Sahel Dimanche - Nigerdiaspora

Sahel Dimanche - Nigerdiaspora
La 2ème revue annuelle des reformes, politiques, programmes et projets de l’UEMOA
au Niger se déroulera du 09 au 15 juillet 2015 à l’Hôtel Soluxe de Niamey
OFFICE NATIONAL D’EDITION
ET DE PRESSE
Place du Petit Marché
Tél : 20 73 34 86/87
Télécopieur : 20 73 30 90
BP : 13 182 Niamey -Niger
26ème ANNÉE
N°1647 Sahel Dimanche
du 3 juillet 2015
— Prix : 250 francs
! Ibro Youka ONEP
Au Conseil des ministres
Le gouvernement adopte plusieurs
projets de textes
P.2-3
ier
Consommation des drogues
Eradiquer le fléau par
l’intensification de la lutte
s
os
!
Ibro Youka ONEP
D
Un cadre de retrouvailles entre le Chef de l’Etat
et les acteurs de la classe politique nationale
P.2
P.14-15
Pr Tidjani Alou, chercheur au LASDEL et à l’UAM:
‘’Chaque secteur induit
des formes
particulières
de corruption’’
P.4
! Ado Youssouf ONEP
Rupture de jeûne et prières collectives
au Palais de la Présidence
2
Nation
Rupture de jeûne et prières collectives au Palais de la Présidence
Un cadre de retrouvailles entre le Chef de l’Etat et
les acteurs de la classe politique nationale
!
nitiée par le Président de la République, Chef de l’Etat, SE Issoufou
Mahamadou, la série de séances de
rupture de jeûne et de prières collectives en ce mois béni de Ramadan
se poursuit dans la plus grande
convivialité au Palais de la Présidence. Après les présidents des Institutions de la République, les
députés nationaux, les membres du
Gouvernement, les associations islamiques, les ambassadeurs et chefs
de missions diplomatiques, ce fut au
tour des représentants des partis politiques de se retrouver autour du
Chef de l’Etat pour rompre le jeûne,
hier jeudi, quinzième jour de ce mois
sacré de Ramadan. Ils étaient nombreux, avec une forte présence féminine, à répondre à cette invitation.
SE. Issoufou Mahamadou et ses invités ont prié Magrib et ont imploré
Allah, le Clément, le Miséricordieux,
pour qu’il descende sa grâce et sa
bénédiction sur notre pays. Ils ont
prié pour que règnent la paix, la sé-
Ibro Youka ONEP
I
curité, la prospérité et la coexistence
pacifique au sein de notre Nation.
Mme Maigari Ferdosse Mallam
Moussa, présidente du parti ‘’Mouvement Démocratique et Révolutionnaire pour le Pouvoir du Peuple’’
(MDRPP) a déclaré que c’est devenu
une tradition pour le Président de la
République d’inviter la classe politique en ce mois béni de Ramadan.
‘’C’est un signe de considération, une
belle politique d’approche à encoura-
ger,
car cela permet à l’ensemble de la
classe politique d’échanger et de
prier pour le Niger’’, a-t-elle indiqué.
En terminant son allocution, elle a
demandé à l’assistance de
M. Kassoum Maman Moctar, président du parti ‘’Congrès pour la République’’ (CPR/Ingatchi), la rupture
collective est une tradition prophétique. ‘’Ce que le Président de la République a initié il y a de cela quatre
ans honore les populations nigériennes qui sont à 99% musulmanes’’, a-t-il dit, ajoutant que ‘’ ce
genre de cadre doit être utilisé pour
implorer le Bon Dieu, surtout en cette
période d’hivernage pour que le
Niger enregistre une bonne pluviométrie. ‘’Prions pour que toutes les
épreuves à venir, dont les élections,
se passent dans la quiétude totale’’,
conclut-il.
Aissa Abdoulaye Alfary
Au Conseil des ministres
I. AU TITRE DU MINISTERE
DES MINES ET DU DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL.
Le Conseil des ministres a examiné et adopté les projets de
textes ci-après :
1.1. Projet de décret portant
Approbation et publication de
la Convention Minière entre la
République du Niger et la société TARUGA GOLD pour le
permis
de
recherches
«Kourki», pour Or et métaux
de base. Région de Tillabéry,
Département de Téra.
1.2. Projet de décret portant
Approbation et publication de
la Convention Minière entre la
République du Niger et la
société TARUGA GOLD pour
le permis de recherches
«Ouanzerbé», pour Or et
métaux de base. Région de
Tillabéry, Département de
Téra.
Les présents projets de décrets
ont pour objet l'approbation et la
publication au Journal Officiel
des Conventions Minières entre
la République du Niger et la
Société TARUGA GOLD pour la
recherche d'or et métaux de
base sur les périmètres respectifs des permis « Kourki » et «
Ouanzerbé », Région de Tillabéry, département de Téra.
La société TARUGA GOLD est
une société anonyme au capital
de dix millions (10.000.000) de
francs CFA. Elle s'engage à
investir dans les trois (3) ans
suivant la signature de ces conventions minières, un montant
minimum égal à quatre millions
cent mille (4.100.000) dollars US
pour chacun des permis.
En cas d'attribution des permis «
Kourki » et «Ouanzerbé », les
retombées immédiates attendues sont, entre autres : les recettes provenant des droits fixes,
de la redevance superficiaire annuelle, de la TVA ; la création
d'une cinquantaine d'emplois
pour chacun des permis pendant
la première période de validité
desdits permis ; la contribution
au développement des zones
d'intervention de la société à
hauteur de deux cent mille
(200.000) dollars US pour chacun des permis ; la contribution
à la formation des agents de
l'administration des mines et de
la géologie à travers la mise à la
disposition du Ministère des
Mines et du Développement Industriel, d'un montant annuel de
dix mille (10.000) dollars US
pour chacun des permis.
1.3. Projet de décret accordant
le bénéfice des avantages du
régime
Conventionnel
du
!
L
e Conseil des ministres
s'est réuni, hier, jeudi 02
juillet 2015, dans la salle
habituelle des délibérations,
sous la présidence de Son Excellence, Monsieur Issoufou Mahamadou, Président de la
République, Président du Conseil des ministres. Après examen des points inscrits à son
ordre du jour, le Conseil a pris
les décisions suivantes :
Ibro Youka ONEP
Le gouvernement adopte plusieurs projets de textes
Les membres du gouvernement en conseil
Code des investissements à la
société « SAFA S.A » pour la
création et l'exploitation d'une
ferme avicole moderne comportant une unité de production d'œufs, une unité de
production de poulets de
chair, une unité de production
d'alvéoles et une unité de production d'aliments de volailles
à Hamdallaye (Département
de Kollo).
Le présent projet de décret a
pour objet d'accorder le bénéfice
des avantages du régime Conventionnel du Code des investissements à la société
«SAFA S.A ». La société « SAFA
S.A » est une Société Anonyme
unipersonnelle au capital de
10.000.000 de francs CFA dont
le siège social est à Niamey. Elle
s'engage à investir la somme de
3.183.529.367 FCFA et à créer
cinquante-un (51) emplois permanents.
1.4. Projet de décret accordant
le bénéfice des avantages du
régime Conventionnel du Code
des investissements à la société
« Immo One SA» pour la construction de 1388 logements en
3 tranches : tranche 1 : 600 ;
tranche 2 : 255 ; tranche 3 : 533
au quartier Koira Kano de
Niamey.
Le présent projet de décret a
pour objet d'accorder le bénéfice
des avantages du régime
conventionnel du Code des
Investissements en République
du Niger à la société «Immo One
SA ».
La société « Immo One SA» est
une Société Anonyme au capital
de 100.000.000 de FCFA dont le
N°1647 du vendredi 3 Juillet 2015
Nation
siège social est à Niamey. Elle
s'engage à réaliser un investissement de 3.775.308.500
FCFA et à créer trente deux (32)
emplois permanents.
II. AU TITRE DU MINISTERE
DES POSTES, DES TELECOMMUNICATIONS
ET
DE
L'ECONOMIE NUMERIQUE.
Le Conseil des ministres a
examiné et adopté le projet de
décret modifiant et complétant le
décret n°2015-095/PRN/ MPT/
EN du 27 février 2015 déterminant les modalités de gestion
administrative et technique du
Système de Passerelle Internationale Unique ainsi que les
principes et les modalités de
rémunération du trafic des communications internationales entrant et sortant, à destination
et/ou en provenance du Niger.
Le décret n°2015-095/PRN/
MPT/EN du 27 février 2015 a été
pris pour déterminer, entre
autres,
les
modalités
de
rémunération du trafic des communications internationales entrant et sortant à destination
et/ou en provenance du Niger.
Le présent projet de décret qui
modifie le décret précité valorise
davantage la destination du
Niger et fixe la répartition de la
rémunération du trafic des communications
internationales
entre l'Etat et les opérateurs.
III. MESURES NOMINATIVES.
Le Conseil des ministres a
examiné et adopté les mesures
individuelles suivantes :
AU TITRE DU MINISTERE DES
MINES ET DU DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL.
• Monsieur ALABI HAMAD
HAMADEL MOUMOUNI, ingénieur logistique, est nommé
directeur de cabinet du Ministre
d'Etat, Ministre des Mines et du
Développement Industriel.
• Monsieur ADAMA NOUHOU,
ingénieur principal des travaux
publics et mines, Mle 70966/F,
est nommé Secrétaire Exécutif
du Guichet Unique de mise en
œuvre du code des investissements au Ministère des Mines et
du Développement Industriel.
AU TITRE DU MINISTERE DES
ENSEIGNEMENTS PROFESSIONNELS ET TECHNIQUES.
•
Monsieur
GOUNABI
ADAMOU, ingénieur statisticien
économiste, Mle 62651/K, est
nommé inspecteur des services
au Ministère des Enseignements
Professionnels et Techniques.
AU TITRE DU MINISTERE DE
LA JUSTICE.
• Madame MAÏGA ZEINABOU
LABO, magistrat de 1er grade,
2ème échelon, Mle 61162/H, est
nommée Secrétaire générale du
Ministère de la Justice, en remplacement de Monsieur Dillé
Rabo, appelé à d'autres fonctions.
AU TITRE DU MINISTERE DE
LA SANTE PUBLIQUE.
• Madame GARBA RAHAMATOU
MADELEINE,
enseignant
chercheur à l'Université Abdou
Moumouni de Niamey, Mle
6283, est nommée conseillère
technique du Ministre de la
Santé Publique, en remplacement de Monsieur Abdou Djibo.
IV. COMMIMCATIONS.
Le Conseil des ministres a
entendu plusieurs communications:
- une (1) communication du
Ministre, Directeur de Cabinet
du Président de la République
sur l'état d'avancement des
travaux de construction du Barrage de Kandadji et la réunion
avec les partenaires du Niger
dans ce dossier.
- une (1) communication du
Ministre d'Etat, Ministre de l'Agriculture sur la répartition des
groupes motopompes du Don
Chinois. Il ressort de cette communication que les onze mille
(11 000) motopompes réceptionnées ont été réparties par région
sur la base des critères de répartition ci-après : potentiel en terres irrigables ; superficie de
terres mises en valeur en petite
irrigation ; taille de la population
(recensement général 2012) ;
motopompes existantes.
Le prix unitaire de la motopompe
est fixé à quarante un mille cinq
cents (41.500) francs CFA.
- une (1) communication de la
Ministre du Tourisme et de l'Artisanat relative à l'état d'avancement des préparatifs de la 9ème
3
édition du Salon International de
l'Artisanat pour la Femme
(SAFEM).
- une (1) communication de la
Ministre
de
l'Enseignement
Primaire, de l'Alphabétisation, de
la Promotion des Langues
Nationales et de l'Education
Civique sur le Forum Mondial de
l'Education de Corée.
- une (1) communication du
Ministre de l'Hydraulique et de
l’Assainissement relative à l'octroi d'un marché pour la réalisation de 9 forages profonds dans
la région de Tahoua.
La communication du Ministre
de
l'Hydraulique
et
de
l'Assainissement est faite à titre
d'information,
conformément
aux dispositions de l'arrêté
n°0037/CAB/PM/ARMP du 21
janvier 2014 fixant les seuils
dans le cadre de la passation et
l'exécution des marchés publics
et des délégations de service
public qui stipule, en son article
13, que : « Tout marché public
dont le montant est égal ou
supérieur à cinq cent millions
(500.000.000) de FCFA doit faire
l'objet d'une communication en
Conseil des Ministres de la part
la personne responsable du
marché, après attribution ».
L'ordre du jour étant épuisé,
Son Excellence, Monsieur le
Président de la République a
levé la séance.
A l’Assemblée Nationale
!
Le président de l’Assemblé Nationale, SEM. Amadou Salifou, a reçu hier en
audience le directeur résident de ‘’National Democratic Institute’’, M. Jan Nico
Van Overbeeke.
A sa sortie d’audience, le directeur résident de ‘’National Democratic Institute’’
a indiqué que la rencontre avec le président de l’Assemblée a été très fructueuse en termes d’échanges. Il a rappelé qu’un protocole de coopération
existe depuis l’année 2012 entre l’Assemblée Nationale et son institution.
‘’J’ai eu un entretien avec SEM Amadou Salifou pour lui transmettre le compterendu de toutes les activités que nous avons effectuées avec les députés. Cette
discussion est dite ouverte’’, a ajouté M. Jan Nico Van Overbeeke. Il a souligné
que le président de l’Assemblée Nationale est très content du travail jusque-là
effectué afin de renforcer la capacité de l’Assemblée Nationale qui est un élément important pour la démocratie au Niger.
Samira Sabou
Idrissa Hamadou ONEP
SEM Amadou Salifou reçoit le directeur résident
de ‘’National Democratic Institute’’
Le PAN avec le directeur résident du NDI
A la Primature
Ado Youssouf ONEP
Le Premier ministre reçoit l’ambassadeur chef de la Délégation de
l’Union Européenne
Le Premier ministre, Chef de Gouvernement, SEM
!
Brigi Rafini, a reçu hier en audience l’ambassadeur
chef de la Délégation de l’Union Européenne au
Niger, SEM. Raul Mateus Paula.
Le Premier ministre avec le chef de la Délégation de l’UE (à gauche)
N°1647 du vendredi 3 Juillet 2015
4
Invité
Pr Tidjani Alou, chercheur au LASDEL et à l’UAM:
‘’Le secteur privé fait face à une diversité d’agents publics opérant dans des secteurs
très variés. Chaque secteur induit des formes particulières de corruption’’
Réalisée par Wata Nana Fassouma
Professeur, pouvez-vous expliciter à
nos lecteurs les tenants et aboutissants de la corruption dans le secteur privé au Niger ?
Il faut d’abord préciser que deux notions doivent être définies ou délimitées, dès lors qu’on réfléchit sur le
secteur privé et la corruption. Il faut
identifier le secteur privé et identifier les
services publics concernés par les relations avec le secteur privées. Dans le
langage courant, à propos du secteur
privé, on parle d’opérateurs économiques. Dans tous les cas, il importe
de distinguer le secteur formel et le
secteur informel. Le secteur formel, ce
sont les entreprises officiellement déclarées au registre du commerce et qui
se caractérisent par leur forte diversité.
Ainsi, le secteur formel va de l’entreprise individuelle aux grandes compagnies. Quant au secteur informel, il
concerne les commerçants et les milieux marchands dont les activités ne
sont pas toujours déclarées, des activités diversifiées, de l’import-export, et
même de l’exécution de marchés publics fortement dépendant du politique
Office National d’Edition et
de Presse
Place du Petit Marché
B.P : 13182 Niamey Niger
Tél 20 73 34 86 /87
Télécopieur : 20 73 30 90
Courriel : onep@intnet.ne
contact@lesahel.org
Site web : www.lesahel.ne
Directeur de Publication
Mahamadou Adamou
Directeur
Directeur de la Rédaction
Assane Soumana
20 73 99 86
Réd en chef
Tchirgni Maïmouna
Technique
Issa Madougou
20 73 99 87
Réd en chef/Adj
Réd en chef adjt
Oumarou Moussa
Inoussa Oumarou
Secrétaire de Rédaction
Wata N. Fassouma Moustapha
Directeur commercial
Morou Hamadou 20 73 22 43
Chef Service Communiqué et Pub. Alassane Assilila
Direction Administrative et financière (DAF) Directeur: M. Ibrahim Garba Mahamane.
20 73 99 85
Chef service Recouvrement:
Mme Ado Haoua Hachimou
Composition : ONEP
Tirage ONEP
5000 exemplaires
et de la haute administration. Il faut
enfin souligner qu’il y a une imbrication
de ces deux secteurs : le formel qui a
des pratiques informelles, notamment
dans le respect des règles de la
concurrence, et l’informel a des pratiques formelles, notamment le prêtenom, la surfacturation, la corruption
active. Finalement il faut aussi identifier
les services publics concernés par les
relations avec le secteur privé. Il s’agit
de l’administration des marchés publics, de l’administration des douanes,
de l’administration des impôts, de l’administration du commerce, de l’administration du contrôle routier et enfin de
l’administration des transports.
Professeur, après avoir identifié les
notions de base, quelles formes de
corruption se dégagent du secteur
privé ?
Le secteur privé fait face à une diversité d’agents publics opérant dans des
secteurs très variés. Chaque secteur
induit des formes particulières de corruption. Quand il s’agit des marchés
publics, on constate dans les passations de ces marchés des irrégularités
comme la dimension transversale,
l’entente directe, les faux semblants
dans les appels d’offres, les détournements des règles de concurrence, la
commission, les pratiques de collusion avec les agents publics concernés. C’est l’espace privilégié de la
grande corruption. Dans l’administration des douanes, c’est le royaume de
la fraude, du contournement et de
l’évitement de l’Etat, du dédouanement forfaitaire, de l’intermédiation et
des pratiques collusives avec les
douaniers. Les formes de corruption
qu’on trouve dans l’administration des
impôts sont aussi la fraude fiscale, la
minoration de l’impôt, et aussi les
pratiques collusives avec les agents
du fisc. Notons que la pratique collusive c’est quand l’agent de l’Etat se
transforme en expert ou conseiller.
Par exemple, certains agents du fisc
sont en même temps conseillers fiscaux et experts comptables indépendants, chacun avec un lot de clients
à conseiller au détriment de l’Etat.
Dans l’administration du commerce,
on constate un refus de promotion
des produits nationaux en complicité
avec les importateurs, exemple du riz
du Niger, la rétention de l’information
privilégiée au bénéfice de quelques
uns comme par exemple les régimes
fiscaux privilégiés, les prélèvements
fiscaux en violation de la loi de finances, et enfin le trafic des cartes
grises et de plaques d’immatriculation.
un lieu d’enrichissement rapide, d’où
un déficit de l’éthique professionnelle généralisé.
Il y a ensuite les causes liées aux
comportements des opérateurs
économiques, qui sont les principaux demandeurs de service de
l’Etat pour le secteur privé. On
constate que les opérateurs économiques ne sont pas confiants dans
leurs relations avec l’Etat, c’est une
zone d’incertitude pour eux ; ils ne
savent pas très bien comment se
comporter. C’est pourquoi on assiste à la personnalisation des relations
professionnelles, et à la perception des
démarches administratives comme
complexes, donc à une faible appréciation (confiance, méconnaissance) des
normes en matière étatique, et à la méconnaissance des règles qui organisent leurs activités commerciales. Les
opérateurs économiques utilisent parfois la ruse comme mode d’action opératoire, notamment la stratégie de
minoration des ‘’faux-frais’’ et beaucoup d’autres stratagèmes. Ils interviennent aussi dans le processus de
mobilisation des ressources financières
internes par l’Etat en jouant le rôle d’intermédiaire qui est un cadre favorable
à l’exercice des activités commerciales
appelé ‘’doing business’’. Finalement, il
se pose la problématique de l’Etat et de
l’application des règles qu’il produit.
L’Etat est ainsi capturé ou pris en
otage.
! Ado Youssouf ONEP
La Haute Autorité de Lutte Contre la Corruption et les Infractions Assimilées
‘HALCIA a organisé, du 15 au 17 juin dernier, un forum national sur la
validation du document de la stratégie nationale de lutte contre la
corruption. A cette occasion, Mme Issoufou Zeinabou Maidah Mamoudou
(HALCIA) et le professeur Mahaman Tidjani Alou (UAM, LASDEL) ont
présenté une communication sur le secteur privé et la corruption au Niger.
Pr Tidjani Alou
Selon vous, quels constats se dégagent de ces différentes formes de
corruption ?
Le constat principal que ressort cette
étude est le contournement de l’Etat
avec la complicité de ses agents dont
le comportement est ici déterminant sur
l’issue des transactions corruptives. Il y
a aussi les textes qui organisent les
secteurs d’activité concernés, qui sont
marqués par une grande complexité et
sont parfois inaccessibles. La pratique
des cadeaux qui est ancré dans notre
tradition et le secteur privé est un espace privilégié de la grande corruption.
Donc, on se pose les questions de savoir : ‘’Comment rendre l’Etat incontournable, sentir son effectivité et avoir
confiance en sa figure, avoir besoin de
l’Etat?’’ ; ‘’Comment produire des fonctionnaires qui soient au service exclusif
de l’intérêt général?’’ ‘’D’où se posent
les questions liées à l’éthique et à la
déontologie des fonctionnaires, et
celles liées à leurs conditions de travail?
Après cette analyse approfondie du
thème ‘’Corruption et secteur privé’’,
selon vous quelles sont les causes
dont découle cette corruption ?
A notre point de vue, deux principales
causes sont à la base de la corruption
en lien avec le secteur privé. Il s’agit du
comportement des agents publics et de
celui des opérateurs économiques. Au
niveau des agents publics, on note la
lenteur dans le traitement des dossiers,
ce qui crée des files d’attente monstrueuses qui découragent les demandeurs de service et les incitent à passer
outre. Il y a la faiblesse des capacités
institutionnelles de l’Etat, notamment
l’impuissance de l’Etat, et les faiblesses
des institutions qui engendrent une culture de l’impunité. On note aussi la manipulation des registres normatifs et la
privatisation informelle des services publics. Enfin, la perception du poste administratif, par l’agent public, comme
Professeur, quel est votre mot de la
fin ?
Pour nous, il y a deux démarches possibles. La première est classique, elle
est orientée vers la production de décisions à divers niveaux des administrations concernées. Il s’agit de
l’application stricte des textes en vigueur et de leur vulgarisation, la dépolisatisation de l’administration et la
promotion de l’éthique et de la déontologie au sein des administrations et des
entreprises, et aussi la promotion d’une
culture du bien public, la modernisation
des administrations à travers leur informatisation, et enfin l’indépendance
des agences chargées de lutter contre
la corruption.
La deuxième démarche se veut plus
novatrice. Elle est fondée sur l’idée qu’il
n’est pas possible de changer les administrations publiques sans les agents
publics qui concourent à l’exécution
des décisions administratives. Ce sont
les administrations publiques qui doivent engager en leur sein la réflexion
pour identifier les actions qu’elles sont
prêtes à engager afin d’éradiquer la
corruption. Elles impliquent un autre
mode de gouvernance à inventer et qui
serait propre à notre contexte socioéconomique.
N°1647 du vendredi 3 Juillet 2015
Société
L’air du temps
C’est arrivé !
Un garçon brésilien aimante les objets métalliques
Epilogue
ramadanesque
J
Le célèbre Magneto des X Men existe peut-être réellement. Il se nomme Paulo
David Amorim et c'est son père qui a découvert son drôle de don. Après avoir
appris qu'un garçon en Croatie possédait la faculté d'aimanter les objets en métal,
our J moins -14! Mine de rien, le cap de la
seconde moitié du mois de Ramadan a été
franchi. A partir de ce niveau-là, les esprits
calculateurs se sont déjà mis en veille pour
enclencher le compte à rebours conduisant à la
fin du mois de Ramadan.
Sous le contrôle assidu des spécialistes du
décompte qui gardent l’œil toujours rivé tantôt sur
le calendrier, tantôt sur le cadran de la montre, les
heures et les jours s’écoulent, tournant à chaque
fois une page du Ramadan 2015.
L’heure est à l’enthousiasme ambiant chez les
jeûneurs, qui, sentant la fin de l’épisode,
redoublent de foi et de courage en vue d’effectuer
un parcours sans faute. S’y oppose l’agacement
de ceux-là qui, prétextant des crises de tension ou
d’ulcères ‘’très avancés’’, ont trouvé le moyen
d’esquiver l’épreuve de la soif et de la faim. Mais
dans un cas comme dans l’autre, la fin de
l’épreuve de ce mois de privation et d’absolution
annonce le commencement d’une autre. En effet,
ce tournant décisif menant droit vers la fin du mois
de Ramadan nous plonge sans sommation dans
les turbulences des préparatifs de la fête de l’Aïd
El Fitr, réjouissances qui marquent la fin du mois
du Ramadan. Un autre défi à relever, pour tous les
pères de famille. Ces derniers doivent pouvoir se
plier à la règle des ‘’impératifs catégoriques’’
énoncés à travers les innombrables revendications
d’ordre vestimentaire des bambins, voire des
épouses. C’est dire que dans les jours qui suivront,
le branle-bas des préparatifs dominera la vie. Ce
sera l’heure de la ruée vers les stands des
vendeurs d’effets vestimentaires et vers les ateliers
des tailleurs.
En ces moments-là, le climat se fera
particulièrement délétère entre garçons et filles. En
effet, les charges liées aux habits de fête et autres
dépenses connexes sont là pour empoisonner
l’atmosphère entre les fiancés. Car, pour certaines
filles, la question du cadeau nécessaire à l’achat
de la tenue de fête se pose en termes de préalable
incontournable à la sortie de la veille de fête. Sans
ambages, il y en a qui vous diront : ‘’monsieur, tu
paies la tenue ou tu vas devoir chercher une autre
cavalière pour la sortie de la veille de fête !...’’. Et
comme, en règle générale, les filles réclament du
bazin digne d’un ‘’31’’, l’épreuve s’annonce
plutôt!.stressante !
Assane Soumana
il a décidé de tester son propre fils. Résultat, il a constaté avec étonnement que
les fourchettes, couteaux, cuillères et marmites restaient collés à son corps. Celui
que ses camarades de classe appellent désormais "le garçon aimant" attise
depuis la curiosité des médias brésiliens et c'est normal quand on découvre ses
capacités en vidéo. Les médecins restent quant à eux sceptiques, aucun n'ayant
jamais eu à constater de tels cas dans leurs carrières.
Entre nous
Pour faire face à l’insalubrité de nos villes, des initiatives sont développées
régulièrement et mises en exécution au niveau des communes. Un fonds
a même été mis à leur disposition pour initier des Activités Génératrices
de Revenus (AGR). Cela permettra d’améliorer le cadre de vie et
d’apporter des revenus aux populations. Le ramassage des déchets
plastiques offre l’occasion aux femmes, en particulier, de renflouer leurs
tirelires afin d’entreprendre d’autres activités économiques plus durables.
C’est là une bonne approche sur la salubrité et l’autonomisation de la
femme. Mais en plus de cela, le changement de comportement des
habitants de nos cités s’impose. La propreté est un état d’esprit. Ne pas
salir est déjà une prédisposition à assurer la propreté. Cela doit être un
reflexe pour tout citoyen responsable.
Faits divers
Quand Facebook sauve la
vie d'une femme lors
d'une chute mortelle
Après être avoir chuté d'une falaise, une britannique a eu la vie
sauve grâce à l'utilisation de son
smartphone et de Facebook.
Découvrez l'histoire à peine
croyable qui lui est arrivée.
Sans son téléphone mobile,
Sandi Allcock ne serait peut-être
plus là aujourd'hui pour raconter
son incroyable aventure. Partie
seule faire de la randonnée au
bord d'une falaise en Crète,
celle-ci a fait une chute de plusieurs mètres qui aurait pu lui
être fatale.
Des secouristes incapables
de la localiser
En se promenant au bord d’une
falaise faisant face à la mer,
cette femme de 55 ans a soudainement senti le sol se dérober
sous ses pieds. En moins de
temps qu'il ne fallait pour le dire,
celle-ci s'est retrouvée 100 mètres plus bas, stoppée fort heureusement dans sa chute par un
arbre.
Le bras cassé et incapable de
remonter seule la pente, Sandi
Allcock s'est alors saisie de son
téléphone pour appeler les secours. Mais dans un endroit
aussi isolé et difficile à localiser
que le sien, la britannique, malgré ses explications, a eu toutes
Alio Say Na Allah
De l’innovation dans le secteur de location d’accessoires de cérémonies
! DR
A
lio Say Na Allah est un jeune nigérien né il y
a trente-trois (33) ans à Niamey. C’est dans
cette ville qui l’a vu naitre et grandir qu’il a fait
son cursus scolaire l’ayant conduit jusqu’au CEG à
partir d’où son destin lui montre un autre chemin à
suivre. Très jeune, il s’est intéressé aux métiers manuels, notamment le ferraillage. C’est dans ce domaine qu’il a su développer son génie à l’école
d’abord, en confectionnant des petits jouets avec
des fils de fer comme matériaux de travail. Petit à
petit, il s’est amélioré en travaillant aux côtés des tâcherons à qui il vend son talent. Il devient plus tard
tâcheron lui-même, travaillant pour son propre
compte. Constatant qu’il existe encore des secteurs
d’activités qui ne sont pas bien exploités comme
celui de location de matériels de cérémonies, Alio a
décidé de tenter l’aventure et de créer sa propre petite
entreprise en 2012. Il créa ainsi l’établissement Alio Say Na
Allah Ets ASNA, spécialisé dans la fourniture de services de
locations d’accessoires pour les cérémonies. Il en est le directeur général. Avec des bâches de petit et grand calibres
allant de 4 à 20 pieds, soit 18 m de long et 6 m de large, des
chaises et salons modernes ainsi que des faïences et des
5
M. Alio Say Na Allah
marmites de tout gabarit, Ets ASNA dispose d’un kit de matériels nécessaires pour fournir un service de qualité à sa
clientèle. Disposant suffisamment d’accessoires lui permettant de satisfaire 3 à 4 demandes quotidiennes, son établissement assure un service complet à domicile à sa clientèle, à
savoir le transport d’accessoires, l’installation des bâches, des
chaises et salons. Pour offrir les services de qualité, il emploie
six jeunes Nigériens expérimentés et maitrisant parfaitement
leur travail. Depuis qu’il a commencé en 2012, Alio avoue
n’avoir rencontré que du succès dans son travail, même s’il
reconnait que l’environnement concurrentiel n’est pas pour lui
faciliter la tâche. Loin de lui l’idée de rester là, Alio Say Na
Allah nourrit l’ambition de multiplier et varier sa gamme de
prestations afin de satisfaire au mieux sa clientèle tant en
termes de quantité que de qualité. C’est ainsi qu’il envisage
notamment de créer une unité de production d’eau potable en
sachet s pour accompagner les services qu’il offre depuis le
début de son activité. Alio souhaite que dorénavant son établissement, une fois sollicité, soit désormais capable d’offrir
le maximum. Selon lui, certains aspects des services offerts
au cours des cérémonies de baptême ou mariage sont oubliés
ou légués au second plan en termes de priorité, alors qu’il
s’agit bien d’éléments essentiels, voire déterminants, pour la
réussite de toute cérémonie. Alio pense, par exemple, qu’il
n’est pas normal que quelqu’un qui organise un baptême ou
un mariage chez lui soit amené à courir à gauche et à droite
pour chercher de l’eau pour ses hôtes, parce que quelque part
la chaine de production est rompue.
Zabeirou Moussa
les peines du monde à indiquer aux
secouristes où elle se trouvait.
Sauvée par une photo
C'est alors que lui est venue une idée.
Elle a pris une photo de l'endroit où
elle se trouvait avant de la publier sur
sa page Facebook. "Poster une photo
sur Facebook était la meilleure façon
de communiquer où j'étais. J'étais sûre
que quelqu'un allait reconnaître l'endroit", a expliqué Sandi Allcock à The
Mirror. En liaison avec la réceptionniste de son hôtel, Sandi a demandé
à tout le monde d'aller voir sa page Facebook pour déterminer l'endroit où
elle se trouvait.
Quelques minutes plus tard, la britannique a appris avec bonheur que sa
position avait été localisée par un instructeur de plongée qui avait formellement reconnu l'endroit. Rapidement
secourue, Sandi Allcock a été conduite
à l'hôpital où elle a été soignée pour
plusieurs fractures. "Si je n'avais pas
eu mon téléphone avec moi, je suis
certaine que je serais morte au pied de
cette falaise", témoigne cette femme
qui ce jour-là a surement eu la meilleure idée de sa vie.
(Gentside)
Hymne national
Auprès du Grand Niger Puissant
Qui rend la nature plus belle
Soyons fiers et reconnaissants
De notre liberté nouvelle
Evitons les vaines querelles
Afin d'épargner notre sang
Et que les glorieux accents
De notre race sans tutelle
S'élèvent dans un même élan
Jusqu'à ce ciel éblouissant
Où veille son âme éternelle
Qui fera le pays plus grand
Debout Niger, debout !
Que notre oeuvre féconde
Rajeunisse le cœur de ce vieux continent
Et que ce chant s'entende aux quatre coins du monde
Comme le cri d'un peuple équitable et vaillant
Debout Niger, debout !
Sur le sol et sur l'onde
Au son des tam-tams dans leur rythme grandissant
Restons unis toujours, et que chacun réponde
A ce noble avenir qui nous dit
En avant...
N°1647 du vendredi 3 Juillet 2015
6
Annonces
REPUBLIQUE DU NIGER
MINISTERE DU PLAN DE L’AMENAGEMENT DU
TERRITOIRE ET DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE
PROJET DE GESTION DES RISQUES DE CATASTROPHES
ET DE DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRES (PGRC-DU)
Crédit 5340–NE/ DON: TF 16 000
AVIS D’APPEL D’OFFRES INTERNATIONAL
N° 001/FOURNITURES/5340NE
FOURNITURE DE MATERIEL ROULANT AU PROFIT DU PROJET DE
GESTION DES RISQUES DE CATASTROPHES ET DE
DEVELOPPEMENT URBAIN PGRC-DU
1. Cet Avis d’Appel d’Offres fait suite à l’avis général de passation de marchés
publié pour ce projet dans Development Business du mardi 17 mars 2015
et Sahel quotidien du lundi, 16 mars 2015
2. Le Gouvernement du Niger a obtenu un prêt de la Banque mondiale et un don
du Fonds des pays les moins avancés (FPMA) d'un montant équivalant à soixantecinq millions cent mille (65 100 000) Droits de Tirage Spéciaux (DTS), soit cent six
millions (106.000.000) de dollars US pour financer le Projet de Gestion des Risques
de catastrophes et de Développement Urbain (PGRC/DU).
Ilse propose d’utiliser une partie des fonds, pour effectuer des paiements au titre du
Marché N°001FOURNITURES/5340-NE pour la fourniture de matériel roulant au
profit du Projet de Gestion des Risques de Catastrophes et de Développement
Urbain (PGRC/DU) et de ses partenaires. La passation du Marché sera conforme
aux règles et procédures d’éligibilité de la Banque mondiale.
3. Le Ministre d’Etat, Ministre du Plan, de l’Aménagement du Territoire et du
Développement communautaires sollicite des offres fermées de la part des
soumissionnaires éligibles et répondant aux qualifications requises pour fournir le
matériel roulant ci-dessous, ainsi que la fourniture de services connexes
(immatriculation, fourniture de trousse à outils et de manuel d’utilisation ainsi que
des services d’entretien).
Les fournitures sont réparties en quatre(4) lots ci-après décrits :
LOT N°1: Dix (10) véhicules pick up double cabine, 4x 4;
LOT N°2: Trois (3) véhicules Station Wagon, 4x4;
LOT N°3: Huit (8) ambulances;
LOT N°4: Trente-neuf (39) motos cross.
Les soumissionnaires peuvent présenter une offre pour un (01) ou pour l’ensemble
des lots. Les marchés seront attribués par lot ou pour l’ensemble des lots des lots
suivant la combinaison la plus économique pour l'acheteur en prenant en compte
tout rabais éventuel que pourrait proposer le soumissionnaire en cas d'attribution
de plusieurs lots.
Chaque lot est indivisible et pourra faire l’objet d’un contrat séparé si l’adjudicataire
d’un lot est différent de celui des autres lots. Dans le cas contraire, le contrat pourra
être unique pour tout soumissionnaire attributaire de plus d’un lot.
Les fournitures faisant objet du présent Appel d'Offres doivent être livrées dans un
délai de trois (3) mois soit 90 jours calendaires à compter de la date de
notificationdu marché dûment signé. Les offres proposant un délai de livraison
supérieur à 90 jours calendaires seront considérées comme non conformes
et rejetées comme telles.
Les Fournitures seront livrées à l’adresse suivante :
Unité de Coordination du Projet
Projet de Gestion des Risques de Catastrophes et de Développement
Urbain (PGRC/DU), Quartier Kouara Kano, Rue KK 132, BP : 10 932
Tél. :+227 20 75 20 72 - +227 20 75 20 71
4. La passation du Marché sera conduite par Appel d‘Offres International (AOI) tel
que défini dans les « Directives : passation des marchés financés par les Prêts de
la BIRD et les Crédits de l‘IDA édition de mai 2004 révisés en octobre 2006, janvier
2011 et juillet 2014», et ouvert à tous les soumissionnaires de pays éligibles tels
que définis dans les Directives.
5. Les soumissionnaires éligibles et intéressés peuvent obtenir des informations et
prendre connaissance des documents d’Appel d’Offres à l’adresse mentionnée
ci-dessous du lundi au vendredi de 7h 30 à 12h 30 le matin et l’après-midi
de 15h à 18h.
6. Les exigences en matière de qualifications sont :
i)Avoir exécuté au cours des trois (03) dernières années en tant que fournisseur
principal au moins deux (2) marchés portant sur des fournitures de matériel roulant
de volume et de complexité comparable,
ii) L’autorisation du fabriquant, L'autorisation d’un revendeur ou distributeur est
acceptable à condition de joindre l’autorisation du fabricant original au revendeur. .
Le Soumissionnaire devra joindre à son offre les autres documents suivants :
• Les spécifications techniques proposées par le soumissionnaire en faisant ressortir
les écarts éventuels par rapport aux spécifications demandées et toute la
documentation nécessaire pour que l’Acheteur puisse comparer les offres et juger
de la qualité de l’item proposé.
• les prospectus comportant également les fiches techniques et descriptives des
matériels proposés et toutes autres indications nécessaires à l’appréciation
technique dudit matériel. Les informations doivent être libellées en langue Française.
• L’attestation de non faillite délivrée par le tribunal et datant de moins de trois mois
à la date limite de dépôt des offres (pour les soumissionnaires nationaux);
• L’autorisation du fabriquant ou du distributeur agréé en original. L'autorisation
d’un revendeur ou distributeur est acceptable à condition de joindre l’autorisation
du fabricant original au revendeur ;
• Les attestations de bonne exécution (signées par le responsable de la structure
co contractante), Les procès-verbaux de réception d’au moins deux (2) marchés de
véhicules similaires en volume et en valeur exécutés au cours des cinq (5) dernières
années ;
• Une copie légalisée du registre du commerce ou document d’enregistrement,
d’inscription ou de constitution de la firme pour les soumissionnaires étrangers.
Pour les soumissionnaires étrangers :
Une copie légalisée de tout document définissant ‘identité, la nationalité ou le statut
juridique, le lieu d’enregistrement et le principal lieu d’activités ou tout document
équivalent.
Pour les soumissionnaires nationaux :
Une attestation de non exclusion de la commande publique délivrée par l’ARMP et
datant de moins de six (6) mois ;
- Une attestation de régularité fiscale datant de moins de 3 mois et en son original;
- Une attestation de non faillite, non liquidation et non règlement judiciaire datant de
moins de 3 mois
- Une attestation certifiant que le soumissionnaire est en règle vis à vis de
l’Inspection de Travail et de la CNSS.
- Une attestation de la Chambre de Commerce de l’année en cours ;
- Une déclaration sur l’honneur du soumissionnaire selon le modèle fourni par
l’ARMP attestant sa non affiliation à une société, cabinet d’études ou entité qui a
fourni des services de conseil pendant la phase préparatoire du DAO ou qui a été
engagé (ou serait engagé) comme maître d’œuvre au titre du marché ;
- Une attestation d’engagement indiquant que le soumissionnaire a connaissance
des dispositions du code d’éthique en matière de marchés publics selon le modèle
fourni par l’ARMP
7. Les offres doivent être présentées suivant les formulaires de soumission figurant
à la section IV du présent Dossier d’Appel Offre International (DAOI).
Les soumissionnaires intéressés peuvent obtenir un Dossier d’Appel d’Offres
complet en français en formulant une demande écrite à l’adresse mentionnée
ci-dessous contre un paiement non remboursable de cinquante mille (50.000) francs
CFA. Le paiement sera effectué en espèces. Le document d’Appel d’Offres peut
être retiré au siège du Projet ou peut être envoyé par courrier express ou par courrier
électronique.
Les frais d’expédition sont à la charge du candidat.
8. Les offres rédigées en français devront être soumises en trois (3) exemplaires
(un original et deux copies) à l’adresse ci-dessous au plus tard le vendredi,
10 juillet 2015. La soumission des offres par voie électronique ne sera pas
autorisée. Les offres remises en retard ne seront pas acceptées.
Unité de Coordination du Projet
Projet de Gestion des Risques de Catastrophes et de Développement
Urbain (PGRC/DU), Quartier Kouara Kano, Rue KK 132, BP : 10 932
Tél. :+227 20 75 20 72 - +227 20 75 20 71
9. Les offres seront ouvertes en présence des soumissionnaires et ou de leurs
représentants qui le souhaitent dans la salle de réunion du Projet de Gestion des
Risques de Catastrophes et de Développement Urbain le vendredi,
10 juillet 2015 à 10 heures 30 minutes.
Les offres remises en retard ne seront pas acceptées. Toutefois les offres peuvent
être acceptées séance tenante lors de l’ouverture par la Commission ad ’hoc
d’ouverture et d’adjudication des offres
10. Les offres doivent comprendre une garantie de l’offre d’un montant déterminé
ainsi qui suit par lot:
a. LOT N°1 : 3 000 000 francs libellés en F CFA ou dans une monnaie librement
convertible ;
b. LOT N° 2 : 1.000.000francs libellés en F CFA ou dans une monnaie librement
convertible.
c. LOT N°3 : 3 000 000 Francs libellés en F CFA ou dans une monnaie librement
convertible
d. LOT N°4 : 1 500 000 francs libellés en F CFA ou dans une monnaie librement
convertible ;
11. L’adresse à laquelle il est fait référence ci-dessus est :
Attention : M. AMADOU SOULEY MASSAOUDOU
Unité de Coordination du Projet
Projet de Gestion des Risques de Catastrophes et de Développement
Urbain (PGRC/DU), Quartier Kouara Kano, Rue KK 132, BP : 10 932
Tél. :+227 20 75 20 72 - +227 20 75 20 71
M.AMADOU SOULEY MASSAOUDOU
N°1647 du vendredi 3 Juillet 2015
Nation
7
Lancement officiel, hier après-midi, de l’opération vente du sucre à prix modéré
Atténuer la souffrance des couches vulnérables
des populations véritablement nécessiteuses. ‘’Je reste convaincu que ce dispositif de ventes, dans l’unique but de
permettre à ces opérations d’atteindre
pleinement leur objectif, sera scrupuleusement respecté par tous. Le gouvernement y veillera pendant la durée de
l’opération et les contrevenants subiront
les rigueurs de la loi’’, a dit M. Alma Oumarou. Il a souligné que ces ventes à
prix modéré interviennent trois (3) mois
seulement après le démarrage des
ventes à prix modéré des céréales.
Outre ces 3.000 tonnes de sucre, le
gouvernement a programmé, pour cette
année, la vente d’environ 100.000 tonnes
de céréales, et la distribution gratuite de
24.000 tonnes de vivres en trois (3) phases
sur l’ensemble du territoire national, a
conclu le ministre du Commerce et de la
Promotion du Secteur Privé. Quant au gouverneur de la région de Niamey et au maire
du 2ème Arrondissement, ils ont, dans leurs
interventions, salué le choix porté sur la région de Niamey pour abriter le lancement
de cette opération, avant de féliciter le gouvernement pour cette belle initiative visant
à atténuer la souffrance des couches vulnérables.
!
e ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé, M. Alma Oumarou, a procédé hier après midi au
lancement officiel de l’opération vente à prix
modéré du sucre sur l’ensemble du territoire national. C’est le quartier Koira Tégui,
sis dans le 2ème Arrondissement de Niamey, qui a abrité la cérémonie du lancement de la dite opération en présence du
gouverneur de la région de Niamey, M. Hamidou Garba, du maire, président du
Conseil de Ville de Niamey, M. Assane Seydou, des responsables communaux et des
invités.
En prenant la parole à cette occasion, le ministre du Commerce et de la Promotion du
Secteur Privé, M. Alma Oumarou, a
d’abord indiqué que pour l’année 2015, le
gouvernement a programmé 3.000 tonnes
de sucre en poudre pour la présente opération. Il a rappelé que dans le cadre de sa
politique de soutien aux populations, le
gouvernement a décidé, pour la période du
mois béni de Ramadan, une fois de plus,
de mener une opération de vente de sucre
à prix modéré.
L’objectif de ces ventes est d’assurer la disponibilité du sucre à un coût accessible
aux populations nécessiteuses en ce mois
béni de Ramadan. En effet, dans le souci
Idrissa Hamadou ONEP
L
Lors du lancement de l’opération
d’atteindre les populations les plus vulnérables et de permettre à un plus grand nombre de nos concitoyens d’y accéder, les
ventes se feront intégralement en détail au
prix de 350 FCFA le kilogramme, et c’est
valable sur toute l’étendue du territoire national. La ville de Niamey bénéficiera de
265 tonnes de sucre pour la présente édition.
Le ministre du Commerce a par ailleurs précisé que les ventes seront organisées par
les comités composés de représentants de
l’administration publique, des municipalités
et de la société civile.
Notons que la création de ces comités traduit la volonté des autorités de la 7ème République de voir ces ventes s’opérer dans
la plus grande transparence et en faveur
Laouali Souleymane
BAC 2015
Dosso : 2922 candidats affrontent les épreuves du BAC
!
DR
L
es épreuves du Baccalauréat
session de juin 2015 ont débuté
mercredi dernier à Dosso. Cette
année, ils sont 834 filles et 2088 garçons, soit 2.922 candidats au total,
toutes séries confondues, à se lancer
à la recherche de leur premier diplôme universitaire au niveau de 7
centres ouverts à cet effet dans la région.
Pour constater l’effectivité du démarrage des épreuves, le gouverneur de
la région de Dosso, qu’accompagnent les autorités administratives et
plusieurs cadres du secteur de l’éducation, s’est rendu au jury n°1 dans
l’enceinte du Lycée Saraounia Mangou où il a procédé à l’ouverture de
la première enveloppe.
En s’adressant aux candidats, le gouverneur de la région de Dosso s’est
réjoui du bon déroulement de l’année
scolaire, une année qui, a-t-il dit, a
été calme, sans aucune perturbation
des cours, ce qui présage un bon ré-
Une vue des candidats en salle au Lycée Saraounia Mangou de Dosso
sultat à l’issue de cet examen qui est
une évaluation du travail fourni durant l’année scolaire. Le gouverneur
de Dosso a demandé aux candidats
de se détendre, de se décrisper, pour
aborder les épreuves.
Le gouverneur de Dosso a au passage mis l’accent sur les efforts fournis par l’Etat nigérien en direction de
l’école nigérienne avec un suivi régu-
lier des parents d’élèves et des syndicats, ce qui a favorisé cette quiétude au niveau de la région de
Dosso. Le BAC, a-t-il souligné, ouvre
la porte aux élèves à des études supérieures, car c’est le premier diplôme des études universitaires. Le
gouverneur de Dosso a souhaité
bonne chance aux candidats et les a
mis en garde contre la fraude. Tous
ceux qui passeront par la voie de la
fraude seront sanctionnés, a-t-il dit.
Il a donc souhaité que ces examens
soient propres, afin que les diplômes qu’obtiendront les élèves
aient une crédibilité aux niveaux national et international.
La délégation s’est ensuite rendue au
CES qui abrite le 3ème jury. Là également, le gouverneur de Dosso a
prodigué de sages conseils aux candidats tout en espérant de très bons
résultats pour la région.
Mahamane Amadou /ONEP Dosso
Diffa : déroulement normal des épreuves dans la capitale du Manga
L
e Lycée Idriss Alaoma de Diffa
a servi de cadre au lancement
des épreuves du BAC 2015.
Le gouverneur de la région, M. Yacoubou Soumana Gaoh, accompagné
d’une
forte
délégation
constituée du Préfet, du maire, du
chef de canton de la Komadougou,
des responsables du secteur éducatif, des responsables des Forces
de Défense et de Sécurité, et des
partenaires de l’Education, qui a eu
à présider la cérémonie de ce lancement.
Accueilli par les présidents des
jurys I et II, le gouverneur a aussitôt
donné le coup d’envoi de lancement officiel en ouvrant l’enveloppe,
cachetée à la cire, de la première
épreuve. Le gouverneur a adressé
des vœux et prodigué des conseils
aux candidats avant de louer les efforts des autorités de la 7ème République dans leur engagement à
promouvoir une éducation de qualité. Il a souligné en conclusion que
les autorités ont pris toutes les dispositions matérielles, financières et
sécuritaires pour garantir un bon
déroulement et une parfaite crédibilité de ces examens.
Ce que confirme le président du
jury I, Dr. Idi Adamou, qui ajoute
que toutes les dispositions utiles
ont été prises pour le bon déroulement de ces examens. Il a en outre
souligné que le centre de jury I
compte 527 candidats, ce qui fait
qu’il constitue l’un des plus gros
centres du point de vue effectif.
Quant au président du jury II, M.
Boukary Issakou, il a noté que son
centre a un effectif de 336 candidats et qu’aucune difficulté n’a été
constatée.
Mato Adamou ONEP/Diffa
N°1647 du vendredi 3 Juillet 2015
8
Annonces
REPUBLIQUE DU NIGER
MINISTERE DU PLAN DE L’AMENAGEMENT DU
TERRITOIRE ET DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE
PROJET DE GESTION DES RISQUES DE CATASTROPHES
ET DE DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRES (PGRC-DU)
Crédit 5340 -NE
AVIS D’APPEL D’OFFRES INTERNATIONAL
N° 002/FOURNITURES/5340NE
ACQUISITION D’ENGINS PAR LE PROJET DE GESTION DES RISQUES DE CATASTROPHES
ET DE DEVELOPPEMNT URBAIN (PGRC/DU) AU PROFIT DE SES PARTENAIRES :
(ONAHA - DIRECTION DE LA PROTECTION CIVILE- VILLE DE NIAMEY)
1. Cet Avis d’Appel d’Offres fait suite à l’avis général de passation de marchés publié pour
ce projet dans Development Business du mardi 17 mars 2015 et Sahel quotidien du lundi,
16 mars 2015
2. LeGouvernement du Niger a obtenu un crédit de la Banque mondiale et un don du Fonds des
Pays les Moins Avancés (FPMA) administré par le Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) d'un
montant total équivalant à soixante-cinq millions cent mille (65 100 000) Droits de Tirage Spéciaux
(DTS), soit cent six millions (106.000.000) de dollars US pour financer le Projet de Gestion des
Risques de catastrophes et de Développement Urbain (PGRC/DU).
Il se propose d’utiliser une partie des fonds, pour effectuer des paiements au titre du Marché relatif
à : L’ACQUISITION D’ENGINS ET DE CAMIONS PAR LE PROJET DEGESTION DES RISQUES DE
CATASTROPHES ET DE DEVELOPPEMENT URBAIN (PGRC/DU) AU PROFIT DE SES PARTENAIRES:
(ONAHA - DIRECTION DE LA PROTECTION CIVILE- VILLE DE NIAMEY)
9. Le Soumissionnaire devra joindre à son offre les autres documents suivants :
i) Les spécifications techniques proposées par le soumissionnaire en faisant ressortir les écarts
éventuels par rapport aux spécifications demandées et toute la documentation nécessaire pour que
l’Acheteur puisse comparer les offres et juger de la qualité de l’item proposé. les prospectus
comportant également les fiches techniques et descriptives des matériels proposés et toutes
autres indications nécessaires à l’appréciation technique dudit matériel. Les informations doivent
être libellées en langue Française.
ii) L’autorisation du fabriquant ou du distributeur agréé en original ;
iii) Les attestations de bonne exécution (signées par le responsable de la structure co contractante),
Les procès-verbaux de réception d’au moins deux (2) marchés de matériel roulant (engins et ou
véhicules d’un montant égal à au moins cinq cent millions (500 000 000) FCFA exécutés au cours
des cinq (5) dernières années ;
3. La passation du Marché sera conforme aux règles et procédures d’éligibilité de la Banque
mondiale.
4. Le Ministre d’Etat, Ministre du Plan, de l’Aménagement du Territoire et du Développement
communautaire sollicite des offres fermées de la part des soumissionnaires éligibles et répondant
aux qualifications requises pour fournir les engins et autres matériels ci- dessous, ainsi que la
fourniture de services connexes (immatriculation, fourniture de trousse à outils et de manuel
d’utilisation ainsi que des services d’entretien). Les fournitures sont réparties en trois (3) lots
ci-après décrits :
LOT N°1 : ENGINS DE TERRASSEMENT AU PROFIT DE L’ONAHA
Trois (3) niveleuses ;
Trois (3) Bulldozers D6 ;
Deux (2) Pelles hydrauliques sur chenilles;
Deux (2) Chargeuses sur pneu;
Deux (2) Compacteurs;
Six (6) Bennes 6x4;
Deux (2) Citernes à eau.
Pour les soumissionnaires étrangers :
Une copie légalisée de tout document définissant l’identité, la nationalité ou le statut juridique, le
lieu d’enregistrement et le principal lieu d’activités ou tout document équivalent.
Pour les soumissionnaires nationaux :
Une attestation de non exclusion de la commande publique délivrée par l’ARMP et datant de moins
de six (6) mois ;
- Une attestation de régularité fiscale datant de moins de 3 mois et en son original ;
- Une attestation de non faillite, non liquidation et non règlement judiciaire datant de moins de 3
mois
- Une attestation certifiant que le soumissionnaire est en règle vis à vis de l’Inspection de Travail et
de la CNSS.
- Une attestation de la Chambre de Commerce de l’année en cours ;
- Une déclaration sur l’honneur du soumissionnaire selon le modèle fourni par l’ARMP attestant sa
non affiliation à une société, cabinet d’études ou entité qui a fourni des services de conseil pendant
la phase préparatoire du DAO ou qui a été engagé (ou serait engagé) comme maître d’œuvre au
titre du marché;
- Une attestation d’engagement indiquant que le soumissionnaire a connaissance des dispositions
du code d’éthique en matière de marchés publics selon le modèle fourni par l’ARMP
LOT N°2 : ENGINS ET MATERIEL D’EPUISEMENT AU PROFIT DE LA DIRECTION
DE LA PROTECTION CIVILE
Huit (8) Engins pompes;
Huit (8) Moto pompe eau;
Huit (8) Tuyaux.
LOT N°3 : ENGINS ET MATERIEL DE RAMASSAGE D’ORDURES
DE LA VILLE DE NIAMEY
Deux (2) Tractopelles;
Un (1) Excavateur;
Trente (30) Bennes à ordures de 30 – 50 m3;
Deux (2) Camions porte-conteneurs;
Une (1) Balayeuse mécanique.
AU PROFIT
Chaque lot est indivisible.
Les marchés seront attribués par lot ou pour l’ensemble des lots suivant la combinaison la plus
économique pour l'acheteur en prenant en compte tout rabais éventuel que pourrait proposer le
soumissionnaire en cas d'attribution de plusieurs lots.
Chaque lot est indivisible et pourra faire l’objet d’un contrat séparé si l’adjudicataire d’un lot est
différent de celui des autres lots. Dans le cas contraire, le contrat pourra être unique pour tout
soumissionnaire attributaire de plus d’un lot.
5. Les fournitures faisant objet du présent Appel d'Offres doivent être livrées dans un délai de trois
(3) mois soit 90 jours calendaires à compter de la date de notification du marché dûment signé.
Les offres proposant un délai de livraison supérieur à 90 jours calendaires seront considérées
comme non conformes et rejetées comme telles.
Les Fournitures seront livrées à l’adresse suivante :
Unité de Coordination du Projet
Projet de Gestion des Risques de Catastrophes et de Développement Urbain (PGRC/DU),
Quartier Kouara Kano, Rue KK 132, BP : 10 932 Niamey Niger
Tél. :+227 20 75 20 72 - +227 20 75 20 71
pgrcdu@gmail.com
6. La passation du Marché sera conduite par Appel d‘Offres International (AOI) tel que défini dans
les « Directives : passation des marchés financés par les Prêts de la BIRD et les Crédits de l‘IDA
édition de janvier 2011 et juillet 2014 », et ouvert à tous les soumissionnaires de pays éligibles tels
que définis dans les Directives.
7. Les soumissionnaires éligibles et intéressés peuvent obtenir des informations et prendre
connaissance des documents d’Appel d’Offres à l’adresse mentionnée ci-dessous du lundi au jeudi
de 8h à 17h 30 et le vendredi de 8h à 13h.
8. Les exigences en matière de qualifications sont :
i) Avoir exécuté au cours des cinq (5) dernières années en tant que fournisseur principal au moins
deux (2) marchés portant sur des fournitures de matériel roulant d’au moins deux (2) marchés
(engins et ou véhicules) d’un montant égal à au moins cinq cent millions (500 000 000) FCFA
exécutés au cours des cinq (5) dernières années ;
ii) L’autorisation du fabriquant, L'autorisation d’un revendeur ou distributeur est acceptable à
condition de joindre l’autorisation du fabricant original au revendeur. .
10. Les offres doivent être présentées suivant les formulaires de soumission figurant à la section IV
du présent Dossier d’Appel Offre International (DAOI).
Les soumissionnaires intéressés peuvent obtenir un Dossier d’Appel d’Offres complet en français
en formulant une demande écrite à l’adresse mentionnée ci-dessous contre un paiement non
remboursable de cinquante mille (50.000) francs CFA. Le paiement sera effectué en espèces.
Le document d’Appel d’Offres peut être retiré au siège du Projet ou peut être envoyé par courrier
express ou par courrier électronique.
Les frais d’expédition sont à la charge du candidat.
11. Les offres rédigées en français devront être soumises en trois (3) exemplaires (un original et
deux copies) à l’adresse ci-dessous au plus tard :
AU LIEU DE :
Date et heure de dépôt des offres : le mardi 30 juin 2015 à 10 heures
LIRE
Date et heure de dépôt des offres : le jeudi, 30 juillet 2015 à 10 heures
La soumission des offres par voie électronique ne sera pas autorisée.
Les offres remises en retard ne seront pas acceptées.
Unité de Coordination du Projet
Projet de Gestion des Risques de Catastrophes et de Développement Urbain (PGRC/DU),
Quartier Kouara Kano, Rue KK 132, BP : 10 932
Tél. :+227 20 75 20 72 - +227 20 75 20 71
pgrcdu@gmail.com
12. Les offres seront ouvertes en présence des soumissionnaires et ou de leurs représentants qui
le souhaitent dans la salle de réunion du Projet de Gestion des Risques de Catastrophes et de
Développement Urbain le :
AU LIEU DE :
Date et heures d’ouverture des offres : le mardi 30 juin 2015 à 10 heures 30min
LIRE
Date et heures d’ouverture des offres : le jeudi, 30 juillet 2015 à 10 heures 30min.
Les offres remises en retard ne seront pas acceptées. Toutefois les offres peuvent être acceptées
séance tenante lors de l’ouverture par la Commission ad ‘hoc d’ouverture et d’adjudication des
offres
13. Les offres doivent comprendre une garantie de l’offre d’un montant déterminé ainsi qui suit par lot:
a. LOT N°1 : 40.000.000 francs libellés en F CFA ou dans une monnaie librement convertible ;
b. LOTN° 2 : 15.000.000 francs libellés en F CFA ou dans une monnaie librement convertible et.
c. LOT N° 3 : 10 000 000francs libellés en F CFA ou dans une monnaie librement convertible.
14. L’adresse à laquelle il est fait référence ci-dessus est :
Attention : M. AMADOU SOULEY MASSAOUDOU
Unité de Coordination du Projet
Projet de Gestion des Risques de Catastrophes et de Développement Urbain (PGRC/DU),
Quartier Kouara Kano, Rue KK 132, BP : 10 932
Tél. :+227 20 75 20 72 - +227 20 75 20 71
pgrcdu@gmail.com
M.AMADOU SOULEY MASSAOUDOU
N°1647 du vendredi 3 Juillet 2015
Nation
9
Visite du ministre de la Jeunesse et des Sports à Tillabéri
Mesurer l’importance des dégâts occasionnés par les vents sur les installations sportives de la région
!DR
L
e ministre de la Jeunesse et des
Sports, M. Abdoulkarim Dan Mallam, a effectué, le mardi 30 juin
dernier, une visite de travail à Tillabéri. Il
s’agissait précisément pour le ministre
de se rendre sur place pour constater
l’ampleur des dégâts causés par un vent
violent, survenu dans la nuit du 24 juin
dernier, sur les installations du Stade
Régional de Tillabéri. Ce vent a notamment endommagé une grande partie de
la toiture de la tribune et détruit un des
piliers supportant cette tribune.
Rappelons que le Stade Régional de Tillabéri fait partie des importantes infrastructures réalisées en 2008 dans le
cadre de la fête tournante du 18 Décembre. Par ce déplacement, le Ministre de
la Jeunesse et de Sports est allé s’enquérir de l’ampleur des dégâts et aussi
apporter son soutien au Gouverneur de
la région et l’encourager pour tout ce
Le ministre et le Gouverneur de Tillabéri lors de la visite
qu’il est entrain d’entreprendre afin de
trouver des solutions à cette situation.
A son arrivée au stade, le ministre Abdoulkarim Dan Malam a reçu d’amples
explications sur les dégâts et la situation
de l’ensemble des infrastructures du
stade. La délégation ministérielle s’est
ensuite rendue à l’Arène de Lutte Traditionnelle où les responsables lui ont fait
part de certains problèmes, notamment
celui de la conduite électrique qui part
du transformateur au bâtiment central.
A L’issue de ses visites, le ministre de
la Jeunesse et des Sports a promis que
des seront trouvées dans un bref délai
aux différents problèmes évoqués. Soulignons que le ministre de la Jeunesse
et des Sports Abdoulkarim était accompagné, au cours de ces visites, par le
gouverneur de la région de Tillabéri, M.
Diabiri Assimiou, le secrétaire généraladjoint du gouvernorat et les directeurs
centraux de son département ministériel.
Zakari Mamane
ONEP/Tillaberi
Rupture collective de jeûne (Iftar) à l'Ambassade des Etats Unis au Niger
L
'ambassadeur des Etats Unis au Niger,
Mme Eunice S. Reddick, a organisé mardi
dernier une rupture collective de jeûne
(Iftar) à sa résidence à Niamey. Cette rencontre
de solidarité et de tolérance a enregistré la présence des présidents d'institutions de la République, des membres du Gouvernement, des
leaders des partis politiques, des ambassadeurs des pays musulmans, des représentants
des organismes internationaux, des leaders religieux, des responsables d'Ong et de plusieurs
invités.
L’organisation d’Iftar est une tradition centenaire toujours respectée par les plus hautes autorités des Etats Unis. Le premier Iftar a été
organisé à la Maison Blanche par le 3ème Président américain Thomas Jefferson en l'honneur
du premier ambassadeur musulman (un tunisien) aux Etats Unis. Les pères fondateurs des
Etats Unis d’Amérique ont compris que la meilleure façon d'honorer la place de la foi dans la
vie du peuple américain était de protéger la liberté de pratiquer chacun sa religion.
Dans une brève intervention, Mme Eunice S.
Reddick a exprimé aux invités ses meilleurs
vœux de paix au nom du Gouvernement et du
peuple américains. Elle a aussi transmis les salutations du Président des Etats Unis, Barack
Obama, qui dans son message adressé à la
communauté musulmane la veille du mois béni
du Ramadan, a qualifié ce mois de ‘’période
profondément spirituelle, un temps de retour
sur soi (!)’’. «Pour les musulmans, chaque
journée du Ramadan est une journée d’endurance patiente à travers le jeûne. Chaque nuit
est une nuit de gratitude à travers les prières.
C’est l’occasion d’affermir sa foi, sa compassion et son sens du pardon, sa persévérance
dans l’adversité. En ce mois de partage, les
musulmans du monde entier se tournent vers
ceux qui sont touchés par les conflits, la faim,
la pauvreté et la maladie», a-t-elle déclaré citant le Président Barack Obama.
Mme Eunice S. Reddick a en outre indiqué que
depuis neuf mois et demi qu’elle est au Niger,
elle a été impressionnée par les qualités humaines du peuple nigérien à savoir la persévérance, la tolérance et la solidarité. «Le Niger est
un pays riche en diversités culturelles et c’est
un pays engagé à préserver une société paisible, juste et libre pour tous», a-t-elle déclaré.
Mme Eunice S. Reddick a aussi souligné la so-
!DR
Mme Eunice S. Reddick exprime sa solidarité à la communauté musulmane
L’ambassadeur des USA et ses invités pendant la rupture de jeûne
lidarité manifeste qui existe entre les Nigériens
et aussi vis-à-vis des étrangers. Selon elle, la
meilleure illustration est l’hospitalité désintéressée offerte à des dizaines de milliers de réfugiés venus de pays voisins affectés par des
conflits. Enfin, c'est dans la convivialité que les
invités ont rompu le jeûne. Ils ont ensuite fait
ensemble la prière du Maghrib.
Seini Seydou Zakaria
Dosso/Culture
U
ne mission du Ministère de la Culture, des
Arts et Loisirs, comprenant, M. Adamou
Boubé, archéologue à l’Institut de Recherche en Sciences Humaines et Mme Seydou
Fati de la Direction du Patrimoine Culturel et des
Musées au Ministère de la Culture, des Arts et Loisirs, a effectué les 29 et 30 juin dernier une mission de travail à Dosso. Cette mission s’inscrit dans
le cadre de l’élaboration de la liste du patrimoine
culturel immatériel de la région.
La convention de l’UNESCO de 2003, ratifiée par
le Niger a en 2006, stipule que chaque Etat doit arrêter une liste indicative de son patrimoine culturel.
C’est dans ce cadre que chaque région du Niger
doit dresser la liste de son patrimoine réparti dans
cinq domaines qui sont les ‘’traditions et expressions orales’’, ‘’les arts et spectacles’’, ‘’les pratiques sociales rituelles et évènements fictifs’’, ‘’les
connaissances et pratiques concernant la nature et
l’univers’’, et ‘’les savoir-faire liés à l’artisanat traditionnel’’.
Pour y parvenir, des comités techniques régionaux
ont été mis en place en vue de
recueillir les éléments du patrimoine culturel immatériel. A
cet effet, la délégation du Ministère de la Culture a successivement
rencontré
le
gouverneur de la région de
Dosso, le 2ème vice-président
du conseil régional et les chefs
traditionnels de la région.
Cette rencontre a permis aux
membres de la mission de
sensibiliser les autorités par
rapport à la mission de sauvegarde du patrimoine culturel
immatériel, et de demander,
par la même occasion, leur
Une vue des
adhésion à cette politique de
sauvegarde du patrimoine culturel et immatériel. Cela est d’autant plus nécessaire que l’UNESCO prévoit ce passage obligé
impliquant les communautés et les populations,
!DR
Elaborer une liste du patrimoine culturel immatériel de la région
membres de la mission culturelle
elles qui vivent leur patrimoine culturel, et qui seront
les bénéficiaires de sa sauvegarde.
Une réunion a ensuite été organisée entre les
membres de la mission, la Direction Régionale de
la Culture et le Comité Technique Régional mis en
place, afin de dresser la liste de 50 éléments répartis dans les cinq domaines du patrimoine culturel
immatériel. Ce qui a permis aux participants de recueillir une trentaine d’éléments jugés valables. Le
travail sera poursuivi pour compléter la liste avec
les 20 autres éléments restants. A l’issue de ce travail, un atelier de validation sera organisé à Niamey.
A la fin de cette réunion, M. Adamou Boubé, membre de la délégation, s’est réjoui de l’engouement
de la population de la région de Dosso pour la sauvegarde du patrimoine culturel. Le travail qui a été
abattu au niveau du comité régional, a-t-il dit, augure un travail de qualité pour la région de Dosso.
Afin que les éléments du patrimoine culturel soient
bien recueillis, M. Adamou Boubé a demandé à
‘’chacun de mettre du sien, car la sauvegarde de
la culture est l’affaire de la communauté et pour les
générations futures, parce que qui prépare l’avenir
ira sûrement de l’avant’’.
Mahamane Amadou
N°1647 du vendredi 3 Juillet 2015
10
Annonces
Diaspora Niger: Appel à une
prière commune
En ce mois béni de Ramadan, la diaspora nigérienne est conviée
à une prière collective ce vendredi 10 Juillet 2015 pour que Dieu
bénisse le Niger. La prière consiste à demander pardon à Allah
en faisant au moins cent (100) fois « Astagfirlah ».
Que Dieu aime le Niger ainsi que tous les autres pays musulmans
et préserve le monde de toute forme de malédiction.
« Et quand Mes serviteurs t’interrogent sur Moi, alors Je
suis tout proche : Je réponds à l’appel de celui qui
M’invoque quand il M’invoque. Qu’ils répondent à Mon
appel, et qu’ils croient en Moi, afin qu’ils soient bien
guidés. »
(Coran, 2 : 186)
Toutes les autres confessions religieuses sont conviées à
prodiguer les mêmes vœux pour le pays.
AVIS D’APPEL D’OFFRES
Ref : T/ALLPROJECT/MAINTENANCE
DOMESTIQUE/NIAMEY/10-07-2015/001
Dans le cadre de ses activités d’aide alimentaire, à l’urgence et au relèvement dans
les régions de Tillabéri et Diffa, l’ONG ACTED Niger sollicite auprès des sociétés de
Niamey de maintenance froid, électrique et plomberie une offre tarifaire pour l’un ou
plusieurs des lots suivants :
AVIS DE RECRUTEMENT D’UN FISCALISTE
Le CABINET cherche pour une société de la place un Fiscaliste.
I. Responsabilités et tâches :
Le fiscaliste aura pour tâches majeures de :
• Veiller à l’application des normes fiscales.
• Assurer la veille fiscale et suivre la réglementation fiscale nigérienne et internationale.
• Traiter, suivre et liquider les impôts et taxes : TVA, ITS, ISB, TUA, IRVM, Taxe
immobilière, etc.
• Procéder à l’établissement et à la supervision des déclarations et des liasses fiscales.
• Gérer les contentieux et les contrôles fiscaux.
• Animer la planification fiscale.
• Rédiger des notes de synthèse et des rapports périodiques.
• Assurer toutes autres tâches à lui confiées par son supérieur hiérarchique.
II. Profil souhaité :
• Avoir une formation supérieure en Fiscalité, en droit des affaires et fiscalité/gestion
fiscale, niveau Bac +4 ou 5.
• Avoir de parfaites connaissances juridiques et fiscales.
• Avoir des qualités rédactionnelles.
• Avoir de bonnes capacités de communications orales.
• Avoir le sens de l’organisation.
• Avoir un esprit de synthèse et d’analyse.
• Avoir une parfaite maîtrise de l’outil informatique.
III. Composition de dossier de candidature
• Une demande manuscrite ;
• Une lettre de motivation ;
• Un curriculum vitae (CV) détaillé ;
• Les copies légalisée (s) du (des) diplôme (s) ;
• Les copies légalisées de l’extrait d’acte de naissance et du certificat de nationalité;
• Un casier judiciaire datant de moins de trois (3) mois ;
• Une photo d’identité récente.
IV. DEPOT DE DOSSIERS :
Les dossiers de candidature doivent parvenir au plus tard le mardi 2 août 2015
à 12 h 00 heures, à l’adresse suivante :
CABINET JURIS CONSULT, sis au Quartier Recasement, 3ème Latérite, non loin de
l’ONG KARKARA.
Tél : 20 72 54 02 ; 96 96 42 85 ; Fax : 20 72 58 46
E-mail : juris_consult@yahoo.fr// juris@intnet.ne
BP : 10.743 Niamey, Niger.
NB :
L’Appel d’Offres sera conduit en utilisant les documents standard d’ACTED et ouverts
à tous les fournisseurs et entreprises qualifiés. Les Documents d’Offre (en Français)
peuvent être retirés gratuitement au format papier ou électronique par tous les
soumissionnaires intéressés à l’une des adresses suivantes :
Bureau de représentation ACTED NIGER à Niamey, Quartier ORTN Colline Parfumée
Rue OR-15, B.P. 14004 NIAMEY
La date de clôture de l’Appel d’Offres est fixée au 10/07/2015 à 10h
L’ouverture des offres aura lieu le 10/07/2015 à 10h15
ACTED ne prend en charge aucun frais ou dépense étant occasionné(e) pour le
soumissionnaire pour la préparation et la soumission de son offre à ACTED.
Pour toute information relative aux modalités de retrait des offres : +227 89 03 02 67
Séminaire de formation
L’Institut Supérieur de Management du Développement Durable
organise un séminaire de formation du 07 au 08 Juillet 2015
à son siège à Niamey sis au village de la francophonie sur :
« Les fondamentaux du Management de la Qualité »
Public cible :
• Cadre de direction;
• Personnel d’encadrement;
• Commerciaux.
Seuls les candidats (es) sélectionné (es) seront contacté (es).
Tout dossier transmis ne peut être retiré.
TERMES DE REFERENCE
L’ICRISAT – Niamey annonce la vacance d’un poste de Technicien en Physiologie des
cultures (Research Technician), pour sa station de recherche de Sadoré. Ce poste d’une
durée de deux ans éventuellement renouvelables est classé à la bande B de la grille
salariale de l’Institut.
Au salaire s’ajoutent les allocations et indemnités de logement, les frais de scolarité des
enfants, une allocation de départ en congés annuels, une assurance médicale et une
assurance individuelle accident.
DESCRIPTION DES TACHES
1. Conduire des essais expérimentaux en pots, aux tubes lysimetres et au champ;
2. Planifier et Superviser les activités quotidiennes du Laboratoire;
3. Collecter, Compiler et Analyser les données des mesures sur les plants ;
4. Liaison avec les partenaires techniques et administratifs;
5. Rédiger les rapports d’activité techniques;
6. Gérer la main d’œuvre, le stock de matériel et entretenir le laboratoire.
QUALIFICATIONS
- Avoir un diplôme d’Ingénieur ou Master en Agronomie ou Sciences Naturelles
- Avoir un bon niveau en Anglais serait un atout important
- Avoir au minimum un an d’expérience dans la conduite des essais
- Avoir une maîtrise de l’outil informatique et des connaissances en statistique (Word,
Excel et un logiciel de traitement et d’analyse de données)
Les candidats intéressés et remplissant les conditions sont priés de déposer leurs
dossiers au TVC (ICRISAT Rive Droite) ou par e-mail à d.tondi@cgiar.org au plus tard
le 24 juillet 2015.
Composition du dossier de candidature : Une demande manuscrite, un curriculum
vitae, les copies légalisées des diplômes, un casier Judiciaire, un certificat médical datant
de moins de trois mois et les pièces d’état civil.
Coût : 350.000 FCFA (Formation + buffet rupture jeûne)
Inscription et information : Mme Djermakoye
(00227) 99 53 53 53
Les candidats ne remplissant pas ces conditions doivent s’abstenir.
Ba Niango Malick
Représentant Résident de l’ICRISAT au Niger
N°1647 du vendredi 3 Juillet 2015
Nation
11
Atelier de validation des études techniques des travaux d’aménagement des voies pavées
dans les 4ème et 5ème arrondissements communaux de Niamey
Réduire la vulnérabilité des populations exposées aux risques d’inondations
!
Kader Amadou ONEP
L
e Ministère de l’Urbanisme et du
Logement a organisé hier dans la
salle de réunion du PAC3, en collaboration avec le Projet de Gestion
des Risques de Catastrophes et du Développement Urbain (PGRC-DU), l’atelier de validation des études de
l’avant-projet détaillé, dossier d’appels
d’offres et du suivi/contrôle des travaux
d’aménagement de voies pavées
(7200ml) dans les arrondissements
communaux de Niamey IV et V. C’est
le Secrétaire général du Ministère de
l’Urbanisme et du Logement, M. Aboubakari Hamidou, qui a présidé la cérémonie d’ouverture de cette rencontre
en présence du coordonnateur du
PGRC-DU et de plusieurs participants.
Dans son discours d’ouverture, le secrétaire général du Ministère de l’Urbanisme et du Logement a rappelé que le
projet en relation avec le maître d’ouvrages de ces opérations a envisagé
l’actualisation des études techniques
d’exécution et l’étude d’impact environnemental et social d’un ensemble de
cinq (5) rues totalisant 7270 ml, pour
leur aménagement en voies pavées
drainantes. Les voies concernées par
la présente étude sont, selon M. Aboubakari Hamidou, la Rue TJ 29 à Talladjé (1370ml) ; la Route Tchanga et
Une vue des participants à l’atelier de validation
CSI Aéroport (1700ml) dans le 4ème
arrondissement ; la Rue Kl 47 Kirkissoye (1500ml); la Banga-Bana BB 36
(1800ml) et rue collectrice Zarmagandeye (900ml) dans le 5ème arrondissement.
Le secrétaire général du Ministère en
charge de l’Urbanisme a en outre invité
les participants à examiner en profondeur les dossiers en leur possession
afin d’aboutir à un résultat acceptable
et accepté par tous, en vue de passer,
dans un délai très court, à la phase
d’exécution des travaux. Il a enfin remercié, au nom du ministre de l’Urbanisme et du Logement, la Banque
Mondiale qui a accepté, à travers ce
projet d’accompagner le Gouvernement du Niger dans la mise en œuvre
du Programme de la Renaissance.
Pour sa part, le coordonateur du Projet
de Gestion des Risques de Catastrophes et de Développement Urbain
(PGRC-DU) a défini l’objectif de son
projet, notamment la réhabilitation des
ouvrages publics détruits lors des inon-
dations ; la construction de nouveaux
ouvrages afin de maitriser les inondations à venir ; l’amélioration de la gestion de l’eau dans les bassins versants
en amont ; la réhabilitation et la
construction des ouvrages en milieu urbain. A ceux-là, s’ajoutent le renforcement des capacités institutionnelles de
gestion des risques de catastrophes et
de système d’alerte précoce, ainsi que
la préparation des secours en cas de
catastrophes futures.
C’est dans ce cadre, a dit M. Amadou
Souley Massaoudou, qu’il est prévu
d’autres activités d’assainissement
pour la région de Niamey à savoir l’acquisition du matériel (engins et camions) de collecte des déchets ainsi
que l’aménagement d’une décharge
pour la ville de Niamey ; la réalisation
des collecteurs S1 à Koira Kano ; de
collecteurs S3 au niveau du 2ème arrondissement ; S5 à Saga pour le
4ème arrondissement ; de collecteur
S8 à Banga Bana ; de collecteur S10 à
Karadjé ; la construction des caniveaux
et le reprofilage des anciens bras du
fleuve et le long du Gounty Yéna
(9km), ainsi que la construction des
bornes fontaines à Séno.
Aïchatou Hamma Wakasso
Remise de crédits par la Coalition des Organisations des Initiatives Modernes (COSNIM)
Dans sa déclaration, le président du COSNIM, M. Abdoulkader Omar Alpha, a indiqué
qu’aujourd’hui encore, près du
quart de la population mondiale
vit avec moins de deux dollars
par jour et souffre de la faim. Ce
phénomène est dû aux inégalités qui constituent le principal
obstacle à l'atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) d'ici 2015.
‘’Lutter contre ces inégalités au
Niger est donc la première mission que notre Coalition s'est
fixé de par ses objectifs. Nous
avons donc le devoir de nous
ressaisir au plan national ‘’, a-til dit avant de préciser que la
présente cérémonie porte sur le
lancement des activités du
COSNIM dans le cadre des actions de crédit et épargne pour
financer des activités génératrices de revenus. Il s’est dit réjoui du fait que cette initiative
vient à point nommé pour appuyer le Président de la République dans toutes ses œuvres
d'éradication de la pauvreté au
Niger.
M. Abdoulkader Omar Alpha a
rappelé que la Coalition COSNIM a vu le jour le 20 décembre
2014. Depuis ce jour, la coalition
n'a cessé de travailler inlassablement en faveur du développement économique et social de
nos vaillantes populations. Du
!
L
a Coalition des Organisations des Initiatives Modernes
(COSMIN)
a
organisé, hier matin, au siège du
SNAD, une cérémonie de remise de crédit au profit de la population de la commune 4 de
Niamey. Cette distribution des
crédits au profit des femmes de
ladite commune entre dans la
deuxième phase du programme
du COSNIM qui a pour principal
but la lutte contre la pauvreté, et
d’encourager ces femmes à s’intéresser d’avantage au Activités
Génératrices des Revenus
(AGR). Cette cérémonie présidée par le président du COSNIM, M. Abdoulkader Omar
Alpha, a été marquée par la présence des membres du COSNIM,
des
partenaires du
COSNIM dont notamment les
représentants de la Caisse Mutuelle du Niger, ainsi que plusieurs bénéficiaires.
Idrissa Hamadou ONEP
Un appui important pour promouvoir les AGR
Lors de la remise des crédits aux femmes
lancement de ces activités à nos
jours, la Coalition a eu à identifier et ficeler 5 000 dossiers
dans la communauté urbaine de
Niamey dont 1 000 dossiers par
commune.
‘’Avec l'appui financier de la
Caisse Mutuelle du Niger, au
cours de la première phase, ce
sont 400 femmes qui ont déjà
bénéficié d'octroi de crédit ; et
aujourd'hui, nous sommes à
notre deuxième phase. Ces actions se poursuivront et toucheront
toutes
les
couches
vulnérables au niveau national,
car la coalition entend multiplier
ses relations avec les institutions de micro-finance’’, a dit le
président de la coalition.
Au nom du COSNIM et des populations bénéficiaires, M. Abdoulkader Omar Alpha a
remercié la Caisse Mutuelle du
Niger pour cette convention de
financement et a invité les bénéficiaires à en faire bon usage.
N°1647 du vendredi 3 Juillet 2015
Mamane Abdoulaye
12
Annonces
Marchés Publics
REPUBLIQUE NIGER
REGION DE DOSSO / DEPARTEMENT DE BOBOYE / COMMUNE RURALE DE FABIDJI
Avis d’Appel d’Offres National N°001/AOO/CRF/2015
1. Le présent Avis d’Appel d’Offres fait suite à
l’avis général de passation de marchés.
2. Dans le cadre de l’exécution de son Plan
d’Investissement Annuel sous financement du
fonds FDC du PAMED2, cofinancé par le
Royaume de Belgique et la République du
Niger, la Commune Rurale de Fabidji, Maître
d’Ouvrage lance un Appel d’Offres pour les
travaux de :
Réhabilitation de trois périmètres maraichers
au profit des coopératives agricoles des villages
de Fandou Bali Bali (Coop Bali Bali) ; Goubéri
Goubey (Union Alhéri) ; et Rozi Peulh (Coop
Incha Allahou) de la Commune Rurale de
Fabidji.
3. La participation à la concurrence est ouverte
à toutes les personnes physiques ou morales ou
groupements des dites personnes en règle vis
à vis de l’Administration (voir détails dans les
instructions aux soumissionnaires) pour autant
qu’elles ne soient pas sous le coup
d’interdiction, de suspension, d’exclusion ou de
liquidation des biens.
4. Les candidats intéressés peuvent obtenir des
informations supplémentaires et consulter
gratuitement le dossier d’Appel d’offres auprès
de la Commune Rurale de Fabidji, au niveau de
la direction départementale du Génie Rural de
Boboye ou au Programme d’Appui à la Mise en
place des Entités Décentralisées dans la Région
de Dosso phase 2 (PAMED2) entre 8h et 17h 30
mn pendant les jours ouvrables.
Le délai d’exécution est de trois (3) mois
5. Tout candidat éligible, intéressé par le présent
avis, doit acquérir un jeu complet du dossier
d’Appel d’offres, auprès du siège de la
Commune Rurale de Fabidji ou au Programme
d’Appui à la Mise en place des Entités
Décentralisées dans la Région de Dosso phase
2 (PAMED2) moyennant paiement d’un montant
non remboursable de 50 000 F CFA.
6. En cas d’envoi par la poste ou tout autre
mode de courrier, les frais y afférents sont à la
charge de l’acheteur et le maître d’ouvrage ne
peut être responsable de la non réception du
dossier par le candidat.
7. Les offres présentées en un original et trois
(3) copies, conformément aux Instructions aux
Soumissionnaires, et accompagnées d’une
garantie de soumission d’un montant de 2% de
l’offre financière en Hors taxes, devront parvenir
ou être remises au siège de la Commune Rurale
de Fabidji ou au Programme d’Appui à la Mise
en place des Entités Décentralisées dans la
Région de Dosso phase 2 (PAMED2) au plus
tard le 30/07/2015 à 9 heures.
L’ouverture des plis sera faite le 30/07/2015 à 10
heures dans la salle de réunion de la Préfecture
de Boboye en présence des représentants des
soumissionnaires qui souhaitent y assister.
Les offres reçues après le délai fixé seront
rejetées.
8. Les soumissionnaires resteront engagés par
leurs offres pour un délai de de 90 jours, à
compter de la date de remise des offres.
Par décision motivée, l’Administration se
réserve le droit de ne donner aucune suite à tout
ou partie du présent Appel d’Offres.
Pour la CR de Fabidji
Le Maire
REPUBLIQUE DU NIGER
MINISTERE DE LA POPULATION, DE LA PROMOTION DE LA FEMME
ET DE LA PROTECTION DE L’ENFANT
Direction des Ressources Humaines
COMMUNIQUE
La Ministre de la Population, de la Promotion de la Femme et de la Protection
de l’Enfant, Communique.
L’agent dont le nom suit:
- Mr Mamane Ali, Technicien Supérieur de l’Action Sociale, Mle 68884/F,
mis en position de stage par décision N°0122/ MEP/T du 05 février 2013
est prié de se présenter à la Direction des Ressources Humaines dudit Ministère
au plus tard le 18 juillet 2015 ; faute de quoi il sera considéré comme
démissionnaire.
DR.MAIKIBI KADIDIATOU DANDOBI
AVIS D’APPEL D’OFFRES N°004/2015/NIGELEC
POUR LA CONSTRUCTION DE L’AGENCE ‘ A4- FRANCOPHONIE’’
Dans le cadre de l’exécution de ses budgets de fonctionnement et
d’investissement 2015, la Société Nigérienne d’Electricité – NIGELEC – lance un
Appel d’Offres National ouvert, sur fonds propres, pour la construction de son
agence ‘’ A4 – FRANCOPHONIE’’.
Le présent Appel d’Offres, reparti en un seul lot s’adresse aux entreprises
installées au NIGER détentrices d’agréments en génie civil de catégorie 3 et 4
délivrés par l’administration Nigérienne.
Les soumissionnaires intéressés par le présent Appel d’Offres peuvent retirer le
Dossier au Service Approvisionnement, Commandes et Marché (SACM) sis
en Zone Industrielle contre le paiement d’un montant non remboursable de cent
mille (100 000) FCFA.
AVIS D’APPEL D’OFFRES N°005/2015/NIGELEC
POUR LA FOURNITURE DE MATERIEL ROULANT’’
Dans le cadre de l’exécution de ses budgets de fonctionnement et
d’investissement 2015, la Société Nigérienne d’Electricité – NIGELEC
– lance un Appel d’Offres National ouvert, sur fonds propres, pour la
fourniture de matériel roulant.
Le présent Appel d’Offres, reparti en cinq lots s’adresse aux sociétés
installées au Niger spécialisées dans la vente de véhicules.
.
Les soumissionnaires intéressés par le présent Appel d’Offres peuvent
retirer le dossier au Service Approvisionnement, Commandes et
Marché (SACM) sis en Zone Industrielle contre le paiement d’un
montant non remboursable de cent mille (100 000) FCFA.
Les soumissionnaires sont informés que la date limite de dépôt des
offres est prévue pour le 7 juillet 2015 à 10 heures au siège de la
NIGELEC à l’adresse suivante :
NIGELEC Division Courrier
201, avenue du Général de GAULLE PL 30 PLATEAU
BP 11202 NIAMEY/NIGER
L’ouverture des plis aura lieu le même jour à 11 heures dans la salle
de réunion du siège de la NIGELEC.
Par décision motivée, la NIGELEC se réserve le droit de ne donner
aucune suite à cet Appel d’Offres.
Les soumissionnaires sont informés que la date limite de dépôt des offres est
prévue pour le 07 juillet 2015 à 10 heures au siège de la NIGELEC à l’adresse
suivante :
NIGELEC Division Courrier
201, avenue du Général de GAULLE PL 30 PLATEAU
BP 11202 NIAMEY/NIGER
L’ouverture des plis aura lieu le même jour à 11 heures dans la salle de réunion
du siège de la NIGELEC.
Par décision motivée, la NIGELEC se réserve le droit de ne donner aucune suite
à cet Appel d’Offres.
COMMUNIQUE
La Société le RIZ DU NIGER S.A.E.M. (RINI) a le plaisir de vous informer de la
disponibilité de ses produits au niveau des Usines de Tillabéry, Kirkissoye, Kollo
et à Niamey dans les points de ventes suivants :
-Kiosque Cité Faysal situé en face de la mairie Commune 3 ;
-Kiosque Route Filingué à droite sur le goudron en allant vers Niamey 2000 à partir
de l’Eco gare ;
-Kiosque Château 8 situé au rond-point sous le Château ;
-Kiosque Koira-Kano situé dans le petit marché à côté du Parc d’agrément;
-Kiosque Recasement sur la Route Niamey Nyala à 200m du rond-point pneus;
-Kiosque Francophonie situé à 100 m de la grande porte du village de la
francophonie ;
-Kiosque Aéroport collé au château ;
-Kiosque Nouveau Marché situé en face du service de pension Nouveau Marché.
Consommer le Riz du Niger, c’est consommer un riz frais qui garantit
toute sa valeur nutritive, un riz sans produits chimiques.
N°1647 du vendredi 3 Juillet 2015
Société
13
Lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme
L
formation et d’échanges d’expérience,
des travaux des CRF en sessions closes,
ainsi que la session spéciale consacrant
l’admission et l’entrée effective des CRF
candidates dans le groupe.
Dans son allocution à l’ouverture de la
rencontre, la présidente de la CENTIFNiger a réaffirmé la volonté politique des
plus hautes autorités nigériennes à combattre la criminalité sous toutes ses
formes, et l’engagement de son institution
à poursuivre les efforts pour se positionner parmi les CRF les plus performantes
en Afrique et au niveau international.
Notons que la Cellule de Renseignement
Financière (CRF) du Niger a été admise
en même temps que celles du Népal, du
Cuba et du Cambodge. ‘’Cette consécration permet désormais à la CENTIF-Niger
de collaborer avec les autres CRF du
Groupe Egmont à travers les échanges
d’informations sur les transactions liées
au blanchiment de capitaux et au financement du terrorisme au moyen du Terminal
Egmont Secure Web hautement sécurisé’’, a affirmé Mme Sanady Tchimaden
Hadatan.
Processus de la mise en place d’une
Cellule de Renseignement Financière
Créée en 2004 par la Loi N°2004-41 du 8
juin 2004 portant sur la lutte contre le
blanchiment de capitaux et instituée par
le Décret N°2004-262/PRN/ME/F du 14
septembre 2004, la CENTIF-Niger a
connu des difficultés considérables pendant les premières années de son existence. Absence de local propre et
approprié, manque de personnel tech-
! DR
a Cellule Nationale de Traitement
des Informations Financières (CENTIF-Niger) a adhéré solennellement, le mercredi 10 juin 2015, au groupe
EGMONT lors d’une grande rencontre qui
s’est tenue du 08 au 12 juin 2015 au Lloyd
Erskine Sandiford Centre (LESC) à Bridgetown à la Barbade, micro-État insulaire
situé en mer des Caraïbes, non loin de la
limite de celle-ci avec l’océan Atlantique.
C’est la présidente de la CENTIF, Mme
Sanady Tchimaden Hadatan, qui a
conduit la délégation du Niger qui comprenait le représentant de la Banque Centrale et de l’expert informaticien de cette
institution.
L’adhésion de la CENTIF-Niger au
Groupe Egmont a été obtenue après un
long processus et un lobbying mené par
la présidente, Mme Sanady Tchimaden
Hadatan, et de l’ensemble du personnel
qui, pendant trois ans, ont déployés
d’énormes efforts ayant permi à la CENTIF-Niger d’être en phase avec les autres
Cellules de Renseignements Financières
(CRF) du Groupe Egmont, notamment
par l’adoption de mesures juridiques et de
coopération aux niveaux sous-régional,
régional et international. Ces efforts ont
également permis son opérationnalité et
sa conformité en matière de normes technologiques.
Rappelons que le groupe Egmont a pour
objectif principal d’élargir et de systématiser la coopération internationale dans
l’échange réciproque d’informations; d’accroître l’efficacité des CRF à travers la formation; de favoriser une meilleure
communication sécurisée entre les CRF à
La présidente de la Centif (à gauche) lors de la réunion à la Barbade
travers l’application ‘’Secure Web’’ du
Groupe (ESW); de favoriser une plus
grande coordination et soutien entre les
divisions opérationnelles des CRF membres; de promouvoir l’autonomie opérationnelle des CRF et aussi leur création.
Le Groupe est aussi engagé, à travers
son réseau mondial unique, à combattre
le blanchiment d’argent et le financement
du terroriste, et soutient les efforts de ses
partenaires internationaux, notamment le
GAFI et les Nations Unies dans le cadre
de la coopération internationale.
En prélude à l’ouverture de la rencontre
de haut niveau, il y a eu plusieurs cérémonies de signature d’accords de coopération, des sessions spéciales de
nique requis, insuffisance de moyens logistiques et de fonctionnement étaient les
maux qui caractérisaient cette structure
créée pour lutter contre le blanchiment de
capitaux et le financement du terrorisme
au Niger.
Pour rappel, selon Mme Sanady Tchimaden Hadatan, le dispositif national de
Lutte contre le Blanchiment de Capitaux
et le Financement du Terrorisme (LBC/FT)
a été évalué en 2008 par le GIABA et la
Banque Mondiale. Sur les 49 recommandations édictées par le GAFI à l’intention
des pays du monde, le Niger était non
conforme et partiellement conforme pour
42 recommandations sur 49. Après cette
évaluation, ‘’un plan d’actions élaboré par
! DR
La CENTIF-Niger fait partie désormais des 151
CRF mondiales du groupe ‘’EGMONT’’
Une vue de la délégation nigérienne à la réunion
la CENTIF devrait permettre de corriger
les nombreuses lacunes constatées, voire
les atténuer. Malheureusement, faute de
moyens, le dispositif était resté latent durant les trois (3) ans ayant suivi l’évaluation comme l’attestent les trois rapports du
Niger soumis à l’appréciation des pays
membres du GIABA’’, a-t-elle expliqué.
Ainsi, le mécanisme d’évaluation et
d’auto-évaluation mutuelle des pays
membres du GIABA a fini par interpeller
la CRF nigérienne en 2011, en plaçant le
Niger sous le système de suivi renforcé
avec obligation de présenter à la plénière
des résultats significatifs tous les 6 mois.
La plénière avait également recommandé
une visite de haut niveau des dirigeants
du GIABA auprès des plus hautes autorités nigériennes.
Selon la présidente du CENTIF, c’est
l’avènement de la 7ème République qui a
été favorable à l’émergence d’une Cellule
de Renseignement Financier (CRF) plus
dynamique.
En effet, après une visite des dirigeants
du GIABA, le Président de la République, SE Issoufou Mahamadou, a recommandé qu’il soit mis à la disposition
de la CENTIF les moyens nécessaires
pour son opérationnalité. C’est ainsi que
le 14 juin 2013, une Stratégie Nationale
de LBC/FT a été adoptée par le Gouvernement avec comme principaux axes le
renforcement de la capacité opérationnelle de la CENTIF et la formation et la
sensibilisation pour la prise en charge des
risques par tous les acteurs.
Pour le suivi de cette stratégie, un comité
national interministériel chargé de coordonner les actions et renforcer la coopération inter-structures a été mis en place.
‘’Tous ces efforts ont permis à la CENTIF
de disposer d’un siège propre, d’une logistique adaptée, d’un personnel requis et
donc d’une capacité opérationnelle lui
permettant de recevoir les déclarations
d’opérations suspectes, de les enrichir par
la collecte des renseignements et de
transmettre les rapports à la justice’’, a
ajouté Mme Sanady Tchimaden Hadatan.
De l’adhésion du CENTIF-Niger au
groupe Egmont
Pour augmenter sa capacité opérationnelle au plan international, la CENTIFNiger a déposé sa candidature, en janvier
2013, en vue d’intégrer le groupe EGMONT regroupant des Cellules de Renseignement
Financier
les
plus
performantes au monde. C’est ainsi que
le Niger est acceptée comme membre observateur en 2013, ‘’deux parrains constitués
des
CRF
mentors,
la
CENTIF-Sénégal et TRACFIN France, furent désignés afin d’accompagner ce processus et d’évaluer sur place notre
dispositif’’, a déclaré la présidente du
CENTIF-Niger.
Auparavant, selon elle, toute la législation
nigérienne en matière de LBC/FT a été
transmise au groupe juridique d’EGMONT
pour apprécier la conformité aux normes
internationales en matière de LBC/FT.
‘’C’est ainsi que la mission des parrains a
fait le déplacement de Niamey du 12 au
14 octobre 2014 pour apprécier sur place
l’opérationnalité de la CENTIF et le dispositif général du Niger en matière de
LBC/FT. La mission a été sanctionnée par
l’élaboration d’un rapport qui a été transmis au groupe EGMONT’’, a-t-elle poursuivi.
En outre, il faut souligner que les efforts
de la CENTIF-Niger ont été examinés lors
de la réunion technique du Groupe de
Travail des experts juridiques et opérationnels à Berlin en janvier 2015. Il résulte
ainsi des travaux du Groupe de Travail
que le Niger dispose d’un cadre juridique
et institutionnel adéquat et répond aux différents critères d’opérationnalité, de sécurité d’accès et de capacité d’échanges
pour faire partie du groupe EGMONT. ‘’Le
Groupe de Travail a formulé des recommandations positives à l’égard de notre
dispositif de LBC/FT et les a transmises à
la réunion plénière du groupe prévue à
Bridgetown, capitale de la Barbade, pour
approbation.
La CENTIF-Niger, candidate pour l’adhésion, a reçu le jeudi 9 avril 2015 la lettre
d’invitation du président du groupe EGMONT pour participer à la 23ème réunion
plénière à la Barbade’’, a-t-elle affirmé.
Il faut enfin préciser qu’avec cette adhésion, la CENTIF-Niger se positionne désormais
au
niveau
des
CRF
internationales, une étape qui lui permet
de participer activement aux activités des
CRF du Groupe Egmont et d’acquérir une
expertise internationale. Il est à noter
qu’au niveau régional, parmi les 15 CRF
des pays membres de la CEDEAO, 8
CRF sont membres du Groupe Egmont, à
savoir le Burkina Faso, la Côte-d’Ivoire, le
Ghana, le Mali, le Niger, le Nigeria, le Sénégal et le Togo.
N°1647 du vendredi 3 Juillet 2015
Seini Seydou Zakaria
14
Société
Abus des drogues illicites
e phénomène d’abus des drogues illicites touche de plus en plus les jeunes adultes et les adolescents. En
effet, selon un constat, la prévalence de
l'abus de drogues chez ce groupe est plus
de deux fois supérieure qu’au niveau de
l'ensemble de la population. Certains facteurs comme la pression exercée par le
groupe, qui pousse à expérimenter les
drogues illicites, et l’ignorance, déterminent ce comportement.
Ceux qui se
droguent sont en général soit mal informés,
soit peu conscients des risques sanitaires
auxquels ils s’exposent. Face à ce fléau,
les pouvoirs publics déploient des efforts.
La création de la commission nationale de
coordination de la lutte contre la drogue
(CNCLD) participe de cette démarche. La
CNCLD qui mène sans cesse des actions,
a un éventail d’objectifs. Il s’agit entre
autres, d’identifier les besoins et les problèmes en matière de lutte contre la drogue
à l’échelon national ; de définir une
stratégie dans le cadre des politiques
publiques en matière de santé et de répression ; de suivre et coordonner l’application
de la stratégie et du programme national
contre le trafic des stupéfiants et des substances psychotropes ; d’entreprendre une
campagne intense, d’information, de sensibilisation et d’éducation du public afin de réduire la demande, l’offre, la production et le
trafic de la drogue ; d’élaborer des statistiques fiables sur le trafic et la consommation de la drogue au Niger.
Dans le cadre de sa mission, la CNCLD,
met à profit la journée internationale de lutte
contre l’abus des substances illicites et des
drogues, célébrée le 26 juin de chaque
année, pour une grande campagne de
sensibilisation contre le fléau. Cette action,
rappelle M. Abdou Hamani, directeur
général des Affaires Judiciaires et des
Sceaux, président de la Commission Nationale de Coordination de la Lutte contre
la Drogue, s’inscrit dans la démarche de
l’Office des Nations Unies contre la Drogue
et le Crime (ONUDC) mandaté pour la
lutte contre le problème mondial de la
drogue. La campagne vise à mobiliser les
populations pour qu'elles réagissent face à
l'abus de drogues et à encourager les jeunes à penser d'abord à leur santé et à ne
pas prendre de drogues. Toujours dans le
cadre de sa mission, la CNCLD a élaboré
et publié, en octobre 2013, le rapport du
Niger sur la mise en œuvre du plan d’action
régional pour la lutte contre le trafic illicite
de drogue et le crime organisé en Afrique
de l’Ouest. Dans le même mois, des actions de sensibilisation à travers les médias
ont été menées.
Mais l’une des actions les plus importantes
posées par la commission est la lutte contre
la vente et la consommation du Tramadol,
communément appelé ‘’tramol’’, un produit
de médecine générale transformé par abus
en drogue, et dont les conséquences sont
désastreuses au sein de la population. On
attribue beaucoup d’accidents de circulation constatés à Niamey et sur d’autres
routes à l’effet de ce produit avec lequel les
gens se dopent. Ainsi, à la demande de
la CNCLD, le Ministère de la Santé
Publique a pris un arrêté portant interdiction
de la vente et de la consommation du Tramadol, depuis décembre 2013. Dans la
même démarche, le Ministère a pris des
mesures concernant la délivrance des licences sur le Tramadol. Désormais, la
! Archives ONEP
Eradiquer le fléau par l’in
L
L’abus de ces substances peut nuire à la santé
délivrance d’une licence relative à l’importation de ce produit de médecine générale
est strictement contrôlée et ne peut se faire
que sous des conditions très strictes, avait
souligné M. Abdou Hamani, Directeur
Général des Affaires Judiciaires et des
Sceaux, Président de la Commission Nationale de Coordination de la Lutte contre
la Drogue. Les services de Police, de la
Gendarmerie, les juges, ont été informés
de cette interdiction et des mesures répressives y relatives. Les importateurs du
tramol ont dû arrêter, et, même dans les
pharmacies, la vente du Tramadol ne doit
se faire que sur ordonnance régulièrement
délivrée par un médecin. Avec l’application
de ces mesures, plusieurs personnes ont
été arrêtées et croupissent en prison pour
vente de Tramol, a notifié le président de la
Commission Nationale de Coordination de
la Lutte contre la Drogue.
Les actions de sensibilisation continuent
pour lutter contre le fléau de la drogue. A
Niamey, six centres de jeunes fonctionnent
et déploient d’importants efforts de sensibilisation envers les jeunes pour les amener
à prendre conscience du danger qui les
guettent avec les drogues illicites. Ces actions ont de plus en plus d’impacts, car
beaucoup de jeunes confient avoir abandonné les drogues suite à la sensibilisation,
se réjouit M. Abdou Hamani. Cependant,
relève-t-il, la Commission Nationale de
Coordination de la Lutte contre la Drogue a
besoin de plus de moyens pour intensifier
et étendre ses actions qui visent à sauver
la population du fléau de la drogue.
Souley Moutari
Des quantités de drogues et substances illicites détruites à l’occasion de la
Journée internationale de lutte contre l’abus et le trafic illicite des drogues
! Kader Amadou ONEP
A
l’occasion de la journée internationale de lutte contre l’abus et le trafic
illicite
des
drogues
commémorée le vendredi 26 juin dernier,
la Commission Nationale de Coordination de Lutte contre la Drogue (CNCLD)
a organisé une cérémonie d’incinération
des drogues saisies. C’était en présence
du ministre de la Justice, garde des
Sceaux, porte-parole du Gouvernement,
M. Marou Amadou, du ministre de la
Santé Publique M. Mano Aghali, du président de la CNLD et des responsables
des Forces de Défense et de Sécurité.
Au cours de cette cérémonie, le président de la CNCLD, M. Abdou Hamani, a
rappelé les objectifs de la CNCLD qui
sont entre autres, d’identifier les besoins
et les problèmes en matière de lutte
contre la drogue à l’échelon national ; de
définir une stratégie dans le cadre des
politiques publiques en matière de santé
et de répression ; d’entreprendre une
campagne intense, d’information, de sensibilisation et d’éducation du public afin
de réduire la demande, l’offre, la production et le trafic de la drogue; d’élaborer
des statistiques fiables sur le trafic et la
consommation de la drogue au Niger.
Pour atteindre ces objectifs, la CNCLD
dispose d’un Plan d’Actions en mai 2015,
décliné en 7 stratégies dont les principaux sont un plaidoyer auprès des autorités
politiques,
administratives,
coutumières et les PTF ; le renforcement
Incinération des substances psychotropes
des capacités des institutions et acteurs
de lutte contre la drogue et les crimes organisés ; le renforcement de capacité
pour la communication pour un changement de comportement ; le développement de système adéquat pour la gestion
des conséquences sanitaires de l’abus
de la drogue. Malgré tous ces objectifs et
un cadre juridique approprié, force est de
constater que le rôle de la commission se
limite, faute de moyens, à la commémoration chaque année de la journée du 26
juin, a indiqué M. Abdou Hamani. En
outre, il a noté que pour cette année, la
commission a réalisé, malgré ses modestes moyens financiers, plusieurs activités de sensibilisation dans la ville de
Niamey, notamment dans cinq (5) centres
de jeunes, et dans trois ( 3) centres de
Service Educatif et Judiciaire (SEJUP).
Parmi, les activités réalisées par la
CNCLD, figure la cérémonie d’incinération, au cours de laquelle les quantités
des drogues et substances illicites ont
été détruites. Il s’agit de 269.474
grammes d’herbe de cannabis ;
1.503.975 grammes de cannabis ; 1.241
grammes de Cocaïne ; 637 comprimés
d’amphétamine ; 757grammes d’Ephédrine ; 88.200 comprimés de Diazépam
; et 386.284 comprimés de Tramadol.
Ces chiffres montrent que les dispositions
prises par le Gouvernement, notamment
l’incrimination du Tramadol en décembre
2013 et l’engagement des différents acteurs de la lutte contre les substances illicites et la drogue, ont eu un impact
considérable sur l’usage de la drogue. De
8.963.799 comprimés de Tramadol saisis
en 2014, les saisies ne sont que de
386.284 comprimés avec plus de 800
personnes interpellées contre 412 cette
année. ‘’Pour préserver notre jeunesse
et nos familles des dangers que représentent la drogue et les substances illicites, la CNCLD a besoin de moyens
suffisants pour mettre en œuvre son plan
d’action triennal’’, a dit le président de la
CNCLD. Il a demandé au Gouvernement
d’accorder une attention particulière à la
lutte contre la drogue à travers un appui
consistant à la CNCLD, aux services de
prévention et de répression, plus particulièrement à l’Office Central de Répression du Trafic Illicite des stupéfiants qui
vient d’être créé et enfin aux organisations de la société civile œuvrant dans le
domaine.
Laouali Souleymane
N°1647 du vendredi 3 Juillet 2015
Société
15
ntensification de la lutte
Santé et Drogue
L
a consommation de la drogue prend de
plus en plus d’ampleur au Niger et affecte
durement la population active. Selon le
médecin chef du Service Psychiatrie de l’hôpital
National de Niamey, Dr. Houdou Seïni, la
tranche d’âge de la population la plus touchée
par la consommation de la drogue est celle qui
se situe entre 16 et 35 ans.
Mais qu’est-ce que concrètement la drogue,
Selon Dr. Houdou Seïni, on appelle drogue une
substance qui, une fois prise, va modifier l’activité psychique et le comportement de l’individu.
Dans le jargon de la médecine, c’est plutôt le
terme de substance psycho-active ou psychotrope qui est utilisé en référence à la drogue.
Pour le docteur Houdou Seïni, le mot drogue fait
souvent référence à tout ce qui est illicite. En
effet, un psychotrope est une substance qui a un
effet sur le comportement et l’esprit.
La position géographique du Niger fait de notre
pays une zone favorable au trafic de drogue et
à la consommation. Plusieurs catégories de
drogues sont consommées au Niger, entrainant
ainsi des conséquences sanitaires. D’après les
explications du médecin chef du Service Psychiatrie à l’Hôpital National de Niamey, les types
de drogues consommés ici au Niger sont entre
autres: le tramadol, le cannabis, le valium, les
solvants organiques, c’est-a-dire l’alcool que les
enfants sucent, et les amphétamines qui sont de
plus en plus utilisés sur les sites aurifères.
A la question de savoir le nombre exact de patients admis au service de psychiatrie dont les
troubles sont liés à la consommation de la
drogue, Dr. Houdou Seïni précise qu’il est difficile de donner un pourcentage, car il n’y a pas
de test de dépistage de la drogue au Niger. ‘’
Faute de moyens, les services de psychiatrie de
notre pays se contentent de poser quelques
questions aux patients. Ces questions sont relatives à la consommation ou non de la drogue
avec tout le risque que le malade peut dire non.
20% seulement des patients admis au service
de psychiatrie acceptent d’ailleurs de dire qu’ils
consomment de la drogue dans la mesure où
l’acte est péjoratif. Alors que dans la réalité, le
pourcentage dépasse largement les 20%.
Les conséquences de la prise de la drogue, de
manière générale, peuvent être de trois ordres,
a dit Dr Houdou Seïni. Il y a d’abord, a-t-il précisé, les conséquences liées à la santé. Elles
dépendent du type de drogue que l’individu
consomme. A titre illustratif, le cannabis a les
mêmes conséquences sur le plan sanitaire que
la cigarette. En outre, le cannabis contient plus
de substances cancérigènes que le tabac.
Il y a aussi les conséquences sociales et professionnelles. Un individu accro de la drogue va
progressivement désinvestir son activité professionnelle. Tout son temps et son énergie seront
mis dans la recherche et la consommation de la
drogue. Ce qui engendre aussi des répercutions
sociales telles que l’abandon de la famille, la
perte de relations etc.
Du point de vue économique, la consommation
de la drogue peut entrainer pour un pays de sérieuses difficultés de développement socio-économique dans l’avenir, car d’une manière
générale, la drogue est consommée par les
adultes jeunes, la tranche d’âge sensée être la
plus active.
Une autre conséquence liée à la consommation
de stupéfiants est l’insécurité, par exemple
quand l’individu se voit contraint de voler pour
se procurer sa dose quotidienne, quand l’accroc
conduit en état d’ivresse ou quand il provoque
des bagarres de rue parce qu’il ne peut plus se
contrôler, etc.
S’agissant de l’évolution de la consommation de
la drogue au Niger, le médecin chef du Service
Psychiatrie de l’Hôpital National de Niamey affirme qu’elle est en hausse. En effet, selon Dr.
Houdou Seini, les rapports trimestriels montrent
que le nombre d’usagers de drogue augmentent
de façon inquiétante. Pire encore, a-t-il souligné,
on constate l’apparition de nouvelles drogues
comme l’héroïne en injectable et la cocaïne. Ces
types de drogue sont aussi appelées ‘’drogues
dures’’ tandis que le cannabis est une ‘’drogue
douce’’. L’héroïne en injectable et la cocaïne
! Archives ONEP
De graves conséquences sur la santé
Des médicaments et substances psychotropes saisis
sont deux substances extrêmement nuisibles
pour la santé. Ces substances font malheureusement de plus en plus l’objet de trafic et de
consommation au Niger. ‘’En consultation, nous
avons déjà commencé à déceler des cas d’héroïne en injectable avec tous les risques que les
patients encourent. Ces drogues sont consommées dans les milieux aisés parce qu’elles coûtent très chères. Par exemple un gramme de
cocaïne se vend entre 18.000 à 20.000F’’, a dit
Dr Houdou Seini.
De manière générale, c’est surtout la population
active de notre pays qui est touchée par la
consommation de la drogue. Et les raisons qui
expliquent cela sont multiples, comme l’a si bien
dit Dr. Houdou Seini. L’une des raisons couramment avancées par les usagers de la drogue,
c’est d’acquérir de la force pour être productif.
Par exemple, la majorité des consommateurs du
tramadol exercent des travaux physiques. Le
tramadol est un médicament qui lutte contre la
douleur, c’est-a-dire un antalgique. Il a été maintenant détourné pour être consommé comme
drogue. Fort heureusement, une loi a été adoptée pour interdire formellement sa vente.
Les autres raisons pour lesquelles les individus
consomment le tramadol sont la curiosité, la recherche des sensations nouvelles chez les
jeunes; l’effet de groupe; la détente; le chômage
et autres difficultés sociales de façon globale.
Par rapport aux méfaits de la drogue sur l’organisme, il faut préciser que cela dépend du type
de substances psychotropes consommé par l’individu. Le consommateur de cannabis qui développe un cancer de poumons, n’en guérira plus.
Quand l’alcool commence déjà à détruire les cellules nerveuses, la dégradation de l’état de
santé de l’individu est irréversible.
Le taux de guérison des patients admis au service de psychiatrie et dont les troubles mentaux
sont liés uniquement à la drogue est de 100%.
Dr. Houdou Seini explique que la drogue ellemême n’entraine pas une folie ou une maladie
mentale chronique.
Hassane Daouda
Le tramadol ou ‘’tramol’’
Une drogue très dangereuse à portée de main
L
e tramadol est un opiacé utilisé en
médecine comme anti douleur de palier II. Son usage détourné est noté
sur le plan international. Dans un article
publié dans ‘’African journal of Drug & Alcohol Studies’’ en 2013, Dr Djibo Douma
Maïga, Enseignant Chercheur, à la Faculté
des Sciences de la Santé de l’université de
Niamey, a indiqué que l’usage du tramadol est abusif en raison de sa disponibilité
rendue possible par la prolifération des
‘’pharmacies ambulantes’’. Selon plusieurs
études, cette drogue est plus consommée
au Niger et sa consommation concerne
généralement les enfants et les jeunes
adultes dans les rues. Ainsi au Niger, le
Tramadol est devenu aujourd’hui la substance psychoactive la plus consommée,
en raison de son agrément populaire.
Cette publication du Dr Djibo Douma
Maiga est faite dans la cadre d’une étude
de la ‘’représentation sociale de la
consommation de tramadol au Niger, perception et connaissance des communautés ; enjeux pour les actions de lutte’’. Il
faut noter que cette dans cette publication,
le tramadol est connu généralement sous
le nom de ‘’tramol’’, mais 14 autres noms
lui sont attribués, principalement donnés
par les vendeurs ambulants de produits
pharmaceutiques. Selon ces derniers, ces
appellations sont en rapport avec non seulement la présentation et l’intensité de ces
effets, mais également avec la dissimulation du produit.
Nom d’une personne considérée comme
un héros au Niger ;
“Maiguiwa” : L’emballage comporte la
photo d’un éléphant symbole de la force ;
“ Tra” : Diminutif de tramol, nom de code ;
“Moltra” : prononciation des mots en syllabes inversées ;
“Goudou” : Augmentation de la vitesse
d’exécution des activités ;
“120” : Conditionnement forte à 120 mg ;
“Bari ban bari” ou ‘’nan aï si nan’’, littéralement traduit ‘’Arrête! Je n’arrête pas’’ : Persévérant dans les activités physiques ;
“Gabi” : Force physique ;
“Général” : Apte à tout faire ;
“Kioum” : Relatif aux crises convulsives ;
“Sodja” : Symbole du combat, de la force
de feu ;
“Wouta” : Feu qui ravage tout sur son pas-
sage ;
“Chaud” : Très actif ;
“Tramol-Monsieur ” : Relatif à l’usage
aphrodisiaque
Quelle intelligence ! Cela démontre combien ce produit est dangereux tant au niveau de la santé que dans la société.
Deux modes de consommation du tramadol ont été répertoriées : la consommation
collective au cours des regroupements
d’hommes et ou de femmes, et surtout des
jeunes, et une consommation individuelle
souvent indépendante de l’âge et du sexe.
L’administration se fait par voie orale sous
forme de comprimé. Il peut être
consommé seul ou dilué dans des boissons (sucreries, café, thé, etc.). Au regard
de la gravité et des conséquences probablement lourdes que la vente et la
consommation de cette substance peut
engendrer dans notre pays, Dr Djibo
Douma Maiga n’a pas manqué de proposer quelques mesures de lutte contre la
consommation abusive du tramadol. Ainsi,
dans sa publication, il a précisé qu’en
termes de stratégie de lutte contre l’abus
du tramadol, toutes les propositions ont in-
diqué l’implication des politiques, des responsables coutumiers, administratifs et religieux, des agents de santé, des forces de
sécurité et des agents des douanes. En
ce sens, Dr Djibo Douma Maïga a estimé
que les campagnes générales de communication sous diverses formes pour le
changement de comportement à l’endroit
de toutes les couches sociales, surtout les
jeunes et les vendeurs ambulants de produits pharmaceutiques, sont nécessaires.
Il propose également des réglementations
législatives telles que la pénalisation du
trafic et de l’usage de cette drogue, ainsi
que l’interdiction de l’importation et du
transit au Niger de ces produits. A ce sujet
Dr Douma a souligné que le Niger est le
plus grand importateur du tramadol dans
le monde. Il a en outre proposé l’amélioration de l’accessibilité aux prestations de
soins de santé, la prise en charge médicale des personnes souffrant de complications de l’usage du tramadol, et la création
de centres d’insertion des jeunes oisifs.
N°1647 du vendredi 3 Juillet 2015
Ali Maman (Stagiaire)
16
Message
QNET
T
QNET s’intéresse aux personnes vulnérables
en ce mois béni du Ramadan au Niger
andis que les musulmans observent la journée de
jeûne durant le neuvième mois du calendrier
islamique, ils font aussi don généreusement aux
œuvres de charité, s’abstiennent, et prient plus
religieusement ; dans le cadre des cinq piliers de l’Islam. La
charité étant l’un des cinq piliers et, selon les enseignements,
ils récoltent encore plus de récompenses spirituelles lorsqu’elle
est effectuée pendant le Ramadan.
La Compagnie Asiatique de Vente Directe QNET est une fois de
plus présente pour aider les communautés les moins fortunées
du monde. L’œuvre de bienfaisance QNET s’étend tout le long
de l’Afrique de l’Ouest et aux pays de Côte d’Ivoire, du Mali et
du Niger.
Le Ramadan, est une période très chargée pour le personnel
QNET, les partenaires, et les dirigeants qui ont travaillé dur
pour atteindre et pour fournir de la nourriture aux familles
nécessiteuses ainsi qu’aux orphelins à travers ces trois nations.
QNET a distribué des centaines de sacs de nourriture aux
orphelins et aux familles dans le besoin au travers de ses
Représentants Indépendants (RI). Ils sont allés aux domiciles
des destinataires par groupes organisés à divers endroits pour
distribuer l’aide tant attendue.
Les membres de QNET ont également trouvé que le Ramadan
est la meilleure occasion de toucher les cœurs et mettre un
sourire sur les visages des Africains de l’Ouest. Ces familles ont
MINISTERE DU PLAN, DE L’AMENAGEMENT DU
TERRITOIRE ET DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE
DIRECTION GENERALE DES INVESTISSEMENTS
Unité d’Exécution du Projet
Crédit IDA 5132 - NE
été comblées par les actes de bonté et de soutien qui leur a été
destiné.
La campagne du Ramadan de cette année était une
continuation de l’engagement annuel de QNET à fournir de la
nourriture aux nécessiteux pendant le mois sacré. Beaucoup de
gens ont bénéficié de la charité donnée par QNET au cours des
dernières années, au cours du mois béni du Ramadan, a déclaré
M. J. R Mayer, le directeur général de QNET.
Selon M. Mayer, le Ramadan représente un temps pour
l’autoréflexion et la dévotion à travers la prière et le jeûne. Il
est également une occasion pour les musulmans à travers le
monde de réaffirmer leur engagement à aider les moins
fortunés, y compris ceux qui luttent en raison de difficultés
économiques.
Pendant ce mois béni d’adoration divine, de miséricorde, de
pardon, de partage et de don, gardons l’intention de maintenir
et d’incarner l’exemple du Prophète d’aider ceux dans le besoin.
QNET est la filiale phare du groupe de sociétés QI et vend une
variété de produits pour le bien-être, les soins personnels, les
soins à domicile et des cours de e-learning, entre autres, qui
améliorent la vie quotidienne de ses clients dans le monde
entier. QNET est également membre de la Direct Selling
Associations de Malaisie, Singapour et des Philippines.
QNET souhaite à tous les musulmans, “Ramadan Moubarak”.
Puisse ce mois-ci apporter la paix, la prospérité et la
contemplation qui nous amène à devenir une meilleure
personne.
Nous sommes reconnaissants envers les nombreux RI QNET,
les autorités gouvernementales et les individus qui se
consacrent à la création d’opportunité pour tous en travaillant
à réduire les inégalités de revenus et la pauvreté, non
seulement grâce à leurs efforts de bienfaisance, mais aussi à
travers leurs initiatives pour l’émancipation des peuples
d’Afrique avec l’indépendance financière.
Sans aucun doute, le Ramadan nous rappelle aussi notre
responsabilité commune de traiter les autres comme nous
voulons l’être nous-mêmes et les principes fondamentaux qui
unissent ensemble les gens de différentes confessions.
www.qnet.net/fr
SOLLICITATION DE MANIFESTATIONS
D’INTERET
SERVICE DE CONSULTANTS : Recrutement d’un Consultant Individuel de niveau
international dans le cadre du renforcement des capacités des acteurs de l’initiative
K2M (Maradi-Kano-Katsina)
Le Gouvernement de la République du Niger a obtenu un Crédit de l’Association
Internationale de Développement (IDA) pour financer le coût du Projet d’Appui à la
Compétitivité et à la Croissance (PRACC).
Il est prévu qu’une partie des sommes accordées au titre de ce financement soit utilisée
pour effectuer les paiements prévus au titre du contrat relatif à la conduite d’un
processus d’auto-évaluation des acteurs de la mise en œuvre du Plan d’actions K2M.
La mission vise à organiser et à animer des séances d’autoévaluation des quatre
groupes d’acteurs locaux cités plus haut dans chacune des localités concernées par
l’initiative.
De façon spécifique, il s’agit de :
• Sur la base des lois et règlements du Niger et du Nigéria, des accords et protocoles
de coopération bilatérale et des textes règlementaires de la CEDEAO régissant le
commerce transfrontalier et la sécurité alimentaire, préparer et administrer un
questionnaire d’autoévaluation des acteurs ;
• Recenser, au cours des séances d’autoévaluation, les problèmes majeures rencontrés
par les acteurs (quatre catégories d’acteurs) dans la conduite de leurs activités dans
le corridor K²M ; ainsi que des propositions de solutions pour résoudre ces problèmes;
• Organiser et animer une séance de mise en commun des idées regroupant l’ensemble
des quatre groupes d’acteurs de chaque localité en vue de relever les points de
convergence et de divergence, ainsi que les solutions consensuelles susceptibles de
résoudre les problèmes ;
• Elaborer un guide de sensibilisation des acteurs concernés par la mise en œuvre de
l’initiative.
PROFIL DU CONSULTANT
La mission sera exécutée par un (1) Consultant individuel de niveau international
répondant au profil ci-dessous:
• Etre un de formation économiste, planificateur ou assimilé de niveau Bac+5 au moins
avec une Spécialisation en Commerce International (Bac +5) ;
• Justifier de 10 années d’expérience au moins ;
• Justifier de solides connaissances sur la problématique de la coopération
transfrontalière de proximité, sur toutes ses dimensions, notamment dans l’espace
CEDEAO ;
• Avoir participé à des missions d’évaluation/identification des contraintes et obstacles
aux échanges frontaliers et de formulation des programmes pour leur levée ;
• Avoir une bonne maîtrise, attestée par une longue pratique, des outils de diagnostic
participatif ;
• Etre bilingue capable d’animer les débats en Français et en Anglais ;
• Avoir une aptitude avérée à rédiger des rapports en français et en anglais
Le Coordonnateur de l’Unité d’Exécution du Projet d’Appui à la Compétitivité et à la
Croissance invite les candidats éligibles à manifester leur intérêt pour fournir les
services décrits ci-dessus. Ils devront soumettre des cv détaillés certifiés sincères en
indiquant leur qualification pour exécuter lesdits services.
Un Consultant sera sélectionné suivant les procédures décrites dans les directives:
Sélection et Emploi de Consultants par les Emprunteurs de la Banque Mondiale, édition
janvier 2011 révisées en juillet 2014.
Les Consultants intéressés peuvent obtenir des informations supplémentaires à
l’adresse ci-dessous de 8 heures à 17 heures 30 minutes du lundi au jeudi et
de 8 heures à 13 heures les vendredis.
Les manifestations d’intérêt doivent être soumises au plus tard le mardi 14 juillet
2015 à 17 heures 30 minutes à :
UNITE D’EXECUTION DU PROJET D’APPUI A LA COMPETITIVITE ET
A LA CROISSANCE
AVENUE DE LA RADIO
A L’ATTENTION DE
MONSIEUR MAMAN LAOUALI MAMAN
Email : m_laouali@yahoo.fr, laoualimoussa@ymail.com
ou uepracc@pracc.ne
N°1647 du vendredi 3 Juillet 2015
Société
Ramadan
Le meilleur congé présidentiel du monde
L
ouanges à Allah Seigneur de
l'Univers, Il conforme qui Il veut à
ce qu'Il veut! Prière et salut d'Allah sur notre Guide et Prophète Bienaimé, Mouhammad, sur sa sainte
famille et tous ses fidèles Compagnons, ce Prophète qui représente l'excellent modèle humain pour toute
l'Humanité en général et pour les musulmans en particulier et plus précisément pour les leaders politiques,
sociaux, religieux..! En ce début de la
dernière décade de Ramadan, il me
plaît de partager avec vous une petite
réflexion sur le congé annuel et spécial
d'un Président dont Dieu Seul connaît
la place, l'importance et les différentes
fonctions qu'il assume à la tête de son
pays. Cependant, malgré toutes ses
occupations et préoccupations nationales et internationales, ce Président
prend un congé annuel pour une affaire
et une seule affaire qui l'occupe.
Il ne prend pas ce congé pour aller
avec sa famille sur la plus belle île du
monde et Dieu Seul sait que c'est une
bonne affaire que de s'installer sur une
île avec sa famille pour changer d'air,
raviver les forces et " oublier " un peu
les problèmes routiniers de ce monde.
Il ne prend pas ce congé pour aller
avec sa famille visiter des parents se
trouvant au village ou ailleurs dans le
monde et Dieu Seul sait le profit qu'il y
a dans la visite aux parents surtout éloignés. Il ne prend pas ce congé pour
aller faire un bilan de sa santé dans les
hôpitaux les plus équipés et les plus
chers du monde et Dieu Seul sait les
avantages qu'il y a dans le fait de faire
le bilan annuel de son organisme. Il ne
prend pas ce congé pour aller faire un
tour touristique dans les coins les plus
merveilleux du monde et Dieu sait que
c'est une chose recommandée. Il ne
prend pas ce congé pour aller en excursion éducative avec ses enfants et Dieu
Seul sait les bons fruits d'une telle sortie. Il ne prend pas ce congé pour aller
se reposer dans une villa ou dans un
hôtel loin ou tout près de son pays. Il ne
prend pas ce congé pour suivre un régime alimentaire en vue de récupérer
ses énergies, d'augmenter du poids ou
pour mincir.
Il ne prend pas ce congé pour aller
même à la Mecque en tant que musulman pour accomplir une Oumra ou petit
pèlerinage et Dieu Seul connaît la récompense d'une telle adoration!Mais
il prend son congé pour s'adonner à
l'adoration pure et sincère de son Seigneur et cela malgré: la garantie du Pa-
radis qui lui a été faite ; le pardon de
ses péchés antérieurs et futurs ; le
poste de Guide Suprême de la Oummah Islamique ; le rôle de Preneur des
décisions et de juge qu'il assume
chaque jour ; la relation et le contact
permanents qu'il entretient avec Son
Seigneur, la visite répétée de l'Ange
Djibril chez lui!Malgré tout cela, ce
Guide Suprême de la Oummah prend
un congé annuel et spécial pour se retirer à la mosquée et s'adonner à la dévotion pure et sincère pour ainsi
concrétiser et mettre en application la
Parole de son Seigneur: "Je n'ai créé
les djinns et les humains que pour qu'ils
M'adorent". Sourate 51, verset 56. Où
sont les musulmans aujourd'hui par
rapport à ce Prophète? Où passent-ils
leurs congés et que font-ils durant ces
congés? Si le Prophète çallallahou
alaihi wa sallam à qui Allah a pardonné
tous ses péchés et qui a la garantie de
la béatitude éternelle, prend un congé
pour s'adonner à l'adoration; que dire
de nous autres qui ignorons notre sort
auprès de Dieu? Chers frères et sœurs
en Islam, avons-nous pris le temps de
réfléchir sur la gravité ou l'importance
de cette dernière décade de Ramadan
qui amène le Guide Suprême de la
Oummah à prendre ce congé annuel et
spécial? Avons-nous réfléchi sur la raison de cette retraite spirituelle du Guide
Suprême de la Oummah Islamique
alors que Dieu lui a pardonné tous ses
péchés et alors que toutes les affaires
de la Oummah dépendent de lui? Le
Prophète çallallahou alaihi wa sallam
faisait cette retraite pour nous donner
l'exemple à suivre dans l'exaltation de
cette dernière décade et surtout dans
la recherche de la Nuit de la Destinée
ou Laylatoul-Qadr qui constitue le secret fondamental et la cause principale
de l'institution du jeûne de Ramadan.
Durant cette dernière décade, le Prophète çallallahou alaihi wa sallam ne
dormait pas la nuit, il excellait d'effort
plus qu'il ne le faisait dans le reste du
mois. Il serrait sa ceinture et réveillait
sa famille pour que tous se mettent à
prier, à invoquer, à lire le Saint Coran
ou à faire le Zikr.
Louanges à Allah Seigneur de l'Univers, Il conforme qui Il veut à ce qu'Il
veut! Prière et salut d'Allah sur notre
Guide et Prophète Bien-aimé, Mouhammad, sur sa sainte famille et tous
ses fidèles Compagnons, ce Prophète
qui représente l'excellent modèle humain pour toute l'Humanité en général
et pour les musulmans en particulier et
Faire-Part
Mr MOUSSA DJIBO, ONEP Niamey et Madame née KADI
AMADOU ont la joie de vous faire part de la naissance d’un garçon
dans leur foyer le Vendredi 26 Juin 2015. La maman et le bébé
se portent bien. Le baptême auquel vous êtes cordialement invités
aura lieu INCHA ALLAH le Samedi 4 Juillet 2015 à partir de
08H00 à leur domicile sis au quartier Lazaret à 200 m de l’Ecole
Primaire Nord Faisceau.
plus précisément pour les leaders politiques, sociaux, religieux..! En ce début
de la dernière décade de Ramadan, il
me plaît de partager avec vous une petite réflexion sur le congé annuel et
spécial d'un Président dont Dieu Seul
connaît la place, l'importance et les différentes fonctions qu'il assume à la tête
de son pays. Cependant malgré toutes
ses occupations et préoccupations nationales et internationales, ce Président
prend un congé annuel pour une affaire
et une seule affaire qui l'occupe.
Il ne prend pas ce congé pour aller
avec sa famille sur la plus belle île du
monde et Dieu Seul sait que c'est une
bonne affaire que de s'installer sur une
île avec sa famille pour changer de l'air,
raviver les forces et " oublier " un peu
les problèmes routiniers de ce monde.
Il ne prend pas ce congé pour aller
avec sa famille visiter des parents se
trouvant au village ou ailleurs dans le
monde et Dieu Seul sait le profit qu'il y
a dans la visite aux parents surtout éloignés. Il ne prend pas ce congé pour
aller faire un bilan de sa santé dans les
hôpitaux les plus équipés et les plus
chers du monde et Dieu Seul sait les
avantages qu'il y a dans le fait de faire
le bilan annuel de son organisme. Il ne
prend pas ce congé pour aller faire un
tour touristique dans les coins les plus
merveilleux du monde et Dieu sait que
c'est une chose recommandée. Il ne
prend pas ce congé pour aller en excursion éducative avec ses enfants et Dieu
Seul sait les bons fruits d'une telle sortie. Il ne prend pas ce congé pour aller
se reposer dans une villa ou dans un
hôtel loin ou tout près de son pays. Il ne
prend pas ce congé pour suivre un régime alimentaire en vue de récupérer
ses énergies, d'augmenter du poids ou
pour mincir.
Il ne prend pas ce congé pour aller
même à la Mecque en tant que musulman pour accomplir une Oumra ou petit
pèlerinage et Dieu Seul connaît la récompense d'une telle adoration!Mais
il prend son congé pour s'adonner à
l'adoration pure et sincère de son Seigneur et cela malgré: la garantie du Paradis qui lui a été faite ; le pardon de
ses péchés antérieurs et futurs ; le
poste de Guide Suprême de la Oummah Islamique ; le rôle de Preneur des
décisions et de juge qu'il assume
chaque jour ; la relation et le contact
permanents qu'il entretient avec Son
Seigneur la visite répétée de l'Ange Djibril chez lui!Malgré tout cela, ce
Guide Suprême de la Oummah prend
un congé annuel et spécial pour se retirer à la mosquée et s'adonner à la dévotion pure et sincère pour ainsi
concrétiser et mettre en application la
Parole de son Seigneur: "Je n'ai créé
les djinns et les humains que pour qu'ils
M'adorent". Sourate 51, verset 56. Où
sont les musulmans aujourd'hui par
rapport à ce Prophète? Où passent-ils
leurs congés et que font-ils durant ces
congés? Si le Prophète çallallahou
alaihi wa sallam à qui Allah a pardonné
tous ses péchés et qui a la garantie de
la béatitude éternelle, prend un congé
pour s'adonner à l'adoration; que dire
17
de nous autres qui ignorons notre sort
auprès de Dieu? Chers frères et sœurs
en Islam, avons-nous pris le temps de
réfléchir sur la gravité ou l'importance
de cette dernière décade de Ramadan
qui amène le Guide Suprême de la
Oummah à prendre ce congé annuel et
spécial? Avons-nous réfléchi sur la raison de cette retraite spirituelle du Guide
Suprême de la Oummah Islamique
alors que Dieu lui a pardonné tous ses
péchés et alors que toutes les affaires
de la Oummah dépendent de lui? Le
Prophète çallallahou alaihi wa sallam
faisait cette retraite pour nous donner
l'exemple à suivre dans l'exaltation de
cette dernière décade et surtout dans
la recherche de la Nuit de la Destinée
ou Laylatoul-Qadr qui constitue le secret fondamental et la cause principale
de l'institution du jeûne de Ramadan.
Durant cette dernière décade, le Prophète çallallahou alaihi wa sallam ne
dormait pas la nuit, il excellait d'effort
plus qu'il ne le faisait dans le reste du
mois. Il serrait sa ceinture et réveillait
sa famille pour que tous se mettent à
prier, à invoquer, à lire le Saint Coran
ou à faire le Zikr.
Toute sa famille se trouve connectée simultanément à Dieu durant les nuits de
cette dernière décade. Quel beau spectacle! Et quel bel exemple à suivre!
Chers frères sœurs en Islam, pouvonsnous essayer d'imiter ce Prophète dans
la vivification des nuits de la dernière
décade de Ramadan? Pouvons-nous
nous connecter ensemble avec nos familles (femmes, enfants et proches parents) à Dieu dans les dernières heures
de chaque nuit de cette décade pour
bénéficier des grâces spéciales que
Dieu accorde à Ses serviteurs dévots?
Pouvons-nous prier enfin avec nos
femmes et nos enfants? Pouvons-nous
enfin réciter le Saint Coran avec nos
femmes et nos enfants? Pouvons-nous
enfin invoquer Dieu ensemble avec nos
femmes et nos enfants? Si nous ne
pouvons rien faire de tout cela pendant
ce mois de spiritualité et de foire islamique où les forces du mal sont enchaînées, quand pourrons-nous alors
le faire? Chers frères et sœurs en
Islam, Allah soubhanahou wa taala a
dit: "Vous avez dans le Messager d'Allah un excellent modèle [à suivre], pour
quiconque espère en Allah et au Jour
dernier et évoque Allah fréquemment".
Sourate 33, verset 21. Essayons donc
d'imiter ce Messager dans sa pratique
durant la dernière décade de Ramadan!Vivifions les nuits de cette dernière
décade avec les nôtres à la maison ou
à la mosquée avec les autres musulmans!
Multiplions les adorations et les actions
de bienfaisance et de charité envers les
autres! Méditez bien ce Congé Présidentiel Spécial pour en dégager vos
propres leçons et conclusions! Qu'Allah
nous conforme tous à cela et qu'Il nous
accorde tous les privilèges, les grâces,
les bénédictions, les miséricordes et le
pardon de cette dernière décade! Qu'Il
nous conforme à vivifier la Nuit de la
Destinée par des actes légiférés qui Lui
plaisent et qui nous procurent Sa récompense et Son agrément ici-bas et
dans l'au-delà!
Cheikh Boureima Abdou Daouda
N°1647 du vendredi 3 Juillet 2015
18
Annonces
Marchés
République du Niger
Ministère de la Communication et des
Relations avec les Institutions
BP : 368 NIAMEY (Niger) ;
Tél. : (00227) 20 72 28 74 ; 20 72 28 21 ; 20 72 21 40
-Télécopie. : (00227) 20 72 56 68
Publics
Avis d'Appel d'Offres National
N°001/2015/MC/RI/DMP/DSP
1. Le présent Avis d’Appel d’Offres fait suite à l’avis général de
passation de marchés publiés dans le Journal Le Sahel N° 8871
du 04/02/ 2015.
Le Ministère de la Communication et des Relations avec les
Institutions lance un Appel d’Offres Ouvert pour des travaux de
réhabilitation et d’extension des locaux de l’Office National
d’Edition et de Presse (ONEP) à Niamey, sous financement du
budget national.
2. La participation à la concurrence est ouverte à toutes les personnes
physiques ou morales ou groupements desdites personnes en règle
vis-à-vis de l’Administration (voir détails dans instructions aux
soumissionnaires) pour autant qu’elles ne soient pas sous le coup
d’interdiction, de suspension, d’exclusion ou de liquidation des biens.
3. Les candidats intéressés peuvent obtenir des informations
supplémentaires et consulter gratuitement le Dossier d’Appel d’Offres
au Ministère de la Communication et des Relations avec les
Institutions, Direction des Marchés Publics et des Délégations de
Service Public, tous les jours ouvrables entre 9 heures et 13 heures.
Le délai d’exécution est tel que spécifié aux DPAO.
4. Tout candidat éligible, intéressé par le présent avis, doit acquérir
un jeu complet du Dossier d’Appel d’Offres, auprès de la Direction
des Marchés Publics et des Délégations de Service Public (tel que
spécifié aux DPAO) moyennant paiement d’un montant non
remboursable de trois cent mille (300 000) francs Cfa.
5. En cas d’envoi par la poste ou tout autre mode de courrier, les frais
y afférents sont à la charge de l’acheteur et le maître d’ouvrage ne
peut être responsable de la non réception du dossier par le candidat.
6. Les offres présentées en un original et cinq (5) copies,
conformément aux Instructions aux Soumissionnaires, et accompagnées
d’une garantie de soumission d’un montant de 2% (spécifié aux DPAO)
devront parvenir ou être remises à la Direction des Marchés Publics et
des Délégations de Service Public, tel : 20 73 35 09 ou 96 46 73 39,
au plus tard le jeudi 16 juillet 2015 à 9h00.
L’ouverture des plis aura lieu le même jour à partir de 10h en
présence des représentants des soumissionnaires qui souhaitent y
assister, dans la salle 309 du Ministère de la Communication et des
Relations avec les Institutions.
Les offres reçues après le délai fixé seront rejetées.
7. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pour un
délai de (tel que spécifié aux DPAO) 120 jours, à compter de la
date de remise des offres.
Par décision motivée, l’Administration se réserve le droit de ne donner
aucune suite à tout ou partie du présent Appel d’Offres.
YAHOUZA SADISSOU
AVIS DE RECRUTEMENT
La Représentation de l’UNICEF à Niamey, République du Niger lance un avis
de recrutement pour un contrat à durée déterminée de deux (2) Assistant(es)
aux Programmes dont un (1) pour le Programme Communication pour
le Développement et un (1) pour les Opérations Vision/Hub tous 2 basés
à Niamey. Le/la candidat(e) recruté(e) aura pour responsabilité et tâches :
Responsabilité :
Sous la supervision directe du Chef de la Section Programme Communication
pour le Développement ou du Coordonnateur Vision, l’Assistant(e) au
Programme aura pour principale responsabilité d’appuyer dans la collecte des
informations, l’exécution et le suivi des activités techniques et administratives
du Programme.
Tâches :
- Collecter les données et informations sur le déroulement des activités
- Traiter et vérifier les informations et données conformément aux instructions
reçues
- Tenir les données et le plan de suivi de l’état d’avancement du projet : des
étapes de la formulation, à la mise en œuvre à l’opérationnalisation.
- Analyser les informations et ressortir les implications budgétaires.
- Tenir, enregistrer, classer et mettre à jour les dossiers selon le système de
classement en place
- Préparer les documents de travail et les tableaux pour les sessions de
briefing et de revue.
- Effectuer d’autres tâches opérationnelles spécifiques dans le cadre de la
mise en œuvre du programme/projet
- Effectuer toute autre tâche à la demande du superviseur.
Qualifications et expériences requises
- Avoir un diplôme de Bachelier (Bac) Technique (comptabilité, gestion);
- Avoir au moins 5 ans d’expérience professionnelle dans les domaines de la
Gestion, Administration, comptabilité ou équivalent, dont au moins une année
étroitement liée à la gestion administrative et comptable au sein d’un projet/
programme;
- Avoir une bonne capacité d’organisation de travail et d’analyse des
données;
- Avoir une bonne capacité de travail en équipe et de relations
interpersonnelles;
- Avoir une bonne capacité de rédaction et une parfaite maîtrise du Français
et de bonnes connaissances en Anglais;
- Avoir une bonne connaissance de l’outil informatique : logiciels bureautiques
(Word, Excel, PowerPoint!) y compris l’Internet;
- Une expérience de travail dans une organisation internationale et/ou au sein
d’une agence du Système des Nations Unies serait un atout.
Localisation et Durée du contrat :
Le contrat est d’une durée déterminée d’un (1) an renouvelable.
Le/la candidat(e) recruté (e) sera basé(e) à UNICEF Niamey.
Rémunération :
Le poste est classé dans la catégorie des Agents des Services Généraux
(GS) au grade GS5 de la grille de rémunération du Système des Nations
Unies.
Date et Dépôt de candidature
Le dossier de candidature comprenant une lettre de motivation, un CV et un
P11 obligatoire à jour (Notice Personnelle disponible sur le web site
http://www.unicef.org/about/employ/index_apply.html), des copies certifiées
des diplômes et attestation de travail doit être adressé au nom de la
Responsable des Ressources Humaines à UNICEF, BP 12 481 Niamey Niger, avec la mention «Poste d’Assistant(e) au Programme
Communication pour le Développement et/ou Poste d’Assistant au
Programme Vision/Hub, Confidentiel » – Niamey au plus tard le 17 juillet
2015 au bureau de l’UNICEF, 2 rue des oasis, BP 12481 Niamey.
NB : Tout dossier incomplet sera rejeté.
L’UNICEF est un environnement non-fumeur. Seules les candidatures
sélectionnées seront contactées. Les candidatures féminines sont vivement
encouragées. Tout dossier transmis ne peut être retiré.
N°1647 du vendredi 3 Juillet 2015
Annonces
19
PROGRAMME DE FORMATION
JUILLET 2015
N°1647 du vendredi 3 Juillet 2015
20
Annonces
Marchés Publics
REPUBLIQUE DU NIGER
SOCIETE DE PATRIMOINE DES
EAUX DU NIGER
Avis d’Appel d’Offres National n°008
1. Le présent Avis d’Appel d’Offres fait suite au plan prévisionnel révisé
de passation de marchés 2015 de la SPEN publié dans le journal le
Sahel du 28 avril 2015.
y afférents sont à la charge de l’acheteur et le Maître d’ouvrage ne peut
être responsable de la non réception du dossier du candidat.
2. Dans le cadre de l’exécution des travaux de clôture de l’exhaure de
la 3ème Usine de Niamey à Karey Gorou, sous financement de la Société
de Patrimoine des Eaux du Niger (SPEN), le Maître d’ouvrage (SPEN)
lance un Appel d’offres pour la réalisation desdits travaux.
7. Les offres présentées en un original et quatre (4) copies,
conformément aux Instructions aux Soumissionnaires, et
accompagnées d’une garantie de soumission d’un montant de un
million (1 000 000) francs CFA devront parvenir ou être remises au
plus tard le 29/07/ 2015 à 9 h 30 mn à l’adresse suivante :
3. La participation à la concurrence est ouverte à toutes les personnes
physiques ou morales ou groupements desdites personnes en règle vis
à vis de l’Administration pour autant qu’elles ne soient pas sous le coup
d’interdiction, de suspension, d’exclusion ou de liquidation des biens.
SOCIETE DE PATRIMOINE DES EAUX DU NIGER
BP : 10 738 Niamey (Koira Kano, Boulevard des SY et MAMAR)
Tel : 20 73 43 40 / 20 73 53 20/ Fax : 20 73 46 40
Email : dg-spen@intnet.ne
4. Les candidats intéressés peuvent obtenir des informations
supplémentaires et consulter gratuitement le dossier d’Appel d’offres
auprès de la Direction de la planification et des investissements
(DPI) de la SPEN du Lundi au Jeudi entre 9 heures et 17 heures.
L’ouverture des plis sera faite le 29/07/2015 à 10 H 00 mn dans la salle
de réunion de la SPEN en présence des représentants des
soumissionnaires qui souhaitent y assister.
Les offres reçues après le délai fixé seront rejetées.
Le délai d’exécution des travaux est de Quatre (04) mois.
8. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pour un
délai de 90 jours, à compter de la date de remise des offres.
5. Tout candidat éligible, intéressé par le présent avis, doit acquérir un
jeu complet du dossier d’Appel d’offres, auprès de la Direction
Comptable et Financière(DCF) de la SPEN moyennant paiement
d’un montant non remboursable de cinquante mille (50 000) francs
CFA.
Par décision motivée, la SPEN se réserve le droit de ne donner aucune
suite à tout ou partie du présent Appel d’offres.
Le Directeur Général
SADOU SEYDOU
6. En cas d’envoi par la poste ou tout autre mode de courrier, les frais
AVIS D’APPEL D’OFFRES N°003/2015/NIGELEC
GROUPES ET MATERIEL DE RESEAUX DE DISTRIBUTION MT/BT
L’État du Niger a sollicité et obtenu auprès de la Banque Ouest
Africaine de Développement (BOAD), un emprunt pour le
financement partiel du programme d’urgence d’électrification
rurale 2015-2016 dont l’exécution a été confiée à la Société
Nigérienne d’Électricité (NIGELEC).
Cet emprunt est destiné notamment à l’acquisition du matériel
électrique à travers un Appel d’Offres International Ouvert.
Les soumissionnaires intéressés par le présent Appel d’Offres
peuvent retirer le dossier au Service Approvisionnement,
Commandes et Marché (SACM) sis en Zone Industrielle
contre le paiement d’un montant non remboursable de deux
cent cinquante mille (250 000) FCFA.
Les offres seront présentées en un original et trois (03)
copies, conformément aux instructions aux soumissionnaires,
Le matériel objet du présent Appel d’Offres est reparti en onze et accompagnées d’une garantie de soumission par lot.
(11) lots :
•Lot 1 : Armement et accessoires ;
Les soumissionnaires sont invités à déposer leurs offres au
•Lot 2 : Câble Almélec 34.4 et 54.6 mm² ;
plus tard le 14 juillet 2015 à 10 heures au siège de la
•Lot 3 : Câble Almélec 75.5 et 117 mm² ;
NIGELEC à l’adresse suivante:
•Lot 4 : Câble BT préassemblé 2x16 mm² et 4x16 mm² ;
NIGELEC Division Courrier
•Lot 5 : câble BT préassemblé 35 à 70 mm² +neutre et câblette
201, avenue du Général de GAULLE PL 30 PLATEAU
terre ;
BP 11202 NIAMEY/NIGER
•Lot 6 : Isolateurs, IACM, et Parafoudres ;
•Lot 7 : Accessoires de réseaux & branchement ;
L’ouverture des plis aura lieu le même jour à 11 heures dans
•Lot 8 : Transformateurs H 61 20 kV/B2 ;
la salle de réunion du siège de la NIGELEC en présence des
•Lot 9 : Transformateurs H61 33 kV/B2 ;
représentants des soumissionnaires qui souhaitent y assister..
•Lot 10 : Poteaux bois ;
•Lot 11 : Groupes électrogènes.
Par décision motivée , la NIGELEC se réserve le droit de ne
donner aucune suite à cet Appel d’Offres.
N°1647 du vendredi 3 Juillet 2015
Tribune
21
Décentralisation et développement local au Niger : des avancées significatives
S
chéma global de décentralisation présenté par le gouvernement en 1998 semblait donner la priorité aux questions de
redécoupage administratif de la République du
Niger et privilégiait donc la résolution des problèmes d’administration du territoire. Depuis
cette période et progressivement, le législateur
Nigérien a orienté la politique nationale de la décentralisation vers la mise en place d’une administration de proximité qui se chargera
prioritairement des affaires locales dont notamment les questions de développement local.
La présente note se propose de présenter les
avancées en matière de décentralisation et d’organisation du développement local au double
plan juridique et opérationnel avant de s’appesantir sur les perspectives qu’induisent la nécessaire évolution du processus pour répondre aux
objectifs de démocratisation de la société Nigérienne.
I. LES ASPECTS JURIDIQUES DE LA DECENTRALISATION ET DU DEVELOPPEMENT
LOCAL
Le corpus juridique de la décentralisation et du
développement local s’est, au cours des années
90 et 2000, largement enrichi avec une multitude
de textes qui, souvent, se répètent engendrant
des difficultés quant à leur exploitation. C’est
pour cette raison et pour prendre en charge de
nouveaux enjeux liés à une meilleure définition
et à la gestion rationnelle des affaires locales
ainsi qu’à la promotion du développement local
qu’un Code Général des Collectivités Territoriales de la République du Niger a été élaboré
et adopté par Ordonnance N° 2010-54 du 17
septembre 2010.
1.1. Le cadre juridique et institutionnel de la
décentralisation au Niger
Au plan juridique, on peut citer comme fondement de la décentralisation les outils suivants :
- La Constitution de la République du Niger qui
affirme en ses articles 164, 165, 166 et 167 les
principes de décentralisation et de déconcentration. Ainsi, la Constitution affirme en ces articles
les principes de la co-administration du territoire,
de la libre administration des collectivités territoriales, celui de la responsabilité des Collectivités
dans l’organisation du développement et de la
solidarité :
-La loi N°2008-42 du 31 juillet 2008 relative à
l’organisation et l’administration du territoire de
la République du Niger : ce texte dispose que
«le territoire de la République du Niger est organisé en circonscriptions administratives et en
collectivités territoriales ». L’article 2 de cette loi
dispose que « cette organisation s’effectue dans
le respect du principe de la libre administration
des collectivités territoriales et de la spécificité
des communautés coutumières, de manière à
mettre en œuvre l’aménagement du territoire et
les politiques de développement, à garantir la
démocratie locale et à favoriser la généralisation
et la modernisation du service public » ;
- Le Code Général des Collectivités Territoriales
de la République du Niger (CGCT) porté par
l’Ordonnance N°2010-54 du 17 septembre 2010
a rassemblé l’essentiel des questions relatives
à la décentralisation en neuf (IX) livres qui traitent des aspects suivants :
1. les dispositions générales ;
Par ISSOUFOU MAAZOU, SGLD/PAC3
2. les collectivités territoriales et leurs organes ;
3. la répartition des compétences entre l’Etat et
les collectivités territoriales ;
4. le fonctionnement des organes délibérants et
exécutifs des collectivités territoriales ;
5. le régime financier des collectivités territoriales ;
6. le régime foncier et domanial des collectivités
territoriales ;
7. les relations entre l’Etat et les collectivités territoriales ;
8. les relations entre les collectivités territoriales;
9. les dispositions diverses et finales notamment
l’abrogation de certains textes antérieurs régissant le domaine.
On peut noter également dans cette
liste des textes régissant les collectivités territoriales au Niger, les lois, ordonnances et décrets
qui créent les régions et communes, entités décentralisées, les villes, les textes qui fixent le
nombre de sièges par conseil (régional, communal), etc.
C’est dire qu’avec l’application de ces textes et
l’organisation des élections municipales de première génération en juillet 2004 et de celles de
janvier 2011 relatives aux scrutins municipal et
régional, la réforme décentralisatrice est une
réalité tangible au Niger.
1.2. Le cadre juridique et institutionnel du développement local au Niger
Comme nous le disions en introduction, un des
objectifs majeurs de la réforme décentralisatrice
au Niger est le développement local. En effet,
la décentralisation associe directement les communautés de base à l’élaboration et à la mise en
œuvre de programmes et projets de développement et constitue de ce fait le levier indispensable à la concertation en vue de la conception
d’un développement voulu et conduit par les
communes et communautés qui les composent.
C’est pourquoi les textes de base adoptés au
Niger dans le domaine de la décentralisation
traitent largement des questions relatives au développement local.
Le socle juridique sur lequel reposent les capacités des entités décentralisées à faire du développement local est notamment constitué des
textes suivants :
- La Constitution de la République du Niger qui
dispose en son article 165 que « l’Etat veille au
développement harmonieux de toutes les collectivités sur la base de la solidarité nationale, de
la justice sociale, des potentialités régionales et
de l’équilibre interrégional ». C’est dire que la
Constitution reconnaît l’existence d’entités territoriales autres que l’Etat chargées de faire du
développement en complément aux efforts de
l’Etat ;
- Cette idée a été reprise par la loi N°2008-42
précitée qui réaffirme en son article 5, alinéa 3
que « elles (les collectivités territoriales) concourent avec l’Etat à l’administration et à l’aménagement du territoire, au développement
économique, social et culturel ainsi qu’à la protection de l’environnement, la mise en valeur des
ressources naturelles et à l’amélioration du
cadre de vie » ;
- Quant au CGCT, il dispose en ses articles 29
et 104 que le conseil municipal ou régional règle
par ses délibérations les affaires de la commune
Faire-part de naissance
M. Djibrilla NAMALKA, Chef service des Sports ORTN/Attaché de Presse
MEPT et Mme née Lucie GEORGES ont la joie de vous faire part de la
naissance d'un garçon dans leur foyer le Dimanche 28 juin 2015. La maman et
le bébé se portent bien. Le Baptême auquel vous êtes cordialement invités
aura lieu Incha-Allah le Dimanche 05 juillet 2015 à 8 heures 00 à leur
domicile sis au quartier Yantala en face du Camping touristique.
Contact : 96 57 44 64 /90 6419 46
ou de la région. A cet effet, il décide des mesures
à prendre pour assurer le développement économique, social et culturel de la commune ou de
la région. C’est la clause de compétence générale qui permet à ces entités décentralisées de
se saisir des affaires et de les régler (dont les affaires de développement) tant que celles-ci relèvent de la commune ou de la région.
- En outre, l’article 163 du même CGCT définit
les 19 domaines dans lesquels les collectivités
territoriales peuvent bénéficier de l’État un transfert de compétences, dont les domaines de la
planification et du développement économique,
social et culturel.
En conclusion, la commune ou la région assure
la maîtrise d’ouvrage de toutes les actions menées sur son territoire et ayant un caractère d’affaire locale/régionale ou répondant au critère de
compétence spécifique transférée.
C’est donc en vertu de ces dispositions que les
deux cent cinquante-cinq (255) communes du
Niger dont les 125 communes de la zone d’intervention du Programme d’Actions Communautaires et les sept (7) conseils régionaux
élaborent leurs outils de planification du développement et conduisent chacune sa dynamique
de développement en harmonie avec les dispositions légales et réglementaires et avec les documents de politiques et stratégies nationales en
la matière (PDES 2012-2015, i3N et..).
II. Le rôle des communes dans la conception
et la mise en œuvre du développement local
Comme indiqué précédemment, la commune,
conformément aux textes en vigueur se charge
de concevoir et d’organiser le développement
local.
Selon de nombreuses sources, le développement local, appelé aussi développement à la
base, est un processus utilisant les initiatives locales au niveau des petites collectivités comme
moteur du développement économique. Il est
prôné dans les pays en développement en complément des mesures macroéconomiques et
des grands projets.
Le développement local repose donc sur des actions mobilisant les initiatives locales avec l’apport des habitants eux-mêmes, éventuellement
avec une aide technique ou financière extérieure
à la communauté.
Le Document-cadre de politique nationale de la
décentralisation constate à juste titre que le modèle de décentralisation voulu par le Niger est la
conséquence des dynamiques communautaires,
notamment l’expérience des pré- communes
qui, dans une certaine mesure, a inspiré la communalisation intégrale dans la conception du
schéma de décentralisation retenu par les pouvoirs publics. En effet, le retrait progressif de
l’Etat Providence ne replace-t-il pas les collectivités territoriales et donc la décentralisation au
centre des stratégies de développement ?
C’est pourquoi, capitalisant les expériences des
pré-communes et des communautés à la base,
les nouvelles communes ont, dès 2004, ressenti
le besoin d’élaborer un Plan de Développement
Communal (PDC), à l’instar du Plan de Développement Local (PDL) utilisé par les communautés
et autres grappes de villages.
C’est ainsi qu’à l’échéance de la fin de la première mandature des premiers conseils municipaux en 2008, la plupart des communes avaient
leur PDC, même si ce sont surtout les communes appuyées par les projets et programmes
d’appui à la décentralisation et au développement local qui en étaient les plus privilégiés. Le
coût de l’élaboration de cet outil était en effet,
au-delà des possibilités financières de certaines
communes qui devaient en outre faire face aux
charges engendrées par la gestion administrative de la collectivité sans oublier les dépenses
liées aux investissements à réaliser dans les domaines où le transfert de compétences (pratique
mais non encore juridique) est effectif ( construction de classes, de maisons de jeunes!).
Mais pendant longtemps, l’élaboration des PDC
était une initiative de la commune, appuyée en
cela par ses partenaires au développement qui
ont largement suscité l’engouement autour de
cet outil. Ce sont en effet, les projets et programmes de développement comme le PAC, le
PADL, le LUCOP, le PAMED etc. qui ont accompagné la plupart des communes dans la réalisation de leur PDC. Ce sont en outre ces
partenaires qui ont accompagné le Gouvernement (à travers le Ministère de l’Aménagement
du Territoire et du Développement Communautaire-MATDC) à élaborer le premier Guide National d’Elaboration d’un PDC.
Aucun texte n’obligeait la commune à procéder
à élaboration d’un PDC. Mais la dynamique de
planification instituée au niveau des communes
à travers l’élaboration des PDC constituant un
important acquis à capitaliser, le CGCT a prévu
cette option en chargeant le Conseil municipal
de la compétence de délibérer sur le PDC (article 30) et le Maire de celle d’élaborer et de mettre en œuvre ce document (article 79).
III. Enjeux et perspectives de la mise en
œuvre du PACII
L’enjeu majeur dans notre pays en cette moitié
de la décennie 2010-2020 est la satisfaction des
besoins vitaux des populations rurales et urbaines dans le domaine de la sécurité, de l’alimentation et de la santé et des besoins
fondamentaux d’éducation, d’habitat etc.!, objectifs qui ont été inscrits dans les OMD et rappelés dans le Plan de Développement
Economique et Social et la Stratégie de l’i3N ‘’les
Nigériens Nourrissent les Nigériens’’. C’est pourquoi, le grand cheval de bataille restera pour un
temps encore, la lutte contre la pauvreté rurale
à travers notamment les activités génératrices
de revenu dans le domaine de la production
(restauration des terres, irrigation, embouche).
L’autre enjeu notable est la poursuite de l’appui
à la décentralisation. En effet, malgré les espoirs
qu’elle porte en elle, la décentralisation n’est jamais définitivement acquise. Pour contrer les
risques possibles de recentralisation de certaines compétences ou tout simplement de repli
identitaire, les communes doivent faire preuve
de dynamisme et convaincre les uns et les autres de leur utilité et de leur viabilité. De ce fait,
l’appui de l’Etat par non seulement la création et
l’opérationnalisation de l’Agence Nationale de
Financement des Collectivités Territoriales (ANFICT) mais aussi le transfert effectif des compétences et des ressources aux entités
décentralisées sont des questions qui doivent
retenir l’attention des décideurs.
L’enjeu de la déconcentration et du rôle de l’Etat
en est également un. Pour réussir, la décentralisation a besoin d’un Etat fort, ce qui ne veut pas
dire autoritaire, mais un Etat de droit présent et
efficace sur l’ensemble du territoire national. Cet
Etat doit tout d’abord être en mesure d’assumer,
à travers ses représentants aux niveaux central
et territorial, les missions qui sont les siennes,
telles que définies par la Constitution.
C’est pourquoi, l’appui des projets et programmes sera toujours essentiel pour amener
les administrations de l’Etat à produire les règles, les normes, guides et études nécessaires,
et à mener les missions d’appui et de conseil indispensables à un bon encadrement des collectivités territoriales.
BIBLIOGRAPHIE DE REFERENCE
1. Code Général des Collectivités Territoriales (CGCT)- Recueil de textes sur
la décentralisation- Edition de la Direction Générale de la Décentralisation et
de la Déconcentration du MI/S/D/AR2013 ;
2. Document Cadre de Politique Nationale de Décentralisation adopté par Décret N°2012-104/PRN/MI/SP/D/AR du
30 mars 2012 ;
3. Plan de Développement Economique
et Social- 2012-2015- Ministère de
l’Aménagement du Territoire et du Développement Communautaire.
N°1647 du vendredi 3 Juillet 2015
22
Annonces
COMMISSION EUROPEENNE
DIRECTION GENERALE DE L’AIDE HUMANITAIRE ET DE LA PROTECTION CIVILE ECHO
Bureau du Niger - Niamey/ Administration
OFFRE D’EMPLOI
La Direction générale de l’Aide humanitaire et de la
Protection civile (DG ECHO) de la Commission
européenne finance des actions humanitaires pour
venir en aide aux victimes de catastrophes
naturelles, et de conflits en dehors de l’Union
européenne. DG ECHO agit au travers de plus de
200 partenaires opérationnels comprenant des
agences spécialisées des Nations unies, le
Mouvement international de la Croix-Rouge et du
Croissant-Rouge et des organisations non
gouvernementales (ONG).
Le Bureau de Niamey cherche un (e) Assistant(e)
de programme sous contrat local (contrat de 12
mois, renouvelable)
Le poste est accessible aux ressortissants nigériens
ainsi que tout résident porteur d’un permis de travail
valide.
Travaillant au sein du bureau de Niamey,
l’Assistant(e) programme (Groupe II) effectuera sous
la supervision du Chef de bureau, des activités
autonomes telles que:
-Appréciation et analyse qualitative des propositions
et rapports reçus, y compris sur leur composante
financière ;
-Analyse, suivi et évaluation des projets mise en
œuvre par les partenaires ;
-Support aux Assistants Techniques à travers la
rédaction des fiches opérationnelles et des rapports
et informations sur la situation humanitaire, ainsi
qu’en assistant à différentes réunions selon les
besoins et en rapportant le compte rendu ;
-Effectue des visites terrain, interprète en cas de
besoin, rédige des rapports de visite ;
-Collabore avec les partenaires d’ECHO et maintient
les bases de données des contrats et financements ;
-Maintient un lien avec l’administration, notamment
pour l’organisation et préparation des visites terrain
ainsi que des réunions avec les partenaires.
Le ou la candidat(e) doit répondre aux critères
suivants:
Compétences professionnelles :
-Diplôme universitaire (minimum licence) en science
politique, droit, sciences sociales, santé, agroalimentaire ou économiques, ou une expérience
professionnelle jugée équivalente à 5 ans.
-Un minimum de 5 ans d’expérience significative au
niveau national ou international dans des programmes
de soutien/projet opérationnel, y compris au moins deux
ans d’expérience avec une ONG, donateur ou
organisation nationale/internationale.
-Bonne connaissance du système de l’aide
humanitaire, une connaissance de l’Union
européenne est un plus.
-Très bonne maitrise des outils informatiques et des
logiciels bureautiques (MS Word, Excel, Outlook,
etc.).
-Maitrise parfaite du Français, bon niveau en Anglais
avec maîtrise du Haoussa ou du Djerma.
Compétences personnels :
-Rigueur et assiduité dans le travail ;
-Dynamisme et entreprenant ;
-Bon sens de l’organisation ;
-Capacité à travailler sous pression et à respecter
des échéances serrées ;
-Flexibilité pour entreprendre des missions sur le
terrain dans des zones difficiles.
Les candidatures doivent contenir une lettre de
motivation, un CV détaillé avec les noms de trois
références professionnelles (fonction, adresse email et contact téléphonique), les copies certifiées
conformes aux diplômes et certificats de travail des
candidat(e)s intéressé(e)s.
Seuls les CV téléchargés à partir du site :
http://eeas.europa.eu/delegations/niger/about_us/va
cancies/vacancies_project/job_echo_fr.htm seront
acceptés.
Les dossiers de candidatures doivent être envoyés
par courrier électronique uniquement à l’adresse
ECHO-Administration.Niamey@echofield.eu, avant
minuit le 15 juillet 2015.
La référence de l’offre d’emploi doit être clairement
indiquée dans l’objet du message
(Réf. Assistant(e) de programme ECHO - Niamey).
Seules les candidatures retenues seront contactées.
Marchés Publics
REPUBLIQUE DU NIGER
MINISTERE DE L’AGRICULTURE
INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE DU NIGER INRAN
Etablissement Public à caractère Scientifique, Culturel et Technique (EPSC/T)
Avis d’Appel d’Offres National
N°0003/ INRAN / 2015
RELATIF A LA FOURNITURE DE MATERIELS INFORMATIQUES NEUFS.
1. Le présent Avis d’Appel d’Offres fait suite à l’avis général de passation de marchés publié dans les
journaux : le Bimensuel de l’ARMP n° 224 du 31 janvier 2015.
2. L’INRAN invite les candidats remplissant les conditions requises à présenter une offre sous pli cacheté
pour la fourniture en :
* Lot unique de : de Matériels informatiques neufs.
- Référence de publication : DAOON N° 0003/2015/INRAN
- PROCÉDURE
: APPEL D’OFFRES OUVERT NATIONAL
- Financement
: Budget 2015/INRAN/Trésor national,
- Rubrique
: 4548131900000011163120
3. La participation à la concurrence est ouverte à toutes les personnes physiques ou morales ou
groupements desdites personnes en règle vis-à-vis de l’Administration (voir détails dans instructions aux
soumissionnaires) pour peu qu’elles ne soient pas sous le coup d’interdiction, de suspension, d’exclusion
ou de liquidation judiciaire. Les candidats doivent soumissionner pour le lot unique et indivisible.
4. Les candidats intéressés peuvent obtenir un complément d’information et consulter gratuitement le
Dossier d’Appel d’Offres, à partir du 30 juin 2015, auprès de la Direction des Ressources Financières
(DRF) de l’INRAN sis corniche Yantala de 09 heures à 16 heures.
5. Tout candidat éligible, intéressé par le présent avis, doit acheter un jeu complet du Dossier d’Appel
d’Offres, à partir du 30 juin 2015, auprès de la Direction des Ressources Financières (DRF) de l’INRAN
et moyennant paiement d’un montant non remboursable de deux cent mille (200 000) francs FCFA.
6. En cas d’envoi par la poste ou tout autre mode de courrier, les frais y afférents sont à la charge de
l’acheteur et la personne responsable du marché ne peut être responsable de la non réception du dossier
par le candidat.
7. Les offres présentées en un (1) original et quatre (4) copies, conformément aux Instructions aux
Soumissionnaires, et accompagnées d’une garantie de deux pour cent (2%) du montant de l’offre en francs
CFA (tel que spécifié aux DPAO), devront parvenir ou être remises à l’Institut National de la Recherche
Agronomique du Niger (INRAN), siège social sis Corniche Yantala, BP : 429 Niamey, Tél : 20 72 53 89,
au plus tard le 06 août 2015 à 10 heures 00 minutes (spécifiées aux DPAO).
8. L’ouverture des plis aura lieu le même jour, le 06 août 2015 à 10 heures 00 minutes (précisées aux
DPAO) en présence des représentants des soumissionnaires qui souhaitent y assister.
Les offres reçues après le délai fixé seront rejetées.
9. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pour un délai de cent vingt (120) jours “Tel
que spécifié aux DPAO”, à compter de la date de remise des offres.
Par décision motivée, l’Administration se réserve le droit de ne donner aucune suite à tout ou partie du
présent Appel d’offres.
Le Directeur Général de l’INRAN
Dr. Aboubacar ICHAOU
Procès verbal de la séance plénière d'Evaluation et de Proposition d'Attribution du Marché
Objet de l'Appel d'Offres Ouvert National n° 0001/2015/INRAN
Relatif à la Fourniture de Quatre (04) véhicules Diesel neufs 4x4 Tout Terrain Tropicalisés de
Type Pickup double cabine
L'an deux mil quinze, le lundi 22 juin à 10 heures 30 mn, s'est réunie dans la salle
de réunion de la Direction Générale de l'INRAN, la commission ad' hoc d'ouverture
des plis et d'évaluation des Offres de l'Appel d'Offres National n°0001/2015/INRAN
relatif à la fourniture à l'INRAN de quatre (04) véhicules diesel neufs 4x4 tout
terrain tropicalisés de type pickup double cabine, à l'effet de procéder à
l'examen des points suivants :
-Examen du rapport d'analyse des offres ;
-Proposition d'attribution du marché.
Etaient présents :
A- Membres de la commission ad' hoc :
1. Addo Azahidou Représentant le responsable du marché, Président ;
2. Mourima Issoufou Responsable des approvisionnements, secrétaire ;
3. Ibrahim Samey Représentant du comité d'établissement, membre ;
4. Assoumane Mahamadou Représentant du Ministère de l'Agriculture, membre ;
5. Me Mohamed Ali Diallo Huissier de justice, membre ;
B- Membres du comité d'experts indépendants :
1. Moussa Soumaila, Chef Atelier INRAN ;
2. Ousmane Salha, Chef de Garage DGPV ;
3. Hassane Seyni, Chef de service des marchés INRAN.
Après les salutations d'usage, le Président a donné la parole au comité d'experts
indépendants pour présenter les résultats de leurs travaux.
Celui-ci a rappelé la méthodologie de travail qui a consisté à évaluer les offres en
deux étapes à savoir :
CNSS et de l'Inspection du travail fournies ne sont pas légalisées et ne sont pas
conformes à l'objet du marché.
L'offre des ETS MAMAN NAGARI COMMERCE GENERAL a été jugée irrecevable
pour non fourniture de l'attestation prouvant sa capacité financière, de la caution
bancaire (garantie d'offre), du certificat de la CNSS et de l'Inspection du travail, de
l'attestation de régularité fiscale (ARF) et de l'autorisation du fabricant.
2. l'examen et la comparaison des critères techniques et des offres
financières :
A l'issu de cette étape, le comité des experts a attribué la note de 92,5/100 à l'offre
de la NIGERIENNE de l'AUTOMOBILE.
Le président de la commission ad' hoc a remercié les experts pour la qualité du
travail. La parole a été ensuite donnée aux membres de la commission ad' hoc
pour leurs appréciations du travail, ayant abouti à l'adoption du rapport d'analyse
du comité des experts. Au vu des résultats des travaux des experts et
conformément aux dispositions du DAO, la commission ad' hoc propose comme
attributaire provisoire la NIGERIENNE DE L'AUTOMOBILE pour un montant de
98.000.000 FCFA TTC.
Le marché a pour objet la fourniture de quatre (04) véhicules diesel neufs 4x4 tout
terrain tropicalisés de type pickup double cabine. Le prix retenu est de 98.000.000
FCFA TTC pour un délai de livraison de cinq (05) jours ouvrables à partir de la
signature et de l'approbation du marché.
L'ordre du jour étant épuisé, le président a levé la séance.
ONT SIGNE
1. la conformité des offres aux critères administratifs d'éligibilité définis dans
le DAO :
A l'issu de cette étape, l'offre de la NIGERIENNE de l'AUTOMOBILE est déclarée
recevable et donc retenue pour l'évaluation.
L'offre de la SACI SARL a été jugée irrecevable pour la non fourniture de
l'attestation prouvant sa capacité financière, de la caution bancaire (garantie
d'offre). Les copies de l'attestation de régularité fiscale (ARF) et du certificat de la
N°1647 du vendredi 3 Juillet 2015
Société
N°1647 du vendredi 3 Juillet 2015
23
24
Annonces
Marchés Publics
Office de Radiodiffusion Télévision du Niger
Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial Créé par
Loi 67-11 du 11 février 1967
528, rue des Ecoles BP. 309 Niamey - Niger Tél. : (227) 20 72 31 63
Fax (227) 20 72 27 49- Email : ortn@ortn.ne
République du Niger
Région de Dosso/Gouvernorat Dosso
Avis d’Appel d’Offres Ouvert N°01/2015/GDO/DRH/A
Avis d'Appel d'Offres Ouvert National
N°01/ 2015/ORTN/DG/SG/DCF/SMP
relatif à l'acquisition de quatre (4) véhicules Pick up double cabines
4X4 Diesel et de deux (2) véhicules berline à essence en un seul lot.
1. Le présent Avis d'Appel d'Offres fait suite à l'avis général de passation des marchés publiés
dans le Sahel quotidien numéro 8902 du mardi 31 mars 2015.
2.L'Office de Radiodiffusion Télévision du Niger (ORTN) invite les candidats remplissant les
conditions requises à présenter une offre sous pli cacheté pour l'acquisition de quatre (4)
véhicules Pick up double cabines 4X4 Diesel et de deux (2) véhicules berline à essence
en un seul lot faisant l'objet du marché. Ces six (6) Véhicules doivent être neufs.
3. La participation à la concurrence est ouverte à toutes les personnes physiques ou morales
ou groupements en règle vis-à-vis de l'Administration (voir détails dans les données
particulières de l'Appel d'Offres) pour autant qu'elles ne soient pas sous le coup d'interdiction
ou de suspension.
4. Les candidats intéressés peuvent obtenir un complément d'information et consulter
gratuitement le Dossier d'Appel d'Offres auprès du Service des Marchés Publics de l'ORTN,
tous les jours ouvrables de dix heures à treize heures.
5. Tout candidat éligible, intéressé par le présent avis, doit acheter un jeu complet du Dossier
d'Appel d'Offres, auprès du Service des Marchés Publics de l'ORTN et moyennant paiement
d'un montant non remboursable de cent cinquante mille (150.000) francs CFA.
6. En cas d'envoi par la poste ou tout autre mode de courrier, les frais y afférents sont à la
charge de l'acheteur et la personne responsable du marché ne peut être responsable de la
non réception du dossier par le candidat.
7. Les offres présentées en un original et six (6) copies, conformément aux Instructions
données aux Soumissionnaires, et accompagnées d'une garantie de soumission fixée à 2%
du montant de l'offre en TTC devront parvenir ou être remises au Service des Marchés
Publics de l'ORTN au plus tard le 6 août 2015 à neuf (9) heures précises.
8. L’ouverture des plis aura lieu le même jour à dix (10) heures dans la salle de réunion de
l'ORTN (maison de la télévision) en présence des représentants des soumissionnaires qui
souhaitent y assister.
Les offres reçues après le délai fixé seront rejetées.
9. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pour un délai de cent vingt (120)
jours, à compter de la date de remise des offres.
Par décision motivée, l'Administration se réserve le droit de ne donner aucune suite à tout pu
partie du présent Appel d'Offres.
LOÏC CRESPIN
Organisation Néerlandaise de Développement
au Niger
Marchés Publics
1. Le présent Avis d’Appel d’Offres est lancé sous l’autorité du Gouverneur de la Région de
Dosso dans le cadre de la mise en œuvre du Programme National d’Approvisionnement en
Eau Potable (PNAEPA). Il a pour objet l’achèvement des travaux de réalisation d’une miniAEP multi villages thermique autour du village centre Komdilli Darey, Commune Rurale de
Sokorbé, département de Loga, région de Dosso sur financement du Budget National.
Les travaux sont constitués d’un (1) seul lot.
2. La participation à la concurrence est ouverte à toutes les personnes physiques ou morales
ou groupements desdites personnes en règle vis-à-vis de l’Administration (voir détails dans
les instructions aux soumissionnaires) pour autant qu’elles ne soient pas sous le coup
d’interdiction, de suspension, d’exclusion ou de liquidation des biens.
3. Les candidats intéressés peuvent obtenir des informations supplémentaires et consulter
gratuitement le Dossier d’Appel d’Offres à la Direction Régionale de l’Hydraulique et de
l’Assainissement de Dosso Tél. (227) 20 650 111 à compter du 03 juillet 2015 à 08 heures.
4. Le délai prévisionnel d’exécution des travaux est de cinq (05) mois à compter de la date
de notification de l’ordre de service de démarrage des travaux.
5. Tout candidat, intéressé par le présent avis, doit acquérir un jeu complet du Dossier d’Appel
d’Offres, auprès de la Direction Régionale de l’Hydraulique et de l’Assainissement de Dosso
Tél. (227) 20 650 111, moyennant paiement d’un montant non remboursable de cent mille
(100.000) francs CFA.
6. En cas d’envoi par la poste ou tout autre mode de courrier, les frais y afférents sont à la
charge de l’acheteur et le maître d’ouvrage ne peut être responsable de la non réception du
dossier par le candidat.
7. Les offres présentées en un (1) original et quatre (4) copies, conformément aux
Instructions aux Soumissionnaires, et accompagnées d’une garantie de soumission d’un
montant de 2% du montant de la soumission, devront parvenir ou être remises à la
Direction Régionale de l’Hydraulique et de l’Assainissement de Dosso au plus tard le mardi
04 août 2015 à 9 heures.
L’ouverture des plis sera faite le même jour mardi 04 août 2015 à 10 heures locales dans
les locaux de la Direction Régionale de l’Hydraulique et de l’Assainissement de Dosso en
présence des représentants des soumissionnaires qui souhaitent y assister.
Les offres reçues après le début de l’ouverture des enveloppes seront rejetées.
8. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pour un délai d’une période de120
jours, à compter de la date de remise des offres. Par décision motivée, l’administration se
réserve le droit de ne donner aucune suite à tout ou partie du présent Appel d’Offres.
Le Gouverneur de la Région de Dosso
Elh. ABDOULAYE ISSA
AVIS D’APPEL D’OFFRES POUR LA FOURNITURE
DE SEMENCES AMÉLIORÉES
Contexte et justification :
La SNV Niger, met en œuvre un projet pilote dans les filières mil et
sorgho dans les régions de Maradi, Zinder et Dosso dénommé «
Projet d’amélioration de la productivité du mil et du sorgho ».
Il a comme but principal de contribuer à l’amélioration de la sécurité
alimentaire au Niger en général et particulièrement au niveau des
trois régions.
En rappel, les principaux objectifs visés par ce projet sont les
suivants:
(i) Améliorer l’accès et l’utilisation des semences améliorées et de
l’engrais pour 3000 ménages ;
(ii) Mettre en relation au moins 50 organisations de producteurs avec
les commerçants de céréales et améliorer les réseaux de
fournisseurs de semences ;
(iii) Accroitre les rendements de mil et de sorgho de 50% pour 3000
ménages ;
(iv) Améliorer la production et la capacité d’utilisation du compost de
3000 ménages ;
(v) Améliorer l’accès au marché de 3000 ménages céréaliers.
Il vise à assurer la fourniture de semences G4 des spéculations de
Mil et de sorgho au niveau des trois régions conformément à la
répartition donnée par le tableau suivant.
Pour atteindre ces objectifs une série d’activités est planifiée dont
entre autre une la facilitation à l’accès aux semences améliorées de
qualité qui passe nécessairement par le renforcement de capacité
des multiplicateurs de semences localement.
Cette action permettra aux producteurs de contribuer à l’amélioration
de 50% le rendement du mil et du sorgho. Ces producteurs sont
membre des 38 OP des trois régions concernées par le projet.
Le présent Appel d’Offres est lancé à l’endroit des structures
qualifiées (centres de recherche, fermes semencières, etc).
Les structures ci-dessus indiquées disposants des quantités sont
priées de faire parvenir leurs offres financières au bureau de la SNV
Niamey sis à l’avenue des Zarmakoye, au plus tard le lundi
6 Juillet 2015 à 16h.
NB : Les offres financières doivent inclure les couts de transport au
niveau des chefs lieu des régions.
Pour tout renseignement, veuillez contactez les personnes suivantes:
Bachir ISSA : 94010231 ibachir@snvworld.org
KANSAYE Ousmane: 94684953 okansaye@snvworld.org
N°1647 du vendredi 3 Juillet 2015
Culture
25
Marie Darrieussecq, romancière française
‘’Les scolaires, la jeunesse m’ont donné de l’espoir pour ce pays, il faut donc investir dans l’éducation’’
Marie Darrieussecq
raffinée, très élégante ou ‘’bien de salope
même, enfin, comme on peut voir les
Françaises parfois’’ a dit Marie Darrieussecq. Par contre, le Noir a toujours des
rôles de boxeur, de dealer, de flic, parfois
prêtre dans l’univers des clichés hollywoodiens. Ils se rendent compte qu’ils
sont victimes, qu’ils sont toujours étiquetés à travers des rôles prédéterminés.
Les deux acteurs vivent une histoire
d’amour assez contrariée. La Parisienne
va jusqu’à suivre le Noir en Afrique où il
va essayer de tourner un film.
Ce roman d’aventures parle aussi des
difficultés de tourner un film dans la forêt
équatoriale africaine, souligne l’auteure.
Les thèmes développés dans ses romans sont divers, même si Marie Darrieussecq dit
aimer beaucoup les
romans fantastiques. ‘’Il y a souvent,
dans mes romans, des métamorphoses
ou des fantômes ; cela me permet de
parler de façon métaphorique de la société, mais j’ai une autre corde à mon
arque qui concerne les romans réalistes
où je parle de la société telle qu’elle est,
de façon plus directe’’, dit-elle. C’est le
cas des romans d’amour. ‘’Mais je crois
que, ce contre quoi je cherche toujours à
lutter, ce sont les clichés, les stéréotypes,
les idées toutes faites et de toutes
sortes’’, confie la romancière.
S’adressant à la jeune génération d’écrivains nigériens et africains, l’auteure
française les renvoie à un grand classique de la littérature africaine ‘’Le monde
s’effondre’’ du Nigérian Chinua Achebe.
REPUBLIQUE DU NIGER
MINISTERE DE L’EQUIPEMENT/SECRETARIAT GENERAL
DIRECTION GENERALE DES GRANDS TRAVAUX
AVIS D’ENQUETE PUBLIQUE
Le Ministre de l’Equipement a l’honneur d’informer les habitants des Arrondissements
Communaux de Niamey I, II, III et IV concernés par l’expropriation dans le cadre des
travaux de construction de l’Echangeur appelé ECHANGEUR DIORI HAMANI, de la
Place dite « Rond Point Lako » et ses voies d’accès, de l’ouverture d’une enquête
publique d’une durée de deux mois à compter de la diffusion du présent communiqué.
Pendant toute la durée de l’enquête, un registre sera ouvert dans les bureaux des
Arrondissements Communaux de Niamey I, II, III et IV, afin de permettre à toute
personne intéressée de se faire connaitre au commissaire enquêteur, nommé à cet
effet, ou de recevoir ses observations, les jours ouvrables et aux heures
réglementaires.
Le Ministre de l’Equipement
IBRAHIM NOMAO
C’est pour elle une voie pour les jeunes
pour améliorer leurs œuvres et amener
les lecteurs à les aimer davantage.
Marie Darrieussecq aime particulièrement citer l’auteur nigérian quand il écrivait : ‘’Il est grand temps pour les
Africains de raconter leur propre histoire’’.
‘’Il le disait dans les années 50 et depuis,
les Africains l’ont vraiment fait’’, préciset-elle soulignant l’émergence d’une nouvelle vague d’écrivains qui est en train de
marquer son temps avec des œuvres
assez critiques.
Parlant du bilan de son séjour à Niamey
et des activités qu’elle a eu à mener avec
les élèves des lycées de la place, elle dit
avoir trouvé des élèves qui ont un très
bon niveau. ‘’Ils ont posé beaucoup de
questions, ils sont curieux et sages aussi
et ont une très bonne orthographe parce
qu’ils manient très bien le français’’, ditelle.
Après avoir dirigé des ateliers d’écriture
avec les élèves du Prytanée militaire,
Marie Darrieussecq estime que les
élèves sont à l’aise dans la créativité. ‘’Je
les ai trouvés franchement formidables et
ils savent bien travailler en équipe car
écrire un texte à plusieurs n’est pas facile. Franchement, explique-t-elle, j’ai
trouvé qu’ils sont bien éduqués et cela
donne de l’espoir ; ils ont une discipline
qui ne les écrase pas non plus’’, dit-elle.
Elle dit avoir remis leurs textes au Centre
de Formation et de Promotion Musicale
(CFPM-Taya) et que ‘’ce sont des textes
très vivants’’. ‘’C’est la jeunesse qui va
construire ce pays, affirme-t-elle ; donc il
faut que cette jeunesse se tienne éloignée des fanatismes, que les jeunes
écoutent leurs cœurs. En tout cas, les
scolaires, et la jeunesse en général,
m’ont donné de l’espoir pour ce pays. Il
faut investir dans l’éducation’’, a conclu
l’auteure française Marie Darrieussecq.
Zeïnabou Gaoh
Assemblée générale élective de la Fédération
Nigérienne de Aikido (FNA)
M. Boureima Idrissa Sadou élu
pour un mandat de 4 ans
L
a Fédération Nigérienne de
Aikido (FNA) a tenu dimanche dernier les travaux
de son assemblée
générale
élective dans les
locaux de Africa
Hall. A l’issue de
cette assemblée
générale, un bureau de neuf (9)
membres a été
formé. C’est M.
Boureima Idrissa
Sadou qui est
élu
président
pour un mandat
de quatre ans.
C’est d’ailleurs
son
troisième
mandat à la tête
de la Fédération
Nigérienne de Aikido.
M.
Dans une allocution qu’il a prononcée à cette occasion, le
représentant du ministre de la
Jeunesse et des Sports, M. Mahaman Hadi Gonda, a souligné
que l’assemblée générale élective est un exercice auquel
chaque association sportive nationale doit se soumettre parce
qu’il est inscrit dans les différents
statuts de ces structures. ‘’C’est
pourquoi mon département ministériel se réjouit de la tenue de la
présente assemblée générale
élective qui consacrera le renouvèlement du bureau exécutif de la
Fédération Nigérienne de Aikido.
!DR
! DR
A
gée de 45 ans, Marie Darrieussecq est écrivaine et psychanalyste française, auteure d’une
pièce de théâtre, d’un essai et de douze
(12) romans. Elle a reçu le prix Médicis
en 2013, ce qui fait d’elle une femme de
lettres confirmée. Lors d’un séjour qu’elle
a effecté à Niamey, en avril 2014, dans le
cadre de la 2ème édition de la semaine
littéraire, Marie Darrieussecq a donné
plusieurs conférences au Centre Culturel
Franco Nigérien Jean Rouch (CCFN) et
à l’Université Abdou Moumouni. Elle a
également encadré des élèves de certains lycées de la place aux techniques
d’écriture littéraire.
Ayant commencé à écrire très tôt, la romancière française Marie Darrieussecq a
aussi traduit deux (2) livres à savoir un
roman américain et un livre en latin. Cela
fait 18 ans qu’elle publie des romans
avec à peu près un livre chaque un an et
demi. Son premier roman s’intitule
‘’Truismes’’. C’est l’histoire d’une femme
qui, sous les regards concupiscents des
hommes, se transforme en truie et vit des
aventures dans ce corps métamorphosé
; c’est une fable, un conte assez violent,
assez cru. Le personnage est une femme
intelligente dans ce corps monstrueux.
Ce roman, précise-t-elle, a eu énormément de succès en France parce que
c’était aussi une manière détournée de
critiquer le Front National, les fascistes
en France, leurs propos anti-femme, antiNoir, anti-Arabe, le racisme sous toutes
ses formes.
C’est un roman qui a été à la fois très polémique, qui a eu beaucoup de succès et
a été traduit aujourd’hui dans 45 pays, indique Marie Darrieussecq. Parlant de son
dernier roman intitulé : ‘’Il faut beaucoup
aimer les hommes’’ qui a obtenu le prix
Médicis, roman dans lequel elle raconte
une histoire d’amour entre un Noir né au
Cameroun et une Blanche née à Paris, et
qui sont acteurs tous les deux avec des
petits rôles. ‘’Ce ne sont pas des stars,
mais ils ont une carrière qui évolue de
petit rôle en petit rôle et ils tombent
amoureux l’un de l’autre l’univers de Hollywood, un univers plein de clichés’’, explique la romancière.
Ces clichés transparaissent même dans
les rôles des acteurs. La parisienne joue
toujours le rôle de femme romantique,
Boureima Idrissa
Quant au président réélu de la
FNA, il a exprimé toute sa disponibilité et son engagement à œuvrer pour le rayonnement de
l’Aikido qu’il a vu naître et grandir
au Niger. ‘’J’espère qu’ensemble
nous allons redynamiser, collaborer, avancer et nous mettre au
diapason pour aller de l’avant’’, a
ajouté M. Boureima Idrissa
Sadou.
N°1647 du vendredi 3 Juillet 2015
Oumarou Moussa
Loisirs
Prévisions de vendredi-samedi-dimanche
1 Bélier
(21 mars - 19 avril)
3 Gémeaux
(21 mai - 21 juin)
VENDREDI: Vous trouverez des solutions
pour mieux vous adapter et vous intégrer.
SAMEDI:: Ne soyez pas méfiant, vous
nouerez facilement des amitiés.
DIMANCHE:: Ceux qui font trop d’excès
seront vite ramenés à la réalité.
2 Taureau
(20 avril - 20 mai)
4 Cancer
(22 juin - 22 juillet)
6 Vierge
(22 août - 21 sept.)
VENDREDI: Votre intuition vous permettra de
repérer les personnes agréables à connaître.
SAMEDI:: Vous traversez une période de remise
en question.
DIMANCHE:: On vous demande de travailler
plus sans réelle compensation. Ne vous laissez pas
exploiter.
VENDREDI: Autorisez-vous à rêver votre avenir. VENDREDI: Vous franchirez une étape dans
votre vie professionnelle.
SAMEDI:: Organiser une excursion ? Bonne idée. SAMEDI:: Vous serez compris et soutenu dans vos
DIMANCHE:: Faites-vous conseiller des livres choix de vie.
DIMANCHE:: Attention aux contraventions. Respectez les règles.
dans l’été.
5 Lion
(23 juillet - 21 août)
VENDREDI: Vous savez, dans le travail, vous
entourer de gens sérieux.
SAMEDI:: Vous ne laisserez pas vos proches
s’exprimer. C’est fâcheux!
DIMANCHE:: Même en couple on peut avoir
besoin d’indépendance.
7 Balance
(22 sept.- 22 oct.)
VENDREDI: Vous trouverez un équilibre stable
en famille.
SAMEDI:: Les jeux de séduction déboucheront
sur du concret...
DIMANCHE:: Allez, un peu d’activités physiques!
9 Sagittaire
(22 nov. - 22 déc.)
VENDREDI: Il faudra prendre soin du lieu où
vous résidez cet été.
SAMEDI:: Bonne ambiance en famille. Chacun
raconte ses petites histoires...
DIMANCHE:: Expliquez bien les choses aux enfants. Ils ne peuvent pas tout comprendre par euxmêmes.
11 Verseau
(20 janv. - 18 février)
VENDREDI: C’est le bon moment de faire une
pause et vous recentrer sur vos envies.
SAMEDI:: Vous aurez une grande énergie vitale
et saurez l’utiliser à bon escient.
DIMANCHE:: Ne vous croyez pas tout-puissant.
Un peu d’humilité ferait du bien à tout le monde.
VENDREDI: L’été commence fort pour les
Vierge avec une romance très prometteuse!
SAMEDI:: Explorez l’arrière-pays pendant les
vacances. Profitez de chaque activité.
DIMANCHE:: Vous comptiez faire la grasse matinée? Peu de chance pour ça, et ce n’est qu’un
début...
8 Scorpion
(24 oct. - 22 Nov.)
VENDREDI: Pensez à suivre un stage professionnel.
SAMEDI:: Les parents doivent jouer chacun leur
rôle. Il ne faut pas empiéter sur le terrain de l’autre.
DIMANCHE:: Il y a de l’orage dans les relations
familiales.
10 Capricorne
(21 déc. - 19 janv.)
VENDREDI: Epanouissement total pour ceux qui
changent vraiment de décor.
SAMEDI:: Vous trouverez des activités riches en
émotions sans vous ruiner.
DIMANCHE:: Le gâchis vous donnera envie de
protester. Montrez l’exemple.
12 Poissons
(19 Fév. - 20 mars)
VENDREDI: Ce n’est pas la peine de tout prévoir.
Improvisez!
SAMEDI:: Posez des questions sans crainte.
DIMANCHE:: Attention aux peaux fragiles.
Protégez-les bien du soleil!
Rions-en
Interpellation
Un agent de la circulation interpelle un automobiliste qui vient de brûler un feu rouge
d’une façon particulièrement déterminée. Le
policier ne cherche même pas à entamer le
dialogue et déclare:
– Garez votre véhicule sur le côté et suivezmoi au poste tout de suite pour régler cela !
L’homme a beau essayer de s’expliquer, rien
n’y fait. Le policier véritablement zélé l’emmène au poste et le jette au fond d’une cellule en précisant:
– Vous allez attendre le chef ici. Ça vous ai-
dera à réfléchir sur le danger que représente
votre conduite pour les autres usagers de la
route et les piétons !
Et il referme brutalement la porte de la cellule.
Il revient quelques heures plus tard apporter
un verre d’eau à l’incarcéré.
– Et encore, précise le policier, malgré votre
stupide comportement, vous avez de la
chance aujourd’hui. Le chef est au mariage
de sa fille. Il sera certainement de bonne humeur quand il rentrera.
Et l’homme répond:
– Pas si sûr, voyez-vous c’est moi le marié !
HORIZONTALEMENT
1. Chant des oiseaux dans les bois ‐Poisson;
2. Se rendra ‐ Création de styliste;
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 3. Religieux ‐ Patronyme;
4. Sigle du Sawaba ‐ Sigle du rail ivoirien ‐
1
Pour l’antimoine;
2
5. Action de scout ‐ Porcheries;
3
6. Explosif ‐ Joueur de rugby nigérien;
4
7. Immatriculation - Démonstratif ‐
Consonne triple;
5
8. Pronom relatif ‐ Promèneur louche;
6
9. Boeuf disparu ‐ Vieux poème;
7
10. Programmer par étapes.
8
VERTICALEMENT
1. Cinquième en France mais septième au
9
Niger;
10
2. Le PDCI en est la section ivoirienne ‐ Indi‐
vidu réputé fort;
3. A moi ‐ Interjection;
4. Habileté ‐ Aujourd’hui c’est la NCN ‐
numéro précédent
Personnel réfléchi;
P E L E R I N A G E
5. Attacher pour arrêter le saignement;
R E E L U
I L
M
6. Liquide ‐ Morceau joué par un seul artiste;
E S T E
G A L O P
7. Trône au milieu du visage ‐ Degré de cein‐
S T E P P E
I S R
ture;
I I
H E N N E
E
8. Bruit ‐ Calme et tranquille;
D
M A I R E
G I
9. Jeunes hommes ‐ Fille qui n’est pas forcé‐
E U
N N E
C A N
ment belle;
N A T T E
F R I T
10. Garnir un siège d’une couche moelleuse.
MOTS CROISES
d u
HOROSCOPE
S o l u t i o n
26
C
A S
E S C
M O I
R U I
Pharmacies de garde
Numéros utiles
Renseignements:
12
SAMU:
15
Réclamations :
13
Police secours :
17
Sapeurs Pompiers:
Hôpital :
Médecins de nuit:
18
20 72 25 21
20 73 47 37
N E
N E S
"
"
"
"
"
"
"
"
"
"
"
"
"
"
"
"
"
Du Samedi 27 Juin au
Samedi 4 Juillet 2015
Aéroport
Taran
Nour
Haro Banda
Saga
Sayé
Château 1
Cité Fayçal
Grand Marché
Any Koira
Espoir
Sabo
Dan Gao
Camping
Espoir
Populaire Talladjé
Pop. Hôpital (sauf les dimanches)
"
"
"
"
"
"
"
"
"
"
"
"
"
"
"
"
"
"
"
Du Samedi 4 au
Samedi 11 Juillet 2015
Pharmacie du 3 Août
Avenir
El Nasr
Temple
Arewa
Arènes
Carrefour 6ème
Imam Malick
Lahia
Deyzeibon
Recasement
Cité Chinois
Sira
Camping
BCEAO
Lazaret
Route Torodi
Populaire Maourey
Pop. Hôpital (sauf les dimanches)
Dans le cadre de la mise en œuvre de son programme annuel de formation, le
CNPG organise pour le mois de Juillet 2015 les actions de formation sur les
thèmes suivants:
TECHNIQUES COMPTABLES APPROFONDIES DU SYSCOA-OHADA
Du 20 au 31 Juillet 2015 à Cotonou (Bénin)
GESTION COMMERCIALE, Animation et Promotion Commerciale
Du 20 au 31 Juillet 2015 à Cotonou (Bénin)
PASSATION DES MARCHES PUBLICS : PROCEDURES BANQUE MONDIALE
COMMENT ELABORER UN DOSSIER D'APPEL D'OFFRES
(Cas d'un DAO de fournitures)
Du 20 au 31 Juillet 2015 à Cotonou (Bénin)
AUDIT COMPTABLE ET FINANCIER
Les Techniques et Contrôles Comptables
Du 20 au 31 Juillet 2015 à Cotonou (Bénin)
Pour tous renseignements contacter le CNPG
au 96 96 19 82 au 93 81 77 73
N°1647 du vendredi 3 Juillet 2015
Annonces
MINISTERE DU PLAN, DE L’AMENAGEMENT DU
TERRITOIRE ET DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE
DIRECTION GENERALE DES INVESTISSEMENTS
Unité d’Exécution du Projet
Crédit IDA 5132 - NE
27
AVIS D’APPEL D’OFFRES INTERNATIONAL (AOI)
N° AOI/001/2015/PRACC
POUR LA FOURNITURE DES ÉQUIPEMENTS DE LABORATOIRE DU CRGM
1. Cet Avis d’appel d’offres fait suite à l’Avis Général de
Passation des Marchés paru le 24 décembre 2012 dans le
«Development Business», la Griffe du 31 décembre 2012,
l’Actualité du 1er janvier 2013, et le Sahel Dimanche du
11 janvier 2013.
- disposer, documentation à l’appui, d’un service
après-vente équipé et fonctionnel
Une marge de préférence applicable à certaines
fournitures fabriquées localement ne sera pas octroyée
aux soumissionnaires éligibles.
2. Le Gouvernement de la République du Niger a reçu un (Voir le document d’Appel d’offres pour les informations
Crédit de l’Association Internationale pour le Développement détaillées).
(IDA) pour financer le Projet d’Appui à la Compétitivité et à
la Croissance (PRACC), et à l’intention d’utiliser une partie 7. Les soumissionnaires intéressés peuvent obtenir un jeu
de ce crédit pour effectuer des paiements au titre du(es) du Dossier d’Appel d’Offres complet en français en
marché(s) pour le(s)quel(s) le présent Appel d’Offres est formulant une demande écrite à l’adresse mentionnée
ci-dessous contre un paiement non remboursable de cent
lancé.
mille (100.000) FCFA ou 150 euros en espèces ou par
3. Le Projet d’Appui à la Compétitivité et à la Croissance chèque libellé au nom de l’Unité d’Exécution du PRACC.
sollicite des offres fermées de la part de soumissionnaires
éligibles et répondant aux qualifications requises pour fournir Le Document d’Appel d’Offres peut être retiré au siège de
les équipements de Laboratoire du CRGM en 5 lots ci-après: l’Unité d’Exécution du Projet ou peut être envoyé par
• Lot A : Mobilier, Instruments de Chimie, Matériel Mise courrier express ou par courrier électronique.
en solution et Chimie, Verrerie et Flacons, Produits Les frais d’expédition sont à la charge du candidat.
chimiques et solutions standards, Sécurité;
8. Les offres devront être soumises à l’adresse indiquée
• Lot B : Préparation physique;
ci-dessous au plus tard le 10 août 2015 à 9 heures.
• Lot C : Lames minces, Minéralogie;
• Lot D : Absorption Atomique, Fluorescence X, La soumission des offres par voie électronique ne sera
pas autorisée. Les offres remises après 9 heures ne
Spectromètre Plasma;
seront pas acceptées. Les offres seront ouvertes le même
• Lot E : Analyse par fusion plombeuse.
jour à 9 heures 30 mn en présence des représentants
L’attribution se fera par lot ou groupe de lots suivant des soumissionnaires qui souhaitent y assister.
la combinaison la plus avantageuse pour l’Acheteur
Les offres doivent comprendre une garantie de l’offre
4. La passation du Marché sera conduite par Appel pour un montant de :
d’Offres International (AOI) tel que défini dans les Lot A : Cinq millions (5.000.000) FCFA ou équivalent
«Directives : passation des marchés financés par les en devise convertible
Prêts de la BIRD et les Crédits et Dons de l‘AID », et Lot B : Un million trois cent mille (1.300.000) FCFA ou
ouvert à tous les soumissionnaires de pays éligibles tels équivalent en devise convertible
que définis dans les Directives.
Lot C : Un million sept cent mille (1.700.000) FCFA ou
équivalent en devise convertible
5. Les soumissionnaires éligibles et intéressés peuvent Lot D : Six millions cinq cent mille (6.500.000) FCFA
obtenir des informations auprès du Projet d’Appui à la ou équivalent en devise convertible
Compétitivité et à la Croissance (PRACC) et prendre Lot E: Un million (1.000.000) FCFA ou équivalent en
connaissance des documents d’Appel d’Offres à l’adresse devise convertible.
mentionnée ci- dessous du lundi au jeudi (jours ouvrables)
entre 8h à 16 h et le vendredi (jours ouvrables) de 8h 9. L’adresse à laquelle il est fait référence ci-dessus est:
à 13h heure locale.
Projet d’Appui à la Compétitivité et à la Croissance
6. Les exigences en matière de qualifications sont :
Avenue de la Radio
- Avoir exécuté en tant que fournisseur principal au
Tél : (227) 20 75 23 34/ 20 75 23 37
moins un (1) marché portant sur la fourniture
Email : uepracc@pracc.ne et
d’équipement de nature similaire au cours des cinq
m_laouali@yahoo.com
(05) dernières années ( PV de réception à joindre) ;
N°1647 du vendredi 3 Juillet 2015
28
Annonces
MINISTERE DU PLAN, DE L’AMENAGEMENT DU
TERRITOIRE ET DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE
DIRECTION GENERALE DES INVESTISSEMENTS
Unité d’Exécution du Projet
Crédit IDA 5132 - NE
AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL
N°002/2015/FOUR/PRACC
FOURNITURE, LIVRAISON ET INSTALLATION DE DEUX (2) CONTENEURS
FRIGORIFIQUES AMÉNAGÉS À L’ABATTOIR FRIGORIFIQUE DE NIAMEY
1. La République du Niger a obtenuun créditde l’Association Internationale pour le
Développement (IDA) pour financer le coût du Projet d’ Appui à la Compétitivité et à
la Croissance (PRACC), et à l’intention d’utiliser une partie de ce financement pour
effectuer des paiements au titre du Marché relatif à la fourniture de deux (2) conteneurs
frigorifiques aménagés à l’Abattoir Frigorifique de Niamey. La passation du Marché sera
conforme aux règles et procédures d’éligibilité de la Banque mondiale.
Les soumissionnaires nationaux devront fournir en plus des documents ci-dessus :
- une attestation de régularité fiscale datée de moins de trois (3) mois, à la date limite
de dépôt des offres, prouvant que le soumissionnaire est en règle vis-à-vis du Fisc ;
- une attestation de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) datée de moins
de trois (3) mois, à la date limite de dépôt des offres, prouvant que le soumissionnaire
est en règle vis-à-vis de la CNSS.
2. Le Projet d’Appui à la Compétitivité et à la Croissance (PRACC) sollicite des offres
fermées de la part de soumissionnaires éligibles et répondant aux qualifications
requises pour : Fourniture, aménagement, livraison et installation de deux conteneurs
frigorifiques de 40 pieds à l’Abattoir frigorifique de Niamey
NB. Les pièces seront transmises en leur original et portant en objet le numéro
et l’intitulé de l’appel d’offres. L’absence ou la non-conformité d’une des pièces
ci-dessus énumérées pourra entraîner la disqualification du soumissionnaire.
3. Les fournitures sont réparties en un lot unique ci-après décrit : fourniture, livraison
et installation de deux conteneurs frigorifiques aménagés à l’Abattoir Frigorifique
de Niamey. Le délai de livraison est de Quarante Cinq (45) jours à compter de date de
notification du marché approuvé. Les Fournitures seront livrées et installées sur le site
de l’Abattoir Frigorifique de Niamey.
4. La passation du Marché sera conduite par Appel d‘offres national (AON) tel que défini
dans les « Directives : passation des marchés de fournitures, de travaux et de services
(autres que les services de consultants) par les Emprunteurs de la Banque mondiale
dans le cadre des prêts de la BIRD et des Crédits et Dons de l’AID, janvier 2011, et
ouvert à tous les soumissionnaires de pays éligibles tels que définis dans les Directives.
5. Les soumissionnaires éligibles et intéressés peuvent obtenir des informations auprès
de l’Unité d’Exécution du Projet d’Appui à la Compétitivité et à la Croissance et prendre
connaissance des documents d’Appel d’Offres à l’adresse mentionnée
ci-dessous du lundi au jeudi (jours ouvrables) entre 8h à 16 h et le vendredi
(jours ouvrables) de 8h à 13h heure locale.
6. Les exigences en matière de qualifications sont : avoir réalisé en qualité de
fournisseur principal avec succès au cours des 5 dernières années au moins 2
marchés portant sur des fournitures de matériels de nature similaire et de complexité
comparables (fournir la preuve que ces fournitures ont été livrés de manière
satisfaisante et réceptionnés pour l’essentiel : PV de réception à joindre);
7. Les soumissionnaires intéressés peuvent obtenir un dossier d’Appel d’offres complet
en français à l’adresse mentionnée ci-dessous contre un paiement non remboursable
de Cinquante Mille (50.000) francs CFA. Le paiement sera effectué en espèces. Le
document d’Appel d’Offres peut être retiré au siège du Projet d’ Appui à la Compétitivité
et à la Croissance (PRACC), Avenue de la Radio ou peut être envoyé par courrier
électronique.
8. Les offres, exprimées en TTC, rédigées en français devront être soumises en quatre
exemplaires (un original et trois copies) à l’adresse ci-dessous au plus tard le 30
juillet 2015 à 9 heures.
La soumission des offres par voie électronique ne sera pas autorisée.
Les offres présentées après l’heure limite de dépôt (9 heures) seront considérés
hors délais et rejetées comme telles. Les offres seront ouvertes en présence des
soumissionnaires et ou de leurs représentants qui le souhaitent dans la salle de
réunion du PRACC le 30 juillet 2015 à 9 heures 30 minutes. Les offres doivent
comprendre une garantie de l’offre d’un montant égal à deux millions (2 000 000) de
FCFA.
9. L’adresse à laquelle il est fait référence ci-dessus est :
Projet d’Appui à la Compétitivité et à la Croissance
Avenue de la Radio
BP : 223 Niamey, Tél : (227) 20 75 23 34/ 20 75 23 37
Email : uepracc@pracc.ne, m_laouali@yahoo.com ou
laoualimoussa@ymail.com
CONVOCATION A LA REUNION DE L’ASSEMBLEE
GENERALE MIXTE
SAMEDI 25 JUILLET 2015 A 9H
Le Président du Conseil d’Administration de la Banque Internationale
pour L’Afrique au Niger a l’honneur d’informer Madame et Messieurs
les Actionnaires que la réunion de l’Assemblée Générale Mixte,
initialement prévue pour le mardi 30 juin 2015, est reportée au samedi
25 juillet 2015 dans la salle habituelle de réunion (1er étage) au siège
de la BIA-Niger sis avenue de la Mairie, en vue de délibérer sur les
points suivants :
A. ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE
Point 1 : approbation des comptes de l’exercice clos le 31/12/2014
-Rapport du conseil à l’AGO;
-Rapport des Commissaires aux Comptes à l’AGO,;
-Approbation des comptes de l’exercice 2014.
5. fixation du montant des indemnités annuelles de fonction à allouer
aux Administrateurs au titre de leur mandat ;
6. renouvellement du mandat des Commissaires aux Comptes ;
7. pouvoirs pour l’accomplissement des formalités.
B. ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE
Point 1 : lecture du rapport du Conseil d’Administration sur les
opérations d’augmentation et de réduction de capital.
Point 2 : lecture du rapport des Commissaires Aux comptes sur les
opérations d’augmentation et de réduction de capital.
Point 3 : vote des résolutions
1. Mise en harmonie des Statuts par rapport à l’OHADA révisé ;
Point 2 : Renouvellement du mandat des Commissaires Aux Comptes 2. approbation de l’augmentation de capital par incorporation des
réserves ;
3. approbation de la réduction de capital par absorption du report à
Point 3 : vote des résolutions
nouveau;
1. Approbation des comptes de l’exercice clos le 31 décembre 2014 ; 4. approbation de l’augmentation de capital par apport en numéraires ;
5. pouvoir au Conseil d’Administration pour la réalisation des
2. approbation des conventions réglementées ;
3. quitus aux Administrateurs et décharge aux Commissaires Aux opérations d’augmentation et de réduction de capital et la modification
conséquente des statuts;
Comptes ;
6. pouvoirs pour l’accomplissement des formalités.
4. affectation du résultat de l’exercice 2014 ;
N°1647 du vendredi 3 Juillet 2015
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising