RESISTRON - ropex.de

RESISTRON - ropex.de
RESISTRON
RES-420
F
Manuel
version courte
12.3.05
Cette notice abrégée contient la mise en service et installation du régulateur.
Industrie-Elektronik GmbH
Tel: +49/(0)7142/7776-0
E-Mail: info@ropex.de
Gansäcker 21
Fax: +49/(0)7142/7776-19
Internet: www.ropex.de
D-74321-Bietigheim-Bissingen (RFA)
Sous réserves de modifications techniques
Table des matières
1
Consigne de sécurité et avertissement . . . 3
Mise en service et fonctionnement . . . . . 15
1.1
Utilisation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3
5.1
Appareil - vue de face . . . . . . . . . . . . 15
1.2
Conducteur chauffant . . . . . . . . . . . . . 3
5.2
Appareil - vue arrière . . . . . . . . . . . . . 15
1.3
Transformateur d’impulsions . . . . . . . . 3
5.3
Configuration de l’appareil . . . . . . . . . 15
1.4
Transformateur d’intensité PEX-W2 . . 4
5.4
Conducteur chauffant . . . . . . . . . . . . 17
1.5
Filtre de déparasitage . . . . . . . . . . . . . 4
5.5
Prescriptions de mise en service . . . . 18
1.6
Conditions de garantie
1.7
Normes / marquage CE . . . . . . . . . . . . 4
............ 4
2
Caractéristiques techniques
3
Dimensions/logement d’armoire électrique
7
4
5
6
........... 5
Montage et Installation . . . . . . . . . . . . . . . . 8
6.1
Eléments d’affichage/commandes . . . 20
6.2
Ecran d’affichage . . . . . . . . . . . . . . . . 20
6.3
Navigation dans le menu . . . . . . . . . . 22
6.4
Structure du menu . . . . . . . . . . . . . . . 24
4.1
Prescriptions d’installation . . . . . . . . . . 8
Surveillance du système/
Edition des messages d’alarme . . . . . . . . 24
4.2
Directives de montage . . . . . . . . . . . . . 9
7.1
Messages d’erreur . . . . . . . . . . . . . . . 25
4.3
Branchement au secteur . . . . . . . . . . 10
7.2
Domaines et causes d’erreurs . . . . . . 27
4.4
Filtre de déparasitage . . . . . . . . . . . . 11
8
Maintenance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28
4.5
Transformateur d’intensité PEX-W2 . 12
9
Indice
4.6
Schéma électrique (standard) . . . . . . 13
4.7
Schéma électrique avec connexion
booster . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14
Page 2
7
Fonctions de l’appareil . . . . . . . . . . . . . . . 20
RES-420
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29
Consigne de sécurité et avertissement
1
Consigne de sécurité et avertissement
Ce Régulateur RESISTRON a été produit conformément à DIN EN 61010-1 et a subi de nombreux contrôles au cours de sa fabrication - dans le cadre de
l’Assurance Qualité.
L’appareil a quitté l’usine en parfait état.
Les remarques et avertissements contenus dans le
présent manuel d’utilisation sont à respecter pour
assurer un fonctionnement sans risques.
Cet appareil peut être utilisé sans diminution de sa
sûreté fonctionnelle pour autant que soient respectées
les conditions précisées dans les «Caractéristiques
techniques». Cet appareil ne doit être installé et entretenu que par un personnel spécialement formé et mis
au courant des risques et dispositions en matière de
garantie susceptibles de découler de telles opérations.
1.1
Utilisation
Le Régulateur RESISTRON ne doit être utilisé que
pour le chauffage et la régulation des conducteurs
chauffants présentant précisément les caractéristiques
requises, et ce, dans l’observation des prescriptions,
recommandations et avertissements contenus dans
cette notice.
En cas de non-respect de ces conditions ou
d’un usage non conforme, il y a risque d’une
atteinte à la sécurité fonctionnelle et d’une surchauffe des conducteurs chauffants, conducteurs
électriques etc. Ceci étant alors effectué sous la
responsabilité propre de l’utilisateur.
!
1.2
Conducteur chauffant
L’une des conditions essentielles au bon fonctionnement et à la sécurité du système est l’emploi de conducteurs chauffants présentant les caractéristiques
appropriées.
Le coefficient de température doit être indiqué comme
suit:
–4 –1
TCR = 10x10 K
p.e. Alloy-20:
TCR = 1100ppm/K
NOREX:
TCR = 3500ppm/K
Le réglage ou le codage du Régulateur RESISTRON
doit se faire en fonction du coefficient de température
du conducteur chauffant utilisé.
Utiliser de mauvais alliages possédant des
coefficients de température trop bas ou mal
coder le Régulateur RESISTRON conduisent à une
surchauffe et donc à la fonte du conducteur chauffant!
!
Il conviendra d’avoir recours à un marquage des connexions, des longueurs etc. appropriées de manière à
permettre une parfaite identification des résistances
chauffantes d’origine.
1.3
Transformateur d’impulsions
L’utilisation d’un transformateur d’impulsions adapté
est nécessaire au bon fonctionnement du circuit de
régulation. Le transformateur doit être conforme à la
norme VDE 0570/EN 61558 (transformateur de séparation avec isolation renforcée) et se présenter sous la
forme d’une construction à chambre unique. Lors de
son montage, il faudra prévoir, en respect des directives d’installation et de montage du pays d’implantation, une protection suffisante contre le contact accidentel. D’autre part, il y a lieu d’empêcher toute
possibilité de contact avec l’eau, les solutions de nettoyage et les liquides conducteurs avec le transformateur.
Un mauvais montage ou une mauvaise installation du transformateur d’impulsions représente un risque pour la sécurité électrique.
!
Afin que le Régulateur RESISTRON
fonctionne sans problème, la résistance du
conducteur chauffant utilisé doit avoir un coefficient de température minimum positif.
!
RES-420
Page 3
Consigne de sécurité et avertissement
1.4
Transformateur d’intensité
PEX-W2
Les demandes en garantie doivent être examinées par
ROPEX.
Le transformateur appartenant au Régulateur RESISTRON fait partie du système de régulation.
Pour éviter tout dysfonctionnement, utiliser
uniquement le transformateur d’origine
ROPEX PEX-W2.
!
Le transformateur ne doit être mis en fonctionnement
que lorsqu’il est correctement branché au Régulateur
RESISTRON (voir chapitre «Mise en service»). On
trouvera toutes les indications à respecter concernant
la sécurité au chapitre «Mise sous tension». Afin d’augmenter encore la sécurité de fonctionnement, il est possible d’utiliser des modules externes de sécurité. Ceuxci ne font pas partie du système standard de régulation
et sont décrits dans des notices spécifiques.
1.5
Filtre de déparasitage
Pour répondre aux normes et directives indiquées au
chap. 1.7 „Normes / marquage CE“, page 4, il est obligatoire d’utiliser un filtre de déparasitage ROPEX d’origine. Son installation et son branchement doivent se
faire en respect des indications du chapitre «Mise sous
tension» ou de la notice particulière à chaque filtre.
1.6
Conditions de garantie
Sont applicables ici les dispositions légales en matière
de droits et prestations de garantie pour une période de
12 mois à partir de la date de livraison.
Tous les appareils sont contrôlés et calibrés en usine.
Sont exclus de la garantie les appareils ayant subi des
dommages imputables à des connexions incorrectes,
des chutes, des surcharges électriques, l’usure naturelle, des manipulations défectueuses, un manque de
soins ou de précautions suffisantes ainsi que les
appareils ayant souffert de l’action de substances ou
d’un environnement chimique ou d’une surcharge
mécanique et ceux transformés par le client et dont le
marquage a été modifié, ou encore, les appareils modifiés ou ayant subi une tentative de réparation ou
d’incorporation d’éléments étrangers.
Page 4
1.7
Normes / marquage CE
Le régulateur objet de la présente description satisfait
aux normes, réglementations ou directives suivantes:
DIN EN 61010-1
(VDE 0411-1)
Sécurité des appareils électriques
de mesure, de commande, de régulation et de laboratoire (Directive
Basse Tension). Surtensions classe
III, degré d’encrassement 2, protection classe II.
DIN EN 60204-1
Equipement électrique de
machines (Directive Machines).
EN 50081-1
Emission de rayonnements électromagnétiques perturbateurs (CEM)
selon EN 55011, Taille.1, Cl.B
EN 50082-2
Résistance aux rayonnements
électromagnétiques (CEM) : ESD,
rayonnement HF, Burst, Surge.
La conformité à ces normes et directives n’est assurée
que lors de l’utilisation de pièces et d’accessoires d’origine ou de composants périphériques homologués par
ROPEX. Dans le cas contraire, il est impossible d’en
garantir le respect. Dans ce cas, l’exploitation du
système se fera sous la responsabilité propre de l’utilisateur.
Le marquage CE sur le régulateur confirme que
l’appareil est en soi conforme aux normes précitées.
Ce marquage ne signifie pas pour autant que
l’ensemble du système satisfasse dans une égale
mesure aux normes évoquées.
Il appartient au constructeur de la machine, ou à son
utilisateur, de vérifier l’ensemble du système installé,
câblé et en état d’être mis en service dans la machine,
quant à sa conformité à la Réglementation sur la sécurité et à la Directive CEM sur les rayonnements électromagnétiques (voir également chapitre «Mise sous tension»). ROPEX n’assume aucune garantie de
fonctionnement correct dans le cas de l’utilisation de
composants périphériques de provenance externe.
RES-420
Caractéristiques techniques
2
Caractéristiques techniques
Construction
Boîtier pour montage en armoire électrique
Dimensions (l x h): 144 x 72mm, prof.: 161mm (y compris bornes de connexion)
Tension du secteur
A partir d’année de fabrication janvier 2004:
version 115VAC: 115VAC -15%…120VAC +10% (corresp. à 98…132VAC)
version 230VAC: 230VAC -15%…240VAC +10% (corresp. à 196…264VAC)
version 400VAC: 400VAC -15%…415VAC +10% (corresp. à 340…456VAC)
Jusqu’à l’année de fabrication décembre 2003:
115VAC, 230VAC ou 400VAC, tolérance: +10% / -15%
Selon le modèle d’appareil
Fréquence du secteur
47…63Hz, adaptation automatique au sein de ces limites
Types de conducteur
chauffant et plages
de température
Il est possible de régler plages dans le menu de configuration:
coefficient de temp. 410ppm, 0…300°C (à partir de la revision de softw. 021)
coefficient de temp. 460ppm, 0…300°C (à partir de la revision de softw. 019)
coefficient de temp. 510ppm, 0…300°C (à partir de la revision de softw. 019)
coefficient de temp. 570ppm, 0…300°C (à partir de la revision de softw. 019)
coefficient de temp. 630ppm, 0…300°C (à partir de la revision de softw. 019)
coefficient de temp. 700ppm, 0…300°C (à partir de la revision de softw. 019)
coefficient de temp. 780ppm (p.e. Alloy L)
0…200°C, 0…300°C, 0…400°C, 0…500°C
(à partir de la revision de softw. 011)
coefficient de temp. 870ppm, 0…300°C (à partir de la revision de softw. 019)
coefficient de temp. 980ppm, 0…300°C (à partir de la revision de softw. 019)
coefficient de temp. 1100ppm (p.e. Alloy 20):
0…200°C, 0…300°C, 0…400°C, 0…500°C
coefficient de temp. 3500ppm (p.e. NOREX):
0…200°C, 0…300°C
Valeurs de consigne
A l’aide du menu de paramétrage du régulateur
Niveau logique
digital
bornes 3, 4
LOW (0V): 0…2VDC
HIGH (24VDC): 12…30VDC (consommation maxi. 6mA)
à séparation galvanique, protégé contre toute mauvaise polarité
Relais de l’alarme
bornes 5+6
Contacteur, sans potentiel, Umax = 50VDC, Imax = 0,2A
Courant de charge
maximum
(courant primaire du
transformateur
d’impulsions)
Imax = 5A (ED = 100%)
Imax = 25A (ED = 20%)
Affichage
Affichage LC (vert), 4 lignes, 20 caractères, ou:
affichage VF (bleu), 4 lignes, 20 caractères
Température ambiante
+5…+45°C
RES-420
Page 5
Caractéristiques techniques
Type de protection
face avant :
face arrière:
Montage
Montage dans un logement à l’intérieur d’une armoire électrique
avec (l x h) 138(+-0,2) x 68(+-0,2) mm
Fixation à agrafes.
Poids
env. 1,0kg (y compris les parties enfichables)
Matériau du boîtier
Plastique noir, type Noryl SE1 GFN2
Câbles de connexion
Type / sections
rigides ou flexibles; 0,2…2,5mm² (AWG 24…12)
par bornes enfichables
Page 6
IP42 (IP65 avec capot transparent, réf. 887000)
IP20
RES-420
Dimensions/logement d’armoire électrique
Dimensions/logement d’armoire électrique
72
144
138
Joint en
caoutchouc
Dimensions extérieurs
de l’avéole frontale
Découpure de table de commande
±0,2
x 68
±0,2
72
66
Agrafe de fixation
Table de commande
9
Bornes de
connexion
Cordon de raccordement
132
29
L’interrupteur
DIP U2, I2
136
Alvéole
frontale
144
3
RES-420
Page 7
Montage et Installation
4
Montage et Installation
ª voir également chap. 1 „Consigne de sécurité et
avertissement“, page 3.
Cet appareil ne doit être monté, installé et
! mis en marche que par un personnel spécialement formé et mis au courant des risques et dispositions en matière de garantie susceptibles de
découler de telles opérations.
4.1
Prescriptions d’installation
Le montage et l’installation du Régulateur RESISTRON
RES-420 s’effectuent de la manière suivante:
du réseau sera automatiquement reconnue par le
thermostat si elle est comprise entre 47Hz et 63Hz.
3. Montage du Régulateur RESISTRON dans le logement de l’armoire électrique. La fixation est réalisée
à l’aide de deux agrafes qui s’emboîtent sur les
côtés du boîtier du régulateur.
4. Le système sera câblé en respect des prescriptions
du chap. 4.3 „Branchement au secteur“, page 10,
chap. 4.6 „Schéma électrique (standard)“, page 13
et du rapport d’application ROPEX. Il faut de plus
respecter ce qui est indiqué au chap. 4.2 „Directives
de montage“, page 9.
vérifier
Vérifier que toutes les bornes de connexion
du système (y compris celles du bobinage du
transformateur d’impulsions) soient bien fixées.
2. N’utiliser qu’un Régulateur RESISTRON dont les
caractéristiques de tension d’alimentation notées
sur la plaque signalétique correspondent à celles
presentes dans le système / machine. La fréquence
5. Vérifier que le câblage respecte les directives
d’installation et de montage nationales et internationales.
1. Débrancher le système du secteur,
l’absence de courant éléctrique.
Page 8
!
RES-420
Montage et Installation
4.2
Directives de montage
Pas de
branchement
par fiches
Cuivrer les extrémités
du conducteur
Conducteur chauffant R= f (T)
Aucune
résistance
supplémentaire
dans le circuit
secondaire
F
section de
câble suffisante
Respecter
le nombre
de spires
A
Brancher le câble de
mesures UR directement
sur le conducteur
chauffant
transformateur
PEX-W2
U2(sec.)
Torsader
Câble de mesure
d'intensité IR
secteur
U1 (prim.)
Eviter les
longueurs de
câble
importantes
Filtre de déparasitage
LF-xx480
OPTION:
Système
d'affichage
de température
ATR-x
Transformateur
d'impulsion
Utiliser un transformateur
de dimensions correctes
- tension secondaire
- puissance
- durée de mise en marche
Régulateur
Configurer
correctement
l'interrupteur
DIP
RES-420
Veiller à la
polarité correcte
Page 9
Montage et Installation
4.3
Branchement au secteur
L1 (L1)
N (L2)
PE
Secteur
Réseau:
115VAC, 230VAC, 400VAC
Dispositif de surintensité
Marche
Fusible automatique à 2 pôles, caractéristqiues de
déclenchement Z,
courant nominal: 16A, p.e. ABB-STOTZ, type S282-Z16 (pour
toutes utilisations)
Protection uniquement en cas de court-circuit.
Aucune protection du Régulateur RESISTRON
K1
I>
Arrêt
(d'urgence)
I>
!
3
Ka
Contacteur disjoncteur Ka
pour fonction éventuelle «CHAUFFAGE MARCHE - ARRÊT»
(tous les pôles), ou «ARRÊT D’ URGENCE».
Filtre de déparasitage
Filtre de
déparasitage
Câbles courts
UR
IR
3
Régulateur
ROPEX
!
Régulateur RESISTRON de la série 4xx.
Kb
U1
PRIM.
Le type et la taille du filtre doivent être calculés en fonction de la
charge, du transformateur et du câblage de la machine
(ª rapport d’application ROPEX).
Ne pas brancher les câbles d’alimentation du filtre (côté
secteur) en parallèle avec les câbles de sortie de celui-ci
(côté sous charge).
3
Contacteur disjoncteur Kb
pour déconnecter la charge (tous les pôles), p.e. en liaison avec
le relais de l’alarme du régulateur.
Transformateur d’impulsions
Modèle selon VDE 0551. (transformateur de séparation à isolation renforcée). Mettre le noyau à la terre.
Utiliser uniquement des modèles à chambre unique. La
puissance, le coefficient de mise en marche et les valeurs
de tension doivent être calculés de manière individuelle
en fonction de l’utilisation (ª rapport d’application ROPEX ou
brochure spécifique «Transformateur d’impulsions»).
!
2
U2
SEC.
1
2
Câblage
Les sections de câbles sont en fonction de l’utilisation (ª rapport
d’application ROPEX)
Valeurs directrices:
circuit primaire: mini. 1,5mm², maxi. 2,5mm²
circuit secondaire: 4,0…25mm²
R
c à torsader obligatoirement
d à torsader nécessairement dans le cas où plusieurs circuits
de régulation sont câblés ensemble («transmodulation»).
e torsade conseillée pour améliorer le comportement CEM.
Page 10
RES-420
Montage et Installation
4.4
Filtre de déparasitage
Afin de respecter les directives CEM selon EN 50081-1
et EN 50082-2, les circuits de régulation RESISTRON
doivent fonctionner munis de filtres de déparasitage.
Ceux-ci servent à amortir la rétroaction de l’entrée de
phase sur le réseau et à protéger le régulateur contre
les dysfonctionnements du réseau.
L’utilisation d’un filtre de déparasitage
! adapté fait partie de la conformité aux
normes et est une condition à la certification CE.
Les filtres de déparasitage ROPEX sont optimisés pour
leur insertion dans des circuits de régulation RESIS-
TRON et assurent le respect des normes CEM
lorsqu’ils sont installés et câblés correctement.
Vous trouverez la spécification du filtre de déparasitage
dans le rapport d’application ROPEX créé pour votre
application de soudage.
Autres informations techniques: ª Documentation
«Filtres de déparasitage».
L’alimentation de plusieurs circuits de régulation RESISTRON par un seul filtre de déparasitage n’est autorisée que lorsque la somme des
intensités ne dépasse pas l’intensité maximum du
filtre.
!
Respecter les indications de câblage indiquées au
chap. 4.3 „Branchement au secteur“, page 10.
Section du câble de mise
à la terre généreuse
max. 1m
PE
SECTEUR
Régulateur
ROPEX
Ne pas monter en parallèle
Section du câble de mise
à la terre généreuse
Plaque de montage (galvanisée)
Mise à la masse sur une
surface importante
RES-420
Page 11
Montage et Installation
4.5
Transformateur d’intensité PEXW2
transformateur ne doit être mis en fonctionnement que
lorsqu’il est correctement branché au régulateur.
(ª chap. 4.3 „Branchement au secteur“, page 10).
Le transformateur PEX-W2 appartenant au régulateur
RESISTRON fait partie du système de régulation. Le
30,0
2x Bornes plates
6,3 x 0,8mm
22,0
10,0
38,0
60,0
11,8
45,0
68,0
Plaque à enclencher pour rails normés 35 x 7,5mm ou 35 x 15mm, selon DIN EN 50022
Page 12
RES-420
Montage et Installation
4.6
Schéma électrique (standard)
Filtre de déparasitage LF-xx480
RES-420
(aussi avec MOD 01)
14
SECTEUR
15
1
+
2 0V
SORTIE
D’ALARME
max. 50V / 0,2A
6
5
13
12
U1
prim.
le contact ouvre ou
ferme en cas d'ALARME
(voir configuration)
Transformateur
d'impulsions
11
START (HEAT)
à signal 24VDC
10
UR
Torsarder
3
9
GND 4
8
R
Conducteur
chauffant
U2
sec.
IR
transformateur
PEX-W2
Masse pour
signaux 24VDC.
La masse doit
être mise à la terre
pour la conduite
des décharges
électrostatiques
0V (Masse interne)
borne 2
7
0V
Masse interne
NE PAS METTRE
A LA TERRE !
RES-420
START (HEAT)
avec contact
Page 13
Montage et Installation
4.7
Schéma électrique avec connexion booster
Filtre de déparasitage LF-xx480
14
RES-420
SECTEUR
15
(aussi avec MOD 01)
+
0V
SORTIE
D’ALARME
max. 50V / 0,2A
6
5
1
Booster
3
1
IN
2
4
OUT
2
13 NC
12 NC
U1
prim.
le contact ouvre ou
ferme en cas d'ALARME
(voir configuration)
Transformateur
d'impulsions
11
START (HEAT)
à signal 24VDC
10
GND 4
8
R
Torsarder
3
9
IR
transformateur
PEX-W2
Masse pour
signaux 24VDC.
La masse doit
être mise à la terre
pour la conduite
des décharges
électrostatiques
0V (Masse interne)
borne 2
7
0V
Masse interne
NE PAS METTRE
A LA TERRE !
Page 14
UR
Conducteur
chauffant
U2
sec.
RES-420
START (HEAT)
avec contact
Mise en service et fonctionnement
5
Mise en service et fonctionnement
5.1
Appareil - vue de face
bornes de connexion
plan de brachement
interrupteur de codage
(face arrière de l’appareil)
plaque signalétique
touches de commandes
agrafes de fixation
écran
d’affichage
5.2
Appareil - vue arrière
plan de brachement
DIP-SWITCH
ON
ROPEX
1
GND
2
3
4
5 I (A)
2
OFF OFF 30 - 100
1-10 6-60 20-120 ON OFF 60 - 200
ON ON 120 - 400
U
U
R
SEC.
(only with filter)
FILTER
PRIM.
N (L1)
L1 (L2)
(PE)
START
ALARM
START 24VDC
BOOSTER
0V
U2 ( V )
RES- 420
IR
12
UR
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
13 14
15
DIP-SWITCH
OFF
1 2 3 4 5
ON
12345
50V / 0,2A
bornes de connexion
interrupteur de codage
bornes de connexion
Configuration de l’appareil
5.3.1
Les paragraphes suivants décrivent les configurations
possibles pour l’appareil. Lors de la première installation, il faut suivre les prescriptions indiquées au
chap. 5.5.1 „Première mise en service“, page 18.
!
Pour configurer l’interrupteur de codage le
régulateur doit être sur arrêt.
RES-420
Page 15
5.3
Configuration de l’interrupteur de
codage pour intensité et tension
secondaires
Mise en service et fonctionnement
Mettre l’interrupteur de codage (Interrupteur DIP) dans
la position adaptée à son utilisation pour adapter le
système à la tension secondaire U2 et à l’ intensité
secondaire I2.
Vous trouverez des informations détaillées
concernant la configuration de l’interrupteur
de codage (Interrupteur DIP) pour votre utilisation
dans le rapport d’application ROPEX.
!
OFF
Paramétrage d'usine
Face arrière
de l’appareil
ON 1 2 3 4 5
Interrupteur
DIP
U2
UR
10 11
DIP-SWITCH
10 11
OFF
1 2 3 4 5
ON
12345
1
2
I2
3
Interrupteur
DIP
4
5
1...10V
ON
OFF OFF
30...100A
OFF
OFF
6...60V
OFF
ON
OFF
60...200A
ON
OFF
OFF OFF
ON
120...400A
ON
ON
20...120V
Pour des intensités secondaires I2 inférieures à 30A, le
transformateur PEX-W2 doit être pourvu de deux
spires (ª rapport d’application ROPEX).
2x
5.3.2
Réglage de la langue
Il est possible de régler la langue des menus du régulateur, même lorsqu’il est en marche. Cela se fait dans
le menu, point 20:
Les réglages effectués dans ce menu ne
! seront pas modifiés lors de la restauration
des paramètres d’usine (menu de configuration
point 21.
5.3.3
Restauration des paramètres
d’usine
Lorsque les paramètres du régulateur ne
sont pas connus lors de la première mise en
service, effectuer une restauration des paramètres
d’usine pour éviter tout dysfonctionnement.
!
5.3.4
Configuration des alliages et des
plages de température
Le réglage de ces paramètres se fait par le menu de
configuration point 22. Il est possible de régler 6 différentes zones:
1. coefficient de température 410ppm, 0…300°C
(à partir de la revision software 021)
Le point 21 du menu de configuration permet de
restaurer les paramètres internes d’usine du régulateur. Seuls les paramètres concernant la langue utilisée, point 20, ne seront pas touchés.
2. coefficient de température460ppm, 0…300°C
(à partir de la revision software 019)
3. coefficient de température 510ppm, 0…300°C
(à partir de la revision software 019)
4. coefficient de température 570ppm, 0…300°C
(à partir de la revision software 019)
Page 16
RES-420
Mise en service et fonctionnement
5. coefficient de température 630ppm, 0…300°C
(à partir de la revision software 019)
6. coefficient de température 700ppm, 0…300°C
(à partir de la revision software 019)
7. coefficient de température 780ppm, 0…200°C
(p.e. Alloy L, à partir de la revision software 011)
8. coefficient de température 780ppm, 0…300°C
(p.e. Alloy L, à partir de la revision software 011)
9. coefficient de température 780ppm, 0…400°C
(p.e. Alloy L, à partir de la revision software 011)
10.coefficient de température 780ppm, 0…500°C
(p.e. Alloy L, à partir de la revision software 011)
11.coefficient de température 870ppm, 0…300°C
(à partir de la revision software 019)
12.coefficient de température 980ppm, 0…300°C
(à partir de la revision software 019)
13.coefficient de température 1100ppm, 0…200°C
(p.e. Alloy-20)
14.coefficient de température 1100ppm,
0…300°C (•)
(p.e. Alloy-20)
15.coefficient de température 1100ppm, 0…400°C
(p.e. Alloy-20)
16.coefficient de température 1100ppm, 0…500°C
(p.e. Alloy-20)
17.coefficient de température 3500ppm, 0…200°C
(p.e. NOREX)
18.coefficient de température 3500ppm, 0…300°C
(p.e. NOREX)
trie du conducteur chauffant car elle est très complexe.
Nous nous contenterons d’indiquer ici quelques unes
de ses propriétés physiques et électriques importantes:
Le principe de mesure utilisé ici demande aux alliages
un coefficient de température TCR adapté, c’est à dire
une augmentation de la résistance en fonction de la
température.
Un TCR trop bas conduit à une oscillation et à un
«emballement» du régulateur.
Pour un TCR plus important, il faut recalibrer le régulateur.
Lors de la première montée en température à environ
200…250°C, l’alliage habituel subit une modification
unique de sa résistance (effet de «recuit»). La résistance à froid du conducteur chauffant diminue
d’environ 2…3%. Cette modification de résistance, en
elle-même minime, conduit néanmoins à une déviation
du zéro de 20…30°C. Il est pour cette raison nécessaire de corriger celui-ci après quelques cycles de
chauffage (ª chap. 5.4.2 „Recuit du conducteur chauffant“, page 17).
Une mesure très importante prise durant la construction est le cuivrage ou l’argentage des extrémités du
conducteur chauffant. Des extrémités froides assurent
une régulation thermique exacte et augmentent la
durée de vie du revêtement téflon et du conducteur
chauffant.
Un conducteur chauffant ayant surchauffé ou
fondu ne doit plus être utilisé à cause des
modifications irréversibles de son TCR.
!
5.4.2
5.3.5
Configuration du relais de l’alarme
Ce réglage s’effectue dans le menu de configuration,
au point 25. Deux réglages sont possibles:
1. «normal»
le contact se ferme en cas d’alarme
2. «invers»
le contact s’ouvre en cas d’alarme
5.4
Conducteur chauffant
5.4.1
Généralités
Le conducteur chauffant est un élément important du
circuit de régulation car il est à la fois élément chauffant
et capteur. Nous ne nous étendrons pas sur la géomé-
Recuit du conducteur chauffant
Si l’on utilise un conducteur chauffant neuf, on effectuera sur le régulateur tout d’abord un calibrage de
point zéro à froid en activant la fonction «AUTOCAL».
Lorsque «AUTOCAL» est terminé, l’affichage indique
la température de calibrage choisie (20°C - valeur standard). Placer la valeur de consigne sur 250°C et
chauffer environ 1 seconde à l‘aide de la touche
«HAND» (affichage en position de base). Après refroidissement, l’appareil indique, en règle générale, une
température inférieure à 20°C. Réactiver la fonction
«AUTOCAL». Suite à cette procédure, le conducteur
chauffant est recuit et la modification de l’alliage stabilisée.
Cet effet de «recuit» que nous venons de décrire n’aura
pas besoin d’être pris en compte si le conducteur
chauffant a déjà subi un traitement thermique chez le
fabricant.
(•) réglage d’usine
RES-420
Page 17
Mise en service et fonctionnement
5.4.3
Remplacement du conducteur
chauffant
ainsi que la mise en route s’est correctement effectuée.
Pour remplacer le conducteur chauffant, débrancher
tous les pôles du Régulateur RESISTRON.
Le remplacement du conducteur chauffant
! doit se faire en respect des prescriptions du
fabricant.
Après chaque remplacement, il faut effectuer un calibrage à froid à l’aide de la fonction AUTOCAL pour
équilibrer les tolérances de fabrication de la résistance
du conducteur chauffant. Il faut également faire subir la
procédure de recuit décrite ci-dessus à un conducteur
chauffant neuf.
5.5
Prescriptions de mise en service
Veuillez respecter ici les indications du chap. 1 „Consigne de sécurité et avertissement“, page 3.
Cet appareil ne doit être monté, installé et
! mis en marché que par un personnel spécialement formé et mis au courant des risques et dispositions en matière de garantie susceptibles de
découler de telles opérations.
5.5.1
Première mise en service
Condition : l’appareil est correctement monté et
branché (ª chap. 4 „Montage et Installation“, page 8).
On trouvera les détails concernant les différentes possibilités de réglage décrits au chap. 5.3 „Configuration
de l’appareil“, page 15.
Sont décrites ci-dessous les configurations obligatoires
du régulateur:
1. Débrancher le système du secteur,
l’absence de courant électrique.
vérifier
2. La tension d’alimentation indiquée sur la plaque
signalétique du régulateur doit correspondre à celle
existant dans la machine / le système. La fréquence
du réseau entre 47…63Hz sera automatiquement
reconnue par le régulateur.
3. Paramétrage de l’interrupteur de codage sur
l’appareil en respect du rapport d’application
ROPEX et du conducteur chauffant utilisé
(chap. 5.3 „Configuration de l’appareil“, page 15).
4. Vérifier qu’aucun signal START ne soit actif.
5. Mettre en route la tension réseau.
6. Après la mise en route, un message de mise en
route s’affiche environ 2 sec. à l’écran et indique
Page 18
7. On peut avoir alors les états suivants:
AFFICHAGE
MESURE
Ecran en position de base
continuer au
point 8
message d’alarme concernant
les erreurs n°:
104…106, 111…113, 211
continuer au
point 8
message d’alarme concernant
les erreurs n°:.
101…103, 107, 108,
201…203, 801, 9xx
diagnostic
d’erreur
(ª chap. 7.1)
8. Configurer l’appareil selon le chap. 5.3 „Configuration de l’appareil“, page 15. Les paramètres suivants doivent obligatoirement être traités:
Paramètres
Point dans le
menu de configuration
langue
20
restauration des paramètres
d’usine
21
plage de température et alliages
22
9. Activer la fonction AUTOCAL, conducteur chauffant
froid (au moyen du menu de paramétrage n° 3). Le
process de calibrage est indiqué au moyen d’un
compteur à l’écran (env. 10…15 sec.).
Lorsque le calibrage de point zéro est réussi, l’écran
passe en position de base et indique une valeur de
20°C.
Lorsque le calibrage ne s’est pas effectué correctement, un message d’erreur s’affiche avec les
numéros 104…106, 211. La configuration du régulateur est alors incorrecte (ª chap. 5.3 „Configuration de l’appareil“, page 15, rapport d’application
ROPEX). Lorsque l’appareil est correctement configuré, refaire un calibrage.
10.Lorsque le calibrage est réussi, l’écran affiche de
nouveau le menu de démarrage. Régler ensuite une
température définie (température de soudage) dans
le menu de paramétrage point 1 et envoyer le
signal«START» (HEAT). Il est également possible
pour ce faire, d’appuyer sur la touche «HAND»
(écran en position de base) pour lancer un pro-
RES-420
Mise en service et fonctionnement
cessus de soudage. On peut alors observer les process de chauffage et régulation grâce à l’affichage
de la température mesurée sur l’écran (affichage
digitale et graphique «barres»“).
On a un fonctionnement correct lorsque la température suit, une courbe continue, sans saut, sans oscillation et sans, quelquefois, des revirements de
courte durée. De tels comportements indiqueraient
un mauvais câblage des conducteurs UR.
5.5.2
Remise en service suite à un remplacement de conducteur chauffant
Lors du remplacement du conducteur chauffant
procéder en respect du chap. 5.4 „Conducteur chauffant“, page 17.
Lorsqu’un code d’erreur apparaît, il faut agir en
respect du chap. 7.1 „Messages d’erreur“, page 25.
11.Répéter le recuit du conducteur chauffant
(ª chap. 5.4 „Conducteur chauffant“, page 17) et la
fonction AUTOCAL.
Le régulateur est prêt à
fonctionner
Veillez à un alliage correct, à de bonnes
dimensions ou cuivrage du nouveau conducteur pour éviter tout dysfonctionnement ou surchauffe.
!
Continuer avec le chap. 5.5.1 point 9 et 10.
RES-420
Page 19
Fonctions de l’appareil
6
Fonctions de l’appareil
Voir aussi pour ce chapitre le chap. 4.6 „Schéma électrique (standard)“, page 13.
6.1
Eléments d’affichage/commandes
Touche « MENU » pour avancer ou changer
de menu
appuyer (< 2s.) : menu suivant
maintenir enfoncé (> 2s.) : retour position de base
RESISTRON
RES-4
Touche «SAISIE»
ENTREE : sauvegarde des valeurs
HAND : mode manuel
RESET : acquitte une alarme
ENTER
HAND
RESET
ROPEX
Touches «HAUT», «BAS» pour définir les valeurs
appuyer (< 2s.) : avance lente
maintenir enfoncé (> 2s.) : avance rapide
Affichage LC 4 lignes plurilingue
en option :
Affichage VF 4 lignes plurilingue
6.2
Ecran d’affichage
6.2.1
Message de mise en marche
Lorsque le régulateur a été mis en marche, un message s’affiche pour env. 2 sec. Ce message inclut également des informations sur la version du logiciel.
nom de la Sté
(en option: propre à chaque client)
N° ID du logiciel
modèle (RES-420)
Page 20
RES-420
Fonctions de l’appareil
6.2.2
Ecran en position de base
Lorsque l’on effectue aucun réglage sur le régulateur et
que l’on a aucun message d’erreur, l’écran est en posi-
tion de base et indique la température de CONSIGNE
et MESUREE sous forme digitale et de graphique en
«barres.
affichage de la température
de soudage définie
(température de consigne)
affichage de la température
mesurée
affichage de la température
graph. «barres»
6.2.3
Menu de réglage et de configuration
Le paramétrage s’effectue à deux niveaux: dans le
menu de réglage (commandes) et dans celui de la configuration (ª chap. 6.4 „Structure du menu“, page 24)
affichage du niveau du menu: :
menu de paramétrage ou configuration
(ici, menu de configuration)
affichage de la position
dans le menu (pas du menu)
affichage du contenu du menu
(maxi. 3 lignes)
6.2.4
Message d’alarme
Le diagnostic des erreurs est toujours actif. Une faute
reconnue sera toujours affichée à l’écran sous forme
de message (ª chap. 7 „Surveillance du système/ Edition des messages d’alarme“, page 24).
affichage du message d’alarme
affichage de la description
et du n° d’erreur
indication si
«RESET» nécessaire
RES-420
Page 21
Fonctions de l’appareil
6.3
Navigation dans le menu
6.3.1
Navigation sans alarme
La touche «MENU» sert à la navigation au sein des différentes rubriques et des différents niveaux des
menus. On passe de manière générale au menu suivant celui où l’on est en appuyant (< 2s) sur la touche.
Si l’on appuie plus longtemps (> 2s), on revient au
menu de départ sauf si le régulateur est en mode
alarme où là, on arrive au menu «Alarme».
Lorsque l’écran affiche le menu de départ ou d’alarme
et que l’on appuie sur la touche «MENU» plus de 2s.,
on passera au menu de configuration (à partir du
point 20).
Il existe de plus un retour automatique en position de
base lorsqu’aucune touche n’est activée pendant 30s.,
sauf lorsque l’on se trouve aux positions «AUTOCAL»
et «ALARME».
paramétrage
configuration
position de base
20
>2s
>2s
ou
automat.
après 30s
<2s
1
<2s
temp. de soudage
21
>2s
ou
automat.
après 30s
6.3.2
régl. d’usine
>2s
ou
automat.
après 30s
Navigation dans le menu en cas
d’alarme
En cas d’alarme, le régulateur passe en menu
«Alarme». Il est possible d’acquitter certaines erreurs
en appuyant sur la touche «RESET» (ª
ª chap. 7 „Surveillance du système/ Edition des messages d’alarme“,
page 24). Le régulateur passe alors en position de
départ.
Lorsque l’on est confronté à des erreurs pouvant être
traitées par «AUTOCAL», appuyer sur la touche
Page 22
langue
«MENU» (< 2s) pour passer au niveau «AUTOCAL» et
lancer ensuite cette fonction en appuyant sur la
toçuche «ENTREE».
Lorsque l’on est dans le menu «ALARME» et que l’on
enfonce la touche «MENU» plus de 2s., on passe alors
au niveau de la configuration (à partir du point 20). On
peut alors revenir au menu «ALARME» en appuyant la
touche «MENU» plus de 2s., ou en respectant le temps
de veille de 30 s.
RES-420
Fonctions de l’appareil
Alarme
ENTER
HAND
RESET
Alarme
20
>2s
pos. de base
>2s
ou
automat.
après 30s
<2s
3
Autocal?
langue
<2s
ENTER
HAND
21
régl. d’usine
RESET
Autocal
Autocal
terminé
RES-420
>2s
ou
automat.
après 30s
Page 23
Surveillance du système/ Edition des messages
6.4
Structure du menu
paramétrage
configuration
message de démar.
20
langue
21
régl d’usine
22
alliage/secteur
23
temp. maxi.
24
cycles
25
relais d’alarme
26
long. imp. mes.
menu de base
1
temp. de soudage
2
mode Hold
3
Autocal?
Autocal
uniq. MOD 1
erreur
alarme
3
Autocal?
Autocal
7
Surveillance du système/
Edition des messages d’alarme
Afin d’augmenter la sécurité de fonctionnement et
d’éviter des soudures défectueuses, ce régulateur possède des mesures aussi bien au niveau matériel que
logiciel permettant un différenciation des messages
Page 24
d’erreurs et diagnostic. On aura une surveillance aussi
bien du câblage externe que du système interne.
Cette propriété aide véritablement l’utlisateur dans la
localisation des fonctionnements défectueux.
RES-420
Surveillance du système/ Edition des messages d’alarme
Un dysfonctionnement du système sera affiché pour
les éléments suivants de manière différenciée.
A.)
Affichage d’un message d’erreur à l’écran:
•
FERME, lors de l’apparition des erreurs
n° 101…103, 107, 108, 201…203, 801, 9xx.
Si le relais de l’alarme a une autre configuration que
celle de l’usine (ª chap. 5.3.5 „Configuration du relais
de l’alarme“, page 17) les états sont alors inversés.
L’acquittement d’un message d’erreur peut
seulement se faire qu’en appuyant sur la
touche «RESET»,ou en éteignant et rallumant le
régulateur.
!
L’affichage du numéro d’erreur permet d’en déterminer
facilement et rapidement la cause. On trouvera une
liste de ces numéros au chap. 7.1 „Messages d’erreur“,
page 25.
B.)
Relais de l’alarme (bornes de contact du
relais 5+6):
Ce contact est en réglage usine:
•
OUVERT, pour l’affichage des erreurs n°.
104…106, 111…113, 211 mais ferme lorsqu’un
signal «START» est donné dans cet état.
7.1
Messages d’erreur
Le tableau suivant indique les causes d’erreur et les
mesures à prendre pour y remédier.
RES-420
Page 25
Page 26
RES-420
---
---
Domaine d’erreurs i,
Vérifier la configuration
Domaines d’erreurs ij,
Vérifier la configuration
signaux IUR- et IR faux ,
Calibrage impossible
113
ne ferme qu’avec
le signal «START»
Signal UR faux ,
Calibrage impossible
111
112
---
---
Effectuer un AUTOCAL
Erreur de données
211
Domaines d’erreurs fgh
Domaine d’erreurs j,
Vérifier la configuration
Effectuer un AUTOCAL
signaux IUR- et / ouIR
faux
104
105
106
Remplacer l’appareil
Effectuer un RESET
Signal IR faux ,
Calibrage impossible
Remplacer l’appareil
Erreur interne,
appareil défectueux
9xx
ouvert,
Effectuer un RESET
Erreur interne
801
Vérifier le secteur
Domaine d’erreurs fgh
(«faux contact»)
Domaines d’erreurs fgh
(«faux contact»)
Saut de température
107
108
Vérifier le secteur
Domaines d’erreurs dk
Domaine d’erreurs d
Absence des signaux IUR- et IR
103
Fréquence vacillante,
fréquence de secteur non autorisée
Domaine d’erreurs e
Domaine d’erreurs e
Absence du signal IUR
102
201
202
203
Domaine d’erreursc
Domaine d’erreurs c
Absence du signal IR
101
fermé
Mesure à prendre,
machine en fonctionnement,
conducteur chauffant non
Mesure lors de la
première
mise en service
STATUT
Relais de l’alarme
(réglage d’usine)
Cause
Numéro
d’erreur
Surveillance du système/ Edition des messages
Le schéma électrique au chap. 7.2 „Domaines et
causes d’erreurs“, page 27 permet ici de remédier de
manière rapide et efficace aux défauts.
Surveillance du système/ Edition des messages d’alarme
7.2
Domaines et causes d’erreurs
5
1
2
6
2
9
3
Régulateur
4
8
UR
1
IR
123 45
HARDWARE
9
I2
8
U2
7
On trouvera au tableau suivant les explications concernant les causes possibles de dysfonctionnement.
Domaine
de dysfonctionn
ement
Explications
Causes possibles
interruption du circuit de charge
après le point de prise UR
- rupture de câble ou de conducteur chauffant,
- contact avec le conducteur chauffant défectueux
interruption du signal provenant
du transformateur PEX-W2
- conducteur des mesures IR provenant du transformateur
interrompu
interruption du circuit primaire
- rupture de câble, triac du régulateur défectueux,
- interruption du bobinage primaire du transformateur
d’impulsions
interruption du circuit secondaire
avant le point de prise UR
- rupture de câble
- interruption du bobinage secondaire du transformateur
d’impulsions
e
absence du signal UR
- conducteur de mesures interrompu
f
court-circuit partiel (Delta R)
- le conducteur chauffant est ponté partiellement par un composant conducteur (serre flan, contrerail, etc.)
g
interruption du circuit connecté en
parallèle
- rupture de câble ou de conducteur chauffant,
- contact vers le conducteur chauffant défectueux
h
court circuit total
- mauvais montage du conducteur chauffant absence ou
mauvais montage de l’isolation sur la tête des rails,
- un composant conducteur ponte le conducteur chauffant
en intégralité
i
signal UR erroné
- configurer correctement les interrupteurs DIP 1 - 3 (secteur
U 2)
c
d
RES-420
Page 27
Maintenance
Domaine
de dysfonctionn
ement
j
k
8
Explications
Causes possibles
signal IR erroné
- configurer correctement les interrupteurs DIP 4 + 5 (secteur I2)
spires incorrectes dans le transformateur PEX-W2
- vérifier le nombre de spires (pour les intensités < 30A il faut
obligatoirement 2 spires ou plus)
erreur interne à l’appareil
- problème matériel (remplacer le régulateur)
Maintenance
Le régulateur ne nécessite aucune maintenance particulière. Nous conseillons de vérifier et resserrer à intevalles réguliers les bornes de connexion - ainsi que les
bornes de connexion du bobinage du transformateur
Page 28
d’impulsions. Il est possible d’éliminer la poussière
déposée sur le régulateur à l’aide d’une soufflette à air
sec.
RES-420
Indice
9
Indice
A
M
Alliage 16, 19
AUTOCAL 18
Maintenance 28
Montage 6, 8
B
P
Booster 14
Brachement au secteur
Paramètres d’usine 16
PEX-W2 12
Plages de température 5, 16
Prescriptions d’installation 8
10
C
Câblage 8, 10
Coefficient de température
Configuration de l’appareil
Construction 5
3, 17
15
D
Dimensions 7
Directives d’installation 8
Dispositif de surintensité 10
Domaines et causes d’erreurs
F
Filtre de déparasitage
Fréquence du secteur
H
HEAT
18
27
24
Schema electrique avec connexion booster
Schema electrique (standard) 13
Signal „START“ 18
Surveillance du système 24
14
T
TCR 3, 17
Température ambiante 5
Tension du secteur 5
Tensione secondaire U2 16
Transformateur d’impulsions 3, 10
Transformateur d’intensité 12
Type de conducteur 5
Type of protection 6
V
I
Installation 8
Interrupteur DIP
11
5
Rapport d’application ROPEX 8, 11, 16
Recuit du conducteur chauffant 17, 19
Relais de l’alarme 5, 17
Replacement de conducteur chauffant 18, 19
S
E
Ecran d’affichage 20
Edition des messages d’alarme
Eléments d’affichage 20
Eléments de commandes 20
R
16
Valeurs de consigne
Vue arrière 15
Vue de face 15
RES-420
5
Page 29
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising