Version électronique

Version électronique
SKW
Schweizerischer Kosmetikund Waschmittelverband
Association suisse des cosmétiques
et des détergents
The Swiss Cosmetic
and Detergent Association
Lavage mécanique de la vaiselle
Le premier lave-vaisselle a été breveté en 1886
3
Le processus de lavage de la vaisselle
4
Les partenaires dans le lavage de la vaisselle en machine
5
Le lave-vaisselle
5
Le détergent pour lave-vaisselle
6
Les mécanismes du lavage
6
Le produit de rinçage
6
Le sel régénérant
7
Additifs pratiques
7
Composition des produits pour lave-vaisselle
7
Informations produit
8
De la vaisselle apte au lavage en machine
9
Le verre
9
Les couverts
10
La vaisselle
10
L‘hygiène
11
L‘environnement
12
Phosphates
13
Securité
14
Législation
15
Droit des produits chimiques
15
Ordonnance sur les produits chimiques UE REACH
16
Charte européenne de l‘industrie pour un lavage
adapté à l‘environnement et durable
16
Législation sur la protection l‘environnement
16
Glossaire
17
Le premier lave-vaisselle a été breveté
en 1886
L‘origine du lavage mécanique de la vaisselle remonte
aux années huitante de l‘avant-dernier siècle. C‘est en
1886 que l‘Américaine Joséphine Cochran breveta le
premier lave-vaisselle.
Aujourd‘hui on trouve des lave-vaisselle dans la plupart des ménages, où il assure sa fonction plus ou
moins silencieusement. Pourtant, pour tous ceux et
toutes celles qui ne voudraient pas totalement renoncer aux joies et aux „aspects humains et sociaux“
qu‘offrent indiscutablement le lavage et l‘essuyage à
la main pratiqués en commun, une solution existe: se
„payer“ de temps à autres une belle montagne de
vaisselle sale à laquelle elle - et lui - s‘attaqueront courageusement …
_3
Le processus de lavage de la vaisselle
A l‘instar de tous les procédés de lavage ou de nettoyage, le lavage de la vaisselle en machine, à savoir
l‘élimination des restes de produits alimentaires et des
salissures, dépend lui aussi des quatre facteurs suivants
la mécanique, la chimie, la durée et la température.
L‘élément médiateur permettant à ces quatre facteurs
d‘exercer leurs effets respectifs est l‘eau. Elle transmet
l‘effet mécanique et thermique et est, en tant que solution, le support du produit de lavage ainsi que des
restes de repas et des salissures dissoutes.
Présentation schématique de la répartition des 4 facteurs jouant un rôle déterminant dans le processus
du lavage :
Temps
Mécanique
Eau
Température
Chimie
_4
L‘action mécanique s‘exerçant en vue de l‘élimination
des salissures est obtenue grâce à l‘eau mise en circuit
et projetée sur la vaisselle à partir des buses des bras
gicleurs du lave-vaisselle.
Relativement faible par rapport à celle du lavage à
la main, l‘action mécanique du lavage de la vaisselle en machine doit être compensée d‘une part par le
facteur „chimie“, à savoir par la force détergente du
produit pour lave-vaisselle et, d‘autre part, au moyen
de températures de lavage plus élevées, se situant entre 45 et 65°C.
Lors d‘un programme de lavage en machine, la vaisselle devant être lavée présente des salissures très diverses tant par leur nature que par leur intensité. Or,
vu que dans ce cas, et contrairement à ce qui se passe
lors du lavage manuel, chaque élément de vaisselle ne
peut pas être traité séparément en fonction même de
son degré de salissure, c‘est le facteur temps, c‘est-àdire la durée, qui doit également être considérablement prolongée.
Les partenaires dans le lavage de la vaisselle en machine
Outre la machine, le détergent, le produit de rinçage et
le sel régénérant contribuent, eux aussi, à un résultat
impeccable de lavage tout en assurant une protection
optimale et de la machine et de la vaisselle
Le lave-vaisselle
L‘élimination des salissures est obtenue grâce à l‘eau
mise en circuit et projetée sur la vaisselle à partir des
buses des bras gicleurs du lave-vaisselle. Comparée
à l‘action mécanique que le lavage manuel permet
d‘exercer, de manière différenciée en fonction des salissures, c‘est-à-dire soit par brossage, frottement ou récurage des divers éléments de vaisselle, celle s‘exerçant
lors d‘un lavage en machine est, elle, limitée. Car en
utilisant un trop forte pression d‘eau, on risquerait de
déstabiliser et donc d‘endommager la vaisselle placée
dans les paniers du lave-vaisselle.
Donc, pour que la vaisselle devienne propre malgré
tout, il faut faire jouer les trois autres facteurs, à savoir :
le détergent (chimie), la température et la durée.
Au cours de ces dernières années, les fabricants de
_5
lave-vaisselle ont développé de nouvelles machines en
tenant de plus en plus compte de critères écologiques.
Ainsi sont apparus sur le marché, des lave-vaisselle
consommant des quantités réduites d‘eau et permettant par-là de diminuer la consommation en énergie.
La quantité d‘eau nécessaire à un programme de lavage a été réduite de 45 litres (1982) jusqu‘à 12 litres
(2010). Pour le processus de lavage même, on n‘utilise
aujourd‘hui plus que 4 à 5 l d‘eau, au lieu de 10 l.
Et, en plus des programmes habituels travaillant à des
températures de 45°C ou 65°C, on dispose aujourd‘hui
de programmes plus courts, économiques ou écologiques appelés „éco-programmes“, que l‘on utilise
pour laver la vaisselle peu sale.
En revanche, ce qui n‘a pas changé, c‘est la quantité de
vaisselle à laver - 12 couverts standards - et également
la quantité en restes d‘aliments par programme de lavage. La forte quantité de salissures qui résulte d‘une
consommation réduite en eau de lavage pose des exigences élevées tant au lave-vaisselle, qui doit travailler
de manière très performante, qu‘au détergent, tout
particulièrement à son pouvoir de suspension - ou
d‘antiredéposition.
Le détergent pour lave-vaisselle
Les mécanismes du lavage
La composition des détergents pour lave-vaisselle a
été l‘objet de nombreux et nouveaux développements
au cours de ces dernières années. Ainsi de nouveaux
produits ont vu le jour, soit sous forme liquide, soit en
poudre ou encore sous forme de tablettes. D‘autre
part on offre aussi aujourd‘hui des pastilles multifonctions. Ils intègrent l‘agent de rinçage et la fonction
sel et on n‘a donc plus besoin de ces deux produits
supplémentaires jusqu‘à une durée de l‘eau de 35 degrés FH.
Un détergent doit aussi disposer de propriétés lui
permettant de régler ou de freiner la formation de
mousse. Car un fort développement de mousse provoqué par des restes d‘aliments, ou par les éléments
dégradés qui en découlent, pourrait nuire considérablement au circuit de l‘eau et donc, à son action
mécanique, voire même anéantir complétement l‘un
et l‘autre.
Types de produits
_ poudre standard
_ tabs
_ Poudre et pastilles multifonctions
_ agent de rinçage
_ sel de régénération
_ nettoyant de machine
_ déodorant
Le détergent doit en premier lieu veiller à ce que la
vaisselle salie soit bien mouillée et que les salissures se
dissolvent complètement. Durant le lavage, les restes
d‘aliments tenaces et incrustés à base d‘amidon et de
protéines dénaturées sont d‘abord gonflés et ce n‘est
qu‘ensuite qu‘ils sont éliminés de la vaisselle par dishérence. Mais, et c‘est important, pour que ce processus de gonflement des restes d‘aliments puisse avoir
lieu, il faut que l‘alcalinité de la solution détergente
soit suffisante. Une fois ce processus de gonflement
terminé, l‘amidon et les protéines sont dissociés en
unités solubles à l‘eau ou en petites unités pouvant
être dispersées.
Mais pour qu‘un détergent puisse être considéré
comme optimal, il ne suffit pas qu‘il lave bien. Il doit
en plus ménager la vaisselle et contribuer à éviter les
phénomènes de corrosion.
Le produit de rinçage
Le produit de rinçage - ou rince-éclat - sert à donner à
la vaisselle venant d‘être lavée un éclat resplendissant,
régulier et sec, ne laissant apparaître aucune tache,
ni traces d‘écoulement, ni stries. Il constitue donc le
complément idéal et indispensable au détergent pour
lave-vaisselle. Une mouillance optimale et un écoulement régulier de l‘eau formant une fine couche pelliculaire - ou film - sur la vaisselle à la fin du processus de rinçage sont les conditions nécessaires à un
rinçage parfait et à un séchage rapide de la vaisselle.
Le produit de rinçage est dosé par adjonction à l‘eau
de rinçage à partir d‘un compartiment réservé à cet
effet et par un doseur que l‘on peut régler manuellement et fonctionnant automatiquement dès que
l‘eau de rinçage a atteint une température d‘environ
40 - 45°C.
Composition
Les salissures provoquées par du rouge à lèvres, des
jus de légumes ou de fruits ainsi que par des résidus
fortement adhérents de thé et de café, sont traitées
par blanchiment et éliminées.
Le détergent répartit dans le bain de lavage les éléments des restes d‘aliments indissolubles à l‘eau en
fines particules qui, maintenues en suspension, ne
peuvent ensuite plus se redéposer sur la vaisselle.
_ Agent mouillant
_ Acides organiques
_ Agent de solubilisation
_ Agent de conservation
_ Matières odoriférantes
_ Eau
Agent tensio-actif
non ionique
Acide citrique
Alcools
Acide sorbique,
acidebenzoïque
Parfum
Les éléments durs de l‘eau et des restes d‘aliments,
qui pourraient provoquer des dépôts perturbateurs,
voire nuisibles, de sels de calcium ou de magnésium
sur la vaisselle et dans la machine, sont liés chimiquement.
_6
Lavage mécanique de la vaiselle
Le sel régénérant
Additifs pratiques
Presque tous les lave-vaisselle domestiques modernes sont équipés d‘une installation d‘adoucissement
d‘eau avec phase de régénération réglable. La sélection du degré de régénération dépend de la dureté de
l‘eau constatée dans les régions respectives.
Avec le temps, des dépôts de saleté (principalement
de graisse) et de calcaire apparaissent dans le lavevaisselle. C‘est pourquoi il est recommandé d‘utiliser
périodiquement un nettoyant pour machine pour
qu‘elle soit à nouveau propre.
L‘adoucisseur incorporé dans le lave-vaisselle est rempli d‘une résine échangeuse d‘ions qui, à l‘état actif,
est chargée avec des ions de sodium provenant du
sel d‘adoucissement de l‘eau. Si de l‘eau dure passe
au travers de l‘adoucisseur, les ions de Ca++ et de
Mg++, (ions de calcium et de magnésium) de l‘eau de
la masse d‘échange seront remplacés par des ions de
sodium et l‘eau sera ainsi adoucie.
Des odeurs désagréables peuvent apparaître dans les
lave-vaisselle, pour y remédier on suspend des produits odoriférants dans le compartiment lavage..
Le sel de cuisine normal contient généralement des
additifs insolubles en vue du maintien de sa fluidité, ainsi que des sels de fluor et d‘iode en tant
qu‘éléments prophylactiques pour la santé. Or, ces
substances pourraient perturber le fonctionnement
de l‘adoucisseur de la machine et c‘est pourquoi il est
nécessaire d‘utiliser des sels régénérants spécialement
conçus pour les lave-vaisselle.
Composition des produits pour lave-vaisselle
Ingrédients
Poudre
Multifonction
standard
concentré
tabs
poudre
tabs
Phosphates
x
x
x
x
x
Silicates
x
x
x
x
x
Soude/carbonate
x
x
x
x
x
Agents de blanchiment à base d‘acide
x
x
x
x
x
TAED
x
x
x
x
x
Agents tensio-actifs non ioniques
x
x
x
x
x
Polycarboxylates
x
x
x
x
x
Phosphonates
(x)
x
x
x
x
Enzymes
x
x
x
x
x
 
(x)
 
(x)
Paraffine
Parfum
x
x
x
x
x
Eau
 
 
 
 
 
Remarques:
(x) les parenthèses signifient que la substance n’est pas contenue dans tous les produits; certains produits
peuvent s’en écarter.
_7
Lavage mécanique de la vaiselle
Informations produit
Des informations sur le produit se trouvent sur
chaque emballage de détergent.
Les informations suivantes sur les produits sont
respectivement disponibles:
- Contenu / Nombre de pastilles
- Informations et applications
- Utilisation / Dosage
- Contenu / Composition
- Avertissements / Instructions de sécurité
- Fabricants, adresse et contact
Informations et applications
Utilisation / Dosage
Teneur / Composition
Avertissements
pour une propreté
rayonnante
40 tabs
_8
Fabricant
Adresse / Contact
Code EAN
Lavage mécanique de la vaiselle
De la vaisselle apte au lavage en
machine
Ainsi que nous l‘avons mentionné au début de cette brochure, un résultat de lavage parfait requiert
l‘interaction optimale des quatre facteurs de base du
lavage que sont la durée, la mécanique, la température et la chimie. De plus, la qualité ou le genre de
vaisselle lavée en machine doit satisfaire à certaines
exigences. Autrement, il en résulterait rapidement des
problèmes tels que verres opaques, couverts ternis et
vaisselle aux couleurs ayant pâli. C‘est pourquoi il importe déjà lors de l‘achat de veiller aux indications de
qualité telles que „résiste au lavage en machine et
„apte au lavage en machine“. Ces indications donnent une plus grande sécurité sans que la vaisselle en
soit pour autant plus coûteuse.
Le verre
Le verre est fabriqué à partir d‘une pâte obtenue par
la fusion - différente selon les types de verre - de soude, de sable quartzeux et de divers autres additifs. Ce
sont sa composition et son procédé de fabrication qui
déterminent ensuite dans une large mesure sa résistance aux influences extérieures. Et l‘on ne peut en
aucun cas se baser sur le prix d‘un verre pour tirer
des conclusions définitives quant à sa solidité. Ainsi,
des verres en cristal de plomb, qui sont chers, seront
moins aptes au lavage en machine que des verres
bon marché, d‘usage quotidien. De plus, des verrres
aux parois épaisses pourront également éclater sous
l‘effet de températures de lavage plus élevées. Mais,
en règle générale, on peut dire qu‘avec le temps, le
verre subit les attaques de toutes les substances chimiques. Il passe ainsi par les différentes phases qui
caractérisent le phénomène de la corrosion, c‘est-àdire de l‘irisation à l‘opacité compacte. Ainsi, les vitres
des fenêtres deviennent, elles aussi, lentement opaques au fil des ans et, quoi que l‘on fasse, il n‘est
plus possible de leur redonner leur éclat et leur clarté
d‘antan.
Irisation
Un lessivage des ions alcalins conduit à une modification de la réfraction de la lumière. Le verre luit dans
des tonalités brun-or, verdâtres ou bleuâtres. Une
fine couche de composants d‘agents de nettoyage à
base de silicates peut également provoquer cet effet
irisant.
Cordlines
Concentration locale de dioxyde de silicium qui existe
dès le départ sur de nombreux verres mais ne sont pas
initialement visibles. Ceux-ci, au fil du temps, restent
sous forme de lignes visibles sous l‘effet du lessivage
des ions alcalins.
Trouble
Il est suscité par le lessivage d‘ions alcalins localement
concentrés. De telles concentrations apparaissent lors
du processus de fabrication du verre. Des ions alcalins parviennent des zones chaudes du verre dans des
zones plus froides de celui-ci et s‘y accumulent. Ces
troubles sont visibles en particulier sous le bord supérieur, dans la zone de l‘épaulement du pied et sur les
transitions d‘épaisseur, en partie aussi sur la totalité
de la surface.
La corrosion du verre est une modification microfine
de sa surface. Elle est provoquée par le décollement
de constituants de la structure du verre (en particulier
d‘ions alcalins). Ceci conduit à une modification de
la diffusion de la lumière visible sous la forme d‘un
trouble laiteux sous des formes différentes. On différencie:
_9
Lavage mécanique de la vaiselle
Les couverts
Les couverts sont généralement en acier inoxydable
(acier au chrome) ou en argent; les deux matériaux
peuvent présenter des problèmes dans le lave-vaisselle. Les lames de couteaux ne doivent pas être fabriquées dans des alliages d‘acier trop durs, de manière
à pouvoir être affûtés. C‘est pourquoi une corrosion
perforante peut apparaître en particulier sur les lames:
de minuscules pores se constituent consécutivement
à l‘usure, fréquemment avec formation de rouille et
grossissent constamment. Ces pores sont déjà souvent constitués lors de la fabrication de l‘acier.
Ternissement de couverts en argent par des restes alimentaires contenant du soufre. En haut: entièrement
terni / au centre début de décoloration / en bas: neuf
On sait que l‘argent se ternit, même lorsqu‘il n‘est
pas utilisé. Des impuretés de l‘air, comme par exemple des composés soufrés en sont responsables. De la
même façon l‘argent se ternit dans le lave-vaisselle en
présence de restes alimentaires qui contiennent des
substances soufrées telles que les oeufs et la mayonnaise, la moutarde, les oignons, les fruits à noyaux, le
poisson, etc. L‘utilisation d‘additifs de protection de
l‘argent dans le produit pour lave-vaisselle permet de
retarder cet effet. Néanmoins après un certain temps,
un nettoyage mécanique avec un nettoyant spécial
argent ou des chiffons de nettoyage est nécessaire.
Apparitions de rouille sur des lames en acier à faible
teneur en alliage
La vaisselle
En général, la vaisselle est trés résistante au lavage
en machine. Cependant, les décors appliqués simplement sur la glaçure peuvent pâlir sous l‘effet des
détergents. En revanche, ceux appliqués sous glaçure sont, eux, résistants au lavage en lave-vaisselle.
La vaisselle en grès bon marché, de même que les
objets artisanaux en céramique, présentent souvent
des glaçures ayant été soumises à une cuisson à basse
température. Leur surface présente alors de grandes
spores pouvant permettre l‘apparition relativement
rapide de phénomènes d‘usure. Enfin, la plupart des
dorures ne sont pas résistantes au lavage en machine
non plus.
_10
Lavage mécanique de la vaiselle
L‘hygiène
C‘est précisément dans le lavage de la vaisselle et
des couverts que l‘hygiène joue un rôle prédominant.
En effet, les linges servant habituellement à sécher la
vaisselle constituent des „bouillons de culture“ très
appréciés par les bactéries. A ce propos, des études
ont montré que de tels linges accueillent des centaintes de milliers de germes. Face à cet état de fait,
le lavage de la vaisselle en machine présente de très
nets avantages. D‘une part, parce que les températures élevées qui y règnent et l‘action même des détergents, qui sont plus forts pour les lave-vaisselle, détruisent plus de bactéries que dans le lavage à la main.
D‘autre part, parce qu‘après un lavage en machine,
essuyer la vaisselle n‘est plus nécessaire, ce qui rend
légalement superflu l‘emploi de linges, souvent très
peu hygiéniques, pour la sécher.
_11
L‘environnement
Des études ont été menées sur le lavage de la vaisselle
afin de comparer les impacts écologiques qu‘exercent
le lavage effectué à la main et celui fait en machine. Il
s‘est avéré que les avantages du détergent pour lavages à la main, qui requiert moins d‘énergie pour sa fabrication, et qui permet des dosages plus faibles, sont
plus que compensés par ceux du lavage en machine.
Même s‘il faut avoir recours à des produits complétant
l‘action du détergent pour lave-vaisselle, tels que produits de rinçage, le bilan global montre que le lavage à la main est nettement moins favorable du point
de vue écologique, car il nécessite l‘échauffement de
deux fois plus d‘eau.
_12
Phosphates
Les phosphates provenant des détergents et lessives
ont contribué à une eutrophisation des eaux stagnantes ou coulant lentement. Toutefois leur contribution
a constamment diminué avec le développement de
l‘épuration des eaux usées, étant donné qu‘ils sont
efficacement éliminés dans ces installations. Les autres sources de phosphates importantes sont les
matières fécales d‘origine humaine et les engrais de
l‘agriculture.
Les phosphates jouent un rôle important dans les produits pour lave-vaisselle. Leur fonction première est
la neutralisation de la dureté préjudiciable de l‘eau
courante. Ils fixent les ions gênants de calcium sous
la forme de composés complexes solubles dans l‘eau
et évitent ainsi que des dépôts de calcaire ne se constituent sur la vaisselle et la machine. D‘autre part ils
renforcent l‘effet des agents tensio-actifs utilisés et
veillent à une alcalinité optimale de la lessive de lavage.
Contrairement aux phosphates, les zéolithes fixent le
calcaire sous forme de précipitations insolubles qui
ensuite doivent être rincées à fond de la vaisselle.
En conséquence les zéolithes ne conviennent absolument pas comme produits de remplacement des
phosphates dans les produits pour lave-vaisselle, ils
restent sur la vaisselle et nuisent aux fonctions du
lave-vaisselle.
Consécutivement à d‘autres travaux de développement, un produit de remplacement valable est apparu être à disposition sous la forme d‘acide citrique. A
la suite de quoi, plusieurs produits pour lave-vaisselle
sans phosphates ont été lancés sur le marché, lesquels
ont initialement atteint un certain succès. Toutefois
leurs inconvénients ont rapidement été visibles et les
réclamations des clients se sont accumulées, aussi
bien auprès des fournisseurs de produits pour lavevaisselle que des fabricants de machines. La cause
principale était leurs mauvaises performances de nettoyage et les résidus de calcaire sur la vaisselle et la
machine, ce qui a conduit à d‘importantes pannes de
fonctionnement. Leur signification sur le marché a rapidement décru et ils en ont finalement pratiquement
complètement disparu.
_13
Umwelt
Securité
Il a été possible au cours de ces dernières années,
grâce au développement de nouvelles formulations,
de rendre les produits pour lave-vaisselle moins agressifs et de ce fait plus sûrs: les composants chlorés
organiques utilisés pour l‘élimination des taches ont
pu être remplacés par le système usuel dans les détergents de lavage, constitué de percarbonate activé
et d‘enzymes. D‘autre part ils sont moins alcalins et
de ce fait moins irritants pour la peau. Néanmoins,
comme toutes les lessives et détergents, les produits
pour lave-vaisselle devraient toujours être conservés
hors de portée des enfants.
_14
Législation
Les fabricants de détergents et lessives doivent observer un grand nombre de règles légales avant de lancer
un produit sur le marché. Le souci de protection de
l‘homme et de l‘environnement occupe ici le premier
plan.
Droit des produits chimiques
Le droit des produits chimiques a pour but de protéger
la vie et la santé de l‘homme contre leurs effets préjudiciables (art. 1 de la loi sur les produits chimiques).
Celui qui met en circulation des détergents ou lessives
doit préalablement les tester et les marquer conformément aux strictes prescriptions du droit des produits chimiques et assumer la responsabilité de leurs
propriétés ou effets. Le droit des produits chimiques
réglemente également les prescriptions d‘inscription
et les obligations d‘information du fabricant.
_15
Avec la „conformité dite autonome“, la législation
suisse s‘oriente volontairement sur le droit de l‘UE.
A côté de cela elle contient toutefois des conditions renforcées en ce qui concerne les risques pour
l‘environnement et d‘autres particularités.
Cet alignement sur le droit européen a exigé une révision complète du droit suisse des produits chimiques.
www.cheminfo.ch
Ordonnance sur les produits chimiques
UE REACH
REACH, la nouvelle ordonnance sur les produits chimiques de l‘Union européenne (UE) crée des
conditions plus strictes pour l‘utilisation des substances chimiques. Les fabricants, importateurs, de
même qu‘entreprises qui transforment des produits chimiques doivent attester par des données que
celles-ci ne sont pas préjudiciables à l‘homme et à
l‘environnement, ce pour environ 30‘000 substances
antérieures et pour annuellement environ 500 nouvelles à partir d‘une production annuelle d‘1 tonne.
De quelle façon REACH concerne la Suisse
Les produits d‘entreprises de l‘Espace UE qui sont exportés en Suisse doivent correspondre aux exigences
de REACH.
Inversement les entreprises suisses qui exportent des
produits dans l‘UE doivent les faire enregistrer conformément aux exigences de REACH auprès de l‘Agence
européenne des produits chimiques ECHA à Helsinki. Ce n‘est qu‘ensuite qu‘une exportation est même
possible. Ceci signifie une dépense supplémentaire
importante pour les entreprises suisses par rapport à
leurs concurrentes étrangères, étant donné qu‘un enregistrement ne peut se faire en Suisse (non membre
de l‘UE), mais doit intervenir par l‘intermédiaire d‘une
succursale ou d‘un représentant dans l‘Espace UE.
Charte européenne de l‘industrie pour
un lavage adapté à l‘environnement et
durable
Les entreprises réunies dans l‘association suisse des
cosmétiques et des détergents (SKW) ont abouti à des
progrès complémentaires dans le sens d‘une auto-obligation volontaire. L‘initiative „Washright-Code“ et
la nouvelle charte „Charter for sustainable cleaning“,
organisées par l‘association de branche européenne
AISE, définissent des objectifs concrets pour une diminution de la consommation d‘énergie, de lessive et
emballages, pour la réduction des matériaux difficilement dégradables, de même que pour la durabilité.
Les producteurs ont, avec le code dit AISE, réagi à
une action adaptée à l‘environnement au 5ème programme d‘action pour l‘environnement de la commission de l‘UE qui appelle l‘industrie à une protection
renforcée de l‘environnement. Les signataires se sont
entre autres engagés, dans le développement de leurs
produits et emballages, à prendre en considération
leurs répercussions sur l‘environnement et à obser-
_16
ver toutes les lois de protection de l‘environnement
et des consommateurs déterminantes, de même que
les directives de l‘UE. Le code AISE a également été
favorablement accueilli par l‘OFEV, de même que la
commission de l‘UE et soutenu par une recommandation. La charte „charter for sustainable cleaning“
est entrée en application en 2005. Les sociétés participantes s‘engagent à faire activement la démonstration de leur responsabilité vis-à-vis de la société et de
l‘environnement.
Détails sous www.sustainable-cleaning.com
Législation sur la protection de
l‘environnement
La protection de l‘environnement est en particulier réglementée dans les lois sur la protection de
l‘environnement et la protection des eaux. Les
prescriptions renforcées en référence à l‘UE sont
entrées en vigueur pour toutes les classes d‘agents
tensio-actifs conjointement avec le nouveau droit des
produits chimiques en 2005. Pour d‘autres détails,
nous vous renvoyons à la publication online de la CDS
„Les détergents sont-ils dégradables?“.
L‘annexe 2 de l‘ordonnance sur la réduction du risque
des produits chimiques contient des dispositions particulières sur la fabrication, les composants autorisés et
l‘étiquetage des détergents et lessives. Le dosage des
produits pour lave-vaisselle utilisés dans les ménages
doit être indiqué dans le mode d‘emploi, de manière
que lorsqu‘il est respecté, pas plus de 2,5 grammes de
phosphore soient consommés par cycle de lavage.
D‘autre part les phosphates doivent figurer sur
l‘emballage lorsque leur teneur est supérieure à 0,2
pour cent en poids.
Vous trouverez d‘autres informations dans la brochure online SKW „Sécurité des détergents et lessives
pour l‘homme et l‘environnement“.
Législation
Glossaire
Acides organiques
Par l‘adjonction d‘acide citrique, on empêche les précipitations sédimentaires, consécutives à la dureté résiduelle de l‘eau, sur la vaisselle et sur les éléments
de la machine. L‘acide citrique neutralise les résidus
de détergents alcalins qui, entraînés par la solution
détergente, peuvent s‘introduire jusque dans le processus de rinçage. Grâce au réglage de la solution de
rinçage dans une plage faiblement acide, à un pH de
5, les phénomènes de corrosion de la vaisselle peuvent être évités. En outre, l‘acide citrique exerce une
action d‘agent conservateur.
Activateurs de blanchiment
La performance de blanchiment du percarbonate est
renforcée par l‘activateur de blanchiment TAED. Des
peracides organiques provenant du TEAD et du percarbonate apparaissent dans le bain de nettoyage,
lesquels développent déjà à basses températures un
effet de blanchiment élevé.
Additifs
Des additifs comme par ex. de l‘huile de paraffine
sont utilisés en faibles quantités pour améliorer les
caractéristiques de la poudre et la fixation des poussières, de même que la stabilisation du chlore actif
dans le produit. Les agents de solubilisation tels que
l‘alcool, le sulfonate de xylène ou de cumène veillent
à ce que les mélanges tensio-actifs aqueux ne subissent pas de ségrégation et restent stables même
exposés à une température jusqu‘à 60°C. Les agents
de conservation tels que l‘acide ascorbique, l‘acide
benzoïque, tels qu‘ils sont également utilisés pour les
produits alimentaires, protègent le produit pendant
l‘usage et l‘entreposage de longue durée contre une
détérioration par des bactéries et champignons. des
parfums permettent d‘obtenir une odeur fraîche et
agréable après l‘ouverture du lave-vaisselle à la fin du
programme de lavage.
Chlore actif
Dans la majeure partie des cas, ce sont des dichlorisocyanurates qui sont utilisés en tant que porteurs de
chlore organique. C‘est à partir de ces derniers que
de l‘hypochlorite se forme dans les les bains de lavage
alcalins aqueux. Les résidus de salissures oxydables,
tel que les résidus à base de protéines et d‘amidon, les
auréoles de thé et de café, les taches de couleurs dues
aux légumes et aux fruits et bien d‘autres facteurs encore, sont décolorés puis attaqués par la solution détergente et ensuite dissous et éliminés.
_17
Citrate
Le citrate est un élément jouant un rôle important
dans les détergents sans phosphates et à basse alcalinité. Il complexe les ions de calcium et de magnésium
de l‘eau et des restes de repas. Dans les nouveaux détergents, le citrate reprend ainsi, en partie, la fonction
des phosphates.
Enzymes
Les enzymes sont des biocatalysateurs qui accélèrent
la séparation des composés organiques. Un certain
type d‘enzymes présente un intérêt particulier pour la
formulation de la composition de détergents : il s‘agit
des enzymes qui séparent les liaisons chimiques entre
des salissures à base de protéines et à base d‘amidon à
haute densité moléculaire, insolubles ou difficilement
solubles. Les détergents à basse alcalinité contiennent
des amylases en vue de la dégradation de l‘amidon et
des protéases en vue de la dégradation des salissures
à base de protéines.
Huiles de parfums
Les huiles de parfum donnent une odeur agréable aux
produits, qui sont ainsi mieux acceptés par les consommateurs. De tels parfums masquent les odeurs
désagréables qui se manifesteraient dans le bain de
lavage alcalin très chaud .
Phosphates
Malgré l‘adoucissement de l‘eau par la machine, de
grandes quantités de ions de calcium et de magnésium sont introduites dans le lave-vaisselle par les restes
de repas. Les phosphates lient ces ions responsables
de la dureté de l‘eau. De plus, les phosphates veillent à ce que les éléments de salissures insolubles à
l‘eau soient finement dissous puis répartis dans le
bain de lavage et maintenus en suspension afin d‘en
empêcher la redéposition.
Paraffine
Hydrocarbure utilisé comme antimousse.
Percarbonate
Des composés contenant de l‘oxygène actif sont
aujourd‘hui utilisés à la place du chlore actif. On emploie à cet effet du percarbonate comme fournisseurs
d‘oxygène qui oxydent les salissures blanchissables,
par ex. de thé, café et de légumes et fruits.
Glossar
Polycarboxylates, phosphonates
Les polycarboxylates sont des composés polymères
qui soutiennent l‘action du citrate. Ils dispersent efficacement les sels difficilement solubles et les particules de salissures provenant des restes de repas. Les
phosphonates règlent la croissance des cristaux des
sels difficilement solubles provenant de l‘eau et des
restes de repas.
Silicate
En tant que substances alcalines, les silicates assurent
une alcalinité élevée de la solution détergente. Ce
n‘est en effet que grâce à ce pH élevé que les restes
de repas, difficiles à éliminer en raison de leur incrustation, de leur tenacité et surtout de leur teneur
en amidon, peuvent être suffisamment gonflés et attaqués par la solution détergente, ce qui constitue la
condition de base à l‘élimination parfaite des salissures de la vaisselle. Dans les détergents à faible alcalinité, c‘est le disilicate, moins alcalin, qui est utilisé.
Soude et bicarbonate
La soude et le bicarbonate sont les principales sources
des alcalis des détergents à basse alcalinité. Ils provoquent le gonflement des résidus de repas séchés ou
incrustés, ce qui facilite leur dissolution et leur élimination lors du lavage de la vaisselle.
Tensio-actifs non ioniques
Les tensio-actifs non ioniques, comme par exemple,
les éthoxylates d‘alcool gras ou les dérivés d‘alcool
gras EO/PO, sont les substances actives proprement
dites des produits de rinçage. En tant que substances
tensio-actives, elles abaissent la tension superficielle
de l‘eau, rendant ainsi possible un bon mouillage de
l‘ensemble des objets à laver. L‘eau de rinçage forme
donc un film uniforme s‘écoulant de manière régulière sur la vaisselle. Ainsi, l‘eau coulant mieux, la vaisselle et les services sèchent plus rapidement tout en
laissant moins de traces de calcaire.
_18
Glossar
Publications disponibles auprès du SKW
_ La lessive aujourd‘hui, SKW, 2005
_ Hygiene im Haushalt – Gesunde Sauberkeit nach Mass, IKW, FCIO, SKW, 2004
_ Waschen & Geschirrspülen, IKW, FCIO, SKW, 2002
_ Haushalt & Pflege, IKW, 2003
_ Körper & Pflege, IKW, FCIO, SKW, 2002
Publications online www.skw-cds.ch
_ Les enzymes dans la technologie des détergents, SKW, 2005
_ Agents de blanchiment – Que sont-ils et que font-ils, SKW, 2005
_ Lavage mécanique de la vaiselle, SKW, 2005
_ Sécurité des détergents et lessives pour l‘homme et l‘environnement, SKW, 2005
_ Soigner le linge – ménager l‘environnement, SKW, 2005
_ Les produits de lessive sont-ils dégradables?, SKW, 2005
_ Waschen & Geschirrspülen, IKW, FCIO, SKW, 2002
_ Haushalt & Pflege, IKW, 2003
_ Körper & Pflege, IKW, FCIO, SKW, 2002
Remerciements pour le soutien
Iconographie
_ Lever Fabergé, www.lever.com (Seite 1, 4, 10, 11, 14, 18, 20)
_ Reckitt Benckiser, www.reckittbenckiser.com (Seite 6, 9, 10, 16, 20)
_ V-Zug AG, www.vzug.ch (Seite 5)
Texte
_ Dr. Beat Müller
_ Dr. Ernst Stähli
_ Peter Eichenberger
_ Dr. iur. Bernard Cloëtta
3. édition, juillet 2010, SKW
SKW
Association suisse des cosmétiques
et des détergents
Breitingerstrasse 35
Postfach CH-8027 Zürich
Téléfon +41 (0)43 34 4 45 80
Téléfax +41 (0)43 34 4 45 89
info@skw-cds.ch
w w w.skw-cds.ch
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising