoncelle du conservatoire Royal de
Bruxelles) qui
l'accompagnera,
recherche des
formes de représentations
variées, où le
mot devient son, et le geste danse…
Elle interprétera Kaija Saariaho, Luciano
Berio, Philippe Boivin, Benjamin Britten,
Doménico Gabrielli.
Vendredi 18 mars à 20h30
Conférence-débat
avec Adeline Lavault
et Severine Dupagny
CHOISIR LA CAUSE DES FEMMES
« Choisir la cause des femmes » est
une association (loi 1901) active au
niveau national, international, indépendante de toute formation politique
et présidée par Gisèle Halimi.
Elle est créée en juillet 1971 par des
personnalités comme Simone de
Beauvoir (1re présidente), Gisèle Halimi,
Jean Rostand (Académicien), Christiane
Rochefort (Romancière), Jacques
Monod (Prix Nobel de Médecine).
Depuis 1980, elle est reconnue comme
Organisation Non Politique (Organisation Non Gouvernementale) et a un
statut consultatif auprès de l'ONU. Dès
1974, les objectifs de « Choisir la cause
des femmes » s'étendent au statut
général de la femme dans la société.
L’association intervient dans tous les
débats qui touchent les droits des
femmes et participe régulièrement à
des rencontres internationales.
Samedi 19 mars à 15h
SÉANCE D’ANIMATION
POUR LES ENFANTS
Mercredi 23 mars
A 10h30 pour les enfants scolarisés
en maternelle
A 14h30 pour les enfants scolarisés
en élémentaire
Durée 30 mn
Lecture d’albums autour de la place
et du rôle des filles et des garçons
dans les livres de jeunesse.
NI PUTES NI SOUMISES
Conférence-débat avec Sihem
Habchi
Qu’est ce donc que ce cri, si ce n’est le combat
pour la liberté et l’émancipation de tous ?
Qu’est-ce donc que ce cri si ce n’est un combat pour le vivre ensemble et la démocratie ? Nous recevrons Sihem Habchi, présidente de la célèbre association
créée en 2003 et aborderons avec elle des sujets fondamentaux faisant partie
de leurs nombreux combats pour la protection des femmes.
Depuis le début de l’année 2007, l’association Ni Putes Ni Soumises est dotée
du statut consultatif auprès de l’ONU lui permettant désormais de mener
ses combats à l’échelle de la planète.
« Le Féminisme est une action politique qui nécessite la construction de stratégies communes ! Le Féminisme est la recherche d’égalité partout dans le monde ! »
Vendredi 25 mars à 20h30
Pour ouvrir le débat, nous diffuserons le court-métrage (3 mn) Never again, en
présence de Ning Ning Suo, la réalisatrice, qui a reçu le 1er prix du droit des
femmes en 2010, du Festival international des Très Court.
Séance de projection vidéo animée par Estelle Bories
« CAMILLE CLAUDEL »
Passionnée depuis l’enfance par la sculpture, Camille
Claudel suivra des cours à l’Académie Colarossi à
Paris sur les conseils du sculpteur Alfred Boucher.
Auguste Rodin deviendra alors son professeur. Très
vite la complicité artistique s’installera entre le
maître et l’élève. Camille Claudel va influencer
profondément Rodin ; ils travailleront ensemble
notamment « Le baiser » et « La porte de l’enfer ».
Mais des œuvres remarquables naîtront aussi sous
les doigts de la jeune femme : c’est l’invention d’une
statuaire de l’intimité qu’elle seule a pu atteindre.
Les dix années qui suivront sa rupture avec Rodin seront les plus productives
de sa carrière. Camille Claudel défiera la morale sexiste du monde de l’art en
sculptant le nu avec la même liberté que les hommes.
Samedi 26 mars à 16h
photo Danaé de Camille Claudel
Lecture-concert
251
Février 2011
28
Pour tout renseignement sur FESTIV’ELLES,
contactez nous sur « festivelles@gmail.com »
culture
Les autres temps forts à la Médiathèque
Séance Cric Crac,
Livre je te Croque
Samedi 12 mars à 9h30
* Découverte de l’exposition des originaux de SARA de manière ludique.
Vernissage en présence de Jean-Pol
Hindré, Premier Adjoint, Jean-Paul
Boulet, adjoint au maire délégué à
l'éducation et Bruno Pascal, conseiller
municipal délégué.
Séance d’animation pour les 0-3 ans
autour de lecture d’albums, comptines
et jeux de doigts. Inscription obligatoire à la section jeunesse
Visite de l’expo des enfants
Voyageons encore un peu
dans l’univers de Sara
* SARA dédicace ses albums.
* « A la manière de… » : Les enfants
* SARA anime un atelier de papier
déchiré.
* Séances de découverte des albums de
SARA et prêt d’une malle de ses livres
proposés par les bibliothécaires aux
écoles et aux accueils de loisirs.
font découvrir à SARA leurs réalisations en papier déchiré
* Rencontre privilégiée entre SARA et les
enfants autour de questions-réponses.
251
Février 2011
29
entreprendre
Bienvenue
aux nouveaux commerces châtillonnais
PARIS MOTO SCOOT
Amateurs de deux roues, voici votre nouveau lieu de rendezvous châtillonnais. Paris Moto Scoot vient d'ouvrir au rond
point Charles de Gaulle. Spécialiste moto BMW, agent officiel Piaggo, Vespa et Gilera, PMS vous propose un large
espace de vente de deux roues et d'accessoires. Un atelier
réparation est également
installé au rez-dechaussée de l'établissement.
Ouvert du mardi au
samedi de 9h à 12h30 et
de 14h à 19h
60-62, avenue de Verdun
- Tél. 01 46 32 07 01
Americo FERNANDES et Hocine BOUDAOU, co-gérants de PMS
CA M'IRA
Samira BEKHICHE
Proposant des vêtements de prêt
à porter tendances, modes, mais
aussi classiques, Samira vous
accueille dans un grand magasin
moderne aux couleurs noir et
blanc. Vous y trouverez également des accessoires mode, sacs,
bijoux, ceintures et chaussures.
CA M'IRA propose également des
vêtements en grande taille.
Ouvert du mardi au samedi de 10h à 19h
8, place Jean Mermoz - Tél. 09 81 08 59 83
LA ROTONDE CHATILLON
Patrice Pleuvry vous accueille dans un bar-restaurant chaleureux et convivial et vous propose pour vos déjeuners une
cuisine du terroir à un prix modique. La Rotonde Châtillon
bénéficie d'un patio intérieur et deux salles de restaurant.
Ouvert du lundi au vendredi de 7h à 21h
23, boulevard de la Liberté - Tél. 01 40 84 93 76
NOUVEAUX SERVICES CHEZ MINI CLEAN PRESSING
Le pressing de l'avenue de Paris vous propose deux nouveaux
services :
Pressing à domicile et au bureau : les équipes de Mini-Clean
viennent chercher à votre domicile ou à votre bureau les
vêtements ou le linge à nettoyer et vous les restituent sur le
lieu de votre choix.
Transfert d'argent moneygram : avec un service rapide et
fiable, vous pouvez effectuer vos transferts d'argent partout
en France et à l'international. Moneygram est l'un des leaders
du transfert d'argent mondial.
Mini-Clean Pressing
Ouvert du lundi
au samedi de 7h30
à 19h30
Tél. 01 49 86 57 64
06 27 16 88 93
251
Février 2011
30
www.pak-miniclean.com
Mail : pak.miniclean@gmail.com
entreprendre
De nouveaux commerçants au marché Centre Ville
Mon Piou Piou
Xavier Dania est présent au marché
centre ville le mercredi et le vendredi.
Il vous propose un large choix de
poulets et de coquelets rôtis, accompagnés comme il se doit, par des
pommes de terre !
Boucherie Bertin
Fromagerie Jouet
Le fromager de la rue de la Mairie,
présent sur le marché Maison
Blanche, vous accueille désormais sur
le marché centre ville. Philippe et
Patricia Jouet ont sélectionné pour
vous les meilleurs fromages et
spécialités fromagères.
Déjà présents au marché Maison
Blanche, Dominique et Laetitia viennent de rejoindre le marché centre
ville et vous présentent des viandes
label rouge pour le plus grand plaisir
des gourmets.
Un service de retouche chez C...MAVI
Complétant son offre de linge de maison et de confection
de rideaux, C... Mavi vous propose également un service
de retouches sur tous types de vêtements.
C...MAVI - 5/7, avenue de Verdun - Tél. 06 68 08 19 72
Ouvert du mardi au samedi de 10h à 19h
Précision !
Une erreur dans les coordonnées s'est glissée dans la présentation que nous avions faite le mois denrnier. Nous présentons nos excuses à Mme Ferial Brihi pour ce désagrément.
Beauty Succes
5/7, avenue de Verdun - Tél. 01 57 21 82 81
Ouvert du mardi au samedi de 10h à 19h.
251
Février 2011
31
entreprendre
FORMATION
L'ACIFE prend ses marques
dans ses nouveaux locaux.
L'année 2011 commence bien pour
l'ACIFE (Association de Conseil et d'Information pour la Formation et l'Emploi) et son Atelier de Pédagogie
Personnalisée (APP) puisqu'ils viennent
de s'installer dans leurs nouveaux
locaux, au 44 bis boulevard Félix Faure.
Fonctionnels, conviviaux pour une
surface de 500 m2, les nouveaux
bureaux ont tout pour plaire aux
usagers du centre. Tout est centralisé
dans un même lieu et à un même
niveau, ce qui permet également un
meilleur encadrement et un meilleur
service pour les bénéficiaires des prestations proposées par l'ACIFE, avec
notamment un plus grand nombre
d'ordinateurs mis à la disposition des
stagiaires.
L'association garde cependant son
appartement pédagogique, allée
Vauban, pour la formation des
personnes exerçant un métier d'aide à
domicile.
251
Qu'est ce que l'ACIFE ?
Février 2011
32
L'ACIFE est une association loi 1901
qui a pour objectifs principaux d’ac-
cueillir, d'étudier, de définir puis de
proposer le plan de formation le mieux
adapté aux besoins de chacun qu'il
soit à la recherche d'un emploi ou pas.
L'ACIFE est financée notamment par
l'intercommunalité Châtillon Montrouge, la région Île-de-France, le Conseil
Général du 92 et bénéficie de subventions européennes. Elle compte sur une
équipe de formateurs permanents
renforcée de formateurs intermittents
en fonction des besoins (psychologues,
phonéticienne…)
Les bureaux de l'ACIFE disposent de
moyens adaptés aux formations qu'ils
proposent dont un Centre Ressources
comprenant des ordinateurs, des logiciels variés et d'autoformation, un
accès à internet, un centre de documentation sur les métiers, une bibliothèque pédagogique…
Quels services offre l'ACIFE ?
Le choix de formations, d'apprentissage, de préparation à des examens
ou de mise à niveau proposé par l'ACIFE
est grand et couvre un large éventail de
métiers, de concours et de domaines.
C'est ainsi que l'ACIFE propose :
Une action de communication écrite et
orale en français pour des publics peu
qualifiés avec un objectif d’acquisition
des savoirs de base mais également
pour des publics qualifiés et hautement qualifiés avec un objectif de
maîtrise des techniques rédactionnelles
Une communication écrite et orale en
anglais avec des objectifs d’initiation
ou de perfectionnement (anglais
courant et professionnel dans les
métiers d’accueil et de service).
Des stages collectifs qualifiant dans
les secteurs de l'aide à domicile visant
les personnes souhaitant se qualifier
dans les métiers de ce secteur.
La validation des acquis par l'expérience. Il s'agit ici de permettre l'obtention de tout ou partie d'un diplôme,
d'un titre à finalité professionnelle, d'un
certificat de qualification, d'accéder à
un cursus de qualification, sans justifier
du niveau d'étude, des diplômes ou
titres normalement requis. Cette validation est accessible aux non salariés,
agents publics titulaires ou non, bénévoles ayant acquis une expérience associative ou syndicale.
L'accompagnement vers l'emploi, cette
prestation concerne les demandeurs
d'emplois inscrits au Pôle Emploi qui
souhaitent travailler leur technique de
recherche d'emplois (CV, lettre de motivation, candidature spontanée, préparation à l'entretien d'embauche,…).
Une initiation à internet et aux outils
informatiques comme le Pack Office
2007 (Word, Excel, Power Point) et
Open Office.
Le label APP
(Atelier de Pédagogie
Personnalisée) de l'ACIFE
Un APP est un lieu de formation dont
l'activité pédagogique est organisée
autour d'un centre de ressources pédagogiques conçu et animé par des
professionnels de la formation individualisée.
L'APP met en œuvre une démarche,
centrée sur la personne, fondée sur le
entreprendre
plateformes de téléformation, Internet, etc.).
La démarche pédagogique
de l'ACIFE
La démarche pédagogique de l’ACIFE et
de son Atelier de Pédagogie Personnalisée centrée sur la personne permet de
construire avec chaque stagiaire un
programme adapté à ses acquis, à ses
besoins et à ses disponibilités. La
formation s’organise donc en groupe
ou individuelle.
Antoine Cardon
Accueil :
mode pédagogique de l'autoformation : chaque personne bénéficie d'une
prestation spécifique d'apprentissage
formalisée dans un protocole individuel de formation (PIF). Celui-ci précise
les objectifs négociés, la durée, le
contenu et le rythme de la formation,
les différentes modalités d'apprentissage prévues et les moyens mis en
œuvre pour développer l'autoformation accompagnée, les modalités de
l'évaluation finale et du suivi.
Tout le fonctionnement de l'APP
concourt à faciliter l'accès à la formation avec 3 réponses principales :
- Une réponse rapide : entrée en formation à tout moment,
- Une réponse adaptée aux besoins
individuels : parcours personnalisé,
- Une réponse de proximité : 800 lieux
en France, avec la possibilité de
se former dans les antennes en utilisant les moyens technologiques de
formation à distance (visiophonie,
Lundi, mardi, mercredi, jeudi de 9h
à 12h30 et de 13h30 à 18h.
Le vendredi de 9h30 à 12h30
Site Internet : www.acife.org
ACIFE
44 bis, boulevard Félix Faure
92320 Châtillon
Tél : 01 47 46 04 12
Fax : 01 47 46 85 69
251
Février 2011
33
initiatives
LITTÉRATURE
TÉMOIGNAGE
Le chant des rencontres,
de Vartenie Benadian
Concert de
Sainte Cécile
L'ouvrage Le chant des rencontres de Vartenie Benadian, ancienne bibliothécaire à Châtillon, est la suite de
son premier ouvrage Traverse mère de Dieu… Marseille,
paru en 2003.
Si le premier livre est un cri traduisant toute la souffrance des rescapés du génocide arménien, réfugiés à
Marseille pendant la 2e guerre mondiale, le second,
teinté d'autobiographie, est un souffle d'espoir et d'optimisme.
Les enfants du premier opus ont grandi et c'est leur vie
qui est retracée dans ces pages pleines de poésie, de
chant et de souvenirs. Par son style épuré, l'auteur et
son ouvrage nous emmènent à travers une multitude
de vies, d'expériences et de sensations. Le rythme est
court mais reposant, élagué mais addictif. Tout cela, mêlé aux touchantes bribes
de vies qui se reconstruisent, nous offre un livre original et marquant qu'il convient
de lire en paix et au calme pour profiter paisiblement de cette expérience unique.
Antoine Cardon
On ne savait pas où ils allaient en cette
froide soirée, tous ces Châtillonnais, le
dimanche 28 novembre 2010. On ne
savait pas…
Mais c'est bien sûr ! Comme chaque
année ils se rendaient au Concert de
Sainte Cécile offert gracieusement par
l'Harmonie Châtillonnaise au Théâtre
de Châtillon.
A 18 h pile, dans une salle comble, honorée par la présence de Monsieur le Maire,
de Conseillers Municipaux et de
Madame la Conseillère Générale, petit
mot de bienvenue toujours aussi chaleureux du Président Maurice Michel et en
avant la musique grâce au nouveau
programme présenté avec entrain par
Blanche et Gérard Savoisien.
Ce programme, allant du Classique au
Moderne, choisi avec soin, et dirigé avec
brio par le Chef Philippe Hervé, fut
exécuté avec beaucoup d'enthousiasme
par un ensemble de 61 musiciens de
tous âges, pour qui les heures de répétition ne doivent pas se compter!
Vifs applaudissements et rappels ont
terminé cette bien agréable soirée,
nous laissant repartir heureux et
sereins comme à l'accoutumée, et
surtout fiers de notre Harmonie
Châtillonnaise.
Rendez vous à l'année prochaine. Merci
et bon vent…
251
Février 2011
34
Jacqueline Rousssel-Brassart
initiatives
Le grand rendez-vous des collectionneurs
à l’Espace Maison Blanche
11e SALON
TOUTES COLLECTIONS
Organisé par l’Amicale Philatélique Châtillonnaise
Dimanche 6 mars de 9h à 18h
à l’Espace Maison Blanche - Entrée libre
Timbres, monnaies, cartes postales, vieux papiers, affiches, jouets
anciens, boutons …
tous les collectionneurs sont au rendez-vous !
Espace Maison Blanche - 2, avenue Saint-Exupéry
Renseignements : 01 46 31 56 16
COMMUNIQUÉ
L'association Loisirs et Voyages vous informe
Pour l'arrivée du printemps en ce mois de mars l'association
vous présente un nouveau programme de visites :
Jeudi 3 mars (après-midi) : « Les ateliers des soieries PRELLE »
Présentation des productions de cette manufacture prestigieuse du sein de ses ateliers parisiens
Samedi 5 mars (après-midi): « Les Pèlerinages au Moyen Âge
vers St Jacques »
Promenade commentée autour d'une tradition plusieurs fois
centenaire. L'histoire et l'atmosphère de ces pèlerinages seront
évoqués en passant par des lieux tels que la tour Saint-Jacques
et d'autres édifices qui virent ces pèlerins guidés par leur foi
se diriger pendant des siècles vers Compostelle.
Samedi 19 mars (après-midi) « Sur les pas de Henri IV »
Promenade commentée sur le lieux qui ont marqué son règne. Le
circuit commencera par le célèbre Pont-Neuf achevé en 1606,
puis la Galerie du bord de l'eau, la Place des Vosges, la rue de la
Ferronnerie, lieu de l'assassinat en 1610 etc.
Jeudi 24 mars ( journée) : « Réserves du Musée des Arts et
Métiers et savoir- faire »
Vous arpenterez les réserves du Musée des Arts et Métiers
dont les impressionnantes galeries conservent la majeure
partie des collections et découvrirez les techniques les plus
modernes de restauration et de conservation. Dans le cœur
historique de Saint-Denis, une céramiste vous fera découvrir
son savoir-faire, ses techniques ainsi que les différents outils
utilisés et vous proposera une initiation au travail de la terre.
Renseignements et inscriptions « loisirs et voyages »
01 40 92 98 01
251
Février 2011
35
initiatives
L'actualité du Centre Guynemer
Exposition de Photographie
Venez découvrir, les travaux de
Alexandre Laoubi au Centre Guynemer du 7 mars au 1er avril 2011.
« C'est un coucher de soleil dans le désert
du Ténéré qui, la première fois, j'étais
alors adolescent, m'a donné l'envie de
saisir l'instant, mon émotion et de la
partager. Je photographie maintenant,
avec passion, depuis plus de dix ans, le
monde que je traverse au gré de simples
ballades ou de mes périples.
Avec cette première exposition, je vous
présente une facette de mon travail,
recherche graphique, esthétique et
émotionnelle ; voyage à travers ma
vision de la ville, de la montagne et de
mes rencontres. »
Alexandre Laoubi / Light eX Machina
(www.lightexmachina.com)
Dans le cadre
de l'Espace Parents
Les ateliers pratiques :
« Atelier créatif famille »
Mercredi 9 mars de 14h à 17h
Atelier conte-modelage en argile à
partir de 3 ans
Le père éléphant n'a peur de rien mais
tout le monde a peur de lui !.. Il fait du
désordre dans le village, il se croit tout
permis… Qui arrivera à lui faire
comprendre que ça ne sert à rien d'être
orgueilleux à ce point ? !
(Participation 3 € par famille – inscription obligatoire car places limitées)
251
Février 2011
36
« Portage bébé »
Mercredi 2 mars à 10h30
Retrouvez Lora Martin qui animera cet
atelier.
(Gratuit- inscription à l’accueil)
Association D'une Langue
A L'Autre (DULALA)
En partenariat avec le centre Guynemer, l’association propose des ateliers
d’arts plastiques en portugais pour
enfants de 3 à 6 ans tous les samedis
hors vacances scolaires de 16h à
17h30. Ils restent encore des places.
« Mon enfant comprend tout mais me
répond en français, j’ai le sentiment
qu’il mélange les deux langues, je
crains de nuire à son intégration à
l’école en lui parlant ma langue… »
Autant de questions face auxquelles
les parents sont souvent démunis et
désemparés.
En France, un enfant sur quatre vit
dans un contexte bilingue. Familles
migrantes, couples mixtes, expatriés,
familles adoptives : autant de cas de
figure de familles d’ici venues d’ailleurs.
Cherchez bien, vous en trouverez
certainement dans votre entourage.
C’est pour y répondre et accompagner
concrètement les familles multilingues
et leurs enfants dans la construction
d’un bilinguisme précoce qu’a été créée
l’association D’Une Langue A L’Autre
(DULALA).
Les parents souhaitent souvent transmettre leur langue et leur culture d’origine à leur enfant. Grand bien leur en
prend, car de nombreuses recherches
démontrent que le bilinguisme est un
atout considérable pour l’enfant au
niveau du développement cognitif, de
la construction identitaire et du
parcours professionnel.
Pourtant, cette transmission d’une
seconde langue à son enfant ne se fait
pas sans difficulté, par exemple lorsque
celle-ci n’est parlée qu’à la maison, par
un seul des parents, qu’il s’agit d’une
langue peu valorisée, ou encore lorsque
l’enfant entre à l’école.
Elle organise des ateliers en langue
maternelle pour enfants bilingues
encadrés par des animateurs spécialisés. Toutes les langues y ont leur place ;
l’arabe comme l’anglais, le tamoul, l’italien ou encore le créole.
Pour plus d’informations vous pouvez
visiter le site internet de l’association
www.dunelanguealautre.org
ou nous appeler au 06 68 93 37 48
Anna Stevanato
Fondatrice
D'une Langue A L'Autre (DULALA)
www.dunelanguealautre.org
contact@dunelanguealautre.org
06 18 36 13 14
initiatives
L'ASSOCIATION GÉNÉRALE DES FAMILLES DE CHÂTILLON PROPOSE :
Bourse aux vêtements d'été
du mercredi 23 au samedi 26 mars 2011
10 vêtements + 5 accessoires (chaussures, ceintures, sacs... ) le tout en bon
état.
Une vérification sera faite au moment
du dépôt.
Dépôt: avec adhésion de 10 euros pour
l'année 2011.
Mercredi 23 mars de 14h à 18h
Jeudi 24 mars de 9h à 11h
Vente :
Jeudi 24 mars de 14h à 18h30
Vendredi 25 mars de 14h à 18h30
Samedi 26 mars de 9h à 11h30
Retrait et remboursement :
Samedi 26 mars de 14h à 16h
En aucun cas, les articles non repris le
samedi ne seront conservés.
Centre Guynemer - 2, rue Guynemer
Tél. 01 46 56 94 95
Depuis 30 ans, l'Association Générale
des Familles (AGF) de Châtillon organise au Centre Guynemer trois manifestations dans l'année : bourse aux
vêtements d'été, bourse aux vêtements
d'hiver et « bonnes affaires ».
Ce que nous retirons des
ventes, assure d'une part les
dépenses incontournables de
location de la salle, des fournitures, mais aussi permet
d'aider le centre à financer
des projets tels que des
vacances pour des familles,
des activités dans le cadre de
l'alphabétisation ainsi que
d'autres associations.
Notre fonctionnement est
exclusivement assuré par du
bénévolat.
Merci donc à vous qui venez
nombreux manifester votre intérêt à
l'AGF, et par la même, cautionner l'action de ces œuvres.
Geneviève Romieux
Présidente des AGF
251
Février 2011
37
initiatives
CENTRE MUNICIPAL DE SANTÉ
Sensibilisation sur l'audition
A l’occasion de la Journée Nationale
de l’Audition, le Centre Municipal de
Santé en partenariat avec AUDIONOVA
et COSCAS AUDITION organise un
dépistage auditif dont l’objectif est de
sensibiliser et de prévenir le public sur
les risques d’une perte auditive.
Vous pourrez participer gratuitement
et sans rendez-vous à cette journée le :
Jeudi 10 mars 2011 de 9h à 11h45 et
de 13h30 à 17h30
Afin de pallier ce handicap sensoriel,
des audioprothésistes pourront vous
informer et tester votre audition.
Centre Municipal de Santé
25, Rue Jean-Pierre Timbaud
Tél. : 01 46 57 33 38
SECURITÉ
La Prévention Routière met en garde
les piétons des Hauts-de-Seine
L’association de la Prévention Routière
publie les chiffres provisoires de l’année
2010 avec 3 994 tués sur les routes
françaises soit une baisse de 6,5 % par
rapport à l’année 2009. Malgré tout
l'organisme continue de sensibiliser
les piétons aux dangers de la route et
plus spécialement les plus vulnérables
d'entre eux, les seniors.
Depuis le 1er janvier 2010, 26
personnes ont trouvé la mort sur les
routes des Hauts-de-Seine, un tiers des
personnes sont des piétons (9
personnes) et 5 d'entre avaient plus
de 70 ans.
Ces chiffres désolants sont expliqués
par la baisse, avec l'âge, de certaines
aptitudes physiques. En effet, les
perceptions peuvent se brouiller et la
mobilité diminuer, de plus un choc qui
blesserait sans gravité un adulte peut
devenir dramatique voire fatal pour
un senior.
Que l'on soit senior ou pas, tous les
piétons se doivent de faire attention
dans la rue. Ce sont eux plus les fragiles
et pour éviter qu'une simple promenade ne se transforme en drame
quelques règles d'or simples sont à
respecter :
- au carrefour et pour traverser,
emprunter les passages protégés.
- regardez à gauche, à droite puis de
nouveau à gaucher avant de traverser.
- respectez la signalisation des feux.
- laissez du temps avant de traverser la
route, manifestez vous par un signe
de main et attendez que les voitures
s'arrêtent.
- ne forcez jamais le passage.
- soyez visible pour les véhicules circulant sur la chaussée, ne traversez pas
entre deux véhicules en stationnement.
- en l'absence de trottoir, circulez sur le
bord gauche de la chaussée, face aux
véhicules afin de les voir arriver.
- quand la nuit tombe optez pour des
vêtements clairs.
- faites attention aux véhicules qui
reculent. Ils peuvent ne pas vous voir
en particulier les camions et camionnettes.
- ne descendez pas du trottoir tant que
le passage n'est pas libre. En effet,
certains gros véhicules risquent de
ne pas vous voir à leur droite à cause
de leur angle mort.
Pour que la rue et la route restent des
lieux de promenades et de plaisirs,
partageons la et prenons soin des
autres.
SOUVENIR
De nouvelles cartes postales
de Châtillon
251
Février 2011
38
Cartogène, une nouvelle entreprise d'édition vient de se créer à Bagneux. Partant
du principe que la diffusion de cartes
postales représentant les communes
était en train de disparaître, Cartogène
veut perpétuer la tradition du souvenir
épistolaire pour que nos enfants puissent garder une trace des villes où ils ont
grandi ou qu'ils ont aimées comme nous
pouvons le faire avec nos cartes sépias.
Cartogène veut donc perpétuer ce témoignage visuel de l'évolution de nos villes.
Les premières cartes postales de Châtillon
représentant la mairie, l'église St Philippe
St Jacques et la folie Desmares, prises à
l'argentique, sont donc actuellement en
vente et sont une belle occasion de se
transmettre de parents à enfants l'image
de son Châtillon.
initiatives
SOLIDARITÉ
La Croix-Rouge de Châtillon
à l'honneur à l'Elysée
Croix Rouge et ses cinq représentants
du département des Hauts-de-Seine,
au nom du gouvernement et des Français. Il a rappelé l'importance de tous
ces corps de métiers qui veillent sur
les autres 24h/24 et 7/7 j.
Le 11 décembre 2010, la Croix-Rouge
de Châtillon a organisé un arbre de
Noël magique pour une cinquantaine
d'enfants de la commune.
Nathalie DARNEAU (délégation de Rueil
Malmaison), Cécile SAURET (délégation de
Châtillon), Soumaila DEYOKO (délégation de
Montrouge), Anne CHAGROT (délégation de
Bagneux), et Agnes RETIF (délégation de Rueil
Malmaison) dans la cour de l'Elysée.
Cécile Sauret, Responsable locale de la
communication et développement des
Ressources de la délégation CroixRouge de Châtillon a été conviée aux
vœux du Président de la République,
Nicolas Sarkozy, ce 1er janvier, à l'Elysée.
Ces vœux étaient destinés aux
personnes qui avaient assuré leur
travail la nuit de la Saint Sylvestre pour
que les autres Français puissent
réveillonner comme ils le souhaitaient.
Le Président a notamment remercié la
Au programme de l'après midi :
• un grand jeu questions/réponses,
• une séance maquillage avec une
maquilleuse professionnelle,
• un goûter offert par des commerçants,
• un mur à peindre avec les mains,
• divers ateliers de loisirs créatifs
comme la confection de pompons,
du découpage/collage, de l'origami, et
de la peinture à l'eau,
• un atelier de cartes postales a permis
aux enfants de préparer des cartes
postales avec les vœux. Ces cartes
postales ont été distribuées à des
personnes isolées de la commune,
• une distribution de cadeaux par le
Père Noël en personne,
• des photos avec le Père Noël et son
équipe.
La Croix-Rouge remercie chaleureusement pour leur aide les scouts de
Châtillon et les boulangeries et chocolateries qui ont fourni gracieusement
des gourmandises pour que ce Noël
puisse être magique !
- boulangerie Citron Meringué
- boulangerie Les Délices de Châtillon
- boulangerie La Fournée Gourmande
- chocolaterie Léonidas
- boulangerie Besnier Gilles
- boulangerie La Renaissance
- restaurant McDonald's
Hommage
Le docteur Louis
Serfaty nous a quittés
le 23 décembre 2010
à l’âge de 88 ans.
Officier de la Légion d’Honneur, médecin généraliste, chef d’entreprise, syndicaliste, fin politique, l’hospitalisation
privée perd l’un de ses grands représentants et défenseurs.
Après avoir passé son internat à Paris, il
exerce de longues années comme
médecin généraliste à Châtillon, dès
1946, où il fonde le premier dispensaire
de la ville.
Il s’installe ensuite boulevard de la
Liberté jusque dans les années 90.
Pendant toutes ces années, son dévouement aux Châtillonnais ne s’est jamais
démenti, ne comptant pas ses heures,
n’hésitant pas à monter les étages pour
visiter les malades tard dans la soirée.
En 1969, il prend la direction de la
Clinique des Hauts-de-Seine à Chatenay
Malabry tout en continuant d’exercer la
médecine. Sa pugnacité au service des
malades lui a permis d’être un grand
« formateur » de 180 internes grâce à
une convention passée avec l’hôpital
Broussais.
En 1972, il se consacre à l’action syndicale et à la défense de l’hospitalisation
privée. Il participe à la mise en œuvre de
la grande loi hospitalière et au classement des établissements privés en
concertation avec l’assurance maladie.
En 1984 il est élu président de la Fédé-
ration Intersyndicale des Etablissements
Privés, fonction qu’il occupera jusqu’en
2000.
En 2003, il s’engage au niveau européen et est élu président de l’Union
Européenne de l’Hospitalisation Privée.
Il rédige ses mémoires « une passion,
trois métiers » livre souvenir d’une vie
bien remplie.
Homme passionné par ce qu’il entreprenait en dialoguant toujours. Ses
confrères disent qu’il a défendu sans
relâche les valeurs de la médecine et
de l’hospitalisation privée, et que l’avoir
connu, restera pour eux un honneur.
Nous, Châtillonnais nous lui dirons
simplement MERCI.
Marie-Claude Bouzon
251
Février 2011
39
bouger
DOJO
Succès pour le tournoi de judo
de la ville de Châtillon
Les 15 et 16 janvier 2011, la section a
organisé la 6e édition du « trophée
Amitié-Respect » au gymnase République. Cette année un record de participation a été atteint car nous avons
reçu près de 450 combattants ce weekend. Les clubs de la région ont bien
répondu présents à ce rendez-vous qui
fait partie depuis quelques années de
leur calendrier sportif.
Grâce à la mobilisation des membres
du club l’organisation de notre tournoi
a été un franc succès et au nom des
dirigeants du club je remercie vivement les combattants qui ont honoré
leur engagement et porté nos couleurs
ainsi que les parents d’élèves qui ont
cadré et sécurisé les abords du tatami
ce qui a permis un déroulement serein
de la compétition.
Merci également à l’OMEPS qui comme
à chacune de nos manifestations nous
soutient en assurant la logistique de
tout le matériel nécessaire à notre
organisation et par la présence de son
Président, Monsieur Jean-Pierre PERES.
Enfin la présence de Jean-Paul Boulet,
Daniel Vastel et Bruno Alexandre a été
appréciée lors des remises de récompenses.
251
Février 2011
40
Quelques résultats sportifs :
Dès le début du mois nos judokas ont
du reprendre l’entraînement très
sérieusement car les qualifications aux
championnats de France étaient déjà
au programme. Ainsi Julien Savary et
Sébastien Caira se sont classés 3e des
championnats des Hauts de Seine et
sont ainsi qualifiés pour les ½ finales
des championnats de France : nous
leur souhaitons bonne chance ! En
benjamin, Yohan Berdier remporte les
championnats académiques UNSS
(scolaire), Bravo !
3 nouveaux gradés au club !
Sébastien Caira et Hughes Bouvier ont
tout les deux réussi leur examen pour
l’obtention de la ceinture noire 1er dan
et Lionel Lafleurière, professeur au club,
a quand à lui obtenu le grade de 3e dan.
Enfin depuis le début de la saison, Soufi
Saad professeur au club et 6e dan, est
membre de la commission des hauts
gradés des Hauts-de-Seine. Cette
commission est entre autre chargée
de veiller au respect des valeurs du
judo et de son éthique.
Les dirigeants du club
bouger
UN BALLON POUR FAIRE ECOLE
Le Variétés Club de France à Châtillon
Match de Gala le 13 mars 2011 à 15h
Variétés Club de France / Anciens joueurs pros africains
faite le jour du match au stade, destinée à différentes associations, écoles ou clubs de football sénégalais. Cette action,
déjà en cours auprès des clubs de football franciliens, sera
clôturée officiellement à l’issue du match du dimanche
13 mars 2011.
Ce même jour à 17h, et en conclusion de cette journée de solidarité, notre équipe 1re du SCM Châtillon recevra l’ACBB en
Championnat.
Nous comptons sur vous et vous invitons à suivre l’évolution
de l’organisation de cette journée sur les sites :
http://scmcfoot.fr/ et http://asorange.fr/
La Section Football du SCM Châtillonnais organise, à l’initiative du club de l’AS Orange, en collaboration avec la Municipalité et l’OMEPS et avec le soutien de la Ligue de Paris
Ile-de-France et des Districts des Hauts de Seine et du Val de
Marne, un match de gala au bénéfice d’une association
sénégalaise : HANDISCOLE.
Cette association HANDISCOLE a créé une école, « le Petit
Prince », dans les environs de Dakar, permettant à des enfants
handicapés, autistes, ou de parents handicapés ou décédés
d’être scolarisés au même titre que leurs pairs non
handicapés. Cette école a besoin de fonds pour ses charges
de fonctionnement quotidien (cantine, fournitures scolaires,
mobiliers, encadrement, etc) et ce match est organisé pour
lui apporter une aide financière.
La recette au guichet sera intégralement reversée à HANDISCOLE. Chaque ticket d’entrée donne droit à participer au
tirage de la tombola. Le match du 13 mars 2011 est une
composante de l’action humanitaire visant à aider l’association HANDISCOLE dans son développement.
Par ailleurs, une collecte de vêtements, sportifs ou autres, sera
251
Février 2011
41
Tribune de l’opposition
La municipalité est sourde aux remarques de l’opposition.
Retrouvera-t-elle l’audition avec le rapport de la Chambre Régionale des Comptes ?
Les quelques affirmations suivantes vous
rappellent-elles quelque chose ?
• « Sur la période 2004-2008, l’évolution
des dépenses est sensiblement plus forte
que celle des recettes »
• « La faible capacité d’autofinancement(*)
contraint les possibilités d’investissement
de la commune, les dépenses d’investissements impliquent la mobilisation
massive de fonds d’emprunt. »
• « Les dépenses d’investissement restent
en dessous de la moyenne des communes
de la même strate nationale »
• « L’encours de la dette reste élevé et a
augmenté sur la période. Le ratio de
désendettement est reparti à la hausse et
a atteint plus de 20 ans en 2008. Le seuil
d’alerte est entre 12 et 15 ans… »
• « Le recours à l’emprunt pour des
dépenses d’équipement, pourtant limitées par rapport à la moyenne des
communes de même taille, conduit l’encours de la dette à atteindre un niveau
élevé ».
• « L’encours de la dette par habitant
(1 969 €) est fortement supérieur à celle
de la moyenne de la même strate nationale (989 €) »
• « Au 31 mars 2010, 40 millions € d’emprunts, qui représentent une part importante de la dette de la commune, sont
des emprunts structurés ».
• « Ces contrats de dette structurée font
apparaître que pour limiter les dépenses
liées aux annuités d’emprunt, la
commune a été conduite à retenir des
solutions avantageuses à court terme,
mais les conséquences plus lointaines ne
sont pas définies »… et ces contrats « sont
porteurs d’un risque pouvant mettre en
difficulté, à moyen et long terme, les
finances communales »
Oui, bien sûr, vous avez déjà lu de tels propos
dans nos articles de Chatillon Information
n°224 (mai 2008); n° 233 (avril 2009) n° 234
(mai 2009) et n°243 (avril 2010).
Ce qui est nouveau c’est que cette fois-ci ce
diagnosticn’est pas de nous !!… C’est la
Chambre Régionale des Comptes, dépendante de la Cour des Comptes, qui l’écrit
après une mission de contrôle menée d’octobre 2009 à janvier 2010.
Réponses du maire
Or, lorsque nous faisions part de notre légitime préoccupation sur la situation financière, nous n’avions « récolté » que
sarcasmes dans les réponses du maire dans
Châtillon Informations…
• « Je ne disconviens pas qu’il s’agit de « la
vérité socialiste »… (n°224)
• « C’est curieux cette rengaine ! Cette
obsession à vouloir tout critiquer les
amène à nier la réalité (n°233)
• « Tout cela est très savant ! Bravo pour la
performance et le travail de recherche…
Mais les impôts n'augmentent pas depuis
cinq ans, les budgets dégagent des excédents chaque année, les banques veulent
bien nous prêter tout ce que l'on leur
demanderait… et pendant les bavardages,
les travaux continuent !... En fait, l'opposition s'oppose. Quoi de neuf ? (n°243)
Nous vous laissons juger de la pertinence
de ces réponses à la lueur du rapport de la
Chambre Régionale des Comptes.
L’ensemble de l’opposition
a écrit au préfet
En l’absence, donc, de réponse satisfaisante
de la part de l’équipe municipale l’ensemble
de l’opposition municipale (Parti socialiste,
Association Châtillon Pour Tous, Europe
Ecologie-Les Verts, Mouvement Démocrate/Modem) a envoyé un courrier au
Préfet des Hauts-de-Seine et au Trésorier
Payeur Général pour leur faire part de sa
préoccupation concernant l’existence de
ces petites bombes à retardement que
constituent ces prêts structurés dont
certains sont particulièrement toxiques
(28 millions €, soit 42 % de l’endettement
total).
Il serait temps que la ville de Châtillon
renégocie ces emprunts ou aille devant les
tribunaux, comme l’ont déjà fait par
exemple les villes de Rouen et de SaintEtienne, confrontées à ce même type de
problème. « Errare humanum est, perseverare diabolicum », l’erreur est humaine,
persévérer est diabolique… ».
Sur le blog de Martine Gouriet: les courriers
mentionnés et l’intégralité du rapport de
la Chambre Régionale des Comptes.
(*) Capacité d’autofinancement nette = Recettes
– Dépenses de Fonctionnement - remboursement de l’annuité de la dette
Martine Gouriet,
conseillère générale et municipale
C. Doiret, A. Fabart, C. Gourdin,
F. Montseny, P. Widloecher,
conseillers municipaux, groupe socialiste
et Châtillon pour Tous.
www.gouriet.com
www.pschatillon92.org
www.chatillon pourtous.net
Une chance pour Chatillon
Le projet Grand Paris propose à moyenne échéance
un réseau de transport structurant et rapide. Il
convient de ne pas retarder davantage la prise de
décision; la petite couronne est en voie de forte
densification et la mise en chantier n’en sera que
plus difficile et coûteuse à l’avenir.
C’est la raison pour laquelle nous soutenons le tracé
retenu par le Grand Paris; il assure l’implantation
d’une gare à Châtillon-Montrouge et constituera
une chance extraordinaire pour les communes de
Châtillon, Malakoff et Montrouge.
L’aménagement et l’urbanisme des villes concernées
doit intégrer dès à présent cette nouvelle station. Il
est impératif que la municipalité de Châtillon
renonce à des constructions d’opportunités au gré
de la vacance des terrains et de l’appétit des promoteurs immobiliers.
Le pôle multimodal (métro parisien, bus, tramway
T6, métro grand Paris) doit être particulièrement
ambitieux et dépasser le simple usage d’une gare.
Des commerces, des hôtels et des services publics
de proximité et de loisirs généreront de nombreux
emplois pour les chatillonnais si la municipalité a la
volonté d’agir.
Enfin nous demandons la création d’une gare TGV
à Châtillon-Montrouge. Ce lieu dispose du passage
de la ligne TGV Atlantique et des ateliers de maintenance du Technicentre. Les terrains nécessaires à
la réalisation de ce projet sont largement disponibles sur les emprises SNCF actuelles.
Que, au moins une fois, la municipalité montre de
l’ambition pour notre ville.
Jackie Boulay
Conseiller municipal Mouvement Démocrate
Jackie.boulay@yahoo.fr
www.modem-chatillon92.fr
Centre-ville : encore un secteur de Châtillon qui va empirer
251
Février 2011
42
Le projet du centre ville avait déjà fait l'objet d'une enquête bidon en janvier-février
2010. On vient de subir une nouvelle
enquête, avec un rapport du commissaireenquêteur tout aussi partial que le précédent.
Le résultat de l'aménagement, c'est plus de
mille habitants (selon nos calculs approxi-
matifs) en plus dans un centre-ville resserré,
avec des conditions de vie qui vont se dégrader.
Par ailleurs, nous n'avons toujours aucune
étude d'évolution de la population, et aucun
chiffre ni simulation n'ont été données.
Alors que les documents d'urbanisme l'exigent.
Châtillon s'enlaidit de jour en jour et devient
de plus en plus invivable. C'est la marque
du maire de Châtillon.
Jérôme Desquilbet
http://chatillon.ecologiesolidaire.fr
Tribune de la majorité
« Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu'au bout pour que vous puissiez le dire » Voltaire
Jean-Pierre SCHOSTECK répond aux allégations de l'opposition sur
les emprunts « toxiques »
Dans les courriers qu'elle a crû bon d'adresser au Préfet et au Directeur Départemental des Finances
Publiques, l'opposition municipale dénonce un soi-disant refus de communiquer sur ce sujet. C'est
justement parce que nous fournissons dès le débat d'orientation budgétaire toutes les informations
nécessaires, alors que la circulaire de juin 2010 suggère de le faire seulement lors de la séance de vote
du budget, qu'elle éprouve le besoin de travestir la réalité, campagne électorale oblige, sans doute !
Nous avons toujours été pragmatiques en gérant au plus près de l'évolution des marchés, et le
minimum d'honnêteté intellectuelle devrait amener à reconnaitre que les catastrophes que l'on nous
annonce depuis des années ne se sont jamais produites.
Sur les 6 emprunts que dénonce l'opposition, l'un est sécurisé jusqu'en 2011 inclus, deux jusqu'en
2012, un autre jusqu'en 2014, et l'un enfin n'est rien d'autre que soit un taux fixe pur, soit un taux
variable pur. Son classement en catégorie 4 vient seulement du fait que la barrière n'est pas
l'euribor (taux zone euro), mais le libor dollar (taux USA). S'il y a lieu, nous prendrons les initiatives
nécessaires en temps utile, comme cela a toujours été le cas.
D'ailleurs, la Chambre Régionale des Comptes qui vient de rendre son rapport sur les comptes de
Châtillon, liste les emprunts structurés de la Ville, comme elle le fait désormais pour toutes les
collectivités depuis la médiatisation de cette question, n'indique nulle part qu'ils auraient été mal
gérés. La Chambre incite à être attentifs, nous le sommes. C'est tout bête, mais il faut le dire !
Enfin, suggérer que Châtillon serait à comparer à Saint-Etienne ou à Rouen relève la aussi de la pure
malhonnêteté intellectuelle. Ces deux villes, mais il y en a d'autres, ont plus de 80 % de leurs encours
en produits structurés, mais surtout des types d'indexation en regard desquelles les nôtres sont celles
d'enfants de chœur, en particulier des emprunts de type « snowball » dont les taux ne peuvent plus
revenir à la normale dès lors qu'ils se sont dégradés une fois.
La meilleure réponse à apporter à toute cette agitation « électorale » se trouve sans doute dans le
débat d'orientation budgétaire qui vient d'avoir lieu au Conseil Municipal du 2 février 2011. Les
comptes de l'année 2010 se soldent par le meilleur résultat de fonctionnement que la Ville
n'a jamais connu avec un solde positif de 8 327 879, 53 euros. Par ailleurs, et pour la sixième année
consécutive, les taux des impôts communaux n'augmenteront pas en 2011.
Que serait-ce si la ville était mal gérée ?
Jean-Pierre Schosteck
Député-Maire
251
Février 2011
43
Un bon conseil !
251
Février 2011
44
Achetons tous Châtillonnais
châtillon pratique
Etat civil
NAISSANCES
Janvier 2011
YAO Ornella Tiffen Emmanuelle Amenan - 15 décembre 2010
ZIMMERMANN Grégoire Patrick Jean - 24 décembre 2010
BENDJOUDI Nassim - 28 décembre 2010
TRAN SENG Sengly Nathan - 28 décembre 2010
LAMNIRHI Yassine - 28 décembre 2010
DESHAYES Florian Antoine Tristan - 28 décembre 2010
NANA Cameron, Darius, Alexandre - 30 décembre 2010
MARLIERE Louna Gloria - 30 décembre 2010
ABBES Lyna - 1er janvier 2011
BONADEI Timéo - 2 janvier 2011
BASTIEN Gabriel Paul Georges - 3 janvier 2011
GAUTHIER Roman Daniel Philippe - 3 janvier 2011
GOUMEZIANE Jade - 4 janvier 2011
LAROCHE PEDRO Camille Marie - 5 janvier 2011
DIAF Rima - 7 janvier 2011
DIAF Lina - 7 janvier 2011
TRIGUEL Robin Eugène Joseph - 8 janvier 2011
CATTELAIN Corentin Michel Louis - 8 janvier 2011
EL GHYATI Amber-Mina - 9 janvier 2011
BONNAMY Quentin Michel Jean - 10 janvier 2011
COLTIER Gabriel André - 10 janvier 2011
BUCHETON Lucas Mathis Clément - 11 janvier 2011
FONTAINE Adam Jérémy Thomas - 12 janvier 2011
DIARRA Djibril - 12 janvier 2011
ASSOULINE Yaakov Mendel - 13 janvier 2011
BERLENCOURT ROSSIGNOL Garance Margot Emma - 13 janvier 2011
ANDRIANOROVELO Valiha Océane - 14 janvier 2011
SAINTE-ROSE PICHAVANT Jade Élise Cathy - 16 janvier 2011
TOUNKARA--GIGAULT Kays - 16 janvier 2011
KACZMAR Guillaume Pierre Fleury - 17 janvier 2011
SARR Boubakar - 17 janvier 2011
BRUNO Alexandre - 18 janvier 2011
PLEUX Baptiste Hubert Alain Gaston - 18 janvier 2011
BELLAMINE Younes - 19 janvier 2011
PICCININI Rose Charlotte - 19 janvier 2011
LAVAUT UNG Anaïs Muy-Seam Martine - 19 janvier 2011
WANE Mame Khadim Rassoul - 20 janvier 2011
HITANA Yannis - 22 janvier 2011
SYLLA Rayhane Bintou - 22 janvier 2011
VALIN Justine Maeva Salomé - 23 janvier 2011
SMAH Chiraz - 23 janvier 2011
DESPRINCE Raphaël Léon - 23 janvier 2011
DUSSIOT-ABRAHAM Lisa Chloé - 24 janvier 2011
GUILLAMOT Eden Baya Julienne - 24 janvier 2011
DEBAS Evan Nicolas Mathieu - 26 janvier 2011
MARIAGES
Janvier 2011
DUBARRY-BARBE Robert Jean René
DÉFOSSE Maurice Marcel Raymond Achille Agénor
GRIMALDI veuve BENONI Thérèse
JEAN Maurice Gaston
KILÉRIÉ veuve BARTELS Marcelle Camille Hélène
LENOIR veuve TOUIZER Monique Christiane
MACAIRE Edouard Xavier Henri
MARTIN veuve MÉNARD Albertine Aline
MAZOUÉ épouse RIÉTY Jeanne Berthe Marie
MICHEL Lucien Jean Marie
ROGEMONT Patrick Georges Jean-Luc
SANTOS épouse JOUGLENS Annie
TALLEMET Charles
ZEGHLOUL Mohammed
ANGELARD Jean-Claude
BARTHÉLÉMY Raymond Germain
CADET née CHRISOSTOME Jacqueline Paule
DELPEUCH Léopold
DUBUS Geneviève Lucie
ESTRADIER Françoise Antoinette
GESTA Eric Jean
HUAUMÉ Auguste Joseph Marie René
JOUK veuve GUESPIN Khassia
LEBLOND veuve CHWAT Gisèle Arlette
MAGREZ Daniel Francis Michel
MAIGROT Pierre Louis
PELLETIER veuve GUILLOT Anne-Marie
PROUDTCHENKO Hervé
TESSA veuve CASTANIER Thérèse
Pratique
Numéros d’urgence
Pompiers : 18
Police : 17
Urgences dentaires : 01 47 78 78 34
Garde médicale :
La garde médicale de Châtillon est assurée tous les jours
sur le lieu de garde intercommunal.
Du lundi au samedi de 20h à 24h.
Les dimanches et jours fériés de 9h à 13h et de 16h à 20h
En cas d’urgence appelez le 15
CHABANE Brahim et MEKDAD Hakima
DÉCÈS
Janvier 2011
BENOIST Paulette Marthe
CHASSAIGNE veuve FARGEAS Simone Laure Marie
CHEVASSUS Manuel Eric
COISSAC veuve JUILLE Louise
Suite à votre appel au centre 15 qui nous préviendra de
votre arrivée et nous communiquera vos coordonnées,
vous y serez soigné par l’un des 90 médecins
des communes de Châtillon, Clamart, Malakoff, Meudon,
Montrouge ou Vanves qui participent au fonctionnement
de ce lieu de garde.
251
Février 2011
45
châtillon pratique
Permanences
La mairie est ouverte
tous les jours de 9h à 12h
et de 13h30 à 18h (19h le jeudi),
et le samedi de 9h à 12h.
Tél. : 01 42 31 81 81
Permanences des Élus :
Jean-Pierre SCHOSTECK, Député-Maire,
reçoit tous les jours en mairie sur rendez-vous.
Jean-Pol HINDRE, 1er adjoint au maire chargé
de la Culture, des Finances et de l’Information,
reçoit le vendredi de 16h à 18h sur rendez-vous.
Jean-Paul BOULET, adjoint au maire
chargé des affaires scolaires et des Transports,
reçoit tous les jours sur rendez-vous.
Valérie DEVAY, adjoint au maire chargée
des seniors et du handicap,
reçoit tous les jours sur rendez-vous.
Sylvie LAFFORE – MYSLIWICE,
adjoint du maire chargée du cadre de vie
(urbanisme, décor urbain, voirie)
reçoit tous les jours sur rendez-vous.
Jean-Claude CAREPEL,
adjoint au maire chargé des affaires
économiques reçoit sur rendez-vous.
Elizabeth SURGET, adjoint au maire, chargée
de la petite enfance et de la vie des quartiers
reçoit sur rendez-vous.
Patrick JAEHRLING, adjoint au maire chargé
des affaires générales, de l’Etat-Civil,
des élections, du personnel
et de la jeunesse
reçoit sur rendez-vous.
Châtillon propreté
Collecte sélective mode d’emploi !
Merci de bien respecter les jours de collecte pour un tri utile !
• Bacs jaunes : (papiers, emballages…) (pavillons et immeubles collectifs)
Zone nord : le mercredi - Zone sud : le jeudi
• Bacs verts : (verre) (uniquement pour les pavillons)
Le mercredi
• Bacs marrons : (ordures ménagères traditionnelles)
Pavillons : Zone nord : mardi - samedi - Zone sud : lundi - vendredi
Immeubles collectifs : Zone nord : mardi - jeudi – samedi - Zone sud :
lundi – mercredi – vendredi
Une question sur la collecte sélective ? 01 58 07 15 90
Ramassage des
encombrants
Montrouge
Mars 2011
I mardi 8
I mercredi 9
I jeudi 10
I vendredi 11
Bagneux
Malakoff
Claudie THEILLOUT, adjoint au maire
chargée de la santé et de l’hygiène,
reçoit sur rendez-vous.
Pascale MALHERBE, adjoint au maire,
chargée du développement durable,
reçoit sur rendez-vous.
Villa
G. Lus
sac
Daniel VASTEL, adjoint au maire,
chargé du sport et du marché communal,
reçoit sur rendez-vous.
Clamart
Pour prendre rendez-vous : 01 42 31 81 81.
Tout le courrier doit être adressé
à Monsieur le Député-Maire, Hôtel de Ville,
1, place de la Libération - 92320 Châtillon.
251
Février 2011
46
Fontenay
aux-Roses
Martine GOURIET, Conseillère générale,
reçoit en mairie de Châtillon les premier
et troisième samedis de chaque mois
de 10h à 11h30
Prochaines permanences : 5 et 19 mars
Hôtel du département
2 à 16, boulevard Soufflot - 92015 Nanterre
Tél. : 01 47 29 30 31
Les encombrants doivent être sortis la veille du jour de la collecte à partir
de 18h30. Si vous remplacez un appareil électroménager, demandez au
vendeur de reprendre l’ancien, la loi l’y oblige !
châtillon pratique
Mardi 1er mars
Mercredi 2 mars
Jeudi 3 mars
Vendredi 4 mars
Salade de lentilles
Paupiette de veau sauce
provençale
Gratin de choux fleurs
Yaourt arôme vanille (bio)
Fruits frais de saison
Saucissons à l'ail et cornichons
Bœuf carottes
Carottes persillées
Edam
Kiwi
Potage de légumes
Escalope de porc aux pruneaux
Coquillettes
Tomme noire
Pomme
Salade iceberg
Cordon bleu
Haricots verts persillés
Fromage blanc nature
Biscuit
Tomates vinaigrette
Thon frit à la tomate
Riz (bio)
Samos
Compote de pêche
Lundi 7 mars
Mardi 8 mars
Mercredi 9 mars
Jeudi 10 mars
Vendredi 11 mars
Radis beurre
Spaghettis (bio) bolognaise
Petit moulé
Flan nappé caramel
Carottes râpées vinaigrette
Boulettes d'agneau au jus
Gratin de courgettes
Petit suisse arôme
Crêpe au sucre
Salade du pêcheur
Rôti de dinde
Poêlée de légumes
Gouda
Fruits frais de saison (bio)
Choux blancs vinaigrette
Cassoulet
Haricots blancs
Saint Paulin
Fruits frais de saison
Betteraves vinaigrette
Filet de lieu sauce aurore
Purée de pommes de terre
Fromage ovale
Poire
Du 14 au 18 mars
Lundi 14 mars
Mardi 15 mars
Mercredi 16 mars
Jeudi 17 mars
Vendredi 18 mars
Taboulé
Sauté de bœuf aux oignons
Printanière de légumes
Emmental
Fruits frais de saison
Salade iceberg et maïs
Echine de porc sauce forestière
Flageolets
Yaourt arôme
Compote de pomme
Potage de lentilles
Blanquette de veau
Riz (bio)
Camembert
Fruits frais de saison
Choux rouges vinaigrette (bio)
Nuggets de volaille
Petits pois
Fromage blanc aux fruits
Gâteau d'anniversaire
Macédoine vinaigrette
Filet de hoki sauce tomate basilic
Pennes
Edam
Fruits frais de saison
Du 21 au 25 mars
Lundi 21 mars
Mardi 22 mars
Mercredi 23 mars
Jeudi 24 mars
Vendredi 25 mars
Tomates vinaigrette
Sauté de porc au curry
Haricots verts persillés (bio)
Brie
Crème dessert chocolat
Œuf mayonnaise
Poisson pané
Riz tomaté
Crème de gruyère
Fruits frais de saison
Salade de pâtes
Navarin d'agneau
Gratin de blettes tomaté
Gouda
Fruits frais de saison
Carottes râpées vinaigrette
Boulettes de bœuf au jus
Semoule (bio)
Mimolette
Fruits frais de saison
Radis beurre
Cassolette de poisson à la bretonne
Purée de courgettes et haricots verts
Yaourt nature
Eclair au chocolat
Lundi 28 mars
Mardi 29 mars
Mercredi 30 mars
Jeudi 31 mars
Vendredi 1er avril
Salade de riz
Sauté de dinde à la catalane
Haricots beurre persillés
Saint paulin
Fruits frais de saison (bio)
Salade batavia
Hachis parmentier
Yaourt arôme
Cocktail de fruits
Cervelas vinaigrette
Rôti de veau
Choux fleurs persillés
Tomme noire
Fruits frais de saison
Salade grecque
Saucisse knack et ketchup
Tortis (bio)
Coulommiers
Fruit frais de saison
Céleri rémoulade
Filet de colin sauce oseille
Gratin d'épinards et pommes de terre
Fromage blanc aux fruits
Biscuit
Lundi 28 février
Mardi 1er mars
Mercredi 2 mars
Jeudi 3 mars
Vendredi 4 mars
Baguette viennoise
Confiture
Pain
Barre de chocolat
Jus de pomme
Moelleux nature
Pain
Fripons
Baguette viennoise
Yaourt sucré
Lundi 7 mars
Mardi 8 mars
Mercredi 9 mars
Jeudi 10 mars
Vendredi 11 mars
Pain
Nutella
Baguette viennoise
Confiture
Jus d'orange
Gaufre liégeoise
Baguette viennoise
Lait chocolat
Pain
Fromage
Lundi 14 mars
Mardi 15 mars
Mercredi 16 mars
Jeudi 17 mars
Vendredi 18 mars
Baguette viennoise
Beurre
Pain
Fromage fondu
jus d'ananas
Fourré au chocolat
Pain
Barre de chocolat
Baguette viennoise
Confiture
Lundi 21 mars
Mardi 22 mars
Mercredi 23 mars
Jeudi 24 mars
Pain
Fromage
Baguette viennoise
Yaourt sucré
jus d'abricot
Moelleux au citron
Baguette viennoise
Beurre
Vendredi 25 mars
Pain
Nutella
Lundi 28 mars
Mardi 29 mars
Mercredi 30 mars
Jeudi 31 mars
Vendredi 1er avril
Baguette viennoise
Confiture
Pain
Fromage
Jus de pomme
Roulé
Pain
Nutella
Baguette viennoise
Beurre
Au menu des goûters !
Du 7 au 11 mars
Lundi 28 février
Du 28 mars au 1er avril
Du 28 février au 4 mars
Menus du mois de mars
Pharmacies de Garde
Dimanche 20 février
Pharmacie DU MARCHE
40, rue Gabriel Péri
à Châtillon
Tél. 01 46 56 87 86
Dimanche 6 mars
Pharmacie THEILLOUT
48 boulevard de Vanves
à Châtillon
Tél. 01 42 53 39 10
Dimanche 27 février
Pharmacie DIANA
44, avenue de Paris
à Châtillon
Tél. 01 42 53 68 86
Dimanche 13 mars
Pharmacie du CARREFOUR
119, avenue Gabriel Péri
à Fontenay-aux-Roses
Tél. 01 43 50 19 02
Dimanche 20 mars
Pharmacie MUTSCHLER
45, rue Marx Dormoy
à Fontenay-aux-Roses
Tél. 01 46 61 10 09
251
Février 2011
47
l’agenda
l’a
gen
nda
0-18
0
18
Février - Mars
Grand
Carnaval
des Enfants
Ciné-Goûter
Ciné-Goût
er
Brendan e
Brendan
ett
secret
Kells
le secr
et de
eK
ells
#INmMAg#HhTILLO
#INmMAg#HhTILLON
ON
mars à 15h
Samedi 5 mars
$UPARC!NDRm-ALRAUX
AUPARC(ENRI-ATISSE
Samedi 5 mars à
partir de 14h
Culture
Cult
ure
Photographie
P
hotographie
Florence
Flor
ence Ca
Cain
ain
Murmures
Murmures
Femmes
de F
emmes
-mDIATHnQUE-AX0OL&OUCHET
-mDIATHnQUE-AX0OL&OUCHET
A partir
partir du 1er mars
m s
mar
Exposition
E
xposition
Femmes da
Femmes
dans
ns
Société
la Socié
té
-mDIATHnQUE-AX0OL&OUCHET
-mDIATHnQUE-AX0OL&OUCHET
A partir
partir du 1er mars
m s
mar
Mardi
Mar
di littéraire
littéraire
La R
La
Ronde
onde de
des
es
Femmes
célèbres
F
emmes cé
lèbres
!MISDU
!MISDU6IEUX#HhTILLON
!
I D 6IEUX#H
I
#H
HhTILLON
TILL
-mDIATHnQUE-AX0OL&OUCHET
mDIATHnQUE-AX0OL&OUCHET
Mardi
Mar
di 1er mars
mars à 14h30
Concert
Mona Muche
e
ett Mar
Margal
e
gal
-mDIATHnQUE-AX0OL&OUCHET
-mDIATHnQUE-AX0OL&OUCHET
V
endredi 4 m
ars à 117h30
7h30
Vendredi
mars
Café
Caf
é ps
psychanalyse
ychana
alyse
Scènes d
Scènes
d’exception
’exception
paris
du
Théâtre
lles
es p
aris d
uT
héâtre
4HmhTRE g #HhTILLO
4HmhTREg#HhTILLON
ON
Vendredi
mars
20h30
V
endredi 4 m
ars à 2
0h30
Exposition
E
xposition
Philippe
P
hilippe Sou
Soulas
ulas
Initiatives
Ini
tiatives
Salon
11e Salo
Salon
on
toutes
Collections
toutes
s Collec
tions
%SPACE%SPACE-AISON"LANCHE
-AISON"LANCHE
Dimanche
Dimanch
he 7 mars
mars
de 9h à 18h
Rencontre
Rencon
ntre
Femmes,
F
emmes,
es
vous
on v
ou
us aime
-mDIATHnQUE-AX0OL&OUCHET
-mDIATHnQUE-AX0OL&OUCHET
Mardi
Mar
di 8 mars
mars à 18h
(xTELDE 6ILLE
(xTELDE6ILLE
A partir
partir du 1er mars
m s
mar
Photographie
P
hotographie
à Châtillon
Peinture
Pein
ture
Sous toi,
toi, la
a Ville
Ville
Frédéric
F
rédéric Alione
A
DE#HRISTOPH(OCHHiUSLER
DE#HRISTOP
H(OCHHiUSLER
-AISONDES%N
-AISONDES%NFANTS
NFFA
ANTS
A partir
partir du 7 mars
mars
La
L
a Chance
e de ma Vie
Vie
Rencontre
Rencon
tre
Le T
Le
Théâtre
héâtrre
mett en
se me
n4
!UTOURDE¦:OON§
!UTOURDE¦:OON§
O
Samedi 12 mars
m s à 17h30
mar
DE.ICOLAS#UCHE
DE.IC
OLAS#
#UCHE
TThe
he g
green
gr
een
n Horne
Hornett
DE-ICHEL'ONDRY
DE
-ICHEL '
'ONDRY
Du 23 février
févrrier
au 1er mar
mars
s
Danse
D
anse
Arrietty, le
Arrietty,
e petit
petit Monde
des Chapardeurs
Chapa
ardeurrs
Zoon
Z
oon
DE(IROMASA9ONEBAYASHI
DE(IR
OMASA 9O
ONEBAYASHI
#IE 4O
#IE4OU½K/)
OU½K /)
S
amedi 112
2m
ars à 20h30
20h30
Samedi
mars
DE4OM(OOPER
DE
4OM(OO
O
OPER
Le
L
e Discour
Discours
rs d’un Roi
Roi
Contre
Con
tre ttoi
oi
Concert
J.S.
J
..S. Bach
DE,OLA$OILLON
DE
,OLA $OILLON
Sound of Noise
N
!UDITORIUM / -ESSIAEN
!UDITORIUM/-ESSIAEN
Samedi
S
amedi 112
2m
mars
ars à 20h30
20h30
DE*OHANNESS3JiRNE.ILSSON
DE*OHANNES3JiRNE.ILSSON
/LA3IMONSSON
/LA3IMO
NSSON
Concert
Du 2 au 8 mars
m s
mar
Angel Win
Wings
ngs
Poupoupidou
P
oupoupid
dou
-AsTRISEDES(AUTSDE3EINE
-AsTRISEDES(AUTSDE3EINE
.OTRE$AMEDU#ALVAIRE
.OTR
E$AME D
DU #ALVAIRE
Lundi 14 mar
mars
rs
à 20h30
DE'mRARD(USTACHE-ATHIEU
D
E'mRARD(USTACHE-ATHIEU
Ciné-Club
DE-ICHELANGELO&RAMMARTINO
D
E-ICHELANGELO&RAMMARTINO
Les
L
es T
Tricheurs
riche
eurs
Du 9 au 15 mars
mars
#INmMA g #Hh
#INmMAg#HhTILLON
hTILLON
Dimanche 6 mars
mars
à 20h45
-AISON DES !RTS
-AISONDES!RTS
A partir
partir du 4 mars
ma
ars
Cinéma à Châ
Châtillon
tillon
Photographie
P
hotographie
Perdu
Per
du ? Retrouvé
Retr
t ouvé !
Alexandre
Ale
xandre L
Laoubi
aoubi
DE0HILIP(UNT
DE0HILIP(UN
T
#ENTRE'UYNEMER
#ENTRE'UYNEMER
A partir
partir du 7 mars
ma
ars
Angèle et
et TTony
o y
on
du 16 au 22 ffévrier
évrier
D´´!LIX$ELAPOR
!LIX$ELAPORTE
RTE
Harry
H
arry B
Brown
rown
w
DE$ANIEL"ARBER
D
DE
$ I L "A
$ANIEL
"ARBER
B
Le
L
e Qua
Quattro
ttro Volt
Volte
e
Le
L
e Mar
Marchand
cha
and de Sable
Santé
San
té
Sensib
Sensibilisation
bilisation
l’audition
sur l’a
audition
#ENTRE#ENTRE-UNICIPALDE3ANTm
-UNICIPALDE3ANTm
Jeudi
J
eudi 10
0 mars
mars
Rencontre
Rencon
ntre
Antoinette
A
ntoinette F
Fouque
ouque
-mDIATHnQUE-AX0OL&OUCHET
-mDIATHnQUE-AX0OL&OUCHET
Vendredi
Vendr
ed
di 11 mars
mars
à 20h30
0
Rencontre
Rencon
ntre
Viviane
V
ivian
ne H
Hamy
amy
-mDIATHnQUE-AX0OL&OUCHET
-mDIATHnQUE-AX0OL&OUCHET
Samedi 12 mars
mars à 15h
Gastronomie
Gas
tron
nomie
Foire aux
Foire
a vins e
ett
produits
pr
oduits du tterroir
erroir
%SPACE%SPACE-AISON"LANCHE
-AISON"LANCHE
Samedi 12
e
nche 13 mars
mars
ett dimanche
diman
Votre
Vo
t e ville
tr
Conseil
Conse
eil Municipal
(xTEL DE 6ILLE (xTELDE6ILLE
3ALLEDES-ARIAGES
3ALLEDES
-ARIAGES
Mardi
Mar
di 1err mar
mars
s
à 19h30
DE*ESPER-OLLER
DE*ESPER-OLLER
Les F
Les
Femmes
emm
mes du
ème
6 Etage
Etage
e
DE0HILIPPE,E'UAY
DE0HILIPPE
,E 'UAY
Largo
L
argo Winc
Winch
ch II
DE*mRxME3ALLE
DE
*mRxME 3
3ALLE
Le
L
eP
Président
réside
ent
D´9VES*EULAND
D´9
9VES*EULAND
Retrouvez
infos
R trouvez toutes
Re
toutes les
s inf
os sur www.ville-chatillon.fr
www.ville
e-chatillon.fr
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising