Manuel d`Utilisation - Université Sorbonne Nouvelle

Manuel d`Utilisation - Université Sorbonne Nouvelle
LEXICO 3
Outils de statistiques textuels
Manuel d’Utilisation
Equipe CLA2T
Cette nouvelle version de Lexico3 a été réalisée par Cédric Lamalle
et André Salem
Manuel provisoire, établi par Aude Maisondieu et Andréa Kuncova
!#"$%"%'&#")(*+ + ,-'./103204650.7%8.2#9 714:<;=>>#=?8.9 4@BA.87%CD0
EFFHG<I JHJLKMKMKON PDQ1R)S NUTVS RWXG1QYS Z[!N \]Y^JS _ G1`QJS _ G1`QJaFQ_ J_ b1c)S PDdefege6J
h i1j)k lDm)nfo3pqrXs%tuk p1v w]u
1
LEXICO 3
Table des Matières
I- Installation
II- Menu principal
III- Préparation du texte
IV- Outils de l’utilisateur
Segmentation
Ouverture d’une base
Statistique par partie
Segments répétés
Concordances
Carte de paragraphes
Groupe de formes
Mosaïque
Créer une nouvelle feuille
Déplacer vers une autre feuille
Ajouter au rapport
Options
Aide
Editeur
Quitter
V- Astuces
Glossaire pour la statistique textuelle
Références bibliographiques
2
LEXICO 3
I-Installation
1-Avertissement
Cette version de Lexico3 est en test. Nous vous demandons de
signaler les éventuelles anomalies à :
Lexico2 / ILPGA
19, rue des Bernardins
75005 Paris
France
Joignez à votre envoi : le corpus de texte sur lequel vous aurez
constaté des dysfonctionnements ainsi que le fichier atrace.txt créé
au moment de l'exploitation (dans le répertoire où se trouve le corpus
analysé).
Configuration requise
Configuration minimale :
Windows 3.1
Processeur 386, 4Mo de mémoire vive
3 Mo libres sur le disque dur
Configuration conseillée
Windows 3.1 ou 3.11 ou Windows 95
486 DX2, 8Mo de mémoire vive
3 Mo libres sur le disque dur
Lexico2 fonctionne sous Windows 95, et Windows NT 3.51 et 4.0.
Nous conseillons vivement de regrouper programme et corpus sur le
disque dur.
2-Installer le logiciel
Pour installer LEXICO3
a. Insérer le CD ROM dans votre lecteur.
3
LEXICO 3
b.
c.
d.
Exécuter le fichier SETUP.EXE qui se trouve sur ce CDROM.
Laissez vous guider par le programme d'installation
Le message : Lexico3 a été installé signale la fin de
l'installation.
4
Ouverture d’une base
Segments répétés
Carte de paragraphes
5
Mosaïque
Editeur
Aide
Quitter
Ajouter au rapport
Options
Créer une nouvelle feuille
Déplacer vers une autre feuille
Groupe de formes
Concordances
Statistique par partie
Nouvelle base(segmentation)
II-Menu principal
LEXICO 3
LEXICO 3
III-Préparation du texte
1 Normes d’enregistrement
La norme basse
L’analyse statistique d’un texte se base sur l’unité textuelle qu’est la
forme pour estimer ses occurrences, délimiter les séquences de mots
où elle apparaît et comparer ses fréquences dans une partie donnée
du corpus par rapport à une ou plusieurs autres. Pour rendre possible
et fiable cette segmentation il est nécessaire de définir des normes de
saisie qui assurent la cohérence du texte et de son codage.
Le texte doit être enregistré sous la forme d’un fichier de texte seul
(*.txt). On écarte les fichiers de type document (*.doc) et autres
formats créés par traitement de texte car ceux-ci intégrent au début
de l’enregistrement un en-tête renfermant diverses informations sur
la mise en forme notamment. Dans une étude lexicométrique qui
s’intéresse principalement aux formes, aux phrases et à leur
ventilation, ces données sur la mise en page sont superficielles et, qui
plus est, elles peuvent être une source d’erreurs lors de la
segmentation.
Problèmes de codage
Traitement des majuscules, apostrophes
On choisit de saisir le texte en minuscules pour permettre un
classement plus juste dans les listes paradigmatiques. En effet, si l’on
maintient les majuscules le module de segmentation distinguera la
forme simple il et la forme Il en début de phrase, ce qui fausserait les
fréquences d’apparition.
Toutefois, ces conversions ne sont pas sans risque puisqu’elles
peuvent introduire des ambigüités dans les listes qui associeront
alors certains noms propres et noms communs homographes (par
exemple : une barre et Raymond Barre). On peut désambigüiser ces
formes en accollant au nom propre un signe de distinction (par
6
LEXICO 3
exemple : ~barre). Toutefois, ce signe ne doit alors pas figurer dans
la liste des délimiteurs.
Ponctuations, délimiteurs
Afin que le programme d’analyse LEXICO3 puisse reconnaître les
formes du corpus que l’on segmente, on affecte un statut à chaque
signe présent dans le texte.
On distinguera d’une part les délimiteurs :
-—_:;/.,?¿!¡*$"+=(){} ainsi que l’espace. (Cette liste est donnée à
titre indicative et peut être modifiée).
D’autre part, sont appelés non-délimiteurs tous les caractères restants
contenus dans la police : a, b, c,...
Toute suite de caractères non-délimiteurs bornée à ses deux
extrémités par des délimiteurs est considérée comme une occurrence,
une forme à relever et à classer.
Clés
On rencontre dans un texte un certain nombre de délimitations
inhérentes telles que des délimitations chronologiques, des
délimitations marquant un changement d’auteur ou encore indiquant
la séquence des parties (les chapitres d’un livre).
Au cours d’une étude lexicométrique, on cherchera souvent à
comparer les fréquences du vocabulaire dans une partie par rapport à
une autre en modifiant les découpages du corpus. Pour que ces
comparaisons s’effectuent efficacement, le texte doit comporter des
balises informatives indiquant ces délimitations logiques sous une
forme codée compréhensible par la machine.
Cette méta-information doit figurer dans le fichier sans cependant
risquer d’influer sur les comptages statistiques. On introduit donc ces
diverses marques sous formes de clés isolées du corpus par les
chevrons < et >.
Ces clés peuvent être alpha-numériques. En voici un exemple :
<auteur = césar> <partie = 2>
Paragraphes
Le découpage du corpus peut aussi se faire selon l’ordre des
paragraphes. Dans ce cas, on codera chaque paragraphe en ajoutant
7
LEXICO 3
devant celui-ci un caractère réservé à cet effet et déclaré dans la liste
des délimiteurs, par exemple : §.
2 Tutoriel : Text 1
Dans cet extrait du corpus Text1.txt, plusieurs types de codage, mis
en évidence pour notre exemple par une fonte plus grande :
- la clef Epg distingue 3 parties qui rendent compte de la pagination
de l’édition originale du Père Duchesne
- le caractère paragraphe § distingue 4 paragraphes
- le caractère * permet d’identifier des lettres (à l’origine) en
majuscules
Tableau 2.1 : Exemple de codage de corpus
<Sda=1793> <S01=220> <S03=0> <Epg=1> <Sat=0>
§ la grande colère du *père *duchesne , de voir que les mouchards de
*la-*fayette et tous les fripons soudoyés par la liste civile, veulent
rétablir les compagnies de grenadiers et de chasseurs, pour égorger
les *sans-culottes et les chasser des assemblées de *section .ses bons
avis aux *lurons des *faubourgs pour qu' ils arrachent les
moustaches postiches à ces grenadiers de la vierge *marie , qui
veulent rétablir la royauté.
<S03=1>
§ millions de tonnerre, nous ne mettrons donc jamais les fripons à la
raison?ils <Epg=2>ont laissé tomber leurs masques et nous les
voyons à nu. serons nous encore dupes des fripons? quand je voulais
faire la conduite de *grenoble à tous les talons rouges quand je
disais, du soir au matin, que tous les ci-devant ne cesseraient de nous
trahir, n' avais je pas raison, foutre?
§ je me suis toujours plus défié des nobles convertis que des
émigrés.c' est pour nous frapper de plus près que ces gredins sont
restés au milieu de nous.ils ont fait les chiens couchants pour mieux
nous tromper.jamais, foutre, ils n' ont cessé de s' entendre avec les
ennemis du dehors. ce sont eux qui nous ont mis à chien et à chat,
qui ont brouillé les cartes dans les trois assemblées nationales, et
corrompu les représentants du peuple.si nous avions eu assez d' estoc
pour les envoyer tous à *coblentz au commencement de la
8
LEXICO 3
révolution, nous n' aurions pas acheté notre liberté par des flots de
sang;nous aurions depuis longtemps une constitution; la paix et le
bonheur régneraient dans notre république.
§ dans le fond de mon coeur j' ai toujours détesté *philippe d'
*orléans ; je le regardais comme un hypocrite qui tôt ou tard nous
<Epg=3> tournerait casaque; mais comme cet infâme scélérat servait
notre cause en prodigant son or pour donner des croc en jambes à
*louis le traître, je pensais, comme tous les patriotes, qu' il fallait s'
en servir comme d' une chemise que l' on quitte quand elle est sale. je
ne le redoutais pas, car il est trop vil et trop méprisable pour croire
que jamais les *sans-culottes pourraient se donner un pareil roi. je
me doutais bien, foutre, qu' au premier faux pas que le *capon ferait,
il se casserait le col.un viédase qui s' était caché au fond de cale, au
combat d' *ouessant, ne pouvait jamais devenir un chef de parti.
9
LEXICO 3
IV- Outils de l'utilisateur
Segmentation
1-La segmentation automatique
Le module segmentation crée une base de données textuelles à partir
d'un corpus fourni par l'utilisateur sous forme de fichier texte.
2-Mise en oeuvre
Depuis la console, cliquez sur l'icône du module : Nouvelle base
(Segmentation).
Le programme vous propose de choisir un fichier texte dans un
répertoire selon les procédures habituelles de Windows.
Figure 1: Dialogue de sélection de fichier texte
Sélectionnez le corpus à segmenter qui est obligatoirement un fichier
texte (de type .txt).
10
LEXICO 3
Une boîte de dialogue apparaît alors qui vous permet de régler les
paramètres de la segmentation.
Figure 2: Dialogue de sélection des paramètres de segmentation
Vous pouvez éventuellement modifier la liste de délimiteurs de
forme ce qui aura une incidence sur le découpage des formes
graphiques.
Lancez ensuite la segmentation en cliquant sur le bouton OK.
Vérification des clés
étape au cours de laquelle le programme
corpus d’entrée aux normes décrites plus
notamment les clés erronées :
clé non fermée
espace dans le type ou le contenu de clé
balise de fermeture isolée
absence de signe =
absence de contenu de clé
absence de type de clé
vérifie la conformité du
haut. Ce module signale
<S01=chirac
<S 01= chi rac>
La vie est > belle.
<S01balladur>
<S01=>
<=jospin>
Figure 3: Dialogue d’avertissement d’erreur de codage de clé
11
LEXICO 3
Des informations plus détaillées des erreurs sont fournies par le
fichier de compte-rendu, atrace.txt qui indique de plus, le numéro
de
la
ligne
incriminée.
Tableau 3.4 : Compte-rendu de la segmentation
*****COMPTE-RENDU DE LA SEGMENTATION*****
Fichier -- C:\LEXICO3T\TEXTES\DUCH.TXT -- ouvert pour
vérification
L 2 Clé incorrecte (espace dans contenu) : <Sda=17 93>
L 94 Clé incorrecte (pas de contenu) : <Epg=>
L 5709 Clé incorrecte : Mauvais emplacement de balise de fermeture
L 5845 Clé incorrecte (espace dans type) : <Ep g=3>
L13277 Clé incorrecte : <S02=330 <
L13496 Clé incorrecte (pas d'=) : <Epg8>
L…. indique la ligne fautive
Segmentation du texte
Lorsque les lignes fautives ont été corrigées, on relance le
programme comme indiqué plus haut. S’il n’y a plus d’erreurs , une
jauge permet de suivre la progression de la segmentation du texte.
Création, tri et enregistrement des dictionnaires
Ces étapes permettent de constituer la liste des formes présentes dans
le corpus, et pour chacune de ces formes de calculer le nombre de ses
occurrences ainsi que son rang alphabétique.
12
LEXICO 3
A l’issue de la segmentation, une boîte de dialogue informe de la fin
normale de l’opération.
3-Fichiers de sortie
Plusieurs fichiers sont créés et enregistrés sur disque dur dans le
même répertoire que le texte-source :
Le fichier corpus.par : contient les principaux décomptes effectués
par le programme (formes, occurrences, etc...) ainsi que le rappel des
caractères délimiteurs choisis lors de la segmentation.
Tableau 3.6 : Exemple fichier paramètres
Lexico2.1 PC DUCH
nbetiq=0
196125 196125 11023 142185 10859 6130 4953 5000000 14 8 143 0
0
*** Résultat de la segmentation du fichier: DUCH.TXT ***
Délimiteurs #-—:;/\\.,?¿!¡*$\"' +=(){}[]§
nombre des occurrences : 142185
nombre des formes : 10859
frequence maximale : 6130
nombre des hapax : 4953
nombre des clés(type) : 8
nombre des clés(ctnu) : 143
*** Fin de la segmentation du fichier: DUCH.TXT ***
Le fichier corpus.alp : contient un index des formes
graphiques classés par ordre alphabétique. Il n' est créé
que si vous avez coché la case Index Alphabétique dans
la boîte de dialogue du module Segmentation.
Tableau 3.7 : Extrait de l’index alphabétique
frq forme
27 834 a
13
LEXICO 3
28 2632 à
29 1 abandonnant
30 4 abandonne
31 10 abandonné
32 1 abandonnées
33 3 abandonnent
(…) (…) (…)
Le fichier corpus.dic : contient le dictionnaire des formes
classés par fréquence (un enregistrement pour chaque
forme).
Tableau 3.8 : Extrait du dictionnaire numérisé
frq rang lex. forme
6130 2703 de
4749 6033 les
4298 5909 la
3773 4216 et
(…) (…) (…)
1 10809 voudrai
1 10817 vouer
259 10859 !
198 10860 "
49 10861 $
(…) (…) (…)
766 10873 Epg
96 10874 S01
(…) (…) (…)
97 10882 01
1 10883 02
Le fichier corpus.num : contient le texte numérisé, c’est
à dire sous une forme codée où articles, occurrences,
ponctuations, et autres éléments du corpus sont
répértoriés de façon compacte. Ce fichier à usage
strictement interne ne peut être consulté avec un éditeur
de texte.
14
LEXICO 3
Le fichier atrace.txt : contient un rapport détaillé des
opérations effectuées par le programme (mémoire
allouée, paramètres pris en compte, fichiers lus et écrits,
...). En cas d’échec du traitement, ce fichier peut fournir
des indications permettant de situer la cause du problème.
Tableau 3.9 : Extrait du fichier de trace (atrace.txt)
*****COMPTE-RENDU DE LA SEGMENTATION*****
Fichier -- C:\LEXICO2\TRAVAIL\DUCH.TXT -- ouvert pour
vérification
MAXART (Maximum d' articles traités) = 50000
Allocation de 4687K
Fichier d' initialisation = C:\LEXICO2T\TEXTES\LEXICO2.INI
Fichier -- C:\LEXICO2\TRAVAIL\DUCH.TXT -- ouvert pour
segmentation
Fichier xxxx.txn ouvert
Délimiteurs : .,:;!?/_-\"' ()[]{}
== nbf= 11016, nhap= 5079, nbcle= 8, nbctnu= 143
-- Tri lexicom. de 11016 formes
-- Fin Travail Dictionnaire
Fichier Dict : DUCH.dic :
-- Fin EcriDicNum 11178 articles
Fichier Texte : DUCH.num : 192083 items.
Fichier Param DUCH.par :
*****FIN DE LA SEGMENTATION*****
Ouverture d’une base
En cliquant sur cette icône vous avez la possibilité d’ouvrir des
textes déjà segmentés, il s’agit des fichiers avec l’extension «.par».
15
LEXICO 3
Note:
Vous pouvez également ouvrir un texte déjà segmenté en le glissant
sur l'icône de Lexico3.
Statistique par partie
Pour comparer les variations dans l'usage du vocabulaire entre les
différentes parties du corpus, on utilise le module "Statistique par
parties" qui opère une série de calculs statistiques. Le corpus aura été
préalablement traité par le module "Segmentation".
1-Mise en œuvre du programme
Cliquer sur l’icône "Statistique par partie", une boîte de dialogue
apparaît . Elle vous permet de régler les paramètres de la partition.
Figure 4: Choix de la partition
16
LEXICO 3
Sélectionner la forme (dictionnaire) que vous désirez faire apparaître
dans le graphe, puis glisser-la sur le graphe.
Figure 5: Graphique
17
LEXICO 3
Principales caractéristiques de la partition
Figure 6: Caractéristiques de la partition
Spécificité
L’analyse des spécificités : Ce fichier (*.spf) indique la ventilation
des formes dans les parties et adjoint aux fréquences remarquables
un indice de spécificité. Ce dernier s’interprète comme suit : d’abord
le signe + ou – qui indique un sur-emploi ou un sous-emploi.
18
LEXICO 3
Figure 7: Spécificités
A la suite de cet index par formes vient un index des spécificités,
duch.spf, par partie où l’on retrouve classées les spécificités
positives et négatives. L’indice d’originalité * (astérisque) indique
que la forme n’est présente que dans la partie courante.
Spécificités sur une partie donnée (par rapport à l'ensemble)
On sélectionne une (ou plusieurs) partie(s) (clic gauche de la souris,
avec majuscule ou contrôle activé suivant le nombre de parties à
sélectionné (comportement windows habituel)), et on lance les
19
LEXICO 3
spécificités. On peut ensuite réitérer les opérations de "glissement de
mots" sur la carte des sections via la souris.
AFC
CAH
Sp ch ev
20
LEXICO 3
2-Le fichier de sortie
Le fichier est un fichier .par où sont enregistrés successivement
toutes les requêtes effectuées lors de la dernière session d’utilisation.
Segments répétés
Les segments répétés sont des suites de formes dont la fréquence est
supérieure à 2 dans le corpus.
1-Mise en œuvre du programme
Pour créer la liste des segments répétés cliquez sur l’icône, une boîte
de dialogue apparaît, vous pouvez paramétrer le calcul des segments
répétés (cf figure 5):
Vous avez la possibilité de choisir les délimiteurs de séquence et la
partition.
Vous pouvez fixer une fréquence minimum en-dessous duquel les
formes et les segments ne seront pas retenue. Ce seuil est par défaut
fixé à 10.
Ensuite cliquez sur OK.
21
LEXICO 3
Figure 8: Paramétrage du calcul de segments répétés
La liste des segments répétés apparaît dans la partie gauche de la
fenêtre, vous pouvez la consulter en cliquant sur l’onglet « Segments
répétés ». (cf figure 6)
Concordances
Pour une forme-pôle, la concordance est définie comme l’ensemble
des lignes de contextes se rapportant à cette forme. La concordance
permet un retour au texte
qui décrit
l’environnement
Figure
9: Liste
des segments immédiat
répétés de la
forme, qui permet de mettre en évidence les formes que l’on retrouve
fréquemment autour du pôle.
22
LEXICO 3
' occasion d ' être utile à un homme aussi intéressant . quel est votre
nsi donc , au lieu d ' être un homme sanguinaire , quand je faisais
ant de fois accusé d ' être un homme féroce , était le meilleur des
maladie de l ' adoration . un homme , tel qu ' il soit , n ' est plus
il soit , n ' est plus qu ' un homme à nos yeux ; tant qu ' il va droit
s coups ; reçois nos regrets , homme pur et courageux ; longtemps
nous
Tableau : Extrait d’une concordance autour de la forme-pôle
homme dans le corpus Duchesne.
Les tris
Les différents contextes relatifs à une même forme peuvent être
ordonnés de trois manières différentes. Le tri de ces contextes peut
être effectué en fonction de :
- l’occurrence qui précède la forme-pôle (tri avant)
- l’occurrence qui suit la forme-pôle (tri après)
- l’ordre dans lequel les occurrences de la forme-pôle apparaissent
dans le texte.
Le module Contextes permet de lancer plusieurs requêtes
documentaires consécutives à partir d’une base de données textuelles
créée par le module Segmentation.
1-Mise en oeuvre
Cliquer sur l’icône Concordance, une boîte de dialogue apparaît :
xzy){|~}<D€}U‚Oƒ…„†{1‡fˆ{1€}!‰{1Š#‹M‹{1ŠŒ„|}‚OŽL}Šˆ|UDƒU%‹’‘{1€}“”}‹’ˆ„D€#‹
la zone d’édition ‘forme pivot’ (ex : homme).
Soit sélectionner la forme (dictionnaire) ou le segment
répété(segments répétés) dont vous souhaitez étudier les contextes,
puis glisser le dans la fenêtre de droite.
•—–™˜š›œ…XžŸz …¡ ¢*˜H£*˜Hž¤£ž¦¥…˜Hœ§£ž¨›¢*©¥žLª¥ž
«*˜H¬›žz­L®°¯fž©®±£šD˜H¢*® U­D©¥
« tri »(avant, après, aucun).
²´³¶µ·1¸¹1º»)µ¼§µ½¾
: vous permet d’effectuer des concordances par
partition.
23
LEXICO 3
¿±ÀÂÁLÃHÄÅÆÃ
: Vous pouvez choisir le nombre de caractères (espaces
inclus) qui doivent apparaître avant et après chaque pôle. Pour le
modifier après une première recherche, changer la largeur et cliquer
sur rafraîchir.(Figure5)
ÇÉÈÂÊLËÌÍÎÏ]ÐUÍÑÒÌDÓÔÕUÖ*ËØ×ÍÙυÊMÚÍÛ*Ó
ête en appuyant sur entrée.
Il est possible d’effectuer des requêtes sur plusieurs formes à la fois.
Pour visualiser les différentes formes il suffit de cliquer sur les
bouton "Précédent" et "Suivant".
Figure 10: Boîte de dialogue "Concordances"
Figure 11: Largeur du contexte
24
LEXICO 3
2-Le fichier de sortie
Le fichier conc1.html est un fichier html ou sont enregistrés
successivement toutes les requêtes effectuées lors de la dernière
session d’utilisation de Concordances.
25
LEXICO 3
Carte des paragraphes
On peut créer une carte des sections, la segmentation se fait à partir
des délimiteurs sélectionnés: paragraphes, point...
Figure 12: Délimiteurs disponibles
Carte des paragraphes des mots du dictionnaire
Sélectionner la forme (dictionnaire) que vous désirez faire apparaître
sur la carte des sections, puis glisser-la sur la carte (clic gauche
maintenu du segment vers le graphique).
26
LEXICO 3
Carte de groupe de mots (segments répétés)
Après avoir activé le bouton "Segments répétés", Lexico produit un
"dictionnaire" des segments dans la partie gauche. On peut
manipuler les formes contenues dans le dictionnaire et par exemple
les faire glisser sur la carte (clic gauche maintenu du segment vers le
graphique).
Partitions, sections et retour au texte : le texte à
géométrie variable
On peut visualiser le texte via la carte des sections (section
sélectionnée au préalable), via le découpage des partitions
initialement intégré dans le codage du corpus, et le texte lui même
(fenêtre du bas)
27
LEXICO 3
Note
Vous pouvez vous déplacer à l'intérieur de
texte soit par section (les carrés non-colorés)
soit par occurrence (les carrés colorés).
Pour ajouter les cartes au rapport, cliquer sur
"Section".
28
LEXICO 3
Groupe de formes
Il est possible d'effectuer des requêtes sur plusieurs formes à la fois,
en basant les requêtes sur des préfixes, des suffixes, des expressions
régulières (type egrep/grep), ou des suites des caractères graphiques.
1-Mise en œuvre
Entrez le nom du groupe de formes.
Entrez la forme que vous désirez rechercher.
Cliquez sur rechercher.
L"objet" résultant peut ensuite être manipulé comme une forme
"normale", en cliquant sur la flèche rouge du groupe (clic gauche
maintenu), on "glisse" le groupe sur la carte de la partition. cf image
Si vous effectuez une nouvelle recherche, vos résultats se
concatènent aux précédents.
29
LEXICO 3
Mosaïque
En cliquant sur cette icône vous réorganisez plusieurs applications
(fenêtres) sur la même feuille.
Créer une nouvelle feuille
Pour éviter la superposition des différentes applications
en cours, vous pouvez créer de nouvelles feuilles en cliquant sur
l'icône.
Les feuilles de travail s'empilent sur la droite de la fenêtre principale.
Les onglets "Feuille n°i" permettent de passer de l'une à l'autre.
Déplacer vers une autre feuille
Pour déplacer une application vers une nouvelle feuille,
sélectionnez la, cliquez sur l'icône et sélectionnez la feuille désirée.
Ajouter au rapport
30
LEXICO 3
Toutes les fenêtres produites au cours d'une exploration textuelle
peuvent être intégrées dans un rapport au format HTML.
Pour sauvegarder l'application en cours cliquez sur "ajouter au
rapport" et dans l'onglet rapport cliquez sur "enregistrer".
Le répertoire "Rapport" se crée automatiquement, il contient le
fichier "Rapport.html" où vous trouverez, sous forme de liens
hypertexte, toutes les données sauvegardées.
Figure 15: Rapport.html
Options
Ce bouton permet de fixer des seuils lors du traitement
31
LEXICO 3
de gros corpus, il permet aussi d'indiquer si le corpus traité a été
préalablement étiqueté.
Aide
L’aide en ligne
Aide générale
Le fichier d’aide de Lexico3 peut être consulté à tout moment à
partir de la console en cliquant sur l’icône Aide.
Aide contextuelle
Lors de l’exécution des modules, l’utilisateur peut faire apparaître
une aide contextuelle en rapport avec le traitement en cours en
cliquant sur le bouton Aide dans la boîte de dialogue active.
Glossaire
La définition de quelques notions de base en statistique textuelle est
reprise dans l’aide en ligne.
Editeur
Pour visualiser un texte ou vos résultats à partir de Lexico 3, cliquez
sur l'icône "Editeur" et à partir de l'icône "Ouvrir" sélectionnez votre
document.
32
LEXICO 3
Quitter
Avant de quitter Lexico3, vérifiez que vous avez sauvegardé vos
données dans le rapport.
Pour quitter Lexico3 cliquez sur l'icône.
33
LEXICO 3
V-Astuces
Navigation
Sélectionner/Glisser
On sélectionne une (ou plusieurs) forme(s) (clic gauche de la souris,
avec majuscule ou contrôle activé suivant le nombre de parties à
sélectionné (comportement windows habituel)), et on glisse les mots.
On peut ensuite réitérer les opérations de "glissement de formes"
dans la fenêtre droite via la souris...
Plein écran
Pour visualise la fenêtre de droit en plein écran, cliquez sur la flèche
rouge située entre les fenêtres gauche et droite.
Dictionnaire
Pour la lecture du dictionnaire vous pouvez choisir entre l’ordre
lexicométrique ou l’ordre lexicographique.
34
LEXICO 3
Glossaire pour la statistique textuelle
NB : Les astérisques renvoient à une entrée de ce même glossaire.
Les abréviations qui suivent entre parenthèses précisent le domaine
auquel s'applique plus particulièrement la définition.
Abréviations :
ac Analyse factorielle des correspondances
acm Analyse des correspondances multiples
cla Classification
sp Méthode des Spécificités
sr Analyse des segments répétés
ling Linguistique
stat Statistique
sa
Segmentation
automatique
accroissement spécifique - (sp) spécificité* calculée pour une partie
d'un corpus par rapport à une partie antérieure
analyse factorielle (stat) - famille de méthodes statistiques d'analyse
multidimensionnelle, s'appliquant à des tableaux de nombres, qui
visent à extraire des "facteurs" résumant approximativement par
quelques séries de nombres l'ensemble des informations contenues
dans le tableau de départ.
analyse des correspondances (stat)- méthode d'analyse factorielle
s'appliquant à l'étude de tableaux à double entrée composés de
nombres positifs. L'AC est caractérisée par l'emploi d'une distance
(ou métrique) particulière dite distance du chi-2 (ou c2).
caractère (sa) - signe typographique utilisé pour l'encodage du texte
sur un support lisible par l'ordinateur.
caractères délimiteurs / non-délimiteurs (sa) - distinction opérée
sur l'ensemble des caractères, qui entrent dans la composition du
texte permettant aux procédures informatisées de segmenter le texte
en occurrences* (suite de caractères non-délimiteurs bornée à ses
extrémités par des caractères délimiteurs).
On distingue parmi les caractères délimiteurs:
- les caractères délimiteurs d'occurrence (encore appelés
"délimiteurs de forme") qui sont en général : le blanc, les signes de
35
LEXICO 3
ponctuation usuels, les signes de préanalyse éventuellement contenus
dans le texte.
- les caractères délimiteurs de séquence : sous-ensemble des
délimiteurs d'occurrence correspondant, en général, aux ponctuations
faibles et fortes contenues dans la police des caractères.
- les caractères séparateurs de phrase : (sous-ensemble des
délimiteurs de séquence) qui correspondent, en général, aux seules
ponctuations fortes.
classification (stat) - technique statistique permettant de regrouper
des individus ou observations entre lesquels a été définie une
distance.
classification hiérarchique (cla) - technique particulière de
classification produisant par agglomération progressive des classes
ayant la propriété d'être, pour deux quelconques d'entre-elles, soit
disjointes, soit incluses.
concordance (sa) - l'ensemble de lignes de contexte se rapportant à
une même forme-pôle.
contribution absolue (ou contribution) - (ac) contribution apportée
par un élément au facteur . Pour un facteur donné, la somme des
contributions sur les éléments de chacun des ensembles mis en
correspondance est égale à 100.
contribution relative (ou cosinus carré) - (ac) contribution apportée
par le facteur à un élément. Pour un élément donné, la somme des
contributions relatives sur l'ensemble des facteurs est égale à 1.
cooccurrence (sa) - (une c. ) - présence simultanée, mais non
forcément contiguë, dans un fragment de texte (séquence, phrase,
paragraphe, voisinage d'une occurrence, partie du corpus etc.) des
occurrences de deux formes données.
corpus (ling) - ensemble limité des éléments (énoncés) sur lesquels
se base l'étude d'un phénomène linguistique.
(lexicométrie) ensemble de textes réunis à des fins de comparaison;
servant de base à une étude quantitative.
délimiteurs de séquence - (sa) sous-ensemble des caractères
délimiteurs* de forme* correspondant aux ponctuations faibles et
fortes (en général - le point, le point d'interrogation, le point
d'exclamation, la virgule, le point-virgule, les deux points, les
guillemets, les tirets et les parenthèses).
36
LEXICO 3
dendrogramme - (cla) représentation graphique d'un arbre de
classification hiérarchique, mettant en évidence l'inclusion
progressive des classes.
discours/langue - La langue est un ensemble virtuel qui ne peut être
appréhendé que dans son actualisation orale ou écrite; "discours" est
un terme commode qui recouvre les deux domaines de cette
actualisation.
distance du chi-2 - distance entre profils* de fréquence utilisée en
analyse des correspondances* et dans certains algorithmes* de
classification*.
éditions de contextes (sa) - éditions de type concordanciel dans
lesquelles les occurrences d'une forme sont accompagnées d'un
fragment de contexte pouvant contenir plusieurs lignes de texte
autour de la forme-pôle. La longueur de ce contexte est définie en
nombre d'occurrences avant et après chaque occurrence de la formepôle.
éléments d'un segment (sr) - chacune des formes correspondant aux
occurrences qui entrent dans sa composition. ex : A, B, C sont
respectivement les premier, deuxième et troisième éléments du
segment ABC.
éléments actifs- (ac ou acm) ensemble des éléments servant de base
au calcul des axes factoriels, des valeurs propres relatives à ces axes
et des coordonnées factorielles.
éléments supplémentaires (ou illustratifs)- (ac ou acm) ensemble
des éléments ne participant pas aux calculs des axes factoriels, pour
lesquels on calcule des coordonnées factorielles qui auraient été
affectées à une forme ayant la même répartition dans le corpus mais
participant à l'analyse avec un poids négligeable.
énoncé/énonciation - (ling) à l'intérieur du texte un ensemble de
traces qui manifestent l'acte par lequel un auteur a produit ce texte.
facteur- (ac ou acm) variables artificielles construites par les
techniques d'analyse factorielle permettant de résumer (de décrire
brièvement) les variables actives initiales.
forme- (sa) ou "forme graphique" archétype correspondant aux
occurrences* identiques dans un corpus de textes, c'est-à-dire aux
occurrences composées strictement des mêmes caractères nondélimiteurs d'occurrence.
37
LEXICO 3
forme banale - (sp) pour une partie du corpus donnée, forme ne
présentant aucune spécificité ( ni positive ni négative) dans cette
partie .
forme caractéristique - (d'une partie) synonyme de spécificité
positive*.
forme commune - forme attestée dans chacune des parties du
corpus.
forme originale- (pour une partie du corpus) forme trouvant toutes
ses occurrences dans cette seule partie.
fréquence (sa) - (d'une unité textuelle) le nombre de ses occurrences
dans le corpus.
fréquence d'un segment (sr) - (ou d'une polyforme) le nombre des
occurrences de ce segment, dans l'ensemble du corpus.
fréquence maximale (sa) - fréquence de la forme la plus fréquente
du corpus (en français, le plus souvent, la préposition "de").
fréquence relative (sa) - la fréquence d'une unité textuelle dans le
corpus ou dans l'une de ses parties, rapportée à la taille du corpus
(resp. de cette partie).
gamme des fréquences (sa) - suite notée Vk, des effectifs
correspondant aux formes de fréquence k, lorsque k varie de 1 à la
fréquence maximale.
hapax - gr. hapax (legomenon), "chose dite une seule fois".
(sa) forme dont la fréquence est égale à un dans le corpus (hapax du
corpus) ou dans une de ses parties (hapax de la partie).
identification - (stat, ling, sa) reconnaissance d'un seul et même
élément à travers ses multiples emplois dans des contextes et dans
des situations différentes.
index - (sa) liste imprimée constituée à partir d'une réorganisation
des formes et des occurrences d'un texte, ayant pour base la forme
graphique et permettant de regouper les références* relatives à
l'ensemble des occurrences d'une même forme.
index alphabétique (sa) - index* dans lequel les formes-pôles* sont
classées selon l'ordre lexicographique* (celui des dictionnaires).
index hiérarchique (sa) - index* dans lequel les formes-pôles* sont
classées selon l'ordre lexicométrique*.
index par parties - ensemble d'index (hiérarchiques ou
alphabétiques) réalisés séparément pour chaque partie d'un corpus.
lemmatisation - regroupement sous une forme canonique (en
général à partir d'un dictionnaire) des occurrences du texte. En
38
LEXICO 3
français, ce regroupement se pratique en général de la manière
suivante :
_ les formes verbales à l'infinitif,
_ les substantifs au singulier,
_ les adjectifs au masculin singulier,
_
les
formes
élidées
à
la
forme
sans
élision.
lexical - (ling) qui concerne le lexique* ou le vocabulaire*.
lexicométrie ensemble de méthodes permettant d'opérer des
réorganisations formelles de la séquence textuelle et des analyses
statistiques portant sur le vocabulaire* d'un corpus de textes.
lexique - (ling) ensemble virtuel des mots d'une langue.
longueur (sa) - ( d'un corpus, d'une partie de ce corpus, d'un
fragment de texte, d'une tranche, d'un segment, etc.) le nombre des
occurrences contenues dans ce corpus (resp. : partie, fragment, etc.).
Synonyme de taille.
On note: T la longueur du corpus; t j celle de la partie (ou tranche)
numéro j du corpus.
longueur d'un segment (sr) - le nombre des occurrences entrant
dans la composition de ce segment.
occurrence (sa) - suite de caractères non-délimiteurs bornée à ses
extrémités par deux caractères délimiteurs* de forme.
ordre lexicographique _ pour les formes graphiques :
l'ordre selon lequel les formes sont classées dans un dictionnaire.
NB : Les lettres comportant des signes diacrisés sont classées au
même niveau que les mêmes caractères non diacrisés, le signe
diacritique n'intervenant que dans les cas d'homographie complète.
Dans les dictionnaires, on trouve par exemple, rangées dans cet
ordre, les formes : mais, maïs, maison, maître .
_ pour les polyformes:
ordre résultant d'un tri des polyformes par ordre lexicographique sur
la première composante, les polyformes commençant par une même
forme graphique sont départagées par un tri lexicographique sur la
seconde, etc.
ordre lexicométrique (sa) _ pour les formes graphiques :
39
LEXICO 3
ordre résultant d'un tri des formes du corpus par ordre de fréquences
décroissantes; les formes de même fréquence sont classées par ordre
lexicographique.
_ pour les polyformes:
ordre résultant d'un tri par ordre de longueur décroissante des
segments, les segments de même longueur sont départagés par leur
fréquence, les segments ayant même longueur et même fréquence
par l'ordre lexicographique.
paradigme- (ling) ensemble des termes qui peuvent figurer en un
point de la chaîne parlée.
paradigmatique- (sa) qui concerne le regroupement en série des
unités textuelles, indépendamment de leur ordre de succession dans
la chaîne écrite.
partie - (d'un corpus de textes) fragment de texte correspondant aux
divisions naturelles de ce corpus ou à un regroupement de ces
dernières.
partition - (d'un corpus de textes) division d'un corpus en parties
constituées par des fragments de texte consécutifs, n'ayant pas
d'intersection commune et dont la réunion est égale au corpus.
(d'un ensemble, d'un échantillon) division d'un ensemble d'individus
ou d'observations en classes disjointes dont la réunion est égale à
l'ensemble tout entier.
partition longitudinale - (sa) partition d'un corpus en fonction d'une
variable qui définit un ordre sur l'ensemble des parties
périodisation (sa) - regroupement des parties naturelles du corpus
respectant l'ordre chronologique d'écriture, d'édition ou de parution
des textes réunis dans le corpus.
phrase - (sa) fragment de texte compris entre deux séparateurs* de
phrase.
polyforme (sr) - archétype des occurrences d'un segment; suite de
formes non séparées par un séparateur de séquence, qui n'est pas
obligatoirement attestée dans le corpus.
ponctuation - Système de signes servant à indiquer les divisions
d'un texte et à noter certains rapports syntaxiques et/ou conditions
d'énonciation.
(sa ) caractère (ou suite de caractères) correspondant à un signe de
ponctuation.
pourcentages d'inertie - (ac ou acm) quantités proportionnelles aux
valeurs propres* dont la somme est égale à 100. Notées ta.
40
LEXICO 3
profil - (stat et ac) (d'une ligne ou d'une colonne d'un tableau à
double entrée) vecteur constitué par le rapport des effectifs contenus
sur cette ligne (resp. colonne) à la somme des effectifs que contient
la ligne (resp. la colonne).
répartition (sa) - (des occurrences d'une forme dans les parties du
corpus) nombre des parties du corpus dans lesquelles cette forme est
attestée.
segment - (sr) toute suite d'occurrences consécutives dans le corpus
et non séparées par un séparateur* de séquence est un segment du
texte.
segment répété (sr) - (ou polyforme répétée) suite de forme dont la
fréquence est supérieure ou égale à 2 dans le corpus.
segmentaire - (sr) ensemble des termes* attestés dans le corpus.
segmentation - opération qui consiste à délimiter des unités
minimales* dans un texte.
segmentation automatique - ensemble d'opérations réalisées au
moyen de procédures informatisées qui aboutissent à découper, selon
des règles prédéfinies, un texte stocké sur un support lisible par un
ordinateur en unités distinctes que l'on appelle des unités
minimales*.
séparateurs de phrases - (sa) sous-ensemble des caractères
délimiteurs* de séquence* correspondant aux seules ponctuations
fortes (en général : le point, le point d'interrogation, le point
d'exclamation).
séquence - (sa) suite d'occurrences du texte non séparées par un
délimiteur* de séquence.
seuil - (stat) quantité arbitrairement fixée au début d'une expérience
visant à sélectionner parmi un grand nombre de résultats, ceux pour
lesquels les valeurs d'un indice numérique dépassent ce seuil (de
fréquence, en probabilité, etc.).
sous-fréquence (sa) - (d'une unité textuelle dans une partie, tranche,
etc.) nombre des occurrences de cette unité dans la seule partie (resp.
tranche, etc.) du corpus.
sous-segments (sr) - pour un segment donné, tous les segments de
longueur inférieure et compris dans ce segment sont des soussegments. ex : AB et BC sont deux sous-segments du segment ABC.
spécificité chronologique - (sp) spécificité* portant sur un groupe
connexe de parties d'un corpus muni d'une partition longitudinale*.
41
LEXICO 3
spécificité positive - (sp) pour un seuil de spécificité fixé, une forme
i et une partie j données, la forme i est dite spécifique positive de la
partie j (ou forme caractéristique* de cette partie) si sa sousfréquence est "anormalement élevée" dans cette partie. De façon plus
précise, si la somme des probabilités calculées à partir du modèle
hypergéométrique pour les valeurs égales ou supérieures à la sousfréquence constatée est inférieure au seuil fixé au départ.
spécificité négative - (sp) pour un seuil de spécificité fixé, une
forme i et une partie j données, la forme i est dite spécifique négative
de la partie j si sa sous-fréquence est anormalement faible dans cette
partie. De façon plus précise, si la somme des probabilités calculées
à partir du modèle hypergéométrique pour les valeurs égales ou
inférieures à la sous-fréquence constatée est inférieure au seuil fixé
au départ.
stock distributionnel du vocabulaire - (d'un fragment de texte) le
vocabulaire* de ce fragment assorti de comptages de fréquence pour
chacune des formes entrant dans sa composition.
syntagmatique- (sa) qui concerne le regroupement des unités
textuelles, selon leur ordre de succession dans la chaîne écrite.
syntagme- (ling) groupe de mots en séquence formant une unité à
l'intérieur de la phrase.
tableau de contingence (stat) - synonyme de tableau de fréquences
ou de tableau croisé: tableau dont les lignes et les colonnes
représentent respectivement les modalités de deux questions (ou
deux variables nominales) , et dont le terme général représente le
nombre d'individus correspondant à chaque couple de modalités.
tableau lexical entier (TLE) - tableau à double entrée dont les lignes
sont constituées par les ventilations* des différentes formes dans les
parties du corpus. Le terme générique k(i,j) du TLE est égal au
nombre de fois que la forme i est attestée dans la partie j du corpus.
Les lignes du TLE sont triées selon l'ordre lexicométrique* des
formes correspondantes.
tableau des segments répétés (TSR) - tableau à double entrée dont
les lignes sont constituées par les ventilations* des segments répétés
dans les parties du corpus. Les lignes du TSR sont triées selon l'ordre
lexicométrique* des segments. (i.e. longueur décroissante, fréquence
décroissante, ordre lexicographique).
tableau lexical- tableau à double entrée résultant du TLE par
suppression de certaines lignes ( par exemple celles qui
42
LEXICO 3
correspondent à des formes dont la fréquence est inférieure à un seuil
donné).
taille- (sa) (d'un corpus) sa longueur* mesurée en occurrences (de
formes simples).
terme - (sr) nom générique s'appliquant à la fois aux formes* et aux
polyformes*. Dans le premier cas on parlera de termes de longueur
1. Les polyformes sont des termes de longueur 2,3, etc.
termes contraints / termes libres - Un terme S1 est contraint dans
un autre terme S2 de longueur supérieure si toutes ses occurrences*
sont des sous-segments* de segments correspondant à des
occurrences du segment S2. Si au contraire un terme possède
plusieurs expansions distinctes, qui ne sont pas forcément
récurrentes, c'est un terme libre.
unités minimales (pour un type de segmentation) - unités que l'on ne
décompose pas en unités plus petites pouvant entrer dans leur
composition (ex : dans la segmentation en formes graphiques les
formes ne sont pas décomposées en fonction des caractères qui les
composent).
valeur modale - (stat) valeur pour laquelle une distribution atteint
son maximum.
valeurs propres - (ac ou acm) quantités permettant de juger de
l'importance des facteurs successifs de la décomposition factorielle.
La valeur propre notée la. mesure la dispersion des éléments sur l'
axe.a.
valeurs-tests - (ac ou acm) quantités permettant d'apprécier la
signification de la position d'un élément supplémentaire* (ou
illustratif) sur une axe factoriel. Brièvement, si une valeur test
dépasse 2 en valeur absolue, il y a 95 chances sur 100 que la position
de l'élément correspondant ne puisse être due au hasard.
variables actives - variables utilisées pour dresser une typologie,
soit par analyse factorielle, soit par classification. Les typologies
dépendent du choix et des poids des variables actives, qui doivent de
ce fait constituer un ensemble homogène.
variables supplémentaires (ou illustratives) - variables utilisées a
posteriori pour illustrer des plans factoriels ou des classes. Une
variable supplémentaire peut-être considérée comme une variable
active munie d'un poids nul.
43
LEXICO 3
variables de type T - variable dont la fréquence est à peu près
proportionnelle à l'allongement du texte. (ex : la fréquence
maximale)
variables de type V- variable dont l'accroissement a tendance à
diminuer avec l'allongement du texte (ex : le nombre des formes, le
nombre des hapax).
ventilation (sa) - (des occurrences d'une unité dans les parties du
corpus) La suite des n nombres (n = nombre de parties du corpus)
constituée par la succession des sous-fréquences* de cette unité dans
chacune des parties, prises dans l'ordre des parties.
vocabulaire (sa) - ensemble des formes* attestées dans un corpus de
textes.
vocabulaire commun - (sa) l'ensemble des formes attestées dans
chacune des parties du corpus.
vocabulaire de base - (sp) ensemble des formes du corpus ne
présentant, pour un seuil fixé, aucune spécificité (négative ou
positive) dans aucune des parties , (i.e. l'ensemble des formes qui
sont "banales" pour chacune des parties du corpus).
vocabulaire original- (sa) (pour une partie du corpus) l'ensemble
des formes* originales* pour cette partie.
voisinage d'une occurrence - (sa) pour une occurrence donnée
du texte, tout segment (suite d'occurrences consécutives, non
séparées par un délimiteur de séquence) contenant cette
occurrence.
44
LEXICO 3
Références bibliographiques
Bécue M. (1988) - Characteristic repeated segments and chains
in textual data analysis, COMPSTAT, 8th Symposium on
Computational Statistics, Physica Verlag, Vienna.
Becue M., Peiro R. (1993) - Les quasi-segments pour une
classification automatique des réponses ouvertes, in Actes des
2ndes Journées Internationales d'analyse des données textuelles,
(Montpellier), ENST, Paris, p 310-325.
Benzecri J.-P.(1977) - Analyse discriminante et analyse
factorielle, Les Cahiers de l'Analyse des Données, II, n °4, p
369-406.
Benzécri J.-P. & coll. (1973) - La taxinomie, Vol. I ; L'analyse
des correspondances, Vol. II, Dunod, Paris.
Benzécri J.-P. (1982) - Histoire et préhistoire de l'analyse des
données, Dunod, Paris.
Benzécri J.-P.& coll. (1981a) - Pratique de l'analyse des
données, tome 3, Linguistique & Lexicologie, Dunod , Paris.
Benzécri J.-P. (1991a) - Typologies de textes grecs d'après les
occurrences des formes des mots-outil, Les Cahiers de l'Analyse
des Données, XVI, n°1, p 61-86.
Benzécri J.-P. (1992) - Correspondence Analysis Handbook,
(Transl : T.K. Gopalan) Marcel Dekker, New York.
Bernet C. (1983) - Le vocabulaire des tragédies de Jean Racine,
Analyse statistique, Slatkine-Champion, Genève 1983.
Bolasco S. (1992) - Sur différentes stratégie dans une analyse
des formes textuelles : Une expérimentation à partir de données
d'enquête, Jornades Internacionals d'Analisi de Dades Textuals,
UPC, Barcelona, p 69-88.
Bonnafous S. (1991) - L'immigration prise aux mots. Les
immigrés dans la presse au tournant des années quatre-vingt,
Kimé, Paris.
Brunet E. (1981) - Le vocabulaire français de 1789 à nos jours,
d'après les données du Trésor de la langue française, SlatkineChampion, Genève-Paris.
Demonet M., Geffroy A., Gouaze J., Lafon P., Mouillaud M.,
Tournier M. (1975) - Des tracts en Mai 68. Mesures de
45
LEXICO 3
vocabulaire et de contenu, Armand Colin et Presses de la
Fondation Nat. des Sc. Pol., Paris.
Dendien J. (1986) - La Base de données de l'Institut National de
la Langue Française, Actes du colloque international CNRS,
Nice, juin 1985, 2 vol., Slatkine-Champion Genève, Paris.
Geffroy A., Lafon P., Tournier M. (1974) - L'indexation
minimale, Plaidoyer pour une non-lemmatisation, Colloque sur
l'analyse des corpus linguistiques : "Problèmes et méthodes de
l'indexation minimale", Strasbourg 21-23 mai 1973.
Gobin C., Deroubaix J. C. (1987) - Du progrès, de la réforme de
l'Etat, de l'austérité. Déclarations gouvernementales en
Belgique, Mots, n°15, p 137-170.
Guilbaud G.-Th. (1980) - Zipf et les fréquences, Mots N° 1, p
97-126.
Guilhaumou J. (1986) - L'historien du discours et la
lexicométrie. Etude d'une série chronologique : Le père
Duchesne de Hébert, juillet 1793- mars 1794, Histoire &
Mesure , Vol. I, n° 3-4.
Guiraud P. (1954) - Les caractères statistiques du vocabulaire,
P.U.F., Paris.
Guiraud P. (1960) - Problèmes et méthodes de la statistique
linguistique, P.U.F., Paris.
Guttman L. (1941) - The quantification of a class of attributes: a
theory and method of a scale construction, in The prediction of
personal adjustment (P. Horst, ed.), SSCR New York, p 251 264.
Habert B., Tournier M. (1987) - La tradition chrétienne du
syndicalisme français aux prises avec le temps. Evolution
comparée des résolutions confédérales (1945 - 1985), Mots,
n°14.
Labbé D. (1990) - Le vocabulaire de François Mitterrand,
Presses de la Fond. Nat. des Sciences Politiques, Paris.
Labbé D. (1983) - François Mitterrand - Essai sur le discours,
La pensée sauvage, Grenoble.
Labbé D. (1990) - Normes de dépouillement et procédures
d'analyse des textes politiques, CERAT, Grenoble.
Labbé D., Thoiron P., Serant D. (Ed.) (1988) - Etudes sur la
richesse et la structure lexicales, Slatkine-Champion, ParisGenève.
46
LEXICO 3
Lafon P. (1980) - Sur la variabilité de la fréquence des formes
dans un corpus, Mots N°1 , p 127-165.
Lafon P. (1981) - Analyse lexicométrique et recherche des
cooccurrences, Mots N°3 , p 95-148.
Lafon P. (1981) - Dépouillements et statistiques en lexicométrie,
Slatkine-Champion, 1984, Paris.
Lafon P., Salem A. (1983) - L'Inventaire des segments répétés
d'un texte, Mots N°6, p 161-177.
Lafon P., Salem A., Tournier M. (1985) - Lexicométrie et
associations syntagmatiques (Analyse des segments répétés et
des cooccurrences appliquée à un corpus de textes syndicaux).
Colloque de l'ALLC, Metz -1983, Slatkine-Champion, Genève,
Paris, p 59-72.
Lebart L. (1969) - L'Analyse statistique de la contiguïté,
Publications de l'ISUP, XVIII- p 81 - 112.
Lebart L. (1982b) - L'Analyse statistique des réponses libres
dans les enquêtes socio-économiques, Consommation, n°1,
Dunod, p 39-62.
Lebart L., Salem A. (1988) - Analyse statistique des données
textuelles, Dunod, Paris.
Lebart L., Salem A., Berry E. (1991) - Recent development in the
statistical processing of textual data, Applied Stoch. Model and
Data Analysis, 7, p 47-62.
Menard N. (1983) - Mesure de la richesse lexicale, théorie et
vérifications expérimentales, Slatkine-Champion, Paris.
Muller C. (1964) - Essai de statistique lexicale : L'illusion
comique de P. Corneille, Klincksieck, Paris.
Muller C. (1968) - Initiation à la statistique linguistique,
Larousse, Paris.
Muller C. (1977) - Principes et méthodes de statistique lexicale,
Hachette, Paris.
Muller C.(1967) - Etude de statistique lexicale. Le vocabulaire
du théâtre de Pierre Corneille, Paris, Larousse.
Pêcheux M. (1969) - Analyse automatique du discours, Dunod,
Paris.
Peschanski D. (1988) - Et pourtant, ils tournent. Vocabulaire et
stratégie du PCF (1934 - 1936), Klincksieck, Paris.
Petruszewycz M. (1973) - L'histoire de la loi d'Estoup-Zipf,
Math. Sciences Hum., n°44.
47
LEXICO 3
Reinert M. (1990) - Alceste, Une méthodologie d'analyse des
données textuelles et une Application : Aurélia de Gérard de
Nerval, Bull. de Méthod. Sociol. n°26, p 24-54.
Romeu L. (1992) - Approche du discours éditorial de Ya et
Arriba (1939 - 1945), Thèse Paris 3.
Salem A. (1984) - La typologie des segments répétés dans un
corpus, fondée sur l'analyse d'un tableau croisant mots et textes,
Les Cahiers de l'Analyse des Données, Vol IX, n° 4, p 489-500.
Salem A. (1986) - Segments répétés et analyse statistique des
données textuelles, Etude quantitative à propos du père
Duchesne de Hébert, Histoire & Mesure, Vol. I- n° 2, Paris, Ed.
du CNRS.
Salem A. (1987) - Pratique des segments répétés, Essai de
satistique textuelle, Klincksieck, Paris.
Salem A. (1993) - Méthodes de la statistique textuelle, Thèse
d'Etat, Université Sorbonne Nouvelle (Paris 3).
Sekhraoui M. (1981) - La saisie des textes et le traitement des
mots : Problèmes posés, essai de solution, Mémoire, Ecole des
hautes études en sciences sociales, Paris.
Tournier M. (1985a) - Sur quoi pouvons-nous compter ?
Hommage à Hélène Nais, Verbum.
Tournier M. (1985b) - Texte propagandiste et cooccurrences.
Hypothèses et méthodes pour l'étude de la sloganisation, Mots
N°11, p 155-187.
Tournier M. (1980) - D'ou viennent les fréquences de
vocabulaire?, Mots N°1, p 189-212.
Van Rijckevorsel J. (1987) - The application of fuzzy coding and
horseshoes in multiple correspondances analysis, DSWO Press,
Leyde.
Warnesson I., Parisot P., Bedecarrax C., Huot C. (1993) Traitements linguistiques et analyse des données pour une
exploitation systématique des banques de données, Revue
Française de bibliométrie, i 21.
Weil G.E., Salem A., Serfaty M. (1976) - Le livre d'Isaïe et
l'analyse critique des sources textuelles, Revue (R.E.L.O)
LASLA , N°2 , Liège.
Yule G.U. (1944) - The Statistical Study of Literary Vocabulary,
Cambridge University Press, Reprinted in 1968 by Archon
Books, Hamden, Connecticut.
48
LEXICO 3
Zipf G. K. (1935) - The Psychobiology of Language, an
Introduction to Dynamic Philology, Boston, Houghton-Mifflin.
49
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising