Vie de la Cité - Mairie de Fonsorbes

Vie de la Cité - Mairie de Fonsorbes
fonsorbes
Bulletin
municipal
Février 2013
ENFANCE ET JEUNESSE
Accompagner les
jeunes générations
VIE DE LA CITÉ
> Un label
pour l’Internet
citoyen
VIE DE LA CITÉ
> Fonsorbes,
lauréate des villes
fleuries
p. 2
p. 6
Vie de la Cité
Édito
L’action et la seule motivation de la
municipalité sont de construire une
commune qui soit un cadre d’épanouissement pour tous. Il s’agit
en premier lieu d’offrir aux jeunes générations les services
qu’elles attendent et de les former à devenir des citoyens
responsables acteurs de leur avenir. Cette attention envers
l’enfance et la jeunesse rejaillit également sur la génération des
parents qui sont assurés de l’attention portée à l’école et aux
structures périscolaires. Enfin, l’action sociale envers les plus
fragiles est une constante de notre implication, et nous veillons à
ce que les personnes âgées trouvent à Fonsorbes l’environnement
nécessaire pour maintenir leur forme et leur activité dans les
meilleures conditions.
La municipalité est en effet totalement investie pour faire de
Fonsorbes une commune où chacun trouve les conditions de son
épanouissement. C’est là tout l’objet de notre investissement,
et toute la gestion de la commune est tournée vers cet unique
but. Au fil des bulletins municipaux, nous présentons en toute
transparence nos réalisations, mais aussi les questions qui
animent l’équipe municipale. Celle-ci est entièrement à l’écoute
des Fonsorbais pour faire de notre ville une terre d’accueil et de
bien-être pour tous.
Le maire,
Pierre Duplanté
Mairie de Fonsorbes n 05 61 91 55 10
L’impression
du bulletin municipal
de Fonsorbes respecte
l’environnement.
2
mairie@fonsorbes.fr n www.fonsorbes.fr
Bulletin municipal édité par la ville de Fonsorbes,
rue du 11-Novembre-1918, 31470 Fonsorbes.
Directeur de la publication : Pierre Duplanté
Rédacteur en chef : Jean-Claude Bourguignon
Conception et réalisation : In extenso, Canens.
05 61 90 29 15 n Impression : Messages Imprimerie,
Toulouse n ISSN 0183-1429 n Dépôt légal à parution.
Fonsorbes infos • Février 2013
Fonsorbes, labellisée
ville Internet 2013 @@
Pour la première année, la ville de Fonsorbes a
participé au label Ville Internet. Les initiatives
en matière de développement des technologies
de l’information ont permis à Fonsorbes d’être
labellisée 2 arobases.
C
e prix vient récompenser et conforter l’engagement de la
collectivité qui inscrit les technologies de l’information
et de la communication dans sa mission de service public.
Le jury, composé
d’experts, s’attache
à analyser les poli­
tiques menées par
les collectivités sur
la base de critères
liés aux valeurs de
citoyenneté active
et de démocratie
participative.
Une belle recon­
naissance pour le travail mené par les élus mais aussi pour le
travail des services qui contribuent fortement à valoriser ces
outils et actions mis en place en 2012 : nouveau site Internet,
présence sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter, appli­
cation mobile, utilisation de flash code, ouverture d’espaces
publics numériques, formations aux outils numériques…
Et demain ? Les 2@ ne constituent pas un aboutissement
mais une invitation à toujours améliorer l’offre numérique de
la ville. Et en 2013, de nouveaux chantiers s’annoncent déjà
avec notamment la poursuite de l’évolution du site Internet et
de sa version mobile.
11 301
C’est le nombre
de Fonsorbais au
dernier recensement.
Actuellement, le recensement 2013 touche à sa fin ;
le futur chiffre sera connu en début d’année 2014.
Fonsorbes est recensée chaque année car la commune
compte plus de 10 000 habitants, mais seules 8 % des
adresses sont concernées.
Vie de la Cité
Le maire, Pierre Duplanté, entouré de membres
du conseil municipal.
Les acteurs de la vie locale
conviés par les élus
L
es acteurs de la vie locale
se sont réunis le vendredi
18 
janvier à l’invitation du
maire pour la cérémonie des
vœux. Aux associations, repré­
sentants des services de l’État,
enseignants, membres des
comités de quartier et acteurs
de la vie économique locale, le
maire a exprimé sa gratitude
pour leur engagement dans
l’animation de la commune :
« Je tiens à vous exprimer ma
reconnaissance, ainsi que celle
des élus et des Fonsorbais­, pour
votre engagement profession­
nel ou personnel. Sans vous, les
acteurs de la vie économique
et locale, Fonsorbes­ne serait
pas ce qu’elle est. » Les élus ont
ensuite pu exprimer l’impor­
tance de cette implication dans
la vitalité de la ville et donné
quelques indications pour
l’année à venir.
L’adjointe à la culture, Babet
Barral, et Muriel Meerts,
conseillère déléguée à l’action
humanitaire, ont salué l’inves­
tis­
sement des bénévoles dans
les associations. Pascal Leblanc,
adjoint au sport, a également
Bienvenue à Fonsorbes
Si vous êtes installé à Fonsorbes depuis le
début d’année 2012, la municipalité vous
convie à une visite guidée familiale de la ville
le samedi 23 mars 2013.
Si vous n’avez pas reçu la lettre d’invitation avec le coupon de
participation, veuillez vous adresser au service communication,
avant le vendredi 15 mars,
– au 05 61 91 55 27,
– sur communication@fonsorbes.fr
– ou renseignez le formulaire d’inscription sur www.fonsorbes.fr
> Découvrir Fonsorbes > Nouveaux Fonsorbais > Visite guidée
reconnu l’importance des clubs
sportifs dans le lien social et a
annoncé que deux salles seront
baptisées des noms de diri­
geants sportifs décédés en 2011
et 2012. Christian Pech, adjoint
aux affaires scolaires, a expliqué
qu’un travail sera entrepris avec
tous les intervenants scolaires
concernant le nouveau rythme
scolaire annoncé. Pour les
entreprises et commerçants,
Jean-Louis Nattes, conseiller­
délégué à l’économie et l’artisa­
nat, a indiqué que l’économie à
Fonsorbes se portait bien : une
trentaine d’entreprises nou­
velles ont été créées en 2012.
De plus, le projet des Portes du
Gers ne connaît plus d’opposi­
tion juridique et pourra être mis
en œuvre. Enfin, Jean-Louis
Bisiaux, adjoint délégué aux
comités de quartier, a indiqué
que la mairie était en perma­
nence à l’écoute des quartiers
pour répondre à leurs attentes.
Pour conclure, le maire a invité
l’assemblée à partager le verre
de l’amitié, moment très appré­
cié pour échanger avec les élus
présents. +
Bloc-notes
Geoffrey Bourse
Maçonnerie et gros œuvre
433, chemin des Capelliers
Mail : gbourse31@gmail.com
Stela Cadis
Chirurgien-dentiste
28, chemin de Las Fious
Tél. : 05 34 48 91 05
Lundi, mardi, mercredi et
vendredi : de 9 h à 12 h 30 et de
14 h à 19 h ; samedi de 9 h à 14 h.
Fonsorbes infos • Février 2013
3
Vie de la Cité
Vœux au personnel communal
P
ierre Duplanté a présenté
le vendredi 11 
janvier
les vœux de la municipalité
au personnel communal. Il a
rendu hommage à l’implica­
tion dont chacun fait preuve
dans la réalisation de sa mis­
sion. « Il n’est pas un jour où
je ne reçoive des témoignages
sur votre accueil, sur votre
dévouement et sur votre sens
du service public », a expliqué
le maire, avant d’insister sur
l’importance de la cohésion
d’équipe dans la qualité du
travail réalisé.
Après un rapide bilan de
l’année écoulée et de ses réa­
lisations, le maire a évoqué
l’évolution marquante que sera
l’intégration de Fonsorbes à la
Communauté d’aggloméra­
tion du Muretain au 1er janvier
2014. L’année 2013 sera donc
Les personnes honorées lors des
vœux, congratulées par les élus.
marquée par la préparation de
l’intégration à cette collectivité.
Enfin, deux retraitées et
quatre médaillés du travail
ont été mis à l’honneur. Puis,
la réception s’est terminée
avec le partage du verre de
l’amitié. +
Une décision de justice met un terme
à l’affaire de l’Af football de 2007
Des fautes de gestion, par un ancien président de l’Af
football, avaient été pointées. L’Avenir fonsorbais
omnisports et la ville de Fonsorbes avaient porté
plainte. La justice a rendu son avis.
D
ans le bulletin d’infor­
mations
municipales
d’avril 2007, une information
avait été donnée concer­
nant des irrégularités dans la
gestion du club de football.
Celle-ci avait fait l’objet d’une
étude menée par une commis­
sion nommée par le conseil
municipal et présidée par le
1er adjoint, Jacques Rouquet.
4
Fonsorbes infos • Février 2013
Maître Boyer, avocat de la
commune, avait pointé des
fautes de gestion, des abus de
confiance et des abus de bien
social au cours des exercices
2003 à 2006. La décision avait
été prise à l’unanimité par le
conseil municipal de porter
plainte pour détournement de
deniers publics et de deman­
der à l’Avenir fonsorbais
omnisports d’entreprendre la
même démarche.
Les procédures judiciaires
étant arrivées à leur terme,
le conseil municipal, dans sa
séance du 18 décembre 2012,
a décidé de porter les conclu­
sions à la connaissance des
Fonsorbais.
L’avis d’ordonnance rendue
le 12 mars 2009 par le tri­
bunal de grande instance de
Toulouse­informait sur une
ordonnance de non-lieu à l’en­
contre de l’ancien président
de l’Avenir fonsorbais football
sur la période concernée.
Dans son jugement du
octobre 2012, le tribu­
16 
nal de grande instance de
Toulouse a débouté l’Avenir
fonsorbais omnisports de
l’ensemble de ses demandes et
rejeté la demande reconven­
tionnelle formée par l’ancien
président. +
Les copies des jugements sont
disponibles sur le site Internet de
la commune : www.fonsorbes.fr
> rubrique Vie municipale > Conseils
municipaux > Procès verbal du
conseil municipal du 18 décembre
2012 > Jugements ancien président
Af football
Vie de la Cité
Le Sivom, un organisme
de services
V
endredi 25 
janvier avait
lieu la présentation des
vœux au personnel du Sivom
du canton de Saint-Lys. Le
pré­
sident de la structure,
Jacques Rouquet s’est adressé
aux 97 membres du person­
nel, en présence de Pierre
Duplanté, maire de Fonsorbes­
et conseiller­général du can­
ton de Saint-Lys, du maire
de Saint-Lys, d’élus de ces
deux communes ainsi que de
Fontenilles­
. Jacques Rouquet,
a évoqué l’année écoulée 
:
« 
L’adhésion de Fontenilles,
en 2011 à la Communauté de
communes de la Gascogne­
toulousaine (CCGT), a impli­
qué des changements d’organi­
sation ». De fait, le personnel de
la crèche, du relais d’assistantes
maternelles et de la crèche
familiale de Fontenilles­a été
transféré. Jacques Rouquet
a rappelé que Cambernard­
ayant rejoint, depuis le 1er jan­
vier 2013, la Communauté de
communes du Savès, quatre
communes restent dans le syn­
dicat 
: Bragayrac­
, Saint-Lys,
Fonsorbes ainsi que Fontenilles­
pour ce qui concerne la
collecte des ordures ménagères
et la déchetterie, en attendant
le transfert définitif de cette
Jacques Rouquet, président du Sivom, lors de la présentation des vœux au personnel
compé­tence à la CCGT.
Le président du Sivom a en présence des élus.
confirmé que Fonsorbes allait de sto­ckage, bureaux et salles, Sivom. Son avenir est dans les
rejoindre au 1er janvier 2014 pour un investissement de mains des élus actuels et des
la Communauté­d’agglomé­ 900 000 € qui sera engagé dès futures équipes municipales. Il
ration du Muretain (CAM) sa prise en compte dans le devient un enjeu politique. Le
personnel doit être respecté
pour la petite enfance, la voi­ budget du conseil général.
rie, les ordures ménagères et Il a évoqué l’avenir du Sivom avant tout. »
la déchetterie. « Nous avons la en déclarant qu’il fonction­ À l’issue de cette cérémo­
déchetterie la mieux adaptée nera au-delà de mars 2014 : nie, deux agents ont reçu la
Un travail important est médaille du travail pour leurs
de l’Ouest toulousain » s’est « 
félicité Jacques Rouquet, en cours pour préparer la 20 ans au service du Sivom.
avant d’annoncer la construc­ répartition du personnel à la La soirée s’est poursuivie avec
tion de locaux : garages, zones CAM et anticiper le futur du un moment de convivialité. +
Comment sont gérées
les listes électorales
P
our que ces listes reflètent
la population de votants,
elles doivent être périodique­
ment remises à jour : installa­
tions, déménagements, décès,
arrivées à l’âge de la majorité,
La commission Élections de Fonsorbes, réunie sous la présidence de Babet Barral.
sont autant de motifs de retrait
ou d’ajout sur ses listes.
Cette mise à jour est la res­
ponsabilité de la commission
Élections­
, constituée d’un
représentant du maire (à
Fonsorbes­ 
: Babet Barral),
d’une personne désignée par
le pré­
sident du tribunal de
grande instance, ainsi que de
neuf membres nommés par
le sous-préfet. Toutes ces per­
sonnes font partie des électeurs
de la commune.
La commission statue sur
les demandes d’inscription
déposées en mairie et sur les
radiations. Elle doit s’assurer
que les demandeurs respectent
les conditions requises (avoir
la qualité d’électeur et une
attache avec la commune).
La commission se prononce
également sur l’inscription des
personnes qui seront majeures
à la date de clôture des listes
électorales ou à la veille de la
date du scrutin.
Ce travail permet ainsi un
contrôle de l’administration et
des citoyens sur les listes élec­
torales. +
Fonsorbes infos • Février 2013
5
Vie de la Cité
E
n 2009, la commune de
Fonsorbes était arrivée
seconde, ex-æquo avec la
commune de Cugnaux, au
palmarès du concours des
Villes et Villages fleu­
ris. En 2012, Fonsorbes
a obtenu la 3 e place, dans
la catégorie des villes de
10 001 à 600 000 habitants.
Ce
concours, organisé
par le conseil général de
la Haute-Garonne et le
comité départemental du
tourisme, récompense l’es­
thétisme et
l ’harmonie
du
cadre
de vie des
espaces verts. Douze villes
étaient en concurrence. Un
jury de quatre personnes
dont trois du conseil géné­
ral et un professionnel du
tourisme est venu à Fon­
sorbes évaluer la qualité
Fonsorbes, lauréate du concours
des villes et villages fleuris
des espaces verts.
Environ 7 000 plantes ont
été mises en scène, dans
l’année, avec une variété de
vingt espèces différentes.
Ce troisième prix valorise le
travail du service des espaces
verts et montre l’implication
particulière que la munici­
palité porte au patrimoine
ger et végétal de la
paysa­
ville. +
Franc succès pour le service en ligne
de paiement et réservation de la
restauration scolaire
Plan
Vigipirate
L
e plan Vigipirate a été placé en niveau
rouge suite à l’intervention de la France
au Mali. Un dispositif a été mis en place
devant les écoles et crèches sur la commune
de Fonsorbes.
Des barrières ont fait leur apparition devant
les établissements scolaires de la commune
afin d’en filtrer l’accès et d’empêcher des
véhicules de stationner à proximité. Ce
dispositif restera en place jusqu’à la levée
du niveau rouge du plan Vigipirate. +
6
Fonsorbes infos • Février 2013
Le service de réservation et paiement en ligne de la restauration
scolaire a été mis en place par la municipalité en novembre
dernier. L’objectif était de permettre aux familles d’accéder au
système à distance. Très bien accueilli, ce service facilite le
quotidien et donne la possibilité de payer le nombre de repas
souhaité et de modifier les réservations. Un tiers des familles a
déjà retiré son identifiant et son mot de passe, nécessaires pour
profiter de cette prestation, auprès du service scolaire. Durant
les quinze premiers jours du mois de janvier, ce ne
sont pas moins de 250 transactions qui ont été
effectuées, sûr que ce nouveau moyen a de
beaux jours devant lui.
Vie de la Cité
La Chambre régionale des comptes a examiné
les résultats de la commune­ pour la période de
2005 à 2010. Ce rapport a fait l’objet d’un débat
lors du conseil municipal du 18 décembre 2012
et des précisions ont été apportées sur les
recommandations émises. Ce débat citoyen,
réalisé en toute clarté, permet à chacun de
s’infor­mer complè­tement sur la gestion de la
commune.
Les comptes
communaux vérifiés
La Cour des comptes a émis les recom­
mandations suivantes :
1 – La question de l’adhésion de
la commune à un EPCI généraliste
doit être posée pour faciliter la
mutualisation des services et
notamment certaines charges de
centralité.
La commune intégrera la
Communauté­d’agglomération du
Muretain au 1er janvier 2014, mais le
principe de rationalisation a été appli­
qué avec le lancement d’un marché
public pour la fourniture des repas à
compter du 1er janvier 2012, car le site
de la cuisine nécessitait une remise aux
normes et une extension. Le travail
était engagé avec cette communauté
qui a la compétence restauration et
une structure adaptée.
2 – La capacité d’autofinancement
doit être restaurée et stabilisée, une
pause dans les investissements
assumés seuls pouvant favoriser ce
mouvement.
Une maîtrise des investissements
a été effectivement appliquée depuis
2008 : les investissements ont tou­
jours été aidés, le plus souvent par
le conseil général, l’État et la CAF,
et parfois de façon cumulée. Mais
cela n’impacte pas le bien vivre à
Fonsorbes puisque la ville est dotée
des équipements pour l’accueil
des enfants et des jeunes, pour les
activités sportives et culturelles, et
comporte­des voies en bon état. Cette
volonté permet de maîtriser le taux
d’endettement de la commune qui se
situe dans la moyenne des villes de
population comparable.
3 – Le maintien de l’équilibre entre les
dépenses et les recettes de la section
de fonctionnement du budget, avec en
particulier la maîtrise de l’évolution
des dépenses de personnel, paraît
de nature à faciliter l’atteinte de cet
objectif.
Un travail de maîtrise des
dépenses de fonctionnement a été
engagé avec en premier lieu l’enca­
drement des dépenses de personnel,
déjà effective en 2012 avec une évo­
lution de 1,94 %, et aussi la maîtrise
des dépenses générales : contrat de
performance énergétique pour le
gaz, mise en place d’économiseurs
d’eau sur les robinets des bâtiments,
début d’une campagne de mise en
place de minuteries ou de capteurs
de mouvements pour les éclairages,
et également début de la mise en
place d’horloges astronomiques pour
l’éclairage public afin de rationaliser
la période d’éclairage…
4 – Les règles relatives à la durée de
travail des personnels de la commune
doivent être strictement respectées.
L’analyse de la Chambre régionale
des comptes concernant la durée du
travail se base sur le Code du travail
mais il convient de voir les avantages
acquis. Ainsi, la moyenne nationale
des congés, privé-public confondus,
est de 37 jours par an (étude Insee
sur l’année 2010). À Fonsorbes, la
durée du travail résulte de l’applica­
tion de jours exceptionnels en sus des
jours de congé en 2009. Cette déci­
sion a été prise suite à une enquête
menée sur des communes voisines
ou de même strate. Le nombre de
jours de congé et exceptionnels est
de 30 jours. +
Le rapport complet de la Chambre régionale
des comptes est sur www.fonsorbes.fr
Fonsorbes infos • février 2013
7
Social
Association Sakado :
200 sacs récoltés et distribués
Autour de Christian Pech, adjoint au maire, du
principal, Claude Salaméro, et des responsables de
l’association Sakado, les collégiens de Fonsorbes se
sont rassemblés pour la cause des sans-abri.
Aider les autres, c’est très concret. L’expérience
de l’association Sakado est le témoignage d’une
action efficace au service des plus démunis.
Le 14 décembre : collecte
des sacs à dos pour les
sans-abri
Pour cette deuxième col­
lecte organisée au collège de
Cantelauze­par l’association
Sakado pour les sans-abri,
deux fois plus de sacs à dos
ont été garnis par rapport à
l’année passée. Un succès dû à
la forte implication des collé­
giens fonsorbais pour les plus
démunis.
Composés de denrées ali­
mentaires non périssables,
de produits d’hygiène, de
vêtements chauds et de cou­
vertures, les sacs sont distri­
8
Fonsorbes infos • février 2013
Le 21 décembre :
distribution à Toulouse avec
des collégiens et lycéens
« La distribution a commencé
par une halte au Samu social,
raconte Sandrine Ouchène, en
bués aux sans domicile fixe. déposant une dizaine de sacs.
« En impliquant nos jeunes Puis, nous avons continué
dans une telle action, c’est notre parcours vers les berges
l’esprit solidaire et citoyen du canal du Midi où nous
que nous développons 
», avons retrouvé Jean-Marc
explique Claude Salaméro­
, et ses amis que nous avions
le principal du collège. San­ déjà rencontrés quelques
drine Ouchène, responsable jours auparavant. Nous avons
départementale de l’associa­ fait une pause à la station de
tion Sakado, a le sourire : « Je métro Jolimont où nous atten­
suis très contente, les objec­ daient des personnes sans abri
tifs sont atteints et même que le Samu social nous avait
dépassés ; les collégiens sont signalées. Ensuite, direction
motivés et très positifs. »
les allées Jean-Jaurès. Là, nous
Les 200 sacs à dos ont été avons croisé quatre SDF. Le
stockés dans un local mis temps d’une soupe et d’un
à disposition par la mairie, café chaud, nous avons pu
avant d’être distribués.
lier quelques relations avec
ces personnes très touchantes.
Notre périple s’est poursuivi
vers la rue de Metz où nous
avons rencontré Charly et
sa compagne, des gens très
sympathiques qui même dans
cette situation de précarité
gardent toujours le sourire. »
La tournée dans les rues de
Toulouse s’est achevée aux
alentours de minuit. En
quelques heures, les bénévoles
de l’association Sakado ont
distribué, en même temps que
les sacs à dos, un peu de bon­
heur et de chaleur humaine.
De nouvelles collectes vont
suivre, ceux qui souhaitent
participer peuvent contacter
l’association Sakado. +
Association Sakado
8, rue du Comminges, Fonsorbes.
Contact : Sandrine Ouchène,
06 24 61 24 87.
Social
Ambiance et
bonne humeur
au repas de Noël
Programme P.I.E.D.
pour prévenir
les chutes
En partenariat avec la
Fédération française EPMM
sports pour tous, le centre
social de Fonsorbes propose
aux personnes de plus de
60 ans un programme intégré
d’équilibre dynamique
(P.I.E.D). Ce programme vise
la prévention des chutes.
Il s’adresse aux seniors
autonomes vivant à leur
domicile ou en foyer logement,
qui ont fait une chute au cours
de l’année ou sont préoccupés
par leur équilibre ou par
les chutes. Le programme
est réparti en 12 séances de
1 h 30 et il est conduit sur 6
semaines, à un rythme de deux
séances par semaine.
Ces séances permettront aux
participants, entre autres :
- d’améliorer l’équilibre, la
force des jambes, la mobilité
des chevilles,
- d’aider pour aménager
le domicile et adopter des
comportements sécuritaires,
- d’améliorer la confiance à
l’égard des chutes (améliorer
la capacité à se relever du sol),
- de contribuer à maintenir la
densité de masse osseuse aux
sites les plus vulnérables aux
fractures (poignets, hanches et
colonne),
- de favoriser le maintien
d’une pratique régulière
d’activités physiques.
Si vous êtes intéressé(e) par
ce programme, une réunion
d’information est organisée le
jeudi 21 février à 15 h au centre
social de Fonsorbes, rue LuigiAmadio, 05 62 14 61 95.
Le traditionnel repas de Noël organisé par le
centre communal d’action social (CCAS) offert aux
Fonsorbais­de plus de 65 ans ainsi qu’à leur conjoint
a réuni près de 400 personnes.
À
cette occasion, Jacques
Rouquet, 1er adjoint au
maire, après avoir excusé le
maire, absent pour conva­
lescence, a pris la parole en
précisant le plaisir partagé lors
de ce moment de convivialité.
Il a également rappelé les
activités du CCAS ou asso­
ciatives qui sont proposées sur
la commune. Enfin, il a profité
de l’instant pour remercier
l’ensemble des membres élus
et bénévoles du CCAS sans
lesquels ces rencontres ne
seraient pas possibles.
Les 395 personnes présentes
ont pu apprécier le repas et la
qualité des mets préparés par
Arlet traiteur qui a fait l’unani­
mité, tout autant que le service.
Côté piste de danse, l’ani­
mation musicale confiée à
Danielli a donné à tous l’occa­
sion de danser, ou de chanter,
et fait de cette rencontre un
événement très agréable. Et
celui même qui donnait le
tempo a déclaré : « J’anime
beaucoup de repas comme
celui-ci, ainsi que des thés
dansants, mais de voir que la
piste de danse a été remplie
du début jusqu’à la fin me fait
particulièrement plaisir. » La
fête était réussie en effet, et à
la satisfaction du CCAS, les
aînés fonsorbais se régalent
toujours sur la piste de danse.
Rendez-vous est donc pris
pour la prochaine édition du
repas des aînés. +
Musique, repas et danse, un
moment de convivialité très
apprécié par les aînés.
Fonsorbes infos • Février 2013
9
Enfance & Jeunesse
2013 : le plein de projets
pour les accueils de loisirs
Développer l’accès aux loisirs, aux sports et aux
pratiques culturelles pour tous est le principal objectif
des accueils de loisirs sans hébergement (ALSH) et
associés à l’école (ALAE). Les équipes d’animation
s’appuient sur un projet pédagogique élaboré en
tenant compte du projet éducatif de la commune.
Animation autour du jardin
pédagogique.
Projets des ALAE : de 12 h
à 14 h en période scolaire.
E
ntre mer et terre, citoyen­
neté, le monde des
insectes, autant de notions
pour faire grandir la curiosité
et aborder la vie en société.
En 2013, les enfants fonsor­
bais vont plonger dans « Le
monde féerique entre terre et
mer ». Les animateurs orga­
niseront des activités autour
de ce thème. Théâtre, chants,
danses, réalisation de cos­
tumes, arts plastiques (décors,
créations en volumes) et jeux
sont au programme.
D’autre part, des jeux coo­
pératifs, des mises en situa­
tion par des saynètes pour
apprendre à gérer des conflits
par le dialogue permettront
de discuter des problèmes que
les enfants rencontrent soit au
sein de l’école, soit à l’extérieur
du milieu éducatif.
L’écocitoyenneté fait aussi
partie des thèmes tout au
long de cette année. Tout
d’abord, une sensibilisation
aux gestes du quotidien : res­
pecter de l’utilisation de l’eau,
éviter le gaspillage du papier,
être attentif à l’utilisation de
S’ouvrir aux autres
et aux ressources
de la nature.
l’éclairage, etc. permettra de
donner une attitude attentive
aux ressources de la planète.
Des ateliers arts plastiques
favoriseront la créativité, avec
en partie du matériel de récu­
pération. La découverte de la
nature se fera également par
le biais d’activités en extérieur.
À Cantelauze, les enfants
découvriront le jardin pédago­
gique et ses habitants naturels.
Ils construiront un terrascope
afin d’observer les insectes
vivants sous terre, et une mare
pour regarder évoluer ses
occupants.
Au Trépadé, ces derniers
aménageront le patio en fonc­
tion des saisons : plantations,
décorations, etc. +
Les projets des ALSH, c’est les mercredis et pendant
les vacances scolaires
n thème par mois pour ALSH, de nombreux inter­
Premiers pas dans le bricolage.
10
Fonsorbes infos • Février 2013
U
les mercredis et un
thème pour chaque période
de vacances, un rythme bien
pensé pour apprécier les
temps de pause.
En février, avec « Le centre
de loisirs fait son carnaval »,
les enfants s’amuseront sur
la thématique du cirque. En
fonction des groupes d’âges,
des sorties sont organisées ;
les enfants les apprécient tou­
jours, qu’elles soient culturelles
(théâtre, cinéma) ou ludiques
(parc de loisirs). De plus, en
venants sont régulièrement
associés aux projets, tels que
les personnes du Point écoute
jeunes ou de la Brigade de
prévention de la délinquance
juvénile.
L’été prochain, un séjour
découverte astronomie est
prévu du lundi 
8 au ven­
dredi 12 juillet au centre Les
Quatre Saisons à Campan
dans les Hautes-Pyrénées.
18 enfants de 8 à 11 ans sont
attendus pour tout découvrir
sur l’astro­no­mie. +
Enfance & Jeunesse
Les vacances
de Noël, une
parenthèse festive
Pendant les vacances de
Noël, le centre de loisirs était
ouvert trois jours, du 2 au
4 janvier. Ces vacances ont été
l’occasion pour les enfants
fonsorbais de se plonger
dans la féerie de Noël.
Réalisation de bougeoirs, de
cartes de vœux, de calendrier,
de fresque, d’un sapin en
chocolat, autant d’activités
manuelles en relation avec
les fêtes de fin d’année pour
savourer l’ambiance de Noël.
Atelier cirque ou atelier
informatique ?
Tu choisis quoi ?
L
’atelier informatique est
ouvert à tous les jeunes
Fonsorbais qui souhaitent
créer avec l’outil informatique.
Deux initiations sont propo­
sées actuellement : un travail
sur l’image à partir de créa­
tions diverses ou de retouche
de photos avec des logiciels
libres et gratuits (Gimp,
photofiltre…) ou la créa­
tion de sites web qui permet
d’apprendre­le langage html,
css et php. Ainsi, les jeunes ont
pu développer leur site web
pour leurs projets individuels,
mais pas seulement, l’atelier
informatique permet aussi de
développer des projets collec­
tifs selon les demandes.
L’atelier cirque est à nouveau
proposé. Les participants
peuvent s’initier au jonglage
(balles, massues, diabolos,
bâtons du diable…), à l’équi­
libre (échasses, accros…) et
aux techniques de la magie. +
Horaires de l’atelier informatique :
vendredi de 17 h 30 à 19 h 30 et
samedi de 14 h à 16 h.
Horaires de l’atelier cirque :
mercredi de 17 h 30 à 20 h.
Pour chacun de ces ateliers
proposés au CAJ, des places sont
encore disponibles.
Renseignements au CAJ,
05 61 91 25 67.
Connaissez-vous
Chaissac ?
Atelier créatif :
des vœux faits main
La médiathèque était le lieu
de rendez-vous pour les
amateurs de loisirs créatifs,
et période de l’année oblige,
les cartes de vœux ont été
le thème de l’atelier du
12 décembre. Ce sont 24
enfants, âgés de 5 à 10
ans, qui ont participé avec
enthousiasme et minutie à
cette activité. Ils ont eu pour
aide une animatrice joliment
costumée en « lutin de
Noël ». Une façon agréable
d’initier les plus jeunes à la
traditionnelle coutume des
vœux. L’après-midi a été
clôturée par un goûter.
À l’atelier cirque, les enfants
tentent de maîtriser le diabolo.
Les réalisations des enfants, à
la manière de Gaston Chaissac.
L
es 8/9 ans ont rencontré
son œuvre en janvier à
Fonsorbes. Après avoir décou­
vert qui était Gaston Chaissac­,
ainsi que sa technique pour
créer des personnages où
bras et jambes ont disparu,
les enfants ont laissé place à
leur imagination. Ils se sont
amusés à créer leurs propres
personnages avec du papier
de récupération (journaux et
magazines). Cette activité
était « super méga bien ! » Les
jeunes participants étaient
enthousiastes de faire renaître
cet artiste peintre français,
Gaston Chaissac (1910 –
1964), un des maîtres de l’art
brut. +
Fonsorbes infos • Février 2013
11
Enfance & Jeunesse
L’atelier-relais, c’est quoi ?
Quand le décrochage guette, la municipalité et le
collège ont créé un dispositif de remotivation pour
remettre les jeunes dans une perspective de progrès
scolaire.
L
e dispositif atelier-relais
poursuit ses activités
au collège de Fonsorbes : il
s’adresse à des élèves de la 6e
à la 3e. Ces jeunes en situa­
tion de risque de décrochage
scolaire ont ainsi la possibilité
d’allier apprentissage et plai­
sir d’apprendre, de rétablir
une perspective scolaire, de
se remotiver pour progresser
dans leur cursus.
Cette action a été mise en
place pendant l’année scolaire
2011-2012, en partenariat avec
différents services de la mairie
(Service jeunesse, PEJ, Service
social), des intervenants spéci­
fiques aux ateliers, des seniors
de Fonsorbes et le collège (CPE,
professeurs, assistante sociale…).
Ainsi, l’an dernier, 10 jeunes
ont pu bénéficier volon­
tai­
rement de ce dispositif. Ils
ont travaillé sur l’organisation
d’une journée qui proposait
des activités diverses : pêche,
Des talents à découvrir chez chacun.
repas, danse et jeux. Ce projet
commun a permis à chacun de
mettre en pratique ses apti­
tudes propres et de concrétiser
les liens intergénérationnels.
Cette année, le dispositif est
reconduit avec 10 nouveaux
jeunes
s’engageant
dans
cette aventure. Ils ont déjà
commen­cé leur projet et ont
pu faire un point sur leur pers­
pective scolaire. +
Un médiateur au collège pour l’année
scolaire 2012-2013
L’objectif de la médiation est de créer un climat
qui favorise l’écoute au sein du collège.
À
travers différents ateliers
de médiation, adultes et
adolescents découvrent des
outils d’écoute et de reformula­
tion afin de faciliter une gestion
constructive des conflits. Ainsi,
cinq sessions de formation ont
été mises en place en janvier
et février 2013 : trois sessions
pour 12 adultes (professeurs,
surveillants et personnel admi­
nistratif pour le collège ; PEJ,
Service jeunesse­pour la mairie
de Fonsorbes), et deux sessions
12
Fonsorbes infos • Février 2013
pour 10 jeunes collégiens
accompagnés par deux adultes.
Les sujets traités étaient :
- observer et analyser les
situations conflictuelles dans
l’environnement
quotidien,
réfléchir sur sa façon habi­
tuelle de fonctionner et de
réagir ;
- identifier les sentiments
éprouvés et apprendre à mettre
des mots sur ses émotions ;
- s’exprimer avec le moins
d’agressivité possible.
Ces rencontres favorisent
également une réflexion et
des pistes de travail pour la
mise en place d’un lieu de
régulation non violente des
conflits en milieu scolaire et
périscolaire.
Les personnes qui ont suivi
la formation ont pu améliorer
leurs compétences d’écoute et
de prise de parole. Au terme
de ces formations, les volon­
taires deviendront à leur tour
médiateurs pour intervenir
auprès de leurs camarades
pour désamorcer les conflits
éventuels. +
Les coulisses
du collège
Le Service jeunesse, partenaire
du collège, y organise
différentes activités. Un foyer
est ouvert de 12 h à 14 h et
de 16 h à 17 h. Ce lieu permet
d’échanger et de proposer
de l’aide au projet pour tous
les jeunes collégiens. Les
collégiens peuvent aussi
disposer de jeux : jeux de
société, baby-foot ou de
lectures de bandes dessinées,
propices à la détente, être
membres d’activités comme
les loisirs créatifs ou l’atelier
vidéo. Le collège, ce n’est pas
que les cours…
Urbanisme
Entretien des fossés
Le fauchage des végétaux dans les fossés est autant
une question de sécurité que d’environnement.
P
our sauvegarder la bio­
diversité, il est nécessaire
de mettre en place des phases
d’entretien qui entrent dans le
cadre de la gestion différen­
ciée des espaces verts instaurée
en 2012. À Fonsorbes, c’est la
brigade verte qui veille à l’en­
tretien des fossés sur les voies
communales. Composée de
deux personnes, ce service dis­
pose de matériel adapté, une
épareuse qui permet d’entre­te­
nir l’intérieur du fossé et une
rotofaucheuse pour le bord
et le fossé côté voirie. Pour
les zones non accessibles avec
ces engins, une débroussail­
leuse manuelle complète cet
Avril-mai
Fauchage sur une largeur
de rotor et dégagement de
visibilité.
équipement.
L’entretien
s’effectue
sur
l’année en quatre phases. La
première phase a lieu mi-avril
et concerne la banquette des
fossés. La seconde, début juin,
consiste à entretenir la ban­
quette puis le revers du fossé.
Pour la troisième phase fin
juin, début juillet c’est la ban­
quette et tout l’intérieur du
fossé qui sont traités. Enfin,
début novembre, la totalité de
l’entretien est effectuée.
Bien entendu, ce prévisionnel
dépend du temps qu’il fera et
de la nécessité d’un entretien
en fonction de la pousse des
végétaux.
Juin
Fauchage de l’accotement,
dégagement de visibilité et
fauchage du revers du fossé.
Le logiciel de consultation
du cadastre est en ligne
En ce qui concerne les inter­
sections, un entretien spé­
cifique est réalisé pour une
question de visibilité. Sur dix
à quinze mètres de part et
d’autre de l’intersection, une
tonte complète est effectuée
chaque fois que nécessaire. Cet
entretien annuel des fossés
respecte bien évidemment les
engagements que la commune­
a pris auprès du conseil géné­
ral et de la direction de la
voirie et des infrastructures.
Cette dernière s’occupe, quant
à elle, de l’entretien de la voirie
départementale. +
Mi-août – fin décembre
Fauchage de l’accotement,
des revers du fossé et
débroussaillage. Le
débroussaillage « complet »
des talus ne sera réalisé
que tous les 2 à 3 ans selon
la nature et densité de
Juillet-août
la végétation ainsi que
Fauchage de l’accotement,
l’environnement immédiat
dégagement de visibilité et
fauchage des revers du fossé. (rase campagne ou
pré-urbain).
1 2 3 4
Comme annoncé dans l’édition
du Fonsorbes infos de décembre,
l’outil de consultation du cadastre
est disponible sur le site Internet
de la ville www.fonsorbes.fr,
rubrique Urbanisme puis Cadastre
en ligne. Une recherche est
possible par adresse ou par numéro
de parcelle. Par souci de protection
de la vie privée, le nom des
propriétaires n’est pas visible.
Le plan local d’urbanisme et le
règlement applicable à chaque
zone sont aussi disponibles ainsi
que d’autres informations comme
la localisation des zones de risques
(inondation, mouvement de
terrain).
Vous pouvez ainsi visualiser les
parcelles avec leurs numéros, les
bâtiments et une vue aérienne de la
commune.
Le point sur les travaux réalisés DANS la commune
Nouveau parking au Trépadé
Au Trépadé, le parking qui dessert la
salle Duffaut, la salle de gymnastique
et le terrain de football a été
aménagé. Il dispose désormais de 11
places ainsi que 2 places aux normes
handicapées. Sa capacité a été
doublée, permettant une utilisation
plus facile par les personnes venant
chercher des enfants à l’école ou
les amenant au jardin d’enfants. Ce
sont des places supplémentaires qui
ne manqueront pas de trouver leurs
utilisateurs.
permis de relier le chemin piétonnier
qui mène à l’église avec le trottoir de
l’avenue de la Gare, sans être entravé
par un muret comme c’était le cas
auparavant. Ces travaux permettent
une circulation à pied à ce carrefour
plus aisée et plus sécurisée.
Travaux à venir
• Pendant les vacances de février :
– Réfection du parking des services
techniques.
– Réfection du parking du groupe
scolaire et de la crèche de la Béouzo.
Aménagement d’un chemin
piétonnier près de l’église
Des travaux d’aménagement du
trottoir ont été effectués du 26 au
30 novembre dernier. À l’intersection
de la rue de l’Église et de l’avenue
de la Gare, le trottoir n’était pas
assez large pour pouvoir être utilisé
en toute sécurité. Des travaux ont
Fonsorbes infos • février 2013
13
Culture
Un Noël réussi :
marché, concert
et spectacle
U
n concert de 80 choristes
a entamé le vendredi
14 décembre la période festive
de Noël, en offrant au public
fonsorbais, venu nombreux
dans l’église, un répertoire varié
et de qualité. Francis Arrouy,
professeur de piano au conser­
vatoire, a dirigé le groupe vocal
Équinoxe sur des œuvres de
Mozart, Tallis, Mendelssohn,
Liszt, Cherubini et Brahms
entre autres. Dès le lendemain
matin, le marché de Noël avait
garni les stands et les tables
place du Trépadé, et chacun y
trouvait des idées de cadeaux
décoratifs ou utiles et des pro­
Voyage au pays
du conte
U
n Noël sans conte, c’est
comme un printemps
sans hirondelles. Cette
année, le service culturel
municipal de Fonsorbes a
choisi la compagnie « Chats
pitres et Rat conteur ». Ce
spectacle interactif a réuni
le 12 décembre une cen­
taine d’enfants, âgés de 3
14
Fonsorbes infos • Février 2013
à 9 ans. Les spectateurs en
herbe étaient bel et bien
prêts pour ce voyage conté
où se sont mêlés marion­
nettes, musique, jonglage
et humour. Le Père Noël
avait aussi réservé son siège,
et a ensuite emmené les
enfants prendre le goûter à
la médiathèque. +
duits gastronomiques locaux
(crêpes, gaufres, nougat, aligot,
fruits secs, pain d’épice, etc.)
On y a croisé le Père Noël et
ses lutins qui distribuaient
des bonbons aux enfants.
L’après-midi, rendez-vous était
pris avec la compagnie « Les
Passagers­du vent ». Les 380
spectateurs friands de fantaisie
et de musique ont été séduits :
comptines, chansons autour
du monde et légendes ont fait
rêver les plus petits comme
les plus grands. À l’issue de
la représentation, un goûter
a régalé les enfants autour du
Père Noël, personnage incon­
tournable de cette belle fête. +
Un marché de Noël
animé et sympathique.
Concert à l’église avec le
groupe vocal Équinoxe.
Pratique
État civil du 17 octobre 2012
au 12 janvier 2013
Seuls sont inscrits les événements qui ont fait l’objet d’un accord des
familles pour parution dans le bulletin municipal.
Naissances
Mayron Jean DUVERNEUIL,
le 17 octobre 2012
Laurine Raquel Louise TALON,
le 25 octobre 2012
Mathilde Maritxu DARQUY,
le 5 décembre 2012
Lindsay Élodie TURATELLO,
le 8 janvier 2013
Julia Léa TURATELLO,
le 8 janvier 2013
Leia VIAUD,
le 28 octobre 2012
DÉCÈS
Kira Cataleya HENRY,
Juan MARTIN, le 29 novembre 2012
le 1er décembre 2012
Jean KUBIENIEC, le 12 janvier 2013
Résogardes : les pharmacies de garde
Pour connaître le nom de la
pharmacie de garde de votre
secteur, le soir, le week-end
ou les jours fériés, vous pouvez
désormais composer le 3237.
Ce numéro, mis en place par
le syndicat des pharmaciens
de la Haute-Garonne, permet
d’accéder au serveur vocal
Résogardes qui indique les
trois pharmacies les plus
proches du centre de la
commune d’appel ainsi que
les informations nécessaires à
l’accès à la pharmacie de garde.
Déjà en place dans une
cinquantaine de départements
français, Résogardes est
actualisé en temps réel. Le
numéro national 3237 est
accessible en tout point
du territoire. On peut donc
désormais connaître le nom et
l’adresse d’une pharmacie de
garde lors de déplacements.
Le numéro audiotel 3237
est accessible 24 h/24h
et coûte 0,34 euro/min.
Nouveau à la médiathèque :
la culture occitane
D
ébut 2013, la médiathèque va mettre en place un fonds
occitan. Ainsi, petits et grands pourront découvrir ce
patrimoine linguistique à travers des livres et des cd.
Quelques titres du fonds occitan :
CD
- Legendas D’Occitània, la
Talvera.
- Calèna, Corou de Berra.
- Solo, chants de HauteProvence­a cappella, Rena
Sette.
Retrouvez, régulièrement, un aperçu
des nouveautés de la médiathèque
sur www.fonsorbes.fr
Livres
- Doble Murtre a l’abadià,
Mirande Jacqueline, CRDP
Aquitaine.
- Lo Caton e la Bossola,
CRDP Aquitaine.
- La Selva blanca, CRDP
Montpellier.
- La Croix occitane,
Ginouillac Raymond.
Puis-je consulter le cadastre en ligne ?
Oui. La ville s’est équipée d’un nouveau logiciel en urbanisme qui
permet de consulter le cadastre sur le site Internet de Fonsorbes.
Le mode d’emploi est indiqué à l’ouverture de la rubrique.
n Rubrique « Urbanisme » > « Cadastre en ligne »
Je souhaite connaître les activités périscolaires proposées aux 3- 15
ans, où puis-je trouver l’information ?
Vous pouvez retrouver sur le site les plannings des activités
périscolaires pour toutes les tranches d’âges. Pour le centre de
loisirs, vous trouverez à la fois les plannings des mercredis et ceux
des vacances scolaires.
n Rubrique « Enfance & jeunesse » > « Centre de loisirs 3-11 ans »
ou « Jeunesse 11-26 ans »
Comment faire pour contacter un élu du conseil municipal ?
Un trombinoscope des élus est disponible sur le site Internet, il
suffit de cliquer sur « Contacter cet élu » sous la photographie de
l’élu concerné. Vous pouvez alors lui écrire un message.
n Rubrique « Vie municipale » > « Conseil municipal »
Fonsorbes infos • Février 2013
15
Tribune
Fonsorbes infos – Février 2013
Cette page est réservée à l’expression des groupes politiques qui composent le conseil
municipal de Fonsorbes.
Cette disposition est prise en conformité avec la loi « Démocratie et proximité » du 22 février
2002 (Article L. 2121-27-1).
Les propos publiés dans cette tribune le sont sous l’entière responsabilité de leurs auteurs.
Fonsorbes pour Tous
« PS »
Le rôle du CCAS : service de proximité
Les manifestations des aînés offertes depuis de nombreuses années, comme dans d’autres communes,
sont des moments festifs égalitaires, important lien social, rares moments conviviaux permettant à
certaines personnes de sortir de leur isolement quotidien. Les aînés doivent être respectés et non
stigmatisés.
Les pitchounets autour d’un goûter convivial, un cadeau et une après-midi de jeux, permettent
l’information des jeunes parents sur ce qui concerne le jeune enfant.
Activités : semaine bleue des séniors, activités créatives, cuisine, couture, scrabble, information
diététique, marche, formation internet. D’autres activités existent concernant enfants et parents.
Ateliers d’apprentissage du français.
Sorties organisées : marchés ou achats divers. Participation au marché de Noël avec une dynamique
importante au sein des ateliers. Activités intergénérationnelles avec les jeunes du collège…
Démarches administratives et d’aide sociale. Accompagnement des demandeurs d’emploi et Forum de
l’emploi.
Actions sanitaires : gestion des plans canicule et grand froid.
La commission aide traite les demandes financières et, attribue des aides partielles en accompagnant
les familles sans favoriser l’assistanat.
Aucun enfant à Fonsorbes n’a été rejeté de la cantine pour raison financière.
Bons alimentaires attribués, en urgence, pour des personnes en grande précarité, en partenariat avec le
milieu associatif : Resto du cœur, Secours catholique, Epicerie sociale soutenus par la municipalité.
5 Logements d’urgence ; abritant des personnes pour une durée maximum de six mois, sous condition
de démarches actives.
586 logements sociaux. Une liste d’attente d’une centaine de familles est gérée par le service
logement.
Les jardins ouvriers : 21 parcelles affectées individuellement, une parcelle solidaire CCAS pour 4
familles se partageant la récolte. Une deuxième tranche est prévue de 39 parcelles.
Le CCAS est au service de tous, sans distinction. L’aide sociale n’est pas une affaire de chiffre mais
c’est surtout du relationnel, de la solidarité. Non le rôle du CCAS n’est pas comme certains peuvent le
présenter : un centre d’assistanat. Les missions d’aides à la personne relève du conseil général dans le
cadre de la lutte contre la dépendance, de l’aide au handicap ou encore du soutien financier pour les
plus défavorisés. Il est représenté sur la commune ou encore, dans le cadre de l’aide à la famille,
mission de la CAF. Oui le CCAS apporte des aides à ceux qui en ont le plus besoin, mais sans se
substituer à ceux dont c’est la compétence mais, en complément.
« PCF »
La C.A.M a adhéré depuis le 1er juillet 2012 au syndicat mixte des transports en commun.
Le conseil général a confirmé son intention de se retirer en matière de transport interurbain à
l’échéance du printemps 2013 !
Nous sommes inquiets sur le devenir des dessertes existantes, sur le maintien des emplois et de savoir
où est le service public pour la population.
1
Tribune
Fonsorbes infos – Février 2013
Fonsorbes Autrement
La cour régionale des comptes Midi-Pyrénées épingle la gestion de la commune
A l’issue du contrôle qui a porté sur les exercices 2005 à 2010, la chambre régionale des comptes a
formulé les recommandations suivantes :
1- La question de l’adhésion de la commune à un établissement public de coopération
intercommunale doit être posée pour faciliter la mutualisation des services et notamment certaines
charges de centralité.
2- La capacité d’autofinancement doit être restaurée et stabilisée, une pause dans les investissements
assumés seuls pouvant favoriser ce mouvement.
3- Le maintien de l’équilibre entre les recettes et les dépenses de fonctionnement avec en particulier
la maîtrise de l’évolution des dépenses de personnel, paraît de nature à faciliter l’atteinte de cet
objectif.
4- Les règles relatives à la durée du travail des personnels de la commune doivent être strictement
respectées.
Commentaires de FC 2000 :
- Point 1 : voilà plus de 10 ans que nous demandons avec insistance notre intégration à une des
communautés de communes voisines. Cela n’a pas été fait. C’est le grand échec de la majorité
municipale. Cet isolement nous coûte cher et se ressent évidemment sur nos feuilles d’impôts
locaux. Notre entrée, par la petite porte, à la CAM est prévue pour le 01/01/14.
- Point 2 : l’absence d’intercommunalité nous a obligé à assumer seuls les dépenses de
fonctionnement et d’investissements nécessaires à la vie des Fonsorbais. Donc, l’état de nos
finances n’est pas bon. Alors, bien que nos impôts locaux aient augmenté, notre capacité
d’autofinancement et les investissements qui vont avec ont naturellement fondu.
- Point 3 : les dépenses de personnel sont depuis longtemps un sujet de discorde entre majorité et
opposition. Il est normal que la croissance démographique de la commune ait été accompagnée
d’une augmentation du nombre d’agents municipaux mais pas dans les proportions que Fonsorbes a
connues. De 1998 à 2010 : frais de personnel +203%, population +60%. Il est temps de stopper les
embauches et de mieux utiliser le personnel présent et ses compétences.
- Point 4 : la cour des comptes a chiffré le temps de travail du personnel communal. Il est estimé à
1540h/an alors que les dispositions légales et réglementaires en prévoient 1607. Certes, il s’agit
d’avantages acquis sur lesquels il est difficile de revenir brutalement. Mais devant les difficultés
auxquelles est confrontée la commune, ne pourrait-on pas, sur les trois jours de congés accordés
gracieusement par le maire supprimer au moins celui qui correspond à la « journée de solidarité » ?
Sur tous ces points, la balle est dans le camp de la majorité qui, seule, a le pouvoir de décision. Le
mois prochain va être présenté le budget 2013. Les élus FC2000 seront vigilants : le rapport de la cour
régionale des comptes ne doit pas rester lettre morte !
Demain Fonsorbes
La cour des comptes a remis fin octobre 2012, son rapport sur la gestion de la commune portant sur les
années 2005 à 2010, son précédent rapport datant de 2000.
Si ce rapport ne met pas en exergue des anomalies de gestion, il pointe ses insuffisances dont sont
comptables des élus depuis plus de 15 ans. Ainsi l’accent est mis sur la non appartenance de notre
commune à une communauté de communes, travail entamé et non abouti depuis plus de 10 ans,
l’adhésion à la CAM à compter du 1er janvier 2014 relevant de la décision du préfet. L’équilibre entre
les dépenses et les recettes est précaire et la politique de restriction des dépenses amorcée depuis peu
est contrainte. La capacité d’autofinancement est négative depuis plusieurs années, rendant difficile
une politique d’équipement cohérente.
Ces multiples erreurs coûtent cher aux Fonsorbais depuis longtemps, tant en impôts qu’en
subventions ! Voulez-vous continuer à subir cette politique des petits pas encore longtemps !
Il est temps de se poser la question !
2
Convivialité
AGENDA
FÉVRIER
Du mardi 12 février
au samedi 9 mars
Exposition : « Entre pinceaux et
chevalet »
> Salle d’exposition de la
médiathèque. Gratuit.
Lundi 25 février à 10 h
Atelier pour enfants : «Passe ton
diplôme de paléographe».
> Médiathèque. Sur inscription.
MARS
Mardi 5 à 15 h 30
Spectacle pour enfants :
« Ah !… Les dragons »
> Départ de la médiathèque
pour le théâtre Le Fil à Plomb à
Toulouse
Vendredi 8 à 20 h 45
Comédie théâtre : « Balai
Bourrelesque »
Tout public à partir de 12 ans
> Centre culturel. Gratuit.
DIMANCHE 10 mars
Journée du souvenir de la FNACA
> Monument aux morts.
Samedi 16 à 10 h 30
Samedi musical avec la GAF
> Médiathèque.
Mardi 19
Cérémonies du 19 mars 1962
> Monument aux morts.
Vendredi 22 à 20 h 45
Concert de printemps
Musique bolivienne avec le
groupe « Chunquituy »
> Salle polyvalente. Gratuit.
AVRIL
Du mardi 2 avril au samedi
4 mai
Exposition : « Les chants du
roseau »
> Salle d’exposition de la
médiathèque. Gratuit.
Samedi 13 à 11 h
Conte musical pour enfants :
« Turlu le petit lutin des marais »
Sur inscription. Enfants à partir
de 4 ans.
> Médiathèque. Gratuit.
Centre culturel, 2, rue des Écoles.
Mardi 23 à 15 h
Spectacle pour enfants : « Tombé
sur un livre ». Enfants à partir de
6 ans. Sur inscription.
> Salle polyvalente. Gratuit.
L’association l’Atelier qui gère le cinéma de Fonsorbes propose une séance
mensuelle à l’attention du jeune public.
Programmation sur répondeur en appelant le 05 61 91 31 10
Vendredi 26 au dimanche 28
Festival folklorique du Touch
> Site du Trépadé.
CINÉMA
16
Fonsorbes infos • Février 2013
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising