Été 2013 - Transportation Association of Canada

Été 2013 - Transportation Association of Canada
ASSOCIATION DES TRANSPORTS DU CANADA
Nouvelles de l’ATC
Volume 39 - Été 2013
Lancement de projet : 5e enquête sur les indicateurs de transports urbains
L’ATC a lancé un projet dans le cadre duquel elle produira la prochaine
édition de l’Enquête sur les indicateurs de transports urbains (ITU), la
cinquième dans cette série.
durable et pour mesurer leur rendement dans ce domaine. Le sommaire
des résultats de la quatrième enquête sur les ITU est disponible à la salle
de lecture de l’ATC.
Mis de l’avant par le Comité permanent de la planification des transports
et de la recherche du Conseil des transports urbains de l’ATC, ce projet
assurera la collecte de données sur les nouvelles tendances de transport
dans les zones urbaines du Canada. L’objectif global de cette série
d’enquêtes constitue l’établissement d’une base de données uniformes
sur les transports et de données connexes qui servira de complément
aux analyses des tendances et des indicateurs qui s’appliquent aux
zones urbaines et qui portent sur plusieurs années.
La cinquième enquête reposera sur l’année de référence 2011 et misera
sur les données recueillies dans le cadre du Recensement canadien et
de l’Enquête auprès des ménages de 2011. Une base de données
électronique ainsi qu’un rapport détaillé décrivant les résultats de
l’enquête et les analyses seront produits.
Tous les paliers de gouvernement, divers groupes de recherche et
d’autres organismes bénéficient des données recueillies lorsqu’ils
élaborent les politiques et plans intégrés d’aménagement du territoire et
de planification des transports requis pour assurer le transport urbain
Le processus de sélection de l’expert-conseil est en cours. Le projet
devrait prendre fin au printemps 2015.
Cette initiative est appuyée par le ministère des Transports de
l’Ontario
l’Ontario, le ministère des Transports du Québec, Transports
Canada, TransLink et les villes de Calgar
Calgaryy, de Montréal, de

Saskatoon et de Vancouver
ancouver.
Mise à jour du Guide d’emploi de la terminologie des conditions routières hivernales
Le Conseil des ingénieurs en chef a approuvé la révision recommandée
à l’illustration utilisée pour les fermetures de routes dans le Guide
d’emploi de la terminologie des conditions routières hivernales de l’ATC.
Publié en 2011, le Guide présente la terminologie utilisée pour les routes
hivernales et le système de couleurs utilisé pour la signalisation visuelle
des conditions routières et de visibilité à l’intention des conducteurs.
Le Guide recommande qu’une ligne rouge avec des barres noires soit
utilisée pour identifier les segments routiers qui sont fermés pour une
raison quelconque. Toutefois, on a constaté que ces codes pouvaient
être confondus avec les codes utilisés sur les cartes Google pour
indiquer les routes congestionnées.
À la suite d’une recommandation présentée par le Comité permanent de
l’entretien et de la construction, l’illustration utilisée pour les fermetures
de routes dans le Guide de l’ATC sera remplacée par le cercle rouge
avec barre horizontale blanche qui indique que la circulation est
interdite. Ce symbole sera placé sur les segments routiers des cartes au
besoin.
Le Guide aide le personnel des services routiers à évaluer et à
communiquer les conditions des routes et de la visibilité de façon
uniforme, et il permet au personnel des communications et des médias
de transmettre les conditions routières de façon uniforme partout au
Canada.
Un avis de mise à jour paraîtra dans un numéro subséquent des
Nouvelles de l’ATC. 
Dans ce numéro
Publication approuvée : Guide de bonnes pratiques pour l’utilisation
de matériaux recyclés dans les projets d’infrastructure
Le MCSR traitera des feux de circulation rouges munis de DEL
Lantzville – Exemple édifiant de la planification des transports dans
une petite municipalité rurale
Mise à jour sur Transport 2014
Projets à l’étude du Conseil des transports urbains
La voie vers la durabilité – Guide canadien pour des routes plus vertes
Nouvelles de l’ATC
Page 2
ASSOCIATION DES TRANSPORTS DU CANADA
Volume 39 - Été 2013
Publication approuvée : Guide de bonnes pratiques pour l’utilisation de matériaux recyclés
dans les projets d’infrastructure
Le Conseil des ingénieurs en chef a approuvé l’élaboration d’un guide de
bonnes pratiques pour l’utilisation de matériaux recyclés.
La version anglaise de ce guide, qui sera publiée au cours des
prochaines semaines, présente divers matériaux recyclés et diverses
technologies que peuvent utiliser les organismes, ainsi que les
applications les plus pratiques et les plus efficaces pour les projets
d’infrastructures de transport.
Depuis de nombreuses années, les administrations routières utilisent
des méthodes très variées pour évaluer la nature adéquate sur le plan
technique et sur le plan environnemental des nouveaux matériaux
potentiellement recyclables. Par conséquent, le demandeur (l’organisme,
le constructeur ou le fournisseur) qui veut utiliser des matériaux recyclés,
et le décideur (le propriétaire, le fournisseur de services spécifiques ou
le concepteur) qui doit déterminer si la demande est appropriée, ne
disposent pas d’une approche claire et standard pour donner suite au
projet.
Recommandé par le Comité permanent des sols et des matériaux, ce
guide met l’accent sur les matériaux de produits résiduaires et
industriels qui peuvent remplacer les agrégats naturels dans les projets
d’infrastructures de transport. Au total, 22 matériaux ont été évalués et
regroupés en six catégories : le béton asphaltique; le ciment Portland;
les matériaux granuleux et de fondation; la construction de banquettes et
de remblais; les bases stabilisées et les remblais fluides.
LVM Inc. a exécuté les travaux dans le cadre de ce projet.
Cette publication sera offerte aux membres et clients de l’ATC dès
qu’elle sera mise en vente à la librairie de l’ATC. La traduction de ce
guide est en cours.
Les partenaires suivants ont contribué financièrement à ce projet :
Transports et Infrastructure de la Colombie-Britannique, le
Ministère des Transports du Québec, le ministère des Transports
de l’Ontario, Transports et Infrastructure du Nouveau-Brunswick,
Transports et Renouvellement de l’infrastructure de la NouvelleÉcosse, Transports et Renouvellement de l’infrastructure de l’Îledu-Prince-Édouard, Voirie et Infrastructure de la Saskatchewan,
Edmonton, de Montréal, de Saskatoon et de
ainsi que les villes d’Edmonton,
Winnipeg
Winnipeg. 
Publication trimestrielle de
l’Association des transports du Canada
ISSN 0317-1280
2323, boulevard Saint-Laurent, Ottawa K1G 4J8
Téléphone 613-736-1350 ~ Télécopieur 613-736-1395
www.tac-atc.ca
Rédactrice : Lynne Parisien
Collaborateurs : Katarina Cvetkovic, Rico Fung,
Nadine King, Sandra Majkic, Fred Spears, Craig Stackpole
Conceptrice : Debi Woods
Faites-nous parvenir vos idées et suggestions à :
lparisien@tac-atc.ca
L’ATC est une association d’envergure nationale à but non lucratif dont la mission
est de promouvoir la sécurité, la sûreté, l’efficience, l’efficacité et le respect de
l’environnement dans le cadre de la prestation de services financièrement durables
de transport, le tout à l’appui des objectifs sociaux et économiques du Canada.
L’ATC est une tribune neutre de collecte et d’échange d’idées, d’informations et de
connaissances à l’appui de l’élaboration de lignes directrices techniques et de
bonnes pratiques.
À l’échelle du pays, l’Association s’intéresse principalement au secteur routier et à
ses liens et interrelations stratégiques avec les autres composantes du réseau de
transport.
En milieu urbain, l’Association s’intéresse non seulement au transport des
personnes et des marchandises, mais encore à la prestation de services à la
collectivité et aux incidences de toutes ces activités sur les modèles
d’aménagement du territoire.
ASSOCIATION DES TRANSPORTS DU CANADA
Nouvelles de l’ATC
Volume 39 - Été 2013
Page 3
Lantzville – Exemple édifiant de la planification des transports
dans une petite municipalité rurale
Note de la rédaction : Dans cette contribution aux Nouvelles de l’ATC, Nadine King, ingénieure des transports, Boulevard Transportation Group Ltd.,
et Fred Spears, directeur des Travaux publics, District de Lantzville, se penchent sur l’importance d’élaborer un plan des transports pour identifier les
besoins et les priorités d’une petite municipalité. Proposé par le Groupe de travail sur les petites municipalités de l’ATC, cet article s’inscrit dans une
série d’articles décrivant les enjeux et défis auxquels font face les petites collectivités. La rédaction des Nouvelles encourage les organisations à
soumettre des articles.
Les petites collectivités font partie intégrante du tissu social canadien.
Elles ont beaucoup à offrir, comme la proximité du milieu naturel et un
rythme de vie plus tranquille. En même temps, elles font face à plusieurs
défis dans le domaine des transports du fait de leur nature rurale ou
semi-rurale.
Les petites collectivités rurales ont souvent une infrastructure locale axée
sur l’accès au réseau autoroutier (routes avec accotements pavés ou en
gravier avec fossés, ou absence d’accotements), ce qui peut entraîner
des problèmes d’excès de vitesse et le manque d’aménagements pour
cyclistes et piétons. La forme du milieu bâti peut occasionner des
difficultés d’étalement, les entreprises occupant de vastes lots et les
milieux résidentiels s’établissant en petits quartiers isolés les uns des
autres, ce qui rend l’aménagement de réseaux complets de trottoirs, de
pistes cyclables ou de transport en commun financièrement irréalisable.
On doit aussi faire face à des considérations particulières au milieu rural,
comme le besoin de tenir compte de la circulation des chevaux, du
matériel agricole, des motoneiges, etc.
Le plan directeur des transports a tenu compte des prévisions de
croissance régionales et d’un projet d’aménagement à grande échelle,
qui aurait pour effet de doubler la population de la communauté.
L’analyse des débits de circulation à long terme a permis de définir les
besoins futurs en matière de configuration des chaussées et des
intersections et d’amélioration des réseaux de circulation (pistes
cyclables, sentiers piétonniers et routes).
Il y a des moyens concrets à prendre dans l’élaboration d’un plan
directeur des transports pour assurer la prise en compte de tous les
utilisateurs dans l’amélioration des réseaux de circulation d’une petite
collectivité.
Le District de Lantzville, situé sur l’île de Vancouver, a été constitué en
municipalité en 2003. Cette communauté de 3 800 habitants est
principalement une collectivité résidentielle rurale, une « communauté
dortoir » de la ville de Nanaimo adjacente, possédant son propre petit
village commercial. Même si la collectivité est surtout rurale, les résidents
ont exprimé fortement leur souhait d’améliorer les aménagements
piétonniers et cyclables.
Le District a décidé d’entreprendre une étude de tous les modes de
transport dans le but d’assurer la planification proactive des
améliorations de la circulation à travers la communauté. Sa taille
restreinte n’a pas remis en cause la nécessité de planifier pour tous les
modes de transport. Les enjeux touchant les transports à Lantzville
comprenaient le caractère éclaté et la nature rurale de la collectivité, les
questions de juridiction touchant l’Autoroute 19 et les opérations de
transport en commun, et les possibilités limitées de stationnement hors
rue au cœur du village.
La configuration future des réseaux de circulation a permis au District
d’identifier les liens à aménager et de réserver les emprises
nécessaires au fur et à mesure des réalisations des projets. On a
ensuite identifié les emprises pouvant être utilisées pour le
raccordement des sentiers avant qu’elles ne soient requises pour les
liaisons routières.
Les seuils de débit des réseaux de circulation routière, piétonnière et
cyclable ont aidé à établir les vitesses de conception et les profils
transversaux (chaussée de 5 m, 6,5 m ou 7,5 m de largeur). Les débits
journaliers combinés ont été utilisés pour déterminer le besoin
d’aménager des chaussées partagées ou des installations distinctes
(trottoirs, sentiers).
(suite p.4)
Nouvelles de l’ATC
Page 4
ASSOCIATION DES TRANSPORTS DU CANADA
Volume 39 - Été 2013
(Suite de l’article Lantzville)
Le village actuel se situe sur une route principale conçue pour une
vitesse d’au moins 50 km/h. Des dispositifs de modération de la
circulation (traverses piétonnes surélevées et panneaux de réduction de
vitesse à 30 km/h) ont déjà été mis en place pour réduire la vitesse des
véhicules dans le village, mais la vitesse moyenne demeure à environ 50
km/h. La chaussée comprend des accotements peints et des places de
stationnement à angle droit (à 90 degrés) en marge des accotements, ce
qui contribue à créer un corridor dominé par l’automobile et un espace
indéfini pour les piétons et les cyclistes. Plusieurs concepts de paysages
de rue, y compris des voies partagées par les bicyclettes et les
véhicules, de larges trottoirs, et des places de stationnement parallèles
et obliques, ont été illustrés pour ensuite faire valoir le besoin éventuel
d’un plan de revitalisation du village et de ses parcs de stationnement.
Le plan propose un nouveau tracé pour le prolongement de la prochaine
phase du sentier N&E local, ce qui permettrait d’en réduire le coût et
d’en favoriser la réalisation. Des voies polyvalentes séparées, de trois
mètres de largeur, ont été proposées pour toutes les routes principales
dans le but d’encourager la circulation des piétons et des cyclistes. On a
identifié des emplacements éventuels de parcs de stationnement
incitatifs pour les usagers des sentiers et du transport en commun ainsi
que des améliorations aux arrêts du système de transport en commun. Il
sera essentiel de poursuivre la collaboration avec les organismes
gouvernementaux et les administrations des transports pour assurer
l’accessibilité à long terme des véhicules et l’expansion future des
services de transport en commun. On a consulté la communauté au
sujet du plan au cours de quatre séances portes ouvertes et le plan final
a reçu un accueil favorable de la part de la collectivité et du conseil
municipal.
L’élaboration d’un plan de transports s’est avérée profitable pour
identifier les besoins et les priorités pour tous les modes de transport,
tout en tenant compte des défis propres aux petites collectivités
rurales. 
Le MCSR traitera des feux de circulation rouges munis de DEL
Le Conseil des ingénieurs en chef de l’ATC a déterminé que les feux à
éclats ne devraient pas être utilisés à l’intérieur ou à proximité des
lentilles des feux de circulation au Canada. La cinquième édition à
venir du Manuel canadien de signalisation routière (MCSR) de l’ATC
traitera de cette question dans les sections portant sur les indications
relatives aux feux de circulation.
À certains emplacements, les feux rouges ont été améliorés par des
diodes électroluminescentes (DEL), aussi nommées feux à éclats
« Barlo ». Ces lentilles modifiées des feux rouges avec anneaux à DEL
clignotent à une fréquence stroboscopique de 60 à 120 par minute.
Elles sont installées afin d’attirer l’attention des conducteurs sur le feu
rouge aux emplacements à risque élevé. Certaines administrations
routières n’utilisent les feux à éclats que comme mesure de sécurité
après défaillance ou les interdisent complètement.
L’édition existante du MCSR ne traite pas de l’utilisation de feux
rouges munis de DEL.
Un comité bénévole du Comité permanent des techniques et de la
gestion de la circulation (CPTGC) de l’ATC a effectué la revue de la
littérature et a déterminé que les recherches réalisées à ce jour sur la
capacité de ce dispositif de réduire le nombre d’accidents ne sont pas
concluantes. De plus, l’utilisation des feux à éclats pendant la nuit
peut aveugler les conducteurs, constituer une très grande source de
distraction, détourner l’attention des conducteurs de la route et créer
de la confusion chez les conducteurs, ceux-ci pouvant croire qu’ils
font face à une situation d’urgence.
Ce type de dispositif peut être utilisé de façon non adéquate, et il est
parfois installé dans des collectivités où un nombre de plaintes élevé a
été reçu à propos de signaux ne posant pas de risque de sécurité réel
pour les usagers de la route. Les progrès continus réalisés dans le
secteur de la technologie DEL et les récents efforts de modernisation
qui ont été menés ont peut-être entraîné une augmentation de
l’utilisation de ce dispositif au Canada.
À la suite des travaux réalisés par son comité bénévole, le CPTGC a
recommandé que l’utilisation des feux à éclats à l’intérieur ou à
proximité des lentilles des feux de circulation soit interdite au Canada.
Un énoncé à ce sujet sera ajouté à la Section B1.5, qui présente les
indications relatives aux feux de circulation, du MCSR.
Le Sous-comité de la révision et de la publication de l’ATC a entrepris
la préparation d’une série complète de mises à jour pour le MCSR.
Ces mises à jour seront incluses dans la cinquième édition du manuel,
que de nombreuses administrations routières utilisent comme
document de référence. La cinquième édition du MCSR devrait être
publiée cet automne.
ASSOCIATION DES TRANSPORTS DU CANADA
Nouvelles de l’ATC
Volume 39 - Été 2013
Page 5
La voie vers la durabilité – Guide canadien pour des routes plus vertes
Note de la rédaction – Dans cette contribution aux Nouvelles de l’ATC, Rico Fung, de l’Association canadienne du ciment et co-président du
Comité directeur du projet sur le Guide canadien pour des routes plus vertes, présente des approches pour réduire les impacts des transports
sur l’environnement, y compris les émissions de gaz à effet de serre (GES) contribuant aux changements climatiques. Proposé par le Groupe de
travail sur les changements climatiques de l’ATC, cette chronique s’inscrit dans une série d’articles décrivant les initiatives des organisations
membres liées aux changements climatiques. La rédaction des Nouvelles encourage les organisations à soumettre des articles.
Le Guide canadien pour des routes plus vertes de l’ATC, qui a reçu
l’approbation finale du Conseil des transports urbains et du Conseil des
ingénieurs en chef à l’automne 2012, fournira des conseils sur les
pratiques plus vertes de conception et d’aménagement des routes.
Le réseau routier efficace du Canada contribue à la croissance et à la
prospérité du pays, mais il a aussi certaines incidences sur le plan
environnemental, en particulier en ce qui concerne les infrastructures de
transport.
La liste de vérification du Groupe de travail sur les changements
climatiques, qui a été conçue pour aider les conseils et les comités à
tenir compte des changements climatiques dans leurs projets, indique
que la vulnérabilité correspond à « l’exposition d’une infrastructure à des
conditions autres que celles à l’épreuve desquelles elles avaient été
conçues ». La vulnérabilité peut réduire la durée de vie d’une
infrastructure, entraînant des pertes économiques, des perturbations et
l’accroissement des risques pour la santé et la sécurité publique.
À la lumière de ces facteurs, comment pouvons-nous faire en sorte que
les infrastructures de transport soient plus durables? En adoptant des
approches et des mesures visant à modifier les activités de transport
afin qu’elles tiennent compte des impacts actuels et futurs des
changements climatiques. Ces approches peuvent être proactives,
réactives, ou les deux, et peuvent comprendre des innovations qui
améliorent les pratiques courantes.
La liste des 31 pratiques de durabilité contenue dans le Guide canadien
pour des routes plus vertes de l’ATC, y compris l’approvisionnement
écologique et l’évaluation du cycle de vie, a été établie à cette fin.

Approvisionnement écologique : cette pratique fournit des
conseils aux organismes de transport et aux fournisseurs de
services quant à la prestation de biens et de services qui
produisent un impact environnemental réduit et une moins grande
empreinte carbone tout au long de l’évaluation du cycle de vie. Ces
biens et services comprennent les matériaux et les produits utilisés
pour la construction et l’entretien des routes, ainsi que les services
de planification, de conception, de construction, d’exploitation et
d’entretien. L’empreinte carbone d’une route et les émissions de
GES dans l’environnement seront ainsi réduites.

Évaluation du cycle de vie (ECV) : cette pratique quantifie les
impacts environnementaux associés à l’exécution de la route en
trois phases distinctes : la construction, l’utilisation et la fin de vie.
La phase de construction correspond à l’extraction et à la
production des matériaux de construction, aux activités de
préparation du site, au transport et au placement des matériaux. La
phase d’utilisation comprend toutes les activités liées à
l’utilisation de la route pendant une durée de vie définie, par
exemple les matériaux et l’énergie utilisés aux fins d’entretien. La
phase de fin de vie s’entend de la démolition éventuelle de la
route, et le transport des déchets aux services de recyclage ou aux
sites d’enfouissement. L’ECV fournit aux décideurs une vue
d’ensemble complète des impacts environnementaux d’un projet
routier et une image plus juste des compromis environnementaux
lorsqu’ils examinent les autres options possibles.
Un paysage en changement
Certaines des normes de conception routières existantes tiennent
compte de buts et d’objectifs établis il y a quelques décennies. Ces buts
doivent être adaptés et les lignes directrices de conception doivent être
améliorées pour mieux répondre aux conditions changeantes actuelles
du paysage.
Par exemple, le Guide de l’ATC met l’accent sur l’intégration d’objectifs
liés aux changements climatiques tels que la conservation des
ressources utilisées pour l’extraction et la production des matériaux de
construction. Plusieurs autres projets en cours et à l’étude de l’ATC
mettent l’accent sur le transport durable et les changements
climatiques.
Éléments du guide pratique
Le manuel d’utilisation du Guide est composé d’éléments clés comme
des questions au sujet des pratiques de durabilité, un glossaire, les
résultats d’enquête et un outil interactif d’auto-évaluation.
Nouvelles de l’ATC
Page 6
Trente-huit questions sur les pratiques de durabilité ont été préparées
pour faciliter l’auto-évaluation d’un projet routier. Ce logiciel interactif
aide les utilisateurs à examiner les questions sur la durabilité et à
déterminer quelles pratiques s’appliquent à leur projet routier. Les
utilisateurs peuvent également auto-évaluer leur projet routier à l’aide
d’un système de cotation par lettres (A, B ou C). Les organismes de
Projets à l’étude du Conseil des
transports urbains
L’ATC recherche des partenaires de financement pour deux nouveaux
projets recommandés par les comités permanents du Conseil des
transports urbains.
Bonnes pratiques d’évaluation des impacts des transports
ASSOCIATION DES TRANSPORTS DU CANADA
Volume 39 - Été 2013
transport peuvent faire le suivi de leurs évaluations et établir, avec le
temps, des points de repère pour chaque question.
Le Guide canadien pour des routes plus vertes est en cours de
préparation aux fins de publication. Cet ouvrage sera offert aux membres
et clients de l’ATC dès qu’il sera mis en vente par la Librairie de l’ATC.
Congrès et exposition 2013 de l’ATC
Transports : toujours mieux, plus vites et plus sûrs
Du 22 au 25 septembre
Winnipeg (Manitoba)
Recommandé par le Comité permanent de la planification des transports
et de la recherche, le premier projet examinera les approches utilisées
au Canada et à l’étranger pour la réalisation d’évaluations sur les
impacts des transports.
Ces évaluations constituent une étape importante du processus de
planification des projets. De plus, elles peuvent aider le secteur privé à
assurer la réussite de ses projets et le secteur public à gérer l’ensemble
du réseau de transport et à atténuer de manière proactive les impacts
des transports.
Dans le cadre de ce projet, on produira un rapport sur les bonnes
pratiques et on examinera la façon dont les évaluations des impacts des
transports sont effectuées selon le type de projet, le contexte,
l’administration routière, les données et les projections, les impacts
environnementaux et les mesures d’atténuation.
Développement de collectivités plus durables
L’autre projet, proposé par le Comité permanent des transports durables,
mettra l’accent sur les bonnes pratiques de développement de
collectivités durables.
Dans le cadre de ce projet, on étudiera des exemples de projets intégrés
d’aménagement du territoire et de planification des transports qui ont
été réalisés au Canada et qui ont permis le développement de
collectivités durables, compactes et polyvalentes, en particulier dans des
secteurs suburbains. On examinera entre autres des exemples
d’aménagement dense du territoire reposant sur le développement de
services de transport et d’infrastructures durables comme le transport
en commun, les stations de métro et les corridors de transport actif.
Le rapport final du projet pourra aider les municipalités à préparer leurs
plans directeurs des transports, leurs plans d’aménagement du territoire
et leurs plans communautaires. Il définira également les pratiques et
politiques efficaces, les leçons apprises, les défis de mise en œuvre et
les méthodes proposées pour surmonter ces défis.
Pour obtenir de l’information sur les autres projets de l’ATC nécessitant
du financement, de l’information détaillée sur chacune des initiatives et
les coordonnées des responsables des projets de l’ATC, veuillez
consulter la section Projets à financement groupé – à l’étude du site
Web de l’ATC. 
DÉLÉGUÉS – Profitez des taux d’inscription régulière en vous
inscrivant avant le 23 juillet
juillet. L’hébergement, les renseignements
de voyage, les visites techniques et pré-congrès, ainsi qu’une liste
préliminaire de séances, tables rondes et d’ateliers sont maintenant
en ligne.
EXPOSANTS – Il ne reste que quelques kiosques de disponible à
l’exposition de l’ATC. Visitez la page Web des exposants pour
vez votre place
consulter le plan de l’exposition et réser
réservez
place.
PAR
TENAIRES – Sélectionnez d’une vaste gamme d’options de
ARTENAIRES
partenariat et de publicité et augmentez votre visibilité. Visitez la
page Web de partenariat pour compléter votre formulaire
d’entente
d’entente.
On se donne rendez-vous à Winnipeg!
ASSOCIATION DES TRANSPORTS DU CANADA
Nouvelles de l’ATC
Volume 39 - Été 2013
Page 7
Mise à jour sur Transport 2014
En 2014, l’ATC célébrera son 100e anniversaire en soulignant le passé,
le présent et l’avenir des transports au Canada!
4.
Pont de la Confédération
5.
Création du réseau ferroviaire transcontinental
6.
Voie maritime du St-Laurent
7.
Aéroport international Pearson de Toronto
8.
Route Transcanadienne
9.
Sentier Transcanadien
10.
SkyTrain de Vancouver
La campagne Transport 2014 offre aux partenaires de l’ATC une vaste
gamme d’options leur permettant d’accroître leur visibilité nationale
auprès des professionnels du secteur des transports et des routes et
auprès du grand public canadien, notamment par des vignettes vidéo, un
salon sur les transports, une foire étudiante, une série de conférences au
niveau national et un livre électronique.
Les vignettes vidéo des finalistes seront présentées à partir de janvier
2014 et les membres du grand public seront invités à voter pour leur
GMTC; le moment gagnant sera déterminé plus tard au cours de
l’année. Cette activité spéciale se conclura par l’annonce du plus grand
moment au Congrès et à l’exposition de 2014 de l’ATC, qui se tiendront
à Montréal, du 28 septembre au 1er octobre.
Les membres ont voté!
Appel lancé aux anciens membres de l’ATC
Les vignettes vidéo sur les grands moments des transports au Canada
(GMTC) de la campagne Transport 2014 seront un élément central de la
campagne. En avril, l’ATC a invité ses membres à voter pour leur « plus
grand moment » favori en leur transmettant une liste préliminaire de
42 faits marquants de l’histoire des transports. Les résultats ont ensuite
été compilés et les dix GMTC finalistes sont les suivants :
L’ATC veut reprendre contact avec ses anciens membres qui ont pris
leur retraite ou qui ont entrepris d’autres projets afin qu’ils participent
aux événements et aux activités de la campagne Transport 2014. Leurs
grandes connaissances et leur vaste expérience technique pourraient
grandement faciliter la planification des activités du centenaire.
1.
Jet de combat Avro Arrow
2.
CTrain de Calgary
3.
Chemin de fer Canadien Pacifique
Les anciens membres de l’ATC sont priés de communiquer avec le
gestionnaire du projet Transport 2014, Gérald Cadet par courrier
électronique ou par téléphone au 613-736-1350, poste 222. Les
organisations qui ont en main des images et des enregistrements qui
pourraient être utilisés afin de créer des vignettes vidéo peuvent aussi
communiquer avec Gérald. 
EN VEDETTE
Rob Penny a été nommé sous-ministre de Transports Alberta. M. Penny,
qui occupait le poste de sous-ministre Voirie et Infrastructure de la
Saskatchewan depuis 2010, revient au sein du gouvernement de
l’Alberta. Ted Stobbs a été nommé sous-ministre intérimaire.
Brent Meade est le nouveau sous-ministre de Transports et Travaux
publics de Terre-Neuve-et-Labrador.
Au ministère des Transports de l’Ontario, Dino Bagnariol a récemment
été promu au poste de directeur général des Normes routières, et Becca
Lane est devenue la nouvelle directrice du Bureau de la recherche et du
génie en matière de matériaux.
Stuart Anderson travaille maintenant au sein du groupe de sécurité
routière de Giffin Koerth Forensic Engineering à Toronto.
Patrick Lalach s’est joint au bureau de Saskatoon de CIMA+ à titre de
directeur des transports pour la Saskatchewan et de partenaire de
l’Association.
À CentrePort Canada, trois nouveaux employés ont récemment été
embauchés pour s’occuper de trois secteurs distincts : John Spacek
Spacek,
vice-président de la planification et du développement; Carly Thompson
Thompson,
directrice de la promotion de l’investissement et des partenariats de
marketing; Jingshun Yin
in, gestionnaire de projets pour les projets de la
Chine.
Angelo Boccanfuso a été nommé directeur de CANUTEC chez
Transports Canada.
Jim Berezowsky est le nouveau directeur de l’entretien des rues de la
Ville de Winnipeg.
Tom Kazmierowski a joint les rangs de Golder Associates Ltd. à titre de
conseiller principal de l’ingénierie des chaussées et des matériaux.
Craig Walbaum a été nommé directeur de la signalisation de la Ville
d’Edmonton.
Nouvelles de l’ATC
ASSOCIATION DES TRANSPORTS DU CANADA
Page 8
Volume 39 - Été 2013
Un moment dans l’histoire – Événements importants du secteur des transports
En prévision du centenaire de l’ATC en 2014, la chronique Un moment dans l’histoire relate des anecdotes historiques sur les événements
importants du secteur des transports. Montréal sera l’hôte des célébrations du centenaire de l’ATC; ce sera l’occasion de se remémorer les
réalisations importantes du Canada dans le secteur des transports.
Depuis 1853, le Canada contribue fièrement aux secteurs de la construction et de l’exploitation de pipelines, année pendant laquelle un tuyau en fonte
de 25 kilomètres a été installé pour acheminer le gaz naturel à Trois-Rivières, au Québec. En 1862, le Canada a terminé la construction de l’un des
premiers oléoducs au monde, de Petrolia à Sarnia, en Ontario.
En 1947, seulement trois oléoducs acheminaient les produits au marché canadien. L’un de ces trois oléoducs transportait du pétrole de la vallée Turner,
en Alberta, jusqu’à Calgary, et un autre transportait le pétrole brut importé du Maine jusqu’à Montréal. Le troisième acheminait le pétrole du milieu du
continent américain jusqu’en Ontario.
Dans les années 50, après que des réserves abondantes de pétrole brut et de gaz naturel ont été découvertes dans l’Ouest, l’industrie pétrolière et
gazière du Canada a développé son vaste réseau de pipelines. Cette expansion a grandement contribué au développement des marchés nationaux et
internationaux tout en propulsant l’économie canadienne.
Reproduit avec l’autorisation de l’Association canadienne des pipelines d’énergie
Photo fournie par : Kinder Morgan Canada
En octobre 2013, Trans Mountain Pipeline célébrera le 60e anniversaire de la première expédition de pétrole entre Edmonton, en Alberta, et Burnaby, en
Colombie-Britannique. La construction du pipeline sur un terrain montagneux abrupt et dans les conditions météorologiques difficiles des Rocheuses
constituait une réalisation industrielle importante du Canada; cette construction étant également considérée l’un des projets les plus ambitieux et les
plus efficaces jamais entrepris dans l’histoire du pipeline.
NOUVEAUX MEMBRES
L’ATC est heureuse d’accueillir les nouveaux
membres ci-après :
Alta Planning + Design, Inc.
Vancouver, BC
Gavin Davidson
Canadian Ready Mixed Concrete
Association
Mississauga, ON
Mick Prieur, Senior Pavement Engineer
Canada Culvert
Edmonton, AB
Jason Johnston, National Sales Manager
Ecopave Asphalt Recycling Inc.
Kamloops, BC
Patrick Wiley, President
Cematrix (Canada) Inc.
Calgary, AB
Steve Bent, Vice-President, Sales & Marketing
Guardian Bridge Rapid Construction Inc.
Stratford, ON
Crawford Dewar, Engineering & Sales
Concordia University
Montréal, QC
Luis Amador, Assistant Professor
PMG Technologies
Blainville, QC
Franck Bonny, Vice-President of Marketing
Nouvelles de l’ATC
ASSOCIATION DES TRANSPORTS DU CANADA
Volume 39 - Été 2013
Page 9
Devenez partenaire ou annonceur au Congrès de l’ATC
Accroître la visibilité de votre organisation auprès des principaux
intervenants professionnels du secteur des transports et des routes
peut être avantageux et rentable pour votre organisation. Il vous suffit
de devenir partenaire ou annonceur dans le cadre du Congrès et de
l’exposition de 2013 de l’ATC – Transports : toujours mieux, plus vites
et plus sûrs – du 22 au 25 septembre, à Winnipeg, au Manitoba.
Les partenaires peuvent choisir une option parmi les différents
niveaux de participation offerts, dont les prix de l’ATC et le Programme
canadien des prix en transports, la soirée à saveur locale du lundi soir
et autres. Ces options comprennent des avantages tels que l’accès à
la liste des congressistes, la présence sur scène des représentants de
l’organisation, de la publicité et d’autres initiatives augmentant la
visibilité de l’organisation dans le programme des congressistes, la
reconnaissance de l’organisation partenaire sur les affiches de
l’événement, et autres. Le niveau de participation peut varier de 775 $
à 6 500 $.
Pour la toute première fois, les organisations peuvent aussi acheter
de la publicité dans le programme des congressistes ou dans le
guide de l’exposition. Le tarif des publicités varie de 225 $ à 495 $.
Pour devenir partenaire ou annonceur de l’ATC, consultez la section
des partenariats du site Web du Congrès de l’ATC. Vous y trouverez
les options de partenariat et de publicité qui sont toujours
disponibles ou communiquez avec Erica Andersen à
eandersen@tac-atc.ca.
Profitez de cette occasion qui vous est offerte pour miser sur la force
organisationnelle de l’ATC et le respect dont jouit la marque de cette
association!
Nous remercions tous nos partenaires engagés!
Diamant
Platine
Argent
HDR Corporation
Groupe IBI
MMM Group Limited
Graham Group Ltd.
KGS Group
Manitoba Heavy Construction
Association (MHCA)
Morrison Hershfield Ltd.
Thurber Engineering Ltd.
Or
Association canadienne du ciment
Atlantic Industries Limited
Tetra Tech
Bronze
Alberta Traffic Supply Ltd.
Association of Professional
Engineers & Geoscientists of
Manitoba
Certified Technicians and
Technologists Association of
Manitoba (CTTAM)
Dillon Consulting Limited
E.F. Moon Construction Ltd.
Manitoba Heavy Construction
Association (MHCA)
Reinforced Earth Company Ltd.
Welton Parent Inc.
Nouvelles de l’ATC
ASSOCIATION DES TRANSPORTS DU CANADA
Page 10
Volume 39 - Été 2013
Investir dans l’avenir des
transports au Canada
Depuis que la Fondation de l’ATC a été créée en 2003, plus de
1,9 million de dollars ont été engagés en vue de ses programmes et
plus de 1,66 million de dollars ont été remis à des étudiants.
La Fondation de l’ATC est financée par des donateurs, notamment par
des organisations et des particuliers œuvrant dans le secteur des
transports. Le soutien de la Fondation de l’ATC est un investissement
dans l’avenir du domaine canadien des transports, et les donateurs sont
reconnus en tant que chefs de file dans le secteur des routes et des
transports.
La Fondation aide non seulement les étudiants directement par
l’entremise de bourses d’études, elle augmente également la visibilité,
l’image et le profil de l’industrie des transports dans le système
d’éducation canadien.
En faisant des dons, les organisations encouragent les étudiants à
choisir une carrière dans les transports. De plus, elles établissent un
contact direct avec les professionnels talentueux et enthousiastes de
demain en plus de faire bonne impression auprès de ces mêmes
professionnels. Les efforts des donateurs de la Fondation de l’ATC sont
soulignés dans les Nouvelles de l’ATC, au Congrès et à l’exposition de
l’ATC, ainsi que sur le site Web de la Fondation de l’ATC.
Les principaux donateurs seront invités à assister à une réception
spéciale au Congrès et à l’exposition de 2013 de l’ATC pour les
remercier de leur engagement. La Fondation de l’ATC sera également en
vedette pendant le déjeuner du mardi du congrès, qui se déroulera à
Winnipeg, au Manitoba, où l’on rendra hommage à certains des
récipiendaires des bourses d’études remises cette année par la
Fondation de l’ATC.
Bourses d’études désignées
Les donateurs qui font une contribution de 5 000 $ et plus par année à
la Fondation de l’ATC, et ce, pendant trois ans, peuvent choisir
d’attribuer à la bourse le nom d’une personne, d’une entreprise, d’une
association ou de tout autre groupe et jouir ainsi d’une visibilité accrue
grâce au nom de la bourse d’études. Un certain nombre de donateurs
actuels ont choisi de reconnaître la contribution d’une personne qui a
joué un rôle important dans l’évolution de leur entreprise en offrant une
bourse désignée. Tous les donateurs de bourses désignées peuvent
collaborer avec la Fondation afin de produire une brève description de la
bourse d’études, qui peut comprendre un profil de l’entreprise et de
toute personne en l’honneur de laquelle la bourse a été nommée.
Les organisations voulant appuyer la Fondation de l’ATC, soit par
l’entremise d’une bourse désignée, soit par l’entremise d’un don au
fonds des programmes généraux, peuvent soumettre leurs dons à la
Fondation de l’ATC à l’adresse fondation@tac-atc.ca ou remplir le
formulaire de don sur le site Web de la Fondation de l’ATC.
Devenir donateur de la Fondation de l’A
TC vous aide à :
l’ATC
♦
Investir dans l’avenir des transports au Canada
♦
Accroître votre visibilité auprès de la collectivité des transports
en vue d’appuyer le mandat de la Fondation, Former les
leaders de demain en transport
♦
Recruter des employés talentueux
♦
Créer des liens avec des membres futurs potentiels et appuyer
les collectivités
♦
Reconnaître, par l’entremise d’une bourse d’études désignée,
une personne ou entreprise ayant joué un rôle important dans
l’organisation. Un sommaire des réalisations peut être inclus
dans la description de la bourse d’études
Pour plus de amples informations, communiquez avec le directeur
général de la Fondation, Brian Henderson, par courriel ou par téléphone
à (416) 225-6744 ou (416) 402-0229. 
ÉVÉNEMENTS À VENIR
2013
Congrès annuel de l’Institut canadien des
urbanistes
Du 6 au 9 juillet,
à Vancouver (Colombie-Britannique)
Tél. : (613) 237-7526
http://infuse2013.ca/
Réunions de la National Asphalt
Pavement Association
Du 15 au 17 juillet,
à Boston (Massachusetts)
Tél. : (888) 468-6499
http://www.asphaltpavement.org/
index.php?option=com_content&view
=article&id=844&Itemid=100177
Réunion annuelle et exposition de
l’Institute of Transportation Engineers
Du 4 au 7 août,
à Boston, Massachusetts
Tél. : (202) 785-0060
http://www.ite.org/meetings/index.asp
ASSOCIATION DES TRANSPORTS DU CANADA
Nouvelles de l’ATC
Volume 39 - Été 2013
Page 11
Utiliser L’ATC en ligne pour s’inscrire, se connecter et plus
TC en ligne, un
L’été dernier, l’ATC a lancé la version anglaise de L’A
’ATC
système en ligne qui facilite les interactions entre les membres et clients
de l’Association.
♦
s’inscrire aux événements de l’A
TC
l’ATC
TC, y compris au Congrès et à
l’exposition de l’ATC et aux différents colloques;
.tac-atc.ca
d’accueil du site Web de l’ATC, www
www.tac-atc.ca
.tac-atc.ca.) Rendez-vous à la
Log On) dans la partie inférieure de la
section d’ouverture de session (Log
page, cliquez sur « Please create a TAC Online account » et suivez les
directives pour ajouter votre compte au système. Une fois votre profil
créé, on vous demandera d’ouvrir une session. Visitez la section « My
Account » pour choisir vos préférences en matière de communication et
vos champs d’intérêt.
♦
à gérer les informations sur leurs personnes-ressources et
leurs profils
profils, sur leurs préférences en matière de communication
(quels types de communications ils veulent recevoir de l’ATC) et sur
leurs secteurs d’intérêt.
Si vous oubliez votre numéro d’ouverture de session ou votre mot de
passe, vous pouvez utiliser les liens qui permettront à L’ATC en ligne de
passe
vous faire parvenir par courrier électronique des directives pour la
réinitialisation de votre compte.
Un répertoire des membres est également offert exclusivement aux
membres de l’ATC par l’entremise de L’ATC en ligne. Les membres qui
recherchent l’adresse électronique d’un collègue ou qui veulent
consulter le profil d’une organisation membre de l’ATC peuvent utiliser le
répertoire pour obtenir les coordonnées de personnes ou d’organisations
Conseil : pour consulter la liste de
dans la base de données de l’ATC. (Conseil
toutes les organisations et de tous les particuliers membres de l’ATC, on
doit taper % dans le champ de l’organisation ou de l’entreprise.)
La nouvelle fonction « Roster Management » de L’ATC en ligne permet
aux représentants des membres de l’ATC (ou leurs délégués) de vérifier,
d’ajouter ou de supprimer les coordonnées de personnes de la liste des
personnes-ressources de l’organisation. Vous pouvez avoir accès à la
liste des personnes-ressources à l’aide de l’onglet « Personal » de la
section « My Account » de L’ATC en ligne et en cliquant sur le bouton
« Manage Roster » dans le coin supérieur droit.
Si vous n’avez toujours pas de compte dans L’ATC en ligne, allez à la
page http://tacimis.tac-atc.ca/imispublic pour en créer un. (Un lien
vers L’ATC en ligne est aussi affiché dans la partie supérieure de la page
N’hésitez pas à communiquer avec nous à l’adresse services@tacatc.ca ou par téléphone au 613-736-1350, poste 256, si vous avez des
questions au sujet de l’utilisation de L’ATC en ligne ou au sujet de votre
statut de membre en général. 
L’ATC en ligne aide les membres et les clients à :
Réunions techniques de l’automne
de l’A
TC
l’ATC
Du 19 au 24 septembre,
à Winnipeg (Manitoba)
Tél. : (613) 736-1350
http://www.tac-atc.ca/francais/
evenements/calendrier.cfm
Congrès et exposition de l’A
TC
l’ATC
du 22 au 25 septembre,
à Winnipeg (Manitoba)
Tél. : (613) 736-1350
http://www.tac-atc.ca/francais/
congresannuel/
17e réunion et exposition mondiale de la
International Road Federation
Du 9 au 13 novembre,
à Riyadh, (Arabie Saoudite)
Tél. : (703) 535-1001
http://irf2013.org/
Réunions techniques du printemps
de l’A
TC
l’ATC
Du 9 au 16 avril,
à Ottawa (Ontario)
Tél. : (613) 736-1350
www.tac-atc.ca
2014
93e assemblée annuelle du Transportation
Research Board
Du 12 au 16 janvier
à Washington (DC)
Tél. :(202) 334-2934
http://www.trb.org/AnnualMeeting2014/
annualmeeting2014.aspx
Congrès annuel de l’Association
canadienne de la construction
Du 9 au 15 mars,
à Panama City (Panama)
Tel. (613) 236-9455
http://www.cca-acc.com/fr/a-propos-de-lacc
Congrès et exposition de l’A
TC
l’ATC
Du 28 septembre au 1er octobre,
à Montréal (Québec)
Tél. : (613) 736-1350
www.tac-atc.ca
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising