La rue se livre - éditions de l`attribut

La rue se livre - éditions de l`attribut
STRADDA
68 RUE DE LA FOLIE-MERICOURT
75011 PARIS - 01 55 28 10 10
OCT 09
Trimestriel
Surface approx. (cm²) : 5265
Page 1/10
FURIES
6887171200507/GTA/AHA/3
Eléments de recherche : Toutes citations : - FURIES : association/festival de cirque/théâtre de rue à Châlons en Champagne - L'ENTRE-SORT DE
FURIES : lieu de rencontres artistiques à Châlons en Champagne
OCT 09
STRADDA
Trimestriel
68 RUE DE LA FOLIE-MERICOURT
75011 PARIS - 01 55 28 10 10
Surface approx. (cm²) : 5265
Page 2/10
do / s / s i e r
Une bibliothèque made in macadam
Tout a commencé par des comptes-rendus de réunions, des livres d'images. Aujourd'hui,
de mémoires universitaires en albums d'anniversaire, les arts de la rue se préoccupent de
leur esthétique. Les compagnies s'expriment sur papier glacé, un répertoire s'amorce...
L
a rue a longtemps été avare en productions écrites. L'évolution dcs publications
suit en fait celle du secteur (voir Stmdda
n°6). Les premières traces écrites sont
celles de rencontres et tables rondes, au
début des années quatre-vingt. Des revues spécialisées émergent ensuite (Rues de l'université, publication du CRAU, Centre de recherches sur les
arts de la rue, en 1994, Rue de la. folie, de 1998
à 2000 ct Scènes urbaines, en 2002, éditées par
HorslesMurs), pour des aventures temporaires,
souvent construites autour de réflexions de chercheurs. «Lieuxpublics, qui était à l'origine un centre
de documentation, avait comme politique de conserver des traces. Des les premières Rencontres d'octobre ', en 1983 , on constate que les écrits abordent
des angles sociologiques», explique Floriane Gaber,
qui vient de publier deux ouvrages couronnant
quinze ans de recherches dans le milieu (lire aussi
p. 51). Car ces textes reflètent aussi les préoccupations des organismes qui les financent : «L'argent
des premieres publications provenait des Fonds d'intervention culturelle et des Directions interministérielles à la ville, les textes se devaient donc d'être
orientés ville, architecture, sociologie», poursuitelle. De l'art dans l'espace public, les écrits d'alors
retiennent avant tout la notion d'espace public et
les productions se multiplient autour de l'impact
de la discipline sur son environnement, qu'il soir
de chair ou de béton.
Impact visuel
Car la discipline n'est pas aisée à appréhender. Si
les expériences se multiplient dans les rues dès la
fin des années soixante-dix, elles ne laissent de
traces que dans la mémoire des chanceux spectateurs ou badauds de l'époque. Il faut attendre les
années quatre-vingt-dix pour qu'apparaissent les
ouvrages fondateurs : les incontournables «Scènes
de rue», de Jean-1'ierre Estournet et Bernard
Bégadi (1992), « Le Royal rie Luxe», de Jordi Rover
(1994), «Intérieur rue», de Christophe Raynaud
de Lage (2000). De grands formats, qui font la
part belle aux photographies.
On loue alors les arts de la rue pour leur impact
visuel et pour les images fortes qu'ils laissent dans
leur sillage. Parallèlement, les premiers livres à la
gloire d'événements ou cic compagnies émergent :
FURIES
6887171200507/GTA/AHA/3
Aurillac et Chalon fêtent déjà leurs dix ans, mais
l'on se départit encore difficilement de l'aspect
fcstif et visuel de la discipline2
Pignon sur rue
L'institutionnalisation du secteur, dans les années
2000, ouvre une nouvelle ère dans l'histoire des arts
de la rue. Deux ouvrages paraissent la même année,
pierres angulaires qui identifient un secteur, ses
problématiques économique et sociales : «Les Arts de
la rue, portrait économique d'un secteur en pleine effervescence», d'Elcna Dapporto et Dominique SagotDuvauroux ; « Discours et figures de l'espace public
à travers "les arts de la rue", la ville en scènes », thèse de
doctorat en urbanisme de Philippe Chaudoit '.
L'intérêt pour le contenu
d'une œuvre, les processus
de création ou le propos
des artistes est tout récent.
Bientôt émergent les grandes tentatives de
typologie de ces arts protéiformes. Les recherches
universitaires essaiment (voir aussi p. 50), autour
d'enjeux rapidement identifiés tels que le rapport
au public, un aspect défriché par Anne Gonon
dans sa thèse (L'Ethnographie du spectateur, 2007).
Lancée en 2005 par le ministère de la Culture,
l'initiative du Temps des arts de la rue ouvre de
grands chantiers, sur trois ans, qui seront à l'origine de nombreux écrits. Dans le même temps,
l'université de Paris I crée, sous la houlette de
Pascal Le Brun-Cordier, un master Projets culturels dans l'espace public.
Créer et transmettre
'lout récemment, s'est développé l'intérêt pour
le contenu d'une oeuvre. En 2006, la sortie des
premiers livres de la collection Carnets de rue
aux éditions L'Entretemps est une bulle d'air. Ses
monographies, ses approches transversales permettent de se pencher sur l'esthétique, les processus de
création, le propos d'une compagnie de rue.
I .e paysage écrit commence doucement à s'émanciper de son aspect didactique et ose poser les
Eléments de recherche : Toutes citations : - FURIES : association/festival de cirque/théâtre de rue à Châlons en Champagne - L'ENTRE-SORT DE
FURIES : lieu de rencontres artistiques à Châlons en Champagne
OCT 09
STRADDA
Trimestriel
68 RUE DE LA FOLIE-MERICOURT
75011 PARIS - 01 55 28 10 10
Surface approx. (cm²) : 5265
Page 3/10
La recherche, un chantier actif
Rarement édites, les travaux
universitaires n'en constituent
pas moins une manne d informations precieuses Le centre de
documentation de HorsLesMurs
tient a disposition de ses visiteurs
la plupart des etudes effectuées
depuis 1990 Les recherches de
la premiere décennie tentent le
plus souvent de définir la discipline (typologie ), avec quèlques
échappées vers des domaines
ou lieux (Cacahuète, Le Fourneau ) En filigrane, un thème
récurrent I apport des arts de
la rue a I urbanisme Ainsi, en
2000, Lise Laclavetme écrit un
memoire sur le pOlau - Pole des
arts urbains installe a Tours qui
explore les rapports entre l'urbanisme et la creation dans I espace
public-et, en 2005, Catherine Aventm consacre sa these
aux «Espacespublics urbains a
nomade europeenne des arts de
la rue, accueillie a Aurillac en
2008 publ cation de Circostrada
Network/HorsLesMurs ) Des
secteurs parallèles s'intéressent
aussi aux arts de la rue A ce titre,
le rapport de la mission Nouveaux
Territoires de l'Art («Friches, laboratoires, fabriques, squats, projets
pluridisciplinaires Une nouvelle
epoque dè / ocfion culturelle »,
2001 commandite par I Insti-
connexes (arts plastiques, scene
itinérante ) A partir de 2000
elles se portent sur des enjeux
particuliers diffusion economie,
publics, focus sur des compagnies
l'épreuve des actions artistiques»
La profession elle même consi
gne ses reflexions rend compte
de ses séminaires édite ses
enquetes (bilan de l'Université
tut des Villes et coordonne par
Fabrice Lextrait et Frederic Kahn)
est incontournable, donnant
la parole a plus de cent acteurs
issus de vingt pays « J B
premières pierres d'un edifice esthetique. Les
pionniers font oeuvre de confession («Le Theâtre de rue, un theatre de t'échange», textes réunis
par Marcel Freydefont et Charlotte Granger,
2008 -voir chronique dans Stradda n° 12). Les
livres événementiels s'étoffent («Furies, 20 ans de
Turbulence(s) » ou « Viva Cite 20 ans, Sotteville-lesRouen», en 2009) et des editeurs comme L'Harmattan ou Actes Sud "* offrent des focus sur certaines troupes. Les compagnies aussi passent à l'acte :
leurs ouvrages, souvent autoproduits, prennent la
forme de temoignages personnels et subjectifs
(« Lurbo (Cacahuète, l'aventure scandaleuse»), ou
s'inscrivent dans l'histoire de la compagnie avec
le statut d'une creation, tel « Les paysages étaient
extraordinaires» d'Ici-Même Grenoble
Forte de ses quarante ans, la profession se pose
aujourd'hui la question de la transmission «Aucun
bouquin ne traite de la transmission dv savoir des arts
de la rue Hy a une méconnaissance de ce qui a déjà
ete fait, des ficelles, de la tactique, de l'humain, des
erreurs a ne pas commettre, de l'évolution de ce l'on
trouve dans la rue», explique Stéphane Filloque de
Carnage Productions (lire aussi p 51)
La trace de l'insaisissable
Les arts de la rue sont ils condamnés par leur
essence-même à rester une mouvance éphémère
que nul écrit ne pourra fixer'' Ou, au contraire,
le secteur est-il en passe de poser les bises de son
histoire de l'art ? L'ambiguïté est contenue des
1992 dans les propos dc Buramni, rctranscnrs
dans « Scènes de rue » « La grande nouveaute que
[le théâtre de rue] apporte, cest qu'il n'aurajamais de
répertoire II restera une attitude . une mouvance,
si par chance des écrivains, des journalistes ou des
FURIES
6887171200507/GTA/AHA/3
cinéastes se penchent sur son histoire Pour l'instant,
il ny a pas de memoire, et depuis pas mal de temps,
il a. perdu sa grande force l'irrespect. » Maîs le
bravache bonimenteur n'hésite pas à se contredire
immédiatement : « Notre rève secret serait que nos
enfants, comme des crétins, reprennent le "répertoire" du Royal ou "l'intégrale" de l'Unité, en ayant
la pretention de les dépoussiérer »
Albums, etudes, monographies, compilations ou
témoignages, les écrits véhiculent en tout cas des
traces qui servent à la transmission Souhaitons
qu'ils veillent, dans leurs multiples formes, à être le
plus fidèle possible à la réalité des arts de la lue en
tentant de ne laisser personne sur le carreau
• J U L I E BORDENAVE
1 Comptes rendus des rencontres organisées de 1983 a 198? a Marne k Vallee
T lire dim I ouvrage Un nrt urbain aupieddu mur» L eux publies 1993
2 " Le Theatre dc tue IO ani d Eclat a Aurillac editions Plume 1995 «Dix
ans tie theatre de rue a Chalon sur Saone Ville de Chalon sur Saone 1996
3 Résume des ouvrages sur la base de donnees de HorslesMurs rueercirque fr
4 Bibliographie disponible sur le site de AS Fdirion c]in reunir des informations
pour let. profession lels du spectacle vivant www as editions com
Dans le n° 15 de Stradda...
Un dossier sur l'édition et le cirque
Enjanvier, dans le prochain numero deStradda c'est une
analyse des livres ded es au c i r q u e qu vous sera proposée,
coordonnée par P h i l i p p e Goudard auteur, acteur clown
createur de cirque et producteur
Des bibliographies européennes rue et cirque
Le numero dejanvier sera également l'occasion de publier
une bibliographie des arts de la rue, réalisée par Anne Gonon,
coûrdmatrice du present dossier et une b i b l i o g r a p h i e des
ouvrages sur le cirque réalisée par Philippe Goudard toutes deux
commandées par Circostrada Network / Horsl esMurs
Eléments de recherche : Toutes citations : - FURIES : association/festival de cirque/théâtre de rue à Châlons en Champagne - L'ENTRE-SORT DE
FURIES : lieu de rencontres artistiques à Châlons en Champagne
OCT 09
STRADDA
Trimestriel
68 RUE DE LA FOLIE-MERICOURT
75011 PARIS - 01 55 28 10 10
Surface approx. (cm²) : 5265
Page 4/10
«L'IMPERIALE DE RUE»,
CARNAGE PRODUCTIONS, 2007.
Le sémillant Stéphane Filloque de
Carnage Productions publiait en 2007
son «Impériale de rue», un album sur
le modèle des Panini de notre enfance,
avec stickers à collectionner. Recensant
quarante-trois compagnies parmi les
plus emblématiques du milieu, cette
« Impériale... » constituait le premier
volet, sur papier, d'une initiative de
diffusion sur internet (voir
www.imperialederue.com). De la même
équipe, on attend prochainement un
ouvrage à la didactique goguenarde,
type « La Rue pour les Nuls». A bon
entendeur...
Art, culture
et politique
«ART, CULTURE ET POLITIQUE»,
SOUS LA DIRECTION DE JEAN-MARC
LACHAUD, PUF, 1999.
Sous Id direction de JEAN MARC, ue MAL
Cette publication reprend les actes
du colloque Marx International ll
(1999). Martine Maleval y dresse
un état des enjeux politiques du
théâtre de rue, exposant aussi bien
les thèses de Philippe Ivernel - la
rue en tant que pôle militant et pôle
désirant- que celles de Dominique
Houdart -un possible «théâtre de
questionnement». Elle évoque aussi les
réflexions post-68 de Jérôme Savary,
fatigue d'être sommé d'amener «de
la joie dans les rues», et dont l'écho
s'entend encore aujourd'hui : spectre de
l'instrumentalisation, temps de festival
vécu comme un risque d'asphyxie.
Anarx Lronlrontatnn
«THEATRE DE RUE- IMPRESSIONS
ET IMAGES», INTERNATIONAL
STRAATTHEAT£RF£STIVAL,
GAND (BELGIQUE), 2005.
Réalisé lors du festival de Gand, cet
ouvrage dresse un panorama des arts
de la rue en Europe en 2005, mêlant
photos et témoignages issus de France,
Pays-Bas, Grande-Bretagne, Belgique,
Allemagne, Espagne, Pologne. Un
instantané précieux, présentant des
compagnies d'horizons divers et
disponible en trois langues (néerlandais,
anglais, français).
VOYAGES D JRTISTES EUROPfEhS
tUROPEAN SflïlSTS ON THE SCAC
Comment
com
les arts de la rue
dans le contexte
des annees 70
f
FURIES
6887171200507/GTA/AHA/3
^'
>
«40 ANS D'ARTS DE LA RUE»,
«COMMENTÇA COMMENÇA»,
FLORIANE GABER, EDITIONS ICI ET LÀ,
2009.
La chercheuse Floriane Gaber fait
oeuvre de salubrité publique en publiant
simultanément deux ouvrages. Le
premier revient sur quarante ans d'arts
de la rue en France, le second se penche
sur l'éclosion du théâtre de rue, dans
les années 70. Résultat d'un minutieux
travail de recherche sur une époque
avare en sources, les deux ouvrages
sont indissociables pour remonter aux
origines, quand les énergies mijotaient,
en amont des événements fondateurs.
Un travail complet.
«IN SITU, VOYAGES D'ARTISTES
EUROPEENS»,
ÉDITIONS L'ENTRETEMPS, 2006.
Dix-huit artistes relatent leur
expérience internationale, de l'intimiste
au monumental : Léa Dant au Brésil,
le Théâtre Rouge en Espagne, Generik
Vapeur à Shanghai, l'improvisation
selon lan Smith, l'expérience lumineuse
du coucher de soleil au festival Zomer
Van Antwerpen... Des témoignages
variés sur la forme comme sur le fond,
qui collent au terrain et donnent, enfin,
le point de vue des artistes sur ce que
la rue leur apporte, à eux.
Eléments de recherche : Toutes citations : - FURIES : association/festival de cirque/théâtre de rue à Châlons en Champagne - L'ENTRE-SORT DE
FURIES : lieu de rencontres artistiques à Châlons en Champagne
OCT 09
STRADDA
Trimestriel
68 RUE DE LA FOLIE-MERICOURT
75011 PARIS - 01 55 28 10 10
Surface approx. (cm²) : 5265
Page 5/10
ANALYSE, par Jean-Pierre Man
Frondeurs, adeptes de l'impromptu, les artistes de la rue se voyaient mal coinces entre les
pages d'un livre Puis est venu le temps de la reconnaissance, le désir de faire oeuvre
Papiers d'identité
L
'édition théâtrale d une maniere generale va
tant bien que mal En 1987 Michel Vmaver,
dans son < Compte rendu d Avignon» soustitre Des mille maux dont souffre l'édition théâtrale
et des trente-sept remedes pour l'en soulager avait
tire la sonnette d'alarme On s'en doute, il n'était
alors pas question de l'édition des arts - et donc
du theâtre - de rue Si d'aventure un nouveau
rapport devait être mené aujourd rmi il serait
peut être difficile de ne pas aborder ce sujet, ce
qui serait la preuve d'une certaine reconnaissance
De cette reconnaissance désormais tant recherchée
(ce qui ne fut pas toujours le cas) Alors, peut-être
serait-il question de quèlques maux dont souffle
cette edition, si tant est qu elle existe vraiment
et de quèlques judicieuses piecomsations pour
pallier ses manques
Nous ne saurions aborder ce délicat sujet sans
évoquer l'évolution historique de ce secteur artisti
que, qui a d'ailleurs commence par devoir s affiimer
auxjeux des uns et des autres (notamment auxjeux
des gens de theâtre) comme un art a part entière
S'affirmer comme un art à part
entière (...), convaincre non
seulement ses adversaires
mais aussi ses propres troupes.
Jean-Pierre Man,
journaliste de
theatre directeur
du Syndicat
professionnel
de la critique et
rédacteur en chef
de «Frictions
theatres
écritures»
www revue
frictions net
FURIES
6887171200507/GTA/AHA/3
Affirmation sans doute étonnante, maîs bien réelle
Cela aura ete un des combats majeurs mené entre
1987, pour reprendre la date du rapport Vmaver, et
aujourd'hui Un combat jamais totalement achevé,
il faut bien I avouer, maîs qui aura connu un developpement tres conséquent Combat certainement
pas gagne d'avance car il aura fallu convaincre non
seulement les adversaires déclares du secteur maîs
aussi ses propres troupes
C'est bien la ou réside la premiere difficulté dans
le processus de reconnaissance du theatre de rue
Art frondeur s'il en est -et la generation des artistes
de I epoque dans la lignée de Mai 68, s y enten
dau pour l'affirmer et le montrer dans, ses productions évoluant en marge des secteurs « nobles > et
reconnus que d'une certaine maniere il remettait
en cause il se retrouvait fatalement en porte-a-faux
avec le fonctionnement traditionnel du theâtre En
porte-a-faux, voire en contradiction
Pas question dans ces conditions, d'en passer
par la publication d ouvrages (critiques et plus
ou moins théoriques ') sur le sujet ou même d'en
admettre I existence Marginalité contestataire et
fonctionnement institutionnel -et reconnaissance
passant par un travail editonal- ont toujours fait
mauvais menage, cela va de soi Quant aux textes
Ledition théâtrale fonctionne encore et toujours
sur le principe de la publication des textes des spectacles Avec cette équation impossible a resoudre de
savoir comment rendre compte d un spectacle dans
les limites d'un livre d'une simple écriture C'est
du côte des fanzines ou des samizdats que le theâtre
de rue aurait pu œuvrer, cela na pas ete le cas, et
pour ce qui est du grand public '
Mission d'édition
Le temps passant l'attitude des artistes du theâtre
de rue, qui se sont etablis avec de plus en plus d assurance, a évolue Ils se sont retrouves demandeurs,
sans vouloir pourtant rien renier de leur identité,
d'une reconnaissance institutionnelle et mediatique , du coup les écrits et les livres devenaient des
passages obliges Dans cette d> namique la creation
de HorsLcsMurs par Ic ministere de la Culture en
1993 marque bien évidemment, une etape impor
tante dans la mesure ou la mission de cet organisme
est bel ct bien de «developper des missions dobserva
non et d'accompagnement des pratiques artistiques a
travers des activites dinformation de documentation,
déformation d'expertise d'étude et d'édition > Ce qui,
bien sur, a ete réalise, avec les aléas de qui défriche
un nouveau terrain
Dans un tel cheminement, le rôle des revues,
comme toujours est primordial On sait en quel
etat de déshérence se trouve ce secteur dans le
monde du theatre en general Alors, pour ce qui
concerne les arts de la rue
HorsLesMurs s y est pourtant vaillamment atta
que, a plusieurs reprises, notamment avec la publication, en 1998, dc Rue de la Folie, puis, en 2002,
avec Scènes urbaines avant d'en venir a Stmddam
2006 Inutile de souligner la délicate gestion redac
tionnelle avec une éventuelle et ti es problématique
Eléments de recherche : Toutes citations : - FURIES : association/festival de cirque/théâtre de rue à Châlons en Champagne - L'ENTRE-SORT DE
FURIES : lieu de rencontres artistiques à Châlons en Champagne
OCT 09
STRADDA
Trimestriel
68 RUE DE LA FOLIE-MERICOURT
75011 PARIS - 01 55 28 10 10
Surface approx. (cm²) : 5265
Page 6/10
Editeur,
HorsLesMurs,
publie le Goliath,
sort des revues,
des O VO,
coproduit
des livres
parole critique, d'une revue financée par un organisme institutionnel, mais comme pour l'heure il
n'existe aucune revue indépendante... Quant à la
presse, c'est un dur combat que de vouloir faire en
sorte qu'elle rende compte des spectacles de rue.
En attente d'impression
On remarquera que la création de Stradda intervint
un an après la très officielle opération du Temps des
arts de la rue, temps durant lequel un des groupes de travail, pilote par Philippe Chaudoir, eut
pour mission de «mieuxfaire connaître les arts de
la rue»... Y furent débattus les problèmes d'édition, la question du public (et du lectorat des éventuelles publications), du recensement des travaux
universitaires (car les arts de la rue ont « pénétré »
le monde universitaire, c'est un signe). On attend
toujours, le fameux Découvertes Gallimard prôné
par Philippe Chaudoir, un éventuel numéro de
théâtre aujourd'hui, ainsi que « l e premier ouvrage
de référence » annonce... Car il est évident que tout
cela n'aura de sens que si un public et un lectorat
non spécialisés est atteint. • J -P H
L'Entretemps et autres éditeurs
De beaux livres chez Actes Sud, des thèses pour L'Harmattan. Il restait de la place, occupée
avec bonheur par les Carnets de rue de L'Entretemps... et la multiactivité de HorsLesMurs.
F
ace à des compagnies en désir de livre,
Pierre Sauvageot, l'actuel directeur de Lieux
publics, et Philippe Saunier-Borrell, initiateut des Pronomades en Haute-Garonne, ont eu
l'idée de la collection joliment appelée Carnets de
rue. Après avoir travaillé deux ans sur le projet, ils
réussissent à le concrétiser avec l'aide des éditions
L'Entretemps et HorsLesMurs.
Leur premier acte fut de trouver avec Christophe Bara, l'un des responsables des éditions
avec Patrick Pezin, un directeur capable de gérer
une collection très particulière. Leur attention
se porta sur Claudine Dussollier, avec laquelle
L'Entretemps avait déjà travaillé sur les ControFURIES
6887171200507/GTA/AHA/3
verses d'Avignon off. Ils choisissent une personne
connaissant parfaitement le milieu, à défaut de
bien connaître le monde de l'édition, même si
l'intéressée s'est demande pourquoi ce fut elle
qui fut appelée. Son apprentissage aura été très
rapide : «In Situ, voyages d'artistes européens»,
premier livre de la collection sort en mars 2006.
Coproductions
La réalisation d'un Carnet de rue est tout à fait
particulière. A chaque fois, Claudine Dussollier
réunit une équipe capable de penser et d'écrire
sur le travail des artistes concernés, fait appel à
des photographes (les livres sont très large-
Eléments de recherche : Toutes citations : - FURIES : association/festival de cirque/théâtre de rue à Châlons en Champagne - L'ENTRE-SORT DE
FURIES : lieu de rencontres artistiques à Châlons en Champagne
OCT 09
STRADDA
Trimestriel
68 RUE DE LA FOLIE-MERICOURT
75011 PARIS - 01 55 28 10 10
Surface approx. (cm²) : 5265
Page 7/10
i
ë
I
§
Chaque Carnet de rue réunit une
équipe capable d'écrire sur le travail
d'une compagnie, mobilise des
photographes, des coproducteurs...
ment illustrés) et dirige l'ensemble comme un
metteur en scène (« elle prend toujours le parti des
auteurs et des artistes», précise Christophe Bara).
La fabrication d'un livre ressembleàs'y méprendre
au montage d'un spectacle. Avec en particulier ses
nombreux coproducteurs. En l'occurrence, Lieux
publics, Pronomades ou HorsLesMurs, qui, ça va
de soi, apportent leur soutien à la collection, mais
aussi le Centre national des écritures du spectacle, à la Chartreuse de Villeneuve-lcs-Avignon.
Le comitéédito rial est donc composé des responsables de ces structures : Pierre Sauvageot, Philippe
Saunier-Borrell, Stéphane Simonin et François
de Banes Gardonne. Toutes les autres aides (celles
du Centre national du Livre, de la SACD, Société
des auteurs et compositeurs dramatiques, du
ministère de la Culture,...) étant les bienvenues.
Sur les 3 DOO exemplaires sortis, bon nombre
sont préachetés... Ainsi la collection, qui en est
à sa dixième publication, peut-elle songer à ajouter d'autres équipes à celles de Kumulus, Oposito
ou Ilotopie...
Et puisque la liste des dix ouvrages est atteinte,
Claudine Dussollier s'est mise à investir la collection
Scénogrammes avec des textes venus de la rue.
Beaux livres
Autre éditeur attentif aux arts de la rue, Actes Sud
a déjà publié plusieurs livres sur le sujet : «Royal
de Luxe» en 2001 et «Le Grand Répertoire» de
François Delarozière en 2003. Mais, même si les
propositions de publication sont nombreuses,
Claire David, responsable d'Actes Sud-Papiers, le
dit sans ambages : «II n'y a pas chez Actes Sud d'esprit
de collection », pour ce qui concerne les arts de la
rue. On cherchera donc en vain d'autres « beaux »
livres («livres conséquents» dit Claire David) sur
la question, en dehors de celui consacré aux vingt
ans d'Aurillac. • J - P H
www editions-entretemps com
www actes-sud fr
HorsLesMurs,
tout-terrain
C'est le sort des institutions du type de
HorsLesMurs que d'œuvrer entre ombre
et lumiere Entre visibilité et invisibilité
Le profane sait-il que HorsLesMurs,
éditeur du fameux Goliath, est partie
prenante de la collection Carnets de
rue 7 Qu'il a été aussi partenaire de
plusieurs ouvrages comme celui consacre a Royal de Luxe, chez Actes Sud 7
Satt-il que les revues Rue de la Folie,
Scènes urbaines ou Stradda, sont toutes
des publications de HorsLesMurs 7 Que
quelque 200 journalistes et auteurs ont
collabore a ces magaz'nes 7 «J P l l
FURIES
6887171200507/GTA/AHA/3
Eléments de recherche : Toutes citations : - FURIES : association/festival de cirque/théâtre de rue à Châlons en Champagne - L'ENTRE-SORT DE
FURIES : lieu de rencontres artistiques à Châlons en Champagne
OCT 09
STRADDA
Trimestriel
68 RUE DE LA FOLIE-MERICOURT
75011 PARIS - 01 55 28 10 10
Surface approx. (cm²) : 5265
Page 8/10
Vous
chantiez?
Ecrivez
maintenant
Un spectacle de rue, c'est
une aventure humaine,
pas toujours facile à mettre
en pages. Pourtant les
bateleurs qui sautent le pas
trouvent sur le papier une
nouvelle matière à créer.
R
endre tangible du vécu, du sensible. C'est city», tous les acteurs ayant rendu possible la diffuce que tentent nombre d'ouvrages consacrés sion à Londres du spectacle de Royal de Luxe, «La
aux compagnies et spectacles de lue où la Visite du sultan des Indes », prennent la paiole
notion d'expérience cst centrale Le rideau est levc l'artiste, Ic grutier, l'élu, le chef de la securite...
sur une partition écrite in vivo a plusieurs mains et
le livre tente de donner à voir ce complexe puzzle Chroniques
au gré des pages L'importance du visuel (photogra- Les livres embarquent le lecteur au coeur de l'action
phies, dessins ou plans techniques) souligne la non et font perdurer l'éphémère au piésent de l'mdi
prééminence du texte. Une esquisse de « Lâcher de catif Veronique Pcny et Anne Vergneault, codiViolons» de Transe Express ou des machines d'Opo rectrices de la compagnie KMK, proposent ainsi
sito illustre mieux que des mots une vision que le une chronique de «Roman Fleuve», introduisant
processus de création va, par la suite, s'efforcer de dans le livre la dimension romanesque presente
concrétiser Si les textes ne sont pas absents de ces dans leur proposition artistique Le lecteur voit se
dérouler sous ses yeux les etapes du projet, comme
livres, l'iconographie y pèse de tout son poids.
un feuilleton La compagnie Le Phun, Phéraille
La multitude de points de vue révèle la dimen
sion collective de l'entreprise Dans «Four magtcaL er l'écrivain Ricardo Montserrat ont encore étoffe
days in May, How an elephant captured the heart afa cette methode dans «Viens jouer avec tes peurs '»,
une fiction où apparaît, entre les lignes, l'histoire de
la creation du spectacle « I e Train p han lè me »(2003
2007) Des encadres rédigés par des membres de la
compagnie ponctuent le texte comme autant d'apparitions du réel Ces ouvrages invitent à la décou
verte de demarches artistiques où le chemin est au
moins aussi important que l'objet fini - si tant cst
qu'il le soit un jour réellement
Des livres qui embarquent le lecteur
au cœur de l'action, qui déroulent
sous ses yeux les étapes de
la création comme un feuilleton...
FURIES
6887171200507/GTA/AHA/3
Eléments de recherche : Toutes citations : - FURIES : association/festival de cirque/théâtre de rue à Châlons en Champagne - L'ENTRE-SORT DE
FURIES : lieu de rencontres artistiques à Châlons en Champagne
OCT 09
STRADDA
Trimestriel
68 RUE DE LA FOLIE-MERICOURT
75011 PARIS - 01 55 28 10 10
Surface approx. (cm²) : 5265
Page 9/10
^ jes utopies
epreuve de l'art
Dans ces livres désirés et réalisés par les compagnies, le « j e » et le «nous» régnent souvent sans
partage. Entretiens, extraits de cahiers dc travail,
notes rédigées par les directeurs artistiques... Leur
texte puise dans une matière brute. « Comment
nuonter sam trahir une œuvre vivante et éphémère,
comment expliquer sans se perdre la complexité et l'imbncation de ses multiples entrées et ramifications?»
s'interrogent Véronique Pény et Anne Vergneault.
Distance
Les artistes sont-ils les mieux placés pour prendre
de la distance envers leur propre démarche ? L'intérêt d'un regard critique est confirmé par plusieurs
textes rédigés par des auteurs extérieurs aux compagnies. Dans «Rencontres de boîtes», livre-image du
spectacle éponyme de la compagnie Kumulus,
le Lexique de Joël Cramesnil apporte, après le
témoignage des acteurs, un tout autre éclairage sur
le processus artistique à l'œuvre. Ses brèves analyses
du jeu d'acteur, du langage théâtral, du travail des
objets enrichissent le discours des artistes.
C'est aussi le rôle que rempl it le texte dejean-l ,ouis
Sagot-Duvauroux dans «Les Utopies à l'épreuve de
l'art», consacré à Ilotopie. Son essai constitue une
passerelle entre l'expérience singulière de la compagnie, la création artistique et la société dans son
ensemble. De telles mises en perspective font de
ces livres des vecteurs de transmission d'expérience
et de connaissance hors champ.
Répertoire...
Anne Cenon,
journaliste, a
travaille avec
des compagnies
de théâtre
de rue
françaises Elle
a aussi assuré la
coordination
éditonale de
l'ouvrage «La
Relation au
public dans les
arts de la rue»,
collection
Carnets de rue,
éditions
L'Entretemps,
2006
http.//agonon
free, fr
FURIES
6887171200507/GTA/AHA/3
«Landscape Theatre, Théâtre de paysage » raconte la
création du spectacle « Souterrain », de la compagnie
Wild Works, inspirée du mythe d'Orphée. I e livre
retrace la version jouée à Sotteville-lès-Rouen, lors
du festival Viva Cité en 2007, sous trois formes : un
making of combinant images de répétitions et résumés séquence par séquence, un déroulé d'images
du spectacle et un livret, script intégral de la représentation Cette transcription textuelle et visuelle
constitue une tentative stimulante de restituer un
spectacle créé in situ. Une première ébauche d'un
répertoire? Quand Kumulus écrit : «Si vous avez
envie de faire des rencontres de boîtes, allez-y... », la
compagnie transforme-t-elle son livre en un potentiel mode d'emploi? Sur cette question du répertoire, un pas réjouissant a été franchi avec la parution dans la collection Scénogrammes, aux éditions
l'Entretemps, du texte de Jean-George Tartar(e)
«AAAA.A», premier opus d'une séiie Rue appelée
à se développer. L'auteur a d'ailleurs annonce que
cette «partition d'orateur» allait être reprise par
une comédienne. Celui qui résistait à l'édition en
prônant l'art de la parole qui vole aux quatre vents
est peut-être en passe d'ouvrir la voie aux classiques
dcs arts de la rue. • ANNE GONON
Elie HEUMANN Frurça» LEGER
• Unit SABOT DUVAUflOUX firme SCHHEGEUM
JEAN-LOUIS SAGOT-DUVAUROUX,
PHILOSOPHE, HRAMATURGÊ
«ILOTOPIE, LES UTOPIES
À L'EPREUVE DE L'ART»
UNEAVENTURECOLLEQIVE
Stradda: Comment s'est déroulé le processus
d'écriture du livre?
Jean-Louis Sagot-Duvauroux : La fabrication
du livre a été un travail collectif Les decisions
communes ont abouti à l'idée que j'écrirai
un court essai, développant des problématiques
genérales, sur le rôle de l'art ou du spectacle,
à partir de l'expérience des arts de la rue Maîs
surtout à partir de la pratique d'Ilotopie,
où se rencontre en permanence la singularité
d'une histoire artistique et une reflexion globale.
Pour faire apparaître cela, littérairement parlant,
j'ai beaucoup discuté avec l'équipe
et j'ai travaille sur les archives Notre semaine
de residence a la Chartreuse de Villeneuve-lesAvignon a été un moment important
J'avais déjà avance sur le texte m a î s cela m'a
permis de l'ajuster pour qu il soit un element
d'un ouvrage collectif et pas un œuf pondu
indépendamment du reste
Y a-t-il dans votre texte des interprétations
que la compagnie ne partage pas?
Il y a peut-être des mises en relation qui ont
ete inattendues pour Ilotopie, m a î s on s'est mis
d'accord sur l'idée qu'elles étaient pertinentes.
Ce n'est pas forcément ce qu'ils pensent, m a î s
il est utile, pour saisir les enjeux portes par
Ilotopie, que ces choses-la soient dites Cela
a vraiment éte une élaboration dans le temps,
en fonction de ce que j'ai compris au fur
et a mesure des conversations Cette commande
m'a vraiment aide a appréhender la nature
particulière d'une experience comme celle
d'Ilotopie Cela n'aurait pas ete possible sans ce
travail collectif • A G
Eléments de recherche : Toutes citations : - FURIES : association/festival de cirque/théâtre de rue à Châlons en Champagne - L'ENTRE-SORT DE
FURIES : lieu de rencontres artistiques à Châlons en Champagne
OCT 09
STRADDA
Trimestriel
68 RUE DE LA FOLIE-MERICOURT
75011 PARIS - 01 55 28 10 10
Surface approx. (cm²) : 5265
Page 10/10
JEAN-MARIE SONG/
DIRECTEUR ARTISTIQUE
«FURIES, 20 ANS DE TURBULENCE (S) »
UN PROCESSUS PSYCHANALYTIQUE
Stradda:Quelle intention a guidé ce livre?
Jean-Marie Songy : Au-delà dp la v ngtieme edition de
Furies, il fallait revenir sur la matrice Turbulence La vie du
spectacle de rue a Chalons-en-Champagne est issue de
I energie d'une equipe de creation et on a essaye de garder
cette intention premiere être sur le vif de la relation a
l'artiste On a élude le déroule historique pour focaliser sur
ce qu'était Turbulence et ce que Turbulence pense de Furies
Comment tenir à distance cette histoire personnelle?
La plongee dans vingt-huit ans d'archives a provoque un
vert ge Je passais de l'éclat de rire hystérique a la larme
a l'œil a la necro d'untel Un comédien est venu fouiller
avec moi un jour ou deux et il a fmi par me d re «J'en
peux plus je me barre ça me donne envie de gerber tout le
temps » A un moment j ai senti que je devais moi aussi me
dégager Anne Lacombe l'attachée de presse dc Fur es et
la journaliste Anne Quentin ont pris le relais ll y a quelque
chose de psychanalytique dans le processus du livre On se
demande quel rôle on a joue dans cette histoire pourquoi
on s'y accroche J ai l'impression que c'est plus I histoire qui
s accroche a moi Cette experience rn a permis de remettre
en jeu mon parcours personnel ma vie mt me Je me suis
dépoussière Quand je regarde le livre, je me dis aussi que
cela ne m'appartient pas C'est la restitution de toute une
h stoire qui est globalement celle des art stes « A G
BARTHELEMY BOMPARD
DIRECTEUR ARTISTIQUE DE KUMULUS
« LES RENCONTRES DE BOÎTES »
UN PROJET ARTISTIQUE INDÉPENDANT
Stradda: Comment est né ce livre ?
Barthélémy Bompard : Pour ii Les Rencontres de boites ii,
on est partis a dix sept, en bus, dans les Balkans, avec un
photographe Au retour, on avait envie de raconter cette
histo re Maîs pourquoi faire un livre 7 Pour qui 7 Comment
susciter de I émotion 7 On était tirailles entre notre histoire
les belles photos, le fait qu'il y ait tout le monde C'est
déchirant, maîs on doit cho sir On a aussi réalise la mise
en page ll fallait trouver un rythme, la relation entre
la photo et le texte, que cela respire C'est e est comme
monter un film Que mettre en exergue 7 Ce sont toutes ces
articulations qu il faut decouvrir Le processus a ete long,
au moins un an et demi Cela a ete une belle aventure avec
Jean-Pierre Tutard et Vmciane Dofny En fait, on a réalise
une oeuvre un projet artistique indépendant
Que vouliez-vous que le livre transmette ?
Nous voulions parler de I émotion du «genie» des boîtes,
des rencontres qu on a faites dans différents pays On
souhaitait faire sentir ce qu'on a vécu humainement
ensemble, raconter une histoire sensible Je era s qu'on y
est plutôt parvenu parce que le livre touche les gens Je I ai
offert a ma factr ce et elle rn a pris dans ses bras, la larme
a l'œil, pour me dire qu elle était contente de I avoir lu i Elle
n a jamais vu un spectacle de Kumulus Je me suis dit qu on
avait atteint I objectif désire Cetait précisément ça « A G
Les ouvrages cités
«ln Situ, voyages d'artistes européens», collectif LEntreternps, 2006
«Le Compte rendu d Avignon» Michel Vmaver Actes Sud 1987
«Four magicai days in May, Howan elephant captured the heart of a city», Nicky
«Scènes de rue» Jean P erre Estournet, Bernard Begad Ed Mermon 1992
Webb, Matthew Andrews, Sophie Laslett Editions ArtichokeTrust, 2006
«Royal de Luxe» Jard Bover, Bernard Begadi Ed Plume, 1994
«Roman fleuve» Veron quePeny, Anne Vergneault Raymond Blard LEntreternps 2007
<s Interieur rue i> Chr stophe Roynaud de Lage Editions théâtrales 2000
4 Les Arts de la rue, portrait economique », Elena Dapporto, Domin que Sagot-
«Viens jouer avec tes peurs '», Montserrat, Pheraille, Le Phun LEntreternps, 2007
Duvauroux Edit oris La Documentation fronça se, 2000
«Le Theâtre de rue un theâtre de l'échange», Marcel Freydefont, Charlotte
* Royal de luxe 1993 2001» Odile puirot, Michel Loulcrgue ActesSud, 2001
Granger Etudes théâtrales, 2008
« Le Grand Répertoire machines de spectacle» François Delaroz ere
«Rencontres de boîtes» collectif L'Entretemps 2008
ActesSud 2003
«Les paysages étaient extraordinaires», collect f Ed Tous travaux d aft 2004
«AAAA A», Jean-GeorgesTartare coll Scenogratnmes L'Entretemps, 2009
«Auntlacauxttmttes» DenisGuemoun ActesSud 2005
«Turbo Cacahuète I aventure scandaleuse», collectf Les Editions a Rachid
FURIES
6887171200507/GTA/AHA/3
«Ilotopie, les utopies a I epreuve de I art» collectif L Entretemps 2008
«Landscape Theatre, Theatre de paysage» collectif LEntreternps 2008
«furies !OansdeTurbulence(s)>>, Anne Quentin Editions de l'Attribut, 2009
« Viva Cite, 20ans Sotteville les Rouen», Thierry Vo sm Ed Po nts de Vue, 2 0 0 9
Eléments de recherche : Toutes citations : - FURIES : association/festival de cirque/théâtre de rue à Châlons en Champagne - L'ENTRE-SORT DE
FURIES : lieu de rencontres artistiques à Châlons en Champagne
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising