Mise en page 1 (Page 1) - Théâtre de la Grange

Mise en page 1 (Page 1) - Théâtre de la Grange
SAISON 2015/2016
12, rue René Glangeaud
19100 BRIVE
05 55 86 97 99
theatredelagrange@wanadoo.fr
http://theatredelagrange.free.fr
THÉÂTRE
DE LA
GRANGE
VILLE DE BRIVE
EDITO(S)
Théâtre de la Grange
la Grange
Avec le soutien de la Ville de Brive-la-Gaillarde, avec le concours de l’Etat
(ministère de la culture et de la communication - direction régionale des affaires
culturelles du Limousin), du Département de la Corrèze, du Conseil Régional du
Limousin et de la Direction départementale de la cohésion sociale
et de la protection des populations.
Christophe Charles - Couverture : Cédric Laroche
Frédéric SOULIER
Maire de Brive
Président de la Communauté d’Agglomération
du Bassin de Brive
Théâtre de
Studio de création graphique :
En plus de 20 ans d’existence, le théâtre de la Grange s’est
affirmé comme un acteur incontournable de la vie culturelle
briviste, pour le plus grand plaisir des amateurs de théâtre.
Lieu de rencontre, d’échange et de création, il réunit les talents
de compagnies locales (sept en résidence) et de compagnies
venues d’ailleurs, d’amateurs et de professionnels, afin de nous
offrir cette année encore, une programmation des plus diversifiées.
Des ateliers de pratique théâtrale et des stages ouverts aux
adultes comme aux enfants complètent l’offre proposée par le
théâtre.
En juillet 2015, un nouveau festival a vu le jour à Brive : les 1ères
rencontres du théâtre amateur. Souhaitons à cette manifestation
culturelle naissante dédiée au théâtre amateur toute la réussite
qu’elle mérite.
Je profite de ce mot pour remercier tous ceux qui s’investissent
tout au long de l’année au sein du Théâtre de la Grange. C’est
une équipe dynamique qui œuvre chaque jour pour faire vivre
la culture dans notre cité, et permettre ainsi sa diffusion auprès
du plus grand nombre.
Tout le monde sur le pont !
Ça commence à marée basse. Mais c’est pour rire. D’ailleurs, même quand
on y pleure, c’est pour de rire. Distanciation ? Allez savoir, avec tous ces
zauteurs qui se bousculent au portillon ! Entre stages et ateliers, soupes
de lectures et sorties de résidence, Corneille vient s’y frotter à Laurent
Gaudé, Brecht à Rémi De Vos, Feydeau à Roland Dubillard, Perrault à
Daniel Soulier... De quoi se mettre, à l’heure du choix, cartel en tête !
Normalement, ça aurait dû commencer comme ça : « Il était une fois un
pauvre enfant ». Mais pas question d’impliquer ce pauvre enfant dans
L’affaire Poucet : faut pas pousser trop loin la manie des passerelles, même
si un souci de cohérence conduit à claironner : « Sacékripa ! » en proposant
un stage d’écriture et un concert de mots...! Cela dit, si ça s’écrit pas, ça
se chante, ça se danse... et ça se parle : Fragments par-ci, Diablogues par
là, on est pas des zazous, mais on jase, on jase et on fait la java. Bref,
après la marée basse, la haute mer transformerait-elle le Théâtre de la
Grange en bateau ivre ?
Si bateau il y a, tout le monde est sur le pont à œuvrer pour que vive le
spectacle ; et si l’ivresse le secoue, c’est celle de la création que stimule un
grain de folie. N’empêche que la raison veille à ce grain-là, pour éviter qu’il
ne vire à la nef des fous. Elle rappelle qu’avant de céder à un lyrisme
échevelé il serait plus “raisonnable” de remercier ceux grâce à qui le
navire reste à flot : bénévoles et salariés de l’association, intermittents,
Conseil départemental, DRAC, Conseil régional, Direction départementale
de la cohésion sociale... et, bien sûr, ville de Brive.
Autrefois, un pont à treize arches enjambait les marécages malsains de la
Guierle. Comment mieux s’intégrer au paysage culturel de Brive (la villepont) qu’en y construisant des passerelles ? Aller vers les gens du quartier, proposer des spectacles qui parlent de l’Homme et de l’état du monde,
mêler amateurs et professionnels pour un théâtre qui flirte avec la danse,
le chant, la poésie, le cinéma... c’est participer de façon modeste à la
construction de ces mille ponts ou passerelles dont on rêve pour enjamber
les marécages de la haine, de la peur, du repli qu’on voit s’étendre un peu
partout.
C’est aussi une façon de prolonger l’œuvre de Supervielle (L’Enfant de la
haute mer) à qui Rilke écrivait : « Vous êtes un grand constructeur de
ponts dans l’espace. Vos arches sont vivantes. »
Pour le Théâtre de la Grange
Robert Birou
1
CALENDRIER
03/10 - 18h00 et 21h00 / Marée basse
Cie Sasékripa / Clowns acrobates
p. 4
07/10 - 09/12 - 10/02 - 06/04 - 01/06 A mots ouverts
p. 5
10/10 - 20h30 / Fragments
Cie les Indécis / Théâtre
11/10 - 18h00 / Fragments
Cie les Indécis / Théâtre
p. 6
31/10 - 20h30 / Ste Jeanne des abattoirs…
Théâtre de l’Etoile Grise / Théâtre
07/11 - 20h30 / Ste Jeanne des abattoirs…
Théâtre de l’Etoile Grise / Théâtre
p. 7
26/11 - 20h30 / Sodome ma douce
Compagnie L’abadis / Théâtre
p. 8
03/12 - 20h30 / Horace
Théâtre du Paradoxe / Théâtre
04/12 - 20h30 / Horace
Théâtre du Paradoxe / Théâtre
p. 9
06/12 - 17h00 / Les chutes du Zambèze
Cie La Carpe / Théâtre
p. 10
24/03 - 20h30 / Il était une fois un pauvre enfant
Collectif ZAVTRA / Théâtre
p. 15
31/03 - 20h30 / On est pas des zazous
Java des Gaspards / Théâtre musical
p. 16
02/04 - 20h30 / Occident
LKC/L’abadis Cie / Théâtre
p. 17
11/05 - 20h30 / Laissez-moi finir ma…
Théâtre du Cri / Théâtre
13/05 - 20h30 / Laissez-moi finir ma…
Théâtre du Cri / Théâtre
p. 18
26/05 - 20h30 / Je suis contre la mort
Théâtre du Menteur / Concert de mots et de watts
p. 19
28/05 - 20h30 / Ci ragiono e canto
Cie Il Teatrino / Théâtre et chansons
p. 20
Le Cartel
p. 21
Rencontres du Théâtre amateur de Brive
p. 22
CALENDRIER stages
18/12 - 20h30 / Feydeau
Théâtre Sur le Fil / Théâtre
19/12 - 20h30 / Feydeau
Théâtre Sur le Fil / Théâtre
20/12 - 17h00 / Feydeau
Théâtre Sur le Fil / Théâtre
p. 11
07/01 - 20h30 / L’affaire Poucet
07/01 - 14h00 (scolaires) / L’affaire Poucet
Compagnie Bakélite / Théâtre d’objet
02/03 - 20h30 / Pour se rendre célèbres
Théâtre du Cri / Théâtre
03/03 - 20h30 / Pour se rendre célèbres
Théâtre du Cri / Théâtre
10/03 - 20h30 / D3SIR
Théâtre du Paradoxe / Théâtre-danse-musique
2
p. 12
Dates à préciser Stage de clown
Encadré par Lucie Gougat et Jean-Louis Baille
p. 23
26-27/03 Stage La chanson....
Encadré par Florence Kolski et Claude Gélébartbart
p. 24
14-15/05 Stage Théâtre
Encadré par Jean Faure
p. 25
21-22/05 Stage Atelier écriture
Encadré par François Chaffin
p. 26
p. 13
p. 14
3
Marée basse
SOUPES DE LECTURE
Tarif
B
Sous chapiteau
Samedi 3 octobre / 18h00 et 21h00
6 avril et 1er juin / 20h00
Photo : Claire Fustier
Photo : Vincent d’Eaubonne
février,
Mercredi 7 octobre, 9 décembre, 10
Cie Sacékripa
CO
De et avec Benjamin De Matteïs et Mickael le Guen
Regard extérieur Stéphane Filloque
MP AGNI E
INVITÉE
Les soirées lecture, initiées depuis plusieurs années au Théâtre de la
OUVERTURE DE SAISON théâtre en quartier !
Un petit chapiteau près du théâtre, un spectacle pour tous, au prix de 5 euros.
Deux séances à 18h et 21h, entre les deux la présentation de saison sera un moment
de partage autour d’un petit buffet !
Une fidélisation de lectrices et lecteurs s’est naturellement établie, apportant
avec elle l’affirmation d’une confiance nécessaire pour aborder plus facilement la
lecture à haute voix devant un auditoire. Des formes différentes s’amorcent peu
à peu : lectures à plusieurs voix, des mises en espace pourraient être envisagées,
le tout au rythme et au goût de chacun.
Cinq soirées sont retenues pour ces moments d’échange, dont la dernière qui
sera, pour la troisième année consécutive, consacrée à la lecture du scénario
primé lors du Festival du Moyen Métrage de Brive.
PR
LE
E SS I O NN E L
OF
Tout public, à partir de 8 ans
" Marée basse " nous fait entrer dans le quotidien de 2 acrobates déchus,
nostalgiques de leur gloire passée. Duo sous un petit chapiteau, quotidien
farfelu pour deux personnages renfrognés et astucieux.
Dans l'atmosphère intimiste d'un décor de bric et de broc, nous louvoyons
dans les méandres de la relation de deux personnages bourrus, partenaires
de toujours. Il y a longtemps que la parole a déserté leur vie mais la communication
est toujours présente dans le geste. Il est âpre et cinglant et claque parfois
comme ce couteau planté dans le bois mais derrière la rudesse, on sent
l'aménité.
Le jeu est d'une justesse incroyable et la manipulation des objets fine et
précise.
4
Grange, se poursuivront, permettant à des personnes aimant lire à haute
voix de faire partager leurs coups de cœur littéraires sur le plateau de la
Grange.
Le Théâtre de la Grange sera aussi présent cette année encore au Collège-Lycée
d’Arsonval, pour une journée lecture, dans le cadre du Printemps des Poètes,
avec des interventions poétiques dans les classes.
Ces soirées sont gratuites, n’hésitez pas à nous contacter pour assister, participer, lire, écouter lire, nous rejoindre.
5
FRAGMENTS
Tarif
(L’amour ne suffit pas)
B
Morceaux choisis de la Réunification des deux Corées de Joël Pommerat.
11
Samedi 10 octobre / 20h30 - Dimanche
octobre / 18h00
SAINTE JEANNE DES ABATTOIRS…
AU HACHOIR.
Tarif
B
d'après Bertolt Brecht.
mbre
Samedi 31 octobre et samedi 7 nove
/ 20h30
création 2015
Photo : Marion Monédiaire
théâtre de l'étoile grise
compagnie en résidence
au théâtre de la Grange
Cie Les Indécis en résidence au théâtre de La Grange
Avec Marie-Eponine Vaurette, Laetitia Fouret, Erika Tudziarz, Céline Faure,
Régine Paronneau, Serge Edmond
Aide à la mise en scène et à la régie théâtre de l’étoile grise
Dans ce spectacle, il est question d’amour, ou plutôt, de désamour. À travers
sept '' scénettes '' les êtres se croisent, se déchirent, se ratent, se déçoivent,
se quittent. Chaque scène nous transporte dans un univers différent. Si le
sujet est grave il peut être aussi drôle, émouvant, pathétique ou burlesque.
Comme la vie peut l’être …
par eve apfeldorfer, christine bilger, marie ange bories,
julien defaye, marion monédiaire, michel reynier, yves gay, céline bouillon,
paul éguisier, marie laure nouaille, jeff bourinet, bernard sirieix, céline faure,
lætitia fouret, serge edmond.
Durée estimée : 1h 50
Un jour, dans la concentration d'avant la représentation d'un atelier, j'ai été marqué par une
consigne si juste de Jeff aux enfants '' mettez-vous au présent, le vôtre et à l'écoute de celui
des spectateurs ''.
Cette phrase me revient en mémoire quand j'entends dire que Brecht est dépassé, ringard….Et
s'il s'agissait tout simplement de le mettre au présent, nous avec vous, et se demander
en quoi il interroge le monde d'aujourd'hui.
Oui, passer au hachoir du présent '' Sainte Jeanne des abattoirs '' : faire des coupures, le rendre
plus léger en gardant son lyrisme, rajouter des mots d'aujourd'hui, le mettre au présent sans
rien perdre de son sens, de ses questions si actuelles.
Passer le vieux monde au hachoir pour en extraire le sang de la vraie vie.
yves gay
l'histoire...
1929. Chicago. La Bourse s'affole. C'est le moment pour Pierpont Mauler, le magnat des abattoirs, de tout
bazarder afin de rafler la mise plus tard. Les rats quittent donc le navire, mais les ouvriers sont broyés, au
sens propre comme au figuré. Pas de morale possible quand on crève de faim, pas de salut si ce n'est par
l'homme : c'est ce que comprend peu à peu Jeanne Dark. Celle, qui au sein des Chapeaux noirs prônait la
pureté, à travers Dieu, va descendre par trois fois dans les bas-fonds et perdre ses belles certitudes...
6
7
Sodome ma douce
Tarif
A
De Laurent Gaudé
HORACE
Tarif
A
D’après Corneille
Reprise
Jeudi 26 novembre / 20h30
Photo : V. Klecka
0
Jeudi 3 et vendredi 4 décembre / 20h3
CO
OF
PR
Mise en scène, scénographie, phonographie Adrien Ledoux
Conseil artistique Jean Faure
Avec Lou Pennetier / Chorégraphie Alexandra Courquet
Céramique Jean-Charles Prolongeau
MP AGNI E
INVITÉE
LE
Cie L’abadis
E SS I O NN E L
Après avoir collaboré en tant que comédien sur Prometeo avec la compagnie Lemur Kata, Adrien Ledoux,
convaincu de la porosité des frontières professionnel/amateur, a sollicité Jean Faure comme conseil artistique
sur sa mise en scène.
Le rêve enfoui en chacune de nos respirations c'est de nous assoupir à l'ombre des colonnes de
Palmyre, les dattiers chargés de fruits à perte de vue, la mer calme et turquoise léchant nos pieds,
couchés sur le sable le plus fin, auprès d'un être adoré dont la chair chaude sent le pain et le granit,
après une étreinte profonde et tendre. Au berceau de l'humanité.
Mais voilà, ce rêve est perdu, comme on a égaré des clés. C'est celui que Sodome vivait. Elle fut
trahie. Voilà des siècles qu'on nous ment en l'affublant du péché. C'était en fait la cité de la paix et
du partage. Par jalousie elle fut calomniée et détruite. Et nos larmes continuent de saler sa mer morte.
Mais une vengeance arrive peut-être enfin.
Poème mythologique, gorgé de sensualité et de secrets dévoilés, Sodome ma douce réfute les
mensonges des textes trop sacrés et nous propose une version neuve de l'histoire, dans une
hallucination, un récit palpitant, un dernier voyage aux côtés de sa seule survivante, sa reine déchue.
8
Cie Théâtre du Paradoxe en résidence au théâtre de La Grange
Adaptation et Mise en scène Cédric Laroche
Lumières Cedlar / Photos Virginie Klecka / Musique Maxime Schutz
Avec Isabelle Bourdelle, Pauline Brugeille, Florian Fardel,
David Grandjean, Zoé Klecka, Malo, André Masson,
Sébastien Rousseau, Frédéric Sourzat, Lucile Verlhac
Durée : 1h30
Qui, de Rome ou d’Albe, dominera l’autre ?
Pour le savoir, deux familles, intimement liées, vont devoir s’affronter.
Les Horaces et les Curiaces vont se battre à mort alors que peu de temps auparavant
ils vivaient en parfaite harmonie…Tout simplement parce que le pouvoir l’exige !
La liste des fratricides créés par des hommes en mal de domination est longue…
Alors, pour faire court, on va faire un truc dingue comme eux, mais on va le faire
avec des notes et des mots.
Dans un beau bastringue, pas lounge pour un sou, avec un dandy MC et des personnages
un peu baltringues, on va jouer et conter la même musique balancée depuis des
siècles, à une saturation près, celle de la folie des grandeurs.
Notre orateur microphoné, journaliste zélé, anime ce show vers le scoop, et son acolyte
le guitariste sonne et nappe les tons de la mélodie cornélienne.
Cedlar
9
Les Chutes du Zambèze
Tarif
D’après Daniel Soulier
B
Feu la Mère de Madame
et en deuxième partie
Dimanche 6 décembre / 17h00
Tarif
De Georges Feydeau
A
Je Vends Des Globes chanson française festive
0
Vendredi 18 / 20h30 / Samedi 19 / 20h3
Dimanche 20 décembre / 17h00
Cie Théâtre sur le Fil
Mise en Scène de Jean-Paul Daniel
Avec Luis Aranda, Marc-Antoine Cueille, Agnès Lebesson, Jacline Leclère
Lumière Cédric Laroche
Mise en scène de Jean-Paul Daniel
Avec Séverine Garde-Massias dans le rôle de Madame
Giancarlo Ciarapica dans le rôle de Monsieur,
Sonia Erhard dans le rôle de la servante,
Frédéric Besse dans le rôle de Joseph
Toune chant
CO
PR
OF
MP AGNI E
LE
Cie La Carpe en résidence au théâtre de La Grange
E SS I O NN E L
Durée 1h30 / Tout public
L’action se passe le jour de l’enterrement du père, dans la maison familiale.
Bernard le fils cadet, parti il y a vingt ans pour faire l’artiste à Paris, est revenu pour l’occasion. Il a fait le tour du monde et depuis son départ il porte
et génère les rêves, les envies, les ambitions de la famille. Et c’est la facture
de toutes les déceptions, de tous les échecs, de tous ces rêves déçus, qu’on
va essayer de lui faire payer aujourd’hui. Facture d’autant plus lourde que
sa réussite d’artiste est petite ; il n’est ni riche ni célèbre, et cela est vraiment
impardonnable. (Daniel Soulier 18 avril 1995)
10
L'intrigue commence dans........Yvonne…matin.......Louis XIV......sursaut......fureurs.........
Amphitrite..........nu.........excédé..........seins.........triste.......morte.
Ah, ce Georges.
[…] Feydeau c’est une horlogerie pour acteurs combattants. Car il faut l’affronter cette
mécanique d’enfer. Un théâtre pour athlètes, un théâtre pour virtuoses. Pour acteurs qui
veulent bien mouiller le costume. […]
On y joue du double sens, de l’anachronisme, de l’absurdité de la situation.
On y rejoue nos envies archaïques ou raffinées que la vie a frustrées.
Satisfaction par le jeu – ça fait du bien – ça régénère. […]
Rire, c’est se dédoubler, se défendre, résister.
Alors rions, rions aux larmes, à se tordre aux éclats, à gorges déployées.
Jean-Paul Daniel, extrait note d’intention.
11
“POUR SE RENDRE CÉLÈBRES..”
Tarif
A
Extraits de Les Diablogues et autres inventions à deux voix
et Les nouveaux Diablogues de Roland Dubillard
n réservée aux scolaires*
Jeudi 7 janvier / 14h00 / Représentatio
Jeudi 7 janvier / 19h00 / tout public
Photo : Olivier Rannou
CO
OF
PR
Mise en scène et interprétation Olivier Rannou
Création lumière et régie Alain Floc’h
Aide à la mise en scène Christelle Hunot et Julien Mellano
Coproduction Théâtre Lillico (Rennes) et Bob Théâtre (Rennes)
MP AGNI E
Théâtre du Cri en résidence au théâtre de La Grange
INVITÉE
Avec Noël Coulaud et Guillaume Lagrange
Mise en scène Patrick Coutant
Lumières en cours
Son en cours
Regards extérieurs Jean-Baptiste Audubert, Isabelle Yserd,
Robert Birou, Michèle Birou et toute l’équipe du Cri
E SS I O NN E L
Tout public, à partir de 8 ans
Un inspecteur, reconnu de tous pour son efficacité, son incorruptibilité, sa dextérité, est
chargé d’une affaire effroyable, épouvantable qui le plongera dans les méandres les plus obscurs
de la nature humaine. Devant la pression médiatique, l’inspecteur devra mettre à profit tout
son talent pour confondre le criminel, sans se laisser influencer par cet individu s jeune et si
petit.
Sans bouger de son bureau, vissé sur sa chaise, l’inspecteur vous invite à vivre son enquête
de l’intérieur, suivre en temps réel ses investigations pointues, assister à un interrogatoire
musclé, être le témoin privilégié d’une reconstitution réaliste, affronter des hordes de
journalistes et plonger dans l’univers impitoyable d’une cour d’assise.
L’affaire Poucet est une enquête policière qui n’a rien à envier aux meilleurs épisodes de
Derrick. Mais pour en arriver là, l’inspecteur n’a pas hésité à voler les jouets de sa propre fille,
à dévaliser la boutique d’un photographe, à désosser sa voiture ou encore à s’associer avec
un boucher-charcutier…
Pour se rendre célèbres, il n’y a pas à chercher plus loin. Prenez Un, prenez Deux,
mettez-les sur scène, et faites-les parler. De quoi ? De tout, de rien, de la pluie, du
temps, des photos, des pendules, des gouttes, de Paulette, et de la recette du pot
au feu. Vous trouvez ça absurde ? Ça l’est. Mais c’est toujours le risque quand on
parle de la vie…
*Renseignements en appelant le théâtre
12
B
/ 20h30
Mercredi 2 mars / 20h30 - Jeudi 3 mars
LE
Cie Bakélite
Tarif
Photo : Patrick Coutant
L’affaire Poucet
13
D3SIR
Tarif
A
Écriture collective
Théâtre/Danse/Musique
Création
Jeudi 10 mars / 20h30
Il était une fois
un pauvre enfant
Tarif
A
Librement adapté de Woyzeck de Georg Büchner
Photo : Bridann Quernet
Jeudi 24 mars / 20h30
Théâtre du Paradoxe en résidence au théâtre de La Grange
Collectif Zavtra
Chanteuse Carine Lotta
Comédien Cédric Laroche
Danseurs Caroline Jaubert et Aurélien Charrier
Musicien montage Jean-Philippe Barrios
Une création collective de Clément Delpérié, Simon Mauclair, Nolwenn Peterschmitt
Dirigée par Jean-Baptiste Tur Assisté par Nitia Peterschmitt
Scénographie Alain Pinochet Musique originale ThoDelpérié
Durée : 30 mn
L
FES
Abandonner le « chef d’œuvre de Woyzeck pour renvenir au fait divers.
S I O NN E
Un homme tue sa femme adultère avant de se donner la mort. »
Tragédie banale. Plonger dans l’intimité : un appartement, un couple, une femme enceinte, un
homme perdu. L’arrivée du troisième, l’ami, l’amant, le bourreau. Chercher le moment de bascule,
le glissement vers le sang. Le chercher dans les détails, faire parler les corps autant que les mots.
Ne pas avoir peur du ridicule, de la faiblesse, explorer le ratage, affronter la cruauté… en rire
franchement, oser les larmes.
Entrer joyeusement dans la comédie absurde d’un développement tragique.
Trois acteurs, trois êtres cherchent… à la vue de témoins, d’invités.
Pas de « public » mais une assemblée, intégrée, prise à parti.
Un événement commun, partagé dans l’intimité jubilatoire de l’ici et maintenant.
PR
O
Pièce pour deux danseurs, un comédien et une chanteuse.
Nous voulons que tu puisses aussi raconter ton histoire...Ton désir, tes désirs…
Tu peux ?
Tous les 3 nous en parlerons.
Nous parlerons de nos murmures, de nos secrets, de ce feu silencieux qui
réchauffe et consume ... L'attente, le manque, l'espace vide...
Pour nous, c'est comme si tout le texte s'écrivait autour de cette phrase qui
nous hante :
« Quand nous reverrons-nous ? Quand le goût terreux de tes lèvres viendra
à nouveau frôler l'anxiété de mon esprit ? »
A. Artaud
14
MP AGNI E
INVITÉE
LE
CO
Durée prévue 1h20
Production : Collectif Zavtra
Co production : Théâtre de l’Union, Centre dramatique National du Limousin, Théâtre Sortie Ouest (Scène
conventionnée à Béziers), Théâtre Jean Lurçat-Scène Nationale d’Aubusson, Centre Culturel Municipal
Jean Gagnant (Limoges)
Avec le soutien de la Région Limousin
Accueil en résidence : Théâtre du Cloître (Scène Conventionnée de Bellac), Théâtre Jean Lurçat-Scène
Conventionnée d’Aubusson, Théâtre de l’Union, Centre Dramatique National du Limousin Centre
Culturel Municipal Jean Gagnant (Limoges)
15
On est pas des zazous
OCCIDENT
Tarif
A
La Java des Gaspards
Tarif
A
De Rémi De Vos
Jeudi 31 mars / 20h30
Photo : Jean Faure
Photo : Géraldine Ponsolle
Samedi 2 avril / 20h30
CO
OF
PR
Avec Florence Kolski et Claude Gélébart, accompagnés de
Sébastien Barrier (Textes de Jean Guéhenno lus par Zhor Tazi,
Natassia Cabrié-Kolski, Claude Gélébart et Florence Kolski)
MP AGNI E
Lemur Kata Cie/ Coproduction L’abadis Cie
INVITÉE
Mise en scène, scénographie Jean Faure
Avec Adrien Ledoux et Delphine Valeille
Création lumière, régie Jean Faure
LE
Cie La Java des Gaspards
E SS I O NN E L
La chanson sous l’occupation... Même si certains sujets légers comme les zazous, nous
semblaient tout à fait s’adapter à notre univers artistique familier, comment s’attaquer à
cette période sans parler de la résistance, de la déportation, des Allemands, de la collaboration,
de la propagande ?
La création de ce spectacle a été pour nous, un véritable défi : garder notre patte gasparde,
l’humour, l’autodérision, la joie et l’énergie sur scène tout en parlant sans trop l’édulcorer
d’une période très sombre de notre histoire.
Nous avons choisi un répertoire de chansons légères tout en n’omettant pas des chansons
emblématiques ou graves. Tout un florilège de chansons d’époque, un texte de Pierre Dac
et surtout des extraits du Journal des années noires de Jean Guéhenno permettent de se
plonger dans le chaos de l’occupation, cette période de servitude à laquelle certains sont
parvenus à échapper grâce à la mode et la chanson… des plaisirs certes dérisoires mais
qui, au cours de l’histoire, ont tracé des sentiers comme parfois des avenues vers la liberté.
Florence Kolski et Claude Gélébart encadreront un stage de chansons les 26 et 27 mars
(Voir page 24)
16
Occident est une pièce noire racontant sept jours de l’agonie d’un couple qui se déchire,
se livrant une bataille verbale d’une violence froide, dans l’absolue nécessité de
triompher de l’autre.
Les insultes cruelles, pathétiques, castratrices ont remplacé les mots d’amour. Et
pourtant, paradoxalement, ce couple n’arrive pas à se séparer : ils se détruisent alors
mutuellement comme si c’était la seule chose qui les retenait vivants.
« Lui », s’enfonce un peu plus tous les jours dans l’alcool et dans un racisme aussi
primaire que nauséabond (« Occident » vient du nom d’un groupuscule d’extrême
droite des années 60).
« Elle », devient tour à tour victime et manipulatrice comme voulant mener ce jeu de
dupe d’où personne ne sortira vainqueur, sinon la haine de l’autre…
Rares sont les pièces d’une énergie aussi haletante, servies par un texte d’une
précision faisant mouche à chaque réplique. On reconnaît là toute l’intelligence de
l’écriture de Rémi De Vos, mais aussi, grâce à la présence d’une force comique, le rire
peut fonctionner comme une soupape de sécurité, faisant de ce texte, malgré tout,
une comédie.
Jean Faure, encadrera un stage théâtre les 14 et 15 mai 2015 (voir page 25)
17
De et par Robert Birou
JE SUIS CONTRE LA MORT
Tarif
B
Tarif
A
CONCERT DE MOTS ET DE WATTS
Mercredi 11 mai et vendredi 13 mai / 20h30
Jeudi 26 mai / 20h30 création 2016
Photo : André Birou
Photo : Ernesto Timor
Laissez-moi finir ma...
Théâtre du Cri compagnie en résidence au théâtre de La Grange
Un projet du Théâtre du Menteur
Ça aurait pu s’intituler Je reprise.
Mais il n’y est pas seulement question de chaussettes pleines de trous. On y parle aussi
d’autres trous : ceux que la vie a faits dans le tissu de nos rêves...
Textes François Chaffin / Musique Nicolas Verger et Olivier Métayer (Groupe Appât 203)
Voix parlées et chantées Julien Defaye et François Chaffin / Sons et lumières Denis Malard
et Manu Robert / Graphisme, photos, objets communicants Bertrand Sampeur aka
Ernesto Timor / Administration de production Clément Pichard / Diffusion Elodie Couraud
Rire pour exorciser cette peur.
Rire pour faire la nique au désespoir.
Rire de s’être perdu en chemin à force de courir plusieurs rêves à la fois.
Rire pour ne pas hurler sa colère à voir le monde tel qu’il va.
Rire pour se consoler d’avoir pleuré.
Rire pour avoir la force d’aller jusqu’au bout.
Et rire parce que, malgré tout, la vie est belle.
Rire, rire, rire...
CO
OF
PR
Et je suis maintenant avec la peur au ventre (Extrait de Poésies imparfaites)
Recommandé à partir de 13 ans.
Durée estimée : 1h20
Un oratorio sur le thème de la vitalité, la force de vie, la résistance aux gris...
Les nouvelles sont mauvaises, à ce qu'on nous raconte...
Combien de fois le mot crise pour un verbe sauvage ?
Combien d'appels à se résigner pour une parole singulière ?
Qui pour éclater de rire au plus mauvais moment ?
Lequel porte une rose entre ses dents, un panache sous l'orage ?
Qui pour enfiler le costume de Prométhée, nous remettre la lumière ?
Pourquoi un bâillon à ma voix, un balai à mon cul, un acide à ma joie ?
MP AGNI E
INVITÉE
LE
J’ai voulu écarter les nuages du bout
des doigts C’était un geste simple un geste fou
Le ciel m’a éclaté soudain à la figure [...]
E SS I O NN E L
Alliage de mots parlés et chantés, soulevés par la pulsation et la mélodie, le spectacle est à la
croisée des chemins entre le théâtre et le concert, empruntant au premier les nuances de l'interprétation et au second l'énergie élémentaire (organique?) qui s'impose à nous dès qu'elle se propage.
... et danser avec les mots.
« Une danse des mots sur le fil de la vie »
Et c’est Raymonde Heudeline (comédienne de l’ex-Théâtre du Campagnole) qui mènera le bal à la mise
en scène, dans un dispositif de Michel Brissaud.
18
François Chaffin encadrera un stage d’écriture... les 21 et 22 mai.
(Voir page 26)
19
Ci ragiono e canto
J’y pense et puis je chante
Tarif
B
(spectacle en italien surtitré)
Photo : Céline Carles
Samedi 28 mai / 20h30
Cie II Teatrino compagnie en résidence au théâtre de La Grange
Un montage de chansons populaires et de textes de Dario Fo et Franca Rame.
Conception jeu chant mise en scène Amélie De Meira et Nicole Duboucarré
Anne Rouleau / Guitare Manu Bordignon / Régie Christophe Couloumy
Surtitrage Céline Carles
Après l’excellent accueil réservé à cette création 2015, la Cie Il Teatrino
propose à nouveau Ci ragiono e canto.
À travers le regard des femmes, ce spectacle relate l’histoire du peuple
italien des XIXe et XXe siècles, et évoque certaines des luttes politiques ou
des questions sociales qui ont agité (et agitent encore) la péninsule.
Il veut aussi rendre hommage au spectacle de chants populaires réalisé
par Dario Fo et le Nuovo canzoniere italiano en 1966 et particulièrement
aux repiqueuses de riz de l’Italie du Nord qui en chantaient de toutes
les couleurs.
La parole, le geste, le chant.
20
nt
Date et tarif à préciser ultérieureme
LE CARTEL FAIT SON THÉÂTRE
Une soirée événement organisée en partenariat avec le Cartel « d’une scène à l’autre »
de l’école de la Cause Freudienne, le Cinéma ex de Brive et le Théâtre de la Grange.
Autour du documentaire de Maria de Medeiros Repare Bem ou Les yeux de Bacuri.
Une enquête sur la dictature au Chili sous l’ère Pinochet, relatant l’amnistie, 40 ans
après le coup d’état, de la femme et fille d’un jeune guérillero, Eduardo Leite « Bacuri »
torturé et mort pendant sa détention.
Maria De Medeiros sera invitée d’honneur de cette soirée, qui devrait trouver sa place
dans le mois du documentaire (association Les yeux verts - Romain Grosjean).
L’année dernière, la soirée Elvire Jouvet 40 (de Benoît Jacquot) au Rex, avec la
participation de Brigitte Jaques et François Regnault avait connu un franc succès.
Le Cartel fait son théâtre est une expérience qui se poursuit pour la deuxième année
avec le Théâtre de la Grange, la Cie Lemur Kata et l’initiateur du projet, Philippe Bouret.
Invité par la Lemur Kata Cie, le Cartel apporte sa collaboration à la création de Occident
de Rémi De Vos.
21
STAGE DE CLOWN
RENCONTRES
Encadré par Lucie Gougat et Jean-Louis Baille
Cie Les Indiscrets
DUTHÉÂTRE
AMATEUR
Ce stage permet de « prendre contact » avec l’univers du clown de théâtre et de
se confronter à travers divers exercices et improvisations à la propre singularité de
chacun, à l’attention portée au corps et aux gestes, à sa propre présence sur scène
et à celle du public, au silence et au « rien à faire », à la notion de plaisir et de lâcher prise. Il met l’accent sur la nécessité de se libérer de nos habitudes, conditionnements et blocages pour tenter de retrouver un état de spontanéité que l’on
rapproche souvent de celui de l’enfant.
DE BRIVE
EN 2016
2ème
édition
La première édition des « Rencontres du théâtre amateur de Brive » au
Théâtre municipal de Brive, a conforté le Théâtre de la Grange, qui, en
partenariat avec la Ville de Brive a mis sur pied ce projet : que des Cies de
théâtre amateur, faisant partie intégrante du tissu culturel local, puissent bénéficier d’excellentes conditions pour présenter leurs spectacles tel était
un des points moteur de cette aventure. A noter qu’en plus des Cies de Brive
et de son bassin, une Cie extérieure à la région était invitée, pour ouvrir sur
ce que d’autres régions peuvent présenter elles aussi.
Les retours immédiats sur cette première édition ont été globalement positifs :
remerciements des Cies participantes, reconnaissantes des conditions
d’accueil exceptionnelles (bénéficier du plateau du théâtre municipal de Brive,
d’une équipe technique professionnelle pour représenter leur travail…),
ajoutons à cela la fréquentation du public (près de 800 spectateurs) encourageante
pour une première édition. Spectateurs qui eux aussi souhaitent voir reconduire
cette manifestation.
La Compagnie des Indiscrets organise depuis 1998 des stages de clown
de théâtre animés par Jean-Louis Baille (comédien, clown et auteur) et
Lucie Gougat (auteur, metteur en scène). Au fil des années, Ils ont
développé une pédagogie personnelle s’appuyant sur l’enseignement
qu’ils ont reçu (Jacques Lecoq, Philippe Gaulier, Pierre Byland, Fred Robbe,
Yoshi Oïda, Yves Marc…) intégré à leur propre pratique artistique dans
le cadre des créations de la compagnie (www.indiscrets.net).
Le stage s’adresse à tous les débutants à partir de 16 ans.
Stage sur 2 jours, de 10h00 à 18h00
(dates à préciser ultérieurement)
Tarif 75€ (non adhérent)
55€ (adhérent)
Photo : Ernesto Timor
Forte de ces encouragements et de ce constat, l’équipe du Théâtre de la
Grange organisera à nouveau ce festival en 2016, en tenant compte aussi
des points moins positifs. En effet, ces « rencontres » pourraient encore
davantage mériter leur nom. Si l’on peut saluer les Cies participantes qui
ont naturellement joué le jeu d’assister aux représentations de leurs « collègues »,
il est ressorti qu’instaurer des moments de convivialité, prévoir des temps
fédérateurs pour des échanges plus larges seraient des points positifs, pour
que ce festival soit encore plus un lieu d’échanges, de rencontres des compagnies
amateurs entre elles mais aussi avec le public. À suivre…
Les dates pour l’édition 2016 seront connues ultérieurement
Pour tous renseignements s’adresser au Théâtre de la Grange
22
23
STAGE THÉÂTRE
STAGE LA CHANSON
COMME MATÉRIAU THÉÂTRAL
Encadré par Jean Faure / Lemur Kata Cie
Ce stage est ouvert à tous participant(e)s adultes, ayant ou non
une pratique théâtrale.
Encadré par Florence Kolski et Claude Gélébart
Cie la Java des Gaspards
Ce stage ne prétend pas former des acteurs rompus à toutes les techniques du
jeu d’acteur : il vise à former des « jouants » plus soucieux de maîtriser leur
discours que de créer l’illusion.
Nous partirons de textes littéraires, dramatiques, écriture traditionnelle et
contemporaine, repérage des éléments importants du texte, des personnages,
inventaire des moyens scéniques, fixation des séquences et mise en répétition.
Une utilisation de la vidéo permettra d’analyser des séquences théâtrales pour
en dégager l’image et le sens.
Elle permettra également un suivi de l’évolution de chaque stagiaire.
Un travail corporel accompagnera les exercices.
Une réunion préparatoire des stagiaires aura lieu avant le stage afin de proposer
un matériau théâtral.
Depuis 21 ans, La Java des Gaspards crée des spectacles-cabarets dont l’axe
principal est la chanson. Comme certains choisissent le texte théâtral, la poésie, des
extraits de lettres ou de romans comme vecteur, nous avons opté pour la chanson.
Notre matériau de départ c’est Trenet, Brel ou Juliette. Loin de « reprendre » les
chansons de ces grands auteurs, nous effectuons un véritable travail de création en
nous les accaparant, en leur « jetant un sort » et en les intégrant dans le patchwork des morceaux théâtralisés qui constitue notre spectacle. De la même manière, nous avons créé ON EST PAS DES ZAZOUS dont le thème principal est la
chanson sous l’occupation. C’est sur le matériau que nous avons choisi pour ce
spectacle que nous désirons travailler avec les stagiaires. Durant ces 2 jours de
stage, il s’agira non d’essayer de chanter juste ou bien (quoique…) mais plus essentiellement de se libérer de la version initiale de la chanson et de permettre aux
participants de créer leur version scénique du morceau. Le corps étant un outil
essentiel sur le plateau, nous chercherons également comment, tout en chantant,
mettre sur pied une chorégraphie minimaliste, une chorégraphie qui soulignera
le sens du texte ou, pourquoi pas, partira dans une direction diamétralement opposée. (Stage réservé aux comédiens ou chanteurs ayant un peu l’expérience de la
scène. Quelques chansons bien connues seront utilisées et devront être apprises
avant la rencontre)
Samedi 26 et dimanche 27 mars
de 10h00 à 18h00
Tarif 75€ (non adhérent)
55€ (adhérent)
12 personnes maximum
samedi 14 et dimanche 15 mai
de 10h00 à 18h00
22
24
Photo : Géraldine Ponsolle
Tarif 75€ (non adhérent)
55€ (adhérent)
25
STAGE ATELIER D’ÉCRITURE
CÔTÉ
CÔTÉ COUR(S)
COUR(S)
INVENTIVE ET RÉACTIVE :
UN CONCERT DE MOTS
Les ateliers de la grange
Encadré par François Chaffin / Cie Théâtre du Menteur
Sur le thème de la vitalité, de notre capacité à ne pas nous résigner en face des
légions grises de l’ordinaire, l’atelier propose aux participants de créer un
« concert de mots » (texte et musique) à partir de consignes d'écriture animées
par François Chaffin qui formeront une matière textuelle rythmique et sensible.
Prolongeant le travail d'écriture, la mise en voix du récit, sa structuration et les
choix musicaux seront déterminés par un dialogue entre les participants à
l'atelier et l’auteur.
Ce texte composite sera travaillé et répété à voix haute (parlée, chantée, scandée
ou pulsée), sous la direction de l'auteur en scène, offrant au récit les dimensions
mélodiques et rythmiques qui lui permettront de devenir un objet spectaculaire
présenté en première partie de “Je suis contre la mort“.
12 personnes maximum
Le théâtre de la Grange propose 4 ateliers de pratique théâtrale,
autour du jeu de comédien. Ces ateliers sont encadrés par Sèverine
Garde-Massias du théâtre sur le Fil et par Cédric Laroche du Théâtre
du Paradoxe.
Ces ateliers s'adressent à tous ceux qui veulent découvrir, explorer ou encore
approfondir l'univers de cet art.
Objectifs :
Exploration du jeu de l'acteur. Développer la connaissance de soi, de l'autre.
Appréhender son corps, sa voix. Travail d'approche sur le texte. Construction d'un
personnage. Amenés à travailler ensemble tout au long de l'année, les participants
présenteront un spectacle en juin. Le théâtre lieu de plaisir, de découverte et
d'échange. » Sèverine Garde- Massias
Deux phases de travail seront abordées dans le cadre de ces ateliers théâtre. La
première partie de la saison, de septembre à décembre, est consacrée à la
formation via divers exercices liés au jeu de l’acteur (expression corporelle, travail
du texte, imaginaire, voix, composition...). Durant la seconde partie, les participants
vont travailler sur l’interprétation et présenteront un travail final au mois de juin.
Dans ces cours, la démarche est de créer une dynamique de groupe et favoriser ainsi
la créativité par les outils de la pratique théâtrale. Cédric Laroche
Samedi 21 et dimanche 22 mai
de 10h00 à 18h00
Tarif 75€ (non adhérent)
55€ (adhérent)
Les jours, horaires :
Ateliers encadrés par Sèverine
Garde-Massias lundi de 19h00
à 20h30 et de 20h30 à 22h00.
Ateliers encadrés par Cédric Laroche
mardi de 19h00 à 20h30 et de
20h30 à 22h00
Prix : 160€ (=140€ pris de l’atelier
+ 20€ adhésion au théâtre de la
Grange)
22
26
27
Photo : Virginie Klecka
Chaque spectacle issu du travail
effectué au sein des ateliers sera
représenté deux fois au mois de
juin 2016.
HORS LES MURS
L’équipe
du Théâtre de la Grange
Le Théâtre de la Grange intervient sur
le quartier de Rivet :
Cabanis de Brive en direction des
sections BTS.
Avec l’école Lucie Aubrac
et au foyer logement « les Jardins
de Rivet »
Bases de travail : lecture à haute voix,
l’écriture et expression orale. D’une
part, ces interventions ont permis au fil
des années, de tisser patiemment des
liens intergénérationnels, d’autre part
de familiariser ces personnes avec le
Théâtre de la Grange, comme spectateurs, mais aussi depuis la saison passée, comme lecteurs et lectrices aux
soirées lecture.
Objectifs visés : s’adapter, respecter les
rythmes de chacun, aller ensemble vers
des moments de partage, mettre en
commun les compétences, les savoirs.
Cette collaboration, à l’initiative de
Marie-Joëlle Barret, professeur au lycée,
crée une passerelle rare et durable entre
le théâtre et des filières techniques.
Les élèves travaillent sur différents exercices de théâtre et plus particulièrement
sur la prise de parole, avec notamment
des mises en situation préparées (entretiens oraux) ou des improvisations.
Ils mettent également en place des
saynètes et développent ainsi la
confiance et la prise d’initiative.
De plus, nous accueillons chaque
année, sur le plateau du théâtre, la
représentation du club théâtre du lycée
Cabanis où intervient également Cédric
Laroche.
Avec le centre socio culturel
de Rivet
Action en résonnance avec les besoins,
volontés du moment :
Exemple : travail de sensibilisation auprès des habitants du quartier à l’existence du Théâtre de la Grange et de sa
programmation. Sorties organisées
pour que des familles assistent à des
représentations de la programmation.
Les Cies de la Grange
la Lemur Kata Cie
le Théâtre du Cri
le Théâtre de l’Etoile Grise
le Théâtre du Paradoxe
la Cie Il Teatrino
la Cie La Carpe
la Cie Les Indécis
Le Conseil d’Administration
Marie-Françoise Antoine (Présidente)
Claire Fustier (Vice-Présidente)
Luis Aranda (Trésorier)
Yves Gay (Trésorier adjoint)
Marion Monédiaire (Secrétaire)
Serge Edmond (Secrétaire adjoint)
Christine Bilger,Michèle Birou, Nicole Duboucarré, Céline Faure,
Jean Faure, Guillaume Lagrange, Cédric Laroche, Agnès Lebesson,
Didier Leclère
Et
- Agnès Borderie > Médiatrice Culturelle
- Cédric Laroche > Responsable Technique Coordinateur
- Sèverine Garde-Massias et Cédric Laroche > Comédiens intervenants
des ateliers théâtre
Dans cet atelier scolaire hebdomadaire
encadré et à l’initiative de Nathalie
Marchou et Michèle Coelho, les élèves
explorent l’univers théâtral au travers
d’une pièce du répertoire contemporain.
Durant toute l’année, chaque étudiant
issu de différentes classes travaillera un
rôle qu’il interprètera sur scène.
En ville
Le Théâtre de la Grange, en la personne
de Cédric Laroche, intervient durant
toute l’année aussi au lycée Georges
Cédric Laroche intervient également à
l’IFSI (école d’infirmiers).
28
29
?
Théâtre de
la Grange
Comment se rendre à
la Grange
30
Depuis Limoges, Périgueux
sortie 50
2ème sortie, Ussac, ZI Cana
passer sous 3 ponts : avenue Malraux
en face de « la Trocante » :
tourner à gauche (fléchage théâtre de la Grange)
virage à droite
3ème rue sur la droite : rue René Glangeaud
Depuis Toulouse
SORTIE 50
1er rond point, 3ème sortie (Objat)
2ème rond point, 2ème sortie Ussac, ZI Cana
ensuite comme ci-dessus
Depuis le centre de Brive
Prendre la route d’Objat
- la route qui monte en face de « la Trocante » :
rue Roger Combe
- virage à droite
- 3ème rue sur la droite : rue René Glangeaud
Suivre les flèches rouges
31
Mode d’emploi
Le Théâtre de la Grange est ouvert les lundis et jeudis de 9h00 à 12h00
et de 14h00 à 17h00 et les mardis, mercredis et vendredis de 9h00 à 15h00.
Les réservations pour les spectacles peuvent se faire par téléphone
au 05 55 86 97 99
ou par mail : theatredelagrange@wanadoo.fr*
ou par courrier : 12, rue René Glangeaud 19100 Brive*
(*dans ces 2 derniers cas, s'assurer que le Théâtre a bien pris en compte
votre réservation)
Tarifs des spectacles
Tarifs
tarif A
tarif B
tarif C
Plein tarif
Tarif réduit*
11.00 g
7.00 g
9.00 g
5.00 g
Tarif unique 5.00 g
*Tarif réduit : adhérents du Théâtre de la Grange, étudiants, scolaires,
demandeurs d'emploi
Devenir adhérent du Théâtre de la Grange
En devenant adhérent du Théâtre de la Grange vous soutenez notre travail.
De plus :
l'adhésion vous donne accès à toutes les manifestations aux tarifs préférentiels :
spectacles, stages.
Tarif de l'adhésion : 20 €
Les soirs de spectacles :
La billetterie sera ouverte une demi-heure
avant le début des spectacles.
Les personnes ayant réservé leurs places seront prioritaires.
Les spectacles commenceront à heure précise.
Les retardataires ne pourront pas accéder à la salle de spectacle.
Les photos, avec ou sans flash, et les enregistrements sonores
et vidéo sont formellement interdits, sauf accords particuliers avec
les organisateurs.
Les téléphones portables doivent être éteints durant les spectacles.
Le Théâtre de la Grange ne pourra être tenu responsable des
changements qui interviendraient dans la programmation.
Après les spectacles, l'équipe du Théâtre
sera heureuse de vous offrir un verre pour un moment
d'échange entre spectateurs
et artistes invités.
32
EDITO(S)
Théâtre de la Grange
la Grange
Avec le soutien de la Ville de Brive-la-Gaillarde, avec le concours de l’Etat
(ministère de la culture et de la communication - direction régionale des affaires
culturelles du Limousin), du Département de la Corrèze, du Conseil Régional du
Limousin et de la Direction départementale de la cohésion sociale
et de la protection des populations.
Christophe Charles - Couverture : Cédric Laroche
Frédéric SOULIER
Maire de Brive
Président de la Communauté d’Agglomération
du Bassin de Brive
Théâtre de
Studio de création graphique :
En plus de 20 ans d’existence, le théâtre de la Grange s’est
affirmé comme un acteur incontournable de la vie culturelle
briviste, pour le plus grand plaisir des amateurs de théâtre.
Lieu de rencontre, d’échange et de création, il réunit les talents
de compagnies locales (sept en résidence) et de compagnies
venues d’ailleurs, d’amateurs et de professionnels, afin de nous
offrir cette année encore, une programmation des plus diversifiées.
Des ateliers de pratique théâtrale et des stages ouverts aux
adultes comme aux enfants complètent l’offre proposée par le
théâtre.
En juillet 2015, un nouveau festival a vu le jour à Brive : les 1ères
rencontres du théâtre amateur. Souhaitons à cette manifestation
culturelle naissante dédiée au théâtre amateur toute la réussite
qu’elle mérite.
Je profite de ce mot pour remercier tous ceux qui s’investissent
tout au long de l’année au sein du Théâtre de la Grange. C’est
une équipe dynamique qui œuvre chaque jour pour faire vivre
la culture dans notre cité, et permettre ainsi sa diffusion auprès
du plus grand nombre.
SAISON 2015/2016
12, rue René Glangeaud
19100 BRIVE
05 55 86 97 99
theatredelagrange@wanadoo.fr
http://theatredelagrange.free.fr
THÉÂTRE
DE LA
GRANGE
VILLE DE BRIVE
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising