null  null
Caractéristiques techniques
Description
CB 23/60
CB 28/60
Rendement
Pression maximum eau circuit chauffage
Vase d’expansion
kW
kW
kW
(kcal/h)
kW
(kcal/h)
%
bar
l/bar
25,8
11,9
23,3
20000
10,4
8900
90,03
3
7,5/0,5
31,1
11,9
28,0
24080
10,4
8900
90,03
3
7,5/0,5
Contenance ballon en acier inox
Débit d’eau sanitaire en continu ∆t 25˚C (1)
Débit d’eau sanitaire en continu ∆T 35°C
Débit d’eau sanitaire ∆T 30°C
Débit spécifique
Réglage température sanitaire
Pression maximum circuit sanitaire
l
l/min
l/min
l/30 min
l/min
°C
bar
60
13,3
9,5
390
15
5-65
7
60
16
11,4
450
17
5-65
7
hauteur
largeur
profondeur
mm
mm
mm
Ø
mm
950
600
450
présent
présent
125
naturel/GPL
20/25
28/37
60
220-230
110
950
600
450
présent
présent
139
naturel/GPL
20/25
28/37
60
220-230
110
Puissance calorifique nominale
Puissance calorifique minimale
Puissance utile nominale
Puissance utile minimale
Dimensions
Système antigel ballon
Sécurité antidébordement
Conduit de fumées
Type gaz
Pression d’alimentation gaz naturel (*)
Pression d’alimentation gaz GPL (**)
Poids net
Tension d’alimentation
Puissance électrique nominale
(1)
mbar
mbar
kg
V
W
CB 23/60
CB 28/60
CHAUDIÈRE MURALE À GAZ
À DEUX SERVICES,
en mitigeant avec de l’eau froide ou sans limiteur de débit
À BALLON INCORPORÉ,
(*) gaz du groupe E de la deuxième famille
(**) gaz de la troisième famille
SANS VEILLEUSE
Notice d’emploi destinée à l’usager et a l’installateur
Les descriptions et caractéristiques figurant sur ce document sont données à titre
d'information et non d'engagement. En effet, soucieux de la qualité de nos produits, nous
nous réservons le droit d'effectuer, sans préavis, toute modification ou amélioration.
***
Société Anonyme au capital de 111.384.000 F
R.C. CHARLEVILLE-MEZIERES 787 020 080 B - Sirène 787 020 080 00018
USINE - SIEGE SOCIAL - SERVICES COMMERCIAUX - DEPOT
76 rue Forest - 08013 CHARLEVILLE-MEZIERES CEDEX
Tel: 03.24.56.83.83 - Fax: 03.24.56.84.04
www.deville.fr
Ediz. 3 - 10/04
Cod. 923.744.2
Avis au propriétaire de la chaudière Deville
Notre Maison estime que votre nouvelle chaudière Deville pourra
satisfaire toutes vos exigences.
L’achat d’un produit Deville garantit vos attentes: un bon
fonctionnement et une utilisation simple et rationnelle.
Nous vous demandons de lire auparavant ces instructions car elles
contiennent des informations utiles pour une gestion correcte et
efficace de votre chaudière.
Attention:
Tenir les parties de l’emballage (sachets en plastique, polystyrène
etc.) hors de la portée des enfants parce qu’elles représentent un
danger potentiel.
Entretenez régulièrement votre installation
L’entretien annuel de votre chaudière est obligatoire aux
termes de la législation en vigueur. Il devra être effectué une
fois par an par un professionnel qualifié:
• l’entretien de la chaudière (vérification, réglage, nettoyage,
remplacement de pièces d’usure normale et détartrage
éventuel);
• le ramonage du conduit de fumée et du pot de purge
attenant.
Pour toutes les opérations d’entretien de votre chaudière, des
formules de contrats d’entretiens annuels peuvent vous être
proposées par des prestataires de services. Consultez votre
installateur ou nos services commerciaux.
La garantie du constructeur, qui couvre les défauts de fabrication, ne doit pas être confondue avec les opérations décrites
ci-dessus.
Garantie
La garantie est donnée pour un usage normal des appareils et dans
la mesure où les instructions de la notice d’emploi sont respectées.
Ne ne saurions trop vous conseiller de lire attentivement cette
notice ainsi que les conditions de garantie ci-dessous.
Nos appareils doivent être installés par un professionnel qualifié
suivant les règles de l’art, normes et réglementations en vigueur.
Nos appareils sont garantis a dater du jour de la facture pour 2 ans:
Schéma electrique de
fonctionnement
INDEX
Instructions
destinées à l'usager
Instructions avant la mise en service
Allumage
Tableau des commandes
Réglage de la température ambiante
Production d’eau chaude sanitaire
Remplissage chaudière
Arrêt de la chaudière
Arrêt prolongé de l’installation. Risque de gel
Instructions particulières
Fonctionnement lampes témoin, réarmement,
signalisations d'anomalie
Changement de gaz
Instructions pour l’entretien
p.
p.
p.
p.
p.
p.
p.
p.
p.
3
3
3
3
3
3
4
4
4
p.
p.
p.
4
4
4
Instructions
destinées à l'installateur
Instructions générales
Observer les conditions réglementaires
Dimensions chaudière
Dimensions gabarit
Conditions d’installation
Equipement
Branchement électrique
Branchement du thermostat d’ambiance
Branchement de l'horloge programmateur
Changement de gaz
Caractéristiques de construction
Circuit de chauffage
Circuit de production de l’eau chaude sanitaire
Vase d’expansion sanitaire optionnel
Schéma de fonctionnement des circuits
avec plaque de robinetterie
Schéma electrique de fonctionnement
Caractéristiques techniques
p.
p.
p.
p.
p.
p.
p.
p.
p.
p.
p.
p.
p.
p.
5
5
5
6
6
6
7
7
7
10
12
12
13
13
p. 14
p. 15
p. 16
Pour bénéficier de la garantie, seule la présentation de la facture fait
foi.
Pendant la période de garantie, DEVILLE garantit tout défaut de
matière ou de fabrication et n’est tenu qu’au remplacement gratuit
des pièces reconnues défectueuses après contrôle par ses services.
D’une manière non limitative, la garantie ne couvre pas les effets
dus à l’usure normale, ainsi que les déteriorations résultant d’une
mauvaise utilisation de l’appareil, d’un défaut d’installation ou
d’une insuffisance d’entretien.
Ces dispositions ne sont pas exclusives du bénéfice au profit de
l’acheteur de la garantie légale pour défauts ou vices cachés qui
s’applique, en tout état de cause, dans les conditions des articles
1641 et suivants du code civil.
En cas de litige, les Tribunaux de CHARLEVILLE-MEZIERES
sont seuls compétents.
010329_0700
15
Instructions
destinées à l’usager
Schéma de fonctionnement
des circuits avec plaque de
robinetterie
Légende:
1 - robinet gaz
2 - vanne gaz
3 - dégazeur
4 - pompe
5 - brûleur
6 - sonde chauffage
7 - sécurité de surchauffe
8 - échangeur principal
9 - antirefouleur
10 - soupape de sécurité circuit chauffage 3 bar
11 - vanne trois voies
12 - by-pass reglable
13 - vase d’expansion
14 - robinets de remplissage chaudière
15 - échangeur sanitaire
16 - disconnecteur
17 - sonde ballon
18 - ballon
19 - soupape de sécurité ballon 7 bar
20 - régulateur de débit
21 - robinet eau froide sanitaire
22 - sécurité antidébordement
23 - filtre circuit chauffage
24 - robinet retour chauffage
25 - robinet départ chauffage
Instructions avant la mise en
service
Il est possible d’exclure la fonction “sanitaire” en plaçant le bouton (5) sur
la valeur minimum qui correspond à la fonction antigel du ballon.
Lorsque le bouton (1) est en position
, le brûleur principal s’allume et
la pompe se met en service seulement si l’eau chaude sanitaire n’est pas en
température.
départ
chauffage
arrivée
gaz
Avant de mettre la chaudière en service, s’assurer que:
* le raccordement électrique de la chaudière au réseau 230 V + prise de
terre a été opéré régulièrement, et un interrupteur a été interposé
* l’installation est remplie d’eau et sa pression lue sur le manomètre (3) est
supérieure à 0,5 bar, à froid. Remplissage chaudière (photo A)
* la pompe est en mesure de fonctionner. Purge et déclenchement pompe
(photo E page 8)
* le ballon pour la production d’eau chaude sanitaire est rempli d’eau.
Dans ce but, ouvrir un robinet de puisage d’eau chaude et le laisser ouvert
jusqu’à ce que l’eau s’écoule d’une manière continue et régulière.
Réglage de la température
ambiante
L’installation peut être équipée d’un thermostat d’ambiance. S’il y en a un,
il contrôle l’installation en fonction des besoins en chauffage.
Dans le cas où il est absent, il est possible de réaliser un contrôle de la
température du milieu en manoeuvrant le bouton (4).
Pour augmenter la température de l’eau, tourner le bouton (4) dans le sens
des aiguilles d’une montre, et en sens inverse pour la faire diminuer, pour
ajuster la température de l’eau de chauffage.
Allumage
Les opérations à effectuer sont les suivantes:
* ouvrir le robinet de gaz
* tourner le commutateur (1) pour placer la chaudière en position Eté (
ou Hiver (
)
Production d’eau chaude
sanitaire
)
* La vanne à gaz modulante a un dispositif qui permet de moduler la
flamme aussi bien en fonction du positionnement du bouton (5) de
réglage de la température de l’eau du ballon, qu’en fonction de la
quantité d’eau chaude éventuellement prélevée.
Tableau des commandes
retour
chauffage
Remplissage de la chaudière
Photo A
En manoeuvrant sur les robinets indiqués ci-dessous, on opère le
remplissage hydraulique du circuit de chauffage et de la chaudière.
ATTENTION! Votre chaudière est équipée d’un disconnecteur. Il est
nécéssaire de manoeuvrer les robinets amont et aval du disconnecteur
afin d’obtenir le remplissage et de les fermer impérativement tous les
deux lorsque la pression dans le circuit de chauffage est suffisante.
0410_1105
arrivée eau
départ
sanitaire froide
* manoeuvrer le bouton de réglage de la température chauffage (4) de
manière à allumer le brûleur principal.
Pour augmenter la température, tourner le bouton dans le sens des aiguilles
d’une montre et en sens contraire pour la diminuer. Le brûleur s’allume s’il
y a une demande de chaleur au niveau du circuit de chauffage. La pompe
se mettra en service même si le brûleur est éteint (sauf si la chaudière est
equipée d’un T.A.).
La chaudière est commandée par un tableau électronique de contrôle
spécial, qui sert à effectuer l’allumage du brûleur en mode automatique,
ainsi que le contrôle correspondant. D’éventuelles anomalies de
fonctionnement détectées par le tableau électronique de contrôle provoquent
la mise en sécurité de la chaudière.
La mise en sécurité est signalée sur le tableau des commandes (lampetémoin rouge allumée) (2).
Pour remettre la chaudière en service après avoir cherché et éliminé les
causes qui ont provoqué la mise en sécurité, appuyer sur le bouton-poussoir
de remise en route (2) (la lampe-témoin incorporée dans le bouton-poussoir
doit s’éteindre).
disconnecteur
Important: en phase de premier allumage, tant que l’air contenu dans la
canalisation de gaz n’a pas été évacué, le brûleur peut ne pas s’allumer, et
la chaudière est par conséquent “en sécurité”.
Il est conseillé dans ce cas de répéter l’opération plusieurs fois, jusqu’à
l’arrivée du gaz au brûleur.
02.9305261530
chauffage si le sélecteur (1) est en position Hiver (
14
by-pass réglable
S’assurer par un contrôle périodique que, lorsque la chaudière ne
fonctionne pas, la pression de l’eau lue sur le manomètre (3) est
supérieure à 0,5 bar.
* manoeuvrer le bouton de réglage de la temperature de l’eau sanitaire (5).
Pour augmenter la température, tourner le bouton dans le sens des aiguilles
d’une montre, et vice versa pour la faire diminuer. Une fois que la
température sélectionnée a été atteinte, la chaudière se pose en mode
0410_1110
robinets de
remplissage
de la chaudière
A la fin de l’opération de purge, le levier de la vanne à 3 voies doit
être positionné en “AUTO”.
).
3
Arrêt de la chaudière
Fonctionnement lampes
témoin, réarmement,
signalisations d’anomalie
Total
* faire pivoter le bouton (1) sur la position 0. Lorsqu’on procède de cette
manière, l’alimentation électrique de la chaudière est coupée.
* fermer le robinet de gaz.
Circuit de production de l’eau
chaude sanitaire
Vase d’expansion sanitaire
optionnel
Vanne trois voies
Dans le cas où:
* un réducteur de pression est nécessaire sur l’installation (pression
supérieure à 4 bar)
* un clapet anti-retour est installé sur le réseau d’eau froide
* le volume du réseau d’eau sanitaire est insuffisant pour absorber la
dilatation de l’eau contenue dans le ballon
le groupe de sécurité (25) remplit son rôle et evacue le volume d’eau
dilatée.
La vanne à 3 voies motorisée est commandée par le dispositif de réglage
de la température de l’eau.
La vanne est équipée d’une commande manuelle pour amener le clapet
dans la position mitigée.
Partiel
* faire pivoter le bouton (1) sur la position Eté ( ).
Dans ce cas, et selon le positionnement du bouton du dispositif de réglage
de la température de l’eau contenue dans le ballon, la chaudière sera prête
pour ce service.
Ballon
Photo O
Installation
Pour éliminer cet inconvénient, un vase d’expansion
sanitaire est disponible en kit
sur demande (photo P). Il est
étudié pour être monté facilement et rapidement sur la
chaudière (photos Q et R).
Arrêt prolongé de
l’installation. Risque de gel
Il est de règle d’éviter la vidange de l’installation dans sa totalité, car des
changements d’eau amènent des dépôts de calcaire inutiles et nuisibles à
l’intérieur de la chaudière et des corps de chauffe. Si l’installation chauffage
n’est pas utilisée pendant l’hiver, et s’il y a un risque de gel, il est conseillé
de mélanger à l’eau de l’installation des solutions antigel adéquates et
destinées à cet usage. (ex. glycol propylénique associé à des inhibiteurs
d’entartrage et de corrosion).
Le kit vase d’expansion est
constitué de:
1 vase d’expansion en acier
inox;
1 support pour vase d’expansion avec vis correspondantes;
1 tube de raccordement flexible.
Siège du limiteur de débit
0410_1106
En ce qui concerne le ballon, les possibilités suivantes existent:
* lorsque le bouton de réglage de la température de l’eau chaude du ballon
est en position min., la chaudière entrera automatiquement en service
quand la température du ballon atteindra environ 5˚C. Dans ce cas,
l’arrivée du gaz et de l’énergie électrique vers la chaudière doivent être
garanti.
* il est possible de vidanger complètement le ballon en manoeuvrant le
bouchon destiné à cet usage et en ouvrant un robinet d’eau chaude, le plus
près possible de la chaudière.
2
6
7
8
9
10
11
signalisation absence de gaz/bouton de réarmement
bouton de réarmement thermostat fumées/thermostat de sécurité
signalisation fonctionnement en chauffage
signalisation fonctionnement en sanitaire
signalisation présence tension
brûleur en founction
signalisation absence de tirage/intervention thermostat de sécurité
La signalisation (10), absence de tirage/intervention thermostat de sécurité,
est activée:
a) par l’intermédiaire d’un thermostat fumées, en cas d’obstruction totale
ou partielle de la cheminée et/ou lorsqu’il n’y a pas de tirage,
b) par l’intermédiaire d’un thermostat de sécurité en cas de valeurs élevées
de température de l’eau contenue dans le circuit primaire.
Dans ces conditions, la chaudière se bloque (le témoin (10) est toujours
allumé).
Après avoir éliminé la cause de l’intervention, appuyer sur le bouton de
réarmement (6) en contrôlant l’indication du thermomanomètre (3) (voir
chapitre remplissage chaudière en page 3).
Instructions particulières
En plus du dispositif de modulation, la chaudière est aussi équipée:
* d’une sécurité de surchauffe, qui en cas d’anomalie, non seulement
interrompt l’arrivée de gaz au brûleur, mais de plus provoque la mise en
sécurité de la chaudière lors de la première tentative de remise en route
(lampe-témoin rouge allumée) (6).
L’éventuelle remise en route lorsque la sécurité est active se conclura par
une nouvelle mise en sécurité de la chaudière.
Aprés plusieurs mises en sécurité il est nécessaire de s’adresser au service
d’assistance technique.
Si besoin est, contrôler les indications du thermomanomètre (vérifier que
la pression de l’installation est supérieure à 0,5 bar) et le fonctionnement
du circulateur.
Changement de gaz
L’hiver il faudra augmenter la température de l’eau contenue dans le
ballon.
Dans les régions où la dureté de l’eau dépasse 25˚F (1˚F: 10 mg de
carbonate de calcium par litre d’eau), il est conseillé de procéder à
l’installation d’un doseur de polyphosphates conforme aux normes en
vigueur.
Instructions pour l’entretien
Pour garantir à la chaudière une efficacité de fonctionnement et une
efficacité des dispositifs de sécurité parfaite, il est nécessaire de procéder
une fois par an aux opérations suivantes:
Il est interdit de mettre ce dispositif de sécurité hors-service.
N.B.: L'éventuelle remise en route avec la sécurité de surchauffe ou la
sécurité de débordement en cause se solde par une nouvelle mise en
sécurité.
Constitué:
* d’un ballon en acier inox d’une capacité brute de 60 litres;
* d’un échangeur à serpentin placé en bas du ballon;
* d’un limiteur de débit à 12 l./min. qui sert à maintenir le débit max.
constant à la sortie du ballon selon la variation de la pression du réseau.
Le limiteur de débit est placé sur l’arrivée d’eau froide (photo O)
Le ballon fournit les performances suivantes:
* temps de mise en température (à partir d’eau froide) 10 min.
* production d’eau chaude en continu à ∆t 35˚C égal à 11,4 l/min.
* production d’eau chaude en continu à ∆t 25˚C égal à 16 l/min. par
mitigeage à la sortie du ballon
* production d’eau chaude en continu à ∆t 25˚C égal à 16 l/min. sans
limiteur de débit dans le cas d’utilisations spéciales, lorsqu’il est impossible de mélanger avec de l’eau froide.
Il est conseillé, afin de réaliser une plus grande économie d’énergie, ainsi
q’une économie au niveau de la gestion, de positionner le bouton de réglage
de l’eau chaude en position “ECONOMIE” (voir dessin).
Ces chaudières sont conçue pour fonctionner au gaz naturel ou au gaz GPL.
* d’une sécurité de débordement qui au cas où un conduit de fumée serait
obstrué et/ou en absence de tirage, interrompt l’admission de gaz au brûleur
principal, et provoque la mise en sécurité de la chaudière, signalée par une
lampe-témoin placée sur la face avant de cet appareil (6).
02.9302101120
Si la sécurité de surchauffe ou la sécurité de débordement intervient,
il est nécessaire de s’adresser au service d’assistance technique autorisé
Recommandation
Pour que le vase d’expansion
fonctionne d’une manière
efficace, il faut que la pression
de l’eau sanitaire soit
inférieure à 4 bar.
Dans le cas contraire, installer
un réducteur de pression.
bouton du dispositif de réglage de l’eau
chaude sanitaire en position “ECONOMIE”
Photo R
0410_1108
4
02.9302101200
Photo Q
02.9302101150
* un nettoyage du brûleur principal, de l’échangeur principal et du conduit
de fumée
* une vérification des organes de réglage, de contrôle et de sécurité
* la vérification de l’échangeur du ballon et le nettoyage éventuel des
serpentins d’échange
* la vérification de l’efficacité du dégazeur et du circulateur
* la vérification de l’efficacité du limiteur de débit d’eau froide du ballon
* la vérification de la distance entre les électrodes d’allumage et d’ionisation
et le brûleur
* le contrôle du bon état des électrodes et des cables d’alimentation
correspondants. Si cela est nécessaire, remplacer les électrodes.
Cette chaudière est équipée d’un disconnecteur CB à zones de pressions
différentes non contrôlables répondant aux exigences fonctionnelles de la
norme NF P 43011 destiné à éviter les retours d’eau du chauffage vers le
réseau d’eau potable (voir photo C).
La présence de ce disconnecteur est requise par les articles 16-7 et 16-8 du
Règlement Sanitaire Départemental Type.
Ce disconnecteur doit faire l’objet d’une verification annuelle.
Il est recommandé de manoeuvrer une fois par mois le robinet de remplissage
de la chaudière afin d’éviter un éventuel gommage du mécanisme.
Photo P
02.9302101130
13
Instructions
destinées à l’installateur
Caractéristiques de construction Circuit de chauffage
Echangeur principal (14)
Entièrement en cuivre protégé contre la corrosion.
Chambre de combustion
C’est une ”chambre sèche“ revétue d’un materiau antirayonnement en
fibres céramiques.
02.9709300402
Dégazeur (9)
Dispositifs de réglage et de sécurité
A effet “cyclone” à purgeur automatique.
La chaudière est construite pour répondre à toutes les prescriptions des
normes européennes de référence grâce aux équipements suivants:
❄ un dispositif pour le réglage, par modulation, de la température de l’eau
de refoulement du circuit de chauffage;
❄ un dispositif pour le réglage, par modulation, de la température de l’eau
sanitaire;
❄ un thermostat de sécurité limite contre les excès de température de
l’échangeur fumées-eau (manque d’eau). Son intervention, indiquée par le
panneau de commande électronique, provoque l’interruption de l’arrivée
du gaz au brûleur et le blocage de la chaudière, signalé par une signalisation
optique sur le panneau de commande (10);
❄ un panneau de contrôle électronique qui effectue automatiquement
l’allumage du brûleur et le contrôle relatif;
En cas d’absence de flamme ou d’une autre anomalie, il interrompt
l’arrivée de gaz au brûleur et provoque le blocage de la chaudière, signalé
par une signalisation optique sur le panneau de commande (2);
❄ un thermostat “fumées” à sécurité positive qui, en cas de cheminée
bouchée et/ou de manque de tirage, interrompt l’arrivée de gaz au brûleur
principal qui provoque le blocage de la chaudière, signalé par une
signalisation optique sur le panneau de commande (10);
❄ postcirculation pompe
La postcirculation de la pompe, qui s’obtient électroniquement, a une durée
de 5 minutes et est activée, dans la fonction chauffage, après que le brûleur
principal se soit éteint en raison d’une intervention du thermostat d’ambiance;
❄ dispositif antigel (circuit chauffage)
La gestion électronique de la chaudière est équipée d’une fonction “antigel”
en chauffage qui, lorsque la température de refoulement de l’installation
est inférieure à 5°C, fait fonctionner le brûleur jusqu’à ce que le refoulement
atteigne une température de 30°C;
Cette fonction est active si la chaudière est alimentée électriquement, si le
sélecteur (1) n’est pas en position (0), s’il y a du gaz et si la pression de
l’installation est celle prescrite;
❄ Antiblocage pompe
En cas d’absence de demande de chaleur, en chauffage et/ou en sanitaire,
pendant une période de 24 heures consécutives, la pompe se met en marche
automatiquement pendant 1 minute.
Cette fonction est active si la chaudière est alimentée électriquement et si
le sélecteur (1) n’est pas en position (0);
❄ une soupape de sécurité hydraulique étalonnée à 3 bar pour le circuit de chauffage;
❄ une soupape de sécurité hydraulique étalonnée à 7 bar pour le circuit sanitaire;
❄ un disconnecteur CB.
Attention: Le sélecteur (1) étant en position hiver ( ), il faut attendre
plusieurs minutes à chaque intervention du dispositif de réglage du
chauffage (4). Pour obtenir immédiatement un nouvel allumage du brûleur
Observer les conditions
règlementaires
principal, mettre le sélecteur (1) en position (0) puis sur, (
ne concerne pas la fonction sanitaire.
Batiments d’habitation: conditions reglementaires d’installation et
d’entretien
L’installation et l’entretien de l’appareil doivent être effectués par un
professionnel qualifié conformément aux textes réglementaires et règles
de l’art en vigueur, notamment:
* Arrête du 2 août 1977: Règles Techniques et de Sécurité applicables aux
installations de gaz combustibles et d’hydrocarbures liquéfiés situées à
l’interieur des bâtiments et de leur dépendances.
* Norme DTU P 45-204 - Installations de gaz (anciennement DTU n° 611 - Installations de gaz - Avril 1982 + additif n° 1 Juillet 1984).
* Règlement Sanitaire Départemental.
* Norme NF C 15-100 - Installations électriques à basse tension - Règles.
). Cette attente
Vase d’expansion (19)
Sous pression à membrane. Il a une capacité utile de 7,5 litres. Il est gonflé
à 0,5 bar et équipé d’une valve de gonflage.
Réglage by-pass (18)
Afin de s’adapter à toute installation dotée de robinets thermostatiques la
chaudière est équipée d’un by-pass de type manuel qui peut être réglé par
l’installateur (photo A de la page 3 du manuel de l’usager).
Pompe (10)
C’est une pompe à trois vitesses. Le tableau ci-dessous donne les
caractéristiques de débit-hauteur manometrique indiquées sur la plaque de
la chaudière. La chaudière est fournie avec la pompe réglée en position
“max” (vitesse III).
Etablissements recevant du public: conditions reglementaires
d’installation
L’installation et l’entretien de l’appareil doivent être effectués par un
professionnel qualifié conformément aux textes réglementaires et règles
de l’art en vigueur, notamment:
- Règlement de sécurité contre l’incendie et la panique dans les
établissements recevant du public:
a) Prescriptions générales pour tous les appareils:
-Articles GZ: Installations aux gaz combustibles et hydrocarbures liquéfiés.
-Articles CH: Chauffage, ventilation, réfrigération, conditionnement d’air
et production de vapeur et d’eau chaude sanitaire.
b) Prescriptions particullères à chaque type d’établissements recevant du
public (hôpitaux, magasins, etc…).
0410_1107
Les remarques et instructions techniques ci-après s’adressent aux
installateurs pour leur donner la possibilité d’effectuer une installation
parfaite. Les instructions concernant l’allumage et l’utilisation de la
chaudière sont contenues dans les instructions destinées à l’utilisateur.
Instructions générales
Les notes techniques et les instructions ci-dessous s’adressent aux
installateurs afin de leur donner la possibilité de réaliser une installation
parfaite de la chaudière, et pour obtenir de cet appareil un confort d’utilisation
optimal.
Cet appareil ne peut être installé que par un professionnel qualifié.
Pour l’installation il faut tenir compte des données suivantes:
* La chaudière peut être utilisée avec n’importe quelle type d’émetteur
alimenté en bitube ou monotube. Les sections du circuit devront être de
toute façon calculées selon les méthodes courantes, en tenant compte des
caractéristiques hydrauliques disponibles et indiquées à la page 12
* ne pas exposer la chaudière aux vapeurs directes des appareils de cuisson
* s’assurer que la chaudière est équipée pour le type de gaz dont l’usager
dispose. Le type de gaz et la pression d’utilisation correspondante sont
indiqués à proximité de la plaque signalétique.
02.9412150104
Recommandation:
Si la région est exposée aux risques de foudre (installation isolée en bout
de ligne EDF,…) prévoir un parafoudre.
Notre garantie est subordonnée à cette condition.
Protection du réseau d’eau potable
La présence sur l’installation d’une fonction de disconnection du type CB
à zones de pressions différentes non contrôlables répondant aux exigences
fonctionnelles de la norme NF P 43011, destinée à éviter les retours d’eau
de chauffage vers le réseau d’eau potable est requise par les articles 16-7
et 16-8 du Règlement Sanitaire Départemental Type.
Un disconnecteur est placé sur la barrette robinetterie de la chaudière (voir
photo B page 6).
Dimensions chaudière
Positionnement électrodes “systeme IONO” d’allumage et d’ionisation
010322_0100
électrodes d’allumage
02.9803230402
Il est interdit de mettre hors service un de ces dispositifs de sécurité.
électrode de détection
12
5
Dimensions gabarit
Conditions d’installation
❄ Hauteur raccord du conduit de fumée par rapport à la base de la
chaudière: 900 mm.
Déterminer l’emplacement exact de la chaudière et fixer le gabarit sur le
mur.
Faire, à l’aide d’un foret adéquat, les perçages indiqués sur le gabarit et
insérer les chevilles de Ø 12 mm. munies des vis fournies.
❄ diamètre extérieur du conduit de fumée: Ø 125 mm (MXB 23 E).
❄ diamètre extérieur du conduit de fumée: Ø 139 mm (MXB 28 E).
Equipement
(photo B)
Sur la chaudière:
* robinets de remplissage installation (20)
* soupape de sécurité chaudière tarée à 3 bar (16)
* soupape de sécurité ballon tarée à 7 bar (25)
* disconnecteur (22)
Photo B
Percer à l’aide d’un foret Ø10,
puis monter les chevilles et les vis fournies
HAUTEUR CHAUDIÈRE 950
AXE CONDUIT DE FUMÉE
(25)
(22)
(20)
Pression au niveau du brûleur - Puissance selon le type de gaz
CB 28/60
CB 23/60
mbar
G20
mbar
G25
mbar
G30
mbar
G31
kW
kcal/h
1,3
1,4
1,5
1,7
2,0
2,3
2,7
3,1
3,5
3,9
4,3
4,8
5,3
5,8
6,3
6,9
1,8
1,9
2,1
2,3
2,5
2,9
3,3
3,8
4,3
4,8
5,3
5,9
6,5
7,1
7,8
8,5
3,9
4,8
5,8
6,9
8,1
9,4
10,8
12,3
13,9
15,6
17,4
19,2
21,2
23,3
25,4
27,7
5,7
6,2
7,5
8,9
10,4
12,1
13,9
15,8
17,9
20,0
22,3
24,7
27,3
29,9
32,7
35,6
10,4
11,6
12,8
14,0
15,1
16,3
17,4
18,6
19,8
20,9
22,1
23,3
24,4
25,6
26,7
28,0
8950
10000
11000
12000
13000
14000
15000
16000
17000
18000
19000
20000
21000
22000
23000
24.000
mbar
G20
mbar
G25
mbar
G30
mbar
G31
kW
kcal/h
1,7
2,2
4,1
5,9
10,4
8950
1,9
2,4
4,9
6,5
11,6
10000
2,1
2,7
6,0
7,3
12,8
11000
2,6
3,1
7,1
8,7
14,0
12000
3,0
3,6
8,4
10,2
15,1
13000
3,5
4,2
9,7
11,8
16,3
14000
4,0
4,8
11,1
13,6
17,4
15000
4,5
5,5
12,7
15,4
18,6
16000
5,1
6,2
14,3
17,4
19,8
17000
5,8
7,0
15,8
19,5
20,9
18000
6,4
7,8
17,4
21,8
22,1
19000
7,1
8,6
18,8
24,1
23,3
20000
puissance utile minimale
puissance utile nominale
Tableau 1
Tableau 1
1 mbar = 10,197 mmCE
1 mbar = 10,197 mmCE
(26)
CB 28/60
Consommations de gaz (15°C - 1013 mbar)
(27)
02.9606100801
(37)
(38) (18) (16) (6)
Les soupapes de sécurité (16) et (25) doivent être raccordées à une vidange
selon la norme NF D 36-401.
ARRIVÉE GAZ
DÉPART
CHAUFFAGE
RETOUR
CHAUFFAGE
ARRIVÉE
EAU FROIDE
DÉPART
SANITAIRE
LARGEUR CHAUDIÈRE 600
Dans l’emballage de la chaudière:
* robinet de gaz (6)
* robinet d’arrivée de l’eau froide au ballon (27)
* robinet retour chauffage (37)
* robinet départ chauffage (38)
* douilles coudées
* gabarit
* chevilles Ø 12 mm. et vis
Avant de raccorder la chaudière aux douilles, il est indispensable de
procéder à un rinçage et à un nettoyage soignés de l’installation, afin
d’éliminer les résidus des filetages et des soudures, ainsi que les solvants
éventuellement présents dans les différentes parties du système de chauffage.
Dans le cas d’installations anciennes ou de remplacements, il est conseillé
de prévoir un pot de décantation sur le tube retour de la chaudière et au point
bas, pour recueillir les dépôts ou les impuretés encore présents après le
rinçage, et qui pourraient être remis en circulation lors de la mise en route.
02.9711250301
Pour fixer la chaudière il faut:
* la retirer de l’emballage et la poser exclusivement sur la face arrière
* l’accrocher au mur à l’aide des deux vis précédemment mises en place
* régler son aplomb par l’intermédiaire des deux écrous, de telle manière
qu’elle soit parfaitement verticale
* monter les robinets fournis et les joints correspondants.
6
G.20
G.25
G.30
G.31
(GN H - Lacq) _____________ 34,02 MJ/m3
(GN L - Groninque) _________ 29,25 MJ/m3
(BUTANE) _______________ 45,6 MJ/kg
(PROPANE) ______________ 46,3 MJ/kg
Débit maxi.
3,25 m3/h
3,17 m3/h
2,04 kg/h
2,00 kg/h
sous 20 mbar
sous 25 mbar
sous 28 mbar
sous 37 mbar
Débit mini.
1,26 m3/h
1,33 m3/h
1,0 kg/h
0,9 kg/h
Tableau 2
CB 23/60
Consommations de gaz (15°C - 1013 mbar)
G.20 (GN H - Lacq)
G.25 (GN L - Groninque)
G.30 (BUTANE)
G.31 (PROPANE)
34,02 MJ/m3 sous 20 mbar
29,25 MJ/m3 sous 25 mbar
45,6 MJ/kg sous 28 mbar
46,3 MJ/kg sous 37 mbar
Débit maxi.
2,73 m3/h
3,17 m3/h
2,04 kg/h
2,0 kg/h
Débit mini.
1,26 m3/h
1,46 m3/h
0,94 kg/h
0,92 kg/h
Tableau 2
CB 23/60
CB 28/60
Diamètre injecteurs et diaphragmes
Diamètre injecteurs et diaphragmes
injecteurs
diaphragme
Nb
18
1
G.20-G.25
1,30 mm
4,4 mm
G.30 - G.31
0,69 mm
-
injecteurs
diaphragme
Tableau 3
Tableau 3
11
Nb
18
1
G.20-G.25
1,18 mm
4,10 mm
G.30 - G.31
0,69 mm
3,30 mm
Réglage de la puissance nominale
* raccorder un manomètre, si possible à eau, à la prise de pression
présente sur le tube alimentation gaz à la rampe brûleurs;
* ouvrir le robinet gaz et tourner le commutateur (1) (page 8) afin de
mettre la chaudière
en position ETE
( );
* ouvrir un robinet de
puisage de l’eau
sanitaire de manière
à obtenir un débit
d’au moins 10 litres
par minute.
* enlever le couvercle
du modulateur;
* régler la vis en laiton
du tube (voir photo
M) jusqu’à ce qu’on
obtienne les valeurs
de
pression
indiquées dans le
tableau 1 de la page
11;
* s’assurer que la
pression dynamique
d’alimentation de la Photo M
chaudière, mesurée
au niveau de la prise de pression (15) de la vanne gaz soit correcte.
Changement de gaz
Branchement du thermostat
d’ambiance
• Accéder à la boîte de connexion d’alimentation (figure 1) comme décrit
au chapitre précédent;
• retirer le cavalier présent sur les bornes (1) et (2);
• faire passer le câble à deux fils dans le passe-câble et le relier à ces deux
bornes.
02.9402210730
La chaudière peut être transformée pour l’utilisation au gaz naturel (groupe
E+ de la deuxième famille) ou au gaz liquide (troisième famille).
Le mode d’emploi est illustrée sur les photos G-H-I-L.
* Retirer le brûleur principal;
* Remplacer les injecteurs en prenant soin de les bloquer à fond, afin
d’éviter les fuites de gaz;
* Remplacer le diaphragme vissé au raccord supérieur de la vanne à gaz;
* Répéter les opérations de réglage des pressions comme décrit dans les
pages suivantes;
* Refermer le régulateur de pression.
Une fois que les transformations ont été opérées, il est indispensable
d’appliquer une étiquette supplémentaire, où l’on indiquera le nouveau
type de gaz adopté et les réglages effectués.
Branchement électrique
Enlever les vis qui fixent la face avant de
la chaudière
02.9302101110
Enlever le panneau frontal de la chambre
de combustion
Vérifications finales
* tourner le bouton (1)
sur la position (0) et
réaliser un nouvel allumage de vérification. En cas d’interallumage incomplet,
manoeuvrer le potentiomètre RLA (page
9).
* le commutateur (1)
étant en position
Photo I
Desserrer complètement l’écrou
d’étanchéité circuit de gaz à la rampe
02.9307060906
Photo L
Extraire avec soin la rampe brûleurs
(16)
10
Branchement de l’horloge
programmateur
Il est obligatoire de réaliser le raccordement à la mise à la terre selon
les normes NF en vigueur.
La chaudière est prédisposée pour programmer le fonctionnement en
chauffage (boîte de connexion M10, contacts 45-46) et/ou la mise à
température du bouilleur (boîte de connexion M10, contacts 47-48).
(accessoire sur demande)
Le branchement doit être réalisé à l’aide d’un interrupteur bipolaire ayant
une ouverture des contacts d’au moins 3 mm.
En cas de remplacement du câble d’alimentation, il faudra utiliser un câble
harmonisé “HAR H05 VV-F” 3 x 0,75 mm2 ayant un diamètre maximal de
8 mm.
...Accès à la boîte de
connexion d’alimentation
•
•
•
HIVER ( ), s’assurer que la puissance en fonction chauffage est celle qui est
requise par l’instal- Photo N
lation, et si besoin est
manouvrer
le
potentiomètre MAX RISC
(page 9). Voir le tableau 1
concernant la pression
(15)
nécessaire au niveau du
brûleur;
* appliquer la plaquette additive fournie avec le kit
de transformation en indiquant le type de gaz et
l’étalonnage opéré.
Enlever le tube alimentation gaz à la rampe
brûleurs pour remplacer le diaphragme
La sécurité électrique de l’appareil n’est assurée que lorsque celui-ci est
relié correctement à une installation efficace de mise à la terre, réalisée
conformément aux Normes de sécurité relatives aux installations. La
chaudière doit être reliée électriquement à un réseau d’alimentation de
220-230 V monophasé + terre à l’aide du câble à trois fils fourni avec
l’appareil, en respectant la polarité Ligne-Neutre.
•
• retirer les deux vis qui fixent le panneau de commande à la chaudière
et faire tourner ce dernier vers le bas (Figure 1);
• retirer les 5 vis de fixation du couvercle du panneau de commande et
faire tourner ce dernier vers le haut.
❄ Pour programmer le fonctionnement en chauffage, procéder de la
manière suivante:
• relier le moteur du programmateur à la boîte de connexion M2 de la
carte électronique principale (contacts 3-4);
• relier le contact en déviation du programmateur à la boîte de connexion
M10 de la carte électronique principale (contacts 45-46), après avoir
retiré le cavalier jaune.
Photo D
couper l’alimentation de
la chaudière en agissant
sur l’interrupteur bipolaire;
dévisser les deux vis de
fixation du panneau de
commande à la chaudière
(Fig. C);
faire tourner le panneau
de commande;
dévisser la vis de fixation du couvercle et
accéder à la zone des
branchements
électriques (photo D).
oce.9803230600
02.9606100300
❄ Pour programmer le fonctionnement en sanitaire (programmation
bouilleur), procéder de la manière suivante:
a) Si le programmateur chauffage n’est pas branché:
• relier le moteur du programmateur à la boîte de connexion M2 de la
carte électronique principale (contacts 3-4);
• relier le contact en déviation du programmateur à la boîte de
connexion M10 de la carte électronique principale (contacts 47-48),
après avoir retiré le cavalier jaune.
b)Si le programmateur chauffage est déjà branché:
La chaudière est prédisposée pour le branchement du contact en
déviation d’un autre programmateur pouvant être acheté dans le
commerce, à installer au mur pour la fonction bouilleur.
Pour effectuer le branchement électrique relatif, procéder de la manière
suivante:
• relier le contact en déviation du programmateur à la boîte de
connexion M10 de la carte électronique principale (contacts 47-48),
après avoir retiré le cavalier jaune.
Passer le câble de branchement dans le passe-câble indiqué (A).
Le fusible, du type rapide de 2 A, est
incorporé dans la boîte de connexion
d’alimentation (extraire le porte-fusible
de couleur noire pour le contrôle et/ou le
remplacement).
9912090200
Photo H
02.9402210715
Réglage de la puissance réduite
* débrancher la câbleau d’alimentation du modulateur et dévisser la vis
rouge (voir photo N) jusqu’à ce qu’on atteigne la valeur de pression
correspondant à la puissance réduite (voir tableau 1 de la page 11);
* connecter de nouveau le câbleau;
* monter le couvercle
du modulateur puis
sceller.
0410_1109
Fig. C
(L)
(N)
( )
(1) (2)
=
=
=
=
Ligne marron
Neutre bleu clair
Terre jaune-vert
Contact pour thermostat
d’ambiance
02.9402250715
Photo G
Remarque : il ne faut pas utiliser de thermostats d’ambiance équipés
d’une résistance anticipatrice. Vérifier que les extrémités des deux fils
de branchement ne soient pas sous tension.
IMPORTANT!: Effectuez le branchement électrique de la chaudière en tenant compte de la polarité PHASENEUTRE, après avoir vérifié qu’il n’y ait pas de tension entre NEUTRE et
TERRE. Au cas où la polarité PHASE-NEUTRE ne serait pas respectée, la
chaudière va se bloquer. Si le réseau d’alimentation est du type PHASEPHASE, il est obligatoire installer le kit approprié PHASE-PHASE (fourni
sur demande). L’emploi du kit PHASE-PHASE est obligatoire aussi pour les
réseaux monophasés, si la tension entre NEUTRE et TERRE dépasse ou est
égale à 15V.
Faute de respecter ces prescriptions peut causer des situations de
danger.
7
Purge et déclenchement de la pompe
* La pompe étant en service, desserrer le bouchon vissé sur son axe pour
purger.
Cette opération est nécessaire spécialement lors des opérations de
remplissage de l’installation.
Photo E
❄ Potentiomètre P5 (Réglage du temps d’attente en chauffage)
Avec ce potentiomètre, il est possible de régler le temps d’attente en
chauffage, à chaque intervention du dispositif, de 1 à 7 minutes.
N.B. : les réglages décrits dans ce chapitre peuvent être réalisés sans
retirer le couvercle du panneau de commande mais simplement en
retirant les bouchons présents sur le couvercle.
Il est recommandé de recueillir l’eau qui s’écoule pendant cette
intervention.
* Après une période d’arrêt ou lors du premier allumage, le déblocage de
la pompe peut s’avérer nécessaire: il suffit d’enlever le bouchon vissé sur
l’axe de la pompe, d’introduire un tournevis et de faire accomplir quelques
tours au rotor, de manière à le débloquer et à favoriser la mise en marche
de la pompe.
02.9606100200
Vidange ballon et chaudière
Photo F
Vidange ballon
* Fermer le robinet d’arrivée d’eau froide à la chaudière
* Ouvrir un robinet de puisage d’eau chaude, le plus près possible de la
chaudière. Dans certains cas particuliers, il peut s’avérer nécessaire de
dévisser le bouchon supérieur du ballon pour faciliter cette opération
* Enlever le bouchon (●) vissé sur le ballon, en prenant soin de recueillir
l’eau contenue dans le ballon (60 litres).
02.9912140100
Dessin 1
Potentiomètres de réglage
bouchon
vidange
chaudière
(❍)
Vidange chaudière
* Fermer les robinets de départ et de retour chauffage
* enlever le bouchon (❍) vissé à la base du dégazeur en prenant soin de
recueillir l’eau contenue dans le circuit de la chaudière.
(Dessin 1)
❄ potentiomètre P3 T. MAX. RI
Il est possible de régler la puissance de chauffage en fonction des
déperditions thermiques prévues en agissant sur ce potentiomètre à
l’aide d’un tournevis de 2,5x0,4 mm.
Les valeurs de la pression au niveau du brûleur par rapport à la
puissance sont fournies dans un chapitre spécifique à la page 12.
bouchon
vidange
ballon
(●)
Il faut absolument éviter les opérations de vidange au moyen des
groupes de sécurité de la chaudière et du ballon.
02.9606100800
❄ potentiomètre P4 RLA (Réglage du Niveau d’Allumage)
Avec ce potentiomètre, il est possible de régler la niveau de pression
aux brûleurs, dans la phase d’allumage, en agissant avec un tournevis
ayant une lame de 2,5 x 0,4 mm. Cette opération peut se révéler
nécessaire dans des conditions particulières de tirage excessif pour
faciliter l’inter-allumage du brûleur principal.
Pour faciliter les opérations de réglage du RLA, il est possible de fixer
la pression aux brûleurs, durant cette phase, pendant environ 3
minutes, en opérant comme indiqué ci-dessous:
• Mettre le sélecteur (1) dans la position (0);
• Débrancher la sonde NTC de chauffage (17);
• Mettre le sélecteur (1) dans la position Eté ou Hiver;
• Rattacher la sonde NTC;
• S’assurer qu’il y ait demande de chaleur;
• Effectuer le réglage du RLA.
Après avoir dépassé la durée indiquée la chaudière se remet à
fonctionner correctement.
•
Cette intervention peut s’avérer nécessaire dans des conditions
particulières, pour faciliter l’interallumage du brûleur principal.
❄ Sélecteur CM5 fonctionnement à pompe en réchauffement
- avec sélecteur sur la position PER, la pompe est toujours en
fonctionnement
- avec sélecteur sur la position ST, la pompe est en fonctionnement
seuleument sur demande du thermostat ambiante.
8
9
Caractéristiques techniques
Description
VB 23/60
VB 28/60
Puissance calorifique nominale
Puissance calorifique minimale
Puissance utile nominale
Puissance utile minimale
kW
kW
kW
kW
25,8
11,9
23,3
10,4
31,1
11,9
28,0
10,4
Rendement
Pression maximum eau circuit chauffage
Vase d’expansion
%
bar
l/bar
90,03
3
7,5/0,5
90,03
3
7,5/0,5
Contenance ballon en acier inox
Débit d’eau sanitaire en continu ∆t 25˚C (1)
l
l/min
60
13,3
60
16
l/min
l/30 min
l/min
°C
bar
mm
mm
mm
9,5
390
15
5-65
7
950
600
450
présent
11,4
450
17
5-65
7
950
600
450
présent
mm
4000
4000
mm
1000
1000
mm
mbar
mbar
kg
100
naturel/GPL
20/25
28/37
70
100
naturel/GPL
20/25
28/37
70
V
W
220-230
190
220-230
190
Débit d’eau sanitaire en continu ∆T 35°C
Débit d’eau sanitaire ∆T 30°C
Débit spécifique
Réglage température sanitaire
Pression maximum circuit sanitaire
Dimensions
hauteur
largeur
profondeur
Système antigel ballon
Longueur maxìmum de la ventouse
en ligne droite - ventouse concentrique
Perte sur la longueur totale par la mise en place
d’une coude - ventouse concentrique
Ventouse
Type gaz
Pression d’alimentation gaz naturel (*)
Pression d’alimentation gaz GPL (**)
Poids net
Ø
Tension d’alimentation
Puissance électrique nominale
(1)
en mitigeant avec de l’eau froide ou sans limiteur de débit
(*)
(**)
gaz du groupe E de la deuxième famille
gaz de la troisième famille
VB 23/60
VB 28/60
CHAUDIÈRE MURALE À GAZ
ÉTANCHE À FLUX FORCÉ
À DEUX SERVICES,
À BALLON INCORPORÉ,
SANS VEILLEUSE
Notice d’emploi destinée à l’usager et a l’installateur
Les descriptions et caractéristiques figurant sur ce document sont données à titre
d'information et non d'engagement. En effet, soucieux de la qualité de nos produits, nous
nous réservons le droit d'effectuer, sans préavis, toute modification ou amélioration.
***
Société Anonyme au capital de 111.384.000 F
R.C. CHARLEVILLE-MEZIERES 787 020 080 B - Sirène 787 020 080 00018
USINE - SIEGE SOCIAL - SERVICES COMMERCIAUX - DEPOT
76 rue Forest - 08013 CHARLEVILLE-MEZIERES CEDEX
Tel: 03.24.56.83.83 - Fax: 03.24.56.84.04
www.deville.fr
Ediz. 3 - 10/04
Cod. 923.745.2
Avis au propriétaire de la chaudière Deville
Notre Maison estime que votre nouvelle chaudière Deville pourra
satisfaire toutes vos exigences.
L’achat d’un produit Deville garantit vos attentes: un bon
fonctionnement et une utilisation simple et rationnelle.
Nous vous demandons de lire auparavant ces instructions car elles
contiennent des informations utiles pour une gestion correcte et
efficace de votre chaudière.
Remarque: L’allumage du voyant
pendant la phase d’allumage
est lié à l’auto-vérification du bon fonctionnement du
ventilateur. Seule l’illumination permanente du voyant
indique la présence d’une anomalie et la mise en sécurité
de la chaudière:
* Ventouse ou prise de pression obstruée
* Extracteur bloqué
* Tube canal “Venturi” - pressostat bouché
Attention:
Tenir les parties de l’emballage (sachets en plastique, polystyrène
etc.) hors de la portée des enfants parce qu’elles représentent un
danger potentiel.
Entretenez régulièrement votre installation
L’entretien annuel de votre chaudière est obligatoire aux
termes de la législation en vigueur. Il devra être effectué une
fois par an par un professionnel qualifié:
• l’entretien de la chaudière (vérification, réglage, nettoyage,
remplacement de pièces d’usure normale et détartrage
éventuel);
• le ramonage du conduit de fumée et du pot de purge
attenant.
Pour toutes les opérations d’entretien de votre chaudière, des
formules de contrats d’entretiens annuels peuvent vous être
proposées par des prestataires de services. Consultez votre
installateur ou nos services commerciaux.
La garantie du constructeur, qui couvre les défauts de
fabrication, ne doit pas être confondue avec les opérations
décrites ci-dessus.
Garantie
La garantie est donnée pour un usage normal des appareils et dans
la mesure où les instructions de la notice d’emploi sont respectées.
Ne ne saurions trop vous conseiller de lire attentivement cette
notice ainsi que les conditions de garantie ci-dessous.
Nos appareils doivent être installés par un professionnel qualifié
suivant les règles de l’art, normes et réglementations en vigueur.
Nos appareils sont garantis a dater du jour de la facture pour 2 ans:
Pour bénéficier de la garantie, seule la présentation de la facture fait
foi.
Pendant la période de garantie, DEVILLE garantit tout défaut de
matière ou de fabrication et n’est tenu qu’au remplacement gratuit
des pièces reconnues défectueuses après contrôle par ses services.
D’une manière non limitative, la garantie ne couvre pas les effets
dus à l’usure normale, ainsi que les déteriorations résultant d’une
mauvaise utilisation de l’appareil, d’un défaut d’installation ou
d’une insuffisance d’entretien.
Ces dispositions ne sont pas exclusives du bénéfice au profit de
l’acheteur de la garantie légale pour défauts ou vices cachés qui
s’applique, en tout état de cause, dans les conditions des articles
1641 et suivants du code civil.
En cas de litige, les Tribunaux de CHARLEVILLE-MEZIERES
sont seuls compétents.
INDEX
Instructions
destinées à l'usager
Instructions avant la mise en service
Allumage
Tableau des commandes
Réglage de la température ambiante
Production d’eau chaude sanitaire
Remplissage chaudière
Arrêt de la chaudière
Arrêt prolongé de l’installation. Risque de gel
Instructions particulières
Fonctionnement lampes témoin, réarmement,
signalisations d'anomalie
Changement de gaz
Instructions pour l’entretien
p.
p.
p.
p.
p.
p.
p.
p.
p.
3
3
3
3
3
3
4
4
4
p.
p.
p.
4
4
4
Instructions
destinées à l'installateur
Instructions générales
Observer les conditions réglementaires
Dimensions chaudière
Dimensions gabarit avec plaque de robinetterie
Conditions d’installation
Equipement
Installation des conduits d'évacuation et d'aspiration
Branchement électrique
Branchement du thermostat d’ambiance
Branchement de l'horloge programmateur
Changement de gaz
Caractéristiques de construction
Circuit de chauffage
Circuit de production de l’eau chaude sanitaire
Vase d’expansion sanitaire optionnel
Schéma de fonctionnement des circuits
avec plaque de robinetterie
Schéma electrique de fonctionnement
Caractéristiques techniques
p.
p.
p.
p.
p.
p.
p.
p.
p.
p.
p.
p.
p.
p.
p.
5
5
5
6
6
6
7
9
9
9
12
14
15
15
16
p. 17
p. 18
p. 20
Instructions
destinées à l’usager
Schéma electrique de
fonctionnement
Instructions avant la mise en
service
Important: en phase de premier allumage, tant que l’air contenu dans la
canalisation de gaz n’a pas été évacué, le brûleur peut ne pas s’allumer, et
la chaudière est par conséquent “en sécurité”.
Il est conseillé dans ce cas de répéter l’opération plusieurs fois, jusqu’à
l’arrivée du gaz au brûleur.
* manoeuvrer le bouton de réglage de la temperature de l’eau sanitaire (5).
Pour augmenter la température, tourner le bouton dans le sens des
aiguilles d’une montre, et vice versa pour la faire diminuer. Une fois que
la température sélectionnée a été atteinte, la chaudière se pose en mode
Avant de mettre la chaudière en service, s’assurer que:
* le raccordement électrique de la chaudière au réseau 230 V + prise de
terre a été opéré régulièrement, et un interrupteur a été interposé
* l’installation est remplie d’eau et sa pression lue sur le manomètre (3) est
supérieure à 0,5 bar, à froid. Remplissage chaudière (photo A)
* la pompe est en mesure de fonctionner. Purge et déclenchement pompe
(photo E page 10)
* le ballon pour la production d’eau chaude sanitaire est rempli d’eau.
Dans ce but, ouvrir un robinet de puisage d’eau chaude et le laisser ouvert
jusqu’à ce que l’eau s’écoule d’une manière continue et régulière.
chauffage si le sélecteur (1) est en position Hiver ( ).
Il est possible d’exclure la fonction “sanitaire” en plaçant le bouton (5) sur
la valeur minimum qui correspond à la fonction antigel du ballon.
Lorsque le bouton (1) est en position
, le brûleur principal s’allume et
la pompe se met en service seulement si l’eau chaude sanitaire n’est pas en
température.
Allumage
Réglage de la température ambiante
Les opérations à effectuer sont les suivantes:
* ouvrir le robinet de gaz
* tourner le commutateur (1) pour placer la chaudière en position Eté (
ou Hiver (
L’installation peut être équipée d’un thermostat d’ambiance. S’il y en a un,
il contrôle l’installation en fonction des besoins en chauffage.
Dans le cas où il est absent, il est possible de réaliser un contrôle de la
température du milieu en manoeuvrant le bouton (4).
Pour augmenter la température de l’eau, tourner le bouton (4) dans le sens
des aiguilles d’une montre, et en sens inverse pour la faire diminuer, pour
ajuster la température de l’eau de chauffage.
)
)
Production d’eau chaude sanitaire
Tableau des commandes
* La vanne à gaz modulante a un dispositif qui permet de moduler la
flamme aussi bien en fonction du positionnement du bouton (5) de
réglage de la température de l’eau du ballon, qu’en fonction de la
quantité d’eau chaude éventuellement prélevée.
Remplissage de la chaudière
Photo A
En manoeuvrant sur les robinets indiqués ci-dessous, on opère le
remplissage hydraulique du circuit de chauffage et de la chaudière.
ATTENTION! Votre chaudière est équipée d’un disconnecteur. Il est
nécéssaire de manoeuvrer les robinets amont et aval du disconnecteur
afin d’obtenir le remplissage et de les fermer impérativement tous les
deux lorsque la pression dans le circuit de chauffage est suffisante.
010329_0500
0410_1202
18
* manoeuvrer le bouton de réglage de la température chauffage (4) de
manière à allumer le brûleur principal.
Pour augmenter la température, tourner le bouton dans le sens des aiguilles
d’une montre et en sens contraire pour la diminuer. Le brûleur s’allume s’il
y a une demande de chaleur au niveau du circuit de chauffage. La pompe
se mettra en service même si le brûleur est éteint (sauf si la chaudière est
equipée d’un T.A.).
La chaudière est équipée d’une chambre de combustion étanche par rapport
à l’air ambiant de la pièce.
L’évacuation des produits de la combustion est assurée par un extracteur
placé pour aspirer les fumées, de façon à améliorer la sécurité, dans la
mesure où il met la chambre de combustion en dépression. Le fonctionnement
correct du système à flux forcé (aspiration échappement, avec extracteur)
est contrôlé de façon constante par un pressostat différentiel, relié au
conduit d’échappement des fumées, qui, en cas d’anomalie, coupe la
tension du panneau de contrôle électronique, ce qui entraîne la mise en
sécurité de la chaudière, dans les cas suivants:
* Ventouse obstrué
* Extracteuhors service
* Vent contraire, au-delà du niveau de pression du ventilateur.
Le circuit électronique allume automatiquement le brûleur et le contrôle. Les
éventuelles anomalies de fonctionnement constatées par le circuit électronique
provoquent la mise en sécurité de la chaudière. La mise en sécurité est
signalée sur le panneau de commande (voyant rouge allumé) (2).
Pour remettre la chaudière en service après avoir cherché et éliminé les
causes qui ont provoqué la mise en sécurité, appuyer sur le bouton-poussoir
de remise en route (2) (la lampe-témoin incorporée dans le bouton-poussoir
doit s’éteindre).
disconnecteur
02.9305261530
robinets de
remplissage
de la chaudière
by-pass réglable
S’assurer par un contrôle périodique que, lorsque la chaudière ne fonctionne
pas, la pression de l’eau lue sur le manomètre (3) est supérieure à 0,5 bar.
A la fin de l’opération de purge, le levier de la vanne à 3 voies doit être
positionné en “AUTO”.
3
Arrêt prolongé de
l’installation. Risque de gel
Il est de règle d’éviter la vidange de l’installation dans sa totalité, car des
changements d’eau amènent des dépôts de calcaire inutiles et nuisibles à
l’intérieur de la chaudière et des corps de chauffe. Si l’installation chauffage
n’est pas utilisée pendant l’hiver, et s’il y a un risque de gel, il est conseillé
de mélanger à l’eau de l’installation des solutions antigel adéquates et
destinées à cet usage. (ex. glycol propylénique associé à des inhibiteurs
d’entartrage et de corrosion).
0410_1203
2
6
7
8
9
10
11
12
signalisation absence de gaz/bouton de réarmement
bouton de réarmement thermostat de sécurité
signalisation fonctionnement en chauffage
signalisation fonctionnement en sanitaire
signalisation présence tension
brûleur en founction
intervention thermostat de sécurité
signalisation absence de tirage
En ce qui concerne le ballon, les possibilités suivantes existent:
* lorsque le bouton de réglage de la température de l’eau chaude du ballon
est en position min., la chaudière entrera automatiquement en service
quand la température du ballon atteindra environ 5˚C. Dans ce cas,
l’arrivée du gaz et de l’énergie électrique vers la chaudière doivent être
garanti.
* il est possible de vidanger complètement le ballon en manoeuvrant le
bouchon destiné à cet usage et en ouvrant un robinet d’eau chaude, le plus
près possible de la chaudière.
La signalisation (11), absence de tirage, est activée par l’intermédiaire d’un
pressostat air en cas de:
• obstruction totale ou partielle du terminal de décharge ou de la cheminée;
• canal "venturi" obstrué;
• ventilateur bloqué;
• connexion canal "venturi" - pressostat air interrompue
Dans ces conditions la chaudière attend et seulement après avoir eliminé les
causes de la signalisation le fonctionnement normal est retabli
automatiquement.
Instructions particulières
Remarque: l'éclairage du voyant (11) pendant la phase d'allumage de la
chaudière est liée à l'autovérification, à travers du pressostat air, du bon
fonctionnement du ventilateur. Seulement l'éclairage permanente du voyant
indique la présence d'une des anomalies décrites.
En plus du dispositif de modulation, la chaudière est aussi équipée:
* d’une sécurité de surchauffe, qui en cas d’anomalie, non seulement
interrompt l’arrivée de gaz au brûleur, mais de plus provoque la mise en
sécurité de la chaudière lors de la première tentative de rallumage
(lampe-témoin rouge allumée) (2).
L’éventuelle remise en route du fonctionnement lorsque la sécurité est
active se conclura par une nouvelle mise en sécurité de la chaudière.
Aprés plusieurs mises en sécurité il est nécessaire de s’adresser au service
d’assistance technique.
Si besoin est, contrôler les indications du thermomanomètre (vérifier que
la pression de l’installation est supérieure à 0,5 bar) et le fonctionnement
du circulateur.
arrivée
gaz
Partiel
* faire pivoter le bouton (1) sur la position Eté ( ).
Dans ce cas, et selon le positionnement du bouton du dispositif de réglage
de la température de l’eau contenue dans le ballon, la chaudière sera prête
pour ce service.
départ
chauffage
Total
* faire pivoter le bouton (1) sur la position 0. Lorsqu’on procède de cette
manière, l’alimentation électrique de la chaudière est coupée.
* fermer le robinet de gaz.
Schéma de fonctionnement
des circuits avec plaque de
robinetterie
retour
chauffage
Fonctionnement lampes
témoin, réarmement,
signalisations d’anomalie
Légende:
1 - robinet gaz
2 - vanne gaz
3 - dégazeur
4 - pompe
5 - brûleur
6 - sonde chauffage
7 - sécurité de surchauffe
8 - échangeur principal
9 - boitier des fumeés
10 - soupape de sécurité circuit chauffage 3 bar
11 - vanne trois voies
12 - by-pass reglable
13 - vase d’expansion
14 - robinets de remplissage chaudière
15 - échangeur sanitaire
16 - disconnecteur
17 - sonde ballon
18 - ballon
19 - soupape de sécurité ballon 7 bar
20 - régulateur de débit
21 - robinet eau froide sanitaire
22 - filtre circuit chauffage
23 - robinet retour chauffage
24 - robinet départ chauffage
25 - extracteur
26 - raccord concentrique
27 - pressostat différentiel
28 - prise de pression positive
29 - prise de pression négative
Arrêt de la chaudière
La signalisation (10) est activée par l’intermédiaire d’un thermostat de
sécurité en cas de valeurs élevées de température de l’eau contenue dans le
circuit primaire.
Dans ces conditions, la chaudière se bloque (le témoin (10) est toujours
allumé).
Après avoir éliminé la cause de l’intervention, appuyer sur le bouton de
réarmement (6) en contrôlant l’indication du thermomanomètre (3) (voir
chapitre remplissage chaudière en page 3).
Il est interdit de mettre hors service le thermostat de sécurité
arrivée eau
froide
L'eventuelle remise en route lorsque le thermostat de sécurité est "ouvert" se
conclura par une nouvelle mise en sécurité de la chaudière.
La signalisation (2) est activée, par l'intermédiare d’une électrode de
détection de flamme, en cas de manque de gaz ou interallumage incomplet
du brûleur principal.
Dans ces conditions, la chaudière se bloque.
Appuyer sur le bouton de réarmement (2) afin de rétablir les normales
conditions de fonctionnement.
Après plusieurs mises en sécurité s'adresser au service d'assistance technique autorisé.
Cette chaudière est équipée d’un disconnecteur CB à zones de pressions
différentes non contrôlables répondant aux exigences fonctionnelles de la
norme NF P 43011 destiné à éviter les retours d’eau du chauffage vers le
réseau d’eau potable (voir photo B page 6).
La présence de ce disconnecteur est requise par les articles 16-7 et 16-8 du
Règlement Sanitaire Départemental Type.
Ce disconnecteur doit faire l’objet d’une verification annuelle.
Il est recommandé de manoeuvrer une fois par mois le robinet de remplissage
de la chaudière afin d’éviter un éventuel gommage du mécanisme.
Instructions pour l’entretien
Pour garantir à la chaudière une efficacité de fonctionnement et une
efficacité des dispositifs de sécurité parfaite, il est nécessaire de procéder
une fois par an aux opérations suivantes:
4
0410_1204
Ces chaudières sont conçue pour fonctionner au gaz naturel ou au gaz GPL.
départ
sanitaire
* un nettoyage du brûleur principal, de l’échangeur principal et du conduit
de fumée
* une vérification des organes de réglage, de contrôle et de sécurité
* la vérification de l’échangeur du ballon et le nettoyage éventuel des
serpentins d’échange
* la vérification de l’efficacité du degazeur et du circulateur
* la vérification de l’efficacité du limiteur de débit d’eau froide du ballon
* la vérification de la distance entre les électrodes d’allumage et d’ionisation
et le brûleur
* le contrôle du bon état des électrodes et des cables d’alimentation
correspondants. Si cela est nécessaire, remplacer les électrodes.
Changement de gaz
17
Instructions
destinées à l’installateur
Vase d’expansion sanitaire
optionnel
Dans le cas où:
* un réducteur de pression est nécessaire sur l’installation (pression
supérieure à 4 bar)
* un clapet anti-retour est installé sur le réseau d’eau froide
* le volume du réseau d’eau sanitaire est insuffisant pour absorber la
dilatation de l’eau contenue dans le ballon
Photo P
le groupe de sécurité (25) remplit son rôle et evacue le volume d’eau
dilatée.
Attention: Le sélecteur (1) étant en position hiver ( ), il faut attendre
plusieurs minutes à chaque intervention du dispositif de réglage du
chauffage (4). Pour obtenir immédiatement un nouvel allumage du brûleur
Observer les conditions
règlementaires
principal, mettre le sélecteur (1) en position (0) puis sur, (
ne concerne pas la fonction sanitaire.
Batiments d’habitation: conditions reglementaires d’installation et
d’entretien
L’installation et l’entretien de l’appareil doivent être effectués par un
professionnel qualifié conformément aux textes réglementaires et règles
de l’art en vigueur, notamment:
* Arrête du 2 août 1977: Règles Techniques et de Sécurité applicables aux
installations de gaz combustibles et d’hydrocarbures liquéfiés situées à
l’interieur des bâtiments et de leur dépendances.
* Norme DTU P 45-204 - Installations de gaz (anciennement DTU n° 611 - Installations de gaz - Avril 1982 + additif n° 1 Juillet 1984).
* Règlement Sanitaire Départemental.
* Norme NF C 15-100 - Installations électriques à basse tension - Règles.
). Cette attente
02.9302101200
Installation
0410_1107
Photo Q
Pour éliminer cet inconvénient, un vase d’expansion sanitaire est disponible
en kit sur demande (photo P). Il est étudié pour être monté facilement et
rapidement sur la chaudière (photos Q et R).
Etablissements recevant du public: conditions reglementaires
d’installation
L’installation et l’entretien de l’appareil doivent être effectués par un
professionnel qualifié conformément aux textes réglementaires et règles
de l’art en vigueur, notamment:
- Règlement de sécurité contre l’incendie et la panique dans les
établissements recevant du public:
a) Prescriptions générales pour tous les appareils:
- Articles GZ: Installations aux gaz combustibles et hydrocarbures liquéfiés.
- Articles CH: Chauffage, ventilation, réfrigération, conditionnement d’air
et production de vapeur et d’eau chaude sanitaire.
b) Prescriptions particullères à chaque type d’établissements recevant du
public (hôpitaux, magasins, etc…).
Les remarques et instructions techniques ci-après s’adressent aux
installateurs pour leur donner la possibilité d’effectuer une installation
parfaite. Les instructions concernant l’allumage et l’utilisation de la
chaudière sont contenues dans les instructions destinées à l’utilisateur.
Le kit vase d’expansion est constitué de:
1 vase d’expansion en acier inox;
1 support pour vase d’expansion avec vis correspondantes;
1 tube de raccordement flexible.
Instructions générales
02.9302101150
Les notes techniques et les instructions ci-dessous s’adressent aux
installateurs afin de leur donner la possibilité de réaliser une installation
parfaite de la chaudière, et pour obtenir de cet appareil un confort d’utilisation
optimal.
Cet appareil ne peut être installé que par un professionnel qualifié.
Pour l’installation il faut tenir compte des données suivantes:
* La chaudière peut être utilisée avec n’importe quelle type d’émetteur
alimenté en bitube ou monotube. Les sections du circuit devront être de
toute façon calculées selon les méthodes courantes, en tenant compte des
caractéristiques hydrauliques disponibles et indiquées à la page 15
* ne pas exposer la chaudière aux vapeurs directes des appareils de cuisson
* s’assurer que la chaudière est équipée pour le type de gaz dont l’usager
dispose. Le type de gaz et la pression d’utilisation correspondante sont
indiqués à proximité de la plaque signalétique.
Recommandation:
Si la région est exposée aux risques de foudre (installation isolée en bout
de ligne EDF,…) prévoir un parafoudre.
Notre garantie est subordonnée à cette condition.
Protection du réseau d’eau potable
La présence sur l’installation d’une fonction de disconnection du type CB
à zones de pressions différentes non contrôlables répondant aux exigences
fonctionnelles de la norme NF P 43011, destinée à éviter les retours d’eau
de chauffage vers le réseau d’eau potable est requise par les articles 16-7
et 16-8 du Règlement Sanitaire Départemental Type.
Un disconnecteur est placé sur la barrette robinetterie de la chaudière (voir
photo B page 6).
Photo R
02.9803230402
Dimensions chaudière
02.9302101130
Recommandation
Pour que le vase d’expansion fonctionne d’une manière efficace, il faut que
la pression de l’eau sanitaire soit inférieure à 4 bar.
Dans le cas contraire, installer un réducteur de pression.
16
5
Dimensions gabarit avec
plaque de robinetterie
Conditions d’installation
Circuit de chauffage
Déterminer l’emplacement exact de la chaudière et fixer le gabarit sur le
mur.
Faire, à l’aide d’un foret adéquat, les perçages indiqués sur le gabarit et
insérer les chevilles de Ø 12 mm. munies des vis fournies.
Echangeur principal (14)
La vanne à 3 voies motorisée est commandée par le dispositif de réglage
de la température de l’eau.
La vanne est équipée d’une commande manuelle pour amener le clapet
dans la position mitigée.
Ballon
A effet “cyclone” à purgeur automatique.
Sur la chaudière:
* robinets de remplissage installation (20)
* soupape de sécurité chaudière tarée à 3 bar (16)
* soupape de sécurité ballon tarée à 7 bar (25)
* disconnecteur (22)
AXE DE VENTOUSE À FLUX FORCÉ
HAUTER CHAUDIÈRE 950
Vanne trois voies
Chambre de combustion
Dégazeur (9)
(photo B)
percer à l’aide d’un foret Ø 12,
puis monter les chevilles et les vis fournies
Entièrement en cuivre protégé contre la corrosion.
C’est une ”chambre sèche“ revétue d’un materiau antirayonnement en
fibres céramiques.
Equipement
AXE DE VENTOUSE AVEC COUDE COAXIAL
Circuit de production de l’eau
chaude sanitaire
Photo O
Vase d’expansion (19)
Sous pression à membrane. Il a une capacité utile de 7,5 litres. Il est gonflé
à 0,5 bar et équipé d’une valve de gonflage.
Réglage by-pass (18)
Afin de s’adapter à toute installation dotée de robinets thermostatiques la
chaudière est équipée d’un by-pass de type manuel qui peut être réglé par
l’installateur (photo A de la page 3 du manuel de l’usager).
Photo B
Pompe (10)
(25)
Siège du limiteur de débit
C’est une pompe à trois vitesses. Le tableau ci-dessous donne les
caractéristiques de débit-hauteur manometrique indiquées sur la plaque de
la chaudière. La chaudière est fournie avec la pompe réglée en position
“max” (vitesse III).
(22)
Extracteur (29)
Monovitesse.
02.9302101120
(20)
Constitué:
* d’un ballon en acier inox d’une capacité brute de 60 litres
* d’un échangeur à inox serpentin et placé en bas du ballon
* d’un limiteur de débit à 12 l/min. qui sert à maintenir le débit max.
constant à la sortie du ballon selon la variation de la pression du réseau.
Le limiteur de débit est placé sur l’arrivée d’eau froide (photo O).
Le ballon fournit les performances suivantes:
* temps de mise en température (à partir d’eau froide) 10 min.
* production d’eau chaude en continu à ∆t 35˚C égal à 11,4 l/min.
* production d’eau chaude en continu à ∆t 25˚C égal à 16 l/min. par
mitigeage à la sortie du ballon
* production d’eau chaude en continu à ∆t 25˚C égal à 16 l/min. sans
limiteur de débit dans le cas d’utilisations spéciales, lorsqu’il est
impossible de mélanger avec de l’eau froide.
Il est conseillé, afin de réaliser une plus grande économie d’énergie, ainsi
q’une économie au niveau de la gestion, de positionner le bouton de réglage
de l’eau chaude en position “ECONOMIE” (voir dessin).
L’hiver il faudra augmenter la température de l’eau contenue dans le
ballon.
Dans les régions ou la dureté de l’eau dépasse 25˚F (1˚F: 10 mg de
carbonate de calcium par litre d’eau), il est conseillé de procéder à
l’installation d’un doseur de polyphosphates conforme aux normes en
vigueur.
(26)
(27)
ARRIVÉE GAZ
DÉPART
CHAUFFAGE
RETOUR
CHAUFFAGE
ARRIVÉE
EAU FROIDE
DÉPART SANITAIRE
LARGEUR CHAUDIÈRE 600
02.9606100801
(37)
(38) (18) (16) (6)
Les soupapes de sécurité (16) et (25) doivent être raccordées à une vidange
selon la norme NF D 36-401.
Dans l’emballage de la chaudière:
* robinet de gaz (6)
* robinet d’arrivée de l’eau froide au ballon (27)
* robinet retour chauffage (37)
* robinet départ chauffage (38)
* douilles coudées
* gabarit
* chevilles 12 mm. et vis
02.9711250201
02.9412150104
Avant de raccorder la chaudière aux douilles, il est indispensable de
procéder à un rinçage et à un nettoyage soignés de l’installation, afin
d’éliminer les résidus des filetages et des soudures, ainsi que les solvants
éventuellement présents dans les différentes parties du système de chauffage.
Dans le cas d’installations anciennes ou de remplacements, il est conseillé
de prévoir un pot de décantation sur le tube retour de la chaudière et au point
bas, pour recueillir les dépôts ou les impuretés encore présents après le
rinçage, et qui pourraient être remis en circulation lors de la mise en route.
bouton du dispositif de réglage de l’eau
chaude sanitaire en position “ECONOMIE”
0410_1108
Pour fixer la chaudière il faut:
* la retirer de l’emballage et la poser exclusivement sur la face arrière
* l’accrocher au mur à l’aide des deux vis précédemment mises en place
* régler son aplomb par l’intermédiaire des deux écrous, de telle manière
qu’elle soit parfaitement verticale
* monter les robinets fournis et les joints correspondants.
6
15
Vérifications à effectuer
l’arrivée de gaz au brûleur et provoque le blocage de la chaudière, signalé
par une signalisation optique sur le panneau de commande (2);
* Faire tourner la manette (1) pour la mettre en position (0) et effectuer un
nouvel allumage. En cas d’allumage incomplet, agir sur le potentiomètre
P4 RLA (page 11);
❄ un thermostat “fumées” à sécurité positive qui, en cas de cheminée
bouchée et/ou de manque de tirage, interrompt l’arrivée de gaz au
brûleur principal qui provoque le blocage de la chaudière, signalé par
une signalisation optique sur le panneau de commande (10);
* La manette (1) étant en position hiver ( ), vérifier que la puissance en
chauffage soit celle requise par l’installation. Si nécessaire, agir sur le
potentiomètre P3 MAX RISC. (page 11). Voir le tableau 1 en page 13
pour la pression nécessaire au brûleur;
* Appliquer la plaquette complémentaire fournie avec l’appareil relative à
la transformation, spécifiant le type de gaz et l’étalonnage effectué.
❄ postcirculation pompe
La postcirculation de la pompe, qui s’obtient électroniquement, a une
durée de 5 minutes et est activée, dans la fonction chauffage, après que
le brûleur principal se soit éteint en raison d’une intervention du
thermostat d’ambiance;
Installation des conduits
d’évacuation et d’aspiration
… conduit d’évacuation - aspiration coaxial (concentrique)
Ce type de conduit permet d’évacuer les gaz brûlés et d’aspirer l’air comburant
aussi bien de l’extérieur de l’édifice que par des cheminées de type 3 CE.
Le coude coaxial à 90° permet de raccorder la chaudière aux conduits
d’évacuation et d’aspiration dans n’importe quelle direction grâce à sa
possibilité de pivoter à 360°. Il peut également être utilisé comme coude
supplémentaire en doublé avec le conduit coaxial ou le coude à 45°.
En cas d’évacuation vers l’extérieur, le conduit d’évacuation-aspiration doit
déborder du mur d’au moins 18 mm. afin de permettre le positionnement de
la rondelle de scellement au mur en aluminium, pour éviter les infiltrations
d’eau. La pente minimum de ces conduits vers l’extérieur doit être égale à 1
cm. par mètre de longueur.
La chaudière murale à gaz à flux forcé peut être installée facilement et avec
souplesse grâce aux accessoires fournis, dont nous donnons une description
par la suite.
A l’origine, cette chaudière est prévue pour être raccordée à un conduit
d’évacuation - aspiration de type coaxial, vertical ou horizontal.
❄ dispositif antigel (circuit chauffage)
La gestion électronique de la chaudière est équipée d’une fonction
“antigel” en chauffage qui, lorsque la température de refoulement de
l’installation est inférieure à 5°C, fait fonctionner le brûleur jusqu’à ce
que le refoulement atteigne une température de 30°C;
Cette fonction est active si la chaudière est alimentée électriquement, si
le sélecteur (1) n’est pas en position (0), s’il y a du gaz et si la pression
de l’installation est celle prescrite;
Caractéristiques de construction
❄ Antiblocage pompe
En cas d’absence de demande de chaleur, en chauffage et/ou en sanitaire,
pendant une période de 24 heures consécutives, la pompe se met en
marche automatiquement pendant 1 minute.
Cette fonction est active si la chaudière est alimentée électriquement et
si le sélecteur (1) n’est pas en position (0);
02.9709300202
Dispositifs de réglage et de sécurité
Joint de fixation
❄ une soupape de sécurité hydraulique étalonnée à 3 bar pour le circuit de
chauffage;
La chaudière est construite pour répondre à toutes les prescriptions des
normes européennes de référence grâce aux équipements suivants :
❄ un dispositif pour le réglage, par modulation, de la température de l’eau
de refoulement du circuit de chauffage;
Manchon élastique
(*) Diaphragme
❄ une soupape de sécurité hydraulique étalonnée à 7 bar pour le circuit
sanitaire;
❄ un dispositif pour le réglage, par modulation, de la température de l’eau
sanitaire;
❄ un pressostat différentiel permet à la vanne gaz principale d'arrêter la
chaudière;
❄ un thermostat de sécurité limite contre les excès de température de
l’échangeur fumées-eau (manque d’eau). Son intervention, relevée par
le panneau de commande électronique, provoque l’interruption de
l’arrivée du gaz au brûleur et le blocage de la chaudière, signalé par une
signalisation optique sur le panneau de commande (10);
❄ un disconnecteur CB.
Raccord concentrique
02.9405030830
❄ un panneau de contrôle électronique qui effectue automatiquement
l’allumage du brûleur et le contrôle relatif;
En cas d’absence de flamme ou d’une autre anomalie, il interrompt
(*) Le diaphragme présent dans la chaudière seulement pour le modèle VB
23/60, ne doit être enlevé que si la longueur du conduit d'évacuation
dépasse 1m.
02.9707240100
Il est interdit de mettre hors service un de ces dispositifs de sécurité.
Type de conduits
longueur max
conduits
d'évacuation
sans terminal
Pour chaque coude
à 90° installé
la longueur max
se réduit de
Pour chaque coude
à 45° installé
la longueur max
se réduit de
Diamètre
terminal
conduit
de fumée
Diamètre
conduit
externe
coaxiaux
4m
1m
0,5 m
100 mm
100 mm
Positionnement électrodes “systeme IONO” d’allumage et d’ionisation
électrode de détection
électrode d’allumage
02.9112315401
010322_0100
PENTE MINIMUM 1 cm par mètre (pente inclinée
vers l'extérieur pour évacuation des condensats)
L’insertion d’un coude à 90° réduit de 1 mètre la longueur totale du conduit.
14
L’insertion d’un coude à 45° réduit de 0,5 mètre la longueur totale du conduit.
7
Exemples d'installation avec des conduits horinzotaux
Exemples d'installation avec des cheminées de type 3 CE
Tableau pression au niveau du brûleur - Puissance thermique
VB 28/60
02.9112315200
02.9112315300
VB 23/60
mbar
G . 20
mbar
G.25
mbar
G . 30
mbar
G . 31
kW
kcal/h
1,0
1,5
2,1
2,6
3,0
3,5
4,0
4,5
5,1
5,7
6,4
7,1
7,8
8,6
9,4
1,5
1,9
2,5
3,2
3,8
4,4
5,0
5,7
6,5
7,3
8,1
9,0
9,9
10,8
11,8
3,9
4,5
5,8
6,9
8,1
9,4
10,8
12,3
13,8
15,5
17,3
19,2
21,1
23,2
25,3
5,3
6,2
7,5
8,9
10,4
12,1
13,9
15,8
17,9
20,0
22,3
24,7
27,3
29,9
32,7
10,4
11,6
12,8
14,0
15,1
16,3
17,4
18,6
19,8
20,9
22,1
23,3
24,4
25,6
26,7
8.950
10.000
11.000
12.000
13.000
14.000
15.000
16.000
17.000
18.000
19.000
20.000
21.000
22.000
23.000
Puissance utile minimale
10,2
12,9
27,6
35,6
28,0
24.000
Puissance utile nominale
1 mbar = 10,197 mmH20
Tableau 1
mbar
mbar
mbar
mbar
G20
G25
G30
G31
kW
kcal/h
1,0
1,5
3,8
5,2
10,4
8900
1,5
2,0
5,0
6,2
11,6
10000
2,1
2,6
6,0
7,4
12,8
11000
2,5
3,2
7,1
8,9
14,0
12000
2,9
3,6
8,4
10,4
15,1
13000
3,4
4,2
9,7
12,1
16,3
14000
3,9
4,8
11,1
13,8
17,4
15000
4,4
5,4
12,7
15,7
18,6
16000
5,0
6,1
14,3
17,8
19,8
17000
5,6
6,9
15,8
19,9
20,9
18000
6,2
7,7
17,4
22,2
22,1
19000
6,9
8,5
18,8
24,6
23,3
20000
1 mbar = 10,197 mmCE
Tableau 1
VB 28/60
Exemples d'installation avec des conduits verticaux
Consommations de gaz (15°C - 1013 mbar)
G.20
G.25
G.30
G.31
(GN H - Lacq) _____________ 34,02 MJ/m3
(GN L - Groninque) _________ 29,25 MJ/m3
(BUTANE) _______________ 45,6 MJ/kg
(PROPANE) ______________ 46,3 MJ/kg
sous 20 mbar
sous 25 mbar
sous 28 mbar
sous 37 mbar
Débit maxi.
3,29 m3/h
3,82 m3/h
2,45 kg/h
2,42 kg/h
Débit mini.
1,26 m3/h
1,46 m3/h
0,94 kg/h
0,92 kg/h
sous 20 mbar
sous 25 mbar
sous 28 mbar
sous 37 mbar
Débit maxi.
2,73 m3/h
3,17 m3/h
2,04 kg/h
2,00 kg/h
Débit mini.
1,26 m3/h
1,46 m3/h
0,94 kg/h
0,92 kg/h
Tableau 2
VB 23/60
Consommations de gaz (15°C - 1013 mbar)
G.20
G.25
G.30
G.31
(GN H - Lacq) _____________ 34,02 MJ/m3
(GN L - Groninque) _________ 29,25 MJ/m3
(BUTANE) _______________ 45,6 MJ/kg
(PROPANE) ______________ 46,3 MJ/kg
Tableau 2
VB 28/60
VB 23/60
Diamètre injecteurs et diaphragmes
injecteurs
diaphragme
02.9112315100
Nb
18
1
G.20-G.25
1,18 mm
4,9 mm
Diamètre injecteurs et diaphragmes
G.30 - G.31
0,69 mm
-
injecteurs
diaphragme
Tableau 3
Tableau 3
Pour des instructions plus détaillées sur les procédures de montage des
accessoires consulter les notices techniques qui accompagnent les
accessoires.
L’installation pourra être exécutée aussi bien sur un toit incliné que sur un
toit plat, en utilisant la tuile ad hoc et la gaine disponible sur demande.
8
13
Nb
18
1
G.20-G.25
1,18 mm
4,1 mm
G.30 - G.31
0,69 mm
3,3 mm
Changement de gaz
Branchement électrique
Réglage de la puissance réduite
* débrancher la câbleau d’alimentation du modulateur et dévisser la vis
rouge (voir photo N)
jusqu’à ce qu’on
atteigne la valeur de
pression
correspondant à la puissance réduite (voir
tableau 1 de la page
13);
* connecter de nouveau
le câbleau;
* monter le couvercle
du modulateur puis
sceller.
...Accès à la boîte de
connexion d’alimentation
Branchement du thermostat
d’ambiance
• Accéder à la boîte de connexion d’alimentation (figure 1) comme décrit
au chapitre précédent;
• retirer le cavalier présent sur les bornes (1) et (2);
• faire passer le câble à deux fils dans le passe-câble et le relier à ces deux
bornes.
02.9402210730
La chaudière peut être transformée pour l’utilisation au gaz naturel (groupe
E+ de la deuxième famille) ou au gaz liquide (troisième famille).
Le mode d’emploi est illustrée sur les photos G-H-I-L.
* Retirer le brûleur principal;
* Remplacer les injecteurs en prenant soin de les bloquer à fond, afin
d’éviter les fuites de gaz;
* Remplacer le diaphragme vissé au raccord supérieur de la vanne à gaz;
* Répéter les opérations de réglage des pressions comme décrit dans les
pages suivantes;
* Refermer le régulateur de pression.
Une fois que les transformations ont été opérées, il est indispensable
d’appliquer une étiquette supplémentaire, où l’on indiquera le nouveau
type de gaz adopté et les réglages effectués.
Réglage de la puissance nominale
* raccorder un manomètre, si possible à eau, à la prise de pression présente
sur le tube alimentation gaz à la rampe brûleurs;
* ouvrir le robinet gaz et tourner le commutateur (1) (page 5) afin de mettre
la chaudière en position ETE ( );
* ouvrir un robinet de
puisage de l’eau
sanitaire de manière
à obtenir un débit d’au
moins 10 litres par
minute.
* enlever le couvercle
du modulateur;
* régler la vis en laiton
du tube (voir photo
M) jusqu’à ce qu’on
obtienne les valeurs
de pression indiquées
dans le tableau 1 de la
page 13;
* s’assurer que la
pression dynamique
d’alimentation de la
chaudière, mesurée
au niveau de la prise Photo M
de pression (15) de la
vanne gaz (figure de la page 13) soit correcte.
Enlever les vis qui fixent la face avant de
la chaudière
02.9302101110
Photo H
02.9402210715
Enlever le panneau frontal de la chambre
de combustion
Photo I
Desserrer complètement l’écrou
d’étanchéité circuit de gaz à la rampe
Enlever le tube alimentation gaz à la rampe
brûleurs pour remplacer le diaphragme
Photo L
Extraire avec soin la rampe brûleurs
Photo N
(15)
12
Branchement de l’horloge
programmateur
(accessoire sur demande)
Il est obligatoire de réaliser le raccordement à la mise à la terre selon
les normes NF en vigueur.
La chaudière est prédisposée pour programmer le fonctionnement en
chauffage (boîte de connexion M10, contacts 45-46) et/ou la mise à
température du bouilleur (boîte de connexion M10, contacts 47-48).
Le branchement doit être réalisé à l’aide d’un interrupteur bipolaire ayant
une ouverture des contacts d’au moins 3 mm.
En cas de remplacement du câble d’alimentation, il faudra utiliser un câble
harmonisé “HAR H05 VV-F” 3 x 0,75 mm 2 ayant un diamètre maximal de 8 mm.
• retirer les deux vis qui fixent le panneau de commande à la chaudière
et faire tourner ce dernier vers le bas (Figure 1);
• retirer les 5 vis de fixation du couvercle du panneau de commande et
faire tourner ce dernier vers le haut.
Photo D
• couper l’alimentation de la
chaudière en agissant sur
l’interrupteur bipolaire;
• dévisser les deux vis de
fixation du panneau de
commande à la chaudière
(Fig. C);
• faire tourner le panneau de
commande;
• dévisser la vis de fixation
du couvercle et accéder à
la zone des branchements
électriques (photo D).
❄ Pour programmer le fonctionnement en chauffage, procéder de la
manière suivante:
• relier le moteur du programmateur à la boîte de connexion M2 de la
carte électronique principale (contacts 3-4);
• relier le contact en déviation du programmateur à la boîte de connexion
M10 de la carte électronique principale (contacts 45-46), après avoir
retiré le cavalier jaune.
oce.9803230600
* le commutateur (1) étant en position HIVER (
puissance en fonction chauffage est celle qui est requise
par l’installation, et si besoin
(16)
est manouvrer le potentiomètre MAX RISC (page
11). Voir le tableau 1 concernant la pression nécessaire au niveau du brûleur;
* appliquer la plaquette additive fournie avec le kit de
transformation en indiquant
le type de gaz et l’étalonnage
opéré.
02.9307060906
La sécurité électrique de l’appareil n’est assurée que lorsque celui-ci est
relié correctement à une installation efficace de mise à la terre, réalisée
conformément aux Normes de sécurité relatives aux installations. La
chaudière doit être reliée électriquement à un réseau d’alimentation de
220-230 V monophasé + terre à l’aide du câble à trois fils fourni avec
l’appareil, en respectant la polarité Ligne-Neutre.
02.9606100300
), s’assurer que la
❄ Pour programmer le fonctionnement en sanitaire (programmation
bouilleur), procéder de la manière suivante:
a) Si le programmateur chauffage n’est pas branché:
• relier le moteur du programmateur à la boîte de connexion M2 de la
carte électronique principale (contacts 3-4);
• relier le contact en déviation du programmateur à la boîte de
connexion M10 de la carte électronique principale (contacts 47-48),
après avoir retiré le cavalier jaune.
b)Si le programmateur chauffage est déjà branché:
La chaudière est prédisposée pour le branchement du contact en
déviation d’un autre programmateur pouvant être acheté dans le
commerce, à installer au mur pour la fonction bouilleur.
Pour effectuer le branchement électrique relatif, procéder de la manière
suivante:
• relier le contact en déviation du programmateur à la boîte de
connexion M10 de la carte électronique principale (contacts 47-48),
après avoir retiré le cavalier jaune.
Passer le câble de branchement dans le passe-câble indiqué (A).
Le fusible, du type rapide de 2 A, est incorporé dans la boîte de connexion
d’alimentation (extraire le porte-fusible
de couleur noire pour le contrôle et/ou le
remplacement).
(L)
(N)
( )
(1) (2)
9912090200
Vérifications finales
* tourner le bouton (1)
sur la position (0) et
réaliser un nouvel
allumage de vérification. En cas d’interallumage incomplet,
manoeuvrer le potentiomètre RLA (page
11).
0410_1109
Fig. C
=
=
=
=
Ligne marron
Neutre bleu clair
Terre jaune-vert
Contact pour thermostat
d’ambiance
02.9402250715
Photo G
Remarque : il ne faut pas utiliser de thermostats d’ambiance équipés
d’une résistance anticipatrice. Vérifier que les extrémités des deux fils
de branchement ne soient pas sous tension.
IMPORTANT!:
Effectuez
le
branchement électrique de la chaudière en
tenant compte de la polarité PHASENEUTRE, après avoir vérifié qu’il n’y ait
pas de tension entre NEUTRE et TERRE. Au cas où la polarité PHASENEUTRE ne serait pas respectée, la chaudière va se bloquer. Si le réseau
d’alimentation est du type PHASE-PHASE, il est obligatoire installer le kit
approprié PHASE-PHASE (fourni sur demande). L’emploi du kit PHASEPHASE est obligatoire aussi pour les réseaux monophasés, si la tension entre
NEUTRE et TERRE dépasse ou est égale à 15V.
Faute de respecter ces prescriptions peut causer des situations de
danger.
9
Purge et déclenchement de la pompe
Dessin 1
* La pompe étant en service, desserrer le bouchon vissé sur son axe pour
purger.
Cette opération est nécessaire spécialement lors des opérations de
remplissage de l’installation.
Photo E
❄ Sélecteur CM5 fonctionnement à pompe en réchauffement
- avec sélecteur sur la position “PER”, la pompe est toujours en
fonctionnement
- avec sélecteur sur la position “ST”, la pompe est en fonctionnement
seuleument sur demande du thermostat ambiante.
Il est recommandé de recueillir l’eau qui s’écoule pendant cette
intervention.
❄ Potentiomètre P5 (Réglage du temps d’attente en chauffage)
Avec ce potentiomètre, il est possible de régler le temps d’attente en
chauffage, à chaque intervention du dispositif, de 1 à 7 minutes.
* Après une période d’arrêt ou lors du premier allumage, le déblocage de
la pompe peut s’avérer nécessaire: il suffit d’enlever le bouchon vissé sur
l’axe de la pompe, d’introduire un tournevis et de faire accomplir
quelques tours au rotor, de manière à le débloquer et à favoriser la mise
en marche de la pompe.
02.9606100200
02.9912140100
Vidange ballon et chaudière
Photo F
Vidange ballon
* Fermer le robinet d’arrivée d’eau froide à la chaudière
* ouvrir un robinet de puisage d’eau chaude, le plus près possible de la
chaudière. Dans certains cas particuliers, il peut s’avérer nécessaire de
dévisser le bouchon supérieur du ballon pour faciliter cette opération
* Enlever le bouchon (●) vissé sur le ballon, en prenant soin de recueillir
l’eau contenue dans le ballon (60 litres).
N.B. : les réglages décrits dans ce chapitre peuvent être réalisés sans
retirer le couvercle du panneau de commande mais simplement en
retirant les bouchons présents sur le couvercle.
bouchon
vidange
chaudière
(❍)
Vidange chaudière
* Fermer les robinets de départ et de retour chauffage
* enlever le bouchon (❍) vissé à la base du dégazeur en prenant soin de
recueillir l’eau contenue dans le circuit de la chaudière.
Potentiomètres de réglage (Dessin 1)
❄ Potentiomètre P3 T. MAX. RI.
Il est possible de régler la puissance de chauffage en fonction des
déperditions thermiques prévues en agissant sur ce potentiomètre à
l’aide d’un tournevis de 2,5x0,4 mm.
Les valeurs de la pression au niveau du brûleur par rapport à la
puissance sont fournies dans un chapitre spécifique à la page 14.
bouchon
vidange
ballon
(●)
Il faut absolument éviter les opérations de vidange au moyen des
groupes de sécurité de la chaudière et du ballon.
02.9606100800
❄ Potentiomètre P4 RLA (Réglage du Niveau d’Allumage)
Avec ce potentiomètre, il est possible de régler la niveau de pression
aux brûleurs, dans la phase d’allumage, en agissant avec un tournevis
ayant une lame de 2,5 x 0,4 mm. Cette opération peut se révéler
nécessaire dans des conditions particulières de tirage excessif pour
faciliter l’inter-allumage du brûleur principal.
Pour faciliter les opérations de réglage du RLA, il est possible de fixer
la pression aux brûleurs, durant cette phase, pendant environ 3 minutes,
en opérant comme indiqué ci-dessous:
• Mettre le sélecteur (1) dans la position (0);
• Débrancher la sonde NTC de chauffage;
• Mettre le sélecteur (1) dans la position Eté ou Hiver;
• Rattacher la sonde NTC;
• S’assurer qu’il y ait demande de chaleur;
• Effectuer le réglage du RLA.
Après avoir dépassé la durée indiquée la chaudière se remet à
fonctionner correctement.
- Cette intervention peut s’avérer nécessaire dans des conditions
particulières, pour faciliter l’interallumage du brûleur principal.
10
11
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement