Mode d`emploi 666 460
05/01- W97-Se
Mode d’emploi 666 460
Chambre de combustion CPS avec fil incandescent
(666 460)
1b
1a
1a
1
2b
2
2a
2c
666 460
1 Chambre de combustion
raccords filetés GL18 (1a), fil incandescent (1b)
2 Plaque d’expérimentation
douilles de sécurité de 4 mm (2a),
cordon d’alimentation avec pinces (2b),
plaque aimantée pour annotations (2c)
1
Description
La chambre de combustion CPS avec fil incandescent permet
de réaliser des expériences sur la décomposition du butane en
ses éléments constituants, l’analyse élémentaire organique, la
mise en évidence de l’oxygène dans les composés organiques
sur l’exemple de l’oxyde de méthyle et la décomposition de
l’ammoniac.
2
Fournitures
1 plaque d’expérimentation
1 chambre de combustion
1 plaque aimantée pour annotations
Remarques de sécurité
3
Explosif
- Eviter la formation de mélanges explosifs ; pour ce faire,
bien rincer l’appareillage avec de l’azote afin de supprimer l’oxygène de l’air.
- Utiliser l’écran de protection et porter les lunettes de
protection.
Caractéristiques techniques
Tension max. :
Intensité max. :
5,0 V
7,0 A
Fil incandescent :
Chambre à combustion :
platine
verre DURAN
Dimensions :
Masse:
200 x 297 x 85 mm
0,8 kg
Mode d’emploi 666 460
5
Page 2/3
Exemple d’expérience (analyse du butane)
Pour vérifier l’étanchéité :
- Aspirer par ex. 100 ml d’air via le robinet à trois voies puis
fermer le robinet.
- Agiter l’air (mouvement de va-et-vient) entre les deux seringues à gaz.
Le volume d’air doit diminuer au maximum de 1 à 2 ml.
666 460
666 435
666 435
5.3 Réalisation
Risque de court-circuit : veiller à ce que les pinces ne se
touchent pas entre elles.
666 458
~
20
4
10
6
8
2
10
=
V
10A
10A
6V
12V
~
~
A
=10A
0
max.
0...25V
~
~
~V=
-
0...20V
+
667 827
5.1 Equipement
1 cadre profilé, C 100, à deux étages
1 chambre de combustion CPS
1 seringue à gaz CPS avec robinet à trois voies
1 seringue à gaz CPS
2 plaques vierges CPS, 300 mm
1 support CPS pour cartouches de gaz comprimé
1 transformateur variable D TBT
2 paires de câbles, 50 cm, rouges et bleus
1 cartouche de gaz Minican, n-butane
1 vanne de dosage précis
1 tuyau en silicone, Ø int. 7 × 1,5 mm, 1 m
1 laine de verre, 10 g
1 bouteille de gaz, N2, contenu géom. 10 l
1 manodétendeur pour N2, pour 661 013
Ecran de protection, lunettes de protection
666 428
666 460
666 480
666 435
666 468
666 458
667 827
501 45
660 989
660 980
667 194
672 100
661 013
661 018
5.2 Montage
- Assembler le cadre profilé CPS.
- Introduire la chambre de combustion CPS et les autres
modules CPS dans le rail profilé supérieur du cadre puis les
pousser vers le haut sur env. 1 cm ; ensuite, les insérer
dans le rail profilé inférieur et les enfoncer vers le bas.
- Bourrer un peu de laine de verre dans les extrémités de la
chambre de combustion pour qu’aucune particule de suie
ne parvienne dans les seringues à gaz.
- Accrocher les pinces des cordons d’alimentation aux extrémités libres du fil incandescent.
- Relier les deux seringues à gaz à la chambre de combustion
à l’aide des raccords filetés GL (utiliser des joints).
- Brancher le transformateur variable TBT aux douilles de
sécurité de 4 mm mais attendre avant de le mettre en route,
amener le bouton de réglage en butée gauche.
- Eventuellement inscrire des notes sur la plaque aimantée et
la fixer.
- Utiliser le robinet à trois voies pour d’abord rincer plusieurs
fois la partie droite de l’appareil avec de l’azote afin de supprimer l’air restant ; ceci étant fait, procéder de même avec
la seringue à gaz gauche.
- Brancher la cartouche de gaz Minican à la vanne de dosage
précis et rincer la seringue à gaz de gauche deux ou trois
fois avec du n-butane.
- Evacuer l’excédent de n-butane jusqu’à ce qu’il ne reste plus
qu’un volume de 20 ml.
- Fermer l’appareillage avec robinet à trois voies pour l’isoler
de l’air extérieur et établir la liaison seulement entre la
chambre de combustion et les deux seringues à gaz.
- Retirer la cartouche de n-butane Minican.
- Installer l’écran de protection et mettre les lunettes de protection.
- Mettre en marche le transformateur variable D TBT et augmenter la puissance électrique jusqu’à ce que le fil incandescent prenne une couleur rouge clair dans la chambre de
combustion (env. 4 V; 6 A).
- Laisser lentement circuler le n-butane le long du filament
incandescent ; pour ce faire, légèrement enfoncer le piston
de la seringue à gaz gauche tout en retirant légèrement celui de la seringue à gaz droite.
- Eviter toute surpression dans l’appareillage sous peine de
favoriser sinon l’échappement de l’hydrogène formé.
- Recommencer plusieurs fois le va-et-vient du mélange
gazeux.
Si on ne voit aucune réaction nette (formation de fumée et de
suie, précipité marron-jaune à noir dans la chambre de combustion), il se peut que la température de décomposition ne
suffise pas :
- Prudemment augmenter la puissance électrique fournie.
Attention : ne pas dépasser la puissance maximale (5,0 V;
7,0 A) pour que le fil incandescent ne fonde pas.
La réaction est terminée lorsque le volume n’augmente plus
après le va-et-vient du mélange gazeux.
- Réduire la puissance électrique, arrêter l’alimentation.
- Attendre 2 à 3 minutes jusqu’à ce que la chambre de combustion et le mélange gazeux se soient un peu refroidis. Récupérer ensuite tout le mélange gazeux dans une seringue à
gaz et relever le volume.
Page 3/3
Mode d’emploi 666 460
5.4 Exploitation
6
Qualitative
L’expérience montre en principe que par application de températures élevées, les composés chimiques peuvent être à nouveau séparés en leurs éléments constituants (analyse).
La formation de suie lors de l’analyse caractérise la présence
de carbone dans le composé.
Pour la mise en évidence d’hydrogène, on emboîte un tube à
essai sur la tubulure du robinet à trois voies et on fait circuler
le gaz vers le haut (l’hydrogène est plus léger que l’air.). Si on
maintient le tube dans la flamme d’un brûleur, le gaz peut
s’enflammer.
- Pour le nettoyage, retirer la chambre de combustion de
l’élément support du cadre d’expérimentation et la porter à
haute température (env. 530°C) pendant une à deux heures,
par ex. dans un four à moufle.
Nettoyage
Quantitative
Théoriquement, il faudrait s’attendre pour cette expérience à
ce que le volume utilisé soit quintuplé :
C4H10 → 4 C + 5 H2
En réalité, on atteint la plupart du temps seulement un volume
environ quatre fois plus grand, c.-à-d. seulement 75 à 80 ml au
lieu de 100 ml (pour 20 ml de n-butane utilisé). Cela vient du
fait que la décomposition n’a pas lieu à 100% et que comme
réaction secondaire, il se forme aussi de petites quantités
d’hydrocarbures de poids moléculaire très élevé (reconnaissable à l’odeur du gaz de décomposition). Du reste, il suffit d’une
toute petit fuite dans l’appareil pour que l’hydrogène formé
s’échappe, notamment si une pression assez importante est
exercée lors de l’agitation (va-et-vient) des gaz dans l’appareil.
LEYBOLD DIDACTIC GMBH . Leyboldstrasse 1 . D-50354 Hürth . Phone (02233) 604-0 . Fax (02233) 604-222 . e-mail: info@leybold-didactic.de
by Leybold Didactic GmbH
Printed in the Federal Republic of Germany
Technical alterations reserved
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising