Manuel propriétaire - Chantier Naval JEANNEAU

Manuel propriétaire - Chantier Naval JEANNEAU
SPORTS & LOISIRS
CAP CAMARAT 715
MANUEL DU PROPRIÉTAIRE
5.1.2 ISO 10 240
SOMMAIRE
CAP CAMARAT 715 FR
Mise à jour 04/2008
Indice 3
Code : 084788
Nombre total de pages : 62
INTRODUCTION
HISTORIQUE DES MISES À JOUR
Chapitre 1 ........................................................................................................................... page 5
CARACTÉRISTIQUES ET GARANTIE
Chapitre 2 ..........................................................................................................................page 13
SÉCURITÉ
Chapitre 3 ..........................................................................................................................page 21
COQUE
Chapitre 4 ......................................................................................................................... page 29
PONT
Chapitre 5 ......................................................................................................................... page 35
PLOMBERIE
Plans en fin de chapitre
Chapitre 6 ......................................................................................................................... page 39
CIRCUITS ÉLECTRIQUES
Plans en fin de chapitre
Chapitre 7 ......................................................................................................................... page 45
MOTORISATION
Chapitre 8 ......................................................................................................................... page 53
MISE À L'EAU
Chapitre 9 ......................................................................................................................... page 57
HIVERNAGE
NOTES PERSONNELLES
En fin de manuel
ANNEXES ET OPTIONS
En fin de manuel
5.1.3, 5.2 ISO 10 240
HISTORIQUE DES MISES À JOUR
• Indice 0.................................................................................................................................8/10/2004
• Indice 1.............................................................................. Page 51 ..................................21/06/2006
• Indice 2.............................................................................. Page 17 ........................................ 05/2007
• Indice 3................................................Sommaire, Page 6, 32, 49 ........................................ 04/2008
5.1.3, 5.2 ISO 10 240
INTRODUCTION
Une passion commune, la mer, nous réunit : nous, JEANNEAU, en tant que constructeur de bateaux
et vous, qui voulez vivre votre passion au gré des flots.
Nous sommes heureux de vous souhaiter la bienvenue dans la grande famille des propriétaires de
bateaux JEANNEAU et nous tenons à vous en féliciter.
Ce manuel a été établi pour vous aider à utiliser votre bateau avec plaisir, confort et sécurité. Il contient
les détails du bateau, les équipements fournis ou installés, les systèmes et des indications pour son
utilisation et son entretien.
Nous vous recommandons de lire le manuel attentivement avant de prendre la mer afin d'en tirer le
maximum de satisfactions et d'éviter toute détérioration et surtout tout ennui ultérieur.
Familiarisez-vous avec le navire avant de l'utiliser.
Soucieux de vous faire profiter au maximum des évolutions technologiques, des nouveaux équipements
ou matériaux, de notre propre expérience, les bateaux sont régulièrement améliorés. C'est pourquoi, les
caractéristiques et les renseignements ne sont pas contractuels, ils peuvent être modifiés sans avis
préalable et sans obligation de mise à jour.
Conçu selon les exigences de la norme ISO 10 240, ce manuel à vocation générale peut parfois
énumérer certains équipements ou accessoires et peut traiter de sujets qui n'entrent pas dans le standard
de votre bateau. En cas de doute, il conviendra de vous reporter à l'inventaire remis lors de son
acquisition.
Notre réseau de distributeurs agréés JEANNEAU sera à votre entière disposition pour vous aider à
découvrir votre bateau et sera le plus apte à en assurer l'entretien.
Si c'est votre premier bateau ou si vous changez de type de bateau, lequel ne vous est pas familier, pour
votre confort et sécurité, assurez-vous d'obtenir une expérience de prise en main et d'utilisation avant
"d'assumer le commandement" du navire. Votre vendeur, votre fédération nautique internationale ou
votre yacht club, sera très heureux de vous conseiller les écoles de mer locales ou les instructeurs
compétents.
Même si tout a été prévu et conçu pour la sécurité du bateau et de ses utilisateurs, n'oubliez pas que la
navigation est hautement dépendante des conditions météorologiques, de l'état de la mer et que seul un
équipage expérimenté, en bonne forme physique, manoeuvrant un bateau bien entretenu, peut naviguer
de façon satisfaisante.
1/62
5.1.3, 5.2 ISO 10 240
Les conditions de mer et de vent correspondantes aux catégories de conception A, B ou C sont
variables et restent ouvertes aux risques de vagues ou de rafales anormales. Une totale sécurité ne peut
donc jamais être garantie, même si votre bateau répond aux exigences d'une catégorie.
Consultez toujours une prévision météorologique avant toute sortie en mer.
Assurez-vous que les conditions de mer et de vent vont correspondre à la catégorie de votre bateau,
et que vous-même et votre équipage êtes capables de manoeuvrer le bateau dans ces conditions.
La mer et l'eau ne sont pas l'environnement naturel de l'homme et celui-ci se doit de respecter leurs lois
et leurs forces.
Adaptez l'utilisation de votre bateau à son état qui se détériore avec le temps et l'usage.
N'importe quel bateau, aussi solide soit-il, peut être sévèrement endommagé s'il est mal utilisé. Cela n'est
pas compatible avec une navigation sûre. Ajustez toujours la vitesse et la direction du bateau aux
conditions de la mer.
La "COLREG", règlement international pour la prévention des abordages en mer, édité par
l'Organisation Maritime Internationale, définit, dans le monde entier, les règles de barre et de route, les
feux de navigation etc. Assurez-vous que vous connaissez ces règles et que vous avez à bord un fascicule
qui les explique.
Dans de nombreux pays, un permis de conduire, une autorisation ou une formation sont demandés.
Assurez-vous d'avoir cette autorisation légale avant d'utiliser le bateau.
Utilisez toujours les services d'un professionnel expérimenté pour l'entretien, le montage d'accessoires
et les petites modifications. L'autorisation écrite du constructeur ou de son représentant légal est
obligatoire pour les modifications altérant les caractéristiques du bateau, notamment la disposition
verticale des masses (pose de radar, modification du mât, changement de moteur etc.).
Pour les équipements essentiels ou optionnels (moteur, électronique etc.) se référer à leur manuel
respectif livré avec le bateau.
2/62
5.1.3, 5.2 ISO 10 240
Les usagers du bateau sont avisés que :
- Tout l'équipage doit recevoir un entraînement approprié.
- Le bateau ne doit pas être chargé au-delà de la charge maximale recommandée par le constructeur,
notamment en ce qui concerne le poids total des provisions, des équipements divers non fournis
par le constructeur et des personnes à bord. La charge du bateau doit être correctement répartie.
- L'eau des cales doit être maintenue à son minimum.
- La stabilité est réduite lorsqu'il est ajouté du poids dans les hauts.
- En cas de gros temps, les panneaux, coffres et portes doivent être fermés pour minimiser le risque
d'entrée d'eau.
- La stabilité peut être réduite lorsqu'on remorque un bateau.
- Les vagues déferlantes constituent des dangers importants pour la stabilité.
- Si votre bateau est équipé d'un radeau de survie, lisez attentivement son mode d'emploi. Le bateau
doit avoir à bord tout le matériel de sécurité approprié (harnais, fusées, radeau de survie etc.) en
fonction du type du bateau, du pays, des conditions météorologiques rencontrées etc.
- L'équipage doit être familiarisé avec l'utilisation de tout le matériel de sécurité et les manoeuvres de
sécurité d'urgence (récupération d'un homme à la mer, remorquage etc.).
- Toute personne sur le pont doit porter un gilet de sauvetage ou une réserve de flottabilité. Notez
que dans certains pays, il est obligatoire de porter en permanence une réserve de flottabilité
homologuée.
- Une partie des informations est indiquée sur la plaque du constructeur fixée sur le bateau. Les
explications de ces informations sont données dans les chapitres appropriés de ce manuel.
Gardez ce manuel en lieu sûr et transmettez-le au nouveau propriétaire si vous vendez le bateau.
3/62
5.1.3, 5.2 ISO 10 240
1
CARACTÉRISTIQUES ET GARANTIE
VOTRE BATEAU
CONDITIONS GÉNÉRALES DE GARANTIE
5/62
5.1.3, 5.2 ISO 10 240
CARACTÉRISTIQUES
Longueur hors tout ....................................................................................................................... 7,15 m/23’ 5"
Longueur coque ............................................................................................................................. 6,85 m/22’ 5"
Maître bau..........................................................................................................................................2,52 m/8’ 3"
Tirant d'eau........................................................................................................................................0,53 m/1’ 7"
Tirant d'air ............................................................................................................................................1,53 m/5’"
Masse à vide............................................................................................................................. 1 241kg/2 735 lbs
Déplacement lège .................................................................................................................. 1 605 kg/3 538 lbs
(Masse à vide + Masse moteur HB le plus lourd +Masse de la batterie la plus lourde + Masse mouillage
+ Équipements extérieurs mobiles)
Déplacement en charge maximale ...................................................................................... 2 967 kg/6 541 lbs
Charge maximale recommandée par le constructeur ....................................................... 1 362 kg/2 996 lbs
Comprenant : La masse des personnes autorisées à bord (75 kg par adulte) ; l'approvisionnement ; les
charges additionnelles ; les équipements optionnels ; le radeau de survie ; la marge sur charge.
Capacité d'eau.................................................................................................................................55 l/15 US gal
Capacité carburant...................................................................................................................... 285 l/75 US gal
Puissance moteur recommandée..........................................................................250 HP (187 kW - 250 CV)
Catégorie CE ............................................................................................................................... C (8 personnes)
Architecte................................................Garonni Design / Michael Peters Yatch Design / B.E. Jeanneau
Le moteur est le moyen principal de propulsion du CAP CAMARAT 715.
6/62
5.1.3, 5.2 ISO 10 240
Catégorie C :
Ce bateau est conçu pour naviguer dans des vents ne dépassant pas la force 6 Beaufort et dans des
vagues de hauteur significative inférieure ou égale à 2 m.
De telles conditions peuvent se rencontrer dans des eaux intérieures exposées, dans des estuaires et dans
des eaux côtières avec des conditions de temps modérées.
La hauteur significative de vague est la hauteur moyenne du tiers supérieur des vagues, qui correspond
approximativement à la hauteur de vague estimée par un observateur expérimenté. Certaines vagues
auront une hauteur double de cette valeur.
Ce bateau est homologué pour la Communauté Européenne par l’ICNN, organisme notifié n°0607.
7/62
CARACTÉRISTIQUES ET GARANTIE
1
5.1.3, 5.2 ISO 10 240
VOTRE BATEAU
Version
..............................................................................
NOM DU BATEAU
..............................................................................
NOM DU PROPRIÉTAIRE
..............................................................................
ADRESSE
..............................................................................
..............................................................................
..............................................................................
N° DE COQUE
..............................................................................
N° DE SÉRIE
..............................................................................
N° D'IMMATRICULATION
..............................................................................
DATE DE LIVRAISON
..............................................................................
N° DE CLÉ DE L'ENTRÉE
..............................................................................
MARQUE DU MOTEUR
..............................................................................
N° DE SÉRIE MOTEUR
..............................................................................
N° DE CLÉ MOTEUR
..............................................................................
Votre agent
CHANTIERS JEANNEAU - BP 529 - 85505 LES HERBIERS cedex - FRANCE
Tel. (33) 02 51 64 20 20 - Fax (33) 02 51 67 37 65
Internet : http://www.jeanneau.com(fr).
8/62
5.7 ISO 10 240
CONDITIONS GÉNÉRALES DE GARANTIE
1
À la livraison du bateau, les parties signent le certificat de livraison remis par CHANTIERS
JEANNEAU à cet effet, qui vaut accord de conformité de la part de l'acheteur-utilisateur.
La réception du bateau par l'acheteur-utilisateur faite sans réserve, vaut acceptation de l'état apparent
du bateau en application des dispositions de l'article 1642 du Code Civil.
La mise en jeu de la garantie ne pourra être demandée que sous réserve :
- du retour au service Après-Vente de CHANTIERS JEANNEAU du volet du certificat de livraison
et du coupon de garantie, lui revenant,
- de l'accomplissement des contrôles et révisions prescrits par CHANTIERS JEANNEAU, étant
précisé que les éventuels frais tels que de manutentions, de transports, de stationnement, de
convoyage, engagés pour la réalisation de ces opérations demeurent à la charge exclusive de
l'acheteur-utilisateur.
Article 2
La garantie est valable 12 mois à dater du jour de la livraison du bateau au premier acheteur-utilisateur,
et est strictement limitée, au choix du constructeur, au remplacement ou à la réparation gratuite de
toutes les pièces reconnues défectueuses par les services techniques de ce dernier, et ce, sans indemnité
d'aucune sorte.
Pour les organes et accessoires qui portent visiblement la marque d'un autre fournisseur, la garantie est
limitée à la garantie offerte par ce fournisseur.
Article 3
À l'exception des prototypes, des bateaux RIGIFLEX, des bateaux exploités à titre professionnel ou
spécialement conçus et/ou équipés pour la course, qui ne bénéficient d'aucune autre garantie
contractuelle que celle précisée à l'article 2 ci-dessus, la structure de la coque, du pont et de la liaison
entre ces éléments et celle de la quille à la coque, est garantie, contre tous vices de fabrication reconnus
par les services techniques de CHANTIERS JEANNEAU, pendant une durée de 5 ans pour les voiliers
monocoques et de 3 ans pour les bateaux à moteur et les voiliers multicoques.
Toutefois, tout événement portant atteinte à la structure et ne résultant pas d'un vice de fabrication
garantie, qui aurait donné lieu ou non à réparation de la coque ou du pont, emporte annulation sans
préjudice et sans délai de cette garantie.
Le délai commence à courir à partir de la première mise en service du bateau et au plus tard du dernier
jour de l'année de son millésime, soit le 31 août de ladite année.
Cette garantie est strictement limitée à la réparation gratuite des vices de fabrication en nos usines ou
par un atelier ou chantier habilité par nous et ce sans indemnité d'aucune sorte.
9/62
CARACTÉRISTIQUES ET GARANTIE
Article 1
Article 4
Sont notamment exclus de la garantie précisée aux articles 1 et 2 ci-dessus :
- Les frais de transport du bateau et de toute pièce ainsi que les frais et/ou dommages éventuels
consécutifs à l'impossibilité d'utilisation du bateau et/ou du matériel, qui sont à la charge de
l'acheteur,
- Les détériorations ou avaries énumérées ci-après ainsi que leurs conséquences :
• L'usure normale,
• Les fissures, craquelures ou décoloration du gel-coat,
• Les dommages résultant :
- de transformations et modifications, ou réparations même partielles effectuées en dehors
d'ateliers que nous avons habilités,
- de l'inobservation des préconisations d'entretien précisées au livret remis avec le bateau, ou
des règles de l'art,
- d'une mauvaise utilisation, notamment d'un usage négligent, imprudent, abusif ou anormal,
- de la participation à des compétitions,
- de négligences quant à la prise de mesures conservatoires qui s'imposent,
- d'un accident ou sinistre tel que notamment explosion, incendie, inondation, tempête,
foudre, transport, émeute, vol, heurt,
- de conditions de stockage ou de transport inadaptées.
Article 5
La mise en jeu de la garantie prolonge le délai de garantie pendant une période égale à celle nécessaire
à la réalisation des seuls travaux effectués sous garantie, à la condition toutefois que lesdits travaux
requièrent inévitablement une immobilisation du bateau d'au moins 7 jours consécutifs.
Article 6
Pour bénéficier de la garantie définie ci-dessus, l'acheteur-utilisateur devra présenter dûment remplis le
certificat de livraison du bateau et le document de garantie chaque fois qu'il demandera à en bénéficier
et, à peine de forclusion, notifier par écrit à son concessionnaire-vendeur, le défaut ou le vice, d'une
manière précise et motivée dans un délai de 15 jours à compter de sa découverte.
Le concessionnaire-vendeur doit informer le constructeur dans un délai de 8 jours à compter de sa
réception, de la réclamation de l'acheteur-utilisateur, sous peine de devoir supporter les conséquences
résultant de son retard.
10/62
1
Les concessionnaires, agents ou revendeurs de CHANTIERS JEANNEAU n'ont pas qualité pour
modifier la garantie ci-dessus mais peuvent, pour leur propre compte et sous leur seule responsabilité,
accorder d'éventuelles garanties supplémentaires qui ne peuvent en aucune manière engager le
constructeur.
PRÉCAUTION AVANT TOUTE RÉPARATION
Contacter votre vendeur qui vous donnera les meilleurs conseils et les pièces détachées adaptées ou les
matériaux pour les réparations que vous pouvez faire vous-même.
Il est préférable que les grandes réparations sur la coque ou sur le moteur soient faites par des
professionnels. Votre vendeur est capable de faire ces réparations ou de mandater des personnes
compétentes pour les faire.
DANGER
Contactez votre vendeur pour savoir ce qu'il est possible de faire et surtout ce que vous ne devez pas
faire !
Vous pourriez mettre votre sécurité en danger et perdre votre garantie.
11/62
CARACTÉRISTIQUES ET GARANTIE
Article 7
5.3, 5.5, 5.6 ISO 10 240
2
SÉCURITÉ
ÉQUIPEMENT DE SÉCURITÉ
EMPLACEMENT DES EXTINCTEURS (ISO 9094-2)
LUTTE CONTRE L'INCENDIE
ASSÈCHEMENT
13/62
ÉQUIPEMENT DE SÉCURITÉ
2
RADEAU DE SURVIE
RECOMMANDATION
Avant de prendre le départ, lire attentivement la procédure de mise à l'eau indiquée sur le radeau.
AVERTISSEMENT
- Avant chaque départ, faire l'inventaire des équipements de sécurité obligatoires.
- Ne pas dépasser le nombre de personnes indiquées dans le chapitre "Caractéristiques".
- Sans tenir compte du nombre de personnes, le poids total des personnes et de l'équipement ne
doit jamais dépasser la charge maximale recommandée par le constructeur.
- Utiliser les places assises prévues à cet effet.
RECOMMANDATION
Fermer la porte de la console en navigation par gros temps.
15/62
SÉCURITÉ
Laisser accessible en permanence le radeau de survie
5.3.3 i) ISO 10 240, ISO 1869
EMPLACEMENT DES EXTINCTEURS (ISO 9094-2)
D'autres emplacements sont possibles, les extincteurs devant se situer à moins de 5 m de toutes
couchettes.
Un extincteur doit être placé obligatoirement à moins de 2 m de l'orifice extincteur.
Un extincteur ou une couverture anti-feu (ISO 1869) doit être placé à moins de 2 m de tout appareil à
flamme.
Un extincteur doit se trouver à moins de 1 m du poste de barre.
Extincteur, à l'unité, capacité minimale 5 A/34 B.
Pour le CAP CAMARAT 715 : 5 A/34 B.
1. Dans la console
Issues de secours en cas d'incendie
A. Porte de la console
AVERTISSEMENT
Les extincteurs font partie de l'équipement obligatoire.
16/62
LUTTE CONTRE L'INCENDIE
2
DANGER
Prévoir un extincteur à portée de main en cas de reprise de feu.
Il est de la responsabilité du propriétaire ou du chef de bord de :
- Équiper le bateau en extincteurs.
- Faire vérifier les extincteurs conformément aux prescriptions indiquées.
- Remplacer les extincteurs par d'autres de capacité égale ou supérieure, si les extincteurs sont expirés
ou déchargés.
- Informer l'équipage de :
• la position et le fonctionnement des extincteurs,
• la position des issues de secours.
- S'assurer que les extincteurs sont accessibles quand le bateau est occupé.
Ne pas stocker les produits combustibles dans le compartiment moteur. Si des produits non
combustibles sont conservés dans le compartiment moteur, ils doivent être fixés pour empêcher leur
chute sur la machine et ne pas obstruer l'accès.
Les sorties autres que les portes ou panneaux de la descente principale équipés d'échelles installées en
permanence doivent être identifiées à l'aide d'un symbole.
AVERTISSEMENT
Ne jamais :
- Obstruer les passages vers les issues de secours.
- Obstruer les commandes de sécurité (Vannes de fuel, interrupteurs électriques).
- Obstruer des extincteurs placés dans des équipets.
- Utiliser des lampes à gaz dans le navire.
- Modifier les systèmes du navire (électrique, gaz ou carburant).
- Remplir un réservoir pendant le fonctionnement d'un moteur.
- Fumer en manipulant des carburants.
17/62
SÉCURITÉ
Répartir les extincteurs à des emplacements facilement accessibles et éloignés d'une source possible
d'incendie.
2
N'utiliser que des pièces de remplacement compatibles pour les extincteurs. Les pièces doivent
comporter les mêmes indications ou être équivalentes techniquement pour leur résistance au feu.
AVERTISSEMENT
N'utiliser les extincteurs au CO2 que pour combattre les feux électriques.
Évacuer la zone immédiatement après la décharge pour éviter l'asphyxie.
Aérer avant d'entrer.
ASSÈCHEMENT
POMPE DE CALE ÉLECTRIQUE
La mise sous tension de la pompe de cale électrique s'effectue au tableau de bord.
POMPE DE CALE DE SECOURS
La pompe de cale manuelle est située dans le cockpit.
19/62
SÉCURITÉ
Garder les fonds propres. Vérifier la présence de vapeur de fuel à intervalles réguliers.
5.3, 5.4, 5.5 ISO 102 40
3
COQUE
CONSTRUCTION
ENTRETIEN DE LA COQUE
CARÉNAGE
NOTICE DE RÉPARATION DU GEL-COAT
21/62
CONSTRUCTION
3
Votre bateau est construit en stratifié polyester.
Le pont est en sandwich balsa avec inserts en bois dur aux emplacements des pièces d'accastillage.
La liaison pont-coque est réalisée par un collage mastic polyuréthanne et renforcée par la fixation du
liston.
ENTRETIEN DE LA COQUE
Les matériaux et les équipements de votre bateau ont été sélectionnés pour leur niveau de qualité et leurs
performances, mais aussi pour leur facilité d'entretien. Il conviendra néanmoins d'assurer un minimum
d'entretien pour protéger votre bateau des agressions extérieures (sel, soleil, électrolyse etc.).
Nettoyer votre bateau à terre de préférence.
Utiliser le moins possible d'agents de nettoyage.
Ne pas utiliser de solvants ou d'agents détergents agressifs (voir page suivante).
Ne pas rejeter de produit de nettoyage dans l'eau.
PRÉCAUTION
L'emploi du nettoyeur à haute pression est fortement déconseillé.
L'emploi de l'eau chaude ou de la vapeur est à proscrire.
23/62
COQUE
Le varangage stratifié à la coque répartit les efforts sur toute la surface du fond.
5.3.3 i) ISO 10 240
CARÉNAGE
Surface anti-fouling (sous le redan) : 13,2 m2 - (Les mesures s'entendent "bateau charge maximale")
Se reporter au chapitre 8 pour les procédures de mise à l'eau.
Un anti-fouling (sans étain) annuel permet d'éviter des carénages fastidieux et fréquents. Une
application époxydique est préconisée au préalable. Nous rappelons que tout ponçage excessif avant
anti-fouling est une agression pour votre gel-coat et entame sa fiabilité.
CONSEIL : Effectuer un ponçage très léger.
Les pâtes à polir (polish) peuvent redonner le brillant du neuf à votre bateau. Si un problème durable et
ponctuel se manifestait, consultez votre distributeur.
Le constructeur a testé et agréé un certain nombre de produits d'entretien et de rénovation
biodégradables offrant une garantie de protection des matériaux et de l'environnement.
24/62
NOTICE DE RÉPARATION DU GEL-COAT
3
Nos produits sont accélérés, il suffit d'ajouter le catalyseur (liquide incolore). La proportion la plus
courante est de 2 %.
La prise en gel (temps de travail) est d'environ 1/2 h, le durcissement est d'environ 10 h.
MISE EN OEUVRE
- Pour boucher un trou de bulle ou une éraflure, poncer et nettoyer la surface à l'acétone.
- Préparer la quantité de gel-coat nécessaire, sur une plaque de verre de préférence.
- Avec une spatule ou une pointe, appliquer le produit en une couche suffisamment épaisse pour
permettre un ponçage ultérieur.
- Pour égaliser les petites retouches sur surfaces lisses, coller sur le gel-coat frais un scotch (ou mieux,
un mylar).
- Décoller le scotch après durcissement.
- Pour obtenir une finition très brillante, poncer très fin, à l'abrasif à l'eau et lustrer.
AVERTISSEMENT
Pour bien réussir vos travaux, respecter les conditions suivantes :
- Temps sec.
- Température entre 15° C et 25° C.
DANGER
Le catalyseur est un produit dangereux :
- Ne pas laisser à la portée des enfants.
- Ne pas mettre en contact avec la peau et les muqueuses.
- Se laver à l'eau savonneuse et se rincer abondamment.
25/62
COQUE
PROPORTIONS
3
Pour une bonne conservation, stocker les composants dans un endroit frais, à l'abri de l'humidité et de
la lumière.
Conserver les composants 6 mois au maximum.
Les polyesters sont inflammables, prendre les précautions d'usage.
NETTOYAGE DES OUTILS
Pour tout nettoyage des outils, utiliser de l'acétone.
27/62
COQUE
STOCKAGE
5.3, 5.4, 5.5 ISO 10 240
4
PONT
NAVIGATION
AMARRAGE
REMORQUAGE
MOUILLAGE
ENTRETIEN DU PONT
29/62
5.3.1 ISO 10 240
PLAN DE PONT
A - Taquets d'amarrage
R - Remorquage
E - Échelle de bain
30/62
NAVIGATION
4
Porter son gilet de sauvetage.
Par gros temps, porter son harnais de sécurité et s'attacher au bateau.
En navigation, fermer et verrouiller la ou les portes d'accès à la jupe arrière
AMARRAGE
Pour les manoeuvres d'amarrage, le bateau doit disposer d'aussières en quantité et dimensions
suffisantes et adaptées à l'environnement.
- Manoeuvrer toujours au moteur.
- Tenir compte du courant et du vent pour les manoeuvres.
- Protéger au maximum le bateau avec des pare battages de bonnes dimensions.
- Conserver toujours les amarres claires et à poste.
- Manoeuvrer à vitesse réduite.
DANGER
Ne pas chercher à arrêter le bateau à l'aide du pied, de la main ou d'une gaffe.
APRÈS L'AMARRAGE
- Protéger les aussières du ragage à l'aide de fourreaux plastique.
- Tenir compte le cas échéant des variations de hauteur d'eau.
REMORQUAGE
REMORQUEUR
- Effectuer les remorquages à vitesse réduite et en évitant les à-coups.
- Rester particulièrement vigilant lors des envois ou des réceptions de bout de remorquage (risque
de prise de bout dans l'hélice).
NOTA : La stabilité peut être réduite lorsqu'on remorque un bateau.
REMORQUÉ
- Rester à la barre en veillant à ne pas s'écarter du sillage du remorqueur.
31/62
PONT
DANGER
MOUILLAGE
En règle générale, mouiller au minimum 3 fois la profondeur d'eau.
- Mettre le bateau bout au vent et sans vitesse.
- Laisser filer la chaîne en reculant lentement.
- Assurer le câblot sur le taquet.
PRÉCAUTION
Avant d'établir un mouillage, vérifier la profondeur, la force du courant et la nature des fonds.
MOUILLAGE ARRIÈRE
Les manoeuvres de mouillage arrière s'effectuent moteur débrayé.
- Amarrer le câblot sur le taquet d'amarrage à la longueur souhaitée.
- Laisser filer le mouillage lentement.
- Prendre garde de ne pas endommager hélice ou safran.
ENTRETIEN
RECOMMANDATION
Rincer la ligne de mouillage à l'eau douce après chaque sortie en mer.
32/62
ENTRETIEN DU PONT
4
Nettoyer votre bateau à terre de préférence.
Ne pas utiliser de solvants ou d'agents détergents agressifs (Se reporter au chapitre 3 "Coque").
Ne pas rejeter de produit de nettoyage dans l'eau.
Brosser régulièrement le pont à l'aide d'un dégraissant-shampooing et à l'eau douce.
CONSEIL : N'utiliser que des produits du type de ceux qui sont contenus dans la valise
d'entretien livrée avec le bateau.
ACCASTILLAGE
- Rincer abondamment à l'eau douce tous vos équipements.
- Nettoyer et polir avec le "Rénovateur chrome et inox Jeanneau" (fourni dans la valise d'entretien)
les aciers inoxydables qui présentent des petites piqûres ou alvéoles d'oxydation.
BOISERIES EXTÉRIEURES EN TECK
Nettoyer régulièrement les boiseries à l'eau douce et à l'aide d'une éponge (si besoin, ajouter un savon
non agressif).
PLEXIGLAS
- Rincer le plexiglas à l'eau douce.
- Lustrer avec un chiffon doux imprégné d'huile de paraffine.
- Utiliser une pâte à polir pour les rayures.
PRÉCAUTION
Ne pas utiliser de solvant, alcool, acétone sur le plexiglas.
33/62
PONT
Utiliser le moins possible d'agents de nettoyage.
5.3, 5.5, 5.6 ISO 10 240
5
PLOMBERIE
REMPLISSAGE DU RÉSERVOIR D'EAU
CIRCUIT D'EAU DOUCE
CIRCUIT D'EAU D'ÉVACUATION
PLANS EN FIN DE MANUEL
35/62
REMPLISSAGE DU RÉSERVOIR D'EAU
Pour prévenir toute erreur de manipulation, ne pas effectuer les remplissages d'eau et de carburant en
même temps.
Lors des remplissages, éviter toute manutention de produit polluant à proximité des nables.
Ouvrir et fermer les bouchons de nable à l'aide de la clé appropriée.
Vérifier l'état des joints des bouchons de nable lors du remplissage.
.Ne jamais enfoncer le tuyau de remplissage d'eau profondément dans le circuit afin d'éviter toute
surpression dans les circuits.
ENTRETIEN
RECOMMANDATION
- Surveiller la qualité de l'eau pour le remplissage. Vérifier si l'eau est potable.
- Il est possible de stériliser le réservoir à l'aide d'une pastille de clonazone (vente en pharmacie).
- En cas d'inactivité prolongée, purifier réservoir et canalisations avec de l'acide acétique (ou du
vinaigre blanc).
- Ne pas utiliser de produits à base de chlore.
- Pour l'hivernage, consulter le chapitre 9.
NOTA : La capacité du ou des réservoirs d'eau douce indiquée en page "Caractéristiques"
peut ne pas être totalement utilisable en fonction de l'assiette et du chargement du bateau.
36/62
CIRCUIT D'EAU DOUCE
5
PRÉCAUTION
- Ne jamais faire fonctionner l'appareillage de circuit d'eau lorsque le réservoir est vide (risque de
détérioration du matériel électrique).
- Surveiller l'état du filtre à eau (voir les prescriptions du constructeur).
CIRCUIT D'EAU D'ÉVACUATION
ENTRETIEN
RECOMMANDATION
- Vérifier visuellement le débit des pompes à eau.
- Contrôler le serrage des colliers et des raccords de tuyauterie souple.
- Surveiller l'état des joints.
- S'assurer périodiquement de la parfaite propreté de la cale.
- Couper immédiatement le circuit électrique dans le cas où une pompe fonctionne alors que
toutes les alimentations en eau sont fermées.
- Contrôler le circuit d'eau et neutraliser la panne.
AVERTISSEMENT
Le système de pompe de cale n'est pas conçu pour assurer la flottabilité du bateau en cas d'avarie.
Le système de pompe de cale est destiné à vider l'eau provenant d'embruns ou de fuites, mais
absolument pas d'une brèche dans la coque résultant d'une avarie.
37/62
PLOMBERIE
.
5.3, 5.4, 5.5, 5.6 ISO 10 240
6
CIRCUITS ÉLECTRIQUES
COUPE BATTERIE
BATTERIE
FONCTIONNEMENT
PRISE DE QUAI
ÉLECTRONIQUE
PLANS ET SCHÉMAS (EN FIN DE CHAPITRE)
39/62
5.3.3 b); 5.5.1 ISO 10 240
COUPE BATTERIE
40/62
COUPE BATTERIE
6
L'électricité de bord est en 12 V continu.
PRÉCAUTION
Fermer le coupe-batterie lorsque le bateau est inoccupé.
BATTERIE
La charge de la batterie s'effectue au moyen de l'alternateur accouplé au moteur.
PRÉCAUTION
Ne jamais faire tourner le moteur avec le circuit de charge de batterie débranché (risque de
destruction de l'alternateur).
Maintenir la batterie en état de charge suffisante (indispensable pour lui assurer une durée de vie
correcte).
Ne jamais décharger la batterie au-delà de 70 % de la capacité nominale.
Afin de commencer la navigation avec une batterie correctement chargée, profiter des séjours à quai
pour utiliser le chargeur.
.ENTRETIEN
RECOMMANDATION
- Maintenir la batterie propre et sèche pour éviter les risques d'usure prématurée.
- Vérifier périodiquement le niveau de l'électrolyte. Rajouter au besoin de l'eau distillée.
- Faire contrôler le degré d'acidité de la batterie après une longue période de non utilisation.
- Serrer et entretenir les cosses sur bornes en les graissant régulièrement.
- Débrancher et déposer la batterie pour l'hivernage ou pour de longues périodes d'inactivité.
AVERTISSEMENT
v
- Manipuler la batterie avec précaution (se reporter aux prescriptions du constructeur).
- En cas de projection d'électrolyte, rincer abondamment la partie du corps entrée en contact.
- Consulter un médecin.
41/62
CIRCUITS ÉLECTRIQUES
Effectuer la mise sous tension en tournant le coupe-batterie.
FONCTIONNEMENT
6
PRÉCAUTION
Ne jamais laisser le navire sans surveillance lorsque l'installation électrique est sous tension (exception
faite des équipements de sécurité branchés directement sur la batterie et protégés par un disjoncteur).
Dans le cas où un appareil électrique n'est pas alimenté, vérifier :
- L'alimentation générale (batterie, coupe-batterie).
- Les interrupteurs et disjoncteurs placés sur la ligne.
- L'appareillage électrique concerné.
.
AVERTISSEMENT
Ne jamais travailler sur une installation électrique sous tension.
PRÉCAUTION
- Ne jamais modifier une installation et des schémas pertinents par vous-même.
- Faire exécuter toute modification électrique par un technicien qualifié en électricité marine.
- Ne jamais changer la capacité de rupture (ampérage) des disjoncteurs contre les surintensités.
- Ne jamais installer ou remplacer les appareils (ou tout matériel électrique) par des composants
excédant la capacité (l'ampérage) du circuit (Watt pour les ampoules).
ÉLECTRONIQUE
.Ne pas placer d'instruments ou répétiteurs électroniques à moins de 1,50 m des hauts-parleurs de
l'installation radio.
43/62
CIRCUITS ÉLECTRIQUES
Le tableau de connexions électriques est sans entretien courant.
5.3, 5.4, 5.5, 5.6, ISO 10 240
7
MOTORISATION
MOTORISATION
RÉSERVOIRS DE CARBURANT
FILTRE À CARBURANT
VANNE DE SECTIONNEMENT DU CIRCUIT DE FUEL
MOTEUR
VISIBILITÉ AU NIVEAU DU POSTE DE PILOTAGE
TABLEAU DE BORD / LEVIER DE COMMANDE
45/62
5.3.3 c); 5.3.3 f); 5.3.3 k); 5.3.3 l) ISO 10 240
INSTALLATION MOTEUR
1.
2.
3.
4.
5.
6.
46/62
Réservoir
Vannes d'alimentation moteur
Aération compartiment réservoir
Évent du réservoir
Filtres décanteurs
Tuyau et nable de remplissage
carburant
MOTORISATION
7
RÉSERVOIRS DE CARBURANT
REMPLISSAGE
Prendre les précautions générales précisées au chapitre 5 concernant le remplissage du réservoir d'eau.
Remplir le réservoir de carburant en utilisant le nable. Afin de préserver le pont d'éventuelles projections
de carburant, mouiller le pourtour du nable avec de l'eau de mer avant de retirer le bouchon. En cas de
projections, rincer le pont abondamment (bouchon de nable en place).
DANGER
Arrêter le moteur et éteindre les cigarettes pendant le remplissage du réservoir de carburant.
Le niveau de carburant est transmis par la jauge à l'indicateur situé sur le tableau moteur.
ENTRETIEN
RECOMMANDATION
- Veiller périodiquement au bon état du joint torique du nable de remplissage (pour éviter les
entrées d'eau).
- Ne pas fermer le robinet de carburant entre chaque utilisation (sauf absence prolongée).
- Tenir le réservoir le plus plein possible (pour éviter la condensation).
- Tous les 5 ans, nettoyer le réservoir des boues qui peuvent s'y déposer.
- Ne pas utiliser de produits à base de chlore (risque d'altération de la qualité de l'inox des
réservoirs).
- Vérifier annuellement l'état du circuit de carburant (tuyau, vannes etc.).
- Faire intervenir un professionnel pour les travaux sur les parties endommagées du circuit de
carburant.
NOTA : La capacité du ou des réservoirs de carburant indiquée en page "Caractéristiques"
peut ne pas être totalement utilisable en fonction de l'assiette et du chargement du bateau.
Conserver toujours une réserve de 20 % de carburant.
47/62
MOTORISATION
Votre concessionnaire JEANNEAU est à votre disposition pour vous conseiller sur les possibilités de
motorisation de votre Cap Camarat et pour en assurer l'installation et l'entretien.
VANNE DE FUEL
48/62
7
Les problèmes de fonctionnement du moteur peuvent avoir différentes origines, dont le manque de
propreté du carburant. La pompe à injection peut être rapidement mise hors d'usage par la présence
d'eau.
L'eau provient soit de la condensation provoquée par un réservoir tenu insuffisamment rempli, soit par
un nable de remplissage mal fermé ou ayant un joint détérioré.
Afin de prévenir toute infiltration d'eau, le carburant passe au travers de deux filtres :
- Un filtre fait partie intégrante du moteur, son rôle est de filtrer le carburant très finement. Pour
toute intervention et fréquence de changements, se reporter à la notice moteur.
- Le second filtre est situé sur la canalisation reliant le réservoir au moteur, avec un rôle de décanteur
d'eau et de préfiltre.
Changer le préfiltre au moins une fois par an.
VANNE DE SECTIONNEMENT DU CIRCUIT DE FUEL
Pour les procédures en cas d'incendie, se reporter au chapitre 2.
DANGER
Ne jamais obstruer la vanne de carburant.
AVERTISSEMENT
La capacité nominale des réservoirs ne peut être totalement utilisable en fonction de l'assiette et du
chargement du bateau. Il est recommandé de conserver une réserve de 20%.
49/62
MOTORISATION
FILTRE À CARBURANT
5.3.3 c); 5.3.3 k); 5.5.1 ISO 10 240
MOTEUR
RECOMMANDATION
Lire attentivement la notice fournie avec le bateau.
La notice vous donne des explications détaillées sur le fonctionnement du moteur et toutes les
opérations permettant d'en faire bon usage.
PRÉCAUTION
- Ne jamais faire tourner le moteur le bateau étant à sec.
- Ne pas attendre que les réserves carburant soient presque épuisées pour faire le plein (risque de
désamorçage du circuit de carburant).
- S'assurer d'avoir assez de carburant avant de sortir en mer
ENTRETIEN
PRÉCAUTION
Se reporter à la notice du constructeur fournie avec le bateau.
Faire vérifier et entretenir l'ensemble du système de propulsion et de direction par un professionnel.
Veiller à tout risque d'épendage d'huile et carburant.
Surveiller la couleur des gaz d'échappement.
50/62
VISIBILITÉ AU NIVEAU DU POSTE DE PILOTAGE
7
S'assurer qu'aucun autre navire ne se trouve sur votre route.
La visibilité à partir du poste de pilotage peut être obstruée dans les conditions suivantes :
- Angle d'inclinaison du moteur et angle de planning.
- Transition du mode "déplacement" au mode "planning".
- Chargement et distribution de la charge.
- Conditions de mer, pluie, embruns, brouillard ou obscurité.
- Lumières à l'intérieur du navire.
- Personnes et équipements amovibles situés dans le champ de visibilité du barreur.
TABLEAU DE BORD / LEVIER DE COMMANDE
Le tableau de bord rassemble toutes les fonctions de contrôle du moteur et ne nécessite pas de
précaution particulière (voir notice du moteur).
Vérifier les câbles d'embrayage et d'accélérateur (graisser les embouts et les chapes).
NAVIGATION
RECOMMANDATION
- Au moteur, éviter de faire du bruit et du clapot à proximité des autres usagers.
- Respecter les limitations de vitesse.
DANGER
La conduite d'un bateau fortement motorisé, muni de commandes électriques et de direction assistée
est très sensible et requiert une vigilance particulière.
51/62
MOTORISATION
Les règles internationales pour prévenir les abordages en mer (COLREG) et les règles de route
imposent une surveillance correcte en permanence et le respect de la priorité.
5.2, 5.3, 5.4 ISO 10 240
8
MISE À L'EAU
RECOMMANDATIONS DE MISE À L'EAU
53/62
RECOMMANDATIONS DE MISE À L'EAU
La première mise en service de votre bateau JEANNEAU exige beaucoup de compétences et de soins.
La qualité de réalisation des opérations de mise en service conditionne le bon fonctionnement ultérieur
de l'ensemble des équipements de votre bateau.
Pour prétendre bénéficier de la garantie en cas de défaillance de certains matériels, la première mise à
l'eau et les premiers essais des divers équipements doivent être effectués par votre concessionnaire ou
agent JEANNEAU.
Si vous deviez procéder ultérieurement aux opérations de mise à l'eau vous-même, il conviendrait de
prendre les précautions suivantes :
AVANT LA MISE À L'EAU
- Prévoir éventuellement la mise en place des pieds de sondeur et de speedomètre si votre bateau
doit être équipé de ces appareils.
- Contrôler le moteur (Se reporter au livret d'entretien moteur).
- Étancher impérativement tous les accessoires optionnels à l'aide de pâte.
- Rentrer le speedomètre dans son logement (risque de détérioration par les sangles de levage).
54/62
8
GRUTAGE
- Au moment du grutage, vérifier que les sangles ne portent sur aucun appareil (sondeur,
speedomètre etc.).
- Repérer la position des sangles à l'aide d'adhésif sur le liston. La position des sangles vous sera utile
lors du grutage pour une mise à l'eau ultérieure.
- Le crochet de grue sera équipé d'un portique ou d'un système écarteur portant deux sangles. Les
sangles ne doivent pas être accrochées directement au crochet, car ceci provoquerait des efforts de
compression anormaux sur la coque.
- Effectuer le grutage en douceur. Contrôler le mouvement du bateau à l'aide des amarres.
AVERTISSEMENT
Ne pas rester à bord ni sous le bateau pendant le grutage.
APRÈS LA MISE À L'EAU
- Vérifier l'étanchéité des pieds de sondeur et speedomètre s'il y a lieu..
- Avant de démarrer le moteur, se reporter au chapitre 7 "Motorisation".
55/62
MISE À L'EAU
- Installer une amarre avant, une amarre arrière et des pare-battages.
5.3, 5.4, 5.5 ISO 10 240
9
HIVERNAGE
DÉSARMEMENT
PROTECTION ET ENTRETIEN
57/62
DÉSARMEMENT
9
- Refaire le marquage sur le matériel de sécurité, vérifier les dates de péremption, faire réviser le
canot de survie.
- Profiter du désarmement pour procéder à un inventaire complet du matériel.
PROTECTION ET ENTRETIEN
INTÉRIEUR
- Vidanger toutes les canalisations d'eau douce et les rincer à l'eau vinaigrée (ne pas utiliser de produit
à base de chlore).
- Rentrer les têtes de sondeur et de speedomètre.
- Obturer au maximum les entrées d'air.
- Aérer longuement les coussins avant de les remettre dans le bateau en les disposant sur le côté afin
de limiter les surfaces de contact.
EXTÉRIEUR
- Rincer abondamment la coque et le pont.
- Graisser toutes les pièces mécaniques et mobiles (verrous, charnières, serrures etc.).
- Empêcher tout raguage de cordages et d'amarres.
- Protéger au maximum le bateau avec des défenses.
- S'assurer du bon amarrage du bateau.
L'ensemble de ces préconisations ne constitue pas une liste exhaustive. Votre concessionnaire saura
vous conseiller et s'occuper de l'entretien technique de votre bateau.
MOTEUR
La mise en hivernage du moteur relève de la compétence d'un professionnel. Selon l'emplacement du
bateau, à flot ou à terre, la mise en hivernage est différente.
Se reporter à la notice du motoriste pour tout ce qui concerne le moteur.
59/62
HIVERNAGE
- .Débarquer tous les documents de bord, les cordages non utiles à l'amarrage, les ustensiles de
cuisine, les vivres, les vêtements, le matériel de sécurité, la batterie de bord.
CHANTIERS JEANNEAU - BP 529 - 85505 LES HERBIERS cedex - FRANCE
Tel. (33) 02 51 64 20 20 - Fax (33) 02 51 67 37 65
Internet : http://www.jeanneau.com(fr).
61/62
JEANNEAU préconise
Le présent document n'est pas contractuel et dans un souci constant d'amélioration de nos modèles, nous nous réservons le droit de les modifier sans préavis.
Conception et réalisation : P. RAIMBAULT .
Notes personnelles
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising