Version téléchargeable

Version téléchargeable
5 mai 2012
(No 2012-18)
Les Indes galantes avec Hélène Guilmette au Théâtre du Capitole de Toulouse
Hélène Guilmette
au milieu des danseurs nus…dans Les Indes Galantes
Je profiterai de mon séjour actuel en France pour aller entendre au Théâtre au Capitole de Toulouse la
soprano québécoise Hélène Guilmette. Celle-ci tient les rôles d’Hébé, Phani et Fatime dans Les Indes
Galantes de Jean-Philippe Rameau dont la première a eu lieu hier soir et dont je compte voir la
troisième représentation le mardi 8 mai. L’opéra-ballet en un prologue et quatre entrées sur un livret de
Louis Fuzelier créé le 23 août 1735 à l’Académie Royale de Musique et de Danse de Paris, Palais Royal
sera présenté dans sa version dite de Toulouse. Cette version a été récemment publiée aux Édition Les
Talens Lyriques et établie par Holger Schmitt-Hallenberg (Édition Gran Tonante) et Christophe Rousset
d’après le manuscrit conservé à la Bibliothèque municipale de Toulouse, fonds du Conservatoire.
Ce premier opéra-ballet de Rameau est une suite de quatre intrigues en Turquie, au Pérou, en Perse et
en Amérique du Nord, reliées par l'Amour qui réunit les différentes cultures. Pour son premier rendezvous avec une oeuvre baroque en tant que metteure en scène, Laura Scozzi pose un regard plein
d'humour et de légèreté sur cet opéra dansé où règnent exotisme, énergie sauvage et tendresse. Outre
Hélène Guilmette, la distribution réunit quelques artistes familiers du répertoire baroque comme Judith
Van Wanroij, Aimery Lefèvre, Vittorio Prato et le ténor américain Kenneth Tarver. Quatre interprètes
font leur début au Théâtre du Capitole : Cyril Auvity, Nathan Berg qui a incarné Huascar dans Les Indes
galantes à Paris, la soprano russe Julia Novikova et le baryton français Thomas Dolié. La direction
musicale de l’ensemble Les talens lyriques est assumé par Christophe Rousset et la direction des
chœurs est placée sous la responsabilité d’Alfonso Caiani. Cet opéra-ballet sera repris en 2014 à
l'Opéra national de Bordeaux et au Staatstheater de Nuremberg qui coproduisent le spectacle.
Un premier commentaire de la production a été publié ce matin dans le journal La dépêche sous le titre «
Les danseurs nus amusent le Capitole » et se conclut sur une note fort positive: « En actualisant le
propos d'une œuvre baroque du XVIIIe siècle, née sous la règne de Louis XV, la metteure en scène et
chorégraphe Laura Scozzi nous parle plutôt de nous-mêmes. La suite du spectacle le confirme. À l'heure
des saluts, les bravos crépiteront. » Je commenterai quant à moi cette production dans le blogue lyrique
de la semaine prochaine.
Suite et fin de la Semaine de l’opéra et de la chanson napolitaine
Avec l’Opéra de Montréal, le Centre Leonardo da Vinci de Montréal poursuit la « Semaine de l’opéra
et de la chanson napolitaine » en présentant deux dernières activités. Sur le thème « Toute la famille à
l’opéra », une initiation à l’opéra sera proposée le dimanche 6 mai et sera complétée par un atelier
interactif avec la soprano Gianna Corbisiero et la pianiste Giulia Pascazio. Quant au concert « L’opéra
italien et la chanson napolitaine », celui-ci déroulera le mercredi 9 mai et se présentera sous la forme
d’un florilège des plus beaux airs du répertoire et des grands classiques de la chanson napolitaine. Les
stagiaires de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal auront droit à un accompagnement de Tina Chang
et d’Enzo Rosa au piano ainsi que de Diego Pasquale à la mandoline.
Ces deux activités ont lieu au Centre Leonardo da Vinci de Montréal qui est situé au 8370, boulevard
Lacordaire dans le quartier Saint‐Léonard à Montréal. L’entrée est libre pour l’activité du 6 mai 2012 et le
prix du billet pour le concert du mercredi 9 mai est de 40 $.
Et je vous rappelle que l’exposition « Pleins feux sur l’opéra » sera accessible pendant tout le mois de
mai au Salon des gouverneurs du Centre.
Kent Nagano sur Pierrot Lunaire d’Arnold Schoenberg
Dans le cadre de la série Musique et littérature, Kent Nagano s’entretiendra avec François Dompierre
au sujet du Pierrot lunaire d’Arnold Schoenberg le dimanche 6 mai 2012 à 18 h à l’Auditorium de la
Grande Bibliothèque. Cette activité est présentée en collaboration avec l'Orchestre symphonique de
Montréal et en prévision des concerts des 5 et 7 mai 2012 où l’OSM interprétera Pierrot Lunaire…mais
qui affichent déjà complet !
Guy Nadon
Stéphane Lépine reçoit Guy Nadon au Café d’art vocal
Dans le cadre de la nouvelle série Les voix qui les enchantent, Stéphane Lépine proposera le mardi 8
mai 2012 à 18 h 30 un entretien avec le comédien Guy Nadon. Après avoir ébloui le public du Théâtre du
Nouveau Monde dans Le Dieu du carnage de Yasmina Reza et L’École des femmes de Molière, l’acteur
viendra démontrer qu’il est un fervent mélomane. Le Café d’art vocal est situé au 1223, rue Amherst et il y
un modeste coût d’entrée (10 $ • 8 $ (65 ans et +) • 6 $ (22 ans et -). Et si l’on est membre de la Société
d’art vocal de Montréal, le coût est encore plus modeste (6 $ • 5 $ (65 ans et +) • 4 $ (22 ans et -).
Un récital de la soprano Isabel Bayrakdarian au Festival de musique de chambre de Montréal
e
Le 17 Festival de musique de chambre de Montréal s’ouvrira le jeudi 10 mai par un récital de la soprano
Isabel Bayrakdarian et du pianiste Serouj Kradjian. Tous deux d’origine arménienne, ils donneront un
programme composé, entre autres, de lieder de Franx Liszt, de mélodies d’Ernest Chausson et
d’Hector Berlioz ainsi que de mélodies folkloriques arméniennes. La soprano Bayrakdarian chantera
aussi le poème lyrique Il Tramonto d’Ottorino Respighi, accompagnée du Quatuor du Festival formé
des violonistes montréalais Andrew Beer (OSM) et Marc Djokic, de l’altiste Lambert Jun-Yuan Chen
(aussi de l’OSM) et du violoncelliste américain Oleksander Mycyk. Le samedi 12 mai, Isabel
Bayrakdarian reviendra en compagnie du bandonéoniste Denis Plante, du violoniste Andrew Beer,
Oleksander Mycyk, du contrebassiste Eric Lagacé et du pianiste Serouj Kradjian. Ensemble, ils
interpréteront les tangos les plus enlevants d’Isaac Albéniz, de Carlos Gardel et d’Astor Piazzolla.
Isabel Bayrakdarian
À L’Opéra du samedi, Espace musique radiodiffusera en direct du Metropolitan Opera de New York
L’affaire Markopoulos de Leoš Janáček. La distribution comprend Karita Mattila, soprano (Emilia
Marty), Kurt Streit, ténor (Albert Gregor), Johan Reuter, baryton (Jaroslav Prus), Tom Fox, baryton (Dr
Kolenatý), Alan Oke, ténor (Vitek), Emalie Savoy, soprano (Kristina), Jane Shaulis, mezzo-soprano (une
femme de ménage), James Courtney, basse (un machiniste), Matthew Plenk, ténor (Janek), Bernard
Fitch, ténor (Hauk-Sendorf) et Edyta Kulczak, mezzo-soprano (une femme de chambre). L’orchestre et
les chœurs du Metropolitan Opera sous la direction de Jirí Belohlávek. Avant l’opéra, Sylvia L’Écuyer
proposera une entrevue avec Maestro Emmanuel Plasson qui dirigera Faust à l’Opéra de Montréal. Aux
entractes, elle s’entretiendra avec la musicologue Marianne Frippiat qui est l’auteure de l’ouvrage
Janacek, mode d’emploi. Et après l’opéra, la soprano Natalie Dessay sera l’invitée de l’animatrice.
L’émission Le mélomane que j’anime sur les ondes de Radio Ville-Marie chaque dimanche de 13 h à 15
h fait relâche cette semaine car il s’agit de la fin de semaine de son Radio-don…à laquelle vous pouvez
participer en faisant un don - modeste ou généreux – en cliquant ici.
S’agissant des projections d’opéra, le Café d’art vocal présentera le samedi 5 mai 2012 à 12 h 30
l’opéra séria rarement joué Maometto Secondo de Gioachino Rossini. Il s’agit d’une production de La
Fenice de Venise de 2004. La reprise aura lieu le jeudi 10 mai à 18 h 30. Dans le cadre de la série
Opéramania, une Soirée spéciale – Quelques grands interprètes de Faust permettra au musicologue
Michel Veilleux de commenter des extraits audio et vidéo regroupant quelques grands interprètes du
populaire opéra de Charles Gounod, et notamment Francisco Araiza, Gabriela Benacková, Mirella
Freni, Nicolai Gedda, Nicolai Ghiaurov, Nicola Ghiuselev, Alfredo Kraus, Tom Krause, Ruggero
Raimondi, Renata Scotto, Royer Soyer et Bryn Terfel. Cette soirée aura lieu le vendredi 11 mai 2012
à la salle B-421 du Pavillon de musique de l’Université de Montréal à 19 h 30.
La chaîne TFO télédiffusera ce dimanche La vie parisienne de Jacques Offenbach. Les informations
sur le site de la chaîne sont plutôt confuses, mais je crois comprendre qu’il s’agit de la production de
l’Opéra de Lyon en 2008 dans une mise en scène Laurent Pelly. La distribution comprend JeanSébastien Bou (Raoul de Gardefeu), Marc Callahan (Bobinet), Maria Riccarda Wesseling (Métella) et
la direction des Choeurs et de l’Orchestre de l'Opéra de Lyon est assurée par Sébastien Rouland.
Salutations de Clermont-Ferrand que je quitte demain pour Paris…avant de me rendre à Toulouse
mardi !
Bonne semaine lyrique... !
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising