PDF – 2.4 Mo - SPIP

PDF – 2.4 Mo - SPIP
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du
bidouilleur
Sécurité : SPIP et IIS
Rechercher
français
tout le site
Rechercher
Empêcher l’accès aux données confidentielles de
SPIP sous Microsoft IIS
Cet article vous concerne si la machine qui vous
héberge n’utilise pas Apache, le serveur Web le plus
répandu, mais le logiciel Microsoft IIS.
Vous avez ...dist ?
Qu’est-ce que les fichiers « dist » ?
Que sont les fichiers se trouvant dans le répertoire
dist ou ayant -dist.html dans leur nom ? en fait
ce sont les fichiers de la distribution de SPIP...
Modifications récentes
Hébergeurs acceptant SPIP
Qu’est-ce que les fichiers
« dist » ?
C’est quoi SPIP ?
FAQ webmestre
Rapidité du site public
Contribuer au développement de SPIP
Quelques règles
Conditions d’utilisation
SPIP 1.8
Les filtres de SPIP
Les balises propres au site
La boucle HIERARCHIE
La boucle DOCUMENTS
Les critères communs à
toutes les boucles
SPIP-Contrib: mes_fonctions
Améliorer la gestion des marges des images
incluses dans du texte
Un affichage fonction de l'importance relative dans
le site
Afficher la date et l'heure dans le fuseau horaire
de l'utilisateur
Effacer la valeur par défaut du formulaire de
recherche lors du 1er clic
Ajouter la gestion des ancres dans un article
Redimensionner les images d'un article à la volée.
Faites un Zoom sur les textes de vos articles
SPIP-Contrib: les squelettes
Squelette TIC-IRD
Squelette Lycée des Métiers
Squelettes Nono (version 1.7.2)
Squelette Epona (v2.2)
Nouveaux Squelettes pour Spip-Contrib
Squelette 'Gestion de ses signets, favoris ou
bookmarks'
Squelette Epona (v 2.0)
Les articles de documentation de SPIP-Contrib
« Je » suis passé en 1.8... trucs et astuces
Un exemple de site multilingue
Un exemple de site multilingue
SPIP, par le début
LOGIN_PUBLIC et contenu à accès restreint
Les multiples possibilités du #LOGIN_PUBLIC
Créer un article dans spip (Tutoriel en Flash pour
débutants)
Mise en page : manuel de référence
Comment créer sa propre mise en page pour un site
géré sous SPIP.
Principe général
Des boucles et des balises
La syntaxe des boucles
La syntaxe des balises SPIP
La boucle ARTICLES
La boucle RUBRIQUES
La boucle BREVES
[...]
SPIP pas à pas
Pas à pas, comment créer un SPIP qui défie les
limites.
Mon premier squelette
Un squelette, plusieurs articles
Une rubrique
Boucles en boucles
Gérer le cache
Des filtres
Guide des fonctions avancées
Au-delà du manuel de référence, vous trouverez ici
une description détaillée des fonctions plus avancées
à la disposition du webmestre.
Spip et les feuilles de style
<INCLURE> d’autres squelettes
Réaliser un site multilingue
Internationaliser les squelettes
Utiliser des URLs personnalisées
Le moteur de recherche
Les variables de personnalisation
[...]
Initiation : utiliser les feuilles de style avec
SPIP
Pour tirer parti de toute la souplesse de SPIP, il est
recommandé d’utiliser les feuilles de style. Pas de
panique, cette petite initiation permettra aux
débutants de raccrocher les wagons...
Introduction
Des styles qui ont de la « class »
Une typographie personnalisée
Ils sont beaux, mes formulaires !
Pour en savoir plus
Trucs et astuces
Afficher automatiquement selon la date ou selon un
ordre imposé
Trier des articles par ordre alphabétique, sauf un qu’il
faut afficher en premier
Plusieurs logos pour un article
Afficher les derniers articles de vos rédacteurs par
rubrique
Afficher des éléments par lignes dans un tableau
Ne pas afficher les articles publiés depuis plus d’un an
Présenter les résultats d’une recherche par secteurs
[...]
Le développement de SPIP et ses outils
Les différents outils de communication utilisés pour
développer SPIP.
Tutorial : utilisation avancée des boucles et
des mots-clés
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Sécurité : SPIP et IIS
français
Sécurité :
SPIP et IIS
Qu’est-ce
que les fichiers
« dist » ?
FAQ
webmestre
Rapidité du
site public
Contribuer
au
développement
de SPIP
català
Español
italiano
Sécurité par défaut de SPIP
Il existe deux dossiers « sensibles » dans SPIP, ce sont CACHE et ecrire/data.
Le premier comporte tous les fichiers qu’utilise votre cache pour accélérer
l’affichage des pages, il est donc moyennement sensible, mais le deuxième stocke
les journaux d’activité de spip (les spip.log) et vous permet notamment de
créer dump.xml, le fichier de sauvegarde de la base de données.
Or le fichier dump.xml contient des données très sensibles : en particulier on
peut y voir tous les articles, même s’ils ne sont pas rendus publics sur le site, sans
compter qu’il liste également les identifiants et les mots de passe [1] des
rédacteurs et administrateurs du site.
La sécurité de tous ces fichiers est assurée traditionnellement par des fichiers de
configuration d’accès nommés .htaccess. SPIP génère automatiquement ces
fichiers pour empêcher l’accès aux données sensibles stockées sur le serveur :
vous pouvez vérifier que CACHE et ecrire/data contiennent chacun un fichier .
htaccess. Hélas, ces fichiers fonctionnent sous Apache (le serveur Web libre
faisant tourner la majorité des sites Web de l’Internet) mais pas sous IIS
(Internet Information Services, le serveur Web de Microsoft).
Protéger ses données sous IIS : une étape de plus
Si votre site SPIP est installé sur un IIS, n’importe qui peut donc voir les dossiers
censément sécurisés via .htaccess : il faut donc les protéger.
Pour protéger un dossier sur votre site : allez dans le panneau d’administration
de votre serveur Web, faites un clic droit sur le dossier concerné, cliquez sur
« propriétés », et dans l’onglet « Répertoire » décochez la case « Lire ».
Le panneau de propriétés du dossier /ecrire/data/
Décocher la case "Lire" suffit à protéger le dossier exactement comme le fait Apache avec les
fichiers .htaccess
Faites cette opération pour chacun des deux dossiers CACHE et ecrire/data. Si
la manipulation est bonne, vous ne devriez plus pouvoir accéder aux fichiers de
ces dossiers à travers le serveur web. Testez votre configuration en essayant
d’afficher http://www.votresite.com/ecrire/data/spip.log avec
votre navigateur. Vous devriez obtenir un message du type « Accès refusé ».
[1] Les mots de passe sont chiffrés par SPIP, mais gardez bien à l’esprit qu’aucune
protection n’est inviolable.
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Qu’est-ce que les fichiers « dist » ?
français
Sécurité :
SPIP et IIS
Qu’est-ce
que les
fichiers
« dist » ?
FAQ
webmestre
Rapidité du
site public
Contribuer
au
développement
de SPIP
•••••••
български
Español
italiano
català
occitan
Deutsch
English
Comme vous le savez sûrement déjà (sinon, lisez le tutorial ou le manuel de
référence), le système de squelettes est basé sur des fichiers .html contenant la
présentation graphique du site. Par exemple, « article.html » présente les
articles, « rubrique.html » présente les rubriques...
Or, nous avons remarqué que fréquemment, les utilisateurs qui manipulaient
leur site public en modifiant ces fichiers .html fournis avec SPIP rencontraient
des problèmes lors des mises à jour, s’ils n’avaient pas pris leurs précautions en
sauvegardant les fichiers modifiés.
En effet, en réinstallant tous les nouveaux fichiers livrés avec SPIP, ils écrasaient
purement et simplement leurs fichiers modifiés (oubliant de faire une copie de
sauvegarde de leurs modifications).
Depuis [SPIP 1.8], les fichiers .html sont mieux rangés. Un répertoire dist est
destiné aux fichiers fournis avec la distribution de spip. Ces fichiers contiennent
les informations sur la mise en page par défaut du site et ne devraient pas être
modifiés.
Ainsi, un utilisateur qui veut créer sa propre mise en page, développera ses
fichiers article.html, rubrique.html, etc. à la racine du site, ou mieux,
dans le répertoire squelettes dédié. A la prochaine réinstallation de SPIP, seuls
les fichiers dans dist seront écrasés et le webmestre ne perdra pas ses
personnalisations.
Remarque : Les fichiers .php3, pendants des fichiers .html dans
un squelette SPIP, doivent toujours rester à la racine du site.
Historique : Depuis [SPIP 1.3] et jusqu’à [SPIP 1.7.2], les fichiers
de squelettes fournis dans la distribution de SPIP étaient nommés
« article-dist.html », « rubrique-dist.html », et ainsi
de suite. Pour personnaliser ces fichiers, il suffisait de les
renommer d’abord « article.html », « rubrique.html »,
etc. (sans le -dist).
Pour aller plus loin
Voici l’ordre (par priorité décroissante) dans lequel sont utilisés les fichiers de
squelettes selon leur nom :
Remarque : Depuis [SPIP 1.8], SPIP recherche ces fichiers d’abord
à la racine du site, puis s’ils n’existent pas, dans le répertoire
squelettes. En dernier recours, SPIP prend les fichiers par défaut
dans le répertoire dist.
rubrique=10.html : si ce fichier existe, il ne s’applique qu’à la rubrique
numéro 10 ;
si ce fichier n’existe pas, SPIP regarde si il n’y a pas un fichier rubrique-10.
html, si ce fichier existe, la rubrique 10 ainsi que ses sous-rubriques l’utilisent,
c’est donc « récursif » ;
Note : pour que ces fichiers soient pris en compte il faut que le
fichier par défaut (rubrique.html) se trouve dans le même
répertoire.
si ce fichier n’existe pas, SPIP regarde s’il n’y a pas un fichier rubrique.
html, qui s’applique à toutes les rubriques du site qui ne sont pas concernées par
les fichiers indiqués ci-dessus ;
Historique : Jusqu’à [SPIP 1.7.2], si ce fichier n’existe pas, SPIP
utilise alors le fichier rubrique-dist.html qui est le fichier
fourni par défaut. Si vous voulez modifier ce fichier, renommez-le
en rubrique.html, de façon à ne pas écraser vos modifications à
la prochaine mise à jour de SPIP.
Note : L’article sur les variables de personnalisation explique
comment procéder pour ranger tous les squelettes du site dans un
sous-dossier pour des versions antérieures à [SPIP 1.8].
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
FAQ webmestre
français
Sécurité :
SPIP et IIS
Qu’est-ce
que les fichiers
« dist » ?
FAQ
webmestre
Rapidité du
site public
Contribuer
au
développement
de SPIP
•••••••
català
Deutsch
English
Español
italiano
Les bases
1. Comment fais-je pour modifier la mise en page du site public ?
La gestion de la mise en page s’appuie sur des fichiers à l’extension .html
appelés squelettes de mise en page. Leur rôle correspond grosso modo à ce que
d’autres logiciels nomment « modèles » « gabarits », ou en anglais, « templates ».
Chaque fichier est associé à un type de page différent : ainsi un squelette pour le
sommaire, un pour l’affichage des articles, un pour l’affichage des rubriques, etc.
Un squelette contient du HTML standard définissant l’habillage de la page, dans
lequel on insère des « codes » spécifiques à SPIP afin de définir quelles
informations vont venir « habiter » cet habillage.
Le langage des squelettes de SPIP est très souple et permet de réaliser des mises
en page très variées : un simple coup d’oeil à uZine, Vacarme, Hacktivist News
Service ainsi que les sites enregistrés par leurs créateurs sur cette page saura vous
en convaincre. Il est donc dommage de garder la mise en page d’origine, même si
celle-ci est très utile pour se mettre le pied à l’étrier.
2. Est-il possible d’écrire ces squelettes soi-même ?
Oui, c’est un des intérêts majeurs de SPIP. Pour cela allez voir :
le tutorial, pour comprendre les bases de la programmation des squelettes.
le manuel de référence, qui liste toutes les possibilités de programmation.
3. Je ne sais pas / ne veux pas apprendre à programmer. Peut-on
utiliser des mises en pages déjà existantes ?
Oui. En dehors de la mise en page par défaut, d’autres jeux de squelettes sont
disponibles sur le site des contributions à SPIP, dans la rubrique « Squelettes ».
Il suffit en général de récupérer l’archive voulue (le fichier au format .zip ou .tar.
gz, au choix), de la décompresser chez vous, et de transférer son contenu par FTP
à la racine de votre site SPIP. Vous pouvez faire une sauvegarde de vos fichiers .
html actuels, au cas où vous voulez revenir en arrière.
4. Il n’y a pas beaucoup de jeux de squelettes disponibles. Pourquoi ?
Ces jeux de squelettes sont alimentés par les webmestres SPIP qui nous
fournissent leurs créations. Nous comptons donc sur les webmestres pour
compléter cette base de squelettes afin d’encourager l’entraide et la richesse des
sites SPIP. (cf. section « Partager » plus bas dans cette FAQ)
Créer ses squelettes
1. Peut-on utiliser un éditeur textuel pour créer et modifier ses
squelettes ?
Oui, comme on le ferait pour du HTML classique.
2. Peut-on utiliser un éditeur graphique (WYSIWYG) pour créer et
modifier ses squelettes ?
Oui, comme on le ferait pour du HTML classique. Voir cependant la question
suivante.
3. J’essaie d’utiliser un éditeur graphique pour créer mes pages, mais
il modifie les tags SPIP. Peut-on résoudre ce problème ?
Certains éditeurs graphiques « corrigent » automatiquement les tags qu’ils ne
comprennent pas. La plupart ont toutefois une option permettant de désactiver
cette fonctionnalité. Nous avons consacré un article spécifique à DreamWeaver,
mais la démarche est équivalente pour les autres éditeurs (GoLive...).
Partager vos créations
1. J’ai écrit des squelettes pour mon site. Comment fais-je pour qu’ils
soient disponibles à tous ?
N’hésitez pas à vous inscrire sur le site SPIP-Contrib mentionné plus haut, afin
de proposer vos squelettes au téléchargement et que d’autres puissent à leur tour
s’en inspirer pour créer leur propre site.
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Rapidité du site public
français
•••••••
català
Español
italiano
Contrairement à la plupart des systèmes de publication gratuits, SPIP
intègre un système de cache permettant d’accélérer l’affichage du site
public. Quelques pistes pour comprendre ce qui influe sur la rapidité
de votre site...
Sécurité :
SPIP et IIS
Qu’est-ce
que les fichiers
« dist » ?
FAQ
webmestre
Rapidité du
site public
Contribuer
au
développement
de SPIP
Optimiser un site
Si vous vous inquiétez pour la rapidité de votre site, il est bon de vous intéresser
aux pistes suivantes :
Votre hébergement Web offre-t-il des performances de bonne qualité ?
Evidemment, c’est subjectif. L’expression « mauvaise qualité » recouvre à coup
sûr la plupart des hébergeurs gratuits (notamment Free). « Bonne qualité » inclut
forcément une machine dédiée (i.e. qui ne sert qu’à votre site) de fabrication
récente, mais aussi des hébergeurs commerciaux pas trop au rabais. Entre les
deux, ça devient très subjectif, en fonction de vos exigences, de la taille de votre
site....
Si la qualité de votre hébergement laisse à désirer, vous aurez intérêt à ne pas
créer de squelettes trop complexes, i.e. qui demandent à SPIP d’afficher trop
d’informations différentes. Cela vaut pour tout type d’informations : tout ce qui,
dans les squelettes, est susceptible d’être transformé par SPIP en données
affichables. Notez, en particulier, que les squelettes fournis par défaut
démontrent au maximum les possibilités de SPIP, et par conséquent génèrent des
pages assez lourdes.
N’oubliez pas non plus de régler les délais d’expiration des différents types de
pages. Ainsi, si votre site contient un grand nombre d’articles en archives, vous
avez peut-être intérêt à augmenter la durée d’expiration des articles, sinon les
articles consultés peu souvent ne bénéficieraient pas du système de cache.
L’influence du cache
La présence du cache change quelque peu la donne en matière de rapidité. Ce
n’est pas tant le nombre de visites de votre site qui sera le point critique, que la
capacité de votre serveur à recalculer les pages dans le temps imparti au script
PHP (en effet, sur la plupart des serveurs, une limite de durée d’exécution par
appel de script est fixée afin d’éviter les abus et les erreurs de programmation).
Par contre, si la page demandée est dans le cache et n’a pas expiré, la réponse du
serveur devrait être quasi-instantanée (dans le cas contraire, votre serveur est
vraiment très chargé).
La qualité des performances devient ainsi objectivement mesurable si, lors du
recalcul d’une page du site, on obtient un « timeout », c’est-à-dire que le serveur
a dépassé le temps maximal d’exécution d’un script PHP. Alors il faut soit
changer d’hébergement, soit se résoudre à afficher des pages plus simples : pour
cela, modifier les squelettes pour afficher moins d’informations sur une même
page.
Sur une machine dédiée
Si vous utilisez votre propre machine, il faut vous assurer qu’elle pourra tenir la
charge. N’importe quelle machine pas trop vieille (moins de trois ans environ)
devrait en être capable.
Par contre, l’utilisation de SPIP, par rapport à d’autres systèmes de publication,
permet de mutualiser les ressources techniques entre plusieurs sites. En effet,
tant que le cache est utilisé, la machine est peu sollicitée, donc plusieurs sites
peuvent cohabiter sans problème (sauf s’il y a vraiment un très grand nombre de
visites). Le problème est donc surtout de prévenir qu’il y ait trop de passagers à
bord, c’est-à-dire qu’un trop grand nombre de « services » hébergés (sites Web,
boîtes à e-mail...) mette en péril la qualité du service.
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Contribuer au développement de SPIP
français
Sécurité : SPIP
et IIS
Qu’est-ce que
les fichiers
« dist » ?
FAQ
webmestre
Rapidité du
site public
Contribuer au
développement
de SPIP
•••••••
català
Español
italiano
Si vous voulez contribuer à la programmation de SPIP, l’idée la plus
importante à retenir est la suivante : vous arrivez sur un projet qui est
déjà fonctionnel. Ce projet est muni d’un ensemble de règles qui,
toutes arbitraires qu’elles peuvent paraître, assurent sa cohérence.
Ces règles n’ont pas besoin d’être énoncées explicitement pour
exister : certaines sont clairement visibles après un examen plus ou
moins détaillé du code, et les règles tacites doivent être respectées au
même titre que les autres.
Il est formellement conseillé de bien suivre ces règles. Ce respect n’a pas à être lié
ou non à vos goûts personnels : il permet de garder sa cohérence et son unité au
projet, et de le conserver aussi lisible qu’il l’était auparavant. N’oubliez pas que
d’autres personnes que vous sont amenées à lire, comprendre, voire modifier
votre code.
Par exemple, il est évident que les fonctions SPIP sont écrites sous la forme
ma_fonction(). Dans le cadre de ce projet, il serait donc parfaitement déplacé
d’ajouter des fonctions en les écrivant MaFonction() - même si dans l’absolu cette
forme n’est pas plus critiquable que l’autre.
Tout ceci n’empêche pas évidemment de critiquer une règle et d’en proposer une
meilleure, le cas échéant. N’hésitez pas à le faire ; mais il doit y avoir de véritables
raisons à cela.
Enfin, tout règle souffre des exceptions. Mais celles-ci doivent avoir une véritable
justification, non uniquement la paresse du programmeur ; elles doivent être le
plus rares possible. Notamment, garder à l’esprit que le « provisoire » a souvent
tendance à devenir définitif quand personne n’a envie de le corriger ; or il est
logique et juste que tout programmeur soit responsable de la finition de son
propre code, mais non de celui des autres.
Règles de présentation et d’écriture
Les règles qui suivent sont communes à un nombre plus ou moins grand de
langages de programmation : au minimum tous les langages présentant une
syntaxe similaire à PHP (c’est-à-dire, outre PHP lui-même, C, C++, Java....).
Ces règles sont communément acceptées, de façon aussi naturelle que les règles
de présentation et de typographie d’un texte en langage naturel ; d’ailleurs elles
sont fréquemment similaires.
Présentation
Le code doit être espacé et indenté de manière à mettre en valeur sa structure
et la séparation entre les différents blocs logiques (fonctions notamment).
L’espacement et l’indentation doivent être suffisants pour rendre la structure
compréhensible dès le premier regard ; ils ne doivent pas être excessifs. On doit y
apporter le même soin qu’à la division en paragraphes d’un texte en langage
naturel.
L’indentation sera faite de préférence avec le caractère de tabulation. Cela
permet de choisir librement la profondeur d’indentation dans les options de son
éditeur de texte, tout en n’imposant pas ce choix aux autres développeurs.
Tout bloc contenu à l’intérieur d’une paire d’accolades sera indenté d’une et
une seule tabulation. De même, récursivement, pour les sous-blocs : ajout d’une
et une seule tabulation supplémentaire à chaque entrée dans un niveau de
profondeur supplémentaire. Cette règle vaut bien aussi pour la déclaration de
fonctions.
Le code qui ne fait pas partie d’une fonction ne doit pas être indenté.
L’utilisation des transitions PHP-HTML (<?php et ?>) doit être minimisée.
L’éviter lors qu’il s’agit d’afficher uniquement de petits morceaux de HTML. Ne
pas oublier qu’un petit morceau de code PHP inséré au milieu d’un océan de
HTML est invisible sans un examen très attentionné.
Typographie
Lors de l’utilisation de parenthèses ou de crochets, il ne faut pas laisser
d’espace après la parenthèse ouvrante ni avant la parenthèse fermante.
Lors de l’utilisation d’opérateurs binaires (+, =, *, AND, ...), il faut laisser un
espace de part et d’autre de l’opérateur. Exception manifeste dans cette phrase,
où les opérateurs sont mentionnés et non utilisés en tant que tels.
Les opérateurs unaires (!, ...) doivent être collés au paramètre auquel ils
s’appliquent.
Par convention, lors d’un appel de fonction, il n’y a pas d’espace devant la
parenthèse ouvrante : « f($x) » et non « f ($x) ». A contrario, et pour bien
distinguer, on laisse un espace devant la parenthèse quand il s’agit d’une
structure de contrôle intégrée au langage : « if (!$x) » et non « if(!$x) ».
Les virgules et points-virgules sont suivis mais non précédés d’un espace.
Règles de programmation
Réfléchir
Avant de programmer une nouvelle fonctionnalité, réfléchir...
méthodes et algorithmes utilisés pour l’implémentation : légèreté,
performance, robustesse (ne pas hésiter à faire quelques calculs grossiers pour
valider les choix) ;
adéquation au projet : portabilité, sécurité, souplesse ;
implications sur les autres fonctionnalités : modifications et ajouts à faire sur
les fonctionnalités existantes ;
place « naturelle » pour cette fonctionnalité dans le projet : en matière
d’interface, de fichiers...
Ne pas négliger la factorisation ou mise en commun du code (par des fonctions,
notamment dans des fichiers à inclure). Eviter par contre le plus possible les
fichiers inclus contenant du code hors fonctions (sauf lorsque c’est « naturel » et
voulu).
Nommer
Variables et fonctions :
Quel que soit le projet, le nommage doit rester homogène pour que le code soit
facile à lire. Ainsi, sous SPIP, les noms de variables et de fonctions seront en
minuscules ; les noms composés, de la forme variable_composee.
D’une manière générale, les noms seront ni trop brefs, ni trop longs ; ile seront
suffisamment explicites. Cette règle est particulièrement importante pour les
variables globales, qui peuvent être partagées entre plusieurs fichiers et de
nombreuses fonctions. Pour les variables locales (i.e. à une fonction), la règle est
plus souple. Notamment, on peut employer des variables d’une lettre, par
exemple pour obtenir des expressions plus compactes. Remarquer que dans tous
les langages de programmation, un certain nombre de lettres sont par tradition
associées à certains usages (exemples : $i, $j pour des compteurs de boucles, $n
pour un dénombrement, $t pour un instant ou une durée en secondes...). Ne pas
détourner ces conventions permet à vos lecteurs d’être plus vite dans le bain.
Fichiers :
Pour des raisons historiques, les fichiers à inclure dans l’espace public seront
appelés inc-fichier.php3. Dans l’espace privé, ce sera ecrire/inc_fichier.php3
(noter le tiret bas à la place du tiret normal). Les fichiers de l’espace public
appelés par redirection HTTP depuis l’espace privé sont appelés spip_fichier.
php3. Tous les autres fichiers ont un nom qui ne commence ni par "inc", ni par
"spip".
Tester
Une fois une modification importante apportée, il est bon de la tester soi-même,
sans attendre que quelqu’un d’autre le fasse à sa place. Dans le cadre de SPIP,
cela veut dire vérifier que le programme marche de manière correcte sur un
certain nombre d’hébergeurs (par exemple : Altern, Free...) et de configurations
(par exemple : différentes versions de PHP, de MySQL, restriction plus ou moins
grande des droits d’accès aux répertoires...) ; mais aussi qu’un certain nombre de
situations parmi les plus courantes (dans le cas d’une interface graphique
notamment) sont traitées correctement.
Partager vos modifications
Une fois que vous êtes satisfait de votre modification du code, il est grand temps
d’en parler avec les autres développeurs de SPIP, et de voir s’il mérite d’être
intégré à la distribution officielle de SPIP... Rendez-vous sur la liste de diffusion
spip-dev. A bientôt !
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Mise en page : manuel de
référence
Comment créer sa propre mise en page pour
un site géré sous SPIP.
Principe général
Des boucles et des balises
Rechercher
La syntaxe des boucles
français
tout le site
Rechercher
La syntaxe des balises SPIP
La boucle ARTICLES
La boucle RUBRIQUES
Modifications récentes
Hébergeurs acceptant SPIP
Qu’est-ce que les fichiers « dist » ?
C’est quoi SPIP ?
Conditions d’utilisation
SPIP 1.8
Les filtres de SPIP
Les balises propres au site
La boucle HIERARCHIE
La boucle DOCUMENTS
Les critères communs à toutes les
boucles
La boucle BREVES
La boucle AUTEURS
La boucle FORUMS
La boucle MOTS
La boucle SITES (ou SYNDICATION)
La boucle DOCUMENTS
La boucle SYNDIC_ARTICLES
La boucle SIGNATURES
La boucle HIERARCHIE
Les critères communs à toutes les
boucles
Les balises propres au site
Les formulaires
Les boucles de recherche
Les filtres de SPIP
Les boucles récursives
La « popularité » des articles
La gestion des dates
Exposer un article dans une liste
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Mise en page : manuel de référence
Principe général
français
Principe
général
Des boucles et
des balises
La syntaxe des
boucles
La syntaxe des
balises SPIP
La boucle
ARTICLES
La boucle
RUBRIQUES
La boucle
BREVES
La boucle
AUTEURS
La boucle
FORUMS
La boucle MOTS
La boucle SITES
(ou
SYNDICATION)
La boucle
DOCUMENTS
La boucle
SYNDIC_ARTICLES
La boucle
•••••••
català
Deutsch
English
Español
italiano
Tout le contenu d’un site géré sous SPIP est installé dans une base de données
mySQL. Pour présenter ces informations aux visiteurs du site, il faut donc
réaliser l’opération qui consiste à lire les informations, à les organiser et à les
mettre en page, afin d’afficher une page HTML dans le navigateur Web.
Cette opération est traditionnellement assez pénible :
il faut connaître la programmation PHP et MySQL, et écrire des « routines »
relativement complexes ;
l’intégration de telles routines dans une mise en page HTML élaborée est assez
pénible ;
il faut prendre en compte des problèmes de performances : le recours
systématique à du code mySQL et PHP est gourmand en ressources, ralentit la
visite et, dans des cas extrêmes, provoque des plantages du serveur Web.
SPIP propose une solution complète pour contourner ces difficultés :
la mise en page du site est effectuée au moyen de pages HTML nommées
squelettes, contenant des instructions simplifiées permettant d’indiquer où et
comment se placent les informations tirées de la base de données dans la page ;
un système de cache permet de stocker chaque page et ainsi d’éviter de
provoquer des appels à la base de données à chaque visite. Non seulement la
charge sur le serveur est réduite, la vitesse très largement accélérée, de plus un
site sous SPIP reste consultable même lorsque la base mySQL est plantée.
SIGNATURES
La boucle
HIERARCHIE
Les critères
communs à
toutes les boucles
Les balises
propres au site
Les formulaires
Les boucles de
recherche
Les filtres de
SPIP
Les boucles
récursives
La
« popularité » des
articles
La gestion des
dates
Exposer un
article dans une
liste
Pour chaque type de document, un couple de fichiers
L’intérêt (et la limite) d’un système de publication automatisé, c’est que l’on ne va
pas redéfinir une interface différente en HTML pour chaque page isolée. Par
exemple, toutes les articles bénéficieront de la même interface, simplement le
système placera des informations différentes dans ce graphisme (on verra plus
loin que SPIP autorise cependant une certaine souplesse).
L’avantage de cette manière de procéder est évident : on définit un format-type
(squelette) pour, par exemple, tous les articles, et le système fabriquera chaque
page individuelle en plaçant automatiquement le titre, le texte, les liens de
navigation... de chaque article.
Pour chaque type de document, SPIP vous demande deux fichiers : un fichier .
php3 et un fichier .html. Lors de l’installation de SPIP, vous trouverez ainsi les
couples : « article.php3 / article.html », « rubrique.php3 / rubrique.html », etc.
Vous pouvez naturellement modifier ces couples, et en créer d’autres.
Le principe de fonctionnement du cache
L’appel d’une page spécifique se fait par l’intermédiaire du fichier .php3. Par
exemple, pour appeler l’article n°5, l’URL correspondante est :
http://monsite.net/article.php3?id_article=5
1. Le fichier appelé est donc article.php3, avec en paramètre id_article=5.
2. Le fichier article.php3 est un fichier PHP ; sa première tâche consiste à
vérifier dans le dossier /CACHE sur votre serveur, s’il existe déjà un fichier
correspondant à cet article.
2bis. Si un tel fichier existe dans /CACHE, article.php3 vérifie sa date de
création. Si ce fichier est suffisamment récent, il le retourne directement à
l’utilisateur. Le processus de consultation est alors terminé.
3. S’il n’existe pas un tel fichier dans /CACHE (première visite sur cet article, par
exemple), ou si son âge est trop ancien, SPIP démarre le calcul de cette page.
4. C’est alors la page article.html qui est chargée et analysée. Cette page
contient la mise en page correspondant à ce type de document. Il s’agit de HTML
complété d’indications permettant de placer les éléments tirés de la base de
données. En fonction des éléments requis par article.html, SPIP va chercher
les informations nécessaires tirées de la base de données mySQL et les insérer
aux endroits prévus.
5. Un fichier est ainsi fabriqué par article.php3, à partir de la description
contenue dans article.html, avec les éléments tirés de la base de données. Ce
fichier est alors sauvegardé dans le dossier /CACHE et renvoyé au visiteur.
Lors d’une visite suivante, si le délai entre les deux visites est suffisamment court,
c’est donc ce nouveau fichier stocké dans /CACHE qui est retourné, sans avoir à
faire un nouveau calcul à partir de la base de données. En cas de plantage de la
base de données, c’est forcément le fichier en cache qui est retourné, même s’il
est « trop âgé ».
Remarque. On voit ici que chaque page du site est mise en cache
individuellement, et chaque recalcul est provoqué par les visites du
site. Il n’y a pas, en particulier, un recalcul de toutes les pages du site
d’un seul coup à échéance régulière (ce genre de « grosse
manoeuvre » ayant le bon goût de surcharger le serveur et de le faire
parfois planter).
Le fichier .PHP3
Le fichier « .php3 » est très simple. Par exemple, article.php3 contient
uniquement :
<?php
$fond = "article";
$delais = 24 * 3600;
include ("inc-public.php3");
?>
Son seul but est donc de fixer deux variables ($fond et $delais) et d’appeler le
fichier qui déclenche le fonctionnement de SPIP (inc-public.php3).
La variable $fond est le nom du fichier qui contient la description de la mise
en page (le squelette). Ici, puisque $fond="article", le fichier de description
sera contenu dans article.html [1]. Notez bien que, dans la variable $fond,
on n’indique pas la terminaison « .html ».
Remarque. L’intérêt de choisir soi-même le nom du fichier de
squelette (que l’on aurait pu déduire automatiquement du nom du
fichier .php3) est, si nécessaire, d’utiliser un autre nom. Cela pour
ne pas écraser, éventuellement, des fichiers HTML qui
subsisteraient d’une ancienne version du site que l’on ne souhaite
pas supprimer. S’il existe, d’une ancienne version du site, un fichier
article.html que l’on ne souhaite pas effacer, on utilisera par
exemple un fichier squelette pour SPIP intitulé article-nouveau.
html, et on fixera dans article.php3 :
$fond="article-nouveau".
La variable $delais est l’âge maximum pour l’utilisation du fichier stocké en /
CACHE. Ce délai est fixé en secondes. Un délai de 3600 correspond donc à une
heure ; un délai de 24*3600 est donc de 24 heures.
On jouera sur cette valeur en fonction de la fréquence des ajouts de contenu du
site (nouveaux articles, nouvelles brèves...). Un site actualisé plusieurs fois par
jour pourra adopter un délai d’une heure ; un site publiant quelques articles par
semaine pourra adopter un délai nettement plus long. De même, le contenu des
pages est important : si vous insérez la syndication du contenu de sites
fréquemment mis à jour, vous souhaiterez sans doute adapter votre propre délais
à celui des sites référencés.
Remarque. Certains webmestre succombent à la tentation de fixer
des délais dérisoires (quelques secondes), pour que le site
corresponde très exactement, à chaque instant, aux dernières
modifications de la base de données. Dans ce cas, vous perdez tous
les avantages du système de cache : les visites sont nettement
ralenties et, à l’extrême, sur des sites très fréquentés, vous pouvez
provoquer des plantages de la base de données (ou vous faire virer
par votre hébergeur parce que vous monopolisez la puissance de sa
machine...).
Remarque. Une autre raison qui semble pousser les webmestres à
fixer des délais très courts est la présence des forums sur leur site.
En effet, pour que les contributions s’affichent dès qu’elles sont
postées, ils pensent nécessaire de réduire le délais de recalcul. C’est
inutile : SPIP gère cet aspect automatiquement ; lorsqu’une
contribution à un forum est postée, la page correspondante est
effacée du cache, et recalculée immédiatement, quel que soit le délai
fixé pour cette page.
Le fichier .HTML
Dans SPIP, nous appelons les fichiers .html les squelettes. Ce sont eux qui
décrivent l’interface graphique de vos pages.
Ces fichiers sont rédigés directement en HTML, auquel on ajoute des instructions
permettant d’indiquer à SPIP où il devra placer les éléments tirés de la base de
données (du genre : « placer le titre ici », « indiquer à cet endroit la liste des
articles portant sur le même thème »...).
Les instructions de placement des éléments sont rédigées dans un langage
spécifique, qui fait l’objet du présent manuel d’utilisation. Ce langage constitue
par ailleurs la seule difficulté de SPIP.
« Encore un langage ? » Hé oui, il va vous falloir apprendre un nouveau
langage. Il n’est cependant pas très compliqué, et il permet de créer des interfaces
complexes très rapidement. Par rapport au couple PHP/mySQL, vous verrez qu’il
vous fait gagner un temps fou (surtout : il est beaucoup plus simple). C’est un
markup language, c’est-à-dire un langage utilisant des balises similaires à celles
du HTML.
Remarque. De la même façon que l’on apprend le HTML en
s’inspirant du code source des sites que l’on visite, vous pouvez vous
inspirer des squelettes utilisés sur d’autres sites fonctionnant sous
SPIP. Il suffit d’aller chercher le fichier « .html » correspondant. Par
exemple, vous pouvez voir le squelette des articles d’uZine
(visualisez le code source pour obtenir le texte du squelette).
Une interface différente dans le même site
Tout d’abord, notez qu’il est possible de créer des couples de fichiers pour le
même élément logique (articles, rubriques, ...). Par exemple, vous pouvez créer
des fichiers pour visiter un même article avec des interfaces différentes :
article.php3/html pour le format normal, imprimer.php3/html pour le
même article dans un format adapté à l’impression, article-texte.php3/
html pour l’article dans un format texte (adapté aux mal-voyants par exemple),
article-lourd.php/html avec une interface lourdingue adaptée au hautdébit, etc.
Une interface différente selon les rubriques. Vous pouvez, pour un
même type de document, créer des squelettes différents selon les rubriques du
site. Il s’agit de créer simplement de nouveaux fichiers .html en fonction des
rubriques (inutile, ici, de modifier le fichier .php3, on se contente de jouer sur
les noms des fichiers squelettes).
Il suffit de compléter le nom du fichier squelette de « -numéro » (un tiret suivi
d’un numéro de rubrique). Par exemple, si vous créez un fichier : article-60.
html, tous articles contenus dans la rubrique n°60 utiliseront ce squelette (et
non plus le squelette par défaut article.html). Notez bien : le numéro indiqué
est celui d’une rubrique. Si cette rubrique 60 contient des sous-rubriques, les
articles contenus dans ces sous-rubriques utiliseront également le nouveau
squelette article-60.html.
Remarque. Dans notre exemple, on aura certainement également
intérêt à créer un rubrique-60.html, voire un breve-60.html,
etc. pour accompagner le changement de mise en page de cette
rubrique.
Une interface pour une seule rubrique. (SPIP 1.3) On peut créer une
interface qui s’applique à une rubrique, mais pas à ses sous-rubriques. Pour cela,
il faut créer un fichier : article=60.html, qui s’appliquera uniquement aux
articles de la rubrique 60, mais pas à ses sous-rubriques.
Que peut-on mettre dans un fichier .HTML
Les fichiers .html sont essentiellement des fichiers « texte », complétés
d’instructions de placement des éléments de la base de données.
SPIP analyse uniquement les instructions de placement des éléments de la base
de données (codées selon le langage spécifique de SPIP) ; il se contrefiche de ce
qui est placé dans ce fichier et qui ne correspond pas à ces instructions.
Leur contenu essentiel est donc du HTML. Vous déterminez la mise en page, la
version du HTML désiré, etc. Vous pouvez évidemment y inclure des feuilles de
style (CSS), mais également du JavaScript, du Flash... en gros : tout ce qu’on
place habituellement dans une page Web.
Mais vous pouvez également (tout cela n’est jamais que du texte) créer du XML
(par exemple, « backend.php3/html » génère du XML).
Plus original : toutes les pages retournées au visiteur sont tirées du /CACHE par
une page écrite en PHP. Vous pouvez donc inclure dans vos squelette des
instructions en PHP, elles seront exécutées lors de la visite. Utilisée de manière
assez fine, cette possibilité permet une grande souplesse à SPIP, que vous pouvez
ainsi compléter (par exemple ajouter un compteur, etc.), ou même faire évoluer
certains éléments de mise en page en fonction des informations tirées de la base
de données.
[1] Si article.html n’existe pas, le fichier « dist » est pris à la place. Lire à ce propos
« Qu’est-ce que les fichiers « dist » ? ».
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Mise en page : manuel de référence
Des boucles et des balises
français
Principe général
Des boucles et
des balises
La syntaxe des
boucles
La syntaxe des
balises SPIP
La boucle
ARTICLES
La boucle
RUBRIQUES
La boucle
BREVES
La boucle
AUTEURS
La boucle
FORUMS
La boucle MOTS
La boucle SITES
(ou
SYNDICATION)
La boucle
DOCUMENTS
La boucle
SYNDIC_ARTICLES
La boucle
SIGNATURES
•••••••
català
Deutsch
English
Español
italiano
Tout ce qui suit concerne désormais le langage de description de la mise en page
des squelettes dans SPIP ; si vous avez bien compris l’explication précédente,
vous savez que nous travaillons donc dans les fichiers « .html ».
La présente documentation est volontairement technique (il s’agit ici de
références techniques) ; vous pouvez préférer commencer par notre guide Pas à
pas, plus didactique, et revenir ensuite ici pour une documentation plus précise.
Des boucles
La notion de base du langage de SPIP est la boucle.
La logique de la boucle
Une base de données, classiquement, c’est une liste d’éléments : ici, une liste des
articles, une liste des rubriques, une liste des auteurs, etc. Pour « fabriquer » le
site, on va donc extraire de cette liste certains de ses éléments :
à la base, on veut extraire un seul élément d’une liste ; par exemple, afficher
l’article désiré ;
mais il est fréquent d’extraire plusieurs éléments d’une liste ; par exemple,
dans la page d’une rubrique, on veut afficher tous les articles contenus dans cette
rubrique, ainsi que toutes les sous-rubriques contenues dans cette rubrique ;
La boucle
HIERARCHIE
Les critères
communs à
toutes les boucles
Les balises
propres au site
Les formulaires
Les boucles de
recherche
Les filtres de
SPIP
Les boucles
récursives
La
« popularité » des
articles
La gestion des
dates
Exposer un
article dans une
liste
plus subtil : il arrive fréquemment qu’il n’y ait pas d’éléments satisfaisants à tel
ou tel endroit ; SPIP doit alors pouvoir gérer l’éventualité de l’absence de ces
éléments ; par exemple, le squelette de l’affichage des rubriques demande
l’affichage de toutes les sous-rubriques contenues dans une rubrique ; que faire,
alors, s’il n’y a pas sous-rubriques dans cette rubrique spécifique ?
Ces trois situations sont traitées par la notion unique de boucle, qui permet à la
fois de gérer l’affichage d’un seul élément, de plusieurs éléments successifs, ou
l’absence d’éléments.
Le système de boucle permet, dans un code unique :
d’indiquer à quel endroit du code HTML on a besoin de quel type d’élément (à
tel endroit on veut récupérer la liste des articles, à tel endroit on veut inclure la
liste des sous-rubriques...) ;
de prévoir l’affichage d’un élément unique ;
d’indiquer comment est affichée une liste de plusieurs éléments ;
de déterminer ce qu’on affiche lorsqu’il n’y a aucun élément correspondant.
Analogie avec la programmation en PHP/mySQL
Ceux qui ont déjà programmé des requêtes mySQL en PHP savent que le
traitement se déroule en deux temps :
la construction de la syntaxe de la requête (qui consiste à dire « je veux
récupérer la liste des articles contenus dans telle rubrique... ») ;
l’analyse et l’affichage des résultats au travers d’une boucle.
Ce sont ces deux événements qui sont gérés, dans SPIP, au travers des boucles.
Les balises SPIP
Grâce aux boucles, on a donc récupéré des éléments uniques ou des listes
d’éléments : par exemple une liste d’articles ou une liste de rubriques...
Cependant, chaque élément de telles listes est composé de plusieurs éléments
précis : par exemple un article se compose d’un titre, d’un surtitre, d’un soustitre, d’un texte d’introduction (chapeau), d’un texte principal, d’un postscriptum, etc. Il existe ainsi des balises spécifiques à SPIP, permettant d’indiquer
précisément à quel endroit on affiche des éléments : « placer le titre ici », « placer
le texte ici »...
Les balises à l’intérieur des boucles
Voici, au travers d’un cas classique, le principe de fonctionnement général d’une
boucle accompagnée de ses balises (attention, ça n’est pas du langage SPIP, c’est
une description logique) :
BOUCLE : afficher la liste des articles de cette rubrique
●
●
●
afficher ici le titre de l'article
afficher le sous-titre
afficher le texte
Fin de la BOUCLE
Cette boucle, analysée par SPIP, peut donner trois résultats différents.
Il n’y a aucun article dans cette rubrique.
Dans ce cas, bien évidemment, aucun des éléments « afficher ici... (titre, soustitre...) » n’est utilisé. En revanche, si on l’a prévu, on peut afficher un message
du genre « Il n’y a pas d’article ».
Il y a un seul article dans cette rubrique.
Dans ce cas, très simplement, la page HTML est construite sur le modèle de la
boucle :
●
●
●
Titre de l'article
Sous-titre
Texte de l'article
Il y a plusieurs articles dans cette rubrique.
La description de la mise en page (« placer ici... ») va alors être calculée
successivement pour chacun des articles. Ce qui donne simplement :
●
●
●
●
●
●
Titre de l'article 1
Sous-titre de l'article 1
Texte de l'article 1
Titre de l'article 2
Sous-titre de l'article 2
Texte de l'article 2
...
●
●
●
Titre du dernier article
Sous-titre du dernier article
Texte du dernier article
La suite de ce guide de référence se construira donc de la manière suivante :
syntaxe générale des boucles ;
syntaxe générale des balises de SPIP ;
et, ensuite, une page spécifique à chaque type de boucles, indiquant quelles
balises on peut y utiliser.
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Mise en page : manuel de référence
La syntaxe des boucles
français
Principe général
Des boucles et
des balises
La syntaxe
des boucles
La syntaxe des
balises SPIP
La boucle
ARTICLES
La boucle
RUBRIQUES
La boucle
BREVES
La boucle
AUTEURS
La boucle
FORUMS
La boucle MOTS
La boucle SITES
(ou
SYNDICATION)
La boucle
DOCUMENTS
La boucle
SYNDIC_ARTICLES
La boucle
SIGNATURES
•••••••
català
Deutsch
English
Español
italiano
Syntaxe de base
La syntaxe simplifiée d’une boucle est la suivante :
<BOUCLEn(TYPE){critère1}{critère2}...{critèrex}>
Code HTML + balises SPIP
</BOUCLEn>
On a vu, dans l’explication sur les boucles et les balises, que le Code HTML +
balises SPIP se répétait autant de fois que la boucle obtenait d’éléments tirés de
la base de données (c’est-à-dire une fois, plusieurs fois, ou zéro fois).
La ligne importante, ici, est :
<BOUCLEn(TYPE){critère1}{critère2}...{critèrex}>
L’élément BOUCLE est l’ordre indiquant qu’il s’agit d’une boucle SPIP ; on ne
peut donc pas le modifier ; dit autrement, toutes les boucles de SPIP commencent
par l’instruction BOUCLE.
La boucle
HIERARCHIE
Les critères
communs à
toutes les boucles
Les balises
propres au site
Les formulaires
Les boucles de
recherche
Les filtres de
SPIP
Les boucles
récursives
La
« popularité » des
articles
La gestion des
dates
Exposer un
article dans une
liste
L’élément n est, au choix, le nom de la boucle, ou le numéro de la boucle. Cet
élément est choisi par le webmestre, pour chaque boucle qu’il utilise. On verra
plus loin qu’il est possible (c’est même tout l’intérêt de la manoeuvre) d’utiliser
plusieurs boucles dans un même squelette : leur donner un nom est donc
indispensable pour les identifier.
Si vous décidez de numéroter vos boucles, la syntaxe devient par exemple (pour
la boucle 5) :
<BOUCLE5...>
...
</BOUCLE5>
Si vous décidez de donner un nom à vos boucles (c’est généralement plus
pratique, votre code est plus lisible), il faut impérativement faire précéder ce nom
par le symbole « _ » (que l’on appelle habituellement underscore). Par exemple :
<BOUCLE_sousrubriques...>
...
</BOUCLE_sousrubriques>
L’élément (TYPE). Cet élément est primordial : il indique quel type d’éléments
on veut récupérer. La syntaxe est importante : le TYPE est indiqué entre
parenthèses (sans espaces), en majuscules, et ce TYPE doit correspondre
obligatoirement à l’un des types prévus dans SPIP (qu’on trouvera dans la
présente documentation) : ARTICLES, RUBRIQUES, AUTEURS, BREVES, etc.
Pour l’exemple précédent, on aurait donc :
<BOUCLE_sousrubriques(RUBRIQUES)...>
...
</BOUCLE_sousrubriques>
Les critères {critère1}{critère2}... Ils indiquent à la fois selon quels
critères on veut sélectionner les éléments de la base de données (afficher les sousrubriques incluses dans cette rubrique, afficher les autres rubriques installées au
même niveau hiérarchique que la présente rubrique...), et la façon dont on va
classer ou sélectionner les éléments (classer les articles selon leur date, selon leur
titre... afficher uniquement les 3 premiers articles, afficher la moitié des
articles...). Comme on peut combiner les critères, on peut très aisément fabriquer
des requêtes très puissantes, du genre « afficher la liste des 5 articles les plus
récents écrits par cet auteur ».
<BOUCLE_meme_auteur(ARTICLES){id_auteur}{par date}{inverse}
{0,5}>
...
</BOUCLE_meme_auteur>
Les différents critères et leur syntaxe seront explicités dans la suite, pour chaque
type de boucle (certains critères fonctionnent pour tous les types de boucles,
certains sont spécifiques à certaines boucles).
Syntaxe complète
Le syntaxe indiquée précédemment peut être complétée par des éléments
conditionnels. En effet, la boucle précédente affiche successivement les éléments
contenus à l’intérieur de la boucle. SPIP permet de plus d’indiquer ce qu’on
affiche avant et après la boucle au cas où elle contient un ou plusieurs résultats, et
ce qu’on affiche s’il n’y a aucun élément.
Cela donne :
<Bn>
Code HTML optionnel avant
<BOUCLEn(TYPE){critère1}{critère2}...{critèrex}>
Code HTML + balises SPIP
</BOUCLEn>
Code HTML optionnel après
</Bn>
Code HTML alternatif
<//Bn>
Le code optionnel avant (précédé de <Bn>) n’est affiché que si la boucle contient
au moins une réponse. Il est affiché avant les résultats de la boucle.
Le code optionnel après (terminé par </Bn>) n’est affiché que si la boucle
contient au moins une réponse. Il est affiché après les résultats de la boucle.
Le code alternatif (terminé par <//Bn>) est affiché à la place de la boucle (et
donc également à la place des codes optionnels avant et après) si la boucle n’a
trouvé aucune réponse.
Par exemple, le code :
<B1>
Cette rubrique contient les éléments
suivants:
<UL>
<BOUCLE1(ARTICLES){id_rubrique}>
<LI>#TITRE
</BOUCLE1>
</UL>
</B1>
Cette rubrique ne contient pas d'article.
<//B1>
donne les résultats suivants :
Il y a un seul article :
Cette rubrique contient les éléments suivants:
<UL>
<LI> Titre de l'article
</UL>
Il y a plusieurs articles :
Cette rubrique contient les éléments suivants:
<UL>
<LI> Titre de l'article 1
<LI> Titre de l'article 2
...
<LI> Titre du dernier article
</UL>
Il n’y a aucun article :
Cette rubrique ne contient pas d'article.
Historique : Jusqu’à [SPIP 1.7.2], La manière dont SPIP
interprétait les boucles interdisait de mettre une boucle entre
<Bn> et <BOUCLEn>. Par contre, il restait possible de mettre des
boucles supplémentaires dans les parties optionnelles situées
après la définition <BOUCLEn...>. Si vous deviez vraiment
installer une boucle dans la partie optionnelle avant, il fallait
passer par une commande <INCLURE()>,
Des critères d’environnement en cascade
Chaque boucle effectue la sélection des éléments tirés de la base de données en
fonction de critères. Ces critères correspondent à l’environnement dans lequel se
trouve la boucle.
Par exemple : si on prévoit une boucle du genre « Afficher les articles inclus dans
cette rubrique », il faut savoir de quelle rubrique il s’agit. C’est ce que l’on nomme
l’environnement.
L’environnement fourni par l’URL
Lorsque l’on visite une page d’un site SPIP, son adresse contient généralement
une variable. Par exemple :
rubrique.php3?id_rubrique=15
Cette variable définit donc un premier environnement : la boucle « Afficher les
articles inclus dans cette rubrique » doit alors être compris comme « Afficher les
articles de la rubrique 15 ».
Clairement, avec le même code de squelette, si on appelle l’adresse :
rubrique.php3?id_rubrique=7
l’interprétation de cette boucle deviendra « Afficher les articles de la rubrique 7 ».
L’environnement fourni par les autres boucles
À l’intérieur d’une boucle, l’environnement est modifié par chaque élément de la
boucle. En plaçant des boucles les unes à l’intérieur des autres, on hérite ainsi
d’environnements imbriqués les uns dans les autres.
Ainsi, dans la structure suivante :
<BOUCLE_articles: afficher les articles de cette rubrique>
<LI>Afficher le titre de l'article
<BOUCLE_auteurs: afficher les auteurs de cet article>
Nom de l'auteur
</BOUCLE_auteurs>
</BOUCLE_articles>
On doit comprendre que :
la première boucle (BOUCLE_articles) affiche les articles en fonction de la
rubrique, selon l’environnement fournit par l’URL (id_rubrique=15 par
exemple) ;
dans cette boucle, on obtient un ou plusieurs articles ;
« à l’intérieur » de chacun de ces articles, on a un environnement différent
(celui de l’article, c’est-à-dire, par exemple, id_article=199) ;
la seconde boucle (BOUCLE_auteurs), qui est installée à l’intérieur de la
première boucle, dépend pour chacune de ses exécutions successives (elle est
exécutée pour chaque article de la première boucle) : « afficher les auteurs de cet
article » devient successivement « afficher les auteurs du premier article », « du
deuxième article » et ainsi de suite.
On voit que, par l’imbrication de boucles successives, on obtient différentes
boucles, incluses les unes dans les autres, qui dépendent du résultat des boucles
dans lesquelles elles sont situées. Et finalement, la toute première boucle (celle
qui contient toutes les autres) dépend d’un paramètre fixé dans l’adresse de la
page.
Boucles incluses et boucles successives
Si l’on peut inclure des boucles les unes à l’intérieur des autres (chaque boucle
incluse dépendant alors du résultat de la boucle à l’intérieur de laquelle elle est
installée), on peut tout aussi bien installer des boucles les unes à la suite des
autres ; des boucles successives n’influent pas les unes sur les autres.
Par exemple, la page d’une rubrique est typiquement constituée des éléments
suivants :
<BOUCLE_rubrique(RUBRIQUES){id_rubrique}>
Titre de la rubrique
<BOUCLE_articles(ARTICLES){id_rubrique}>
<LI> Titre de l'article
</BOUCLE_articles>
<BOUCLE_sous_rubriques(RUBRIQUES){id_rubrique}>
<LI> Titre de la sous-rubrique
</BOUCLE_sous_rubriques>
</BOUCLE_rubrique>
Il n'y a pas de rubrique à cette adresse.
<//B_rubrique>
La première boucle (BOUCLE_rubrique) dépend de la variable passée dans
l’URL de la page (id_rubrique=15 par exemple).
Les boucles suivantes (BOUCLE_articles et BOUCLE_sous_rubriques) sont
installées à l’intérieur de la première boucle. Ainsi, s’il n’existe pas de rubrique
15, la première boucle ne donne aucun résultat (le code alternatif « Il n’y a pas de
rubrique... » est affiché), et donc les deux boucles incluses sont totalement
ignorées. Mais s’il existe une rubrique 15, ces deux sous-boucles seront analysées.
On constate également que ces deux boucles se présentent l’une après l’autre.
Ainsi, elles fonctionnent en fonction de la première boucle, mais
indépendamment l’une de l’autre. S’il n’y a pas d’articles dans la rubrique 15
(BOUCLE_articles), on affichera tout de même la liste des sous-rubriques de la
rubrique 15 (BOUCLE_sous_rubriques) ; et inversement.
Compteurs
Deux balises permettent de compter les résultats dans les boucles.
#TOTAL_BOUCLE retourne le nombre total de résultats affichés par la
boucle. On peut l’utiliser dans la boucle, dans ses parties optionnelles — avant et
après — ou même dans la partie alternative après la boucle.
Par exemple, pour afficher le nombre de documents associés à un article :
<BOUCLE_art(ARTICLES){id_article}>
<BOUCLE_doc(DOCUMENTS) {id_article}
></BOUCLE_doc>
[il y a (#TOTAL_BOUCLE) document(s).]
<//B_doc>
</BOUCLE_art>
Attention : si la partie centrale de la boucle ne retourne rien (c’est
le cas avec la boucle <BOUCLE_doc> ci-dessus, qui ne sert qu’à
compter le nombre de résultats), le #TOTAL_BOUCLE ne pourra
être affiché que dans la partie alternative après de la boucle (<//
B_doc>).
#COMPTEUR_BOUCLE retourne le numéro de l’itération actuelle de la
boucle. On peut par exemple l’utiliser pour numéroter des résultats :
<BOUCLE_art(ARTICLES) {par date}
{inverse} {0,10}>
#COMPTEUR_BOUCLE - #TITRE<br>
</BOUCLE_art>
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Mise en page : manuel de référence
La syntaxe des balises SPIP
français
Principe général
Des boucles et
des balises
La syntaxe des
boucles
La syntaxe
des balises SPIP
La boucle
ARTICLES
La boucle
RUBRIQUES
La boucle
BREVES
La boucle
AUTEURS
La boucle
FORUMS
La boucle MOTS
La boucle SITES
(ou
SYNDICATION)
La boucle
DOCUMENTS
La boucle
SYNDIC_ARTICLES
La boucle
•••••••
català
Deutsch
occitan
English
Español
italiano
Chaque type de boucle permet de sélectionner des éléments de la base de
données de SPIP : des articles, des rubriques, des brèves, etc. Chacun de ces
éléments est lui-même constitué d’éléments précis : un titre, une date, un texte,
etc. A l’intérieur d’une boucle, il faut donc pouvoir indiquer à quel endroit du
code HTML on place tel ou tel de ces éléments précis.
Pour cela, on va utiliser des balises SPIP.
Fonctionnement simplifié
Une balise SPIP se place à l’intérieur d’une boucle (puisqu’il faut savoir si l’on
veut récupérer un élément d’un article, d’une rubrique, etc.). Le nom de ces
balises est généralement simple, et nous fournirons, pour chaque type de boucle,
la liste complète des balises que l’on peut utiliser.
Une balise est toujours précédée du signe dièse (#).
Par exemple, affichons une liste de noms d’articles :
SIGNATURES
La boucle
HIERARCHIE
Les critères
communs à
toutes les boucles
Les balises
propres au site
Les formulaires
Les boucles de
recherche
Les filtres de
SPIP
Les boucles
récursives
La
« popularité » des
articles
La gestion des
dates
Exposer un
article dans une
liste
<BOUCLE_articles(ARTICLES){id_rubrique}>
<li> #TITRE
</BOUCLE_articles>
Lorsque la boucle sera exécutée, la balise SPIP #TITRE sera à chaque fois
remplacée par le titre de l’article en question :
<li> Titre de l'article 1
<li> Titre de l'article 2
...
<li> Titre du dernier article
Rien de bien compliqué : on se contente d’indiquer à l’intérieur du code HTML le
nom de l’élément désiré, et celui-ci est remplacé par le contenu tiré de la base de
données.
Codes optionnels
Dans la pratique, un élément de contenu est souvent accompagné de code HTML
qui ne doit s’afficher que si cet élément existe, faute de quoi la mise en page
devient imprécise.
Par exemple : il existe une balise SPIP pour indiquer le surtitre d’un article. Or de
nombreux articles n’ont pas de surtitre.
Complétons l’exemple précédent :
<BOUCLE_articles(ARTICLES){id_rubrique}>
<li> #SURTITRE<br>
#TITRE
</BOUCLE_articles>
qui, classiquement, nous donne une liste d’articles, avec désormais l’indication
du titre et du surtitre de chaque article. Mais que se passe-t-il si l’article n’a pas
de surtitre ? On obtient le code : « <LI><BR> », c’est-à-dire une petite puce
suivie d’une ligne blanche.
Ce que nous devons faire : n’afficher le code « <BR> » que si un surtitre existe
pour l’article.
La syntaxe de la balise SPIP devient alors :
[ texte optionnel avant (#BALISE) texte optionnel après ]
La balise qui détermine l’option est placée entre parenthèses, et l’ensemble du
texte conditionnel entre crochets. Le texte optionnel avant et le texte optionnel
après ne s’affichent que s’il existe, dans la base de données, un élément
correspondant à cette balise.
Notre exemple devient :
<BOUCLE_articles(ARTICLES){id_rubrique}>
<li> [(#SURTITRE)<br>]
#TITRE
</BOUCLE_articles>
On obtient alors le résultat recherché : s’il existe un surtitre pour cet article, il est
affiché et suivi du <BR> ; s’il n’existe pas de surtitre, même le <BR> est occulté.
Utilisations avancées
A partir de [SPIP 1.8] on peut imbriquer des balises étendues les unes dans les
autres. Ainsi, si dans notre exemple on voulait n’afficher le logo de l’article que si
le surtitre est défini, on pourrait écrire :
<BOUCLE_articles(ARTICLES){id_rubrique}>
[<li> [(#LOGO_ARTICLE)<br>]
(#SURTITRE)]
</BOUCLE_articles>
Note :On ne peut jamais mettre une boucle dans le code optionnel
d’une balise. Mais si on veut faire n’afficher une boucle qu’en
fonction d’une certaine balise, on peut utiliser <INCLURE()> à
l’intérieur d’un code optionnel.
Balises non ambiguës
Quand on imbrique des boucles les une dans les autres, il peut arriver que deux
boucles aient des balises homonymes.
Par exemple, dans le code suivant :
<BOUCLE_rubriques(RUBRIQUES)
{id_rubrique}>
<BOUCLE_articles(ARTICLES)
{id_rubrique}>
#TITRE
</BOUCLE_articles>
la</BOUCLE_rubriques>
balise #TITRE désigne le titre d’un article. Ainsi, si on voulait afficher le titre
de la rubrique à l’intérieur de la boucle _articles, on ne pourrait pas utiliser
#TITRE.
Depuis [SPIP 1.8], on peut appeler une balise homonyme d’une boucle
englobante en explicitant le nom de la boucle à laquelle la balise appartient.
On écrira alors la balise de la façon suivante : #n:BALISE où n est le nom d’une
boucle [1]. Par exemple :
<BOUCLE_rubriques(RUBRIQUES)
{id_rubrique}>
<BOUCLE_articles(ARTICLES)
{id_rubrique}>
#_rubriques:TITRE > #TITRE
</BOUCLE_articles>
</BOUCLE_rubriques>
affichera le titre de la rubrique, puis le titre de l’article.
Filtrer les résultats
Il est fréquent de vouloir modifier un élément tiré de la base de données, soit
pour obtenir un affichage différent (par exemple, afficher le titre entièrement en
majuscules), ou pour récupérer une valeur découlant de cet élément (par
exemple, afficher le jour de la semaine correspondant à une date).
Dans SPIP, on peut directement appliquer des filtres aux éléments récupérés de
la base de données, en les indiquant dans la syntaxe des balises SPIP, qui devient :
[ option avant (#BALISE|filtre1|filtre2|...|filtren) option
après ]
La syntaxe est donc de faire suivre le nom de la balise, entre les parenthèses, par
les filtres succesifs, séparés par une barre verticale (nommée habituellement
pipe).
Voici quelques filtres fournis par SPIP :
majuscules, passe le texte en majuscules (plus puissant que la fonction de PHP
correspondante, qui ne fonctionne pas correctement avec les caractères
accentués) ; par exemple :
[(#TITRE|majuscules)]
justifier, affiche le texte en justification totale (c’est-à-dire <P
align=justify>) ; par exemple :
[(#TEXTE|justifier)]
La présente documentation consacre un article aux différents filtres livrés avec
SPIP.
Court-circuiter le traitement par SPIP
SPIP applique un traitement typographique à tous les textes tirés de la base de
données. En particulier, il place des espaces insécables avant certains symboles
(point-virgule, point d’interrogation, etc.), et analyse des raccourcis de mise en
page.
Dans certains cas, vous pouvez avoir besoin de court-circuiter ce traitement, afin
de récupérer directement le texte brut tel qu’il est placé dans la base de données.
Pour cela, il suffit d’ajouter une astérisque (*) à la suite de la balise SPIP. Ce qui
donne :
[ option avant (#BALISE*|filtre1|filtre2|...|filtren)
option après ]
Les paramètres des balises
Depuis [SPIP 1.8], certaines balises [2] acceptent des paramètres. On passera
alors une liste de paramètres entre accolade «{» et «}» avec des virgules « , »
pour séparer chaque paramètre. Par exemple : #ENV{lang,fr}.
Un paramètre peut être une constante ou une autre balise. Seulement les balises
de forme simple peuvent être passées en paramètres (i.e. pas de code optionnel
ou de filtres). On peut mettre les paramètres entre guillemets simples « '...' » si
l’on ne veut pas qu’ils soient interprétés par SPIP.
[1] Précision : n’oubliez pas le cas échéant, l’underscore “_” initial dans le nom de la
boucle.
[2] #ENV et #EXPOSER
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Mise en page : manuel de référence
La boucle ARTICLES
français
Principe général
Des boucles et
des balises
La syntaxe des
boucles
La syntaxe des
balises SPIP
La boucle
ARTICLES
La boucle
RUBRIQUES
La boucle
BREVES
La boucle
AUTEURS
La boucle
FORUMS
La boucle MOTS
La boucle SITES
(ou
SYNDICATION)
La boucle
DOCUMENTS
La boucle
SYNDIC_ARTICLES
La boucle
SIGNATURES
•••••••
català
Deutsch
English
Español
italiano
Une boucle d’articles se code en plaçant ARTICLES (avec un « s ») entre
parenthèses :
<BOUCLEn(ARTICLES){critères...}>
Les éléments contenus dans une telle boucle sont des articles.
Remarque. Une boucle ARTICLES ne retourne que des articles
publiés. (Il n’existe aucun moyen d’afficher les articles « en cours de
rédaction », « proposés à la publication » ou « refusés ».)
Les critères de sélection
On utilisera l’un ou autre des critères suivants pour indiquer comment on
sélectionne les éléments.
{tout} les articles sont sélectionnés dans l’intégralité du site (dans toutes les
rubriques). Utile notamment pour afficher les articles les plus récents (dans
l’intégralité du site) sur la page d’accueil. [En réalité, le critère « tout » n’est pas
traité de manière informatique : c’est un aide-mémoire pour le webmestre ; on
obtient le même résultat en n’indiquant aucun des critères suivants.]
La boucle
HIERARCHIE
Les critères
communs à
toutes les boucles
Les balises
propres au site
Les formulaires
Les boucles de
recherche
Les filtres de
SPIP
Les boucles
récursives
La
« popularité » des
articles
La gestion des
dates
Exposer un
article dans une
liste
{id_article} retourne l’article dont l’identifiant est id_article. Comme
l’identifiant de chaque article est unique, ce critère ne retourne qu’une ou zéro
réponse.
{id_rubrique} retourne la liste des articles contenus dans la rubrique
id_rubrique.
{id_secteur} retourne les articles dans ce secteur (un secteur est une
rubrique qui ne dépend d’aucune autre rubrique, c’est-à-dire située à la racine du
site).
[SPIP 1.4] {branche} : le critère {branche} retourne l’ensemble des articles
de la rubrique ET de ses sous-rubriques. (C’est une sorte d’extension du critère
{id_secteur}. Toutefois, à l’inverse de {id_secteur=2}, il n’est pas possible
d’appeler directement une branche en faisant par exemple {branche=2} :
techniquement parlant, il faut que la rubrique en question figure dans le contexte
courant. Ce critère est à utiliser avec parcimonie : si votre site est bien structuré,
vous ne devriez pas en avoir besoin, sauf dans des cas très particuliers.)
{id_auteur} retourne les articles correspondant à cet identifiant d’auteur
(utile pour indiquer la liste des articles écrits par un auteur).
{id_mot} retourne les articles correspondant à cet identifiant de mot-clé
(utile pour indiquer la liste des articles traitant d’un sujet donné).
[SPIP 1.3] {titre_mot=xxxx}, ou {type_mot=yyyy} retourne les articles
liés au mot-clé dont le nom est « xxxx », ou liés à des mots-clés du groupe de
mots-clés « yyyy ». Attention, on ne peut pas utiliser plusieurs critères
{titre_mot=xxxx} ou {type_mot=yyyy} dans une même boucle.
[SPIP 1.4] {id_groupe=zzzz} permet de sélectionner les articles liés à un
groupe de mots-clés ; principe identique au {type_mot} précédent, mais
puisque l’on travaille avec un identifiant (numéro du groupe), la syntaxe sera plus
« propre ». [Nota : Ce critère n’est pas (en l’état actuel du développement de
SPIP) cumulable avec le précédent {type_mot=yyyy}]
[SPIP 1.7.1] {lang} sélectionne les articles de la langue demandée dans
l’adresse de la page.
[SPIP 1.7.2] Les critères {date} (ou {date=...} ou {date==...})
permettent de sélectionner un article en fonction de la date passée dans l’URL.
{recherche} retourne les articles correspondant aux mots indiqués dans
l’interface de recherche (moteur de recherche incorporé à SPIP). Voir la page
consacrée au moteur de recherche.
Les critères d’affichage
Une fois fixé l’un des critères ci-dessus, on pourra ajouter les critères suivants
pour restreindre le nombre d’éléments affichés.
Les critères communs à toutes les boucles s’appliquent évidemment.
{exclus} permet d’exclure du résultat l’article dans lequel on se trouve déjà
(par exemple, lorsque l’on affiche les articles contenus dans la même rubrique, on
ne veut pas afficher un lien vers l’article dans lequel on se trouver déjà).
Les balises de cette boucle
Les balises tirées de la base de données
Les balises suivantes correspondent aux éléments directement tirés de la base de
données. Vous pouvez les utiliser également en tant que critère de classement
(par exemple : {par date} ou {par titre}).
#ID_ARTICLE affiche l’identifiant unique de l’article. Utile pour fabriquer des
liens hypertextes non prévus (par exemple vers une page « Afficher au format
impression »).
#SURTITRE retourne le surtitre.
#TITRE retourne le titre de l’article.
#SOUSTITRE retourne le soustitre.
#DESCRIPTIF retourne le descriptif.
#CHAPO retourne le texte d’introduction (chapeau).
#TEXTE retourne le texte principal de l’article.
#PS retourne le post-scriptum.
Les dates : #DATE, #DATE_REDAC, #DATE_MODIF sont explicitées dans la
documentation sur « La gestion des dates ».
#ID_RUBRIQUE est l’identifiant de la rubrique dont dépend l’article.
#ID_SECTEUR est l’identifiant du secteur dont dépend l’article (le secteur
étant la rubrique située à la racine du site).
#NOM_SITE et #URL_SITE correspondent aux données du « lien hypertexte »
de l’article (si vous avez activé cette option).
#VISITES est le nombre de visites sur cet article.
#POPULARITE donne le pourcentage de popularité de cet article, voir la
documentation La « popularité » des articles.
Les balises calculées par SPIP
Les éléments suivants sont calculés par SPIP. (Ils ne peuvent pas être utilisés
comme critère de classement.)
#NOTES les notes de bas de page (calculées à partir de l’analyse du texte).
#INTRODUCTION : [SPIP 1.4] si l’article contient un descriptif, c’est celui-ci qui
est utilisé ici ; sinon, SPIP affiche les 600 premiers caractères du début de
l’article (chapeau puis texte). [SPIP 1.3] Dans les versions précédentes de SPIP,
ce sont systématiquement les premiers caractères de l’article (chapeau puis texte)
qui sont pris en compte (le descriptif n’est pas utilisé).
#LESAUTEURS les auteurs de cet article. Cela permet d’éviter de créer une
boucle AUTEURS pour obtenir le même résultat.
#PETITION le texte de la pétition si elle existe. Si elle existe mais que le texte
est vide, retourne un espace (une chaîne non vide sans incidence dans une page
html).
#URL_ARTICLE est l’URL de la page de l’article.
#FORMULAIRE_FORUM fabrique l’interface permettant de poster un message
répondant à cet article.
#FORMULAIRE_SIGNATURE fabrique l’interface permettant de signer la
pétition associée à cet article.
#PARAMETRES_FORUM fabrique la liste des variables exploitées par l’interface
du formulaire permettant de répondre à cet article. Par exemple :
[<A HREF="forum.php3?(#PARAMETRES_FORUM)">Répondre à cet
article</A>]
Les logos
#LOGO_ARTICLE le logo de l’article, éventuellement avec la gestion du survol.
#LOGO_ARTICLE_RUBRIQUE le logo de l’article, éventuellement remplacé par
le logo de la rubrique s’il n’existe pas de logo spécifique à l’article.
#LOGO_RUBRIQUE le logo de la rubrique de l’article.
Les logos s’installent de la manière suivante :
[(#LOGO_ARTICLE|alignement|adresse)]
L’alignement peut être left ou right. L’adresse est l’URL de destination du
lien de ce logo (par exemple #URL_ARTICLE). Si l’on n’indique pas d’adresse, le
bouton n’est pas cliquable.
Si l’on veut récupérer directement le nom du fichier du logo (alors que les balises
précédentes fabriquent le code HTML complet pour insérer l’image dans la page),
par exemple pour afficher une image en fond de tableau, on utilisera le filtre |
fichier comme suit : [(#LOGO_ARTICLE|fichier)]
Par ailleurs deux balises permettent de récupérer un seul des deux logos :
#LOGO_ARTICLE_NORMAL est le logo sans survol ;
#LOGO_ARTICLE_SURVOL est le logo de survol.
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Mise en page : manuel de référence
La boucle RUBRIQUES
français
Principe général
Des boucles et
des balises
La syntaxe des
boucles
La syntaxe des
balises SPIP
La boucle
ARTICLES
La boucle
RUBRIQUES
La boucle
BREVES
La boucle
AUTEURS
La boucle
FORUMS
La boucle MOTS
La boucle SITES
(ou
SYNDICATION)
La boucle
DOCUMENTS
La boucle
SYNDIC_ARTICLES
La boucle
SIGNATURES
•••••••
català
Deutsch
English
Español
italiano
La boucle RUBRIQUES retourne une liste de... rubriques (étonnant, non ?)
<BOUCLEn(RUBRIQUES){critères...}>
Remarque. Une boucle RUBRIQUES n’affiche que des rubriques
« actives », c’est-à-dire contenant des articles publiés, des
documents joints (à partir de [SPIP 1.4]), des sites publiés - ou des
sous-rubriques elles-mêmes actives. De cette façon, on évite de se
trouver dans des rubriques « culs de sac » n’offrant aucun élément
de navigation. À partir de la version SPIP 1.7.1, il est possible de
forcer l’affichage des rubriques vides (voir ci-dessous).
Les critères de sélection
On utilisera l’un ou autre des critères suivants pour indiquer comment on
sélectionne les éléments.
{id_rubrique} retourne la rubrique dont l’identifiant est id_rubrique.
Comme l’identifiant de chaque rubrique est unique, ce critère retourne une ou
zéro réponse.
La boucle
HIERARCHIE
Les critères
communs à
toutes les boucles
Les balises
propres au site
Les formulaires
Les boucles de
recherche
Les filtres de
SPIP
Les boucles
récursives
La
« popularité » des
articles
La gestion des
dates
Exposer un
article dans une
liste
{id_secteur} retourne les rubriques de ce secteur. (On peut également, par
extension, utiliser le critère {branche} décrit dans La boucle ARTICLES).
{id_parent} retourne la liste des rubriques contenues dans une rubrique.
{racine} retourne la liste des secteurs (rigoureusement identique à
{id_parent=0}).
{id_enfant} retourne la rubrique qui contient la rubrique (une seule
réponse ; ou zéro réponse si la présente rubrique est située à la racine du site).
{meme_parent} retourne la liste des rubriques dépendant de la même
rubrique que la rubrique en cours. Permet d’afficher les rubriques « sœurs » qui
se trouvent au même niveau dans la hiérarchie.
{recherche} retourne les rubriques correspondant aux mots indiqués dans
l’interface de recherche (moteur de recherche incorporé à SPIP). Voir la page
consacrée au moteur de recherche.
À partir de la version SPIP 1.4, les rubriques peuvent être liées à des mots-clés.
Les critères de mots-clés peuvent donc être désormais utilisés dans les boucles
(RUBRIQUES) :
●
●
{id_mot}, {titre_mot=xxx} récupèrent les rubriques liées au mot
dont le numéro est id_mot ou dont le titre est titre_mot ;
{id_groupe}, {type_mot=yyyy} récupèrent les rubriques liées à des
mots du groupe id_groupe, ou du groupe dont le titre est type_mot.
[SPIP 1.7.1] {tout} affiche les rubriques vides en plus des rubriques
contenant des éléments publiés. On réservera ce choix à des besoins très
spécifiques ; en effet, par défaut, SPIP n’affiche pas sur le site public les rubriques
qui ne contiennent aucun élément actif, afin de garantir que le site ne propose
pas de « culs de sac » (navigation vers des pages ne proposant aucun contenu).
Les critères d’affichage
Une fois fixé l’un des critères ci-dessus, on pourra ajouter les critères suivants
pour restreindre le nombre d’éléments affichés.
Les critères communs à toutes les boucles s’appliquent évidemment.
{exclus} permet d’exclure du résultat la rubrique dans lequel on se trouve
déjà (utile avec meme_parent).
Les balises de cette boucle
Les balises tirées de la base de données
Les balises suivantes correspondent aux éléments directement tirés de la base de
données. Vous pouvez les utiliser également en tant que critère de classement
(généralement : {par titre}).
#ID_RUBRIQUE affiche l’identifiant unique de la rubrique.
#TITRE retourne le titre de la rubrique.
#DESCRIPTIF retourne le descriptif.
#TEXTE retourne le texte principal de la rubrique.
#ID_SECTEUR est l’identifiant du secteur dont dépend la rubrique (le secteur
étant la rubrique située à la racine du site).
Les balises calculées par SPIP
Les éléments suivants sont calculés par SPIP. (Ils ne peuvent pas être utilisés
comme critère de classement.)
#NOTES les notes de bas de page (calculées à partir de l’analyse du texte).
#INTRODUCTION les 600 premiers caractères du texte, les enrichissements
typographiques (gras, italique) sont supprimés.
#URL_RUBRIQUE est l’URL de la page de la rubrique.
[SPIP 1.4] #DATE affiche la date de la dernière publication effectuée dans la
rubrique et/ou ses sous-rubriques (articles, brèves...).
#FORMULAIRE_FORUM fabrique l’interface permettant de poster un message
répondant à cette rubrique.
#PARAMETRES_FORUM fabrique la liste des variables exploitées par l’interface
du formulaire permettant de répondre à cette rubrique. Par exemple :
[<A HREF="forum.php3?(#PARAMETRES_FORUM)">Répondre à
cette rubrique</A>]
#FORMULAIRE_SITE [SPIP 1.4] Le #FORMULAIRE_SITE affiche une
interface permettant aux visiteurs du site de proposer des référencements de
sites. Ces sites apparaîtront comme « proposés » dans l’espace privé, en
attendant une validation par les administrateurs.
Ce formulaire ne s’affiche que si vous avez activé l’option « Gérer un annuaire de
sites » dans la Configuration sur site dans l’espace privé, et si vous avez réglé
« Qui peut proposer des sites référencés » sur « les visiteurs du site public ».
Le logo
#LOGO_RUBRIQUE le logo de la rubrique, éventuellement avec la gestion du
survol. S’il n’y a pas de logo pour cette rubrique, SPIP va automatiquement
chercher s’il existe un logo pour la rubrique dont elle dépend, et ainsi de suite de
manière récursive.
Le logo s’installe de la manière suivante :
[(#LOGO_RUBRIQUE|alignement|adresse)]
[SPIP 1.4] #LOGO_RUBRIQUE_NORMAL affiche le logo « sans survol » ;
#LOGO_RUBRIQUE_SURVOL affiche le logo de survol : ces deux balises
permettent par exemple, quand on est dans une rubrique, de gérer un logo « avec
survol » pour les liens vers les autres rubriques, et de laisser le logo de survol seul
dans la rubrique active.
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Mise en page : manuel de référence
La boucle BREVES
français
Principe général
Des boucles et
des balises
La syntaxe des
boucles
La syntaxe des
balises SPIP
La boucle
ARTICLES
La boucle
RUBRIQUES
La boucle
BREVES
La boucle
AUTEURS
La boucle
FORUMS
La boucle MOTS
La boucle SITES
(ou
SYNDICATION)
La boucle
DOCUMENTS
La boucle
SYNDIC_ARTICLES
La boucle
SIGNATURES
•••••••
català
Deutsch
English
Español
italiano
La boucle BREVES, comme son nom l’indique, retourne une liste de brèves.
<BOUCLEn(BREVES){critères...}>
Les critères de sélection
On utilisera l’un ou autre des critères suivants pour indiquer comment on
sélectionne les éléments.
{tout} les brèves sont sélectionnées dans l’intégralité du site.
{id_breve} retourne la brève dont l’identifiant est id_breve. Comme
l’identifiant de chaque brève est unique, ce critère retourne une ou zéro réponse.
{id_rubrique} retourne toutes les brèves contenues dans la rubrique en
cours.
[SPIP 1.2] {id_mot} retourne toutes les brèves liées au mot-clé en cours (à
l’intérieur d’une boucle de type MOTS).
[SPIP 1.3] {titre_mot=xxxx}, ou {type_mot=yyyy} retourne les brèves
La boucle
HIERARCHIE
Les critères
communs à
toutes les boucles
Les balises
propres au site
Les formulaires
Les boucles de
recherche
Les filtres de
SPIP
Les boucles
récursives
La
« popularité » des
articles
La gestion des
dates
Exposer un
article dans une
liste
liées au mot-clé dont le nom est « xxxx », ou liées à des mots-clés du groupe de
mots-clés « yyyy ». Attention, on ne peut pas utiliser plusieurs critères
{titre_mot=xxxx} ou {type_mot=yyyy} dans une même boucle.
[SPIP 1.4]{id_groupe=zzzz} permet de sélectionner les brèves liées à un
groupe de mots-clés ; principe identique au {type_mot} précédent, mais
puisque l’on travaille avec un identifiant (numéro du groupe), la syntaxe sera plus
« propre ».
{recherche} retourne les brèves correspondant aux mots indiqués dans
l’interface de recherche (moteur de recherche incorporé à SPIP). Voir la page
consacrée au moteur de recherche.
Les critères d’affichage
Les critères communs à toutes les boucles s’appliquent.
Les balises de cette boucle
Les balises tirées de la base de données
Les balises suivantes correspondent aux éléments directement tirés de la base de
données. Vous pouvez les utiliser également en tant que critère de classement
(généralement : {par titre}).
#ID_BREVE affiche l’identifiant unique de la brève.
#TITRE retourne le titre de la brève.
#DATE retourne la date de publication de la brève.
#TEXTE retourne le texte de la brève.
#NOM_SITE le nom du site indiqué en références.
#URL_SITE l’adresse (URL) du site indiqué en références.
#ID_RUBRIQUE l’identifiant de la rubrique dont dépend cette brève.
Les balises calculées par SPIP
Les éléments suivants sont calculés par SPIP. (Ils ne peuvent pas être utilisés
comme critère de classement.)
#NOTES les notes de bas de page (calculées à partir de l’analyse du texte).
#INTRODUCTION les 600 premiers caractères du texte, les enrichissements
typographiques (gras, italique) sont supprimés.
#URL_BREVE est l’URL de la page de la brève.
#FORMULAIRE_FORUM fabrique l’interface permettant de poster un message
répondant à cette brève.
#PARAMETRES_FORUM fabrique la liste des variables exploitées par l’interface
du formulaire permettant de répondre à cette brève. Par exemple :
[<A HREF="forum.php3?(#PARAMETRES_FORUM)">Répondre à
cette brève</A>]
Le logo
#LOGO_BREVE le logo de la brève, éventuellement avec la gestion du survol.
Le logo s’installe de la manière suivante :
[(#LOGO_BREVE|alignement|adresse)]
#LOGO_BREVE_RUBRIQUE affiche, si il existe, le logo de la brève ; si ce logo n’a
pas été attribué, SPIP affiche le logo de la rubrique [SPIP 1.4].
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Mise en page : manuel de référence
La boucle AUTEURS
français
Principe général
Des boucles et
des balises
La syntaxe des
boucles
La syntaxe des
balises SPIP
La boucle
ARTICLES
La boucle
RUBRIQUES
La boucle
BREVES
La boucle
AUTEURS
La boucle
FORUMS
La boucle MOTS
La boucle SITES
(ou
SYNDICATION)
La boucle
DOCUMENTS
La boucle
SYNDIC_ARTICLES
La boucle
SIGNATURES
•••••••
català
Deutsch
English
Español
italiano
La boucle AUTEURS, comme son nom l’indique, retourne une liste d’auteurs. Si
l’on ne précise pas de critère de sélection, la boucle retournera tous les auteurs
ayant un article publié.
<BOUCLEn(AUTEURS){critères...}>
Les critères de sélection
On utilisera l’un ou autre des critères suivants pour indiquer comment on
sélectionne les éléments.
{tout} les auteurs sont sélectionnés, qu’ils aient écrit un article ou non.
{id_auteur} retourne l’auteur dont l’identifiant est id_auteur. Comme
l’identifiant de chaque auteur est unique, ce critère retourne une ou zéro réponse.
{id_article} retourne tous les auteurs de cet article.
Les critères d’affichage
La boucle
HIERARCHIE
Les critères
communs à
toutes les boucles
Les balises
propres au site
Les formulaires
Les boucles de
recherche
Les filtres de
SPIP
Les boucles
récursives
La
« popularité » des
articles
La gestion des
dates
Exposer un
article dans une
liste
Les critères communs à toutes les boucles s’appliquent.
Les balises de cette boucle
Les balises tirées de la base de données
Les balises suivantes correspondent aux éléments directement tirés de la base de
données. Vous pouvez les utiliser également en tant que critère de classement
(généralement : {par nom}).
#ID_AUTEUR affiche l’identifiant unique de l’auteur.
#NOM retourne le nom de l’auteur.
#BIO retourne la biographie de l’auteur.
#EMAIL retourne son adresse email.
#NOM_SITE le nom de son site Web.
#URL_SITE l’adresse (URL) de son site.
#PGP sa clé publique pour PGP.
#FORMULAIRE_ECRIRE_AUTEUR [SPIP 1.4] affiche un formulaire permettant
d’écrire à l’auteur. Il faut que le serveur hébergeant le site accepte d’envoyer des
mails. Ce système permet de ne pas divulguer l’adresse email de l’auteur.
Les balises calculées par SPIP
#NOTES les notes de bas de page (calculées à partir de l’analyse du texte).
#URL_AUTEUR l’adresse de la page auteur.php3?id_auteur=....
Le logo
#LOGO_AUTEUR le logo de l’auteur, éventuellement avec la gestion du survol.
Le logo s’installe de la manière suivante :
[(#LOGO_AUTEUR|alignement|adresse)]
[SPIP 1.6] : les variantes #LOGO_AUTEUR_NORMAL et #LOGO_AUTEUR_SURVOL
permettent un affichage plus fin de ces deux variantes du logo.
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Mise en page : manuel de référence
La boucle FORUMS
français
Principe général
Des boucles et
des balises
La syntaxe des
boucles
La syntaxe des
balises SPIP
La boucle
ARTICLES
La boucle
RUBRIQUES
La boucle
BREVES
La boucle
AUTEURS
La boucle
FORUMS
La boucle MOTS
La boucle SITES
(ou
SYNDICATION)
La boucle
DOCUMENTS
La boucle
SYNDIC_ARTICLES
La boucle
SIGNATURES
•••••••
català
Deutsch
English
Español
italiano
La boucle FORUMS retourne une liste de messages de forums.
<BOUCLEn(FORUMS){critères...}>
Les critères de sélection
On utilisera l’un ou autre des critères suivants pour indiquer comment on
sélectionne les éléments.
{id_forum} retourne le message dont l’identifiant est id_forum. Comme
l’identifiant de chaque message est unique, ce critère retourne une ou zéro
réponse.
{id_article} retourne les messages correspondant à cet article.
{id_rubrique} retourne les messages correspondant à cette rubrique.
{id_breve} retourne les messages correspondant à cette brève.
{id_thread} introduit dans [SPIP 1.8], retourne les messages appartenant à
ce fil de discussion.
La boucle
HIERARCHIE
Les critères
communs à
toutes les boucles
Les balises
propres au site
Les formulaires
Les boucles de
recherche
Les filtres de
SPIP
Les boucles
récursives
La
« popularité » des
articles
La gestion des
dates
Exposer un
article dans une
liste
Note : id_thread n’est rien d’autre que l’identifiant id_forum du message qui
démarre le fil de discussion (aussi appelé « pied » de la discussion).
{id_parent} retourne les messages dépendant d’un autre message.
Indispensable pour gérer des fils de discussion (« threads ») dans les forums.
{id_enfant} retourne le message dont dépend le message actuel (permet de
« remonter » dans la hiérachie des fils de discussion). (SPIP 1.3)
{meme_parent} retourne les autres messages répondant à un même message.
(SPIP 1.3)
{plat} : affiche tous les messages de forum sans prendre en compte leur
hiérarchie : avec ce critère, vous pouvez sélectionner tous les messages quelle que
soit leur position dans un thread (dans la limite des autres critères, bien sûr).
Cela permet par exemple d’afficher les messages par ordre strictement
chronologique par exemple, ou de compter le nombre total de contributions dans
un forum.
N.B. En l’absence de critère {id_forum} ou {id_parent}, lorsque {plat}
n’est pas utilisé, seuls les messages n’ayant pas de parent (i.e. à la racine d’un
thread) sont affichés.
{id_secteur} retourne les messages correspondant au secteur. A priori, peu
utile ; mais cela permet par exemple de faire un grand forum thématique
regroupant tous les messages d’un secteur, quel que soit l’endroit où l’on se
trouve.
À partir de la version SPIP 1.4, les messages des forums peuvent être liées à des
mots-clés. Les critères de mots-clés peuvent donc être désormais utilisés dans les
boucles (FORUMS) :
●
●
{id_mot}, {titre_mot=xxx} récupèrent les messages liés au mot dont
le numéro est id_mot ou dont le titre est titre_mot ;
{id_groupe}, {type_mot=yyyy} récupèrent les messages liés à des
mots du groupe id_groupe, ou du groupe dont le titre est type_mot.
Les critères d’affichage
Les critères communs à toutes les boucles s’appliquent.
Les balises de cette boucle
Les balises tirées de la base de données
Les balises suivantes correspondent aux éléments directement tirés de la base de
données. Vous pouvez les utiliser également en tant que critère de classement
(généralement : {par titre}).
#ID_FORUM affiche l’identifiant unique du message.
#ID_THREAD introduit dans [SPIP 1.8], affiche l’identifiant du fil de discussion
auquel appartient ce message. (Il s’agit de l’id_forum du pied de la discussion.)
#URL_FORUM donne, depuis [SPIP 1.8], l’adresse canonique de la page qui
affiche le message de forum (par exemple, avec les URLs normales de SPIP,
article.php3?id_article=8#mess15 pour le message 15 associé à l’article
8).
#ID_BREVE affiche l’identifiant de la brève à laquelle ce message est attaché.
Attention, cela n’est pas récursif : un message qui répond à un message attaché à
une brève ne contient pas lui-même le numéro de la brève.
#ID_ARTICLE est l’identifiant de l’article auquel répond le message.
#ID_RUBRIQUE l’identifiant de la rubrique à laquelle le message répond.
#DATE est la date de publication.
#TITRE est le titre.
#TEXTE est le texte du message.
#NOM_SITE le nom du site Web indiqué par l’auteur.
#URL_SITE l’adresse (URL) de ce site Web.
#NOM est le nom de l’auteur du message.
#EMAIL est l’adresse email de l’auteur.
#IP est l’adresse IP de l’auteur du message au moment de l’envoi de sa
contribution.
Les balises calculées par SPIP
#FORMULAIRE_FORUM fabrique l’interface permettant de poster un message
de réponse.
#PARAMETRES_FORUM fabrique la liste des variables exploitées par l’interface
du formulaire permettant de répondre à ce message. Par exemple :
[<a href="forum.php3?
(#PARAMETRES_FORUM)">Répondre à ce
message</a>]
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Mise en page : manuel de référence
La boucle MOTS
français
Principe général
Des boucles et
des balises
La syntaxe des
boucles
La syntaxe des
balises SPIP
La boucle
ARTICLES
La boucle
RUBRIQUES
La boucle
BREVES
La boucle
AUTEURS
La boucle
FORUMS
La boucle
MOTS
La boucle SITES
(ou
SYNDICATION)
La boucle
DOCUMENTS
La boucle
SYNDIC_ARTICLES
La boucle
•••••••
català
Deutsch
English
Español
italiano
La boucle MOTS retourne une liste de mots-clés.
<BOUCLEn(MOTS){critères...}>
Les critères de sélection
On utilisera l’un ou autre des critères suivants pour indiquer comment on
sélectionne les éléments.
{tout} les mots sont sélectionnés dans l’intégralité du site.
{id_mot} retourne le mot-clé dont l’identifiant est id_mot.
{id_groupe} retourne les mots-clés associés au groupe de mots dont le
numéro est id_groupe [SPIP 1.4].
{id_article} retourne les mots-clés associés à cet article (c’est l’utilisation
la plus courante de cette boucle).
{id_rubrique} retourne les mots-clés associés à une rubrique [SPIP 1.4].
SIGNATURES
La boucle
HIERARCHIE
Les critères
communs à
toutes les boucles
Les balises
propres au site
Les formulaires
Les boucles de
recherche
Les filtres de
SPIP
Les boucles
récursives
La
« popularité » des
articles
La gestion des
dates
Exposer un
article dans une
liste
{id_breve} retourne les mots associés à une brève [SPIP 1.4].
{id_syndic} retourne les mots associés à un site référencé [SPIP 1.4].
{id_forum} retourne les mots associés à un message de forum [SPIP 1.4]
(attention, utilisation très spécifique).
{titre=france} retourne le mot-clé intitulé france (par exemple).
{type=pays} retourne les mots-clés du groupe de mots-clés intitulé pays
(par exemple).
Les critères d’affichage
Les critères communs à toutes les boucles s’appliquent.
Les balises de cette boucle
Les balises tirées de la base de données
Les balises suivantes correspondent aux éléments directement tirés de la base de
données. Vous pouvez les utiliser également en tant que critère de classement
(généralement : {par titre}).
#ID_MOT affiche l’identifiant unique du mot.
#TITRE est le titre (le mot-clé lui-même).
#DESCRIPTIF est le descriptif du mot.
#TEXTE est le texte associé au mot.
#TYPE est la catégorie dans laquelle est installé ce mot-clé (par exemple, le
mot-clé « France » pourrait être associé à la catégorie « Pays »).
#LOGO_MOT [SPIP 1.4] affiche le logo associé au mot-clé.
#URL_MOT donne l’adresse de ce mot
La boucle (GROUPES_MOTS)
D’une utilisation marginale, la boucle GROUPES_MOTS [SPIP 1.5] mérite
d’être citée ici : elle permet, si vous avez plusieurs groupes de mots-clés, de
sélectionner ces groupes, et d’organiser par exemple une page récapitulative de
tous les mots-clés classés par groupe, puis par ordre alphabétique à l’intérieur de
chaque groupe, par exemple via le code suivant :
<BOUCLE_groupes(GROUPES_MOTS){par
titre}>
<h1>#TITRE</H1>
<BOUCLE_mots(MOTS){id_groupe}{par titre}
{" - "}>
#TITRE
</BOUCLE_mots>
</BOUCLE_groupes>
Les
balises et critères associés à cette boucle sont :
#ID_GROUPE, l’identifiant du groupe de mots [également disponible dans la
boucle(MOTS)] ;
#TITRE, le titre du groupe [à l’intérieur de la boucle(MOTS), vous pouvez
utiliser #TYPE pour afficher cette valeur].
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Mise en page : manuel de référence
La boucle SITES (ou SYNDICATION)
français
Principe général
Des boucles et
des balises
La syntaxe des
boucles
La syntaxe des
balises SPIP
La boucle
ARTICLES
La boucle
RUBRIQUES
La boucle
BREVES
La boucle
AUTEURS
La boucle
FORUMS
La boucle MOTS
La boucle
SITES (ou
SYNDICATION)
La boucle
DOCUMENTS
La boucle
SYNDIC_ARTICLES
La boucle
SIGNATURES
La boucle
•••••••
català
Deutsch
English
Español
italiano
La boucle SITES (SPIP 1.3) retourne une liste de sites référencés. (Si l’on a
syndiqué des sites référencés, cette boucle s’utilise, naturellement, associée à une
boucle SYNDIC_ARTICLES qui permet de récupérer la liste des article de ces
sites.)
<BOUCLEn(SITES){critères...}>
Avant la version 1.3 de SPIP, cette boucle était nommée SYNDICATION, car seuls
des sites syndiqués pouvaient être référencés. Les deux dénominations sont
rigoureusement équivalentes (mais « SITES » correspond mieux au fait que,
depuis la version 1.3, il s’agit d’un système de référencement de sites, la
syndication étant une option).
<BOUCLEn(SYNDICATION){critères...}>
Les critères de sélection
On utilisera l’un ou autre des critères suivants pour indiquer comment on
sélectionne les éléments.
{tout}, tous les sites référencés.
HIERARCHIE
Les critères
communs à
toutes les boucles
Les balises
propres au site
Les formulaires
Les boucles de
recherche
Les filtres de
SPIP
Les boucles
récursives
La
« popularité » des
articles
La gestion des
dates
Exposer un
article dans une
liste
{id_syndic} retourne le site référencé dont l’identifiant est id_syndic.
{id_rubrique} retourne les sites référencés dans cette rubrique.
{id_secteur} retourne les sites référencés dans ce secteur.
[SPIP 1.3] {id_mot} retourne toutes les sites liés au mot-clé en cours (à
l’intérieur d’une boucle de type (MOTS)).
[SPIP 1.3] {titre_mot=xxxx}, ou {type_mot=yyyy} retourne les sites liés
au mot-clé dont le nom est « xxxx », ou liés à des mots-clés du groupe de motsclés « yyyy ». Attention, on ne peut pas utiliser plusieurs critères
{titre_mot=xxxx} ou {type_mot=yyyy} dans une même boucle.
[SPIP 1.4]{id_groupe=zzzz} permet de sélectionner les sites liés à un
groupe de mots-clés ; principe identique au {type_mot} précédent, mais
puisque l’on travaille avec un identifiant (numéro du groupe), la syntaxe sera plus
« propre ».
Les critères d’affichage
Les critères communs à toutes les boucles s’appliquent.
{moderation=oui} [SPIP 1.4] affiche les sites syndiqués dont les liens sont
bloqués a priori (« modérés ») ; l’inverse de ce critère est {moderation!=oui}.
(SPIP 1.3) {syndication=oui}, {syndication=non} permet de n’afficher
que les sites référencés faisant l’objet d’une syndication, ou les sites non
syndiqués.
Les balises de cette boucle
Les balises tirées de la base de données
Les balises suivantes correspondent aux éléments directement tirés de la base de
données. Vous pouvez les utiliser également en tant que critère de classement
(généralement : {par nom_site}).
#ID_SYNDIC affiche l’identifiant unique du site syndiqué.
#NOM_SITE est le nom du site syndiqué.
#URL_SITE est l’adresse (URL) du site syndiqué.
#DESCRIPTIF est le descriptif du site syndiqué.
#ID_RUBRIQUE est le numéro de la rubrique contenant cette syndication.
#ID_SECTEUR est le numéro de la rubrique-secteur (à la racine du site)
contenant cette syndication.
Autres balises
#LOGO_SITE affiche le logo attribué au site.
#URL_SYNDIC affiche l’adresse (URL) du fichier de syndication de ce site.
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Mise en page : manuel de référence
La boucle DOCUMENTS
français
Principe général
Des boucles et
des balises
La syntaxe des
boucles
La syntaxe des
balises SPIP
La boucle
ARTICLES
La boucle
RUBRIQUES
La boucle
BREVES
La boucle
AUTEURS
La boucle
FORUMS
La boucle MOTS
La boucle SITES
(ou
SYNDICATION)
La boucle
DOCUMENTS
La boucle
SYNDIC_ARTICLES
La boucle
SIGNATURES
•••••••
català
Deutsch
English
Español
italiano
[SPIP 1.4] La boucle DOCUMENTS retourne une liste de documents multimédia
associés (à un article, à une rubrique, éventuellement les images incluses dans
une brève).
<BOUCLEn(DOCUMENTS){critères...}>
Cette boucle gère non seulement les documents joints non installés dans le texte
d’un article, mais peut aussi accéder aux images (depuis la version 1.4, les images
sont gérées, au niveau du programme, comme un genre spécifique de
documents), aux vignettes de prévisualisation et aux documents déjà insérés dans
le corps de l’article.
Pour mémoire, on utilisera donc le plus fréquemment (utilisation courante) la
boucle DOCUMENTS avec, au minimum, les critères suivants (explications ciaprès) :
<BOUCLEn(DOCUMENTS)
{mode=document}{doublons}>
Les critères de sélection
Une boucle DOCUMENTS s’utilise en général à l’intérieur d’un article ou d’une
La boucle
HIERARCHIE
Les critères
communs à
toutes les boucles
Les balises
propres au site
Les formulaires
Les boucles de
recherche
Les filtres de
SPIP
Les boucles
récursives
La
« popularité » des
articles
La gestion des
dates
Exposer un
article dans une
liste
rubrique (éventuellement dans une brève, mais ici l’utilisation sera réservée à la
récupération d’images, ce qui sera très spécifique).
{id_article} retourne les documents de l’article dont l’identifiant est
id_article.
{id_rubrique} retourne les documents de la rubrique id_rubrique.
{id_breve} retourne les documents de la brève id_breve (il n’est pas
possible d’associer des documents multimédia à une brève, seulement des
images ; l’utilisation d’une boucle DOCUMENTS dans ce cadre sera donc très
spécifique).
Notez bien : il n’est pas possible d’utiliser ici le critère {id_secteur} ; les
documents sont conçus pour être intimement liés aux articles et aux rubriques, et
non à être appelés seuls sans ces éléments (on parle dans SPIP de « documents
joints »).
Les critères d’affichage
{mode=document} ou {mode=image} permet d’indiquer si l’on veut appeler
les documents multimédia, ou les images (en effet, désormais les images
associées à l’article et éventuellement insérées dans l’article sont traités comme
des documents en mode=image).
N.B. Dans les sites SPIP existant avant la version 1.4, l’habitude a été prise de ne
pas pouvoir afficher les images qui ne sont pas insérées à l’intérieur du texte de
l’article. De fait, si vous ajoutez un boucle DOCUMENTS en mode=image sur un
site déjà existant, vous risquez de voir réapparaître dans cette boucle des images
qui n’étaient pas destinées à être publiées sur le site public. Donc, n’utilisez une
telle boucle que sur un site créé avec la version 1.4, ou bien procédez avec
beaucoup de précautions (vérifiez les anciens articles pour éviter la publication
d’images parasites).
{extension=...} permet de sélectionner les documents selon leur
terminaison (terminaison du fichier multimédia, par exemple « mov », « ra »,
« avi »...). Cela peut être utilisé par exemple pour réaliser un porfolio, c’est-à-dire
une boucle n’affichant que les documents de type image, une seconde boucle
ensuite, avec une présentation graphique différente, les autres types de
documents :
<BOUCLE_portfolio(DOCUMENTS)
{id_article}{extension==jpg|png|gif}
{mode=document}{doublons}>
Cette BOUCLE_portfolio récupère les documents joints à un article, non déjà
affichés dans le texte de l’article, et donc les extensions des fichiers peuvent être
« jpg », « png » ou « gif ».
{doublons} prend ici une importance particulière : elle permet non
seulement de ne pas réafficher des documents déjà affichés par une autre boucle,
mais également de ne pas réafficher les documents déjà intégrés à l’intérieur d’un
article. Si l’on oublie ce critère, on affichera tous les documents associés à un
article, y compris ceux qui auraient déjà été affichés à l’intérieur du texte [1].
Les balises
#LOGO_DOCUMENT affiche le logo (vignette de prévisualisation) associé à cet
article ; si une vignette personnalisée n’a pas été installée manuellement par
l’auteur de l’article, SPIP utilise une vignette standard selon le type du fichier.
#URL_DOCUMENT est l’URL du fichier multimédia. Pour afficher une vignette
cliquable pointant vers le document multimédia, on utilisera donc le code
suivant :
[(#LOGO_DOCUMENT|#URL_DOCUMENT)]
#TITRE affiche le titre du document.
#DESCRIPTIF affiche le descriptif du document.
#TYPE_DOCUMENT affiche le type (fichier Quicktime, fichier Real...) du
document multimédia.
#TAILLE affiche la taille du fichier multimédia. Ce chiffre est fourni en octets.
Pour de gros fichiers, cette valeur devient rapidement inutilisable ; on pourra
donc lui appliquer le filtre taille_en_octets, qui affichera successivement en
octets, en kilooctets, ou même en mégaoctets :
[(#TAILLE|taille_en_octets)]
#LARGEUR et #HAUTEUR fournissent les dimensions en pixels.
#ID_DOCUMENT affiche le numéro du document.
#EMBED_DOCUMENT est une balise à l’utilisation très spécifique : elle permet
d’inclure directement les fichiers de formats autorisés (vidéo, sons) directement
dans la page Web ; il faut éviter d’utiliser systématiquement cette balise, car il est
déconseillé d’insérer systématiquement les documents dans les pages sans un
contrôle strict (sauf à faire exploser la durée de chargement de vos pages Web...).
La balise peut être complétée de paramètres propres aux formats utilisés (encore
une fois : utilisation très spécifique), par exemple :
[(#EMBED_DOCUMENT|autostart=true)]
[1] Si on utilise un critère avec un nom ({doublons unnom}), celui ci n’exclura pas les
documents intégrés dans le texte de l’article.
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Mise en page : manuel de référence
La boucle SYNDIC_ARTICLES
français
Principe général
Des boucles et
des balises
La syntaxe des
boucles
La syntaxe des
balises SPIP
La boucle
ARTICLES
La boucle
RUBRIQUES
La boucle BREVES
La boucle
AUTEURS
La boucle FORUMS
La boucle MOTS
La boucle SITES
(ou SYNDICATION)
La boucle
DOCUMENTS
La boucle
SYNDIC_ARTICLES
La boucle
SIGNATURES
La boucle
HIERARCHIE
Les critères
communs à toutes
les boucles
•••••••
català
Deutsch
English
Español
italiano
La boucle SYNDIC_ARTICLES retourne une liste des articles des sites syndiqués.
On peut soit l’utiliser à l’intérieur d’une boucle SITES (cette dernière récupère
une liste de sites référencés, ensuite on récupère chaque article de ces sites), soit
directement à l’intérieur d’une rubrique (on récupère directement tous les
articles syndiqués dans une rubrique, en court-circuitant le passage par la liste
des sites).
<BOUCLEn(SYNDIC_ARTICLES){critères...}
>
(SPIP 1.3) À partir de la version 1.3 de SPIP, la boucle SITES (ou
SYNDICATION) n’affiche plus uniquement des sites syndiqués, mais
plus généralement des sites référencés (la syndication de certains
sites référencés étant une option). On pourra donc, pour obtenir une
présentation graphique plus précise, utiliser une boucle
SYNDIC_ARTICLES uniquement à l’intérieur d’une boucle SITES
utilisant le critère {syndication=oui}.
Les critères de sélection
On utilisera l’un ou autre des critères suivants pour indiquer comment on
sélectionne les éléments.
Les balises
propres au site
Les formulaires
Les boucles de
recherche
Les filtres de SPIP
Les boucles
récursives
La « popularité »
des articles
La gestion des
dates
Exposer un article
dans une liste
{tout}, tous les sites syndiqués.
{id_syndic_article} retourne l’article syndiqué dont l’identifiant est
id_syndic_article. (Dans la pratique, il y très peu d’intérêt à fabriquer une
page pour un article syndiqué, puisqu’on préférera renvoyer directement vers
l’article en question.)
{id_syndic} retourne la liste des articles du site syndiqué dont l’identifiant
est id_syndic.
{id_rubrique} retourne la liste des articles syndiqués dans cette rubrique.
{id_secteur} retourne la liste des articles syndiqués dans ce secteur.
Les critères d’affichage
Les critères communs à toutes les boucles s’appliquent.
Les balises de cette boucle
Les balises tirées de la base de données
Les balises suivantes correspondent aux éléments directement tirés de la base de
données. Vous pouvez les utiliser également en tant que critère de classement
(généralement : {par titre}).
#ID_SYNDIC_ARTICLE affiche l’identifiant unique de l’article syndiqué.
#ID_SYNDIC affiche l’identifiant unique du site syndiqué contenant cet article.
#TITRE est le titre de l’article.
Remarque : il est préférable d’utiliser ici le titre « brut » de l’article syndiqué - via
le code [(#TITRE*)] -, pour éviter le moteur typographique. En effet les titres
sont censés être déjà « typographiquement corrects » dans les backends, et on ne
souhaite pas passer la correction typographique sur des titres en anglais ou sur
des titres comprenant des expressions du genre « Les fichiers ~/.tcshrc ».
#URL_ARTICLE est l’adresse (URL) de l’article syndiqué (sur son site original).
#DATE est la date de publication de cet article.
#LESAUTEURS, les auteurs de l’article syndiqué.
#DESCRIPTIF le descriptif de l’article syndiqué.
#NOM_SITE est le nom du site syndiqué contenant cet article.
#URL_SITE est l’adresse (URL) du site
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Mise en page : manuel de référence
La boucle SIGNATURES
français
Principe général
Des boucles et
des balises
La syntaxe des
boucles
La syntaxe des
balises SPIP
La boucle
ARTICLES
La boucle
RUBRIQUES
La boucle
BREVES
La boucle
AUTEURS
La boucle
FORUMS
La boucle MOTS
La boucle SITES
(ou
SYNDICATION)
La boucle
DOCUMENTS
La boucle
SYNDIC_ARTICLES
La boucle
SIGNATURES
•••••••
català
Deutsch
English
Español
italiano
La boucle SIGNATURES retourne une liste de signataires d’une pétition associée à
un article.
<BOUCLEn(SIGNATURES){critères...}>
Les critères de sélection
On utilisera l’un ou autre des critères suivants pour indiquer comment on
sélectionne les éléments.
{tout} toutes les signatures sont sélectionnés dans l’intégralité du site.
{id_signature}, la signature correspondant à l’identifiant courant.
{id_article} retourne les signatures de la pétition de cet article.
Les critères d’affichage
Les critères communs à toutes les boucles s’appliquent.
La boucle
HIERARCHIE
Les critères
communs à
toutes les boucles
Les balises
propres au site
Les formulaires
Les boucles de
recherche
Les filtres de
SPIP
Les boucles
récursives
La
« popularité » des
articles
La gestion des
dates
Exposer un
article dans une
liste
Attention. Dans ce type de boucles, certains critères de classement de la boucle ne
sont pas identiques aux balises SPIP indiquées ci-dessous :
{par nom_email} classe les résultats selon le #NOM du signataire ;
{par ad_email} classe selon l’#EMAIL du signataire.
Les balises de cette boucle
Les balises tirées de la base de données
Les balises suivantes correspondent aux éléments directement tirés de la base de
données. Vous pouvez les utiliser également en tant que critère de classement
(généralement : {par titre}).
#ID_SIGNATURE affiche l’identifiant unique du message.
#ID_ARTICLE est l’identifiant de l’article pour cette pétition.
#DATE est la date de publication.
#MESSAGE est le texte du message.
#NOM est le nom de l’auteur du message.
#EMAIL est l’adresse email de l’auteur.
#NOM_SITE le nom du site Web indiqué par l’auteur.
#URL_SITE l’adresse (URL) de ce site Web.
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Mise en page : manuel de référence
La boucle HIERARCHIE
français
Principe général
Des boucles et
des balises
La syntaxe des
boucles
La syntaxe des
balises SPIP
La boucle
ARTICLES
La boucle
RUBRIQUES
La boucle
BREVES
La boucle
AUTEURS
La boucle
FORUMS
La boucle MOTS
La boucle SITES
(ou
SYNDICATION)
La boucle
DOCUMENTS
La boucle
SYNDIC_ARTICLES
La boucle
SIGNATURES
•••••••
català
Deutsch
English
Español
italiano
La boucle HIERARCHIE retourne la liste des RUBRIQUES qui mènent de la racine
du site à la rubrique ou à l’article en cours.
<BOUCLEn(HIERARCHIE){critères...}>
Les critères de sélection
On utilisera obligatoirement l’un des deux critères suivants pour indiquer
comment on sélectionne les éléments :
{id_article} retourne la liste des rubriques depuis la racine jusqu’à la
rubrique contenant l’article correspondant à cet identifiant.
{id_rubrique} retourne la liste des rubriques depuis la racine jusqu’à la
rubrique correspondant à cet identifiant (exclue).
Note : Depuis [SPIP 1.8], {tout} permet d’obtenir aussi la rubrique
correspondant à l’identifiant spécifié.
Les critères {id_article} ou {id_rubrique} ne peuvent pas être utilisés
avec une comparaison. Par exemple, <BOUCLE_hi(HIERARCHIE)
La boucle
HIERARCHIE
Les critères
communs à
toutes les boucles
Les balises
propres au site
Les formulaires
Les boucles de
recherche
Les filtres de
SPIP
Les boucles
récursives
La
« popularité » des
articles
La gestion des
dates
Exposer un
article dans une
liste
{id_article=12}> retournera une erreur.
Attention : cette boucle sera obligatoirement placée à l’intérieur
d’une boucle ARTICLES ou RUBRIQUES — elle ne va pas par ellemême « chercher » l’id_article ou id_rubrique indiquée dans
l’URL. (Le même principe vaut pour les boucles HIERARCHIE des
squelettes inclus par la commande <INCLURE(xxx.php3)>.)
Les critères d’affichage
Depuis [SPIP 1.8], tous les critères de La boucle RUBRIQUES peuvent être
utilisés avec cette boucle, y compris les critères de tri (il devient possible par
exemple de trier une <BOUCLE_x(HIERARCHIE){id_article}{par
hasard}>).
Historique : Jusqu’à la version [SPIP 1.7.2], Les critères communs
à toutes les boucles ne s’appliquent pas tous à ce type de boucle.
Seuls les critères {"inter"} et {a,b} étaient utilisables.
Les balises de cette boucle
Les éléments obtenus avec une boucle HIERARCHIE sont des rubriques. On peut
donc utiliser toutes les balises proposées pour les boucles RUBRIQUES.
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Mise en page : manuel de référence
Les critères communs à toutes les boucles
français
Principe général
Des boucles et
des balises
La syntaxe des
boucles
La syntaxe des
balises SPIP
La boucle
ARTICLES
La boucle
RUBRIQUES
La boucle
BREVES
La boucle
AUTEURS
La boucle
FORUMS
La boucle MOTS
La boucle SITES
(ou
SYNDICATION)
La boucle
DOCUMENTS
La boucle
SYNDIC_ARTICLES
La boucle
SIGNATURES
•••••••
català
Deutsch
English
Español
italiano
Certains critères s’appliquent à (presque) tous les types de boucles. Ce sont des
critères destinés à restreindre le nombre de résultats affichés ou à indiquer
l’ordre d’affichage. On peut sans difficulté combiner plusieurs de ces critères de
sélection.
Classer les résultats
{par critère_de_classement} indique l’ordre de présentation des
résultats. Ce critère de classement correspond à l’une des balises tirées de la base
de données pour chaque type de boucle. Par exemple, on pourra classer les
articles {par date}, {par date_redac} ou {par titre}. (Notez que, si les
balises sont en majuscules, les critères de classement sont en minuscules.)
Cas particulier : {par hasard} permet d’obtenir une liste présentée dans un
ordre aléatoire.
Inverser le classement. De plus, {inverse} provoque l’affichage du classement
inversé. Par exemple {par date} commence par les articles les plus anciens ;
avec {par date}{inverse} on commence la liste avec les articles les plus
récents.
Classer par numéro. [SPIP 1.3] Lorsqu’on réalise le classement selon un élément
La boucle
HIERARCHIE
Les critères
communs à
toutes les
boucles
Les balises
propres au site
Les formulaires
Les boucles de
recherche
Les filtres de
SPIP
Les boucles
récursives
La
« popularité » des
articles
La gestion des
dates
Exposer un
article dans une
liste
de texte (par exemple le titre), le classement est réalisé par ordre alphabétique.
Cependant, pour forcer un ordre d’affichage, on peut indiquer un numéro devant
le titre, par exemple : « 1. Mon premier article », « 2. Deuxième article », « 3.
Troisième... », etc ; avec un classement alphabétique, le classement de ces
éléments donnerait la série « 1, 10, 11, 2, 3... ». Pour rétablir le classement selon
les numéros, on peut utiliser le critère :
{par num critère}
Par exemple :
<BOUCLE_articles(ARTICLES){id_rubrique}
{par date}{inverse}>
affiche les articles d’une rubrique classés selon l’ordre chronologique inversé (les
plus récents au début, les plus anciens à la fin), et :
<BOUCLE_articles(ARTICLES){id_rubrique}
{par titre}>
les affiche selon l’ordre alphabétique de leur titre ; enfin :
<BOUCLE_articles(ARTICLES){id_rubrique}
{par num titre}>
les affiche selon l’ordre du numéro de leur titre (remarque : l’option {par num
titre} ne fonctionne pas pour les plus anciennes versions de MySQL,
antérieures à la version 3.23).
Comparaisons, égalités
{critère < valeur} Comparaison avec une valeur fixée (on peut utiliser
« > », « < », « = », « >= », « <= ». Tous les critères de classement (tels que tirés
de la base de données) peuvent également être utilisés pour limiter le nombre de
résultats.
La valeur à droite de l’opérateur peut être :
Une valeur constante fixée dans le squelette. Par exemple :
<BOUCLE_art(ARTICLES){id_article=5}>
affiche l’article dont le numéro est 5 (utile pour mettre en vedette un article
précis sur la page d’accueil).
<BOUCLE_art(ARTICLES){id_secteur=2}>
affiche les articles du secteur numéro 2.
A partir de [SPIP 1.8], une balise disponible dans le contexte de la boucle. Par
exemple :
<BOUCLE_art(ARTICLES){id_article=5}>
<BOUCLE_titre(ARTICLES) {titre=#TITRE}>
...
</BOUCLE_titre>
</BOUCLE_art>
sert à trouver les articles qui ont le même titre que l’article 5.
Expressions régulières :
Très puissant (mais nettement plus complexe à manipuler), le terme de
comparaison « == » introduit une comparaison selon une expression régulière.
Par exemple :
<BOUCLE_art(ARTICLES){titre==^[aA]}>
sélectionne les articles dont le titre commence par « a » ou « A ».
Négation :
A partir de [SPIP 1.2] On peut utiliser la notation {xxx != yyy} et {xxx !==
yyy}, le ! correspondant à la négation (opérateur logique NOT).
<BOUCLE_art(ARTICLES){id_secteur != 2}>
sélectionne les articles qui n’appartiennent pas au secteur numéro 2.
<BOUCLE_art(ARTICLES){titre!==^[aA]}>
sélectionne les articles dont le titre ne commence pas par « a » ou « A ».
Affichage en fonction de la date
Pour faciliter l’utilisation des comparaisons sur les dates, on a ajouté des
critères :
age et age_redac correspondent respectivement à l’ancienneté de la
publication et de la première publication d’un article, en jours : {age<30}
sélectionne les éléménts publiés depuis un mois ;
les critères mois, mois_redac, annee, annee_redac permettent de
comparer avec des valeurs fixes ({annee<=2000} pour les éléments publiés
avant la fin de l’année 2000).
On peut combiner plusieurs de ces critères pour effectuer des sélections très
précises. Par exemple :
<BOUCLE_art(ARTICLES){id_secteur=2}
{id_rubrique!=3}{age<30}>
affiche les articles du secteur 2, à l’exclusion de ceux de la rubrique 3, et publiés
depuis moins de 30 jours.
Astuce. Le critère age est très pratique pour afficher les articles ou les brèves
dont la date est située « dans le futur », avec des valeurs négatives (à condition
d’avoir sélectionné, dans la Configuration précise du site, l’option « Publier les
articles post-datés »). Par exemple, ce critère permet de mettre en valeur des
événements futurs. {age<0} sélectionne les articles ou les brèves dont la date est
située dans le futur (« après » aujourd’hui)...
[SPIP 1.3] Âge par rapport à une date fixée. Le critère age est calculé par
rapport à la date d’aujourd’hui (ainsi {age<30} correspond aux articles publiés
depuis moins d’un mois par rapport à aujourd’hui). Le critère age_relatif
compare la date d’un article ou d’une brève à une date « courante » ; par
exemple, à l’intérieur d’une boucle ARTICLES, on connaît déjà une date pour
chaque résultat de la boucle, on peut donc sélectionner par rapport à cette date
(et non plus par rapport à aujourd’hui).
Par exemple :
<BOUCLE_article_principal(ARTICLES)
{id_article}>
<h1>#TITRE</h1>
<BOUCLE_suivant(ARTICLES){id_rubrique}
{age_relatif<=0}{exclus}{par date}{0,1}>
Article suivant: #TITRE
</BOUCLE_suivant>
la</BOUCLE_article_principal>
BOUCLE_suivant affiche un seul article de la même rubrique, classé par date,
dont la date de publication est inférieure ou égale à la date de
l’« article_principal » ; c’est-à-dire l’article de la même rubrique publié après
l’article principal.
De plus amples informations sur l’utilisation des dates se trouvent dans l’article
sur « La gestion des dates ».
Affichage d’une partie des résultats
{doublons} ou {unique} (ces deux critères sont rigoureusement
identiques) permettent d’interdire l’affichage des résultats déjà affichés dans
d’autres boucles utilisant ce critère.
historique : A partir de [SPIP 1.2] et jusqu’à [SPIP 1.7.2], seules les
boucles ARTICLES, RUBRIQUES, DOCUMENTS et SITES
acceptaient ce critère.
{doublons xxxx} à partir de [SPIP 1.8], on peut avoir plusieurs jeux de
critères {doublons} indépendants. Les boucles ayant {doublons rouge}
n’auront aucune incidence sur les boucles ayant {doublons bleu} comme
critère.
{xxxx IN a,b,c,d} à partir de [SPIP 1.8], limite l’affichage aux résultats
ayant le critère xxxx égal à a, b, c ou d. Les résultats sont triés dans l’ordre
indiqué (sauf demande explicite d’un autre critère de tri). Il est aussi possible de
sélectionner des chaînes de caractères, par exemple avec {titre IN
'Chine', 'Japon'}.
{a,b} où a et b sont des chiffres. Ce critère permet de limiter le nombre de
résultats. a indique le résultat à partir duquel on commence l’affichage
(attention, le premier résultat est numéroté 0 - zéro) ; b indique le nombre de
résultats affichés.
Par exemple {0,10} affiche les dix premiers résultats ; {4,2} affiche les deux
résultats à partir du cinquième (inclus).
{debut_xxx,b} est une variante très élaborée de la précédente. Elle permet
de faire commencer la limitation des résultats par une variable passée dans l’URL
(cette variable remplace ainsi le a que l’on indiquait précédemment). C’est un
fonctionnement un peu compliqué, que fort heureusement on n’a pas besoin
d’utiliser trop souvent.
La variable passée dans l’URL commence forcément par debut_xxx (où xxx est
un mot choisi par le webmestre) . Ainsi, pour une page dont l’URL est :
petition.php3?id_article=13&debut_signatures=200
avec un squelette (petition.html) contenant par exemple :
<BOUCLE_signatures(SIGNATURES)
{id_article}{debut_signatures,100}>
on obtiendra la liste des 100 signatures à partir de la 201-ième [rappel]. Avec
l’URL :
petition.php3?id_article=13&debut_signatures=300
on obtient la liste des 100 signatures à partir de la 301-ième [rappel].
{a,n-b} à partir de [SPIP 1.8], est une variante de {a,b} qui limite
l’affichage en fonction du nombre de résultats dans la boucle. a est le résultat à
partir duquel commencer à faire l’affichage ; b indique le nombre de résultats à
ne pas afficher à la fin de la boucle.
{0,n-10} affichera tous les résultats de la boucle sauf les 10 derniers.
{n-a,b} à partir de [SPIP 1.8], est le pendant de {a, n-b}. On limite à b
résultats en commençant l’affichage au ae résultat avant la fin de la boucle.
Par exemple : {n-20,10} affichera au 10 résultats en partant du 20e résultat
avant la fin de la boucle.
{a/b} où a et b sont des chiffres. Ce critère permet d’afficher une partie a
(proportionnellement) des résultats en fonction d’un nombre de « tranches » b.
Par exemple : {1/3} affiche le premier tiers des résultats. Ce critère est surtout
utile pour présenter des listes sur plusieurs colonnes. Pour obtenir un affichage
sur deux colonnes, il suffit de créer une première boucle, affichée dans une case
de tableau, avec le critère {1/2} (la première moitié des résultats), puis une
seconde boucle dans une seconde case, avec le critère {2/2} (la seconde moitié
des résultats).
Attention. L’utilisation du critère {doublons} avec ce critère est périlleuse. Par
exemple :
<BOUCLE_prem(ARTICLES){id_rubrique}
{1/2}{doublons}>
<li> #TITRE
</BOUCLE_prem>
<BOUCLE_deux(ARTICLES){id_rubrique}
{2/2}{doublons}>
<li> #TITRE
</BOUCLE_deux>
n’affichera
pas tous les articles de la rubrique ! Imaginons par exemple qu’il y ait
au total 20 articles dans notre rubrique. La BOUCLE_prem va afficher la
première moitié des articles, c’est-à-dire les 10 premiers, et interdire (à cause de
{doublons}) de les réutiliser. La BOUCLE_deux, elle, va récupérer la deuxième
moitié des articles de cette rubrique qui n’ont pas encore été affichés par la
BOUCLE_prem ; donc, la moitié des 10 articles suivants, c’est-à-dire les 5
derniers articles de la rubrique. Vous avez donc « perdu » 5 articles dans
l’opération...
Affichage entre les résultats
{"inter"} permet d’indiquer un code HTML (ici, inter) inséré entre les
résultats de la boucle. Par exemple, pour séparer une liste d’auteurs par une
virgule, on indiquera :
<BOUCLE_auteurs(AUTEURS){id_article}{",
"}>
[rappel] le premier résultat est numéroté 0, donc le 200e résultat représente réellement
la 201 e signature
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Mise en page : manuel de référence
Les balises propres au site
français
Principe général
Des boucles et
des balises
La syntaxe des
boucles
La syntaxe des
balises SPIP
La boucle
ARTICLES
La boucle
RUBRIQUES
La boucle
BREVES
La boucle
AUTEURS
La boucle
FORUMS
La boucle MOTS
La boucle SITES
(ou
SYNDICATION)
La boucle
DOCUMENTS
La boucle
SYNDIC_ARTICLES
La boucle
SIGNATURES
•••••••
català
Deutsch
English
Español
italiano
Les balises suivantes sont disponibles à n’importe quel endroit du squelette,
même en dehors d’une boucle.
Balises définies à la configuration
Le contenu de ces balises est défini lors de la configuration de votre site.
#URL_SITE_SPIP est l’adresse du site. Elle ne comprend pas le / final, ainsi
vous pouvez créer un lien du type #URL_SITE_SPIP/sommaire.php3
#NOM_SITE_SPIP est le nom du site.
#EMAIL_WEBMASTER [SPIP 1.5] est l’adresse du webmestre. Par défaut, SPIP
prend l’adresse de celui qui a installé le site (le premier administrateur). (Si vous
préférez un formulaire « écrire au webmestre », cf. « Les formulaires »).
#LOGO_SITE_SPIP à partir de [SPIP 1.8], est le logo du site. C’est en fait le
logo de la racine, c’est-à-dire la rubrique 0.
#CHARSET [SPIP 1.5] est le jeu de caractères utilisé par le site. Sa valeur par
défaut est iso-8859-1, jeu de caractères dit « iso-latin ». Cf. www.uzine.net/
La boucle
HIERARCHIE
Les critères
communs à
toutes les boucles
Les balises
propres au site
Les formulaires
Les boucles de
recherche
Les filtres de
SPIP
Les boucles
récursives
La
« popularité » des
articles
La gestion des
dates
Exposer un
article dans une
liste
article1785.html pour une introduction aux charsets, en attendant une
documentation plus complète de cette fonctionnalité de SPIP.
Balises de mise en page
#PUCE [SPIP 1.5], qui affiche devinez-quoi ;
#FORMULAIRE_ADMIN [SPIP 1.5] est une balise optionnelle qui permet de
placer les boutons d’administration (« recalculer cette page », etc.) dans ses
squelettes. Lorsqu’un administrateur parcours le site public, si cette balise est
présente, elle sera remplacée par les boutons d’administration, sinon, les boutons
seront placés à la fin de la page.
Depuis [SPIP 1.8], on peut aussi modifier la feuille de style spip_admin.css pour
contrôler la position des boutons.
Balises techniques
Attention, ces balises s’adressent à des utilisateurs avertis de
SPIP.
#SELF à partir de [SPIP 1.8], retourne l’URL de la page appelée, nettoyée des
variables propres à l’exécution de SPIP. Par exemple, pour une page avec l’url :
article.php3?id_article=25&var_mode=recalcul la balise #SELF
retournera : article.php3?id_article=25
Par exemple pour faire un formulaire :
<form action='#SELF' method='get'>
#ENV{xxxx,zzzz} à partir de [SPIP 1.8], permet d’accéder à la variable de
nom xxxx passée par la requête HTTP. zzzz est une partie optionnelle qui permet
de retourner une valeur même si la variable xxxx n’existe pas.
Par défaut, la balise #ENV est filtrée par htmlspecialchars. Si on veut avoir le
résultat brut, l’étoile « * » peut être utilisée comme pour les autres balises : #ENV*
{xxxx}.
Par exemple pour limiter la liste d’auteurs affichés :
<BOUCLE_auteurs(AUTEURS) {nom ==
#ENV{lettre,^A}}>
Retourne la liste d’auteur ayant le nom correspondant à l’expression régulière
passé dans l’url par la variable lettre (liste_auteur.php3?lettre=^Z) ou les
auteurs qui ont un nom commençant par un ’A’ s’il n’y a pas de variable dans l’url.
La balise #SPIP_CRON introduite par [SPIP 1.8] est liée à la gestion par SPIP
des calculs qu’il doit faire périodiquement (statistiques, indexation pour le
moteur de recherche, syndication de sites etc.).
Si cette balise n’est pas présente sur le site, le moteur de SPIP effectue ses calculs,
en temps utile, après avoir envoyé une page à un visiteur ; malheureusement php
ne permet pas de fermer la connexion à la fin de la page, et dans certains cas cela
peut conduire certains visiteurs malchanceux (ceux dont le passage déclenche
une procédure un peu longue, notamment la syndication) à constater une
certaine lenteur dans l’affichage de la page demandée.
La balise #SPIP_CRON permet de contourner ce problème : son rôle est de
générer un marqueur <div> invisible dont la propriété « background » pointe
sur le script spip_background.php3 ; ce script à son tour effectue les calculs
nécessaires « en tâche de fond », et renvoie une image transparente de 1×1 pixel.
Cette astuce permet donc d’éviter tout sentiment de « ralentissement » en
déportant les éventuelles lenteurs sur un script annexe.
A noter : cette balise n’est pas stratégique, et sa présence ou son
absence ne modifient en rien la régularité du calcul des tâches
périodiques du site.
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Mise en page : manuel de référence
Les formulaires
français
Principe général
Des boucles et
des balises
La syntaxe des
boucles
La syntaxe des
balises SPIP
La boucle
ARTICLES
La boucle
RUBRIQUES
La boucle
BREVES
La boucle
AUTEURS
La boucle
FORUMS
La boucle MOTS
La boucle SITES
(ou
SYNDICATION)
La boucle
DOCUMENTS
La boucle
SYNDIC_ARTICLES
La boucle
SIGNATURES
•••••••
català
Deutsch
English
Español
italiano
SPIP permet une grande interaction du site avec les visiteurs ; pour cela, il
propose de nombreux formulaires sur le site public, permettant tantôt de gérer
les accès à l’espace privé, tantôt d’autoriser l’ajout de messages et signatures.
Les formulaires s’insèrent dans les squelettes par une simple balise ; SPIP se
charge ensuite de gérer le comportement (souvent complexe) de ces formulaires
en fonction de l’environnement et des configurations effectuées dans l’espace
privé.
Fonctions interactives
#FORMULAIRE_RECHERCHE
Il s’agit du formulaire du moteur de recherche intégré à SPIP. Il est présenté dans
l’article sur les boucles de recherche.
#FORMULAIRE_FORUM
Le #FORMULAIRE_FORUM gère l’interface permettant de poster des messages
dans les forums publics. Il concerne donc en premier chef la boucle FORUMS.
La boucle
HIERARCHIE
Les critères
communs à
toutes les boucles
Les balises
propres au site
Les
formulaires
Les boucles de
recherche
Les filtres de
SPIP
Les boucles
récursives
La
« popularité » des
articles
La gestion des
dates
Exposer un
article dans une
liste
Le formulaire dépend évidemment du choix des forums modérés a posteriori, a
priori ou sur abonnement.
Dans le cas (très spécifique) où l’on a autorisé la présence de mots-clés dans les
forums publics, on peut affiner le comportement de ce formulaire avec des
variables de personnalisation.
#FORMULAIRE_SIGNATURE
Le #FORMULAIRE_SIGNATURE autorise la signature des pétitions associées aux
articles (ce formulaire se place donc dans une boucle ARTICLES.
N.B. La signature des pétitions réclame obligatoirement une validation des
signataires par email. Ce formulaire n’a donc d’intérêt que si votre hébergeur
autorise l’envoi de mails par PHP.
#FORMULAIRE_SITE
[SPIP 1.4] Le #FORMULAIRE_SITE affiche une interface permettant aux visiteurs
du site de proposer des référencements de sites. Ces sites apparaîtront comme
« proposés » dans l’espace privé, en attendant une validation par les
administrateurs.
Ce formulaire ne s’affiche que si vous avez activé l’option « Gérer un annuaire de
sites » dans la Configuration sur site dans l’espace privé, et si vous avez réglé
« Qui peut proposer des sites référencés » sur « les visiteurs du site public ».
Les sites référencés étant, dans SPIP, attachés aux rubriques, on ne peut placer ce
#FORMULAIRE_SITE qu’à l’intérieur d’une boucle RUBRIQUES.
#FORMULAIRE_ECRIRE_AUTEUR
[SPIP 1.4] Placé à l’intérieur d’une boucle AUTEURS, ce formulaire permet
d’envoyer un mail à l’auteur (d’un article). Cela permet, en modifiant les
squelettes (qui, par défaut, affichent les liens contenant les adresses email des
auteurs des articles), de pouvoir écrire aux auteurs sans afficher leur adresse
email sur le site public.
Inscription, authentification...
#FORMULAIRE_INSCRIPTION
Sans doute le plus important, le #FORMULAIRE_INSCRIPTION gère l’inscription
des nouveaux rédacteurs. Il n’affiche une interface d’inscription que si vous avez
autorisé l’inscription automatique depuis le site public (sinon, cette balise
n’affiche rigoureusement rien).
L’inscription nécessite l’envoi des informations de connexion (login et mot de
passe) par email ; donc ce formulaire ne fonctionne que si votre hébergeur
autorise l’envoi de mails par PHP.
#LOGIN_PRIVE
[SPIP 1.4] Tout aussi important (sinon plus), le #LOGIN_PRIVE affiche le
formulaire d’accès à l’espace privé (la partie « /ecrire » du site).
Important : cette balise doit impérativement être présente dans le squelette
appelé par la page spip_login.php3, c’est-à-dire en standard par le squelette
nommé login-dist.html. En effet, lors des accès directs à l’adresse « /
ecrire » de votre site, c’est vers spip_login.php3 que SPIP va vous rediriger.
#LOGIN_PUBLIC
[SPIP 1.4] D’une utilisation beaucoup plus spécifique, #LOGIN_PUBLIC affiche
un formulaire permettant à vos utilisateurs de s’identifier tout en restant sur le
site public (sans entrer dans l’espace privé). Cette balise sert notamment à
authentifier les visiteurs pour les sites proposant des forums modérés sur
abonnement. Elle peut aussi servir de brique de base pour restreindre l’accès à
certains contenus sur le site public : mais cela reste d’un maniement complexe, et
nécessitera encore des développements et la rédaction de tutoriels complets
avant d’être facilement utilisable par tous ; néanmoins, un exemple d’utilisation
avancée est donné plus bas.
Le #LOGIN_PUBLIC, par défaut, « boucle sur lui-même », c’est-à-dire que le
formulaire revient sur la page où il se trouve. On peut cependant indiquer une
page vers laquelle le formulaire mènera, sous la forme :
[(#LOGIN_PUBLIC|mapage.php3)]
Si votre site offre une inscription automatique à l’espace privé, les données de
connexion à l’espace public sont identiques à celles de l’espace privé ; c’est-à-dire
que les données envoyées à l’utilisateur pour s’identifier à l’espace public lui
permettent également d’accéder à l’espace privé. Si, au contraire, vous avez
interdit l’inscription automatique à l’espace privé, il faut impérativement avoir
au moins un article dont les forums seront réglés en mode « sur abonnement »
pour activer cette balise ; dès lors, SPIP pourra fournir des informations de
connexion pour le site public sans accès à l’espace privé.
#URL_LOGOUT [SPIP 1.5] est le pendant de #LOGIN_PUBLIC ; il donne une
URL permettant à un visiteur authentifié de se déconnecter.
Voici un exemple simple, mais complet, d’utilisation de ces deux balises. Il faut
passer par un peu de php pour tester la variable {{$auteur_session}}, qui
indique qu’un auteur est identifié ou non. Si c’est le cas, on peut récupérer (voire
tester) son statut, son login, etc., via $auteur_session['statut']....
Notez bien que le contenu n’est « sécurisé » que sur ce squelette. Si votre
squelette « imprimer cet article », par exemple, ne vérifie par
$auteur_session, tout le monde (y compris les moteurs de recherche !)
pourra avoir accès à ce fameux contenu que vous souhaitez protéger.
<?php if ($auteur_session) { ?>
Vous êtes authentifié, <a
href='#URL_LOGOUT'>cliquez ici pour vous
déconnecter</a>
... ici le contenu en accès restreint....
<?php } else { ?>
<h2>Cette partie est en accès restreint</h2>
#LOGIN_PUBLIC
<?php } ?>
Feuilles de style
On peut notablement modifier l’interface graphique des formulaires par
l’intérmédiaire des feuilles de style, notamment les classes forml,
spip_encadrer et spip_bouton.
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Mise en page : manuel de référence
Les boucles de recherche
français
Principe général
Des boucles et
des balises
La syntaxe des
boucles
La syntaxe des
balises SPIP
La boucle
ARTICLES
La boucle
RUBRIQUES
La boucle
BREVES
La boucle
AUTEURS
La boucle
FORUMS
La boucle MOTS
La boucle SITES
(ou
SYNDICATION)
La boucle
DOCUMENTS
La boucle
SYNDIC_ARTICLES
La boucle
SIGNATURES
•••••••
català
Deutsch
English
Español
italiano
SPIP dispose d’un moteur de recherche intégré. Il faut donc prévoir une page
permettant d’afficher les résultats des recherches.
L’interface de recherche
Pour afficher le formulaire de l’interface de recherche, il suffit d’insérer la balise :
#FORMULAIRE_RECHERCHE
Par défaut, le formulaire enverra les requêtes vers une page recherche.php3 ;
vous devez donc réaliser un squelette recherche.html permettant d’afficher
les résultats.
Vous pouvez décider d’utiliser une autre page d’affichage des résultats. Pour cela,
il faut utiliser la balise de la manière suivante :
[(#FORMULAIRE_RECHERCHE|adresse.php3)]
où adresse.php3 est la page vers laquelle vous désirez envoyer l’utilisateur.
La boucle
HIERARCHIE
Les critères
communs à
toutes les boucles
Les balises
propres au site
Les formulaires
Les boucles de
recherche
Les filtres de
SPIP
Les boucles
récursives
La
« popularité » des
articles
La gestion des
dates
Exposer un
article dans une
liste
Le squelette des résultats
Les boucles permettant d’afficher les résultats de la recherche sont, en réalité, des
boucles déjà abordées ici : ARTICLES, RUBRIQUES, BREVES. Vous pouvez en
effet effectuer des recherches non seulement sur les articles, mais aussi sur les
rubriques et les brèves.
La seule différence, par rapport à ce qui est documenté sur les pages de ces
boucles, est le choix du critère de sélection, qui doit être {recherche}. Les
critères d’affichage et les balises de ces boucles sont inchangées.
Cependant, afin de classer les résultats par pertinence, on utilisera de préférence
ce nouveau critère d’affichage : {par points}.
Enfin, on pourra utiliser la balise #POINTS, qui indique la pertinence des
résultats (attention, dans l’absolu cette valeur n’est pas très explicite, elle est
surtout utile pour le classement des résultats).
Pour afficher la requête formulée par le visiteur, on peut utiliser la balise
#RECHERCHE ([SPIP 1.5.1] ; pour les versions précédentes de SPIP, utiliser le
code PHP <?php echo $recherche; ?>).
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Mise en page : manuel de référence
Les filtres de SPIP
français
Principe général
Des boucles et
des balises
La syntaxe des
boucles
La syntaxe des
balises SPIP
La boucle
ARTICLES
La boucle
RUBRIQUES
La boucle
BREVES
La boucle
AUTEURS
La boucle
FORUMS
La boucle MOTS
La boucle SITES
(ou
SYNDICATION)
La boucle
DOCUMENTS
La boucle
SYNDIC_ARTICLES
La boucle
SIGNATURES
•••••••
català
Deutsch
English
Español
italiano
Nous avons vu dans la syntaxe des balises SPIP qu’il était possible de modifier le
comportement et l’affichage des balises en leur attribuant des filtres.
[ option avant (#BALISE|filtre1|filtre2|...|filtren) option
après ]
Les filtres 1, 2, ..., n sont appliqués successivement à la #BALISE.
Les filtres de mise en page
Les filtres de mise en page suivants (majuscules, justifier...) ne
sont plus conseillés. Il est recommandé de leur préférer,
désormais, l’utilisation des styles CSS correspondants.
majuscules fait passer le texte en majuscules. Par rapport à la fonction de
PHP, majuscules s’applique également aux lettres accentuées.
justifier fait passer le texte en justification totale (<P align=justify>).
aligner_droite fait passer le texte en justification à droite (<P
La boucle
HIERARCHIE
Les critères
communs à
toutes les boucles
Les balises
propres au site
Les formulaires
Les boucles de
recherche
Les filtres de
SPIP
Les boucles
récursives
La
« popularité » des
articles
La gestion des
dates
Exposer un
article dans une
liste
align=right>).
aligner_gauche fait passer le texte en justification à gauche (<P
align=left>).
centrer centre le texte (<P align=center>).
Les filtres des dates
Les filtres suivants s’appliquent aux dates ([(#DATE|affdate)] par exemple).
affdate affiche la date sous forme de texte, par exemple « 13 janvier 2001 ».
[SPIP 1.8] étend la notation de ce filtre. On peut lui passer un paramètre de
formatage de la date, correspondant à un format spip (« 'saison' », etc.) ou à
un format de la commande php date (« 'Y-m-d' »). Par exemple :
●
●
[(#DATE|affdate{'Y-m'})] affichera numériquement l’année et le
mois de la date filtrée séparés par un tiret,
la notation [(#DATE|affdate{'saison'})] est totalement équivalente
à : [(#DATE|saison)].
Il existe aussi des variantes de affdate qui fournissent des raccourcis :
affdate_jourcourt affiche le nom du mois et la valeur numérique du jour, e.g.
« 19 Avril ». Si la date n’est pas dans l’année actuelle, alors l’année est aussi
affichée : « 1 Novembre 2004 ».
affdate_court affiche le nom du mois et le numéros du jour, e.g. « 19 Avril ». Si
la date n’est pas dans l’année actuelle, alors on affiche seulement le mois et
l’année sans le numéros du jour : « Novembre 2004 ».
affdate_mois_annee affiche seulement le mois et l’année : « Avril 2005 »,
« Novembre 2003 ».
jour affiche le jour (en nombre).
mois affiche le mois (en nombre).
annee affiche l’année.
[SPIP 1.0.2] heures affiche les heures d’une date (les dates fournies par SPIP
contiennent non seulement le jour, mais également les horaires).
[SPIP 1.0.2] minutes affiche les minutes d’une date.
[SPIP 1.0.2] secondes affiche les secondes.
nom_jour affiche le nom du jour (lundi, mardi...).
nom_mois affiche le nom du mois (janvier, février...).
saison affiche la saison (hiver, été...).
[SPIP 1.8] introduit le filtre unique qui retourne la valeur de l’élément filtré
seulement si c’est la première fois qu’elle est rencontrée. Ce filtre n’est pas limité
aux dates mais est intéressant pour, par exemple, afficher une liste d’articles par
date :
<BOUCLE_blog(ARTICLES){par date}
{inverse}{"<br>"}>
[<hr> <h1>(#DATE|affdate_mois_annee|
unique)</h1>]
#TITRE ...
</BOUCLE_blog>
cette balise n’affichera la date qu’à chaque changement de mois.
Voici un autre exemple :
<BOUCLE_blog2(ARTICLES){par date}
{inverse}>
[<hr /><h1>(#DATE|annee|unique)</h1>]
[<h2>(#DATE|affdate{'Y-m'}|unique|
nom_mois)</h2>]
<a href="#URL_ARTICLE">#TITRE</
a><br />
affichera une liste ressemblant à :
</BOUCLE_blog2>
2005
mars
article de mars
autre article de mars
février
article de février
2004
décembre
un article
On utilise la notation affdate{'Y-m'} pour afficher le nom du mois à chaque
année. En effet :
●
●
si l’on ne faisait que #DATE|nom_mois|unique, les noms de mois ne
seraient affichés que la première année.
si le filtrage était : #DATE|unique|nom_mois, on afficherait toutes les
dates. En effet, #DATE retourne une date complète qui contient aussi
l’heure. Il y a donc une grande chance que les dates complètes de deux
articles publiés le même jours soient différentes.
C’est pourquoi on garde juste le mois et l’année de la date avant de la passer au
filtre unique.
On peut passer un argument optionnel à ce filtre pour différencier deux
utilisations indépendantes du filtre. Par exemple : [(#DATE|
affdate_mois_annee|unique{ici})] n’aura pas d’incidence sur [(#DATE|
affdate_mois_annee|unique{la})].
Filtres de texte
La plupart de ces filtres ont été introduits dans la version [SPIP 1.4]
liens_ouvrants transforme les liens SPIP qui donnent vers des sites
extérieurs en liens de type « popup », qui ouvrent dans une nouvelle fenetre ;
c’est l’équivalent du target=blank du HTML. N.B. : les développeurs de SPIP
estiment qu’il s’agit en général d’une impolitesse, car les internautes savent très
bien s’ils ont envie ou pas d’ouvrir une nouvelle fenêtre - or ce système le leur
impose. Mais la demande était trop forte, et nous avons craqué ;-)
supprimer_numero sert à éliminer le numéro d’un titre, si par exemple on
veut faire des tris d’articles {par num titre} mais ne pas afficher les numéros
(car ils ne servent qu’à ordonner les articles). Le format des préfixes numerotés
est « XX. titre », XX étant un nombre à n chiffres (illimité).
PtoBR transforme les sauts de paragraphe en simples passages a la ligne, ce
qui permet de « resserrer » une mise en page, par exemple à l’intérieur d’un
sommaire
taille_en_octets permet de transformer un nombre d’octets (25678906) en
une chaîne de caractères plus explicite (« 24.4 Mo »).
supprimer_tags est une suppression basique et brutale de tous les <...>
textebrut s’apparente au filtre supprimer_tags, mais il agit de manière un
peu plus subtile, transformant notamment les paragraphes et <br> en sauts de
ligne, et les espaces insécables en espaces simples. Utilisation, par exemple, pour
faire un descriptif META à partir du #DESCRIPTIF : [<meta
name='description' content='(#DESCRIPTIF|textebrut)'>]
couper coupe un texte après un certain nombre de caractères. Il essaie de ne
pas couper les mots et enlève le formatage du texte. Si le texte est trop long, alors
« (...) » est ajouté à la fin. La longueur par défaut est de 50 caractères. Mais on
peut spécifier une autre longueur en passant un paramètre au filtre, par
exemple : [(#TEXTE|couper{80})].
Filtres de test
[SPIP 1.6] introduit le filtre |sinon, qui indique ce qu’il faut afficher si
l’élément « filtré » est vide : ainsi [(#TEXTE|sinon{"pas de texte"})]
affiche le texte ; si celui-ci est vide, affiche « pas de texte ».
[SPIP 1.8] introduit le filtre |?{sioui,sinon} qui est une version évoluée de
|sinon. Il prend un ou deux paramètre :
●
●
sioui est la valeur à afficher à la place de l’élément filtré si celui-ci est non
vide.
sinon est optionnel. C’est la valeur à afficher si l’élément filtré est vide.
[(#TEXTE|?{#TEXTE,"pas de texte"})] est équivalent à l’exemple
donné pour le filtre |sinon.
[SPIP 1.8] introduit un jeu de filtre pour faire des comparaisons avec des
valeurs :
●
●
|=={valeur} et |!={valeur} permettent de vérifier, respectivement,
l’égalité ou l’inégalité entre l’élément filtré et valeur. Par exemple : <li
[(#TITRE|=={édito}) id="édito">]#TITRE</li>
|>{valeur}, |>={valeur}, |<{valeur} et |<={valeur} comparent
l’élément filtré (qui doit être numérique) avec une valeur numérique. Par
exemple : [(#TOTAL_BOUCLE) [(#TOTAL_BOUCLE|>{1}|?
{'articles','article'})] dans cette rubrique].
Remarque : De manière générale, tous les opérateurs de
comparaison de php peuvent être utilisés comme filtres dans
[SPIP 1.8].
Filtres de logos
fichier [SPIP 1.4]. Affecté à un logo, ce filtre permet de récupérer directement
le nom de fichier correspondant au logo.
||autres filtres Contrairement aux versions précédentes, [SPIP 1.4] permet
de passer des filtres « maison » sur les logos : la logique est un peu tordue, car il
fallait respecter la compatibilité avec SPIP 1.3. L’analyse se déroule comme suit :
●
●
●
●
si le premier « filtre » n’est pas un alignement, SPIP considère qu’il s’agit
d’un URL et fait un lien du logo vers cette adresse ;
si le premier filtre est un alignement, SPIP considère que le deuxième
« filtre » est un URL ;
les filtres suivants sont de vrais filtres au sens habituel (y compris des
filtres « maison » déclarés dans mes_fonctions.php3 ;
pour appliquer un filtre quelconque sans mettre d’URL, il faut mettre deux
barres. Par exemple : <?php $logo = '[(#LOGO_RUBRIQUE||
texte_script)]'; ?> permet de récupérer le logo dans la variable php
$logo, pour traitement ultérieur (voir ci-dessous pour la signification de |
texte_script).
[SPIP 1.8] introduit les filtres hauteur et largeur qui retournent les
informations sur la taille (i.e. Hauteur et Largeur) de l’élément filtré si c’est une
image.
Ces filtres n’ont qu’un intérêt moyen à être appliqués directement à un logo de
document puisqu’il y a déjà #HAUTEUR et #LARGEUR à disposition pour les
documents. Par contre, on peut les appliquer après le filtre reduire_image
pour connaître la taille exacte de l’image réduite.
Plus généralement, on peut les appliquer sur n’importe quelles balises (ou filtre)
retournant un balise HTML <img ...>.
SPIP 1.7.1 introduit le filtre |reduire_image, qui permet de forcer une taille
maximale d’affichage des logos.
Ce filtre s’utilise par exemple sur un logo d’article de la façon suivante :
[(#LOGO_ARTICLE|right||reduire_image
{130})]
Dans cet exemple, logo de l’article apparaît aligné à droite, à une taille maximale
de 130 pixels.
NB. Si l’option « création de vignettes » est activée dans la configuration du site,
ces logos réduits seront des fichiers d’images spécifiques calculés
automatiquement par le serveur (idéalement, avec l’extension GD2 installée sur
le serveur), pour les formats acceptés par le serveur (avec GD2, habituellement,
les formats JPG et PNG). Sinon, c’est une version complète de l’image qui est
affichée, mais avec une taille d’affichage fixée directement en HTML .
Filtres techniques
Ces filtres ont été introduits par [SPIP 1.4].
entites_html transforme un texte en entités HTML, que l’on peut donc
implanter dans un formulaire, exemple : [<textarea>(#DESCRIPTIF|
entites_html)</textarea>]
texte_script transforme n’importe quel champ en une chaîne utilisable en
PHP ou Javascript en toute securité, exemple : <?php $x = '[(#TEXTE|
texte_script)]'; ?>. Attention : utilisez bien le caractère ' et non " : en
effet, dans le second cas, si votre texte contient le symbole $, le résultat peut être
catastrophique (affichage partiel, affichage d’autre chose, plantage php, etc.).
attribut_html rend une chaîne utilisable sans dommage comme attribut
HTML ; par exemple, si l’on veut ajouter un texte de survol au lien normal vers
un article, on utilisera
<a href="#URL_ARTICLE" [ title = "(#DESCRIPTIF|
supprimer_tags|attribut_html)" ]>#TITRE</a>.
Ajouter ses propres fonctions
Les filtres de SPIP sont des fonctions PHP à une seule variable. Vous pouvez
utiliser directement les fonctions habituelles de PHP, mais également créer les
vôtres, sur le modèle :
<?php
function mon_filtre($texte){
$texte = (bidouillages en PHP) ...;
return $texte;
}
?>
Afin de ne pas avoir à modifier des fichiers de SPIP (qui risqueraient d’être
écrasés lors d’une prochaine mise à jour), vous pouvez installer vos fonctions
personnelles dans un fichier mes_fonctions.php3 : si SPIP repère un fichier
ayant ce nom, il l’inclut automatiquement.
Par exemple, ARNO* a développé le filtre enlettres, qui n’est pas inclus dans la
distribution standard de SPIP. Ce filtre écrit un nombre en toutes lettres
( [(#DATE|annee|enlettres)] = « deux mille deux ») ; ce filtre peut
être téléchargé sur http://www.uzine.net/spip_contrib/a... ; il suffit de l’ajouter
dans votre fichier mes_fonctions.php3 pour l’utiliser.
Filtres avec des paramètres
Depuis [SPIP 1.5], il est possible de passer des paramètres dans les filtres. La
syntaxe est :
[(#BALISE|filtre{arg1, arg2}|...)]
Le filtre doit être défini de la manière suivante dans mes_fonctions.php3 :
function filtre($texte, $arg1='valeur par
defaut1', $arg2='valeur par défaut 2')
{
....calculs....
return (une chaine de caractères);
}
On peut ainsi appeler n’importe quelle fonction php, ou s’appuyer sur des
fonctions définies dans SPIP ou dans mes_fonctions.php3, pour peu qu’elles
respectent l’ordre des arguments (le texte à traiter doit être impérativement le
premier argument). Par exemple, pour enlever les points à la fin d’un texte, on
pourra faire : [(#TEXTE|rtrim{'.?!'})].
Depuis [SPIP 1.8], les arguments des filtres peuvent être des balises (sans codes
optionnels ni filtres). Par exemple :[(#TOTAL_BOUCLE|==
{#COMPTEUR_BOUCLE}|?{'Fin.',''})]
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Mise en page : manuel de référence
Les boucles récursives
français
Principe général
Des boucles et
des balises
La syntaxe des
boucles
La syntaxe des
balises SPIP
La boucle
ARTICLES
La boucle
RUBRIQUES
La boucle
BREVES
La boucle
AUTEURS
La boucle
FORUMS
La boucle MOTS
La boucle SITES
(ou
SYNDICATION)
La boucle
DOCUMENTS
La boucle
SYNDIC_ARTICLES
La boucle
SIGNATURES
•••••••
català
Deutsch
English
Español
italiano
Les boucles récursives sont une fonction très puissante pour gérer la mise en
forme de l’interface. Leur programmation est particulièrement simple, mais leur
utilisation demande une bonne maîtrise logique de l’enchaînement des boucles.
L’appel d’une boucle récursive est très simple : il suffit d’indiquer dans le TYPE
de la boucle le nom d’une autre boucle :
<BOUCLEn(bouclex)></BOUCLEn>
Il n’y a ici aucun critère : en réalité, la boucle n correspond à une copie pure et
simple de la boucle x. L’ensemble de la boucle fonctionne comme si l’on avait
recopié l’intégralité de la boucle x (toutes les balises et le code HTML, ainsi que
les textes conditionnels avant, après et alternatif) à l’endroit où l’on insère la
boucle n. (Il faut bien entendu que la boucle x précède la boucle n.)
L’utilisation la plus simple consiste à « dupliquer » une boucle sans avoir à la
recopier. Ainsi, toute modification de la boucle d’origine x sera automatiquement
dupliquée dans la boucle n.
Tout l’intérêt, en réalité, consiste à placer la boucle n à l’intérieur de la boucle x :
on obtient ainsi un comportement récursif : la boucle x contient une boucle n, qui
elle-même reproduit la boucle x qui contient la boucle n, et ainsi de suite, jusqu’à
ce que la boucle x ne donne plus aucun résultat.
La boucle
HIERARCHIE
Les critères
communs à
toutes les boucles
Les balises
propres au site
Les formulaires
Les boucles de
recherche
Les filtres de
SPIP
Les boucles
récursives
La
« popularité » des
articles
La gestion des
dates
Exposer un
article dans une
liste
Cette technique permet de créer notamment l’affichage des thread des forums.
Cela devient très simple : une première boucle « fabrique » l’entrée des threads
(les messages qui répondent directement à un article), une seconde boucle affiche
les réponses à ces messages, et une boucle récursive provoque la récursivité sur
cette seconde boucle :
<BOUCLE_forum(FORUMS){id_article}>
<P>#TITRE
<B_reponses>
<UL>
<BOUCLE_reponses(FORUMS){id_parent}>
<LI>#TITRE
<BOUCLE_recursive(boucle_reponses)>
</BOUCLE_recursive>
</BOUCLE_reponses>
</UL>
</B_reponses>
</BOUCLE_forum>
On peut ainsi, en très peu de lignes, provoquer l’affichage de l’intégralité de la
structure (rubriques, sous-rubriques...) du site.
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Mise en page : manuel de référence
La « popularité » des articles
français
Principe général
Des boucles et
des balises
La syntaxe des
boucles
La syntaxe des
balises SPIP
La boucle
ARTICLES
La boucle
RUBRIQUES
La boucle
BREVES
La boucle
AUTEURS
La boucle
FORUMS
La boucle MOTS
La boucle SITES
(ou
SYNDICATION)
La boucle
DOCUMENTS
La boucle
SYNDIC_ARTICLES
La boucle
SIGNATURES
•••••••
català
Deutsch
English
Español
italiano
La notion de popularité, exposée ci-dessous, apparaît dans SPIP 1.4.
Comment décompter des visites
Des centaines de méthodes statistiques existent pour décompter des visites sur
un site donné. La plupart donnent des courbes horaires, ou par jour, qui
permettent de savoir si son site « monte » ou « descend », et de vérifier qu’il y a
plus de gens sur le net en fin d’après-midi et dans la semaine, que le week-end ou
la nuit...
Notre objectif est un peu différent : il s’agit d’attribuer à chaque article une valeur
de « popularité » reflétant assez rapidement une tendance, et permettant de
comparer l’activité de différents articles, soit de manière globale sur tout le site
(hit-parade), soit à l’intérieur d’une rubrique, soit parmi les articles d’un même
auteur, etc.
La méthode retenue est la suivante (rassurez-vous, vous pouvez sauter cette
explication si vous n’êtes pas à l’aise en maths) :
chaque visite sur un article ajoute un certain nombre de points à cet article ; 1
point si c’est un article que l’on consulte depuis le site lui-même en suivant un
lien, et 2 points si c’est une « entrée directe » depuis un site extérieur (moteur de
recherche, lien hypertexte, syndication...)
La boucle
HIERARCHIE
Les critères
communs à
toutes les boucles
Les balises
propres au site
Les formulaires
Les boucles de
recherche
Les filtres de
SPIP
Les boucles
récursives
La
« popularité »
des articles
La gestion des
dates
Exposer un
article dans une
liste
toutes les 10 minutes, le score obtenu est multiplié par un petit facteur
d’escompte, qui fait qu’un point attribué par une visite à 10h12 le mercredi ne
vaut plus, le lendemain à la même heure, qu’un demi-point, et, le vendredi à
10h12, un quart de point... ;
le tout est calculé de manière à ce que, dans l’hypothèse où l’article reçoit
toujours le même nombre x de visites par unité de temps, son score se stabilise
sur cette valeur x. Autrement dit, si la fréquentation de l’article est stationnaire,
sa popularité finira par refléter exactement son nombre de visites par jour
(modulo le score 2 donné pour les entrées directes) ;
cette popularité s’exprime de deux manières : l’une, la popularité_absolue,
exprime le score en question (évaluation de la fréquentation quotidienne de
l’article) ; l’autre, la popularité_relative, un pourcentage relatif à l’article du site
ayant la plus forte popularité (popularité_max) ;
enfin, la somme de toutes ces valeurs (absolues) sur le site donne la
popularité_site, qui permet de comparer la fréquentation de deux sites sous
spip...
Boucles et balises
Des balises permettent de récupérer et d’afficher ces valeurs dans vos squelettes.
La boucle ci-dessous résume l’ensemble de ces balises :
<BOUCLE_pop(ARTICLES){id_article}
{popularite>0}>
<h5>Popularité</h5>
Cet article a une popularité absolue égale à
#POPULARITE_ABSOLUE, soit
#POPULARITE % de #POPULARITE_MAX.
Au total, ce site fait environ
#POPULARITE_SITE
par jour.
La
balise la plus utilevisites
est #POPULARITE
puisqu’elle donne un pourcentage
</BOUCLE_pop>
représentant la popularité de l’article relativement à l’article le plus populaire du
site. Cela permet ainsi de réaliser facilement des classements compréhensibles
par tous (avec des valeurs allant de 0 à 100). Les autres balises donnent des
valeurs absolues, plus difficiles à interpréter par les visiteurs du site.
Note : bien que les données soient représentées, dans la base de
spip, sous forme de nombres réels, le rendu de toutes ces balises est
toujours donné sous la forme d’un nombre entier, ce qui donnera,
sur des sites très peu fréquentés (sites de tests, notamment), des
choses amusantes du genre :
« Cet article a une popularité absolue égale à 1, soit 17 % de 2. Au
total, ce site fait environ 5 visites par jour. »
Enfin, un critère de tri peut se révéler utile : {par popularite}, que l’on
utilisera par exemple de la manière suivante pour afficher la liste des 10 articles
les plus populaires de la rubrique courante :
<BOUCLE_hitparade(ARTICLES)
{id_rubrique}{par popularite}{inverse}{0,10}>
<li>#TITRE (popularité : #POPULARITE %)</
li>
</BOUCLE_hitparade>
(On enlèvera {id_rubrique} pour afficher un hit-parade du site entier.)
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Mise en page : manuel de référence
La gestion des dates
français
Principe général
Des boucles et
des balises
La syntaxe des
boucles
La syntaxe des
balises SPIP
La boucle
ARTICLES
La boucle
RUBRIQUES
La boucle
BREVES
La boucle
AUTEURS
La boucle
FORUMS
La boucle MOTS
La boucle SITES
(ou
SYNDICATION)
La boucle
DOCUMENTS
La boucle
SYNDIC_ARTICLES
La boucle
SIGNATURES
•••••••
català
Deutsch
English
Español
italiano
[SPIP 1.6] introduit une série de critères et de balises pour mieux gérer les dates
des articles. En voici une liste.
Afficher les dates
#DATE est la date de mise en ligne. (Modifiable après la mise en ligne de
l’article, de la brève, etc. La date d’une rubrique est celle de son élément le plus
récent.)
#DATE_REDAC est la date de première publication. (Modifiable à volonté,
disponible sur les articles seulement.)
#DATE_MODIF [SPIP 1.5] est la date de dernière édition de l’article :
précisément, il s’agit de la dernière date à laquelle cet article a été ouvert en
édition qu’il ait été modifié ou pas. Pratique dans de nombreux cas, mais pas
d’une rigueur scientifique... (Non modifiable, sauf si on veut la fixer à
« maintenant » : il suffit alors... d’ouvrir l’article en édition.)
#DATE_NOUVEAUTES [SPIP 1.6] permet d’afficher la date du dernier envoi du
mail présentant les nouveautés.
Les filtres |annee, |mois, |jour, |heures, |minutes, |secondes, mais
La boucle
HIERARCHIE
Les critères
communs à
toutes les boucles
Les balises
propres au site
Les formulaires
Les boucles de
recherche
Les filtres de
SPIP
Les boucles
récursives
La
« popularité » des
articles
La gestion des
dates
Exposer un
article dans une
liste
aussi |affdate, |nom_mois, |nom_jour, |saison, etc. s’appliquent pour
permettre tous les affichages habituels sous divers formats. (Sans ces filtres, les
balises #DATE... s’affichent en effet au format MySQL : "2001-1201 03:25:02".)
Formater les dates
Une liste complète des filtres pouvant être appliqués aux dates pour les formater
est fournie dans l’article Les filtres de SPIP.
Si les balises #DATE... sont utilisées sans filtres, alors toutes les informations de
date sont affichées dans un format numérique [1] : « 2001-12-01 03:25:02 ».
Contexte de date
[SPIP 1.6] fournit à toutes les boucles un contexte de date. Si l’on se trouve à
l’intérieur d’une boucle (ARTICLES), (BREVES) ou (RUBRIQUES), la date en
question est la date de publication de l’article, de la brève ou la date de dernière
modification de la rubrique.
Si en revanche on se trouve au premier niveau du squelette (c’est-à-dire endehors de toute boucle), la date considérée est la date du jour - à moins qu’on ait
passé une date dans l’URL de la page (voir l’exemple plus bas).
Dans ce dernier cas, et pour les versions de php supérieures à 3.0.12, la date
passée dans l’URL est analysée avec la fonction strtotime : ainsi ?
date=2003, ?date=2003/01 fonctionneront, mais aussi date=-1year (il y a
un an), ?date=1march1970 (articles publiés le 1er mars 1970), etc.
Critère de date, d’âge, et d’âge relatif
Le critère {age} permet de sélectionner les articles en fonction de la durée qui
sépare leur date de publication en ligne avec la date courante. Ainsi {age<30}
permettra de ne pas afficher les articles âgés de plus de 30 jours.
L’{age_relatif} permet de comparer les dates de publication de deux
articles : si l’on vient de sélectionner un article dans une boucle, une seconde
boucle placée à l’intérieur de la première pourra demander les articles publiés
dans la semaine qui précède celui-ci, via {age_relatif<=7}
{age_relatif>=0}, etc.
Les critères {age} et {age_relatif} permettent de distinguer deux articles
publiés le même jour (ce n’était pas le cas avant [SPIP 1.6]). On peut donc
désormais programmer des boucles pour obtenir l’article « précédent » ou le
« suivant » :
<BOUCLE_art(ARTICLES){id_article}>
<BOUCLE_precedent(ARTICLES)
{age_relatif>=0}{par date}{inverse}{1,1}>
précédent : <a
href='#URL_ARTICLE'>#TITRE</a> #DATE
</BOUCLE_precedent>
<br />
<b>#TITRE</b> - #DATE
<br />
<BOUCLE_suivant(ARTICLES)
{age_relatif<0}{par date}{0,1}>
suivant : <a
href='#URL_ARTICLE'>#TITRE</a>
#DATE
Attention
! Malgré les apparences
les comparaisons de date sont d’un
</BOUCLE_suivant>
maniement délicat : en effet, à cause des « dates floues » (un article publié un
</BOUCLE_art>
mois donné, sans que le jour soit précisé), le calcul de l’age_relatif peut donner
la valeur zéro dans un sens, et pas dans l’autre ! D’où la dissymétrie des boucles
présentées ci-dessus : dans un sens on cherche le « second plus récent » des
articles {age_relatif>=0} (car le plus récent, avec la comparaison nonstricte, ne peut être que l’article lui-même) ; dans l’autre le plus âgé des articles
publiés strictement plus tard.
Les critères {jour_relatif}, {mois_relatif} et {annee_relatif}
fonctionnent comme l’age_relatif, mais prennent en compte des dates arrondies
au jour, au mois et à l’année respectivement ; par exemple, si l’URL comporte la
variable ?date=2003-01-01, la boucle suivante donnera « tous les les articles
du mois de mars 2003 »
<h3>Articles de [(#DATE|nom_mois)]
[(#DATE|annee)] :</h3>
<BOUCLE_blog(ARTICLES){mois_relatif=0}
{par date}{"<br />"}>
<a href='#URL_ARTICLE'>#TITRE</a>
([(#DATE|jour)]/[(#DATE|nom_mois)]
</BOUCLE_blog>
La date de rédaction antérieure
Si vous avez activé l’utilisation des dates de publication antérieure, la plupart des
critères présentés ci-dessus fonctionnent : il suffit d’ajouter _redac au critère.
Ainsi {age_redac>365} affichera les articles dont la date de publication
antérieure remonte à plus d’un an.
Si une boucle sélectionne un article dont la date_redac est définie, une boucle
interne comportant le critère {annee_relatif_redac=0} ira chercher les
articles dont la date de publication antérieure appartient à la même année.
Un exemple de sommaire de site trié par date
A titre d’exemple, voici comment on peut afficher tous les articles d’un site, triés
par mois de publication :
<BOUCLE_articlem(ARTICLES){par date}
{inverse}>
<BOUCLE_premierdumois(ARTICLES)
{id_article}{doublons}>
<BR><UL><b> [(#DATE|nom_mois|
majuscules)] [(#DATE|annee)] </b>
<li><a href="#URL_ARTICLE">[(#TITRE|
couper{50})]</a> - [(#DATE|jour)]/[(#DATE|
mois)]</li>
</BOUCLE_premierdumois>
<BOUCLE_MOIS(ARTICLES)
{mois_relatif=0}{doublons}{par
date}{inverse}
[1]
le format MySQL.
>
<li><a href="#URL_ARTICLE">[(#TITRE|
couper{50})]</a> - [(#DATE|jour)]/[(#DATE|
mois)]</li>
</BOUCLE_MOIS>
</ul>
</BOUCLE_articlem>
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Mise en page : manuel de référence
Exposer un article dans une liste
français
Principe général
Des boucles et
des balises
La syntaxe des
boucles
La syntaxe des
balises SPIP
La boucle
ARTICLES
La boucle
RUBRIQUES
La boucle
BREVES
La boucle
AUTEURS
La boucle
FORUMS
La boucle MOTS
La boucle SITES
(ou
SYNDICATION)
La boucle
DOCUMENTS
La boucle
SYNDIC_ARTICLES
La boucle
•••••••
català
Deutsch
occitan
English
Español
italiano
Introduite par SPIP 1.7.1, la balise #EXPOSER permet de mettre en évidence, dans
un menu ou dans une liste, l’objet principal de la page où l’on se trouve.
Utilisée simplement, elle permet de changer le mode d’affichage du titre de
l’article principal ; par exemple, dans le squelette article.html, on modifiera
le style du lien de la manière suivante :
<BOUCLE_principale(ARTICLES){id_article}
>
<BOUCLE_menu(ARTICLES){id_rubrique}>
<li class='lien#EXPOSER'><a
href="#URL_ARTICLE">#TITRE<a></li>
</BOUCLE_menu>
... #TEXTE ...
</BOUCLE_principale>
avec
les styles suivants :
SIGNATURES
La boucle
HIERARCHIE
Les critères
communs à
toutes les boucles
Les balises
propres au site
Les formulaires
Les boucles de
recherche
Les filtres de
SPIP
Les boucles
récursives
La
« popularité » des
articles
La gestion des
dates
Exposer un
article dans une
liste
a.lien {
color: red;
}
a.lienon {
color: blue;
font-weight: bold;
}
L’objet qui est ainsi « exposé » par un affichage différent est l’article, la brève, la
rubrique, le mot-clé ou l’auteur qui appartient au « contexte » courant. Dans le
cas des rubriques, la traversée de la hiérarchie est gérée, ce qui permet
d’« exposer » l’arborescence des rubriques qui contient l’article affiché.
Par défaut, SPIP remplace la balise #EXPOSER par « on » si l’objet correspond au
contexte ; sinon la balise est simplement ignorée. Toutefois la balise #EXPOSER
accepte un ou deux arguments, qui permettent de préciser ce qui doit s’afficher
sur l’article exposé, et ce qui doit s’afficher sur les autres articles. Ainsi
[(#EXPOSER|oui,non)] affichera « oui » sur l’article exposé, et « non » sur les
autres.
Note : les deux arguments sont séparés par une virgule, ce qui interdit de mettre
une virgule dans la première partie ; les constructions suivantes sont autorisées :
[(#EXPOSER|plus)] pour afficher « plus » au lieu de « on » ;
[(#EXPOSER|,off)] pour ne rien afficher sur l’objet exposé, et afficher
« off » sur les autres objets.
Avec un peu d’astuce il est possible de désactiver le lien sur l’article exposé et
dans le même temps de choisir la feuille de style :
<BOUCLE_menu(ARTICLES){id_rubrique}
{"<br>"}>
<a [(#EXPOSER|id,href)]="#URL_ARTICLE"
class="lien[(#EXPOSER|desactive)]">#TITRE</a>
créera
le HTML suivant :
</BOUCLE_menu>
<a href="article1.html" class="lien">Tout sur
ma soeur</a><br>
<a id="article2.html" class="liendesactive">Tout sur moi</a><br>
<a href="article3.html" class="lien">Tout sur
ce
qui s’affiche ainsi :
mon frère</a>
Tout sur ma soeur
Tout sur moi
Tout sur mon frère
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
SPIP pas à pas
Pas à pas, comment créer un SPIP qui défie les limites.
Mon premier squelette
(je le sors du placard)
Comment écrire un premier squelette qui marchouille
Rechercher
français
tout le site
Rechercher
Un squelette, plusieurs articles
c’est à ça que ça sert...
Et voici le premier contexte.
Une rubrique
ou comment faire des listes du contenu de la base
Faire des listes avec une boucle SPIP
Boucles en boucles
Modifications récentes
Hébergeurs acceptant
SPIP
Qu’est-ce que les
fichiers « dist » ?
C’est quoi SPIP ?
Conditions d’utilisation
SPIP 1.8
plusieurs niveaux de lecture
Affichons sur une même page des éléments en
provenance de plusieurs endroits.
Gérer le cache
et éviter de faire ramer le serveur qui n’a pas que ça à
faire
Le cache, ou comment faire un site dynamique qui ne
bouge pas trop.
Des filtres
Subtilités squelettiques
Les filtres de SPIP
Les balises propres au
site
La boucle HIERARCHIE
La boucle DOCUMENTS
Les critères communs à
toutes les boucles
Les filtres transforment le contenu de la base de
données en code HTML présentable.
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
SPIP pas à pas
Mon premier squelette
français
Mon
premier
squelette
Un
squelette,
plusieurs
articles
Une
rubrique
Boucles
en
boucles
Gérer le
cache
Des
filtres
•••••••
català
日本語
Deutsch
occitan
English
polski
Español
italiano
Si le système de squelettes peut de prime abord paraître intimidant,
c’est que ce qu’on lui demande est suffisamment riche pour l’obliger à
être complexe. Mais ! Complexe ne veut pas dire compliqué. Voici un
exemple minimal de squelette.
Matériel requis pour ce tutoriel
Un SPIP installé quelque part. On supposera, pour commencer,
que votre base SPIP contient au minimum une rubrique et deux
articles publiés. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez très vite y
remédier en copiant-collant les premiers textes qui vous passent
sous la main (vérifiez quand même qu’il ne s’agit pas de votre
déclaration enflammée au petit ami de votre voisin de bureau).
Un éditeur de texte pour créer et modifier les fichiers utilisés par
SPIP. Note : certaines personnes auront le réflexe de vouloir utiliser
DreamWeaver (ou autre logiciel graphique) pour modifier les
fichiers .html. Cependant pour des exemples simples
DreamWeaver compliquera la tâche et risque même de modifier vos
fichiers dans votre dos. Il est donc vraiment préférable d’utiliser un
éditeur de texte classique (par exemple le bloc-notes sous Windows).
Avant d’utiliser un squelette, il faut pouvoir l’appeler : créez à la racine de votre
site un fichier tutoriel.php3 contenant les lignes suivantes
<?php
$fond = "tutoriel";
$delais = 0;
include "inc-public.php3";
?>
Puis testez dans votre navigateur : http://votresite.net/tutoriel.php3.
Pas très glorieux, n’est-ce pas ? Le message d’erreur vous informe qu’il manque
un fichier. C’est le fameux squelette, que nous allons maintenant créer.
A la racine du site, déposez un fichier tutoriel.html, qui contient ce qui suit :
<BOUCLE_article(ARTICLES){id_article=1}>
#TITRE
</BOUCLE_article>
Puis rechargez la page http://votresite.net/tutoriel.php3. C’est
mieux, n’est-ce pas ? SPIP est allé chercher le titre de l’article n°1 de votre base, et
l’a inscrit à la place de #TITRE.
Si ça ne fonctionne pas, vérifiez que votre article n°1 est bien « publié » (et pas
« en attente » ou « en cours de rédaction »).
Puis ajoutez du HTML et d’autres appels de « champs » SPIP, et vous obtenez
rapidement votre article n° 1 :
<BOUCLE_article(ARTICLES){id_article=1}>
<h1>#TITRE</h1>
<b>#CHAPO</b>
<div align="justify">#TEXTE</div>
</BOUCLE_article>
Ajoutez ensuite les champs manquants pour parfaire l’affichage de l’article :
#SURTITRE, #LESAUTEURS, #SOUSTITRE, #NOTES, etc.
Bien !
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
SPIP pas à pas
Un squelette, plusieurs articles
français
Mon
premier
squelette
Un
squelette,
plusieurs
articles
Une
rubrique
Boucles
en boucles
Gérer le
cache
Des
filtres
•••••••
català
Deutsch
English
日本語
polski
Español
italiano
La leçon précédente nous a permis d’extraire des données de l’article n°1 de la
base et d’en faire une page Web. Généralisons...
Notre squelette est bien inutile s’il ne sert qu’à afficher l’article n°1. Apprenonslui à afficher n’importe quel article :
Pour cela nous allons appeler notre page Web avec un paramètre, du type
id_article=2 : dirigez votre navigateur sur l’URL « http://votresite.
net/tutoriel.php3?id_article=2 ».
S’affiche... toujours l’article 1 (et pas 2). Modifions dans le squelette tutoriel.
html la ligne qui définit la « boucle article » :
<BOUCLE_article(ARTICLES){id_article}>
(Comme vous le voyez, on remplace simplement {id_article=1} par
{id_article} tout court.)
Voilà : http://votresite.net/tutoriel.php3?id_article=2 vous
donne maintenant l’article 2. [1]
La BOUCLE_article s’exécute dans un « contexte » où id_article est égal à
2 (c’est la valeur qui est passée dans l’URL). Si on lui précise {id_article=1}
elle va chercher l’article n° 1, mais si on lui demande juste {id_article}, elle
va chercher l’article dont le numéro est indiqué par le contexte (ici l’URL).
Cliquez maintenant sur :
http://votresite.net/tutoriel.php3?id_article=1,
http://votresite.net/tutoriel.php3?id_article=2 et
http://votresite.net/tutoriel.php3.
Voyez-vous la différence ? Les deux premières pages vous donnent les articles n°1
et 2, la troisième n’a pas d’id_article dans son contexte, et génère une erreur.
Bravo ! Votre squelette est maintenant « contextuel ».
[1] Non ? Il devrait...
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
SPIP pas à pas
Une rubrique
français
Mon
premier
squelette
Un
squelette,
plusieurs
articles
Une
rubrique
Boucles
en
boucles
Gérer le
cache
Des
filtres
•••••••
català
Deutsch
polski
English
Español
italiano
La leçon précédente nous a appris à afficher des éléments en fonction du
contexte. Nous allons ici voir comment ce contexte varie au fur et à mesure des
BOUCLES rencontrées.
Modifions notre squelette « tutoriel.html » de la manière suivante :
<BOUCLE_article(ARTICLES)>
#TITRE<BR>
</BOUCLE_article>
Là, on supprime carrément la condition {id_article}. Attention : cette
BOUCLE peut générer une page énorme si votre base contient déjà pas mal
d’articles : mieux vaut prendre nos précautions et ajouter tout de suite {0,10}
pour limiter aux 10 premiers articles...
<BOUCLE_article(ARTICLES){0,10}>
Résultat : en appelant simplement http://votresite.net/tutoriel.php3
(plus besoin d’id_article désormais, puisque cette condition a été supprimée)
les titres des 10 premiers articles publiés s’affichent, séparés chacun par un saut
de ligne. A partir de là, on voit comment on peut produire le sommaire d’une
rubrique : affichons les 10 articles les plus récents appartenant à cette rubrique.
<BOUCLE_article(ARTICLES){id_rubrique}
{par date}{inverse}{0,10}>
<a href="#URL_ARTICLE">#TITRE</a><br>
</BOUCLE_article>
Prenons dans l’ordre :
id_rubrique : ne prend que les articles appartenant à la rubrique
id_rubrique (cf. ci-dessous pour que cette variable soit définie dans le contexte
de notre BOUCLE_article) ;
{par date}{inverse} : trie par date dans l’ordre décroissant...
{0,10} : ... et prend les 10 premiers résultats.
Enfin, <a href="#URL_ARTICLE">#TITRE</a> va afficher non seulement
le titre de l’article mais en plus créer un lien vers cet article.
Reste à invoquer le squelette, en lui passant le contexte id_rubrique=1 :
http://votresite.net/tutoriel.php3?id_rubrique=1
La magie de SPIP tient dans la combinaison de ce type de fonctionnalités. Si vous
êtes arrivé jusqu’ici, c’est gagné !
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
SPIP pas à pas
Boucles en boucles
français
Mon
premier
squelette
Un
squelette,
plusieurs
articles
Une
rubrique
Boucles
en
boucles
Gérer le
cache
Des
filtres
•••••••
català
Deutsch
polski
English
Español
italiano
Nous savons générer une liste de titres dans une rubrique. Maintenant, nous
allons afficher, sur la même page, les éléments de la rubrique elle-même : son
titre, son texte de présentation, etc.
Essayez !
Et voici une solution :
<BOUCLE_rubrique(RUBRIQUES)
{id_rubrique}>
<h1>#TITRE</h1>
<BOUCLE_article(ARTICLES){id_rubrique}
{par date}{inverse}{0,10}>
<a href="#URL_ARTICLE">#TITRE</a><br>
</BOUCLE_article>
[(#TEXTE|justifier)]
</BOUCLE_rubrique>
On
appelle la page avec http://votresite.net/tutoriel.php3?
id_rubrique=1. Que s’est-il passé ici ?
Notre boucle ARTICLES est intégrée dans une boucle RUBRIQUES. Le contexte de
la boucle ARTICLES est l’id_rubrique donné par la boucle RUBRIQUES, qui
elle-même va chercher le contexte donné par l’URL (id_rubrique=1). Donc
nous sommes bien, au niveau des ARTICLES, avec l’id_rubrique demandé. De
ce point de vue rien ne change.
En revanche, la boucle RUBRIQUES a permis à SPIP de sélectionner les valeurs
des champs de la rubrique en question : on peut donc afficher le #TITRE et le
#TEXTE de cette rubrique. Notez bien que ce #TEXTE serait celui de la rubrique
même si on appelait aussi #TEXTE dans la boucle ARTICLES. Le fonctionnement
arborescent de SPIP garantit que le #TEXTE d’un article ne déborde pas de la
boucle ARTICLES...
Dernière remarque : on a introduit un filtre |justifier sur le champ #TEXTE.
Ce filtre modifie le contenu du texte avant de l’installer dans la page finale. Ca
vous fait saliver ?
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
SPIP pas à pas
Gérer le cache
français
Mon
premier
squelette
Un
squelette,
plusieurs
articles
Une
rubrique
Boucles
en
boucles
Gérer
le cache
Des
filtres
•••••••
català
Deutsch
English
Español
italiano
Dans les leçons précédentes nous avons commencé à élaborer des squelettes. Le
succès de notre site risque d’être fulgurant. Pensons tout de suite aux pauvres
neurones de notre ordinateur. Dans cette leçon, rien d’amusant, rien d’essentiel
non plus. Les flemmards en profiteront pour roupiller au fond près du
radiateur...
Résumé pour ceux-ci et pour les gens pressés : dans les fichiers d’appel de type
tutoriel.php3, réglez $delais = 3600 ; au lieu de 0.
...
Au moment où une page est demandée à SPIP, celui-ci regarde si, par hasard, il
n’aurait pas déjà calculé cette page auparavant. Si l’URL demandée est http://
votresite.net/tutoriel.php3?id_article=12, SPIP regarde dans son
sous-répertoire CACHE/ si ce fichier existe, et, le cas échéant, compare l’âge du
fichier caché aux $delais fixés dans le fichier d’appel tutoriel.php3.
Dans notre exemple nous avions fixé des $delais=0 ; - d’où un recalcul
systématique des pages à chaque consultation du site. Passons à
$delais=3600 ; (c’est en secondes).
Notre page web n’est donc recalculée que si, lorsqu’un visiteur la demande, sa
version cachée date de plus d’une heure (soit 3600 s.). Sinon, SPIP lit
simplement le contenu du fichier caché [1], et renvoie le résultat sans se
connecter à la base de données (sauf pour y insérer un « hit » dans les
statistiques).
Comment fixer ces $delais de manière à optimiser le rapport réactivité/
charge du serveur ? Pas de solution miracle, mais n’hésitez pas à fixer un délai
d’une journée (i.e. $delais=24*3600 ;) ou plus pour les articles et les
rubriques. Les pages de navigation les plus importantes peuvent avoir des
$delais plus courts (vingt minutes ou une heure par exemple) si votre site est
censé réagir à la validation fréquente de nouvelles brèves et de sites syndiqués...
Si vous êtes sur un serveur partagé avec d’autres sites, soyez respectueux des
autres et ne prenez pas tout le temps de calcul pour des pages qui changent
rarement : ce serait d’autant plus idiot que, sur les gros articles ou sur les
sommaires, le calcul des pages peut prendre quelques secondes, ce qui ralentit la
consultation de vos pages...
Comment provoquer une mise à jour hors délai ? Nous venons de décider
de $delais extrêmement longs, et nous repérons une fôte d’ortografe dans une
page. Correction dans l’espace privé... Comment effacer tout de suite cette vilaine
cicatrice du site ?
Depuis l’espace privé, cliquer sur « Voir en ligne » déclenche le recalcul pour
les pages correspondant à #URL_ARTICLE ou #URL_RUBRIQUE de l’article ou de
la rubrique correspondante. C’est le cas le plus courant. Mais sinon ?
Dans la partie « Sauvegarde/Restauration » de l’espace privé, un bouton
« vider le cache » efface tous les fichiers cachés (utile si vous faites plein de
modifications et avez un site très complexe, à éviter sinon).
Toutefois, la solution la plus simple est de demander à SPIP, dans la page
d’accueil de l’espace privé, de vous « poser un cookie d’administration ». Ce
cookie s’incrustera sur votre navigateur, et SPIP vous reconnaîtra au moment de
vous envoyer la page dans le site public : il vous proposera alors, en bas de page,
un bouton « Recalculer cette page ».
Retour au contexte : On revient ici à la notion de contexte. Si le squelette est
appelé avec un contexte d’id_article, d’id_rubrique ou encore
d’id_breve, un autre bouton vous est proposé quand SPIP détecte le cookie :
« Modifier cet article (ou rubrique, ou brève) », qui vous mène directement sur la
page correspondante dans le back-office. Merci qui ?
Derniers détails :
pour des raisons évidentes, le moteur de recherche ne déclenche pas de cache,
et les pages avec forum sont réactualisées dès qu’une nouvelle contribution est
envoyée.
le répertoire CACHE/ dans l’arborescence du site est découpé en 16 sousrépertoires numérotés 0, 1, 2... 9, A, B... F, dans lesquels les fichiers
cachés se distribuent quasi-aléatoirement ; cela s’appelle « hasher le cache » et
rien que pour cela mérite bien qu’on le mentionne.
les fichiers cachés sont exploités même si la base de données est « tombée », ce
qui garantit le site contre des pannes transitoires du serveur mySQL.
[1] Pour les spécialistes, il s’agit en fait d’un include PHP du fichier correspondant,
permettant d’exécuter du code depuis le cache...
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
SPIP pas à pas
Des filtres
français
Mon
premier
squelette
Un
squelette,
plusieurs
articles
Une
rubrique
Boucles
en
boucles
Gérer le
cache
Des
filtres
•••••••
català
Deutsch
English
Español
italiano
Si les BOUCLES permettent de structurer la page de manière logique, reste à
présenter les données de manière esthétique. Question dizahïgne SPIP ne peut
rien pour vous, mais sachez user de ses philtres...
Une donnée stockée dans la base de données se présente comme un bloc de texte,
et on peut avoir envie de manipuler sa valeur avant de l’afficher à l’écran. Les
filtres sont faits pour ça :
les filtres les plus utilisés (ils sont appelés automatiquement) sont |typo et |
propre ; le premier est un correcteur typographique, dont la mission principale
est d’ajouter des espaces insécables où il en faut (cf. l’aide en ligne de SPIP) ; le
second s’intéresse aux paragraphes, aux raccourcis SPIP (italiques, gras,
intertitres, etc.) - il n’est appliqué par défaut qu’aux textes longs (#TEXTE,
#CHAPO, etc.)
d’autres filtres sont très utiles : citons |majuscules (à la fonctionnalité
évidente), |justifier ou |aligner_droite (qui définissent l’alignement du
texte par rapport aux bords verticaux), ou encore l’ésotérique |saison (qui
affiche « été » si la variable est une date comprise entre le 21 juin et le 20
septembre)...
Pour utiliser un filtre il faut entourer la variable de parenthèses et de crochets (on
verra plus tard les implications) : [blah blah (#VARIABLE|filtre) bloh
bloh]
On peut enchaîner les filtres les uns à la suite des autres [1] : ainsi [(#DATE|
saison|majuscules)] affichera-t-il « HIVER ».
Exercice portant sur l’ensemble des leçons précédentes : Afficher en majuscules
les titres des 10 articles les plus récents de la rubrique passée en contexte, et
mettre en tête de page la saison courante (c’est-à-dire la saison à laquelle a été
publié l’article le plus récent de toute la base).
...
Pourquoi ces crochets ? Supposons que votre base contient des articles datés
et d’autres non datés. La variable #DATE vaut « 2001-07-01 10-53-01 » (date au
format mySQL) dans le premier cas, et « 0000-00-00 00-00-00 » dans le
second. Pour afficher la date dans un joli (?) cadre, on va utiliser, dans le
squelette, les lignes suivantes :
[<table border="1"><tr><td>
(#DATE|affdate)
</td></tr></table>]
Ici le filtre |affdate affiche la date en lettres (au format « 1er juillet 2001 »),
mais renvoie une chaîne vide si la date est inconnue (égale à « 0000... »). Les
crochets délimitent ce qu’il faut afficher autour de la date si le resultat entre
parenthèses n’est pas une chaîne vide.
Résultat : seuls les articles datés provoquent l’affichage d’un tableau contenant la
date. Un squelette bien construit définira précisément ce qu’il faut afficher ou pas
en fonction du contenu... Les filtres servent aussi à ça.
[1] On peut appeler ça un « pipeline »...
Notons que certains filtres de présentation peuvent être avantageusement remplacés par
des feuilles de style. Ainsi |majuscules est équivalent à l’attribut CSS « texttransform: uppercase », et |justifier à « text-align: justify ».
Lire Spip et les feuilles de style pour plus de détails sur les styles CSS offerts par SPIP.
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Guide des fonctions avancées
Au-delà du manuel de référence, vous trouverez ici une
description détaillée des fonctions plus avancées à la
disposition du webmestre.
Spip et les feuilles de style
<INCLURE> d’autres squelettes
Rechercher
français
Réaliser un site multilingue
tout le site
Rechercher
Internationaliser les squelettes
Utiliser des URLs personnalisées
Le moteur de recherche
Modifications récentes
Hébergeurs acceptant
SPIP
Qu’est-ce que les
fichiers « dist » ?
C’est quoi SPIP ?
Les variables de personnalisation
Le support LDAP
Conditions d’utilisation
SPIP 1.8
Les filtres de SPIP
Les balises propres au
site
La boucle HIERARCHIE
La boucle DOCUMENTS
Les critères communs à
toutes les boucles
Le traitement des images
Insérer des formules mathématiques en LaTEX
SPIP 1.8 : l’interface graphique
La structure de la base de données
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Guide des fonctions avancées
Spip et les feuilles de style
français
Spip et les
feuilles de style
<INCLURE>
d’autres squelettes
Réaliser un site
multilingue
Internationaliser
les squelettes
Utiliser des
URLs
personnalisées
Le moteur de
recherche
Les variables de
personnalisation
Le support LDAP
Le traitement
des images
Insérer des
formules
mathématiques
en LaTEX
SPIP 1.8 :
l’interface
graphique
La structure de
la base de
données
•••••••
català
Deutsch
English
Español
italiano
SPIP 1.2 Lorsque l’on utilise les raccourcis typographiques dans les articles dans
SPIP (permettant par exemple de mettre en gras, en italique, créer des liens
hypertextes, des intertitres, etc.), SPIP produit les balises HTML nécessaires à ces
effets, chacune de ces balises étant alors associée à une classe de style CSS.
Par exemple,
Ceci est un [lien->http://www.uzine.net]
est transformé en code HTML ainsi :
Ceci est un <a href="http://www.uzine.net"
class="spip_out">lien</a>
Le code HTML est ainsi complété par l’appel à un style CSS intitulé « spip_out ».
L’utilisateur peut donc pousser la personnalisation de son interface graphique en
définissant ce style « spip_out » (couleur différente, fond coloré, police utilisée...).
La plupart des raccourcis typographiques de SPIP peuvent ainsi être paramétrés
avec des feuilles de style ; certains sont très utiles, d’autres seront réservés aux
webmestres qui souhaitent obtenir des effets exotiques...
Où se trouve la définition de ces feuilles de style ?
Lors de l’installation de SPIP, avec les squelettes fournis en standard, la
définition des feuilles de style se trouve dans le fichier :
spip_style.css
Vous pouvez modifier ces styles (c’est même conseillé), mais il est préférable de le
faire dans votre propre fichier CSS afin de pas voir vos ajouts « écrasés » lorsque
vous installerez une nouvelle version de SPIP. Vous pouvez aussi bien sûr
intégrer directement des définitions de styles dans vos squelettes.
Notez bien : la notion de feuille de style, ou cascading style sheets,
n’est pas une norme propre à SPIP, il s’agit d’un standard du Web.
De très nombreuses documentations existent sur ce sujet par
ailleurs ; consulter par exemple la page du W3C à ce sujet.
Afin de suivre la suite de la présente explication, il est vivement conseillé d’ouvrir
le fichier « spip_style.css » dans un éditeur de texte.
Les liens hypertextes
Les deux premières définitions permettent de modifier le comportement de « a »
et « a :hover » ; très classiques, elles concernent tous les liens affichés sur votre
page Web (afficher les liens sans soulignement, et régler le « survol » des liens
hypertextes).
Viennent ensuite trois définitions propres aux raccourcis typographiques de
SPIP : « a.spip_in », « a.spip_out », « a.spip_url ».
a.spip_in concerne les liens à l’intérieur de votre propre site. Par exemple :
Ceci est un [lien interne->article1177]
a.spip_out concerne les liens vers l’extérieur de votre site. Par exemple :
Ceci est un [lien externe->http://www.uzine.net]
a.spip_url traite les adresses URL transformées en lien hypertexte. Par
exemple :
[->http://www.uzine.net]
(ce raccourci affiche directement l’URL, avec un lien hypertexte vers cette
adresse, ainsi : http://www.uzine.net).
Le principal intérêt de ces trois styles différents est de permettre de différencier
graphiquement les liens internes au site et les liens vers d’autres sites.
Les intertitres
Les intertitres, créés par le raccourci suivant :
{{{Un intertitre}}}
peuvent être définis par le style h3.spip. Ce style est sans doute l’un des plus
importants, car il permet de définir la taille, la police et le positionnement des
intertitres dans les articles : vous serez certainement amenés à le modifier en
fonction de vos choix graphiques et typographiques.
Par défaut, la définition en est :
h3.spip {
font-family: Verdana,Arial,Helvetica,sansserif;
font-weight: bold;
font-size: 120%;
text-align: center;
margin-top: 2em;
margin-bottom: 1.5em;
padding: 0em;
}
Notez en particulier les attributs margin et padding qui permettent d’agir sur
l’espacement de l’intertitre avec les paragraphes précédent et suivant. Sans ce
réglage, il y aurait de fortes chances que l’intertitre serait soit trop « collé » au
reste du texte, soit trop espacé (selon les goûts...).
Code et cadre
Les éléments de code, définis par le raccourci :
<code>Du code dans le texte</code>
sont paramétrés par le style .spip_code. Peu utilisé, sauf dans le cas d’une
documentation technique (comme celle-ci) où l’on doit citer des morceaux de
code informatique, des noms de fichiers ou de répertoires...
Introduit dans SPIP 1.3, la balise <cadre>...</cadre> permet de présenter
du code source dans un tableau (élément de formulaire) dans lequel il est facile
copier-coller le texte. La feuille de style associée est : .spip_cadre, définie ainsi
par défaut :
.spip_cadre {
width : 100%;
background-color: #FFFFFF;
padding: 5px;
}
Les notes de bas de page
Les notes de bas de page, définies par le raccourci :
Le texte[[Une note de bas de page]]
sont paramétrés par le style p.spip_note. Souvent inutile, puisque les notes
peuvent être modifiées directement en HTML lors de l’emploi de la balise
#NOTES dans vos squelettes.
Les tableaux
Les tableaux sont définis dans SPIP de la façon suivante :
|
|
|
|
|
{{Nom}} | {{Date de naissance}} | {{Ville}} |
Jacques | 5/10/1970 | Paris |
Claire | 12/2/1975 | Belfort |
Martin | 1/31/1957 | Nice |
Marie | 23/12/1948 | Perpignan |
ce qui donne :
Date de
naissance
Jacques 5/10/1970
Claire
12/2/1975
Martin 1/31/1957
Marie
23/12/1948
Nom
Ville
Paris
Belfort
Nice
Perpignan
Les feuilles de style permettent de paramétrer finement l’affichage de tels
tableaux :
table.spip {
}
table.spip tr.row_first {
background-color: #FCF4D0;
}
table.spip tr.row_odd {
background-color: #C0C0C0;
}
table.spip tr.row_even {
background-color: #F0F0F0;
}
table.spip td {
padding: 1px;
text-align: left;
vertical-align: center;
}
table.spip permet de modifier le comportement général du tableau
(notamment sa position, à gauche, centré...) ;
table.spip tr.row_first définit le comportement de la « première
ligne » du tableau (ici en jaune) (pour que la « première ligne » soit prise en
compte, il faut que les éléments qu’elle contient soient placés en gras) ;
table.spip tr.row_odd pour les lignes paires ;
table.spip re.row_even pour les lignes impaires ;
table.spip td permet de modifier le comportement des cases du tableau.
Un des intérêts repose sur le choix de couleurs différentes pour « row_odd » et
« row_even », permettant de faire une présentation de couleurs alternées pour
les lignes d’un tableau (ici, gris clair et gris foncé).
Ligne de séparation horizontale
Une ligne de séparation horizontale, définie par :
---peut être modifiée par : hr.spip.
Gras et italique
Le gras et l’italique sont définis par les raccourcis :
Du texte {{en gras}}, du texte {en italique}
Ils peuvent être modifiés par les styles : b.spip et i.spip. Styles peu utiles.
Les paragraphes
Les paragraphes créés par SPIP (en laissant des lignes vides entre les
paragraphes) peuvent être modifiés par le style : p.spip.
A priori, peu utile, car on peut directement paramétrer le comportement des
éléments de texte en HTML.
Les formulaires
Dans l’espace public, différents formulaires sont utilisés pour le moteur de
recherche interne, l’interface de rédaction des messages des forums, les
inscriptions à l’espace privé...
Les feuilles de style sont : .forml, .spip_encadrer, .spip_bouton, .
formrecherche.
Par défaut, ils sont définis ainsi :
.forml { width: 100% ; background-color:
#FFDDAA;}
.spip_encadrer { background-color:
#EEEEEE; }
.spip_bouton { background-color: #FFCC00;}
.formrecherche { width: 100% ; background.forml définit les « cases » de texte des formulaires ; utile pour définir la
color: #FFDDAA;}
largeur de ces cases, et la couleur du fond ;
.spip_encadrer ; lorsqu’un formulaire propose différentes « parties », la
séparation entre ces différentes parties peut être paramétrées avec ce style (par
exemple, encadrer chaque partie, créer un espace avant ou après...) ;
.spip_bouton modifie l’aspect du bouton de validation du formulaire ;
.formrecherche modifie l’aspect de la case « Rechercher » du moteur de
recherche.
Conclusion
Vous remarquerez que, par défaut, certaines feuille de style ne sont pas définies.
Elles peuvent être considérées comme très accessoires (réservées aux webmestres
voulant obtenir des effets graphiques très spécifiques).
En règle générale, les styles qui provoquent des modifications graphiques
spectaculaires sur un site, par ailleurs simples à paramétrer, sont celles qui
concernent :
les liens de l’ensemble de la page, a et a:hover,
le comportement des intertitres, h3.spip,
les formulaires.
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Guide des fonctions avancées
<INCLURE> d’autres squelettes
français
Spip et les
feuilles de style
<INCLURE>
d’autres
squelettes
Réaliser un site
multilingue
Internationaliser
les squelettes
Utiliser des
URLs
personnalisées
Le moteur de
recherche
Les variables de
personnalisation
Le support LDAP
Le traitement
des images
Insérer des
formules
mathématiques
en LaTEX
SPIP 1.8 :
l’interface
graphique
La structure de
la base de
données
•••••••
català
English
Español
italiano
[SPIP 1.4] Lorsque l’on a des éléments de texte et des boucles communs à
plusieurs fichiers, on peut vouloir extraire ces éléments des pages où ils se
trouvent, les installer dans un fichier séparé, et les appeler depuis les autres
squelettes. De cette façon, le code commun est regroupé dans un unique fichier,
ce qui facilite notamment les modifications qui concernent plusieurs squelettes
d’un seul coup.
Les habitués de PHP connaissent la fonction include, dont le
principe est similaire à ce qui est présenté ici.
Dans SPIP, on peut appeler un squelette depuis un autre squelette grâce à la
balise <INCLURE> (on peut aussi utiliser <INCLUDE>, qui est identique). Sa
syntaxe générale est :
<INCLURE(fichier.php3){paramètre}...>
Le « fichier.php3 » est le nom du fichier que l’on veut intégrer dans sa page. Par
exemple, imaginons que toutes les pages du site affichent les mêmes
informations en bas de page. On regroupe alors le code HTML de ce « pied de
page » dans un fichier « pied.html », squelette lui-même appelé par la page
« pied.php3 » (toujours selon le principe des couples de fichiers destinés à
appeler des squelettes). Il suffit d’ajouter la ligne suivante, à l’endroit voulu, dans
chacun des squelettes voulant afficher le bas de page :
<INCLURE(pied.php3)>
Certaines inclusions peuvent dépendre du contexte. Par exemple, imaginons un
squelette « hierarchie », qui affiche le chemin menant à une rubrique depuis
la racine du site ; on appelerait cette page par une URL de la forme :
« hierarchie.php3?id_rubrique=xxx ».
Dans les squelettes voulant afficher la hiérarchie à partir de la rubrique courante,
il faut donc indiquer que le paramètre concerné est {id_rubrique} ; si
nécessaire, on aura créé une boucle permettant de récupérer le numéro de la
rubrique concernée, et on installera le code suivant à l’intérieur de cette boucle :
<INCLURE(hierarchie.php3){id_rubrique}>
Note : dans ce cas, le squelette hierarchie.html commencera
certainement par une boucle rubriques avec le critère
{id_rubrique}...
On peut imaginer que, dans certains squelettes, on désire récupérer non pas la
hiérarchie en fonction d’une rubrique « variable » (au gré du contexte, par
exemple le paramètre passé dans l’URL), mais en fonction d’une rubrique dont
on connaît à l’avance le numéro. Pour cela, on peut fixer la valeur du paramètre
ainsi :
<INCLURE(hierarchie.php3){id_rubrique=5}>
N.B. Il est possible d’indiquer plusieurs paramètres dans la balise <INCLURE> ;
cependant ce cas est très rare en pratique. Evitez d’ajouter des paramètres
inutiles, qui rendront le cache moins efficace et votre site plus lent.
N.B. Le fichier inclus étant lui-même un squelette, il disposera donc de sa propre
valeur de $delais [1]. Cela peut s’avérer pratique pour séparer des éléments
lourds du site, que l’on recalculera peu souvent, et quelques éléments
dynamiques nécessitant une mise à jour fréquente (par exemple, syndication).
Dans un contexte multilingue
Si le multilingüisme de SPIP est activé depuis SPIP 1.7.1 il est possible de définir
la langue de l’environnement d’un squelette inclus en utilisant le paramètre
{lang}.
S’il n’y a pas de paramètre de langue utilisé, c’est-à-dire sous la forme
<INCLURE(pied.php3)>, le squelette inclus est appelé en utilisant la langue
par défaut du site,
<INCLURE(pied.php3){lang=es}> appelle le squelette en espagnol. Bien
sûr, vous pouvez remplacer « es » par le code ISO de la langue souhaitée : en
pour l’anglais, fr pour le français, vi pour le vietnamien, etc. (voir
Internationaliser les squelettes),
et <INCLURE(pied.php3){lang}> appelle le squelette dans la langue
courante du contexte d’inclusion.
Il convient de noter que cela rend possible d’utiliser des codes de fichiers de
langue dans les squelettes inclus (voir Internationaliser les squelettes).
Les squelettes inclus supportent les mêmes mechanismes de sélection par langue
que les squelettes de « premier niveau ». En d’autres termes les squelettes inclus
(ici pied.html) peuvent être déterminés par rapport à une certaine langue
(pied.es.html, par exemple) de la même manière que tout autre squelette.
Encore une fois, voir « Internationaliser les squelettes » pour plus de details.
[1] Rappelons que la variable $delais définit la périodicité de mise à jour du cache.
Voir la section « Le fichier .php3 » dans « Principe général ».
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Guide des fonctions avancées
Réaliser un site multilingue
français
•••••••
català
English
Español
italiano
La modification la plus importante qu’apporte SPIP 1.7 est sa gestion
« naturelle » des sites multilingues. La totalité de cet article de
documentation concerne SPIP 1.7.
Spip et les
feuilles de style
<INCLURE>
d’autres squelettes
Réaliser un
site multilingue
Internationaliser
les squelettes
Utiliser des
URLs
personnalisées
Le moteur de
recherche
Les variables de
personnalisation
Le support LDAP
Le traitement
des images
Insérer des
formules
mathématiques
en LaTEX
SPIP 1.8 :
l’interface
graphique
La structure de
la base de
données
Préalable : qu’est-ce qu’un site multilingue ?
Il n’est pas question dans cet article de rédiger un tutoriel complet sur les sites
multilingues : d’une part, il y a certainement plusieurs « visions » de ce qu’on
appelle « multilinguisme » ; d’autre part, nous manquons toujours de recul pour
pouvoir définir « la meilleure méthode ».
Vous trouverez donc ci-dessous une revue des différents outils que SPIP propose
pour gérer des sites multilingues ; à vous de les utiliser, et discutons-en dans les
espaces prévus à cet effet (wiki, listes de discussion, etc.)
Mais avant de lire, oubliez un peu votre projet du jour, et pensez aux situations
suivantes :
un site de poésies, classées par thèmes (rubriques) ;
un site de documentation pour, par exemple, un logiciel comme SPIP ;
un site institutionnel en 25 langues ;
un site corporate bilingue ;
le site d’une association bulgare avec quelques pages en anglais.
Le site de poésie choisira plutôt ses langues article par article ; la documentation
de SPIP, pour sa part, les ventile par « secteurs » (rubriques de premier niveau),
et affiche les traductions disponibles pour chaque article, quand ces traductions
sont disponibles. Le site institutionnel en 25 langues ne pourra sans doute pas
fournir les 25 traductions en même temps, mais cherchera tout de même à
conserver des arborescences parallèles ; le site corporate bilingue aura
obligatoirement une traduction en face de chacun des articles, et une
arborescence de rubriques en deux parties, la partie anglaise étant « clonée » sur
la partie en auvergnat ; l’association bulgare affectera l’anglais à un secteur
particulier de son site, le reste des secteurs étant tous en bulgare (par défaut).
Principe
Pour pouvoir autoriser ces situations différentes, et d’autres encore, le modèle
mis en place dans SPIP consiste à déterminer une langue pour chaque article,
chaque rubrique et chaque brève. Dans l’espace public comme dans l’espace
privé, cette langue détermine le mode de correction typographique qui est
appliqué aux textes ; dans l’espace public cela détermine également la langue des
élements insérés par SPIP autour de ces « objets » : dates et formulaires
principalement.
Pour créer un site multilingue avec SPIP, il faut d’abord configurer le site en
conséquence : dans la configuration du site, à la section « langues » bien
entendu. Là vous pourrez activer la gestion du multilingue, et choisir les langues
que vous utiliserez sur votre site.
Configurer l’espace privé
Pour gérer plus facilement le site, on peut choisir dans la configuration du site
avec quelle précision s’effectuera le réglage des langues, ce qui permet de
masquer l’interface là où elle n’est pas nécessaire et de limiter les risques
d’erreurs [1]. SPIP propose trois niveaux d’interface différents pour choisir les
langues affectées aux articles (et brèves, etc.) ; par ordre croissant de complexité :
Par secteur (rubrique de premier niveau) : à chaque rubrique de la racine du
site correspond une langue modifiable par les administrateurs, qui concerne
toutes ses sous-rubriques ainsi que les articles et les brèves y publiés ; ce
réglage devrait satisfaire les besoins de la plupart des sites
multilingues tout en conservant une structure et une interface
simples.
Par rubrique : de manière plus fine, avec ce réglage, on peut changer la
langue pour chacune des rubriques du site, pas seulement celles de premier
niveau.
Par article : la langue peut être modifiée au niveau de chaque article ; ce
choix est compatible avec les précédents (on peut par exemple choisir la langue
par rubrique mais appliquer des exceptions de-ci de-là à certains articles) et
permet toutes les finesses imaginables, mais attention à ne pas produire un site à
la structure incompréhensible...
Blocs multilingues
[SPIP 1.7.2] Certains objets, comme les auteurs ou les mots-clés, peuvent
s’orthographier différemment selon qu’ils sont affectés à un article dans une
langue ou dans une autre. Cependant, il serait absurde de concevoir des
« traduction d’un mot-clé » ou « traduction d’un auteur », car c’est bien le même
auteur qui signe les deux articles, ou le même mot-clé (même « concept ») qu’on
leur attache. Ces objets n’ont donc pas de langue au sens de SPIP, mais il est tout
de même possible, à l’aide des « blocs multi », de les faire s’afficher dans la
langue du contexte dans lequel ils sont invoqués (pour le dire plus simplement :
faire que le mot-clé « Irak » s’affiche « Iraq » quand il est affecté à un article en
anglais).
Le « bloc multi » est un nouveau raccourci de SPIP, dont la structure est
relativement intuitive :
<multi>chaîne 1 [xx] chaîne 2 [yy] chaîne 3 ...
</multi>
Pour reprendre l’exemple du mot-clé, son titre serait entré sous la forme :
<multi>[fr]Irak [en]Iraq</multi>
Si un bloc multi est appelé à s’afficher dans une langue qui n’est pas prévue, c’est
toujours la première partie du bloc qui s’affiche (« chaîne 1 » dans le premier
exemple, « Irak » dans le second). Cela, afin de ne jamais avoir d’affichage
vide [2].
NB : les blocs multi peuvent aussi être utilisés, selon la même structure, dans les
squelettes, cf. Internationaliser les squelettes.
Boucles et balises : comment faire
Une fois l’espace privé réglé aux petits oignons, passons maintenant au site
public. Hé oui, même si chaque article dispose maintenant de sa propre langue
judicieusement choisie (selon le mécanisme expliqué plus haut), les squelettes
doivent bien pouvoir en tenir compte dans l’affichage du site.
1. Une bonne nouvelle pour commencer : le multilinguisme des squelettes
est pour la plus grande part totalement naturel ; il n’est pas
nécessaire de faire des squelettes différents pour afficher des articles
de langues différentes. Un même squelette adapte automatiquement
son affichage à la lange courante.
Ainsi tous les éléments affichés autour et dans un article d’une langue donnée,
seront affichés dans cette langue. Cela concerne aussi bien la date de publication
de l’article que les formulaires de réponse au forum, de signature d’une pétition,
etc. Plus généralement : toute balise SPIP incluse dans une boucle ARTICLES
sera affichée dans la langue de l’article (de même pour les rubriques et les brèves).
Exemple : si votre page d’accueil contient un sommaire affichant les dix derniers
articles publiés ainsi que leur date de publication, la date des articles en
vietnamien s’affichera en vietnamien, celle des articles en créole de la Réunion
s’afficheront en créole de la Réunion, etc.
Note : ce fonctionnement suppose que la langue de l’article fait
l’objet d’une traduction dans SPIP. Ainsi, si un article est écrit en
volapück mais que votre version de SPIP n’est pas encore traduite
en volapück (nous vous invitons bien évidemment à corriger cette
lacune en participant à l’effort de traduction), la date de l’article
s’affichera en toutes lettres certes, mais dans une langue par défaut
- le français probablement.
2. Le sens de l’écriture
Si votre site contient des langues s’écrivant de gauche à droite (la plupart des
langues) mais aussi des langues s’écrivant de droite à gauche (notamment l’arabe,
l’hébreu ou le farsi), il faudra de petits compléments au code HTML pour que
l’affichage se fasse sans accroc [3].
SPIP offre à cet effet une balise spécifique : #LANG_DIR, qui définit le sens
d’écriture de la langue courante. Cette balise est utilisable comme valeur de
l’attribut dir dans la plupart des tags HTML (cela donne donc « ltr » pour les
langues s’écrivant de gauche à droite, et « rtl » pour les autres [4]).
Une boucle d’affichage du sommaire devient donc :
<BOUCLE_sommaire(ARTICLES){par date}
{inverse}{0,10}>
<li dir="#LANG_DIR">[(#DATE|affdate)]:
<a href="#URL_ARTICLE">#TITRE</a></li>
</BOUCLE_sommaire>
Si la mise en page repose sur des éléments alignés à droite ou à gauche, ceux-ci
devront être inversés pour les langues écrites de la droite vers la gauche : on peut
tout de suite penser à remplacer tous [5] les éléments du squelette marqués left
ou right par les balises #LANG_LEFT et #LANG_RIGHT. Pour ce qui est de la
définition de la page elle-même, il est alors judicieux de commencer par donner
la langue de l’élément demandé, et la direction générale de la page :
<html lang="#LANG">
<body dir="#LANG_DIR">
...
</body>
</html>
3. Les liens de traduction
SPIP propose un système de traduction entre articles : on peut spécifier quelles
sont les différentes traductions d’un article (note : ces traductions sont ellesmêmes des articles à part entière). Le critère {traduction} permet alors, dans
une boucle ARTICLES, de récupérer toutes les versions d’un même article.
Par exemple, pour afficher toutes les traductions de l’article courant :
<BOUCLE_traductions(ARTICLES)
{traduction}{exclus}>
[<a href="#URL_ARTICLE"
dir="#LANG_DIR">(#LANG|
traduire_nom_langue)</a>]
Notons
le critère {exclus}, qui permet de ne pas afficher la version courante, et
</BOUCLE_traductions>
le filtre {traduire_nom_langue} qui fournit le nom véritable de la langue à
partir de son code informatique (cela permet d’afficher « français » au lieu de
« fr », « English » au lieu de « en »...).
Un critère complémentaire {origine_traduction} (pour les plus
acharnés) permet de sélectionner uniquement la « version originale » de l’article
courant.
Une page du wiki de spip-contrib rassemble des exemples de boucles utilisant ces
critères : http://www.spip-contrib.net/spikini....
4. Éléments supplémentaires
[SPIP 1.7.2] introduit d’autres éléments permettant de fabriquer des sites
multilingues :
— le critère {lang_select} sert à forcer la sélection de la langue pour la boucle
(AUTEURS), qui normalement ne le fait pas (à l’inverse, le critère
{lang_select=non} permet de dire aux boucles (ARTICLES), (RUBRIQUES)
ou (BREVES) de ne pas sélectionner la langue).
— la variable de personnalisation $forcer_lang indique à SPIP qu’il doit
vérifier si le visiteur dispose d’un cookie de langue, et si oui le renvoyer vers la
page correspondante. C’est ce que fait la page de connexion à l’espace privé livrée
en standard avec SPIP.
— les balises #MENU_LANG (et #MENU_LANG_ECRIRE) affichent un menu de
langue qui permet au visiteur de choisir « cette page en ... ». La première balise
affiche la liste des langues du site ; la seconde la liste des langues de l’espace privé
(elle est utilisée sur la page de connexion à l’espace privé).
— enfin, les critères optionnels (cf. SPIP 1.7, 1.7.2) permettent d’utiliser une
même boucle (en fait, un même squelette) pour afficher soit tous les articles du
site dans toutes les langues, soit seulement les articles dans la langue passée dans
l’URL. Ça peut être utile dans les backend, par exemple, ou dans les boucles de
recherche :
<BOUCLE_recents(ARTICLES){lang?}{par
date}{inverse}{0,10}>
<BOUCLE_recherche(ARTICLES){lang?}
{recherche}{par points}{inverse}{0,10}>
Des squelettes internationaux pour un site
massivement multilingue
Ce qui précède nous a permis de rendre multilingue la partie proprement SPIP de
notre squelette : tout ce qui est issu des boucles s’affiche dans le bon sens, avec la
bonne typographie, et les éléments produits par SPIP (formulaires, dates...) sont
dans la langue demandée.
Pour un site présentant un nombre modeste de langues (bilingue par exemple),
ou pour lequel il existe une langue principale et quelques langues annexes, on
pourrait en rester là. Les textes figés présents dans les squelettes, c’est-à-dire les
mentions écrites directement dans le HTML comme « Plan du site », « Espace de
rédaction », « Répondre à ce message »... peuvent dans certains cas rester dans
une seule langue ; ou alors, un site bilingue pourra utiliser des squelettes séparés
pour chacune des deux langues.
Cependant, si vous voulez réaliser et gérer efficacement un site présentant
beaucoup de langues à part entière, il devient illusoire de maintenir des
squelettes séparés, ou d’imposer une navigation dans une langue unique (même
en anglais ou en espéranto...). Pour réaliser un jeu de squelettes unique
fonctionnant dans toutes les langues, il faut internationaliser les squelettes afin
de modifier les textes indépendamment du code HTML qui les contient (qui
reste, lui, figé d’une langue à l’autre). Cette tâche nécessite de mettre un peu « les
mains dans le cambouis » et fait l’objet d’un article séparé.
Détails annexes
Les raccourcis typographiques <code> et <cadre> produisent toujours un
texte écrit de gauche à droite, même si la langue de l’article s’écrit normalement
de droite à gauche. En effet ces deux raccourcis sont destinés à afficher du code
ou des données informatiques, qui sont à peu près toujours écrits de gauche à
droite (et, la plupart du temps, en caractères occidentaux).
Toujours en ce qui concerne le sens d’écriture, notons que les attributs left et
right du HTML sont aussi souvent présents dans les feuilles de style. Cela veut
dire que vous devrez peut-être inclure la partie correspondante de la feuille de
style dans vos squelettes (pour utiliser les balises #LANG_LEFT et
#LANG_RIGHT) plutôt que de la placer dans un fichier séparé.
Voici un récapitulatif du comportement des balises SPIP liées au sens de
l’écriture :
#LANG_LEFT #LANG_RIGHT #LANG_DIR
Langue
langues écrites de gauche à droite left
right
ltr
arabe,farsi,hébreu...
right
left
rtl
[1] On précise ici que dans la configuration livrée d’origine, SPIP reste monolingue, afin
de ne pas compliquer du tout l’interface.
[2] Si l’on veut au contraire un affichage vide, il faut créer explicitement une première
partie vide avec un nom de langue quelconque.
[3] Théoriquement le HTML devrait régler tous ces détails automatiquement, mais le
résultat n’est pas toujours à la hauteur, surtout lors des passages à la ligne ou si l’on
mélange des langues utilisant un sens d’écriture différent.
[4] Malheureusement, les instances de normalisation semblent pour l’instant ignorer le
boustrophédon, ce qui empêche son utilisation en HTML.
[5] Tous, ou presque tous, nous vous laissons découvrir si votre mise en page présente
des cas particuliers...
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Guide des fonctions avancées
Internationaliser les squelettes
français
•••••••
català
Deutsch
English
Español
italiano
L’internationalisation des squelettes, abordée dans cet article est
disponible à partir de SPIP 1.7.
Spip et les feuilles
de style
<INCLURE>
d’autres squelettes
Réaliser un site
multilingue
Internationaliser
les squelettes
Utiliser des URLs
personnalisées
Le moteur de
recherche
Les variables de
personnalisation
Le support LDAP
Le traitement des
images
Insérer des
formules
mathématiques en
LaTEX
SPIP 1.8 :
l’interface graphique
La structure de la
base de données
Pourquoi créer des squelettes multilingues ?
Dès la mise en ligne de documents, SPIP adapte certaines informations
« automatiques » dans la langue désirée. Notamment les dates sont affichées
dans la langue du site, ou d’un article, ou d’une rubrique, les formulaires sont
affichés dans la langue correspondante (par exemple l’interface pour poster des
messages de forums)... Tout cela est d’ores et déjà traduit par SPIP.
Ce n’est cependant pas suffisant : les webmestres insèrent dans leurs squelettes
un certain nombre d’informations, décrivant notamment les principes de
navigation dans le site. Il est nécessaire, par exemple, d’afficher des textes du
style « Plan du site », « Répondre à cet article », « Articles du même auteur »,
« Dans la même rubrique »... Pour un site dans une seule langue, ces différents
éléments sont faciles à insérer : on les insère tels quels dans le code HTML des
squelettes. Le problème apparaît lorsque le site est multilingue : sous un article
en français, on veut afficher « Répondre à cet article », mais sous un article en
anglais, on a besoin d’afficher un autre texte (« Comment on this article »).
[SPIP 1.7.2] propose trois méthodes pour gérer ces éléments de texte différents
selon les langues :
— (1) une méthode consistant à stocker les éléments de texte des squelettes dans
des fichiers de langue (un fichier différent par langue utilisée sur le site), séparés
des squelettes ; un squelette unique (par exemple article.html appelant,
selon des codes définis par le webmestre, ces éléments de texte en fonction de la
langue utilisée ; de cette façon, un même squelette article.html affichera
automatiquement le texte « Répondre à cet article » ou « Comment on this
document » en fonction de la langue de l’article. Cette méthode est vivement
conseillée, elle offre le plus de souplesse, elle facilite les mises à jour du site (on
travaille avec un squelette unique qui gère automatiquement plusieurs langues),
et à terme des outils seront ajoutés à SPIP facilitant le travail collectif de
traduction de l’interface de votre site (plusieurs administrateurs, parlant chacun
une langue différente, pourront traduire l’interface d’un même site depuis
l’espace privé, sans avoir besoin d’intervenir sur les fichiers des squelettes) ;
— (2) une méthode plus rapidement accessible, techniquement très simple,
reposant sur la création de fichiers de squelettes différents pour chaque langue.
Dans cette méthode, on fabrique un fichier article.html pour gérer les
articles en français, et un fichier article.en.html pour les articles en anglais
(note : article.html gère en réalité toutes les langues sauf l’anglais). Cette
méthode est déconseillée si le site utilise de nombreuses langues et/ou si on
utilise des squelettes distincts selon les rubriques. Par ailleurs, elle est dans tous
les cas avantageusement remplacée par la méthode 3 décrite ci-dessous :
— (3) la méthode des « blocs multilingues », introduite par [SPIP 1.7.2],
fonctionne aussi bien dans les contenus que dans les squelettes. Il suffit de mettre
dans le squelette la construction suivante :
<multi>
[fr] Répondre à cet article
[en] Comment on this article
</multi>
et la phrase s’affichera dans la langue voulue. Si ce système est très souple, il
atteint toutefois ses limites dès que le nombre de langues est important, et que
l’on souhaite que différents traducteurs interviennent dans le site (il faut en effet
qu’ils puissent modifier le squelette, ce que la méthode des fichiers de langue
permet d’éviter).
1. Méthode des fichiers de langue
Le principe des fichiers de langue consiste à insérer dans un squelette unique un
code, lequel correspondra dans chaque langue à un élément de texte (une
« chaîne ») ; entre les différentes langues le code ne varie pas, mais le texte est
traduit.
Par exemple, nous pouvons décider que le code telechargement correspond :
— en français, à la chaîne « télécharger ce fichier »,
— en anglais, à la chaîne « download this file »,
— en espagnol, à la chaîne « descargar este archivo »,
— etc.
Dans le fichier de squelette des articles (un seul fichier gérera toutes les langues),
article.html, il suffit d’insérer le code (notez la syntaxe) :
<:telechargement:>
Lors de l’affichage d’un article, ce code sera remplacé par sa traduction dans la
langue de l’article.
Par exemple, dans le squelette article.html, nous insérons dans la boucle
affichant les documents associés à l’article, le code suivant :
<a href="#URL_DOCUMENT"><:
telechargement:></a>
Si l’article en question est en français, cela produira :
<a href="/IMG/jpg/mondocument.jpg">télécharger ce fichier</
a>
si l’article est en anglais :
<a href="/IMG/jpg/mondocument.jpg">download this file</a>
et ainsi de suite. Un unique squelette, contenant un unique code, affiche un texte
traduit dans toutes les langues utilisées sur le site.
Utiliser des textes déjà traduits
Pour faciliter le travail des webmestres, SPIP fournit un ensemble de chaînes déjà
traduites (par les traducteurs de SPIP). En utilisant ces chaînes, correspondant à
des éléments de texte fréquemment utilisés sur des sites Web, le webmestre peut
rapidement réaliser une interface fonctionnant dans différentes langues, mêmes
celles qu’il ne parle pas lui-même.
Vous pouvez lister les chaînes disponibles depuis l’espace privé : allez dans la
section « Gestion des langues » de la partie « Administration du site », puis
cliquez sur l’onglet « Fichiers de langues ». Vous n’avez plus qu’à y piocher les
codes de votre choix pour la réalisation de vos squelettes.
Les fichiers de langue dans l’espace privé
Exemple : un webmestre veut réaliser l’interface pour un site en français, en
espagnol et en arabe, mais il ne parle pas lui-même l’espagnol et l’arabe. En
insérant dans ses squelettes les codes livrés avec SPIP, il n’a pas à se soucier
d’obtenir des traductions en espagnol et en arabe, car le travail de traduction a
déjà été effectué en amont par les traducteurs de SPIP ; ainsi, en mettant au point
l’interface en français avec les codes fournis par SPIP, il sait que ses pages
s’afficheront immédiatement en espagnol et en arabe.
Si par la suite on ajoute des articles en polonais, ils seront immédiatement
affichés avec les éléments de texte traduits en polonais, sans que le webmestre ait
à intervenir à nouveau.
Autre avantage de cette méthode : elle facilite la création de
squelettes « à distribuer » immédiatement multilingues. Des
squelettes réalisés selon cette méthode seront immédiatement
utilisables dans toutes les langues dans lesquelles sera traduit SPIP.
D’un point de vue technique, les éléments de texte fournis en standard avec SPIP
sont stockés dans les fichiers de langue « public » :
— /ecrire/lang/public_fr.php3 contient les chaînes en français,
— /ecrire/lang/public_en.php3 en anglais
— etc.
Créer ses propres codes
Il est de plus possible de créer ses propres codes, correspondant à des chaînes
que l’on désire ajouter soi-même.
Il s’agit alors de créer des fichiers de langue personnels, sur le modèle des fichiers
public.... Pour créer ses propres fichiers, on installera, dans le répertoire /
ecrire/lang :
— local_fr.php3 pour définir les chaînes en français,
— local_en.php3 en anglais,
— ...
Par exemple, on pourra créer les chaînes suivantes :
— telechargement pour afficher « Télécharger la dernière version »,
— quoideneuf pour afficher « Modifications récentes ».
Selon cette méthode, on insère dans les squelettes les codes <:
telechargement:> et <:quoideneuf:>, ils seront ensuite affichés avec les
traductions correspondantes, telles qu’elles sont définies dans les fichiers
local_...php3.
Notons que les codes sont arbitraires : c’est vous qui les choisissez.
Nous recommandons bien évidemment de choisir des codes qui
vous permettent de les retenir facilement (plutôt que des numéros
par exemple). Comme souvent avec les codes informatiques, il est
préférable de n’utiliser que des lettres de l’alphabet latin, et sans
accents...
Les fichiers de langue contiennent les différentes traductions des codes que vous
utiliserez ; ce sont des fichiers PHP contenant chacun un tableau associant aux
codes les chaînes correspondantes dans chaque langue.
Ils contiendront par exemple :
Version française :
<?php
$GLOBALS[$GLOBALS['idx_lang']] = array(
'telechargement' => 'T&eacute;l&eacute;
charger la derni&egrave;re version',
'quoideneuf' => 'Modifications r&eacute;
centes'
);
?>Version catalane :
<?php
$GLOBALS[$GLOBALS['idx_lang']] = array(
'telechargement' => 'Descarregar la darrera
versi&oacute;',
'quoideneuf' => 'Modificacions recents'
);
?>
La construction est la suivante :
— au début du fichier :
<cadre>
<?php
$GLOBALS[$GLOBALS['idx_lang']] = array(
— à la fin du fichier :
);
?>
— la partie qu’il faut enrichir soit-même consiste en plusieurs lignes de
définitions, sur le modèle :
'code' => 'La chaîne à afficher',
N.B. Chaque ligne de définition se termine par une virgule, sauf la
dernière ligne.
N.B.2. Le texte de la chaîne à traduire doit être convertie en codes
HTML (les caractères accentués, par exemple, sont convertis en
leur équivalent HTML, du type &eacute;).
Les apostrophes à l’intérieur de la chaîne doivent être échappées,
c’est-à-dire précédées d’un antislash. Par exemple, la chaîne « sur
l’internet » soit être inscrit : sur l\'internet.
Note : à terme, il est prévu d’inclure un outil permettant de gérer et
créer ses propres fichiers de langue sans avoir à modifier « à la
main » des fichiers PHP. Un tel outil facilitera de plus l’utilisation de
caractères « spéciaux » (caractères accentués, caractères dans des
alphabets non occidentaux, échappement des apostrophes...), ainsi
que la collaboration de plusieurs personnes au processus de
traduction de l’interface du site public.
Pour l’instant, l’outil permettant de gérer la traduction des chaînes
de texte n’est pas livré directement avec SPIP, et son utilisation très
généraliste (nous l’utilisons pour traduire toute l’interface de SPIP,
et pas seulement des fichiers de langue de type local...php3) le
rend un peu complexe par rapport à cette tâche. Ce programme,
trad-lang, qui nous sert à traduire le logiciel SPIP, le site spip.net,
etc., est lui-même disponible sous licence GNU/GPL, mais il n’est
pas intégré en standard à SPIP. Vous pourrez le télécharger, pour
l’utiliser pour votre site ou pour d’autres projets de logiciels. Si vous
l’améliorez, ou avez des idées pour le transformer, venez en discuter
sur la liste des traducteurs de SPIP, spip-trad.
2. Des squelettes séparés pour chaque langue
La seconde méthode, plus accessible aux webmestres débutants, consiste à créer
des squelettes différents pour chaque langue. Un peu sur le même principe qui
consiste à créer des squelettes spécifiques pour différentes rubriques pour
obtenir des interfaces graphiques différentes.
Nous voulons réaliser un site en français (langue par défaut), en anglais et en
espagnol. Nous réalisons trois fichiers de squelette différents :
— article.html pour le français (en réalité, pour toutes les langues qui n’ont
pas de fichier de langue spécifique ci-après),
— article.en.html pour l’anglais,
— article.es.html pour l’espagnol.
(Note : si on publie un article en allemand, alors qu’il n’existe pas de squelette
article.de.html sur notre site, c’est le squelette article.html qui sera
utilisé.)
Important : pour que les squelettes « par langue », définis par
l’ajout d’un .lang à la fin du nom, soient pris en compte, il faut
obligatoirement qu’il existe la version « par défaut » sur le site.
Ici, si article.html n’existe pas (on aurait préféré nommer
directement un article.fr.html), les fichiers anglais et espagnol
ne seront pas pris en compte.
On peut combiner cela avec le nommage « par rubriques », et l’ordre suivant sera
pris en compte :
— article=8.es.html (le squelette pour les articles en espagnol de la
rubrique 8, mais pas ses sous-rubriques),
— article=8.html (le squelette pour les articles de la rubrique 8, mais pas ses
sous-rubriques),
— article-2.es.html (le squelette pour les articles en espagnol de la
rubrique 2 et ses sous-rubriques),
— article-2.html (le squelette pour les articles de la rubrique 2 et ses sousrubriques),
— article.es.html (le squelette pour les articles en espagnol),
— article.html (le squelette pour les articles),
— article-dist.html (le squelette pour les articles livré avec SPIP).
Note : sauf pour quelques exceptions, il faut utiliser ici les codes de
langues à deux lettres normalisés par l’ISO, comme « es ». On en
trouvera notamment la liste sur le site de la Bibliothèque du Congrès
des Etats-Unis (eh oui !). Pour s’assurer d’un maximum de
compatibilité, il faut utiliser en priorité les codes ISO à deux lettres
(« iso 639-1 »), quand ils existent, et pour une désignation plus
spécialisée d’une langue dans sa famille linguistique les codes ISO à
trois lettres (« iso 639-2 T »). Par exemple, l’allemand sera désigné
comme « de ». Mais l’ISO ne prend en compte que 182 langues sur
les 5 000 à 7 000 langues parlées dans le monde ; pour les langues
non encore répertoriées, on peut s’inspirer du répertoire proposé
par le site ethnologue.com ; pour en savoir plus, rendez-vous sur la
liste spip-trad.
Se simplifier la vie. Une des méthodes de structuration très simple
qu’autorise SPIP pour gérer un site multilingue consiste à associer
directement les langues aux rubriques (et non article par article).
Ainsi, dans le cas où les articles d’une même langue sont regroupés
dans une même rubrique (voire par secteurs), on peut se contenter
de créer les squelettes spécifiques par rubrique, sans utiliser alors
les noms de fichiers par langues.
De cette façon, si, tous les articles en espagnol sont regroupés dans
la rubrique 8 (et ses sous-rubriques), on peut se contenter de
nommer le fichier adapté à l’espagnol rubrique-8.html plutôt
que rubrique.es.html.
On devine les problèmes qui peuvent se poser avec cette méthode :
— le fichier article-2.html doit exister si on veut que article-2.es.html
puisse être sélectionné ;
— on ne peut pas décider, à l’inverse, que article.es.html doit être utilisé à
la place d’article-2.html si article-2.es.html n’existe pas : la sélection
par rubriques a toujours la priorité sur la sélection par langues ;
— une correction de mise en page dans un squelette implique de faire la même
correction dans les autres versions,
— on doit pouvoir insérer soi-même des éléments de texte dans les fichiers des
squelettes, alors qu’on ne comprend pas forcément la langue (imaginez-vous
créer ainsi les squelettes en arabe alors que vous parlez un peu le français de
l’ouest et assez mal l’occitan du nord...).
Cette méthode est donc destinée à travailler rapidement sur des sites peu
complexes (peu ou pas de squelettes spécifiques aux rubriques) et/ou comportant
peu de langues différentes. Dès que votre projet multilingue devient un peu plus
ambitieux, il est vivement conseillé de travailler avec la méthode des fichiers de
langue.
3. Les blocs multilingues
Les blocs multi définis dans l’article Réaliser un site multilingue fonctionnent
aussi bien dans le texte des auteurs ou mots-clés que dans les squelettes.
Attention, ces blocs ne gèrent que du texte, et pas des boucles SPIP !
Pour gérer rapidement un site multilingue, c’est sans doute, dans un premier
temps, la meilleure méthode, à la fois accessible et efficace ; ensuite, une fois
votre site stabilisé, si vous avez besoin d’affiner vos squelettes (par exemple, pour
les ouvrir à plus de langues ; ou pour les distribuer sous forme de contrib ; ou
encore pour les « professionnaliser »), il faudra transformer vos blocs multi en
fichiers de langue.
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Guide des fonctions avancées
Utiliser des URLs personnalisées
français
Spip et les
feuilles de style
<INCLURE>
d’autres squelettes
Réaliser un site
multilingue
Internationaliser
les squelettes
Utiliser des
URLs
personnalisées
Le moteur de
recherche
Les variables de
personnalisation
Le support LDAP
Le traitement
des images
Insérer des
formules
mathématiques
en LaTEX
SPIP 1.8 :
l’interface
graphique
La structure de
la base de
données
•••••••
català
Español
italiano
Par défaut, les pages générées par SPIP utilisent des adresses relatives
ressemblant à article.php3?id_article=123, donnant des URLs du type
http://www.spip.net/article.php3?id_article=123. Ce type de
syntaxe, courant chez les sites « dynamiques », n’est cependant pas très joli ni
très évocateur. Il y a possibilité d’avoir des adresses plus à votre goût - par
exemple article123.html - , et SPIP vous aide en partie dans cette tâche.
Cette fonctionnalité fait appel à la distinction entre deux types d’URLs :
l’URL apparente d’une page, c’est-à-dire telle qu’elle est tapée et/ou affichée
dans la barre d’adresse du navigateur. Par exemple
http://www.uzine.net/article765.html
. Ce sont ces URLs qu’on cherche à rendre plus « jolies » ou plus « signifiantes » ;
l’URL réelle de la page, c’est-à-dire l’URL qui est « vue » par SPIP lorsque la
page est calculée sur le serveur. Par exemple http://www.uzine.net/
article.php3?id_article=765 ; en général, cette URL peut aussi être tapée
directement dans le navigateur (vous pouvez vérifier).
Choisir le type d’URLs apparentes
Le fichier inc-urls.php3 à la racine de SPIP, contient la déclaration d’une
variable PHP contenant le type d’URLs à utiliser. Par défaut :
$type_urls = "standard";
Cette variable détermine le nom du fichier PHP qui est appelé pour gérer les
URLs. Avec la déclaration par défaut ci-dessus, c’est inc-urls-standard.
php3. Vous remarquerez qu’il y a aussi un fichier inc-urls-html.php3. Il
permet de traiter des adresses du type de celles que nous avons prises comme
exemple (« article123.html »). Vous pouvez donc décider d’utiliser plutôt ce
fichier que le fichier « standard » en remplaçant la ligne sus-citée par la suivante :
$type_urls = "html";
Si vous voulez plutôt utiliser vos propres adresses (ce pour quoi vous devez savoir
programmer en PHP), il est fortement conseillé de partir d’un des fichiers
existants et de le recopier sous le nom que vous aurez choisi : inc-urls-XXX.
php3.
Voyons maintenant les différents types de modifications à apporter.
Programmer la traduction des adresses apparentes
en adresses réelles
Pour que l’adresse article123.html appelle bien en réalité le fichier PHP
article.php3 avec comme paramètre id_article=123, il va falloir configurer le
serveur Web qui héberge votre site, soit dans un fichier .htaccess (ça ne marche
pas toujours), soit dans le fichier de configuration centrale du serveur si vous y
avez accès. Cela utilise, sous le serveur Apache (le plus utilisé), ce qu’on appelle
des Rewrite Rules : des règles de réécriture d’adresses Web.
Savoir écrire ces règles n’est pas simple pour les non-programmeurs, et nous ne
pouvons pas vous donner de solutions infaillibles car cela dépend de votre
configuration : cette partie est entièrement entre vos mains (ou celles de votre
hébergeur).
Néanmoins et à titre d’exemple, voici les règles utilisées sur le site d’uZine :
RewriteEngine on
# urls spip
RewriteRule ^/rubrique([0-9]+)\.html$ /
rubrique.php3?id_rubrique=$1 [QSA,L]
RewriteRule ^/article([0-9]+)\.html$ /article.
php3?id_article=$1 [QSA,L]
RewriteRule ^/breve([0-9]+)\.html$
/breve.
php3?id_breve=$1
[QSA,L]
(note si vous écrivez vos propres règles : utilisez toujours l’option [QSA] car
RewriteRule ^/secteur([0-9]+)\.html$ /
l’adresse
peut présenter des paramètres supplémentaires - comme lorsque vous
secteur.php3?id_rubrique=$1 [QSA,L]
appuyez sur le bouton « recalcul », affiché si vous placez le cookie
d’administration ; l’option [L] signifie, quant à elle, que la réécriture s’arrête là si
la règle est appliquée : Last)
Il est conseillé de tester la validité de ces adresses (en les essayant depuis votre
navigateur) dès que vous avez mis en place la configuration correspondante, car
sinon la suite ne servirait à rien.
Générer les URLs apparentes dans les pages SPIP
SPIP incorpore une fonctionnalité permettant de générer automatiquement les
URLs du type que vous aurez choisi, à l’intérieur même des pages calculées par
SPIP. Ainsi, les liens vers des articles seront par exemple générés sous la forme
article123.html.
Les fichiers inc-urls-XXX.php3 sont là à cet effet. Si vous avez décidé de créer
le vôtre propre, il va falloir programmer vous-mêmes la génération des URLs.
Sinon, c’est déjà fait. Vous découvrirez qu’un certain nombre de fonctions PHP
sont définies, dans le fichier, sous le nom generer_url_type d’objet (par
exemple generer_url_article). Le rôle de ces fonctions devrait vous être
évident pour peu que vous compreniez un minimum le PHP. A vous de les
modifier à votre guise. A titre d’exemple, vous pouvez vous plonger dans le fichier
inc-urls du Monde diplo.
Dans tous les cas, n’oubliez pas d’aller modifier le type choisi à l’intérieur de
inc-urls.php3.
Enfin, dans vos squelettes, vérifiez que pour calculer les liens à l’intérieur des
boucles, vous utilisez toujours les raccourcis #URL_ARTICLE, #URL_RUBRIQUE,
#URL_BREVE, etc. Ce sont en effet eux qui déclenchent l’utilisation des fonctions
évoquées ci-dessus, permettant la génération des « bonnes » URLs.
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Guide des fonctions avancées
Le moteur de recherche
français
•••••••
català
Español
italiano
SPIP intègre un moteur de recherche, désactivé par défaut. Ce
moteur, lorsqu’il est activé par un administrateur dans la page de
configuration, permet d’effectuer des recherches sur différents types
d’informations présentes dans la base de données : les articles, les
rubriques, les brèves, les mots-clés et les auteurs. Depuis SPIP 1.7.1
les fils de discussion des forums (threads) et les signatures de
pétitions sont également indexés.
Spip et les
feuilles de style
<INCLURE>
d’autres squelettes
Réaliser un site
multilingue
Internationaliser
les squelettes
Utiliser des
URLs
personnalisées
Le moteur de
recherche
Les variables de
personnalisation
Le support LDAP
Le traitement
des images
Insérer des
formules
mathématiques
en LaTEX
SPIP 1.8 :
l’interface
Principe
Il y a deux grandes façons de faire un moteur de recherche. La première est de
chercher tout bêtement dans le type de stockage existant (fichiers HTML, base de
données... selon le type de site). Cette méthode est très lente car le type de
stockage n’est pas prévu à cet effet.
La seconde méthode, qui a été choisie pour SPIP (et qui est aussi celle de tous les
moteurs professionnels), est d’établir un mode de stockage spécifique aux besoins
de la recherche. Par exemple, le score de chaque mots d’un article peut être
stocké directement afin d’être facilement retrouvé, et d’avoir le score total d’une
recherche par une simple addition. L’avantage est que la recherche est très
rapide : presque aussi rapide que n’importe quel calcul de page. L’inconvénient
est qu’il faut une phase de construction du dit stockage des informations : cela
s’appelle l’indexation. L’indexation a un coût en termes de ressources (temps de
calcul et espace disque), et elle introduit également un léger décalage temporel
entre l’ajout ou la modification d’un contenu, et la répercussion de cet ajout ou de
cette modification sur les résultats de recherche.
D’autre part, dans le cas de SPIP, nous sommes obligés d’utiliser PHP et MySQL
graphique
La structure de
la base de
données
comme pour le reste du logiciel, ce qui ne permet pas de réaliser un moteur très
performant, en termes de rapidité, mais aussi de pertinence ou d’enrichissements
divers (indexation de documents extérieurs au site, création de champs
sémantiques permettant de proposer des recherches plus fines, etc.).
L’avantage du moteur interne, cependant, c’est qu’il permet de gérer l’affichage
des résultats à travers les mêmes méthodes (squelettes) que le reste des pages de
SPIP, et à l’intérieur du même environnement visuel.
L’indexation
L’indexation est réalisée lors des visites du site public. Afin d’éviter que le cumul
d’une indexation et d’un calcul de page ne mène à un timeout sur les serveurs
particulièrement lents, SPIP attend qu’une page soit affichée en utilisant le
cache [1].
L’indexation traite une à une les différentes données textuelles d’un contenu
donné : par exemple, pour un article, le chapo, le descriptif, le titre, le texte...
Pour chaque donnée textuelle, le score de chaque mot est calculé en comptant
simplement le nombre d’occurrences. A cet effet, les mots de trois caractères ou
moins sont ignorés (ils sont, pour la plupart, non significatifs, et alourdiraient la
base de données) ; d’autre part, les caractères accentués sont translittérés
(convertis en leurs équivalents non-accentués), pour éviter les problèmes de jeux
de caractères et aussi pour permettre d’effectuer des recherches en version non
accentuée.
Ensuite, les scores de chaque mot sont cumulés, de façon pondérée, entre les
différentes données textuelles du contenu indexé. La pondération permet, par
exemple, de donner plus de poids aux mots présents dans le titre d’un article que
dans le corps du texte ou le post-scriptum...
Les fonctions d’indexation peuvent être étudiées au sein du fichier ecrire/
inc_index.php3. Pour mieux visualiser la dynamique d’indexation du site,
vous pouvez ouvrir le fichier ecrire/data/spip.log, ou encore regarder la
page ecrire/admin_index.php3 (nota : cette page, encore expérimentale,
n’est pas livrée avec toutes les versions de SPIP, et n’existe qu’en français).
Dans la version [SPIP 1.6], d’importantes modifications ont été apportées au
comportement du moteur :
meilleur comportement dans un environnement multilingue ;
le tiret bas (underscore) n’est plus considéré comme un séparateur de mot,
mais comme un caractère alphabétique (utile pour de la documentation
informatique) ;
les mots de deux lettres (et plus) ne contenant que des majuscules et des
chiffres sont considérés comme des sigles, et sont indexés, ce qui supprime l’un
des principaux inconvénients de la limitation de l’indexation aux mots de plus de
3 lettres (G8, CNT, ONU sont désormais indexés).
La recherche
La recherche s’effectue simplement en séparant le texte de recherche en ses
différents mots ; le même filtre est appliqué que lors de l’indexation : suppression
des mots de trois lettres ou moins (sauf sigles), et translittération.
Pour chaque contenu recherché, le score des différents mots est ensuite récupéré
puis additionné afin d’obtenir le score total. Enfin, les résultats sont en général
affichés par ordre décroissant de score ({par points}{inverse}), c’est-àdire de pertinence (mais cela est laissé à la volonté de la personne qui écrit les
squelettes de mise en page).
Performances
Rapidité
Sur un serveur récent et pas trop chargé, l’indexation d’un texte long (plusieurs
dizaines de milliers de caractères) prendra entre une et deux secondes : l’attente
est presque imperceptible, comparée aux délais de chargement via le réseau. Les
contenus courts sont indexés de façon quasi-instantanée. Bien sûr, ces
affirmations doivent être modulées selon la taille du site. Un site vraiment très
gros risque de voir les temps d’indexation s’allonger légèrement ; pour relativiser,
signalons qu’un site comme Le Courrier des Balkans comporte, à la date
d’écriture de ce texte, environ 3 800 articles publiés, et plus de 7500 messages de
forum, et que le moteur de recherche de SPIP ne donne aucun signe de faiblesse.
Par ailleurs, statistiquement, on peut considérer de façon approximative que
chaque contenu ne sera indexé qu’une seule fois : compte tenu qu’il y a en général
beaucoup plus de visites sur un site que de mises à jour de contenus, le surcroît
de charge du serveur apparaît négligeable.
Qualité
La qualité de l’indexation est plus faible que sous des moteurs de recherche
professionnels. PHP étant un langage plutôt lent, la phase d’extraction des mots a
dû être simplifiée au maximum pour que les temps d’indexation restent minimes.
Par conséquent, les données d’indexation comportent quelques « déchets », c’està-dire des morceaux de texte qui ne correspondent pas à de « vrais » mots, mais
ont été indexés comme tels (il s’agit souvent de contenus techniques comme des
noms de fichiers, ou de passages à la ponctuation malmenée). L’exemple d’uZine,
où l’on constate environ 2 % de tels « déchets », nous laisse cependant penser
que ces données sont quantité négligeable, d’autant qu’il y a peu de chance
qu’elles déclenchent un résultat positif lors d’une recherche.
La recherche n’offre pas d’opérateurs booléens, l’opérateur implicite étant grosso
modo un « OU » logique. Cependant, depuis SPIP 1.7.1, les articles trouvés
s’affichent dans un ordre qui privilégie les résultats contenant le plus de mots
orthographiés précisément selon la requête. Ainsi, une requête sur « la main
rouge » mettra en évidence les articles contenant « main » et « rouge », loin
devant les articles ne contenant que « maintenance » ou « rouget » - ceux-ci
apparaîtront, mais plus loin dans le classement.
Espace disque
MySQL n’étant pas spécialement conçu pour le stockage de données d’indexation,
l’utilisation du moteur de recherche a tendance à faire beaucoup grossir l’espace
disque utilisé par la base de données. Pour donner quelque précision, disons
qu’un contenu génère des données d’indexation de taille comprise entre la taille
du contenu et le double de celle-ci. Donc, si l’on fait abstraction des données ne
donnant pas lieu à indexation (les forums par exemple), l’indexation fait entre
doubler et tripler la place prise par la base de données. Cela peut être gênant si la
place vous est très comptée.
Si jamais vous désactivez le moteur de recherche afin d’économiser de l’espace
disque, n’oubliez pas ensuite d’effacer les données d’indexation (dans la page de
sauvegarde/restauration de la base de données) afin de réellement libérer
l’espace disque occupé par ces données.
[1] Si, donc, vous avez mis tous les $delais à zéro, ou si votre site n’est pas visité (site
de test), l’indexation n’aura pas lieu.
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Guide des fonctions avancées
Les variables de personnalisation
français
Spip et les
feuilles de style
<INCLURE>
d’autres squelettes
Réaliser un site
multilingue
Internationaliser
les squelettes
Utiliser des
URLs
personnalisées
Le moteur de
recherche
Les variables
de
personnalisation
Le support LDAP
Le traitement
des images
Insérer des
formules
mathématiques
en LaTEX
SPIP 1.8 :
l’interface
graphique
La structure de
la base de
données
•••••••
català
English
Español
italiano
Certains comportements des pages de votre site peuvent être modifiés au moyen
de variables PHP. Ces variables sont normalement définies par SPIP, mais, pour
obtenir une personnalisation plus fine du site, le webmestre peut les modifier.
Où indiquer ces variables ?
Inutile d’entrer dans le code source de SPIP lui-même pour fixer ces variables
(ouf !).
Pour l’ensemble du site
Si vous voulez fixer ces variables pour l’intégralité du site, vous pouvez les
indiquer, avec une syntaxe un peu différente, dans un fichier intitulé
mes_fonctions.php3, placé à la racine du site. (Il faudra éventuellement créer
ce fichier, et entourer les définitions de vos variables par les marqueurs <?php
et ?>, voir les exemples ci-dessous.)
Pour chaque type de squelette
[SPIP 1.4] Vous pouvez aussi définir ces variables squelette par squelette. Pour
cela, il faut les installer au début du fichier PHP appelant le squelette (par
exemple article.php3, rubrique.php3...). Elles s’insèrent naturellement à
côté des variables obligatoires $fond et $delais.
Les variables du texte
Ces variables sont utilisées lors du calcul de la mise en page (correction
typographique) par SPIP.
$debut_intertitre fixe le code HTML inséré en ouverture des intertitres
(par le raccourci {{{). En standard, sa valeur est :
$debut_intertitre = "\n<h3 class=\"spip\">\n";
$fin_intertitre est le code HTML inséré en fermeture des intertitres
(raccourci }}}). Sa valeur normale est :
$fin_intertitre = "</h3>\n";
$ouvre_ref est le code d’ouverture des appels des notes de bas de page ; par
défaut, c’est une espace insécable et un crochet ouvrant ;
$ferme_ref est le code de fermeture des appels des notes de bas de page ; par
défaut, c’est un crochet fermant.
$ouvre_note est le code d’ouverture de la note de bas de page (telle qu’elle
apparaît dans #NOTES) ; par défaut, un crochet ouvrant ;
$ferme_note est le code de fermeture des notes de bas de page (un crochet
fermant).
Des choix alternatifs pourront être par exemple d’utiliser des parenthèses ; ou,
plus joliment, d’ouvrir avec le tag HTML <sup>, et de fermer avec </sup>.
Le fichier puce.gif et la variable $puce. Lorsque vous commencez une
nouvelle ligne par un tiret, SPIP le remplace par une petite « puce » graphique.
Cette puce est constituée par le fichier puce.gif installé à la racine du site ;
vous pouvez modifier ce fichier selon vos besoins. Mais vous pouvez aussi décider
de fixer vous-même le choix de la puce, au travers de la variable $puce. Par
exemple pour indiquer un autre fichier graphique :
$puce = "<img src='mapuce.gif' alt='-'
align='top' border='0'>";
ou par un élément HTML non graphique :
$puce = "<li>";
Les variables pour les forums publics
Il existe des variables permettant de fixer le comportement des forums publics
avec des mots-clés.
N.B. : Ces variables ne sont utilisées que lorsque vous créez des
forums publics dans lesquels les visiteurs peuvent sélectionner des
mots-clés ; leur utilisation est donc extrêmement spécifique (et pas
évidente...).
$afficher_texte (« oui »/« non »). Par défaut, les forums publics sont
conçus pour permettre aux visiteurs d’entrer le texte de leur message ; mais
lorsque l’on propose le choix de mots-clés dans ces forums, on peut décider
qu’aucun message n’est utile, seul la sélection des mots-clés importe. Dans ce cas,
on pourra indiquer :
$afficher_texte = "non";
$afficher_groupe permet d’indiquer les différents groupes de mots-clés
que l’on souhaite proposer dans tel forum. En effet, tous les forums sur un site ne
sont pas forcément identiques, et si, à certains endroits, on peut vouloir afficher
une sélection de tous les groupes de mots-clés (ceux que l’ont a rendu accessibles
aux visiteurs depuis l’espace privé), à d’autres endroits, on peut vouloir n’utiliser
que certains groupes, voire aucune groupe (pas de sélection de mots-clés du tout).
La variable $afficher_groupe est un tableau (array), et se construit donc de
la façon suivante :
$afficher_groupe[] = 3;
$afficher_groupe[] = 5;
impose l’affichage uniquement des groupes 3 et 5.
$afficher_groupe[] = 0;
interdit l’utiliser des mots-clés dans ces forums (puisqu’il n’existe pas de groupe
de mots-clés numéroté 0).
Si l’on n’indique rien (on ne précise pas $afficher_groupe), tous les groupes
de mots-clés indiqués, dans l’espace privé, comme « proposés aux visiteurs du
site public » sont utilisés.
Le dossier des squelettes
[SPIP 1.5] Si l’on souhaite mettre les squelettes de son site dans un dossier
particulier, par exemple pour faire des essais de différents jeux de squelettes
trouvés sur Internet, ou parce qu’on aime que les choses soient bien rangées, etc.,
il est possible de fixer dans mes_fonctions.php3 la variable
$dossier_squelettes.
<?php
$GLOBALS['dossier_squelettes'] =
'design';
?>
À partir de ce moment-là, SPIP ira chercher en priorité les squelettes présents
dans le dossier design/ (que vous aurez créé à la racine du site). Si, de plus,
vous utilisez <INCLURE(xxx.php3)>, SPIP ira chercher le fichier xxx.php3
d’abord dans design/, puis, s’il n’y figure pas, à la racine du site.
Les avantages de ce rangement peuvent sembler évidents (meilleure séparation
du code de spip et de la structure du site, possibilité de changer tout un ensemble
de squelettes d’un seul coup, etc.) ; l’inconvénient principal est qu’il sera plus
difficile de visualiser les squelettes via un simple navigateur (les liens vers les
images, notamment, risquent de « casser »).
Exemples
Pour modifier des variables uniquement pour un certain type de squelettes
(par exemples pour les pages de rubriques), il suffit de les définir dans le fichier
d’appel de ces squelettes. Par exemple, pour les rubriques, on peut fixer des
valeurs directement dans rubrique.php3 :
<?php
$fond = "rubrique";
$delais = 2 * 3600;
$espace_logos = 20;
include ("inc-public.php3");
?>
Ici, on a modifié la valeur de l’espace autour des logos.
Pour modifier des valeurs de variables pour l’ensemble du site, on peut les
définir dans le fichier mes_fonctions.php3.
Attention, lorsqu’on définit des valeurs dans ce fichier, il faut impérativement
utiliser la syntaxe $GLOBALS['xxx'] pour chacune des variables à
personnaliser. Par exemple, pour définir la valeur de $debut_intertitre, on
utilise la syntaxe $GLOBALS['debut_intertitre'].
L’utilisation de cette syntaxe est imposée par des impératifs de sécurité des sites.
<?php
$GLOBALS['debut_intertitre'] = "<h3
class='mon_style_h3'>";
$GLOBALS['fin_intertitre'] = "</h3>";
$GLOBALS['ouvre_ref'] = '&nbsp;(';
$GLOBALS['ferme_ref'] = ')';
$GLOBALS['ouvre_note'] = '(';
$GLOBALS['ferme_note'] = ') ';
$GLOBALS['espace_logos'] = 0;
?>
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Guide des fonctions avancées
Le support LDAP
français
Spip et les
feuilles de style
<INCLURE>
d’autres squelettes
Réaliser un site
multilingue
Internationaliser
les squelettes
Utiliser des
URLs
personnalisées
Le moteur de
recherche
Les variables de
personnalisation
Le support
LDAP
Le traitement
des images
Insérer des
formules
mathématiques
en LaTEX
SPIP 1.8 :
l’interface
graphique
La structure de
la base de
•••••••
català
Español
italiano
Attention, cet article est vraiment destiné à des utilisateurs avancés,
qui maîtrisent l’usage de LDAP et souhaitent appuyer SPIP sur un
annuaire LDAP existant.
LDAP (Lightweight Directory Access Protocol) est un protocole permettant
d’interroger un annuaire contenant des informations d’utilisateurs (nom, login,
authentification...). Depuis la version [SPIP 1.5] il est possible de vérifier si un
rédacteur est dans la base LDAP avant de lui donner accès à l’espace privé.
A l’installation, SPIP détecte si PHP a été compilé avec le support LDAP. Si oui, à
la cinquième étape (« créer un accès »), un bouton permet d’ajouter un annuaire
LDAP à la configuration SPIP. La configuration qui suit est relativement simple,
elle essaie de deviner les paramètres au maximum. Notamment, elle permet de
choisir le statut par défaut des auteurs venant de l’annuaire : ceux-ci peuvent être
rédacteurs (conseillé), administrateurs ou simples visiteurs.
Note : par défaut, l’extension LDAP de PHP n’est généralement pas
activée, donc SPIP n’affichera pas le formulaire correspondant lors
de l’installation. Pensez à activer l’extension LDAP dans votre
installation de PHP si vous voulez utiliser LDAP avec SPIP.
Si SPIP est déjà installé et que vous voulez configurer l’annuaire LDAP, il faudra
reprendre l’installation en effaçant le fichier ecrire/inc_connect.php3.
Une fois la configuration correctement effectuée, tous les utilisateurs de
l’annuaire LDAP seront identifiés en tapant leur login (ou nom) dans l’annuaire
LDAP, puis leur mot de passe. Notez que cela n’empêche pas de créer
directement des auteurs dans SPIP ; ces auteurs ne seront pas recopiés dans
l’annuaire mais gérés directement par SPIP. D’autre part les informations
données
personnelles (biographie, clé PGP...) des auteurs authentifiés depuis LDAP ne
seront pas non plus recopiées dans l’annuaire. Ainsi SPIP n’a besoin que d’un
accès en lecture seule à l’annuaire LDAP.
Important : créez toujours un premier administrateur « normal » (non LDAP)
lors de l’installation de SPIP. C’est préférable pour éviter d’être bloqué en cas de
panne du serveur LDAP.
Pour en savoir plus
Les infos de connexion au serveur LDAP sont écrites dans inc_connect.php3.
Corollaire : il faut supprimer ce fichier et relancer l’installation pour activer
LDAP sur un site SPIP existant.
Dans la table spip_auteurs, est ajouté un champ "source" qui indique d’où
viennent les infos sur l’auteur. Par défaut, c’est "spip", mais ça peut aussi prendre
la valeur "ldap". Ca permet de savoir notamment quels champs ne doivent pas
être changés : en particulier, on ne doit pas autoriser la modification du login, car
sinon il y a une perte de synchronisation entre SPIP et LDAP.
A l’authentification, les deux méthodes sont testées à la suite : SPIP puis LDAP.
En fait un auteur LDAP ne pourra pas être authentifié par la méthode SPIP
(méthode standard avec challenge md5) car le pass est laissé vide dans la table
spip_auteurs. Un auteur SPIP, quant à lui, sera authentifié directement depuis la
table spip_auteurs. D’autre part, si le login entré ne vient pas de SPIP, le mot de
passe est transmis en clair.
Quand un auteur LDAP se connecte pour la première fois, son entrée est ajoutée
dans la table spip_auteurs. Les champs remplis sont : nom, login et email qui
viennent de LDAP (champs ’cn’, ’uid’ et ’mail’ respectivement) et le statut dont la
valeur par défaut a été définie à l’installation (rédacteur, admin ou visiteur).
Important : on peut modifier le statut par la suite, afin de choisir ses admins à la
main par exemple.
Une fois un auteur connecté, il est authentifié par la voie classique, c’est-à-dire
simplement avec le cookie de session. Ainsi on ne se connecte à LDAP que lors du
login (spip_cookie.php3). De même, les infos prises en compte dans l’affichage et
les boucles sont celles de spip_auteurs, pas celles de l’annuaire.
Pour les auteurs SPIP, rien ne change. On peut les créer et les modifier comme à
l’habitude.
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Guide des fonctions avancées
Le traitement des images
français
Spip et les
feuilles de style
<INCLURE>
d’autres squelettes
Réaliser un site
multilingue
Internationaliser
les squelettes
Utiliser des
URLs
personnalisées
Le moteur de
recherche
Les variables de
personnalisation
Le support LDAP
Le traitement
des images
Insérer des
formules
mathématiques
en LaTEX
SPIP 1.8 :
l’interface
graphique
La structure de
la base de
données
•••••••
català
Español
italiano
[SPIP 1.8] permet d’utiliser les systèmes de traitement d’images installés sur
votre site d’hébergement. Introduites dans la version 1.7, ces fonctions de SPIP
sont complétées et plus puissantes.
SPIP utilise le traitement d’images de trois manières différentes :
— la création de vignettes de prévisualition pour les images installées comme
« documents joints » ; cela était déjà présent dans la version 1.7 ; [SPIP 1.8]
permet de plus, dans ces « portfolios », de faire subir à chaque image une
rotation à 90° (cela est particulièrement intéressant lorsqu’on installe une série
de photographies depuis un appareil photo numérique) ;
— à de nombreux endroits dans l’espace privée, l’affichage de « vignettes »
destinées à illustrer la navigation, à partir des logos des articles, des rubriques et
même des auteurs (par exemple, si l’on dote les participants à un site de logos
d’auteurs, des vignettes de ces logos accompagneront tous les messages de ces
auteurs dans les forums de l’espace privé) ;
— dans les squelettes, les webmestres disposent d’une fonction reduire_image
particulièrement utile pour contrôler sa mise en page, et créer différentes
versions (de différentes tailles) d’une même image. Nous ne pouvons
qu’encourager les webmestres à « jouer » avec cette fonction pour enrichir et
contrôler leur interface graphique ; on en tirera avantage pour obtenir :
●
●
●
●
des alignements d’images parfaits (par exemple : toutes les images de la
même largeur), sans s’obliger à installer des images de dimensions
prédéfinies ;
la garantie de ne pas faire « exploser » sa mise en page lorsqu’une image
trop grande est installée par un rédacteur,
des effets de survol et d’animation réalisés simplement en utilisant la
même image à des tailles différentes (sans devoir jouer avec les « logos de
survol »),
des interfaces de portfolios (galeries de photos) épatantes...
Mais, pour réaliser ces opérations de traitement d’images, SPIP fait appel à des
systèmes qui ne peuvent pas être installés automatiquement avec SPIP, mais
doivent être présents sur le serveur qui héberge votre site. Il faut donc que ces
systèmes soient présents en plus de SPIP (dit autrement : il ne suffit pas que SPIP
soit installé pour que les fonctions de traitement d’images soient disponibles ; il
faut en fait que ces fonctions soient présentes par ailleurs).
Le choix d’un système de traitement d’images se fait dans la partie
« Configuration » (configuration avancée) de l’espace privé. SPIP permet de
choisir parmi 5 méthodes différentes de traitement des images.
Imagemagick
Imagemagick en tant qu’extension de PHP (php-imagick) est le choix privilégié
par SPIP. SPIP est capable de déterminer seul sa présence. Si Imagemagick est
présent sur votre serveur, alors SPIP l’utilisera automatiquement.
Si Imagemagick n’est pas présent sur votre serveur, alors SPIP vous proposera de
choisir parmi d’autres méthodes. Ces méthodes n’étant pas détectables par SPIP
(et, en tout cas, pas parfaitement), une vignette vous est proposée pour chaque
méthode ou, éventuellement, pas de vignette si la méthode ne fonctionne pas sur
votre site. Vous êtes alors invité à sélectionner votre méthode préférée (parfois :
sélectionner la seule réellement disponible !).
GD, GD2
GD (et sa version 2, nettement plus puissante) est une extension de PHP
désormais fréquemment présente sur les serveurs, y compris les hébergeurs
mutualisés.
Si GD2 est présente, vous pouvez l’utiliser, elle donne des résultats de bonne
qualité.
En revanche, GD (comprendre : « version 1 de GD ») est proposée comme pisaller : le traitement des images se fait en 256 couleurs, et introduit de fortes
dégradation des images ; elle n’est donc à sélectionner que si aucune autre
méthode ne fonctionne sur votre site.
Imagemagick par convert
Convert est le logiciel en ligne de commande de Imagemagick. La qualité est
absolument épatante, cependant son installation est relativement complexe.
Une fois convert installé sur votre site, vous devez configurer le chemin d’accès
dans mes_options.php3 (il s’agit d’un appel en ligne de commande) par la
variable suivante :
$convert_command = '/bin/convert';
Il convient ici d’indiquer le chemin complet d’accès au programme. Sous Linux,
ce chemin est souvent
$convert_command = '/bin/convert';
sous MacOS X, s’il est installé avec Fink :
$convert_command = '/sw/bin/convert';
(ces valeurs sont fournies à titre indicatif ; comme tout programme, il peut être
installé quasiment n’importe où...).
NetPBM
Cette méthode consiste en trois programmes, déjà anciens, qui permettent de
réaliser le redimensionnement de l’image. L’avantage de cette méthode est que
ces programmes peuvent être installés sans accès root sur la plupart des
hébergements.
On trouvera, sur le site du logiciel gallery, une explication claire et des versions
précompilées de NetPBM.
Dans SPIP, on configure le chemin d’accès à pnmscale (l’un seulement des trois
programmes installés - les deux autres chemins s’en déduiront, puisque les
programmes sont installés dans le même répertoire) par la variable suivante :
$pnmscale_command = '/bin/pnmscale';
(encore une fois, c’est-à-vous de déterminer le chemin d’accès réel de votre
installation).
**
Pour rappel, vous pouvez obtenir nombre d’informations utiles sur votre système
via la page /ecrire/info.php3, notamment :
— le système utilisé (utile pour installer NetPBM précompilé) ;
— la version de PHP ;
— la présence éventuelle des extensions GD, GD2 et Imagemagick.
Enfin, en cas de difficulté, la meilleure solution consiste à contacter votre
hébergeur pour qu’il installe les extensions nécessaires si aucune n’est présente.
La présence d’au moins une extension graphique de PHP est désormais une
norme chez les hébergeurs, n’hésitez pas à demander leur installation pour en
bénéficier sur votre site.
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Guide des fonctions avancées
Insérer des formules mathématiques en
LaTEX
français
Spip et les
feuilles de style
<INCLURE>
d’autres squelettes
Réaliser un site
multilingue
Internationaliser
les squelettes
Utiliser des
URLs
personnalisées
Le moteur de
recherche
Les variables de
personnalisation
Le support LDAP
Le traitement
des images
Insérer des
formules
mathématiques
en LaTEX
SPIP 1.8 :
l’interface
graphique
La structure de
la base de
données
català
italiano
[SPIP 1.8] introduit une puissante fonctionnalité permettant d’insérer dans les
textes des formules de mathématique complexes, en utilisant la syntaxe de TEX/
LaTEX.
Cette fonctionnalité permet par exemple d’afficher une formule comme celle-ci :
en la codant directement dans le texte, comme on peut le faire avec TEX.
Notez bien : l’utilisation de cette méthode nécessite,
évidemment, de connaître la syntaxe des formules dans TEX.
Syntaxe qui n’est pas simple...
Des images dans le texte
Le principe technique de cette méthode consiste à transformer chacune des
formules en image, image qui est ensuite affichée dans le texte. C’est
actuellement la méthode la plus simple et efficace pour afficher des formules
mathématiques complexes sur une page Web.
Pour l’heure, l’affichage de formules mathématiques sur des pages
Web grâce au standard MathML n’est absolument pas viable,
l’implémentation de MathML dans les navigateurs étant
totalement erratique. La solution retenue par SPIP (l’intégration
d’images représentant les formules) est actuellement la seule qui
garanti que tous les visiteurs d’un site verront correctement les
formules mathématiques.
Il est important de comprendre que, dans SPIP, seules les formules sont
transformées. Il n’est pas question, en particulier, d’utiliser les macro-fonctions
de TEX pour réaliser la mise en forme du document. Il s’agit ici d’un outil destiné
à intégrer des formules mathématiques à l’intérieur d’un document codé selon les
habitudes de SPIP.
Syntaxe dans SPIP
La syntaxe dans SPIP consiste à placer la partie de texte concernée par le
traitement entre les pseudo-tags suivants :
<math>
...
Ici on extrait les formules
mathématiques...
...
</math>
Puisque seules les formules mathématiques sont traitées, on peut
en réalité ajouter <math>...</math> de manière très large (en
clair : on peut ajouter <math> tout au début du texte, et </math>
tout à la fin...).
La seule incompatibilité sera le cas où l’on souhaite afficher le
symbole « dollar » dans le texte, ce symbole étant utilisé pour
délimiter les formules. (C’est la raison, en réalité, de l’existence
des codes <math></math>.)
À l’intérieur de ces pseudo-tags, on code ensuite les formules de mathématiques
selon les normes de TEX, en les encadrant de dollars ou de double-dollars pour
les formules centrées.
Voici un exemple :
On peut insérer des matrices :
fractions, telles que
,
,
,
; on peut placer des
; utiliser des lettres grecques
,
,
; centrer des formules complexes :
que l’on pourra coder ainsi :
On peut insérer des matrices:
$\pmatrix{1&0&0\cr 0&a&0\cr 0&0&b\cr}$;
on peut placer des fractions, telles que ${1
\over z}$,
${1\over\displaystyle 1+{1\over x}}$;
utiliser des lettres grecques $\alpha$, $\beta
$,
$\gamma$, $\Gamma$, $\varphi$;
centrer des formules complexes:
$$\left|{1\over N}\sum_{n=1}^N \gamma(u_n)
-{1\over 2\pi}\int_0^{2\pi}\gamma(t){\rm d}t
\right|
Le
système est limité à l’affichage de formules mathématiques. De ce fait, toutes
\le
{\varepsilon\over
les autres
fonctions3}.$$
de T X sont désactivées. Parmi la plus importante
E
interdiction : il n’est pas possible de définir ses propres macros (\def...{...}
est désactivé) et les macros utilisées en dehors des formules mathématiques ne
seront pas reconnues. À l’usage, on trouvera d’autres limitations, en se souvenant
toujours que le but est d’intégrer des formules mathématiques dans ses textes, et
rien de plus...
Pour les webmestres
Le traitement des équations se fait sur le mode client-serveur : les formules sont
envoyées à un serveur centralisé, qui retourne à votre site les fichiers graphiques
de ces équations. (Évidemment, les fichiers sont sauvegardés sur votre système,
et l’échange n’a lieu qu’une seule fois par équation.)
Pour plus d’informations sur le système utilisé, vous pouvez consulter la page du
Wiki de SPIP. Vous y trouverez notamment les explications pour monter votre
propre serveur d’équations, afin de ne plus dépendre de notre serveur central.
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Guide des fonctions avancées
SPIP 1.8 : l’interface graphique
français
Spip et les
feuilles de style
<INCLURE>
d’autres squelettes
Réaliser un site
multilingue
Internationaliser
les squelettes
Utiliser des
URLs
personnalisées
Le moteur de
recherche
Les variables de
personnalisation
Le support LDAP
Le traitement
des images
Insérer des
formules
mathématiques
en LaTEX
SPIP 1.8 :
l’interface
graphique
La structure de
la base de
données
català
L’interface graphique de l’espace privé a été, dans la version 1.8, largement
remaniée. Au délà de l’aspect purement graphique de l’interface (qu’il est inutile
de détailler), nous présentons ci-dessous quelques-uns des éléments d’ergonomie
introduits, destinés à faciliter le travail à la fois des utilisateurs débutants et des
utilisateurs confirmés.
« The “Un-seul-click”™ interface for the SPIP-user »
L’une des principales tâches effectuées sur cette version a consisté à tenter de
réduire le nombre de clics nécessaires pour accéder aux différentes pages. Il est
destiné à la fois aux utilisateurs confirmés (ils « gagnent » du temps) mais aussi
aux utilisateurs débutants en rendant visible toutes les informations nécessaires
(telle page n’est pas « cachée » comme sous-option d’une autre page, elle est
accessible directement).
Évidemment, on a tenté ici, selon l’habitude de SPIP, de ne pas rendre plus
confuse l’interface pour les débutants en voulant faciliter le travail des
utilisateurs confirmés.
La modification la plus visible par rapport aux versions précédentes (depuis la
version 1.4) est la disparition du second bandeau de navigation. Désormais tous
les éléments de ce « second bandeau » apparaissent en « popup » par survol des
éléments principaux (eux-mêmes réorganisés selon des principes simplifiés —
comme un retour à l’interface de SPIP 1.0 !). Ainsi chacune des pages de ce
« second bandeau » devient accessible en un clic depuis toutes les pages de
l’espace privé.
Selon la même logique, le « bandeau coloré » accueille, outre les options
d’interface (couleur, taille de l’écran, etc.), quelques popups récapitulant en
permanence certaines informations utiles :
une navigation dans l’intégralité de la hiérarchie des rubriques, par un système
de menus déroulants,
un rappel des articles en cours de rédaction et proposés à la publication, ainsi
qu’un des boutons « créer un article, une brève... »,
l’interface de recherche,
les raccourcis liés au calendrier interne et à la messagerie.
À différents endroits de l’interface (notamment sur la page « À suivre »), on
pourra repérer des petits boutons « Plus ». Destinés aux utilisateurs confirmés
(l’absence de descriptif explicite de ces boutons faisant qu’on en découvre l’usage
au fur et à mesure), ils envoient à des pages spécifiques. Par exemple, à côté
d’une liste d’articles, ce bouton mène à la page « Tous vos articles » ; à côté d’une
liste de brèves, le bouton mène à la page de gestion des brèves, etc.
Changements de statut dans les listes
Une interface de changement de statut à l’intérieur même des listes (d’articles,
notamment) permet aux administrateurs de modifier le statut d’une série
d’éléments sans changer de page. Cette manipulation, immédiate, permet de
changer, par exemple, le statut de tous les articles d’une même rubrique (tous les
publier, tous les dépublier) sans changer de page.
Des vignettes et des rotations
Si vous disposez de fonctions de traitement d’images sur votre serveur, SPIP peut
en tirer partie pour « illustrer » graphique l’espace privé :
vignettes des logos dans les listes d’articles, brèves, sous-rubriques,
vignettes des auteurs dans les forums internes.
Ces fonctions graphiques rendent l’interface plus agréable, mais aussi plus lisible
(les éléments des listes étant ainsi mieux différenciés graphiquement par
l’affichage d’un petit logo).
Ces fonctions permettent aussi d’effectuer des rotations de photographies dans la
nouvelle interface de portfolio.
Le calendrier
Outre les changements graphiques de l’interface du calendrier interne, on
remarquera l’apparition de cinq petits boutons de réglage ergonomique :
les petites horloges permettent de développer plus ou moins l’affichage de la
matinée ou de l’après-midi ;
des loupes « plus » et « moins » permettent de zoomer sur cet affichage.
Interface purement textuelle
SPIP 1.8 introduit une version nouvelle de l’interface, destinée aux malvoyants.
Par rapport à la version « texte » de l’interface (introduite dans SPIP 1.4), cette
nouvelle interface est nettement « allégée » (l’interface « texte » de l’interface,
elle, convient aux connexions relativement lentes, mais pour une lecture à l’écran
par un utilisateur voyant).
On peut accéder à cette interface par l’adresse /ecrire/oo, ou bien en suivant
le lien « Afficher l’interface textuelle simplifiée » qui apparaît sur les butineurs ne
comprenant pas Javascript.
Il est possible de revenir à l’interface habituelle en suivant le lien proposé en bas
de page (« Retour à l’interface graphique complète »). Notez qu’alors vous
revenez en interface dite « simplifiée ».
L’équipe des développeurs (liste de discussion spip-dev) est très
intéressée par des retours d’expérience de la part d’utilisateurs
concernés par cette interface. Nous manquons cruellement de
témoignages pour améliorer le système en fonction de tels
utilisateurs.
On notera que cette interface est également particulièrement adaptée aux
connexions sur supports mobiles dotés de connexions très lentes et/ou d’écrans
de petite taille (smartphones, PDA communiquants).
Espaces plus grands (ou pas...)
La zone « Texte » du formulaire de modification d’articles s’adapte pour occuper
toute la hauteur de la fenêtre. Ce qui, dès qu’on utilise une définition d’écran
supérieure à 800x600, permet d’agrandir notablement l’espace pour saisir son
texte.
Selon le même principe, les fenêtres de « Navigation rapide » occupent toute la
hauteur de l’écran.
Formulaires dynamiques
De nombreux formulaires deviennent dynamiques : des boutons de validation,
des cases de sélection, ainsi que des zones de texte, apparaissent ou disparaissent
en fonction des choix des utilisateurs.
Ainsi, dans l’affichage d’un article, certains boutons de « Validation »
n’apparaissent que lorsqu’on modifie le menu déroulant attenant. On pourra
également voir de tels formulaires dans l’espace de configuration du site (par
exemple, dans la zone « Référencement de sites », selon qu’on sélectionne
« Gérer un annuaire de sites Web » ou « Déselectionner », et « Utiliser la
syndication » ou non, on voit les options de configuration changer
immédiatement).
Statistiques
Les pages d’affichage des statistiques ne changent pas dans leur principe. On
notera l’apparition de boutons de « zoom » pour l’évolution des statistiques.
Les pages des « répartitions de visites » devient nettement plus compréhensible !
Pour les webmestres...
Les adeptes de HTML pourront se demander comment les grandes icones de
navigation de l’espace privé changent de couleur selon le choix de l’utilisateur.
Cet effet est réalisé en utilisant des icones au format PNG 24, et en profitant de la
transparence fine autorisée par ce format (couche alpha).
Or, il est habituellement expliqué que Microsoft Explorer est incapable
d’exploiter la couche alpha du PNG24. L’espace privé de SPIP utilise une astuce
permettant cependant de faire utiliser cette couche alpha par Microsoft Explorer.
Les webmestres intéressés pourront avantageusement l’exploiter pour la partie
publique de leur site, lors de la création de leurs propres squelettes...
Il convient de créer une classe de style, classe que l’on attribuera
aux images concernées (notez bien : on peut appliquer sans risque
cette classe à des images dans d’autres formats que le PNG, la
classe sera alors simplement inutile, mais sans déterioration de
ces images).
Cette classe pourra se définir ainsi :
.format_png {
behavior: url("win_png.htc");
}
qu’on applique dans les balises <img src="..."
class="format_png">.
On constate que cette classe utilise une caractéristique de
Microsoft Explorer, l’appel d’un behavior. Celui-ci est un fichier
Javascript, présent dans l’espace privé (/ecrire/win_png.
htc), que l’on recopie à la racine du site pour l’exploiter en dehors
de l’espace privé.
En ouvrant ce fichier de comportement (behavior), on verra qu’il
fait appel à un fichier /img_pack/rien.gif dans son
fonctionnement. On doit donc recopier ce fichier à la racine du site
(depuis /ecrire/img_pack/rien.gif), et remplacer le
chemin dans la version de win_png.htc installée à la racine du
site.
Vous n’aimez pas le vert ?
Les goûts et les couleurs...
Les couleurs de l’interface peuvent être complétées d’autres couleurs, ou
remplacées. Pour cela, il suffit d’installer des variables dans un fichier /ecrire/
mes_options.php3 :
global $couleurs_spip;
$couleurs_spip[1] = array (
"couleur_foncee" => "#508A72",
"couleur_claire" => "#A5DFC7",
"couleur_lien" => "#657701",
"couleur_lien_off" => "#A6C113"
);
$couleurs_spip[] = array (
"couleur_foncee" => "#949064",
"couleur_claire" => "#DFDBA5",
"couleur_lien" => "#657701",
"couleur_lien_off" => "#A6C113"
);
Ici, on a remplacé le vert (variable « 1 » ; les couleurs de l’installation normale
sont numérotées de 1 à 6, on peut donc toutes les modifier), et ajouté une
nouvelle couleur ($couleurs_spip[] indiquant qu’on ajoute une valeur au
tableau (array) $couleurs_spip.
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Guide des fonctions avancées
La structure de la base de données
français
Spip et les
feuilles de style
<INCLURE>
d’autres squelettes
Réaliser un site
multilingue
Internationaliser
les squelettes
Utiliser des
URLs
personnalisées
Le moteur de
recherche
Les variables de
personnalisation
Le support LDAP
Le traitement
des images
Insérer des
formules
mathématiques
en LaTEX
SPIP 1.8 :
l’interface
graphique
La structure
de la base de
données
•••••••
català
Español
italiano
La structure de la base de données est assez simple. Certaines conventions ont été
utilisées, que vous repérerez assez facilement au cours de ce document. Par
exemple, la plupart des objets sont indexés par un entier autoincrémenté dont le
nom est du type id_objet, et qui est déclaré comme clé primaire dans la table
appropriée.
NB : cet article commence à dater, et personne n’a encore pris la peine d’en faire
la mise à jour. Il faut le lire comme un élément permettant de comprendre le
fonctionnement de SPIP, mais plus comme un outil de référence. Si vous
souhaitez contribuer à la documentation en refondant cet article, surtout
n’hésitez pas !
Contenu rédactionnel
Les rubriques : spip_rubriques
Chaque rubrique est identifiée par son
id_rubrique.
id_parent est l’id_rubrique de la rubrique qui
contient cette rubrique (zéro si la rubrique se trouve à
la racine du site).
titre, descriptif, texte parlent d’eux-mêmes.
id_secteur est l’id_rubrique de la rubrique en tête
de la hiérarchie contenant cette rubrique. Une
rubrique dépend d’une rubrique qui dépend d’une
rubrique... jusqu’à une rubrique placée à la racine du
site ; c’est cette dernière rubrique qui détermine l’id_secteur. Cette valeur
précalculée permet d’accélérer certains calculs de l’espace public (en effet, les
brèves sont classées par secteur uniquement, et non selon toute la hiérarchie).
maj est un champ technique mis à jour automatiquement par MySQL, qui
contient la date de la dernière modification de l’entrée dans la table.
export, id_import sont des champs réservés pour des fonctionnalités
futures.
Les articles : spip_articles
Chaque article est identifié par son id_article.
id_rubrique indique dans quelle rubrique est
rangé l’article.
id_secteur indique le secteur correspondant à
la rubrique susmentionnée (voir le paragraphe
précédent pour l’explication de la différence entre
les deux).
titre, surtitre, soustitre, descriptif,
chapo, texte, ps parlent d’eux-mêmes.
date est la date de publication de l’article (si
l’article n’a pas encore été publié, c’est la date de
création).
date_redac est la date de publication
antérieure si vous réglez cette valeur, sinon elle
est égale à « 0000-00-00 ».
statut est le statut actuel de l’article : prepa
(en cours de rédaction), prop (proposé à la
publication), publie (publié), refuse (refusé),
poubelle (à la poubelle).
accepter_forum : permet de régler
manuellement si l’article accepte des forums (par
défaut, oui).
maj : même signification que dans la table des rubriques.
export est un champ réservé pour des fonctionnalités futures.
images est un champ contenant la liste des images utilisées par l’article, dans
un format particulier. Ce champ est généré par spip_image.php3.
visites et referers sont utilisés pour les statistiques sur les articles. Le
premier est le nombre de chargements de l’article dans l’espace public ; le
deuxième contient un extrait de hash des différents referers, afin de connaître le
nombre de referers distincts. Voir inc-stats.php3.
Les auteurs : spip_auteurs
Chaque auteur est identifié par son id_auteur.
nom, bio, nom_site, url_site, pgp sont
respectivement le nom de l’auteur, sa courte
biographie, son adresse e-mail, le nom et l’URL de son
site Web, sa clé PGP. Informations modifiables
librement par l’auteur.
email, login sont son e-mail d’inscription et son
login. Ils ne sont modifiables que par un
administrateur.
pass est le hash MD5 du mot de passe.
htpass est la valeur cryptée (i.e. générée par crypt())
du mot de passe pour le .htpasswd.
statut est le statut de l’auteur : 0minirezo
(administrateur), 1comite (rédacteur), 5poubelle (à
la poubelle), 6forum (abonné aux forums, lorque ceux-ci sont réglés en mode
« par abonnement »).
maj a la même signification que dans les autres tables.
Les brèves : spip_breves
Chaque brève est identifiée par son id_breve.
id_rubrique est la rubrique (en fait, le secteur)
dans laquelle est classée la brève.
titre, texte, lien_titre, lien_url sont le titre, le
texte, le nom et l’adresse du lien associé à la brève.
date_heure est la date de la brève.
statut est le statut de la brève : prop (proposée à
la publication), publie (publiée), refuse (refusée).
maj : idem que dans les autres tables.
Les mots-clés : spip_mots
Chaque mot-clé est identifié par son id_mot.
Le type du mot-clé est le type, ou groupe, choisi pour
le mot-clé. En définissant plusieurs types, on définit
plusieurs classifications indépendantes (par exemple
« sujet », « époque », « pays »...).
titre, descriptif, texte parlent d’eux-mêmes.
maj : idem que dans les autres tables.
Les sites syndiqués : spip_syndic
Chaque site syndiqué est identifié par son id_syndic.
id_rubrique et id_secteur définissent l’endroit dans
la hiérarchie du site où viennent s’insérer les contenus
syndiqués.
nom_site, url_site, descriptif sont le nom, l’adresse
et le descriptif du site syndiqué.
url_syndic est l’adresse du fichier dynamique utilisé
pour récupérer les contenus syndiqués (souvent il s’agit de
url_site suivi de backend.php3).
Les articles syndiqués : spip_syndic_articles
Chaque article syndiqué est identifié par son
id_syndic_article.
id_syndic réfère au site syndiqué d’où est tiré
l’article.
titre, url, date, lesauteurs parlent d’eux-mêmes.
Eléments interactifs
Les messages de forums : spip_forum
Chaque message de forum est identifié par son
id_forum.
L’objet auquel est attaché le forum est identifié
par son id_rubrique, id_article ou id_breve.
Par défaut, ces valeurs sont égales à zéro.
Le message parent (c’est-à-dire le message auquel
répond ce message) est identifié par id_parent. Si
le message ne répond à aucun autre message, cette
valeur est égale à zéro.
titre, texte, nom_site, url_site sont le titre et
le texte du message, le nom et l’adresse du lien y
attaché.
auteur et email_auteur sont le nom et l’e-mail
déclarés par l’auteur. Dans le cas des forums par
abonnement, ils ne sont pas forcément identiques
aux données enregistrées dans la fiche de l’auteur (i.
e. dans la table spip_auteurs).
id_auteur identifie l’auteur du message dans le
cas de forums par abonnement.
statut est le statut du message : publie (lisible dans l’espace public), prive
(écrit en réaction à un article dans l’espace privé), privrac (écrit dans le forum
interne dans l’espace privé), off (supprimé ou à valider, selon la modération des
forums - a priori ou a posteriori).
ip est l’adresse IP de l’auteur, dans les forums publics.
maj a la même signification que dans les autres tables.
Les pétitions : spip_petitions
id_article identifie l’article auquel est associée
la pétition (une seule pétition par article).
email_unique, site_obli, site_unique,
message définissent la configuration de la
pétition : l’adresse e-mail des signataires doit-elle
être unique dans les signatures, l’adresse Web estelle obligatoire, est-elle unique, un message
attenant aux signatures est-il autorisé (oui ou
non).
texte est le texte de la pétition.
maj : pareil que dans les autres tables.
Les signatures de pétitions : spip_signatures
Chaque signature est identifiée par son
id_signature.
id_article identifie l’article, donc la pétition sur
laquelle est apposée la signature.
nom_email, ad_email, nom_site, url_site
sont le nom, l’adresse e-mail, ainsi que le site Web
déclarés par le signataire.
message est le message éventuellement entré par
le signataire.
statut est le statut de la signature : publie
(acceptée), poubelle (supprimée) ; toute autre
valeur donne la valeur de la clé de validation utilisée pour la confirmation par email.
maj a la même signification que dans les autres tables.
Les relations entre objets
Ces tables ne gèrent aucun contenu, simplement une relation entre les objets
présents dans d’autres tables. Ainsi :
spip_auteurs_articles spécifie la relation entre auteurs et articles. Si un
id_auteur y est associé à un id_article, cela veut dire que l’auteur en question a
écrit ou co-écrit l’article (il peut y avoir plusieurs auteurs par article, et vice-versa
bien sûr).
spip_mots_articles définit de même la relation de référencement des
articles par des mots-clés.
Gestion du site
La table spip_meta est primordiale. Elle contient des couples (nom, valeur)
indexés par le nom (clé primaire) ; ces couples permettent de stocker différentes
informations telles que la configuration du site, ou la version installée de SPIP.
La table spip_forum_cache est utilisée afin d’adapter le système de cache à
l’instantanéité des forums. Pour chaque fichier du cache ayant donné lieu à une
requête sur la table spip_forum, la table spip_forum_cache stocke les
paramètres de la requête (article, rubrique, brève et éventuel message parent du
forum). Lorsqu’un message est posté, les paramètres du message sont comparés
avec ceux présents dans spip_forum_cache, et pour chaque correspondance
trouvée le fichier cache indiqué dans la table est effacé. Ainsi les messages
n’attendent pas le recalcul régulier de la page dans laquelle ils s’insèrent pour
apparaître dans l’espace public.
Indexation (moteur de recherche)
Six tables sont utilisées par le moteur de recherche. Elles se divisent en deux
catégories.
Le dictionnaire d’indexation : spip_index_dico
Chaque mot rencontré au cours de l’indexation est stocké dans cette table, ainsi
que les 64 premiers bits de son hash MD5. C’est le mot qui sert de clé primaire,
permettant ainsi d’effectuer très rapidement des requêtes sur un début de mot ;
on récupère alors le(s) hash satisfaisant à la requête, afin d’effectuer la recherche
proprement dite dans les tables d’indexation.
Les tables d’indexation : spip_index_*
Ces tables, au nombre de cinq, gèrent chacune l’indexation d’un type d’objet :
articles, rubriques, brèves, auteurs, mots-clés. Une entrée par mot et par objet est
stockée. Chaque entrée contient le hash du mot (en fait les 64 bits de poids fort
du hash MD5, cf. ci-dessus), l’identifiant de l’objet indexé (par exemple
l’id_article pour un article), et le nombre de points associé à l’indexation du mot
dans l’objet. Ce nombre de points est calculé en fonction du nombre d’occurences
du mot, pondéré par le champ où ont lieu les occurences : une occurence dans le
titre d’un article génère plus de points qu’une occurence dans le corps de l’article.
Le mécanisme d’indexation est expliqué plus en détail ici.
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Initiation : utiliser les feuilles de
style avec SPIP
Pour tirer parti de toute la souplesse de SPIP, il est
recommandé d’utiliser les feuilles de style. Pas de
panique, cette petite initiation permettra aux débutants
de raccrocher les wagons...
Introduction
Des styles qui ont de la « class »
Rechercher
français
Une typographie personnalisée
tout le site
Rechercher
Ils sont beaux, mes formulaires !
Pour en savoir plus
Modifications récentes
Hébergeurs acceptant
SPIP
Qu’est-ce que les
fichiers « dist » ?
C’est quoi SPIP ?
Conditions d’utilisation
SPIP 1.8
Les filtres de SPIP
Les balises propres au
site
La boucle HIERARCHIE
La boucle DOCUMENTS
Les critères communs à
toutes les boucles
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Initiation : utiliser les feuilles de style avec SPIP
Introduction
français
català
Deutsch
English
Español
italiano
Cette présentation considère que vous connaissez le système des
squelettes SPIP et que vous êtes capables de comprendre des
squelettes simples. Dans le cas contraire, nous vous conseillons de
relire le tutorial et/ou le manuel de référence.
Introduction
Des styles
qui ont de la
« class »
Une
typographie
personnalisée
Ils sont
beaux, mes
formulaires !
Pour en
savoir plus
Pourquoi les feuilles de style ?
Si vous réalisez des pages Web de manière « traditionnelle », les indications
graphiques sont insérées dans le code HTML de votre page. Ainsi à chaque fois
que vous voulez mettre un texte en rouge, vous écrivez <font color="red">.
Pour afficher un tableau avec des bordures épaisses, vous écrivez <table
border="2">.
Avec cette méthode et un site statique (où chaque article a une page HTML
spécifique), changer la maquette de tout un site est un cauchemar : il faut dans
tous les fichiers HTML rechercher les morceaux de HTML à modifier, et effectuer
les modifications une par une (par exemple remplacer <font color="red">
par <b> si l’on décide que les éléments anciennement affichés en rouge seront
désormais en gras).
Comme vous le savez déjà, SPIP améliore beaucoup la situation : vous n’avez plus
à modifier des centaines de fichiers HTML, juste quelques squelettes ; et votre
mise en page est remise à jour automatiquement sur l’ensemble du site.
Cependant le problème n’est pas entièrement résolu. Par exemple, mettons que
vous ayez décidé d’employer un certain bleu pastel sur beaucoup d’élements du
site, afin de donner une identité graphique à votre site : les liens, les encarts,
certains éléments de navigation... sont affichés en bleu pastel. Le jour où vous
voudrez remplacer ce bleu pastel par un vert pâle, vous devrez modifier tous les
endroits du squelette où ce bleu apparaissait pour le remplacer par le vert pâle.
Cela peut être décourageant : il n’est pas aisé dans ces conditions de changer
rapidement le rendu des pages, ne serait-ce que pour faire des essais.
La solution réside dans l’utilisation des feuilles de style. Une feuille de style est un
fichier où vous définissez un ensemble de propriétés graphiques, et les endroits
où elles s’appliquent. On note deux avantages capitaux des feuilles de style :
la feuille de style est un fichier unique et centralisé, que vous pouvez
appliquer à autant de fichiers HTML (et de squelettes SPIP) que vous le désirez ;
les propriétés graphiques sont définies une seule fois dans la feuille
de style, quel que soit le nombre d’endroits où ces propriétés sont appliquées
dans le HTML.
Concrètement
La feuille de style, lorsque vous l’appliquez à un fichier HTML (qui peut être un
squelette SPIP), doit être déclarée dans le tag <head> du fichier HTML - aux
côtés du titre et autres champs <meta>. De la façon suivante :
<head>
...
<link rel="stylesheet" type="text/css" href="mes_styles.
css">
</head>
Ici le fichier mes_styles.css contient les propriétés graphiques que je veux
appliquer à la page HTML (dans toute la suite du tutorial, on supposera que
mes_styles.css est le nom que vous avez choisi pour ce fichier). Ce fichier
porte l’extension « css ». En effet, CSS [1] est le nom du langage utilisé pour les
feuilles de style, de la même manière que HTML est le nom du langage utilisé
pour la réalisation de pages Web.
Note : une feuille de style peut s’appliquer aussi bien à une page
HTML classique (« statique ») qu’à un squelette SPIP. Cela veut
dire que toute astuce CSS valable dans du HTML classique sera
aussi utilisable dans un squelette de votre site...
Si vous avez bien lu les paragraphes précédents, vous serez peut-être dubitatifs :
oui, il faut apprendre un nouveau langage pour utiliser les feuilles de styles (SPIP
n’y est pour rien !). Les CSS n’utilisent pas, en effet, la syntaxe du HTML.
Cependant ce langage est très simple, et il suffit de quelques exemples pour se
mettre le pied à l’étrier...
[1] Cascading Style Sheets : littéralement, « feuilles de style en cascade ».
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Initiation : utiliser les feuilles de style avec SPIP
Des styles qui ont de la « class »
français
català
Deutsch
English
Español
italiano
Dans l’article précédent, nous avons exposé de manière générale les
avantages des feuilles de style. Ici nous expliquons les apports
supplémentaires des feuilles de style lorsqu’elles sont utilisées en
conjonction avec SPIP.
Introduction
Des styles
qui ont de
la « class »
Une
typographie
personnalisée
Ils sont
beaux, mes
formulaires !
Pour en
savoir plus
Les styles définis par SPIP
Comme vous le savez désormais, les feuilles de style permettent de centraliser et
de gérer de manière beaucoup plus aisée les indications graphiques que l’on
insérait traditionnellement dans le HTML. Cela rend leur utilisation appréciable,
sans être forcément indispensable : vous pouvez continuer à insérer, par
endroits, des indications graphiques directement dans le HTML tout en utilisant
aussi une feuille de style.
Dans SPIP, les feuilles de style acquièrent une fonction supplémentaire,
fondamentale : elles servent à modifier les propriétés graphiques des éléments
qui ne sont pas définis dans votre HTML (celui de votre squelette) ! En effet,
SPIP génère de lui-même une multitude de styles d’affichage divers et variés.
Ainsi, les raccourcis typographiques (liens hypertexte, intertitres, gras, italique,
tableaux...) sont transformés en code HTML afin de les représenter à l’écran. Cela
vaut aussi pour les formulaires automatiques (répondre à un forum, signer une
pétition...) et d’autres encore.
Afin que vous puissiez tout de même modifier l’apparence graphique de ces
styles, SPIP leur donne un nom spécifique, immuable (ces noms font l’objet d’une
liste exhaustive dans « Spip et les feuilles de style »). Par exemple, les
{{{intertitres}}} ne génèrent pas un simple tag <h3>, mais un tag <h3
class="spip">. Quel est l’intérêt ? Ces tags portent un nom spécifique dans
l’attribut class : ce nom définit à quelle « classe » ils appartiennent, c’est-à-dire
un ensemble d’éléments HTML qui hériteront des mêmes propriétés graphiques
définies dans la feuille de style.
Comment fait-on alors pour changer l’apparence de tous les intertitres SPIP ?
C’est très simple, il suffit d’ouvrir votre fichier mes_styles.css (ou tout autre
nom que vous avez décidé de lui donner) dans un éditeur de texte et d’y ajouter
les lignes suivantes :
h3.spip {
color: red;
font-size: 18px;
}
Rechargez la page et tous les intertitres SPIP apparaîtront comme par magie en
rouge ; remarquez de plus que les autres tags <h3> de votre page, s’il y en a, ne
sont pas affichés en rouge... Si rien de tout cela n’apparait, vérifiez bien que vous
avez déclaré la feuille de style dans le squelette (dans le tag <head> comme
expliqué dans l’article précédent), et recalculez la page...
Expliquons brièvement la syntaxe de cette règle de mise en page :
h3.spip juste avant les accolades signifie que la règle qui suit ne s’appliquera
qu’aux tags <h3> qui ont un attribut class égal à « spip ». Notez bien : ni les
tags <h3> n’ayant pas cet attribut, ni les tags ayant cet attribut sans être des
tags <h3>, ne seront concernés.
Les accolades contiennent la liste des propriétés graphiques associées au style
ainsi définies. Notons que toutes les propriétés non définies dans cette liste
garderont leur valeur habituelle pour le tag considéré ; dans le cas présent, le tag
<h3> générera toujours un texte en gras, car rien dans le style ne dit le contraire.
Les propriétés listées entre accolades sont chacunes terminées par un pointvirgule. Elles sont constituées d’un nom (ce nom est standardisé par le langage
CSS), suivi d’un deux-points et d’une ou plusieurs valeurs. Ici nous voyons que la
couleur est réglée à rouge et que la police de caractères doit être affichée avec une
taille de 18 pixels.
Important : si vous ajoutez vos propres styles, sachez que la
valeur donnée à l’attribut class est totalement arbitraire. Votre
navigateur ne fera aucune différence, que cet attribut soit nommé
spip, menu-rubriques ou cheval321. La seule chose qui
compte est que cette valeur corresponde bien à la règle que vous
aurez énoncée dans votre feuille de style.
Comme vous le remarquerez, le langage CSS est très simple et utilise le même
type de vocabulaire que les attributs HTML classiques. Quand vous progresserez
dans le langage des feuilles de style, vous continuerez à retrouver des notions
plus ou moins héritées du HTML traditionnel (border, width, height...).
La gestion du cache
Le fait que votre feuille de style soit définie dans un fichier séparé (le fameux
mes_styles.css) a une conséquence importante. En effet, ce fichier, au
contraire de vos squelettes n’est pas géré par SPIP (il n’en a pas besoin !). Cela
signifie que si vous modifiez votre feuille de style, vous n’avez pas
besoin de vider le cache de SPIP : il suffit de recharger la page dans
votre navigateur. Cela rend le réglage de la mise en page encore plus aisé.
Rappelons tout de même que votre feuille de style doit être déclarée dans vos
fichiers HTML, et que ceux-ci doivent être recalculés une première fois pour que
cette déclaration soit prise en compte : la ligne <link rel="stylesheet"
type="text/css" href="mes_styles.css"> doit se trouver « dans le
cache » pour que votre navigateur puisse en tenir compte.
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Initiation : utiliser les feuilles de style avec SPIP
Une typographie personnalisée
français
Introduction
Des styles
qui ont de la
« class »
Une
typographie
personnalisée
Ils sont
beaux, mes
formulaires !
Pour en
savoir plus
català
Deutsch
English
Español
italiano
Après une introduction générale sur les feuilles de style, nous allons
maintenant passer en revue quelques-uns de leurs usages les plus
courants sous SPIP.
Intéressons-nous ici aux styles créés lorsque des raccourcis typographiques sont
insérés dans un texte entré sous SPIP. Que l’on affiche un article, une brève, une
rubrique ou autre n’a aucune importance : les styles portent toujours les mêmes
noms. Cela ne nous empêchera pas de découvrir comment y appliquer
éventuellement des habillages graphiques distincts...
Le texte de base
Même le texte de base sous SPIP, celui que vous entrez dans un formulaire en
tapant au kilomètre, génère des tags HTML particuliers. En effet, il est découpé
en paragraphes ; à chaque paragraphe correspond un tag <p class="spip">.
Nous pouvons donc associer à ces paragraphes un style bien précis, qui ne sera
pas appliqué au reste du texte de la page.
Commençons par choisir une police de caractères. Pour cela on utilise la
propriété font-family, qui prend pour valeur un ou plusieurs noms de polices
de caractères à utiliser. Pour un corps de texte comme celui d’un article il vaut
mieux une fonte à empattements ; mettons que vous vous décidiez pour
« Bookman Old Style ». Ajoutez donc à votre fichier mes_styles.css la règle
suivante :
p.spip {
font-family: "Bookman Old Style";
}
(notez qu’un nom de fonte en plusieurs mots doit être entouré de guillemets...)
Un problème peut survenir si la police « Bookman Old Style » n’est pas installée
sur l’ordinateur de vos visiteurs : chaque ordinateur a une configuration
différente, et n’oubliez pas que les fontes « gratuites » de Microsoft sont
rarement installées sur Linux et Macintosh... Il est préférable de prévoir ce cas et
spécifier une ou plusieurs polices de remplacement successives :
p.spip {
font-family: "Bookman Old Style", "Times New Roman",
serif;
}
On spécifie ici comme remplaçantes successives de Bookman, la classique
« Times New Roman », et en dernier recours « serif ». « serif » n’est pas une
police en soi, c’est un code générique qui indique au navigateur de prendre la
police à empattements par défaut de l’ordinateur ; de même « sans-serif »
spécifie la police sans empattements par défaut (en général Arial ou Helvetica).
On retiendra cette règle importante : dans la propriété font-family,
il convient toujours de proposer plusieurs choix successifs pour
s’adapter aux polices de caractères installées sur l’ordinateur du
visiteur. Notons que cette règle est aussi valable pour le tag
<font face="..."> du HTML traditionnel.
Bien évidemment d’autres propriétés sont à votre disposition. Vous pouvez par
exemple régler la taille du texte avec la propriété font-size. Notez cependant
que les navigateurs disposent d’un réglage pour configurer la taille du texte par
défaut, et le texte principal de vos pages ne devrait pas outrepasser ce réglage,
pour des raisons de confort visuel : c’est l’utilisateur qui choisit la taille de base,
non le webmestre.
Notez bien que les styles que vous appliquez aux tags <p> s’appliquent à chaque
paragraphe en tant qu’objet autonome. Cela autorise certains effets intéressants,
comme par exemple d’indenter la première ligne des paragraphes en utilisant la
propriété text-indent. Par défaut, cette propriété prend pour valeur zéro, c’està-dire qu’il n’y a pas d’indentation. On peut la modifier pour obtenir, sur chaque
première ligne, un décalage de soixante pixels à droite :
p.spip {
text-indent: 60px;
}
Les liens hypertexte
Ceux qui ont déjà réalisé leurs premières armes en CSS savent qu’on peut
modifier l’habillage des liens de façon globale :
a {
color: green;
text-decoration: none;
}
Cette règle de style spécifie que tous les liens hypertexte (c’est-à-dire tous les tags
<a ...>, qu’ils aient ou non un attribut class) seront affichés en vert sans
soulignement.
SPIP permet d’aller plus loin. Les liens hypertexte, lorsqu’ils sont générés par les
raccourcis typographiques, utilisent en effet plusieurs styles différents :
lorsque le lien est interne (il renvoie vers une autre page de votre site), le tag
est <a class="spip_in"> ;
lorsque le lien est externe (il renvoie vers un autre site Web), le tag est <a
class="spip_out"> [1] ;
enfin, lorsque l’URL est entrée sans titre, le tag est <a class="spip_url">.
Il devient donc très simple de manifester par une apparence graphique différente
ces trois types de liens. Ainsi :
a {
color: green;
text-decoration: none;
}
a.spip_in {
color: blue;
}
a.spip_out {
color: red;
}
affiche les liens internes en bleu et les liens externes en rouge. Tous les autres
liens, y compris ceux qui ne sont pas générés par SPIP, s’afficheront en vert. De
plus tous les liens seront affichées sans surlignement : en effet la propriété textdecoration, spécifiée dans la première règle, n’a pas été modifiée dans les
suivantes ; elle s’applique donc automatiquement à tous les éléments de type
<a ...>.
On note ici une propriété fondamentale des feuilles de style : les
règles graphiques s’appliquent dans l’ordre allant de la plus
générique à la plus spécifique. Cela permet de spécifier un
comportement général pour la plupart des éléments, et de
modifier ce comportement pour un plus petit sous-ensemble
d’éléments. Cette caractéristique fait toute la puissance des feuilles
de style.
Appliquer un traitement différencié
Plutôt que de nous étendre sur la panoplie de styles générés automatiquement
par les raccourcis typographiques de SPIP, et que vous pourrez habillez à votre
guise (ils sont énumérés dans « Spip et les feuilles de style »), étudions ici le cas
où vous voulez appliquer un habillage différent à un même style, selon sa position
dans ce squelette. Ce besoin est légitime : on veut par exemple afficher le corps de
texte dans une police à empattements avec indentation en début de paragraphe,
mais le post-scriptum dans une police plus « lisse » (sans empattements) et plus
petite, sans indentation.
Cette opération est en réalité très simple. Il faut d’abord modifier votre squelette
afin d’introduire les éléments qui permettront de discriminer le texte et le postscriptum. Cela prendra par exemple, à l’intérieur de la boucle ARTICLES
principale, la forme suivante :
<div class="texte">#TEXTE</div>
<div class="ps">#PS</div>
Il faut ici recalculer la page (car on a modifié le HTML...). L’affichage du
navigateur est toujours le même : normal, nos nouveaux styles ne faisant l’objet
d’aucune règle dans la feuille de style, ils sont ignorés par le navigateur.
Remédions-y :
.texte p.spip {
font-family: "Times New Roman", serif;
text-indent: 50px;
}
.ps p.spip {
font-family: Tahoma, Arial, sans-serif;
font-size: 90%;
}
La grande nouveauté ici ne réside pas dans les propriétés graphiques mais dans la
façon dont on les applique au code HTML. En effet, « .texte p.spip »
signifie : « cette règle s’applique à tous les tags <p class="spip"> qui sont
contenus dans un tag ayant un attribut class égal à “texte” ». On pourrait
restreindre un peu cette règle en spécifiant que le tag parent doit en plus être un
tag <div> (le début de la règle s’écrirait alors « div.texte p.spip ») ; mais
comme nous maîtrisons la structure de nos propres squelettes, il n’est pas utile
de rendre la feuille de style très restrictive.
Toujours est-il que cette feuille de style a le résultat voulu : les paragraphes du
corps de texte s’affichent avec une indentation, ceux du post-scriptum dans une
fonte plus petite et sans indentation. Pour vérifier que ces règles s’appliquent
bien à chacun des paragraphes <p class="spip"> et non au <div
class="..."> englobant, on peut s’amuser à définir un cadre noir :
.texte p.spip {
border: 1px solid black;
}
On note que chaque paragraphe du corps de texte (mais pas du post-scriptum)
est entouré de son propre cadre noir. Si on avait simplement écrit « .texte » au
lieu de « .texte p.spip », c’est le texte tout entier qui serait entouré d’un
unique cadre noir englobant. Remarquons en passant l’apparition de la propriété
border...
Note : cette astuce, consistant à tracer un cadre de couleur pour
savoir à quels éléments s’applique précisément une règle, peut être
très utile quand votre feuille de style s’enrichit. N’hésitez pas à
l’utiliser si vous commencez à perdre pied...
Cette méthode est très puissante et se généralise avec profit pour la structuration
de votre mise en page.
[1] Que les amateurs de liens ouvrants ne se réjouissent pas trop vite : il est impossible,
dans une feuille de style, de spécifier qu’un lien doit s’ouvrir une nouvelle fenêtre...
Raté !
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Initiation : utiliser les feuilles de style avec SPIP
Ils sont beaux, mes formulaires !
français
Introduction
Des styles
qui ont de la
« class »
Une
typographie
personnalisée
Ils sont
beaux, mes
formulaires !
Pour en
savoir plus
català
Deutsch
English
Español
italiano
Vous avez personnalisé la mise en page et la typographie de votre
site, mais maintenant ce sont les formulaires SPIP qui jurent
totalement sur le reste ! Pas de panique, là aussi les feuilles de style
remédient au problème.
Vous vous souvenez que les feuilles de style, utilisées en conjonction avec SPIP,
permettent d’adapter le rendu des raccourcis typographiques à votre mise en
page. Eh bien, il en va de même pour les formulaires générés par SPIP : leur
aspect graphique peut être modulé afin de s’insérer sans hiatus dans votre design.
Encore une fois, pas question ici de passer en revue l’ensemble des styles fournis
par SPIP. Sachez cependant que vous pouvez altérer l’aspect de tous les
formulaires de l’espace public : formulaire de réponse aux forums, de recherche,
de signature de pétition... [1] Nous nous bornons ici à donner quelques recettes.
Des couleurs et du relief
Une nouvelle qui ravira les débutants en CSS : on peut changer la couleur des
champs et des boutons des formulaires [2].
Par exemple, pour que les boutons aient un fond bleu clair, ajoutez la règle
suivante à votre fichier CSS (qui, si vous avez suivi cette initiation à la lettre,
s’appelle mes_styles.css) :
.spip_bouton {
background-color: #b0d0FF;
color: black;
}
Les boutons apparaissent désormais avec un fond bleu clair (propriété
background-color), et un texte noir. Notez que .spip_bouton est le style
utilisé par les boutons et champs des formulaires SPIP.
Modifions maintenant l’aspect du bord des boutons. Le relief traditionnel des
boutons HTML est un peu vieillot. On peut décider d’aplatir les bords, et de les
épaissir en contrepartie pour qu’ils restent bien visibles. Par exemple :
.spip_bouton {
background-color: #b0d0FF;
color: black;
border: 2px solid #000060;
}
La propriété border ainsi définie trace un bord épais de 2 pixels, à l’aspect plat
(« solid » en langage CSS) et de couleur bleu foncé autour des boutons. On
pourra également modifier la police de caractères du bouton (avec les propriétés
font-size et font-family comme vu aux étapes précédentes de cette
initiation).
Et pour les champs ? Il suffit d’appliquer vos choix au style .formul au lieu de .
spip_bouton.
Un peu d’espace
Les feuilles de style permettent non seulement de changer les couleurs et les
polices de caractères, mais aussi de gérer le positionnement relatif des objets
dans la page. Sans aller très loin, montrons comment aérer un peu les
formulaires :
.formulaire {
background-color: #e8f4ff;
font-family: Verdana, Arial, sans-serif;
font-size: 90%;
font-weight: normal;
border: 1px solid black;
padding: 10px;
}
Nous modifions ici l’affichage du style .formulaire, qui est le style principal de
tous les formulaires générés par SPIP. L’intérêt de modifier ce style est que l’on
peut gérer l’affichage de tous les formulaires. Ici l’on applique une couleur de
fond, très claire, et une police de caractères. Mais surtout, on modifie
l’espacement intérieur de chaque formulaire pris individuellement. C’est la
propriété padding qui permet cet effet d’aération. Notez bien que cette aération
se produit précisément à l’intérieur du bord défini par la propriété border : le
formulaire est ici considéré comme un bloc rectangulaire autonome.
Remarque : les feuilles de style permettent même de définir
précisément la disposition de ces blocs rectangulaires entre eux,
sans utiliser de tableaux pour la mise en page. C’est cependant un
sujet trop vaste pour cette initiation.
[1] Et même les boutons d’administration qui s’affichent en bas des pages lorsque vous
êtes connecté.
[2] Notons cependant que certains navigateurs imposent leurs propres boutons stylisés
et ne vous laisseront pas en changer l’aspect.
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Initiation : utiliser les feuilles de style avec SPIP
Pour en savoir plus
français
Introduction
Des styles
qui ont de la
« class »
Une
typographie
personnalisée
Ils sont
beaux, mes
formulaires !
Pour en
savoir plus
català
Deutsch
English
Español
italiano
Cette initiation n’a fait qu’effleurer la puissance des feuilles de style. Vous êtes
libres de vous contenter du niveau abordé ici, ou d’explorer les nombreux
documents disponibles sur le Web afin d’aller plus loin.
Citons quelques portes de sortie intéressantes.
En français
OpenWeb, site mêlant argumentaires idéologiques et articles techniques sur
les CSS et autres standards du Web ;
un cours « CSS débutant » ;
« Techniques et astuces pratiques pour une mise en page CSS » vous
expliquera comment gérer le positionnement d’éléments avec les feuilles de style ;
une collection de recettes pour une utilisation efficace des CSS ;
un pense-bête, pour ne pas se perdre dans le feu de l’action ;
une traduction en français du standard CSS2 (assez aride).
En anglais
Listes d’éléments : des exemples d’effets graphiques à foison ;
de très bons tutoriaux sur le positionnement d’objets avec les CSS ;
le W3C a ses propres tips’n’tricks...
et pour ceux qui ont le goût du risque, l’intégrale des spécifications originales
du W3C !
Petits outils
Si vous utilisez l’excellent navigateur Firefox, le plug-in EditCss vous permet de
modifier et tester les feuilles de style à la volée, depuis votre brouteur.
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Trucs et astuces
Afficher automatiquement selon la date ou selon
un ordre imposé
Rechercher
français
tout le site
Trier des articles par ordre alphabétique, sauf un
qu’il faut afficher en premier
Rechercher
Plusieurs logos pour un article
Afficher les derniers articles de vos rédacteurs
par rubrique
Modifications récentes
Hébergeurs acceptant
SPIP
Qu’est-ce que les
fichiers « dist » ?
C’est quoi SPIP ?
Conditions d’utilisation
SPIP 1.8
Les filtres de SPIP
Les balises propres au
site
Afficher des éléments par lignes dans un tableau
Ne pas afficher les articles publiés depuis plus
d’un an
Présenter les résultats d’une recherche par
secteurs
La boucle HIERARCHIE
La boucle DOCUMENTS
Les critères communs à
toutes les boucles
Afficher le nombre de messages du forum lié à un
article
Un menu déroulant pour présenter une liste
d’articles
Remplir les meta-tags HTML des pages d’article
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Trucs et astuces
Afficher automatiquement selon la date ou
selon un ordre imposé
français
Afficher
automatiquement
selon la date ou
selon un ordre
imposé
Trier des articles
par ordre
alphabétique, sauf
un qu’il faut
afficher en premier
Plusieurs logos
pour un article
Afficher les
derniers articles de
vos rédacteurs par
rubrique
Afficher des
éléments par lignes
dans un tableau
Ne pas afficher
les articles publiés
depuis plus d’un an
Présenter les
résultats d’une
recherche par
secteurs
Afficher le
nombre de
messages du forum
lié à un article
Un menu
déroulant pour
•••••••
català
English
Español
italiano
La situation est la suivante : dans un même site, la présentation des articles dans
différentes rubriques doit être différenciée :
dans certaines rubriques, les articles sont publiés les uns après les autres, on
veut donc les présenter selon l’ordre chronologique : les plus récents en début de
liste, les plus anciens en fin de liste ;
dans d’autres rubriques, on veut « forcer » l’affichage des articles en les
numérotant (« 1. Le premier article », « 2. Le deuxième article »...) ; sur le site
public, on veut donc les présenter selon cet ordre indiqué par la numérotation.
Voici une méthode pour réaliser cet effet.
Nous sommes à l’intérieur d’une boucle de rubrique (par exemple, la page
« rubrique.html ») :
<BOUCLE_rubrique_principale
(RUBRIQUES){id_rubrique}>
...
</BOUCLE_rubrique_principale>
À l’intérieur de cette boucle, nous allons effectuer le test suivant : est-ce qu’il
existe, dans cette rubrique, au moins un article dont le titre commence par un
numéro suivi d’un point ?
présenter une liste
d’articles
Remplir les metatags HTML des
pages d’article
<BOUCLE_test_numero(ARTICLES)
{id_rubrique}{titre==^[0-9]+\.}{0,1}>
Il existe un article numéroté dans cette
rubrique.
</BOUCLE_test_numero>
Il n'y a pas d'article numéroté.
<//B_test_numero>
Le critère intéressant ici est :
{titre==^[0-9]+\.}
Il s’agit d’une sélection sur le titre, selon une expression régulière (« == »
indique une sélection selon une expression régulière) dont la syntaxe est : au
début du titre (« ^ » indique le début de la chaîne testée), il y a un ou plusieurs
(« + » indique « au moins un des caractères précédents ») caractères compris
entre 0 et 9 (« [0-9] » signifie « caractères compris entre 0 et 9 inclus »), suivis
du caractère « point » (« \. »).
Notez enfin qu’on ne sélectionne qu’un seul article ainsi numéroté ({0,1}) ; de
cette façon, l’intérieur de la boucle ne sera effectué qu’une seule fois. De plus, il
suffit qu’il existe un seul article numéroté pour provoquer l’affichage d’une liste
par ordre « numéroté ».
Cette boucle affiche ainsi « Il existe un article numéroté dans cette rubrique. » s’il
y a au moins un article dont le titre est précédé d’un numéro dans la rubrique, et
« Il n’y a pas d’article numéroté. » sinon.
Il suffit maintenant d’installer à la place de ces mentions des boucles d’affichage
des articles selon l’ordre de présentation désiré :
<BOUCLE_test_numero(ARTICLES)
{id_rubrique}{titre==^[0-9]+\.}{0,1}>
<BOUCLE_ordre_numeros(ARTICLES)
{id_rubrique}{par num titre}>
<li> [(#TITRE|supprimer_numero)]
</BOUCLE_ordre_numeros>
</BOUCLE_test_numero>
<BOUCLE_ordre_date(ARTICLES)
{id_rubrique}{par date}{inverse}>
<li> #TITRE
</BOUCLE_ordre_date>
<//B_test_numero>
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Trucs et astuces
Trier des articles par ordre alphabétique, sauf
un qu’il faut afficher en premier
français
Afficher
automatiquement
selon la date ou
selon un ordre
imposé
Trier des
articles par
ordre
alphabétique,
sauf un qu’il
faut afficher en
premier
Plusieurs logos
pour un article
Afficher les
derniers articles
de vos
rédacteurs par
rubrique
Afficher des
éléments par
lignes dans un
tableau
Ne pas afficher
les articles
publiés depuis
plus d’un an
català
English
Español
italiano
Mettons que vous voulez présenter une série d’articles par ordre
alphabétique, sauf le prologue que vous voulez légitimement afficher
au début de la liste...
Il existe une astuce pour « duper » le tri effectué par SPIP : il suffit d’ajouter un
espace au début du titre de l’article (par exemple, transformer "Prologue" en
" Prologue"). Le tri alphabétique pensera alors que ce titre doit « passer avant les
autres », et l’affichera en premier. Cependant l’espace supplémentaire du titre
sera ignoré par le navigateur Web, et ne provoquera pas de décalage disgrâcieux
dans la mise en page.
Notez bien : l’astuce ne fonctionnera que si vous utilisez un
classement alphabétique sur le titre des articles (c’est-à-dire le
critère de boucle {par titre}). Tout autre classement ne
fonctionnera pas.
Remarque : cela s’applique également aux rubriques, brèves, sites référencés, etc.
Présenter les
résultats d’une
recherche par
secteurs
Afficher le
nombre de
messages du
forum lié à un
article
Un menu
déroulant pour
présenter une
liste d’articles
Remplir les
meta-tags HTML
des pages
d’article
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Trucs et astuces
Plusieurs logos pour un article
français
Afficher
automatiquement
selon la date ou
selon un ordre
imposé
Trier des
articles par ordre
alphabétique,
sauf un qu’il faut
afficher en
premier
Plusieurs
logos pour un
article
Afficher les
derniers articles
de vos
rédacteurs par
rubrique
Afficher des
éléments par
lignes dans un
tableau
Ne pas afficher
les articles
publiés depuis
plus d’un an
Présenter les
résultats d’une
recherche par
secteurs
Afficher le
nombre de
•••••••
català
Español
italiano
Il est fréquent, pour rythmer la navigation sur son site, de vouloir utiliser des
logos différents (notamment de tailles différentes) pour un même article en
fonction de l’endroit où il apparaît. Par exemple, utiliser un « gros » logo sur la
page d’accueil du site qui permette de bien mettre en valeur l’article principal du
moment, et un « petit » logo pour la navigation générale du site.
Jusqu’à récemment, les utilisateurs avaient créé des méthodes personnelles
basées sur l’utilisation différenciée du logo « normal » et du logo « pour survol ».
Dans notre exemple, le logo « normal » utilisé comme « petit logo », appelé par la
balise #LOGO_ARTICLE_NORMAL, et sur le sommaire, le logo « pour survol »
appelé par la balise #LOGO_ARTICLE_SURVOL pour afficher la « grande »
version du logo. Cette méthode complique souvent le code des squelettes, et
interdit l’utilisation habituelle des logos « avec survol » que SPIP fournit
automatiquement. Elle est de plus d’une souplesse très limitée.
Depuis la version [SPIP 1.4], il est possible de joindre des documents aux articles
(et, accessoirement, aux rubriques). Nous allons expliquer ci-dessous comment
utiliser ces documents joints pour créer plusieurs logos pour un même article.
Principe général
Nous continuerons à utiliser les deux logos de l’article pour afficher les logos
« normaux » (ceux qui apparaissent dans les liens de navigation les plus
fréquents, par exemple sur les pages des rubriques), ce qui permet de conserver
la simplicité de gestion des logos avec SPIP et la gestion automatique du survol
(on revient à l’utilisation évidente de la balise #LOGO_ARTICLE, ou de
messages du
forum lié à un
article
Un menu
déroulant pour
présenter une
liste d’articles
Remplir les
meta-tags HTML
des pages
d’article
#LOGO_ARTICLE_RUBRIQUE).
Nous déciderons de joindre aux articles un document (généralement une
image aux formats GIF, JPEG ou PNG) auquel nous donnerons
systématiquement le même nom. Il nous suffira d’afficher ce document (en
l’appelant par son nom) à la place du logo « normal » lorsque nous le désirerons.
Cette méthode permet ainsi de créer autant de logos différents que nécessaire
pour un même article (pas seulement un grand logo et un petit logo, mais
pourquoi pas une image pixelisée avec un travail typographique élaboré pour
afficher le titre, etc.).
Nous verrons de plus que, grâce aux boucles de SPIP, on pourra très facilement
dans les squelettes déterminer si un tel « grand » logo (document portant le nom
choisi par nous) est présent, et agir en conséquence (afficher à la place le logo
« normal », du texte spécifique, ou carrément un autre élément graphique).
Miracle de la technologie moderne, des formats propriétaires et de l’accès par
haut-débit, de telles versions spécifiques des logos, étant des documents joints,
pourront être d’un autre format que des images. On pourra ainsi afficher, en tant
que « grands » logos, des animations Flash ou Shockwave, des animations vidéo...
Mise en place des documents et choix des noms
Nous décidons (arbitrairement, mais faites selon vos besoins) que les
documents joints utilisés en tant que « gros » logo seront tous intitulés
« spip_logo » ; ce document « spip_logo » sera affiché sur la page du sommaire
de notre site à la place du logo normal.
Nous utiliserons d’autres noms dans la suite de cet exemple pour créer des effets
plus fins, décidons immédiatement qu’ils auront tous des noms commençant par
« spip_... ». (Cela nous permettra, dans l’affichage habituel des documents joints
à un article d’exclure tous les documents dont le nom commence par « spip_... ».
De cette façon, l’utilisation de documents en tant que logos alternatifs
n’interfèrera pas avec l’affichage, par exemple, d’un portfolio.)
Sur un article publié en ligne (de façon à pouvoir bidouiller nos squelettes en
les testant), nous installons simplement :
●
un logo normalement (colonne de gauche) ; nous pouvons si nous le
voulons installer une version de l’image « pour survol » pour la gestion
automatique du changement d’image lors du survol avec la souris ;
Le logo « normal »
Le logo est installé classiquement. A priori, il s’agit d’une image de taille modeste.
●
en bas de la page de l’article, nous installons un « document joint » (par le
pavé « JOINDRE UN DOCUMENT ») ; pour faire simple, installons une
image (JPEG, GIF, PNG) ; une fois ce document installé (« uploadé »),
nous lui donnons pour titre « spip_logo ». Voilà, c’est la seule manip
nécessaire... SPIP affiche ce document en bas de la page de l’article dans
l’espace privé, en donnant son titre (« spip_logo ») et en indiquant ses
dimensions en pixels.
Le document « spip_logo »
Le seul impératif est de donner à ce document le titre « spip_logo ». Il est inutile d’installer une
vignette de prévisualisation.
Dans le cas d’un document multimédia (Flash, Shockwave...), il faut indiquer à la main ses
dimensions en pixels.
Nous décidons de l’usage de ce document intitulé « spip_logo » : il sera affiché
sur la page d’accueil du site à la place du logo normal du dernier article publié. De
cette façon, la page de Une du site peut afficher une « grande » image pour
mettre en valeur l’article en vedette.
Afficher « spip_logo » en Une du site
Commençons par insérer une boucle toute simple pour afficher le dernier
article publié sur le site et son logo « normal ». (Dans tous les exemples qui
suivent, le code HTML est réduit à son strict minimum ; à vous d’enrober cela
avec la mise-en-pages graphique qui vous convient.)
<BOUCLE_article_vedette(ARTICLES)
{doublons}{par date}{inverse}{0,1}>
#LOGO_ARTICLE
<h1>#TITRE</h1>
</BOUCLE_article_vedette>
Cette boucle très simple affiche le premier article ({0,1}) parmi tous les
ARTICLES, sélectionnés par date de publication ({par date}) du plus récent
au plus ancien ({inverse}). On affiche donc bien le dernier article publié sur le
site. À l’intérieur de la boucle, on affiche le logo de l’article suivi du titre de
l’article.
Nous avons dit que nous voulions afficher, à la place du logo normal, le
document joint à cet article dont le titre est « spip_logo ». Le code devient :
<BOUCLE_article_vedette(ARTICLES)
{doublons}{par date}{inverse}{0,1}>
<BOUCLE_logo_article_vedette
(DOCUMENTS){id_article}{titre=spip_logo}>
[(#EMBED_DOCUMENT)]
</BOUCLE_logo_article_vedette>
<h1>#TITRE</h1>
</BOUCLE_article_vedette>
La
BOUCLE_logo_article_vedette sélectionne parmi les documents joints à
cet article ({id_article}) celui dont le titre est
« spip_logo » ({titre=spip_logo}). À l’intérieur de la boucle, on demande
l’affichage de ce document joint (#EMBED_DOCUMENT).
L’usage de #EMBED_DOCUMENT (encore peu répandu parmi les sites utilisant
SPIP) dans les squelettes permet d’insérer, via le système de boucles, directement
le document à l’intérieur de la page. SPIP se charge de créer le code
correspondant à des images ou à des fichiers multimédia.
Inconvénient : si l’article n’a pas de document joint intitulé « spip_logo », le
code précédent n’affiche que le titre. On va donc effectuer une nouvelle
modification, qui permet d’afficher le logo « normal » de l’article s’il n’existe pas
de document joint pour cet usage. Notez bien : une fois cette méthode comprise,
il n’y aura plus d’autres subtilités pour réaliser tous les effets suivants...
<BOUCLE_article_vedette(ARTICLES)
{doublons}{par date}{inverse}{0,1}>
<BOUCLE_logo_article_vedette
(DOCUMENTS){id_article}{titre=spip_logo}>
[(#EMBED_DOCUMENT)]
</BOUCLE_logo_article_vedette>
#LOGO_ARTICLE
<//B_logo_article_vedette>
<h1>#TITRE</h1>
</BOUCLE_article_vedette>
Nous
avons tout simplement ajouté l’appel au logo
« normal » (#LOGO_ARTICLE) en texte alternatif (ce qui se trouve avant <//
B...> d’une boucle s’affichant si la boucle ne fournit pas de résultat - ici, s’il n’y
a pas de document joint à l’article portant le titre « spip_logo »).
Nous avons obtenu le résultat désiré :
s’il existe un document joint associé à l’article auquel nous avons donné le titre
« spip_logo », il est directement affiché ;
sinon, c’est le logo « normal » qui est affiché.
Exclure ces documents spécifiques de l’affichage
normal des documents joints
Dans le squelette des articles, on affiche les documents joints grâce à la
BOUCLE_documents_joints, dont les critères essentiels sont :
<BOUCLE_documents_joints(DOCUMENTS)
{id_article}{mode=document}{doublons}>
On appelle les DOCUMENTS liés à cet article ({id_article}), qui sont bien
des documents joints et non des images ({mode=document}) et qu’on n’a pas
déjà affichés à l’intérieur du texte de l’article en utilisant le raccourci <EMBxx>
({doublons}).
Modifions ce code pour interdire l’affichage, dans cette boucle (qui est une sorte
de « portfolio »), des documents dont le nom commence par « spip_... » (on ne
veut pas afficher ici le « gros » logo utilisé en page de Une du site) :
<BOUCLE_documents_joints(DOCUMENTS)
{id_article}{titre!==^spip\_}{mode=document}
{doublons}>
Le critère {titre!==^spip\_} est une expression régulière, dont la syntaxe est
très codifiée. On sélectionne les documents dont le titre n’est pas formé ainsi (le !
== signifie « qui ne correspond pas à l’expression régulière ») : les premiers
caractères (le symbole ^ indique le début de la chaîne de caractères) sont « spip »
suivi de « _ » (dans la syntaxe des expressions régulières, « \_ » indique le
caractère « _ », de la même façon que « \. » indique le caractère « . »).
Ce critère sélectionne donc les documents joints dont le titre ne commence pas
par « spip_ ».
L’exposé du principe général est terminé, vous avez largement de quoi vous
amuser avec ça sur votre propre site. Les exemples suivants n’en sont que des
variations.
Afficher toujours un gros logo en haut de page
Je décide, toujours de manière arbitraire, qu’il doit toujours y avoir une grosse
image en haut de page de mes articles. Il s’agit d’un choix graphique de ma part :
pour assurer l’unité graphique de mon site, j’affiche en haut de page une version
de grand format liée à l’article (une variation du principe du « grand » logo) et, à
défaut, une image stockée ailleurs sur mon site.
Toujours le même principe : je joins à mon article un document dont je fixe le
titre à « spip_haut ». (Pour éviter que ce document ne s’affiche dans le
« portfolio » de la BOUCLE_documents_joints précédente, je fais commencer
son titre par « spip_... ».)
Dans mon squelette des articles, j’affiche simplement en haut de page ce
document :
<BOUCLE_doc_haut(DOCUMENTS)
{id_article}{titre=spip_haut}>
#EMBED_DOCUMENT
</BOUCLE_doc_haut>
Comme dans l’exemple précédent, j’affiche le document, lié à l’article de cette
page, et dont le titre est « spip_haut ». Fastoche.
Comme dans le premier exemple, je pourrais décider d’afficher le logo de
l’article si ce document n’existe pas :
<BOUCLE_doc_haut(DOCUMENTS)
{id_article}{titre=spip_haut}>
#EMBED_DOCUMENT
</BOUCLE_doc_haut>
#LOGO_ARTICLE
<//B_doc_haut>
Mais ça n’est pas le résultat désiré. Je veux, pour des impératifs graphiques,
toujours afficher une grande image aux dimensions prédéterminées.
Je vais donc (toujours un choix arbitraire de ma part) créer des images de
substitution, utilisées « par défaut », au cas où un article n’aurait pas d’image en
propre. Ces images répondent à mes impératifs graphiques (par exemple, elles
ont toutes les mêmes dimensions que les documents que j’utilise d’habitude en
« spip_haut »).
Sur mon site, je créée une rubrique pour accueillir « en vrac » ces documents de
substitution. J’active les documents associés aux rubriques. (Je peux aussi créer
un article qui accueillerait tous ces documents, et ainsi ne pas activer les
documents joints aux rubriques. Le code serait à peine différent.) Admettons que
cette rubrique porte le numéro 18 (c’est SPIP qui va fixer automatiquement le
numéro de la rubrique lors de sa création). J’installe tous mes documents de
substitution à l’intérieur de cette rubrique numéro 18. (Il est inutile de leur
donner un titre.)
Pour appeler, au hasard, un document installé dans cette rubrique, il me suffit
d’invoquer les critères suivants :
<BOUCLE_doc_substitution(DOCUMENTS)
{id_rubrique=18}{0,1}{par hasard}>
#EMBED_DOCUMENT
</BOUCLE_doc_substitution>
(Notez bien : le critère {par hasard} ne signifie pas que l’image sera différente
à chaque visite de la page, mais qu’elle sera sélectionnée au hasard à chaque
recalcul de la page.)
On prendra soin, dans la navigation du site, d’interdire l’affichage de la
rubrique 18, qui n’a pas besoin d’être présentée aux visiteurs. Le critère
{id_rubrique!=18} fera l’affaire.
Pour terminer la mise en place du dispositif, il nous suffit d’insérer cette boucle
affichant un document de substitution pris au hasard dans la rubrique 18 en tant
que texte alternatif à notre BOUCLE_doc_haut (à la place du #LOGO_ARTICLE) :
<BOUCLE_doc_haut(DOCUMENTS)
{id_article}{titre=spip_haut}>
#EMBED_DOCUMENT
</BOUCLE_doc_haut>
<BOUCLE_doc_substitution(DOCUMENTS)
{id_rubrique=18}{0,1}{par hasard}>
#EMBED_DOCUMENT
</BOUCLE_doc_substitution>
<//B_doc_haut>
Afficher un titre graphique
Toujours sur le même principe, nous allons afficher une version graphique du
titre de l’article. Il s’agit d’une image réalisée avec un logiciel de dessin, où
apparaît , avec une typographie particulièrement soignée (effets de relief, de
dégradés de couleurs, avec des polices de caractère exotiques...) le titre de l’article.
Décrétons qu’il s’agira d’un document joint associé à l’article, que nous
titrerons « spip_titre ».
Pour appeler ce document, à l’endroit où doit être affiché le #TITRE de
l’article, installons la boucle désormais connue :
<BOUCLE_doc_titre(DOCUMENTS)
{id_article}{titre=spip_titre}>
#EMBED_DOCUMENT
</BOUCLE_doc_titre>
Notez à nouveau que cette méthode permet non seulement d’utiliser une image
pour afficher le titre, mais aussi une animation Flash, un film... Dans ces cas, il
vous faudra indiquer à la main pour votre document joint quelles sont ses
dimensions en pixels.
Complétons le dispositif : s’il n’existe pas de document joint portant le titre
« spip_titre », il faut afficher en tant que texte HTML classique les informations
nécessaires :
<BOUCLE_doc_titre(DOCUMENTS)
{id_article}{titre=spip_titre}>
#EMBED_DOCUMENT
</BOUCLE_doc_titre>
[<div>(#SURTITRE|majuscules)</div>]
<div><font size=6>#TITRE</font></div>
[<div>(#SOUSTITRE|majuscules)</div>]
<br>[(#DATE|nom_jour)] [(#DATE|affdate)]</
p>
<//B_doc_titre>
***
Signalons un dernier avantage à cette méthode...
Elle permet de faire par la suite encore évoluer radicalement l’interface graphique
de votre site. Sans avoir à supprimer un par un tous les documents intitulés
« spip_haut », « spip_titre »..., il vous suffit de créer de nouveaux squelettes qui
ne les appellent tout simplement pas.
Par exemple, si les documents « spip_haut » étaient précédemment tous conçus
pour une largeur de 450 pixels, et que la nouvelle interface graphique requiert
des images d’une largeur de 600 pixels, vous n’aurez pas besoin de modifier un
par un tous vos fichiers « spip_haut ». Il vous suffit, dans les squelettes, de ne
plus faire appel aux documents intitulés « spip_haut », mais d’utiliser un
nouveau nom (par exemple « spip_large ») et d’installer au fur et à mesure vos
nouvelles versions de documents en les titrant « spip_large ». Pendant la
transition, il n’y aura pas d’incohérences graphiques.
Les plus jetés d’entre vous peuvent même imaginer toutes sortes de tests sur le
type de document ({extension=...}) ou sur leur taille ({largeur=...},
{hauteur=...}) (aucun PHP nécessaire) pour réaliser des interfaces selon ces
tests (par exemple, une certaine interface graphique si « spip_haut » fait 450
pixels de largeur, et une autre s’il fait 600 pixels de largeur...).
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Trucs et astuces
Afficher les derniers articles de vos
rédacteurs par rubrique
français
Afficher
automatiquement
selon la date ou
selon un ordre
imposé
Trier des
articles par ordre
alphabétique,
sauf un qu’il faut
afficher en
premier
Plusieurs logos
pour un article
Afficher les
derniers
articles de vos
rédacteurs par
rubrique
Afficher des
éléments par
lignes dans un
tableau
Ne pas afficher
les articles
publiés depuis
plus d’un an
Présenter les
català
Español
italiano
Par défaut SPIP vous propose une page auteur qui vous permet de
montrer la liste des auteurs/rédacteurs participant à votre site, ainsi
que leurs dernières contributions.
Mais un problème vient à se poser quand vous avez plusieurs rédacteurs et que
ceux-ci participent activement à votre site. Cela finit par être une page à rallonge.
Cependant il existe un moyen de montrer les dernières contributions de vos
auteurs/redacteurs et ce pour chacun d’eux.
Comment procéder ?
Tout d’abord, on va créer deux fichiers : un fichier myauteur.php3 et un fichier
myauteur.html
Création du fichier myauteur.php3
Dans le fichier myauteur.php3 mettre le code suivant :
résultats d’une
recherche par
secteurs
Afficher le
nombre de
messages du
forum lié à un
article
Un menu
déroulant pour
présenter une
liste d’articles
Remplir les
meta-tags HTML
des pages
d’article
<?php
$fond = "myauteur";
$delais = 24*3600;
include ("inc-public.php3");
?>
Création du fichier myauteur.html
Dans le fichier myauteur.php3 mettre les codes suivants :
Juste après la balise <body>, mettre
<BOUCLE_principale(AUTEURS){id_auteur}
{unique}>
Juste avant la balise </body>, mettre
</BOUCLE_principale>
Dans le corps de la page HTML, voici le code à installer (on ne peut déterminer
une rubrique car par défaut l’auteur n’est pas associé à une rubrique mais à un
article, le code peut parait biscornu mais on va donc retrouver la rubrique par
rapport à l’article) :
Code pour le dernier article
<B_appel_article>
Dernier article écrit par
<BOUCLE_nom_auteur(AUTEURS)
{id_auteur}>[(#NOM)]</
BOUCLE_nom_auteur><br>
<BOUCLE_appel_article(ARTICLES)
{id_auteur}>
<BOUCLE_appel_rubrique_article
(RUBRIQUES){id_rubrique}{par titre}
{doublons}>
[(#TITRE|majuscules)]
<ul>
<BOUCLE_rappel_article(ARTICLES)
{id_rubrique}{par date}{inverse}{doublons}
{0,15}>
<li><a href="#URL_ARTICLE">[(#TITRE)
<br></a>]
</BOUCLE_rappel_article>
Code
</ul> pour article choisi au hasard
</BOUCLE_appel_rubrique_article>
</BOUCLE_appel_article>
</B_appel_article>
Cette auteur n'a pour l'instant écrit aucun
article
<B_appel_article>
Dernier article écrit par
<BOUCLE_nom_auteur(AUTEURS)
{id_auteur}>[(#NOM)]</
BOUCLE_nom_auteur><br>
<BOUCLE_appel_article(ARTICLES)
{id_auteur}>
<BOUCLE_appel_rubrique_article
(RUBRIQUES){id_rubrique}{par titre}
{doublons}>
[(#TITRE|majuscules)]
<ul>
<BOUCLE_rappel_article(ARTICLES)
{id_rubrique}{par hasard}{doublons}{0,15}>
<li><a href="#URL_ARTICLE">[(#TITRE)
<br></a>]
</BOUCLE_rappel_article>
</ul>
</BOUCLE_appel_rubrique_article>
Et
</BOUCLE_appel_article>
</B_appel_article>
enfin
Cette auteur n'a
pour configurer
l'instant écrit votre
aucunpage auteur (page où vous énumérez vos
Maintenant,
il faut
article
différents auteurs) pour que, en cliquant sur le lien auteur, celui-ci, dirigera vers
la
page myauteur où sera inscrit les derniers articles écrits par l’auteur.
<//B_appel_article>
Le lien devra être écrit de la manière suivante :
<a href="myauteur.php3?id_auteur=#ID_AUTEUR">nom du lien</a>
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Trucs et astuces
Afficher des éléments par lignes dans un
tableau
français
Afficher
automatiquement
selon la date ou
selon un ordre
imposé
Trier des
articles par ordre
alphabétique,
sauf un qu’il faut
afficher en
premier
Plusieurs logos
pour un article
Afficher les
derniers articles
de vos
rédacteurs par
rubrique
Afficher des
éléments par
lignes dans un
tableau
Ne pas afficher
les articles
publiés depuis
plus d’un an
Présenter les
résultats d’une
recherche par
secteurs
Afficher le
•••••••
català
English
Español
italiano
Par exemple, on peut vouloir créer un tableau contenant les titres des articles
d’une rubrique agencés sur trois colonnes, le nombre de lignes dépendant du
nombre total d’articles ; sur le principe :
article 1 article 2 article 3
article 4 article 5 article 6
article 7 article 8 article 9
L’astuce consiste à jouer à la fois avec les doublons et avec les boucles récursives.
On construit une première boucle qui affiche les trois premiers articles de la
rubrique une fois les doublons éliminés. On voit qu’il suffit ensuite de réafficher
cette boucle à chaque fois qu’il reste des articles pour afficher graduellement tous
les articles, ceux déjà affichés venant à chaque fois grossir les rangs des doublons.
Pour cela, dans le code conditionnel de cette boucle, on ajoute un appel récursif
vers la boucle elle-même : elle sera affichée tant qu’elle produit des résultats.
nombre de
messages du
forum lié à un
article
Un menu
déroulant pour
présenter une
liste d’articles
Remplir les
meta-tags HTML
des pages
d’article
<table>
<B_ligne>
<tr>
<BOUCLE_ligne (ARTICLES) {id_rubrique}
{doublons} {par titre} {0,3}>
<td width="33%">
<a href="#URL_ARTICLE">#TITRE</a>
</td>
</BOUCLE_ligne>
</tr>
<BOUCLE_ligne_suite (BOUCLE_ligne)></
BOUCLE_ligne_suite>
</B_ligne>
Le
même type de boucle, en remplaçant l’appel du titre par le logo (avec la balise
</table>
#LOGO_ARTICLE), permet d’afficher une galerie où chaque logo d’article donne
un aperçu (dont la taille sera de préférence fixée afin d’avoir une belle mise en
page), et le texte de l’article contient la ou les oeuvres exposées.
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Trucs et astuces
Ne pas afficher les articles publiés depuis plus
d’un an
français
Afficher
automatiquement
selon la date ou
selon un ordre
imposé
Trier des
articles par ordre
alphabétique,
sauf un qu’il faut
afficher en
premier
Plusieurs logos
pour un article
Afficher les
derniers articles
de vos
rédacteurs par
rubrique
Afficher des
éléments par
lignes dans un
tableau
Ne pas
afficher les
articles publiés
depuis plus
d’un an
Présenter les
résultats d’une
recherche par
secteurs
català
Español
italiano
Cela s’effectue avec le critère « age », qui est l’âge de l’article (calculé depuis sa
date de mise en ligne dans l’espace public) en nombre de jours.
Ainsi pour conserver tous les articles de moins d’un an dans la rubrique courante.
Le critère de sélection qui nous intéresse ici est : « age ».
<B_articles_recents>
<ul>
<BOUCLE_articles_recents(ARTICLES)
{id_rubrique}{age < 365}{par titre}>
<li>#TITRE</li>
</BOUCLE_articles_recents>
</ul>
</B_articles_recents>
Pour prendre en compte l’âge vis-à-vis de la date de première publication au lieu
de la date de mise en ligne, il faut utiliser le critère « age_redac » au lieu de
« age ». L’âge est indiqué en nombre de jours.
Notons que cette manipulation est possible avec tous les types de données
auxquels est associée une date (brèves, forums...).
Afficher le
nombre de
messages du
forum lié à un
article
Un menu
déroulant pour
présenter une
liste d’articles
Remplir les
meta-tags HTML
des pages
d’article
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Trucs et astuces
Présenter les résultats d’une recherche par
secteurs
français
Afficher
automatiquement
selon la date ou
selon un ordre
imposé
Trier des
articles par ordre
alphabétique,
sauf un qu’il faut
afficher en
premier
Plusieurs logos
pour un article
Afficher les
derniers articles
de vos
rédacteurs par
rubrique
Afficher des
éléments par
lignes dans un
tableau
Ne pas afficher
les articles
publiés depuis
plus d’un an
Présenter les
résultats d’une
recherche par
secteurs
Afficher le
català
Español
italiano
Il suffit d’inclure la boucle de recherche dans une boucle de type rubriques
sélectionnant les rubriques de premier niveau ; dans la boucle de recherche, on
ajoute alors le critère « id_secteur » pour se limiter au secteur courant.
<BOUCLE_secteurs(RUBRIQUES){racine}>
<B_recherche>
<b>#TITRE</b>
<ul>
<BOUCLE_recherche(ARTICLES)
{recherche}{id_secteur}{par points}{inverse}
{0,5}>
<li><a href="#URL_ARTICLE">#TITRE </a>
</BOUCLE_recherche>
</ul><hr>
</B_recherche>
</BOUCLE_secteurs>
On
remarquera que le titre du secteur n’est affiché que si la recherche a donné
des résultats pour ce secteur. D’autre part, pour chaque secteur on n’affiche que
les cinq articles les mieux classés, par ordre décroissant de pertinence.
Attention cependant, comme la recherche est effectuée autant de fois qu’il y a de
secteurs, le calcul risque d’être ralenti.
nombre de
messages du
forum lié à un
article
Un menu
déroulant pour
présenter une
liste d’articles
Remplir les
meta-tags HTML
des pages
d’article
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Trucs et astuces
Afficher le nombre de messages du forum lié
à un article
français
Afficher
automatiquement
selon la date ou
selon un ordre
imposé
Trier des
articles par ordre
alphabétique,
sauf un qu’il faut
afficher en
premier
Plusieurs logos
pour un article
Afficher les
derniers articles
de vos
rédacteurs par
rubrique
Afficher des
éléments par
lignes dans un
tableau
Ne pas afficher
les articles
publiés depuis
plus d’un an
Présenter les
résultats d’une
recherche par
secteurs
Afficher le
català
Español
italiano
C’est un poil acrobatique.
À première vue, il est très simple de connaître le nombre d’éléments d’une
boucle : il suffit d’utiliser le code SPIP : #TOTAL_BOUCLE. Ce code peut
s’utiliser non seulement à l’intérieur de la boucle, mais aussi (c’est le seul dans ce
cas) dans le texte conditionnel après (le texte qui s’affiche après la boucle si elle
contient des éléments) et le texte conditionnel alternatif (le texte qui s’affiche si
la boucle est vide).
Nous devons créer une boucle de type FORUMS, liée à un article, de façon à
compter son nombre de résultats.
Première subtilité : nous voulons tous les messages des forums liés à l’article, en
comptant les réponses aux messages, les réponses aux réponses...
Une simple boucle de type :
<BOUCLE_forum(FORUMS){id_article}>
contient uniquement les messages qui répondent à l’article. Habituellement, pour
accéder aux réponses à ces messages, on inclut une seconde boucle à l’intérieur
de celle-ci... Ici, nous voulons que la boucle sélectionne absolument tous les
messages attachés à l’article, sans tenir compte de leur hiérarchie. Pour cela, il
faut spécifier le critère « plat », qui comme son nom l’indique sert à afficher un
forum à plat. Ce qui donne :
nombre de
messages du
forum lié à un
article
Un menu
déroulant pour
présenter une
liste d’articles
Remplir les
meta-tags HTML
des pages
d’article
<BOUCLE_forum(FORUMS){id_article}{plat}
>
Voyons maintenant comment compter les éléments qu’elle contient. La difficulté,
ici, c’est que justement cette boucle ne doit rien afficher ! Elle n’affiche pas le titre
des messages, on évitera même de lui faire afficher des espaces ou des retours à la
ligne (sinon votre page HTML contiendra des dizaines de lignes vides,
inélégantes) ; l’intérieur de la boucle n’affiche donc rigoureusement rien, mais on
doit afficher, après la boucle, le nombre de résultats.
Une subtilité à bien comprendre : le texte conditionnel alternatif s’affiche si la
boucle n’affiche rien ; il est donc affiché même si la boucle sélectionne des
éléments (ici des messages de forum) mais qu’elle ne contient aucun affichage.
Nous devons donc placer #TOTAL_BOUCLE dans le texte conditionnel
alternatif. S’il n’y aucun message de forum attaché à l’article, #TOTAL_BOUCLE
sera vide, il ne faut donc pas afficher le texte englobant (« il y a N contributions
au forum ») dans ce cas.
<BOUCLE_nb_forums(FORUMS){id_article}
{plat}></BOUCLE_nb_forums>
[Il y a (#TOTAL_BOUCLE) contribution(s) au
forum.]
<//B_nb_forums>
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Trucs et astuces
Un menu déroulant pour présenter une liste
d’articles
français
Afficher
automatiquement
selon la date ou
selon un ordre
imposé
Trier des
articles par ordre
alphabétique,
sauf un qu’il faut
afficher en
premier
Plusieurs logos
pour un article
Afficher les
derniers articles
de vos
rédacteurs par
rubrique
Afficher des
éléments par
lignes dans un
tableau
Ne pas afficher
les articles
publiés depuis
plus d’un an
Présenter les
résultats d’une
recherche par
secteurs
•••••••
català
English
Español
italiano
On souhaite réaliser un menu déroulant en utilisant les commandes HTML
adaptées à la création de formulaire ; de plus on veut que ce menu serve à aller à
l’URL de l’article sélectionné. Si l’URL des articles est du type article.php3?
id_article=123, le bout de code suivant conviendra :
<FORM ACTION="article.php3"
METHOD="get">
<SELECT NAME="id_article">
<BOUCLE_menu_articles(ARTICLES)
{id_rubrique} {par titre}>
<OPTION
VALUE="#ID_ARTICLE">#TITRE</OPTION>
</BOUCLE_menu_articles>
</SELECT>
<INPUT
TYPE="submit"
NAME="Valider"
Les
critères
de la boucle
articles (ici : les articles de la rubrique courante, triés par
VALUE="Afficher
l'article">
titre) seront modifiés selon vos besoins. Ce type de construction marche bien sûr
</FORM>
aussi pour les brèves, rubriques...
Selon le même principe, il est tout aussi facile de présenter une liste de rubriques,
de brèves... ou même l’intégralité de la structure du site.
Afficher le
nombre de
messages du
forum lié à un
article
Un menu
déroulant pour
présenter une
liste d’articles
Remplir les
meta-tags HTML
des pages
d’article
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Trucs et astuces
Remplir les meta-tags HTML des pages
d’article
français
Afficher
automatiquement
selon la date ou
selon un ordre
imposé
Trier des
articles par ordre
alphabétique,
sauf un qu’il faut
afficher en
premier
Plusieurs logos
pour un article
Afficher les
derniers articles
de vos
rédacteurs par
rubrique
Afficher des
éléments par
lignes dans un
tableau
Ne pas afficher
les articles
publiés depuis
plus d’un an
•••••••
català
English
Español
italiano
Le but de cet exemple est d’installer dans les méta-tags de notre
page, la liste des mots-clés associés à l’article ainsi que le nom des
auteurs.
Si l’on veut optimiser le référencement du site par les moteurs de recherche, on
peut par exemple mentionner le descriptif de l’article, les mots-clés associés, ainsi
que le nom du ou des auteurs.
<head>
<BOUCLE_head(ARTICLES){id_article}>
<title>#TITRE</title>
<meta name="Description"
content="#DESCRIPTIF">
<meta name="Keywords"
content="<BOUCLE_keywords(MOTS)
{id_article}{","}>#TITRE </
BOUCLE_keywords>">
<meta
name="Author"
On
remarquera
que pour les mots-clés et l’auteur, on utilise une boucle
content="<BOUCLE_author(AUTEURS)
imbriquée pour aller chercher ces informations à partir de l’id_article courant.
{id_article}{","}>#NOM </BOUCLE_author>">
De
plus, on spécifie une virgule comme séparateur afin que le contenu du meta</BOUCLE_head>
tag
soit compréhensible (y compris par un moteur de recherche).
</head>
Attention ! le code donné ci-dessus à titre d’exemple est un peu « naïf » : si le
#NOM d’un auteur ou le #DESCRIPTIF d’un article peuvent contenir des tags
html (mise en italiques, saut de paragraphe...) la page qui en résultera sera en
effet pleine d’erreurs. Pour éviter cela, il faut penser à passer un filtre comme |
supprimer_tags sur le champ en question (remplacer #DESCRIPTIF par
[(#DESCRIPTIF|supprimer_tags)])...
Présenter les
résultats d’une
recherche par
secteurs
Afficher le
nombre de
messages du
forum lié à un
article
Un menu
déroulant pour
présenter une
liste d’articles
Remplir les
meta-tags
HTML des
pages d’article
télécharger le squelette de cette page
SPIP, système de publication pour l’internet
Documentation en français
Guide du webmestre et du bidouilleur
Le développement de SPIP et ses
outils
Les différents outils de communication utilisés pour
développer SPIP.
Rechercher
français
tout le site
Rechercher
Modifications récentes
Hébergeurs acceptant
SPIP
Qu’est-ce que les
fichiers « dist » ?
C’est quoi SPIP ?
Le laboratoire SPIP
Le site « SPIP laboratoire » est dédié à des évolutions
ambitieuses de SPIP, remettant éventuellement en
cause la compatibilité descendante et la stabilité du
produit afin de repartir sur des bases plus saines. Il
s’agit en quelque sorte d’une branche expérimentale de
SPIP.
Ce laboratoire s’articule autour de deux moyens de
communication ouverts à tous : un Wiki et une liste de
discussion.
Conditions d’utilisation
SPIP 1.8
Les filtres de SPIP
Les balises propres au
site
La boucle HIERARCHIE
La boucle DOCUMENTS
Les critères communs à
toutes les boucles
La liste des annonces des développements: spipcore@rezo.net
La liste spip-core n’est pas une liste de discussion :
personne ne peut y poster de message. Elle est
destinée à recevoir les informations sur les plus récents
développements.
On peut néanmoins s’y abonner et consulter ses
archives si l’on veut tester les tous derniers
développements de SPIP et disposer des informations
nécessaires.
N.B. Tous les messages de spip-core sont également
disponibles sur spip-dev.
La liste des développeurs: spip-dev@rezo.net
Attention : cette liste de travail est destinée à
discuter de la programmation de SPIP (et non pas
la programmation avec SPIP).
Le fait que votre problème soit compliqué et implique
l’utilisation de PHP et MySQL n’est pas une raison pour
poster sur spip-dev : toutes les questions liées à
l’utilisation de SPIP, y compris les plus techniques,
doivent être postées sur la liste des utilisateurs
mentionnée plus haut. Merci d’avance de votre
compréhension.
D’autre part, si vous voulez rapporter un bug ou
proposer une amélioration simple de SPIP, il peut être
préférable d’utiliser le système de gestion de bugs.
Ainsi votre intervention sera conservée précieusement
plutôt que d’être noyée dans un flot de messages
divers et variés.
Merci de consulter attentivement les
archives de spip-dev avant de poster sur
la liste : ceux qui y participent ont fournit
de gros efforts pour développer le
système, il est normal que vous faisiez à
votre tour un petit effort de
documentation pour que l’échange
d’information soit aussi efficace que
possible.
Le système de CVS
spip est développé via CVS.
Accès direct via le cvsweb (login : ’cvs’, mot de
passe ’cvs’)
Si vous avez un client cvs, il y a un accès sans mot
de passe :
cvs -d :pserver:anonymous@www.spip.net:/
home/spip-cvs login
cvs -d :pserver:anonymous@www.spip.net:/
home/spip-cvs co spip
télécharger le squelette de cette page
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising