Notice pour utilisateur

Notice pour utilisateur
Monture équatoriale
SkyVision NOVA 120
Manuel utilisateur
Version 1.1 du 08/01/2014
1
Cher client,
L’entreprise SkyVision et ses associés vous remercient d'avoir choisi une monture Nova 120. A l'aide de ce
matériel vous pourrez aborder sereinement l'astronomie en étant sûr d'avoir un matériel de qualité. Cette
monture saura complètement se faire oublier. Vous pourrez vous concentrer sur les cibles visuelles ou
photographiques de la nuit sans avoir à penser à la précision de suivi, au jeu dans les axes, à la précision et
la lenteur de pointage ou aux autres problèmes souvent rencontrés sur d'autres matériels.
Dans un souci constant d'amélioration et d'innovation, SkyVision reste ouvert à toute suggestion de votre
part (à l’adresse contact@skyvision.fr). N'hésitez à nous faire parvenir toutes remarques, questions ou
suggestions à propos de cette monture.
Nous serions aussi heureux que vous nous fassiez partager vos observations, vos images, vos mesures ou
découvertes.
En vous souhaitant de bonnes observations...
Ce manuel est un manuel de mise en route matériel, le manuel de mise en route avec le logiciel est dans
un autre document.
Numéro de série de la monture télescope :
Date de fabrication : XX/XX/XX
Pour SkyVision
2
Sommaire
1
2
Présentation...............................................................................................................................................5
1.1
Rupture technologique .......................................................................................................................5
1.2
Une monture Robotique : ...................................................................................................................6
Déballage de la monture............................................................................................................................7
2.2
Liste des items.....................................................................................................................................7
3
Montage du pied colonne (option)............................................................................................................9
4
Encombrement de la monture ................................................................................................................11
5
Installation de la monture .......................................................................................................................12
5.2
Interfaces...........................................................................................................................................12
1.2.1
Interface inférieure de la monture ............................................................................................12
1.2.2
Interface supérieure de la monture...........................................................................................13
5.3
Montage de la monture ....................................................................................................................16
1.2.3
Embase.......................................................................................................................................16
1.2.4
Montage de l’ensemble table équatoriale – ascension droite..................................................17
1.2.5
Pré-réglage de l’élévation de la monture ..................................................................................18
1.2.6
Mise en place des câbles ...........................................................................................................19
1.2.7
Montage de l’axe de déclinaison ...............................................................................................20
1.2.8
Finition de la mise en place des câbles......................................................................................20
1.2.9
Utilisation en mode alt-azimutal ...............................................................................................21
5.4
Mise en place des contrepoids..........................................................................................................23
5.5
Montage du tube optique .................................................................................................................26
5.6
Equilibrage.........................................................................................................................................27
1.2.10 Raccordement du boitier électronique .....................................................................................27
1.2.11 Pré-réglage.................................................................................................................................28
1.2.12 Équilibrage « avant - arrière » de l'axe de déclinaison..............................................................29
1.2.13 Équilibrage « droite - gauche » de l'axe de déclinaison ............................................................30
1.2.14 Équilibrage de l'ascension droite...............................................................................................31
5.7
Mise en station..................................................................................................................................33
1.2.15 Réglage de l’azimut de la monture ............................................................................................33
1.2.16 Réglage de l’élévation de la monture ........................................................................................33
6
Utilisation de la monture .........................................................................................................................35
6.2
Mise sous tension..............................................................................................................................35
6.3
Réglage des têtes de codeurs............................................................................................................35
6.4
Pilotage en monde manuel ...............................................................................................................36
3
7
Maintenance ............................................................................................................................................37
7.2
Précautions d’usage général .............................................................................................................37
7.3
Maintenance opérateur ....................................................................................................................37
7.4
Maintenance fournisseur ..................................................................................................................37
4
1 Présentation
1.1
Rupture technologique
Dérivée des montures de télescopes professionnels, la monture équatoriale Nova 120, est équipée de
moteurs à entraînement direct, ou direct-drive. Les moteurs sont installés directement sur les axes, sans
aucune autre pièce mécanique de liaison ou de réduction de vitesse. Le couple important des moteurs
choisis, permet une grande rigidité angulaire des axes, et supporte un éventuel déséquilibrage du
télescope. Des freins de parking s’actionnent automatiquement à chaque mise hors tension de la monture
afin de pouvoir redémarrer sur une position connue sans avoir à réinitialiser les codeurs à chaque mise
sous tension.
Les moteurs sont pilotés par des codeurs à très haute résolution (26 milliseconde d’arc par pas, soit plus de
48 millions de pas par tour pour les modèles avant 2014 et le double de nombre de pas après). Ce niveau
de performance est exigé afin de garantir une excellente précision de pointage et de suivi. Mais la
technologie s’oublie, seule reste la performance. La monture Nova 120 s’utilise de la même façon que
n’importe quelle monture allemande classique, mais sans aucun de ses défauts :
-
Le suivi de très haute précision permettant de poses longues sans guidage
La grande dynamique de la monture permet des pointages très rapides offrants un gain de temps
appréciable pour les phénomènes temporaires comme les sursauts gamma.
Pas de réglage de positionnement d’engrenage ou de vis tangente à réaliser selon les saisons ou la
température.
Très grande rigidité due à l’absence totale de jeu et d’hystérésis, quelle que soit la température.
Pas de pièces d’usure sensible aux poussières et requérant un entretien régulier, d’où une très
grande fiabilité et une longue durée de vie.
Suivi des objets mobiles par rapport au ciel (Soleil, Lune, planète, comète, astéroïde, voir satellites
terrestre…).
Vitesse de suivi très faible et sans jeu en delta, permettant le suivi différentiels d’objets se
déplaçant très lentement sur le ciel.
Grâce à la qualité du suivi de cette monture, lors des séances de prise de vue, 100% des images sont
utilisables, sans aucune rejection par manque de qualité de suivi. L’observateur passe plus de temps à
observer, et moins de temps à se lutter avec les défauts intrinsèques du matériel. Le gabarit et la capacité
de charge de cette monture (>100 kg) la rendent idéale pour des instruments de la gamme 400 à 600mm
de diamètre, en fonction du poids et de la longueur du tube optique. L’interface supérieure de la monture
est pourvue de nombreux taraudages permettant de fixer facilement des instrumentations d’origine variés.
En cas de besoin, cette interface peut être facilement être adaptée à une instrumentation spécifique.
Pour une installation itinérante, ou même en fixe dans un observatoire, un pied colonne optionnel
surdimensionné permet de positionner la monture d’une façon rigide et stable. Équipé de vérins de mise à
niveau, le pied colonne permet de s’installer facilement même lorsque le terrain n’est pas plat.
5
1.2
Une monture Robotique :
Parce que tout le monde ne possède pas un ciel parfait dans son jardin, la monture SkyVision Nova 120 a
été pensée dès sa conception pour une utilisation à distance. Les axes creux (passage libre de 66mm de
diamètre) permettent le passage de tous les câbles de l’instrumentation du télescope à l’intérieur de la
monture, afin que le télescope puisse pointer dans toutes les directions, sans aucun risque d’accrocher un
câble.
En cas de perte accidentelle de la position du télescope (mouvement de la monture hors tension), les
codeurs incluent des repères absolus autorisant une réinitialisation en explorant un domaine limité de
mouvements (de l’ordre de 10 à 15°). L’interface de communication avec le PC est Ethernet, choisie pour
sa fiabilité et sa facilité à raccorder à un réseau local. Le logiciel de pilotage de la monture peut être utilisé
en mode autonome, ou en mode piloté via un protocole ASCOM. Cette monture peut donc être utilisée
facilement avec tous les logiciels astronomiques du marché, offrant la possibilité de piloter une monture
de télescope. Le logiciel, conçu pour la performance, a été pensé avec le souci de l’ergonomie, afin qu’il
soit facile à prendre en main. Il est disponible aussi bien en français ou qu’en anglais.
6
2 Déballage de la monture
La monture est livrée dans une caisse palette au format Europe. L’encombrement de la caisse est de
120cm x 80cm au sol sur 91cm de haut. L’ensemble pèse environ 130 kg auquel il faut ajouter les
contrepoids s’ils sont présents.
Figure 1
Dans la caisse se trouve un ensemble de calage en mousses permettant de protéger les éléments de la
monture. Ces protections sont simplement posées les unes sur les autres.
Figure 2
2.2
Liste des items
7
Voici la liste des items présents dans la caisse de la monture :
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Boitier de contrôleur de monture
Barre de contrepoids
Contrepoids (Optionnels)
Câble réseau
Un joypad
Câble 220V ou 110V (selon le pays de destination)
Axe Alpha de la monture sur le plateau
Axe Delta de la monture
Documentation, factures, certificats de conformité.
8
3 Montage du pied colonne (option)
Sur option, la monture Nova 120 peut être équipée d’un pied colonne adapté. Ce pied colonne est
composé de 4 pièces : une colonne centrale et 3 pieds équipés qui viennent se monter sur la périphérie. La
colonne centrale peut être réalisée à la hauteur voulue afin de pouvoir s’adapter à toute configuration.
Figure 3
Coucher la colonne centrale sur le côté, puis venir monter le premier pied sur la colonne, en enfilant les
trous sur les deux tiges filetées qui dépassent. Placer deux rondelles (pour vis de 12), puis deux écrous
borgnes M12 sur les tiges filetés et serrer fortement à l’aide d’une clé de 19mm (plate ou à pipe).
Retourner l’ensemble, et faire de même avec les trois autres pieds.
9
Figure 4
Au bout de chaque pied, un vérin de mise à niveau est présent. Ces vérins peuvent servir à compenser une
installation sur un sol non horizontal. Pour changer le réglage de ces vérins, il faut débloquer l’écrou M20
qui est sur le dessus du vérin à l’aide d’une clé plate de 30mm. Une fois cet écrou libre, ajuster le réglage
de la hauteur à l’aide d’une clé plate de 24mm si le pied est chargé, ou tout simplement à la main sir le
pied n’est pas chargé. Une fois le réglage effectué, resserrer fortement l’écrou de blocage, ne pas laisser ce
vérin libre sur son axe.
Figure 5
Dans le cas de l’utilisation de la monture en mode alt-azimutal, ces vérins peuvent aussi servir à effectuer
la mise en station de la monture. Pour information, avec le pied SkyVision standard, un tour de vis produit
un une différence d’angle de 0.15° ou 9 arcmin.
10
4 Encombrement de la monture
Figure 6
La Figure 6 illustre les principales côtes d’encombrement de la monture SkyVision direct drive NOVA 120
en mode équatorial. Lors d’une installation en coupole, il est judicieux (mais non obligatoire) d’aligner le
centre de la coupole avec l’intersection des axes Alpha et Delta.
11
5 Installation de la monture
5.2
Interfaces
1.2.1
Interface inférieure de la monture
Figure 7
L’interface inférieure de la monture Nova consiste en une plaque circulaire de 400mm
de diamètre. Pour sa fixation sur la colonne ou sur un pied dédié, cette plaque est
pourvue de 2 série de 6 trous avec lamages, prévus pour des vis BTR (ou CHC) de type
M10. Un trou central de Ø180mm permet le passage des câbles de la monture et de
l’instrumentation.
Les trous de la couronne intérieure se trouvent sur un rayon de 125mm, tandis que ceux de la couronne
extérieure se trouvent sur un rayon de 160mm. Cette interface permet notamment la fixation de la
monture sur un pied colonne SkyVision. Si cette interface n’est pas utilisable, pour une fixation sur un pied
appartenant au client, SkyVision peut fabriquer sur mesure une interface répondant au besoin.
12
Figure 8 : plan de l’interface sur le pied, les trous sur rayon 160 et 125 mm peuvent êtres utilisés pour fixer
la monture à un pied.
Sur cette plaque une excroissance fixée par deux vis est présente. Elle sert de butée pour la mise en station
de la monture. C’est sur cette butée que va venir s’appuyer les vis de réglage en azimut de la monture.
Lorsque cette plaque est fixée, il est important de mettre cette butée en direction du Nord, si possible avec
une bonne précision (typiquement +/-3°). Le réglage en azimut de la monture permet un réglage de +/- 7°
d’amplitude, il faut donc chercher à être plus précis que 3° lorsque cette plaque sera fixée sur le pied. Ne
pas utiliser une boussole, mais plutôt l’étoile polaire, ou l’ombre d’un piquet droit au moment du passage
au méridien du soleil.
1.2.2
Interface supérieure de la monture
13
Figure 9
Sur l’interface supérieure de la monture, les 6 têtes de vis de type CHC (ou BTR) sont
visibles. Attention, ces vis servent à fixer la précontrainte des roulements et sont
montées à l’assemblage en usine lors des premières étapes d’assemblage. Sous peine
d’annulation de garantie et de dégâts sur le matériel, ces vis ne doivent jamais être
vissées/dévissées par l’opérateur.
Tous les autres trous, lisses ou taraudés présents sur cette pièce servent au montage de l’instrument sur la
monture. Les deux rainures visibles de part et d’autre, permettent le passage des câbles du télescope et de
son instrumentation.
14
Figure 10
Les 6 trous Ø11 avec lamages, situés à la périphérie de la pièce définissent une interface qui est
standardisé par Skyvision. Ce standard possédant des vis plus grandes et des trous plus espacés sera à
privilégier dans le cas d’utilisation d’instrumentations lourdes.
Les autres trous filetés reprennent un certain nombre de standards d’interface (Losmandy, Takahashi)
permettant de fixer sur la monture SkyVision Nova 120 tout un panel d’accessoires de fixations diverses.
15
5.3
Montage de la monture
1.2.3
Embase
Si ce n’est le cas, il vous faudra commencer par séparer la plaque d’embase de la table équatoriale de la
monture. Pour cela, enlever les trois vis de fixation de la table équatoriale, puis les 2 vis de réglage
d’azimut de la monture (les dévisser complètement afin de les enlever).
L’ensemble table équatoriale + ascension droite pèse près de 50 kg. Il est possible de manipuler cet
ensemble à la main à l’aide des solides poignées fixées de part et d’autre de la table équatoriale. Il est aussi
possible de passer des élingues dans les poignées afin de soulever l’ensemble à l’aide d’un système de
levage tel qu’un pont ou un palan.
Figure 11
Faire attention à monter la plaque embase avec la butée en direction du Sud (Figure 12) pour l’hémisphère
Nord, ou du Nord pour l’hémisphère sud, puis la fixer solidement. Pour cela, il n’est pas obligatoire de fixer
une vis dans chacun des 12 trous de la plaque d’embase (voir Figure 7 et Figure 12). Cependant, 3 vis à
120° les unes des autres, sur la couronne interne ou sur l’externe, sont un minimum pour une fixation
sécurisée. Mettre une couche de graisse entre les deux plaques (celle qui est mobile et celle qui est fixe)
cela aide beaucoup le déplacement en azimut et son réglage lors de la mise en station.
16
Figure 12 (à gauche configuration hémisphere Nord, à droite configuration hémisphere Sud)
1.2.4
Montage de l’ensemble table équatoriale – ascension droite
Une fois la plaque d’embase solidement fixée, poser l’ensemble table équatoriale + ascension droite sur la
plaque d’embase, en prenant garde à ce que la butée qui est fixée sur la plaque d’embase, passe bien dans
l’encoche de réglage en azimut de la table équatoriale. Mettre de la graisse sur la plaque inférieure afin
que la plaque supérieure puisse tourner de manière douce en azimut.
Monter ensuite les deux vis de réglage en azimut et les visser jusqu'à ce qu’elles viennent appuyer sur la
butée. Monter et serrer alors les trois vis de fixation de la table équatoriale.
Figure 13
17
1.2.5
Pré-réglage de l’élévation de la monture
En partant du haut vers le bas, les différents trous dans la table équatoriale, permettent différentes
amplitudes sur le réglage d’élévation de la monture (réglage qui doit être égal à la latitude du lieu à
laquelle la monture est installée) :
Trou n°1 (en haut) : latitudes de 53° à 66°
Trou n°2 :
latitudes de 43° à 63°
Trou n°3 :
latitudes de 33° à 54°
Trou n°4 :
latitudes de 23° à 44°
Trou n°5 :
latitudes de 17° à 34°
Trou n°6 (en bas) : latitudes de 0° à 24° (nécessite une tige filetée de réglage spécifique pour les
réglages inférieurs à 18°).
Figure 14
Si le changement du préréglage de l’élévation de la monture est requis, il convient de prendre certaines
précautions.
Voici la procédure à suivre :
• Desserrer les deux vis de blocage de l’élévation.
• Agir sur le bouton de réglage de façon à modifier le réglage de latitude dans le sens désiré jusqu’à
arriver en butée de réglage.
• Serrer les deux vis de blocage de l’élévation.
• Dévisser légèrement le bouton de réglage de façon à ce qu’il n’appuie plus sur la butée à bille.
• Dévisser les deux vis de positionnement de réglage d’élévation et sortir les douilles qui étaient
fixée. Attention, à ce moment le barreau et la butée à bille peuvent tomber. Penser à les retenir.
• Placer le barreau en face des trous désirés, la tige fileté traversant la butée à bille et le barreau.
• Remonter les douilles et les vis de positionnement de réglage d’élévation.
• Revisser le bouton de réglage de façon à venir l’appuyer sur la butée à bille.
18
1.2.6
Mise en place des câbles
Démonter tout d’abord le capot situé à l’extrémité inférieure de l’axe d’ascension droite, afin de faciliter
l’accès à l’axe creux de la monture. Les 4 vis CHC M6 se dévissent avec une clé 6 pants (BTR) de 5mm.
Figure 15
Passer alors tous les câbles nécessaires à l’instrumentation (motorisation de porte oculaire, ventilateurs,
camera d’acquisition, camera de guidage…) à l’intérieur de l’axe de la monture tel que représenté sur les
images suivantes :
Figure 16
19
Figure 17
Faire attention à ce que le ou les câbles passent bien dans l’encoche que l’on trouve dans la pièce qui est
au sommet de l’axe d’ascension droite. Evitez de vous tromper de sens dans les câbles
Il vaut mieux passer plus de câbles que nécessaire ! Car une fois la monture montée, cela reste possible,
mais c’est une opération plus délicate.
1.2.7
Montage de l’axe de déclinaison
Pour monter l’axe de déclinaison sur la monture, deux personnes seront requises, de 6 vis CHC M10x40 et
d’une clé BTR de 8mm. Tout d’abord, dérouler et séparer les deux câbles qui partent du corps de
déclinaison. Le câble supérieur est celui qui conduit au codeur de déclinaison, et l’autre, celui qui part du
bas et l’alimentation du moteur de déclinaison.
Tandis qu’une personne porte le corps de déclinaison (poids = environ 30 kg) et l’approche de la monture,
un autre personne prend les câbles et les passe dans l’axe d’ascension droite. Faire très attention au
passage des câbles, car il ne faut pas les pincer lorsque le corps déclinaison vient en contact avec l’axe
d’ascension droite. Le câble d’alimentation du moteur doit passer par l’encoche inférieure, tandis que le
câble du codeur doit passer par l’encoche opposée. Une fois le corps de déclinaison en place, le fixer à
l’aide des 6 vis CHC M10x40.
1.2.8
Finition de la mise en place des câbles
C’est à ce moment qu’il faut finir la pose des câbles électriques de l’instrumentation. Passer les câbles par
l’ouverture qui se situe dans la pièce supportant la barre de contrepoids, puis faire cheminer les câbles
jusqu'à sommet de la monture. La longueur de câbles nécessaires pour passer dans les axes alpha et delta
de la monture est de 1.6 m
Le câble codeur de l’axe delta passe dans l’axe Alpha et se sépare de manière opposé en allant vers le haut,
au reste des autres câbles dans la pièce d’interface Alpha/Delta.
20
Figure 18
Une fois les câbles en place, remonter le capot de bout d’axe d’ascension droite en faisant passer tous les
câbles dans l’encoche du capot. Il est possible de tourner le capot avant montage, si on veut faire sortir les
câbles sur le côté ou sur le haut. Le faisceau de câble peut alors cheminer le long du pied de la monture, ou
passer à travers le trou de la table équatoriale et cheminer à travers le pied, si ce dernier et creux.
1.2.9
Utilisation en mode alt-azimutal
Sur les flancs de la table équatoriale se trouvent deux trous permettant une fixation verticale de l’axe
d’ascension droite de la monture. Ce montage permet d’utilisation de la monture en mode alt-azimutal
(Figure 19).
Figure 19
21
Pour arriver à ce résultat, il faut tout d’abord démonter les quatre vis fixant l’axe d’ascension droite à la
table équatoriale, puis les remonter dans les trous adaptés. On peut noter que la position verticale et
obtenue lorsque les 2 vis supérieures se retrouvent en butée à l’extrémité de la rainure du réglage
d’élévation de la monture. Pour arriver à ce résultat, il faut aussi avoir entièrement démonté le système de
réglage fin de l’élévation de la monture comme expliqué au paragraphe 1.2.5. La mise en station de la
monture, via son embase n’est donc pas réalisable dans ce mode de fonctionnement. Elle peut cependant
être réalisée par logiciel via l’établissement du modèle de pointage, ou éventuellement à l’aide des vérins
de mise à niveau du pied colonne.
22
5.4
Mise en place des contrepoids
La tige de contrepoids est en inox de 40mm de diamètre et 450 mm de long.
Figure 20
A une extrémité, un taraudage M10 a été réalisé permettant de fixer une rondelle servant de butée de
sécurité (le montrer). Cette butée sert à bloquer un contrepoids mal fixé afin de sécuriser l’opérateur et le
matériel. A l’autre extrémité de la tige, on trouve un filetage de gros diamètre permettant le montage de la
barre de contrepoids, à l’extrémité de l’axe de déclinaison de la monture. La présence de deux plats usinés,
du côté du gros filetage permet un éventuel déblocage de la tige de contrepoids à l’aide d’une clé plate de
32 mm en cas de démontage impossible à la main.
Figure 21
Les contrepoids pèsent 10kg par disque. Ils sont solidement bloqués sur la tige de contrepoids à l’aide de
deux brides (une de chaque côté) venant serrer la tige.
Attention, compte tenu de la masse importante des contrepoids, cette opération peut
s’avérer dangereuse pour l'opérateur. Faire très attention lors de chaque action
entreprise.
Pour monter les contrepoids, sur la monture, il faudra commencer par visser la tige de contrepoids seule
sur la monture. L’amener en butée, mais il n’est pas utile de serrer à la clé. Un serrage manuel suffit.
23
Monter ensuite une première bride (voir Figure 22) sur la tige de contrepoids.
Figure 22
Pour mettre en place les contrepoids sur la tige, il faut l’amener en positon horizontale. Pour maintenir la
barre de contrepoids dans cette position, il est possible d’utiliser une ou deux personnes, voire d’appuyer
la barre de contrepoids sur un support solide.
Figure 23
Monter le nombre de contrepoids nécessaire à l’équilibrage de l’instrument. Puis monter la seconde bride,
l’appuyer sur les contrepoids et serrer la bride. En dernier, monter en bout de tige de contrepoids la butée
de sécurité (voir Figure 24). Une fois les deux brides serrées et la butée montée, il est possible de remettre
la tige de contrepoids verticale, vers le bas.
24
Figure 24
25
5.5
Montage du tube optique
Le montage du tube se réalise en bout d’axe Delta. La platine d’interface entre le tube et la monture
dépend de l’interface du tube.
Selon le tube que vous choisirez, il nous sera possible d’usiner l’interface qui convient et sur demande. Ou
sinon utiliser les trous filetés déjà présents sur l’interface delta.
Il est nécessaire de prévoir le nombre de contrepoids adéquats et de les installer au préalable avec l’axe
des contrepoids vers le bas et de monter le tube une fois les contrepoids montés.
Dans tous les cas, les câbles nécessaires au plan focal de l’instrument (USB, + 12V) seront installés avant le
montage du tube.
Attention, les freins de la Nova 120 ne peuvent freiner un déséquilibrage limité à
plusieurs dizaines de N.m, mais pas à un tube qui serait monté avant les contrepoids !
Dans le cas de la nova 200, une vis de blocage est installée pour bloquer les axes Alpha
et delta. S’assurer que ces vis de blocage sont bien installées et visées à fond avant le
montage du tube.
26
5.6
Equilibrage
Afin d'optimiser le fonctionnement de la monture, il est important d’effectuer un équilibrage correct de
l'instrument. Même si le couple moteur important de la monture SkyVision Nova 120 permet une
utilisation courante avec un léger déséquilibre, mais un bon équilibrage permet d’éviter que la monture
parte entre le moment où l’alimentation du secteur est perdue (en cas de coupure secteur inopportune) et
le moment ou les freins se mettent en action (une demi seconde).
L’équilibrage devra être particulièrement soigné et sera donc fait selon une méthode « 3 axes » afin que
cet équilibrage soit bon dans toutes les positions de l'instrument. L’équilibrage décrit dans la suite de ce
chapitre est le cas d’un tube optique SkyVision OTN, car une non-symétrie du tube (formule optique
Newton) oblige à un équilibrage plus complexe.
Commencer tout d'abord par mettre le télescope dans sa configuration observationnelle : montage des
accessoires, des câbles, ouverture des capots de protection et bouchons de toutes les optiques. Fixer les
câbles sur le tube optique de façon à ce qu'ils soient fixes par rapport au tube optique quelle que soit la
direction de visée.
1.2.10 Raccordement du boitier électronique
Repère 1 : Led témoin de desserrage du frein (1 par axe). Allumée = frein desserré.
27
Repère 2 : Interrupteur de desserrage manuel (1 par axe).
Repère 3 : Branchement des codeurs (1 par axe).
Repère 4 : Branchement des moteurs et des freins (1 par axe).
Repère 5 : Led de mise sous tension du boitier.
Repère 6 : Câble d’alimentation (
Repère 7 : Interrupteur de mise sous tension.
Repère 8 : Branchement câble réseau.
Pour l’équilibrage de l’instrument, seul le branchement du câble d’alimentation et des câbles
d’alimentation des freins et des moteurs est nécessaire. Brancher tout d’abord le câble d’alimentation
général (6) et actionner l’interrupteur général (7) de façon à ce qu’il soit allumé. S’assurer que les leds
témoin de desserrage des freins (1) sont bien éteintes. Si elles sont allumées, actionner le ou les
interrupteur (2) afin de les éteindre. Cette vérification permet de s’assurer de la position des interrupteur
des freins afin d’être sûr que les freins ne vont pas lâcher le télescope à la mise sous tension, alors que ce
dernier n’est pas encore équilibré.
Eteindre l’interrupteur général (7), puis brancher les câbles d’alimentation des moteurs et freins (4).
Attention à ne pas les inverser, les câbles et les connecteurs qui sont identifiés en fonction du nom de
chaque axe de la monture.
Mettre sous tension le boitier d’alimentation (7). Maintenant, en agissant sur les interrupteurs (2) de
l’ascension droite ou de la déclinaison, lâcher ou serrer les freins de chaque axe est possible. Cela est
nécessaire pour réaliser un bon équilibrage de l’instrument.
1.2.11 Pré-réglage
Mettre sous tension l'électronique de la monture. Tandis qu'une personne sécurise le télescope (maintenir
la barre des contre poids), agir sur l’interrupteur qui permet de libérer le frein d'ascension droite. En
agissant sur la barre de contrepoids, faire tourner l'axe d'ascension droite de la monture de façon à mettre
la barre de contrepoids horizontale (a cette étape, la position de la déclinaison n’a pas d’importance).
Figure 25
Translater les contrepoids afin d'équilibrer l'axe d'ascension droite. Les brides qui encadrent les
contrepoids (voir Figure 22) doivent être bien appuyées sur contrepoids avant serrage, afin de ne laisser
aucune possibilité de jeux des contrepoids entre les brides.
28
Attention, compte tenu de la masse importante des contrepoids, cette opération peut
être dangereuse pour l'opérateur. Ne jamais desserrer les brides de retenue des
contrepoids sans que la rondelle de sécurité soit fixée à l’extrémité de la barre (voir
Figure 24).
Une fois cette opération effectuée, remettre le frein d'ascension droite en agissant sur l'interrupteur du
boîtier électronique de la monture.
1.2.12 Équilibrage « avant - arrière » de l'axe de déclinaison
Laisser la barre de contrepoids horizontale, frein d'ascension droite serré. Tandis qu'une personne sécurise
le télescope en tenant son extrémité, desserrer le frein de la déclinaison, et mette le tube en position bien
horizontale (vers le nord, ou vers le sud).
Figure 26
Placer alors des masselottes longues, et/ou courtes autour de l'anneau d'extrémité, du coté où le
télescope est trop léger. Utiliser pour cela des vis M6. Faire attention à ce que la longueur des vis soit
adaptée au nombre de masselottes utilisées. Dans la mesure du possible, essayer de distribuer les
masselottes tout autour de l'anneau. L’équilibrage doit être bon pour un tube parfaitement horizontal. Ne
pas se préoccuper de ce qu'il se passe (déséquilibre) lorsque le tube pointe plus haut, ou plus bas que la
position horizontale.
29
Figure 27
A cette étape, un rééquilibrage de l'axe d'ascension droite peut éventuellement être effectué (bloquer le
frein de déclinaison, et libérer le frein d'ascension droite)
A noter que si le télescope est installé sur la monture à l’aide d’une fixation de type queue d’aronde, il n’y
a pas besoin de masselottes d’équilibrage. Ce réglage peut être obtenu via une translation du tube optique
sur sa queue d’aronde.
1.2.13 Équilibrage « droite - gauche » de l'axe de déclinaison
Laisser la barre de contrepoids horizontale, frein d'ascension droite serré. Tandis qu'une personne sécurise
le télescope en tenant son extrémité, desserrer le frein de la déclinaison, et mette le tube en position
vertical (vers le zénith).
Regarder si le télescope a tendance à partir vers le sud ou vers le nord. Pour ce réglage, ajouter ou retirer
de masselottes sur l'anneau ne sera plus possible. Il faut donc jouer sur la répartition des masselottes
autour de l'anneau.
Figure 28
Ce réglage est particulièrement important dans le cas d’un télescope Newton, avec un porte oculaire fixé
30
sur le coté du tube. Dans le cas d’une lunette, ou d’un télescope à miroir secondaire convexe (SchmidtCassegrain, Dall-Karikham, Ritchey-Chrétien…) la forme naturelle du télescope doit aboutir naturellement à
un bon équilibrage dans cet axe. Mais il est cependant utile d’équilibrer des accessoires fixés en parallèle à
l’instrument principal (chercheur, second instrument…). Si ce réglage via des masselottes n’est pas
souhaité, il est nécessaire d’avoir un système de fixation du tube optique sur la monture, via une queue
d’aronde qui est perpendiculaire à l’axe optique de l’instrument (comme celui de la Figure 29 par
exemple).
Figure 29
1.2.14 Équilibrage de l'ascension droite
Une fois la déclinaison parfaitement équilibrée (en horizontal, comme en vertical), il faut procéder à
réglage final de l'équilibrage de l'ascension droite. Pour cela, serrer le frein de déclinaison, et desserrer
celui d'ascension droite.
Figure 30
31
Translater les contrepoids afin d'équilibrer l'axe d'ascension droite. Les brides qui encadrent les
contrepoids doivent être bien appuyées sur contrepoids avant serrage, pour ne laisser aucun jeu à ces
derniers.
Attention, Compte tenu de la masse importante des contrepoids, cette opération peut
être dangereuse pour l'opérateur. Ne jamais desserrer les brides de retenue des
contrepoids sans que la rondelle de sécurité ne soit fixée à l’extrémité de la barre.
Une fois ces opérations réalisées, l'équilibrage du télescope est valable quelle que soit la direction de visée
de l'instrument sur le ciel.
32
5.7
Mise en station
L’axe creux de l’ascension droite, nécessaire au passage des câbles, ne permet pas le montage d’un viseur
polaire dans l’axe de la monture. Il est cependant possible de monter un viseur polaire déporté sur le
dessus de l’axe d’ascension droite.
Ainsi les méthodes utilisables pour la mise en station de la monture à privilégier, seront les méthodes de
KING ou de Bigourdan, en visuel, ou assisté par camera et logiciel.
1.2.15 Réglage de l’azimut de la monture
Figure 31
Le réglage de l’azimut de la monture s’affine via les deux vis de réglage de l’azimut qui se trouvent à la base
de la monture. Lorsque l’ajustement de réglage est nécessaire, les trois vis de fixation de la table
équatoriale seront desserrées. Puis effectuer le réglage, puis resserrer les trois vis.
L’amplitude du mouvement d’azimut est de +/- 7° par rapport à la position médiane.
La sensibilité du mouvement d’azimut est de 0.4° (24 arcmin) par tour de vis de réglage.
Le graissage préalable des plateaux permet une douceur accrue lors du positionnement en azimut de la
monture.
1.2.16 Réglage de l’élévation de la monture
33
Figure 32
Le réglage de l’élévation de la monture se réalise via la grosse molette située sous l’axe d’ascension droite
de la monture. Lorsque le réglage doit être ajusté, les deux vis de blocage de l’élévation doivent être
desserrés, effectuer le réglage, puis resserrer les deux vis.
L’amplitude du mouvement d’élévation est d’environ +/- 10° par rapport à la position médiane.
La sensibilité du mouvement d’élévation est d’environ 0.57° (34 arcmin) par tour de molette.
Il est possible d’utiliser un inclinomètre dédié ou celui est installé dans des smartphones pour dégrossir ce
réglage.
34
6 Utilisation de la monture
6.2
Mise sous tension
6.3
Réglage des têtes de codeurs
Figure 33
Sous les deux connecteurs des codeurs, de type DB15, raccordés à la façade du boitier de contrôle, des leds
de différentes couleurs indiquent la qualité de signal lu par la tête de lecture regardant l’anneau codeur.
La position des têtes de codeurs sont réglées en atelier avant livraison et vous n’aurez probablement pas
à y retoucher. Lorsqu’un tour de l’axe (Alpha ou Delta) est entrepris, le réglage initial fait en atelier, donne
généralement du vert sur la plus grande partie du tour, mais avec quelques zones pouvant être oranges et
d’autres bleues.
Ne pas tenir compte de la couleur prise par les leds lorsque l’axe est déplacé à la main, car la vitesse est
généralement très élevé dans ce mode, mais uniquement tenir compte de la couleur lorsque l’axe est
arrêté, ou tourne à faible vitesse. Il n’y a pas lieu de refaire un réglage lorsque la couleur orange est
observée par intermittence. Par contre, si la couleur rouge est observée, là seulement un réglage est
souhaitable. Si la couleur rouge clignote, un réglage des têtes codeurs est nécessaire.
Sur chaque axe, la tête de lecture de l’anneau codeur se trouve dans un petit capot réglable noir. Sur ce
capot, deux « grosses » vis permettent de plaquer le capot sur le corps de monture, et 4 petites vis sans
têtes dans les 4 coins qui servent de butées réglables et permettent ainsi de régler de la position du capot
en inclinaison et en tirage. D’autre part, le jeu existant autour des deux grosses vis de serrage permet aussi
un réglage du capot en translation horizontale et verticale.
35
Figure 34
6.4
Pilotage en monde manuel
Pour la maintenance, ou pour une utilisation en observation visuelle, il peut être nécessaire de faire
bouger la monture d’une manière plus intuitive et plus directe qu’en désignant une direction de visée sur
l’écran de l’ordinateur. Le pilotage en mode manuel de la monture Nova passe par l’utilisation d’un joypad
USB qui doit être branché sur l’ordinateur qui pilote la monture.
• La croix de direction, sur la gauche du joypad permet de déplacer le télescope. Les directions
horizontales déplaçant le télescope en ascension droite et les directions verticales, déplaçant le
télescope en déclinaison.
• Les deux commutateurs du centre permettent d’inverser les sens Nord et Sud, et les sens Est-Ouest.
Cela permet notamment de faire coller les directions de déplacement du joypad, avec ce qui peut
être observé dans un oculaire, quelle que soit la configuration optique de l’instrument.
• Enfin les quatre boutons de la partie droite du joypad, numérotés de 1 à 4 permettent d’utiliser 4
vitesse de déplacement, configurables dans le logiciel de pilotage de la monture.
Pour plus d’informations, se référer au manuel du logiciel de la monture.
36
7 Maintenance
Compte tenu du fait que cette monture n’a aucun élément mécanique de transmission de force, sa
maintenance est extrêmement simple.
7.2
Précautions d’usage général
Si des câbles passent dans les axes de la monture, éviter de la faire tourner sur plusieurs tours. Les câbles
vont s’entortiller et le faisceau de câble va se rigidifier ou se casser.
7.3
Maintenance opérateur
Eviter de faire tourner la monture avec les freins activés. La monture peut tourner avec les freins activés
car ils fonctionnent par friction et leur couple n’est pas infini.
Veuillez équilibrer le mieux possible en Alpha et en Delta le tube
Ne pas démonter les têtes codeurs, leur ajustement peut être long dans le cas d’un utilisateur non
expérimenté, l’ajustement en usine est optimum.
7.4
Maintenance fournisseur
Le fournisseur peut réaliser sur place un re-réglage des têtes de codeurs, mais cela n’a pas lui d’être même
après un transport intercontinental
-OOO-
37
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising