Pratiquons ensemble Analyse pouR la conception d`une - Univ

Pratiquons ensemble Analyse pouR la conception d`une - Univ
Pratiquons ensemble – Analyse pour la conception d’une base de données relationnelle – Support
d’apprentissage – © Laurent DUPRAT – Pratiquons ensemble – Analyse pour la conception d’une base de
données relationnelle – Support d’apprentissage – © Laurent DUPRAT – Pratiquons ensemble – Analyse
pour la conception d’une base de données relationnelle – Support d’apprentissage – © Laurent DUPRAT –
Pratiquons ensemble – Analyse pour la conception d’une base de données relationnelle – Support
d’apprentissage – © Laurent DUPRAT – Pratiquons ensemble – Analyse pour la conception d’une base de
données relationnelle – Support d’apprentissage – © Laurent DUPRAT – Pratiquons ensemble – Analyse
pour la conception d’une base de données relationnelle – Support d’apprentissage – © Laurent DUPRAT –
Pratiquons ensemble – Analyse pour la conception d’une base de données relationnelle – Support
d’apprentissage – © Laurent DUPRAT – Pratiquons ensemble – Analyse pour la conception d’une base de
données relationnelle – Support d’apprentissage – © Laurent DUPRAT – Pratiquons ensemble – Analyse
pour la conception d’une base de données relationnelle – Support d’apprentissage – © Laurent DUPRAT –
Pratiquons ensemble – Analyse pour la conception d’une base de données relationnelle – Support
d’apprentissage – © Laurent DUPRAT – Pratiquons ensemble – Analyse pour la conception d’une base de
données relationnelle – Support d’apprentissage – © Laurent DUPRAT – Pratiquons ensemble – Analyse
pour la conception d’une base de données relationnelle – Support d’apprentissage – © Laurent DUPRAT –
Pratiquons ensemble – Analyse pour la conception d’une base de données relationnelle – Support
d’apprentissage – © Laurent DUPRAT – Pratiquons ensemble – Analyse pour la conception d’une base de
données relationnelle – Support d’apprentissage – © Laurent DUPRAT – Pratiquons ensemble – Analyse
pour la conception d’une base de données relationnelle – Support d’apprentissage – © Laurent DUPRAT –
Pratiquons ensemble – Analyse pour la conception d’une base de données relationnelle – Support
d’apprentissage – © Laurent DUPRAT – Pratiquons ensemble – Analyse pour la conception d’une base de
données relationnelle – Support d’apprentissage – © Laurent DUPRAT – Pratiquons ensemble – Analyse
pour la conception d’une base de données relationnelle – Support d’apprentissage – © Laurent DUPRAT –
Pratiquons ensemble – Analyse pour la conception d’une base de données relationnelle – Support
d’apprentissage – © Laurent DUPRAT – Pratiquons ensemble – Analyse pour la conception d’une base de
données relationnelle – Support d’apprentissage – © Laurent DUPRAT – Pratiquons ensemble – Analyse
pour la conception d’une base de données relationnelle – Support d’apprentissage – © Laurent DUPRAT –
Pratiquons ensemble – Analyse pour la conception d’une base de données relationnelle – Support
d’apprentissage – © Laurent DUPRAT – Pratiquons ensemble – Analyse pour la conception d’une base de
données relationnelle – Support d’apprentissage – © Laurent DUPRAT – Pratiquons ensemble – Analyse
pour la conception d’une base de données relationnelle – Support d’apprentissage – © Laurent DUPRAT –
Pratiquons ensemble – Analyse pour la conception d’une base de données relationnelle – Support
d’apprentissage – © Laurent DUPRAT – Pratiquons ensemble – Analyse pour la conception d’une base de
données relationnelle – Support d’apprentissage – © Laurent DUPRAT – Pratiquons ensemble – Analyse
pour la conception d’une base de données relationnelle – Support d’apprentissage – © Laurent DUPRAT –
Pratiquons ensemble – Analyse pour la conception d’une base de données relationnelle – Support
d’apprentissage – © Laurent DUPRAT – Pratiquons ensemble – Analyse pour la conception d’une base de
données relationnelle – Support d’apprentissage – © Laurent DUPRAT – Pratiquons ensemble – Analyse
pour la conception d’une base de données relationnelle – Support d’apprentissage – © Laurent DUPRAT –
Pratiquons ensemble – Analyse pour la conception d’une base de données relationnelle – Support
d’apprentissage – © Laurent DUPRAT – Pratiquons ensemble – Analyse pour la conception d’une base de
données relationnelle – Support d’apprentissage – © Laurent DUPRAT – Pratiquons ensemble – Analyse
pour la conception d’une base de données relationnelle – Support d’apprentissage – © Laurent DUPRAT –
Pratiquons ensemble – Analyse pour la conception d’une base de données relationnelle – Support
d’apprentissage – © Laurent DUPRAT – Pratiquons ensemble – Analyse pour la conception d’une base de
données relationnelle – Support d’apprentissage – © Laurent DUPRAT – Pratiquons ensemble – Analyse
pour la conception d’une base de données relationnelle – Support d’apprentissage – © Laurent DUPRAT –
Pratiquons ensemble – Analyse pour la conception d’une base de données relationnelle – Support
d’apprentissage – © Laurent DUPRAT – Pratiquons ensemble – Analyse pour la conception d’une base de
données relationnelle – Support d’apprentissage – © Laurent DUPRAT – Pratiquons ensemble – Analyse
pour la conception d’une base de données relationnelle – Support d’apprentissage – © Laurent DUPRAT –
Pratiquons ensemble – Analyse pour la conception d’une base de données relationnelle – Support
d’apprentissage – © Laurent DUPRAT – Pratiquons ensemble – Analyse pour la conception d’une base de
données relationnelle – Support d’apprentissage – © Laurent DUPRAT – Pratiquons ensemble – Analyse
pour la conception d’une base de données relationnelle – Support d’apprentissage – © Laurent DUPRAT –
Pratiquons ensemble – Analyse pour la conception d’une base de données relationnelle – Support
d’apprentissage – © Laurent DUPRAT – Pratiquons ensemble – Analyse pour la conception d’une base de
données relationnelle – Support d’apprentissage – © Laurent DUPRAT – Pratiquons ensemble – Analyse
pour la conception d’une base de données relationnelle – Support d’apprentissage – © Laurent DUPRAT –
Pratiquons ensemble – Analyse pour la conception d’une base de données relationnelle – Support
Pratiquons
ensemble
Analyse pouR la
conception d’une
base de données
relationnelle
Support
d’apprentissage
Ce support doit rester dans l’atelier
Analyse pour la conception d’une base de données relationnelle
© Laurent DUPRAT
Avertissement
Ce support n’est ni un manuel d’utilisation (pour cela consultez la documentation jointe
à votre logiciel ou micro), ni un outil d’auto-formation.
Ce support est un complément à vos notes personnelles.
Modification et utilisation interdites sans l’accord de l’auteur de ce support.
Support d’apprentissage – Version 1 – Juin 2001
Page 2 sur 24
© Laurent DUPRAT
Analyse pour la conception d’une base de données relationnelle
Table des matières
Introduction .....................................................................................................................................4
Etape 1
Base de données simple...............................................................................................5
1. Dictionnaire des données ........................................................................................................5
2. Structure de la base de données (MCD)..................................................................................6
2. 1. Entités..............................................................................................................................6
2. 2. Clé primaire.....................................................................................................................7
3. Exercice en autonomie ............................................................................................................8
Etape 2
Base de données relationnelle à 2 tables .....................................................................9
1. Dictionnaire des données ......................................................................................................10
2. Structure de la base de données (MCD)................................................................................11
2. 1. Entités et Associations ..................................................................................................11
2. 2. Clés primaires................................................................................................................12
2. 3. Cardinalités....................................................................................................................12
3. Structure de la base de données (MPD) ................................................................................13
3. 1. Tables ............................................................................................................................13
3. 2. Relations........................................................................................................................13
4. Exercice en autonomie ..........................................................................................................15
Etape 3
Base de données relationnelle à 3 tables ...................................................................16
1. Dictionnaire des données ......................................................................................................17
2. Structure de la base de données (MCD)................................................................................17
2. 1. Entités et associations....................................................................................................17
2. 2. Clés primaires................................................................................................................18
2. 3. Cardinalités....................................................................................................................18
3. Structure de la base de données (MPD) ................................................................................19
3. 1. Tables et Relations ........................................................................................................19
4. Exercice en autonomie ..........................................................................................................20
Etape 4
Base de données relationnelle à 4 tables ...................................................................21
1. Dictionnaire des données élémentaires .................................................................................22
2. Structure de la base de données (MCD)................................................................................22
2. 1. Entités et associations, clés primaires et cardinalités....................................................22
3. Structure de la base de données (MPD) ................................................................................23
3. 1. Tables et relations..........................................................................................................23
4. Exercice en autonomie ..........................................................................................................24
Page 3 sur 24
Support d’apprentissage – Version 1 – Juin 2001
Analyse pour la conception d’une base de données relationnelle
© Laurent DUPRAT
Introduction
La création d’une base de données est comparable à la construction d’une maison. Avant de
commencer les travaux, il est indispensable de faire des plans pour savoir comment construire.
Les modifications ultérieures sont possibles mais toujours délicates.
Sur Access il est indispensable de faire les plans d’une base de données pour savoir où placer les
informations. Car les modifications ultérieures sont difficiles et peuvent entraîner la perte
définitive des données saisies
Attention : sur Word, Excel ou Works la démarche devrait être la même, la réflexion devrait
précéder l’action. Mais souvent pour gagner du temps l’utilisateur conçoit le modèle en le
réalisant. Le résultat est imparfait mais il est facile de l’améliorer sans risque pour les données
déjà saisies. Access est différent car il est fréquent que des modifications de structure sur une
base de données relationnelle entraînent la perte définitive des données saisies.
Nous allons apprendre à concevoir sur papier une base de données relationnelle et à manipuler
les concepts et le vocabulaire spécifique à ce type de structuration des données.
Notre méthodologie repose sur l’exemple et la pratique. Nous allons à l’aide de cas progressifs
aborder la création du dictionnaire de données puis sa structuration en différentes tables et leur
mises en relations.
Support d’apprentissage – Version 1 – Juin 2001
Page 4 sur 24
© Laurent DUPRAT
Etape 1
Analyse pour la conception d’une base de données relationnelle
Base de données simple
Cas : ANNUAIRE
Capacités
développées :
Pré-requis :
Concevoir une base de données simple composée
d’une table pour informatiser un annuaire
téléphonique
30 minutes
Aucun
1. Dictionnaire des données
Cette étape consiste à faire la liste exhaustive des données élémentaires (champs) à entrer dans
la base de données pour informatiser la solution. Puis à indiquer pour chaque champ le type de
données (texte, numérique, logique, date, etc.) et la taille du champ en nombre de caractères.
Important : Les données calculées par l’ordinateur (données élaborées) n’apparaissent pas en
principe dans le dictionnaire des données car elles sont obtenues par un calcul réalisé à partir
des données élémentaires.
Exemple : Un prix unitaire est une donnée élémentaire qui apparaît dans le dictionnaire des
données. Un total (= prix unitaire * quantité) est une donnée calculée par l’ordinateur. Elle ne
doit pas apparaître dans le dictionnaire des données.
Exemple
Dictionnaire des données
Base de données : Annuaire
Rubriques - Champs
1 Civilité
2 Nom
3 Prénom
4 Rue
5 CP
6 Ville
7 Téléphone
Type
Texte
Texte
Texte
Texte
Texte
Texte
Texte
Date de création :
Taille
Description - Règles de calcul
Madame,
Mademoiselle, Monsieur
15
30
20
50
5
20
15
Voir remarques sur les types et tailles de champs page 6
Page 5 sur 24
Support d’apprentissage – Version 1 – Juin 2001
Analyse pour la conception d’une base de données relationnelle
© Laurent DUPRAT
Remarques :
- Access autorise les types de champs suivants :
= enregistre jusqu’à 256 caractères de texte,
Texte
= enregistre les chiffres,
Numérique
= enregistre des nombres et attribue un format avec
Monétaire
séparateur de milliers, 2 décimales et symbole monétaire,
= enregistre des dates ou heures,
Date/heure
Compteur (Numéro/auto) = est augmenté de 1 à chaque enregistrement,
= prend un état oui-non ou 0-1,
Logique (Oui/non)
= enregistre des textes dont la longueur est ≤ à 64 000
Mémo
caractères,
= enregistre les données par copier-coller (image et son)
OLE
- Sur Access il n'est pas nécessaire de définir la taille des champs :
date/heure, monétaire, numérique, compteur (n° auto), ou OLE.
2. Structure de la base de données (MCD)
Le modèle conceptuel de données (M.C.D.) permet de représenter et d’organiser de façon
schématique dans des entités et associations les informations nécessaires à l’informatisation de
notre projet.
2. 1. Entités
Tous les champs du dictionnaire peuvent être regroupés dans une même entité que l’on
nommera Annuaire. Une entité regroupe toutes les informations se rapportant à un même
ensemble.
Annuaire
Civilité
Nom
Prénom
Rue
Code Postal
Ville
Téléphone
Support d’apprentissage – Version 1 – Juin 2001
Page 6 sur 24
© Laurent DUPRAT
Analyse pour la conception d’une base de données relationnelle
2. 2. Clé primaire
Une base de données doit être fiable et à ce titre, interdire la saisie plusieurs fois d’un même
enregistrement dans une entité (ou table). La solution consiste à interdire un même contenu dans
un champ essentiel de l’entité. Ce champ est appelé clé primaire (ou identifiant) et son contenu
est obligatoirement différent pour chaque enregistrement.
Exemple de clé primaire : n° de Sécurité sociale ; n° d’immatriculation ; n° de téléphone ;
codification de données (les 4premiers caractères du nom + les 6 nombres d’une date de
naissance : DUPO210578).
Sur Access une table doit obligatoirement posséder une clé primaire. Par convention elle est
soulignée et en gras et apparaît en premier dans la structure de table.
Annuaire
clé primaire
Téléphone
Civilité
Nom
Prénom
Rue
Code Postal
Ville
Remarques :
- Le nom n’est pas un bon identifiant car plusieurs personnes peuvent avoir un même nom ;
Exemple : Dupont; Durant, etc.
-
Le Téléphone est fiable si chaque personne possède un numéro personnel, sans quoi il faut
trouver un autre identifiant.
Page 7 sur 24
Support d’apprentissage – Version 1 – Juin 2001
Analyse pour la conception d’une base de données relationnelle
© Laurent DUPRAT
3. Exercice en autonomie
Cas : NEYRET
Capacités
développées :
Pré-requis :
Concevoir une base de données simple composée
d’une table
Avoir réalisé l’exercice précédent
15 minutes
La société Neyret emploie 50 salariés. Elle est située à Grenoble dans l’Isère.
Le responsable du personnel utilise les fiches suivantes qui récapitulent les informations
concernant chaque salarié. Il vous demande de préparer l’informatisation de ce fichier.
La base de données contiendra une seule table. Par ailleurs, nous saisirons un seul diplôme par
salarié.
Travail à faire :
Vous devez :
concevoir le dictionnaire des données ;
définir la structure de la table MCD ;
définir la clé primaire (dans le MCD).
(Pour réaliser ce travail, demandez un dictionnaire de données à votre formateur ou créez-vous
le tableau dans Word).
Fiche salarié
N° de matricule :
Nom :
Nom de jeune fille :
N° de sécurité sociale :
Date de naissance :
Prénom :
Sexe : M - F
Situation de famille : M - C - V - D
Lieu de naissance :
Nationalité :
Adresse
Rue :
Rue :
CP :
Téléphone :
Diplôme :
Ville :
Année :
Date embauche :
Qualification :
Emploi :
Support d’apprentissage – Version 1 – Juin 2001
Page 8 sur 24
© Laurent DUPRAT
Etape 2
Analyse pour la conception d’une base de données relationnelle
Base de données relationnelle à 2 tables
Cas : COLLET
Concevoir une base de données relationnelle
composée de deux tables pour informatiser la
gestion des patients et des visites
Capacités
développées :
Avoir réalisé les exercices précédents
Pré-requis :
20 minutes
Monsieur Collet est médecin généraliste. Il souhaite informatiser la gestion de ses patients et de
ses consultations. Aujourd’hui, il tient pour chaque patient la fiche de renseignements suivante :
Civilité :
Nom :
Prénom :
Adresse :
Rue :
CP :
N° Patient :
N° SS :
Date naissance :
Ville :
Téléphone :
Date
Taille
Poids
Symptôme
25-jan
176
85 Mal de gorge
18-mai
176
82 Plaie au genou
Page 9 sur 24
Diagnostic
Angine
Prescription
Visite
Acte
Rastrevan
150,00 F
25,00 F
Vaccin antitétanique
+ 4 points
150,00F
100,00 F
Support d’apprentissage – Version 1 – Juin 2001
Analyse pour la conception d’une base de données relationnelle
© Laurent DUPRAT
1. Dictionnaire des données
Le dictionnaire des données récapitule toutes les informations qui apparaissent sur la fiche du
médecin. Il se présente ainsi :
Dictionnaire des données
Base de données : Collet
Rubriques - Champs
1 N° Patient
2 Civilité
3 Nom
4 Prénom
5 N° SS
6 Date naissance
7 Rue
8 CP
9 Ville
10 Téléphone
11 Date visite
12 Taille
13 Poids
14 Symptôme
15 Diagnostic
16 Prescription
17 Visite
18 Acte
19
20
Type
Texte
Texte
Texte
Texte
Texte
Date/heure
Texte
Texte
Texte
Texte
Date/heure
Numérique
Numérique
Mémo
Mémo
Mémo
Monétaire
Monétaire
Support d’apprentissage – Version 1 – Juin 2001
Date de création :
Taille
Description - Règles de calcul
10
Madame, Mademoiselle, Monsieur
15
50
50
13
50
5
30
10
Page 10 sur 24
© Laurent DUPRAT
Analyse pour la conception d’une base de données relationnelle
2. Structure de la base de données (MCD)
2. 1. Entités et Associations
Il est possible de considérer qu’il existe une seule entité. Mais cette organisation oblige Monsieur
Collet à ressaisir lors de chaque visite les coordonnées du patient qui est long et fastidieux.
Exemple :
N°
DUP121245
BOI050383
DUP121245
DUP121245
Nom
Dupont
Boirin
Dupont
Dupont
...
...
...
...
...
CP
69001
69002
69001
69001
Ville
Lyon
Lyon
Lyon
L on
Date
2-1-97
3-1-97
4-1-97
5-1-97
...
...
...
...
...
Symptôme
Mal de gorge
Plaque rouge
Mal de gorge
Fièvres
Diagnostic
Angine
Allergie
Angine
Angine
Prescription
Psychromat
Habertilofex
Errathéme
Aspirine
Une étude plus approfondie nous permet de mettre en évidence deux types d'informations.
des données fixes à chaque visite,
des données qui changent à chaque visite.
Données permanentes
Données temporaires
Une solution consiste à placer ces données dans deux entités qui seront reliées entre elles par une
association. Elles sont mises en relation ou associées par l’action, pour les patients, d’effectuer
une visite. Pour cette raison on représente les tables de la façon suivante :
Patients
N° Patient
Civilité
Nom
Prénom
Date nais.
N° SS
Rue
CP
Ville
Téléphone
Page 11 sur 24
Visites
Effectuer
Compteur
Date
Taille
Poids
Symptôme
Diagnostic
Prescription
Visite
Acte
Support d’apprentissage – Version 1 – Juin 2001
Analyse pour la conception d’une base de données relationnelle
© Laurent DUPRAT
2. 2. Clés primaires
Entité Patients : Le N° de Patient peut être utilisé comme clé primaire. Il sera conçu à partir du
nom de patient et de sa date de naissance (4 caractères + 6 chiffres). Toute saisie d’un N° de
Patient qui existe déjà sera refusée.
Entité Visites : Le risque de doublons est faible car il y a peu de chance que le médecin saisisse
plusieurs fois les mêmes informations lors d'une même visite. Par ailleurs tous les champs
existants sont susceptibles d'être identiques pour des visites différentes. La solution consiste à
ajouter un champ de type compteur ou N° auto qui sera incrémenté (augmenté) de un après
chaque visite. Cette clé permettra accessoirement de connaître le nombre de visites.
Il en résulte la structure suivante :
Patients
Visites
N° Patient
Civilité
Nom
Prénom
Date nais.
N° SS
Rue
CP
Ville
Téléphone
Effectuer
Compteur
Date
Taille
Poids
Symptôme
Diagnostic
Prescription
Visite
Acte
2. 3. Cardinalités
Les cardinalités indiquent le nombre de correspondances minimum et maximum entre les
enregistrements des deux entités mises en relation. Dans notre exemple les cardinalités sont les
suivantes :
-
A un enregistrement de l’entité Patients correspond un ou plusieurs (1 ou n)
enregistrements de l’entité Visites (Un patient effectue une ou plusieurs visites).
A un enregistrement de l’entité Visites correspond un seul enregistrement (1 ou 1) de
l’entité Patients (Une visite est effectuée par un patient et un seul).
La base de données
est structurée de la
façon suivante :
Cette représentation
est appelée Modèle
Conceptuel
de
Données ou MCD.
Patients
N° Patient
Civilité
Nom
Prénom
Date nais.
N° SS
Rue
CP
Ville
Téléphone
Support d’apprentissage – Version 1 – Juin 2001
Visites
(1,n)
Effectuer
(1,1)
Compteur
Date
Taille
Poids
Symptôme
Diagnostic
Prescription
Visite
Acte
Page 12 sur 24
© Laurent DUPRAT
Analyse pour la conception d’une base de données relationnelle
3. Structure de la base de données (MPD)
3. 1. Tables
Le Modèle Physique de Données (MPD) permet de représenter et d’organiser les informations
de façon schématique dans des tables. Ce sont ces tables qui seront créées dans Access.
Ce modèle (MPD) se crée à partir du précédent (MCD) en s’appuyant sur la règle suivante :
Toute entité ou association va donner naissance à une table Access sauf dans un cas bien précis
(celui de notre exemple), lorsqu’il existe une cardinalité 1-1 entre une entité et une association
(Les informations contenues dans cette entité et cette association seront regroupées dans une
seule table).
Patients
N° Patient
Civilité
Nom
Prénom
Date nais.
N° SS
Rue
CP
Ville
Téléphone
Visites
Compteur
Date
Taille
Poids
Symptôme
Diagnostic
Prescription
Visite
Acte
3. 2. Relations
Un problème apparaît : comment mettre en relation les données de deux tables distinctes ? La
solution consiste à créer un champ commun aux deux tables. Nous allons utiliser le N° de
Patient. (On parle de clé externe dans la table Visites).
Patients
N° Patient
Civilité
Nom
Prénom
Date nais.
N° SS
Rue
CP
Ville
Téléphone
Page 13 sur 24
Visites
Compteur
N° Patient
Date
Taille
Poids
Symptôme
Diagnostic
Prescription
Visite
Acte
Clé externe
Support d’apprentissage – Version 1 – Juin 2001
Analyse pour la conception d’une base de données relationnelle
© Laurent DUPRAT
Il nous reste à présent à définir le sens de la relation
La table Visites contient le détail des données concernant le patient. Alors que la table Patients
est autonome, la table Visites est indissociable de la table Patients. En conséquence la table
Patients constitue la table principale et la table Visites la table secondaire ou dépendante. Pour
cette raison nous avons identifié la relation par une flèche qui indique le sens de la relation.
Patients
N° Patient
Civilité
Nom
Prénom
Date nais.
N° SS
Rue
CP
Ville
Téléphone
Visites
Compteur
N° Patient
Date
Taille
Poids
Symptôme
Diagnostic
Prescription
Visite
Acte
Remarque : Pour accélérer les recherches, il est préférable que les deux tables soient classées
sur le même critère. La table Patients est classée sur la clé primaire qui est le N° de Patient. En
conséquence nous allons classer la table Visites sur le N° de Patient. Pour cela nous allons
affecter un index au champ N° de Patient de la table Visites.
Support d’apprentissage – Version 1 – Juin 2001
Page 14 sur 24
© Laurent DUPRAT
Analyse pour la conception d’une base de données relationnelle
4. Exercice en autonomie
Cas : GARAGE
Capacités
développées :
Pré-requis :
Concevoir une base de données simple composée
de deux tables
Avoir réalisé les exercices précédents
30 minutes
Vous travaillez dans un garage qui vend et répare des automobiles.
La clientèle est constituée
de particuliers qui possèdent une à deux voitures,
de sociétés qui possèdent des parcs de plusieurs dizaines de voitures.
Le Directeur vous demande d’informatiser la gestion des clients et des voitures entretenues par
le garage. Actuellement les informations sont notées sur les fiches suivantes
Fiche client
N° immatriculation
Nom :
Raison sociale :
Rue :
Rue :
CP :
Ville :
Tél. :
Fax :
Marque
Modèle
Année achat
Travail à faire :
-
Concevoir le dictionnaire des données.
Définir le modèle conceptuel de données
Définir le modèle physique de données
Page 15 sur 24
Support d’apprentissage – Version 1 – Juin 2001
Analyse pour la conception d’une base de données relationnelle
Etape 3
© Laurent DUPRAT
Base de données relationnelle à 3 tables
Cas : GARAGE
Capacités
développées :
Pré-requis :
Concevoir une base de données relationnelle
composée de trois tables pour informatiser les
fiches d’entretien des véhicules
15 minutes
Avoir réalisé les exercices précédents
Le modèle conceptuel élaboré dans l’exercice précédent est le suivant :
Clients
N° Client
Nom
Raison sociale
Rue 1
Rue 2
CP
Ville
Téléphone
Fax
Voitures
(1,n)
Posséder
(1,1)
N° Immat.
Marque
Modèle
Année
À présent le gérant souhaite informatiser les fiches d’entretien des véhicules qui se présentent de
la façon suivante.
Fiche Voiture
N° Immat. : 1235RT69
N° Client : 411002
Date
Panne
25 février
Réparation
Vidange
Support d’apprentissage – Version 1 – Juin 2001
Km
20 050
Prix HT
200,00 F
Page 16 sur 24
© Laurent DUPRAT
Analyse pour la conception d’une base de données relationnelle
1. Dictionnaire des données
Les informations suivantes doivent être ajoutées au dictionnaire précédent :
Dictionnaire des données
Base de données : Garage
Rubriques - Champs
14
15
16
17
18
19
20
Date
Panne
Réparation
Kilométrage
PUHT
Date de création :
Taille
Description - Règles de calcul
Type
Texte
Texte
Texte
Numérique
Monétaire
10
50
50
2. Structure de la base de données (MCD)
2. 1. Entités et associations
Dans l’exercice précédent nous avons conçu une base de données avec deux entités (clients et
voitures). Les informations à ajouter sont d’une nature différente. Elles concernent des
informations variables par voiture dont le rythme de mise à jour n’est pas le même. En
conséquence nous allons créer une troisième entité.
-
L’entité Clients contient des informations fixes par client.
L’entité Voitures contient des informations fixes par voiture.
L’entité Réparations contient des informations variables par voiture.
Elles sont mises en relation ou associées par l’action pour les clients de posséder des voitures et
d’effectuer des réparations. On peut représenter la structure de la façon suivante :
Clients
N° Client
Nom
Raison sociale
Rue 1
Rue 2
CP
Ville
Téléphone
Fax
Page 17 sur 24
Voitures
(1,n)
(1,1)
Posséder
N° Immat.
Marque
Modèle
Année
Réparations
Effectuer
Date
Panne
Réparation
Kilométrage
PUHT
Support d’apprentissage – Version 1 – Juin 2001
Analyse pour la conception d’une base de données relationnelle
© Laurent DUPRAT
2. 2. Clés primaires
La date ne peut être retenue comme clé primaire de la table Réparations car il ne serait possible
de saisir qu’une seule réparation par jour. Nous allons ajouter un champ compteur que nous
appellerons N° Réparation
Clients
N° Client
Nom
Raison sociale
Rue 1
Rue 2
CP
Ville
Téléphone
Fax
Voitures
(1,n)
(1,1)
Posséder
Réparations
N° Immat.
Marque
Modèle
Année
N° réparation
Date
Panne
Réparation
Kilométrage
PUHT
Effectuer
2. 3. Cardinalités
Enfin les cardinalités sont les suivantes :
-
A un enregistrement de l’entité Voitures correspond un ou plusieurs (1 ou n)
enregistrements de l’entité Réparations.
À un enregistrement de l’entité Réparations correspond un seul enregistrement (1 ou 1)
de l’entité Voitures.
Représentation du modèle conceptuel :
Clients
N° Client
Nom
Raison sociale
Rue 1
Rue 2
CP
Ville
Téléphone
Fax
Voitures
(1,n)
(1,1)
Posséder
N° Immat.
Marque
Modèle
Année
Support d’apprentissage – Version 1 – Juin 2001
Réparations
(1,n)
Effectuer
(1,1)
N° réparation
Date
Panne
Réparation
Kilométrage
PUHT
Page 18 sur 24
© Laurent DUPRAT
Analyse pour la conception d’une base de données relationnelle
3. Structure de la base de données (MPD)
3. 1. Tables et Relations
Pour mettre en relation la table Réparations et la table Voitures nous allons ajouter le champ
N° Immat. à la table Réparations (clé externe).
Clients
N° Client
Nom
Raison sociale
Rue 1
Rue 2
CP
Ville
Téléphone
Fax
Page 19 sur 24
Voitures
N° Immat.
N° Client
Marque
Modèle
Année
Réparations
N° réparation
N° Immat.
Date
Panne
Réparation
Kilométrage
PUHT
Support d’apprentissage – Version 1 – Juin 2001
Analyse pour la conception d’une base de données relationnelle
© Laurent DUPRAT
4. Exercice en autonomie
Cas : BIBLIOTHEQUE
Capacités
développées :
Pré-requis :
Concevoir une base de données simple composée
de trois tables
Avoir réalisé les exercices précédents
30 minutes
Vous travaillez dans une bibliothèque et vous êtes chargé(e) de différentes tâches :
-
L’enregistrement des nouveaux ouvrages. À la suite de chaque achat une fiche ouvrage
est créée. Vous complétez les données permanentes de la fiche. Puis vous placez la fiche
dans l’ouvrage.
Vous tenez à jour le fichier des adhérents de la bibliothèque. Lors de chaque adhésion
vous complétez la fiche adhérent puis vous la rangez dans un bac à fiches.
Vous gérez les prêts. Chaque fois qu’un adhérent sort un livre, vous retirez la fiche qui
se trouve dans l’ouvrage, vous notez le jour du prêt et le N° d’adhérent de l’emprunteur,
puis vous classez la fiche dans une boîte à fiches.
Fiche ouvrage
Référence :
Date achat :
Titre :
Auteur :
Editeur :
Date prêt
N° adhérent Date retour
Fiche adhérent
Nom :
Prénom :
Rue :
CP :
Ville :
Téléphone :
Date adhésion :
Travail à faire
-
Concevoir le dictionnaire des données.
Définir le modèle conceptuel de données
Définir le modèle physique de données
Support d’apprentissage – Version 1 – Juin 2001
Page 20 sur 24
© Laurent DUPRAT
Etape 4
Analyse pour la conception d’une base de données relationnelle
Base de données relationnelle à 4 tables
Cas : WUDJONG
Concevoir une base de données relationnelle
composée de quatre tables
Capacités
développées :
Avoir réalisé les exercices précédents
Pré-requis :
30 minutes
La société WuDjong est située rue Paul Bert à Lyon. Elle importe des produits agro-alimentaires
d’Extrême-Orient et les revend à des grossistes et détaillants sur le marché français. Ces produits
sont principalement des boissons, sauces, aromates, plats cuisinés, conserves et riz.
Le directeur M. WuDjong tient la comptabilité manuellement ainsi que la gestion des
commandes et factures. Il gère les fichiers clients et produits sur des fiches cartonnées.
L’engouement pour les produits exotiques entraîne un fort accroissement de l’activité
administrative et la gestion manuelle n’est plus possible. Il vous demande d’informatiser la
gestion des fichiers et de la facturation sur l’application Access.
Pour réaliser ce travail on vous remet un exemplaire des documents utilisés :
Fiche client
Raison sociale :
Responsable :
Rue :
Rue :
CP :
Tél. :
Fax :
Tarifs
Réf
Désignation
PUHT
Tx TVA
Ville :
Données fixes client
Données fixes par article
WuDjonq
36 rue Paul Bert
69007 Lyon
Tél. : 04 72 16 16 15
Fax : 04 72 16 16 16
Nom :
Rue :
CP :
Ville :
Données fixes commande
Date :
N° Commande :
Données variables commandes
Bon de commande
Réf.
Désignation
PUHT
Quantité
Il ressort d’une première analyse
que 4 entités sont identifiables :
Clients, Articles, Commandes
et Ligne Commande
Page 21 sur 24
Support d’apprentissage – Version 1 – Juin 2001
Analyse pour la conception d’une base de données relationnelle
© Laurent DUPRAT
1. Dictionnaire des données élémentaires
Dictionnaire des données
Base de données : WuDjong
Rubriques - Champs
1 N° Client
2 Raison sociale
3 Responsable
4 Rue 1
5 Rue 2
6 CP
7 Ville
8 Téléphone
9 Fax
10 Référence
11 Désignation
12 PUHT
13 Tx TVA
14 N° Commande
15 Date commande
16 Référence commande
17 Quantité commandée
18
19
20
Type
Texte
Texte
Texte
Texte
Texte
Texte
Texte
Texte
Texte
Texte
Texte
Monétaire
Numérique
Numérique
Date/Heure
Texte
Numérique
Date de création :
Taille
Description - Règles de calcul
7
30
20
50
50
5
25
15
15
10
50
10
2. Structure de la base de données (MCD)
2. 1. Entités et associations, clés primaires et cardinalités
Le dictionnaire des données est constitué de 4 entités
les informations concernant les clients
les informations concernant les articles
les informations fixes concernant le bon de commandes
les informations variables concernant les lignes du bon de commande
Il est possible de le décrire ainsi : Un client passe une commande contenant des quantités
d’articles sélectionnées parmi les articles.
Support d’apprentissage – Version 1 – Juin 2001
Page 22 sur 24
© Laurent DUPRAT
Analyse pour la conception d’une base de données relationnelle
Le modèle Conceptuel de données est le suivant :
Clients
N° Client
Raison sociale
Responsable
Rue 1
Rue 2
CP
Ville
Téléphone
Fax
Commande
(1,n)
(1,1)
N° Com
Date com
Passe
Ligne Com
(1,n)
(1,1)
N° ligne
Référence
Qté com
Contient
Articles
(1,1)
Sélect.
(1,n)
Référence
Désignation
PUHT
Tx TVA
3. Structure de la base de données (MPD)
3. 1. Tables et relations
Clients
N° Client
Raison sociale
Responsable
Rue 1
Rue 2
CP
Ville
Téléphone
Fax
Page 23 sur 24
Commande
N° Com
N° Client
Date com
Ligne Com
N° ligne
N° Com
Référence
Qté com
Articles
Référence
Désignation
PUHT
Tx TVA
Support d’apprentissage – Version 1 – Juin 2001
Analyse pour la conception d’une base de données relationnelle
© Laurent DUPRAT
4. Exercice en autonomie
Cas : LAFFANUR
Capacités
développées :
Pré-requis :
Concevoir une base de données simple composée
de quatre tables
Avoir réalisé les exercices précédents
45 minutes
Vous travaillez pour la société Laffanur qui fabrique et commercialise des sièges de Provence à
Jonquières dans le Vaucluse.
La société souhaite informatiser la gestion de son personnel et vous soumet pour vous aider les
différents documents qu’elle utilise.
FICHE SALARIE
N° matricule :
Nom :
Nom jeune fille :
Rue :
CP :
Tel :
Prénom :
Ville :
Date naissance :
Nationalité :
Situation famille : M-C-V-D
Lieu :
N° SS :
Sexe : M - F
Diplômes
Formation
Année
Ecole - université
Noms
Enfants
Prénoms
Date de naissance
Dates début
Fiche des arrêts et absences
Causes
Date reprise
Durée
Travail à faire :
-
Concevoir le dictionnaire des données.
Définir le modèle conceptuel de données
Définir le modèle physique de données
Support d’apprentissage – Version 1 – Juin 2001
Page 24 sur 24
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising