rapport d`activité 2009

rapport d`activité 2009
Association intermédiaire
Rapport
d’activité
Hercule-Insertion
rapport d'activité 2009
Sommaire
Rapport moral du président
Introduction
I. Le public
II. le projet d’insertion
1.
2.
3.
4.
5.
6.
l’accueil
les temps collectifs
l’accompagnement chez le client
l’apprentissage aux gestes professionnels
les entretiens
les formations
III. Les sorties
IV. Les mises à disposition
V. Le partenariat
VI. Les permanents
Conclusion
Annexes
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
rapport financier du trésorier
bilan 2009
compte de résultat 2009
budget 2010
organigramme
partenaires
bénévoles
acronymes
2/31
Hercule-Insertion
rapport d'activité 2009
Rapport moral du président sur l'exercice 2009,
approuvé par l'assemblée générale du 30 mars 2010.
Le travail est un outil d’insertion, les mises à disposition proposées par l’association sont un moyen de
reprendre progressivement un rythme de travail, d’apprendre ou réapprendre les exigences de
l’environnement professionnel mais c’est également un outil de socialisation et de reprise de confiance en
soi.
Notre projet repose sur des valeurs d’écoute et de reconnaissance de la dignité des personnes et de mise
à disposition de formations adaptées. Il part d’une confiance - à partager par le salarié et ceux à qui il
apporte ses services - dans la capacité à se construire grâce à un travail de qualité, créateur de liens
sociaux et de confiance en soi.
Dans le même temps, Hercule-Insertion a le projet d’une entreprise soucieuse de qualité et d’efficacité
dans la délivrance de ses services. Elle cherche à faire partager par ses clients des valeurs de
compétence, de motivation et de disponibilité.
Notre action sur 2009 a bien été réorientée vers les collectivités territoriales et les entreprises comme nous
le souhaitions, au détriment cependant de l’activité vers les particuliers. Il nous faut reconquérir cette
clientèle et sortir d’une activité qui stagne autour de 60 000 heures depuis plusieurs années.
Notre action intègre une part de développement commercial et c’est un métier nouveau pour les
associations intermédiaires qui n’étaient pas confrontées à une telle concurrence dans le passé.
On notera également le démarrage de l’activité liée aux clauses sociales de marchés publics.
Le transfert des compétences entre les communes et les EPCI est un paramètre important à prendre en
compte pour l’avenir d’autant que le territoire des AI ne se superpose pas toujours avec celui des EPCI.
L'association compte 11 bénévoles, dont 6 administrateurs et 5 membres du bureau.
Le bureau se réunit fréquemment avec la directrice. Les bénévoles non membres du CA ou du bureau
sont actifs. Mais cet équilibre est fragile et le recrutement de nouveaux bénévoles motivés est toujours
d'actualité.
L’équipe de salariés permanents comprend 9 personnes après le départ, sans remplacement, d’un salarié
en février 2009, ce qui a permis de fermer une antenne trop proche du siège et de diminuer la masse
salariale sans perte de qualité.
L’utilisation de l’outil d’aide aux savoirs d’insertion (OASI) et le démarrage d’une action de formation
d’auxiliaires de vie familiale avec 2 autres AI méritent d’être signalés.
Le parc informatique a été modernisé et homogénéisé, pour offrir des machines disposant d’un temps de
réponse acceptable et d’une configuration-type.
Une réflexion doit s’engager sur le bien-fondé de créer, seuls ou avec d’autres une autre activité IAE.
L’ouverture du CAIE 91, notre fédération départementale, à toutes les SIAE du département nous y aidera.
L’avenir est incertain quant à notre participation à l’accompagnement des bénéficiaires du RSA, et des
incertitudes demeurent sur la pérennité des subventions de la DILEE et du Conseil Régional, sans
lesquelles nous ne pouvons équilibrer nos exercices, sauf à majorer les prix de vente de nos mises à
disposition.
L’exercice 2009 se termine par un excédent d’exploitation. L’association n’a pas connu de difficultés de
trésorerie et a pu assurer pleinement sa mission d’insertion par l’activité économique.
C’est un résultat réconfortant dont je remercie la directrice et son équipe ainsi que les bénévoles. »
Bernard Lucien, président
sommaire
3/31
Hercule-Insertion
rapport d'activité 2009
Introduction
Hercule-Insertion, association intermédiaire présente depuis 1987 sur le territoire, a la
qualité de structure d’insertion par l’activité économique. La spécificité de notre secteur
est d’associer un accompagnement social à l’exercice d’une activité économique pour
permettre aux personnes en difficulté (public prioritaire) de reprendre le chemin d’une
insertion durable en travaillant sur les processus d’exclusion et de désocialisation.
Nous avons fait travailler 281 personnes et réalisé 60480 heures, ce qui représente
38 équivalents temps plein.
Les temps forts de l’année :
Le 14 mai, une rencontre avec les collectivités de notre territoire a eu lieu : « Association intermédiaire,
mode d’emploi » : 8 représentants des municipalités étaient présents ainsi que deux représentants des
communautés de communes. Ce 1er rendez vous a été l’occasion de rappeler notre mission et notre
projet d’insertion mais également de (re)donner une information sur l’utilisation des clauses sociales
dans les marchés publics.
Nous avons engagé la création d’un site Internet : www.hercule-insertion.fr. avec l’aide d’un bénévole.
Les enseignes nationales ainsi que les créations d’entreprises individuelles dans le secteur de l’aide à
domicile devenu concurrentiel ne cessent de croître. Ils ont par ailleurs une politique de communication
très agressive. « Le bouche à oreille » ou les connaissances restent encore à ce jour le motif d’accès le
plus fréquemment évoqué pour nous contacter, mais il nous faut penser à informer plus largement et
efficacement et avec des moyens de communication plus actuels.
C’est la fermeture de notre antenne de Savigny sur Orge. Une salariée, chargée de mise à disposition
sur cette même antenne ayant souhaité démissionner, nous n’avons pas renouvelé son contrat et ainsi
pu diminuer l’effectif des permanents qui est passé à 8.6 etp.
Notre volonté de réorganisation sur la base d’un effectif salarié plus faible tenait également compte des
recommandations de l’audit du Conseil Général.
Un projet de formation qualifiante a pu voir le jour avec ARPE et LANCEMENT, 2 autres Associations
Intermédiaires en décembre 2009. Il s’agit de mener un parcours de formation en alternance pour 4 de
nos salariées. Cette action a un double objectif : l’obtention du titre « Assistante de Vie aux Familles » et
l’obtention du permis de conduire.
A l’issue d’un travail auquel nous avons participé et réunissant des représentants de plusieurs AI, les
présidents des 8 AI ont signé la charte des AI. C’est également la réalisation du répertoire des SIAE et la
création du Comité des acteurs de l’insertion par l’économique qui réunit aujourd’hui 20 structures.
Faisant suite à des journées de formation autour des clauses d’insertion, nous avons répondu à une
consultation concernant un « marché de service d’insertion et de qualification professionnelle ayant pour
prestation support le nettoyage d’une marché couvert » (article 30) pour l’une des communes de notre
territoire. La mise en oeuvre de parcours d’insertion sur la base de missions de travail connues et
organisées annuellement permet de poursuivre durablement notre mission en direction des « publics
fragiles ». L’article 30 fait expressément référence à la lutte contre l’exclusion et la précarité.
La prestation ASI a pris fin en juin 2009 sachant que nous avons reçu la convention en juin 2009 pour 8
mesures. Nous avions intégré 12 personnes avec lesquelles nous avons terminé le suivi. La fin des
prestations ASI a laissé un vide pour les personnes qui ont des problématiques multiples et pour
lesquelles les prestations de type « mobilisation vers l’emploi » ne permettent pas d’associer une
mesure d’accompagnement social renforcé et l’accès à des missions de travail permettant de valider ou
d’invalider pour partie l’accès à l’emploi des publics dits vulnérables.
sommaire
4/31
Hercule-Insertion
rapport d'activité 2009
I. LE PUBLIC
Les publics cibles sont les personnes sans emploi, rencontrant des difficultés sociales et professionnelles
particulières (code du travail L5132-7)
265 personnes accueillies sur nos antennes dont 131 inscrits et 134 réorientations.
281 personnes ont effectué un parcours d’insertion (ne sont pas comptabilisés les 89 jeunes suivis dans
le cadre des chantiers éducatifs ou chantiers jeunes apprentissage)
81 bénéficiaires du RSA (ex RMI et API) représentent 29% des salariés en insertion mis à disposition
sur 2009 pour un total de 15 816h (pour mémoire 16 008 heures en 2008) soit 26% du total annuel.
Notre public est composé majoritairement de femmes, les tranches d’âge plus de 50 ans et moins de 26
ans sont en augmentation.
Il se caractérise pour 66% d’entre eux par un niveau de formation inférieure au niveau CAP.
Le nombre d’heures moyen par personne et par an qui était de 203h en 2008 est passé à 215h en 2009,
ce qui correspond à notre volonté d’asseoir un parcours sur un socle solide. En effet donner un nombre
d’heures suffisant à chacun permet de stabiliser, renforcer ou pour le moins sécuriser des parcours ce
qui permettra aux salariés en insertion de mener à bien un parcours basé sur un véritable diagnostic
d’employabilité (grille d’analyse des tâches, des postes, des comportements), varier les situations et
modalités de formations (réunions, ateliers, tutorat, formation) et favoriser son autonomie personnelle
sociale et administrative et bien sûr professionnelle.
Cependant, nous remarquons aussi une baisse du nombre d’entrées dans notre structure. Cette
diminution du nombre d’inscriptions est aussi une explication à l’augmentation du nombre d’heures par
personne. Nous n’avons que 132 salariés présents au 31 décembre 2009.
Sexe
Age
femme
plus de 50
ans
homme
entre 26 et 50
ans
25%
23%
72%
74%
26%
28%
2008
2009
m oins de 26
ans
69%
13%
7%
Niveau d’étude
66%
niveau de formation Vbis et
VI (Inférieur au CAP-BEP)
niveau de formation V
(CAP/BEP - diplôme
obtenu)
18%
13%
niveau de formation IV
(Bac validé ou non)
niveau de formation I à III
(Bac plus deux à Bac plus
cinq )
3%
5/31
2009
62%
2008
Hercule-Insertion
rapport d'activité 2009
Publics Prioritaires (la même personne peut être comptabilisée dans plusieurs rubriques)
En nombre de salariés
Nb personnes
% sur 281
Nb
% sur
d’heures
60480h
 Bénéficiaires du RSA socle (anciennement RMI et API)
81
28.8%
15816 h
26.15%
 Bénéficiaires de l’ASS
14
5%
3400 h
5.6%
 Public PLIE NE
31
11%
7308 h
12%
 Public PLIE VO
17
6%
2536 H
4%
 Travailleurs handicapés
23
8.2%
5167 h
123
43%
30116 h 49.8%
 Habitants de ZUS et CUCS
8.5%
Trajectoire socioprofessionnelle :
stable
40
14%
Une trajectoire socioprofessionnelle stable : personnes qui ont été dans les cinq dernières
années en CDI ou en CDD longs renouvelés
instable
66
23%
Une trajectoire socioprofessionnelle instable pour les personnes qui ont été dans les cinq
dernières années en succession de contrats temporaires (CDD et intérim) avec des temps
de chômage inférieurs aux temps de travail.
précaire
104
37%
Une trajectoire socioprofessionnelle précaire pour les personnes qui ont été dans les cinq
dernières années en succession de contrats d’insertion et /ou en contrats temporaires (CDD
ou intérim) avec des temps de chômage supérieurs aux temps de travail.
primo demandeur
d’emploi
24
9%
n’a jamais travaillé
47
17%
Pas de trajectoire professionnelle en France
Pas de trajectoire professionnelle
Difficultés rencontrées par les salariés en insertion
Manque de disponibilité (garde d'enfant ou d'ascendant)
Justice
38
3
Surendettement et finances
51
Manque de mobilité
24
Administratif et accès aux droits
93
Logement
107
Santé + handicap psychique
69
Addiction
9
Illettrisme, analphabétisme, Français Langue Étrangère
67
sommaire
6/31
Hercule-Insertion
rapport d'activité 2009
II. LE PROJET D’INSERTION
Les personnes orientées vers notre association présentent des freins parfois multiples : à la fois
professionnels (manque d’expérience ou expérience lointaine, manque de formation, qualification,
difficulté linguistique, mobilité…) et sociaux (logement, administratifs, santé, garde d’enfants...)
La proposition d’un parcours d’insertion au sein d’une association intermédiaire permet d’acquérir de
façon graduée selon les personnes une autonomie, une socialisation, une motivation, une reconnaissance
retrouvées ainsi qu’un revenu de leur travail.
Sur la base des missions de travail, l’accompagnement se met en place. Il permet de construire les
parcours en structurant le vécu en mission, de mener à bien un véritable diagnostic d’employabilité (grille
d’analyse des tâches, des postes, des comportements…), varier les situations et modalités de formations
(réunions, ateliers, tutorat, prestations) et favoriser ainsi une autonomie personnelle sociale et
administrative aussi bien que professionnelle.
Hercule-Insertion a fait le choix depuis plusieurs années, de développer et renforcer ses actions
d’accompagnement au bénéfice de la totalité des salariés en insertion.
De manière générale, notre offre de service se caractérise par une ouverture du partenariat et le
développement de son réseau. Les réponses proposées aux personnes en insertion pour construire leur
parcours démontrent une ouverture vers l’extérieur. Ainsi des actions associées sont mises en place avec
nos partenaires locaux. Nous ne pouvons plus travailler seuls et nous nous inscrivons bien dans une
dynamique territoriale avec les partenaires sociaux, professionnels et économiques.
C’est donc bien la proposition d’un parcours personnalisé à l’interne s’appuyant sur un réseau
partenarial couplé à l’exercice d’une activité professionnelle qui caractérise notre
accompagnement.
Notre objectif est la poursuite d’une démarche de formalisation de nos procédures en vue de répondre au
mieux aux besoins de nos salariés et construire des parcours facilitant l’accès à l’emploi. Cela s’est
traduit en fin d’année par l’élaboration d’un livret d’accueil et la mise en place du contrat d’engagement
qui seront opérationnels au 1er trimestre 2010.
sommaire
7/31
Hercule-Insertion
rapport d'activité 2009
1) L’accueil
Dans le cadre de notre procédure d’accueil nous avons reçu 265 nouvelles personnes,
salarié 131 d’entre elles et réorienté 134.
L’ensemble de notre territoire est couvert par la même procédure. Nous avons mis en place des
informations collectives sur les antennes de Viry-Chatillon, Sainte Geneviève des Bois et Longjumeau (à
la maison de l’emploi de Longjumeau ou sur l’antenne) une fois tous les 15 jours.
L’étape « Association Intermédiaire » préconisée par le référent de parcours doit être objectivée afin de
lui donner du sens et d’impliquer de manière plus forte chacune des parties (fiche de liaison).
Ces réunions collectives, nous permettent de donner une information complète aux demandeurs d’emploi
sur les missions d’une AI, nos modalités de fonctionnement, la spécificité des CDD d’usage.
Notre procédure d’accueil donne le temps de la réflexion et/ou du questionnement sur leur motivation à
s’inscrire dans un parcours avec nous.
Des diagnostics d’accueil sont réalisés autour des items suivants : situation sociale (santé, logement,
justice, mobilité), situation professionnelle (expériences, compétences, aptitudes), la formation et/ou
difficultés linguistiques, motivation, disponibilité, etc.
Pour les partenaires, l’information collective et les entretiens d’accueil qui suivent permettent de rendre
compte rapidement de la présence ou absence du candidat, de rendre compte de son inscription ou
d’une réorientation.
S’il y a inscription :
Nous informons nos futurs salariés sur leur nouveau statut, sur l’organisation des MàD, le planning, la
relation aux clients, nous proposons une mission sous 15 jours, nous contractualisons sur les échéances,
objectifs et moyens mobilisés sous la forme d’un contrat d’engagement. Cet engagement sera ajusté
et/ou modifié tout au long du parcours. Cette contractualisation tiendra compte des engagements
antérieurs de l’intervenant avec un référent extérieur.
Nous inscrivons à des ateliers OASI : « intégration dans l’AI » et/ou l’atelier « consignes de ménage ».
Nous demandons à certaines personnes de passer des tests de repassage afin de les inscrire
rapidement aux formations repassage via le CAIE.
S’il n’y pas d’inscription
Nous retournons la fiche de liaison si elle existe sinon nous informons par mail, fax ou courrier le référent
extérieur des arguments qui motivent la non inscription.
sommaire
2) Les temps collectifs
OASI consignes de ménage
OASI rôle et statut et quelques points du règlement
intérieur
OASI attitude et comportement
Atelier 1er Secours
Atelier recherche d’emploi
Réunion des salariés
Atelier test repassage
Atelier ménage chez le client particulier
Nb de personnes
93
Nb d’heures
484
123
7
15
30
25
20
14
30
115
30
60
42
La mise en œuvre des ateliers mobilise un temps de travail important pour l’ensemble de l’équipe :
sensibilisation des intervenants, négociation des plannings, convocation, animation et enregistrement
administratif …
Ces ateliers sont pour autant un temps privilégié de rencontre de nos salariés, outre l’aspect formateur et
informatif, il est l’occasion pour chacun d’échanger verbalement mais également des services.
L’utilisation de l’outil OASI reste un point d’appui. Comme indiqué dans le tableau, nous avons plus
particulièrement utilisé « consignes de ménage », «rôle et statut et quelques points du règlement
intérieur » et « attitude et comportement » qui s’intègrent bien dans le parcours et sur des temps
collectifs.
Sur le dernier trimestre, nous avons mis en place un atelier test de repassage à l’interne (7 depuis le
mois de septembre) qui a concerné 20 personnes. Cet atelier nous permet de faire un diagnostic
8/31
Hercule-Insertion
rapport d'activité 2009
professionnel des aptitudes et/ou compétences « repassage » : évaluer la mise en place du poste de
travail, l’organisation en amont (tri du linge), l’autonomie, la rapidité, la connaissance des techniques de
pliage, l’utilisation d’un fer classique ou centrale vapeur. Il nous permet également de vérifier les besoins
en formation.
Réunion des salariés :
Cet atelier a changé de nom au fil des années, appelé précédemment atelier échange de pratiques, il a
concerné 25 personnes. L’objectif poursuivi est l’écoute, la réflexion et la recherche de solutions en
groupe autour des difficultés pendant la mise à disposition et de manière plus large les contraintes liées à
la reprise d’une activité professionnelle (organisation personnelle, recherche des trajets pour se rendre au
travail, relation aux clients, etc.)
Ce lieu de parole permettra d’inscrire le salarié dans un processus de progression et de l’aider à transférer
ses capacités et aptitudes professionnelles à toute autre situation de travail.
Il est animé conjointement par deux permanents.
Pour 2010, nous prévoyons une plus grande régularité sur les 3 antennes afin de toucher un plus grand
nombre de salariés.
Atelier de recherche d’emploi : a concerné 30 intervenants sur une permanence d’aide à la recherche
d’emploi, il est mis en place par une chargée d’accompagnement sur l’antenne de Viry-Châtillon.
Ils ont à leur disposition des ordinateurs, un fax, une photocopieuse afin de faire des recherches d’emplois
sur des sites définis, des adresses mail personnalisées, des CV en ligne, etc.
L’animateur aide à la préparation aux entretiens, fait le point sur les recherches précédentes.
Cet espace permet également l’accès à différents sites (CAF, Assedic, etc.) afin de mettre à jour ou
rechercher des informations sur leur dossier personnel dans les différentes administrations.
Il ne s’agit pas pour nous de remplacer les prestations extérieures mais bien d’être un relais chaque fois
que nécessaire à une étape de leur parcours.
Cet atelier évoluera sur le fond et la forme en 2010.
Atelier 1er Secours :
A concerné 15 personnes sur 2 ateliers animés par la Croix Rouge, il s’agit de connaître les consignes
de base en cas d’accident domestique ou de la voie publique : faire les premiers gestes d’urgence,
sécuriser le périmètre, appeler les secours, savoir utiliser un défibrillateur, faire la technique de respiration
et mettre la personne en position latérale de sécurité.
14 personnes ont bénéficié de l’atelier formation chez notre client particulier qui habite à Longjumeau.
Nous souhaiterions développer cet atelier mais il nous faut trouver des clients volontaires qui prêtent leur
habitation. Ce temps de formation est très riche pour nos intervenants : d’une part, ils sont en situation
réelle, d’autre part ils sont peu nombreux (maximum 4). Nous sommes en contact avec un client sur ViryChatillon et souhaitons étendre le principe sur 2010.
sommaire
3) L’accompagnement chez le client
334 accompagnements physiques chez le client : c’est le moment privilégié du rappel de l’organisation
administrative et personnelle (mobilité, garde d’enfant, planning, relevé d’heures, contrat de travail et
contrat de mise à disposition), le rappel des tâches et consignes de travail, le rappel des consignes liées
aux savoir être et savoir faire.
L’accompagnement d’un candidat lors d’une première mise à disposition a comme objectif de rassurer le
salarié et le client. L’accompagnant doit garder un rôle de médiateur et d’observateur dans la relation qui
doit se mettre en place entre le client et le salarié.
Il convient enfin que les consignes soient directement données au candidat sans intermédiaire afin que le
travail d’évaluation ou autoévaluation se construise sur une base tripartite et non pas seulement entre
l’association intermédiaire et le client.
Des documents sont remis au client à cette occasion (lettre information : « Hercule Insertion à ses
clients », le descriptif à remplir de la mission, le document « décharge des clefs », le relevé d’heures
vierge et le contrat de mise à disposition).
Le client est bien inscrit comme partenaire dans l’accompagnement de l’intervenant et il est informé des
sollicitations.
9/31
Hercule-Insertion
rapport d'activité 2009
Le nombre de suivi des missions chez nos clients autres que les particuliers est en augmentation. Cette
augmentation est due entre autres aux missions liées à la mise en œuvre des clauses sociales. Le suivi
de ces missions nous demande d’être très présents sur le terrain et est également consommateur de
temps.
sommaire
4) L’apprentissage aux gestes professionnels
94 intervenants ont bénéficié de l’action spécifique : 110 clients sur 2009 pour 129 visites car certains
ont eu plusieurs intervenants dans l’année. Un permanent accompagne (lors d’une première mission ou
lorsqu’il s’agit d’un nouveau client) notre intervenant et met en place la mission de travail dans le temps : il
s’agit d’organiser sur site les tâches, montrer les bons gestes, les bonnes postures, la bonne installation
du poste de travail et donner en situation les consignes à la place du client. Cet accompagnement pourra
se poursuivre par des visites d’évaluation chez le même client et ainsi entraîner des préconisations
variables en fonction des difficultés repérées : demande de formation complémentaire, aide individuelle
sur les gestes professionnels, etc.
Cette action s’adresse en priorité aux missions ménage, repassage chez les particuliers pour des
intervenants dont la première mise à disposition reste très fragile.
Il s’agit bien d’un accompagnement centré sur la tâche et sur l’adaptabilité au monde du travail.
Il répond aux besoins professionnels des salariés travaillant chez des particuliers.
Il répond à un véritable besoin de lien social aussi bien à l’interne qu’à l’externe.
Il permet d’améliorer les conditions d’exercice du métier, objectif corrélé avec la demande des utilisateurs
d’un service de qualité.
Une partie de ce projet est financé par la politique de la ville dans le cadre du CUCS de Longjumeau.
sommaire
5) Les entretiens
Sur les 281 personnes qui ont été mises à disposition sur 2009, 237 ont bénéficié de l’appui de nos
chargés d’accompagnement.
1808 entretiens réalisés par les 2 « chargés d’accompagnement » (y compris ASI : 247 entretiens). Nous
pouvons rappeler que ces entretiens tiennent également compte du rythme et de la demande des
salariés, des difficultés rencontrées par ceux-ci. Ils peuvent être programmés suite à une réunion
d’équipe, à l’évaluation des clients, à la demande d’un référent extérieur, etc.
Les intervenants sont suivis tout au long de leur parcours par le même « chargé d’accompagnement »
qui est l’interlocuteur privilégié des partenaires extérieurs.
Ce référent interne réalise des entretiens individuels et des bilans réguliers sur l'évolution de
l’intervenant en lien avec la chargée de mise à disposition et la chargée d’accompagnement aux gestes
professionnels. Il affine le contrat d’engagement en précisant les objectifs intermédiaires entre chaque
rendez-vous, les échéances données, les démarches à faire.
Il propose, en lien avec le référent de parcours extérieur à la structure, une réorientation vers les acteurs
les plus à même d'apporter des réponses adéquates à la situation des salariés en insertion, soit parce
qu'ils rencontrent des difficultés dans la mise en œuvre de leur parcours (personnelles ou
environnementales) au sein de l’AI, soit dans une optique de dynamisation du parcours d'insertion : des
alternances peuvent être mises en œuvre (ex : APP + mission, action linguistique + mission)
Il aide à la résolution de problèmes périphériques à l’emploi (santé, logement, garde d’enfant) en
mobilisant si nécessaire les ressources extérieures (dossier d’inscription ou d’actualisation ou de
référencement).
Il permet l’accès aux sites de référencement administratif (CAF, ASSEDIC, CPAM) et serveurs vocaux
afin d’actualiser les situations.
Sur chaque antenne, un « Chargé de mise à disposition » est affecté, outre ses tâches concernant
l’organisation, le suivi et l’évaluation des missions de travail (voir chapitre sur le suivi des mises à
disposition), il assure les formalités administratives spécifiques aux missions en AI (déclaration préalable
à l’embauche, relevé d’heures, contrat de travail, etc.), il aide à la gestion des questions de mobilité
(repérage des lignes de transports, utilisation de « 2 roues pour l’emploi », etc.), il assure le suivi médical.
Pour ce faire, il invite et réalise des entretiens individuels avec l’intervenant.
sommaire
6) Les formations
10/31
Hercule-Insertion
rapport d'activité 2009
Nous accompagnons nos salariés sur des prestations extérieures ou sur la mise en œuvre d’actions de
formation. Ces prestations ou formations comptabilisées ci-dessous se font donc en alternance avec les
missions de travail. Nous organisons les plannings en conséquence et faisons également le lien avec les
partenaires impliqués.
Part des salariés en insertion bénéficiaires d’au moins une formation : 53%
Part des salariés en insertion bénéficiaires d’une formation d’adaptation au poste de travail : 21%
Nb de salariés
en insertion
Nb d'heures de
formation
réalisées*
Formation repassage
Formation entretien des locaux
Formation mobilité
Formation jardinage
44
693h
Formation sur site (client de Longjumeau)
14
42h
Prestations du Pôle emploi (prioritairement les plates-formes des
vocations)
19
Détail du nombre de bénéficiaires et nombre d'heures de
formation interne et prestations extérieures mises en place
en alternance durant le parcours en AI
Adaptation au poste de travail
Qualification AdVF
4
197h
42
460h
Formations extérieures
Mise à niveau informatique
Assistante de vie aux familles
Linguistique
Remise à niveau français et mathématique
Permis de conduire
Elaboration de projet
Technique de recherche d’emploi…
Formation qualifiante « Assistante de Vie aux Familles » mise en œuvre par 3 AI :
Il est souhaitable que soit renouvelée tous les ans la formation Assistante de Vie aux Familles sur la
même dynamique que celle engagée depuis le mois de juin 2009.
Elle permet à des salariés d’associations intermédiaires ayant un projet dans les services aux personnes
de se professionnaliser et d’acquérir une qualification partielle ou totale en tant qu’assistante de vie aux
familles.
Elle crée un lien entre les associations intermédiaires et les entreprises ou associations de services aux
personnes pour construire des parcours d’insertion vers l’emploi pérenne.
 Le parcours de formation qualifiante s’adresse à des salariés d’AI en projet professionnel sur l’aide à
domicile : il s’agit de tirer parti de leur connaissance de l’intervention à domicile et de la réalité des
conditions d’exercice du métier pour leur permettre de devenir de véritables professionnels de l’aide à
domicile.
 Les modules de formation seront réalisés selon une double alternance : la formation ou les stages
d’application dans des structures SAP et/ou à des activités connexes aura lieu à raison de 3 jours par
semaine, les 2 autres jours de la semaine étant consacrés aux missions de travail dans l’AI.
 La mobilité est un facteur clé de réussite pour l’insertion dans le secteur de l’aide à domicile. Le projet
intègre l’apprentissage du code de la route et de la conduite. Le planning de la formation tient compte
des périodes d’apprentissage du code de la route (cours collectifs réservés au groupe de formation de
l’action). Les cours de conduite seront planifiés individuellement, sur les plages rendues disponibles.
Cette action est exemplaire à plusieurs titres :
11/31
Hercule-Insertion
rapport d'activité 2009
Exemplaire sur la mobilisation de l’ensemble des partenaires : outre les 3 Associations Intermédiaires
(ARPE, Lancement et Hercule-Insertion), ont été réunis AGEFOS-PME et Conseil Régional Ile de France
pour la mise en oeuvre de la convention couvrant nos frais pédagogiques et salariaux dans le cadre de la
formation continue, le Conseil Général qui inscrit le soutien à la mobilité comme prioritaire et finance les
permis de conduire, l’AFPA (343h et passation de 3 CCP) et SJT (70h de code + 40h de conduite) pour
l’aspect formation. Nous avons également eu le soutien de la Préfecture et des logements Franciliens qui
mettent un appartement pédagogique gracieusement à notre disposition et enfin soutien financier de la
part de la MIVE Corbeil et Maison de l’emploi, PLIE Centre Essonne, Nord Essonne, Val d’orge, Corbeil
Essonne.
Exemplaire en terme de coordination des 3 AI : réunions, participation au colloque de l’AFPA du 24
septembre « l’autonomie des personnes : les enjeux pour les professionnels de l’aide à domicile»
(rencontrer et sensibiliser des employeurs aussi bien pour les périodes de stage que pour les futures
embauches), présentation du projet le 17 novembre au « Plan » en présence de tous les acteurs y
compris les intervenants sélectionnés, préparation du comité de pilotage, etc.
C’est une coordination également autour d’outils communs (les plannings, fiche de présentation du
projet, recherche de financement complémentaire, les sélections et critères)…
Exemplaire en terme de mobilisation des équipes AI : 70 candidats ont participe à la présentation
générale du projet avec l’AFPA et SJT, 34 candidats retenus pour la deuxième phase de sélection
(entretiens individuels, positionnements français mathématiques et logiques) et enfin 15 candidats
sélectionnés qui correspondent aux critères de la formation, des financeurs et de l’OPCA.
Les 15 candidats ont obtenu leur 1 er CCP « tâches domestiques » en décembre, cette action se
poursuivra jusqu’à juin 2010.
Cette action se traduit pour Hercule-Insertion par 4 candidats dans un parcours qualifiant en alternance.
Cependant le retour sur investissement en temps et énergie devrait trouver son équilibre dans la
reconduction annuelle de ce projet qui correspond à notre volonté de professionnaliser nos salariés.
sommaire
12/31
Hercule-Insertion
rapport d'activité 2009
III. LES SORTIES:
Au plan des sorties : 149 sorties à fin décembre 2009 (pour mémoire 151 en 2008) dont 43 pour les
bénéficiaires du RSA.
Notre efficacité peut se mesurer en nombre de personnes qui, grâce à notre action, ont retrouvé le chemin
d’un travail de droit commun ou une formation qualifiante, cependant on ne peut pas et on ne doit pas lire
l’action des associations intermédiaires seulement à travers leur résultat visible.
Nombre de personnes sorties
S
O
R
T
I
E
S
P
O
S
I
T
I
V
E
S
CDI
EMPLOIS
DURABLES :
71
EMPLOIS DE
TRANSITION
: 10
CDD ou Intérim de 6 mois ou plus
Création d'entreprise
21
AUTRES
SORTIES :
47
Dont
RSA
49
17
21
7
1
CDD ou Intérim de moins de 6 mois
6
1
Contrats Aidés non marchands
4
9
2
2
8
1
2
6
3
5
1
2
1
Entrées en Formation
EMPLOIS
INSERTION :
149
 Dont entrées en Formation pré-qualifiante ou qualifiante
 Dont entrées en Formation non qualifiante
Emplois d'insertion
Dont Contrats Aidés non marchands
 Dont CDDI dans une Entreprise d’Insertion
Départ à la retraite
Situation Inconnue
Demandeurs d'emploi
Autres
 Dont
non respect engagement et règlement intérieur
déménagement
grossesse
incarcération
santé (6 longues maladies)
problèmes familiaux
6
15
2
30
2
5
6
2
9
4
2
1
12
2
1
1
Ces chiffres sont pour nous, le fruit d’un travail d’accompagnement réussi, mais avant tout, le témoignage
d’une réussite individuelle.
sommaire
IV. LES MISES A DISPOSITION
Notre outil privilégié est « la mise à disposition » (MàD) : « Les missions de travail sont un moyen de
reprendre progressivement un rythme de travail, d’apprendre ou réapprendre les exigences de
l’environnement professionnel comme le respect des horaires, des consignes, des exigences en terme
de présentation, de renforcer ou de diversifier l’expérience professionnelle, etc. mais c’est également un
outil de socialisation et de reprise de confiance en soi. »
L’association offre un service en répondant aux besoins des clients et en mettant à disposition du
personnel correspondant à ses exigences. En choisissant de s’adresser à une association intermédiaire,
le client, devient partenaire du parcours d’insertion des personnes qui sont mises à sa disposition.
13/31
Hercule-Insertion
rapport d'activité 2009
1) Le suivi des missions : la « Chargée de mise à disposition » est l’interlocuteur privilégié des clients :

Elle est le médiateur dans la négociation des horaires, du temps imparti, etc.

Elle assure l’accompagnement physique lors du 1er rendez-vous.

Elle fait un suivi régulier des missions avec le client.

Elle réalise en collaboration avec le client des évaluations régulières de ces missions.

Elle évalue les compétences professionnelles acquises tout au long du contrat de travail, formalise
ces acquis et identifie sur cette base d'éventuels besoins de formation complémentaire.

Elle déclenche, si nécessaire, la mise en œuvre de la procédure « accompagnement aux gestes
professionnels » et « atelier professionnel chez le client ».

2215 enregistrements concernant les propositions, suivis et évaluations des missions ont été
effectués. Grâce à cette formalisation, l’ensemble de l’équipe peut donc avoir une information sur
le salarié dans le cadre de ses missions.
2) Concernant les utilisateurs :
Particuliers :
53.7%
Entreprises privées :
9.3%
Associations :
10.9%
Organismes HLM
2.5%
Collectivités territoriales :
23.6%
Les particuliers
2007 : 65%
2008 : 57%
2009 : 53.7%
Le nombre d’heures auprès de ce type de client continue à baisser.
Les enseignes nationales ainsi que les créations d’entreprises individuelles dans le secteur de l’aide à
domicile, devenu concurrentiel, ne cessent de croître. Ils ont par ailleurs une politique de communication
très agressive. « Le bouche à oreille » ou les connaissances restent encore à ce jour le motif d’accès le
plus fréquemment évoqué pour nous contacter, mais Il nous faut penser à informer plus largement et
efficacement et avec des moyens de communication plus actuels. Enrayer la diminution du nombre
d’heures auprès des particuliers dont le nombre d’heures d’emplois familiaux conditionne notre
exonération de charge pour les permanents et maintien de nos heures en direction des collectivités,
associations et bailleurs.
Outre la diminution du nombre de particuliers rappelée plus haut, nous avons bien maintenu nos heures
de mission auprès des collectivités, associations et bailleurs. L’augmentation du nombre des heures de
mise à disposition en entreprise s’explique par les clauses sociales. Sur la zone Nord Essonne et Val
d’Orge, la coordination des marchés publics a été mise en œuvre par les chargés de relations entreprises
des PLIE. Cette organisation facilite l’accès aux entreprises car ces « guichets partenariaux
mutualisateurs » informent et sensibilisent en amont de nos interventions. Par ailleurs, ils permettent une
régulation dans la répartition des heures aux différentes SIAE (l’impossibilité pour les AI de fournir
outillage et matériaux les contraignent dans leur réponse aux clauses) et une régulation dans l’obligation
faite aux entreprises de passer par les SIAE et non exclusivement par le biais de l’intérim.
Nous avons mis en œuvre des clauses sociales avec 5 maîtres d’ouvrage ce qui correspond à des
mises à disposition auprès de 10 entreprises et 1 maître d’ouvrage en direct, et a touché 15 salariés de
l’AI pour un total de 2780h (moins de 5% des heures totales de la structure).
La possibilité de réaliser 480h au lieu de 240h en entreprise est moins restrictive pour les associations
intermédiaires, par ailleurs, certains maîtres d’ouvrage ont fait l’effort d’allotir des marchés volumineux car
ces derniers étaient certes propices à l’embauche directe mais incompatibles avec les profils des salariés
d’AI plus éloignés de l’emploi (rarement positionnables sur des postes plus qualifiés) et incompatibles
avec nos CDD d’usage.
14/31
Hercule-Insertion
rapport d'activité 2009
Il reste que dans le paysage des marchés publics, les maîtres d’ouvrage n’ont pas forcement le réflexe de
mettre en place les clauses sociales et les AI n’ont pas toujours le temps, les compétences et les appuis
nécessaires à la sensibilisation des élus locaux et départementaux et dans une deuxième phase les
compétences techniques dans leur réponse aux appels d’offres.
Nous avons participé en 2009 à 18h de formation action au sein de la structure par le biais du CAIE
(financement FDI) qui nous ont permis d’une part d’améliorer notre connaissance de la réglementation
des clauses d’insertion en y associant certains bénévoles de la structure et d’autre part de préparer pour
2010 une réponse à une consultation concernant un « marché de service d’insertion et de qualification
professionnelle ayant pour prestation support le nettoyage d’une marché couvert » (article 30) pour l’une
des communes de notre territoire.
L’activité par nature de tâches :
Le cœur de l’activité reste les emplois familiaux mais l’on voit que les activités de nettoyage de locaux,
voiries et autres se développent. Par ailleurs, la progression du nombre d’heures en restauration
s’explique par les remplacements effectués dans les cantines (collectivités ou privées).
gardiennage
3%
garde enfant
1%
manutention
6%
restauration
13%
divers
8%
ménage
42%
2008
Activité par nature de tâche
gardiennage
aide cuisine
entretien des
locaux
11%
bâtiment
7%
bâtiment
4%
2%
4%
1%
manutent
6%
jardinage
9%
jardinage
9%
divers
9%
nettoyage
19%
L’activité par commune
Villemoisson
1%
Viry
19%
Ballainvilliers
1%
Champlan
1%
Chilly
2%
Epinay
17%
Ste Geneviève
11%
Fleury-Mérogis
1%
St Michel
8%
Grigny
9%
Savigny
11%
Juvisy
Longjumeau
Morsang
5%
5%
La Ville du Bois
3%
1%
Ris Orangis Morangis Longpont
1%
1%
1%
Saulx
2%
15/31
distrib, affich
ménage
46%
Hercule-Insertion
rapport d'activité 2009
La baisse du nombre d’heures « Particuliers » dans les communes a une répercussion sur le
volume d’activité dans ces mêmes communes sauf celles où les collectivités territoriales et EPCI
nous proposent des missions.
Exemples de mission auprès des collectivités et EPCI





















Nettoyage de locaux et parties communes
Nettoyage des classes (printemps)
Nettoyage suite aux marchés
Nettoyage de logements (CCAS)
Entretien de la voirie
Aide en cantine scolaire (préparation des repas, nettoyage)
Aide à l’entretien des espaces verts (tonte, débroussaillage…)
Ramassage de papiers
Ramassage des feuilles mortes
Aide à la peinture extérieure et intérieure
Manutention
Débarras de locaux
Sortie des encombrants
Montage de stands, de meubles
Vestiaire pour manifestations
Aide au service du repas des anciens
Distribution de tracts pour événements
Aide chauffeur
Nettoyage des tombes
Père Noël
Aide aux taches administratives
sommaire
V. LE PARTENARIAT
Nous devons consacrer un temps considérable à un nombre croissant d’interlocuteurs qui ont des
exigences parfois contradictoires :
25 communes avec 25 CCAS,
9 agences locales pour l’emploi,
5 réseaux locaux d’appui,
5 autres AI,
7 établissements publics de coopération intercommunale,
7 maisons des solidarités,
2 plans locaux pour l’insertion et l’emploi et
5 maisons pour l’emploi (avec lesquelles nous avons des partenariats actifs).
L’ensemble des associations avec lesquelles nous avons un partenariat plus ou moins ponctuel dans le
cadre bien souvent d’orientation ou préconisation à toutes les étapes du parcours (accueil : 199
réorientations, pendant le parcours et préparation à la sortie).
Le Conseil Général
DILEE : nous avons une convention qui se termine fin 2009 et reconduite 1 an pour
2010.
Sur le terrain, nous participons aux réunions des RLA de Draveil et Morsang-sur-Orge, à
des rencontres fréquentes internes ou externes avec les services instructeurs et les
animatrices de réseaux.
Le Conseil Général finance en complément de la région un emploi tremplin.
DDTEFP :
Nous attribue le statut de SIAE et instruit nos demandes d’agrément emplois
familiaux.
16/31
Hercule-Insertion
rapport d'activité 2009
Préfecture de l’Essonne dans le cadre de l’appel à projets : Politique de la ville et son
nouveau cadre contractuel pour les quartiers à savoir les CUCS (Contrat Urbain de
Cohésion Sociale). le projet « accompagnement aux gestes professionnels » est financé
pour 12 personnes sur la commune de Longjumeau.
PLIE :
Nous sommes conventionnés avec le PLIE Nord Essonne pour l’accompagnement
renforcé de 31 personnes en 2009 pour un total de 7308 heures.
Nous participons aux réunions des référents emploi.
Nous sommes soutenus dans la mise en œuvre d’heures d’insertion dans le cadre des
clauses d’insertion des marchés publics.
Concernant le PLIE du Val d’Orge, la collaboration s’effectue par un partenariat sur les
clauses de marchés publics sur la zone.
Coordination régulière avec les guichets mutualisateurs des 2 PLIE pour les clauses
d’insertion.
Pôle Emploi : Hercule travaille avec les 9 ALE de notre territoire, notre agence de
référence est Viry-Châtillon. les demandes d’agrément au nombre de 36 pour 2008
(pour rappel, nous en avions eu 47 en 2007).
CAIE91 (collectif des acteurs de l’insertion en Essonne) :
Nous sommes adhérents.
Nous avons participé à la réalisation du répertoire des SIAE.
Nous avons participé à la formation sur les clauses d’insertion et bénéficié de 18h
d’ingénierie sur le même thème.
Participation au groupe de travail sur la charte des AI et signature de celle-ci le 12 mai.
Participation à la mise en œuvre du collectif de l’insertion par l’activité économique du
91.
Participation aux réunions du CAIE : recherche d’harmonisation des procédures, projet
collectif, mutualisation des connaissances, échange d’informations.
Participation aux comités de pilotage du projet OASI.
OASI
DLA : la mise en œuvre d’une ingénierie individuelle a été programmée pour 2010, le
diagnostic a été fait. Cette action concernera l’ensemble de l’équipe. L’objectif pour
Hercule-Insertion est de travailler sur l’organisation interne, le sens du service rendu et
notre utilité sociale.
AGEFOS PME : est notre OPCA et nous conseille dans l’élaboration de notre plan de
formation. Elle est partie prenante grâce à une convention avec la Région Ile de France
dans le financement de la formation Assistante de Vie aux Familles.
Le Conseil Régional : la Région a voté un rapport cadre pour un soutien renforcé à
l’Insertion par l’Activité Economique, cela s’est traduit par l’attribution d’une subvention
« Emploi Tremplin IAE ». Nous avons signé une convention en mai 2009.
Nous avons également une convention concernant un emploi tremplin.
EPCI : la Communauté d’agglomération des lacs de l’Essonne soutient notre association et nous
confie des missions (entretien des « sanivertes »).
Nous travaillons en collaboration avec les équipes des Maisons de l’emploi de Viry-Chatillon,
Longjumeau, Initiative Emploi de Grigny.
Afin d’accompagner efficacement nos publics au sein de l’AI nous avons des liens avec les associations
et institutions de notre territoire afin de mieux les connaître et d’orienter le plus efficacement possible.
Les orientations ou préconisations sont effectuées au regard des problématiques individuelles repérées.
17/31
Hercule-Insertion
rapport d'activité 2009
Les CCAS et MDS de notre territoire sont des partenaires le plus souvent en tant que service instructeur
pour une partie du public RMI et API et des référents pour les autres.
Une association de prévention (Alliance Prévention) et la mission locale de Grigny travaillent en
collaboration avec nous sur les chantiers éducatifs et chantiers jeunes.
96 jeunes ont ainsi pu bénéficier de notre fonction employeur.
ARDIE
ILE-DE-FRANCE
Association Régionale pour le Développement de l’Insertion par l’Économique. Elle
fédère au niveau régional les associations intermédiaires et les structures
d'insertion qui leur sont directement associées, que celles-ci appartiennent ou non
à un réseau national.
sommaire
VI.
LES PERMANENTS
L'année 2009 aura vu le départ d'une chargée de mise à disposition, nous n’avons pas prévu de
remplacement afin de compenser la baisse d'activité.
Toutes les salariées sont employées en CDI à temps plein pour 8 d'entre elles et à temps partiel pour 1
autre. Enfin l'un des CDI est un emploi tremplin.
Vous trouverez en annexe un organigramme.
Formations des permanents : 9 personnes pour un total de 174 h de formation
Intitulé de la formation
Entretien annuel d’évaluation
Réussir sa fonction de manager
Les discriminations
Employabilité
Manipulation des extincteurs
Favoriser les réponses des SIAE aux marchés
publics
Comptabilité analytique
Eco Ménage
Comment aller au-delà de ses a priori
sommaire
18/31
Durée moyenne par
participant (en Nb H)
Nb de salariés permanents
bénéficiaires en 2009
14
14
12
21
3
18
14
7
21
1
1
1
2
6
1
2
1
1
Hercule-Insertion
rapport d'activité 2009
CONCLUSION : Nos axes de travail pour 2010
 Renouvellement d’une formation qualifiante Assistante de Vie aux Familles en lien avec 2 ou 3 autres
AI.
 Mise en œuvre du contrat d’engagement.
 Mise en place et développement auprès de nos salariés d’activité culturelle via le réseau CULTURE DU
CŒUR. Depuis 1998, Cultures du Cœur s’appuie sur la conviction que la culture est un formidable
levier dans la lutte contre l’exclusion. Nous le savons tous : la culture rassemble, favorise les relations
sociales, permet de choisir plutôt que de subir. Elle est un élément indispensable dans un processus
d’insertion des personnes.
 Maintien et amélioration de notre espace libre service - d’aide à la recherche d’emploi sur l’antenne de
Viry-Châtillon : recherche des offres, consultation des offres sur sites internet + des offres du Pôle
Emploi, rédaction de CV, de lettres de motivation, ouverture de boîte mail…) auquel vient s’adosser un
atelier collectif complémentaire : « Atelier démarche emploi et formation » sur le thème essentiellement
du CV. Il est conçu comme apport théorique et pratique mais également comme un temps de
mobilisation, dynamisation et de lien social. Il est prévu un atelier par mois.
 Un temps de réunion des salariés plus régulier.
 Utilisation des autres DVD OASI (sécurité, peinture).
 Recherche de lieu de formation chez nos clients afin de développer l’atelier gestes professionnels sur
l’ensemble de notre territoire.
 Mise en œuvre d’une ingénierie par le DLA au bénéfice de la structure.
 Maintien de l’activité en direction des particuliers.
 Renforcement et professionnalisation de nos outils de communication et signalétique (site Internet,
panneaux d’affichage) et outils pédagogiques.
 Mutualisation sur des thèmes récurrents avec les collègues AI : le logiciel GTA et ses limites, les
statistiques, harmonisation des procédures sur l’accompagnement, démarchage commun en direction
des EPCI, réponse commune aux appels d’offres (exemple le PASS IAE).
 Développement des parcours entre SIAE : exemple la fin d’un chantier « insertion espace vert »
correspondant à la recherche de jardinier pour le printemps.
 Obtention d’un marché d’insertion et de qualification article 30.
Dans un contexte difficile et incertain, de par notre mission d’insertion, nous restons attentifs à ce que
chacun puisse trouver sa place ou une place au sein d’une société génératrice d’exclusion. Nous nous
appuyons pour cela sur notre offre d’insertion qui ne peut être quantitativement et qualitativement
poursuivie que si l’on maintient une équipe de permanents renforcée et s’il existe une volonté
commune sur un même territoire de mailler nos interventions.
Marie-Andrée Vassas, directrice
sommaire
19/31
Hercule-Insertion
rapport d'activité 2009
Annexe 1
Rapport financier du trésorier sur l'exercice 2009,
approuvé par l'assemblée générale du 30 mars 2010.
La comparaison des résultats de 2009 et de 2008 montre une amélioration à tous les niveaux. Ces
signes sont encourageants pour la pérennité de l’association.
On trouvera dans le tableau ci-dessous, des paramètres complémentaires au bilan et compte de résultat
joints en annexes 2 et 3.
année
fonds de roulement en €
besoin en fonds de roulement en €
trésorerie en €
chiffre d’affaires en €
subventions en €
masse salariale chargée en €
encours clients hors délais de paiement en fin d’année
marge brute en €
excédent brut d'exploitation en €
2009
363 159
8 895
354 263
990 181
263 741
1 086 105
80 867
-95 925
46 189
2008
288 466
12 274
276 192
984 462
253 532
1 094 542
2007
213 321
-22 424
235 745
917 333
268 654
1 082 733
-110 080
12 933
-165 400
6 130
On notera que:
1. les subventions comprennent la nouvelle subvention Emploi Tremplin IAE du conseil régional et
représentent près de 27% du chiffre d'affaires.
2. les contributions volontaires en nature représentent, comme en 2008,
a. 16 K€ de valorisation du temps des bénévoles avec charges patronales.
b. 62 K€ pour la valeur locative des locaux mis à notre disposition par les communes de
Longjumeau, Ste Geneviève des Bois, Savigny sur Orge et Viry Chatillon.
3. la masse salariale a diminué du fait du départ non remplacé d’un salarié.
Les 3 salaires les plus élevés ont été ceux de la directrice pour 39 K€, et des 2 chargées
d'accompagnement pour 30 et 27 K€ respectivement.
4. le SMIC horaire (rémunération de nos intervenants) a été augmenté de 1,26% au 1 er juillet 2009,
ce qui l’a porté à 8,82 €/h.
5. la marge brute, qui représente le chiffre d’affaires moins les salaires de production (DE et
permanents) augmente et se rapproche de l’équilibre.
Les objectifs pour 2010 sont de:
1. Continuer à maîtriser les charges d'exploitation
2. Diminuer l’encours clients hors délais de paiement
3. Maintenir le coût de la structure à 7 €/h
4. Profiter de la diminution des charges (masse salariale) pour améliorer notre communication (pub,
etc.) afin de dépasser les 60 000 heures (vers 65 000 heures?).
5. Dans le cadre de notre réflexion sur la création d’une nouvelle activité IAE (voir rapport moral du
président), étudier son financement.
Alain Humbert, trésorier
sommaire
20/31
Hercule-Insertion
rapport d'activité 2009
Annexe 2
21/31
Hercule-Insertion
rapport d'activité 2009
Annexe 2 (suite)
sommaire
22/31
Hercule-Insertion
rapport d'activité 2009
Annexe 3
23/31
Hercule-Insertion
rapport d'activité 2009
Annexe 3 (suite)
sommaire
24/31
Hercule-Insertion
rapport d'activité 2009
Annexe 4
28/12/2009
Budget 2010 d'Hercule-Insertion
Charges
60 Achats
Produits
16 550 €
601 Achats de matières premières
955 920 €
70 - Ventes
350 Vente de marchandises
602 Achats stockés
Production vendue (biens)
604 Prestations de services
1 700 Production vendue ( mises à disposition)
605 Achat matériel
7 500
606 Achats fournitures non stockées
7 000
71 Ŕ Productions stockées
607 Achats de marchandises
61 Charges externes
611
612
613
613
614
615
74 Ŕ Subventions
Aide au poste CUCS
7 570
616 Primes d'assurances
6 000
617 Etudes et recherches
3 000
618 Documentation générale et colloques
2 000
47 720 €
DILEE
622 Honoraires
7 000
186 026
EMPLOI TREMPLIN
3 640
Conseil Général*
Presta. formation/tutorat personnel insertion
623 Publications, PAGE JAUNE
8 300
13 650
625 Voyages, missions et réceptions
626 Frais de Télécom et postaux
€
235 374 €
4 000
Ville de
*Longjumeau
Communauté de
Communes
ou d'agglomération
621 Personnel extérieur à l'entreprise
624 Transports et déplacement
€
18 570 € 72 Ŕ Productions immobilisées
Sous-traitance générale
Crédit-bail
Locations immobilières
Locations mobilières
Charges locatives
Entretien réparations
62 Autres charges externes
955920
Conseil Régional*
EMPLOI TREMPLIN
11 708
14 370
627 Service bancaire
628 Divers
63 Impôts et taxes sur salaires
4 400
63 686 €
631 Taxes sur salaires
51 686
633 Vers. Formation, transport, construction
635 Impôts directs, indirects et droits
12 000
64 Salaires et charges
DDTEFP
23 000
Etat*
1 058 410 € Opérateur unique Pôle Emploi
Gestion administration
131 233 PLIE NORD ESSONNE
Accompagnement social emploi formation
109 033 ACSE
Encadrement technique
105 144 FSE
Personnel insertion
Autres frais
713 000
Autres frais pour le personnel en insertion
7 000
75 Produits de gestion courante
500 €
65 Charges de gestion courante
76 Produits financiers
66 Charges financières
77 Produits exceptionnels
67 Charges exceptionnelles
78 Reprises sur amort. et provisions
68 Dotations aux amortissements
68 Dotations aux provisions
79 Transfert de charges
14 142 €
69 Impôt sur société
TOTAL CHARGES
86 Emplois des contributions volontaires en
nature
1 205 436 €
70 000 € 87 Contributions volontaires en nature
Secours en nature, alimentaires, vestimentaires
Mise à disposition de biens (locaux,…)
Personnel bénévole
TOTAL PRODUITS
Bénévolat
54 000 Prestations en nature
1 205 436 €
70 000 €
16 000
54 000
16 000 Dons en nature
1 275 436 €
sommaire
25/31
1 275 436 €
Hercule-Insertion
rapport d'activité 2009
Annexe 5
Hercule-Insertion organigramme
Assemblée générale
Conseil d'administration
Bureau
administrateurs, autres bénévoles
président, vice-président, trésorier, secrétaire,
chargé d'informatique
Directrice
Responsable
administrative et
financière
Chargée d'
accompagnement
Chargée d'
accompagnement
Chargée de
mise à disposition
Viry
Comptable
Chargée de
mise à disposition
Ste Geneviève
Chargée de
mise à disposition
Longjumeau
Chargée d'
accompagnement
gestes professionnels
20/03/2009
sommaire
26/31
Hercule-Insertion
rapport d'activité 2009
Annexe 6
Les partenaires
commune
député
Ballainvilliers
Champlan
Chilly-Mazarin
Epinay-sur-Orge
Fleury-Mérogis
Grigny
Juvisy-sur-Orge
La Ville du Bois
Longjumeau
Longpont-sur-Orge
Montlhéry
Morangis
Morsang-sur-Orge
Guy Malherbe
Guy Malherbe
François Lamy
Guy Malherbe
Julien Dray
Julien Dray
Françoise Briand
Guy Malherbe
Guy Malherbe
Guy Malherbe
Guy Malherbe
François Lamy
Julien Dray
Nozay
Guy Malherbe
Paray-Vieille-Poste
Ris Orangis
Saulx-les-Chartreux
Savigny-sur-Orge
St Michel-sur-Orge
Ste Geneviève-desBois
Villejust
Villemoisson-sur-Orge
Villiers-sur-Orge
Viry-Chatillon
Wissous
Françoise Briand
Georges Tron
Guy Malherbe
Françoise Briand
Julien Dray
Julien Dray
Guy Malherbe
Guy Malherbe
Guy Malherbe
Françoise Briand
François Lamy
2 PLIE
VO
NE
NE
VO
NE
VO
VO
VO
VO
NE
9 ALE
5 RLA
Longjumeau
Longjumeau
Longjumeau
Ste Geneviève
Evry
Viry
Juvisy
Arpajon
Longjumeau
Arpajon
Arpajon
Longjumeau
Ste Geneviève
Morsang
Morsang
Morsang
Morsang
Morsang
Montgeron
Montgeron
Massy
Morsang
Morsang
Massy
Morsang
Massy
Arpajon
Morsang
Savigny
Viry
Longjumeau
Savigny
Brétigny
Morsang
Evry
Morsang
Morsang
Etrechy
Ste Geneviève
Morsang
Les Ulis
Ste Geneviève
Ste Geneviève
Viry
Longjumeau
Massy
Morsang
Morsang
Montgeron
Morsang
5 Autres AI
7 EPCI
7 MDS
Europ'Essonne
Europ'Essonne
Europ'Essonne
Europ'Essonne
Val d’Orge
Les Lacs de l’Essonne
Les Portes de l’Essonne
Europ'Essonne
Europ'Essonne
Cœur du Hurepoix
Cœur du Hurepoix
Europ'Essonne
Val d’Orge
Chilly-Mazarin
Chilly-Mazarin
Chilly-Mazarin
Ste Geneviève
Ste Geneviève
Grigny
Athis-Savigny
Arpajon-Marcoussis
Chilly-Mazarin
Arpajon-Marcoussis
Arpajon-Marcoussis
Chilly-Mazarin
Athis-Savigny
Cœur du Hurepoix
Arpajon-Marcoussis
Les Portes de l’Essonne
Évry Centre Essonne
Europ'Essonne
Val d’Orge
Athis-Savigny
Evry-Ris Orangis
Chilly-Mazarin
Athis-Savigny
Ste Geneviève
Vers l’Emploi
Val d’Orge
Ste Geneviève
Dynamic'embauche
Cœur du Hurepoix
Val d’Orge
Val d’Orge
Les Lacs de l’Essonne
Les Hauts de Bièvre
Les Ulis-Palaiseau
Ste Geneviève
Ste Geneviève
Athis-Savigny
Chilly-Mazarin
Lancement
ARPE
ARPE
Lancement
Action Emploi
Lancement
Action Emploi
Action Emploi
Lancement
Action Emploi &
Dynamic'embauche
Lancement
ARPE &Vers l’Emploi
Lancement
Lancement
Lancement
sommaire
22/10/09
27/31
Hercule-Insertion
rapport d'activité 2009
Annexe 7: Les bénévoles
Nom
1
Ville
Mme Chevillard Savigny
CP
Administrateur
depuis
91600
2009
secrétaire adjointe
Bureau
2
M. Colautti
Savigny
91600
2008
chargé d'informatique
3
M. Humbert
Ste Genevieve
91700
2009
trésorier et vice-président
4
M. Lagarde
Epinay
91360
2007
secrétaire
5
M. Lucien
Épinay
91360
2009
président
6
Mme Bervas
Ste Geneviève
91700
2008
7
Mme Assandro Grigny
91350
8
Mme Clément
Viry
91170
9
M. Hillaire
Vigneux
91270
10
M. Solle
Athis-Mons
91200
11
Mme Soulat
Longjumeau
91160
sommaire
28/31
Hercule-Insertion
rapport d'activité 2009
Annexe 8 Les acronymes
AdVF
Auxiliaire de Vie Familiale
AFPA
Association pour la Formation Professionnelle des Adultes
AGEFOS-PME
AI
Association pour la GEstion du fond d’assurance pour la FOrmation des Salariés des
Petites et Moyennes Entreprises
Association Intermédiaire
ACPPAV
Organisme de formation
ALE
Agence Locale pour l’Emploi
ANRU
Agence Nationale de Rénovation Urbaine
API
Allocation de Parent Isolé
APP
Atelier Pédagogique Personnalisé
ARE
Allocation de Retour à l’Emploi
ARSIE
Aide Régionale aux Structures d'Insertion par l'Économique
ASI
Appui Social Individualisé
ASP
Association de Services aux Personnes
ASS
Allocation Spécifique de Solidarité
ASSEDIC
Association pour l’Emploi dans l’Industrie et le Commerce
AVI
Assistante de Vie
CA
Chargée d'Accompagnement ou conseil d’administration
CAF
Caisse d'Allocations Familiales
CAP
Certificat d'Aptitude Professionnelle
CAIE 91
Comité des Acteurs de l’Insertion par l'Économique du 91
CCAS
Centre Communal d’Action Sociale
CCP
Certificat de Compétence Professionnelle
CDAS-PMI
Centre Départemental d’Action Social. Protection Maternelle et Infantile, voir MDS
CGRCR
Caisse Générale de Retraite des Cadres par Répartitions
CDI
Contrat à durée Indéterminée
CDD
Contrat à durée Déterminée
CG
Conseil Général
CLI
Commission Locale d’Insertion
CMD
Chargée de Mise à Disposition
CMU
Couverture Maladie Universelle
CNAV
Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse
CPAM
Caisse Primaire d'Assurance Maladie
CPE
Congé Parental d'Éducation
CRIF
Conseil Régional d’Ile de France
CUCS
Contrat Urbain de Cohésion Sociale
CV
Curriculum Vitae
DADS
Déclaration Annuelle des Données Sociales
DDASS
Direction Départementale de l’Action Sanitaire et Sociale
DDTEFP
Direction Départementale du Travail et de l’Emploi et de la Formation Professionnelle
29/31
Hercule-Insertion
rapport d'activité 2009
DE
Demandeur d’Emploi
DELD
Demandeur d'Emploi de Longue Durée
DIF
Droit Individuel à la Formation
DIIESES
DILEE
Délégation Interministérielle à l’Innovation, à l’Expérimentation Sociale et à l’Economie
Sociale
Direction de l’Insertion et de la Lutte contre l’Exclusion et pour l'Emploi
DLA
Dispositif Local d'Accompagnement
DO
Donneur d'Ordre
DRH
Directeur des Ressources Humaines
DVD
Digital Versatile Disc
EBE
Excédent Brut d'Exploitation
EFP
Employée Familiale Polyvalente
EMT
Évaluation en Milieu de Travail
EPCI
Établissement Public de Coopération Intercommunale
etp
équivalent temps plein
ETTI
Entreprise de Travail Temporaire d’Insertion
FDI
Fonds Départemental d'Insertion
FIDE
Fonds d'Intervention Départemental pour l'Emploi
FEPEM
Fédérations nationale des Particuliers EMployeurs
FONGECIF
Fond de Gestion du Congé Individuel de Formation
FSE
Fonds Social Européen
GARP
Groupement des Assedic de la Région Parisienne
GRETA
Groupement d’Établissement
GTA
Gestion Télématique des Associations
HLM
Habitations à Loyer Modéré
IAE
Insertion par l'Activité Économique
IGIRS
Institution Générale Interprofessionnelle de Retraite des Salariés
MàD
Mise à Disposition
MDPH
Maison Départementale des Personnes Handicapées
MDS
Maison Des Solidarités
MEF
Maison de l'Emploi et de la Formation
MIVE
Mission Intercommunale Vers l’Emploi
OASI
Outil d'Aide aux Savoirs d'Insertion
OPCA
Organisme Paritaire Collecteur Agréé
OT
Ordre de Travail
PAIO
Permanence d'Accueil, d'Information et d'Orientation
PLIE
Programme Local Pluriannuel pour l’Insertion et l’Emploi
Pôle Emploi
Résulte de la fusion de l’ANPE et de l’ASSEDIC
RLA
Réseau Local d’Appui
RMI
Revenu Minimum d’Insertion
RSA
Revenu de Solidarité Active
SAP
Services A la Personne
30/31
Hercule-Insertion
rapport d'activité 2009
SFP
Société Française de Prévention
SIAE
Structure d’Insertion par l’Activité Économique
SJT
Solidarités et Jalons pour le Travail
SNL
Solidarités Nouvelles pour le Logement
TH
Travailleur Handicapé
TRE
URL
Techniques de Recherche d'Emploi
Uniform Resource Locator (adresse d’un site Internet)
URSSAF
Union pour le Recouvrement des cotisations de Sécurité Sociale et d’Allocations
Familiales
Zone Urbaine Sensible
ZUS
sommaire
31/31
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising