smartMAC
smartMAC
TM
manuel d’utilisation
Dimensions
Toutes les dimensions sont en millimètres
454
448
313
112
378
387
Minimum c/c distance: 390
270°
270°
128.5°
128.5°
468
352
©2007 Martin Professional A/S, Danemark. Tous droits réservés. Martin Professional A/S et ses filiales déclinent toute responsabilité
en cas de blessure, dommage, direct ou indirect, conséquent ou économique ou de toute autre type occasionné par l’utilisation ou
l’impossibilité d’utiliser ou la non fiabilité des informations contenues dans ce manuel. Le logo Martin, la marque Martin et toutes les
autres marques contenues dans ce document concernant des services ou des produits de Martin Professional A/S, du groupe ou de
ses filiales sont des marques déposées ou sous licence de Martin Professional A/S, du groupe ou de ses filiales.
P/N 35030208, Rev. E
Précautions d’emploi
ATTENTION
Lisez les précautions listées dans cette section
avant d’installer, mettre sous tension, utiliser ou
réparer le produit.
Les symboles ci-dessous vous permettront d’identifier rapidement les risques potentiels listés sur le produit
et dans ce manuel:
DANGER!
DANGER!
Risque
Attention aux
important.
électrocutions.
Risque de
Risque de
blessure sévère blessure sévère
voire mortelle. voire mortelle par
électrisation.
Attention!
Attention!
Risque
d’incendie.
Risque de
brûlure. Surface
chaude, ne pas
toucher.
Attention!
Attention!
Attention!
Risque pour les
Risque de
Reportez-vous
yeux. Portez des
blessure à la
au manuel avant
lunettes de
main. Portez des
d’installer,
sécurité.
gants de
allumer ou
sécurité.
réparer le
produit.
Ce produit est réservé à un usage professionnel. Il n’est pas destiné à un usage domestique.
Ce produit présente des risques importants de blessures sévères voire mortelles par brûlure ou incendie,
électrisation, explosion de lampe et chute de hauteur.
Lisez ce manuel avant d’installer, mettre sous tension, ou réparer le produit et suivez les mises en garde
listées sur l’appareil lui-même et dans ce manuel. Pour toute question sur l’utilisation de ce produit en toute
sécurité, contactez votre revendeur Martin habituel ou appelez la Hotline Martin 24/7 au +45 70 200 201.
PROTECTION CONTRE LES RISQUES D’ÉLECTRISATION
• Déconnectez le projecteur du secteur avant de retirer ou d’installer un capot ou un accessoire - y compris
la lampe et les fusibles - lorsque le projecteur n’est pas utilisé.
• Reliez toujours le projecteur à la terre.
• N’utilisez qu’une source d’alimentation compatible avec les normes locales en vigueur et protégée contre
les surcharges et les défauts différentiels.
• Connectez ce projecteur avec le câble fourni ou avec un câble 3 conducteurs 1,0 mm² (18 AWG)
minimum homologué pour 8 Ampères minimum, à gainage robuste. Utilisez du câble de type ST, STW,
SEO, SEOW ou STO.
• Avant d’utiliser le projecteur, vérifiez que la distribution électrique et les câbles sont en parfait état et qu’ils
supportent les courants consommés par tous les appareils.
• N’utilisez pas le projecteur si le câble ou sa fiche sont endommagés, défectueux ou mouillés, ou bien s’ils
montrent des signes évidents de surchauffe.
• N’exposez pas le projecteur à la pluie ou à l’humidité.
• Référez tout entretien non décrit ici à un service technique qualifié.
UTILISATION DE LA LAMPE
• Une exposition prolongée à une lampe à décharge non protégée peut causer de sérieuses brûlures aux
yeux et à la peau. Ne fixez pas directement dans le faisceau. Ne regardez pas une lampe non protégée
lorsqu’elle est allumée.
• N’utilisez pas le produit s’il manque des capots, des lentilles ou des protections.
• Une lampe à décharge chaude peut exploser à tout moment car le gaz qu’elle contient est sous pression.
Laissez le projecteur refroidir au moins 30 minutes et protégez vos yeux avec des lunettes de sécurité et
des gants avant de manipuler la lampe ou d’effectuer la maintenance de l’appareil.
• Changez la lampe immédiatement si elle est visiblement déformée, endommagée ou défectueuse.
• Surveillez l’usure de la lampe et son intensité. Remplacez-la dès qu’elle atteint la limite de vie spécifiée
par le fabricant ou dans ce manuel.
• N’installez que des lampes de type approuvé.
• Si l’enveloppe de quartz d’une lampe à décharge est cassé, elle libère une petite quantité de mercure
ainsi que d’autres gaz toxiques. Si elle explose dans une zone confinée, évacuez cette zone et ventilez-la
complètement. Portez des gants nitriles pour manipuler les débris. Traitez les débris et les lampes
usagées comme des déchets dangereux et confiez-les à une spécialiste.
PROTECTION CONTRE LES RISQUES DE BRÛLURE ET D’INCENDIE
• N’utilisez pas le projecteur si la température ambiante (Ta) dépasse 40° C (104° F).
• L’extérieur du projecteur peut devenir très chaud - jusqu’à 120° C (248° F) – pendant l’utilisation. Evitez
tout contact avec les personnnes et les matériaux. Laissez le projecteur refroidir 30 minutes au moins
avant de le manipuler ou d’ouvrir la trappe.
• Portez des gants anti chaleur pour ouvrir la trappe et remplacer des effets.
• Maintenez tous les matériaux combustibles (ex : papier, bois, textiles ...) au moins à 100 mm (4 ins.) du
projecteur.
• Gardez les matériaux inflammables très éloignés du projecteur.
• Assurez-vous que l’air circule librement autour de l’appareil.
• N’éclairez pas de surfaces situées à moins de 250 mm (10 ins.) du projecteur.
• Laissez un espace d’au moins 0.1 m (4 in.) autour des ventilations et des aérations.
• N’essayez pas de contourner l’action des protections thermostatiques et des fusibles. Remplacez
toujours un fusible défectueux par un fusible de même type et valeur.
• Ne collez aucun filtre, masque ou autre matériau devant les lentilles ou tout autre composant optique.
• Ne modifiez pas l’appareil et n’installez aucune pièce qui ne provienne de Martin.
• N’installez que des pièces détachées d’origine Martin.
PROTECTION CONTRE LES RISQUES DE CHUTE DE HAUTEUR
• Utilisez une accroche secondaire telle qu’une élingue de sécurité approuvée pour le poids du projecteur.
Suivez les instructions données dans ce manuel.
• Utilisez deux crochets correctement espacés pour accrocher le projecteur à une structure. N’utilisez
jamais un seul crochet.
• Si vous utilisez le système d’accroche rapide du produit, vérifiez qu’il est correctement fixé à l’appareil sur
les 8 points. Lors de l’installation de l’appareil dans le support, vérifiez que toutes les baïonnettes sont
engagées correctement puis serrez immédiatement les deux vis du support.
• Lors de l’accroche de la machine, assurez-vous que la structure et le matériel d’accroche supportent au
moins 10 fois le poids de tous les appareils installés.
• Vérifiez que tous les capots et les systèmes d’accroche sont correctement fixés.
• Laissez suffisamment d’espace autour de la tête pour permettre un mouvement libre de celle-ci et éviter
toute collision avec un objet ou un autre appareil.
• Interdisez l’accès sous la zone de travail et travaillez sur une plateforme stable lors de l’installation, de
l’entretien ou du déplacement de l’appareil.
Table des matière
Dimensions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2
Précautions d’emploi . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3
Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7
Déballage. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7
Première mise en route . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7
Panneau de connectique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8
Alimentation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9
Fusible primaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9
Réglage de la carte d’alimentation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9
Câble d’alimentation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10
Fiche secteur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10
Mise sous tension . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10
La lampe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11
A propos de la lampe. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11
Changement de lampe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11
Télécommande . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13
Conseils pour une liaison DMX fiable . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13
Connexion de la télécommande . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13
Installation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14
Utilisation de la platine à fixation rapide . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14
Montage du projecteur sur un pont . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16
Configuration . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17
Panneau de contrôle et menus . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Mode autonome, maître/esclave ou mode DMX . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Adresse DMX et protocole. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Optimisation des performances . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Informations affichées . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Contrôle manuel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Utilitaires d’entretien . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Etalonnage des effets . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Indicateurs à LEDs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
17
17
18
18
19
20
20
21
21
Effets . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22
Utilisation en DMX . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24
Mode autonome . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26
Programmation des modes autonomes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26
Programmation des effets du mode autonome avec un pupitre DMX . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27
Utilisation en mode maître/esclave synchronisé . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27
Entretien . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29
Gobos . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Trappe d’accès aux effets et changement de filtres . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Installation du filtre diffuseur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Nettoyage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Lubrification . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Changement du fusible . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Installation du micrologiciel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Schéma de la carte principale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
29
31
32
33
34
34
35
36
Protocole DMX . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37
Menu du panneau de contrôle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 43
Menu de capture du signal DMX . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46
Raccourcis du panneau de contrôle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46
Menu de réglages mécaniques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 47
Messages d’erreur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 48
Problèmes courants . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 50
Spécifications . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51
Notes
6
smartMAC - manuel d’utilisation
Introduction
Merci d’avoir choisi le smartMAC™, un projecteur intelligent de Martin™. Cette lyre asservie à effet dispose
des caractéristiques suivantes :
• Lampe à décharge 150 Watts
• Roue de gobos tournants motorisée avec 6 gobos interchangeables plus blanc, indexation, rotation
continue et défilement des images, mode shake oscillant
• Roue de couleur motorisée avec 8 filtres de couleur interchangeables plus blanc
• Shutter mécanique avec contrôle de l’intensité, strobe 2 à 9 Hz, effets de pulsation et fondus
• Effets automatiques musicaux
• Mise au net asservie, de 2 m (6.5 ft.) à l’infini
• 600° de pan et 257° de tilt
• Contrôle en DMX
• Panneau de contrôle embarqué avec afficheur à LEDs
• Mode autonome avec 100 scènes programmables
• Mode autonome synchronisé (maître/esclave)
• 10 effets pan/tilt et 10 macros, librement combinables, sélectionnés via le panneau de contrôle ou le
signal DMX.
• Chasers à démarrage décalé
• Capture du DMX pour la programmation du mode autonome
• Contrôle haute résolution (16 bits) de la rotation des gobos, du pan et du tilt
• Refroidissement silencieux par convection
• Accès aux effets par trappe pour le changement rapide et aisé des gobos et filtres de couleur
Pour les dernières mises à jour du logiciel système, la documentation et toute autre information sur ce
produit et le reste de la gamme Martin, consultez le site http://www.martin.com
Commentaires et suggestions sur ce document peuvent être envoyés par e-mail à service@martin.dk ou
par courrier postal à :
Service Department
Martin Professional A/S
Olof Palmes Allé 18
DK-8200 Aarhus N
Denmark
DANGER! Lisez la section “Précautions d’emploi” en page 3 avant d’installer, allumer ou réparer le
smartMAC.
Déballage
Le smartMAC est livré soit en carton soit dans un flight case double tous deux conçus pour le protéger au
mieux durant le transport. Les accessoires ci-dessous sont livrés avec le produit :
• Deux fixations pour crochets
• Platine de montage à fixation rapide
• Ce manuel d’utilisation
Première mise en route
Avant de mettre le projecteur sous tension pour la première fois :
Introduction
7
• Lisez attentivement la section “Précautions d’emploi” en page 3.
• Vérifiez que le secteur correspond aux valeurs listées sur l’étiquette de série et dans la section “Réglage
de la carte d’alimentation” en page 9.
• Si vous alimentez le projecteur par une fiche murale, installez une fiche de courant sur le câble
d’alimentation tel que décrit dans “Câble d’alimentation” en page 10.
Panneau de connectique
A
E
D
C
B
F
A - Recopie DMX (XLR 3 broches)
D - Porte fusibles
B - Entrée DMX (XLR 3 broches)
E - Entrée DMX (XLR 5 broches)
C - Connecteur secteur
F - Recopie DMX (XLR 5 broches)
Figure 1: Vue d’ensemble du panneau de connectique
8
smartMAC - manuel d’utilisation
Alimentation
ATTENTION! Lisez “Précautions d’emploi” en page 3 avant de connecter le smartMAC au
secteur.
Pour vous protéger des risques d’électrisation, le smartMAC doit être relié à la terre électrique. Le
circuit d’alimentation doit être protégé par un fusible ou un disjoncteur magnéto-thermique et
équipé d’un dispositif de coupure différentiel.
IMPORTANT! N’utilisez pas un gradateur externe pour alimenter le smartMAC, vous pourriez
endommager le projecteur et ce cas n’est pas couvert par la garantie du produit.
Fusible primaire
ATTENTION ! Remplacez le fusible par un fusible de type et valeurs strictement identiques.
Le smartMAC est protégé par un fusible de 4 A temporisé situé dans le porte fusibles du panneau de
connectique. Voyez la section “Changement du fusible” en page 34 pour plus de détails sur le changement
du fusible.
Réglage de la carte d’alimentation
Le smartMAC est équipé d’un alimentation à configuration manuelle compatible avec des tensions secteurs
de 100 à 120 V et 200 à 240 V AC sous 50 ou 60 Hz.
Important! Vérifiez que l’alimentation est réglée aux valeurs du secteur avant la mise sous
tension.
50
Fréquence
60
240
230
210
100
Tension
120
Figure 2: Réglage de tension et de fréquence
D’usine, le smartMAC est configuré pour une utilisation en 230 V, 50 Hz. Si votre secteur est différent, vous
devez changer les réglages de la carte d’alimentation en déplaçant les sélecteurs placés dans l’appareil.
Alimentation
9
Pour changer la tension et la fréquence :
1. Déconnectez le projecteur du secteur et laissez-le refroidir au moins 30 minutes.
2. Voir Figure 2. Dévissez les 4 vis Phillips du capot latéral côté afficheur, de part et d’autre de l’afficheur et
dégagez le couvercle de l’appareil.
3. Situez les sélecteurs sur la carte derrière l’afficheur.
4. Déplacez le sélecteur de tension sur le réglage le plus proche de la tension constatée. Si cette tension
est entre deux réglages, choisissez le réglage le plus haut. Par exemple, si le secteur est en 110 V,
réglez le sélecteur sur 120 V. Si votre secteur est en 220 V, réglez le sélecteur en 230 V.
5. Déplacez l’interrupteur de fréquence sur la valeur de la fréquence secteur : 50 ou 60 Hz.
6. Réinstallez le couvercle après la mise sous tension.
Câble d’alimentation
Le smartMAC doit être connecté au secteur avec le câble fourni ou un câble 3x1,0 mm² (18 AWG)
homologué pour 8 A, de type SJT ou supérieur, et équipé d’une fiche IEC femelle.
Fiche secteur
Vous aurez probablement à installer sur le câble une fiche de courant homologuée répondant aux normes
en vigueur. Celle-ci doit avoir une broche de terre et doit supporter le courant appelé par le projecteur.
Suivez les instructions du fabricant de la fiche et raccordez les fils aux broches. Le Tableau 1 donne les
principaux repères d’indentification. En cas de doute ou si les broches sont mal identifiées, consultez un
électricien qualifié.
Couleur de fil
Broche
Symbole
Vis (US)
marron
phase
L
jaune ou cuivre
bleu
neutre
N
argent
jaune/vert
terre
vert
Tableau 1: Broches des fiches de courant
Mise sous tension
Important!
N’alimentez pas le projecteur depuis un gradateur, cela causerait des dommages qui ne sont pas
couverts par la garantie du produit.
Vérifiez que les câbles ne sont pas endommagés et qu’ils correspondent aux besoins en courant de tous
les appareils qui leur sont connectés.
Branchez le câble du projecteur dans son embase IEC et à une source de courant alternatif avec prise de
terre.
10
smartMAC - manuel d’utilisation
La lampe
DANGER! Installer une lampe non spécifiée dans ce manuel provoque des risques
potentiels sérieux pouvant endommager le projecteur. Remplacez la lampe immédiatement
si elle est déformée ou visuellement défectueuse.
A propos de la lampe
Le smartMAC est conçu pour utiliser une lampe à décharge Philips MSD 150/2. Il est fourni avec sa lampe
installée. La lampe Philips CDM-SA/T 150W/942 est également homologuée pour l’utilisation avec le
smartMAC. Ces lampes répondent aux spécifications ci-dessous :
Lampe
Durée de vie
moyenne
Temp. de
couleur
CRI
Flux lumineux
Rendmt.
Philips MSD 150/2
3000 h
8500 K
70
10 500 lm
70 lm/w
Philips CDM SA/T 150
9000 h
4200K
95
14 000 lm
88 lm/w
Tableau 2: Lampes homologuées
La lampe Philips MSD 150/2 a une température de couleur de 8500 K, un indice de rendu des couleurs
d’environ 70 et une durée de vie moyenne de 3000 heures à pleine intensité.
Pour réduire le risque d’explosion ou de casse de lampe, remplacez la lampe lorsqu’elle atteint les limites
de sa durée de vie moyenne. L’usure de la lampe est enregistrée par le micrologiciel du projecteur (voir
“Informations affichées” en page 19).
Changement de lampe
ATTENTION ! Portez des lunettes de sécurité et des gants lorsque vous manipulez les lampes à
décharge.
Vous pouvez acheter des lampes de rechange à votre revendeur Martin habituel.
L’ampoule extérieure de la lampe doit être parfaitement propre. Ne la touchez pas avec vos doigts. Nettoyez
la lampe avec une lingette imbibée d’alcool et séchez-la avec un chiffon propre et sans peluche avant de
l’installer, notamment si vous l’avez accidentellement touchée.
Pour remplacer la lampe :
1. Déconnectez le projecteur du secteur et laissez-le refroidir au moins 30 minutes.
La lampe
11
2. La douille de la lampe est fixée sur le capot
d’accès à la lampe. Voir Figure 2. Retirez les
2 vis Torx A et B du capot de lampe et
dégagez-le soigneusement jusqu’à ce que la
lampe soit accessible. Evitez de torsader le
faisceau.
3. Attrapez la lampe par sa base et retirez-la
de la douille.
4. Attrapez la lampe neuve par sa base,
alignez-la avec la douille et poussez-la
fermement et à fond dans la douille.
5. Replacez le capot en position en glissant la
nouvelle lampe dans le projecteur.
Remontez les vis pour sécuriser le capot
avant de remettre sous tension.
6. Après l’installation de la nouvelle lampe,
initialisez le compteur d’usure (voir “Gestion
de la lampe” en page 19). Il vous faudra
peut-être aussi régler la lampe comme décrit
dans la section suivante.
A
B
Figure 2: Accès à la lampe, vis de fixation
Réglage de la lampe
ATTENTION! Réglez la lampe lorsque le projecteur est froid. Celui-ci peut devenir très
chaud pendant le réglage : portez des gants de sécurité anti chaleur.
Outre l’aspect indésirable sur le plan esthétique, un point chaud concentre la chaleur sur une zone limitée
des optiques et peut ainsi les endommager, sans couverture de garantie.
Après avoir installé une nouvelle lampe, vous aurez peut-être à la régler pour obtenir un faisceau
totalement uniforme. Pour régler la lampe :
1. Si le projecteur a été utilisé, laissez-le refroidir au moins 30 minutes.
2. Allumez le projecteur, laissez-le s’initialiser
puis amorcez la lampe et ouvrez le shutter.
3. Braquez le projecteur vers une surface
uniforme et assurez-vous qu’aucune
commande DMX n’est plus émise.
4. Voir Figure 3. Agissez sur les vis Allen de 3
mm Allen C, D et E pour uniformiser le
faisceau.
C
D
E
Figure 3: Vis de réglage de lampe
12
smartMAC - manuel d’utilisation
Télécommande
Une ligne de télécommande est nécessaire pour contrôler le smartMAC en DMX ou pour synchroniser
plusieurs machines en mode autonome.
Important!
Ne connectez jamais plus d’une entrée et d’une recopie simultanément.
Le smartMAC dispose d’embases XLR 3 et 5 broches pour l’entrée et la recopie du DMX. Le brochage de
toutes les embases est le même : 1 - blindage, 2 - point froid (-), 3 - point chaud (+).
Les broches 4 et 5 de l’XLR 5 broches sont cablées pour des fonctionnalités supplémentaires prévues par
la norme DMX 512-A. Le brochage est : 4 - point froid 2 (-) et 5 - point chaud 2 (+).
Les embases sont câblées en parallèle : toutes les entrées sont interconnectées avec les recopies. Pour
éviter d’endommager le projecteur, n’utilisez pas plus d’une entrée et d’une recopie simultanément.
Conseils pour une liaison DMX fiable
• Utilisez du câble à paires torsadées blindées conçu pour les applications RS-485. Le câble microphone
standard ne peut pas transmettre correctement le signal sur de grandes longueurs. Le câble de section
0,22 mm² (24 AWG) peut transmettre le signal jusqu’à 300 m. Une section plus importante ou un
amplificateur (booster) sont requis pour des distance supérieures.
• N’utilisez jamais les deux embases de sortie pour diviser la ligne. Utilisez uniquement un distributeur (ou
splitter) comme le Splitter/Amplificateur RS 485 Opto-isolé 4 canaux de Martin.
• Ne surchargez pas la ligne. Vous ne pouvez connecter que 32 appareils au maximum sur une sortie de
console ou de splitter.
• Terminez la ligne par un bouchon de terminaison dans
Inverseur de
Bouchon mâle
l’embase de sortie du dernier appareil. Un bouchon est
polarité
de terminaison
simplement une fiche XLR mâle dans laquelle une
XLR3 - XLR3
résistance de 120 Ohms, 0,25 Watts, est soudée entre les
Mâle
Femelle
XLR Mâle
broches 2 et 3. Il absorbe le signal en fin de ligne pour que
celui-ci ne cause pas d’interférence. Si vous utilisez un
1
1
1
splitter, terminez chaque ligne de sortie.
2
2
2
120 Ohm
• Les projecteurs Martin conçus avant 1997 utilisent une
3
3
3
polarité inversée (broche 2 - point chaud (+) et broche 3 point froid (-)). La polarité des embases est indiquée sur
les panneaux de connectique. Utilisez un inverseur de
P/N 11820006
P/N 91613017
polarité entre le smartMAC et ces appareils si vous devez
connecter des appareils Martin à polarité inversée.
Connexion de la télécommande
1. Connectez un câble DMX de la sortie du contrôleur à l’entrée 3 ou 5 points mâle du smartMAC.
2. Selon le type de câble utilisé, reliez une des deux embases de sortie à l’entrée du projecteur le plus
proche et continuez à câbler ainsi en cascade tous les appareils.
3. Insérez un bouchon de terminaison mâle 120 Ohms XLR dans la sortie 3 ou 5 points du dernier
projecteur de la ligne.
Télécommande
13
Installation
Le smartMAC peut être placé sur une surface horizontale comme une scène, monté sur une platine à
fixation rapide ou accroché à un pont dans n’importe quelle orientation. Les points de fixation de loquets 1/4
de tour permettent de fixer des crochets parallèlement ou perpendiculairement à l’avant de l’appareil.
ATTENTION ! Sécurisez l’accroche avec une élingue de sécurité sur l’encoche marquée“SAFETY
WIRE” sur la base. N’utilisez pas les poignées comme accroche secondaire.
Vérifiez que les surfaces à éclairer sont au moins à 250 mm (10 ins.) du projecteur, que tous les
matériaux combustibles (bois, papier, tissus etc.) sont au moins à 100 mm (4 ins.) de la tête de la
lyre, que l’air circule librement autour du projecteur et qu’aucun matériau inflammable n’est à
proximité de la machine.
Assurez-vous qu’il est impossible pour la tête de rentrer en collision avec un projecteur ou un objet
situé aux alentours.
Utilisation de la platine à fixation rapide
Le smartMAC est fourni avec une platine à montage rapide qui peut être vissée sur une surface dans
n’importe quelle orientation. Grâce à cette platine, le projecteur peut être monté et sécurisé ou démonté en
quelques secondes.
Notez que le trou central et la découpe située sur le côté, près de la vis de verrouillage, peut si nécessaire
servir à passer le câble d’alimentation, la télécommande et l’élingue de sécurité jusqu’au projecteur.
ATTENTION ! Assurez-vous que la platine une fois fixée à la surface supporte au moins 10 fois le
poids du smartMAC.
Fixez une élingue de sécurité homologuée au point repéré “SAFETY WIRE” sur le socle de l’appareil
et à un point d’attache dédié de la surface de fixation comme une vis-oeil par exemple. N’utilisez pas
la platine rapide comme point de sécurisation car le projecteur ne serait pas sécurisé si la platine ou
ses points de fixation lâchent.
Lors du montage du smartMAC dans la platine, tournez le projecteur complètement dans le sens
horaire et assurez-vous que les baïonettes s’engagent bien dans la base du projecteur. Serrez la vis
de sécurité (B sur la Figure 4) et vérifiez une seconde fois la double fixation.
Pour installer le smartMAC sur une surface à
A
l’aide de la platine rapide:
A
1. Vérifiez que la surface ou la structure
A
A
utilisée supporte au moins 10 fois le poids
de tous les appareils installés et de leurs
accessoires.
2. Consultez la Figure 4. Fixez la platine à la
C
surface en utilisant les 8 perçages de 5.5
mm repérés A. Assurez-vous que la fixation
de la platine supporte au moins 10 fois le
A
A
poids du smartMAC.
B
A
3. Installez un point de fixation pour l’élingue
A
de sécurité (une vis-oeil par exemple) dans
la surface de montage. Assurez-vous que
Figure 4: Points de fixation de la platine rapide
ce point de sécurisation supporte au moins
10 fois le poids du smartMAC
4. Fixez une des extrémités de l’élingue de
sécurité à ce point dédié. L’élingue peut être passée dans le trou C au centre de la platine si nécessaire.
14
smartMAC - manuel d’utilisation
5. Consultez la Figure 5. Alignez le projecteur avec la platine de façon à ce que le bord du rabat A glisse
dans le compartiment de connectique B du socle de l’appareil. Tournez la base dans le sens horaire
pour engager complètement les baïonnettes dans le socle.
Figure 5: Montage de la platine à baïonnettes sur le socle
6. Consultez la Figure 6. Serrez la vis de
verrouillage du rabat A de la platine pour
sécuriser le projecteur .
7. Vérifiez que le projecteur est fixé
correctement et sûrement et que les
câbles sont correctement acheminés loin
de la trajectoire de la tête.
Figure 6: Vis de verrouillage de la platine rapide
Installation
15
8. Consultez la Figure 7. La platine une fois installée ajoute 7 mm (0.3 in.) à la hauteur totale de l’appareil.
112
119
Figure 7: Dimensions de la platine
Montage du projecteur sur un pont
Le smartMAC peut être accroché à un pont ou à une structure similaire dans n’importe quelle orientation.
Des embases pour crochets peuvent être attachées au socle avec des loquets 1/4 de tour.
ATTENTION ! Utilisez toujours 2 crochets pour accrocher le projecteur. Verrouillez chaque loquet en
le tournant à fond dans le sens horaire.
Pour accrocher le smartMAC à un pont :
1. Vérifiez que la structure peut
supporter au moins 10 fois le
poids de tous les appareils
installés et de leurs accessoires.
2. Procurez-vous deux crochets et
vérifiez qu’ils sont en parfait état
et qu’ils supportent au moins 10
fois le poids de l’appareil. Vissez
chaque crochet sur une embase
avec un boulon M12 de grade
8.8 minimum à écrou de
sécurité.
3. Consultez la Figure 8. Alignez
Figure 8: Embase Omega et loquets 1/4 de tour
chaque embase avec les points
de fixation dans le socle. Insérez
les loquets à fond dans leur
réceptacle et tournez-les
fermement d’un 1/4 de tour dans le sens horaire.
4. Interdisez l’accès sous la zone de travail. En travaillant depuis une plateforme stable, accrochez le
projecteur sur la structure, la flèche du socle vers la zone à éclairer. Serrez les crochets.
5. Sécurisez l’accroche du projecteur contre une rupture des crochets ou des fixations des embases avec
une élingue de sécurité qui supporte au moins 10 fois le poids de l’appareil. Fixez-la au point repéré
“SAFETY WIRE” dans la base de la machine. Ce point est prévu pour un mousqueton. N’utilisez pas les
poignées comme point de fixation.
6. Vous pouvez espacer les smartMAC de 390 mm (15.4 ins.) au minimum. Vérifiez que la tête ne peut pas
heurter les objets proches (projecteurs, accessoires).
16
smartMAC - manuel d’utilisation
Configuration
ATTENTION ! Lisez la section “Précautions d’emploi” en page 3 avant d’installer, de mettre sous
tension, d’utiliser le smartMAC ou d’en faire la maintenance .
Panneau de contrôle et menus
L’adresse DMX et tous les messages
d’état sont affichés sur le panneau de
contrôle à l’allumage du smartMAC.
Vous pouvez adresser le smartMAC,
configurer ses réglages de personnalité,
consulter les heures d’utilisation et
exécuter des routines d’entretien depuis
le panneau de contrôle.
Voir “Menu du panneau de contrôle” en
page 43 pour la liste complète des
menus et commandes disponibles.
Figure 9: Accès au panneau de contrôle
Voir Figure 9. Pour accéder au
panneau de contrôle, comprimez
les onglets du couvercle du
panneau de contrôle vers
l’intérieur et dégagez le capot du
projecteur.
DMX
Menu
Enter
Service
Voir Figure 10. Pour entrer dans
le menu, appuyez sur [Menu].
Figure 10: Vue d’ensemble du panneau de contrôle
Appuyez sur [Up] et [Down] pour
naviguer. Pour choisir une
fonction ou un sous menu,
appuyez sur [Enter]. Pour sortir d’une option ou d’un sous-menu, appuyez sur [Menu].
Note: Vous devez maintenir [Enter] enfoncé pendant quelques secondes pour entrer dans le menu
d’utilitaires ().
Mode autonome, maître/esclave ou mode DMX
Le contrôle en DMX ou les modes autonomes et maître/esclave sont activés comme suit :
• Pour passer le smartMAC en mode autonome, appuyez sur [Haut] ou [Bas] jusqu’à afficher puis
choisissez  et enfin.
• Pour passer le smartMAC en mode autonome synchronisé, dans lequel un projecteur maître envoie des
signaux de synchronisation à des projecteurs esclaves, choisissez → puis  pour le maître,
pour les projecteurs esclaves, ou  pour revenir au mode normal.
• Pour désactiver le mode autonome et ramener le smartMAC au mode DMX habituel, sélectionnez
→→.
Le smartMAC est fourni préconfiguré en mode DMX.
Configuration
17
Adresse DMX et protocole
L’adresse DMX, connue aussi sous l’appellation canal de base, est le premier canal utilisé pour recevoir
des instructions du contrôleur. Pour un contrôle indépendant de chaque machine, chacune doit avoir ses
propres canaux de contrôle. Deux smartMAC peuvent avoir la même adresse pour obtenir un
comportement strictement identique. Ceci peut être utile pour diagnostiquer une panne ou dans le cas
d’une implantation symétrique, combiné aux options d’inversions de Pan et de Tilt.
Selon le mode DMX choisi, le smartMAC requiert 12 ou 15 canaux. Le mode 8 bits basique requiert 12
canaux et fournit un contrôle basse résolution (8 bits) de toutes les fonctions. Le mode 16 bits requiert 15
canaux et ajoute au mode basique un contrôle haute résolution du pan, du tilr et de la rotation des gobos.
L’adresse DMX est limitée à l’intervalle 1-501 en mode basique et 1-498 en mode étendu. Ceci permet
d’éviter les adresses ne donnant pas assez de canaux de contrôle.
Réglage de l’adresse DMX et choix des modes 8 ou 16 bits
1. Appuyez sur [Menu] pour entrer dans le menu principal.
2. Appuyez sur [Haut] ou [ Bas] jusqu’à l’affichage de . Appuyez sur [Enter]. Pour revenir
directement au canal 1, appuyez simultanément sur [Enter] et [Haut]. Naviguez jusqu’à l’adresse
désirée et appuyez sur [Enter].
3. Naviguez jusqu’à  dans le menu principal et appuyez sur [Enter]. Choisissez  pour le mode
standard ou  pour le mode étendu. Appuyez sur [Enter]. Le mode étendu utilise 3 canaux de plus
que le mode basique pour la haute résolution des canaux de pan, tilt et de rotation des gobos.
Optimisation des performances
Mouvements
Le smartMAC fournit plusieurs options d’optimisation des mouvements en fonction des besoins.
• Le menu d’inversion pan/tilt () permet l’inversion ou l’échange des canaux pan et tilt.
• Le menu de vitesse pan/tilt () fournit 2 réglages : et.  convient à la plupart
des applications et donne les mouvements les plus doux et le fonctionnement le plus silencieux. 
privilégie la vitesse de déplacement.
• Le menu de vitesse des effets () propose 3 réglages : ,  et .(pan/tilt
speed slave) force les effets à suivre le réglage de vitesse pan/tilt donné dans le menu . C’est le
réglage par défaut. Comme pour le pan et le tilt,  donne une meilleure fluidité et un meilleur
silence.  permet des changements plus rapides.
• Les réglages de vitesse décrits ci-dessus sont annulés si le mode Silencieux est activé avec le menu
→.
• Les systèmes de raccourcis () déterminent si les roues de couleurs et gobos doivent
prendre le chemin le plus court entre deux positions - quitte à passer par le blanc - ou toujours éviter le
blanc lors des transferts.
Afficheur
Les options d’affichage () permettent le réglage d’intensité. Choisissez  pour un
réglage automatique ou bien un niveau compris entre  et .
Le réglage d’allumage de l’afficheur () détermine si l’afficheur reste en permanence allumé
(), s’éteint 2 minutes après le dernier appui sur une touche () ou 10 minutes après le dernier appui
sur une touche ().
Pour inverser l’affichage (haut / bas), appuyez sur [Haut] et [Bas] simultanément.
Initialisation via le DMX
L’option DMX reset () contrôle le comportement de la commande d’initialisation à distance.
Lorsqu’elle est sur , la commande est activée. Lorsqu’elle est sur , la commande est désactivée
pour éviter toute initialisation accidentelle. Lorsqu’elle est réglée sur , la commande doit être
maintenue 5 secondes pour être validée. La combinaison spéciale de commandes DMX du canal 1 listées
en page 37 permet d’exécuter une réinitialisation quand la commande est désactivée.
18
smartMAC - manuel d’utilisation
Mode réduction de bruit
Le mode de réduction de bruit (→) donne deux options d’optimisation du mouvement et du
refroidissement pour limiter la pollution sonore :
• En mode , les mouvements pan/tilt, les effets et la ventilation suivent les paramètres entrés dans
les menus.
• En mode silencieux (), les mouvements pan/tilt et les effets sont ralentis.
Le mode  désactive les réglages donnés aux mouvements pan/tilt et aux effets dans les autres
menus.
Réglages personnalisés
Les mémoires de réglages (→ - ) permettent d’enregistrer et de rappeler rapidement
les réglages les plus couramment utilisés. Les données mémorisées sont le mode DMX, les inversions de
pan et tilt, les options de reset, les réglages de l’afficheur, les modes de raccourcis, le mode silencieux et la
vitesse des effets.
Tous les réglages peuvent être ramenés aux défauts d’usine avec la commande→→
Informations affichées
Compteurs horaires
→→ donne le nombre d’heures de mise sous tension. Ce compteur est disponible en
deux versions : initialisable () et non initialisable () qui donne une mesure de l’utilisation
depuis la sortie d’usine. Pour remettre le compteur à zéro, affichez-le et appuyez sur [Haut] jusqu’à ce qu’il
affiche .
Gestion de la lampe
Le smartMAC suit l‘usure de la lampe:
→→fournit un compteur initialisable () ou total () d’usure de la lampe.
• →→ → donne la durée de vie moyenne attendue de la lampe en heures. Cette
•
valeur permet de déclencher le message d’avertissement de fin de de vie. Il est réglé à 3000 par défaut
mais peut être changé avec le menu →.
•
→→ fournit un compteur initialisable () ou total () d’amorçages de la
lampe.
Pour remettre un compteur () à zéro, affichez-le et appuyez sur [Haut] jusqu’à ce qu’il affiche .
Un compteur total () mesure une valeur depuis la sortie d’usine.
Avertissements de fin de vie de lampe
Si le message d’avertissement de fin de vie est activé en réglant le menu →sur  :
• 200 heures avant la fin de vie, la LED Service s’allume en jaune et  clignote sur l’afficheur.
• quand la lampe atteint l’usure programmée, la LED Service s’allume en rouge,  clignote sur l’écran
et l’alimentation de la lampe est coupée.
La durée de vie programmée est de 3000 heures par défaut. Si vous installez une lampe de durée de vie
différente, changez cette durée avec le menu →.
L’avertissement de durée de vie est désactivé par défaut.
Mode “lampe explosée”
Si la lampe ne s’amorce pas ou s’éteint, le message  apparait sur l’afficheur et le projecteur se
verrouille en mode “Lampe Explosée” : pan et titlt sont bloqués et le projecteur ne répond plus au signal
DMX. Pour sortir du mode, coupez l’alimentation du projecteur et ne l’utilisez plus tant que vous
n’avez pas inspecté l’état de la lampe. Pan et tilt ainsi que le contrôle DMX sont rétablis lorsque
l’alimentation est remise.
Température
→ fournit des informations de température pour la tête et le socle.
Configuration
19
Version du micrologiciel
→ donne la version du logiciel système installé. Cette version est également affichée
brièvement au démarrage
DMX
Le menu DMX log () affiche des informations importantes pour la détection de problèmes de
télécommande.
 donne le taux de rafraîchissement du signal DMX en paquets par secondes. Les valeurs
supérieures à 44 ou inférieures à 10 peuvent être la cause de comportements erratiques, surtout en mode
suiveur.
 donne une indication de la qualité du signal DMX sous la forme de pourcentage de paquets reçus
corrects. Les valeurs très inférieures à 100 indiquent des effets de parasitage, de mauvaises connexions ou
un problème émanant de la qualité de la ligne ou du contrôleur.
 donne l’entête du signal DMX. Les paquets dont le code est différent de  peuvent gêner les
performances du projecteur.
Les autres options du menu  donnent les valeurs DMX reçues pour chaque canal. Si le projecteur ne
se comporte pas comme prévu, lire ces valeurs peut vous aider à déterminer la cause de la défaillance
Contrôle manuel
Le mode manuel () vous permet de réinitialiser le projecteur () et de contrôler la position et le
mouvement de chaque effet individuellement (les commandes sont listées en page 43, ‘Menu de contrôle’)
Contrôle manuel des macros
Tout comme les effets, le menu embarqué permet de composer une combinaison de 40 macros pan/tilt et
de 40 macros d’effets avec les menus →et →. Choisir une macro démarre une
séquence pré-programmée, ce qui permet la création d’effets lumineux sans contrôleur DMX.
Utilitaires d’entretien
Important!
Maintenez [Enter] plusieurs secondes pour accéder au menu d’utilitaires .
Séquences de test
 fournit un test général de tous les effets sans nécessité d’une console.
→ fournit des routines de test pour les circuits imprimés réservées aux services techniques.
Boucles d’asservissement
Un système de correction de position suit en permanence la position pan/tilt et les effets. Si une erreur de
position est détectée, l’effet est réinitialisé. Si le système ne peut corriger la position dans les 10 secondes,
la boucle d’asservissement est désactivée.
Le système de correction automatique pan/tilt peut être temporairement désactivé avec le menu
→. Le système de correction de position des effets peut être désactivé avec →.
La désactivation de ces options n’est pas mémorisée et les asservissements sont réengagés à la remise
sous tension.
Réglages mécaniques
Le menu de réglages mécaniques (→) donne une contrôle manuel dédié aux réglages
mécaniques. Voir page 46.
Etalonnage
Le menu d’étalonnage (→) fournit des routines logicielles de réglage des effets mécaniques
concernant les butées de minimum et maximum. Cela permet notamment d’uniformiser finement
l’alignement optique entre différentes machines. Gradateur et zoom sont définis par rapport à un point
référence. Les autres effets sont calibrés par rapport à un projecteur choisi arbitrairement.
20
smartMAC - manuel d’utilisation
Tous les étalonnages peuvent être ramenés à leur valeur par défaut avec la commande de remise à zéro:
choisissez →→→ et validez avec [Enter]
Etalonnage des effets
1. Allumez le projecteur.
2. Pour calibrer la mise au net, commencez par démonter le capot inférieur de la tête. Choisissez
→→ et appuyez sur [Enter]. Ramenez l’équipage de mise au net à sa position arrière
maximale (c’est à dire au maximum vers la lampe) jusqu’à ce qu’il déclenche les deux interrupteurs de
butée. Avancez légèrement l’équipage jusqu’à l’ouverture des interrupteurs de butée. Vous devez
entendre un “clic” net. Appuyez sur [Enter] pour mémoriser le réglage. Remontez le capot inférieur.
3. L’étalonnage du Pan est plus utile si plusieurs machines sont alignées verticalement. Pour le calibrage,
donnez à tous la même valeur de Pan. Choisissez une machine en référence. Sur les autres machines,
choisissez →→ puis [Enter]. Réglez les décalages de Pan pour aligner tous les
faisceaux avec celui de référence. Appuyez sur [Enter] pour valider.
4. L’étalonnage du Tilt est plus utile si plusieurs machines sont alignées horizontalement. Pour le calibrage,
réglez le pan de façon à ce que tous les faisceaux se recouvrent et donnez à tous la même valeur de
Tilt. Choisissez une machine en référence. Sur les autres machines, choisissez →→
puis [Enter]. Réglez les décalages de Tilt pour aligner tous les faisceaux avec celui de référence.
Appuyez sur [Enter] pour valider.
Mise à jour du micrologiciel
La commande de téléchargement (→) prépare le projecteur pour une mise à jour du logiciel.
Cette commande n’est pas systématiquement nécessaire car les systèmes de mise à jour déclenchent
automatiquement la préparation.
Indicateurs à LEDs
Voyez Figure 10 en page 17. Les 2 LEDs situées à droite de l’afficheur donnent les indications suivantes :
LED DMX
La LED DMX s’allume quand le projecteur reçoit un signal DMX correct.
LED Service
La LED Service s’allume en rouge pour indiquer que l’appareil requiert une intervention de maintenance.
En même temps, un message apparaît sur l’afficheur pour indiquer le type de maintenance à effectuer.
La LED Service clignote quand le projecteur est en mode maintenance usine.
Si le message d’avertissement de fin de vie est activé avec →, la LED Service s’allume en
jaune 200 heures avant la fin de vie théorique de la lampe et en rouge lorsque la lampe atteint la fin de vie
programmée. La durée de vie est programmable avec le menu →.
Configuration
21
Effets
Cette section décrit les effets disponibles dans le smartMAC. Les détails du contrôle de ces effets en DMX
ou par les modes autonomes sont exposés plus tard dans ce manuel.
Shutter
Le shutter fournit un effet de noir ou de plein feu sec ainsi que des effets stroboscopiques à vitesse réglable
ou aléatoire, des effets de pulsation en ouverture ou en fermeture et une synchronisation sur la musique. Le
shutter permet aussi de doser approximativement l’intensité de la lumière émise (gradation mécanique).
Roue de couleurs
Autour de la position “Ouvert blanc”, la roue propose 8 filres dichroïques aux positions ci-dessous :
1.
2.
3.
4.
Bleu
Vert
Orange
Jaune
5.
6.
7.
8.
Rose
Magenta
Congo
Rouge
La roue de couleur peut défiler de façon continue (pour donner des demi-couleurs), filtre par filtre (couleurs
pleines uniquement) mais aussi être pilotée par le mode musical ou par le mode automatique (aléatoire).
Roue de gobos tournant
La roue de gobo fournit 6 images. Les images ci-dessous sont installées de série (Figure 11).
7
Blue Ripple
P/N 62400796 (gobo collé)
6
1
Ovals
P/N 62400795 (gobo avec
support)
Planets
Spyrograph
P/N 62400797 (gobo avec
support)
2
5
Fractal
P/N 43076085
(gobo seul)
4
3
P/N 62325127
(gobo seul)
Tear Drops
P/N 43076084
(gobo seul)
Figure 11: Roue de gobo vue depuis la lentille frontale
Chacun des 6 gobos peut être engagé dans le faisceau, orienté selon les besoins ou mis en rotation
continue, mis en oscillation (mode shake) dans une orientation précise ou pendant sa rotation. La roue
complète peut être mise en rotation continue ou pilotée par le mode musical.
22
smartMAC - manuel d’utilisation
Mise au net
Le net peut être fait de 2 m (6.5 ft.) à l’infini.
Pan et tilt
La tête du smartMAC peut être déplacée sur 600° de pan et 247° de tilt.
Macros
Les macros sont des séquences pré-programmées mémorisée dans le projecteur. Elle permettent de
réduire le temps de programmation. Le smartMAC a 10 programmes de pan/tilt et 10 programmes d’effets.
Chaque type de programme est sélectionnable indépendamment..
macros pan/tilt
Effects macros
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
Grand cercle, sens horaire
Vague de Pan, sens horaire
Vague de Tilt, sens horaire
Petit cercle, sens anti horaire
Petite vague de Pan, sens anti horaire
Petite vague de Tilt, sens anti horaire
Grand mouvement lent, sens horaire
Grand mouvement lent, sens anti horaire
Grand mouvement rapide, sens horaire
Grand mouvement rapide, sens anti horaire
Chenillard de shutters
Couleur simple
Double couleurs
Gobo simple
Effet indexation/rotation
Vague de mise au net
Camera flash
Fondu
Roues de gobos
Défilement de couleur
Tableau 3. Liste des macros
Démarrage décalé des macros
Chaque macro peut être lancée :
• au début de sa séquence en choisissant 1.1, 2.1, 3.1, etc.
• au quart de sa durée avec 1.2, 2.2, 3.2, etc.
• à la moitié de sa durée avec 1.3, 2.3, 3.3, etc.
• aux 3/4 de sa durée avec 1.4, 2.4, 3.4, etc.
Vous pouvez ainsi utiliser la même macro sur plusieurs machines en décalant le point de départ pour
donner l’impression que les programmes fonctionnent en chenillard.
Par exemple, avec 4 smartMAC accrochés côte à côte, activez la macro 1.1 sur le premier, la macro 1.2 sur
le deuxième, la macro 1.3 sur le troisème et la macro 1.4, sur le dernier. Lancez les macros simultanément
sur les 4 machines : elles exécutent toutes la macro 1 mais décalée dans le temps.
Note : un chenillard de macro comme ci-dessus requiert que toutes les macros soient démarrées
exactement au même moment. Cet effet est donc plutôt réservé au contrôle avec un pupitre DMX. Il peut
également être programmé en mode autonome synchronisé.
Sensibilité du mode musical
Le smartMAC est équipé d’un capteur à contrôle de gain automatique. Aucun réglage n’est nécessaire.
Effets
23
Utilisation en DMX
ATTENTION! Lisez la section “Précautions d’emploi” en page 3 avant d‘installer, de mettre sous
tension, d’utiliser ou de réparer le smartMAC.
Cette section décrit les fonctions accessibles avec le protocole DMX du smartMAC. Voyez
“Protocole DMX” en page 37 pour le protocole DMX complet. Consultez la section “Effets” en
page 22 pour une description complète des effets de la machine.
Contrôle en 8 ou 16 bits
Le smartMAC dispose de deux modes opératoires : 8 bits et 16 bits. Le mode 16 bits requiert 3 canaux de
plus que le mode 8 bits et fournit les mêmes fonctions mais avec un contrôle en haute résolution du pan, du
tilt et de la rotation des gobos. Vous pouvez changer le mode DMX avec le menu .
Lorsque le mode 16 bits est disponible pour un canal, le réglage rapide est donné par les 8 premiers bits
(ou MSB, octet de poids fort) et le réglage fin par les 8 derniers bits (ou LSB, octet de poids faible). En
d’autre termes, le canal de réglage fin ajuste la valeur du canal de réglage rapide.
Initialisation du projecteur
Si un effet perd son indexation et ne peut pas atteindre la position programmée, vous pouvez réinitialiser le
projecteur depuis la console en envoyant la commande “Reset” du canal 1.
Si l’option ’DMX reset’ est désactivée (→→), la commande d’initialisation ne peut être
exécutée que lorsque la couleur 8 est engagée (canal 3 à 128 ou entre 145 et 148) et que le gobo 6 est
sélectionné (canal 4 entre 24 et 27 ou entre 52 et 55)
Si l’option → est réglée sur , la commande d’initialisation doit être envoyée pendant 5
secondes au moins pour être prise en compte.
Shutter
Le shutter est contrôlé par le canal 1. Le mode gradation mécanique est contrôlé par le canal 2.
Roue de gobos tournant
Le canal 4 permet d’engager un des 6 gobos en mode indexé (orienté), tournant ou oscillant dans un des 2
modes précédents. La roue de gobo entière peut être mise en rotation et également contrôlée par le mode
musical.
La canal 5 fournit un contrôle supplémentaire des effets activés avec le canal 4 : réglage de l’orientation du
gobo ou de la vitesse de rotation continue ou en mode musical.
Un contrôle plus précis de l’orientation des gobos est accessible avec le canal 5 en mode 16 bits.
Pan et tilt
Pan et tilt sont contrôlés avec les canaux 9 et 10 en mode 8 bits et par les canaux 10 et 12 en mode 16 bits.
Le réglage fin est accessible en mode 16 bits avec les canaux 11 et 13.
Vitesse Pan/tilt et vitesse des effets
Les canaux 11 et 12 en mode 8 bits et 14 et 15 en mode 16 bits sont respectivement les canaux de vitesse
Pan/Tilt et des effets. Ils fournissent deux modes de contrôle appelés “suiveur” et “vectoriel”.
Mode vectoriel ou mode suiveur
Important! La programmation peut donner des effets imprévisibles si les temps de transfert de la
console sont appliqués en mode vectoriel.
En mode suiveur, la vitesse est déterminée par les temps de transfert de la console. Avec cette méthode, le
pupitre divise le mouvement en petits changements élémentaires que le projecteur «suit pas à pas». Le
24
smartMAC - manuel d’utilisation
mode suiveur est activé en laissant les canaux de vitesse correspondants sur une des valeurs prévues
dans le protocole DMX.
En mode vectoriel, la vitesse est donnée par les canaux de vitesse. Cela permet d’obtenir des transferts
même si le contrôleur ne dispose pas de temporisations de transfert. Le mode vectoriel peut permettre des
mouvements plus fluides, en particulier à vitesse lente et/ou si le contrôleur émet un DMX erratique ou trop
lent.
En mode vectoriel, les temps de transfert du pupitre doivent être laissés à 0.
Changement des réglages de personnalité
Le canal de vitesse pan/tilt fournit des valeurs permettant de forcer certains réglages de personnalité des
menus de configuration. Exemple : régler la vitesse pan et tilt en mode suiveur et changer le réglage du
menu embarqué de normal à fast.
De la même manière, le canal de vitesse des effets fournit des valeurs permettant de forcer les réglages de
raccourci pour les couleurs, modifiant ainsi le réglage donné dans le menu du projeteur.
Utilisation en DMX
25
Mode autonome
ATTENTION! Lisez la section “Précautions d’emploi” en page 3 avant d‘installer, de mettre sous
tension, d’utiliser ou de réparer le smartMAC.
Cette section décrit la programmation et la mise en service du mode autonome du smartMAC, c’est à dire
sans pupitre DMX. Consultez la section  des menus dans la section “Menu du panneau de contrôle” en
page 43 pour une table précise des commandes du mode autonome. Voyez la section “Effets” en page 22
pour plus de détails sur les effets du smartMAC.
Wa
it
Wait
1
e
e
d
Fa
2
ene
Sc
Voir Figure 12. Chaque mémoire ou scène est
composée d’une partie dynamique – le transfert ou
fade – pendant laquelle les effets se déplacent
mécaniquement pour rejoindre la position
programmée. Dans la partie statique, attente ou wait,
les effets ne bougent plus.
d
Fa
Une animation autonome est composée d’une
séquence de scènes ou mémoires. Chaque scène est
un état donné du projecteur dans lequel sont choisis
ses effets : gobo, couleur, intensité, zoom ... et une
durée.
e
A propos des scènes
ne
d
Fa
Sc e n
e3
S
ce
En mode autonome, le smartMAC peut restituer
jusqu’à 100 scènes préprogrammées en boucle
continue. Un smartMAC peut exécuter son programme
indépendamment des autres ou se synchroniser avec
d’autres machines.
Wait
Figure 12: Temporisation des scènes
La durée du transfert et de l’attente doivent être programmées individuellement pour chaque scène. La
durée totale d’une scène est la somme transfert + attente (fade + wait).
Amorçage automatique de la lampe en mode autonome
Par défaut, la lampe n’est pas automatiquement amorcée lors de l’allumage du smartMAC. Pour amorcer la
lampe automatiquement dès la mise sous tension, vous devez activer le mode autonome d’une part
( →  →  ) mais aussi l’amorçage automatique ( →  →  ) dans les menus
de contrôle du smartMAC.
Programmation des modes autonomes
Pour programmer une scène dans les séquences autonomes :
1. Dans le panneau de contrôle, sélectionnez → 
2. Configurez les effets de la scène dans les menus suivants :
•  (shutter)
•  (couleur)
•  (sélection des gobos)
•  (indexation/rotation du gobo)
•  (mise au net)
•  (macros de pan/tilt)
•  (macros d’effets)
•  et  (positions pan et tilt)
3. Sélectionnez un temps de transfert avec l’option  et une attente avec .
4. Mémorisez la scène dans la séquence autonome comme suit :
• Utilisez la commande  pour enregistrer la scène en cours comme nouvelle scène à la fin de la
séquence autonome.
26
smartMAC - manuel d’utilisation
•
•
Utilisez la commande pour enregistrer la scène en cours comme nouvelle scène avant la scène
en cours.
Utilisez la commande  pour enregistrer la scène en cours. La commande  ne crée pas
une nouvelle scène, elle mémorise les modifications dans une scène déjà créée avec les
commandes  ou .
Vous pouvez gérer les scènes avec les commandes , ,  et .
Vous pouvez prévisualiser la séquence autonome avec la commande .
Programmation des effets du mode autonome avec un pupitre
DMX
Au lieu de programmer les effets des scènes manuellement avec le panneau de contrôle, il est possible de
créer les effets avec un pupitre DMX et de capturer le réglage avec la commande pour les
sauvegarder dans la mémoire du smartMAC.
Pour capturer un effet créé avec un pupitre DMX :
1. Connectez un contrôleur DMX au smartMAC et créez le visuel à mémoriser.
2. Naviguez jusqu’au menu  → →  → →  du menu du smartMAC.
3. Selectionnez pour ajouter une scène contenant les effets émis en DMX à la fin de la séquence ou
 pour insérer la scène immédiatement avant la scène en cours.
Comme pour les scènes programmées depuis le panneau de contrôle, vous pouvez naviguer dans la
séquence avec les commandes , ,  et .
Notez qu’une scène autonome programmée par capture du signal DMX peut être légèrement différente de
la scène DMX originelle. Cela provient du fait que les effets du mode autonome sont légèrement simplifiés
en comparaison de ceux créés en DMX. Par exemple, la vitesse de rotation d’un gobo peut prendre 120
valeurs dans chaque direction en DMX mais seuls les réglages lent, médium et rapide sont disponibles en
mode autonome. Lorsque le smartMAC capture un effet DMX, il cherche le réglage le plus proche pour le
mode autonome et le mémorise ainsi.
Utilisation en mode maître/esclave synchronisé
Si vous utilisez plusieurs projecteurs sur la même ligne de télécommande, vous pouvez synchroniser leur
changement d’état afin que chacun évolue au même moment.
Un smartMAC en mode autonome peut se synchroniser avec un autre smartMAC mais aussi avec les
projecteurs ci-après de la gamme Martin Architectural :
•Exterior 1200 Wash™
•Inground 200 6-Color™
•Exterior 1200 Image Projector™
•FiberSource CMY150™
•Exterior 200™
•Imager™
•Exterior 600™
•Alien 02™
•Exterior 600 Compact™
•MiniMAC Maestro™
•Inground 200 CMY™
En mode synchronisé, un projecteur est considéré comme maître et les autres comme esclaves. Chaque
projecteur doit être programmé individuellement et avoir ses propres mémoires. Lorsque le maître
déclenche le transfert vers la scène suivante, il informe les machines esclaves d’en faire de même. En
d’autres mots, chaque esclave exécute son propre programme en boucle et change d’état lorsque le maître
en donne l’ordre, jusqu’à ce que le maître finisse son cycle et informe les esclaves de reprendre leur cycle
au début.
Pour garder les choses aussi simples que possible dans un mode synchronisé, vérifiez que :
1. Tous les projecteurs ont le même nombre de scènes.
2. La durée de chaque scène sur le Maître est plus longue de quelques secondes que sur les esclaves
(ceci permettra que les esclaves aient toujours fini leur transition avant que la synchronisation ne
déclenche l’état suivant).
Il est important de comprendre que la seule commande transmise par le maître est un changement de
scène ou un retour au début de cycle. Aucune autre donnée sur l’état et les valeurs des effets ne circule
dans la ligne de synchronisation.
Pour plus de détail sur la synchronisation et des effets plus complexes, basés sur des nombres de scènes
différents, consultez la section suivante.
Mode autonome
27
Mode autonome synchronisé : fonctions avancées
Note:
Cette section donne des informations détaillées sur le mode autonome synchronisé. Cette partie
n’est à lire que si vous rencontrez des problèmes de diagnostic ou si vous souhaitez aborder des
opérations de synchronisation plus complexes.
Les principes de la programmation du mode autonome sont les suivants :
1. Une scène contient une section de transfert suivie d’une section d’attente.
2. Chaque projecteur peut mémoriser individuellement jusqu’à 100 scènes, chacunes pourvues de leur
propres temps de transfert (fade) et d’attente (wait).
3. Les scènes sont numérotées de 0 à 99.
4. En mode synchronisé, le maître envoie aux projecteurs esclaves un ordre de type "Aller à la scène xx",
où xx est le numéro de la scène que le maître va exécuter.
5. Si un esclave a moins de scènes que le maître, il calcule la scène à laquelle il doit se rendre en divisant
(division entière) le numéro de la scène à laquelle il doit aller - scène 5 par exemple - par le nombre de
scènes qui lui ont été programmées - 4 scènes par exemple. Dans cet exemple, 5 divisé par 4 donne 1,
avec un reste de 1. Le reste de la division est le numéro de la scène à laquelle l’esclave doit aller.
Généralement toutefois, lorsqu’un esclave atteint sa dernière mémoire avant le maître, un message
"Aller à la scène xx” résulte de la première scène jouée.
6. Si un esclave a plus de scènes que le Maître, ses dernières scènes ne sont jamais exécutées, comme
c’est le cas de S4 dans l’exemple ci-dessous :
F=fade, W=wait
Durée
=>
M0
Programme du Maître
F
Programme esclave
F
Résultat
M0
M1
W
F
W
F
S0
F
F
W
F
W
F
F
W
M3
W
S2
W
W
S4
F
F
S1
F
S3
W
M2
F
W
W
S2
W
M1
W
M3
F
S1
S0
F
M2
W
F
W
S3
W
--
--
F
W
7. En utilisation synchronisée, le temps d’attente est choisi par le Maître. Chaque esclave effectue ses
propres transferts mais reste en phase d’attente jusqu’à ce que le Maître envoie l’ordre de changer de
mémoire.
8. Un esclave n’obéit pas à l’ordre de changement de mémoire tant que la durée totale de la scène en
cours (fade + wait) n’est pas écoulée. Dans l’exemple ci-dessous, l’esclave déroge à l’ordre de sa
séquence parce que ses mémoires 0 et 2 sont plus longues que celles du Maître.
M=Maître, S=esclave
F=fade, W=wait Temps >
Programmes
M0
Maître
F
W
S0
Esclave
F
W
M1
F
Résultat
Maître
M1
F
Esclave
28
M0
F
W
S0
F
W
M2
F
W
S1
F
W
W
S2
F
W
W
M2
F
S2
F
smartMAC - manuel d’utilisation
W
M0
F
W
W
..
M1
F
S1
.. F
W
W
..
..
Entretien
ATTENTION ! Lisez la section “Précautions d’emploi” en page 3 avant de commencer
l’entretien du smartMAC. Déconnectez le projecteur du secteur et laissez-le refroidir au
moins 30 minutes avant de le manipuler ou d’en retirer le moindre capot. Portez des gants
anti chaleur pour ouvrir la trappe d’accès aux effets. Référez toute opération non décrite
ici à un service technique qualifié.
Important! Des amas excessifs de poussière et de résidus de liquide fumigène provoquent
des surchauffes qui endommagent le projecteur. Ces dommages causés par un nettoyage
et un entretien irréguliers ne sont pas couverts par la garantie.
Comme pour tous les composants électroniques en général, les cartes électroniques du smartMAC
sont sensibles aux décharges électrostatiques. Prenez toutes les précautions nécessaires pour
éviter ces décharges avant d’ouvrir la machine. N’effectuez les opérations sur les cartes que sur
banc de travail anti statique.
C’est l’engagement de Martin que d’utiliser les meilleurs matériaux et les meilleurs traitements pour assurer
des performances optimales et la durée de vie la plus longue possible des composants. Cependant, les
composants optiques des projecteurs, quel que soit le type ou la marque, sont sujet à diverses
dégradations et éraflures, provoquant à titre d’exemple, au fil du temps, des changements graduels de
rendu des couleurs sur les filtres dichroïques et de propriétés spéculaires sur les réflecteurs.
Le développement de ces dégradations dépend lourdement des conditions d’utilisation, d’entretien et de
l’environnement du projecteur. Il est donc impossible de prédire une durée de vie même approximative des
composants optiques. Vous devrez cependant remplacer certains composants si leurs caractéristiques
optiques sont profondément affectées arpès une certaine durée d’utilisation et si vous souhaitez conserver
des paramètres optiques et colorimétriques extrêmement précis.
Pour maximiser la vie du smartMAC et protéger les investissements qu’il représente, nettoyez
régulièrement le projecteur - surtout la ventilation - en suivant les indications données ici.
Gobos
Les gobos livrés de série avec le smartMAC sont illustrés en Figure 11 en page 22. Tous les gobos sont
interchangeables.
Gobos personnalisés
Martin peut vous fournir des gobos supplémentaires pour le smartMAC. Pour plus d’information, visitez le
site web de Martin : www.martin.com.
Les gobos en verre sont généralement plus durables mais des résultats satisfaisants peuvent être obtenus
à moindre coût avec des gobos en aluminium. Vous pouvez aussi utiliser des gobos en acier inoxydable
mais ils peuvent se déformer et perdre leur netteté en quelques heures. La durée de vie des gobos dépend
de l’image qu’ils portent et du cycle de projection. Consultez votre fournisseur de gobos pour plus
d’information.
Pour de meilleurs résultats, les gobos personnalisés doivent respecter les spécifications données dans la
section “Gobos” en page 51.
Entretien
29
Orientation des gobos dans le smartMAC
La plupart des gobos doivent être installés dans un sens précis pour éviter les dommages dus à la chaleur.
Les sens d’installation donnés en Figure 13 sont corrects dans la plupart des cas mais consultez votre
fabricant ou votre revendeur Martin si vous avez le moindre doute sur le sens à donner à un type de gobo
spécifique.
Gobos en verre traité
La mise au net sera plus simple si tous les gobos traités sont installés face traitée au plus
près du plan focal. Les gobos traités sont installés en usine en respectant cette condition.
Cependant, s’il devait exister un risque particulier d’endommager un gobo sur mesure, la
première priorité reste d’installer la face la plus réfléchissante vers la lampe. En cas de
doute, installez le côté le plus réfléchissant de la face traitée vers la lampe ou consultez
votre revendeur Martin ou le fabricant du gobo.
Côté le plus réfléchissant vers la lampe
Pour limiter le risque de surchauffe et de
dégâts, tournez la face la plus réfléchissante
vers la lampe.
Côté le plus mât à l’opposé de la lampe
Le côté le plus mât absorbera moins de
chaleur s’il n’est pas exposé directement à
la source.
Pour trouver le côté traité sur un gobo,
placez un objet fin contre le verre. Sur la
face non traitée, on distingue un faible
espace entre l’objet et son image. On voit la
tranche du gobo au travers du verre.
Face non traitée
Face traitée
Gobo en verre texturé
Face lisse vers la lampe
Face texturée opposée à la lampe
Les gobos en verre texturés s’installent mieux dans le smartMAC avec la face lisse vers la
lampe. En cas de doute, consultez votre revendeur Martin ou le fabricant du gobo.
Gobos en métal
Face réfléchissante vers la lampe
Face mate opposée à la lampe
Gobos portant un texte ou une image
Image à l’endroit vers la lampe
Image à l’envers opposée à la lampe
abc
Figure 13. Orientation correcte des gobos
30
smartMAC - manuel d’utilisation
cba
Trappe d’accès aux effets et changement de filtres
ATTENTION ! Surfaces très chaudes. Le smartMAC devient très chaud pendant l’utilisation. Coupez
la lampe et laissez-le projecteur refroidir ou bien portez des gants anti chaleur sans peluche avant
d’ouvrir la trappe d’accès aux effets.
Trappe d’accès aux effets
La trappe du smartMAC (voir Figure 14) donne un accès immédiat aux filtres de gobos et de couleurs.
Pan et tilt sont automatiquement désactivés et le message  s’affiche dès l’ouverture de la trappe.
Si le projecteur est allumé, refermer puis réouvrir la trappe immédiatement avance les roues de couleur et
de gobo d’une position pour permettre un accès à chaque filtre successivement.
Pour fermer la trappe, appliquez une pression ferme jusqu’à sentir un clic net. Lorsque la trappe reste
fermée plus d’une seconde, les roues de gobo et de couleur s’initialisent.
La trappe peut être démontée temporairement en déclippant ses charnières. Attention, le montage est très
ajusté et il faut prendre garde de ne pas endommager les charnières. Normalement, le démontage n’est
pas nécessaire.
Notez que si la trappe n’est pas complètement fermée, il n’est pas possible d’utiliser les fonctions de pan et
de tilt ou d’initialiser le projecteur.
Changer les gobos et les filtres
de couleur
Portez des gants pour manipuler les
composants optiques et n’utilisez que
des pièces d’origine Martin.
Gardez les composants optiques
totalement propres et sans aucune
trace de graisse. Nettoyez-les avec de
l’alcool isopropylique pur à 99,9%,
notamment si vous les avez touchés
avec les doigts.
Pour accéder aux composants optiques
de la tête pour le nettoyage ou
l’entretien :
1. Portez des gants sans peluche,
propres, anti chaleur pour protéger
vos doigts et éviter de déposer des
Figure 14: Trappe d’accès aux effets
corps gras sur les composants.
2. Voir Figure 14. Ouvrez la trappe
d’accès aux effets.
3. Pour démonter un gobo tournant, tirez-le
doucement vers la lentille frontale jusqu’à
ce qu’il puisse être glissé hors des deux
ressorts qui le maintiennent sur la roue.
4. Pour installer un gobo, glissez la tranche
du porte gobo entre les ressorts et la roue
de gobos jusqu’à ce qu’il soit en place
dans son ouverture. Vérifiez que le gobo
est bien en place et que les dentelures
s’engagent bien dans la roue dentée
centrale.
5. Pour retirer un filtre de couleur, tournez la
roue de gobos pour faire apparaître la
position vide (voir Figure 15) en face du
fitre. Appuyez délicatement sur le filtre
vers la lentille frontale pour le libérer,
saisissez-le par les bords et glissez-le
Figure 15: Changement de gobos et de filtres
hors de la machine. Si vos doigts sont
trop gros, protégez le filtre avec un
morceau de papier plié plusieurs fois sur
lui-même et attrapez le filtre avec des brucelles.
Entretien
31
6. Pour installer un filtre de couleur, glissez-le sous le ressort de maintien jusqu’à ce qu’il se cale en place.
7. Fermez la trappe en appuyant fermement jusqu’au clic définitif.
Remplacement des gobos
Important!
Un gobo peut tomber de son support si le ressort est monté à
l’envers.
Les gobos sont maintenus dans les porte gobos par un ressort (voir
Figure 16). Notez que le ressort ne convient qu’à des gobos de 3 mm
d’épaisseur maximum. Les gobos plus épais peuvent être collés dans le
support avec une colle UV ou la Loctite 330 Multibond avec Activateur.
Pour remplacer un gobo rotatif
1. Portez des gants sans peluche, propres, anti chaleur pour protéger vos
doigts et éviter de déposer des corps gras sur les composants.
2. Démontez le gobo comme décrit en page 31.
3. Avec un petit tournevis ou équivalent, débloquez l’extrémité du ressort
Figure 16: Porte gobo
la plus éloignée du gobo et retirez le ressort. Laissez tomber le gobo
rotatif
hors du support.
4. Insérez le nouveau gobo dans le support, la face devant pointer la
lampe vers le ressort (voir Figure 13 et Figure 16).
5. Insérez le ressort avec l’extrémité la plus fermée contre le gobo, comme indiqué en Figure 16. Pour
identifier l’extrémité la plus fermée, aplatissez le ressort : cette extrémité est à l’intérieur. Poussez l’autre
extrémité du ressort sous la lèvre du porte gobo.
6. Vérifiez que le gobo est bien à plat et centré dans son support. Comprimez le ressort autant que
possible contre l’arrière du gobo.
7. Travaillez la tranche du porte gobo pour la glisser entre les ressorts et la roue de gobo jusqu’à ce qu’il se
cale en place. Si nécessaire, soulevez les ressorts légèrement avec un petit tournevis ou un outil
similaire.
8. Fermez la trappe en appuyant fermement jusqu’au clic définitif.
Installation du filtre diffuseur
Le smartMAC dispose d’un porte
filtre permanent à l’avant du
module de lampe. Le filtre
diffuseur fourni peut être installé
dans ce porte filtre pour
uniformiser le faisceau (un angle
au dixième ou au demi flux
légèrement supérieur mais
presque pas de modification de
l’angle de travail : voir les
spécifications photométriques
complètes sur www.martin.com).
Pour installer le filtre diffuseur:
1. Déconnectez le projecteur du
secteur et laissez-le refroidir
au moins 30 minutes.
2. Voir Figure 17. Démontez les
quatre vis 1/4 de tour du capot
frontal. Démontez le capot
frontal, détachez l’élingue de
sécurité et dégagez
complètement le capot frontal.
3. Dévissez et déconnectez les
connecteurs du dessus de la
tête.
32
Figure 17: Démontage du couvercle frontal
smartMAC - manuel d’utilisation
4. Voir Figure 18. Insérez un tournevis dans
le perçage (fléché ci-contre) sur la plaque
avant et utilisez la vis de réglage pour
ramener l’équipage de mise au net à
l’arrière du module.
5. Voir Figure 19. Démontez les deux vis
Torx 20 (fléchées) des côtés du module
d’effet et dégagez le module hors du
projecteur.
Figure 18: Vis de réglage de la mise au net
6. Voir Figure 20. Notez la position du ressort
du porte filtre - les pattes poussant vers la
lampe - sur la plaque avant du module de
lampe. Retirez les 4 vis plaquant le ressort
et démontez-le.
7. Portez des gants de coton pour éviter tout
dépot de matières grasses sur le filtre. Voir
Figure 20. Placez les éléments du
diffuseur sur le porte filtre en métal du
module de lampe, face brillante vers la
lampe, face mate et texturée vers la lentille
frontale.
8. Plaquez les élements du filtre l’un contre
l’autre de façon à former un disque
complet. Remontez le ressort du porte
filtre de façon à de ce qu’il plaque le filtre
convenablement
Figure 19: Démontage du module d’effets
9. Réinstallez les autres modules et composants avant de remettre sous tension.
Figure 20: Porte filtre et filtre diffuseur
Nettoyage
Le système de convection du smartMAC requiert un nettoyage moins fréquent que les systèmes
traditionnels à ventilation mais un nettoyage régulier est essentiel pour maintenir les performances et la
Entretien
33
qualité du projecteur. Les agglomérats de poussière, de crasse, de résidus de fumigènes etc. dégradent les
performances optiques et de refroidissement.
Le planning de nettoyage dépend fortement de l’environnement d’utilisation. Il est donc impossible de
prédéterminer une fréquence de nettoyage du projecteur. Le nettoyage peut s’avérer indispensable parfois
après quelques heures seulement d’utilisation. Les facteurs suivants sont à considérer pour mettre en place
le nettoyage :
• Utilisation de machines à fumée.
• Forts courants d’air (à côté des bouches de VMC par exemple).
• Fumée de cigarette.
• Poussière excessive (produite par les effets de scène, provenant des plafonds ou des décors peu
nettoyés ou enfin lors des utilisations en extérieur).
La présence d’un ou plusieurs de ces facteurs est significative. Inspectez les projecteurs dans leurs 100
premières heures d’utilisation pour contrôler l’état d’encrassement puis à intervalles réguliers. Vous pourrez
ainsi établir un planning de nettoyage en fonction de chaque utilisation. En cas de doute, consultez votre
revendeur Martin.
Nettoyez délicatement les composants optiques et travaillez dans un endroit propre et bien éclairé. Les
surfaces traitées sont fragiles et se rayent facilement. N’utilisez pas de solvants qui pourraient endommager
les surfaces plastiques et les surfaces peintes.
ATTENTION ! Déconnectez le projecteur du secteur et laissez-e refroidir avant de nettoyer l’appareil.
Pour nettoyer le projecteur :
1. Déconnectez-le projecteur du secteur et laissez-le refroidir au moins 30 minutes.
2. Démontez les capots de la tête.
3. Aspirez ou soufflez délicatement la poussière et les particules avec de l’air comprimé.
4. Retirez la poussière de la tête avec une brosse souple, des coton tiges, un aspirateur et de l’air
comprimé.
5. Nettoyez avec précaution les composants optiques. Enlevez les résidus de poussière et de fumigène
avec des cotons tiges ou des lingettes imbibées de produits neutres (alcool isopropyle par exemple).
Vous pouvez utiliser un produit de nettoyage pour vitres standard mais les résidus doivent être
complètement otés avec de l’eau distillée. Nettoyez par un mouvement circulaire du centre vers les
bords. Nettoyez avec un tissu sec et propre, sans peluche, ou de l’air comprimé. Retirez les particules
collées avec une lingette ou des cotons tiges imbibés de nettoyant pour verre neutre ou d’eau distillée.
Ne frottez pas la surface mais décollez les particules par de petites pressions répétées.
6. Remontez tous les capots avant de remettre sous tension.
Lubrification
En général, le smartMAC ne requiert aucune lubrification. Cependant, dans certains cas d’utilisation, il est
nécessaire de changer la graisse téflon longue durée du système de mise au net. Un bruit lors de
l’utilisation de la mise au net est le symptôme à surveiller. Cette opération peut être réalisée par un service
technique Martin partenaire si nécessaire.
Ne lubrifiez pas les parties plastiques.
Changement du fusible
DANGER! Déconnectez le secteur avant d’ouvrir les capots. Remplacez les fusibles par des fusibles
de même valeur et type. Ne dérivez pas ou ne shuntez pas une protection par fusible.
Le smartMAC est protégé par un fusible principal placé dans le porte fusible à côté de l’embase secteur. Le
fusible de 4 A est de type temporisé.
Pour changer le fusible :
1. Déconnectez le câble secteur à l’embase du projecteur.
2. Avec un tournevis plat, ouvrez le porte fusible et retirez le fusible pour le tester ou le changer.
3. Remplacez le fusible défectueux avec un fusible de type et valeur identiques. Un fusible de rechange est
disponible chez votre revendeur Martin.
4. Remontez le porte fusible avant de remettre sous tension.
Un autre fusible 4 A temporisé est placé sur la carte d’alimentation. Ce fusible doit être changé par un
technicien qualifié en respectant les règles de sécurité et de protection contre les décharges
électrostatiques.
34
smartMAC - manuel d’utilisation
Si un fusible fond plusieurs fois, déconnectez le projecteur du secteur et consultez votre revendeur Martin.
Installation du micrologiciel
Des mises à jours du micrologiciel (ou logiciel système) sont publiées sur le site Web de Martin et peuvent
être installées par le lien DMX avec un système de téléchargement Martin.
Les éléments suivants sont requis pour installer le micrologiciel :
• La dernière version du micrologiciel du smartMAC sous la forme d’un fichier MU3 disponible pour le
téléchargement dans la rubrique Support Technique Utilisateur du site web Martin :
http://www.martin.com/service
• Le programme Martin Software Uploader, version 5.0 ou supérieur, disponible en téléchargement depuis
cette rubrique.
• Un PC sous Windows 2000/XP.
• Une interface PC-DMX compatible avec le programme Martin Software Uploader (Interface Martin
Universal USB/DMX par exemple).
Installation du nouveau logiciel
Pour installer le nouveau logiciel, connectez un PC à l’application Martin Uploader chargée avec le
micrologiciel du smartMACau connecteur d’entrée DMX du smartMAC avec l’interface Martin Universal
USB/DMX Interface box ou équivalent.
Tous les smartMACs connectés sur cette ligne et alimentés devraient accepter le nouveau logiciel. Il n’est
pas nécessaire d’isoler les smartMACs des autres types de machine de cette ligne.
Téléchargement normal
Un smartMAC doit automatiquement entrer en mode téléchargement lorsqu’il est connecté comme décrit
ci-dessus. Si ce n’est pas le cas, utilisez la commande →dans le menu de contrôle pour
préparer la machine au transfert. Suivez la procédure de transfert comme expliqué dans le fichier d’aide de
l’application Martin Uploader.
Si l’afficheur ou le panneau de contrôle sont inutilisables après corruption du logiciel système, exécutez la
procédure ci-dessous.
Téléchargement en mode Boot Sector
N’exécutez cette procédure que si le micrologiciel du projecteur est corrompu (très évident si le panneau de
contrôle reste inerte après la mise sous tension) ou si les notes de mise à jour fournies avec le micrologiciel
le précisent. Pour effectuer un téléchargement en mode Boot Sector:
1. Déconnectez le projecteur du secteur.
2. Démontez le capot de droite de la lyre pour exposer la carte principale (sur la droite vue depuis la lampe
lorsque le texte du capot de lampe est dans le sens de lecture).
3. Voir Figure 21. Localisez la barrette de 6 micro interrupteurs sur la carte et placez l’interrupteur 6 sur ON
(activation du mode boot sector).
4. Mettez le projecteur sous tension, installez le logiciel puis déconnectez le projecteur du secteur.
5. Ramenez le micro interrupteur 6 sur OFF (Normal) et réinstallez le capot de la lyre.
En cas d’erreur de somme de contrôle à l’allumage après la procédure ci-dessus, essayez un
téléchargement normal.
Entretien
35
Schéma de la carte principale
Figure 21: Carte principale et DIP Switch
En utilisation normale, tous les micro interrupteurs doivent être sur OFF.
36
smartMAC - manuel d’utilisation
Protocole DMX
mode 8
bits
1
2
mode 16
bits
1
2
valeurs
DMX
Pourcent
Fonction
0 - 14
15 - 29
30 - 39
40 - 49
50 - 72
73 - 79
80 - 99
100 - 119
120 - 123
124 - 127
128 - 147
148 - 167
168 - 187
188 - 190
191 - 193
194 - 196
197 - 199
200 - 202
203 - 207
208 - 217
218 - 227
228 - 237
238 - 247
248 - 255
0-5
6 - 11
12 - 15
16 - 19
20 - 28
29 - 31
31 - 39
40 - 47
47 - 48
49 - 50
50 - 58
58 - 65
66 - 73
74 - 75
75 - 76
76 - 77
77 - 78
78 - 79
80 - 81
82 - 85
85 89
89 - 93
93 - 97
97 - 100
Shutter, strobe, reset, on/off lampe
Shutter fermé
Shutter ouvert
Shutter, transfert montant
Shutter, transfert sortant
Strobe, rapide → lent
Shutter ouvert
Pulsation ouverture, rapide → lent
Pulsation fermeture, rapide → lent
Shutter ouvert
Shutter en mode musical
Strobe aléatoire, rapide
Strobe aléatoire, médium
Strobe aléatoire, lent
Shutter ouvert
Pulsation aléatoire ouverture, rapide
Pulsation aléatoire ouverture, lent
Pulsation aléatoire fermeture, rapide
Pulsation aléatoire fermeture, lent
Shutter ouvert
Initialisation*
Shutter ouvert
Amorçage lampe
Shutter ouvert
Extinction lampe (maintenir 5 sec.)**
0 - 255
0 - 100
Gradation mécanique
Shutter fermé → ouvert
*Initialisation : désactivée avec
l’option  →  du
panneau de contrôle.
L’initialisation par le DMX ne
fonctionne alors que si la Couleur
8 (normale ou continu) est appelée
avec le canal 3 et si le Gobo 6 (fixe
ou tournant) est appelé avec le
canal 4.
Un délai de sécurité de 5 s peut
être forcé pour la commande
d’initialisation avec l’option du
menu  → .
**Extinction de lampe :
désactivée avec  →
 du menu. L’extinction par
le DMX ne fonctionne alors que si
la Couleur 8 (normale ou continu)
est appelée avec le canal 3 et si le
Gobo 6 (fixe ou tournant) est
appelé avec le canal 4.
Tableau 4: Protocole DMX
Protocole DMX
37
mode 8
bits
3
mode 16
bits
valeurs
DMX
Pourcent
0
1-15
16
17 - 31
32
33 - 47
48
49 - 63
64
65 - 79
80
81 - 95
96
97 - 111
112
113 - 127
128
129 - 143
144
0
0-6
6
7 - 12
13
13 - 18
19
19 - 25
25
25 - 31
31
32 - 37
38
38 - 44
44
44 - 50
50
51 - 56
56
145 - 148
149 - 152
153 - 156
157 - 160
161 - 164
165 - 168
169 - 172
173 - 176
177 - 180
57 - 58
59 - 60
60 - 61
62 - 63
63 - 64
65 - 66
66 - 67
68 - 69
69 - 71
181 - 203
204 - 207
208 - 230
71 - 79
80
81 - 90
231 - 235
236 - 239
240 - 243
91 - 92
93 - 94
94 - 95
244 - 247
248 - 251
252 -255
96 - 97
97 - 98
99 - 100
3
Fonction
Position et rotation de la roue de couleur, mode musical de la roue
Positions en mode défilement continu
Ouvert (Blanc)
Ouvert → Couleur 1
Couleur 1 (Bleu)
Couleur 1 → Couleur 2
Couleur 2 (Vert)
Couleur 2 → Couleur 3
Couleur 3 (Orange)
Couleur 3 → Couleur 4
Couleur 4 (Jaune)
Couleur 4 → Couleur 5
Couleur 5 (Rose)
Couleur 5 → Couleur 6
Couleur 6 (Magenta)
Couleur 6 → Couleur 7
Couleur 7 (Congo)
Couleur 7 → Couleur 8
Couleur 8 (Rouge)
Couleur 8 → Ouvert
Ouvert
Positions en mode défilement indexé
Couleur 8 (Rouge)
Couleur 7 (Congo)
Couleur 6 (Magenta)
Couleur 5 (Rose)
Couleur 4 (Jaune)
Couleur 3 (Orange)
Couleur 2 (Vert)
Couleur 1 (Bleu)
Ouvert
Rotation continue de la roue
Sens horare, rapide → lent
Rotation arrêtée
Sens anti horaire, lent → rapide
Chaser de couleur, mode musical
Rapide
Médium
Lent
Chaser de couleur, mode aléatoire
Rapide
Médium
Lent
Tableau 4: Protocole DMX
38
smartMAC - manuel d’utilisation
mode 8
bits
4
5
mode 16
bits
4
5
valeurs
DMX
Pourcent
0-3
4-7
8 - 11
12 - 15
16 - 19
20 - 23
24 - 27
0-1
2-3
3-4
5-6
6-7
8-9
9 - 11
28 - 31
32 - 35
36 - 39
40 - 43
44 - 47
48 - 51
52 - 55
11 - 12
13 - 14
14 - 15
16 - 17
17 - 18
19 - 20
20 - 22
56 - 66
67 - 77
78 - 88
89 - 99
100 - 110
111 - 121
22 - 26
26 - 30
31 - 35
35 - 39
39 - 43
44 - 47
122 - 132
133 - 143
144 - 154
155 - 165
166 - 176
177 - 187
48 - 52
52 - 56
56 - 60
61 - 65
65 - 69
69 - 73
188 - 215
216 - 243
74 - 84
85 - 95
244 - 247
248 - 251
252 - 255
96 - 97
97 - 98
99 - 100
Fonction
Sélection des gobos, mode oscillant shake
Indexation (réglage de position avec le canal 5; réglage fin avec le canal
6 en mode 16 bits)
Ouvert
Gobo 1 (Ovals)
Gobo 2 (Planets)
Gobo 3 (Tear Drops)
Gobo 4 (Fractal)
Gobo 5 (Spyrograph)
Gobo 6 (Blue Ripple)
Rotation (vitesse de rotation avec le canal 5)
Ouvert
Gobo 1 (Ovals)
Gobo 2 (Planets)
Gobo 3 (Tear Drops)
Gobo 4 (Fractal)
Gobo 5 (Spyrograph)
Gobo 6 (Blue Ripple)
Mode oscillant indexé (position du gobo avec le canal 5)
Gobo 1 shake, lent → rapide
Gobo 2 shake, lent → rapide
Gobo 3 shake, lent → rapide
Gobo 4 shake, lent → rapide
Gobo 5 shake, lent → rapide
Gobo 6 shake, lent → rapide
Mode oscillant tournant (vitesse du gobo avec le canal 5)
Gobo 6 shake, lent → rapide
Gobo 5 shake, lent → rapide
Gobo 4 shake, lent → rapide
Gobo 3 shake, lent → rapide
Gobo 2 shake, lent → rapide
Gobo 1 shake, lent → rapide
Rotation continue de la roue (vitesse des gobos avec le canal 5)
Sens horare, rapide → lent
Sens anti horaire, lent → rapide
Chaser musical de gobos
Rapide
Médium
Lent
0 - 255
0 - 100
0-2
3 - 121
122 - 240
241 - 243
0-1
1 - 47
48 - 94
95 - 95
244 - 247
248 - 251
252 - 255
96 - 97
97 - 98
99 - 100
Rotation / position des gobos (choix du gobo avec le canal 4)
Position indexée
0 - 395°
Rotation continue, vitesse et direction
Fixe
Sens horaire, lent → rapide
Sens anti horaire, rapide → lent
Fixe
Rotation en mode musical
Rapide
Médium
Lent
-
6
0 - 255
0 - 100
Rotation / position des gobos, réglage fin
6
7
0 - 255
0 - 100
Mise au net
Infini → 2 mètres
Tableau 4: Protocole DMX
Protocole DMX
39
mode 8
bits
7
mode 16
bits
8
valeurs
DMX
Pourcent
Fonction
0-5
6 - 11
12 - 17
18 - 23
24 - 29
30 - 35
36 - 41
42 - 47
48 - 53
,54 - 59
60 - 65
66 - 71
72 - 77
78 - 83
84 - 89
90 - 95
96 - 101
102 - 107
108 - 113
114 - 119
120 - 125
126 - 131
132 - 137
138 - 143
144 - 149
150 - 155
156 - 161
162 - 167
168 - 173
174 - 179
180 - 185
186 - 191
192 - 197
198 - 203
204 - 209
210 - 215
216 - 221
222 - 227
228 - 233
234 - 239
240 - 245
0-2
2-4
5-7
7-9
9 - 11
12 - 14
14 - 16
16 - 18
19 - 21
21 - 23
24 - 25
26 - 28
28 - 30
31 - 33
33 - 35
35 - 37
38 - 40
40 - 42
42 - 44
45 - 47
47 - 49
49 - 51
52 - 54
54 - 56
56 - 58
59 - 61
61 - 63
64 - 65
66 - 68
68 - 70
71 - 73
73 - 75
75 - 77
78 - 80
80 - 82
82 - 84
85 - 87
87 - 89
89 - 91
92 - 94
94 - 96
Macros pan/tilt
Pas de Macro
Macro 1.1
Macro 1.2
Macro 1.3
Macro 1.4
Macro 2.1
Macro 2.2
Macro 2.3
Macro 2.4
Macro 3.1
Macro 3.2
Macro 3.3
Macro 3.4
Macro 4.1
Macro 4.2
Macro 4.3
Macro 4.4
Macro 5.1
Macro 5.2
Macro 5.3
Macro 5.4
Macro 6.1
Macro 6.2
Macro 6.3
Macro 6.4
Macro 7.1
Macro 7.2
Macro 7.3
Macro 7.4
Macro 8.1
Macro 8.2
Macro 8.3
Macro 8.4
Macro 9.1
Macro 9.2
Macro 9.3
Macro 9.4
Macro 10.1
Macro 10.2
Macro 10.3
Macro 10.4
246 - 255
96 - 100
Reservé (sans effet)
Tableau 4: Protocole DMX
40
smartMAC - manuel d’utilisation
mode 8
bits
8
mode 16
bits
9
valeurs
DMX
Pourcent
Fonction
0-5
6 - 11
12 - 17
18 - 23
24 - 29
30 - 35
36 - 41
42 - 47
48 - 53
,54 - 59
60 - 65
66 - 71
72 - 77
78 - 83
84 - 89
90 - 95
96 - 101
102 - 107
108 - 113
114 - 119
120 - 125
126 - 131
132 - 137
138 - 143
144 - 149
150 - 155
156 - 161
162 - 167
168 - 173
174 - 179
180 - 185
186 - 191
192 - 197
198 - 203
204 - 209
210 - 215
216 - 221
222 - 227
228 - 233
234 - 239
240 - 245
0-2
2-4
5-7
7-9
9 - 11
12 - 14
14 - 16
16 - 18
19 - 21
21 - 23
24 - 25
26 - 28
28 - 30
31 - 33
33 - 35
35 - 37
38 - 40
40 - 42
42 - 44
45 - 47
47 - 49
49 - 51
52 - 54
54 - 56
56 - 58
59 - 61
61 - 63
64 - 65
66 - 68
68 - 70
71 - 73
73 - 75
75 - 77
78 - 80
80 - 82
82 - 84
85 - 87
87 - 89
89 - 91
92 - 94
94 - 96
Macros d’effet
Pas de Macro
Macro 1.1
Macro 1.2
Macro 1.3
Macro 1.4
Macro 2.1
Macro 2.2
Macro 2.3
Macro 2.4
Macro 3.1
Macro 3.2
Macro 3.3
Macro 3.4
Macro 4.1
Macro 4.2
Macro 4.3
Macro 4.4
Macro 5.1
Macro 5.2
Macro 5.3
Macro 5.4
Macro 6.1
Macro 6.2
Macro 6.3
Macro 6.4
Macro 7.1
Macro 7.2
Macro 7.3
Macro 7.4
Macro 8.1
Macro 8.2
Macro 8.3
Macro 8.4
Macro 9.1
Macro 9.2
Macro 9.3
Macro 9.4
Macro 10.1
Macro 10.2
Macro 10.3
Macro 10.4
246 - 255
96 - 100
Reservé (sans effet)
9
10
0 - 255
0 - 100
Pan
Gauche → droite (128 = centre)
-
11
0 - 255
0 - 100
Pan, réglage fin (octet de poids faible)
Gauche → droite
10
12
0 - 255
0 - 100
Tilt
Haut → bas (128 = centre)
-
13
0 - 255
0 - 100
Tilt, réglage fin (octet de poids faible)
Haut → bas
0-2
3 - 245
246 - 248
249 - 251
252 - 255
0-1
1 - 95
96 - 97
97 - 98
99 - 100
Vitesse pan/tilt
Mode suiveur
Mode vectorie, rapide → lent
Mode suiveur,  =  (annule le réglage du menu de contrôle)
Mode suiveur,  =  (annule le réglage du menu de contrôle)
Au noir pendant les mouvements
11
14
Tableau 4: Protocole DMX
Protocole DMX
41
mode 8
bits
12
mode 16
bits
15
valeurs
DMX
Pourcent
0-2
3 - 245
246 - 251
252 - 255
0-1
1 - 96
96 - 98
99 - 100
0-2
3 - 245
246 - 248
249 - 251
252 - 255
0-1
1 - 96
96 - 97
98
99 - 100
0 - 245
246 - 248
249 - 251
252 - 255
0-1
1 - 96
96 - 98
99 - 100
0-2
3 - 245
246 - 251
252 - 255
0-1
1 - 96
96 - 98
99 - 100
Fonction
Vitesse des effets
Shutter, mise au net
Mode suiveur
Mode vectoriel, rapide → lent
Mode suiveur
Mode vectoriel, vitesse maximale
Couleurr
Mode suiveur
Mode vectoriel, rapide → lent
Mode suiveur,  =  (annule si activé par le menu)
Mode suiveur,  = (annule  si activé par le menu)
Au noir pendant les mouvements
Sélection des gobos
Normal
Mode suiveur,  =  (annule si activé par le menu)
Mode suiveur,  = (annule  si activé par le menu)
Au noir pendant les mouvements
Positionnement des gobos (si activé avec le canal 4)
Mode suiveur
Mode vectoriel, rapide → lent
Mode suiveur
Au noir pendant les mouvements
Tableau 4: Protocole DMX
42
smartMAC - manuel d’utilisation
Menu du panneau de contrôle
Menu
Fonction
 – 






Options






















Interversion des canaux de contrôle Pan et Tilt
Sens normal du pan : gauche Æ droite
Sens inversé du pan : droite Æ gauche
Sens normal du tilt : hautÆ bas
Sens inversé du tilt : basÆ haut
Vitesse pan/tilt normale
Optimise les mouvements pan/tilt pour la vitesse (légèrement
moins fluide)
Vitesse des effets normale
Optimise les mouvements des effets pour la vitesse (légèrement
moins fluide)
Mode esclave : la vitesse des effets est calquée sur la vitesse
pan/tilt selon le menu de contrôle ou le DMX
Active le mode autonome
Mode 1 projecteur seul
Mode maître
Mode synchronisé (esclave)



Mode DMX 16 bits avec 2 canaux pour les réglages (rapide et
fin) de la rotation des gobos, du pan et du tilt
Contrôle normal du pan et du tilt
Désactive le mode autonome


Notes (Réglage par défaut en gras)
Adresse DMX (adresse par défaut = 1). Limité à 498 en mode 16
bits.
Mode DMX 8 bits

















Shutter: ouvert / fermé / transfert in / transfert out / strobe rapide /
strobe medium / strobe lent / aléatoire rapide / aléatoire médium /
aléatoire lent / mode musical
Couleur: ouvert / couleurs 1 - 8 / direction et vitesse de rotation /
mode musical / aléatoire rapide - lent
Gobos: ouvert / gobos 1 - 6 indexé / gobos 1 - 6 tournant / gobos 1
- 6 oscillant / roue en rotation / mode musical
Vitesse de rotation des gobos
Mise au net
Macros pan/tilt 1.1 - 10.4
Macros pan/tilt 1.1 - 10.4
Pan
Tilt
Temps de transfert : heures / minutes / secondes
Temps d’attente : heures / minutes / secondes
Scène suivante
Scène précédente
Ajouter une scène à la fin de la séquence
Enregistre les changements dans la scène en cours
Insère une scène avant la scène en cours
Efface la scène en cours
Efface toutes les scènes dans la séquence
Séquence précédente
Get DMX : capture les réglages actuellement reçus sur la igne
DMX dans la scène en cours - voir Tableau 6 en page 46.
Tableau 5: Menus du panneau de contrôle
Menu du panneau de contrôle
43
Menu
Fonction



Options
















Æ








Désactive l’initialisation à distance du projecteur
Autorise l’initialisation à distance du projecteur
Autorise l’initialisation à distance si maintenue 5 s
Pas d’amorçage automatique
Amorçage automatique dans les 90 secondes suivant la mise en
route
Amorçage automatique si le signal DMX est reçu. Extinction 15
minutes après la disparition du signal.
Les roues d’effets ne passent jamais par le blanc
Avertissement de fin de vie de lampe activé, coupure de lampe
lorsque la fin de vie est atteinte
Réglage de la durée de vie en heures
Vitesse du pan, du tilt et des effets : Mode Normal
Mode ‘Silencieux ’ : pan, tilt et effects en vitesse lente (annule tout
autre réglage de vitesse)
Afficheur allumé en permanence
Extinction automatique et retour à la racine après 2 min sans
activité
Extinction automatique et retour à la racine après 10 min sans
activité
Extinction automatique et retour à la racine après 2 min sans
activité, rallumage sur les messages d’erreur
Extinction automatique et retour à la racine après 10 min sans
activité, rallumage sur les messages d’erreur
Intensité de l’afficheur 100% - 10% (par défaut 50%)



Désactive l’affichage des messages d’erreur


,,





Retour de tous les réglages (sauf les étalonnages) aux réglages
d’usine. NB: peut prendre jusqu’à 2 minutes !
Charge une configuration personnalisée
Active l’affichage des messages d’erreur

Æ


Æ







Autorise l’extinction à distance de la lampe
Les roues d’effet prennent toujours le chemin le plus court
(même s’il faut passer par le blanc)
Avertissement de fin de vie de lampe désactivé



Notes (Réglage par défaut en gras)
Désactive l‘extinction à distance de la lampe




 – 




Mémorise la configuration en cours
Réinitialise tous les compteurs initialisables
Nombre total d’heures de mise sous tension depuis la sortie
d’usine
Nombre d’heures de mise sous tension depuis la mise à zéro du
comtpteur (pour remettre à zéro, affichez le compteur puis appuyez
sur [haut] pendant 5 s.).
Durée d’utilisation de la lampe depuis la sortie d’usine
Durée d’utilisation de la lampe depuis la mise à zéro du comtpteur
(pour remettre à zéro, affichez le compteur puis appuyez sur [haut]
pendant 5 s.)
Durée de vie de lampe attendue (défaut = 3000 h, initialisable avec
 Æ )
Nombre total d’amorçage total de mise sous tension depuis la
sortie d’usine
Nombre total d’amorçage depuis la mise à zéro du comtpteur (pour
remettre à zéro, affichez le compteur puis appuyez sur [haut]
pendant 5 s.)
Température de la tête
Température de la carte
Version du micrologiciel
Vitesse de transmission du signal DMX en paquets par seconde
Pourcentage de paquets reçus corrects
Code d’en-tête du signal DMX
Valeur (0 - 255) reçue pour chaque canal.
Tableau 5: Menus du panneau de contrôle
44
smartMAC - manuel d’utilisation
Menu
Fonction
Options














Notes (Réglage par défaut en gras)
Initialisation du projecteur
Amorçage de la lampe
Extinction de la lampe







 – 













 – 
 – 
 – 









 – 
 – 
 – 
 – 
 – 
 – 

Shutter ouvert
Shutter fermé
Strobe rapide
Strobe moyen
Strobe lent
Gradateur mécanique
Blanc (position ouverte)
Couleur 1 à 8
Rotation, sens horaire, rapide
Rotation, sens anti horaire, rapide
Rotation, sens horaire, médium
Rotation, sens anti horaire, médium
Rotation, sens horaire, lente
Rotation, sens anti horaire, lente
Roue de couleur en mode musical, rapide
Roue de couleur en mode musical, médium
Roue de couleur en mode musical, lent
Couleur aléatoire, rapide
Couleur aléatoire, rapide
Couleur aléatoire, rapide
Blanc (position ouverte)
Gobos 1 à 6, indexés
Gobos 1 à 6, tournants
Gobos 1 à 6, tournants, oscillants
Rotation, sens horaire, rapide
Rotation, sens anti horaire, rapide
Rotation, sens horaire, médium
Rotation, sens anti horaire, médium
Rotation, sens horaire, lente
Rotation, sens anti horaire, lente
Roue de gobos en mode musical, rapide
Roue de gobos en mode musical, médium
Roue de gobos en mode musical, lent
Rotation / indexation des gobos choisis avec Æ
Macros d’effets 1.1 - 10.3
Macros Pan/Tilt 1.1 - 10.3
Mise au net, infini Æ 2 m
Pan, gauche Æ droite
Tilt, haut Æ bas
Test général de tous les effets (maintenance uniquement)
Tableau 5: Menus du panneau de contrôle
Menu du panneau de contrôle
45
Menu
Fonction
Options


Désactive la correction d’erreur pan/tilt (jusqu’au prochain
rallumage de la machine)
Menu de réglages mécaniques (voir “Menu de réglages
mécaniques” en page 47)
Etalonnage du shutter













Maintenir
[Enter]
enfoncée
quelques
secondes
pour
accéder à
ce menu

(OF = offset)



Notes (Réglage par défaut en gras)
Active la correction d’erreur pan/tilt
Etalonnage de la roue de couleurs
Etalonnage de la roue de gobos
Etalonnage de la rotation des gobos
Etalonnage de la mise au net
Etalonnage du pan
Etalonnage du tlt
Recharge tous les étalonnages d’usine
Test de la carte mère : maintenance uniquement
Force le mode Mise à Jour Micrologiciel
Tableau 5: Menus du panneau de contrôle
Menu de capture du signal DMX
Le menu de capture de signal DMX ( Æ Æ ) dispose des options ci-dessous :
Menu
Option
Option



Options


Notes
Ajoute l’ensemble des valeurs capturées sur la ligne DMX comme nouvelle scène
à la fin de la séquence.
Insère l’ensemble des valeurs capturées sur la ligne DMX comme nouvelle scène
avant la scène en cours.
Tableau 6: Options de capture du signal DMX
Raccourcis du panneau de
contrôle
Les raccourcis suivants sont accessibles avec le clavier du panneau de contrôle du smartMAC :
Raccourci
Fonction
Maintenir [Menu] et appuyer sur [Up]
Initialisation
Maintenir [Menu] et [Enter] pendant
l’initialisation
Blocage Pan et Tilt
Maintenir [Up] et appuyer sur [Down]
Inversion de l’afficheur
Maintenir [Enter] et appuyer sur [Haut]
Amorçage de la lampe
Maintenir [Enter] et appuyer sur [Bas]
Extinction de la lampe
Tableau 7: Raccourcis du panneau de contrôle
46
smartMAC - manuel d’utilisation
Menu de réglages mécaniques
La rubrique Æ permet d’accéder à des options de réglage mécanique.
Fonction




Options
Amorçage de la lampe
Extinction de la lampe







Notes
Initialisation







Séquence de test de tous les effets (services techniques
uniquement)









– 



– 

– 


Shutter en butée
Shutter fermé
Shutter ouvert
Strobe lent
Strobe médium
Strobe rapide
Roue de couleur en butée
Position ouverte
FIltres de couleur 1 à 8
Rotation de la roue, sens horaire, lent - rapide
Roue de gobos en butée
Position ouverte
FIltres de gobos 1 à 8
Rotation de la roue, sens horaire, lent - rapide
Gobo en butée
Rotation des gobos, sens horaire, lent - rapide
Mise au net au plus près
Mise au net, infini
Pan et tilt au centre
Pan au centre, tilt en bas
Pan au centre, tilt en haut
Pan à gauche, tilt au centre
Pan à droite, tilt au centre
Pan à gauche, tilt en bas
Pan à droite, tilt en haut
Tableau 8: Menus de réglages mécaniques
Menu de réglages mécaniques
47
Messages d’erreur
Message
Apparît quand ...
Solution
 (Reset)
... le projecteur s’initialise à l’allumage.
Attendre la fin de l’initialisation.
... le projecteur a reçu la commande Reset via
le DMX.
Attendre la fin de l’initialisation. Note :
vous pouvez interdire cette fonction
avec le menu → réglé sur
.
 (Serial reset)
Vérifiez les fusibles et remplacez en
fonction. Vérifiez la connexion du
panneau de contrôle à la carte mère.
Rechargez le micrologiciel. Contactez
un service technique Martin pour
assistance.
ou
... il n’y a pas de communication entre le
panneau de contrôle et la carte mère. Ce
message apparaît également brièvement à
l’allumage.
 (Check-sum error)
...la somme de contrôle est erronée après un
téléchargement du logiciel.
Téléchargez le logiciel à
nouveau.Contactez un service
technique Martin pour assistance..
...un des capteurs de température signale un
dépassement. La lampe est coupée.
Assurez-vous de la circulation d’air
autour de la machine.
Nettoyez le projecteur comme décrit
dans la section entretien.
Vérifiez que la température ambiante
ne dépasse pas le maximum permis.
Contactez un service technique Martin
pour assistance.
(Lamp temperature cutoff)
(Yoke temperature cutoff)

...la lampe est trop chaude pour réamorcer.
Laissez la lampe refroidir 8 minutes
avant de tenter un autre amorçage.

...le projecteur est trop froid pour amorcer la
lampe.
Laissez le projecteur sous tension pour
garder l’électronique chaude et générer
une température interne minimale.
Augmentez la température ambiante.
(Lamp explosion)
...le projecteur est entré en mode de
prévention d’explosion de lampe parce que la
lampe ne répond plus. Pan et Tilt sont bloqués
et le contrôle en DMX est désactivé.
(Lamp lifetime warning)
...la lampe est à moins de 200 heures de sa
durée de vie programée. La LED Service
s’allume en jaune.

...la lampe a dépassé sa durée de vie
programmée ou il y a un défaut de lampe (pas
de lumière émise). Si la lampe a dépassé sa
durée de vie, elle est automatiquement
coupée, le message  clignote en
alternance avec , et la LED Service
s’allume en rouge.

(Real-time clock error)
Changez la lampe.
...la trappe d’accès aux effets est ouverte et le
projecteur est sous tensions.
Si vous n’avez pas besoin d’accéder
aux effets, fermez la trappe pour
revenir au fonctionnement normal.
Si ce message apparaît quand vous
essayez de réinitialiser le projecteur,
fermez la trappe correctement et
initialisez le projecteur à nouveau.
Notez que le trappe doit s’encliqueter
correctement en position fermée.
...l’horloge temps-réel ne fonctionne pas
correctement.
Contactez Martin pour le
remplacement de la pile 3V de la carte
mère.
Téléchargez le nouveau micrologiciel
dans le projecteur. Contactez un
service technique Martin pour
assistance.
Table 6: Messages sur l’afficheur
48
Vérifiez la lampe. Pan, Tilt et DMX sont
rétablis dès la remise sous tension.
smartMAC - manuel d’utilisation
Message
 (Memory error)
 (Onboard programming error)
 (RAM error)
 (Color wheel error)
 (Gobo wheel error)
Apparît quand ...
...the EEPROM memory cannot be read.
....there is a software programming error.
....there is a RAM error.
...there is a malfunction in the color wheel or
gobo wheel positioning system.
 (Feedback error pan)
 (Feedback error tilt)
 (Feedback error pan/tilt)
...the pan and/or tilt correction systems cannot
correct a loss of step (or there is a malfunction
in the pan/tilt monitoring circuit such as a
defective sensor). After a time-out, the head
stops in a random position.
 (Pan time-out)
 (Tilt time-out)
 (Focus time-out)
...there is a malfunction in the position
indexing circuit for pan, tilt or focus. After the
time-out, the fixture will establish a
mechanical stop and continue to work,
although calibration will be imprecise.
(Head temperature error)
(Yoke temperature error)
-
...there is a malfunction in one of the
temperature sensing circuits.
(Driver error, drivers 1 - 7)
(Display programming error)
Solution
Reset fixture.
If a pan/tilt error is displayed when you
attempt to reset the fixture, check that
the effects hatch is fully closed.
Upload new fixture software.
Contact Martin service personnel if
problem continues.
...one or more motor drivers fail.
...there is a display error.
Table 6: Messages sur l’afficheur
Messages d’erreur
49
Problèmes courants
Problème
Cause(s) probable(s)
Solution
Pas d’alimentation
Vérifiez le câblage et les connexions.
Fusible fondu
Déconnectez le projecteur du secteur et contrôlez
le fusible.
Mauvaise ligne DMX.
Inspectez les câbles et la connectique. Corrigez ou
réparez les connexions endommagés. Changez les
câbles défectueux.
Ligne DMX non terminée.
Insérez un bouchon de terminaison dans l’embase
DMX de sortie du dernier projecteur de la ligne.
Adressage incorrect.
Vérfiez l’adressage et le protocole des machines.
Un des projecteurs est défectueux et perturbe
la ligne DMX.
Shuntez les appareils un par un jusqu’à ce que le
système fonctionne à nouveau : débranchez les
XLR d’un appareil et reliez-les entre elles. Une fois
le projecteur identifié, faîtes-le réviser par un
service technique.
Le brochage des XLR n’est pas conforme à la
norme DMX (broches 2 et 3 inversées).
Installez un câble inverseur entre les appareils
concernés ou inversez les broches 2 et 3 sur les
machines qui se comportent erratiquement.
Pan et tilt bloqués et messages
et  affichés
pendant l’initialisation.
L’initialisation ne peut se faire correctement
parce que la trappe n’est pas complètement
fermée.
Fermez convenablement la trappe et initialisez la
machine à nouveau.
Erreur de type Time Out après
l’initialisation.
L’effet en défaut requiert un réglage
mécanique.
Désactivez la correction d’erreur (page 20).
Contactez un service technique agréé Martin.
L’afficheur indique  à
l’allumage.
Erreur de somme de contrôle.
Téléchargez à nouveau le micrologiciel avec la
procédure normale.
Téléchargez à nouveau le logiciel avec la
procédure mode Boot Sector.
Contactez un service technique agréé Martin si le
problème persiste.
Les effets perdent leur position.
Le projecteur requiert un réglage mécanique,
un graissage ou un nettoyage.
Contactez un service technique agréé Martin .
Pas de lumière.
Lampe défectueuse ou grillée.
Déconnectez le projecteur et changez la lampe.
Lumière anormalement faible.
Lampe défectueuse ou en fin de vie.
Déconnectez le projecteur et changez la lampe.
Projecteur trop chaud.
Assurez-vous que l’air circule librement autour du
projecteur. Vérifiez la température ambiante.
Laissez le projecteur refroidir. Nettoyez le
projecteur. Contactez un service technique agréé
Martin si le problème persiste.
Le projecteur semble mort.
Les projecteurs s’initialisent
correctement mais ne
répondent pas ou très
erratiquement au contrôleur.
La lampe se coupe par
intermittence.
Tableau 7: Problèmes courants
50
smartMAC - manuel d’utilisation
Spécifications
Données physiques
Longueur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .387 mm (15.2 in.)
Largeur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .352 mm (13.9 in.)
Hauteur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 448 mm (17.6 in.), tête pointant vers le haut
Poids . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21 kg (46.3 lbs.)
Lampe
Type . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 150 W à décharge
Montée de série . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Philips MSD 150/2
Température de couleur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8500 K
CRI (Index de rendu des couleurs) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 70
Durée de vie moyenne. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3000 h
Réamorçage à chaud . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Non
Douille . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . G12
Ballast . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Magnétique
Autre lampe homolguée. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .Philips CDM-SA/T 150W/942
Effets dynamiques
Roue de couleur . . . . . . . . . . 8 filtres de couleurs interchangeables + blanc, rotation continue ou indexée
Roue de gobos . . . . . . . . 6 gobos interchangeables + blanc, indexables, mode shake et rotation continue
Shutter . . . . . . . . . . . . . . . . . Strobe 2 à 9 Hz, effets pulsation, noir et plein feu secs, gradation mécanique
Mise au net . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 m (6.6 ft.) à l’infini
Pan. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 600°
Tilt . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 257°
Contrôle et Programmation
Options de contrôle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . DMX, mode autonome, mode synchronisé (maître / esclave)
Canaux DMX . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12/15
Configuration et adressage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Panneau de contrôle avec afficheur à LEDs
Mode 16 bits . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Indexation des gobos, pan et tilt
Options de contrôle des mouvements . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Suiveur et vectoriel
Protocole . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . USITT DMX512-A
Récepteur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .RS-485
Mise à hour micrologiciel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Téléchargement par la ligne DMX
Construction
Couleur(s) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Noir ou blanc
Carters . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Fibre composite renforcée anti UV
Réflecteur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .Verre, lumière froide
Indice de protection . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .IP 20
Gobos
Diamètre extérieur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27.9 mm (1.1 in.) + 0/- 0.3 mm (0.01 in.)
Diamètre d’image maximal . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .23 mm (0.9 in.)
Epaisseur maximale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1.8 mm (0.1 in.)
Verre recommandé . . . . . Borofloat haute température avec traitement dichroïque ou couche d’aluminium
Métal recommandé . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Aluminum (acier pour utilisation temporaire uniquement)
Installation
Points de fixation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 paires de loquets 1/4 de tour
Orientation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . toutes
Distance minimale aux surfaces éclairées. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .250 mm (9.8 in.)
Distance minimale aux matériaux combustibles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 100 mm (3.9 in.) depuis la tête,
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . pas de préconisation depuis la base
Connexions
Secteur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . IEC 3 broches
DMX, entrée / recopie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . XLR 3 et 5 broches à verrouillage
Spécifications
51
Electricité
Alimentation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 100-120/200-240 V nominal, 50/60 Hz
Carte d’alimentation. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .Reconfigurable manuellement en tension et fréquence
Fusible principal . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4.0 AT (temporisé)
Puissance et courants typiques
100 V, 50 Hz. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
100 V, 60 Hz. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
120 V, 60 Hz. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
208 V, 60 Hz. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
230 V, 50 Hz. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
240 V, 50 Hz. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Mesures sous tension nominale. Considérer une variation de +/-10 %.
229 W, 2.4 A, PF 0.967
226 W, 2.3 A, PF 0.980
230 W, 2.2 A, PF 0.897
209 W, 1.1 A, PF 0.947
216 W, 1.0 A, PF 0.951
215 W, 1.0 A, PF 0.937
Données thermiques
Refroidissement. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Par convection
Température ambiante maximale (Ta max.). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40° C (104° F)
Température de surface maximale, état stable, Ta=40° C . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 120° C (248° F)
Dissipation totale (calculée, +/- 10%) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 785 BTU/hr.
Acoustique
Niveau de bruit. . . . . . . . . . . . . . 27.5 dBA, état stable, lampe amorcée, effets statiques, Ta=20°C (68° F),
conditions de test : ISO 3743-2:1994
Homologations
Sécurité EU. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . EN 60598-1, EN 60598-2-17
CEM EU . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . EN 55 015, EN 55 103, EN 61 000
Sécurité US . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ANSI/UL 1573
Sécurité canada . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . CAN/CSA E60598-1, CAN/CSA-E598-2-1
Accessoires fournis
Filtre diffuseur (installé) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Lampe Philips MSD 150/2 (fournie) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Platine à montage rapide, smartMAC . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Câble d’alimentation 3 m, fiche IEC 3 broches coudée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Manuel d’utilisation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
P/N 41600062
P/N 97010117
P/N 62406107
P/N 11501029
P/N 350x0208
Accessoires optionnels
Lampe Philips CDM-SA/T 150 W . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Kit lentille wash, noir . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Kit lentille wash, blanc . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Platine à montage rapide . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Lyres Oméga T avec loquets 1/4 de tour . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Lyres Oméga T avec loquets 1/4 de tour . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Crochet standard G . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Crochet à mâchoires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Crochet rapide . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Embase Oméga . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Elingue de sécurité, universelle, CMU 50 kg . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Câble DMX, STP, 1 paire + blindage, IEC/UL-CL, 1 m . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Câble DMX, STP, 1 paire + blindage, IEC/UL-CL, 2 m . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Câble DMX, STP, 1 paire + blindage, IEC/UL-CL, 5 m . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Câble DMX, STP, 1 paire + blindage, IEC/UL-CL, 10 m . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Câble DMX, STP, 1 paire + blindage, IEC/UL-CL, 20 m . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
P/N 97010111
P/N 91610034
P/N 91610035
P/N 62406107
P/N 91602001
P/N 91602008
P/N 91602003
P/N 91602005
P/N 91602007
P/N 91602001
P/N 91604003
P/N 91611242
P/N 91611243
P/N 91611244
P/N 91611245
P/N 91611246
Pièces détachées
Lampe Philips MSD 150/2 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . P/N 97010117
Fusible 4 AT . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . P/N 05020014
Filtre diffuseur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . P/N 41600062
Code de commande
smartMAC™, noir, en carton . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . P/N 90231000
smartMAC™, blanc, en carton. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . P/N 90231030
smartMAC™, noir, en flight case double,
fournis avec 2 fixations Oméga T par machine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . P/N 90231001
Spécifications sujettes à modification sans préavis, pour les dernières spécifications, consulter le site
www.martin.com
Recyclage de ce produit
Les produits Martin® sont fournis dans le respect de la Directive 2002/96/EC du Parlement
Européen et du Conseil de l’Union Européenne sur le Retraitement des Equipements
Electriques et Electroniques (WEEE), amendée par la Directive 2003/108/EC, lorsqu’elle est
applicable.
Aidez à la sauvegarde de l’environnement en vous assurant que ce produit sera recyclé! Votre
revendeur pourra vous renseigner sur les dispositions locales de recyclage de nos produits.
Notes
Notes
www.martin.com • Olof Palmes Allé 18 • 8200 Aarhus N • Denmark
Tel: +45 8740 0000 • Fax +45 8740 0010
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising