Ma r”gion n¡ 7 - Région Haute Normandie

Ma r”gion n¡ 7 - Région Haute Normandie
2 0 0 1
l’eur
déjà l’Europe
bientôt
N u m é r o
7
/ J a n v i e r - F é v r i e r - M a r s
Tr i m e s t r i e l d ’ i n f o r m a t i o n d e l a R é g i o n H a u t e - N o r m a n d i e
Radioscopie
Budget 2001 : sous
le signe du contrat
de plan
page 3
Grand Angle
La culture tous azimuts
page 4
Dossier
Edito
© J-F. Lanzarone
Depuis cinquante
ans l'Union européenne se construit
pas à pas, étape
par étape. Elle a
parfois trébuché,
elle a souvent
manqué de
s'essouffler, mais
elle ne s'est finalement jamais
arrêtée. C'est peut-être le sens de
l'histoire, c'est surtout la volonté
puissante, et résolue, d'hommes et
de femmes prêts à tout pour voir
se concrétiser leur idéal de paix
et de démocratie.
Les années 80 ont été décisives
pour sceller définitivement
l'engagement des pays membres.
Aujourd'hui, l'Union européenne
affirme son identité, en renforçant
le rôle du Parlement et en
s'ouvrant à d'autres pays. Dans
cette Europe des peuples, les
régions vont devenir des territoires de référence pour construire
et conforter l'union.
C'est un des grands défis qui
attendent la Haute-Normandie
dans les années à venir. Elle saura,
j'en suis persuadé, jouer un rôle
majeur dans l'Europe des régions.
Au fil des pages de ce numéro de
Ma Région, vous verrez que nous
préparons, au quotidien, une
Haute-Normandie fière de ses
habitants, fière de ses réalisations
et de ses projets, fière de son
rayonnement en France
et dans le monde.
Au service de cet objectif,
je souhaite à tous les HautNormands une bonne et heureuse année 2001.
Haute-Normandie
bientôt l’euro.
Le 1er janvier 2002, comme tous les citoyens des onze pays de la "zone euro",
les Haut-Normands vont connaître un changement important : déjà en circulation
dans les milieux boursier et des affaires, l’euro va faire son entrée dans leur
porte-monnaie…
Euro : quelques points de
repère
rer les Haut-Normands à cet événement, la
1er janvier 1999 : l’euro est devenu la monnaie
sible...
Région organise en 2001 une série de rencontres et de manifestations. Objectif : faire en
On trouve tout
à l’Info-Point Europe
sorte que chacun soit le mieux informé pos-
officielle des onze états participants*. Le cours
de l’euro a été fixé à 6,55957 F pour 1 euro.
Première étape, le 12 février, une table-ronde
Depuis cette date, les paiements entre banques,
sera organisée pour des élèves de lycée. Ce sera
le cours des actions, des obligations et des
l’occasion pour ces lycéens et leurs professeurs
SICAV ainsi que la dette de l’Etat sont passés en
de dialoguer en direct avec des spécialistes de
euros.
l’euro qui tenteront d’expliquer clairement les
1er janvier 2002 : mise en circulation des pièces
et billets en euros. A partir de cette date, toutes
enjeux et conséquences pratiques du passage à
la monnaie unique.
les transactions (achats de toutes natures, rem-
Autre temps fort, une exposition grand public
boursements de sécurité sociale, retraites, pres-
spécialement
tations familiales, salaires, loyers, impôts…) se
circonstance. Sont également prévues des
feront en euros. Les pièces et billets en francs
conférences et des présentations ludiques desti-
seront progressivement retirés du marché.
nées aux scolaires (programme détaillé à venir).
* France, Allemagne, Espagne, Portugal, Italie, Belgique, Luxembourg,
Pays-Bas, Finlande, Irlande et Autriche
conçue
pour
la
Les entreprises ne seront pas oubliées : des
actions de sensibilisation et d’accompagnement
seront mises en place tout au long de l’année,
en liaison avec différents partenaires (Chambre
régionale de commerce et d’industrie, services
1 janvier 2001
: J - 365
er
de l’Etat, Ordre des experts-comptables,…). Les
PME pourront notamment bénéficier d’un diagnostic et de conseils personnalisés. Elles pour-
Pour prépa-
ront également partager leur expérience lors
Pour en savoir plus sur l’euro, et sur
l’Europe en général, chacun est invité
à se rendre à l’Info-Point Europe de
Haute-Normandie. Labellisé par la
Commission européenne, l’Info-Point
Europe (IPE) est un centre de documentation européenne. Ouvert depuis
le 1er septembre 1999 dans le hall de
l’Hôtel de Région, il est accessible à
tous et propose une information complète sur l’Europe d’hier, d’aujourd’hui
et de demain : politique européenne,
réglementation, histoire, programmes
de développement... Il est composé
d’un espace multimédia en libreservice (on peut se faire aider dans
ses recherches). On y trouve également
des journaux, revues, documents
officiels, et environ 500 dossiers
thématiques. A surveiller : l’IPE organise
régulièrement des expositions.
Hall de l’Hôtel de Région, 25, bd Gambetta à
Rouen, tél. 02.35.52.57.49 ou 57.74. Ouverture
du lundi au vendredi de 13h30 à 17h (accueil
des groupes le matin sur rendez-vous).
d’un colloque organisé lors des prochaines
Rencontres industrielles technologie HauteNormandie (RITH).
Alain Le Vern
Président de la Région Haute-Normandie
Express
1000 permis
pour l’insertion
Mené en partenariat avec la Mission locale de Rouen,
les PAIO et 84 auto-écoles agréées, Permis pour
l’insertion permet à des jeunes de passer leur permis de
conduire et d’améliorer ainsi leurs chances d’insertion
professionnelle et sociale. Le coût du permis est pris en
charge à hauteur de 4000 F par la Région, le reste est à
la charge du candidat.
La Région Haute Normandie
a décidé de poursuivre l’opération
"1000 permis", rebaptisée "Permis
pour l’insertion" pour 2000-2006.
Pour pouvoir en bénéficier, il faut être âgé de moins de
26 ans, être inscrit dans une PAIO ou une mission locale haut-normande, et se trouver dans une des trois
situations suivantes :
- en recherche active d’un emploi nécessitant le permis,
- en formation préqualifiante du secteur du transport
ou de la sécurité,
- en formation qualifiante.
Le candidat doit compléter un dossier avec l’aide de la
mission locale ou de la PAIO où il est inscrit. Une
Commission régionale se réunit alors et opère une
sélection des dossiers.
Lorsque le dossier a été retenu, le candidat s’engage,
par un contrat passé entre lui-même, la Région, la
mission locale et l’auto-école, à obtenir son permis de
conduire dans un délai de 12 mois.
Après plus de 4 années d’existence, le bilan de ce
dispositif est positif : plus de la moitié des 1 500 jeunes
sélectionnés entre 1996 et 1999 ont obtenu leur permis
de conduire. On observe même un taux de réussite
légèrement supérieur à la moyenne nationale
(54% contre 50%).
Pour plus d’informations :
Mission locale de Rouen - Relais 16-25
7, av. Champlain, 76100 Rouen
Tél. 02 32 81 63 70.
Budget 2001 :
sous le signe
du contrat de plan
En toute logique, le budget 2001
prévoit d’accorder une large part
au financement des projets prévus
dans le contrat de plan 2000-2006,
signé le 20 mars 2000 entre l’Etat et
la Région. Autre priorité, la poursuite d’une gestion rigoureuse, qui
aura comme effet de dégager des
marges de manœuvre pour l’avenir.
Lycées et enseignement
supérieur
Formation professionnelle
et apprentissage
La situation géographique de la HauteNormandie, de même que ses activités économiques et portuaires, en font une région naturellement tournée vers l’Europe. Depuis 1989,
l’Union européenne a considérablement amplifié
sa politique d’aide aux régions. Avec plusieurs
priorités : la reconversion économique et sociale
des régions touchées par le déclin industriel, le
développement des zones rurales, la formation
des hommes et la lutte contre le chômage.
Concernée en première ligne, la HauteNormandie a largement bénéficié de ces fonds
dits "structurels" (2,8 milliards de francs lui ont
déjà été attribués entre 1994 et 1999, et plus de 3
milliards sont programmés d’ici 2006). Résultat,
de nombreux projets ont vu le jour en HauteNormandie grâce aux financements européens,
ajoutés bien sûr à ceux de l’Etat, de la Région et
des autres collectivités.
A paraître :
un guide
pratique sur
les "europrojets"
C’est l’Europe !
Air Normand
L’Europe a permis à Air Normand, l’observatoire
régional de la qualité de l’air, de moderniser son
réseau : il s’est équipé en septembre 1996 d’un
camion-laboratoire (qui sillonne la HauteNormandie et permet d’affiner les mesures des
stations fixes) et a achevé en 1998 le renouvellement de son parc de capteurs, plus performants
et sensibles à davantage de polluants. D’autres
actions sont programmées, toujours avec le soutien des fonds européens.
Elaboré par la Région,
en partenariat avec la
CRCI, l’Etat, les universités de Rouen et du Havre, le guide intitulé
“Pratiquons l’Europe en Haute-Normandie“ sortira en février. Vivant et interactif, il présente
une soixantaine d’initiatives haut-normandes
(entreprises, associations, communes, organismes de formation…) réalisées avec le
concours de l’Europe. Description du projet et
du programme concerné, témoignages, conseils
pratiques du porteur du projet… "Ce guide a
pour objectif d’illustrer concrètement tout ce
qu’il est possible de faire dans le cadre des nombreux programmes européens, explique JeanPierre Girod, vice-président du Conseil régional.
Nous souhaitons aussi qu’il serve à établir des
contacts entre les porteurs de projets pour tirer
parti des expériences vécues et faire jouer l’effet
réseau."
Une antenne
Malraux
En mars 1999, le musée Malraux du Havre a rouvert
ses portes. Rénové, réaménagé, restructuré, il offre
désormais une vaste surface d’exposition des
œuvres et d’accueil du public, tout en lumière et en
transparence, digne des meilleurs équipements
muséologiques.
La Haute-Normandie est
également présente en
permanence à Bruxelles grâce à un bureau d’information et de représentation. Celui-ci a pour mission d’informer les Haut-Normands sur ce qui se
passe au sein de la Communauté mais aussi de
représenter et de valoriser la Haute-Normandie
auprès des institutions communautaires.
Concrètement, le représentant du bureau entretient des liens directs avec les principaux acteurs
économiques, politiques et sociaux de l’Union. Il
fournit des informations, organise des rencontres,
participe à des réunions et conférences... Il peut
également apporter un appui technique aux porteurs de projets haut-normands, par exemple en
aidant
un
chef
d’entreprise à monter un dossier ou à préparer un
entretien.
Pharma-Parc
Situé à Val-de-Reuil, ce parc d’activité accueille
des fournisseurs des industries pharmaceutiques
et parapharmaceutiques, qui se trouvent ainsi à
proximité de leurs donneurs d’ordres. Financé en
•
Aménagement
régional
•
•
•
•
•
Outils de pilotage
et actions
transversales
Administration
générale
Qualité de la vie
Transports et infrastructures :
un bond en avant
Conformément aux engagements du contrat de plan, les transports et les infrastructures vont mobiliser globalement en 2001
près de 350 millions de francs (52 millions d’euros). Indispensables
au développement de la Haute-Normandie, les infrastructures
routières et ferroviaires seront modernisées. Un coup de pouce
sera également donné à Port 2000 et au transport fluvial.
Parallèlement, la Région entend poursuivre une politique de
transports dynamique : le dispositif Région Transports est reconduit, permettant aux demandeurs d’emploi et aux jeunes de bénéficier de 12 trajets gratuits dans l’année sur le réseau régional.
Formation professionnelle :
la Région chef de file
Plus de 607 millions de francs (92,7 millions d’euros) seront consacrés en 2001 à la formation et à l’insertion d’environ 14 500
apprentis et 10 000 stagiaires de la formation professionnelle. La
Région s’est aussi portée candidate pour la gestion globale des
subventions accordées au titre du Fonds social européen.
Les lycées, toujours en tête
Responsabilité bien connue de la Région, la gestion des lycées
demeure un axe majeur. En 2001, les investissements immobiliers
représenteront toujours la part prépondérante des dépenses
(379,7 millions de francs prévus, soit 57,9 millions d’euros).
L’accent sera aussi mis sur l’information, l’orientation et l’insertion des élèves.
La santé, l’environnement,
la culture, le sport…
Parce qu’ils contribuent au bien-être et à la qualité de vie des
habitants, la santé, l’environnement, la culture et le sport seront
privilégiés. Au programme : prévention et modernisation des
structures de santé ; promotion et développement de la pratique
sportive, notamment en milieu scolaire ; protection des ressources naturelles et maîtrise des risques dans une logique de
développement durable ; valorisation du patrimoine et aide à la
création et à la diffusion culturelles et artistiques…
Impôts : 0% d’augmentation
à Bruxelles
Musée
Action
économique
et emploi
•
…Déjà l’Europe
L’Europe en HauteNormandie,
une réalité tangible
partie par l’Europe, Pharma-Parc permet à la
Haute-Normandie de confirmer sa position de
leader dans la pharmacie et la parapharmacie.
L’aménagement d’une nouvelle tranche devrait
permettre de créer 130 emplois supplémentaires
d’ici 2003.
Contact : Sylvie Le Bars au 00 32 2 221 04 27
haute-normandie@online.be
Fidèle à sa volonté de ne pas accroître la pression fiscale qui pèse
sur les Haut-Normands, et comme en 1999 et 2000, la Région
n’augmente pas les impôts en 2001 : ni les taxes directes (suppression de la part régionale de la taxe d’habitation, stabilité de
la taxe sur le foncier bâti et non bâti et de la taxe professionnelle), ni les taxes indirectes (stabilité des taxes sur les permis de
conduire et sur les cartes grises).
Quelques projets soutenus par
la Région :
Elbeuf,
Forges-les-Eaux,
Pont-Audemer
La Région poursuit sa politique de modernisation des
lycées. Après le lycée
Delamare-Deboutteville de
Forges-les-Eaux en
décembre, restructuré
à l’issue de quinze mois de travaux, deux autres
lycées seront inaugurés en ce début d’année.
Il s’agit du lycée Ferdinand-Buisson d’Elbeuf, qui
a bénéficié d’une restructuration-extension de ses
ateliers (travaux livrés en août 2000) et du lycée
Risle-Seine de Pont-Audemer, dont la cuisine a été
totalement restructurée (livrée à la rentrée 2000).
Fécamp :
à fond la voile
Le 2 décembre au Salon
nautique de Paris,
Fécamp a obtenu le
label de "station voile,
nautisme et
tourisme", grâce à son
projet de développement "Destination
voile". Elaboré en
partenariat avec l’Etat et
la Région dans le cadre du contrat de plan 20002006, ce projet associe un grand nombre d’acteurs
fécampois (Ville de Fécamp, Chambre de commerce
et d’industrie, associations sportives et de loisirs,
lycées, Maison du tourisme, entreprises de
services…). D’un budget total de 4,3 millions
de francs sur 3 ans, Destination voile entend
renforcer et développer les équipements
et activités nautiques de la cité des Terre-Neuvas.
Le Havre :
premiers coups de
pioche
Les travaux de construction de la maison de
l’Etudiant du Havre ont maintenant commencé.
Rappelons que ce bâtiment est destiné à être un
lieu d’information et d’orientation des étudiants.
Il accueillera aussi des associations, des manifestations culturelles, des services pratiques... Les
travaux dureront environ dix mois. Leur coût total
s’élève à 14,2 millions de francs, dont 12 millions
pris en charge par la Région et 2,2 par l’Etat.
Rouen
au zénith
Le Zénith de
Rouen, 10e du
nom en France,
sera inauguré
le 23 février.
En prélude au
lancement de la
saison culturelle
(c'est Patrick Bruel qui aura cet honneur, le
2 mars), le public est invité à découvrir la nouvelle
grande salle de spectacles, lors de deux journées
portes ouvertes organisées les 24 et 25 février.
Infoguide
Les aides de la Région,
mode d’emploi
A qui s’adresse le chéquier création d’entreprise ? Comment fonctionne le Fonds
régional d’aide à l’acquisition de matériel sportif ? Peut-on bénéficier d’une bourse
pour partir en stage à l’étranger ? Que faut-il faire pour accéder au dispositif
d’aide à la création d’hébergements touristiques en milieu rural ? Quelles sont les
mesures régionales en faveur des apprentis ? C’est à l’ensemble de ces questions –
et bien davantage – que le Guide des interventions régionales entend répondre.
Présenté sous forme de fiches pratiques, très concrètes et facilement actualisables,
il s’adresse à tous les Haut-Normands susceptibles de solliciter l’appui de la Région
pour mener à bien leur projet personnel ou professionnel. Classées par grands thèmes (aide aux entreprises, formation,
tourisme, agriculture, santé, environnement, culture, enseignement…), ces fiches – une centaine au total – seront disponibles
à l’Hôtel de Région à partir du 1er trimestre 2001.
Télex...
Haute-Normandie
Evénement
Parc naturel régional
de Brotonne :
une nouvelle charte
Grand angle
Le 19 décembre dernier, le Conseil national de la protection de la nature (CNPN) a examiné la nouvelle charte du
parc naturel régional de Brotonne (bientôt rebaptisé
parc naturel régional des Boucles de la Seine) et lui a
renouvelé son statut de parc naturel régional jusqu’en
2010.
Plein les yeux, plein les oreilles
Une région ouverte sur le monde…
La Haute-Normandie le prouve encore une fois
en célébrant toutes les cultures, de l’Europe
à l’Afrique, du cinéma à la musique.
Regards sur les cinémas d’Afrique et du Sud
Parc naturel régional,
c’est quoi donc ?
Il existe en France 38 parcs naturels régionaux.
Ce statut leur confère cinq grandes missions :
- protéger le patrimoine, notamment par une gestion
adaptée des milieux naturels et des paysages ;
- contribuer à l’aménagement du territoire ;
- contribuer au développement économique, social,
culturel et à la qualité de la vie ;
- assurer l’accueil, l’éducation et l’information du public ;
- réaliser des actions expérimentales ou exemplaires
dans ces domaines.
Toutes les musiques d’Europe
Un nouveau projet
En Haute-Normandie, le parc naturel régional a été
créé en 1974 autour de la forêt de Brotonne. Composé
à l’origine de 35 communes, il en regroupe aujourd’hui
72, situées essentiellement autour de la vallée de la
Seine. Après une évaluation des actions passées et
l’élaboration d’un nouveau projet pour les dix ans à
venir, une nouvelle charte vient d’être adoptée. Elle a
été approuvée par l’ensemble des communes adhérentes ou associées, et validée par les partenaires
institutionnels (Région, Départements, Communautés
de Communes, SIVOM…), également parties prenantes
dans la dynamique du parc. Cette charte 2000-2010 se
décline autour de trois lignes directrices :
- faire de la vallée de la Seine un territoire
de développement durable ;
- préserver le territoire par une gestion adaptée
des milieux naturels et des paysages ;
- placer l’homme au cœur du parc et positionner
celui-ci à l’échelle de la région.
Pour beaucoup de Haut-Normands, le parc est avant
tout un lieu privilégié de détente, où on peut à la fois
se replonger dans des traditions ancestrales (maison
des Métiers de Bourneville), s’émerveiller devant les
richesses de la nature (marais Vernier), pratiquer le
golf ou la voile (base de plein air et de loisirs de
Jumièges), participer à des animations-nature ou
des animations culturelles (comme le 1er festival de
lecture à voix haute qui s’est tenu du 7 octobre au
18 novembre 2000)…
Informations : Maison du Parc,
Notre-Dame-de-Bliquetuit, tél. 02.35.37.23.16.
Agenda
Une quinzaine de salles haut-normandes accueillent
des films ainsi que des réalisateurs, acteurs
et producteurs africains.
Informations au 02.32.76.12.75.
25, boulevard Gambetta,
BP 1129 - 76174 ROUEN Cedex
Tél : 02 35 52 56 00
Fax : 02 35 52 56 56
Internet
http://www.cr-haute-normandie.fr
Exposition Art pour l’Afrique : Braïma Injai 16 au 27 janvier Hôtel de Région, Rouen.
Orchestre Léonard de Vinci
Debussy, Ravel - 19 janvier -
Oswald Sallaberger :
musiques au cœur…
Chapelle du lycée Corneille, Rouen.
Orchestre Léonard de Vinci
“Ma Mère l’Oye et L’Enfant et les sortilèges“,
de Maurice Ravel
- 26, 27 et 28 janvier Création mondiale - à partir de 8 ans
Théâtre des Arts, Rouen.
Festival Tranches d’Europe
Express - 27 janvier au 3 février Festival des musiques actuelles européennes
qui se déroule dans toute l’agglomération
rouennaise.
Informations au 02.35.03.29.78.
Atelier lyrique de
Haute-Normandie “Sancho Pança“,
opéra comique de Philidor
- 15 et 16 mars, 25 mars Chapelle du lycée Corneille, Rouen
(15-16 mars).
Théâtre Charles-Dullin, Grand-Quevilly
(25 mars).
Regards sur les cinémas d’Afrique
et du Sud - 16 au 27 janvier -
Trimestriel d'information
de la Région Haute-Normandie
Le
Soldat Inconnu
Organisé dans huit lieux culturels de l’agglomération rouennaise, du 27 janvier au 3 février 2001, Tranches d’Europe
Express est désormais bien connu pour sa capacité à rassembler et faire connaître la diversité des musiques actuelles
européennes, souvent issues de métissages entre les peuples et les styles. Après une ouverture en fanfare (5 fanfares
de 5 pays se donneront la réplique), se succèderont durant une semaine, des Belges (Hooverphonic, Zo…), des
Anglais (Lalo, Agent J...), des Espagnols (Paco el Lobo), des Roumains (Brassov), des Français (Les Fous du roi, Mob’s
et travaux…), des Suisses (Soldat inconnu, Traction à vent…), des Turcs (Birol Topaloglu), des Portugais (Cristina
Branco)… Innovation de cette 3e édition, un chapiteau sera installé sur les quais de Rouen, rive gauche. Ce nouveau
lieu sera dédié à l’information et l’accueil du public et présentera chaque soir, après les concerts, des découvertes
musicales, notamment des groupes régionaux.
Championnats de France
UNSS de handball
- 26, 27 et 28 mars Salle des Cotonniers,
Stade St Exupéry, Rouen.
Directeur de la publication : Alain Le Vern
Rédacteur en chef : N. Lecerf
Responsable de la publication : P. Feugère
Conception : Force 8
Crédit photos : photothèque Région, Studio Image,
CAR, Orchestre Léonard de Vinci, Salvador Esposito,
Jean-Marc Macias, Huon
Impression : IMAYE (Laval)
Tirage : 760000 ex
Diffusion : La Poste
Dépôt légal : à parution
ISSN : en cours
A la tête de l’Orchestre Léonard de Vinci depuis sa création en
1998, Oswald Sallaberger est un jeune chef plein de talent. Son
ambition : faire partager aux Haut-Normands son émotion de la
musique à l’état pur.
Comment s’est passée
votre rencontre avec les
Haut-Normands ?
Dès le départ, j’ai senti dans cette
région quelque chose de particulier,
une puissance qui émane à la fois de
l’histoire et du caractère profond des
gens. C’est une puissance intérieure qui
n’est pas encore complètement révélée. Pour moi, elle est source de motivation et d’inspiration. C’est pour ça
que j’ai choisi de vivre ici. Pour être près
des gens, les comprendre et mieux
saisir leur façon d’être. Ici, tout est
possible, on peut encore inventer en musique, contrairement à d’autres villes de
tradition musicale, où les choses sont figées.
Quel genre de musique privilégiez-vous ?
Du pré-baroque au contemporain, rien n’est exclu et rien n’est préféré. Je pense qu’on
peut faire ce que le public aime tout en prenant des risques. Pour moi, l’important est
de laisser la priorité à la créativité afin qu’au sein de l’orchestre, chaque individualité
nous éclaire de sa lumière. La musique doit rester - pour le public comme pour les musiciens - quelque chose de naturel, de non intellectuel, une émotion à l’état pur.
Apparemment, le public vous suit : en deux saisons et
demi, l’Opéra de Rouen est passé de 900 à 2 500 abonnés.
Il est également de plus en plus sollicité pour des collaborations extérieures (exemple, le festival Musica de
Strasbourg). Comment expliquez-vous ce succès ?
J’en suis très heureux. Je pense que c’est dû d’abord au travail que nous avons fourni, collectivement, pour améliorer le niveau de l’orchestre, qui a atteint aujourd’hui
une qualité qui nous permet de toucher tous les publics. Ensuite, je pense que les
gens sont sensibles à notre volonté d’ouverture. Pour moi, il est clair que la musique
est à tout le monde et pour tout le monde. Mon vœu le plus cher est que les HautNormands s’approprient l’orchestre Léonard de Vinci comme une part vivante d’euxmêmes, de leur ville, de leur région.
Profil
Maison du Parc - Photo : Huon, Caudebec-en-Caux.
Du 16 au 27 janvier, la Haute-Normandie invite l’Afrique à l’occasion du festival Regards
sur les cinémas d’Afrique et de l’hémisphère sud. Une quinzaine de salles (à Rouen, Oissel,
Neufchâtel-en-Bray, Yvetot, Darnétal, Grand-Quevilly, Mont-Saint-Aignan, Montivilliers,
Le Havre, Elbeuf, Evreux, Bernay, Louviers, Pont-Audemer…) accueilleront des films, mais Œuvre de Braïma Injai
aussi des producteurs, acteurs et réalisateurs du continent africain pour une série de
projections, rencontres (grand public et professionnels), discussions, animations… Cette 6e édition mettra l’accent sur des films de femmes (Sarah
Maldoror, Laurence Attali, Régina Fanta Nacro…) et présentera une rétrospective des œuvres de l’Haïtien Raoul Peck.
Parmi les animations, la compagnie ivoirienne Ymako Teatri jouera "Trois fables africaines", spectacle de contes et de musique qui tournera dans
les établissements scolaires et les salles de cinéma.
La Région organise parallèlement dans le hall de l’Hôtel de Région une grande exposition intitulée Art pour l’Afrique, qui célèbre Braïma Injai,
peintre guinéen vivant à Rouen et qui, à 36 ans, a déjà un palmarès étonnant (il a participé à de multiples salons et expositions partout en France
mais aussi au Brésil ou à La Réunion, a obtenu de nombreux prix et distinctions, a été choisi à plusieurs reprises pour des décors ou des affiches…).
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising