v6 09 notice d installation isara double c st monophase 80314

v6 09 notice d installation isara double c st monophase 80314
NOTICE D'INSTALLATION
ISARA Double Mono C ST
Version 6 du 16.02.09
Réf. : 80314
France Géothermie – 8, rue Paul Héroult 38190 Villard-Bonnot – Tel. : 04 76 45 96 40 Fax : 04 76 45 05 80
www.france-geothermie.com – e-mail : [email protected]
1
2
CONSIGNES GENERALES DE SECURITE
Lire attentivement les consignes de sécurité avant toute intervention sur la pompe à chaleur.
La notice d’utilisation doit impérativement être remise à l’utilisateur et elle devra être conservée pendant
toute la durée de vie de la pompe à chaleur.
- L’installation doit être réalisée, conformément aux règles en vigueur et en respectant les prescriptions du
fabriquant.
- Le centre de gravité ne correspondant pas au milieu de la PAC, veillez à la
manipuler avec précaution.
- Seules les personnes habilitées et équipées de protection individuelle adéquate sont aptes à effectuer les
manutentions des PACs.
- Il est interdit de déposer des colis sur les PACs et de gerber des palettes sur les
générateurs.
- Il faut stocker les PACs dans un environnement dont la température ne descend pas en dessous de - 20°C
et ne dépassant pas +70°C.
- Attention de ne pas stocker les PACs dans un environnement qui pourrait les corroder (acide nitrique,
ammoniac,…).
- Avant toute intervention sur la PAC, assurez-vous qu’elle ne soit pas sous tension.
- Toutes les interventions électriques doivent être réalisées en respectant la norme NF C-15100.
- Seul le personnel ayant une habilitation électrique adéquate peut intervenir sur les PACs.
- Le fabriquant ne pourra être tenu pour responsable si une intervention a été faite par une personne non
habilitée, ayant entrainée une diminution des performances de la PAC ou son dysfonctionnement.
- Lors de toute intervention nécessitant l’utilisation d’un chalumeau, il est impératif de s’assurer que le circuit
frigorifique n’est plus sous pression (azote ou fluide frigorigène).
- Lors d’une intervention sur le circuit frigorifique chargé en fluide, il est obligatoire de procéder à la
récupération de celui-ci.
- Seul le personnel habilité à la manipulation des fluides peut intervenir sur les PACs.
- Il est important de veiller à ne pas dépasser les limites de fonctionnement décrites dans la notice
d’installation dans les paragraphes « affichage des défauts ».
- Il est obligatoire d’effectuer un contrôle annuel pour toutes les pompes à chaleur.
- Cette pompe à chaleur devra être destinée exclusivement à l’usage pour lequel elle a été conçue.
- Il est obligatoire de faire recycler les PACs par un organisme accrédité ou dans une déchetterie habilitée,
afin d’éviter le rejet du fluide frigorigène dans l’environnement.
3
4
1. DONNEES TECHNIQUES ............................................................................................................................ 6
1.1. INFORMATIONS GENERALES ....................................................................................................................... 6
1.2. CARACTERISTIQUES TECHNIQUES............................................................................................................... 6
1.2.1. Performances thermiques ................................................................................................................ 6
1.2.2. Dimension du capteur ...................................................................................................................... 9
1.2.3. Dimensions et poids des générateurs .............................................................................................. 9
1.2.4. Réglages frigorifiques..................................................................................................................... 10
2. MONTAGE HYDRAULIQUE COTE CHAUFFAGE .................................................................................... 10
2.1. INFORMATIONS GENERALES ..................................................................................................................... 10
2.2. LEGENDE DES SCHEMAS HYDRAULIQUES................................................................................................... 11
2.3. PLANCHERS CHAUFFANTS ........................................................................................................................ 11
2.3. RADIATEURS ET/OU VENTILO-CONVECTEURS............................................................................................. 11
2.4. PLANCHER CHAUFFANT ET RADIATEURS ET/OU VENTILO-CONVECTEURS ..................................................... 12
2.5. MONTAGE RENOVATION (INSTALLATION INTERIEURE EXISTANTE) ................................................................ 12
2.5.1. Montage rénovation avec radiateurs et/ou ventilo-convecteurs..................................................... 12
2.5.2. Montage rénovation avec installation mixte. .................................................................................. 13
2.6. RELEVE DE CHAUDIERE............................................................................................................................ 13
3. MONTAGE HYDRAULIQUE COTE CAPTEUR ......................................................................................... 14
3.1. INFORMATIONS GENERALES ..................................................................................................................... 14
3.2. LEGENDE DES SCHEMAS HYDRAULIQUES................................................................................................... 14
3.3. CAPTEUR HORIZONTAL OU VERTICAL ........................................................................................................ 14
3.4. NAPPE PHREATIQUE ................................................................................................................................ 14
4. MISE EN SERVICE ..................................................................................................................................... 18
4.1. PREPARATION ......................................................................................................................................... 18
4.2. MISE EN EAU ........................................................................................................................................... 18
4.2.1. Mise en eau du circuit chauffage.................................................................................................... 19
4.2.2. Mise en eau du circuit capteur ....................................................................................................... 19
4.3. RACCORDEMENTS ELECTRIQUES .............................................................................................................. 21
4.3.1. Générateur, circulateurs, thermostat.............................................................................................. 21
4.4. MISE EN MARCHE DE L'INSTALLATION ........................................................................................................ 23
REGLAGE DES SECURITES EN CAS DE NAPPE PHREATIQUE ................................................................................ 24
ANNEXE 1 : UTILISATION DU REGULATEUR............................................................................................. 25
A1.1. MENU AFFICHAGE ................................................................................................................................. 25
A1.2. MENU PARAMETRAGE "UTILISATEUR"..................................................................................................... 25
A1.3. MENU PARAMETRAGE "INSTALLATEUR PREMIER NIVEAU" ........................................................................ 26
A1.4. MENU PARAMETRAGE "INSTALLATEUR DEUXIEME NIVEAU"....................................................................... 27
A1.5. MENU PARAMETRAGE "INSTALLATEUR TROISIEME NIVEAU"...................................................................... 28
A1.6. AFFICHAGE DEFAUTS ............................................................................................................................ 31
A1.7. LED ..................................................................................................................................................... 32
A1.7.1. Mode hiver (SAI = 1, chauffage locaux, ECS) ............................................................................. 32
A1.7.2. Mode été (SAI = 2)....................................................................................................................... 33
ANNEXE 2 : PROBLEMES DE MISE EN SERVICE...................................................................................... 35
5
1. Données techniques
1.1. Informations générales
Les différents modèles des générateurs ISARA Double chauffage monophasé sont au nombre de 4 et
permettent de disposer d’une grosse puissance tout en restant en monophasé. Ils sont particulièrement
adaptés au chauffage par plancher(s) chauffant(s) basse température. Ils peuvent toutefois s'adapter au
circuit de chauffage composé de ventilo-convecteurs, ou de radiateurs basse température si ces deux
diffuseurs se satisfont d'une température limite de fonctionnement de 55°C.
1.2. Caractéristiques techniques
MODELES
6-8
8-8
8-10
10-10
Monophasé
Alimentation
230 V ~ - 50Hz
Section d'alimentation
3×6
2
Tableau 1.1. : Caractéristiques techniques
1.2.1. Performances thermiques
Les tableaux 1.3 et 1.4 rassemblent les performances thermiques des 4 modèles d'Isara Double chauffage
monophasés, en fonction du type de capteur.
Type de capteur
Capteur horizontal
Capteur vertical
Nappe phréatique
Référence
0°C/-3°C 30°C/35°C (plancher chauffant)
0°C/-3°C 40°C/45°C (ventilo-convecteur, radiateur)
0°C/-3°C 30°C/35°C (plancher chauffant)
0°C/-3°C 40°C/45°C (ventilo-convecteur, radiateur)
10°C/7°C 30°C/35°C (plancher chauffant)
10°C/7°C 40°C/45°C (ventilo-convecteur, radiateur)
Tableau 1.2. Régimes capteur
6
a) Capteur horizontal ou vertical : Régime de l'eau glycolée à l'évaporateur : 0°C / -3 °C
MODELES
6- 8
8-8
0°C / -3°C
8-10
10-10
Monophasé
Régime de l'eau au condenseur : 30°C / 35°C (planch er chauffant)
Puissance calorifique
W
15320
16800
18900
21000
Débit circuit chauffage
m /h
3
1.2+1.46
1.46+1.46
1.46+1.83
1.83+1.83
Puissance frigorifique
W
11480
12360
14680
17000
Débit circuit capteur
m /h
3
1.67+1.94
1.94+1.94
1.94+2.67
2.67+2.67
Puissance absorbée
W
4300
4660
5030
5400
W/W
3.56
3.61
3.76
3.89
A
9.1+11.4
11.4+11.4
11.4+13.6
13.6+13.6
C.O.P.
Intensité nominale
Régime de l'eau au condenseur : 40°C / 45°C (Ventil o-convecteur)
Puissance calorifique
W
14490
15660
17830
20000
Débit circuit chauffage
m /h
3
1.16+1.36
1.36+1.36
1.36+1.74
1.74+1.74
Puissance frigorifique
W
9770
10520
12700
14880
Débit circuit capteur
m /h
3
1.42+1.65
1.65+1.65
1.65+2.34
2.34+2.34
Puissance absorbée
W
5300
5660
6150
6640
W/W
2.73
2.77
2.90
3.01
A
11+13.3
13.3+13.3
13.3+16
16+16
C.O.P.
Intensité nominale
Tableau 1.3 : Régime de l'eau glycolée à l'évaporateur 0°C / -3°C
Remarque :
La tolérance sur les puissances est de 5%, sous réserve de modification technique.
7
b) Nappe phréatique : Régime d'eau à l'évaporateur : 10°C / 7°C
MODELES
6- 8
8-8
10°C / 7°C
8-10
10-10
Monophasé
Régime de l'eau au condenseur : 30°C / 35°C (planch er chauffant)
Puissance calorifique
W
19860
21200
24200
27200
Débit circuit chauffage
m /h
3
1.61+1.84
1.84+1.84
1.84+2.37
2.37+2.37
Puissance frigorifique
W
15870
16440
19320
22200
Débit circuit capteur
m /h
3
2.2+2.36
2.36+2.36
2.36+3.19
3.19+3.19
Puissance absorbée
W
4350
4680
5100
5520
W/W
4.57
4.53
4.75
4.93
A
9.2+11.5
11.5+11.5
11.5+13.7
13.7+13.7
C.O.P.
Intensité nominale
Régime de l'eau au condenseur : 40°C / 45°C (Ventil o-convecteur)
Puissance calorifique
W
18880
20200
22800
25400
Débit circuit chauffage
m /h
3
1.53+1.76
1.76+1.76
1.76+2.21
2.21+2.21
Puissance frigorifique
W
13490
14480
17040
19600
Débit circuit capteur
m /h
3
1.8+2.08
2.08+2.08
2.08+2.82
2.82+2.82
Puissance absorbée
W
5370
5740
6270
6800
W/W
3.52
3.52
3.64
3.74
A
11.2+13.6
13.6+13.6
13.6+16.2
16.2+16.2
C.O.P.
Intensité nominale
Tableau 1.4 : Régime de l'eau à l'évaporateur 10°C / 7°C
Remarque :
La tolérance sur les puissances est de 5%, sous réserve de modification technique.
8
1.2.2. Dimension du capteur
a) Capteur par décapage
Les surfaces et les longueurs de tubes indiquées dans le tableau 1.5 sont des minimums à respecter. Les
surfaces minimales à respecter sont légèrement plus importantes dans le cas où la température extérieure
de base est inférieure à -10°C.
MODELES
6-8
8-8
8-10
10-10
Monophasé
Nombre de couronnes
5+5
Longueur d'une couronne
5+5
m
Volume d'eau glycolée sans liaisons
5+7
7+7
100+140
140+140
170+220
220+220
100
l
100+100
100+100
Nombre de liaisons diamètre 32 mm
2+2
Nombre de nourrices
4
Nombre de regards
2
Surface minimale capteur
m
2
150+170
170+170
Tableau 1.5 : Capteur horizontal.
b) Sonde(s) verticale(s)
Les longueurs de forages indiquées dans le tableau 1.6 sont des minimums à respecter.
MODELES
6-8
8-8
8-10
10-10
Monophasé
Longueur de forage – 50 W/m linéaire
m
106+124
124+124
124+170
170+170
Longueur de forage – 30 W/m linéaire
m
177+206
206+206
206+283
283+283
8-10
10-10
Tableau 1.6 : Capteur vertical.
1.2.3. Dimensions et poids des générateurs
Les dimensions des modèles ISARA double chauffage sont les suivantes :
MODELES
6-8
8-8
Monophasé
Poids générateur
kg
255
255
260
Hauteur du générateur
mm
1350
Largueur du générateur
mm
838
Profondeur du générateur
mm
766
Diamètre des sorties hydrauliques
26/34
Diamètre de remplissage
15/21
Tableau 1.7 : Poids et dimensions.
9
260
Figure 1.1 : Dimensions et encombrement des générateurs.
Afin de pouvoir disposer les circulateurs des circuits chauffage et capteur, et intervenir sur le générateur, il
est conseillé de respecter des distances minimales (figure 1.1) entre le générateur et les murs.
Le module puissance "maître" correspond au circuit hydraulique de droite lorsqu'on se trouve au dos du
générateur.
1.2.4. Réglages frigorifiques
Pour les réglages frigorifiques, se référer à la fiche signalétique au dos de la pompe à chaleur.
2. Montage hydraulique côté chauffage
2.1. Informations générales
Dans le cas où un ballon tampon est nécessaire, son dimensionnement minimal est indiqué dans le tableau
2.1.
ISARA Chauffage
Modèle
6-8
8-8
8-10
10-10
Volume (l)
200
200
200
200
Tableau 2.1 : Dimensionnement du ballon tampon.
En outre, quel que soit le montage hydraulique, il est fortement conseillé de placer un filtre à crépine sur le
circuit chauffage, à l’aspiration du circulateur, comme indiqué sur les schémas qui vont suivre.
10
2.2. Légende des schémas hydrauliques
Vanne 3 voies motorisée pilotée par un contact ("tout ou rien")
Circulateur
Vanne 3 voies motorisée (0V/10V) commandée par le retour d'eau plancher
Vanne d'isolement (1/4 tour)
Vanne 3 voies manuelle
Vanne de réglage à opercule
Sonde de régulation (en général sonde n°4) réglée à 33° C
Electrovanne
Sonde de régulation non comprise dans le régulateur du générateur
Filtre à crépine
e
D
Sonde de départ chauffage (à coller et isoler)
R
Sonde de retour chauffage (à coller et isoler)
Clapet anti-retour compatible eau chaude
Clapet anti-retour (passant dans le sens de la flèche)
3b
Vase d'expansion
Soupape de sécurité (3 bars)
Purgeur
Manomètre
Légende des schémas hydrauliques.
2.3. Planchers chauffants
Circuit Maître
(gauche )
Départ plancher
Retour plancher
Circuit esclave
(droite)
Schéma 2.2.
Dans le cas d'un circuit hydraulique composé uniquement de planchers chauffants, le schéma hydraulique
simplifié est représenté par le schéma 2.2. La quantité importante d'eau contenue dans les tubes des
planchers chauffants permet de raccorder le générateur au circuit chauffage sans ajouter de ballon tampon.
2.3. Radiateurs et/ou ventilo-convecteurs
Dans le cas d'un circuit hydraulique composé de radiateurs complétés ou non par des ventilo-convecteurs, le
schéma hydraulique simplifié est représenté par le schéma 2.3.
Départ chauffage
Ballon
Tampon
Circuit Maître
(gauche )
Circuit esclave
(droite)
Retour chauffage
Schéma 2.3.
11
Dans la zone gérée par le thermostat d’ambiance, les radiateurs ne doivent pas avoir de têtes
thermostatiques.
Remarques :
Chaque générateur doit être pourvu de son circulateur.
Il est préférable de placer les circulateurs au retour chauffage, afin de limiter leur échauffement.
Pour les installations équipées de radiateurs thermostatés, il faudra se reporter au schéma 2.4
Retour radiateurs /
ventilo-convecteurs
Départ radiateurs /
ventilo-convecteurs
2.4. Plancher chauffant et radiateurs et/ou ventilo-convecteurs
Circuit Maître
(gauche )
Départ plancher
Ballon
Tampon
Sonde n°4
Circuit esclave
(droite)
Retour plancher
Schéma 2.2 : schéma installation mixte.
Dans le cas du schéma 2.2, le thermostat d'ambiance se situe, par défaut, dans une des pièces de vie
chauffée par un plancher chauffant.
La vanne à opercule permet de régler le débit passant respectivement dans le circuit des radiateurs (et/ou
des ventilo-convecteurs) et dans le circuit alimentant le ballon tampon.
2.5. Montage rénovation (installation intérieure existante)
En rénovation, les diamètres de tuyauteries ainsi que le mode de réglage des débits n’étant pas forcément
adaptés au fonctionnement de la pompe à chaleur, il faudra procéder à un montage en « découplage ».
2.5.1. Montage rénovation avec radiateurs et/ou ventilo-convecteurs.
Circuit Maître
(gauche )
Départ plancher
Ballon
Tampon
Circuit esclave
(droite)
Retour plancher
12
Retour radiateurs /
ventilo-convecteurs
Départ radiateurs /
ventilo-convecteurs
2.5.2. Montage rénovation avec installation mixte.
Circuit Maître
(gauche )
Départ plancher
Ballon
Tampon
Circuit esclave
(droite)
Retour plancher
2.6. Relève de chaudière
Circulateur existant ou
équivalent en cas de
remplacement
Vase d’expansion à ajouter si
celui-ci n’est pas existant
dans la chaudière .
Chaudière
Départ installation chauffage
Retour installation chauffage
Position de la vanne 4 voies
Relève de chaudière autorisée
Circuit Maître
(gauche )
Ballon
Tampon
Relève de chaudière non autorisée
Circuit esclave
(droite)
Schéma 2.5 : Relève de chaudière.
Remarque : pour plus de détails sur la relève de chaudière, se reporter à la notice d’installation fournie avec
le kit RELEVPAC.
13
3. Montage hydraulique côté capteur
3.1. Informations générales
Les modèles ISARA double C ST monophasés sont aussi bien adaptés aux capteurs horizontaux ou
verticaux ainsi qu'à l'utilisation d'une nappe phréatique en prenant dans ce cas là toutes les précautions
préconisées.
3.2. Légende des schémas hydrauliques
Sonde de régulation (en général sonde n°4) réglée à 5°C
Pompe de forage
e
Sonde de régulation non comprise dans le régulateur du générateur
Filtre + manomètres
Vanne d'isolement (1/4 tour)
Electrovanne
Contrôleur de débit
Robinet de réglage (vanne à opercule)
Doigt de gant
Clapet anti-retour (passant dans le sens de la flèche)
Réducteur de pression (détendeur)
Légende des schémas hydrauliques.
3.3. Capteur horizontal ou vertical
Retour capteur horizontal ou vertical
Module
puissance
Eau glycolée
Départ capteur horizontal ou vertical
Retour capteur horizontal ou vertical
Module
puissance
Eau glycolée
Départ capteur horizontal ou vertical
Schéma 3.1 : Capteur horizontal ou vertical.
Dans le cas d'une installation munie d'un capteur horizontal ou vertical, il est préférable de fixer le circulateur
au dos du générateur.
3.4. Nappe phréatique
Ce type de captage est très intéressant car la température d’eau de la nappe phréatique a, en général, une
température de 8 à 12°C (et même supérieure), ce qu i améliore considérablement le rendement du
générateur.
Le principe est de pomper de l'eau de la nappe par un puits. Cette eau va passer, avec un certain débit,
dans l'évaporateur du générateur, pour être évacuée :
14
soit dans un puits perdu, distant du puits de pompage d'au moins 5 m,
soit dans un second forage distant d’au moins 10 m.
Le choix du mode d'évacuation dépend des réglementations locales.
Il est impératif que la pompe de forage fournisse le débit d'eau nécessaire au maintien d'une différence de
température de 3°C à 4°C entre le retour et le dépa rt capteur. La température au départ capteur (sortie
échangeur) ne doit pas descendre en dessous de 5°C.
Le débit nécessaire se détermine en fonction :
du générateur,
de la température de la nappe,
de la température de production de l'eau de chauffage,
des pertes de charge de la liaison (diamètre du tube et distance).
Remarque : La pompe de forage doit être munie d'une sécurité "manque d'eau".
On distinguera deux possibilités de montage :
Cas où la pompe de forage est utilisée uniquement pour le générateur
Un filtre, un contrôleur de débit, une sonde spécifique et une vanne à opercule doivent être installés.
Le dimensionnement du filtre doit permettre d'arrêter les particules (grain de sable …) qui pourraient
provoquer l'érosion de l'évaporateur, voire son obstruction. Un filtre à cartouche de 200 microns au
maximum peut convenir. Il est possible de placer en amont de ce filtre, un filtre ayant un passage plus
important pour piéger les grosses particules (exemple : filtre à crépine inox).
Le contrôleur de débit permet l'arrêt du générateur lorsqu'il n'y a plus suffisamment de débit d'eau afin de
prévenir la prise en glace de l'évaporateur, voire son éclatement. Il est indispensable de se référer à la
documentation du contrôleur de débit pour déterminer la section du tube à utiliser.
La sonde de température, disposée dans un doigt de gant au départ capteur, doit permettre d'arrêter le
générateur afin de prévenir la prise en glace de l'évaporateur, voire son éclatement, comme précédemment.
Module
puissance
e
Module
puissance
e
évacuation
de l'eau
Schéma 3.2 : Pompe de forage uniquement pour le générateur.
Cas où la pompe de forage est utilisée pour le générateur et l'arrosage (ou autre)
Dans ce cas, la pompe de forage agit comme un surpresseur. Elle s'arrête lorsque la pression relative du
circuit hydraulique a atteint sa pression de coupure (pressostat de commande de pompe). Si cette pression
de coupure est supérieure à 3 bars, un réducteur de pression devra être installé en amont du générateur et
taré à 3 bars. Lorsque le générateur est en demande, une électrovanne montée en sortie capteur s'ouvre,
créant une dépression qui va enclencher la pompe de forage.
15
Purgeur
Arrosage
"Vase
d'expansion"
P
Module
puissance
e
Module
puissance
e
Pressostat
Purge en
point bas
évacuation
de l'eau
Schéma 3.3 : Pompe de forage multiples applications.
Remarque :
Comme précédemment, un filtre, un contrôleur de débit, une sonde spécifique et une vanne à opercule
doivent être installés.
Dans le cas de l'utilisation d'une nappe phréatique pour une installation collective, Promotelec exige
d'installer un échangeur intermédiaire entre la pompe à chaleur et l'eau de la nappe. Cet échangeur peut
être du type plaques brasées (de préférence brasé nickel) ou plaques et joints titane.
Afin d'éviter tout risque de prise en glace de l'évaporateur ou de mauvaise qualité de l'eau (eau corrosive
vis-à-vis de l'acier inoxydable), nous conseillons d'installer un échangeur intermédiaire dans toutes les
installations, particulièrement dans le cas où l'eau de la nappe (ou d'une source) est susceptible de
descendre en dessous de 8°C.
Par contre, la présence de l'échangeur intermédiaire diminue les performances du générateur. Son
dimensionnement devra être effectué avec une température d'eau de 3°C en dessous de celle de la nappe
phréatique (température qui doit toujours rester positive !).
Les schémas 3.4 et 3.5 indiquent les montages à réaliser, respectivement dans le cas d'un forage
uniquement dédié au générateur (schéma 3.4) et dans le cas d'un forage pouvant satisfaire plusieurs
applications (schéma 3.5).
16
Module
puissance
Eau glycolée
e
Echangeur
intermédiaire
Module
puissance
Eau glycolée
e
Echangeur
intermédiaire
évacuation
de l'eau
Schéma 3.4 : Echangeur intermédiaire.
Purgeur
Arrosage
"Vase
d'expansion"
P
Module
puissance
Eau glycolée
Pressostat
e
Purge en
point bas
Echangeur
intermédiaire
Module
puissance
Eau glycolée
e
Echangeur
intermédiaire
évacuation
de l'eau
Schéma 3.5 : Echangeur intermédiaire.
Remarques :
L'utilisation d'une nappe phréatique de température inférieure à 8°C est fortement déconseillée. Les
sécurités imposées, si elles sont correctement installées, doivent interdire le fonctionnement du
générateur pour une température retour capteur (sortie échangeur) inférieure à 5°C. En dessous de
cette température, même en utilisant un échangeur intermédiaire, ce n'est pas l'évaporateur du
générateur qui risque de prendre en glace, mais l'échangeur intermédiaire, ce qui entraînerait une
coupure du générateur par sécurité BP.
Nous rappelons que dans le cas d'un débit supérieur à 8 m /h, il est nécessaire d'effectuer une
déclaration à la DRIRE.
3
17
4. Mise en service
On suppose que tous les éléments du circuit hydraulique, hors générateur et liaisons, ont été raccordés et
remplis d'eau ou d'eau glycolée.
Le générateur sera positionné dans le garage ou le sous-sol; à l’écart des zones de vie.
4.1. Préparation
Lors de la prise de rendez-vous par le client ou le coordinateur de travaux, il est nécessaire de s’assurer que
toutes les conditions seront réunies pour permettre la mise en service de l'installation :
le capteur doit être entièrement recouvert,
les lignes du thermostat doivent être tirées jusqu’au générateur,
le courant définitif doit être en service dans la maison.
Remarque :
Si un compteur de chantier est installé, sa puissance doit être supérieure à celle du
générateur, et il ne doit pas être à plus de 30 mètres du générateur. Le câble le reliant à
l’habitation doit avoir une section suffisante pour éviter les chutes de tension.
Une alimentation d’eau a dû être prévue à proximité du générateur. Les raccordements pour
l’alimentation d’eau sur le générateur sont des vannes en 1/2 pouce. Ces vannes sont équipées de
clapets anti-retour afin d'éviter tout mélange avec l'eau de l’installation sanitaire. L'installation d'un
disconnecteur est toutefois obligatoire.
En arrivant sur le chantier, il faut impérativement vérifier l'étanchéité du circuit chauffage et du
capteur. Si une fuite est détectée, il faut la réparer avant d'installer le générateur.
Remarque :
Toutes les alimentations de chauffage étant situées hors de la zone chauffée doivent être isolées.
4.2. Mise en eau
Préparer le montage des circulateurs côté chauffage et celui des circulateurs côté capteur (ou de la pompe
de forage) ainsi que les flexibles servant de lien entre le générateur et le circuit de chauffage et entre le
générateur et circuit capteur.
Bien respecter les sens de circulation lors de la pose des circulateurs. Les circulateurs côté capteur peuvent
se placer soit sur le départ soit sur le retour capteur. Dans le cas d'utilisation de surpresseurs, il est conseillé
de les placer au départ capteur.
Dans le cas où le capteur aurait des pertes de charges trop importantes, il est possible d’installer deux
circulateurs en série ou un sur le départ capteur et un autre sur le retour capteur (pour chaque module
puissance).
Lors de la pose d'un circulateur, il faut
vérifier que sa vis de dégommage soit
accessible, car en début d’hiver il peut
arriver que le circulateur se bloque. En ôtant
cette vis, on accède à l’axe du rotor que l’on
peut relancer.
En outre, il ne faut jamais mettre le moteur
en position haute (Cf. figure 4.1 et notice du
circulateur).
Le bloc de raccordement électrique doit
toujours être positionné en partie haute du
circulateur.
vis de dégommage
Figure 4.1 : Montage des circulateurs.
18
Avant de commencer la mise en eau des circuits, vérifier que les purgeurs situés à l'intérieur du générateur
sont "ouverts". Dans le cas contraire, les "ouvrir" afin de faciliter la purge en air du réseau.
Dès que les raccordements hydrauliques ont été réalisés, il faut mettre en eau le circuit chauffage (Cf. §
4.2.1) et en eau glycolée le circuit capteur lorsque celui-ci est horizontal ou vertical (Cf. § 4.2.2).
La contenance en eau des tubes PER couramment utilisés est rappelée dans le tableau 4.1.
PER 13/16
PER 16/20
PER 20/25
PER 26/32
PER 33/40
1m
0,13 litre
0,2 litre
0,32 litre
0.5 litre
0.9 litre
10 m
1,30 litres
2,0 litres
3,20 litres
4.9 litres
9 litres
25 m
3,25 litres
5,0 litres
8,0 litres
12 litres
22 litres
50 m
6,5 litres
10 litres
16 litres
24 litres
43 litres
Tableau 4.1 : Contenance en eau pour 5 types de tubes PER.
Remarque :
Dans le cas d'installation où le volume d'eau glycolée des circuits capteurs est important, il peut
s'avérer nécessaire de mettre en place des vases d'expansion de volume supérieur à ceux
composant le générateur (1 sur chaque module puissance). Dans ce cas, il faudra condamner le ou
les vases d'expansion du ou des circuits considérés.
4.2.1. Mise en eau du circuit chauffage
On suppose que le circuit chauffage (plancher chauffant et/ou ventilo-convecteur et/ou radiateurs) est rempli
d'un mélange d'eau et de glycol dont la concentration est adaptée à la température extérieure du lieu de
l'installation afin de la protéger en cas d'arrêt du générateur, en hiver.
De plus, on suppose qu'un vase d'expansion adapté au volume de l'installation de chauffage a été installé (à
aspiration des circulateurs), ainsi qu'une soupape de sécurité. Le manomètre disposé sur le ballon tampon
permettra le contrôle de la pression du circuit chauffage.
Remarque :
Il est préférable d'utiliser un mélange d'eau et de monopropylène glycol plutôt qu'un mélange d'eau
et de monoéthylène glycol dans le circuit chauffage. Le pourcentage en volume sera au minimum de
20 %.
Ouvrir les vannes de départ chauffage et retour chauffage situées au dos du générateur, ainsi que
celle de remplissage (coté chauffage), après l'avoir raccordée au réseau d'eau des locaux à chauffer
(maison, bureaux, …).
Ouvrir la vanne (ou le robinet) d'alimentation en eau du réseau d'eau, pour remplir le circuit, jusqu'à
atteindre une pression de 2 bars relatifs. Puis fermer la vanne de remplissage coté chauffage.
Si la pression dépasse 3 à 3,5 bars relatifs, la soupape de sécurité entrera en jeu afin de réduire
cette pression.
4.2.2. Mise en eau du circuit capteur
a) cas des capteurs horizontaux et verticaux.
Préparer le mélange d’eau et de glycol dans un bidon.
Remarque :
Il est préférable d'utiliser un mélange d'eau et de monopropylène glycol plutôt qu'un
mélange d'eau et de monoéthylène glycol dans le circuit capteur. Le pourcentage en volume
sera de 35% dans le cas du monopropylène glycol et de 33% dans le cas du monoéthylène
glycol.
19
Monter la pompe électrique ou la pompe à main sur la vanne de remplissage du côté capteur.
Ouvrir les vannes de départ et de retour ainsi que la vanne de remplissage côté capteur se trouvant
au dos du générateur puis injecter l’eau mélangée jusqu'à atteindre une pression de 2 bars relatifs.
Fermer la vanne de remplissage et arrêter la pompe électrique, si vous avez utilisé ce type de
pompe (qui est en général un surpresseur).
Comme précédemment, ne pas dépasser 3 bars relatifs, ce qui déclencherait une fuite d'eau
glycolée à l'intérieur du générateur, consécutive à l'action de la soupape de sécurité.
Dès que la pression est stabilisée, ouvrir les vannes des collecteurs capteurs situés dans les
regards. La pression doit rester stable.
b) cas des nappes phréatiques.
Avant toutes opérations, il est important d’avoir un
document officiel du foreur indiquant les points suivants :
La hauteur statique de la nappe.
La hauteur dynamique de la nappe.
La longueur du forage.
La hauteur de tubage.
La hauteur de crépine.
Le débit soutiré pendant 24 heures.
hauteur de forage
niveau d'eau statique
Il est important que le foreur ait effectué des essais de
pompage durant 24 heures car cela permet aussi
d’effectuer une poche d’eau au niveau de la crépine.
Procéder aux raccordements hydrauliques comme
l’indiquent les schémas 3.2, 3.3, 3.4 et 3.5 (§ 3.4) en
fonction de la configuration souhaitée.
niveau d'eau dynamique
hauteur de tube plein
hauteur de crépine
Figure 4.2. Nappe phréatique.
Hors cas de présence d'échangeur intermédiaire, les soupapes de sécurité devront être obturées et les
vases (circuit capteur) devront être retirés.
Après avoir terminé les raccordements électriques, il faudra démarrer la pompe de forage et régler par le
biais d'une vanne à opercule, une pression dynamique située entre 1.5 et 3 bars (visible sur le manomètre
"capteur" positionné sur la face avant du générateur).
Remarque :
Dans le cas de la présence d'échangeurs intermédiaires, les deux circuits primaires (entre les
modules puissances et les échangeurs) devront être remplis d'un mélange d'eau et de glycol. La
démarche à suivre est identique à celle décrite pour le cas des capteurs horizontaux ou verticaux
(les 3 premiers points).
20
4.3. Raccordements électriques
Avant de manipuler les alimentations tirées par l’électricien, vérifier qu’elles ne
sont pas sous tension.
Remarque importante :
Les raccordements électriques doivent être effectués en respectant la norme électrique NF C 15-100
en vigueur.
Tout technicien intervenant sur le circuit électrique doit être habilité et doit s’assurer de travailler en
parfaite sécurité.
4.3.1. Générateur, circulateurs, thermostat
Raccorder les circulateurs en respectant la phase et le neutre.
Raccorder les fils du circulateur sur le bornier du générateur situé dans la platine électrique.
Raccorder les fils du thermostat et de l’alimentation générale sur le bornier du générateur.
Raccorder le thermostat en consultant sa notice et le positionner pour qu’il soit en demande de
chauffage.
Circulateur
Capteur 1
3x1.5 mm²
Thermostat
d’ambiance
Circulateur
Plancher 2
3x1.5 mm²
Circulateur
Plancher 1
3x1.5 mm²
Circulateur
Capteur 2
3x1.5 mm²
Alimentation
générateur
3x6 mm²
1L1
PE
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
PE
E
C
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
N
3L2
5L3
13 NO
A1
1L1
Circ
PL1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
PE
E
C
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
N
13 NO
A1
LC1K09
1L1
3L2
5L3
13 NO
A1
0
4T2
6T3
14 NO
A2
2T1
4T2
0
1
230V
6T3
14 NO
A2
2T1
Figure 4.3 : Cas des capteurs horizontaux, verticaux
21
20A
N
P
PE
N
P
PE
Circ
PL2
1
230V
0
PE
2T1
20A
LC1K09
Circ
CAP
1
230V
1
5L3
6A
LC1K09
PE
3L2
PE
4T2
6T3
14 NO
A2
Circulateur
Plancher 2
3x1.5 mm²
Thermostat
d’ambiance
1L1
3L2
5L3
13 NO
6T3
14 NO
R
RC
L1
S
ON
N
Démarreur
progressif
(gauche)
Alimentation électrique de
la pompe de forage
provenant du tableau
électrique général
Circulateur
Plancher 1
3x1.5 mm²
R
RC
L1
S
ON
N
Démarreur
progressif
(Droite)
Circulateur
Capteur 2
3x1.5 mm²
Alimentation
générateur
3x6 mm²
A1
Contrôleur de
débit circuit 2
Contact NO
Contrôleur de
débit circuit 1
Contact NO
LC1K09
Circ
pompe
1
230V
2T1
4T2
0
A2
1L1
PE
1
2
3
4
5
6
Fil raccordé à la base sur la
borne « ON » du démarreur
progressif de gauche
venant de la borne 6 du
contacteur « Circ PL2 »
Fil raccordé à la base sur la
borne « ON » du démarreur
progressif de gauche
venant de DO2 du
régulateur
Vers
pompe de
forage
7
8
9
10
PE
E
C
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
N
3L2
5L3
13 NO
A1
1L1
Circ
PL1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
PE
E
C
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
N
13 NO
A1
LC1K09
1L1
3L2
5L3
13 NO
A1
0
20A
20A
4T2
6T3
14 NO
A2
2T1
4T2
P
PE
N
P
PE
Circ
PL2
1
230V
0
1
230V
0
PE
2T1
N
LC1K09
Circ
CAP
1
230V
1
5L3
6A
LC1K09
PE
3L2
PE
6T3
14 NO
A2
2T1
4T2
6T3
14 NO
A2
Figure 4.4 : Cas d'une nappe phréatique avec une pompe asservie au générateur.
R
RC
L1
S
ON
N
Démarreur
progressif
(gauche)
Thermostat
d’ambiance
Circulateur
Plancher 2
3x1.5 mm²
Electrovanne 1
(NO 230 Volts)
Circulateur
Plancher 1
3x1.5 mm²
R
RC
L1
S
ON
N
Alimentation
générateur
3x6 mm²
Electrovanne 2
(NO 230 Volts)
Contrôleur de
débit circuit 2
Contact NO
Contrôleur de
débit circuit 1
Contact NO
Fil raccordé à la base sur la
borne « ON » du démarreur
progressif de gauche
venant de DO 2 du
régulateur
1L1
PE
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
PE
E
C
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
N
3L2
5L3
13 NO
A1
Fil raccordé à la base sur la
borne « ON » du démarreur
progressif de gauche
venant de la borne 6 du
contacteur « Circ PL2 »
1L1
3
4
5
6
7
8
9
10
PE
E
C
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
N
13 N O
A1
1L1
3L2
5L3
13 NO
A1
6A
Circ
PL1
2
5L3
LC1K09
0
4T2
6T3
14 NO
A2
2T1
4T2
0
1
230V
6T3
14 N O
A2
2T 1
4T2
6T3
14 NO
Figure 4.5 : Cas d'une nappe phréatique montée en surpresseur.
22
20A
N
P
PE
N
P
PE
Circ
PL2
1
230V
0
PE
2T 1
20A
LC1K09
Circ
CAP
1
230 V
1
3L2
PE
LC1K09
PE
Démarreur
progressif
(Droite)
A2
4.4. Mise en marche de l'installation
On suppose que les opérations de mise en eau et de raccordement électrique ont été effectuées. Il vous
reste à vérifier le bon fonctionnement du générateur.
Mettre sous tension le générateur. Le régulateur affiche "Aı 1" et reste sur cet affichage si aucun
bouton n'est pressé, hormis dans le cas où il y a une alarme (Cf. Annexe 1. § Alarme).
Le circulateur du circuit chauffage lié au compresseur "maître" (CP1) doit se mettre en route après
une temporisation de 2 minutes.
Modifier les valeurs des paramètres T3 et T4 pour que la consigne passe à 40°C. Ces paramètres
sont accessibles par le menu "Installateur premier niveau" que l'on ouvre en appuyant sur la touche
pendant environ 8 secondes (deuxième menu).
Positionner le thermostat pour qu'il soit en demande.
Le circulateur du circuit capteur (ou la pompe de forage) doit se mettre en route après une
temporisation de 5 minutes.
5 minutes après la mise en marche du circulateur capteur, le compresseur "maître" (CP1) doit se
mettre en marche.
Pour démarrer le deuxième compresseur (CP2) ainsi que ses circulateurs, il faut que la température
extérieure lue par la sonde soit inférieure à 15°C (valeur par défaut réglable par RES). Si la
température extérieure est supérieure à 15°C, augme nter la valeur de RES. Le deuxième
compresseur démarre après une temporisation de Cr1.
Laisser fonctionner l'installation au minimum 1 heure.
Modifier alors les valeurs de T3 et T4 (menu installateur) comme suit :
o
départ d’eau à 55°C : T3 = 50 et T4 = 45
régime ma ximal 50°C/55°C
o
départ d’eau à 45°C : T3 = 40 et T4 = 35
régime ma ximal 40°C/45°
o
départ d’eau à 35°C : T3 = 33 et T4 = 25
régime ma ximal 30°C/35°C
Pour une installation uniquement composée de planchers chauffants, laisser les valeurs d’origine.
Dans le cas où le générateur est piloté en "pompe à chaleur" (contacts thermostats pontés), les
paramètres T3 et T4 doivent être égaux. Dans ce cas, leur valeur est fonction de l'application.
Paramétrer RES à la valeur indiquée par l'étude ou par défaut à 15°C. RES définit la température
extérieure à partir de laquelle le second compresseur a l'autorisation de fonctionner.
Paramétrer l'anti-court cycle CC à 5 et l'anti-court cycle CCC à 5 minutes (soit une temporisation de
10 minutes). Paramétrer Cr1 ("anti-court cycle" du second compresseur) à 10 minutes.
Remarques :
Un paramètre (Cr2, réglé par défaut à 5 heures) force le démarrage du second compresseur (CP2)
si le compresseur "maître" (CP1) est en marche continue depuis plus de 5 heures (Cr2).
23
Réglage des sécurités en cas de nappe phréatique
1. Nettoyer le filtre de la nappe phréatique.
2. Ouvrir la vanne à opercule au maximum.
3. Mettre le générateur en route et le laisser tourner pendant 5 minutes.
4. Fermer la vanne « retour capteur » sur le générateur pour vérifier que le compresseur s’arrête et
ainsi valider la modification du câblage électrique.
5. Ré-ouvrir la vanne de façon à remettre en route le compresseur après que la temporisation de 3
minutes soit écoulée.
6. Relever la température de départ capteur et de retour capteur. La différence entre ces deux valeurs
doit être inférieure à 3°C.
Remarque :
Si le DeltaT est supérieur à 5°C, cela signifie que le débit délivré par la pompe est
insuffisant. Dans ce cas, contrôler que le filtre n’est pas encrassé et dans le cas contraire,
il faut redimensionner la pompe de forage.
7. Une fois l’étape 4 validée, fermer progressivement la vanne à opercule jusqu’à obtenir un DeltaT de
5°C. Celui-ci sera la valeur de coupure en sécurité .
8. Laisser tourner le générateur quelques minutes pour obtenir un DeltaT de 5°C stable.
9. Mettre en contrainte le ressort du contrôleur de débit jusqu’à ce qu’il coupe le compresseur. Le
réglage de la sécurité est effectué.
10. Ouvrir progressivement la vanne à opercule de façon à remettre en route le compresseur après que
la temporisation de 3 minutes soit écoulée.
11. A ce stade, il faut régler le DeltaT de fonctionnement, c’est-à-dire régler l’ouverture de la vanne à
opercule pour obtenir une différence de 3 ou 4°C (e n fonction du DT choisi) entre le « départ
capteur » et le « retour capteur ». Si cela est possible, bloquer la rotation de la vanne à opercule à
l’aide de colliers plastiques.
12. Arrêter le générateur et nettoyer de nouveau le filtre de nappe phréatique.
13. Remettre en route le générateur pour effectuer le reste des relevés de mise en service.
Remarque importante :
Dans le cas des Isara Double et Double C HE, il faut impérativement installer :
•
2 contrôleurs de débit (1 par compresseur).
•
2 vannes à opercules (1 par compresseur).
•
2 contrôle de la température de « départ capteur » (1 par compresseur).
Le réglage décrit ci-dessus devra être effectué avec les 2 compresseurs en fonctionnement.
24
Annexe 1 : Utilisation du régulateur
Pour de plus amples renseignements sur le régulateur équipant les modèles ISARA double C ST
monophasé, se reporter à la notice du "Régulateur FX 05 Advance – Caractéristiques et mode d'emploi –
Chauffage seul)".
A1.1. Menu Affichage
A la mise sous tension, le régulateur affiche "Aı 1" et reste sur cet affichage si aucun bouton n'est pressé.
En appuyant une fois sur
vous obtenez la température mesurée par la sonde Aı 1 en °C.
En appuyant de nouveau sur
l'affichage devient "Aı 2".
En appuyant de nouveau sur
vous obtenez la température mesurée par la sonde Aı 2 en °C,
…. jusqu'à l'affichage de la température de la sonde Aı 4.
Ensuite, en appuyant sur
nouvelle pression sur
, l'affichage passe sur "SET" (consigne en mode chauffage bâtiment). Une
affiche la valeur de la consigne de retour d'eau. Vous faites ensuite apparaître la
valeur de l'hystérésis (HYS) ainsi que le point de comparaison à la consigne (PtS).
Enfin, le dernier paramètre (SAI) définit la saison. Ce paramètre permet d'arrêter le circulateur du circuit
chauffage en été (SAI = 2) lorsque l'option ECS est installée et qu'il n'y a pas de demande de production. Le
paramètre SAI est modifiable à partir du menu "Utilisateur". La LED centrale informe de l'état de cette
variable (éteinte hiver, allumée été).
Remarque :
Vous pouvez remonter dans ce menu par la touche
.
Aı 1 correspond à la sonde de retour chauffage.
Aı 2 correspond à la sonde de départ chauffage.
Aı 3 correspond à la sonde de température extérieure.
Aı 4 peut être affecté à la régulation d'une vanne 3 voies ou à la mesure de la température "nappe
phréatique" ("départ capteur").
A1.2. Menu Paramétrage "Utilisateur"
Dans le cas où l'option ECS a été sélectionnée, il est nécessaire d’indiquer au régulateur s’il est en période
de chauffage ou non (mode hiver ou mode été), pour que le circulateur du circuit plancher soit arrêté lors des
périodes d'arrêt du compresseur en mode été.
Lorsque le régulateur est sous tension, en appuyant environ 4 secondes sur la touche
l'affichage indique "SAI". En Appuyant de nouveau sur la touche
25
du régulateur,
du régulateur, il est alors possible de
modifier la valeur du paramètre SAI en utilisant les touches
pour diminuer la valeur ou
pour
, la modification est enregistrée. L'affichage reviendra naturellement à "Aı
l'augmenter. En appuyant sur
1" au bout de 30 secondes.
SAI = 1 mode hiver.
SAI = 2 mode été.
Ces informations sont reprises dans la "Notice d'utilisation ISARA Double C ST" qui devra être remise au
client. La manipulation permettant le passage du mode "été" au mode "hiver" devra lui être expliquée.
Dans le cas où l'option ECS n'est pas sélectionnée, la modification du paramètre SAI est inutile.
A1.3. Menu Paramétrage "Installateur premier niveau"
En appuyant environ 8 secondes sur la touche
, vous entrez dans le menu paramétrage "Installateur
premier niveau".
Valeurs par
défaut
Unité
L'affichage passe alors sur "t 1" (consigne T1).
1
°C
De -20 à 20 °C
A chaque nouvelle pression sur
15
°C
De -20 à 20 °C
puis "t 3" (consigne T3),
33
°C
De 20 à 60 °C
puis "t 4" (consigne T4),
28
°C
De 20 à 60 °C
puis "CC" (temporisation compresseur),
5
minute
De 1 à 15 min
puis "CCC" (temps minimum OFF circulateur circuit capteur),
5
minute
De 0 à 5 min
puis "ECS" (consigne ECS),
55
°C
De 40 à 65 °C
puis Pi S (consigne Piscine),
28
°C
De 25 à 35 °C
puis RES (consigne résistance électrique),
15
°C
De -10 à 25 °C
second
10
minute
De 0 à 15 min
Puis Cr2 (temps maximal de fonctionnement continu du
5
heure
De 1 à 24H
33
°C
, l'affichage passe sur
Plage
"t 2" (consigne T2),
puis
Cr1
(temporisation
mise
en
marche
du
compresseur)
compresseur
"maître"
avant
la
mise
en
marche
du
second
compresseur.
puis AoC (consigne vanne à eau en mode chauffage),
et revient sur "t 1".
Remarque : Vous pouvez remonter dans ce menu par la touche
26
.
De 25 à 45 °C
Pour afficher la valeur d'une consigne, il faut, lorsque son intitulé est affiché, appuyer sur la touche
.
L'affichage revient sur le label de la consigne si aucun bouton n'est pressé puis sur l'accueil du menu
affichage "Aı 1".
Pour modifier une consigne, il suffit, lorsque elle est affichée, d'utiliser les touches
pour l'augmenter, puis de valider la modification en appuyant sur
pour la diminuer ou
. La valeur clignote et passe au
paramètre suivant.
A1.4. Menu Paramétrage "Installateur deuxième niveau"
Lorsque vous êtes au niveau du menu Affichage, en appuyant environ 12 secondes sur la touche
,
vous basculez dans le menu "Installateur deuxième niveau". Vous faites alors défiler, en appuyant sur
ou
, les intitulés suivants :
Valeurs par
défaut
Unité
Plage
HYC * (Hystérésis en mode chauffage)
2
°C
De 1 à 10 °C
HYE * (Hystérésis en mode ECS)
10
°C
De 1 à 10 °C
HYP * (Hystérésis en mode piscine)
1
°C
De 1 à 10 °C
HYr * (Différentiel résistance électrique)
1
°C
De 1 à 10 °C
bPC (Bande proportionnelle vanne 0..10 V, mode chauffage)
4
°C
De 0,1 à 10 °C
AH2 (Limite de la température de départ d'eau (AI2))
70
°C
De 40 à 75 °C
AH4 (Seuil d'alarme haute température AI4)
55
°C
De -15 à 65 °C
Ab4 (Consigne sécurité nappe phréatique)
5
°C
De -15 à 45 °C
tLP (Température limite en mode piscine)
55
°C
De 35 à 45 °C
So1 (Compensation sonde de retour d’eau)
0
°C
De -20 à 20 °C
So2 (Compensation sonde de départ d’eau)
0
°C
De -20 à 20 °C
So3 (Compensation sonde extérieure)
0
°C
De -20 à 20 °C
So4 (Compensation sonde n°4)
0
°C
De -20 à 20 °C
Remarque : Il n'est pas conseillé de modifier les valeurs des hystérésis repérées par une *.
Pour afficher la valeur d'un de ses labels, il suffit d'appuyer sur la touche
paramètre est affichée, pour la modifier, il suffit d'utiliser les touches
l'augmenter, puis valider la modification en appuyant sur
suivant.
27
. Lorsque la valeur du
pour la diminuer ou
pour
. La valeur clignote et passe au paramètre
A1.5. Menu Paramétrage "Installateur troisième niveau"
Lorsque vous êtes au niveau du menu Affichage, en appuyant environ 4 secondes sur les touches
et
, simultanément vous basculez alors dans le menu "Installateur troisième niveau". Vous faites
alors défiler, en appuyant sur
ou
, les intitulés suivants :
Valeurs par
défaut
ECO(mode eco)
Unité
Plage
OFF
ON ou OFF
TOF (Temps d'arrêt du circulateur intérieur en mode eco)
1
Heure
De 1 à 24H
TON(Temps de marche du circulateur intérieur en mode eco)
15
min
De 1 à 15 min
OFF
°C
ON ou OFF
Tin (température initial retour d'eau)
10
°C
De 10 à 20 °C
Tfi (température final retour d'eau)
30
°C
De 25 à 40 °C
Nbh (Nombre d'heure)
240
°C
De 120 à 480 H
TL2 (température maximal limite sur départ eau)
65
°C
De 0 à 75 °C
APP (active le mode appoint ou non)
ON
Pro (mode chauffage de dalle)
ON ou OFF
Mode « ECO »
Ce paramètre doit être en marche si on veut que le mode ECO sur le circulateur intérieur soit activé
TOF : Nombre d’heure d’arrêt du fonctionnement du circulateur intérieur
TON : nombre de minute de marche du fonctionnement du circulateur intérieur
Le mode ECO permet de réduire de façon importante la consommation du ou des circulateurs du circuit
chauffage.
Pour activer le mode ECO, il faut placer la variable ECO sur ON (par défaut sur OFF) et configurer le
paramètre ToF entre 1h et 24 h (par défaut 1 h). Cette durée devra être configurée afin de maintenir un
confort acceptable.
ToF défini la durée d'arrêt du circulateur avant une remise en marche de 15 minutes (par défaut)
nécessaires à l'homogénéisation de la température de l'eau du circuit chauffage (Cf. fig. 1).
Si le thermostat d'ambiance repasse en demande, le circulateur se remet immédiatement en marche, sans
attendre la fin de ToF (Cf. fig. 1).
28
Figure 1
Mode « PROGRESSION »
Afin d'automatiser la variation de la consigne en mode chaud lors du séchage de la dalle, une fonction,
activée par le paramètre PRO, permet de réduire le nombre d'intervention.
Les paramètres TIN, TFIN et NBH définissent respectivement la température initiale, la température finale
et le nombre d'heure pour passer de TIN à TFIN.
Exemple :
Le lundi de la semaine 48, passage en mode chauffage de dalle (PRO = ON) avec TIN = 10°C, TFIN =
35°C et NBH = 240 h.
Le lundi de la semaine 50, passage en mode loi d'eau (PRO = OFF).
Soit 10 jours pour monter la température de l'eau et 4 jours de stabilisation, ceci en 2 interventions.
Attention : la PAC doit être en mode chauffage.
29
Mode « APP »
Lorsque ce paramètre vaut ON, la PAC et la chaudière fonctionne en mode appoint. Ce qui veut dire que
la PAC peut fonctionner en même temps que la chaudière.
Par contre, lorsque ce paramètre est sur OFF, la chaudière ne pourra pas fonctionner en même temps
que le compresseur. Lorsque la température extérieure descend en dessous de RES-HYR, le
compresseur et le circulateur de la PAC sont mis à l'arrêt et ceci tant que la température extérieure ne
remontera pas au dessus de RES.
Remarque : Lorsque qu’un kit RELEVPAC est installé, le mode APP doit obligatoirement être sur ON.
Pour afficher la valeur d'un de ses labels, il suffit d'appuyer sur la touche
paramètre est affichée, pour la modifier, il suffit d'utiliser les touches
l'augmenter, puis valider la modification en appuyant sur
suivant.
30
. Lorsque la valeur du
pour la diminuer ou
pour
. La valeur clignote et passe au paramètre
A1.6. Affichage Défauts
Signification des messages d'erreur.
Etat du système
(Ces messages clignotent sur l’affichage)
EE
Défaillance programme
Remplacer le régulateur
Aı 1
Défaut sonde de retour d’eau
Réarmement automatique
Aı 2
Défaut sonde départ d’eau
Réarmement automatique
Aı 3
Défaut sonde température extérieure
Réarmement automatique
Aı 4
Défaut sonde n°4
Réarmement automatique
AH2
Alarme haute Aı 2 réglée à 65°C
Sortie alarme activée
Compresseur désactivé
Réarmement manuel*
AH4
Sortie alarme activée
Alarme haute Aı 4 réglée à 40°C
Compresseur désactivé
Réarmement automatique puis
manuel (si plus de 2 défauts dans la
même heure)
Ab4
Alarme indiquant que la valeur mesurée par la
sonde n°4 est inférieure à la limite définie par
la variable Ab4 (anciennement T5)
Sortie alarme activée
Compresseur désactivé
Réarmement manuel
HP
Sortie alarme activée
Alarme haute pression (HP)
Sortie compresseur désactivée
Réarmement automatique puis
manuel si plus de 2 défauts HP dans
la même heure
bP
Alarme basse pression (bP) réglée à 1,4 bars
relatifs
Sortie alarme activée
Sortie compresseur désactivée
Réarmement manuel* dès le premier
défaut
Tableau 5 : Message d'erreur.
* Pour réarmer un défaut, appuyer pendant quelques secondes sur le bouton
disparaît si le défaut n'est plus présent.
31
. L'affichage du défaut
A1.7. LED
Trois "LED" informent sur l'état du système (Cf. écran 1).
LED
Ecran 1.
La LED de gauche indique l'état du compresseur (marche ou arrêt).
La LED centrale indique la "saison" programmée (paramètre SAI).
La LED de droite indique s'il y a ou non une demande de chauffage (locaux, ECS).
A1.7.1. Mode hiver (SAI = 1, chauffage locaux, ECS)
Lorsque l'on met sous tension la PAC sans qu'il y ait de demande
de chauffage, le circulateur du circuit chauffage se met en route
(après une temporisation de 4 secondes). Aucune LED n'est
éclairée (Cf. écran 2).
Ecran 2.
Dès que le thermostat (et/ou ventilo-convecteur) est en demande
de chauffage, la première LED à droite s'éclaire (Cf. écran 3)
indiquant que le compresseur sera mis en route après une
temporisation de CC (10 mn par défaut) si la température de
retour est inférieure à la consigne (SET) – HyC et après un arrêt
Ecran 3.
du circulateur du circuit capteur d'au moins CCC.
Dès la mise en route du compresseur, la LED de gauche s'éclaire
(Cf. écran 4).
Lorsque la température de retour d'eau dépasse la consigne
(SET), le compresseur s'arrête. On retrouve l'écran 3.
Ecran 4.
32
A1.7.2. Mode été (SAI = 2)
Lorsque l'on met sous tension la PAC sans qu'il y ait de demande
de chauffage piscine ou ECS, seule la LED centrale est éclairée
(Cf. écran 5). Le compresseur et les circulateurs sont arrêtés.
Ecran 5.
Lorsqu'une demande de production d'ECS apparaît, la LED de
droite s'éclaire (Cf. écran 6). Le circulateur du circuit chauffage se
met en route (après une temporisation de 4 secondes). Le
circulateur du circuit capteur se met en route après un temps égal
à CCC depuis son dernier arrêt. Le circulateur ECS se met en
route et la vanne 3 voies ECS bascule en position ECS.
Ecran 6.
Dès que le compresseur se met en marche, la LED de gauche
s'éclaire (Cf. écran 7). Lorsque la consigne ECS est atteinte, le
compresseur s'arrête ainsi que les circulateurs (Cf. écran 6).
La vanne 3 voies du Kit ECS ECS bascule en position chauffage
locaux.
Ecran 7.
33
Schéma électrique Isara double mono c st
Réf :222475
L1
6 mm²
1,5 mm²
0/1
L
N
20A
L
N
20A
N
S. Option (Gris)
6 mm²
Filtre réseau
N
S. extérieure (Gris)
Thermostat
Pressostat HP
Pressostat BP
Contact filtration
Bouton Option = 1
Validation
D.P.
M.A.
M.A.
Contact ECS
Avenant a la nomenclature pour démarreur C. G.
Vérification
D.P.
L.C.
L.C.
S. départ chauffage (PT1000)
N
Création
L.C.
P.C.
P.C.
S. retour chauffage (PT1000)
PE
Déscription
Création
Mise en place nouveau cartouche
Sortie 0 / 10 V
vanne 3 voies
Date
19/06/2007
30/05/2008
02/12/2008
Interrupteur M / A
REV
01
02
03
I-650
L
6A
N
Légende:
L
0/1
L
8
N
L
240 V
24 V
0V
0V
7
E
6
5
4
3
2
1
C
11
12
13
14
Cablâge interne
Raccordement
à effectuer
1,5 mm²
34
1,5 mm²
3
4
2
4
1
3
5
2
4
6
Circ
PL2
R
RC
L1
S
ON
N
2
Démarreur
progressif
1
Circ
CAP
2,5 mm²
Démarreur
progressif
3
Circ
PL1
R
RC
L1
S
ON
N
2,5 mm²
1
1,5 mm²
1,5 mm²
Voyant sécurité
PE
17
18
9
10
PE
2,5 mm²
R
C
20
16
N
15
19
2,5 mm²
S
R
C
A1
S
A1
Circ
PL2
Option
A2
PE
PE
Compresseur1
C.Plancher 1
PE
PE
C.Capteur 1
PE
Compresseur 2
C.Plancher 2
A2
1,5 mm²
PE
C.Capteur 2
A1
Circ
PL1
A2
A1
Circ
CAP
A2
Annexe 2 : Problèmes de mise en service
Problèmes
L’interrupteur « marche » du générateur est sur
« 1 » et la régulation ne s’allume pas.
Solutions
- Vérifier que le disjoncteur 6A à l’intérieur du
générateur est bien enclenché.
- Vérifier le transformateur et le régulateur.
- Vérifier la ligne d’alimentation tirée par l’électricien.
La LED de gauche (démarrage du
compresseur) n’est pas allumée après 10
minutes d’attente.
- Vérifier la commande du thermostat.
- Vérifier la valeur de la consigne en fonction de la
température d’eau lue sur Aı 1.
- Contrôler le circulateur capteur.
Le générateur coupe en basse pression.
- Contrôler la position des vannes (générateur et
regard).
- Contrôler le taux de glycol.
- Contrôler l’ouverture du détendeur.
Le compresseur tourne mais l’eau ne chauffe
pas.
- Le moteur du compresseur tourne à l'envers. Il
suffit d’inverser deux phases pour régler ce
problème.
- Vérifier que toutes les vannes des circuits
intérieurs sont ouvertes.
Le générateur coupe en haute pression.
- Vérifier le bon fonctionnement du circulateur ainsi
que son sens de circulation.
- Purger le circuit hydraulique du plancher et refaire
l’appoint en eau pour garder une pression constante
de 2 bars.
Chute de tension trop importante :
Le compresseur essaie de démarrer, mais en
vain.
- tension trop faible,
- maison en bout de ligne.
Prendre contact avec le fournisseur de réseau
électrique.
35
France Géothermie – 8, rue Paul Héroult 38190 Villard-Bonnot – Tel. : 04 76 45 96 40 Fax : 04 76 45 05 80
www.france-geothermie.com – e-mail : [email protected]
36
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement