Moteurs à essence - Modèles Tow Sport/Inboard

Moteurs à essence - Modèles Tow Sport/Inboard
Modèle et puissance du moteur
Numéro de série du tableau
arrière (transmission en Z)
Numéro de série du moteur
Rapport de démultiplication
Numéro de série de la
transmission en Z
90-860174D60 506
Informations d’identification
Noter les informations suivantes :
Modèle à transmission (Inboard) Rapport de démultiplication N° de série de la transmission
Pas
Diamètre
Numéro d’identification de la coque (HIN)
Date d’achat
Constructeur du bateau
Longueur
Modèle du bateau
Numéro de certificat relatif à l’émission de gaz d’échappement
Les numéros de série permettent au fabricant de répertorier par codes les
nombreux détails techniques correspondant à l'ensemble de propulsion Mercury
MerCruiser®. Pour toute information relative à l'entretien auprès d'un revendeur
Mercury MerCruiser agréé, toujours préciser les numéros de modèle et de série.
La description et les caractéristiques techniques indiquées dans ce guide sont
applicables à la date de délivrance du bon à tirer. Mercury Marine, qui applique
une politique d’amélioration continue, se réserve le droit d’arrêter la production
de certains modèles à tout moment, ainsi que de modifier des caractéristiques et
des conceptions sans préavis ni obligation.
Mercury Marine, Fond du Lac, Wisconsin, États-Unis. Imprimé aux États-Unis.
©2006, Mercury Marine
Mercury, Mercury Marine, MerCruiser, Mercury MerCruiser, Mercury Racing,
Mercury Precision Parts, Mercury Propellers, Mariner, Quicksilver, #1 On The
Water, Alpha, Bravo, Pro Max, OptiMax, Sport-Jet, K-Planes, MerCathode,
RideGuide, SmartCraft, Zero Effort, M avec logo vagues, Mercury avec logo
vagues et le logo SmartCraft sont toutes des marques commerciales déposées
de Brunswick Corporation. Le logo Mercury Product Protection est une marque
de service déposée de Brunswick Corporation.
Moteurs à essence - Modèles Tow Sport/Inboard
Numéro de l'hélice
Ce produit constitue l'un des meilleurs ensembles de propulsion disponibles. Il
comprend différentes caractéristiques assurant une utilisation facile et une
conception durable.
Avec un entretien et une maintenance corrects, ce produit offrira d'excellentes
performances pendant de nombreuses saisons de navigation. Afin d’assurer un
rendement maximum et une utilisation sans problème, lire ce manuel dans son
intégralité.
Le manuel d’utilisation, d’entretien et de garantie contient des instructions
spécifiques à l’emploi et à la maintenance de ce produit. Il est conseillé de
conserver ce manuel avec le produit afin de pouvoir y faire rapidement référence
lors de l'utilisation du moteur.
Merci d’avoir acheté un produit Mercury MerCruiser. Bonne navigation !
Mercury MerCruiser
© 2006 Mercury Marine
Bienvenue
Message relatif à la garantie
Le produit acheté est assorti d'une garantie limitée de Mercury Marine ; les conditions
de la garantie sont indiquées dans les sections de ce manuel relatives à la garantie.
La déclaration de garantie contient une description des éléments couverts et non
couverts par la garantie, l'indication de la durée de la couverture, la meilleure façon
d'obtenir une couverture, d'importants dénis et limitations de responsabilité, et d'autres
informations relatives à la garantie. Consulter ces informations importantes.
Les produits Mercury Marine sont conçus et fabriqués en conformité à nos normes de
qualité rigoureuses, aux réglementations et normes applicables de l'industrie ainsi qu'à
certaines réglementations relatives aux émissions. Chaque moteur Mercury Marine est
mis en marche et soumis à des essais avant d'être livré afin de s'assurer que chaque
produit est prêt à l'emploi. En outre, certains produits Mercury Marine sont testés en
environnement contrôlé, moteur en marche pendant plus de 10 heures, et ce à des fins
de vérification et d’établissement d’un dossier de conformité à la réglementation et aux
normes en vigueur. Tous les produits Mercury Marine, vendus neufs, sont couverts par
la garantie limitée, que le moteur ait fait ou non l’objet de l’un des programmes d’essais
décrits plus haut.
Lire ce manuel dans son intégralité
IMPORTANT : Si certaines parties ne sont pas claires, contacter le revendeur qui vous
montrera comment faire démarrer et utiliser ce produit.
Avis
Tout au long de ce manuel, ainsi que sur l'ensemble de propulsion, des
AVERTISSEMENTS et des MISES EN GARDE, accompagnés du symbole
international de danger ! , sont utilisés pour attirer l'attention du monteur/de
l'utilisateur sur certaines consignes relatives à une intervention ou une manœuvre
particulière qui pourraient constituer un danger si elles n'étaient pas effectuées
correctement ou conformément aux mesures de sécurité. Les respecter
scrupuleusement.
Ces avertissements de sécurité ne sont pas suffisants pour éliminer les dangers qu'ils
signalent. Un respect rigoureux de ces consignes lors de l'intervention, ainsi que le
recours au bon sens, sont essentiels à la prévention des accidents.
! AVERTISSEMENT
AVERTISSEMENT—indique une situation potentiellement dangereuse qui, si elle
n'est pas évitée, peut provoquer des blessures graves, voire mortelles.
! ATTENTION
PRUDENCE—indique une situation potentiellement dangereuse qui, si elle n'est pas
évitée, peut provoquer des blessures légères à modérées ou des dommages
matériels. Peut aussi être utilisé pour mettre en garde contre des pratiques
dangereuses.
IMPORTANT : Indique des informations ou des instructions nécessaires au
fonctionnement et/ou à la maintenance.
! AVERTISSEMENT
Le pilote est responsable de l'utilisation sûre et correcte du bateau et du matériel de
bord, ainsi que de la sécurité des personnes à bord. Nous lui conseillons vivement
de lire ce manuel d'utilisation, d’entretien et de garantie, et de s’assurer qu’il
comprend les instructions relatives à l’ensemble de propulsion et à tous les
accessoires avant d’utiliser le bateau.
! AVERTISSEMENT
Avis relatif à la Proposition 65 de l'État de Californie
L'échappement du moteur de ce produit contient des produits chimiques considérés
par l'état de Californie comme cancérigènes et la cause de malformations
congénitales et d'autres troubles de l'appareil reproducteur.
TABLE DES MATIÈRES
Section 1 - Garantie
Transfert de garantie............................................2
Enregistrement de la garantie aux États-Unis et au
Canada.................................................................2
Enregistrement de la garantie en dehors des ÉtatsUnis et du Canada................................................2
Garantie limitée Mercury, MerCruiser États-Unis,
Canada et Europe (moteurs à essence
uniquement)..........................................................3
Garantie limitée Mercury MerCruiser
(Confédération des États Indépendants, MoyenOrient et Afrique)..................................................5
Garantie limitée de 3 ans contre la corrosion
(internationale)......................................................7
Couverture de la garantie et exclusions...............8
Exclusions générales de la garantie................8
Section 2 - Se familiariser avec l’ensemble de propulsion
Coupe-circuit d'urgence......................................12
Instruments.........................................................13
Instruments analogiques................................13
Commandes à distance......................................14
Fonctionnalités du tableau de bord................14
Fonctionnalités de la console.........................15
Protection du circuit électrique contre la surcharge
- Moteurs à carburateur......................................15
Système d’alarme sonore...................................17
Test de contrôle du système d’alarme sonore
.......................................................................17
Informations sur les émissions...........................17
Étiquette d’informations sur le contrôle
antipollution.................................................17
Responsabilité du propriétaire...................18
Logo étoile...................................................18
Section 3 - Sur l'eau
Suggestions de navigation en toute sécurité......22
Faire attention aux risques d’intoxication au
monoxyde de carbone........................................23
Bonne ventilation............................................24
Ventilation insuffisante ..................................24
Fonctionnement de base du bateau...................24
Mise à l'eau et utilisation du bateau.............24
Schéma de fonctionnement.......................25
Démarrage et arrêt du moteur.....................25
Démarrage du moteur...............................25
Arrêt du moteur.........................................26
Fonctionnement du bouton spécial
d'accélérateur..............................................26
Fonctionnement en périodes de gel............27
Bouchon de vidange et pompe de cale.......27
Protection des baigneurs....................................27
En croisière....................................................27
Lorsque le bateau est à l'arrêt........................27
Conduite de bateaux hautes performances et de
compétition.........................................................28
Sécurité des passagers sur bateaux-pontons et
bateaux à pont....................................................28
Bateaux à pont avant ouvert..........................28
Bateaux avec fauteuils de pêche surélevés sur
socle, montés à l'avant...................................28
Vague ou sillage.................................................29
Impact avec des dangers immergés...................29
Conditions affectant le fonctionnement...............30
Répartition des charges (passagers et
équipement) à l'intérieur du bateau.............30
Carène du bateau........................................30
Cavitation.....................................................30
Altitude et climat..........................................31
Démarrage..........................................................31
Période de rodage de 20 heures.................31
Période suivant le rodage............................31
Vérification à la fin de la première saison....32
Section 4 - Caractéristiques
Régime de croisière............................................34
Caractéristiques du carburant.............................34
90-860174D60 MAI 2006
Page i
Spécifications de carburant........................... 34
Utilisation d’essences reformulées (oxygénées)
(États-Unis seulement)................................. 34
Essences contenant de l'alcool.....................34
Huile moteur...................................................... 35
Caractéristiques techniques du moteur.............36
Caractéristiques des liquides.............................37
Moteur...........................................................37
Transmission................................................. 37
Section 5 - Entretien
Responsabilités du propriétaire/opérateur.........40
Responsabilités du concessionnaire................. 40
Entretien............................................................ 40
Suggestions d’entretien à faire soi-même......... 41
Inspection.......................................................... 41
Calendrier d'entretien – Modèles inboard..........42
Entretien de routine....................................... 42
Au début de chaque journée....................42
À la fin de chaque journée....................... 42
Une fois par semaine............................... 42
Tous les deux mois ou toutes les 50 heures
.................................................................42
Entretien périodique......................................42
Après la période de rodage initiale des 20
heures...................................................... 42
Toutes les 100 heures ou une fois par an (à
la première échéance)............................. 42
Toutes les 300 heures ou tous les 3 ans. 43
Journal d'entretien............................................. 43
Vis de réglage du mélange du carburateur....... 44
Huile moteur...................................................... 44
Vérifications.................................................. 44
Remplissage................................................. 44
Vidange de l'huile et remplacement du filtre. 45
Système de vidange facile de l'huile moteur
.................................................................45
Pompe de vidange d’huile moteur............46
Remplacement du filtre............................ 46
Liquide de transmission.....................................47
Vérification pendant que le moteur est chaud
......................................................................47
Vérification pendant que le moteur est froid. 47
Vidange.........................................................47
Liquide de refroidissement du moteur............... 47
Vérifications.................................................. 47
Remplissage................................................. 48
Vidange ........................................................49
Nettoyage du pare-flammes.............................. 49
Soupape de recyclage des gaz de carter..... 50
Vidange....................................................50
Remplacement du filtre à carburant séparateur
d’eau..................................................................50
Lubrification....................................................... 51
Câble d'accélérateur................................... 51
Tringlerie de transmission.......................... 52
Courroie d’entraînement serpentine..................53
Vérifications.................................................. 53
Repositionnement de la courroie et/ou réglage
de la tension.................................................. 54
Rinçage de l’ensemble de propulsion................55
Moteurs inboard............................................55
Tow Sports....................................................56
Batterie.............................................................. 58
Section 6 - Stockage
Entreposage prolongé ou hivernage................. 60
Préparation au remisage de l’ensemble de
propulsion...................................................60
Préparation du moteur et du circuit de
carburant..................................................61
Vidange du circuit d'eau de mer........................ 62
Identification du système de vidange......... 63
Système de vidange multipoint (MPD).....63
Système de vidange multipoint (MPD).......63
Remisage de la batterie.....................................65
Remise en service de l'ensemble de
propulsion..........................................................65
Soupape de prise d’eau à la mer.......................66
Section 7 - Dépannage
Le démarreur ne lance pas le moteur ou le lance
lentement...........................................................68
Le moteur ne démarre pas ou démarre
difficilement........................................................68
Page ii
Le moteur tourne irrégulièrement, a des ratés et/ou
des retours de flammes.....................................68
Rendement médiocre........................................ 68
Surchauffe du moteur........................................69
Température du moteur trop basse...................69
90-860174D60 MAI 2006
Faible pression d’huile moteur............................69
La batterie ne se recharge pas...........................69
La commande à distance est difficile à manœuvrer,
se grippe, a trop de jeu ou émet des bruits
suspects..............................................................70
Le volant de direction tourne difficilement ou par àcoups..................................................................70
Section 8 - Informations concernant l’assistance à la clientèle
Service après vente............................................72
Réparations locales........................................72
Réparations non locales.................................72
Vol de l'ensemble de propulsion....................72
Attention requise après immersion................. 72
Pièces de rechange.......................................72
Demandes de pièces et d'accessoires......73
90-860174D60 MAI 2006
Résolution d’un problème..............................73
Centres de service après-vente Mercury Marine
.......................................................................73
Commande de documentation............................74
États-Unis et Canada.....................................74
En dehors des États-Unis et du Canada........74
Page iii
Page iv
90-860174D60 MAI 2006
Garantie
Section 1 - Garantie
1
Table des matières
Transfert de garantie.......................................... 2
Enregistrement de la garantie aux États-Unis et au
Canada.............................................................. 2
Enregistrement de la garantie en dehors des
États-Unis et du Canada.................................... 2
Garantie limitée Mercury, MerCruiser États-Unis,
Canada et Europe (moteurs à essence
uniquement)....................................................... 3
90-860174D60 MAI 2006
Garantie
limitée
Mercury
MerCruiser
(Confédération des États Indépendants, MoyenOrient et Afrique)................................................ 5
Garantie limitée de 3 ans contre la corrosion
(internationale)................................................... 7
Couverture de la garantie et exclusions............. 8
Exclusions générales de la garantie ............ 8
Page 1
Garantie
Transfert de garantie
La garantie limitée peut être transférée à un acheteur ultérieur, mais seulement pour
la durée non utilisée de la garantie limitée. Cette condition ne s'applique pas aux
produits utilisés à des fins commerciales.
Pour transférer la garantie au propriétaire suivant, envoyez ou faxez une copie de l’acte
ou du contrat de vente, le nom du nouveau propriétaire, son adresse et le numéro de
série du moteur au service des enregistrements de garantie de Mercury Marine. Aux
États-Unis et au Canada, l'envoyer à :
Mercury Marine
Attn : Warranty Registration Department
W6250 W. Pioneer Road
P.O. Box 1939
Fond du Lac, WI 54936-1939
920-929-5054
Télécopie 920-929-5893
Une fois le transfert de la garantie effectué, Mercury Marine envoie par courrier une
confirmation d’enregistrement au nouveau propriétaire.
Ce service est gratuit.
Pour les produits achetés en dehors des États-Unis ou du Canada, contacter le
revendeur du pays concerné ou le bureau d'assistance Marine Power le plus proche.
Enregistrement de la garantie aux États-Unis et au Canada
1. Vous pouvez modifier votre adresse à tout moment, y compris lors d'une
revendication au titre de la garantie, en appelant Mercury Marine ou en envoyant
une lettre ou un fax avec votre nom, votre ancienne adresse, votre nouvelle adresse
et le numéro de série du moteur, au département d'enregistrement des garanties
de Mercury Marine. Le revendeur peut également enregistrer ce changement
d’informations.
Mercury Marine
À l'attention de : Warranty Registration Department
W6250 Pioneer Road
P.O. Box 1939
Fond du Lac, WI 54936-1939
920-929-5054
Télécopie 920-929-5893
REMARQUE : Les listes d'enregistrement doivent être tenues à jour par Mercury
Marine et par tout revendeur de produits maritimes vendus aux États-Unis, au cas où
un rappel de sécurité par le Federal Safety Act était requis.
2. Pour être couvert par la garantie, le produit doit être enregistré auprès de Mercury
Marine. Au moment de la vente, le revendeur doit remplir la fiche d’enregistrement
et l’envoyer immédiatement à Mercury Marine par MercNET, courriel ou courrier
postal. À réception de cette fiche, Mercury Marine valide l’enregistrement.
3. Une fois l'enregistrement de la garantie effectué, Mercury Marine envoie par
courrier une confirmation d’enregistrement à l'acheteur du produit. Si cette
confirmation d'enregistrement n'est pas reçue dans les 30 jours, contacter
immédiatement le revendeur. La garantie ne prend effet que lorsque le produit est
enregistré auprès de Mercury Marine.
Enregistrement de la garantie en dehors des États-Unis et du Canada
1. Il est important que le revendeur ayant effectué la vente remplisse la carte
d'enregistrement de la garantie et la renvoie au distributeur ou au centre d'entretien
Marine Power responsable du programme de réclamation/d'enregistrement de la
garantie pour votre région.
Page 2
90-860174D60 MAI 2006
Garantie
2. La carte d'enregistrement de la garantie indique votre nom, votre adresse, les
numéros de modèle et de série du produit, la date d'achat, le type d'utilisation, ainsi
que le nom, l'adresse et le numéro de téléphone du distributeur/revendeur ayant
effectué la vente. Le distributeur/revendeur certifie également que vous êtes
l'acheteur initial et l'utilisateur du produit.
3. Une copie de la carte d'enregistrement, désignée comme la copie de l'acheteur,
DOIT vous être remise immédiatement après que la carte a été entièrement remplie
par le distributeur/revendeur ayant effectué la vente. Cette carte représente votre
identification de l'enregistrement d'usine et vous devez la conserver pour une
utilisation ultérieure lorsqu'elle est requise. Si vous avez un jour recours à une
réparation dans le cadre de la garantie, votre revendeur peut vous demander de
présenter la carte d'enregistrement de la garantie pour vérifier la date d'achat et
pour utiliser les informations qu'elle contient pour la préparation des formulaires de
garantie.
4. Dans certains pays, le centre d'entretien Marine Power vous délivre une carte
d'enregistrement de la garantie permanente plastifiée dans les 30 jours suivant
réception de la copie usine de la carte d'enregistrement de la garantie par votre
distributeur/revendeur. Si vous recevez une carte d'enregistrement de la garantie
plastifiée, vous pouvez jeter la copie de l'acheteur que le distributeur/revendeur
vous a fournie lors de l'achat. Demandez à votre distributeur/revendeur si vous
pouvez bénéficier du programme de carte plastifiée.
IMPORTANT : Dans certains pays, les listes d'enregistrement doivent être tenues à
jour par l'usine et par le revendeur conformément à la loi. Nous souhaitons que TOUS
vos produits soient enregistrés auprès de l'usine au cas où il serait nécessaire de vous
contacter. Assurez-vous que votre distributeur/revendeur remplit immédiatement la
carte d'enregistrement de la garantie et qu'il en envoie la copie usine au centre de
réparation international Marine Power de votre région.
5. Pour plus d'informations concernant la carte d'enregistrement de la garantie et sa
relation avec le traitement des revendications au titre de la garantie, consultez la
garantie internationale.
Garantie limitée Mercury, MerCruiser États-Unis, Canada et Europe (moteurs à
essence uniquement)
COUVERTURE : Mercury Marine garantit ses produits neufs contre tout défaut de
matériau ou de fabrication pendant la période décrite ci-dessous.
DURÉE DE LA GARANTIE : Le produit est couvert par la garantie limitée pendant une
période de deux (2) ans à partir de la date de sa première vente au détail ou de sa
première mise en service, suivant l'échéance qui survient en premier. Lorsque le produit
est utilisé à des fins commerciales, il est couvert pendant un (1) an à partir de sa date
de première vente au détail ou pendant 500 heures d’utilisation, suivant l'échéance qui
survient en premier. Par fins commerciales, est entendue toute utilisation du produit
liée à un travail ou à un emploi ou toute utilisation rémunératrice, pendant toute partie
de la durée de la garantie, même si le produit n'est utilisé à ces fins
qu'occasionnellement. La réparation ou le remplacement des pièces et les travaux sous
garantie n'étendent nullement la durée de celle-ci au-delà de sa date d'expiration
initiale. La période de garantie non utilisée peut être transférée d'un client à l'autre au
moment du réenregistrement du produit, si le bateau est toujours utilisé à des fins de
plaisance. La période de garantie non utilisée ne peut pas être transférée si le vendeur
ou l'acheteur utilise le bateau à des fins commerciales.
90-860174D60 MAI 2006
Page 3
Garantie
CONDITIONS À REMPLIR POUR POUVOIR BÉNÉFICIER DE LA GARANTIE : Ne
peuvent bénéficier de cette garantie que les clients qui ont acheté le produit au détail
auprès d'un concessionnaire autorisé par Mercury Marine à distribuer le produit dans
le pays où la vente a eu lieu, une fois que l'inspection avant livraison a été effectuée et
documentée par Mercury Marine. Pour bénéficier de la garantie, le produit doit avoir
été enregistré correctement par le revendeur agréé. L'entretien périodique décrit dans
le manuel de l'opérateur et d'entretien doit être exécuté en temps opportun pour que
la garantie reste en vigueur. Mercury Marine se réserve le droit d’exiger une preuve
d’un entretien conforme pour tout recours futur en garantie.
RESPONSABILITÉ DE MERCURY : En vertu des termes de cette garantie, la seule et
unique obligation de Mercury est limitée, à sa discrétion, à la réparation des pièces
défectueuses, au remplacement de ces pièces par des pièces neuves ou réusinées,
certifiées par Mercury Marine, ou au remboursement du prix d'achat du produit Mercury.
Mercury se réserve le droit d'améliorer ou de modifier les produits, de temps à autre,
sans obligation de modifier les produits fabriqués antérieurement.
COMMENT OBTENIR L'APPLICATION DE LA GARANTIE : Le client doit fournir à
Mercury une possibilité raisonnable d’effectuer la réparation, ainsi qu’un accès
raisonnable au produit. Les demandes de garantie doivent être adressées,
accompagnées du produit, à un revendeur agréé par Mercury afin qu’il puisse réparer
ledit produit. Si l’acheteur n’est pas en mesure de livrer le produit au revendeur, il doit
en avertir Mercury par écrit. Nous nous chargerons ensuite de faire effectuer
l'inspection et toute réparation couverte par la garantie. L'acheteur devra alors
s'acquitter de tous les frais de transport et/ou de déplacement. Si le service fourni n'est
pas couvert par cette garantie, l'acheteur doit s'acquitter de tous les frais, pièces et
main-d'œuvre, et de toute autre dépense liée à la réparation en question. L’acheteur
ne doit pas envoyer le produit ou des pièces du produit directement à Mercury, sauf si
Mercury lui en fait la demande. Une preuve attestant que le produit a été enregistré au
nom du propriétaire doit être présentée au revendeur pour bénéficier de l'application
de la garantie.
LIMITE DE LA GARANTIE : Cette garantie limitée ne couvre pas les articles soumis à
un entretien périodique, les mises au point, les réglages, l'usure normale, les dégâts
provenant d'un emploi abusif, de mauvais traitements, de l'utilisation d'une hélice ou
d'un rapport d'engrenage qui ne permettent pas au moteur de tourner au régime pleins
gaz conseillé (cf. Manuel d'utilisation et d'entretien), d'une utilisation du produit
contraire aux recommandations de régime/pourcentage de fonctionnement qui figurent
dans le Manuel d'utilisation et d'entretien, d'un acte de négligence, d'un accident, d'une
immersion, d'une installation non conforme (les caractéristiques et les techniques
d'installation correcte sont énoncées dans les consignes de mise en place du produit),
d'un mauvais entretien, de l'utilisation d'un accessoire ou d'une pièce qui détériorent le
produit Mercury et qui ne sont pas fabriqués ni vendus par nos soins, de turbines et de
chemises de pompes à jet, de l'utilisation de carburants, d'huiles ou de lubrifiants non
conformes au produit (cf. Manuel d'utilisation et d'entretien), de la modification ou du
retrait de pièces, ou de l'infiltration d'eau dans le moteur par l'intermédiaire de l'arrivée
de carburant, de l'admission d'air ou du circuit d'échappement, ou de la détérioration
du produit due à un blocage du circuit de refroidissement par un corps étranger, à un
fonctionnement du moteur hors de l’eau, à une position trop élevée du moteur sur le
tableau arrière ou à l'utilisation du bateau avec un moteur trop relevé. La garantie est
nulle et non avenue en cas d'utilisation du produit pour des courses ou toute activité
de compétition, ou après modification de l'unité inférieure en vue de telles activités, peu
importe le moment où ces modifications ont eu lieu, et même si elles ont été effectuées
par un propriétaire antérieur.
Page 4
90-860174D60 MAI 2006
Garantie
Les frais engendrés par le halage, la mise à l'eau, le remorquage, le remisage, les
appels téléphoniques, la location, la nuisance, les droits de mouillage, les assurances,
le remboursement de prêts, les pertes de temps, les pertes de revenus, ou par tout
autre dommage fortuit ou indirect, ne sont pas couverts par cette garantie. Les
dépenses liées à la dépose et/ou au remplacement de cloisons ou d'équipements du
bateau, en raison de la conception de ce dernier, pour accéder au produit, ne sont pas
non plus couvertes par la garantie.
Aucun individu ni aucune entité, y compris les revendeurs agréés par Mercury Marine,
n’ont été autorisés par Mercury Marine à émettre d’affirmations, de représentations ou
de garanties quelconques au sujet du produit, autres que celles spécifiées dans la
présente garantie limitée. De telles affirmations, représentations ou garanties ne
sauraient être opposables à Mercury Marine.
DÉNIS ET LIMITATIONS DE RESPONSABILITÉ :
NOUS DÉCLINONS EXPRESSÉMENT TOUTE GARANTIE IMPLICITE DE QUALITÉ MARCHANDE
OU D'ADAPTATION À UN USAGE PARTICULIER. SI ELLES NE PEUVENT ÊTRE DÉSAVOUÉES, CES
GARANTIES IMPLICITES SONT LIMITÉES À LA DURÉE DE LA GARANTIE EXPRESSE. LES
DOMMAGES ACCESSOIRES ET INDIRECTS SONT EXCLUS DE CETTE COUVERTURE DE
GARANTIE. COMME CERTAINS ÉTATS / PAYS N'AUTORISENT PAS D'EXONÉRATIONS DE
RESPONSABILITÉ, LES LIMITATIONS ET LES EXCLUSIONS CI-DESSUS PEUVENT NE PAS
S'APPLIQUER. CETTE GARANTIE CONFÈRE AU PROPRIÉTAIRE DES DROITS LÉGAUX
SPÉCIFIQUES, AUXQUELS D'AUTRES DROITS PEUVENT VENIR S'AJOUTER, SELON SON ÉTAT
OU PAYS DE RÉSIDENCE.
Garantie limitée Mercury MerCruiser (Confédération des États Indépendants,
Moyen-Orient et Afrique)
COUVERTURE : Mercury Marine garantit ses produits neufs contre tout défaut de
matériau ou de fabrication pendant la période décrite ci-dessous.
DURÉE DE LA GARANTIE : Le produit est couvert par la garantie limitée pendant une
période d’un (1) an à compter de la date de sa première vente au détail ou de sa
première mise en service, suivant la première échéance. Lorsque le produit est utilisé
à des fins commerciales, il est couvert pendant un (1) an à partir de sa date de première
vente au détail ou pendant 500 heures d’utilisation, suivant la première échéance. Par
fins commerciales, est entendue toute utilisation du produit liée à un travail ou à un
emploi ou toute utilisation rémunératrice, pendant toute partie de la durée de la
garantie, même si le produit n'est utilisé à ces fins qu'occasionnellement. La réparation
ou le remplacement des pièces et les travaux sous garantie n'étendent nullement la
durée de celle-ci au-delà de sa date d'expiration initiale. La période de garantie non
utilisée peut être transférée d'un client à l'autre au moment du réenregistrement du
produit, si le bateau est toujours utilisé à des fins de plaisance. La période de garantie
non utilisée ne peut pas être transférée si le vendeur ou l'acheteur utilise le bateau à
des fins commerciales.
CONDITIONS À REMPLIR POUR POUVOIR BÉNÉFICIER DE LA GARANTIE : Ne
peuvent bénéficier de cette garantie que les clients qui ont acheté le produit au détail
auprès d'un concessionnaire autorisé par Mercury Marine à distribuer le produit dans
le pays où la vente a eu lieu, une fois que l'inspection avant livraison a été effectuée et
documentée par Mercury Marine. Pour bénéficier de la garantie, le produit doit avoir
été enregistré correctement par le revendeur agréé. L'entretien périodique décrit dans
le Manuel d'utilisation et d'entretien doit être exécuté en temps opportun pour que la
garantie reste en vigueur. Mercury Marine se réserve le droit d’exiger une preuve d’un
entretien conforme pour tout recours en garantie.
90-860174D60 MAI 2006
Page 5
Garantie
RESPONSABILITÉ DE MERCURY : En vertu des termes de cette garantie, la seule et
unique obligation de Mercury est limitée, à sa discrétion, à la réparation des pièces
défectueuses, au remplacement de ces pièces par des pièces neuves ou réusinées,
certifiées par Mercury Marine, ou au remboursement du prix d'achat du produit Mercury.
Mercury se réserve le droit d'améliorer ou de modifier les produits, de temps à autre,
sans obligation de modifier les produits fabriqués antérieurement.
COMMENT OBTENIR L'APPLICATION DE LA GARANTIE : Le client doit fournir à
Mercury une possibilité raisonnable d’effectuer la réparation, ainsi qu’un accès
raisonnable au produit. Les demandes de garantie doivent être adressées,
accompagnées du produit, à un revendeur agréé par Mercury afin qu’il puisse réparer
ledit produit. Si l’acheteur n’est pas en mesure de livrer le produit au revendeur, il doit
en avertir Mercury par écrit. Nous nous chargerons ensuite de faire effectuer
l'inspection et toute réparation couverte par la garantie. L'acheteur devra alors
s'acquitter de tous les frais de transport et/ou de déplacement. Si le service fourni n'est
pas couvert par cette garantie, l'acheteur doit s'acquitter de tous les frais, pièces et
main-d'œuvre, et de toute autre dépense liée à la réparation en question. L’acheteur
ne doit pas envoyer le produit ou des pièces du produit directement à Mercury, sauf si
Mercury lui en fait la demande. Une preuve attestant que le produit a été enregistré au
nom du propriétaire doit être présentée au revendeur pour bénéficier de l'application
de la garantie.
LIMITE DE LA GARANTIE : Cette garantie limitée ne couvre pas les articles soumis à
un entretien périodique, les mises au point, les réglages, l'usure normale, les dégâts
provenant d'une utilisation abusive ou anormale, de l'utilisation d'une hélice ou d'un
rapport d'engrenage qui ne permettent pas au moteur de tourner au régime conseillé
(voir le Manuel d'utilisation et d'entretien), d'une utilisation du produit contraire aux
recommandations de régime/de fonctionnement qui figurent dans le manuel de
l'opérateur et d'entretien, d'un acte de négligence, d'un accident, d'une immersion,
d'une installation non conforme (les caractéristiques et les techniques d'installation
correctes sont énoncées dans les instructions d'installation du produit), d'un mauvais
entretien, de l'utilisation d'un accessoire ou d'une pièce qui ne sont ni fabriqués ni
vendus par nos soins, de turbines et de chemises de pompes à jet, de l'utilisation de
carburants, d'huiles ou de lubrifiants non conformes au produit (voir le Manuel
d'utilisation et d'entretien), de la modification ou du retrait de pièces, ou de l'infiltration
d'eau dans le moteur par l'intermédiaire de l'arrivée de carburant, de l'admission d'air
ou du circuit d'échappement, ou de la détérioration du produit due à un blocage du
circuit de refroidissement par un corps étranger, à un fonctionnement du moteur hors
de l’eau, à une position trop élevée du moteur sur le tableau arrière ou à l'utilisation du
bateau avec un moteur trop relevé.
La garantie est nulle et non avenue en cas d'utilisation du produit pour des courses ou
toute activité de compétition, ou après modification de l'unité inférieure en vue de telles
activités, peu importe le moment où ces modifications ont eu lieu, et même si elles ont
été effectuées par un propriétaire antérieur.
Les frais engendrés par le halage, la mise à l'eau, le remorquage, le remisage, les
appels téléphoniques, la location, la nuisance, les droits de mouillage, les assurances,
le remboursement de prêts, les pertes de temps, les pertes de revenus, ou par tout
autre dommage fortuit ou indirect, ne sont pas couverts par cette garantie. Les
dépenses liées à la dépose et/ou au remplacement de cloisons ou d'équipements du
bateau, en raison de la conception de ce dernier, pour accéder au produit, ne sont pas
non plus couvertes par la garantie.
Aucun individu ni aucune entité, y compris les revendeurs agréés par Mercury Marine,
n’ont été autorisés par Mercury Marine à émettre d’affirmations, de représentations ou
de garanties quelconques au sujet du produit, autres que celles spécifiées dans la
présente garantie limitée. De telles affirmations, représentations ou garanties ne
sauraient être opposables à Mercury Marine.
Page 6
90-860174D60 MAI 2006
Garantie
DÉNIS ET LIMITATIONS DE RESPONSABILITÉ :
NOUS DÉCLINONS EXPRESSÉMENT TOUTE GARANTIE IMPLICITE DE QUALITÉ MARCHANDE
OU D'ADAPTATION À UN USAGE PARTICULIER. SI ELLES NE PEUVENT ÊTRE DÉSAVOUÉES, CES
GARANTIES IMPLICITES SONT LIMITÉES À LA DURÉE DE LA GARANTIE EXPRESSE. LES
DOMMAGES ACCESSOIRES ET INDIRECTS SONT EXCLUS DE CETTE COUVERTURE DE
GARANTIE. COMME CERTAINS ÉTATS / PAYS N'AUTORISENT PAS D'EXONÉRATIONS DE
RESPONSABILITÉ, LES LIMITATIONS ET LES EXCLUSIONS CI-DESSUS PEUVENT NE PAS
S'APPLIQUER. CETTE GARANTIE CONFÈRE AU PROPRIÉTAIRE DES DROITS LÉGAUX
SPÉCIFIQUES, AUXQUELS D'AUTRES DROITS PEUVENT VENIR S'AJOUTER, SELON SON ÉTAT
OU PAYS DE RÉSIDENCE.
Garantie limitée de 3 ans contre la corrosion (internationale)
COUVERTURE : Mercury Marine garantit que chaque moteur neuf à transmission en
z ou inboard (le Produit) MerCruiser, hors-bord Tracker de Mercury Marine, Mercury,
Mariner, Mercury Racing, Sport Jet, M2 Jet Drive, ne deviendra pas inutilisable par
l'action directe de la corrosion pendant la période de temps décrite ci-dessous.
DURÉE DE LA GARANTIE : Le produit est couvert par la garantie limitée contre la
corrosion pendant une période de trois (3) ans à partir de sa date de vente ou de sa
mise en marche initiale, suivant la première échéance. La réparation ou le
remplacement des pièces et les travaux entrepris en période de garantie n’étendent
nullement la durée de celle-ci au-delà de sa date d’expiration initiale. Toute portion de
la garantie non utilisée peut être transférée à un acheteur ultérieur (usage non
commercial) sous réserve d'un réenregistrement correct du produit.
CONDITIONS À REMPLIR POUR POUVOIR BÉNÉFICIER DE LA GARANTIE : Ne
peuvent bénéficier de cette garantie que les clients qui ont acheté le produit au détail
auprès d'un revendeur agréé par Mercury Marine à distribuer le produit dans le pays
où la vente a eu lieu, une fois que l'inspection avant livraison a été effectuée et
documentée par Mercury Marine. Pour bénéficier de la garantie, le produit doit avoir
été enregistré correctement par le revendeur agréé. Les dispositifs de protection contre
la corrosion indiqués dans le Manuel d'utilisation et d'entretien doivent être utilisés sur
le bateau, et l'entretien périodique décrit dans ce même manuel doit être effectué à
intervalles réguliers (y compris, sans toutefois s'y limiter, le remplacement des anodes
sacrificielles, l'utilisation des lubrifiants recommandés et les retouches apportées aux
éraflures et entailles) pour pouvoir continuer à bénéficier de la garantie. Mercury Marine
se réserve le droit d’exiger une preuve d’un entretien conforme pour tout recours en
garantie.
RESPONSABILITÉ DE MERCURY : En vertu des termes de cette garantie, la seule et
unique obligation de Mercury est limitée, à sa discrétion, à la réparation des pièces
corrodées, au remplacement de ces pièces par des pièces neuves ou réusinées,
certifiées par Mercury Marine, ou au remboursement du prix d'achat du produit par
Mercury. Mercury se réserve le droit d'améliorer ou de modifier les produits, de temps
à autre, sans obligation de modifier les produits fabriqués antérieurement.
COMMENT OBTENIR L'APPLICATION DE LA GARANTIE : Le client doit fournir à
Mercury une possibilité raisonnable d’effectuer la réparation, ainsi qu’un accès
raisonnable au produit. Les demandes de garantie doivent être adressées,
accompagnées du produit, à un revendeur agréé par Mercury afin qu’il puisse réparer
ledit produit. Si l’acheteur n’est pas en mesure de livrer le produit au revendeur, il doit
en avertir Mercury par écrit. Nous nous chargerons ensuite de faire effectuer
l'inspection et toute réparation couverte par la garantie. L'acheteur devra alors
s'acquitter de tous les frais de transport et/ou de déplacement. Si le service fourni n'est
pas couvert par cette garantie, l'acheteur doit s'acquitter de tous les frais, pièces et
main-d'œuvre, et de toute autre dépense liée à la réparation en question. L’acheteur
ne doit pas envoyer le produit ou des pièces du produit directement à Mercury, sauf si
Mercury lui en fait la demande. Une preuve attestant que le produit a été enregistré au
nom du propriétaire doit être présentée au revendeur pour bénéficier de l'application
de la garantie.
90-860174D60 MAI 2006
Page 7
Garantie
LIMITE DE LA GARANTIE : Cette garantie limitée ne couvre pas la corrosion des
circuits électriques, la corrosion résultant de dégâts, la corrosion qui entraîne des
dommages purement esthétiques, les emplois abusifs et les travaux d’entretien non
conformes, la corrosion des accessoires, des instruments, des circuits de direction, la
corrosion de l'embase de jet installée à l'usine, les dommages provenant des salissures
marines, les produits vendus avec une garantie limitée de moins d’un an, les pièces de
rechange (achetées par le client) et les produits utilisés à des fins commerciales. Par
fins commerciales, est entendue toute utilisation du produit liée à un travail ou à un
emploi ou toute utilisation rémunératrice, pendant toute partie de la durée de la
garantie, même si le produit n'est utilisé à ces fins qu'occasionnellement.
Couverture de la garantie et exclusions
Cette rubrique a pour but d'éliminer certains des malentendus les plus courants
concernant la garantie. Les informations suivantes définissent certains des services
qui ne sont pas couverts par la garantie. Les dispositions énoncées ci-dessous ont été
intégrées par référence à la garantie limitée de 3 ans contre les dégâts de corrosion,
à la garantie limitée internationale sur les moteurs hors-bord, et à la garantie limitée
sur les moteurs hors-bord des Etats-Unis et du Canada.
N'oubliez pas que la garantie couvre les réparations nécessaires pendant la durée de
couverture en raison de défauts de fabrication et de matériaux. Les erreurs
d'installation, les accidents, l'usure normale et toute une série d'autres causes qui
affectent le produit ne sont pas couverts.
La garantie est limitée aux défauts de fabrication et de matériaux, uniquement lorsque
la vente au consommateur s'est produite dans le pays dans lequel nous en avons
autorisé la distribution.
Pour toute question concernant la garantie, contactez votre concessionnaire agréé. Il
se fera un plaisir de répondre à toutes vos questions.
Exclusions générales de la garantie
1. Petits ajustements et réglages, y compris vérification, nettoyage ou réglage des
bougies, éléments d'allumage, carburateurs, filtres, courroies, commandes, et
vérification de la lubrification dans le cadre de services normaux.
2. Embases à jet installées à l'usine - Les pièces exclues de la garantie sont les
suivantes : rotor et chemise endommagés à la suite d'un choc ou d'usure et
roulements de l'arbre moteur endommagés par l'eau et dont l'entretien n'a pas été
effectué correctement.
3. Dégâts provenant d'un acte de négligence, d'un entretien insuffisant, d'un accident,
d'une utilisation anormale ou d'une installation ou d'un service incorrects.
4. Dépenses liées au halage, à la mise à l'eau et au remorquage, dépose et / ou
remplacement de cloisons ou d'équipements du bateau en raison de la conception
de ce dernier, pour accéder au produit, frais connexes relatifs au transport et / ou
au temps de déplacement, etc. Le client doit fournir un accès raisonnable au produit.
Le client doit livrer le produit à un concessionnaire agréé.
5. Entretien complémentaire effectué à la demande du client, qui n'est pas nécessaire
dans le cadre de la garantie.
6. Les travaux non effectués par un concessionnaire agréé peuvent être couverts par
la garantie dans les conditions suivantes : s'ils ont été réalisés dans une situation
d'urgence (à condition qu'aucun concessionnaire agréé capable d'effectuer les
travaux nécessaires ou disposant de dispositifs de halage ne soit disponible dans
la région, etc., et que l'usine ait autorisé au préalable le recours à cet autre
établissement).
7. Tous les dommages indirects et / ou consécutifs (frais d'entreposage, appels
téléphoniques ou frais de location de toutes sortes, préjudices secondaires ou perte
de temps ou de revenus) sont à la charge du propriétaire.
Page 8
90-860174D60 MAI 2006
Garantie
8. Utilisation de pièces de marques autres que Mercury Precision ou Quicksilver lors
de réparations sous garantie.
9. Le changement des huiles, lubrifiants ou liquides dans le cadre de l'entretien normal
est à la charge du client à moins que la perte ou la contamination de ces liquides
ne soient causées par une panne du produit couverte par la garantie.
10. Participation ou préparation à une course ou à toute autre activité de compétition,
ou après modification de l'unité inférieure en vue de telles activités.
11. Un moteur bruyant n'indique pas nécessairement un problème grave. Si le
diagnostic détermine que les organes internes du moteur sont gravement
endommagés et qu'une panne pourrait d'en suivre, l'origine du bruit doit être
corrigée dans le cadre de la garantie.
12. Les dommages causés à l'unité inférieur et / ou à l'hélice par le heurt d'un objet
immergé sont considérés comme un risque marin.
13. Infiltration d'eau dans le moteur par l'arrivée de carburant, la prise d'air ou le circuit
d'échappement ou immersion du produit.
14. Panne de toute pièce par suite d'un manque d'eau de refroidissement provenant
du démarrage du moteur hors de l'eau, de l'obstruction des trous d'arrivée d'eau
par des objets étrangers, de l'élévation ou du relevage excessifs du moteur.
15. Utilisation de carburants et de lubrifiants non conformes au produit. Reportez-vous
à la rubrique Entretien.
16. Notre garantie limitée ne couvre pas les dégâts subis par nos produits en raison de
l'installation ou de l'utilisation de pièces et d'accessoires qui sont fabriqués ou
vendus par la concurrence. Les pannes qui ne sont pas liées à l'utilisation de ces
pièces ou accessoires sont couvertes par la garantie si elles satisfont par ailleurs
aux termes de la garantie limitée de ce produit.
90-860174D60 MAI 2006
Page 9
Garantie
Notes :
Page 10
90-860174D60 MAI 2006
Se familiariser avec l’ensemble de propulsion
Section 2 - Se familiariser avec l’ensemble de propulsion
Table des matières
Coupe-circuit d'urgence................................... 12
Instruments...................................................... 13
Instruments analogiques ........................... 13
Commandes à distance................................... 14
Fonctionnalités du tableau de bord ........... 14
Fonctionnalités de la console .................... 15
Protection du circuit électrique contre la surcharge
- Moteurs à carburateur................................... 15
90-860174D60 MAI 2006
Système d’alarme sonore................................ 17
Test de contrôle du système d’alarme sonore
................................................................... 17
Informations sur les émissions......................... 17
Étiquette d’informations sur le contrôle
antipollution................................................17
Responsabilité du propriétaire ............. 18
Logo étoile..................................................18
2
Page 11
Se familiariser avec l’ensemble de propulsion
Coupe-circuit d'urgence
Le coupe-circuit d’urgence arrête le moteur chaque fois que l’opérateur s’éloigne du
poste de pilotage (en cas d’éjection accidentelle, par exemple).
b
a
RUN
c
74608
a - Interrupteur d'arrêt
b - Coupe-circuit d'urgence
c - S'attache au poignet de l'opérateur
Les éjections accidentelles, telles que les chutes par-dessus bord, sont plus courantes
sur :
• les bateaux de sport à bords bas ;
• les bateaux de pêche au lancer ;
• les bateaux hautes performances.
Ce type d’accident peut également se produire dans les cas suivants :
• mauvaises pratiques de conduite ;
• pilote assis sur le siège ou le plat-bord aux vitesses de déjaugeage ;
• pilote debout aux vitesses de déjaugeage ;
• navigation à des vitesses de déjaugeage en eaux peu profondes ou jonchées
d’obstacles ;
• relâchement du volant lorsqu’il tire dans un sens ;
• consommation d’alcool ou de stupéfiants ;
• manœuvres du bateau à vitesse élevée.
La corde d'amarrage est d'une longueur habituellement comprise entre
122 et 152 cm (4 et 5 ft) lorsqu’elle est étendue au maximum, avec un élément à l’une
de ses extrémités conçu pour être introduit dans le coupe-circuit et un mousqueton à
l'autre extrémité à attacher à l'opérateur. Au repos, la corde d'amarrage est enroulée
sur elle-même pour éviter qu’elle ne s’enchevêtre avec les objets alentour. Sa longueur
étendue est telle qu’elle permet à l’opérateur de se déplacer dans une certaine zone
autour du poste de pilotage sans risquer d'activer accidentellement le système. Si
l’opérateur désire raccourcir la corde d'amarrage, il peut l’enrouler autour de son
poignet ou de sa jambe, ou y faire un nœud.
Le coupe-circuit d'urgence permet d'arrêter le moteur instantanément mais le bateau
continue à avancer pendant un certain temps, suivant la vitesse et l’angle du virage
amorcé au moment de l'activation du dispositif. Le bateau n’effectuera cependant pas
un cercle complet. Lorsque le bateau se déplace ainsi, il peut causer des blessures
aussi graves que s'il était propulsé à quiconque se trouve sur sa trajectoire.
Il est vivement recommandé d'informer les autres passagers des principes de
démarrage et de fonctionnement du moteur au cas où une situation d'urgence se
présenterait (p. ex. si l’opérateur est éjecté accidentellement).
! AVERTISSEMENT
Éviter tout contact avec la coque du bateau ou son hélice en cas d’éjection
accidentelle. Des blessures graves, voire mortelles, pourraient s’ensuivre. Toujours
veiller à ce que les deux extrémités de la corde d'amarrage du coupe-circuit d’urgence
soient reliées correctement.
Page 12
90-860174D60 MAI 2006
Se familiariser avec l’ensemble de propulsion
Il est également possible que le coupe-circuit soit activé accidentellement ou
involontairement au cours du fonctionnement normal. Ceci pourrait exposer le bateau
et ses occupants aux dangers potentiels suivants :
• Interruption soudaine du déplacement avant du bateau qui peut entraîner une
projection vers l’avant des occupants, notamment de ceux qui se trouvent à la proue
et qui risquent d’être éjectés par dessus bord et heurtés par les organes de direction
ou de propulsion.
• Perte de puissance et de contrôle de la direction en cas de mer agitée, de courants
forts ou de vents violents.
• Perte de contrôle lors de l’amarrage.
! AVERTISSEMENT
Éviter la brusque décélération du bateau lors de l’activation du coupe-circuit
d’urgence. Des dommages matériels et des blessures graves, voire mortelles
pourraient s’ensuivre. Ne JAMAIS quitter le poste de pilotage lorsque le moteur tourne
ou est en prise.
Instruments
Instruments analogiques
Voici une brève description des instruments types figurant sur certains bateaux. Le
propriétaire/l’opérateur doit se familiariser avec tous ces instruments et leurs fonctions.
En raison de la grande variété des instruments et de leurs fabricants, demander au
revendeur d’expliquer les différentes jauges figurant sur le bateau, ainsi que les valeurs
normales qu’elles doivent indiquer.
60
50
80
70
60
50
40
30
40
30
20
10
90
3
100
110
70
5
6
120
1
KPH
MPH
80
X 1000
RPM
8
b
4
4
7
0
a
0
4
2
H
L
OIL
c
10
16
C
H
BATT
TEMP
d
e
0 0 0 0 0
4
CRUISELOG
FUEL
g
f
abcde-
h
Compteur de vitesse
Compte-tours
Indicateur de pression d'huile
Voltmètre
Indicateur de température d’eau
i
fghi-
17352
Jauge de carburant
Compteur horaire
Interrupteur du ventilateur de cale
Contacteur d'allumage
Compteur de vitesse : indique la vitesse du bateau.
Compte-tours : indique le régime moteur.
Manomètre d’huile : indique la pression d’huile moteur.
Voltmètre : indique la tension de la batterie.
Thermomètre d’eau : indique la température de fonctionnement du moteur.
Jauge de carburant : indique la quantité de carburant dans le réservoir.
Compteur horaire : enregistre la durée de marche du moteur.
Interrupteur du ventilateur de cale : permet d’activer la soufflante de cale.
Contacteur d’allumage : permet à l'opérateur de démarrer et d'arrêter le moteur.
90-860174D60 MAI 2006
Page 13
Se familiariser avec l’ensemble de propulsion
Commandes à distance
Le bateau peut être équipé de commandes à distance Mercury Precision ou
Quicksilver. Les commandes ne présentent pas forcément toutes les caractéristiques
indiquées. Demander au revendeur une description et/ou d'effectuer une
démonstration du modèle de commande à distance.
Fonctionnalités du tableau de bord
a
e
b
c
d
17355
a - Bouton de verrouillage au point mort
b - Bouton spécial d’accélérateur
c - Coupe-circuit d'urgence
d - Vis de réglage de la tension de la
poignée de commande
e - Poignée de commande
Bouton de verrouillage au point mort – Évite les changements de vitesse et les mises
en prise accidentels. Le bouton de verrouillage au point mort doit être enfoncé pour
pouvoir déplacer la poignée de commande hors de cette position.
Bouton spécial d’accélérateur – permet d'augmenter le régime moteur sans enclencher
la transmission. Le mécanisme d’inversion de marche est alors désolidarisé de la
poignée de commande. Le bouton spécial d’accélérateur ne peut être activé que
lorsque la poignée de la commande à distance est au point mort et il ne doit être utilisé
que pour le démarrage du moteur.
Coupe-circuit d'urgence – arrête le moteur chaque fois que l'opérateur (lorsqu'il est
attaché à la corde d'amarrage) s'éloigne suffisamment du poste de pilotage pour activer
la commande. Voir la section Coupe-circuit d'urgence pour plus de détails sur
l'utilisation de cette commande.
Poignée de commande – L'inversion de marche et l'accélération sont commandées par
le mouvement de la poignée de commande. À partir du point mort, pousser la poignée
de commande vers l'avant d'un mouvement ferme et rapide, jusqu'au premier cran,
pour passer en marche avant. Continuer à pousser vers l’avant pour augmenter la
vitesse. À partir du point mort, ramener la poignée de commande vers l'arrière d'un
mouvement ferme et rapide, jusqu'au premier cran, pour passer en marche arrière, et
continuer pour augmenter la vitesse.
Vis de réglage de tension de la poignée de commande – (non visible) cette vis sert à
ajuster l'effort requis pour déplacer la poignée de commande à distance. Se reporter
aux instructions fournies avec la commande à distance pour obtenir des instructions
complètes pour le réglage.
Page 14
90-860174D60 MAI 2006
Se familiariser avec l’ensemble de propulsion
Fonctionnalités de la console
a
a
b
b
a - Bouton spécial d’accélérateur
17356
b - Poignée de commande
Bouton spécial d’accélérateur – permet d'augmenter le régime moteur sans enclencher
la transmission. Le mécanisme d’inversion de marche est alors désolidarisé de la
poignée de commande. Le bouton spécial d'accélérateur ne peut être enfoncé que
lorsque la poignée de commande est au point mort.
Poignée de commandes – Le fonctionnement de l’inversion de marche et de
l’accélérateur est commandé au moyen de la poignée de commande. À partir du point
mort, avancer la poignée de commande vers l'avant d'un mouvement ferme et rapide,
jusqu'au premier cran, pour passer en marche avant, et continuer pour augmenter la
vitesse. À partir du point mort, ramener la poignée de commande vers l'arrière d'un
mouvement ferme et rapide, jusqu'au premier cran, pour passer en marche arrière, et
continuer pour augmenter la vitesse.
Vis de réglage de tension de la poignée de commande – (non visible) cette vis sert à
ajuster l'effort requis pour déplacer la poignée de commande à distance. Se reporter
aux instructions fournies avec la commande à distance pour obtenir des instructions
complètes pour le réglage.
Protection du circuit électrique contre la surcharge - Moteurs à carburateur
En cas de surcharge électrique, un fusible grille ou le disjoncteur s’ouvre. La cause doit
être trouvée et corrigée avant le remplacement du fusible ou le réarmement du
disjoncteur.
REMARQUE : En cas d’urgence, lorsque le moteur doit être utilisé et que la cause de
l’appel de courant important ne peut pas être identifiée ni corrigée, éteindre ou
débrancher tous les accessoires reliés au câblage du moteur ou des instruments de
bord. Réarmer le disjoncteur. S’il reste ouvert, la surcharge électrique n’a pas été
éliminée. Procéder alors à des vérifications supplémentaires du circuit électrique.
Contacter le revendeur agréé.
1. Le coupe-circuit protège le faisceau de câbles du moteur ainsi que le fil
d'alimentation des instruments. Le coupe-circuit peut être testé en appuyant sur le
bouton rouge. Si le coupe-circuit fonctionne correctement, le levier jaune apparait.
Réarmer le levier jaune après l'essai ou s'il est désarmé, en le poussant dans le
logement.
90-860174D60 MAI 2006
Page 15
Se familiariser avec l’ensemble de propulsion
b
a
22529
Coupe-circuit de type levier jaune - typique
a - Levier jaune - illustré ouvert
b - Bouton de test rouge
2. Un fusible de 90 A est situé sur le grand montant du solénoïde du démarreur. Ce
fusible protège le faisceau de câbles du moteur contre les surcharges électriques.
mc74907-1
3. Un fusible pour accessoire de 15 A est situé à l'arrière du moteur. Ce fusible protège
les circuits des accessoires. Un fusible de 20 A similaire est situé au-dessus du
moteur pour protéger le circuit TKS.
7524
4. Un fusible de 20 A peut être situé sur le fil de la borne « I » du contacteur d’allumage
pour protéger le circuit électrique. Vérifier l’état des fusibles si rien ne se produit
lorsque la clé de contact est sur « START » (Démarrage) (le coupe-circuit non
désarmé).
Page 16
90-860174D60 MAI 2006
Se familiariser avec l’ensemble de propulsion
mc70525-1
Système d’alarme sonore
L’ensemble de propulsion Mercury MerCruiser peut être équipé d’un système d’alarme
sonore. Ce système ne protège pas le moteur contre les dommages possibles. Il
signale simplement à l'opérateur la présence d'un problème.
Le système d’alarme sonore émet un signal continu dans les cas suivants :
• Pression d’huile moteur insuffisante
• Température du moteur excessive
• Pression d'eau de mer trop basse
Le système d'alarme sonore émet un signal intermittent dans les cas suivants :
• Température du liquide de transmission trop élevée
! ATTENTION
L'ensemble de propulsion peut être endommagé si le moteur est utilisé suite au
déclenchement d’une alarme sonore. Ne pas faire fonctionner le moteur après que
l'alarme a retenti sauf pour éviter une situation dangereuse.
Si une alarme retentit, arrêter immédiatement le moteur. En rechercher la cause et la
corriger, si possible. Si la cause du problème est impossible à déterminer, contacter le
revendeur agréé Mercury MerCruiser.
Test de contrôle du système d’alarme sonore
1. Placer la clé de contact sur « ON » (Marche) sans lancer le moteur.
2. Vérifier que l’alarme sonore retentit. L’alarme retentit si le système fonctionne
correctement.
Informations sur les émissions
Étiquette d’informations sur le contrôle antipollution
Au moment de la fabrication, une étiquette d’informations sur le contrôle antipollution,
infalsifiable, est apposée sur le moteur, à un endroit visible, par Mercury MerCruiser.
Outre la déclaration obligatoire relative aux émissions, l’étiquette indique les éléments
suivants : numéro de série du moteur, gamme, niveau d’émission des carburants (FEL),
date de fabrication (mois, année) et cylindrée du moteur. Noter que l’homologation des
moteurs à faible taux d'émission n’affectera pas les ajustements, les fonctions ou les
performances du moteur. Les constructeurs de bateaux et les revendeurs ne peuvent
pas enlever l'étiquette ou la partie sur laquelle elle est apposée avant la vente. Si des
modifications sont nécessaires, contacter Mercury MerCruiser pour obtenir des
autocollants de remplacement avant de poursuivre.
90-860174D60 MAI 2006
Page 17
Se familiariser avec l’ensemble de propulsion
EMISSION CONTROL
INFORMATION
THIS ENGINE CONFORMS TO 2003 CALIFORNIA EMISSION
REGULATIONS FOR SPARK IGNITION MARINE ENGINES
REFER TO OWNER'S MANUAL FOR MAINTENANCE
SPECIFICATIONS AND ADJUSTMENTS
SERIAL# OMXXXXXXXX
D.O.M. JAN. 2003
FAMILY XXXXX_XXXXXX
DISP
X.XL
FEL.
XX.X g/kW-hr
11018
Étiquette de contrôle antipollution – marque CE absente
SERIAL# : Numéro de série du moteur
FAMILY : Gamme de moteur
FEL. : Limite d’émission de la gamme
D.O.M. : Date de fabrication
DISP : Cylindrée
EMISSION CONTROL
INFORMATION
THIS ENGINE CONFORMS TO 2003 CALIFORNIA EMISSION
REGULATIONS FOR SPARK IGNITION MARINE ENGINES
REFER TO OWNER'S MANUAL FOR MAINTENANCE
SPECIFICATIONS AND ADJUSTMENTS
SERIAL#
OMXXXXXX
FAMILY XXXXX XXXXXX
FEL.
XX.X g/kW-hr
D.O.M.
DISP.
Dec 2004
X.XL
0575
10652
Étiquette de contrôle antipollution : marque CE figurant sur l'étiquette
SERIAL# : Numéro de série du moteur
FAMILY : Gamme de moteur
FEL. : Limite d’émission de la gamme
D.O.M. : Date de fabrication
DISP : Cylindrée
CE : La Déclaration de conformité s'applique si cette marque est présente dans le coin
inférieur droit de l'étiquette de contrôle antipollution, sur le moteur. Voir la page de
couverture de ce manuel pour plus de renseignements.
RESPONSABILITÉ DU PROPRIÉTAIRE
Le propriétaire/utilisateur doit procéder à l’entretien de routine du moteur afin de
maintenir les niveaux d'émission en conformité avec les normes d'homologation
imposées.
Le propriétaire/l’opérateur ne doit modifier le moteur d’aucune manière qui affecterait
sa puissance ou ses niveaux d’émission au point où ils dépasseraient les
caractéristiques déterminées en usine.
Logo étoile
À compter du 1er janvier 2003, un logo trois étoiles est apposé sur chaque moteur
Mercury MerCruiser homologué en usine.
Page 18
90-860174D60 MAI 2006
Se familiariser avec l’ensemble de propulsion
Tous les moteurs Mercury MerCruiser (500 cv maximum) seront certifiés trois étoiles
(émissions ultra faibles). Le logo trois étoiles identifie les moteurs conformes aux
normes d’émission d’échappement 2003 des moteurs inboard et à transmission en Z
de l’Air Resources Board de l’État de Californie. Les émissions des moteurs respectant
ces normes sont inférieures de 65 % à celles des moteurs à faible taux d'émission « une
étoile ».
Le logo trois étoiles sera apposé sur le côté gauche de la coque comme indiqué.
XX 1234 XX
b
a
mc79531
a - Emplacement recommandé
b - Emplacement secondaire
Une étoile - moteurs à faible taux d'émission
mc79569-1
Le logo une étoile identifie les moteurs marins hors-bord,
inboard et à transmission en Z et de bateaux de
plaisance qui respectent les normes d’émission
d’échappement de 2001 de l'Air Resource Board. Les
émissions des moteurs respectant ces normes sont
inférieures de 75 % à celles des moteurs 2 temps à
carburateur conventionnels. Ces moteurs sont
équivalents aux normes 2006 de l’EPA pour les moteurs
marins.
Deux étoiles - émissions très faibles
IDA
FO
mc79570-1
Le logo deux étoiles identifie les moteurs marins horsbord, inboard et à transmission en Z et de bateaux de
plaisance qui respectent les normes d’émission
d’échappement de 2004 de l'Air Resource Board. Les
émissions des moteurs respectant ces normes sont
inférieures de 20 % à celles des moteurs à faible taux
d'émission « une étoile ».
Trois étoiles - émissions ultra faibles
SS
D
A
mc79571-1
Le logo trois étoiles identifie les moteurs marins horsbord et de bateaux de plaisance qui respectent les
normes d'émission 2008 de l'Air Resource Board ou les
moteurs à transmission en Z ou inboard qui respectent
les normes d'émission 2003 de l'Air Resources Board.
Les émissions des moteurs respectant ces normes sont
inférieures de 65 % à celles des moteurs à faible taux
d'émission « une étoile ».
Quatre étoiles : émissions super ultra faibles
F
RN
T
mc79572-1
90-860174D60 MAI 2006
Le logo quatre étoiles identifie les moteurs qui
respectent les normes d'émission 2009 de l'Air
Resource Board pour les moteurs à transmission en Z
et inboard. Les moteurs marins hors-bord et de bateaux
de plaisance peuvent aussi être conformes à ces
normes. Les émissions des moteurs respectant ces
normes sont inférieures de 90 % à celles des moteurs à
faible taux d'émission « une étoile ».
Page 19
Se familiariser avec l’ensemble de propulsion
Notes :
Page 20
90-860174D60 MAI 2006
Sur l'eau
Section 3 - Sur l'eau
Table des matières
Suggestions de navigation en toute sécurité
......................................................................... 22
Faire attention aux risques d’intoxication au
monoxyde de carbone..................................... 23
Bonne ventilation ....................................... 24
Ventilation insuffisante .............................. 24
Fonctionnement de base du bateau................ 24
Mise à l'eau et utilisation du bateau...........24
Schéma de fonctionnement ................. 25
Démarrage et arrêt du moteur....................25
Démarrage du moteur ......................... 25
Arrêt du moteur .................................... 26
Fonctionnement du bouton spécial
d'accélérateur.............................................26
Fonctionnement en périodes de gel...........27
Bouchon de vidange et pompe de cale......27
Protection des baigneurs................................. 27
En croisière ................................................ 27
Lorsque le bateau est à l'arrêt ................... 27
Conduite de bateaux hautes performances et de
compétition....................................................... 28
90-860174D60 MAI 2006
Sécurité des passagers sur bateaux-pontons et
bateaux à pont................................................. 28
Bateaux à pont avant ouvert ..................... 28
Bateaux avec fauteuils de pêche surélevés sur
socle, montés à l'avant .............................. 28
Vague ou sillage.............................................. 29
Impact avec des dangers immergés................ 29
Conditions affectant le fonctionnement............ 30
Répartition des charges (passagers et
équipement) à l'intérieur du bateau............30
Carène du bateau.......................................30
Cavitation...................................................30
Altitude et climat.........................................31
Démarrage....................................................... 31
Période de rodage de 20 heures................31
Période suivant le rodage...........................31
Vérification à la fin de la première saison
....................................................................32
3
Page 21
Sur l'eau
Suggestions de navigation en toute sécurité
Afin d’apprécier les voies d’eau en sécurité, se familiariser avec l'ensemble des
règlementations et restrictions locales et gouvernementales relatives à la navigation et
prendre en compte les suggestions suivantes.
Connaître et respecter les lois et règlements de la navigation maritime.
• Mercury MerCruiser recommande vivement à tous les opérateurs de bateaux à
moteur de suivre un cours sur la sécurité maritime. Des cours sont offerts aux ÉtatsUnis par : l’U.S. Coast Guard Auxiliary, le Power Squadron, la Croix Rouge, ainsi
que l’organisme maritime local chargé de l'application de la législation. Les
demandes peuvent être adressées à la Boating Hotline au 1-800-368-5647 ou à la
Boat U.S. Foundation au 1-800-336-BOAT.
Effectuer les contrôles de sécurité et l'entretien nécessaires.
• Suivre un programme régulier et s'assurer que toutes les réparations sont
correctement effectuées.
Vérifier l’équipement de sécurité à bord.
• Voici quelques suggestions concernant le type de matériel de sécurité à emporter
à bord :
•
Extincteurs agréés
•
Dispositifs de signalisation : lampe de poche, fusées éclairantes, pavillon et
sifflet ou avertisseur sonore
•
Outillage nécessaire pour les petites réparations
•
Ancre et filin de rechange
•
Pompe de cale manuelle et bouchons de vidange de rechange
•
Eau potable
•
Radio-transistor
•
Pagaie ou rame
•
Hélice et moyeux de poussée de rechange et clé appropriée
•
Trousse et consignes de premiers secours
•
Récipients de rangement étanches
•
Matériel électrique, piles, ampoules et fusibles de rechange
•
Compas et carte ou carte marine de la région
•
Gilet de sauvetage individuel (1 par personne à bord)
Être attentif à tous les changements météorologiques et éviter de sortir en cas de
mauvais temps ou de mer forte.
Informer quelqu'un de la destination et de l'heure prévue du retour.
Embarquement des passagers.
• Arrêter le moteur chaque fois que des passagers embarquent, débarquent ou sont
à proximité de l'arrière (poupe) du bateau. La mise de l’unité de propulsion au point
mort ne suffit pas.
Utiliser des gilets de sauvetage individuels.
• La loi fédérale des États-Unis exige la présence d’un gilet de sauvetage (vêtement
de sauvetage individuel) agréé par les garde-côtes, de taille correcte et facilement
accessible pour toute personne à bord, ainsi que celle d’un coussin ou d’une bouée
flottante. Nous recommandons vivement que toutes les personnes sur le bateau
portent constamment un gilet de sauvetage.
Former les autres pilotes du bateau.
• Montrer à au moins une personne à bord comment démarrer, faire fonctionner le
moteur, et naviguer le bateau, au cas où le pilote ne serait plus en mesure de le
faire ou viendrait à tomber par-dessus bord.
Ne pas surcharger le bateau.
Page 22
90-860174D60 MAI 2006
Sur l'eau
•
La plupart des bateaux sont homologués et certifiés pour une capacité de charge
nominale maximum (poids) (se reporter à la plaque de capacité du bateau). Se
renseigner sur les limites de fonctionnement et de charge du bateau. Déterminer
s’il conserve ses capacités de flottaison une fois rempli d’eau. En cas de doute,
contacter le revendeur agréé Mercury MerCruiser ou le constructeur du bateau.
S’assurer que tous les passagers sont assis correctement.
• Ne laisser personne s’asseoir sur une partie du bateau qui n’est pas prévue pour
cet usage, à savoir : les dossiers des sièges, les plat-bords, le tableau arrière, la
proue, les ponts, les fauteuils de pêche surélevés et tout fauteuil pivotant ; toute
partie où une accélération inattendue, un arrêt soudain, une perte imprévue du
contrôle ou un mouvement soudain du bateau pourraient entraîner l’éjection d’un
passager par-dessus bord ou sa projection dans le bateau même. S’assurer que
tous les passagers ont une place attitrée et qu’ils y sont bien assis avant tout
déplacement du bateau.
Toute consommation excessive d’alcool ou de stupéfiants sur un bateau est interdite
par la loi.
• Votre jugement, ainsi que votre capacité de réaction pourraient en être compromis.
Connaître la zone de navigation et éviter les endroits dangereux.
Être vigilant.
• L’opérateur du bateau doit légalement maintenir un état de veille, visuelle et
auditive, constant. Il doit disposer d'un champ de vision libre, à l'avant notamment.
Les passagers, charges ou fauteuils de pêche ne doivent en aucune manière
obstruer la vue de l'opérateur lorsque le bateau navigue à une vitesse supérieure
au ralenti ou à une vitesse transitoire de déjaugeage. Être attentif aux autres, à
l’eau et aux remous du sillage.
Ne jamais suivre un skieur nautique, susceptible de faire une chute.
• À titre d’exemple, un bateau naviguant à la vitesse de 40 km/h (25 MPH) rattrapera
un skieur tombé à l’eau qui se trouve à 61 m (200 ft.) devant lui en 5 secondes
seulement.
Surveiller les skieurs qui sont tombés.
• En cas d'utilisation du bateau pour le ski nautique ou une activité similaire, toujours
garder le skieur tombé ou à l'eau sur le côté pilote du bateau lors du retour vers le
skieur. L'opérateur doit toujours avoir le skieur tombé en vue et ne jamais faire
marche arrière vers le skieur ou quiconque dans l'eau.
Signaler les accidents.
• Les opérateurs de bateau doivent légalement remplir un rapport d'accident de
navigation auprès de leurs forces de police de navigation quand le bateau est
impliqué dans certains accidents de navigation. Un accident de navigation doit être
rapporté en cas de 1) décès immédiat ou probable, 2) blessure nécessitant un
traitement médical autre que les premiers secours, 3) dommages aux bateaux ou
aux biens de tiers d'un montant supérieur à 500 $ ou 4) perte totale du bateau. Pour
toute aide supplémentaire, contacter les forces de police locales.
Faire attention aux risques d’intoxication au monoxyde de carbone
Les fumées d’échappement de tous les moteurs à combustion interne produisent du
monoxyde de carbone, qu’il s’agisse des moteurs marins hors-bord, inboard ou à
transmission en Z ou des générateurs qui alimentent les différents accessoires
nautiques. Le monoxyde de carbone est un gaz mortel inodore, incolore et insipide.
Les premiers symptômes d’intoxication au monoxyde de carbone, à ne pas confondre
avec le mal de mer ou un empoisonnement, comprennent des maux de tête, des
vertiges, une somnolence et des nausées.
90-860174D60 MAI 2006
Page 23
Sur l'eau
! AVERTISSEMENT
Éviter les expositions prolongées au monoxyde de carbone. L'intoxication à ce gaz
peut entraîner une perte de connaissance, des lésions cérébrales ou même la mort.
S’assurer que le bateau est bien ventilé, qu'il soit amarré ou en mer.
Bonne ventilation
Aérer l’habitacle, ouvrir les rideaux latéraux ou les écoutilles avant pour évacuer les
vapeurs.
1. Exemple de circulation suffisante d’air dans le bateau.
mc79553-1
Ventilation insuffisante
Dans certaines conditions, du monoxyde de carbone peut s’accumuler dans des
cabines ou des cockpits fermés ou bâchés dont l'aération est insuffisante. Installer un
ou plusieurs détecteurs de monoxyde de carbone dans le bateau.
Dans de rares cas, par mer très calme, les nageurs et les passagers qui se trouvent
sur le pont d'un bateau stationnaire dont le moteur tourne ou à proximité d'un moteur
en marche, peuvent être exposés à un niveau dangereux de monoxyde de carbone.
1. Exemples de ventilation insuffisante sur un bateau stationnaire :
a
a - Moteur en marche lorsque le bateau
est amarré dans un endroit confiné
b
mc79554-1
b - Amarrage à proximité d’un autre bateau
dont le moteur tourne
2. Exemples de ventilation insuffisante sur un bateau en mouvement :
a
a - Angle de relevage de la proue trop
élevé
b
mc79556-1
b - Écoutilles avant fermées (aspiration à
l’intérieur des gaz d’échappement)
Fonctionnement de base du bateau
Mise à l'eau et utilisation du bateau
IMPORTANT : Installer le bouchon de vidange de cale avant la mise à l’eau du bateau.
Page 24
90-860174D60 MAI 2006
Sur l'eau
! ATTENTION
Pour éviter une possible infiltration d'eau qui pourrait endommager certains éléments
du moteur, ne pas couper le contact lorsque le moteur tourne à une vitesse supérieure
au ralenti. Lors de la mise du bateau à l'eau à partir d’une rampe pentue, veiller à
entrer dans l’eau lentement. Ne pas utiliser le coupe-circuit d'urgence pour couper le
moteur si ce dernier tourne plus rapidement que le ralenti. À la sortie du déjaugeage,
une grosse vague arrière peut passer par-dessus le tableau arrière du bateau ;
appliquer alors une courte poussée légère de gaz pour minimiser l'effet que la vague
pourrait avoir sur la poupe. Ne pas quitter le mode de déjaugeage trop rapidement,
passer en marche arrière et couper le moteur.
SCHÉMA DE FONCTIONNEMENT
Fonctionnement Tableau
AVANT LE DÉMARRAGE
APRÈS LE
DÉMARRAGE
EN MER
APRÈS L’ARRÊT
Observer toutes les
jauges afin de
contrôler l'état du
Mettre la clé de contact
moteur. Si elles
sur « OFF » (Arrêt).
signalent une
anormalité, arrêter le
moteur.
Installer le bouchon de
vidange de fond de cale.
Observer toutes les
jauges afin de contrôler
l'état du moteur. Si elles
signalent une anormalité,
arrêter le moteur.
Ouvrir le capot.
Vérifier qu'il n'y a pas de
Placer l’interrupteur de la
fuite de carburant, d'huile, Vérifier que l’alarme
batterie en position d'arrêt
sonore retentit.
d'eau, de liquide ou
(« OFF ») .
d'échappement.
Placer l'interrupteur de la
batterie en position de
marche (ON).
Vérifier le fonctionnement
des commandes
d'inversion de marche et
d'accélérateur.
Fermer le robinet de
carburant .
Faire fonctionner les
ventilateurs de cale.
Vérifier le fonctionnement
de la direction.
Ouvrir la soupape de prise
d’eau à la mer (modèles
équipés).
Ouvrir le robinet de
carburant .
Rincer le système de
refroidissement s'il a été
exposé à de l'eau salée.
Ouvrir la soupape de prise
d’eau à la mer (modèles
équipés).
Vidanger la cale.
Fermer le circuit de
vidange.
Vérifier l'huile moteur.
Effectuer toutes les autres
vérifications spécifiées par
le revendeur et/ou le
fabricant.
Écouter si l'alarme sonore
retentit lorsque la clé de
contact est sur
« ON » (marche).
Démarrage et arrêt du moteur
REMARQUE : Suivre uniquement les consignes concernant l’ensemble de propulsion
en question.
DÉMARRAGE DU MOTEUR
1. Vérifier tous les points qui figurent sur le tableau de fonctionnement.
2. Mettre la poignée de commande à distance au point mort.
90-860174D60 MAI 2006
Page 25
Sur l'eau
! ATTENTION
Toute insuffisance d’eau de refroidissement provoque une surchauffe qui peut
entraîner une détérioration du moteur et du système d'entraînement. S'assurer qu’il
y a toujours suffisamment d’eau au niveau des trous d’arrivée de la pompe lorsque
le moteur tourne.
! AVERTISSEMENT
Les vapeurs d’essence explosives s’accumulent dans le compartiment moteur. Éviter
toute blessure et tout dommage matériel en actionnant le ventilateur de cale au moins
cinq minutes avant de démarrer le moteur. Si le bateau n’est pas équipé d’un
ventilateur de cale, laisser la trappe du moteur ouverte pendant le démarrage.
3. Mettre la clé de contact sur « START » (Démarrage). La relâcher lorsque le moteur
démarre et laisser le contacteur revenir sur « ON » (Marche). Laisser chauffer le
moteur (6 à 10 minutes au premier démarrage de la journée).
REMARQUE : Si le moteur n'a pas tourné pendant longtemps, plusieurs tentatives
peuvent être nécessaires.
4. Si toutefois le moteur ne démarre pas après 3 tentatives :
a. Appuyer sur le bouton spécial d'accélérateur et placer la poignée de
commande à distance/la manette des gaz à 1/4 de sa course maximale.
b. Mettre la clé de contact sur « START » (Démarrage). Relâcher la clé quand le
moteur démarre et laisser le contacteur revenir sur « ON » (Marche).
5. Si toutefois le moteur ne démarre pas après l'étape 4 :
a. Faire passer la poignée de commande à distance/la manette des gaz à pleins
gaz, puis la ramener à environ 1/4 de sa course maximum.
b. Mettre la clé de contact sur « START » (Démarrage). Relâcher la clé quand le
moteur démarre et laisser le contacteur revenir sur « ON » (Marche).
6. Vérifier que l’ensemble de propulsion ne présente aucune fuite de carburant,
d’huile, d’eau ou de gaz d'échappement.
7. Déplacer la poignée de commande vers l'avant, d'un geste ferme et rapide, pour
passer en marche avant, ou vers l’arrière pour passer en marche arrière. Puis
avancer l’accélérateur à la position souhaitée.
! ATTENTION
Éviter d'endommager le système d'entraînement. Celui-ci peut subir des dégâts
internes si l'inverseur de marche est actionné à un régime moteur supérieur au ralenti.
N'actionner l'inverseur de marche du système d'entraînement que lorsque le moteur
tourne au ralenti.
ARRÊT DU MOTEUR
1. Passer au point mort/ralenti et laisser le moteur ralentir. Si le moteur a tourné à
vitesse élevée pendant une période prolongée, le faire refroidir en le laissant tourner
au ralenti pendant 3 à 5 minutes.
2. Mettre la clé de contact sur « OFF » (Arrêt).
Fonctionnement du bouton spécial d'accélérateur
1. Voir la section Commandes à distance pour les caractéristiques des commandes
à distance.
2. Déplacer le levier de commande sur la position de ralenti/au point mort.
3. Appuyer sans relâcher sur le bouton spécial d'accélérateur et placer le levier de
commande en position de ralenti/marche avant ou ralenti/marche arrière.
4. Le régime moteur augmente si le levier de commande est poussé au-delà de la
position ralenti/marche avant ou ralenti/marche arrière.
Page 26
90-860174D60 MAI 2006
Sur l'eau
IMPORTANT : Le retour du levier de commande en position ralenti/point mort a pour
effet de désenclencher le bouton spécial d'accélérateur et de mettre le moteur en prise.
5. Le mode Accélérateur seul est désactivé lorsque le levier de commande est mis
sur ralenti/point mort. Le déplacement du levier de commande de la position de
ralenti/point mort à celle de ralenti/marche avant ou ralenti/marche arrière sans
appuyer sur le bouton spécial d'accélerateur enclenche le sens de marche choisi.
Fonctionnement en périodes de gel
IMPORTANT : Si le bateau est utilisé pendant les périodes de gel, prendre des
précautions nécessaires pour éviter d’endommager l’ensemble de propulsion. Les
dégâts provoqués par le gel ne sont pas couverts par Mercury MerCruiser Limited
Garantie.
Bouchon de vidange et pompe de cale
Le compartiment moteur du bateau constitue un emplacement naturel de collecte
d’eau. C'est pourquoi les bateaux sont généralement équipés d'un bouchon de vidange
et/ou d'une pompe de cale. Il est très important de vérifier régulièrement ces éléments
afin de s’assurer que le niveau d’eau n’atteint pas l’ensemble de propulsion. Une
immersion endommagerait les organes du moteur. Les dégâts provoqués par
l’immersion ne sont pas couverts par la garantie limitée de Mercury MerCruiser.
Protection des baigneurs
En croisière
Il est très difficile pour une personne se trouvant dans l'eau d'entreprendre une action
rapide pour éviter un bateau naviguant dans sa direction, même à vitesse lente.
21604
Toujours ralentir et faire extrêmement attention dans les endroits où des personnes
risquent de se trouver dans l'eau.
Lorsqu'un bateau se déplace (ou marche sur l'erre) et que la transmission est au point
mort, l’eau exerce une force suffisante sur l’hélice pour que cette dernière tourne. Cette
rotation au point mort peut entraîner des blessures graves.
Lorsque le bateau est à l'arrêt
! AVERTISSEMENT
Arrêter immédiatement le moteur lorsque le bateau se trouve à proximité de
baigneurs. Ces derniers peuvent être gravement blessés par la rotation de l'hélice,
le déplacement du bateau ou de l'embase ou tout objet solide solidaire d'un bateau
ou d’une embase en mouvement.
Passer au point mort et arrêter le moteur avant de laisser les passagers se mettre à
l’eau ou nager à proximité du bateau.
90-860174D60 MAI 2006
Page 27
Sur l'eau
Conduite de bateaux hautes performances et de compétition
Si le bateau conduit est considéré à haute vitesse ou à haut rendement et que le pilote
n'en connaît pas bien le fonctionnement, nous recommandons de ne jamais l'utiliser à
haute vitesse sans demander à suivre au préalable un cours d'orientation et une
démonstration auprès du revendeur ou d’un opérateur qui connaît bien ce type de
bateau. Pour de plus amples renseignements, voir le livret Hi-Performance Boat
Operation (Conduite de bateaux haut rendement) (90-849250-R2) auprès du
revendeur / distributeur Mercury Marine.
Sécurité des passagers sur bateaux-pontons et bateaux à pont
Chaque fois que le bateau se déplace, observer l’emplacement de tous les passagers.
Veiller à ce qu’ils conservent leur place et ne s’assoient pas sur des sièges qui ne sont
pas recommandés pour des vitesses supérieures au ralenti. Une réduction soudaine
de la vitesse, à la suite, par exemple, d’un plongeon dans une grosse vague ou un
sillage profond, une réduction brusque des gaz ou un virage inattendu, peuvent les
projeter par-dessus bord. Une chute à l'avant du bateau, entre les deux pontons, les
mettrait en contact avec l'embase.
Bateaux à pont avant ouvert
Personne ne doit se tenir sur le pont devant le garde-corps lorsque le bateau est en
mouvement. Veiller à ce que tous les passagers se tiennent derrière le garde-corps ou
la lisse avant.
Les personnes qui se trouvent sur le pont avant peuvent être facilement projetées pardessus bord et les personnes assises sur le pont avant, les jambes pendantes à
l’extérieur, peuvent être entraînées dans l'eau par une vague.
mc79555-1
! AVERTISSEMENT
Éviter les blessures graves, voire mortelles, dues aux chutes par-dessus l'extrémité
avant d'un bateau à ponton ou à pont et à l'écrasement par le hors-bord. S’éloigner
de l’extrémité avant du pont et rester assis lorsque le bateau est en mouvement.
Bateaux avec fauteuils de pêche surélevés sur socle, montés à l'avant
Ces fauteuils de pêche surélevés ne doivent pas être utilisés lorsque le bateau se
déplace à une vitesse supérieure au ralenti ou à celle pour la pêche à la traîne. Les
passagers doivent être assis sur les sièges désignés pour les vitesses plus rapides.
Toute décélération soudaine et inattendue du bateau peut entraîner la chute pardessus bord des passagers qui se trouvent sur les sièges surélevés.
mc79557-1
Page 28
90-860174D60 MAI 2006
Sur l'eau
Vague ou sillage
! AVERTISSEMENT
Éviter les risques de blessures graves, voire mortelles, qui peuvent survenir à la suite
d'une chute à l'intérieur du bateau ou par-dessus bord, lorsque ce dernier passe pardessus une vague ou le sillage d'un autre bateau. Dans la mesure du possible, éviter
les sauts de vagues ou de sillages. Prévenir tous les passagers que si le bateau venait
à sauter une vague ou un sillage, ils doivent se recroqueviller et se tenir aux mains
courantes.
mc79680-1
Le passage de vagues ou de sillages par les bateaux de plaisance fait partie de la
navigation. Cependant, si cette activité est réalisée à une vitesse suffisante pour forcer
la coque du bateau à sortir en partie ou entièrement de l’eau, certains risques se
présentent, particulièrement lorsque le bateau reprend en contact avec l’eau.
Veiller avant tout à ce que le bateau ne change pas de direction au milieu d'un saut. Si
c'est le cas, il risque de virer soudainement dans un sens ou dans l'autre lorsqu'il
reprend contact avec l'eau. Un tel changement de cap soudain peut projeter les
occupants hors de leurs sièges, voire hors du bateau.
Le saut de vagues ou de sillages présente un autre risque moins courant. Si la proue
du bateau pique suffisamment lorsque le bateau est projeté dans l'air, elle peut
s’enfoncer dans l'eau et y demeurer pendant un moment. Le bateau s'arrête alors
quasiment sur le champ, risquant de projeter ses occupants vers l'avant. Le bateau
peut aussi virer brusquement d'un côté ou de l'autre.
Impact avec des dangers immergés
Ralentir et être vigilant à chaque navigation dans des eaux peu profondes ou dans des
zones susceptibles de contenir des obstacles immergés qui pourraient heurter les
composants de l'embase se trouvant sous l'eau, le gouvernail ou la carène du bateau.
7576
IMPORTANT : La meilleure manière de réduire les risques de blessures ou de dégâts
provoqués par un objet flottant ou immergé est de contrôler la vitesse du bateau. Dans
ces conditions, il doit être fait en sorte que la vitesse du bateau ne dépasse pas
24 à 40 km/h (15 à 25 mph).
Heurter un objet flottant ou immergé peut entraîner un nombre infini de situations.
Certaines de ces situations peuvent provoquer les conséquences suivantes :
• Le bateau peut changer de cap soudainement. Un tel changement de direction ou
un virage brusque peut projeter les passagers hors de leur siège ou par-dessus
bord.
• Une rapide réduction de vitesse. Les occupants peuvent être projetés vers l'avant,
voire hors du bateau.
90-860174D60 MAI 2006
Page 29
Sur l'eau
• Dégâts des composants immergés de l'embase, du gouvernail et/ou du bateau.
Se rappeler que la meilleure manière de réduire les risques d’accidents ou de dégâts
matériels dans ces situations est de contrôler la vitesse du bateau. Le bateau doit être
maintenu à une vitesse de déjaugeage minimale lors de la navigation dans des eaux
où les obstacles immergés sont fréquents.
Après avoir heurté un objet immergé, couper le moteur aussi vite que possible et
examiner l’embase afin de s’assurer qu'aucune pièce n’est lâche ni cassée. En cas de
dégâts évidents ou soupçonnés, rapporter le moteur à un revendeur agréé Mercury
MerCruiser pour vérification et réparation, le cas échéant.
Vérifier si la coque ou le tableau arrière ont été fracturés, ou s'ils présentent des fuites.
Continuer de naviguer alors que les composants immergés de l'embase, le gouvernail
ou la carène du bateau sont endommagés risque de provoquer des dégâts
supplémentaires aux autres pièces de l'ensemble de propulsion ou d'affecter le contrôle
du bateau. S'il est nécessaire de continuer à naviguer, le faire à des vitesses très
réduites.
! AVERTISSEMENT
Toute perte de contrôle du bateau risque d'entraîner des blessures graves, voire
mortelles. Une navigation prolongée avec des dommages importants causés par un
impact peut causer une défaillance soudaine d'un composant du moteur avec ou sans
autre impact. Faire inspecter complètement l’ensemble de propulsion et faire
effectuer toute réparation nécessaire.
Conditions affectant le fonctionnement
Répartition des charges (passagers et équipement) à l'intérieur du bateau
Le déplacement du poids vers l’arrière (poupe) :
• augmente généralement la vitesse et le régime moteur ;
• fait taper l’étrave en eau agitée ;
• augmente le risque d'éclaboussures lorsque le bateau sort du déjaugeage ;
• dans des cas extrêmes, le bateau peut se mettre à marsouiner.
Le déplacement du poids vers l’avant (proue) :
• facilite le déjaugeage ;
• améliore la navigation en eau agitée ;
• dans des cas extrêmes, le bateau peut se mettre à virer d’un côté à l’autre (guidage
par l’étrave).
Carène du bateau
Pour maintenir une vitesse maximale, la carène du bateau doit :
• être propre, exempt d'anatifes et de croissances marines
• être exempte de déformations et pratiquement à plat lors de l'entrée en contact
avec l’eau
• être droite et lisse, à la proue et à la poupe
De la végétation marine peut s’accumuler lorsque le bateau est à quai. Celle-ci doit être
retirée avant d’utiliser à nouveau le bateau pour éviter de boucher les entrées d’eau et
de faire surchauffer le moteur.
Cavitation
Le phénomène de cavitation se produit lorsque l’écoulement d’eau ne parvient pas à
suivre le contour d’un objet immergé qui se déplace rapidement, tel qu’une embase ou
une hélice. Ce phénomène permet à l’hélice de tourner plus vite mais il ralentit la vitesse
du bateau. Il peut éroder gravement la surface de l'embase ou de l'hélice. La cavitation
est en général produite par :
Page 30
90-860174D60 MAI 2006
Sur l'eau
•
•
•
les algues et autres débris qui viennent se prendre dans l'hélice ;
une pale d’hélice courbée ;
une hélice qui présente des bavures en relief ou des arêtes vives.
Altitude et climat
Les changements d’altitude et de climat affectent le fonctionnement de l’ensemble de
propulsion. Une perte de performances peut être provoquée par :
• un accroissement de l’altitude ;
• une hausse de la température ;
• une faible pression barométrique ;
• une humidité élevée.
Pour garantir une performance optimale du moteur quelles que soient les conditions
atmosphériques, il est essentiel que ce dernier soit équipé d’une hélice adaptée de
manière à pouvoir fonctionner dans la limite supérieure de la plage maximale
recommandée, ou près de cette limite, dans des conditions de charge et des conditions
météorologiques normales.
Dans la plupart des cas, il est possible d'obtenir le régime moteur recommandé en
remplaçant l'hélice par une autre dont le pas est plus petit.
Démarrage
Période de rodage de 20 heures
IMPORTANT : Les 20 premières heures de fonctionnement constituent la période de
rodage. Un rodage correct est essentiel pour obtenir une consommation d’huile
minimale et un rendement du moteur maximal. Pendant cette période de rodage,
respecter les règles suivantes :
• Ne pas faire tourner le moteur à moins de 1 500 tr/mn pendant des périodes
prolongées lors des 10 premières heures. Mettre en prise dès que possible après
le démarrage et pousser les gaz au-delà de 1 500 tr/mn si les conditions permettent
de le faire en toute sécurité.
• Ne pas naviguer à la même vitesse pendant des périodes prolongées.
• Ne pas dépasser 75 % du régime maximal pendant les 10 premières heures. Lors
des 10 heures suivantes, une utilisation occasionnelle des pleins gaz est permise
(5 minutes à la fois au maximum).
• Éviter les accélérations entraînant un passage direct du ralenti aux pleins gaz.
• Ne pas utiliser les pleins gaz tant que le moteur n’a pas atteint sa température de
fonctionnement normale.
• Vérifier fréquemment le niveau d’huile moteur. Faire l'appoint si nécessaire. Il est
normal que la consommation d’huile soit élevée en période de rodage.
Période suivant le rodage
Afin de prolonger la durée de vie de l’ensemble de propulsion Mercury MerCruiser,
prendre en compte les recommandations suivantes :
• S'assurer que l'hélice permet un fonctionnement du moteur le plus proche possible
du maximum de la plage de régime moteur à pleins gaz spécifiée (voir
Caractéristiques et Entretien) lorsque le bateau est lancé à pleins gaz et qu'il est
normalement chargé.
• Le fonctionnement inférieur ou égal à 75 % du régime maximal est recommandé.
Éviter le fonctionnement prolongé à pleins gaz.
• Vidanger l'huile et changer le filtre à huile. Voir la section Entretien.
90-860174D60 MAI 2006
Page 31
Sur l'eau
Vérification à la fin de la première saison
À la fin de la première saison, contacter un revendeur agréé Mercury MerCruiser pour
prévoir et/ou faire exécuter les travaux de maintenance périodiques. Dans une région
où le produit peut être utilisé de façon continue toute l'année, contacter le
concessionnaire au bout des 100 premières heures de fonctionnement ou une fois par
an, suivant l’échéance qui survient en premier.
Page 32
90-860174D60 MAI 2006
Caractéristiques
Section 4 - Caractéristiques
Table des matières
Régime de croisière......................................... 34
Caractéristiques du carburant.......................... 34
Spécifications de carburant ....................... 34
Utilisation d’essences reformulées
(oxygénées) (États-Unis seulement) ......... 34
Essences contenant de l'alcool ................. 34
Huile moteur..................................................... 35
Caractéristiques techniques du moteur........... 36
Caractéristiques des liquides........................... 37
Moteur ....................................................... 37
Transmission ............................................. 37
4
90-860174D60 MAI 2006
Page 33
Caractéristiques
Régime de croisière
Les moteurs inboard modernes fonctionnent à des régimes moteurs supérieurs à ceux
des moteurs construits même récemment. Un régime moteur supérieur et une
ventilation améliorée sont largement responsables de l'augmentation substantielle de
la puissance de ces nouveaux moteurs. Le régime moteur pleins gaz supérieur
s'accompagne d'un régime moteur de croisière, lui aussi, supérieur. L'efficacité et les
performances optimales de ces moteurs en dépendent. La conception même de ces
nouveaux moteurs et les matériaux utilisés permettent d'obtenir ces régimes moteur
supérieurs sans pour autant affecter leur durabilité. En fait, la surpropulsion d'un bateau
en vue de réduire le régime de croisière aux niveaux antérieurs a pour effet d'augmenter
les risques de dommages au moteur par détonation et pré-allumage. Les gammes de
régime moteur de croisière recommandées sont les suivantes :
Régime de croisière pour efficacité optimale
Modèle
5.7 L
Plage de régime moteur
3 200-3 600
Caractéristiques du carburant
IMPORTANT : L’utilisation d’une essence incorrecte peut endommager le moteur. De
tels dommages sont considérés comme résultant d’un emploi abusif et ne sont pas
couverts par la garantie limitée.
Spécifications de carburant
Les moteurs Mercury MerCruiser fonctionnent de façon satisfaisante lorsqu’ils sont
alimentés avec une marque populaire d’essence sans plomb présentant les
caractéristiques techniques suivantes :
États-Unis et Canada - carburant ayant un indice d'octane [(R + M)/2] affiché à la pompe
d'au moins 87. Le supercarburant [92 (R + M)/2] est également acceptable. NE PAS
utiliser d'essence au plomb.
En dehors des États-Unis et du Canada - carburant ayant un indice d'octane affiché à
la pompe d'au moins 90. Le supercarburant (indice d'octane 98) est également
acceptable. Si aucune essence sans plomb n’est disponible, utiliser de l’essence au
plomb de l’une des principales marques.
Utilisation d’essences reformulées (oxygénées) (États-Unis seulement)
Ce type d’essence est requis dans certaines régions des États-Unis. Les deux types
d’oxygénats utilisés dans ces carburants sont l’alcool (éthanol) ou l’éther (MTBE ou
ETBE). Si l’éthanol est le composé oxygéné utilisé dans la région en question, voir la
section « Essences contenant de l’alcool ».
Ces essences reformulées peuvent être utilisées sur le moteur Mercury MerCruiser.
Essences contenant de l'alcool
Si l’essence utilisée dans la région en question contient du méthanol (alcool
méthylique) ou de l’éthanol (alcool éthylique), certains effets néfastes peuvent survenir.
Ces effets sont encore plus néfastes avec le méthanol. L’augmentation du pourcentage
d’alcool dans le carburant peut également aggraver ces effets.
Ceux-ci sont dus à la présence d’alcool dans l’essence. L'alcool peut absorber
l’humidité contenue dans l’air et entraîner la séparation de l’eau et de l’alcool dans
l’essence du réservoir de carburant.
Les composants du circuit d’alimentation en carburant du moteur Mercury MerCruiser
peuvent résister à un maximum de 10 % d’alcool dans l’essence. Nous ne connaissons
pas la résistance maximale du circuit d’alimentation du bateau.' Contacter le fabricant
de bateau pour obtenir des recommandations spécifiques sur les composants du circuit
d'alimentation du bateau (réservoir de carburant, conduites d'alimentation, raccords).
Les essences contenant de l’alcool peuvent accélérer :
Page 34
90-860174D60 MAI 2006
Caractéristiques
•
•
•
•
la corrosion des pièces métalliques ;
la détérioration de pièces en plastique ou en caoutchouc ;
l’infiltration du carburant au travers des conduites de carburant en caoutchouc ;
les difficultés au démarrage et de fonctionnement.
! AVERTISSEMENT
RISQUE D’INCENDIE ET D’EXPLOSION : Une fuite de carburant dans une partie
quelconque du circuit d’alimentation peut entraîner un risque d’incendie et
d’explosion susceptible d’occasionner des blessures graves, voire mortelles. Une
inspection minutieuse périodique de l'ensemble du circuit d'alimentation est
obligatoire, tout particulièrement après le remisage. Tous les organes de ce circuit
doivent être inspectés pour vérifier l’absence de fuite, de ramollissement, de
durcissement, de gonflement ou de corrosion. Tout signe de fuite ou de détérioration
exige un remplacement avant la remise en service du moteur.
En raison des effets néfastes de l'alcool contenu dans l'essence, il est recommandé de
n'utiliser que de l'essence sans alcool quand cela est possible. Si le seul carburant
disponible contient de l’alcool ou si la présence de ce dernier n’est pas indiquée, il est
nécessaire d’inspecter le circuit d’alimentation plus fréquemment pour déceler la
présence éventuelle de fuites ou d'anomalies.
IMPORTANT : Lorsque le moteur Mercury MerCruiser fonctionne avec de l’essence
contenant de l’alcool, éviter de laisser de l’essence dans le réservoir de carburant
pendant des périodes prolongées. Les périodes de remisage prolongées, courantes
dans le cas des bateaux, créent des problèmes particuliers. Dans le cas des voitures,
les carburants contenant de l'alcool sont généralement consommés avant de pouvoir
absorber suffisamment d'humidité pour poser problème, mais les bateaux sont souvent
remisés pendant suffisamment longtemps pour que la séparation des phases se
produise. En outre, une corrosion interne risque de se produire en cours de remisage
si l’alcool a éliminé les pellicules protectrices d’huile des organes internes.
Huile moteur
Pour assurer un fonctionnement optimal du moteur, ainsi qu'une protection maximale,
il est vivement recommandé d'utiliser les huiles suivantes recommandées dans l'ordre
d'apparition :
1. Huile 4 temps, approuvée NMMA FC-W, mélange synthétique MerCruiser /
Quicksilver.
2. Huile 4 temps, approuvée NMMA FC-W 25W40 MerCruiser / Quicksilver.
3. Huile approuvée NMMA FC-W.
4. Huile non approuvée FC-W, 4 temps 25W40 MerCruiser / Quicksilver.
5. Une bonne huile automobile détergente sans additif selon le tableau de
fonctionnement ci-dessous.
REMARQUE : Il est vivement déconseillé d'utiliser des huiles non détergentes, des
huiles multigrades (autres que celles indiquées), des huiles synthétiques non
approuvées FC-W, des huiles de basse qualité ou des huiles contenant des additifs
solides.
90-860174D60 MAI 2006
Page 35
Caractéristiques
Caractéristiques techniques du moteur
Modèles
5.7 L Inboard
5.7 L Tow Sports
Puissance1.
260
270
Kilowatts1.
194
201
Cylindrée
Plage de régime moteur à pleins
gaz2.
5,7 L (350 cid)
4 200-4 600
4 400-4 800
Régime moteur au ralenti, au
point mort2.
6503.
Pression d'huile minimum au
ralenti4.
41 kPa (6 psi)
Pression minimum de l'huile à 2
000 tr/mn4.
Thermostat
Calage au ralenti3.
124 kPa (18 psi)
71 °C (160 °F)
10° Avant le Point Mort Haut
Ordre d'allumage
1-8-4-3-6-5-7-2
Circuit électrique
Masse négative (-) 12 V
Intensité nominale de
l'alternateur - Intensité à chaud
65 A
Intensité nominale de
l'alternateur - Intensité à froid
72 A
Capacité nominale de batterie
recommandée (minimum)
375 CCA (ampères de démarrage à froid), 475 MCA (ampères de
démarrage marin) ou 90 A/h
Type de bougie
AC MR43LTS ou AC 41-993 (platine)
1. Performances obtenues et corrigées selon la norme SAE J1228/ISO 8665 de puissance au vilebrequin.
2. Mesurée à l’aide d’un compte-tours de contrôle précis, le moteur tournant à des températures normales de fonctionnement.
3. Le réglage du ralenti fait l’objet d’une procédure spéciale. Consulter le revendeur agréé Mercury MerCruiser avant
d’entreprendre cette opération.
4. La pression d’huile doit être vérifiée le moteur tournant à sa température normale de fonctionnement.
Page 36
90-860174D60 MAI 2006
Caractéristiques
Modèles
5.7 L Inboard
Écartement des électrodes de
bougie
5.7 L Tow Sports
1,14 mm (0.045 in.)
Caractéristiques des liquides
Moteur
IMPORTANT : Toutes les mesures de liquide indiquées sont approximatives.
IMPORTANT : Le réglage des niveaux d'huile en fonction de l'angle d'installation et des
systèmes de refroidissement (conduites de l'échangeur de chaleur et des liquides) peut
s'avérer nécessaire.
Tous modèles
Contenance
Type de liquide
Huile moteur (avec filtre)1.
Mélange synthétique Quicksilver,
4,25 litres (4.5 qts U.S.) huile 4 temps, homologuée NMMA
FC-W
Système de refroidissement à l'eau de
mer2.
20 litres (21 qts U.S.)
Propylène glycol et eau purifiée
Transmission
Modèle
Contenance
Type de liquide
5000 A
2,8 litres (3 quarts U.S.)
Liquide de transmission
automatique Dexron lll
5000 V
3,3 litres (3.5 quarts U.S.)
Liquide de transmission
automatique Dexron lll
71C En ligne3.
1,7 litre (1.75 quarts U.S.)
Liquide de transmission
automatique Dexron lll
2,8 litres (3 quarts U.S.)
Liquide de transmission
automatique Dexron lll
Démultiplication 71C
Embase à engrenages à distance 71C 1,7 litre (1 3/4 quart U.S.)
Liquide de transmission
automatique Dexron lll
En ligne 72C
1,7 litre (1 3/4 quart U.S.)
Liquide de transmission
automatique Dexron lll
Démultiplication 72C
1,7 litre (1 3/4 quart U.S.)
Liquide de transmission
automatique Dexron lll
Embase en V à distance 72C
1,7 litre (1 3/4 quart U.S.)
Liquide de transmission
automatique Dexron lll
Embase en V 72C
3,8 litres (4.0 quarts U.S.)
Liquide de transmission
automatique Dexron lll
63 A
4,0 litres (4.25 quarts U.S.)
Liquide de transmission
automatique Dexron lll
63 V
4,0 litres (4.25 quarts U.S.)
Liquide de transmission
automatique Dexron lll
Tow Sports 45C
1,8 litre (60 oz. )
Liquide de transmission
automatique Dexron lll
Tow Sports 45C
1,8 litre (60 oz. )
Liquide de transmission
automatique Dexron lll
Embase en V à distance 45C
1,9 litre (64 oz)
Liquide de transmission
automatique Dexron lll
En ligne 45C 4.
1,9 litre (66 oz. )
Liquide de transmission
automatique Dexron lll
1. Toujours utiliser toujours une jauge pour déterminer la quantité exacte d'huile ou de liquide nécessaire.
2. Les informations sur la capacité du système de refroidissement à l'eau de mer sont données pour l’hivernage seulement.
3. Les applications avec embase en V Walter sont dotées de 2 points d'entretien pour fluides, la transmission et l'embase à
boîtier d'engrenages. Voir le manuel du propriétaire Walter pour la contenance et les intervalles d'entretien.
4. Consulter le manuel du propriétaire pour des informations relatives aux contenances des modèles à embase en V.
90-860174D60 MAI 2006
Page 37
Caractéristiques
Notes :
Page 38
90-860174D60 MAI 2006
Entretien
Section 5 - Entretien
Table des matières
Responsabilités du propriétaire/opérateur....... 40
Responsabilités du concessionnaire................ 40
Entretien........................................................... 40
Suggestions d’entretien à faire soi-même........ 41
Inspection......................................................... 41
Calendrier d'entretien – Modèles inboard........ 42
Entretien de routine ................................... 42
Au début de chaque journée ............... 42
À la fin de chaque journée ................... 42
Une fois par semaine ........................... 42
Tous les deux mois ou toutes les 50
heures .................................................. 42
Entretien périodique .................................. 42
Après la période de rodage initiale des 20
heures .................................................. 42
Toutes les 100 heures ou une fois par an
(à la première échéance) ..................... 42
Toutes les 300 heures ou tous les 3 ans
............................................................. 43
Journal d'entretien............................................ 43
Vis de réglage du mélange du carburateur...... 44
Huile moteur..................................................... 44
Vérifications ............................................... 44
Remplissage .............................................. 44
Vidange de l'huile et remplacement du filtre
................................................................... 45
Système de vidange facile de l'huile
moteur ................................................. 45
Pompe de vidange d’huile moteur ....... 46
90-860174D60 MAI 2006
Remplacement du filtre ........................ 46
Liquide de transmission................................... 47
Vérification pendant que le moteur est chaud
................................................................... 47
Vérification pendant que le moteur est froid
................................................................... 47
Vidange ..................................................... 47
Liquide de refroidissement du moteur.............. 47
Vérifications ............................................... 47
Remplissage .............................................. 48
Vidange .................................................... 49
Nettoyage du pare-flammes............................. 49
Soupape de recyclage des gaz de carter
................................................................... 50
Vidange ............................................... 50
Remplacement du filtre à carburant séparateur
d’eau................................................................ 50
Lubrification...................................................... 51
Câble d'accélérateur................................... 51
Tringlerie de transmission..........................52
Courroie d’entraînement serpentine................ 53
Vérifications ............................................... 53
Repositionnement de la courroie et/ou réglage
de la tension .............................................. 54
Rinçage de l’ensemble de propulsion.............. 55
Moteurs inboard ......................................... 55
Tow Sports ................................................ 56
Batterie............................................................. 58
5
Page 39
Entretien
Responsabilités du propriétaire/opérateur
Il incombe à l’opérateur d’effectuer toutes les vérifications de sécurité, de s’assurer que
toutes les consignes concernant le graissage et l’entretien ont été suivies, et de
ramener le produit à un revendeur agréé Mercury MerCruiser pour une inspection
périodique.
L’entretien normal et le remplacement des pièces usées dans le cadre d’une utilisation
normale incombent au propriétaire/opérateur et ne sont pas considérés comme des
défauts de fabrication ou de matériel selon les termes de la garantie. La fréquence des
travaux d’entretien dépend des habitudes individuelles de l’opérateur, ainsi que de
l’usage qui est fait du bateau.
Une maintenance et un entretien corrects de cet ensemble de propulsion garantiront
des performances et une fiabilité optimales et limiteront au minimum les frais
d'exploitation généraux. Consulter un revendeur agréé Mercury MerCruiser pour toute
assistance en matière d’entretien.
Responsabilités du concessionnaire
En général, les responsabilités du concessionnaire vis-à-vis du client comprennent
l’inspection et la préparation avant la livraison du produit, à savoir :
• la vérification de l'équipement correct du bateau,
• la vérification, avant la livraison, que l’ensemble de propulsion Mercury MerCruiser
et les autres équipements, fonctionnent correctement,
• l’exécution de tous les réglages nécessaires pour assurer une efficacité maximale,
• la familiarisation du client aux équipements de bord,
• l’explication et la démonstration du fonctionnement de l'ensemble de propulsion et
du bateau,
• la remise d'une copie d'une liste de vérification d'inspection avant livraison,
• le revendeur doit remplir l'ensemble de la fiche de garantie et l'envoyer
immédiatement à l'usine au moment de la vente du nouveau produit.
Entretien
! AVERTISSEMENT
Éviter les blessures ou les dommages matériels dus à des chocs électriques, un
incendie ou une explosion. Toujours débrancher les deux câbles de la batterie avant
de travailler sur l'ensemble de propulsion.
! AVERTISSEMENT
Le compartiment moteur peut contenir des vapeurs de carburant. Éviter les risques
de blessures ou de dommages matériels que pourraient entraîner les vapeurs de
carburant ou une explosion. Ne jamais oublier d’aérer le compartiment moteur avant
d’effectuer l’entretien de l’ensemble de propulsion.
IMPORTANT : Voir les Calendriers d'entretien pour obtenir une liste complète des
travaux d'entretien à effectuer. Certaines opérations peuvent être effectuées par le
propriétaire/l’utilisateur, tandis que d’autres doivent être confiées à un revendeur
Mercury MerCruiser agréé. Avant d’entreprendre des travaux d’entretien ou de
réparation qui ne sont pas traités dans ce manuel, il est recommandé de se procurer
un manuel d’entretien Mercury MerCruiser et de le lire attentivement.
REMARQUE : Les points d’entretien comportent différentes couleurs afin d’en faciliter
l’identification. Voir l’autocollant figurant sur le moteur pour l’identification.
Page 40
90-860174D60 MAI 2006
Entretien
Codes de couleur des points d'entretien
Bleu
Liquide de refroidissement
Jaune
Huile moteur
Orange
Carburant
Noir
Huile d'engrenage
Marron
Transmission (modèles inboard uniquement)
Suggestions d’entretien à faire soi-même
Les équipements de navigation maritime modernes, tels que cet ensemble de
propulsion Mercury MerCruiser, sont des instruments d'une haute technicité. Les
circuits d’allumage électronique et d’alimentation spéciale permettent de réaliser des
économies importantes de carburant mais sont aussi plus complexes pour les
mécaniciens non qualifiés.
Voici quelques suggestions à l'intention des opérateurs amateurs de mécanique.
• Ne pas entreprendre de réparation sans avoir lu au préalable les mises en garde
et les avertissements, ainsi que les instructions concernées afin de ne pas créer de
situation dangereuse.
• Pour effectuer soi-même l'entretien du produit, il est recommandé de se procurer
le manuel d'entretien correspondant à ce modèle. Ce manuel décrit les procédures
à suivre. Il est destiné aux personnes ayant reçu une formation en mécanique ;
certaines procédures peuvent donc être incompréhensibles pour les mécaniciens
non qualifiés. Ne pas essayer d'effectuer de réparations que l’on ne comprend pas.
• Certaines réparations nécessitent des outils et un équipement spéciaux. Ne pas
tenter ces réparations sans disposer de ces outils et/ou équipement spéciaux. Le
coût des dommages encourus pourrait être supérieur au coût de la réparation du
produit par le concessionnaire.
• De plus, en cas de démontage partiel d’un moteur ou d’un entraînement sans
possibilité de le réparer, le mécanicien du concessionnaire devra remonter les
éléments et les tester afin de déterminer la nature du problème. Il sera donc plus
économique de l’apporter immédiatement au concessionnaire dès que le problème
survient. Éventuellement, un réglage très simple peut corriger le problème.
• Ne pas téléphoner au revendeur, au bureau d’entretien ou à l’usine pour leur
demander de diagnostiquer un problème ou d’indiquer la procédure de réparation.
Ils ne sont pas en mesure de diagnostiquer un problème par téléphone.
Le revendeur agréé se tient à la disposition du propriétaire pour effectuer l’entretien de
l’ensemble de propulsion. Il dispose de mécaniciens qualifiés et formés en usine.
Il est conseillé de confier les vérifications d’entretien régulier de l’ensemble de
propulsion au concessionnaire. Lui faire préparer l’ensemble de propulsion pour
l’hivernage dès l’automne et lui confier la remise en service avant la saison de
navigation. Cette précaution permettra d’éviter que des problèmes éventuels ne se
manifestent durant la période d’utilisation de manière à ce que vous puissiez profiter
pleinement de votre bateau.
Inspection
Vérifier souvent et régulièrement l'état de l'ensemble de propulsion pour maintenir son
niveau de performances optimal et remédier aux problèmes éventuels avant qu'ils ne
se produisent. L'ensemble de propulsion doit être vérifié soigneusement dans son
intégralité, y compris toutes les pièces du moteur qui sont accessibles.
• Vérifier le serrage, l'état et la présence de toutes les pièces, tuyaux et colliers de
serrage ; les resserrer ou les remplacer, le cas échéant.
• Vérifier l’état des fils de bougies et des câbles électriques.
90-860174D60 MAI 2006
Page 41
Entretien
•
•
Retirer et examiner l'hélice. Si elle présente des entailles, des courbures ou des
craquelures prononcées, consulter le concessionnaire agréé Mercury MerCruiser.
Réparer les entailles et les parties corrodées sur la surface externe de l'ensemble
de propulsion. Contacter le revendeur agréé Mercury MerCruiser.
Calendrier d'entretien – Modèles inboard
Entretien de routine
REMARQUE : Effectuer uniquement les travaux d'entretien spécifiques à l'ensemble
de propulsion.
AU DÉBUT DE CHAQUE JOURNÉE
•
•
Vérifier l’huile du carter (les intervalles peuvent être plus longs en fonction de
l’expérience du propriétaire).
Vérifier le niveau de liquide de transmission.
À LA FIN DE CHAQUE JOURNÉE
•
En cas de navigation en eau salée, saumâtre ou polluée, rincer le circuit de
refroidissement après chaque utilisation.
UNE FOIS PAR SEMAINE
•
•
•
Vérifier les prises d’eau afin de s'assurer qu’elles sont exemptes de débris ou
d’organismes marins. Examiner le filtre à eau de mer et le nettoyer.
Vérifier le niveau du liquide de refroidissement.
Vérifier le liquide de transmission.
TOUS LES DEUX MOIS OU TOUTES LES 50 HEURES
•
•
•
Navigation en eau de mer, polluée ou saumâtre uniquement : traiter l’ensemble de
propulsion avec du produit anticorrosif Corrosion Guard.
Vérifier les branchements de la batterie et le niveau du liquide.
S'assurer que les jauges et les câbles sont bien serrés. Nettoyer les jauges.1.
Entretien périodique
REMARQUE : Effectuer uniquement les travaux d'entretien spécifiques à l'ensemble
de propulsion.
APRÈS LA PÉRIODE DE RODAGE INITIALE DES 20 HEURES
Afin de prolonger la durée de vie de l'ensemble de propulsion Mercury MerCruiser, il
est recommandé de :
• Vidanger l'huile moteur et remplacer le filtre
• Vidanger l'huile de transmission et remplacer le filtre sur les modèles inboard.
REMARQUE : ZF Marine exige le remplacement de la transmission pour préserver la
garantie.
TOUTES LES 100 HEURES OU UNE FOIS PAR AN (À LA PREMIÈRE ÉCHÉANCE)
•
•
•
•
•
•
Retoucher la peinture de l'ensemble de propulsion.
Vidanger l’huile et remplacer le filtre du carter.
Vidanger le liquide de transmission (modèles à transmission ZF)2.
Remplacer le filtre à carburant à séparateur d'eau.
Vérifier le système de direction et la commande à distance afin de s'assurer
qu’aucune pièce n’est manquante, endommagée ou desserrée. Graisser les câbles
ainsi que les tringleries.
Inspecter l’état et la tension des courroies.
1. Pour la navigation en mer, l'entretien doit se faire plus fréquemment ; toutes les 25 heures ou tous les 30 jours, à la première
échéance.
2. Un changement de liquide et de filtre est nécessaire après les 25 premières heures de fonctionnement, puis toutes les 100
heures.
Page 42
90-860174D60 MAI 2006
Entretien
•
Nettoyer le pare-étincelles, le silencieux de commande d'air au ralenti (IAC)3.et les
tuyaux de ventilation du carter moteur. Inspecter la valve PCV (régulateur de
pression), selon modèle.
TOUTES LES 300 HEURES OU TOUS LES 3 ANS
•
•
•
•
•
•
•
Vérifier les serrages du support de moteur et resserrer le cas échéant.
Vérifier le chapeau d’allumeur, selon modèle.
Examiner le circuit électrique afin de s'assurer qu’aucune fixation n’est desserrée,
endommagée ou corrodée.
Vérifier que les brides des tuyaux des circuits de refroidissement et d’échappement
sont serrées. Examiner les deux circuits afin de s'assurer de l’absence de dégâts
ou de fuites.
Démonter et inspecter la pompe d’eau de mer et remplacer les pièces usées.
Nettoyer le compartiment d’eau de mer du système de refroidissement en circuit
fermé. Nettoyer, examiner et tester le bouchon de radiateur.
Inspecter les composants du système d’échappement et vérifier que les soupapes
à languettes ne sont ni usées, ni manquantes, selon modèle.
Journal d'entretien
Noter ici tous les entretiens et réparations effectués sur l'ensemble de propulsion.
S’assurer de conserver les bons de réparation et les reçus.
Date
Service effectué
Heures de fonctionnement du moteur
3. Contacter un revendeur agréé Mercury MerCruiser pour remplacer le silencieux IAC.
90-860174D60 MAI 2006
Page 43
Entretien
Vis de réglage du mélange du carburateur
! ATTENTION
Ne pas retirer les joints des vis de réglage du mélange et/ou tenter de modifier les
réglages du mélange de carburant. La modification des réglages du mélange de ce
moteur risque d’affecter le niveau des émissions d’échappement, rendant nulle la
certification de conformité aux niveaux d’émissions tolérés. Seul(e) un revendeur ou
une agence de test des émissions agréé(e) est habilité(e) à retirer ces joints.
Huile moteur
! ATTENTION
RISQUE POUR L'ENVIRONNEMENT ! Le rejet d'huile ou de déchets d'huile dans
l'environnement est réglementé par la loi. Ne pas déverser d’huile ni de déchets
d’huile dans l’environnement lors de l’utilisation ou de l’entretien du bateau.
Conditionner et éliminer l'huile ou les déchets d'huile conformément aux règlements
locaux.
Vérifications
1. Arrêter le moteur. Laisser l'huile s'écouler dans le carter pendant environ cinq
minutes. Le bateau doit être au repos dans l’eau.
2. Retirer la jauge d’huile. L’essuyer puis la replonger entièrement dans le tube.
Attendre 60 secondes pour permettre à l'air piégé de s'échapper.
REMARQUE : S'assurer que les repères d'indication de niveau d'huile de la jauge sont
orientés vers l'arrière du moteur (du côté du volant).
a
a
6076
a - Jauge d’huile
IMPORTANT : Faire l'appoint avec l'huile moteur recommandée afin d'amener le
niveau à la hauteur du repère FULL (Plein) ou OK RANGE (Plage correcte) de la jauge,
sans toutefois le dépasser.
3. Retirer la jauge et vérifier le niveau d’huile. Le niveau d'huile doit se trouver entre
FULL (Plein) ou OK RANGE (Plage correcte) et ADD (Faire l'appoint). Réinsérer la
jauge dans son emplacement.
Remplissage
IMPORTANT : Ne pas verser une quantité d'huile excessive dans le moteur.
IMPORTANT : Toujours utiliser toujours une jauge pour déterminer la quantité exacte
d'huile ou de liquide nécessaire.
1. Retirer le bouchon de remplissage d’huile.
Page 44
90-860174D60 MAI 2006
Entretien
a
6077
a - Bouchon de remplissage d’huile
IMPORTANT : Faire l'appoint avec l'huile moteur recommandée afin d'amener le
niveau à la hauteur du repère FULL (Plein) ou OK RANGE (Plage correcte) de la jauge,
sans toutefois le dépasser.
2. Faire l'appoint avec l'huile moteur recommandée afin d'amener le niveau à la
hauteur du repère FULL (Plein) ou OK RANGE (Plage correcte) de la jauge, sans
toutefois le dépasser. Revérifier le niveau d'huile.
3. Remettre le bouchon de remplissage en place.
Modèles
Contenance
Huile moteur (avec filtre) 4,25 litres (4.5 quarts U.S.)
Type de liquide
Mélange synthétique Mercury/Quicksilver huile
moteur 25W-40 MerCruiser
Vidange de l'huile et remplacement du filtre
Voir le calendrier d’entretien pour les intervalles de vidange et de remplacement. L'huile
moteur doit être vidangée avant le remisage du bateau.
IMPORTANT : Vidanger lorsque le moteur a tourné et que l’huile est chaude. L’huile
chaude circule mieux et évacue davantage d’impuretés. Utiliser de l'huile moteur
recommandée uniquement (voir la section Caractéristiques techniques).
SYSTÈME DE VIDANGE FACILE DE L'HUILE MOTEUR
REMARQUE : Le bateau doit être hors de l'eau lors de cette procédure.
1. Desserrer le filtre à huile afin d’aérer le système.
2. Retirer le bouchon de vidange de fond de cale.
3. Extraire l’attache par l’orifice de vidange.
f
a
c
b
d
a - Bouchon de vidange de fond de cale
b - Amarre
c - Attache
90-860174D60 MAI 2006
e
7284
d - Bouchon du tuyau de vidange d'huile
e - Tuyau de vidange d'huile
f - Bride de vidange de fond de cale
Page 45
Entretien
4. Placer le tuyau de vidange dans un récipient approprié.
5. Retirer le bouchon du tuyau de vidange.
6. Une fois la vidange terminée, remettre le bouchon de vidange en place sur le tuyau
de vidange.
7. Pousser le tuyau par l’orifice de vidange et mettre le bouchon en place.
POMPE DE VIDANGE D’HUILE MOTEUR
1. Desserrer le filtre à huile afin d’aérer le système.
2. Retirer la jauge d’huile.
3. Mettre la pompe à huile sur le tube de la jauge.
a
c
b
mc70571-1
a - Pompe à huile type
b - Jauge d’huile
c - Tuyau de vidange d'huile
4. Introduire l’extrémité du tuyau de la pompe d’huile de carter dans un récipient
approprié et commencer à pomper, à l’aide de la poignée, jusqu’à ce que le carter
soit vide.
5. Retirer la pompe.
6. Mettre la jauge en place.
REMPLACEMENT DU FILTRE
1. Retirer le filtre à huile et le mettre au rebut.
2. Appliquer de l'huile moteur sur la bague d'étanchéité du filtre neuf et l'installer.
3. Serrer correctement le filtre (en suivant les instructions du fabricant). Ne pas serrer
de manière excessive.
4. Retirer le bouchon de remplissage d’huile.
IMPORTANT : Toujours utiliser la jauge d’huile pour déterminer exactement la quantité
d’huile nécessaire.
5. Faire l'appoint d'huile recommandée jusqu'à la limite inférieure du repère OK
RANGE (Plage correcte) sur la jauge d'huile.
6. Le bateau au repos sur l'eau, vérifier le niveau d'huile et faire l'appoint de liquide
sans toutefois dépasser le niveau FULL (Plein) ou OK (Plage correcte).
REMARQUE : L'ajout de0,95 litres (1 qt.) d'’huile moteur fait passer le niveau du repère
ADD (Ajouter) à la limite supérieure du repère OK.
Modèles
Contenance
Huile moteur (avec filtre) 4,25 litres (4.5 quarts U.S.)
Type de liquide
Mélange synthétique Mercury/Quicksilver huile
moteur 25W-40 MerCruiser
7. Faire démarrer le moteur, le faire tourner pendant trois minutes, puis rechercher
d'éventuelles fuites. Arrêter le moteur. Laisser l'huile s'écouler dans le carter
pendant environ cinq minutes. Le bateau doit être au repos dans l’eau.
Page 46
90-860174D60 MAI 2006
Entretien
Liquide de transmission
Vérification pendant que le moteur est chaud
1. Transmission Velvet Drive – Arrêter le moteur et vérifier immédiatement le niveau
de liquide en tournant la poignée en T dans le sens contraire des aiguilles d’une
montre afin de retirer la jauge. Le liquide doit arriver au niveau de la marque « Full
» (plein). S’il est trop bas, ajouter la quantité de liquide nécessaire par le tube de la
jauge placée sur la transmission.
2. Transmissions ZF – Couper le moteur et retirer la jauge pour vérifier le niveau. Si
le fluide n’atteint pas la ligne supérieure, ajouter la quantité nécessaire par l’orifice
de la jauge. Ne pas remplir de façon excessive. Remettre la jauge et son bouchon
bien en place.
3. Transmission en V Walter - Arrêter le moteur et retirer la jauge pour vérifier le
niveau. Si le fluide n’atteint pas la ligne supérieure, ajouter la quantité nécessaire
par le coude du reniflard. Ne pas remplir de façon excessive. Remettre la jauge et
son bouchon bien en place.
Vérification pendant que le moteur est froid
REMARQUE : Vérification à froid du niveau de fluide : Pour faciliter la vérification, un
repère de niveau à froid peut être indiqué ou gravé sur la jauge.
1. Procéder de la même manière que pour une vérification à chaud, puis laisser
reposer le bateau jusqu’au lendemain matin.
IMPORTANT : Veiller à enfoncer la jauge à fond dans le tube lors de la vérification du
niveau du liquide.
2. Retirer la jauge, l'essuyer, puis l'introduire de nouveau dans le tube.
3. Retirer la jauge, vérifier le niveau d’huile, puis indiquer le niveau à froid.
4. Réintroduire la jauge et resserrer à fond la poignée en T. Ne pas serrer de manière
excessive.
Vidange
Contacter le revendeur agréé Mercury MerCruiser.
Liquide de refroidissement du moteur
Vérifications
! AVERTISSEMENT
Laisser le moteur refroidir avant de retirer le bouchon à soupape de pression. En cas
de chute soudaine de pression, le liquide de refroidissement peut se mettre à bouillir
et être projeté violemment par l’ouverture. Une fois que le moteur s’est refroidi,
dévisser le bouchon d’un quart de tour pour laisser la pression s’échapper lentement,
puis le desserrer complètement en exerçant une pression dessus.
1. Retirer le bouchon de l'échangeur de chaleur et vérifier le niveau du liquide.
90-860174D60 MAI 2006
Page 47
Entretien
a
6101
a - Bouchon de l'échangeur de chaleur
2. Le niveau du liquide de refroidissement dans l’échangeur de chaleur doit se situer
à la limite inférieure du goulot de remplissage.
IMPORTANT : Lorsque le bouchon de radiateur est remis en place, s'assurer de le
serrer suffisamment pour qu'il repose sur la goulotte de remplissage.
3. Vérifier le niveau du liquide de refroidissement dans le vase d’expansion du liquide
refroidissement lorsque le moteur a atteint sa température normale de
fonctionnement.
4. Le niveau de liquide de refroidissement doit se situer entre les repères
« ADD » (Ajouter) et « FULL » (Plein).
6102
5. Faire l'appoint si nécessaire.
N° de pièce du
tube
122
Description
Réfrigérant/antigel longue
durée
Emplacement
N° de pièce
Système de refroidissement
en circuit fermé
92-877770K1
Remplissage
! ATTENTION
Il est vivement déconseillé d'utiliser de l'antigel à base d'alcool ou de méthanol, ou
de l'eau pure, dans la section fermée du circuit de refroidissement.
! ATTENTION
Toute insuffisance d’eau de refroidissement provoque une surchauffe qui peut
entraîner une détérioration du moteur et du système d'entraînement. S'assurer qu’il
y a toujours suffisamment d’eau au niveau des trous d’arrivée de la pompe lorsque
le moteur tourne.
Page 48
90-860174D60 MAI 2006
Entretien
! ATTENTION
De l'air piégé dans la section de refroidissement à circuit fermé peut entraîner une
surchauffe du moteur, lequel peut s'en trouver endommagé. Pour réduire le risque
de piéger de l'air lors du remplissage initial du système de refroidissement à circuit
fermé, positionner le bateau de telle sorte que l'avant du moteur soit plus haut que
l'arrière du moteur.
REMARQUE : N'ajouter du liquide de refroidissement que lorsque le moteur est à sa
température normale de fonctionnement.
1. Retirer le bouchon de remplissage du vase d'expansion de liquide de
refroidissement.
2. Remplir ce dernier jusqu'au repère « FULL » (Plein) avec le liquide recommandé.
N° de pièce du
tube
122
Description
Réfrigérant/antigel longue
durée
Emplacement
N° de pièce
Système de refroidissement
en circuit fermé
92-877770K1
3. Mettre en place le bouchon de remplissage du vase d'expansion de liquide de
refroidissement.
Vidange
Contacter le revendeur agréé Mercury MerCruiser.
Nettoyage du pare-flammes
! AVERTISSEMENT
Éviter les incendies et les explosions d’essence. L'essence est extrêmement
inflammable et explosive dans certaines conditions. Être prudent lors du nettoyage
du pare-flammes ; s'assurer que la clé de contact est en position d'arrêt (OFF). Ne
PAS fumer ni ne laisser aucune source d'étincelle ou de flamme nue à proximité, lors
du nettoyage du dispositif.
1. Débrancher et retirer le tuyau de ventilation de carter de moteur du raccord situé
sur le pare-flammes et le couvercle de soupape.
2. Retirer le pare-étincelles.
a
b
e
d
c
16330
a - Écrou de blocage
b - Rondelle d’étanchéité
c - Carburateur type
d - Tuyau de ventilation du carter moteur
e - Pare-étincelles
3. Nettoyer le pare-flammes avec de l'eau chaude et un détergent doux.
4. Inspecter le pare-flammes pour détecter la présence éventuelle de trous, de
fissures ou d'autres signes de détérioration. Les remplacer si nécessaire.
5. Laisser le pare-flammes sécher complètement avant de l'utiliser.
90-860174D60 MAI 2006
Page 49
Entretien
6. Nettoyer le tuyau de ventilation du carter de moteur avec de l'eau chaude et un
détergent doux. Le sécher à l’air comprimé ou le laisser sécher complètement à
l’air libre.
7. Inspecter le tuyau de ventilation du carter de moteur pour détecter la présence
éventuelle de trous, de fissures ou d'autres signes de détérioration. Les remplacer
si nécessaire.
8. Installer le pare-flammes, la rondelle d'étanchéité et l'écrou de blocage. Serrer
l'écrou de blocage du pare-flammes.
Description
Écrou du pare-flammes
N.m
lb. in.
12
106
lb. ft.
9. Brancher le tuyau de ventilation du carter de moteur au raccord situé sur le pareflammes et le couvercle de soupape.
Soupape de recyclage des gaz de carter
VIDANGE
IMPORTANT : Utiliser uniquement des pièces de rechange Mercury MerCruiser pour
assurer une conformité totale aux normes régissant les émissions.
REMARQUE : Sur les modèles V6, il n'est pas possible d'entretenir la soupape de
recyclage des gaz de carter car elle constitue un composant interne au couvercle de
soupape.
1. Retirer la soupape de recyclage des gaz de carter du couvercle de soupape bâbord.
b
a
mc71925-1
a - Soupape du système de recyclage des
gaz de carter (RGC)
b - Tuyau
2. Débrancher la soupape RGC du tuyau et la mettre au rebut.
3. Mettre en place une soupape RGC neuve dans le couvercle de soupape puis
rebrancher le tuyau.
4. S’assurer que la soupape repose fermement dans le couvercle de soupape.
Remplacement du filtre à carburant séparateur d’eau
! AVERTISSEMENT
Éviter toute blessure grave voire mortelle due à un incendie ou une explosion
d'essence ; cette dernière est extrêmement inflammable et hautement explosive dans
certaines conditions. Lors de l'entretien des composants du circuit de carburant,
s'assurer que le moteur est froid, que la clé de contact est sur arrêt (OFF), et que le
coupe-circuit d'urgence, selon modèle, est sur arrêt (OFF). Ne pas fumer ni approcher
une flamme ou une étincelle. Essuyer immédiatement toute trace de carburant
renversé. S'assurer de l'absence de fuite de carburant avant de fermer le capot
moteur.
Page 50
90-860174D60 MAI 2006
Entretien
1. Laisser refroidir le moteur.
REMARQUE : Mercury MerCruiser recommande de ne pas retirer le filtre tant que le
moteur n'a pas été à l'arrêt depuis au moins 12 heures.
2. Fermer le robinet d'alimentation en carburant, selon modèle.
3. Envelopper le filtre à carburant à séparateur d'eau d'un chiffon pour récupérer tout
déversement ou pulvérisation de carburant.
4. Retirer et jeter le filtre et la bague d'étanchéité du support de montage.
5. Appliquer de l'huile moteur sur la bague d'étanchéité du filtre neuf.
N° de réf. du tube
Description
Emplacement
Mélange synthétique d'huile moteur
MerCruiser SAE25W-40
N° de pièce
Bague d’étanchéité du filtre 92-883725K01
6. Visser le filtre sur son support et le serrer fermement à la main. Ne pas utiliser de
clé à filtre.
a
b
c
6527
a - Base de filtre à carburant
b - Anneau d'étanchéité
c - Filtre à carburant
7. Ouvrir le robinet d'alimentation en carburant, selon modèle.
8. Alimenter le moteur en eau de refroidissement.
9. Mettre le moteur en marche. S'assurer de l'absence de fuites autour du filtre à
carburant. En cas de fuite, arrêter le moteur immédiatement. Revérifier que le filtre
est correctement installé, nettoyer les éventuelles éclaboussures de carburant et
aérer convenablement le compartiment moteur. Si la fuite persiste, arrêter
immédiatement le moteur et contacter le revendeur agréé Mercury MerCruiser.
Lubrification
Câble d'accélérateur
1. Graisser les points d’articulation ainsi que les surfaces de contact du guide.
b
a
a - Points d'articulation
90-860174D60 MAI 2006
6208
b - Surfaces de contact du guide
Page 51
Entretien
N° de réf. du tube
Description
Emplacement
N° de pièce
Mélange synthétique d'huile
moteur MerCruiser SAE25W-40
Points d'articulation du câble
d'accélérateur et surfaces de
contact du guide
92-883725K01
Tringlerie de transmission
IMPORTANT : La bille de verrouillage doit être centrée dans l’orifice de verrouillage
pour chaque position F-N-R (marche avant-point mort-marche arrière).
1. Graisser la bille d'arrêt et les orifices du levier d'inversion de marche.
a
5934
Transmission en ligne
N° de réf. du tube
Description
Emplacement
N° de pièce
Mélange synthétique d'huile
moteur MerCruiser SAE25W-40
Bille d'arrêt et trous du levier
d'inversion de marche
92-883725K01
2. Lubrifier les points d'articulation du câble d'inversion de marche.
a
a
5935
a - Points d'articulation
N° de réf. du tube
Description
Emplacement
N° de pièce
Mélange synthétique d'huile
moteur MerCruiser SAE25W-40
Points d'articulation du câble
d'inversion de marche
92-883725K01
3. Graisser la bille de verrouillage et les orifices du levier d'inversion de marche.
Page 52
90-860174D60 MAI 2006
PUT
FLA
ROTATI
ON
USE L.
H. PROP
E
Entretien
OUT
a
a
6219
a - Emplacements des billes de verrouillage
N° de pièce du
tube
95
Description
Graisse 2-4-C au Téflon
Emplacement
N° de pièce
Bille de verrouillage et orifices
92-802859Q1
Courroie d’entraînement serpentine
! AVERTISSEMENT
Éviter toute blessure grave. S’assurer que le moteur est arrêté et la clé de contact
retirée avant de vérifier la courroie.
a
b
e
c
a - Poulie folle
b - Poulie de la pompe de circulation
c - Poulie du vilebrequin
d
6089
d - Poulie de l'alternateur
e - Poulie de la pompe à eau de mer
Vérifications
1. Vérifier la courroie d’entraînement pour voir si elle est bien tendue et si elle présente
les défauts suivants :
•
Usure excessive
•
Craquelures
REMARQUE : La présence de petites craquelures perpendiculaires à la courroie (dans
le sens de sa largeur) est acceptable. Par contre, les fissures longitudinales (dans le
sens de la longueur de la courroie) rejoignant les craquelures transversales ne le sont
PAS.
•
Effilochage
•
Surfaces polies
90-860174D60 MAI 2006
Page 53
Entretien
•
Tension correcte - 13 mm (1/2 in.) de déflexion, par pression modérée avec le
pouce sur la courroie, à l’endroit où la distance est la plus longue entre deux
poulies.
mc75130-1
Repositionnement de la courroie et/ou réglage de la tension
IMPORTANT : En cas de réutilisation de la courroie, celle-ci doit être installée dans le
même sens de rotation que précédemment.
E
N
ID
R GU
COLO for
b
NT
PATE918
2.83
W
TO
N
E
REMARQUE : La déflexion de la courroie doit être mesurée à l’endroit où la distance
entre les deux poulies est la plus importante.
1. Desserrer l'écrou de blocage de 16 mm (5/8 in.) situé sur le goujon de réglage.
2. Faire pivoter le goujon de réglage et desserrer la courroie.
3. Si une nouvelle courroie d'entraînement serpentine est nécessaire, retirer
l'ancienne et en installer une neuve sur les poulies.
4. Poser une clé sur l'écrou de blocage de 16 mm (5/8 in.) du goujon de réglage.
5. Utiliser une douille de 8 mm (5/16 in.) et serrer en réglant le goujon afin d'ajuster la
déflexion de la courroie.
6. Vérifier la déflexion au moyen de l’une des deux méthodes ci-dessous.
a. Exercer une pression modérée avec le pouce sur la plus grande longueur de
la courroie. La déflexion correcte est de 13 mm (1/2 in.).
b. Fixer la jauge de tension Kent Moore© à la courroie. Cet outil prévoit
différentes plages suivant l'état de la courroie.
E
NEWTONE
a
14980
a - Jauge de tension Kent Moore©
b - Courroie serpentine
7. Tout en maintenant le goujon de réglage à la tension de courroie correcte, serrer
l'écrou de blocage de 16 mm (5/8 in.) .
Page 54
90-860174D60 MAI 2006
Entretien
b
a
6119
a - Écrou de blocage de 8 mm (5/16 in.)
du goujon de réglage
b - Écrou de blocage de 16 mm (5/8 in.)
écrou de blocage
8. Faire tourner le moteur pendant quelques minutes, puis vérifier à nouveau le
réglage de la courroie.
Rinçage de l’ensemble de propulsion
Moteurs inboard
REMARQUE : Ne rincer que lorsque le bateau est utilisé en eaux salées, saumâtres,
polluées ou très riches en minéraux. Pour assurer de meilleurs résultats, il est conseillé
d'effectuer un rinçage après chaque sortie.
1. Fermer la soupape de prise d’eau (selon modèle) ou retirer le tuyau d'arrivée et
boucher l'arrivée d'eau.
2. Relier un raccord à connexion rapide à un tuyau d'eau.
3. Retirer le bouchon bleu de la douille de rinçage du moteur.
! ATTENTION
Toute insuffisance d’eau de refroidissement provoque une surchauffe qui peut
entraîner une détérioration du moteur et du système d'entraînement. S'assurer qu’il
y a toujours suffisamment d’eau au niveau des trous d’arrivée de la pompe lorsque
le moteur tourne.
! ATTENTION
Ne pas laisser l'eau s'écouler pendant plus de 15 secondes lorsque le moteur est à
l'arrêt pour éviter qu'une quantité excessive d'eau de rinçage ne s'accumule dans le
pot d'échappement.
4. Installer le raccord rapide et le tuyau d'eau sur la douille de rinçage du moteur.
90-860174D60 MAI 2006
Page 55
Entretien
a
6090
a - Raccord rapide
5.
6.
7.
8.
Ouvrir complètement la source d’alimentation en eau.
Démarrer le moteur dans les 15 secondes.
Le faire tourner à 1 300 tr/mn, +/-100.
Laisser le moteur atteindre sa température normale de fonctionnement. Surveiller
la jauge de température du tableau de bord afin de s'assurer que le moteur n’est
pas en état de surchauffe.
9. Le rincer pendant au moins 10 minutes ou jusqu’à ce que l’eau rejetée soit claire.
10. Couper le moteur.
! ATTENTION
Toute surchauffe du moteur peut entraîner des dommages matériels. Vérifier la jauge
de température d’eau et s'assurer que le moteur fonctionne dans sa plage de régime
normale.
! ATTENTION
Ne pas laisser l'eau s'écouler pendant plus de 15 secondes lorsque le moteur est à
l'arrêt pour éviter qu'une quantité excessive d'eau de rinçage ne s'accumule dans le
pot d'échappement.
11. Couper l'arrivée d'eau dans le 15 secondes suivant l'arrêt du moteur.
12. Débrancher le raccord à connexion rapide et le tuyau d'eau de la douille de rinçage
du moteur en appuyant sur le bouton de déverrouillage situé sur la douille.
13. Le brancher sur un autre moteur, le cas échéant, et recommencer l'opération.
14. Arrêter l'eau.
15. Retirer le raccord à connexion rapide du tuyau d'eau.
16. Remettre le bouchon bleu en place dans la douille de rinçage du moteur.
17. Ouvrir la soupape de prise d'eau à la mer, selon modèle, ou débrancher et
reconnecter le tuyau d'entrée d'eau avant de faire fonctionner le moteur.
REMARQUE : Si le bateau reste à quai, la vanne de prise d'eau à la mer doit être
maintenue fermée jusqu'à la prochaine utilisation. Si le bateau est mis à sec, ouvrir la
vanne de prise d'eau à la mer.
Tow Sports
1. Pour le rinçage du moteur lorsque le bateau est à l'eau : Fermer la soupape de
prise d’eau (selon modèle) ou retirer et boucher le tuyau d'arrivée d'eau.
a. Modèles avec transmissions en V Water : Débrancher le tuyau d’arrivée d’eau
du raccord de transmission. Brancher le tuyau d’eau à la source d’alimentation
à l’aide d’un connecteur approprié. Passer à l'étape 3.
Page 56
90-860174D60 MAI 2006
Entretien
6091
b.
Tous les autres modèles : Brancher le tuyau de rinçage entre la source
d’alimentation en eau et le tuyau d’arrivée d’eau (supérieur) de la pompe de
prise d’eau de mer en utilisant le connecteur approprié. Passer à l'étape 3.
6092
! AVERTISSEMENT
Tout contact entre les éléments en mouvement de l'embase et l'hélice peut entraîner
des blessures graves, voire mortelles. Pour éviter ce risque, retirer l’hélice et s'assurer
que rien ni personne ne se trouve à proximité de l’embase lors du rinçage.
2. Pour rincer le moteur lorsque le bateau est mis à sec, retirer l’hélice. Se reporter
aux instructions du constructeur du bateau.
a. Modèles avec transmissions en V Water : Débrancher le tuyau d’arrivée d’eau
du raccord de transmission. Brancher le tuyau de rinçage à l’aide d’un
connecteur approprié. Passer à l'étape 3.
6091
b.
Tous les autres modèles : Brancher le tuyau de rinçage entre la source
d’alimentation et le tuyau d’arrivée d’eau (supérieur) de la pompe de prise
d’eau de mer en utilisant le connecteur approprié. Passer à l'étape 3.
90-860174D60 MAI 2006
Page 57
Entretien
6092
3. Ouvrir complètement la source d’alimentation en eau.
4. Placer la commande à distance au point mort, en position de ralenti, et faire
démarrer le moteur. Faire tourner le moteur au ralenti, au point mort, pendant 10
minutes environ ou jusqu’à ce que l’eau rejetée soit claire.
5. Arrêter le moteur.
6. Retirer le connecteur de rinçage de l'arrivée d'eau.
7. Rebrancher le tuyau d’arrivée d’eau.
8. Resserrer fermement le collier de serrage du tuyau.
9. Le brancher sur un autre moteur, le cas échéant, et recommencer l'opération.
10. Arrêter l'eau.
11. Ouvrir la soupape de prise d'eau à la mer, selon modèle, ou débrancher et
reconnecter le tuyau d'entrée d'eau avant de faire fonctionner le moteur.
REMARQUE : Si le bateau reste à quai, la vanne de prise d'eau à la mer doit être
maintenue fermée jusqu'à la prochaine utilisation. Si le bateau est mis à sec, ouvrir la
vanne de prise d'eau à la mer.
12. Remettre l’hélice en place si elle a été retirée. Se reporter aux instructions du
constructeur du bateau.
Batterie
Voir les instructions et avertissements spécifiques accompagnant la batterie. Si ces
renseignements ne sont pas disponibles, respecter les précautions suivantes lors de
la manipulation d’une batterie.
! AVERTISSEMENT
Éviter les risques de blessures graves que pourraient provoquer un incendie ou une
explosion. Ne pas utiliser de câbles d’aide au démarrage ni de batterie d’appoint pour
faire démarrer le moteur. Ne pas recharger une batterie faible dans le bateau. Retirer
la batterie et la recharger dans un local aéré, à distance de toute vapeur de carburant,
étincelle ou flamme.
! AVERTISSEMENT
Les batteries contiennent de l’acide, lequel peut provoquer des brûlures graves.
Éviter tout contact avec la peau, les yeux et les vêtements. Si de l’électrolyte est
renversée ou vient éclabousser toute partie du corps, rincer immédiatement la région
atteinte à grande eau et faire appel à un médecin le plus tôt possible. Il est
recommandé de porter des lunettes de sécurité et des gants de caoutchouc lors de
la manipulation d’une batterie ou le remplissage d’électrolyte.
Page 58
90-860174D60 MAI 2006
Stockage
Section 6 - Stockage
Table des matières
Entreposage prolongé ou hivernage................ 60
Préparation au remisage de l’ensemble de
propulsion...................................................60
Préparation du moteur et du circuit de
carburant ............................................. 61
Vidange du circuit d'eau de mer....................... 62
Identification du système de vidange.........63
Système de vidange multipoint (MPD)
............................................................. 63
Système de vidange multipoint (MPD).......63
Remisage de la batterie................................... 65
Remise en service de l'ensemble de propulsion
......................................................................... 65
Soupape de prise d’eau à la mer..................... 66
6
90-860174D60 MAI 2006
Page 59
Stockage
Entreposage prolongé ou hivernage
IMPORTANT : MerCruiser recommande vivement de faire exécuter ces travaux par un
distributeur agréé MerCruiser. Les dommages provoqués par le gel NE SONT PAS
couverts par la garantie limitée de MerCruiser.
! ATTENTION
De l'eau de mer qui est piégée dans la section d'eau de mer du circuit de
refroidissement par temps froid ou durant le remisage d'hiver peut geler et
endommager le circuit de refroidissement ou le moteur. La section d’eau de mer du
système de refroidissement doit être complètement vidangée pour l’hivernage ou
immédiatement après toute utilisation par temps froid, en cas de risque de gel.
IMPORTANT : Mercury MerCruiser requiert l'emploi d'un antigel au propylène glycol,
mélangé selon les instructions du fabricant, dans la section eau de mer du système de
refroidissement par temps froid ou pour de longues périodes de remisage. S’assurer
que cet antigel contient un antirouille et qu’il est indiqué pour les moteurs marins. Veiller
à bien suivre les recommandations du fabricant de propylène glycol.
Préparation au remisage de l’ensemble de propulsion
1. Remplir les réservoirs de carburant d’essence fraîche sans alcool et d’une quantité
suffisante de stabilisateur d’essence Quicksilver pour moteurs marins. Suivre les
recommandations figurant sur le bidon.
2. Si le bateau doit mis en hivernage avec du carburant contenant de l’alcool dans ses
réservoirs (dans le cas où aucun carburant sans alcool n’est disponible) : Vider les
réservoirs autant que possible et ajouter du stabilisateur d’essence Mercury/
Quicksilver pour moteurs marins au carburant restant. Voir Caractéristiques du
carburant pour plus d'informations.
3. Rincer le circuit de refroidissement. Consulter la section Entretien du manuel.
IMPORTANT : Afin de faire tourner le moteur suivant règles de la procédure de
préparation au remisage, le moteur doit être alimenté en eau comme décrit dans la
procédure de rinçage.
4. Alimenter le moteur en eau de refroidissement de la même manière qu'à l'étape
précédente.
5. Faire tourner le moteur jusqu'à ce qu'il atteigne sa température normale de
fonctionnement et laisser le carburant contenant du stabilisant pour essence
Mercury/Quicksilver circuler dans le circuit. Couper le moteur.
6. Vidanger l'huile et changer le filtre à huile.
7. Préparer le moteur et le circuit de carburant en vue du remisage. Voir Préparation
du moteur et du circuit de carburant.
8. Vidanger le système de refroidissement à l'eau de mer du moteur. Voir Vidange du
circuit d'eau de mer.
! ATTENTION
Si le bateau est sur l'eau, la soupape de prise d'eau à la mer doit rester fermée jusqu'à
ce que le moteur soit remis en marche pour éviter que l'eau ne soit refoulée dans le
système de refroidissement ou le bateau. Si le bateau n'est pas équipé d'une soupape
de prise d'eau à la mer, le tuyau d'arrivée d'eau doit rester débranché et bouché pour
éviter que l'eau ne soit refoulée dans le système de refroidissement ou dans le
bateau. Par mesure de précaution, fixer à la clé de contact ou au volant de direction
du bateau une étiquette sur laquelle est inscrit l’avertissement suivant : Ouvrir la
soupape de prise d’eau à la mer ou rebrancher le tuyau d’arrivée d’eau avant de
démarrer le moteur.
Page 60
90-860174D60 MAI 2006
Stockage
9. Pour une protection accrue contre le gel et la rouille, après la vidange, remplir le
système de refroidissement avec une solution au propylène glycol selon les
recommandations du fabricant afin de protéger le moteur contre les basses
températures auxquelles il peut être exposé en cas de gel ou pendant un remisage
prolongé.
! ATTENTION
La transmission en Z doit être entreposée en position abaissée maximum. Les
soufflets de joints de cardan pourraient prendre un pli si l’unité était remisée en
position élevée et ne plus fonctionner lors de la remise en service.
10. Remiser la batterie conformément aux instructions du fabricant.
PRÉPARATION DU MOTEUR ET DU CIRCUIT DE CARBURANT
! AVERTISSEMENT
Éviter toute blessure grave voire mortelle due à un incendie ou une explosion
d'essence ; cette dernière est extrêmement inflammable et hautement explosive dans
certaines conditions. Lors de l'entretien des composants du circuit de carburant,
s'assurer que le moteur est froid, que la clé de contact est sur arrêt (OFF), et que le
coupe-circuit d'urgence, selon modèle, est sur arrêt (OFF). Ne pas fumer ni approcher
une flamme ou une étincelle. Essuyer immédiatement toute trace de carburant
renversé. S'assurer de l'absence de fuite de carburant avant de fermer le capot
moteur.
! AVERTISSEMENT
Le compartiment moteur peut contenir des vapeurs de carburant. Éviter les risques
de blessures ou de dommages matériels de l’ensemble de propulsion que pourraient
entraîner les vapeurs de carburant ou une explosion . Ne jamais oublier d’aérer le
compartiment moteur avant d’effectuer l’entretien de l’ensemble de propulsion.
1. Préparer le circuit de carburant au remisage prolongé comme suit :
a. Faire démarrer le moteur.
b. Alimenter le moteur en eau de refroidissement de la même manière qu'à
l'étape précédente.
c. Retirer le pare-étincelles.
d. Le cas échéant, fermer le robinet de carburant. Débrancher et boucher le
raccord d’entrée de carburant si le bateau n’est pas équipé d’un robinet de
carburant.
e. Tout en faisant tourner le moteur au ralenti accéléré (1 300 tr/mn), brumiser
les surfaces internes des chambres de combustion et du système d’admission
en vaporisant approximativement227 g (8 oz. ) de produit antirouille pour
remisage Mercury/Quicksilver ou d’huile moteur SAE 20W dans les alésages
du carburateur.
f.
Vaporiser rapidement les57 g (2 oz. ) restants de produit antirouille pour
remisage (ou d'huile) dans le carburateur, juste au moment ou le moteur
commence à caler faute de carburant. Laisser le moteur s’arrêter.
N° de pièce du
tube
119
Description
Antirouille protecteur pour
remisage
Emplacement
N° de pièce
Carburateur
92-802878Q56
g. Mettre la clé de contact sur OFF (Arrêt).
2. Voir Rinçage de l’ensemble de propulsion et retirer correctement l’alimentation en
eau de la pompe de prise d’eau de mer.
90-860174D60 MAI 2006
Page 61
Stockage
3. Nettoyer le pare-étincelles et les tuyaux d’aération du carter et réinstaller.
4. Graisser tous les éléments indiqués dans la section Graissage.
5. Sur les modèles équipés d’un système de refroidissement en circuit fermé : Vérifier
que le liquide de refroidissement peut résister aux températures les plus basses
pendant le remisage.
6. Effectuer l'entretien des batteries conformément aux instructions du fabricant.
7. Nettoyer l’extérieur du moteur et repeindre les surfaces selon le besoin avec l’apprêt
gris clair et la peinture noire Phantom Mercury/Quicksilver. Une fois la peinture
sèche, essuyer l'extérieur du moteur avec le produit anticorrosion Corrosion Guard.
N° de pièce du
tube
120
Description
Corrosion Guard (produit
anticorrosif)
Emplacement
N° de pièce
À l'extérieur du moteur
92-802878Q55
8. Pour l’unité à transmission en Z, voir le manuel d’entretien de la transmission en Z
Mercury MerCruiser approprié.
9. Remettre le filtre à carburant en place. Consulter le manuel d’entretien pour
connaître la procédure appropriée.
10. Vidanger l'huile et changer le filtre à huile.
Vidange du circuit d'eau de mer
REMARQUE : Si le liquide de refroidissement recommandé n'est pas disponible,
n'importe quel type d'antigel à l’éthylène glycol peut être utilisé, en veillant à le
remplacer tous les deux ans.
! ATTENTION
Une quantité excessive d'eau dans la cale peut endommager le moteur ou faire couler
le bateau. Avant d'effectuer l'opération de vidange, s'assurer que le bateau est hors
de l'eau, que la soupape de prise d'eau à la mer (selon modèle) est fermée ou que
le tuyau d'arrivée d'eau de mer est débranché et bouché des deux côtés, et que la
pompe de cale est en bon état.
! ATTENTION
Une quantité excessive d'eau dans la cale peut endommager le moteur ou faire couler
le bateau. Quand le circuit de vidange est ouvert, de l'eau peut pénétrer dans la cale.
Ne pas faire tourner le moteur si le système de vidange est ouvert.
IMPORTANT : Nettoyer la partie d’eau de mer du système à circuit fermé de
refroidissement.
IMPORTANT : Le bateau doit être aussi horizontal que possible pour assurer une
vidange complète du système de refroidissement.
L’ensemble de propulsion est équipé d’un système de vidange. Voir la section
Identification du système de vidange pour déterminer quelles instructions s'appliquent
à l'ensemble de propulsion.
IMPORTANT : Le moteur ne doit en aucun cas être utilisé pendant cette opération.
Page 62
90-860174D60 MAI 2006
Stockage
Identification du système de vidange
SYSTÈME DE VIDANGE MULTIPOINT (MPD)
b
b
a
M110050
93235672
10226
a
6129
a - Côté du bloc-cylindres
b - Fond des collecteurs d’échappement
a
6143
a - Tuyau de la pompe de recirculation de l'eau
a
6131
a - Soupape de retenue (selon modèle)
Système de vidange multipoint (MPD)
1. Placer le bateau sur une surface plane pour assurer une vidange complète du
système.
2. Retirer les bouchons de vidange bleus des emplacements suivants. Il peut être
nécessaire de nettoyer les orifices de vidange à l'aide d'un fil de fer rigide. Continuer
ainsi jusqu'à ce que le système tout entier soit vidangé.
a. Côtés bâbord et tribord du bloc-cylindres
b. Fond des collecteurs d’échappement
90-860174D60 MAI 2006
Page 63
Stockage
b
b
a
M110050
93235672
10226
a
6129
a - Bouchon de bloc cylindre
c.
b - Bouchon de vidange du collecteur
d’échappement
Tuyau de la pompe de recirculation de l'eau
a
6143
a - Bouchon de vidange
d.
Soupape de retenue
a
6131
a - Bouchon de vidange (selon modèle)
3. Sur les modèles équipés d’une pompe de prise d’eau de mer, retirer les deux
bouchons de vidange bleus. Si la pompe de prise d’eau de mer n’est pas équipée
de bouchons de vidange bleus ou s'ils ne sont pas accessibles, desserrer les
colliers et retirer les deux tuyaux.
Page 64
90-860174D60 MAI 2006
Stockage
a
6145
b
a - Colliers
b - Bouchons de vidange bleus
4. Faire tourner le moteur légèrement avec le démarreur pour purger toute l'eau
restante dans la pompe de prise d'eau de mer. Ne pas laisser le moteur démarrer.
5. Une fois le système de refroidissement entièrement vidangé, remettre les bouchons
en place, reconnecter les tuyaux et serrer fermement les colliers.
Remisage de la batterie
À chaque remisage prolongé de la batterie, s'assurer que les éléments sont bien
remplis et que la batterie est chargée à bloc et en bon état de fonctionnement. Veiller
à la propreté et à l'absence de toute fuite de la batterie. Suivre les instructions du
fabricant de batteries pour l’hivernage.
Remise en service de l'ensemble de propulsion
1. S'assurer que tous les tuyaux du circuit de refroidissement sont branchés
correctement et que les colliers sont bien serrés.
! ATTENTION
Éviter d’endommager le système électrique. Lors de la mise en place de la batterie,
s’assurer que le fil de batterie négatif (-) est branché à la borne de batterie négative
(-) et que le fil de batterie positif (+) est relié à la borne positive (+).
2. Installer une batterie chargée au maximum. Nettoyer les colliers-raccords de câbles
et les bornes de batterie et rebrancher les câbles. S'assurer que chaque collier de
câble est bien serré.
3. Recouvrir les raccordements des bornes avec un produit anticorrosion pour
batteries.
4. Effectuer toutes les vérifications indiquées dans la colonne Avant de commencer
du Schéma de fonctionnement.
! ATTENTION
Toute insuffisance d’eau de refroidissement provoque une surchauffe qui peut
entraîner une détérioration du moteur et du système d'entraînement. S'assurer qu’il
y a toujours suffisamment d’eau au niveau des trous d’arrivée de la pompe lorsque
le moteur tourne.
5. Faire démarrer le moteur et observer attentivement les instruments pour s'assurer
que tous les systèmes fonctionnent correctement.
6. Vérifier que le moteur ne présente aucune fuite de carburant, d’huile ou de gaz
d'échappement.
7. Vérifier le fonctionnement du système de direction et des commandes d'inversion
de marche et d'accélérateur.
90-860174D60 MAI 2006
Page 65
Stockage
Soupape de prise d’eau à la mer
La norme ABYC et d'autres normes/règlements de l'industrie de la navigation de
plaisance requièrent l'utilisation d'une soupape de prise d'eau à mer sur certaines
applications afin de bloquer l'entrée d'eau en cas de fuite du système de
refroidissement. Se reporter aux normes et règlements applicables pour les exigences
spécifiques. Une telle soupape permet aussi de verrouiller l'arrivée d'eau pour
l'entretien du moteur.
La soupape doit assurer une restriction minimale au débit d'eau (voir les
Caractéristiques). Une soupape à bille ou un robinet-vanne sont recommandés. Le
recours à une soupape à bille est très répandu ; la soupape est généralement équipée
d'une poignée-levier décrivant un arc de 90°. Cette conception permet de déterminer
aisément si la soupape est ouverte ou fermée. Les normes et pratiques de l'industrie
requièrent généralement que la soupape soit fixée sur la coque au niveau de la prise
d'eau à la mer. L'emplacement de la soupape doit être d'un accès facile permettant une
utilisation rapide.
7532
Page 66
90-860174D60 MAI 2006
Dépannage
Section 7 - Dépannage
Table des matières
Le démarreur ne lance pas le moteur ou le lance
lentement......................................................... 68
Le moteur ne démarre pas ou démarre
difficilement...................................................... 68
Le moteur tourne irrégulièrement, a des ratés et/
ou des retours de flammes.............................. 68
Rendement médiocre....................................... 68
Surchauffe du moteur...................................... 69
Température du moteur trop basse................. 69
Faible pression d’huile moteur......................... 69
La batterie ne se recharge pas........................ 69
La commande à distance est difficile à
manœuvrer, se grippe, a trop de jeu ou émet des
bruits suspects................................................. 70
Le volant de direction tourne difficilement ou par
à-coups............................................................ 70
7
90-860174D60 MAI 2006
Page 67
Dépannage
Le démarreur ne lance pas le moteur ou le lance lentement.
Cause possible
Le commutateur de batterie est désactivé.
Solution
Activer le commutateur.
La commande à distance n’est pas au point mort. Mettre le levier de commande au point mort.
Disjoncteur ouvert ou fusible grillé.
Vérifier et réarmer le disjoncteur ou remplacer le
fusible.
Vérifier tous les raccords électriques et les câbles
Raccords électriques desserrés ou encrassés ou
(tout particulièrement les câbles de batterie).
câblage endommagé.
Nettoyer et serrer les connexions défectueuses.
Batterie défectueuse ou basse tension de la
batterie.
Tester la batterie et la charger si nécessaire ; la
remplacer si elle est défectueuse.
Coupe-circuit d'urgence activé.
Vérifier le coupe-circuit d'urgence.
Le moteur ne démarre pas ou démarre difficilement
Cause possible
Coupe-circuit d'urgence activé.
Solution
Vérifier le coupe-circuit d'urgence.
La procédure de démarrage n'a pas été respectée. Lire la procédure de démarrage.
Alimentation insuffisante en carburant.
Remplir le réservoir de carburant ou ouvrir le robinet.
Moteur noyé.
Mettre la clé de contact sur OFF (Arrêt) et attendre
5 minutes. Pousser le bouton spécial d'accélérateur,
pousser le levier d'accélérateur/de commande à
distance à 1/4 des gaz et essayer de redémarrer.
Composant du système d’allumage défectueux
Effectuer l’entretien du système d’allumage.
Filtre à carburant bouché.
Remettre le filtre à carburant en place.
Carburant éventé ou contaminé.
Vidanger le réservoir. Le remplir avec du carburant
frais.
Tuyauterie de carburant ou tuyauterie d’évent de
carburant coudée ou colmatée.
Remplacer les conduites coudées ou expulser
l’obstruction à l’air comprimé.
Branchements défectueux.
Vérifier les branchements.
Fusible TKS grillé.
Vérifier le fusible TKS. Remplacer le fusible s'il est
grillé.
Le moteur tourne irrégulièrement, a des ratés et/ou des retours de flammes.
Cause possible
Solution
Filtre à carburant bouché.
Remplacer le filtre.
Carburant éventé ou contaminé.
S’il est contaminé, vidanger le réservoir. Le remplir
avec du carburant frais.
Pincement ou obstruction des conduites de
carburant ou d'évent du réservoir de carburant.
Remplacer les conduites coudées ou expulser
l’obstruction à l’air comprimé.
Pare-flammes sale.
Nettoyer le pare-étincelles.
Composant du système d’allumage défectueux
Effectuer l’entretien du système d’allumage.
Rendement médiocre
Page 68
Cause possible
Solution
Le papillon des gaz n'est pas complètement ouvert.
Vérifier que le câble d'accélérateur et les tringleries
du papillon fonctionnent correctement.
Hélice endommagée ou inadaptée.
Remplacer l’hélice.
Excès d’eau en cale.
Vidanger et vérifier la cause d'entrée d’eau.
Surcharge du bateau ou charge mal répartie.
Réduire la charge ou la répartir plus uniformément.
Pare-étincelles encrassé.
Nettoyer le pare-flammes.
90-860174D60 MAI 2006
Dépannage
Cause possible
Solution
Carène du bateau encrassée ou endommagée.
Nettoyer ou remplacer selon le besoin.
Problème d’allumage.
Voir la section « Le moteur tourne irrégulièrement, a
des ratés ou des retours de flammes ».
Surchauffe du moteur.
Voir la section Surchauffe du moteur.
Mélange trop riche.
Faire effectuer les vérifications et les réparations par
un revendeur Mercury MerCruiser agréé.
Surchauffe du moteur
Cause possible
Arrivée d’eau ou soupape de prise d’eau à la mer
fermée.
Solution
L’ouvrir.
Courroie d'entraînement détendue ou en mauvais
Remplacer ou régler la courroie.
état.
Prises d'eau de mer ou filtre à eau de mer
colmatées.
Retirer l'obstruction.
Thermostat défectueux.
Remplacer.
Bas niveau du liquide de refroidissement dans le Vérifier la cause du faible niveau de liquide de
système de refroidissement en circuit fermé (selon refroidissement et réparer. Remplir le circuit avec du
modèle).
liquide de refroidissement approprié.
L'échangeur de chaleur ou le refroidisseur est
obstrué par des corps étrangers.
Nettoyer l'échangeur de chaleur, le refroidisseur
d'huile du moteur et le refroidisseur d'huile de la
transmission (selon modèle).
Perte de pression dans le système de
refroidissement en circuit fermé.
S'assurer qu'il n'y a pas de fuites. Nettoyer,
examiner et tester le bouchon de pression.
Pompe de captage d'eau de mer défectueuse.
Réparer.
Mécanisme d’évacuation de l’eau de mer bloqué ou
Nettoyer les coudes d'échappement.
bouché.
Température du moteur trop basse.
Cause possible
Thermostat défectueux.
Solution
Remplacer.
Faible pression d’huile moteur.
Cause possible
Niveau d’huile du carter moteur insuffisant.
Solution
Vérifier et ajouter de l’huile.
Vérifier la quantité d’huile et retirer la quantité
Excès d’huile dans le carter moteur (ce qui la rend
requise. Vérifier la raison de l'excès d'huile
gazeuse).
(remplissage incorrect).
Huile diluée ou de mauvaise viscosité.
Changer l'huile et le filtre à huile, en veillant à utiliser
une huile de qualité et de viscosité correctes.
Déterminer la cause de la dilution (ralenti prolongé).
La batterie ne se recharge pas
Cause possible
Appel de courant de la batterie excessif.
Solution
Arrêter les accessoires qui ne sont pas nécessaires.
Courroie d'entraînement de l’alternateur détendue
Remplacer et/ou régler.
ou en mauvais état.
État de la batterie inacceptable.
Tester la batterie et la remplacer si nécessaire.
Raccords électriques desserrés ou encrassés ou
câblage endommagé.
Vérifier tous les raccords électriques et les câbles
associés (tout particulièrement les câbles de
batterie). Nettoyer et serrer les raccords défectueux.
Réparer ou remplacer tous les câbles endommagés.
90-860174D60 MAI 2006
Page 69
Dépannage
Cause possible
Alternateur défectueux
Solution
Tester la sortie de l'alternateur et le remplacer si
nécessaire.
La commande à distance est difficile à manœuvrer, se grippe, a trop de jeu ou émet
des bruits suspects.
Cause possible
Solution
Graissage insuffisant des fixations de la tringlerie
de papillon et d'inversion de marche.
Graisser.
Obstruction dans les tringleries de papillon ou
d’inversion de marche.
Retirer l'obstruction.
Tringleries de papillon ou d’inversion de marche
desserrées ou manquantes.
Vérifier toute les tringleries du papillon. Si l’une
d’elles est desserrée ou manquante, consulter
immédiatement un revendeur agréé Mercury
MerCruiser.
Câble d'accélérateur ou d’inversion de marche
coudé.
Redresser le câble ou le faire remplacer par un
revendeur agréé Mercury MerCruiser s’il est trop
endommagé.
Le volant de direction tourne difficilement ou par à-coups.
Cause possible
Solution
Niveau de liquide de la pompe de direction assistée Vérifier la présence de fuites. Remplir le circuit de
bas.
liquide.
Courroie d'entraînement détendue ou en mauvais
Remplacer et/ou régler.
état.
Page 70
Graissage insuffisant des organes de directions.
Graisser.
Attaches ou pièces de directions desserrées ou
manquantes.
Vérifier toutes les pièces et attaches ; si l’une d’elles
est desserrée ou manquante, consulter
immédiatement un revendeur Mercury MerCruiser.
Liquide de direction assistée contaminé.
Contacter un revendeur agréé Mercury MerCruiser.
90-860174D60 MAI 2006
Informations concernant l’assistance à la clientèle
Section 8 - Informations concernant l’assistance à la
clientèle
Table des matières
Service après vente......................................... 72
Réparations locales ................................... 72
Réparations non locales ............................ 72
Vol de l'ensemble de propulsion ................ 72
Attention requise après immersion ............ 72
Pièces de rechange ................................... 72
Demandes de pièces et d'accessoires
............................................................. 73
Résolution d’un problème .......................... 73
Centres de service après-vente Mercury
Marine ........................................................ 73
Commande de documentation......................... 74
États-Unis et Canada ................................ 74
En dehors des États-Unis et du Canada
................................................................... 74
8
90-860174D60 MAI 2006
Page 71
Informations concernant l’assistance à la clientèle
Service après vente
Réparations locales
Les bateaux équipés d’un moteur Mercury MerCruiser doivent toujours être renvoyés
au revendeur agréé en cas de besoin. Lui seul dispose des mécaniciens formés en
usine, du savoir-faire, des outils et équipement spéciaux et des véritables pièces et
accessoires Quicksilver nécessaires1. afin de réaliser un entretien adapté du moteur
si nécessaire Il connaît parfaitement le moteur.
Réparations non locales
Si le propriétaire ne se trouve pas à proximité de son concessionnaire local et qu’une
réparation doit être effectuée, contacter le concessionnaire agréé le plus proche.
Consulter les pages jaunes de l’annuaire téléphonique. Si, pour une raison ou une
autre, aucun service ne peut être obtenu, contacter le centre de service après-vente
régional le plus proche. En dehors des États-Unis et du Canada, contacter le centre de
service international Marine Power le plus proche.
Vol de l'ensemble de propulsion
Si l’ensemble de propulsion venait à être volé, communiquer immédiatement aux
autorités locales et à Mercury Marine les numéros de modèle et de série, ainsi que la
personne à prévenir en cas de restitution. Une base de données contenant toutes ces
informations est conservée par Mercury Marine afin d’aider les autorités et les
revendeurs à retrouver les moteurs volés.
Attention requise après immersion
1. Avant la récupération, contacter un revendeur agréé Mercury MerCruiser.
2. Après la récupération, une opération d'entretien immédiate doit être effectuée par
un revendeur agréé Mercury MerCruiser afin de limiter autant que possible les
risques d'endommagement du moteur.
Pièces de rechange
! AVERTISSEMENT
Si les systèmes du bateau sont mal conçus, fabriqués ou montés, les utilisateurs
risquent des blessures graves, voire mortelles. Pour minimiser les risques d'incendie
ou d'explosion, les composants des systèmes électriques, d'allumage et
d'alimentation en carburant présents sur les produits Mercury Marine sont conçus et
fabriqués conformément aux nombreuses directives internationales, règles
fédérales, normes volontaires et instructions de montage de produit.
L’utilisation ou le montage de pièces de rechange qui ne sont pas conformes à ces
directives, règles, normes et instructions peut entraîner un incendie ou une explosion,
et doit donc être évité(e).
Les moteurs marins sont conçus pour fonctionner à pleins gaz ou presque pendant la
plupart de leur durée de vie. Ils sont également conçus pour fonctionner en eau douce
comme en eau de mer. Ces conditions requièrent de nombreuses pièces spéciales.
Remplacer les pièces de moteurs marins avec précaution, leurs caractéristiques sont
très différentes des pièces ordinaires pour moteurs automobiles.
Par exemple, l’une des pièces de rechange les plus importantes, mais dont
probablement très peu soupçonnent l’importance, est le joint de culasse. Dans la
mesure où l’eau de mer est très corrosive, un joint de culasse en acier de type
automobile ne peut être utilisé. Un joint de culasse marin est composé de matériaux
spéciaux pour résister à la corrosion.
1. Les pièces et accessoires Quicksilver sont conçus et fabriqués par Mercury Marine, spécialement pour les transmissions en
Z et les moteurs inboard Mercury MerCruiser.
Page 72
90-860174D60 MAI 2006
Informations concernant l’assistance à la clientèle
Dans la mesure où les moteurs marins doivent pouvoir tourner la plupart du temps à
un régime le plus proche possible du régime maximum, ils doivent être équipés de
ressorts et de poussoirs de soupapes, de pistons, de paliers et d’arbre à cames
spéciaux, ainsi que d’autres pièces mobiles renforcées pour bénéficier d'une durée de
service plus longue et de performances optimales.
Ces modifications spéciales ne sont que quelques unes de celles qu’il est nécessaire
d’apporter aux moteurs marins Mercury MerCruiser pour prolonger leur durée de
service et garantir des performances sûres.
DEMANDES DE PIÈCES ET D'ACCESSOIRES
Toutes les demandes concernant des pièces ou des accessoires de rechange
Quicksilver doivent être adressées au concessionnaire local. Celui-ci dispose des
renseignements nécessaires à la commande de pièces et accessoires manquant à son
inventaire. Seuls les concessionnaires agréés peuvent acheter des pièces et
accessoires d’origine Quicksilver à l’usine. Mercury MerCruiser ne fournit pas les
revendeurs non agréés ou les détaillants. Pour la commande de pièces et
d'accessoires, le concessionnaire à besoin de connaître le modèle de moteur et les
numéros de série afin de répondre parfaitement au besoin exprimé.
Résolution d’un problème
La satisfaction de nos clients en ce qui concerne les produits Mercury MerCruiser est
très importante pour le revendeur et nous-mêmes. En cas de problème, question ou
préoccupation au sujet de l’ensemble de propulsion, contacter le revendeur agréé
Mercury MerCruiser. Pour toute assistance complémentaire, procéder comme suit :
1. Contacter le directeur commercial ou le responsable du service après-vente du
concessionnaire. Si cela est déjà fait, appeler le propriétaire de la concession.
2. Toutes les questions et préoccupations restées sans réponses et tous les
problèmes non résolus au niveau local doivent être adressés à un centre de service
après-vente Mercury Marine. Mercury Marine s’efforcera de résoudre tous les
problèmes avec le propriétaire et le revendeur.
Les informations suivantes seront demandées par le centre d'entretien :
• nom et adresse du propriétaire
• numéro de téléphone du propriétaire pendant la journée
• numéros de modèle et de série de l’ensemble de propulsion
• nom et adresse du concessionnaire
• nature du problème
Les centres de service après-vente Mercury Marine sont répertoriés à la page suivante.
Centres de service après-vente Mercury Marine
Pour obtenir une aide, nous contacter par téléphone, par fax ou par courrier. Le
propriétaire doit indiquer, dans toute correspondance écrite ou faxée, le numéro de
téléphone où il peut être joint pendant la journée.
Téléphone
Télécopie
Courrier
(405) 743 6566
(405) 743 6570
Mercury MerCruiser
3003 N. Perkins Rd.
Stillwater, OK 74075
(905) 567 8515
Mercury Marine Ltd.
2395 Meadowpine Blvd.
Mississauga , Ontario L5N 7W6
Canada
(61) (3) 9793 5880
Mercury Marine Australia
132-140 Frankston Road
Dandenong, Victoria 3164
Australie
(905) 567 MERC (6372)
(61) (3) 9791 5822
90-860174D60 MAI 2006
Page 73
Informations concernant l’assistance à la clientèle
Téléphone
(32) (87) 32 32 11
(954) 744 3500
(81) 53 423 2500
(65) 6546 6160
Télécopie
Courrier
(32) (87) 31 19 65
Marine Power - Europe, Inc.
Parc Industriel de Petit-Rechain
B-4800 Verviers,
Belgique
(954) 744 3535
Mercury Marine - Amérique latine et Caraïbes
11650 Interchange Circle North,
Miramar, FL 33025
États-Unis
(81) 53 423 2510
Mercury Marine - Japan
283-1 Anshin-cho
Hamamatsu, , Shizuoka 435-0005
Japon
(65) 6546 7789
Mercury Marine Singapore
72 Loyang Way
, 508762
Singapour
Commande de documentation
Avant de commander toute documentation, préparer les renseignements suivants
relatifs à l’ensemble de propulsion :
• Modèle
• N° de série
• Puissance
• Année de fabrication
États-Unis et Canada
Pour de plus amples informations sur la documentation complémentaire disponible au
sujet d’un ensemble de propulsion Mercury MerCruiser particulier et sur les modalités
de commande cette documentation, contacter le revendeur le plus proche ou :
Mercury Marine Publications
P.O. BOX 1939
Fond du Lac, WI 54936-1939
(920) 929-5110
Télécopie (920) 929-4894
En dehors des États-Unis et du Canada
Contacter le revendeur le plus proche ou le centre de service Marine Power pour obtenir
des renseignements sur la documentation complémentaire disponible pour un
ensemble de propulsion Mercury MerCruiser particulier et sur les modalités de
commande de cette documentation.
À renvoyer accompagné du règlement à :
Mercury Marine
A l'attention de : Publications Department
W6250 West Pioneer Road
P.O. BOX 1939
Fond du Lac, WI 54936-1939
Expédier à : (En caractères d’imprimerie ou taper à la machine - ceci constitue le bon
de livraison)
Nom
Adresse :
Ville État Code postal
Page 74
90-860174D60 MAI 2006
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising