Le logiciel Emperor

Le logiciel Emperor
testing to perfection
Emperor
™
Nouvelle Génération de Logiciel pour les
Systèmes de Mesure de Force et de Couple
Manuel d’Utilisation (Force)
Juin 2008 v1.15
Solution de qualité
pour tous vos besoins de mesure…
Table des matières
Introduction ............................................................................................. 1
Le logiciel Emperor................................................................................................................................... 1
Le mode "Emulation de mesure" ............................................................................................... 1
Le mode "Essai Programmé"..................................................................................................... 1
Les systèmes associés............................................................................................................................. 2
Le banc d’essai.......................................................................................................................... 2
Le capteur ILC ........................................................................................................................... 2
La communication avec le PC ................................................................................................... 2
Installation et mise en route du système ........................................................ 3
Introduction............................................................................................................................................... 3
Connexion du capteur au banc d’essai .................................................................................................... 3
Installer ...................................................................................................................................... 3
Changer le capteur .................................................................................................................... 4
Etablir la communication............................................................................................................ 4
Alimentation du banc d’essai.................................................................................................................... 5
Connexion du banc d’essai au PC ........................................................................................................... 6
Installation du PC ..................................................................................................................................... 7
Utilisation du système............................................................................................................................... 7
Utilisation d'Emperor................................................................................................................................. 9
Consignes de sécurité ............................................................................................................................ 11
Consignes de sécurité pour les opérateurs.............................................................................. 11
La clé de sécurité (si présente)................................................................................................ 12
Les fonctions sécurités du logiciel ........................................................................................... 13
Le mode "Emulation de mesure" ................................................................ 14
Un dynamomètre virtuel ......................................................................................................................... 14
Préparer un test...................................................................................................................................... 14
Choisir les unités ..................................................................................................................... 14
Ajuster la vitesse...................................................................................................................... 14
Mettre à zéro............................................................................................................................ 15
Autres options.......................................................................................................................... 15
Reconnexion............................................................................................................................ 15
Procéder à un test .................................................................................................................................. 16
Lancer le test ........................................................................................................................... 16
Arrêter le test ........................................................................................................................... 16
Résultats du test..................................................................................................................................... 16
Valeurs maximales et minimales ............................................................................................. 16
Impression des données.......................................................................................................... 17
Le mode "Essai Programmé" ............................................................... 18
L'écran principal (de test) ....................................................................................................................... 18
Mise en place manuelle.......................................................................................................................... 19
Mettre à zéro............................................................................................................................ 19
Ajuster la position de la traverse.............................................................................................. 19
Développer un programme..................................................................................................................... 21
Rédiger de nouveaux programmes.......................................................................................... 21
i
Editer un programme ............................................................................................................... 22
Debugger un programme......................................................................................................... 22
Modifier un programme............................................................................................................ 23
Sauvegarder un programme .................................................................................................... 23
Lancer un programme existant ................................................................................................ 23
Quelques petits conseils de programmation ............................................................................ 24
Les commandes du menu "Fichier"........................................................................................................ 25
La commande "Nouveau" ........................................................................................................ 25
La commande "Ouvrir"............................................................................................................. 25
La commande "Enregistrer" ..................................................................................................... 25
La commande "Enregistrer sous" ............................................................................................ 26
La commande "Ouvrir un programme de la bibliothèque"........................................................ 27
La commande "Enregistrer le programme de bibliothèque ".................................................... 27
La commande "Mise en page" ................................................................................................. 27
La commande "Aperçu avant impression" ............................................................................... 28
La commande "Imprimer" ........................................................................................................ 28
La commande "Résumé d'impression" .................................................................................... 28
La commande "Exporter" ......................................................................................................... 28
La commande "Fichiers de résultats récents".......................................................................... 29
La commande "Fichiers de bibliothèque récents" .................................................................... 29
La commande "Quitter"............................................................................................................ 29
Les commandes du menu "Essai".......................................................................................................... 30
La commande "Notes" ............................................................................................................. 30
Les commandes "Programme" ................................................................................................ 31
Les commandes "Calculs" ....................................................................................................... 46
Les commandes "Résultats" .................................................................................................... 62
Le menu "Affichage" ............................................................................................................................... 65
L'option "Graphique" ................................................................................................................ 65
L'option "Paramétrages" .......................................................................................................... 68
L'option "Superposition" ........................................................................................................... 68
L'option "Données" .................................................................................................................. 70
L'option "Vidéo"........................................................................................................................ 70
L'option "Copier le graphique".................................................................................................. 71
L'option "Interroger" ................................................................................................................. 71
L'option "Visu sommaire" ......................................................................................................... 71
L'option "Barre d'outils" ............................................................................................................ 71
L'option "Barre d'état" .............................................................................................................. 71
Le menu "Configuration"......................................................................................................................... 72
L'option "Préférences" ............................................................................................................. 72
L'option "Système"................................................................................................................... 75
L'option "Accès" ....................................................................................................................... 77
L'option "Langue"..................................................................................................................... 78
Le menu "Outils"..................................................................................................................................... 79
L'option "Mise à niveau"........................................................................................................... 79
L'option "Créer un rapport"....................................................................................................... 79
L'option "Etalonnage & SAV" ................................................................................................... 79
L'option "Reconnecter" ............................................................................................................ 79
L'option "Recalculer les résultats"............................................................................................ 79
Le menu "Aide" ....................................................................................................................................... 80
L'option "Table des matières" .................................................................................................. 80
L'option "Email"........................................................................................................................ 80
L'option "A propos de" ............................................................................................................. 80
Les barres d'outils................................................................................................................................... 81
La barre d'outils Standard ........................................................................................................ 81
La barre d'outils Echantillons ................................................................................................... 81
La barre d'outils Charge/Déplacement..................................................................................... 82
La barre d'outils Graphique...................................................................................................... 82
La barre d'outils Vidéo ............................................................................................................. 82
La barre d'état.......................................................................................................................... 83
ii
Diagnostic des pannes ......................................................................... 84
Où trouver de l'aide ................................................................................................................................ 84
Le site Internet de Mecmesin................................................................................................... 84
Votre fournisseur Mecmesin .................................................................................................... 84
Le Centre d'aide Mecmesin ..................................................................................................... 84
Versions modifiées d'Emperor™ ......................................................... 85
La fonction entrée événement................................................................................................................ 85
Le logiciel de démonstration................................................................................................................... 85
iii
Introduction
______________________________________________________________________
Le logiciel Emperor
Cette fenêtre affiche également
l'adresse de votre fournisseur.
Une fois le logiciel Emperor lancé, une fenêtre comportant les options
suivantes s’affiche à l’écran.
•
•
•
Emulation de mesure
Essai Programmé
Quitter
Le mode "Emulation de mesure"
Cliquer sur le bouton "Emulation de mesure" vous permet d'accéder au
module d'utilisation simplifiée d'Emperor.
Ce module prend la forme d'un dynamomètre virtuel de mesure de force et
permet :
•
•
•
•
d’afficher en temps réel la mesure réalisée par le capteur.
de déplacer à vitesse fixe la traverse du banc d’essai motorisé.
de mémoriser les deux valeurs maximales observées une fois l'essai
terminé.
d’afficher le déplacement linéaire (ou rotatif) total.
Ce module a été conçu pour une mesure rapide, sans la nécessité de créer un
programme de test. Il ne permet pas de sauvegarder toutes les données ou de
les présenter sous forme graphique.
Le mode "Essai Programmé"
Cliquer sur le bouton "Essai Programmé" vous permet d'accéder au module
de programmation d’Emperor.
Ce module communique en temps réel avec la carte de contrôle et permet au
choix :
•
de contrôler manuellement le banc d’essai tout en affichant les
données fournies par le capteur et la traverse.
•
de contrôler par programmation le banc d’essai, les données de
l’essai étant ensuite tracées (graphique) et gardées en mémoire.
1
______________________________________________________________________
Les systèmes associés
Le banc d’essai
Il génère la force motrice nécessaire à l'application de la charge de traction ou
de compression sur vos échantillons.
La carte de contrôle intégrée au banc d’essai permet de manœuvrer la vis
sphérique (ou vis sans fin) et la traverse. Elle contrôle également la
communication entre le capteur, le PC et l’encodeur de déplacement.
L’utilisateur actionne habituellement cette carte via le PC, mais quelques
commandes de bases sont également disponibles sur le panneau de contrôle
du banc d’essai.
Le capteur ILC
Le capteur ILC mesure la force appliquée sur l’échantillon et transmet les
données au logiciel Emperor, via la carte de contrôle en temps réel. Il est
incorporé à la traverse.
La communication avec le PC
"2000Hz" signifie 2000 lectures
par seconde.
Avoir trop de données peut
poser autant de problèmes que
de ne pas en avoir assez.
2
Emperor communique avec le banc d’essai motorisé via le port RS232 de
votre PC. Le banc d’essai, lui, utilise un microcontrôleur de pointe fournissant
un taux d’acquisition des données de 2000Hz en charge et en déplacement.
Note : un taux élevé d’acquisition de données génère toujours des fichiers
importants.
Installation et mise en route du système
______________________________________________________________________
Introduction
Cette section décrit votre banc d’essai de façon générale. Pour plus de
précision, il est conseillé de vous reporter au mode d’emploi et
documentations reçus avec votre banc d’essai.
Les informations générales sur les consignes de sécurité à respecter lors de
l’utilisation de votre banc d’essai doivent être lues en parallèle avec la
documentation fournie initialement.
______________________________________________________________________
Connexion du capteur au banc d’essai
Installer
Installation et connexion d’un capteur ILC
3
Votre
échantillon
peut
également avoir besoin d’être
réaligné avec le capteur en
ajustant la plaque de base.
Pour ce faire, utilisez la clé
Allen de 3mm pour relâcher la
plaque en avant ou en arrière,
ajustez, puis resserrez.
Le câble de raccordement
n’est pas seulement utilisé par
le capteur pour communiquer
avec le banc d’essai : il lui
permet
également
d’être
alimenté en énergie.
• Glissez le capteur dans la fixation en forme de queue d’aronde sur le
devant de la traverse. Le filetage du capteur doit TOUJOURS se
trouver en dessous. Utilisez la clé Allen de 4mm fournie avec le
capteur pour resserrer le raccordement : insérez-la dans l’orifice de la
tête de vis situé en haut de la traverse (2) puis tournez dans le sens
des aiguilles d’une montre afin d’écarter la fixation en queue d’aronde.
Note : Vous pouvez aligner plus précisément le capteur avec chaque
échantillon en desserrant, repositionnant et resserrant la fixation.
• Si nécessaire, éteignez le banc d’essai (interrupteur noir situé sur le
panneau arrière).
• Alignez le connecteur (4) du câble de l’ILC avec la prise (3) sur le banc
d’essai. Enfoncez-le doucement puis sécurisez la connexion en
vissant la bague de blocage dans le sens des aiguilles d’une montre.
• Allumez le banc d’essai en appuyant sur l’interrupteur noir situé sur le
panneau arrière.
Le capteur ILC ici illustré est un Exemple typique des capteurs ayant une
capacité jusqu'à 1000N : l’apparence d’un capteur de 2500N sera différente.
De même, le câble dont la connexion est ici illustrée est celui utilisé pour un
MultiTest 1-i ou un Imperial 1000.
La capacité de votre capteur
doit être choisie pour que le
plus souvent, avec la plupart
des échantillons, la charge de
travail qui lui est appliquée soit
comprise entre 10% et 80% de
sa capacité totale.
La capacité d’un capteur ILC est clairement indiquée sur son étiquette (1).
Il est possible, par Exemple, de connecter un capteur de 2500N à un banc
d’essai qui a une capacité de seulement 1000N. Ceci peut s’avérer utile pour
minimiser le risque de surcharge sur votre capteur lors d’un essai où les
valeurs sont normalement de moins de 1000N, mais où une charge pourrait
augmenter rapidement et dépasser 1000N.
Changer le capteur
Un capteur peut être changé à partir des modules "Emulation de mesure" et
"Essai Programmé", de la manière indiquée ci-dessous :
• Eteignez votre banc d’essai en appuyant sur l’interrupteur noir sur le
panneau arrière.
• Lorsque le message "La commande du moteur a été désactivée" est
affiché, cliquez sur "Abandonner".
• Lorsque le message "Le banc d’essai est en fonctionnement limité.
Vous devez vous reconnecter avant de continuer le test" cliquez sur
"OK".
• Enlevez le capteur. Cette procédure est la procédure inverse de
l’installation du capteur.
• Installez le capteur de remplacement.
• Rallumez le banc d’essai en appuyant sur l’interrupteur noir situé sur
le panneau arrière.
Etablir la communication
A chaque fois que le logiciel Emperor est en fonctionnement limité, il est
nécessaire d’établir ou de ré-établir la communication avec l’appareil avant de
pouvoir continuer un essai.
4
Mode "Emulation de mesure"
Le bouton "Reconnecter" apparaît automatiquement lorsque cela est
nécessaire. Cliquez sur ce bouton pour vous connecter.
Mode "Essai programmé"
Choisissez l’option "Reconnecter" du menu "Outils" pour vous connecter.
Notez qu’une fois la communication établie :
- La barre d’outils de charge/déplacement devient active.
- L’option "Reconnecter" est alors désactivée.
______________________________________________________________________
Alimentation du banc d’essai
Panneau de contrôle d’un banc d’essai MultiTest 1-i ou Imperial1000
Branchez le câble d’alimentation dans la prise à trois broches située à l’arrière
du socle du banc d’essai (3) (mono colonne) ou à droite du socle (double
colonne).
Les bancs d’essai Mecmesin doivent toujours être connectés à un système
d’alimentation principale ayant un système de mise à la terre parfaitement
installé.
CONNECTER UN SYSTEME A UNE PRISE ELECTRIQUE NE POSSEDANT
PAS DE MISE A LA TERRE EST EXTREMEMENT DANGEREUX ET VOUS
EXPOSE A UN RISQUE D’ELECTROCUTION.
Les voyants lumineux verts du panneau de contrôle du banc d’essai indiquent
qu'il à été mis en marche. L’interrupteur noir (2) au dessus de la prise à trois
5
Il est possible de modifier votre
banc d’essai motorisé afin de
l'adapter au voltage d'un pays
différent du vôtre. Pour ce
faire : coupez l’alimentation,
retirez la cartouche à fusibles,
faites pivoter la cartouche à
180 degrés, assemblez puis
réinstallez.
broches (3) sur le panneau arrière, contrôle l’arrivée du courant. La tension
nécessaire (110-120V ou 220-240V) est indiquée par la valeur sur la dernière
ligne de la cartouche à fusibles (4). Votre fournisseur Mecmesin a déjà vérifié
la correspondance entre la cartouche à fusibles et le voltage de votre pays.
Le câble de communication entre le banc d’essai et le PC doit être connecté à
la prise à 9 broches (7)
Notez également :
En (1) se trouve la serrure pour la clé de sécurité en cas d’urgence.
En (5), le port d’entrée évènement : il permet au logiciel Emperor de surveiller
la mise en action de commutateur sur un dispositif externe.
En (6), le port d’entrée auxiliaire (6) : il permet une future amélioration des
capacités du système.
La position de la prise d’alimentation et de l’interrupteur marche/arrêt (2 et 3)
sur le panneau arrière change d’un modèle de banc d’essai à l’autre, les trois
prises à neuf broches (5, 6 et 7) se trouvent à la même place sur tous les
bancs d’essai mono colonne (cf. photo) mais sont alignés sur les bancs
d’essai double-colonne.
______________________________________________________________________
Connexion du banc d’essai au PC
Port RS232 Serial / USB et câbles
Les ports RS232 d’un PC sont
souvent
libellés
‘Serial’,
‘RS232’ ou ‘10101’ – mais il se
peut qu’ils ne soient pas
libellés du tout. Dans ce cas,
votre service informatique sera
en mesure de vous aider à les
identifier.
Après avoir branché le câble de communication au panneau-arrière de votre
banc d’essai MultiTest-i ou Imperial, l’autre extrémité doit être connectée à
votre PC. Celui-ci doit être muni d’au moins une prise RS232 ou d’un port
USB.
Si une prise à 9 broches (1) est disponible, branchez-y directement le câble de
communication (2).
Si votre PC est seulement muni d’un port USB (3), reliez d’abord l’adaptateur
USB/RS232 (4) au câble de communication (2), puis suivez les instructions
fournies avec l’adaptateur USB/RS232 (4).
Vous devez préciser au logiciel Emperor le port RS232 utilisé par le banc
d’essai pour transmettre les données. Cette action peut être réalisée à partir
du menu "Configuration".
6
Si votre banc d’essai est un MultiTest-i, celui-ci doit être éteint avant de
modifier la disposition (branchement ou débranchement) des câbles qui lui
sont reliés. Les câbles ne doivent pas excéder 3 mètres de long.
______________________________________________________________________
Installation du PC
Le PC doit posséder au moins une sortie RS232 ou USB disponible. Le
système d'exploitation peut être Windows 98, 98 SE, ME, 2000, XP ou Vista.
Si votre PC fonctionne avec une résolution de 800x600 pixels, la fenêtre
« Essai Programmé » sera affichée sur tout l’écran lors de la mise en
marche. S’il fonctionne avec une résolution plus élevée, il vous sera
nécessaire de cliquer sur l’icône ‘agrandir’ en haut à droite de l’écran afin que
la fenêtre "Essai Programmé" remplisse tout l’écran.
______________________________________________________________________
Utilisation du système
Un contrôle basique du mouvement de la traverse (mouvements en montée et
en descente ainsi que butées) peut être réalisé directement à partir du banc
d’essai ; ce contrôle est destiné à une configuration initiale toute simple des
paramètres.
Le contrôle complet du banc d’essai et donc du déroulement de votre test est
bien sûr réalisé sur votre PC à partir d’Emperor ;
• Dans le mode "Emulation de mesure"
• Manuellement à partir du module "Essai Programmé".
• Conformément à une procédure d’essai.
Le panneau de contrôle
Panneau de contrôle des bancs-d’essais MultiTest-i ou Imperial
7
Notez que si seuls les deux
voyants
extérieurs
sont
allumés, le banc d’essai est en
mode
« commande
prioritaire ». Pour revenir en
mode « normal », tournez la
clé de sécurité de 90 degrés
(sens contraire des aiguilles
d’une montre), retirez là puis
rangez là à l'écart du stand.
1 le bouton d’arrêt d’urgence.
Lorsque le banc d’essai est en mode « normal », appuyer sur
ce bouton prendra le pas sur toutes les autres commandes afin
d’arrêter instantanément tout mouvement de la traverse. Le
banc d’essai peut ensuite être réactivé en tournant le bouton
d’environ 30 degrés à droite ou à gauche. Cependant, lorsque
le banc d’essai est en mode « commande prioritaire », les
boutons [UP] et [DNS] (3) peuvent être utilisées pour déplacer
la traverse même lorsque le bouton d’arrêt d’urgence a été
enclenché.
2 les voyants d’alimentation DEL.
Ces quatre voyants sont allumés lorsque le banc d’essai est en
mode « normal ».
3 les boutons [UP] et [DNS].
Si le banc d’essai est en mode « normal », presser l’un ou
l’autre de ces boutons illumine le voyant rouge correspondant
et conduit la traverse dans la direction voulue à une vitesse de
100mm/min. La traverse arrête son déplacement lorsque vous
relâchez le bouton.
Les butées
Butées (Banc d’essai MultiTest-i ou Imperial)
Desserrer la vis (1) de la butée inférieure en tournant (sens inverse des
aiguilles d’une montre). Faites glisser cette butée à la position souhaitée pour
restreindre le déplacement de la traverse vers le bas ; resserrez. Pour
restreindre le déplacement vers le haut, répéter cette démarche pour la butée
supérieure. Ces modifications restreignent le déplacement de la traverse pour
tous les essais.
Lorsque la traverse atteint l’une des deux butées, le logiciel le détecte et la
traverse est ramenée à 5mm en amont de la butée. Emperor affiche ensuite
un message en conséquence.
En supplément aux butées, chaque banc d’essai est également équipé d’un
« system limit stop ».
Ce système est clairement visible sur le banc d’essai double colonne (3). Sur
les bancs d’essai mono-colonne non équipés d’une touche contact, un
système similaire (mais moins visible) est présent. Le positionnement de ce
« system limit stop » est défini lors de la conception du stand et ne doit être
modifié qu’en cas d’urgence : il peut être desserré avec une clef Allen
appropriée puis ajusté et resserré afin de donner à la traverse quelques
millimètres supplémentaires de déplacement et ainsi libérer un échantillon
bloqué. Suite à cette action, le banc d’essai doit être renvoyé à Mecmesin
pour vérification.
Note : avant d’essayer de libérer un échantillon bloqué en ajustant le « system
limit stop », référez vous à la section « The Key-Switch » (si votre banc d’essai
en est muni).
Le menu « Préférences » peut
également être utilisé pour
imposer des restrictions à la
charge et à la vitesse.
8
Vous pouvez imposer des restrictions au déplacement de la traverse de man
précise en utilisant le menu « Préférences » directement dans le logiciel
Cependant, le déplacement sera restreint par rapport à la position de la traverse
de l’essai.
______________________________________________________________________
Utilisation d'Emperor
Mise en marche du logiciel
Avant de mettre en marche le logiciel de contrôle Emperor, votre PC doit être
connecté à un banc d’essai MultiTest-i ou Imperial muni d’un capteur ILC. Le
logiciel Emperor n’affichera pas le Mode "Emulation de mesure" ni le Module
de "Essai Programmé" avant d’avoir vérifié ce qui suit :
• L’ordinateur est relié au banc d’essai
• Le banc d’essai est allumé
• Un capteur est connecté au banc d’essai
• La capacité du capteur est adaptée à la charge voulue
• Un capteur est étalonné
• Il n’y a pas de charge excessive déjà appliquée au capteur
• Le banc d’essai fonctionne correctement
Un résultat négatif au point (1), (2) ou (3) fera apparaître un message d’alerte.
Cliquer sur la touche "OK" permettra alors au logiciel d’être utilisé en
fonctionnement limité : lorsque vous êtes sous ce mode, toute tentative de
reconnexion générera un message d’alerte.
Lorsque le logiciel est en mode
de fonctionnement limité, les
données de l’essai en cours
peuvent être passées en revue
et traitées, mais de nouvelles
données ne peuvent pas être
accumulées.
Si Emperor est en mode « Force » et détecte un instrument de mesure de
couple ou inversement, alors le résultat sera négatif au point (4) et un
message d’alerte sera généré. Cliquer sur "OK" pour fermer le logiciel
Emperor.
En cas de résultat négatif au point (5), vous pouvez entrer dans l’écran
"Calibration & Service" ou fermer le logiciel Emperor.
En cas de résultat négatif au point (6), un message d’alerte sera généré ; vous
pouvez alors relâcher la charge restante et afficher une charge de zéro, ou
cliquer sur "OK", et permettre au logiciel de continuer de charger.
En cas de résultat négatif au point (7), un message d’alerte sera généré vous
avertissant de contacter votre fournisseur Mecmesin.
Lors de la mise en marche, le logiciel Emperor vous averti également si :
1.
Un capteur qui n’a jamais été connecté au système est détecté.
Le logiciel Emperor met alors à jour la banque de données des
capteurs disponibles. Ceci permettra d’entrer et de compenser la
raideur du nouveau capteur.
2.
Le paramètre ‘charge maximale’ dépasse la capacité du capteur
connecté. Le logiciel Emperor ajuste alors automatiquement ce
paramètre à la capacité du capteur.
Fenêtre du logiciel
Cette section concerne tous les logiciels Windows, pas seulement le logiciel
Emperor.
Lorsque vous sélectionnez une option à partir d’un menu ou d’une barre d’outils,
une ‘fenêtre de dialogue’ apparaît à l’écran. La fenêtre de dialogue montre les
différentes options disponibles au sein de Windows qui vous permettent d’établir
les paramètres du logiciel de la manière qui vous convient.
9
Exemple de fenêtre de dialogue
• Une fenêtre de dialogue doit contrôler un certain nombre de
caractéristiques qui sont liées entre elles. Cependant, toute tentative de
contrôler l’ensemble des caractéristiques disponibles au sein d’un écran
peut rapidement devenir ‘brouillon’ ; de même les séparer
complètement rendrait le logiciel moins intuitif. La solution est de
séparer les caractéristiques en groupes avec des signets. La fenêtre de
dialogue ci-dessus a trois onglets (1). L’onglet de droite a été
sélectionné. Cliquer sur celui de gauche fait apparaître un autre groupe
de caractéristiques que vous pouvez choisir.
• Il est souvent nécessaire de faire un choix dans une liste d’options.
Lorsque la liste est assez courte (moins de cinq options), les options
peuvent être modifiées en cochant ou décochant les cases
correspondantes.
• Lorsque la liste d’options est plus longue, une case ‘liste de choix’ sera
utilisée (3). Cliquer sur la flèche de défilement à droite de la case fera
apparaître une liste. En cliquant sur une des options de la liste, la case
sera mise à jour avec cette option.
• Windows a la possibilité de vous laisser entrer directement les
paramètres. La case du haut est une case à texte et acceptera la
plupart des caractères. La case du bas semble être pareille mais c’est
une case de ‘valeurs’, aussi le logiciel s’attend à ce que vous y tapiez
un nombre. Le logiciel refusera une valeur non numérique et insistera
pour que vous y introduisiez un chiffre.
• Parfois, il est possible de choisir plus d’une option sous forme de cases
à cocher (5). Trois de ces cases sont illustrées ci-dessus et seulement
l’option de gauche a été choisie. Cliquer à nouveau sur la case fera
disparaître la coche.
• Les fenêtres de dialogue contiennent également un certain nombre de
boutons. Notez que le libellé d’un des boutons (6) est gris plutôt que
noir.
10
Une des caractéristiques du logiciel Windows est illustré ci-dessus (6). Si les param
cours font qu’une option ou une opération ne peut avoir lieu ou n’est pas nécess
Windows grise le libellé du bouton correspondant à cette action.
______________________________________________________________________
Consignes de sécurité
Votre banc d’essai MultiTest-i ou Imperial a été conçu et fabriqué de manière
contrôlé afin d’assurer la bonne conformité avec les directives de l’Union
Européenne telles que 98/37/EEC et l’EMC 89/339/EEC en suivant les
changements sous la 93/68/EEC.
Cependant, effectuer les vérifications nécessaires lors de la conception, de la
fabrication et des contrôles techniques des appareils Mecmesin n’est pas
suffisant : les normes européennes doivent également être respectées lors de
l’utilisation de ces matériels par les opérateurs :
Consignes de sécurité pour les opérateurs
Les bancs d’essai motorisés de par leur nature, ainsi que la nature des essais
pour lesquels ils sont utilisés, ont la capacité d’infliger de graves blessures.
Avant de mettre le banc d’essai en marche, vous devrez impérativement vous
assurer que les précautions suivantes ont été ou seront prises :
Si votre capteur arrive à sa
date prévue d’étalonnage,
le logiciel Emperor vous le
rappellera
régulièrement
pendant les 3 semaines
avant la date prévue.
11
•
Le bouton d’arrêt d’urgence (Emergency Stop) sur le panneau
de contrôle de votre banc d’essai MultiTest-i ou Imperial ne doit
jamais être obstrué.
•
Doigts, mains et autres parties du corps devront être tenus à
l’écart de la traverse lorsque celle-ci se déplace.
•
En aucun cas vous ne devez démonter votre banc d’essai
MultiTest-i ou Imperial. Les éléments à l’intérieur du banc ne
nécessitent aucune maintenance périodique.
•
Le capteur devra être calibré annuellement et votre banc d’essai
MultiTest-i ou Imperial devra être entretenu régulièrement par
l’ingénieur ou technicien local approuvé par Mecmesin.
•
Tout personnel qui aura accès à l’appareil devra suivre une
formation d’utilisation du banc d’essai. La formation peut être
arrangée en contactant Mecmesin ou votre distributeur.
•
Toute tentative d’essai sur des échantillons sans les
accessoires spécialement conçus, n’est pas recommandée. Nos
ingénieurs seront disponibles pour vous conseiller sur les
accessoires dont vous pourriez avoir besoin lors de vos essais.
Windows
peut
également
actionner
une
fonction
semblable sans que vous ne
vous
en
aperceviez.
Demandez conseil à votre
service informatique sur les
effets possibles associés avec
les économiseurs d’écran, les
détecteurs de virus et les
sauvegardes automatiques
•
Vous devrez prendre des précautions nécessaires au cas où
votre essai serait d’ordre destructif. Ce type de test peut
entraîner la rupture inattendue d’un échantillon ou provoquer par
exemple le déversement d’un récipient. Mecmesin ou votre
distributeur pourra vous conseillez sur les panneaux de
protection pour vous protéger de ces éventuels risques.
•
Ne laissez jamais le banc d’essai sous tension sans
surveillance.
•
Avant de commencer à travailler sur ou à côté du banc d’essai,
assurez-vous que la souris n’est pas laissée avec le curseur
positionné sur un des boutons de validation du logiciel Emperor.
Si le bouton de la souris était enclenché par accident, la
traverse pourrait commencer sa course.
•
Windows est un outil multifonctions : Toute situation impliquant
d’autres logiciels pouvant rivaliser avec Emperor au niveau du
port série doit être si possible évitée (sinon la mémoire
temporaire se sature). Si un essai est lancé puis la fenêtre du
logiciel Emperor réduite, un operateur peut par inadvertance
lancer le programme d’un autre logiciel : MECMESIN
DECONSEILLE FORTEMENT CETTE PRATIQUE. Pour vous
protéger contre celle-ci, il est conseillé d’utiliser un ordinateur
uniquement dédié au logiciel Emperor.
Le déplacement de la traverse d’un banc d’essai MultiTest-i ou Imperial peut
être arrêté via le logiciel Emperor de plusieurs manières à partir du mode
"Emulation de mesure" et du Module "Essai Programmé". Cependant, en cas
d’urgence, la meilleure solution est d’appuyer sur le bouton d'arrêt
d’urgence rouge (Emergency Stop) situé sur le panneau de contrôle du
banc d’essai.
La clé de sécurité (si présente)
Il est fortement conseillé de ne
jamais laisser la clé de
protection dans la serrure mais
de la garder dans un ‘endroit
sûr’.
Une serrure est située sur le panneau arrière du banc d’essai MultiTest-i ou
Imperial.
Insérer la clé de protection et la faire tourner de 90 degrés dans le sens des
aiguilles d’une montre (de la position verticale à la position horizontale), mettra
le banc d’essai en mode ‘cas d’urgence par clé de protection’.Notez que seul
deux des voyants verts de la barre d’alimentation du panneau de contrôle sont
allumés.
En mode ‘cas d’urgence par clé de protection’, toutes les fonctionnalités de
contrôle de sécurité du microprocesseur sont désactivées, mais la traverse
peut toujours être déplacée en appuyant sur les touches [UP] et [DN] du
panneau de contrôle. La clé de protection est un ‘outil de service’ qui ne
doit jamais être utilisée sans avoir préalablement consulté la personne
responsable du banc d’essai ou votre fournisseur Mecmesin.
Le seul cas où l’utilisation de la clé de relâche est conseillée est si votre
microprocesseur venait à faillir : dans ce cas, elle peut être utilisée pour
changer le système en mode ‘cas d’urgence par clé de protection’ afin de
‘libérer’ votre échantillon. Ceci est une opération de courte durée et doit être
occasionnelle. Des que la traverse a atteint la position souhaitée, la serrure
doit être remise à sa position (verticale) d’origine (mode d’utilisation normal).
La clé doit ensuite être enlevée et rangée à l’écart de votre banc d’essai. En
aucun cas vous ne devez effectuer un essai en mode ‘cas d’urgence par
clé de protection’ – vous pourriez sérieusement endommager votre banc
d’essai.
12
Notez que la serrure d’un banc d’essai MultiTest-i ou Imperial est une fonction
de récupération, c’est à dire une fonction de sûreté mais pas de sécurité.
Cette fonction ne doit pas être confondue avec la fonction de verrouillage
disponible sur certains instruments afin d’empêcher le personnel non autorisé
d’accéder au banc d’essai.
Les fonctions sécurités du logiciel
Mode "Emulation de mesure"
affiche la charge sans tare
dans une petite fenêtre audessus de la fenêtre principale.
Dans
le
module
"Essai
Programmé", la charge sans
tare est affichée sur la barre
d’état dans la fenêtre intitulée
"charge totale".
Il vous sera parfois nécessaire de faire la tare pour éliminer le poids des
pinces, des plaques et autres accessoires attachés. De la même façon, la
touche zéro (qui apparaît dans les modules « Emulation de mesure » et
« Essai Programmé ») vous permettra d’éliminer la pré-charge qui n’est pas
nécessaire dans une mesure. Cette fonction très utile peut parfois induire
l’opérateur en erreur : l’écran principal des modules « Emulation de mesure »
ou « Essai Programmé » du logiciel Emperor peut afficher qu’un échantillon
n’est pas sous charge alors qu’en réalité il est sous une charge considérable ;
c’est pourquoi le logiciel Emperor a également un écran indiquant la charge
sans tare.
Il n’est pas nécessaire de superviser l’écran de la charge sans tare. Emperor
permet de spécifier et de contrôler la charge totale maximale qu’un échantillon
subira en utilisant tout simplement la fonction "Charge Maximum" au sein des
fonctions préférences générales.
Egalement, un autre risque existe lié à l’arrêt du banc d’essai alors qu’un
échantillon est sous charge : si le logiciel Emperor est autorisé à faire la tare
automatiquement lors de la mise en route, l’opérateur ne se rendra pas
compte qu’une force est mémorisée sur l’échantillon à tester. Aussi, lorsque le
logiciel Emperor est arrêté ou lancé, un message d’alerte est généré si
l’échantillon est sous une charge résiduelle. Si tel est le cas, vous aurez la
possibilité de retirer cette charge.
Lorsqu’un essai est en cours, un banc d’essai MultiTest-i ou Imperial ne doit
jamais être laissé sans surveillance.
Lorsqu’un programme exécute la commande "PAUSE", le banc d’essai peut
paraitre inactif cependant, à la fin du temps spécifié (paramètre de la
commande "PAUSE"), la traverse du stand peut se remettre en mouvement
soudainement : aussi, il est possible de programmer le Logiciel Emperor pour
qu’un signal sonore se produise lorsque la commande "PAUSE" arrive à sa
fin. Votre ordinateur devra bien évidemment être équipé d’une carte son et le
volume devra être ajusté au niveau voulu.
13
Le mode "Emulation de mesure"
______________________________________________________________________
Un dynamomètre virtuel
Sélectionner le bouton "Emulation de mesure" fait apparaître le mode
‘Utilisation Simple’. L'écran d'Emperor prend alors l'apparence d'un
dynamomètre virtuel de mesure de force.
Note : Le fonctionnement du Module peut se faire au moyen d’une souris, pas
besoin de clavier.
______________________________________________________________________
Préparer un test
Choisir les unités
Placez le curseur sur le texte à droite de la fenêtre mesure de force. Le logiciel
Emperor affiche une liste de choix des unités disponibles. Placez le curseur
sur l’unité voulue et cliquez une fois avec le bouton gauche de la souris. Votre
choix est fait.
Placez maintenant le curseur sur le texte à droite de la fenêtre mesure de
déplacement et choisissez l’unité de déplacement voulue comme ci-dessus.
Note : Les unités de vitesse réagiront à n’importe quel ajustement des unités
de déplacement.
Ajuster la vitesse
Pour un ajustement subtil de la
vitesse, cliquez sur une des
touches et relâchez aussitôt.
La vitesse augmentera ou
diminuera de seulement une
unité.
Placez le curseur sur un des boutons triangulaires à droite de la fenêtre de
paramétrage de la vitesse. La vitesse peut être augmentée en cliquant
continuellement sur la touche [UP], ou diminuée en cliquant sur la touche
[DN].
Lorsqu’un changement important de la vitesse est nécessaire, cliquez
continuellement sur le bouton afin d’augmenter la vitesse de défilement.
Lorsque des changements de vitesse plus fréquents sont nécessaires, placez
le curseur sur le texte à droite de la fenêtre et cliquez une fois avec le bouton
de droit de la souris, le module fera apparaître un clavier virtuel. Cliquez une
fois sur [C] avec le bouton de gauche de la souris pour effacer la vitesse
affichée, puis en utilisant le clavier virtuel ou votre clavier, introduisez la
vitesse voulue. Cliquez sur [OK] pour valider.
14
Le logiciel Emperor n’accepte aucune vitesse en dehors de la capacité du
banc d’essai associé, ou en dehors de la gamme des vitesses paramétrées
dans le Module de test par programmation. Emperor n’accepte pas non plus
des vitesses avec des valeurs décimales + ou – 1mm/min (ou + ou –
0.05in/min). C’est à dire que la valeur d’une vitesse de 123.45 mm/min est
traitée comme étant 123.00 mm/min. (tout comme 4.8602 in/min est traitée
comme étant 4.85 in/min)
Note : Il vous est impossible de saisir une valeur négative pour la vitesse.
Pour changer le sens de la course de la traverse, appuyez sur une des
touches Drive key lorsque vous lancez l’essai
Mettre à zéro
C’est le zéro du haut qui
s’applique à la lecture de la
force. Le zéro du bas s’applique
à la lecture du déplacement. La
fonction R/A facilite la mise en
place d’un essai de lot.
Cliquez sur le bouton Max jusqu’à ce que le message ‘Off’ apparaisse à
droite de ce bouton, cliquez ensuite sur le bouton Zéro à l’opposé de la
fenêtre principale de mesure de force, et la valeur de la force affichée
reviendra à zéro. Vous aurez ainsi fait la tare.
Note : La valeur de la charge affichée dans cette fenêtre peut être moins utile
que celle de la force subie par le capteur et l’échantillon.
Cliquez sur le bouton Zéro à l’opposé de la fenêtre de mesure de
déplacement ; le déplacement affiché sera remis à zéro. Le logiciel Emperor
™se ‘rappelle’ de la position de ce zéro et cliquer sur le bouton R/A
ramènera la traverse à cette positon.
Pour tester un lot d’échantillons identiques avec le module "Emulation de
mesure" il suffit d’ajuster manuellement la position de la traverse à la taille du
premier échantillon, puis d’appuyer sur Zéro. Pour les échantillons suivants,
l’operateur n’a qu’à appuyer sur le bouton R/A.
Autres options
Même si votre PC est muni d’une carte son, le Module "Emulation de
mesure" n’en aura qu’un usage limité. Cependant, vous pouvez supprimer le
son en plaçant le curseur sur la grille des enceintes. Cliquez avec le bouton
droit de la souris et choisissez l’option Son désactivé. Pour réactiver le son,
placez le curseur sur la grille des enceintes. Cliquez avec le bouton droit de
la souris et choisissez l’option Son activé.
Voulez-vous
utiliser
une
police de caractères qui fera
ressembler le Module à une
calculatrice ?
La police de caractères utilisée dans chaque fenêtre peut être changée. Vous
aurez le choix entre deux polices différentes. Pour passer de l’une à l’autre,
placez le curseur sur une des trois cases de l’écran, et cliquez avec le bouton
droit de la souris. L’option Police LCD a le même aspect que la police de
caractères utilisée sur les calculatrices et l’AFG et BFG. L’option Police
Standard quant à elle, sera plus semblable aux caractères d’une page
imprimée.
Si la police de caractères n’est pas affichée correctement à l’écran lorsque
l’option Format LCD est choisie, alors, il vous sera nécessaire d’installer une
police spéciale. Votre service informatique sera en mesure de vous aider
avec l’installation du fichier ‘005000m.ttf’ qui vous sera fourni avec votre
disque Emperor.
Reconnexion
Si pour quelque raison que ce soit, votre PC vient à perdre la
communication avec le banc d’essai MultiTest-i ou Imperial, le système se
mettra en mode de fonctionnement limité et un bouton supplémentaire
apparaîtra sur le Module "Emulation de mesure" Cliquez sur le bouton
15
Reconnecter pour rétablir la communication.
Si la communication ne peut être rétablie grâce la démarche précédente,
alors fermer la fenêtre du module "Emulation de mesure" puis cliquez sur
le bouton Quitter. Eteignez le banc d’essai et le PC puis vérifiez tous les
câbles. Ensuite, rallumez le banc d’essai, rechargez le PC et relancez le
logiciel Emperor. Si cette dernière procédure échoue pour rétablir la
communication, contactez Mecmesin ou votre distributeur.
Procéder à un test
Lancer le test
Cliquez sur le bouton approprié pour lancer l’essai :
Pour un essai de traction (tension) cliquez sur la flèche de gauche, la couleur
deviendra vert flashant, la traverse commencera sa course vers le haut à la
vitesse désirée et une force de traction sera appliquée à l’échantillon.
Pour un essai de compression, cliquez sur la flèche du bas, la couleur
deviendra vert flashant, la traverse commencera sa course vers le bas à la
vitesse désirée et une force de compression sera appliquée à l’échantillon.
Le test continuera jusqu’à ce que l’un des points suivants se produise :
Vous décidez d’arrêter l’essai manuellement
Une butée est atteinte
Il y a surcharge
Arrêter le test
Au sein du Module "Emulation de mesure" n’importe quelle option choisie de
la liste suivante, arrêtera l’essai.
Si vous oubliez tout le reste,
rappelez-vous au moins un
moyen pour tout arrêter.
Cliquer sur le bouton Stop
Cliquer sur une des touches de direction jaunes.
Appuyer sur la [barre d’espacement]
Appuyer sur la touche [Esc]
Appuyer sur le bouton arrêt d’urgence [Emergency Stop] sur le panneau de
contrôle du banc d’essai.
______________________________________________________________________
Résultats du test
Valeurs maximales et minimales
Même si Emperor ne peut mémoriser toutes les données affichées durant un
essai, il sera capable de mettre en mémoire deux valeurs particulières :
La valeur la plus basse (depuis le dernier "Reset" ou "Zéro").
La valeur la plus haute (depuis le dernier "Reset" ou "Zéro").
16
Le Module "Emulation de
mesure" a une option « mode
retenue de crête » pour les
valeurs maximales de traction
et de compression
Chaque fois que vous cliquez sur le bouton Max, vous ferez défiler le texte qui
apparaît à droite du bouton. De "Off" à "Tension", de "Tension" à
"Compression" ou de "Compression" à "Off". L'option, parmi ces trois, qui aura
été sélectionnée déterminera la valeur qui apparaîtra dans la fenêtre de
mesure de force pendant et après l'essai.
Si « Off » apparaît – la charge en cours sera affichée.
Si « Tension » apparaît- La valeur la plus haute de la charge observée durant
l’essai depuis la dernière remise à zéro (Reset ou Zéro) sera affichée.
Si « Compression » apparaît – La valeur la plus négative de la charge
observée durant l’essai depuis la dernière remise à zéro (Reset ou Zéro) sera
affichée.
Note :
Lorsque l’option ‘Off’ est activée :
- cliquer sur Reset efface les valeurs maximales de traction et de compression
de la mémoire.
- cliquer sur Zéro efface les valeurs maximales de traction et de compression
de la mémoire et remet la valeur de charge de l’écran principal à zéro.
Quitter le Module "Emulation de mesure" efface les deux valeurs maximales
de la mémoire.
Lancer un nouvel essai n’efface pas les valeurs maximales stockées en
mémoire.
Impression des données
En cliquant sur Imprimer, vous pouvez imprimer un résumé des données de
l’essai via l’imprimante rattachée au PC.
Ce rapport contiendra :
La date
L’heure
Lecture en cours de la force
Lecture du déplacement
Vitesse de l’essai
17
Le mode "Essai Programmé"
______________________________________________________________________
L'écran principal (de test)
Sélectionner le Module "Essai Programmé" fait apparaître l’écran principal de
test :
Stop
Arrête le déplacement de la traverse et met fin au
programme en cours.
(Touches du clavier : [Esc] ou [Barre d’espacement])
Start
Lance le programme (Touches du clavier : [Ctrl][Shift][S])
Flèches de
Déplacement
jaunes
Augmente/diminue la vitesse de la course de la traverse
lorsqu’il n’y a pas d’essai en cours.
Boutons de
déplacement
jaunes
Déplace la traverse vers le haut/bas à petit déplacement
et graduellement.
Ecrans de lecture :
18
Charge
La charge tarée actuelle du capteur
Déplacement
Le déplacement en cours de la traverse
Vitesse
La vitesse à laquelle la traverse se déplace
L’opérateur peut choisir la barre d’outils standard ou la barre d’outils de
charge/déplacement en sélectionnant l’option "Barre d'outils" à partir du
menu "Affichage"
Note :
• La barre d’outils de charge/déplacement est désactivée,
lorsqu’aucun ILC ou RTC n’est détecté lors de la mise en marche
• Le bouton "Démarrer" est désactivé jusqu’à ce qu’un programme
soit lancé ou rédigé
______________________________________________________________________
Mise en place manuelle
Mettre à zéro
Plutôt
que
d'introduire
manuellement une valeur zéro
pour une charge ou un
déplacement, il est préférable
d'utiliser la commande "ZERO"
pour la première ligne d'un
programme.
La barre d’outils de charge/déplacement permet aux valeurs de charge et de
déplacement d’être introduites ou remises à zéro.
Cliquez sur le bouton "Tarer la Charge" et la valeur qui apparaît dans la case
‘Charge’ se remettra à zéro : vous venez d’effectuer la tare en excluant le
poids des accessoires et toute charge résiduelle appliquée à l’échantillon.
Cliquer sur "Restaurer la Charge" rétablira une lecture réelle.
Note : Cliquer deux fois sur "Tarer la Charge " signifie que la lecture réelle de
la charge est irrévocablement perdue en ce qui concerne la case "Charge".
Cliquez sur "Tarer le Déplacement" et la valeur qui apparaît dans la case
"Déplacement" se mettra à zéro. Le logiciel Emperor se souviendra de la
position de ce zéro et cliquer sur "R/A" permettra à la traverse de retourner à
cette position
Ajuster la position de la traverse
L’échantillon à tester doit être placé correctement sur le banc d’essai, pour
cela des accessoires de fixation peuvent être nécessaires. De même, la
traverse nécessite généralement d’être repositionnée avant qu’un essai soit
lancé.
Il est important d’être capable de changer manuellement la position de la
traverse, même si vous utilisez le module de test par programmation ; elle
peut être ajustée à partir du panneau de contrôle du banc d’essai ou à partir
de votre PC.
Dans le module de test par programmation comme dans le module utilisation
Simple, cliquer sur l’une des flèches jaunes (touches de direction) de l’écran
principal de test, initie un mouvement de la traverse.
La touche de direction et la vitesse affichée clignote en rouge lorsque la
traverse est manœuvrée manuellement. Il est important de comprendre que
les touches de direction de l'écran de test fonctionnent d’une manière
totalement différente de celles du Module "Emulation de mesure".
19
Un seul clic sur la touche la touche de direction du haut et la traverse
commence sa course dans cette direction à 5mm/min (vitesse minimum),
chaque click suivant fera défiler la vitesse par 10, 20, 50, 100, 200, 300
mm/min etc. jusqu’à ce que la vitesse maximale ait été atteinte. Cliquer sur la
touche de direction du bas fera défiler la vitesse en sens inverse de la liste cidessus. La traverse peut être déplacée vers le bas en utilisant la procédure
semblable. Lorsque la traverse est manœuvrée manuellement, les cases
‘Déplacement’, ‘Vitesse’ et si besoin ‘Charge’ sont mises à jour.
Au sein du Module "Essai Programmé", n’importe quelle option choisie dans la
liste suivante arrêtera la course de la traverse.
•
•
•
•
•
Chaque fois que vous cliquez
un des boutons jaunes de
déplacement, la traverse se
déplacera approximativement
de 20μm.
20
Cliquer sur le bouton gris "Démarrer"
Cliquer sur le bouton rouge "Stop"
Appuyer sur la [Barre d’espacement]
Appuyer sur la touche [Esc]
Appuyer sur le bouton arrêt d’urgence rouge [Emergency
Stop] sur le panneau de contrôle du banc d’essai.
Les touches de direction fonctionnent différemment dans les deux modules du
logiciel Emperor. Elles sont principalement conçues pour des essais à vitesse
fixe au sein du module "Emulation de mesure" alors qu’au sein du Module
"Essai Programmé", elles sont conçues pour positionner la traverse de
manière précise. Aussi, chaque flèche d’actionnement comprend un bouton
d’actionnement. Cliquer une fois sur le bouton d’actionnement du haut
déplacera la traverse vers le haut d’une toute petite distance. De même,
cliquer une fois sur le bouton d’actionnement du bas déplacera la traverse
vers le bas à petite distance.
______________________________________________________________________
Développer un programme
Rédiger de nouveaux programmes
Rédiger un programme avec Emperor implique essentiellement trois
éléments :
• Informer les futurs opérateurs des échantillons à tester, ce que vous
essayez de faire avec eux et pourquoi – Pour cela, choisissez l’option
Notes du menu Essai.
• Indiquer au logiciel Emperor les commandes qui devront être
transmises au banc d’essai – Pour cela, choisissez l’option
Programme du menu Essai.
• Indiquer au logiciel Emperor ce que vous voulez faire des données
générées durant votre essai – Pour cela, choisissez l’option Calculs
du menu Essai.
Le logiciel Emperor doit être capable de comprendre (2) et (3), aussi ces
instructions devront être rédigées dans un format bien particulier.
Considérez l’expression suivante :
RESULTAT = FONCTION (ARGUMENT)
En language mathématique cela signifie “Prenez un ARGUMENT, appliquez
lui une action (FONCTION) et ceci vous donnera un RESULTAT.
Une fonction peut avoir plus d’un argument.
RESULTAT = SURFACE (LARGEUR, LONGUEUR)
Une fois que le logiciel Emperor est informé de la longueur et de la largeur, il
peut multiplier les deux et ainsi calculer la surface.
Dans le cas, par exemple, de
la
commande
de
calcul
VALEUR, les cases ‘Y’, ‘X’ et
‘VALEUR’
doivent
être
remplies.
Vous pouvez ensuite préciser
des valeurs pour ‘Temps de"
(début et fin) et ‘Occurrence’ si
vous le désirez.
Les fonctions de programmation et de calculs du logiciel Emperor sont faciles
à utiliser et vous aideront à développer des commandes de ce genre.
En sélectionnant l’option "Programme" ou "Calculs" du menu Essai, une
fenêtre contenant trois cases apparaît. Cliquer sur la flèche à droite de la case
"commande" fait apparaître une liste des programmes ou calculs disponibles.
Sélectionnez la fonction désirée en cliquant dessus. Maintenant, il vous faut
spécifier les arguments pour cette fonction en cliquant sur [...] à droite de la
fenêtre ‘Argument’. Une nouvelle fenêtre de dialogue apparaît ; par contre OK
ne sera pas activé avant qu’une valeur pour tous les arguments (dans les
unités de mesure indiqués) ait été saisie.
Cliquez ensuite sur "OK" et la case ‘Argument’ sera mise à jour. Appuyez sur
"Insérer" et une nouvelle ligne apparaît, à une position numérotée au sein de
la fenêtre principale.
Répéter la procédure précédente vous permet de développer une série de
programmes ou de calculs. Vous pourrez imprimer la liste des calculs ou des
programmes en cliquant sur Imprimer.
21
Editer un programme
Lancez le programme en choisissant l’option "Ouvrir" ou "Ouvrir un
programme de la bibliothèque" à partir du menu "Fichier". Vous pouvez
alors effectuer des changements sur une ligne de programme ou de calcul en
choisissant l’option "Programme" ou "Calculs" du menu "Test", puis en
sélectionnant la ligne à changer cliquant deux fois. Les arguments
sélectionnés apparaissent alors dans la case ‘Arguments’. Cliquez dans cette
case pour effectuer les corrections nécessaires. Enfin, cliquez sur "OK" et
"Mise à jour".
Cliquer sur "Supprimer" efface une ligne définitivement. Une simple ligne
peut être déplacée en cliquant sur le bouton "Couper", "Coller" devient alors
actif, indiquant que cette ligne a été stockée. Sélectionnez une ligne et cliquez
sur "Coller". La ligne que vous vouliez déplacer apparaît juste au dessus de
la ligne sélectionnée. "Copier" s’utilise de la même manière.
La même ligne peut être répétée plusieurs fois si nécessaire en coupant (ou
copiant) et collant puis en répétant cette procédure. Des lignes peuvent être
copiées dans des positions adjacentes en cliquant sur la ligne à copier puis en
cliquant sur "Insérer".
Un bloc de lignes peut être effacé en cliquant sur la dernière ligne du bloc et
en cliquant répétitivement sur "Supprimer".
Toutes les lignes au sein d’une même fenêtre peuvent être effacées en
cliquant sur "Effacer tout". Cette fonction s’avérera utile lorsque différents
paramétrage de calculs devront être sauvegardés en association avec une
commande standard de paramétrage de programme.
Raccourcis clavier :
Couper Ctrl X ou Alt C
Copier
Ctrl C ou Alt O
Coller
Ctrl V ou Alt S
Supprimer Del ou Alt R
Debugger un programme
Choisir l’option "Programme" ou "Calculs" à partir du menu "Essai" fait
apparaître une fenêtre de dialogue. La fenêtre de dialogue de l’option
"Programme" à une option en plus - une case à cocher "Mise au point du
programme". Activez cette fonction en cliquant sur cette case, puis cliquez sur
le bouton "OK" afin de retourner à l’écran principal puis lancez le programme
en cliquant sur "Démarrer". Une fenêtre de de-bug apparaît alors à l’écran.
La fenêtre de de-bug contient deux cases à texte, trois boutons et une case à
cocher. La case à texte de gauche affiche chaque ligne du programme. La
case de droite affiche la valeur de chaque variable et le message en cours.
Cliquez sur "EXECUTER Programme" : le logiciel Emperor sélectionnera la
première ligne du programme et essaiera d’exécuter celle-ci. Si la ligne
contient une erreur, un message d’alerte s’affichera. Si la ligne ne contient pas
d’erreur, le logiciel Emperor mettra à jour la valeur de chacune des variables
et le texte du message, puis passera automatiquement à la ligne suivante.
"Etape suivante" debugging
est une technique utile pour
diagnostiquer les erreurs qui
sont causées par une variable
endossant une valeur non
prévue par le programmateur
22
Parfois si une ligne ne contient pas d’erreur, la fonction de de-bug peut être
exécutée si rapidement que vous ne pouvez vous en rendre compte avant
d’atteindre la ligne suivante. Dans ce cas, vous pouvez utiliser la case "'étape
unique" qui active la fonction "Etape suivante" : Cliquez sur "EXECUTER le
Programme" puis cliquez sur "Etape suivante" ; La première ligne du
programme sera exécutée comme ci-dessus, mais le logiciel Emperor
n’enchaînera pas avec la seconde ligne avant que vous n’ayez cliqué à
nouveau sur "Etape suivante" ;
Lorsque vous ‘debuggez’ un long programme, il n'est pas nécessaire de
dérouler tout le programme. Cliquez simplement sur "Annuler" pour retourner
à l’écran principal.
Modifier un programme
Il est souvent nécessaire d’apporter des modifications à un programme ; elles
peuvent être appliquées à un programme existant (Bibliothèque des
programmes) puis sauvegardées sous le même nom (le précédent
programme est remplacé) ou sous un autre nom.
Cependant des restrictions doivent être apposées quant à la modification d’un
programme :
Il n’y a aucune restriction
quant à la modification des
calculs associés à un essai.
Si nécessaire, le logiciel
Emperor
recalculera
les
résultats, mais re-tester tous
les échantillons ne sera pas
possible
Prenons par Exemple, un échantillon qui a été testé à 25mm/min. Le
programme, calculs et données ont été sauvegardés en tant qu’essai. Si cet
essai venait à être modifié en changeant la vitesse à 50mm/min, il serait
inapproprié de sauvegarder ce nouvel essai sous le nom de l’essai d’origine.
Aussi, en choisissant l’option "Programme" à partir du menu "Essai", un
message s’affichera et vous avertira qu’il ne vous sera possible de
sauvegarder le programme que vous venez de modifier, que si un nouveau
nom est choisi.
Il est toujours possible de sauvegarder des données de différentes procédures
au sein d’un même fichier si la commande "ENTRER" est utilisée pour faire
varier les conditions de l’essai. Cette technique ne devrait être utilisée que
pendant le développement d’un programme, et cela afin d'examiner les effets
que la variance d’un paramètre aurait au sein d’une procédure.
Sauvegarder un programme
Il est utile de garder en
mémoire
les
différentes
étapes de la construction d'un
programme. Ainsi, si le
programme n˚2 ne fonctionne
pas comme prévu, vous
pouvez toujours revenir au
programme n˚1 sans avoir à
recommencer à zéro votre
programmation.
Lorsque vous développez une procédure, il est important de la sauvegardez
régulièrement en choisissant l’option "Enregistrer le programme de
bibliothèque" à partir du menu "Fichier". Cliquez sur ‘Oui’ si le logiciel
Emperor vous averti qu’un fichier du même nom existe déjà.
Une fois que la procédure et les calculs associés sont satisfaisants, ce
programme doit être sauvegardé dans la bibliothèque (Library program) avec
un nom approprié.
Lancer un programme existant
Les fichiers qui ont été archivés dans la bibliothèque (Library program)
peuvent être lancés en choisissant l’option "Ouvrir un programme de la
bibliothèque" à partir du menu "Fichier" ; cliquez ensuite sur le fichier désiré,
puis sur "Ouvrir".
Le logiciel Emperor peut également lancer (en tant qu'opération unique) une
procédure d’essai, des calculs, une description d’échantillon, des graphiques
personnalisés et des données associées en utilisant l’option Ouvrir à partir du
menu "Fichier".
23
Quelques petits conseils de programmation
Evitez d'endommager votre capteur !
Lorsque vous développez un
programme, il est important
de prévoir une marge de
sécurité assez grande par
rapport à la charge maximale
supportée par le capteur.
Les capteurs sont des instruments fragiles et délicats : même si le logiciel
possède des fonctions chargées de sauvegarder le capteur de toute
surcharge, il ne peut réagir suffisamment rapidement dans le cas où la charge
serait susceptible d’augmenter rapidement ou imprévisiblement. Si, par
Exemple, la traverse d’un banc d’essai descend rapidement et amène le
capteur contre la plaque de base, votre capteur sera sérieusement
endommagé. Certains tests de routine nécessitent que le capteur touche la
plaque ou des pinces – par Exemple le test pour déterminer la raideur du
capteur– dans ce cas nous vous recommandons vivement d’établir des
marges plus importantes et de diminuer la vitesse pour éviter toute surcharge
lorsque vous développez des programmes. Lorsque le nouveau programme
est ‘debuggé’, les paramètres de l’essai peuvent être sélectionnés.
Les axes
Lors d’un premier essai sur un échantillon, il est très probable que l'opérateur
ne sache pas quelles doivent être les valeurs maximales et minimales prisent
par les axes x et y. Aussi, lorsque l'on développe un nouveau programme, il
est préférable d'instaurer tout d'abord de petites valeurs aux axes x et y ; la
fonction " échelle automatique des axes" d'Emperor adaptera par la suite ces
valeurs au test réalisé.
Le délai associé à la
recompilation des données
pendant un test sera encore
plus long si la fonction Multicourbes est active.
Une fois le programme développé, les valeurs maximales et minimales
susceptibles d’être observées peuvent être établies. A cette étape et avant de
sauvegarder le programme, nous vous recommandons d’établir des valeurs
supérieures de 10 ou 20%. La raison pour ceci et que si après la réalisation
d’un test d’une certaine durée, il s’avère nécessaire d’utiliser la fonction
"échelle automatique des axes" (parce que l'échelle des axes se révèle après
coup trop petite), Emperor va devoir recompiler quelques centaines de milliers
de données ce qui peut prendre un délai considérable.
Supprimer les données d'un échantillon
Lors du développement d’un nouveau programme, il se peut que vous ne
vouliez pas garder les données de tous les échantillons testés. Les données
d'un échantillon peuvent être supprimées de deux façons :
Lors de la sauvegarde.
Choisissez l’option "Enregistrer sous" à partir du menu "Fichier", puis
choisissez l’option ‘Individuel’ à partir de "Paramétrage de
sauvegarde". Ensuite, cliquez sur l’échantillon que vous voulez
supprimer (ex ‘Echantillon n˚3’, le mot ‘Complet’ est écrit à côté), puis
cliquez sur le bouton "Couper". Une case indiquant le nombre de
données associées à cet échantillon deviendra active. Effacez ce
numéro avec la touche [Efface] du clavier puis tapez ‘0’. Cliquer sur un
autre échantillon, ‘Echantillon n˚3’ Complet’ changera et deviendra
‘Echantillon n˚3’ Coupé à zéro points’. Cliquez alors sur "Enregistrer",
tous les autres échantillons seront renumérotés. Le fichier sera ainsi
sauvegardé et les données de l’échantillon supprimé.
Durant l’essai.
Pour effacer les données d’un échantillon lors d’un essai, reportez-vous
à "Préférences" et cochez "Permettre la suppression d'échantillon" puis
OK et dans "Barre d’outils des échantillons" : cliquez sur l’icône corbeille
pour supprimer l’échantillon. Les échantillons supprimés ne peuvent être
retrouvés.
Pour effacer des résultats d’un rapport bien précis, reportez-vous à la section
"Retirer du Rapport". Les résultats effacés peuvent être restaurés
ultérieurement de manière manuelle.
24
______________________________________________________________________
Les commandes du menu "Fichier"
La commande "Nouveau"
Choisir l’option "Nouveau" du menu "Fichier", supprime toutes les données
du test en cours. Un message d’alerte sera affiché avant que les données
non-sauvegardées ne soient effacées.
La commande "Ouvrir"
Seuls les fichiers d'un format
logiciel Emperor (fichier de
type .for ou .tor) peuvent être
ouvert avec cette commande.
Choisir l’option "Ouvrir" à partir du menu "Fichier" affiche les fichiers du
dossier les plus récemment utilisés. Sélectionnez un autre répertoire si
nécessaire, sélectionnez le fichier que vous voulez ouvrir puis cliquez sur
"Ouvrir".
Si le fichier désiré a été utilisé récemment, utiliser la "Fichier de résultat
récents" (liste des fichiers) est un moyen plus facile d’accéder et de lancer le
fichier voulu.
Il est possible que le fichier que vous venez d’ouvrir fasse usage de certaines
fonctions au-dessus des capacités de votre banc d’essai. Dans ce cas, le
logiciel Emperor affichera un message vous avertissant d’exécuter le
programme de de-bug. Vous pourrez avoir un accès limité au programme
mais vous ne pourrez pas lancer un essai. Votre fournisseur Mecmesin pourra
bien sûr vous donner conseil sur une mise à jour de votre système afin de
vous permettre de réaliser vos essais.
La commande "Enregistrer"
Choisir l’option "Enregistrer" à partir du menu "Fichier" permet la
sauvegarde de l’essai en cours et de toutes les données sous le nom déjà
existant de l’essai. Le fichier reste ouvert et vous pouvez continuer à travailler
dessus.
Le logiciel Emperor sauvegardera le programme TEST sous le nom
‘TEST.for’. Ce fichier ’force test file’ contient non seulement des informations
sur la procédure et les calculs mais aussi ce qui suit :
Informations sur l’échantillon en particulier à savoir taille, numéro
d’identification de la pièce ou vos commentaires.
Informations sur les unités de mesure préférées et si l’essai est un
essai de traction ou de compression.
Informations sur la présentation des données – par Exemple : titre du
graphique, titres et valeurs maximales des axes du graphique.
Données de l’essai pour tous les échantillons du rapport ou du lot.
25
La commande "Enregistrer sous"
Choisir l’option "Enregistrer sous" à partir du menu "Fichier" permet la
sauvegarde de l’essai en cours et de toutes les données sous un nom choisi
par l'opérateur. Cette commande peut être utilisée pour sauvegarder un
nouveau fichier ou pour changer le nom d’un fichier déjà existant et de ce fait
laisser le fichier d’origine inchangé. Ce fichier restera ouvert et vous pourrez
continuer à le modifier.
Si vous voulez sauvegarder votre fichier dans un répertoire différent de celui
que le logiciel Emperor suggère dans la case "Enregistrer sous", cliquez sur
la flèche à droite de la case, sélectionnez le répertoire voulu, tapez le nom du
fichier dans la case ‘Nom du fichier’ puis cliquez sur "Enregistrer".
Emperor n'offre pas la possibilité d'utiliser l'interpolation linéaire afin de
calculer des données "extra", et créer l'illusion que le taux/vitesse d'acquisition
des données est plus élevé que dans la réalité. Cependant, le taux
naturellement très élevé d'acquisition des données des systèmes fonctionnant
avec Emperor est grandement satisfaisant pour la plupart des tests.
Les fichiers regroupant ces données peuvent d'ailleurs se révéler très large,
c'est pourquoi Emperor possède les fonctions "Couper", "Compresse" et
"Récolter" (éliminer une portion des données du test) permettant de réduire la
taille des fichiers.
Si vous avez 6000 data points
dans le fichier d’origine,
’Compresser 4’ en supprimera
3 sur 4 (c'est à dire divisera
par 4) : il restera 1500 points
dans le fichier modifié.
La fonction "Couper" a pour
conséquence
de
calculer
certaines données par la
méthode dite "d'interpolation
linéaire", mais elle ne peut le
faire que dans le but de
diminuer le nombre de
données stockées (et non de
les augmenter). Notez que
certaines données, tout en
étant représentatives des
données supprimées, peuvent
ne pas avoir existées à
l'origine.
Il est nécessaire d’examiner
les données d’origine sur le
graphique en utilisant les
boutons
[Affichage]
puis
[Graphique], afin établir le
temps de départ et de fin
approprié.
Pour sauvegarder une portion des données d’origine, cliquez sur
"Compresse" et une fenêtre de dialogue apparaîtra. Cette fenêtre vous
donnera le nombre de donnée-point dans le fichier. Cliquez sur les flèches de
déroulement à droite de la case ‘Compresser’ jusqu’à ce que le nombre
souhaité (entre 2 et 100) soit affiché. Cliquez sur "Enregistrer".
Note : Après un essai, la fonction Compresse peut être utilisée pour
‘dérégler’ la performance du logiciel Emperor et de ce fait, permettre
une comparaison directe avec les données archivées par un logiciel
de première génération.
Pour remettre à l’échelle le fichier des données, cliquez sur "Couper" et une
fenêtre de dialogue apparaîtra. Cette fenêtre vous donnera le nombre de
données dans le fichier. Cliquez sur les flèches de déroulement à droite de la
case ‘Couper jusqu’à ce que le numéro entier souhaité soit affiché. Puis
cliquez sur "Enregistrer".
Dans certains cas, il est plus intéressant pour réduire la taille d'un fichier
d'éliminer les données d'une partie de l'essai (début et fin par Exemple) tout
en gardant toutes les données de la partie la plus intéressante. Pour cela,
cliquez sur "Récolter", puis entrez le temps de départ et le temps d'arrivé
souhaité. Sauvegardez vos choix en cliquant sur "Enregistrer".
Il n'est peut-être pas toujours approprié de couper, récolter/éliminer ou
compresser les données de chaque échantillon exactement de la même
manière. Par Exemple, si les composants d’un textile multibrin font l’objet d’un
essai de traction jusqu’à ce que le premier brin casse, cette rupture peut avoir
lieu au cours d’un éventail de temps suffisamment large pour nécessiter un
"une élimination" des données au cas par cas. Les données peuvent être
récoltées/éliminées de manière optimum pour chaque échantillon en
choisissant l’option ‘Individuel’ à partir de la case ‘Enregistrer sous’. Cliquez
sur l’échantillon voulu, puis cliquez sur ‘Récolter’ et entrez l'intervalle de temps
que vous jugez le plus approprié. Cliquez sur un autre échantillon et enfin
cliquez sur "Enregistrer".
Si vous souhaitez sauvegarder seulement la procédure standard, ses calculs
ainsi que les paramètres associés mais pas les données, utilisez la
commande " Enregistrer le programme de bibliothèque ".
26
La commande "Ouvrir un programme de la
bibliothèque"
Choisir l’option "Ouvrir un programme de la bibliothèque" à partir du menu
"Fichier" affiche les dossiers de la bibliothèque du logiciel Emperor.
Sélectionnez le fichier archivé que vous voulez ouvrir puis cliquez sur
"Ouvrir".
Si vous désirez lancer un fichier d’un autre répertoire, cliquez sur la flèche à
droite de la case ‘Regardez dans’, sélectionnez le répertoire voulu,
sélectionnez le fichier désiré, puis cliquez sur "Ouvrir".
Le logiciel Emperor peut être mis en marche avec un programme existant en
le lançant à partir du fichier bibliothèque. Du moment que le lien a été créé
entre les fichiers ‘.lif’ et le logiciel Emperor, ouvrir le fichier bibliothèque mettra
le logiciel Emperor en marche et lancera le programme prêt pour un essai.
La commande "Enregistrer le programme de
bibliothèque "
Choisir l’option " Enregistrer le programme de bibliothèque " à partir du
menu "Fichier" permet la sauvegarde de l’essai en cours, des calculs, des
préférences et (si besoin) des paramètres du rapport. Cependant ni les
données ni vos notes ne seront sauvegardées. Ce fichier reste ouvert et vous
pouvez continuer à travailler dessus.
Emperor essaye toujours de sauvegarder le programme TEST sous le nom
‘TEST.lif’. Si un fichier de la bibliothèque porte déjà ce nom, un message vous
en avertira avant que le fichier original ne soit écrasé par le nouveau. Cliquer
sur "Oui" écrasera le fichier existant mais cliquer sur "Non" vous permettra de
sauvegarder le nouveau fichier sous un autre nom.
Lorsqu’un essai a été sauvegardé en tant que programme de la bibliothèque
(au format *.lif) mais avant qu’il n’ait été sauvegardé en tant que fichier de test
(au format *.for), la barre de titre colorée située en haut de la fenêtre indique
que cet essai est "Sans nom".
La commande "Mise en page"
Une fois vos paramètres
d'impression définis, cliquez
sur l'icône "Imprimer" sur la
barre d'outils pour lancer
l'impression
Choisir l’option "Mise en page" à partir du menu "Fichier" affiche une fenêtre
de dialogue permettant de mettre en place les paramètres d’impression.
Windows peut détecter plus d’une imprimante. Si vous désirez utiliser une
autre imprimante que celle apparaissant dans la case ‘Nom’, cliquez sur la
flèche à droite de la case et sélectionnez l’imprimante voulue. Cliquez sur
"OK".
L'impression est initialement paramétrée en mode "Portrait" comme la plupart
des logiciels. Cependant les graphiques du logiciel Emperor sont, dans leur
majorité, plus présentables en mode "Paysage".
Le paramètre "taille du papier" doit refléter la taille du papier que vous utilisez
pour vos impressions. Le format A4 est le plus adapté au logiciel Emperor.
27
La commande "Aperçu avant impression"
Choisir l’option "Aperçu avant impression" à partir du menu "Fichier"
permet de visualiser le résultat final de votre impression. Pour augmenter ou
diminuer l’aperçu de l’image avant impression, cliquer sur "Zoom in" ou
"Zoom Out". Pour imprimer directement à partir de la commande ‘Aperçu
avant impression’, cliquez sur "Imprimer". Cliquer sur "Fermer" vous
permettra de sortir de la commande " Aperçu avant impression ".
La commande "Imprimer"
Une fois vos paramètres
d'impression définis, cliquez
sur l'icône "imprimer" sur la
barre d'outils pour lancer
l'impression
Choisir l’option "Imprimer" à partir du menu "Fichier" affiche une fenêtre de
dialogue permettant de mettre en place les paramètres d’impression. Windows
peut détecter plus d’une imprimante. Si vous désirez utiliser une autre
imprimante que celle apparaissant dans la case ‘Name’, cliquez sur la flèche à
droite de la case et sélectionnez l’imprimante voulue. Cliquez sur "OK".
La commande "Résumé d'impression"
Choisir l’option "Résumé d'impression" à partir du menu "Fichier" permet
d'imprimer un résumé au format A4 contenant les informations suivantes :
1. Les informations affichées [Essai] [Notes] et un graphique
personnalisé des données du test dans [Affichage] [Graphique].
2. Les résultats de l’essai (si les données sont trop nombreuses
pour une page, seuls les résultats qui rentreront sur cette page
seront imprimés.)
La commande "Exporter"
Le logiciel Emperor comprend une vaste gamme d'options et d’outils pour
personnaliser vos calculs selon les besoins de votre application. Toutefois, la
commande "Exporter" vous permet également de transmettre les données
accumulées par le logiciel Emperor vers un autre logiciel où vous pourrez
entreprendre d'autres calculs.
Le taux élevé d’acquisition/données du logiciel Emperor peut générer des
fichiers de données relativement lourds.
Aussi, la commande "Exporter" vous offre une fenêtre de dialogue semblable
à celle de la commande "Enregistrer sous", comprenant les fonctions
"Couper", "Compresser" and "Récolter".
Cliquer sur "OK" ouvre la fenêtre "Paramètres d'exportation" permettant de
choisir les limites souhaitées. Les options sont ‘Tab’ (Tabulation) et ‘CSV’
(Virgule). L'operateur peut choisir le nombre de colonnes de données
présentes dans le fichier exporté. Habituellement, trois colonnes sont
exportées : ‘Force’, ‘Distance’ et ‘Temps’ de la liste ‘Champs’. Cependant
lorsque des données secondaires sont disponibles, vous pouvez sélectionner
jusqu’à cinq champs, et lorsqu’un fichier de référence est créé (à utiliser avec
la fonction ‘Bande de tolérance’) seule les deux des champs appropriés
devraient être choisis.
Il peut parfois s’avérer utile de sélectionner quelques points de données afin
de les afficher au sein d’un autre logiciel. Pour ce faire, accéder à l'option
"Données" du menu "Affichage" puis effectuer un Copier/Coller.
28
La commande "Fichiers de résultats récents"
Choisir l’option "Fichiers de résultats récents" à partir du menu "Fichier"
permet d'afficher la liste des fichiers de résultats les plus récemment utilisés.
Cliquez sur l'un de ces fichiers pour le faire apparaître.
Cette
liste
comprendra
également un maximum de
six résultats.
La commande "Fichiers de bibliothèque récents"
Cette liste comprendra
maximum de six résultats.
un
Choisir l’option "Fichiers de bibliothèque récents" à partir du menu
"Fichier" permet d'afficher la liste des fichiers de bibliothèque les plus
récemment utilisés. Cliquer sur l'un de ces fichiers le fera apparaître.
La commande "Quitter"
Une fois les opérations en cours avec le banc d’essai terminées, et une fois le
message d’alerte (sauvegarde des données) outrepassé, cliquez sur
"Quitter". Trois options sont alors proposées à l’écran :
1.
2.
3.
29
"Émulation de mesure"
"Essai Programmé"
"Quitter" pour fermer Emperor.
______________________________________________________________________
Les commandes du menu "Essai"
La commande "Notes"
C'est
la
date
de
l'enregistrement le plus récent
qui sera utilisée
Avant d’imprimer le résumé d’un essai, il est nécessaire de choisir l’option
"Notes" du menu "Essai". Ceci fait apparaître une fenêtre de dialogue avec
un certain nombre de cases dans lesquelles les informations suivantes doivent
figurer :
1.
2.
3.
4.
5.
Entrer le numéro ou la description d’un échantillon dans la case
intitulée "Echantillon".
Entrer un numéro de lot ou un code dans la case intitulée "Lot"
La date du jour apparaît automatiquement dans la case intitulée
‘Date’
Entrer un titre ou une description dans la case intitulée
‘Opérateur’
La dernière case permet d'entrer des informations
supplémentaires telles que la description du test.
Une fois ces informations saisies, cliquez sur "OK" pour valider.
Cette fenêtre de dialogue peut être mise à jour à n’importe quel moment. Il est
également possible d’archiver la date et l’heure auxquelles l’essai a été
accompli en utilisant la commande "DATE/HEURE ".
30
Les commandes "Programme"
La syntaxe des commandes "Programme"
"Cette option est seulement
accessible
en
mode
"Administrateur"
Choisir l'option "Programme" à partir du menu "Essai" ouvre une boite de
dialogue permettant aux programmes d'être écrits et édités. La disposition et
les options de cette boite de dialogue sont décrits dans la section
"développement d'un programme". C'est la description de chaque commande
qui est résumée ici.
La syntaxe générale de chaque commande peut être décrite de la manière
suivante :
FONCTION (ARGUMENT 1, ARGUMENT 2....)
Plusieurs arguments peuvent être laissés vides. Emperor pourra, lorsque c'est
approprié, exécuter la commande sur la base d'une valeur par défaut. Les
valeurs par défaut, ainsi que les arguments requis pour chaque commande,
sont donnés dans le paragraphe se rapportant à la commande.
Un Exemple typique de la commande "EXECUTER" dans sa forme
mathématique est :
EXECUTER (125, 75,,60,)
Une fois que l'utilisateur, en choisissant les bons arguments, a créé cette
commande et l'a ajouté à un programme, Emperor affiche la ligne
correspondant à cette commande dans le format suivant :
EXECUTER @ 125mm/min jusqu'à charge = 75.0N, ou temps = 60 sec
Dans le cas d'un changement d'unité de mesure dans la fenêtre
"Préférences", Emperor changera automatiquement la valeur des arguments
dans le programme.
Il n'est pas non plus toujours nécessaire de compléter tous les arguments
puisque toutes les commandes qui nécessitent une valeur numérique
acceptent aussi une variable.
Prenez par Exemple la ligne de commande ci-dessous :
EXECUTER @ V8 mm/min jusqu'à charge = V7, ou déplacement =
V3mm, ou temps = V2min
Cette ligne peut-être équivalente à la ligne de programme donnée plus haut et
répétée ici si V8 est égal à 125 mm/min, V7 égal à 75N, V2 égal à 60 sec et
V3 égal à 25mm, mais cette ligne permet beaucoup plus de flexibilité.
EXECUTER @ 125mm/min jusqu'à charge = 75.0N, ou temps = 60 sec
31
La commande "EXECUTER"
Syntaxe :
EXECUTER (vitesse, charge, déplacement, temps, % de rupture)
Description :
Exécute un mouvement de la traverse du banc d’essai à une certaine vitesse
jusqu’à une certaine charge OU déplacement OU pendant un certain temps
OU jusqu’à un critère de rupture.
Exemple de ligne de programme :
EXECUTER @ 100 mm/min jusqu’à charge = 20.0N, ou déplacement =
3.00mm, ou temps = 40.000 s, ou % de rupture = 5
Note : La commande ci-dessus utilise tous les arguments disponibles.
Cependant d’autres commandes peuvent seulement avoir besoin
d’arguments de base pour fonctionner, et pas forcément des arguments
optionnels.
Arguments de base :
Les arguments de base de la commande "EXECUTER" sont l'argument
"vitesse", et au moins l'un des trois arguments suivants : "charge",
"déplacement" ou "temps".
En dessous de 2% de la capacité du
capteur de charge la détection de
rupture n’est pas active car la charge
est trop faible et la rupture ne serait
pas détectée correctement
Dans l’exemple l’opérateur attend
que la rupture ait lieu bien avant les
140mm.
Restrictions :
Les paramètres doivent être réalisables par le système de mesure c’està-dire qu’on ne peut pas introduire une charge de 125N si le système
n’est muni que d’un capteur de 100N.
Arguments optionnels :
L'argument optionnel de la commande "EXECUTER" est l'argument "% de
rupture"
Restrictions :
L'argument " % de rupture" étant un pourcentage, il ne peut prendre de
valeur qu'entre 1 et 100
Exemple :
La ligne de commande suivante :
EXECUTER @ 50mm/min jusqu’à déplacement = 140mm, ou rupture%
= 10 %
Cette ligne de programme provoque un mouvement à une vitesse de
50mm/min jusqu’à ce que le déplacement atteigne 140mm ou qu’une rupture
de charge équivalente à 90% de la crête soit lue pendant le mouvement.
Dans l’industrie de l’emballage, une telle ligne de programme permet de
contrôler l’écrasement d’un échantillon et d’arrêter le test dès la première
déformation. Dans l’industrie du textile, une telle ligne permettrait d’arrêter le
test dès la rupture du premier brin d’un échantillon de fil multibrins.
32
Note : Emperor n’accepte pas une commande EXECUTER n’ayant pour
argument qu’une vitesse et un % de rupture. Il est nécessaire de
préciser une consigne de charge, de déplacement ou de temps au cas
où il n’y ait pas de rupture de l’échantillon.
La commande "REPETER"
Syntaxe :
REPETER (retourner à la ligne, fois)
Description :
Répète une partie du programme un certain nombre de fois à partir d’une ligne
donnée.
Exemple de ligne de programme :
REPETER 200 fois à partir de la ligne 10
Arguments de base :
Les arguments de base de la commande "REPETER" sont les arguments
"retourner à la ligne" et "fois".
Valeurs prises par défaut :
L'argument "fois" a pour valeur par défaut infini. L'argument "retourner à
la ligne" n'a pas de valeur par défaut.
Restrictions :
La valeur prise par les arguments "retourner à la ligne" et "fois" doit être
un entier strictement positif.
Exemple :
La ligne de commande suivante a pour signification "répéter à partir de la ligne
7 à chaque fois" :
REPETER ? fois à partir de la ligne 7
La commande "REPETER" est principalement utilisée pour transférer le
contrôle du programme vers une autre partie de celui-ci. Elle est souvent
utilisée après la commande "SI". Utiliser la commande "REPETER" pour une
précontrainte n'est pas une bonne pratique de programmation ; la commande
CYCLE est plus appropriée et a été spécialement conçue pour cet emploi.
33
La commande "MESSAGE"
Syntaxe :
MESSAGE (message à afficher)
Description :
Lorsque la fenêtre contenant le
message
est
déplacée,
Emperor publie tous les
nouveaux messages dans ce
nouvel emplacement.
Affiche un message dans l'écran "Essai". Il est possible de déplacer le
message sur l'écran par une action de cliquer / glisser. Cette commande
s'utilise lorsque l'on souhaite indiquer le déroulement du cycle ou donner une
instruction à l’operateur.
Exemple de ligne de programme :
MESSAGE "Tester l'échantillon"
Arguments de base :
L'argument de base de la commande "MESSAGE" est l'argument "message à
afficher".
Restrictions :
La longueur du texte ne doit pas excéder 110 caractères, et chaque mot
est limité à 29 caractères.
Exemple :
S’il est nécessaire de donner une instruction à l’opérateur et d’attendre la
réponse de celui-ci pour continuer, on peut le faire de la manière suivante :
MESSAGE “Mettre un nouvel échantillon et appuyer sur le bouton
"Resume" ".
PAUSE pour ? mn, son désactivé.
Le programme ci-dessus peut être modifié grâce à la capacité de la
commande "MESSAGE" de prendre une variable pour valeur. Si la variable
(sans unité) V3 est utilisée comme un numérateur, alors le programme cidessous arrêtera le déroulement du programme (PAUSE), indiquera à
l'opérateur quel est le prochain échantillon à positionner (MESSAGE) et
attendra d'être autorisé à continuer
MESSAGE “Positionner l'échantillon {V3} puis cliquer sur "Resume"”
PAUSE pour ? mn, son désactivé.
34
La commande "EFFACER MESSAGE"
Syntaxe :
EFFACER MESSAGE
Description :
Efface le message de l'écran de test
Exemple :
Cette commande peut- être utilisée pour effacer une instruction une fois que
celle-ci a été accomplie par l’opérateur.
35
La commande "CYCLE"
Syntaxe :
CYCLE (vitesse, X, limite basse, limite haute, cycles)
-30
-4
0
4
Limite basse
30
Limite haute
Description :
Met en mouvement la traverse à une vitesse donnée entre la limite inférieure
et supérieure de la variable X, et ce pour un nombre défini de cycles.
Exemple de ligne de programme :
CYCLE@ 25mm/min 50 fois entre -30.00 mm et -4.00 mm
Arguments de base :
Les arguments de base de la commande "CYCLE" sont les arguments
"vitesse", "X","limite haute" et "cycles".
Restrictions :
L'argument "X" peut prendre pour valeur "charge" et "déplacement".
L'argument "cycles" doit prendre une valeur comprise entre 1 et 1000.
La valeur prise par l'argument "Limite haute" doit être plus élevée que la
valeur prise par l'argument "Limite basse".
Les valeurs prises par les arguments doivent être dans le domaine de
capacité de l'équipement.
Arguments optionnels :
L'argument optionnel de la commande "CYCLE" est l'argument "Limite basse".
Valeurs prises par défaut :
L'argument "Limite basse" a pour valeur défaut "0"
Restrictions :
La valeur prise par les arguments doit être réalisable par l'équipement.
Exemple :
Il est à noter que le signe
positif ou négatif de la valeur
prise par l'argument "vitesse"
détermine la direction initiale
prise par la traverse
Après avoir minutieusement positionné le capteur sur le ressort que l'on
souhaite tester, puis effectuer la mise à zéro (tare) du déplacement, alors la
ligne de programme ci-dessous suivi de la commande "EFFACER DONNEES"
pourra être utilisée pour la précontrainte du ressort avant le vrai test:
CYCLE @ 25mm/min 10 fois entre 0.00 mm et 12.00 mm
Note : Dans le cas ou l'on souhaite déterminer le nombre de cycles
nécessaire pour arriver à la rupture de l'échantillon, il est préférable
d'utiliser la commande "REPETER".
36
La commande "SI"
Syntaxe :
SI (paramètre, condition, valeur, Numéro de ligne 'vrai', numéro de ligne 'faux')
Description :
Oriente le déroulement du programme vers une ligne ou une autre, en fonction
du résultat du test.
Une liste déroulante propose les options suivantes comme premier argument :
"charge", "déplacement", "temps" ou autre variable créée par l'opérateur (v0,
V1, V2…). Cliquer sur le bouton "Entrer" n'aura aucun effet tant qu'une
condition valide n'a pas été paramétrée.
Exemple de ligne de programme :
SI V1 <= 30 aller à la ligne 4 autre aller à la ligne 50
Arguments de base :
Les arguments de base de la commande "SI" sont les arguments "paramètre",
"condition", "valeur" et " Numéro de ligne 'vrai'".
Valeurs prises par défaut :
L'argument "Numéro de ligne 'faux'" a pour valeur défaut le numéro de la
ligne suivante."
Restrictions :
L'argument "X" ne peut prendre pour valeur que "charge" ou
"déplacement".
L'argument "cycles" doit prendre une valeur comprise entre 1 et 1000.
La valeur prise par l'argument "Limite haute" doit être plus élevée que la
valeur prise par l'argument "Limite basse".
Les valeurs prises par les arguments doivent être dans le domaine de
capacité de l'équipement.
Exemple :
La commande "FIN" de cet
Exemple
empêche
le
programme de se dérouler
jusqu'à la ligne 24, contenant
le message de rejet, dans le
cas ou les conditions sont
satisfaites
Un ressort est comprimé jusqu’à une longueur spécifiée (qui peut être, par
Exemple, la taille de l'assemblage dans lequel il sera installé). La commande
ci-dessous permet à Emperor de décider si le ressort répond aux
spécifications alors même que le programme se déroule :
SI charge< 55.00 N aller à la ligne 24 autre aller à la ligne suivante
Si la charge est dans les tolérances, une commande "MESSAGE" à la ligne
suivante avise l'operateur que tout est ok, et les lignes suivantes permettent
de libérer le ressort et de mettre fin au programme. Si, au contraire, la charge
est hors des tolérances, le programme passe directement à la ligne 24 qui
idéalement doit contenir une commande "MESSAGE" du type : "Rejeter ce
ressort".
37
La commande "ZERO"
Syntaxe :
ZERO (x1, x2)
Description :
Noter qu'Emperor mémorise
l’origine de la charge et du
déplacement même après la fin
du programme
Remet à zéro (tare) la valeur apparente de charge et/ou de déplacement.
Cliquez la (les) case(s) correspondant au(x) paramètre(s) que vous souhaitez
remettre à zéro.
Exemple de ligne de programme :
ZERO valeur de charge et déplacement
Arguments de base :
L'argument de base de la commande "ZERO" est l'argument "X1" ou "X2".
Restrictions :
Cette commande ne peut être utilisée pour remettre l'argument "temps"
à zéro. Cependant, "temps" peut être initialisé grâce à la commande
"EFFACER DONNEES"
Exemple :
La commande "ZERO" peut
être annulée grâce à la
commande
"RESTORE".
Cependant, si la commande
"ZERO" a déjà été utilisée une
première fois, il ne sera pas
possible
de
l'annuler
à
nouveau.
Un essai de traction en cycle est réalisé sur un fil. La commande
"EXECUTER" est utilisée jusqu’à la détection d’une faible charge. A ce
moment, le fil est tendu sans effort, la commande "ZERO valeur de charge et
déplacement" permet de démarrer le test réel avec les données s'accumulant
à l'origine d'un graph de charge ou de déplacement.
Note : En remettant à zéro la charge, tout poids résiduel du fil a
également été compensé.
La commande "ZERO" est généralement utilisée conjointement à la
commande "EFFACER DONNEES". Si la commande "EFFACER DONNEES"
est omise, l'argument ‘occurrence’, présent dans plusieurs commandes du
menu calculs (par exemple la commande "VALEUR"), peut produire des
résultats erronés. Il faut noter que la commande "ZERO" a l'effet inverse de la
commande "RETABLIR".
La commande "RETABLIR"
Syntaxe :
RETABLIR (x1, x2)
Description :
Rétablit la valeur de charge et/ou de déplacement.
Cette commande a l’effet inverse de celui de la commande "ZERO"
38
Exemple de ligne de programme :
RETABLIR valeur de charge
Arguments de base :
L'argument de base de la commande "ZERO" est l'argument « x1 » ou « x2 ».
Restrictions :
Cette commande ne peut être utilisée pour rétablir l'argument "temps".
La commande "EFFACER DONNEES"
Syntaxe :
EFFACER DONNEES
Description :
Efface toutes les données accumulées précédemment.
Exemple :
Noter qu'une fois le test
complété, l'option "récolter"
peut être utilisée afin de
supprimer les données
Les fichiers de données d'Emperor peuvent devenir relativement lourds. Il est
donc recommandé de ne stocker que les données utiles. De nombreux tests
accumulent initialement des données non nécessaires ; pour reprendre
l’exemple du ressort, il n’est pas nécessaire de mémoriser les données
pendant la phase de mise en place du ressort. En utilisant la commande
"EFFACER DONNEES" immédiatement après la commande "CYCLE", on ne
mémorise que la partie importante du test.
Note : Une fois exécutée, il n'est pas possible d'annuler cette
commande.
39
La commande "EFFACER GRAPHIQUE"
Syntaxe :
EFFACER GRAPHIQUE
Description :
Efface toutes les données du graphique et redessine les axes.
Exemple :
Beaucoup de tests accumulent initialement des données inutiles. Pour
reprendre l’exemple du ressort, utiliser la commande "EFFACER
GRAPHIQUE" après la phase de mise en place du ressort permet de ne
visualiser que la partie importante du test.
Note : Une fois exécutée, il n'est pas possible d'annuler cette commande.
La commande "PAUSE"
Syntaxe :
PAUSE (temps de pause)
Description :
Diffère l'exécution de la ligne de programme suivante alors que la notation et
l'affichage des données continuent.
Exemple de ligne de programme :
PAUSE pour 100 secs, son désactivé.
Arguments de base :
L'argument de base de la commande "PAUSE" est l'argument "temps de
pause".
Valeurs prises par défaut :
L'argument "temps de pause" a pour valeur par défaut infini."
40
Exemple :
Lorsque
le
champ
de
l'argument "temps de pause"
est laissé vide, la ligne de
programme
se
présentera
comme suit : "PAUSE pour ?
sec, son désactivé"
Le fonctionnement de l'alarme
audio nécessite que votre PC
comprenne une carte son ainsi
que des haut-parleurs. Votre
département IT peut vous aider
en cas de problème.
Si une commande "MESSAGE" avertissant l'opérateur de changer
l'échantillon testé pour un autre, et utilisé avec la commande pause, il est
préférable de laisser vide le champ "temps de pause". En effet quand Emperor
arrive à cette ligne de programme, le bouton "DEMARRER" sera changé en
bouton "RESUMER" et l'exécution du programme sera arrêtée jusqu'à ce que
l'operateur clique sur le bouton "RESUMER" (ctrl-Shift-R). Cela évite tout
redémarrage de la traverse alors que l'operateur est encore en train de
changer l'échantillon (risque d'écrasement).
Note de Sécurité : Tout banc d’essai motorisé a la capacité d'infliger de
graves blessures à un operateur ou toute autre personne située à proximité.
Pour minimiser ce risque, un certain nombre de précautions sont à prendre ;
l'une d'elles est de ne jamais laisser un banc d’essai en fonctionnement sans
surveillance. En particulier, la commande "PAUSE" représente un risque dans
ce contexte ; en effet, un banc d’essai mis "en pause" redémarrera
soudainement une fois le temps de pause écoulé. Pour réduire le risque de
surprise (et d'accident) lors de la remise en route du banc d’essai, une alarme
sonore est disponible dans la fonction PAUSE ; elle retentie 5 secondes avant
le départ de la traverse. Lorsqu'un temps de pause égal ou supérieur à 10
secondes est programmé, une case à cocher permettant de choisir l'option
"alarme sonore" devient disponible ; Il est très fortement recommandé de
l'utiliser.
La commande "FIN"
Syntaxe :
FIN
Description :
Stoppe l'exécution des lignes du programme.
Exemple :
Mettre cette commande comme dernière ligne de programme est logique ;
toutefois l’insérer au milieu d'un programme peut parfois être utile. Voyez
l'Exemple donné dans le paragraphe sur la commande SI.
41
La commande "ENTRER"
Syntaxe :
ENTRER (unités, nom, variable)
Description :
Permet d'entrer des données et instructions directement au clavier.
Exemple de ligne de programme :
ENTRER @ "Identifiant operateur", temps valeur (min) pour V0.
Arguments de base :
Les arguments de base de la commande "ENTRER" sont les arguments
"unités", "nom", "variable".
Restrictions :
L'argument "nom" ne peut comprendre plus de 50 caractères.
Exemple :
ENTER @ "charge à laquelle l'échantillon doit être comprimé", charge
(N) pour V3
Lorsque le test est répété,
Emperor se souviendra des
valeurs les plus récentes
prises par la variable, et cela
jusqu'à ce qu'une commande
"EFFACER
VARIABLES",
"FORMULE" ou une autre
commande "ENTRER" ne soit
rencontrée.
Lorsque Emperor rencontre cette ligne, l'exécution du programme est
interrompue et le message suivant est affiché : " charge à laquelle l'échantillon
doit être comprimé ". Cliquer sur le bouton "Ok" allouera la valeur qui a été
entrée à la variable V3, et résumer l'exécution du programme.
La ligne de programme suivant contient toujours une commande
"EXECUTER", par exemple :
EXECUTER @ 125mm/min jusqu'à charge = V3 N, or temps = 40 sec
La commande "ENTRER" doit être exécutée avant qu'une charge quelconque
ne soit appliquée à l'échantillon afin d'éviter de recueillir des données
erronées après un temps de pause.
42
La commande "ATTRIBUER"
Syntaxe :
ATTRIBUER (y, variable)
Description :
Attribue une valeur aux variables.
La commande "ATTRIBUER"
est une version automatisée de
la commande "ENTRER"
Exemple de ligne de programme :
ATTRIBUER déplacement à V2
Arguments de base :
Les arguments de base de la commande "ATTRIBUER" sont les arguments
"y" et "variable".
Restrictions :
L'argument "variable" doit être compris entre V0 et V49
Exemple :
La commande "PENTE" peut
réaliser
ce
calcul
plus
aisément. Cependant utiliser la
commande
"ATTRIBUER"
permet aux personnes munies
d'un accès "master" à Emperor
de s'assurer que la note
attribuée au ressort soit basée
sur 2 points particuliers.
L'une des méthodes pour déterminer la raideur d’un ressort est de créer un
programme qui emploi une commande "EXECUTER" pour comprimer le
ressort jusqu’à un premier point, puis d'utiliser les deux commandes
"ATTRIBUER" ci-dessous afin de prendre une "photo" des données à ce point.
ATTRIBUER charge à V1
ATTRIBUER déplacement à V3
Dans un second temps, utiliser une autre commande "EXECUTER" afin de se
rendre au second point, puis utiliser deux nouvelles commandes
"ATTRIBUER" comme ci-dessous:
ATTRIBUER charge à V2
ATTRIBUER déplacement à V4
La commande "FORMULE" ci-dessous affichera alors la valeur de la variable
V0 (raideur du ressort)
V0= ((V2-V1)/ (V4-V3)) N/mm
43
La commande "EFFACER VARIABLES"
Syntaxe :
EFFACER VARIABLES
Description :
Remet à zéro toutes les variables
Exemple :
Bien sûr les variables V2 et V3 doivent avoir la même unité
Il est souvent utile d’exécuter un programme d’initialisation pour positionner la
cellule de mesure puis exécuter le programme principal pour réaliser des
mesures.
Exemple :
Cette commande peut permettre au programmateur d'exprimer clairement aux
futurs opérateurs que telle ou telle phase du test a été complétée.
La commande "FORMULE"
Syntaxe :
FORMULE (formule)
Description :
Permet d'effectuer des calculs sur les variables en utilisant les 4 operateurs
mathématiques (+, -, /, x) alors même que le test est en cours.
Exemple de ligne de programme :
Dans cet Exemple, la
variable V2 doit être un
nombre sans dimension
afin d'éviter qu'une erreur
"conflit de dimension" se
produise.
44
FORMULE V1 = V2 +1
Arguments de base :
L'argument de base de la commande "FORMULE" est l'argument "formule".
Restrictions :
L'argument "formule" doit être une équation sans conflit de dimension et ne
peut excéder 110 caractères.
Exemple :
Un amortisseur liquide résiste à la force qu'on lui applique tant que celle-ci est
inférieure à une force critique. Un programme qui teste cet amortisseur à une
vitesse de V7, puis répète le test en doublant à chaque fois cette vitesse jusqu'à
ce qu'une force limite soit atteinte et contiendra ligne suivante:
V7=V7*2
Note : Il est important de ne pas confondre la commande "FORMULE" avec la
commande "FAIRE-ADDITION". La commande "FORMULE" sert à créer et
modifier une variable (charge, déplacement, temps, nombre ou vitesse) lors d’un
essai. Elle ne doit pas être utilisée pour des calculs complexes pouvant être
réalisés après le test.
45
Les commandes "Calculs"
Options générales
Cette option est disponible en
mode master uniquement.
Choisir l'option "Calculs" à partir du menu "Essai" affiche une boite de
dialogue permettant de programmer les calculs que l'on souhaite effectuer sur
les données d'un test. Les résultats de ces calculs seront affichés dans l'écran
des résultats.
Les paramètres suivants sont communs à la plupart des commandes
"Calculs" :
1. Titre du résultat
2. Appliquer à
3. Cacher le résultat
Pour réaliser une opération mathématique sur des résultats en utilisant la
commande "FAIRE_ADDITION", le résultat doit être attribué à une variable
(V0, V1, V2…). Sélectionner une des variables du menu déroulant afin de
permettre au résultat d'être utilisé par les commandes.
Lorsque plusieurs lignes de calculs sont appliquées à un résultat, il est
possible que vous n'ayez besoin de voir que le résultat final ; pour cela,
cocher l'option "cacher les résultats".
La syntaxe des commandes "Calculs"
La syntaxe générale de chaque commande peut être décrite de la manière
suivante :
RESULTAT = FONCTION (ARGUMENT 1, ARGUMENT 2....)
Plusieurs arguments peuvent être laissé vides. Emperor pourra, lorsque c'est
approprié, exécuter la commande sur la base d'une valeur par défaut. Les
valeurs par défaut, ainsi que les arguments requis pour chaque commande,
sont donnés dans le paragraphe se rapportant à la commande.
Un Exemple typique
mathématique est :
de
la
commande
"VALEUR"
dans
sa
forme
VALEUR (déplacement, charge, 1.63, 12, ,3)
Une fois que l'utilisateur, en choisissant les bons arguments, a créé cette
commande et l'a ajouté à un programme, Emperor affiche la ligne
correspondant à cette commande dans le format suivant :
VALEUR de déplacement @ 1.63 N (pour une occurrence 3, entre
charge à 12.000sec et Fin du test sec)
Dans le cas d'un changement d'unité de mesure dans la fenêtre
"Préférences", Emperor changera automatiquement la valeur des arguments
dans le programme.
Il n'est pas non plus toujours nécessaire de compléter tous les arguments
puisque toutes les commandes qui nécessitent une valeur numérique
acceptent aussi une variable.
Par exemple, la ligne de commande ci-dessous est équivalente à la
commande VALEUR précédente si V2 est égal à 1.63N, V9 à 12 secondes et
V0 à 3, mais cela permet également plus de flexibilité lors des calculs.
VALEUR de déplacement @ V2N (pour une occurrence V0, entre
charge à V9 sec et Fin du test sec)
46
La commande "VALEUR"
Syntaxe :
VALEUR (titre du résultat, {y}, {x}, Valeur de X, Temps de début, Temps de
fin, Occurrence, Appliquer à)
Description :
La commande "VALEUR" affiche la valeur de {y} pour une valeur de {x}
donnée, pour une occurrence et un intervalle de temps donnés.
C’est cette commande qui permet la détection d’un point déterminé.
Exemple de ligne de programme :
VALEUR de déplacement @ 300.00 N (pour une occurrence 6, entre
charge à 40.000 sec et 50.000 sec), Afficher le résultat
Arguments de base :
Les arguments de base de la commande "VALEUR" sont les arguments {x},
{y}, "Valeur de X", "Temps de début", "Temps de fin" et "occurrence".
Valeurs prises par défaut :
L'argument "Temps de début" a pour valeur par défaut zéro, l'argument
"Temps de fin" a pour valeur par défaut "Fin de Test" et l'argument
"occurrence" a pour valeur par défaut 1.
Restrictions :
Les arguments "Temps de début" et "Temps de fin" doivent prendre une
valeur comprise dans l'intervalle de réalisation du test.
Si les valeurs prises par les arguments "Valeur de X" et "Occurrence" ne
rendent pas possible la résolution de l'équation, alors Emperor
retournera la réponse "N/A" dans l'écran de résultat.
Note : Si l'argument "X" prend pour valeur "Temps", alors l'argument
"Occurrence" doit avoir pour valeur "1" et l'argument "Valeur de X" doit
prendre une valeur située entre les valeurs prises par les arguments
"Temps de début" et "Temps de fin".
Exemple :
VALEUR de temps @ 46.9N (pour une occurrence 1, entre charge à
0.00000 min et Fin du test min), Afficher le résultat
La ligne de programme ci-dessus signifie “regarde toutes les données et
retourne le temps auquel la charge passe, pour la première fois, à 46,9N”.
La commande "VALEUR" peut être rendue plus sélective et retourner la valeur
unique requise pour un test. Exemple de la ligne de programme suivante :
VALEUR de temps @ 46.9N (pour une occurrence 3, entre charge à
12.00000 sec et 42.000 sec), Afficher le résultat.
47
Cette ligne de programme signifie “retourne le temps auquel la charge passe à
46,9N pour la troisième fois, mais ne commence pas à compter avant que 12
secondes de test ne se soient écoulées et arrête après 42 secondes ”.
La commande "MOYENNE"
Syntaxe :
MOYENNE (Titre du résultat, {y}, {x}, x valeurs, Début, Fin, Appliquer à)
Description :
La commande "MOYENNE" affiche la valeur moyenne de {y} pour une valeur
de {x} et un intervalle de temps donnés.
Exemple de ligne de programme :
MOYENNE charge = f (temps), de 30.00000 min à 40.00000 min,
Afficher le résultat
Arguments de base :
Les arguments de base de la commande "MOYENNE" sont les arguments
"X", "Y", "Début "et "Fin".
Valeurs prises par défaut :
L'argument "Début" a pour valeur par défaut le premier point et
l'argument "Fin" a pour valeur par défaut le dernier point.
Restrictions :
Les arguments "Début" et "Fin" ne peuvent être laissés vides.
Exemple :
MOYENNE déplacement = f (temps), de 13.00000 min à 17.00000 min,
Afficher le résultat
La ligne de programme ci-dessus signifie “calcule la valeur moyenne de
déplacement entre 13 et 17 secondes”
48
La commande "RMS" (Root Mean square)
Syntaxe :
MOYENNE (Titre du résultat, {y}, {x}, Début, Fin, Appliquer à)
Description :
RMS (Root Mean Square) est l'expression qui désigne le mode de calcul
(Racine carrée de la moyenne du carré) d'une valeur efficace.
La commande "RMS" affiche la valeur RMS de {y} (sorte de moyenne) pour
une valeur de {x} et un intervalle de temps donnés.
Exemple de ligne de programme :
RMS charge = f (temps), de 30.00000 min à 40.00000 min, Afficher le
résultat
Arguments de base :
Les arguments de base de la commande "RMS" sont les arguments "X", "Y",
"Début" et "Fin".
Valeurs prises par défaut :
L'argument "Début" a pour valeur par défaut le premier point et
l'argument "Fin" a pour valeur par défaut le dernier point.
Restrictions :
Les arguments "Début" et "Fin" ne peuvent être laissés vides.
Exemple :
RMS déplacement = f (temps), de 13.00000 min à 17.00000 min, Afficher
le résultat
La ligne de programme ci-dessus signifie “calcule la valeur moyenne de
déplacement entre 13 et 17 secondes”
49
La commande "PENTE"
Syntaxe :
PENTE (Titre du résultat, {y}, {x}, Début, Fin, Appliquer à, le résultat est)
Description :
Soit :
La commande "PENTE" affiche le gradient de Y en fonction de X., X prenant
sa valeur dans un intervalle déterminé par 2 points d'interpolation linéaire
Soit :
La commande "PENTE" affiche l'Y interception de Y en fonction de X., X
prenant sa valeur dans un intervalle déterminé par 2 points d'interpolation
linéaire
Cette commande calcule la pente de la droite construite pour passer sur ou à
proximité des deux points représentant les valeurs choisies pour "début" et
"fin".
Exemple de ligne de programme :
PENTE gradient de déplacement = f (temps), de 3.00000 min à 4.00000
min, Afficher le résultat
PENTE Y interception de charge = f (déplacement), de 3.00 mm à 4.00
mm, Afficher le résultat
Arguments de base :
Les arguments de base de la commande "PENTE" sont les arguments "X",
"Y", "Début "et "Fin".
Valeurs prises par défaut :
L'argument "Début" a pour valeur par défaut le premier point et
l'argument "Fin" a pour valeur par défaut le dernier point.
Restrictions :
Les arguments "Début" et "Fin" ne peuvent être laissés vides.
Exemple :
Cette commande calcule la
pente uniquement avec ces
deux points. Par contre la
commande
MEILLEUR
AJUSTEMENT tient compte de
tous les points et dessine la
pente réelle.
50
PENTE gradient de charge = f (temps), de 2.00 mm à 3.00 mm, Afficher
le résultat
La ligne de programme ci-dessus signifie “calcule le gradient de la charge en
fonction du déplacement de la droite reliant les deux points dont les
déplacements ont pour valeur 2mm et 3mm”. Une telle commande peut être
utilisée pour calculer la raideur d’un ressort.
La commande "MEILLEUR AJUSTEMENT"
Syntaxe :
MEILLEUR AJUSTEMENT (Titre du résultat, {y}, {x}, Début, Fin, Appliquer à, le
résultat est)
Description :
La commande "MEILLEUR AJUSTEMENT" calcule la pente de {y} par deux
points de {x} selon la méthode de régression linéaire ; c'est-à-dire qu'elle
effectue les calculs avec tous les points relevés dans l’intervalle défini.
La fenêtre % permet la distinction entre un vrai pic et un bruit parasite sur le
signal. Après une crête sur le graphique, si la charge ne chute pas d'un % de la
valeur maximum de l’essai, cette crête n’est alors pas considérée comme un
vrai pic.
Exemple de ligne de programme :
MEILLEUR AJUSTEMENT gradient de charge = f (déplacement), de 3.00
% à 40.00 %, Afficher le résultat
MEILLEUR AJUSTEMENT Y interception de charge = f (déplacement), de
3.00 % à 40.00 %, Afficher le résultat
Arguments de base :
Les arguments de base de la commande "MEILLEUR AJUSTEMENT" sont les
arguments "X", "Y", "Début "et "Fin".
Valeurs prises par défaut :
L'argument "Début" a pour valeur par défaut le premier point et l'argument
"Fin" a pour valeur par défaut le dernier point.
Restrictions :
Les arguments "Début" et "Fin" ne peuvent être laissés vides.
Exemple :
MEILLEUR AJUSTEMENT gradient de charge = f (déplacement), de
19.05 mm à 25.40 mm, Afficher le résultat
La commande "MEILLEUR
AJUSTEMENT"
considère
chaque point de donnée entre
les deux valeurs spécifiées
comme
étant
d'égale
importance.
51
La ligne de programme ci-dessus signifie “ calcule le gradient de la charge en
fonction du déplacement pour tous les points situés entre 19.05mm et
25.4mm”. On utilise cette commande pour calculer la raideur d’un échantillon
que l'on a déformé par 6.35mm.
La commande "PIC"
Syntaxe :
PIC (Titre du résultat, {y}, {x}, Début, Fin, Ordre, %, Appliquer à)
Description :
La commande "PIC" calcule la valeur de la crête de {y} dans un intervalle de {x}
à condition que les critères de crête soient remplis : en effet, elle peut par
Exemple être paramétrée afin de ne pas prendre en compte les petites crêtes.
Exemple de ligne de programme :
PIC dans charge = f (temps), entre Début sec et 400.00000 sec, pour un
ordre de 5, condition = 6%, Afficher le résultat
Arguments de base :
Les arguments de base de la commande "PIC" sont les arguments "X", "Y",
"Début", "Fin", "%" et "ordre".
Valeurs prises par défaut :
L'argument "Début" a pour valeur par défaut le premier point et l'argument
"Fin" a pour valeur par défaut le dernier point, l'argument "%" a pour
valeur par défaut 10 et l’argument "ordre" a pour valeur par défaut 1.
Restrictions :
Les arguments "Début" et "Fin" ne peuvent être laissés vides.
L'argument "ordre" ne peut être une variable.
Exemple :
PIC gradient de charge = f (déplacement), de 19.05 mm à 25.40 mm,
Afficher le résultat
La ligne de programme ci-dessus signifie “ calcule le gradient de la charge en
fonction du déplacement pour tous les points situés entre 19.05mm et
25.4mm”. On utilise cette commande pour calculer la raideur d’un échantillon
que l'on a déformé par 6.35mm.
Exemples :
Un couvercle thermo scellé d’une barquette doit être pelé diagonalement et la
charge doit être mesurée.
PIC dans charge = f (déplacement), entre Début mm et Fin mm, pour un
ordre de 0, condition 10%)
Cette ligne de programme retourne simplement la charge maximum, quel que
soit le pourcentage pris par l'argument "condition". La charge affichée a alors
toutes les chances d'être celle initiant le "pelage" juste avant que le couvercle
thermo scellé commence à s'ouvrir. Il ne s'agit peut-être pas du résultat requis.
52
Si l'on suppose que ce pic initial se produit toujours entre 10 et 11 mm, on peut
'éviter de l'enregistrer avec la ligne de commande suivante :
PIC dans charge = f (déplacement), entre 12.00 mm et Fin mm, pour un
ordre de 0, condition 10%)
Ou encore celle-ci :
PIC dans charge = f (déplacement), entre 12.00 mm et Fin mm, pour un
ordre de 1, condition 10%)
53
La commande "CREUX"
Syntaxe :
CREUX (Titre du résultat, {y}, {x}, Début, Fin, Ordre, % Appliquer à)
Description :
La commande "CREUX" retourne la valeur minimum de y en fonction d'un
intervalle de valeur de x ainsi que de la satisfaction de certaines conditions.
Le champ "%" permet à la
commande "CREUX" de
distinguer
entre
une
dépression, petite, mais
constituant un "vrai" signal,
et un "bruit de fond". Ainsi,
si après une dépression, le
signal ne remonte pas d'au
moins
un
certain
pourcentage de la totalité
des valeurs prises par y,
alors cette dépression n'est
pas considérée comme
constituant un signal en
soit.
Exemple de ligne de programme :
CREUX dans charge = f (déplacement), entre Début mm et 44.00 mm,
pour un ordre de 1, condition = 10%, Afficher le résultat
Arguments de base :
Les arguments de base de la commande "CREUX" sont les arguments "X", "Y",
"%", "ordre", "Début "et "Fin".
Valeurs prises par défaut :
L'argument "%" a pour valeur par défaut "10" et l'argument "ordre", "1".
L'argument "Début" a pour valeur par défaut le premier point et l'argument
"Fin" a pour valeur par défaut le dernier point.
Restrictions :
Les arguments "Début" et "Fin" ne peuvent être laissés vides.
Exemple :
Un test de compression réalisé afin d'évaluer la "signature tactile" (le ressenti)
d'une souris de PC. Le déplacement correspondant au pic et au creux sur le
graphique d'actuation des boutons gauche et droit de la souris doit être
déterminé.
La commande "PIC" permet à chaque pic d'être mesuré. La commande
"CREUX" suivante retourne la valeur de charge minimum observée durant le
test (celle-ci sera certainement zéro) :
CREUX dans charge = f (déplacement entre Début mm et Fin mm, pour
un ordre de 0, condition = 5%
Afin de retourner les valeurs du creux requis, il convient donc plutôt d'utiliser
cette commande :
CREUX dans charge = f (déplacement entre Début mm et Fin mm, pour
un ordre de 1, condition = 5%
54
La commande "AIRE"
Syntaxe :
AIRE (Titre du résultat, {y}, {x}, Début, Fin, Appliquer à)
Description :
La commande "AIRE" calcule la valeur de la surface en dessous de la courbe
pour un intervalle de valeurs de X.
Exemple de ligne de programme :
AIRE sous charge = f (temps), de 5.00000 min à 6.00000 min, Afficher le
résultat.
Arguments de base :
Les arguments de base de la commande "AIRE" sont les arguments "X", "Y",
"Début "et "Fin".
Valeurs prises par défaut :
L'argument "Début" a pour valeur par défaut le premier point et l'argument
"Fin" a pour valeur par défaut le dernier point.
Restrictions :
Les arguments "Début" et "Fin" ne peuvent être laissés vides.
Exemple :
AIRE sous charge = f (déplacement), de 56 mm à 78 mm, Afficher le
résultat.
La ligne de programme ci-dessus signifie “calcule la valeur de la surface sous
la courbe charge/déplacement entre un point de 56mm et un point de 78mm. Il
est à noter que, même si la charge tombe sous zéro, celle-ci est considérée
comme une valeur positive et est ainsi rajoutée à la surface totale. Cela
représente l’énergie totale entre l’échantillon et le système de mesure.
55
La commande "VARIABLE"
Syntaxe :
VARIABLE (Variable, Texte)
Description :
La commande "VARIBALE" calcule la valeur d'une variable ainsi que son unité,
précédée d’un texte d’explication.
Exemple de ligne de programme :
VARIABLE V1, la valeur est hauteur originale du ressort
Arguments de base :
L'argument de base de la commande "VARIABLE" est l'argument "Variable".
Restrictions :
L'argument "Texte" ne peut comprendre plus de 50 caractères.
Exemple :
VARIABLE V5, la valeur est le coefficient d'Héraclès
Si, lorsque cette ligne de programme a été exécutée, la valeur de V5 est 34,5
N/mm, alors le résultat suivant sera retourné à l'écran :
Le coefficient d'Héraclès = 34,5 N/mm
56
La commande "STEP"
Syntaxe :
STEP (Titre du résultat, {y}, {x}, De, A, Occurrence, Appliquer à)
Description :
La commande "STEP" estime la valeur de X lorsque la valeur de Y passe
brusquement d'une valeur à une autre.
Exemple de ligne de programme :
STEP dans charge = f (déplacement), entre 0.00 N et 1.00 N, @ 50 %,
Pour une occurrence 2, Afficher le résultat.
Arguments de base :
Les arguments de base de la commande "STEP" sont les arguments "X", "Y",
"De" et "A".
Valeurs prises par défaut :
L'argument "%" a pour valeur par défaut 50% et l'argument "Occurrence"
a pour valeur par défaut 1.
Restrictions :
Dans le cas d’évènements (Exemple : rupture), les valeurs des arguments
«De » et « A » doivent être réciproquement « 0 » et « 1 ».
Note : La commande "STEP" diffère des commandes "VALEUR"
"MOYENNE", "AIRE", "PENTE", "MEILLEUR-AJUSTEMENT", "PIC",
"CREUX". En effet, elle requière 2 valeurs d'Y pour être paramétrée. Les
autres commandes nécessitent une valeur de X, ou un intervalle de valeur
de X comme paramètre. Ainsi la commande "STEP" ne peut être réglée
finement en modifiant les valeurs de X alors que les autres commandes
peuvent l'être.
57
La commande "COUDE"
Syntaxe :
COUDE (Titre du résultat, {y}, {x}, Début, Fin, Intervalle, Occurrence, Appliquer
à)
Description :
La commande "COUDE " est
assez
semblable
à
la
commande
"STEP".
Leur
différence réside dans le fait
que la première détecte un
point de non-différentiabilité
alors que la deuxième détecte
un point de discontinuité.
La commande "COUDE" estime la valeur de {x} quand la pente de {y}, fonction
de {x}, passe brusquement d’une valeur à une autre.
Exemple de ligne de programme :
COUDE dans charge = f (déplacement), entre Début mm et 44.00 mm,
avec un intervalle de 0.500 sec pour une occurrence 2.
Arguments de base :
"Intervalle" est la période de
temps
sur
laquelle
les
coefficients de pente sont
calculés. Par la suite, Emperor
observe les différences de
valeur entre chaque coefficient
de pente et en déduit si oui ou
non un « coude » a été
observé.
Les arguments de base de la commande "COUDE" sont les arguments "X",
"Y", "Début, "Fin", "Intervalle " et "Occurrence ".
Valeurs prises par défaut :
L'argument "Début" a pour valeur par défaut le 1er point et l'argument
"Fin" a pour valeur par défaut le dernier point.
L'argument "Intervalle" a pour valeur par défaut le "0,3 sec" et l'argument
"Occurrence" a pour valeur par défaut "1".
Restrictions :
Les arguments "Début" et "Fin" ne peuvent être laissés vides.
L’argument "Intervalle" doit être plus grand que "0,01 sec"
Exemple :
La souplesse d’une pédale d’accélération est évaluée en fonction de sa
résistance au déplacement (il s’agit donc d’une fonction de la variable
« déplacement »). Dans des conditions de conduite normale, la souplesse de la
pédale est uniforme tout au long de sa course. Par contre, dans le cas ou le
conducteur met "le pied au plancher", il se produit une arrivée brutale
d’essence dans le carburateur ressentie par le conducteur grâce à une
modification de la souplesse de la pédale. Si un ingénieur souhaite connaître la
course de la pédale pour produire cette arrivée brutale, la commande sera la
suivante :
COUDE dans charge = f (déplacement), entre Début mm et Fin mm, avec
un intervalle de 0.300 sec pour une occurrence 1.
La commande « COUDE » est relativement sensible aux bruits parasites
pouvant être présent dans un signal. Il peut être nécessaire d’effectuer
plusieurs essais par intervalle avant d’obtenir un résultat correct.
Si, par Exemple, Emperor interprète comme le « COUDE » recherché un
évènement qui n’est pas celui souhaité, on peut modifier la valeur de la variable
« déplacement » afin de placer la valeur initiale prise en compte de manière à
éviter à Emperor toute nouvelle erreur d’interprétation.
58
D’une autre manière, Si un « COUDE » inapproprié est retourné de manière
constante, alors augmenter la valeur prise par le paramètre « occurrence »
peut régler ce problème.
La commande "VERDICT"
Syntaxe :
VERDICT (« Valeur minimum », « Valeur maximum »)
Description :
La commande "VERDICT" traduit le résultat fourni par la ligne de calcul
précédente en « succès » ou « échec ».
Exemple de ligne de programme :
VERDICT pour la valeur de la ligne précédente : entre 10 et 20
« Succès », autre valeur « échec »
Arguments de base :
Les arguments de base de la commande "VERDICT" sont les arguments
"Valeur minimum", "Valeur maximum".
Restrictions :
Cette commande ne peut être la première ligne d’un programme.
Cette commande n’est pas «intelligente» : si la ligne précédente est
modifiée, alors les valeurs des deux arguments doivent être modifiées
manuellement.
Sortie :
La commande "VERDICT" ne génère pas sa propre ligne dans l’écran de
résultats ; elle modifie seulement l’apparence de la ligne précédente.
Exemple :
VERDICT pour la valeur de la ligne précédente : entre 23,4 et 26,6
« Succès », autre valeur « échec »
La ligne de programme ci-dessus signifie « si le résultat de la ligne de calcul
précédente est inferieur à 23,4 ou supérieur à 26,6, alors cette ligne apparaîtra
en rouge dans l’écran de résultats ; si cette même valeur est comprise entre
23,4 et 26,6, alors la ligne apparaîtra en vert. »
59
La commande "FAIRE_ADDITION"
Syntaxe :
FAIRE_ADDITION (Titre du résultat, Expression, Unités, Appliquer à)
Description :
La commande "FAIRE_ADDITION" permet d’effectuer des calculs sur des
valeurs ou sur des variables après la fin du test.
Exemple de ligne de programme :
FAIRE_ADDITION ((V3-V1)/ (V4-V2)) N/mm, Appliquer à V1, Afficher le résultat.
Arguments de base :
Les arguments de base de la commande "FAIRE-ADDITION" sont les arguments
"Expression" et "Unités".
Note : Si vous ne souhaitez pas qu’une unité apparaisse dans l’écran de résultat,
il vous suffit de rentrer un [Espace] dans le champ « unités ».
Restrictions :
L’argument « Expression » doit prendre pour valeur une expression
mathématique valide, ne doit pas être sujet d’un conflit de dimension, ne doit pas
excéder 90 caractères.
L’argument « Unités» ne doit pas excéder 15 caractères.
Exemple :
Les variables V1 et V2 peuvent être attribuées aux résultats de deux lignes de
programme (cf. ci-dessous) :
VALEUR de déplacement @ 0.00 N (pour une occurrence 3, entre charge à
60.000 sec et 50.000 sec), Appliquer à V1, Afficher le résultat
VALEUR de déplacement @ 10.00 N (pour une occurrence 3, entre charge à
60.000 sec et 50.000 sec), Appliquer à V2, Afficher le résultat
Par la suite, on peut vouloir obtenir la hauteur de l'échantillon en additionnant V1
et V2. Pour cela la commande "FAIRE_ADDITION" suivante peut être utilisée :
FAIRE_ADDITION ("hauteur de l'échantillon") V1+V2 mm, Appliquer à V3,
Afficher le résultat.
60
La commande "IMPRIMER_LORSQUE"
Syntaxe :
IMPRIMER_LORSQUE ("Paramètre", "Condition", "Valeur", "Texte Vrai",
"Texte Faux")
Description :
La commande "IMPRIMER-LORSQUE" applique une condition à la valeur
d'une variable et retourne le texte programmé en fonction du résultat de cette
condition.
Exemple de ligne de programme :
IMPRIMER_LORSQUE V1=3 " L'échantillon est accepté", autre imprimé
L'échantillon est refusé"
Arguments de base :
Les arguments de base de la commande "IMPRIMER-LORSQUE" sont les
arguments "Paramètre", "Condition", "Valeur", "Texte "Vrai"".
Restrictions :
Les arguments «Texte "Vrai"» et «Texte "Faux"» ne doivent pas excéder
50 caractères.
Le résultat de cette commande n'apparaît pas dans "rapport".
La commande "DATE/HEURE"
Syntaxe :
DATE/HEURE
Description :
Avant le début de chaque test, Emperor enregistre la date et l'heure. La
commande "DATE/HEURE" retourne ces valeurs sur l'écran des résultats.
Exemple de ligne de programme :
DATE/HEURE
61
Les commandes "Résultats"
En choisissant l'option "résultats" à partir du menu "Essai", une fenêtre de
dialogue avec deux onglets apparaît.
L'onglet "Résultats"
Vous pouvez choisir le numéro
de l'échantillon pour lequel
vous souhaitez imprimer les
résultats dans le champ
"numéro".
L'onglet "Résultats" contient les résultats de toutes les lignes de calcul. Pour
imprimer en une seule fois l'ensemble des résultats rattachés à un échantillon,
cliquez ur le bouton "Imprimer les résultats actuels". Inversement, pour imprimer
les résultats de tous les échantillons, cliquezsur le bouton "Imprimer les résultats
pour tous les échantillons".
L'onglet "Rapport"
L'onglet "Rapport" contient les différents paramètres que l'on peut choisir afin de
réaliser un rapport "sur mesure".
Ces rapports sont en format fichier CSV et peuvent être aisément exporté vers
Excel ou transmis par e-mail.
Ajouter des résultats à un rapport
Une fois qu'un échantillon a été testé, ses résultats peuvent être ajoutés au
rapport. Ceci peut-être fait manuellement en cliquant sur le bouton "Ajouter au
rapport". Emperor demande alors à l'opérateur s'il souhaite "commencer à
compiler un rapport "ouvert"". Cliquer sur "OK". Un rapport ouvert est alors créé
avec les résultats de l'échantillon choisi. L'opérateur peut recommencer le
processus s'il souhaite ajouter les résultats d'autres échantillons au rapport créé.
62
Nommer un rapport
Lorsqu'un rapport est créé manuellement comme ci-dessus, Emperor nomme
automatiquement ce rapport en fonction de la date et de l'heure à laquelle il a
été réalisé : Un rapport créé le 22 Octobre 2009 à 15h19 et 25 secondes sera
nommé "0910221519025.csv". Ce rapport sera par défaut localisé dans le fichier
"Rapports" (C:\Emperor\Force\Rapports).
Pour donner un autre nom au rapport, cochez la case "Spécifiez le nom du
fichier pour le rapport" avant d'ajouter les résultats de l'échantillon au rapport. Il
n'est pas possible de changer le nom du rapport une fois que celui-ci contient
des données.
Afficher et formater un rapport
Une fois les résultats ajoutés au rapport, cliquez le bouton "Afficher/Imprimer le
rapport" afin de visualiser le contenu du rapport. A partir de cette fenêtre, il est
possible d'imprimer les résultats en cliquant sur "imprimer".
Par défaut, la case "échantillons par ligne" est cochée : dans la section "formater
le rapport"
MEAN signifie ici "moyenne" ; il est calculé en additionnant les valeurs trouvées
pour chaque échantillon puis en divisant ce premier résultat par le nombre
d'échantillons.
SD (Standard Deviation) signifie "écart-type".
Certaines bases de données peuvent nécessiter une présentation différente du
rapport afin d'en faciliter l'exportation. Dans ce cas, vous pouvez cocher la case
"Echantillons par colonne" de la section "formater le rapport", puis cliquez sur le
bouton "Mise à jour du rapport".
Imprimez le rapport si vous le souhaitez.
Si vous souhaiter enlever certaines informations du rapport, décochez les cases
correspondantes dans la section "formater le rapport", puis cliquez sur le bouton
"Mise à jour du rapport".
63
Créer un rapport automatique
Les résultats de chaque test peuvent être ajoutés de manière automatique à un
rapport à la fin de chaque test. Pour cela, cochez la case "Ajout automatique des
données de l'essai réalisé". Les résultats de l'essai en cours sont alors
automatiquement ajoutés au rapport en respectant les paramètres du rapport
sélectionné.
Les paramètres de chaque rapport sont sauvegardés dans la bibliothèque des
programmes ; il est donc possible de générer directement le rapport d'un
programme sans avoir besoin d'afficher l'écran des paramètres ceux-ci ayant été
sauvegardés.
Définir le nombre d'échantillons par rapport
Si le champ "taille du lot" de l'onglet "rapport "est laissé vide, alors le nombre
d'échantillons représentés dans le rapport ne sera pas limité et les données
continueront d'y être ajoutées indéfiniment. Cependant, si l'on connait d'avance
la taille du lot d'échantillons testé, on peut entrer ce paramètre dans le champ
"taille du lot". Emperor commencera un nouveau rapport à chaque fois que le
nombre d'échantillons maximal par rapport sera atteint.
Ecraser les données d'un rapport
Par défaut, un nouveau rapport est généré à chaque fois qu'un nouveau groupe
d'échantillons est testé. Si vous souhaitez utiliser à chaque fois le même fichier
rapport et y écraser les données précédemment enregistrées (par exemple si
vous avez sauvegardé celles-ci dans un fichier extérieur Excel), alors vous
devez cocher la case "Ecrire par-dessus le fichier rapport pour chaque nouveau
lot".
Retirer certains résultats d'un rapport
Pour retirer des résultats d'un rapport une fois que celui-ci a été édité,
sélectionnez le numéro de l'échantillon correspondant dans le champ "numéro".
Une fois celui-ci sélectionné et si les résultats sont effectivement présents dans
le rapport, alors le bouton immédiatement à droite passera de "Ajouter au
rapport" à "Enlever du rapport". Cliquez sur le bouton.
Rapport interrompu
Si, alors que le rapport est en cours d'exécution, l'opérateur ou le système
d'exploitation ferme Emperor, un message du type " Le fichier des résultats a été
modifié, souhaitez-vous sauvegarder ces changements avant d'arrêter Emperor
?" sera généré.
Avant de vouloir éventuellement enregistrer le fichier, rappelez-vous que les
données d'un test sont "volatiles" car stockées dans la mémoire vive de
l'ordinateur. Elles seront donc perdues si Emperor est arrêté.
64
______________________________________________________________________
Le menu "Affichage"
L'option "Graphique"
Emperor affiche l'écran graphique lorsque l'option graphique est sélectionnée à
partir du menu "Affichage". La barre d'outils ‘graphique’ apparaît, ainsi que la
barre d'outils ‘échantillons’ si les résultats de plus d'un échantillon sont
disponibles.
a.
b.
c.
d.
e.
Deux options de la barre d'outils ‘graphique’ permettent à celui-ci d'être
remanié :
a. Paramétrage du graphique
b. Zoom
Les trois options restantes permettent d’interroger les données de l’essai :
c. Curseur-Etiquette
d. Axe Temps
e. Revoir les résultats
Note : La fonction d’interrogation des données peut être accédée
directement à partir du menu "Affichage" en sélectionnant l’option
"Interroger".
La fonction "Paramétrages du graphique" :
Le bouton "Paramétrages du graphique" de la barre d’outils graphique fait
apparaître une fenêtre de dialogue permettant de sélectionner et de
sauvegarder les paramètres de la mise en page du graphique.
Axes du graphique
Dans la plupart des cas, les axes X et Y du graphique seront nommés comme
ci-dessous :
Charge sur l’axe Y contre déplacement sur l’axe X
Charge sur l’axe Y contre temps sur l’axe X
Déplacement sur l’axe Y contre temps sur l’axe X
Ce sont les options principales ; L'on peut passer de l'une à l'autre dans la
fenêtre "paramètre". C'est également dans cette fenêtre que l'on peut choisir
d'autres combinaisons d'axes : Option "Autres" et nommer comme souhaité
l'axe X et l'axe Y.
Si la case "Affichage du déplacement cumulé" est cochée, alors le
déplacement est représenté sur le graphique en tant que valeur cumulée à
partir du début de l’essai (par opposition à valeur absolue si la case est
décochée).
Si l'on modifie l'état de cette case, alors les résultats de l’essai doivent être
recalculés pour prendre en compte les changements de tracé(s) des valeurs de
déplacement.
65
Afficher le déplacement cumulé est très utile lorsqu'on souhaite calculer une
surface, une pente, etc.
Titres et Intervalles
Lorsqu’un graphique est imprimé, le texte qui apparaît en haut de la page est le
titre paramétré dans la fenêtre préférence.
L'intervalle de données représenté sur le graphique dépend également de ce
qui a été paramétré dans la fenêtre "préférences", dans les champs "minimum"
et "maximum".
Autres fonctions
L'option "Légende" permet d'intégrer une légende au graphique dans le cas ou
les résultats de plusieurs échantillons y sont représentés. Pour que cela soit le
cas, l'option "Multi-Courbes" doit être sélectionnée (Menu "Affichage", Option
"Superposition").
‘’Dans le cas où le
graphique comprend les
données
de
plusieurs
échantillons, la longueur
des axes est adaptée de
manière à englober la
totalité des données.’’
L'option "Quadrillage" permet d'ajouter au graphique un fond quadrillé.
L'option "Echelle automatique" adapte automatiquement les valeurs
maximales et minimales des deux axes aux données ; le graphique doit être
retracé pour que les axes soient modifiés.
La fonction "Zoom" :
‘’Quaatre niveaux de zoom
sont disponibles.’’
66
Cliquez sur le bouton "Zoom" de la barre d’outils ‘graphique’ pour activer la
fonction zoom multi-niveaux.
Vous pouvez ensuite sélectionner la zone du graphique sur laquelle vous
souhaitez effectuer un zoom de la manière suivante : effectuez un
"cliquez/glissez" en partant d'un des coins de la zone rectangulaire que l'on
souhaite zoomer, jusqu'au coin opposé.
La zone zoomée est alors affichée. Vous pouvez obtenir un zoom plus puissant
en recommençant l'opération.
Pour revenir à l'affichage du graphique dans son ensemble ("de-zoom" complet),
cliquez à nouveau sur le bouton "zoom" de la barre d'outils ‘graphique’. Si vous
souhaitez seulement revenir à un degré inférieur de zoom, placez votre souris
dans la zone graphique, cliquez droit, puis choisissez l'option "zoom arrière"
dans le menu qui apparaît.
La fonction "Curseur-Etiquette" :
Cette fonction permet d'afficher les coordonnés d'un point directement sur le
graphique sous la forme de petites étiquettes.
Cliquez sur le bouton "Curseur-Etiquette" de la barre d’outils ‘graphique’ pour
activer la fonction. Le curseur prend alors l'apparence d'une croix dès qu'il est
placé dans la zone graphique.
Cette apparence vous permet de le placer avec plus de précision sur le point
désiré du graphique. Une fois le curseur placé, cliquez droit avec votre souris,
puis dirigez le curseur vers l'endroit où vous souhaitez afficher l'étiquette des
coordonnés et cliquez à nouveau. Une étiquette reliée au point sélectionné et
présentant ses coordonnés apparaît.
Cette étiquette peut être déplacée ou effacée en cliquant dessus avec le bouton
droit de la souris puis en sélectionnant "Déplacer Curseur-Etiquette" ou
"Enlever Curseur-Etiquette" dans le menu qui apparaît. Vous pouvez
également compléter la légende en sélectionnant "Ajouter un commentaire"
dans ce même menu ; une fenêtre apparaît alors dans laquelle vous pouvez
entrer jusqu'à 21 caractères.
La fonction "Axe temps" :
Cliquez sur le bouton "Axe temps" de la barre d’outils ‘graphique’ pour activer
la fonction. Un curseur horizontal représentant le temps apparaît en-dessous de
l'axe Y. Vous pouvez déplacer ce curseur avec votre souris, ce qui fait
également apparaître une ligne verticale noire suivant le tracé de la courbe. Les
différents paramètres situés en haut à droite du graphique prennent la valeur en
temps en temps réel du point de donnée désigné.
Pour afficher les données au début de l’essai, guidez le curseur à l'extrême
gauche de son axe. De la même façon, pour afficher les données à la fin de
l’essai, guidez le curseur à l'extrême droit.
La fonction "Axe temps" permet ‘d’interroger graphiquement’ les données d’un
essai. Il est également possible d'utiliser l’option "Données" du menu
"Affichage" et d'identifier de la sorte les lignes particulières de valeurs qui ont
produit chaque résultat intéressant apparaissant sur le graphique du test. Il est
cependant plus pratique de déplacer le curseur jusqu'à chaque résultat
intéressant.
La fonction "Revoir les résultats" :
Les calculs de l’essai peuvent être "interrogés graphiquement’ en cliquant sur le
bouton "Revoir les résultats" de la barre d’outils ‘graphique’. Une fenêtre
résumant les résultats est alors affichée à côté du graphique. Cliquez sur un
résultat pour superposer le point, la ligne ou la surface correspondant à ce calcul
sur le graphique.
Certains calculs peuvent être affinés en précisant l'intervalle des valeurs.
Prenons l’Exemple de la commande MOYENNE. L’Exemple donné demande la
valeur moyenne de déplacement à calculer entre 13 et 17 secondes. Quand le
résultat de ce calcul est affiché (avec les paramètres de préférence) au sein de
la fonction "Revoir Résultats", deux lignes noires verticales à 13 et 17 secondes
seront sur-imprimées sur le graphique correspondant à l'emplacement de deux
curseurs horizontaux situés sous l'axe Y.
Si les curseurs sont repositionnés, non seulement les calculs seront mis à jour,
mais les valeurs de la gamme correspondant aux calculs seront également
mises à jour : le programme est modifié. Aussi, lorsque vous fermerez le fichier
‘force file’ (*.for), le logiciel Emperor vous avertira qu’il y eu des changements
sur le programme et vous demandera si vous souhaitez sauvegarder ces
changements.
67
L'option "Paramétrages"
Choisir cette option ouvre une fenêtre de dialogue permettant de personnaliser
l’apparence de vos graphiques.
Note : L’accès à cette fenêtre de dialogue peut se faire par trois différentes
parties du logiciel Emperor. Plus de détails sur les fonctions disponibles vous
sont proposées au sein de la section "Option Graphique".
L'option "Superposition"
"Cette option n’est accessible
qu'en mode Administrateur"
Choisir l’option "Superposition" à partir du menu "Affichage" fait apparaître
une fenêtre permettant d'afficher les données de plusieurs échantillons sur le
graphique. Trois options sont disponibles : "Multi-courbes", "Bandes de
tolérance" et "Aucun" qui est l’option sélectionnée par défaut. "Aucun" signifie
que les données d'un seul échantillon sont tracées sur le graphique.
L'action d'afficher la barre d’outils des échantillons rebascule automatiquement
l'option "Superposition" sur "Aucun".
La sous-option "Multi-Courbes" :
"Il n'est pas possible de sélectionner
cette option avant d’avoir les
résultats de plus d’un échantillon."
Sélectionner l’option "Multi-Courbes" rend visible la liste des échantillons testés
à gauche de la fenêtre de dialogue. Vous pouvez ensuite sélectionner dans
cette liste ceux que vous souhaitez afficher.
Si un nouvel échantillon est testé, et que moins de sept échantillons sont déjà
affichés, ses données seront affichées en plus des données déjà existantes.
Le logiciel Emperor peut garder l'option "Multi-Courbes" active ou au contraire
la désactiver en fonction de vos actions. Par Exemple, si la fonction "MultiCourbes" est active mais que vous montrez votre volonté d'inspecter plus en
détail les données d'un échantillon en particulier (en sélectionnant l’option
"Resultats" à partir du menu "Essai", ou l’option "Données" à partir du menu
"Affichage"), alors Emperor désactivera l'option "Multi-Courbes". Aussi, lorsque
vous retournerez à l’écran principal, Emperor affichera seulement les données
de l’échantillon sur lequel vous vous êtes concentré.
La sous-option "Bandes de tolérance :
Sélectionner l’option "Bandes de tolérance" active le panneau de configuration
de l'option. Cette fonction permet de comparer les données d'un essai avec
celles d’un échantillon de référence.
Afin d'indiquer à Emperor l'emplacement du fichier contenant les données de
références, cliquez sur "Rechercher" ou tapez directement le chemin dans le
champ "Fichier de référence". Ce fichier de référence doit être disponible sous la
forme stricte d’une tabulation ou d’une virgule (référence.txt par exemple).
Le fichier de référence doit être composé de seulement deux colonnes, avec les
coordonnées de l’axe y dans la première. Les données du premier point doivent
apparaître sur la troisième ligne, les données du second point sur la quatrième
ligne etc. Les unités se rapportant aux données doivent apparaître sur la
deuxième ligne.
68
La manière la plus aisée
de créer un fichier de
référence
est
de
minimiser
les
perturbations d'un fichier
en utilisant la fonction
"Fréquence
d'échantillonnage" (Option
Système,
menu
"Configuration"),
puis
d'exporter les données
après les avoir coupées
("enregistrez sous", menu
"Fichier". Attention ces
données
ne
doivent
excéder 100 points.
"Les
données
du
fichier de référence
est en rouge et les
limites de la bande de
tolérance apparaissent
sur le graphique en
vert."
"Un résultat peut être hors
tolérance à un ou plusieurs
endroits. Aussi utiliser la
commande VERDICT pour
détecter manuellement un
échantillon hors tolérance
peut parfois s’avérer difficile."
Le logiciel Emperor adopte automatiquement vos unités de mesure préférées.
Cependant, dans le cas des bandes de tolérance, le logiciel Emperor n’accepte pas un
fichier de référence ayant des unités différentes de celles de l'essai affiché. Dans ce
cas, vous avez deux solutions :
1.
Changer les unités des données de l’essai en utilisant la fonction
"préférences" du logiciel Emperor
2.
Créer un nouveau fichier de référence
Deux types de bandes de tolérance peuvent être générés :
- Bande de tolérance basée sur un facteur :
Entrer un pourcentage dans le champ "Facteur" (20% par Exemple) ; génère une
représentation graphique de ce type :
- Bande de tolérance basée sur une différence :
Entrer un nombre dans la case "Différence" (5 newtons par Exemple) ; génére une
représentation graphique de ce type :
Notez que les bandes de tolérance sont calculées de manière à être une gamme de
valeurs acceptable pour le paramètre en ordonnée. Si, par Exemple, des données de
charge/déplacement ont été dessinées, mais que vous devez spécifier que ces
données soient comprises dans une bande de tolérance de plus ou moins 5 mm de
celles d’un échantillon de référence, alors utilisez l’option "Autre" (Option Graphique du
menu "Affichage") pour générer un graphique Déplacement/Charge.
En activant la fonction "Afficher alerte de tolérance", un message d’alerte s’affiche sur
l’écran "Résultats" si les données d'un échantillon sortent des bandes de tolérance.
Les données ‘hors tolérance’ (hors des limites de l'axe y de la bande de tolérance)
apparaissent en rouge
Les données dans les tolérances (c’est à dire qui tombent dans les limites de la
tolérance band de l’axe y) apparaissent en vert.
Les données qui tombent hors des limites de l'axe X de la bande de tolérance
apparaissent en noir.
69
L'option "Données"
Choisir l’option "Données" du menu "Affichage" ouvre une fenêtre de
dialogue présentant les données de l’essai sous forme de tableau. Le taux
élevé d’acquisition de données des systèmes Emperor peut rendre relativement
longue cette liste.
Si un essai dure plus de 16 secondes, les données seront disponibles sous
forme d’un bloc. Utilisez les boutons "Précédent" et "Suivant" pour passer de
l'un à l'autre.
Il n’y a pas de bouton permettant l'impression directe de toutes les données de
l’essai. Il vous sera peut-être nécessaire de sélectionner un nombre limité de
données à inclure dans un document ou une feuille de calcul. Pour ce faire,
cliquez avec le bouton gauche de la souris sur le premier point de données
dans l’étendue désirée, puis appuyez continuellement sur la touche Shift de
votre clavier et cliquez sur le dernier point de cette étendue. Vous pouvez aussi
appuyer continuellement sur la touche Ctrl et cliquez sur chaque point
individuellement. Lorsque les données voulues ont été sélectionnées, cliquez
sur Copier ou sur le bouton droit de la souris pour sauvegarder ces données
dans le presse-papier. Les données pourront ainsi être transférées vers
d’autres logiciels Windows en les coupant et en lescollant. Les données
pourront être imprimées à partir de cet autre logiciel.
La technique ci-dessus décrit comment des points individuels de données
peuvent être inspectés et, au besoin, être ‘choisis’ et affichés au sein d’un autre
logiciel. Si cependant, vous voulez que les données soient systématiquement
"coupées", "récoltées" ou "compressées" avant d’être disponibles dans un autre
logiciel, vous aurez tout intérêt à exporter vos données du logiciel Emperor.
L'option "Vidéo"
Choisir l'option "Vidéo" du menu "Affichage" affichera la barre d'outils vidéo
ainsi que la barre d'outils des échantillons si les résultats de plus d’un
échantillon sont disponibles.
Cliquer sur le bouton "lecture" de la barre d’outils "Vidéo" répètera les
données de l’essai en temps réel. Pendant la répétition, cliquer sur "Avance
Rapide" accélèrera la lecture par 10. Pour passer de la lecture rapide à la
lecture normale, recliquez sur "lecture". Lorsque vous êtes en mode
"Lecture", si vous cliquez sur "Revenir au départ", toutes les données
tracées seront effacées et l’essai sera remis à zéro. Cliquer sur Stop arrêtera le
tracé de données jusqu’à ce que vous appuyiez à nouveau sur "Lecture".
Cliquez sur le bouton "Quitter vidéo" de la barre d’outils "Vidéo" si vous
souhaitez sortir de l'option.
Lorsque le fichier de l’essai en cours contient des données de plus d’un
échantillon, la barre d’outils des échantillons détermine quel échantillon sera
répété. Le compteur des échantillons sera affiché sur la barre d’état.
70
L'option "Copier le graphique"
Cette option n'est disponible que si le bouton "Afficher le graphique" a été
activée comme ci-dessous.
Choisir l’option "Copier le graphique" du menu "Affichage" permet de copier
le graphique actuellement affiché dans le presse-papier. Il peut ainsi être
exporté (Collé) dans les documents d’autres logiciels.
Cette fonction est également disponible à partir du menu qui apparaît lorsque
vous "cliquez droit" avec votre souris sur le graphique.
Notez que toutes informations superposées sur le graphique avec les outils
"Curseur-Etiquette", "Axe Temps" ou "Revoir les Résultats" ne seront pas
copiées dans le presse-papier.
L'option "Interroger"
Choisir l'option "Interroger" du menu "Affichage" permet d'accéder directement
aux fonctions interrogeant graphiquement les données de l’essai :
Curseur-Etiquette
Axe Temps
Revoir les résultats
L'option "Visu sommaire"
Activer l’option "Visu sommaire" du menu "Affichage" affiche les résultats de
l'essai dans une fenêtre au-dessus du travail.
L'option "Barre d'outils"
L’option "Barre d’outils" du menu "Affichage" vous permet d'afficher ou non
les barres d'outils "Standard" et "Charge/déplacement).
Le logiciel Emperor peut afficher automatiquement la barre d’outils ‘graphique’,
la barre d’outils des ‘échantillons’ et la barre d’outils de ‘lecture-séquence
précédente’ si nécessaire.
L'option "Barre d'état"
L’option "Barre d’état" du menu "Affichage" vous permet d'afficher ou non les
informations suivantes :
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
71
Une brève description de l'item sur lequel le curseur est pointé
La charge totale que subit le capteur
Le taux auquel les données de l’échantillon sont enregistrées
Le numéro de la ligne en exécution pendant un essai
Le numéro et le nombre total de cycles (lorsqu’une commande CYCLE est
en exécution
Le niveau de zoom (lorsqu’un zoom graphique est à l’écran).
Le compteur d’échantillons et le nombre total d’échantillons (lorsqu’il y a
plus d’un échantillon).
Les coordonnées x et y de la position du curseur (lorsque le curseur est sur
une partie de l’écran utilisée pour afficher les graphiques).
______________________________________________________________________
Le menu "Configuration"
L'option "Préférences"
"Cette option n’est disponible
qu’en mode "administrateur""
Choisir l’option "Préférences" du menu "Configuration" affiche une fenêtre
permettant de Configurer la plupart des paramètres d'Emperor.
Trois onglets sont disponibles :
Généralités
Paramètres du graphique
Automatiser
L'onglet "Généralités"
Traction ou Compression
"Cette section sur ‘la convention
des
signes’
présuppose
qu'Emperor contrôle un banc
d’essai Imperial à mono colonne
ou un banc d’essai MultiTest-i. Si
un autre banc d’essai est utilisé,
les informations fournies dans le
‘supplément’
remplace
cette
section du mode d’emploi."
Le choix de l'opérateur entre les options "Traction" et "Compression" a des
conséquences sur :
•
•
•
La direction du mouvement pris par la traverse au début de l'essai
Le signe (positif ou négatif) apparaissant devant les valeurs de charge et
de déplacement mesurées.
Le signe (positif ou negatif) devant être saisi avant chaque valeur de
charge, déplacement ou vitesse lorsqu'un programme est développé.
Si l’option "Traction" est sélectionnée :
•
•
•
•
•
•
‘4.59N’ sera une charge de traction
‘-4.59N’ sera une charge de compression
’23.7mm’ sera un déplacement au-dessus de la position zéro
‘-23.7mm’ sera un déplacement au-dessous de la position zéro
La commande de programme ‘EXECUTER@75mm/min jusqu'à temps =
5.000sec’ fera monter la traverse
La commande de programme ‘EXECUTER@-75mm/min jusqu'à temps =
5.000sec’ fera descendre la traverse
Lorsque la traverse monte, le déplacement augmente, aussi la commande
"EXECUTER" pour un déplacement qui est inférieur au déplacement actuel ne
pourra pas être exécutée.
Si l’option "Compression" est sélectionnée :
•
•
•
•
•
•
‘4.59N’ sera une charge de compression
‘-4.59N’ sera une charge de traction
’23.7mm’ sera un déplacement au-dessous de la position zéro
‘-23.7mm’ sera un déplacement au-dessus de la position zéro
La commande de programme ‘EXECUTER@75mm/min jusqu'à temps =
5.000sec’ fera descendre la traverse
La commande de programme ‘EXECUTER@-75mm/min jusqu'à temps =
5.000sec’ fera monter la traverse
Lorsque la traverse monte, le déplacement diminue, aussi la commande
EXECUTER pour un déplacement qui est supérieur au déplacement actuel ne
pourra pas être exécutée.
72
Les paramètres des fonctions de traction et de compression sont en général
sélectionnés avant que l'essai ne soit lancé, afin que le déplacement et la
charge soient le plus prêt possible de zéro. Notez que si les paramètres des
fonctions de traction et de compression sont modifiés une fois que la traverse a
commencé sa course et que le système est sous charge, le signe des valeurs
affichées pour la charge et le déplacement en cours changera.
Les conventions suivantes s’appliquent à l’affichage de
indépendamment du choix fait entre "traction" ou "compression".
•
•
la
vitesse
Au sein du module "Emulation de mesure", la vitesse apparaît en tant que
nombre positif quelque soit la direction de la traverse.
Au sein du Module "Essai programmé", une valeur de vitesse positive
indiquera que la traverse monte, et une valeur de vitesse négative indiquera
que la traverse descend ; ceci s’applique lorsque la traverse se déplace
sous contrôle manuel ou sous contrôle programmé.
Unités
Il vous est ici possible de paramétrer les unités de force, de déplacement et de
temps du prochain essai, et également de les sauvegarder si vous souhaitez
qu'ils deviennent vos paramètres par défaut. Pour cela, cliquez sur
"Sauvegarder par défaut".
"Les unités disponibles sont
kN, N, mN, kgf, gf, lbf, ozf,
MPa, KPa, psi et N/mm² "
"Les unités disponibles sont
millimètres, inches et %"
Unités de force
Les Utilisateurs souhaitant déterminer les propriétés intrinsèques des
matériaux d'un échantillon, préféreront travailler avec des unités de stress
que des unités de force. Si une unité de stress est choisie, les paramètres
de la zone "Section" deviendront accessibles. Choisissez la symétrie
appropriée à l’échantillon en sélectionnant "Circulaire" ou "Rectangulaire"
et entrez les dimensions requises dans les unités indiquées.
Unités de déplacement
Les Utilisateurs souhaitant déterminer les propriétés intrinsèques des
matériaux d'un échantillon, préféreront travailler avec des unités de strain
que des unités de déplacement. Si un % est choisi, le champ "Longueur"
de la zone "Echantillon" deviendra accessible. Choisissez la symétrie
appropriée à l’échantillon en sélectionnant "Circulaire" ou "Rectangulaire"
et entrez les dimensions requises dans les unités indiquées.
Temps :
Les unités disponibles sont secondes, minutes et heures.
Note : Dans le cas ou il est nécessaire de travailler avec des unités de
mesure inhabituelles ou spécialisées (par Exemple, 1kip = 1000 lbf), ou
une unité SI qui diffère simplement d’une unité standard de dix fois (par
Exemple, 1daN = 10N, 1dN = 0.1N ou 100mN = 10mN). L’Exemple donné
avec la commande "FAIRE_ADDITION" illustre comment une valeur
retournée à l’écran des résultats peut être rééchelonnée.
Emperor imposera toujours
une « surcharge globale »
équivalente à la capacité
physique du capteur. Pensez
à
la
charge
maximale
imposée ici comme étant une
(plus petite) surcharge locale.
Les valeurs de déplacement
et de vitesse sont limitées de
la même manière.
73
Limites
La zone ‘Limites’ de l'onglet "Généralités" vous permet d'instaurer des limites
pour les paramètres suivants :
•
Charge
•
Déplacement
•
Temps
•
Vitesse
Un essai s’arrêtera lorsque la valeur absolue maximale d’un des paramètres
(déplacement, charge ou temps) est atteinte. De même, lorsqu’un programme
est en cours de rédaction, Emperor affichera un message d’alerte si une
commande excède une des limites fixées.
Permettre la suppression d’échantillon
Lorsque l’option «Permettre la suppression d’échantillon» est active, le bouton
«Supprimer l’échantillon en cours » de la barre d’outils ‘échantillon’ devient
disponible. Cette fonction vous permet d’enlever un échantillon d’un fichier.
Noter : Vous ne pourrez récupérer les échantillons une fois ceux-ci supprimés
Autres
Une fois les paramètres de l’onglet «Généralités» sauvegardés en cliquant sur
«Sauvegarder par défaut», ils sont appliqués dans le module «Essai
Programmé» et le module «Emulation de mesure».
Le module «Emulation de mesure». ne fonctionnera pas à une charge ou un
déplacement dont la valeur absolue est supérieure aux valeurs maximales
déterminées. Si vous tentez de saisir une vitesse avec une valeur supérieure,
cette valeur inacceptable sera remplacée par la valeur maximale permise.
Noter : Le bouton «Sauvegarder par défaut» n’enregistre que les paramètres
de l’onglet ouvert.
L'onglet "Paramètres du graphique"
Cette fenêtre de dialogue vous permet de personnaliser l’apparence de votre
graphique.
Noter : Cette fenêtre de dialogue peut être accédée de trois manières. Les
détails sont disponibles au sein de la section sur la commande des graphiques.
L'onglet "Automatiser"
Les options paramétrées ici sont exécutées dès qu’un essai a été accompli
avec succès.
Revenir au déplacement zéro
Cette option fait revenir la traverse à une position zéro, ainsi prête pour le
prochain essai, mais sans que les données de son retour ne soientt
enregistrées.
Exporter les données XY
Cette option vous permet d’exporter des données brutes à la fin d'un essai vers
un fichier défini grâce au bouton «Paramètres d’exportation».
74
Ignorer les messages d’information
Lors d’un processus automatisé il n’est pas vraiment nécessaire d’afficher les
messages d’information paramétrés. Cette option vous permet de bloquer ces
messages.
L'option "Système"
Choisir l’option «Système» du menu «Configuration» ouvre la fenêtre de
dialogue «Installation du système».
Quatre onglets sont disponibles :
Paramétrages du système
Déflexion du capteur
Fréquence d’échantillonnage
Emplacement du fichier
L'onglet "Paramétrages du système"
Cet onglet permet de spécifier les options de port de série et d’accès sur
Internet.
«Si votre souris a un connecteur
D à 9 broches, essayez d’abord
de sélectionner ‘COM2’ ; si ce
n’est pas le cas, essayez
‘COM1’.»
«De
nombreux
logiciels
nécessitent que l’on sélectionne
un taux d’enregistrement des
données. Ce n’est pas le cas
pour le logiciel Emperor qui
fonctionne en permanence avec
un taux de transmission des
données de 115,200.»
Entrée de données primaire
Les données de votre banc d’essai Imperial ou MultiTest-i sont transmises au
PC par un câble RS232. Il est nécessaire au logiciel Emperor de savoir à partir
de quel port de série les données arriveront.
Pour lui donner cette information, choisissez dans le menu déroulant du champ
«Entrée de données primaire», le port de série utilisé. Si vous êtes incertain
quant à la sélection du port, demandez conseil à votre service informatique.
Noter : Lorsqu’une nouvelle version du logiciel Emperor est lancée pour la
première fois, cette fenêtre de dialogue s’affiche automatiquement.
Accès Internet
Si le PC utilisé a accès à Internet, vous pouvez activer l’option «Accès
Internet», puis entrer le chemin d’accès à votre navigateur dans le champ
« Chemin vers navigateur Web ».Votre service informatique sera en position de
vous conseiller sur ce point.
Le logiciel Emperor utilisera ensuite automatiquement le logiciel d’email qui a
été mis en place au sein de Windows.
Lorsque la fonction d’email du logiciel Emperor est en place, vous serez dans la
possibilité d’envoyer des mails directement à votre fournisseur Mecmesin.
75
L'onglet "Déflexion du capteur”
Cet onglet permet de paramétrer la compensation de la déflexion du capteur :
Le logiciel Emperor mesure le déplacement, ce qui est un peu différent de la
mesure de la déformation d’un échantillon.
En effet, lors d’un test, l’échantillon n’est pas la seule chose à subir une
déformation ; le capteur, le banc d’essai et les accessoires en subissent une
aussi.
Pour cela, Emperor a la possibilité de compenser toutes ces ‘déformations’ afin
de mesurer seulement les données concernant l’échantillon ; pour ce faire, tapez
le facteur de raideur dans les unités voulues dans le champ «rigidité»
Il est nécessaire de déterminer non seulement la raideur du capteur mais
également celle du système entier. Cela fait partie de l’inspection à laquelle se
livrent les ingénieurs de Mecmesin avant la livraison de nos produits.
Un certificat indiquant les valeurs du taux de raideur ainsi que les numéros de
série est fourni avec le certificat d’étalonnage du capteur.
La procédure pour déterminer ou re-déterminer le taux de raideur passe par un
programme essayant de comprimer un objet solide très doucement. Les
commandes «PENTE» ou «MEILLEUR_AJUSTEMENT» sont ensuite utilisées
pour obtenir le gradient de la courbe de l’essai (en newtons par millimètre). Cette
procédure est nécessaire par Exemple à chaque fois qu’un nouveau capteur est
acheté. Comme les ingénieurs de Mecmesin n’ont plus accès à votre banc
d’essai, il vous est alors nécessaire de déterminer le nouveau taux de raideur.
Avant toute tentative pour déterminer le taux de raideur, consultez votre
fournisseur Mecmesin pour éviter d’endommager votre capteur.
Lorsqu’une erreur de déplacement d’un millimètre au plus est acceptable (degré
de précision requis par votre application), il n’est pas nécessaire d’utiliser la
fonction de compensation : vous pouvez laisser la case « rigidité » vide.
Lorsque le fichier de données sera sauvegardé, Emperor se rappellera
qu’aucune compensation n’a été appliquée. Pour les données non
compensées, le fichier *.for peut être lancé sur n’importe quel autre système
Imperial ou MultiTest-i, et le logiciel Emperor permettra aux données obtenues
sur le deuxième système d’être ajoutées aux données obtenues sur le premier.
Cependant, lorsque la fonction de compensation est appliquée, les données
sauvegardées deviennent ‘attachées’ au numéro de série du capteur utilisé et
au taux de raideur du système d’origine. Ces données pourront toujours être
chargées sur le logiciel Emperor à partir de n’importe quel PC, mais l’accès se
fera en «lecture seule».
La valeur totale de déflexion qui doit être compensée peut être d’un millimètre
mais dans la plupart des cas, elle sera beaucoup plus faible.
«Il n’est pas possible de
changer la capacité des
capteurs, ni d’effacer des
données qui se rapportent au
capteur
actuellement
connecté.»
A chaque fois que le capteur, le banc d’essai, ou les accessoires sont changés,
il est nécessaire de se demander si le taux est à re-déterminer.
Votre copie du logiciel Emperor conserve dans une base de données, la
capacité, le numéro de série et le taux de raideur de chaque capteur auquel il a
été connecté. Vous pouvez accéder à ces informations à partir de l’onglet
« Déflexion du capteur ».
La compensation de la déformation du capteur ne sera appliquée qu’une fois
l’essai achevé. La déformation suivie pendant un essai comprend donc le
déplacement de la traverse (c’est-à-dire les données de déplacement non
compensées).
76
L'onglet "Fréquence d’échantillonnage”
Quatre options vous sont proposées, 2kHz, 1kHz, 100kHz et 10kHz.
‘2kHz’ est l’option sélectionnée par défaut.
La fréquence de lecture du
système le rend capable de ‘voir’
les moindres pentes sous
charge – même celles qui ne
durent
que
quelques
millisecondes. »
Lorsque cette fonction est sélectionnée, le logiciel Emperor affiche toutes les
valeurs de crête et de creux qu’il lui est possible de détecter. Ceci est parfait si
vous recherchez une structure aussi fine. Mais on peut, inversement, juger
cette précision comme un ‘bruit/parasite’ obstruant la tendance de la charge qui
vous intéresse.
Sélectionner l’option ‘100kHz’ signifie qu'Emperor effectuera la moyenne toutes
les 20 mesures afin de vous donner une mesure unique. Cela permet de lisser
un peu plus les données et le graphique. De la même manière, sélectionner
l’option ‘10khz’ signifie qu'Emperor effectuera la moyenne toutes les 200
mesures, et que le lissage sera d'autant plus important.
L’option 2kHz doit être sélectionnée si le logiciel Emperor est utilisé pour
enregistrer un évènement-commutation, évènement arrivant soudainement et
ne durant qu’un instant (par Exemple la rupture sèche d’un matériau
quelconque).
La fréquence de prélèvement des données sélectionnées est affichée sur la
barre d’état intitulé ‘Rate’.
L'onglet "Emplacement du fichier”
Cet onglet permet d'indiquer l'emplacement par défaut des fichiers-systèmes
suivant :
Exporter
Rapport
Bibliothèque
Résultats
Mise à niveau
Référence
L'option "Accès"
Administrateur ou Opérateur ?
Choisir l'option "Accès" du menu "Configuration" ouvre la fenêtre de dialogue
"Paramétrage d'accès". Celle-ci vous permet de choisir entre deux niveaux
d'accès pour les utilisateurs d'Emperor, l'accès opérateur et l'accès
administrateur. L'accès administrateur peut être protégé par un mot de passe.
Pour mettre le système en place en mode d’accès "opérateur", cliquez sur
l’option puis cliquez sur OK.
Pour régler votre système en mode d’accès "Administrateur" lorsque aucun mot
de passe n'a été paramétré, cliquez sur l’option puis cliquez sur OK.
Si un mot de passe a été paramétré, il vous sera nécessaire d'entrer celui-ci
pour pouvoir passer en mode "Administrateur".
Si vous souhaitez créer un mot de passe pour la première fois, entrez le dans le
champ "Nouveau mot de passe" tout en laissant le champ "Mot de passe" vide.
Emperor vous demandera de le saisir une nouvelle fois dans le champ
"Confirmation du nouveau mot de passe" ; cliquez ensuite sur " OK" : votre mot
de passe est créé.
Pour modifier votre mot de passe, répéter la même procédure à part pour le
champ "Mot de passe" : ne le laissez pas vide, mais entrez y votre mot de
passe actuel.
77
Si vous voulez que tous les utilisateurs aient un mode d’accès Master, le
logiciel Emperor acceptera la chaîne vide en tant que mot de passe. Pointez à
gauche du mot ’Master’ puis cliquez sur OK. Aussi, tous les utilisateurs qui
désirent obtenir le mode d’accès Master n’auront qu’à répéter cette procédure.
L''accès "Opérateur"
Les fonctions suivantes ne sont pas accessibles aux utilisateurs en mode
d’accès ‘Operateur’
•
•
•
•
•
•
•
•
•
La Commande Programme (Menu Essai)
La Commande Calculs (Menu Essai)
L'option Superposition (Menu Affichage)
L'option Paramétrages (Menu Configuration)
L'option Préférences (Menu Configuration)
L'option Accès (Menu Configuration) – Fonction Mot de passe
L'option Système (Menu Configuration)
L'option Langue (Menu Configuration)
Commande Calibration & Service (Menu Outils)
La fenêtre de dialogue ‘Calibration & Service’ est disponible directement en
mode d’accès Master, cependant il vous faudra tout de même saisir un mot de
passe pour accéder à la fonction d’étalonnage en elle-même
L'option "Langue"
"Cette option n’est disponible
qu’en mode "Administrateur"
78
Choisir l’option "Langue" du menu "Configuration" ouvre la fenêtre de
dialogue "Sélectionner la Langue". Cette fenêtre vous permet de choisir la
langue avec laquelle le logiciel Emperor et le système d’aide associé opèrent.
______________________________________________________________________
Le menu "Outils"
L'option "Mise à niveau"
"Cette option n’est disponible
qu’en mode "administrateur""
Il est utile de procéder régulièrement aux mises à jour de votre logiciel Emperor.
Pour recevoir ces mises à jour par CD ou par E-mail, veuillez contacter votre
fournisseur Mecmesin.
Pour installer les mises à jour, choisissez l’option "Mise à niveau" du menu
"Outils".
L'option "Créer un rapport"
"Cette option n’est disponible
qu’en mode "administrateur""
Choisir cette option du menu "Outils" permet de créer un rapport "diagnostique"
en cas de problème avec votre système de contrôle Emperor.
Une fois transmis à Mecmesin, ce rapport servira de base à nos ingénieurs pour
vous conseiller rapidement et efficacement.
L'option "Etalonnage & SAV"
L'option "Calibration & SAV" du menu "Outils" est réservée aux ingénieurs de
Mecmesin ainsi qu'aux agents et laboratoires d'étalonnage reconnus et
approuvés par Mecmesin. Pour cette raison, cette option est protégée par un
mot de passe différent de celui permettant d'accéder au mode "Administrateur".
L'option "Reconnecter"
Si pour quelque raison que ce soit, votre ordinateur perd la communication avec
le banc d’essai Imperial ou MultiTest-i, le logiciel Emperor se met en mode de
fonctionnement limité. Choisissez l’option "Reconnecter" du menu "Outils"
pour rétablir la communication.
L'option "Recalculer les résultats"
Si, suivant des modifications dans les calculs ou préférences, les résultats
figurant sur l'écran ne sont pas mis à jour automatiquement, vous pouvez
relancer le calcul des résultats grâce à cette option.
79
______________________________________________________________________
Le menu "Aide"
L'option "Table des matières"
Choisir l’option "Table des matières" du menu "Aide" ouvre une fenêtre de
dialogue avec deux onglets.
L'onglet "Index" affiche la liste des topiques d’aide par ordre alphabétique.
Vous pouvez saisir dans le champ prévu à cet effet les premières lettres du
topique que vous essayez de trouver, puis cliquez sur "Afficher".
L'onglet "Rechercher" permet de trouver n’importe quel mot au sein du
système d’aide ; Il vous suffit d'entrer le mot voulu dans le champ prévu à cet
effet, puis de cliquer sur "Afficher".
Il est peut-être nécessaire de cliquer sur [Suivant>] pour accéder à l’option
désirée.
L'option "Email"
Cette fonction n'est disponible que si Emperor peut accéder à Internet.
Choisir l’option Email à partir du menu "Aide", ouvre votre logiciel d’email. Un
email sera déjà configuré avec l'adresse de votre fournisseur Mecmesin.
L'option "A propos de"
Choisir l’option "A propos de" du menu "Aide", ouvre une fenêtre de dialogue
comprenant :
• La date de fabrication de votre logiciel Emperor, les détails précis des
numéros de version avec une déclaration des droits d’auteur.
• Les coordonnées de Mecmesin Limited ou de votre fournisseur local.
• Un bouton vous permettant de vous relier directement sur le site Internet
de Mecmesin. Ce bouton sera désactivé si vous n’avez pas d’accès
internet.
80
______________________________________________________________________
Les barres d'outils
Cinq barres d’outils s'affichent automatiquement lorsque vous entrez différentes
parties du logiciel Emperor.
La barre d'outils Standard
La barre d’outils Standard fournit un raccourci pour certaines fonctions. La
barre d’outils Standard peut être affichée ou cachée en choisissant l’option
"Barre d'outils" du menu "Affichage".
1. Nouveau
– menu Fichier
2. Ouvrir
– menu Fichier
3. Sauvegarder
– menu Fichier
4. Copier Graphique – menu Affichage
5. Imprimer
– menu Fichier
6. Afficher Graphique – menu Affichage
7. Vidéo
– menu Affichage
8. Resultats
– menu Essai
9. Table des matières – menu Aide
La barre d'outils Echantillons
Si deux échantillons ou plus ont fait l’objet d’un essai, la barre d’outils des
échantillons deviendra disponible.
1. Echantillon Précédent
2. Sélectionner l’échantillon
3. Echantillon suivant
4. Supprimer l'échantillon actuel
Lorsqu’un certain nombre d’échantillons ont été testés, mais que seules les
données d’un échantillon peuvent être affichées, le bouton "Sélectionner
l'échantillon vous permettra de choisir un échantillon en particulier. Un compteur
indiquant le numéro des échantillons sélectionnés (et le nombre total
d’échantillons testés) est affiché sur la barre d’état.
Il est nécessaire d’activer la fonction "Permettre la suppression d'échantillon"
à partir du menu "Préférences" avant de pouvoir utiliser le bouton "Supprimer
l'échantillon actuel". Cette modification ne peut être faite qu'en mode
"Administrateur".
81
La barre d'outils Charge/Déplacement
La barre d’outils Charge/Déplacement peut être affichée ou cachée en
choisissant l’option "Barre d'outils" du menu "Affichage".
1 Tarer la charge
2 Restaurer la charge
3 Tarer le déplacement
4 Ramener la traverse
Lorsque le système est en mode de fonctionnement limité, la barre d’outils
Charge/Déplacement ne vous sera d’aucun usage et sera donc désactivée.
La barre d'outils Graphique
La barre d’outils Graphique est affichée automatiquement lorsque vous accédez
à l’écran Graphique.
1 Paramétrages du graphique (Raccourci de l'option "Préférences" du
menu "Configuration").
2 Zoomer
3 Curseur-Etiquette
4 Axe Temps
5 Revoir les résultats
La barre d'outils Vidéo
La barre d’outils Vidéo est automatiquement affichée lorsque vous accédez à
l’écran correspondant.
1 Avance rapide
2 Lecture
3 Revenir au Départ
4 Arrêt Lecture
5 Quitter "Vidéo"
82
La barre d'état
Cette barre d’état est toujours présente au bas de votre écran. Les informations
suivantes seront affichées en temps voulu par Emperor
1 Aide – Affiche un message d'aide.
2 Charge totale – Affiche la charge totale enregistrée par le capteur
sur le banc d’essai.
3 Fréquence – Affiche le taux auquel les données de l’essai sont
enregistrées.
4 Ligne – Affiche le numéro de la ligne de programme exécutée.
5 Cycle – Affiche le cycle en cours et le nombre total de cycles.
6 Zoom – Affiche le niveau de zoom appliqué.
7 Echantillon – Affiche l’échantillon en cours et le nombre total
d’échantillons.
8 Curseur – Affiche la position du curseur de votre souris dans l'unité
de votre choix.
83
Diagnostic des pannes
______________________________________________________________________
Où trouver de l'aide
Ce mode d'emploi est en mesure de répondre à la plupart de vos questions. Une
version informatisée est accessible à partir du menu "Aide" sous la section
"Table des matières" afin de vous permettre une recherche plus effective.
L'onglet "Index" affiche la liste des topiques d’aide par ordre alphabétique. Vous
pouvez entrer dans le champ prévu à cet effet les premières lettres du topique
que vous essayez de trouver, puis de cliquer sur "Afficher".
L'onglet "Rechercher" permet de trouver n’importe quel mot au sein du système
d’aide ; Il vous suffit d'entrer le mot voulu dans le champ prévu à cet effet, puis de
cliquer sur "Afficher".
Il est peut-être nécessaire de cliquer sur [Suivant>] pour accéder à la partie
désirée.
Trois autres sources d’aide sont disponibles : Le site Internet de Mecmesin, votre
fournisseur Mecmesin et le Centre d'aide Mecmesin
Le site Internet de Mecmesin
Les questions les plus fréquemment posées par les utilisateurs d'Emperor ont été
regroupées, avec leur réponse, dans une section nommée"FAQ" sur le site
Internet Mecmesin.
Votre fournisseur Mecmesin
Vous trouverez les coordonnées de votre fournisseur Mecmesin dans l’option "A
propos de" du menu "Aide".
Votre fournisseur Mecmesin peut vous aider sur de nombreux sujets tels que
l’utilisation, l’entretien, la révision et/ou les réparations de vos instruments de
mesure Mecmesin.
L’Email est la méthode la plus efficace pour obtenir le soutien dont vous pouvez
avoir besoin, particulièrement pour le développement d’un programme. Pour cela,
créez un fichier (en format *.for) regroupant les données de l’essai illustrant le
problème et ou la question, puis envoyez-le à votre fournisseur Mecmesin.
Le Centre d'aide Mecmesin
Dans le cas où votre fournisseur Mecmesin est dans l’incapacité de résoudre un
problème sur votre logiciel Emperor, il vous recommandera de créer un rapport
d’état de votre système. Si le système Email d'Emperor est en place, ce rapport
sera envoyé directement au Centre d'aide Mecmesin. Si ce n'est pas le cas,
envoyez votre rapport sur CD à votre fournisseur Mecmesin qui se chargera de le
faire parvenir au centre d'aide.
84
Versions modifiées d'Emperor™
______________________________________________________________________
La fonction entrée événement
Le logiciel Emperor peut être configuré spécialement pour accumuler, traiter, et
afficher l’état d’un interrupteur connecté au port "entrée d'événement" d’un
banc d’essai Imperial ou MultiTest-i.
Pendant l’essai, à chaque fois que l’interrupteur établit un contact, un cercle
vert foncé note l'évènement sur la courbe de l’essai. De même, à chaque fois
que l’interrupteur rompt le contact, un cercle rouge est ajouté à la courbe.
Les options au sein du logiciel Emperor sont normalement basées sur les
données de l’essai répertoriées et apparaissent sous la forme de trois colonnes
(charge, déplacement et temps). Cependant, lorsque la fonction "entrée
d'événement" est disponible, une quatrième colonne apparaît dans la matrice
des données. Les données (sans dimension) de cette colonne sont ‘0’ pour
indiquer que l’interrupteur est ‘ouvert’, ou ‘1’ pour indiquer qu'il est ‘fermé’.
1. La commande "STEP" d'Emperor peut être utilisée pour détecter les
évènements pouvant se produire pendant un essai.
2. La commande "VALEUR" d'Emperor peut être utilisée pour retourner
l'état de l'interrupteur à une charge, déplacement ou temps donné.
Note : Pour que les événements soient enregistrés, la fonction "fréquence
d'échantillonnage" doit être paramétrée sur la plus haute fréquence
disponible, c'est-à-dire 2kH.
______________________________________________________________________
Le logiciel de démonstration
Si, lorsque le logiciel Emperor est lancé, le mot "Démonstration" apparaît
diagonalement à l’écran, cela signifie que le logiciel installé n'est en effet que la
version de démonstration.
Un logiciel de démonstration peut être fourni avec les données des essais
effectués sur vos échantillons par les ingénieurs de Mecmesin. Une vidéo de
votre échantillon sous essai peut être visionnée en sélectionnant l’option
"Vidéo" du menu "Affichage". Sélectionnez le fichier voulu et cliquez sur
"Lecture".
85
86
87
testing to perfection
Plus de 30 ans d expérience dans la technologie de force & de couple
Créé en 1977, ‘Mecmesin Ltd‘ est aujourd hui mondialement reconnu comme l’un des leaders
dans la technologie de force & de couple pour les tests de contrôle qualité en conception et
en production. D’un excellent niveau de performance et de fiabilité, les bancs-d’essais
guarantissent des résultats de très grande qualité. Responsables du contrôle qualité,
concepteurs et ingénieurs du monde entier font confiance aux systèmes de mesure de
force & de couple Mecmesin; que ce soit sur ligne de production comme en laboratoire, ils
permettent d’effectuer un nombre impressionnant
d’applications presque sans aucune limite.
Consultez notre site Internet
www.mecmesin.com
Afrique du Sud
Algérie
Allemagne
Arabie Saoudite
Argentine
Australie
Autriche
Bangladesh
Belgique
Brésil
Canada
Chili
Chine
Colombie
Corée
Danemark
Espagne
Finlande
France
Grèce
Hong Kong
Hongrie
Inde
Indonésie
Iran
Irlande
Italie
Japon
Malaisie
Maroc
Mexique
Norvège
Nouvelle
Zélande
Pays-Bas
Philippines
Pologne
Portugal
République
Tchèque
Roumanie
Russie
Singapour
Slovaquie
Slovénie
Sri Lanka
Suède
Suisse
Syrie
Taiwan
Thaïlande
Tunisie
Turquie
USA
Venezuela
Vietnam
Où que vous soyez dans le monde, Mecmesin peut vous aider grâce à son réseau de distribution.
TAMPON DU DISTRIBUTEUR
Siège
Mecmesin Limited
France
Mecmesin
Newton House,
55, Impasse du Moulin,
Spring Copse Business Park, Les Oliviades, 30470 Aimargues,
Slinfold, West Sussex,
France.
RH13 0SZ, United Kingdom.
serge.sebe@m
mecmesin.com
e: sales@m
mecmesin.com
t: +33 (0) 4 66 53 90 02
t: +44 (0) 1403 799979
p: +33 (0) 6 8647 7817
f: +44 (0) 1403 799975
f: +33 (0) 4 66 53 90 02
431-160-02
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising