Admin sys Gérer son temps

Admin sys Gérer son temps
1/08/06
11:12
Page 1
Admin sys
Un manuel pratique, pour et par un « admin sys »
Écrit par un expert chevronné du métier, ce manuel livre une vingtaine d’années d’expérience sous
la forme de pratiques destinées à qui doit gérer le quotidien tout en réagissant aux situations de
crise exceptionnelles qui ne manquent pas de se produire. La longue carrière de l’auteur en
administration de réseau et gestion de serveurs, en sécurité et en développement logiciel, lui a
fourni la matière à de nombreux exemples concrets. Il s’adresse au lecteur depuis la ligne de front
– loin d’une théorie coupée des réalités qui n’aurait aucune chance de fonctionner sur un réseau.
Au sommaire
Principes d’une bonne gestion du temps • Les défis propres aux administrateurs système •
Les piliers de la gestion du temps • Se concentrer malgré les interruptions • Déléguer,
consigner ou exécuter • Éloge de la routine • La technique du Cycle • Ne pas se fier à son
cerveau • De l’échec des autres systèmes • Listes de tâches et emploi du temps •
Déroulement d’une journée type • Gérer le surplus de travail • Priorités et ordonnancement
• Projets de longue haleine • Calepin et PDA • Tâches revenant régulièrement • Rythmes
personnels et rythmes de l’entreprise • Connaître ses objectifs • La botte secrète • Réviser
ses objectifs à intervalles réguliers • Comment bien gérer son chef • Gérez votre stress ! •
Surcharge de travail et ordres contradictoires • Vacances et congés • Ne plus perdre son
temps • Gérer le courrier électronique • Filtrer • Effacer • Archiver • Répondre, puis effacer
• Documentez ! • Le dépôt de documentations utilisateur • Documentations techniques
internes • Coordonnées des fournisseurs et contrats de maintenance • Schémas du réseau
• La technologie wiki • Automatisez ! • Que faire de tout le temps libre ainsi dégagé ?
À qui s’adresse cet ouvrage ?
Ce manuel s’adresse aux administrateurs système, ingénieurs réseau, opérateurs et assistants
qui animent un service informatique et, plus généralement, à tous ceux qui exercent l’un des
nombreux métiers des technologies de l’information.
Gérer son temps
Tiraillé dans de nombreuses directions à la fois, depuis l’intervention mineure jusqu’au dépannage
critique, l’administrateur système et réseau doit travailler sans relâche à la sécurisation et à
l’amélioration du système d’information. C’est pourquoi il doit développer des stratégies vitales
d’optimisation de son temps, afin de s’acquitter de sa mission sereinement !
Sébastien Blondeel est
un ancien élève de l’École
Normale Supérieure de Lyon,
département informatique.
Actif dans diverses
associations et structures
relatives au logiciel libre ou
à GNU/Linux depuis 1998
en France et dans le monde,
il est spécialisé dans
les formats et outils
de documentation et
les transformations
automatiques de documents.
… et interagir efficacement avec son environnement
Thomas
,
Comment bien gérer son temps lorsqu’on est en charge du bon fonctionnement de l’informatique
d’une entreprise, qu’il faut tout à la fois réagir aux urgences et se dédier en parallèle à d’autres
travaux de longue haleine – parfois eux aussi prioritaires ?
22 €
Conception : Nord Compo
Gérer son temps : mission impossible pour l’administrateur
système ?
Admin sys
Gérer son temps
Thomas A. Limoncelli
a plus de quinze années
d’expérience en
administration système
à son compteur. Depuis
2003, il anime dans le
monde entier des ateliers
de gestion du temps
dans le cadre de diverses
conférences. Il a fréquenté
des entreprises de toutes
les tailles, parmi lesquelles
Bell Labs et AT & T. Son
premier livre, The Practice
of System and Network
Administration (Addison
Wesley), est désormais un
classique de l’administration
système.
9 782212 119572
Le métier d’administrateur système est l’un des plus exigeants en termes de disponibilité.
T. Limoncelli
Code éditeur : G11957
ISBN : 2-212-11957-7
Gérer son temps
,
T. Limoncelli
,
Admin sys
11957_GererSonTemps
Limoncelli
Adapté par
Sébastien Blondeel
© Groupe Eyrolles, 2006
ISBN : 2-212-11957-7
Avant-propos
— Administrateurs système : gérez votre temps !
— Ah ouais… En somme, il s’agit d’un manuel d’utilisation des PDA, de
vCal, des serveurs de calendrier, ce genre de trucs ?
— Pas du tout. Un admin sys n’a pas besoin d’un livre pour comprendre
ce genre de choses.
— En ce cas, pourquoi ne lirais-je pas plutôt un livre de gestion du temps plus
classique ? Il y en a une foultitude sur le marché.
— Parce qu’ils sont nuls. Enfin, disons plutôt qu’ils ne « nous » parlent
pas. Les administrateurs système sont des mordus du réseau faisant
peu de différence entre vie privée et activité professionnelle — vous
devriez voir le super serveur que j’ai monté à la maison. Quand je
l’aurai complètement configuré, je reprendrai l’idée au bureau. Très
rares sont les métiers où l’on observe une telle perméabilité entre vie
professionnelle et vie privée. Aucun chirurgien ne rentre chez lui
impatient de tester une nouvelle technique sur son chat, en espérant
l’adapter plus tard à ses malades...
2
Administrateurs système : gérez votre temps !
— (Chassant l’animal de la pièce.) Jamais plus vous n’approcherez mon chat.
— L’idée que j’essaie de faire passer, c’est que l’administration système
est plus qu’un simple métier. C’est un style de vie. Il nous faut donc
des livres de gestion du temps adaptés à ce dernier, traitant nos problèmes en utilisant notre langage.
— « Style de vie » ?
— Style de vie, style de travail, peu importe. Peu de professions
tiraillent ceux qui les exercent dans autant de directions à la fois. Les
utilisateurs nous interrompent en permanence en présentant des
requêtes, nous empêchant ainsi d’accomplir quoi que ce soit. Les
ordinateurs font leurs propres caprices et ont leurs propres besoins.
Les chefs veulent à la fois le beurre et l’argent du beurre, exigeant
que les projets à long terme avancent tout en nous empêchant de
nous y consacrer en nous inondant de demandes urgentes pour des
interventions rapides !
Rares sont les bons formateurs capables de parrainer un débutant
dans le métier. Un manager au profil technique saura conseiller sur
les aspects opérationnels, mais pas sur la gestion du temps. Un chef
issu d’un autre domaine ne saura pas encadrer un admin sys, faute de
bien comprendre ce métier.
— Et d’où tirez-vous donc votre compétence ?
— Pour commencer, j’ai suivi voici longtemps de nombreux stages en
gestion du temps. J’ai remarqué que 80% de ce que l’on y enseignait
ne s’appliquait pas aux administrateurs système. J’ai toutefois pris
bonne note des 20% restants, que j’ai développés et affinés au fil des
années. J’ai ensuite créé mes propres trucs et j’ai commencé à donner
des séminaires sur le sujet. Cet ouvrage présente le contenu de ces
formations.
— Je ne suis toujours pas convaincu.
— En ce cas, faisons une petite analogie. Vous connaissez la différence
entre langages interprétés et langages compilés, n’est-ce pas ?
— Bien sûr ! Les langages interprétés sont plus lents car il leur faut comprendre à nouveau toute ligne de code à chaque fois qu’ils la rencontrent.
L’approche des langages compilés est de mener un traitement long et complexe une bonne fois pour toutes pour transformer le programme en langage machine. Ce dernier est alors exécuté bien plus rapidement.
— C’est exactement cela.
Avant-propos
— Vous souhaitez donc que je compile ma vie ?
— Ce serait sympa, mais ce n’est pas tout à fait l’idée. On peut s’inspirer
des compilateurs pour investir un peu de temps en réflexion préalable et éviter de recommencer plusieurs fois la même chose plus
tard. Prenons l’exemple vécu du changement des bandes de sauvegardes, à une époque où les systèmes automatisés n’étaient pas
encore répandus, et sur un site comptant trois serveurs principaux
dans la salle des machines et huit petits serveurs éparpillés dans le
bâtiment. Il n’est certes pas nécessaire de changer une bande où il
reste encore « beaucoup d’espace », mais comment savoir et prédire
cela sans pour autant s’enliser dans des calculs interminables ?
Prendre un peu trop de risques, c’est peut-être faire échouer une
partie des sauvegardes — accident que l’on évitera à tout prix ! Tous
ces tracas étaient pesants et stressants… tant que je n’avais pas compris une chose simple : je me comportais en interpréteur, faisais les
mêmes analyses tous les jours, et perdais encore et encore du temps
sur les mêmes chipotages. Il fallait prendre le taureau par les cornes
une fois pour toutes et suivre les conclusions qui s’imposeraient alors.
Premier constat : la bande ne coûte presque rien, mais le temps de
l’admin sys est une denrée précieuse. Par conséquent, il valait mieux
gaspiller un peu de bande et gagner beaucoup de temps plutôt que
l’inverse.
Étape suivante : décider de ne plus perdre de temps sur les points de
détail. Les données des huit petits serveurs éparpillés sur le site
étaient bien moins importantes que celles stockées dans la salle des
machines. Inutile de se casser la tête à leur sujet : les problèmes peu
importants ne doivent pas accaparer nos pensées et nous stresser. Les
admins sys rechignent souvent à établir des priorités.
Il fallait donc se pencher pour de bon sur la question puis utiliser
chaque jour les résultats ainsi dégagés. Précompiler ainsi une décision et s’y tenir reproduit en quelque sorte le passage d’un langage
interprété à un langage compilé. L’analyse était simple : il fallait
changer les bandes des serveurs principaux pratiquement tous les
jours et donc intégrer cette opération à la ronde quotidienne. Plus
besoin de s’inquiéter de l’espace restant sur chaque bande : le véritable perfectionnisme, c’est de savoir garder le sens des réalités… et
déterminer quelles finasseries on ferait mieux de laisser tomber.
3
4
Administrateurs système : gérez votre temps !
Quant aux petits serveurs éparpillés, il fallait changer leurs bandes
bien moins souvent. Ce serait donc les lundis, et le lendemain de
toute sauvegarde qui échouerait faute d’espace libre.
— Raisonner ainsi, c’est donc accepter certains plantages.
— Exactement. Il faut savoir opérer un arbitrage et trouver un compromis. À vouloir trop bien faire, on perd souvent beaucoup de
temps.
Les inventeurs de l’Internet l’ont parfaitement compris. Pressentant
qu’ils n’aboutiraient à rien s’ils s’arc-boutaient sur le principe de
communications sans failles, ils ont développé des protocoles capables de surmonter certaines erreurs et autres pertes de paquets.
— Mon chef exige pourtant que tout fonctionne sans faille.
— Pas du tout. Lui aussi a ses priorités, et il comprendra la nécessité de
composer avec la réalité. Nous reviendrons sur la manière d’aborder
son supérieur hiérarchique au chapitre 8.
— Tous vos conseils se résument-ils à des histoires de compilateurs ou
d’interpréteurs ?
— Pas du tout ! Je n’abuserai pas non plus des analogies. Cet ouvrage
abordera un certain nombre de questions importantes :
• Centraliser tous ses éléments de gestion du temps.
• Réserver son cerveau au problème en cours, et recourir à une
mémoire de masse externe pour tout le reste.
• Installer des automatismes pour tout ce qui revient régulièrement.
• Précompiler certaines décisions en mettant au point des routines et
des adages.
• Rester concentré quand on travaille sur un projet.
• Améliorer son réseau relationnel et sa vie sociale en appliquant les
mêmes techniques dans sa vie privée.
— CRIPRA… je vous vois venir avec votre acronyme bidon !
— Oh non, je laisse ces choses-là aux auteurs peu inspirés. Pour l’instant, il faut juste savoir que chacun des chapitres qui vont suivre
aborde un ensemble de problèmes propres aux administrateurs système. Tous se complètent harmonieusement.
Avant-propos
Préface
Introduction au livre et aux sujets qu’il traite. C’est le texte que
vous parcourez en ce moment.
Chapitre 1. Les grands principes d’une bonne gestion du temps
En quoi les administrateurs système exercent-il un métier
particulier ? C’est principalement à cause des requêtes qui les interrompent en permanence alors qu’on leur demande de travailler sur
de nombreux projets en parallèle. Il y a aussi d’autres raisons. Ce
chapitre présente les principes qui seront repris par la suite.
Chapitre 2. Se concentrer malgré les interruptions
On verra ici comment réagir face à un importun sans passer pour
un malotru. Celui qui ne sait pas gérer les interruptions ne pourra
pas accomplir grand-chose.
Chapitre 3. Éloge de la routine
Comment faire naître la routine du chaos ? Le métier d’admin sys
est effroyablement imprévisible, et tout automatisme que l’on
parvient à s’y créer en réduira un peu l’entropie et beaucoup le
stress. Les routines ainsi mises en place deviennent rapidement
des habitudes. Il est donc peu probable qu’on les oublie.
Chapitre 4. La technique du Cycle
J’explique ici mon système personnel pour traiter une liste de
tâches. On verra comment jongler avec de nombreuses demandes
sans rien oublier. Même avec cent heures de travail sur la planche,
il est possible de garder la tête hors de l’eau et de ne faire que des
journées de sept heures.
Chapitre 5. Le Cycle : listes de tâches et emploi du temps
Ce chapitre expose l’utilisation de la technique du Cycle au
quotidien : définition de l’emploi du temps et de la liste de tâches.
Il donne aussi quelques astuces et stratégies pour réagir face à une
surcharge de travail.
Chapitre 6. Gestion du calendrier avec le Cycle
Les admins sys sont convoqués à de nombreuses réunions et
autres rendez-vous. Celui qui saura mieux les traiter ne les ratera
plus et pourra aussi s’amuser davantage dans sa vie privée. On
étend ici le système du Cycle pour y inclure le calendrier.
Chapitre 7. Connaître ses objectifs dans la vie
Quels buts poursuit-on dans la vie, tant au niveau personnel que
professionnel ? On verra ici comment les identifier et les réaliser.
5
6
Administrateurs système : gérez votre temps !
Que souhaitez-vous faire dans dix ans ? La meilleure manière d’y
parvenir, c’est de planifier un peu tout cela dès maintenant.
Chapitre 8. Définir les priorités
Un bon jongleur est capable de faire voltiger de nombreux objets
en même temps mais la moindre erreur met fin à son numéro. Un
excellent jongleur saura réagir sur le champ et s’adapter en abandonnant éventuellement quelques balles pour rester dans le
rythme. Différentes manières d’établir des priorités sont ici définies, qui améliorent encore un peu la technique du Cycle.
Chapitre 9. Gérez votre stress !
Petit retour d’expérience sur la manière de surmonter ses angoisses.
Chapitre 10. Traiter le courrier électronique
Nous sommes tous noyés sous les courriels. Voici quelques
conseils réalistes pour reprendre le contrôle de ce flux.
Chapitre 11. Ne plus perdre son temps
Une manière facile de gagner du temps, c’est d’éviter d’en perdre.
Nous verrons dans ce chapitre comment reconnaître et éliminer
les activités inutiles ou sans intérêt.
Chapitre 12. Documentez !
Les informaticiens détestent écrire de la documentation. Ce
chapitre propose des pistes pour s’acquitter de cette corvée avec
moins de peine. Savoir documenter présente deux avantages en
matière de gestion du temps. D’abord, on s’escrime moins à se
rappeler tel ou tel détail quand il suffit de compulser ses notes.
Ensuite, un texte écrit permet à un tiers de reprendre la mission à
son compte, éliminant du coup celle-ci de la liste de tâches de son
responsable initial. Reste à trouver une manière réaliste de mettre
en place un processus de documentation. Désormais, la solution
existe : le wiki.
Chapitre 13. Automatisez !
Quoi de plus agréable que de faire exécuter son travail par son
ordinateur ? Même quand on ne sait pas bien programmer, il
existe de nombreuses manières originales et rapides pour se lancer
dès à présent dans un travail d’automatisation. On verra quelques
méthodes pour accomplir beaucoup avec peu d’efforts.
Épilogue
L’ouvrage conclut en suggérant plusieurs manières d’employer le
temps libéré en appliquant les techniques conseillées.
Avant-propos
De la manière d’aborder ce livre
— Tout cela me sera-t-il vraiment utile ?
— Absolument ! C’est incroyable, mais tous les lecteurs verront leur vie
instantanément transformée et tous leurs problèmes résolus. Et puis,
ils seront plus séduisants !
— C’est vrai ?
— Non. Cet ouvrage n’est pas l’herbe du Pantagruélion, capable de
résoudre tous les maux d’un coup de baguette magique. Ceux qui ont
déjà fréquenté des vendeurs savent à quoi s’attendre quand on leur
promet la lune et l’argent du beurre : c’est toujours un mensonge.
— En ce cas, que trouverai-je dans ce livre ?
Une structure et des idées pour mieux gérer son temps. Ce système,
qui a fait ses preuves sur moi et d’autres, pourra être adapté aux conditions particulières de chacun. Les techniques exposées remplaceront vos anciennes et mauvaises habitudes par de meilleurs automatismes. Il n’est pas facile de chasser un naturel enraciné depuis des
années ; il faudra donc prévoir un peu de temps pour réussir à suivre
mes recommandations. D’après les psychologues, il faut 21 jours
pour transformer un nouveau comportement en habitude.
— Dans trois semaines, je serai donc…
— Dans certains cas, ce processus peut prendre plus de temps. Connaissez-vous l’histoire de mes premiers contacts avec les méthodes
de gestion du temps ?
— Non.
— Je m’étais inscrit dans un stage de deux jours, dont je n’ai repris
aucune technique dans le mois qui a suivi. Cela me semblait bien
trop difficile de modifier mes habitudes. C’est alors qu’il est survenu
une semaine particulièrement chargée, je ne pouvais plus tenir le
rythme. J’ai donc repris mon classeur de formation en tentant de me
remémorer les conseils prodigués. Avec l’aide de ce support, j’ai plus
ou moins réussi à reconstituer ce que l’on avait dû m’enseigner.
— Et ensuite ?
— J’ai vécu ma journée la plus productive depuis bien longtemps, et je
m’inquiétais à peine des tâches que j’avais reportées à plus tard.
Lors des mois qui ont suivi, j’ai souvent consulté ce classeur pour me
rafraîchir la mémoire ou découvrir de nouvelles techniques. Il a fallu
7
8
Administrateurs système : gérez votre temps !
ON TOURNE ! PREMIÈRE PRISE
DE LA CAMPAGNE DE PROMOTION
DE L‛IMAGE DE L‛INFORMATICIEN,
DITE PAR LE CHEF À L‛ESPRIT
DÉGARNI.
VOUS ÊTES DIRECTEUR TECHNIQUE
OU VICE-PRÉSIDENT D‛UNE SOCIÉTÉ
DE HAUTE TECHNOLOGIE ? VOUS AVEZ
RÉGULIÈREMENT DES PROBLÈMES EN
DÉPLOYANT DES SOLUTIONS D‛IMPORTANCE CRITIQUE MAIS NE SAVEZ PAS
À QUI VOUS ADRESSER ? LAISSEZ-MOI
VOUS DIRE QUE LA RÉPONSE SE TROUVE
JUSTE DEVANT VOS YEUX.
TOUT À FAIT ! JE PARLE DE VOS
INFORMATICIENS ! CES INESTIMABLES
FORÇATS DE LA CONNAISSANCE ONT
TOUTES LES COMPÉTENCES POUR
PRENDRE LES DÉCISIONS QUI VOUS
EMPÊCHENT DE DORMIR ! INCOLLABLES
SUR LEUR DOMAINE, ILS FONT LEURS
CHOIX AVEC LES PLUS GRANDES
PRÉCAUTIONS.
SCUSEZ MOI, IL Y A ERREUR.
C‛EST PLUTÔT « LE CHEF AU
CRÂNE DÉGARNI », NON ?
PAS DU TOUT,
C‛EST BON.
ACTION !
ALORS, AVANT D‛EXPLOSER VOTRE BUDGET
EN MATÉRIELS OU LOGICIELS INUTILES,
PARLEZ-EN À VOTRE ÉQUIPE TECHNIQUE !
SON BON SENS VOUS FERA ÉCONOMISER
DES MILLE ET DES CENTS ! HA HA HA !
EN CE MOMENT, LES MIENS ÉTUDIENT TRÈS
SOIGNEUSEMENT LE FOURNISSEUR DE
ROUTEURS À QUI NOUS CONFIERONS UN
CONTRAT DE PLUS DE 100 000 EUROS…
ILS JOUENT À
PIERRE-PAPIERCISEAUX.
lutter, mais celles-ci ont fini par devenir une seconde nature. Je
découvrais des stratégies plus adaptées à l’administration système, et
bientôt je les enseignais à mes collègues. Il ne fallut pas attendre
longtemps pour me voir donner des séminaires — toutes ces connaissances sont désormais réunies dans un livre.
— Combien de temps vous a-t-il fallu pour parvenir à appliquer vos techniques sans devoir trop y penser ?
— Selon les cas, de un mois à un an. C’est aussi la manière dont je
pense que mes lecteurs se comporteront vis-à-vis de ce qu’ils trouveront dans cet ouvrage. Après une première lecture dont ils oublieront
ou ignoreront la moitié, ils y reviendront à la recherche de
« nouvelles » idées. Les mauvais automatismes sont le produit de
plusieurs décennies d’expérience ; il faut donc un peu de temps pour
les perdre et les remplacer par de bonnes pratiques.
Plus tôt vous vous y mettrez, plus vite vous aboutirez au résultat
recherché. Commencez dès aujourd’hui.
Avant-propos
— Bien, tout cela me semble bel et bon, mais comment lire un livre si l’on est
interrompu toutes les cinq minutes par des utilisateurs frappant à la porte
du bureau ?
— Bonne question. Passons un marché : je traite ce problème dans le
premier chapitre, et, de votre côté, vous essayez au moins une fois
chacune des techniques présentées ensuite.
— Marché conclu.
Public ciblé
Ce manuel s’adresse aux informaticiens, administrateurs système, ingénieurs réseau, opérateurs, standardistes, assistants de premier niveau…
et de manière générale à tous ceux qui exercent l’un des nombreux
métiers des technologies de l’information. Même s’il est surtout écrit à
l’intention des juniors, les vétérans du domaine y trouveront sans doute
aussi leur compte. En quelque sorte, cet ouvrage est indispensable à tous
ceux qui ne pensent pas pouvoir trouver le temps de le lire.
En revanche, et contre l’avis des premiers relecteurs, je ne pense pas
qu’un programmeur trouvera son bonheur dans les pages qui suivent. Le
développement de logiciels est un métier qui pose des problèmes
particuliers ; il faudrait donc lui écrire un manuel spécialisé. Vous êtes
programmeur ? Offrez donc cet ouvrage à votre administrateur système.
Si vous le lisez avant, je ne le répéterai pas.
À propos de ce livre
Il s’agit d’un ouvrage de « management » reposant avant tout sur des
techniques. On pourra tout aussi bien gérer son temps avec un papier et
un crayon ou un PDA dernier cri. Dans une première partie, nous verrons les fondamentaux de la gestion du temps — mieux réagir aux interruptions pour avancer dans son travail, organiser sa liste de tâches pour
ne rien oublier et tout accomplir dans les temps… ou en tout cas en respectant les priorités que l’on se sera fixées. Ce manuel aidera son lecteur
à transformer des activités chaotiques et imprévisibles en routines plus
faciles à mettre en œuvre et moins susceptibles d’être oubliées. Il développe ensuite ces idées pour les appliquer à la gestion du calendrier, de
9
10
Administrateurs système : gérez votre temps !
l’agenda, du courrier électronique, du stress, et des objectifs que l’on
souhaite atteindre dans la vie. En conclusion, il traite d’un certain
nombre de techniques capables de donner un coup de fouet à une
carrière : éliminer les pertes de temps, documenter pour travailler plus
efficacement, et savoir quoi et comment automatiser afin de mener
notre travail à bien, plus rapidement et en commettant moins d’erreurs.
Après avoir délimité le périmètre de ce manuel, explicitons ce qui n’en
fait pas partie. On n’apprendra pas à utiliser un PDA, ni à choisir tel ou
tel logiciel d’agenda personnel. Ce livre ne fait pas une étude comparative de plusieurs dizaines d’applications de gestion du temps. Ce n’est
pas le « manuel perdu » de PalmOS ou de Windows Mobile. Il s’agit
simplement d’expliquer au lecteur comment améliorer sa condition en
gérant mieux son temps.
Prérequis et conventions
Aucune connaissance technique n’est nécessaire pour aborder les pages
qui suivent. Les administrateurs système encore débutants profiteront
sans doute davantage de cet ouvrage. Plus on pense vivre une activité
professionnelle stressante, plus on le lira avec profit.
Le chapitre 13 propose des exemples de code, qu’on comprendra et
appliquera d’autant mieux qu’on connaît déjà un peu les langages utilisés et le contexte d’utilisation. Rien de tout cela ne devrait cependant
surprendre l’administrateur système lambda.
Remerciements
Cet ouvrage n’aurait jamais vu le jour sans le soutien psychologique et
technique de Chris Polk. Par ses suggestions pertinentes, elle a
influencé chacun des chapitres.
Ma gratitude s’adresse aussi à David Blank-Edelman pour son avantpropos touchant, et à Illiad pour ses bandes dessinées de User Friendly.
C’est un double honneur que de vous avoir tous deux à bord.
L’équipe de mon éditeur m’a elle aussi apporté un concours précieux.
Mike Loukides a eu l’idée du projet et m’a aidé à en esquisser les
grandes lignes ; David Brickner l’a mis en forme pour le rendre
Avant-propos
publiable. Cet homme est capable de transformer un manuscrit potable
en un formidable ouvrage, et sans lui ce livre serait bien différent — s’il
existait ! Je suis également redevable à mon éditrice Marlowe Shaeffer,
qui a su concrétiser ces pages. Merci encore à tous !
Si je vois plus loin que d’autres, c’est parce que je suis juché sur les
épaules de géants, et notamment celles de Mary Clark, Benji Feen,
Doug Furlong, Trey Harris, Jennifer Joy, Andy Lester, R. A. Lichtensteiger, John Linderman, Les Lloyd, Ralph Loura, Tina Mancuso, Cliff
Miller, Adam Moskowitz, Daisy Nguyen, Cat Okita, JP, Victor Raymond, Tom Reingold, Michael Richichi, Strata Rose-Chalup, Glenn
Seib, Frank J. T. Wojcik… Mille excuses à celles et ceux que j’aurais
oublié(e)s dans cette énumération !
Pour la version française
Le traducteur remercie Bernard Marcelly pour son aide dans l’adaptation de la section du chapitre 13, Se servir d’un tableur comme d’une
interface graphique, au cas d’OpenOffice.org version 2. Il sait également
gré au relecteur, Jean-Baka Domelevo-Entfellner, d’avoir su s’adapter à
un environnement de travail assez inhabituel, de l’avoir accepté, et
d'avoir corrigé et allégé de nombreux passages. Il n'oublie pas non plus
Muriel, qui continue patiemment son travail de formation :-).
11
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising