Présentation du dispositif jeunes

Présentation du dispositif jeunes
DOCUMENT TECHNIQUE
édition avril 2009
DIRECTION
TEC H N I Q U E
N AT I O N A L E
FFBA
Présentation
du dispositif jeunes
SAISON 2009 - 2010
Paul-André TRAMIER
Président de la FFBA
Un projet d’envergure et d’avenir
Si on peut mettre en avant moult raisons quant au développement du
badminton en France, il est un constat qu’on se doit de ne pas ignorer et
dont on ne peut faire l’économie.
C’est, en effet, une évidence d’affirmer que ce développement se forge de
manière empirique, au gré, le plus souvent, des opportunités locales.
Par ailleurs, il est souvent
avancé, à juste titre, que
les fondamentaux de
notre sport ne sont pas
acquis. Etat de fait qui nous
pénalise, ipso facto, dans
l’accès au haut niveau.
Dans ce contexte, il y a une catégorie de nos licenciés qui n’a pas été
particulièrement privilégiée, à savoir nos jeunes pratiquants. Deux preuves
parmi d’autres illustrent notre propos.
Il est, tout d’abord, surprenant eu égard à notre positionnement dans le
monde scolaire, de la part relative faible de nos jeunes dans nos structures.
Par ailleurs, il est souvent avancé, à juste titre, que les fondamentaux de
notre sport ne sont pas acquis. État de fait qui nous pénalise, ipso facto, dans
l’accès au haut niveau.
Aussi, il serait vain, dès lors, de demeurer en l’état. Parce qu’il en va de
l’avenir du badminton français, à un moment où la concurrence sportive va
s’exacerber avec plus d’acuité, nous nous devions de réagir dans un souci
d’une réflexion la plus large et la plus globale.
C’est l’objectif et la raison d’être du dispositif jeunes.
SOMMAIRE
1
Un projet d’envergure et d’avenir
p. 1
Pour une introduction au nouveau dispositif jeunes
pp. 2-3
S’inscrire dans un projet global fort
pp. 4-7
Un projet qui s’articule et se décline
pp. 8-12
Jean-Marc POCHOLLE
Directeur Technique National
Pour une introduction au nouveau
dispositif jeunes
À l’occasion de l’assemblée générale 2 009 de la FFBA et à l’aube de cette
nouvelle olympiade, nous avons souhaité vous présenter et vous faire partager
le projet concernant le dispositif jeunes. Conformément au plan d’actions
fédéral, ce projet explicite les moyens novateurs d’organiser la pratique du
badminton chez les jeunes, non seulement dans le souci d’accompagner le
développement de la FFBA, mais aussi dans le but avoué de permettre au
badminton français de poursuivre sa progression vers le très haut niveau.
Certains dispositifs ont été conçus et sont d’ores et déjà opérationnels :
PassBad, les Écoles Françaises de Badminton (E.F.B.)… Toutefois cela ne suffit
pas : cette formation ne concerne pas, en effet, les plus jeunes enfants. On
en veut pour preuves que si les licenciés « jeunes » représentent 33,2 % des
licenciés FFBA, les moins de 9 ans ne sont plus, eux, que 0,86 % du total des
licenciés. Si l’on veut inverser cette constante ou cette tendance, l’attractivité
de notre sport, donc la formation des jeunes joueurs de 5 à 13 ans, reste
à parfaire. Renforcer le dispositif de formation préexistant devient une
nécessité si l’on veut préparer aujourd’hui le badminton de demain.
En ce sens, il est nécessaire de concevoir et de mettre en œuvre un dispositif
complet de formation des jeunes joueurs de 5 à 13 ans comprenant pour
chaque catégorie d’âge, des Orientations Techniques Nationales (O.T.N.),
une méthode d’enseignement, un recueil de situations pédagogiques,
un système d’évaluation des niveaux de pratique (PassBad), une offre
de pratiques compétitives adaptée (plateaux sportifs, circuits poussins,
rencontres facilitées…), des outils pédagogiques et promotionnels (livrets
jeunes, kit matériel, DVD MiniBad, affiches, …). En effet, en facilitant ainsi
l’accès à la pratique, ce projet favorisera, d’une part, l’épanouissement de
jeunes talents tout en confortant les clubs dans le rôle de véritable structure
de formation et pointera, d’autre part, les jalons du parcours de l’excellence
vers l’équipe de France olympique.
2
Renforcer le dispositif
de formation préexistant
devient une nécessité
si l’on veut préparer
aujourd’hui le badminton
de demain.
Jean-Marc POCHOLLE
Directeur Technique National
Dans ce contexte, le dispositif jeunes constituera le support et la référence des
apprentissages des jeunes pratiquants, autant de facteurs de structuration
et de développement des différentes mailles de la fédération.
Dès 2009, Il nous semble essentiel de mobiliser l’ensemble des acteurs
fédéraux (clubs, Comités Départementaux, Ligues, FFBA) pour nous engager
ensemble dans ce projet et envisager la mise en place des actions fortes :
• mettre en place la filière des formations initiales et continues, bénévoles
et professionnelles
• proposer une évolution du système de labellisation des écoles pour
identifier un « label qualité »
• mettre en œuvre une stratégie nationale d’accompagnement des dirigeants
dans la gestion des équipements et des créneaux
• diversifier l’offre de pratiques compétitives destinée au public jeunes.
En effet, en facilitant ainsi
l’accès à la pratique, ce
projet favorisera, d’une
part, l’épanouissement
de jeunes talents tout en
confortant les clubs dans le
rôle de véritable structure
de formation et pointera,
d’autre part, les jalons du
parcours de l’excellence
vers l’équipe de France
olympique.
• établir des passerelles entre le monde scolaire et les clubs, favoriser la
pratique du badminton à l’école primaire
• s’organiser pour accueillir le nouveau public du MiniBad
• expérimenter le projet dans des clubs et Ligues pilotes
• accompagner la mise en place du projet global en s’appuyant sur les
dispositifs opérationnels de la FFBA : les Centres Régionaux d’Entraînement
et de Formation, les Équipes Techniques Régionales, les Écoles Françaises
de Badminton
La mise en œuvre effective de ce dispositif à destination des jeunes sur
l’ensemble du territoire s’inscrit dans un champ d’actions très large identifié
dans un projet global. Cette olympiade porte incontestablement un regard
sur l’avenir, c’est le moment d’anticiper et de construire ensemble.
3
Présentation
du dispositif jeunes
S’inscrire dans un projet global
fort
Notre sport poursuit aujourd’hui son développement en touchant un public
de plus en plus large et la courbe de licenciés ne cesse de s’étirer vers le
haut. Les statistiques de la FFBA recensent 136 000 joueurs répartis dans
1 500 clubs. Avec la mise en place de la labellisation des écoles de jeunes
ce sont 564 structures qui disposent maintenant du label « École Française
de Badminton ». Voilà brosser à gros trait le paysage du badminton dans
l’hexagone sous l’égide fédéral.
CcChiffres du judo
moins de 9 ans : 44,3 %
entre 9 et 19 ans : 44,2 %
plus de 19 ans : 11,5 %
CcChiffres du tennis
PAROLE AUX CHIFFRES
En détaillant un peu les chiffres et en s’intéressant à la répartition selon la
pyramide des âges, il apparait que le badminton dispose d’une distribution
des effectifs très particulière avec le taux de pratique le plus élevé au delà
de 19 ans, 49,7 %.
A l’inverse chez les moins de 9 ans, le nombre de pratiquants ne dépasse
pas la barre des 1 % là où le judo rassemble plus de 40 % de licenciés. Il
s’avère donc à la lumière de ces tableaux que le badminton est une activité
essentiellement pratiquée par les adultes.
Cette tendance se confirme d’ailleurs d’années en années. Néanmoins, il est
bon de préciser que le badminton est le sport le plus pratiqué dans le milieu
scolaire (activité numéro 1 en Education Physique et Sportive) avec un chiffre
de 135 000 licenciés UNSS, donc un vivier de pratiquants très intéressant à
exploiter.
moins de 9 ans : 9,6 %
entre 9 et 19 ans : 41,9 %
plus de 19 ans : 48,5 %
Chiffres du tennis de table
moins de 9 ans : 4,7 %
entre 9 et 19 ans : 45,6 %
plus de 19 ans : 49,6 %
CcChiffres du badminton
moins de 9 ans : 0,9 %
UN CONTEXTE PARTICULIER
Par ailleurs, le niveau de la concurrence internationale est tel qu’il devient
impératif pour pouvoir rivaliser dans des conditions équitables, de débuter
la pratique du badminton dès le plus jeune âge afin d’acquérir le plus tôt
possible les fondamentaux de l’activité et optimiser ainsi le parcours de nos
jeunes pratiquants vers le haut niveau.
Ces constats s’expliquent essentiellement par le fait que la FFBA n’a pas encore
organisé et modélisé la pratique du badminton pour les moins de 9 ans, les
initiatives existantes dans les clubs restant marginales et confidentielles.
Or, le potentiel que représente cette catégorie d’âge en terme d’accroissement
du nombre de licenciés et de structuration des clubs dans les domaines de la
formation, de l’emploi, du haut niveau sont, sans conteste, des paramètres
que la FFBA se doit de prendre en compte.
Dès lors, un groupe de travail a été constitué et les réflexions se sont
engagées. L’idée étant de créer un dispositif jeunes en s’appuyant sur les
outils existants (PassBad, CREF, EFB,…).
4
entre 9 et 19 ans : 32,3 %
plus de 19 ans : 49,7 %
Présentation
du dispositif jeunes
L’AMPLEUR DE LA TÂCHE
L’interrogation principale réside dans le fait qu’il s’agit d’un projet
complètement innovant qui touche plusieurs secteurs d’activité :
développement, technique, formation, communication et qui implique
de nombreux acteurs (personnel fédéral, cadres techniques, personnes
ressources, ligues, CODEP, clubs). Tout est à concevoir pour les moins de 13
ans, puisqu’à ce jour rien n’est officiellement formalisé.
Cela signifie donc une charge de travail très importante, en particulier tout
ce qui concerne le travail d’écriture des programmes sportifs mais aussi et
surtout la manière dont on va procéder pour déployer ce projet sur l’ensemble
du territoire et obtenir l’adhésion des clubs pour une efficacité optimale.
En résumé, l’enjeu majeur consiste à accompagner le plus efficacement
possible les structures fédérales qui suite à la mise en œuvre de ce projet,
vont connaître des modifications au niveau de leur fonctionnement et
organisation. L’objectif est donc de faire en sorte d’anticiper les changements
à venir au sein des clubs.
En résumé, l’enjeu
majeur consiste
à accompagner le
plus efficacement
possible les
structures fédérales
qui suite à la mise en
œuvre de ce projet,
vont connaître
des modifications
au niveau de leur
fonctionnement et
organisation.
Pour une lecture en diagonale
CONSTATS
LES DIFFICULTÉS
DES OPPORTUNITÉS
• 136000 joueurs
• intégration des très jeunes joueurs
dans les clubs
• politique fédérale centrée sur les
jeunes
• méconnaissance de ce public et de ses
besoins
• rénovation des diplômes avec un axe
fort politique jeunes
• badminton peu pratiqué à l’école
primaire
• motivations et convictions des cadres
techniques de la FFBA
• concurrence des autres sports
• organisation des Internationaux de
France et du Mondial 2010
• 1500 clubs dont 564 écoles de jeunes
labellisées
• seulement 0,9% de moins de 9 ans
parmi les licenciés de la FFBA
• problématique des créneaux de jeu
5
Présentation
DES AMBITIONS POUR UN TEL PROJET
Au-delà de la simple nouveauté dans la démarche, dans l’approche et
dans le public concerné, ce projet a d’autres ambitions. Ces dernières ne
s’imposeront que dans un second temps car elles touchent au développement,
à la structuration des clubs et à la mise en place de repères communs à
l’ensemble des écoles françaises de badminton. Le dispositif jeunes s’articule
donc autour de deux axes avec des déclinaisons.
Augmentation du nombre de licenciés
• consolider l’existant et fidéliser nos licenciés à travers une pratique de
qualité et adaptée à chacun
• capter des nouveaux pratiquants dans la tranche d’âge 5 - 9 ans
• inverser de la pyramide des âges
Accroître le niveau de performance des joueurs en organisant la pratique
dès l’âge de 5 ans
• favoriser la révélation de jeunes talents
• organiser le Parcours de l’Excellence Sportive en positionnant les clubs en
véritable « clubs formateurs »
• augmenter la technicité des jeunes licenciés afin de combler l’écart de
niveau au regard des performances réalisées par les jeunes athlètes des
nations majeures
Au final, la mise en place de ces mesures devrait permettre aux clubs mais
aussi à l’ensemble de nos structures de disposer d’un réservoir important
de jeunes pratiquants licenciés susceptibles d’alimenter le dispositif de
haut niveau.
DES ENJEUX MAJEURS POUR NOTRE FÉDÉRATION
Il s’agit avec la mise en place d’un tel projet de peser sur l’ensemble des
relations qui jalonnent le quotidien de nos structures : pratiquants/club,
club/fédérations, jeunes/entraîneurs, Fédération/écoles.
• proposer un dispositif jeunes permettant de baliser le parcours de nos
jeunes licenciés pour les fidéliser et leur permettre de mieux visualiser et
juger leur progression.
• créer un dispositif complet de formation des jeunes joueurs de 5 à 13 ans
comprenant pour chaque catégorie d’âge, une démarche d’enseignement,
un recueil de situations pédagogiques, un système d’évaluation des niveaux
de pratique, des offres de compétitions adaptées en s’appuyant sur les
outils existants (PassBad, EFB,).
• positionner la méthode d’enseignement fédérale, comme support et
référence incontournable des apprentissages des jeunes pratiquants,
facteur de structuration et de développement des Écoles Françaises de
Badminton.
6
du dispositif jeunes
Présentation
En bref
OBJECTIFS DU PROJET
• augmenter le nombre de
jeunes licenciés
du dispositif jeunes
• rénover l’architecture des formations fédérales : création et mise en place
d’un module jeune, amélioration de la qualité pédagogique, éducative et
technique.
• formaliser des partenariats et investir le milieu scolaire : signature de
conventions avec l’Éducation Nationale, l’USEP, l’UNSS, l’UGSEL…
• augmenter le niveau de
performance
• professionnaliser l’encadrement technique dans les clubs, élargir
les possibilités d’emploi en investissant un nouveau champ d’action
(périscolaire, sport à l’école,).
• structurer davantage les
clubs
• recrutement de nouveaux dirigeants en impliquant les parents aux activités
du club.
• uniformiser
l’apprentissage
DES CIBLES BIEN IDENTIFIÉES
Cette action cible en priorité les jeunes de moins de 13 ans et en particulier
les enfants de moins de 9 ans. Sont également concernés les dirigeants des
ligues, CODEP, clubs mais aussi les entraîneurs et coordonnateurs des équipes
techniques régionales (E.T.R.), de part le rôle qu’ils vont jouer dans la mise en
œuvre et le pilotage de ce projet.
7
Présentation
du dispositif jeunes
Un projet qui s’articule et se
décline
Afin de comprendre comment la réflexion s’est élaborée et comment le
projet va s’articuler dans sa chronologie, nous allons en retracer sa genèse,
sa logique et ses étapes.
La réflexion autour du dispositif jeunes a été nourrie par de nombreuses
expériences pour être en mesure de répondre aux besoins dans les clubs.
En tout cas, tel est le souhait du groupe de travail qui pilote l’ensemble du
projet.
ACCÈS À LA LOGIQUE DU PROJET
Définition du dispositif jeunes
• analyse des publics cibles : catégories d’âge, morphotypies, motivations,…
• approche du « badminton de demain » : analyse des carences du badminton
Français de Haut Niveau au regard des autres Nations Européennes et
Mondiales. Analyse de l’activité du débutant
• rédaction des Orientations Technique Nationale 2009-2012 (OTN) :
définition des compétences attendues par tranche d’âge à l’issue du cursus
de formation dans les clubs et les centres régionaux :
Passbad : bientôt la plume
blanche pour les moins de
9 ans
- minibad : 5 - 8 ans
- poussins : - 11 ans
- benjamins : - 13 ans
• rédaction par tranche d’âge, des contenus sportifs déclinés sous forme de
fiches pédagogiques
• rédaction des processus d’évaluation (PassBad)
• conception d’un cursus de compétitions prenant en compte les différentes
catégories d’âge (rédaction d’un cahier des charges pour une coordination
nationale) :
- minibad : plateaux sportifs
- poussins : compétitions aménagées (hauteur filet, dimensions
terrains, formules de compétitions)
- benjamins : compétitions de proximité à compétitions de niveaux
nationales
• élaboration des outils de promotion (manuel d’utilisation, DVD, kit
pédagogique,…)
• formalisation de partenariats avec l’Éducation Nationale et l’USEP en tant
que relais de la politique sportive fédérale dans les écoles
8
Déja dans les clubs : le
livret du jeune joueur, 10
exercices à réaliser chez
soi
Présentation
du dispositif jeunes
Expérimentation sur quelques clubs pilotes en lien avec les Ligues
• test de la faisabilité du projet
• évaluation de la mise en œuvre de la procédure et de la pertinence des
contenus pédagogiques
• ajustements (si nécessaire)
Déploiement et diffusion du dispositif jeunes sur l’ensemble du territoire
• identification de référents dans les Ligues
• rôle des responsables régionaux et départementaux des commissions
jeunes, pilotes du projet sportif à leur échelle territoriale
• rôle du coordonnateur de l’équipe technique régional (E.T.R.), garant du
suivi opérationnel
• rôle du référent Ligue, relais de la mise en œuvre localement
• communication large (courriers Ligues, CODEP, clubs, site internet,
magazines, séminaires,…)
• formation continue des encadrants (animateurs, cadres fédéraux,
dirigeants)
• formation continue des professeurs des écoles
• diffusion des outils pédagogiques dans les Ligues/codeps/clubs/ écoles
• accompagnement et soutien auprès des clubs dans les démarches de mise
en œuvre :
- rôle des conseillers techniques interrégionaux
- secteur développement FFBA
Adhésion des clubs et appropriation du dispositif
• communication et promotion des bonnes pratiques (site Internet, 100 %
Badminton, campagne de promotion…)
• valorisation des actions menées par les clubs :
- prise en compte du dispositif dans les critères de labellisation et de
la contractualisation
OTN : des compétences
attendues chez les moins
de 13 ans
9
Présentation
du dispositif jeunes
UNE VISIBILITÉ DU PROJET
La gestation de ce nouveau dispositif a impliqué de nombreux acteurs de notre
fédération : Direction Technique Nationale, Commission Nationale Jeunes,
Comité Directeur de la FFBA, secteur communication et développement,
équipes techniques régionales. L’ampleur de la tâche avec une mise à plat de
l’ensemble des directives de la filière jeune a nécessité un temps de réflexion
et d’écriture conséquent.
Et enfin il a fallu tout faire valider par les instances fédérales en y intégrant
l’existant comme par exemple PassBad ou le label École Française de
Badminton et conserver de la cohérence à l’ensemble.
EFB : évolution vers un
« label qualité »
Voilà un aperçu de quelques étapes de la génèse du dispositif jeunes.
Janvier 2009 - Mars 2009
Constitution du comité de pilotage national, écriture du pré-projet, partage
des rôles et missions, présentation du pré-projet aux cadres des équipes
techniques régionales (E.T.R.)
Mars 2009
Conseil des Présidents de Ligue : présentation du pré-projet aux présidents
de ligues, prise en compte des avis et interrogations de chacun, discussions,
explications, échanges.
Avril 2009
Présentation du projet à l’Assemblée Générale de la FFBA, diffusion du
document de présentation
Diffusion des Orientations Techniques Nationales - OTN 2009-2012
Mai - juin 2009
Bureau fédéral et Comité Directeur : présentation du projet aux nouveaux
élus
Septembre - novembre 2009
3e séminaire DTN : écriture des programmes et travail sur la procédure de
mise en œuvre
Septembre 2009 - Août 2010
Expérimentation, formation des cadres et conception des outils de
promotion
10
DVD Minibad : outil du
formateur
Présentation
du dispositif jeunes
À partir de septembre 2010
Déploiement et diffusion du dispositif jeunes sur l’ensemble du territoire,
accompagnement et soutien des clubs dans la mise en œuvre
Fin d’Olympiade 2012
Évaluation des effets produits, réflexion sur les ajustements à apporter et les
perspectives d’évolution du projet
DES MOYENS HUMAINS
La réflexion a été menée par la Direction Technique Nationale autour d’un
chef de projet. Un groupe de pilotage national a été constitué, étoffé par
des personnes ressources (élus nationaux, personnels de la FFBA, cadres
techniques et membres des équipes techniques régionales).
Le projet s’est organisé autour :
• d’un comité stratégique chargé de prendre des décisions, de fixer les
orientations du projet et d’avoir une vision globale (interrelations avec les
autres projets : compétition, formation, développement,…).
• d’un comité opérationnel chargé de faire des propositions au comité
stratégique et de mettre en œuvre du projet
• d’un comité technique chargé de fixer et de valider les orientations
techniques du document
• d’un chef de projet chargé de coordonner les 3 comités
En détail
COMITÉ STRATÉGIQUE
COMITÉ OPÉRATIONNEL
COMITÉ TECHNIQUE
Paul-André TRAMIER
Philippe LIMOUZIN
Vincent LAIGLE
Jean-Marc POCHOLLE
Pascal PERROT
Philippe LIMOUZIN
Hélène BUSSOLINO
Jean-Michel PINEL
Pascal PERROT
Marie-Christine LEROY
Aurélie DABROWSKI
Jean-Michel PINEL
Jean-François ANINAT
Catherine ARRIBE
Thierry MARDARGENT
Jean-Marc SERFATY
Christophe MONTOYA
Christophe JEANJEAN
Patrice DELABROUILLE
Thierry STEMPFEL
Philippe GEORJON
Cyrille GOMBROWICZ
Sandra DIMBOUR
CHEF DE PROJET : Éric SILVESTRI
Fabien JACOB
Sylvain BOUILLET
11
Présentation
Pour mieux partager ce projet au plus grand nombre il a été décidé de
profiter au maximum de tous les temps d’échanges programmés : Conseil
des Présidents de Ligue, séminaires, Congrès Fédéral, Assemblée Générale,
Comités Directeurs, bureaux pour communiquer et faire partager le projet
entre les différents acteurs.
DES OUTILS AU SERVICE DU PROJET
L’ensemble du dispositif jeunes s’organise autour d’une mallette
pédagogique.
Cette dernière s’adresse aux entraîneurs et aux formateurs, elle comprend
les documents suivants :
• une partie introductive qui positionne le dispositif jeunes dans le projet
Fédéral et les Directives Techniques Nationales
• un livret sur les spécificités du développement de l’enfant de 5 à 13 ans, sur
l’apprentissage du badminton en lien avec les exigences du haut niveau
• les Orientations Techniques Nationales : OTN
• un livret sur l’organisation de l’enseignement fédéral et mise en œuvre des
programmes
• 40 fiches pédagogiques constituant véritablement les programmes par
niveau et catégorie d’âge
• le PassBad
• 2 livrets du jeune joueur. Partie 1 : Manipuler sa raquette. Partie 2 : s’initier
aux déplacements
• un livret sur l’École Française de Badminton - Labellisation des EFB - Édition
2010
• un livret sur les offres de pratiques compétitives pour les joueurs de 5 à 13
ans - Édition 2010
• des DVD pédagogiques
La mallette pédagogique est accompagnée d’un kit pédagogique destiné
aux clubs
Le kit comprend :
- des raquettes adaptées aux possibilités des enfants.
- du matériel de motricité : corde à sauter, échelle d’agilité.
- l’ensemble du matériel pédagogique permettant de mettre en place
les situations proposées dans les fiches : balle souple facilement
préhensible, bandes de marquage au sol, cibles…
12
du dispositif jeunes
À terme, le dispositif
jeunes offrira un cursus
complet de formation
des jeunes joueurs de
5 à 13 ans comprenant
pour chaque catégorie
d’âge, une méthode
d’enseignement, un
recueil de situations
pédagogiques, un
système d’évaluation
des niveaux de pratique
(PassBad), une offre de
pratiques compétitives
adaptée (plateaux
sportifs, circuits poussins,
rencontres facilitées…),
des outils pédagogiques
et promotionnels (livrets
jeunes, kit matériel, DVD
MiniBad).
Voilà l’objectif à atteindre
pour véritablement
demain faire évoluer
l’approche du badminton
dans les clubs et offrir à
tous ceux qui interviennent
à l’entraînement des
repères éprouvés.
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising