Flashs

Flashs
Nikon Speedlight SB-300
l'incontournable
Le plus récent des flashs Nikon est aussi l'un des plus évolués du
marché. Du coup, son fonctionnement est assez complexe, mais
| ravira ceux qui veulent explorer les possibilités du système 1-T TL.
orti en juillet 2008, le SB-900 est le fer
de lance actuel de la gamme Nikon. Par
rapport au SB-800, les améliorations sont
a chercher du cóté de la construction et
de la fiabilité plutót que de celui des fonctions,
déjà très poussées sur le modèle précédent. On
apprécie en effet le soin apporté aux détails de
fabrication, comme le levier de fixation rapide
du sabot ou le grip du système de verrouillage
de la tête cobra, orientable à volonté, ou encore
le diffuseur et la carte de réflexion intégrés. On
trouve dans la boîte une panoplie complète
d'accessoires (belle housse, porte-filtre à détec-
tion électronique, boîte de diffusion, socle). Mais
le principal point fort réside dans ce large écran
qui permet de contrôler les très nombreux
paramètres pris en charge par le flash. Les
menus déroulants rivalisent presque avec ceux
du reflex lui-même! I] est dommage, à ce titre,
qu’ils ne soient pas traduits en français.
L'utilisation en flash maître ou esclave est heu-
reusement facilitée par des menus spécifiques
accessibles par la molette de sélection.
» Fonctionnalités
[I ne manque rien a ce premier de la classe, de
la simple prise PC synchro (le seul de ce dossier
à y avoir pensé!) aux derniers perfectionnements
du système i-TTL Nikon. Le SB-900 permet
bien sûr de travailler en 100 % manuel, mais
aussi en mode auto, priorité distance (GN) ou
stroboscopique (RPT), avec à chaque fois une
palette étendue de réglages pour se mitonner
un éclairage aux petits oignons —à condition de
se pencher un peu sur le manuel d'utilisation!
La tête zoom offre une plage étendue de 17 à
200 mm en équivalent 24x36 et détecte auto-
matiquement le format de capteur (DX ou FX)
afin d'ajuster sa portée en fonction du cadre
réel. La motorisation rapide suit sans sourciller
ETA a
¡des
Lo ыы x an
A Même si notre D300 sous-expose un peu ici, on
note un éclairage homogène et relativement doux
sur ce portrait pris à 1,50 m du sujet, à f:11 en TTL.
a == e nad —1 "TAUMAOA
les a-coups du zoom, mais non sans bruit. Un
peu plus de discrétion sonore n'aurait pas fait
de mal. Le SB-900 inaugure une nouvelle fonc-
tion basée également sur la focalisation de la
lampe, mais indépendante de la focale. On peut
choisir trois zones d'illumination différentes
(pondérée centrale, standard et uniforme) qui
concentrent plus ou moins le faisceau sur le
sujet. Une fonction pas vraiment indispensable
(on obtient presque la même chose en “zoomant”
manuellement) et qui complique encore un peu
des menus déjà bien copieux. Plus utile, un
coupe-circuit met le flash en veille en cas de
risque de surchauffe. Les mises à jour éventuel-
les du firmware pour une compatibilité avec de
futurs boîtiers devront se faire en atelier.
» Comportement
La répartition lumineuse est très satisfaisante
à toutes les distances, et l'on apprécie l'orienta-
tion de la tête vers le bas pour les sujets rappro-
chés. Pour les focales inférieures au 28 mm en
24x36, on aura tout de même intérêt à placer le
diffuseur intégré; soit bien avant la position
17 mm prévue par Nikon. À 50 mm, la valeur
annoncée du nombre-guide (34) a été presque
vérifiée (nous l'avons mesurée à 32), ce qui offre
une bonne réserve de puissance. En revanche,
et malgré les efforts vantés par Nikon sur ce
point, le temps de recyclage à pleine puissance
reste trop long, même avec des piles neuves: à
plus de 5s, cela devient agaçant. L'acquisition
d’une alimentation optionnelle SD-9 est à
conseiller pour les prises de vues rapides à forte
puissance. Autre remarque, la température de
couleur du SB-900 est vraiment froide, à tel
point qu’une correction manuelle de la balance
des blancs est nécessaire. Le SB-900 est un
flash qui en a “dans le ventre” mais qui ne se
laisse pas dompter si facilement…
A Ce diagramme montre la bonne répartition de
l’éclairage sur la mire DXO prise à une focale de
18 mm (équivalent 28 mm) et une distance de 85 cm.
|
SpEEDLIGHT SB-909
Fo prix
oat
380€,
| Points faibles
) Assez complexe
) Recyclage trop long
) Dominante froide
) Tres belle fabrication '
) Fonctions completes |
) Performances |
générales ) Téte zoom bruyante
) Amplitude de la téte ) Couverture juste
zoom ) Poids et volume
) Prix en baisse : D Menus en anglais
SPEEDLIGHT SB-900
E е— + и
E E E
(2001)
A Le SB-900 dispose d’un “tableau de bord” très
détaillé qui autorise une grande souplesse de
contrôle mais exige un bon niveau de compétence.
Un flash conçu avant tout pour les initiés.
18/20
Fonctions 18/20
Comportement 17/20
Ak re Ets 16/20
Construction
„Я Ah
Metz Mecablitz 58 AF-1 Digital
Deux flashs en un
Dans sa version Nikon, le Metz 58 AF-1 est un redoutable
concurrent du SB-900. Il offre une compatibilité totale
et plusieurs atouts qui pourraient faire pencher la balance…
epuis deux ans, le Mecablitz 58 AF-1 est
la figure de proue de la gamme Metz,
dernier constructeur dont l'unique spé-
cialité est le flash de reportage. Ce
modèle offre une architecture et des caracté-
ristiques très comparables à celles du SB-900
de Nikon. Si sa robustesse ne semble pas en
cause, son design assez banal tranche pourtant
avec la construction flatteuse de son concurrent.
L'écran de contrôle se montre notamment plus
modeste, mais l'agencement très logique des
touches et menus rend, au final, l’utilisation de
ce flash très intuitive. La tête offre une plage de
mouvements très large, et intègre un diffuseur
grand-angle ainsi qu'une carte réflecteur pour
l'éclairage indirect. Dans cette configuration, le
Metz 58 AF-1 possède une “botte secrète” fort
pertinente: un second réflecteur placé sur la
partie fixe du flash se charge de déboucher
frontalement les ombres portées qui apparais-
sent immanquablement quand le réflecteur
principal est orienté vers le plafond. On obtient
ainsi un éclairage mieux réparti, et il est possi-
ble de moduler la puissance de ce “second flash”
sur trois niveaux (et bien sûr de le couper).
TECHNOLOGIE | PRISE EN MAIN | LE MATCH | COMPARATIF M4 Le 2) | тет И
) Fonctionnalités
Létendue des fonctions du 58 AF-1 donne acces
a de nombreuses techniques de flash. Toutes
les possibilités du systeme i-TTL sont prises en
charge, y compris l'asservissement de plusieurs
flashs à distance au sein du système sans fil
CLS. Il offre, en outre, un mode manuel très
complet avec réducteur de puissance sur
25 niveaux, un mode auto pour les nostalgiques
de la mesure non-TTL, sans oublier les options
lampe pilote, stroboscope ni, bien sûr, l'indis-
pensable synchro haute vitesse. La tête zoom
suit le mouvement de l'objectif sans trop de
nuisance sonore entre les focales de 24 et
> à
a i aid
TT, + Mini!
A Le rendu est assez doux méme en éclairage
direct, et le systeme d'exposition du boitier
dialogue sans probleme avec le flash.
1118
105 mm. Ce système de focalisation ne fait, en
revanche, aucun cas du format de capteur et
considère qu'il s'agit du 24x36. Au format DX,
le faisceau est donc plus large que le champ
cadré, ce qui peut faire perdre de la puissance
en téléobjectif. Un bon point cependant pour
une bonne idée: Metz a prévu une prise USB
pour mettre soi-même à jour le firmware du
flash sans avoir à retourner le produit en SAV.
Pas inutile quand on sait que Nikon modifie
régulièrement les données de son système i-T”TL, -
ce qui peut poser des problemes de compatibi-
lité avec le temps.
Points faibles
> Comportement
Le 58 AF-1 se révèle très fiable sur le terrain, ) Excellentes ‚ эРих E
méme en mode TTL sans correction, et dis- Performances ı )Pas de prise en
pose d’une puissance confortable. Le nombre- Second réflecteur íi compte du format DX
guide annoncé de 58 esttoutefois tres surestimé — ) Fonctions complètes | ) Design banal
(il est indiqué pour 105 mm). A 50 mm, on ) Mises a jour USB ') Écran petit
mesure plutôt 32, ce qui est déjà bien. Le temps
de recyclage reste malgré cela très correct: il
ne faut que 4s aux condensateurs pour retrouver
la forme après une décharge à pleine puissance.
La couverture en grand-angle est elle aussi
satisfaisante, et le diffuseur ne deviendra indis-
pensable qu'en dessous de 24 mm (le fait que le
flash surestime le champ en format DX n'y est
pas pour rien). L'écart de balance des blancs
mesuré sur notre charte de gris est minime; ce
Metz montre une belle neutralité colorimétrique,
même en répétant les éclairs à intervalles brefs.
On a donc affaire à un “outsider” très sérieux
qui convainc par l'homogénéité de ses perfor-
mances en mode automatique et sa totale com-
patibilité avec le système flash de Nikon. On lui
reprochera juste son prix qui pourra refroidir
face à la solution 100 % Nikon, moins onéreuse
et peut-être plus rassurante. Il serait pourtant
dommage de ne pas tenter l'expérience.
» Tête zoom discrète
A Moins ambitieuse que chez Nikon, l'interface
du 58 AF-1 est certes plus austère mais aussi plus
discrète et plus facile à appréhender. Sur le côté,
une prise USB permet la mise à jour du firmware.
Construction 17/20
Fonctions 19/20
Comportement 18/20
Facilité d'emploi ZP
Rapport qualité/prix 16/20
réponses photo - n°205 avril 2009
A Même au grand-angle, on garde une bonne
homogénéité, avec seulement 1,15 IL d'atténuation
(la tête orientée vers le bas).
DUSSIER
E Nikon Metz
DO de Ta e al и —
ios” ue EE EA ala LA
ee | =i) "= Е - CE
de COMpDarer leurs ii í tes Nikon
alo = UE
= OUD Od Oe
5.400 53-600 3-90 48 A
Prix 150 € 280 € 380 € 280 € 450 €
NG indiqué (focale éq.) 21 (à 35 mm) 30 (à 35 mm) 34 (à 35 mm) 35 (à 50 mm) 42 (à 50 mm)
NG mesuré (éq. 50 mm) 16 22 32 22 32
Tete inclinable (V) Qui, 0 a 90% Qui, 0 a 90% Qui, - 7 a 90* Oui, - 7 à 90° Ош, - 7 а 90°
Me Oui, 180* á gauche Oui, 180° a gauche Oui, 180° a gauche Oui, 180° a gauche
ited thee Non et 90° a droite et a droite et 120° a droite et 120° a droite
PO Coles Non Auto Auto Auto Auto
(éq. 24-85 mm) (éq. 17-200 mm) (éq. 24-105 mm) (éq. 24-105 mm)
Couverture indiquée éq. 27 mm éq. 24 mm éq. 17 mm éq. 24 mm ёд. 24 тт
Diffuseur grand-angle Non Oui (éq.14 mm) Oui (éq.14 mm) Oui (éq.18 mm) Oui (éq.18 mm)
Mpio Non Non Oui Oui ОШ
escamotable
luminateur i , ; й
A Non Qui Oui Oui Oui
ZA Ve Non Oui Oui Oui Oui
Mode i-TTL Qui Oui Oui Oui Oui
Mode Manuel Via le boitier Qui Qui Oui Qui
Mode Auto Non Non Oui Non Oui
pi CIÓN uu Oui, sur 19 niveaux Oui, sur 19 niveaux Oui Oui
d'exposition via le boitier
Réducteur Via le boîtier, Oui, sur 8 niveaux Oui, sur 25 niveaux
de puissance
jusqu’à 1/128
Oui, jusqu’a 1/64
Oui, jusqu’a 1/128
jusqu’a 1/128
jusqu’à 1/256
Nombre minimum
d’éclairs indiqueé 210 220 190 250 (1600 mAh) 180 (1600 mAh)
(avec accus 2000 mAh)
Lh hadi ic ET 2,55 2,35 3,55 55
indique
Temps de recyclage
mesuré (à pleine
1 45s 3,55 5,5s 35 4s
puissance avec accus
Ni-MH neufs)
Lampe pilote Non Oui Oui Qui (017
Stroboscope Non Non LOTT Non Oui
Synchro haute vitesse Non Oui Oui Oui Oui
Fonction flash maitre Non Non Qui Non Oui
Bags
Fonction flash esclave Non Oui A Qui Oui
i-TTL
Alimentation 2 piles ou accus AA 4 piles ou accus AA 4 piles ou accus AA 4 piles ou accus AA 4 piles ou accus AA
Poids (sans piles) 127 g 300 g 4159 340 g 355 g
Dimensions 66x56x80 mm 68x123x90 mm 78x146x118 mm 71x137x99 mm 71x148x99 mm
1 Pn ol Dome, filtre, porte- rr Sa
Accessoires fournis Etui Etui, socle Etui, socle Etui, socle
filtre, socle, étui
В = di C = В a Jal EE
Sigma Sunpak Interimage
No Ral > € A E
) С ) С DE RD2000 PE3( D? 7281
220€ 330 € CIE à 130 € 170 € 120 €
53 (à 105 mm) 53 (à 105 mm) 20 (nc) 30 (nc) 42 (à 105 mm) 28 (nc)
32 32 16 22 32 90
Qui, - 7 a 90% Qui, - 7 a 90° Qui, - 15 a 90% Oui, 0 à 90° Oui, 0 a 90% Oui, 0a 90°
Oui, 180° a gauche Oui, 180° a gauche Non Non Oui, 180° a gauche Oui, 150 ° a gauche
et 90° a droite et 90° a droite et 120° a droite et 180° a droite
Auto Auto Non Non Auto Manuelle
(éq. 24-105 mm) (éq. 24-105 mm) (éq. 24-105 mm) (éq. 28-85 mm)
ёд. 24 тт éq. 24 mm éq. 32 mm éq. 28 mm éq. 24 mm éq. 28 mm
Oui (éq.17 mm) Oui (éq.17 mm) Oui (éq. 24 mm) Non Oui (éq. 20 mm) Non
Non Non Non Non Non Non
Oui Oui Non Oui Oui Oui
Non Oui Non Non Oui Non
Oui Oui Qui Oui Oui Oui
Oui Oui Non Non Oui Non
Non Non Non Non Non Non
Uniquement ; ; ' Uniquement
oa Oui Oui, sur 5 niveaux Oui, sur 7 niveaux Oui, sur 7 niveaux FE
Oui, sur 2 niveaux x, В о = se a
jusqu'à 1/16 Oui, jusqu’à 1/64 Non Oui, jusqu’à 1/64 Oui, jusqu’à 1/64 Non
100 100 280 140 220 [DER
4s 45 45 ES 35 75
LS 5s 8s 13s RT RS
Non Oui Non Non Non Non
Non (9 77] Non Non Non Non
Oui Qui Non Non Non Non
Non Oui Non Non Non Non
Non Qui Non Non Non Non
4 piles ou accus AA
4 piles ou accus AA
2 piles ou accus AA
2 piles ou accus AA
4 piles ou accus AA
4 piles ou accus AA
3209 335g 100g 200g 260 g 221g
77x139x117 mm 76x138x116 mm 43x61x88 mm 102x69x92 mm 116x64x102 mm 168x48x76 mm
SUE Etui, socle Aucun Aucun Aucun Aucun
énonses photo i JUJUY
b—
un
Lui
=
| TECHNOLOGIE | PRISE EN MAIN | LE MATCH COMPARATIF [li PAO
11 flashs de reportage pour reflex Nikon
Lequel choisir
ien sûr, lorsque l’on com-
pare des produits dont les
prix vont de 1 à 5 (90 à
450 €), il est difficile de
conclure sans prendre en comp-
te le budget. Si, dans l'absolu, les
grands vainqueurs sont, sans
surprise, les plus oné-
reux, certains flas-
hs plus modestes
ont aussi leur mot
à dire quand on
prend en compte
leur rapport qua-
lité/prix.
D La star:
Nikon SB-900
Sil'on ales moyens,
le SB-900 constitue
la cerise sur le gateau
pour tout reflex Nikon
recent. Ultra-perfectionné, il
posséde toutes les fonctions
reprocher son gabarit et son
fonctionnement peu discrets. A
part ça, c’est une valeur sûre.
» Le must: Metz 58 AF-1
Encore plus fort que le SB-900,
le Metz ne paie pas de
mine, mais il se
distingue par
À des petits plus
|} pas anodins: sa
deuxieme sour-
ce, d'un grand
recours en éclai-
rage indirect, et sa prise
USB, qui garantit une
compatibi-
lité totale a ¢
long terme.
ce pro durepor- Il
tage concilie puis-
sance et fiabilité,
des qualités qui se paient
P Lalternative: Sigma
EF-530 DG Super
Plus banal en apparence, le “troi-
sieme larron” n’est pas le moins
bien loti, et il reste recomman-
dable aussi bien pour ses fonc-
tions exhaustives
que pour son
comportement
exemplaire sur
le terrain. Et
comme il est
moins cher et plus
simple à utiliser
que ses concur-
rents, il a tout à fait
sa place
sur un
D700,
un
D300,
ou un D90.
ARE
SIGMA
SUPER
A
Repo)
» Et aussi: les flashs
“économiques”
Si lon passe a des budgets infé-
rieurs, il est difficile de trouver
à la fois des fonctions avancées
et un comportement fiable. Le
Sunpak PZ42X aguiche par
ses fonctions mais déçoit
par son rendu, à l'inverse
du Sigma EF-530 DG ST
qui se montre convain-
cant mais pourra frustrer
à cause de ses possibilités
limitées. En définitive,
aucun modèle retenu ici
n'est vraiment hors-jeu, et
chacun pourra trouver le
bon compromis dans cette
sélection. On retiendra en
tout cas que les flashs "uni-
versels" ne sont pas forcé-
ment les moins bons...
Ou les trouver?
Nikon: www.nikon.fr ou 0145164516
Metz: www.piktus.fr ou 0141734550
avancées dont on peut réver,
notamment le pilotage á dis-
tance dans un système multi-
flash. Revers de la médaille, il
n'est pas simple a dompter et
s'adresse aux amateurs très
avertis. On pourra aussi lui
au prix fort: 450€. Pour
170€ de moins, son petit
frère, le 48 AF-1 offre des \
prestations certes plus
modestes, mais qui conser-
vent certains de ses я
atouts. my
Sigma: www.sigma-photo.fr ou 0320591515
Sunpak: www.technicinephot.fr ou 0140105555
Interimage: www.inter-image.fr ou 0169748200
Petit memo du flash
E
*
E i-TTL: dernier systeme
d'exposition au flash de Nikon.
Gráce a une série préalable
d'éclairs, le système multizone
du boîtier analyse finement
l'aspect du sujet afin de gérer
au mieux l'exposition au flash,
en prenant aussi en compte
la lumière ambiante. Pour cela
le flash échange de nombreuses
informations avec le boîtier
(exposition, ouverture, focale,
distance).
E Nombre-guide (NG):
moyen pratique d'expression
de la puissance du flash.
On Tobtient en multipliant
la distance du sujet (en métres)
par l'ouverture donnant une
exposition correcte à une
sensibilité de 100 ISO et une
focale de 50 mm. Si le sujet
se trouve à 1 m, c’est donc
le diaphragme à adopter.
= Tête zoom: système
de déplacement du tube éclair
à l’intérieur du réflecteur
permettant de concentrer le
faisceau lumineux en fonction
de la focale et de gagner ainsi
en portée. Sur les modèles
les plus évolués, la motorisation
est asservie au boîtier.
H Diffuseur grand-angle:
petit écran rétractable venant
se placer devant le réflecteur
afin de réfracter la lumière et
augmenter ainsi la couverture
du faisceau quand on utilise
un objectif très grand-angle.
E Tête orientable: une
fonction qui permet de créer un
éclairage indirect afin d’obtenir
une lumière plus diffuse, par
exemple en faisant partir l’éclair
vers le plafond ou un mur blanc.
Très utile également pour les
sujets rapprochés, la possibilité
d'orienter la tête vers le bas
(valeurs négatives).
EH Assistance AF: sur certains
flashs, un illuminateur projette
une mire pour aider l’autofocus
du boîtier à détecter le sujet
en cas de faible luminosité.
Em Modes flash: outre le mode
TTL, on trouve sur certains
flashs un mode manuel (on
rentre directement la puissance
souhaitée) et plus rarement
un mode auto (le flash dispose
d'une cellule qui détermine
elle-même l'exposition sans
intervention du boîtier).
E Synchro haute vitesse:
au-delà d’un certain temps de
pose (en général 1/250s), le
mouvement de l'obturateur ne
permet plus de photographier
au flash sous peine de réduire
l'image à une bande bordée
de noir. Pour éviter cela,
certains flashs émettent une
série d'éclairs qui suppriment
le phénomène. Pratique
pour “déboucher” un portrait
en plein soleil, par exemple.
® Lampe pilote: afin
d'apprécier le rendu, le flash
simule un éclairage continu
en envoyant une salve d'éclairs.
Mais attention: les yeux
souffrent autant que le tube.
E Stroboscope: autre usage
de l'émission d'éclairs en rafale,
le mode stroboscopique permet
de décomposer un mouvement
sur une seule image. On doit
alors régler manuellement
la fréquence et la puissance
des éclairs, ce qui demande
de l'expérience.
«126
réponses photo - n*205 avril 2009
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising