COURS MULTIMEDIA 2008

COURS MULTIMEDIA 2008
COURS MULTIMEDIA
Basé sur l’utilisation de Power Director 5 de Cyberlink, Audacity, Nero, CdEx
et Windows XP
La version 2012, en cours de réalisation, contiendra les adaptations pour Windows 7
Le but final étant de réaliser un DVD lisible sur un lecteur de salon.
Le DVD réalisé contiendra des séquences vidéo et / ou de photos
par chapitres, titrés et / ou sous-titrés, avec effets spéciaux et bande sonore.
Table des matières
page
1
2
2
4
5
1. Table des matières
2. Préambule
3. Capturer des photos
3.1 Installation de Adobe Photoshop
4. Capturer un son
4.1 Le son a été enregistré sur une minicassette audio à
l’aide d’un micro
4.2 On désire enregistrer un commentaire vocal
4.3 Photo d’un panneau avant d’un PC multimédia
4.4 En résumé et pour le son uniquement
4.5 Utilisation du programme Power Director 5
pour la capture d’un son
4.6 Utilisation d’Audacity pour capturer un disque vinyl
4.7 Utilisation du « Ripper » CdEx, conversion .wav en .mp3
5. Capture d’une vidéo numérique sonore
5.1 Capture d’une vidéo analogique sonore
5.2 Capture d’un vidéo analogique sonore par un PC portable
6. L’édition
6.1 Editer un projet « photos »
6.2 Ajouter une transition
6.3 Utiliser Magic…
6.4 Ajouter des effets spéciaux
6.5 Ajouter des sous-titre
6.6 Ajouter une vidéo
6.7 Ajouter une bande sonore
6.7.1 Utilisation de NERO
6.7.2 Les Chapitres
7. La production
8. La gravure d’un DVD
9. Transfert de film double 8 et super 8 sur un PC
Cours Multimedia © 2008 UCPWALHAIN by Jean Dusausoy
5
6
6
7
7
11
12
13
14
19
20
21
22
23
23
24
25
26
28
30
35
38
40
1
2. Préambule :
Dans ce qui suit on étudiera les quatre opérations suivantes :
Signifie enregistrer sur le disque dur de l’ordinateur des données issues d’une source
extérieure.
Des sons provenant d’un microphone, d’un enregistreur à cassette, d’un lecteur MP3.
Des images fixes provenant d’un appareil de photo numérique ou d’un scanner.
Des images mobiles provenant d’une cassette vidéo via un magnétoscope, d’une camera vidéo
à bande magnétique VHS-C, S-VHS 8mm, mini DV, mini disc (Sony).
La durée de l’opération correspond évidemment au temps nécessaire à la capture (lecture) plus
les manipulations.
Maintenant que nos « données » sont capturées et donc sauvées dans l’ordinateur, nous allons
voir où, pourquoi et dans quel « format », nous allons les travailler.
Editer signifie choisir parmi les images celles qui feront l’affaire, les mettre dans l’ordre, réaliser
et placer les commentaires ou les sous titres, ajouter du son. Ajuster tous les morceaux aux
longueur souhaitées et les mixer avec un commentaire vocal..
Réaliser un projet qui pourrait être par exemple :
50 photos d’un voyage, chaque photo ayant une durée de 8 secondes, des sous-titres
appropriés et le son choisi pour accompagner. Le projet ainsi édité aura une durée de 50 x 8
sec = 400 sec soit 6,6 minutes.
Ou encore : un film vidéo de 20 minutes auquel on ajoute des sous-titres et de la musique.
La durée de cette opération est fort variable et dépendra surtout du temps que l’on voudra y
consacrer. Il est impératif d’écrire un scénario avant de continuer.
Notre projet ainsi édité pourra être regardé sur notre ordinateur uniquement.
Pour réaliser un DVD qui pourra être regardé en famille sur un lecteur dit « de salon » nous
devons le produire.
Cette opération a pour but de transformer le format en format compatible avec les lecteurs de
salon (les codec).
La durée de cette opération entièrement automatique est environ de la moitié du temps du
projet final.
Il s’agit ici de graver notre projet sur un DVD.
Cette opération est entièrement automatique pour un usage familial, les meilleures résolutions
possibles seront utilisées afin d’obtenir la meilleure qualité possible mais des choix différents
peuvent s’imposer. Nous verrons pourquoi.
La durée de cette opération est environ la moitié du temps de production.
En résumé :
pour réaliser un DVD prêt à être regardé sur un « lecteur DVD de salon » d’un film TV
d’une durée d’une heure trente minutes, que l’on possède par exemple sur cassette
VHS :
il faudra le capturer, 1 :30
l’éditer, 10 minutes s’il s’agit simplement d’enlever les publicités, sinon…plus assez
de temps disponible sur le DVD!
le produire, 45 minutes pendant lesquelles vous pouvez faire d’autres choses mais
pas avec votre ordinateur car Power Director 5 bloque toutes les autres
utilisations !
Le graver, durée 22 minutes et votre présence n’est pas requise…Le DVD sort du
PC lorsque tout est fini.
3. Capturer des Photos :
Le but de ce cours très pointu est de répondre à vos questions. Lors de nos réunions préliminaires et
concernant les photos, j’ai entendu deux questions principales :
1) comment transférer les photos et les vidéos d’un appareil vers l’ordinateur.
Cours Multimedia © 2008 UCPWALHAIN by Jean Dusausoy
2
2) comment retrouver ces photos et ces vidéos et les organiser.
A cela nous ajouterons comment les présenter, par exemple sur votre télévision.
Connexions :
Pour connecter un appareil de photo à l’ordinateur, il faut utiliser le câble fourni avec votre appareil de
photo. Il s’agit d’un câble USB, d’un côté il sera « dédié » à votre appareil, l’autre côté est universel.
La photo montre un câble utilisé pour certain appareils et caméra mais déjà plus anciens.
Cela ressemble à ceci :
Utilisateur
appareil photo, camera
Côté USB « ordinateur »
Actuellement le câble mini DV est de plus en plus utilisé.
Il ressemble a ceci : vérifiez de quoi vous disposez afin que l’on puisse en parler au cours et aussi
réaliser une connexion.
Si pour transférer les photos de l’appareil vers le PC vous utilisez directement la carte mémoire, il suffit
de la placer dans le lecteur « ad-hoc » et de faire ce qui suit et les deux méthodes se valent.
Mais où se trouvent les photos ?
Cela dépend du programme utilisé aussi je vous invite à venir chacun avec votre appareil et votre
câble de transfert ou simplement avec une carte mémoire. La compréhension sera meilleure et chacun
rentrera chez lui avec une solution à son cas. Cela ne prendra pas plus temps et in fine tout le monde
aura appris quelque chose en plus.
En cliquant sur « démarrer (droit)» « explorer » (gauche)
Normalement l’écran devrait ressembler à ceci :
Bureau
Mes documents
Ma musique
Mes images
C:
My Works*
*Power Director 5 crée lui-même un fichier My Works sur le disque dur en C:, dans lequel il enregistre
vos données et vos projets. Ne changez rien, ni le nom, ni l’emplacement car si vous le faites Power
Director 5 ne fonctionnera plus. Vous pouvez évidemment copier votre « œuvre » ailleurs pour
d’autres applications.
Exemple pratique :
Vous placez le câble USB dans un emplacement disponible et vous utiliserez toujours le même
emplacement à l’avenir car certains ordinateurs on une fâcheuse tendance à se rappeler des
opérations effectuées précédemment.
Cours Multimedia © 2008 UCPWALHAIN by Jean Dusausoy
3
Nous utilisons ici un programme libre, donc gratuit, qui est Adobe Photoshop Album Edition
Découverte 3.0
3.1 Installation du programme Adobe Photoshop Album Edition Découverte 3.0
Sur Internet, allez à l’adresse :
http://www.adobe.com/fr/products/photoshopalbum/starter.html
au bas de la page choisir :
Téléchargement Windows uniquement (si vous utilisez XP, pour les Mac…choisir Mac)
Download
Enregistrer dans « Program files »
Ouvrir
Enregistrer
Ouvrir
Exécuter
Répondre aux questions : Installer, Terminer, Accepter la licence
« pointer » le dossier « Mes images »
le pare-feu éventuel va réclamer un accord, oui.
Quitter avec la
X
en haut à droite de l’écran.
Une fois le programme Adobe installé sur votre ordinateur, ne l’ouvrez pas, restez sur le bureau, tout
se passera automatiquement comme suit :
Allumer l’appareil de photo en mode transfert de photo.
Après quelques secondes un écran apparaît qui vous propose :
1 : d’obtenir des photos à partir de… il renseigne votre appareil
2 : enregistrer les photos : une fenêtre « parcourir » vous permet de choisir l’endroit.
Vous choisissez « mes images »
En dessous placez un V dans la case « Créez un sous-dossier avec »…
En dessous « pointez » la case « Nouveau nom »
Inscrivez « 2007 jean », enfin ce que vous voulez…
En bas de la fenêtre cliquez sur « Obtenir des photos »
Le programme envoi les photos vers l’application en cours et il vous demandera :
Voulez-vous supprimer les photos de votre appareil (ou carte), répondez NON.
Un écran s’ouvre enfin :
Mon catalogue – Adobe Photoshop Album Edition Découverte 3.0
Et vos photos sont visibles sous forme de petites miniatures.
Avec la X en haut à droite de l’écran « cliquez » fermer.
Vos photos sont maintenant dans l’ordinateur, sur le disque dur C: quelque part…
Ici :
Poste de travail
BOOT (C :) ou Disque local (C :)
Documents and Settings
Propriétaire ou votre nom
Mes documents
Ma musique
Mes images
2007 jean (exemple)
Mes videos
CORSE (exemple)
Remarque :
Si vous choisissez de procéder autrement, par exemple en « laissant faire » Adobe vos photos se
retrouverons ici , en rouge pour l’exemple.
Poste de travail
BOOT (C :) ou Disque local (C :)
Documents and Settings
Propriétaire ou votre nom
Cours Multimedia © 2008 UCPWALHAIN by Jean Dusausoy
4
Mes documents
Ma musique
Mes images
Adobe
Photos d’un appareil photo numérique
2007-09-26-5623-21
Photos numérisées
Pièces jointes électroniques envoyées
Mes vidéos
Ce qui est en bleu a été créé par Adobe et vos photos se retrouveront dans l’emplacement 2007-0926-5623-21 (exemple suivant le type et la programmation de l’appareil photo). C’est une possibilité
offerte par Adobe mais vous faites comme vous voulez.
Autres remarques importantes :
Avec les programmes que nous utiliserons par la suite, que ce soit VideoStudio9, 10 ou Power Director
3 ou 5, sensiblement identiques, il faut respecter impérativement une condition : La photo ne peux plus
être modifiée, c’est-à-dire qu’elle ne peut être ni renommée, ni changé de format, ni déplacée car
lors de « l’édition » ces programmes ne font qu’utiliser un lien vers ces photos et donc si vous touchez
au lien, les photos ne seront plus trouvées, le programme le verra comme une erreur, vous le
renseignera et ne fonctionnera pas.
Ce qui veut aussi dire que les photos qui seront utilisées dans votre présentation devront être
préparées avec d’autres programmes avant de faire quoi que se soit. Cela sort du cadre de ce cours et
vous trouverez toutes les explications dans le cours photo.
Mais bien sûr vous pouvez prendre ces photos, les copier ailleurs et faire avec ce que vous voulez,
nous en reparlerons, par exemple des copies pour le web, changer la taille et/ou le format, etc…
D’une manière générale, laissez tout comme cela, copiez vos photos ailleurs dans l’ordinateur et
utilisez les à partir de ce nouvel emplacement. En cas d’erreur de manipulation, vous aurez toujours
une copie…
Je ne veux pas faire d’embrouille mais vous pouvez aussi faire le contraire c’est-à-dire créer vous
même un emplacement réservé à votre projet et venir y copier les photos préparées, photos
auxquelles dans cet emplacement vous ne toucherez plus jamais sous peine de ne pas pouvoir plus
tard modifier votre présentation.
Par exemple, créez un répertoire « mariage » sur votre partition D:
Placez y les photos désirées et à l’avenir n’y touchez plus.
Les disques durs d’aujourd’hui permettent ce genre de chose sans avoir à craindre de manquer de
place.
A ce stade on peut dire que nous avons réalisé la capture de photo au départ d’un appareil numérique
et que ces photos sont sur le disque dur, elles sont corrigées (cours photos) et disponibles pour
l’édition.
4.Capture d’un son :
4.1 Le son a été enregistré sur une minicassette audio à l’aide d’un micro.
Le procédé est ancien mais dans notre cas, c’est ce que nous désirons. Nous avons un son sur une
« minicassette » audio, nous avons un film muet ou des diapositives et nous voulons assembler le tout
à notre idée avec un son capté « quelque part ».
A l’arrière d’un PC de bureau on voit ceci, disons
dans la plupart des PC modernes (photo 5).
L’entrée « line » audio a utiliser est le « jack »
stéréo bleu (photo 3), repéré J (photo 5). (pas
l’entrée micro située à l’avant)
Cours Multimedia © 2008 UCPWALHAIN by Jean Dusausoy
5
Sur l’enregistreur à cassette (ou autre) se sera le même »
jack 3,5 mm » a brancher sur la sortie écouteur « ear » en
anglais.
4.2 On désire enregistrer un commentaire vocal
Pour le son provenant d’un micro, par exemple dans le cas
où vous souhaitez enregistrer un commentaire, il faudra
que le câble du micro soit équipé du même connecteur et il
faudra utiliser l’entrée micro située sur l’avant du PC.
En général le connecteur est rose (photo 4)
Sur la (photo 6) ci-dessous le n° 3 indique l’endro it où
connecter le microphone.
4.3 Photo d’un panneau avant d’un PC multimédia (photo 6)
Avant de continuer plus avant, profitons en pour identifier tous ces connecteurs… dont nous parlerons
en détail.
1 deux connecteurs USB
2 Pour brancher un casque d’écoute
3 Pour brancher un microphone
4 Pour connecter une caméra vidéo du type « mini DV »
5 Connecteur « Fire-Wire » pour connecter le plus souvent une caméra vidéo mis d’autres
périphériques l’utilise également.
6 Connecteur CINCH pour le son dans le cas d’un branchement « audio-vidéo » avec son stéréo.
Le connecteur blanc étant communément le canal « gauche (L left).
Cours Multimedia © 2008 UCPWALHAIN by Jean Dusausoy
6
7 idem, canal « droit » ( R righ).
8 ENTREE vidéo composite.
9 ENTREE S-vidéo pour Super vidéo
10 Connecteur pour lire (et écrire) une carte MS/SD/MMC (Memory Stick, Secure Digital, Multi Media
Card)
11 Connecteur pour lire (et écrire) une carte Compact Flash.
12 Connecteur pour lire (et écrire) une carte Smart Card/XD (appareil Olympus)
13 Connecteur pour lire (et écrire) une carte Smart Card (carte d’identité).
4.4 En résumé et pour le son uniquement :
Une entrée « ligne » à l’arrière qui recevra le son provenant de la sortie ligne d’un enregistreur à bande
ou à cassette ou encore d’un pré-amplificateur quelconque.
Une entrée micro à l’arrière et une à l’avant, au choix.
Deux entrées (6 et 7) en connecteurs « cinch » aussi appelés « phono ou RCA» qui peuvent recevoir
du son, en général d’une sortie TV ou d’un magnétoscope lors de l’utilisation d’une câble vidéo à 3
cinch, jaune=vidéo composite, rouge=son droit, blanc=son gauche.
Une fois les branchements réalisés, il faut utiliser le programme pour commander le tout… ensemble !
4.5 Utilisation du programme Power Director 5 pour la capture d’un son :
Démarrer le programme, la fenêtre (photo 7) ci-dessous s’ouvre sur le bureau :
Ouvrir la suite Cyberlink et en cliquant sur l’icône « fléchée » le menu Vidéo & Photos s’ouvrira.
Un écran s’ouvre sur lequel choisissez « Editez vos vidéos »
Cours Multimedia © 2008 UCPWALHAIN by Jean Dusausoy
7
Sans rien faire, quelques secondes plus tard, un grand écran s’ouvre (photo 9).
En haut une barre de menu s’affiche avec les inscriptions ci-dessous :
Cliquez sur « Capturer ».
Un nouvel écran s’ouvre (photo 10).
En dessous de « Capturer », 7 icônes proposent une capture à partir , de gauche à droite :
d’une caméra DV, d’un périphérique HDV, d’un Téléviseur, d’un Téléviseur numérique, d’une Webcam,
d’un Microphone, d’un CD.
Remarquez au passage que si vous cliquez sur la caméra web, vous vous voyez sur l’écran.
Dans le cas présent, choisissez le micro (flèche), l’écran change d’aspect, de translucide, il devient
normal.
Un microphone apparaît ainsi que son réglage de volume a ajuster avec la souris, un indicateur virtuel
de niveau sonore indique le niveau de volume enregistré, il doit être ajusté dans le vert, avec un peu
de jaune mais jamais dans le rouge (haut).
Branchez le microphone et parlez, l’indicateur de volume indiquera le niveau et le son devra être
diffusé par les haut-parleurs de l’ordinateur mais peut-être que ce ne sera pas le cas…
Regardez alors en bas à gauche de l’écran , une fenêtre propose des choix.
Cliquez sur « Configuration »
Cours Multimedia © 2008 UCPWALHAIN by Jean Dusausoy
8
Au centre de l’écran une fenêtre propose un choix :
Sous « Périphérique audio » Cliquez pour faire
apparaître un choix (flèche).
Sélectionnez C-Media Front Panel Audio.
Traduction, vous choisissez l’entrée sur le
panneau avant.
Cliquez OK.
Remarque : Tout ceci dans le cas où le
microphone ne fonctionnerais pas car
en principe, le choix est fait par la machine et
si le microphone fonctionne directement,
il ne faut donc rien faire.
Pour capturer au départ au départ d’un
Enregistreur (entrée line) .
Sélectionnez Rear Panel Audio, l’entrée
située sur le panneau arrière et choisissez
l’entrée Line In/Auxiliaire In.
Le carré bleu indique le nombre d’octets enregistrés et le nombre augmente durant l’enregistrement.
Le carré vert indique le nombre d’octets libre sur le disque dur.
Le carré violet indique le nombre d’octets utilisés sur le disque dur.
Le carré rouge indique le nombre d’octets perdus dans notre intervention.
Cours Multimedia © 2008 UCPWALHAIN by Jean Dusausoy
9
On ne se préoccupe pas de la case « Profil » qui défini le type technique du son capturé (PCM) qui
dans ce genre de programme ne peut être changé.
Pour terminer, revenons à l’écran micro :
Si vous cocher la case (exemple) « commencer avec un fondu avant » ou « arrière » ou les deux, vous
obtiendrez le résultat proposé.
Vous pouvez mettre une limite de temps et aussi de taille, en cochant les cases respectives et en
introduisant par exemple 00(h) :02(m) :00(s) et une limite en MB par exemple 3MB (taille d’une
morceau de musique en mp3.
En cliquant sur le rond rouge vous démarrez l’enregistrement, attention le carré rouge à gauche du
rond rouge, décompte 3 2 1 et après ces trois secondes seulement, l’enregistrement démarre.
Le rond rouge devient un carré noir et pour arrêter, il suffit de cliquer dessus.
A ce moment, si l’enregistrement est long, cela prends plusieurs secondes, cette fenêtre s’ouvre et
indique :
Capture (0), remarquez l’extension .wav
Pourquoi (0) ? C’est votre premier enregistrement, les suivants porteront les numéros 1, 2, etc… sauf
si vous les renommer.
Dans ce cas, la place est libre et le PC re-choisira à partir de 0.
Cliquez OK et sortez du programme.
Mais où se trouve mon enregistrement ?
Tout simplement dans « My works »
Allez dans « My works» cliquez sur le fichier « capture(0).wav » et vous devez entendre le son
reproduit par le Windows Media Player qui est installé maintenant sur tous les PC.
Ok, votre son enregistré est maintenant sauvegardé sur votre disque dur et servira plus tard.
Il faudra le transformer en son appelé mp3, je vous expliquerez comment faire, avec un programme,
appelé « CdEx ».
Une « capture » de son dans la nature reste « rare », soit vous avez le son avec votre caméra vidéo,
soit vous utiliserez des morceaux de musique commerciaux. Reste, les commentaires ajoutés ou
l’envie d’utiliser de la musique d’un ancien 33 tours en vinyl…
Cours Multimedia © 2008 UCPWALHAIN by Jean Dusausoy
10
4.6 Utilisation du programme Audacity pour la capture du contenu musical d’un disque vinyl:
Effectuez les raccordements suivants :
Il vous faut un préampli (photo 17) car l’entrée des PC n’est pas assez sensible, le tourne-disque se
raccorde sur IN sur le préampli, la sortie OUT sous forme de deux connecteurs phono’s doit être
adaptée sous la forme d’un jack miniature stéréo.
Sur un PC de bureau « Medion » le jack stéréo se branche à l’arrière dans le connecteur bleu appelé
dans les livres « Audio IN, Line In, entrée audio, enregistrement ».
Téléchargez Audacity.
Sur Google tapez (téléchargez Audacity) vous trouverez plusieurs possibilités, toutes bonnes.
Installez le programme.
Démarrez le programme.
Cet écran-ci apparaît.
Ensuite :
Cliquez sur « Edition » afin d’obtenir le menu
ci-dessus.
Cliquez sur préférences, la suite à droite
Dans le menu préférences, sur l’onglet E/S audio, choisissez le périphérique de lecture et
d’enregistrement, ici les deux sont identiques car on lit le disque et on l’enregistre avec la même
entrée.
Cours Multimedia © 2008 UCPWALHAIN by Jean Dusausoy
11
Canaux : précisez 2 (stéréos)
Cliquez OK.
Démarrez l’enregistrement en cliquant sur le bouton rouge, il faut ajuster les réglages de volume si
nécessaire et vous devez entendre la musique et la voir sur les deux pistes sonores de l’écran.
Arrêter l’enregistrement avec le bouton « carré jaune ».
Votre projet peut être sauvé en cliquant « enregistrez le projet sous » mais franchement cela ne sert
pas à grand chose car se sera nom.aud digéré uniquement par Audacity mais utile si l’on désire
reprendre le projet plus tard.
Choisissez « Exporter en wav» Un fichier nom.wav de qualité musicale excellente est ainsi créé à
l’endroit que vous indiquerez.
Il sera bien utile de transformer ce fichier en fichier de type mp3 pour compresser le contenu d’environ
10 fois, au détriment de la qualité mais c’est une question de place.
4.7 Utilisation du programme CdEx pour la convertion .wav en .mp3:
Pour convertir « nom.wav » en « nom.mp3 » utilisez « CdEx » un programme a trouver sur Google et a
télécharger et ensuite installer. C’est un « Ripper ».
Un seul petit écran s’ouvre au démarrage.
Cliquez sur l’icône marquée d’une flèche.
Cet écran s’ouvre où le/les morceaux enregistrés en Nom.wav apparaissent.
Avec la souris choisissez celui qui vous intéresse et cliquez sur l’onglet « convert ».
Le résultat est quasi instantané pour un enregistrement
De 35 MB (soit le 1/10eme d’un morceaux de zique
« normal » de 3 minutes.
La compression est de 10, on obtient un fichier nom.mp3 de 3,5 MB.
Cours Multimedia © 2008 UCPWALHAIN by Jean Dusausoy
12
5. Capture d’une vidéo numérique sonore (Capture DV):
Marche à suivre : Ne branchez rien !
Démarrez Power Director.
Cliquez sur « Capturer », cela se présente comme ci-dessous (idem photo 10).
Seulement les Icônes TV, Caméra Web et Micro sont actives.
La première Icône symbolisant une caméra numérique n’est pas encore active (flèche)
L’image se présente sous forme d’un écran noir.
Assurez-vous que la caméra est éteinte (sur OFF). Brancher le câble de l’adaptateur secteur afin de
ne pas vous retrouver avec la batterie vide !
Branchez le câble « mini DV » dans la caméra et dans l’ordinateur.
Sur la caméra choisissez le mode « Magnétoscope » (pas le mode « Recorder ou Enregistrement »).
Allumez la caméra (ON).
Remarquez que :
L’icône de la caméra numérique devient active (flèche ci-dessous, photo 22).
Au milieu de l’écran une fenêtre s’ouvre (photo 22) proposant la capture d’un
périphérique DV.
Cliquez sur OK.
Cliquez sur l’icône de la caméra.
Plusieurs choses se produisent simultanément :
A milieu de l’écran une fenêtre s’ouvre indiquant
Initialisation du périphérique en cours (très rapide)
Une autre fenêtre s’ouvre proposant plusieurs choix.
Choisir : Capture d’un périphérique DV avec Power
Director (en évidence sur fond bleu).
La première image de la caméra apparaît sur
l’écran (visible en partie sur l’image ci-dessous, photo 23,
flèche)
Remarquez que la caméra ne démarre pas sa lecture !
Pour démarrer la caméra et la capture autrement dit l’enregistrement de la séquence vidéo :
Cliquez sur le bouton rouge situé dans la barre d’enregistrement en dessous de la première image de
la première séquence (photo 24).
La caméra démarre automatiquement. Pour arrêter cliquez sur le carré noir (photo 24).
Cours Multimedia © 2008 UCPWALHAIN by Jean Dusausoy
13
Une fenêtre s’ouvre (photo 25) proposant le
nom « capture.mpg » pour votre premier
enregistrement.
Cliquez sur OK mais retenez que le nom
peut être changé avant de cliquer OK ou par
la suite.
5.1 Capture d’une vidéo analogique sonore avec un PC de bureau:
Branchements :
La plupart des ordinateurs du bureau possèdent un panneau comme celui-ci (photo 6).
Les prises blanches « L » et rouges « R » pour « gauche » et « droit », repérées ici 6 et 7 servent a
capturer un son. La fiche jaune « 8 » sert à capturer le signal vidéo analogique composite.
Capturer une vidéo d’un caméscope analogique classique vers un PC de bureau:
C’est le schéma classique.
Brancher ce type de câble « jack » côté caméra et les
trois « cinch » ou encore appelés « phonos » côté PC
de bureau. Dans ce cas on parle de capture au
départ d’une vidéo composite.
Vous pouvez utilisé le câble S-vidéo, on parle alors
d’une capture de S-vidéo. Dans ce cas n’oubliez pas que le
son doit être connecté séparément (rouge et blanc)
Cours Multimedia © 2008 UCPWALHAIN by Jean Dusausoy
14
Dans ce cas, seule la S-vidéo passe par ce câble
donc , laissez l’autre câble branché et retirez le connecteur
jaune du PC.
Certaines caméras sont équipées de deux sorties « sons »
rouge et blanche. Dans ce cas laissez ces câbles
branchés.
Différence de qualité ? Les avis sur les forums spécialisés
sont partagés !
Capturer d’une vidéo d’un magnétoscope vers un PC de bureau:
Un connecteur PERITEL a brancher sur votre magnétoscope.
Les trois autres connecteurs a brancher sur le PC de bureau.
On parle ici de capture de vidéo composite (pas S-vidéo).
Ci-dessous une variante : Photo 30 vue avant, Photo 31 vue arrière.
Un adaptateur PERITEL vers CINCH
Permet de transférer d’un magnétoscope vers un PC de bureau.
Pour le cas où vous possédez un câble CINCH – CINCH : le Peritel dans le magnéto, le CINC-CINCH
dans l’adaptateur et l’autre bout dans le PC !
Cours Multimedia © 2008 UCPWALHAIN by Jean Dusausoy
15
Voici différents exemples : Photo 32, cinch avec cinch dans le cas d’une vidéo composite (TV vers
PC)
Photo 33 : Câble S-vidéo pour l’image et les sons gauche et droit, rouge et blanc. (caméra analogique
vers PC)
Photo 34 : adaptateur Peritel et cinch (magnétoscope vers PC)
A droite un câble PERITEL - S-Vidéo, tel qu’il était fourni
avec les anciennes caméras (photo 35)
La photo montre bien la taille de l’un part rapport à l’autre.
Ce câble est (était) fourni avec les caméras vidéo analogiques et
permet de transférer une vidéo depuis la caméra vers un…
magnétoscope car c’est comme cela que l’on procédait il y a
10 ans.
Celui du haut dans celui du bas !
Conseil :
Procurez-vous un connecteur PERITEL Femelle
pour réaliser la chaîne suivante.
Difficile a trouver ? Ne chercher pas ! Quasi
introuvable ! Je vous le prête avec plaisir !
Les trois connecteurs vert sont repérés !
Cours Multimedia © 2008 UCPWALHAIN by Jean Dusausoy
16
Vidéos, son gauche et son droit. (photo 36)
Le S-vidéo dans la caméra, le péritel femelle dans le mâle et les trois cinch dans le PC de bureau !
(jaune = vidéo, rouge et blanc, les sons gauche et droit).
Voici le genre de schéma que l’on trouve dans
les manuels d’utilisation.
Marche à suivre :
Démarrez Power Director.
Branchez le câble de l’adaptateur secteur sur la caméra afin de ne pas vous retrouver avec la batterie
vide ! Mettez la caméra en service en mode « Magnétoscope » (pas le mode « Recorder ou
Enregistrement »).
Notez qu’avec une caméra analogique , il n’y a pas de « dialogue » entre elle et le PC comme dans le
cas de la caméra numérique. L’ordre des branchements et des mises en service n’a donc pas
d’importance.
Cliquez sur « Capturer », cela se présente comme ci-dessous (idem photo 10).
Seulement les Icônes TV, Caméra Web et Micro sont actives.
Au milieu de l’écran une fenêtre s’ouvre brièvement indiquant « Initialisation du périphérique
analogique en cours » (très rapide) ensuite c’est dans le bas de l’écran, à droite qu’il faut porter votre
attention.
Le profil proposé « HQ DVD » pour Haute Qualité
DVD nous convient. (photo 38)
Cliquez sur Configuration (photo 38)
Cours Multimedia © 2008 UCPWALHAIN by Jean Dusausoy
17
Une fenêtre s’ouvre au milieu de l’écran, permettant de choisir les paramètres audio et vidéo.
(photo 39).
Photo 40, choisissez la « Source de capture », soit vidéo composite ou S-vidéo suivant les câbles
utilisés.
Photo 41, choisissez le « Périphérique audio », plusieurs choix sont possibles et ils diffèrent d’un PC à
l’autre. Se sera souvent Front panel ou Rear panel audio ou encore la marque la carte son installée
dans le PC, exemple « Realtek audio » non présenté ici mais jamais : Bluetooth et Modem.
Photo 42 : Choisir l’entrée audio.
Dans ce cas, un seul choix possible, « line In/Aux In »
Ce panneau de configuration nous a donné beaucoup de « fils a retordre » c’est le cas de le dire !
Au démarrage de la caméra l’image lue est visible en couleur sur l’écran comme sur la photo 23
(flèche).
Cours Multimedia © 2008 UCPWALHAIN by Jean Dusausoy
18
Pour démarrer la caméra et la capture autrement dit l’enregistrement de la séquence vidéo :
Cliquez sur le bouton rouge situé dans la barre d’enregistrement en dessous de la première image de
la première séquence (photo 24). Démarrez la caméra et à la fin des séquences, arrêtez d’abord la
caméra et ensuite cliquez sur le carré noir (photo 24) pour arrêter l’enregistrement.
Une fenêtre s’ouvre (photo 25) proposant le
nom « capture.mpg » pour votre premier
enregistrement.
Cliquez sur OK mais retenez que le nom
peut être changé avant de cliquer OK ou par
la suite.
5.2 Capture d’une vidéo analogique sonore avec un PC Portable:
Les PC Portables ne disposent pas d’entrées analogiques pour la vidéo et le son.
Le jack d’entrée de couleur « rose » est réservé au branchement du micro d’un micro-casque.
Le jack « noir » ou « vert » au branchement des écouteurs du micro-casque.
Ce micro-casque est dédié aux communications (paroles et images, si caméra web) via internet.
Le connecteur S-Vidéo qui équipe certains PC Portables est uniquement une sortie S-Vidéo pour
regarder un film sur votre TV depuis un DVD lu sur votre portable. Votre TV doit pour cela être
équipées d’une entrée S-Vidéo.
Attention : certaines TV ont une entrée, d’autre une sortie, d’autres, les deux.
Les PC portables récents (et cela dépend du prix) seront plus souvent équipés d’un entrée mini-DV ou
Fire-Wire dédiées aux caméra numériques.
Les possibilités de capturer de la vidéo analogique avec un PC portable sont donc pratiquement
nulles.
Solutions:
Utiliser un « Dazzle » il s’agit d’un nom commercial d’une marque mais devenu commun, on parle ainsi
d’un « dazzle » pour désigner le dispositif permettant la capture analogique vers un PC.
C’est un produit commercial, il y en a à tous les prix, exemple : Aldi, Dazzle, Pinnacle Studio 11.
L’engin se présente sous la forme d’une petite boîte
qui reprend les branchements Cinch et S-Vidéo pour
vos appareils et de l’autre un connecteur USB que
l’on trouve sur tous les PC Portables.
Attention, certains «dazzle » sorte avec un câble
Fire-Wire, votre PC Portable a-t-il un connecteur
Fire-Wire?
Certains dazzle ont un câble péritel en plus, il s’agit
alors de brancher une caméra vers une TV ou un
magnétoscope mais pas un PC.
« Inconvénient » il faudra utiliser le programme fourni
avec pour la capture. Pour l’édition on pourra utiliser par la suite Power Director de la suite Cyberlink.
Cours Multimedia © 2008 UCPWALHAIN by Jean Dusausoy
19
6. L’édition :
Copier les unes derrières les autres vos photos sur un CD en format « jpeg » et les regarder sur votre
lecteur de salon s’il accepte le format « jpeg » c’est simple mais très lent et cela n’a rien a voir avec la
production d’un DVD édité.
Vous pouvez aussi réaliser une présentation Power Point, animée avec musique(s) et textes sur les
photos. C’est simple et impeccable pour regarder sur un PC mais pas sur une TELE.
6.1 Edition d’un projet «photos & videos»
A vos images, vous ajouterez un titre, des sous-titre, de la musique, le passage d’une image à l’autre
(transition) sera adapté ainsi que la durée de chaque image, etc…
Vous obtiendrez ainsi un petit film mais de photos seulement, par la suite on verra comme il est simple
de le faire avec des vidéos et même de mélanger les deux.
Dans le répertoire « My works » (Notez que sur certains PC, « My Work », créé automatiquement par
« Power Director » va se créer ailleurs, en E : ou encore en D : ??? Alors svp cherchez car c’est utile
de savoir où il se cache)
J’ai copié 17 photos, quelques et plages musicales + une petite vidéo.
Les photos sont dans l’ordre !!!
001DSCN6742 à 017DSCN7367
(le tri s’est fait sur le début 001… 002…)
Nous allons continuer d’utiliser le programme
POWER DIRECTOR v5 (version 5).
Dans le menu « EDITER » allez dans «préférences».
(photo 44)
C’est là que vous trouvez la possibilité de changer :
la durée de passage de vos Fichiers Image,
le durée de la Transition,
la durée des Titres,
les Effets spéciaux
Mais : remarque très importante, voici l’ordre dans
lequel il faut procéder.
Cours Multimedia © 2008 UCPWALHAIN by Jean Dusausoy
20
1)
2)
3)
4)
5)
6)
7)
Définir le temps de passage de chaque photo.
Placer la vidéo entre les photos, au choix.
Choisir, placer des transitions.
Choisir, placer et ajuster les effets spéciaux.
Choisir, placer et ajuster les titres.
Choisir, placer et ajuster la musique.
Ajouter une vidéo à la fin de la présentation est sans effet sur le timing intermédiaire.
EXERCICE :
Nous allons réaliser un clip vidéo composé de 17 photos numérotées 001DSCN6742.jpg à
017DSCN7367.jpg
Sans la vidéo, la durée de projection sera de 17 X 10 sec = 170’’ soit 2’50’’
Il faudra donc prévoir environ 3’ de musique, a ajuster, la vidéo étant sonore.
Dans notre ordinateur, j’ai placé les 17 photos et le morceau de musique dans My works
Dans l’onglet « Fichier » cliquez sur « Importer » « Fichiers Médias »
Nous allons maintenant importer dans la bibliothèque, nos photos, notre musique et notre vidéo, notez
que s’il n’y a qu’un ou quelques morceaux de musique, cela peut attendre.
Sélectionnez avec la souris l’ensemble du répertoire My works et cliquez sur « Ouvrir ».
Remarquez que les fichiers sont déjà « triés » dans l’ordre.
Remarquez les termes : BIBLIOTHEQUE, VISIONNEUSE, ESPACE DE TRAVAIL.
Sélectionnez toutes les images et faites les glisser dans l’espace de travail, pas encore les morceaux
de musique ni la vidéo.
Cela donne ceci :
Cours Multimedia © 2008 UCPWALHAIN by Jean Dusausoy
21
En déplaçant le curseur, agrandir jusqu’à ce que le N° de la photo soit lisible ou au moins que la pho to
soit entière, flèche, photo 47.
6.2 AJOUTER une
TRANSITION
Cliquez sur l’icône « Transition ».
Photo 48
Cette fonction permet de
passer d’une image à l’autre
ou d’une séquence à une
autre avec un peu
de fantaisie.
Une fenêtre s’ouvre,
présentant un choix important.
Choisissez « demi-tour gauche »
Cliquez avec le bouton de gauche
en maintenant le doigt enfoncé et
faites glisser votre choix juste
devant la troisième image.
Cours Multimedia © 2008 UCPWALHAIN by Jean Dusausoy
22
Remarquez qu’automatiquement la « transition »
s’est placée et que le temps de vision de l’image est diminué de 2 sec., soit la durée de la transition.
Recommencez autant de fois que vous voulez et avec d’autres fantaisies.
6.3 Utilser Magic…
En cliquant sur une photo au choix, photo 49,
Ici la deuxième qui s’entoure d’un cadre vert.
5 icônes apparaissent
De haut en bas : Magic clean, magic motion, magic fix, magic style, magic music. Attention, suivant la
version de Power Director, certaines sont payantes.
En cliquant sur la 2ème, on obtient l’écran ci-dessous qui propose un choix
Choisissez parmi les possibilités offertes et cliquez sur « Appliquer ». C’est amusant mais peut-être
fatigant ?
6.4 AJOUTER un effet spécial
Ouvrez l’icône « effet spécial » (en
approchant la souris, chaque fonction
s’affiche).
Photo 51 page suivante.
Choisissez et placez-le sur la ligne de
temps correspondante, soit la deuxième.
Flèche, photo 50.
Ajustez la longueur (le temps d’action)
Selon moi, sans « grand » intérêt !
A discuter.
Cours Multimedia © 2008 UCPWALHAIN by Jean Dusausoy
23
Voici où se trouve l’icône
Effets spéciaux
6.5 AJOUTER un TITRE
Cliquez sur le menu « Titre »
L’écran qui apparaît permet de choisir
une quantité de présentation de titre
suivant les exemples décrits dans les
carrés.
Choisissons «Around…» en cliquant
Le titre vient se placer sur l’image.
L’effet que présentera le titre a déjà été choisi,
reste maintenant a utiliser cet écran pour donner
une présentation à votre titre.
Double-cliquez sur le titre pour l’éditer.
Photo 53
Cours Multimedia © 2008 UCPWALHAIN by Jean Dusausoy
24
Sur ce morceau de la photo 52, ici nommé photo 54, on voit en jaune où il faut cliquer pour changer
l‘animation du titre.
Dans ce programme-ci, on trouve toutes les fonctions d’un traitement de texte.
La manipulation est très longue a décrire mais finalement simple.
Une fois fini, poussez sur OK.
Deux remarques cependant :
1) Placez le titre en tenant compte
du format 16/9 des TV modernes.
Une grille est disponible à cet effet,
flèche sur la photo 55 et
icône où il faut cliquer
sur la photo 54.
Le cadre TV est alors visible mais
pas sur votre photo !
2) Utilisez des caractères visibles et
lisibles !
Une fois fini, poussez sur OK.
6.6 AJOUTER une séquence vidéo
Sur cet exemple, photo 56, plaçons un titre en dessous de la troisième image,
Une transition devant la quatrième
Un titre en dessous de la sixième image.
Maintenant nous décidons de placer une séquence vidéo juste après la transition.
Nous observons ceci : (photo 57)
La vidéo (ici un écran noir pour l’exemple) s’est bien placée devant la quatrième image.
Nous observons que le titre qui était en dessous de la sixième image est toujours à sa place, il a donc
suivi l’image à laquelle nous l’avions associé. C’est une nouvelle particularité ou amélioration de la
version 5 de Power Director par rapport à la version 3. (photo 57).
Cours Multimedia © 2008 UCPWALHAIN by Jean Dusausoy
25
Bon, très bien, cela contredit un peu ce qui est écrit plus avant mais attention !!!
Pendant le passage de la vidéo, le son de la bande vidéo va être mélangé avec le fond sonore
général. Nous verrons plus loin comment séparer et arranger le son à notre idée mais cela
complique le travail et aussi le scénario, à vous de voir !
6.7 AJOUTER une BANDE SONORE
Dans la partie « capture » nous avons vu comment obtenir un son d’une source extérieure et
l’introduire dans notre ordinateur. Le « format » de ce son est par exemple « Sinatra.wav » et peut être
utilisé comme tel mais il est mieux de le convertir en « Sinatra.mp3 » pour gagner de la place.
Si vous avez copié ou téléchargé des « morceaux » de musique en format mp3 ; ils sont disponibles
dans votre ordinateur, normalement dans le répertoire « Ma musique » et vous pourrez les utiliser
comme tel pour vos montage vidéos, copiez les dans My works, question d’organisation !
SI vous disposez de CD commerciaux, exemple un CD acheté de Frank Sinatra, n’essayez pas de le
copier sur votre PC comme on copierait un « fichier ». Le « jouer » c’est possible mais le « copier » sur
le disque dur cela ne marchera pas. Il faut le convertir avant en utilisant un programme ad-hoc.
Il y en a des tas, le plus connu NERO.
Le morceau de musique se trouve dans My works, faites-le glisser dans la ligne de temps dans
l’espace réservé à la musique et observez la difficulté de s’y retrouver lorsque tout est ramener en
temps réel et imaginez la difficulté supplémentaire avec 400 photos au lieu de 17. (photo 58)
Sur la photo 58 on observe que les quatre transitions sont à peine visibles et les effets spéciaux
ramenés à une ligne verticale!
Les titres sont eux aussi incompréhensibles, il faudra donc jouer sans arrêt avec la loupe de la ligne de
temps et le curseur en bas de l’écran pour voyager de gauche à droite dans le projet, bon courage !
Cours Multimedia © 2008 UCPWALHAIN by Jean Dusausoy
26
La bande sonore peut évidemment être coupée n’importe où et n’importe comment, affaire de goût !
C’est le seul moyen d’ajuster la musique ? Non, pensez a allonger le temps de vision d’une ou
plusieurs photos.
Plusieurs morceaux peuvent être coupés, intercalés, mixés (il y a deux pistes).
Observez que sur la photo 59, le son a été fractionné après la 4ème photo.
2 séquences vidéos ont été introduites en suivant après la 5ème photo.
Le son a été fractionné à la fin de la 2ème séquence vidéo et aussi à la fin de la présentation.
Cours Multimedia © 2008 UCPWALHAIN by Jean Dusausoy
27
Photo 61 :
1
le son a été fondu à la fin de la séquence
2
le son musical a été enlevé, à la place un commentaire enregistré a été placé sur la 2ème
piste son ;
3
pendant la 1ère séquence vidéo, le son a été fondu à l’entrée et à la fin ;
4
pendant la 2ème séquence vidéo, le son a été fondu à l’entrée et à la fin mais le niveau a été
élevé (ligne noire dans la bande son) ;
5
le son musical a été diminué en fond sonore (ligne noire en bas)
Les possibilités sont infinies, affaire de patience et de goût.
Notez qu’il est difficile de faire écouter tout cela sur papier ! Une seule adresse, le cours du jeudi !!!
Notez aussi qu’il est bien difficile d’expliquer tout cela alors qu’au fond c’est assez simple… une bonne
souris, une tasse de café, couper le GSM, une journée de pluie…en massepain la souris… !
6.7 1 NERO
Je dispose d’une version que chacun pourra installer si ce n’est déjà fait !
Comment cela fonctionne-t-il ?
Vous êtes nombreux a m’avoir posé la question : Mode d’emploi.
Cliquez sur l’icône NERO sur le bureau. Si le raccourci ne s’y trouve pas, ouvrir l’explorateur et
chercher NERO dans « Program files » sous le nom de « Ahead ».
Au double-clic une fenêtre comme celle s’ouvre :
PHOTO 62 :
3 flèches blanches indiquent:
Choisissez CD
Choisissez AUDIO
Choisissez : convertir les CD audio en
fichiers AUDIO.
Il est écrit :
Vous pouvez copier des pistes d’un CD de
musique vers votre disque dur et les
sauvegarder en plusieurs formats.
Si le CD est dans un lecteur :
Une fenêtre s’ouvre et demande de choisir
le lecteur, s’il y en a deux sur votre PC !
Cliquez OK.
Cours Multimedia © 2008 UCPWALHAIN by Jean Dusausoy
28
Un onglet « paramètre » permet de choisir
Le format de sortie, ici j’ai choisi .mp4
Un onglet « parcourir » permet de choisir
l’emplacement de sauvegarde du fichier.
J’ai laissé l’emplacement par défaut :
C:\Program Files\Ahead\MyMusic
Mais vous pouvez changer...
Cliquez sur lancer
La conversion s’effectue rapidement
Dès que la fenêtre « Progression » se ferme
Cliquez sur « Fermer »
Vos morceaux de musique se trouverons alors à cet emplacement,
Comme expliqué plus haut :
C:\Program Files
Ahead
InCD
MyMusic
Cours Multimedia © 2008 UCPWALHAIN by Jean Dusausoy
29
6.7 2 CREATION DE CHAPITRES
Sur un DVD, on pourra placer un film d’une durée de 01:30 La création d’un ou plusieurs chapitre
n’est pas vraiment utile. Par contre et c’est souvent le cas dans le cas de nos montages vidéos, voici
ce qui se passe :
15 minutes de Corse
12 minutes d’Egypte
6 minutes d’une fête au village
13 minutes d’un City Trip
9 minutes des petits-enfants
11 minutes d’anniversaire
2 minutes d’un inédit quelconque
Cela nous fait 68 minutes et 7 DVD ???
Il semble évident de regrouper le tout
sur un DVD ce qui nous permet, au
lancement de celui-ci, de commencer
directement sur la séquence qui nous
intéresse.
Exemple à droite avec 3 chapitres :
On démarre sur celui que l’on veut
regarder mais attention, le DVD ne
s’arrête pas à la fin du chapitre.
En cliquant sur les textes, ils peuvent être modifiés. Un truc, si vous ne voulez pas de texte tapez une
« barre d’espace ».
Sinon le texte « double-cliquer pour éditer » revient
Voici comment faire cela :
En mode « éditer », cliquez sur l’icône repérée
par la flèche.
L’écran visible sur la page suivante, s’ouvre à la place
de la bibliothèque.
Cours Multimedia © 2008 UCPWALHAIN by Jean Dusausoy
30
Sur la ligne de temps une nouvelle barre s’ouvre au-dessus des autres et le chapitre 1 est créé au
début du DVD. C’est un petit carré bleu avec le chiffre 1 dedans.
Vous pouvez le déplacer sur la ligne de temps, comme c’est le premier, se sera vers la droite
uniquement, est-ce utile ? Peut-être, histoire de bien agencer le premier titre s’il y en a un.
Cours Multimedia © 2008 UCPWALHAIN by Jean Dusausoy
31
Pour créer le deuxième chapitre, vous déplacez le curseur sur la ligne de temps jusqu’à l’endroit où
vous désirez voir commencer le chapitre 2. C’est la flèche et le chiffre 1 en grand qui l’indique.
Avec la souris vous cliquez sur le C+ indiqué par le chiffre 2 en grand. Le deuxième chapitre sera ainsi
créé à l’endroit que vous avez choisi. Et ainsi de suite pour les autres….
Remarquez qu’il apparaît en bleu en-dessous de l’autre.
De la même manière, le C- permet d’enlever un chapitre.
Vous pouvez aussi utiliser la configuration automatique des chapitres mais attention aux surprises… et
puis à quoi bon avoir 50 chapitres sur un DVD ?
Cours Multimedia © 2008 UCPWALHAIN by Jean Dusausoy
32
Arrive l’instant de créer le DVD ou « créer un disque ».
Cliquez et le menu de création s’ouvre :
Vous voyez immédiatement le modèle suggéré « La Tour Eiffel » et les 3 images correspondants aux 3
chapitres que nous avons choisi de créer.
Ici j’ai choisi le modèle 3 pour remplacer la Tour Eiffel.
Vous remarquez que la disposition des 3 images change aussi. C’est le programme qui le fait, nous
n’avons pas le choix.
Vient ensuite le choix du nombre de bouton par page.
Il semble que suivant le type de PC, le programme ne réagi pas de la même manière…
Le programme créera 3 boutons si vous avez choisi 3 chapitres mais nous avons constaté qu’avec 5
chapitres, le programme crée 2 pages d’entête, une avec 3 boutons et la deuxième avec les boutons
suivants et pas 5 boutons sur la première page. Qui dit mieux ? (image 2)
Cours Multimedia © 2008 UCPWALHAIN by Jean Dusausoy
33
Sur l’image 3 nous voyons qu’un seul type de cadre pour boutons est proposé, c’est la trame 1.
Des options payantes existent pour améliorer ? cela.
Sur l’image 4, nous voyons la disposition proposée mais idem, pas d’autres choix.
Sur l’image 5, nous voyons la disposition proposée pour le style mais idem, pas d’autres choix.
Il s’agit en fait du bouton qui apparaîtra si vous créez 5 chapitres. 3 sur la première page et ce bouton
permettra de rejoindre la deuxième page.
Fermez le menu chapitre en cliquant sur la croix en haut à droite (visible page 32, en haut à droite,
grand chiffre 3)
Cours Multimedia © 2008 UCPWALHAIN by Jean Dusausoy
34
7. La production:
Production de notre fichier édité sous le nom de « nom.pds »
Résumé :
Notre projet contient les photos, les transitions, les titres et la (les) musique(s).
Sur l’écran principal, cliquez sur Produire
Une fenêtre s’ouvre (photo 67) et 3 choix sont proposés :
1 Créer un fichier
2 Créer un fichier de flux
3 Réécrire vers la cassette DV
Cliquez sur « Créer un fichier »
La fenêtre est normalement déjà sélectionnée.
C’était l’étape 1, cliquez sur la flèche verte en bas pour continuer.
Cours Multimedia © 2008 UCPWALHAIN by Jean Dusausoy
35
Une fenêtre s’ouvre « Etape 2 » (photo 68)
Dans cette fenêtre vous pouvez choisir entre différents formats .AVI .MPEG1 .MPEG2 ………
Choisissez .MPEG2 car c’est le meilleur format pour le DVD que nous voulons réaliser !
Attention : si vous êtes tenté par les avantages du .AVI n’oubliez pas que certains lecteurs DVD de
salon ne lisent pas ce format.
C’était l’étape 2, cliquez sur la flèche verte en bas pour continuer.
--------------------------------------------------------------------------Une fenêtre s’ouvre , c’est l’étape 3. (photo 69)
Nous y découvrons les renseignements techniques relatifs à notre production :
On y voit :
le type de fichier : MPEG
la taille de la vidéo 720x576, eh oui, pas terrible mais on est en vidéo ! Fini les photos à 6 Mpixels
d’une taille de 3500x2500 !!!
La durée de notre clip est ici pour exemple 00.01.56.00 (presque 2 min.)
Cours Multimedia © 2008 UCPWALHAIN by Jean Dusausoy
36
Cliquez sur le V vert et attendez que la production s’effectue.
Mais pourquoi ne pas choisir les autres modes ?
Ben, ce n’est déjà pas terrible en qualité, alors pourquoi faire encore mois bien !
Explication de l’étape 2
A l’étape 2 on peut choisir dans « Format de pays/vidéo du disque », laisser PAL Belgique, c’est ici
qu’on vit ! Traduction : si vous faites un disque pour votre petit fils qui est aux States, il ne saura pas le
lire sauf s’il a pris avec lui son lecteur de DVD acheté en Belgique.
Le profil permet des choix multiples, laissez « par défaut ».
Explications de modes vidéos:
A l’étape 2 on peut choisir entre VCD DVD SVCD
VCD Le VCD c’est le format MPEG1 où trois qualités nous sont proposées
Bonne Qualité : Vidéo capturée rapidement, de petite taille, de qualité élémentaire
Meilleure Qualité : Vidéo capturée sur un temps moyen, de taille moyenne, de qualité moyenne
Qualité supérieure : Il faudra attendre plus longtemps pour la production mais la qualité sera supérieure
DVD Le DVD c’est le format MPEG2 où trois qualités nous sont proposées
Longue lecture : une production de 180’ trouvera place sur un DVD de 4,7GB
Lecture standard : une production de 120’ trouvera place sur un DVD de 4,7GB
Haute qualité : une production de 60’ trouvera place sur un DVD de 4,7GB
Conclusions : pour un film d’une durée de1h30’ il faudra choisir entre longue lecture et lecture
standard mais attention tous les films ne font pas 1h30’… et attention à ceux qui durent plus de 180’
(issus d’une ancienne cassette VHS, film acheté ou enregistré sur la TV).
SVCD Le SVCD c’est le format MPEG2 au standard SVCD
Bonne Qualité
Meilleure Qualité
Cours Multimedia © 2008 UCPWALHAIN by Jean Dusausoy
37
Qualité supérieure
Rien de meilleur que le VCD.
Pour nos projets on choisira DVD Haute Qualité. Ce sera certainement votre cas pour tout ce que
vous avez filmé en vacance et en famille et sinon… on coupe dans la longueur!
Lorsque la production est finie, il ne reste plus qu’à graver le disque DVD.
8. La gravure du DVD:
Dans la version Power Director 5 , à la fin de la production, il faut cliquer en bas de l’écran sur le CD
avec une « flamme ».
En pratique, nous avons vu qu’avec la version 5, la gravure démarre directement, à condition d’avoir
placé un DVD vierge dans le graveur ! Le graveur ? en général lorsqu’il y a deux lecteurs/graveurs de
CD/DVD dans un PC, le graveur de DVD est au-dessus.
Dans les PC portables, c’est un lecteur graveur CD/DVD combiné.
Par rapport à la version 3 de Power Director, maintenant tout est « automatique » eh oui, de sorte qu’il
y a peu d’explications à fournir. (photo 70)
Différentes icônes permettent de choisir un modèle pour l’entête du DVD, en-tête que je ne suis jamais
arrivé a enlever. Si quelqu’un a une idée pour enlever cette mauvaise idée mais fortement répandue
sur les DVD commerciaux, on peut en parler !
Ici, j’ai choisi la Tour Eiffel.
Dans le bas de l’écran, en dessous de l’inscription « photo 70 », il y a 4 possibilités offertes.
A découvrir, je ne m’y étendrai pas.
Cours Multimedia © 2008 UCPWALHAIN by Jean Dusausoy
38
Sur la photo 72 on voit ce qui se passe pendant la gravure et si le disque n’était pas effacé, le
programme vous demandera de le faire.
Instant de vérité :
La « longueur » ou durée de notre DVD
apparaît en dessous à gauche. Si celle-ci dépasse les 4,7GB le programme vous le dira. YAPLUKA
couper dans votre projet.
Un écran vous montre l’avancement de la tâche.
Lorsque le DVD est gravé, la porte du lecteur s’ouvre et … OUF.
Regardez votre DVD avec votre lecteur DVD de salon branché sur votre téléviseur LCD dernier cri !
Cours Multimedia © 2008 UCPWALHAIN by Jean Dusausoy
39
9. Le transfert de film 8mm (double 8 et super 8) sur un PC:
Nous en avons parlé plusieurs fois, je vous ai présenté les possibilités. Réalistement, cela reste assez
difficile à présenter pratiquement, il faut beaucoup de patience et dans tous les cas presque impossible
a montrer lors d’un cours puisqu’il me faudrait une journée pour tout installer.
Prévoir :
Une ampoule de rechange pour le projecteur.
Un pinceau pour les « peluches ».
De la colle pour film « celluloïd ».
Poser le projecteur sur une autre table que le reste et de la toile isolante pour fixer le tout, vibrations =
promenade du matériel…
Pouvoir changer la vitesse du projecteur = IMPERATIF, pour les personnes intéressée, voir :
http://super8todv.free.fr/
Et bien sûr, ne pas enregistrer une cassette, connectez directement le PC sur la caméra !!! On est en
numérique !!!
FIN
Cours Multimedia © 2008 UCPWALHAIN by Jean Dusausoy
40
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising