Edition 1 / 05_2014 Manuel d`utilisation

Edition 1 / 05_2014 Manuel d`utilisation
Manuel d’utilisation Edition 1 / 05_2014
Edition 1 / 03_2014
Sommaire
Thank you for flying ADVANCE. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4
A propos d’ADVANCE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5
SIGMA 9 – Compact Power. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6
Autres détails importants. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7
Exigences envers le pilote. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8
Indications générales concernant la p
­ ratique
du parapente. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8
Livraison. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9
Réglage de base . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9
Réglage des commandes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9
Système d’accélération avec SPI. . . . . . . . . . . . . . . . . . 10
Réglage de l’accélérateur. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11
Des sellettes appropriées . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12
Fourchette de poids. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14
Comportement en vol . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16
Décollage. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16
Vol normal . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17
Virages. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18
Vol accéléré. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19
Fermetures. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21
Descente rapide. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22
Décrochage aérodynamique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25
Atterrissage. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26
Voler avec une aile mouillée. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28
Décollage au treuil. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28
Vol acrobatique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29
Maintenance, durée d’utilisation et réparations. . . . . . . . . . . . . . . .
Pliage. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31
Maintenance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31
Que faire quand le bord d’attaque est
endommagé ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32
Contrôle. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32
Réparations. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32
Élimination. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33
Données techniques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Matériaux utilisés. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36
Homologation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37
Service . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
ADVANCE Service Center . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38
Site Internet d’ADVANCE. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38
Garantie. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38
Description . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Plan de suspentage. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Élévateurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Nœud de chaise . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
31
35
38
42
43
44
45
Thank you for flying ADVANCE
Félicitations pour avoir choisi la SIGMA 9, un produit de qualité
ADVANCE. Nous sommes convaincus que tu vas réaliser de nombreux vols passionnants avec cette aile.
Ce manuel d’utilisation est une partie importante de ton aile. Tu y
trouveras des instructions d’utilisation et d’importantes recommandations concernant la sécurité et la maintenance. Pour ces raisons,
nous t’incitons très vivement à le lire intégralement et attentivement
avant ton premier vol.
Tu trouveras la version actuelle de ce manuel ainsi que des informations complémentaires actualisées sur www.advance.ch. Nous
y publierons, le cas échéant, de nouvelles informations concernant
l’utilisation et la sécurité de nos produits. Pour toute question ou
en cas de problème, adresse-toi d’abord à ton revendeur, puis à
ADVANCE si nécessaire.
A présent, nous te souhaitons beaucoup de plaisir avec la SIGMA
9 et toujours un « happy landing ».
L’équipe ADVANCE
4
A propos d’ADVANCE
ADVANCE est l’un des plus importants fabricants d’ailes au monde.
Le siège de la société se trouve en Suisse. Depuis sa création en
1988, l’entreprise poursuit de manière conséquente ses propres
voies et concepts, tant sur le plan du développement que de la
production, avec pour résultat des produits soigneusement mûris
dotés de qualités indéniables et reconnues.
Chez ADVANCE, le suivi de la clientèle après l’achat revêt une
grande importance. Cette tâche est assurée par un réseau de service qui s’étend dans le monde entier. L’échange permanent d’expériences avec les clients apporte continuellement de nouvelles
connaissances qui sont à leur tour intégrées dans les produits
ADVANCE : ainsi le « Circle of service » est bouclé.
Derrière la marque se trouve une équipe de spécialistes partageant la passion de ceux qui accordent leur confiance aux produits
ADVANCE. Eux-mêmes familiers des airs, ils insufflent leurs
précieuses expériences et leur engagement personnel dans les
processus de travail.
Le contrôle complet du processus de production et l’influence
exercée sur l’organisation du travail dans notre propre site de production au Vietnam garantissent une qualité de fabrication élevée.
Grâce à nos relations de longue date avec des fabricants de tissu
et de suspentes, le savoir-faire d’ADVANCE est de plus directement intégré dans le développement de nouveaux matériaux.
5
SIGMA 9 – Compact Power
Performances et précision maximum : tels sont les atouts de la
SIGMA 9, l’aile intermédiaire destinée au vol de distance. D’une
grande compacité, elle procure des sensations de vol agréables,
en particulier en vol accéléré et quand les thermiques sont actifs.
La série légendaire des SIGMA incarne à la fois la tradition et le
progrès. Ainsi, la neuvième génération reste elle aussi incomparable en termes de maniement et de design.
positionne en limite du segment des ailes Light. Cela permet non
seulement de plier la SIGMA 9 de manière plus compacte, mais
aussi d’alléger l’équipement. Le poids réduit a également des
effets positifs sur le comportement au décollage, le maniement et
la sécurité passive.
Performant
Un maniement légendaire
Hautes performances exploitables en vol
Les performances étoffées de la SIGMA 9 sont le résultat
d’analyses exigeantes et d’une finition parfaite. Sa configuration
compacte et sa grande stabilité permettent d’exploiter ces performances sur toute la polaire, même quand les conditions sont exigeantes. Cela te permet d’exploiter le vaste potentiel de la SIGMA
9 lors de longues aventures en vol.
Light
Un poids réduit, plus d’avantages
L’utilisation de matériaux de grande qualité et un design pensé
dans les moindres détails font de la SIGMA 9 l’aile la plus légère
dans sa classe. Avec un poids minimum de 4,55 kg la SIGMA 9 se
6
Legendary
Depuis le premier modèle, construit en 1989, la SIGMA et son
maniement sportif et agile sont une référence en classe sport. Une
réputation à laquelle la SIGMA 9 reste fidèle. Elle permet de virer
encore plus directement et précisément, particulièrement quand
on recentre avec un angle d’incidence important. Grâce à un
débattement plus long des freins, elle offre aussi une plus grande
marge de sécurité au pilote.
Autres détails importants
La SIGMA 9 dispose des technologies les plus modernes, comme
le 3D shaping et des ouvertures optimisées dans le bord d’attaque
pour l’écoulement de l’air (scoop). Mais ADVANCE accorde aussi
une attention particulière aux petits détails.
Les bandes de traction améliorent la stabilité de l’aile ; les winglets
caractéristiques réduisent la résistance induite (effet vortex). Des
ouvertures avec velcro en bouts de plumes facilitent l’évacuation
de pierres, de sable ou de neige. La SIGMA 9 est construite avec
un tissu de très grande qualité, et les poulies d’accélérateur à roulement à billes contribuent à une résistance minimale du système.
Comme tous les modèles ADVANCE, la SIGMA 9 est livrée en série
avec des poignées de commande différentes selon la taille de l’aile,
toutes équipées d’émerillons et de fixations magnétiques. Légers,
les anneaux de freins en céramique réduisent les frottements et
assurent une utilisation plus souple des freins.
7
Exigences envers le pilote
La SIGMA 9, aile intermédiaire de performance, est exclusivement
destinée au pilote de thermique expérimenté qui a déjà effectué
des vols de distance et dispose des sensations de vol nécessaires.
Capable de voler activement, il sait reconnaître et anticiper les
mouvements de l’aile et maîtrise les techniques courantes de descente rapide. Si ces conditions sont réunies, tout le potentiel de
performances de l’aile sera utilisé et son pilote pourra parcourir de
longues distances en se sentant sûr et détendu.
Usage prévu
La SIGMA 9 appartient à la catégorie des « engins volants légers »
avec une masse à vide de moins de 120 kg.
La SIGMA 9 n’est pas homologuée pour le vol biplace.
Indications générales concernant la ­pratique
du parapente
Pour pratiquer le vol en parapente, il est obligatoire d’être au
bénéfice d’une formation correspondante et de connaissances
approfondies en la matière ainsi que des assurances et licences
requises. Un pilote doit être en mesure d’évaluer correctement les
conditions météorologiques avant le vol. Ses capacités doivent
correspondre aux exigences de l’aile choisie. Par ailleurs, lorsqu’il
8
pratique le parapente, le pilote est responsable du respect de la
nature et de l’environnement.
Le port d’un casque ainsi que de chaussures et de vêtements
appropriés, de même que l’emport d’un parachute de secours,
sont impératifs. Avant chaque vol, l’aile doit être examinée afin de
déceler d’éventuels dommages et de vérifier son aptitude au vol. Il
faut également passer en revue une liste de contrôles de départ.
Chaque pilote porte l’entière responsabilité des risques encourus
lors de la pratique du parapente, y compris en cas de blessure
ou de décès. Ni le fabricant ni le vendeur d’une aile ne peuvent
garantir la sécurité du pilote ni être tenus pour responsables en
cas d’accident.
Mise en service de l’aile
Livraison
Avant la livraison, chaque aile ADVANCE doit faire l’objet d’un
vol d’essai par le revendeur qui en vérifiera les réglages de base.
Ensuite, le revendeur inscrit la date du premier vol sur la plaquette
fixée sur la cloison au centre de l’aile. Cette inscription ainsi que
le formulaire online dûment rempli, assurent que les défauts imputables à une erreur de fabrication sont couverts par la garantie
ADVANCE ( voir sous Garantie dans le chapitre « Service »).
Pour bénéficier de la garantie, enregistre ta SIGMA 9 en ligne dans
les dix jours après l›achat sur www.advance.ch /garantie.
La SIGMA 9 est livrée avec un sac de transport COMFORTPACK 2,
un sac de protection, une sangle de compression, un kit de
réparation, des cordes d’accélérateur avec speedbar et attachesrapides, une mini-manche à air aux couleurs de l’aile et un booklet
« Getting Started ».
d’autres élévateurs ou maillons d’attache, entraîne la perte du label
d’homologation de l’aile (voir le chapitre « Homologation »).
Réglage des commandes
La longueur des commandes est réglée en usine de telle manière
qu’en vol totalement accéléré avec les freins complètement
relâchés, le bord de fuite n’est pas freiné et n’a pas de plis. Il est
important que tu conserves ce réglage.
Si tu dois régler à nouveau la longueur de tes commandes, il doit
y avoir un jeu de 8 – 10 cm (selon la taille de l’aile) entre la position
de base (freins relâchés) et la position active sans accélérer (les
freins commencent à agir). Pour fixer la poignée de frein, nous te
conseillons de faire un nœud de chaise. Voir l’illustration en annexe.
Réglage de base
A la livraison, le calage d’origine de la SIGMA 9 est considéré comme le meilleur par l’équipe de test ADVANCE. C’est dans cet état
que l’aile a reçu son label d’homologation. Toute modification ou
manipulation effectuée sur l’aile par son propriétaire, comme par
exemple la modification de la longueur des suspentes ou la fixation
9
Exemple SIGMA 9 / 25
Position neutre
Système d’accélération avec SPI
Position 30%
La SIGMA 9 dispose d’un système d’accélération avec SpeedPerformance-Indicator (SPI) qui indique trois positions au dos de
l’élévateur. Grâce au repère rouge, la position de l’accélérateur
peut être ajustée précisément selon la situation.
En effet, un planer optimal entre deux pompes thermiques exige
une vitesse adaptée en permanence au vent contraire, au taux
d’ascension escompté et au vent descendant.
Grâce à sa grande stabilité, la SIGMA 9 peut aussi être accélérée
sans problème dans une atmosphère un peu turbulente. Compte
tenu de ses performances élevées, le choix de la vitesse pour un
planer optimal joue donc un rôle important.
Position 80%
10
Pour simplifier, les positions du SPI sur la SIGMA 9 sont illustrées
pour le vent contraire, le taux d’ascension escompté et le taux de
chute. Les positions indiquées ne sont néanmoins valables qu’en
tenant compte d’une seule valeur par position. Cela signifie qu’il
faut, lors du choix de la position de l’accélérateur, tenir compte soit
du vent contraire, soit du taux d’ascension escompté, soit du vent
descendant. Le principe du SPI repose sur une version simplifiée
(prise en compte du vent contraire et du vent descendant) et une
version plus complexe (prise en compte du taux d’ascension
escompté) de la théorie de McCready.
Attention : malgré la grande stabilité de la SIGMA 9 en vol
accéléré, tu dois choisir un taux d’accélération qui te permet
de te sentir bien sous ton aile à tout moment.
Réglage de l’accélérateur
L’accélérateur de la SIGMA 9 peut être réglé à l’aide du SPI de
manière à pouvoir utiliser entièrement la course. Celui-ci est parfaitement réglé lorsqu’on atteint 30% d’accélération en enfonçant la
première barre et 80% en enfonçant la deuxième barre. Dans cette
configuration, on peut également atteindre 100% d’accélération
( poulie sur poulie ) en enfonçant la deuxième barre avec la pointe
des pieds.
1
Si, en adaptant d’abord la corde de l’accélérateur à la longueur
des jambes ou à la sellette, on n’obtient pas la configuration décrite ci-dessus, on peut l’affiner par le biais du réglage individuel du
système deux phases. En déplaçant le nœud qui arrête la boule
(1) ( voir l’illustration ), on peut adapter la course et la pression de
l’accélérateur.
Exemple : en déplaçant le nœud vers le bas, le passage du
triple au double développement intervient plus tôt, ce qui
augmente la pression et raccourci la course de l’accélérateur.
11
Si on déplace le nœud vers le haut, le double développement intervient plus tard et la course de l’accélérateur
s’allonge.
L’accélérateur de la SIGMA 9 est conçu de telle manière qu’en vol
accéléré, c’est-à-dire lorsque l’angle d’incidence est modifié, le
profil de l’aile est conservé en permanence. Ainsi, les propriétés
avantageuses du profil de l’aile sont préservées même à grande
vitesse.
Attention : l’accélérateur est idéalement réglé lorsque tu
peux utiliser toute l’amplitude d’accélération de l’aile. Veille
absolument à ce que l’accélérateur ne soit pas réglé trop
court afin que ton aile ne soit pas déjà accélérée en vol
normal.
12
Des sellettes appropriées
D’une manière générale, la SIGMA 9 peut être utilisée avec
toutes les sellettes sans croisillons rigides ( voir le chapitre
« Homologation »).
Les points d’ancrage de la sellette choisie doivent présenter
idéalement un écart d’environ 45 cm et une hauteur de 40 à 48 cm
entre les mousquetons principaux.
Info pratique : avec une sellette optimisée au niveau aérodynamique, tu peux améliorer la finesse de façon significative.
La SIGMA 9 a été spécialement réglée pour l’utilisation d’une
sellette optimisée sur le plan aérodynamique. C’est pourquoi nous
recommandons une sellette avec protection pour les jambes afin
que l’important potentiel de performance de la SIGMA 9 puisse
être entièrement mis à profit. Les sellettes ADVANCE IMPRESS ou
LIGHTNESS conviennent particulièrement bien, car la SIGMA 9 a
été testée et ajustée de manière optimale à ces sellettes.
13
Fourchette de poids
Les fourchettes de poids des différentes tailles sont indiquées au
chapitre « Données techniques ». Les chiffres qui y figurent correspondent au poids total au décollage. Celui-ci comprend le poids
du pilote, vêtements inclus, ainsi que le poids de l’équipement
complet : aile, sellette, instruments, casque, etc.
Voler en limite haute ou basse de la fourchette de poids peut avoir
une incidence sur le comportement en vol et le maniement, sans
pour autant altérer ta sécurité. La finesse reste la même pour
toute la fourchette de poids, mais les performances relatives à
l’ascension changent. Lorsqu’on vole avec la SIGMA 9 à la limite
supérieure de la plage de poids, la plus grande charge alaire augmente la vitesse trimmée, ce qui donne un comportement en vol
plus dynamique et agile.
Conseil pratique : ADVANCE conseille de choisir la SIGMA 9
entre le milieu et le haut de la plage de poids standard.
14
60 kg
70
90
80
100
110
130
120
SIGMA 9 / 23 // 60 – 85 kg
38 km/h
39 km/h
40 km/h
SIGMA 9 / 25 // 75 – 100 kg
38 km/h
40 km/h
39 km/h
SIGMA 9 / 27 // 90 – 115 kg
38 km/h
40 km/h
39 km/h
SIGMA 9 / 29 // 105 – 130 kg
38 km/h
39 km/h
40 km/h
15
Comportement en vol
Nous te conseillons d’effectuer les premiers vols avec ta nouvelle
aile dans des conditions calmes. Quelques exercices de gonflage
sur un terrain dégagé renforceront ta confiance à l’égard du maniement de la SIGMA 9.
Décollage
Effectue les vérifications suivantes avant chaque décollage :
1. Sellette et casque fermés, parachute de secours OK ?
2. Suspentes démêlées ?
3. Voilure ouverte ?
4. Vitesse et direction du vent contrôlées ?
5. Espace aérien et champ de vision libres ?
Le comportement au décollage de la AIGMA 9 est très homogène
et simple, qu’on gonfle face ou dos à l’aile. L’aile se gonfle rapidement et monte uniformément sans à-coup.
Comme la SIGMA 9 monte très facilement, il est très important
d’adapter ton impulsion aux conditions extérieures et au site de
décollage. Donc :
§§ Par vent fort et/ou quand la pente est abrupte, la SIGMA 9 ne
nécessite que peu ou presque pas d’impulsion.
16
§§ Par vent nul et/ou quand la pente est douce, il faut une impulsion
adaptée.
La SIGMA 9 dispose d’élévateurs A séparés. Pour le décollage,
nous conseillons d’utiliser tous les élévateurs A. La SIGMA 9 se
gonfle parfaitement à partir du milieu et monte bien dans l’axe sans
effort particulier.
Conseil pratique : positionne ton aile correctement avant
de décoller. Pour cela, tire sur les commandes de frein
lorsque tu démêles les suspentes, afin que ces dernières
soient toutes également tendues. L’aile est alors idéalement
courbée.
Info pratique : avec la SIGMA 9, tu peux aussi décoller avec
les seuls élévateurs A intérieurs, même si décoller avec tous
les élévateurs A en mains s’avère plus simple.
Décollage par vent faible ( gonflage dos
à l’aile)
Même par vent faible, la SIGMA 9 ne nécessite qu’une impulsion
modérée au gonflage. Il n’est donc pas nécessaire de prendre un
élan trop conséquent. Guide l’aile avec le corps bien penché en
avant mais sans traction excessive sur les élévateurs A jusqu’à ce
qu’elle se trouve bien ouverte au-dessus de toi. Les corrections
nécessaires lors de cette phase de gonflage doivent être effectuées sans action sur les commandes mais en se repositionnant
résolument sous l’aile.
Après la phase de correction et lorsque le contrôle visuel est
effectué, quelques pas rapides avec le corps bien penché en avant
suffisent pour décoller.
Info pratique : avec la SIGMA 9, le décollage est très
simple. Il est donc important que tu adaptes ton impulsion
aux conditions et au site de décollage (voir le chapitre «
Décollage »).
Décollage par vent fort ( gonflage face
à l’aile)
Il est particulièrement recommandé d’effectuer un gonflage face à
l’aile par vent assez fort. Lors de la phase de gonflage, il faut suffisamment avancer vers l’aile. Le retournement et le décollage avec
la SIGMA 9 sont simples.
Conseil pratique : jouer avec le parapente sur un terrain plat
par vent modéré permet de développer ses sensations sous
l’aile. Tu apprends ainsi à connaître exactement les caractéristiques de la SIGMA 9 et peux expérimenter le décollage,
le décrochage, l’abattée et les fermetures en toute sécurité
au sol.
La règle d’or de l’équipe d’essai ADVANCE, c’est : une heure
de maniement au sol équivaut à dix grands vols. Attention :
le maniement au sol contribue aussi à l’usure de l’aile.
Info pratique : avec la SIGMA 9, le décollage est très simple.
Comme pour le gonflage dos à l’aile, il faut adapter ton
impulsion aux conditions et au site de décollage quand tu
gonfles face à l’aile ( voir chapitre « Décollage »).
Vol normal
Dans des conditions aérologiques calmes, on obtient la meilleure
finesse lorsque les commandes de la SIGMA 9 sont totalement
relâchées. En freinant légèrement, on obtient le taux de chute
minimum. Par vent de face ou vent arrière, on peut améliorer la
finesse de l’aile en utilisant le système d’accélération de manière
adéquate. Le SPI peut alors t’aider. Voir aussi le chapitre « Speed
Performance Indicator (SPI ) ».
Malgré la grande stabilité de l’aile, nous conseillons un style de
vol actif lorsque les conditions sont turbulentes. On peut ainsi
presque toujours éviter les fermetures. Cela signifie qu’il faut en
17
permanence maintenir l’aile au-dessus de la tête, ce qui permet
d’amortir les mouvements de roulis et de tangage.
§§ Lorsque l’angle d’incidence augmente (le pilote pendule vers
l’avant quand l’aile se cabre en entrant en thermique, par exemple), il faut brièvement et totalement relâcher les freins jusqu’à ce
que l’aile se retrouve en position neutre au-dessus du pilote.
§§ Lorsque l’angle d’incidence diminue ( le pilote pendule en arrière
lors d’une abattée, par exemple), il faut brièvement freiner un peu
plus l’aile.
Il faut veiller à ne pas voler moins vite que la vitesse minimum de
l’aile et éviter les réactions excessives sur les commandes.
Virages
Le débattement utile des commandes de la SIGMA 9 est court
et précis. Dès qu’on a dépassé la garde, l’aile réagit de manière
très directe et progressive aux actions croissantes sur les freins.
Déplacer le poids de son corps permet de bien accompagner le
pilotage. En agissant sur les commandes, on peut à tout moment
augmenter, stabiliser ou réduire l’inclinaison.
La SIGMA 9 entre en thermique avec allant. Comme le tangage
est faible et ne nécessite que très peu de correction, son taux
18
d’ascension et donc ses performances sont nettement améliorés.
Lors de vols thermiques, choisis l’inclinaison souhaitée et le rayon
correspondant et essaie de faire tourner l’aile dans cette position
de façon uniforme. La commande à l’extérieur du virage permet
de stabiliser l’extrémité de l’aile et, en particulier, de contrôler la
vitesse de rotation autour de l’axe vertical. Lorsqu’on freine plus
la plume extérieure, l’aile ralentit et perd ses bonnes propriétés de
pilotage.
Une sellette ajustée au comportement de vol de la SIGMA 9 te
soutient dans l’amorce et la stabilisation d’une telle rotation, la plus
régulière possible. Voir aussi le chapitre « Sellettes appropriées » à
ce sujet.
Attention : afin de conserver la bonne manœuvrabilité de
ta SIGMA 9 en thermique, veille à toujours voler avec suffisamment de vitesse. Relâche donc suffisamment le frein
extérieur.
Conseil : si les commandes ne sont plus opérationnelles
( suspente ou poignée endommagée ), il est possible de piloter la SIGMA 9 aux élévateurs arrières ( C ).
Vol accéléré
La SIGMA 9 bénéficie d’un suspentage et d’un profil optimisés en
termes de résistance à la trainée, d’un allongement important ainsi
que d’un tangage très équilibré en atmosphère instable. Tout ceci
procure une excellente finesse, également en vol accéléré, avec un
taux de chute n’augmentant que modérément. De plus, grâce au
suspentage à trois rangées et au choix du profil, la SIGMA 9 peut
être accélérée de manière efficace et sans gros effort.
Lorsque tu abordes un air turbulent en vol accéléré, commence
par relâcher complètement l’accélérateur avant d’effectuer les
actions aux commandes nécessaires pour stabiliser l’aile. La
grande stabilité de la SIGMA 9 permet de traverser une zone
d’air turbulente en vol accéléré. Dans ce contexte, il faut toutefois
accélérer activement, ce qui équivaut à une adaptation de l’angle
d’incidence au moyen de l’accélérateur au lieu des commandes.
Ainsi, les mouvements de tangage sont réduits à un minimum, ce
qui permet d’atteindre une finesse optimale. Voir aussi le chapitre
« Accélérateur avec SPI ».
§§ Lors d’une réduction de l’angle d’incidence ( p. ex. abattée de
l’aile ), on relâche l’accélérateur.
Attention : malgré la grande stabilité de la SIGMA 9 en vol
accéléré, tu dois choisir un taux d’accélération qui te permet
de te sentir bien sous ton aile à tout moment.
Conseil pratique : veille à ne pas agir sur les freins de ton aile
en vol accéléré, sinon, tu te retrouves en configuration de la
plus mauvaise finesse sans en tirer aucun avantage.
Conseil pratique : pour une finesse optimale, adapte toujours
ta vitesse au vent contraire, au taux de chute et au taux
d’ascension escompté.
§§ Lors d’une augmentation de l’angle d’incidence ( p. ex. cabrage de l’aile dans un thermique ), on appuie plus fort sur
l’accélérateur durant un bref instant ;
19
20
Fermetures
Fermeture asymétrique de l’aile
La SIGMA 9 convainc par son profil très tendu et stable. Avec un
style de vol actif, les fermetures peuvent être presque entièrement
évitées en conditions de vol normales. L’aile donne un feedback
très précis et permet donc d’anticiper les fermetures et de réagir
immédiatement. Si tu n’anticipes pas une fermeture, l’aile se ferme
sans surprise et latéralement depuis l’extérieur vers le centre.
Si l’aile subit néanmoins une fermeture asymétrique à vitesse normale, elle réagit, lors d’une fermeture de plus de 50%, en tournant
légèrement, ce qui se laisse facilement compenser en agissant sur
le frein opposé afin de garder le cap. Normalement, l’aile s’ouvre à
nouveau sans intervention du pilote.
En cas de fermeture asymétrique en vol accéléré, l’aile réagit de
manière plus impulsive à cause des forces plus importantes quand
la vitesse est plus élevée. En vol totalement accéléré, après une
fermeture latérale, elle vire de manière plus dynamique mais reste
aisément maîtrisable.
Si, après une fermeture, la réouverture de l’aile est temporisée,
tu peux la faciliter en tirant rapidement et à fond le frein du côté
de la fermeture. Ensuite, il faut que tu relâches tout de suite et
complètement les freins et que tu laisses l’aile reprendre de la
vitesse. En revanche, tu ne dois donner que des impulsions mesurées du côté encore ouvert, afin d’éviter un dérochage de l’aile. Ce
côté génère encore suffisamment de portance pour permettre à
l’aile de se stabiliser.
Des wing-overs mal maîtrisés peuvent occasionner un enroulement des plumes de l’aile et provoquer une cravate, ce qui peut
induire une forte rotation, l’aile se mettant à tourner à cause d’une
trop grande traînée. Il faut alors empêcher une prise de vitesse en
virage trop importante par une action mesurée sur le frein opposé,
puis défaire la cravate à l’aide de la suspente orange du stabilo.
On peut également accélérer l’ouverture en « pompant » sur les
commandes. Pour ce faire, on tire à 75% puis on relâche immédiatement la commande concernée en deux secondes maximum.
Attention : si tu veux simuler une fermeture accélérée lors
d’un stage SIV, commence par des fermetures en vol normal
puis peu accéléré.
Fermeture symétrique (fermeture frontale)
Suite à la fermeture spontanée ou provoquée du bord d’attaque
via les élévateurs A, il y a décrochage aérodynamique au niveau du
profil, et l’aile bascule vers l’arrière. Avec un temps de retard, l’effet
21
pendulaire ramène le pilote. Sans agir sur les commandes, attends
que l’aile soit à nouveau au-dessus de toi et qu’elle reprenne
d’elle-même de la vitesse. Suite à d’importantes fermetures, il est
possible qu’au moment de la réouverture, les extrémités de l’aile
ne soient pas encore entièrement ouvertes. La réouverture ne doit
être provoquée que par des actions modérées sur les commandes,
sans quoi on court le risque d’un décrochage aérodynamique
complet.
Attention : Lorsqu’on simule une fermeture frontale, il faut
impérativement saisir les deux branches de l’élévateur A et
les tirer vers le bas.
Attention : En cas de fermeture provoquée avec une forte
impulsion en vol accéléré (dans le cadre d’un stage SIV, par
exemple), il peut arriver que le bord d’attaque de l’aile ne
se rouvre pas automatiquement. Aide la réouverture par
une courte impulsion, en tirant les freins à 75% pendant
une seconde avant de les relâcher immédiatement puis de
contrôler l’abattée aux freins.
Descente rapide
Pour effectuer une descente rapide efficace et selon la situation,
l’équipe des pilotes d’essai ADVANCE te conseille de faire soit les
oreilles, soit une spirale engagée.
Conseil pratique : il est important que tu t’entraînes à effectuer et à répéter des descentes rapides dans des conditions
de vol stables, afin qu’un cas d’urgence ne devienne pas
une situation critique.
Fermetures symétriques des bouts d’aile
(oreilles)
La SIGMA 9 dispose d’élévateurs A dédoublés qui facilitent la
manœuvre des oreilles.
Pour engager cette manœuvre, tire simultanément et rapidement
les deux branches externes des élévateurs A vers le bas. Les deux
bouts de l’aile se ferment et tu peux facilement les maintenir dans
cette configuration. Pour les rouvrir, relâche les élévateurs ; si
les plumes restent fermées, tu peux aider la réouverture par une
impulsion sur les freins.
En actionnant l’accélérateur, on peut également augmenter le taux
de chute. Selon la situation, le pilote peut diriger son aile à l’aide
du poids du corps.
22
Remarque : avec la SIGMA 9, on peut également faire les
oreilles avec deux suspentes. Dans ce cas, il est important
d’accélérer l’aile et de veiller à ce que le bord de fuite ne soit
pas freiné.
Attention : n’effectue pas de spirale engagée ou de changement de direction brusque lorsque tu as fait les oreilles.
L’augmentation de la charge sur un nombre restreint de
suspentes peut endommager le matériel.
Attention : souviens-toi qu’en volant avec les oreilles, ton
aile est plus sujette au décrochage. Évite donc ce moyen de
descente rapide si elle est mouillée. Tu trouveras plus d’informations dans le chapitre « Voler avec une aile mouillée ».
Conseil pratique : si tu veux perdre rapidement de l’altitude
tout en sortant d’une zone dangereuse, nous te conseillons
la méthode suivante : faire les oreilles et agir sur l’aile à l’aide
de l’accélérateur et en fonction des conditions.
Spirale engagée
Pour un confort de vol optimal lors de cette manœuvre, nous te
conseillons une position assise neutre sans déplacement actif
de poids et un réglage de la sangle ventrale avec une distance
d’environ 45 cm entre les maillons. Cela correspond environ à la
largeur des épaules.
Engage la spirale en agissant progressivement sur une commande.
La tête et le regard doivent être orientés dans le sens du virage.
Plus la position est inclinée, plus la vitesse de rotation et la force
centrifuge augmentent.
L’aile réagit en deux phases principales : elle commence par tourner à plat avant de réduire le rayon du virage et d’accentuer son
inclinaison. Dans la deuxième phase, elle plonge dans la spirale,
c’est-à-dire qu’elle bascule sur le nez en prenant de la vitesse. Afin
d’éviter une spirale engagée stable, il faut, pendant la manœuvre
et à partir d’une position neutre dans la sellette, céder à la force
centrifuge.
Pour sortir de la spirale, tu dois relâcher progressivement la
commande de frein intérieure au virage. Le poids du corps est
également légèrement déplacé vers l’extérieur du virage. En cas
de spirale très engagée avec un taux de chute important et des
virages rapides, il est indispensable d’agir activement sur le frein
extérieur afin de sortir de la spirale. En relâchant progressivement
le frein intérieur, tu éviteras que l’aile ne se cabre trop franchement
avant une forte abatée.
23
Lorsque tu sors de la spirale, veille à avoir une altitude suffisante
par rapport au sol. Il faut généralement le même temps pour sortir
de la spirale que pour y entrer, mais le taux de chute est plus
élevé !
Attention : la SIGMA 9 achève la spirale engagée de manière
autonome seulement si la position assise est neutre. En cas
de spirale avec un taux de chute très important, soit plus
de 14 m/s, il faut absolument sortir de la spirale en agissant
activement sur le frein extérieur et en déplaçant le poids du
corps vers l’extérieur du virage.
Attention : lorsque tu déplaces activement le poids de ton
corps à l’intérieur du virage, la vitesse augmente. Cela peut
entrainer ou accélérer une rotation stable. Dans ce cas, il
faut sortir de la spirale en freinant activement du côté opposé tout en déplaçant le poids du corps vers l’extérieur.
24
Attention : la SIGMA 9 est certifiée pour les sellettes de type
GH (sans croisillons rigides). Les sellettes de type GX (avec
croisillons actifs) ou celles qui ont un point d’attache très
bas peuvent modifier radicalement le comportement de l’aile
en spirale.
Attention : n’effectue pas de spirale engagée ou de changement de direction brusque lorsque tu as fait les oreilles.
L’augmentation de la charge sur un nombre restreint de
suspentes peut endommager le matériel.
Attention : en sortant d’une spirale engagée, il se peut que
le pilote traverse les turbulences qu’il a lui-même générées.
Vole activement afin d’éviter une éventuelle fermeture.
Décrochage aux B
Lors du décrochage aux B, l’ensemble du matériel et le profil de
l’aile subissent d’importantes contraintes. C’est pourquoi nous
déconseillons d’effectuer régulièrement un décrochage aux B. Si
on effectue néanmoins un décrochage aux B, il faut en ressortir en
relâchant résolument les élévateurs, afin que l’aile reprenne de la
vitesse en 2 secondes maximum. Cette manœuvre ne présente cependant pas de difficulté. Pour les pilotes légers, elle peut pourtant
être difficile à exécuter compte tenu de la force nécessaire.
Attention : en effectuant un décrochage aux B, il faut veiller
à ne pas tirer les maillons des élévateurs B au-delà des poulies supérieures de l’accélérateur sur les élévateurs A, sinon,
tu tires également sur les élévateurs A ! Tu risques alors de
provoquer une rosette.
Décrochage aérodynamique
Décrochage aérodynamique unilatéral
(vrille)
Lorsque tu recentres des virages serrés, la SIGMA 9 t’indique
nettement un risque de décrochage par une pression sur les
commandes qui augmente nettement. Si l’aile devait tout de même
décrocher, tu ressens ensuite un relâchement marqué de la pression aux commandes sur le côté intérieur du virage. Dans cette
situation, la commande doit être immédiatement et complètement
relâchée afin que la SIGMA 9 puisse repasser en vol normal de
manière autonome.
Si tu décroches totalement ton aile, elle passe en vrille ou rotation négative. La SIGMA 9 réagit alors de manière dynamique,
mais reste encore tout à fait gérable même pour un pilote peu
expérimenté. Selon la configuration de ton aile au moment où
elle reprend de la vitesse, il se peut néanmoins qu’elle réagisse
brusquement (abattée avec un grand risque de fermeture). Au moment de l’abattée, l’aile peut être stabilisée en agissant sciemment
sur les commandes de frein. Elle reprend alors sa configuration de
vol normal sans autre fermeture.
Conseil pratique : d’une manière générale, en configuration
de vol incontrôlée et plus particulièrement en cas de décrochage asymétrique, tu dois immédiatement relâcher les deux
commandes de freins.
Décrochage
La SIGMA 9 convertit très tôt les impulsions sur les commandes
mais dispose néanmoins d’une très grande amplitude, avec une
pression très importante au niveau du point de décrochage. Cela
signifie que le pilote dispose d’une marge de sécurité importante.
L’amorce d’un décrochage est effectuée en tirant symétriquement
et progressivement les deux commandes. La vitesse de l’aile
diminue, le vent et les bruits du vent s’atténuent. Lorsque la vitesse
minimale est atteinte, l’aile passe d’abord brièvement en phase
parachutale. En continuant à agir sur les commandes, on obtient
finalement le décrochage complet et l’aile bascule vers l’arrière.
Même si la SIGMA 9 a une grande tendance à continuer d’elle même à voler, elle peut néanmoins être maintenue sans problème en
25
décrochage complet. Pour effectuer un décrochage complet, il est
conseillé d’enrouler les commandes de freins sur un demi tour.
Pour sortir du décrochage, l’aile doit être pré-remplie. Pour cela, il
faut d’abord relâcher les freins lentement et de manière symétrique,
avant de les relâcher complètement après cette phase de préremplissage. La SIGMA 9 repart alors relativement doucement et
sans abattée excessive.
Conseil pratique : d’une manière générale, en cas de configuration de vol incontrôlée, tu dois relever totalement les
deux commandes et contrôler précisément une éventuelle
abattée.
Phase parachutale
Atterrissage
Effectue toujours une volte d’atterrissage propre avec une finale
bien marquée. Ne commence à freiner progressivement l’aile qu’à
la fin de l’approche finale afin d’obtenir une trajectoire plus plate,
avant d’enfoncer complètement les commandes et d’annuler totalement la vitesse de l’aile.
Attention : les inversions dynamiques de virages entrainent
de forts mouvements pendulaires du pilote. Il faut les éviter
lorsqu’on est proche du sol.
Attention : lorsque tu freines pour te poser, tu réduis la
vitesse de l’aile et augmente son taux de chute. En revanche,
elle est alors beaucoup moins manœuvrable.
On n’a pas pu constater de phase parachutale stable, que ce soit
en agissant sur les commandes de freins ou en sortant lentement
d’un stall aux B.
Attention : voler moins vite que la vitesse minimum de l’aile
provoque un décrochage. C’est à éviter impérativement lors
d’une repose au sommet ou en approche finale.
En cas de pluie ou quand la voilure est mouillée, la SIGMA 9 est,
comme toutes les ailes, plus sujette au parachutage. Si ton aile
mouillée entre en phase parachutale, tu dois en sortir en agissant
uniquement sur l’accélérateur. Voir aussi le chapitre « Voler avec
une aile mouillée ».
Attention : ne laisse jamais ton aile retomber vers l’avant sur
le bord d’attaque. La surpression ainsi créée à l’intérieur
peut provoquer des déchirures sur les parois cellulaires et
endommager le bord d’attaque.
26
27
Voler avec une aile mouillée
Décollage au treuil
En volant avec une aile mouillée, on court le risque d’un décrochage parachutal. Souvent, le décrochage parachutal est la conséquence d’une combinaison de plusieurs facteurs. D’une part, le
poids d’une aile mouillée augmente. En raison du poids supérieur,
l’angle d’incidence est plus grand, ce qui par principe conduit l’aile
aux limites du décrochage parachutal. D’autre part, les gouttes
d’eau sur l’aile ont un impact négatif sur la zone limite laminaire
dans le secteur du bord d’attaque. Ainsi, le coefficient de portance
maximum atteignable diminue sensiblement. Si, ajouté à cela, on
pilote l’aile mouillée à la limite de poids inférieure, ceci entraîne en
plus une légère augmentation de l’angle d’incidence ainsi qu’une
vitesse de vol plus faible en raison d’une charge alaire réduite.
La SIGMA 9 est adaptée au décollage au treuil. Au moment du
départ, veille à ce que l’aile soit disposée au sol, par vent nul, en
arrondi très prononcé ou en accent circonflexe, afin qu’elle se
remplisse progressivement et d’abord par le centre.
Afin de prévenir le danger de décrochage parachutal avec une aile
mouillée, l’aile devrait être freinée le moins possible et il ne faut en
aucun cas faire les oreilles dans cette situation. Une autre mesure
préventive consiste à accélérer légèrement ( entre 25 et 40% ).
Toutes ces mesures entrainent un angle d’incidence plus faible.
Si l’aile mouillée se retrouvait en phase parachutale, il faut l’en sortir exclusivement en augmentant la vitesse à l’aide de l’accélérateur.
Voir aussi le chapitre « Phase parachutale ».
28
Le décollage au treuil n’est autorisé que si :
§§ le pilote bénéficie d’une formation au décollage au treuil
(Allemagne seul./DHV) ;
§§ on utilise un treuil dont le certificat d’exploitation inclut le tractage de parapentes ;
§§ la personne maniant le treuil bénéficie d’une formation incluant
le tractage de parapentes.
Vol acrobatique
Lors du développement de la SIGMA 9, l’accent a été mis essentiellement sur un maniement sûr et simple, et sur un comportement
en vol adapté.
À condition que le pilote ait un savoir-faire suffisant et qu’elles
soient exécutées correctement, en particulier dans le domaine
étendu de la plage de poids, la SIGMA 9 permet d’effectuer
des manœuvres telles que les wing-overs, l’hélico, le TailGlide,
l’inversion, SAT et la spirale asymétrique.
L’aile a, comme d’habitude, été testée à une charge de 8 G, mais
elle n’est pas particulièrement renforcée.
Il faut savoir que de telles manœuvres représentent une charge
plus importante pour le matériel et peuvent considérablement réduire la longévité de l’aile. Un contrôle régulier de ton aile est donc
indispensable. Il est également essentiel de respecter la législation
de chaque pays.
29
30
Maintenance, durée d’utilisation
et réparations
Pliage
Quand tu plies ton aile, pose les caissons les uns sur les autres de
manière à ce que les sticks en plastique du bord d’attaque soient
superposés à plat et au même niveau. Tu prolongeras ainsi la durée de vie de ta SIGMA 9 et préserveras son bon comportement et
son gonflage rapide au décollage. La plier ensuite du bord de fuite
vers le bord d’attaque pour faciliter la sortie de l’air qu’elle contient
encore. En déplaçant régulièrement le pliage dans la zone médiane
de l’aile, on évite de solliciter toujours les mêmes panneaux du
centre. Quand tu la plies ou que tu la ranges, ton aile doit toujours
être sèche. Entrepose toujours ton parapente dans un endroit sec
et à l’abri de la lumière.
Maintenance
Le rayonnement ultraviolet, la chaleur, l’humidité, l’eau salée, les
produits de nettoyage agressifs, le stockage incorrect ainsi que les
sollicitations mécaniques (frottements au sol) accélèrent le processus de vieillissement.
§§ Rincer abondamment à l’eau douce une aile qui est entrée en
contact avec de l’eau salée.
§§ Nettoyer l’aile uniquement avec de l’eau douce et éventuellement avec un savon neutre, en aucun cas à l’aide de solvants.
§§ Ôter régulièrement des caissons le sable, les feuilles mortes, les
cailloux et la neige. Des ouvertures avec velcro sont disposées
en bouts de plumes à cet effet.
§§ Après chaque sollicitation importante (p. ex. atterrissage dans
un arbre), faire contrôler l’aile par un spécialiste.
§§ Ne pas exposer inutilement l’aile au soleil avant et après le vol.
§§ Ne pas exposer l’aile pliée à d’importantes variations de température et veiller à une circulation d’air suffisante pour empêcher
l’apparition de condensation.
§§ Ne pas traîner l’aile sur le sol.
§§ Lors de l’atterrissage, veiller à ce qu’il n’y ait pas d’impact au
niveau du bord d’attaque.
La durée de vie d’une aile peut être sensiblement prolongée en
observant les points suivants :
§§ Faire sécher complètement l’aile mouillée ou humide à l’intérieur,
à température ambiante, ou à l’extérieur, à l’ombre.
31
Que faire quand le bord d’attaque est
endommagé ?
comprend aussi les données techniques et les longueurs des
suspentes.
Si, contre toute attente, un stick se casse ou une couture se
déchire, il faut apporter l’aile dans un centre ADVANCE où le stick
sera recousu à sa place ou remplacé. Pour assurer la longévité de
l’aile, il est important, à l’atterrissage, de ne pas la laisser tomber
sur le bord d’attaque dans la mesure où les frottements pourraient
l’endommager. De plus, comme sur toutes les ailes, le risque qu’un
crossport se déchire est alors élevé.
Réparations
Contrôle
Une nouvelle SIGMA 9 doit subir un contrôle général tous les 24
mois. En cas d’utilisation intensive (> 150 vols/an ou lorsque l’aile
est soumise à des forces excessives), un nouveau contrôle devient
nécessaire au plus tard 12 mois après la première vérification !
Lors d’un contrôle général, on vérifie l’état de tous les matériaux
selon des directives sévères et avec le plus grand soin. Ensuite,
on évalue l’état général de l’aile qui est consigné dans un procèsverbal de test. Tu trouveras d’autres informations concernant le
contrôle annuel dans le présent manuel au chapitre « Service » ou
sur www.advance.ch.
La consigne générale de contrôle des parapentes ADVANCE
fait partie intégrante du manuel d’utilisation de la SIGMA 9. Elle
32
En principe, il ne faut jamais effectuer de réparation soi-même
sur une aile. Les différentes coutures et les suspentes ont été
fabriquées avec une précision maximale. C’est pourquoi seul le
fabricant ou un centre de service agréé peut apposer des pièces
de rechange de même construction ou des caissons entiers. En
revanche, le remplacement de suspentes ainsi que la réparation de
petites déchirures (jusqu’à 5 cm) ou de petits trous dans le tissu
à l’aide de Ripstop autocollant contenu dans le kit de réparation
sont autorisés. Dans tous les cas, l’aile doit d’abord être déployée
au sol et contrôlée avant le premier vol suivant une réparation ou le
remplacement de suspentes.
Tu peux te procurer les pièces de rechange telles que les suspentes, les maillons et les matériaux de réparation auprès d’ADVANCE,
d’un Service Center ou d’un revendeur ADVANCE.
Élimination
La protection de l’environnement joue un rôle important dans le
choix des matériaux et dans la fabrication d’un produit ADVANCE.
Nous utilisons exclusivement des matériaux sans danger pour
l’environnement et qui sont soumis à un contrôle permanent quant
à la qualité et au respect de l’environnement. Lorsque ton aile
arrivera en fin de vie dans quelques années, retire toutes les pièces
métalliques et élimine les suspentes, la voilure et les élévateurs
dans une installation d’incinération des déchets.
33
34
Données techniques
SIGMA 9
23
25
27
29
Surface à plat
m2
22.5
25
27
29
Surface projetée
m2
18.8
20.9
22.5
24.2
Poids conseillé au décollage 2
kg
60 – 85
75 – 100
90 – 115
105 – 130
Poids de l’aile
kg
4.55
4.9
5.25
5.55
5.8
5.8
5.8
5.8
Allongement à plat
Allongement projeté
4.1
4.1
4.1
4.1
Envergure à plat
m
11.5
12.1
12.6
13
Envergure projetée
m
8.8
9.3
9.6
9.9
Vitesse trimmée
km/ h
39 (+/- 1)
39 (+/- 1)
39 (+/- 1)
39 (+/- 1)
km / h
55 (+/- 2)
55 (+/- 2)
55 (+/- 2)
55 (+/- 2)
Homologation
EN / LTF C
EN / LTF C
EN / LTF C
EN / LTF C
Nombre de cellules
59
59
59
59
Nombre d’élévateurs
3 +1
3 +1
3 +1
3 +1
1
Vitesse max. 1
Profondeur maximum de l’aile
cm
245.3
258.8
268.6
278.4
Longueur des élévateurs
cm
48
50
52
54
Longueur max. de l’accélérateur
cm
12
13
14
14.5
Longueur max. des suspentes
cm
710.5
748.8
777.5
805.9
cm
58
61
65
70
Trims
Non
Non
Non
Non
Autres dispositifs ajustables /
amovibles / variables
Non
Non
Non
Non
3
Débattement sym. max. des freins 4
1 Dans la plage de poids conseillée ; dépend du poids au décollage,
pilote/sellette et taille de l’aile
2 Pilote, aile, équipement
3 élévateurs inclus
4 avec poids en vol max.
35
Matériaux utilisés
Les matériaux utilisés pour la construction de l’a SIGMA 9 ont
été soigneusement sélectionnés afin de garantir à cette aile une
excellente tenue dans le temps. Ils sont longuement testés en
conditions réelles d’utilisation.
Bord d’attaque
Skytex 38 Universal 9017 E25, 38 g/m2
Extrados
Skytex 38 Universal 9017 E25, 38 g/m2
Intrados
70032 Skytex 32 Universal E3W 32 g/m
Profils principaux
Skytex 40 Hard 9017 E29, 40 g/m2
Profils secondaires
70032 Skytex 32 HF E4D 32 g/m
36
Suspentes principales
Edelrid Aramid A-8000U-230 / 190 / 130 / 090
Suspentes de galerie
Edelrid Aramid A-8000U-130 / 090 / 070 / 050
Suspentes de freins
Edelrid Aramid A-8000U-190 / 070 / 050
Suspentes de commandes
Edelrid Dyneema 7850-240
Élévateurs
Polyester / Technora, 13mm
Maillons
MR 3.5mm Delta Inox S12
Fil à coudre
Polyester
Homologation
La SIGMA 9 est homologuée LTF et EN. Les rapports de tests
peuvent être téléchargés sur www.advance.ch.
Les classifications d’homologation ne fournissent que des informations restreintes sur le comportement en vol d’une aile dans un
air turbulent et thermiquement actif. La classification est réalisée
avant tout sur la base de manœuvres de vol extrêmes provoquées
en atmosphère calme.
Lors du développement d’une aile ADVANCE, l’accent est mis
avant tout sur le comportement en vol ainsi que sur le maniement,
et pas exclusivement sur le test d’homologation. Il en résulte ainsi
un produit équilibré doté du célèbre maniement ADVANCE. La
classification de l’homologation reste néanmoins un élément essentiel du cahier des charges, qui doit être respecté.
37
Service
ADVANCE Service Center
ADVANCE exploite deux propres Service Centres qui effectuent
des contrôles complets et des réparations en tous genres. Les
ateliers, situés en Suisse et en France, sont des établissements de
maintenance officiels et disposent d’une expérience de longue date et d’un solide savoir-faire spécifique aux produits. Le réseau de
service mondial d’ADVANCE comprend d’autres centres autorisés
qui fournissent les mêmes prestations. Tous les ateliers utilisent
exclusivement des matériaux ADVANCE originaux.
Tu trouveras toutes les informations concernant les contrôles annuels et les réparations, de même que les adresses correspondantes,
sur www.advance.ch.
Site Internet d’ADVANCE
Sur www.advance.ch, tu trouveras des informations complètes
sur ADVANCE et ses produits ainsi que des adresses qui te seront
utiles si tu as des questions.
Tu y as notamment la possibilité :
§§ de remplir la carte de garantie en ligne jusqu’à 10 jours après
l’achat afin de bénéficier pleinement de la garantie ADVANCE ;
38
§§ de t’informer sur de nouvelles connaissances concernant la
sécurité de nos produits ;
§§ de télécharger un formulaire de demande pour le contrôle chez
ADVANCE sous forme de PDF afin de pouvoir envoyer ton aile ;
§§ de trouver une réponse à une question sous FAQ (questions
fréquemment posées) ;
§§ de t’abonner à la Newsletter ADVANCE afin d’être régulièrement
informé par courriel des nouveautés et des produits.
Il vaut la peine de visiter régulièrement le site Internet d’ADVANCE,
car l’offre de prestations y est élargie en permanence.
Garantie
Afin que tu puisses profiter pleinement de la garantie ADVANCE,
nous te prions de bien vouloir compléter le formulaire correspondant sur Internet, sous la rubrique « Garantie ».
Dans le cadre de la garantie ADVANCE, nous nous engageons à
remédier à d’éventuelles défaillances de nos produits dues à un
défaut de fabrication. Afin de pouvoir faire valoir la garantie, il faut
informer ADVANCE du défaut dans les plus brefs délais et envoyer
le produit défectueux pour vérification. Ensuite, nous décidons
de la manière de remédier à un éventuel défaut de fabrication
(réparation, remplacement de pièces ou du produit). Cette garantie
est valable durant 3 ans à partir de la date d’achat du produit.
Cette garantie est valable trois ans à partir de la date d’achat du
produit. La durée de garantie et des intervalles de service débute
à partir de la date du premier vol, qui est inscrit sur la plaquette
constructeur. Si aucune date n’y est inscrite, on prend en compte
la date à laquelle l’entreprise ADVANCE a livré l’aile au revendeur
ADVANCE.
Aucune autre prétention ne découle de la garantie ADVANCE. En
particulier, aucune prestation de garantie n’est accordée pour des
dommages découlant d’une utilisation négligente ou inappropriée
du produit (p. ex. maintenance insuffisante, stockage inadéquat,
surcharge, exposition à des températures extrêmes, etc.). La même chose s’applique pour les dommages résultant d’un accident
ou d’une usure normale.
39
40
41
Description
Bandes de traction
Ouvertures du bord d’attaque
Extrados
Intrados
Cellules
Paroi intercellulaire
Winglet
Ouvertures de vidage
42
Plan de suspentage
2A7
A13
A14
B13
2A7
A13
B14
2C7
C13 C14
A14
2B7
B13
2B7
B14
2C7
C13 C14
43
C
Élévateurs
1. Kit oreilles
2. Poulie de renvoi accélérateur
3. Attaches rapides
4. Fixations magnétiques
5.Emerillon
6. Anneau en céramique
7. Speed-Performance-Indicator ( SPI )
8. Échelle SPI (verso de l’élévateur C)
44
B
A2
A1
Nœud de chaise
45
47
advance thun ag
u t t i g e n g s t r a s s e 87
ch 3600 thun
f o n + 41 3 3 225 70 10
f a x + 41 3 3 225 70 11
w w w. a d v a n c e.c h
i n f o @ a d v a n c e.c h
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising