INFORMATION DE BASE SUR LES PROCÉDURES PROTHÉTIQUES

INFORMATION DE BASE SUR LES PROCÉDURES PROTHÉTIQUES
INFORMATION DE BASE SUR LES
PROCÉDURES PROTHÉTIQUES
Straumann® Bone Level
15X.810.indd 1
24.10.12 13:45
L’ITI (International Team for Implantology) est partenaire universitaire de l'Institut Straumann AG
dans les secteurs de la recherche et de la formation.
15X.810.indd 2
24.10.12 13:45
CONTENU
15X.810.indd 1
1.
Implant Straumann ® Bone Level –
L‘expertise Straumann appliquée au niveau osseux
3
2.
Informations générales
4
2.1
Connexion CrossFit
®
4
2.2
Options prothétiques
6
2.3
Récapitulatif des parties secondaires
2.4
Code
10
3.
Planification pré-opératoire
12
3.1
Wax-up/set-up
12
3.2
Modèle radiographique avec sphères de référence
12
3.3
Guide de forage personnalisé
13
3.4
Guide de forage thermoplastique
14
4.
Gestion des tissus mous
15
4.1
Solutions de gestion des tissus mous
15
4.2
Partie secondaire de cicatrisation préfabriquée
16
4.3
Aperçu des «Consistent Emergence Profiles™»
19
4.4
Partie secondaire de cicatrisation personnalisable
22
4.5
Partie secondaire provisoire – Polymère avec inlay en alliage titane
27
4.6
Partie secondaire provisoire – Alliage titane
31
5.
Prise d’empreinte
34
5.1
Options de prise d’empreinte
34
5.2
Prise d‘empreinte avec porte-empreinte perforé
35
5.3
Prise d‘empreinte avec porte-empreinte fermé
39
5.4
Enregistrement de l’occlusion
43
6.
Restauration
48
6.1
Set PLAN CrossFit /partie secondaire PLAN
48
6.2
Partie secondaire anatomique (et Méso)
48
6.3
Partie secondaire en or pour couronne
55
6.4
Partie secondaire en or pour bridge
6.5
Straumann Partie Secondaire Anatomique IPS e.max
6.7
Partie secondaire à sceller
8
®
®
67
®
77
98
6.8
Partie secondaire Multi-Base
113
6.9
Partie secondaire pour barres
131
6.10
Partie secondaire LOCATOR®
141
7.
Dispositifs auxiliaires et instruments
157
7.1
Tournevis SCS
157
7.2
Aide de polissage
158
7.3
Clé à cliquet et dispositif dynamométrique
159
7.4
Assemblage de la clé à cliquet et du dispositif dynamométrique
161
7.5
Serrage de la partie secondaire à 35 Ncm
163
8.
À propos de la stérilisation
165
9.
Directives importantes
166
10.
Index
167
24.10.12 13:45
OBJECTIF DU PRÉSENT GUIDE
Ce guide décrit les étapes principales de la fabrication et de la pose de
restaurations prothétiques sur implants Straumann® Bone Level.
Pour obtenir des informations détaillées sur l’implantation et la gestion des
tissus mous, se référer au guide «La gamme d’implants Straumann® Bone Level:
information de base sur les procédures chirurgicales» (art. n° 153.754).
Se référer au DVD «Procédures chirurgicales et prothétiques avec un implant
Straumann® Bone Level» (art. n° 150.760) pour de plus amples informations.
Remarque
Des procédures différentes sont décrites ici pour les techniciens et les prothésistes
dentaires. Elles sont identifiées par un code de couleur dans les chapitres correspondants du guide:
Procédure de laboratoire
Procédure prothétique
Les produits mentionnés ne sont pas tous disponibles sur tous les marchés.
Tous les produits figurant dans ce guide sont à usage unique sauf mention
contraire.
2
Objectif du présent guide
15X.810.indd 2
24.10.12 13:45
1. IMPLANT STRAUMANN ® BONE LEVEL –
L’EXPERTISE STRAUMANN APPLIQUÉE AU NIVEAU OSSEUX
L’implant Straumann® Bone Level offre une solution adaptée à tous les traitements au niveau osseux et bénéficie de l’expertise et de la qualité Straumann. Sa conception repose sur les toutes dernières technologies et sur un savoir-faire scientifique
en matière de dentisterie implantaire. Il respecte également les principes biologiques fondamentaux, apporte des résultats
esthétiques prévisibles et offre une grande facilité de manipulation dans toutes les indications.
Consistent Emergence Profiles™
L‘expérience a simplifié la gestion des
tissus mous du début à la fin
Connexion CrossFit®
Découvrez la sensation d’ajustement
d’une liaison autoguidante
Bone Control Design™
Optimise la préservation de la crête
osseuse en adhérant aux principes
biologiques
Bone Control Design™
La conception Bone Control Design™
unique se base sur des principes biologiques fondamentaux et sur les résultats
d’une recherche avancée, favorisant
la préservation du niveau de la crête
osseuse et de rebords gingivaux
stables. Cette conception présente
les atouts suivants:
p Ostéointégration rapide grâce à la
technologie de surface SLActive
p Transmission optimale des forces à
l’os grâce à la conception biomécanique de l’implant
p Prise en compte de la distance biologique, ménageant une distance
horizontale entre l’implant et l’os
p Réduction des micro-mouvements et
contrôle simultané du micro-espace
par une connexion conique
Consistent Emergence Profiles™
Les composants prothétiques de la
gamme Straumann® Bone Level sont
conçus pour permettre la réalisation
de restaurations très esthétiques, imitant
à la perfection les dents naturelles.
Ces composants, assortis à la gamme
d’implants et conçus pour une parfaite
adaptation aux contours des parties
secondaires permettent d’obtenir facilement des résultats esthétiques grâce à
la gestion des tissus mous.
Connexion CrossFit ®
La connexion prothétique est
intuitive, autoguidée et facile à saisir.
La connexion CrossFit ®
p permet une insertion parfaite grâce
au guidage par 4 rainures et à la
connexion profonde et conique.
p garantit une précision non sujette
à la rotation grâce à l’adaptation
orthogonale entre l’implant et la
partie secondaire.
p offre une souplesse prothétique
associée à une stabilité mécanique
à long terme grâce à la connexion
conique.
1. Implant Straumann ® Bone Level – l’expertise Straumann appliquée au niveau osseux
15X.810.indd 3
3
24.10.12 13:45
2. INFORMATIONS D’ORDRE GÉNÉRAL
2.1 Connexion CrossFit ®
L’implant Straumann® Bone Level présente une nouvelle
connexion implant-partie secondaire intuitive et autoguidante, permettant un positionnement simple. Elle permet
en outre une insertion parfaite de tous les composants et
offre une excellente protection contre la rotation, associée
à une stabilité à long terme.
Précision et simplicité: 4 rainures
La connexion CrossFit ® présente 4 rainures pour le
repositionnement des composants prothétiques.
Cette configuration est caractérisée par:
p un alignement simple de l’implant
p une insertion parfaite et guidée des composants
p une souplesse de placement des composants
prothétiques angulés
p une protection optimale contre la rotation, garantie
par l’adaptation orthogonale entre l’implant et la
partie secondaire
Figure 1: Connexion interne vue de dessus, montrant les
4 rainures internes.
Figure 2: Insertion de la partie secondaire, étape 1.
La partie secondaire est placée sur les 4 rainures à
l‘intérieur de l‘implant.
4
2. Informations d'ordre général
15X.810.indd 4
24.10.12 13:45
Figure 3a: Insertion de la partie secondaire, étape 2.
Figure 3b: Insertion de la partie secondaire, étape 3.
La partie secondaire est tournée jusqu’à ce qu’elle soit
alignée avec les 4 rainures de l’implant.
La partie secondaire atteint alors sa position définitive.
Figure 4: Partie secondaire en place, montrant l’adap-
tation orthogonale précise entre l’implant et la partie
secondaire.
Fiabilité et souplesse: la connexion conique
La connexion CrossFit ® présente un cône aux propriétés mécaniques améliorées,
offrant plus de souplesse aux traitements prothétiques.
La connexion prothétique conique offre:
p une réduction des micro-mouvements et du micro-espace
p une stabilité mécanique à long terme exceptionnelle et une répartition
optimisée des contraintes
p une adaptation précise entre l’implant et la partie secondaire
p une prise d’empreinte simplifiée, même en cas d’implants positionnés dans
des axes différents
2. Informations d'ordre général
15X.810.indd 5
5
24.10.12 13:45
Partie secondaire en or,
pour couronne
2.2 OPTIONS PROTHÉTIQUES
Straumann® Partie Secondaire
Vissée
Anatomique IPS e.max®
Straumann® CARES®
Partie secondaire en céramique
Straumann® CARES®
Variobase™ Partie secondaire
Couronne unitaire
Partie secondaire anatomique
Partie secondaire Méso
Partie secondaire en or,
pour couronne
Straumann® Partie Secondaire
Scellée
Anatomique IPS e.max®
Straumann® CARES®
Partie secondaire en céramique
Straumann® CARES®
Variobase™ Partie secondaire
Straumann® CARES®
Partie secondaire en titane
Partie secondaire à sceller
Vissé
Partie secondaire en or,
pour bridge
Partie secondaire Multi-Base
Partie secondaire anatomique
Bridge
Partie secondaire Méso
Partie secondaire en or,
pour couronne
Scellé
Straumann® Partie Secondaire
Anatomique IPS e.max®
Straumann® CARES®
Partie secondaire en céramique
Straumann® CARES®
Partie secondaire en titane
Straumann® CARES®
Variobase™ Partie secondaire
6
2. Informations d'ordre général
15X.810.indd 6
Partie secondaire à sceller
24.10.12 13:45
Ancrage rétentif
Partie secondaire LOCATOR®
Partie secondaire pour barres,
en or
Barre
Prothèses hybrides amovibles
Partie secondaire pour barres,
en titane
Partie secondaire Multi-Base
Barre
personnalisée
Partie secondaire en or,
pour bridge
Partie secondaire anatomique
Téléscope
Partie secondaire Méso
Partie secondaire en or,
pour couronne
2. Informations d'ordre général
15X.810.indd 7
7
24.10.12 13:45
2.3 RÉCAPITULATIF DES PARTIES SECONDAIRES
Partie
secondaire
anatomique
Partie
secondaire
Méso
Partie secondaire en or,
pour couronne
Partie secondaire en or,
pour bridge
Straumann® Partie secondaire
Anatom-ique IPS
e.max®
St
CA
Pa
cé
Couronne unitaire
Vissée
Scellée
Bridge
Vissé
Scellé
Prothèses hybrides amovibles
Téléscope
Ancrage rétentif
Barre
Empreinte
Au niveau de l’implant
Au niveau de la partie
secondaire
Matériau*
Titane
Titane
Ceramicor ®
Ceramicor ®
Dioxyde de
D
zirconium
Chapitre
6.2
6.2
6.3
6.4
6.5
*Se reporter au chapitre 8 pour les conditions de stérilisation.
8
2. Informations d'ordre général
15X.810.indd 8
24.10.12 13:45
Straumann®
CARES ®
Partie sec. en
céramique
Straumann®
Straumann®
CARES ® Partie CARES®
sec. en titane Variobase™
Partie sec.
Partie
secondaire à
sceller
Partie
secondaire
Multi-Base
Partie secondaire
pour barres,
en or
Partie secondaire
pour barres,
en titane
Partie
secondaire
LOCATOR ®
Dioxyde de
Titane
Zr02
Titane
Alliage de titane
Ceramicor ®
Titane
Alliage de titane
1)
1)
6.7
6.8
6.9
6.9
6.10
zirconium
1)
1) Pour plus d’informations concernant les prothèses implanto-portées CARES®, veuillez consulter la brochure 153.822
« Information de base sur les procédures prothétiques implanto-portées Straumann® CARES® ».
2. Informations d'ordre général
15X.810.indd 9
9
24.10.12 13:45
2.4 CODE
La gamme d’implants Straumann® Bone Level présente un code de couleur simple et homogène et un marquage au laser
permettant d’identifier de manière rapide et précise les parties secondaires, les instruments chirurgicaux et les composants
auxiliaires. Ce concept simplifie substantiellement la communication entre les différentes personnes impliquées dans le
processus de traitement.
Le schéma ci-dessous illustre l’approche décrite précédemment:
Connexion
Ø de l’implant
Narrow CrossFit ®
(NC)
3,3 mm
Regular CrossFit ®
(RC)
4,1 mm
4,8 mm
Marquage laser (NC/RC)
Code de couleur
10
Instruments
Implant
Vis de
fermeture
Pa
da
de
2. Informations d'ordre général
15X.810.indd 10
24.10.12 13:45
Partie secondaire
de cicatrisation
Pilier
d’empreinte
Analogue
d’implant
Partie secondaire provisoire,
Vita CAD-Temp ®
Partie secondaire provisoire
Partie secondaire définitive
Tête de vis
Tête de vis
Tête de vis
2. Informations d'ordre général
15X.810.indd 11
11
24.10.12 13:45
3. PLANIFICATION PRÉ-OPÉRATOIRE
Il est essentiel de planifier soigneusement le traitement. Un diagnostic complet
préalable à l’implantation, comprenant une évaluation et un plan de traitement,
sont des conditions absolues garantissant le succès du traitement. L’implant est
l’extension apicale de la restauration et constitue donc la base de la planification
de la procédure chirurgicale visant à obtenir un résultat prothétique spécifique.
Il est impératif d’instaurer une communication étroite entre le patient, le chirurgiendentiste et le technicien dentaire, qui garantira la qualité des restaurations
implanto-portées.
3.1 WAX-UP/SET-UP
Afin de déterminer la situation topographique, l’orientation axiale et le choix des implants, il est recommandé de
procéder à un wax-up/set-up à partir du modèle d’étude
préalablement réalisé. Il est ensuite possible de définir le
type de superstructure.
Le wax-up/set-up pourra ensuite être utilisé comme base
d’un modèle radiographique ou de forage personnalisé ou
pour une restauration provisoire.
Les parties secondaires doivent toujours être mises en charge
axialement. Dans l’idéal, l’axe long de l’implant est aligné
avec les cuspides de la dent opposée. Un modelage
excessif des cuspides est à éviter, en raison du risque de
mise en charge non physiologique.
3.2 MODÈLE RADIOGRAPHIQUE AVEC SPHÈRES
DE RÉFÉRENCE
Afin de déterminer plus facilement le volume osseux disponible, il est recommandé d’utiliser un modèle radiographique
avec sphères de référence. Tout d’abord, procéder au marquage des futurs emplacements des implants sur le modèle
d’étude. Puis fixer les sphères de référence pour rayons X sur
les points marqués et fabriquer le modèle transparent avec
les sphères. La radiographie ou la tomographie numérisée
(CT scan) réalisée par la suite fournira des informations sur le
volume osseux disponible, sur sa qualité et sur l’épaisseur de
la muqueuse. En se basant sur ces propriétés, il est possible
de déterminer le nombre d’implants, leurs emplacements
exacts, leurs diamètres et leurs longueurs.
12
La sphère de référence pour rayons X a un
diamètre de 5 mm. L’ombre de la sphère sur
le cliché radiographique fournit la valeur de
référence pour l’échelle d’agrandissement.
3. Planification pré-opératoire
15X.810.indd 12
24.10.12 13:45
3.3 GUIDE DE FORAGE PERSONNALISÉ
Un guide de forage personnalisé peut faciliter la planification et la préparation du site de l’implant. Il permet une utilisation
précise des instruments coupants. Le résultat prothétique souhaité doit servir de base à la planification lors de la fabrication
de ce guide chirurgical.
Ces composants permettent de fabriquer un guide de forage chirurgical de la manière habituelle.
Art. n°
Article
Dimensions
049.810V4
Douille de forage avec bord
hauteur 10 mm
Ø extérieur 3,5 mm
Ø intérieur 2,3 mm
049.818V4
Pivot gradué pour 049.810
hauteur 16 mm
Ø 2,2/3,5 mm
049.816V4
Pivot pour 049.810
hauteur 16 mm
Ø 2,2 mm
049.817V4
Pivot pour 049.810
hauteur 10 mm
Ø 2,2 mm
049.819V4
Pivot pour 049.810
hauteur 16 mm
Ø 3,5 mm
Vous trouverez toutes les instructions détaillées, expliquées étape par étape sur deux procédés de fabrication dans notre
documentation «Fabrication et utilisation d’un guide de forage individuel» (art. n° 153.290).
Guide chirurgical avec pivots intégrés comme
référence de rayons X.
Guide chirurgical avec foret guide intégré
comme guide de forage.
3. Planification pré-opératoire
15X.810.indd 13
13
24.10.12 13:45
3.4 GUIDE DE FORAGE THERMOPLASTIQUE
Art. n°
Article
040.526
Set de guide de forage thermoplastique pour édentement unitaire, contient:
040.527
Dimensions
Matériau
Guide de forage thermoplastique
pour édentement unitaire (V5)
hauteur de la douille 10 mm titane/polymère
Ø intérieur 2,3 mm
Tige de guidage (V5)
longueur 20 mm,
Ø 2,3 mm
acier
inoxydable
Foret pour laboratoire dentaire
Ø 2,3 mm
acier
Set de guide de forage thermoplastique pour édentement terminal, contient:
Guide de forage thermoplastique
pour situations pour édentement
terminal (V5)
hauteur de la douille 10 mm titane/polymère
Ø intérieur 2,3 mm
Tige de guidage (V5)
longueur 20 mm,
Ø 2,3 mm
acier
inoxydable
Foret pour laboratoire dentaire
Ø 2,3 mm
acier
V5 = 5 composants par paquet
Pour des informations plus détaillées, se référer à la notice jointe à l’emballage, «Kits de guides de forage thermoplastiques» (art. n° 150.902).
Forer un trou au niveau de l’emplacement préalablement déterminé de l’implant et selon l’axe du modèle
anatomique en plâtre. Insérer ensuite la tige dans le trou foré afin de vérifier la position de l’implant. Faire
ensuite chauffer le modèle dans l’eau jusqu’à ce qu’il soit mou et transparent. Placer le modèle sur la tige
de positionnement et le presser sur les dents en plâtre. Une fois refroidi et désinfecté, le guide de forage
thermoplastique détermine exactement comment guider le foret pilote (Ø 2,2 mm).
Modèle d’orifice de forage pour édentement
unitaire
14
Modèle d’orifice de forage pour édentement
terminal
3. Planification pré-opératoire
15X.810.indd 14
24.10.12 13:45
4. GESTION DES TISSUS MOUS
La gamme d’implants Straumann® Bone Level accorde une très grande place aux paramètres esthétiques.
Elle offre des solutions sur mesure permettant un conditionnement et un maintien naturels des tissus
mous dans toutes les indications. Nous proposons une gamme polyvalente de parties secondaires de
cicatrisation et provisoires, notamment des produits personnalisables en polymère, pour un modelage
rapide et facile.
Partie secondaire de
cicatrisation
Restauration provisoire
Restauration finale
Les résultats esthétiques sont essentiellement déterminés par une prise en charge réussie du tissu mou.
Pour optimiser le processus de prise en charge du tissu mou, plusieurs composants intégrant Consistent
Emergence Profiles™ sont disponibles dans le portefeuille prothétique du Straumann® Bone Level Implant.
Cela concerne toutes les parties secondaires de cicatrisation, la partie secondaire provisoire et les
parties secondaires pour la restauration finale. Ainsi, les profils d’émergence sont uniformes tout au long
du processus thérapeutique (pour le choix de la partie secondaire optimale, cf. chapitre 4.3).
4.1 SOLUTIONS DE GESTION DES TISSUS MOUS
Partie secondaire de cicatrisation
Partie secondaire provisoire
Partie secondaire de cicatrisation
Partie secondaire de cicatrisation
(polymère avec
(alliage en titane
(PMMA avec inlay en alliage
préfabriquée (titane)
personnalisable (polymère)
inlay en alliage titane)
(TAN))
de titane) Instructions étapes
chapitre 4.2
chapitre 4.4
chapitre 4.5
chapitre 4.6
par étapes sur les parties
secondaires provisoires
4. Gestion des tissus mous
15X.810.indd 15
15
24.10.12 13:45
4.2 PARTIE SECONDAIRE DE CICATRISATION PRÉFABRIQUÉE
Application
p Gestion des tissus mous
p Obturation de la connexion de l’implant pour la cicatrisation enfouie et
non enfouie
Caractéristiques
Simple
p Conception monobloc
p Code couleur et marquage laser
p Profils d’émergence de forme anatomique assortis au pilier d’empreinte et
aux parties secondaires définitives (pour le choix de la partie secondaire de
cicatrisation optimale, cf. chapitre 4.3)
Fiable
p Connexion hermétique
Procédure prothétique: p. 17–18
16
4. Gestion des tissus mous
15X.810.indd 16
24.10.12 13:45
4.2.1 Partie secondaire de cicatrisation préfabriquée – Procédure prothétique
1
2
Étape 1 – Insertion
p Insérer la partie secondaire de cicatrisation avec le
tournevis SCS. L’ajustement par friction fixe la partie
secondaire de cicatrisation à l’instrument pendant
l’insertion et garantit une manipulation sûre.
p Serrer à la main la partie secondaire de cicatrisation.
La conception cône-cône offre une connexion hermétique
entre les deux composants.
Étape 2 – Suture de la plaie
p Adapter les tissus mous et les recoudre étroitement autour
de la partie secondaire.
4. Gestion des tissus mous
15X.810.indd 17
17
24.10.12 13:45
Procédure prothétique
Facultatif: partie secondaire de cicatrisation en forme de bouteille et personnalisable
La partie secondaire de cicatrisation en forme de bouteille
pré-conditionne les tissus mous en permettant la formation
d’un léger excès de muqueuse pendant la cicatrisation.
L’insertion de la restauration pousse le tissu ainsi formé vers
l’extérieur, favorisant la création d’un rebord gingival périimplantaire de forme naturelle.
La partie secondaire de cicatrisation personnalisable permet
une gestion individuelle des tissus mous.
Remarque
Ne pas utiliser la partie secondaire de cicatrisation
personnalisée pendant plus de 6 mois.
Les parties secondaires de cicatrisation sont livrées non
stériles et doivent être stérilisées avant emploi (se reporter
aux consignes, chapitre 8).
18
4. Gestion des tissus mous
15X.810.indd 18
24.10.12 13:45
4.3 APERÇU DE «CONSISTENT EMERGENCE PROFILES™»
Quelles parties secondaires de cicatrisation correspondent à quelles parties secondaires?
Solutions scellées
NC
Plateforme
Partie secondaire anatomique
Type
Partie secondaire à sceller
Matériau
Ti
Ti
IPS e.max ®
IPS e.max ®
Ti
Ti
Angle
0°
15°
0°
15°
0°
0°
Ø (mm)
4,0
4,0
GH (mm)
2,0
3.5
GH (mm)
3,5
5,0
Ø (mm)
4,0
4,0
2,0
3,5
2,0
3,5
3,5
5,0
3,5
5,0
4,8
3,5
2,0
3,5
1,0
2,0
3,5
5,0
3,5
3,5
4,8
4,8
5,0
3,0
1,0
2,0
3,0
5,0
2,0
3,5
5,0
3,6
4,8
Type
Partie secondaire de cicatrisation conique
RC
Plateforme
Partie secondaire anatomique
Type
Partie secondaire à sceller
Matériau
Ti
Ti
IPS e.max ®
IPS e.max ®
Ti
Ti
Angle
0°
15°
0°
15°
0°
0°
Ø (mm)
6,5
6,5
GH (mm)
2,0
3,5
GH (mm)
4,0
6,0
Ø (mm)
6,5
6,5
2,0
3,5
2,0
3,5
4,0
6,0
4,0
6,0
6,0
6,0
5,0
2,0
3,5
1,0
4,0
6,0
2,0
6,5
2,0
3,0
1,0
2,0
3,0
4,0
6,0
2,0
4,0
6,0
6,0
6,0
Type
Partie secondaire de cicatrisation conique
4. Procédures chirurgicales
15X.810.indd 19
4.4 Gestion des tissus mous
4. Gestion des tissus mous
19
24.10.12 13:45
Solutions vissées
NC
Plateforme
Type
Matériau
Partie secondaire anatomique
Partie secondaire Multi-base
IPS e.max ®
IPS e.max ®
Ti
Ti
Ti
0°
15°
0°
0°
25°
Angle
Ø (mm)
4,0
4,0
GH (mm)
2,0
3,5
GH (mm)
3,5
5,0
Ø (mm)
3,5
4,5
4,0
2,0
3,5
1,0
2,5
4,0
1,0
2,5
4,0
3,5
5,0
2,0
3,5
5,0
2,0
3,5
5,0
4,8
3,6
4,8
2,5
3,5
4,8
Type
Partie secondaire de cicatrisation conique
RC
Plateforme
Type
Matériau
Partie secondaire anatomique
IPS e.max ®
IPS e.max ®
Ti
Ti
Ti
0°
15°
0°
0°
25°
Angle
6,5
Ø (mm)
6,5
GH (mm)
2,0
3,5
GH (mm)
4,0
6,0
Ø (mm)
Partie secondaire Multi-base
6,0
4,5
2,0
3,5
1,0
4,0
6,0
2,0
6,5
4,0
2,5
4,0
1,0
2,5
4,0
4,0
6,0
2,0
4,0
6,0
4,5
6,0
2,5
4,0
6,0
Type
Partie secondaire de cicatrisation conique
20
4. Gestion des tissus mous
15X.810.indd 20
24.10.12 13:45
Solutions hybrides
NC
Plateforme
Partie secondaire Multi-base
Type
LOCATOR ®
Matériau
Ti
Ti
Ti
Angle
0°
0°
25°
Alliage Ti
0°
Ø (mm)
3,5
4,5
4,0
3,8
GH (mm)
1,0
2,5
4,0
2,0
2,0
3,5
2,5
2,0
GH (mm)
2,0
3,5
5,0
2,0
3,5
5,0
3,5
2,0
Ø (mm)
3,6
4,8
3,0
4,0
3,5
4,8
5,0
6,0
5,0
3,6
Type
Partie secondaire de cicatrisation conique
RC
Plateforme
Partie secondaire Multi-base
Type
LOCATOR ®
Matériau
Ti
Ti
Ti
Alliage Ti
Angle
0°
0°
25°
0°
4,5
Ø (mm)
GH (mm)
1,0
GH (mm)
2,0
Ø (mm)
6,5
2,5
4,0
1,0
4,0
6,0
2,0
4,5
4,0
2,5
4,0
4,0
6,0
6,0
2,5
4,0
6,0
3,8
1,0
2,0
2,0
3,0
4,0
4,0
5,0
6,0
6,0
4,5
Type
Partie secondaire de cicatrisation conique
4. Gestion des tissus mous
15X.810.indd 21
21
24.10.12 13:45
4.4 PARTIE SECONDAIRE DE CICATRISATION PERSONNALISABLE
Application
p Gestion personnalisée des tissus mous dans les cas esthétiques
p Obturation de la connexion de l’implant pendant la phase de cicatrisation
Caractéristiques
Simple
p Matériau polymère permettant un modelage facile et rapide en cabinet
p Résultat esthétique facile à obtenir grâce au matériau polymère couleur gencive
modelable
Fiable
p Connexion CrossFit ®
Remarque
Ne pas utiliser plus de 6 mois.
La partie secondaire de cicatrisation personnalisable peut être raccourcie
verticalement de 5 mm maximum.
Procédure prothétique: p. 26
22
4. Gestion des tissus mous
15X.810.indd 22
24.10.12 13:45
Procédure prothétique
4.4.1 Partie secondaire de cicatrisation personnalisable – Procédure prothétique
1a
Étape 1 – Personnalisation
p Personnaliser la partie secondaire de cicatrisation sur un
analogue d’implant en fonction de la situation en bouche. Il est recommandé d’utiliser des roues de meulage
Heatless et les nouvelles fraises surtaillées type «entrecroisé» pour le meulage.
1b
p Pour éviter d’abîmer le polymère, régler correctement la
vitesse de la fraise (faible vitesse de rotation, appliquer
une pression légère).
Étape 2 – Insertion
p Serrer à la main la partie secondaire de cicatrisation
dans l’implant avec le tournevis SCS et obturer provisoirement le canal de la vis (par exemple avec un composite).
4. Gestion des tissus mous
15X.810.indd 23
23
24.10.12 13:45
4.5 PARTIE SECONDAIRE PROVISOIRE – POLYMÈRE AVEC INLAY EN
ALLIAGE TITANE
Application
p Gestion personnalisée des tissus mous dans les cas esthétiques
p Couronnes provisoires vissées ou scellées
p Bridges provisoires scellés
Caractéristiques
Simple
p Matériau polymère permettant un modelage facile et rapide en cabinet
p Résultat esthétique facile à obtenir grâce au matériau polymère couleur dent
modelable
Fiable
p Ajustement précis et grande stabilité grâce au renfort de l’inlay en alliage titane
p Connexion CrossFit ®
Remarque
Ne pas utiliser plus de 6 mois.
Placer les restaurations provisoires en sous-occlusion.
La partie secondaire provisoire peut être raccourcie verticalement de 6 mm
maximum, et être réduite radialement à son extrémité inférieure de 0,5 mm
maximum (partie secondaire provisoire NC) ou de 1 mm maximum
(partie secondaire provisoire RC).
Procédure de laboratoire: p. 28–33
Procédure prothétique: p. 28–33
24
4. Gestion des tissus mous
15X.810.indd 24
24.10.12 13:45
Procédure de laboratoire
Procédure prothétique
4.5.1 Partie secondaire provisoire – Procédure
Option A: couronne provisoire vissée
1a
Étape 1 – Personnalisation
p Personnaliser la partie secondaire provisoire sur un
analogue d’implant en fonction de la situation en bouche.
Il est recommandé d’utiliser des roues de meulage
Heatless et les nouvelles fraises surtaillées type «entrecroisé» pour le meulage.
p Pour éviter d’abîmer le polymère, régler correctement la
vitesse de la fraise (faible vitesse de rotation, appliquer
une pression légère).
1b
Remarque
Pour une adhésion optimale du matériau de restauration
provisoire, traiter la partie supérieure de la partie secondaire
pour la rendre rugueuse, par exemple en la sablant, ou
intégrer un support de rétention.
4. Gestion des tissus mous
15X.810.indd 25
25
24.10.12 13:45
Procédure de laboratoire
Procédure prothétique
2a
Étape 2 – Première insertion
p Serrer à la main la partie secondaire provisoire dans
l’implant/l‘analogue d‘implant avec le tournevis SCS et
obturer provisoirement le canal de la vis (par exemple
avec du coton).
2b
2c
p Utiliser une technique standard pour fabriquer une restauration provisoire (par exemple une couronne préfabriquée,
ou la technique d’emboutissage, comme présentée ici).
2d
26
4. Gestion des tissus mous
15X.810.indd 26
24.10.12 13:45
Procédure de laboratoire
Procédure prothétique
3
Étape 3 – Finition
p Éliminer l’acrylique excédentaire, rouvrir le canal de la vis
et terminer la restauration provisoire.
4
Étape 4 – Insertion finale
p Nettoyer la restauration provisoire polie, la placer sur
l’implant et serrer la vis en appliquant un couple compris
entre 15 Ncm et 35 Ncm, à l’aide d’un tournevis SCS
et d’une clé à cliquet avec dispositif dynamométrique
(voir les instructions au chapitre 7.5).
p Recouvrir la tête de vis avec du coton absorbant ou
de la gutta-percha et obturer le canal de la vis avec
un matériau de restauration provisoire (par exemple un
composite).
4. Gestion des tissus mous
15X.810.indd 27
27
24.10.12 13:45
Procédure de laboratoire
Procédure prothétique
Option B: couronne provisoire scellée
28
1a
Étape 1 – Personnalisation
p Personnaliser la partie secondaire provisoire sur un
analogue d’implant en fonction de la situation en bouche.
Il est recommandé d’utiliser des roues de meulage
Heatless et les nouvelles fraises surtaillées type «entrecroisé» pour le meulage.
p Pour éviter d’abîmer le polymère, régler correctement la
vitesse de la fraise (faible vitesse de rotation, appliquer
une pression légère).
1b
Remarque
Pour une adhésion optimale de la couronne provisoire
scellée, traiter la partie supérieure de la partie secondaire
pour la rendre rugueuse, par exemple en la sablant.
4. Gestion des tissus mous
15X.810.indd 28
24.10.12 13:45
Procédure de laboratoire
Procédure prothétique
2a
Étape 2 – Fabrication de la couronne unitaire
provisoire scellée
p Utiliser une procédure standard pour fabriquer une
couronne unitaire scellée (par exemple, meuler une dent
en résine préfabriquée).
2b
4. Gestion des tissus mous
15X.810.indd 29
29
24.10.12 13:45
Procédure de laboratoire
Procédure prothétique
30
3a
Étape 3 – Pose d’une partie secondaire personnalisée
p Placer la partie secondaire sur l’implant et serrer la vis en
appliquant un couple compris entre 15 Ncm et 35 Ncm,
à l’aide d’un tournevis SCS et d’une clé à cliquet avec
dispositif dynamométrique (voir les instructions au chapitre
7.5).
3b
p Recouvrir la tête de vis avec du coton absorbant ou de
la gutta-percha et obturer provisoirement le canal de la
vis (par exemple avec du coton absorbant).
4
Étape 4 – Scellement de la couronne unitaire
provisoire
p Appliquer une couche de ciment provisoire sur la face
interne de la couronne et poser celle-ci sur la partie
secondaire provisoire.
4. Gestion des tissus mous
15X.810.indd 30
24.10.12 13:45
4.6 PARTIE SECONDAIRE PROVISOIRE – ALLIAGE EN TITANE (TAN)
Utilisation prévue
p Les parties secondaires engageantes peuvent être utilisées avec :
– des couronnes provisoires vissées ou scellées
– des bridges provisoires scellés
p Les parties secondaires non engageantes peuvent être utilisées avec :
– des bridges provisoires vissés
Caractéristiques
Applications plus nombreuses
p Petit diamètre adapté aux espaces interdentaires réduits
p Couronnes et bridges
p Restaurations vissées et scellées
p Régions antérieure et postérieure
Fiable
p Ajustement précis et grande stabilité grâce à l’alliage en titane (TAN)
p Connexion CrossFit ® pour les parties secondaires engageantes
Remarque
Ne pas utiliser pendant plus de 180 jours.
Placer les restaurations provisoires en sous-occlusion.
Les parties secondaires provisoires peuvent être raccourcies verticalement de
6 mm maximum au moyen de techniques et d’outils conventionnels.
Les dispositifs sont livrés dans des conditions non stériles et sont à usage unique.
Les parties secondaires doivent être protégées contre les risques d’aspiration.
Contactez le fabricant du matériau de restauration pour plus d’informations sur
les désinfectants à utiliser.
Les parties secondaires peuvent être traitées à l’aide d’agents nettoyants/
désinfectants (éthanol, solutions Tegocid 2 %, Micro 10 Plus 4 %, Cidex OPA
pure et Grotanat 2 %).
Les parties secondaires peuvent être stérilisées à la vapeur (134 °C/5 min).
Procédure de laboratoire: p. 35–36
Procédure prothétique: p. 35–36
4. Gestion des tissus mous
15X.810.indd 31
31
24.10.12 13:45
Procédure de laboratoire
Procédure prothétique
4.6.1 Partie secondaire provisoire – Procédure de restauration par bridge provisoire vissé
1a
Étape 1 – Préparation
p Monter la partie secondaire provisoire sur le maître-modèle
ou dans la bouche du patient.
p Marquer la hauteur adaptée selon la situation individuelle.
p Retirer la partie secondaire de la bouche du patient.
1b
p Raccourcir la partie secondaire si nécessaire selon la
technique standard.
p La partie supérieure de la partie secondaire doit être
traitée par sablage avant d’être opacifiée.
p Recouvrir la partie secondaire provisoire d’un opacifiant
afin d’éviter que l’alliage en titane (TAN) ne transparaisse.
1c
p Visser les coiffes sur l’implant placé dans la bouche
du patient et caler provisoirement les canaux des vis
(par exemple avec du coton).
Remarque
Procéder de la même façon pour les restaurations provisoires
par couronne scellée et par couronne vissée en utilisant les
parties secondaires engageantes provisoires.
Utiliser un tournevis standard 046.401 ou 046.402.
Visser les vis en appliquant un couple de 15 à 35 Ncm
selon la stabilité de l’implant dans la bouche du patient.
Serrer à la main sur le maître-modèle.
Pour un bridge vissé, la divergence de la partie secondaire
ne doit pas excéder 30°. En cas de divergence supérieure à
30°, fabriquer une mésostructure à l’aide d’une restauration
scellée.
32
4. Gestion des tissus mous
15X.810.indd 32
24.10.12 13:46
Procédure de laboratoire
Procédure prothétique
2a
Étape 2 – Création de la prothèse provisoire
p Utiliser une technique standard pour fabriquer la prothèse
provisoire (par exemple, une couronne préfabriquée, un
modèle de bridge ou la technique d’emboutissage, comme
présentée ici). Les éléments de rétention assurent une
bonne adhésion mécanique du matériau de restauration
sur la partie secondaire provisoire.
p Éliminer l’acrylique excédentaire, rouvrir les canaux des vis
et terminer la restauration provisoire.
2b
3
Étape 3 – Insertion de la prothèse provisoire
p Nettoyer et désinfecter la restauration provisoire polie, la
placer sur les implants et serrer les vis en appliquant un
couple compris entre 15 et 35 Ncm (en fonction de la
stabilité de l’implant), à l’aide d’un tournevis SCS et d’une
clé à cliquet avec dispositif dynamométrique (voir les
instructions au chapitre 7.5).
p Recouvrir les têtes de vis avec du coton absorbant ou
de la gutta-percha et obturer les canaux des vis avec un
matériau de restauration provisoire (par exemple, un
composite).
4. Gestion des tissus mous
15X.810.indd 33
33
24.10.12 13:46
5. PRISE D’EMPREINTE
5.1 OPTIONS DE PRISE D’EMPREINTE
Il est possible d’utiliser l’une des deux procédures suivantes pour la prise d’empreinte avec
l’implant Straumann® Bone Level:
technique avec
porte-empreinte perforé
technique avec
porte-empreinte fermé
chapitre 5.2
chapitre 5.3
Implant Straumann® Bone Level
La préférence de l‘utilisateur et la situation clinique dicteront le choix de la technique utilisée. Les deux
techniques sont décrites dans les chapitres suivants.
34
5. Prise d’empreinte
15X.810.indd 34
24.10.12 13:46
5.2 PRISE D’EMPREINTE AVEC PORTE-EMPREINTE PERFORÉ
Application
p Technique de prise d’empreinte avec porte-empreinte perforé
Caractéristiques
Simple
p Composants codés par couleur correspondant à la connexion prothétique
p Émergence étroite permettant une utilisation dans des conditions de place
restreintes
p Vis de positionnement pouvant être serrée à la main ou avec le tournevis SCS
Fiable
p Composants de prise d’empreinte très précis reproduisant parfaitement la
situation intrabuccale
p Contrôle tactile univoque de la connexion prothétique permettant de vérifier
la bonne assise des composants
Remarque
La procédure de prise d’empreinte avec porte-empreinte perforé nécessite
l’emploi d’un porte-empreinte sur mesure perforé.
Les piliers d’empreinte sont prévus pour un usage unique, afin de garantir un
ajustement optimal et une prise d’empreinte précise.
Procédure prothétique: p. 39–40
Procédure de laboratoire: p. 41
5. Prise d’empreinte
15X.810.indd 35
35
24.10.12 13:46
Procédure prothétique
5.2.1 Prise d’empreinte avec porte-empreinte perforé – Procédure prothétique
1
36
Étape 1 – Positionnement du pilier d’empreinte
p Ménager un accès suffisant au site d’implantation afin
d’éviter de pincer les tissus gingivaux. Ne pas oublier
que le sulcus gingival peut s’affaisser rapidement après
le retrait des composants de cicatrisation.
p Nettoyer parfaitement la face interne de l’implant de
toute trace de sang, tissus, etc., avant de commencer la
procédure de prise d’empreinte.
p Placer le pilier d’empreinte précisément dans l’implant et
serrer la vis de positionnement à la main.
p En cas de limitation de l’espace occlusal, il est possible
de réduire la longueur du pilier d’empreinte d’un anneau
de rétention une fois que la vis de positionnement a été
retirée.
5. Prise d’empreinte
15X.810.indd 36
24.10.12 13:46
Procédure prothétique
2a
Étape 2 – Prise d’empreinte
p Perforer le porte-empreinte personnalisé (en résine photopolymérisée) en fonction de la situation individuelle, de
sorte que la vis de positionnement du pilier d’empreinte
dépasse.
2b
p Réaliser l’empreinte avec un produit élastomère pour
empreinte (polyvinylsiloxane ou caoutchouc polyéther).
Remarque
En raison de sa faible résistance au déchirement, un
hydrocolloïde n’est pas indiqué pour cet usage.
2c
p Dégager les vis avant de polymériser le matériau.
p Après la polymérisation, desserrer les vis de positionnement et retirer le porte-empreinte.
2d
5. Prise d’empreinte
15X.810.indd 37
37
24.10.12 13:46
Procédure de laboratoire
5.2.2 Prise d’empreinte avec porte-empreinte perforé – Procédure de laboratoire
1a
Étape 1 – Repositionnement et fixation de l’analogue
d’implant
p Repositionner et fixer l’analogue d’implant dans
l’empreinte en utilisant la vis de positionnement. Pour éviter
toute imprécision au moment de la connexion, l’analogue
d’implant doit être positionné exactement avant de
le visser, parfaitement aligné avec les rainures du pilier
d’empreinte.
1b
38
1c
Remarque
Lors du serrage de la vis, maintenir fermement la partie
rétentive de l’analogue d’implant afin d’éviter toute rotation
du pilier d’empreinte. Cette précaution vaut particulièrement
en cas de pilier d’empreinte raccourci.
2
Étape 2 – Fabrication du maître-modèle
p Fabriquer le maître-modèle en utilisant une méthode
standard et du plâtre dentaire type 4 (DIN 6873).
Pour obtenir une bonne configuration du profil d’émergence de la couronne, il convient de toujours utiliser
un masque gingival.
5. Prise d’empreinte
15X.810.indd 38
24.10.12 13:46
5.3 PRISE D’EMPREINTE AVEC PORTE-EMPREINTE FERMÉ
Application
p Technique de prise d’empreinte avec porte-empreinte fermé
Caractéristiques
Simple
p Composants codés par couleur correspondant à la connexion prothétique
p Profil d’émergence mince permettant de l’utiliser dans des conditions de
place restreintes
p Aucune autre préparation du porte-empreinte (perforations, par ex.)
n’est requise
Fiable
p Composants de prise d’empreinte très précis reproduisant parfaitement la
situation intrabuccale
p Contrôle tactile univoque de la connexion prothétique permettant de vérifier
la bonne assise des composants
Remarque
Les piliers d’empreinte sont prévus pour un usage unique, afin de garantir un
ajustement optimal et une prise d’empreinte précise.
Une coiffe supplémentaire est fournie dans chaque boîte au cas où il faudrait
reprendre une empreinte immédiatement.
Procédure prothétique: p. 43–44, 46–47
Procédure de laboratoire: p. 45
5. Prise d’empreinte
15X.810.indd 39
39
24.10.12 13:46
Procédure prothétique
5.3.1 Prise d’empreinte avec porte-empreinte fermé – Procédure prothétique
1a
Étape 1 – Positionnement du pilier d’empreinte
p Ménager un accès suffisant au site d’implantation afin
d’éviter de pincer les tissus gingivaux. Ne pas oublier
que le sulcus gingival peut s’affaisser rapidement après
le retrait des composants de cicatrisation.
p Nettoyer parfaitement la face interne de l’implant de
toute trace de sang, tissus, etc., avant de commencer la
procédure de prise d’empreinte.
p Placer le pilier d’empreinte précisément dans l’implant
et serrer la vis de positionnement à la main (en utilisant
un tournevis SCS).
Remarque
S’assurer que les parties latérales planes du pilier
d’empreinte coïncident sur les aspects mésial et distal.
1b
40
p Placer la coiffe d’empreinte polymère sur le pilier
d’empreinte fixé. Vérifier que la couleur de la coiffe est
la même que celle de la vis de positionnement du pilier
d’empreinte, et que les flèches pointent dans la direction
oro-vestibulaire.
p Pousser la coiffe d’empreinte en direction apicale jusqu’au
déclic. La coiffe d’empreinte est maintenant fermement
positionnée dans le pilier d’empreinte.
5. Prise d’empreinte
15X.810.indd 40
24.10.12 13:46
Procédure prothétique
2a
Étape 2 – Prise d’empreinte
p Réaliser l’empreinte avec un produit élastomère pour
empreinte (polyvinylsiloxane ou caoutchouc polyéther).
Remarque
En raison de sa faible résistance au déchirement,
un hydrocolloïde n’est pas indiqué pour cet usage.
2b
p Une fois le matériau durci, retirer délicatement le porteempreinte. La coiffe d’empreinte reste dans le matériau
de prise d’empreinte et est par conséquent enlevée
automatiquement du pilier d’empreinte au retrait du porteempreinte.
2c
p Dévisser et retirer le pilier d’empreinte, et l’envoyer avec
le porte-empreinte au prothésiste dentaire.
5. Prise d’empreinte
15X.810.indd 41
41
24.10.12 13:46
Procédure de laboratoire
5.3.2 Prise d’empreinte avec porte-empreinte fermé – Procédure de laboratoire
42
1a
Étape 1 – Fixation de l’analogue d’implant et
repositionnement du pilier d’empreinte
p Monter le pilier d’empreinte sur l’analogue d’implant
à l’aide de la vis de positionnement. Pour éviter toute
imprécision au moment de la connexion, l’analogue
d’implant doit être positionné exactement avant de le
visser, parfaitement aligné avec les rainures du pilier
d’empreinte.
1b
Remarque
Vérifier que le code couleur de la vis de positionnement
correspond à celui de l’analogue d’implant, lequel doit être
le même que celui de la coiffe d’empreinte polymère placée
dans le matériau de prise d’empreinte.
1c
p Repositionner le pilier d’empreinte dans le porteempreinte.
p Pousser doucement le pilier d’empreinte jusqu’à ce que
vous sentiez qu’il s’est enclenché. Le pilier d’empreinte
est alors fermement placé sur la coiffe d’empreinte dans
le porte-empreinte.
2
Étape 2 – Fabrication du maître-modèle
p Fabriquer le maître-modèle en utilisant une méthode
standard et du plâtre dentaire type 4 (DIN 6873). Pour
obtenir une bonne configuration du profil d’émergence
de la couronne, il convient de toujours utiliser un masque
gingival.
5. Prise d’empreinte
15X.810.indd 42
24.10.12 13:46
Procédure prothétique
5.4 ENREGISTREMENT DE L’OCCLUSION
Afin de simplifier l’enregistrement de l’occlusion après la prise d‘empreinte, des cales pour réglage de l’occlusion en
plastique de différentes hauteurs sont disponibles. Pour permettre le repositionnement sur le maître-modèle, les cales pour
réglage de l’occlusion présentent un côté latéral plat.
1
Étape 1 – Insertion
p Insérer les cales pour réglage de l’occlusion dans les
implants. Chaque composant se fixe par un mécanisme
d’enclenchement le maintenant dans la configuration
interne.
Remarque
Protéger les composants de l’aspiration (utiliser par exemple
un kit de gorge ou du fil dentaire).
5. Prise d’empreinte
15X.810.indd 43
43
24.10.12 13:46
Procédure prothétique
2a
2b
3
44
Étape 2 – Raccourcissement
p Raccourcir (si besoin) les cales pour réglage de
l’occlusion et appliquer le matériau d’enregistrement
de l’occlusion. Afin de garantir le bon repositionnement
des pièces de la bouche au maître-modèle, la partie
occlusale et le côté latéral plat des cales pour réglage
de l‘occlusion doivent être correctement entourés de
matériau d‘enregistrement de l‘occlusion.
Remarque
Les cales pour réglage de l’occlusion doivent être retirées
de l’implant en bouche. S’il est nécessaire de les raccourcir
en occlusal en raison d’un manque de place, s’assurer que
le côté latéral plat n‘est pas abîmé.
Étape 3 – Positionnement
p Pour transférer l‘occlusion, placer l‘enregistrement de
l‘occlusion dans les analogues sur le maître-modèle.
Fixer le modèle d’occlusion en cire et monter les moulages du maxillaire et de la mandibule sur l’articulateur.
5. Prise d’empreinte
15X.810.indd 44
24.10.12 13:46
6. RESTAURATION
6.1 SET PLAN CrossFit ®/PARTIE SECONDAIRE PLAN
Application
p Planification intrabuccale et extrabuccale de la restauration prothétique
Caractéristiques
Simple
p Parties secondaires PLAN codées par couleur, nettement marquées et
facilement lisibles
p Set PLAN complet contenant toutes les parties secondaires PLAN
clairement rangées
p Manipulation facile avec le tournevis SCS
Fiable
p La bonne assise des parties secondaires PLAN est vérifiée par la réponse
univoque de la connexion prothétique
p Les parties secondaires PLAN sont fabriquées en matériau polymère stérilisable
Remarque
Après une utilisation intra-orale, nettoyer et stériliser les parties secondaires
PLAN en autoclave.
Ne pas stériliser la cassette ou ses inserts.
Remplacer les parties secondaires PLAN non fonctionnelles.
Procédure de laboratoire: p. 49
Procédure prothétique: p. 49–50
6. Restauration
15X.810.indd 45
45
24.10.12 13:46
Procédure de laboratoire
Procédure prothétique
6.1.2 Set PLAN CrossFit ®/sélection de la partie secondaire PLAN
Le set Straumann® PLAN CrossFit ® permet une planification optimale de la restauration en bouche et sur un modèle. Il offre
au chirurgien dentiste et au prothésiste dentaire une plus grande souplesse de coopération pour la planification, et réduit
la quantité de parties secondaires à garder en stock. Le set PLAN contient toutes les parties secondaires PLAN disponibles
pour l’implant Straumann® Bone Level (anatomique, à sceller, en or, Multi-Base, LOCATOR®).
46
1a
Étape 1 – Sélection de la partie secondaire adéquate
p Ouvrir le set PLAN, choisir une partie secondaire PLAN
et la fixer avec le tournevis SCS (retirer les instruments
encore en place dans le moule).
1b
p Placer la partie secondaire PLAN sur l’implant (utilise
intrabuccale) ou sur l’analogue d’implant (utilisation extrabuccale). Cette étape permettra de vérifier les dimensions
(les anneaux sur les parties secondaires PLAN indiquent
la hauteur gingivale), l’alignement axial et l’axe de la vis
de la restauration potentielle.
2
Étape 2 – Commande de la partie secondaire de stock
p Une fois la partie secondaire PLAN offrant la meilleure
adaptation sélectionnée, commander la partie secondaire
de stock correspondante (titane, or) en utilisant le tableau
de correspondance figurant sur la carte jointe au set
PLAN.
6. Restauration
15X.810.indd 46
24.10.12 13:46
Procédure prothétique
6.1.3 Nettoyage et stérilisation des parties secondaires PLAN
p Nettoyer soigneusement les parties secondaires PLAN en les rinçant à l’eau ou
en les passant à l‘éthanol après toute utilisation intrabuccale.
p Après nettoyage, passer les parties secondaires PLAN en autoclave pendant
18 minutes à 134 °C (273 °F).
p Se référer aux consignes du fabricant de l‘autoclave.
Remarque
Ne pas stériliser les parties secondaires PLAN plus de 20 fois.
Ne pas stériliser les parties secondaires PLAN aux rayons gamma.
Ne pas stériliser la cassette ou ses composants.
6. Restauration
15X.810.indd 47
47
24.10.12 13:46
6.2 PARTIE SECONDAIRE ANATOMIQUE (ET MÉSO)
Application
p Restaurations scellées
Caractéristiques
Simple
p Moins de meulage nécessaire, grâce à la préparation des rebords gingivaux
p Bonne adaptation au contour naturel des tissus mous grâce à la préparation
des rebords gingivaux à différentes hauteurs
p La forme ovale ressemble au profil d’émergence de la dent naturelle
Fiable
p Connexion CrossFit ®
Remarque
Ne convient pas pour une restauration directe en céramique.
Il faut conserver une hauteur minimale de 3 mm au-dessus du rebord gingival
du pilier afin de maintenir une bonne stabilité de celui-ci.
Le bord du ciment ne doit pas excéder 2 mm en dessous du niveau gingival.
Utiliser une nouvelle vis basale pour l‘insertion finale de la partie secondaire.
Procédure de laboratoire: p. 52–56
Procédure prothétique: p. 57
48
6. Restauration
15X.810.indd 48
24.10.12 13:46
Procédure de laboratoire
6.2.1 Partie secondaire anatomique (et Méso) – Procédure de laboratoire
Le cas suivant décrit la fabrication d’une couronne unitaire scellée en utilisant une partie secondaire anatomique.
1a
Étape 1 – Fabrication du maître-modèle et wax-up
p Fabriquer le maître modèle en incorporant un masque gingival avec l’analogue d’implant correspondant
(voir la marche à suivre au chapitre 5).
1b
p Pour une planification esthétique optimale, réaliser un
wax-up anatomique complet.
1c
p Réaliser une clé en silicone sur le wax-up complet afin
de déterminer la forme optimale de la partie secondaire
personnalisée.
6. Restauration
15X.810.indd 49
49
24.10.12 13:46
Procédure de laboratoire
2a
Étape 2 – Préparation de la partie secondaire
anatomique ou Méso
p La partie secondaire anatomique et la partie secondaire
Méso (cf. p. siuvante) sont fabriquées en titane et peuvent
être modifiées si nécessaire.
Remarque
Afin de maintenir une bonne stabilité de la partie
secondaire, il faut conserver une hauteur minimale de
3 mm au-dessus du rebord muqueux de celle-ci.
2b
50
p La partie secondaire anatomique après modification.
6. Restauration
15X.810.indd 50
24.10.12 13:46
Procédure de laboratoire
Si la partie secondaire anatomique ne s’adapte pas aux exigences individuelles, ou si vous préférez meuler les rebords
gingivaux vous-même, vous pouvez utiliser une partie secondaire Méso. Le traitement de la partie secondaire Méso
correspond à celui de la partie secondaire anatomique.
2c
2d
2e
6. Restauration
15X.810.indd 51
51
24.10.12 13:46
Procédure de laboratoire
3
Étape 3 – Fabrication de la superstructure
Fabriquer la superstructure sur la partie secondaire modifiée
en utilisant les méthodes de type standard de modelage,
de coulée et de montage de la restauration.
p Placer la partie secondaire modifiée sur l’auxiliaire de
polissage/l’analogue d’implant et visser la vis manuellement en utilisant le tournevis SCS.
p Fixer à la cire une coiffe de résine individuelle sur la
partie secondaire.
p Réaliser un modèle en cire en fonction de la conformation
anatomique du moulage individuel.
p Vérifier le wax-up avec la clé de silicone.
52
6. Restauration
15X.810.indd 52
24.10.12 13:46
Procédure de laboratoire
4a
Étape 4 – Coulée et montage de la restauration
p Couler la structure selon la méthode de coulée standard.
p Vérifier la structure avec la clé de silicone avant le
montage.
4b
p Monter la superstructure.
6. Restauration
15X.810.indd 53
53
24.10.12 13:46
Procédure prothétique
6.2.2 Partie secondaire anatomique – Procédure prothétique
La restauration définitive est livrée au cabinet du chirurgien-dentiste placée sur le maître-modèle.
Étape 1 – Préparationg
p Retirer la coiffe de cicatrisation ou la restauration
provisoire.
p Retirer la superstructure du maître-modèle et dévisser
la partie secondaire de l’analogue d’implant.
p Nettoyer et sécher parfaitement l’implant et la partie
secondaire.
Étape 2 – Insertion finale
p Positionner la partie secondaire nettoyée sur l’implant.
Visser la vis en appliquant un couple de 35 Ncm avec
un tournevis SCS et une clé à cliquet munie d’un dispositif
dynamométrique (voir les instructions au chapitre 7.5).
p Obturer l’orifice SCS de la vis avec du coton et du
matériau d’obturation (gutta-percha). Cela permet un
retrait ultérieur de la partie secondaire personnalisée si
un remplacement de la couronne s’avère nécessaire.
p Sceller la superstructure sur la partie secondaire.
p Retirer le ciment excédentaire.
54
6. Restauration
15X.810.indd 54
24.10.12 13:46
6.3 PARTIE SECONDAIRE EN OR POUR COURONNE
Application
p Couronnes vissées ou scellées
p Bridges scellés via des mésostructures (technique avec partie secondaire
personnalisée)
p Couronnes et bridges télescopiques
Caractéristiques
Simple
p Wax-up et protection du canal de la vis faciles grâce à la partie auxiliaire
de modelage (résine calcinable)
p Résultat esthétique facile à obtenir grâce à la forme individuelle du profil
d’émergence et à l’adaptation au rebord du contour gingival
Fiable
p Le ciment excédentaire est facile à retirer en soulevant le bord de ciment à
l’aide d’une mésostructure conçue sur mesure
p Connexion CrossFit ®
Remarque
La partie secondaire en or ne convient pas pour un assemblage direct avec
d’autres parties secondaires en or. Utiliser une partie secondaire en or pour
bridges pour les bridges vissés (voir les instructions au chapitre 6.4).
Utiliser une nouvelle vis basale pour l‘insertion finale de la partie secondaire.
Ne pas raccourcir une partie secondaire en or pour couronnes de plus
de 1,5 mm.
Procédure de laboratoire: p. 59–68
Procédure prothétique: p. 69
6. Restauration
15X.810.indd 55
55
24.10.12 13:46
Procédure de laboratoire
6.3.1 Partie secondaire en or pour couronne – Procédure de laboratoire
Le cas suivant décrit la fabrication d’une couronne unitaire scellée en utilisant la technique de la partie secondaire
personnalisée.
56
1a
Étape 1 – Fabrication du maître-modèle et wax-up
p Fabriquer le maître modèle en incorporant un masque
gingival avec l’analogue d’implant correspondant
(voir la marche à suivre au chapitre 5).
1b
p Pour une planification esthétique optimale, réaliser un
wax-up anatomique complet.
1c
p Réaliser une clé en silicone sur le wax-up complet afin
de déterminer la forme optimale de la partie secondaire
personnalisée.
6. Restauration
15X.810.indd 56
24.10.12 13:46
Procédure de laboratoire
2a
Étape 2 – Préparation de la partie secondaire en or
p Placer la partie secondaire en or sur l’analogue et visser
la vis manuellement en utilisant le tournevis SCS.
2b
p Raccourcir la partie auxiliaire pour modelage à la hauteur
du plan occlusal, en fonction du cas individuel. La partie
auxiliaire pour modelage garantit une finition propre et
nette du canal de la vis.
2c
2d
p Fixer la partie secondaire en or à l’auxiliaire de
polissage pour une manipulation plus facile lors
des travaux en dehors du modèle.
6. Restauration
15X.810.indd 57
57
24.10.12 13:47
Procédure de laboratoire
58
3a
Étape 3 – Modelage à la cire
p Façonner un wax-up en fonction de la situation anatomique individuelle. La clé en silicone indique exactement
l’espace occupé par la couronne scellée, laquelle sera
réalisée sur la partie secondaire personnalisée.
3b
p S’assurer que la couche de cire sur la partie secondaire
est suffisamment épaisse (au moins 0,7 mm). Ne pas
recouvrir de cire les bords fins de la partie secondaire.
3c
p Vérifier le wax-up avec la clé de silicone.
3d
Remarque
L’illustration montre la configuration optimale de la partie
secondaire personnalisée et le profil d’émergence idéal.
Cette configuration adapte de manière idéale les contours
de la couronne aux rebords du contour gingival. Pour des
raisons d’hygiène, le bord de ciment ne doit pas excéder
2 mm en dessous du niveau gingival.
6. Restauration
15X.810.indd 58
24.10.12 13:47
Procédure de laboratoire
4
Étape 4 – Coulée
p Couler la partie secondaire personnalisée selon les
méthodes de type standard, sans utiliser de produits
tensioactifs.
Remarque
Afin d’éviter de faire déborder l’alliage de coulée directe,
nettoyer parfaitement la partie secondaire avant la coulée
(retrait des particules de cire et des agents isolants avec un
pellet de coton ou un pinceau humidifié à l’alcool).
Toujours réaliser le modèle avec la partie auxiliaire de
modelage. À défaut, l’alliage de coulée dentaire ne coulera
pas ou trop peu sur la bordure supérieure de la coiffe.
S’assurer de l’absence de cire sur les bords délicats. Il
n’est pas recommandé d’utiliser de matériaux de coulée
pour les méthodes de chauffage rapide (matériaux de
coulée rapides).
Respecter scrupuleusement le mode d’emploi fourni par
le fabricant du matériau de coulée lors de son utilisation.
Respecter exactement le rapport de mélange recommandé
et les temps de préchauffe.
6. Restauration
15X.810.indd 59
59
24.10.12 13:47
Procédure de laboratoire
60
5a
Étape 5 – Coulée et démoulage
p Couler la partie secondaire sur mesure.
p Procéder délicatement au démoulage aux ultrasons, au
jet d’eau, à l’acide de décapage ou au pinceau en fibres
de verre.
5b
Remarque
Pour le démoulage de la partie secondaire en or par
sablage (pression maximale: 2 bars; granulométrie
maximale des particules d’aluminium: 50 µm), la face interne
doit être protégée avec l’auxiliaire de polissage de toute
infiltration de sable.
5c
p L’aide de polissage fixée à la cire permet une meilleure
fixation et protège les pièces pré-polies de la partie
secondaire en or.
6. Restauration
15X.810.indd 60
24.10.12 13:47
Procédure de laboratoire
5d
p La partie secondaire en or après sablage.
5e
Remarque
Ne pas sabler la face interne de la partie secondaire en or.
6. Restauration
15X.810.indd 61
61
24.10.12 13:47
Procédure de laboratoire
6a
Étape 6 – Polissage
p Après ébarbage, polir la partie secondaire
personnalisée.
6b
p La partie secondaire personnalisée est maintenant prête
pour la fabrication de la couronne unitaire scellée.
7a
Étape 7 – Fabrication de la couronne unitaire scellée
p Bloquer le canal de la vis et fixer directement à la cire
la structure sur la partie secondaire personnalisée.
p La clé de silicone indique les relations spatiales pour
la restauration.
62
6. Restauration
15X.810.indd 62
24.10.12 13:47
Procédure de laboratoire
7b
p Procéder à la coulée de la structure de la manière
conventionnelle. Après ébarbage de la structure,
la couronne métallique s’adapte précisément sur la
partie secondaire personnalisée.
p La clé de silicone indique les relations spatiales pour
la restauration.
7c
p Monter la superstructure.
6. Restauration
15X.810.indd 63
63
24.10.12 13:47
Procédure de laboratoire
Défauts de coulée et de manipulation
Dépolissage
jusqu’au niveau de la
partie secondaire
Remarque
Le succès à long terme du travail prothétique dépend
de l’adaptation précise de la restauration.
Il faut recommencer toute la procédure si…
p … l’alliage de coulée directe est percé lors de
l’ébarbage, empêchant la surface en Ceramicor®
d’être recouvert avec le revêtement en céramique
(Ceramicor® est un alliage non oxydant et ne permet
pas la liaison céramique).
Erreurs de coulée
p … l’or de coulée ne s’est pas entièrement écoulé.
Bulles de coulée et
coulure d’alliage
p …les intrusions de métaux de coulée ou les bulles
de coulée ne peuvent pas être éliminées de la zone
de connexion de la partie secondaire en or.
64
6. Restauration
15X.810.indd 64
24.10.12 13:47
Procédure de laboratoire
Utilisation d’alliages avec les composants de coulée Ceramicor ®
Ceramicor ® convient exclusivement aux procédures de coulée directe
Aucune céramique ne peut être liée directement sur les composants à coulée
directe Ceramicor®, cet alliage ne créant pas d‘oxydes de liaison.
Lors de la sélection de l’alliage de coulée, toujours s’assurer qu’il est compatible
avec l’alliage fortement fusible des composants de Ceramicor®. Le point de fusion
de l’alliage de coulée ne doit pas excéder une température liquide de 1350 °C
(2462 °F).
Ceramicor® ne doit pas faire l’objet d’une coulée avec des alliages de coulée
à métaux basiques, l’or en combinaison avec le nickel ou le cobalt causant la
destruction des composants.
Alliages de coulée dentaire compatibles
p Alliages nobles
p Alliages de métaux précieux présentant une teneur minimale en métaux du
groupe or et platine de 25%.
p Alliages à base de palladium présentant une teneur minimale en palladium
de 50%.
Normes ISO des types d’alliage
Les types d’alliage conformes aux normes ISO suivantes conviennent pour les
procédures de coulée directe sur les composants préfabriqués Ceramicor®:
p Norme ISO 9693
p Norme ISO 22674
Remarque
Il convient de respecter les recommandations du fabricant de l’alliage. Du fait de
la diffusion à l’interface de l’alliage et de la coiffe, il est possible que les composants réalisés en un matériau non approprié forment des phases de faible solidité,
d’une résistance à la corrosion réduite et au point de fusion moins élevé.
Ceramicor® est une marque déposée de Cendres & Métaux SA
(Biel-Bienne, Suisse).
6. Restauration
15X.810.indd 65
65
24.10.12 13:47
Procédure prothétique
6.3.2 Partie secondaire en or pour couronne – Procédure prothétique
La restauration définitive est livrée au cabinet du chirurgien-dentiste placée sur le maître-modèle.
Étape 1 – Préparation
p Retirer la coiffe de cicatrisation ou la restauration
provisoire.
p Retirer la superstructure du maître-modèle et dévisser
la partie secondaire de l’analogue d’implant.
p Nettoyer et sécher parfaitement l’implant et la partie
secondaire.
Étape 2 – Insertion finale
Option A: couronne vissée
p Positionner la partie secondaire nettoyée sur l’implant.
Visser la vis en appliquant un couple de 35 Ncm avec
un tournevis SCS et une clé à cliquet munie d’un dispositif
dynamométrique (voir les instructions au chapitre 7.5).
p Obturer l’orifice SCS de la vis avec du coton et du
matériau d’obturation (par ex., gutta-percha ou composite). Cela permet un retrait ultérieur de la partie secondaire
personnalisée si un remplacement de la couronne s’avère
nécessaire.
Option B: couronne scellée
p Positionner la partie secondaire nettoyée sur l’implant.
Visser la vis en appliquant un couple de 35 Ncm avec
un tournevis SCS et une clé à cliquet munie d’un dispositif
dynamométrique (voir les instructions au chapitre 7.5).
p Obturer l’orifice SCS de la vis avec du coton et
du matériau d’obturation (par ex., gutta-percha ou
composite). Cela permet un retrait ultérieur de la partie
secondaire personnalisée si un remplacement de la
couronne s’avère nécessaire.
p Sceller la couronne à la mésostructure.
p Retirer le ciment excédentaire.
Remarque
L’illustration montre la configuration optimale de la partie
secondaire personnalisée et le profil d’émergence idéal.
Cette configuration adapte de manière idéale les contours
de la couronne aux rebords du contour gingival. Pour des
raisons d’hygiène, le bord de ciment ne doit pas excéder
2 mm en dessous du niveau gingival.
66
6. Restauration
15X.810.indd 66
24.10.12 13:47
6.4 PARTIE SECONDAIRE EN OR POUR BRIDGE
Application
p Bridges vissés
p Barres personnalisées vissées
Caractéristiques
Simple
p Wax-up et protection du canal de la vis faciles grâce à la partie auxiliaire
de modelage (résine calcinable)
p Résultat esthétique facile à obtenir grâce à la forme individuelle du profil
d’émergence et à l’adaptation au rebord du contour gingival
Fiable
p Aucun espace vide dans le ciment
p Solution n’utilisant qu’une seule vis
Remarque
Ne convient pas aux couronnes unitaires. Utiliser une partie secondaire en or
pour couronnes pour les couronnes unitaires (voir les instructions au chapitre 6.3).
Utiliser une nouvelle vis basale pour l‘insertion finale de la partie secondaire.
Ne pas raccourcir une partie secondaire en or pour bridges de plus de 2,5 mm.
Procédure de laboratoire: p. 71–78
Procédure prothétique: p. 79
6. Restauration
15X.810.indd 67
67
24.10.12 13:47
Procédure de laboratoire
6.4.1 Partie secondaire en or pour bridge – Procédure de laboratoire
Le cas suivant décrit la planification d’un bridge vissé.
68
1a
Étape 1 – Fabrication du maître-modèle et wax-up
p Fabriquer un maître modèle en incorporant un masque
gingival avec les analogues d’implant correspondants
(voir la marche à suivre au chapitre 5).
1b
p Pour une planification esthétique optimale, réaliser un
wax-up anatomique complet.
1c
p Réaliser une clé en silicone sur le wax-up anatomique
complet afin de déterminer la forme optimale du bridge
personnalisé.
6. Restauration
15X.810.indd 68
24.10.12 13:47
Procédure de laboratoire
2a
Étape 2 – Préparation des parties secondaires en or
p Placer les parties secondaires en or sur les analogues et
visser les vis manuellement en utilisant le tournevis SCS.
2b
p Raccourcir les parties auxiliaires de modelage à la
hauteur du plan occlusal, en fonction du cas individuel.
La partie auxiliaire pour modelage garantit une finition
propre et nette du canal de la vis.
2c
p Afin d’éviter toute déformation de la forme conique de
la connexion, il est fortement recommandé de toujours
fixer la partie secondaire en or à l‘auxiliaire de polissage
lorsque l‘on travaille hors du maître-modèle.
6. Restauration
15X.810.indd 69
69
24.10.12 13:47
Procédure de laboratoire
70
3a
Étape 3 – Modelage à la cire
p Façonner un wax-up en fonction de la situation
anatomique individuelle.
p S’assurer que la couche de cire sur la partie secondaire
est suffisamment épaisse (au moins 0,7 mm). Ne pas
recouvrir de cire les bords fins des parties secondaires.
3b
p Vérifier la configuration spatiale avant de couler la
structure du bridge au moyen de la clé de silicone du
wax-up.
6. Restauration
15X.810.indd 70
24.10.12 13:47
Procédure de laboratoire
4
Étape 4 – Coulée
p Vérifier que la structure de cire du bridge est entièrement
dénuée de tension avant de couler la structure. On y
parvient en respectant les techniques de bridges usuelles.
p Couler la structure du bridge selon les méthodes
standard, sans utiliser de produits tensioactifs.
Remarque
Afin d’éviter de faire déborder l’alliage de coulée directe,
nettoyer parfaitement les parties secondaires avant la coulée
(retrait des particules de cire et des agents isolants avec un
pellet de coton ou un pinceau humidifié à l’alcool).
S’assurer de l’absence de cire sur les bords délicats.
Il n’est pas recommandé d’utiliser de matériaux de coulée
pour les méthodes de chauffage rapide (matériaux de
coulée rapides).
Respecter scrupuleusement le mode d’emploi fourni par
le fabricant du matériau de coulée lors de son utilisation.
Respecter exactement le rapport de mélange recommandé
et les temps de préchauffe.
6. Restauration
15X.810.indd 71
71
24.10.12 13:47
Procédure de laboratoire
5a
Étape 5 – Coulée et démoulage
p Couler la structure du bridge.
Remarque
Le succès à long terme du travail prothétique dépend
de l’adaptation précise de la restauration. La procédure
entière devra être recommencée si des erreurs de coulée
surviennent, telles que celles décrites aux exemples p. 67.
5b
p Laisser suffisamment refroidir le bridge coulé avant le
démoulage.
p Procéder délicatement au démoulage aux ultrasons,
au jet d’eau, à l’acide de décapage ou au pinceau en
fibres de verre.
Pour le démoulage des parties secondaires en or par
sablage (pression maximale: 2 bars ; granulométrie maximale des particules d’aluminium: 50 µm), la face interne
doit être protégée avec l’auxiliaire de polissage de toute
infiltration de sable.
5c
72
p L’aide de polissage fixée à la cire permet une meilleure
fixation et protège les pièces pré-polies des parties
secondaires en or.
6. Restauration
15X.810.indd 72
24.10.12 13:47
Procédure de laboratoire
5d
Remarque
Une parfaitement adaptation prothétique dans la connexion
interne de l’implant est indispensable au succès de la
restauration.
Prendre garde à ne pas laisser tomber le bridge. En raison
du poids de la restauration, cela pourrait avoir un impact
négatif sur la précision de la connexion de la partie
secondaire en or. Si la restauration tombe, recommencer
toute la procédure.
5e
5f
p Ne pas sabler la face interne de la partie secondaire
en or.
6. Restauration
15X.810.indd 73
73
24.10.12 13:47
Procédure de laboratoire
6a
Étape 6 – Préparation avant montage de la
restauration
p Retirer les tiges de coulée et polir les surfaces de retrait.
p Vérifier les conditions spatiales avec la clé de silicone.
6b
p Vérifier que la restauration s’adapte sans tension sur le
maître-modèle (test de Sheffield). Si le bridge ne s’adapte
pas sans tension, et par conséquent présente du jeu,
le couper et l’atteler de nouveau sans tension.
Remarque
Afin de pouvoir retirer le bridge du maître-modèle, toutes
les vis basales doivent d‘abord être enlevées.
6c
74
6. Restauration
15X.810.indd 74
24.10.12 13:47
Procédure de laboratoire
6d
p Procéder à un autre essai de l’adaptation sans tension
de la structure dans la bouche du patient.
7
Step 7 – Montage de la restauration
p Monter la superstructure.
6. Restauration
15X.810.indd 75
75
24.10.12 13:47
Procédure prothétique
6.4.2 Partie secondaire en or pour bridge – Procédure prothétique
La restauration définitive est livrée au cabinet du chirurgien-dentiste placée sur le maître-modèle.
Étape 1 – Préparation
p Retirer la partie secondaire de cicatrisation ou la
restauration provisoire.
p Retirer la superstructure du maître-modèle et dévisser
le bridge des analogues d’implants.
p Nettoyer et sécher parfaitement l’intérieur des implants
et le bridge.
p Vérifier l’adaptation sans tension du bridge avant de
la visser dans la bouche du patient.
Remarque
Ne pas insérer le bridge en cas de mouvements dus à des
tensions du bridge.
Étape 2 – Insertion finale
p Positionner le bridge nettoyé sur les implants.
p Serrer les vis en appliquant un couple de 35 Ncm avec
un tournevis SCS et une clé à cliquet munie d’un dispositif
dynamométrique (voir les instructions au chapitre 7.5).
p Obturer l’orifice SCS des vis avec du coton et du matériau
d’obturation (par ex., gutta-percha ou composite). Cela
permettra un retrait ultérieur du bridge, si nécessaire.
76
6. Restauration
15X.810.indd 76
24.10.12 13:47
6.5 STRAUMANN ® PARTIE SECONDAIRE ANATOMIQUE IPS e.max ®1
Application
p Couronnes et bridges scellés sur mésostructure
– Procédure classique
– Restauration provisoire au moment des soins
p Restaurations vissées
– Recouvrement direct (avec IPS e.max® Ceram1)
– Technique de pressée (avec IPS e.max® ZirPress1)
Matériau
p Dioxyde de zirconium
Caractéristiques
Simple
p Traitement d’une partie secondaire en céramique très esthétique dans plusieurs
teintes avec des méthodes de laboratoire classiques
p Moins de fraisage nécessaire du fait de la préparation des bords gingivaux
p Adaptation au contour naturel du tissu mou du fait de la préparation des bords
gingivaux en différentes hauteurs
p La forme ovale rappelle le profil d’émergence d’une dent naturelle
Fiable
p Biocompatible et de faible conductivité thermique
p Toute céramique de haute performance grâce à une grande solidité et une
résistance à la rupture élevée
p Réduction du risque de visibilité des bords à travers le tissu mou même avec un
biotype muqueux fin
p Connexion CrossFit ®
p Ajustage précis
Remarque
Utiliser uniquement une vis de base Straumann® d’origine pour partie secondaire
céramique pour l’insertion finale de la Straumann® Partie Secondaire Anatomique IPS e.max ®1. La Straumann® Partie Secondaire Anatomique IPS e.max ®1
est disponible dans les teintes suivantes : MO 0 et MO 1 (MO = opacité
moyenne). Le mode d’emploi contient des recommandations relatives à la procédure de stérilisation.
Procédure de laboratoire: p. 82–93
Procédure prothétique: p. 94–99
6. Restauration
15X.810.indd 77
77
24.10.12 13:47
Les cas suivants décrivent la fabrication de :
Option A: Couronnes et bridges scellés avec utilisation de la Straumann® Partie Secondaire Anatomique
IPS e.max®1;
Option B: Couronnes vissées avec recouvrement direct, lors de l’utilisation de la Straumann® Partie
Secondaire Anatomique IPS e.max®1 et IPS e.max® Ceram1;
Option C: Couronnes vissées avec l’utilisation de la Straumann® Partie Secondaire Anatomique IPS e.max®1
en association avec la technique de pressée. Dans ce cas, IPS e.max® ZirPress1 été utilisé.
Les restaurations scellées doivent remplir les critères suivants (cf. le schéma 2c, p. 84) :
p Les parties secondaires personnalisées doivent être soutenus par cuspide et crête marginale.
p L’épaisseur maximale du matériau de recouvrement sur la chape ne doit pas être supérieure à 2 mm
dans toutes les directions.
p Éviter tout bord tranchant.
Les restaurations vissées doivent remplir les critères suivants (cf. le schéma 2c, p. 84) :
p Dans la région antérieure, l’accès au trou de la vis doit se situer dans la partie palatine/linguale de
la restauration.
p L’emplacement du trou de la vis dans la partie incisale ou labiale est contre-indiqué.
p Dans la région postérieure, le trou de la vis doit se situer au centre de la partie occlusale de la
restauration.
p Avant le recouvrement ou la technique de pressée, les parties secondaires personnalisées doivent
avoir une forme anatomique dento-portée réduite (soutien sur cuspides ou soutien marginal).
p L’épaisseur maximale du matériau de recouvrement sur les parties secondaires personnalisées
(céramique de stratification et/ou céramique pour pressée) ne doit pas être supérieure à 2 mm dans
toutes les directions de la restauration vissée.
1
IPS e.max®, IPS e.max® Ceram, IPS e.max® ZirPress, IPS e.max® Ceram ZirLiner, IPS e.max® Ceram Liner sont des
marques déposées d’Ivoclar Vivadent AG, Liechtenstein
2
78
Ivoclar Vivadent AG, Liechtenstein
6. Restauration
15X.810.indd 78
24.10.12 13:47
Procédure de laboratoire
6.5.1 Straumann® Partie Secondaire Anatomique IPS e.max ®1 – Procédure de laboratoire
1a
Étape 1 – Fabrication du modèle et du modèle en cire
p Fabriquer le modèle incluant un masque gingival avec
l’analogue d’implant correspondant (cf. instructions au
chapitre 5).
1b
p Pour une planification esthétique optimale, concevoir un
modèle en cire anatomique complet.
6. Restauration
15X.810.indd 79
79
24.10.12 13:48
Procédure de laboratoire
80
1c
p Faire une clef en silicone sur le modèle en cire complet
pour définir la forme optimale de la partie secondaire
modifiée.
2a
Étape 2 – Préparation de la Straumann® Partie
Secondaire Anatomique IPS e.max ®1
p Placer la partie secondaire sur l’auxiliaire de polissage/
l’analogue et serrer la vis à la main à l’aide du tournevis
SCS.
2b
p Pour la personnalisation de la Straumann® Partie Secondaire Anatomique IPS e.max®1, il est recommandé de
travailler avec une turbine refroidie à l’eau et des instruments
abrasifs appropriés pour meuler la ZrO2 frittée. Travailler
avec une faible pression de meulage et éviter la formation
d’étincelles. Les recommandations relatives aux instruments
de meulage d’Ivoclar Vivadent à utiliser avec IPS e.max®1
doivent être respectées.
6. Restauration
15X.810.indd 80
24.10.12 13:48
Procédure de laboratoire
RC GH 2 mm
0,75 mm
0,5 mm
RC GH 3,5 mm
2 mm
1,3 mm
16 mm
0,75 mm
0,5 mm
min. 4 mm
min. 4 mm
3,5 mm
2 mm
16 mm
RC
NC GH 2 mm
RC
NC GH 3,5 mm
0,5 mm
0,3 mm
min. 4 mm
2 mm
16 mm
Remarque
Pour maintenir une stabilité suffisante de la partie secondaire,
respecter précisément les dimensions indiquées dans le
schéma ci-contre (2c). La hauteur de la partie secondaire
doit être égale à au moins 65 % de la restauration complète.
1,3 mm
min. 4 mm
3,5 mm
16 mm
NC
2 mm
NC
p La géométrie finale de la partie secondaire doit satisfaire
les exigences du matériau de la restauration finale pour
les couronnes et bridges scellés.
Scellé
Scellé
p La géométrie finale de la partie secondaire doit satisfaire
les exigences du matériau de recouvrement pour les
couronnes vissées, recouvertes soit directement soit à l’aide
de la technique de pressée.
Recouvrement direct
6. Restauration
15X.810.indd 81
81
24.10.12 13:48
Procédure de laboratoire
2d
p Selon les recommandations relatives aux instruments de
meulage d’Ivoclar Vivadent à utiliser avec IPS e.max®1,
il n’est pas nécessaire de procéder à une cuisson de
régénération pour les couronnes et les bridges scellés. Il
faut procéder à une cuisson de régénération si les recommandations relatives aux instruments de meulage d’Ivoclar
Vivadent à utiliser avec IPS e.max®1 ne sont pas respectées ou si un autre traitement thermique est requis. Les
paramètres de la cuisson de régénération sont les suivants :
chauffer à 65 °C par minute jusqu’à atteindre 1050 °C,
maintenir cette température pendant 15 minutes, puis refroidir
lentement de 25 °C par minute jusqu’à obtenir 750 °C.
Option A – Couronnes et bridges scellés
3a
Étape 3 – Fabrication de la superstructure
p Utiliser une procédure standard pour fabriquer la chape
en céramique avec le scanner Straumann® CARES® Scan
CS2 et le logiciel Straumann® CARES® Visual.
3b
p Recouvrir la chape avec du matériau de recouvrement
classique compatible avec le coefficient de dilatation
thermique de la chape en céramique.
p Coefficient de dilatation thermique2 (CDT) (100 – 500 °C)
10,80 ± 0,25 10 -6 K-1
p Pour le recouvrement, suivre les recommandations du
fabricant de matériau céramique.
82
6. Restauration
15X.810.indd 82
24.10.12 13:48
Procédure de laboratoire
3c
3d
Remarque
En cas de liaison adhésive, sabler les parties de la surface
de la partie secondaire qui seront recouvertes de ciment
avec de l’Al2O3 (type 100 microns) à 0,5 – 1,0 bar
(15 – 30 psi). Pendant le sablage, la configuration de
l’implant doit être protégée avec l’auxiliaire de polissage.
6. Restauration
15X.810.indd 83
83
24.10.12 13:48
Procédure de laboratoire
Option B – Couronnes vissées avec recouvrement direct
3a
Étape 3 – Recouvrement
p Pour le recouvrement de la Straumann® Partie Secondaire
Anatomique IPS e.max®1, utiliser un matériau de recouvrement classique compatible avec le coefficient de dilatation
thermique de la partie secondaire.
p Coefficient de dilatation thermique2 (CDT) (100 – 500 °C)
10,80 ± 0,25 10 -6 K-1
p Dans ce cas, IPS e.max® Ceram1 a été utilisé. Pour plus
de détails, consulter la brochure «Instructions for use IPS
e.max® Ceram1» (www.ivoclarvivadent.com).
p Nettoyer la partie secondaire à la vapeur et n’appliquer
IPS e.max® Ceram ZirLiner1 qu’aux endroits où IPS e.max®
Ceram1 sera appliqué par la suite.
3b
p La configuration de l’implant doit être protégée avec
l’auxiliaire de polissage pendant l’application d’IPS e.max®
Ceram ZirLiner1.
Remarque
Ne pas sabler la partie secondaire avant d’appliquer IPS
e.max® Ceram Liner1. Éviter d’appliquer IPS e.max® Ceram
ZirLiner1 dans le canal de la vis.
3c
84
Remarque
Ne pas appliquer IPS e.max® Ceram ZirLiner1 sur la configuration interne. En cas d’adaptation du profil d’émergence,
il est recommandé de placer la partie secondaire à l’envers
sur le plateau de cuisson afin d’éviter que ZirLiner1 ne
coule dans la configuration interne pendant la cuisson.
6. Restauration
15X.810.indd 84
24.10.12 13:48
Procédure de laboratoire
3d
p Une attention particulière doit être accordée à l’obtention
d’une épaisseur de couche régulière pour la porcelaine
recouvrant la partie secondaire.
Remarque
Respecter l’épaisseur maximale du matériau céramique de
stratification (maxi. 2 mm).
3e
3f
p Restauration finale
6. Restauration
15X.810.indd 85
85
24.10.12 13:48
Procédure de laboratoire
Option C – Couronnes vissées avec la technique de pressée
3a
Étape 3 – Déroulement de la technique de pressée
p Pour appliquer la pressée à la Straumann® Partie Secondaire Anatomique IPS e.max®1, utiliser un matériau pour la
pressée classique compatible avec le coefficient de dilatation thermique de la partie secondaire.
p Coefficient de dilatation thermique2 (CDT) (100 – 500 °C)
10,80 ± 0,25 10 -6 K-1
p Dans ce cas, IPS e.max® ZirPress1 a été utilisé. Pour plus
de détails, consulter la brochure «Instructions for use
IPS e.max® ZirPress1» (www.ivoclarvivadent.com).
p Nettoyer la partie secondaire à la vapeur et n’appliquer
IPS e.max® Ceram ZirLiner1 qu’aux endroits où IPS e.max®
ZirPress1 sera appliqué par la suite.
3b
p La configuration de l’implant doit être protégée avec
l’auxiliaire de polissage pendant l’application d’IPS e.max®
Ceram ZirLiner1.
Remarque
Ne pas sabler la partie secondaire avant d’appliquer
IPS e.max® Ceram Liner1. Éviter d’appliquer IPS e.max® Ceram
ZirLiner1 dans le canal de la vis.
3c
86
Remarque
Ne pas appliquer IPS e.max® Ceram ZirLiner1 sur la configuration interne. En cas d’adaptation du profil d’émergence,
il est recommandé de placer la partie secondaire à l’envers
sur le plateau de cuisson afin d’éviter que ZirLiner1
ne coule dans la configuration interne pendant la cuisson.
6. Restauration
15X.810.indd 86
24.10.12 13:48
Procédure de laboratoire
3d
p Respecter l’épaisseur de matériau respectif (minimum
0,7 mm jusqu’à 2 mm) pour garantir une restauration
pressée correcte.
3e
Remarque
Pour éviter qu’IPS e.max® ZirPress1 pénètre dans le canal de
la vis de la partie secondaire, ne pas recouvrir le canal de la
vis avec de la cire.
3f
p Mise en place de la tige de coulée
6. Restauration
15X.810.indd 87
87
24.10.12 13:49
Procédure de laboratoire
3g
p Couvrir toute la partie secondaire avec le matériau de
revêtement et s’assurer que le canal de la vis est également
entièrement comblé.
3h
p Avant la pressée, veiller à ce que le four de pressée soit
suffisamment préchauffé.
3i
p La configuration de l’implant doit être protégée avec
l’auxiliaire de polissage (par exemple sablage).
3j
88
6. Restauration
15X.810.indd 88
24.10.12 13:49
Procédure de laboratoire
3k
3l
3m
Remarque
La réussite durable du travail prothétique dépend de
l’ajustage précis de la restauration. Il faut par conséquent
respecter les recommandations suivantes :
– Prévoir suffisamment de temps de refroidissement de la
partie secondaire pressée avant d’éliminer les résidus de
matériau de revêtement
– Une élimination grossière des résidus de matériau de
revêtement est réalisée avec des billes de polissage en
verre à une pression de 4 bars (60 psi)
– Une élimination délicate des résidus de matériau de revêtement est réalisée avec des billes de polissage en verre à
une pression de 2 bars (30 psi)
– Ne pas utiliser l’Al2O3 pour l’élimination grossière ou delicate des résidus de matériau de revêtement
– Ne pas sabler la partie conique de la partie secondaire
et toujours protéger l’interface implant/partie secondaire
avec l’auxiliaire de polissage
p Plonger les objets pressés dans le liquide IPS e.max® Press
Invex Liquid (mini. 5 minutes, maxi. 10 minutes) et s’assurer
qu’ils sont totalement immergés.
p Éliminer avec soin la couche blanche qui s’est formée sur
les objets pressés avec de l’Al2O3 (type 100 microns) à
une pression de 1 – 2 bar(s) (15 – 30 psi).
6. Restauration
15X.810.indd 89
89
24.10.12 13:49
Procédure de laboratoire
3n
p Recouvrir, teinter et vitrifier la restauration en fonction de la
situation individuelle.
Remarque
La configuration de l’implant doit être protégée avec l’auxiliaire
de polissage pendant l’application d’IPS e.max® Ceram1.
3o
90
p Restauration finale
6. Restauration
15X.810.indd 90
24.10.12 13:50
Procédure prothétique
6.5.2 Straumann® Partie Secondaire Anatomique IPS e.max ®1 – Procédure prothétique
La restauration finale est livrée sur le modèle au cabinet du dentiste.
Option A – Couronnes et bridges scellés
Étape 1 – Préparation
p Retirer la coiffe de cicatrisation ou la restauration provisoire.
p Retirer la superstructure du modèle et dévisser la partie
secondaire de l’analogue.
p Bien nettoyer et sécher l’intérieur de l’implant et la partie
secondaire.
p Préparer la surface de la partie secondaire en fonction du
matériau de scellement qui sera utilisé (par exemple, en
cas de liaison adhésive, appliquer un décapant).
p Préparer la surface intérieure de la superstructure conformément au mode d’emploi fourni par le fabricant concerné (par exemple, en cas de liaison adhésive, appliquer
un décapant).
2a
Étape 2 – Insertion finale
p Placer la partie secondaire nettoyée dans l’implant. Visser
la vis à 35 Ncm en utilisant le tournevis SCS ainsi que la
clé à cliquet et le dispositif dynamométrique (cf. instructions
au chapitre 7.5).
p Obturer le canal de la vis SCS avec du coton et un
matériau de remplissage (soit la gutta-percha). Cela permet
un retrait ultérieur de la partie secondaire modifiée si le
remplacement de la restauration est nécessaire.
2b
p Fixer la superstructure sur la partie secondaire.
p Eliminer tout surplus de ciment.
Remarque
Utiliser uniquement une vis de base Straumann® d'origine
pour partie secondaire céramique pour l'insertion finale de
la Straumann® Partie Secondaire Anatomique IPS e.max®1.
6. Restauration
15X.810.indd 91
91
24.10.12 13:50
Procédure prothétique
Options B + C – Couronnes vissées avec recouvrement direct ou avec la technique de pressée
Étape 1 – Préparation
p Retirer la coiffe de cicatrisation ou la restauration provisoire.
p Retirer la partie secondaire recouverte du modèle.
p Bien nettoyer et sécher l’intérieur de l’implant et la partie
secondaire.
2a
Étape 2 – Insertion finale
p Placer la partie secondaire nettoyée et recouvert dans
l’implant. Serrer la vis à 35 Ncm en utilisant le tournevis
SCS ainsi que la clé à cliquet et le dispositif dynamométrique (cf. instructions au chapitre 7.5).
2b
p Obturer le canal de la vis SCS avec du coton et
un matériau de remplissage (soit la gutta-percha, composite). Cela permet un retrait ultérieur de la partie
secondaire modifiée si le remplacement de la restauration
est nécessaire.
Remarque
Utiliser uniquement une vis de base Straumann® d'origine
pour partie secondaire céramique pour l'insertion finale de
la Straumann® Partie Secondaire Anatomique IPS e.max®1.
92
6. Restauration
15X.810.indd 92
24.10.12 13:50
Procédure prothétique
6.5.3 Straumann® Partie Secondaire Anatomique IPS e.max ®1 – Procédure au moment des soins pour les
restaurations provisoires
Le cas suivant décrit l’utilisation de la Straumann® Partie Secondaire Anatomique IPS e.max®1 au moment des soins.
1
Étape 1 – Préparation de la Straumann® Partie Secondaire
Anatomique IPS e.max®1
p Pour la préparation de la Straumann® Partie Secondaire
Anatomique IPS e.max®1 au fauteuil du patient, suivre la
procédure pour les restaurations scellées décrite à l'étape
2, p. 83–85.
p Selon les recommandations relatives aux instruments de
meulage d’Ivoclar Vivadent à utiliser avec IPS e.max®1, il
n’est pas nécessaire de procéder à une cuisson de régénération pour les couronnes et les bridges scellés. Il faut
procéder à une cuisson de régénération si les recommandations relatives aux instruments de meulage d’Ivoclar Vivadent à utiliser avec IPS e.max®1 ne sont pas respectées
ou si un autre traitement thermique est requis. Les paramètres de la cuisson de régénération sont les suivants : chauffer
à 65 °C par minute jusqu’à atteindre 1050 °C, maintenir
cette température pendant 15 minutes, puis refroidir lentement de 25 °C par minute jusqu’à obtenir 750 °C.
2a
Étape 2 – Mise en place de la Straumann® Partie
Secondaire Anatomique IPS e.max ®1 modifiée
p Placer la partie secondaire sur l’implant et serrer la vis
avec un couple compris entre 15 Ncm et 35 Ncm en
utilisant le tournevis SCS ainsi que la clé à cliquet et le
dispositif dynamométrique (cf. instructions au chapitre 7.5).
Remarque
Avant de prendre l’empreinte du niveau de la partie secondaire, ce dernier doit être serré avec un couple de 35 Ncm.
2b
p Recouvrir la tête de la vis avec du coton absorbant ou de
la gutta-percha et obturer provisoirement le canal de la vis
(par exemple, avec du coton absorbant).
6. Restauration
15X.810.indd 93
93
24.10.12 13:50
Procédure prothétique
94
2c
p Prendre une empreinte avec un porte-empreinte individuel
et commander la restauration finale.
3
Étape 3 – Fabrication de la couronne unitaire scellée
provisoire
p Utiliser une procédure standard pour fabriquer la couronne
unitaire scellée (par exemple, préparer à la fraise une dent
en matière plastique préfabriquée).
6. Restauration
15X.810.indd 94
24.10.12 13:50
Procédure prothétique
4
Étape 4 – Scellement de la couronne unitaire provisoire
p Recouvrir la partie interne de la couronne avec du ciment
provisoire et la sceller sur la Straumann® Partie Secondaire
Anatomique IPS e.max®1.
p Eliminer tout surplus de ciment.
6. Restauration
15X.810.indd 95
95
24.10.12 13:50
Procédure prothétique
5a
Étape 5 – Insertion de la restauration finale
p Retirer la restauration provisoire
p Bien nettoyer et sécher l’intérieur de la partie secondaire.
5b
p Obturer le canal de la vis SCS avec du coton et du
matériau de remplissage (soit de la gutta-percha). Cela
permet le retrait ultérieur de la partie secondaire
modifiée si un remplacement de restauration est nécessaire.
p Fixer la superstructure sur la partie secondaire.
p Eliminer tout surplus de ciment.
96
6. Restauration
15X.810.indd 96
24.10.12 13:50
Straumann® CARES® Prothèses implanto-portée
Straumann ® CARES ® CADCAM vous offre une vaste de
gamme de solutions prothétiques implanto-portées afin
d’obtenir des restaurations implantaires d’excellente qualité.
Les composants implanto-portés Straumann® CARES ® sont
conçus pour un niveau élevé de fiabilité et de prédictibilité.
L’ensemble des solutions prothétiques implanto-portées
peuvent être commandées via le logiciel Straumann® CARES®
Visual. Les parties secondaires Straumann® CARES ® peuvent
également être commandées via le service Straumann®
CARES ® Scan et Shape.
Straumann® CARES ® parties secondaires
Pour des solutions sur mesure
Pour couronnes et bridges scellé(e)s sur mesostructure
Pour couronnes vissées
(parties secondaires en céramique uniquement)
Disponible en deux matériaux différents :
titane et céramique
Caractéristiques
Forme et profil d’émergence personnalisés
Contrôle de l’espace réservé au ciment
Précision d’ajustement éprouvée de qualité Straumann
Straumann® CARES ® bridges et barres vissés
Pour des solutions sur mesure complexes
Pour les bridges vissés
Pour les barres (Dolder ®, MP-Clip, Ackermann, round)
En deux matériaux différents :
titane degré 4 et alliage cobalt-chrome (coron®)
Caractéristiques
Liaison directe avec l’implant, aucun autre composant
n’est nécessaire
Grande précision
Pour plus d’informations concernant les prothèses implanto-portées
Straumann® CARES®, veuillez consulter la brochure 152.822
« Information de base sur les procédures prothétiques implantoportées Straumann® CARES® ».
6. Restauration
15X.810.indd 97
97
01.11.12 16:18
6.7 PARTIE SECONDAIRE À SCELLER
Application
p Couronnes et bridges scellés
Caractéristiques
Simple
p Prise d‘empreinte flexible au niveau de l‘implant ou de la partie secondaire
p Manipulation facile des coiffes préfabriquées
p Réduit le travail d‘ajustage (par ex. ajustage de la hauteur)
p Choix aisé des composants grâce au code de couleur
Fiable
p Connexion CrossFit ®
p Adaptation parfaite grâce aux composants préfabriqués
p Le bon ajustement de la coiffe d’empreinte au niveau de la partie secondaire
peut être vérifié par une réponse univoque
Remarque
La marge de ciment ne doit pas excéder 2 mm en dessous du niveau gingival.
Il faut conserver une hauteur minimale de 3 mm au-dessus du rebord gingival de
la partir secondaire afin de maintenir une bonne stabilité et une rétention correcte
de celui-ci.
Procédure de laboratoire: p. 106 –109, 111
Procédure prothétique: p. 100 –105, 110, 112
98
6. Restauration
15X.810.indd 98
24.10.12 13:50
6.7.1 Code des parties secondaires à sceller
Narrow CrossFit ®
Diameter (D)
3,5 mm
(code bleu)
Regular CrossFit ®
5 mm
(code jaune)
5 mm
(code gris)
6,5 mm
(code marrone)
AH 4 mm
(marque noir)
AH 5,5 mm
(marque blanche)
D = Diamètre
AH = Hauteur de la partie secondaire
GH = Hauteur de la gencive
D
4 mm
5,5 mm
AH
mm
1 mm
mm
2 mm
mm
3 mm
GH
6. Restauration
15X.810.indd 99
99
24.10.12 13:50
Procédure prothétique
Option A: prise d’empreinte au niveau de la partie secondaire – Procédure prothétique
100
1a
Étape 1 – Insertion de la partie secondaire
p Sélectionner la taille adaptée de la partie secondaire à
sceller en utilisant un set PLAN (voir la marche à suivre
chapitre 6.1).
1b
p Nettoyer abondamment et sécher l’intérieur de l’implant.
p Positionner la partie secondaire sur l’implant. Visser la vis
en appliquant un couple de 35 Ncm avec un tournevis
SCS et une clé à cliquet munie d’un dispositif dynamométrique (voir les instructions au chapitre 7.5).
6. Restauration
15X.810.indd 100
24.10.12 13:50
Procédure prothétique
2
Étape 2 – Personnalisation de la partie secondaire
p Procéder aux ajustages de la hauteur en fonction de la
situation individuelle. Il faut s’arrêter au maximum au bas
de l‘anneau noir et blanc.
Remarque
L’empreinte au niveau de la partie secondaire ne contient
aucune information sur les personnalisations potentielles.
Dans ce cas, l’empreinte au niveau de la partie secondaire
doit être prise sans composant auxiliaire. Nous recommandons de prendre l’empreinte au niveau de l’implant, puis de
demander au prothésiste dentaire de personnaliser la partie
secondaire en fonction de la situation individuelle.
Nous recommandons de personnaliser la partie secondaire
juste avant d’intégrer la couronne finale, si la zone alentours
le permet (aucune force de mastication ne doit être appliquée contre la partie secondaire). Demander au laboratoire
dentaire un modèle de meulage.
6. Restauration
15X.810.indd 101
101
24.10.12 13:51
Procédure prothétique
3a
Étape 3 – Prise d’empreinte au niveau de la partie
secondaire
p Enclencher la coiffe d’empreinte sur la partie secondaire.
p L’anneau blanc sur la partie secondaire indique la hauteur
de la partie secondaire (AH). Il correspond à la flèche
blanche se trouvant sur le dessus de la coiffe d’empreinte
et au mécanisme d’enclenchement de couleur blanche à
l’intérieur de la coiffe d’empreinte.
p Réaliser l’empreinte avec un produit élastomère pour
empreinte (polyvinylsiloxane ou caoutchouc polyéther).
3b
102
Remarque
En raison de sa faible résistance au déchirement, un hydrocolloïde n’est pas indiqué pour cet usage.
6. Restauration
15X.810.indd 102
24.10.12 13:51
Procédure prothétique
Temporisation de la partie secondaire en cabinet
Coiffe provisoire
4a
Coiffe protectrice
Utilisation de la coiffe provisoire*
Étape 4 – Préparation
p Enclencher la coiffe provisoire sur la partie secondaire
dans la bouche du patient.
4b
p Marquer la hauteur adaptée selon la situation
individuelle, et raccourcir la coiffe si nécessaire
p Si l’on envisage de poser un bridge comme restauration provisoire, supprimer l’option rotative de la coiffe
provisoire.
Remarque
Ne pas utiliser de vaseline (agent isolant aliphatique) pour
isoler la partie secondaire.
* Utilisation de la coiffe de protection voir l‘étape 4, p. 130
6. Restauration
15X.810.indd 103
103
24.10.12 13:51
Procédure prothétique
104
5a
Étape 5 – Création de la prothèse provisoire
p Utiliser une procédure standard pour fabriquer la prothèse
provisoire (par exemple une couronne préfabriquée, ou
la technique d’emboutissage). Les anneaux de rétention
assurent une adhésion mécanique correcte du matériau
de restauration à la coiffe. Le plateau de la coiffe
contribue à éviter que le matériau de restauration ne
coule sous la partie secondaire.
5b
p Une fois la polymérisation terminée, retirer la prothèse
provisoire de la bouche et la placer sur l‘analogue.
5c
p Meuler et polir les profiles d’émergence de la coiffe et la
restauration afin d‘obtenir un profil uniforme. Afin d’éviter
une irritation des tissus, l’interface doit être lisse et de niveau avec la restauration.
6. Restauration
15X.810.indd 104
24.10.12 13:51
Procédure prothétique
6
Étape 6 – Insertion de la prothèse provisoire
p Obturer l’orifice SCS de la vis avec du coton et du
matériau d’obturation (gutta-percha). Cela permet un
retrait ultérieur de la prothèse provisoire.
p Appliquer du ciment provisoire sur la face interne de la
coiffe et la sceller sur la partie secondaire.
Remarque
Maintenir la restauration hors de l’occlusion.
Utiliser du ciment provisoire afin de pouvoir retirer la
restauration provisoire en temps voulu.
Les coiffes provisoires ne doivent pas être laissées plus
de 30 jours en bouche.
4
Utilisation de la coiffe de protection
Étape 4 – Scellement de la coiffe de protection
p Obturer l’orifice SCS de la vis avec du coton et du
matériau d’obturation (gutta-percha). Cela permet un
retrait ultérieur de la prothèse provisoire.
p Appliquer du ciment provisoire sur la face interne de la
coiffe de protection et la sceller sur la partie secondaire.
Remarque
Utiliser du ciment provisoire afin de pouvoir retirer la
restauration provisoire en temps voulu.
Les coiffes de protection ne doivent pas être laissées plus
de 30 jours en bouche.
6. Restauration
15X.810.indd 105
105
24.10.12 13:51
Procédure de laboratoire
Procédure de laboratoire
1a
Étape 1 – Fabrication du maître-modèle
p Enclencher l’analogue correspondant dans l’empreinte.
Remarque
Vérifier que le code couleur de l’analogue correspond à
celui de la coiffe d’empreinte.
L’anneau blanc sur la partie secondaire indique la hauteur
de la partie secondaire (AH). Il correspond à la flèche
blanche se trouvant sur le dessus de la coiffe d’empreinte
et au mécanisme d’enclenchement de couleur blanche à
l’intérieur de la coiffe d’empreinte.
1b
2
106
Étape 2 – Préparation
p Fabriquer le maître-modèle de manière conventionnelle
(voir la marche à suivre au chapitre 5).
p Modeler un wax-up anatomique complet à des fins
de planification esthétique optimale. Utiliser la coiffe
calcinable correspondante comme base de ce wax-up.
p Réaliser une clé en silicone sur le wax-up complet afin
de déterminer la forme optimale de la restauration.
6. Restauration
15X.810.indd 106
24.10.12 13:51
Procédure de laboratoire
3
Étape 3 – Personnalisation
p En fonction de la situation individuelle, il est possible
d’ajuster la hauteur sans endommager les rainures
antirotation.
p Personnaliser la partie secondaire de l‘analogue en
fonction de la situation individuelle.
p Fabriquer un modèle de meulage pour le praticien.
Cela permettra un report précis de la personnalisation
dans la bouche du patient.
Remarque
Il faut conserver une hauteur minimale de 3 mm au-dessus
du rebord gingival de la partie secondaire afin de maintenir
une bonne stabilité et une rétention correcte de celle-ci.
6. Restauration
15X.810.indd 107
107
24.10.12 13:51
Procédure de laboratoire
108
4a
Étape 4 – Fabrication de la couronne
p Sélectionner la coiffe calcinable et la placer sur
l‘analogue.
4b
p La raccourcir si nécessaire.
4c
p Fabriquer la superstructure sur la partie secondaire
(modifiée) en utilisant une méthode de modelage
standard.
4d
p Vérifier le wax-up avec la clé de silicone.
6. Restauration
15X.810.indd 108
24.10.12 13:51
Procédure de laboratoire
5a
Étape 5 – Coulée et montage de la restauration
p Couler la structure selon la méthode de coulée standard.
p Adapter la structure de sorte qu’elle puisse être fixée à
l’analogue. Retirer l’anneau de serrage en lui appliquant
un mouvement circulaire. Ne pas abîmer les faces de
rotation ni l‘adaptation précise du rebord.
5b
p Vérifier les conditions spatiales avec la clé de silicone.
5c
p Monter la superstructure.
6. Restauration
15X.810.indd 109
109
24.10.12 13:51
Procédure prothétique
Procédure prothétique
La restauration définitive est livrée au cabinet du chirurgien-dentiste placée sur le maître-modèle.
1
110
Étape 1 – Insertion finale
p Retirer la restauration provisoire de manière
conventionnelle.
p Si nécessaire, procéder à la personnalisation requise
de la partie secondaire en utilisation la coiffe de
réduction fournie par le prothésiste dentaire.
p Nettoyer abondamment la partie secondaire et éliminer
toute trace de ciment provisoire.
p Sceller la couronne sur la partie secondaire.
p Retirer le ciment excédentaire.
6. Restauration
15X.810.indd 110
24.10.12 13:51
Procédure de laboratoire
Option B: Empreinte au niveau de l’implant
Procéder à la prise d’empreinte selon les consignes décrites au chapitre 5.
Procédure de laboratoire
1
Étape 1 – Insertion de la partie secondaire
p Sélectionner la taille adaptée de la partie secondaire à
sceller en utilisant un set PLAN (voir la marche à suivre
chapitre 6.1).
p Visser à la main la partie secondaire à l’analogue du
maître-modèle.
2a
Étape 2 – Personnalisation
p Procéder aux adaptations de hauteur en fonction de la
situation individuelle sans abîmer les rainures antirotation.
Remarque
Il faut conserver une hauteur minimale de 3 mm au-dessus du rebord gingival de la partie secondaire afin de
maintenir une bonne stabilité et une rétention correcte de
la restauration.
Suivre les étapes correspondantes décrites dans la procédure de prise d’empreinte au niveau de la partie secondaire
(p. 131).
2b
p Poser la partie de transmission et la fixer à la dent
adjacente.
p Livrer la partie secondaire personnalisée avec la partie
de transmission fixée ainsi que la restauration finale au
cabinet du chirurgien-dentiste pour insertion.
6. Restauration
15X.810.indd 111
111
24.10.12 13:51
Procédure prothétique
Procédure prothétique
La restauration finale est livrée au cabinet du chirurgien-dentiste sur le maître-modèle.
1
Étape 1 – Insertion finale
p Positionner la partie secondaire nettoyée sur l’implant.
Visser la vis en appliquant un couple de 35 Ncm avec
un tournevis SCS et une clé à cliquet munie d’un dispositif
dynamométrique (voir les instructions au chapitre 7.5).
p Insérer la partie secondaire et la partie de transmission
pour une meilleure orientation.
p Obturer l’orifice SCS de la vis avec du coton et du
matériau d’obturation (gutta-percha). Cela permettra un
retrait ultérieur de la partie secondaire.
p Sceller la couronne sur la partie secondaire.
p Retirer le ciment excédentaire.
112
6. Restauration
15X.810.indd 112
24.10.12 13:51
6.8 Partie secondaire Multi-Base
Application
p Bridges vissés
p Prothèses implanto-portées sur barre au niveau de la mandibule et du maxillaire
Caractéristiques
Simple
p Prise d’empreinte au choix au niveau de l’implant ou de la partie secondaire
p Choix des composants facilité par les codes couleur
p Grande flexibilité grâce au cône interne à 30° et à la faible hauteur occlusale
Fiable
p Connexion CrossFit ®
p Adaptation parfaite grâce aux composants préfabriqués
p Le bon ajustement de la coiffe d’impression au niveau de la partie secondaire
peut être vérifié par une réponse univoque
Remarque
Ne pas utiliser la partie secondaire Multi-Base pour les restaurations de dents
unitaires.
Utiliser des vis occlusales neuves pour l’insertion finale de la barre.
Procédure prothétique : p. 140–144, 153, 155
Procédure de laboratoire : p. 145–152, 154
6. Restauration
15X.810.indd 113
113
24.10.12 13:51
6.8.1 Code des parties secondaires Multi-Base
Partie secondaire Multi-Base, droite
Narrow CrossFit ®
Diamètre (D)
3,5 mm
(code couleur bleu)
Regular CrossFit ®
4,5 mm
(code couleur jaune)
4,5 mm
(code couleur gris)
6,5 mm
(code couleur marron)
Partie secondaire Multi-Base, angulation à 25°
Narrow CrossFit ®
D = Diamètre
Regular CrossFit ®
GH = Hauteur de la gencive
D
7.4
8.6
3.2
0.8
GH
1.0
GH
GH 2.5
b
a
4.6
0.8
7.0
1 mm
2,5 mm
4 mm
a
b
5,0 mm
4,1 mm
GH 2,5 mm 6,5 mm
5,6 mm
GH 4 mm
7,1 mm
GH 1 mm
114
8,0 mm
6. Restauration
15X.810.indd 114
24.10.12 13:51
Procédure prothétique
Option A: prise d’empreinte au niveau de la partie secondaire – Procédure prothétique
1a
Étape 1 – Insertion de la partie secondaire
p Sélectionner la taille adaptée des parties secondaires
Multi-Base en utilisant un set PLAN (voir les instructions au
chapitre 6.1).
1b
p Nettoyer et sécher parfaitement l’intérieur des implants.
p Placer les parties secondaires dans les implants. Les serrer
en appliquant un couple de 35 Ncm avec un tournevis
SCS et une clé à cliquet munie d’un dispositif dynamométrique (voir les instructions au chapitre 7.5).
Remarque
Ne pas modifier les parties secondaires.
6. Restauration
15X.810.indd 115
115
24.10.12 13:51
Procédure prothétique
2a
Étape 2 – Prise d’empreinte au niveau de la partie
secondaire
p Enclencher les coiffes d’impression ou visser les pièces
d’impression sur les parties secondaires. Vérifier le bon
ajustement de la coiffe d’impression en la faisant pivoter
sur la partie secondaire.
p Pour assurer la précision de la procédure de prise d’empreinte, ne pas endommager la partie interne de la coiffe
d’impression.
2b
p Prendre l’empreinte avec un produit de prise d’empreinte
élastomère (polyvinylsiloxane ou polyéther).
Remarque
En raison de sa faible résistance au déchirement, un hydrocolloïde n’est pas indiqué pour cet usage.
116
6. Restauration
15X.810.indd 116
24.10.12 13:51
Procédure prothétique
Temporisation des parties secondaires en cabinet
Coiffe provisoire
3a
Coiffe de protection
Utilisation de la coiffe provisoire
Étape 3 – Préparation
p Monter les coiffes provisoires sur les analogues.
p Marquer les hauteurs adaptées selon la situation et raccourcir les coiffes si nécessaire.
p Sabler les coiffes et appliquer de l’opacifiant pour éviter
que le titane soit visible à travers.
p Visser les coiffes sur les parties secondaires en bouche et
obturer le logement des vis (par ex. avec du coton).
3b
3c
6. Restauration
15X.810.indd 117
117
24.10.12 13:51
Procédure prothétique
4a
Étape 4 – Création de la prothèse provisoire
p Utiliser une procédure standard pour fabriquer la prothèse
provisoire (par exemple une couronne préfabriquée ou
au moyen d’une gouttière thermoformée comme présenté
ici). Les éléments de rétention assurent une adhésion
mécanique correcte du cosmétique sur la coiffe.
4b
4c
118
p Eliminer l’excès d’acrylique, rouvrir le logement des vis et
finir la restauration provisoire.
6. Restauration
15X.810.indd 118
24.10.12 13:51
Procédure prothétique
5
Étape 5 – Insertion de la prothèse provisoire
p Nettoyer la restauration provisoire polie, la placer sur
les parties secondaires et serrer la vis en appliquant un
couple de 15 Ncm avec un tournevis SCS et une clé
à cliquet munie d’un dispositif dynamométrique (voir les
instructions au chapitre 7.5).
p Recouvrir la tête de vis avec du coton absorbant ou
de la gutta-percha et obturer le logement des vis avec
du matériau de restauration provisoire (par exemple un
composite).
Remarque
Maintenir la restauration provisoire en sous-occlusion.
3
Utilisation de la coiffe de protection
Étape 3 – Montage des coiffes de protection
p Serrer à la main les vis des coiffes de protection à l’aide
du tournevis SCS sur les parties secondaires.
Remarque
Les coiffes de protection ne doivent pas être laissées plus de
30 jours en bouche.
6. Restauration
15X.810.indd 119
119
24.10.12 13:51
Procédure de laboratoire
Procédure de laboratoire pour bridge
120
1a
Étape 1 – Fabrication du maître-modèle
p Enclencher les analogues correspondants sur l’empreinte
ou repositionner et fixer l’analogue sur l’empreinte à l’aide
de la vis de positionnement.
1b
Remarque
Veiller à ce que le code couleur des analogues corresponde
à celui des coiffes ou pièces d’impression.
Il se peut qu’il y ait du produit pour prise d’empreinte
sous la coiffe. Dans ce cas, éliminer les résidus avant de
repositionner les analogues.
2
Étape 2 – Préparation
p Fabriquer le maître-modèle de manière conventionnelle
(voir les instructions au chapitre 5).
p Réaliser un modelage en cire complet anatomique pour
une planification esthétique optimale. Utiliser les coiffes
en or ou calcinables correspondantes comme base pour
la cire de diagnostic (la procédure décrite ici utilise une
coiffe en or).
p Il est possible de définir la forme optimale de la
restauration en réalisant une clé en silicone sur le
modelage en cire.
6. Restauration
15X.810.indd 120
24.10.12 13:51
Procédure de laboratoire
3a
Étape 3 – Fabrication du bridge
p Placer les coiffes en or sur les analogues et serrer à la
main les vis occlusales avec le tournevis SCS.
Remarque
Lorsque des coiffes calcinables sont utilisées, ne pas trop
serrer les coiffes. Cette précaution permet d’éviter que le
cadre en cire subisse un stress excessif lors du desserrage de
la vis occlusale après le modelage de la cire.
3b
p Raccourcir les parties auxiliaires pour modelage à la
hauteur du plan occlusal selon la situation. L’utilisation
d’une partie auxiliaire pour modelage garantit une finition
propre et nette du logement de la vis.
3c
p Fabriquer la superstructure sur les parties secondaires à
l’aide de méthodes de modelage standard.
p S’assurer que la couche de cire sur la partie secondaire
est suffisamment épaisse (au moins 0,7 mm). Ne pas
recouvrir de cire les bords délicats des coiffes.
6. Restauration
15X.810.indd 121
121
24.10.12 13:51
Procédure de laboratoire
122
3d
p Vérifier la configuration spatiale avant de couler la
structure du bridge avec la clé de silicone.
p Vérifier le modelage en cire avec la clé de silicone.
4a
Étape 4 – Coulée
p Vérifier que la structure de cire du bridge ne subit aucune
tension avant de couler la structure. On y parvient en
respectant les techniques de bridge usuelles.
p Couler la structure du bridge selon les méthodes
standard, sans utiliser d’agents mouillants.
6. Restauration
15X.810.indd 122
24.10.12 13:51
Procédure de laboratoire
4b
Remarque
Pour éviter de faire déborder l’alliage de coulée directe,
nettoyer parfaitement les coiffes avant la coulée (élimination
des particules de cire et des agents isolants avec un tampon
d’ouate ou un pinceau imbibé d’alcool).
S’assurer qu’il n’y a pas de cire sur le bord délicat.
L’utilisation de matériaux de coulée pour méthodes de
chauffage rapide (matériaux de coulée rapide) n’est pas
recommandée.
4c
Respecter les instructions du fabricant lors de la manipulation du matériau de coulée. Respecter scrupuleusement le rapport de mélange et le temps de préchauffe
recommandés.
Veiller à ce que le logement de la vis et les
configurations internes des coiffes soient comblés
avec du matériau de coulée de bas en haut pour
éviter les bulles d’air (voir les illustrations).
4d
6. Restauration
15X.810.indd 123
123
24.10.12 13:51
Procédure de laboratoire
Étape 5 – Coulée et montage du cosmétique
p Couler et démouler la structure en utilisant les méthodes
standard (voir également les instructions au chapitre 6.4.1).
Remarque
Le succès à long terme du travail prothétique dépend de
l’ajustement précis de la restauration. Il faut recommencer
toute la procédure en cas d’erreur de coulée, comme dans
les exemples p. 67.
p Vérifier la configuration spatiale avec la clé de silicone.
5a
p Vérifier l’ajustement sans tension sur le maître-modèle à
l’aide du test de Sheffield. Si le bridge n’est pas exempt
de toute tension et présente du jeu, le couper et l’atteler
de nouveau sans tension.
Remarque
Pour pouvoir retirer le bridge du maître-modèle, toutes les vis
occlusales doivent être retirées au préalable.
5b
124
6. Restauration
15X.810.indd 124
24.10.12 13:51
Procédure de laboratoire
5c
p Procéder à un autre essai d’ajustement exempt de tension
de la structure en bouche.
5d
p Réaliser le cosmétique.
6. Restauration
15X.810.indd 125
125
24.10.12 13:51
Procédure de laboratoire
Procédure de laboratoire pour restauration sur barre
126
1a
Étape 1 – Fabrication du maître-modèle
p Enclencher les analogues correspondants sur l’empreinte
ou repositionner et fixer l’analogue sur l’empreinte à l’aide
de la vis de positionnement.
1b
Remarque
Veiller à ce que le code couleur des analogues corresponde
à celui des coiffes ou pièces d’impression.
Il se peut qu’il y ait du produit pour prise d’empreinte
sous la coiffe. Dans ce cas, éliminer les résidus avant de
repositionner les analogues.
6. Restauration
15X.810.indd 126
24.10.12 13:51
Procédure de laboratoire
2
Étape 2 – Préparation
p Avant de mettre en place les coiffes, il est recommandé
de monter les vis occlusales sur le tournevis SCS. Après
cette étape, mettre en place les vis occlusales sur les
coiffes pour barre.
p Monter les coiffes sur les parties secondaires et serrer à la
main les vis occlusales avec le tournevis SCS.
3
Étapes 3 et suivantes – Fabrication de la barre
p Suivre les étapes décrites p. 158–163 pour la fabrication
de la barre en or soudée ou la barre en titane soudée au
laser.
Remarque
Toujours utiliser des axes de brasage pour la soudure d’une
barre en or.
6. Restauration
15X.810.indd 127
127
24.10.12 13:51
Procédure prothétique
Procédure prothétique
La restauration définitive est livrée au cabinet du chirurgien-dentiste sur le maître-modèle.
1
128
Étape 1 – Insertion finale
p Retirer la restauration provisoire.
p Bien nettoyer les parties secondaires.
p Vérifier l’ajustement exempt de tension du bridge ou de
la barre avant de le/la serrer dans la bouche du patient.
Ne pas insérer le bridge ou la barre en cas de mouvements dus à des tensions du bridge ou de la barre.
p Serrer les vis occlusales en appliquant un couple de
15 Ncm avec un tournevis SCS et une clé à cliquet munie
d’un dispositif dynamométrique (voir les instructions au
chapitre 7.5).
p Pour le bridge, obturer la tête SCS des vis avec du coton
et du matériau d’obturation (par exemple, gutta-percha
ou composite). Cela permet le retrait ultérieur du bridge si
nécessaire.
6. Restauration
15X.810.indd 128
24.10.12 13:51
Procédure de laboratoire
Option B: Prise d’empreinte au niveau de l’implant
Procéder à la prise d’empreinte conformément aux instructions au chapitre 5.
Procédure de laboratoire pour restauration sur bridge ou barre
1a
Étape 1 – Insertion des parties secondaires
p Sélectionner la taille adaptée des parties secondaires
Multi-Base à l’aide du set PLAN (voir les instructions au
chapitre 6.1).
p Visser à la main les parties secondaires sur les analogues
sur le maître-modèle.
1b
Étapes 2 et suivantes – Fabrication du bridge / de la
barre
p Suivre les étapes correspondantes décrites p. 145 pour
la fabrication du bridge.
p Suivre les étapes décrites p. 158–163 pour la fabrication
de la barre en or soudée ou la barre en titane soudée au
laser.
Remarque
Toujours utiliser des axes de brasage pour la soudure d’une
barre en or.
6. Restauration
15X.810.indd 129
129
24.10.12 13:51
Procédure prothétique
Procédure prothétique
La restauration définitive est livrée au cabinet du chirurgien-dentiste sur le maître-modèle.
1
130
Étape 1 – Insertion finale
p Placer les parties secondaires nettoyées dans les implants.
Les serrer en appliquant un couple de 35 Ncm avec un
tournevis SCS et une clé à cliquet munie d’un dispositif dynamométrique (voir les instructions au chapitre 7.5).
p Vérifier l’ajustement exempt de tension du bridge ou de
la barre avant de le/la serrer dans la bouche du patient.
Ne pas insérer le bridge ou la barre en cas de mouvements dus à des tensions dans le bridge ou la barre.
p Serrer les vis occlusales en appliquant un couple de
15 Ncm avec un tournevis SCS et une clé à cliquet munie
d’un dispositif dynamométrique (voir les instructions au
chapitre 7.5).
p Pour le bridge, obturer la tête SCS des vis avec du coton
et du matériau d’obturation (par exemple gutta-percha ou
composite). Cela permet le retrait ultérieur du bridge si
nécessaire.
6. Restauration
15X.810.indd 130
24.10.12 13:51
6.9 PARTIE SECONDAIRE POUR BARRES
Application
p Prothèses implanto-portées ancrées par des barres, au niveau de la mandibule
et du maxillaire
p Stabilisation et attelage primaire des implants
Caractéristiques
Simple
p Solution monobloc efficace fournissant des restaurations ancrées par barres
simples, pour les situations standards
p Un cône de 15° offre une marge de divergence de l’implant jusqu’à 30°
p La partie secondaire peut facilement être raccourcie grâce aux 7 mm de
distance du niveau des tissus mous
Fiable
p Une conception flexible pour des constructions de barres soudées ou soudées
au laser avec des composants préfabriqués
Remarque
Utiliser une nouvelle vis basale pour l‘insertion finale de la partie secondaire.
Procédure de laboratoire: p. 132–139
Procédure prothétique: p. 140
6. Restauration
15X.810.indd 131
131
24.10.12 13:51
Procédure de laboratoire
6.9.1 Partie secondaire pour barres – Procédure de laboratoire
1
Étape 1 – Fabrication du maître-modèle
p Fabriquer le maître-modèle en utilisant une méthode
standard et du plâtre dentaire type 4 (DIN 6873).
2a
Étape 2 – Préparation
p Placer la partie secondaire pour barres sur les analogues
et visser la vis manuellement en utilisant le tournevis SCS.
2b
132
6. Restauration
15X.810.indd 132
24.10.12 13:52
Procédure de laboratoire
Barre en or soudée
(pour la procédure de laboratoire d’une barre en titane soudée au laser, aller à l’étape 3, p. 162)
3
Étape 3 – Pose des segments de la barre
p Placer les segments individuels de la barre entre les
parties secondaires.
Remarque
L’espace entre la barre et la gencive doit être d’au moins
2 mm. Afin d’obtenir un bon joint, l’espace entre la partie
secondaire et la barre doit être aussi petit que possible.
4a
Étape 4 – Fixation des segments de la barre
p Utiliser une résine calcinable sans résidu pour fixer les
segments de la barre aux parties secondaires.
Remarque
Ne pas couvrir les vis basales.
4b
6. Restauration
15X.810.indd 133
133
24.10.12 13:52
Procédure de laboratoire
5
134
Étape 5 – Retrait de la structure de barre
p Retirer délicatement la structure de barre après avoir
desserré les vis.
p Placer la structure sur les aides de polissage et serrer les
vis à la main. Les aides de polissage maintiennent les
parties secondaires de manière précise dans le matériau
de coulée pour soudure pendant la soudure.
6. Restauration
15X.810.indd 134
24.10.12 13:52
Procédure de laboratoire
6a
Étape 6 – Soudure de la barre
Remarque
Afin d’éviter une éventuelle déformation de la barre due à
un préchauffage inégal à la flamme, préchauffer le matériau
de coulée pour soudure à 500–600 °C (932–1112 °F)
dans un four de préchauffage.
6b
p Une fois le préchauffage terminé, souder la barre coulée
selon la procédure standard.
p La soudure terminée, laisser refroidir l’ensemble à
température ambiante.
p Démouler et nettoyer la barre dans un bain à ultrasons.
p Retirer les oxydes et les résidus du flux de soudure dans
un bain d’acide.
Remarque
Ne pas sabler la structure.
6c
p Vérifier l’adaptation.
Remarque
Il doit être possible de repositionner la barre sur les
analogues d’implant sans tension, sans la fixer avec les vis.
6. Restauration
15X.810.indd 135
135
24.10.12 13:52
Procédure de laboratoire
6d
p Réduire la hauteur de la barre si nécessaire et la polir.
6e
p Envoyer la barre finie avec 4 nouvelles vis basales au
cabinet du chirurgien-dentiste.
Remarque
À ce stade, les vis utilisées pour la soudure sont extrêmement
oxydées. Par conséquent, il ne faut pas les utiliser pour fixer
la barre dans la bouche.
Se reporter à la page 165 pour la procédure prothétique.
136
6. Restauration
15X.810.indd 136
24.10.12 13:52
Procédure de laboratoire
Barre en titane soudée au laser
3a
Étape 3 – Pose des segments de la barre
p Adapter les segments de la barre au maître-modèle,
en laissant un espace suffisant pour compenser l’ajout
ultérieur de titane (voir l’illustration 3b).
Remarques
L’espace entre la barre et la gencive doit être d’au moins
2 mm.
3b
6. Restauration
15X.810.indd 137
137
24.10.12 13:52
Procédure de laboratoire
4a
Étape 4 – soudure des segments
p Souder les segments ensemble avec un flux de gaz
argon adéquat.
4b
p Vérifier l’adaptation.
4c
p Si nécessaire, raccourcir la hauteur de la barre et la polir.
Remarque
Il doit être possible de repositionner la barre sur les
analogues d’implant sans tension, sans la fixer avec les vis.
138
6. Restauration
15X.810.indd 138
24.10.12 13:52
Procédure de laboratoire
4d
p Envoyer la barre finie avec 4 nouvelles vis basales au
cabinet du chirurgien-dentiste.
Remarque
À ce stade, les vis utilisées pour la soudure sont extrêmement
oxydées. Par conséquent, il ne faut pas les utiliser pour fixer
la barre dans la bouche.
6. Restauration
15X.810.indd 139
139
24.10.12 13:52
Procédure prothétique
6.9.2 Partie secondaire pour barres – Procédure prothétique
La restauration définitive est livrée au cabinet du chirurgien-dentiste placée sur le maître-modèle.
1
140
Étape 1 – Insertion finale
p Positionner la barre nettoyée sur les implants. Vérifier le
repositionnement sans tension de la barre sur les implants.
p Visser la vis en appliquant un couple de 35 Ncm avec
un tournevis SCS et une clé à cliquet munie d’un dispositif
dynamométrique (voir les instructions au chapitre 7.5).
6. Restauration
15X.810.indd 140
24.10.12 13:52
6.10 PARTIE SECONDAIRE LOCATOR®
Application
p Prothèses sur des implants au niveau de la mandibule et du maxillaire
Caractéristiques
Simple
p Compensation d’une divergence d’angulation jusqu’à 40° entre deux implants
p Composants d’une hauteur minimale en cas d’espace occlusal limité
Fiable
p Double rétention pour une connexion partie secondaire-prothèse optimale
p Excellente performance à long terme due à la forte résistance à l’usure des
composants
LOCATOR® est une marque déposée de la société Zest Anchors, Inc., États-Unis.
0473
Fabricant
Zest Anchors, Inc.
Escondido, CA 92029
États-Unis
Procédure de laboratoire: p. 142 –145
Procédure prothétique: p. 146 –153
6. Restauration
15X.810.indd 141
141
24.10.12 13:52
Procédure de laboratoire
6.10.1 Partie secondaire LOCATOR® – Procédure de laboratoire
Option A: maître-modèle à partir d’une prise d’empreinte au niveau de l’implant
Procéder à la prise d’empreinte selon les consignes décrites au chapitre 5.
1
Étape 1 – Sélection de la hauteur de la partie
secondaire
p Sélectionner la hauteur de la partie secondaire
LOCATOR® en déterminant la hauteur la plus élevée de
la gencive factice sur le maître-modèle. Exemple : Choisir
la partie secondaire LOCATOR® d’une hauteur de 2 mm
si la hauteur gingivale est de 2 mm. La partie secondaire
est conçue de façon à ce que son bord supérieur soit à
1 mm au-dessus de la muqueuse.
Remarque
Il est plus facile pour le patient d’insérer la prothèse lorsque
les parties secondaires LOCATOR® sont situées au même
niveau horizontal.
2
Étape 2 – Insertion de la partie secondaire
p Visser la partie secondaire manuellement dans l’analogue
d’implant au moyen du tournevis LOCATOR®.
142
6. Restauration
15X.810.indd 142
24.10.12 13:52
Procédure de laboratoire
Option B: maître-modèle à partir d’une prise d’empreinte au niveau de la partie secondaire
Si l’empreinte a été réalisée au niveau de la partie secondaire, on utilise des analogues d’implants spéciaux LOCATOR®.
Le prothésiste dentaire a déjà choisi les parties secondaires LOCATOR®.
1
Étape 1 – Insertion de l’analogue d’implant femelle
p Insérer les analogues d’implant femelles LOCATOR® dans
les coiffes d’empreinte LOCATOR®.
2
Étape 2 – Fabrication du maître-modèle
p Fabriquer le maître-modèle en utilisant une méthode
standard et du plâtre dentaire type 4 (DIN 6873).
6. Restauration
15X.810.indd 143
143
24.10.12 13:52
Procédure de laboratoire
Construction d’une prothèse hybride avec des boîtiers de matrice LOCATOR®
Vous pouvez construire une nouvelle prothèse hybride ou rénover une prothèse existante à la fonction satisfaisante avec des
composants LOCATOR®.
Option A: construction d’une nouvelle prothèse hybride
144
1
Étape 1 – Pose d’anneaux d’espacement blancs et de
boîtiers de matrice
p Placer un anneau d’espacement blanc sur chaque partie
secondaire.
p Placer les boîtiers de matrice munis d’inserts de processus
noirs sur les parties secondaires LOCATOR®, ou placer les
analogues d’implants LOCATOR® dans le maître-modèle.
2
Étape 2 – Construction de la prothèse hybride
p Construire la prothèse hybride selon la procédure
standard, en ajoutant des boîtiers de matrice LOCATOR®.
p Retourner la prothèse hybride terminée au cabinet du
chirurgien-dentiste, les inserts de processus noirs toujours
en place.
6. Restauration
15X.810.indd 144
24.10.12 13:52
Procédure de laboratoire
Option B: restauration d’une prothèse hybride existante
1
Étape 1 – Pose d’anneaux d’espacement blancs et de
boîtiers de matrice
p Placer un anneau d’espacement blanc sur chaque partie
secondaire.
p Placer les boîtiers de matrice munis d’inserts de processus
noirs sur les parties secondaires LOCATOR®, ou placer les
analogues d’implants LOCATOR® dans le maître-modèle.
2
Étape 2 – Évidement de la base de la prothèse
p Évider la base de la prothèse existante dans les zones où
sont placés les boîtiers de matrice LOCATOR®.
3
Étape 3 – Rebasage de la prothèse hybride
p Rebaser la prothèse hybride selon la procédure standard,
en ajoutant des boîtiers de matrice LOCATOR®
p Retourner la prothèse hybride terminée au chirurgiendentiste, les inserts de processus noirs toujours en place.
6. Restauration
15X.810.indd 145
145
24.10.12 13:52
Procédure prothétique
6.10.2 Partie secondaire LOCATOR® – Procédure prothétique (standard)
Prise d’empreinte
Option B: prise d’empreinte au niveau de la partie secondaire
Pour prendre l’empreinte au niveau de la partie secondaire, on utilise des composants d’empreinte spéciaux LOCATOR®.
De ce fait, les hauteurs des parties secondaires sont sélectionnées par le chirurgien-dentiste sur le patient.
1
Étape 1 – Sélection de la hauteur de la partie
secondaire
p S’assurer que l’extrémité de l’implant n’est pas couverte
par des tissus durs ou mous.
Remarque
Il est impératif que tous les tissus durs et mous soient retirés
de l’épaulement de l’implant, afin de garantir une bonne
assise de la partie secondaire LOCATOR®.
p Sélectionner la hauteur de la partie secondaire
LOCATOR® en déterminant la hauteur la plus élevée de
la gencive dans la bouche du patient. Le bord cylindrique
supérieur de la partie secondaire doit se trouver au minimum 1 mm au-dessus de la gencive. A défaut, opter pour
la taille disponible immédiatement supérieure.
Remarque
Il est plus facile pour le patient d’insérer la prothèse lorsque
les parties secondaires LOCATOR® sont situées au même
niveau horizontal.
146
6. Restauration
15X.810.indd 146
24.10.12 13:52
Procédure prothétique
2
Étape 2 – Insertion de la partie secondaire
p Visser la partie secondaire manuellement dans l’implant
au moyen du tournevis LOCATOR®.
p Visser la partie secondaire en appliquant un couple de
35 Ncm avec une clé à cliquet munie d’un dispositif
dynamométrique (voir les instructions au chapitre 7.5) et
le ournevis LOCATOR® (cf. chapitre 6.10.4).
3
Étape 3 – Pose des espaceurs et des coiffes
d’empreinte
p Placer un anneau d’espacement blanc sur chaque partie
secondaire. L’anneau d’espacement est utilisé pour isoler
la zone entourant la partie secondaire.
p Placer les coiffes d’empreinte LOCATOR® sur les parties
secondaires LOCATOR®.
4
Étape 4 – Prise d’empreinte
p Prendre l’empreinte en utilisant la technique mucodynamique (avec du polyvinylsiloxane ou du caoutchouc
polyéther).
p Envoyer l’empreinte au laboratoire dentaire.
6. Restauration
15X.810.indd 147
147
24.10.12 13:52
Procédure prothétique
Restauration définitive
Le prothésiste dentaire retourne la prothèse hybride
LOCATOR® terminée au cabinet du chirurgien-dentiste pour
la pose finale. La prothèse hybride terminée est livrée avec
les inserts de processus noirs toujours en place.
1
Étape 1 – Sélection des inserts de rétention
p Divergence d’angulation d’implant jusqu’à 10° pour un
implant unitaire:
Couleur
Rétention
bleu
0,68 kg
rose
1,36 kg
transparent
2,27 kg
p Divergence d’angulation d’implant entre 10° et 20° pour
un implant unitaire:
Couleur
Rétention
gris
0.0 kg
rouge
0,23–0,68 kg
orange
0,91 kg
vert
1,36–1,82 kg
Remarque
Toujours commencer par l’insert de rétention ayant la plus
faible rétention (voir chapitre 6.10.4).
148
6. Restauration
15X.810.indd 148
24.10.12 13:52
Procédure prothétique
2
Étape 2 – Retrait des inserts de processus
p Retirer les inserts de processus noirs des logements (voir
chapitre 6.10.4).
3
Étape 3 – Insertion des inserts de rétention
p Insérer les inserts de rétention avec l’outil LOCATOR® (voir
chapitre 6.10.4).
4
Étape 4 – Insertion de la prothèse hybride terminée
p Insérer la prothèse hybride terminée et vérifier l’occlusion.
6. Restauration
15X.810.indd 149
149
24.10.12 13:52
Procédure prothétique
6.10.3 Partie secondaire LOCATOR® – Procédure prothétique (en cabinet)
Le système LOCATOR® peut être utilisé sur une prothèse hybride déjà existante et à la fonction satisfaisante, dans le cadre
d’une procédure en cabinet.
1
Étape 1 – Sélection de la hauteur de la partie
secondaire
p S’assurer que l’extrémité de l’implant n’est pas couverte
par la gencive.
p Sélectionner la hauteur de la partie secondaire LOCATOR®
en déterminant la hauteur la plus élevée de la gencive.
Exemple : Choisir la partie secondaire LOCATOR® d’une
hauteur de 2 mm si la hauteur gingivale est de 2 mm. La
partie secondaire est conçue de façon à ce que son bord
supérieur soit à 1 mm au-dessus de la muqueuse.
Remarque
Il est plus facile pour le patient d’insérer la prothèse lorsque
les parties secondaires LOCATOR® sont situées au même
niveau horizontal.
150
2
Étape 2 – Insertion de la partie secondaire
p Visser la partie secondaire manuellement dans l’implant
au moyen du tournevis LOCATOR®.
p Visser la partie secondaire en appliquant un couple de
35 Ncm avec une clé à cliquet munie d’un dispositif
dynamométrique (voir les instructions au chapitre 7.5), à
laquelle est fixée le tournevis LOCATOR® (voir chapitre
6.10.4).
3
Étape 3 – Pose des espaceurs
p Placer un anneau d’espacement blanc sur chaque partie
secondaire. L’anneau d’espacement est utilisé pour isoler
la zone entourant la partie secondaire.
6. Restauration
15X.810.indd 150
24.10.12 13:52
Procédure prothétique
4
Étape 4 – Pose des boîtiers de la matrice
p Placer les boîtiers de la matrice munis d’inserts de
processus noirs sur les parties secondaires LOCATOR®.
5
Étape 5 – Évidement de la base de la prothèse
p Évider la base de la prothèse existante dans les zones
où sont placés les boîtiers de matrice LOCATOR®.
Remarque
S’assurer que les boîtiers de matrice fixés sur les parties
secondaires ne touchent pas la prothèse.
Étape 6 – Remplissage des orifices de liaison
p Remplir les orifices de liaison avec de la résine
prothétique par l’aspect lingual et ancrer les boîtiers
dans la prothèse hybride (résine photopolymérisable
ou autopolymérisante).
p Éliminer tout excès de résine après la polymérisation et
polir la prothèse.
Remarque
Si les anneaux d’espacement blancs LOCATOR® ne
remplissent pas complètement l’espace entre la gencive
et les boîtiers de matrice, il faut isoler toutes les contredépouilles restantes afin d’éviter que la résine ne s’échappe
par le dessous des boîtiers. Pour cela, on peut par exemple
empiler deux anneaux d’espacement LOCATOR® ou plus.
Une fois que la résine a été polymérisée, retirer la prothèse
de la bouche et jeter les anneaux d’espacement blancs
LOCATOR®.
6. Restauration
15X.810.indd 151
151
24.10.12 13:52
Procédure prothétique
7
Étape 7 – Sélection des inserts de rétention
p Divergence d’angulation d’implant jusqu’à 10° pour un
implant unitaire:
Couleur
Rétention
bleu
0,68 kg
rose
1,36 kg
transparent
2,27 kg
p Divergence d’angulation d’implant entre 10° et 20° pour
un implant unitaire:
Couleur
Rétention
gris
0.0 kg
rouge
0,45 kg
orange
0,91 kg
vert
1,82 kg
Remarque
Toujours commencer par l’insert de rétention ayant la plus
faible rétention.
152
6. Restauration
15X.810.indd 152
24.10.12 13:52
Procédure prothétique
8
Étape 8 – Retrait des inserts de processus
p Afin de placer les inserts de rétention dans les boîtiers
de la matrice, retirer les inserts de processus noirs (voir la
partie 3, chapitre 6.10.4).
9
Étape 9 – Insertion des inserts de rétention
p Insérer les inserts de rétention avec l’outil LOCATOR®
(voir chapitre 6.10.4).
10
Étape 10 – Insertion de la prothèse hybride terminée
p Insérer la prothèse hybride terminée et vérifier l’occlusion.
6. Restauration
15X.810.indd 153
153
24.10.12 13:52
6.10.4 Parties secondaires LOCATOR® – Informations complémentaires
1. Utiliser l’outil LOCATOR®
L’outil LOCATOR® est un instrument à plusieurs fonctions en trois parties.
La pointe est utilisée pour retirer les inserts de rétention des boîtiers de la
matrice. Pour ce faire, il faut lui faire effectuer deux tours complets sur elle-même.
Un espace est alors visible entre la pointe et la partie médiane.
Espace
La pointe munie d’un insert de rétention est introduit en ligne droite dans le boîtier
de la matrice. Les angles vifs de la pointe maintiennent l’insert de rétention
pendant son retrait. L’instrument est ensuite retiré du boîtier de la matrice en le
maintenant bien droit.
Pour retirer l’insert de rétention de l’instrument, la pointe doit être vissée complètement dans le sens des aiguilles d’une montre sur la partie médiane. Ceci a pour
effet d’activer la tige de dévissage à l’intérieur de la pointe, qui débloque l’insert
de rétention.
La coiffe du support de partie secondaire LOCATOR® facilite la mise en place
d’une partie secondaire LOCATOR®. Elle maintient également la partie secondaire
pendant son insertion dans l’implant. La coiffe du support de partie secondaire
LOCATOR® peut passer à l’autoclave.
154
6. Restauration
15X.810.indd 154
24.10.12 13:52
La partie médiane de l’outil LOCATOR® est utilisée pour introduire des inserts
de rétention dans les boîtiers de la matrice. Pour ce faire, on dévisse la pointe.
L’extrémité exposée de l’insert de rétention est alors pressée dans le boîtier de la
matrice. L’insert de rétention est solidement fixé au boîtier lorsqu’il émet un clic.
L’extrémité (de couleur or) de l’outil LOCATOR® est utilisée par le prothésiste
dentaire pour visser (et dévisser) les parties secondaires LOCATOR® dans les
analogues.
2. Déterminer les divergences d’angulation des implants
Enclencher les tiges parallèles du LOCATOR® sur les parties secondaires
LOCATOR®. Utiliser le guide de mesure de l’angulation du LOCATOR® pour
déterminer l’angle des parties secondaires LOCATOR® les unes par rapport
aux autres. Maintenir le guide de mesure de l’angulation derrière les tiges
placées parallèlement et lire l’angle pour chaque partie secondaire.
Remarque
Choisir l’insert de rétention LOCATOR® adapté en fonction de l’angulation
mesurée pour chaque partie secondaire.
Nouer du fil dentaire passé dans les orifices latéraux du guide de mesure de
l’angulation pour éviter l’aspiration.
6. Restauration
15X.810.indd 155
155
24.10.12 13:52
3. Utiliser un insert de processus noir
L’analogue d’implant femelle LOCATOR® et le boîtier de la matrice LOCATOR®
sont tous les deux fournis avec un insert de processus noir préassemblé. L’insert
de processus noir fonctionne comme un espaceur pour les différents inserts de
rétention LOCATOR®. Pour le rebasage d’une prothèse hybride ancrée sur des
LOCATOR®, les inserts de rétention LOCATOR® doivent être retirés des boîtiers
de la matrice et changés par des inserts de processus noirs. Les inserts de processus noirs maintiennent la prothèse dans une position verticale stable pendant
la procédure de rebasage. Lorsque le rebasage de la prothèse est terminé, les
inserts de processus noirs sont changés par de nouveaux inserts de rétention
correspondant LOCATOR®.
4. Consignes de nettoyage importantes
Il est indispensable de nettoyer correctement une prothèse portée par des parties
secondaires LOCATOR® ainsi que les parties secondaires LOCATOR® afin de
garantir la performance à long terme des parties secondaires et des inserts de
processus en nylon. Une accumulation de plaque sur les parties secondaires, qui
s’agglutine ensuite dans les inserts de processus en nylon, peut au fil du temps
abraser la partie secondaire en titane, réduisant son diamètre et provoquant une
perte de rétention.
Selon la situation, il peut être judicieux de fixer des rendez-vous réguliers en
patient, lors desquels on vérifiera le bon nettoyage de la prothèse et des parties
secondaires.
156
6. Restauration
15X.810.indd 156
24.10.12 13:52
7. DISPOSITIFS AUXILIAIRES ET INSTRUMENTS
7.1 TOURNEVIS SCS
Le tournevis SCS* est utilisé pour fixer les pièces prothétiques et les composants
de cicatrisation. La forme en étoile de la pointe du tournevis se raccorde à
l’extrémité des composants et parties secondaires de cicatrisation, ainsi qu’aux
têtes des vis des parties secondaires, pour une prise et une manipulation sûres.
*SCS = Screw Carrying System
Tournevis SCS pour utilisation manuelle
Article: versions ultracourte, courte et longue
Longueurs: 15 mm, 21 mm, 27 mm
Art. n°: 046.400, 046.401, 046.402
Matériau: acier inoxydable
7. Dispositifs auxiliaires et instruments
15X.810.indd 157
157
24.10.12 13:52
7.2 AIDE DE POLISSAGE
L’aide de polissage est utilisée pendant le polissage et d’autres procédures de
laboratoire afin de protéger la connexion prothétique de la partie secondaire,
tout en fournissant une extension de fixation commode.
Art. n°: 025.2920, 025.4920
Matériau: acier inoxydable
158
7. Dispositifs auxiliaires et instruments
15X.810.indd 158
24.10.12 13:52
7.3 CLÉ À CLIQUET ET DISPOSITIF DYNAMOMÉTRIQUE
La clé à cliquet (art. n° 046.119) est un instrument à bras de levier composé de
deux pièces et doté d’une molette de réglage rotative pour modifier le sens de
l’effort exercé. Elle est fournie avec un instrument de service (art. n° 046.108) qui
sert à desserrer la vis à tête. Une fois dévissé, il est possible de retirer le boulon
de la clé à cliquet du corps de celle-ci. Démonter la clé à cliquet avant de la
nettoyer et de la stériliser.
Pour appliquer un couple donné lors du serrage d’une vis de partie secondaire,
utiliser la clé à cliquet avec le dispositif dynamométrique (art. n° 046.049) et
la clé de maintien (art. n°046.064).
Clé à cliquet
La clé à cliquet est utilisée en combinaison avec le dispositif dynamométrique
pour appliquer un couple donné à toutes les parties secondaires et vis Straumann
(il s’agit de la même clé à cliquet utilisée pour placer les implants Straumann
manuellement).
Remarque
La clé à cliquet et l’instrument de service sont conditionnés ensemble.
extrémité à œil
pièce évasée
boulon
flèche
directionnelle
clé à cliquet démontée
7. Dispositifs auxiliaires et instruments
15X.810.indd 159
159
24.10.12 13:52
Dispositif dynamométrique
Une fois monté sur la clé à cliquet, le dispositif dynamométrique est utilisé pour mesurer la valeur en Ncm
(Newton centimètre) appliquée lors de l’insertion des
parties secondaires et vis Straumann.
extrémité cannelée
échelle de couple
picot
Instrument de service
L’instrument de service est utilisé pour assembler et
désassembler la clé à cliquet.
Clé de maintien
La clé de maintien plate peut être utilisée pour assembler et
désassembler la clé à cliquet. La tige peut être utilisée pour
stabiliser les instruments de vissage une fois que les parties
secondaires et les vis sont posées (elle est aussi utilisée pour
la pose des implants).
160
tige
clé plate
7. Dispositifs auxiliaires et instruments
15X.810.indd 160
01.11.12 16:19
7.4 ASSEMBLAGE DE LA CLÉ À CLIQUET ET DU DISPOSITIF DYNAMOMÉTRIQUE
1a
Étape 1 – Desserrage
p Desserrer l’écrou de la clé à cliquet avec l’instrument
de service ou la clé de maintien.
1b
2a
Étape 2 – Retrait
p Dévisser et retirer le boulon interne du corps de la clé
à cliquet.
2b
7. Dispositifs auxiliaires et instruments
15X.810.indd 161
161
24.10.12 13:52
3a
162
3b
Étape 3a – Insertion
p Insérer le corps de la clé à cliquet dans le dispositif
dynamométrique (la partie évasée de la clé à cliquet
doit être bien à plat sur l’extrémité cannelée du dispositif dynamométrique).
Étape 3b – Insertion
p Insérer le boulon interne dans l’extrémité opposée du
dispositif dynamométrique. Serrer fermement à la main.
4a
Étape 4 – Serrage
p Serrer l’écrou de la clé à cliquet avec l’instrument
de service ou la clé de maintien. Ne pas serrer
excessivement.
4b
p La clé à cliquet et le dispositif dynamométrique sont
maintenant assemblés et prêts à l’emploi.
7. Dispositifs auxiliaires et instruments
15X.810.indd 162
24.10.12 13:52
7.5 SERRAGE DE LA PARTIE SECONDAIRE À 35 Ncm
1
Étape 1 – Insertion et serrage
p Insérer la partie secondaire dans l’implant.
p Serrer la vis de la partie secondaire à la main à l’aide
du tournevis SCS.
2
Étape 2 – Mise en place de la clé à cliquet
p Placer l’extrémité à œil de la clé à cliquet assemblée
avec le dispositif dynamométrique sur la poignée de
l’instrument de vissage. La flèche directionnelle doit être
orientée comme l’aiguille d’une montre (pointant vers la
barre du couple munie d’un picot). Dans le cas contraire,
retirer la flèche, la retourner et l’enclencher dans l’autre
sens.
3
Étape 3 – Stabilisation de la clé à cliquet
p Pour stabiliser, placer la tige de la clé de maintien
dans la cavité coronaire sur la poignée de l’instrument
de vissage.
7. Dispositifs auxiliaires et instruments
15X.810.indd 163
163
24.10.12 13:52
Étape 4 – Positionnement sur le repère Ncm adapté
p Tenir la clé de maintien d’une main et la barre de
couple de l’autre. Tenir la barre de couple uniquement
par le picot et la déplacer vers la marque 35 Ncm.
4
Étape 5 – Retrait de la clé à cliquet
p Une fois que la marque 35 Ncm est atteinte, retourner
la barre de couple à sa position de départ.
p Soulever et retirer la clé de maintien, la clé à cliquet
avec le dispositif dynamométrique, ainsi que l’instrument
de vissage.
Remarque
Il est important d’entretenir correctement la clé à cliquet et le
dispositif dynamométrique afin d’en garantir un fonctionnement correct. Toujours les démonter avant de les nettoyer et
les stériliser.
Pour des instructions d’entretien détaillées sur ces instruments,
veuillez vous référer à la notice jointe à leur emballage.
Couples de serrage recommandés
164
Serrage manuel
15 Ncm
15–35 Ncm
35 Ncm
Vis de fermeture
Parties secondaires de cicatrisation
Coiffes provisoires
Coiffes
Partie secondaire provisoire
Partie secondaire définitive
7. Dispositifs auxiliaires et instruments
15X.810.indd 164
24.10.12 13:52
8. À PROPOS DE LA STÉRILISATION
Les parties secondaires et composants Straumann ne sont pas livrés stériles. Prière d’utiliser la procédure suivante
avant emploi.
Matériau
Méthode de stérilisation
Paramètres de stérilisation
Autoclave, chaleur humide
134 °C (273 °F) pendant 5 min
ZrO2 (CARES® Parties secondaires et
IPS e.max® Parties secondaires)
Chaleur sèche
160 °C (320 °F) pendant 4 h
ZrO2 (zerion®)
Autoclave, chaleur humide
134 °C (273 °F) pendant 5 min
PMMA avec inlay TAN
Autoclave, chaleur humide
121 °C (250 °F) pendant 20 min
Ti, alliage Ti
PEEK, PEEK avec inlay Ti/alliage Ti
POM
Alliage métallique Ceramicor®
Composition en % du poids
Au 60%, Pd 20%, Pt 19%, Ir 1%
Remarque
Utiliser les dispositifs directement après stérilisation. Ne pas stocker de dispositifs stérilisés.
Consulter la brochure « Manuel de nettoyage, de désinfection et de stérilisation des composants prothétiques implanto-portés
Straumann® ».
Afin d’éviter les fissures de tension sur les coiffes provisoires pour piliers pleins et parties secondaires à sceller en PMMA,
bannir : l’utilisation d’alcool, les rayons UV, la stérilisation, l’immersion dans un liquide pendant plus d’une heure, les
températures supérieures à 60 °C.
8. À propos de la stérilisation
15X.810.indd 165
165
24.10.12 13:52
DIRECTIVES
IMPORTANTES
9.
DIRECTIVES
IMPORTANTES
À noter
Les praticiens doivent avoir acquis les connaissances et la formation
nécessaires à la manipulation des produits Straumann CADCAM
ou d’autres produits de Straumann (« Produits Straumann »), afin
d’utiliser les Produits Straumann en toute sécurité et de manière
appropriée, conformément au mode d’emploi.
Explication des pictogrammes figurant sur étiquettes et modes
d’emploi
Numéro de lot
Référence catalogue
Le Produit Straumann doit être utilisé conformément au mode
d’emploi fourni par le fabricant. Il appartient au praticien d’utiliser
le dispositif conformément à ce mode d’emploi et de déterminer si
le dispositif est adapté à la situation d’un patient donné.
Les Produits Straumann relèvent d’un concept global et ne doivent
être utilisés qu’avec les composants et les instruments d’origine
correspondants distribués par Institut Straumann AG, sa société
mère ultime et toutes les sociétés affiliées de cette société mère
(« Straumann »), sauf stipulation contraire figurant dans le présent
document ou dans le mode d’emploi du Produit Straumann
concerné. Si l’utilisation de produits fabriqués par des tiers n’est
pas recommandée par Straumann dans le présent document ou
dans le mode d’emploi, cette utilisation aura pour effet d’annuler
toute garantie ou toute autre obligation, expresse ou implicite, de
Straumann.
Stérilisé par irradiation
Limite inférieure de températures
…min.
…max.
Limite supérieure de températures
…max.
Limites de températures
…min.
Disponibilité
Certains Produits Straumann énumérés dans le présent document ne
sont pas disponibles dans tous les pays.
Attention : la loi fédérale limite la vente
de ce dispositif par un professionnel
dentaire ou sur commande de ceux-ci.
Mise en garde
En plus des avertissements contenus dans ce document, il est
impératif de protéger nos produits contre les risques d’aspiration
lors d’une utilisation intra-orale.
Ne pas réutiliser
Validité
La parution de ce document annule et remplace toutes les versions
antérieures.
Non stérile
Documentation
Vous pouvez vous procurer des documents détaillés sur les Produits
Straumann auprès de votre représentant Straumann.
Attention, consulter les documents joints
Copyright et marques commerciales
La reproduction ou la diffusion partielle ou intégrale des documents
Straumann® n’est autorisée qu’avec l’accord écrit de Straumann.
Straumann® et / ou les autres marques commerciales et logos
de Straumann® mentionnés ici sont des marques commerciales
ou marques déposées de Straumann Holding AG et / ou de ses
sociétés affiliées.
A utiliser avant
Tenir à l’abri du soleil
Les produits Straumann portant la marque CE
sont conformes aux exigences de la directive
93/42 EEC applicable au matériel médical
0123
Voir le mode d’emploi
166
9. Consignes Importantes
15X.810.indd 166
24.10.12 13:52
10. INDEX
Ancrage
Scellé
Vissé
Auxiliaire
Aide de polissage
Axe de brasage
Pièce de modelage
Connexion
Couple de serrage
Gestion des tissus mous
Guide
Forage
Forage thermoplastique
Instrument
Clé à cliquet
Clé de maintien
Dispositif dynamométrique pour clé à cliquet
Instrument de service pour clé à cliquet
Tournevis SCS
Partie secondaire
À sceller
Anatomique
En or, pour bridge
En or, pour couronne
LOCATOR®
Méso
Multi-Base
PLAN
Pour barres
Provisoire (alliage titane)
Provisoire (polymère avec inlay en alliage titane)
Straumann® Partie Secondaire Anatomique IPS e.max®
Partie secondaire de cicatrisation
Conique
Forme en bouteille
Personnalisable
Planification
Partie secondaire /Set PLAN
Préopératoire
Polymère
Coiffe d’empreinte
Coiffe protectrice
Coiffe provisoire
Partie secondaire de cicatrisation
Partie secondaire provisoire
Pièce de modelage
Prothèses
Options prothétiques
Récapitulatif des parties secondaires
Prothèses hybrides amovibles
Radiographie
Transparents
Restauration
Finale
Provisoire
6
6
158
127
55, 67
4
164
15
13
14
159
160
160
160
157
98
48
67
55
141
48
113
45
131
31
24
77
16
18
22
45
12
102
103
103
22
24
55, 67
6
8
6, 131, 141
12
48, 55, 67, 77, 98, 113, 131, 141
24
10. Index
15X.810.indd 167
167
24.10.12 13:52
REMARQUES
15X.810.indd 168
24.10.12 13:52
15X.810.indd 169
24.10.12 13:52
IPS e.max ® est le marque déposée de Ivoclar Vivadent AG, Liechtenstein
VITA CAD-Temp ® est le marque déposée de VITA Zahnfabrik H. Rauter GmbH & Co. KG.
© Institut Straumann AG, 2012. Tous droits réservés.
Straumann ® et/ou les autres marques commerciales et logos de Straumann ® mentionnés ici sont des marques commerciales ou marques déposées de
Straumann Holding AG et/ou de ses sociétés affiliées. Tous droits réservés.
15X.810.indd 170
BH21012
10/12 153.810/fr
International Headquarters
Institut Straumann AG
Peter Merian-Weg 12
CH-4002 Basel, Switzerland
Phone +41 (0)61 965 11 11
Fax
+41 (0)61 965 11 01
Les produits Straumann sont marqués CE
w w w.strau m an n .c o m
24.10.12 13:52
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising