Manuel d`utilisation appareil à VS_SRT 10_II

Manuel d`utilisation appareil à VS_SRT 10_II
SRT 10/II
APPAREIL A VITESSE DE
SEDIMENTATION
MANUEL D'UTILISATION
MKTG – FDE
2008
LA MISE À JOUR : Ce manuel a été mis à jour à la version 1.0 de matériel et logiciel du 22
DECEMBRE 2003
CONTENUS
1. INTRODUCTION
1.1 APPLICATION
2. INSTALLATION
2.1 POSITIONNEMENT D'ANALYSEUR
2.2 CONFIGURATION
2.3 FONCTIONNEMENT
3 DESCRIPTION DU SYSTÈME
3.1 D'ANALYSEUR D'UNITÉ
3.2 PRE-INDICATION DE RÉSULTATS
3.3 AFFICHAGE
3.4 PLATEAU DE LECTURE
3.5 ALIMENTATION D'ÉNERGIE
3.6 IMPRESSION
3.7 TUBES TESTS
4. CRITÈRES ET LIMITATIONS D'EXÉCUTION
4.1 CRITÈRES DE PERFORMANCES
4.2 LIMITES
5. DANGERS ET MESURES DE SÉCURITÉ POTENTIELS
5.1 AVERTISSEMENTS A L’UTILISATEUR
5.2 APPAREILLAGE ÉLECTRIQUE
5.3. ÉQUIPEMENT MÉCANIQUES
5.4 ANALYSE D'ÉCHANTILLONS
5.5 NOTES SUR LES MESURES DE SÉCURITÉ
6. MODE OPÉRATOIRE
6.1 PRINCIPE
6.2 FONCTIONNEMENT DE L’ANALYSEUR
6.3 RASSEMBLEMENT D'ÉCHANTILLON
6.4 MARQUAGE
6.5 MÉLANGE D'ÉCHANTILLON
6.6 POSITIONNEMENT D'ÉCHANTILLON
6.7 PRISE D'ÉCHANTILLONS
6.8 BREFS INSTRUCTIONS DE FONCTIONNEMENT
7. COMPENSATION DE LA TEMPÉRATURE
7.1 RÉSULTATS A 18°C
8 .PRATIQUE D'UTILISATION
8.1 COMMENT EMPLOYER L'INSTRUMENT
8.2 LIMITE DE L'INSTRUMENT
9. INFORMATION ET AVERTISSEMENTS D'ERREUR
9.1 AVERTISSEMENTS
9.2 CAUSES D'ERREURS
MKTG – FDE
2008
10 MAINTENANCE
10.1 ENTRETIEN
10.2 INSTRUCTIONS DE NETTOYAGE
11 GUIDE DE DÉPANNAGE
A. L'INFORMATION THÉORIQUE
A.1 MÉTHODE DE WESTERGREN
A.2 TABLEAUX des VALEURS NORMALES SELON la MÉTHODE de WESTERGREN
A. 3 VARIATION DE ESR
MKTG – FDE
2008
1. INTRODUCTION
1.1 L'application
L'analyseur SRT 10/II est un instrument automatique commandé par un microprocesseur et
exclusivement utilisé pour l'analyse du taux de sédimentation d'érythrocyte. Il balaye simultanément 10
tubes à essai. Le SRT 10/II lit la sédimentation de chaque échantillon indépendamment, mémorisant le
niveau pour toute la période d'analyse.
2 INSTALLATION
2.1 Positionnement de l'analyseur SRT 10/II
Il ne doit pas être placé près des centrifugeuses, des agitateurs ou d'autres instruments vibrants
Il est très sensible aux vibrations qui pourraient fausser les résultats. Il doit être à plat et de niveau. La
lumière directe sur l'instrument et les variations de température soudaines devraient être évitées.
2.2 Avant d'alimenter l'analyseur, veuillez le configurer grâce à l'interrupteur à positions multiples placé
dans le panneau arrière suivant la table ci-dessous :
CONFIGURATION DE COMMUTATEURS
1 - le résultat 30’
2 - le résultat 1h et 2h (ON= 1h et 2h ; OFF = 1h)
3 - la température
4- l'imprimante
5 –le graphique de courbe de sédimentation
6- non utilisés –
7- le ventilateur interne
8 -connexion supplémentaire pour imprimante thermique
AVERTISSEMENT
Ne rétablissez pas le courant quand vous employez un autre type d'imprimante, car vous pourriez
causer des dommages sérieux.
Pour permettre chaque fonction, s’assurer que le commutateur correspondant est placé dans la
position de fonctionnement.
Exemple
Pour configurer l'instrument pour des résultats correspondant à 1 heure Westergren, à la compensation
de la température, reliée à l'imprimeur thermique, les commutateurs sont placés comme suit :
N° 1 sur OFF
2 sur OFF
3 SUR ON
4 SUR ON
5 sur OFF
6 sur OFF
7 sur ON
8 sur ON
MKTG – FDE
2008
2.3 Reliez et alimentez d'abord l'imprimante, puis le SRT 10/II à l'aide du commutateur situé à l'arrière
de l'instrument.
Chaque fois que SRT 10/II est alimenté, il effectue une initialisation électronique, une annulation de la
mémoire et un essai de contrôle d'instrument.
Sur l'affichage apparaît ce message :
Greiner Bio-one
SRT10/11 V.1.0
Alors les données de configuration apparaissent :
30/60’ temps de travail
Résultats : 30’, 1h, 2h mm
Si l'imprimante a été reliée, ce message sera également imprimé, suivi de l'en-tête des résultats
donnés à la fin de chaque analyse.
Si l'imprimante est reliée, sur l'affichage apparaît ce message :
Imprimer la courbe : ON
Impression OK
Si l'imprimante est sur OFF ou n'est pas reliée le message suivant paraît :
Allumer l’imprimante
Si le contrôle de la température est activé, le message suivant apparaît:
18°C température de référence
27°5 température interne
L'instrument commence l'essai automatique et les contrôles
Tests automatiques
Après plusieurs secondes, l'affichage indiquera :
Tests automatiques OK
Maintenant l'instrument est prêt pour l'analyse. Sur l'affichage apparaît ce message :
Résultats : 1h
temp.27.5°C
MKTG – FDE
2008
3. DESCRIPTION DU SYSTÈME
3.1 L'unité d'analyseur
L’analyseur SRT 10/II est un instrument automatique commandé par un microprocesseur et
exclusivement utilisé pour l'analyse du taux de sédimentation d'érythrocyte. C'est l’absence totale de
commandes qui donne cette précision et la capacité d'obtenir le résultat déjà corrigé à une
température de 18°C (selon Manley) en seulement 30 minutes et en font le système le plus innovateur
et le plus souple pour ce genre d'analyse.
Il balaye constamment et simultanément 10 tubes à essai. Il suit la sédimentation de chaque
échantillon indépendamment entre eux, mémorisant le niveau pour toute la période d'analyse.
L'instrument peut être utilisé pour le chargement aléatoire et continu des échantillons à une capacité de
10 tubes à essai chaque fois. Quand un échantillon a été analysé, il peut être remplacé par des autres,
ainsi il est possible d'analyser jusqu'à 20 essais/H. II a été développé pour simplifier l'analyse, évitant le
risque de manipulation d'échantillon et d'infection de l'opérateur.
Pour effectuer l'analyse, l'opérateur met le tube à essai témoin dans l'instrument. Le résultat apparaît
sur l'affichage en seulement 30 minutes. Ce dispositif peut être utilisé directement dans la salle, dans le
département de collecte de sang et dans de petits laboratoires. En effectuant l'analyse SRT 10/II
commande la température ambiante et convertit le résultat en température de référence de 18°C.
(Selon la table de Manley). La conversion de résultats est nécessaire pour éviter des variations
substantielles des valeurs dues à différentes températures ambiantes.
3.2 La Pré-Indication des résultats (seulement 9 minutes après la mise de l'échantillon) indique une
prévision du résultat.
Pré-indication de résultat : (après 9 minutes)
mm/h visualisation
< 9.0
9.0 à 29
> 29
-+++
Ces symboles de ++ apparaissent sur l'affichage en même position que le canal témoin.
3.3 L’affichage à cristaux liquides, permet une surveillance en continue de l'analyse et une visualisation
des résultats. Sur l'affichage peut être également montré un échantillon ou un message d'erreur
système. Veuillez noter que l'affichage peut indiquer plus d'un résultat pour chaque échantillon, selon
la configuration établie par l'opérateur. Pour savoir quel genre d'analyse est mentionné, regardez le
message qui clignote : 30’, 1h ou 2h.
Sur l'affichage on peut également voir les symboles ci-dessous :
Ces symboles suggèrent pour chaque échantillon la durée de l'analyse restante.
3.4 10 canaux de tube à essai, numérotée de 1 à 10.
3.5 L'alimentation de basses tensions, établies selon des normes de sûreté internationales, offre une
solution valide pour améliorer le service d'aide.
MKTG – FDE
2008
3.6 L'imprimante est connectée à l'instrument avec la sortie de RS232 C. Toutes les fois qu'une
analyse est accomplie, elle imprime les résultats suivant l'ordre de chargement. L'imprimante est
externe ainsi elle peut être facilement remplacé si nécessaire.
3.7 Les tubes à essai pour cet instrument sont VACUETTE® (tube à vide) particulièrement adaptés
pour l'instrument de SRT 10/II. Ces tubes contiennent du citrate sodique 3.2% et un vide qui permet
une aspiration de sang de 1.6 ml.
4. CRITÈRES ET LIMITATIONS d'EXÉCUTION
4.1 Critères de l'exécution
A. Précision optique mécanique de détection : +/- 0.2 millimètre (logiciel commandé par résolution
d'encodeur)
B. Reproductibilité d'analyse : C.V. < 5 % (échantillon dépendant)
C. Gamme admise par conversion automatique de la température : à 18°C: Gamme 15° - 32° C
D. niveau de sensibilité: Gamme admise : aspiration de sang - 10 + 4 millimètres
E.. 2 points de mesure
F. Gamme de mesure : 1 - 140 mm/h
G. pré l'indication des résultats après 9 minutes de lecture
4.2. Limites
A-Les échantillons fortement lipidiques ou hémolytiques peuvent modifier la lecture
B. Les valeurs > 140 mm/h seront indiqués avec cette marque seulement.
C. Si la température externe estimée est inférieure à 15 ° C, la température sera ramenée à 15° C. Si
la température externe estimée est supérieur à 32° C, la température sera ramenée à 32°C
5. DANGERS POTENTIELS ET LES MESURES DE SÉCURITÉ
5.1 Avertissements avant d'employer l'analyseur
L’opérateur doit savoir les règles pour manipuler les matériaux potentiellement infectieux et les
systèmes électromécaniques.
5.2 L'appareillage électrique est une source potentielle de danger. Évitez svp de manipuler les
pièces électriques lorsque l’appareil est sous tension. N'effectuez jamais l'entretien sur l'instrument
quand il est sous la tension électrique. Nous suggérons de débrancher l'alimentation d'énergie chaque
fois qu'un opérateur technique fait l'entretien de l’instrument.
5.3 Équipement mécanique
Pour la partie mécanique de l'analyseur, nous suggérons de ne pas ouvrir la machine sous tension. Si
le courant passe, l'instrument n'est pas dangereux pour l'opérateur, mais il l'endommagerait la
machine.
5.4 L'analyse d'échantillons
Tous les fluides biologiques doit être considérée par l'opérateur potentiellement infectieux. Même si il
n'est pas nécessaire d'enlever le bouchon pendant l'analyse (il n'y a aucun contact direct avec le sang),
l'opérateur doit adopter les normes nationales et internationales pour éviter des dangers biologiques.
L'opérateur doit appliquer les mêmes procédures d'avertissement pour l'entretien de l’instrument.
5.5 Mesures de sécurité
Les tubes à essai vides utilisés pour cet instrument, ont été étudiés pour dessiner le niveau juste du
sang. Pour un tube à essai dont le volume de sang est plus élevé il y a un risque sérieux d'infection par
la fuite de sang. En outre la fuite a pu endommager la pièce optique intérieure de l'instrument et
annuler la garantie.
MKTG – FDE
2008
6 MODE OPÉRATOIRE
6. 1 Principe de fonctionnement
Les 10 barrières infrarouges de lecture couvrent verticalement les dix tubes à essai par cycle d’environ
60’’. Les tubes à essai entiers, sont analysés tous les 0.2 millimètre. Dès que le plateau de lecture,
incluant les dix paires d’I.R. TX/RX, commence à se lever, le logiciel identifie toutes les positions
occupées par des échantillons contenant le niveau juste du sang.
À ce moment (quand l'instrument s'est assuré que le ménisque est clairement distinct) le niveau du
tube inséré est vérifié et l'analyse commence. Les documents mécanographiques mesurent le moment
« nul » pour chaque échantillon et toutes lectures suivantes, jusqu'à ce que 30 minutes se soient
écoulées. Pendant cette phase l'instrument identifie également si l'échantillon est bien maintenu dans
son canal.
6.2 Fonctionnement de l’analyseur
MISE SOUS TENSION
↓
DÉTECTION du TUBE
↓
PREPARATION DU PROCESSUS INDÉPENDANT
↓
PRE-INDICATION de LECTURE de RÉSULTATS
↓
CALCUL
↓
DÉTECTION de la TEMPÉRATURE
↓
CORRECTION de la TEMPÉRATURE
↓
LECTURE DES GRAPHIQUES
↓
IMPRESSION FACULTATIVE de GRAPHIQUE
6.3 Collecte des échantillons
Ils doivent être prélevés par la technique de vide avec des tubes à essai à vide de VACUETTE®, 1.6
ml Pour être sûr d'avoir le bon volume de sang, il est nécessaire d'attendre que le tube à vide ait fini de
se remplir de sang.
6.4 Marquer l'échantillon d'une étiquette de code barre (étiquette en haut du tube pour permettre la
lecture par infrarouge). Les échantillons devront être analysés dans un délai de trois heures.
Attention aux agents externes qui pourraient changer des valeurs dans la phase de pré analyse :
A –la dilution
B- les bulles
C -Sang fortement hémolytique
D -Temps de l'agitation
E -température
MKTG – FDE
2008
F- temps écoulé après la prise de sang
G- éclairage direct
H-Mousse
I - échantillon trop lipidique
6.5 Agitation des échantillons
Quand il n'est pas possible d'analyser l'échantillon juste après le prélèvement il doit être doucement
mélangé en inversant pendant au moins cinq minutes. L'utilisation d'un agitateur tournant (mélangeur
de taux de Sed, article Nr. 836286) est recommandée. Le nombre de T/MN suggéré pour le mélangeur
est 15-20 t/mn.
6.6 Position de l'échantillon
L’échantillon doit être promptement transféré à l'analyseur. Nous suggérons de placer le mélangeur
près du SRT 10/II. Après insertion du dixième échantillon, attendre les résultats des premiers
échantillons chargés. Enlevez les échantillons analysés de leurs canaux et mettre de nouveaux tubes à
essai dans ces canaux pour continuer l'analyse. Sur l'affichage l'opérateur peut également vérifier
l'endroit approprié pour mettre le nouveau tube à essai. Les échantillons placés sont numérotés de 1 à
10. La numérotation est progressive dans les groupes de 10 échantillons, ainsi quand l'analyse de
l'échantillon 1 est terminée, le nouvel échantillon mis dans le canal 1, devient automatiquement
l'échantillon numéro 11, et ainsi de suite avec les autres échantillons. Pour l'identification témoin (si
l'imprimante est débranchée) l'opérateur peut employer le nom ou le numéro de code patient avant que
le tube soit mis dans l'analyseur.
6.7 Prise d'échantillons
Pendant la lecture, l’écran affiche l'état effectif de l'instrument et la situation mise à jour de l'analyse
déjà réalisée. Avant que le résultat final soit montré sur l'affichage, l'opérateur est averti par deux
signaux acoustiques courts. Quand l'analyse est finie, le résultat sera automatiquement affiché sur
l'écran et transmis à l'imprimante (une fois relié et alimenté). Les données sont mémorisées par
l’operateur et on enlève le tube à essai correspondant. Après enlèvement du tube à essai les données
sur l'affichage disparaissent en environ une minute et dans le canal correspondant, l'opérateur peut
mettre un nouvel échantillon.
6.8 Brèves instructions de fonctionnement
1. Reliez l'alimentation d'énergie et l'imprimante,
2. Alimentez l'unité d'imprimante et d'analyseur : Sur l'affichage apparaît l'information (i.e ;. révision de
logiciel) et ce symbole : « . » apparaît pour chaque canal libre. Il indique les positions libres sur
lesquelles l'opérateur peut mettre des échantillons.
3. Identification témoin :
a) Préparez le rapport de données
b) écrivez le nom ou le N° patient sur le tube suivant la position de canal.
4. Après s'être doucement mélangé pendant environ 5 mn, mettez les tubes dans le canal de lecture
5. Après 30/60 minutes l'opérateur peut lire ou imprimer les résultats :
a) Si l'imprimante est reliée, il y aura une liste imprimée automatique
b) si l'imprimante est débranchée l'opérateur doit enregistrer les valeurs indiquées sur l'affichage.
6. En ayant ensuite les résultats enlevez les tubes :
MKTG – FDE
2008
Ce symbole «. » apparait, indiquant que cette position de canal est libre pour un nouveau tube à essai.
Suivez les points 3 – 6
7. COMPENSATION DE TEMPERATURE
7.1 CORRECTION DE TEMPÉRATURE à 18°C
Les résultats réalisés sont corrélées avec la méthode de référence, considérant la température
ambiante. SRT 10/II, mesures constamment la température intérieure et reconvertit les valeurs selon
le tableau de Manley à la température de 18 degrés. Par conséquent cet instrument garantit une
meilleure reproductibilité des résultats sans compensation de la température.
Pour des températures ambiantes inférieures ou plus élevées l'instrument convertissent la température
de cette façon : 15° C pour inférieur et 32°C pour la température plus élevée.
8. UTILISATION PRATIQUE
8.1 UTILISATION DU SRT 10/II est très simplement et s’apprendre rapidement.
Étant déjà préréglé, aucune configuration n'est nécessaire après l’avoir alimenté, l'opérateur n’a pas
de données à entrer. Pour cette raison il n'y a aucun clavier d'interface utilisateur.
Les conditions standard, qui peuvent être modifiées, sont les suivantes :
a) durée de l'analyse : 30 minutes avec la correspondance en millimètre pour 1 h/Westergren
b) l'ajustement automatique de la température de référence à 18°C selon la table de Manley.
c)l'opérateur peut mettre l'échantillon dans la première position libre du SRT 10/II. Avant de mettre
l'échantillon dedans, l'opérateur doit enregistrer sur la forme appropriée, le nom patient ou le code
patient, le nombre d'ordre de l'analyse et la plupart du temps le numéro de position (1-10) dans
lesquels l'échantillon est placé.
Ensuite l'affichage dans la position du canal chargé, montre ce symbole : « _ » signifiant le début de
l'analyse.
Si après deux minutes ce symbole demeure sans changement, il signifie que l'échantillon a été accepté
par la commande de niveau faite par SRT 10/II au début de l'analyse.
Si l'échantillon n'est pas accepté, le message « LEV »apparait, signifiant que l'échantillon n'a pas été
correctement détecté et le niveau de sang dans le tube à essai n'est pas dans les limites autorisées par
l'instrument (+ 4, - 10 millimètres du niveau théorique). Aux échantillons avec des niveaux de sang
dans la gamme +4 et -10 millimètres, les résultats seront automatiquement ajustés par le logiciel de
SRT 10/II. D'autres tubes à essai peuvent être placés, suivant l'ordre progressif de position jusqu'à 10.
Une demi-heure après chaque insertion, le résultat en mm/h Westergren, apparaîtra sur l'affichage
dans la position correspondant aux tubes à essai respectifs et cela jusqu'à ce que l'échantillon soit
enlevé.
60 secondes après avoir enlevé l’échantillon, le résultat disparaîtra à l'affichage.
Maintenant d'autres échantillons peuvent être chargés dans les positions libérées. Si l'imprimante est
reliée à SRT 10/II, il imprimera les résultats à la fin de chaque analyse
8.2 limites de lecture de l'instrument SRT 10/II
La hauteur maximale est de 140 millimètres. à 18°C . Quand un échantillon a une valeur > 140
millimètres, ce message est affiché ou imprimé : « > 140”
MKTG – FDE
2008
9 INFORMATION ET des AVERTISSEMENTS
9.1 ERREUR ce message apparaît quand l'imprimante est connectée dans le SRT 10/II, mais non
alimenté.
Signification de symbole sur l'affichage --- « xxx » résultat = xxx
« . » Attendant valeur d'échantillon témoin
» >xxx valeur plus haut que « xxx »
« niveau error» erreur de niveau initiale de l'erreur
« rem »error : enlever l’échantillon
9.2
Erreur arrêt du système
Cet avertissement sera donné si l'instrument trouve des problèmes avec le mouvement mécanique de
lecture pendant l'autotest initial. Après que cette indication apparaisse l'instrument s'arrêtera. Ce
message peut apparaître s'il y a un problème mécanique pendant l'analyse. Ce message peut
apparaître si le thermomètre interne a des problèmes. Dans ce cas-ci, des résultats d'analyse sont
montrés sans compensation de la température.
10. L'ENTRETIEN
10.1 L'ENTRETIEN Le SRT 10/II n'exige pas l'entretien spécial, dû à la simplicité d'instrument et
d'éléments. Les pièces les plus sensibles sont les sondes infrarouges à l'intérieur de l'instrument.
Veuillez prêter l'attention à la propreté de la partie supérieure de la machine qui doit être couverte
(quand l'instrument n'est pas utilisé) mettre le cache anti-poussière. Ne nettoyez pas le dessus avec
des liquides ou des tissus humides. L'entrée de liquide dans les canaux peut endommager
considérable l'instrument.
10.2 Instructions de nettoyage
La poussière peut être enlevée en utilisant un aspirateur ordinaire. Une attention particulière au tube à
essai : il doit être bien fermé et le bouchon ne doit pas être enlevé. L'étiquette doit être correctement
placée et bien coincée sur la surface de tube à essai. Les fragments d'étiquette ont pu tomber dans le
canal d'essai et obstruer une fonction correcte de lecture pendant l'analyse avant d'appeler un
technicien de service, vérifient svp la manipulation, les procédures de mélange et les consignes
d'utilisation.
MKTG – FDE
2008
11. DÉPANNAGE
ALARMES ET PROBLEMES
rem
CAUSE d'ALARME
-haut ou bas
-l'étiquette n'a pas été placée
dans sa position appropriée
-L’échantillon à été bougé
Erreur de température
« erreurs de la température »
Le moteur arrêté
Moteur ou défaut mécanique
Date des résultats pas
imprimée
-imprimante sur ON
-Câble d’imprimante
-Configuration d’imprimante
niveau
Résultats pas crédibles
un ou plusieurs « _ »
apparaissent sur l'affichage
sans tubes étant présenté.
Pas d’informations
-Caillot
-l'échantillon a de la mousse
-mesuré 4 heures après
prélèvement
-les instructions pour le
mélange d'échantillon ont été
respectées
-Vous avez considéré la
conversion de température
automatique
-obstruction possible de la
barrière infrarouge par
déconnexion externe des
matériaux (parties d'étiquette,
etc.,)
-défaut de câble interne.
-fonctionnement
d'alimentation
-problème de puissance
interne
L'information d'aide sur le
contrôle brouillé
REMÈDE
-ajuster le niveau
- replacer l’étiquette
-refaire l’analyse
la donnée-analyse de défaut
de fonctionnement de sonde
n'est pas convertie en 18 C.
appeler le service
d’assistance
appeler le service
d’assistance
-vérifier l’alimentation
-Vérifier le câble
-voir le manuel pour l'essai
d'imprimante de contrôle et la
configuration de l’imprimante
-essayer d’imprimer quand la
clef f/f est serrée
-Remplacez l'imprimante
-recommencer
-re-mélanger doucement
service d'appel
service d'appel
-a alimenté
-remplacer au besoin
-service d'appel
-service d'appel
Défaut d’impression
est reliée mais dans la
position de repos
-Eteindre l’imprimante et
replacer le SRT-10/II
-Mettre SW4 en fonction
appelez le service
Problème mécanique durant
l’analyse
-appelez le service
MKTG – FDE
2008
A. THÉORIQUE de l'INFORMATION
A.1 La méthode Westergreen est conforme à la méthode standard au Comité national pour les normes
cliniques de laboratoire (NCCLS). Il se compose d'un appui qui garde les tubes de Westergreen,
contenant le sang anti-coagulé, parfaitement vertical et hermétiquement scellé. Les tubes de
Westergreen ont un diamètre de 2.5 millimètres et contiennent jusqu'à 200 millimètres. Dès que
l'échantillon sera pris le sang veineux est mélangé 3.2% à une solution de citrate sodique (0.13 M),
dans le rapport respectivement de quatre à un (1.6 ml de sang + 0.4 ml de citrate sodique). Le sang
préparé ainsi et bien mélangé est placé dans un tube de Westergren jusqu'à la marque zéro. Le tube
est placé dans l'appui approprié et le niveau d'érythrocyte est lu après 60 mn.
MKTG – FDE
2008
Tableau A.2 des valeurs normales
Selon la femelle masculine de méthode de Westergren
Après 1 heure millimètre
Homme
2 - 10
femme
2 - 15
Variation
A. Augmentation nette (100 millimètres ou plus par heure)
1. Myélome multiple et macroglobulinémie de waldenstrom
12.Hémorragie interne
2. Lymphome malin
13. Hépatite aiguë
3. Leucémie
14. Grossesse ectopique ininterrompue après le troisième
mois
4. Anémie sérieuse
15. Grossesse ectopique
5. Carcinome
16. Menstruation
6. Sarcomes
17. Grossesse normale après le troisième mois
7. Infections bactériennes sérieuses
18. Contraceptifs oraux
8. Collagénose
19. Tuberculose
9. Cirrhose biliaire ou portique
20. Syndrome post commissure
10. Ulcère
21. Le dextrane en intraveineuse
11. Néphrite sérieuse
B Augmentation modérée
C. Normalité
1. Les maladies contagieuses aiguës et chroniques
1. Appendicite aiguë (dans les 24 premières
heures)
2. Infections localisées aiguës
3. Réactivation d'une infection chronique
2. Grossesse ectopique intégrale précoce
4. Maladie rhumatismale
3. Paroxysme malarique
5. Rhumatisme articulaire
4. Cirrhose du foie
6. Infarctus du myocarde
5. Arthrose
6. Mononucléose
7. Allergies aiguës
7. Tumeur maligne avec la nécrose
8. Virus sans complications
8. Hyperthyroïdisme
9. Ulcère peptique
9. hypothyroïdisme
10. Fièvre Typhoïde.
10. fièvre arsenicale
11.Fièvre ondulante
11. Néphrite
12. Rhumatisme cardiaque avec décompensation cardiaque
13. Coqueluche
MKTG – FDE
2008
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising