La Lettre d`information du SIPPT

La Lettre d`information du SIPPT
Numéro 31 – mars 2012
La Lettre d'information du SIPPT
A
Accttuuaalliittééss
Réfrigérateurs, congélateurs et appareils combinés, machines à laver le linge domestiques, sèche‐linge à tambour lavants‐séchants domestiques combinée, lave‐vaisselle domestique, lampe domestique, climatiseurs électriques, fours électriques. Ce n'est pas une liste à la Prévert : tous ont en commun une étiquette imposée par la Directive‐cadre 92/75/CEE « Etiquetage énergétique ». Cette directive‐cadre a été révisée récemment par la Directive‐cadre 2010/30/UE transposée en droit belge par l'arrêté royal du 13 août 2011. Concrètement, de nouvelles étiquettes plus complètes apparaitront sur les appareils en magasin pour encore mieux vous informer. En outre, la nouvelle directive‐cadre ne concerne plus seulement les produits utilisateurs d’énergie : elle s’étend aux produits liés à l’énergie (ex. double‐
vitrages, isolants thermiques). L’étiquette a été entièrement renouvelée par l’introduction de symboles graphiques à la place des éléments linguistiques (pour être comprise partout) et par l’ajout de 3 classes supplémentaires A+, A++ et A+++ pour tous les appareils (auparavant, seuls les appareils de réfrigération pouvaient être A+ ou A++). Les flèches de couleur restent, le vert foncé indiquant la classe la plus performante. Le rouge seul peut être multiplié, l’échelle peut être révisée lorsqu’une proportion importante de produits sur le marché intérieur atteint les 2 classes supérieures et que des économies supplémentaires peuvent être réalisées. Plus d'infos sur le site du SPF Economie LLee ppooiinntt ssuurr ......
La consignation de sécurité Pour l'entretien, certains équipements de travail, même à l'arrêt peuvent se révéler dangereux par un redémarrage inopiné de la machine p.e. si les sources d'énergie de la machine n'ont pas été neutralisées. Pour tous les équipements présents sur le lieu de travail, il convient d'établir des mesures de sécurité adéquates. Parmi ces mesures, on retrouve ainsi la procédure de consignation. Afin d'établir les risques et les moyens d'y obvier, plusieurs documents doivent être consultés : 



manuel d'utilisation, manuel d'entretien, consignes de sécurité, dossier d'intervention ultérieure (dans le cas des installations fixes). Ces documents doivent évidemment être rédigés dans la langue usuelle de l'utilisateur pour une parfaite compréhension. Avant d'intervenir sur une machine, il est donc essentiel de s'assurer de sa mise à l'arrêt complète. Cette procédure, appelée consignation (ou lock‐out), permet de travailler en évitant les redémarrages inopinés. La consignation peut se décomposer en une succession de phases :  Identification de la machine, de son fonctionnement, des risques, des alimentations et énergies;  Consultation des diverses personnes impliquées par la mise à l'arrêt qui doivent en préciser ses spécificités mais également des symptômes de dysfonctionnement durant son exploitation précédent l'intervention;  Arrêt selon la procédure définie, par séparation de la machine de sa source d'alimentation (par exemple par coupure de l'alimentation électrique au niveau du sectionneur correspondant);  Vérification de l'absence de l'alimentation mais également de la présence d'une énergie résiduelle. Cette énergie résiduelle peut être de plusieurs ordres (circuits sous pression hydraulique ou pneumatique, systèmes mécaniques mettant en œuvre un contrepoids ou un ressort, dispositifs thermiques par point chaud résiduel par exemple, ...);  Sécurisation de l'intervention grâce à un cadenas ou autre dispositif pour empêcher les remises en route par une personne non informée de l'intervention en cours et vérification de l'efficacité du verrouillage.  Signaler par un panneau indicateur et éventuellement, selon les cas, compléter ce dispositif de consignation par une étiquette afin d'identifier la personne qui intervient;  Veiller à la mise à la terre si requise par le fabriquant, cette mise à la terre devant être complétée par la mise en court‐circuit dans certains cas où la présence de condensateurs et de tensions induites (dues à une grande longueur de câble ou d'un retour de la tension) peut se révéler possible. Cette étape ne peut se réaliser que par une personne habilitée (BA4 ou BA5) selon le type d'installation électrique ou l'intervention a lieu;  Préparation de l'intervention (lavage, neutralisation, inertage, ...). Ces mesures s'appliquent bien évidemment également aux équipements asservis à d'autres installations (exemples : exutoires ou extracteurs de fumées si asservis à la détection incendie) ou télé‐pilotés (exemple : groupes de pulsion). Dans ce cas, il importe de s'assurer également d'un verrouillage local. La procédure de déconsignation et de remise en ordre doit suivre scrupuleusement une procédure définie qui tiendra compte des prescriptions de sécurité du fabriquant mais également d'informations préalables des autres travailleurs concernés. Le technicien qui coupe l’installation sera le seul habilité à la réalimenter. Plus d'infos sur le site de l'INRS (brochure de 32pages au format Pdf) D
Deerrnniieerr rraappppeell -- R
Raappppoorrtt aannnnuueell
Exercice 2011 ‐ SPF Emploi, Travail et Concertation sociale Chaque employeur doit transmettre le modèle complété de rapport annuel, signé par lui‐même et par le chef du service de prévention, avant er
le 1 avril 2012 aux directions régionales de la Direction générale du Contrôle du bien‐être au travail. Pour rappel, ce document concerne également l'ensemble des établissements scolaires qui doivent le rentrer pour la date précitée. Page 1
Colophon
Rédacteur en chef : Pierre Collard, Ing. Directeur du Service interne pour la Prévention et la Protection au Travail (SIPPT)
A participé à ce numéro : Olivier Delzenne (Olivier.Delzenne@cfwb.be)
Secrétariat : Isabelle Pottier (Isabelle.Pottier@cfwb.be) – Coordination, maquette et publication : Olivier Delzenne (sippt@cfwb.be)
Numéro 31 – mars 2012
P
Puubblliiccaattiioonnss.
SPF Economie ‐ Escalade sur structures artificielles d’escalade
Dans le cadre de l'organisation des divertissements actifs, le SPF Economie a publié il y a peu un guide concernant l'escalade sur structures artificielles d’escalade (SAE). La brochure énonce les objectifs généraux, la base légale sur laquelle se fondent les recommandations, l'application du plan par étape pour effectuer l'analyse de risques dans le cas spécifique d'un mur d'escalade artificiel. Les chapitres 4 à 6 contiennent quelques recommandations concernant les mesures spécifiques conseillées pour garantir la sécurité lors d’une activité d'escalade. In fine, cette brochure expose également les directives spécifiques pour la gestion des risques et analyse liées à l'escalade pratiquée sur des structures artificielles. Il est conseillé de lire les brochures générales « Analyse des risques & Gestion des risques. Organisation de divertissements actifs » et «
Modèle de scénario pour l’organisation d’activités et d’événements sportifs » qui décrivent le cadre général des divertissements actifs. Ces brochures sont accessibles depuis les liens ci‐dessous.
SPF Economie ‐ Brochure à télécharger (Format ) : Guide de sécurité ‐ Escalade sur structures artificielles d’escalade (SAE) SPF Economie ‐ Brochure à télécharger (Format ) : Analyse des risques & Gestion des risques. Organisation de divertissements actifs SPF Economie ‐ Brochure à télécharger (Format ) : Modèle de scénario pour l’organisation d’activités et d’événements sportifs SPF Economie ‐ Produits de construction CE
La première partie reprend les principes généraux du Règlement, différentes notions, les obligations de chacun et explique le marquage CE. La deuxième partie s'adresse plus particulièrement aux fabricants. Elle aborde les étapes pour établir la déclaration des performances et apposer le marquage CE. La troisième partie énumère différents aspects pratiques permettant de guider les choix des entrepreneurs, prescripteurs de cahiers des charges et architectes. La quatrième et dernière partie aborde les adaptations prévues de la législation belge. SPF Economie ‐ Brochure à télécharger (Format ) : Quoi de neuf pour la commercialisation des produits de construction ? Commission européenne ‐ Le marquage CE pour le consommateur Apposé sur plusieurs catégories de produits, le marquage CE fait partie de notre vie quotidienne, que nous recherchions un ordinateur ou des jouets. Si vous ne vous êtes jamais demandé ce que représente ce marquage et pourquoi celui‐ci figure sur certains produits, la Commission européenne a réalisé un site pour répondre à vos questions.
Plus d'infos sur le site de la Commission européenne
NBN – Bureau de normalisation
Le Bureau de normalisation vous invite à découvrir le dernier numéro de sa revue qui est disponible en ligne. Son sommaire et les articles sont accessibles ici. C
Clliinn dd’’œ
œiill ;;--)). Y a une erreur ! Si si ... A l’occasion de BATIBOUW, le SPF Economie publie une nouvelle brochure intitulée «Quoi de neuf pour la commercialisation des produits de construction ? » détaillant l’impact du nouveau Règlement européen EU 305/2011 sur la commercialisation des produits de construction. Les produits de construction représentent un marché de produits intermédiaires très diversifiés destinés à être incorporés notamment dans les bâtiments, les ponts et les chaussées. On y retrouve des familles de produits aussi disparates que les briques, les éléments en béton, les polymères, les tuiles, les mosaïques, les poutres, les portes, les fenêtres ou encore les appareils sanitaires. Ce nouveau Règlement a été publié en avril 2011. Il vise principalement à améliorer la libre circulation de tous ces produits dans le marché intérieur. Cette brochure a pour objectif d’apporter des éléments d’information fiables et compréhensibles par tous les acteurs de la filière "construction". Chacun pourra dès lors mesurer les évolutions résultant de la publication de ce nouveau Règlement. Vous aurez bien sûr trouvé l'erreur : l'usage des ascenseurs est évidemment interdit en cas d'évacuation et d'incendie et seules les voies d'évacuation doivent être empruntées en suivant les pictogrammes : Besoin d'une piqûre de rappel ? Suivez ce lien ... Page 2 Nous vous souhaitons une excellente découverte de notre site www.sippt.cfwb.be 
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising