Support de TD (annotation_genes_2013)

Support de TD (annotation_genes_2013)
Annotation de séquences génomiques:
Exemple d’une région du chromosome 1 de riz
autour du gène qSH1 (Os_1:36429001..36558000)
II) Annotation de gènes codant des protéines
1) Objectif du TD
L’objectif du TD est d’identifier, sur une grande région génomique, l’ensemble des
structures codant potentiellement pour des protéines, au travers d’un ensemble de
méthodes d’annotation intrinsèques (prédiction ab initio de structures codantes) et
extrinsèques (faisant appel aux bases de données existantes).
La comparaison des résultats obtenus avec différentes méthodes bioinformatiques laisse
apparaitre parfois des divergences sur le nombre de séquences codantes potentielles et/ou sur
leurs bornes. L’utilisation de l’éditeur Artémis permet de mettre en évidence ces différences
et de réaliser soi-même un travail de correction manuelle de l’annotation.
Au-delà d’informations structurales sur la région génomique considérée, il est possible
d’acquérir des informations fonctionnelles au travers de méthodes extrinsèques par
similarité des séquences et recherche de domaines protéiques conservés (signatures).
En fonction de la significativité des résultats, le résultat du produit des polypeptides va être
attribué avec plus ou moins de confiance. L’éditeur Artémis permettra de valider et
d’enrichir cette annotation fonctionnelle en fonction de l’expertise du bio-analyste.
Les modules bioinformatiques que nous allons utiliser pour l’annotation sont les suivants:
Méthodes intrinsèques
a. Splicemachine http://bioinformatics.psb.ugent.be/webtools/splicemachine/ prédit les
sites d’épissage des introns par l’utilisation de la méthode dite « linear support vector
machines » (LSVM) pour classifier les sites d’épissage actuels et pseudo-sites, à partir
de données issues du génome d’Arabidopsis thaliana et du génome humain.
b. EugeneIMM utilise la méthode IMM (Interpolated Markov Modeler) pour interpréter
les régions codantes et non codantes.
c. FGenesh http://www.softberry.com/berry.phtml est une méthode de prédiction de
gènes ab initio basée sur des méthodes statistiques HMM (chaines de Markov
cachées) avec une phase d’apprentissage supervisée.
Méthodes extrinsèques
a. BLAST (Basic Local Alignment Search Tool) http://www.ncbi.nlm.nih.gov/BLAST/
identifie des régions de similarité locale entre séquences. Le programme compare des
séquences nucléotidiques ou protéiques et calcule la significativité des résultats.
- BLASTX adresse une requête de type « nucléotide transcrit » sur des bases de
données « protéines » type Swissprot ou Trembl.
- BLASTP adresse une requête de type « protéine » sur des bases de données
« protéines » type Swissprot ou Trembl.
-
TBLASTN adresse une requête de type « nucléotide transcrit » sur des bases de
données « nucléotide transcrit », type NR (séquences non redondantes), EST
(Expressed sequence Tag) ou des génomes complets.
b. Genome Threader http://www.genomethreader.org/ prédit des structures de gènes au
travers de similarités avec des ADNc ou EST et/ou des séquences protéiques alignées
(alignements consensus, tenant compte des épissages). Il utilise un exciseur d’introns
et un modèle « Baysian Splice Site Models » (BSSMs) pour identifier les limites
exons-introns.
c. Exonerate http://www.ebi.ac.uk/~guy/exonerate/ est un outil d’alignement de
séquences deux à deux. Il est capable de prendre en compte différents modèles
d’alignements avec notamment la possibilité d’aligner un EST contre une séquence
génomique ou bien une séquence protéique contre un génome.
EuGène (http://eugene.toulouse.inra.fr/ ) est un outil d’intégration des modules précédents
dans le processus d’annotation. Il produit en sortie une prédiction de score maximal, c’est-àdire la plus consistante possible avec les informations fournies par chacun des modules.
2) Executions de workflows sous Galaxy pour la prédiction automatique
de gènes codant pour des protéines
*Récupération des données de séquence génomique
Sous Galaxy, dans le menu « Shared Data / Data Librairies », récupérer les fichiers du
répertoire Formation / TD Annotation 2013 / Input :
• Os01_36429_36558.fna : Fichier fasta qui correspond à une séquence extraite du
génome du riz que l’on va annoter.
• Os01_36429_36558.fna.raw.fg correspondant à la sortie du programme FGenesh.
• Os01_36429_36558.fna.repeat qui correspond à la sortie du programme
RepeatMasker.
*Exécution de Workflows pour l’annotation sous Galaxy :
Importation du Workflow
• Dans le menu « Shared Data », cliquer sur le lien « Published Workflows »
• Cliquer sur le lien « EuGeneIMM3.2 Training 2013 »
• Importer le workflow dans son environnement
• Exécuter le workflow, puis l’éditer pour comprendre sa structure.
Ce workflow permet de prédire la structure et la fonction des séquences codant pour des
protéines en se basant sur les modules précédemment cités.
Lancer le workflow à partir
Os01_36429_36558.fna.raw.fg
du
fichier
Os01_36429_36558.fna
et
du
fichier
*Description du workflow :
Pour l’annotation structurale (Figure 1), 2 briques sont utilisées : « SpliceMachine » et
« EuGene » (incluant EuGeneIMM). Le résultat d’une analyse réalisée sous FGenesh est
également inclus dans Eugene, après conversion de format (« GNPAnnot
Converters : FGenesH »).
Figure 1 : Workflow Galaxy pour l’annotation structurale de séquence génomique
Le fichier résultant, EuGene result, correspond à la sortie brute de EuGene. Il sert de point de
départ à l’annotation fonctionnelle. La brique « GNPAnnot Converter : Eugene » permet en
effet d’extraire un fichier GFF3 contenant la structure des gènes prédits et les fichiers multifasta nécessaire à l’annotation fonctionnelle.
Cette brique produit en sortie les fichiers suivants :
• EuGene without functional annotation (gff3)
• EuGene without functional annotation (embl)
• Gene sequence with intron (fasta)
• Gene Coding Sequence intron less (fasta)
• Region around Gene (fasta)
• Translated Gene Coding sequence (fasta)
Annotation Fonctionnelle
Pour attribuer une fonction à un gène prédit par EuGene (Figure 2), la brique « GNPAnnot
Converter : Blastp » combine les résultats de plusieurs sources de BLAST (SwissProt, MSU
Rice genome annotation project =Rice MSUv6.1, Protéome Sorgho extrait de la base de
donnée Phytozome) et transfère la fonction de la protéine la plus similaire ainsi identifiée.
Figure 2 : Workflow Galaxy pour l’annotation fonctionnelle
Perfectionnement de l’annotation structurale :
Pour préciser la structure des gènes prédits (Figure 3), on utilise dans un premier temps une
combinaison de TBLASTN et Exonerate sur les bases de données EST de riz (Oryza sativa et
Oryza glaberrima) et de sorgho.
On utilise également en parallèle une combinaison de BLASTX/Exonerate et le programme
Genome Threader, sur la séquence nucléique élargie entre gènes (Figure 4).
Figure 3 : Workflow Galaxy pour améliorer l’annotation structurale à partir des séquences
protéiques des gènes prédits
Figure 4 : Workflow Galaxy pour améliorer l’annotation structurale à partir des séquences
nucléiques élargies des gènes.
*Récupération des fichiers de sortie du workflow:
Récupérer les fichiers de sortie suivants :
• FGenesH (embl) : Fichier au format EMBL du logiciel FGenesH
• EuGene (EMBL) : Fichier au format EMBL du programme EuGene
• Exonerate OG_ngs (EMBL) : Fichier EMBL correspondant à la combinaison
programmes tBlastn/Exonerate sur les contigs de Riz (ssp. glaberrima)
• Exonerate OS_mrnas (EMBL) : Fichier EMBL correspondant à la combinaison
programmes tBlastn/Exonerate sur la banque d’EST Riz (ssp japonica)
• Exonerate SB_mrnas (EMBL) : Fichier EMBL correspondant à la combinaison
programmes tBlastn/Exonerate sur le banque d’EST sorgho.
• Exonerate Rice (EMBL) : Fichier EMBL correspondant à la combinaison
programmes Blastx/Exonerate sur le protéome du Riz (MSU version 6.1)
• Exonerate SwissProt (EMBL): Fichier EMBL correspondant à la combinaison
programmes Blastx/Exonerate sur la banque UniProtKB/SwissProt
• Exonerate Sorghum (EMBL): Fichier EMBL correspondant à la combinaison
programmes Blastx/Exonerate sur le protéome du Sorgho
des
des
des
des
des
des
3) Visualisation des résultats sur Artemis
* Récupérer (si ce n’est déjà fait) l'éditeur artemis.jar pour Windows par exemple sur le site
du Sanger : http://www.sanger.ac.uk/Software/Artemis/
Lancer Artemis en double cliquant sur l'icône.
Le manuel d'utilisation se trouve à l'adresse :
http://www.sanger.ac.uk/Software/Artemis/v11/manual/artemis_manual_complete.html
* A partir de la fenêtre de lancement cliquez sur le menu File/Open
Fichiers du type : Tous les fichiers
Nom de fichier: Galaxy___-[EuGene_(EMBL)].txt
A la question « there were warnings while reading - view now ? » répondez Non (ou oui si
vous voulez voir les avertissements sur le format des annotations)
Ouvrir le fichier
* A partir de la fenêtre d'édition de l'entrée Os_1:36429_36558.fna cliquez sur le menu
File/Read An Entry
Nom de fichier: Galaxy___-[FGenesH_(embl)].txt
Nom de fichier: Galaxy___-[Exonerate_OG_ngs_(EMBL)].txt
Nom de fichier: Galaxy___-[Exonerate_OS_mrnas_(EMBL)].txt
Nom de fichier: Galaxy___-[Exonerate_SB_mrnas_(EMBL)].txt
Nom de fichier: Galaxy___-[Exonerate_Rice_(EMBL)].txt
Nom de fichier: Galaxy___-[Exonerate_Sorgho_(EMBL)].txt
Nom de fichier: Galaxy___-[Exonerate_SwissProt_(EMBL)].txt
Nom de fichier: Os01_36429_36558.fna.repeat
NB : Si vous avez besoin de retirer une entrée
Menu Entry/Remove An Entry/choisissez le fichier à retirer
* Pour faciliter la visualisation des résultats :
Clic droit sur la carte de la séquence
Cocher One Line Per Entry
Décocher Feature Labels
Q1 : Combien de structures codantes sont-elles prédites par Eugène ?
Cliquez sur l'objet CDS (exons en jaune) du premier gène prédit par EuGène pour le
sélectionnez
Menu Edit/Selected Features In Editor (Ctrl E)
Q2: Quel est le numéro du gène (identifiant ou locus_tag) ? Sur quel chromosome du Riz se
trouve la région étudiée ?
4) Fgenesh
Nom de fichier: Galaxy___-[FGenesH_(embl)].txt
Q3: Quelles sont les différences de structure entre la prédiction EuGène et celle de Fgenesh ?
A quoi cela peut-il être dû ?
5) TBLASTN / Exonerate contre les transcriptomes
Nom de fichier: Galaxy___-[Exonerate_OS_mrnas_(EMBL)].txt
Nom de fichier: Galaxy___-[Exonerate_OG_ngs_(EMBL)].txt
Nom de fichier: Galaxy___-[Exonerate_SB_mrnas_(EMBL)].txt
Q4: Peut-on émettre l'hypothèse que ce premier gène est exprimé Chez Glaberrima ? chez le
sorgho ?
Q5: Quelles sont les différences de structure entre la prédiction EuGène et celles
d’Exonerate ?
6) BLASTx / Exonerate contre protéome du sorgho
Nom de fichier: Galaxy___-[Exonerate_Sorghum_(EMBL)].txt
Q6: Comment exploiter ce résultat pour rechercher de la microsynténie entre cette région du
riz et les chromosomes du Sorgho ?
Q7: Sur quel(s) chromosome(s) du sorgho se trouvent des régions synténiques potentielles ?
Q8: Quelles sont les différences de structure entre le premier gène prédit par EuGène et celle
d’Exonerate ?
7) BLASTx / Exonerate contre UniprotKB/Swissprot
Nom de fichier: Galaxy___ Galaxy___-[Exonerate_SwissProt_(EMBL)].txt
Q9: Est-ce que les résultats attendus correspondent aux résultats observés ?
Q10: Quelles sont les différences de structure entre la prédiction EuGène et celle
d’Exonerate ?
8) Annotation structurale dans Artemis
* Commencez par mettre de côté la séquence protéique du premier gène
Clic droit sur l'objet CDS (exons en bleu)
Write/Amino acids of selected features
Select an output file name locus_tag_ori.faa (mettez le numéro du gène trouvé à la question
3).
* Création d’une nouvelle entrée personnelle pour l’éditer
Create new entry
Entry/set name of entry/no name ‘masequence’
Entry/set default entry ‘masequence’ (elle apparait en jaune dans la barre de menu)
Cliquer sur la prédiction de structure d’Eugene
Edit/ copy selected feature to ‘masequence’
*Editez le gène dans l’entrée ‘masequence’
Cliquer sur l'objet CDS (exons en bleu)
Menu Edit/Selected Features In Editor (Ctrl E)
* Corrigez la structure
Pour ajouter de nouveaux exons, copier/coller des positions dans location en respectant le
format join(b1..e1,b2..e2,b3..e3,b4..e4,b5..e5)
Cliquez sur OK
* Vérifiez la jonction GT / AG des exons créés
Double cliquez dans l'exon que vous venez de créer sur la carte de la séquence
Cela va positionner correctement la vue de l'ADN
Corrigez les bornes si nécessaire pour respecter la jonction GT / AG tout en respectant le
cadre de lecture des exons (+1) : on ne doit pas voir de stop dans les exons (barre noire).
Pour cela, en positionnant le curseur sur l'extrémité d'un exon et en maintenant le bouton
gauche appuyé vous pouvez étirer ou raccourcir l'exon.
Q11: Selon vous quelles sont les coordonnées correctes des exons du premier gène ?
9) BLASTp contre Uniprot / InterproScan
* Récupérez la séquence protéique du premier gène annoté manuellement
Clic droit sur l'objet CDS (exons en jaune)
View/Amino acids of selection as fasta
Copier la sequence sous le nom locus_tag_cor.faa.
* Lancez un navigateur, ouvrez deux onglets et aller à l'adresse suivante
http://www.expasy.ch/tools/blast/
ou http://www.uniprot.org/ onglet Blast
Copier-coller la séquence du fichier locus_tag_ori.faa et de locus_tag_cor.faa dans deux
onglets séparés (à priori les multifasta ne sont pas acceptés)
Lancer le BLASTp en cliquant sur le bouton Run BLAST
De la même manière vous pouvez lancer un InterproScan pour la recherche de domaines
protéiques
http://www.ebi.ac.uk/Tools/pfa/iprscan/
Q12 : Observez les alignements, votre annotation permet-elle d’améliorer l’alignement ?
Quels indices vous permettent de conclure ?
10) Annotation fonctionnelle de LOC_Os01g62920 dans Artemis
* Editez et annotez ce gène (Deuxième sur le brin antisens, noté Os01b36429e36558_g0040
par Eugene)
Cliquez sur la CDS dont la structure a été annotée manuellement pour la sélectionner
Menu Edit/Selected Features In Editor (Ctrl E)
Analysez vos alignements blastp contre Uniprot
Q13: Quelle est l’accession Uniprot correspondant à votre gène ?
Q14: Quelle est l’accession Uniprot correspondant à une annotation de référence chez le riz ?
Q15: Grâce à cette annotation retrouvez la référence bibliographique permettant de valider la
fonction expérimentale du polypeptide ?
Q16: Au vu de l’ensemble des ressources à votre disposition corrigez, complétez et finalisez
l’annotation fonctionnelle du polypeptide. Dans le corps d’Artemis Feature Edit, vous pouvez
remplir les champs correspondants.
Sauvez vos données une dernière fois en l’enregistrant au format EMBL.
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising