(CE) - Manuel d`utilisation - SDMO

(CE) - Manuel d`utilisation - SDMO
Manuel d’utilisation et d’entretien
des groupes électrogènes
Notice d’instructions originale
R275C3
33504017501NE_0_1
SOMMAIRE
1. Préambule ............................................................................................................................................................................................. 4
1.1.
Recommandations générales .................................................................................................................................................. 4
1.2.
Avertissements ........................................................................................................................................................................ 4
1.3.
Pictogrammes avec leur signification ....................................................................................................................................... 5
1.4.
Consignes de sécurité ............................................................................................................................................................. 8
1.4.1 Consignes générales ................................................................................................................................................................ 8
1.4.2 Consignes contre les risques électriques ............................................................................................................................... 10
1.4.3 Consignes de secours aux personnes en cas de choc électrique .......................................................................................... 11
1.4.4 Consignes contre les risques d'incendies, de brûlures et d'explosions .................................................................................. 11
1.4.5 Consignes contre les risques toxiques ................................................................................................................................... 13
1.4.6 Consignes contre les risques liés aux phases de manutention ............................................................................................. 14
1.4.7 Consignes contre les risques liés au bruit ............................................................................................................................. 14
2. Description générale ............................................................................................................................................................................ 15
2.1.
Description du groupe ............................................................................................................................................................ 15
2.2.
Caractéristiques techniques ................................................................................................................................................... 18
2.3.
Identification des groupes électrogènes ................................................................................................................................. 20
2.4.
Rétention des fluides ............................................................................................................................................................. 21
2.5.
Carburants, lubrifiants et liquides de refroidissement ............................................................................................................ 22
2.5.1 Spécifications des carburants ................................................................................................................................................. 22
2.5.2 Spécifications des lubrifiants .................................................................................................................................................. 24
2.5.3 Spécifications des liquides de refroidissement ....................................................................................................................... 25
3. Transport du matériel ........................................................................................................................................................................... 27
3.1.
Avertissements sur le transport.............................................................................................................................................. 27
3.2.
Préparer le transport .............................................................................................................................................................. 27
3.3.
Transport routier .................................................................................................................................................................... 27
3.3.1 Groupes électrogènes avec et sans capot ............................................................................................................................. 27
3.3.2 Groupes électrogènes sur remorques .................................................................................................................................... 28
3.3.2.1.
Atteler et dételer la remorque ................................................................................................................................... 28
3.3.2.2.
Contrôle avant remorquage ...................................................................................................................................... 32
3.3.2.3.
Conduite ................................................................................................................................................................... 32
3.4.
Transport ferroviaire ............................................................................................................................................................... 33
3.4.1 Groupes électrogènes avec et sans capot ............................................................................................................................. 33
3.5.
Transport maritime ................................................................................................................................................................. 34
3.5.1 Groupes électrogènes avec et sans capot ............................................................................................................................. 34
3.6.
Transport aérien..................................................................................................................................................................... 34
4. Installation - Raccordements ............................................................................................................................................................... 35
4.1.
Décharger le groupe électrogène........................................................................................................................................... 35
4.1.1 Choisir l'emplacement ............................................................................................................................................................ 35
4.1.2 Respecter la sécurité lors du déchargement .......................................................................................................................... 36
4.1.3 Déchargement du groupe électrogène ................................................................................................................................... 36
4.1.3.1.
Elingage .................................................................................................................................................................... 36
4.1.3.2.
Chariot élévateur....................................................................................................................................................... 37
4.1.4 Déplacer le groupe électrogène.............................................................................................................................................. 37
4.2.
Raccorder le groupe électrogène ........................................................................................................................................... 38
4.2.1 Récapitulatif raccordement ..................................................................................................................................................... 38
4.2.2 Protéger les personnes et le matériel ..................................................................................................................................... 39
4.2.2.1.
Principe du schéma de liaison à la terre ................................................................................................................... 39
4.2.2.2.
Schéma de liaison TT ............................................................................................................................................... 39
4.2.2.3.
Installer la protection différentielle............................................................................................................................. 40
4.2.2.4.
Régler la protection différentielle du groupe ............................................................................................................. 41
4.2.2.5.
Raccorder le groupe électrogène à la terre............................................................................................................... 43
4.2.3 Effectuer les raccordements ................................................................................................................................................... 45
4.2.3.1.
Raccordements - généralités .................................................................................................................................... 45
4.2.3.2.
Choisir les câbles de puissance ................................................................................................................................ 45
4.2.3.3.
Raccorder le groupe électrogène à l'installation ....................................................................................................... 46
4.2.3.4.
Raccorder la (les) batterie(s) au groupe électrogène ................................................................................................ 48
4.2.4 Surtension .............................................................................................................................................................................. 48
5. Mise en service .................................................................................................................................................................................... 48
5.1.
Avertissements sur la mise en service ................................................................................................................................... 48
5.2.
Contrôler l'installation du groupe électrogène ........................................................................................................................ 48
5.3.
Préparer la conduite du groupe électrogène .......................................................................................................................... 49
5.4.
Contrôler le groupe électrogène avant le démarrage ............................................................................................................. 49
5.5.
Contrôler le groupe électrogène après le démarrage............................................................................................................. 49
1/315
6. Utilisation du groupe électrogène ........................................................................................................................................................ 50
6.1.
Vérifications journalières ........................................................................................................................................................ 50
6.2.
Groupe équipé d'un coffret de commande NEXYS ................................................................................................................ 52
6.2.1 Présentation du coffret ........................................................................................................................................................... 52
6.2.1.1.
Présentation des pictogrammes ............................................................................................................................... 53
6.2.2 Démarrage manuel ................................................................................................................................................................. 54
6.2.3 Arrêt........................................................................................................................................................................................ 55
6.2.4 Défauts et alarmes................................................................................................................................................................. 55
6.2.5 Défauts et alarmes - Détails ................................................................................................................................................... 56
6.2.6 Module de diagnostic MURPHY ............................................................................................................................................. 58
6.3.
Groupe équipé d'un coffret de commande TELYS ................................................................................................................. 64
6.3.1 Présentation du coffret ........................................................................................................................................................... 64
6.3.1.1.
Présentation de la face avant ................................................................................................................................... 64
6.3.1.2.
Description de l'écran ............................................................................................................................................... 66
6.3.1.3.
Description des pictogrammes de la zone 1 ............................................................................................................. 67
6.3.1.4.
Description des pictogrammes de la zone 2 ............................................................................................................. 68
6.3.1.5.
Description des pictogrammes de la zone 3 ............................................................................................................. 69
6.3.1.6.
Affichage des messages de la zone 4 ...................................................................................................................... 72
6.3.2 Démarrage.............................................................................................................................................................................. 76
6.3.3 Arrêt........................................................................................................................................................................................ 77
6.3.4 Défauts et alarmes ................................................................................................................................................................. 77
6.3.4.1.
Visualisation des alarmes et défauts......................................................................................................................... 77
6.3.4.2.
Apparition d'une alarme OU d'un défaut ................................................................................................................... 78
6.3.4.3.
Apparition d'une alarme ET d'un défaut .................................................................................................................... 79
6.3.4.4.
Affichage des codes d'anomalies moteurs ................................................................................................................ 80
6.3.4.5.
Reset du klaxon ........................................................................................................................................................ 81
7. Périodicités de maintenance ................................................................................................................................................................ 81
7.1.
Rappel d'utilité ....................................................................................................................................................................... 81
7.2.
Consignes de sécurité de maintenance ................................................................................................................................. 81
7.3.
Tableau des opérations de maintenance ............................................................................................................................... 82
7.4.
Maintenance des capots ........................................................................................................................................................ 83
7.5.
Maintenance des remorques.................................................................................................................................................. 84
7.6.
Pièces de rechanges usuelles ............................................................................................................................................... 85
7.7.
Diagnostic des pannes ........................................................................................................................................................... 87
7.8.
Essais en charge et à vide ..................................................................................................................................................... 87
8. Batteries de démarrage ....................................................................................................................................................................... 88
8.1.
Vérifier le niveau de l'électrolyte ............................................................................................................................................ 88
8.2.
Vérifier la densité acide-tension ............................................................................................................................................. 88
8.3.
Charger la batterie ................................................................................................................................................................. 89
8.4.
Nettoyer la batterie ................................................................................................................................................................. 89
8.5.
Rechercher les pannes .......................................................................................................................................................... 90
9. Options ................................................................................................................................................................................................ 91
9.1.
Bi-fréquence........................................................................................................................................................................... 91
9.2.
Régime de neutre .................................................................................................................................................................. 94
9.3.
Vanne d'alimentation en carburant......................................................................................................................................... 94
10. Annexes ............................................................................................................................................................................................. 95
10.1.
Annexe A - Manuel d'utilisation et d'entretien moteur ............................................................................................................ 95
10.2.
Annexe B - Manuel d'utilisation et d'entretien alternateur .....................................................................................................237
10.3. Annexe C - Liste des codes d'anomalies des Moteurs John Deere – Volvo .........................................................................297
2/315
TABLE DES FIGURES
Figure 1 : Pictogrammes d’avertissement ................................................................................................................................................. 5
Figure 2 : Pictogrammes d’interdiction ...................................................................................................................................................... 5
Figure 3 : Pictogrammes d’obligation ........................................................................................................................................................ 6
Figure 4 : Pictogrammes d’information ...................................................................................................................................................... 6
Figure 5 : Pictogrammes spécifiques ........................................................................................................................................................ 7
Figure 6 : Pictogrammes pour intervention sur batterie ............................................................................................................................. 7
Figure 7 : Description générale du groupe électrogène ........................................................................................................................... 15
Figure 8: Description générale du groupe électrogène (suite) ................................................................................................................. 16
Figure 9 :Description générale du groupe électrogène (contrôle commande) ......................................................................................... 17
Figure 10 : Exemple de plaque d’identification groupe électrogène ........................................................................................................ 20
Figure 11 : Bac de rétention des fluides .................................................................................................................................................. 21
Figure 12 : Exemple de signalisation française ....................................................................................................................................... 33
Figure 13: Exemples de problèmes pouvant être rencontrés .................................................................................................................. 35
Figure 14 : Points de levage et de déplacement ..................................................................................................................................... 37
Figure 15 :Schéma de liaison à la terre TT.............................................................................................................................................. 39
Figure 16 : Présentation de la face avant ................................................................................................................................................ 52
Figure 17 : Présentation des LEDs .......................................................................................................................................................... 53
Figure 18 : Présentation des pictogrammes ............................................................................................................................................ 53
Figure 19 : Présentation de la face avant ................................................................................................................................................ 64
Figure 20 : Présentation des LEDs .......................................................................................................................................................... 65
Figure 21 : Détail des ports USB ............................................................................................................................................................. 65
Figure 22 : Description de l’écran (exemple) ........................................................................................................................................... 66
Figure 23 : Points de lubrification / graissage remorque.......................................................................................................................... 84
3/315
1. Préambule
1.1. Recommandations générales
Les informations contenues dans ce manuel sont issues des données techniques disponibles au moment de l’impression. Dans un
souci d’amélioration permanente de la qualité de nos produits, ces données sont susceptibles d’être modifiées sans préavis.
Lire attentivement les consignes de sécurité afin d’éviter tout accident, incident ou dommage. Ces consignes doivent être constamment
respectées.
Dans le but de tirer le meilleur rendement et obtenir la plus longue durée de vie possible du groupe électrogène, les opérations de
maintenance doivent être effectuées selon les périodes indiquées dans les tableaux de maintenance joints. Si le groupe électrogène
est utilisé dans des conditions poussiéreuses ou défavorables, certaines périodes devront être réduites.
Veiller à ce que tous les réglages et réparations soient effectués par du personnel ayant reçu une formation appropriée. Nos agents
possèdent cette qualification et peuvent répondre à toutes les questions. Ils sont aussi à même de fournir des pièces détachées et
d’autres services et ils disposent de personnel formé pour assurer la maintenance corrective et préventive ou encore la réfection
complète des groupes électrogènes.
Les côtés gauche et droit sont vus depuis l’arrière du groupe électrogène (le radiateur se trouvant à l’avant).
Nota : Certains manuels d’utilisation et de maintenance des moteurs équipant les groupes électrogènes présentent des coffrets de
commande et indiquent des procédures de démarrage et d’arrêt des moteurs.
Nos groupes électrogènes étant équipés de coffrets de commande spécifiques, seules les informations figurant dans la documentation
des coffrets de commande équipant nos groupes électrogènes sont à prendre en considération.
Par ailleurs et en fonction des critères de fabrication des groupes électrogènes, certains moteurs peuvent être équipés de câblages
électriques spécifiques différents de ceux décrits dans les documentations des moteurs.
1.2. Avertissements
Dans ce manuel, les textes d’avertissement sont traités de la manière suivante :
Danger immédiat.
DANGER
Indique un danger imminent qui peut provoquer un décès ou une blessure grave. Le non-respect de la
consigne indiquée peut entraîner des conséquences graves pour la santé et la vie des personnes
exposées.
Danger potentiel.
Indique une situation dangereuse le cas échéant. Le non-respect de la consigne indiquée peut entraîner
des blessures légères sur des personnes exposées ou des dommages matériels.
ATTENTION
4/315
1.3. Pictogrammes avec leur signification
Les objectifs des pictogrammes de sécurité sont les suivants :
-
Attirer l'attention de l'opérateur ou du technicien de maintenance sur les dangers potentiels.
-
Expliquer comment agir dans l'intérêt de la sécurité des personnes et du matériel.
Les pictogrammes de sécurité présents sur le matériel sont expliqués ci-après.
Attention danger
Attention,
Risque électrique
Attention,
risque d’explosion
Attention,
matières toxiques
Attention,
pièces tournantes
ou en mouvement
Attention,
fluides
pression
Attention,
haute température
Attention,
produit corrosif
Attention
Danger démarrage
automatique
Figure 1 : Pictogrammes d’avertissement
Entrée interdite aux
personnes
non
autorisées
Figure 2 : Pictogrammes d’interdiction
5/315
Lavage
interdit
au
jet
sous
Lecture obligatoire
de la notice du
matériel
Port obligatoire de
vêtements
de
protection adaptés
Port obligatoire de
protections
oculaires
et
auditives adaptées
Point de
obligatoire
Passage obligatoire
de fourche pour
levage
Vérification
obligatoire
charge batterie
levage
de
Maintenance
périodique
obligatoire
Figure 3 : Pictogrammes d’obligation
Terre
Coupe batterie
Raccordements
extérieurs
en
carburant
Carburant gazole
Vidange carburant
Trappe de visite
Remplissage
liquide
de
refroidissement
Vidange liquide de
refroidissement
Raccordement au
secteur
interdit
avant remplissage
eau
Remplissage huile
Vidange huile
Niveau haut bac de
rétention
Vidange
rétention
bac
de
Figure 4 : Pictogrammes d’information
6/315
Produit inflammable,
Ne pas fumer ni produire d’étincelles ou
de flamme
Lecture obligatoire de la notice du
matériel
Alimentation carburant
- Vanne de sélection -
Point de passage des sangles d’arrimage
Figure 5 : Pictogrammes spécifiques
Nettoyer toute projection d’acide sur la
peau ou dans les yeux à l’eau claire.
Port obligatoire de lunettes et de
vêtements de protection adaptés
Consulter rapidement un médecin.
Laver les vêtements contaminés à l’eau.
Figure 6 : Pictogrammes pour intervention sur batterie
7/315
1.4. Consignes de sécurité
MANUEL A CONSERVER
Ce manuel contient d’importantes instructions qui doivent être respectées lors de l’installation et de la maintenance du groupe
électrogène et des batteries.
IMPORTANT - CONSIGNES DE SECURITE
En cas d’incompréhension ou de doute sur un point quelconque de ce manuel, prendre contact avec l’agent le plus proche pour avoir
toutes les explications et démonstrations nécessaires à la bonne utilisation du matériel. Les consignes listées ci-après doivent
impérativement être respectées pour garantir la sécurité des personnes et du matériel. En complément de ces informations, il est
impératif de se reporter aux règles locales et nationales applicables selon la juridiction.
1.4.1 Consignes générales
Installation du matériel
L’installateur du matériel doit établir un document descriptif des éventuelles modifications apportées au matériel lors de l’installation.
Utilisation du matériel
-
-
-
Avant toute intervention sur le matériel :
¾
Nommer un responsable d’exploitation.
¾
Le responsable d’exploitation a pour rôle de surveiller, directement ou indirectement, toute intervention sur le matériel et
de veiller à l’application des consignes de sécurité et d’exploitation.
¾
Le responsable d’exploitation devra lire et comprendre toute la documentation fournie avec le matériel.
Information du personnel :
¾
Rappeler régulièrement les consignes de sécurité et d’exploitation au personnel d’exploitation.
¾
Prendre contact avec le concessionnaire pour toute question sur le matériel et toute demande de formation du personnel.
¾
Mettre les notices constructeurs à disposition des utilisateurs (si possible sur place).
Protection du personnel et du matériel :
¾
Porter des vêtements adaptés.
¾
S’écarter du matériel en fonctionnement.
¾
Tenir éloigné du matériel, les individus non habilités à intervenir, ainsi que les animaux. Appliquer cette consigne, que le
matériel soit en fonctionnement ou à l’arrêt.
¾
Protéger le matériel de toute projection de liquide et intempérie.
¾
Avant tout démarrage du matériel, remonter les capots de protection et fermer toutes les portes d’accès.
¾
Avant tout démarrage du moteur, vérifier la présence de filtre à air et d’un circuit d’extraction correct des gaz
d’échappement.
¾
Respecter les règlements en vigueur concernant l’utilisation du carburant.
¾
Utilisation formellement interdite d’eau de mer ou de tout autre produit électrolytique ou corrosif dans le circuit de
refroidissement.
¾
Procéder aux réglages du matériel en suivant les prescriptions des constructeurs.
¾
Vérifier le bon fonctionnement du matériel.
¾
Pour le matériel sur remorque : serrer le frein de stationnement lorsque le matériel est installé sur le site d'exploitation.
Pendant le calage en pente, s'assurer que personne n’est sur la trajectoire de la remorque.
8/315
Maintenance du matériel
-
Compétences du personnel :
¾
-
-
Veiller à ce que la maintenance du matériel soit effectuée par du personnel ayant reçu une formation appropriée.
Protection du personnel :
¾
Porter des vêtements et lunettes de protection adaptés.
¾
Déposer tout effet personnel susceptible de gêner lors de l’intervention : montre, gourmette, etc.
¾
Placer un panneau sur les commandes du matériel interdisant toute tentative de démarrage.
¾
Débrancher la batterie (et déconnecter le démarreur pneumatique, s’il y en a un) avant d’entreprendre toute opération de
maintenance.
¾
Manipuler le matériel suivant les règles de l’art, en employant des techniques ne mettant pas en danger le personnel.
¾
Porter impérativement une protection sur les mains lors de phase de détection des fuites.
¾
Vérifier périodiquement le bon fonctionnement des dispositifs de sécurité.
Protection du matériel :
¾
Utiliser des outils en bon état et adaptés aux travaux à effectuer. S’assurer de la bonne compréhension du mode d’emploi
avant toute intervention.
¾
Respecter le tableau de maintenance et ses prescriptions. Dans des conditions poussiéreuses ou défavorables, certaines
périodes de maintenance devront être réduites.
¾
Vérifier que les pièces détachées montées sur le matériel sont exclusivement fournies par le concessionnaire.
¾
Manipuler le matériel suivant les règles de l’art, en employant des techniques ne risquant pas de provoquer de
détérioration matériel.
¾
Remplacer tout pictogramme de sécurité manquant ou illisible sur le matériel.
Nota : Les vis de fixation des protections des parties tournantes sont des vis imperdables équipées de rondelles de retenue.
Aussi, afin d’assurer l’intégrité de ce montage, il est interdit d’utiliser des visseuses/dévisseuses électriques ou pneumatiques
pour dévisser ces vis de fixation.
-
-
Nettoyage du matériel :
¾
Nettoyer toute trace d’huile, de carburant ou de liquide de refroidissement avec un chiffon propre.
¾
Utiliser exclusivement des solvants de nettoyage autorisés.
¾
Moyens et produits de nettoyage formellement interdits :
•
essence ou autres substances inflammables ;
•
solution savonneuse contenant du chlore ou de l’ammoniaque ;
•
nettoyeur haute pression.
Consigne complémentaire :
¾
Si nécessaire, prendre contact avec le concessionnaire pour obtenir les services suivants :
•
la réponse à toute question sur le matériel ;
•
une formation du personnel ;
•
la fourniture de la documentation nécessaire à la maintenance ;
•
la fourniture de pièces détachées ;
•
une intervention de maintenance corrective ou préventive.
9/315
Site d’exploitation
-
-
Entretien :
¾
Nettoyer régulièrement l’ensemble du site d’exploitation avec du matériel de nettoyage adapté.
¾
La présence de matières dangereuses ou combustibles à l’intérieur des locaux doit être limitée aux nécessités de
l’exploitation.
Accès :
¾
-
Interdire l’accès libre aux personnes étrangères à l’établissement, à l’exception de celles désignées par l’exploitant.
Respect de l’environnement :
¾
Vidanger et jeter l’huile moteur dans un réceptacle prévu à cet effet (les distributeurs de carburant peuvent récupérer
l’huile usagée).
¾
Le brûlage des déchets à l’air libre est interdit.
¾
Déposer les eaux résiduaires, les boues et les déchets dans un centre de traitement spécialisé.
1.4.2 Consignes contre les risques électriques
MATÉRIEL ÉLECTRIQUE - RISQUE DE CHOC ÉLECTRIQUE
DANGER
-
Lire attentivement la plaque d’identification constructeur. Les valeurs de tension, puissance, courant et fréquence sont
indiquées. Vérifier la concordance de ces valeurs avec l’installation à alimenter.
-
Effectuer les raccordements électriques conformément aux normes et règlements en vigueur dans le pays d’utilisation et au
régime de neutre vendu.
-
Faire intervenir un électricien qualifié pour les cas particuliers de connexion du matériel à un réseau électrique existant.
-
Avant toute intervention d’installation et de maintenance, mettre le matériel hors tension (tension matériel, tension batterie et
tension réseau).
-
Câbler le matériel en respectant le schéma électrique fourni par le constructeur.
-
Manipuler le matériel les mains ou les pieds toujours au sec.
-
Prendre toutes les précautions pour ne jamais toucher des câbles dénudés ou des connexions débranchées.
-
Utiliser et maintenir les câbles en bon état, bien isolés et raccordés de façon correcte et définitive.
-
Remplacer les équipements de protection contre les chocs électriques uniquement que par des équipements identiques
(caractéristiques et valeurs nominales).
-
Utiliser exclusivement des câbles souples résistants, à gaine caoutchouc, conformes à la CEI 245-4 ou des câbles
équivalents.
-
Remonter les plaques de protection (obturateurs) après chaque opération de maintenance.
Nota : L’équipement électrique fourni avec le matériel est conforme à la norme NF C15.100 (France) ou aux normes des pays
concernés.
10/315
1.4.3 Consignes de secours aux personnes en cas de choc électrique
En cas de choc électrique, suivre les indications suivantes :
1.
Eviter tout contact direct soit avec le conducteur sous tension, soit avec le corps
de la victime.
2.
Couper immédiatement la tension et actionner l’arrêt d’urgence du matériel mis en
cause. Nota : Une hache peut être employée pour couper le fil sous tension.
Prendre de très grandes précautions pour éviter l'arc électrique qui en résulte.
3.
En cas d’impossibilité d’atteindre le matériel : éloigner la victime du conducteur
sous tension avec un morceau de bois sec, des vêtements secs ou d'autres
matériaux non-conducteurs.
4.
S’éloigner avec la victime de toute situation de danger de mort.
5.
Avertir les secours.
6.
En cas d’arrêt respiratoire, commencer immédiatement la respiration artificielle.
7.
En cas d’arrêt cardiaque, effectuer un massage cardiaque.
1.4.4 Consignes contre les risques d'incendies, de brûlures et d'explosions
DANGER
CARBURANTS / PRODUITS INFLAMMABLES / FLUIDE SOUS PRESSION
- RISQUE DE BRÛLURE - RISQUE D’INCENDIE - RISQUE D’EXPLOSION -
1.
Avant tout démarrage du matériel, éloigner tout produit inflammable ou explosif (essence, huile, chiffon, etc.).
2.
Interdiction de poser des matériaux combustibles sur les organes chauds du matériel (exemple : tuyau d’échappement).
3.
Eviter tout contact avec les organes chauds du matériel (exemple : tuyau d’échappement).
4.
Prévoir une ventilation adaptée au refroidissement correct du matériel.
5.
Attendre l’arrêt et le refroidissement complet du moteur avant de retirer le bouchon du radiateur.
6.
Attendre l’arrêt et le refroidissement complet du matériel avant de recouvrir le matériel (si nécessaire).
7.
Dépressuriser les circuits d’air, d’huile et de refroidissement avant de déposer ou déconnecter tous raccords, conduites ou
éléments connectés.
8.
Veiller à ce que le matériel en fonctionnement soit fixe (en position stationnaire).
Pour l’installation du matériel sur un véhicule ou autre matériel mobile, une étude préalable devra être
menée afin de prendre en compte les différentes spécificités d’utilisations du groupe électrogène.
ATTENTION
11/315
Carburants
-
Respecter les règlements locaux en vigueur concernant le matériel exploité
ainsi que l’utilisation du carburant (essence, gasoil et gaz).
-
Effectuer le plein en carburant moteur à l’arrêt (excepté pour le matériel
disposant d’un système de remplissage automatique).
-
Interdiction de fumer, d’approcher une flamme ou de provoquer des
étincelles pendant le remplissage du réservoir.
-
Prévoir une protection adaptée contre l’incendie et les explosions.
-
Remplacer les canalisations dès que leur état l’exige.
Huiles
1.
S’assurer que le système n’est plus sous pression avant toute intervention.
2.
Eviter tout contact avec de l’huile chaude.
3.
Attendre l’arrêt et le refroidissement complet du moteur, avant de faire le plein en huile.
4.
Avant tout démarrage du moteur, remettre en place le bouchon de remplissage d’huile.
5.
Interdiction de revêtir le matériel d’une fine couche d’huile dans le but de le protéger de la rouille.
Batterie
-
Interdiction de fumer, d’approcher une flamme ou de provoquer des étincelles à proximité des batteries (particulièrement
lorsque les batteries sont en cours de charge).
Gaz d’alimentation (concerne les groupes électrogènes fonctionnant au gaz)
-
Réclamer les notices techniques d’utilisation et les fiches de données de sécurité du GPL ou GN auprès du fournisseur de
gaz.
-
Pour toute intervention sur une installation de gaz, faire intervenir un spécialiste reconnu.
-
Effectuer les opérations d’approvisionnement en gaz exclusivement en extérieur et suivant la réglementation locale, dans une
zone éloignée de tout feu et non fréquentée par des personnes ou des animaux.
-
Vérifier l’étanchéité du circuit d’alimentation en gaz avec de l’eau savonneuse et le circuit en pression ou avec un détecteur de
fuites.
-
Interdiction de fumer, d’approcher une flamme ou de provoquer des étincelles pendant le remplissage de la citerne et à
proximité de groupe électrogène.
12/315
1.4.5 Consignes contre les risques toxiques
DANGER
GAZ D’ECHAPPEMENT - PRODUITS TOXIQUES
- RISQUE TOXIQUE -
Gaz d’échappement
-
Prévoir une ventilation appropriée pour évacuer les gaz d’échappement vers l’extérieur
et en éviter l’accumulation.
-
Respecter les règlements locaux en vigueur concernant le matériel exploité ainsi que
l’utilisation du carburant (essence, gasoil et gaz).
-
Examiner périodiquement l’échappement des gaz brûlés.
-
Remplacer les canalisations dès que leur état l’exige.
Nota : L’oxyde de carbone présent dans les gaz d’échappement peut entraîner la mort si le taux de concentration est trop important
dans l’atmosphère que l’on respire.
Inhibiteur de corrosion présent dans le liquide de refroidissement (contient de l’alcali)
-
Lire les prescriptions sur l’emballage.
-
Tenir le produit hors de portée des enfants.
-
Ne pas ingérer.
-
Eviter tout contact prolongé ou répété avec la peau.
-
Ne jamais mettre en contact avec les yeux.
En cas de contact avec les yeux :
1.
Rincer immédiatement et abondamment à l’eau pendant au moins 15 minutes.
2.
Appeler immédiatement un médecin.
En cas de contact avec la peau :
1.
Laver abondamment à l’eau et au savon.
2.
Appeler immédiatement un médecin.
Carburants et huiles
-
Ne pas inhaler.
-
Assurer une bonne ventilation.
-
Utiliser un masque de protection adapté.
13/315
Electrolyte des batteries
-
Eviter tout contact avec la peau et les yeux.
-
Mettre des lunettes et des vêtements de protection adaptés et des
gants résistant aux bases fortes pour manipuler l’électrolyte.
En cas de projections dans les yeux :
1.
Rincer immédiatement à l’eau courante et/ou avec une solution d’acide borique diluée à 10%.
2.
Appeler immédiatement un médecin.
1.4.6 Consignes contre les risques liés aux phases de manutention
DANGER
PHASES DE MANUTENTION - RISQUE DE CHUTE
1.
Choisir les engins et matériels de manutention appropriés en fonction du type de matériel à manutentionner. Vérifier que la
capacité de manutention est suffisante.
2.
Vérifier que les engins et matériels de manutention sont en bon état de fonctionnement.
3.
Respecter les instructions de manutention décrites dans la présente documentation et les consignes des pictogrammes
affichés sur le matériel à manutentionner.
4.
Veiller à ne jamais se placer sous la charge manutentionnée.
Nota : Les anneaux de levage prévus sur le matériel sont dimensionnés pour manutentionner le matériel seul. Dans le cas ou des
équipements supplémentaires sont montés sur le matériel, une étude devra être menée pour définir le centre de gravité de l’ensemble
et vérifier la bonne tenue mécanique de la structure du matériel ainsi que de ses anneaux de levage.
1.4.7 Consignes contre les risques liés au bruit
NIVEAU SONORE ÉLEVÉ - RISQUE DE PERTE D’AUDITION
DANGER
-
Utiliser impérativement des protections auditives adaptées en cas de travail à proximité d’un groupe électrogène en
fonctionnement.
Nota : Pour les groupes électrogènes utilisés en intérieur, pour lesquels les niveaux de bruit ambiant dépendent des conditions
d’installation, il n’est pas possible de spécifier ces niveaux de bruit ambiant dans les instructions d’exploitation. Comme une exposition
prolongée à un niveau de pression acoustique élevé peut engendrer des dommages auditifs permanents, il est nécessaire d’effectuer,
après l’installation, des mesures acoustiques pour déterminer le niveau de pression acoustique et, si nécessaire, mettre en œuvre des
mesures préventives appropriées.
14/315
2. Description générale
2.1. Description du groupe
Vue d’ensemble
5
4
1
6
2
3
Figure 7 : Description générale du groupe électrogène
1
2
Coffret de commande
Plaque signalétique
4
5
3
Passage de fourches
6
15/315
Grille de protection
Pompe de vidange huile
Vanne
pour
alimentation
extérieure ( option )
4
5
6
1
3
2
Figure 8: Description générale du groupe électrogène (suite)
1
2
3
Porte accès radiateur
Barre de traction
Batterie de démarrage
4
5
6
16/315
Anneau de levage
Alternateur
Moteur
Contrôle commande
1
4
3
5
2
6
Figure 9 :Description générale du groupe électrogène (contrôle commande)
1
2
3
Coffret de commande
Arrêt d’urgence
Relais différentiel
4
5
6
Remarque : Photo présentée avec le coffret Nexys.
17/315
Compteur horaire
Disjoncteur puissance
Bornier de raccordement
2.2. Caractéristiques techniques
RENTAL POWER / R275C3
Gamme / Type de groupe
Poids et Dimensions
Dimensions avec réservoir grande autonomie
Encombrement l x w x h :
4332 mm x 1361 mm x 2431 mm
Poids :
4090 kg à vide / 5060 kg en ordre de marche
Capotage:
M3227-DW
Niveau de pression acoustique:
à 1 m: dB(A) : 77
incertitude : 0.70
Puissances
Intensité maxi (A)
Puissance secours (1) Puissance Prime (2)
Secours
kW / kVA
kW / kVA
400/230
50
3
0.8
397
250 / 275
200 / 220
(1) ESP: Puissance Stand-by disponible pour une utilisation secours sous charge variable jusqu’à 200h par an en accord avec
lSO 8528-1, pas de surcharge disponible dans ce service.
(2) PRP: Puissance principale disponible en continue sous charge variable pendant un nombre d’heure illimité par an en accord
avec IS0 8528-1, une surcharge de 10% une heure toutes les 12 heures est disponible en accord avec ISO 3046-1.
-Conditions d’utilisation :
Température d'admission de l'air ESP/PRP 40°C, altitude 1000 m au-dessus du niveau de la mer, humidité relative 60%.
Tension
HZ
Phase
P.F.
Données moteur
Fabricant / modèle
Type
Disposition des cylindres
Cylindrée
Vitesse de rotation
Puissance secours/Prime maxi. à vitesse nominale
Type de régulation
JOHN DEERE 6090HFS85
Turbo, Air / Water
6 XL
8.98 L
1500 Tr/min
253 / 230 kW
Electrique
Consommation carburant
110 % (puissance secours)
62.90 L/h
Carburant
Type de carburant
Capacité du réservoir grande autonomie
Gasoil
1000 L
Lubrification
Capacité d’huile
Mini. Pression d’huile
31.00 L
1.9 bar
Refroidissement
Type de réfrigérant
Puissance ventilateur
Thermostat
Température d’eau maxi
Gencool
8 kW
85-95 °C
110°C
18/315
Données alternateur
● Conforme avec les normes NEMA MG21,
UTE NF C51.111, VDE 0530, BS 4999, CEI 34.1, CSA
Type
Nombre de phases
Régulation
Nombre de pôles
Type d’excitation
Classe d’isolement
Nombre de palier(s)
● L’alternateur est protégé contre les court-circuits
● Imprégnation vacuum, bobinage époxy, indice de protection IP23
LEROY SOMER LSA462L6
3
R450
4
AREP
H
1
Coffret(s) de commande
NEXYS
Caractéristiques standards :
Fréquencemètre, Voltmètre, Ampèremètre
Alarmes et défauts :
Pression d’huile, Température d’eau, Non démarrage,
Survitesse, Mini/maxi alternateur, Niveau bas fuel, Arrêt
d’urgence
Paramètres moteur :
Compteur horaire, Vitesse moteur, Tension batterie, Niveau fuel,
Préchauffage air
TELYS
Caractéristiques standards :
Voltmètre, Ampèremètre, Fréquencemètre
Alarmes et défauts :
Pression d’huile, Température d’eau, Non démarrage,
Survitesse, Mini/maxi alternateur, Mini/maxi tension batterie,
Arrêt d’urgence
Paramètres moteur :
Compteur horaire, Pression d’huile, Température d’eau, Niveau
fuel, Vitesse moteur, Tension batteries
19/315
2.3. Identification des groupes électrogènes
Les groupes électrogènes et leurs composants sont identifiés au moyen de plaques d’identification.
Les règles précises d’identification de chaque composant majeur (moteur, alternateur…) sont décrites dans les documents propres à
chaque fabricant se trouvant en annexes de ce manuel.
9 - Température ambiante maximale pour la
puissance assignée (°C)
1 - Groupe électrogène
2 - Marque du constructeur
10 - Fréquence assignée (Hz)
3 - Modèle
11 - Vitesse de rotation du groupe électrogène (RPM)
4 - Numéro de série
12- Tension assignée (V)
5 - Année de fabrication
6 - Puissance assignée (kVA et kW) suivant la norme
ISO 8528-1
13 - Intensité assignée (A)
14 - Masse (kg)
PRP : puissance principale
15 - Marquage CE
ESP : puissance de secours
16
7 - Facteur de puissance assigné
8 - Altitude maximale du site au dessus du niveau de
la mer (m) pour la puissance assignée
Marquage
norme
(exemple GOSSTANDART)
17 - Pression acoustique
18 - Puissance acoustique
Figure 10 : Exemple de plaque d’identification groupe électrogène
20/315
hors
CE
2.4. Rétention des fluides
Les éventuels écoulements des fluides contenus dans les groupes électrogènes (carburant, huile et liquide de refroidissement ou eau
de pluie ou de condensation) sont récupérés dans un bac de rétention.
La capacité des bacs permet de récupérer 110% de la totalité des fluides contenus dans le groupe équipé.
Figure 11 : Bac de rétention des fluides
Les groupes sont équipés d’une alarme visuelle signalant le niveau haut du bac de rétention.
Dans tous les cas, il convient de vérifier régulièrement l’absence de fluides (carburant, huile et liquide de refroidissement ou eau de
pluie ou de condensation) dans les bacs de rétention. En cas de besoin, effectuer une purge des bacs par l’orifice de vidange.
9
NOTA : Ne jamais vidanger ces fluides sur le sol, mais dans un réceptacle prévu à cet effet.
21/315
2.5. Carburants, lubrifiants et liquides de refroidissement
Toutes les spécifications (caractéristiques des produits) figurent dans les manuels de maintenance des moteurs et des alternateurs
joints à ce manuel.
En complément de celles-ci, nous préconisons les carburants, lubrifiants et liquides de refroidissement mentionnés dans le chapitre
« Spécifications ».
2.5.1 Spécifications des carburants
Exigences générales de qualité
La qualité du carburant est primordiale pour la performance du moteur. Ceci concerne aussi bien les performances techniques, comme
la longévité, la puissance fournie et la consommation de carburant, ainsi que la capacité de respecter les exigences émises par les
autorités concernant les émissions polluantes. Seuls des carburants conformes aux exigences légales en vigueur et aux normes
nationales et internationales doivent être utilisés. Consulter le distributeur de carburant local pour s’informer des caractéristiques
du gazole disponible dans la région.
Exemples de normes et d'exigences :
EN 590
Norme européenne (CEN) de carburant pour automobiles - carburants pour moteur
Diesel (gazole) - exigences et méthodes d'essai
ASTM D 975 1-D et 2-D
American Society for Testing and Materials : exigence de base aux États-Unis et au
Canada
JIS KK 2204
Japanese Industrial Standards : normes industrielles japonaises
Respect des émissions polluantes
Les mesures de certification attestant que les valeurs limites d’émission légales sont respectées sont effectuées avec les carburants
certifiés conformes aux normes et exigence citées ci-dessus.
Tenue aux basses températures
Lorsque la température extérieure est basse, la fluidité du carburant Diesel peut devenir insuffisante suite à un dépôt de paraffine.
Aussi, afin d’éviter des dysfonctionnements (filtres bouchés, par ex.), se procurer, en hiver, des carburants Diesel suffisamment fluides
au froid.
Les exigences à respecter pour les différentes régions géographiques et pour les différentes saisons (hiver/été) sont spécifiées dans
les normes et/ou réglementations nationales. Les compagnies pétrolières doivent toujours veiller à fournir des carburants dont les
propriétés d'écoulement à froid sont correctes pour toute période de l'année. En général, le gazole reçoit des additifs pour qu’il puisse
être utilisé à basse température dans la région où il est commercialisé.
L’additivation du carburant doit respecter les recommandations des fabricants des moteurs et maintenir un pouvoir lubrifiant
convenable pour les systèmes d’injection. Il est préférable de privilégier les carburants additivés en raffinerie que ceux modifiés dans la
cuve de stockage.
22/315
Caractéristiques générales du gazole
Le carburant utilisé doit avoir les caractéristiques suivantes (liste non exhaustive) :
La teneur en soufre doit correspondre aux réglementations sur les émissions en vigueur dans
la région où le groupe électrogène est utilisé.
Pour les États-Unis et les pays appliquant la réglementation EPA
Utiliser uniquement du gazole Ultra Low Sulfur Diesel (ULSD) d’une teneur maximale en
soufre de 15 mg/kg pour les moteurs certifiés Intérim Tier 4 et Tier 4.
Pour l’Union européenne
Teneur en souffre
La directive 2009/30/CE, qui a pour objectif de limiter la pollution atmosphérique, impose
l'utilisation d'un gazole avec une très faible teneur en soufre de 10 mg/kg, pour les engins
mobiles non routiers.
En France, cette obligation se traduit par la création d'un gazole, dit non routier « GNR ». La
teneur maximale en soufre admissible est de 10 mg/kg. Cependant, les États membres
permettent que ces gazoles contiennent jusqu'à 20 mg/kg de soufre au moment de leur
distribution aux utilisateurs finaux. Il est recommandé d’éviter le stockage prolongé du gazole
non routier (plus de 6 mois).
Viscosité et densité
La viscosité et la densité agissent directement sur les performances (puissance et
consommation de carburant), les émissions et la durée de vie du moteur. Un niveau de
viscosité et de densité bas diminue la puissance du moteur et augmente la consommation de
carburant. Un niveau de densité et de viscosité trop élevé nuit sérieusement à la durée de vie
et au fonctionnement du système d'injection de carburant.
Pour maintenir une performance technique et environnementale adéquate, la viscosité et la
densité doivent être conformes aux spécifications indiquées dans les notices des fabricants
des moteurs équipant nos groupes électrogènes.
Pouvoir
lubrifiant
(ou capacité de
lubrification
ou
onctuosité)
Afin de protéger le système d'injection de carburant contre toute usure excessive, le carburant
doit impérativement avoir un pouvoir lubrifiant satisfaisant (se référer aux notices des
fabricants des moteurs équipant nos groupes électrogènes).
Indice de cétane
Le comportement d'allumage des carburants Diesel est décrit par l'indice de cétane. L'indice
de cétane est important pour les émissions, la capacité de démarrage au froid et les bruits du
moteur. Les exigences techniques sont de 45 minimum.
Eau
contaminants
Le carburant et le réservoir ne doivent pas contenir de l'eau. L'eau augmente la corrosion et
l'usure des pièces du moteur, particulièrement au niveau du système d'injection. De plus, l'eau
favorise le développement de bactéries et de champignons dans le réservoir, ce qui peut
colmater le filtre à carburant. Le carburant ne doit contenir aucune sorte de résidus. Les
contaminants organiques (bactéries, champignons, etc.) peuvent bloquer les filtres à
carburant ; les matériaux inorganiques dans le carburant (poussière, sable) peuvent provoquer
de graves dommages à l'équipement d'injection.
et
23/315
2.5.2 Spécifications des lubrifiants
Indispensable pour le bon fonctionnement du moteur, iIl faut choisir l’huile en fonction de son utilisation. En effet, outre la fonction de
lubrification, une huile doit aussi :
-
refroidir certaines pièces ;
protéger les parties métalliques contre la corrosion ;
accroître l’étanchéité notamment entre pistons, segments et cylindres ;
évacuer des impuretés (jusqu’au filtre).
Il est recommandé d’utiliser un lubrifiant haut de gamme pour moteurs Diesel. Le tableau ci-dessous indique, par marque de moteurs,
les huiles recommandées.
Moteur
Marque
Type
Marque
Type
Cummins
Tous
GenPARTS
GENLUB TDX 15W40
John Deere
Tous
John Deere
John Deere PLUS-50
GenPARTS
GENLUB TDX 15W40
MTU
Tous
GenPARTS
GENLUB TDX 15W40
Mitsubishi
Tous
GenPARTS
GENLUB TDX 15W40
Fuel
GenPARTS
GENLUB TDX 15W40
Gaz
MOBIL
PEGASUS 705
Volvo
Tous
GenPARTS
GENLUB TDX 15W40
Doosan
Tous
GenPARTS
GENLUB TDX 15W40
GenPARTS
GENLUB TDX 15W40
ou Kohler
ou Kohler 5W40, suivant modèle du moteur
Perkins
Lombardini
Kohler
Tous
Viscosité
La viscosité est une mesure de résistance à l'écoulement d'un fluide. La viscosité d'une huile moteur s'exprime par 2 grades SAE
(Society of Automotive Engineers). Un grade à froid et un grade à chaud. Le grade à froid se situe devant la lettre W.
Le 1er grade traduit la viscosité dynamique à froid, à savoir, la capacité à démarrer le moteur et à amorcer la pompe à huile (et donc
de graisser rapidement les différents organes). Plus le nombre est faible, plus l’huile est fluide.
Le 2ème grade traduit la viscosité cinématique à chaud. Plus le nombre est élevé, plus épais sera le film d'huile à chaud (il favorise la
protection et l'étanchéité). Plus le nombre est bas, meilleure sera la réduction de frottement à chaud (il favorise les économies de
carburant).
Afin d'assurer une protection immédiate à chaque démarrage du moteur, le choix du grade de viscosité à froid est primordial. L'huile la
plus fluide est la plus rapide pour le temps de mise en huile du moteur. Elle devra être choisie en fonction de la température ambiante.
Voir tableau ci-dessous.
24/315
Caractéristiques de l’huile GENLUB TDX 15W40
Performances
L’huile GENLUB TDX est une huile minérale multigrade 15W40 qui répond aux spécifications suivantes : ACEA E3 et API CG-4.
ACEA E3 : huile ayant une excellente stabilité de la viscosité, adaptée aux intervalles de vidange prolongés et aux conditions
d'utilisation sévères.
API CG-4 : huile particulièrement efficace pour répondre aux exigences en matière d'émissions.
ACEA = Association des Constructeurs Européens d’Automobiles
API = American Petroleum Institute
Caractéristiques
Caractéristiques
Unités
Grade SAE 15W-40
kg/m3
883
mm2/s (cSt)
14
Indice de viscosité
-
130
Point d'écoulement
°C
- 27°
Point éclair
°C
>200
mgKOH/g
9.7
Densité (masse volumique) à 15 °C
Viscosité cinématique à 100 °C
TBN*
Valeurs types données à titre indicatif
* TBN (Indice de Base Total – degré d’alcalinité) : permet de vérifier la réserve d’alcalinité de l’huile selon la norme ASTMD 2896. Ce
contrôle permet d’apprécier la faculté du produit à rester en service et de vérifier l’aptitude du lubrifiant à neutraliser l’acidité contenue
dans l’huile, devenant corrosive pour les éléments métalliques de l’organe lubrifié.
2.5.3 Spécifications des liquides de refroidissement
Le système de refroidissement interne du moteur permet au moteur de fonctionner à une température exacte.
Le tableau ci-dessous indique, par marque de moteurs, les liquides de refroidissement recommandés.
Moteur
Marque
Type
Mitsubishi
Tous
Marque
Type
Mitsubishi
LLC
GenPARTS
GENCOOL PC -26
MTU
Tous
GenPARTS
GENCOOL PC -26
John Deere
Tous
GenPARTS
GENCOOL PC -26
Volvo
Tous
GenPARTS
GENCOOL PC -26
Doosan
Tous
GenPARTS
GENCOOL PC -26
25/315
Caractéristiques du liquide de refroidissement GENCOOL PC -26
Performances
Le liquide de refroidissement GENCOOL PC -26 est un fluide de refroidissement, prêt à l’emploi, haute protection et produit à partir
d’un antigel homologué par la plupart des constructeurs (antigel concentré Power Cooling).
Il possède les performances suivantes :
-
Anticorrosion renforcée : améliore l’efficacité et la longévité du système de refroidissement.
Spécial haute température : favorise l’échange thermique.
Protection longue durée : contre la surchauffe et la corrosion dans des conditions extrêmes d’utilisation.
Compatible avec le liquide d’origine (il est toutefois recommandé de vidanger totalement le circuit de refroidissement lors du
remplacement du liquide).
Caractéristiques
Caractéristiques
Unités
Spécifications
kg/m3
1053 ± 3
pH
pH
7.5 à 8.5
Réserve d’alcalinité
ml
≥ 10
Température d’ébullition
°C
105 ± 2
Température de congélation
°C
-26 ± 2
Densité (masse volumique) à 20 °C
Valeurs types données à titre indicatif
26/315
3. Transport du matériel
3.1. Avertissements sur le transport
Interdiction de faire fonctionner les groupes électrogènes lors de leur transport.
ATTENTION
3.2. Préparer le transport
Avant toute phase de transport, respecter les étapes suivantes :
1.
Fermer le robinet en sortie réservoir d’appoint d’huile.
2.
Faire le plein d’huile dans le réservoir d’appoint d’huile.
3.
Faire le plein d’huile dans le carter moteur.
4.
Faire le plein de carburant dans le réservoir embarqué.
5.
Vérifier que les batteries sont montées et chargées avec électrolyte.
3.3. Transport routier
3.3.1 Groupes électrogènes avec et sans capot
Le transport routier des groupes électrogènes doit s’effectuer conformément aux réglementations des pays concernés.
Pour le transport routier des groupes électrogènes, respecter les étapes suivantes :
1.
Mettre une housse plastique sur les groupes électrogènes sans capot lors du transport.
2.
Choisir le matériel de transport (remorque, semi remorque…) approprié à cet usage et présentant toutes les garanties tant sur
le plan de la capacité à supporter la charge, que sur les dispositifs de fixation.
3.
Caler et pointer les groupes électrogènes au plancher du matériel de transport.
4.
Sangler les groupes électrogènes à leur matériel de transport.
5.
Choisir l’itinéraire de transport permettant d’emprunter des routes carrossables et de qualité suffisante pour ne pas
endommager les groupes électrogènes embarqués.
27/315
3.3.2 Groupes électrogènes sur remorques
3.3.2.1.
Atteler et dételer la remorque
Roue jockey pour
remorque type
M3128
et
M3129
Roue jockey pour
remorque type
M3126
et
M3127
Avant d'atteler la remorque, vérifier le système d'attelage du véhicule tracteur ; celui-ci devra être parfaitement adapté à la remorque.
ATTENTION
Tracter une remorque avec un dispositif non conforme (barre, câbles, cordage, etc.) expose à des accidents
graves.
Vérifier également :
L'absence d'amorce de rupture ou d'usure importante du système d’attelage.
Le fonctionnement correct du système de verrouillage.
28/315
Attelage d’une remorque équipée d’un anneau d’attelage
1.
Conduire le véhicule tracteur ou approcher la remorque jusqu’au point d’attelage, puis :
-
2
La roue jockey étant en contact avec le sol, mettre le stabilisateur (1) en position haute :
¾ Desserrer la mâchoire du stabilisateur (2) avec son levier ;
¾ Remonter le stabilisateur au maximum ;
1
¾ Serrer la mâchoire du stabilisateur (2) avec son levier.
-
Retirer les cales de roue si besoin et les ranger.
2.
Mettre la remorque parallèlement au sol à l’aide de la manivelle de la roulette de guidage (roue jockey).
3.
Mettre l’anneau d’attelage au dessus du système d'attelage du véhicule tracteur :
A l’issue de ce réglage la remorque doit rester parallèle au sol.
Ajuster éventuellement la hauteur du timon avec la roue jockey pour permettre l’accrochage
ATTENTION
4
4.
-
Enlever la goupille de sécurité du timon (3) ;
-
Dévisser l’écrou avec son levier (4) ;
-
Utiliser la poignée du timon réglable pour mettre l’anneau au-dessus du système d'attelage ;
-
Visser l’écrou pour immobiliser le timon ;
-
Mettre en place la goupille de sécurité du timon.
3
5
Accrocher l’anneau au système d'attelage :
-
5.
Abaisser la remorque en décollant la roue jockey du sol avec sa manivelle (5).
Immobiliser la roue jockey en position remorquage :
La roue jockey en position remorquage ne doit jamais :
- Gêner l’action du câble de décrochage ;
- Coincer les câbles électriques.
ATTENTION
Remorque type M3128 / M3129
Remorque type M3126 / M3127
-
Orienter la roue jockey vers l’arrière.
-
Retirer la goupille de sécurité du bloqueur de position (8).
-
Remonter la roue jockey avec sa manivelle (5) dans
les encoches de son tube (6).
-
Retirer le bloqueur de position (8).
-
Mettre la roue jockey en position remorquage.
-
Desserrer la mâchoire du tube (7) avec son levier.
-
Mettre en place le bloqueur de position (8).
-
Remonter le tube au maximum.
-
-
Serrer la mâchoire du tube (7) avec son levier.
Mettre en place la goupille de sécurité du bloqueur de
position (8).
-
Remonter au maximum et perpendiculairement au timon
la roue jockey avec sa manivelle.
6
5
7
8
29/315
6.
Fixer le câble de décrochage à la platine d’attelage du véhicule tracteur.
Exemples de fixation du câble d’attelage
Si l’anneau d’attelage n'est pas correctement relié au crochet d'attelage, la remorque se séparera du véhicule
tracteur. Dans ce cas le câble de décrochage actionne le frein de stationnement (qui devient alors un frein
d’urgence).
ATTENTION
Pour que ce dispositif remplisse pleinement son rôle, le câble de décrochage :
- NE DOIT PAS être enroulé autour de la roue jockey car cela interdirait le freinage d’urgence ;
- NE DOIT PAS être tendu ni entravé car cela pourrait entraîner le freinage d’urgence pendant le
remorquage ;
- DOIT cheminer aussi droit que possible et n’être gêné en aucun point ;
- DOIT avoir une longueur suffisante pour que la prise de virages soit possible.
7.
Brancher la fiche du câble électrique qui commande l’éclairage des feux, des clignotants, etc. sur la prise du véhicule tracteur.
8.
Enlever le frein de stationnement :
-
Retirer les cales de roue si besoin et les ranger ;
-
Effectuer simultanément les opérations suivantes sur le frein de stationnement :
¾ Appuyer sur le bouton de déverrouillage (9) ;
9
¾ Abaisser à fond la poignée (10).
10
30/315
Dételage d’une remorque équipée d’un anneau d’attelage
1.
Immobiliser la remorque :
-
Placer des cales sous les roues ;
-
Serrer le frein de stationnement :
¾ Lever à fond le levier du frein de stationnement (10).
2.
Débrancher du véhicule tracteur la fiche du câble électrique qui commande l’éclairage des feux, des clignotants, etc.
3.
Enlever le câble de décrochage du véhicule tracteur.
4.
Dégager l’anneau d’attelage :
Remorque type M3128 / M3129
Remorque type M3126 / M3127
-
Sortir la roue jockey des encoches du tube (6) avec
sa manivelle (5).
-
Retirer la goupille de sécurité du bloqueur de position (8)
de la roue jockey.
-
Desserrer la mâchoire du tube (7) avec son levier.
-
Retirer le bloqueur de position (8).
-
Descendre le tube jusqu’à ce que la roue jockey
touche le sol.
-
Mettre la roue jockey en position basse.
-
Mettre en place le bloqueur de position (8).
-
Serrer la mâchoire du tube (7) avec son levier.
-
Mettre en place la goupille du bloqueur de position.
-
Descendre la roue jockey jusqu’au sol avec sa manivelle.
6
5
7
8
-
Faire supporter la charge à la roue jockey :
¾ Descendre la roue jockey avec sa manivelle ;
¾ Lorsque vous êtes certain que la roue jockey supporte toute la charge (le timon monte), décrocher la remorque du
véhicule.
5.
Mettre le stabilisateur (1) en place :
-
Desserrer la mâchoire du stabilisateur (2) avec son levier ;
-
Mettre le stabilisateur en contact avec le sol ;
-
Serrer la mâchoire du stabilisateur (2) avec son levier.
2
31/315
1
3.3.2.2.
Contrôle avant remorquage
Avant la première utilisation, il est impératif de contrôler le serrage des vis de roue.
ATTENTION
Avant d'effectuer un remorquage, effectuer les vérifications suivantes :
Serrage des roues ;
Verrouillage du crochet d'attelage ;
Pression des pneumatiques ;
Fonctionnement de la signalisation lumineuse ;
Fermeture des portes du capot du groupe ;
Frein de stationnement desserré ;
Roulettes de guidage et stabilisateurs avant et arrières relevés et verrouillés ;
Mise en place du câble de décrochage.
PRESSION DES PNEUMATIQUES EN BAR
145R13
2.2
185R14C
4.5
155 / 70R13
2.5
195R14C
4.5
185 / 70R13
2.5
215R14C
4.5
175R14C
4.5
215 / 75R14C
4.5
COUPLE DE SERRAGE DES ROUES
Axe de 10
60 Nm
Axe de 14 et 16
120 Nm
3.3.2.3.
Conduite
La vitesse de roulage doit être adaptée à l'état de la route et au comportement de la remorque.
Vitesse maximale sur route : 140km/h.
Un roulage à allure soutenue provoque un échauffement des pneumatiques ; il est donc important de s'arrêter de temps en temps et de
contrôler ceux-ci. Un échauffement excessif peut provoquer un éclatement et par conséquent un accident grave. Lors des manœuvres
en marche arrière, ne pas oublier de verrouiller le frein à inertie.
Une attention particulière sera apportée au serrage des roues des véhicules neufs.
En effet, lors des premiers kilomètres, un échauffement des moyeux et des tambours de freins provoqueront
une diminution du serrage des roues. Il est donc impératif de contrôler les serrages tous les 10 kilomètres
jusqu'à ce qu’aucun desserrage ne soit plus constaté.
ATTENTION
Le contrôle du serrage devra néanmoins être effectué avant chaque remorquage.
32/315
Eclairage / signalisation
Les avertisseurs lumineux sont obligatoires pour la conduite sur route. La signalisation doit être conforme aux réglementations en
vigueur dans les pays d’utilisation.
Dispositifs réfléchissants avant (de couleur blanche)
Feux rouges arrières
+ indicateurs de changement de direction
+ feux stop
Dispositifs réfléchissants arrière
(triangle rouge)
Dispositifs réfléchissants latéraux (de couleur orange)
Figure 12 : Exemple de signalisation française
3.4. Transport ferroviaire
3.4.1 Groupes électrogènes avec et sans capot
Le transport ferroviaire des groupes électrogènes doit se faire en respectant les règles propres au transport ferroviaire.
Pour le transport ferroviaire des groupes électrogènes, respecter les étapes suivantes :
1.
Mettre une housse plastique sur les groupes électrogènes sans capot lors du transport.
2.
Choisir le matériel de transport approprié à cet usage et présentant toutes les garanties tant sur le plan de la capacité à
supporter la charge, que sur les dispositifs de fixation.
33/315
3.5. Transport maritime
3.5.1 Groupes électrogènes avec et sans capot
Le transport doit s’effectuer conformément aux règles du transport maritime. Les groupes électrogènes doivent être transportés en
conteneur maritime.
Pour le transport maritime des groupes électrogènes, respecter les étapes suivantes :
1.
Choisir le matériel de transport approprié à cet usage et présentant toutes les garanties tant sur le plan de la capacité à
supporter la charge, que sur les dispositifs de fixation.
2.
En cas de conteneur de groupage, prévoir un emballage en caisse de type SEI.
3.6. Transport aérien
Le transport aérien des conteneurs doit se faire en respectant les règles propres au transport aérien.
L’ONU a classifié les groupes électrogènes comme "marchandise dangereuse" répertoriée sous le code UN 3166 - classe 9 - "Engine,
internal combustion (flammable liquid powered)".
Toute expédition de groupe électrogène en aérien devra faire l’objet d’une déclaration préalable auprès de la compagnie aérienne,
suivant le formulaire MOD3909.
Pour le transport aérien, respecter les étapes suivantes :
1.
Choisir le matériel de transport approprié à cet usage et présentant toutes les garanties tant sur le plan de la capacité à
supporter la charge, que sur les dispositifs de fixation.
2.
Emballer impérativement les armoires électriques en caisse SEI 4 C (caisse pleine sous house étanche).
34/315
4. Installation - Raccordements
4.1. Décharger le groupe électrogène
4.1.1 Choisir l'emplacement
Pour choisir l’emplacement du groupe électrogène, tenir compte de :
- la proximité du tableau de distribution électrique ;
- la nuisance occasionnée par le bruit ;
- l’alimentation en carburant ;
- l’évacuation des gaz brûlés ;
- la direction de ces gaz et des bruits émis.
Echappement et ventilation incorrects
Terrain trop accidenté ou meuble
Assise du groupe incorrecte
Ouverture des portes du capot impossible
Remplissage carburant impossible
Figure 13: Exemples de problèmes pouvant être rencontrés
35/315
4.1.2 Respecter la sécurité lors du déchargement
Toujours s’assurer du respect des consignes de sécurité avant de procéder au déchargement
ATTENTION
- Engins ou matériels de levage appropriés aux travaux demandés et à la masse du groupe. Celle–ci est indiquée sur la plaque
d’identification du groupe électrogène.
- Position correcte de l’élingue dans l’anneau de levage central ou des bras élévateurs dans les passages de fourches prévus pour
cette opération.
- Sol pouvant recevoir, sans contrainte, la charge du groupe et de son engin de levage (dans le cas contraire, poser des madriers
suffisamment résistants et de façon stable).
- Dépose du groupe le plus près possible de son lieu d’utilisation ou de transport, sur une aire dégagée et libre d’accès.
Exemple de matériel à utiliser :
9
grue ;
9
élingues ;
9
palonnier ;
9
crochet de sécurité ;
9
manilles ;
9
chariot élévateur.
4.1.3 Déchargement du groupe électrogène
Avant tout déchargement ou déplacement du groupe vérifier que le dispositif de levage utilisé est à même de
supporter la masse du groupe indiquée sur la plaque d’identification du groupe électrogène.
ATTENTION
4.1.3.1.
Elingage
1.
Fixer l’élingue de l’engin de levage à l’anneau du groupe électrogène (rep.1) en montant sur le marche pied prévu à cet effet.
2.
Tendre légèrement l’élingue.
3.
S’assurer de la bonne fixation de l’élingue et de la solidité de l’ensemble.
4.
Soulever doucement le groupe électrogène.
5.
Diriger et stabiliser le groupe électrogène vers l’emplacement choisi.
6.
Poser avec précautions le groupe électrogène tout en continuant à le positionner.
7.
Détendre l’élingue, puis la détacher.
36/315
4.1.3.2.
Chariot élévateur
1.
Adapter l’écartement des fourches du chariot élévateur au passage de fourches du groupe électrogène.
2.
Positionner les bras du chariot élévateur dans les passages de fourche (rep.2).
3.
Soulever et manutentionner doucement le groupe électrogène.
4.
Poser le groupe électrogène sur son lieu de déchargement..
1
3
3
2
Figure 14 : Points de levage et de déplacement
4.1.4 Déplacer le groupe électrogène
Pour tout déplacement du groupe électrogène, prévoir le matériel adapté (élingue, chariot,….) et identifier sur le groupe électrogène les
éléments permettant ce déplacement :
-
Anneau de levage (rep.1) ;
-
Passage de fourches (rep.2) ;
-
Barres de traction (rep.3).
37/315
4.2. Raccorder le groupe électrogène
4.2.1 Récapitulatif raccordement
Ce schéma permet de reprendre les différentes étapes permettant de raccorder correctement le groupe électrogène.
Schéma de liaison à la terre
Option « Application EDF »
France uniquement
TT
Identifier le type de protection différentielle
montée sur le groupe
Protection différentielle fixe
Protection différentielle ajustable
Réglage de la protection différentielle
du groupe électrogène
30 mA
300 mA
30 mA
300 mA
Aucune opération à
effectuer : circuits terminaux
protégés
Ajouter une protection
différentielle réglée sur
30 mA sur le(s) départ(s)
des circuits terminaux
Aucune opération à
effectuer : circuits terminaux
protégés
Ajouter une protection
différentielle réglée sur
30 mA sur le(s) départ(s)
des circuits terminaux
Raccorder le groupe électrogène à la terre
Raccorder le groupe à l’installation
38/315
4.2.2 Protéger les personnes et le matériel
Principe du schéma de liaison à la terre
4.2.2.1.
Le Schéma de Liaison à la Terre, ou SLT (anciennement Régime de neutre) de l’installation électrique définit la situation par rapport
à la terre du neutre du groupe électrogène et des masses de l’installation électrique côté utilisateur.
Nos groupes électrogènes sont conçus pour fonctionner en schéma de liaison à la terre TT (ou application EDF selon option,
uniquement en France).
Schéma de liaison TT
4.2.2.2.
Dans le schéma de liaison à la terre TT, la coupure automatique de l’alimentation électrique par l’intermédiaire d’un dispositif
différentiel est obligatoire en tête d’installation pour assurer la protection des personnes (ainsi que l’installation d’un dispositif
différentiel d’une valeur maximale de 30 mA sur les circuits prises).
R
R
Ph 1
Ph 1
Ph 2
Ph 2
id
Ph 3
Ph 3
N
N
PE
PE
id
R
R
R
Neutre à la terre
T
Masse à la terre
T
Terre du
neutre
id
Terre des
masses
Equipement
Figure 15 :Schéma de liaison à la terre TT
Le neutre de l’alternateur est relié à la terre ; les masses des équipements des utilisateurs disposent de leur propre raccordement à la
terre.
39/315
4.2.2.3.
Installer la protection différentielle
Afin d’assurer la protection des personnes contre les chocs électriques en schéma de liaison TT, le groupe électrogène est équipé
d’un dispositif différentiel. Celui-ci peut être fixe (bloc vigi) ou ajustable (Resys) selon l’option choisie.
•
Si le dispositif différentiel du groupe électrogène est fixe et que son seuil de déclenchement est réglé à 30 mA, la protection des
personnes est assurée.
•
Si le dispositif différentiel du groupe électrogène est fixe et que son seuil de déclenchement est réglé à 300 mA, il est nécessaire
d’ajouter sur chacun des départs de circuits d’utilisation, une protection différentielle réglée sur 30 mA.
•
Si le dispositif différentiel du groupe électrogène est ajustable, il est nécessaire que celui-ci (situé en amont) soit supérieur à ceux
des dispositifs situés en aval (circuits terminaux) ; ainsi la continuité sur les circuits sains sera conservé en cas de défaut sur l’un
des circuits terminaux (consulter le point suivant pour le reglage du dispositif différentiel).
Exemple :
Groupe électrogène
0,3A
(300mA)
0.03A
30mA
Dispositif différentiel
Circuit terminal 1
Dispositif différentiel groupe
0.03A
30mA
Dispositif différentiel
Circuit terminal 2
0.03A
30mA
Dispositif différentiel
Circuit terminal 3
Risque de choc électrique.
Le relais différentiel du groupe électrogène est réglé en usine sur un seuil d’intensité de 0.03 A (30 mA) et sur une
temporisation instantanée (0 s).
Toute modification du réglage du dispositif différentiel peut mettre en danger la vie des personnes. Elle engage la
responsabilité de l’utilisateur et ne doit être effectuée que par du personnel qualifié et habilité.
Si le réglage est modifié, il est impératif après utilisation de revenir aux réglages d’origine.
40/315
Régler la protection différentielle du groupe
4.2.2.4.
Le réglage du dispositif différentiel du groupe électrogène est assuré à l’aide d’un relais différentiel monté à proximité du coffret de
commande (de type A / AC ou B selon les groupes électrogènes). Il nécessite le réglage de deux paramètres par rapport au dispositif
aval (circuit terminal) :
-
Le seuil d’intensité: le relais différentiel du groupe électrogène doit avoir une sensibilité trois fois plus importante que celle du
circuit terminal.
La temporisation : le temps de coupure du relais différentiel du groupe électrogène doit etre plus long que celui du circuit
terminal.
- Relais différentiel de type A / AC :
¾ Utilisation :
Relais différentiel pour lequel le fonctionnement est assuré :
•
•
•
pour des courants différentiels alternatifs sinusoïdaux ;
pour des courants différentiels continus pulsés ;
pour des courants différentiels continus pulsés avec une composante continue de 0,006 A avec ou sans contrôle de
l’angle de phase, indépendamment de la polarité.
¾ Réglage :
1.
Régler le potentiomètre du seuil d’intensité
(1)
sur 0,03 A (30 mA) à l’aide d’un
tournevis.
2.
Régler le potentiomètre de temporisation (2)
sur 0s (instantané) à l’aide d’un tournevis.
Bouton Test
(3)
3.
Réaliser un test du dispositif différentiel à
l’aide du bouton « Test » du relais (3).
Potentiomètre de réglage de la
temporisation
(2)
Potentiomètre de réglage
du seuil d’intensité
(1)
41/315
- Relais différentiel de type B :
¾ Utilisation :
Relais différentiel pour lequel le fonctionnement est assuré :
•
•
•
•
•
comme dans le cas du type A ;
pour des courants différentiels sinusoïdaux jusqu’à 1000 Hz ;
pour des courants différentiels sinusoïdaux superposés à un courant continu pur ;
pour des courants continus pulsés superposés à un courant continu pur ;
pour des courants différentiels qui peuvent provenir de circuits redresseurs c’est-à-dire : redresseur triphasé simple,
alternance ou pont redresseur triphasé double alternance, pont redresseur double alternance entre phases, avec ou
sans contrôle de l’angle de phase, indépendamment de la polarité.
¾ Réglage :
1.
Régler le seuil d’intensité avec le
potentiomètre de réglage (1) et les microinterrupteurs (4) afin d’obtenir 0,03 A
(30 mA), à l’aide d’un tournevis.
2.
Régler
la
temporisation
avec
le
potentiomètre de réglage (2) et les microinterrupteurs (4)
afin d’obtenir 0s
(instantané), à l’aide d’un tournevis.
3.
Réaliser un test du dispositif différentiel à
l’aide du bouton « Test » du relais.
Bouton Test
(3)
Zone de sensibilité (4)
(blanc = position des
micro-interrupteurs)
Potentiomètre de réglage
de la temporisation (2)
Potentiomètre de réglage
du seuil d’intensité (1)
DANGER
Risque de choc électrique.
Le relais différentiel du groupe électrogène est réglé en usine sur un seuil d’intensité de 0.03 A (30 mA) et sur une
temporisation instantané (0 s).
Toute modification du réglage du dispositif différentiel peut mettre en danger la vie des personnes. Elle engage la
responsabilité de l’utilisateur et ne doit être effectuée que par du personnel qualifié et habilité.
Si le réglage est modifié, il est impératif après utilisation de revenir aux réglages d’origine.
42/315
4.2.2.5.
Raccorder le groupe électrogène à la terre
DANGER
1.
2.
RISQUE DE CHOC ELECTRIQUE.
Avant toute utilisation, toujours raccorder le groupe électrogène à la terre. La protection contre les chocs
électriques n’est effective qu’une fois le raccordement à la terre effectué.
Avant toute intervention sur le groupe électrogène, débrancher les câbles de la (des) batterie(s) de
démarrage (le câble négatif (-) en premier) ou utiliser le coupe batterie.
Ouvrir la porte de la partie puissance (rep.1) puis la porte
d’accès à la trappe de passage des câbles de
raccordement de puissance et au bornier de raccordement
(rep.2).
1
2
Raccorder le câble de terre (fourni) à la borne de terre
(rep.3) du groupe électrogène située sur le bornier de
raccordement.
3
43/315
3.
Vérifier la longueur du piquet de terre en fonction de la
nature du sol et l’adapter si besoin.
ATTENTION
4.
Le matériel fourni n’est pas adapté aux
sols pierreux nus, au sable sec et aux
roches imperméables.
Nature du terrain
Longueur du piquet
de terre (en mètres)
Terrains arables gras, remblais
compacts humides
1
Terrains arables maigres,
gravier, remblais grossiers
1
Sols pierreux nus, sable sec,
roches imperméables
4 ou 4 x 1
Planter le piquet de terre dans le sol et le relier au câble de
terre.
Câble de terre
sol
1 mètre
Nota : Pour les Etats-Unis (référence National Electrical Code NFPA-70), utiliser un fil de cuivre de section minimum 13,3 mm²
(ou AWG 6 au plus) connecté à la prise de terre du groupe électrogène et un piquet de terre en acier galvanisé enterré verticalement et
complètement dans le sol. Ce piquet de terre doit être d’une longueur minimale de 2,5 m (dont, au minimum, 1 m dans le sol).
44/315
4.2.3 Effectuer les raccordements
Raccordements - généralités
4.2.3.1.
Lors du raccordement, toujours respecter, en France, la norme NFC 15-100 et le guide d’application NFC 15-401 et dans les autres
pays, respecter les normes basées sur la norme internationale CEI 60364.
La section et le nombre de câbles de raccordement sont à déterminer en fonction du type des câbles de raccordement et des normes
en vigueur à respecter dans le pays d'installation. Le choix des câbles de raccordement doit être conforme à la norme
internationale CEI 60364-5-52.
Choisir les câbles de puissance
4.2.3.2.
Les règles de calcul permettant de choisir la section de câbles de raccordement de puissance sont définies ci-dessous :
Identifier l’intensité figurant sur la plaque d’identification du groupe électrogène.
Choisir dans le tableau ci-dessous la valeur de calibre disjoncteur directement supérieur à celle de l’intensité figurant sur la
plaque d’identification du groupe électrogène.
Choisir la section des câbles correspondante.
.
Triphasé
Chute de tension admissible = 5% / Multiconducteurs ou uniconducteur jointif quand précision 4X…(1) / Type de câble PVC
70°C (exemple H07RNF) / Température ambiante = 30°C.
Section des câbles
Calibre disjoncteur
(A)
10
16
20
25
32
40
50
63
80
100
125
160
250
400
630
(1)
(1)
(1)
(1)
(1)
0 à 50m
mm²/AWG*
1.5 / 14
2.5 / 12
2.5 / 12
4 / 10
6/9
10 / 7
10 / 7
16 / 5
25 / 3
35 / 2
4X(1X50) / 0
4X(1X70) / 2/0
4X(1X95) / 4/0
4X(1X185) / 0400MCM
4X(2X1X150) / 2x 2350MCM
51 à 100m
mm²/AWG*
2.5 / 12
4 / 10
4 / 10
6/9
6/9
10 / 7
10 / 7
16 / 5
25 / 3
35 / 2
4X(1X50) / 0
4X(1X70) / 2/0
4X(1X150) / 2350MCM
4X(1X185) / 0400MCM
4X(2X1X150) / 2x 2350MCM
101 à 150m
mm²/AWG*
4 / 10
6/9
6/9
10 / 7
10 / 7
16 / 5
16 / 5
25 / 3
35 / 2
4X(1X50) / 0
4X(1X70) / 2/0
4X(1X95) / 4/0
4X(1X150) / 2350MCM
4X(1X185) / 0400MCM
4X(2X1X150) / 2x 2350MCM
Monophasé
Chute de tension admissible = 5% / Multiconducteurs / Type de câble PVC 70°C (exemple H07RNF) / Température
ambiante = 30°C.
Section des câbles
Calibre disjoncteur
0 à 50m
51 à 100m
101 à 150m
(A)
mm²/AWG*
mm²/AWG*
mm²/AWG*
10
4 / 10
10 / 7
10 / 7
16
6/9
10 / 7
16 / 5
20
10 / 7
16 / 5
25 / 3
25
10 / 7
16 / 5
25 / 3
32
10 / 7
25 / 3
35 / 2
40
16 / 5
35 / 2
50 / 0
50
16 / 5
35 / 2
50 / 0
63
25 / 3
50 / 0
70 / 2/0
80
35 / 2
50 / 0
95 / 4/0
100
35 / 2
70 / 2/0
95 / 4/0
125
50 / 0
95 / 4/0
120 / 2250MCM
* : AWG. American Wire Gauge, norme américaine concernant les câbles électriques.
45/315
4.2.3.3.
Raccorder le groupe électrogène à l'installation
DANGER
RISQUE DE CHOC ELECTRIQUE.
Avant toute utilisation, toujours raccorder le groupe électrogène à la terre. La protection contre les chocs
électriques n’est effective qu’une fois le raccordement à la terre effectué.
Avant toute intervention sur le groupe électrogène, débrancher les câbles de la (des) batterie(s) de
démarrage (le câble négatif (-) en premier) ou utiliser le coupe batterie.
1
1.
Ouvrir la porte de la partie puissance (rep.1) puis la
porte d’accès à la trappe de passage des câbles de
raccordement de puissance et au bornier de
raccordement (rep.2).
2.
Desserrer les deux molettes (rep.3) de part et d’autre de
la trappe de passage des câbles de raccordement de
puissance puis la faire coulisser vers l’extérieur du
groupe.
2
3
3
3.
Faire passer les câbles de raccordement de puissance
par la trappe de passage des câbles.
Câbles de
puissance
46/315
4.
Raccorder les câbles de raccordement de puissance sur les
barres (N/L0-L1-L2-L3 ou N2-R2-S2-T2) à l’aide des cosses
(rep.4) ou des étriers (rep.5).
5
4
5.
Faire coulisser la trappe de passage des câbles vers l’intérieur
du groupe jusqu’au contact avec les câbles de raccordement de
puissance puis resserrer les deux molettes ; refermer la porte
d’accès à la partie puissance.
3
6.
3
Raccorder les câbles de raccordement de puissance à
l’installation à alimenter en respectant la correspondance des
phases et du neutre.
ATTENTION
Nos groupes électrogènes sont réglés en
usine avec un sens conventionnel de rotation
de phase. La correspondance des phases
entre le groupe et l’installation peut être
effectuée à l’aide d’un rotophase (non fourni).
N/L0
ou
N2
L1 L2
ou ou
R2 S2
L3
ou
T2
Installation à alimenter
(ex : armoire, coffret de
distribution,
installation...)
ATTENTION
Pour limiter le risque de chutes occasionnées par la présence d’obstacles au sol, il est recommandé de suspendre
les câbles et les gaines d’aérage. Le cas échéant, veiller à protéger les câbles restés au sol en les enterrant ou en
les recouvrant.
47/315
4.2.3.4.
Raccorder la (les) batterie(s) au groupe électrogène
Toujours respecter la correspondance des polarités entre la batterie et le démarreur. Ne jamais intervertir les
bornes positive et négative des batteries en les montant. Une inversion peut entraîner de graves dégâts sur
l’équipement électrique.
ATTENTION
Pour brancher la batterie :
1. Raccorder d’abord le câble de connexion rouge (+) à la borne positive de la
batterie.
2. Raccorder ensuite le câble noir (-) à la borne négative de la batterie.
Pour débrancher la batterie :
1. Déconnecter d’abord le câble noir (-)
2. Déconnecter ensuite le câble rouge (+).
4.2.4 Surtension
Les groupes électrogènes ne sont pas équipés de dispositif de protection contre les surtensions provenant de décharges
atmosphériques ou dues à des manœuvres.
La société décline toute responsabilité en ce qui concerne toutes les avaries ayant pour cause ces phénomènes.
Toutefois, il peut être envisagé l’installation de parafoudres, étant entendu que ce montage n’assure pas une protection totale.
5. Mise en service
5.1. Avertissements sur la mise en service
Les vérifications générales mentionnées dans ce chapitre permettent d’assurer la mise en service du groupe
électrogène. Elles doivent être adaptées ou complétées en fonction des conditions réelles de mise en
service.
La réalisation des opérations indiquées nécessite des qualifications particulières.
ATTENTION
Ces opérations ne doivent être confiées qu’à du personnel ayant les compétences requises.
5.2. Contrôler l'installation du groupe électrogène
-
Vérifier l’emplacement du groupe électrogène (stabilité, fixation, espace disponible, ventilation, échappement,…) ;
-
Vérifier les raccordements électriques :
¾
mise à la terre ;
¾
raccordements électriques de commande ;
¾
raccordements électriques de puissance ;
¾
système de charge des batteries de démarrage (calibre et tension) si le groupe électrogène en est équipé.
48/315
5.3. Préparer la conduite du groupe électrogène
-
Prendre connaissance des commandes utiles à l’utilisation du groupe électrogène.
-
Lire et comprendre les menus « utilisateur » du coffret de commande.
-
Prendre connaissance des plans de maintenance du groupe électrogène.
-
Prendre connaissance du fonctionnement du groupe électrogène sans charge ou en sous-charge.
-
Prendre
connaissance
des
spécifications
des
fluides
(carburant,
lubrifiant
et
liquide
de
refroidissement).
5.4. Contrôler le groupe électrogène avant le démarrage
-
Vérifier que les bouchons, obturateurs et bandes adhésives de protection ont été enlevées.
-
S’assurer que les sacs anti-humidité ont été enlevés dans les parties électriques (armoire ou pupitre de contrôle commande,
alternateur,…).
-
Contrôler l’isolement de l’alternateur Cf. manuel d’entretien de l’alternateur.
-
Vérifier les niveaux Cf. manuel d’entretien du moteur :
¾
liquide de refroidissement ;
¾
huile ;
¾
carburant.
-
Ouvrir le robinet d’appoint d’huile (si le groupe électrogène en est équipé).
-
Contrôler la (ou les) batterie(s) de démarrage (raccordement et charge) Cf. paragraphe « Batteries de démarrage ».
-
Vérifier le système de charge des batteries de démarrage (si le groupe électrogène en est équipé).
5.5. Contrôler le groupe électrogène après le démarrage
Tests sans charge
-
Vérifier les sécurités (arrêt d’urgence, pression d’huile, température du liquide refroidissement,…).
-
Vérifier les paramètres mécaniques :
-
¾
paramètres du moteur (pression d’huile, température du liquide refroidissement) ;
¾
absence de vibrations anormales ;
¾
absence de bruits anormaux ;
¾
absence de fuites.
Vérifier les paramètres électriques :
¾
tension, fréquence, intensité ;
¾
champ tournant.
Tests avec charge
-
-
Vérifier les paramètres mécaniques :
¾
paramètres du moteur (pression d’huile, température du liquide refroidissement) ;
¾
absence de vibrations anormales ;
¾
absence de bruits anormaux ;
¾
absence de fuites.
Vérifier les paramètres électriques :
¾
tension, fréquence, intensité ;
¾
champ tournant.
49/315
6. Utilisation du groupe électrogène
6.1. Vérifications journalières
-Inspection du compartiment moteur
Inspecter soigneusement le moteur.
Essuyer tous les graisseurs et bouchons avant d’entreprendre l’entretien afin de réduire le risque de contamination des circuits.
-Vérification du niveau d'huile moteur
ATTENTION
n
o
p
q
- Ne pas faire l’appoint tant que l’huile n’est pas descendue en dessous du repère add (ajouter) de la
jauge d’huile.
- Ne pas dépasser la zone hachurée
Le niveau d’huile est acceptable lorsqu’il se trouve dans la zone hachurée.
Retirer la jauge / le bouchon de remplissage d’huile (A).
Essuyer la tige de la jauge d’huile pour enlever l’huile.
Remettre la jauge d’huile en place et la serrer à la main.
Retirer une nouvelle fois la jauge et vérifier le niveau d’huile.
Faire l’appoint d’huile selon le besoin, avec une huile dont la viscosité est adaptée aux conditions saisonnières.
-Vérification du niveau de liquide de refroidissement
ATTENTION
Le liquide s’échappant brusquement du circuit de refroidissement peut causer de graves brûlures.
Ne retirer le bouchon de remplissage que lorsque le moteur et le bouchon ont suffisamment refroidi pour
être manipulés à main nue. Desserrer d’abord légèrement le bouchon jusqu’au premier cran pour éliminer la
pression, puis le retirer.
n
Déposer le bouchon du radiateur (E) et vérifier le niveau de liquide de refroidissement.
Le niveau doit atteindre la partie inférieure de la goulotte de remplissage.
o
p
Remplir le radiateur du liquide de refroidissement adéquat si le niveau est trop bas.
Vérifier l’étanchéité du circuit de refroidissement.
50/315
-Vérification du filtre à air
Un élément de filtre à air colmaté provoque une obstruction importante de l’admission et une diminution de
l’alimentation en air du moteur.
ATTENTION
Si le filtre à air est muni d’un clapet de dépoussiérage (A),
appuyer sur la pointe du clapet pour évacuer les particules de
poussières accumulées.
B
Contrôler l’indicateur de colmatage du filtre à air (B). Si
l’indicateur est rouge, nettoyer le filtre à air.
A
-Vérification des filtres à carburant
Vider l’eau dans un récipient approprié et l’éliminer en respectant la réglementation en vigueur.
ATTENTION
Contrôler quotidiennement la présence d’eau ou de débris dans les filtres à carburant (A) et (B) et vidanger selon le besoin.
n
o
p
Desserrer de deux ou trois tours les bouchons de vidange (C) du bas des filtres à carburant.
Vider l’eau dans un récipient approprié.
Resserrer fermement les bouchons de vidange.
51/315
6.2. Groupe équipé d'un coffret de commande NEXYS
6.2.1 Présentation du coffret
9
7
1
9
10
2
3
6
9
5
4
8
9
Figure 16 : Présentation de la face avant
c
Bouton d'arrêt d'urgence permettant d'arrêter le groupe électrogène en cas de problème susceptible de mettre en danger la
sécurité des personnes et des biens
d
e
f
g
h
i
j
k
l
Commutateur à clé de mise sous / hors tension du module et fonction RESET
Fusible de protection de la carte électronique
Bouton de défilement des écrans, permet par impulsions successives de visualiser les différents écrans disponibles
Bouton STOP permettant sur une impulsion d'arrêter le groupe électrogène
Bouton START permettant sur une impulsion de démarrer le groupe électrogène
LEDs de fonctionnement normal et de visualisation des alarmes et défauts
Emplacement réservé au montage des options de façade
Vis de fixation.
Ecran LCD pour la visualisation des alarmes et défauts, états de fonctionnement, grandeurs électriques et mécaniques.
52/315
1
2
3
4
5
Figure 17 : Présentation des LEDs
Une LED allumée signifie :
c
d
e
Module sous tension (couleur verte, allumée fixe)
f
g
Alarme générale (couleur orange, clignotement)
Indication d'arrêt d'urgence enclenché (arrêt d'urgence plastron ou extérieur) (couleur rouge, allumée fixe)
Visualisation de la phase de démarrage et de stabilisation en vitesse et tension (clignotement) et bon fonctionnement du groupe
électrogène ou groupe prêt à débiter (couleur verte, allumée fixe)
Défaut général (couleur rouge, clignotement).
6.2.1.1.
Présentation des pictogrammes
Les pictogrammes sont les suivants :
Température de fonctionnement
Carburant
Symbôles des grandeurs
électriques et mécaniques
Survitesse
Batterie
Non démarrage
Démarrage sur ordre extérieur
Préchauffage
admission d’air
Pression d'huile
Temporisation
Figure 18 : Présentation des pictogrammes
¾
¾
¾
¾
Le pictogramme « niveau de carburant » est utilisé pour l’affichage du défaut, de l’alarme et du niveau de carburant
Les pictogrammes « température de fonctionnement » et « pression d’huile » sont utilisés pour l’affichage du défaut et de la
valeur analogique
Les pictogrammes « survitesse » et « non démarrage » sont utilisés pour l’affichage du défaut
Le pictogramme « batterie » est utilisé pour l’affichage de l’anomalie « Défaut alternateur de charge » et pour l’indication de la
tension batterie.
53/315
6.2.2 Démarrage manuel
Vérifier que le disjoncteur du groupe électrogène est ouvert.
Danger
n
o
connecter la batterie du groupe électrogène
tourner le commutateur à clé sur la position ON (sans forcer sur la position ON)
9 toutes les LEDs s'allument pendant 2 secondes permettant de vérifier leur bon fonctionnement
9 si les LEDs ne s'allument pas, vérifier et remplacer si nécessaire le fusible de protection
9 toutes les indications de l’écran s’affichent pendant 2 secondes
9 seule la LED « ON » reste allumée pour signifier que le module est sous tension
9 l'écran suivant s'affiche
La première ligne indique la vitesse de rotation
du moteur en RPM (tr/min)
La deuxième ligne indique le tension batterie en
Volts (V)
9
p
Vérifier la tension batterie (tension mini. 12 V)
appuyer (une seule impulsion franche) sur le bouton vert « START »
9 si le moteur est équipé d'un système de préchauffage air, il y a une temporisation de 10 secondes avant le
démarrage du moteur (durée d'activation du préchauffage air)
9 l'écran suivant s'affiche
La troisième ligne indique le temps restant de
préchauffage air (avec les pictogrammes
symbolisant une résistance et un sablier)
9
9
si le moteur n'est pas équipé d'un système de préchauffage air ou au terme de la temporisation de préchauffage air,
le moteur démarre (début d’un cycle de 3 tentatives de démarrage)
l'écran suivant s'affiche
Le nombre de tentatives successives et automatiques de démarrages est limité à 3.
Avertissement
Nota : la LED
clignote dès l'impulsion sur le bouton START jusqu'à la stabilisation en fréquence s’il n’y a pas de carte
« mesures », en fréquence et en tension s’il y a une carte « mesures ».
Après stabilisation, la LED s'allume en fixe.
54/315
6.2.3 Arrêt
n ouvrir le disjoncteur situé dans le bas du pupitre
o laisser le moteur tourner à vide pendant 1 à 2 minutes pour permettre son refroidissement
p appuyer sur le bouton « STOP », le groupe électrogène s’arrête
q mettre hors tension le module MICS Nexys en tournant la clé sur « OFF » (sans forcer sur la position « OFF »).
6.2.4 Défauts et alarmes
L’apparition d’un défaut ou d’une alarme entraîne
l’affichage de l’écran suivant (affichage d’un ou de
plusieurs pictogrammes ou d’un code défaut avec message
SOS).
L’utilisateur peut accéder aux écrans suivants en appuyant sur la touche
L’écran de défaut ou d’alarme disparaît lorsqu’il n’y a plus de défaut ou d’alarme. Sur cet écran, ne s’affiche qu’un seul
défaut (celui qui a entraîné l’arrêt du groupe électrogène).Si un ou plusieurs défauts sont apparus après le premier défaut,
il ne peuvent être visualisés qu’après le reset du premier défaut (il faut effectuer autant d’impulsions sur « Reset » que de
défauts présents).
Nota : une alarme peut apparaître en même temps qu’un défaut.
55/315
6.2.5 Défauts et alarmes - Détails
Liste des défauts entraînant l’arrêt du groupe électrogène et associés à un pictogramme
Pictogramme associé
Défaut de pression d'huile : indique une pression d'huile
incorrecte.
Pictogramme associé
Défaut de température moteur : indique une température
moteur trop élevée.
Pictogramme associé
Défaut de non démarrage : indique 3 tentatives de
démarrage infructueuses et successives.
Pictogramme associé
Défaut de survitesse : indique une vitesse de rotation
excessive du groupe électrogène.
Pictogramme associé
Défaut de bas niveau carburant : indique un besoin en
carburant.
56/315
Liste des défauts entraînant l’arrêt du groupe électrogène et associés à un code défaut
Défaut niveau bas liquide de refroidissement : indique que
Message associé
le niveau de liquide de refroidissement atteint le niveau bas
du radiateur (associé à une temporisation de deux
secondes).
Ou
Défaut surcharge ou court-circuit (optionnel) : sur fermeture
du contact SD du disjoncteur (surcharge ou court-circuit), le
groupe électrogène s’arrête instantanément entraînant
également l’ouverture du disjoncteur principal.
Défaut supplémentaire associé au message ci contre :
s’affiche dans les 2 cas suivants :
¾ défaut différentiel (1)
¾ défaut d’isolement (2)
(1) Défaut différentiel (optionnel) : sur un défaut différentiel
entraînant l’activation du relais différentiel, le groupe
électrogène s’arrête instantanément entraînant
également l’ouverture du disjoncteur principal.
(2) Défaut d’isolement (optionnel) : sur un défaut
d’isolement entraînant l’activation du contrôleur
permanent d’isolement, le groupe électrogène
s’arrête instantanément.
Message associé
Message associé
Défaut de sous vitesse : indique une vitesse de rotation
incorrecte (inférieure à 1000 tr/min).
Message associé
Défaut arrêt d’urgence ou arrêt d’urgence extérieur
Message associé
Défaut « STOP » activé s’il y a appui sur la touche
« STOP » alors que la LED « AUT » clignote signifiant que
le groupe électrogène fonctionne en mode Auto.
Liste des alarmes associées à un pictogramme
Pictogramme associé
Alarme de bas niveau carburant : indique un besoin en
carburant.
Pictogramme associé
Alarme « défaut alternateur de charge » indique un
problème sur le débit de la charge de l’alternateur.
57/315
6.2.6 Module de diagnostic MURPHY
Le module de diagnostic (MDDM) est un indicateur d’analyse et de diagnostic conçu et fabriqué pour la lecture des informations
disponibles sur le Bus CAN J1939 . Le module de diagnostic est facile d’utilisation et vous permettra de visualiser les valeurs des
différents paramètres de votre moteur ainsi que les codes d’état de fonctionnement du moteur.
Il affiche deux lignes de huit caractères sur un écran LCD rétro-éclairé. Deux touches de défilement offrent la possibilité de naviguer
dans les menus et les paramètres. Deux LED, une de couleur rouge, l’autre couleur orange, indiquent l’état de défaut ou d’alarme du
moteur ou du calculateur électronique.
LED
ECRAN
TOUCHES DE DEFILEMENT
A- Paramètres Machines
Les paramètres suivants sont disponibles sur le module de diagnostic Murphy :
-compteur horaire.
-vitesse moteur.
-tension batterie.
-régime moteur.
-température liquide de refroidissement.
-pression d’huile.
-économie de fuel.
-température du collecteur d’air.
-consommation réelle.
-codes d’état actifs.
-codes d’état enregistrés venant du moteur.
-paramétrage du MDDM20 pour affichage.
-visualisation des paramètres de configuration moteur.
-etc….suivant type de moteur.
B-Utilisation
Le module Murphy (MDDM) permet une navigation simple dans ses menus :
1.Pour parcourir la liste des paramètres, appuyer sur les flèches Haut et Bas.
2.Pour entrer ou sortir d’un sous-menu, appuyer simultanément sur les deux flèches.
58/315
Le schéma suivant montre l’arborescence du menu principal et la manière d’atteindre chaque paramètre :
59/315
Le menu Paramètre : pour naviguer dans ce menu vous n’avez besoin que des touches fléchées utilisées séparément.
Les sous-menu : Les sous-menu sont disponibles à la fin du menu des paramètres. Pour les atteindre, faites défiler les paramètres
par l’intermédiaire des touches ▲ et ▼ jusqu'à atteindre le sous-menu désiré.
C- Les Sous-menus.
Les sous-menus permettent de modifier certains aspect de l’affichage du module de diagnostic.
Changement de l’unité de mesure :
Deux modes d’affichage des unités sont disponibles, anglaise ou métrique. Pour changer vos unités de mesure, utilisez les flèches de
défilement ▲ et ▼ jusqu’à atteindre le sous-menu :
Pressez simultanément sur les flèches ▲ et ▼ si vous désirez conserver la désignation actuelle.
Pressez sur une des touches de défilement pour faire apparaître le deuxième mode d’affichage des unités. Si vous désirez conserver
le deuxième mode d’affichage, validez en appuyant simultanément sur les touches ▲ et ▼.
60/315
D-Visualisation des codes des services actifs:
Le module de diagnostic permet de visualiser les défauts et alarmes machines en temps réel. Lorsqu’un défaut apparaît, l’afficheur
indique le message « SrvcCode » toutes les cinq secondes entre l’affichage courant des paramètres.
La LED orange s’illuminera lors de l’apparition d’un code d’alarme (pas d’arrêt moteur), la LED rouge s’illuminera lors de l’apparition
d’un code de défaut.
Les codes SPN et FMI sont utilisés dans la norme J1939 afin d’identifier les matériels défectueux
SPN: Suspect Parameter Number.
FMI: Failure Mode Indicator.
Dans le cas ou il n’y a pas de codes d’anomalies actifs, l’écran suivant apparaît :
En fonction du code SPN-FMI, reportez-vous aux annexes « liste des codes anomalies moteur » et « manuel d’utilisation et d’entretien
moteur » pour obtenir une aide de diagnostique et de maintenance.
Notez que les documents constructeurs ne stipulent pas toujours le code SPN utilisé, par exemple :
-Volvo utilise un ensemble de code appelé PID (Parameter Identifier) ou SID (System Identifier), ces deux appellations sont relatives à
la norme J1587 ou J1979, dans le cas des moteurs VOLVO à la norme J1587. Ces deux codes trouvent leurs équivalent dans la
norme J1939 (SPN). L’annexe « Liste des codes anomalies moteur » indique les SPN équivalent qux SID et PID de Volvo.
-John DEERE est conforme à la norme J1939 et utilise les codes SPN.
61/315
E-Visualisation des codes machine enregistrés :
Le MDDM peut délivrer les codes de services enregistrés dans la mémoire de l’ECU. Les codes de services enregistrés sont utiles au
diagnostic et à la maintenance du groupe.
Afin de visualiser les codes enregistrés, faîtes défiler les paramètres jusqu’à atteindre le sous-menu suivant :
Dans le cas ou il n’y à pas de codes enregistrés présents, l’écran suivant apparaît :
L’utilité des codes enregistrés est de créer un journal des anomalies, ce qui permet de déterminer les anomalies récurrentes et ainsi
d’effectuer une maintenance préventive et curative efficace sur le moteur, aussi n’est-il pas souhaitable de les effacer quand le groupe
est en fonctionnement sur site. Notez qu’aux sorties des bancs d’essai la mémoire EEPROM, dans laquelle ces codes enregistrés sont
stockés, est mise à zéro.
Le schéma suivant montre l’arborescence du menu STORCODE (code enregistré) et la manière d’atteindre chaque paramètre.
62/315
F)-Les erreurs internes du module de diagnostique.
Comme tout matériel utilisant une mémoire interne et un programme le module de diagnostique génère des codes d’anomalies. Deux
types de codes sont reconnaissables :
-les codes d’erreur de procédure des réclamations d’adresses : address claim procedure errors
-les codes d’erreur liés au bus de dialogue : Run Time Bus Errors.
Address Claim Procedure Errors (ACP-Err) :
Les codes d’anomalies ci-dessous sont liés à la mise sous tension du module de diagnostique.
Erreur code 1 :
A sa mise sous tension, le module de diagnostique doit demander à l’ECU les adresses réseaux utilisés pour pouvoir les exploiter, cet
écran apparaît quand :
-une adresse n’est pas exploitable.
-le module de diagnostique ne trouve pas les adresses par défauts.
-une adresse ne se trouve pas dans le bon registre.
Erreur code 2 :
Bus Error Passive : ce code apparaît quand :
-le module de diagnostique ne détecte pas l’ECU: dans ce cas le bus CAN est ouvert.
-le raccordement des CAN_hi et CAN_lo du bus de dialogue est inversé entre la source (ECU) et le module de diagnostique.
Erreur code 3 :
Ce code est le résultat des problèmes suivants :
-les bus CAN_Hi ou CAN_lo, ou les deux sont reliés à une masse électrique ou à une source de tension extérieure.
-la transmission des données ne se fait pas sur une vitesse de dialogue standard (baud rate).
Ce type de panne nécessite généralement une intervention sur le raccordement du BUS CAN et donc soit sur le faisceau moteur, soit
sur la rallonge du module de diagnostique.
Run Time Bus Errors:
Les codes d’anomalies ne peuvent être actifs que si le module de diagnostique a pu obtenir les adresses réseau à sa mise sous
tension, voir Address Claim Procedure Errors (ACP-err).
Erreur Code 1 :
EP=Error Passive, cet écran apparaît quand le module de diagnostique perd le contact avec l’ECU, deux causes sont envisageables :
-un connecteur sur le raccordement du bus et déconnecté.
-le bus CAN est ouvert.
Erreur Code 2 :
BO=Bus Off, dans ce cas la cause est identique au code Error code 3 de l’ACP.
Erreur Code 3 :
BR=Bus Reset, ce code d’erreur est similaire à l’Error code 3 de l’ACP, de même que ses causes. Dans ce cas le module de
diagnostique rencontre des problèmes sur le Bus CAN et il essaie automatiquement de rétablir la connexion sur le réseau.
63/315
6.3. Groupe équipé d'un coffret de commande TELYS
6.3.1 Présentation du coffret
6.3.1.1.
Présentation de la face avant
9
1
13
6
7
9
5
12
2
3
9
8
10
11
4
9
Figure 19 : Présentation de la face avant
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
Bouton d'Arrêt d'Urgence (AU) permettant d'arrêter le groupe électrogène en cas de problème susceptible de mettre en danger la
sécurité des personnes et des biens.
Commutateur à clé de mise sous / hors tension du module.
Fusible de protection de la carte électronique.
Molette de défilement et de validation permettant le défilement des menus et des écrans avec validation par simple pression sur
la molette.
Bouton STOP permettant sur une impulsion d'arrêter le groupe électrogène.
Bouton START permettant sur une impulsion de démarrer le groupe électrogène.
LEDs de mise sous tension et de synthèse des alarmes et défauts.
Emplacement des ports USB.
Vis de fixation.
Ecran LCD pour la visualisation des alarmes et défauts, états de fonctionnement, grandeurs électriques et mécaniques.
Bouton ESC : retour à la sélection précédente et fonction RESET de défaut.
Bouton MENU permettant l’accès aux menus.
Eclairage du bouton d’arrêt d’urgence.
64/315
1
2
3
Figure 20 : Présentation des LEDs
Une LED allumée signifie :
1
Présence d’une Alarme (couleur jaune, clignotant).
2
Présence d’un Défaut (couleur rouge, clignotant).
3
Module sous tension (couleur verte, allumée fixe).
1
2
3
Figure 21 : Détail des ports USB
1
2
Connexion pour clé USB (HOST) : transfert de fichiers entre clé USB et TELYS et inversement.
Connexion pour micro-ordinateur (DEVICE) :
¾ transfert de fichiers entre PC et TELYS et inversement,
¾ alimentation électrique du module de base.
3 Cache de protection.
65/315
6.3.1.2.
Description de l'écran
L’écran est rétro-éclairé et ne nécessite aucun réglage de contraste. Cet écran est découpé en 4 zones.
n
p
o
N° SERIE :08030010000
SOFT :5.3.5
TENSION NOMINALE :400V
FREQUENCE :50Hz
P NOMINALE :320kW
REGIME NEUTRE :TNS
q
Figure 22 : Description de l’écran (exemple)
n Zone 1 :
o Zone 2 :
dans cette zone, apparaissent les états du groupe électrogène,
dans cette zone, apparaissent les pictogrammes correspondant aux grandeurs mesurées et les pictogrammes Alarmes
et Défauts,
p Zone 3 :
dans cette zone, apparaissent les valeurs mesurées correspondant aux grandeurs mesurées avec les unités de mesure
correspondantes,
q Zone 4 :
dans cette zone, apparaissent les messages liés à la conduite du groupe et aux menus.
Nota : les indications de mesures, d’alarmes, de défauts ainsi que les messages et menus liés à la conduite du groupe électrogène
dépendent de l’équipement de chaque groupe. Certains écrans présentés peuvent donc être inexistants.
66/315
6.3.1.3.
Description des pictogrammes de la zone 1
Pictogrammes de la zone 1
Pictogrammes
Affichage
Conditions d’activation
TELYS en mode manuel (MANU)
Fixe
Mode « MANU »
Clignotant
Pendant 5 secondes lors du passage
du mode AUTO au mode MANU
Fixe
TELYS en mode automatique (AUTO)
Clignotant
Pendant 5 secondes lors du passage
du mode MANU au mode AUTO
Clignotant
Groupe en cours de démarrage
Fixe
Groupe démarré
Fixe
Groupe stabilisé (tension et fréquence)
Clignotant
(impression
d’un
mouvement permanent de la gauche
vers la droite)
Le groupe débite sur l’utilisation
Fixe
L’utilisation est alimentée
Mode « AUTO »
Non utilisé
Fixe
Synchronisation
Clignotant
Fixe
Groupe synchronisé ou couplé
67/315
6.3.1.4.
Description des pictogrammes de la zone 2
Pictogrammes d’alarmes et de défauts de la zone 2
Tous les pictogrammes de cette zone sont activés lors de l’initialisation du TELYS.
Données affichées
Indication niveau fuel
Alarme / Défaut
niveau haut fuel
Alarme / Défaut
niveau bas fuel
Alarme
Défaut
niveau
bas
Indication niveau / température liquide de refroidissement
Alarme
Alarme
Alarme Défaut
Défaut
Défaut
manque préniveau
température
chauffage
haut
élevée
Batterie
Mini tension
batterie
(clignotant)
Alarme / Défaut
pression d’huile
Indicateur
charge batterie
(défilement)
Maxi
tension
batterie
(clignotant)
Indicateur de pression d’huile / indicateur de température d’huile
Alarme / Défaut
Alarme / Défaut
niveau haut
température huile
ou bas
haute ou basse
huile
Arrêt d’urgence
Défaut arrêt d’urgence
Surcharge ou court-circuit
Ouverture du disjoncteur suite à surcharge
ou court-circuit
Vitesse de rotation du moteur
Défaut de sous
vitesse
Défaut de
survitesse
Défaut de non
démarrage
68/315
6.3.1.5.
Description des pictogrammes de la zone 3
Pictogrammes de la zone 3
Tous les pictogrammes de ces zones sont activés lors de l’initialisation du TELYS. Les pictogrammes ci-dessous sont présentés à titre
d’exemple.
Groupe à l’arrêt
N° écran
Pictogrammes
Données affichées
Indication Niveau Fuel
Indication
de
Température
liquide
de
refroidissement Haute température (HT) (unités
suivant menu paramétrage)
P1
Indication Tension Batterie
Indication de Température d'Huile (unités suivant
menu paramétrage)
Démarrage groupe ou groupe démarré ou arrêt groupe en cours
N° écran
Pictogrammes
Données affichées
Indication Vitesse Moteur
Indication de Température de liquide de
refroidissement Haute Température (unités suivant
menu paramétrage)
P2
Indication de Pression d'Huile (unités suivant
paramétrage)
Indication de Température d'huile (unités suivant
menu paramétrage)
Groupe démarré
N° écran
Pictogrammes
Données affichées
Indication Niveau Fuel
P3
Ecran par
défaut en
fonctionnement
Indication Tension composée Alternateur
Indication Puissance Active Totale
Indication Fréquence Alternateur
Indication Tension composée Alternateur U12
Indication Tension composée Alternateur U23
P4
Indication Tension composée Alternateur U31
Indication Fréquence Alternateur
69/315
N° écran
Pictogrammes
Données affichées
Indication Tension simple Alternateur V1
Indication Tension simple Alternateur V2
P5
Indication Tension simple Alternateur V3
Indication Fréquence Alternateur
Indication Tension composée Alternateur U12
Indication Tension simple Alternateur V2
P6
Indication Tension simple Alternateur V1
Indication Fréquence Alternateur
Indication Tension simple Alternateur V1
P7
Indication Intensité Alternateur phase 1
Indication Fréquence Alternateur
Indication Intensité Alternateur phase 1
Indication Intensité Alternateur phase 2
P8
Indication Intensité Alternateur phase 3
Indication Intensité Alternateur neutre
Indication Puissance Active Totale
Indication Puissance Réactive Totale
P9
Indication Puissance Apparente Totale
Indication Facteur de Puissance Total (inductif ou
capacitif)
70/315
N° écran
Pictogrammes
Données affichées
Indication Niveau Fuel
P10
Indication Tension Batterie
Indication Ampèremètre Batterie
Indication Puissance Réactive Totale
Indication Tension composée Alternateur U12
P11
Indication Puissance ACtive Totale
Indication Fréquence Alternateur
Ordre d’apparition des écrans suivant le type de réseau, groupe démarré.
Ordre d’apparition
1
2
3
4
5
6
7
3P+N
P3 si groupe
démarré
P11 si groupe
couplé
P4
P5
P8
P9
P2
P10
Type de réseau
3P
2P+N
P3 si groupe
P3 si groupe
démarré
démarré
P11 si groupe
P11 si groupe
couplé
couplé
P4
P6
P8
P8
P9
P9
P2
P2
P10
P10
1P+N
P3 si groupe
démarré
P11 si groupe
couplé
P7
P9
P2
P10
Le changement d’écran se fait à l’aide de la molette de défilement et de validation.
Lorsque le bouton molette est tourné dans le sens horaire, les écrans défilent de bas en haut et inversement.
Les écrans défilent en boucle.
Exemple : En réseau 3P+N après l’écran 7 puis écran 1 et inversement.
71/315
6.3.1.6.
Affichage des messages de la zone 4
La zone graphique (zone 4) permet, entre autres, d’afficher les messages liés à la conduite du groupe électrogène. Ces messages
sont les suivants :
Initialisation du TELYS
N° écran
Ecran
Données affichées
Initialisation du TELYS lors de la mise sous tension
et/ou lors d’un chargement de configuration
G1
G2
N° SERIE :08030010000
SOFT :6.1.0
TENSION NOMINALE :400V
FREQUENCE :50Hz
P NOMINALE :320kW
REGIME NEUTRE :TNS
Numéro de Série du groupe électrogène
Version logiciel du TELYS
Tension Nominale Alternateur
Fréquence Nominale Alternateur
Puissance Active Nominale
Régime de Neutre
Bargraphe indiquant la durée d’affichage de l’écran
Groupe électrogène à l’arrêt
N° écran
Ecran
Données affichées
FONCTIONNEMENT
MANUEL
G3
Mode de fonctionnement - groupe en mode MANU
prêt à démarrer
Date et heure (suivant paramétrage)
Appuyer sur START
pour démarrer
24/08/2005
13:12
FONCTIONNEMENT
AUTOMATIQUE
G4
Mode de fonctionnement - groupe en mode AUTO
prêt à démarrer
Date et heure (suivant paramétrage)
ATTENTION
DEMARRAGE POSSIBLE
IMMEDIATEMENT
24/08/2005
13:12
72/315
N° écran
Ecran
Données affichées
ATTENTION
Mode de fonctionnement - groupe en mode AUTO
avec un démarrage programmé
Décompte de la temporisation micro-coupure OU de
la temporisation préavis EJP (France uniquement)
Date et heure (suivant paramétrage)
Démarrage AUTOMATIQUE
19min30
G5
24/08/2005
13:12
Démarrage groupe électrogène
N° écran
Ecran
Données affichées
Phase de fonctionnement - groupe en cours de
démarrage
Date et heure (suivant paramétrage)
DEMARRAGE
EN COURS
G6
24/08/2005
13:12
PRECHAUFFAGE AIR
Phase de fonctionnement - préchauffage air
préalable au démarrage du groupe
Décompte de la temporisation de préchauffage air
Date et heure (suivant paramétrage)
G7
10sec
24/08/2005
13:12
Groupe électrogène démarré
N° écran
Ecran
Données affichées
PUISSANCE DISPONIBLE
G8
Ecran par
défaut
Phase
de
fonctionnement
–
groupe
fonctionnement – tension et fréquence stables
Puissance disponible
Date et heure (suivant paramétrage)
75%
24/08/2005
13:12
73/315
en
ARRET AUTOMATIQUE
EN COURS
G9
SUPPRESSION CHARGE
1min30
24/08/2005
13:12
ARRET AUTOMATIQUE
EN COURS
G 10
REFROIDISSEMENT
1min30
24/08/2005
G-10/1
13:14
Mode de fonctionnement - fonctionnement en mode
AUTO
Refroidissement groupe en cours
Décompte de la temporisation Arrêt Moteur
(refroidissement) OU Temporisation Arrêt Différé
(température Eau) OU Temporisation Arrêt Différé
Surcharge OU Tempo Test à vide
Date et heure (suivant paramétrage)
Mode de fonctionnement - fonctionnement en mode
AUTO
Synchronisation du groupe au réseau ou à un autre
groupe
Date et heure (suivant paramétrage)
COUPLAGE
EN COURS
24/08/2005
Mode de fonctionnement - fonctionnement en mode
AUTO
Ouverture de l’organe de puissance (disjoncteur
motorisé ou inverseur de sources piloté par le
TELYS)
Décompte de la temporisation Retour Secteur OU
Temporisation de Test en charge
Date et heure (suivant paramétrage)
13:14
TRANSFERT PUISSANCE
Mode de fonctionnement - fonctionnement en mode
AUTO
Transfert de la puissance du groupe vers le réseau
Date et heure (suivant paramétrage)
G-10/2
24/08/2005
13:16
TRANSFERT PUISSANCE
Mode de fonctionnement - fonctionnement en mode
AUTO
Transfert de la puissance du réseau vers le groupe
Date et heure (suivant paramétrage)
G-10/3
24/08/2005
13:16
74/315
Arrêt groupe électrogène
N° écran
G 11
Ecran
Données affichées
ARRET
EN COURS
24/08/2005
Arrêt groupe en cours
Date et heure (suivant paramétrage)
13:16
Changement de mode de fonctionnement (passage du mode MANU en mode AUTO sur apparition d’une demande de démarrage
automatique)
N° écran
G 12
Ecran
Données affichées
Demande de démarrage
AUTOMATIQUE
Voulez-vous passer
en mode AUTO ?
ATTENTION
Démarrage immédiat
OK
Mode de fonctionnement - fonctionnement en mode
MANU
Demande de démarrage AUTOMATIQUE
Esc
Demande d’arrêt groupe électrogène sur défaut ou appui sur STOP en mode AUTO
N° écran
Ecran
Données affichées
Mode MANU
activé
G 13
Voulez-vous passer
en mode AUTOMATIQUE?
OK
G 13/1
Mode de fonctionnement - fonctionnement en mode
AUTO (groupe en marche)
Message d’avertissement de passage en mode
MANU suite à un appui sur STOP ou sur apparition
d’un défaut
Esc
L’offset « 51 Hz »
doit être appliqué à
tous les groupes
de la centrale
Phase
de
fonctionnement
–
groupe
en
fonctionnement – tension et fréquence stables
Message d’avertissement de réglage de l’offset sur
tous les groupes électrogènes de la centrale
Esc
75/315
6.3.2 Démarrage
Vérifier que le disjoncteur du groupe électrogène est ouvert.
Danger
n Connecter la batterie du groupe électrogène.
o Tourner le commutateur à clé sur la position ON (sans forcer sur la position ON), le voyant ON s’allume (si le voyant ne
s'allume pas, vérifier et remplacer si nécessaire le fusible de protection).
p Tester les LEDs Alarme et Défaut (menu 15 – TESTER LAMPES).
1 ACTIONS
1/5
11 MANU <> AUTO
12 PILOTER CHARGE
13 TESTER GROUPE
14 PROGRAMMES
15 TESTER LAMPES
12
OK
Esc
q En appuyant plusieurs fois sur « Esc » revenir au menu d’accueil suivant.
FONCTIONNEMENT
MANUEL
Appuyer sur START
pour Démarrer
24/08/2005
13:12
r Vérifier la tension batterie.
s Appuyer sur START :
PUISSANCE DISPONIBLE
PRECHAUFFAGE AIR
DEMARRAGE
EN COURS
100.0 %
10 sec
13:12
ƒ si le moteur est équipé d'un
système de préchauffage air, il y
a une temporisation (réglable)
avant le démarrage du moteur
(durée
d'activation
du
préchauffage air).
ƒ si le moteur n'est pas équipé d'un
système de préchauffage air ou
au terme de la temporisation de
préchauffage air, le moteur
démarre (début d’un cycle de 3
tentatives de démarrage).
24/08/2005
13:12
Attention : le nombre de tentatives
successives et automatiques de
démarrages est limité à 3.
Le pictogramme suivant clignote.
24/08/2005
13:12
Le pictogramme suivant s’affiche.
Les informations suivantes s’affichent.
Vitesse
rotation
de
Température eau
Pression huile
Température
huile
76/315
Options
24/08/2005
6.3.3 Arrêt
n Ouvrir le disjoncteur.
¾
Manuellement.
OU
¾
en sélectionnant le menu 12 « PILOTER
CHARGE ».
L’affichage suivant disparaît (arrêt du débit).
o Appuyer sur le bouton STOP.
p L’écran suivant s’affiche et le groupe s’arrête.
ARRET
EN COURS
24/08/2005
13:12
q Mettre le TELYS hors tension en tournant la clé sur « OFF » (sans forcer sur la position « OFF »).
6.3.4 Défauts et alarmes
6.3.4.1.
Visualisation des alarmes et défauts
La visualisation des alarmes et défauts s’effectue de la manière suivante :
c
Alarmes
Toute alarme entraîne :
¾ l’allumage clignotant de la LED jaune « Alarme
générale ».
Associée à cette LED, il y a :
¾ l’apparition d’un pictogramme clignotant sur l’écran
LCD symbolisant le circuit concerné par l’alarme et
l’indication associée, si présente
(exemple).
¾ l’affichage d’un message sur l’écran graphique
(exemple).
ANOMALIE
ALARME
Niveau Bas Fuel
25/12/05 15:30
OK=AIDE
77/315
d
Défauts
Tout défaut entraîne :
¾ l’arrêt du groupe électrogène : arrêt immédiat ou différé (température eau et surcharge ou court-circuit).
¾ l’allumage clignotant de la LED rouge « Défaut
général ».
Associée à cette LED, il y a :
¾ l’apparition d’un pictogramme clignotant sur l’écran
LCD symbolisant le circuit concerné par le défaut et
l’indication associée, si présente
(exemple).
¾ l’affichage d’un message sur l’écran graphique
(exemple).
ANOMALIE
DEFAUT
Pression Huile
25/12/05 15:30
OK=AIDE
Les défauts sont prioritaires sur les alarmes. Les anomalies sont affichées dans l’ordre décroissant de leurs apparitions (du plus récent
au plus ancien).
6.3.4.2.
Apparition d'une alarme OU d'un défaut
L’apparition d’une alarme ou d’un défaut entraîne l’affichage des écrans correspondants (exemples ci-dessous).
ANOMALIE
ANOMALIE
ALARME
Niveau Bas Eau
06/10/06 10:30
DEFAUT
Arrêt Urgence
06/10/06 15:30
OK=AIDE
Esc=RESET
OK=AIDE
L’appui sur la touche OK (de la molette de défilement et de validation) permet l’accès au message d’aide si cette
aide est disponible (exemple ci-dessous).
AIDE
Vérifier niveau
carburant
Esc=SORTIR
Le reset d’une alarme est automatique si l’alarme n’est plus active (disparition de la cause).
Le reset d’un défaut se fait par appui sur la touche Esc :
reset pris en compte si la cause du défaut a été éliminée,
reset non effectif si la cause du défaut est toujours présente.
78/315
6.3.4.3.
Apparition d'une alarme ET d'un défaut
L’apparition d’une alarme et d’un défaut entraîne :
¾ le clignotement des LEDs jaune et rouge,
¾ l’affichage de l’écran correspondant (exemple ci-dessous).
ANOMALIES 1/2
DEFAUT
Arrêt Urgence
25/12/05 15:30
Esc=RESET
Si plusieurs anomalies sont présentes, le nombre
d’anomalies s’affiche en haut de l’écran.
OK=LISTE
L’appui sur la touche OK (de la molette de défilement et de validation) permet l’accès à la liste des anomalies
(exemples ci-dessous)
ANOMALIES
1/2
DEFAUT 25/12/05 15:30
Arrêt Urgence
ALARME 25/12/05 15:30
Niveau Bas Fuel
12
OK=AIDE
Esc
L’appui sur la touche Esc permet le retour à l’écran
précédent.
L’appui sur la touche OK pemet de passer à l’écran
d’AIDE (aide sur l’anomalie sélectionnée en inversé)
La molette de défilement et de validation permet de
faire défiler la liste des anomalies.
AIDE
Vérifier :
- Position AU
- Connectique(s)
Esc
Le reset d’une alarme est automatique si l’alarme n’est plus active (disparition de la cause).
Le reset d’un défaut se fait par appui sur la touche Esc :
¾ reset pris en compte si la cause du défaut a été éliminée,
¾ reset non effectif si la cause du défaut est toujours présente.
79/315
6.3.4.4.
Affichage des codes d'anomalies moteurs
Certaines alarmes et défauts moteur génèrent des codes d’anomalies spécifiques. Ces codes sont normalisés suivant la norme J1939
et/ou J1587.
Terminologies utilisées par la norme SAE CAN J1939
SPN: Suspect Parameter
Number
Il désigne le système ou le composant en défaut, par exemple : SPN 100,
indique un problème de pression d'huile ou de capteur de pression d'huile.
FMI: Failure Mode indentifer
Il désigne le type de défaillance qui s'est produite qui peut être une défaillance
électrique, mécanique ou matérielle.
Terminologies utilisées par le constructeur VOLVO
SID: System Identifier
Ce terme utilisé dans la norme J1587 a son équivalent dans la norme J1939
(SPN).
Cependant, ce terme correspond plus particulièrement à un ensemble de
composants, par exemple, le système d'injection.
PID: Parameter Identifier
Ce terme utilisé dans la norme J1587 a son équivalent dans la norme J1939
(SPN).
Cependant, ce terme correspond plus particulièrement à un composant en
particulier, par exemple, un capteur.
PPID: Parameter Identifier
Ce terme utilisé dans la norme J1587 a son équivalent dans la norme J1939
(SPN).
PPID correspond au PID, mais n’est utilisé que par VOLVO.
Il désigne le type de défaillance qui s'est produite qui peut être une défaillance
FMI: Failure Mode indentifer électrique, mécanique ou matérielle. VOLVO utilise une combinaison SID-FMI ou
PID-FMI ou PPID-FMI.
Terminologie utilisée par le constructeur JOHN DEERE
SPN: Suspect Parameter
Number
Il désigne le système ou le composant en défaut, par exemple: SPN 100, indique
un problème de pression d'huile ou du capteur de pression d'huile.
FMI: Failure Mode indentifer
Il désigne le type de défaillance qui s'est produite qui peut être une défaillance
électrique, mécanique ou matérielle.
80/315
En cas d’anomalie, l’écran affiche le message suivant :
ANOMALIE
ALARME
MOTEUR CODE 110 18
25/12/2005 15:30
OK=AIDE
Code de défaut du moteur.
L’appui sur OK permet d’afficher l’information d’aide
au diagnostic.
En complément, l’annexe D indique la signification du
code. Les opérations de vérification et de maintenance
à effectuer pour résoudre l’anomalie figurent dans les
manuels d’utilisation et d’entretien des moteurs fournis
avec la documentation du groupe électrogène.
Pour les moteurs JOHN DEERE (JD)et VOLVO (VO), les codes affichés sont les codes SPN et FMI.
6.3.4.5.
Reset du klaxon
En fonction du paramétrage effectué (menu 363 - KLAXON), l’apparition d’une alarme et/ou d’un défaut entraîne
le retentissement du klaxon et l’apparition de l’écran suivant :
STOP KLAXON
PRESSER OK
25/12/2005
Cet écran s’affiche en priorité sur l’affichage des
messages des alarmes et des défauts qui
apparaissent dès la fin de l’appui sur OK.
15:30
7. Périodicités de maintenance
7.1. Rappel d'utilité
La fréquence de l’entretien et les opérations à effectuer sont décrites dans le programme d’entretien, donné à titre indicatif.
Il est précisé que c’est l’environnement dans lequel fonctionne le groupe électrogène qui détermine ce programme.
Si le groupe électrogène est utilisé dans des conditions sévères, il y a lieu d’adopter des intervalles plus courts entre opérations
Ces périodes d’entretien s’appliquent seulement aux groupes fonctionnant avec du carburant, de l’huile et du liquide de refroidissement
conformes aux spécifications données dans ce manuel.
7.2. Consignes de sécurité de maintenance
Avant chaque intervention, veiller à respecter les consignes de sécurités de maintenance suivantes :
9 lire attentivement les instructions de sécurités (chapitre 1),
9 se référer systématiquement aux instructions de maintenance,
9 le coupe batterie doit être en position ouverte,
9 aucune intervention ne doit être effectuée moteur en rotation,
9 porter des équipements de protection (gants, lunettes, chaussures de sécurité …),
9 avant l’intervention sur un circuit sous pression, veiller à faire baisser la pression dans celui-ci (pression atmosphérique),
9 après les interventions, veiller à la propreté du matériel et nettoyer si nécessaire.
81/315
7.3. Tableau des opérations de maintenance
10 h /
OPERATIONS
Toutes
les 2
1 x par
jour semaines
Groupe électrogène
• Vérifier l'état général
• Vérifier les couples de serrage
• Vérifier l'absence de fuites
• Vérifier l'état de charge de la
batterie
• Nettoyer les bornes de la batterie
• Vérifier l'état et les connexions
des équipements électriques
• Nettoyer avec de l'air comprimé
les relais et les contacteurs
Moteur
• Contrôle du niveau d’huile/liquide
de refroidissement moteur
• Contrôle du témoin
a
d’encrassement du filtre à air
• Contrôle du filtre à carburant/la
cuvette d’eau
• Fonctionnement du moteur au
régime nominal et à 50—70 % de
charge, pendant 30 minutes
b
minimum
• Vidange de l’huile moteur et
remplacement du filtre c
• Remplacement du ou des
éléments de filtres à carburant
• Contrôle du système d’aération du
carter d’embiellage
• Contrôle des supports de moteur
• Contrôle des connexions à la
masse du moteur
• Contrôle de la tension de la
courroie et du tendeur
automatique
• Contrôle du circuit de
refroidissement
• Contrôle du système d’admission
• Remplacement du filtre d’aération
du carter d’embiellage (facultatif)
• Contrôle de l’amortisseur de
vibrations du vilebrequin (6 cyl.) d
• Contrôle et réglage du régime
moteur
• Vidange et rinçage du circuit de
refroidissement e
• Réglage du jeu des soupapes
• Remplacement de l’amortisseur
de vibrations du vilebrequin
(6 cyl.)
• Remplacement des injecteurs
• Remplacement du thermostat
1000 h
500 h
/ tous
les ans
2000 h
/ tous
les
2 ans
20 000 h
4500 h
5000 h 10 000 h
●
●
●
●
●
●
●
●
●
●
●
●
●
●
●
●
●
●
●
●
●
●
●
●
●
●
●
82/315
/ tous
les
3 ans
10 h /
Toutes
les 2
1 x par
semaines
jour
OPERATIONS
1000 h
500 h
Alternateur
• Vérifier les couples de serrage
• Vérifier l'état général
• Vérifier les différentes connexions
électriques de l'installation
• Graisser les roulements
/ tous
les ans
2000 h
/ tous
les
2 ans
20 000 h
4500 h
5000 h 10 000 h
/ tous
les
3 ans
Après les 20 premières heures
●
a
Nettoyer l’élément du filtre à air lorsque le témoin d’encrassement est rouge. Remplacer l’élément filtrant après 6 nettoyages ou
une fois par an.
b
Pour groupe électrogène de secours uniquement.
c
Changer l’huile et le filtre après les 100 premières heures de fonctionnement au maximum, puis toutes les 500 heures. Vidanger
l’huile et changer le filtre au moins une fois par an.
d
L’amortisseur de vibrations doit être changé toutes les 4500 heures/tous les 5 ans. Confier le remplacement de l’amortisseur de
vibrations au concessionnaire ou au distributeur de moteurs agréé.
e
Avec le liquide de refroidissement John Deere COOLGARD II, vidanger et rincer le circuit de refroidissement toutes les
3000 heures ou tous les 3 ans. Dans tous les autres cas, effectuer cette opération toutes les 2000 heures/tous les 2 ans.
7.4. Maintenance des capots
L’étanchéité entre le capot et le châssis et entre le châssis et le bac de rétention est assurée
au moyen d’un joint. Remplacer impérativement ce joint en cas de démontage du capot.
ATTENTION
Afin que la peinture garde toutes ses propriétés de protection, l’utilisateur est tenu d’entretenir les capots et les châssis.
83/315
7.5. Maintenance des remorques
Périodicité
Opérations
Contrôle
Graissage
Etat général du véhicule
Pression des pneumatiques
Serrage des écrous de roues
Efficacité
du
frein
automatique
Efficacité du frein de parc
Réglage et répartition du
freinage sur toutes les roues
Usure des garnitures de
freins et des tambours
Absence de jeu au niveau
des moyeux
Jeu dans le tube de traction
Jeu de la boîte à rotule ou de
l’anneau
Glissières et articulations de
la commande de freinage
Béquilles
A la première mise en
service et avant chaque
remorquage
Tous les 6 mois
Tous les ans
z
z
z
z
z
z
z
z
z
z
z
z
z
z
z
z
z
Lubrifier ou graisser les pièces mobiles du dispositif d'accouplement ( voir exemples de point de graissage sur la Figure 23).
9 Lubrifiant préconisé :graisse à usage général conforme à DIN 51825 KTA 3KA.
Figure 23 : Points de lubrification / graissage remorque
84/315
7.6. Pièces de rechanges usuelles
R275C3
Rental Power
GENCOOL
GENLUB
MOTEUR
JOHN DEERE
6090HFS85
Joint de cache-culbuteurs
Kit Injecteur
330364496
330364686
X1
Courroie alternateur
330362889
X1
Thermostat
330364831
X2
x 20 L
330910115
x 208 L
330910095
x 20 L
330910098
x 60 L
330910099
x 210 L
330910100
85/315
X6
X1
X1
330570109 + 330570110
X1
330362917
X1
330560626
X1
ALTERNATEUR
LEROY-SOMER
LSA462L6
Régulateur de tension
alternateur
Pont de diodes
330411123
X1
330410595
X1
Varistance
330410656
X1
Roulement arrière
330810047
X1
Pour toute demande de fourniture de pièces détachées, veuillez
contacter:
Service Pièces de Rechanges
 : +33(0)02.98.41.13.07
e-mail :[email protected]
Pour rechercher votre centre de service le plus proche, veuillez
consulter notre site internet :
www.sdmo.com
86/315
7.7. Diagnostic des pannes
Se référer aux manuels d’utilisation et d’entretien du moteur et de l’alternateur’ joints en annexes.
En complément, et en cas d’échauffement anormal du moteur, vérifier l’état de propreté du radiateur.
7.8. Essais en charge et à vide
Remarques sur le fonctionnement à vide et en sous charge :
Lors d’un fonctionnement à vide ou à faible charge < à 30% de la puissance nominale, les conditions de fonctionnement ne permettent
pas au moteur d’être dans les conditions optimales. Les principales causes sont les suivantes :
9 Le faible volume de combustible brûlé dans la chambre de combustion engendre une combustion incomplète ; l'énergie thermique
qui en résulte ne permet pas d'atteindre la température optimale de fonctionnement du moteur.
9 Les moteurs suralimentés ont des rapports volumétriques plus faible (taux de compression faible sans suralimentation), définis pour
la pleine charge et mal adaptés à une bonne combustion à faible charge.
L'ensemble de ces facteurs conduit à un encrassement du moteur et en particulier de la segmentation et des soupapes qui conduit à :
9 Une accélération de l’usure et un glaçage des chemises des cylindres
9 Une perte d'étanchéité des portées et parfois le gommage des tiges des soupapes.
En conséquence, l'exploitation de tout moteur suralimenté en faible charge (< à 30%) ne peut qu'avoir des répercutions néfastes sur le
bon fonctionnement d'un moteur et sa durée de vie. Les échelons de maintenance devront être raccourcis pour accompagner les
conditions sévères de fonctionnement. Le raccourcissement des espacements de vidange permet, entre autres, de renouveler plus
souvent l'huile qui a tendance à s'encrasser d'imbrûlés et se polluer de combustible. L'adjonction d'un banc de charge est
généralement employé pour limiter les phases à faible charge et permettre périodiquement d'atteindre la pleine charge nécessaire pour
décrasser le moteur.
Enfin, lors de fonctionnement en sous charge, nous conseillons d'être vigilant pour ce qui concerne le circuit de reniflard d’huile et plus
particulièrement pour les moteurs qui ont la mise à l’air libre du carter moteur connectée à l’entrée du turbocompresseur (risque
d’absorption d’huile ou de vapeurs d’huile et accélération du régime du moteur).
Essais en charge :
Il est recommandé d’effectuer un essai en charge du groupe électrogène mensuellement pendant une durée d’environ 1 heure après
stabilisation des paramètres.
La charge devra être supérieure à 50 % de la puissance nominale (idéalement 80 %) pour garantir un décrassage du moteur et avoir
un aperçu convenable du fonctionnement du groupe électrogène.
Essai à vide (sans charge) :
Cet essai n’est pas recommandé; il ne doit pas excéder 10 minutes et ne doit pas être répété sans essai mensuel en charge. Cet essai
permet uniquement de constater le bon démarrage du moteur. Il ne permet pas de vérifier le bon fonctionnement du groupe
électrogène.
87/315
8. Batteries de démarrage
DANGER
Risque d’explosion ou d’incendie (présence d’oxygène et d’hydrogène). La batterie ne
doit jamais être exposée à une flamme nue ou à des étincelles.
Risque de formation d’étincelles et d’explosion. Lors du montage de la batterie, ne
jamais intervertir les polarités.
Ne pas court-circuiter les bornes de la batterie avec un outil ou un objet en métal.
Risque de blessure. L’électrolyte de batterie est extrêmement corrosive. Toujours
protéger les yeux, la peau et les vêtements lors de manipulation de batteries. Porter
systématiquement des lunettes et des gants de protection.
En cas de contact avec la peau, laver abondamment avec de l’eau et du savon. En cas
d’éclaboussures dans les yeux, rincer abondamment avec de l’eau et consulter
immédiatement un médecin.
8.1. Vérifier le niveau de l'électrolyte
Le niveau d’électrolyte doit se situer à environ 10 mm au-dessus des plaques de
batterie.
1.
Faire l’appoint avec de l’eau distillée, le cas échéant.
2.
Verser l’eau distillée doucement pour éviter les éclaboussures.
Porter des lunettes de protection et des gants en caoutchouc lors de toute manipulation
de batterie (ajout d’eau, chargement, etc.).
Nota : certaines batteries sans maintenance sont sujettes à des instructions spécifiques
qu’il faudra observer.
Après l’appoint, la batterie doit être rechargée au moins 30 minutes.
8.2. Vérifier la densité acide-tension
Tous les 2 mois, les vérifications suivantes doivent être effectuées :
1.
Vérifier la densité de l’acide contenu dans les éléments (tous les éléments de la batterie doivent avoir une densité identique ;
dans le cas contraire, il faut remplacer la batterie)
2.
Vérifier la tension au repos.
Densité acide
Etat de charge
Tension au repos
1.27
100 %
Au-dessus de 12.60 V
Constat / action
1.25
80 %
12.54 V
1.20
60 %
12.36 V
A partir de 60 % recharger
1.19
40 %
12.18 V
Risque de sulfatation
1.13
20 %
En-dessous de 11.88 V
Inutilisable
Les résultats des mesures de densité et de tension permettent de définir un état de charge de la batterie. Si l’état de charge est
inférieur à 60 %, il faut recharger la batterie.
88/315
8.3. Charger la batterie
Des batteries très déchargées ou sulfatées (formation de dépôt blanchâtre de sulfate de plomb sur les plaques qui devient dur) ne
peuvent plus se régénérer ou se charger dans un groupe électrogène.
Une batterie déchargée est à recharger immédiatement sinon elle subit des dommages irréparables.
ATTENTION
Charge de la batterie
Exemple de charge :
- batterie 12V 60 Ah = courant de charge 6 A ;
-
état de charge : 50% (densité de l’acide 1,19 et tension au repos 12,30V) ;
-
30 Ah manquent à la batterie et doivent être rechargés.
-
facteur de charge : 1,2 ;
-
30 Ah x 1,2 = 36 Ah à recharger ;
-
courant de charge : 6A, environ 6 heures de charge nécessaires ; le courant de
charge doit toujours être à 1/10ème de la capacité nominale de la batterie.
La recharge est terminée lorsque la tension de la batterie et la densité de l’acide
n’augmentent plus.
La puissance du chargeur doit être adaptée à la batterie à charger et au temps de charge disponible.
Nota : si la recharge concerne plusieurs batteries connectées ensemble, les points suivants sont à contrôler :
- Les batteries sont elles reliées en série ?
- La tension choisie est-elle exacte ? 1 batterie 12 V, 3 batteries 36V.
- Régler le courant de charge d’après la batterie la plus faible.
- La différence de puissance entre les batteries doit être la plus faible possible.
8.4. Nettoyer la batterie
Maintenir les batteries propres et sèches. La présence d’impuretés et d’oxydation sur la
batterie et sur les bornes peut engendrer des sauts de courant, des chutes de tension et une
décharge, en particulier par temps humide.
1. Nettoyer toutes traces d’oxydation sur les bornes de batterie et les cosses de câble à l’aide
d’une brosse en laiton.
2. Serrer fermement les cosses de câble et les graisser avec de la graisse pour bornes de
batterie ou de la vaseline. Une cosse mal fixée peut entraîner des étincelles et donc une
explosion.
89/315
8.5. Rechercher les pannes
Défaut constaté
Origine probable
L’acide chauffe au remplissage d’une
batterie neuve
Mauvaise composition
Mauvais stockage
Stockage assez long dans un lieu
humide
L’acide s’écoule
remplissage
Trop plein de remplissage de la batterie
Baisser le niveau de liquide de batterie
Bac de batterie non étanche
Formation importante de gaz à cause
d’une tension de charge trop élevée
Remplacer la batterie
Niveau d’acide trop bas
Niveau d’acide trop bas
Mauvais comportement au démarrage
Charge insuffisante
Court-circuit dans le circuit du courant
Défaut de consommation
Densité d’acide trop élevée
La batterie a été remplie avec de l’acide
à la place de l’eau
Baisser le niveau de l’acide et remplir
avec de l’eau distillée. Répéter
l’opération si besoin
Batterie vide
Recharger la batterie
Batterie usagée ou défectueuse
Capacité trop faible
Batterie sulfatée
Remplacer la batterie
Bornes de batterie fondues
Mauvaise connexion électrique
Mauvais câblage de la batterie
Serrer les extrémités des câbles de la
batterie ou les remplacer si nécessaire
et remplacer la batterie
Un ou deux éléments dégazent
fortement lors d’une charge importante
Élément(s) défectueux
Remplacer la batterie
État de charge trop faible
Contrôler la charge
Court-circuit dans le circuit de courant
Auto-décharge élevée (par exemple :
par salissure de l’électrolyte)
Sulfatation (stockage de la batterie
déchargée)
Remplacer la batterie
Mauvaise référence de batterie
Définir la bonne référence de batterie
pour l’utilisation préconisée
par
les
trous
de
Démarrage difficile
Mauvais test de démarrage
La batterie se décharge très vite
Courte durée de vie
Consommation d’eau élevée
La batterie explose
Trop de décharges profondes réitérées
Stockage trop long de la batterie
déchargée
Surcharge
Tension de charge trop élevée
Étincelles après la charge de la batterie
Court-circuit
Branchement ou débranchement lors de
la charge
Défaut
interne
(par
exemple :
interruption) et niveau d’électrolyte bas
90/315
Mesures ou observations
Refroidir
Charger la batterie
Contrôler la densité de l’acide
Contrôler le chargeur et réparer si
nécessaire
Recharger la batterie
Contrôler l’installation électrique
Penser à charger la batterie à l’aide d’un
régulateur
Vérifier le
tension).
chargeur
Remplacer la batterie
(régulateur
de
9. Options
9.1. Bi-fréquence
Il est impératif que cette opération soit réalisée par un électricien qualifié.
Les opérations ne doivent s’effectuer que groupe électrogène à l’arrêt jusqu’à ce qu’il soit mentionné un
démarrage du groupe électrogène.
ATTENTION
•
Fermer le coupe batterie pour mettre le TELYS 2 sous
tension.
•
Tourner le commutateur d’alimentation du Telys 2 sur
la position « ON ».
•
Appuyer sur la touche « MENU ».
MENU
•
A l’aide de la molette sélectionner « 3 REGLAGES » et
appuyer sur la molette pour valider.
MENUS
3/4
1 ACTIONS
2 INFORMATION
3 REGLAGES
4 PAYS
12
OK
Esc
91/315
•
Tous les réglages n’étant pas disponibles, allez dans le
menu « 37 ACCES INSTALLATEUR » afin d’y entrer
le code « 1966 » avec la molette pour obtenir les
menus souhaités.
3 REGLAGES
4/7
34 50Hz<>60Hz
35 TENSION NOMINALE
36 PARAMETRES
37 ACCES INSTALLATEUR
12
OK
Esc
ACCES INSTALLATEUR
Saisir mot de passe
* * * *
12
•
A l’aide de la molette sélectionner « 34 50Hz<>60Hz »
et appuyer sur la molette pour valider.
OK
Esc
3 REGLAGES
2/2
31 COMMUNICATION
32 FREQUENCE
33 TENSION
34 50Hz<>60Hz
12
OK
Esc
•
Sélectionner et valider la fréquence souhaitée à l’aide
de la molette de défilement et de validation (50 Hz ou
60 Hz).
50Hz <> 60Hz
50 Hz
12
•
Revenir à l’écran « 3 REGLAGES » et à l’aide de la
molette sélectionner « 35 TENSION NOMINALE » puis
appuyer sur la molette pour valider.
OK
Esc
3 REGLAGES
4/7
34 50Hz<>60Hz
35 TENSION NOMINALE
36 PARAMETRES
37 ACCES INSTALLATEUR
12
OK
Esc
TENSION NOMINALE
•
400
Définir la tension souhaitée puis valider à l’aide de la
molette de défilement et de validation.
Mini :
Maxi :
12
92/315
Vac
380
480
OK
Esc
•
Sélectionner la configuration désirée avec le sélecteur
de choix de configuration qui se trouve à côté du
coffret TELYS 2.
Sélecteur de
configuration
•
Démarrer le groupe en appuyant sur la touche
« START».
MENU
•
Ajuster la tension après le démarrage du groupe avec
le potentiomètre 2003R08.
Potentiomètre
Attention, lors du passage en 60Hz, ne pas utiliser les prises si le groupe électrogène en est équipé.
ATTENTION
93/315
9.2. Régime de neutre
Tourner le commutateur sur le régime de neutre désiré.
Ф
TT
EDF
Sélectionner le régime de neutre, groupe électrogène hors tension.
Attention
9.3. Vanne d'alimentation en carburant
La vanne trois voies permet la sélection entre le réservoir du groupe et une alimentation carburant extérieure.
1
2
Vanne en position verticale (rep 1) : alimentation du groupe par le réservoir journalier.
Vanne en position horizontale (rep2): alimentation du groupe par la cuve extérieure.
94/315
10. Annexes
10.1.
Annexe A - Manuel d'utilisation et d'entretien moteur
95/315
96/315
Manuel d’utilisation et d’entretien
JOHN DEERE
Moteur
4045HFS86
4045HFS87
4045HFS88
4045HFS85
6068HFS85
6068HFS86
6090HFS85
6090HFS86
OMCD16511
23/12/2010
33522921301_0_1
97/315
98/315
Moteurs et unités
d’entraînement
pour groupes électrogènes
Phase III (fabriqués à Saran)
LIVRET D’ENTRETIEN
Moteurs et unités d’entraînement
pour groupes électrogènes
Phase III (fabriqués à Saran)
OMCD16511 ÉDITION L0
John Deere Usine De Saran
Version européenne
PRINTED IN GERMANY
99/315
(FRANÇAIS)
Introduction
Introduction
DANS CE LIVRET D’ENTRETIEN sont décrits les
moteurs Phase III suivants pour groupes électrogènes:
Moteurs
TOUTE MODIFICATION DU DÉBIT D’ALIMENTATION
EN CARBURANT au­delà des limites spécifiées par le
constructeur ou toute autre manoeuvre visant à accroître
la puissance moteur entraîneront la perte immédiate du
bénéfice de la garantie accordée au moteur.
CD3029TFU80 (circuit d’alimentation mécanique)
CD4045HFU82 (circuit d’alimentation à rampe commune, culasse à 2
soupapes)
CD6068HFU82 (circuit d’alimentation à rampe commune, culasse à 2
soupapes)
RG6090HFU84 (circuit d’alimentation à rampe commune, culasse
à 4 soupapes)
Moteur nu
CD4045HFS86 (circuit d’alimentation à rampe commune, culasse à 2
soupapes)
CD4045HFS87 (circuit d’alimentation à rampe commune, culasse à 2
soupapes)
CD4045HFS88 (circuit d’alimentation à rampe commune, culasse à 2
soupapes)
CD6068HFS85 (circuit d’alimentation à rampe commune, culasse à 2
soupapes)
CD6068HFS86 (circuit d’alimentation à rampe commune, culasse à 2
soupapes)
LIRE ATTENTIVEMENT LE PRÉSENT LIVRET afin de
pouvoir utiliser et entretenir correctement le moteur. Dans
le cas contraire, des dommages corporels ou matériels
pourraient en résulter.
CE LIVRET DOIT ÊTRE CONSIDÉRÉ comme faisant
partie intégrante du moteur et doit toujours l’accompagner,
même en cas de revente.
LES MESURES données dans cette publication sont
exprimées en unités métriques. N’utiliser que les pièces
de rechange et les fixations appropriées. Utiliser la clé
appropriée pour les fixations métriques et US.
NOTER LES NUMÉROS DE SÉRIE MOTEUR ainsi
que les options moteur aux emplacements indiqués à la
section Numéros de série. Noter exactement toutes les
valeurs. En outre, le concessionnaire a besoin de ces
numéros lors de la commande de pièces. Prendre soin
de recopier les numéros d’identification sur une feuille
séparée qui sera conservée dans un endroit sûr.
Information relative aux prescriptions concernant
les émissions
En fonction de sa destination, ce moteur satisfait soit
aux prescriptions de l’Environmental Protection Agency
(EPA) (organisme de protection de l’environnement aux
États­Unis) et du California Air Resources Board (CARB)
(organisme de réglementation de l’environnement en
Californie), soit, pour l’Europe, à la directive 97/68/CE
concernant les mesures à prendre à l’encontre des
émissions de particules et de gaz polluants provenant de
moteurs à combustion interne. Dans ce cas, une étiquette
est apposée sur le moteur.
Les prescriptions concernant les émissions interdisent
toute intervention qui nuirait au bon fonctionnement
des composants mentionnés ci­après ou tout réglage
entraînant une modification des caractéristiques du
moteur. La loi interdit également l’installation de pièces ou
de composants qui ont pour effet de court­circuiter ou de
nuire au fonctionnement de tout composant ou dispositif
du moteur, ce qui affecterait la conformité du moteur aux
prescriptions sur les émissions. En résumé, toute action
autre que le rétablissement des caractéristiques d’origine
du moteur est illégale.
Liste des composants qui ont un effet sur les émissions
de substances polluantes:
­ Pompe d’injection
­ Collecteur d’admission
­ Turbocompresseur
­ Circuit de refroidissement d’air de suralimentation
­ Piston
AVERTISSEMENT ­ PROPOSITION 65 DE CALIFORNIE
Il a été porté à la connaissance de l’État de Californie que les
gaz d’échappement des moteurs diesel et notamment certaines
substances sont une cause de cancer, de malformations congénitales
et d’autres complications préjudiciables à la santé.
LES CÔTÉS DROITE ET GAUCHE sont vus de
l’entraînement ou du volant (arrière) du moteur en
regardant vers l’avant du moteur.
CD03523,0000293 ­28­23DEC10­1/1
021711
PN=2
100/315
Table des matières
Page
Page
Vues d’identification
Numéros de série
Vues d’identification............................................01­1
Consignation du numéro de série du
moteur (moteurs 3029, 4045 et 6068)............03­1
Consignation du numéro de série du
moteur (moteurs 6090)...................................03­1
Codes d’options du moteur.................................03­2
Numéro de type de pompe d’injection ................03­3
Consignation du numéro de série de
l’unité de commande du moteur (ECU)..........03­4
Consignation du n° de modèle de la
pompe à carb. hte pression ...........................03­4
Fiches d’entretien
Utilisation du registre des opérations
d’entretien ......................................................02­1
Après les 100 premières heures de service .......02­1
Après les 500 premières heures de
fonctionnement...............................................02­2
Après les 1000 premières heures de
fonctionnement...............................................02­2
Après les 1500 premières heures de
fonctionnement...............................................02­3
Après les 2000 premières heures de
fonctionnement...............................................02­3
Après les 2500 premières heures de
fonctionnement...............................................02­4
Après les 3000 premières heures de
fonctionnement...............................................02­4
Après les 3500 premières heures de
fonctionnement...............................................02­5
Après les 4000 premières heures de
fonctionnement...............................................02­5
Après les 4500 premières heures de
fonctionnement...............................................02­6
Après les 5000 premières heures de
fonctionnement...............................................02­6
Après les 5500 premières heures de
fonctionnement...............................................02­7
Après les 6000 premières heures de
fonctionnement...............................................02­7
Après les 6500 premières heures de
fonctionnement...............................................02­8
Après les 7000 premières heures de
fonctionnement...............................................02­8
Après les 7500 premières heures de
fonctionnement...............................................02­9
Après les 8000 premières heures de
fonctionnement...............................................02­9
Après les 8500 premières heures de
fonctionnement.............................................02­10
Après les 9000 premières heures de
fonctionnement.............................................02­10
Après les 9500 premières heures de
fonctionnement............................................. 02­11
Après les 10000 premières heures de
fonctionnement............................................. 02­11
Consignes de sécurité
Reconnaître les symboles de mise en garde .....05­1
Comprendre les termes de mise en garde .........05­1
Ne pas ouvrir le circuit d’alimentation
sous haute pression .......................................05­1
Processus de levage du moteur .........................05­2
Respecter les consignes de sécurité..................05­2
Empêcher toute mise en mouvement
accidentelle de la machine.............................05­3
Manipuler le combustible avec
précaution — Prévenir les incendies..............05­3
Être prêt à agir en cas d’urgence .......................05­3
Manipuler le fluide de démarrage avec
précaution ......................................................05­4
Porter des vêtements de protection....................05­4
Protection contre le bruit.....................................05­4
Manipulation des produits chimiques
en toute sécurité.............................................05­5
Se tenir à l’écart d’arbres de
transmission rotatifs .......................................05­5
Sécurité en matière d’entretien...........................05­6
Ventilation du lieu de travail................................05­6
Attention aux fuites de liquide sous pression .....05­7
Éviter toute chaleur intense près de
conduites sous pression.................................05­7
Enlever la peinture des surfaces à
souder ou à réchauffer ..................................05­8
Précautions à prendre pour l’entretien
du circuit de refroidissement ..........................05­8
Éviter la poussière d’amiante .............................05­9
Élimination correcte des déchets........................05­9
Suite voir page suivante
Livret original. Toutes les informations, illustrations et caractéristiques
contenues dans la présente publication sont à jour au moment de
la publication, le constructeur se réservant le droit d’apporter sans
notification toute modification jugée appropriée.
COPYRIGHT © 2010
DEERE & COMPANY
European Office Mannheim
All rights reserved.
A John Deere ILLUSTRUCTION ® Manual
i
021711
PN=1
101/315
Table des matières
Page
Page
Remplacement de l’élément du filtre à
carburant (moteurs 3029)...............................30­7
Remplacement des éléments de filtres
à carburant (moteurs 4045 et 6068)...............30­9
Remplacement des éléments de filtres
à carburant (moteurs 6090)..........................30­10
Contrôle du système d’aération du
carter d’embiellage.......................................30­13
Contrôle des supports de moteur .....................30­13
Contrôle des connexions électriques à
la masse du moteur......................................30­13
Carburants, lubrifiants et liquide de
refroidissement
Gazole ................................................................10­1
Manipulation et stockage du gazole ...................10­1
Huile de rodage pour moteur diesel ...................10­2
Périodicité d’entretien pour l’huile
moteur et les filtres—Moteurs Tier 3
et phase III A ..................................................10­3
Stockage des lubrifiants .....................................10­3
Mélanges de lubrifiants.......................................10­4
Liquide de refroidissement pour moteur diesel...10­4
Utilisation en climat chaud..................................10­4
Entretien/Toutes les 1000 h/tous les ans
Contrôle de la courroie (moteurs 3029)..............35­1
Contrôle de la courroie (moteurs 4045
et 6068 avec tendeur manuel) .......................35­2
Contrôle de la courroie (moteurs 4045
et 6068 avec tendeur automatique) ...............35­2
Contrôle de la courroie (moteurs 6090
avec tendeur automatique) ............................35­3
Contrôle du circuit de refroidissement ................35­5
Contrôle du système d’admission.......................35­6
Remplacement du filtre d’aération du
carter d’embiellage (facultatif) ........................35­7
Contrôle de l’amortisseur de vibrations
du vilebrequin (moteurs 6068 et 6090) ..........35­7
Contrôle du régime moteur (moteurs 3029) .......35­8
Réglage du régulateur du statisme
(moteurs 3029)...............................................35­8
Contrôle du régime moteur (moteurs
4045, 6068 et 6090) .......................................35­9
Fonctionnement du moteur
Utilisation de la jauge de diagnostic
pour accéder aux informations sur
le moteur (équipement en option) ..................15­1
Navigation du menu principal .............................15­2
Données de configuration du moteur .................15­3
Accès aux codes d’anomalie en mémoire ..........15­5
Accès aux codes d’anomalie actifs.....................15­7
Codes d’arrêt déclenché de moteur ...................15­9
Réglage du rétroéclairage ................................15­10
Réglage du contraste .......................................15­12
Choix des unités de mesure .............................15­14
Configuration de l’écran "1 par 4".....................15­16
Configuration de l’écran "4 par 4".....................15­21
Rodage .............................................................15­25
Moteur, mise en marche ...................................15­26
Fonctionnement par temps froid.......................15­26
Utilisation d’une batterie d’appoint ou
d’un chargeur ...............................................15­28
Fonctionnement du moteur...............................15­29
Groupes de secours .........................................15­29
Moteur, arrêt .....................................................15­29
Variation de fréquence du générateur ..............15­29
Entretien/Toutes les 2000 h/tous les 2 ans
Contrôle et réglage du jeu des
soupapes du moteur (moteurs 3029) .............40­1
Contrôle et réglage du jeu des
soupapes du moteur (moteurs 4045
et 6068) ..........................................................40­2
Contrôle et réglage du jeu des
soupapes du moteur (moteurs 6090) .............40­4
Vidange et rinçage du circuit de
refroidissement...............................................40­6
Entretien
Respect des intervalles d’entretien.....................20­1
Utilisation des ingrédients corrects.....................20­1
Tableau des intervalles d’entretien .....................20­2
Entretien/Selon le besoin
Entretien/Tous les jours ou toutes les 10 h
Informations supplémentaires
concernant l’entretien.....................................45­1
Interdiction de modifier le circuit d’alimentation ..45­2
Opérations de soudage près des
contrôleurs électroniques ...............................45­3
Propreté des connecteurs des
contrôleurs électroniques ...............................45­3
Nettoyage ou remplacement du filtre à
air (monobloc) ................................................45­4
Nettoyage ou remplacement de
l’élément du filtre à air ....................................45­5
Remplacement de la courroie
polytrapézoïdale du ventilateur/de
l’alternateur (moteurs 4045, 6068 et 6090) ....45­6
Contrôle du niveau d’huile moteur......................25­1
Contrôle du niveau de liquide de
refroidissement...............................................25­2
Contrôle du filtre à air .........................................25­3
Contrôle du filtre à carburant ..............................25­4
Entretien/Toutes les 500 heures
Changement de l’huile moteur et du
filtre (moteurs 3029) .......................................30­1
Changement de l’huile moteur et du
filtre (moteurs 4045 et 6068) ..........................30­3
Changement de l’huile moteur et du
filtre (moteurs 6090) .......................................30­5
Suite voir page suivante
ii
021711
PN=2
102/315
Table des matières
Page
Purge du circuit d’alimentation ...........................45­7
Recherche des pannes
Pannes et remèdes, généralités.........................50­1
Utilisation de la jauge de diagnostic
pour la recherche des codes de
diagnostic d’anomalie.....................................50­1
Affichage des codes de diagnostic d’anomalie...50­2
Utilisation de la méthode des
clignotements pour la recherche des
codes de diagnostic d’anomalie .....................50­2
Diagnostic d’anomalies intermittentes
(avec commandes électroniques) ..................50­3
Liste des codes de diagnostic ............................50­4
Agencement du faisceau moteur
(moteurs 4045 et 6068)..................................50­6
Agencement du faisceau moteur
(moteurs 6090)...............................................50­7
Recherche des pannes du moteur .....................50­9
Dépannage de l’installation électrique..............50­14
Remisage
Consignes pour le remisage du moteur..............55­1
Préparatifs du moteur pour un
remisage à long terme ...................................55­1
Remise en service du moteur après un
remisage à long terme ...................................55­2
Caractéristiques techniques
Caractéristiques générales des moteurs ............60­1
Caractéristiques générales des
moteurs nus ...................................................60­3
Couples de serrage standard pour
boulonnerie US ..............................................60­4
Couples de serrage pour boulonnerie
métrique .........................................................60­5
iii
021711
PN=3
103/315
Table des matières
iv
021711
PN=4
104/315
Vues d’identification
CD31238 —UN—04NOV10
Vues d’identification
4045HFU82
Suite voir page suivante
01­1
105/315
CD03523,0000294 ­28­04NOV10­1/2
021711
PN=7
CD31239 —UN—04NOV10
Vues d’identification
6090HFU84
CD03523,0000294 ­28­04NOV10­2/2
01­2
106/315
021711
PN=8
Fiches d’entretien
Utilisation du registre des opérations d’entretien
Pour obtenir des performances optimales du moteur,
un fonctionnement économique et une longue durée de
vie, veiller à ce que l’entretien soit effectué de façon
conforme aux instructions du présent livret et en garder
trace aux pages suivantes. Il est recommandé de confier
les opérations d’entretien au distributeur de moteurs ou
au concessionnaire John Deere qui apposera ensuite son
cachet à l’emplacement voulu.
protection maximale et des performances optimales. Il est
donc recommandé d’utiliser uniquement des pièces et
produits d’origine John Deere.
Afin de protéger vos droits pendant la période de garantie,
veillez à ce que tous les entretiens périodiques soient
effectués et répertoriés. Si le moteur est couvert par une
extension de garantie, il est important de conserver la
trace des opérations réalisées pendant toute la durée de
la garantie.
Une liste détaillée des opérations d’entretien réalisées
aidera à obtenir le meilleur prix du moteur en cas de
revente.
Les huiles et liquides de refroidissement John Deere
destinés à l’entretien ont été formulés pour fournir une
DPSG,CD03523,6 ­28­22JAN07­1/1
Après les 100 premières heures de service
□ Huile moteur, vidange
□ Filtre à huile moteur, remplacement
□ Raccordement des durits, contrôle
Nbre d’heures:
Observations:
Cachet du concessionnaire
Date:
Travail effectué par:
DPSG,CD03523,7 ­28­22JAN07­1/1
02­1
107/315
021711
PN=9
Fiches d’entretien
Après les 500 premières heures de
fonctionnement
□ Huile moteur, vidange
□ Système d’aération du carter d’embiellage, nettoyage
□ Filtre à huile moteur, remplacement
□ Supports de moteur, contrôle
□ Éléments du filtre à carburant, remplacement
□ Connexions à la masse du moteur, contrôle
Nombre d’heures:
Observations:
Cachet du concessionnaire
Date:
Travail effectué par:
CD03523,0000295 ­28­22DEC10­1/1
Après les 1000 premières heures de
fonctionnement
□ Huile moteur, vidange
□ Système d’admission, contrôle
□ Filtre à huile moteur, remplacement
□ Amortisseur de vibrations du vilebrequin, contrôle
□ Éléments du filtre à carburant, remplacement
□ Supports de moteur, contrôle
□ Courroie, contrôle de la tension et de l’usure
□ Connexions à la masse du moteur, contrôle
□ Circuit de refroidissement, contrôle
□ Régime moteur, contrôle et réglage
□ Système d’aération du carter d’embiellage, nettoyage ou
remplacement du filtre (facultatif)
Nombre d’heures:
Observations:
Cachet du concessionnaire
Date:
Travail effectué par:
CD03523,0000296 ­28­03JAN11­1/1
02­2
108/315
021711
PN=10
Fiches d’entretien
Après les 1500 premières heures de
fonctionnement
□ Huile moteur, vidange
□ Système d’aération du carter d’embiellage, nettoyage
□ Filtre à huile moteur, remplacement
□ Supports de moteur, contrôle
□ Éléments du filtre à carburant, remplacement
□ Connexions à la masse du moteur, contrôle
Nombre d’heures:
Observations:
Cachet du concessionnaire
Date:
Travail effectué par:
CD03523,0000297 ­28­22DEC10­1/1
Après les 2000 premières heures de
fonctionnement
□ Huile moteur, vidange
□ Système d’admission, contrôle
□ Filtre à huile moteur, remplacement
□ Amortisseur de vibrations du vilebrequin, contrôle
□ Éléments du filtre à carburant, remplacement
□ Supports de moteur, contrôle
□ Courroie, contrôle de la tension et de l’usure
□ Connexions à la masse du moteur, contrôle
□ Circuit de refroidissement, contrôle ou vidange et rinçage (si
COOL­GARD II n’est pas utilisé)
□ Régime moteur, contrôle et réglage
□ Système d’aération du carter d’embiellage, nettoyage ou
remplacement du filtre (facultatif)
□ Jeu des soupapes, réglage
Nombre d’heures:
Observations:
Cachet du concessionnaire
Date:
Travail effectué par:
CD03523,0000298 ­28­03JAN11­1/1
02­3
109/315
021711
PN=11
Fiches d’entretien
Après les 2500 premières heures de
fonctionnement
□ Huile moteur, vidange
□ Système d’aération du carter d’embiellage, nettoyage
□ Filtre à huile moteur, remplacement
□ Supports de moteur, contrôle
□ Éléments du filtre à carburant, remplacement
□ Connexions à la masse du moteur, contrôle
Nombre d’heures:
Observations:
Cachet du concessionnaire
Date:
Travail effectué par:
CD03523,0000299 ­28­22DEC10­1/1
Après les 3000 premières heures de
fonctionnement
□ Huile moteur, vidange
□ Système d’admission, contrôle
□ Filtre à huile moteur, remplacement
□ Amortisseur de vibrations du vilebrequin, contrôle
□ Éléments du filtre à carburant, remplacement
□ Supports de moteur, contrôle
□ Courroie, contrôle de la tension et de l’usure
□ Connexions à la masse du moteur, contrôle
□ Circuit de refroidissement, contrôle ou vidange et rinçage (si
COOL­GARD II est utilisé)
□ Régime moteur, contrôle et réglage
□ Système d’aération du carter d’embiellage, nettoyage ou
remplacement du filtre (facultatif)
Nombre d’heures:
Observations:
Cachet du concessionnaire
Date:
Travail effectué par:
CD03523,000029A ­28­03JAN11­1/1
02­4
110/315
021711
PN=12
Fiches d’entretien
Après les 3500 premières heures de
fonctionnement
□ Huile moteur, vidange
□ Système d’aération du carter d’embiellage, nettoyage
□ Filtre à huile moteur, remplacement
□ Supports de moteur, contrôle
□ Éléments du filtre à carburant, remplacement
□ Connexions à la masse du moteur, contrôle
Nombre d’heures:
Observations:
Cachet du concessionnaire
Date:
Travail effectué par:
CD03523,000029B ­28­22DEC10­1/1
Après les 4000 premières heures de
fonctionnement
□ Huile moteur, vidange
□ Système d’admission, contrôle
□ Filtre à huile moteur, remplacement
□ Amortisseur de vibrations du vilebrequin, contrôle
□ Éléments du filtre à carburant, remplacement
□ Supports de moteur, contrôle
□ Courroie, contrôle de la tension et de l’usure
□ Connexions à la masse du moteur, contrôle
□ Circuit de refroidissement, contrôle ou vidange et rinçage (si
COOL­GARD II n’est pas utilisé)
□ Régime moteur, contrôle et réglage
□ Système d’aération du carter d’embiellage, nettoyage ou
remplacement du filtre (facultatif)
□ Jeu des soupapes, réglage
Nombre d’heures:
Observations:
Cachet du concessionnaire
Date:
Travail effectué par:
CD03523,000029D ­28­03JAN11­1/1
02­5
111/315
021711
PN=13
Fiches d’entretien
Après les 4500 premières heures de
fonctionnement
□ Huile moteur, vidange
□ Système d’aération du carter d’embiellage, nettoyage
□ Filtre à huile moteur, remplacement
□ Supports de moteur, contrôle
□ Éléments du filtre à carburant, remplacement
□ Connexions à la masse du moteur, contrôle
Nombre d’heures:
Observations:
Cachet du concessionnaire
Date:
Travail effectué par:
CD03523,000029E ­28­22DEC10­1/1
Après les 5000 premières heures de
fonctionnement
□ Huile moteur, vidange
□ Système d’admission, contrôle
□ Filtre à huile moteur, remplacement
□ Amortisseur de vibrations du vilebrequin, contrôle
□ Éléments du filtre à carburant, remplacement
□ Supports de moteur, contrôle
□ Courroie, contrôle de la tension et de l’usure
□ Connexions à la masse du moteur, contrôle
□ Circuit de refroidissement, contrôle
□ Régime moteur, contrôle et réglage
□ Système d’aération du carter d’embiellage, nettoyage ou
remplacement du filtre (facultatif)
Nombre d’heures:
Observations:
Cachet du concessionnaire
Date:
Travail effectué par:
CD03523,000029F ­28­03JAN11­1/1
02­6
112/315
021711
PN=14
Fiches d’entretien
Après les 5500 premières heures de
fonctionnement
□ Huile moteur, vidange
□ Système d’aération du carter d’embiellage, nettoyage
□ Filtre à huile moteur, remplacement
□ Supports de moteur, contrôle
□ Éléments du filtre à carburant, remplacement
□ Connexions à la masse du moteur, contrôle
Nombre d’heures:
Observations:
Cachet du concessionnaire
Date:
Travail effectué par:
CD03523,00002A0 ­28­22DEC10­1/1
Après les 6000 premières heures de
fonctionnement
□ Huile moteur, vidange
□ Système d’admission, contrôle
□ Filtre à huile moteur, remplacement
□ Amortisseur de vibrations du vilebrequin, contrôle
□ Éléments du filtre à carburant, remplacement
□ Supports de moteur, contrôle
□ Courroie, contrôle de la tension et de l’usure
□ Connexions à la masse du moteur, contrôle
□ Circuit de refroidissement, vidange et rinçage
□ Régime moteur, contrôle et réglage
□ Système d’aération du carter d’embiellage, nettoyage ou
remplacement du filtre (facultatif)
□ Jeu des soupapes, réglage
Nombre d’heures:
Observations:
Cachet du concessionnaire
Date:
Travail effectué par:
CD03523,00002A1 ­28­03JAN11­1/1
02­7
113/315
021711
PN=15
Fiches d’entretien
Après les 6500 premières heures de
fonctionnement
□ Huile moteur, vidange
□ Système d’aération du carter d’embiellage, nettoyage
□ Filtre à huile moteur, remplacement
□ Supports de moteur, contrôle
□ Éléments du filtre à carburant, remplacement
□ Connexions à la masse du moteur, contrôle
Nombre d’heures:
Observations:
Cachet du concessionnaire
Date:
Travail effectué par:
CD03523,00002A2 ­28­22DEC10­1/1
Après les 7000 premières heures de
fonctionnement
□ Huile moteur, vidange
□ Système d’admission, contrôle
□ Filtre à huile moteur, remplacement
□ Amortisseur de vibrations du vilebrequin, contrôle
□ Éléments du filtre à carburant, remplacement
□ Supports de moteur, contrôle
□ Courroie, contrôle de la tension et de l’usure
□ Connexions à la masse du moteur, contrôle
□ Circuit de refroidissement, contrôle
□ Régime moteur, contrôle et réglage
□ Système d’aération du carter d’embiellage, nettoyage ou
remplacement du filtre (facultatif)
Nombre d’heures:
Observations:
Cachet du concessionnaire
Date:
Travail effectué par:
CD03523,00002A3 ­28­03JAN11­1/1
02­8
114/315
021711
PN=16
Fiches d’entretien
Après les 7500 premières heures de
fonctionnement
□ Huile moteur, vidange
□ Système d’aération du carter d’embiellage, nettoyage
□ Filtre à huile moteur, remplacement
□ Supports de moteur, contrôle
□ Éléments du filtre à carburant, remplacement
□ Connexions à la masse du moteur, contrôle
Nombre d’heures:
Observations:
Cachet du concessionnaire
Date:
Travail effectué par:
CD03523,00002A4 ­28­22DEC10­1/1
Après les 8000 premières heures de
fonctionnement
□ Huile moteur, vidange
□ Système d’admission, contrôle
□ Filtre à huile moteur, remplacement
□ Amortisseur de vibrations du vilebrequin, contrôle
□ Éléments du filtre à carburant, remplacement
□ Supports de moteur, contrôle
□ Courroie, contrôle de la tension et de l’usure
□ Connexions à la masse du moteur, contrôle
□ Circuit de refroidissement, contrôle ou vidange et rinçage (si
COOL­GARD II n’est pas utilisé)
□ Régime moteur, contrôle et réglage
□ Système d’aération du carter d’embiellage, nettoyage ou
remplacement du filtre (facultatif)
□ Jeu des soupapes, réglage
Nombre d’heures:
Observations:
Cachet du concessionnaire
Date:
Travail effectué par:
CD03523,00002A5 ­28­03JAN11­1/1
02­9
115/315
021711
PN=17
Fiches d’entretien
Après les 8500 premières heures de
fonctionnement
□ Huile moteur, vidange
□ Système d’aération du carter d’embiellage, nettoyage
□ Filtre à huile moteur, remplacement
□ Supports de moteur, contrôle
□ Éléments du filtre à carburant, remplacement
□ Connexions à la masse du moteur, contrôle
Nombre d’heures:
Observations:
Cachet du concessionnaire
Date:
Travail effectué par:
CD03523,00002A6 ­28­22DEC10­1/1
Après les 9000 premières heures de
fonctionnement
□ Huile moteur, vidange
□ Système d’admission, contrôle
□ Filtre à huile moteur, remplacement
□ Amortisseur de vibrations du vilebrequin, remplacement
□ Éléments du filtre à carburant, remplacement
□ Supports de moteur, contrôle
□ Courroie, contrôle de la tension et de l’usure
□ Connexions à la masse du moteur, contrôle
□ Circuit de refroidissement, contrôle ou vidange et rinçage (si
COOL­GARD II est utilisé)
□ Régime moteur, contrôle et réglage
□ Système d’aération du carter d’embiellage, nettoyage ou
remplacement du filtre (facultatif)
Nombre d’heures:
Observations:
Cachet du concessionnaire
Date:
Travail effectué par:
CD03523,00002A7 ­28­03JAN11­1/1
02­10
116/315
021711
PN=18
Fiches d’entretien
Après les 9500 premières heures de
fonctionnement
□ Huile moteur, vidange
□ Système d’aération du carter d’embiellage, nettoyage
□ Filtre à huile moteur, remplacement
□ Supports de moteur, contrôle
□ Éléments du filtre à carburant, remplacement
□ Connexions à la masse du moteur, contrôle
Nombre d’heures:
Observations:
Cachet du concessionnaire
Date:
Travail effectué par:
CD03523,00002A8 ­28­22DEC10­1/1
Après les 10000 premières heures de
fonctionnement
□ Huile moteur, vidange
□ Système d’admission, contrôle
□ Filtre à huile moteur, remplacement
□ Amortisseur de vibrations du vilebrequin, contrôle
□ Éléments du filtre à carburant, remplacement
□ Supports de moteur, contrôle
□ Courroie, contrôle de la tension et de l’usure
□ Connexions à la masse du moteur, contrôle
□ Circuit de refroidissement, contrôle ou vidange et rinçage (si
COOL­GARD II n’est pas utilisé)
□ Régime moteur, contrôle et réglage
□ Système d’aération du carter d’embiellage, nettoyage ou
remplacement du filtre (facultatif)
□ Jeu des soupapes, réglage
□ Thermostats, remplacement
□ Injecteurs, remplacement
Nombre d’heures:
Observations:
Cachet du concessionnaire
Date:
Travail effectué par:
CD03523,00002A9 ­28­03JAN11­1/1
02­11
117/315
021711
PN=19
Numéros de série
RG8007 —UN—15JAN99
CD31240 —UN—24NOV10
Consignation du numéro de série du moteur (moteurs 3029, 4045 et 6068)
Plaque constructeur des moteurs 3029, 4045 et 6068
Plaque constructeur du moteur
A—Plaque constructeur du
moteur
B—Numéro de série du moteur
C—Numéro de modèle du moteur
La plaque constructeur du moteur (A) est située du côté
droit du bloc­moteur, derrière le filtre à carburant.
Numéro de modèle du moteur (C)
___________________
Noter tous les chiffres et lettres indiqués sur la plaque
constructeur du moteur dans les cases figurant
ci­dessous.
Ces informations sont essentielles pour commander
des pièces de rechange ou obtenir des informations
concernant la garantie.
Numéro de série du moteur (B)
___________________
CD03523,00002AA ­28­23NOV10­1/1
RG13813 —UN—11JAN05
CD31241 —UN—24NOV10
Consignation du numéro de série du moteur (moteurs 6090)
Plaque constructeur du moteur 6090
Emplacement de la plaque constructeur du moteur
A—Numéro de série du moteur
B—Numéro de modèle du moteur C—Plaque constructeur du
moteur
La plaque constructeur du moteur (C) se trouve sur le côté
gauche du bloc­moteur, entre le collecteur d’admission
et le démarreur.
___________________
Noter tous les chiffres et lettres indiqués sur la plaque
constructeur du moteur dans les cases figurant
ci­dessous.
___________________
Numéro de modèle du moteur (B)
Ces informations sont essentielles pour commander
des pièces de rechange ou obtenir des informations
concernant la garantie.
Numéro de série du moteur (A)
CD03523,00002AB ­28­23NOV10­1/1
03­1
118/315
021711
PN=20
Numéros de série
CD31242 —UN—24NOV10
Codes d’options du moteur
A—Code de base du moteur
Outre la plaque constructeur, les moteurs OEM
comportent une étiquette de codes d’options apposée sur
le cache­culbuteurs. Ces codes indiquent les options
montées en usine sur le moteur. Lors de commandes
de pièces de rechange ou d’opérations d’entretien,
transmettre ces numéros au concessionnaire autorisé ou
au vendeur du moteur.
derniers chiffres de chaque code identifient une option
spécifique du moteur, telle qu’un alternateur 12 V, 55 A.
NOTE: Ces codes d’options sont basés sur les
dernières informations disponibles au moment
de la publication. John Deere se réserve
le droit d’apporter des modifications à tout
moment, sans préavis.
Un autocollant supplémentaire peut également être
livré (dans un sachet plastique attaché au moteur ou
dans la documentation accompagnant le moteur). Il est
recommandé d’apposer l’autocollant de codes d’options:
Si un moteur est commandé sans un composant
particulier, les deux derniers chiffres de ce code d’option
de groupe fonctionnel seront 99, 00, ou XX. La liste de la
page suivante ne donne que les deux premiers chiffres
des codes. Pour référence future, lors de la commande
de pièces de rechange par exemple, il est important
d’avoir ces codes à disposition. À cet effet, noter les
troisième et quatrième chiffres indiqués sur l’étiquette de
code d’options du moteur dans les espaces fournis sur
la page suivante.
• Sur la présente page du livret d’entretien, sous cette
•
section,
ou
Dans le carnet de garantie du propriétaire du moteur
sous le titre Codes d’options.
NOTE: Il est possible que le constructeur du moteur
ait déjà apposé l’autocollant à un emplacement
d’accès facile (dans le carter d’embiellage ou à
proximité d’une zone d’entretien).
NOTE: NOTE: L’étiquette de codes d’options du moteur
peut ne pas donner tous les codes d’options
si une option a été ajoutée après la sortie du
moteur de l’usine de production.
L’étiquette de codes d’options du moteur comprend un
code de base moteur (A). Ce code de base doit aussi être
noté avec les codes d’options. Il peut s’avérer nécessaire
de fournir ce code de base pour distinguer deux codes
d’options différents pour le même modèle de moteur.
Si l’étiquette de codes d’options est perdue
ou détruite, contacter le concessionnaire ou le
distributeur pour un remplacement.
Les deux premiers caractères de chaque code identifient
un groupe spécifique, tel que les alternateurs. Les deux
Codes
d’options
Description
Codes
d’options
Description
Code de base du moteur:________
11____
Cache­culbuteurs
50____
Pompe à huile
12____
Goulotte de remplissage d’huile
51____
Culasse avec soupapes
13____
Poulie du vilebrequin
52____
Entraînement auxiliaire par engrenage
14____
Carter de volant­moteur
53____
Réchauffeur de carburant
15____
Volant­moteur
54____
Réchauffeur d’huile
16____
Pompe d’injection
55____
Support d’expédition
17____
Entrée d’air
56____
Option de peinture
18____
Filtre à air
57____
Admission de liquide de refroidissement
19____
Carter d’huile
59____
Refroidisseur d’huile
Suite voir page suivante
03­2
119/315
CD03523,00002AC ­28­03JAN11­1/2
021711
PN=21
Numéros de série
Codes
d’options
Description
Codes
d’options
Description
20____
Pompe à eau
60____
Poulie d’entraînement auxiliaire supplémentaire
21____
Couvercle de thermostat
62____
Support d’alternateur
22____
Thermostat
63____
Conduite de carburant basse pression
23____
Entraînement du ventilateur
64____
Coude d’échappement
24____
Courroie de ventilateur
65____
Turbocompresseur
25____
Ventilateur
66____
Contacteur thermostatique de liquide de
refroidissement
26____
Réchauffeur de liquide de refroidissement
moteur
67____
Capteur d’indicateur de vitesse électronique
27____
Radiateur
68____
Amortisseur
28____
Collecteur d’échappement
69____
Plaque constructeur du moteur
29____
Système d’aération
72____
Logiciel électronique en option du contrôleur du
moteur
30____
Démarreur
74____
Support de compresseur de climatisation
31____
Alternateur
75____
Témoin d’encrassement du filtre à air
32____
Tableau de bord
76____
Contacteur de pression d’huile
35____
Filtre à carburant
81____
Préfiltre à carburant
36____
Plaque avant
83____
Logiciel électronique
37____
Pompe d’alimentation
84____
Faisceau électrique
39____
Boîtier de thermostat
86____
Poulie du ventilateur
40____
Jauge d’huile
87____
Tendeur de courroie
41____
Entraînement auxiliaire avant entraîné par
courroie
88____
Filtre à huile
43____
Aide au démarrage
91____
Équipement spécial (monté à l’usine)
44____
Couvercle de distribution avec pignons
93____
Étiquette d’émissions
45____
Arbre d’équilibrage
98____
Expédition
46____
Bloc­cylindres avec chemises et arbre à
cames
47____
Vilebrequin et coussinets
48____
Bielles et pistons
49____
Dispositifs de commande des soupapes
CD03523,00002AC ­28­03JAN11­2/2
Numéro de type de pompe d’injection
Noter les numéros d’identification et de série inscrits sur
la plaquette signalétique (A) de la pompe d’injection.
CD30749 —UN—24SEP99
Type de pompe _____________________ tr/min _______
N° du fabricant __________________________
N° de série ________________________________
DPSG,CD03523,15 ­28­22JAN07­1/1
03­3
120/315
021711
PN=22
Numéros de série
Consignation du numéro de série de l’unité
de commande du moteur (ECU)
RG14635 —UN—13APR06
Noter le numéro de référence et le numéro de série
mentionnés sur l’étiquette (A) de numéro de série de
l’unité de commande du moteur (ECU) montée sur le
moteur ou à proximité de celui­ci.
N° réf.
N° de série
Consignation du numéro de série de l’unité de com­
mande du moteur (ECU)
A—Plaquette de numéro de
série
CD03523,0000189 ­28­06FEB07­1/1
Consignation du n° de modèle de la pompe
à carb. hte pression
N° de modèle
RG13718 —UN—11NOV04
Noter les informations de numéros de modèle et de série
figurant sur la plaque signalétique (A) de la pompe à
carburant haute pression.
tr/mn
N° du fabricant
N° de série
Consignation du numéro de série de la pompe à carburant haute pression
A—Plaque signalétique
CD03523,000018A ­28­06FEB07­1/1
03­4
121/315
021711
PN=23
Consignes de sécurité
Reconnaître les symboles de mise en garde
Voici le symbole de mise en garde Lorsqu’il apparaît sur
la machine ou dans la présente publication, c’est pour
prévenir d’un risque potentiel de blessure.
T81389 —UN—07DEC88
Respecter tous les conseils de sécurité ainsi que les
consignes générales de prévention des accidents.
DX,ALERT ­28­29SEP98­1/1
Comprendre les termes de mise en garde
Le symbole de mise en garde est accompagné d’un terme,
tel que DANGER, AVERTISSEMENT ou ATTENTION. Le
terme DANGER repère les dangers les plus graves.
TS187 —28—27JUN08
Les autocollants avec DANGER ou AVERTISSEMENT
signalent des dangers spécifiques. Les autocollants
avec ATTENTION se réfèrent à des précautions
d’ordre général. Dans la présente publication, le terme
ATTENTION accompagne les messages de sécurité.
DX,SIGNAL ­28­03MAR93­1/1
Ne pas ouvrir le circuit d’alimentation sous
haute pression
TS1343 —UN—18MAR92
Les résidus de combustible dans les conduites
d’alimentation sous haute pression peuvent causer
de sérieuses blessures. Ne pas débrancher ni tenter
de réparer des conduites d’alimentation, des capteurs
ou tout autre composant se trouvant entre la pompe
d’alimentation haute pression et les injecteurs du moteur
avec circuit d’alimentation "common rail" (HPCR).
Seuls les techniciens familiarisés avec ce type de circuit
sont habilités à procéder à sa remise en état (voir le
concessionnaire John Deere pour toute réparation).
DX,WW,HPCR1 ­28­07JAN03­1/1
05­1
122/315
021711
PN=24
Consignes de sécurité
Processus de levage du moteur
RG7784 —UN—11NOV97
ATTENTION: La seule méthode de levage
recommandée consiste à utiliser le palonnier
JDG23 (A) ainsi que les oeillets de levage
(B) livrés avec le moteur. Faire preuve d’une
extrême prudence durant le levage et NE JAMAIS
laisser une partie du corps sous un moteur en
train d’être soulevé ou suspendu.
Veiller à ce que le moteur soit parallèle au
palonnier et aux oeillets de levage avant de
l’accrocher afin d’équilibrer la charge. Si le moteur
n’est pas placé en sens longitudinal, la capacité
de levage du palonnier et des oeillets est réduite.
de petite taille. Les oeillets de levage livrés
avec le moteur ou commandés via le réseau
de pièces de rechange ne conviennent pas
pour le levage de composants plus volumineux
tels que la prise de force, la transmission,
le compresseur d’air, etc. Le technicien est
chargé de fournir les dispositifs de levage
appropriés pour ces cas particuliers. Pour
des informations supplémentaires concernant
la dépose du moteur, voir les manuels
accompagnant les machines.
NOTE: Si le moteur a été livré sans oeillets de levage,
il est possible de commander les oeillets de
levage universels JD­244­1 et JD­244­2 auprès
du service de pièces de rechange.
1. Si les oeillets de levage ne sont pas en place, les
installer et serrer à 200 N∙m (145 lb­ft).
2. Fixer le palonnier JDG23 (A) aux oeillets de levage (B)
et lever au moyen d’un dispositif de levage approprié.
IMPORTANT: Les oeillets de levage sont conçus pour
le levage du moteur et de composants tels que
le radiateur, le filtre à air et autres éléments
3. Amener le moteur à l’emplacement voulu. Agir avec
prudence.
DPSG,CD03523,95 ­28­22JAN07­1/1
Respecter les consignes de sécurité
TS201 —UN—23AUG88
Lire attentivement tous les conseils de sécurité contenus
dans cette publication et ceux apposés sur la machine.
Veiller à ce que les autocollants soient lisibles. Remplacer
les autocollants manquant ou endommagés. S’assurer
que les autocollants adéquats sont apposés sur les
nouveaux équipements et les pièces de rechange.
Des autocollants de rechange sont disponibles chez le
concessionnaire John Deere.
Il peut exister des informations de sécurité
supplémentaires concernant des pièces et des
composants provenant de fournisseurs et dont il n’est pas
fait mention dans ce livret d’entretien.
Apprendre à utiliser la machine et en manipuler les
commandes. Ne pas confier la machine à une personne
non formée à cet effet.
Prendre contact avec le concessionnaire John Deere en
cas de difficultés à comprendre certaines parties de cette
publication et pour obtenir de l’aide.
Maintenir la machine en permanence en bon état. Toute
modification non autorisée apportée à la machine peut en
affecter le fonctionnement, la sécurité et la longévité.
DX,READ ­28­16JUN09­1/1
05­2
123/315
021711
PN=25
Consignes de sécurité
Empêcher toute mise en mouvement
accidentelle de la machine
Éviter tout risque de blessure ou de mort par suite d’une
mise en mouvement inopinée de la machine.
TS177 —UN—11JAN89
Ne pas lancer le moteur en court­circuitant les bornes du
démarreur. Si une vitesse est engagée à ce moment­là, la
machine se met instantanément en mouvement.
Mettre le moteur en marche OBLIGATOIREMENT à partir
du poste de conduite en s’assurant au préalable que le
levier de vitesses est au point mort ou en position de
stationnement.
DX,BYPAS1 ­28­29SEP98­1/1
Manipuler le combustible avec précaution —
Prévenir les incendies
TS202 —UN—23AUG88
Le combustible étant facilement inflammable, le manipuler
avec précaution. Ne pas fumer en faisant le plein et se
tenir à l’écart de toute flamme nue ou source d’étincelles.
Toujours faire le plein moteur arrêté et à l’air libre.
Pour prévenir tout risque d’incendie, éliminer les
accumulations de graisse ou autres saletés. Essuyer
immédiatement tout combustible qui viendrait à se
répandre.
DX,FIRE1 ­28­03MAR93­1/1
Être prêt à agir en cas d’urgence
Savoir comment se comporter en cas d’incendie.
Avoir à sa portée une trousse de secours et un extincteur.
TS291 —UN—23AUG88
Noter à proximité du téléphone les numéros suivants:
médecins, ambulance, hôpital et pompiers.
DX,FIRE2 ­28­03MAR93­1/1
05­3
124/315
021711
PN=26
Consignes de sécurité
Manipuler le fluide de démarrage avec
précaution
Le fluide de démarrage est très inflammable.
TS1356 —UN—18MAR92
Le tenir à l’écart de toute flamme nue ou source
d’étincelles, ainsi que des batteries et des câbles.
Pour éviter toute décharge accidentelle durant le
stockage, laisser le capuchon en place sur le bidon et
ranger celui­ci dans un endroit frais et protégé.
Ne pas brûler ni percer un bidon de fluide de démarrage,
même vide.
DX,FIRE3 ­28­16APR92­1/1
Porter des vêtements de protection
Porter des vêtements ajustés au corps et se munir des
équipements de protection correspondant au travail
envisagé.
TS206 —UN—23AUG88
Une exposition prolongée à un niveau sonore élevé peut
causer des troubles auditifs allant jusqu’à la surdité.
Pour se protéger des bruits incommodants ou
préjudiciables, porter des protections auditives telles que
protecteurs d’oreilles ou bouchons auriculaires.
Pour utiliser la machine de façon sûre, le conducteur doit y
apporter toute son attention. N’écouter ni radio ni musique
avec un casque ou des écouteurs pendant le travail.
DX,WEAR ­28­10SEP90­1/1
Protection contre le bruit
Une exposition prolongée à un niveau sonore élevé peut
causer des troubles auditifs allant jusqu’à la surdité.
TS207 —UN—23AUG88
Pour se protéger des bruits incommodants ou
préjudiciables, porter des protections auditives telles que
protecteurs d’oreilles ou bouchons auriculaires.
DX,NOISE ­28­03MAR93­1/1
05­4
125/315
021711
PN=27
Consignes de sécurité
Manipulation des produits chimiques en
toute sécurité
TS1132 —UN—26NOV90
L’exposition directe aux produits chimiques dangereux
peut causer de graves blessures. Les machines John
Deere contiennent certains produits chimiques dangereux,
tels que des lubrifiants, des liquides de refroidissement,
des peintures et adhésifs.
Une fiche signalétique offre des détails spécifiques
concernant les produits chimiques: dangers physiques
et pour la santé, consignes de sécurité et techniques
d’intervention en cas d’urgence.
Consulter la fiche signalétique avant d’entreprendre
tout travail impliquant l’utilisation d’un produit chimique
dangereux. Ceci permet de savoir exactement quels sont
les risques et les mesures à prendre pour exécuter la
tâche en toute sécurité. Ensuite, respecter les procédures
et utiliser l’équipement recommandé.
(Consulter le concessionnaire John Deere pour obtenir
les fiches signalétiques concernant les produits chimiques
utilisés avec les machines John Deere.)
DX,MSDS,NA ­28­03MAR93­1/1
Se tenir à l’écart d’arbres de transmission
rotatifs
Le happement par un arbre de transmission en rotation
peut causer des blessures graves ou mortelles.
TS1644 —UN—22AUG95
La protection principale et les protections des arbres de
transmission doivent toujours rester en place. S’assurer
que les protections rotatives tournent librement.
Porter des vêtements près du corps. Arrêter le moteur
et attendre l’immobilisation de la prise de force avant
d’entreprendre le réglage ou l’entretien du moteur ou de
l’équipement entraîné.
CD,PTO ­28­22JAN07­1/1
05­5
126/315
021711
PN=28
Consignes de sécurité
Sécurité en matière d’entretien
Avant de passer au travail, lire attentivement les
instructions d’entretien. Tenir les lieux secs et propres.
Ne jamais effectuer d’opérations de lubrification,
d’entretien ou de réglage, machine en marche. Se
tenir à l’écart (mains, pieds, vêtements) des éléments
mobiles. Débrayer tous les entraînements et actionner les
commandes jusqu’à élimination de la pression. Abaisser
l’équipement au sol. Arrêter le moteur. Retirer la clé.
Laisser refroidir la machine.
Étayer solidement tous les éléments de la machine qu’il
faut relever pour l’entretien.
Veiller à ce que tous les éléments demeurent en bon état
et soient installés correctement. Effectuer immédiatement
toutes les réparations. Remplacer les éléments usés ou
détériorés. Éliminer les accumulations de graisse, d’huile
ou de saleté.
TS218 —UN—23AUG88
Sur les équipements automoteurs, débrancher le(s)
câble(s) de masse (­) de la (des) batterie(s) avant
d’intervenir sur l’installation électrique ou d’effectuer des
travaux de soudage sur la machine.
Sur les outils tractés, déconnecter les faisceaux
électriques provenant du tracteur avant de procéder à
l’entretien des composants électriques ou d’effectuer des
travaux de soudage sur la machine.
DX,SERV ­28­17FEB99­1/1
Ventilation du lieu de travail
Les gaz d’échappement sont très toxiques, voire mortels.
Lorsque le moteur tourne dans un local clos, évacuer les
gaz en utilisant une rallonge sur l’échappement.
TS220 —UN—23AUG88
En l’absence d’un tel dispositif, ouvrir les portes de façon
à assurer une bonne aération.
DX,AIR ­28­17FEB99­1/1
05­6
127/315
021711
PN=29
Consignes de sécurité
Attention aux fuites de liquide sous pression
Tout liquide sortant sous forte pression peut pénétrer sous
la peau et entraîner des blessures graves.
X9811 —UN—23AUG88
Il convient donc, avant de débrancher des conduites,
d’éliminer la pression du circuit. Serrer tous les raccords
avant de rétablir la pression.
Se servir d’un morceau de carton pour rechercher les
fuites. Se protéger le corps et les mains des liquides sous
forte pression.
En cas d’accident, consulter immédiatement un médecin.
Tout liquide ayant pénétré sous la peau doit être retiré de
façon chirurgicale dans les quelques heures qui suivent
pour éviter les risques de gangrène. Les médecins non
familiarisés avec ce type de blessures doivent se référer
à une source médicale compétente. Pour obtenir ces
informations (en anglais), il est possible de s’adresser
au service médical de Deere & Company à Moline,
Illinois, États­Unis, en appelant le 1­800­822­8262 ou le
+1 309­748­5636.
DX,FLUID ­28­20AUG09­1/1
Éviter toute chaleur intense près de
conduites sous pression
TS953 —UN—15MAY90
Une chaleur intense au voisinage de conduites de fluides
sous pression peut provoquer des jets de vapeurs
inflammables, entraînant de graves brûlures pour les
personnes se trouvant à proximité. Ne pas souder, braser
ni utiliser de chalumeau trop près de conduites sous
pression ou de produits inflammables. Des conduites sous
pression peuvent éclater accidentellement si la chaleur se
propage au­delà de la partie chauffée directement.
DX,TORCH ­28­10DEC04­1/1
05­7
128/315
021711
PN=30
Consignes de sécurité
Enlever la peinture des surfaces à souder ou
à réchauffer
Éviter la formation de vapeurs et poussières toxiques.
TS220 —UN—23AUG88
Des vapeurs dangereuses peuvent se dégager lorsque
des surfaces peintes sont échauffées suite à des
opérations de soudage, de brasage ou en cas d’utilisation
d’un chalumeau.
Enlever la peinture avant de réchauffer des surfaces
peintes:
• Éliminer la peinture sur une zone de 100 mm (4 in)
•
•
minimum autour de la partie à chauffer. Si la peinture
ne peut pas être éliminée, porter un masque agréé
avant de procéder au chauffage ou au soudage.
Si la tôle est mise à nu par sablage ou meulage, éviter
d’inhaler les poussières. Porter un masque agréé.
En cas d’utilisation de solvant ou de décapant pour
peinture, enlever le décapant à l’eau et au savon avant
de souder. Éloigner du lieu de travail les récipients
contenant du solvant, du décapant ou tout autre
produit inflammable. Attendre au moins 15 minutes
pour permettre aux vapeurs de se dissiper avant de
commencer le travail de soudage ou de brasage.
Ne pas utiliser de solvant chloré sur les zones où un
soudage sera effectué.
Effectuer tous ces travaux dans une zone bien ventilée
afin d’évacuer les vapeurs et poussières toxiques.
Respecter la réglementation en matière d’élimination des
peintures et solvants.
DX,PAINT ­28­24JUL02­1/1
Précautions à prendre pour l’entretien du
circuit de refroidissement
Le liquide s’échappant brusquement du circuit de
refroidissement peut causer de graves brûlures.
TS281 —UN—23AUG88
Arrêter le moteur. Ne retirer le bouchon de remplissage
que lorsqu’il a suffisamment refroidi pour être tourné à
main nue. Commencer par tourner le bouchon jusqu’au
premier cran pour éliminer la pression puis le retirer
entièrement.
DX,RCAP ­28­04JUN90­1/1
05­8
129/315
021711
PN=31
Consignes de sécurité
Éviter la poussière d’amiante
TS220 —UN—23AUG88
Éviter de respirer la poussière pouvant se former lors de
la manipulation des pièces contenant des fibres d’amiante
car la poussière d’amiante peut entraîner le cancer du
poumon.
Les pièces susceptibles de contenir des fibres d’amiante
sont les patins, bandes et garnitures de frein, les disques
d’embrayage et certains joints. L’amiante y est prise dans
de la résine ou autrement coulée. La manipulation de ces
pièces n’est pas dangereuse tant qu’il n’y a pas dans l’air
de poussières contenant de l’amiante.
Éviter toute formation de poussière. Ne jamais nettoyer
à l’air comprimé. Ne pas brosser ni polir des matériaux
contenant de l’amiante. Pour l’entretien, porter un masque
respiratoire agréé. Il est recommandé de nettoyer les
pièces concernées avec un aspirateur spécial; autrement,
pulvériser un brouillard d’huile ou d’eau sur le matériau
contenant de l’amiante.
Ne tolérer personne à proximité.
DX,DUST ­28­15MAR91­1/1
Élimination correcte des déchets
TS1133 —UN—26NOV90
L’élimination incorrecte des déchets peut nuire à
l’environnement. Dans les matériels John Deere, certains
liquides ou éléments tels que huile, combustible, liquides
de refroidissement et de frein, filtres et batteries peuvent
être source de pollution après leur élimination.
Recueillir à la vidange les liquides dans des récipients
étanches. Ne pas utiliser de récipients pour aliments ou
boissons qui pourraient induire en erreur et inciter à en
boire le contenu.
Ne pas déverser de déchets sur le sol, dans les égouts
ou à tout autre endroit pouvant entraîner une pollution
des eaux.
Se renseigner auprès des autorités locales compétentes
ou du concessionnaire John Deere sur les mesures à
prendre pour l’élimination de ces déchets.
Les réfrigérants utilisés dans les circuits de climatisation
sont nuisibles à l’atmosphère s’ils sont rejetés dans l’air.
Dans certains pays, des dispositions légales ont été prises
pour que la récupération et le recyclage des réfrigérants
soient réalisés dans des centres agréés.
DX,DRAIN ­28­03MAR93­1/1
05­9
130/315
021711
PN=32
Carburants, lubrifiants et liquide de refroidissement
Gazole
Consulter le distributeur de combustible local pour
s’informer des caractéristiques du gazole disponible dans
la région.
Teneur en soufre pour moteurs américains Interim
Tier 4 et moteurs européens phase IIIB
• La qualité du gazole et la teneur en soufre doivent
En général, le gazole reçoit des additifs pour qu’il puisse
être utilisé à basse température dans la région où il est
commercialisé.
•
correspondre aux réglementations sur les émissions en
vigueur dans la région où le moteur est utilisé.
Utiliser UNIQUEMENT du gazole Ultra Low Sulfur
Diesel (ULSD) d’une teneur maximale en soufre de
0,0015 % (15 mg/kg).
Le gazole répondant à la norme EN 590 ou à la
spécification D975 de l’ASTM est recommandé. Le gazole
renouvelable produit par l’hydrotraitement des graisses
animales et des huiles végétales est à la base identique
au gazole de pétrole. Le gazole renouvelable conforme
aux normes EN 590 ou ASTM D975 peut être utilisé dans
tous les rapports de mélange.
Teneur en soufre pour les autres moteurs
Caractéristiques du combustible requises
•
Dans tous les cas, le combustible utilisé doit avoir les
caractéristiques suivantes:
•
• La qualité du gazole et la teneur en soufre doivent
Indice de cétane 43 minimum. Un indice de cétane
supérieur à 47 est préférable, en particulier si les
températures sont inférieures à ­20 °C (­4 °F) ou si
l’altitude dépasse 1500 m (5000 ft).
•
Le point de colmatage du filtre à froid (PCFF) doit être
inférieur d’au moins 5 °C (9 °F) à la température la plus
basse probable OU le point de trouble doit être inférieur
à la température ambiante la plus basse probable.
correspondre aux réglementations sur les émissions en
vigueur dans la région où le moteur est utilisé.
L’utilisation de gazole dont la teneur en soufre est
inférieure à 0,10 % (1000 mg/kg) est VIVEMENT
recommandée.
L’utilisation de gazole à teneur en soufre comprise
entre 0,10% (1000 mg/kg) et 0,50% (5000 mg/kg)
peut RÉDUIRE les intervalles de vidange et de
remplacement du filtre à huile. Se reporter au tableau
dans “Intervalles d’entretien pour l’huile et le filtre des
moteurs diesel”.
AVANT d’utiliser du diesel dont la teneur en soufre est
supérieure à 0,50 % (5000 mg/kg), veuillez contacter le
concessionnaire John Deere.
IMPORTANT: Ne pas mélanger de l’huile moteur
usagée ou tout autre type d’huile de
lubrification avec du gazole.
Le pouvoir lubrifiant du combustible doit satisfaire à
un diamètre de rayure d’un maximum de 0,45 mm comme
mesuré par ASTM D6079 ou ISO 12156­1.
Une utilisation non conforme des additifs
pour gazole peut causer la détérioration du
dispositif d’injection des moteurs diesel.
DX,FUEL1 ­28­03AUG09­1/1
Manipulation et stockage du gazole
En cas d’utilisation de biodiesel, il peut s’avérer nécessaire
de remplacer le filtre à combustible plus souvent en raison
d’un colmatage prématuré.
ATTENTION: Manipuler le gazole avec précaution.
Ne pas faire le plein lorsque le moteur tourne.
NE PAS fumer en faisant le plein ou en procédant
à l’entretien du circuit d’alimentation.
Vérifier le niveau d’huile quotidiennement avant de faire
démarrer le moteur. Un niveau d’huile qui augmente peut
indiquer que le combustible se dilue dans l’huile moteur.
Faire le plein à la fin de la journée afin d’éviter toute
formation d’humidité par condensation et tout givrage par
temps froid.
IMPORTANT: Le dégazage du réservoir est assuré
par le bouchon de remplissage. S’il doit
être remplacé, toujours utiliser un bouchon
d’origine avec orifice de dégazage.
Veiller à ce que les réservoirs de stockage soient pleins
pour réduire la formation de condensation.
S’assurer que les bouchons des réservoirs de combustible
sont montés correctement pour éviter toute formation
d’humidité.
Si le combustible est stocké pendant une longue période
ou que la rotation du combustible est lente, verser un
additif dans le combustible pour le stabiliser et empêcher
la condensation de l’eau; consulter le fournisseur de
combustible.
Contrôler régulièrement la teneur en eau du combustible.
DX,FUEL4 ­28­19DEC03­1/1
10­1
131/315
021711
PN=33
Carburants, lubrifiants et liquide de refroidissement
Huile de rodage pour moteur diesel
• Norme ACEA E1
Les moteurs neufs sont remplis au départ de l’usine
d’huile de rodage moteur John Deere Break­In™ ou
Break­In™ Plus. Durant la période de rodage, ajouter de
l’huile John Deere Break­In ou Break­In Plus selon besoin
afin de maintenir le niveau d’huile prescrit.
IMPORTANT: Ne pas utiliser l’huile Plus­50™ II,
Plus­50, ni d’huile moteur répondant aux
spécifications suivantes pendant la période de
rodage d’un moteur neuf ou reconditionné:
Faire tourner le moteur dans diverses conditions, en
particulier sous charges élevées avec ralenti minimum,
pour asseoir correctement les composants du moteur.
Lors du fonctionnement initial d’un moteur neuf ou
reconditionné, vidanger l’huile et remplacer le filtre au
plus tard toutes les 100 heures de service pour l’huile
Break­In ou toutes les 500 heures de service pour l’huile
Break­In Plus.
API CJ­4
ACEA E9
API CI­4 PLUS
ACEA E7
API CI­4
ACEA E6
API CH­4
ACEA E5
API CG­4
ACEA E4
API CF­4
ACEA E3
API CF­2
API CF
Après le reconditionnement du moteur, remplir celui­ci
d’huile de rodage pour moteur John Deere Break­In ou
Break­In Plus.
Ces huiles ne permettent pas le rodage
correct du moteur.
S’il n’est pas possible de se procurer de l’huile John
Deere Break­In ou Break­In Plus, utiliser pendant les 100
premières heures de service une huile pour moteur diesel
de viscosité 10W­30 conforme à l’une des spécifications
suivantes:
L’huile John Deere Break­In Plus peut être utilisée pour
tous les moteurs diesel, quelle que soit la catégorie de
certification des émissions.
Après la période de rodage, utiliser de l’huile moteur John
Deere Plus­50™ II, John Deere Plus­50 ou un autre type
d’huile pour moteur diesel tel que recommandé dans ce
manuel.
• Classification API CE
• Classification API CD
• Classification API CC
• Norme ACEA E2
Plus­50 est une marque commerciale de Deere & Company
DX,ENOIL4 ­28­03AUG09­1/1
10­2
132/315
021711
PN=34
Carburants, lubrifiants et liquide de refroidissement
Périodicité d’entretien pour l’huile moteur et les filtres—Moteurs Tier 3 et phase III A
La périodicité des opérations d’entretien de l’huile et du
filtre dépend à la fois de la capacité du carter d’huile,
du type d’huile moteur et du filtre utilisés, et de la
teneur en soufre du gazole. Les intervalles d’entretien
réels dépendent également des conditions de travail et
d’entretien.
Types d’huile autorisés:
• Huiles Plus­50 (John Deere Plus­50™ II et John Deere
Plus­50).
Analyser l’huile pour en connaître sa durée de vie réelle
et déterminer ainsi la périodicité correcte des opérations
d’entretien de l’huile et du filtre. Pour plus d’informations
concernant l’analyse d’huile moteur, consulter le
concessionnaire John Deere.
• Autres huiles (John Deere Torq­Gard™, API CJ­4, API
CI­4 PLUS, API CI­4, ACEA E9, ACEA E7, ACEA E6,
ACEA E5 et ACEA E4).
NOTE: Les intervalles entre les vidanges et les
remplacements du filtre ne peuvent être augmentés
à 500 heures que lorsque toutes les conditions
suivantes sont remplies:
Changer l’huile et le filtre à huile au moins une fois tous les
12 mois, même si le nombre d’heures de fonctionnement
est inférieur à l’intervalle recommandé.
• Utilisation d’un gazole dont la teneur en soufre
La teneur en soufre du gazole influe sur la périodicité de
vidange de l’huile et d’entretien du filtre.
est inférieure à 5000 mg/kg (5000 ppm)
• Utilisation d’une huile John Deere Plus­50™
• L’utilisation d’un gazole dont la teneur en soufre
•
•
•
II ou Plus­50
• Utilisation d’un filtre à huile John Deere agréé
est inférieure à 1000 mg/kg (1000 ppm) est
RECOMMANDÉE.
L’utilisation d’un gazole dont la teneur en soufre est
comprise entre 1000 mg/kg (1000 ppm) et 5000 mg/kg
(5000 ppm) entraîne une RÉDUCTION de la périodicité
d’entretien de l’huile et du filtre.
Demander conseil au concessionnaire John Deere
AVANT d’utiliser un gazole dont la teneur en soufre est
supérieure à 5000 mg/kg (5000 ppm).
NE PAS utiliser de gazole dont la teneur en soufre est
supérieure à 10000 mg/kg (10000 ppm).
Intervalles de changement de l’huile moteur et du filtre
Teneur en soufre
Huiles Plus­50
Autres huiles
Teneur en soufre
Huiles Plus­50
Autres huiles
Teneur en soufre
IMPORTANT: Pour éviter toute détérioration
du moteur:
•
d’huile moteur et les remplacements du
filtre à huile en cas d’utilisation de mélanges
biodiesel supérieurs à B20. L’analyse
de l’huile peut permettre de prolonger
la périodicité d’entretien.
Utiliser uniquement les types d’huile autorisés.
500 heures
250 heures
1000—2000 mg/kg (1000—2000 ppm)
500 heures
250 heures
2000—5000 mg/kg (2000—5000 ppm)
Huiles Plus­50
500 heures
Autres huiles
250 heures
Teneur en soufre
• Réduire de 50% l’intervalle entre les vidanges
Inférieure à 1000 mg/kg (1000 ppm)
5000—10000 mg/kg (5000—10000 ppm)
Huiles Plus­50
S’adresser au concessionnaire John Deere
Autres huiles
S’adresser au concessionnaire John Deere
L’analyse de l’huile peut permettre de prolonger la périodicité de
vidange des “Autres huiles”, sans toutefois dépasser l’intervalle
prescrit pour les huiles Plus­50.
Plus­50 est une marque commerciale de Deere & Company
Torq­Gard est une marque commerciale de Deere & Company
DX,ENOIL13,T3,PTP,220toMAX ­28­21JUN10­1/1
Stockage des lubrifiants
Le matériel ne pourra donner le meilleur de lui­même
que si les lubrifiants utilisés pour son entretien sont
absolument propres.
d’autres sources de pollution. Poser les récipients sur le
côté pour éviter l’accumulation d’eau et de saleté.
S’assurer que les récipients sont correctement repérés de
manière à pouvoir identifier leur contenu.
Employer des récipients propres pour toutes les
manipulations de lubrifiants.
Éliminer de façon correcte tous les anciens récipients et
les résidus de lubrifiants qui peuvent s’y trouver.
Dans la mesure du possible, stocker les lubrifiants et
leurs récipients à l’abri de la poussière, de l’humidité ou
DX,LUBST ­28­18MAR96­1/1
10­3
133/315
021711
PN=35
Carburants, lubrifiants et liquide de refroidissement
Mélanges de lubrifiants
Éviter en général de mélanger des huiles de marques
ou types différents. Les fabricants ajoutent des additifs à
leurs huiles pour obtenir certaines propriétés ou répondre
à certaines spécifications.
Le mélange d’huiles différentes peut réduire l’efficacité
des additifs et altérer la qualité du lubrifiant.
Consulter le concessionnaire John Deere pour obtenir
informations et prescriptions.
DX,LUBMIX ­28­18MAR96­1/1
Liquide de refroidissement pour moteur diesel
Le circuit de refroidissement est rempli pour protéger le
moteur toute l’année contre la corrosion, la formation de
piqûres sur les chemises et le gel jusqu’à ­37°C (­34°F).
Le mélange à 50% de liquide de refroidissement à base
de propylène­glycol et d’eau assure une protection contre
le gel jusqu’à ­33°C (­27°F).
Le liquide de refroidissement John Deere COOL­GARD
est préconisé.
Pour une protection à des températures plus basses,
s’informer auprès du concessionnaire John Deere.
Au cas où il ne serait pas possible de se procurer du
liquide de refroidissement John Deere COOL­GARD,
utiliser un concentré de liquide de refroidissement à base
d’éthylène­glycol ou de propylène­glycol et à faible teneur
en silicates mélangé à 50% avec de l’eau douce claire.
Qualité de l’eau
Le bon fonctionnement du circuit de refroidissement est
lié à la bonne qualité de l’eau. Il est recommandé de
mélanger de l’eau distillée, déionisée ou déminéralisée
au concentré de liquide de refroidissement à base
d’éthylène­glycol ou de propylène­glycol.
La qualité du concentré de liquide de refroidissement doit
être telle que celui­ci protège de la cavitation les éléments
en fonte et en aluminium du circuit de refroidissement.
Le liquide de refroidissement John Deere COOL­GARD
remplit cette fonction.
IMPORTANT: Ne pas utiliser d’additifs ou d’antigels
contenant des produits d’étanchéité de
circuit de refroidissement.
Protection contre le gel
IMPORTANT: Ne pas mélanger les liquides de
refroidissement à base d’éthylène­glycol à
ceux à base de propylène­glycol.
Le mélange à 50% de liquide de refroidissement à base
d’éthylène­glycol et d’eau assure une protection contre le
gel jusqu’à ­37°C (­34°F).
DX,COOL8 ­28­16NOV01­1/1
Utilisation en climat chaud
Les moteurs John Deere sont conçus pour fonctionner
avec des liquides de refroidissement à base de glycol.
IMPORTANT: Il est possible d’utiliser de l’eau
comme liquide de refroidissement mais
uniquement en cas d’urgence.
Toujours utiliser un liquide de refroidissement
recommandé à base de glycol, même en cas de travail
dans des régions où une protection contre le gel n’est
pas nécessaire.
Même lorsque des additifs ont été ajoutés,
l’utilisation d’eau comme liquide de
refroidissement entraîne la formation de
mousse, la corrosion des surfaces en aluminium
et en fer lorsqu’elles sont chaudes, ainsi que la
formation de dépôts calcaires et la cavitation.
Le liquide de refroidissement John Deere COOL­GARD™
II Premix est disponible avec une concentration de
50% d’éthylène­glycol. Toutefois, dans les régions
à climat chaud, un liquide de refroidissement avec
une concentration de glycol inférieure (environ 20%
d’éthylène­glycol) peut être utilisé dans certaines
conditions. Pour cela, la plus faible teneur en glycol a
été compensée de manière à assurer la même protection
contre la corrosion qu’avec le liquide de refroidissement
John Deere COOL­GARD II Premix (50/50).
Si de l’eau a été utilisée comme liquide
de refroidissement, vidanger le circuit de
refroidissement et le remplir d’un liquide
de refroidissement recommandé à base de
glycol le plus rapidement possible.
COOL­GARD est une marque commerciale de Deere & Company
DX,COOL6 ­28­03NOV08­1/1
10­4
134/315
021711
PN=36
Fonctionnement du moteur
RG13132 —UN—09SEP03
Utilisation de la jauge de diagnostic pour accéder aux informations sur le moteur
(équipement en option)
Indicateur de diagnostic
A—Indicateur de diagnostic
B—Touche Menu
C—Touches fléchées
D—Touche "Entrée"
E—Témoin rouge "ARRÊTER LE
MOTEUR"
F— Témoin jaune "AVERTISSE­
MENT"
• Pression d’huile
• Position d’accélération
• Température du collecteur d’admission
• Consommation de combustible mesurée
• Codes (de diagnostic) d’entretien actifs
• Codes (de diagnostic) d’entretien en mémoire du
NOTE: Les groupes électrogènes alimentés par moteur à
commande électronique (circuit de carburant DE10
ou à rampe commune haute pression) peuvent
être équipés en option de la jauge de diagnostic
illustrée. Selon le fabricant du groupe électrogène,
d’autres équipements peuvent être utilisés. Se
reporter à la documentation accompagnant le
groupe électrogène pour plus d’informations.
moteur
• Unités d’affichage
• Visualisation des paramètres de configuration du
La jauge de diagnostic (A) permet à l’opérateur de
visualiser de nombreux relevés concernant les fonctions
du moteur et les codes d’anomalie. La jauge est reliée au
système de gestion électronique et à ses capteurs. Ainsi,
l’opérateur peut surveiller les fonctions du moteur et, le
cas échéant, diagnostiquer les problèmes des circuits du
moteur.
moteur
NOTE: Les paramètres du moteur disponibles dépendent
de l’application du moteur. Six langues sont
disponibles pour les relevés et on peut les choisir
lors de la configuration de la jauge.
La jauge de diagnostic comprend un écran d’affichage à
cristaux liquides rétroéclairé et graphique. L’affichage peut
montrer un seul paramètre ou se diviser en quatre pour
en montrer quatre à la fois. Sur la jauge de diagnostic,
deux touches fléchées (C) permettent de faire défiler
la liste des paramètres moteur et de visualiser la liste
des menus, tandis qu’une touche Entrée (D) permet de
sélectionner ce qui est mis en surbrillance. Les témoins
rouge (E) et jaune (F) permettent de signaler les codes
d’anomalie actifs reçus par la jauge de diagnostic.
Appuyer sur la touche Menu (B) pour accéder de façon
séquentielle aux différentes fonctions du moteur. Les
unités affichées peuvent être U.S. standard ou métriques.
Le menu suivant des paramètres moteur peut être affiché
sur l’écran de la jauge de diagnostic:
• Nombre d’heures de fonctionnement du moteur
• tr/min (régime moteur)
• Tension système
• Pourcentage de charge moteur au régime actuel
• Température de liquide de refroidissement
CD03523,000018B ­28­22JAN07­1/1
15­1
135/315
021711
PN=37
Fonctionnement du moteur
RG13159 —UN—26SEP03
Navigation du menu principal
NOTE: Pour que l’on puisse aller d’un écran à l’autre sur
l’indicateur de diagnostic, il n’estpas nécessaire
que le moteur tourne. Si l’on désire qu’il le soit,
voir “Démarrage du moteur”. Toutes les valeurs
du moteur illustrées sur la jauge de diagnostic
indiquent un moteur en marche.
1.
Mettre le contacteur d’allumage en position MARCHE.
À partir de l’affichage du paramètre unique ou des
quatre paramètres, appuyer sur la touche “Menu”.
Touche Menu
OURGP11,00000A9 ­28­03SEP03­1/5
RG13160 —UN—02OCT03
2. Les sept premières rubriques du “Menu principal”
s’affichent.
Affichage de menu
OURGP11,00000A9 ­28­03SEP03­2/5
RG13161 —UN—02OCT03
3. Appuyer sur les touches “fléchées” pour faire défiler
les différentes rubriques du menu.
Rubriques du menu principal
Suite voir page suivante
15­2
136/315
OURGP11,00000A9 ­28­03SEP03­3/5
021711
PN=38
Fonctionnement du moteur
RG13162 —UN—26SEP03
4. Appuyer sur la touche fléchée droite pour défiler vers
le bas, faire apparaître les dernières rubriques du
“Menu principal” et mettre en surbrillance la rubrique
suivante.
Dernières rubriques du menu principal
OURGP11,00000A9 ­28­03SEP03­4/5
RG13163 —UN—02OCT03
5. Se servir des touches fléchées pour arriver à la
rubrique de menu désirée ou de la touche “Menu”
pour quitter le menu principal et revenir à l’affichage
des paramètres moteur.
Défilement à l’aide des touches fléchées/Affichage divisé en quatre
OURGP11,00000A9 ­28­03SEP03­5/5
RG13159 —UN—26SEP03
Données de configuration du moteur
NOTE: La fonction des données de configuration du
moteur est à lecture seulement.
NOTE: Pour que l’on puisse aller d’un écran à l’autre sur
l’indicateur de diagnostic, il n’estpas nécessaire
que le moteur tourne. Si l’on désire qu’il le soit,
voir “Démarrage du moteur”. Toutes les valeurs
du moteur illustrées sur la jauge de diagnostic
indiquent un moteur en marche.
Touche Menu
1. Mettre le contacteur d’allumage en position MARCHE.
À partir de l’affichage du paramètre unique ou des
quatre paramètres, appuyer sur la touche “Menu”.
Suite voir page suivante
15­3
137/315
OURGP11,00000AB ­28­03SEP03­1/6
021711
PN=39
Fonctionnement du moteur
RG13164 —UN—07OCT03
2. Le menu principal apparaît. Se servir des touches
“fléchées” pour faire défiler jusqu’à ce que la rubrique
de menu “Engine Config” (Configuration du moteur)
soit mise en surbrillance.
Sélection de la configuration du moteur
OURGP11,00000AB ­28­03SEP03­2/6
RG13165 —UN—02OCT03
3. Une fois “Engine Config” en surbrillance, appuyer sur
la touche “Entrée” pour visualiser les données de
configuration du moteur.
Touche entrée
OURGP11,00000AB ­28­03SEP03­3/6
RG13166 —UN—29SEP03
4. Se servir des touches “fléchées” pour faire défiler les
différentes données de configuration du moteur.
Défilement à l’aide des touches fléchées
Suite voir page suivante
15­4
138/315
OURGP11,00000AB ­28­03SEP03­4/6
021711
PN=40
Fonctionnement du moteur
RG13167 —UN—29SEP03
5. Appuyer sur la touche “Menu” pour revenir au menu
principal.
Retour au menu principal
OURGP11,00000AB ­28­03SEP03­5/6
RG13159 —UN—26SEP03
6. Appuyer sur la touche “Menu” pour quitter le menu
principal et revenir à l’affichage des paramètres du
moteur.
Sortie du menu principal
OURGP11,00000AB ­28­03SEP03­6/6
RG13159 —UN—26SEP03
Accès aux codes d’anomalie en mémoire
NOTE: Pour que l’on puisse aller d’un écran à l’autre sur
l’indicateur de diagnostic, il n’estpas nécessaire
que le moteur tourne. Si l’on désire qu’il le soit,
voir “Démarrage du moteur”. Toutes les valeurs
du moteur illustrées sur la jauge de diagnostic
indiquent un moteur en marche.
La section “Dépannage” contient un tableau de
description des codes d’anomalie.
Touche Menu
1. Mettre le contacteur d’allumage en position MARCHE.
À partir de l’affichage du paramètre unique ou des
quatre paramètres, appuyer sur la touche “Menu”.
Suite voir page suivante
15­5
139/315
OURGP11,00000AC ­28­03SEP03­1/6
021711
PN=41
Fonctionnement du moteur
RG13168 —UN—02OCT03
2. Le menu principal apparaît. Se servir des touches
“fléchées” pour faire défiler jusqu’à ce que la rubrique
de menu “Stored Codes” (Codes en mémoire) soit
mise en surbrillance.
Sélection des codes en mémoire
OURGP11,00000AC ­28­03SEP03­2/6
RG13169 —UN—02OCT03
3. Une fois “Stored Codes” en surbrillance, appuyer
sur la touche “Entrée” pour visualiser les codes
enregistrés en mémoire.
Touche entrée
OURGP11,00000AC ­28­03SEP03­3/6
RG13245 —UN—02OCT03
4. Si l’option “Next” (Suivant) apparaît au­dessus des
touches “fléchées”, cela indique un plus grand nombre
de codes en mémoire à visualiser. Se servir de la
touche “fléchée” pour faire défiler jusqu’au code en
mémoire suivant.
Défilement à l’aide des touches fléchées
Suite voir page suivante
15­6
140/315
OURGP11,00000AC ­28­03SEP03­4/6
021711
PN=42
Fonctionnement du moteur
RG13246 —UN—02OCT03
5. Appuyer sur la touche “Menu” pour revenir au menu
principal.
Retour au menu principal
OURGP11,00000AC ­28­03SEP03­5/6
RG13159 —UN—26SEP03
6. Appuyer sur la touche “Menu” pour quitter le menu
principal et revenir à l’affichage des paramètres du
moteur.
Sortie du menu principal
OURGP11,00000AC ­28­03SEP03­6/6
RG13172 —UN—26SEP03
Accès aux codes d’anomalie actifs
NOTE: Pour que l’on puisse aller d’un écran à l’autre sur
l’indicateur de diagnostic, il n’estpas nécessaire
que le moteur tourne. Si l’on désire qu’il le soit,
voir “Démarrage du moteur”. Toutes les valeurs
du moteur illustrées sur la jauge de diagnostic
indiquent un moteur en marche.
Utilisation normale
La section “Dépannage” contient un tableau de
description des codes d’anomalie.
1. En temps normal, l’écran à un ou quatre paramètres
s’affiche.
OURGP11,00000AD ­28­03SEP03­1/7
RG13240 —UN—30SEP03
2. Lorsque la jauge de diagnostic reçoit un code
d’anomalie de la part d’une unité de commande du
moteur, l’écran à un ou quatre paramètres fait place
au message “Warning” (Avertissement). Les numéros
SPN et FMI y figurent, accompagnés d’une description
du problème et de l’action correctrice à effectuer.
IMPORTANT: De graves dégâts peuvent être subis
par le moteur si les codes de diagnostic
actifs ne sont pas pris en compte.
Affichage des codes de diagnostic actifs
Suite voir page suivante
15­7
141/315
OURGP11,00000AD ­28­03SEP03­2/7
021711
PN=43
Fonctionnement du moteur
RG13241 —UN—30SEP03
3. Si la mention “Next” (Suivant) apparaît au­dessus des
touches fléchées, cela indique qu’il y a d’autres codes
d’anomalie à visualiser; s’aider des touches fléchées
pour arriver au prochain.
Défilement à l’aide des touches fléchées
OURGP11,00000AD ­28­03SEP03­3/7
IMPORTANT: De graves dégâts peuvent être subis
par le moteur si les codes de diagnostic
actifs ne sont pas pris en compte.
RG13242 —UN—30SEP03
4. Appuyer sur la touche “Entrée” pour accuser réception
du code et le masquer afin de revenir à l’écran à un ou
quatre paramètres.
Masquage de codes de diagnostic
OURGP11,00000AD ­28­03SEP03­4/7
RG13176 —UN—26SEP03
5. L’écran du paramètre unique ou des quatre paramètres
est rétabli mais il comporte une icône d’avertissement.
Appuyer sur la touche “Entrée” pour faire réapparaître
le code d’anomalie masqué.
Icône de code de diagnostic actif
OURGP11,00000AD ­28­03SEP03­5/7
IMPORTANT: De graves dégâts peuvent être subis
par le moteur si les codes de diagnostic
actifs ne sont pas pris en compte.
RG13242 —UN—30SEP03
6. Appuyer de nouveau sur la touche “Entrée” pour
masquer le code d’anomalie et revenir à l’écran à un
ou quatre paramètres.
Touche entrée
Suite voir page suivante
15­8
142/315
OURGP11,00000AD ­28­03SEP03­6/7
021711
PN=44
Fonctionnement du moteur
L’écran à un ou quatre paramètres affiche l’icône
d’avertissement tant que le code de diagnostic n’a pas
été corrigé.
RG13243 —UN—01OCT03
7.
État de code de diagnostic actif
OURGP11,00000AD ­28­03SEP03­7/7
RG13172 —UN—26SEP03
Codes d’arrêt déclenché de moteur
1. En temps normal, l’écran à un ou quatre paramètres
s’affiche.
Utilisation normale
OURGP11,00000AE ­28­03SEP03­1/6
RG13238 —UN—29SEP03
2. Lorsque la jauge de diagnostic reçoit un code
d’anomalie grave de la part d’une unité de commande
du moteur, l’écran à un ou quatre paramètres fait
place au message “Shutdown” (Arrêt). Les numéros
SPN et FMI y figurent, accompagnés d’une description
du problème et de l’action correctrice à effectuer.
Si la mention “Next” (Suivant) apparaît au­dessus des
touches fléchées, cela indique qu’il y a d’autres codes
d’anomalie à visualiser; s’aider des touches fléchées
pour arriver au prochain.
Message d’arrêt déclenché
OURGP11,00000AE ­28­03SEP03­2/6
3. Appuyer sur la touche “Entrée” pour accuser réception
du code d’anomalie et le masquer afin de revenir à
l’écran à un ou quatre paramètres.
RG13239 —UN—29SEP03
IMPORTANT: De graves dégâts peuvent être subis
par le moteur si le message d’arrêt déclenché
n’est pas pris en compte.
Masquage de code d’anomalie
Suite voir page suivante
15­9
143/315
OURGP11,00000AE ­28­03SEP03­3/6
021711
PN=45
Fonctionnement du moteur
RG13179 —UN—26SEP03
4. L’écran du paramètre unique ou des quatre paramètres
est rétabli mais il comporte une icône “Arrêt”. Appuyer
sur la touche “Entrée” pour faire réapparaître le code
d’anomalie masqué.
IMPORTANT: De graves dégâts peuvent être subis
par le moteur si le message d’arrêt déclenché
n’est pas pris en compte.
Icône clignotante d’arrêt déclenché
OURGP11,00000AE ­28­03SEP03­4/6
RG13239 —UN—29SEP03
5. Appuyer de nouveau sur la touche “Entrée” pour
masquer le code d’anomalie et revenir à l’écran à un
ou quatre paramètres.
Réaffichage de code d’anomalie
OURGP11,00000AE ­28­03SEP03­5/6
RG13180 —UN—26SEP03
6. L’écran à un ou quatre paramètres affiche l’icône
d’arrêt tant que le code d’anomalie n’a pas été rectifié
(son état changé).
IMPORTANT: De graves dégâts peuvent être subis
par le moteur si le message d’arrêt déclenché
n’est pas pris en compte.
Icône d’arrêt déclenché
OURGP11,00000AE ­28­03SEP03­6/6
RG13159 —UN—26SEP03
Réglage du rétroéclairage
1. Mettre le contacteur d’allumage en position MARCHE.
À partir de l’affichage du paramètre unique ou des
quatre paramètres, appuyer sur la touche “Menu”.
Touche Menu
Suite voir page suivante
15­10
144/315
OURGP11,0000237 ­28­21OCT03­1/6
021711
PN=46
Fonctionnement du moteur
RG13181 —UN—02OCT03
2. Le menu principal apparaît. Se servir des touches
“fléchées” pour faire défiler jusqu’à ce que la
rubrique de menu “Adjust Backlight” (Réglage du
rétroéclairage) soit mise en surbrillance.
Sélection du réglage du rétroéclairage
OURGP11,0000237 ­28­21OCT03­2/6
RG13182 —UN—02OCT03
3. Une fois “Adjust Backlight” en surbrillance, appuyer
sur la touche “Entrée” pour activer la fonction de
réglage du rétroéclairage.
Pression de la touche Entrée
OURGP11,0000237 ­28­21OCT03­3/6
RG13183 —UN—29SEP03
4. Se servir des touches “fléchées” pour choisir l’intensité
du rétroéclairage.
Réglage de l’intensité du rétroéclairage
Suite voir page suivante
15­11
145/315
OURGP11,0000237 ­28­21OCT03­4/6
021711
PN=47
Fonctionnement du moteur
RG13184 —UN—26SEP03
5. Appuyer sur la touche “Menu” pour revenir au menu
principal.
Retour au menu principal
OURGP11,0000237 ­28­21OCT03­5/6
RG13159 —UN—26SEP03
6. Appuyer sur la touche “Menu” pour quitter le menu
principal et revenir à l’affichage des paramètres du
moteur.
Sortie du menu principal
OURGP11,0000237 ­28­21OCT03­6/6
RG13159 —UN—26SEP03
Réglage du contraste
1. Mettre le contacteur d’allumage en position MARCHE.
À partir de l’affichage du paramètre unique ou des
quatre paramètres, appuyer sur la touche “Menu”.
Touche Menu
OURGP11,00000AF ­28­03SEP03­1/6
RG13161 —UN—02OCT03
2. Le menu principal apparaît. Se servir des touches
“fléchées” pour faire défiler jusqu’à ce que la rubrique
de menu “Adjust Contrast” (Réglage du contraste) soit
mise en surbrillance.
Sélection du réglage du contraste
Suite voir page suivante
15­12
146/315
OURGP11,00000AF ­28­03SEP03­2/6
021711
PN=48
Fonctionnement du moteur
RG13185 —UN—02OCT03
3. Une fois “Adjust Contrast” en surbrillance, appuyer sur
la touche “Entrée” pour activer la fonction de réglage
du contraste.
Pression de la touche Entrée
OURGP11,00000AF ­28­03SEP03­3/6
RG13186 —UN—29SEP03
4. Se servir des touches “fléchées” pour choisir l’intensité
du contraste.
Réglage de l’intensité du contraste
OURGP11,00000AF ­28­03SEP03­4/6
RG13187 —UN—26SEP03
5. Appuyer sur la touche “Menu” pour revenir au menu
principal.
Retour au menu principal
Suite voir page suivante
15­13
147/315
OURGP11,00000AF ­28­03SEP03­5/6
021711
PN=49
Fonctionnement du moteur
RG13159 —UN—26SEP03
6. Appuyer sur la touche “Menu” pour quitter le menu
principal et revenir à l’affichage des paramètres du
moteur.
Sortie du menu principal
OURGP11,00000AF ­28­03SEP03­6/6
RG13159 —UN—26SEP03
Choix des unités de mesure
1. Mettre le contacteur d’allumage en position MARCHE.
À partir de l’affichage du paramètre unique ou des
quatre paramètres, appuyer sur la touche “Menu”.
Touche Menu
OURGP11,00000B0 ­28­03SEP03­1/7
RG13188 —UN—02OCT03
2. Le menu principal apparaît. Se servir des touches
“fléchées” pour faire défiler jusqu’à ce que la rubrique
de menu “Select Units” (Choix des unités) soit mise
en surbrillance.
Choix des unités
OURGP11,00000B0 ­28­03SEP03­2/7
RG13189 —UN—02OCT03
3. Une fois “Select Units” en surbrillance, appuyer sur la
touche “Entrée” pour accéder à la fonction de choix
des unités.
Pression de la touche Entrée
Suite voir page suivante
15­14
148/315
OURGP11,00000B0 ­28­03SEP03­3/7
021711
PN=50
Fonctionnement du moteur
4. Il existe trois options d’unités de mesure: English
(U.S.), Metric kPa (kPa métrique) et Metric Bar (Bar
métrique).
RG13190 —UN—26SEP03
L’option “English” concerne les unités impériales, les
pressions étant affichées en PSI et les températures
en °F.
Les options “Metric kPa” et “Metric bar” correspondent
aux unités du SI, les pressions étant affichées en kPa
et bar respectivement, et les températures en °C.
Se servir des touches “fléchées” pour mettre en
surbrillance les unités de mesure désirées.
Choix des unités
OURGP11,00000B0 ­28­03SEP03­4/7
RG13191 —UN—30SEP03
5. Appuyer sur la touche “Entrée” pour choisir les unités
mises en surbrillance.
Sélection à l’aide de la touche Entrée
OURGP11,00000B0 ­28­03SEP03­5/7
RG13192 —UN—26SEP03
6. Appuyer sur la touche “Menu” pour revenir au menu
principal.
Retour au menu principal
Suite voir page suivante
15­15
149/315
OURGP11,00000B0 ­28­03SEP03­6/7
021711
PN=51
Fonctionnement du moteur
RG13159 —UN—26SEP03
7. Appuyer sur la touche “Menu” pour revenir à l’écran
des paramètres du moteur.
Pression de la touche Menu
OURGP11,00000B0 ­28­03SEP03­7/7
RG13159 —UN—26SEP03
Configuration de l’écran "1 par 4"
1. Mettre le contacteur d’allumage en position MARCHE.
À partir de l’affichage du paramètre unique, appuyer
sur la touche “Menu”.
Touche Menu
OURGP11,00000B1 ­28­03SEP03­1/18
Se servir des touches “fléchées” pour faire défiler
jusqu’à ce que la rubrique de menu “Setup 1­Up
Display” (Configuration de l’écran 1 par 1) soit mise
en surbrillance.
RG13193 —UN—02OCT03
2.
Configuration de l’écran "1 par 4"
OURGP11,00000B1 ­28­03SEP03­2/18
RG13194 —UN—02OCT03
3. Une fois “Setup 1­Up Display” en surbrillance, appuyer
sur la touche “Entrée” pour accéder à la fonction de
configuration de l’écran “1 par 1”.
Pression de la touche Entrée
Suite voir page suivante
15­16
150/315
OURGP11,00000B1 ­28­03SEP03­3/18
021711
PN=52
Fonctionnement du moteur
4. Trois options permettent de modifier l’écran “1 par 1”.
RG13196 —UN—26SEP03
a. Use Defaults – (Paramétrage par défaut)
Cette option permet d’afficher les paramètres
moteur suivants: Engine Hours (Heures moteur),
Engine Speed (Régime moteur), Battery Voltage
(Tension batterie), % Load (% de charge),
Coolant Temperature (Température liquide de
refroidissement) et Oil Pressure (Pression d’huile).
b. Custom Setup – (Personnalisation) Cette option
offre une liste des paramètres du moteur. Les
paramètres moteur de cette liste peuvent être
sélectionnés pour remplacer l’un ou plusieurs des
paramètres par défaut. Cette option permet de faire
défiler des paramètres différents sur l’écran “1 par
1”.
Options de l’écran “1 par 1”
les paramètres du jeu sélectionné un par un, en
s’arrêtant brièvement sur chacun d’entre eux.
c. Automatic Scan – (Balayage automatique) Cette
option permet à l’écran “1 par 1” de faire défiler
OURGP11,00000B1 ­28­03SEP03­4/18
RG13195 —UN—26SEP03
5. Use Defaults (Paramétrage par défaut) ­ Se servir
des touches fléchées pour arriver à cette rubrique
de menu et la mettre en surbrillance pour pouvoir la
sélectionner.
Choix des paramètres par défaut
OURGP11,00000B1 ­28­03SEP03­5/18
RG13197 —UN—29SEP03
6. Appuyer sur la touche “Entrée” pour activer la fonction
de paramétrage par défaut.
Paramètres par défaut choisis
Suite voir page suivante
15­17
151/315
OURGP11,00000B1 ­28­03SEP03­6/18
021711
PN=53
Fonctionnement du moteur
Les paramètres d’affichage reprennent leurs valeurs
par défaut établies en usine et le menu “Setup 1­Up
Display” (Configuration de l’écran “1 par 1”) réapparaît.
RG13149 —UN—24SEP03
7.
Rétablissement des paramètres par défaut
OURGP11,00000B1 ­28­03SEP03­7/18
RG13198 —UN—26SEP03
8. Custom Setup (Personnalisation) ­ Se servir des
touches fléchées pour arriver à cette rubrique de
menu et la mettre en surbrillance afin de personnaliser
le contenu de l’écran “1 par 4”.
Choix d’une configuration personnalisée
OURGP11,00000B1 ­28­03SEP03­8/18
RG13199 —UN—26SEP03
9. Appuyer sur la touche “Entrée” pour afficher une liste
des paramètres du moteur.
Paramètres du moteur
Suite voir page suivante
15­18
152/315
OURGP11,00000B1 ­28­03SEP03­9/18
021711
PN=54
Fonctionnement du moteur
RG13150 —UN—24SEP03
10. Se servir des touches fléchées pour arriver à un
paramètre sélectionné (paramètre suivi d’un numéro)
et le mettre en surbrillance.
Choix des paramètres
OURGP11,00000B1 ­28­03SEP03­10/18
RG13219 —UN—26SEP03
11. Appuyer sur la touche “Entrée” pour désélectionner
un paramètre sélectionné, c’est­à­dire l’enlever de la
liste de ceux qui apparaissent sur l’écran “1 par 1”.
Désélection de paramètres
OURGP11,00000B1 ­28­03SEP03­11/18
RG13151 —UN—24SEP03
12. Se servir des touches fléchées pour arriver à un
paramètre pas encore sélectionné pour l’affichage
(paramètre non suivi d’un numéro) et le mettre en
surbrillance.
Choix des paramètres
Suite voir page suivante
15­19
153/315
OURGP11,00000B1 ­28­03SEP03­12/18
021711
PN=55
Fonctionnement du moteur
13. Appuyer sur la touche “Entrée” pour choisir le
paramètre et l’inclure dans l’affichage un par un des
paramètres de moteur.
RG13220 —UN—26SEP03
14. Continuer à faire défiler et choisir les paramètres à
présenter sur l’écran “1 par 1” personnalisé. Dès que
voulu, appuyer sur la touche “Menu” pour revenir au
menu “Custom Setup” (Personnalisation).
Choix des paramètres à afficher
OURGP11,00000B1 ­28­03SEP03­13/18
RG13221 —UN—26SEP03
15. Automatic Scan – (Balayage automatique) ­ Cette
option permet à l’écran “1 par 1” de faire défiler les
paramètres du jeu sélectionné un par un. Se servir
des touches “fléchées” pour arriver à la fonction de
balayage automatique.
Désactivation du balayage automatique
OURGP11,00000B1 ­28­03SEP03­14/18
RG13222 —UN—26SEP03
16. Appuyer sur la touche “Entrée” pour activer la fonction
“Automatic Scan” (Balayage automatique).
Activation du balayage automatique
Suite voir page suivante
15­20
154/315
OURGP11,00000B1 ­28­03SEP03­15/18
021711
PN=56
Fonctionnement du moteur
RG13223 —UN—26SEP03
17. Appuyer de nouveau sur la touche “Entrée” pour
désactiver la fonction “Automatic Scan”.
Désactivation du balayage automatique
OURGP11,00000B1 ­28­03SEP03­16/18
RG13224 —UN—26SEP03
18. Une fois les choix faits entre les options “Use Defaults”,
“Custom Setup” et “Automatic Scan”, appuyer sur la
touche “Menu” pour revenir au menu principal.
Touche Menu
OURGP11,00000B1 ­28­03SEP03­17/18
RG13159 —UN—26SEP03
19. Appuyer sur la touche “Menu” pour quitter le menu
principal et revenir à l’affichage des paramètres du
moteur.
Sortie du menu principal
OURGP11,00000B1 ­28­03SEP03­18/18
RG13159 —UN—26SEP03
Configuration de l’écran "4 par 4"
1. Mettre le contacteur d’allumage en position MARCHE.
À partir de l’affichage du paramètre unique ou des
quatre paramètres, appuyer sur la touche “Menu”.
Touche Menu
Suite voir page suivante
15­21
155/315
OURGP11,00000B2 ­28­03SEP03­1/14
021711
PN=57
Fonctionnement du moteur
RG13225 —UN—02OCT03
2. Le menu principal apparaît. Se servir des touches
“fléchées” pour faire défiler jusqu’à ce que la rubrique
de menu “Setup 4­Up Display” (Configuration de
l’écran 1 par 1) soit mise en surbrillance.
Choix de la configuration de l’écran “4 par 4”
OURGP11,00000B2 ­28­03SEP03­2/14
RG13226 —UN—02OCT03
3. Une fois la rubrique “Setup 4­Up Display” en
surbrillance, appuyer sur la touche “Entrée” pour
activer le menu du même nom.
Pression de la touche Entrée
OURGP11,00000B2 ­28­03SEP03­3/14
4. Deux options permettent de modifier l’écran “4 par 4”.
RG13244 —UN—02OCT03
a. Use Defaults – (Paramétrage par défaut) Cette
option permet d’afficher les paramètres moteur
suivants: Engine Speed (Régime moteur), Battery
Voltage (Tension batterie), Coolant Temperature
(Température liquide de refroidissement) et Oil
Pressure (Pression d’huile).
b. Custom Setup – (Personnalisation) Cette option
offre une liste des paramètres du moteur. Les
paramètres moteur de cette liste peuvent être
sélectionnés pour remplacer l’un ou plusieurs des
paramètres par défaut.
Choix des paramètres par défaut établis en usine
Suite voir page suivante
15­22
156/315
OURGP11,00000B2 ­28­03SEP03­4/14
021711
PN=58
Fonctionnement du moteur
Pour rétablir les paramètres d’affichage par défaut
établis en usine, faire défiler jusqu’à l’option “Use
Defaults” et la mettre en surbrillance. Appuyer
sur la touche “Entrée” pour activer la fonction de
paramétrage par défaut. Un message s’affiche pour
indiquer que les paramètres d’affichage reprennent
leurs valeurs par défaut établies en usine puis le menu
“Setup 4­Up Display” (Configuration de l’écran “4 par
4”) réapparaît.
RG13149 —UN—24SEP03
5.
Rétablissement des paramètres par défaut
OURGP11,00000B2 ­28­03SEP03­5/14
Custom Setup (Personnalisation) ­ Se servir des
touches fléchées pour arriver à cette rubrique de
menu et la mettre en surbrillance afin de personnaliser
le contenu de l’écran “4 par 4”.
RG13227 —UN—26SEP03
6.
Personnalisation
OURGP11,00000B2 ­28­03SEP03­6/14
Le quart d’écran avec la valeur mise en surbrillance
est celui du paramètre actuellement sélectionné. Se
servir des touches fléchées pour mettre en surbrillance
la valeur du quart d’écran que l’on souhaite faire
occuper par un autre paramètre.
RG13228 —UN—26SEP03
7.
Choix des paramètres
Suite voir page suivante
15­23
157/315
OURGP11,00000B2 ­28­03SEP03­7/14
021711
PN=59
Fonctionnement du moteur
RG13229 —UN—26SEP03
8. Appuyer sur la touche “Entrée” pour afficher une liste
des paramètres du moteur.
Liste des paramètres du moteur
OURGP11,00000B2 ­28­03SEP03­8/14
RG13230 —UN—26SEP03
9. Le paramètre en surbrillance est celui qui est
sélectionné sur l’écran. Se servir des touches
“fléchées” pour mettre en surbrillance le nouveau
paramètre à faire apparaître sur l’écran “4 par 4”.
Choix du paramètre de moteur
OURGP11,00000B2 ­28­03SEP03­9/14
RG13231 —UN—26SEP03
10. Appuyer sur la touche “Entrée” pour remplacer le
paramètre sélectionné dans le quart d’écran par le
nouveau paramètre.
Entrée du paramètre sélectionné
OURGP11,00000B2 ­28­03SEP03­10/14
RG13232 —UN—26SEP03
11. Appuyer sur la touche “Menu” pour revenir à l’écran
“4­Up Custom Setup” (Personnalisation de l’écran 4
par 4).
Retour à la configuration de l’écran “4 par 4”
Suite voir page suivante
15­24
158/315
OURGP11,00000B2 ­28­03SEP03­11/14
021711
PN=60
Fonctionnement du moteur
RG13153 —UN—24SEP03
12. Le quart d’écran actif présente désormais le nouveau
paramètre sélectionné.
Écran “4 par 4”
OURGP11,00000B2 ­28­03SEP03­12/14
13. Recommencer le processus de sélection de paramètre
jusqu’à ce que tous les espaces soient remplis comme
désiré.
RG13154 —UN—24SEP03
14. Appuyer sur la touche “Menu” pour revenir au menu
principal.
Retour au menu principal
OURGP11,00000B2 ­28­03SEP03­13/14
RG13155 —UN—07OCT03
15. Appuyer sur la touche “Menu” pour quitter le menu
principal et revenir à l’affichage des paramètres du
moteur.
Choix des paramètres restants
OURGP11,00000B2 ­28­03SEP03­14/14
Rodage
Pendant les 100 premières heures de service:
Au cours des 100 premières heures de service, ne pas
surcharger ni sous­charger le moteur et éviter tout ralenti
prolongé.
Après les 100 premières heures, vidanger l’huile moteur
et changer le filtre à huile (voir VIDANGE DE L’HUILE
MOTEUR ET REMPLACEMENT DU FILTRE À HUILE
MOTEUR). Remplir le carter d’embiellage d’huile de
qualité et de viscosité appropriées (voir la section HUILE
POUR MOTEUR DIESEL).
Si de l’huile doit être ajoutée pendant cette période,
utiliser l’huile ENGINE BREAK­IN OIL.
Vérifier la tension de la courroie de l’alternateur.
NOTE: Durant cette période, il est possible d’observer
une consommation accrue d’huile.
Vérifier le raccordement des durits d’entrée d’air.
Vérifier que toutes les vis du moteur sont bien serrées.
Après les 100 premières heures de service:
DPSG,CD03523,17 ­28­22JAN07­1/1
15­25
159/315
021711
PN=61
Fonctionnement du moteur
Moteur, mise en marche
1. Effectuer toutes les vérifications avant le démarrage
décrites à la section "Entretien—Tous les jours ou
toutes les 10 h".
ATTENTION: Avant de faire démarrer le moteur
dans un endroit clos, installer un matériel de
ventilation adéquat pour l’évacuation des gaz
d’échappement. Toujours utiliser des réservoirs
de stockage et une tuyauterie conformes aux
normes de sécurité pour le carburant.
2. Ouvrir le robinet d’arrêt de carburant (certains
modèles).
3. Faire tourner le moteur en enclenchant le contacteur
de démarrage; relâcher le contacteur dès que le
moteur tourne.
NOTE: Si la température est inférieure à 0 °C (32 °F),
il peut être nécessaire d’utiliser des dispositifs
d’aide au démarrage par temps froid (voir
FONCTIONNEMENT PAR TEMPS FROID).
NOTE: Ne pas actionner le démarreur pendant plus
de 20 secondes consécutives.
DPSG,CD03523,18 ­28­22JAN07­1/1
Fonctionnement par temps froid
Lorsque la température est inférieure à 0 °C (32 °F),
il est possible d’utiliser, suivant l’équipement, l’un des
dispositifs d’aide au démarrage par temps froid.
TS1356 —UN—18MAR92
Dispositif de réchauffage de l’air d’admission
ATTENTION: NE PAS utiliser de fluide de
démarrage dans des moteurs équipés d’un
dispositif de réchauffage de l’air d’admission
à grille ou d’une ou plusieurs bougies de
préchauffage. Le fluide d’aide au démarrage
à l’éther est hautement inflammable et risque
d’exploser et de provoquer de graves blessures.
Sécurité de la manipulation du fluide de démarrage
CD30750 —UN—03SEP99
NOTE: Sur les moteurs avec circuit d’alimentation à
commande électronique, le dispositif de réchauffage
de l’air d’admission fonctionne automatiquement,
sous le contrôle du contrôleur du moteur. Un
témoin de réchauffeur de moteur s’allume lorsque le
contacteur de démarrage est mis sur MARCHE. Par
temps chaud, le témoin s’allume brièvement pour
vérifier son fonctionnement. Par temps froid, il reste
allumé pendant le fonctionnement automatique
du dispositif de réchauffage de l’air d’admission
ou des bougies de préchauffage. La durée de
fonctionnement dépend de la température. Ne pas
lancer le moteur avant que le témoin S’ÉTEIGNE.
• Les moteurs 3029 peuvent être équipés en option de
•
Bougie de préchauffage ou dispositif de réchauffage de l’air à grille
la bougie de préchauffage unique (B) vissée sur le
collecteur d’admission de la culasse. Enclencher la
bougie de préchauffage (en position de préchauffage)
pendant 30 secondes maximum, puis démarrer le
moteur.
Les moteurs 4045, 6068 et 6090 sont équipés en
option du dispositif de réchauffage de l’air à grille (A).
Mettre le contacteur de démarrage sur MARCHE,
mais NE PAS lancer le moteur tant que le témoin de
préchauffeur est allumé.
A—Dispositif de réchauffage
de l’air à grille (moteurs
4045, 6068 et 6090)
Suite voir page suivante
15­26
160/315
B—Bougie de préchauffage
unique (moteurs 3029)
CD03523,00002AD ­28­25NOV10­1/3
021711
PN=62
Fonctionnement du moteur
Réchauffeur de liquide de refroidissement
Brancher la prise du réchauffeur de liquide de
refroidissement (A) à une source d’alimentation 110 ou
220 V.
LX1017768 —UN—24OCT97
Lorsque la température extérieure est de ­15 °C (5 °F), le
réchauffage demande environ 2 heures. Augmenter la
durée du réchauffage si la température est plus basse.
Réchauffeur de liquide de refroidissement
CD03523,00002AD ­28­25NOV10­2/3
Réchauffeur de carburant
LX1017708 —UN—09OCT97
Le réchauffeur de carburant (A) est enclenché et
désenclenché automatiquement en fonction de la
température ambiante.
Réchauffeur de carburant
CD03523,00002AD ­28­25NOV10­3/3
15­27
161/315
021711
PN=63
Fonctionnement du moteur
Utilisation d’une batterie d’appoint ou d’un
chargeur
TS204 —UN—23AUG88
Il est possible de brancher une batterie d’appoint de 12
volts en parallèle à la (aux) batterie(s) de la machine pour
faciliter le démarrage par temps froid. TOUJOURS utiliser
des câbles de pontage renforcés.
RG4678 —UN—14DEC88
ATTENTION: éviter toute étincelle et toute flamme
nue à proximité de la batterie, car l’électrolyte
produit un gaz extrêmement explosif. Eviter
toute formation d’étincelle ou de flamme à
proximité des batteries. Mettre le chargeur hors
service avant de le brancher ou de le débrancher.
Effectuer le dernier branchement et le premier
débranchement en un point éloigné de la batterie.
TOUJOURS brancher le câble NÉGATIF (–) en
dernier et le débrancher en premier.
IMPORTANT: S’assurer que la polarité est correcte
avant de refaire les branchements. Un
branchement incorrect peut endommager de
façon grave l’installation électrique. Toujours
brancher le positif au positif et le négatif à la
masse. Toujours utiliser une batterie de renfort
de 12 volts avec les circuits électriques de 12
volts et une ou des batteries de renfort de 24
volts avec les circuits de 24 volts.
Circuit de 12 volts
1. Raccorder la ou les batterie(s) d’appoint de manière à
produire la tension requise pour le circuit en question.
RG4698 —UN—14DEC88
NOTE: Pour éviter les étincelles, veiller à ce que
les extrémités libres des câbles de pontage
NE TOUCHENT PAS le moteur.
2. Brancher une extrémité du câble à la borne POSITIVE
(+) de la batterie d’appoint.
3. Brancher l’autre extrémité du câble de pontage à la
borne POSITIVE (+) de la batterie reliée au démarreur.
Circuit 24 volts
4. Raccorder une extrémité de l’autre câble de pontage à
la borne NÉGATIVE (–) de la batterie de renfort.
A—Batterie(s) de machine de
12 volts
B—Batterie(s) de renfort de 12
volts
5. TOUJOURS terminer le raccordement en effectuant le
dernier branchement du câble NÉGATIF (–) sur une
bonne masse du bâti du moteur, éloignée de la ou des
batteries.
C—Câble volant
D—Câble vers le démarreur
6. Démarrer le moteur. Débrancher les câbles de
pontage immédiatement après le démarrage du
moteur. Débrancher le câble NÉGATIF (–) en premier.
DPSG,CD03523,20 ­28­22JAN07­1/1
15­28
162/315
021711
PN=64
Fonctionnement du moteur
Fonctionnement du moteur
Mise à température du moteur
Faire tourner le moteur pendant 1 à 2 minutes au régime
maximum à vide avant d’appliquer une charge.
• Perte soudaine de puissance
• Bruit ou vibration inhabituel(le)
• Fumée d’échappement noire excessive
• Consommation de carburant trop élevée
• Consommation d’huile excessive
• Fuites de liquide
NOTE: Cette procédure ne concerne pas les groupes
électrogènes de secours pour lesquels le moteur
est mis immédiatement sous charge quand
il atteint le régime nominal.
Recommandation pour moteurs suralimentés
Si le moteur cale pendant le travail sous charge, le
remettre IMMÉDIATEMENT en marche afin d’éviter la
surchauffe des éléments du turbocompresseur.
Fonctionnement normal du moteur
Comparer la température du liquide de refroidissement
et la pression d’huile moteur avec les valeurs indiquées
ci­dessous:
Moteur au ralenti
Éviter de faire tourner le moteur au ralenti pendant
une durée trop longue. Si le moteur tourne au ralenti
pendant une période prolongée, la température du liquide
de refroidissement risque de tomber en dessous de la
plage indiquée. Ceci entraîne alors la dilution de l’huile
du carter­moteur causée par la combustion incomplète
du carburant, et permet la formation de “gomme” sur
les soupapes, pistons et segments de piston. Cela
favorise aussi l’accumulation rapide de cambouis et de
combustible non brûlé dans le circuit d’échappement.
Si un moteur doit tourner au ralenti pendant plus de 5
minutes, l’arrêter et redémarrer plus tard.
Valeur prescrite
Pression d’huile minimum
au régime nominal, pleine
1
charge —Pression de
gonflage......................................................... 275 kPa (2,75 bar) (40 psi)
Plage de température
de liquide de refroidisse­
ment—Température.......................................... 82—94 °C (180—202 °F)
Arrêter le moteur immédiatement si la température du
liquide de refroidissement dépasse la valeur prescrite, si
la pression d’huile est inférieure à la valeur indiquée ou s’il
y a des signes de défaillance. Les symptômes indiquant
une défaillance du moteur peuvent être les suivants:
NOTE: Dans les groupes électrogènes, le régulateur
est bloqué à un régime spécifié et n’a pas de
fonction de ralenti. Ces moteurs tournent au régime
régulé à vide (régime maximum à vide).
1
Huile à température normale de fonctionnement de 115 °C (240 °F).
DPSG,CD03523,21 ­28­22JAN07­1/1
Groupes de secours
Pour que le moteur fournisse une alimentation de secours
efficace le moment venu, le faire démarrer et le laisser
tourner au régime nominal (avec une charge de 50 à 70
%) pendant 30 minutes toutes les 2 semaines. NE PAS
laisser le moteur tourner à vide pendant des périodes
prolongées.
DPSG,CD03523,22 ­28­22JAN07­1/1
Moteur, arrêt
2. Arrêter le moteur.
1. Avant de l’arrêter, faire tourner le moteur pendant au
moins 2 minutes au régime maximum à vide sans lui
appliquer de charge.
DPSG,CD03523,23 ­28­22JAN07­1/1
Variation de fréquence du générateur
Tous les groupes électrogènes sont à double fréquence:
50 Hz (1500 tr/min) ou 60 Hz (1800 tr/min). Se reporter à
la documentation accompagnant le groupe électrogène
pour plus d’informations.
CD03523,00002AE ­28­25NOV10­1/1
15­29
163/315
021711
PN=65
Entretien
Respect des intervalles d’entretien
En se basant sur le compteur d’heures de service,
effectuer toutes les opérations d’entretien aux intervalles
prescrits aux pages suivantes. À chaque période
d’entretien prévue, effectuer toutes les opérations
d’entretien précédentes en plus de celles spécifiées.
Noter la périodicité et les opérations d’entretien effectuées
dans les tableaux figurant à la section "Registre des
opérations d’entretien".
IMPORTANT: La périodicité d’entretien recommandée
correspond à des conditions normales
d’utilisation. Procéder PLUS SOUVENT
aux opérations d’entretien si le moteur doit
fonctionner dans des conditions défavorables.
La négligence de l’entretien peut résulter en
pannes ou dégâts permanents au moteur.
DPSG,CD03523,24 ­28­22JAN07­1/1
Utilisation des ingrédients corrects
TS100 —UN—23AUG88
IMPORTANT: Pour l’entretien du moteur John
Deere, utiliser uniquement des combustibles,
lubrifiants et liquides de refroidissement
conformes aux spécifications indiquées
à la section "Ingrédients".
Pour toute information concernant les combustibles,
lubrifiants et liquides de refroidissement, s’adresser au
distributeur de moteurs John Deere, au concessionnaire
ou au réseau de distribution de pièces de rechange John
Deere le plus proche. Il est également possible de s’y
procurer les additifs nécessaires pour l’utilisation dans
des conditions de travail tropicales, polaires ou difficiles.
DPSG,CD03523,25 ­28­22JAN07­1/1
20­1
164/315
021711
PN=66
Entretien
Tableau des intervalles d’entretien
10 h /
1 x par
jour
Élément
500 h
1000 h
/ tous
les ans
3000 h
/ tous
les
3 ans
•
•
4500 h Selon le
besoin
•
a
•
Contrôle du filtre à carburant/la cuvette d’eau
•
Fonctionnement du moteur au régime nominal et à 50—70 % de
charge, pendant 30 minutes minimum b
•
Vidange de l’huile moteur et remplacement du filtre c
Remplacement du ou des éléments de filtres à carburant
•
Contrôle du système d’aération du carter d’embiellage
•
Contrôle des supports de moteur
•
Contrôle des connexions à la masse du moteur
•
•
Contrôle de la tension de la courroie et du tendeur automatique
Contrôle du circuit de refroidissement
•
Contrôle du système d’admission
•
•
Remplacement du filtre d’aération du carter d’embiellage (facultatif)
Contrôle de l’amortisseur de vibrations du vilebrequin (6 cyl.)
•
Contrôle et réglage du régime moteur
•
d
Vidange et rinçage du circuit de refroidissement
2000 h
/ tous
les
2 ans
•
Contrôle du niveau d’huile/liquide de refroidissement moteur
Contrôle du témoin d’encrassement du filtre à air
Toutes
les 2
se­
maines
e
•
Réglage du jeu des soupapes
•
Remplacement de l’amortisseur de vibrations du vilebrequin (6 cyl.)
Purge du circuit d’alimentation
•
Nettoyage ou remplacement de l’élément du filtre à air (voir note a)
•
Remplacement de la courroie de ventilateur/alternateur
•
Essai du thermostat et des injecteurs (voir le concessionnaire)
•
f
a
Nettoyer l’élément du filtre à air lorsque le témoin d’encrassement est rouge. Remplacer l’élément filtrant après 6 nettoyages ou une fois par an.
b
Pour groupe électrogène de secours uniquement.
c
Changer l’huile et le filtre après les 100 premières heures de fonctionnement au maximum, puis toutes les 500 heures.
Vidanger l’huile et changer le filtre au moins une fois par an.
d
L’amortisseur de vibrations doit être changé toutes les 4500 heures/tous les 5 ans. Confier le remplacement de l’amortisseur
de vibrations au concessionnaire ou au distributeur de moteurs agréé.
e
Avec le liquide de refroidissement John Deere COOL­GARD II, vidanger et rincer le circuit de refroidissement toutes les 3000 heures ou
tous les 3 ans. Dans tous les autres cas, effectuer cette opération toutes les 2000 heures/tous les 2 ans.
f
Contacter le concessionnaire si l’on soupçonne que le thermostat ou les injecteurs sont défectueux. Remplacer les
injecteurs toutes les 5000 heures et le thermostat toutes les 10000 heures.
CD03523,00002AF ­28­21DEC10­1/1
20­2
165/315
021711
PN=67
Entretien/Tous les jours ou toutes les 10 h
Contrôle du niveau d’huile moteur
CD30754 —UN—26AUG99
CD30755 —UN—24SEP99
Moteurs 3029
Bouchon de remplissage d’huile
Jauge d’huile sur moteurs 3029
FD000047 —UN—13MAR96
Avant le premier démarrage du moteur en début de
journée, contrôler le niveau d’huile moteur sur la jauge
d’huile (A). Faire l’appoint d’huile selon le besoin, avec
une huile dont la viscosité est adaptée aux conditions
saisonnières, au bouchon de remplissage d’huile (B) du
cache­culbuteurs.
IMPORTANT: NE PAS dépasser la zone hachurée.
Tout niveau d’huile compris dans la partie
hachurée se trouve dans la plage de
fonctionnement acceptable.
A—Jauge d’huile
B—Bouchon de remplissage
d’huile
Zone hachurée sur la jauge d’huile
CD03523,00002B0 ­28­23DEC10­1/3
CD31243 —UN—30NOV10
FD000047 —UN—13MAR96
Moteurs 4045 et 6068
Zone hachurée sur la jauge d’huile
Jauge d’huile et goulotte de remplissage d’huile sur moteurs 4045/6068
Avant le premier démarrage du moteur en début de
journée, contrôler le niveau d’huile moteur sur la jauge
d’huile (A). Faire l’appoint d’huile selon le besoin, avec
une huile dont la viscosité est adaptée aux conditions
saisonnières, à la goulotte de remplissage d’huile (B).
IMPORTANT: NE PAS dépasser la zone hachurée.
Tout niveau d’huile compris dans la partie
hachurée se trouve dans la plage de
fonctionnement acceptable.
Suite voir page suivante
25­1
166/315
CD03523,00002B0 ­28­23DEC10­2/3
021711
PN=68
Entretien/Tous les jours ou toutes les 10 h
Moteurs 6090
Avant le premier démarrage du moteur en début de
journée, contrôler le niveau d’huile moteur sur la jauge/le
bouchon de remplissage d’huile (A) comme suit:
CD31244 —UN—30NOV10
1. Retirer la jauge/le bouchon de remplissage d’huile (A).
2. Essuyer la tige de la jauge d’huile pour enlever l’huile.
3. Remettre la jauge d’huile en place et la serrer à la
main.
4. Retirer une nouvelle fois la jauge et vérifier le niveau
d’huile.
Jauge/bouchon de remplissage d’huile
Faire l’appoint d’huile selon le besoin, avec une huile dont
la viscosité est adaptée aux conditions saisonnières.
A—Jauge/bouchon de
remplissage d’huile
CD31245 —UN—30NOV10
IMPORTANT: NE PAS dépasser la zone hachurée
(B). Tout niveau d’huile compris dans la
partie hachurée se trouve dans la plage de
fonctionnement acceptable.
B—Zone hachurée sur la
jauge/le bouchon de
remplissage d’huile
Zone hachurée sur la jauge/le bouchon de remplissage d’huile
CD03523,00002B0 ­28­23DEC10­3/3
TS281 —UN—23AUG88
CD31246 —UN—30NOV10
Contrôle du niveau de liquide de refroidissement
Bouchon de radiateur
A—Bouchon de radiateur
Retirer le bouchon du radiateur (A) et vérifier le niveau
de liquide de refroidissement: il doit atteindre la partie
inférieure de la goulotte de remplissage. Remplir le
radiateur de liquide de refroidissement approprié si le
niveau est trop bas. Contrôler l’absence de fuites sur
l’ensemble du circuit de refroidissement.
ATTENTION: La projection de liquide provenant
d’un circuit de refroidissement sous pression
peut causer de graves brûlures.
Ne retirer le bouchon de remplissage que lorsqu’il
est froid ou suffisamment refroidi pour être
touché à main nue. Desserrer lentement le
bouchon jusqu’à la première butée pour relâcher
la pression avant de l’enlever complètement.
CD03523,00002B1 ­28­03JAN11­1/1
25­2
167/315
021711
PN=69
Entretien/Tous les jours ou toutes les 10 h
CD31248 —UN—30NOV10
CD31247 —UN—30NOV10
Contrôle du filtre à air
Contrôle du clapet de dépoussiérage
A—Clapet de dépoussiérage
Contrôle du témoin d’encrassement du filtre à air
B—Témoin d’encrassement du
filtre à air
1. Si le filtre à air est muni d’un clapet de dépoussiérage
(A), appuyer sur la pointe du clapet pour évacuer les
particules de poussières accumulées.
importante de l’admission et une diminution
de l’alimentation en air du moteur.
3. Examiner soigneusement le compartiment moteur.
2. Contrôler le témoin d’encrassement du filtre à air (D).
Si le témoin est rouge, nettoyer le filtre à air.
NOTE: Essuyer tous les graisseurs et bouchons avant
d’entreprendre l’entretien afin de réduire les
risques de contamination des circuits.
IMPORTANT: L’encrassement maximal de l’admission
d’air est de 6,25 kPa (0,06 bar) (1.0 psi)
(25 in. d’eau). Un élément de filtre à
air colmaté provoque une obstruction
CD03523,00002B2 ­28­23DEC10­1/1
25­3
168/315
021711
PN=70
Entretien/Tous les jours ou toutes les 10 h
Contrôle du filtre à carburant
Moteurs 3029
Contrôler quotidiennement la présence d’eau ou de débris
dans le filtre à carburant et vidanger selon le besoin.
IMPORTANT: Vider l’eau dans un récipient
approprié et l’éliminer en respectant la
réglementation en vigueur.
1. Desserrer de deux ou trois tours le bouchon de
vidange (A) du bas du filtre à carburant.
CD31249 —UN—30NOV10
2. Dévisser de deux tours complets le bouchon de purge
d’air (B) de la base du filtre à carburant et laisser
l’eau s’échapper du fond jusqu’à ce que le carburant
commence à sortir.
3. Lorsque le carburant commence à sortir, resserrer
le bouchon de vidange à la main. Après la vidange
d’eau du filtre à carburant, le filtre doit être amorcé en
purgeant tout l’air du circuit d’alimentation.
Vidange de l’eau du filtre à carburant
4. Actionner le levier d’amorçage (C) de la pompe
d’alimentation jusqu’à ce que le carburant sorte sans
bulles d’air.
A—Bouchon de vidange
B—Bouchon de purge d’air
5. Bien serrer le bouchon de purge à la main. Continuer
à actionner le levier d’amorçage jusqu’à ce qu’aucun
mouvement de pompage ne soit ressenti. Une
fois terminé, tirer le levier d’amorçage à fond vers
l’extérieur (à l’écart du moteur).
C—Levier d’amorçage
CD03523,00002B3 ­28­23DEC10­1/3
Moteurs 4045 et 6068
CD30929 —UN—07FEB07
NOTE: Les moteurs sont équipés de deux filtres (préfiltre
et final) avec un capteur de présence d’eau dans
le carburant. Selon l’application, un témoin sur
le tableau de bord signale à l’opérateur que l’eau
doit être vidangée des cuvettes de filtre.
Contrôler quotidiennement la présence d’eau ou de débris
dans les filtres à carburant (C) et (D) et vidanger selon
le besoin.
1. Desserrer de deux ou trois tours les bouchons de
vidange (A) du bas des filtres à carburant.
2. Desserrer les bouchons de purge d’air (B) de deux
tours complets et vider l’eau dans un récipient
approprié.
Vidange de l’eau des filtres à carburant
A—Bouchons de vidange
B—Bouchons de purge d’air
3. Lorsque le carburant commence à s’écouler, resserrer
fermement les bouchons de vidange.
C—Préfiltre à carburant
D—Filtre à carburant final
4. Purger le circuit d’alimentation.
Suite voir page suivante
25­4
169/315
CD03523,00002B3 ­28­23DEC10­2/3
021711
PN=71
Entretien/Tous les jours ou toutes les 10 h
Moteurs 6090
RG13845 —UN—11JAN05
NOTE: Selon l’application, le préfiltre à carburant est
équipé d’un capteur qui détecte la présence d’eau
dans l’élément du filtre à carburant. Sur signal
de ce capteur, le témoin d’avertissement rouge
ARRÊTER LE MOTEUR s’allume sur l’indicateur de
diagnostic et l’avertisseur sonore retentit. Un code
de diagnostic, sa description et l’action correctrice à
prendre s’affichent sur l’indicateur de diagnostic.
Contrôler quotidiennement la présence d’eau ou de débris
dans les filtres à carburant (A) et (B) et vidanger selon
le besoin.
1. Desserrer de deux ou trois tours les bouchons de
vidange (C) du bas des filtres à carburant.
Vidange de l’eau des filtres à carburant
2. Vider l’eau dans un récipient approprié.
A—Préfiltre à carburant
B—Filtre à carburant final
3. Resserrer fermement les bouchons de vidange.
C—Bouchons de vidange
4. Pour amorcer le circuit d’alimentation avant de
démarrer le moteur, tourner le clé de contact sur
MARCHE pendant 60 secondes.
CD03523,00002B3 ­28­23DEC10­3/3
25­5
170/315
021711
PN=72
Entretien/Toutes les 500 heures
CD30760 —UN—26AUG99
CD31250 —UN—06DEC10
Changement de l’huile moteur et du filtre (moteurs 3029)
Robinet de vidange du carter d’huile sur moteurs 3029
Filtre à huile sur moteurs 3029
IMPORTANT: Le filtrage des huiles est indispensable
à une lubrification correcte. Changer les filtres
régulièrement. Utiliser des filtres conformes aux
caractéristiques de performances John Deere.
CD30926 —UN—30JAN07
NOTE: Changer l’huile moteur et le filtre la première fois
après 100 heures de fonctionnement au maximum,
puis toutes les 500 heures. Vidanger l’huile et
changer le filtre au moins une fois par an.
1. Faire tourner le moteur pendant 5 minutes environ
pour réchauffer l’huile. Arrêter le moteur.
2. Ouvrir le robinet de vidange du carter d’huile (A).
Garniture du filtre à huile
3. Vidanger l’huile de carter d’embiellage du moteur
encore chaud.
A—Robinet de vidange du
carter d’huile
B—Élément filtrant
4. Changer le filtre à huile en procédant comme suit:
a. Déposer l’élément filtrant (B) au moyen d’un outil
adéquat et mettre l’élément au rebut.
C—Garniture du filtre à huile
filtrant. Si les valeurs ne sont pas fournies, une fois
la garniture en contact avec le boîtier du filtre, serrer
l’élément de 3/4 de tour à un tour et quart. NE PAS
trop serrer l’élément filtrant.
b. Lubrifier la garniture d’huile (C) et poser l’élément
filtrant neuf. Serrer l’élément filtrant à la main en
tenant compte des valeurs indiquées sur l’élément
Suite voir page suivante
30­1
171/315
CD03523,00002B4 ­28­23DEC10­1/2
021711
PN=73
FD000047 —UN—13MAR96
CD31251 —UN—06DEC10
Entretien/Toutes les 500 heures
Bouchon de remplissage d’huile
Zone hachurée sur la jauge d’huile
D—Bouchon de remplissage
d’huile
5. Fermer le robinet de vidange d’huile.
6.
carter d’embiellage jusqu’à ce que le niveau d’huile
atteigne le repère Full (plein) ou la zone hachurée de
la jauge d’huile (selon le cas). NE PAS trop remplir.
Remplir le carter d’embiellage avec l’huile
moteur John Deere appropriée via l’orifice du
cache­culbuteurs (D).
7. Démarrer le moteur et le faire tourner pour vérifier qu’il
n’y a pas de fuites.
Pour connaître la quantité d’huile exacte qu’il faut
verser dans le moteur, voir la section Caractéristiques.
8. Arrêter le moteur et contrôler le niveau d’huile après
10 minutes. Faire l’appoint si nécessaire.
NOTE: La contenance en huile du carter d’embiellage
peut varier légèrement. TOUJOURS remplir le
CD03523,00002B4 ­28­23DEC10­2/2
30­2
172/315
021711
PN=74
Entretien/Toutes les 500 heures
CD31253 —UN—06DEC10
CD31252 —UN—06DEC10
Changement de l’huile moteur et du filtre (moteurs 4045 et 6068)
Robinet de vidange du carter d’huile sur moteurs 4045/6068
Filtre à huile sur moteurs 4045/6068
CD31254 —UN—06DEC10
IMPORTANT: Le filtrage des huiles est indispensable
à une lubrification correcte. Changer les filtres
régulièrement. Utiliser des filtres conformes aux
caractéristiques de performances John Deere.
NOTE: Changer l’huile moteur et le filtre la première fois
après 100 heures de fonctionnement au maximum,
puis toutes les 500 heures. Vidanger l’huile et
changer le filtre au moins une fois par an.
1. Faire tourner le moteur pendant 5 minutes environ
pour réchauffer l’huile. Arrêter le moteur.
Joints du filtre à huile
2. Ouvrir le robinet de vidange du carter d’huile (A).
CD31255A —UN—06DEC10
3. Vidanger l’huile de carter d’embiellage du moteur
encore chaud.
4. Changer le filtre à huile en procédant comme suit:
a. Déposer l’élément filtrant (B) au moyen d’un outil
adéquat et mettre l’élément au rebut.
b. Appliquer de l’huile moteur propre sur les joints
intérieur (C) et extérieur (D) et sur les filetages du
filtre.
Collecteur de filtre à huile
c. Essuyer les deux surfaces d’étanchéité (E) du
collecteur du filtre avec un chiffon propre. Veiller
à bien loger les encoches du joint pare­poussière
(F) dans les rainures du boîtier. Remplacer le joint
pare­poussière s’il est endommagé.
A—Robinet de vidange d’huile
B—Élément filtrant
C—Joint intérieur
D—Joint extérieur
E—Surfaces d’étanchéité
F— Joint pare­poussière
5. Fermer le robinet de vidange d’huile.
d. Poser et serrer le filtre à huile à la main jusqu’à
ce qu’il se loge fermement contre le joint
pare­poussière (F). NE PAS trop serrer.
Suite voir page suivante
30­3
173/315
CD03523,00002B5 ­28­23DEC10­1/2
021711
PN=75
CD31243 —UN—30NOV10
CD30761 —UN—24SEP99
Entretien/Toutes les 500 heures
Bouchon de remplissage d’huile sur cache­culbuteurs
Bouchon de remplissage et jauge d’huile sur moteurs 4045/6068
6.
Remplir le carter d’embiellage avec l’huile
moteur John Deere appropriée par l’orifice du
cache­culbuteurs (C) ou sur le côté du moteur (B).
FD000047 —UN—13MAR96
Pour connaître la quantité d’huile exacte qu’il faut
verser dans le moteur, voir la section Caractéristiques.
NOTE: La contenance en huile du carter d’embiellage
peut varier légèrement. TOUJOURS remplir
le carter d’embiellage jusqu’à ce que le niveau
d’huile atteigne le repère Full (plein) ou la
zone hachurée de la jauge d’huile (A) (selon
le cas). NE PAS trop remplir.
Zone hachurée sur la jauge d’huile
7. Démarrer le moteur et le faire tourner pour vérifier qu’il
n’y a pas de fuites.
A—Jauge d’huile
B—Bouchon de remplissage
d’huile sur côté du moteur
8. Arrêter le moteur et contrôler le niveau d’huile après
10 minutes. Faire l’appoint si nécessaire.
C—Bouchon de remplissage
d’huile sur cache­
culbuteurs
CD03523,00002B5 ­28­23DEC10­2/2
30­4
174/315
021711
PN=76
Entretien/Toutes les 500 heures
Changement de l’huile moteur et du filtre (moteurs 6090)
IMPORTANT: Le filtrage des huiles est indispensable
à une lubrification correcte. Changer les filtres
régulièrement. Utiliser des filtres conformes aux
caractéristiques de performances John Deere.
CD31256 —UN—06DEC10
NOTE: Changer l’huile moteur et le filtre la première fois
après 100 heures de fonctionnement au maximum,
puis toutes les 500 heures. Vidanger l’huile et
changer le filtre au moins une fois par an.
1. Faire tourner le moteur pendant 5 minutes environ
pour réchauffer l’huile. Arrêter le moteur.
2. Ouvrir le robinet de vidange du carter d’huile (A).
Robinet de vidange du carter d’huile sur moteurs 6090
3. Vidanger l’huile de carter d’embiellage du moteur
encore chaud.
CD31257 —UN—06DEC10
NOTE: Ne PAS enlever le bouchon (B). Le bouchon
(B) n’est pas un bouchon de vidange d’huile.
L’huile dans le filtre se vide automatiquement lors
du desserrage du capuchon du filtre.
4. Desserrer le capuchon du filtre (C) d’un demi­tour avec
une clé. Attendre 30 secondes pour laisser le boîtier
du filtre à huile se vider. Retirer le capuchon et le filtre.
5. Tout en tenant le capuchon, frapper l’élément filtrant
contre une surface solide, comme illustré, pour
dégager le filtre du capuchon. Mettre au rebut le filtre
usagé.
Filtre à huile sur moteurs 6090
6. Retirer le joint torique et le remplacer par le joint
torique neuf fourni avec l’élément filtrant neuf.
RG11628 —UN—01FEB01
7. Enfoncer l’élément filtrant neuf dans le capuchon
jusqu’à ce qu’il s’y emboîte.
8. Insérer le couvercle avec l’élément filtrant dans le
boîtier de filtre à huile. Visser le capuchon.
9. Serrer le capuchon au couple prescrit.
Valeur prescrite
Couvercle du filtre à
huile à chargement
vertical—Couple de
serrage........................................................................... 45 N∙m (33 lb­ft)
Dégagement de l’élément filtrant du capuchon
A—Robinet de vidange du
carter d’huile
B—Bouchon (NE PAS
ENLEVER)
Suite voir page suivante
30­5
175/315
C—Capuchon du filtre à huile
CD03523,00002B6 ­28­23DEC10­1/2
021711
PN=77
Jauge/bouchon de remplissage d’huile
A—Jauge/bouchon de
remplissage d’huile
CD31245 —UN—30NOV10
CD31244 —UN—30NOV10
Entretien/Toutes les 500 heures
Zone hachurée sur la jauge/le bouchon de remplissage d’huile
B—Zone hachurée sur la jauge/le
bouchon de remplissage
d’huile
10. Fermer le robinet de vidange d’huile.
c. Remettre la jauge d’huile en place et la serrer à la
main.
11. Enlever la jauge/le bouchon de remplissage d’huile
(A) et remplir le carter d’embiellage d’huile moteur
John Deere appropriée.
d. Retirer une nouvelle fois la jauge et vérifier le
niveau d’huile.
NOTE: La contenance en huile du carter d’embiellage
peut varier légèrement. TOUJOURS remplir
le carter d’embiellage jusqu’à ce que le niveau
d’huile atteigne le repère Full (plein) ou la
zone hachurée de la jauge d’huile (B) (selon
le cas). NE PAS trop remplir.
IMPORTANT: Immédiatement après la vidange d’huile,
faire tourner le moteur au démarreur pendant
30 secondes sans le laisser démarrer. Ceci
permet une bonne lubrification des composants
du moteur avant le démarrage.
Pour connaître la quantité d’huile exacte qu’il faut
verser dans le moteur, voir la section Caractéristiques.
12. Démarrer le moteur et le faire tourner pour vérifier qu’il
n’y a pas de fuites.
Pour vérifier le niveau d’huile, procéder comme suit:
13. Arrêter le moteur et contrôler le niveau d’huile après
10 minutes. Le niveau d’huile doit atteindre le repère
supérieur de la jauge.
a. Retirer la jauge/le bouchon de remplissage d’huile
(A).
b. Essuyer la tige de la jauge d’huile pour enlever
l’huile.
CD03523,00002B6 ­28­23DEC10­2/2
30­6
176/315
021711
PN=78
Entretien/Toutes les 500 heures
Remplacement de l’élément du filtre à
carburant (moteurs 3029)
X9811 —UN—23AUG88
ATTENTION: Tout liquide sortant sous forte
pression peut pénétrer sous la peau et entraîner
des blessures graves. Éliminer la pression
avant de débrancher les conduites de carburant
ou autres. Serrer toutes les connexions avant
de rétablir la pression. Ne pas approcher
les mains ou le corps des trous d’épingle
et éjecteurs d’où sortent des liquides sous
forte pression. Rechercher les fuites à l’aide
d’un morceau de carton ou de papier. Ne pas
effectuer cette opération avec la main.
Attention aux liquides sous haute pression
CD31258 —UN—07DEC10
Afin d’éviter tout risque de gangrène, tout
fluide ayant pénétré sous la peau doit en être
extrait par intervention chirurgicale dans les
heures qui suivent, par un médecin familiarisé
avec ce type de blessures. Les médecins non
familiarisés avec ce type de blessure peuvent
s’adresser au service médical de Deere &
Company à Moline, Illinois, USA ou à toute
autre autorité médicale compétente.
1. Nettoyer soigneusement le filtre à carburant et la zone
environnante.
2. Desserrer le bouchon de vidange (A) et le bouchon de
purge d’air (B). Laisser s’écouler le carburant dans un
récipient approprié.
A—Bouchon de vidange
B—Bouchon de purge d’air
NOTE: Soulever l’anneau de retenue en le tournant pour
aider à le faire passer par les positionneurs relevés.
3. Saisir fermement l’anneau de retenue (C) et le faire
tourner d’1/4 de tour vers la gauche. Retirer l’anneau
avec l’élément du filtre (D).
C—Anneau de retenue
D—Élément du filtre à
carburant
Un bouchon est fourni avec l’élément neuf
afin de colmater l’élément usagé.
4. Conserver l’anneau de retenue et (suivant
équipement) le séparateur d’eau pour pouvoir les
réutiliser par la suite.
5. Vérifier que la base de fixation du filtre est propre.
Nettoyer selon le besoin.
IMPORTANT: Ne pas verser le carburant de l’ancien
élément filtrant dans le nouvel élément. Cela
peut générer des problèmes d’injection.
Suite voir page suivante
30­7
177/315
CD03523,00002B7 ­28­23DEC10­1/2
021711
PN=79
Entretien/Toutes les 500 heures
6. Vérifier l’état du joint pare­poussière (C). Le remplacer
si nécessaire. Mettre le joint pare­poussière en place
comme illustré.
NOTE: Le joint est correctement installé quand un
déclic se fait entendre et que la pression
de l’anneau se relâche.
RG9187 —UN—01DEC00
7. Aligner les clavettes de l’élément de filtre avec les
encoches de la base du filtre, puis donner à l’anneau
de retenue 1/4 de tour vers la gauche jusqu’à ce qu’il
s’enclenche. NE PAS trop serrer.
8. Pour les modèles équipés d’un séparateur d’eau, sortir
de l’élément de filtre usagé la cuvette du séparateur
d’eau. Vider et nettoyer la cuvette. Sécher à l’air
comprimé. Poser la cuvette du séparateur d’eau sur
l’élément neuf. Serrer fermement.
9. Purger le circuit d’alimentation.
Pose du joint pare­poussière du filtre à carburant
A—Pose correcte
B—Pose incorrecte
C—Joint pare­poussière
CD03523,00002B7 ­28­23DEC10­2/2
30­8
178/315
021711
PN=80
Entretien/Toutes les 500 heures
CD30930 —UN—07FEB07
X9811 —UN—23AUG88
Remplacement des éléments de filtres à carburant (moteurs 4045 et 6068)
Filtres à carburant
A—Anneau de retenue
B—Élément du filtre à carburant
final
C—Bouchon de vidange
D—Bouchon de purge
E—Cuvette du séparateur d’eau
F— Élément du préfiltre à
carburant
4. Maintenir fermement l’anneau de retenue (A) et le
tourner d’1/3 de tour dans le sens horaire. Retirer
l’anneau avec l’élément de filtre (B) ou (F).
ATTENTION: Tout liquide sortant sous forte
pression peut pénétrer sous la peau et entraîner
des blessures graves. Éliminer la pression
avant de débrancher les conduites de carburant
ou autres. Serrer toutes les connexions avant
de rétablir la pression. Ne pas approcher
les mains ou le corps des trous d’épingle
et éjecteurs d’où sortent des liquides sous
forte pression. Rechercher les fuites à l’aide
d’un morceau de carton ou de papier. Ne pas
effectuer cette opération avec la main.
IMPORTANT: Ne pas verser le carburant de l’ancien
élément filtrant dans le nouvel élément. Cela
peut générer des problèmes d’injection.
Un bouchon est fourni avec l’élément neuf
afin de colmater l’élément usagé.
5. Vérifier que la base de fixation du filtre est propre.
Nettoyer selon le besoin.
Afin d’éviter tout risque de gangrène, tout
fluide ayant pénétré sous la peau doit en être
extrait par intervention chirurgicale dans les
heures qui suivent, par un médecin familiarisé
avec ce type de blessures. Les médecins non
familiarisés avec ce type de blessure peuvent
s’adresser au service médical de Deere &
Company à Moline, Illinois, USA ou à toute
autre autorité médicale compétente.
NOTE: Les pieds de positionnement surélevés des
cartouches de filtre à carburant doivent être
correctement positionnés par rapport aux
encoches de la base de fixation.
6. Monter l’élément filtrant sec neuf sur la base de
fixation. S’assurer que l’élément est correctement
positionné et fermement logé sur la base. Il peut
être nécessaire de tourner le filtre pour assurer un
alignement correct.
NOTE: Les moteurs sont équipés d’un préfiltre à
carburant (F) et d’un filtre à carburant final (B).
Les deux filtres à carburant doivent être remplacés
ensemble et en même temps.
Pour les modèles équipés d’une cuvette de séparateur
d’eau (E), retirer l’élément filtrant de la cuvette du
séparateur. Vider et nettoyer la cuvette. Sécher à l’air
comprimé. Poser la cuvette sur l’élément neuf. Serrer
fermement.
1. Nettoyer soigneusement les filtres à carburant et la
zone environnante.
3. Desserrer le bouchon de vidange (C) et vidanger le
carburant dans un récipient convenable.
7. Poser l’anneau de retenue sur la base de fixation en
s’assurant que le joint pare­poussière est en place sur
la base du filtre. Serrer l’anneau à la main (d’environ
1/3 de tour) jusqu’à ce qu’il s’enclenche. NE PAS trop
serrer l’anneau.
NOTE: Soulever l’anneau de retenue en le tournant pour
aider à le faire passer par les positionneurs relevés.
NOTE: Le joint est correctement installé quand un déclic se
fait entendre et que l’anneau de retenue se relâche.
2. Débrancher le câblage du capteur de présence d’eau
dans le carburant.
8. Purger le circuit d’alimentation.
Suite voir page suivante
30­9
179/315
CD03523,00002B8 ­28­23DEC10­1/2
021711
PN=81
Entretien/Toutes les 500 heures
CD03523,00002B8 ­28­23DEC10­2/2
Remplacement des éléments de filtres à carburant (moteurs 6090)
X9811 —UN—23AUG88
ATTENTION: Tout liquide sortant sous forte
pression peut pénétrer sous la peau et entraîner
des blessures graves. Éliminer la pression
avant de débrancher les conduites de carburant
ou autres. Serrer toutes les connexions avant
de rétablir la pression. Ne pas approcher
les mains ou le corps des trous d’épingle
et éjecteurs d’où sortent des liquides sous
forte pression. Rechercher les fuites à l’aide
d’un morceau de carton ou de papier. Ne pas
effectuer cette opération avec la main.
TOUT liquide injecté sous la peau doit être éliminé
par intervention chirurgicale dans les heures qui
suivent par un médecin familiarisé avec ce type
de blessure, afin d’éviter les risques de gangrène.
Les médecins non familiarisés avec ce type de
blessure peuvent s’adresser au service médical
Fluide sous haute pression
de Deere & Company à Moline, Illinois, USA ou à
toute autre autorité médicale compétente.
Suite voir page suivante
30­10
180/315
CD03523,00002B9 ­28­23DEC10­1/3
021711
PN=82
Entretien/Toutes les 500 heures
Dépose et pose de l’élément du préfiltre
ATTENTION: Le carburant peut être soumis à
une pression importante résultant de la pression
élevée régnant dans le système d’injection à
rampe commune haute pression. Pour éviter les
risques de blessures, ouvrir les soupapes (B)
et (J) situées en bas des filtres pour relâcher la
pression avant de déposer chaque filtre.
RG14250 —UN—06JUN05
NOTE: Les moteurs sont équipés d’un préfiltre à carburant
(A) et d’un filtre à carburant final (I). Les deux filtres
à carburant doivent être remplacés ensemble et
en même temps. Remplacer les éléments des
filtres à carburant à chaque fois qu’un signal sonore
retentit et que les codes de diagnostic indiquent
une obstruction des filtres (basse pression du
carburant). Si le signal sonore n’a pas retenti
pendant 12 mois, remplacer les éléments à la fin
de cette période ou au bout de 500 heures de
fonctionnement, selon la première éventualité.
A—Collecteur de préfiltre
B—Soupape de vidange de la
cartouche de préfiltre
C—Connecteur du capteur de
présence d’eau dans le
carburant
D—Cartouche de préfiltre
E—Élément de préfiltre
F— Garniture de préfiltre
1. Nettoyer soigneusement le collecteur de préfiltre (A)
et la zone environnante pour empêcher les saletés et
débris d’entrer dans le circuit d’alimentation.
2. Brancher une conduite de vidange de carburant sur la
soupape de vidange du préfiltre (B) dans le bas du
filtre et purger tout le carburant de la cartouche de
préfiltre (D).
3. Débrancher le connecteur du capteur de présence
d’eau dans le carburant (C).
G—Lèvre de la cartouche de
préfiltre
H—Lèvre du collecteur de
préfiltre
I— Collecteur du filtre à
carburant final
J— Soupape de vidange du
filtre final
K—Filtre à carburant final
L— Garniture du filtre final
9. Mettre en place l’élément de préfiltre neuf (E) dans
la cartouche (D) avec les ergots du fond dirigés vers
l’intérieur de la cartouche.
4. Tourner la cartouche de préfiltre (D) dans le sens
antihoraire pour l’extraire.
5. Une fois la cartouche de préfiltre (D) déposée, tirer
l’élément de préfiltre (E) vers le bas pour le séparer du
collecteur (A) du préfiltre.
10. Visser la cartouche (D) dans le collecteur de filtre (A)
et tourner dans le sens horaire. Serrer jusqu’à ce que
la lèvre (G) de la cartouche épouse la lèvre (H) du
collecteur.
6. Inspecter les surfaces d’étanchéité du collecteur du
préfiltre (A) et de la cartouche de préfiltre (D). Nettoyer
selon le besoin.
11. Tourner le filtre de 3/4 de tour supplémentaire lorsque
le joint touche le collecteur.
7. Poser une garniture neuve (F) sur la cartouche de
préfiltre (D).
12. Brancher le connecteur (C) du capteur de présence
d’eau dans le carburant.
8. Étaler une fine pellicule de carburant sur la garniture
de préfiltre (F).
NOTE: Veiller également à remettre le filtre à
carburant final en place puis à amorcer le
circuit (voir ci­dessous).
IMPORTANT: NE PAS remplir à l’avance le filtre de
carburant. Ceci pourrait entraîner la présence
de débris dans le circuit d’alimentation.
Suite voir page suivante
30­11
181/315
CD03523,00002B9 ­28­23DEC10­2/3
021711
PN=83
Entretien/Toutes les 500 heures
Dépose et pose du filtre à carburant final
ATTENTION: Le carburant peut être soumis à
une pression importante résultant de la pression
élevée régnant dans le système d’injection à
rampe commune haute pression. Pour éviter les
risques de blessures, ouvrir les soupapes (B)
et (J) situées en bas des filtres pour relâcher la
pression avant de déposer chaque filtre.
RG14250 —UN—06JUN05
NOTE: Les moteurs sont équipés d’un préfiltre à carburant
(A) et d’un filtre à carburant final (I). Les deux filtres
à carburant doivent être remplacés ensemble et
en même temps. Remplacer les éléments des
filtres à carburant à chaque fois qu’un signal sonore
retentit et que les codes de diagnostic indiquent
une obstruction des filtres (basse pression du
carburant). Si le signal sonore n’a pas retenti
pendant 12 mois, remplacer les éléments à la fin
de cette période ou au bout de 500 heures de
fonctionnement, selon la première éventualité.
A—Collecteur de préfiltre
B—Soupape de vidange de la
cartouche de préfiltre
C—Connecteur du capteur de
présence d’eau dans le
carburant
D—Cartouche de préfiltre
E—Élément de préfiltre
F— Garniture de préfiltre
1. Nettoyer soigneusement le collecteur du filtre final (I)
et la zone environnante pour empêcher les saletés et
débris d’entrer dans le circuit d’alimentation.
2. Brancher une conduite de vidange de carburant sur la
soupape de vidange du filtre final (J) dans le bas du
filtre et vidanger tout le carburant du filtre.
3. Tourner le filtre final (K) dans le sens antihoraire pour
l’extraire.
4. Inspecter la surface d’étanchéité du collecteur du filtre
final (I). Nettoyer selon le besoin.
G—Lèvre de la cartouche de
préfiltre
H—Lèvre du collecteur de
préfiltre
I— Collecteur du filtre à
carburant final
J— Soupape de vidange du
filtre final
K—Filtre à carburant final
L— Garniture du filtre final
NOTE: Les consignes de remplacement du filtre final
sont imprimées sur le filtre neuf.
5. Poser la soupape neuve de vidange de filtre final (J)
et serrer au couple prescrit.
8. Visser le filtre à carburant final (K) dans son collecteur
(I) en tournant dans le sens horaire. Serrer jusqu’à
ce que le filtre à carburant final (K) affleure sur le
collecteur (I).
Valeur prescrite
Soupape de vidange
de filtre à carburant
final—Couple de
serrage.......................................................... 3,4 à 4 N∙m (30 à 35 lb­in.)
9. Tourner le filtre de 3/4 de tour supplémentaire lorsque
le joint touche le collecteur.
NOTE: Pour amorcer le circuit avant de démarrer le
moteur, tourner la clé de contact sur MARCHE
pendant 60 secondes. Il peut être nécessaire de
tourner la clé de contact sur arrêt et de nouveau sur
marche pour réamorcer le circuit avant de démarrer.
6. Mettre en place une garniture neuve (L) sur le filtre
final.
7. Étaler une fine pellicule de carburant sur la garniture
(L).
IMPORTANT: NE PAS remplir à l’avance le filtre de
carburant. Ceci pourrait entraîner la présence
de débris dans le circuit d’alimentation.
CD03523,00002B9 ­28­23DEC10­3/3
30­12
182/315
021711
PN=84
Entretien/Toutes les 500 heures
Contrôle du système d’aération du carter
d’embiellage
Dans des conditions poussiéreuses, nettoyer le reniflard à
des intervalles plus rapprochés.
CD30773 —UN—27AUG99
1. Retirer et nettoyer le reniflard (A) du carter
d’embiellage.
2. Remettre en place le reniflard. S’assurer que le joint
torique est bien ajusté dans le cache­culbuteurs pour
l’adaptateur coudé. Serrer fermement le collier de
flexible.
Système d’aération du carter d’embiellage
A—Reniflard du carter
d’embiellage
CD03523,00002C0 ­28­23DEC10­1/1
Contrôle des supports de moteur
Le fabricant du véhicule ou du groupe électrogène est
responsable du montage du moteur. Suivre ses consignes
pour les spécifications de montage.
RG9905 —UN—06JAN99
IMPORTANT: Utiliser uniquement une boulonnerie
de qualité SAE 8 ou supérieure pour le
montage du moteur.
1. Vérifier que les supports de montage (A), les
silentblocs et les boulons de montage du moteur sur le
bâti­support et le bloc­moteur sont bien serrés. Serrer
selon le besoin.
Montage du moteur
2. Contrôler l’état général des silentblocs (suivant
équipement). Remplacer les silentblocs selon le
besoin si le caoutchouc s’est détérioré ou est aplati
par manque d’élasticité.
A—Support de montage
CD03523,00002C3 ­28­23DEC10­1/1
Contrôle des connexions électriques à la masse du moteur
Maintenir toutes les connexions à la masse du moteur
propres et serrées pour éviter la formation d’arcs
électriques risquant d’endommager le moteur ou les
composants électroniques.
CD03523,00002C4 ­28­23DEC10­1/1
30­13
183/315
021711
PN=85
Entretien/Toutes les 1000 h/tous les ans
Contrôle de la courroie (moteurs 3029)
1. Vérifier que la courroie n’est en aucun endroit fendillée,
effilochée ou étirée. La remplacer si nécessaire.
CD30644 —UN—04MAY98
2. Contrôler la tension de la courroie en utilisant l’une
des méthodes suivantes:
a) Utilisation du tensiomètre JDG529 (A)
Valeur prescrite
Tension de la
courroie—Courroie
neuve.................................................... 578—622 N (130—140 lb.­force)
Courroie usagée ...................................... 378—423 N (85—94 lb.­force)
Contrôle de la tension de la courroie avec JDG529
NOTE: Une courroie est considérée comme usagée
après 10 minutes de fonctionnement.
CD30645 —UN—04MAY98
b) Utilisation du testeur de tension (B) et de la
règle de précision (C)
Une force de 89 N (20 lb.) appliquée à mi­chemin
entre les poulies doit faire fléchir la courroie de 19
mm (0.75 in.).
3. Si un réglage est nécessaire, desserrer les écrous (D)
et (E) de l’alternateur. Tirer le bâti de l’alternateur vers
l’extérieur jusqu’à ce que la courroie soit correctement
tendue.
Contrôle de la tension de la courroie avec un testeur
IMPORTANT: Ne pas faire levier contre le bâti arrière
de l’alternateur. Ne pas tendre ou détendre
une courroie lorsqu’elle est chaude.
4. Serrer fermement les écrous du support de
l’alternateur.
A—Tensiomètre JDG529
B—Testeur de tension
C—Règle de précision
CD30646 —UN—04MAY98
5. Faire tourner le moteur pendant 10 minutes et vérifier
de nouveau la tension de la courroie.
D—Écrou supérieur
E—Écrou inférieur
Montage de l’alternateur
CD03523,00002BA ­28­15DEC10­1/1
35­1
184/315
021711
PN=86
Entretien/Toutes les 1000 h/tous les ans
CD30843 —UN—10JAN03
RG9132 —UN—04OCT99
Contrôle de la courroie (moteurs 4045 et 6068 avec tendeur manuel)
Tendeur de courroie manuel sur moteurs 4045 et 6068
Repères d’alignement
E—Encoche du support
supérieur de l’alternateur
A—Jauge de tension de courroie C—Vis
B—Vis
D—Repère d’alignement
Vérifier que les courroies ne sont ni fendillées ni
effilochées ni étirées. Les remplacer si nécessaire.
IMPORTANT: Ne pas faire levier contre le bâti
arrière de l’alternateur.
NOTE: Pour effectuer le réglage, utiliser la jauge estampée
sur le bord supérieur du support de l’alternateur.
3. À l’aide de la jauge (A) se trouvant sur le support
de l’alternateur, étirer la courroie en faisant levier
vers l’extérieur sur le bâti avant de l’alternateur. Une
courroie usagée doit être tendue d’une unité au niveau
de la jauge, une courroie neuve de 1,5 unité.
1. Desserrer les vis (B) et (C).
2. Glisser l’alternateur dans la fente à la main pour
supprimer tout le mou excessif dans la courroie.
Tracer un repère d’alignement (D) en l’alignant sur
l’encoche (E) du support supérieur de l’alternateur.
4. Serrer les vis (B) et (C).
CD03523,00002BB ­28­10DEC10­1/1
Contrôle de la courroie (moteurs 4045 et 6068 avec tendeur automatique)
NOTE: Détendre la courroie et examiner les poulies et les
roulements. Les tourner à la main et prêter attention
aux résistances ou aux bruits anormaux. Si des
poulies ou des roulements doivent être remplacés,
consulter le concessionnaire John Deere.
RG13744 —UN—11NOV04
Les entraînements par courroie équipés de tendeurs
automatiques (à ressort) ne peuvent être ni réglés ni
réparés. Le tendeur automatique de courroie sert à
maintenir une tension correcte pendant toute la durée de
fonctionnement de la courroie. Si la tension du ressort
du tendeur n’est pas conforme à la valeur prescrite,
remplacer le tendeur automatique.
• Contrôler l’usure des courroies
Tendeur de courroie automatique
Le tendeur de courroie est conçu pour fonctionner
dans les limites de débattement du bras fixées par les
butées moulées (A et B), si la longueur et la géométrie
de la courroie utilisée sont correctes. Si la butée (A)
sur le bras pivotant heurte la butée fixe (B), vérifier
les supports (de l’alternateur, du tendeur de courroie,
de la poulie de renvoi, etc.), ainsi que la longueur de
A—Butée du tendeur
B—Butée fixe
la courroie. Remplacer la courroie selon le besoin
(voir Remplacement des courroies du ventilateur/de
l’alternateur, à la section Entretien/Selon le besoin.)
Suite voir page suivante
35­2
185/315
CD03523,00002BC ­28­10DEC10­1/2
021711
PN=87
Entretien/Toutes les 1000 h/tous les ans
• Contrôle de la tension du ressort du tendeur
RG7977 —UN—14NOV97
Un tensiomètre ne permet pas d’effectuer une mesure
précise de la tension de la courroie lorsque le tendeur
automatique à ressort est utilisé. Mesurer la tension
du ressort avec une clé dynamométrique selon la
procédure décrite ci­dessous:
a. Détendre la courroie au moyen d’un outil de 1/2 in. à
longue poignée placé dans le bras de tension. Retirer
la courroie des poulies.
b. Relâcher la tension du bras de tension et retirer l’outil.
c. Porter un repère (A) sur le bras pivotant du tendeur
comme illustré.
d. Mesurer 21 mm (0.83 in.) à partir du repère (A)
et tracer un repère (B) sur la base de montage du
tendeur.
e. Placer une clé dynamométrique dans le trou carré
de façon à l’aligner sur le centre du rouleau et du
tendeur, comme illustré. Tourner le bras pivotant au
moyen d’une clé dynamométrique jusqu’à ce que les
repères (A) et (B) coïncident.
f. Noter le couple mesuré par la clé dynamométrique
et le comparer à la valeur prescrite ci­dessous.
Remplacer le tendeur complet si nécessaire.
RG12054 —UN—08JAN02
Repères sur le tendeur
Valeur prescrite
Ressort—Force............................................. 18—22 N∙m (13—16 lb.­ft.)
A—Repère sur bras pivotant
B—Repère sur la base de
montage du tendeur
Alignement des repères
CD03523,00002BC ­28­10DEC10­2/2
Contrôle de la courroie (moteurs 6090 avec
tendeur automatique)
RG7380 —UN—28NOV97
NOTE: Détendre la courroie et examiner les poulies et les
roulements. Les tourner à la main et prêter attention
aux résistances ou aux bruits anormaux. Si des
poulies ou des roulements doivent être remplacés,
consulter le concessionnaire John Deere.
Les entraînements par courroie équipés de tendeurs
automatiques (à ressort) ne peuvent être ni réglés ni
réparés. Le tendeur automatique de courroie sert à
maintenir une tension correcte pendant toute la durée de
fonctionnement de la courroie. Si la tension du ressort
du tendeur n’est pas conforme à la valeur prescrite,
remplacer le tendeur automatique.
Tendeur de courroie automatique
A—Butée du tendeur
B—Butée fixe
• Contrôler l’usure des courroies
Le tendeur de courroie est conçu pour fonctionner dans
les limites de débattement du bras fixées par les butées
moulées (A et B), si la longueur et la géométrie de la
courroie utilisée sont correctes. Si la butée du tendeur
(A) sur le bras pivotant heurte la butée fixe (B), vérifier
les supports (de l’alternateur, du tendeur de courroie,
de la poulie de renvoi, etc.) ainsi que la longueur de
la courroie. Remplacer la courroie selon le besoin
(voir Remplacement des courroies du ventilateur/de
l’alternateur, à la section Entretien/Selon le besoin.)
Suite voir page suivante
35­3
186/315
CD03523,00002BD ­28­10DEC10­1/2
021711
PN=88
Entretien/Toutes les 1000 h/tous les ans
• Contrôle de la tension du ressort du tendeur
RG7382 —UN—28NOV97
Un tensiomètre ne permet pas d’effectuer une mesure
précise de la tension de la courroie lorsque le tendeur
automatique à ressort est utilisé. Mesurer la tension
du ressort avec une clé dynamométrique selon la
procédure décrite ci­dessous:
a. Détendre la courroie au moyen d’un outil de 1/2 in. à
longue poignée placé dans le bras de tension. Retirer
la courroie des poulies.
b. Relâcher la tension du bras de tension et retirer l’outil.
c. Porter un repère (A) sur le bras pivotant du tendeur
comme illustré.
d. Mesurer 21 mm (0.83 in.) à partir du repère (A)
et tracer un repère (B) sur la base de montage du
tendeur.
e. Placer une clé dynamométrique dans le trou carré
de façon à l’aligner sur le centre du rouleau et du
tendeur, comme illustré. Tourner le bras pivotant au
moyen d’une clé dynamométrique jusqu’à ce que les
repères (A) et (B) coïncident.
f. Noter le couple mesuré par la clé dynamométrique
et le comparer à la valeur prescrite ci­dessous.
Remplacer le tendeur complet si nécessaire.
RG7381 —UN—28NOV97
Repères sur le tendeur
Valeur prescrite
Ressort—Force............................................. 18—22 N∙m (13—16 lb.­ft.)
A—Repère sur bras pivotant
B—Repère sur la base de
montage du tendeur
Alignement des repères
CD03523,00002BD ­28­10DEC10­2/2
35­4
187/315
021711
PN=89
Entretien/Toutes les 1000 h/tous les ans
RG6558 —UN—20JAN93
RG6557 —UN—20JAN93
Contrôle du circuit de refroidissement
Essai du bouchon du radiateur
Contrôle du circuit de refroidissement
ATTENTION: La projection de liquide provenant
d’un circuit de refroidissement sous pression
peut causer de graves brûlures.
1. Laisser refroidir les moteurs, puis retirer avec
précaution le bouchon du radiateur.
2. Faire l’appoint de liquide de refroidissement dans le
radiateur.
Arrêter les moteurs. Ne retirer le bouchon
de remplissage que lorsqu’il a suffisamment
refroidi pour être manipulé à main nue.
Desserrer lentement le bouchon jusqu’à la
première butée pour relâcher la pression
avant de l’enlever complètement.
IMPORTANT: NE PAS appliquer de pression excessive
sur le circuit de refroidissement, ceci risquerait
d’endommager le radiateur et les flexibles.
3. Brancher le manomètre et l’adaptateur sur l’orifice
de remplissage du radiateur. Mettre le circuit de
refroidissement sous pression à la valeur prescrite
indiquée pour le bouchon de radiateur.
Test du bouchon de radiateur
1. Retirer le bouchon du radiateur et le fixer au testeur
D05104ST comme illustré.
4. Le circuit étant sous pression, contrôler l’étanchéité
de tous les raccords de flexible du circuit de
refroidissement, du radiateur et de la totalité du
moteur.
2. Mettre le bouchon sous pression comme indiqué
dans les valeurs prescrites. Si le bouchon est intact,
le manomètre doit rester stable au niveau prescrit
pendant 10 secondes.
Si une fuite est détectée, la corriger et effectuer de
nouveau un contrôle de pression du circuit.
Si le manomètre ne tient pas la pression, remplacer
le bouchon de radiateur.
Si aucune fuite n’est détectée mais que le manomètre
indique une chute de pression, il y a peut­être une fuite
de liquide de refroidissement interne dans le circuit ou
au niveau du joint entre le bloc et la culasse. Faire
corriger le problème immédiatement par le distributeur
de moteur ou le concessionnaire­réparateur.
Valeur prescrite
Étalonnage du
bouchon du
radiateur—Refoulement............................. 100 kPa (1,00 bar) (14.5 psi)
pendant au moins 10 secondes
3. Retirer le bouchon du manomètre, le tourner de 180°,
et refaire l’essai pour confirmer la mesure.
Contrôle du circuit de refroidissement
NOTE: Le moteur doit être réchauffé pour contrôler la
totalité du circuit de refroidissement.
CD03523,00002BE ­28­23DEC10­1/1
35­5
188/315
021711
PN=90
Entretien/Toutes les 1000 h/tous les ans
CD30762 —UN—27AUG99
Contrôle du système d’admission
IMPORTANT: Le système d’admission doit être
étanche. Toute fuite, même minime, peut
entraîner une défaillance du moteur due
à la pénétration de poussières abrasives
dans le système d’admission.
RG4687 —UN—20DEC88
1. Contrôler l’absence de fissures sur les tubulures
d’admission. Les remplacer si nécessaire.
2. Vérifier les colliers des conduites d’air (A) du
filtre à air, du moteur et, suivant équipement, du
turbocompresseur et du refroidisseur air­air. Resserrer
les colliers si nécessaire.
3. Contrôler le bon fonctionnement du témoin
d’encrassement du filtre à air (B). Remplacer le témoin
si nécessaire.
A—Conduites d’air
B—Témoin d’encrassement du
filtre à air
4. Si le moteur est équipé d’un clapet de dépoussiérage
en caoutchouc (C, en bas du filtre à air), voir si celui­ci
est fissuré ou colmaté. Le remplacer si nécessaire.
C—Clapet de dépoussiérage
5. Procéder à l’entretien du filtre à air si nécessaire.
CD03523,00002BF ­28­15DEC10­1/1
35­6
189/315
021711
PN=91
Entretien/Toutes les 1000 h/tous les ans
Filtre d’aération du carter d’embiellage
A—Capuchon latéral (NE PAS
ENLEVER)
B—Capuchon supérieur
CD31262 —UN—15DEC10
CD31259 —UN—15DEC10
Remplacement du filtre d’aération du carter d’embiellage (facultatif)
Pose de l’élément neuf du filtre d’aération du carter d’embiellage
E—Joint torique de l’élément
filtrant
F— Joint torique de capuchon
C—Élément filtrant
D—Soupape de surpression
IMPORTANT: Ne pas retirer le capuchon (A), cela
détruirait irrémédiablement le filtre d’aération
du carter d’embiellage.
3. Contrôler le bon fonctionnement de la soupape de
surpression (D).
4. Installer un élément filtrant neuf avec joint torique (E).
1. Retirer le capuchon supérieur (B) et l’élément filtrant
(C).
5. Poser un joint torique (F) neuf sur le capuchon
supérieur (B) et remettre le capuchon en place. Serrer
fermement.
2. Nettoyer la cartouche du filtre.
CD03523,00002C1 ­28­23DEC10­1/1
Contrôle de l’amortisseur de vibrations du
vilebrequin (moteurs 6068 et 6090)
1. Déposer les courroies (déposées sur l’illustration).
RG8018 —UN—15JAN99
2. Saisir l’amortisseur de vibrations avec les deux mains
et essayer de le tourner dans les deux sens. Si l’on
sent qu’il est possible de tourner l’amortisseur, cela
veut dire qu’il est défectueux; il faut le remplacer.
IMPORTANT: L’amortisseur ne peut pas être remis en
état, il faut le remplacer toutes les 4500 heures
ou tous les 5 ans, selon le premier terme atteint.
3. Vérifier le faux­rond radial de l’amortisseur en plaçant
un comparateur à cadran de telle sorte que son
palpeur porte sur la circonférence extérieure de
l’amortisseur.
RG7508 —UN—23NOV97
4. Le moteur étant à sa température de fonctionnement,
faire tourner le vilebrequin à l’aide de l’outil de rotation
du volant­moteur JDG820 ou JDE83.
5. Noter le résultat du comparateur à cadran. Si le
faux­rond dépasse les valeurs prescrites ci­dessous,
remplacer l’amortisseur de vibrations.
Valeur prescrite
Amortisseur—Faux­rond
radial maximum......................................................... 1,50 mm (0.060 in.)
CD03523,00002C2 ­28­23DEC10­1/1
35­7
190/315
021711
PN=92
Entretien/Toutes les 1000 h/tous les ans
Contrôle du régime moteur (moteurs 3029)
NOTE: La plupart des moteurs de groupes électrogènes
(1500 tr/min pour 50 Hz ou 1800 tr/min pour 60
Hz) ne tournent qu’au régime maximum à vide
et ne disposent donc pas de ralenti.
CD31260 —UN—10DEC10
Valeur prescrite
Régime maximum à
vide—Générateurs 50
Hz............................................................................... 1550 à 1580 tr/min
Générateurs 60 Hz .................................................... 1865 à 1890 tr/min
NOTE: Le régime maximum à vide est réglé en usine,
puis la vis de réglage (A) du régime maximum à vide
est plombée afin d’empêcher toute modification.
Le réglage du régime maximum à vide ne
peut être effectué que par un agent autorisé à
travailler sur le circuit d’alimentation.
Vis de réglage de régime maximum à vide
A—Vis de réglage de régime
maximum à vide
CD03523,00002C5 ­28­23DEC10­1/1
Réglage du régulateur du statisme (moteurs 3029)
1. Laisser chauffer le moteur jusqu’à sa température de
fonctionnement normale.
2. Laisser tourner le moteur au régime maximum à vide.
CD31261 —UN—10DEC10
3. Appliquer la charge maximale.
4. S’il n’est pas possible d’obtenir la puissance requise,
tourner la vis (B) pour régler le statisme jusqu’à
obtention de la puissance voulue.
NOTE: Si le moteur ne tourne pas régulièrement
alors qu’il n’est plus sous charge, serrer la
vis (B) dans le sens horaire jusqu’à ce que le
moteur tourne régulièrement.
Vis de réglage du régulateur du statisme
B—Vis de réglage du régulateur
du statisme
CD03523,00002C6 ­28­23DEC10­1/1
35­8
191/315
021711
PN=93
Entretien/Toutes les 1000 h/tous les ans
Contrôle du régime moteur (moteurs 4045,
6068 et 6090)
Si le tableau de bord est muni d’un indicateur de vitesse
(A), observer le relevé de l’indicateur de vitesse pour
vérifier les régimes moteur. Voir la section Caractéristiques
plus loin dans ce livret. Si le régime moteur doit être réglé,
s’adresser au concessionnaire­réparateur ou distributeur
de moteurs agréé.
RG13728 —UN—11NOV04
A—Indicateur de vitesse
Contrôle des régimes moteur à l’aide de l’indicateur de vitesse
CD03523,00002C7 ­28­23DEC10­1/1
35­9
192/315
021711
PN=94
Entretien/Toutes les 2000 h/tous les 2 ans
Contrôle et réglage du jeu des soupapes du
moteur (moteurs 3029)
CD30544 —UN—19MAY98
Régler le jeu des soupapes du moteur comme indiqué
ci­dessous ou confier le réglage au concessionnaire ou
au distributeur de moteurs agréé.
1. Déposer le cache­culbuteurs et le reniflard du carter
d’embiellage.
2. Avec l’outil de rotation du volant­moteur (A) JDE83
ou JDG820, faire tourner le volant dans son sens
normal de rotation (dans le sens horaire considéré
depuis la pompe à eau) jusqu’à ce que le piston n° 1
(à l’avant) soit au point mort haut (PMH) de sa course
de compression. Insérer la pige de calage JDE81­4
(B) dans l’alésage du volant­moteur.
Blocage du moteur au PMH
A—Outil de rotation du
volant­moteur
B—Pige de calage
CD03523,00002C8 ­28­23DEC10­1/2
3. Contrôler et régler le jeu des soupapes selon les
valeurs prescrites et la procédure indiquées ci­après:
NOTE: La séquence d’allumage est 1­2­3
RG6307 —UN—03AUG92
a. Bloquer le piston n°1 au PMH de sa course de
compression (D).
b. Régler le jeu des soupapes d’échappement n° 1 et
2 et des soupapes d’admission n° 1 et 3.
c. Tourner le volant de 360°. Bloquer le piston n° 1 au
PMH de la course d’échappement (E).
d. Régler le jeu de la soupape d’échappement n° 3 et
de la soupape d’admission n° 2.
Réglage du jeu des soupapes
Valeur prescrite
Jeu des
soupapes (moteur
froid)—Admission...................................................... 0,35 mm (0.014 in.)
Échappement ........................................................... 0,45 mm (0.018 in.)
CD31263 —UN—16DEC10
4. Si le jeu des soupapes doit être réglé, desserrer l’écrou
de blocage de la vis de réglage du culbuteur. Tourner
la vis de réglage jusqu’à ce qu’il soit possible de
déplacer légèrement la jauge d’épaisseur. Maintenir
la vis de réglage avec un tournevis pour l’empêcher
de tourner puis serrer l’écrou de blocage (A) à 27 N∙m
(20 lb.­ft.). Revérifier le jeu après avoir serré l’écrou
de blocage. Régler de nouveau le jeu si nécessaire.
5. Remonter le cache­culbuteurs et le reniflard.
A—Écrou de blocage de la vis
de réglage
B—Soupape d’échappement
C—Soupape d’admission
D—Piston n° 1 au PMH de sa
course de compression
E—Piston n° 1 au PMH de la
course d’échappement
F— Avant du moteur
Réglage du jeu des soupapes sur moteurs 3029
CD03523,00002C8 ­28­23DEC10­2/2
40­1
193/315
021711
PN=95
Entretien/Toutes les 2000 h/tous les 2 ans
Contrôle et réglage du jeu des soupapes du
moteur (moteurs 4045 et 6068)
CD30544 —UN—19MAY98
Régler le jeu des soupapes du moteur comme indiqué
ci­dessous ou confier le réglage au concessionnaire ou
au distributeur de moteurs agréé.
1. Déposer le cache­culbuteurs et le reniflard du carter
d’embiellage.
2. Avec l’outil de rotation du volant­moteur (A) JDE83 ou
JDG820, faire tourner le volant dans son sens normal
de rotation (dans le sens horaire considéré depuis
la pompe à eau) jusqu’à ce que le piston n° 1 (à
l’avant) soit au point mort haut (PMH) de sa course de
compression. Insérer la pige de calage (B) JDG1571
dans l’alésage du volant­moteur.
Blocage du moteur au PMH
A—Outil de rotation du
volant­moteur
B—Pige de calage
CD03523,00002C9 ­28­23DEC10­1/4
3. Contrôler et régler le jeu des soupapes selon les
valeurs prescrites et la procédure indiquées ci­après:
RG7409 —UN—06AUG96
Valeur prescrite
Jeu des
soupapes (moteur
froid)—Admission...................................................... 0,35 mm (0.014 in.)
Échappement ........................................................... 0,45 mm (0.018 in.)
4. Si le jeu des soupapes doit être réglé, desserrer l’écrou
de blocage de la vis de réglage du culbuteur. Tourner
la vis de réglage jusqu’à ce qu’il soit possible de
déplacer légèrement la jauge d’épaisseur. Maintenir
la vis de réglage avec un tournevis pour l’empêcher
de tourner puis serrer l’écrou (A) de blocage à 27 N∙m
(20 lb.­ft.). Revérifier le jeu après avoir serré l’écrou
de blocage. Régler de nouveau le jeu si nécessaire.
Réglage du jeu des soupapes
A—Écrou
5. Remonter le cache­culbuteurs et le reniflard.
Suite voir page suivante
40­2
194/315
CD03523,00002C9 ­28­23DEC10­2/4
021711
PN=96
Entretien/Toutes les 2000 h/tous les 2 ans
Moteur 4045:
NOTE: La séquence d’allumage est 1­3­4­2.
1. Bloquer le piston n° 1 au PMH de sa course de
compression (B).
RG4776 —UN—31OCT97
2. Régler le jeu des soupapes d’échappement n° 1 et 3
et des soupapes d’admission n° 1 et 2.
3. Tourner le volant de 360°. Bloquer le piston n° 4 au
PMH de sa course de compression (C).
4. Régler le jeu des soupapes d’échappement n° 2 et 4
et des soupapes d’admission n° 3 et 4.
Réglage du jeu des soupapes sur moteurs 4045
A—Avant du moteur
B—Piston n° 1 au PMH de sa
course de compression
C—Piston n° 4 au PMH de sa
course de compression
E—Soupape d’échappement
I— Soupape d’admission
CD03523,00002C9 ­28­23DEC10­3/4
Moteur 6068:
NOTE: La séquence d’allumage est 1­5­3­6­2­4.
2.
Régler le jeu des soupapes d’échappement n° 1, 3 et
5 et des soupapes d’admission n° 1, 2 et 4.
3.
Tourner le volant de 360°. Bloquer le piston n° 6 au
PMH de sa course de compression (C).
4.
Régler le jeu des soupapes d’échappement n° 2, 4 et
6 et des soupapes d’admission n° 3, 5 et 6.
A—Avant du moteur
B—Piston n° 1 au PMH de sa
course de compression
C—Piston n° 6 au PMH de sa
course de compression
RG4777 —UN—31OCT97
1. Bloquer le piston n° 1 au PMH de sa course de
compression (B).
Réglage du jeu des soupapes sur moteurs 6068
E—Soupape d’échappement
I— Soupape d’admission
CD03523,00002C9 ­28­23DEC10­4/4
40­3
195/315
021711
PN=97
Entretien/Toutes les 2000 h/tous les 2 ans
CD31265 —UN—16DEC10
CD31264 —UN—16DEC10
Contrôle et réglage du jeu des soupapes du moteur (moteurs 6090)
Blocage du moteur au PMH
Procédure de réglage du jeu des soupapes
A—Outil de rotation du
volant­moteur
B—Pige de calage
C—Base du culbuteur
Régler le jeu des soupapes du moteur comme indiqué
ci­dessous ou confier le réglage au concessionnaire ou
au distributeur de moteurs agréé.
D—Accès pour jauge d’épaisseur
la pompe à eau) jusqu’à ce que le piston n° 1 (à
l’avant) soit au point mort haut (PMH) de sa course de
compression. Insérer la pige de calage (B) JDG1571
dans l’alésage du volant­moteur.
1. Déposer le cache­culbuteurs et le reniflard du carter
d’embiellage.
NOTE: Pour faciliter le réglage du jeu des soupapes,
pousser la base du culbuteur (C) vers l’avant afin de
faciliter la mise en place de la jauge d’épaisseur (D).
2. Avec l’outil de rotation du volant­moteur (A) JDE83 ou
JDG820, faire tourner le volant dans son sens normal
de rotation (dans le sens horaire considéré depuis
Suite voir page suivante
40­4
196/315
CD03523,00002CA ­28­23DEC10­1/3
021711
PN=98
Entretien/Toutes les 2000 h/tous les 2 ans
RG13946 —UN—04FEB05
3. Avec le moteur bloqué au PMH de la course de
compression du piston n° 1, utiliser une jauge
d’épaisseur courbée pour contrôler le jeu des
soupapes d’échappement n° 1, 3 et 5 et des soupapes
d’admission n° 1, 2 et 4. Si le jeu n’est pas conforme à
la valeur prescrite, desserrer l’écrou de blocage sur la
vis de réglage du culbuteur. Tourner la vis de réglage
jusqu’à ce qu’il soit possible de déplacer légèrement
la jauge d’épaisseur. Tenir la vis de réglage avec un
tournevis pour l’empêcher de tourner et serrer l’écrou
de blocage au couple prescrit.
Valeur prescrite
Jeu des soupapes
d’admission (entre
culbuteur et tête de
soupape, moteur
froid)—Jeu.................................................................................. 0,18 mm
(0.007 in.)
Jeu des soupapes
d’échappement (entre
culbuteur et tête de
soupape, moteur
froid)—Jeu.................................................................................. 0,64 mm
(0.025 in.)
Écrou de blocage pour
vis de réglage de
soupape—Couple de
serrage......................................................................... 27 N∙m (20 lb.­ft.)
CD31266 —UN—16DEC10
Contrôle du jeu des soupapes à l’aide d’une jauge d’épaisseur courbée
Séquence de réglage des soupapes ­ Cylindre n° 1 au PMH
Vérifier à nouveau le jeu après avoir serré l’écrou de
blocage. Régler de nouveau le jeu si nécessaire.
A—Avant du moteur
CD03523,00002CA ­28­23DEC10­2/3
4. Enlever la pige de calage et tourner le volant de 360°,
puis remettre la pige de calage en place. Le piston n° 6
est maintenant au PMH de sa course de compression.
Les culbuteurs du piston n° 6 doivent avoir du jeu.
RG13839 —UN—04APR08
5. Vérifier et régler sur les mêmes valeurs le jeu des
soupapes d’échappement n° 2, 4 et 6 et des soupapes
d’admission n° 3, 5 et 6.
A— Avant du moteur
Séquence de réglage des soupapes ­ Cylindre n° 6 au PMH
CD03523,00002CA ­28­23DEC10­3/3
40­5
197/315
021711
PN=99
Entretien/Toutes les 2000 h/tous les 2 ans
Vidange et rinçage du circuit de
refroidissement
TS281 —UN—23AUG88
NOTE: Avec le liquide de refroidissement John Deere
COOL­GARD, vidanger et rincer le circuit de
refroidissement toutes les 3000 heures ou tous les
3 ans. Dans tous les autres cas, effectuer cette
opération toutes les 2000 heures/tous les 2 ans.
ATTENTION: La projection de liquide provenant
d’un circuit de refroidissement sous pression
peut causer de graves brûlures.
Arrêter le moteur. Ne retirer le bouchon de
remplissage que lorsqu’il a suffisamment
refroidi pour être manipulé à main nue.
Desserrer lentement le bouchon jusqu’à la
première butée pour relâcher la pression
avant de l’enlever complètement.
1. Ouvrir lentement le bouchon du radiateur.
2. Vidanger le liquide de refroidissement moteur en
procédant comme suit:
CD03523,00002CB ­28­23DEC10­1/6
a. Moteurs 3029
Déposer le bouchon de vidange (A) du bloc­moteur.
RG4894 —UN—14DEC88
A—Bouchon de vidange sur
bloc­moteur
Bouchon de vidange sur bloc­moteur
CD03523,00002CB ­28­23DEC10­2/6
b. Moteurs 4045 et 6068
Enlever le bouchon de vidange du carter du
refroidisseur d’huile (B).
ZX016192 —UN—11JAN99
B—Bouchon de vidange du
carter du refroidisseur
d’huile
Bouchon de vidange du carter du refroidisseur d’huile
Suite voir page suivante
40­6
198/315
CD03523,00002CB ­28­23DEC10­3/6
021711
PN=100
Entretien/Toutes les 2000 h/tous les 2 ans
c. Moteurs 6090
A—Robinet de vidange de la
pompe
RG13858 —UN—17JAN05
Ouvrir le robinet de vidange (A) de la pompe à eau
et le robinet de vidange (B) du bloc­moteur situés
du côté gauche du moteur. Vidanger tout le liquide
de refroidissement du bloc­moteur.
B—Robinet de vidange du
bloc­moteur
Robinets de vidange du circuit de refroidissement
CD03523,00002CB ­28­23DEC10­4/6
3. Ouvrir le robinet de vidange du radiateur (C). Laisser
s’écouler tout le liquide de refroidissement du
radiateur.
CD30765 —UN—27AUG99
4. Fermer tous les orifices de vidange après avoir
vidangé tout le liquide de refroidissement.
5. Remplir le circuit de refroidissement d’eau claire.
Faire tourner le moteur jusqu’à ce que l’eau traverse
le thermostat de manière à décoller la rouille et les
impuretés.
6. Arrêter le moteur et évacuer immédiatement l’eau
du circuit avant que la rouille et les impuretés ne se
déposent.
Robinet de vidange du radiateur
7. Après avoir évacué l’eau, fermer tous les orifices et
remplir le circuit avec un produit de nettoyage tel que
le produit de nettoyage pour circuit de refroidissement
PMCC2610 ou PMCC2638 disponible auprès du
concessionnaire John Deere. Suivre les instructions
du fabricant figurant sur l’étiquette.
C—Robinet de vidange du
radiateur
Contenance du circuit de refroidissement
8. Après avoir nettoyé le circuit de refroidissement,
vidanger le produit de nettoyage et remplir le circuit
d’eau pour le rincer. Faire tourner le moteur jusqu’à
ce que l’eau traverse le thermostat puis vidanger l’eau
de rinçage.
Modèle du moteur
Contenance du circuit de
refroidissement
Moteurs 3029
11 l (12 qt.)
Moteurs 4045
20 l (21.5 qt.)
Moteurs 6068
27 l (29 qt.)
Moteurs 6090
36 l (38.5 qt.)
9. Contrôler les durites du circuit de refroidissement. Les
remplacer si nécessaire.
10. Fermer tous les orifices de vidange et remplir le circuit
avec le liquide de refroidissement spécifié (voir Liquide
de refroidissement pour moteur diesel).
Suite voir page suivante
40­7
199/315
CD03523,00002CB ­28­23DEC10­5/6
021711
PN=101
Entretien/Toutes les 2000 h/tous les 2 ans
11. Lors du remplissage du circuit de refroidissement,
desserrer le capteur de température (B) ou le bouchon
à l’arrière de la culasse afin de chasser l’air (excepté
sur les moteurs 6090).
CD30643 —UN—04MAY98
12. Faire tourner le moteur jusqu’à ce qu’il atteigne sa
température de fonctionnement, puis vérifier le niveau
de liquide de refroidissement ainsi que l’étanchéité de
tout le circuit de refroidissement.
B—Capteur de température du
liquide de refroidissement
Capteur de température du liquide de refroidissement
CD03523,00002CB ­28­23DEC10­6/6
40­8
200/315
021711
PN=102
Entretien/Selon le besoin
Informations supplémentaires concernant
l’entretien
RG4624 —UN—15DEC88
Ce manuel ne permet pas une remise en état complète du
moteur. Pour des informations plus détaillées concernant
l’entretien, consulter les publications mentionnées
ci­dessous disponibles par le réseau pièces de rechange.
• PC10598—Catalogue de pièces pour les moteurs
4045HFU82
• PC10600—Catalogue de pièces pour les moteurs
6068HFU82
• PC10602—Catalogue de pièces pour les moteurs
3029TFU80
• PC10604—Catalogue de pièces pour les moteurs
6090HFU84
• CTM504—Manuel technique composant pour circuit
• CTM105—Manuel technique composant pour moteurs
•
•
•
standard 4045 et 6068
CTM127—Manuel technique composant pour moteurs
3029
CTM387—Manuel technique composant pour moteurs
à circuit d’alimentation à rampe commune 6090
CTM402—Manuel technique composant pour moteurs
standard 6090
•
d’alimentation à rampe commune des moteurs 4045 et
6068 à culasse à 2 soupapes
CTM35—Manuel technique composant pour
accessoires de moteur OEM
CD03523,00002CC ­28­20DEC10­1/1
45­1
201/315
021711
PN=103
Entretien/Selon le besoin
Interdiction de modifier le circuit
d’alimentation
ATTENTION: Ne pas ouvrir le circuit
d’alimentation haute pression.
TS1343 —UN—18MAR92
De graves blessures peuvent être occasionnées
par la présence de carburant haute pression dans
les conduites de carburant. Ne pas débrancher
ni tenter de réparer les conduites de carburant,
les capteurs ou tout autre composant situé entre
la pompe d’alimentation haute pression et les
injecteurs sur les moteurs à circuit d’alimentation
à rampe commune haute pression.
Conduites d’alimentation sous haute pression
Seuls les techniciens qui connaissent bien ce
type de circuit sont habilités à intervenir dessus.
Consulter le concessionnaire John Deere.
RG13735 —UN—11NOV04
IMPORTANT: Ne jamais projeter de la vapeur ou
verser de l’eau froide sur une pompe d’injection
encore chaude. Ceci risquerait de gripper
des composants de la pompe.
Toute modification ou transformation de la
pompe d’injection ou de la pompe d’alimentation
haute pression (A), du calage ou des injecteurs
d’une manière non préconisée par le fabricant
fait perdre à l’acheteur le bénéfice de la garantie.
Circuit d’alimentation
De plus, les modifications du circuit
d’alimentation touchant à des équipements
liés aux émissions de moteurs peuvent
entraîner des amendes et d’autres sanctions,
conformément aux règlements de l’EPA ou
d’autres législations locales sur les émissions.
A—Pompe d’alimentation
haute pression
spéciaux, ainsi qu’une formation spécifique.
(Consulter le concessionnaire­réparateur
ou le distributeur de moteurs.)
Ne pas tenter d’effectuer l’entretien de la
pompe d’injection ou des injecteurs soi­même.
Cette intervention nécessite des outils
CD03523,00002CD ­28­20DEC10­1/1
45­2
202/315
021711
PN=104
Entretien/Selon le besoin
Opérations de soudage près des contrôleurs
électroniques
TS953 —UN—15MAY90
IMPORTANT: Ne pas tenter de démarrer le moteur
avec un équipement de soudage à l’arc. Les
courants et les tensions sont trop élevés et
peuvent provoquer des dégâts irréversibles.
1. Débrancher le(s) câble(s) négatif(s) (­) de la/des
batterie(s).
2. Débrancher le(s) câble(s) positif(s) (+) de la/des
batterie(s).
3. Connecter les câbles positifs et négatifs. Ne pas fixer
au châssis du véhicule.
6. Après avoir procédé au soudage, inverser les
opérations des étapes 1 à 5.
4. Enlever ou déplacer tout faisceau de la zone de
soudage.
5. Raccorder la masse de l’appareil de soudage près du
point de soudage, à l’écart des contrôleurs.
DX,WW,ECU02 ­28­14AUG09­1/1
Propreté des connecteurs des contrôleurs
électroniques
RG16946 —UN—31MAR09
IMPORTANT: Ne pas ouvrir les contrôleurs et ne pas
les nettoyer avec un nettoyeur haute pression.
L’humidité, la saleté ou d’autres contaminants
peuvent provoquer des dégâts irréversibles.
1. Veiller à ce que les contacts soient toujours propres et
exempts de corps étrangers. À la longue, l’humidité,
la saleté et autres contaminants peuvent provoquer la
dégradation des bornes et empêcher un bon contact
électrique.
2. Si un connecteur n’est pas utilisé, le recouvrir d’un
capuchon de protection ou d’un bouchon approprié
pour le protéger des corps étrangers et de l’humidité.
déterminer la cause du dysfonctionnement par une
procédure de diagnostic avant de remplacer un
contrôleur. (Voir le concessionnaire John Deere.)
3. Les contrôleurs ne peuvent pas être réparés.
5. Les fiches de faisceau et les connecteurs des
contrôleurs électroniques peuvent être remis en état.
4. Étant donné que les contrôleurs sont les composants
les MOINS susceptibles de tomber en panne,
DX,WW,ECU04 ­28­11JUN09­1/1
45­3
203/315
021711
PN=105
Entretien/Selon le besoin
Nettoyage ou remplacement du filtre à air
(monobloc)
CD30766 —UN—06SEP99
Nettoyer le filtre à air lorsque le témoin d’encrassement
(A) est rouge. Il est possible de laver le filtre à air jusqu’à
six fois. Au­delà, ou une fois par an minimum, il doit être
remplacé.
Procéder comme suit:
1. Nettoyer soigneusement la zone entourant le filtre à
air.
2. Desserrer la bride (B) et déposer le filtre à air.
IMPORTANT: Ne jamais remonter un filtre à air en
mauvais état (déchiré, bosselé, etc.) pour éviter
toute pénétration d’air non filtré dans le moteur.
RG9912 —UN—25FEB99
3. Nettoyer le filtre à air à l’air comprimé en dirigeant le
jet d’air du côté propre vers le côté sale.
NOTE: La pression de l’air comprimé ne doit pas
dépasser 600 kPa (6 bar; 88 psi).
4. Porter un repère sur le filtre à air pour connaître le
nombre d’opérations de nettoyage effectuées.
5. Appuyer à fond sur le bouton de réinitialisation du
témoin d’encrassement du filtre et le relâcher.
6. Contrôler l’état de tout le système d’admission (voir
Contrôle du système d’admission).
CD03523,00002CF ­28­20DEC10­1/1
45­4
204/315
021711
PN=106
Entretien/Selon le besoin
CD31267 —UN—20DEC10
Nettoyage ou remplacement de l’élément du filtre à air
Remplacement de l’élément du filtre à air (moteur 6090 illustré)
A—Couvercle du filtre à air
B—Élément du filtre à air
NOTE: La procédure de remplacement de l’élément du
filtre à air peut varier selon la configuration
du filtre à air.
etc.) pour éviter toute pénétration d’air
non filtré dans le moteur.
5. Nettoyer l’élément du filtre à air à l’air comprimé en
dirigeant le jet d’air du côté propre vers le côté sale.
Nettoyer l’élément du filtre à air lorsque le témoin
d’encrassement est rouge. L’élément du filtre à air peut
être lavé jusqu’à six fois. Au­delà, ou une fois par an
minimum, il doit être remplacé.
NOTE: La pression de l’air comprimé ne doit pas
dépasser 600 kPa (6 bar; 88 psi).
Procéder comme suit:
6. Porter un repère sur le filtre à air pour connaître le
nombre d’opérations de nettoyage effectuées.
1. Nettoyer soigneusement la zone entourant le filtre à
air.
7. Appuyer à fond sur le bouton de réinitialisation du
témoin d’encrassement du filtre et le relâcher.
2. Déverrouiller et déposer le couvercle du filtre à air (A).
8. Contrôler l’état de tout le système d’admission (voir
Contrôle du système d’admission).
3. Extraire l’élément du filtre à air (B) de la cartouche.
4. Nettoyer l’intérieur de la cartouche pour éliminer
toutes les impuretés.
IMPORTANT: Ne pas remonter un élément de filtre
à air en mauvais état (déchiré, bosselé,
CD03523,00002CE ­28­20DEC10­1/1
45­5
205/315
021711
PN=107
Entretien/Selon le besoin
Pose de la courroie du ventilateur/de l’alternateur sur moteurs 4045
CD30770 —UN—01SEP99
CD30769 —UN—01SEP99
Remplacement de la courroie polytrapézoïdale du ventilateur/de l’alternateur (moteurs
4045, 6068 et 6090)
Pose de la courroie du ventilateur/de l’alternateur sur moteurs 6068
CD31268 —UN—21DEC10
NOTE: Déposer la courroie et examiner les poulies
et les roulements. Les tourner à la main et
prêter attention aux résistances ou aux bruits
anormaux. Si les poulies ou les roulements doivent
être remplacés, consulter le concessionnaire
John Deere ou le distributeur.
Voir Contrôle de la courroie à la section 35 pour
déterminer si la courroie doit être remplacée.
1. Vérifier que les courroies ne sont ni fendillées ni
effilochées ni étirées. Les remplacer si nécessaire.
2. Moteurs avec tendeur de courroie automatique:
relâcher la courroie au moyen d’un levier et d’une clé
à douille placée sur le bras de tension.
Pose de la courroie du ventilateur/de l’alternateur sur moteurs 6090
ALT— Alternateur
CP—Poulie de vilebrequin
FD—Entraînement du
ventilateur
Moteurs avec tendeur de courroie manuel: desserrer
les vis de fixation de l’alternateur.
3. Déposer la courroie polytrapézoïdale des poulies et
la mettre au rebut.
I— Poulie de tension
T— Tendeur
WP—Pompe à eau
6. Démarrer le moteur et contrôler l’alignement de la
courroie.
4. Installer la courroie neuve, veiller à ce que la courroie
soit bien en place dans toutes les gorges de la
poulie. Pour le cheminement de la courroie, voir les
illustrations.
5. Tendre la courroie (voir Contrôle de la courroie à la
section 35).
CD03523,00002D0 ­28­20DEC10­1/1
45­6
206/315
021711
PN=108
Entretien/Selon le besoin
Purge du circuit d’alimentation
X9811 —UN—23AUG88
ATTENTION: Tout liquide sortant sous forte
pression peut pénétrer sous la peau et entraîner
des blessures graves. Éliminer la pression
avant de débrancher les conduites de carburant
ou autres. Serrer toutes les connexions avant
de rétablir la pression. Ne pas approcher
les mains ou le corps des trous d’épingle
et éjecteurs d’où sortent des liquides sous
forte pression. Rechercher les fuites à l’aide
d’un morceau de carton ou de papier. Ne pas
effectuer cette opération avec la main.
TOUT liquide injecté sous la peau doit être éliminé
par intervention chirurgicale dans les heures qui
suivent par un médecin familiarisé avec ce type
de blessure, afin d’éviter les risques de gangrène.
Les médecins non familiarisés avec ce type de
blessure peuvent s’adresser au service médical
de Deere & Company à Moline, Illinois, USA ou à
toute autre autorité médicale compétente.
et 6090 en ont deux (préfiltre et filtre final). Le
circuit d’alimentation doit être purgé chaque fois
qu’il a été ouvert (conduites débranchées ou
filtres retirés) pour des opérations d’entretien.
Sur un circuit à deux filtres à carburant, purger
l’air du filtre final uniquement.
NOTE: Les moteurs 3029 sont équipés d’un seul filtre
à carburant alors que les moteurs 4045, 6068
CD03523,00002D1 ­28­21DEC10­1/6
RG7947 —UN—13NOV97
RG8013A —UN—15JAN99
Moteurs 3029
Vis de purge du filtre à carburant
A—Vis de purge d’air
Levier d’amorçage de la pompe d’alimentation
B—Levier d’amorçage de la
pompe d’alimentation
1. Desserrer la vis de purge (A) de deux tours complets.
4. Mettre le moteur en marche et contrôler l’étanchéité.
2. Actionner le levier d’amorçage de la pompe
d’alimentation (B) jusqu’à ce que du carburant exempt
de bulles s’écoule.
Si le moteur ne démarre pas, il sera nécessaire
de purger l’air du circuit d’alimentation à la pompe
d’injection ou aux injecteurs, comme expliqué ci­après.
3. Bien resserrer la vis de purge et continuer à actionner
l’amorceur à main jusqu’à ce que l’action de pompage
s’interrompe.
Suite voir page suivante
45­7
207/315
CD03523,00002D1 ­28­21DEC10­2/6
021711
PN=109
Entretien/Selon le besoin
5. Purge au niveau de la pompe d’injection:
a. Desserrer légèrement le raccord de la conduite
de retour du carburant (C) au niveau de la pompe
d’injection.
CD30771 —UN—24SEP99
b. Actionner le levier d’amorçage de la pompe
d’alimentation jusqu’à ce que du carburant sans
bulles s’écoule du raccord de la conduite de retour
de carburant.
c. Bien resserrer le raccord de la conduite de retour.
C—Raccord de la conduite de
retour du carburant
Conduite de retour de la pompe d’injection mécanique
CD03523,00002D1 ­28­21DEC10­3/6
6. Purge au niveau des injecteurs:
a. Avec deux clés plates, desserrer le raccord de la
conduite d’injection au niveau de l’injecteur.
RG7725 —UN—08JAN97
b. Lancer le moteur à l’aide du démarreur, mais ne
pas le faire démarrer avant que du carburant sans
bulles ne s’écoule du raccord desserré. Resserrer
le raccord à 27 N∙m (20 lb.­ft.).
c. Refaire la procédure pour les autres injecteurs
(selon le besoin) jusqu’à ce que tout l’air soit éliminé
du circuit d’alimentation.
Si le moteur ne veut toujours pas démarrer,
prendre contact avec le service d’entretien du
concessionnaire ou avec le distributeur du moteur.
Purge du circuit d’alimentation au niveau des injecteurs
Suite voir page suivante
45­8
208/315
CD03523,00002D1 ­28­21DEC10­4/6
021711
PN=110
Entretien/Selon le besoin
TS1343 —UN—18MAR92
RG12220 —UN—24MAY02
Moteurs 4045 et 6068
Vis de purge du filtre à carburant final
RG12221 —UN—24MAY02
ATTENTION: De graves blessures peuvent être
occasionnées par la présence de carburant
haute pression dans les conduites de carburant.
Ne pas débrancher les conduites de carburant
entre la pompe à carburant haute pression
et les injecteurs. Purger uniquement le
circuit d’alimentation au niveau de la vis de
purge (A) du filtre à carburant.
1. Desserrer la vis de purge (A) sur l’embase du filtre
final de deux tours complets.
2. Actionner le levier d’amorçage (B) de la pompe
d’alimentation jusqu’à ce que du carburant exempt
de bulles s’écoule.
3. Bien serrer la vis de purge. Continuer à actionner
l’amorceur jusqu’à ce qu’aucun mouvement de
pompage ne soit ressenti.
Levier d’amorçage de la pompe d’alimentation
A—Vis de purge d’air
4. Mettre le moteur en marche et contrôler l’étanchéité.
B—Levier d’amorçage de la
pompe d’alimentation
Si le moteur ne démarre pas, répéter les étapes 1 à 4.
CD03523,00002D1 ­28­21DEC10­5/6
Moteurs 6090
CD31269 —UN—21DEC10
NOTE: Le circuit d’alimentation est à amorçage
et purge automatiques et ne nécessite pas
de purge par l’opérateur.
Si le moteur ne démarre pas après le remplacement
du filtre, mettre le contact pendant 60 secondes pour
amorcer le circuit d’alimentation. Il peut être nécessaire
de tourner la clé de contact sur arrêt et de nouveau sur
marche pour réamorcer le circuit avant de démarrer.
CD03523,00002D1 ­28­21DEC10­6/6
45­9
209/315
021711
PN=111
Recherche des pannes
Pannes et remèdes, généralités
• Revérifier avant de commencer le désassemblage.
• Déterminer la cause et effectuer une réparation
Le dépannage du moteur à commande électronique peut
être difficile. La première chose à faire est de déterminer
s’il s’agit d’un problème de type mécanique ou électrique.
soignée.
• Après les réparations, faire tourner le moteur dans des
Un agencement du câblage du moteur est fourni dans
cette section pour identifier les composants électriques
(contrôleur du moteur, capteurs, connecteurs, etc.).
conditions normales pour vérifier que le problème a
été corrigé.
NOTE: Les moteurs 4045, 6068 et 6090 ont des
systèmes de gestion électroniques pouvant
générer des codes de diagnostic d’anomalie
pour signaler les problèmes (voir Affichage des
codes de diagnostic d’anomalie).
Plus loin dans cette section se trouve une liste des
problèmes éventuels de moteur et des codes de diagnostic
d’anomalie que l’on peut rencontrer, accompagnés des
causes possibles et corrections. Ces informations sur
le dépannage sont d’ordre général. Voir également la
documentation accompagnant le générateur pour des
informations complètes sur l’application.
1. Si des codes de diagnostic d’anomalie
sont présents, effectuer les actions
correctrices suggérées.
2. Si le problème du moteur n’est toujours pas
résolu, consulter le concessionnaire.
3. Si le moteur présente un problème mais
qu’aucun code de diagnostic d’anomalie
n’est affiché, voir Dépannage du moteur pour
consulter les problèmes et solutions.
Un programme fiable de dépannage des problèmes de
moteur doit comprendre la procédure de diagnostic de
base suivante:
• Bien connaître le moteur et tous les circuits connexes.
• Étudier soigneusement le problème.
• Établir un rapport entre le symptôme et ce que l’on sait
du moteur et de ses circuits.
• Diagnostiquer le problème en commençant par les
choses les plus faciles.
CD03523,00002D2 ­28­22DEC10­1/1
Utilisation de la jauge de diagnostic pour la recherche des codes de diagnostic d’anomalie
NOTE: La méthode ci­dessous s’applique aux
applications présentant l’indicateur de
diagnostic en option illustrée (se reporter à
la documentation accompagnant le générateur
pour plus d’informations).
RG13740 —UN—11NOV04
1. S’assurer que tous les systèmes mécaniques et
autres du moteur non associés au système de
gestion électronique fonctionnent correctement. Voir
Dépannage du moteur.
NOTE: Sur l’indicateur de diagnostic (A), la touche de
menu (B) permet d’accéder aux diverses fonctions
du moteur, les deux touches de défilement (C)
permettent de faire défiler la liste des paramètres
moteur et de visualiser la liste des menus,
tandis qu’une touche de validation (D) permet de
sélectionner ce qui est mis en surbrillance.
Affichage des codes de diagnostic d’anomalie sur le tableau de bord
A—Indicateur de diagnostic
B—Touche Menu
2. Lire et noter le(s) code(s) d’anomalie affiché(s)
sur l’écran de l’indicateur de diagnostic (A). Pour
savoir comment accéder aux codes de diagnostic
d’anomalie, voir Utilisation de la jauge de diagnostic
pour accéder aux informations sur le moteur, plus haut
dans ce livret.
C—Touches de défilement
D—Touche de validation
4. Communiquer au distributeur de moteurs ou au
concessionnaire­réparateur le plus proche la liste
des codes d’anomalie pour que les réparations
nécessaires puissent être faites.
3. Passer à Liste des codes de diagnostic d’anomalie
pour interpréter les codes présents.
CD03523,00002D3 ­28­22DEC10­1/1
50­1
210/315
021711
PN=112
Recherche des pannes
Affichage des codes de diagnostic d’anomalie
Il existe plusieurs méthodes d’affichage des codes de
diagnostic d’anomalie en mémoire et actifs de l’unité de
commande du moteur via un témoin d’anomalie ou une
jauge de diagnostic du tableau de bord électronique.
Le SPN identifie le circuit ou le composant en cause.
Par exemple, SPN 000110 indique une défaillance dans
le circuit de température du liquide de refroidissement
moteur.
CODES À DEUX CHIFFRES
Le FMI identifie le type de défaillance qui s’est produite;
par exemple, FMI 03 indique une valeur au­dessus de
la norme. La combinaison de SPN 000110 et FMI 03
signale une tension d’entrée de température de liquide de
refroidissement moteur trop élevée, soit l’équivalent du
code d’anomalie à 2 chiffres 18.
Sur certains moteurs, l’affichage du tableau de bord
indique les codes d’entretien ou de diagnostic d’anomalie
sous forme de codes à 2 chiffres depuis un témoin
d’anomalie signalant les codes clignotants.
CODES SPN/FMI
Pour le diagnostic d’une application produisant les codes
d’anomalie sous forme de SPN et de FMI, consulter la liste
suivante pour déterminer le code à 2 chiffres équivalent et
demander au concessionnaire d’utiliser la procédure de
diagnostic indiquée dans le manuel technique composant
pour ce code à 2 chiffres.
Conformément à la norme J1939, les codes de diagnostic
d’anomalie en mémoire et actifs sont affichés en deux
parties sur la jauge de diagnostic du tableau de bord
électronique Deere, comme indiqué dans les tableaux
des pages suivantes.
La première partie est un numéro de paramètre suspect
(SPN) de six chiffres suivie d’un identificateur de mode de
défaillance à deux chiffres (FMI). Pour que la défaillance
puisse être identifiée avec précision, les deux parties du
code (SPN et FMI) sont requises.
Contacter toujours le concessionnaire­réparateur pour
obtenir de l’aide en matière de correction des codes de
diagnostic d’anomalie du moteur affichés.
CD03523,0000190 ­28­02FEB07­1/1
Utilisation de la méthode des clignotements pour la recherche des codes de diagnostic
d’anomalie
NOTE: La méthode ci­dessous s’applique aux applications
présentant un témoin d’anomalie sur le tableau de
bord (se reporter à la documentation accompagnant
le générateur pour plus d’informations).
actif, le contrôleur du moteur émet les numéros
correspondants dans l’ordre. En l’absence de codes
de diagnostic actifs, le témoin d’anomalie émet le
code 88 par clignotement.
4. À la suite des codes actifs, le témoin clignote le
code 33 pour indiquer le début de l’émission par
clignotement des codes mémorisés. Si un code de
diagnostic quelconque est en mémoire, le témoin
d’anomalie émet son numéro à deux chiffres par
clignotement. S’il y a plus d’un code de diagnostic en
mémoire, le contrôleur du moteur émet les numéros
correspondants dans l’ordre. En l’absence de codes
de diagnostic en mémoire, le témoin d’anomalie émet
le code 88 par clignotement.
Le contrôleur du moteur (ECU) est en mesure d’afficher
les codes de diagnostic d’anomalie par des séquences de
clignotement de ce témoin.
NOTE: Le contrôleur du moteur ne fait clignoter que
les codes à 2 chiffres. Voir Liste des codes
de diagnostic d’anomalie.
1. Enfoncer l’interrupteur d’intervention prioritaire sur
l’arrêt tout en mettant le contacteur de démarrage sur
MARCHE.
5. La séquence est automatiquement répétée en boucle.
2. Le témoin d’anomalie commence à clignoter pour
indiquer un numéro de code. Par exemple, trois
coups, suivis d’une pause brève, suivie de deux
coups, suivis d’une pause longue. Cet exemple
correspond au code 32.
6. À la fin, mettre le contacteur d’allumage sur ARRÊT.
Par exemple, si l’unité signale pour le moteur un
code de diagnostic 18 actif et un code de diagnostic
53 en mémoire, la séquence de clignotement
est la suivante: trois clignotements...courte
pause...deux clignotements...longue pause...un
clignotement...courte pause...huit clignotements...longue
pause...trois clignotements...courte pause...trois
clignotements...longue pause...cinq clignotements...courte
pause...trois clignotements.
3. Le contrôleur du moteur déclenche la séquence de
clignotement par le code 32, qui indique le début de
l’émission par clignotement des codes actifs. Si un
code de diagnostic d’anomalie quelconque est en
vigueur, l’unité émet son numéro à deux chiffres par
clignotement. S’il y a plus d’un code de diagnostic
CD03523,00002D9 ­28­22DEC10­1/1
50­2
211/315
021711
PN=113
Recherche des pannes
Diagnostic d’anomalies intermittentes (avec commandes électroniques)
Les défaillances intermittentes sont des problèmes qui
"disparaissent" temporairement. Une borne desserrée
qui n’offre pas toujours un bon contact peut causer
un problème intermittent. Il est possible que d’autres
défaillances intermittentes ne se produisent que dans
certaines conditions d’utilisation telles qu’une charge
lourde, un ralenti prolongé, etc. Lorsque de telles
défaillances sont diagnostiquées, accorder une attention
particulière à l’état du câblage et des connecteurs dans
la mesure où il est à l’origine d’une forte proportion des
problèmes intermittents. Rechercher les connecteurs
desserrés, sales ou débranchés. Inspecter les câblages
en recherchant d’éventuels courts­circuits causés par
le contact avec des pièces externes (par exemple, le
frottement contre des arêtes de tôle). Inspecter les
alentours des connecteurs en regardant s’il y a des fils
sortis des connecteurs, des bornes mal positionnées, des
connecteurs endommagés ou des épissures et bornes
corrodées ou endommagées. Vérifier qu’il n’y a pas de
des câbles rompus, d’épissures endommagées ou de
courts­circuits entre câbles. Faire preuve de discernement
si le remplacement d’un composant semble nécessaire.
• Si problème est intermittent, essayer de reproduire les
•
conditions d’utilisation présentes au moment où le code
d’anomalie est apparu.
Si l’on soupçonne que le problème intermittent vient
d’un défaut de connexion ou de fil: effacer les codes de
diagnostic puis contrôler le branchement ou le câble en
le remuant tout en observant l’indicateur de diagnostic
pour voir si le code réapparaît.
Causes possibles des défaillances intermittentes:
• Mauvaise connexion entre un capteur ou le faisceau
d’actionneur.
• Mauvais contact entre les bornes d’un connecteur.
• Connexion de borne/câble défectueuse.
• Des parasites électromagnétiques provenant d’un
émetteur­récepteur radio mal installé, etc. peuvent
provoquer l’envoi de signaux erronés à l’unité de
commande du moteur.
NOTE: Se reporter également à la documentation
accompagnant le générateur pour plus
d’informations sur les connexions et les câblages.
NOTE: Le contrôleur du moteur est le composant LE
MOINS susceptible de tomber en panne.
Suggestions pour le diagnostic de problèmes
intermittents:
CD03523,00002DA ­28­22DEC10­1/1
50­3
212/315
021711
PN=114
Recherche des pannes
Liste des codes de diagnostic
NOTE: Ces codes ne sont pas nécessairement utilisés
dans toutes les applications de moteur OEM.
Codes de diagnostic
SPN
FMI
000028
03
04
Signal accélérateur n°3 trop faible
Contrôler le câblage et le capteur
000029
03
Signal accélérateur n°2 trop élevé
Contrôler le câblage et le capteur
04
Signal accélérateur n°2 trop faible
Contrôler le câblage et le capteur
000084
31
Signal vitesse véhicule non fiable
Contacter le concessionnaire
000091
03
Signal accélérateur n°1 trop élevé
Contrôler le contacteur et les câbles
04
Signal accélérateur n°1 trop faible
Contrôler le contacteur et les câbles
09
Signal communication d’accél. nº 1 irrégulier
Contrôler le câblage et le capteur
03
Signal de basse pression du carburant anormalement élevé
Contrôler le câblage et le capteur
04
Signal basse pression carb. hors limite inférieure
Contrôler le câblage et le capteur
000094
000097
000100
000105
Description de la défaillance
Action corrective
Signal accélérateur nº 3 trop élevé
Contrôler le câblage et le capteur
10
Taux de variation de pression basse de carburant anormal
Contacter le concessionnaire
13
Pression basse de carburant non étalonnée
Contacter le concessionnaire
17
Haute pression circuit d’alimentation­Pression légèrement
basse
Contacter le concessionnaire
00
Détection continue de présence d’eau dans le carburant
Contacter le concessionnaire
03
Signal de présence d’eau dans le carburant au­dessus de la
limite supérieure
Contrôler le câblage et le capteur
04
Signal de présence d’eau dans le carburant au­dessous de
la limite inférieure
Contrôler le câblage et le capteur
16
Détection de présence d’eau dans le carburant
Arrêter et vidanger le séparateur d’eau
01
Signal de pression d’huile moteur extrêmement faible
Vérifier le niveau d’huile
03
Signal de pression d’huile moteur anormalement élevé
Contrôler le câblage et le capteur
04
Signal de pression d’huile moteur hors limite inférieure
Contrôler le câblage et le capteur
18
Signal de pression d’huile moteur relativement bas
Vérifier le niveau d’huile
00
Signal de température d’air du collecteur d’admission
extrêmement élevé
03
Signal de température du collecteur d’admission hors limite
supérieure
Contrôler le câblage et le capteur
04
Signal de température d’air du collecteur d’admission hors
limite inférieure
Contrôler le câblage et le capteur
16
Signal de température d’air du collecteur d’admission
modérément élevé
Contrôler le filtre à air, le refroidisseur d’air de suralimentation
ou la température ambiante
Contrôler le filtre à air, le refroidisseur d’air de suralimentation
ou la température ambiante
000107
00
Différentiel de pression du filtre à air extrêmement élevé
Regarder si le filtre à air est obstrué
000110
00
Signal de température du liquide de refroidissement moteur
extrêmement élevé
Contrôler le circuit de refroidissement, diminuer la puissance
03
Signal de température du liquide de refroidissement moteur
anormalement élevé
Contrôler le câblage et le capteur
04
Signal de température du liquide de refroidissement moteur
hors limite inférieure
Contrôler le câblage et le capteur
15
Signal de température du liquide de refroidissement moteur
légèrement élevé
Contrôler le circuit de refroidissement, diminuer la puissance
16
Signal de température de liquide de refroidissement moteur
modérément élevé
Contrôler le circuit de refroidissement, diminuer la puissance
000111
01
Niveau du liquide de refroidissement moteur insuffisant
Consulter le livret d’entretien, Ajout de liquide de
refroidissement
000158
17
Erreur de panne d’alimentation de l’ECU (problème interne
de l’ECU)
Contacter le concessionnaire
000160
02
Signal de régime d’essieu non fiable
Contacter le concessionnaire
000174
00
Signal température carburant extrêmement élevé
Ajouter du carburant ou interchanger les réservoirs de
carburant
Suite voir page suivante
50­4
213/315
CD03523,00002D4 ­28­22DEC10­1/3
021711
PN=115
Recherche des pannes
SPN
FMI
000174
03
000189
000190
000611
000620
Description de la défaillance
Action corrective
Signal temp. carburant hors limite supérieure
Contrôler le câblage et le capteur
04
Signal temp. carburant hors limite inférieure
Contrôler le câblage et le capteur
16
Signal température carb. modérément élevé
Ajouter du carburant ou interchanger les réservoirs de
carburant
00
Présence d’une condition de réduction du régime moteur
Contrôler les codes de diagnostic d’anomalie ou contacter le
concessionnaire
00
Régime moteur extrêmement élevé
Réduire le régime moteur
16
Régime moteur modérément élevé
Réduire le régime moteur
03
Injecteur court­circuité vers l’alimentation
Contrôler le câblage
04
Injecteur court­circuité vers la masse
Contrôler le câblage
03
Tension d’alimentation 2 du capteur élevée
Contrôler le câblage
04
Tension d’alimentation 2 de capteur basse
Contrôler le câblage
000627
01
Toutes les intensités au niveau des injecteurs sont faibles
Contrôler câblage et tension batterie
000629
13
Erreur de programmation du contrôleur du moteur (ECU)
Contacter le concessionnaire
000636
02
Signal de capteur de position du moteur non fiable
Contrôler le câblage et le capteur
08
Absence de signal du capteur de position de moteur
Contrôler le câblage et le capteur
10
Taux de variation anormal du signal de capteur de position
du moteur
Contrôler le câblage et le capteur
000637
000639
000651
000652
000653
000654
000655
000656
02
Signal du capteur de calage moteur non fiable
Contrôler le câblage et le capteur
07
Capteurs de position et de calage du moteur désynchronisés
Contrôler le câblage et le capteur
08
Signal de capteur de calage du moteur absent
Contrôler le câblage et le capteur
10
Taux de variation anormal du signal de calage du moteur
Contrôler le câblage et le capteur
13
Erreur bus CAN (problème de réseau de communication)
Contacter le concessionnaire
05
Circuit d’injecteur nº 1, résistance élevée
Contrôler le câblage de l’injecteur ou le solénoïde d’injecteur
06
Circuit de l’injecteur nº 1, résistance faible
Contrôler le câblage de l’injecteur ou le solénoïde d’injecteur
07
Pas de réponse de l’injecteur nº 1
Injecteur défectueux ou limiteur de débit fermé
05
Circuit d’injecteur nº 2, résistance élevée
Contrôler le câblage de l’injecteur ou le solénoïde d’injecteur
06
Circuit de l’injecteur nº 2, résistance faible
Contrôler le câblage de l’injecteur ou le solénoïde d’injecteur
07
Pas de réponse de l’injecteur nº 2
Injecteur défectueux ou limiteur de débit fermé
05
Circuit d’injecteur nº 3, résistance élevée
Contrôler le câblage de l’injecteur ou le solénoïde d’injecteur
06
Circuit de l’injecteur nº 3, résistance faible
Contrôler le câblage de l’injecteur ou le solénoïde d’injecteur
07
Pas de réponse de l’injecteur nº 3
Injecteur défectueux ou limiteur de débit fermé
05
Circuit d’injecteur nº 4, résistance élevée
Contrôler le câblage de l’injecteur ou le solénoïde d’injecteur
06
Circuit de l’injecteur nº 4, résistance faible
Contrôler le câblage de l’injecteur ou le solénoïde d’injecteur
07
Pas de réponse de l’injecteur nº 4
Injecteur défectueux ou limiteur de débit fermé
05
Circuit d’injecteur nº 5, résistance élevée
Contrôler le câblage de l’injecteur ou le solénoïde d’injecteur
06
Circuit de l’injecteur nº 5, résistance faible
Contrôler le câblage de l’injecteur ou le solénoïde d’injecteur
07
Pas de réponse de l’injecteur nº 5
Injecteur défectueux ou limiteur de débit fermé
05
Circuit d’injecteur nº 6, résistance élevée
Contrôler le câblage de l’injecteur ou le solénoïde d’injecteur
06
Circuit de l’injecteur nº 6, résistance faible
Contrôler le câblage de l’injecteur ou le solénoïde d’injecteur
07
Pas de réponse de l’injecteur nº 6
Injecteur défectueux ou limiteur de débit fermé
000898
09
Vitesse de véhicule ou message de couple non fiable
Contacter le concessionnaire
000970
31
Contacteur d’arrêt externe activé
Pas d’erreur de moteur. Contrôler les autres dispositifs de
coupure
000971
31
Contacteur de réduction de l’alimentation en carburant à
distance activé
Pas d’erreur de moteur. Contrôler les autres dispositifs de
coupure
001069
09
Dimension des pneus incorrecte
Contacter le concessionnaire
31
Erreur dimension pneus
Contacter le concessionnaire
03
Tension d’alimentation 1 du capteur élevée
Contrôler le câblage
04
Tension d’alimentation 1 de capteur basse
Contrôler le câblage
03
Tension alim. capteur pression rampe carb. élevée
Contrôler le câblage
04
Tension alim. capteur pression rampe carb. basse
Contrôler le câblage
31
Avertissement d’arrêt déclenché de protection de moteur
Couper le moteur, contrôler les codes de diagnostic d’anomalie
001079
001080
001109
Suite voir page suivante
50­5
214/315
CD03523,00002D4 ­28­22DEC10­2/3
021711
PN=116
Recherche des pannes
SPN
FMI
Description de la défaillance
Action corrective
001110
31
Arrêt protection moteur activé
Couper le moteur, contrôler les codes de diagnostic d’anomalie
001347
03
Signal du distributeur de pompe d’alimentation haute pression
anormalement élevé
Contacter le concessionnaire
05
Résistance élevée du circuit de solénoïde nº 1 de la pompe
d’alimentation haute pression
Contrôler le câblage de la pompe
07
Pompe d’alimentation haute pression incapable de fournir la
pression de rampe requise
Contrôler le filtre à carburant et les conduites d’alimentation
001568
02
Signal de courbe de couple demandé non fiable
Contacter le concessionnaire
001569
31
Moteur en condition de réduction de la valeur nominale
Contrôle des codes de diagnostic
002000
13
Violation de la sécurité
Contacter le concessionnaire
Liste des codes de diagnostic sous forme de codes SPN/FMI, dans l’ordre croissant
CD03523,00002D4 ­28­22DEC10­3/3
RG12224 —UN—19JUN02
Agencement du faisceau moteur (moteurs 4045 et 6068)
Moteur 6068HFU82 illustré
A—Capteur de température du
liquide de refroidissement du
moteur (ECT)
B—Connecteur d’injecteur
électronique
C—Capteur de température de
l’air du collecteur
D—Connecteur ECU
E—Tableau de bord en option ou
tableau de bord du générateur
F— Faisceau moteur
G—Connecteur du capteur de
pression d’huile moteur
H—Connexions de batterie,
alimentation et masse
I— Capteur de pression de la
rampe de carburant
J— Capteur de position de
vilebrequin
K—Capteur de position de la
pompe
L— Solénoïde de distributeur de
pompe
M—Capteur de température
carburant
CD03523,00002D5 ­28­22DEC10­1/1
50­6
215/315
021711
PN=117
Recherche des pannes
RG14937 —UN—20SEP06
Agencement du faisceau moteur (moteurs 6090)
Agencement du faisceau électrique
Suite voir page suivante
50­7
216/315
CD03523,00002D6 ­28­22DEC10­1/2
021711
PN=118
Recherche des pannes
A—Connecteur du capteur
de pression du collecteur
d’admission
B—Connecteur du capteur de
température d’air mélangé
du recyclage des gaz
d’échappement (EGR)
C—Connecteur de pontage du
capteur de turbocompresseur
D—Connecteur du
turbocompresseur VGT
E—Connecteur du capteur
de température des gaz
d’échappement du système
de recyclage des gaz
d’échappement (EGR)
F— Connecteur du capteur de
soupape de recyclage des
gaz d’échappement (EGR)
G—Connecteur du capteur
de pression des gaz
d’échappement
O—Connecteur de capteur de
pression de la rampe de
carburant
P—Connecteur de capteur
d’arbre à cames
Q—Connecteur de l’injecteur de
carburant
R—Connecteur ECU
S—Le contrôle ECU
T— Connecteur ECU
U—Connecteur auxiliaire
d’alimentation
H—Connecteur du capteur d’air
frais du recyclage des gaz
d’échappement (EGR)
I— Connexion cavalier de
réchauffeur d’air
J— Connecteur du
turbocompresseur VGT
K—Connecteur du capteur de
température de liquide de
refroidissement
L— Connecteur d’inducteur
d’alternateur
M—Connecteur du Capteur de
température du carburant
N—Connecteur de vanne de la
pompe à carburant
V—Capteur de pression pour
carburant
W—Capteur de présence d’eau
dans le carburant
X—Capteur de position/vitesse
de vilebrequin
Y—Capteur de pression d’huile
Z— Capteur de pompe de
transfert de carburant
CD03523,00002D6 ­28­22DEC10­2/2
50­8
217/315
021711
PN=119
Recherche des pannes
Recherche des pannes du moteur
l’indicateur de diagnostic et effectuer les actions
correctrices suggérées. En cas de problèmes
non résolus, se servir des tableaux suivants pour
résoudre les problèmes du moteur.
NOTE: Avant de procéder au dépannage des moteurs
4045, 6068 ou 6090, d’abord rechercher le
code de diagnostic d’anomalie sur l’écran de
Symptôme
Problème
Solution
Le moteur se lance mais ne démarre Mauvaise procédure de démarrage.
pas
Panne sèche.
Revoir la procédure de démarrage.
Vérifier le réservoir et la vanne d’arrêt
manuelle.
Échappement obstrué.
Contrôler et éliminer l’obstruction de
l’échappement.
Filtre à carburant colmaté ou rempli
d’eau.
Remplacer le filtre à carburant ou
vidanger l’eau du filtre.
La pompe d’injection ne reçoit pas de Vérifier le flux de carburant au niveau
carburant ou présence d’air dans le
de la pompe d’alimentation ou purger
circuit d’alimentation.
le circuit d’alimentation.
Le moteur ne démarre pas ou
démarre difficilement.
Pompe d’injection ou injecteurs
défectueux.
S’adresser à un centre de réparation
diesel agréé pour la remise en état ou
le remplacement.
Démarrage du moteur sous charge.
Enlever la charge.
Procédure de démarrage incorrecte.
Passer en revue la procédure de
démarrage.
Panne sèche.
Vérifier le réservoir de carburant.
Air dans la conduite d’alimentation.
Purger la conduite d’alimentation.
Temps froid.
Utiliser un dispositif d’aide au
démarrage par temps froid.
Le démarreur ne tourne pas assez
vite.
Huile du carter d’embiellage trop
épaisse.
Voir Le démarreur est poussif.
Utiliser une huile de la viscosité
appropriée.
Type de carburant inapproprié.
Consulter le fournisseur du carburant;
utiliser un carburant adapté aux
conditions de fonctionnement.
Présence d’eau, d’impuretés ou d’air
dans le circuit d’alimentation.
Vidanger, rincer, remplir et purger le
circuit.
Filtre à carburant colmaté.
Remplacer l’élément filtrant.
Injecteurs encrassés ou défectueux.
Faire contrôler les injecteurs par le
concessionnaire­réparateur agréé ou
par le distributeur de moteurs.
Suite voir page suivante
50­9
218/315
CD03523,00002D7 ­28­22DEC10­1/5
021711
PN=120
Recherche des pannes
Symptôme
Cognement du moteur
Le moteur tourne irrégulièrement
ou cale fréquemment.
Problème
Solution
Le dispositif d’arrêt de la pompe
d’injection ne se réarme pas.
Amener le contacteur de démarrage
sur ARRÊT puis sur MARCHE.
Niveau d’huile moteur insuffisant
Faire l’appoint d’huile.
La pompe d’injection tourne
irrégulièrement.
Consulter le concessionnaire­
réparateur ou le distributeur de
moteurs.
Basse température du liquide de
refroidissement.
Surchauffe du moteur.
Déposer et contrôler le thermostat.
Basse température du liquide de
refroidissement.
Filtre à carburant colmaté.
Déposer et contrôler le thermostat.
Remplacer l’élément de filtre à
carburant.
Présence d’eau, d’impuretés ou d’air
dans le circuit d’alimentation.
Vidanger, rincer, remplir et purger le
circuit.
Injecteurs encrassés ou défectueux.
Faire contrôler les injecteurs par le
concessionnaire­réparateur agréé ou
par le distributeur de moteurs.
Température du moteur en dessous Thermostat défectueux.
de la normale
Thermomètre ou capteur de
température défectueux.
Puissance insuffisante.
Voir Le moteur surchauffe.
Déposer et contrôler le thermostat.
Vérifier le thermomètre, le capteur et
les connexions.
Moteur surchargé.
Réduire la charge.
Obstruction de l’admission d’air.
Procéder à l’entretien du filtre à air.
Filtre à carburant colmaté.
Remplacer le filtre.
Type de carburant inapproprié.
Utiliser un carburant approprié.
Surchauffe du moteur.
Voir Le moteur surchauffe.
Température du moteur trop basse.
Déposer et contrôler le thermostat.
Jeu des soupapes mal réglé.
Consulter le concessionnaire­
réparateur ou le distributeur de
moteurs.
Injecteurs encrassés ou défectueux.
Faire contrôler les injecteurs par le
concessionnaire­réparateur agréé ou
par le distributeur de moteurs.
La pompe d’injection tourne
irrégulièrement.
Consulter le concessionnaire­
réparateur ou le distributeur de
moteurs.
Suite voir page suivante
50­10
219/315
CD03523,00002D7 ­28­22DEC10­2/5
021711
PN=121
Recherche des pannes
Symptôme
Pression d’huile basse
Consommation d’huile élevée.
Émission de fumée blanche.
Émission de fumée noire ou grise.
Problème
Solution
Panne de turbocompresseur.
Consulter le concessionnaire­
réparateur ou le distributeur de
moteurs.
Fuite au niveau du joint du collecteur
d’échappement.
Consulter le concessionnaire­
réparateur ou le distributeur de
moteurs.
Conduite de commande anéroïde
défectueuse.
Consulter le concessionnaire­
réparateur ou le distributeur de
moteurs.
Conduite d’alimentation encrassée.
Nettoyer ou remplacer la conduite.
Régime maximum à vide trop bas.
Consulter le concessionnaire­
réparateur ou le distributeur de
moteurs.
Niveau d’huile insuffisant
Remplir d’huile.
Type d’huile inapproprié.
Effectuer une vidange et remplir
le carter d’embiellage d’huile de
viscosité et de qualité appropriées.
Huile du carter d’embiellage trop
fluide.
Remplacer par une huile de viscosité
appropriée.
Fuites d’huile.
Vérifier l’absence de fuites dans les
conduites, autour des joints et du
bouchon de vidange.
Reniflard du carter d’embiellage
colmaté.
Turbocompresseur défectueux.
Nettoyer le reniflard.
Consulter le concessionnaire­
réparateur ou le distributeur de
moteurs.
Type de carburant inapproprié.
Utiliser un carburant approprié.
Température du moteur trop faible.
Laisser chauffer le moteur jusqu’à
sa température normale de
fonctionnement.
Thermostat défectueux.
Déposer et contrôler le thermostat.
Injecteurs défectueux.
Consulter le concessionnaire­
réparateur ou le distributeur de
moteurs.
Le moteur tourne irrégulièrement.
Consulter le concessionnaire­
réparateur ou le distributeur de
moteurs.
Type de carburant inapproprié.
Utiliser un carburant approprié.
Suite voir page suivante
50­11
220/315
CD03523,00002D7 ­28­22DEC10­3/5
021711
PN=122
Recherche des pannes
Symptôme
Le moteur surchauffe.
Problème
Solution
Filtre à air encrassé ou colmaté
Procéder à l’entretien du filtre à air.
Moteur surchargé.
Réduire la charge.
Injecteurs encrassés.
Consulter le concessionnaire­
réparateur ou le distributeur de
moteurs.
Le moteur tourne irrégulièrement.
Consulter le concessionnaire­
réparateur ou le distributeur de
moteurs.
Panne de turbocompresseur.
Consulter le concessionnaire­
réparateur ou le distributeur de
moteurs.
Moteur surchargé.
Réduire la charge.
Niveau du liquide de refroidissement
bas
Remplir le radiateur de sorte à
atteindre le bon niveau, vérifier que
les raccords du radiateur et les
flexibles sont bien serrés et qu’ils ne
présentent pas de fuites.
Bouchon de radiateur défectueux.
Faire contrôler par un réparateur.
Courroie striée étirée ou tendeur de
courroie défectueux.
Contrôler le tendeur automatique et la
tension de la courroie. Les remplacer
si nécessaire.
Niveau d’huile moteur insuffisant
Contrôler le niveau d’huile. Faire
l’appoint selon le besoin.
Un rinçage du circuit de
refroidissement est nécessaire.
Thermostat défectueux.
Rincer le circuit de refroidissement.
Thermomètre ou capteur de
température défectueux.
Vérifier la température de l’eau avec
un autre thermomètre et le remplacer,
si nécessaire.
Carburant de viscosité incorrecte.
Utiliser le carburant de la qualité qui
convient.
La consommation en carburant est Type de carburant inapproprié.
élevée
Filtre à air encrassé ou colmaté
Déposer et contrôler le thermostat.
Utiliser un carburant approprié.
Procéder à l’entretien du filtre à air.
Moteur surchargé.
Réduire la charge.
Jeu des soupapes mal réglé.
Consulter le concessionnaire­
réparateur ou le distributeur de
moteurs.
Suite voir page suivante
50­12
221/315
CD03523,00002D7 ­28­22DEC10­4/5
021711
PN=123
Recherche des pannes
Symptôme
Problème
Solution
Injecteurs encrassés.
Consulter le concessionnaire­
réparateur ou le distributeur de
moteurs.
Le moteur tourne irrégulièrement.
Consulter le concessionnaire­
réparateur ou le distributeur de
moteurs.
Turbocompresseur défectueux.
Consulter le concessionnaire­
réparateur ou le distributeur de
moteurs.
Température du moteur trop faible.
Vérifier le thermostat.
CD03523,00002D7 ­28­22DEC10­5/5
50­13
222/315
021711
PN=124
Recherche des pannes
Dépannage de l’installation électrique
Symptôme
Problème
Solution
La charge du circuit n’est pas
suffisante
Charge électrique excessive des
accessoires additionnels.
Déposer des accessoires ou poser un
alternateur plus puissant.
Fonctionnement prolongé du moteur
au ralenti.
Augmenter le régime moteur quand
une charge électrique importante est
nécessaire.
Mauvaises connexions électriques
au niveau de la batterie, du câble
de masse, du démarreur ou de
l’alternateur.
Batterie défectueuse.
Inspecter et nettoyer selon le besoin.
Tester la batterie.
Alternateur défectueux.
Contrôler le circuit de charge.
Bac de la batterie fendue.
Voir s’il existe des traces d’humidité et
remplacer le bac si nécessaire.
Batterie défectueuse.
Tester la batterie.
La batterie consomme trop d’eau
Les batteries ne se chargent pas
Le démarreur ne tourne pas
Tension de charge de la batterie trop Contrôler le circuit de charge.
élevée.
Nettoyer et resserrer les connexions.
Connexions électriques desserrées
ou corrodées.
Plaques sulfatées ou batteries usées. Consulter le concessionnaire­
réparateur ou le distributeur de
moteurs.
Courroie striée étirée ou tendeur de
courroie défectueux.
Moteur sous charge.
Régler ou remplacer.
Connexions électriques desserrées
ou corrodées.
Nettoyer et resserrer les connexions
lâches.
Tension de sortie de la batterie trop
faible.
Consulter le concessionnaire­
réparateur ou le distributeur de
moteurs.
Relais du circuit de démarrage
défectueux.
Consulter le concessionnaire­
réparateur ou le distributeur de
moteurs.
Fusible fondu.
Le remplacer.
Le démarreur tourne trop lentement Batterie faible.
Enlever la charge.
Consulter le concessionnaire­
réparateur ou le distributeur de
moteurs.
Huile du carter d’embiellage trop
épaisse.
Suite voir page suivante
50­14
223/315
Remplacer par une huile de viscosité
appropriée.
CD03523,00002D8 ­28­22DEC10­1/2
021711
PN=125
Recherche des pannes
Symptôme
L’installation électrique ne
fonctionne pas
Problème
Solution
Connexions électriques desserrées
ou corrodées.
Nettoyer et resserrer les connexions
lâches.
Connexion de batterie défectueuse.
Nettoyer et resserrer les connexions.
Plaques sulfatées ou batteries usées. Consulter le concessionnaire­
réparateur ou le distributeur de
moteurs.
Le remplacer.
Fusible fondu.
CD03523,00002D8 ­28­22DEC10­2/2
50­15
224/315
021711
PN=126
Remisage
Consignes pour le remisage du moteur
1. Les moteurs John Deere peuvent être remisés à
l’extérieur jusqu’à trois (3) mois sans préparatifs pour
un remisage prolongé, à condition QU’ILS SOIENT
RECOUVERTS D’UNE BÂCHE IMPERMÉABLE.
3. Les moteurs John Deere peuvent être remisés à
l’intérieur, dans un entrepôt, jusqu’à six (6) mois sans
préparation pour un remisage prolongé.
2. Les moteurs John Deere peuvent être remisés dans
un conteneur d’expédition standard pendant trois (3)
mois au plus sans préparation pour le remisage à long
terme.
4. Pour les moteurs John Deere qui doivent être remisés
pendant plus de six (6) mois, les préparatifs pour le
remisage prolongé DOIVENT être effectuées. Voir
Préparatifs du moteur pour un remisage à long terme.
CD03523,00002DB ­28­22DEC10­1/1
Préparatifs du moteur pour un remisage à long terme
Les préparatifs au remisage conseillés ci­dessous sont
valables pour un remisage du moteur pouvant durer
jusqu’à un an. Après cette période, le moteur doit
être démarré, réchauffé et repréparé pour une période
supplémentaire de remisage.
4. Remplir le réservoir de carburant.
5. Déposer la courroie de ventilateur/alternateur, si
désiré.
6. Déposer et nettoyer les batteries. Les remiser dans un
endroit sec et frais et veiller à les maintenir pleinement
chargées.
IMPORTANT: Si le moteur ne doit pas être utilisé
pendant plus de six (6) mois, suivre la procédure
de remisage suivante pour réduire les risques
de corrosion et de détérioration.
7. Nettoyer l’extérieur du moteur avec de l’eau douce
et procéder aux retouches de peinture nécessaires
(utiliser une peinture de bonne qualité).
1. Changer l’huile moteur et le filtre. Une huile déjà
utilisée n’assure pas une protection suffisante. Voir
Changement de l’huile et du filtre.
8. Enduire de graisse ou de produit anticorrosion toutes
les surfaces métalliques (usinées) exposées aux
intempéries et ne pouvant être peintes.
2. Procéder à l’entretien du filtre à air. Voir Nettoyage ou
remplacement du filtre à air.
9. Sceller tous les orifices du moteur avec des sacs de
plastique et de la bande adhésive.
3. Il n’est pas nécessaire de procéder à la vidange et au
rinçage du circuit de refroidissement si le stockage
du moteur ne dure que quelques mois. Cependant,
pour des périodes de remisage d’un an ou plus, il
est recommandé de vidanger, de rincer et de refaire
le plein du circuit de refroidissement. Utiliser du
liquide de refroidissement approprié. Voir Liquide de
refroidissement pour moteur diesel.
10. Remiser le moteur dans un endroit sec et abrité. Si
le moteur doit être remisé à l’extérieur, le recouvrir
d’une bâche imperméable ou de tout autre matériau
de protection, et utiliser un ruban adhésif solide et
imperméable.
CD03523,00002DC ­28­22DEC10­1/1
55­1
225/315
021711
PN=127
Remisage
Remise en service du moteur après un remisage à long terme
Pour des informations détaillées sur les opérations
décrites ci­après, se reporter aux sections appropriées ou
confier les travaux au concessionnaire ou distributeur de
moteurs agréé.
2 minutes que le démarreur refroidisse
avant d’essayer à nouveau.
6. Faire tourner le moteur au démarreur pendant 20
secondes (le moteur ne doit pas démarrer). Attendre
2 minutes et faire tourner le moteur au démarreur
pendant 20 secondes supplémentaires pour être
sûr que toutes les surfaces des paliers soient bien
lubrifiées.
1. Enlever tous les caches de protection du moteur.
Découvrir tous les orifices du moteur couverts
hermétiquement et enlever les protections de
l’installation électrique.
2. Retirer les batteries du remisage. Les installer
(complètement chargées) et raccorder les bornes.
7. Mettre le moteur en marche et le laisser tourner à vide
pendant plusieurs minutes. Faire chauffer le moteur
avec précaution et vérifier tous les indicateurs avant
d’imposer une charge au moteur.
3. Remonter la courroie du ventilateur/de l’alternateur,
si celle­ci a été déposée.
8. Le premier jour de remise en service, contrôler
l’étanchéité du moteur et s’assurer que tous les
indicateurs fonctionnent correctement.
4. Vérifier que le réservoir de carburant est rempli.
5. Effectuer tous les contrôles appropriés avant le
démarrage. Voir Entretien/Tous les jours ou toutes
les 10 h.
IMPORTANT: NE PAS actionner le démarreur plus
de 30 secondes d’affilée. Attendre au moins
CD03523,00002DD ­28­22DEC10­1/1
55­2
226/315
021711
PN=128
Caractéristiques techniques
Caractéristiques générales des moteurs
ÉLÉMENT
UNITÉ DE
MESURE
Nombre de
cylindres
3029TFU80
4045HFU82 ­
80 kVA
4045HFU82 ­
100 kVA
4045HFU82 ­
120 kVA
3
4
4
4
Moteur diesel
Moteur diesel
Moteur diesel
Moteur diesel
Alésage
mm
106,5
106,5
106,5
106,5
Course
mm
110
127
127
127
Gazole
l
Cylindrée
Taux de
compression
2,9
4,5
4,5
4,5
17,2:1
19,0:1
19,0:1
19,0:1
PUISSANCEa à
1500 tr/min
(fonctionnement
continu)
kW (cv)
28(38)
76 (103)
94 (127)
112 (152)
PUISSANCEa à
1500 tr/min (de
secours)
kW (cv)
31 (42)
83 (113)
103 (140)
123 (167)
PUISSANCEa à
1800 tr/min
(fonctionnement
continu)
kW (cv)
33 (45)
78 (106)
96 (131)
115 (156)
PUISSANCEa à
1800 tr/min (de
secours)
kW (cv)
36 (49)
86 (117)
106 (144)
126 (171)
Largeur (hors tout)
mm
590
755
755
755
Longueur (hors
tout)
mm
888
1359
1359
1359
Hauteur (hors tout)
mm
1005
1155
1155
1155
b
kg
363
598
598
598
Huile moteur,
capacité
l
8
15
15
15
Liquide de
refroidissement,
capacité
l
11
20
20
20
UNITÉ DE
MESURE
6068HFU82 ­
150 kVA
6068HFU82 ­
200 kVA
6090HFU84 ­
250 kVA
6090HFU84 ­
300 kVA
6
6
6
6
Poids (à sec)
a
avec ventilateur
valeur approximative
b
ÉLÉMENT
Nombre de
cylindres
Moteur diesel
Moteur diesel
Moteur diesel
Moteur diesel
Alésage
mm
106,5
106,5
118,4
118,4
Course
mm
127
127
136
136
l
6,8
6,8
9,0
9,0
19,0:1
19,0:1
16,0:1
16,0:1
Gazole
Cylindrée
Taux de
compression
PUISSANCEa à
1500 tr/min
(fonctionnement
continu)
kW (cv)
139 (189)
184 (250)
233 (317)
277 (376)
PUISSANCEa à
1500 tr/min (de
secours)
kW (cv)
153 (208)
202 (274)
256 (348)
304 (413)
PUISSANCEa à
1800 tr/min
(fonctionnement
continu)
kW (cv)
142 (193)
193 (262)
237 (321)
282 (378)
Suite voir page suivante
60­1
227/315
CD03523,00002DE ­28­23DEC10­1/2
021711
PN=129
Caractéristiques techniques
ÉLÉMENT
PUISSANCEa à
1800 tr/min (de
secours)
UNITÉ DE
MESURE
6068HFU82 ­
150 kVA
6068HFU82 ­
200 kVA
6090HFU84 ­
250 kVA
6090HFU84 ­
300 kVA
kW (cv)
156 (212)
212 (288)
260 (353)
315 (428)
Largeur (hors tout)
mm
819
819
1072
1072
Longueur (hors
tout)
mm
1524
1524
1755
1755
Hauteur (hors tout)
mm
1387
1387
1625
1625
Poids (à sec)b
kg
750
750
1089
1089
Huile moteur,
capacité
l
20
32
40
40
Liquide de
refroidissement,
capacité
l
27
27
36
36
a
avec ventilateur
valeur approximative
b
CD03523,00002DE ­28­23DEC10­2/2
60­2
228/315
021711
PN=130
Caractéristiques techniques
Caractéristiques générales des moteurs nus
ÉLÉMENT
UNITÉ DE MESURE
Nombre de cylindres
Gazole
4045HFS86
4045HFS87
4045HFS88
4
4
4
Moteur diesel
Moteur diesel
Moteur diesel
Alésage
mm
106,5
106,5
106,5
Course
mm
127
127
127
l
4,5
4,5
4,5
19,0:1
19,0:1
19,0:1
PUISSANCEa à 1500
tr/min (fonctionnement
continu)
kW (cv)
76 (103)
94 (127)
112 (152)
PUISSANCEa à 1500
tr/min (de secours)
kW (cv)
83 (113)
103 (140)
123 (167)
PUISSANCEa à 1800
tr/min (fonctionnement
continu)
kW (cv)
78 (106)
96 (131)
115 (156)
PUISSANCEa à 1800
tr/min (de secours)
kW (cv)
86 (117)
106 (144)
126 (171)
Largeur (hors tout)
mm
612
612
612
Longueur (hors tout)
mm
860
860
860
Hauteur (hors tout)
mm
1039
1039
1039
kg
491
491
491
l
14
14
14
UNITÉ DE MESURE
6068HFS85
6068HFS86
Cylindrée
Taux de compression
Poids (à sec)b
Huile moteur, capacité
a
avec ventilateur
valeur approximative
b
ÉLÉMENT
Nombre de cylindres
Gazole
6
6
Moteur diesel
Moteur diesel
Alésage
mm
106,5
106,5
Course
mm
127
127
l
Cylindrée
Taux de compression
6,8
6,8
19,0:1
19,0:1
PUISSANCEa à 1500
tr/min (fonctionnement
continu)
kW (cv)
139 (189)
184 (250)
PUISSANCEa à 1500
tr/min (de secours)
kW (cv)
153 (208)
202 (275)
PUISSANCEa à 1800
tr/min (fonctionnement
continu)
kW (cv)
142 (193)
193 (262)
PUISSANCEa à 1800
tr/min (de secours)
kW (cv)
157 (214)
212 (288)
Largeur (hors tout)
mm
657
657
Longueur (hors tout)
mm
1123
1123
Hauteur (hors tout)
mm
1036
1036
kg
608
608
l
20
32
Poids (à sec)
b
Huile moteur, capacité
a
avec ventilateur
valeur approximative
b
CD03523,00002DF ­28­23DEC10­1/1
60­3
229/315
021711
PN=131
Caractéristiques techniques
Couples de serrage standard pour boulonnerie US
TS1671 —UN—01MAY03
Classe 2 SAEa
Classe SAE 1
Diamètre
1/4
Huilésb
À sec
c
Huilésb
Classe SAE 5, 5.1 ou 5.2
À sec
c
À sec
c
Classe SAE 8 ou 8.2
Huilésb
À secc
N∙m
lb­in
N∙m
lb­in
N∙m
lb­in
N∙m
lb­in
N∙m
lb­in
N∙m
lb­in
N∙m
lb­in
N∙m
3.7
33
4.7
42
6
53
7.5
66
9.5
84
12
106
13.5
120
17
150
N∙m
lb­ft
N∙m
lb­ft
28
20.5
35
26
5/16
7.7
68
9.8
86
12
106
15.5
137
3/8
13.5
120
17.5
155
22
194
27
240
N∙m
lb­ft
N∙m
lb­ft
N∙m
lb­ft
28
20.5
35
26
44
32.5
7/16
Huilésb
22
194
N∙m
lb­ft
221
lb­in
19.5
172
25
N∙m
lb­ft
N∙m
lb­ft
35
26
44
32.5
49
36
63
46
56
41
70
52
80
59
100
74
1/2
34
25
42
31
53
39
67
49
85
63
110
80
120
88
155
115
9/16
48
35.5
60
45
76
56
95
70
125
92
155
115
175
130
220
165
5/8
67
49
85
63
105
77
135
100
170
125
215
160
240
175
305
225
3/4
120
88
150
110
190
140
240
175
300
220
380
280
425
315
540
400
7/8
190
140
240
175
190
140
240
175
490
360
615
455
690
510
870
640
1
285
210
360
265
285
210
360
265
730
540
920
680
1030
760
1300
960
1­1/8
400
300
510
375
400
300
510
375
910
670
1150
850
1450
1075
1850
1350
1­1/4
570
420
725
535
570
420
725
535
1280
945
1630
1200
2050
1500
2600
1920
1­3/8
750
550
950
700
750
550
950
700
1700
1250
2140
1580
2700
2000
3400
2500
1­1/2
990
730
1250
930
990
730
1250
930
2250
1650
2850
2100
3600
2650
4550
3350
Les couples de serrage indiqués ont une portée générale dans la mesure où ils
dépendent de la résistance du boulon ou de la vis. Ces valeurs NE sont PAS
applicables aux cas particuliers où un couple ou des instructions de serrage
différents sont donnés. Pour le serrage des contre­écrous à pièces rapportées
plastiques ou sertis en acier, des vis en acier inoxydable ou des écrous sur
vis en U, voir les instructions de serrage correspondantes. Les boulons de
cisaillement ont été conçus pour céder sous une charge prédéterminée. Toujours
les remplacer par des boulons de la même classe.
Remplacer les éléments de fixation par des éléments de la
même classe ou de classe supérieure. En cas d’utilisation
d’éléments de fixation de classe supérieure, appliquer le couple
de serrage d’origine. S’assurer que les filetages des éléments
de fixation sont propres et que ces derniers sont correctement
engagés sur le filetage. Sauf indication contraire, lubrifier dans
la mesure du possible les éléments de fixation nus ou zingués,
à l’exception des contre­écrous ainsi que des vis et des écrous
de fixation des roues.
a
La classe 2 concerne les vis six­pans (sauf les boulons hexagonaux) de longueur inférieure ou égale à 152 mm (6 in). La classe 1 concerne
les vis six­pans de longueur supérieure à 152 mm (6 in) et les autres types de boulons et vis de quelque longueur que ce soit.
b
“Huilé” signifie enduit d’un lubrifiant tel que de l’huile moteur ou s’applique à des éléments de fixation huilés ou phosphatés, ou à
des éléments de boulonnerie de 7/8 in. ou plus avec zingage JDM F13C, F13F ou F13J.
c
“À sec” s’applique à des éléments nus zingués, exempts de lubrification, ou à des éléments de boulonnerie de
1/4 à 3/4 in avec zingage JDM F13B, F13E ou F13H.
DX,TORQ1 ­28­12JAN11­1/1
60­4
230/315
021711
PN=132
Caractéristiques techniques
Couples de serrage pour boulonnerie métrique
TS1670 —UN—01MAY03
4.8
8.8
9.8
10.9
12.9
12.9
4.8
8.8
9.8
10.9
12.9
12.9
Classe 4.8
Diamètre
Huilésa
Classe 8.8 ou 9.8
À secb
Huilésa
Classe 10.9
À secb
Huilésa
Classe 12.9
À secb
Huilésa
À secb
N∙m
lb­in
N∙m
lb­in
N∙m
lb­in
N∙m
lb­in
N∙m
lb­in
N∙m
lb­in
N∙m
lb­in
N∙m
lb­in
M6
4.7
42
6
53
8.9
79
11.3
100
13
115
16.5
146
15.5
137
19.5
172
N∙m
lb­ft
N∙m
lb­ft
N∙m
lb­ft
N∙m
lb­ft
M8
11.5
102
14.5
128
22
194
27.5
243
32
23.5
40
29.5
37
27.5
47
35
N∙m
lb­ft
N∙m
lb­ft
N∙m
lb­ft
29
21
43
32
55
40
63
46
80
59
75
55
95
70
M10
23
204
N∙m
lb­ft
M12
40
29.5
50
37
75
55
95
70
110
80
140
105
130
95
165
120
M14
63
46
80
59
120
88
150
110
175
130
220
165
205
150
260
190
M16
100
74
125
92
190
140
240
175
275
200
350
255
320
235
400
300
M18
135
100
170
125
265
195
330
245
375
275
475
350
440
325
560
410
M20
190
140
245
180
375
275
475
350
530
390
675
500
625
460
790
580
M22
265
195
330
245
510
375
650
480
725
535
920
680
850
625
1080
800
M24
330
245
425
315
650
480
820
600
920
680
1150
850
1080
800
1350
1000
M27
490
360
625
460
950
700
1200
885
1350
1000
1700
1250
1580
1160
2000
1475
M30
660
490
850
625
1290
950
1630
1200
1850
1350
2300
1700
2140
1580
2700
2000
M33
900
665
1150
850
1750
1300
2200
1625
2500
1850
3150
2325
2900
2150
3700
2730
M36
1150
850
1450
1075
2250
1650
2850
2100
3200
2350
4050
3000
3750
2770
4750
3500
Les couples de serrage indiqués ont une portée générale dans la mesure
où ils dépendent de la résistance du boulon ou de la vis. Ces valeurs
NE sont PAS applicables aux cas particuliers où un couple ou des
instructions de serrage différents sont donnés. Pour le serrage des vis
en acier inoxydable ou des écrous sur vis en U, voir les instructions de
serrage correspondantes. Serrer les contre­écrous à pièces rapportées
plastiques ou sertis en acier au couple indiqué pour des éléments secs
(voir tableau) sauf si des instructions de serrage différentes sont données.
Les boulons de cisaillement ont été conçus pour céder sous une
charge prédéterminée. Toujours les remplacer par des boulons de la
même classe. Remplacer les éléments de fixation par des éléments
de la même classe ou de classe supérieure. En cas d’utilisation
d’éléments de fixation de classe supérieure, appliquer le couple de
serrage d’origine. S’assurer que les filetages des éléments de fixation
sont propres et que ces derniers sont correctement engagés sur le
filetage. Sauf indication contraire, lubrifier dans la mesure du possible
les éléments de fixation nus ou zingués, à l’exception des contre­écrous
ainsi que des vis et des écrous de fixation des roues.
a
“Huilé” signifie enduit d’un lubrifiant tel que de l’huile moteur ou s’applique à des éléments de fixation huilés ou phosphatés, ou
à des éléments de boulonnerie M20 ou plus avec zingage JDM F13C, F13F ou F13J.
b
“À sec” s’applique à des éléments nus ou zingués, exempts de lubrification, ou à des éléments de boulonnerie
M6 à M18 avec zingage JDM F13B, F13E ou F13H.
DX,TORQ2 ­28­12JAN11­1/1
60­5
231/315
021711
PN=133
Caractéristiques techniques
60­6
232/315
021711
PN=134
Index
Page
Page
Remplacement (moteurs 4045, 6068 et 6090) ....... 45­6
A
D
Amortisseur de vibrations du vilebrequin
Contrôle .................................................................. 35­7
Diagnostic, procédure................................................. 50­1
Diagnostics d’anomalies intermittentes................... 50­3
Données de configuration, visualisation ..................... 15­3
B
Boîtier d’instruments
Changement des unités de mesure ...................... 15­14
Codes d’arrêt déclenché ......................................... 15­9
Configuration de l’écran “1 par 4” ......................... 15­16
Configuration de l’écran “4 par 4” ......................... 15­21
Navigation du menu principal.................................. 15­2
Réglage du contraste............................................ 15­12
Réglage du rétroéclairage..................................... 15­10
Utilisation de la jauge de diagnostic........................ 15­1
Visualisation des codes d’entretien actifs ............... 15­7
Visualisation des codes d’entretien en mémoire..... 15­5
Visualisation des données de configuration............ 15­3
E
C
Caractéristiques techniques
Moteur nu................................................................ 60­3
Moteurs ................................................................... 60­1
Circuit d’alimentation
Purge ...................................................................... 45­7
Circuit de refroidissement
Contrôle .................................................................. 35­5
Vidange et rinçage .................................................. 40­6
Codes de diagnostic ................................................... 50­4
Indicateur de diagnostic .......................................... 50­1
Méthode des clignotements .................................... 50­2
Codes de diagnostic d’anomalie
Codes d’entretien actifs du moteur, visualisation.... 15­7
Codes d’entretien en mémoire, visualisation .......... 15­5
Visualisation des codes d’entretien actifs ............... 15­7
Visualisation des codes d’entretien en mémoire..... 15­5
Combustible
Gazole..................................................................... 10­1
Connexions électriques à la masse du
moteur
Contrôle ................................................................ 30­13
Couples de serrage de la boulonnerie
Boulonnerie US....................................................... 60­4
Système métrique ................................................... 60­5
Couples de serrage pour boulonnerie métrique ......... 60­5
Couples de serrage standard pour
boulonnerie US ......................................................... 60­4
Courroie
Contrôle de la tension (moteurs 3029).................... 35­1
Contrôle de la tension (moteurs 4045 et
6068 avec tendeur automatique) .......................... 35­2
Contrôle de la tension (moteurs 4045 et
6068 avec tendeur manuel) .................................. 35­2
Contrôle de la tension (moteurs 6090
avec tendeur automatique) ................................... 35­3
Entretien
Ingrédients corrects ................................................ 20­1
Respect des intervalles d’entretien ......................... 20­1
Selon le besoin
Informations supplémentaires
concernant l’entretien ........................................ 45­1
Interdiction de modifier le circuit d’alimentation... 45­2
Nettoyage ou remplacement de
l’élément du filtre à air ....................................... 45­5
Nettoyage ou remplacement du filtre à
air (monobloc).................................................... 45­4
Purge du circuit d’alimentation ............................ 45­7
Remplacement de la courroie du
ventilateur/de l’alternateur (moteurs
4045, 6068 et 6090) .......................................... 45­6
Tous les jours/toutes les 10 h
Contrôle du filtre à air .......................................... 25­3
Contrôle du filtre à carburant............................... 25­4
Contrôle du niveau d’huile moteur....................... 25­1
Contrôle du niveau de liquide de
refroidissement .................................................. 25­2
Toutes les 1000 heures
Contrôle de l’amortisseur de vibrations
du vilebrequin (moteurs 6068 et 6090).............. 35­7
Contrôle de la courroie (moteurs 3029)............... 35­1
Contrôle de la courroie (moteurs 4045
et 6068 avec tendeur automatique)................... 35­2
Contrôle de la courroie (moteurs 4045
et 6068 avec tendeur manuel)........................... 35­2
Contrôle de la courroie (moteurs 6090
avec tendeur automatique)................................ 35­3
Contrôle du circuit de refroidissement................. 35­5
Contrôle du régime moteur (moteurs 3029) ........ 35­8
Contrôle du régime moteur (moteurs
4045, 6068 et 6090) .......................................... 35­9
Contrôle du système d’admission ....................... 35­6
Réglage du régulateur du statisme
(moteurs 3029) .................................................. 35­8
Remplacement du filtre d’aération du
carter d’embiellage (facultatif) ........................... 35­7
Toutes les 2000 heures
Contrôle et réglage du jeu des soupapes
du moteur (moteurs 3029) ................................. 40­1
Contrôle et réglage du jeu des soupapes
du moteur (moteurs 4045 et 6068) .................... 40­2
Contrôle et réglage du jeu des soupapes
du moteur (moteurs 6090) ................................. 40­4
Suite voir page suivante
Index­1
233/315
021711
PN=1
Index
Page
Page
Vidange et rinçage du circuit de refroidissement.. 40­6
Toutes les 500 heures
Changement de l’huile moteur et du
filtre (moteurs 3029) .......................................... 30­1
Changement de l’huile moteur et du
filtre (moteurs 4045 et 6068) ............................. 30­3
Changement de l’huile moteur et du
filtre (moteurs 6090) .......................................... 30­5
Contrôle des connexions électriques à
la masse du moteur ......................................... 30­13
Contrôle des supports de moteur ...................... 30­13
Contrôle du système d’aération du
carter d’embiellage .......................................... 30­13
Remplacement de l’élément du filtre à
carburant (moteurs 3029) .................................. 30­7
Remplacement des éléments de filtres
à carburant (moteurs 4045 et 6068) .................. 30­9
Remplacement des éléments de filtres
à carburant (moteurs 6090) ............................. 30­10
L
Liquide de refroidissement
Contrôle .................................................................. 25­2
Moteur diesel .......................................................... 10­4
Utilisation en climat chaud ...................................... 10­4
Lubrifiants
Mélange .................................................................. 10­4
Stockage ................................................................. 10­3
M
Mélange de lubrifiants ................................................ 10­4
Moteur
Commande ........................................................... 15­29
Moteur, fonctionnement
Groupes de secours.............................................. 15­29
Moteur, arrêt.......................................................... 15­29
Moteur, mise en marche ....................................... 15­26
Rodage ................................................................. 15­25
Utilisation d’une batterie d’appoint ou d’un
chargeur .............................................................. 15­28
F
Faisceau de câblage
Moteurs 4045 et 6068 ............................................. 50­6
Moteurs 6090 .......................................................... 50­7
Filtre à air
Contrôle .................................................................. 25­3
Nettoyage/remplacement (monobloc)..................... 45­4
Nettoyage/remplacement de l’élément ................... 45­5
Filtre à carburant
Contrôle .................................................................. 25­4
Filtre final
Dépose et repose
Remplacer.
de l’épandeur de produit sec ......................... 30­12
Fonctionnement du moteur
Variation de fréquence du générateur................... 15­29
Fonctionnement par temps froid............................... 15­26
N
G
Gazole ........................................................................ 10­1
Manipulation et stockage ........................................ 10­1
Niveau d’huile
Contrôle .................................................................. 25­1
Notes sur la maintenance........................................... 02­1
Numéro de modèle de la pompe à carburant ............. 03­4
Numéro de série de l’unité de commande du
moteur (ECU)............................................................ 03­4
Numéros de série
Codes d’options du moteur ..................................... 03­2
Moteurs 3029, 4045 et 6068 ................................... 03­1
Moteurs 6090 .......................................................... 03­1
Numéro de modèle de la pompe à carburant ......... 03­4
Numéro de série de l’unité de commande
du moteur (ECU) ................................................... 03­4
Numéro de type de pompe d’injection .................... 03­3
Pompe à carburant haute pression......................... 03­4
Unité de commande du moteur (ECU).................... 03­4
P
H
Huile moteur
Rodage ................................................................... 10­2
Huile pour rodage du moteur...................................... 10­2
I
Intervalles de changement de l'huile moteur
et du filtre .................................................................. 10­3
Procédure de diagnostic
Utilisation de la jauge de diagnostic........................ 15­1
R
Recherche des pannes
Informations générales ........................................... 50­1
Installation électrique ............................................ 50­14
Régime.................................................................... 50­9
Régime moteur
Moteurs 3029 .......................................................... 35­8
Moteurs 4045, 6068 et 6090 ................................... 35­9
Suite voir page suivante
Index­2
234/315
021711
PN=2
Index
Page
Page
Réglage du jeu des soupapes
Moteurs 3029 .......................................................... 40­1
Moteurs 4045 et 6068 ............................................. 40­2
Moteurs 6090 .......................................................... 40­4
Régulateur du statisme
Réglage (moteurs 3029) ......................................... 35­8
Remisage
Consignes ............................................................... 55­1
Préparatifs pour un remisage à long terme............. 55­1
Remise en service du moteur après un
remisage à long terme .......................................... 55­2
Remplacement des filtres à carburant
Moteurs 3029 .......................................................... 30­7
Moteurs 4045 et 6068 ............................................. 30­9
Moteurs 6090 ........................................................ 30­10
Remplacement du filtre à huile
Moteurs 3029 .......................................................... 30­1
Moteurs 4045 et 6068 ............................................. 30­3
Moteurs 6090 .......................................................... 30­5
Moteurs 6090 .......................................................... 50­7
Stockage des lubrifiants ............................................. 10­3
Stockage du gazole .................................................... 10­1
Supports de moteur
Contrôle ................................................................ 30­13
Système d’admission
Contrôle .................................................................. 35­6
Système d’aération du carter d’embiellage
Contrôle ................................................................ 30­13
Remplacement du filtre ........................................... 35­7
S
Unités de mesure, changement................................ 15­14
T
Tableau des couples de serrage
Boulonnerie US....................................................... 60­4
Système métrique ................................................... 60­5
Tableau des intervalles d’entretien ............................. 20­2
U
Schéma de câblage du moteur
Moteurs 4045 et 6068 ............................................. 50­6
Index­3
235/315
021711
PN=3
Index
Index­4
236/315
021711
PN=4
10.2.
Annexe B - Manuel d'utilisation et d'entretien alternateur
237/315
238/315
Manuel d’utilisation et d’entretien
LEROY SOMER
Alternateur
LSA46.2 L6 - L9
LSA46.2 M3 - M5
46-2 SHUNT & AREP & PMG
3856 h
01/03/2012
33522060901_8_1
239/315
240/315
3856 fr - 2011.01 / h
371
364
367
49
48
124
120
122
177
198
41
466
320
mise
ans
tre tr al
ê
t
i
e do
r fin
notic tilisateu
e
t
t
Ce
à l’u
322
325
30
15
321
1
31
37
347
323
33
34
4
343
100
78
28
LSA 46.2 - 4 POLES
ALTERNATEURS
Installation et maintenance
241/315
70
349
79
91
90
36
LEROY-SOMER
Installation et maintenance
3856 fr - 2011.01/ h
LSA 46.2 - 4 POLES
ALTERNATEURS
Cette notice s’applique à l’alternateur dont vous venez de prendre possession.
Nous souhaitons attirer votre attention sur le contenu de cette notice de maintenance.
LES MESURES DE SECURITE
LES CONSIGNES DE SECURITE
Avant de faire fonctionner votre machine,
vous devez avoir lu complètement ce
manuel d’installation et de maintenance.
Nous attirons votre attention sur les 2
mesures de sécurité suivantes à respecter :
Toutes les opérations et interventions à
faire pour exploiter cette machine seront
réalisées par un personnel qualifié.
Notre service assistance technique est à
votre disposition pour tous les renseignements dont vous avez besoin.
Les différentes interventions décrites dans
cette notice sont accompagnées de
recommandations ou de symboles pour
sensibiliser l’utilisateur aux risques
d’accidents. Vous devez impérativement
comprendre et respecter les différentes
consignes de sécurité jointes.
ATTENTION
Consigne de sécurité pour une
intervention pouvant endommager ou
détruire la machine ou le matériel
environnant.
Consigne de sécurité pour un danger en
général sur le personnel.
Consigne de sécurité pour un danger
électrique sur le personnel.
a) Pendant le fonctionnement, interdire
le stationnement de toute personne
devant les grilles de sortie d’air en raison
d’un éventuel risque de projection de
matière.
b) Interdire d’approcher les grilles de
sortie d’air aux enfants de moins de 14
ans.
Une planche d’autocollants des différentes
consignes de sécurité est jointe à cette
notice de maintenance. Leur positionnement se fera selon le dessin et lorsque la
machine sera complètement installée.
AVERTISSEMENT
Les alternateurs ne doivent pas être mis
en service tant que les machines dans
lesquelles ils doivent être incorporés,
n’ont pas été déclarées conformes aux
Directives CE, ainsi qu’aux autres
directives éventuellement applicables.
Note : Nous nous réservons le droit de
modifier les caractéristiques de ce produit à
tout moment pour y apporter les derniers
développements technologiques. Les
informations contenues dans ce document
sont donc susceptibles de changer sans
avis préalable.
Copyright 2005 : MOTEURS LEROYSOMER
Ce document est la propriété de :
MOTEURS LEROY SOMER.
Il ne peut être reproduit sous quelque forme
que ce soit sans notre autorisation préalable.
Marques, modèles et brevets déposés.
2
242/315
LEROY-SOMER
Installation et maintenance
3856 fr - 2011.01/ h
LSA 46.2 - 4 POLES
ALTERNATEURS
SOMMAIRE
1 - RECEPTION........................................................................................................................4
1.1 - Normes et mesures de sécurité.....................................................................................4
1.2 - Contrôle........................................................................................................................4
1.3 - Identification.................................................................................................................. 4
1.4 - Stockage.......................................................................................................................4
1.5 - Applications................................................................................................................... 4
1.6 - Contre-indications d’emploi...........................................................................................4
2 - CARACTERISTIQUES TECHNIQUES...............................................................................5
2.1 - Caractéristiques électriques..........................................................................................5
2.2 - Caractéristiques mécaniques........................................................................................5
3 - INSTALLATION................................................................................................................... 6
3.1 - Montage........................................................................................................................6
3.2 - Contrôles avant première mise en marche....................................................................7
3.3 - Schémas de couplage des bornes................................................................................7
3.4 - Mise en service........................................................................................................... 10
3.5 - Réglages.....................................................................................................................10
4 - ENTRETIEN - MAINTENANCE......................................................................................... 11
4.1 - Mesures de sécurité.................................................................................................... 11
4.2 - Maintenance courante................................................................................................ 11
4.3 - Détection de défaut..................................................................................................... 11
4.4 - Défauts mécaniques...................................................................................................12
4.5 - Défauts électriques.....................................................................................................12
4.6 - Démontage, remontage..............................................................................................14
4.7 - Installation et maintenance de la PMG........................................................................16
4.8 - Tableau des caractéristiques.......................................................................................17
5 - PIECES DETACHEES.......................................................................................................18
5.1 - Pièces de première maintenance................................................................................18
5.2 - Service assistance technique......................................................................................18
5.3 - Accessoires................................................................................................................. 18
5.4 - Vues éclatées, nomenclature et couples de serrage...................................................19
Déclaration d’incorporation «CE».......................................................................................22
3
243/315
Installation et maintenance
LEROY-SOMER
3856 fr - 2011.01/ h
LSA 46.2 - 4 POLES
ALTERNATEURS
Nos alternateurs sont conformes à la
plupart des normes internationales.
Voir la déclaration d’incorporation CE en
dernière page.
1.2 - Contrôle
A la réception de votre alternateur, vérifiez
qu’il n’a subi aucun dommage au cours du
transport. S’il y a des traces de choc
évident, émettre des réserves au niveau
du transporteur (les assurances de
transport peuvent être amenées à
intervenir) et après un contrôle visuel, faire
tourner la machine à la main pour déceler
une éventuelle anomalie.
1.3 - Identification
L’identification de l’alternateur se fait par
une plaque signalétique collée sur la
machine (voir dessin).
S’assurer de la conformité entre la plaque
signalétique de la machine et votre
commande.
L’appellation de la machine se définit en
fonction de différents critères, exemple :
LSA 46.2 M5 C6/4 • LSA : appellation de la gamme PARTNER
M : Marine
C : Cogénération
T : Télécommunications
• 46.2 : type de la machine
• M5 : modèle
• C : système d’excitation
(C : AREP / J : SHUNT ou PMG / E :
COMPOUND)
• 6/4 : numéro du bobinage / nombre de
pôles.
1.3.1 - Plaque signalétique
Afin de disposer de l’identité précise et
rapide de votre machine, vous pouvez
retranscrire ses caractéristiques sur la
plaque signalétique ci-dessous.
1.4 - Stockage
En attendant la mise en service, les
machines doivent être entreposées :
- à l’abri de l’humidité (< 90 %), après une
longue période de stockage, contrôler
l’isolement de la machine (§ 3.2.1), pour
éviter le marquage des roulements, ne pas
stocker dans un environnement de vibration
importante.
1.5 - Applications
Ces alternateurs sont destinés essentiellement à produire de l’énergie
électrique dans le cadre des applications
liées
à
l’utilisation
des
groupes
électrogènes.
1.6 - Contre indications d’emploi
L’utilisation de la machine est limitée aux
conditions de fonctionnement (environnnement, vitesse, tension, puissance...)
compatibles avec les caractéristiques
indiquées sur la plaque signalétique.
ALTERNATEURS
LSA
Date
N 5700 125897 A15
Hz
Min-1/R.P.M. 1500 Protection
Cos Ø /P.F. 0,8 Cl. ther. / Th.class
Régulateur/A.V.R.
R 438 B
Altit.
m Masse / Weight
Rlt AV/D.E bearing
6302 2 RS C3
Rlt AR/N.D.E bearing 6303 2 RS C3
Graisse / Grease
45g / 3600 h
Valeurs excit / Excit. values
en charge / full load
à vide
/ at no load
166631
C
US
ALTERNATORS
PUISSANCE / RATING
Tension
Voltage
V
Ph.
Connex.
kVA
Continue
Continuous
kW
40C
A
kVA
Secours
Std by
kW
27C
A
(*) Tension maxi. / maximum voltage
Conforme à C.E.I 60034-1. According to I.E.C 60034-1.
4
244/315
Made in France - 1 024 959/a
1 - RECEPTION
1.1 - Normes et mesures de sécurité
LEROY-SOMER
Installation et maintenance
3856 fr - 2011.01/ h
LSA 46.2 - 4 POLES
ALTERNATEURS
2 - CARACTERISTIQUES
TECHNIQUES
1.1 - Caractéristiques électriques
2.2 - Caractéristiques mécaniques
L’alternateur LSA 46.2 est une machine
sans bague ni balai à induit tournant, il est
bobiné «Pas 2/3», 6 ou 12 fils, l’isolation
est classe H et le système d’excitation est
disponible en version SHUNT, AREP ou
«PMG» (voir schémas et notice régulateur).
2.1.1 - Options électriques
- Sondes de détection de température du
stator.
- Sondes paliers et stators (CTP, PT100 ...)
- Résistance de réchauffage.
Antiparasitage conforme à la norme EN
55011, groupe 1, classe B (Standard pour
l’Europe).
SYSTEME SHUNT
- Carcasse en acier
- Flasques en fonte
- Roulements à billes graissés à vie
- Formes de construction :
IM 1201 (MD 35) monopalier à disque SAE
avec pattes et brides.
IM 1001 (B 34) bipalier avec bride SAE et
bout d’arbre cylindrique normalisé.
- Machine ouverte, autoventilée
- Degré de protection : IP 23
2.1.1 - Options mécaniques
- Filtre à l’entrée d’air,
- Roulements regraissables,
- Protection IP 44.
STATOR : 12 fils (marquage T1 à T 12)
ROUE POLAIRE
T1 T7
T2 T8
T3 T9
T4 T10
T5 T11
T6 T12
Varistor
EXCITATRICE
5+
Induit
6-
Inducteur
R 250
SYSTEME AREP
ROUE POLAIRE
Bob auxiliaires
STATOR : 6 ou 12 fils (marquage T1 à T 12)
T1 T7
T2 T8
T3 T9
T4 T10
T5 T11
T6 T12
Varistor
EXCITATRICE
Alimentation / Détection
5+
Induit
6-
Inducteur
R 450
SYSTEME PMG
STATOR : 6 ou 12 fils (marquage T1 à T 12)
ROUE POLAIRE
Varistor
EXCITATRICE
5+
Induit
Référence tension
T1 T7
T2 T8
T3 T9
T4 T10
T5 T11
T6 T12
PMG
6-
Inducteur
R 450
Référence tension
5
245/315
LEROY-SOMER
Installation et maintenance
3856 fr - 2011.01/ h
LSA 46.2 - 4 POLES
ALTERNATEURS
3 - INSTALLATION
3.1.2 - Accouplement
3.1 - Montage
3.1.2.1 - Alternateur monopalier
Avant d’accoupler l’alternateur et le moteur
thermique, vérifier la compatibilité par :
- une analyse torsionnelle de la ligne d’arbre,
- un contrôle des dimensions du volant et
carter de volant, de la bride, des disques et
déport de l’alternateur.
Le personnel effectuant les différentes
opérations indiquées dans ce chapître,
devra porter les équipements de
protection individuels, adaptés aux
risques mécaniques et électriques.
ATTENTION
Toutes les opérations de levage et de
manutention doivent être réalisées avec
un matériel éprouvé et l’alternateur doit
être horizontal. Se référer de la masse de
l’alternateur (voir 4.8.3.) pour le choix de
l’outil de levage.
3.1.1 - Manutention
Les anneaux de levage largement
dimensionnés permettent la manipulation
de l’alternateur seul. Ils ne doivent pas être
utilisés pour soulever le groupe complet. Le
choix des crochets ou manilles de levage
doit être adapté à la forme de ces anneaux.
Prévoir un système de levage qui respecte
l’environnement de la machine.
Lors de l’accouplement, ne pas utiliser la
turbine pour faire tourner le rotor de
l’alternateur.
L’alignement des trous des disques et du
volant est obtenu par la rotation du
volant moteur thermique.
S’assurer du calage de l’alternateur en
position pendant l’accouplement.
Vérifier l’existence du jeu latéral du
vilebrequin.
3.1.2.2 - Alternateur bipalier
- Accouplement semi-élastique
Il est recommandé de réaliser un
alignement soigné des machines en
vérifiant que les écarts de concentricité et
de parallélisme des 2 demi-manchons
n’excèdent pas 0,1 mm.
Cet alternateur a été équilibré avec 1/2
clavette.
3.1.3 - Emplacement
Le local dans lequel est placé l’alternateur
doit être ventilé de telle sorte que la
température ambiante n’excède pas les
données de la plaque signalétique.
3.2 - Contrôles avant première mise
en marche
3.2.1 - Vérifications électriques
Pendant cette opération, interdire la
présence de toute personne sous la
charge.
Il est formellement proscrit de mettre en
service un alternateur neuf ou non, si
l’isolement est inférieur à 1 mégohm
pour le stator et 100 000 ohms pour les
autres bobinages.
6
246/315
Installation et maintenance
LEROY-SOMER
3856 fr - 2011.01/ h
LSA 46.2 - 4 POLES
ALTERNATEURS
Pour retrouver les valeurs minimales cidessus, plusieurs méthodes sont possibles.
a) Déshydrater la machine pendant 24
heures dans une étuve à une température
de 110 °C (sans le régulateur).
b) Insuffler de l’air chaud dans l’entrée d’air
en assurant la rotation de la machine
inducteur déconnecté.
Nota : Arrêt prolongé : Afin d’éviter ces
problèmes, l’utilisation de résistances de
réchauffage ainsi qu’une rotation d’entretien
périodique sont recommandées. Les
résistances de réchauffage ne sont
réellement efficaces que si elles sont en
fonctionnement permanent pendant l’arrêt
de la machine.
- le sens de rotation standard est le sens
horaire vu coté bout d’arbre (rotation des
phases 1 - 2 - 3).
Pour un sens de rotation anti-horaire,
permuter 2 et 3.
- le couplage correspond bien à la tension
d’exploitation du site (voir cf § 3.3).
ATTENTION
3.3.1 - Connexion des bornes : 12 fils
Les accessoires de raccordement sont
détaillés dans le paragraphe 5.3.3.
3.3 - Schémas de couplage des
bornes
La modification des couplages est obtenue
par le déplacement des cables stator sur les
bornes.
Le code du bobinage est précisé sur la
plaque signalétique.
S’assurer que l’alternateur possède le
niveau de protection correspondant aux
conditions d’environnement définies.
3.2.2 - Vérifications mécaniques
Avant le premier démarrage, vérifier que :
- le serrage de tous les vis et boulons est
correct.
- l’air de refroidissement est aspiré librement,
- les grilles et carter de protection sont bien
en place.
Code connexions
A
T1
3 phases
Tension L.L
L1(U)
T7
T4
N
T10
T12
T5
T9
50 Hz
6
190 - 208
190 - 240
7
220
-
8
-
190 - 208
T3
T8
T1
D
3 phases
L2(V)
L1(U)
T4
T7
T12
T9
T6
T3
L3(W)
N
T10
T11
Bobinage
50 Hz
60 Hz
6
380 - 415
380 - 480
7
440
-
8
-
380 - 416
Détection de tension R 250 :
0 => (T8) / 110 V => (T11)
Détection de tension R 450 :
0 => (T3) / 380 V => (T2)
T5
T8
T2
L2(V)
60 Hz
Détection de tension R 250 :
0 => (T8) / 110 V => (T11)
Détection de tension R 450 :
0 => (T3) / 220 V => (T2)
T6
L3(W)
Couplage usine
Bobinage
T2
T11
Toutes les interventions sur les bornes
de l’alternateur lors de reconnexions ou
de vérifications seront faites la machine
arrêtée.
9
500 - 525
T12
T11
T10
T9
T6
T8
T5
T7
T4
T3
T11
T10
T8
T5
T7
T4
AR
L1(U)
N
T9
T6
L2(V)
T1
AR
T12
L3(W)
T2
T3
L3(W)
T2
L2(V)
T1
L1(U)
N
600
En bob. 9 : détection de tension R 450 + transfo (Schéma sur demande, AREP ou SHUNT)
En cas de reconnexion, vérifier la détection de tension du régulateur !
L'usine peut fournir en option un jeu de shunts souples et de barrettes de couplage spéciales pour réaliser ces connexions (*).
7
247/315
Installation et maintenance
LEROY-SOMER
3856 fr - 2011.01/ h
LSA 46.2 - 4 POLES
ALTERNATEURS
Code connexions
Tension L.L
FF
1 phase
T2
T3
T11
T5
T4
T1
L
T12
T8
T6
T9
T7
T10
Bobinage
50 Hz
60 Hz
6
220 - 240
220 - 240
7
240 - 254
-
8
-
220 - 240
Tension LM = 1/2 tension LL
F
L1(U)
1 phase
ou
3 phases
T12
T1
T9
T4
T7
T6
T3
L3(W)
L
T8
T11
T5
M
T2
Bobinage
50 Hz
60 Hz
6
220 - 240
220 - 240
7
240 - 254
-
8
T10
Tension LM = 1/2 tension LL
1 PH
T6
T12
T7
T4
T3
T9
L
M
T1
T2
T10
T5
T11
Tension LM = 1/2 tension LL
L
T8
-
220 - 240
Détection de tension R 250 :
0 => (T8) / 110 V => (T11)
Détection de tension R 450 :
0 => (T3) / 220 V => (T2)
L2(V)
L
G
T12
Bobinage
50 Hz
6
220 - 240
220 - 240
7
240 - 254
-
8
-
220 - 240
T2
T5
T8
T10
T4
T1
T7
L1(U)
M
AR
T12
T11
T2
T1
10
T7
T4
En cas de reconnexion, vérifier la détection de tension du régulateur !
*
( )
L3(W)
T8
T5
L2(V)
T3
T9
T6
L2(V)
L1(U)
M
AR
Utilisation L2 (V), L3 (W) en monophasé
60 Hz
Détection de tension R 250 :
0 => (T8) / 110 V => (T11)
Détection de tension R 450 :
0 => (T3) / 220 V => (T2)
*
( )
T3
T9
T6
T11
Détection de tension R 250 :
0 => (T4) / 110 V => (T1)
Détection de tension R 450 :
0 => (T10) / 220 V => (T1)
L
M
Couplage usine
*
( )
T12
T3
T6
T9
T2
T11 T5
T8
L3(W)
L2(V)
T10 T4
T7
AR
T1
M
L'usine peut fournir en option un jeu de shunts souples et de barrettes de couplage spéciales pour réaliser ces connexions (*).
8
248/315
Installation et maintenance
LEROY-SOMER
3856 fr - 2011.01/ h
LSA 46.2 - 4 POLES
ALTERNATEURS
3.3.2 - Connexion des bornes : 6 fils (non réalisable avec R 250)
Code connexions
Tension L.L
L1(U)
D
50 Hz
60 Hz
6S
7S
8S
380 - 415
380 - 480
440
-
-
380 - 416
T1
3 phases
N
T4
T5
T2
L2(V)
L3(W)
L1(U)
F
9S
50 Hz
60 Hz
220 - 240
220 - 240
7S
240 - 254
-
8S
-
220 - 240
T4
T2
T5
L3(W)
T3
T4
T2
T6
T1
Détection de tension R 450 :
0 => (T3) / 220 V => (T2)
L2(V)
L3(W)
L2(V)
L1(U)
N
AR
En bobinage 9 : détection de tension
R 450 + transfo (Schéma sur demande)
600
6S
T1
T3
500 - 525
Bobinage
Mono ou triphasé
T6
T5
Détection de tension R 450 :
0 => (T3) / 380 V => (T2)
T6
T3
Couplage usine
Bobinage
*
( )
T3
T5
L3(W)
T4
T2
L2(V)
T6
T1
L1(U)
AR
Utilisation : L2 (V), L3 (W) en monophasé
En cas de reconnexion, vérifier la détection de tension du régulateur !
L'usine peut fournir en option un jeu de shunts souples et de barrettes de couplage spéciales pour réaliser ces connexions (*).
3.3.3 - Schéma de connexion des options
Potentiomètre tension extérieur
Kit antiparasitage R 791 T (standard pour marquage CE)
Connexions
Noir
Noir
Noir
Bleu
Blanc
A
D
F
T1
T2
T3
N
T1
T2
T3
N
T1
T2
T3
ST4
Ajustage de la tension
par potentiomètre à distance
Connexion du transformateur d'intensité
Couplage D
- PH 1
6 fils
In - Secondaire 1 A
Barrette de
neutre
T4
P2
Couplage D & A
P1
12 fils
Barrette de
neutre
P1
Sondes stator CTP
103
102
T10
P2
Résistance de réchauffage
101
In (coupl. D) - Secondaire 1 A
250W - 220 V
130 C
Ph1 fils bleu
Ph2 150C
fils noir
104
C
Ph3 180
fils rouge/blanc
9
249/315
LEROY-SOMER
Installation et maintenance
3856 fr - 2011.01/ h
LSA 46.2 - 4 POLES
ALTERNATEURS
3.3.4 - Vérifications des branchements
3.4 - Mise en service
Les installations électriques doivent être
réalisées conformément à la législation
en vigueur dans le pays d’utilisation.
Vérifier que :
- le dispositif de coupure différentielle
conforme à la législation sur la protection
des personnes, en vigueur dans le pays
d’utilisation, a bien été installé sur la sortie
de puissance de l’alternateur au plus près
de celui-ci. (Dans ce cas, déconnecter le fil
du module d’antiparasitage reliant le
neutre).
- les protections éventuelles ne sont pas
déclenchées,
- dans le cas d’un régulateur extérieur, les
connexions entre l’alternateur et l’armoire
sont bien effectuées selon le schéma de
branchement.
- il n’y a pas de court-circuit entre phase ou
phase-neutre entre les bornes de sortie de
l’alternateur et l’armoire de contrôle du
groupe électrogène (partie du circuit non
protégée par les disjoncteurs ou relais de
l’armoire).
- le raccordement de la machine est réalisé
cosse sur cosse et conforme au schéma de
connexion des bornes.
Le démarrage et l’exploitation de la
machine n’est possible que si
l’installation est en accord avec les
règles et consignes définies dans cette
notice.
La machine est essayée et réglée en usine.
A la première utilisation à vide il faudra
s’assurer que la vitesse d’entraînement est
correcte et stable (voir la plaque
signalétique). Avec l’option roulements
regraissables, Il est recommandé de
graisser les paliers au moment de la
première mise en service (voir 4.2.3).
A l’application de la charge, la machine doit
retrouver sa vitesse nominale et sa tension;
toutefois si le fonctionnement est irrégulier,
on peut intervenir sur le réglage de la
machine (suivre la procédure de réglage cf
§ 3.5). Si le fonctionnement se révèle
toujours défectueux il faudra alors faire une
recherche de panne (cf § 4.4).
3.5 - Réglages
Les différents réglages pendant les
essais seront réalisés par un personnel
qualifié. Le respect de la vitesse
d’entraînement spécifiée sur la plaque
signalétique est impératif pour entamer
une procédure de réglage.
Après la mise au point les panneaux
d’accès ou capotages seront remontés.
Les seuls réglages possibles de la
machine se font par l’intermédiaire du
régulateur.
10
250/315
LEROY-SOMER
Installation et maintenance
3856 fr - 2011.01/ h
LSA 46.2 - 4 POLES
ALTERNATEURS
4 - ENTRETIEN - MAINTENANCE
4.1 - Mesures de sécurité
Les interventions d’entretien ou de
dépannage sont à respecter impérativement afin d’éviter les risques
d’accidents et de maintenir l’alternateur
dans son état d’origine.
Toutes ces opérations effectuées sur
l’alternateur seront faites par un
personnel formé à la mise en service, à
l’entretien et à la maintenance des
éléments électriques mécaniques et
devra porter les équipements de
protection individuels adaptés aux
risques mécaniques et éléctriques.
Avant toute intervention sur la machine,
assurez vous qu’elle ne peut pas être
démarrée par un système manuel ou
automatique et que vous avez compris les
principes de fonctionnement du système.
4.2 - Maintenance courante
4.2.1 - Contrôle après la mise en route
Après environ 20 heures de fonctionnement,
vérifier le serrage de toutes les vis de fixation
de la machine, l’état général de la machine
et les différents branchements électriques
de l’installation.
4.2.2 - Roulements
En standard, l’alternateur est équipé de
roulements de type «graissés à vie». En
option ils peuvent être regraissables. Il est
recommandé de graisser l’alternateur en
marche. La quantité de graisse et la
périodicité sont données dans le tableau cidessous.
Roulement AV / AR
6316 C3 6315 C3
Quantité de graisse
33 g
30 g
Périodicité de graissage 4000 H 4500 H
La périodicité de graissage est donné pour
de la graisse : LITHIUM - standard - NLGI 3.
Le graissage en usine est réalisé avec de la
graisse : ESSO - Unirex N3.
Avant d’utiliser une autre graisse, vérifier sa
compatibilité avec la graisse d’origine.
Surveiller l’élévation de température des
roulements (voir § 4.4).
4.2.3 - Entretien électrique
On peut utiliser des produits dégraissants et
volatiles du commerce.
ATTENTION
Ne pas utiliser : trichloréthylène,
perchlorethylene, trichloroethane et
tous les produits alcalins.
Ces opérations doivent être réalisées
dans une station de nettoyage, équipée
d’un système d’aspiration avec récupération et élimination des produits.
Les isolants et le système d’imprégnation
ne sont pas sujet à être endommagés par
les solvants. Il faut éviter de faire couler le
nettoyant vers les encoches.
Appliquer le produit au pinceau en
épongeant l’excédent. Sécher le bobinage
avec un chiffon sec. Laisser évaporer avant
de refermer la machine.
4.2.4 - Entretien mécanique
ATTENTION
L’utilisation d’eau ou d’un nettoyeur
haute pression pour le nettoyage de la
machine est interdit. Tout incident
résultant de cette utilisation ne sera pas
couvert par notre garantie.
Dégraissage : Utiliser un pinceau et un
détergent (compatible à la peinture).
Dépoussiérage : Utiliser l’air comprimé.
Si la machine est équipée de filtres, le
personnel d’entretien devra procéder au
nettoyage périodique et systématique des
filtres à air. Dans le cas de poussières
sèches, le filtre peut être nettoyé à l’air
comprimé et ou remplacé en cas de
colmatage.
Après nettoyage de l’alternateur il est
impératif de contrôler l’isolation des
bobinages (voir § 3.2. et § 4.8.).
4.3 - Détection de défaut
Si, à la mise en service, le fonctionnement
de l’alternateur se révèle anormal, il est
nécessaire d’identifier l’origine de la panne
(voir § 4.4 et 4.5).
11
251/315
Installation et maintenance
LEROY-SOMER
3856 fr - 2011.01/ h
LSA 46.2 - 4 POLES
ALTERNATEURS
4.4 - Défauts mécaniques
Défaut
Action
Echauffement excessif du ou des paliers - Si le roulement a bleui ou si la graisse est carbonisée, changer le roulement
(température des roulements supérieure - Roulement mal bloqué (jeu anormal dans la cage de roulement)
Roulement
à 80°C) avec ou sans bruit anormal des - Contrôler l’alignement des paliers (flasque mal emboité)
roulements
- Entrée-sortie d’air partiellement obstruée ou recyclage de l’air chaud de l’alternateur
Echauffement excessif de la carcasse de
ou du moteur thermique
Température
l’alternateur (plus de 40°C au dessus de
- Fonctionnement de l’alternateur à une tension trop élevée (> à 105% de Un en charge)
anormale
la température ambiante)
- Fonctionnement de l’alternateur en surcharge
- Mauvais alignement (accouplement)
Vibrations excessives
- Amortissement défectueux ou jeu dans l’accouplement
- Défaut d’équilibrage du rotor (Moteur - Alternateur)
Vibrations
Vibrations excessives et grognement
- Déséquilibre entre les phases
provenant de la machine
- Court-circuit stator
- Court-circuit sur l’installation
- Faux couplage (couplage en parallèle non en phase)
Conséquences possibles:
- Rupture ou détérioration de l’accouplement
Bruits
Choc violent, éventuellement suivi
- Rupture ou torsion du bout d’arbre
anormaux
d’un grognement et de vibrations
- Déplacement et mise en court-circuit du bobinage de la roue polaire
- Eclatement ou déblocage du ventilateur
- Destruction des diodes tournantes, du régulateur, de la varistance
4.5 - Défauts électriques
Défaut
Absence de
tension
à vide au
démarrage
Action
Mesures
L’alternateur s’amorce et sa tension
reste normale après suppression de
la pile
Brancher entre
E- et E+ une pile neuve L’alternateur s’amorce mais sa
tension ne monte pas à la valeur
de 4 à 12 volts en
respectant les polarités nominale après suppression de la pile
pendant 2 à 3 secondes L’alternateur s’amorce mais sa
tension disparaît après suppression
de la pile
Tension trop Vérifier la vitesse
basse
d’entraînement
Vitesse bonne
Vitesse trop faible
Contrôle/Origine
- Manque de rémanent
- Vérifier le branchement de la référence tension au régulateur
- Défaut diodes
- Court-circuit de l’induit
- Défaut du régulateur
- Inducteurs coupés (vérifier bobinage)
- Roue polaire coupée (vérifier la résistance)
Vérifier le branchement du régulateur (éventuellement régulateur
défectueux)
- Inducteurs en court-circuit
- Diodes tournantes claquées
- Roue polaire en court-circuit
- Vérifier la résistance
Augmenter la vitesse d’entraînement (ne pas toucher au pot.
tension (P2) du régulateur avant de retrouver la vitesse correcte)
Tension trop Réglage du potentiomètre
Réglage inopérant
élevée
tension du régulateur
Défaut du régulateur
Réglage du
Oscillations
potentiomètre stabilité
de la tension
du régulateur
- Vérifier la vitesse : possibilité irrégularités cycliques
- Bornes mal bloquées
- Défaut du régulateur
- Vitesse trop basse en charge (ou LAM du régulateur réglé trop haut)
Tension
bonne à vide
et trop
basse en
charge
Disparition
de la tension
pendant le
fonctionnement
Mettre à vide et vérifier
la tension entre E+ et
E- sur le régulateur
Si pas d’effet : essayer les modes
de stabilité normal ou rapide (ST2)
Tension entre E+ et E- (DC)
SHUNT / AREP / PMG < 10V
Tension entre E+ et ESHUNT / AREP / PMG > 15V
Vérifier le régulateur, la
varistance, les diodes La tension ne revient pas à la
tournantes et changer valeur nominale
l’élément défectueux
- Vérifier la vitesse (ou LAM du régulateur réglé trop haut)
- Diodes tournantes défectueuses
- Court-circuit dans la roue polaire. Vérifier la résistance.
- Induit de l’excitatrice défectueux. Vérifier la résistance.
- Inducteur excitatrice coupé
- Induit excitatrice défectueux
- Régulateur défaillant
- Roue polaire coupée ou en court-circuit
12
252/315
Installation et maintenance
LEROY-SOMER
3856 fr - 2011.01/ h
LSA 46.2 - 4 POLES
ALTERNATEURS
4.5.1 - Vérification du bobinage
On peut contrôler l’isolation du bobinage en
pratiquant un essai diélectrique. Dans ce
cas, il faut impérativement déconnecter
toutes les liaisons du régulateur.
Montage A : Raccorder une batterie de 12
V en série avec un rhéostat d’environ 50
ohms - 300 W et une diode sur les 2 fils de
l’inducteur (5+) et (6-).
6 - Inducteur
MONTAGE A
ATTENTION
Diode 1A
Les dommages causés au régulateur
dans de telles conditions ne sont pas
couverts par notre garantie.
4.5.2 - Vérification du pont de diodes
Une diode en état de marche doit laisser
passer le courant uniquement dans le sens
anode vers cathode.
C
C
C
C
A
A
A
~
+
C
~
~
~
C
~
-
A
~
Cathode
+
-
A
C
+
-
A
C
+
Anode
-
C
A A A
4.5.3 - Vérification des bobinages et
diodes tournantes par excitation
séparée
12V batterie
Montage B : Raccorder une alimentation et
un pont de diodes sur les 2 fils de l’inducteur
(5+) et (6-).
Ces deux systèmes doivent avoir des
caractéristiques compatibles avec la
puissance d’excitation de la machine (voir la
plaque signalétique).
3) Faire tourner le groupe à sa vitesse
nominale.
4) Augmenter progressivement le courant
d’alimentation de l’inducteur en agissant sur
le rhéostat ou le variac et mesurer les
tensions de sortie sur L1 - L2 - L3, en
contrôlant les tensions et les intensités
d’excitation à vide (voir plaque signalétique
de la machine ou demander la fiche d’essais
à l’usine).
Dans le cas où les tensions de sortie sont à
leurs valeurs nominales et équilibrées à < 1
% pour la valeur d’excitation donnée, la
machine est bonne et le défaut provient de
la partie régulation (régulateur - câblage détection - bobinage auxiliaire).
20
Diode 1A
90
10
80
100
0
Variac
5+
+
60
30
40
50
6 - Inducteur
70
1) Arrêter le groupe, débrancher et isoler les
fils du régulateur.
2) Pour créer l’excitation séparée deux
montages sont possibles.
Rh. 50Ω -300W
+
-
MONTAGE B
Pendant cette procédure, il faut s’assurer
que l’alternateur est déconnecté de toute
charge extérieure et examiner la boîte à
bornes pour s’assurer du bon serrage
des connexions.
5+
AC
220V
-
DC
12V
13
253/315
LEROY-SOMER
Installation et maintenance
3856 fr - 2011.01/ h
LSA 46.2 - 4 POLES
ALTERNATEURS
4.6 - Démontage, remontage
(cf § 5.4.1. & 5.4.2.)
ATTENTION
Cette opération ne doit être faite pendant
la période de garantie que dans un atelier
agréé LEROY-SOMER ou dans nos
usines, sous peine de perdre la garantie.
Lors des différentes manipulations, la
machine doit être horizontale (rotor non
bloqué en translation). Se référer à la
masse de la machine (voir 4.8.3.) pour le
choix du mode de levage.
4.6.1 - Outillage nécessaire
Pour le démontage total de la machine, il est
souhaitable de disposer des outils définis cidessous :
- 1 clé à cliquet + prolongateur
- 1 clé dynamométrique
- 1 clé plate de 8 mm, 10 mm, 18 mm
- 1 douille de 8, 10, 13, 16, 18, 21, 24, 30 mm
- 1 douille avec embout mâle de 5 mm
- 1 extracteur
4.6.2 - Couple de serrage de la visserie
Voir § 5.4.
4.6.3 - Accès aux diodes
- Ouvrir la grille d’entrée d’air (51).
- Débrancher les diodes.
- Vérifier les 6 diodes, changer les ponts de
diodes si nécessaire.
4.6.4 - Accès aux connexions et au
système de régulation
L’accès se fait directement après avoir
enlevé la partie supérieure du capotage (48)
ou la porte d’accès au régulateur (466).
4.6.5 - Remplacement du roulement
arrière sur machine monopalier
- Démonter le couvercle du capotage (48) et
le panneau AR (365) et retirer les 2 vis du
support (122).
- Débrancher les sorties stator (T1 à T12).
- Débrancher les fils des bobinages auxiliaires en AREP (X1,X2,Z1,Z2).
- Débrancher les fils de l’inducteur (5+,6-).
- Retirer la grille d’entrée d’air (51).
En cas de machine monopalier ou bipalier
avec option roulement regraissable :
- Déposer les vis (72) de la butée de
roulement (78).
- Déposer les 4 vis (37).
- Retirer le palier (36).
- Déposer le roulement (70) à l’aide d’un
extracteur à vis centrale (voir dessin).
- Remonter le nouveau roulement sur l’arbre
après l’avoir chauffé par induction à environ
80 °C.
- Monter dans le palier (36) la rondelle de
précharge neuve (79) + le joint torique (349)
neuf et enduire le logement avec la pâte
adhésive (voir SAV).
En cas de machine monopalier ou bipalier
avec option roulement regraissable :
- Visser dans la butée (78) une tige filetée.
- Remonter le flasque sur la machine en
s’aidant d’un gougeon et écrou dans le bout
d’arbre (voir dessin ci-après).
14
254/315
LEROY-SOMER
Installation et maintenance
3856 fr - 2011.01/ h
LSA 46.2 - 4 POLES
ALTERNATEURS
- Glisser la tige filetée dans le trou du palier
pour faciliter son montage (voir dessin de
principe).
4
78 36
Tige filetée
Gougeon
Ecrou
Rotor
Flasque AR
- Monter une vis de la butée (78) , enlever la
tige filetée, monter l’autre vis et serrer
l’ensemble.
- Bloquer les 4 vis (37) du palier.
- Reconnecter tous les fils.
- Monter les 2 vis du support (122).
- Monter la grille d’entrée d’air (51).
- Terminer le remontage du capotage.
- Glisser les tiges filetées dans les trous du
palier pour faciliter son montage (voir dessin
de principe).
- Bloquer les vis inférieures de la butee (78),
enlever la tige filetée et monter les autres
vis.
- Bloquer les 6 vis (31) du palier.
- Remonter la grille de sortie d’air (33).
4.6.7 - Démontage de l’ensemble rotor
- Retirer le palier arrière (36) comme décrit
au paragraphe 4.6.5.
- Retirer le palier avant (30) comme décrit au
paragraphe 4.6.6. en cas de machine
bipalier.
- Supporter le rotor (4) côté accouplement
avec une sangle ou avec un support réalisé
selon le dessin suivant.
- Déplacer la sangle à mesure du
déplacement du rotor de façon à bien
répartir le poids sur celle-ci.
ATTENTION
ATTENTION
Lors du démontage des paliers, prévoir
le changement des roulements, joint
torique, rondelle de précharge et pâte
adhésive.
4.6.6 - Remplacement du roulement
avant
- Déposer la grille de sortie d’air (33).
- Retirer les 6 vis (31) du palier avant et les 3
vis (62) du chapeau intérieur.
- Retirer le palier (30).
- Déposer le roulement (60) à l’aide d’un
extracteur à vis centrale ( cf § 4.6.5).
- Remonter le nouveau roulement après
l’avoir chauffé par induction à environ 80 °C.
- Visser dans la butée (68) deux tiges
filetées.
- Remonter le palier (30) sur la machine.
Lors d’un démontage du rotor avec
changement de pièces ou rebobinage,
ne pas oublier de rééquilibrer le rotor.
4.6.8 - Remontage de la machine
- Monter le rotor (4) dans le stator (1) (voir
dessin ci-dessus), faire attention à ne pas
heurter les bobinages.
15
255/315
LEROY-SOMER
Installation et maintenance
3856 fr - 2011.01/ h
LSA 46.2 - 4 POLES
ALTERNATEURS
En cas de machine monopalier ou bipalier
avec option roulement regraissable :
- Monter dans le palier (36) la rondelle de
précharge neuve (79) + le joint torique (349)
neuf.
- Visser dans la butée (78) une tige filetée.
- Remonter le palier (36) sur la machine en
s’aidant d’un gougeon et écrou dans le bout
d’arbre (voir dessin de principe).
- Glisser la tige filetée dans le trou du palier
pour faciliter son montage (voir dessin).
- Monter une vis de la butée (78) , enlever la
tige filetée, monter l’autre vis et serrer
l’ensemble.
- Bloquer les 4 vis (37) du palier.
- Reconnecter tous les fils.
- Terminer le remontage du capotage.
- Remonter la bride (30) sur le stator (1).
- Bloquer les vis (31).
En cas de machine bipalier :
- Monter dans le palier (36) la rondelle de
précharge neuve (79) + le joint torique(349)
neuf.
- Remonter le palier (36) sur la machine en
s’aidant d’un gougeon et écrou dans le bout
d’arbre (voir dessin de principe).
- Bloquer les 4 vis (37) du palier.
- Reconnecter tous les fils et terminer le
remontage du capotage.
- Visser dans la butée (68) une tige filetée.
- Remonter le palier (30) sur la machine.
- Glisser la tige filetée dans le trou du palier
pour faciliter son montage (voir dessin de
principe).
- Monter les vis de la butée (68) , enlever la
tige filetée, monter l’autre vis et serrer
l’ensemble.
- Bloquer les 6 vis (31) du palier.
- Remonter la grille de sortie d’air (33).
- Vérifier le montage correct de l’ensemble
de la machine et le serrage de toutes les vis.
51
418
417
4.7 - Installation et maintenance de
la PMG
En LSA 46.2, la référence de la PMG est :
PMG 2.
Voir la notice de maintenance PMG ref :
4211.
4.6.9 - Démontage et remontage des
filtres
- Déposer la grille (417) puis retirer le filtre
(418). Changer le filtre si nécessaire ; pour
le nettoyage du filtre, voir § 4.2.5.
Lors du remontage, procéder dans l’ordre
inverse.
16
256/315
Installation et maintenance
LEROY-SOMER
3856 fr - 2011.01/ h
LSA 46.2 - 4 POLES
ALTERNATEURS
4.8 - Tableau des caractéristiques
Tableau des valeurs moyennes
Alternateur - 4 pôles - 50 Hz - Bobinage
standard N°6.
(400V pour les excitations)
Les valeurs de tension et de courant
s’entendent pour marche à vide et en charge
nominale avec excitation séparée.
Toutes les valeurs sont données à ± 10% et
peuvent être changées sans préavis (pour
les valeurs exactes, consulter le rapport
d’essai).
LSA 46.2 Stator L/N Rotor Inducteur Induit
0,022
0,0182
0,0148
0,012
0,0085
0,23
0,24
0,264
0,295
0,343
8,8
8,8
8,8
8,8
10
LSA 46.2 Bob auxil: X1, X2 Bob auxil: Z1, Z2
50 Hz
70 V
10 V
60 Hz
85 V
12 V
4.8.3 - Tableau des masses
(valeurs données à titre indicatif)
LSA 46.2 Masse totale (kg)
4.8.1 - Valeurs moyennes en LSA 46.2
Résistances à 20 °C (Ω)
M3
M5
L6
L9
VL12
4.8.2 - Tensions des bobinages
auxiliaires à vide
0,035
0,035
0,035
0,035
0,037
Rotor (kg)
M3
600
250
M5
700
260
L6
800
290
L9
850
320
VL12
1000
380
Résistance des bobinages auxiliaires
AREP à 20 °C (Ω)
LSA 46.2 Bob auxil: X1, X2 Bob auxil: Z1, Z2
M3
M5
L6
L9
VL12
0,24
0,215
0,185
0,19
0,17
0,4
0,36
0,36
0,32
0,32
Après la mise au point, les panneaux
d’accès ou capotages seront impérativement remontés.
Courant d’excitation i exc (A)
Symboles : «i exc» : courant d’excitation de
l’inducteur
LSA 46.2
A vide
A charge nominale
M3
M5
L6
L9
VL12
1,1
1,1
1,1
1,2
1,1
4
3,8
4,1
4
3,5
En 60 Hz, les valeurs «i exc» sont
approximativement de 5 à 10 % moins
fortes.
17
257/315
Installation et maintenance
LEROY-SOMER
3856 fr - 2011.01/ h
LSA 46.2 - 4 POLES
ALTERNATEURS
5 - PIECES DETACHEES
5.1 - Pièces de première
maintenance
Des kits de première urgence
disponibles en option.
Leur composition est la suivante :
sont
Kit secours SHUNT
Régulateur de tension R 250
Ensemble jeu de diodes
Varistance
ALT 472 KS 001
-
Kit secours AREP
Régulateur de tension R 450
Ensemble jeu de diodes
Varistance
ALT 461 KS 001
-
Kit roulement monopalier
Roulement arrière
Joint torique
Rondelle de précharge
ALT 471 KB 002
-
Kit roulement bipalier
Roulement arrière
Roulement avant
Joint torique
Rondelle de précharge
ALT 471 KB 001
-
5.2 - Service assistance technique
Notre service assistance technique est à
votre disposition pour tous les renseignements dont vous avez besoin.
Pour toute commande de pièces de
rechange, il est nécessaire d’indiquer le
type complet de la machine, son numéro et
les informations indiquées sur la plaque
signalétique.
Adressez vous à votre correspondant
habituel.
Les repères des pièces sont à relever sur
les vues éclatées et leur désignation sur la
nomenclature.
Un important réseau de centres de service
est à même de fournir rapidement les pièces
nécessaires.
Afin d’assurer le bon fonctionnement et la
sécurité de nos machines, nous préconisons
l’utilisation des pièces de rechange d’origine
constructeur.
A défaut, la responsabilité du constructeur
serait dégagée en cas de dommages.
5.3 - Accessoires
5.3.1 - Résistance de réchauffage à
l’arrêt
La résistance de réchauffage doit être mise
en service dès que l’alternateur est arrêté.
Elle est installée à l’arrière de la machine.Sa
puissance en standard est de 250W en
220V ou de 250W en 110V sur demande.
Attention : l’alimentation est présente
lorsque la machine est arrêtée.
5.3.2 - Sondes de température à
thermistances (CTP)
Ce sont des triplets de thermistances à
coefficient de température positif installés
dans le bobinage du stator (1 par phase). Il
peut y avoir au maximum 2 triplets dans le
bobinage (à 2 niveaux : avertissement et
déclenchement) et 1 ou 2 thermistances
dans les paliers.
Ces sondes doivent être reliées à des relais
de détection adaptés (fourniture en option).
Résistance à froid des sondes à thermistance : 100 à 250 Ω par sonde.
5.3.3 - Kits ccessoires de raccordement
- Machines 6 fils : couplage (F)
- Machines 12 fils : couplages (A), (F .F), (F)
Après la mise au point, les panneaux
d’accès ou capotages seront impérativement remontés.
18
258/315
Installation et maintenance
LEROY-SOMER
3856 fr - 2011.01/ h
LSA 46.2 - 4 POLES
ALTERNATEURS
5.4 - Vue éclatée, nomenclature et couples de serrage
323
37
31
1
322
325
320
15
30
321
466
41
198
177
371
364
33
48
34
49
4
28
347
343
100
78
70
349
79
367
91
124
90
120
36
122
51
365
72
21
71
53
5.4.1 - LSA 46.2 monopalier
19
259/315
Installation et maintenance
LEROY-SOMER
3856 fr - 2011.01/ h
LSA 46.2 - 4 POLES
ALTERNATEURS
34
37
62
30
33
284
60
22
1
31
466
41
198
177
371
364
68
48
15
49
4
28
343
347
100
70
349
79
367
91
124
90
120
36
122
51
365
71
53
21
5.4.2 - LSA 46.2 bipalier
20
260/315
LEROY-SOMER
Installation et maintenance
3856 fr - 2011.01/ h
LSA 46.2 - 4 POLES
ALTERNATEURS
Rep
Qté
1
4
15
21
22
28
1
1
1
1
1
1
Description
Ensemble stator
Ensemble rotor
Turbine
Anneau de levage
Clavette de B.A.
Borne de masse
Palier côté
30
1
accouplement
31 6 ou 4 Vis de fixation
33
1
Grille de protection
34
2
Vis de fixation
36
1
Palier côté excitatrice
37
4
Vis de fixation
41
1
48
1
49
-
Panneau avant
du capotage
Panneau supérieur
du capotage
Vis Couple
Rep
Ø
N.m
90
91
100
120
122
M10
20
124
M14
-
-
Qté
Description
1
4
1
1
1
1
Inducteur d’excitatrice
Vis de fixation
Induit d’excitatrice
Support de bornes
Support de console
Planchette à bornes
Etrier support
régulateur
Régulateur
Circlips
Manchon
d’accouplement
Clavette du manchon
Disque
d’accouplement
177
2
80(*) 198
284
1
1
M6
5
320
1
-
-
321
1
M12
50
322
3
-
-
323
6
Vis de fixation
-
-
325
-
Disque de calage
M6
5
343
1
51
1
Grille d’entrée d’air
-
-
347
1
53
60
1
1
Bouchon
Roulement avant
-
-
349
364
1
1
M8
20
365
1
-
-
367
371
416
2
4
1
Ensemble pont
de diodes
Varistance
de protection (+ C.I.)
Joint torique
Support régulateur
Panneau arrière
du capotage
Panneau latéral
Amortisseur
Filtre
M8
20
417
1
466
2
Vis du capotage
62 3 ou 4 Vis de fixation
68
70
71
1
1
1
Chapeau intérieur
Roulement arrière
Chapeau extérieur
Vis du chapeau
intérieur
72
2
78
1
Chapeau intérieur
-
-
79
1
Rondelle de précharge
-
-
Vis Couple
Ø
N.m
M6
10
M12
35
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
M16
230
-
-
M6
4
-
-
-
-
-
-
-
-
Support du filtre
-
-
Porte de visite
régulateur
-
-
(*) 80 N.m en M / 190 N.m en L, VL
21
261/315
LEROY-SOMER
Installation et maintenance
3856 fr - 2011.01/ h
LSA 46.2 - 4 POLES
ALTERNATEURS
Electric Power Generation Division
Déclaration CE de conformité et d’incorporation
Concerne les génératrices électriques conçues pour être incorporées dans des machines soumises à la
Directive n° 2006/42/CE du 17 mai 2006.
MOTEURS LEROY-SOMER
Boulevard Marcellin Leroy
16015 ANGOULEME
France
MLS HOLICE STLO.SRO
SLADKOVSKEHO 43
772 04 OLOMOUC
Czech Republic
MOTEURS LEROY-SOMER
1, rue de la Burelle
Boite Postale 1517
45800 St Jean de Braye
France
Déclarent par la présente que les génératrices électriques des types LSA 36 – 37– 40 – 42.2 – 43.2 – 44.2 –
46.2 – 47.2 – 49.1 – 50.2 – 51.2 ainsi que leurs séries dérivées fabriquées par l’entreprise ou pour son compte,
sont conformes aux normes et directive suivantes:
- EN et CEI 60034 -1 et 60034 -5.
- ISO 8528 – 3 « Groupes électrogènes à courant alternatif entrainés par moteurs alternatifs à
combustion interne. Partie 3 : alternateurs pour groupes électrogènes ».
- Directive Basse Tension n° 2006/95/CE du 12 décembre 2006.
De plus, ces génératrices, sont conçues pour être utilisées dans des groupes complets de génération d’énergie
qui doivent satisfaire aux directives suivantes :
- Directive Machine n° 2006/42/CE du 17 mai 2006.
- Directive CEM n° 2004/108/CE du 15 décembre 2004 en ce qui concerne les caractéristiques
intrinsèques des niveaux d’émissions et d’immunité.
AVERTISSEMENT :
Les génératrices ci-dessus mentionnées ne doivent pas être mises en service tant que les machines dans
lesquelles elles doivent être incorporées, n’ont pas été déclarées conformes aux Directives n° 2006/42/CE et
2004/108/CE ainsi qu’aux autres Directives éventuellement applicables.
Leroy Somer s’engage à transmettre, à la suite d’une demande dûment motivée des autorités nationales, les
informations pertinentes concernant la génératrice.
Responsables Techniques
P.Betge – J.Begué
4152 fr – 11.2010 / d
22
262/315
LEROY-SOMER
Installation et maintenance
3856 fr - 2011.01/ h
LSA 46.2 - 4 POLES
ALTERNATEURS
23
263/315
LEROY-SOMER 16015 ANGOULÊME CEDEX - FRANCE
338 567 258 RCS ANGOULÊME
www.leroy-somer.com
264/315
4067 fr - 2010.10 / b
STATOR : 12 fils (marquage T1 à T1
ROUE POLAIRE
T1
T7
T2
T8
T4
T10
T5
T11
Varistor
SYSTEME SHUNT
5+
Induit
6-
Inducteur
75 mm
R 250
140 mm
110 0V E+ E-
STAB
LAM OFF
KNEE
57Hz
7
6
LAM OFF
ST4
Option
R250
Potentiomètre ext. pour
ajustage de la tension
Régulateurs
Installation et maintenance
265/315
OFF
1
5
60Hz
13%
2
23
Stabilité
KNEE
65Hz
901
8
LAM
o
9
LAM OFF
SPECIAL
P2
50Hz
KNEE
47.5Hz
78
VOLT
Tension
456
P1
3
4
25%
OFF
13%
25%
LAM
FREQ. & L.A.M. CONFIG.
se
nsmi
a
r
t
e
r
oit êt nal Fusible lent
ice d ateur fiF1
t
250V 8 A
o
n
Cette à l’utilis
4 x trous Ø 5
50 x 115 m
Sélecteur de fréquenc
50 Hz / 60 Hz de la fo
U/F et réglage du LAM
LEROY-SOMER
Installation et maintenance
4067 fr - 2010.10 / b
R250
Régulateurs
Cette notice s’applique au régulateur de l’alternateur dont vous venez de prendre
possession.
Nous souhaitons attirer votre attention sur le contenu de cette notice de maintenance. En
effet, le respect de quelques points importants pendant l’installation, l’utilisation et
l’entretien de votre régulateur vous assurera un fonctionnement sans problème pendant
de longues années.
LES MESURES DE SECURITE
Avant de faire fonctionner votre machine,
vous devez avoir lu complètement ce
manuel d’installation et de maintenance.
Toutes les opérations et interventions à faire
pour exploiter cette machine seront
réalisées par un personnel qualifié.
Consigne de sécurité pour une
intervention pouvant endommager ou
détruire la machine ou le matériel
environnant.
Notre service assistance technique est à
votre
disposition
pour
tous
les
renseignements dont vous avez besoin.
Les différentes interventions décrites dans
cette notice sont accompagnées de
recommandations ou de symboles pour
sensibiliser l’utilisateur aux risques
d’accidents. Vous devez impérativement
comprendre et respecter les différentes
consignes de sécurité jointes.
Consigne de sécurité pour un danger en
général sur le personnel.
Consigne de sécurité pour un danger
électrique sur le personnel.
Note : LEROY-SOMER se réserve le droit
de modifier les caractéristiques de ses
produits à tout moment pour y apporter les
derniers développements technologiques.
Les informations contenues dans ce
document sont donc susceptibles de
changer sans avis préalable.
2
266/315
LEROY-SOMER
Installation et maintenance
4067 fr - 2010.10 / b
R250
Régulateurs
SOMMAIRE
1 - ALIMENTATION.................................................................................................................. 4
1.1 - Système d’excitation SHUNT........................................................................................4
2 - Régulateur R250................................................................................................................ 5
2.1 - Caractéristiques............................................................................................................ 5
2.2 - Fonction U/F et LAM......................................................................................................5
2.3 - Option du régulateur R250............................................................................................5
2.4 - Caractéristiques du LAM...............................................................................................6
2.5 - Effets typiques du LAM..................................................................................................7
3 - INSTALLATION - MISE EN SERVICE.................................................................................8
3.1 - Vérifications électriques du régulateur..........................................................................8
3.2 - Réglages.......................................................................................................................8
3.3 - Défauts électriques.......................................................................................................9
4 - PIÈCES DETACHÉES.......................................................................................................10
4.1 - Désignation.................................................................................................................10
4.2 - S.A.T...........................................................................................................................10
Toutes les opérations d’entretien ou de dépannage réalisées sur le régulateur seront
faites par un personnel formé à la mise en service, à l’entretien et à la maintenance des
éléments électriques et mécaniques.
Le R250 est un produit IP00. Il doit être installé dans un ensemble afin que le capotage de celuici assure une protection globale minimale IP20 (il doit être installé uniquement sur des
alternateurs LS à l’endroit prévu à cet effet afin de présenter, vu de l’extérieur, un degré de
protection supérieur à IP20)
Copyright 2005 : MOTEURS LEROY-SOMER
Ce document est la propriété de :
MOTEURS LEROY SOMER.
Il ne peut être reproduit sous quelque forme que ce soit sans notre autorisation préalable.
Marques, modèles et brevets déposés.
3
267/315
LEROY-SOMER
Installation et maintenance
4067 fr - 2010.10 / b
R250
Régulateurs
1 - ALIMENTATION
1.1 - Système d’excitation SHUNT
tation de l’excitatrice en fonction de la
tension de sortie de l’alternateur. Très
simple de conception, l’alternateur à
excitation Shunt ne possède pas de capacité
de court circuit.
L’alternateur à excitation Shunt est auto
excité avec un régulateur de tension R 250.
Le régulateur contrôle le courant d’exci-
STATOR : 12 fils (marquage T1 à T12)
ROUE POLAIRE
T1
T7
T2
T8
T3
T9
T4
T10
T5
T11
T6
T12
Varistor
SYSTEME SHUNT
5+
Induit
6-
Inducteur
75 mm
R 250
Tension
STAB
LAM OFF
KNEE
57Hz
7
6
LAM OFF
ST4
Option
Potentiomètre ext. pour
ajustage de la tension
4
268/315
OFF
1
5
60Hz
13%
2
23
Stabilité
KNEE
65Hz
901
8
LAM
o
9
LAM OFF
SPECIAL
P2
50Hz
KNEE
47.5Hz
78
P1
456
Fusible lent
250V 8 A
3
4
25%
OFF
13%
25%
LAM
4 x trous Ø 5.8 x
50 x 115 mm
FREQ. & L.A.M. CONFIG.
F1
VOLT
140 mm
110 0V E+ E-
Sélecteur de fréquence
50 Hz / 60 Hz de la fonction
U/F et réglage du LAM
LEROY-SOMER
Installation et maintenance
4067 fr - 2010.10 / b
R250
Régulateurs
2 - Régulateur R250
2.1 - Caractéristiques
-Stockage : -55°C ; +85°C
-Fonctionnement : -40°C ; +70°C
-Régulation de tension : de l’ordre de ± 0,5 %.
-Plage d’alimentation / détection de tension
85 à 139 V (50/60Hz).
-Temps de réponse rapide (500 ms) pour
une amplitude de variation de tension
transitoire de ± 20 %.
-Réglage de la tension P1.
-Réglage de la stabilité P2.
-Protection de l’alimentation par fusible de
8 A, en cas de remplacement : Fusible rapide
T084013T de Ferraz-Shawmut 8A FA 250V
pouvoir de coupure 30kA.
2.2 - Fonction U/F et LAM
Une roue codeuse ou selecteur permet de
sélectionner la position (50 Hz - 60 Hz) du
seuil (ou coude) d’enclenchement de la
fonction U/F ainsi que le type de réglage du
LAM.
50Hz
KNEE
47.5Hz
LAM OFF
KNEE
57Hz
LAM OFF
78
7
901
6
5
OFF
1
23
KNEE
65Hz
8
456
SPECIAL
o
9
LAM OFF
LAM
4
60Hz
13%
2
25%
3
OFF
13%
25%
LAM
Le réglage de la roue codeuse doit
correspondre à la fréquence nominale
de fonctionnement (voir la plaque
signalétique de l’alternateur) .
Risque de destruction de l’alternateur.
Le réglage de la position du coude et de la
fonction LAM se font par sélection sur la
roue codeuse.
Fonctionnement à 50 Hz : (pente U/F)
0 : coude à 48 Hz sans LAM pour des
impacts compris entre 30 et 40% de la
charge nominale.
1 : coude à 48 Hz avec LAM 13% pour des
impacts compris entre 40 et 70% de la
charge nominale.
2 : coude à 48 Hz avec LAM 25% pour des
impacts > 70% de la charge nominale.
Fonctionnement à 60 Hz : (pente U/F)
3 : coude à 58 Hz sans LAM pour des
impacts compris entre 30 et 40% de la
charge nominale.
4 : coude à 58Hz avec LAM 13% pour des
impacts compris entre 40 et 70% de la
charge nominale.
5 : coude à 58Hz avec LAM 25% pour des
impacts > 70% de la charge nominale.
Fonctionnement spécifique
6 : coude à 57Hz sans LAM pour des
variations de vitesse en régime établi >2Hz
7 : coude à 65Hz sans LAM pour vitesse
variable et tractelec / gearlec (pente U/F).
8 : special : le réglage usine est 48Hz pente
2U/F ; une programmation spéciale peut
être réalisée à la demande du client. Cette
programmation doit être spécifiée avant la
commande, pendant l’étude du projet.
9 : coude à 47.5 Hz sans LAM pour des
variations de vitesse en régime établi >2 Hz
Pour les applications hydrauliques, il est
recommandé de sélectionner :
- la position 0 pour le 50 Hz
- la position 3 pour le 60 Hz
5
269/315
LEROY-SOMER
Installation et maintenance
4067 fr - 2010.10 / b
R250
Régulateurs
2.3 - Option du régulateur R250
Potentiomètre réglage de tension à
distance, 1000 Ω / 0,5 W mini : plage de
réglage ± 5%.
- Enlever le strap ST4.
L’utilisation du LAM à 25% est conseillé
pour les impacts de charge > à 70% de la
puissance nominale du groupe.
Tension
Tension
UN
U/f
LAM
0,85 UN
Pour le câblage du potentiomètre
externe ; il est nécessaire d’isoler les fils
de la « terre » ainsi que les bornes du
potentiomètre (fils au potentiel de la
puissance).
0
48 ou 58 Hz
ST3
fC
50 ou 60 Hz
fN
2.4 - Caractéristiques du LAM (Load
Acceptance Module)
2.4.1 - Chute de tension
Le LAM est un système intégré au
régulateur. En standard il est actif. Il est
ajustable à 13% ou à 25%.
- Rôle du «LAM» (Atténuateur d’ à-coups de
charge):
A l’application d’une charge, la vitesse de
rotation du groupe électrogène diminue.
Quand celle-ci passe en dessous du seuil
de fréquence préréglé, le «LAM» fait chuter
la tension d’environ 13% ou 25% suivant la
position de la roue codeuse et de ce fait
l’échelon de charge active appliqué est
réduit de 25% à 45% environ, tant que la
vitesse n’est pas remontée à sa valeur
nominale.
Le «LAM» permet donc, soit de réduire la
variation de vitesse (fréquence) et sa durée
pour une charge appliquée donnée, soit
d’augmenter la charge appliquée possible
pour une même variation de vitesse
(moteurs à turbo compresseurs).
Pour éviter les oscillations de tension, le
seuil de déclenchement de la fonction
«LAM» est réglé environ 2 Hz en dessous
de la fréquence nominale.
2.4.2 - Fonction retour progressif de la
tension
Lors d’impacts de charge, la fonction aide le
groupe à retrouver sa vitesse nominale plus
rapidement grace à une remontée en
tension progressive suivant les règles
suivantes :
- si la vitesse chute entre 46 et 50 Hz, le
retour à la tension nominale se fait selon
une pente rapide.
- si la vitesse chute en dessous de 46 Hz, le
moteur ayant besoin de plus d’aide, la
tension rejoint la valeur de consigne suivant
une pente lente.
U
Chute N < 46 Hz
Chute N > 46 Hz
0
6
270/315
Temps
LEROY-SOMER
Installation et maintenance
4067 fr - 2010.10 / b
R250
Régulateurs
2.5 - Effets typiques du LAM avec un
moteur diesel avec ou sans LAM
(U/F seul)
2.5.1 - Tension
Chute de tension transitoire
UN
0,9
(U/f)
sans LAM
avec
LAM
0,8
0
1s
Temps
2s
3s
2.5.2 - Fréquence
Chute de vitesse Max
fN
avec
LAM
0,9
sans
LAM
0,8
0
1s
2s
Temps
3s
2.5.3 - Puissance
Charge sur
l'arbre (kW)
LAM
Variation de charge
Délestage dû au "LAM"
0
1s
2s
Temps
3s
7
271/315
LEROY-SOMER
Installation et maintenance
4067 fr - 2010.10 / b
R250
Régulateurs
- Vérifier que toutes les connexions sont
bien réalisées selon le schéma de
branchement joint.
- Vérifier que la position de la roue codeuse
corresponde à la fréquence de fonctionnement.
- Vérifier si le strap ST4 ou le potentiomètre
de réglage à distance sont raccordés.
3.2.2 - Utilisation particulière
Le circuit d’excitation E+, E- ne doit pas
être ouvert lorsque la machine
fonctionne : destruction du régulateur.
3.2.2.1 - Désexcitation du R250 (SHUNT)
110
0V
E+
E-
3 - INSTALLATION - MISE EN
SERVICE
3.1 - Vérifications électriques du
régulateur
3.2 - Réglages
Les différents réglages pendant les
essais seront réalisés par un personnel
qualifié. Le respect de la vitesse
d’entraînement spécifiée sur la plaque
signalétique est impératif pour entamer
une procédure de réglage. Après la mise
au point les panneaux d’accès ou
capotages seront remontés.
Les seuls réglages possibles de la
machine se font par l’intermédiaire du
régulateur.
La coupure de l’excitation s’obtient par la
coupure de l’alimentation du régulateur
(1 fil - 0 ou 110V).
Calibre des contacts : 16A - 250V AC
Ne pas refermer l’alimentation avant que
la tension ait atteint une valeur ≤15% De
la tension nominale (environ 5 secondes
après l’ouverture)
3.2.2.2 - Excitation forcée du R250
(400V - 10A)
t
-
+
Batterie (B Volt)
110
0V
E+
E-
3.2.1 - Réglages du R250 (système
SHUNT)
Position initiale des potentiomètres
- potentiomètre P1 réglage de tension du
régulateur : à fond à gauche
- potentiomètre réglage de tension à
distance : au milieu.
Faire tourner l’alternateur à sa vitesse
nominale : si la tension ne monte pas il est
nécessaire de réaimanter le circuit
magnétique.
- Régler lentement le potentiomètre
d’ajustage de tension du régulateur P1
jusqu’à obtenir la valeur nominale de la
tension de sortie.
- Réglage de la stabilité par P2.
Diode
Inducteur d'excitatrice
La batterie doit être isolée de la masse.
L’inducteur peut être au potentiel d’une
phase.
8
272/315
LEROY-SOMER
Installation et maintenance
4067 fr - 2010.10 / b
R250
Régulateurs
3.3 - Défauts électriques
Défaut
Action
Mesures
Contrôle/Origine
L’alternateur s’amorce et sa tension
reste normale après suppression
- Manque de rémanent
de la pile
Absence de
tension à
vide au
démarrage
Brancher entre E- et
E+ une pile neuve de 4
à 12 volts en
respectant les polarités
pendant 2 à 3
secondes
L’alternateur s’amorce mais sa
tension ne monte pas à la valeur
nominale après suppression de la
pile
- Vérifier le branchement de la référence
tension au régulateur
- Défaut diodes
- Court-circuit de l’induit
L’alternateur s’amorce mais sa
tension disparaît après
suppression de la pile
- Défaut du régulateur
- Inducteurs coupés
- Roue polaire coupée. Vérifier la résistance
Vérifier le branchement du régulateur
(éventuellement régulateur défectueux)
- Inducteurs en court-circuit
- Diodes tournantes claquées
- Roue polaire en court-circuit
- Vérifier la résistance
Vitesse bonne
Tension trop
basse
Vérifier la vitesse
d’entraînement
Augmenter la vitesse d’entraînement
(Ne pas toucher au pot. tension (P1) du
régulateur avant de retrouver la vitesse
correcte.)
Vitesse trop faible
Tension trop
élevée
Réglage du
potentiomètre tension
du régulateur
- Défaut du régulateur
- 1 diode défectueuse
Réglage inopérant
- Vérifier la vitesse : possibilité irrégularités
cycliques
- Bornes mal bloquées
- Défaut du régulateur
- Vitesse trop basse en charge
(ou coude U/F réglé trop haut)
Réglage du
Oscillations
potentiomètre stabilité
de la tension
du régulateur
- Vérifier la vitesse (ou coude U/F réglé trop
haut)
Tension
bonne à vide Mettre à vide et vérifier
et trop basse la tension entre E+ et
en charge (*) E– sur le régulateur
- Diodes tournantes défectueuses
- Court-circuit dans la roue polaire. Vérifier
la résistance
- Induit de l’excitatrice défectueux
(*) Attention : En utilisation monophasée, vérifier que les fils de détection venant du régulateur soient bien branchés aux
bornes d’utilisation (consulter la notice alternateur).
Disparition
de la tension
pendant le
fonctionnement
Vérifier le régulateur, la
La tension ne revient pas à la
varistance, les diodes
valeur nominale.
tournantes et changer
l’élément défectueux
- Inducteur excitatrice coupé
- Induit excitatrice défectueux
- Régulateur défaillant
- Roue polaire coupée ou en court-circuit
Attention : après la mise au point ou
recherche de panne, les panneaux
d’accès ou capotages seront remontés
9
273/315
LEROY-SOMER
Installation et maintenance
R250
Régulateurs
4 - PIÈCES DETACHÉES
4.1 - Désignation
Description
Type
Code
Régulateur
R 250
AEM 110 RE 019
4.2 - Service assistance technique
Notre service assistance technique est à
votre
disposition
pour
tous
les
renseignements dont vous avez besoin.
Pour toute commande de pièces de
rechange, il est nécessaire d’indiquer le
type et le numéro de code du régulateur.
Adressez vous à votre correspondant
habituel.
Un important réseau de centres de service
est à même de fournir rapidement les pièces
nécessaires.
Afin d’assurer le bon fonctionnement et la
sécurité de nos machines, nous préconisons
l’utilisation des pièces de rechange d’origine
constructeur.
A défaut, la responsabilité du constructeur
serait dégagée en cas de dommages.
10
274/315
4067 fr - 2010.10 / b
LEROY-SOMER
Installation et maintenance
4067 fr - 2010.10 / b
R250
Régulateurs
11
275/315
276/315
3
LAM
OFF
LAM
MODE 1
LAM
MODE 2
LAM
OFF
LAM
MODE 1
LAM
STAB. I EXC
1
4
2
50Hz
0
90 1
23
6
4 56
VOLT.
7
8
EXT.FREQ.
SET.
9
LAM
ON
LAM
OFF
KNEE
ONLY FOR
SPECIAL
CONFIG.
3
0
2
3
LSA 46.2/47.2
1 5000/6000
SERIES
0 LSA 46.2/47.2
5000/6000
SERIES
5
MODE 2
65Hz
LAM OFF
60Hz
1 PHASE SENSING
SERIES
SERIES
7000/8000
7000/8000 2
LEDS
STAT.
FUSIBLES / FUSES
Installation & maintenance manual :
www.leroy-somer.com
VOIR NOTICE
SEE NOTICE
RÉGULATEURS
LSA 49.1/50.2
S2
R 450
US
C
X2
Z1
E+ Z2 X1
E-
1
380V 220 110 0V
LSA 49.1/50.2
0
1
NORMAL
1 NORMAL
0 NORMAL
NORMAL
3 PAHASES SENSING
SHUNT / AREP
3
S1
Installation et maintenance
277/315
PMG
1k
mise
RAPIDE 3
FAST
RAPIDE
FAST 2
3PH.
trans
être al
t
i
o
d
ur fin
tice
e no ’utilisate
t
t
e
C
àl
50 Hz EXT FREQ
60 Hz SETTING
R 450
78
2
4531 fr - 2012.03 / e
LEROY-SOMER
Installation et maintenance
4531 fr - 2012.03 / e
R 450
RÉGULATEURS
Cette notice s’applique au régulateur de l’alternateur dont vous venez de prendre
possession.
Nous souhaitons attirer votre attention sur le contenu de cette notice de maintenance. En
effet, le respect de quelques points importants pendant l’installation, l’utilisation et
l’entretien de votre régulateur vous assurera un fonctionnement sans problème
pendant de longues années.
LES MESURES DE SECURITE
Avant de faire fonctionner votre machine,
vous devez avoir lu complètement ce
manuel d’installation et de maintenance.
Toutes les opérations et interventions à faire
pour exploiter cette machine seront réalisées
par un personnel qualifié.
Notre service assistance technique est à
votre
disposition
pour
tous
les
renseignements dont vous avez besoin.
Les différentes interventions décrites dans
cette notice sont accompagnées de recom­
mandations ou de symboles pour sensibili­
ser l’utilisateur aux risques d’accidents.
Vous devez impérativement comprendre et
respecter les différentes consignes de sé­
curité jointes.
ATTENTION
Consigne de sécurité pour une
intervention pouvant endommager ou
détruire la machine ou le matériel
environnant.
Consigne de sécurité pour un danger en
général sur le personnel.
Consigne de sécurité pour un danger
électrique sur le personnel.
Note : LEROY-SOMER se réserve le droit
de modifier les caractéristiques de ses
produits à tout moment pour y apporter les
derniers développements technologiques.
Les informations contenues dans ce
document sont donc susceptibles de
changer sans avis préalable.
2
278/315
LEROY-SOMER
Installation et maintenance
4531 fr - 2012.03 / e
R 450
RÉGULATEURS
SOMMAIRE
1 - GENERALITE . ................................................................................................................... 4
1.1 - Description.................................................................................................................... 4
1.2 - Caractéristiques............................................................................................................ 4
2 - ALIMENTATION.................................................................................................................. 5
2.1 - Système d’excitation AREP...........................................................................................5
2.2 - Système d’excitation PMG............................................................................................6
2.3 - Système d’excitation SHUNT ou séparé.......................................................................7
3 - CARACTERISTIQUES TECHNIQUES...............................................................................8
3.1 - Caractéristiques électriques..........................................................................................8
3.2 - Configurations............................................................................................................... 8
3.3 - Fonctions U/F et LAM..................................................................................................12
3.4 - Effets typiques du LAM avec un moteur diesel avec ou sans LAM (U/F seul).............. 12
3.5 - Options du régulateur .................................................................................................13
4 - INSTALLATION - MISE EN SERVICE...............................................................................14
4.1 - Vérifications électriques du régulateur........................................................................14
4.2 - Réglages.....................................................................................................................14
4.3 - Défauts électriques.....................................................................................................17
5 - PIECES DETACHEES.......................................................................................................18
5.1 - Désignation................................................................................................................. 18
5.2 - Service assistance technique......................................................................................18
Toutes les opérations d’entretien ou de dépannage réalisées sur le régulateur seront
faites par un personnel formé à la mise en service, à l’entretien et à la maintenance des
éléments électriques et mécaniques.
Copyright 2005 : MOTEURS LEROY-SOMER
Ce document est la propriété de :
MOTEURS LEROY SOMER.
Il ne peut être reproduit sous quelque forme que ce soit sans notre autorisation préalable.
Marques, modèles et brevets déposés.
3
279/315
LEROY-SOMER
Installation et maintenance
4531 fr - 2012.03 / e
R 450
RÉGULATEURS
1 - GENERALITE
1.2 - Caractéristiques
1.1 - Description
Le régulateur R 450 est fourni dans un
boitier conçu pour être monté sur panneau
avec amortisseurs.
-Température de fonctionnement : - 30° C
à + 65° C.
-Température de stockage : - 55° C à
+ 85° C.
- Chocs sur le support : 9 g suivant les 3
axes.
- Vibrations : moins de 10 Hz , 2 mm
d’amplitude demi-crête.
De 10 Hz à 100 Hz : 100 mm/s, au dessus
de 100 Hz : 8g.
La connexion se réalise par connecteur
“Faston” et la détection de tension est
monophasée.
ATTENTION
Le régulateur est IP 00, il doit être installé
dans un environnement qui lui assure
une protection IP 20.
140 mm
115 mm
4 trous Ø 6.5 mm
R 450
0
2
4 56
23
1
2
3
50Hz
0
4
LAM
OFF
LAM
MODE 1
LAM
MODE 2
LAM
OFF
LAM
MODE 1
LAM
SERIES
1
SERIES
0 LSA 46.2/47.2
5000/6000
LSA 46.2/47.2
1 5000/6000
STAB. I EXC
78
90 1
0
2
VOLT.
8
7
6
EXT.FREQ.
SET.
9
LAM
ON
LAM
OFF
ONLY FOR
SPECIAL
CONFIG.
KNEE
3
0 NORMAL
NORMAL
1
NORMAL
1 NORMAL
S1
5
MODE 2
65Hz
LAM OFF
60Hz
1 PHASE SENSING
SERIES
SERIES
3
LSA 49.1 /50.2
7000 /8000
7000 /8000 2
LSA 49.1 /50.2
3
PMG
1k
3 PHASES SENSING
SHUNT / AREP
RAPIDE 3
FAST
RAPIDE
FAST 2
3PH.
Roue codeuse
- Lam et U/F
- Tension
- Excitation
50 Hz EXT FREQ
60 Hz SETTING
FUSIBLES / FUSES
175 mm
Installation & maintenance manual :
www.leroy-somer.com
Statisme
LEDS
STAT.
200 mm
S2
P4
VOIR NOTICE
SEE NOTICE
380V 220 110 0V
E- E+ Z2 X1 Z1 X2
4
280/315
C
US
P1
Tension
P2
Stabilité
P3
Excitation
Signalisation des
dépassements
Fusibles 10A
LEROY-SOMER
Installation et maintenance
4531 fr - 2012.03 / e
R 450
RÉGULATEURS
2 - ALIMENTATION
(caractéristique Shunt), le second a une
tension proportionnelle au courant du stator
(caractéristique compound : effet Booster).
La tension d’alimentation est redressée et
filtrée avant d’être exploitée par le transistor
de contrôle du régulateur.
Ce système apporte à la machine une
capacité de surcharge de courant de courtcircuit de 3 IN pendant 10 s.
La roue codeuse doit être en position
SHUNT/ AREP (voir 3.2.3.).
Les deux systèmes d’excitation SHUNT/
AREP & PMG sont pilotés par le régulateur.
2.1 - Système d’excitation AREP
En excitation AREP, le régulateur
électronique
est alimenté par deux
bobinages auxiliaires indépendants du
circuit de détection de tension.
Le premier bobinage a une tension
proportionnelle à celle de l’alternateur
T1 T7
R 450
T2
T8
T3 T9
9 Vert
T4 T10
T5
T11
T6 T12
50 Hz EXT FREQ
60 Hz SETTING
4 56
1
2
3
50Hz
0
4
LAM
OFF
LAM
MODE 1
LAM
MODE 2
LAM
OFF
LAM
MODE 1
LAM
0
SERIES
1
SERIES
0 LSA 46.2/47.2
5000/6000
LSA 46.2/47.2
1 5000/6000
STAB. I EXC
78
90 1
2
VOLT.
8
7
6
EXT.FREQ.
SET.
9
LAM
ON
LAM
OFF
ONLY FOR
SPECIAL
CONFIG.
KNEE
3
0
0 NORMAL
NORMAL
1
NORMAL
1 NORMAL
S1
5
MODE 2
65Hz
LAM OFF
60Hz
1 PHASE SENSING
SERIES
SERIES
3
LSA 49.1 /50.2
7000 /8000
7000 /8000 2
LSA 49.1 /50.2
3
PMG
1k
3 PHASES SENSING
SHUNT / AREP
RAPIDE 3
FAST
RAPIDE
FAST 2
3PH.
2
11 Rouge
Inducteur
12 Noir
6-
10 Jaune
Induit
Bob auxiliaires
23
5+
STATOR : 6 fils (marquage T1 à T6)
STATOR : 12 fils (marquage T1 à T12)
ROUE POLAIRE
Varistance
SYSTEME AREP
S2
LEDS
STAT.
FUSIBLES / FUSES
Installation & maintenance manual :
www.leroy-somer.com
VOIR NOTICE
SEE NOTICE
380V 220 110 0V
E- E+ Z2 X1 Z1 X2
selon tension
C
US
10 Jaune
11 Rouge
12 Noir
9 Vert
5
281/315
LEROY-SOMER
Installation et maintenance
4531 fr - 2012.03 / e
R 450
RÉGULATEURS
2.2 - Système d’excitation PMG
En excitation PMG, une génératrice à
aimant permanent (PMG)
rajoutée à
l’alternateur alimente le régulateur avec une
tension indépendante du bobinage principal
de l’alternateur.
Ce système apporte à la machine une
capacité de surcharge de courant de courtcircuit de 3 IN pendant 10 s.
Le régulateur contrôle et corrige la tension
de sortie de l’alternateur par le réglage du
courant d’excitation.
La roue codeuse doit être en position PMG
(voir 3.2.3.).
STATOR : 6 fils (marquage T1 à T6)
STATOR : 12 fils (marquage T1 à T12)
ROUE POLAIRE
SYSTEME PMG
T1 T7
Induit
T8
T3 T9
T11
T6 T12
Varistance
PMG
5+
T2
6-
T4 T10
Inducteur
R 450
16
15
50 Hz EXT FREQ
60 Hz SETTING
14
4 56
23
2
3
LAM
OFF
LAM
MODE 1
LAM
MODE 2
LAM
OFF
LAM
MODE 1
LAM
MODE 2
0
SERIES
STAB. I EXC
1
4
1
SERIES
0 LSA 46.2/47.2
5000/6000
LSA 46.2/47.2
1 5000/6000
50Hz
0
5
90 1
2
8
0
2
VOLT.
LAM
OFF
7
EXT.FREQ.
LAM SET.
9
ON
ONLY FOR
SPECIAL
CONFIG.
6
3
0 NORMAL
NORMAL
1
S1
NORMAL
1 NORMAL
60Hz
1 PHASE SENSING
SERIES
KNEE
LAM OFF
65Hz
SERIES
3
LSA 49.1 /50.2
7000 /8000
7000 /8000 2
LSA 49.1 /50.2
3
PMG
1k
3 PHASES SENSING
SHUNT / AREP
RAPIDE 3
FAST
RAPIDE
FAST 2
3PH.
78
S2
LEDS
STAT.
FUSIBLES / FUSES
Installation & maintenance manual :
www.leroy-somer.com
VOIR NOTICE
SEE NOTICE
380V 220 110 0V
E- E+ Z2 X1 Z1 X2
selon tension
16
15
6
282/315
14
C
US
T5
LEROY-SOMER
Installation et maintenance
4531 fr - 2012.03 / e
R 450
RÉGULATEURS
2.3 - Système d’excitation SHUNT ou
séparé
En excitation SHUNT, le régulateur est
alimenté par le bobinage principal (100V à
140 V- 50/60 Hz) en X1, X2 du régulateur.
La roue codeuse doit être en position
SHUNT/AREP (voir 3.2.3.).
STATOR : 6 fils (marquage T1 à T6)
STATOR : 12 fils (marquage T1 à T12)
ROUE POLAIRE
SYSTEME SHUNT
T1 T7
T8
T3 T9
Varistance
T2
Induit
6-
T4 T10
Inducteur
R 450
T11
T6
T12
4 56
1
4
2
3
50Hz
0
0
5
LAM
OFF
LAM
MODE 1
LAM
MODE 2
LAM
OFF
LAM
MODE 1
LAM
MODE 2
SERIES
1
SERIES
0 LSA 46.2/47.2
5000/6000
STAB. I EXC
78
90 1
3
2
VOLT.
8
7
EXT.FREQ.
SET.
9
KNEE
LAM
ON
LAM
OFF
ONLY FOR
SPECIAL
CONFIG.
6
3
LSA 46.2/47.2
1 5000/6000
0
0 NORMAL
NORMAL
1
S1
NORMAL
1 NORMAL
60Hz
1 PHASE SENSING
65Hz
LAM OFF
SERIES
7000/8000
LSA 49.1/50.2
SERIES
7000/8000 2
LSA 49.1/50.2
3
PMG
1k
3 PHASES SENSING
SHUNT / AREP
RAPIDE 3
FAST
RAPIDE
FAST 2
3PH.
2
T5
50 Hz EXT FREQ
60 Hz SETTING
23
5+
S2
LEDS
STAT.
FUSIBLES / FUSES
Installation & maintenance manual :
www.leroy-somer.com
VOIR NOTICE
SEE NOTICE
380V 220 110 0V
E- E+ Z2 X1 Z1 X2
C
US
X1
X2
7
283/315
LEROY-SOMER
Installation et maintenance
4531 fr - 2012.03 / e
R 450
RÉGULATEURS
3 - CARACTERISTIQUES TECHNIQUES
3.1 - Caractéristiques électriques
- tension d’alimentation maxi 150V - 50/60 Hz
- courant de surcharge nominal : 10A - 10s
- protection électronique :
- dans le cas d’un court-circuit, le courant
d’excitation est réduit à une valeur < à 1 A au
bout de 10 s.
- dans le cas d’une perte de référence
tension, le courant d’excitation est réduit à
une valeur < à 1 A au bout de 1 s en AREP/
SHUNT, 10 s en PMG.
- dans le cas d’une surexcitation, le courant
est réduit comme indiqué dans le diagrame
ci-après (voir 3.2.1.4).
- Fusibles rapides : F1 sur X1 et F2 sur Z2
10A ; 250V
- Détection de tension
• bornes 0-110 V = 95 à 140 V
• bornes 0-220 V = 170 à 260 V
• bornes 0-380 V = 340 à 528 V
en cas de tensions différentes, utiliser un
transformateur.
- régulation de tension ±0,5%
- détection de courant : (marche en // ) :
entrées S1, S2 destinées à recevoir 1 T.I.
> 2,5 VA cl1, secondaire 1A ou 5 A
3.2 - Configurations :
3.2.1 - Réglages :
3.2.1.1 - Tension :
Réglage de la tension par le potentiomètre
P1 dans les plages décrites dans le tableau
ci-dessous:
Pour 50 et 60 Hz
Plage haute
Plage basse
Maxi
320V < Un ≤ 530 V
80 V ≤ Un ≤ 320 V
ATTENTION
La plage d’ajustement autorisée est de ±
5 % de la tension nominale dans le cas
d’un réglage au dehors de ces limites, il
faut s’assurer qu’il est en accord avec la
table de puissance.
3.2.1.2 - Statisme :
Réglage du statisme par le potentiomètre
P4 dans une plage de :
- 0 à 8% à un cos Ø de 0.8 pour les
applications 400V
- 0 à 14 % à cos Ø de 0.8 pour les
applications 240V
- 0 à 8 % pour les applications 110 V avec un
transformateur élévateur ( ratio de 4) placé
sur la référence tension.
Le potentiomètre P4 a une réponse non
linéaire, ainsi lorsque le T.I. de 1A est
raccordé la plage utile se situe à partir du
deuxième tiers, pour le T.I. de 5A la plage
utile se situe dès le premier tiers.
Dans le cas de l’utilisation d’un T.I. de 5A, la
plage de statisme est plus grande, il est
donc indispensable de positionner le
réglage potentiomêtre au premier 1/4 (antihoraire) et d’augmenter progressivement le
potentiomètre.
ATTENTION
Le TI doit être raccordé.
3.2.1.3 - Stabilité :
Réglage de la stabilité par le potentiomètre
P2. Selection de la roue codeuse en fonction
du type et du temps de réponse tel que
indiqué au paragraphe 3.2.3.
3.2.1.4 - Limitation d’excitation :
Réglage de la limitation d’excitation par le
potentiomètre P3 tel que décrit ci dessous.
Le seuil de limitation du courant d’excitation
en régime permanent est réglé par un
potentiomètre à 110% de la valeur nominale.
Le réglage est réalisé par l’opérateur lors de
l’essai en charge à la puissance nominale
par action sur le potentiomètre.
Lorsque le courant d’excitation dépasse
cette valeur, un compteur est activé à la
vitesse de 1 enregistrement par seconde
durant 90s. Au delà de ce temps, le courant
est abaissé à la valeur du courant d’excitation
nominal. Si entre temps, le courant
d’excitation descend en dessous de la
valeur de seuil pendant un temps = 90s, le
compteur se décrémente à la même vitesse.
8
284/315
LEROY-SOMER
Installation et maintenance
4531 fr - 2012.03 / e
R 450
RÉGULATEURS
ATTENTION
La valeur de réglage du seuil de limitation
est ajustable de 1 à 5.5A.
Le disjoncteur du groupe doit être ouvert
lors d’un court-circuit. Si le groupe
redémarre alors qu’il est toujours en
court-circuit, le courant d’excitation est
à nouveau au maximum durant 10s.
Fonctionnement entre 3 et 6 In en court
circuit :
Le plafond du courant d’excitation lors d’un
court circuit est égal à 2.9 fois le seuil fixé
lors du réglage du plafond d’excitation
autorisé en fonctionnement permanent.
Lorsque le seuil est dépassé durant un
temps = 10s, le courant est abaissé à une
valeur comprise entre 0.5 et 0.7A
(“shutdown“).
Dans
toutes les conditions de
fonctionnement le courant d’excitation
maximum est limité à 9.5 A ± 0.5A.
Signalisation des dépassements :
Une LED verte :
- S’allume lorsque le courant d’excitation
est en dessous du seuil de fonctionnement
permanent, elle signale un fonctionnement
normal du régulateur.
- s’éteint lorsque le seuil de courant
d’excitation qui permet d’obtenir le
fonctionnement en court circuit est atteint et
lors de la réduction du courant d’excitation à
la valeur de “ shut down “.
- clignote lorsque le compteur de surexcitation se décrémente.
NB : Après un court-circuit évident, la tension
est limitée à 70% de la tension nominale.
On évite ainsi une surtension pour des
machines dont le courant d’excitation à vide
est inférieur au courant “seuil bas”
(seulement en AREP).
I exc(A)
2.9x I seuil
(max. 9.5 A)
9.5
Diagramme 1
(I exc courant max.)
P3
I seuil
(1...5.5A)
Seuil bas
0.5 ~ 0.7
t(s)
Activation de la
temporisation : 90s.
Diminution de la
temporisation : 90s.
Activation de
la tempo : 90s.
Activation de
la tempo : 10s.
Temporisation de 10s
écoulée : activation de l'arrêt
Led rouge
Led verte
9
285/315
LEROY-SOMER
Installation et maintenance
4531 fr - 2012.03 / e
R 450
RÉGULATEURS
I exc(A)
2.9x I seuil
(max. 9.5 A)
9.5
Diagramme 2
(I exc courant maxi.)
P3
I seuil
(1...5.5A)
Seuil bas
0.5 ~ 0.7
t(s)
Activation de la
temporisation : 90s
Temporisation de 90 S écoulée :
application d'une limitation permanente
Led rouge
Led verte
LED rouge :
- s’allume simultanément avec la led verte
lorsque le seuil du courant de fonctionnement permanent est atteint durant plus de
90 s et que le courant d’excitation est
abaissé au seuil de fonctionnement
permanent, elle sera utilisée pour régler le
seuil du courant d’excitation,
- s’éteint lorsque le courant d’excitation
devient < à 110 % In,
- clignote lorsque le courant d’excitation est
au dessus du seuil de fonctionnement
permanent depuis moins de 90s.
LED verte reste allumée,
- clignote lorsque le courant d’excitation a
atteint le plafond dans un temps < 10s en
excitation PMG.
- reste allumée si Iexc = I Shutdown.
ATTENTION
En cas d’activation de la protection en
surcharge, une chute de tension
pouvant dépasser 10% de la tension de
référence, sera observée.
La protection sous-tension n’est pas
assurée par le régulateur. Le client devra
s’assurer que son installation est
correctement protégée contre les soustensions.
Pendant le délestage de charge, une
surtension est observée, celle-ci mettra
quelques secondes pour disparaitre.
10
286/315
LEROY-SOMER
Installation et maintenance
4531 fr - 2012.03 / e
R 450
RÉGULATEURS
KNEE
65Hz
LAM OFF
78
456
7
6
1
2
5
3
4
60Hz
RAPIDE 3
FAST
RAPIDE
FAST 2
Pour les applications Pavers et
hydraulique, selectionner les positions 0
(50Hz) ou 3 (60 Hz).
0 NORMAL
NORMAL
PMG
NORMAL
1 NORMAL
0 = Excitation AREP, temps de
normal.
3 = Excitation AREP, temps de
rapide.
1 = Excitation PMG, temps de
normal.
2 = Excitation PMG, temps de
rapide.
réponse
réponse
réponse
réponse
Pour les applications SHUNT, le mode
AREP doit être sélectionné.
3.2.4 - Roue codeuse : détection de
tension
1 PHASE SENSING
SERIES
LSA 49.1/50.2
7000/8000
3
SERIES
LSA 49.1/50.2
SERIES
3
7000/8000 2
0 LSA 46.2/47.2
5000/6000
1
ATTENTION
3
0
- Pos 0 : Evolution de la tension suivant la loi
U/F , position du coude à 48 Hz.
- Pos 1 : Evolution de la tension suivant la loi
2 U/f, position du coude à 48 Hz.
- Pos 2 : Evolution de la tension avec LAM
autoadaptatif, position du coude à 48 Hz.
- Pos 3 : Evolution de la tension suivant la loi
U/F , position du coude à 58 Hz.
- Pos 4 : Evolution de la tension suivant la loi
2 U/f, position du coude à 58 Hz.
- Pos 5 : Evolution de la tension avec LAM
autoadaptatif, position du coude à 58 Hz.
- Pos 6 : Evolution de la tension suivant la loi
U/F , position du coude à 65Hz (application
Tractelec et vitesse variable au-delà de
1800 rpm).
- Pos 7 : Spécial ( non utilisé).
- Pos 8 : Evolution de la tension suivant la loi
U/F , position du coude à 48Hz ou 58 Hz
suivant la sélection de la fréquence par un
contact extérieur.
- Pos 9 : Evolution de la tension avec une
activation du LAM 1 , position du coude à
48Hz ou 58 Hz suivant la sélection de la
fréquence par un contact extérieur.
AREP
1
ONLY FOR
SPECIAL
CONFIG.
901
LAM
OFF
LAM
MODE 1
LAM
MODE 2
LAM
OFF
LAM
MODE 1
LAM
MODE 2
0
8
23
LAM
OFF
50Hz
0
2
EXT.FREQ.
LAM SET.
9
ON
3.2.3 - Roue codeuse : type d’excitation
et rapidité
2
3.2.2 - Sélection de la roue codeuse :
LAM et U/F
SERIES
LSA 46.2/47.2
1 5000/6000
ONLY WITH
EXTERNAL R731 MODULE
3 PHASES SENSING
0 = Détection monophasée
- Série LSA 46.2 / 47.2.
3 = Détection monophasée
- Série LSA 49.1 / 50.2.
1 = Détection triphasée avec module R 731
- Série LSA 46.2 / 47.2.
2 = Détection triphasée avec module R 731
- Série LSA 49.1 / 50.2 .
11
287/315
LEROY-SOMER
Installation et maintenance
4531 fr - 2012.03 / e
R 450
RÉGULATEURS
3.3 - Fonction U/F et LAM
3.3.1 - Variation de la fréquence par
rapport à la tension (sans LAM)
Tension
100 %
U/UN
Coude
48 Hz
57.5 Hz
50 Hz
60 Hz
Fréquence
50 Hz
Hz
60 Hz
3.3.2 - Caractéristiques du LAM (Load
Acceptance Module)
3.3.2.1 - Chute de tension
Le LAM est un système intégré au régulateur.
En standard il est actif.
- Rôle du «LAM» (Atténuateur d’ à-coups de
charge):
A l’application d’une charge, la vitesse de
rotation du groupe électrogène diminue.
Quand celle-ci passe en dessous du seuil
de fréquence préréglé, le «LAM» fait chuter
la tension proportionnellement à la
fréquence (2 U/f) ou à la puissance active
appliquée suivant la position de la roue
codeuse, tant que la vitesse n’est pas
remontée à sa valeur nominale.
Le «LAM» permet donc, soit de réduire la
variation de vitesse (fréquence) et sa durée
pour une charge appliquée donnée, soit
d’augmenter la charge appliquée possible
pour une même variation de vitesse
(moteurs à turbo-compresseurs).
Pour éviter les oscillations de tension, le
seuil de déclenchement de la fonction
«LAM» est réglé environ 2 Hz en dessous
de la fréquence nominale.
Tension
3.3.2.2 - Fonction retour progressif de la
tension
Lors d’impacts de charge, la fonction aide le
groupe à retrouver sa vitesse nominale plus
rapidement grâce à une remontée en
tension progressive suivant la loi :
- si la vitesse chute entre 46 et 50 Hz, le
retour à la tension nominale se fait selon
une pente rapide.
- si la vitesse chute en dessous de 46 Hz, le
moteur ayant besoin de plus d’aide, la
tension rejoint la valeur de consigne suivant
une pente lente.
U
Chute N 46 Hz
Chute N > 46 Hz
3.4 - Effets typiques du LAM avec un
moteur diesel avec ou sans LAM (U/F
seul)
3.4.1 - Tension
Chute de tension transitoire
UN
0,9
(U/f)
sans LAM
avec
LAM
0,8
0
1s
Temps
2s
3s
3.4.2 - Fréquence
Chute de vitesse Max
fN
avec
LAM
Tension
UN
0,9
U/f
LAM
0,85 UN
sans
LAM
0,8
0
0
Temps
0
48 ou 58 Hz
ST3
fC
50 ou 60 Hz
fN
12
288/315
1s
2s
Temps
3s
LEROY-SOMER
Installation et maintenance
4531 fr - 2012.03 / e
R 450
RÉGULATEURS
3.4.3 - Puissance
• égalisation des tensions avant couplage
en parallèle réseau (3 F),
• couplage au réseau d’alternateurs
fonctionnant déjà en parallèle (4F).
Charge sur
l'arbre (kW)
LAM
0
Variation de charge
Délestage dû au "LAM"
1s
2s
Temps
3s
3.5 - Options du régulateur
- Transformateur d’intensité pour marche
en parallèle de....../1A ou 5A en fonction de
la position du potentiomêtre P4.
- Transformateur de tension (d’adaptation)
- Module R 729 : id. à R 726 avec des
fonctions supplémentaires
• détection de défaut de diodes,
• entrée 4 - 20 mA,
• possibilité de régulation kVAR.
- Commande en tension : par une source
de courant continu isolée appliquée aux
bornes utilisées pour le potentiomètre
extérieur :
• impédance interne 1,5 kΩ
une variation de ± 0,5V correspond à un
réglage de tension de ±10%.
- Potentiomètre de réglage de tension à
distance.
Pour une plage de variation :
± 5% : 470 Ω
± 10% : 1 kΩ
la puissance du potentiomètre peut être de
0,5 W, 2 W ou 3 W.
L’entrée du potentimêtre tension n’est
pas isolée. Elle ne doit pas ètre reliée à la
masse.
- Module R 731 : détection de tension
triphasée 200 à 500V, compatible avec la
marche en parallèle en régime équilibré.
- Module R 734 : détection de tension et
courant triphasé pour marche en parallèle
sur des installations très déséquilibrées
(déséquilibre > 15%) .
- Module R 726 : transformation du système
de régulation vers un fonctionnement dit “4
fonctions” (Voir la notice de maintenance et
le schéma de branchement).
• régulation du cos Phi (2F),
13
289/315
LEROY-SOMER
Installation et maintenance
4531 fr - 2012.03 / e
R 450
RÉGULATEURS
4 - INSTALLATION - MISE EN
SERVICE
4.1 - Vérifications électriques du
régulateur
- Vérifier que toutes les connexions sont
bien réalisées selon le schéma de
branchement joint.
- Vérifier les sélections de la roue codeuse
- fréquence,
- type d’alternateur,
- position normal (temps de réponse),
- potentiomêtre extérieur,
- tension nominale,
- courant du secondaire du TI utilisé,
- type d’excitation.
- Fonctionnements optionnels R 450.
4.2 - Réglages
Action
Réglage usine
Tension
400V - 50 Hz
Stabilité
Non réglé
minimum à fond à gauche
Plafond d'excitation
Scellé en usine
Statisme de tension
(Marche en // avec T.I.)
- Statisme 0 à fond à gauche.
(Entrée
0 - 380 V)
(position milieu)
Pot.
P1
P2
10 A
maximum
P3
Non réglé
(à fond à
gauche)
P4
Réglage de la stabilité en marche ilotée
b) Installer un voltmètre analogique (à
aiguille) cal. 100V C.C. aux bornes F+, F- et
un voltmètre C.A. cal 300 - 500 ou 1000V
aux bornes de sortie de l’alternateur.
c) S’assurer de la sélection de la roue
codeuse.
Les différents réglages pendant les
essais seront réalisés par un personnel
qualifié. Le respect de la vitesse
d’entraînement spécifiée sur la plaque
signalétique est impératif pour entamer
une procédure de réglage. Après la mise
au point les panneaux d’accès ou
capotages seront remontés.
Les seuls réglages possibles de la
machine se font par l’intermédiaire du
régulateur.
4.2.1 - Réglages du R450
Avant toute intervention sur le régulateur,
s’assurer que la roue codeuse est
correctement configurée en excitation
AREP / SHUNT ou PMG
a) Position initiale des potentiomètres (voir
tableau)
d) Potentiomètre tension P1 au minimum,
fond à gauche (sens anti-horaire).
e) Potentiomètre stabilité P2 aux environs
d’1/3 de la butée anti-horaire.
f) Démarrer et régler la vitesse du moteur à
la fréquence de 48 Hz pour 50 Hz, ou 58
pour 60 Hz.
g) Régler la tension de sortie par P1 à la
valeur désirée,
- tension nominale UN pour fonctionnement
en solo (par ex. 400 V),
- ou UN + 2 à 4% pour marche parallèle avec
T.I. (par ex. 410V -).
Si la tension oscille, régler par P2 (essayer
dans les 2 sens) en observant la tension
entre F+ et F- (env 10V C.C.). Le meilleur
temps de réponse s’obtient à la limite de
l’instabilité. S’il n’y a aucune position stable,
essayer en selectionnant la position rapide.
h) Vérification du fonctionnement du LAM :
en fonction de la sélection de la roue
codeuse.
14
290/315
LEROY-SOMER
Installation et maintenance
4531 fr - 2012.03 / e
R 450
RÉGULATEURS
I) Faire varier la fréquence (vitesse) de part
et d’autre de 48 ou 58 Hz selon la fréquence
d’utilisation, et vérifier le changement de
tension vu précédemment (~ 15%).
j) Réajuster la vitesse du groupe à sa valeur
nominale à vide.
Réglages en marche parallèle
Avant toute intervention sur l’alternateur
s’assurer que les statismes de vitesse des
moteurs sont compatibles.
k) Préréglage pour marche en parallèle
(avec T.I. raccordé à S1, S2)
- Potentiomètre P4 (statisme) au 1/4 dans le
cas d’un T.I. de 5A et au 1/2 dans le cas d’un
T.I. de 1 A en position milieu. Appliquer la
charge nominale (cos Ø = 0,8 inductif).
La tension doit chuter de 2 à 3 % (400V). Si
elle monte, contrôler que V et W ainsi que
S1 et S2 ne sont pas inversés.
l) Les tensions à vide doivent être identiques
sur tous les alternateurs destinés à marcher
en parallèle entre eux.
- Coupler les machines en parallèle.
- En réglant la vitesse essayer d’obtenir 0
KW d’échange de puissance.
- En agissant sur le réglage de tension P1
d’une des machines, essayer d’annuler (ou
minimiser) le courant de circulation entre les
machines.
- Ne plus toucher aux réglages de tension.
m) Appliquer la charge disponible (le réglage
ne peut être correct que si on dispose de
charge réactive).
- En agissant sur la vitesse égaliser les kW
(ou répartir proportionnellement aux
puissances nominales des groupes).
- En agissant sur le potentiomètre statisme
P4, égaliser ou répartir les courants.
4.2.2 - Réglage excitation maxi (plafond
d’excitation)
En réglage usine, le potentiomètre P3 est
mis au maximum.
Cependant,
pour
les
applications
nécessitant une protection en surcharge
(confère 3.2.1.4), il faut régler le plafond
d‘excitation en suivant la procédure suivante
en AREP et PMG.
Méthode 1 :
-Connecter le régulateur à l’alternateur.
-Charger l’alternateur à 110% de la
puissance nominale et à PF=0.8, la LED
verte est allumée et la LED rouge est éteinte
-Relever la valeur du courant d’excitation.
-Ajuster la potentiomètre P3 jusqu’à obtenir
le clignotement de la LED rouge, la LED
verte restant allumée.
-Diminuer la charge à 100%, s’assurer que
la LED rouge s’éteint.
-Augmenter la charge à 115% s’assure que
la LED clignote durant 90s et que le courant
d’excitation est abaissé à la valeur ajustée
(Iex ajusté).
Méthode 2 :
Le courant d’excitation nominal (voir plaque
signalétique) doit être multiplié par 1.1 et la
valeur obtenue est utilisée pour régler le
potentiomètre P3. Le tableau suivant devra
être utilisé.
Position de P3
I exc (A)
8H
1
9H
1.55
10 H
1.95
11 H
2.5
12 H
3.15
13 H
3.65
14 H
4.25
15 H
4.7
16 H
5.15
12H
8H
16H
P3
NB : Lors d’un court-circuit permanent, le
courant d’excitation doit croître jusqu’à 2.9 x
Iex ajusté (limité à 9,5A), s’y maintenir
pendant un temps de 10 secondes et
retomber à une valeur < à 1A.
15
291/315
LEROY-SOMER
Installation et maintenance
4531 fr - 2012.03 / e
R 450
RÉGULATEURS
sur chaque bobinage auxiliaire) calibre des
contacts 16 A - 250V alt.
Branchement identique pour réarmer la
protection interne du régulateur.
Lorsque le courant d’excitation est réglé
à la valeur nominale, une chute de
tension est observée dans le cas d’un
dépassement du courant de consigne
après activation de la limitation.
4.2.3 - Utilisation particulière
ATTENTION
En cas d’utilisation de la désexcitation,
prévoir l’excitation forcée.
4.2.3.3 - Excitation forcée du R450
(400V - 10A)
Le circuit d’excitation F+, F- ne doit pas
être ouvert lorsque la machine
fonctionne : destruction du régulateur.
X2
Z1
X1
Z2
E+
E-
4.2.3.1 - Désexcitation du R450 (SHUNT)
X2
Z1
X1
Z2
E+
ELa coupure de l’excitation s’obtient par la
coupure de l’alimentation du régulateur
(1 fil - X1 ou X2).
Calibre des contacts : 16A - 250V alt.
4.2.3.2 - Désexcitation du R450 (AREP/
PMG)
t
Diode
+
-
Batterie (B Volt)
Inducteur d'excitatrice
Excitation forcée
B Volt
t
Temps
Applications
B volts
Temps t
Amorçage de sécurité
12 (1A)
1-2 s
Couplage en parallèle désexcité
12 (1A)
1-2 s
Couplage en parallèle à l’arrêt
12 (1A)
5 - 10 s
Démarrage par la fréquence
12 (1A)
5 - 10 s
Amorçage en surcharge
12 (1A)
5 - 10 s
X2
Z1
X1
Z2
E+
ELa coupure de l’excitation s’obtient par la
coupure de l’alimentation du régulateur (1fil
16
292/315
LEROY-SOMER
Installation et maintenance
4531 fr - 2012.03 / e
R 450
RÉGULATEURS
4.3 - Défauts électriques
Défaut
Absence de
tension à
vide au
démarrage
Action
Brancher entre F- et F+
une pile neuve de 4 à
12 volts en respectant
les polarités pendant 2
à 3 secondes
Mesures
Contrôle/Origine
L’alternateur s’amorce et sa tension
reste normale après suppression
- Manque de rémanent
de la pile
L’alternateur s’amorce mais sa
tension ne monte pas à la valeur
nominale après suppression de la
pile
- Vérifier le branchement de la référence
tension au régulateur
- Défaut diodes
- Court-circuit de l’induit
L’alternateur s’amorce mais sa
tension disparaît après
suppression de la pile
- Défaut du régulateur
- Inducteurs coupés
- Roue polaire coupée. Vérifier la résistance
- Vérifier le branchement et le réglage du
régulateur (régulateur défectueux)
- Inducteurs en court-circuit
- Diodes tournantes claquées ou courtcircuit
- Roue polaire en court-circuit
- Vérifier la résistance
Augmenter la vitesse d’entraînement
(Ne pas toucher au pot. tension (P1) du
régulateur avant de retrouver la vitesse
correcte.)
Vitesse bonne
Tension trop
basse
Vérifiez la vitesse
d’entraînement
Vitesse trop faible
Tension trop
élevée
Réglage du
potentiomètre tension
du régulateur
Réglage du
Oscillations
potentiomètre stabilité
de la tension
du régulateur
Réglage inopérant
- Défaut du régulateur
- Mauvais cablage
- Mauvaise configuration
Si pas d’effet : essayer les modes
normal / rapide
- Vérifier la vitesse : possibilité irrégularités
cycliques
- Bornes mal bloquées
- Défaut du régulateur
- Vitesse trop basse en charge
(ou coude U/F réglé trop haut)
Tension entre F+ et F–
AREP / PMG < 10 V
Tension
Mettre à vide et vérifier
bonne à vide
la tension entre F+ et
et trop basse
Tension entre F+ et F–
F– sur le régulateur
en charge (*)
AREP / PMG > 15 V
- Vérifier la vitesse
(ou coude U/F réglé trop haut)
- Diodes tournantes défectueuses
- Court-circuit dans la roue polaire. Vérifier
la résistance
- Induit de l’excitatrice défectueux
(*) Attention : En utilisation monophasée, vérifier que les fils de détection venant du régulateur soient bien branchés aux
bornes d’utilisation.
Disparition
de la tension
pendant le
fonctionnement (**)
Vérifier le régulateur, la
varistance, les diodes La tension ne revient pas à la
tournantes et changer valeur nominale.
l’élément défectueux
- Inducteur excitatrice coupé
- Induit excitatrice défectueux
- Régulateur défaillant
- Roue polaire coupée ou en court-circuit
- Surcharge (voir led)
(**) Attention : Action possible de la protection interne (surcharge, coupure, court-circuit).
Attention : après la mise au point ou
recherche de panne, les panneaux
d’accès ou capotages seront remontés.
17
293/315
LEROY-SOMER
Installation et maintenance
R 450
RÉGULATEURS
5 - PIECES DETACHEES
5.1 - Désignation
Description
Régulateur
Type
R 450
Code
AEM 110 RE 031
5.2 - Service assistance technique
Notre service assistance technique est à
votre
disposition
pour
tous
les
renseignements dont vous avez besoin.
Pour toute commande de pièces de
rechange, il est nécessaire d’indiquer le
type et le numéro de code du régulateur.
Adressez vous à votre correspondant
habituel.
Un important réseau de centres de service
est à même de fournir rapidement les pièces
nécessaires.
Afin d’assurer le bon fonctionnement et la
sécurité de nos machines, nous préconisons
l’utilisation des pièces de rechange d’origine
constructeur.
A défaut, la responsabilité du constructeur
serait dégagée en cas de dommages.
18
294/315
4531 fr - 2012.03 / e
LEROY-SOMER
Installation et maintenance
4531 fr - 2012.03 / e
R 450
RÉGULATEURS
19
295/315
www.leroy-somer.com
296/315
SID
PID
PPID
FMI
28
3
4
29
3
4
14
84
91
Description
Position accélérateur n° 3
Tension accélérateur élevée, court-circuit
vers V+
Tension accélérateur faible, court-circuit
vers VPosition accélérateur n° 2
Tension accélérateur élevée, court-circuit
vers V+
Tension accélérateur faible, court-circuit
vers VTension d'accélérateur hors limite
Commentaire
Court-circuit vers V+
Court-circuit vers V-
Court-circuit vers V+
Court-circuit vers V-
Vitesse du véhicule
91
91
2
Véhicule non valide ou manquant
31
Vitesse de véhicule inadaptée
132
Position de pédale d'accélérateur
3
4
7
8
9
10
13
14
94
Perkins
CID
Volvo
SPN
Annexe C - Liste des codes d'anomalies des Moteurs John Deere – Volvo
John Deere
10.3.
94
1
3
4
5
10
13
16
17
18
Tension accélérateur élevée, court-circuit
vers V+
Tension accélérateur faible, court-circuit
vers VCalibrage d'accélérateur non valide
Largeur
d'impulsion
anormale
d'accélérateur PWM
Accélérateur non valide (valeur CAN)
Tension d'accélérateur hors limite
inférieure
Calibrage d'accélérateur interrompu
Impossible avec application
groupe électrogène
FMI non déterminé pour
tous les Volvo
Impossible avec application
de groupe électrogène,
codes déclarés par le
protocole CAN/J1587 pour
Volvo.
Tension d'accélérateur hors limite
Capteur
de
pression
de
rail
d'alimentation
Pression d'alimentation en carburant
extrêmement faible
Tension d'entrée élevée de pression de
Court-circuit vers V+
rail d'alimentation
Tension d'entrée faible de pression de
Court-circuit vers Vrail d'alimentation
Circuit de capteur de pression de rail
d'alimentation ouvert
Perte de pression de rail d'alimentation
détectée
Pression de rail d'alimentation supérieure
à la valeur prévue
Pression d'alimentation en carburant
moyennement élevée
Pression de rail d'alimentation non
développée
Pression d'alimentation en carburant
moyennement faible
297/315
97
PID
PPID
FMI
97
31
Eau détectée dans le carburant
4
98
Capteur de niveau d'huile
1
3
4
5
100
100
1
3
4
5
17
18
31
102
273
Commentaire
16
3
100
Description
Capteur d'eau dans le carburant
Eau détectée en permanence dans le
carburant
Tension d'entrée élevée de capteur d'eau
Court-circuit vers V+
dans le carburant
Tension d'entrée faible de capteur d'eau
Court-circuit vers Vdans le carburant
Eau détectée dans le carburant
0
98
Perkins
SID
Volvo
CID
John Deere
SPN
102
0
1
2
3
4
15
16
103
Niveau d'huile inférieur à la normale
Tension d'entrée élevée de capteur de
niveau d'huile
Tension d'entrée faible de capteur de
niveau d'huile
Circuit de capteur de niveau d'huile
ouvert
Capteur de pression d'huile
Pression d'huile moteur extrêmement
faible
Tension d'entrée élevée de capteur de
pression d'huile
Tension d'entrée faible de capteur de
pression d'huile
Circuit de capteur de pression d'huile
ouvert
Pression d'huile moteur faible
Pression d'huile moteur moyennement
faible
Pression d'huile détectée moteur à l'arrêt
Capteur
de
pression
d'air
de
collecteur
Pression d'air de collecteur supérieure à
la normale
Pression d'air de collecteur inférieure à la
normale
Mesure de la Pression d'air incohérente
Tension d'entrée élevée de capteur de
pression d'air de collecteur
Tension d'entrée faible de capteur de
pression d'air de collecteur
Pression
d'air
de
collecteur
moyennement faible
Pression d'air de collecteur faible
Court-circuit vers V+
Court-circuit vers V-
Court-circuit vers V+
Court-circuit vers V-
Court-circuit vers V+
Court-circuit vers V-
Capteur de vitesse du Turbo
0
Vitesse du Turbo trop élevée
5
Circuit ouvert du capteur de vitesse turbo
6
Capteur en court-circuit sur la masse
8
Signal de la vitesse invalide
Problème intermittent de l'information
vitesse
31
298/315
Court-circuit vers V-
105
PID
PPID
FMI
105
0
3
4
5
15
16
106
106
0
3
5
107
107
0
3
4
5
31
108
274
108
Perkins
SID
Volvo
CID
John Deere
SPN
Description
Capteur de température d'air de
collecteur
Température
d'air
de
collecteur
extrêmement élevée
Tension d'entrée élevée de capteur de
température d'air de collecteur
Tension d'entrée faible de capteur de
température d'air de collecteur
Circuit de capteur de température d'air de
collecteur ouvert
Température d'air très élevée.
Température
d'air
de
collecteur
moyennement élevée
Capteur de pression d'air d'admission
Pression d'air d'admission supérieure à
la normale
Tension d'entrée élevée de capteur de
pression d'air d'admission
Circuit de capteur de pression d'air
d'admission ouvert
Capteur de pression différentielle de
filtre à air
Restriction de filtre à air élevée
Tension d'entrée élevée de capteur de
pression différentielle de filtre à air
Tension d'entrée faible de capteur de
pression différentielle de filtre à air
Circuit
de
capteur
de
pression
différentielle de filtre à air ouvert
Restriction de filtre à air élevée
Capteur de pression atmosphérique
2
3
4
17
Commentaire
Non utilisé avec EDC III et
EMS2
Pression d'air invalide
Court-circuit valeur haute de capteur de
pression atmosphérique élevée
Court-circuit valeur basse de capteur de
pression atmosphérique élevée
Pression atmosphérique élevée
299/315
Option
module
de
commande
électronique,
capteur non connecté
110
PID
PPID
FMI
110
0
3
4
5
15
16
17
31
111
111
0
1
3
4
153
153
0
3
5
157
1
3
4
10
16
17
18
158
158
Description
Valeur supérieure à la normale
Tension d'entrée élevée de capteur de
pression de carter-moteur
Circuit de capteur de pression de cartermoteur ouvert
Capteur de pression fuel dans le rail
commun
Pression fuel trop basse
Tension d'entrée du capteur de pression
Court-circuit sur V+
élevée
Tension d'entrée du capteur de pression
Court-circuit sur Vbasse
Perte de pression de carburant détectée
Pression fuel moyennement élevée
Pression de rampe de carburant non
atteinte
Pression d'huile moyennement basse
1
Tension supérieure à la normale
17
Erreur de mise hors tension d'ECU
Capteur de vitesse de roue
2
164
Commentaire
Capteur de température du liquide de
refroidissement
Température
de
liquide
de
refroidissement extrêmement élevée
Tension d'entrée élevée de capteur de
température
de
liquide
de
refroidissement
Tension d'entrée faible de capteur de
température
de
liquide
de
refroidissement
Circuit de capteur de température de
liquide de refroidissement ouvert
Température
de
liquide
de
refroidissement élevée, gravité minimale
Température
de
liquide
de
refroidissement moyennement élevée
Température eau très basse
Température
de
liquide
de
refroidissement élevée
Capteur de niveau de liquide de
refroidissement
Niveau insuffisant de liquide de
refroidissement moteur
Niveau insuffisant de liquide de
refroidissement moteur
Tension d'entrée élevée de capteur de
niveau de liquide de refroidissement
Tension d'entrée faible de capteur de
niveau de refroidissement
Capteur de pression de carter-moteur
Capteur de tension de batterie
160
164
Perkins
110
SID
Volvo
CID
John Deere
SPN
Bruit d'entrée de vitesse de roue
Contrôle de la pression de l'injection
300/315
168
PID
PPID
FMI
172
172
4
5
15
16
174
0
3
4
15
16
31
175
Commentaire
Tension de système électrique faible
Capteur de température
d'air d'admission pour
PERKINS
Tension d'entrée élevée de
Tension d'entrée élevée de capteur de
capteur de température d'air
température d'air ambiant
d'admission
Tension d'entrée faible de
Tension d'entrée faible de capteur de
capteur de température d'air
température d'air ambiant
d'admission
Circuit de capteur de température d'air
ambiant ouvert
Avertissement/alarme
de
température
d'air
d'admission élevée
Alerte d'action/alarme de
température
d'air
d'admission élevée
Capteur de température de carburant
Température de carburant élevée, gravité
maximale
Tension d'entrée élevée de capteur de
température de carburant
Tension d'entrée faible de capteur de
température de carburant
Température du carburant élevée
Température du carburant moyennement
élevée
Capteur de température du carburant
défectueux
Capteur de température d'huile
Capteur de température d'air ambiant
3
174
Description
Tension de système électrique
2
172
Perkins
168
SID
Volvo
CID
John Deere
SPN
175
0
3
4
5
177
9
189
Température d'huile extrêmement élevée
Tension d'entrée élevée de capteur de
température d'huile
Tension d'entrée faible de capteur de
température d'huile
Circuit de capteur de température d'huile
ouvert
Capteur de température d'huile de
transmission
Température d'huile de transmission non Impossible avec application
valide
groupe électrogène
Régime moteur nominal
0
Régime moteur détaré
31
Régime moteur détaré
301/315
190
PID
PPID
FMI
190
Capteur de régime moteur
15
16
Surrégime modéré
13
Calibrage anormal de calage de moteur
2
9
11
12
261
252
252
234
253
Calibrage de capteur de régime
Logiciel
11
281
3
4
5
282
282
5
Circuit de sortie d'arrêt ouvert
285
3
4
286
3
4
5
323
Etat de sortie d'alerte d'action
Sortie d'alerte d'action ouverte/en courtcircuit vers B+
Sortie d'alerte d'action en court-circuit à
la masse
Circuit de sortie d'alerte d'action ouvert
4
4
286
Paramètres incorrects
Etat de sortie de surrégime
Sortie de surrégime ouverte/en courtcircuit vers B+
Sortie de surrégime en court-circuit à la
masse
Etat de sortie de température de
liquide de refroidissement
Témoin de température de liquide de
refroidissement ouvert/en court-circuit
vers B+
Témoin de température de liquide de
refroidissement en court-circuit à la
masse
Etat de sortie de pression d'huile
Sortie de pression d'huile ouverte/en
court-circuit vers B+
Sortie de pression d'huile en court-circuit
à la masse
Circuit de sortie de pression d'huile
ouvert
Etat de sortie d'arrêt
Sortie d'arrêt ouverte/en court-circuit vers
B+
Sortie d'arrêt en court-circuit à la masse
3
285
Logiciel moteur incorrect
Vérifier les paramètres du système
2
281
Description
Surrégime extrême
Données de capteur de régime moteur
intermittentes
Mise à jour anormale de capteur de
régime moteur
Perte de signal de capteur de régime
moteur
Perte de signal de capteur de régime
moteur
Surrégime
0
228
Perkins
190
SID
Volvo
CID
John Deere
SPN
323
3
302/315
Commentaire
324
PID
PPID
FMI
3
4
5
412
0
3
4
15
16
443
443
3
4
523
9
608
250
608
132
608
98
611
3
4
620
262
232
3
4
Perkins
324
SID
Volvo
CID
John Deere
SPN
Description
Commentaire
Etat de sortie d'avertissement
Sortie d'avertissement ouverte/en courtcircuit vers B+
Sortie d'avertissement en court-circuit à
la masse
Circuit de sortie d'avertissement ouvert
Capteur de température dans la vanne
EGR.
Température dans l'EGR extrêmement
élevée
Tension d'entrée du capteur de
Court-circuit sur V+
température élevé
Tension d'entrée du capteur de
Court-circuit sur Vtempérature basse
Température dans l'EGR élevée
Température dans l'EGR modérément
élevée
Etat de sortie de MARCHE MOTEUR
Sortie de marche moteur ouverte/en
court-circuit vers B+
Sortie de marche moteur en court-circuit
vers BSélection de rapport
Impossible avec application
Sélection de rapport non valide
groupe électrogène
Liaison de données défaillante J1587
redondance marche/arrêt / bus de
communication J1939
Redondance de l'accérateur
Redondance
des
informations
Stop/start
Etat de câblage d'injecteur
Câblage d'injecteur en court-circuit à
l'alimentation
Câblage d'injecteur en court-circuit à la
masse
FMI non communiqué par
Alimentation de capteur 5 V
Volvo
Alimentation de capteur ouverte/en courtcircuit vers B+
Alimentation de capteur en court-circuit à
la masse
303/315
626
PID
PPID
FMI
45
3
4
5
627
1
4
Perkins
SID
Volvo
CID
John Deere
SPN
Description
Dispositif d'activation de démarrage
(réchauffeur air d'admission et autre)
Sortie de dispositif d'activation de
démarrage en court-circuit vers B+
Sortie de dispositif d'activation de
démarrage en court-circuit à la masse
Circuit de dispositif d'activation de
démarrage ouvert
Alimentation électrique
Problème de tension d'alimentation
d'injecteur
Puissance commutée d'ECU absente
Commentaire
Inutilisée, le tableau de
commande est chargé de
gérer
le
dispositif
d'activation du démarrage
Pour
6125HF070
uniquement
Pour 6068HF275 VP44
uniquement
628
240
Tension batterie en dessous de la
Pour John DEERE Tiers III
tension d'usage
Défaut de mémoire dans EMS2
629
254
Erreur de contrôleur/état d'ECU
18
2
8
11
12
13
19
630
253
632
2
5
636
21
2
3
5
6
8
9
10
Etat de module CIU
Echec de test de cellules de RAM
Echec de test de réinitialisation de circuit
de surveillance de processeur
Echec de test d'ASIC principal et
d'alimentation en carburant
Echec de test d'adressage mémoire
(RAM)
Echec de déclenchement de circuit de
surveillance
Erreur de communication entre ECU et Possible uniquement avec
pompe d'injection
6068HF475 VP44
EEPROM jeu de données
Etat d'injection
Erreur de coupure d'alimentation de
carburant
Coupure d'alimentation de carburant non
opérationnelle
Capteur de position de pompe/capteur
de position de came/capteur de Position de pompe ou
vitesse de rotation de came
position
de
came
en
Bruit d'entrée de capteur de position de fonction du type d'injection
pompe/capteur de position de came
Perte permanente de signal
Impédance élevée du capteur de position
ou circuit ouvert
Capteur en court-circuit sur la masse
Absence d'entrée de capteur de position
de pompe/capteur de position de came
Non communiqué par Volvo
Erreur de configuration d'entrée de
capteur de position de pompe/capteur de
position de came
304/315
637
PID
PPID
FMI
22
2
3
5
6
7
8
9
10
639
247
231
Perkins
SID
Volvo
CID
John Deere
SPN
Description
Capteur
de
position
de
vilebrequin/capteur de vitesse de
rotation de volant moteur
Bruit d'entrée de position de vilebrequin
Perte permanente de signal
Impédance élevée du capteur de position
ou circuit ouvert
Capteur en court-circuit sur la masse
Désynchronisation
de
position
de
vilebrequin/position de came
Absence d'entrée de position de
vilebrequin
Non communiqué par Volvo
Erreur de configuration d'entrée de
capteur de position de vilebrequin
Etat de communication
2
Erreur de bus arrêté
9
Erreur de bus passif
Echec de lecture de registres
données
Erreur de perte de message
11
12
13
640
Commentaire
de
Erreur de bus CAN
Etat d'arrêt du moteur de véhicule
11
Demande d'arrêt du moteur non valide
31
Demande d'arrêt du moteur
641
4
12
13
16
647
Etat du Turbo à géométrie variable
Tension d'alimentation de l'actionneur du
Turbo basse
Erreur de communication entre l'ECU et
l'actionneur du TGV
Erreur de position du TGV
Température
de
l'actionneur
moyennement élevée.
Alimentation ventilateur
3
Court circuit à la masse
5
Circuit ouvert
305/315
PID
651
1
1
651
PPID
FMI
0
Injecteur hors des spécifications
1
Injecteur hors des spécifications
2
Court-circuit côté haut vers B+
Court-circuit côté haut vers côté bas ou
côté bas vers B+
Court-circuit côté haut ou côté bas à la
masse
Circuit cylindre n° 1 ouvert
4
5
6
7
11
2
2
652
Injecteur hors des spécifications
1
Injecteur hors des spécifications
2
Court-circuit côté haut vers B+
Court-circuit côté haut vers côté bas ou
côté bas vers B+
Court-circuit côté haut ou côté bas à la
masse
Circuit cylindre n° 2 ouvert
4
5
6
7
11
3
3
Commentaire
653
Injecteur hors des spécifications
1
Injecteur hors des spécifications
2
Court-circuit côté haut vers B+
Court-circuit côté haut vers côté bas ou
côté bas vers B+
Court-circuit côté haut ou côté bas à la
masse
Circuit cylindre n° 3 ouvert
4
5
6
7
11
Recalibrage des injecteurs
requis
Recalibrage des injecteurs
requis
Court-circuit cylindre n° 2
Erreur
d'équilibrage/défaillance
mécanique cylindre n° 2
Erreur inconnue/défaillance mécanique
cylindre n° 2
Etat injecteur cylindre n° 3
0
3
Recalibrage des injecteurs
requis
Recalibrage des injecteurs
requis
Court-circuit cylindre n° 1
Erreur
d'équilibrage/défaillance
mécanique cylindre n° 1
Erreur inconnue/défaillance mécanique
cylindre n° 1
Etat injecteur cylindre n° 2
0
3
653
Description
Etat injecteur cylindre n° 1
3
652
Perkins
SID
Volvo
CID
John Deere
SPN
Court-circuit cylindre n° 3
Erreur
d'équilibrage/défaillance
mécanique cylindre n° 3
Erreur inconnue/défaillance mécanique
cylindre n° 3
306/315
Recalibrage des injecteurs
requis
Recalibrage des injecteurs
requis
PID
654
4
4
654
PPID
FMI
0
Injecteur hors des spécifications
1
Injecteur hors des spécifications
2
Court-circuit côté haut vers B+
Court-circuit côté haut vers côté bas ou
côté bas vers B+
Court-circuit côté haut ou côté bas à la
masse
Circuit cylindre n° 4 ouvert
4
5
6
7
11
5
5
655
Injecteur hors des spécifications
1
Injecteur hors des spécifications
2
Court-circuit côté haut vers B+
Court-circuit côté haut vers côté bas ou
côté bas vers B+
Court-circuit côté haut ou côté bas à la
masse
Circuit cylindre n° 5 ouvert
4
5
6
7
11
6
6
656
Injecteur hors des spécifications
1
Injecteur hors des spécifications
2
Court-circuit côté haut vers B+
Court-circuit côté haut vers côté bas ou
côté bas vers B+
Court-circuit côté haut ou côté bas à la
masse
Circuit cylindre n° 6 ouvert
4
5
6
7
11
39
3
5
Recalibrage des injecteurs
requis
Recalibrage des injecteurs
requis
Recalibrage des injecteurs
requis
Recalibrage des injecteurs
requis
Court-circuit cylindre n° 5
Erreur
d'équilibrage/défaillance
mécanique cylindre n° 5
Erreur inconnue/défaillance mécanique
cylindre n° 5
Etat injecteur cylindre n° 6
0
3
676
Commentaire
Court-circuit cylindre n° 4
Erreur
d'équilibrage/défaillance
mécanique cylindre n° 4
Erreur inconnue/défaillance mécanique
cylindre n° 4
Etat injecteur cylindre n° 5
0
3
656
Description
Etat injecteur cylindre n° 4
3
655
Perkins
SID
Volvo
CID
John Deere
SPN
Court-circuit cylindre n° 6
Erreur
d'équilibrage/défaillance
mécanique cylindre n° 6
Erreur inconnue/défaillance mécanique
cylindre n° 6
Etat de relais de bougie de
préchauffage
Tension élevée de relais de bougie de
préchauffage
Tension faible de relais de bougie de
préchauffage
307/315
Recalibrage des injecteurs
requis
Recalibrage des injecteurs
requis
677
39
PID
PPID
FMI
3
3
4
5
678
41
3
4
679
723
42
342
2
11
12
729
70
3
5
810
2
861
861
3
4
898
9
970
6
2
31
971
31
1069
Perkins
SID
Volvo
CID
John Deere
SPN
Description
Commentaire
Etat de relais de démarrage
Court-circuit valeur haute de commande
de relais de démarrage
Court-circuit valeur basse de commande
de relais de démarrage
Circuit de commande de relais de
démarrage ouvert
Alimentation 8 V
Alimentation 8 Vcc ACM ouverte/en
court-circuit vers B+
Alimentation 8 Vcc ACM ouverte/en
court-circuit à la masse
Capteur de régulation du control de
pression de l'injection
Capteur de régime secondaire
Données de capteur de régime moteur
secondaire intermittentes
Perte de signal de capteur de régime
moteur secondaire
Perte de signal/défaillance de capteur
Signal
de
réchauffeur
d'air
d'admission/détection
de
préchauffage
Signal haut de réchauffeur d'air
d'admission
Signal
bas
de
réchauffeur
d'air
d'admission
Vitesse du véhicule
Bruit d'entrée de vitesse calculée du Impossible avec application
véhicule
groupe électrogène
Etat de sortie de diagnostic
Sortie de diagnostic ouverte/en courtcircuit vers B+
Sortie de diagnostic en court-circuit à la
masse
Etat d'accélérateur CAN
Valeur de vitesse absente ou non valide
Etat de contact d'arrêt de moteur
auxiliaire EMS
Signal non valide de contact d'arrêt de
Non utilisé
moteur auxiliaire
Contact d'arrêt de moteur auxiliaire actif
Etat de contact de détarage de moteur
externe
Contact de détarage de moteur externe
Non utilisé
actif
Etat de dimension des pneumatiques
2
Erreur de dimension des pneus
9
Dimensions de pneus non valide
31
Erreur de dimension des pneus
308/315
Impossible avec application
groupe électrogène
PID
PPID
FMI
Commentaire
2
3
Courant d'électrovanne de pompe élevé
Injection DE10
5
Circuit d'électrovanne de pompe ouvert
Court-circuit grave d'électrovanne de
pompe
Fermeture de vanne de commande de
pompe non détectée
Court-circuit modéré d'électrovanne de
pompe
Temps de descente de courant de
pompe non valide
Etat
du
régulateur
de pompe
d'injection de carburant
Tentative d'alimentation en carburant
sans commande
Tension d'alimentation de pompe hors
limite
Erreur d'auto-test de pompe
Erreur de communication détectée de
pompe
Protection moteur déclenchée par pompe
Injection DE10
5
6
12
1076
0
1
6
7
10
13
1077
7
11
12
19
31
1078
7
11
31
232
3
4
1080
Description
Pompe d'alimentation du circuit de
carburant
Impédance élevée aux bornes de la
pompe ou circuit ouvert
Bobine de la pompe en court-circuit sur
la masse
Pompe défectueuse
Etat de pompe d'injection de
carburant
Fermeture trop longue de vanne de
Injection DE10
commande de pompe
Fermeture trop courte de vanne de
Injection DE10
commande de pompe
Pompe détectée comme défectueuse
Injection VP44
1075
1079
Perkins
SID
Volvo
CID
John Deere
SPN
211
3
4
1109
Injection DE10
Injection DE10
Injection DE10
Etat de calage de pompe/ECU
Calage
pompe/ECU
légèrement
désynchronisé
Vitesse
de
calage
pompe/ECU
désynchronisée
Calage
pompe/ECU
fortement
désynchronisé
Tension d'alimentation de capteur Référence d'accélérateur
(+5 V)
analogique
Tension élevée d'alimentation de capteur > 5,5 V
Tension faible d'alimentation de capteur
< 4,44 V
Tension d'alimentation de capteur (pression d'huile, temp. liquide
de refroidissement, pression de carburant)/alimentation de capteur
+5 V 2
Tension élevée d'alimentation de capteur > 5,5 V
Tension faible d'alimentation de capteur
Etat de moteur/ECU
31
Injection DE10
Avertissement d'arrêt moteur
309/315
< 4,40 V
PID
PPID
FMI
1110
268
2
55
0
16
1172
3
4
1180
0
16
173
1239
96
1347
3
5
7
10
1348
5
10
1485
Commentaire
Arrêt du moteur
Vérifier les paramètres
1136
1184
Description
Etat du moteur
31
1111
Perkins
SID
Volvo
CID
John Deere
SPN
1485
5
2
3
1568
2
4
9
Défaut de paramètre programmé
Température d'ECU
Température de l'ECU extrêmement
élevée
Température de l'ECU moyennement
élevée
Température d'entrée du compresseur
du TGV
Tension d'entrée du capteur de
température élevée
Tension d'entrée du capteur de
température basse
Température d'entrée de la turbine du
TGV
Température de la turbine extrêmement
élevée
Température de la turbine moyennement
élevée
Capteur de température des gaz
d'échappement
Etat du système de pression du Rail
commun
Court-circuit sur V+
Court-circuit sur V-
Court-circuit sur V+
Court-circuit sur V-
Etat
de
vanne
de
Etat de vanne de commande de
commande de pompe n° 1
pompe
pour 6081HF070
Courant de vanne de commande de
pompe élevé
Erreur/défaut d'appariement de vanne de
commande de pompe
Erreur de commande de pression de rail
d'alimentation
Débit de carburant de vanne de
commande de pompe non détecté
Etat de vanne de commande pompe n° Pour
6081HF070
2
uniquement
Erreur/défaut d'appariement de vanne de
commande de pompe n° 2
Débit de carburant de vanne de
commande de pompe n° 2 non détecté
Relais principal d'ECU de
Etat de relais de puissance de pompe
Volvo EMS/EDC
Défaut de relais de puissance de pompe
Court-circuit valeur haute de
relais principal d'ECU
Sélection de courbe de couple
Sélection de courbe de couple non valide
Tension d'entrée élevée de courbe de
couple
Absence de sélection de courbe de
couple
310/315
PID
PPID
FMI
1569
Description
Commentaire
Etat d'alimentation en carburant
31
1639
Détarage carburant
Vitesse ventilateur
1
Vitesse ventilateur nulle ou absente
2
Signal de vitesse de ventilateur erratique
Vitesse ventilateur supérieure de plus de
300 tr/min par rapport à sa consigne
pendant au moins 180s
Vitesse ventilateur inférieure de plus de
300 tr/min par rapport à sa consigne
pendant au moins 180s
Etat d'ECU
16
18
2000
6
Absence d'ID de véhicule
13
0
Violation de la sécurité
Température d'air en sortie de
refroidisseur d'air
Température d'air extrêmement élevée
3
Tension d'entrée du capteur élevée
Court-circuit sur le V+
Court-circuit sur le V-
2630
4
Tension d'entrée du capteur basse
15
Température d'air élevée
16
Température d'air moyennement élevée
2
Débit de l'EGR calculé non valide
Débit de l'EGR calculé légèrement
élevée
Débit de l'EGR calculé légèrement faible
Température d'air en sortie du
compresseur du turbo
Température en sortie du compresseur
moyennement élevée
Statuts de la vanne EGR
2659
Niveau de débit de la vanne EGR
15
17
2790
16
2791
Perkins
SID
Volvo
CID
John Deere
SPN
19
2
13
Signal de position de la vanne non valide
Tension d'entrée du capteur de position
Court-circuit sur le V+
élevée
Tension d'entrée du capteur de position
Court-circuit sur le Vbasse
Incapacité de la vanne EGR d'atteindre la
position attendue
La vanne EGR est hors calibration
31
Erreur de position de la vanne EGR
3
4
7
2795
7
Position de l'actionneur du TGV
L'actionneur ne répond pas ou n'est pas
dans la position attendue
311/315
PID
PPID
FMI
3509
3
3510
3
3511
3
3512
3
3513
3
52019
2
52019
4
52019
5
Perkins
SID
Volvo
CID
John Deere
SPN
Description
Commentaire
Tension d'alimentation commune des
capteurs, sortie #1
Tension d'alimentation du capteur trop
élevée
Tension d'alimentation du capteur en
court-circuit sur une masse
Tension d'alimentation commune des
capteurs, sortie #2
Tension d'alimentation du capteur trop
élevée
Tension d'alimentation du capteur en
court-circuit sur une masse
Tension d'alimentation commune des
capteurs, sortie #3
Tension d'alimentation du capteur trop
élevée
Tension d'alimentation du capteur en
court-circuit sur une masse
Tension d'alimentation commune des
capteurs, sortie #4
Tension d'alimentation du capteur trop
élevée
Tension d'alimentation du capteur en
court-circuit sur une masse
Tension d'alimentation commune des
capteurs, sortie #5
Tension d'alimentation du capteur trop
élevée
Tension d'alimentation du capteur en
court-circuit sur une masse
8
Etat de refroidissement du piston
4
Etat de l'entrée
démarrage
6
Demande d'arrêt sur CIU
312/315
de
demande
de
Supérieure à +5Volt
Supérieure à +5Volt
Supérieure à +5Volt
Supérieure à +5Volt
Supérieure à +5Volt
SAE J1939-73 : mars 2004
FMI et description
FMI=0—DONNÉES VALIDES MAIS AU-DESSUS DE LA PLAGE DE FONCTIONNEMENT NORMALE - NIVEAU DE GRAVITÉ
MAXIMAL
Les informations de communication du signal figurent dans une plage acceptable et valide, mais les conditions de fonctionnement réel
dépassent ce que les limites de gravité maximale prédéfinies considéreraient comme normal pour cette mesure spécifique des
conditions de fonctionnement réel (Région e de la définition de plage du signal). La diffusion des valeurs de données continue
normalement.
FMI=1—DONNÉES VALIDES MAIS AU-DESSOUS DE LA PLAGE DE FONCTIONNEMENT NORMALE - NIVEAU DE GRAVITÉ
MAXIMAL
Les informations de communication du signal figurent dans une plage acceptable et valide, mais les conditions de fonctionnement réel
sont en deçà de ce que les limites de gravité minimale prédéfinies considéreraient comme normal pour cette mesure spécifique des
conditions
de
fonctionnement
réel
(Région
e
de
la
définition
de
plage
du
signal).
La diffusion des valeurs de données continue normalement.
FMI=2—DONNÉES ERRATIQUES, INTERMITTENTES OU INCORRECTES
Les données erratiques ou intermittentes incluent toutes les mesures qui changent à un rythme considéré comme impossible dans les
conditions du fonctionnement réel et sont probablement provoquées par un fonctionnement inapproprié de l'équipement de mesure ou
par sa connexion au module. La diffusion des valeurs de données est remplacée par la valeur de code d'erreur.
Les données incorrectes incluent toutes les données non reçues ainsi que celles correspondant exclusivement aux situations traitées
par les FMI 3, 4, 5 et 6. Les données peuvent aussi être considérées comme incorrectes si elles sont incohérentes avec d'autres
informations collectées ou connues sur le système.
FMI=3—TENSION SUPÉRIEURE À LA NORMALE, OU EN COURT-CIRCUIT À LA VALEUR HAUTE
a. Un signal de tension, des données ou autre sont supérieurs aux limites prédéfinies de la plage (Région e de la définition de plage
du signal). La diffusion des valeurs de données est remplacée par la valeur de code d'erreur.
b. Tout signal externe vers un module de commande électronique dont la tension demeure élevée alors que le module commande
une valeur de tension faible. La diffusion des valeurs de données est remplacée par la valeur de code d'erreur.
FMI=4—TENSION INFÉRIEURE À LA NORMALE, OU EN COURT-CIRCUIT À LA VALEUR BASSE
a. Un signal de tension, des données ou autre sont inférieurs aux limites prédéfinies de la plage (Région e de la définition de plage du
signal). La diffusion des valeurs de données est remplacée par la valeur de code d'erreur.
b. Tout signal externe vers un module de commande électronique dont la tension demeure faible alors que le module commande une
valeur de tension élevée. La diffusion des valeurs de données est remplacée par la valeur de code d'erreur.
FMI=5—COURANT INFÉRIEUR À LA NORMALE OU CIRCUIT OUVERT
a. Un signal d'intensité, des données ou autre sont inférieurs aux limites prédéfinies de la plage (Région e de la définition de plage du
signal). La diffusion des valeurs de données est remplacée par la valeur de code d'erreur.
b. Tout signal externe vers un module de commande électronique dont l'intensité reste nulle alors que le module commande une
valeur d'intensité non nulle. La diffusion des valeurs de données est remplacée par la valeur de code d'erreur.
FMI=6—COURANT SUPÉRIEUR À LA NORMALE OU COURT-CIRCUIT À LA MASSE
a.
Un signal d'intensité, des données ou autre sont supérieurs aux limites prédéfinies de la plage (Région e de la définition de
plage du signal). La diffusion des valeurs de données est remplacée par la valeur de code d'erreur.
b.
Tout signal externe vers un module de commande électronique dont l'intensité reste présente alors que le module commande
une intensité nulle. La diffusion des valeurs de données est remplacée par la valeur de code d'erreur.
FMI=7—SYSTÈME MÉCANIQUE SANS RÉPONSE OU DÉRÉGLÉ
Tout défaut détecté à la suite d'un réglage mécanique inapproprié ou d'une réponse ou action inadaptée d'un système mécanique qui,
d'une manière raisonnablement sûre, n'est pas provoquée par une défaillance de l'électronique ou d'un système électrique. Ce type de
défaut peut être ou ne pas être directement associé à la valeur des informations de diffusion générales.
313/315
FMI=8—FRÉQUENCE OU LARGEUR OU PÉRIODE D'IMPULSION ANORMALE
À considérer dans les cas de FMI 4 et 5. Toute fréquence ou tout signal à modulation de largeur d'impulsion (PWM) qui est en dehors
des limites prédéfinies de la plage du signal pour la fréquence ou le cycle de service (en dehors de la Région b de définition du signal).
De même, si le signal est une sortie de MCE, ou tout signal dont la fréquence ou le cycle de service n'est pas cohérent avec le signal
émis. La diffusion des valeurs de données est remplacée par la valeur de code d'erreur.
FMI=9—FRÉQUENCE DE MISE À JOUR ANORMALE
Toute défaillance détectée lorsque la réception des données via la liaison de données ou l'entrée d'un actionneur ou capteur intelligent
ne respecte pas la périodicité de mise à jour escomptée ou exigée par le module de commande électronique (en dehors de la Région c
de la définition de plage du signal). De même, toute erreur faisant en sorte que le MCE n'envoie pas d'informations selon la périodicité
exigée par le système. Ce type de défaut peut être ou ne pas être directement associé à la valeur des informations de diffusion
générales.
FMI=10—FRÉQUENCE DE CHANGEMENT ANORMALE
Toutes les données, exceptées les anomalies traitées par le FMI 2, qui sont considérées comme valides, mais dont le contenu change
selon une fréquence en dehors des limites prédéfinies de périodicité des changements pour un système fonctionnant de manière
appropriée (en dehors de la Région c de la définition de plage du signal). La diffusion des valeurs de données continue normalement.
FMI=11—CAUSE RACINE NON CONNUE
Une défaillance a été détectée dans un sous-système particulier, mais la nature exacte du défaut n'est pas connue. La diffusion des
valeurs de données est remplacée par la valeur de code d'erreur.
FMI=12—DISPOSITIF OU COMPOSANT INTELLIGENT DÉFECTUEUX
Les procédures de diagnostic internes ont déterminé que la défaillance nécessite le remplacement de l'ECU, lequel désigne ici l'unité
fournie incluant un microprocesseur et ses composants et circuits associés. Il est possible de partir du principe que le sous-système de
communications n'est pas le composant défaillant et le fabricant a déterminé qu'il n'existe pas de composant dépannable plus petit que
l'ECU concerné par la défaillance. La diffusion des valeurs de données est, le cas échéant, remplacée par la valeur de code d'erreur,
car il peut y avoir ou ne pas y avoir diffusion dans ce cas. Cette erreur doit inclure tous les codes de panne de contrôleur internes non
provoqués par des connexions ou des systèmes externes au contrôleur.
FMI=13—HORS PLAGE DE CALIBRAGE
Une défaillance identifiable comme étant la conséquence d'un calibrage inapproprié. Ce peut être le cas d'un sous-système
déterminant que le calibrage utilisé par le contrôleur est obsolète. Il peut aussi s'agir du sous-système mécanique en dehors de la
plage de calibrage. Ce mode de défaillance n'est pas lié à la définition de plage du signal, contrairement à de nombreux FMI.
FMI=14—INSTRUCTIONS SPÉCIALES
Le FMI "Instructions spéciales" doit être utilisé lorsque le système embarqué peut circonscrire la défaillance à un petit nombre de
possibilités, mais qu'il ne peut pas identifier un point de défaillance unique. L'utilisation de ce FMI indique clairement au technicien
d'entretien qu'il doit prendre des mesures pour terminer le diagnostic spécifique et le fabricant a fourni des instructions en
conséquence. Il existe deux cas d'utilisation de cette procédure : 1. Pour les diagnostics liés aux émissions, lorsqu'il est impossible
d'établir la distinction entre un capteur hors plage et une valeur effective à la limite d'une région de diagnostic, et 2. Pour les SPN 611 à
615 plus anciens, lorsque le problème consiste à déterminer quel circuit parmi plusieurs (pouvant être en interaction) nécessite une
réparation.
Les SPN 611 à 615 sont définis comme des "codes de diagnostic système" et servent à identifier les défaillances ne pouvant pas être
rattachées à un composant remplaçable spécifique. L'isolation du défaut de sous-système spécifique constitue l'objectif de tout
système de diagnostic mais, pour diverses raisons, cet objectif n'est pas toujours réalisable. Ces SPN offrent une certaine souplesse
au fabricant concernant la communication d'informations de diagnostic non spécifiques aux composants. Comme les SPN 611-615
utilisent le format SPN/FMI standard, ils permettent le recours à des outils de diagnostic standard, à des tableaux de bord
électroniques, à des systèmes de satellite et à d'autres équipements sophistiqués qui analysent des groupes de paramètres au format
SPN/FMI. Comme les codes définis par le fabricant ne sont pas souhaitables en termes de normalisation, le recours à ces codes doit
être réservé aux cas où la communication d'informations de diagnostic en tant que mode de défaillance de composant spécifique n'est
pas envisageable.
Les raisons possibles suivantes peuvent nécessiter l'utilisation d'un code de diagnostic système :
1. le coût de l'isolation du défaut d'un composant spécifique n'est pas justifié,
2. de nouveaux concepts sont développés dans les diagnostics totaux des véhicules ou
3. de nouvelles stratégies de diagnostic non spécifiques à des composants sont élaborées.
Comme les SPN 611-615 sont définis par le fabricant et ne sont pas spécifiques aux composants, les FMI 0 à 13 et 15 à 31 ne sont
pas pertinents. Par conséquent, le FMI 14, "Instructions spéciales" est utilisé. L'objectif est de renvoyer le personnel d'entretien au
manuel de dépannage du fabricant pour plus d'informations sur le code de diagnostic particulier. Ce mode de défaillance n'est pas lié à
la définition de plage du signal, contrairement à de nombreux FMI. Ce type de défaut peut être ou ne pas être directement associé à la
valeur des informations de diffusion générales.
314/315
FMI=15—DONNÉES VALIDES MAIS AU-DESSUS DE LA PLAGE DE FONCTIONNEMENT NORMALE - NIVEAU DE GRAVITÉ
MINIMAL
Les informations de communication du signal figurent dans une plage acceptable et valide, mais les conditions de fonctionnement réel
dépassent ce que les limites de gravité minimale prédéfinies considéreraient comme normal pour cette mesure spécifique des
conditions de fonctionnement réel (Région i de la définition de plage du signal). La diffusion des valeurs de données continue
normalement.
FMI=16—DONNÉES VALIDES MAIS AU-DESSUS DE LA PLAGE DE FONCTIONNEMENT NORMALE - NIVEAU DE GRAVITÉ
MOYEN
Les informations de communication du signal figurent dans une plage acceptable et valide, mais les conditions de fonctionnement réel
dépassent ce que les limites de gravité moyenne prédéfinies considéreraient comme normal pour cette mesure spécifique des
conditions de fonctionnement réel (Région k de la définition de plage du signal). La diffusion des valeurs de données continue
normalement.
FMI=17—DONNÉES VALIDES MAIS AU-DESSOUS DE LA PLAGE DE FONCTIONNEMENT NORMALE - NIVEAU DE GRAVITÉ
MINIMAL
Les informations de communication du signal figurent dans une plage acceptable et valide, mais les conditions de fonctionnement réel
sont en deçà de ce que les limites de gravité minimale prédéfinies considéreraient comme normal pour cette mesure spécifique des
conditions de fonctionnement réel (Région h de la définition de plage du signal). La diffusion des valeurs de données continue
normalement.
FMI=18—DONNÉES VALIDES MAIS AU-DESSOUS DE LA PLAGE DE FONCTIONNEMENT NORMALE - NIVEAU DE GRAVITÉ
MOYEN
Les informations de communication du signal figurent dans une plage acceptable et valide, mais les conditions de fonctionnement réel
sont en deçà de ce que les limites de gravité moyenne prédéfinies considéreraient comme normal pour cette mesure spécifique des
conditions de fonctionnement réel (Région j de la définition de plage du signal). La diffusion des valeurs de données continue
normalement.
FMI=19—DONNÉES RÉSEAU REÇUES EN ERREUR
Toute défaillance détectée lorsque les données reçues via le réseau sont remplacées par la valeur de code d'erreur
(à savoir, FE16, voir J1939-71). Ce type de défaillance est associé aux données réseau reçues. Le composant utilisé pour mesurer le
signal de fonctionnement réel est connecté directement au module envoyant les données sur le réseau et non au module recevant les
données via le réseau. Le FMI est applicable aux Régions f et g de la définition de plage du signal. Ce type de défaut peut être ou ne
pas être directement associé à la valeur des informations de diffusion générales.
FMI=20-30—RÉSERVÉ POUR AFFECTATION SAE
FMI=31—CONDITION EXISTANTE
Sert à indiquer que la condition identifiée par le SPN est présente lorsqu'il n'existe plus de FMI applicable ou lorsque le nom de SPN
signalé indique le composant et un mode de défaillance non standard. Ce type de défaut peut être ou ne pas être directement associé
à la valeur des informations de diffusion générales. Ce FMI signifie "non disponible" lorsque le SPN associé est également "non
disponible", par exemple lorsque le reste du paquet est rempli de valeurs 1 après la transmission de toutes les données.
315/315
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement