Arrêter de fumer? De nombreuses voies s`offrent à vous

Arrêter de fumer? De nombreuses voies s`offrent à vous
Fumer permet d’éviter de manger ou de grignoter entre les repas. Le tabagisme réduit aussi la
prise de calories et augmente la consommation
d’énergie. C’est pourquoi, dans quelque 80 pour
cent des cas, l’arrêt du tabac entraîne une prise
de poids, surtout pendant les trois premiers mois.
Après douze mois, un ancien fumeur a pris entre
quatre et cinq kilos en moyenne. 16 pour cent
perdent du poids, 13 pour cent prennent plus de
dix kilos.
S’occuper la bouche avec autre chose que la cigarette
Achetez un dentifrice très bon et très fort et brossez-vous les dents même en dehors des repas
quand l’envie de fumer vous taraude.
•Coupez-les en dés et grignotez-les dans les
situations à risque, par exemple devant l’ordinateur.
•Prévoyez une réserve de légumes à consommer
crus: tomates, concombres, chou-fleur, fenouil,
carottes, céleri en branche, choux à choix de
Bruxelles.
•Dressez une belle coupe de fruits: vous pouvez
en manger régulièrement, entre deux et trois
portions par jour.
Saviez-vous, que...
Arrêter de fumer?
De nombreuses
voies s’offrent
à vous
Quelques conseils avant d’arrêter:
• Commencez à réduire votre consommation de
cigarettes en éliminant déjà quelques cigarettes «inutiles» avant de cesser complètement de
fumer.
•N’achetez un nouveau paquet qu’après avoir
fini l’ancien. Ne gardez aucune réserve.
•Essayez de repousser chaque jour le moment
de la première cigarette.
•Forcez-vous à attendre trois minutes avant d’allumer la cigarette dont vous avez envie. Dès que
vous y arrivez, doublez ce temps d’attente..
•Si vous avez tendance à fumer sans vous en
rendre compte, cachez briquets et allumettes de
manière à devoir chercher du feu pour allumer
une cigarette. Vous prendrez ainsi conscience
de votre consommation.
•Mâchez du chewing-gum sans sucre.
Après avoir arrêté:
•Sucez des bonbons sans sucre.
• Essayez de vous distraire de toutes les façons
possibles pendant les premiers jours sans cigarette.
Retrouver le goût
Quand on arrête de fumer, on s’aperçoit au bout
d’un moment que la nourriture a plus de goût,
qu’on sent davantage les épices, que les odeurs
sont plus alléchantes. Ces sensations retrouvées
risquent de vous conduire à manger davantage.
En optant pour une alimentation équilibrée, il est
possible de maintenir son poids dans certaines
limites, notamment en mangeant de trois à cinq
portions de fruits et de légumes par jour (cf. cidessus) et en évitant le sucre et les graisses saturées.
De même, l’activité physique est utile: pendant
une année au moins, il faut pratiquer tous les jours
30 minutes au moins d’exercice (marche rapide,
Quelques trucs
•Changez de marque à chaque paquet. Les nou velles vous plairont moins.
•Arrêtez si possible en même temps qu’un proche ou demandez à une ex-fumeuse ou un exfumeur de vous aider activement à arrêter.
•Occupez vos pensées et vos mains avec un
stylo, un jeu, etc. ou en appelant un ami…
• ... 20 minutes déjà après la dernière cigarette la
pression sanguine augmentée par la nicotine
s’abaisse?
•... une année déjà après l’arrêt du tabac le
risque de maladies cardiovasculaires diminue de moitié?
•... 20 minutes déjà après la dernière cigarette
la fréquence du rythme cardiaque redevient
celle d’un non-fumeur?
•... cinq ans après l’arrêt du tabac le risque de
cancer lié au tabac diminue de moitié concernant la bouche, le pharynx, l’œsophage
et la vessie, et le risque d’AVC et de cancer
du col de l’utérus redevient normal?
• ... 12 heures déjà après la dernière cigarette le
monoxyde de carbone s’abaisse à un taux
normal dans les voies sanguines pour faire
place à l’oxygène?
• ... quelques jours déjà après l’arrêt du tabac les
sens (goût et odorat) s’affinent?
•... dix ans après l’arrêt du tabac le risque de
décéder d’un cancer des poumons diminue
de moitié et le risque de cancer du larynx et
du pancréas recule?
• ... trois mois déjà après l’arrêt du tabac la circulation sanguine s’améliore et la capacité
pulmonaire augmente?
• ... quinze ans après l’arrêt du tabac le risque de
maladies cardiovasculaires est le même que
pour ceux qui n’ont jamais fumé de leur vie?
• ... neuf mois déjà après l’arrêt du tabac on peut
s’attendre à ce que la toux du fumeur disparaisse?
Source: American Cancer Society
vélo, gym). Pour perdre du poids, il faut augmenter
sa dose d’activité physique en ajoutant course à
pied, natation, ski de fond ou fitness.
Ligne
Association suisse pour la prévention du tabagisme
Haslerstrasse 30 3008 Berne
bac
stop-ta
00 181
0848 0 s pour
é
écialis
ndi
ils sp
e: de lu
m
Conse
is
g
u taba
/min.
d
ts
c
t
ê
8
,
rr
h
l’a
h à 19
tres
di, de 11
ans d’au
à vendre
onseils d
C
).
e
xe
u
fi
niq .
(réseau
l télépho
ar rappe
p
s
e
u
g
lan
Présenté par:
Pour d’autres informations et brochures:
Téléphone 031 599 10 20 Fax 031 599 10 35
info@at-schweiz.ch www.at-suisse.ch
Texte: Christine Gafner Traduction: Valérie Vittoz, Lausanne Conception: Hanspeter Hauser Impression: Atze SA
© AT Suisse 4.2013/5000/no 85
Arrêt du tabagisme
= problèmes de poids?
Certains médicaments
peuvent faciliter l’arrêt
du tabac
Avec le tabac, vous avez développé deux sortes
de dépendances: celle, physique, de la nicotine
et l’autre, psychique, de l’habitude. Que cela ne
vous effraie pas! Les préparations à la nicotine
sont là pour vous aider à arrêter de fumer en deux
temps.
La méthode est la suivante
Alors que vous consacrez dans un premier temps
toute votre attention à vous débarrasser de vos habitudes tabagiques, votre corps continue d’absorber
de la nicotine, pendant environ deux mois. Il va de
soi que vous ne pouvez utiliser cette méthode que
si votre cœur et votre système circulatoire le permettent. Votre médecin et le personnel spécialisé
de votre pharmacie vous renseigneront volontiers.
Médicaments à la nicotine
Vous choisissez votre substitut nicotinique selon
vos habitudes tabagiques. Si vous fumez votre
quantité de cigarettes réparties régulièrement
pendant la journée, le dispositif transdermique à
la nicotine est la meilleure solution.
Si votre tabagisme se divise en «temps forts» et
«temps faibles», la gomme à mâcher ou les micro-
comprimés à action rapide sont plus adéquats.
Une autre possibilité est l’inhalateur, qui a la forme
d’une cigarette. Il constitue un produit de remplacement bienvenu du mouvement du fumeur et
du geste d’inhaler. Les conseils du médecin et le
mode d’emploi expliqué par le pharmacien doivent
être suivis à la lettre.
Autres médicaments
Pour, comme avec les substituts nicotiniques,
doubler ses chances de succès en cas d’arrêt
du tabagisme, il est aussi possible de prendre un
médicament antidépresseur contenant une substance active nommée bupropion. Aux Etats-Unis,
il a été constaté que les personnes qui prenaient
cette substance fumaient moins. Ce médicament
pouvant avoir des effets secondaires, il n’est délivré que sur ordonnance.
Un autre médicament est utilisé depuis quelques
années comme soutien à l’arrêt du tabagisme. Il
est à base d’une autre substance active, la varénicline, dont l’effet est identique à celui de la nicotine. C’est pourquoi ce médicament doit aussi être
prescrit par un médecin.
Offres de désaccoutumance
La structure d’accueil la plus simple d’accès est
la ligne stop-tabac 0848 000 181. Son numéro
figure sur les paquets de cigarettes. Vous pouvez ainsi vous
faire conseiller par téléphone
par du personnel spécialisé,
dûment formé, du lundi au
vendredi, de 11 à 19 heures. Il Ligne stop-tabac
vous en coûtera 8 centimes la
minute sur le réseau fixe. Vous trouverez aussi un
soutien auprès de nombreux cabinets médicaux
et dentaires, ainsi que dans des pharmacies pour
vous aider dans votre intention d’arrêter de fumer.
Parmi les professionnels de la santé, nombreux
sont en effet ceux qui connaissent non seulement
les médicaments utiles en cas d’arrêt du tabagisme, mais aussi des conseils et des trucs pour
changer de comportement. Les centres cantonaux
de prévention du tabagisme vous proposent aussi
leur aide et des cours de désaccoutumance. Mais
aucun soutien par un professionnel de la santé,
aussi optimal soit-il, ni l’aide de médicaments
adaptés, ne peuvent remplacer votre propre
volonté de changer vos habitudes quotidiennes. Il
importe ainsi:
Stop-tabac.ch
Le coaching s’appuie sur un programme informatique automatisé. Il double les chances d’arrêter
de fumer et aide à prévenir une rechute. Il faut
commencer par remplir le questionnaire en ligne.
Puis, sur la base de vos réponses, le système vous
envoie:
• un bilan de votre situation personnelle avant
l’arrêt,
• un mode d’emploi détaillant votre chemin vers
une vie sans tabac,
• de connaître les deux types de dépendance:
nicotinique et comportementale, et la manière
de les dépasser;
• de bien se préparer aux différentes occasions
de fumer, pour, une fois qu’on aura arrêté, savoir
que faire d’autre, de mieux, de plus intéressant,
de meilleur pour la santé dans ces moments-là;
• de s’informer sur les médicaments permettant
d’atténuer les symptômes de la désaccoutumance à la nicotine;
• de s’assurer un environnement favorable dès le
jour où l’on arrête de fumer, afin d’être soutenu
et motivé dans les moments difficiles;
• bien connaître les risques de rechute et la
manière de les maîtriser;
• les deux premiers paragraphes vous indiquent
où obtenir de l’aide dans ces différentes étapes.
Il est fort possible qu’il vous suffise de recevoir
une fois des conseils spécialisés pour y arriver
sans autre mesure!
Nous vous souhaitons un bon départ dans
une vie sans fumée!
• une page internet personnelle, interactive, avec
conseils, graphiques et images («ma page»),
• un accompagnement par courrier électronique
pendant le sevrage tabagique, accompagnement
qui peut durer plusieurs mois. Les courriels se
rapportent à votre situation individuelle (selon,
notamment, la date de l’arrêt et la dépendance à
la nicotine).
Le coach en ligne est gratuit. Pour s’inscrire, il suffit
d’aller sur www.stop-tabac.ch sous «coach».
Vous avez la motivation pour arrêter de fumer sans aide?
Voici une marche à suivre
Contrôle du comportement tabagique
Comptabilisez très exactement votre consommation de cigarettes durant quinze jours ou plus, sur
une feuille de contrôle (voir illustration). Enroulez
cette feuille autour de votre paquet de cigarettes,
vous l’aurez ainsi toujours sous la main. La pre-
mière semaine écoulée, éliminez une partie des cigarettes les moins importantes pour les remplacer
par une activité que vous aimez. Le chapitre «Quelques trucs...» vous donne des idées à ce sujet.
Analyse de votre comportement de fumeur
Au bout de quinze jours, examinez votre feuille
de contrôle avec quelqu’un. Parlez de votre expérience de suppression de cigarettes et de l’activité
de remplacement choisie. Au cours de l’entretien,
vous verrez qu’il est plus facile à deux de comprendre votre schéma tabagique, de chercher vos
points forts et vos points faibles et de préparer la
stratégie à adopter.
Renforcez votre motivation
Si vous avez l’impression de manquer de motivation pour arrêter de fumer, essayez de procéder
comme suit: pliez une feuille en deux à l’horizontale. Dans la colonne de gauche, écrivez tout ce
qui vous plaît dans le tabagisme et dans celle de
droite tout ce qui vous déplaît. Reprenez cette
feuille tous les jours pour y écrire vos pensées,
ainsi que tous les avantages d’une vie sans tabac.
App Stop-tabac.ch
Stop-tabac.ch existe désormais sous forme d’application gratuite pour iPhone.
Stop-tabac.ch: série de six brochures
En principe, on n’arrête pas de fumer «juste comme
ça», du jour au lendemain. C’est pourquoi cela vaut la
peine de lire tranquillement ces brochures en laissant
la décision mûrir en vous:
• Et si j’arrêtais de fumer
• J’envisage d’arrêter de fumer
La liste de droite va peu à peu s’étoffer et vous
trouverez de moins en moins d’avantages au tabagisme. N’utilisez pas de formules générales, du
style: «fumer n’a aucun sens». Même si c’est vrai,
cette affirmation ne peut guère vous aider sur le
plan de la motivation.
Comment vous préparer
Fixez le jour de votre arrêt et préparez ce moment.
Vous devez trouver une occupation à chaque fois
que vous avez envie d’une cigarette. Il faut prévoir ces distractions à l’avance. Par exemple, à la
place de la première cigarette de la journée, vous
pouvez faire des exercices de stretching, ou lire un
article de votre journal préféré. Occuper son corps
et son esprit est une bonne manière, en général,
Le jour J est arrivé
Le plan est à maturité. Vous avez, sous la main, les
objets ou autres éléments de remplacement qui
préviendront l’envie de fumer. Cigarettes et briquets ont disparu. Une personne de votre choix est
au courant de votre décision et peut être atteinte
à tout moment pour vous soutenir. La veille, vous
avez demandé l’indulgence de votre entourage si
Ces brochures sont disponibles gratuitement à l’adresse suivante:
IMSP – CMU
1, rue Michel-Servet, CH-1211 Genève 4, Suisse
Fax 022 379 04 52 ou sur www.stop-tabac.ch
vous deviez être de mauvaise humeur. Vous voilà
paré. Evitez toute possibilité de revenir sur votre
décision et tenez bon. Le stress que représente la
désaccoutumance du tabac est payant, car le sentiment frustrant de l’abstinence fait bientôt place à
celui de la liberté.
Evitez une rechute
Après avoir fumé votre dernière cigarette, tenezvous-en à votre résolution. Pour toujours! Le plus
souvent, la première cigarette qu’on fume après
avoir arrêté est synonyme de rechute. Refusezvous donc toute cigarette, tout particulièrement en
• C’est décidé, j’arrête de fumer
• Je viens d’arrêter de fumer
• Ex-fumeurs, persévérez
• J’ai recommencé à fumer
de remplacer le tabagisme. Plutôt que de fumer
pendant que vous êtes au téléphone, vous pouvez
dessiner des petits bonshommes. Devant la télévision, vous pouvez mâcher du chewing-gum ou
faire des exercices avec les doigts. Au début, vous
manquerez d’idées, puis vous développerez votre
imagination en désirant vraiment y arriver.
présence de fumeurs ou en cas de stress. Si vous
rechutez néanmoins, ne désespérez pas, fixez au
contraire tout de suite une nouvelle date-butoir, le
lendemain déjà si possible. Apprenez à bien respirer pour vous détendre.
Et si vous rechutez malgré tout
Dès à présent, tout cigarette fumée, même une
seule, est considérée comme une «rechute». Si
c’est votre première tentative pour arrêter de fumer, une rechute n’est pas exclue. La plus grande
erreur que vous pourriez faire serait de minimiser
cette rechute en vous disant: je recommence juste
pour un jour. Nul doute que vous enchaîneriez avec
un deuxième, puis un troisième jour… Un nouvel
arrêt engendrerait ensuite le même stress que le
premier.
Dès que vous vous rendez compte que vous avez
fumé une cigarette, jetez-la et mettez toute votre
énergie à ne pas en allumer une deuxième. Facile
à dire! Direz-vous. C’est vrai, mais c’est plus facile
à faire aussi que d’arrêter après la deuxième!
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising