Mise en page 1

Mise en page 1
Conseil municipal p. 20
« La Clarisse » p. 06
ONCFS information p. 15
Budget Supplémentaire voté
Réhabiliter le cimetière marin
La « naturalisation »
l’écho caps]
Archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon
des
Ville de Saint-Pierre
Hebdomadaire municipal gratuit n° 1289 13 avril 2012
≥Club de Patinage sur Glace
« 30 ans déjà ! »
≥ Vie municipale
≥ Saint-Pierre-en-Bessin
≥ Vie scolaire
Déjections canines
Un appel au bon sens p. 03
Le Maire P-A.CAVEY se félicite
de cette initiative p. 04-05
CM1 du Feu Rouge
Découverte de l’Écho p.07
00]
écho des caps n° 1275 • vendredi 6 décembre 2012
00]
02
écho des caps n° 1289
1275 • vendredi 13
6 décembre
avril 20122012
[ civisme ]
Déjections canines et autres nuisances
Un appel au bon sens
Crottes de chien au beau milieu des rues et
des espaces verts ; chiens en divagation ;
sacs-poubelles éventrés ; poubelles
débordantes… la Mairie de Saint-Pierre
consent pourtant des efforts financiers
conséquents pour la propreté de la Ville. Et
que dire du travail des cantonniers ? Ils
finissent par être découragés. Et on le serait
à moins ! Leur travail quotidien est saccagé
en l’espace de quelques heures !
Faut-il donc continuer à tabler sur le
civisme des gens ? Faut-il donc continuer à
sensibiliser sur ces sujets ?
Nous communiquons régulièrement dans
notre journal les appels au civisme lancés
par la Municipalité de Saint-Pierre. Et, à
chaque fois, le constat est affligeant : les
actes d’incivilités se multiplient quelques
heures à peine après la parution de nos articles. Alors, la Municipalité doit-elle se montrer plus répressive ?
≥ Déjections canines,
un problème récurrent
Le Sénateur-Maire a décrété l’obligation de
ramasser les déjections canines par arrêté
publié le 6 avril dernier. Pourquoi ? Parce
que le problème des déjections canines est
récurrent et il est lié strictement au comportement des propriétaires d’animaux.
Il ne s’agit plus de civisme mais de bon sens !
C’est aux propriétaires de prendre quelques
bonnes décisions pour que leur chien ou
tout autre animal ne soit plus considéré
comme un « gêneur » pour les autres !
Être obligé de slalomer entre les crottes de
chien met le piéton ou le promeneur franchement de mauvaise humeur. Doit-il pour
autant détester « nos amis les bêtes » ? Un
seul conseil : pour que votre chien soit
accepté de tout le monde, faites en sorte
que les rues, les espaces verts… ne deviennent pas des toilettes publiques canines.
Pour éviter cela, une seule solution : ramasser les déjections. Et avec une paire de
gants ménagers et quelques serviettes en
papier, « l’affaire est dans l’sac » !
La Mairie investit beaucoup aussi dans ce
domaine. Elle a acheté un distributeur de
sachets réservés à la seule collecte des
crottes de chien et plus de 4 000 sacs biodégradables distribués gratuitement. Elle va
mettre en place sous peu un nouveau
« totem » de distribution. Un coup de pouce
des propriétaires d’animaux eux-mêmes
permettra d’éviter les nuisances.
≥ Des gestes simples
≥ Pour en savoir plus
La Mairie ne peut pas être efficace toute
seule. L’objectif « propreté » ne peut pas
être atteint sans la mobilisation de TOUS les
usagers. Et si les citoyens sont exigeants
vis-à-vis de la Municipalité, c’est bien normal, ils ont aussi des devoirs à commencer
par être moins négligents et indélicats, voire
malveillants. Piqûre de rappel de quelques
gestes simples qui contribueront à laisser
la ville propre :
• Ne sortez vos sacs-poubelles que très peu
de temps avant le passage des éboueurs.
Vous éviterez ainsi que vos poubelles ne
deviennent la proie facile des chiens en
divagation, des chats errants et autres goélands affamés !
• Votre poubelle extérieure, évitez de la
remplir jusqu’au débordement.
• Si vous ne disposez pas d’une poubelle
extérieure et que vous ne souhaitez pas
attendre le passage des éboueurs, n’hésitez
pas à vous rendre sur le site de l’incinérateur. Il est ouvert : le matin, de 8 h à 11 h 45,
du lundi au dimanche ; l’après-midi, de
13 h 30 à 17 h 45, du lundi au samedi.
Tous dépôts effectués en dehors de ces
horaires devant le portail, sont passibles
d’amendes.
• La collecte des ordures ménagères est
effectuée au porte à porte, quatre jours par
semaine, sur deux secteurs :
- SECTEUR 1 : les Lundi et Jeudi, dès 8 h en
ville, depuis le littoral jusqu’à la rue de l’Espérance ;
- SECTEUR 2 : les Mardi et Vendredi, dès
8 h en ville, depuis la rue de l’Espérance et
couvre aussi : la route de Savoyard et de la
Bellone, la route du Cap aux Basques et de
Ravenel, les lotissements Briand, Bourgeois
et Poirier-Boulot, le lotissement du Ranch,
le quartier des Graves et les lotissements
situés à l’Est de la route de la Pointe
Blanche.
• Les encombrants sont enlevés une fois
par semaine, le mercredi, sur simple appel
téléphonique auprès du secrétariat de la
Mairie au 41 10 50.
• La divagation des animaux est interdite
sur l’ensemble du territoire de la Commune.
Les animaux ne peuvent circuler sur la voie
publique que tenus en laisse.
En respectant ces règles simples, vous
serez plus respectueux de tous ceux qui travaillent au quotidien pour maintenir un
cadre de vie propre et agréable. • J.-L. Mahé
Arrêté portant réglementation relative aux
déjections canines :
Le Sénateur - Maire de Saint-Pierre,
Vu le Code Général des Collectivités Territoriales et notamment ses articles L 22121, L 2212-2 et L 2212-5,
Vu le Code de la Santé publique et notamment les articles L 1311-2,
Vu le Code Pénal et notamment les articles
L 131-13 et R 632-1,
Considérant la nécessité d’assurer la salubrité et l’hygiène des dépendances de la
voirie publique, des espaces verts, parcs
et jardins et des espaces de jeux ouverts
aux enfants et d’y interdire les déjections
canines ;
Considérant qu’il en va de l’intérêt général
de la commune.
Arrête
Article 1er : Les déjections canines sont
interdites sur les voies publiques, les trottoirs et les espaces verts publics, les
espaces de jeux publics pour enfants, les
parcs et jardins, plates-bandes, et ce par
mesure d’hygiène publique. Il est
demandé aux propriétaires d’animaux de
veiller scrupuleusement au respect de
cette réglementation.
Il est donc fait obligation à toute personne
accompagnée d’un animal de procéder
immédiatement, par tout moyen approprié, au ramassage des déjections de leur
animal en vue de les déposer dans les
poubelles.
Article 2 : En cas de non respect de l’interdiction édictée à l’article 1, les infractions au présent arrêté sont passibles
d’amendes prévues au Code pénal pour
les contraventions de deuxième classe.
Article 3 : Le présent arrêté sera affiché
sur les lieux habituels d’affichage et le
public pourra le consulter en mairie.
Le présent arrêté entrera en vigueur à la
date d’acquisition du caractère exécutoire
de celui-ci.
Article 4 : Monsieur le Directeur Général
des Services, Monsieur le Commandant de
la Brigade de Gendarmerie, sont chargés
chacun en ce qui le concerne de l’exécution du présent arrêté.
écho des caps n° 1289 • vendredi 13 avril 2012
[03
Par Jean-Louis Mahé
RHSP 2012 : « Saint-P
« Une initiative qui resserre l
Dans notre dernière édition, nous vous présentions
un dossier sur le voilier « Saint-Pierre-en-Bessin »
qui prendra le départ de la sixième édition de la
Route-Halifax-Saint-Pierre le dimanche 8 juillet à
Halifax, en Nouvelle-Écosse.
L’engagement de ce voilier dans cet événement
nautique est une initiative de la Municipalité de
Saint-Pierre qui a décidé de s’associer
avec la Mairie de Port-en-Bessin-Huppain afin de
conforter leur jumelage scellé en 1976.
Le voilier skippé par Luc Coquelin embarquera à
Halifax un équipage mi-Saint-Pierrais, mi-Portais
décidé à en découdre afin de réaliser un podium en
temps réel !
Le Maire de Port-en-Bessin-Huppain,
contacté par nos soins, se félicite de cette
« heureuse initiative qui resserre les liens
qui unissent les deux Communes ».
M. Pierre-Albert Cavey s’en explique dans le
message qu’il adresse à la population à travers notre journal municipal : « la Commune de Port-en-Bessin-Huppain est très
heureuse d’être associée à la course à la
voile qui va se dérouler en juillet prochain
entre Saint-Pierre et Halifax.
Nous sommes contents de pouvoir mettre
en avant notre Commune aux côtés de celle
de Saint-Pierre, et nous remercions vivement Madame le Sénateur-Maire de nous
avoir proposé cette collaboration.
Cet engagement de notre Commune n’est
possible qu’en raison de l’aide de la Commune de Saint-Pierre et nous sommes très
sensibles à cette attention.
À la demande du directeur de l’École de
Voile municipale de Saint-Pierre Emmanuel
Chaigne, nous avons choisi trois personnes
qui pratiquent la voile sur notre Commune.
Il s’agit de Robert Poupon, d’Éric Hugonnet
et de Didier Thomine, ces trois “voileux“ se
réjouissent d’avance de naviguer avec Luc
Coquelin et les marins de la Commune de
Saint-Pierre.
Deux élus de Port-en-Bessin-Huppain viendront pour l’arrivée de la course et les fêtes
qui suivront. Je suis dans l’impossibilité de
04]
me rendre sur place à cette
période, car je ne peux
trouver un remplaçant pour
mon cabinet médical en
juillet.
Toutefois, je serai de tout
cœur avec nos marins, avec
tout l’équipage et avec les
élus de nos deux villes.
Un grand merci à la Commune de Saint-Pierre pour
avoir pris cette excellente
initiative, qui resserre les ≥ Pierre-Albert CAVEY Maire de Port-en-Bessin- Huppain
liens qui nous unissent.
C’est Luc Coquelin, un marin confirmé, un
Bon vent à tous ! ».
redoutable compétiteur en course, qui dirigera l’équipage du « Saint-Pierre-en-Bes≥ Un marin généreux et un compétiteur féroce
sin ». Son bateau, affrété pour l’occasion,
portera fièrement les couleurs des deux
villes engagées dans la compétition : SaintPierre et Port-en-Bessin-Huppain.
Luc Coquelin qui a fondé une école de navigation en Guadeloupe connaît bien nos
eaux. Pour la sixième édition de la Route
Halifax-Saint-Pierre, sa motivation est
grande : « avec ce bateau, nous sommes
venus plusieurs fois en école de croisière à
Saint-Pierre, ce petit coin de France qui
reste mythique pour nous Bretons qui vivons
en Guadeloupe, autre département d’outremer. Nous avons participé deux fois à la
Transat Québec-Saint-Malo.
écho des caps n° 1289 • vendredi 13 avril 2012
[ évènement ]
t-Pierre-en-Bessin »
e les liens qui nous unissent »
≥ Pour la Route du Rhum 2010, Luc Coquelin à couru pour l’Association « Pour le rire médecin »
Le parcours nous impose de naviguer dans
la Passe à Henry sans faire escale à SaintPierre… Cela a été, à chaque fois, une
grande frustration pour nous.
Lors de la Transat Saguenay-Saint-PierreVendée, nous avons reçu un accueil très
chaleureux à Saint-Pierre et chaque équipage a été reçu merveilleusement par des
familles Saint-Pierraises.
Alors, lorsque la Mairie de Saint-Pierre
nous a parlé de ce projet de participer à la
RHSP, c’est avec un immense plaisir que
nous avons accepté.
En effet, notre motivation est grande pour
notre première participation à cette course :
à la fois pour ce nouveau défi en compétition
et pour le plaisir d’embarquer des SaintPierrais sur un parcours qui les ramènera
“à la maison“ ! ».
170 m² ; voilure au portant : 300m² ;
architectes : Mortain – Mavrikios ; chan—
tier : Multicap Caraïbes ; date de mise à
l’eau : 1997.
Passionné par la mer depuis son enfance,
Luc Coquelin est un compétiteur chevronné
qui affiche un palmarès brillant à la barre du
Top 50 :
• 2010 : 2e de la Route du Rhum.
• 2006 : Vainqueur de la Dinartica ; 3e de la
Route du Rhum.
• 2005 : Vainqueur du Tour de Guadeloupe ;
participation au Fasnet ; 4e de la Transat
Jacques Vabre.
• 2004 : 1er de l’A.R.C. Transat Canaries
Sainte-Lucie ; 1er de la Québec-Saint-Malo.
• 2003 : 2e de la Saguenay Saint-Pierre-Vendée.
• 2002 : 2e de la Route du Rhum.
• 2001 : 1er de la TransCaraïbes des Passionnés.
• 2000 : 1er de la TransCaraïbes des Passionnés ; 1er A.R.C. Transat Canaries SainteLucie ; 4e de la Québec-Saint-Malo.
• 1999 : 1er de la TransCaraïbes des Passionnés.
• 1998 : 2e de la Route du Rhum.
• 1997 : 1er de la Transat des Alizés.
Le palmarès est éloquent ; nous comprenons mieux la motivation de Luc Coquelin
pour la prochaine RHSP. C’est un défi de
plus pour celui que tout le monde considère, dans le monde de la voile, comme un
adversaire féroce. •
Luc Coquelin nous a également communiqué quelques caractéristiques du bateau :
« nom officiel : TOP 50 ; numéro de voile : 97 ;
gréement : Ketch ; longueur : 15,24 m ; largeur : 3,60 m ; tirant d’eau : 4,00 m ; taille du
grand mât : 19 m ; déplacement : 6,5 t ;
structure : bois stratifié ; voilure au près :
écho des caps n° 1289 • vendredi 13 avril 2012
[05
vie locale
Il y a 165 ans, le naufrage de « La Clarisse »
Photos Collection Privée
Réhabiliter le cimetière marin, un devoir de mémoire
© V. S-P/J.-C. L’E.
≥ Anse à Tavet appelée désormais Anse à l’Allumette.
≥ Brick identique à « La Clarisse »
≥ Anse à l’Allumette (mars 2012)
Notre journal tient cette semaine à souligner un anniversaire un peu oublié ! Il est lié à l’histoire de la grande pêche sur le Grand Banc de
Terre-Neuve et de ces valeureux Terre-Neuvas qui partaient de chez eux pour de longues campagnes de pêche souvent, hélas, au péril
de leur vie ! C’est le cas des marins du navire « La Clarisse ». Ce brick de 105 tonneaux de Granville fit naufrage il y a 165 ans, le 9 avril
1847, avec à son bord 77 marins officiellement enrôlés et 7 jeunes enfants Bretons embarqués clandestinement.
Par une nuit de tempête et de poudrin très intense, le navire s’échoua sur les rochers de la Pointe à Bertrand du côté de l’Anse dite à Philibert. Andrée Lebailly dans son livre « Histoire de l’Archipel et de sa population » mentionne ce triste évènement.
Seules 21 personnes dont le Capitaine du navire Jean-Baptiste Hélye eurent la vie sauve. 63 jeunes gens dont une majorité de petits graviers se noyèrent. Ils furent inhumés dans l’Anse à Tavet, aujourd’hui appelé l’Anse à l’Allumette.
À partir de documents fournis par M. Élie Claireaux, et afin de signaler le lieu où se déroula cet événement tragique et pour que « ce cimetière marin » ne tombe pas à nouveau dans l’oubli, la Mairie de Saint-Pierre envisage d’y installer une plaque commémorative.
• J.-L.Mahé
06]
écho des caps n° 1289 • vendredi 13 avril 2012
vie scolaire
« Forum de lecture »
© V. S-P/J.-C. L’E.
Des CM1 à la découverte de l’Écho…
L’Éducation nationale organise dans l’Archipel au mois de mai prochain, sous la houlette de l’Inspecteur M. Olivier Burger et en partenariat avec l’Agence de Bassin Seine-Normandie, un Forum de Lecture sur le thème de l’eau. Huit écoles publiques et privées de l’Archipel y sont associées, chacune ayant préalablement choisi une photo liée au thème choisi. L’ensemble des clichés recueillis constitue en
tout ou partie la base de travail ayant pour objectif de réaliser des productions d’écrits sous toutes les formes.
Dans ce cadre, la classe de CM1 de Mme Émilie Detcheverry (Feu Rouge), après avoir visité la station de traitement des eaux de SaintPierre, a décidé de rédiger un journal consacré à aux enseignements de cette sortie pédagogique. Les élèves ont d’ores et déjà écrit des
articles, mais ont souhaité, à travers ce parcours, visiter l’Écho des Caps, mercredi 4 avril, avant de procéder aux étapes ultérieures.
C’est ainsi que M. Didier Gil et son équipe ont chaleureusement accueilli ces quinze élèves âgés de neuf ou dix ans. Après un petit test de
vocabulaire sur le jargon journalistique, Didier a expliqué très clairement les différentes étapes de fabrication d’un journal hebdomadaire. Ensuite, il a procédé à la visite des locaux et à la découverte de machines bruyantes mais impressionnantes !
De la rédaction des articles au pliage des journaux, en passant par la mise en page ou la quadrichromie, les élèves en savent beaucoup
plus et peuvent dès à présent avancer dans leur projet ! • L’école du Feu Rouge
NB : À savoir que dans le programme d’Histoire de CM1, les élèves sont amenés à découvrir l’invention de l’imprimerie ! Quelle chance
de pouvoir comparer !
écho des caps n° 1289 • vendredi 13 avril 2012
[07
le dessin de la semaine
avis
avis
* EXTRAIT DE JUGEMENT
DU TRIBUNAL DE PREMIÈRE INSTANCE
DE SAINT-PIERRE ET MIQUELON
* EXTRAIT DE JUGEMENT
DU TRIBUNAL DE PREMIÈRE INSTANCE
DE SAINT-PIERRE ET MIQUELON
- DATE : 14 mars 2012
- JUGEMENT : constatant l’impécuniosité de la procédure de
liquidation judiciaire prononcée le 6 février 2008 par jugement
du Tribunal de Première Instance de Saint-Pierre-et-Miquelon
au bénéfice du Cabinet Couanne et prononçant la clôture des
opérations de liquidation judiciaire pour insuffisance d’actif.
- DÉNOMINATION : Société à responsabilité limitée Cabinet
Couanne
- FORME JURIDIQUE : Société à responsabilité limitée
- RCS : Saint-Pierre et Miquelon
- CRÉATION : 1982
- N° SIREN : 378 704 027
- N° SIRET : 378 704 027 00010
- ACTIVITÉ EXERCÉE : Exécution de tous travaux se rapportant
à la comptabilité des entreprises en conformité avec les lois et
règlements en vigueur ; l’analyse et le contrôle des entreprises
ainsi que l’assistance juridique, sociale ou fiscale sollicitée par la
clientèle
- ADRESSE : 2 bis rue Louis Pasteur – B.P 4261 – à Saint-Pierre
(97500 Saint-Pierre-et-Miquelon)
- LIQUIDATEUR JUDICIAIRE :
EMJ - Mandataires Judiciaires
B.P. 78308 - 2 Place de la Liberté
29200 Brest
- DATE : 14 mars 2012
- JUGEMENT : constatant l’impécuniosité de la procédure de
liquidation judiciaire prononcée le 10 janvier 2007 par jugement
du Tribunal de Première Instance de Saint-Pierre-et-Miquelon
au bénéfice de l’Epicerie Richerie tenue par Monsieur Hubert
Lucas et prononçant la clôture des opérations de liquidation judiciaire pour insuffisance d’actif.
- DÉNOMINATION : Hubert Lucas à l’enseigne Épicerie Richerie
- FORME JURIDIQUE : Personne physique commerçant
- RCS : Saint-Pierre et Miquelon
- N° SIREN : 398 337 469
- N° SIRET : 398 337 469 00017
- ACTIVITÉ EXERCÉE : Vente de produits alimentaires
- ADRESSE : 4 rue Richerie à Saint-Pierre
(97500 Saint-Pierre-et-Miquelon)
- LIQUIDATEUR JUDICIAIRE :
S.C.P. Bécheret-Thierry-Sénéchal-Gorrias
Prise en la personne de Maître Stéphane Gorrias
Mandataires judiciaires associés
1 Place Boieldieu
75002 Paris
Pour extrait conforme le 22 mars 2012,
Le greffier
08]
écho des caps n° 1289 • vendredi 13 avril 2012
Pour extrait conforme le 22 mars 2012,
Le greffier
[ anniversaire ]
Par Didier Gil
Le CPG de Saint-Pierre
« 30 ans Déjà ! »
Vendredi dernier, le Club de Patinage sur Glace (CPG) a présenté
son gala très justement intitulé « 30 ans déjà ! », puisque, c’est
vrai, tout avait commencé en 1982 à l’ancienne patinoire…
patineurs canadiens à la dernière minute
pour cause de mauvais climat ambiant :
guerre de la morue, expédition Croix de Lorraine…
Pour célébrer cet événement dans la vie
associative et sportive locale, dont vous
découvrirez les images dans les pages suivantes, nous avons choisi de dresser ici les
bases d’un aperçu historique, non exhaustif
puisque puisé dans les archives de notre
journal.
Nous l’avons déjà écrit la semaine dernière,
tout a commencé à l’ancienne patinoire en
1982 grâce à la passion de deux femmes,
Mesdames Marie Lechevallier et Pascale
Ozon. Depuis, la discipline a bien évolué, les
spectacles locaux ou d’invités se sont multipliés, les compétitions sur le continent
canadien largement développées et très
souvent couronnées de succès.
Nous retraçons ici quelques moments
importants de l’histoire de ce Club de Patinage sur Glace.
• 1984 – Le spectacle de fin de saison est
d’abord évoqué dans les « P’tites annonces ».
Notre journal en reparle dans l’édition suivante dans « La semaine sportive », avec
rappel de la création du club en décembre
1981. Trois solistes sont récompensées par
M. Georges Ozon, au nom de la Ligue des
Sport de Glace : Véronique Dearburn, la première à avoir réussi un axel, Evelyne Mahé
et Mylène Bourroult.
• 1985 – Le gala est annoncé fin avril avec
pour thème les « Saisons ».
• 1986 - Le spectacle aura pour thème les
« Continents », il est annoncé dans les « Échos de l’Écho » pour fin avril. Il est toujours
chorégraphié par Pascale Ozon et présenté
par Roselle Bily et Frédéric Beaumont. On y
relève les débuts en solo de Patricia Cloony,
et un nouveau solo de Mylène Bourroult.
• 1987 - Année d’un grand gala avec, pour
la première fois à Saint-Pierre, 10 patineurs
venus du Québec pour deux représentations
les 28 et 29 mars. Pour la plupart juniors ou
espoirs, ils sont tous classés au Canada et
la délégation est composée de trois filles,
trois garçons, un couple de patinage et un
couple de danse sur glace.
Ce même article annonce le gala du CPG
pour fin avril, son thème étant « Cendrillon »,
mais on n’en trouve aucune trace par la
suite. Il faut se souvenir que durant ces
semaines-là, toute l’actualité est d’abord
focalisée sur la transat • Lorient SaintPierre et Miquelon • Lorient , organisée par
Le Point, Europe 1 et le groupe CIBLE, puis
sur la visite du Président de la République
François Mitterrand.
• 1988 - Le CPG organise cinq jours de
stage intensif, du 27 au 31 mars, dirigé par
Sylvie Belleau entraîneur à Montréal. Le
gala du CPG est annoncé pour les 23 et 24
avril.
Le CPG présente « Casse-Noisette », un
gala malheureusement privé de ses invités
• 1989 - Nos « brèves sportives » annoncent
le gala du 5 mai consacré au « Bicentenaire
de la Révolution » avec 75 patineurs réunis
sur la glace. Il fera l’objet de la première
page de l’Écho et de deux pages intérieures
saluant le « coup d’envoi parfaitement réussi »
des manifestations du Bicentenaire par le
CPG, présidé à l’époque par Jean-François
Ozon.
L’entraîneur Véronique Dearburn vient d’être
élue « meilleure sportive de l’année » sur
Radio Atlantique, Patricia Drake, Patricia
Cloony et Vicky Rode assument les numéros
en solo, et la révélation de la soirée est une
jeune patineuse de 9 ans : Karine Guibert.
• 1990 - À l’issue des Championnats du
Monde organisés à Halifax, et répondant à
une invitation lancée par Claude Siegfriedt,
directeur de la patinoire et Président de la
Ligue des Sports de Glace, une délégation
de l’Équipe de France vient donner un gala à
Saint-Pierre. Elle est conduite par M. Daniel
Barthélémy, directeur Technique National
Adjoint. À l’affiche : Surya Bonali, Philippe
Candeloro et le couple formé par Christelle
Gauthier et Albéric D’Allongeville.
Le CPG présente ensuite le gala « Balade en
Europe » le 28 avril sur fond de drapeaux de
l’Europe des douze encadrant une carte de
la communauté dessinée par Patrick Baslé.
• 1991 – Pas moins de 1 200 spectateurs
viennent applaudir le gala 1991 du CPG,
rehaussé de la présence de Thierry Masson,
directeur administratif de la Fédération
Française des Sports de Glace, et de Mme
Odile Guedj, Présidente de la Commission
des Galas, Vice-présidente du Comité National de Patinage Artistique et Juge international. Ces dirigeants sont venus accompagnés de patineurs, Cécile Tribolet et Nico-
Suite en page 12
écho des caps n° 1289 • vendredi 13 avril 2012
[09
Club de Patinage sur Glace
Le gala « 30 ans déjà ! », vendredi 6 avril à la patinoire.
10]
écho des caps n° 1289 • vendredi 13 avril 2012
© J.-C. L’Espagnol / V. S-P
l’actu en images
écho des caps n° 1289 • vendredi 13 avril 2012
[11
Club de Patinage sur Glace
las Petorin, et du couple Dominique Yvon et
Frédéric Palluel.
Arrossaména et Sébastien Gordy, qui
dansent sur « Only you ».
• 1992 - Pour la première fois de son
histoire, le CPG délègue 8 jeunes
patineuses à la compétition organisée dans
le cadre du « Festival du Carnaval de Mount
Pearl », j’étais du voyage, où 150 patineurs
sont inscrits. Elles créent la surprise,
même auprès des juges, et ramènent les
cinq premières médailles en compétition.
Elles sont celles de : Christine Detcheverry
(or) ; Karine Guibert (argent) ; Patricia
Drake (bronze) en catégorie « Élémentaire »,
donc tout le podium ; Brigitte Detcheverry
(argent) en « Juvénile » et Patricia Cloony
(or) en « Senior Bronze ».
Les trois autres patineuses obtiennent les
places d’honneur : Patricia Cox (4e) ; Sophie
Franché (5e) et Rachel Detcheverry (6e) en
« Juvénile ». Un succès tel que Mme Joyce
Grim, Directrice des juges à Terre-Neuve,
annonce sa prochaine visite à Saint-Pierre.
Arrive ensuite le gala « Disney sur glace »,
annoncé pour le 2 mai, avec la participation
exceptionnelle de Philippe Candeloro, de
nouveau invité par Claude Siegfriedt, après
son premier passage en 1990. Toujours
membre de l’Équipe de France, il s’est pris
d’amitié avec le Club de Saint-Pierre, désormais présidé par Mme Anne-Marie
Cloony.
Un petit exploit de programmation puisque
Philippe Candeloro était en gala à Toulouse
le 30 avril au soir. Il a pris l’avion dès le lendemain pour rejoindre Saint-Pierre via
Terre-Neuve.
L’occasion aussi d’évoquer le passage très
officiel, du 10 au 13 avril, de Mme Joyce
Grim, Directrice des juges à Terre-Neuve,
chargée de la formation des juges de championnat. Elle s’est livrée à une véritable
revue des troupes.
Et c’est un succès total pour « Disney sur
glace » les 2 et 3 mai. La Présidente et les
membres du Comité publient des remerciements publics, précisant : « le nombre des
entrées, à lui seul, doit être la meilleure des
reconnaissances pour chacun des intervenants ». Bien entendu, Philippe Candeloro y
a pris une large part, offrant un véritable
show aux spectateurs auxquels il offre tous
ses numéros de compétition ou de gala.
• 1994 - Le CPG annonce « Aladdin », son
gala de fin de saison, pour le samedi 30
avril, dans un décor de Patrick Guillaume et
Daniel Dearburn. Malheureusement l’Écho,
victime d’une panne importante, ne paraîtra plus jusqu’au 20 mai suivant. On ne
relève donc aucun compte-rendu de ce
spectacle.
• 1993 - Avec la première page de l’Écho
comme support, le CPG annonce « Mélodies
60 », son gala de fin de saison, pour le
samedi 24 avril, dans un décor de JeanJacques Oliviéro.
Double mission pour le CPG qui doit
désormais préparer les programmes de
compétition et le gala. Une mission
parfaitement remplie pour cette année
1993, plus de 700 personnes viennent
applaudir « Mélodies 60 », dont on retiendra
l’apparition du premier couple, Mélanie
12]
écho des caps n° 1289 • vendredi 13 avril 2012
• 1995 - En pleine campagne des présidentielles et des analyses qui suivront, le CPG
annonce en première page de l’Écho « Destination Soleil », son gala de fin de saison,
pour le samedi 29 avril, dans un décor de
Patrick Guillaume et Daniel Dearburn.
Cette année–là encore, on ne relève aucun
autre commentaire sur ce spectacle.
• 1996 - En page intérieure de l’Écho, le
CPG annonce pour le samedi 13 avril « Il
était une fois dans l’Ouest », son gala de
l’année, dans un décor de Patrick Guillaume, assisté de Daniel Dearburn et
Enrique Perez.
« Il était une fois dans l’Ouest » est à nouveau un succès pour le CPG et le commentateur du journal de rendre hommage « au
travail de Patrick Guillaume, des autres
papas et amis qui l’ont assisté pendant des
soirées entières, aux dames du Comité dont
la responsable “carapace” est heureusement imperméable, à la passion de Véronique, la chorégraphe, au dévouement des
plus grandes, les entraîneurs amateurs,
enfin aux petites mains gelées des débutantes étonnées et effrayées de découvrir la
clameur du public qui les applaudissait… la
seule véritable récompense de l’année ! ».
• 1997 - Les 4 et 5 avril, le CPG, désormais
présidé par Mme Marie-Annick Guibert,
organise avec succès le premier « Challenge Artistique de Saint-Pierre », pour le
plus grand bonheur des patineurs qui, pour
une fois, vont être en compétition chez eux,
mais aussi pour celui des parents qui vont
pouvoir regarder évoluer leurs enfants dans
ce cadre compétitif. Six villes de TerreNeuve ont envoyé une délégation : Bay
Roberts, Gander, Marystown, Mount Pearl,
Springdale et Wesleyville. Le succès est tel
que Mme Barbara Predham – 30 ans d’expérience, ancienne déléguée de TerreNeuve à l’échelon national canadien –
déclare : « s’ils continuent comme ça, ils
vont nous montrer comment organiser une
telle compétition ».
Les photos de tous les podiums sont
publiées dans l’Écho, et les partenaires du
Challenge ont aussi remis leurs récompenses : l’agence PFA, le trophée de la
Meilleure expression artistique à la TerreNeuvienne Melissa Brockerville du club Ice
« 30 ans déjà ! »
Crystal ; et Air Saint-Pierre, le trophée du
Meilleur club au CPG de Saint-Pierre. En
effet, ce dernier totalise sur les 16
podiums : 10 médailles d’or, 10 d’argent et
8 de bronze.
• 1998 - Le samedi 4 avril, le CPG reçoit
Mme Leah Barclay, juge officiel de l’Association Canadienne de Patinage Artistique,
venue faire passer des tests de grades aux
patineurs locaux susceptibles de participer
aux compétition régionales et provinciales
la saison suivante. Sur les 27 candidats, 18
réussissent leurs tests : 5 en « Préliminaire »,
12 en « Junior Bronze » et 1 en « Senior
Bronze ».
Le lendemain dimanche, le CPG organise un
championnat local réservé aux plus jeunes
et tous les résultats sont publiés dans
l’Écho.
Le samedi 9 et le dimanche 10 mai, le CPG
présente son gala « Les années disco » avec
des chorégraphies de Véronique Dearburn
et Patricia Cloony, dans un décor de Patrick
Guillaume et Daniel Dearburn.
Deux spectacles organisés avec la participation exceptionnelle de membres de
l’équipe nationale du Canada : Annie Bazinet, 4e des championnats nationaux 98,
Jean-François Hébert, 1er des championnats provinciaux, le couple de danse MarieFrance Dubreuil et Patrice Lauzon, 4e des
championnats nationaux 98. C’est le dernier
gala que j’ai officiellement l’honneur de présenter.
• 1999 - Cette année-là, le CPG, présidé par
Mme Ursula Farvacque, commence par
organiser, le 21 mars, un championnat local
réservé aux grades « Débutants » et « Novices 3 », sous l’œil attentif de Mme Martine
Lafit, Conseiller Technique Régional
(Rhône-Alpes, Provence, Côte d’Azur)
auprès de la Fédération Française des
Sports de Glaces. Au total, 42 patineurs sont
en compétition et tous les podiums sont
publiés dans l’Écho. Par la même occasion,
le CPG annonce le programme de son
second « Challenge Artistique de SaintPierre », réorganisé les 2 et 3 avril à la
demande générale des clubs visiteurs après
le succès de celui de 1997.
Les 2 et 3 avril, le CPG organise comme
prévu ce second « Challenge Artistique de
Saint-Pierre », en présence de juges canadiens qui se sont déplacés nombreux. Six
clubs de l’île voisine y participent : le Figure
Skating Club de St-John’s, le Figure Skating
Club de Mount Pearl, le Chrystal Gliders de
Weslayville , le Ice Crystal de Marystown, le
Parc Figure Skating Club de Placentia et le
Frosty Figures de Center Ville. Des compétitions réparties sur deux jours et auxquelles participent 60 patineurs du CPG qui
en sera le grand triomphateur (trophée
RFO) au nombre de médailles remportées,
remises en présence de MM. Stéphane
Lenormand (Conseil Général), Frédéric
Beaumont (Mairie) et Alain Cotta (Jeunesse
et Sports). Mme Nathalie Paturel, au nom
de l’agence PFA, a récompensé une jeune
Terre-Neuvienne, Melanie Senior, au titre
de « Meilleure expression artistique ».
Deux semaines plus tard, et comme ça avait
été le cas en 1997, l’Écho publie l’ensemble
des résultats et les photos de tous les
podiums, profitant de l’occasion pour
annoncer le gala « La dernière séance »
pour le 8 mai suivant.
L’affiche du gala « La dernière séance »
paraît en pages centrales de l’Écho. Les
chorégraphies sont de Véronique Dearburn,
Patricia Cloony et Guylaine Heudes, dans un
décor de Patrick Guillaume et Enrique
Perez. Des félicitations de M. Roger Beille
paraissent deux semaines plus tard avec
une photo dans Le courrier des lecteurs.
C’est aussi lors de ce spectacle, que l’auteur de cet article a passé sur la glace le
relais de présentateur à son successeur
désigné Yvon Cambray à travers une présentation à deux voix.
• 2000 - Le CPG annonce son gala « Cent
ans de souvenirs » pour le 21 avril. Les chorégraphies sont de Véronique Dearburn,
dans un décor de Patrick Guillaume et
Enrique Perez.
« Cent ans de souvenirs » évoque des événements importants des dernières décennies depuis 1900, comme le naufrage du
Titanic, la mort de James Dean, l’assassinat du Président Kennedy, la disparition de
Lady Di, la victoire des bleus en coupe du
monde de football… etc. Le tout illustré par
des diapositives mises en forme par Patrick
Boez, et sur des airs d’Édith Piaf, d’Elvis
Presley, d’Ike et Tina Turner ou encore de
Michel Fugain. Et le public a eu le plaisir
d’accueillir sur la glace un tout nouveau
jeune couple, Élodie Cambray et Raphaël
Llorca, dansant sur la chanson de Diane
Tell, « La légende de Jimmy ». C’est le premier spectacle animé en solo par Yvon
Cambray. Annonce a été faite également
que désormais les galas auraient lieu tous
les deux ans.
• 2002 - « Une ambassade sportive », une
première. Sous ce titre, Georges Poulet
explique que, du 23 février au 2 mars, l’Archipel a été invité comme « représentant de
la France » aux « Jeux d’Hiver de Gander »,
à Terre-Neuve, où l’attendaient les délégations des huit régions terre-neuviennes.
L’Écho rappelle à l’occasion que si c’était
bien une première pour les « Jeux d’Hiver »,
cela avait déjà eu lieu pour les « Jeux d’Été »,
du 19 au 26 août 2000, à Mount Pearl.
Au total, 20 joueurs du Hockey Mineur
étaient du voyage, accompagnés par 6 patineuses du CPG, 4 filles et 4 garçons (2
écho des caps n° 1289 • vendredi 13 avril 2012
[13
Club de Patinage sur Glace
« 30 ans déjà ! »
équipes) du Curling Club de Saint-Pierre.
Les hockeyeurs ont terminé à la 4e place
(sur 9 donc) et les patineuses à la 5e. La
délégation de l’Archipel, outre les entraîneurs et dirigeants, était conduite par le
Préfet Jean-François Tallec, et par Mme
Corinne Guibert, Vice-présidente du Conseil
Général. Elle a été reçue sur place en présence du Premier ministre de Terre-Neuve,
M. Grimes, et du Lieutenant-Gouverneur, M.
House.
Dans ce même numéro, l’Écho donne également les résultats de la compétition
interne au CPG, organisée le 10 mars pour
les 5 à 13 ans. Tous les podiums sont cités
(avec un erratum rectificatif dans le numéro
suivant).
À l’occasion de ses 20 ans, le CPG annonce
son gala « Le patinage à travers les âges »
pour les vendredi 3 et samedi 4 mai. Les
chorégraphies sont de Véronique Dearburn,
dans des décors conçus par Patrick Guillaume et les agents de l’Atelier Bois de la
Mairie de Saint-Pierre.
Une centaine de patineurs de 5 à 18 ans y
participent, rejoints sur la glace par trois
invités d’honneur : le Français Thierry
Cerez, 4e au Championnat de France 2002,
et le couple Canadien Kaitlin Greening et
Ryan Sutherland, juniors médaillés d’argent
au Championnat national Canadien de janvier 2002.
Des photos du gala sont publiées en 4e de
couverture du numéro suivant de l’Écho.
• 2003 - L’Écho relève dans ses brèves la
belle performance, le 15 février, des deux
groupes de « Patinage synchronisé », les
Éclairs et les Étincelles, respectivement
classés deuxième (médaille d’argent) et
quatrième au Championnat Provincial de
Terre-Neuve, se qualifiant pour le Championnat National Canadien en mars.
Rachel Girardin, sacrée Championne de
Terre-Neuve-et-Labrador. Après une première place déjà obtenue en janvier précédent au Championnat régional, elle obtient
la médaille d’or et une mention très bien au
Championnat provincial de Clarenville en
Junior B.
C’est un vrai succès pour le CPG puisque
trois autres jeunes filles sont médaillées
dans cette compétition : l’argent pour
Soraya Lafargue (Junior A), l’argent aussi
pour Marine Garnier (Junior C) et le bronze
pour Flavie Bry (Préliminaire).
Le dimanche 23 mars, le CPG organise la
septième édition de son championnat
interne au club. Au total, 64 patineurs, dont
4 garçons, y participent, récoltant 12
médailles d’or, 11 d’argent et 11 de bronze.
Et dans ce même numéro, en 4e de couverture, est annoncée la grande première pour
le CPG : le départ le 28 mars pour Brampton, en Ontario, des 12 patineuses des deux
équipes de « Patinage synchronisé » , où
14]
elles vont disputer le Championnat National
Canadien, après avoir obtenu leurs qualifications en février précédent à St-John’s.
• 2004 - Le 14 mars, le CPG organise son
championnat de fin de saison auquel participent 62 patineurs de 5 à 16 ans à la
conquête de médailles d’or, d’argent et de
bronze, exactement comme cela se passe
en compétitions provinciales ou régionales
au Canada.
Le 7 mai, le CPG présente son gala « Balade
sur l’Océan » après deux mois et demi de
préparation, sous la direction de Véronique
Dearburn, chorégraphe du club depuis
1988, c’est-à-dire 17 ans. La présentation
est assurée par Roselle Bily.
De jeunes patineurs y font des débuts
remarqués, le couple Laurenn Michel et Éric
Planté sur la chanson « Flo » de Pierre
Bachelet, et Teddy Jacquier en solo sur « Le
grand métier » de Gano.
Désireux de mettre l’accent sur la compétition, le CPG confirme ne vouloir préparer
des galas que tous les deux ans.
• 2005 - Soraya Lafargue, sacrée Championne de Terre-Neuve-et-Labrador. Six
patineuses, qui avaient obtenu leurs qualifications en janvier précédent, participent au
Championnat Provincial à Goose Bay.
Médaillée de bronze en janvier, Soraya
Lafargue revient cette fois avec la médaille
d’or et le titre.
Elle rejoint ainsi la dizaine de patineuses du
CPG honorées d’un tel titre. Cerise sur le
gâteau, le Club ramène également le trophée de « l’équipe qui a fait le plus de progrès ».
Outre Soraya, le groupe est composé de
Laurianne Drillet, Marine Garnier, Marika
Plaa, Rachel Girardin et Lucie Fizel.
• 2006 - Le samedi 29 avril, le CPG présente
« Sports on Ice » son nouveau gala. En cette
période de centenaire de l’ASSP, de cinquantenaire de l’ASIA et de centenaire du
fronton Zazpiak Bat, le Club a choisi de rendre hommage aux nombreuses associations
sportives de l’Archipel.
Ainsi, le football, le hockey, les arts martiaux et les sports basques sont, entre
autres, évoqués devant plus de 500 personnes à travers de nouvelles chorégraphies de Véronique Dearburn et dans un
décor de Patrick Guillaume, toujours fidèle
au poste.
• 2007 et 2008 – Bizarrement, on ne trouve
rien sur le CPG ces années-là…
Le CPG a-t-il négligé sa communication ?
• 2009 – Rien non plus cette année-là, mais
il y a cette fois une explication : la parution
de l’Écho a été suspendue tout le mois
d’avril, l’habituelle période du gala…
écho des caps n° 1289 • vendredi 13 avril 2012
• 2010 - Le CPG présente le 3 avril « Mystery », son nouveau gala chorégraphié par
Jacques Mrosek et Véronique Dearburn,
assistés de Tania Jugan pour le patinage
synchronisé. Trois invités sont du spectacle : Gwendoline Didier, du Pôle France,
Joey Russel de l’Équipe nationale du
Canada, et le couple – une sœur et un frère
– Alexandra et Mattew Young, médaillés
d’argent au Canada en catégorie « Espoirs ».
• 2011 – Rien dans notre journal à nouveau…
• 2012 - Le 24 février, la patinoire territoriale reçoit pour la première fois la troupe
des Ballets sur Glace de Montréal devant
750 spectateurs.
Le 6 avril, la semaine dernière donc, le CPG,
désormais présidé par Mme Sylvie Dipito,
présente « Déjà 30 ans ! » son gala anniversaire chorégraphié par Véronique Dearburn,
assistée de Tania Jugan et Laurie Arrossaména. Au total, 114 des 117 adhérents du
Club sont sur la glace, évoquant le souvenir
de précédents spectacles, la soirée étant
présentée par Hélène Pannier. Vous avez pu
en découvrir nos photos dans les pages qui
précèdent.
•••
Voilà ainsi résumé tout ce que nous avons
pu retracer dans nos colonnes en gageant
que ces informations pourront peut-être
servir de repères dans 20 ans lors du
cinquantenaire du Club de Patinage sur
Glace, voire de son centenaire.
En lui souhaitant la plus grande des
longévités, je n’oublierai jamais, pour ma
part, le chaleureux accueil que j’ai toujours
reçu au sein de cette association, tant de la
part des dirigeants et de l’encadrement que
de celle des patineurs avec lesquels, c’est
vrai, je me suis parfois montré exigeant,
n’hésitant pas à leur demander de refaire,
et sans musique, tel ou tel saut lorsque je
l’estimais manqué.
Ils me regardaient avec des yeux
terrorisés… comme si je les envoyais au
supplice. Mais c’était juste pour effacer leur
déception, et leur permettre ainsi de
prouver au public qu’ils savaient le faire ce
« maudit » saut.
Du respect… tout simplement du respect
parce que cette discipline – dont je suis les
grands rendez-vous internationaux depuis
1968, ayant eu le bonheur d’applaudir
l’Américaine Peggy Fleming aux jeux
olympiques de Grenoble – est difficile, ô
combien difficile ! •
information
Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage
La « naturalisation »
≥ MACAREUX MOINE (collection de l’Arche)
≥ EIDER (collection de l’Arche)
Suite à différentes questions posées sur ce sujet et au regard de plusieurs constatations effectuées par le service de l’ONCFS, il semble important d’apporter quelques précisions sur cette activité.
Définition : La « naturalisation », également appelée « taxidermie », est destinée à donner à un animal (ou une plante) mort l’apparence
de la vie. Elle nécessite un procédé chimique pour le travail de la peau.
L’art de l’ostéologie (conservation des os d’un spécimen) et celui de l’inclusion (conservation d’un spécimen dans une matière transparente durcie) sont assimilés à la naturalisation.
Quant au « spécimen », il s’entend comme étant « tout ou partie d’un animal ou d’une plante ».
Réglementairement, la naturalisation de la faune sauvage est une activité très encadrée et il est incontournable de la distinguer en fonction du statut du spécimen :
• Faune sauvage chassable en vertu de l’arrêté ministériel propre à notre Archipel daté du 27 juin 1985 (exemples de l’eider à duvet ou
du cerf de Virginie, espèces à valeur patrimoniale) :
Sa naturalisation est possible et le travail du taxidermiste professionnel déclaré et possédant un registre pourra être rémunéré.
En effet, le spécimen lui-même est interdit de commercialisation et le taxidermiste ne pourrait pas vendre un eider à duvet que lui-même
aurait tué et naturalisé. Par contre, ce taxidermiste pourra naturaliser un eider à duvet qu’un chasseur aura tué et se faire honorer son
temps de travail.
• Faune sauvage protégée en vertu de l’arrêté ministériel daté du 28 mars 1989 (exemples du pygargue à tête blanche ou du macareux
moine, espèces à très forte valeur patrimoniale) :
Sa naturalisation n’est pas possible et constituerait un délit. Il faut également retenir que le simple fait de transporter un spécimen vivant
ou mort protégé est aussi interdit et constitue un délit. Le bateau ou la voiture à bord duquel serait transporté un tel spécimen peut être
saisi.
Enfin, il est à noter que certaines espèces chassables sur Saint-Pierre et Miquelon (exemples du Harle huppé ou des Guillemots) sont totalement protégées en Métropole et qu’un spécimen mort destiné à y être naturalisé, tout comme un spécimen déjà naturalisé, ne pourrait
y être transporté sans une autorisation exceptionnelle délivrée par la préfecture. • Source : ONCFS
écho des caps n° 1289 • vendredi 13 avril 2012
[15
Direction des Territoires, de l’Alimentation et de la mer
Appel Public à la concurrence
NATURE DU MARCHÉ :
Marché public de travaux
POUVOIR ADJUDICATEUR
Nom et adresse officiels de l’organisme acheteur :
Nom de l’organisme : Conseil Territorial de Saint-Pierre et Miquelon,
Adresse : Place Monseigneur Maurer - BP 4208
Code postal : 97500 • Ville: Saint-Pierre
Adresse du profil d’acheteur (URL) :
http://www.achatpublic.com
OBJET DU MARCHÉ
Description succincte :
Réparation des ouvrages du réseau EU des bassins SR1, SR2, SR7,
SR8 et SR9.
Lieu d’exécution : Saint-Pierre
CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES
Nature et étendue des travaux :
Prestations divisées en lots : Oui
Lot n° 1 : Secteur du nouvel aéroport
Lot n° 2 : Secteur des lotissements Briand, Bourgeois et BoulotPoirier
Lot n° 3 : Secteur des lotissements du Ranch, Pointe Blanche et
Galantry
Lot n° 4 : Secteur des lotissements du Cap Noir
Lot n° 5 : Secteur Anse à l’Allumette et quartier des Graves.
Possibilité de présenter une offre pour un ou plusieurs lots.
Acceptation des variantes : Non
CONDITIONS RELATIVES AU MARCHÉ
Cautionnement et garanties exigés :
* Retenue de garantie pouvant être remplacée par une garantie à
première demande
Modalités essentielles de financement et de paiement et / ou
références aux textes qui les réglementent :
* Origine du financement : budget de la Collectivité
* Une avance sera accordée au titulaire selon les conditions fixées
dans le cahier des charges ;
* Les prix seront fermes actualisables ;
* Les comptes seront réglés mensuellement sous la forme
d’acomptes et d’un solde ;
* Le délai global de paiement du règlement des comptes sera fixé
à 30 jours ;
Forme juridique que devra revêtir le groupement d’opérateurs
économiques attributaire du marché :
Nature de l’attributaire, chaque marché sera conclu :
- soit avec un entrepreneur unique ;
- soit avec des entrepreneurs groupés solidaires.
CONDITIONS DE PARTICIPATION
Situation juridique - références requises :
Les documents et renseignements à fournir sont spécifiés dans le
règlement de la consultation.
CRITÈRES D’ATTRIBUTION
Offre économiquement la plus avantageuse appréciée en fonction
des critères énoncés dans le règlement de la consultation.
PROCÉDURES
Type de procédure : Procédure adaptée.
Date limite de réception des offres : 2 mai 2012 à 16 h.
16]
écho des caps n° 1289 • vendredi 13 avril 2012
RENSEIGNEMENTS COMPLÉMENTAIRES
Numéro de référence attribué au marché par le pouvoir adjudicateur : CT2012-réparation-réseaux
Autres informations :
* Les candidatures et les offres seront entièrement rédigées en
langue française ainsi que tous les documents de présentation
associés ;
* Unité monétaire utilisée, l’euro ;
* Les candidatures qui ne peuvent être admises en application des
dispositions du I de l’article 52 du CMP sont éliminées par la commission d’appel d’offres ;
* Pour l’application de la section relative aux lots ci-dessus, le candidat peut soumissionner à un seul lot, plusieurs lots ou l’ensemble des lots. Il remettra une offre par lot comportant, notamment,
un acte d’engagement pour chacun d’eux.
Conditions d’obtention du cahier des charges et des documents
complémentaires :
* Le mode de retrait du dossier de consultation ne conditionne pas
le choix du mode de transmission de la candidature ;
* Les documents de la consultation et les renseignements supplémentaires pourront être obtenus par voie électronique sur la plateforme de dématérialisation (http://www.achatpublic.com sous la
référence publique «CT2012-réparation-réseaux», après avoir installé les pré-requis techniques et avoir pris connaissance du
manuel d’utilisation.
Conditions de remise des offres ou des candidatures :
* Le pouvoir adjudicateur souhaite la transmission des offres sous
forme papier ;
* Les dossiers de candidatures transmis sur support papier ou sur
un support physique électronique (CD-Rom formaté «Joliet»), le
seront sous pli cacheté portant les mentions «Objet de la consultation : Réparation des ouvrages du réseaux des eaux usées des
bassins SR1, 2, 7, 8 et 9» et «Ne pas ouvrir», ils peuvent être remis
contre récépissé à/au :
La Direction des Territoires de l’Alimentation et de la Mer
Boulevard Constant Colmay
BP 4217
97500 Saint-Pierre
PROCÉDURES DE RECOURS
Instance chargée des procédures de recours et auprès de laquelle
des renseignements peuvent être obtenus concernant l’introduction des recours :
Nom de l’organisme : Tribunal Administratif de Saint-Pierre et
Miquelon
Précisions concernant le(s) délai(s) d’introduction des recours :
* Référé précontractuel : avant la conclusion du marché (article
L551-1 du Code de Justice Administrative) ;
* Recours pour excès de pouvoir : dans un délai de 2 mois à compter de la notification de la décision de rejet (articles R421-1 à R4213 du Code de Justice Administrative) ;
* Recours de plein contentieux : dans un délai de 2 mois à compter de l’accomplissement des mesures de publicité concernant l’attribution du marché.
DATE D’ENVOI DU PRÉSENT
AVIS À LA PUBLICATION : 3 avril 2012
ADRESSES COMPLÉMENTAIRES
Adresse à laquelle les documents peuvent être obtenus :
Nom de l’organisme : Accueil de la DTAM
Adresse : Bd Constant Colmay - BP 4217
Code postal : 97500 • Ville : Saint-Pierre
Pharmacies
de garde
Agenda des marées
Avril 2012
du lundi 9 avril. 9 h
au lundi 16 avril. 9 h
Les jours croissent de 1 heure 38 minutes
BASSES MERS
Pharmacie SPM
PLEINES MERS
inéma
C
voir la vie en grand présente
Samedi 14 - St Maxime
10:43 22:50
04:13 16:43
Dimanche 15 - St Paterne
12:00
05:21 17:51
Lundi 16 - St Benoît - Joseph
00:12 12:57
06:26 18:52
Mardi 17 - St Anicet
01:14 13:41
07:22 19:44
Mercredi 18 - St Parfait
02:02 14:17
08:10 20:28
Jeudi 19 - Ste Emma
02:42 14:50
08:51 21:09
Vendredi 20- Ste Odette
03:18 15:21
09:30 21:48
Samedi 21 - St Anselme - N.Lune - Marée : 94
03:52 15:53
10:06 22:25
Dimanche 22 - St Alexandre - Alexane - Axel
04:25 16:24
10:42 23:01
55 28 02
du lundi 16 avril. 9 h
au lundi 23 avril. 9 h
Pharmacie CHFD
41 47 47
Numéros
d’appels
d’urgence
15
urgence médicale
17
gendarmerie
18
sapeurs-pompiers
sudoku
Le Jeudi 19 avril à 20 heures 30
De Stéphane Rybojad, avec Diane Kruger et Benoît Magimel
Problème n° 1289 • niveau : difficile
3
L’histoire :
8
7
3
9
4
9
4
6
4
8
3
9
7
8
1
2
3
4
Régles du jeu :
Vous devez remplir toutes les
cases vides en placant les chiffres 1 à 9 une seule fois par ligne
une seule fois par colonne et une
seule fois par zone de neuf cases.
Chaque zone de 9 cases est
marquée d’un trait plus foncé.
Vous avez déjà quelques chiffres
par zones pour vous aider.
1289
Sudoku grille 1289
2 7 5 6 9 1
4
6
3
7
8
5
1
2
9
8
6
7
5
8
3
4
8
2
4
1
9
7
9
3
1
5
2
6
4
7
3
4
9
6
5
2
8
1
7
2
6
8
7
1
9
5
4
3
5
1
7
3
4
8
9
6
2
Niveau
difficile
3 5 6
1289 Sudoku solution 1288
Niveau expert
2
5
Solution du n° 1288
2
1
3
8
1
5
Pour Paris Match : «Quand le film joue la partition du «survival», le film trouve son véritable souffle, et le nôtre est coupé»
3
7
«Afghanistan. Elsa Casanova, grand reporter, est prise en otage
par les talibans. Devant l’imminence de son exécution, une unité
des Forces Spéciales est envoyée pour la libérer. Dans des paysages à la fois hostiles et magnifiques, une poursuite impitoyable s’engage alors entre ses ex-ravisseurs qui n’entendent pas
laisser leur proie leur échapper et ce groupe de soldats qui, au
péril de leur vie, n’ont qu’un objectif : la ramener vivante.»
La presse en parle :
7
5
9
6
9
9
8
1
2
1
7
2
5
7
1
4
Voir la vie en grand :
«Forces Spéciales» est le premier long métrage de Stéphane
Rybojad. Pourtant l’homme n’est pas un amateur, depuis des
années il sillonne le monde afin de réaliser des documentaires
pour la télévision, notamment pour l’émission «Envoyé Spécial».
Le rendu à l’écran est impressionnant, Rybojad filme la magnificence des paysages, et les scènes d’action sont impressionnantes de réalisme. Un réalisme accentué par l’implication de
tous les acteurs dans leurs rôles, ayant subi un entraînement
intensif avant de partir. Le personnage joué par Diane Kruger est
quelque part un hommage à tous les journalistes qui affrontent
les dangers dans les pays en guerre pour faire leur métier, c’est
aussi un coup de projecteur sur les soldats, hommes de l’ombre,
mobilisés dans les différents conflits qui comme le dit bien le
réalisateur ce sont «Des gens intéressants qui certes aiment
l’action mais sont tout sauf des va-t-en guerre, des hommes qui
ont de vraies valeurs et qui évoluent dans un univers qui n’est
pas basé sur l’individualisme mais sur le groupe». Pour plonger
au cœur de l’Afghanistan, pour être captivé par l’action et être
emporté par la beauté des paysages et pour voir la vie en grand !
• Cédric Lebailly.
écho des caps n° 1289 • vendredi 13 avril 2012
[17
≥ Ville de Saint-Pierre Recensement
* Le Sénateur-Maire communique : Les jeunes filles et les jeunes gens de la classe 2016,
c’est-à-dire ceux nés du 1er janvier au 31 décembre 1996 et domiciliés à Saint-Pierre, les
parents ou tuteurs pour ceux absents, sont tenus de se faire inscrire à la Mairie de SaintPierre. À cet effet, une permanence sera tenue tous les mercredis entre 13 heures 30 et 17
heures 30.
≥ Banque de SPM Convocation
* Les actionnaires de la BANQUE DE SAINT-PIERRE & MIQUELON, société anonyme au capital de 15 485 535 euros dont le siège est situé à Saint-Pierre, 2 rue Jacques Cartier, sont convoqués à l’Assemblée Générale Ordinaire qui se réunira le jeudi 10 mai 2012 à 10 h 00 dans les
locaux de la Chambre de Commerce (CACIMA) situés 4 Bld Constant Colmay à Saint Pierre, à
l’effet de délibérer sur l’ordre du jour suivant :
1. Approbation du rapport de gestion du Conseil d’administration
2. Approbation du rapport général du commissaire aux comptes.
3. Approbation des comptes de l’exercice clos le 31 décembre 2011. Quitus aux administrateurs
et au commissaire aux comptes
4. Affectation du résultat
5. Approbation du rapport spécial du commissaire aux comptes sur les conventions visées à
l’article L225-38 du code du commerce,
6. Pouvoir pour formalités
Les comptes annuels et rapport de gestion de l’exercice 2011 peuvent être consultés au siège
social de la Banque aux heures habituelles d’ouverture.
Pour le Conseil d’Administration,
Le Directeur Général
≥ MAXOTEL Sarl Appel à candidature
* La société MAXOTEL Sarl recherche des candidats, avec références sérieuses, intéressés
pour assurer à temps complet l’exploitation du Motel de Miquelon, de son bar, ainsi que de son
restaurant dans un cadre juridique qui pourrait prendre la forme d’un contrat de gérance du
fonds de commerce, d’une durée à définir en commun et renouvelable selon des modalités
également à préciser.
Les postulants sont priés de faire acte de candidature soit en se présentant au magasin des
Ets Max Girardin à Saint-Pierre, ou à celui de Miquelon, soit en téléphonant au 41 48 11 ou au
41 65 03.
≥ Maître Xavier FLECHEUX Annonce légale
Ville de Saint-Pierre
Numéros utiles
* Outre le numéro du standard
à utiliser durant les heures d’ouverture
des bureaux, vous pouvez également
joindre la Mairie de Saint-Pierre par
télécopie. D’autres numéros peuvent
aussi vous être utiles, notamment
en cas d’urgence.
Mairie standard : 41 10 50
Mairie télécopie : 41 43 13
Pôle Voirie : 55 80 77
Pôle bâtiment :
55 80 78 ou 55 57 18
Traitement des eaux :
55 80 61
[Fourrière
Fourrière ]
Service Fourrière :
55 19 75
Journal édité par
la Ville de Saint-Pierre
Site internet www.mairie-stpierre.fr
Fondateur Albert Pen (Février 1982)
Directeur de la publication
et Éditorialiste Karine Claireaux
Codirecteur Claude Arrossaména
Rédacteur en chef
Didier Gil : 05 08 41 10 91
Journaliste
Jean-Louis Mahé : 05 08 41 10 92
Secrétaire de rédaction
et accueil
Clarisse Hacala : 05 08 41 10 90
Infographistes
Vente aux enchères publiques, le Mercredi 23 mai 2012 à 9 H
au Tribunal de 1ère Instance de Saint-Pierre et Miquelon
14 rue Emile Sasco, au Palais de Justice
Steve Yon et
Jean-Christophe L’Espagnol
05 08 41 10 95
UNE MAISON à SAINT-PIERRE (97)
Impression
3 rue des Basques
à usage d’HABITATION, comprenant
au rez-de-chaussée : UN APPARTEMENT de 3/4 pièces principales
à l’étage : UN APPARTEMENT de 4 pièces principales
avec terrasse Combles – Sur un terrain de 02 ares 21 centiares
► CE BIEN EST LIBRE
Yannis Lepape :
MISE À PRIX : 100.000 euros
Caution bancaire irrévocable ou chèque de banque : 10.000 euros
S’adresser à Maître Xavier FLECHEUX, Avocat,
17 bis rue Legendre à PARIS 17ème, Tél. : 01 42 99 07 88
Au Greffe du Juge de l’Exécution du Tribunal de
1ère Instance de SAINT-PIERRE ET MIQUELON
où le cahier des conditions de vente peut être consulté
Sur les lieux où une visite sera organisée,
par Maître Eric CHUPEAU, Huissier de Justice.
05 08 41 10 93 — 05 08 41 10 94
Photographes
Jean-Christophe L’Espagnol
(J.-C. L’E.) jclespagnol@gmail.com
Jean-Luc Drake
(J.-L. D.) jean-luc.drake@cheznoo.net
Dessins d’actualité
Benoît Germe
Pour nous joindre
L’Écho des Caps Hebdo,
rue Georges Daguerre • BP 4213 •
97500 SPM • Tél. 05 08 41 10 90
• Fax 05 08 41 49 33
Courriel echohebd@cheznoo.net
Tirage 3 300 exemplaires
18]
Commission paritaire numéro 68511
écho des caps n° 1289 • vendredi 13 avril 2012
[ partenaires de la semaine]
Gaston :
L’écologie
selon Lagaffe
CAFÉ
NAPOLÉON
Franquin
Marsu Productions
Bande dessinée 2012
Le 11 avril, la Bibliothèque a
proposé aux enfants une animation autour de l’écologie.
Pour rester dans ce thème, nous
vous proposons cet album de Gaston Lagaffe qui regroupe
quelques-unes de ses aventures. Inventeur écolo avant
l’heure, Gaston est toujours soucieux de respecter l’environnement.
Des anecdotes en haut de chaque page rappellent l’histoire
de l’écologie à travers le monde. Si en 1720, en Inde, des
villageois manifestaient déjà contre la destruction d’arbres,
le mot « écologie » fut inventé seulement en 1866 par un
zoologiste allemand. •
Des cafés en grains en paquets de 1 kg,
ou moulés sur place, vendus au poids.
Arabica • Colombien • Velouté Maison
Corsé Maison • Mélange Français…
18,47 euros le paquet de 1 kg
Les aromatisés :
Vanille Française • Vanille Noisette
20,48 euros le paquet de 1 kg
CIA, 7 rue Albert Briand – 41 47 97.
12 cafés en grains
dont 2 aromatisés
En grains ou moulu sur place
LA MUTUELLE DES ÎLES
SAINT-PIERRE ET MIQUELON
ET LE GROUPE AREAS
LA FORCE DE DEUX MUTUELLES
POUR DES CONTRATS EFFICACES
L’écolomag
Magazine
Bimestriel, ce journal
s’adresse aux consommateurs qui se soucient de leur
environnement.
Il recèle des conseils pratiques
pour le bien-être, la santé, le
jardinage, la maison, les loisirs,
l’éducation… Le lecteur peut y
trouver des trucs et astuces pour
réaliser produits de beauté ou d’entretien ainsi que des recettes de cuisine.
Le trimestriel « L’écologiste » est également disponible sur
nos rayons. •
Multirisques : Habitation – Artisans – Commerçants
Responsabilité Civile – Vie Privée et Professionnelle
Assurance Automobile Accidents de la Vie
Multirisques Scolaires, Chasse, etc.
Téléphone : 05 08 41 28 69 - Télécopieur : 05 08 41 51 13
Email : mispm@cheznoo.net
« L’hôtel du Vieux Port »,
votre lieu de villégiature
à Saint-Pierre !
12, rue du 11 Novembre – BP 4269 – 97500 Saint-Pierre et Miquelon
Tél : 05 08 41 24 19 • Fax : 05 08 41 28 79
www.hotelrobert.com • hotelrobertspm@gmail.com
•••
Rubrique animée par Josée Gautier
Bibliothèque-Médiathèque de Saint-Pierre
Site : http://www.biblispm.com
Tél : 05 08 41 31 99 • Fax : 05 08 41 71 40
E-mail : bibliotheque-mediatheque@cheznoo.net
écho des caps n° 1289 • vendredi 13 avril 2012
[19
≥ Club Lions Avenir
≥ Bibliothèque municipale
Animations de Pâques
Des lapins sculptés multicolores
C’est désormais un rendez-vous traditionnel, les membres du Club
Lions Avenir invitent les enfants de 7 à 12 ans, à un après-midi Bingo
ce samedi 14 avril à 14 heures, au local de l’ASIA.
Déjà couronné de succès l’an passé, c’est un après-midi sympathique
et ludique avec de nombreux lots en jeu bien sûr, et un goûter offert
à la joyeuse assemblée.
L’ouverture des portes se fera dès 13 heures 45. Soyez à l’heure car
le nombre de places est limité ! • D. Gil
Cette année, les lapins de Pâques qui ont visité l’étage de la Bibliothèque de Saint-Pierre étaient d’une espèce des plus rares et d’ailleurs encore un peu fragile : l’espèce des lapins en ballons sculptés
multicolores !
Pour les « Heures du conte » pascales, un très joli décor avait été
réalisé par Monsieur Yannick Audouze qui a aussi fait une petite
démonstration de ses talents pour un groupe d’enfants très enthousiastes.
Les personnages des histoires racontées par les
conteuses, Lauriane et
Nathalie, ont également
été sculptés et ainsi pour
cette occasion, poules et
poussins, des figures toujours emblématiques des
fêtes de Pâques, étaient
eux aussi de la partie.
Après le goûter (un « Nid
de Pâques » bien sûr), en
fin d’après-midi, chacun
des enfants a eu le plaisir
de pouvoir emporter chez
lui son propre petit lapin
sculpté. • Valérie Vidal,
animatrice
© J.-C. L’Espagnol / V. S-P
Le Bingo du Printemps
Ce samedi à l’ASIA à 14 heures
≥ Philatélie
Ce mercredi 11 avril 2012,
ont été émises quatre nouvelles « Marianne vertes »,
sans valeurs faciales mais
respectivement définies
« 20 g » ; « 50 g » ; « 100 g »
et « 250 g » . Elles s’ajoutent aux trois « Marianne »
émises le 8 février dernier
et aux quatre du 18 janvier.
Ces nouvelles « Marianne »
ont été gravées par Yves
Beaujard, et tirées à 80 000
exemplaires dont 5 000
pour l’Archipel. Le tarif de
la gamme complète est de
2,23 euros, soit respectivement 0,33 ; 0,47 ; 0,58 et
0,85 euro. L’émission « Premier jour » s’est tenue au bureau Philatélique, place du Général de Gaulle. Une enveloppe « Premier jour » a
été mise en vente pour l’occasion. Par ailleurs, la vente généralisée
de ces timbres dans les bureaux de Poste Philatélique de Métropole
aura lieu ce samedi 14 avril.
Cette troisième émission de « Marianne » en 2012 est la neuvième du
genre depuis le lancement de cette série en mars 2009. En tout, 30
timbres ont ainsi été émis. • D. Gil
© J.-C. L’Espagnol / V. S-P
4 nouvelles figurines
Des « Marianes vertes »
≥ Vie municipale
Conseil municipal
Un Budget Supplémentaire voté
Mardi 10 avril, les Conseillers municipaux ont voté un Budget
Supplémentaire. Il prend en compte les résultats financiers du
Compte Administratif 2011 qui fait apparaître un excédent de fonctionnement de 1 052 239,46 euros. Cette somme a été affectée à
des dépenses supplémentaires notamment en investissement.
Le Budget Supplémentaire s’élève tant en recettes qu’en dépenses
à un montant de 1 272 239,46 euros pour la section d’investissement et à 254 845 euros pour la section de fonctionnement. En
investissement, la somme de 344 819,95 euros a été votée notamment pour l’achat de matériel pour le Service Incendie et pour
acquérir un camion équipé d’une benne à ordure ménagère.
Plus de 260 000 euros ont été affectés à la campagne Enrobés
2012. • J-.L.Mahé
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising