New Title - Rouillac

New Title - Rouillac
2
h
vide vide
La Nouvelle République
Samedi 3 novembre 2012
loir-et-cher
l’essentiel
> p. 6
> p. 31
MONT-PRÈS-CHAMBORD Mangez des
pommes ! Le fameux slogan prend toute
sa saveur, ce week-end, à
Mont-près-Chambord. La foire va
débuter, ce samedi, sans pépin, ou
presque.
COURSE A PIED Ce week-end, l’ASPTT
Blois organise la 10e édition du Trail du
Postier. Trois courses sont au
programme : le Chemin de David (44 km
en deux étapes), le Trail du Postier
(32 km) et le Trail de la Grouëtine
(12 km).
> p. 8
CONSOMMATION Halloween juste passé,
les jouets de Noël pointent déjà leur nez
dans les rayons des magasins spécialisés
et les grandes surfaces. Et les clients
accourent.
> p. 38 à 40 Courses hippiques
Le rond-point R. Gentils à Blois en bonne voie.
> p. 41 Bourse
> p. 42 Jeux
> p. 43 Télévision
> p. 10
> p. 44 Éditorial
BLOIS Le rond-point René-Gentils
avance à pas de géant. La circulation est
redevenue plus fluide qu’au début du
chantier. Avenue de Vendôme, le
chantier a aussi débuté.
> p. 49 On en parle
> p. 51 Météo
[www.lanouvellerepublique.fr]
> p. 23 et 24 Avis d’obsèques
> p.24 à 30 Petites annonces
Oswald Cochereau (GTB), favori sur 44 km.
> VIDÉO. Alors que les Rockomotives
battent leur plein à Vendôme, les
festivaliers nous livrent leurs
impressions. Ambiance.
billet
Dictateurs
en herbe
La grande folie consumériste
de fin d’année est déjà
entamée. Rayons de magasins
débordant de jouets, épais
catalogues sur papier glacé
remplissant les boîtes aux
lettres, publicités à la chaîne
sur les chaînes de télé… Pas de
doute, Noël arrive à grands
pas. Avec un tel déferlement
commercial, difficile
d’échapper aux tendances de
l’année. Vos bambins se
chargent de toute façon
depuis déjà des semaines de
vous pilonner les oreilles avec
ces jouets qu’ils devront
impérativement avoir, sous
peine de passer pour les
derniers des ringards. Et vous,
parents indignes, pour
d’infâmes Thénardier. Pas
facile tous les jours, d’élever
des petits dictateurs.
C. S.
que valent vos trésors ?
Des lampes en robe du soir !
Vos trésors
mode d’emploi
Cette semaine, c’est sur une paire de lampes à pétrole que Me Philippe Rouillac
a posé son œil expert. Le commissaire-priseur nous en dit plus.
Vous avez un objet à proposer
à notre expert : envoyez-nous
Me
Philippe Rouillac.
M
ichèle de CourCheverny nous
précise que ces
lampes sont dans
la famille depuis maintenant
trois générations. Maître Philippe Rouillac, commissaire-priseur, mène l’enquête :
« À huile, au gaz, halogène ou
encore solaire, une infinité de
luminaires ont éclairé et éclairent encore les hommes. Le besoin de lumière artificielle
existe… depuis la nuit des
temps ! Déjà 15.000 ans avant
notre ère, nos ancêtres élaborent un brûloir dans les sombres
grottes de Lascaux. Par la suite,
l’usage de la chandelle et de la
lampe à huile se répand à Rome
et en Égypte. La lampe à pétrole
est une forme évoluée de cette
lampe antique. Apparu vers
1850, elle se compose d’un réservoir renfermant du pétrole lampant. Ce distillat remonte dans
la mèche par capillarité. La
flamme prend naissance dans le
bec et s’épanouit dans le verre
qui diffuse et amplifie son action
éclairante. Les becs peuvent
être à mèche plate ou arrondie
ou, déjà à l’époque, à mèche économique ! Ce type de luminaire
se décline aussi bien en lampe
d’appoint qu’en plafonnier,
lorsqu’elle s’adapte sur un système « monte et descend ». Objet usuel autant que décoratif,
ses fabricants rivalisent de créativité.
Les lampes de notre lectrice, au
style on ne peut plus ornemental, présentent une base moulurée et ciselée d’un riche décor
classique de frises ondées et
feuilles de lauriers… elles jouent
les grandes dames ! Leur teinte
brune et lustrée fait penser à du
bronze mais ce n’est que poudre
aux yeux ! Elles sont plus probablement faites de cuivre ou de
laiton patiné à l’imitation du
bronze, matériau plus noble. Le
bec est dissimulé par le verre…
qui n’est pas un simple verre. Il
est agrémenté d’imposants
globes rose bonbon en verre travaillé givré, technique permettant d’obtenir ces jolis reflets
ondoyants. Nos lampes ont revêtu leur robe du soir ! Mais
ce que vous connaissez sur
celui-ci, ainsi qu’une (ou
plusieurs) photo en format
jpeg (si possible d’un poids
compris entre 250 et 500 ko)
sur la boîte mail : tresors41
nrco.fr (attention, tresors
s’écrit sans accent). Vos
coordonnées complètes sont
indispensables à la prise en
compte de votre demande,
toutefois, vous pouvez
réclamer l’anonymat en le
stipulant précisément, en cas
de publication.
Adaptées à notre vie moderne, les lampes sont montées
à l’électricité et s’offrent ainsi une seconde jeunesse.
pourquoi masquer la puissance
de la flamme ? Pour offrir une
lumière tamisée dans un salon
ou une entrée et créer une ambiance de charme pour impressionner ses invités. Pas de signalement de marque sur ses
lampes, généralement apposée
au niveau du bec. Elle nous aurait indiqué le nom du fabriquant et « éclairé » sur l’époque
de sa conception. Néanmoins,
on peut les dater des années
1880-1910. Adaptées à notre vie
moderne, elles sont montées à
l’électricité et s’offrent ainsi une
seconde jeunesse. Elles semblent en bon état et sont en
pai re . Comp te z e nv i ron
40 euros en vente publique.
Un petit investissement… et la
lumière d’antan sera ! »
Réagissez, écrivez-nous. Par courrier : La Nouvelle République, 1, place Jean-Jaurès, BP 119, 41004 / Par courriel : nr.blois@nrco.fr /
Sur le site : www.lanouvellerepublique.fr
Votre
journal
paraîtra
Dimanche
11
novembre
(Armistice 1918)
*
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising