PASSAGE CHOISI - Passage du livre

PASSAGE CHOISI - Passage du livre
It's only rock'n'roll
GENCOD : 9782841866816
PASSAGE CHOISI
«Like a rolling stone»
Placer le billet comme indiqué sur le mode d'emploi. Lui donner une courbure dans le sens
de la longueur. Le glisser dans l'ouverture prévue. Attendre.
Le changeur s'éveille et l'avale goulûment, restituant, tel un bandit-manchot mesquin, une
dizaine de pièces en échange.
Mais il ne s'agit pas d'un jeu. Antoine Dumas n'a rien gagné. Il vient simplement laver son
linge.
Il ramasse sa monnaie, ajuste la lanière de son sac sur son épaule et se dirige vers la
machine numéro vingt-sept. Quand il n'y a personne, il prend toujours la vingt-sept. C'est la
plus proche des sièges où il va attendre.
Il ouvre le hublot et introduit dans le tambour tee-shirts, sous-vêtements et chemises. En
vrac. Blanc et couleur mélangés. Quelle importance ! Il vit seul. Personne ne sera là pour
constater que caleçons et chaussettes sont désormais assortis, que sa chemise hawaïenne a
déteint sur eux, les imprégnant d'un ton framboise qui s'ajoutera à la couleur moutarde
obtenue bien involontairement il y a deux semaines, lorsqu'il s'était résolu à laver son
tee-shirt jaune.
Un euro dans le distributeur de poudre. La machine lui rend une pastille en échange. Un autre
pour l'adoucisseur. Les gestes sont précis, ceux d'un habitué.
Antoine lâche les pièces dans la centrale de paiement et appuie sur le bouton lumineux. Il
regarde l'eau monter à travers le hublot. Le tambour commence à tourner. Il peut s'assoir et
attendre. Ici tout est automatique.
Du pied, il pousse son sac de sport jusqu'à la chaise. Il regarde sa montre. Dix heures du
soir. Presque une heure d'attente. Après, il faudra procéder au séchage. Deux fois dix
minutes si tout va bien. Il ne sera pas couché avant minuit.
Il jette un coup d'oeil alentour. Il est seul. Deux machines tournent. Il regarde la rue.
C'est curieux, de l'intérieur, c'est comme si le spectacle était à l'extérieur, évoluant dans le
cadre délimité par la vitrine. Les passants avinés, les adolescents hurleurs et les chiens
errants entrent et sortent latéralement. Une rousse souriante, incroyablement classique, se
dirige vers le haut de la rue. Seule présence statique, un homme en gilet de velours frappé
rouge sombre, appareil photo pendant au bout du bras, pisse contre un mur.
L'addition des individus et de leurs mouvements donne l'image d'une mise en scène de la
vie. Il suffit de s'assoir et de regarder. Il faudrait penser à placer un distributeur d'esquimaux
près du changeur de monnaie pour que le spectacle soit parfait.
EN SAVOIR PLUS SUR CE LIVRE
Consultez la fiche complète de ce livre sur PassageDuLivre.com
Commandez ce livre sur Fnac.com
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising