Utilisez plusieurs systèmes d`exploitation avec VirtualBox

Utilisez plusieurs systèmes d`exploitation avec VirtualBox
Utilisez plusieurs systèmes d'exploitation avec VirtualBox
Note : la version utilisée lors de la rédaction ce guide était la 3.2.10 r66523 pour Mac OS X
(licence PUEL).
Oracle VM VirtualBox est un logiciel de virtualisation créé par InnoTek et publié par Oracle
Corporation. Ce logiciel permet de créer des machines virtuelles et d'installer sur chacune un
système invité, indépendant du système hôte. Vous pourrez donc, par exemple, travailler sous
Mac OS X (votre système d'exploitation principal, le système hôte) tout en utilisant une
machine virtuelle sous Linux ou Windows (système invité), sous la forme d'une fenêtre.
1. Choix d'une version
Il existe deux versions de VirtualBox : PUEL et OSE.
1.1. Version PUEL (Personal Use and Evaluation License)
Cette version, sous licence PUEL, est complète et gratuite dans le cadre d'une utilisation
privée, académique ou pour essayer le logiciel. Les entreprises doivent acquérir des licences
commerciales pour pouvoir utiliser cette version.
1.2. Version OSE (Open Source Edition)
Cette version, gratuite et sous licence GNU GPL V2, est équivalente à la version complète, à
l'exception de certaines fonctionnalités qui ciblent plutôt les entreprises, afin d'encourager ces
dernières à acquérir la version PUEL. A noter tout de même que cette version ne gère a priori
pas les périphériques USB.
2. Téléchargement et installation de VirtualBox sur le système hôte
2.1. Sous Mac OS X
Une version pour Mac OS X (Mac Intel 10.5 ou 10.6), sous licence PUEL, est disponible au
téléchargement dans la section Downloads du site officiel (voir lien en 5.1.). L'installation
s'effectue, comme souvent, en montant le fichier .dmg puis en double-cliquant sur le fichier
VirtualBox.mpkg. Le logiciel s'installe par défaut dans le dossier Applications.
2.2. Sous Windows
Une version pour Windows (XP, Vista ou 7), sous licence PUEL, est également disponible au
téléchargement dans la section Downloads du site officiel (voir lien en 5.1.). Je n'ai pas
effectué cette installation mais ce doit être, là aussi, une installation standard.
2.3. Sous Linux (Ubuntu)
Une version sous licence OSE est disponible à l'installation, dans les dépôts officiels
d'Ubuntu, accessibles par exemple via la Logithèque Ubuntu (interface graphique). La plupart
des autres distributions Linux sont supportées par VirtualBox.
version 1.02 (février 2011) – Arthur Delorme – IPGP
1
3. Installation et configuration d'un système invité
3.1. Création d'une machine virtuelle
Vous pouvez créer plusieurs machines virtuelles. Pour en créer une :
•
•
•
•
•
Cliquez sur Nouvelle.
Attribuez un nom à la nouvelle machine et choisissez le type du système
d'exploitation que vous souhaitez installer dessus.
Choisissez la quantité de mémoire vive (RAM) à allouer à la machine virtuelle. (Vous
pourrez modifier ce paramètre avant chaque démarrage, selon les besoins sur la
machine hôte et sur la machine virtuelle.)
Choisissez un disque dur virtuel ou créez-en un nouveau. Préférez l'option Image de
taille variable, qui permet de n'occuper que l'espace nécessaire sur le disque dur réel,
jusqu'à un maximum correspondant à la taille fixée. Attribuez ensuite un nom au
disque virtuel et fixez sa taille maximale. Validez la création du disque dur virtuel.
Validez la création de la nouvelle machine virtuelle.
Passons à l'installation du système invité. Deux cas seront traités : l'installation d'une
distribution Linux : Ubuntu, version 10.04 et l'installation de Windows XP. VirtualBox permet
d'utiliser la plupart des systèmes d'exploitation actuels.
3.2. Système invité Linux : Ubuntu 10.04 LTS
Vous pouvez vous procurer une version d'Ubuntu gratuitement sur le site officiel. Si vous
n'êtes pas familiarisé avec Linux, optez pour la dernière version LTS (Long-term Support),
actuellement la 10.04. Inutile de la graver, vous pourrez utiliser directement l'image disque
(fichier .iso).
a) Installation
•
•
•
•
•
•
Démarrez la machine virtuelle que vous venez de créer (voir 3.1.).
Choix du média d'installation : cliquez sur l'icône pour choisir la source. Cliquez sur
Ajouter et sélectionnez l'image disque d'Ubuntu.
Lancez l'installation.
Disposition du clavier : pour une installation sur Mac, sélectionnez France - AppleMacintosh. (Il faudra faire quelques ajustements par la suite, voir 3.2. b).)
Préparation de l'espace disque : choisissez Tout effacer et utiliser le disque entier.
A la fin de l'installation, avant de redémarrer, le système vous demande de retirer le
disque de la machine, puis d'appuyer sur ENTER. Pour retirer le disque, dans le menu
de la machine virtuelle, cliquez sur Périphériques > Lecteur CD/DVD > Éjecter le
CD/DVD.
Avant de continuer, il reste une dernière chose à faire : l'image disque qui nous a permis
d'installer Ubuntu est maintenant inutile. Il convient donc de la supprimer du Gestionnaire de
médias de VirtualBox :
•
•
Dans le menu de VirtualBox, cliquez sur Fichier > Gestionnaire de médias.
Dans l'onglet Images CD/DVD, sélectionnez l'image disque d'Ubuntu et cliquez sur
Enlever.
version 1.02 (février 2011) – Arthur Delorme – IPGP
2
•
Si vous ne prévoyez pas d'installer d'autres systèmes Ubuntu (sur d'autres machines
virtuelles par exemple), vous pouvez également, si vous le souhaitez, supprimer
l'image disque de votre disque dur.
L'installation d'Ubuntu est terminée. Voyons maintenant comment configurer la machine
virtuelle et le système Ubuntu pour optimiser la compatibilité avec VirtualBox et avec le
système hôte.
b) Configuration
•
Installer les Additions invité
Les Additions invité sont un ensemble de composants pour machines virtuelles qui permettent,
par exemple, de redimensionner la fenêtre de la machine virtuelle, de partager des fichiers
entre système hôte et système invité ou encore de passer d'un système à un autre avec la
souris de façon plus transparente (plus besoin de libérer le pointeur).
•
•
•
•
Dans le menu de la machine virtuelle, cliquez sur Périphériques > Installer les
Additions invité. Cela a pour effet d'insérer l'image disque VBoxGuestAdditions.iso
dans le lecteur CD/DVD de la machine virtuelle.
Dans le menu d'Ubuntu, cliquez sur Raccourcis > VBOXADDITIONS_3.2.10_66523
pour monter l'image sur le système.
Une fenêtre s'ouvre pour afficher le contenu du CD. Vous pouvez la fermer. Si le
système vous propose d'installer les Additions invité, refusez : vous avez besoin des
privilèges administrateur pour les installer et nous allons donc passer par quelques
lignes de commande.
Ouvrez une fenêtre de terminal (Applications > Accessoires > Terminal) et tapez :
sudo sh /media/VBOXADDITIONS_3.2.10_66523/VBoxLinuxAdditionsx86.run
•
•
Cette commande lance l'installation. (Le chemin d'accès peut varier selon la version de
VirtualBox installée.)
Une fois l'installation terminée, démontez l'image du système : sur le bureau d'Ubuntu,
clic droit sur le CD VBOXADDITIONS > Démonter. Puis éjectez le disque (voir 3.2.
a)).
Redémarrez Ubuntu.
Après certaines mises à jour d'Ubuntu, il peut s'avérer nécessaire de réinstaller les Additions
invité. Vous le saurez si vous ne pouvez plus redimensionner la fenêtre, par exemple. Dans ce
cas-là, il suffit de suivre à nouveau la procédure décrite ci-dessus.
•
Partage de fichiers entre le système hôte et le système invité
L'installation des Additions invité permet entre autre de pouvoir partager des fichiers entre les
deux systèmes. Nous allons voir comment activer le partage sur un dossier que nous
appellerons partage-vbox, en considérant que le nom d'utilisateur de la session Ubuntu est
user.
•
•
•
Créez le dossier partage-vbox sur le système hôte.
Dans le menu de la machine virtuelle, cliquez sur Périphériques > Dossiers partagés.
Cliquez sur Ajouter un dossier partagé. Dans Chemin du dossier, sélectionnez le
version 1.02 (février 2011) – Arthur Delorme – IPGP
3
•
•
•
dossier partage-vbox sur le système hôte. Dans Nom du dossier, tapez également
partage-vbox. Ne cochez pas Lecture seule (sauf si vous souhaitez que les fichiers ne
soient pas modifiables depuis le système invité) et cochez Configuration permanente,
pour que la configuration de ce partage reste en mémoire lors du prochain démarrage
d'Ubuntu.
Validez.
Sur le bureau, créez un dossier partage-vbox (clic droit > Créer un dossier).
Ouvrez une fenêtre de terminal et tapez :
sudo mount -t vboxsf -o uid=1000 -o gid=1000 partage-vbox
/home/user/Bureau/partage-vbox
•
Le dossier partagé est alors monté à l'emplacement qui correspond au répertoire que
vous avez créé sur le bureau.
Vous pouvez maintenant faire transiter des fichiers d'un système à l'autre, via le
dossier partagé que vous venez de configurer, ou tout simplement travailler sur un
ensemble de fichiers visibles sur les deux systèmes.
Pour faire en sorte que le dossier partagé soit automatiquement monté à chaque démarrage
d'Ubuntu :
•
Editez le fichier /etc/init.d/rc.local en mode root en tapant :
sudo gedit /etc/init.d/rc.local
•
Ajoutez la ligne suivante à la fin du fichier :
mount -t vboxsf -o uid=1000 -o gid=1000 partage-vbox
/home/user/Bureau/partage-vbox
•
Enregistrez les modifications et quittez l'éditeur.
•
Compatibilité du clavier Mac
La compatibilité du clavier Mac n'est pas totalement assurée sans quelques ajustements.
•
•
•
•
•
Cliquez sur Système > Préférences > Clavier. Dans Agencement, le clavier sélectionné
doit être France Apple-Macintosh.
Cliquez sur Options.
Dans Diverses options de compatibilité, cochez Les touches du pavé numérique se
comportent comme sur Macintosh. Le pavé numérique sera désormais actif par défaut.
Dans Touche sélectionnant le 3e niveau, cochez Alt gauche. Les symboles comme |
ou \ seront alors disponibles avec la même combinaison de touches que sur Mac OS X.
Enfin, pour inverser les touches @ # et < >, si nécessaire (la version 4.0.4 semble
avoir remédié à ce problème), créez un fichier .xmodmap dans votre home:
gedit ~/.xmodmap
•
Inscrivez-y les lignes suivantes :
keycode 49 = less greater less greater VoidSymbol VoidSymbol
keycode 94 = at numbersign at numbersign periodcentered Ydiaeresis
•
•
Enregistrez les modifications et quittez l'éditeur.
Tapez la commande suivante pour prendre en compte cette modification :
xmodmap ~/.xmodmap
•
Lors du prochain démarrage d'Ubuntu, le système vous demandera s'il doit conserver
version 1.02 (février 2011) – Arthur Delorme – IPGP
4
définitivement cette modification. Lui répondre oui en cliquant sur le fichier
.xmodmap, puis sur Charger, puis sur Valider.
La compatibilité du clavier est maintenant quasiment totale. Il reste cependant quelques
problèmes, comme pour la touche = du pavé numérique, qui renvoie un signe -.
•
Configurer le Gestionnaire de mises à jour d'Ubuntu
Ce dernier point ne concerne pas VirtualBox mais directement Ubuntu. Le système vérifie
périodiquement les mises à jour disponibles pour lui-même et pour les programmes installés
via les dépôts.
Si vous avez installé Ubuntu en français, le Gestionnaire de mises à jour est configuré pour
récupérer les mises à jour sur le serveur français par défaut. Cependant, ce dernier semble
recontrer quelques problèmes, au moment de la rédaction de ce guide. Si vous obtenez un
message d'erreur lors de vos tentatives de mises à jour, il peut donc être nécessaire de
modifier la source.
•
•
•
•
Ouvrez le Gestionnaire de mises à jour depuis Système > Administration.
Cliquez sur Configuration.
Dans l'onglet Logiciels Ubuntu > Téléchargez depuis, sélectionnez Serveur principal.
Cliquez sur Fermer, puis sur Actualiser, si nécessaire.
3.3. Système invité Windows : Windows XP
a) Installation
•
•
•
•
•
Démarrez la machine virtuelle que vous venez de créer (voir 3.1.).
Choix du média d'installation : cliquez sur l'icône pour choisir la source. Cliquez sur
Ajouter et sélectionnez l'image disque de Windows XP.
Lancez l'installation.
Installez le système sur la partition entière, partitionnée au format NTFS, par exemple.
A la fin de l'installation, le système redémarre.
Avant de continuer, comme dans le cas d'Ubuntu, on peut maintenant supprimer l'image
disque du Gestionnaire de médias de VirtualBox (voir 3.2. a)). Vous devrez préalablement
éjecter le disque de la machine virtuelle (voir aussi 3.2. a)) et éteindre celle-ci.
L'installation de Windows XP est terminée. Comme pour Ubuntu, voyons maintenant
comment configurer la machine virtuelle et Windows XP pour optimiser la compatibilité.
b) Configuration
•
•
•
Installer les Additions invité
Dans le menu de la machine virtuelle, cliquez sur Périphériques > Installer les
Additions invité. L'installation Windows se lance.
A la fin de l'installation, éjectez le disque (voir 3.2. a)), puis redémarrez Windows.
Après certaines mises à jour de Windows, il peut s'avérer nécessaire de réinstaller les
version 1.02 (février 2011) – Arthur Delorme – IPGP
5
Additions invité. Vous le saurez si vous ne pouvez plus redimensionner la fenêtre, par
exemple. Dans ce cas-là, il suffit de suivre à nouveau la procédure décrite ci-dessus.
•
Partage de fichiers entre le système hôte et le système invité
Le partage de fichiers est plus simple à mettre en place que sur Ubuntu. Nous allons voir
comment activer le partage sur un dossier que nous appellerons partage_vbox.
•
•
•
•
•
•
•
•
Créez le dossier partage_vbox sur le système hôte.
Dans le menu de la machine virtuelle, cliquez sur Périphériques > Dossiers partagés.
Cliquez sur Ajouter un dossier partagé. Dans Chemin du dossier, sélectionnez le
dossier partage_vbox sur le système hôte. Dans Nom du dossier, tapez également
partage_vbox. Ne cochez pas Lecture seule (sauf si vous souhaitez que les fichiers ne
soient pas modifiables depuis le système invité) et cochez Configuration permanente,
pour que la configuration de ce partage reste en mémoire lors du prochain démarrage
de Windows.
Validez.
Ouvrez l'explorateur Windows.
Faites un clic droit sur My Network Places et choisissez Explorer.
Le dossier partagé est accessible depuis Entire Network > VirtualBox Shared Folders
> \\Vboxsvr.
Vous pouvez maintenant faire transiter des fichiers d'un système à l'autre, via le
dossier partagé que vous venez de configurer, ou tout simplement travailler sur un
ensemble de fichiers visibles sur les deux systèmes.
3.4. Configuration de la machine virtuelle
Vous pouvez accéder aux options de configuration d'une machine virtuelle en la sélectionnant
dans la fenêtre de VirtualBox et en cliquant sur Configuration. Seules quelques-unes des
options disponibles seront décrites ici.
a) Mémoire vive (RAM)
Pour modifier la quantité de mémoire vive que vous souhaitez allouer au système invité, allez
dans l'onglet Système > Carte mère. Attention toutefois à conserver une quantité de mémoire
suffisante sur le système hôte.
b) Mémoire vidéo
Vous pouvez également gérer l'allocation de la mémoire vidéo ainsi que l'accélération 3D
dans l'onglet Affichage > Vidéo. Ces paramètres dépendent principalement de votre carte
graphique.
c) Paramètres réseau
Sous Ubuntu et Windows XP, vous ne devriez pas à avoir à régler les paramètres réseau :
VirtualBox configure tout seul la connexion réseau du système invité. Si toutefois vous
rencontrez des problèmes de réseau sur celui-ci, la configuration réseau de la machine
virtuelle est paramétrable dans l'onglet Réseau.
version 1.02 (février 2011) – Arthur Delorme – IPGP
6
d) Dossiers partagés
La configuration des dossiers partagés est également accessible depuis ce menu, via l'onglet
Dossiers partagés.
4. Suppression d'une machine virtuelle
Pour supprimer une machine virtuelle de VirtualBox :
•
•
Éteignez la machine virtuelle.
Sélectionnez-là dans la fenêtre de VirtualBox et cliquez sur Machine > Supprimer.
N'oubliez pas de supprimer également le disque dur virtuel, si vous n'en avez plus l'utilité,
afin de libérer l'espace disque occupé par celui-ci sur le système hôte. Il peut cependant tout à
fait être utilisé pour installer une autre machine virtuelle, même si le système d'exploitation
que vous souhaitez installer dessus est différent de celui qui y était auparavant. Si vous
souhaitez supprimer le disque virtuel :
•
•
•
•
Dans le menu de VirtualBox, cliquez sur Fichier > Gestionnaire de médias.
Sélectionnez le disque dur virtuel que vous souhaitez supprimer.
Cliquez sur Enlever.
Validez en cliquant sur Enlever, puis sur Supprimer pour supprimer le conteneur du
disque dur (ATTENTION : toutes les données présentes sur le disque seront alors
définitivement perdues).
5. Annexes
5.1. Liens utiles
Site officiel de VirtualBox : http://www.virtualbox.org
Page de téléchargement du site officiel : http://www.virtualbox.org/wiki/Downloads
Manuel d'utilisation (en anglais) : http://www.virtualbox.org/manual/UserManual.html
Site officiel d'Ubuntu : http://www.ubuntu.com/
Site de la communauté francophone des utilisateurs d'Ubuntu : http://ubuntu-fr.org/
A propos du clavier Mac sous Ubuntu : http://doc.ubuntu-fr.org/clavier_apple_usb_ultra_plat
version 1.02 (février 2011) – Arthur Delorme – IPGP
7
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising