Modèles à transmission en Z 565 Bravo

Modèles à transmission en Z 565 Bravo
Fabricant :
Mercury Racing
N7480 County Road UU
Fond du Lac, WI 54937-9385
États-Unis
90-8M0090221 1113
Déclaration de conformité des moteurs à propulsion pour la
navigation de plaisance à la directive 94/25/CE modifiée par la
directive 2003/44/CE
Représentant agréé :
Organisme notifié pour l'évaluation des émissions d'échappement :
Det Norske Veritas AS
Veritasveien 1
Hovik, 1322,
Norvège
N° d'identification : 0575
Module d'évaluation de conformité des émissions d'échappement : H
Autres directives communautaires applicables : Directive relative à la compatibilité électromagnétique
2004/108/CE
Identification des moteurs couverts par cette Déclaration de conformité
Numéro de série ou numéro d'identification
unique du moteur
Numéro du certificat du
Module H :
0M968960
RCD-H-2
565
Normes
Autres docu‐
ments/
méthodes
normatifs
Fichier tech‐
nique
Veuillez préciser
(* = norme obligatoire)
Annexe 1.B – Émissions d'échappement
B.1 Identification du
moteur
B.2 Exigences relati‐
ves aux émissions
d'échappement
X
X
* EN ISO 8178-1:1996
B.3 Durabilité
B.4 Manuel du pro‐
priétaire
Annexe 1.C – Émis‐
sions sonores
fra
X
X
ISO 8665:2006
Voir la Déclaration de conformité du bateau dans lequel les moteurs ont
été installés.
i
© 2014 Mercury Marine
Modèle ou famille de
moteurs
Modèles à transmission en Z 565 Bravo
Brunswick Marine EMEA, Inc.
Parc Industriel de Petit-Rechain
Verviers, 4800,
Belgique
Identification des transmissions en Z couvertes par cette Déclaration de conformité
Transmission en Z
Numéro de série ou numéro d'identification unique
de la transmission en Z
Type CE (numéro du certifi‐
cat d'examen de type ou
d'approbation)
Système de tableau
arrière Bravo intégré
0M968960
HSSMECR002 et IGP‐
MECR002
Normes
Autres docu‐
ments/métho‐
des normatifs
Fichier techni‐
que
Détails
Annexe 1.A.5.4 – Système de direction
B.1 Identification de
l’embase
B.2 Exigences relati‐
ves au système de di‐
rection
X
B.3 Durabilité
B.4 Manuel du pro‐
priétaire
ISO 10592:1995 Navires de
plaisance – systèmes à gou‐
verner hydrauliques
X
X
X
La présente déclaration de conformité est émise sous la seule responsabilité du constructeur. Je soussigné
déclare au nom du fabricant de moteurs que les moteurs visés satisferont aux exigences relatives aux
émissions de gaz d'échappement de la directive 94/25/CE, telle que modifiée par la directive 2003/44/CE,
s'ils sont installés dans un bateau de plaisance, conformément aux instructions fournies par le fabricant des
moteurs, et que ces moteurs ne doivent pas être mis en service tant que le bateau de plaisance dans
lequel ils doivent être installés n'a pas été déclaré conforme aux dispositions applicables des directives
susmentionnées.
Mark Schwabero
Président – Mercury Marine, Fond du Lac, WI, États-Unis
Contact au sujet de la réglementation :
Engineering – Regulations
Mercury Racing
N7480 County Road UU
Fond du Lac, WI 54937-9385
États-Unis
Merci
d'avoir choisi l'un des meilleurs moteurs hors-bord disponibles sur le marché. Il intègre différentes
caractéristiques assurant une utilisation facile et une conception durable.
Avec un entretien et une maintenance corrects, ce produit offrira d'excellentes performances pendant de
nombreuses saisons de navigation. Afin d’obtenir des performances maximales et une utilisation sans
incident, nous vous prions de lire ce manuel dans son intégralité.
Le manuel d’utilisation, d’entretien et de garantie contient des instructions spécifiques à l’utilisation et à
l'entretien de ce produit. Il est conseillé de conserver ce manuel avec le produit afin de pouvoir rapidement s'y
référer en cours de navigation.
Merci encore d’avoir acheté un produit Mercury Marine. Bonne navigation !
ii
fra
Message relatif à la garantie
!
AVERTISSEMENT
L'opérateur (le pilote) est responsable de l'utilisation sûre et correcte du bateau et de l'équipement
embarqué, ainsi que de la sécurité des personnes à bord. Il est vivement recommandé au pilote de lire ce
manuel d'utilisation, d'entretien et de garantie, et de s'assurer qu'il comprend les instructions relatives à
l'ensemble de propulsion et à tous les accessoires connexes avant d'utiliser le bateau.
Le produit que vous venez d’acheter est couvert par une garantie limitée offerte par Mercury Marine ; les
termes de cette garantie sont détaillés dans la section Informations relatives à la garantie de ce manuel. Le
texte de la garantie contient une description de l'objet de la garantie et des exclusions, et indique la durée de
la garantie, la marche à suivre pour bénéficier de la couverture de la garantie, des exonérations et limitations
de responsabilité importantes, ainsi que d'autres renseignements pertinents. Consulter ces informations
importantes.
Avertissements de sécurité et remarques
Tout au long de ce manuel, les termes « Dangers », « Avertissements », « Attention » et « Avis »,
!
accompagnées du symbole international de DANGER,
sont utilisées pour attirer l'attention du pilote et
du mécanicien sur des consignes spécifiques relatives à une intervention ou une manœuvre particulière qui
pourrait constituer un danger si elle n'était pas effectuée correctement ou prudemment. Suivre
soigneusement ces avertissements de sécurité.
Ces avertissements de sécurité ne sont pas suffisants pour éliminer les dangers qu'ils signalent. Un respect
rigoureux de ces consignes lors de l’entretien, et le recours au bon sens, sont essentiels à la prévention des
accidents.
!
DANGER
Indique une situation dangereuse qui, si elle n'est pas évitée, causera des blessures graves, voire
mortelles.
!
AVERTISSEMENT
Indique une situation dangereuse qui, si elle n'est pas évitée, pourrait causer des blessures graves, voire
mortelles.
!
ATTENTION
Indique une situation dangereuse qui, si elle n'est pas évitée, pourrait causer des blessures mineures ou
modérées.
AVIS
Indique une situation qui, si elle n'est pas évitée, pourrait causer la défaillance du moteur ou d'un
composant essentiel.
IMPORTANT : Identifie des informations essentielles au succès de la tâche.
REMARQUE : Indique des informations facilitant la compréhension d'une étape ou d'une action particulière.
!
AVERTISSEMENT
L'échappement du moteur de ce produit contient des produits chimiques considérés par l'État de Californie
comme cancérigènes et à l'origine de malformations congénitales et d'autres troubles de l'appareil
reproducteur.
fra
iii
Informations relatives au droit d'auteur et aux marques de commerce
© MERCURY MARINE. Tous droits réservés. Aucune de ces pages ne peut être reproduite, en tout ou partie,
sans autorisation.
Alpha, Axius, Bravo One, Bravo Two, Bravo Three, le logo du M entouré d'un cercle avec des vagues, Kplanes, Mariner, MerCathode, MerCruiser, Mercury, le logo Mercury avec des vagues, Mercury Marine,
Mercury Precision Parts, Mercury Propellers, Mercury Racing, MotorGuide, OptiMax, Quicksilver, SeaCore,
Skyhook, SmartCraft, Sport-Jet, Verado, VesselView, Zero Effort, Zeus, #1 On the Water et We're Driven to
win sont des marques déposées de Brunswick Corporation. Pro XS est une marque de commerce de
Brunswick Corporation. Mercury Product Protection est une marque de service déposée de Brunswick
Corporation.
iv
fra
Informations sur la garantie
Enregistrement de la garantie – États‑Unis et Canada....................................................................................... 1
Transfert de garantie........................................................................................................................................... 1
Garantie Mercury limitée d'un an pour les unités de la division Racing.............................................................. 2
Produits vendus à des organismes gouvernementaux....................................................................................... 3
Garantie contre la corrosion (internationale)....................................................................................................... 3
Couverture et exclusions de garantie pour les produits Mercury Racing à transmission en Z........................... 4
Déclaration de garantie relative au contrôle des émissions dans l’État de Californie......................................... 5
Déclaration de garantie relative au contrôle des émissions dans l’État de Californie......................................... 7
Contrôle des émissions E.P.A............................................................................................................................ 7
Généralités
Avant d’utiliser le bateau................................................................................................................................... 10
Puissance motrice maximale du bateau........................................................................................................... 10
Utilisation de bateaux à haute vitesse et à hautes performances..................................................................... 10
Capteurs de la roue à palettes et de température de l'eau............................................................................... 11
Coupe‑circuit d'urgence.................................................................................................................................... 11
Remorquage du bateau.................................................................................................................................... 12
Protection des baigneurs.................................................................................................................................. 13
Émissions d'échappement................................................................................................................................ 13
Saut des vagues ou du sillage.......................................................................................................................... 15
Impact avec des dangers immergés................................................................................................................. 16
Navigation en eaux peu profondes................................................................................................................... 17
Conseils pour une navigation en toute sécurité................................................................................................ 18
Vol de l'ensemble de propulsion....................................................................................................................... 19
Caractéristiques
Identification du moteur..................................................................................................................................... 20
Caractéristiques du carburant........................................................................................................................... 20
Exigence d'un tuyau de carburant à faible perméabilité .................................................................................. 22
Huile de carter................................................................................................................................................... 22
Contenances..................................................................................................................................................... 22
Caractéristiques générales du moteur.............................................................................................................. 23
Limites de fonctionnement du moteur............................................................................................................... 24
Rodage du moteur............................................................................................................................................ 24
Période suivant le rodage................................................................................................................................. 25
Fonctionnement
Instruments....................................................................................................................................................... 26
Système d'alarme............................................................................................................................................. 26
Protection du circuit électrique contre les surcharges...................................................................................... 27
Commandes à distance (Zero Effort monté sur console)................................................................................. 30
Démarrage, inversion de marche et arrêt......................................................................................................... 30
Tableau de fonctionnement.............................................................................................................................. 31
Fonctionnement en périodes de gel.................................................................................................................. 32
Bouchon de vidange et pompe de cale............................................................................................................. 32
Mise à l’eau et utilisation du bateau.................................................................................................................. 32
fra
v
Conditions affectant le fonctionnement
Répartition du poids.......................................................................................................................................... 33
Carène du bateau............................................................................................................................................. 33
Cavitation.......................................................................................................................................................... 33
Ventilation......................................................................................................................................................... 33
Choix de l'hélice................................................................................................................................................ 33
Conditions qui diminuent les performances du moteur..................................................................................... 34
Entretien
Responsabilités de l'entretien........................................................................................................................... 35
Pièces de rechange.......................................................................................................................................... 35
Suggestions d’entretien par le propriétaire....................................................................................................... 36
Entretien des moteurs à haute puissance......................................................................................................... 36
Tableaux d'entretien du moteur........................................................................................................................ 36
Tableaux d'entretien de l'embase Bravo........................................................................................................... 38
Contrôle des niveaux de liquides...................................................................................................................... 39
Vidange des fluides........................................................................................................................................... 45
Graissage.......................................................................................................................................................... 51
Hélices.............................................................................................................................................................. 54
Nettoyage de l’ensemble de propulsion............................................................................................................ 56
Inspection de la turbine de la pompe à eau de mer.......................................................................................... 59
Nettoyage de la section eau de mer (eau brute) du refroidisseur d'huile......................................................... 60
Remplacement de la soupape de recyclage des gaz de carter........................................................................ 61
Courroie d’entraînement serpentine................................................................................................................. 61
Remplacement des filtres à carburant.............................................................................................................. 63
Corrosion et protection anticorrosion................................................................................................................ 65
Batterie.............................................................................................................................................................. 72
Carène du bateau............................................................................................................................................. 72
Inspection et entretien....................................................................................................................................... 72
Attention requise après immersion................................................................................................................... 73
Entreposage prolongé ou hivernage
Préparation de l'ensemble de propulsion.......................................................................................................... 74
Instructions de vidange..................................................................................................................................... 75
Hivernage des batteries.................................................................................................................................... 78
Remise en service de l'ensemble de propulsion............................................................................................... 78
vi
fra
Dépannage
Le moteur ne se lance pas................................................................................................................................ 81
Le moteur se lance mais ne démarre pas......................................................................................................... 81
Le moteur est difficile à démarrer, a des ratés et/ou des retours de flammes.................................................. 82
Température basse du liquide de refroidissement du moteur (refroidissement fermé).................................... 82
Rendement médiocre........................................................................................................................................ 82
Température du moteur trop basse.................................................................................................................. 82
Température élevée du moteur......................................................................................................................... 83
Faible pression d’huile moteur.......................................................................................................................... 83
La batterie ne se recharge pas......................................................................................................................... 84
Le relevage hydraulique ne fonctionne pas (le moteur ne tourne pas)............................................................. 84
Le relevage hydraulique ne fonctionne pas (le moteur tourne mais l'embase reste immobile)........................ 84
Dysfonctionnement de la jauge de trim analogique électrique......................................................................... 84
La commande à distance est difficile à manœuvrer, se grippe, a trop de jeu ou émet des sons inhabituels... 85
Le volant de direction tourne difficilement ou par à‑coups................................................................................ 85
Pression d'eau de mer inférieure aux spécifications......................................................................................... 85
La pression de l'eau de mer est supérieure aux spécifications........................................................................ 85
Service après‑vente
Service après‑vente.......................................................................................................................................... 86
Commande de documentation
États‑Unis et Canada........................................................................................................................................ 89
En dehors des États‑Unis et du Canada........................................................................................................... 89
Journal d'entretien
Journal d'entretien............................................................................................................................................ 90
fra
vii
fra
viii
INFORMATIONS SUR LA GARANTIE
Enregistrement de la garantie – États-Unis et Canada
En dehors des États-Unis et du Canada, contacter le distributeur local.
1.
Il est possible de modifier l'adresse à tout moment, y compris lors d'une réclamation au titre de la
garantie, en appelant Mercury Marine ou en envoyant une lettre ou un fax avec mention du nom, de
l'ancienne adresse, de la nouvelle adresse et du numéro de série du moteur, au service de
l'enregistrement des garanties de Mercury Marine. Le revendeur peut également traiter ce
changement d'informations.
Mercury Marine
À l’attention de : Warranty Registration Department
W6250 W. Pioneer Road
P.O. Box 1939
Fond du Lac, WI 54936-1939
920-929-5054
Télécopie 920-907-6663
REMARQUE : Les listes d'enregistrements doivent être tenues à jour par Mercury Marine et par tout
revendeur de produits maritimes vendus aux États-Unis, dans l'éventualité d'un rappel de sécurité dans le
cadre du Federal Safety Act (loi fédérale sur la sécurité).
2.
Au moment de la vente, le revendeur doit remplir la fiche d’enregistrement et l’envoyer immédiatement
à Mercury Marine par MercNET, courriel ou courrier postal. À réception de cette fiche, Mercury Marine
valide l’enregistrement.
IMPORTANT : Le point de départ de la couverture de garantie est le moment de la vente, mais les
réclamations au titre de la garantie ne peuvent pas être traitées tant que le produit n'est pas enregistré
auprès de Mercury Marine.
Transfert de garantie
La garantie limitée peut être transférée à un acheteur ultérieur, mais seulement pour la durée non écoulée de
la garantie limitée. Cette condition ne s'applique pas aux produits utilisés à des fins commerciales.
Pour transférer la garantie au propriétaire suivant, envoyer ou faxer une copie de l’acte ou du contrat de
vente, le nom du nouveau propriétaire, son adresse et le numéro de série du moteur au service des
enregistrements de garantie de Mercury Marine. Aux États-Unis et au Canada, l'envoyer à :
Mercury Marine
Attn: Warranty Registration Department
W6250 W. Pioneer Road
P.O. Box 1939
Fond du Lac, WI 54936-1939
920-929-5054
Télécopie +1 920 907 6663
Une fois le transfert de la garantie effectué, Mercury Marine envoie par courrier une confirmation
d’enregistrement au nouveau propriétaire.
Ce service est gratuit.
Pour les produits achetés en dehors des États-Unis ou du Canada, contacter le distributeur du pays concerné
ou le centre d'entretien Marine Power le plus proche.
fra
1
INFORMATIONS SUR LA GARANTIE
Garantie Mercury limitée d'un an pour les unités de la division Racing
COUVERTURE DE LA GARANTIE
Mercury Marine garantit ses nouveaux produits (ainsi que les produits remanufacturés vendu sous la marque
« Pacemaker ») contre tout vice de matériau ou de fabrication pendant la période décrite ci-dessous.
DURÉE DE LA GARANTIE
Le produit est couvert par la garantie limitée pendant une période d'un (1) an à partir de la date de sa
première vente au détail ou de sa première mise en service, à la première échéance. La réparation ou le
remplacement de pièces ou l'exécution d'un entretien dans le cadre de cette garantie ne prorogent pas la
durée de celle-ci au-delà de sa date d'expiration initiale. La période de garantie non utilisée peut être
transférée d'un client à un autre au moment du réenregistrement du produit.
CONDITIONS RÉGISSANT L’APPLICATION DE LA GARANTIE
Ne peuvent bénéficier de cette garantie que les clients qui ont acheté le produit au détail auprès d'un
revendeur autorisé par Mercury Marine à distribuer le produit dans le pays où la vente a eu lieu et
uniquement une fois que le processus d'inspection préalable à la livraison spécifié par Mercury Marine a été
suivi et documenté. Pour bénéficier de la garantie, le produit doit avoir été correctement enregistré par le
revendeur agréé. Toute information d'enregistrement de garantie erronée quant à l'utilisation plaisancière du
produit ou tout changement ultérieur, d'une utilisation plaisancière à une utilisation commerciale, peut amener
Mercury Marine à annuler la garantie, à sa seule discrétion. L'entretien périodique décrit dans le Manuel de
fonctionnement et d'entretien doit être exécuté en temps opportun pour que la garantie reste en vigueur.
Mercury Marine se réserve le droit de conditionner toute couverture au titre de garantie à la présentation
d'une preuve d’entretien conforme.
RESPONSABILITÉ DE MERCURY
En vertu des termes de cette garantie, la seule et unique obligation de Mercury est limitée, à sa discrétion, à
la réparation des pièces défectueuses, au remplacement de ces pièces par des pièces neuves ou réusinées,
homologuées par Mercury Marine, ou au remboursement du prix d'achat du produit Mercury. Mercury se
réserve le droit d'améliorer ou de modifier les produits, de temps à autre, sans obligation de modifier les
produits fabriqués antérieurement.
OBTENTION DE LA GARANTIE
Le client doit fournir à Mercury une possibilité raisonnable d’effectuer la réparation, ainsi qu’un accès
raisonnable au produit. Les réclamations au titre de la garantie doivent être faites en remettant le produit aux
fins d'inspection à un concessionnaire autorisé par Mercury à réparer ledit produit. Si l’acheteur n’est pas en
mesure de livrer le produit au concessionnaire, il doit en avertir Mercury par écrit. La société prendra alors les
dispositions pour effectuer l'inspection et toute réparation couverte par la garantie. L'acheteur devra alors
acquitter les frais relatifs au transport et/ou au temps de déplacement. Si le service fourni n'est pas couvert
par cette garantie, l'acheteur doit acquitter les frais de pièces et de main-d'œuvre, et toute autre dépense liée
au service en question. L'acheteur ne doit pas expédier le produit ou des pièces du produit directement à
Mercury, sauf si Mercury en fait la demande. Pour bénéficier de la garantie, le propriétaire doit fournir une
preuve attestant que le produit a été enregistré en son nom et la présenter au revendeur au moment de
l'entretien au titre de la garantie.
2
fra
INFORMATIONS SUR LA GARANTIE
EXCLUSIONS DE LA GARANTIE
Cette garantie limitée ne couvre pas les opérations d'entretien périodique, les mises au point, les réglages,
l'usure normale, les dommages provenant d'une utilisation abusive ou anormale, de l'utilisation d'une hélice
ou d'un rapport d'engrenages qui ne permettent pas au moteur de tourner au régime pleins gaz conseillé,
d'une utilisation du produit contraire aux recommandations de la section fonctionnement/cycle de service du
manuel d’utilisation, d’entretien et de garantie, d'une négligence, d'un accident, d'une immersion, d'une
installation non conforme (les caractéristiques et les techniques d'installation correctes sont énoncées dans
les consignes d'installation du produit), d'un entretien incorrect, de l'utilisation d'un accessoire ou d'une pièce
qui ne sont ni fabriqués ni vendus par nos soins, de l'utilisation de carburants, d'huiles ou de lubrifiants ne
convenant pas au produit, de la modification ou du retrait de pièces, ou de l'infiltration d'eau dans le moteur
par l'intermédiaire de l'arrivée de carburant, de l'admission d'air ou du système d'échappement, ou de la
détérioration du produit résultant d'une insuffisance d'eau de refroidissement due à un blocage du système de
refroidissement par un corps étranger, à un fonctionnement du moteur hors de l’eau, à une position trop
élevée du moteur sur le tableau arrière ou à l'utilisation du bateau avec un moteur trop relevé L'utilisation du
produit à des fins commerciales, c'est-à-dire dans le cadre de toute activité rémunératrice ou liée à un travail
ou à un emploi, même occasionnellement, annule la garantie. L'utilisation du produit dans le cadre de courses
ou de toute autre activité de compétition, quel qu'en soit le moment, même par un ancien propriétaire, annule
la garantie. Cette garantie ne couvre pas les dépenses liées au halage, à la mise à l'eau, au remorquage, à
l'entreposage, aux appels téléphoniques, aux locations, au dérangement, aux frais de cale, à l'assurance, au
remboursement d'emprunts, à la perte de temps ou de revenus, aux frais d'inscription à des compétitions et à
des clubs, à des enjeux ou à tout autre type de dommages accessoires ou indirects. Les dépenses associées
à la dépose et/ou au remplacement de cloisons ou d'équipements du bateau, en raison de la conception de
ce dernier, pour accéder au produit, ne sont pas non plus couvertes par cette garantie.
Aucun individu ni aucune entité, y compris les revendeurs agréés par Mercury Marine, n’ont été autorisés par
Mercury Marine à émettre d’affirmations, de déclarations ou de garanties quelconques au sujet du produit,
autres que celles spécifiées dans la présente garantie limitée. De telles affirmations, déclarations ou
garanties ne sauraient être opposables à Mercury Marine. Pour de plus amples informations sur les faits et
les situations couverts par la garantie, et sur ceux qui ne le sont pas, voir la section Couverture de la garantie
de ce manuel, intégrée par référence à la présente garantie.
Exonérations et limitations, toute garantie implicite de qualité marchande ou d'adaptation à un usage
particulier est expressément déclinée. Dans la mesure où elles ne peuvent être déclinées, ces garanties
implicites sont limitées à la durée de la garantie expresse. Les dommages accessoires et indirects sont
exclus de cette garantie. Certains états et certains pays n’autorisent pas les exonérations de responsabilité,
les limitations et les exclusions décrites ci-dessus ; ces dernières peuvent donc ne pas s'appliquer au
propriétaire. Cette garantie donne à l’acquéreur des droits légaux spécifiques, auxquels peuvent s’ajouter
d'autres droits qui varient d'un état à l'autre et d'un pays à l'autre.
Produits vendus à des organismes gouvernementaux
Contacter le service commercial de Mercury Racing pour obtenir une copie de la documentation de garantie
destinée aux organismes gouvernementaux qui explique les conditions requises de ces derniers pour
bénéficier d'une garantie lors de l'achat d'un moteur hors-bord ou d'un modèle à transmission en Z Mercury
Racing.
Service commercial de Mercury Racing
N7840 County Road UU
Fond du Lac, WI 54937-9385
920-921-5330
Télécopie 920-921-6533
Garantie contre la corrosion (internationale)
IMPORTANT : La garantie contre les défaillances dues à la corrosion n'est pas disponible pour ce produit.
fra
3
INFORMATIONS SUR LA GARANTIE
Couverture et exclusions de garantie pour les produits Mercury
Racing à transmission en Z
L’objet de cette section est d’aider à éliminer certains malentendus courants concernant la couverture de
garantie. Les informations suivantes expliquent certains types d'entretien et de réparation qui ne sont pas
couverts par la garantie. Les dispositions suivantes ont été incorporées par référence dans la garantie limitée
de trois ans contre les défaillances dues à la corrosion de la division Mercury Racing et dans les garanties
limitées de 90 jours, six mois et un an de la division Mercury Racing.
Garder à l’esprit que cette garantie couvre les réparations nécessaires consécutives à des vices de matériau
ou de fabrication pendant la durée de la garantie. Les erreurs d’installation, les accidents, l’usure normale et
différentes autres causes pouvant affecter le produit ne sont pas couverts.
Ne peuvent bénéficier de la présente garantie limitée aux vices de matériau et de main-d'œuvre que les
clients qui ont acheté le produit au détail auprès d'un revendeur autorisé par Mercury Marine à distribuer le
produit dans le pays où la vente a eu lieu et uniquement une fois que le processus d'inspection préalable à la
livraison spécifié par Mercury Marine a été suivi et documenté.
Pour toutes les questions relatives à la couverture de la garantie, contacter le revendeur agréé. Il se réjouira
de répondre à toute question éventuelle.
EXCLUSIONS GÉNÉRALES DE LA GARANTIE
1.
Les réglages mineurs et les mises au point, y compris le contrôle, le nettoyage et le réglage des
bougies, des composants du système d'allumage, les réglages du carburateur, de l'injection
électronique (EFI), les filtres, les courroies, les commandes et le contrôle du graissage en connexion
avec l'entretien normal.
2.
Les dommages causés par une carence d'entretien.
3.
Les frais de halage, de mise à l'eau, de remorquage, et tous les frais relatifs au transport et/ou au
temps de déplacement, etc.
4.
Toute réparation supplémentaire demandée par le client autre que celle nécessaire pour satisfaire aux
obligations de la garantie.
5.
Le travail effectué par une personne autre qu’un revendeur agréé peut être couvert dans les conditions
suivantes : Il doit être effectué dans le cadre d'une urgence, à condition qu’aucun revendeur agréé
pouvant effectuer la réparation ne se trouve à proximité ou ne dispose d'installations de mise à sec,
etc., et que l'usine ait donné son accord préalable pour que l'intervention soit effectuée à ce site.
6.
Utilisation de pièces de marques, autres que Mercury Precision ou Quicksilver lors de réparations sous
garantie.
7.
Un bruit du moteur n’indique pas nécessairement un problème de moteur sérieux. Si le diagnostic
indique un état interne grave du moteur pouvant entraîner une panne, la cause du bruit doit être
réparée dans le cadre de la garantie.
8.
Les dommages à l’unité inférieure et/ou l’hélice dus à la collision avec un objet immergé sont
considérés comme un risque de mer.
9.
La présence d'eau dans le démarreur.
10. Les démarreurs et/ou les induits ou bobines de champ qui sont grillés ou dont le fil est éjecté du
collecteur à cause d'un lancement excessif du moteur.
11. La rectification des soupapes ou de leurs sièges due à l’usure.
4
fra
INFORMATIONS SUR LA GARANTIE
Déclaration de garantie relative au contrôle des émissions dans l’État
de Californie
INTRODUCTION
Le California Air Resource Board (Comité des ressources atmosphériques de Californie) a adopté des
règlements sur les émissions des moteurs inboard et à transmission en Z. Cette réglementation s’applique à
tous les moteurs inboard et à transmission en Z fabriqués à partir de l'année modèle 2003. Mercury Racing,
en application de ces règlements, fournit cette garantie limitée des systèmes de contrôle des émissions (voir
les composants du système de contrôle des émissions énumérés ci-dessous) et garantit que le moteur
inboard ou à transmission en Z a été conçu, fabriqué et équipé conformément à tous les règlements
applicables adoptés par le California Air Resources Board, en vertu de son autorité, dans le cadre des
chapitres 1 et 2, partie 5, Division 26 du code de la santé et de la sécurité. Pour tout renseignement
concernant la garantie limitée couvrant les composants non liés à la lutte antipollution du moteur inboard ou à
transmission en Z, consulter la déclaration de garantie limitée du moteur.
COUVERTURE DE LA GARANTIE
Mercury Racing garantit les composants des systèmes de contrôle des émissions (voir les composants du
système de contrôle des émissions énumérés ci-dessous) de ses moteurs à transmission en Z à hautes
performances neufs construits à partir de 2009, conformes aux normes en vigueur en Californie, et
enregistrés par un résident de l’État de Californie, contre tout vice de matériau ou de fabrication qui
entraînerait la défaillance d’une pièce sous garantie, identique quant à toutes ses qualités substantielles à la
pièce décrite dans la demande de certification déposée par Mercury Racing auprès du California Air
Resources Board, pendant la durée de la garantie et dans les conditions décrites ci-dessous. Le coût du
diagnostic de la défaillance garantie est couvert par la garantie, si la revendication au titre de la garantie est
approuvée. Les dommages subis par d’autres composants du moteur du fait de la défaillance de la pièce
garantie sont également réparés sous la garantie.
DURÉE DE LA GARANTIE
Cette garantie limitée couvre les composants des systèmes de contrôle des émissions. Certaines pièces de
contrôle des émissions des moteurs à transmission en Z à hautes performances neufs d'une puissance
supérieure à 500 ch sont garanties pendant 3 ans ou 480 heures (comme déterminé par le compteur horaire
intégré de l'ECM du moteur), à la première échéance, pour les composants électroniques liés au contrôle des
émissions comprenant, notamment, les capteurs (par ex. : les capteurs d'oxygène, les capteurs de débit d'air
massique, les capteurs de position de vilebrequin, etc.), les solénoïdes (par ex. : les injecteurs de carburant,
les régulateurs de ralenti, les régulateurs de pression, etc.), les composants du système d'allumage, les
modules de commande des groupes motopropulseurs, ainsi que les éléments suivants : catalyseurs,
carburateurs, pompes à carburant, composants d'évaporation (y compris les tuyaux à faible perméabilité),
recirculation des gaz d'échappement et autres dispositifs de contrôle direct des émissions. Pour les
composants mécaniques liés au contrôle des émissions des moteurs à transmission en Z à hautes
performances comprenant, notamment, le bloc-moteur, le vilebrequin, l'arbre à cames, les bielles, les
soupapes, les collecteurs, les pièces rotatives, les pistons et les turbocompresseurs/compresseurs, la période
de garantie est de 1 an ou 150 heures (comme déterminé par le compteur horaire intégré de l'ECM du
moteur), à la première échéance, pour les moteurs d'une puissance supérieure à 500 ch et les moteurs d'une
puissance inférieure ou égale à 650 ch, et de 1 an ou 50 heures (comme déterminé par le compteur horaire
intégré de l'ECM du moteur), à la première échéance, pour les moteurs d'une puissance supérieure à 650 ch.
Les articles d’entretien normal en relation avec les émissions, tels que les bougies et les filtres, qui figurent
sur la liste des pièces garanties sont couverts jusqu’à leur premier intervalle de remplacement obligatoire
uniquement. Voir la section Composants du système de contrôle des émissions et Calendrier d'entretien. La
réparation ou le remplacement de pièces ou l'exécution d'un entretien dans le cadre de cette garantie ne
prorogent pas la durée de celle-ci au-delà de sa date d'expiration initiale. La couverture de garantie non
expirée peut être transférée à l’acquéreur suivant. Voir la section Transfert de garantie.
fra
5
INFORMATIONS SUR LA GARANTIE
APPLICATION DE LA GARANTIE
Le client doit fournir à Mercury Racing une possibilité raisonnable d’effectuer la réparation, ainsi qu’un accès
raisonnable au produit. Les réclamations au titre de la garantie doivent être faites en remettant le produit aux
fins d'inspection à un revendeur autorisé par Mercury à réparer ledit produit. Si l’acheteur ne peut amener le
produit à un tel revendeur, il doit le signaler à Mercury Racing qui s’occupera alors de l’inspection et de toute
réparation sous garantie. L'acheteur doit alors acquitter les frais relatifs au transport et/ou au temps de
déplacement. Si le service fourni n'est pas couvert par cette garantie, l'acheteur doit acquitter les frais de
pièces et de main-d'œuvre, et toute autre dépense liée au service en question. L’acheteur ne doit pas
envoyer le produit ou des pièces du produit directement à Mercury Racing, sauf si Mercury Racing lui en fait
la demande.
RESPONSABILITÉ DE MERCURY RACING
En vertu de cette garantie, la seule et unique obligation de Mercury Racing est limitée, à ses frais et à son
choix, à la réparation ou au remplacement des pièces défectueuses par des pièces neuves ou réusinées,
certifiées par Mercury Marine, ou au remboursement du prix d'achat du produit Mercury. Mercury se réserve
le droit d'améliorer ou de modifier les produits, de temps à autre, sans obligation de modifier les produits
fabriqués antérieurement.
EXCLUSIONS DE GARANTIE
Cette garantie limitée ne couvre pas les articles d'entretien périodique, les mises au point, les réglages,
l’usure normale, les dommages causés par une utilisation abusive, une utilisation anormale, l’utilisation d’une
hélice ou d’un rapport d'engrenage qui ne permettent pas au moteur de tourner dans sa plage de régime
recommandée avec le papillon des gaz complètement ouvert (voir Caractéristiques), une utilisation du produit
contraire aux recommandations de fonctionnement, un acte de négligence, un accident, une immersion, une
installation non conforme (les caractéristiques et les techniques correctes d’installation sont énoncées dans
les instructions d'installation du produit), un entretien non conforme, les turbines ou revêtements de la pompe
à injection, l’utilisation de carburants, d'huiles ou de lubrifiants non conformes au produit (voir
Caractéristiques), la modification ou le retrait de pièces.
Cette garantie ne couvre pas les dépenses liées au halage, à la mise à l'eau, au remorquage, à
l'entreposage, aux appels téléphoniques, aux locations, aux nuisances, aux rampes d'accès à l'eau, à
l'assurance, au remboursement d'emprunts, à la perte de temps ou de revenus, ou à tout autre type de
dommages accessoires ou indirects. Les dépenses associées à la dépose et/ou au remplacement de
cloisons ou d'équipements du bateau, en raison de la conception de ce dernier, pour accéder au produit, ne
sont pas non plus couvertes par cette garantie.
L'entretien, le remplacement ou la réparation des dispositifs et systèmes de contrôle des émissions non
couverts par la garantie peuvent être effectués par n'importe quel centre de réparation ou réparateur de
moteurs marins. L'utilisation de pièces autres que Mercury Racing pour un entretien ou des réparations non
garantis ne constitue pas un fondement pour refuser d'autres travaux garantis. L'utilisation de pièces
d'appoints (telles que définies à la section 1900 (b)(1) et (b)(10) du titre 13 du code des règlements de
Californie) ou de pièces modifiées non exemptées par le California Air Resources Board (Comité des
ressources atmosphériques de Californie) peut constituer un fondement au rejet d'une revendication au titre
de la garantie, à la discrétion de Mercury Racing. Les défaillances de pièces garanties causées par
l'utilisation de pièces d'appoint non exemptées ou de pièces modifiées ne seront pas couvertes.
DÉNIS ET LIMITATIONS DE RESPONSABILITÉ
TOUTE GARANTIE IMPLICITE DE QUALITÉ MARCHANDE OU D'ADAPTATION À UN USAGE
PARTICULIER EST EXPRESSÉMENT DÉCLINÉE. SI ELLES NE PEUVENT ÊTRE DÉCLINÉES, CES
GARANTIES IMPLICITES SONT LIMITÉES À LA DURÉE DE LA GARANTIE EXPRESSE. LES
DOMMAGES ACCESSOIRES ET INDIRECTS SONT EXCLUS DE CETTE GARANTIE. CERTAINS ÉTATS/
PAYS N’AUTORISENT PAS LES DÉNIS, LIMITES OU EXCLUSIONS STIPULÉS CI-DESSUS. ILS
PEUVENT ALORS NE PAS S'APPLIQUER AU PROPRIÉTAIRE. CETTE GARANTIE CONFÈRE AU
PROPRIÉTAIRE DES DROITS SPÉCIFIQUES, AUXQUELS D'AUTRES PEUVENT VENIR S'AJOUTER,
SELON L'ÉTAT OU LE PAYS DE RÉSIDENCE.
Pour toute question concernant les droits et responsabilités du propriétaire quant à la garantie, voir Service
après-vente pour obtenir des coordonnées.
6
fra
INFORMATIONS SUR LA GARANTIE
Déclaration de garantie relative au contrôle des émissions dans l’État
de Californie
DROITS ET OBLIGATIONS DU PROPRIÉTAIRE EN VERTU DE LA GARANTIE
Le California Air Resources Board (Comité des ressources atmosphériques de Californie) se réjouit
d'expliquer la garantie du système de contrôle des émissions des moteurs à transmission en Z des années
modèles 2013-2014. En Californie, les moteurs à transmission en Z neufs doivent être conçus, fabriqués et
équipés dans le respect des normes anti-brouillard de fumée strictes de l'État. Mercury Racing doit garantir le
système de contrôle des émissions du moteur à transmission en Z pendant les durées indiquées ci-dessous
dès lors que le moteur n'a pas fait l'objet d'une utilisation abusive, d'une négligence ou d'un entretien
incorrect.
Le système de contrôle des émissions peut inclure des pièces telles que le carburateur ou le système
d’injection, le système d’allumage et le convertisseur catalytique. Les tuyaux, courroies, connecteurs et
d'autres ensembles relatifs aux émissions peuvent être inclus. Lorsque les conditions de garantie sont
réunies, Mercury Marine répare le moteur à transmission en Z à ses frais, y compris le diagnostic, les pièces
et la main-d'œuvre.
COUVERTURE DE LA GARANTIE DU FABRICANT
Un certain nombre de pièces du système de contrôle électronique des émissions des moteurs à transmission
en Z d'année modèle 2009 et plus récents est garanti pendant 3 ans ou 480 heures, à la première échéance.
Certaines pièces du système de contrôle mécanique des émissions sont garanties pendant 1 an ou
150 heures, à la première échéance, pour les moteurs d'une puissance supérieure à 500 ch et les moteurs
d'une puissance inférieure ou égale à 650 ch, et pendant 1 an ou 50 heures, à la première échéance, pour les
moteurs d'une puissance supérieure à 650 ch. Toutefois, la couverture de garantie basée pour la période
horaire d'utilisation n'est permise que pour les moteurs équipés de compteurs horaires tels qu'ils sont définis
par l'article s 2441(a)(13) ou de dispositifs équivalents. Si une quelconque pièce du moteur sous garantie en
relation avec les émissions est défectueuse, celle-ci doit être réparée ou remplacée par Mercury Racing.
OBLIGATIONS DU PROPRIÉTAIRE EN VERTU DE LA GARANTIE
En qualité de propriétaire d'un moteur à transmission en Z, le propriétaire est responsable de l’entretien
obligatoire, tel que décrit dans la section Entretien du manuel du propriétaire. Mercury Racing recommande
de conserver tous les justificatifs d'entretien du moteur à transmission en Z. Mercury Racing ne saurait
toutefois pas refuser la garantie pour une simple carence de justificatif ou l'inexécution de l'entretien
programmé.
En qualité de propriétaire d'un moteur à transmission en Z, le propriétaire doit toutefois savoir que Mercury
Racing peut refuser la couverture de la garantie si le moteur à transmission en Z ou une pièce est défaillant
en raison d'une utilisation abusive, d'une négligence, d'un entretien incorrect ou de modifications non
approuvées.
Il incombe au propriétaire de se présenter avec son moteur à transmission en Z à un centre de distribution
Mercury Marine dès qu'un problème survient. Les réparations garanties seront effectuées dans un délai
raisonnable, ne pouvant pas dépasser 30 jours. Pour toute question relative aux droits et obligations
concernant la garantie, contacter Mercury Racine au 1-920-924-2088.
Contrôle des émissions E.P.A.
INTRODUCTION
Conformément aux obligations découlant des dispositions 40 CFR, partie 1045, sous-partie B, Mercury
Marine offre une garantie des émissions de trois ans ou de 480 heures d'utilisation du moteur, à la première
échéance, à l'acheteur au détail de composants électriques du système de contrôle des émissions et d'un an
ou de 150 heures d'utilisation du moteur, à la première échéance, à l'acheteur au détail de composants
mécaniques du système de contrôle des émissions. Le moteur est conçu, construit et équipé de façon à être
conforme, au moment de sa vente, aux réglementations applicables dans le cadre de la section 213 du Clean
Air Act ; le moteur est exempt de vice de matériaux et de fabrication empêchant le moteur de se conformer
aux réglementations applicables.
fra
7
INFORMATIONS SUR LA GARANTIE
COMPOSANTS DU SYSTÈME DE CONTRÔLE DES ÉMISSIONS
La garantie relative aux émissions couvre tous les composants dont la défaillance provoquerait
l'augmentation des émissions de tout composant réglementé d'un moteur, notamment les composants
figurant dans la liste suivante :
1.
Système de dosage du carburant
a. Carburateur et pièces internes (ou régulateur de pression de carburant ou système d’injection de
carburant)
b. Système de contrôle et de rétroaction du mélange air-carburant
c. Système d'enrichissement pour démarrage à froid
d. Soupapes d'admission
2.
Système d’induction d’air
a. Système d'admission d'air chaud régulé
b. Collecteur d'admission
c. Filtre à air
d. Turbocompresseurs
e. Volet de réchauffeur et assemblage
3.
Système d'allumage
a. Bougies
b. Magnéto ou système d'allumage électronique
c. Commande de l'avance à l'allumage
d. Bobine d’allumage ou module de commande
e. Câbles d’allumage
4.
Système de graissage
a. Pompe à huile et pièces internes
b. Injecteurs d'huile
c. Dispositif de dosage d'huile
5.
Système de recyclage des gaz du carter (RGC)
a. Soupape RGC
b. Bouchon de remplissage d'huile
6.
Système d'échappement
a. Collecteur d’échappement
b. Coude d’échappement
c. Coude d’échappement intermédiaire
d. Conduite d’échappement inférieure
e. Tuyau arrière d'échappement
7.
Catalyseurs ou système de réaction thermique
a. Convertisseur catalytique
b. Système de réaction thermique
c. Collecteur d’échappement
d. Soupapes d'échappement
8.
Système d'évaporation
a. Réservoir à charbon actif
b. Réservoirs de carburant
c. Vanne de purge
8
fra
INFORMATIONS SUR LA GARANTIE
9.
Articles divers utilisés dans les systèmes ci-dessus
a. Tuyaux, brides, raccords, tubes, joints ou dispositifs d’étanchéité et visserie de montage
b. Poulies, courroies et tendeurs
c. Soupape de dépression, interrupteur thermostatique, soupape de retenue, temporisateur
d. Commandes électroniques
REMARQUE : La garantie EPA relative aux émissions ne couvre pas les composants dont la défaillance ne
provoquerait pas l'augmentation d'un quelconque polluant réglementé des émissions d'un moteur.
fra
9
GÉNÉRALITÉS
Avant d’utiliser le bateau
Lire attentivement ce manuel. Le respect des consignes de sécurité et d'utilisation et le bon sens permettent
d'éviter les blessures et les dégâts matériels. Pour toute question, contacter le revendeur.
Ce manuel, ainsi que les autocollants de sécurité placés sur l'ensemble de propulsion, utilise des symboles
de sécurité pour attirer l'attention sur les consignes de sécurité spéciales qui doivent être respectées.
!
AVERTISSEMENT
Indique une situation dangereuse qui, si elle n'est pas évitée, pourrait causer des blessures graves, voire
mortelles.
!
ATTENTION
Indique une situation dangereuse qui, si elle n'est pas évitée, pourrait causer des blessures mineures ou
modérées.
IMPORTANT : Indique des informations ou des instructions nécessaires au fonctionnement et/ou à la
maintenance.
REMARQUE : Indique des informations facilitant la compréhension d'une étape ou d'une action particulière.
Puissance motrice maximale du bateau
!
AVERTISSEMENT
Le dépassement de la puissance motrice maximale du bateau peut causer des blessures graves, voire
mortelles. La surmotorisation du bateau peut affecter le contrôle et la flottabilité du bateau ; elle risque
également de causer la rupture du tableau arrière. Ne pas installer un moteur qui excède la puissance
motrice nominale maximale du bateau.
Ne pas sur-motoriser ni surcharger le bateau. La plupart des bateaux comportent une plaque de capacité
indiquant la puissance et la charge maximales admissibles telles qu’elles sont déterminées par le
constructeur en fonction de certaines directives des autorités compétentes. En cas de doute, contacter le
revendeur ou le constructeur du bateau.
U.S. COAST GUARD CAP ACITY
MAXIMUM HORSEPOWER XXX
MAXIMUM PERSON
CAPACITY (POUNDS)
XXX
MAXIMUM WEIGHT
CAPACITY
XXX
26777
Utilisation de bateaux à haute vitesse et à hautes performances
Si l'ensemble de propulsion est destiné à une utilisation sur un bateau à haute vitesse ou à hautes
performances auquel le pilote n'est pas familier, il est recommandé de ne jamais l'utiliser à haute vitesse sans
demander à suivre au préalable un cours d'orientation et une démonstration auprès du revendeur ou d’un
pilote familier avec la combinaison bateau/ensemble de propulsion considérée. Pour des renseignements
supplémentaires, se procurer une copie du livret Hi-Performance Boat Operation (Fonctionnement de
bateaux à hautes performances) auprès du revendeur, du distributeur ou de Mercury Marine.
10
fra
GÉNÉRALITÉS
Capteurs de la roue à palettes et de température de l'eau
Les roues à palettes ne peuvent pas être utilisées sur les bateaux dont la vitesse peut dépasser 80,5 km/h.
Les capteurs de température de l'eau ne peuvent pas être connectés aux moteurs Race à transmission en Z
équipés d'un module de commande de propulsion (PCM). Le PCM utilise le raccord du capteur de
température de l'eau pour surveiller la température de l'huile moteur.
Coupe-circuit d'urgence
Le coupe-circuit d’urgence arrête le moteur chaque fois que l’opérateur s’éloigne suffisamment du poste de
pilotage pour activer l'interrupteur (en cas d’éjection accidentelle, par exemple). Les moteurs hors-bord à
barre franche et certaines unités à commande à distance sont équipés d'un coupe-circuit d'urgence. Un
coupe-circuit d'urgence peut être installé comme accessoire : habituellement sur le tableau de bord ou sur le
côté adjacent au poste de pilotage.
Un autocollant situé près du coupe-circuit d'urgence est un rappel visuel que le pilote doit attacher ce dernier
à son vêtement de flottaison individuel (VFI) ou au poignet.
Le cordon de coupe-circuit d’urgence mesure habituellement 122 à 152 cm lorsqu’il est étendu au maximum,
avec un élément à l’une de ses extrémités conçu pour être introduit dans le contacteur et une attache à l'autre
extrémité reliée au VFI ou au poignet du pilote. Au repos, le cordon est enroulé sur lui-même pour minimiser
le risque d'enchevêtrement avec les objets alentour. Sa longueur étendue est telle qu'elle permet au pilote de
se déplacer dans une certaine zone autour du poste de pilotage sans risquer d'activer accidentellement le
système. Si le pilote souhaite raccourcir le cordon, il peut l'enrouler autour de son poignet ou de sa jambe, ou
y faire un nœud.
ATTACH LANYARD
RUN
b
ab-
OFF
c-
a
Attache de cordon de cou‐
pe-circuit d’urgence
Autocollant de coupe-circuit
d’urgence
Coupe-circuit d'urgence
c
53910
Lire les informations de sécurité suivantes avant de continuer.
Importantes informations relatives à la sécurité : Le coupe-circuit d'urgence arrête le moteur lorsque
l’opérateur s’éloigne suffisamment du poste de pilotage pour activer l'interrupteur. Ceci se produit si le pilote
tombe accidentellement par-dessus bord ou se déplace dans le bateau à une distance suffisante de son
poste. Une chute par dessus bord ou une éjection accidentelle sont des risques plus fréquents sur certains
types de bateaux, tels que les bateaux pneumatiques à flancs bas, les bateaux de pêche au lancer, les
bateaux à hautes performances et les bateaux de pêche légers et au comportement sensible, contrôlés par
une barre franche. La chute par-dessus bord et les éjections accidentelles sont aussi la conséquence de
mauvaises pratiques d'utilisation telles que le fait de s'asseoir sur le dossier du siège ou sur le plat-bord à des
vitesses de déjaugeage, de rester debout à des vitesses de déjaugeage, de s'asseoir sur des plates-formes
de bateau de pêche élevées, de naviguer à des vitesses de déjaugeage dans des eaux peu profondes ou
comportant de nombreux obstacles, de relâcher le volant de direction ou la barre franche qui tire dans une
direction, de boire de l'alcool ou de consommer des drogues ou d'effectuer des manœuvres risquées à haute
vitesse.
fra
11
GÉNÉRALITÉS
L’interrupteur d’arrêt d'urgence permet d'arrêter le moteur instantanément mais le bateau continue d’avancer
pendant un certain temps, suivant la vitesse et l’angle du virage amorcé au moment de l'activation du
dispositif. Le bateau n'effectuera cependant pas un cercle complet. Lorsque le bateau se déplace sur sa
lancée, il peut causer des blessures, aussi graves que s'il était en prise, à quiconque se trouve sur sa
trajectoire.
Il est vivement recommandé d'informer les autres passagers des principes de démarrage et de
fonctionnement du moteur au cas où une situation d'urgence se présenterait (par ex. si l’opérateur est éjecté
accidentellement).
!
AVERTISSEMENT
Si le pilote tombe par dessus bord, arrêter immédiatement le moteur pour réduire le risque de blessures
graves, voire mortelles, résultant d'un heurt avec le bateau. Toujours connecter correctement le pilote au
coupe-circuit d'urgence à l'aide d'un cordon de raccordement.
!
AVERTISSEMENT
Éviter les blessures graves, voire mortelles, causées par les forces de décélération résultant d'une
activation accidentelle ou involontaire de l'interrupteur. Le pilote du bateau ne doit jamais quitter son poste
sans s'être d'abord déconnecté de l'interrupteur d'arrêt d'urgence.
Il est également possible que l'interrupteur soit activé accidentellement ou involontairement au cours du
fonctionnement normal. Ceci peut causer l'une, ou toutes, les situations dangereuses potentielles suivantes :
•
Interruption soudaine du déplacement avant du bateau qui peut entraîner une projection vers l’avant
des occupants, notamment de ceux qui se trouvent à la proue et qui risquent d’être éjectés par dessus
bord et heurtés par l’embase ou l’hélice.
•
Perte de puissance et de contrôle de la direction en cas de mer agitée, de courants forts ou de vents
violents.
•
Perte de contrôle lors de l'amarrage.
MAINTENIR LE COUPE-CIRCUIT D'URGENCE ET LE CORDON DU COUPECIRCUIT D'URGENCE EN BON ÉTAT DE FONCTIONNEMENT
Avant chaque utilisation, vérifier que le coupe-circuit d'urgence fonctionne correctement. Mettre le moteur en
marche et l'arrêter en tirant sur le cordon du coupe-circuit d'urgence. Si le moteur ne s'arrête pas, faire
réparer l'interrupteur avant d'utiliser le bateau.
Avant chaque utilisation, inspecter visuellement le cordon du coupe-circuit d'urgence pour vérifier qu'il est en
bon état et qu'il ne présente aucun signe de cassure, de coupure ou d'usure. Vérifier que les clips aux
extrémités du cordon sont en bon état. Remplacer tout cordon de coupe-circuit d'urgence endommagé ou
usé.
Remorquage du bateau
Le bateau peut être remorqué lorsque l'embase est en position abaissée ou relevée. Une garde au sol
adéquate est nécessaire entre la route et le talon de quille du carter d'embase lors du remorquage avec
l'embase en position abaissée.
Si une garde au sol suffisante pose problème, placer l'embase en position complètement relevée.
12
fra
GÉNÉRALITÉS
Protection des baigneurs
EN CROISIÈRE
Il est très difficile pour une personne se trouvant dans l'eau d'entreprendre une action rapide pour éviter un
bateau naviguant dans sa direction, même à vitesse lente.
21604
Toujours ralentir et assurer une veille constante lors de la navigation dans les endroits où des personnes
risquent de se trouver dans l'eau.
Lorsqu'un bateau se déplace (ou même accoste) et que l'embase est au point mort, l’eau exerce une force
suffisante sur l’hélice pour la faire tourner. Cette rotation au point mort peut causer des blessures graves.
LORSQUE LE BATEAU EST À L'ARRÊT
!
AVERTISSEMENT
Une hélice qui tourne, un bateau en mouvement ou un dispositif solide fixé au bateau peuvent causer des
blessures graves, voire mortelles, aux nageurs. Arrêter immédiatement le moteur lorsque le bateau se
trouve à proximité de baigneurs.
Passer au point mort et arrêter le moteur avant de laisser les passagers se mettre à l’eau ou nager à
proximité du bateau.
Émissions d'échappement
FAIRE ATTENTION À L'INTOXICATION À L'OXYDE DE CARBONE
L'oxyde de carbone (CO) est un gaz mortel présent dans les fumées d'échappement de tous les équipements
à combustion interne, notamment les moteurs de bateaux et les générateurs alimentant les accessoires de
ces derniers. Le CO en soi est inodore, incolore et insipide, mais toute perception olfactive ou gustative de
l'échappement du moteur indique une inhalation de CO.
Les premiers symptômes d'intoxication à l'oxyde de carbone, proches de ceux du mal de mer ou d'un
empoisonnement, comprennent des maux de tête, des vertiges, une somnolence et des nausées.
!
AVERTISSEMENT
L'inhalation des gaz d'échappement du moteur peut être à l'origine d'un empoisonnement à l'oxyde de
carbone, ce qui peut entraîner une perte de connaissance, des lésions cérébrales, voire le décès. Éviter
toute exposition à l'oxyde de carbone.
Ne pas s'approcher des zones d'échappement lors du fonctionnement du moteur. Lorsque le bateau est
amarré ou en mer, veiller à maintenir une bonne ventilation du bateau.
fra
13
GÉNÉRALITÉS
NE PAS S'APPROCHER DES ZONES D'ÉCHAPPEMENT
41127
Les gaz d'échappement du moteur contiennent de l'oxyde de carbone nocif. Éviter les zones où se
concentrent les gaz d'échappement du moteur. Lorsque les moteurs tournent, interdire aux nageurs de
s'approcher du bateau et ne pas s'asseoir, s'allonger ou se tenir sur les plates-formes de plongée ou les
échelles de coupée. En mer, ne laisser aucun passager à se placer juste derrière le bateau (traction au
niveau de la plate-forme, « teak/body surfing »). Une telle pratique est extrêmement périlleuse, plaçant les
individus à un endroit à forte concentration en gaz d'échappement et à haut risque en raison des blessures
pouvant être causées par l'hélice du moteur.
BONNE VENTILATION
Aérer l'habitacle, ouvrir les rideaux latéraux ou les écoutilles avant pour évacuer les émanations.
Exemple de circulation suffisante d'air dans le bateau :
21622
VENTILATION INSUFFISANTE
Dans certaines conditions de marche ou en présence de vents, du monoxyde de carbone peut s'accumuler
dans des cabines ou des cockpits fermés ou bâchés dont l'aération est insuffisante. Installer un ou plusieurs
détecteurs de monoxyde de carbone dans le bateau.
Dans de rares cas, par mer très calme, les nageurs et les passagers qui se trouvent sur le pont d'un bateau
stationnaire dont le moteur tourne ou à proximité d'un moteur en marche, peuvent être exposés à un niveau
dangereux de monoxyde de carbone.
14
fra
GÉNÉRALITÉS
1.
Exemples de ventilation insuffisante sur un bateau stationnaire :
a
b
21626
ab2.
Moteur en marche lorsque le bateau est amarré dans un espace confiné
Amarrage à proximité d'un autre bateau dont le moteur tourne
Exemples de ventilation insuffisante sur un bateau en mouvement :
a
b
21628
ab-
Angle de relevage de la proue trop élevé
Fonctionnement du bateau avec les écoutilles avant fermées (aspiration à l'intérieur des gaz
d'échappement)
Saut des vagues ou du sillage
Le franchissement de vagues ou de sillage par les bateaux de plaisance fait partie de la navigation.
Cependant, si cette activité est réalisée à une vitesse suffisante pour forcer la coque du bateau en partie ou
entièrement hors de l’eau, certains risques se présentent, particulièrement lorsque le bateau reprend contact
avec l’eau.
5450
Veiller avant tout à ce que le bateau ne change pas de direction au milieu d'un saut. Si c'est le cas, il risque
de virer soudainement dans un sens ou dans l'autre lorsqu'il reprend contact avec l'eau. Un tel changement
soudain de direction peut projeter les occupants hors de leur siège ou par-dessus bord.
fra
15
GÉNÉRALITÉS
!
AVERTISSEMENT
Le saut des vagues ou du sillage peut provoquer des blessures graves, voire mortelles, aux occupants qui
peuvent être projetés à l'intérieur ou hors du bateau. Dans la mesure du possible, éviter les sauts de
vagues ou de sillages.
Le saut de vagues ou de sillages présente un autre risque moins courant. Si la proue du bateau pique
suffisamment lorsque le bateau est projeté dans l'air, elle peut s’enfoncer dans l'eau et y demeurer pendant
un moment. Le bateau s'arrête alors quasiment sur-le-champ, risquant de projeter ses occupants vers l'avant.
Il peut aussi virer soudainement d'un côté ou de l'autre.
Impact avec des dangers immergés
IMPORTANT : La navigation en eaux peu profondes présente des risques d'avaries graves au bateau et à
l'ensemble de propulsion. Maintenir une vitesse minimale sûre en cas de navigation en eaux peu profondes
ou dans des zones à obstacles immergés.
Réduire la vitesse et faire preuve de prudence lors de la navigation en eaux peu profondes ou dans des
zones où la présence d'obstacles immergés est suspectée, que pourrait heurter la transmission en Z ou le
fond du bateau. La meilleure manière de réduire les risques de blessures ou de dommages provoqués par un
objet flottant ou immergé est de contrôler la vitesse du bateau. Dans de telles conditions, maintenir le bateau
à une vitesse de déjaugeage minimale 24 à 40 km/h
45914
Le fait de heurter un objet flottant ou immergé peut entraîner un nombre infini de situations. Certaines de ces
situations peuvent avoir les conséquences suivantes :
•
Tout ou partie de la transmission en Z pourrait être arrachée et causer des blessures graves ou des
dommages importants au bateau.
•
Le bateau peut soudainement changer de cap. Un tel changement de direction brusque peut projeter
les occupants hors de leur siège ou par-dessus bord.
•
Un brusque ralentissement. Les occupants peuvent être projetés vers l'avant, voire hors du bateau.
•
Dommages par impact de la transmission en Z/du bateau.
Garder à l'esprit que la meilleure manière de réduire les risques de blessures ou de dégâts matériels lors d'un
impact est de contrôler la vitesse du bateau. Cette dernière doit être maintenue à une vitesse de déjaugeage
minimale lors de la navigation dans des eaux où les obstacles immergés sont fréquents.
!
AVERTISSEMENT
L'utilisation d'un bateau ou d'un moteur endommagés par impact peut causer des dommages ainsi que des
blessures graves, voire mortelles. Si le bateau subit un impact quelconque, faire inspecter et réparer le
bateau ou l'ensemble de propulsion par un revendeur Mercury Marine agréé.
Après avoir heurté un objet immergé, arrêter le moteur aussi vite que possible et l'examiner afin de s'assurer
qu'aucune pièce n'est lâche ni cassée. En cas de dommages avérés ou soupçonnés, confier la transmission
en Z à un revendeur agréé pour une inspection complète et une réparation, le cas échéant.
Le bateau doit aussi faire l'objet d'une vérification à la recherche de toute rupture de la coque ou du tableau
arrière ou de fuites d'eau.
16
fra
GÉNÉRALITÉS
L'utilisation d'une transmission en Z endommagée peut causer des dommages supplémentaires à d'autres
pièces du moteur ou affecter le contrôle du bateau. S'il est absolument nécessaire de continuer à l'utiliser, le
faire à des vitesses très réduites.
Navigation en eaux peu profondes
AVIS
La navigation en eaux peu profondes présente des risques d'avaries graves au moteur par obstruction des
entrées d'eau. Vérifier que du sable, du limon, de la boue ou d'autres débris ne sont pas aspirés par les
entrées d'eau, ce qui pourrait réduire ou empêcher l'alimentation du moteur en eau de refroidissement.
Faire preuve d'extrême prudence lors de l’utilisation d’un bateau équipé uniquement d'arrivées d'eau basses
lors de la navigation en eaux peu profondes. En raison d'une petite surface totale d'arrivée d'eau, l'aspiration
au niveau des admissions d'eau est élevée. Ces arrivées se bouchent facilement au contact du fond et
peuvent s'obstruer en cas de fonctionnement en eaux peu profondes ou envahies par la végétation.
Embase à arrivées d'eau basses
a - Entrées d’eau basses
a
10557
La conception de l'embase à double arrivée d'eau permet de réduire les risques d'obstruction ou de blocage
de l'alimentation en eau du moteur. Faire toutefois preuve de prudence en cas d'utilisation dans des eaux peu
profondes ou envahies par la végétation.
NETTOYAGE D'UNE EMBASE À DOUBLE ARRIVÉE D'EAU
fra
1.
Diriger le bateau vers des eaux profondes au ralenti.
2.
Faire déjauger le bateau, mais naviguer à vitesse modérée jusqu'à ce que la température du moteur et
la pression de l'eau du bloc reviennent à la normale.
17
GÉNÉRALITÉS
REMARQUE : La pression du bloc moteur relevée au niveau de la jauge peut demeurer faible si la conduite
menant à la jauge est obstruée.
a
Embase à double arrivée
d'eau
a - Entrées du support
b - Entrées d’eau basses
b
7759
Conseils pour une navigation en toute sécurité
Afin d’apprécier les voies navigables en toute sécurité, se familiariser avec tous les règlements et restrictions
locaux et gouvernementaux relatifs à la navigation et prendre en compte les suggestions suivantes.
Utiliser des dispositifs de flottaison. Avoir un dispositif personnel de flottaison certifié d'une taille adaptée à
chaque passager (conformément à la législation) et l'avoir immédiatement accessible.
Ne pas surcharger le bateau. La plupart des bateaux sont classés et certifiés pour une capacité de charge
nominale maximale (poids) (se reporter à la plaque de capacité du bateau). En cas de doute, contacter le
revendeur ou le constructeur de bateaux.
Effectuer les contrôles de sécurité et l'entretien nécessaires.. Suivre un programme régulier et vérifier que
toutes les réparations sont correctement effectuées.
Vérifier les équipements de sécurité à bord. Voici quelques suggestions concernant le type d'équipement de
sécurité à emporter à bord :
•
Extincteur homologué ; pagaie ou rame.
•
Dispositifs de signalisation : lampe de poche, fusées éclairantes, pavillon et sifflet ou avertisseur
sonore.
•
Hélice et moyeux de poussée de rechange, et clé appropriée.
•
Outils pour les petites réparations nécessaires ; trousse de premiers soins et livret.
•
Une ancre, une ligne d'ancre supplémentaire ; des récipients de stockage étanches.
•
Pompe de cale manuelle et bouchons de vidange supplémentaires ; boussole et carte ou carte marine
de la région.
•
Équipement électrique de rechange ; batteries, ampoules, fusibles, etc.
•
Radio transistor et eau potable.
Connaître les signes de changements météorologiques et éviter de sortir en cas de mauvais temps ou de mer
forte.
Jemanden über das Ziel der Fahrt und den voraussichtlichen Zeitpunkt der Rückkehr informieren.
Connaître et respecter les lois et règlements nautiques applicables aux voies navigables. Les pilotes doivent
suivre une formation de sécurité nautique. Des cours sont offerts aux États-Unis par :
1.
l'U.S. Coast Guard Auxiliary (section volontaire des garde-côtes des États-Unis) ;
2.
le Power Squadron ;
3.
la Croix-Rouge ;
18
fra
GÉNÉRALITÉS
4.
l'autorité locale de police en matière de navigation ;
Adresser toutes les requêtes à la Boat U.S. Foundation en composant le 1-800-336-BOAT (2626).
Il est vivement recommandé à tous les pilotes de bateaux à moteur de participer à l'un de ces cours.
Consulter également le livret NMMA Sources of Waterway Information. Il répertorie les sources régionales en
matière de sécurité, de croisières et de navigation locale et est disponible gratuitement en écrivant à :
Sources of Waterway Information
National Marine Manufacturers Association
410 N. Michigan Avenue
Chicago, IL 60611 États-Unis
Vérifier que tous les passagers sont assis correctement.. Ne laisser personne s’asseoir sur une partie du
bateau qui n’est pas prévue à cet usage, c'est-à-dire les dossiers des sièges, les plats-bords, le tableau
arrière, la proue, les ponts, les sièges de pêche surélevés et tout siège de pêche rotatif, ainsi que toute partie
où une accélération inattendue, un arrêt soudain, une perte imprévue du contrôle ou un mouvement soudain
du bateau pourraient causer l’éjection d’un passager par-dessus bord ou sa projection dans le bateau même.
Toute consommation d’alcool ou de stupéfiants sur un bateau est illégale.. L'alcool ou et les stupéfiants
altèrent le jugement et réduisent de façon importante la capacité à réagir rapidement.
Mit dem Gebiet vertraut sein und alle gefährlichen Orte meiden.
Former des passagers au pilotage du bateau. Montrer à au moins une autre personne à bord comment
mettre en marche et faire fonctionner l'ensemble de propulsion, et manœuvrer le bateau, au cas où le pilote
ne serait plus en mesure de le faire ou viendrait à tomber par-dessus bord.
Embarquement des passagers. Arrêter le moteur chaque fois que des passagers embarquent, débarquent ou
sont à proximité de l'arrière (poupe) du bateau. Il ne suffit pas de faire passer l'ensemble de propulsion au
point mort.
Être vigilant. Le pilote du bateau doit légalement maintenir un état de veille, visuelle et auditive, constant. Il
doit disposer d'un champ de vision dégagé, particulièrement vers l'avant. Les passagers, charges ou sièges
de pêche ne doivent en aucune manière obstruer la vue du pilote lorsque le bateau navigue à une vitesse
supérieure au ralenti.
Ne jamais suivre un skieur nautique, susceptible de faire une chute. À titre d’exemple, un bateau naviguant à
une vitesse de 40 km/h rattrape un skieur tombé à 61 m devant lui en cinq secondes.
Surveiller tout skieur tombé. En cas d'utilisation du bateau pour le ski nautique ou une activité similaire,
toujours garder le skieur tombé ou à l'eau sur le côté pilote du bateau lors du retour vers le skieur. Le pilote
doit toujours avoir le skieur tombé en vue et ne jamais faire marche arrière vers le skieur ou quiconque dans
l'eau.
Signaler les accidents. Les pilotes de bateau sont légalement tenus de remplir un rapport d'accident de
navigation auprès de leur autorité de police en matière de navigation quand le bateau est impliqué dans
certains accidents de navigation. Tout accident de navigation doit être signalé dans les cas suivants :
1.
décès ou décès probable ;
2.
blessures nécessitant un traitement médical autre que de premiers secours ;
3.
dommages aux bateaux ou à d'autres biens, évalués à plus 500 $ ;
4.
perte total du bateau.
IMPORTANT : Demander l'aide de l'autorité de police locale pour obtenir une liste complète des règles et
règlements.
Vol de l'ensemble de propulsion
Si l’ensemble de propulsion venait à être volé, communiquer immédiatement aux autorités locales et à
Mercury Marine les numéros de modèle et de série, ainsi que la personne à prévenir aux fins de restitution.
Ces informations relatives au Vol d'un ensemble de propulsion sont enregistrées par Mercury Marine dans un
fichier afin d’aider les autorités et les revendeurs à retrouver les moteurs volés.
fra
19
CARACTÉRISTIQUES
Identification du moteur
49703
Prendre note des informations suivantes pour usage ultérieur :
Modèle/puissance du moteur : ________________________
Numéro de série du moteur : ________________________
Numéro de série du tableau arrière : ________________________
Numéro d'identification et pas d'hélice : _________________________
Numéro de série de la transmission en Z et rapport de démultiplication : ________________________
Rotation : _________________________
Numéro d'identification de la coque _________________________
Modèle et longueur du bateau : _________________________
Caractéristiques du carburant
Utilisez une marque d'essence sans plomb de qualité, de préférence sans alcool. Mercury Marine
recommande l'utilisation de carburants contenant un agent nettoyant d'injecteur de carburant pour une
propreté interne optimale.
!
AVERTISSEMENT
Une fuite de carburant constitue un risque d'incendie ou d'explosion susceptible de causer des blessures
graves, voire mortelles. Inspecter périodiquement les composants du circuit de carburant pour tout signe
de fuite, de ramollissement, de durcissement, de boursouflement ou de corrosion, particulièrement après
un entreposage. Tout signe de fuite ou de détérioration exige un remplacement avant la remise en service
du moteur.
20
fra
CARACTÉRISTIQUES
AVIS
L'utilisation de carburants incorrects peut gravement endommager le moteur. Les dommages causés par
l'utilisation d'un carburant incorrect sont considérés comme une utilisation non conforme du moteur et ne
sont pas couverts par la garantie limitée. N'utiliser que le carburant recommandé pour le moteur considéré.
INDICES D'OCTANE NÉCESSAIRES (ÉTATS-UNIS ET CANADA)
TYPE DE CARBURANT
INDICE D'OCTANE MINIMAL À LA POMPE
Essence ordinaire ou supercarburant, sans plomb
(R+M) ÷ 2 = 89 ou IOR = 95*
REMARQUE : *Indice d'octane recherche
INDICES D'OCTANE NÉCESSAIRES (HORS ÉTATS-UNIS ET CANADA)
TYPE DE CARBURANT
INDICE D'OCTANE MINIMAL À LA POMPE
Essence ordinaire ou supercarburant, sans plomb 1.
(R+M) ÷ 2 = 89 ou IOR = 95*
REMARQUE : *Indice d'octane recherche
UTILISATION D’ESSENCES REFORMULÉES (OXYGÉNÉES) (ÉTATS-UNIS
SEULEMENT)
Ce type de carburant est requis dans certaines régions des États-Unis. Les deux types de composés
oxygénés utilisés dans ces carburants sont l’alcool (éthanol) et l’éther (MTBE ou ETBE). Si l'éthanol est le
composé oxygéné utilisé dans la région considérée, voir la section Carburant contenant de l'alcool .
Ces essences reformulées peuvent être utilisées sur le moteur Mercury.
CARBURANT CONTENANT DE L'ALCOOL
Si l’essence utilisée dans la région en question contient du méthanol (alcool méthylique) ou de l’éthanol
(alcool éthylique), certains effets indésirables peuvent survenir. Ces effets sont encore plus indésirables avec
le méthanol. L’augmentation du pourcentage d’alcool dans le carburant peut également aggraver ces effets.
Ceux-ci sont dus à la présence d’alcool dans l’essence. L'alcool peut absorber l’humidité contenue dans l’air
et entraîner la séparation de l’eau et de l’alcool dans l’essence du réservoir de carburant.
Les composants du système de carburant du moteur Mercury peuvent résister à un maximum de 10 %
d’alcool dans l’essence. La résistance maximale du système de carburant du bateau n'est pas connue.
Un carburant contenant de l'alcool peut augmenter :
•
la corrosion des pièces métalliques ;
•
la détérioration de pièces en plastique ou en caoutchouc ;
•
l'infiltration du carburant par la tuyauterie d'essence en caoutchouc ;
•
les difficultés au démarrage et au cours du fonctionnement.
IMPORTANT : Le fonctionnement d'un moteur Mercury Marine avec de l'essence contenant de l'alcool crée
des problèmes uniques, en raison des longues périodes de remisage typiques d'un bateau de plaisance.
Dans le cas des voitures, les carburants contenant de l'alcool sont généralement consommés avant de
pouvoir absorber suffisamment d'humidité pour poser problème, mais les bateaux sont souvent inutilisés
suffisamment longtemps pour qu'une séparation se produise. En outre, l’alcool peut éliminer les pellicules
protectrices d’huile des organes internes et entraîner la corrosion de ces deniers.
IMPORTANT : À cause des effets indésirables de l'alcool contenu dans l'essence, il est recommandé de
n'utiliser que de l'essence sans alcool, quand cela est possible.
Si le seul carburant disponible contient de l’alcool ou si la présence de ce dernier n’est pas indiquée, il est
nécessaire d’inspecter le circuit de carburant plus fréquemment pour rechercher toute fuite ou anomalie.
1.
fra
Mercury Racing ne recommande pas l'utilisation d'essence au plomb. L'essence au plomb peut être utilisée dans les
régions où l'essence sans plomb est indisponible ; cependant, des particules de plomb peuvent s'accumuler dans les
conduits d'échappement et/ou les chambres de combustion.
21
CARACTÉRISTIQUES
Exigence d'un tuyau de carburant à faible perméabilité
Un tuyau de carburant à faible perméation doit être installé sur tous les ensembles moteur à transmission en
Z qui sont fabriqués à des fins commerciales, vendus ou offerts à la vente aux États-Unis.
•
L'agence de protection de l'environnement (EPA) exige que tout ensemble moteur à transmission en Z
fabriqué après le 1er janvier 2009 soit doté d'un tuyau de carburant à faible perméabilité pour la
connexion principale entre le réservoir de carburant et le moteur.
•
Le tuyau à faible perméabilité est de catégorie USCG Type B1-15 ou Type A1-15, ne dépassant pas
15/gm²/24 h avec un carburant CE 10 à 23 °C , conformément aux spécifications de la norme SAE J
1527 relative aux tuyaux d'alimentation en carburant pour applications maritimes.
Huile de carter
RECOMMANDATIONS CONCERNANT L'HUILE
Huiles recommandées
Classification NMMA
Huile moteur 4-temps Mercury Racing, huile moteur inboard/transmission en Z à
mélange synthétique 25W-50, ou 25W-40
FC-W®
Remplacer le filtre à huile lors de chaque vidange d'huile
PRATIQUES IMPORTANTES AU SUJET DE L'HUILE
Ne pas utiliser
•
Huiles monograde
•
Huiles non détergentes
•
Huiles contenant des additifs solides
•
Huiles multigrades autres que celles recommandées
•
Huiles de mauvaise qualité
Ne pas mélanger
•
Différentes marques d'huiles, sans additif ou multigrades
•
Différentes viscosité d'huiles sans additifs ou différentes viscosités d'huiles multigrades.
Contenances
Unité
Contenance de l'unité
1.
Contenance en huile du carter de moteur avec filtre neuf1.
7,6 l
Bravo – Contenance en huile de l'embase (avec contrôleur)
2,65 l
Bravo III XR – Contenance en huile de l'embase (avec contrôleur)
2,8 l
Système de refroidissement fermé
13 l
Toujours utiliser une jauge d'huile pour déterminer la quantité exacte d'huile nécessaire.
22
fra
CARACTÉRISTIQUES
Caractéristiques générales du moteur
1.
fra
Puissance au vilebrequin1.
421 kW
Cylindrée
8,7 l
Disposition des cylindres
V8
Alésage
113 mm
Course
108 mm
Taux de compression
8.6:1
Alternateur
95 A/1 238 W
Exigences de batterie
Groupe 31M, intensité de démarrage à froid de
1 150 A (minimum)
Circuit électrique
Terre négative (–) 12 V
Type d'allumage
PCM sans distributeur, bobines individuelles
séquentielles
Type de bougie
NGK BKR6ES
Écartement des électrodes de bougies
0,9 mm
Système de carburant
Injection de carburant électronique séquentielle
Système de contrôle des émissions
Commande électronique du moteur
Longueur du groupe de propulsion Bravo (du support du
tableau arrière à l'avant du moteur)
869 mm
Largeur
838 mm
Hauteur (du bas du carter d'huile au point le plus haut
du moteur qui pourrait être le système d'échappement)
919 mm
Poids
545 kg
La puissance nominale est conforme à la norme SAE J1228/ISO 3046. La puissance utile sera réduite par les pertes dues
à la transmission.
23
CARACTÉRISTIQUES
Limites de fonctionnement du moteur
Régime maximal avec le papillon complètement ouvert
5 000 à 5 400 tr/min
Limite de régime1.
5 500 tr/min
Régime de ralenti en prise
700 tr/min
Régime de ralenti au point mort
800 tr/min
Débit maximal du système de carburant
170 l/h à 5 200 tr/min
Pression de carburant au ralenti
307 kPa
Pression de carburant à pleins gaz
275 kPa
Le thermostat du liquide de refroidissement s'ouvre initialement à une température
de
62 C
Le thermostat du liquide de refroidissement s'ouvre au maximum à une
température de
70 °C
Pression d'eau minimale alimentant le moteur à pleins gaz
207 kPa
Pression d'eau maximale alimentant le moteur à pleins gaz
345 kPa
Pression d'huile minimale au ralenti (à chaud)
138 à 207 kPa
Pression d'huile minimale à pleins gaz (à chaud)
331 à 379 kPa
Pression d'huile maximale
95 °C
7
5
3
1
b
a
8
b
6
4
2
6985
ab-
Avant du moteur et du bateau
Ordre d'allumage 1-8-4-3-6-5-7-2
Rodage du moteur
IMPORTANT : Le non-respect des procédures de rodage du moteur peut résulter en des performances
médiocres pendant toute la vie du moteur et des dommages à ce dernier. Toujours suivre les procédures de
rodage.
1.
Les moteurs sont équipés d'un système d'allumage avec un limiteur de régime de 5 500 tr/min intégré. Le moteur
fonctionne normalement s'il ne dépasse pas ce régime.
24
fra
CARACTÉRISTIQUES
5 h. Procédure de rodage
•
Laisser le moteur chauffer pendant 30 à 60 secondes.
•
Ne pas dépasser les 3/4 de la course de l'accélérateur.
•
Éviter les accélérations entraînant un passage direct du ralenti aux pleins gaz.
•
Toujours faire varier la position de l'accélérateur.
•
Faire tourner le moteur la plupart du temps entre 3 000 et 4 500 tr/min.
•
Vérifier fréquemment le niveau d’huile moteur. Faire l'appoint au besoin. Il est normal que la
consommation d’huile soit élevée en période de rodage.
Période suivant le rodage
Afin de prolonger la durée de vie de l'ensemble de propulsion, Mercury Marine recommande de :
Après 5 h. Rodage
fra
•
Utiliser une hélice qui permette au moteur de fonctionner à la limite supérieure de régime maximal ou
aux environs de cette limite (voir la section Caractéristiques ) lorsque le moteur tourne à pleins gaz
sous charge normale du bateau.
•
Ne pas accélérer tant que le moteur ne tourne pas régulièrement au ralenti et que la température de
l'eau n'a pas atteint au moins 54 °C. Ne pas faire tourner le moteur à pleins gaz tant que la
température de l'huile du moteur n'a pas atteint 60 °C.
•
Suivre le calendrier d'entretien figurant dans ce manuel.
25
FONCTIONNEMENT
Instruments
Mercury Racing exige la surveillance des fonctions critiques suivantes du moteur :
•
Pression d'huile
•
Régime moteur
•
Oil Temperature (Température de l’huile)
•
Température d'eau
•
Tension du système
•
Message de panne du système Guardian
Les instruments SmartCraft affichent toutes les fonctions critiques relatives au moteur ci-dessus, ainsi que
d'autres fonctions non mentionnées. Les instruments SmartCraft affichent aussi des informations concernant
les défaillances du capteur du groupe motopropulseur, ainsi que l'activation du système Guardian.
Système d'alarme
Le système d'alarme du moteur inclut une alerte audible, consistant d'un avertisseur sonore situé dans le
faisceau de la barre, et le système Engine Guardian. Ne pas tenter de modifier ou de désactiver le système
d'alarme d'une quelconque manière.
SYSTÈME ENGINE GUARDIAN
Le système Engine Guardian surveille les principaux capteurs du moteur afin de relever tout signe précurseur
de problème. Si un capteur indique une panne, le système y répond en déclenchant l'avertisseur sonore et,
selon le type de panne, peut réduire la puissance du moteur afin de le protéger. Consulter le manuel du
VesselView pour afficher les détails. Lorsque la clé de contact est sur « ON » (marche), l'avertisseur sonore
émet un bip pour vérifier son bon fonctionnement.
Type de panne et signal d'alarme connexe
Si le signal d'alarme est à deux niveaux, le niveau 1 se déclenche en premier. Si une panne reste active, le
niveau 2 devient actif. Si plusieurs pannes sont actives, le pilote est averti de la panne la plus grave en
premier. Si une autre panne de gravité similaire se produit durant le niveau 2, l'avertisseur sonore revient au
niveau 1 du signal d'alarme. Surveiller le VesselView pour tout message d'alarme potentiel.
•
Attention : Activé pendant 1 seconde et désactivé pendant 1 seconde sur 6 cycles
•
Niveau 1 de l'OBD-M (Système de diagnostic embarqué maritime) : Activé pendant 5 secondes sur
1 cycle, puis désactivé pendant 60 secondes.
•
Niveau 2 de l'OBD-M (Système de diagnostic embarqué maritime) : Activé pendant 0,5 seconde et
désactivé pendant 0,5 seconde sur 1 cycle, puis désactivé pendant 60 secondes.
•
Niveau 1 grave : Activé pendant 6 secondes et désactivé pendant 6 secondes sur 2 cycles, puis
désactivé pendant 59 secondes.
•
Niveau 2 grave : Activé pendant 0,5 seconde et désactivé pendant 0,5 seconde sur 2 cycles, puis
désactivé pendant 59 secondes.
•
Arrêter le moteur pour arrêter l'avertisseur sonore. Si l'avertisseur sonore se déclenche de nouveau au
démarrage, c'est que le système a encore détecté une panne. Contacter un revendeur Mercury Marine
dès que possible pour la correction du problème.
•
Si les bips ne se reproduisent plus, le problème ne requiert pas une attention immédiate, mais il est
nécessaire de contacter un revendeur Mercury Marine autorisé pour le diagnostic et l'effacement de la
panne.
Si le module de commande de propulsion (PCM) détecte un signal de panne en provenance d'un capteur du
moteur, le module enregistre un code de panne. Un système de diagnostic informatisé (Computer Diagnostic
System ou CDS) est nécessaire pour l'extraction de codes d'anomalie spécifiques du PCM.
26
fra
FONCTIONNEMENT
MOTEURS UTILISÉS EN CALIFORNIE
Outre la procédure susmentionnée pour l'effacement des codes de panne actifs, le California Air Resources
Board (Comité des ressources atmosphériques de Californie) requiert une procédure spéciale pour
l'effacement de certains codes. Ces pannes sont :
•
MAPR_TPS1Rationality et TPS2
•
TPS1_ETC_NoAdapt, TPS2, TPS3, TPS4
•
TPS1_RangeLow, TPS2, TPS3, TPS4
•
TPS1_RangeHigh, TPS2, TPS3, TPS4
•
BaroRange
•
Injector1_OutputFault, Injector2, Injector3, Injector4, Injector5, Injector6, Injector7, Injector8
•
Horn_OutputFault
•
MAP_Angle_RangeHigh
•
MAP_Angle_RangeLow
•
SysVolt_RangeHigh
•
SysVolt_RangeLow
•
IAT_RangeHigh
•
IAT_RangeLow
•
StbdECT_RangeHigh
•
StbdECT_RangeLow
•
EncoderFault
•
CrankCamTrigger
AVIS
Mettre le moteur en marche et effacer la panne en observant la procédure suivante.
Pour effacer la panne, il est nécessaire de mettre en marche le moteur trois fois. Si l'avertisseur sonore
retentit encore après trois cycles de démarrage, la panne est toujours présente. Consulter un revendeur
Mercury autorisé pour qu'il résolve le problème et efface la panne.
Protection du circuit électrique contre les surcharges
En cas de surcharge électrique, un fusible grille ou un coupe-circuit se déclenche. Le problème doit être
localisé et corrigé avant tout remplacement de fusible ou réarmement du coupe-circuit.
Le coupe-circuit protège le faisceau de fils du moteur ainsi que le fil d'alimentation des instruments. Réarmer
le coupe-circuit en relevant le drapeau en position rétractée.
fra
27
FONCTIONNEMENT
1.
Le système de relevage hydraulique est protégé contre les surcharges par un fusible de 110 A et un
fusible en ligne de 20 A situés sur la pompe de relevage hydraulique.
b
a
10121
ab-
Fusible 20 A
Fusible 110 A
28
fra
FONCTIONNEMENT
2.
Embase Bravo : Le système MerCathode est équipé d’un fusible en ligne de 20 A situé sur le fil qui se
connecte à la borne positive (+) du contrôleur. Si ce fusible est grillé, le système MerCathode ne
fonctionne pas et n'assure pas sa fonction de protection anticorrosion.
a-
Fusible en ligne 20 A
MERCATHODE
A
R
a
7775
3.
Le nombre total de fusibles s'élève à douze, contenus dans trois porte-fusibles (quatre fusibles par
porte-fusible).
Porte-fusible – A
Porte-fusible – B
(1) 15 A – Cylindre n° 8, injecteur de carburant et bobine
d'allumage
(1) 2 A – Alimentation du système de
diagnostic
(2) 15 A – Cylindre n° 2, injecteur de carburant et bobine
d'allumage
(2) 20 A – Relais d'alimentation
principale
(3) 15 A – Cylindre n° 6, injecteur de carburant et bobine
d'allumage
(3) Libre
(4) 5 A – Cylindre n° 4, injecteur de carburant et bobine
d'allumage
(4) 20 A – Alimentation du circuit
d'attaque du PCM
Porte-fusible – C
(1) 15 A – Cylindre n° 7, injecteur de carburant et bobine d'allumage
(2) 15 A – Cylindre n° 1, injecteur de carburant et bobine d'allumage
(3) 15 A – Cylindre n° 5, injecteur de carburant et bobine d'allumage
(4) 15 A – Cylindre n° 3, injecteur de carburant et bobine d'allumage
4.
Il existe deux coupe-circuits :
•
fra
Coupe-circuit de 50 A de l'alimentation principale
29
FONCTIONNEMENT
•
Coupe circuit de 25 A de la pompe à carburant
a-
d
b-
b
a
cde-
c
f-
Injection et allumage des cy‐
lindres impairs
Relais d’alimentation princi‐
pale et diagnostic
Injection et allumage des cy‐
lindres pairs
Fusible de 110 A
Coupe-circuit de 50 A de
l'alimentation principale
Coupe circuit de 25 A de la
pompe à carburant
e
f
49704
Commandes à distance (Zero Effort monté sur console)
1.
N'inverser le sens de la marche que si le moteur tourne au ralenti. Toujours passer au rapport souhaité
d'un geste ferme et rapide.
2.
La friction de la manette des gaz est réglable à l'aide d'une clé hexagonale de 5/16 pouce ; la rotation
de la clé dans le sens horaire permet d'augmenter la friction.
a
b
c
abc-
Bouton de trim
Réglage de la friction – bâbord
Réglage de la friction – tribord
45691
Démarrage, inversion de marche et arrêt
!
AVERTISSEMENT
Des vapeurs explosives présentes dans le compartiment moteur risquent de causer des blessures graves,
voire mortelles, par incendie ou par explosion. Avant de mettre le moteur en marche, activer le ventilateur
de cale ou ventiler le compartiment moteur pendant au moins cinq minutes.
MOTEURS NEUFS OU MOTEURS SORTANT DE L'ENTREPOSAGE
Voir Remise en service de l'ensemble de propulsion.
IMPORTANT : Suivre les directives suivantes :
•
Ne pas mettre le moteur en marche sans alimenter la pompe de captage d'eau de mer en eau de
refroidissement (pour éviter d'endommager la pompe ou le moteur).
•
Ne jamais inverser le sens de la marche si le moteur ne tourne pas au ralenti.
30
fra
FONCTIONNEMENT
Effectuer les vérifications suivantes, selon le besoin :
Vérifier tous les points qui figurent dans le Tableau de fonctionnement
Effectuer toutes les autres vérifications nécessaires recommandées par le revendeur ou indiquées
dans le manuel du propriétaire.
Abaisser/rentrer complètement l'embase.
Mettre la poignée de commande au point mort.
MOTEUR FROID OU CHAUD
Les moteurs à injection électronique ne requièrent pas une avance du papillon des gaz pour démarrer. Il est
possible d'utiliser le bateau après avoir mis le moteur en marche et lorsque le moteur tourne régulièrement au
ralenti.
REMARQUE : Un moteur qui n'a pas été mis en marche pendant une longue période ou dont le filtre à
carburant a été remplacé risque de s'étouffer aux premières tentatives de démarrage. Ne pas accélérer pour
maintenir le moteur en marche. Continuer à remettre le moteur en marche jusqu'à ce qu'il tourne
régulièrement au ralenti, ce qui signifie que le système de carburant est amorcé. Attendre que le moteur se
réchauffe à 54 °C avant de pousser la manette des gaz. Ne pas faire fonctionner le moteur à pleins gaz tant
que l'huile moteur n'a pas atteint une température de 60 °C.
MOTEUR NOYÉ
Avant de tenter de redémarrer, vérifier si la batterie est complètement chargée (13,8 à 14,2 V). Faire passer
le levier de commande/des gaz au régime pleins gaz. Se préparer à réduire le régime moteur au ralenti
aussitôt le démarrage effectué.
PROCÉDURE DE DÉMARRAGE
1.
Mettre la clé de contact sur « START » (Démarrage). Relâcher la clé et laisser le contacteur revenir
sur « RUN » (Marche) lorsque le moteur démarre.
2.
Consulter la jauge de pression d'huile immédiatement après le démarrage. Si la pression d'huile
descend au-dessous du niveau minimal, voir Caractéristiques, arrêter immédiatement le moteur et en
déterminer la cause.
3.
Si le moteur est froid, s'assurer que le moteur tourne régulièrement au ralenti avant d'utiliser le bateau.
4.
Consulter la jauge de température du liquide de refroidissement pour s'assurer que la température du
moteur n'est pas anormalement élevée. Si c'est le cas, arrêter immédiatement le moteur et déterminer
la cause de la surchauffe.
5.
Vérifier que le système de charge fonctionne correctement.
6.
Vérifier que l’ensemble de propulsion ne présente aucune fuite de carburant, d’huile, d’eau ou de gaz
d'échappement.
Tableau de fonctionnement
1.
Avant le démarrage
Ouvrir l'écoutille du moteur.
Mettre l’interrupteur de batterie sur « ON » (Marche), le cas échéant.
Activer les ventilateurs de cale, selon modèle.
Ouvrir le robinet de carburant.
Ouvrir la soupape de prise d’eau à la mer, selon modèle.
Procéder à toutes les autres vérifications recommandées par le revendeur et/ou le constructeur
de bateaux.
2.
fra
Après le démarrage
31
FONCTIONNEMENT
Consulter toutes les jauges pour vérifier l’état du moteur. En cas d'anomalie, arrêter le moteur.
Vérifier l'absence de toute fuite de carburant, d'huile, d'eau, de fluide, de gaz d'échappement,
etc.
Vérifier le fonctionnement de la commande de l’accélérateur et d'inversion de marche.
Vérifier le fonctionnement de la direction.
3.
En cours de route
Consulter toutes les jauges pour surveiller l’état du moteur.
4.
Après l'arrêt
Passer au point mort. Mettre la clé de contact sur « OFF» (Arrêt).
Mettre l’interrupteur de batterie sur « OFF » (arrêt), selon modèle.
Fermer le robinet d'arrêt de carburant.
Fermer la soupape de prise d'eau à la mer.
Rincer le système de refroidissement s’il a été utilisé en eaux salées.
Fonctionnement en périodes de gel
IMPORTANT : Si le bateau est utilisé par temps de gel, s'assurer que le liquide de refroidissement du circuit
fermé est classé pour la plage de températures dans laquelle il doit être utilisé. La section eau de mer du
moteur doit être vidangée après utilisation pour éviter le gel. Les dommages provoqués par le gel ne sont pas
couverts par la garantie limitée de Mercury Racing.
Bouchon de vidange et pompe de cale
Le compartiment moteur du bateau constitue un emplacement naturel de collecte d’eau. Pour cette raison, les
bateaux sont normalement équipés d’un bouchon de vidange ou d'une pompe de cale. Il est très important de
vérifier régulièrement ces éléments afin de s’assurer que le niveau d’eau n’atteint pas l’ensemble de
propulsion. Les composants du moteur seraient endommagés au contact de l'eau. Les dommages provoqués
par l’immersion ne sont pas couverts par la garantie limitée de Mercury Racing
Mise à l’eau et utilisation du bateau
AVIS
Certaines manœuvres nautiques peuvent introduire de l'eau dans le moteur par le système
d'échappement, provoquant des dommages graves au moteur. Faire preuve de prudence lors du
déchargement d'un bateau de sa remorque, d'un ralentissement brusque, d'une marche arrière rapide et
d'un arrêt soudain.
Dans les circonstances décrites dans l'avertissement précédent, l'eau qui pénètre dans le moteur peut
endommager gravement les organes internes. Voir Attention requise après immersion dans la section
Entretien de ce manuel.
32
fra
CONDITIONS AFFECTANT LE FONCTIONNEMENT
Répartition du poids
La répartition du poids (passagers et équipement) à l'intérieur du bateau a les effets suivants :
Le déplacement du poids vers l’arrière (poupe) peut :
•
Augmenter la vitesse et le régime du moteur.
•
Faire marsouiner le bateau.
•
Faire taper l’étrave en eaux agitées.
•
Augmenter le risque de déversement de la vague suivante dans le bateau lors du déjaugeage.
Le déplacement du poids vers l’avant (proue) peut :
•
Faciliter le déjaugeage.
•
Améliorer la navigation en eaux agitées.
•
Faire virer le bateau d’un côté à l’autre (guidage par l’étrave).
Carène du bateau
Pour maintenir une vitesse maximale, s'assurer que la carène du bateau est :
•
Propre, exempte d'anatifes et de croissances marines.
•
Exempte de déformations et pratiquement à plat lors de l'entrée en contact avec l’eau.
•
Droite et lisse, à la proue comme à la poupe.
Lorsque le bateau est à quai, la végétation marine peut s'accumuler, bouchant les admissions d'eau et
provoquant une surchauffe du moteur. Cette végétation doit être éliminée avant toute utilisation.
Cavitation
Le phénomène de cavitation se produit lorsque l’écoulement d’eau ne parvient pas à suivre le contour d’un
objet immergé qui se déplace rapidement, tel qu’un carter d'embase ou une hélice. Ce phénomène permet à
l’hélice de tourner plus vite, mais il réduit la vitesse du bateau. La cavitation peut éroder gravement la surface
du carter d'embase ou de l'hélice. Les causes ordinaires de cavitation sont :
•
Des mauvaises herbes et autres débris accrochés à l'hélice ou au carter.
•
Une pale d'hélice tordue ou une dérive de carter d'embase endommagée.
•
Des bavures en relief ou des arêtes vives sur l'hélice ou le carter d'embase.
Ventilation
La ventilation se produit lorsque l'air de surface ou des gaz d'échappement enveloppent l'hélice, ce qui
provoque une accélération de l'hélice (glissement) et une réduction de la vitesse du bateau. Une ventilation
excessive est à éviter ; elle provient en général :
•
d'une embase trop relevée ;
•
d'une hélice ou d'un carter d'embase endommagé, permettant l'évacuation des gaz d’échappement
entre l’hélice et le carter d'embase ;
•
une embase posée trop haut sur le tableau arrière.
Choix de l'hélice
IMPORTANT : Choisir l'hélice correcte permet au moteur de fonctionner au régime à pleins gaz spécifié.
Utiliser un compte-tours d'entretien précis pour vérifier le régime du moteur.
Il incombe au constructeur du bateau et/ou au revendeur de monter les hélices correctes sur l'ensemble de
propulsion. Le régime à pleins gaz spécifié du moteur et la plage de régime de fonctionnement sont indiqués
dans la section Caractéristiques.
fra
33
CONDITIONS AFFECTANT LE FONCTIONNEMENT
IMPORTANT : Tous les moteurs Mercury Racing sont équipés d'un limiteur de régime réglé sur un régime
supérieur (ou limité). Cette limite est légèrement supérieure à la plage de fonctionnement normale du
moteur ; elle permet d'éviter des dommages dus à un régime trop élevé. Lorsque le régime tombe dans la
plage recommandée, le moteur reprend son fonctionnement normal.
Sélectionner une hélice qui permette au moteur de fonctionner dans la moitié supérieure de la plage de
régime maximal recommandée (le bateau doit être chargé normalement) (voir la section Caractéristiques).
Si le régime pleins gaz est inférieur à la plage recommandée, remplacer l'hélice pour éviter toute baisse de
performance ainsi que d’éventuels dommages au moteur. En revanche, le fonctionnement d'un moteur à un
régime supérieur à la plage recommandée risque d'entraîner une usure anormale et des dommages. « Les
gammes d'hélice sont conçues de sorte que le pas supérieur suivant augmente le régime du moteur de 300 à
500. Pour chaque variation de pas de 2,5 cm, l'augmentation est d'environ 200 tr/mn ».
La perte de régime peut nécessiter de passer à une hélice d'un pas inférieur dans les conditions suivantes :
•
Fonctionnement par temps plus chaud et plus humide.
•
Fonctionnement à une altitude plus élevée.
•
Fonctionnement avec une hélice endommagée ou une carène sale.
•
Fonctionnement sous charge accrue (passagers supplémentaires, remorquage de skieurs, etc.).
Conditions qui diminuent les performances du moteur
Les conditions suivantes diminuent les performances du moteur et ne peuvent pas être compensées par les
systèmes de gestion électronique ou d'alimentation en carburant.
•
Au-dessus du niveau de la mer.
•
Haute température.
•
Faible pression barométrique.
•
Humidité élevée.
Les conditions décrites ci-dessus réduisent la densité de l'air vers le moteur, résultant en une baisse des
facteurs suivants :
•
La pression de suralimentation sur les moteurs suralimentés.
•
La puissance et le couple sur toute la plage du régime.
•
Le régime maximal.
•
La compression au démarrage.
EXEMPLE : Un moteur fonctionnant à une altitude de 2 438 m subit une baisse de puissance de 30 % tandis
que la perte de puissance d'un moteur par temps chaud et humide peut atteindre 14 %. Ces pertes
s'appliquent à la fois à des moteurs atmosphériques normaux et à des moteurs suralimentés.
Comment compenser les conditions ambiantes destructrices de puissance ?
•
Monter une hélice de pas inférieur.
•
Changer de rapport de démultiplication.
Il est possible de rétablir certaines performances du bateau en installant une hélice de pas inférieur, mais les
performances d'ensemble du moteur restent inférieures. Dans certains cas, un rapport de démultiplication
inférieur peut s'avérer plus bénéfique. Pour optimiser les performances du moteur, équiper le moteur d’une
hélice qui lui permet de tourner à sa limite supérieure de régime recommandée ou une valeur proche, à pleins
gaz et avec une charge normale du bateau.
34
fra
ENTRETIEN
Responsabilités de l'entretien
RESPONSABILITÉS DU PROPRIÉTAIRE/PILOTE
Les opérations suivantes incombent au propriétaire/pilote :
•
Toutes les vérifications de sécurité.
•
Retourner le produit à un revendeur Mercury Marine agréé pour un contrôle périodique.
Une maintenance et un entretien corrects de cet ensemble de propulsion garantiront des performances et
une fiabilité optimales et limiteront au minimum les frais de fonctionnement généraux. Consulter un revendeur
agréé Mercury Marine pour toute assistance en matière d’entretien.
RESPONSABILITÉS DU REVENDEUR
En général, les responsabilités du revendeur à l'égard du client comprennent l’inspection et la préparation
préalables à la livraison du produit. Celles-ci incluent :
•
Renseignement de la fiche de garantie dans son intégralité et son envoi immédiat à l'usine au moment
de la vente du produit neuf.
•
Équiper le bateau correctement.
•
Vérifier, avant la livraison, que l’ensemble de propulsion Mercury Marine et les autres équipements
fonctionnent correctement.
•
Procéder à tous les réglages nécessaires pour assurer une efficacité maximale.
•
Familiarisation du client aux équipements de bord.
•
Expliquer et faire la démonstration du fonctionnement de l'ensemble de propulsion et du bateau.
•
Remise à l'acheteur d'un exemplaire de la Listes de vérification de l'inspection préalable à la livraison
avant la livraison.
Pièces de rechange
!
AVERTISSEMENT
Éviter les risques d'incendie ou d'explosion. Les composants des systèmes électriques, d'allumage et du
circuit d'alimentation en carburant des produits Mercury Marine sont conformes aux normes américaines et
internationales visant à réduire les risques d'incendie ou d'explosion. Ne pas utiliser des composants de
circuit électrique ou de circuit d'alimentation en carburant de remplacement non conformes à ces normes.
Lors de l'entretien des circuits électriques et d'alimentation en carburant, installer et serrer correctement
tous les composants.
Les moteurs marins sont conçus pour fonctionner à régime maximal, ou à un régime proche de celui-ci,
pendant la plus grande partie de leur durée de vie. Ils sont également conçus pour fonctionner en eau douce
et en eau salée. Ces conditions requièrent de nombreuses pièces spéciales. Remplacer les pièces de
moteurs marins avec précaution, leurs caractéristiques sont très différentes des pièces ordinaires pour
moteurs automobiles.
Par exemple, l’une des pièces de rechange les plus importantes, mais dont probablement très peu
soupçonnent le caractère critique, est le joint de culasse. Dans la mesure où l’eau salée est très corrosive, un
joint de culasse en acier de type automobile ne peut être utilisé. Un joint de culasse marin est composé de
matériaux spéciaux pour résister à la corrosion.
Dans la mesure où les moteurs marins doivent pouvoir tourner la plupart du temps à un régime le plus proche
possible du régime maximal, ils doivent être équipés de ressorts et de poussoirs de soupapes, de pistons, de
paliers et d’arbre à cames spéciaux, ainsi que d’autres pièces mobiles renforcées pour bénéficier d'une durée
de service plus longue et de performances optimales.
Ces modifications spéciales ne sont que quelques-unes de celles qu'il est nécessaire d'apporter aux moteurs
Mercury Marine pour assurer une longue durée de service et des performances fiables.
fra
35
ENTRETIEN
Suggestions d’entretien par le propriétaire
Si vous êtes bricoleur, voici quelques suggestions à votre intention.
•
Les équipements de navigation maritime modernes, tels que cet ensemble de propulsion Mercury
Marine, sont des instruments d'une haute technicité. Les systèmes d’allumage électronique et
d’alimentation spéciale permettent de réaliser des économies importantes de carburant, mais sont
aussi plus complexes pour les mécaniciens non qualifiés.
•
N’entreprendre aucune réparation qui n'est pas décrite dans ce manuel, sauf si les précautions et
procédures exigées sont connues. La sécurité de tous est en jeu.
•
Pour effectuer soi-même l'entretien du produit, il est recommandé de se procurer le manuel d'entretien
correspondant au modèle considéré. Cet ouvrage explique les méthodes correctes à suivre. Il est
destiné aux personnes ayant reçu une formation en mécanique ; certaines procédures peuvent donc
être incompréhensibles pour les personnes non qualifiés. Ne pas essayer d'effectuer des réparations
dont les procédures ne sont pas comprises.
•
Certaines réparations peuvent nécessiter des outils et des équipements spéciaux. Ne pas tenter ces
réparations sans disposer de ces outils et/ou équipement spéciaux. Le coût des dommages encourus
peut être supérieur au coût de la réparation du produit par le revendeur.
•
En cas de démontage partiel d’un moteur ou d’une embase par le propriétaire incapable d'effectuer la
réparation, le mécanicien du revendeur devra remonter les éléments et effectuer un test afin de
déterminer la nature du problème. Il est donc plus économique de le confier au revendeur dès que le
problème survient. Éventuellement, un réglage très simple peut corriger le problème.
•
Ne pas téléphoner au revendeur, au bureau d’entretien ou à l’usine pour leur demander de
diagnostiquer un problème ou d’indiquer la procédure de réparation. Ils ne sont pas en mesure de
diagnostiquer un problème par téléphone.
•
Le revendeur agréé Mercury Marine se tient à la disposition du propriétaire pour effectuer l’entretien de
l’ensemble de propulsion. Il dispose de mécaniciens qualifiés et formés en usine.
Mercury Marine recommande de confier les vérifications d’entretien régulier de l’ensemble de propulsion au
revendeur. Lui faire préparer l’ensemble de propulsion pour l’hivernage dès l’automne et lui confier la remise
en service avant la saison de navigation. Cette précaution permet d’éviter que des problèmes éventuels ne se
manifestent durant la saison de navigation, de manière à profiter pleinement du bateau.
IMPORTANT : Consulter les tableaux d'entretien (aux pages suivantes) pour obtenir une liste complète des
travaux d'entretien planifié. Certaines opérations peuvent être effectuées par le propriétaire/le pilote, tandis
que d’autres doivent être confiées à un revendeur Mercury Marine agréé. Avant de tenter toute procédure
d'entretien ou de réparation non couverte par ce manuel, Mercury Marine recommande d'acheter et de lire un
manuel d'entretien Mercury Marine.
Entretien des moteurs à haute puissance
Tous les moteurs à hautes performances exigent un entretien fréquent et une inspection régulière en raison
des cycles de service et des contraintes extrêmes auxquels ils sont soumis. Le non-respect du calendrier de
maintenance et d'entretien détaillé spécifié et fourni par Mercury Marine peut avoir des conséquences
catastrophiques sur le moteur et augmenter les dépenses encourues par le propriétaire.
Tableaux d'entretien du moteur
REMARQUE : Effectuer uniquement les travaux d'entretien spécifiques à l'ensemble de propulsion considéré.
Tâche
Intervalle
Huile du carter de moteur – Contrôler le niveau.
Vérifier avant chaque utilisation et toutes les 3 heures
de fonctionnement.
Moteur – Inspecter
Filtre à eau de mer – Vérifier l'absence de débris
et de fuites.
Huile de direction assistée – Contrôler le niveau.
36
fra
ENTRETIEN
Intervalle
Tâche
Après chaque utilisation en eaux salées, saumâtres
ou riches en minéraux.
Rincer la section d’eau de mer du système de
refroidissement.
Huile et filtre du carter de moteur – Vidanger et
remplacer.
Toutes les 25 heures de fonctionnement ou une fois
tous les 30 jours, à la première échéance.
Contrôler le niveau d'huile dans la pompe à
carburant/eau de mer et vérifier l'absence de
contamination du carburant.
Batterie – Contrôler le niveau d'eau et vérifier
l'état.
Tube de regard de la pompe à carburant – Vérifier
l'absence de carburant. La présence de vapeur ou
de condensation est acceptable.
Contrôler le niveau du liquide de refroidissement.
Effectuer tous les points d'entretien des 25 heures.
Courroies d'entraînement et serpentines (toutes
les courroies) – Inspecter l'état et vérifier la
tension.
Conduites et colliers du système de
refroidissement – Vérifier l'absence de dommages
et de détérioration. Vérifier le serrage des colliers.
Circuit électrique – Vérifier que le câblage est
serré et qu'il n'est pas endommagé.
Toutes les 50 heures ou une fois par an, à la
première échéance.
Circuit de continuité – Vérifier que les connexions
des composants ne sont pas desserrées, et que
les câbles ne sont rompus ou effilochés.
Câble et tringlerie de l'accélérateur – Graisser et
vérifier l'absence de pièces desserrées,
endommagées ou manquantes.
Système d'échappement du moteur – Vérifier
l'absence de dommages, de détériorations et de
restrictions. Vérifier le serrage des colliers.
Filtre du séparateur d'eau – Inspecter (si installé
sur le bateau).
Utilisation en eau douce : Deux fois par an.
Surfaces extérieures de l'ensemble de propulsion
– Pulvériser d'antirouille.
Utilisation en eaux salées : Toutes les 50 heures de
fonctionnement ou tous les 60 jours, à la première
échéance.
Surfaces extérieures de l'ensemble de propulsion
– Pulvériser d'antirouille.
Surfaces extérieures de l'ensemble de propulsion
– Nettoyer et peindre.
Toutes les 100 heures de fonctionnement ou une fois
par an, à la première échéance.
Vérifier la compression des cylindres du moteur.
Refroidisseurs d'huile du moteur et de la direction
assistée – Nettoyer la section eau de mer.
Tuyau de ventilation du pare-étincelles et du carter
de moteur – Inspecter, nettoyer ou remplacer.
fra
37
ENTRETIEN
Intervalle
Tâche
Alignement du moteur – Vérifier.
Échappement – Vérifier l'absence de signes de
fuite d'eau.
Volets obturateurs internes et externes du
système d'échappement – Inspecter.
Système MerCathode – Tester la sortie.
Toutes les 100 heures de fonctionnement ou lors de
chaque remise en service après entreposage.
Filtres à carburant – Remplacer.
Toutes les 100 heures de fonctionnement ou une fois
par saison et chaque fois qu'un flux d'eau de mer
insuffisant est suspecté (si la température de
fonctionnement est supérieure à la normale).
Pompe de captage d'eau de mer – Démonter et
inspecter.
Toutes les 150 heures de fonctionnement.
Remplacer la soupape de recyclage des gaz de
carter (RGC).
Toutes les 200 heures de fonctionnement.
Système d'allumage – Nettoyer et vérifier l'état.
Ajuster ou remplacer les bougies selon le besoin.
Rincer le système de refroidissement fermé et
remplacer le liquide de refroidissement.
Tous les 5 ans
Tableaux d'entretien de l'embase Bravo
REMARQUE : Effectuer uniquement les travaux d'entretien spécifiques à l'ensemble de propulsion considéré.
Intervalle
Tâche
Vérifier avant chaque utilisation et toutes les 3 heures
de fonctionnement.
Embase, tableau arrière et hélice – Inspecter.
Prises d'eau du carter d'embrayage – Vérifier
l'absence de débris ou d'organismes marins.
Anodes – Inspecter à la recherche de signes
d'érosion.
Toutes les 25 heures de fonctionnement ou une fois
tous les 30 jours, à la première échéance.
Huile de la transmission en Z – Contrôler le
niveau.
Pompe de trim – Contrôler le niveau d'huile.
Utilisation en eaux salées : Toutes les 50 heures de
fonctionnement ou une fois tous les 60 jours, à la
première échéance.
Arbre d'hélice – Graisser.
Effectuer tous les points d'entretien des
25 heures.
Toutes les 50 heures ou une fois par an, à la première
échéance.
Câble et tringlerie d'inversion de marche –
Graisser et vérifier l'absence de pièces
desserrées, endommagées ou manquantes.
Cannelures d'arbre à cardan et d'accouplement
moteur et joint torique – Graisser.
Transmission en Z – Vidanger l'huile.
38
fra
ENTRETIEN
Intervalle
Tâche
Paliers transversaux des joints de cardan de
l'embase en Z – Inspecter et graisser.
Vis de serrage de l'anneau de cloche –
Resserrer à 67 à 74 N.m (50–55 lb-ft).
Roulement de cloche – Graisser.
Roulement de cloche et arbre de pivot de carter
de cloche de tableau arrière – Graisser.
Arbre d'entraînement du moteur – Graisser
(modèles à chaîne cinématique).
Paliers de l'arbre de sortie du moteur – Graisser
(modèles à chaîne cinématique).
Palier du bloc de support de paliers arrière/arbre
d'entrée – Graisser (modèles à chaîne
cinématique).
Système de direction – Graisser et vérifier
l'absence de pièces desserrées, endommagées
ou manquantes.
Arbre d'hélice – Vérifier l'absence de cintrage.
Surfaces extérieures de l'ensemble de
propulsion – Nettoyer et peindre.
Tête de direction et commande à distance –
Inspecter et graisser.
Soufflets et colliers de l'embase – Inspecter.
Toutes les 100 heures de fonctionnement ou une fois
par an, à la première échéance.
Roulement de l'arbre d'hélice – Inspecter en
mesurant le fléchissement de l'arbre.
Palier d'entraînement – Vérifier l'absence de
signes de friction avec l'arbre d'hélice au niveau
de l'alésage.
Bloc de paliers de la chaîne cinématique arrière
– Vérifier l'alignement (modèles à chaîne
cinématique)
Contrôle des niveaux de liquides
HUILE DE CARTER
Le niveau du carter d'huile moteur doit être vérifié aux intervalles spécifiés dans le Tableau d'entretien.
REMARQUE : La consommation d'huile varie beaucoup selon le régime du moteur. La consommation d'huile
est la plus élevée à pleins gaz et diminue sensiblement à des régimes inférieurs. Il est courant que les
moteurs à hautes performances à gros bloc consomment jusqu'à 0,95 l d'huile en l'espace d'une à cinq
heures si le moteur fonctionne de façon continue dans la plage supérieure du régime.
Arrêter le moteur. Laisser l’huile s’écouler dans le carter d'huile pendant environ cinq minutes. Le bateau doit
être au repos dans l’eau.
1.
fra
Retirer la jauge d’huile, l'essuyer et la remettre en place.
39
ENTRETIEN
2.
Retirer la jauge d'huile et contrôler le niveau d’huile. Le niveau d'huile doit se situer entre les repères
« FULL » (Plein) et « ADD » (Ajouter).
ADD
FULL
49707
IMPORTANT : Ne pas remplir excessivement le carter d'huile.
3.
Si le niveau se situe au-dessous du repère « ADD » (Ajouter), dévisser le bouchon de remplissage.
Faire l'appoint avec l'huile spécifiée jusqu'au repère « FULL » (Plein) de la plage de la jauge, sans
toutefois le dépasser.
79
a
a-
Bouchon de remplissage
7899
N° de pièce
du tube
Description
Emplacement
N° de pièce
Huile moteur 4-temps
Racing à mélange
synthétique 25W50
Carter de moteur
8M0078013
152
Huile pour moteurs
hors-bord FourStroke
Verado 25W-50
Carter de moteur
92-858084K01
79
Huile moteur 4-temps
25W40 MerCruiser
Carter de moteur
92-858048Q01
POMPE DE DIRECTION ASSISTÉE
Arrêter le moteur et redresser l'embase.
40
fra
ENTRETIEN
IMPORTANT : Contacter un revendeur Mercury MerCruiser agréé si l’huile n’est pas visible dans le réservoir.
1.
Retirer le bouchon de remplissage/la jauge d'huile et vérifier le niveau. Le niveau d'huile doit atteindre
le repère inférieur lorsque le moteur est froid et le repère supérieur lorsque le moteur est chaud.
ab-
4
11
a
Bouchon/jauge d'huile
Réservoir de la pompe de direc‐
tion assistée
b
26191
N° de pièce
du tube
114
Description
Huile pour relevage
hydraulique et
direction assistée
Emplacement
N° de pièce
Pompe de direction assistée
92-802880Q1
2.
Ajouter de l'huile de direction assistée si nécessaire.
3.
Remettre le bouchon de remplissage/la jauge d'huile en place.
HUILE DE POMPE À CARBURANT/EAU DE MER
IMPORTANT : L'huile doit être vidangée aux intervalles spécifiés. Consulter les exigences spécifiques
figurant dans le tableau d'entretien. Utiliser uniquement de l'huile pour engrenages à hautes performances
dans la pompe.
1.
fra
Retirer la vis de remplissage (supérieure) et vérifier le niveau d’huile.
41
ENTRETIEN
2.
Le niveau d'huile doit parvenir au goulot de remplissage. Si le niveau d'huile est insuffisant, contacter
un revendeur agréé Mercury MerCruiser aux fins d'entretien. Ne pas faire fonctionner le moteur si le
niveau d'huile est bas.
49708
N° de pièce
du tube
87
Description
Emplacement
N° de pièce
Huile pour
engrenages à hautes
performances
Pompe à carburant/eau de mer
92-858064Q01
LIQUIDE DE REFROIDISSEMENT
!
ATTENTION
En cas de chute soudaine de pression, le liquide de refroidissement peut se mettre à bouillir et être projeté
violemment, causant des brûlures graves. Laisser le moteur refroidir avant de retirer le bouchon de
radiateur de liquide de refroidissement.
IMPORTANT : Vérifier le niveau de liquide de refroidissement avant de démarrer le moteur.
1.
Vérifier le niveau du réservoir de liquide de refroidissement. Le niveau de liquide de refroidissement
doit se trouver juste au-dessus de la plaque supérieure à l'intérieur du réservoir lorsque le moteur est
froid. Faire l'appoint de liquide de refroidissement selon le besoin.
42
fra
ENTRETIEN
N° de pièce
du tube
122
Description
Liquide de
refroidissement/
antigel à grande
longévité
Emplacement
N° de pièce
Système de refroidissement
92-877770K1
49709
2.
Si le niveau de liquide de refroidissement est insuffisant, vérifier que le vase d’expansion du liquide
refroidissement ne fuit pas.
3.
Examiner le bouchon à la recherche tout dommage et le remplacer si nécessaire.
HUILE POUR EMBASE
REMARQUE : Le niveau d’huile fluctue en cours d'utilisation. Il doit être vérifié lorsque le moteur est froid,
avant le démarrage.
fra
1.
Vérifier le niveau d'huile dans le contrôleur de graissage d'embase ; le maintenir au niveau du repère
FULL (Plein) ou à un niveau très proche de ce repère.
2.
En présence d'eau au fond du contrôleur ou si l'huile est d'une couleur laiteuse, contacter
immédiatement un revendeur Mercury MerCruiser ; ces deux états indiquent chacun qu'une fuite d'eau
est présente quelque part dans l'embase.
43
ENTRETIEN
IMPORTANT : S'il est nécessaire de verser plus de 59 ml d’huile pour engrenages pour remplir le contrôleur,
une fuite au niveau d'un joint est possible. L'embase risque d’être endommagée par manque de graissage.
Contacter un revendeur Mercury MerCruiser agréé aux fins d'entretien.
87
a-
Contrôleur de graissage d'embase
a
7333
N° de pièce
du tube
87
Description
Emplacement
N° de pièce
Huile pour
engrenages à hautes
performances
Contrôleur de graissage d'embase
92-858064Q01
LIQUIDE DE LA POMPE DE RELEVAGE HYDRAULIQUE
1.
Abaisser/rentrer complètement l'embase.
2.
Retirer le bouchon de remplissage du réservoir et vérifier le niveau de liquide. Ce dernier doit atteindre
le bord inférieur de la goulotte de remplissage, sans toutefois le dépasser.
REMARQUE : Vérifier que le capuchon protecteur a été retiré du goulot de remplissage et mis au rebut au
premier usage.
a
a-
11
4
Capuchon
7978
44
fra
ENTRETIEN
N° de pièce
du tube
114
Description
Huile pour relevage
hydraulique et
direction assistée
Emplacement
N° de pièce
Réservoir de la pompe de relevage
hydraulique
92-802880Q1
3.
Ajouter de l'huile pour relevage hydraulique et direction assistée, si nécessaire, pour porter le niveau
jusqu'au bas de la goulotte de remplissage.
4.
Remettre le bouchon de remplissage en place.
REMARQUE : Le bouchon de remplissage est muni d'un évent. Vérifier le bouchon fréquemment et
s'assurer que l'évent est ouvert et n'est pas obstrué.
a
7981
Vidange des fluides
Voir Tableau d'entretien pour la fréquence de vidange d'huile. L'huile doit être vidangée avant l'entreposage
du bateau.
Il n'est pas nécessaire de vidanger les huiles du relevage hydraulique et de la direction assistée.
FILTRE ET HUILE DE CARTER (BATEAU À L'EAU)
IMPORTANT : Lors de la vidange de l'huile, s'assurer que le moteur est proche de sa température de
fonctionnement. N'utiliser que l'huile moteur recommandée (consulter Caractéristiques).
1.
Lorsque le moteur atteint une température de fonctionnement normale, retirer la jauge d'huile.
2.
Mettre la pompe à huile de carter sur le tube de la jauge d'huile.
3.
Introduire l’extrémité du tuyau de la pompe à huile de carter dans un récipient approprié et commencer
à pomper, à l’aide de la poignée de la pompe, jusqu’à ce que le carter de moteur soit vide.
a
ab-
b
7983
fra
4.
Retirer la pompe à huile du carter de moteur.
5.
Placer un récipient sous le filtre à huile.
45
Pompe à huile de carter de moteur
Tuyau de pompe à huile de carter de moteur
ENTRETIEN
REMARQUE : Pour permettre à l'huile de s'écouler du filtre, desserrer le filtre juste assez pour briser le vide
interne. Laisser l'huile s'écouler dans le système pendant 15 minutes avant de procéder à la dépose du filtre.
a
a-
Filtre à huile de carter
7984
6.
Déposer le filtre à huile de l'adaptateur et mettre au rebut l'ancien filtre à huile, ainsi que l'ancienne
bague d'étanchéité.
7.
Appliquer de l'huile moteur sur la bague d'étanchéité du filtre neuf et mettre ces derniers en place.
8.
Serrer fermement le filtre. Ne pas serrer de manière excessive.
9.
Retirer le bouchon de remplissage d'huile. Faire l'appoint d'huile jusqu'au repère « FULL » (Plein) de la
jauge d'huile, sans toutefois le dépasser.
IMPORTANT : Toujours utiliser la jauge d’huile pour déterminer exactement la quantité d’huile nécessaire.
79
a
a-
Bouchon de remplissage d'huile de carter
7899
N° de pièce
du tube
Description
Emplacement
N° de pièce
Huile moteur Racing
mélange synthétique
4 temps 25W-50
Carter de moteur
8M0078013
152
Huile pour moteurs
hors-bord Verado
FourStroke 25W-50
Carter de moteur
92-858084K01
79
Huile moteur 4 temps
25W-40 MerCruiser
Carter de moteur
92-858048Q01
FILTRE ET HUILE DE CARTER (BATEAU HORS DE L'EAU)
!
AVERTISSEMENT
L'exécution de tests avec le moteur en marche peut provoquer la rotation de l'hélice et causer des
blessures graves, voire mortelles. Prendre des précautions pour l'exécution d'un test qui nécessite que le
moteur tourne et démonter l'hélice pour éviter toute blessure.
46
fra
ENTRETIEN
AVIS
Le fonctionnement du moteur hors de l'eau à haut régime crée une aspiration qui peut causer
l'affaissement du tuyau d'alimentation en eau et une surchauffe du moteur. Ne pas faire tourner le moteur à
un régime supérieur à 1 400 tr/min hors de l'eau et sans alimentation suffisante en eau de refroidissement.
IMPORTANT : Ne vidanger l’huile que lorsque le moteur est chaud après avoir tourné. N'utiliser que l'huile
moteur recommandée, voir Caractéristiques.
1.
Alimenter le moteur en eau de refroidissement.
2.
Placer la commande à distance au point mort et mettre le moteur en marche. Faire tourner le moteur
au ralenti, au point mort, jusqu'à ce le moteur atteigne sa température normale de fonctionnement.
3.
Arrêter le moteur, fermer le robinet d'eau et retirer le dispositif de nettoyage.
4.
Retirer le bouchon de fond de cale. Le tuyau de vidange d'huile est attaché au bouchon.
b
c
a
e
d
6150
abcde-
Bouchon de vidange de fond de cale
Attache
Bouchon de vidange d'huile
Flasque de vidange de fond de cale
Tuyau de vidange d'huile
5.
Tirer le tuyau de vidange d'huile par le flasque de vidange de fond de cale.
6.
Mettre un récipient adapté directement sous le tuyau de vidange d'huile.
7.
À l'aide de deux clés, séparer le bouchon du tuyau de vidange d'huile du tuyau de vidange d'huile et
laisser l'huile de carter s'écouler complètement.
8.
Placer un récipient sous le filtre à huile.
REMARQUE : Pour permettre à l'huile de s'écouler du filtre, desserrer suffisamment le filtre pour briser le
vide interne. Laisser l'huile s'écouler dans le système pendant 15 minutes avant de procéder à la dépose du
filtre.
9.
Retirer le filtre à huile de l'adaptateur et mettre au rebut le filtre et la bague d'étanchéité usagés.
10. Appliquer de l'huile moteur sur l'anneau d'étanchéité du filtre neuf. Installer la bague d’étanchéité et le
filtre neufs. Serrer fermement le filtre. Ne pas serrer de manière excessive.
11. À l'aide de deux clés, connecter le bouchon du tuyau de vidange d'huile au tuyau et le remettre dans le
bateau.
12. Serrer le bouchon de vidange de fond de cale.
13. Retirer le bouchon de remplissage d'huile. Faire l'appoint d'huile jusqu'au repère « FULL » de la jauge
d'huile, sans toutefois le dépasser.
fra
47
ENTRETIEN
IMPORTANT : Toujours utiliser la jauge d’huile pour déterminer exactement la quantité d’huile nécessaire.
79
a
a-
Bouchon de remplissage d'huile de carter
7899
N° de pièce
du tube
Description
Emplacement
N° de pièce
Huile moteur Racing
mélange synthétique
4 temps 25W-50
Carter de moteur
8M0078013
152
Huile pour moteurs
hors-bord Verado
FourStroke 25W-50
Carter de moteur
92-858084K01
79
Huile moteur 4 temps
25W-40 MerCruiser
Carter de moteur
92-858048Q01
HUILE POUR EMBASE (MODÈLES BRAVO ONE XR)
L'huile pour engrenages Mercury Racing est désormais disponible pour cette embase. Cette huile permet
d'augmenter la durée de vie de ces embases si elle est utilisée à la place d'autres huiles. Ne pas mélanger
l'huile pour engrenages Mercury Racing avec une quelconque autre huile. Vidanger l'embase, surveiller la
bouteille et remplacer l'huile par de l'huile fraîche.
La couleur de l'huile pour engrenages Mercury Racing est orange.
1.
Retirer l'hélice, placer l'embase en position complètement abaissée, retirer la vis de remplissage/
vidange d'huile et la rondelle d'étanchéité, puis vidanger l'huile.
a-
Bouchon de remplissage/vidange d’huile
a
7986
2.
Retirer la vis de purge d’huile ainsi que la rondelle d’étanchéité. Laisser l’huile s’écouler complètement.
48
fra
ENTRETIEN
IMPORTANT : Si de l’eau s’écoule par l’orifice de remplissage/vidange d’huile, ou si l’huile a un aspect
laiteux, l'embase présente des fuites et doit être vérifiée immédiatement par le revendeur agréé Mercury
MerCruiser.
a
ab-
Rondelle d'étanchéité
Vis de purge d'huile
b
7987
3.
Ajuster l'embase de manière à ce que l’arbre de l’hélice soit de niveau.
4.
Remplir l'embase, par l'orifice de remplissage/vidange d’huile, avec l'huile pour engrenages à hautes
performance jusqu'à ce qu'un écoulement exempt d'air sorte de l'orifice d'évent d’huile.
a-
Vis de remplissage/vidan‐
ge d’huile
87
a
7988
N° de pièce
du tube
87
fra
Description
Emplacement
N° de pièce
Huile pour
engrenages à hautes
performances
Embase
92-858064Q01
Huile pour
engrenages Mercury
Racing SAE 85W90
Embase
8M0078015
5.
Retirer le tube de l’orifice de remplissage/vidange d’huile. Installer rapidement la rondelle d’étanchéité
puis la vis de remplissage/vidange d’huile. Serrer fermement la vis.
6.
Ajouter l'huile pour engrenages spécifiée à la bouteille du contrôleur.
49
ENTRETIEN
7.
Lorsque l'huile commence à s'écouler de l'orifice de purge d’huile, réinstaller la vis de purge d'huile et
le joint. Serrer fermement la vis.
87
a-
Bouteille du contrôleur de graissage d'embase
a
7333
N° de pièce
du tube
87
Description
Emplacement
N° de pièce
Huile pour
engrenages à hautes
performances
Bouteille du contrôleur de graissage
d'embase
92-858064Q01
Huile pour
engrenages Mercury
Racing SAE 85W90
Bouteille du contrôleur de graissage
d'embase
8M0078015
8.
Continuer à ajouter de l'huile pour engrenages jusqu'à ce que le niveau d'huile parvienne au repère
« OPERATING RANGE » (Plage de fonctionnement) de la bouteille.
9.
Graisser le joint torique de la goulotte avec de l'huile pour engrenages Mercury Racing SAE 85W90
afin de faciliter l'installation et le retrait du bouchon.
N° de pièce
du tube
Description
Emplacement
N° de pièce
Huile pour
engrenages Mercury
Racing SAE 85W90
Bouchon de la bouteille du contrôleur
8M0078015
10. Installer le bouchon de remplissage en veillant à ne pas serrer de façon excessive.
IMPORTANT : Vérifier le niveau d'huile de la bouteille du réservoir après la première utilisation.
50
fra
ENTRETIEN
11. Graisser abondamment l'arbre d'hélice avec de la graisse extrême. Réinstaller l'hélice et serrer l'écrou
au couple spécifié.
7990
N° de pièce
du tube
Description
Graisse extrême
Emplacement
N° de pièce
Cannelures de l'arbre d'hélice
8M0071841
Description
Écrou d'hélice
N.m
lb-in.
lb-ft
75
–
55
IMPORTANT : Le niveau d'huile dans le contrôleur de graissage d'embase fluctue durant le fonctionnement
de l'embase. Toujours vérifier le niveau d'huile lorsque l'embase est froide et le moteur à l'arrêt.
Graissage
ENTRAÎNEMENT ET TABLEAU ARRIÈRE
IMPORTANT : Déconnecter le raccord de conduite du compteur de vitesse du carter de l'arbre moteur avant
de déposer la transmission en Z pour ne pas endommager le raccord.
IMPORTANT : La transmission en Z doit être déposée afin de pouvoir graisser les joints de cardan. Contacter
un revendeur Mercury MerCruiser agréé pour cet entretien.
REMARQUE : Les cannelures d'arbre et d'accouplement moteur sont lubrifiées avec de la graisse pour
cannelures d'accouplement moteur. Les joints universels sont lubrifiés avec de la graisse 2-4-C avec PTFE.
fra
51
ENTRETIEN
Graisser le roulement de cardan avec de la graisse 2-4-C avec PTFE.
a-
Graisseur du roulement de cloche
a
mc77068-1
N° de pièce
du tube
95
Description
2-4-C au PTFE
Emplacement
N° de pièce
Roulement de cloche
92-802859Q 1
ACCOUPLEMENT MOTEUR
Graisser les cannelures de l'arbre et de l'accouplement moteur avec de la graisse pour cannelures
d'accouplement moteur.
91
8014
52
fra
ENTRETIEN
N° de pièce
du tube
91
Description
Graisse pour
cannelures
d’accouplement
moteur
Emplacement
N° de pièce
Accouplement moteur et cannelures d'arbre
8M0071841
MODÈLES À EXTENSION D'ARBRE MOTEUR
Graisser les graisseurs de l'arbre moteur à l'extrémité tableau arrière avec de la graisse 2-4-C avec PTFE.
95
8015
95
8016
N° de pièce
du tube
95
fra
Description
2-4-C au PTFE
Emplacement
N° de pièce
Graisseurs d'arbre moteur
92-802859Q 1
53
ENTRETIEN
Hélices
HÉLICES DU MODÈLE BRAVO 1 XR
!
AVERTISSEMENT
Les hélices en rotation peuvent causer des blessures graves, voire mortelles. Ne jamais faire fonctionner le
bateau hors de l'eau avec une hélice installée. Avant d'installer ou de retirer une hélice, mettre l'embase au
point mort et engager le coupe-circuit d'urgence pour empêcher la mise en marche du moteur. Placer une
cale de bois entre la pale d'hélice et la plaque anti-ventilation.
AVIS
L'utilisation d'un moteur dont l'hélice est desserrée peut endommager l'hélice, l'embase ou les composants
de l'embase. Toujours serrer le ou les écrous de l'hélice au couple spécifié et vérifier le serrage
périodiquement ainsi qu'aux intervalles d'entretien requis.
Installation
1.
Appliquer le lubrifiant suivant sur toute la surface exposée de l'arbre d'hélice :
N° de pièce
du tube
Description
Graisse extrême
2.
Emplacement
N° de pièce
Surface exposée de l'arbre d'hélice
8M0071841
Installer les composants de l'hélice du moyeu remplaçable Bravo XR dans l'ordre indiqué ci-dessous :
c
a
e
d
b
g
f
8020
abcdefg-
Arbre d'hélice
Moyeu d'hélice
Hélice
Rondelle
Rondelle Belleville
Rondelle
Contre-écrou
54
fra
ENTRETIEN
3.
Après la première utilisation : Resserrer l'écrou d'hélice.
Description
Écrou d'hélice
N.m
lb-in.
lb-ft
75
–
55
Retrait
1.
Placer une cale en bois entre les pales de l'hélice et la plaque anti-ventilation pour empêcher la
rotation de l'hélice.
ab-
a
b
7448
2.
fra
Retirer l’écrou d’hélice.
55
Cale en bois
Écrou d'hélice
ENTRETIEN
3.
Retirer les rondelles et l'hélice avec le moyeu d'hélice.
c
a
e
d
b
g
f
8018
abcdefg-
Arbre d'hélice
Moyeu d'hélice
Hélice
Rondelle
Rondelle Belleville
Rondelle
Contre-écrou
REMARQUE : Certaines hélices endommagées sont réparables. Contacter un revendeur Mercury Marine
agréé.
Nettoyage de l’ensemble de propulsion
La procédure suivante explique comment rincer l'ensemble de propulsion par les admissions d'eau de la
transmission en Z.
DISPOSITIFS DE NETTOYAGE
91-44357Q 2
Dispositif de nettoyage
Se fixe aux prises d’eau ; permet l’arrivée d’eau
douce pour le nettoyage du système de
refroidissement ou le fonctionnement du moteur.
9192
56
fra
ENTRETIEN
Kit de joint d'embase pour le nettoyage par la prise
d'eau double
91-881150K 1
Obture les trous avant d’arrivée d’eau des
embases à prise d'eau double.
9194
Kit de nettoyage
91-849996T 1
À utiliser pour nettoyer les embases équipées de
prises d'eau basses.
9195
Dispositif de nettoyage
91-843122A01
Se fixe aux prises d’eau ; permet l’arrivée d’eau
douce pour le nettoyage du système de
refroidissement ou le fonctionnement du moteur.
14565
fra
57
ENTRETIEN
PRISES D’EAU DE LA TRANSMISSION EN Z
Les transmissions en Z de Mercury MerCruiser sont équipées de trois types de prises d’eau : prises d’eau
basses, doubles et latérales. Les prises d'eau doubles exigent le dispositif de nettoyage (91-44357Q 2) et le
kit d'étanchéité de rinçage (91-881150K 1). L'embase à hautes performances à prise d'eau basse exige le
dispositif de nettoyage (91-849996T 1) alors que l'embase SportMaster à prise d'eau basse nécessite le
dispositif de nettoyage (91-843122A01). Les prises d'eau latérales requièrent le dispositif de nettoyage
(91-44357Q 2).
5752
Prise d’eau double
19310
SportMaster à prise d’eau basse
REMARQUE : Un nettoyage est nécessaire uniquement lorsque le bateau est utilisé en eaux salées,
saumâtres, polluées ou très riches en minéraux. Un rinçage est recommandé après chaque sortie.
58
fra
ENTRETIEN
AVIS
Le nettoyage du moteur lorsque le bateau est à l'eau peut causer un écoulement d'eau de mer dans le
moteur et des dommages à ce dernier. Fermer la soupape de prise d'eau à la mer avant de nettoyer le
moteur. Maintenir la soupape de prise d'eau à la mer fermée jusqu'au démarrage du moteur.
1.
Vidanger la section d'eau de mer du système de refroidissement.
2.
Pour le nettoyage du système de refroidissement lorsque le bateau est à l'eau :
a. Relever la transmission en Z en position de transport sur remorque.
b. Mettre le dispositif de nettoyage approprié en place sur les orifices d'arrivée d'eau du carter
d’embase.
c. Abaisser complètement la transmission en Z pour la mettre en position abaissée/rentrée.
!
AVERTISSEMENT
Les hélices en rotation peuvent causer des blessures graves, voire mortelles. Ne jamais faire fonctionner
le bateau hors de l'eau avec une hélice installée. Avant d'installer ou de retirer une hélice, mettre
l'embase au point mort et engager le coupe-circuit d'urgence pour empêcher la mise en marche du
moteur. Placer une cale de bois entre la pale d'hélice et la plaque anti-ventilation.
3.
Pour le nettoyage du système de refroidissement lorsque le bateau est hors de l'eau :
a. Abaisser complètement la transmission en Z pour la mettre en position abaissée/rentrée.
b. Retirer l’hélice.
c. Mettre le dispositif de nettoyage approprié en place sur les orifices d'arrivée d'eau du carter
d’embase.
4.
Connecter un tuyau entre le dispositif de nettoyage et une alimentation en eau.
5.
La transmission en Z étant en position de fonctionnement normal, ouvrir partiellement le robinet (à
moitié environ au maximum).
6.
Placer la commande à distance au point mort, au ralenti et mettre le moteur en marche.
AVIS
Le fonctionnement du moteur hors de l'eau à haut régime crée une aspiration qui peut causer
l'affaissement du tuyau d'alimentation en eau et une surchauffe du moteur. Ne pas faire tourner le
moteur à un régime supérieur à 1 400 tr/min hors de l'eau et sans alimentation suffisante en eau de
refroidissement.
7.
Faire tourner le moteur au ralenti, au point mort, pendant environ 10 minutes, ou jusqu'à ce que l'eau
rejetée soit limpide.
8.
Vérifier la jauge de température d’eau et s'assurer que le moteur fonctionne dans sa plage de régime
normale.
9.
Arrêter le moteur.
10. Couper l'alimentation en eau et retirer le dispositif de nettoyage.
Inspection de la turbine de la pompe à eau de mer
L'opération doit être confiée à un revendeur Mercury MerCruiser agréé.
fra
59
ENTRETIEN
Inspecter le rotor de pompe à eau de mer en cas de débit d'eau de mer insuffisant (si la température de
fonctionnement est supérieure à la plage normale).
a-
Pompe à eau de mer
a
8022
Nettoyage de la section eau de mer (eau brute) du refroidisseur
d'huile
AVIS
Un filtre d'eau de mer ou une soupape de prise d'eau à la mer ouverte lors de certains entretiens ou de
certaines procédures d'entretien peut introduire de l'eau dans le bateau, en causant des dommages ou le
naufrage du bateau. Toujours fermer l'alimentation d'eau de la pompe à eau de mer, de l'arrivée d'eau ou
de la soupape de prise d'eau à la mer lors de l'entretien du système de refroidissement.
La section eau de mer du refroidisseur d'huile doit être nettoyée au moins une fois par an ou dès que
l'efficacité du refroidissement est réduite.
REFROIDISSEUR D'HUILE MOTEUR
REMARQUE : Le refroidisseur d'huile moteur est situé sur la partie supérieure arrière du moteur.
1.
Déposer les plaques d'extrémité et les joints.
a
a
8030
a-
Plaques d'extrémité (2)
2.
Nettoyer le refroidisseur d'huile avec une brosse adaptée.
3.
Rincer les passages à l'eau douce.
4.
Inspecter les joints d'étanchéité à la recherche de tout signe de détérioration et les remplacer si
nécessaire.
5.
Installer les joints d'étanchéité et les plaques d'extrémité. Serrer fermement les vis.
REFROIDISSEUR DE LA DIRECTION ASSISTÉE
REMARQUE : Le refroidisseur de la direction assistée est situé sur le côté bâbord inférieur du moteur.
1.
Desserrer les colliers de flexibles d'eau et retirer les flexibles pour inspecter ou nettoyer le
refroidisseur, si nécessaire.
60
fra
ENTRETIEN
IMPORTANT : Si les conduites d'huile doivent être retirées du refroidisseur, se préparer à les boucher pour
ne pas vidanger le réservoir de direction assistée.
a
a
8031
a-
Colliers de serrage (2)
2.
Installer le refroidisseur et serrer fermement les colliers.
3.
Vérifier le niveau d'huile de direction assistée.
4.
Mettre le moteur en marche et vérifier que le système de refroidissement ne présente aucun signe de
fuite.
Remplacement de la soupape de recyclage des gaz de carter
Ce moteur est équipé d'une soupape de recyclage des gaz du carter (RGC). Remplacer la soupape toutes les
150 heures d'utilisation.
•
Extraire la soupape du collecteur d'admission et la retirer de la conduite.
•
Installer une soupape RGC neuve dans la conduite et installer l'ensemble dans le collecteur
d'admission.
•
S'assurer que la soupape repose fermement dans le collecteur.
N'utiliser que des pièces de rechange Mercury MerCruiser.
Courroie d’entraînement serpentine
ACHEMINEMENT ET TENSION DE LA COURROIE D'ENTRAÎNEMENT
!
AVERTISSEMENT
L'inspection des courroies avec le moteur en marche peut causer des blessures graves, voire mortelles.
Arrêter le moteur et retirer la clé de contact avant de régler la tension ou d'inspecter les courroies.
IMPORTANT : La courroie d'entraînement doit être acheminée comme illustré, au risque de causer des
dommages.
fra
1.
Desserrer l'écrou de blocage de 5/8 in. sur le goujon de réglage. Laisser la clé sur l'écrou de réglage.
2.
Fixer la jauge de tension de courroie sur la courroie.
3.
Utiliser une douille de 5/16 in. et serrer le goujon de réglage jusqu'à ce que la tension de la courroie
corresponde au réglage correct sur la jauge.
61
ENTRETIEN
4.
Maintenir le goujon de réglage et serrer l'écrou de blocage de 5/8 in.
5.
Retirer la jauge de tension de courroie de la courroie.
6.
Faire tourner le moteur pendant une courte durée et vérifier à nouveau la tension.
e
d
f
b
g
c
a
6163
abcdefg-
Poulie du vilebrequin
Poulie de la pompe de circulation de l'eau
Poulie de l'alternateur
Poulie de pompe de servodirection (les modèles sans direction assistée sont dotés d'une poulie
folle)
Pompe à poulie folle
Poulie de la pompe à eau de mer
Jauge de tension de courroie
Description
N
lb.
Courroie neuve
489
110
Courroie usagée
400
90
INSPECTION DE LA COURROIE
REMARQUE : La présence de petites craquelures perpendiculaires à la courroie (dans le sens de sa largeur)
est acceptable. Par contre, les craquelures longitudinales (dans le sens de la longueur de la courroie)
rejoignant les craquelures transversales ne sont pas acceptables.
La courroie doit être remplacée dans les conditions suivantes :
•
Usure excessive
62
fra
ENTRETIEN
•
Fissures ou effilochage
•
Surfaces lustrées
a
b
c
6164
abc-
Effilochage
Fissuration transversale
Fissuration longitudinale
Remplacement des filtres à carburant
FILTRE À CARBURANT À SÉPARATEUR D'EAU
!
AVERTISSEMENT
Le carburant est inflammable et explosif. Vérifier que la clé de contact est sur arrêt et que le coupe-circuit
d'urgence est placé de sorte que le moteur ne puisse pas démarrer. Ne pas fumer ou ne pas approcher de
source d'étincelles ou de flamme nue lors de l'entretien. Assurer une bonne ventilation de l'aire de travail et
éviter toute exposition prolongée aux vapeurs. Toujours vérifier l'absence de fuites avant de tenter de
démarrer le moteur et essuyer immédiatement tout déversement de carburant.
fra
63
ENTRETIEN
1.
Retirer le filtre à carburant à séparateur d'eau et la bague d'étanchéité du support de montage et le
mettre au rebut.
c
abc-
Filtre à carburant à séparateur d'eau
Anneau d'étanchéité
Support de montage
b
a
6152
2.
Appliquer de l'huile moteur sur la bague d'étanchéité du filtre neuf.
IMPORTANT : Ne pas serrer le filtre à l'aide d'une clé à filtre.
3.
Visser le filtre sur son support et le serrer fermement à la main.
4.
Démarrer le moteur et le laisser tourner. Si le moteur s'arrête ou qu'il refuse de démarrer, un amorçage
du système de carburant peut s'avérer nécessaire (voir Amorçage du système de carburant avant le
démarrage de la section Entreposage prolongé ou hivernage de ce manuel).
5.
Vérifier que les raccords du filtre ne fuient pas. En cas de fuite, vérifier à nouveau l'installation du filtre.
6.
Si la fuite persiste, arrêter immédiatement le moteur et contacter le revendeur Mercury MerCruiser
agréé.
64
fra
ENTRETIEN
ÉLÉMENT DE FILTRE À CARBURANT
1.
Retirer la tuyauterie d'essence de la tête du filtre.
b
a
c
18962
abc-
Tête du filtre à carburant
Tuyauterie d'essence
Élément de filtre à carburant
2.
Tourner la tête du filtre et la retirer.
3.
Retirer l'élément filtrant interne.
4.
Insérer l'élément filtrant neuf.
5.
Installer la tête du filtre.
6.
Installer la tuyauterie d'essence.
7.
Mettre le moteur en marche et vérifier l'absence de fuite.
Corrosion et protection anticorrosion
Chaque fois qu’au moins deux métaux dissemblables (comme ceux qui se trouvent sur l’embase) sont
immergés dans une solution conductrice, telle que de l’eau de mer, de l’eau polluée ou de l’eau à haute
teneur en matières minérales, une réaction chimique se produit et un courant électrique circule entre les
métaux. La circulation du courant électrique entraîne la corrosion du métal le plus actif du point de vue
chimique, ou le plus anodique. Ce phénomène est connu sous le nom de corrosion galvanique et, s’il n’est
pas contrôlé, il peut, à la longue, exiger le remplacement des composants de l’ensemble de propulsion.
Se reporter au livret Quicksilver, Everything You Need To Know About Marine Corrosion (Tout ce que vous
devez savoir sur la corrosion marine) pour plus d'informations sur la corrosion.
AVIS
L'utilisation d'anodes au magnésium dans de l'eau salée provoque une réaction électrochimique sur la
surface métallique de l'embase, résultant en des dommages par corrosion par cloquage et écaillement de
la peinture de l'embase. N'utiliser des anodes au magnésium qu'en eau douce.
fra
65
ENTRETIEN
IMPORTANT : Mercury Marine recommande l'installation d'un système MerCathode ou d'un kit anticorrosion
en cas d'utilisation d'une hélice en acier inoxydable ou si le bateau est équipé de composants en acier
inoxydable immergés au-dessous de la ligne de flottaison et connectés au circuit de mise à la terre du
moteur. Si le bateau est équipé de plans arrière en acier inoxydable, installer une grande anode sur chacun
d'eux pour parer au risque de corrosion galvanique accru.
Remplacer les anodes sacrificielles si elles sont érodées à 50 % ou plus.
Mercury Marine recommande de n'utiliser que des anodes vendues par Mercury Precision Parts. Certains
fabricants d'anodes en aluminium utilisent des alliages d'une pureté insuffisante pour protéger de manière
adéquate les composants critiques de l'embase pendant la durée de service utile attendue des anodes.
SYSTÈME MERCATHODE
Contrôler que la sortie du système MerCathode est correcte.
REMARQUE : Le test doit être effectué lorsque le bateau est amarré. Pour ce faire, utiliser une électrode de
référence et un contrôleur. Contacter un revendeur Mercury MerCruiser agréé pour effectuer ce test.
a
ab-
MerCathode
Électrode
b
9322
ANODES SACRIFICIELLES
Les anodes sacrificielles protègent l'ensemble de propulsion contre la corrosion galvanique en sacrifiant leur
métal, qui est lentement érodé au lieu des composants métalliques de l'ensemble de propulsion. Ces anodes
sont installées à des endroits différents de l'ensemble de propulsion.
66
fra
ENTRETIEN
1.
Remplacer les anodes lorsqu'elles sont érodées à 50 % de leur taille d'origine.
c
b
d
a
54401
abcd-
fra
Anode de la plaque anti-projection
Anode du servomoteur du trim
Anode du servomoteur de la direction
Anode du carter d'embase supérieur
67
ENTRETIEN
2.
Carter d'embase avec anode de plaque anti-projection intégrée – située dans la plaque anti-projection,
juste au-dessus des hélices.
a
6205
XR Bravo One
a - Anode de carter d'embase
3.
XR Bravo Three
Anode de plaque anti-projection SportMaster – située sur la plaque anti-projection fixée au carter
d'embase, juste au-dessus de l'hélice.
Embase SportMaster
a - Anode de la plaque anti-projection
a
9329
68
fra
ENTRETIEN
4.
Kit de bloc anodique (en option) – monté sur le tableau arrière du bateau. Sert d’anode sacrificielle.
Remplacer selon le besoin.
a
a-
Bloc anodique
8033
5.
Anodes de vérin de trim – montées sur chaque vérin de trim. Pour remplacer les anodes du vérin de
trim :
a. Enlever les deux vis de chaque anode.
b. Poser des anodes neuves et serrer fermement.
a
b
7011
ab6.
Vis (2)
Anodes de vérin de trim (2)
Anode de palier (XR Bravo One) – située devant l’hélice, entre la partie avant de l’hélice et le carter
d’embase. Voir la section Hélices dans ce manuel pour connaître la procédure de retrait et
d'installation de l'hélice. Pour remplacer l'anode de palier :
a. Retirer l’hélice.
b. Retirer les deux vis de l'anode.
c. Poser une anode neuve et serrer fermement.
fra
69
ENTRETIEN
d. Remettre l'hélice en place. Voir Installation de l’hélice pour le couple de serrage correct.
a-
Anode de palier
a
5644
PEINTURE DE LA COQUE OU DU TABLEAU ARRIÈRE DU BATEAU
1.
Si la coque ou le tableau arrière du bateau nécessitent une protection antifouling, des peintures à base
de cuivre ou d’étain, si elles sont autorisées, peuvent être utilisées.
70
fra
ENTRETIEN
2.
Si des peintures antifouling à base de cuivre ou d'étain sont utilisées, éviter toute interconnexion
électrique entre le produit Mercury Marine, les blocs anodiques et la peinture en laissant une surface
non peinte minimale de 40 mm sur le tableau arrière du bateau autour de ces éléments.
a
b
6118
ab-
Peinture sous-marine
Surface non peinte
IMPORTANT : La corrosion due à une application incorrecte de peinture antifouling n'est pas couverte par la
garantie limitée.
REMARQUE : Ne pas peindre les anodes ou l'électrode de référence et l'anode du système MerCathode ;
elles perdraient alors leur efficacité d'inhibiteurs de corrosion galvanique.
PEINTURE DE L'EMBASE OU DU TABLEAU ARRIÈRE
Recouvrir l'embase et le tableau arrière d’une peinture marine de bonne qualité ou d’une peinture antifouling
qui ne contient pas de cuivre, d’étain ou tout autre matériau conducteur. Ne pas peindre les orifices de
vidange, les anodes ou les éléments spécifiés par le constructeur de bateaux.
fra
71
ENTRETIEN
CONSEILS SUPPLÉMENTAIRES RELATIFS À LA PRÉVENTION DE LA
CORROSION
1.
Toutes les deux à trois semaines, appliquer du produit anticorrosif Corrosion Guard sur les éléments
de l'ensemble de propulsion, à l'intérieur du bateau, pour éviter le ternissement des surfaces et les
protéger contre la corrosion. Ce produit peut également être vaporisé sur les composants externes de
l'ensemble de propulsion.
N° de pièce
du tube
120
Description
Corrosion Guard
(produit
anticorrosion)
Emplacement
N° de pièce
Ensemble de propulsion
92-802878Q55
2.
Tous les points de graissage, en particulier le système de direction et les tringleries d'accélérateur et
d'inversion de marche, doivent être graissés en permanence.
3.
Rincer le système d'eau de mer après chaque utilisation en eaux salées, saumâtres ou riches en
minéraux.
Batterie
Toutes les batteries au plomb se déchargent lorsqu'elles ne sont pas utilisées. Recharger tous les 30 à
45 jours, ou lorsque la densité est inférieure aux recommandations du fabricant.
Voir les instructions et avertissements spécifiques accompagnant la batterie. Si cette information n'est pas
disponible, suivre les instructions suivantes :
!
AVERTISSEMENT
Une batterie en fonctionnement ou en cours de charge produit des gaz qui peuvent s'enflammer et
exploser, en répandant de l'acide sulfurique qui peut causer de graves brûlures. Aérer la zone autour de la
batterie et porter des équipements de protection lors de la manipulation ou de l'entretien des batteries.
!
AVERTISSEMENT
La recharge d'une batterie déchargée dans le bateau ou l'utilisation des câbles volants et d'une batterie de
renfort pour mettre le moteur en marche peut causer des blessures ou des dommages graves par incendie
ou par explosion. Retirer la batterie du bateau et la recharger dans un local aéré, à distance de toute
étincelle ou flamme.
Carène du bateau
Pour maintenir une vitesse maximum, s'assurer que la carène du bateau est :
•
Propre, exempte de bernacles et d'organismes marins.
•
Exempte de distorsion ; pratiquement à plat lors du contact avec l’eau.
•
Droite et lisse, de la proue à la poupe.
De la végétation marine peut s’accumuler lorsque le bateau est à quai. Celle-ci doit être retirée avant d’utiliser
à nouveau le bateau pour éviter de boucher les entrées d’eau et de causer une surchauffe du moteur.
Inspection et entretien
Vérifier fréquemment et régulièrement l’état de l’ensemble de propulsion pour maintenir son niveau de
performances optimal et remédier aux problèmes éventuels avant qu’ils ne se produisent. L'ensemble de
propulsion doit être vérifié soigneusement dans son intégralité, y compris toutes les pièces accessibles du
moteur.
1.
Vérifier le serrage, l'état et la présence de toutes les pièces, de tous les tuyaux et de tous les colliers
de serrage ; le resserrer ou les remplacer selon le besoin.
72
fra
ENTRETIEN
2.
Vérifier l’état des fils de bougies et des câbles électriques.
3.
Retirer et examiner l'hélice. Si elle présente des entailles, des courbures ou des craquelures, consulter
un revendeur agréé Mercury Marine.
4.
Réparer les entailles et les parties corrodées de la surface externe de l'ensemble de propulsion.
Attention requise après immersion
fra
•
Avant la récupération, contacter un revendeur Mercury Marine agréé.
•
Après la récupération, une réparation immédiate par un revendeur agréé Mercury Marine est requise
afin d’éviter tout dommage grave à l’ensemble de propulsion.
73
ENTREPOSAGE PROLONGÉ OU HIVERNAGE
Préparation de l'ensemble de propulsion
IMPORTANT : Cet entretien doit être effectué par un revendeur Mercury MerCruiser agréé.
AVIS
Une alimentation insuffisante en eau de refroidissement entraîne une surchauffe et un endommagement
du moteur, de la pompe à eau et d'autres pièces. Assurer une alimentation en eau suffisante vers les
entrées d'eau pendant le fonctionnement.
IMPORTANT : Avant de démarrer le moteur, raccorder une source d'eau à la pompe de captage d'eau de
mer.
1.
Faire tourner suffisamment le moteur pour l'amener à une température de fonctionnement normale.
Arrêter le moteur, vidanger l'huile et remplacer le filtre à huile.
2.
Nettoyer le système de refroidissement.
!
AVERTISSEMENT
Les vapeurs de carburant stagnant dans le compartiment moteur sont susceptibles d'irriter les voies
respiratoires, de causer des difficultés à respirer ou de s'enflammer et de provoquer ainsi un incendie ou
une explosion. Toujours aérer le compartiment moteur avant d’effectuer l’entretien de l’ensemble de
propulsion.
3.
Fermer le robinet d'arrêt de carburant selon modèle.
4.
Préparer le système de carburant à l'entreposage en mélangeant les produits suivants dans un
réservoir d'essence pour moteur hors-bord du bateau de 23 litres :
5.
•
19 litres d'essence ordinaire sans plomb de 87 d'indice d'octane (R+M)/2 (92 IOR).
•
1,89 litre d’huile 2 temps pour moteurs hors-bord Premium Plus TC–W3.
•
150 ml d'additif de traitement et de stabilisation pour systèmes de carburant ou 30 ml d'additif
concentré de traitement et de stabilisation pour systèmes de carburant.
Débrancher et boucher la tuyauterie d'essence du bateau en provenance du filtre l'arrivée du filtre à
carburant à séparateur d'eau.
6.
Raccorder le réservoir d'essence du hors-bord du bateau à l'arrivée du filtre à carburant à séparateur
d'eau.
IMPORTANT : Si le bateau est hors de l'eau, suivre les instructions relatives au fonctionnement du moteur
avec un dispositif de nettoyage, figurant dans le manuel d'entretien.
7.
Mettre le moteur en marche et le faire tourner à 1 300 tr/min pendant cinq minutes.
8.
Après avoir fait tourner le moteur pendant la période spécifiée, remettre doucement la manette des
gaz sur ralenti puis arrêter le moteur.
IMPORTANT : Le fonctionnement d'un moteur Mercury Marine avec de l'essence contenant de l'alcool crée
des problèmes uniques, en raison des longues périodes d'entreposage typiques d'un bateau. Dans le cas
des voitures, les carburants contenant de l'alcool sont généralement consommés avant de pouvoir absorber
suffisamment d'humidité pour poser problème, mais les bateaux sont souvent inutilisés suffisamment
longtemps pour qu'une séparation se produise. En outre, l’alcool peut éliminer les pellicules protectrices
d’huile des organes internes et entraîner la corrosion de ces deniers.
IMPORTANT : Ne pas faire tourner le moteur jusqu'à épuisement de la solution de brumisage dans le
réservoir de carburant de 23 litres du hors-bord du bateau.
REMARQUE : Voir la section Caractéristiques du carburant pour de plus amples informations.
9.
Le cas échéant, fermer le robinet d'arrêt de carburant.
10. Mettre l'embase en position complètement abaissée.
74
fra
ENTREPOSAGE PROLONGÉ OU HIVERNAGE
AVIS
Les soufflets du joint de cardan peuvent prendre un pli en cas d'entreposage en position relevée ou
verticale, causant la défaillance des soufflets lorsqu'ils sont remis en service et permettant à de l'eau de
s'infiltrer dans le bateau. Entreposer la transmission en Z en position complètement abaissée.
Instructions de vidange
AVIS
L'eau emprisonnée dans le compartiment d'eau de mer du système de refroidissement peut causer des
dommages par corrosion ou gel. Vidanger le compartiment d'eau de mer du système de refroidissement
immédiatement après utilisation ou avant tout entreposage prolongé par temps de gel. Si le bateau est à
l'eau, maintenir la soupape de prise d'eau à la mer fermée jusqu'au redémarrage du moteur pour
empêcher le refoulement de l'eau dans le système de refroidissement. Si le bateau n'est pas équipé d'une
soupape de prise d'eau à la mer, laisser le tuyau d'arrivée d'eau déconnecté et bouché.
REMARQUE : Par mesure de précaution, attacher une étiquette sur la clé de contact ou le volant du bateau
pour rappeler au pilote d'ouvrir la soupape de prise d'eau à la mer ou de déboucher et de reconnecter le
tuyau d'arrivée d'eau de mer avant de démarrer le moteur.
IMPORTANT : Le bateau doit être aussi horizontal que possible pour assurer une vidange complète du
système de refroidissement.
1.
fra
Retirer les bouchons de vidange suivants :
•
Extrémité du balancier du collecteur d'échappement (bouchons à oreilles en plastique, bâbord et
tribord)
•
Refroidisseur de carburant (bouchon à oreilles, sous l'avant du moteur)
75
ENTREPOSAGE PROLONGÉ OU HIVERNAGE
•
Bas du refroidisseur de direction assistée (bouchon à oreilles en plastique)
a
b
c
abc-
8039
Écrou à oreilles du balancier du collecteur d'échappement
Écrou à oreilles du refroidisseur de carburant
Écrou à oreilles du refroidisseur de direction assistée
2.
Nettoyer à plusieurs reprises les orifices de vidange à l'aide d'un fil de fer rigide. Continuer ainsi
jusqu'à ce que le système tout entier soit vidangé.
3.
Desserrer le collier de serrage et retirer le flexible du raccord d'entrée de la pompe de captage d'eau
de mer.
REMARQUE : Soulever ou courber les flexibles pour permettre à l'eau de s'écouler complètement.
a
a-
Collier de serrage
8040
4.
Après avoir purgé le système de refroidissement à l'eau de mer, installer des bouchons de vidange (il
n'est pas nécessaire d'obtenir une étanchéité parfaite avec des bouchons de type écrou à oreilles),
reconnecter les flexibles et serrer fermement tous les colliers.
76
fra
ENTREPOSAGE PROLONGÉ OU HIVERNAGE
5.
S'assurer que les passages suivants sont ouverts et dégagés :
b
abc-
Tube de Pitot du compteur de vitesse
Évent de la cavité de dérive
Passage de vidange de la cavité de dérive
c
a
8042
6.
Pour une protection supplémentaire contre le gel et la rouille dans le système de refroidissement à
l'eau de mer du moteur lors de l'hivernage ou de longues périodes d'inutilisation, procéder comme
suit :
IMPORTANT : Un antigel à l'éthylène glycol, non toxique et respectueux de l'environnement, contenant un
additif antirouille doit être utilisé lors de la préparation de la section eau de mer du système de
refroidissement pour un hivernage ou un entreposage de longue durée. Veiller à bien suivre les
recommandations du fabricant.
REMARQUE : Si le bateau est à l'eau lors de la procédure suivante, le robinet d'arrêt d'eau de mer doit être
fermé et le flexible doit être retiré du côté moteur du robinet afin d'empêcher que de l'eau n'entre dans le
bateau.
a. Retirer le flexible d'admission d'eau de mer menant à la pompe d'eau de mer et mettre le flexible
dans un récipient contenant de l'antigel à l'éthylène glycol afin de protéger le moteur jusqu'à la
température la plus basse à laquelle il sera exposé lors de l'hivernage ou de l'entreposage
prolongé.
a
c
b
d
13180
f
abcdef-
e
Soupape d'admission d'eau de mer
Déconnecter le flexible au niveau de la soupape et le placer dans un récipient d'antigel.
Filtre à eau de mer
Vers la pompe à eau de mer
Coque du bateau
Prise d’eau de mer
b. Faire fonctionner le moteur au ralenti jusqu'à que ce tout l'antigel ait été expulsé des collecteurs
d'échappement du moteur.
c. Arrêter le moteur et reconnecter le flexible de prise d'eau.
fra
77
ENTREPOSAGE PROLONGÉ OU HIVERNAGE
7.
Effectuer toutes les vérifications et inspections, le graissage et les vidanges décrits dans le Tableau
d'entretien.
Hivernage des batteries
Suivre les instructions du fabricant de batteries pour l’hivernage.
Remise en service de l'ensemble de propulsion.
IMPORTANT : N'installer la batterie qu'après avoir terminé toutes les opérations d'entretien du moteur.
1.
S'assurer que tous les flexibles du système de refroidissement sont raccordés correctement, que tous
les colliers de serrage sont bien serrés et que tous les bouchons de vidange retirés ont été remis en
place et serrés correctement.
!
ATTENTION
Le débranchement ou le branchement des câbles de batterie dans l'ordre incorrect peut causer des
blessures graves, consécutives à un choc électrique, ou endommager le système électrique. Toujours
débrancher le câble de batterie négatif (-) en premier et le brancher en dernier.
2.
Installer une batterie complètement chargée. Nettoyer les colliers-raccords et les bornes de la batterie
et rebrancher les câbles. S'assurer que chaque collier-raccord est bien serré.
3.
Recouvrir les raccordements des bornes de batterie d'un agent anticorrosion.
4.
Effectuer toutes les vérifications indiquées dans le Tableau de fonctionnement dans la colonne Avant
de démarrer.
5.
Alimenter en eau le système de refroidissement du moteur.
DÉMARRAGE SANS AMORÇAGE DU SYSTÈME DE CARBURANT
IMPORTANT : Ne pas accélérer avant que le moteur ne tourne régulièrement au ralenti et que la température
de l'eau n'ait atteint un minimum de 54 °C. Le fait d'accélérer prématurément alors que le PCM est en mode
de fonctionnement riche provoque un démarrage médiocre et une mauvaise performance du moteur.
1.
Connecter la tuyauterie d'essence principale permanente au moteur.
2.
Ne pas accélérer tant que le moteur ne tourne pas régulièrement au ralenti et que la température de
l'eau n'a pas atteint au moins 54 °C.
3.
Lancer le moteur pendant 10 secondes à la fois et arrêter.
4.
Répéter cette procédure jusqu'à ce que le moteur démarre et tourne régulièrement. Observer les
instruments pour s'assurer que tous les systèmes fonctionnent correctement.
5.
Vérifier que le moteur ne présente aucune fuite de carburant, d’huile, de fluide, d'eau ou de gaz
d'échappement.
6.
Vérifier le bon fonctionnement du système de direction, de la commande d'inversion de marche et de
l'accélérateur.
78
fra
ENTREPOSAGE PROLONGÉ OU HIVERNAGE
AMORÇAGE DU SYSTÈME DE CARBURANT AVANT LE DÉMARRAGE
!
AVERTISSEMENT
Le carburant est inflammable et explosif. Vérifier que la clé de contact est sur arrêt et que le coupe-circuit
d'urgence est placé de sorte que le moteur ne puisse pas démarrer. Ne pas fumer ou ne pas approcher de
source d'étincelles ou de flamme nue lors de l'entretien. Assurer une bonne ventilation de l'aire de travail et
éviter toute exposition prolongée aux vapeurs. Toujours vérifier l'absence de fuites avant de tenter de
démarrer le moteur et essuyer immédiatement tout déversement de carburant.
1.
Retirer le bouchon du filtre à carburant à séparateur d'eau, comme illustré ci-après, et insérer un
raccord cannelé dans le filtre.
b
a
6166
ab-
Bouchon du filtre à carburant à séparateur d'eau
Raccord cannelé
2.
Fixer un réservoir de carburant portable de type hors-bord muni d'une poire d'amorçage au raccord
cannelé à l'aide d'un collier.
3.
Presser la poire d'amorçage jusqu'à ce qu'elle soit ferme.
REMARQUE : Ne pas mettre la clé de contact sur « START » (Démarrage) pendant la procédure
d'amorçage suivante.
4.
Mettre la clé de contact sur « RUN » (Marche) pendant trois secondes, puis sur « OFF » (Arrêt).
5.
Répéter les étapes trois et quatre, une ou deux fois supplémentaires. Le but de cette procédure est
d'amorcer le système de carburant, mais pas au point de remplir complètement le système ; la poire
d'amorçage ne doit pas être dure et sous pression.
6.
Avec la poire d'amorçage souple, ôter la tuyauterie d'essence et le raccord du filtre à carburant à
séparateur d'eau.
!
AVERTISSEMENT
Si la poire d'amorçage est dure lors du retrait du réservoir d'essence du bateau, du carburant sous
pression sera pulvérisé dans le compartiment moteur, provoquant ainsi un risque d'explosion susceptible
de causer des blessures graves, voire mortelles. Avant d'ôter la tuyauterie du réservoir d'essence du
bateau de la connexion, veiller à ce que la poire soit souple.
fra
79
ENTREPOSAGE PROLONGÉ OU HIVERNAGE
7.
Réinstaller le bouchon dans le filtre à carburant à séparateur d'eau en appliquant du produit Loctite
d'étanchéité pour conduite avec PTFE sur le filetage.
8.
Tenter de mettre le moteur en marche en mettant la clé de contact sur « START » (Démarrage)
pendant 15 secondes au maximum ou jusqu'à ce que le moteur démarre et tourne régulièrement. Ne
pas accélérer tant que la température de l'eau n'a pas atteint au minimum 54 °C.
IMPORTANT : Ne pas accélérer avant que le moteur ne tourne régulièrement au ralenti et que la
température de l'eau n'ait atteint un minimum de 54 °C. Le fait d'accélérer prématurément alors que l'ECM
est en mode de fonctionnement riche provoque un démarrage médiocre et une mauvaise performance du
moteur.
9.
Vérifier que le moteur ne présente aucune fuite de carburant, d’huile, de fluide, d'eau ou de gaz
d'échappement.
10. Vérifier le bon fonctionnement du système de direction, de la commande d'inversion de marche et de
l'accélérateur.
80
fra
DÉPANNAGE
Le moteur ne se lance pas
Causes possibles
Solution
L'interrupteur de la batterie est sur
« OFF » (Arrêt).
Mettre l'interrupteur sur « ON » (Marche).
Le levier de vitesses n'est pas au point
mort.
Mettre le levier de commande au point mort.
Coupe-circuit déclenché ou fusible
grillé.
Vérifier et réarmer le coupe-circuit ou remplacer le fusible.
Connexions électriques desserrées ou
encrassées ou câblage endommagé.
Vérifier toutes les connexions électriques et tous les fils (les
câbles de batterie en particulier). Nettoyer et serrer la connexion
défectueuse.
Batterie défectueuse.
La tester et la remplacer si elle est défectueuse.
Démarreur défectueux.
Le tester et le remplacer s'il est défectueux.
La couronne du volant moteur est
endommagée.
Confirmer le diagnostic et remplacer le volant moteur.
Le moteur est grippé.
Vérifier si le moteur peut être tourné à la main avec les bougies
retirées. Dans la négative, en déterminer la cause.
Contacteur d'allumage défectueux.
Tester le fil avec un contacteur d'allumage à distance au niveau
du démarreur.
Le moteur se lance mais ne démarre pas
Cause possible
fra
Solution
La procédure de démarrage n'a pas été respectée.
Lire la procédure de démarrage.
Basse tension de batterie.
Recharger la batterie.
Réservoir de carburant vide ou valve d'arrêt de
carburant fermée.
Remplir le réservoir ou ouvrir le robinet.
Pompe à carburant, câblage, fusible de la pompe
à carburant, coupe-circuit de 50 A ou relais de
pompe à carburant défectueux.
Remplacer le composant défectueux.
Composant du système d’allumage défectueux.
Effectuer l’entretien du système d’allumage.
Coupe-circuit d'urgence activé.
Réarmer.
Filtre à carburant obstrué.
Remplacer les filtres.
Carburant éventé ou contaminé.
En présence de contamination, vidanger le réservoir
et le remplir de carburant frais.
Tuyauterie de carburant ou tuyauterie d’évent de
carburant pincée ou obstruée.
Remplacer les tuyauteries coudées ou expulser
l’obstruction à l’air comprimé.
Capteur de position du vilebrequin défectueux.
Tester et remplacer le capteur s'il est défectueux.
Membrane du régulateur de pression de carburant
défectueuse.
Tester et remplacer la membrane si elle est
défectueuse. Ne pas tenter de faire démarrer le
moteur en cas de rupture de la membrane du
régulateur de pression de carburant.
81
DÉPANNAGE
Le moteur est difficile à démarrer, a des ratés et/ou des retours de
flammes
Cause possible
Solution
Composant du système d’allumage défectueux.
Effectuer l’entretien du système d’allumage.
Filtre à carburant bouché.
Remplacer les filtres.
Carburant éventé ou contaminé.
S’il est contaminé, vidanger le réservoir. Le remplir
avec du carburant frais.
Pincement ou obstruction de la tuyauterie de
carburant ou de la conduite d'évent du réservoir de
carburant.
Remplacer les tuyauteries coudées ou expulser
l’obstruction à l’air comprimé.
Pare-étincelles obturé.
Nettoyer et remplacer le pare-étincelles.
Le limiteur de couple s'engage à pleins gaz.
Installer une hélice d'un pas supérieur.
Température basse du liquide de refroidissement du moteur
(refroidissement fermé)
Cause possible
Solution
Thermostat défectueux.
Remplacer.
Rendement médiocre
Cause possible
Solution
Le papillon n'est pas complètement ouvert.
Vérifier que le câble d'accélérateur et les tringleries du
papillon fonctionnent correctement.
Hélice endommagée ou incorrecte.
Remplacer l'hélice.
Excès d’eau de cale.
Vidanger et vérifier la cause d'entrée d’eau.
Surcharge du bateau ou charge mal répartie.
Réduire la charge ou la répartir plus uniformément.
Carène du bateau encrassée ou
endommagée.
Nettoyer ou remplacer selon le besoin.
Pare-étincelles encrassé.
Remplacer ou nettoyer le pare-étincelles.
Température du moteur trop basse
Solution
Cause possible
Thermostat d'eau défectueux.
Remplacer le thermostat d'eau.
Jauge ou émetteur défectueux.
Tester avec une jauge d'atelier ; tester l'émetteur.
Thermostat d'huile défectueux.
Remplacer.
82
fra
DÉPANNAGE
Température élevée du moteur
Cause possible
Solution
Soupape de prise d'eau à la mer fermée.
L’ouvrir.
Courroie serpentine détendue ou en mauvais état.
Remplacer ou régler la courroie.
Quantité de liquide de refroidissement insuffisante dans le
système de refroidissement fermé.
Ajouter du liquide de refroidissement et
vérifier l'absence de fuites.
Pompe de recirculation défectueuse.
Remplacer.
Prises d'eau de mer obstruées.
Inspecter.
Thermostat défectueux.
Remplacer.
Les faisceaux du refroidisseur d'huile sont obstrués par des
corps étrangers.
Nettoyer les faisceaux du refroidisseur.
Pompe de captage d'eau de mer défectueuse.
Réparer.
Mécanisme d’évacuation de l’eau de mer bloqué ou bouché.
Nettoyer les coudes d'échappement.
Jauges ou émetteurs défectueux.
Tester avec des jauges d'atelier ; tester les
émetteurs.
Alimentation en eau aérée en direction de la prise d'eau.
Placer la prise d'eau dans un flux
d'alimentation en eau non aéré.
Faible pression d’huile moteur
Cause possible
fra
Solution
Niveau d’huile insuffisant dans le
système.
Vérifier et ajouter de l’huile.
Excès d’huile dans le système (ce qui la
rend aérée).
Contrôler le niveau d'huile et amener l'huile au niveau requis.
Rechercher la cause de l'excès d'huile (remplissage incorrect,
pompe à carburant défectueuse, etc.).
Huile diluée ou de mauvaise viscosité.
Vidanger l'huile et remplacer le filtre à huile, en veillant à utiliser
une huile de qualité et de viscosité correctes. Déterminer la
cause de la dilution (ralenti prolongé, pompe à carburant
défectueuse, etc.).
Émetteur ou jauge défectueux.
Tester avec une jauge d'atelier mécanique ; tester l'émetteur.
Température d'huile excessive.
Thermostat d'huile défectueux.
Mécanique du moteur : pompe à huile,
jeu de palier excessif, etc.
Réparer selon le besoin.
83
DÉPANNAGE
La batterie ne se recharge pas
Cause possible
Solution
Appel de courant de la batterie excessif.
Arrêter les accessoires qui ne sont pas nécessaires.
Connexions électriques desserrées ou
encrassées ou câblage endommagé.
Vérifier toutes les connexions électriques et les câbles
associés (tout particulièrement les câbles de batterie).
Nettoyer et serrer les connexions défectueuses. Réparer ou
remplacer tous les câbles endommagés.
Courroie d'entraînement de l’alternateur
détendue ou en mauvais état.
Remplacer et/ou régler.
Batterie défectueuse.
Tester la batterie.
Le relevage hydraulique ne fonctionne pas (le moteur ne tourne pas)
Cause possible
Solution
Fusible grillé.
Remplacer le fusible.
Connexions électriques
desserrées ou encrassées ou
câblage endommagé.
Vérifier toutes les connexions électriques et les câbles associés (tout
particulièrement les câbles de batterie). Nettoyer et serrer les
connexions défectueuses. Réparer ou remplacer tous les câbles
endommagés.
Le relevage hydraulique ne fonctionne pas (le moteur tourne mais
l'embase reste immobile)
Cause possible
Solution
Niveau d'huile de la pompe de trim insuffisant.
Remplir la pompe d’huile.
L’embase est grippée dans l’anneau de cardan.
Rechercher une éventuelle obstruction.
Dysfonctionnement de la jauge de trim analogique électrique
Solution
Cause possible
La jauge indique une lecture hors échelle sans autotest1.
fonction.
Remplacer l'émetteur de trim défectueux.
Indexer l'émetteur de trim, tester le circuit de
l'émetteur de trim ou remplacer l'émetteur de
trim défectueux.
Les indications de la jauge sont incorrectes, mais la
fonction de l'autotest1 est opérationnelle.
1.
Vérifier les fils entre l'émetteur et le module de
trim.
Autotest : Lorsque la clé de contact est mise en position « RUN » (Marche), l'aiguille de la jauge analogique se déplace du
bas de l'échelle vers le haut de l'échelle puis pointer sur la position de trim réelle.
84
fra
DÉPANNAGE
La commande à distance est difficile à manœuvrer, se grippe, a trop
de jeu ou émet des sons inhabituels
Cause possible
Solution
Graissage insuffisant des fixations de la tringlerie de
papillon et d'inversion de marche.
Graisser.
Attaches de tringlerie de papillon ou d’inversion de
marche desserrées ou manquantes.
Vérifier toutes les tringleries. Si l’une d’elles
est desserrée ou manquante, consulter
immédiatement un revendeur agréé Mercury
Marine.
Câble d'accélérateur ou d’inversion de marche coudé.
Remplacer le câble.
Friction excessive.
Régler la friction.
Le volant de direction tourne difficilement ou par à-coups
Cause possible
Solution
Niveau de liquide de la pompe de direction
assistée bas.
Remplir le système de liquide et vérifier l'absence de
fuites.
Courroie serpentine détendue ou endommagée.
Remplacer et/ou régler.
Graissage insuffisant des organes du système de
direction.
Graisser.
Attaches ou pièces de directions desserrées ou
manquantes.
Vérifier toutes les pièces et attaches. Si l’une d’elles
est desserrée ou manquante, consulter
immédiatement un revendeur Mercury Marine agréé.
Huile de direction assistée contaminée.
Vidanger et remplacer.
Pression d'eau de mer inférieure aux spécifications
Solution
Cause possible
Vérifier si la soupape de prise d’eau à la mer est complètement ouverte.
Vérifier que les tuyaux d'alimentation ne sont pas obstrués.
Alimentation en eau insuffisante.
Vérifier que la prise d'eau externe n'est pas obstruée.
Vérifier que la crépine d'eau de mer n'est pas obstruée.
Vérifier l'état de la pompe à eau de mer.
La pression de l'eau de mer est supérieure aux spécifications
Solution
Cause possible
Vitesse élevée du bateau causant une
pression dynamique élevée.
fra
Installer un filtre à eau de mer doté d'une soupape de
décharge de dérivation.
85
SERVICE APRÈS-VENTE
Service après-vente
RÉPARATIONS LOCALES
Confier l'entretien du bateau équipé d’un moteur Mercury MerCruiser à un revendeur agréé. Seuls les
revendeurs agréés sont spécialistes des produits Mercury MerCruiser et disposent des mécaniciens formés
en usine, de l'équipement et des outils spéciaux, ainsi que des pièces et accessoires Quicksilver d'origine, qui
leur permettent d'effectuer un entretien correct du moteur.
REMARQUE : Les pièces et accessoires Quicksilver sont conçus et fabriqués par Mercury Marine
spécialement pour les transmissions en Z et les moteurs inboard Mercury MerCruiser.
RÉPARATIONS NON LOCALES
Si le propriétaire est éloigné de son revendeur local et qu’un entretien doit être effectué, contacter le
revendeur agréé le plus proche. Si, pour une quelconque raison, aucun service ne peut être obtenu, contacter
le centre d'entretien régional le plus proche. En dehors des États-Unis et du Canada, contacter le centre
d'entretien Marine Power International le plus proche.
VOL DE L'ENSEMBLE DE PROPULSION
Si l’ensemble de propulsion venait à être volé, communiquer immédiatement aux autorités locales et à
Mercury Marine les numéros de modèle et de série, ainsi que la personne à prévenir en cas de restitution.
Une base de données contenant toutes ces informations est conservée par Mercury Marine afin d’aider les
autorités et les revendeurs à retrouver les ensembles de propulsion volés.
ATTENTION REQUISE APRÈS IMMERSION
1.
Avant la récupération, contacter un revendeur agréé Mercury MerCruiser.
2.
Après la récupération, une opération d'entretien immédiate doit être effectuée par un revendeur agréé
Mercury MerCruiser afin de limiter autant que possible les risques de dommages graves au moteur.
PIÈCES DE RECHANGE
!
AVERTISSEMENT
Éviter les risques d'incendie ou d'explosion. Les composants des systèmes électriques, d'allumage et du
circuit d'alimentation en carburant des produits Mercury Marine sont conformes aux normes américaines et
internationales visant à réduire les risques d'incendie ou d'explosion. Ne pas utiliser des composants de
circuit électrique ou de circuit d'alimentation en carburant de remplacement non conformes à ces normes.
Lors de l'entretien des circuits électriques et d'alimentation en carburant, installer et serrer correctement
tous les composants.
Les moteurs marins sont conçus pour fonctionner à régime maximal, ou à un régime proche de celui-ci,
pendant la plus grande partie de leur durée de vie. Ils sont également conçus pour fonctionner en eau douce
comme en eau salée. Ces conditions requièrent de nombreuses pièces spéciales. Remplacer les pièces de
moteurs marins avec précaution, leurs caractéristiques étant différentes des pièces ordinaires pour moteurs
d’automobiles. Par exemple, l'une des pièces de rechange les plus importantes est le joint de culasse. Il n'est
pas possible d'utiliser des joints de culasse de type automobile sur les moteurs marins car l'eau salée est très
corrosive. Un joint de culasse marin est composé de matériaux spéciaux pour résister à la corrosion.
Dans la mesure où les moteurs marins doivent pouvoir tourner la plupart du temps à leur régime maximal, ou
à un régime proche de celui-ci, ils doivent être équipés de ressorts et poussoirs de soupapes, de pistons, de
paliers et d’arbre à cames spéciaux, ainsi que d’autres pièces mobiles renforcées.
Les moteurs marins Mercury MerCruiser comportent d'autres modifications spéciales pour prolonger leur
durée de service et garantir des performances fiables.
86
fra
SERVICE APRÈS-VENTE
Demandes d'informations relatives aux pièces et aux accessoires
Adresser toutes questions relatives aux pièces ou aux accessoires de rechange Quicksilver à un revendeur
agréé local. Ce dernier dispose des informations nécessaires pour commander les pièces et accessoires
requis. Seuls les revendeurs agréés peuvent acheter des pièces et accessoires d’origine Quicksilver à l’usine.
Mercury Marine ne fournit pas les revendeurs non agréés ou les acheteurs au détail. Pour toute question
concernant les pièces et accessoires, le revendeur à besoin de connaître les numéros de modèle et de série
du moteur afin de commander les pièces correctes.
RÉSOLUTION D’UN PROBLÈME
La satisfaction des clients quant aux produits Mercury MerCruiser est importante pour le revendeur et nousmêmes. En cas de problème, question ou préoccupation au sujet de l’ensemble de propulsion, contacter le
revendeur agréé Mercury MerCruiser. Pour toute assistance supplémentaire :
1.
contacter le directeur commercial ou le responsable du service entretien du revendeur. Contacter le
propriétaire de l’établissement revendeur si le directeur commercial et le responsable du service
entretien n'ont pas résolu le problème.
2.
Toutes les questions et préoccupations restées sans réponses et tous les problèmes non résolus au
niveau local doivent être adressés à un centre d'entretien de Mercury Marine. Mercury Marine
s’efforcera de résoudre tous les problèmes avec le propriétaire et le revendeur.
Les informations suivantes seront demandées par le Service à la clientèle :
•
nom et adresse du propriétaire ;
•
numéro de téléphone du propriétaire pendant la journée ;
•
numéros de modèle et de série de l’ensemble de propulsion ;
•
nom et adresse du revendeur ;
•
La nature du problème
COORDONNÉES DU SERVICE À LA CLIENTÈLE DE MERCURY MARINE
Pour obtenir de l'aide, appeler, faxer ou écrire. Pour toute correspondance écrite ou faxée, indiquer le numéro
de téléphone auquel le propriétaire peut être joint pendant la journée.
États-Unis, Canada
Téléphone
Anglais +1 920 929 5040
Français +1 905 636 4751
Télécopieur
Anglais +1 920 929 5893
Français +1 905 636 1704
Site Web
www.mercurymarine.com
Mercury Marine
W6250 W. Pioneer Road
P.O. Box 1939
Fond du Lac, WI 54936-1939
Australie, Pacifique
Téléphone
+61 3 9791 5822
Télécopieur
+61 3 9706 7228
Brunswick Asia Pacific Group
41–71 Bessemer Drive
Dandenong South, Victoria 3175
Australie
Europe, Moyen-Orient, Afrique
fra
Téléphone
+32 87 32 32 11
Télécopieur
+32 87 31 19 65
Brunswick Marine Europe
Parc Industriel de Petit-Rechain
B-4800 Verviers,
Belgique
87
SERVICE APRÈS-VENTE
Mexique, Amérique centrale, Amérique du Sud, Caraïbes
Téléphone
+1 954 744 3500
Télécopieur
+1 954 744 3535
Mercury Marine
11650 Interchange Circle North
Miramar, FL 33025
États-Unis
Japon
Téléphone
+072 233 8888
Télécopieur
+072 233 8833
Kisaka Co., Ltd.
4-130 Kannabecho Sakai-shi Sakai-ku
5900984 Osaka,
Japon
Asie, Singapour
Téléphone
+65 65466160
Télécopieur
+65 65467789
Brunswick Asia Pacific Group
T/A Mercury Marine Singapore Pte Ltd
29 Loyang Drive
Singapour, 508944
88
fra
COMMANDE DE DOCUMENTATION
États-Unis et Canada
Avant de commander toute documentation, préparer les renseignements suivants relatifs à l’ensemble de
propulsion :
Modèle de
moteur :
Puissance :
Numéro de série :
Année modèle :
Pour de plus amples informations sur la documentation complémentaire disponible au sujet d’un ensemble de
propulsion Mercury MerCruiser particulier et sur les modalités de commande cette documentation, contacter
le revendeur le plus proche ou :
MERCURY MARINE
Téléphone
Télécopieur
Courrier
(920) 929-5110
(920) 929-4894
Mercury Marine
Attn: Publications Department
P.O. Box 1939
Fond du Lac, WI 54936-1939
En dehors des États-Unis et du Canada
Avant de commander toute documentation, préparer les renseignements suivants relatifs à l’ensemble de
propulsion :
Modèle de
moteur :
Puissance :
Numéro de série :
Année modèle :
Contacter le revendeur le plus proche ou le centre de service Marine Power pour obtenir des renseignements
sur la documentation complémentaire disponible pour un ensemble de propulsion Mercury MerCruiser
particulier et sur les modalités de commande de cette documentation.
fra
89
JOURNAL D'ENTRETIEN
Journal d'entretien
Noter ici tous les entretiens effectués sur le hors-bord. Conserver tous les ordres de travail et reçus.
Date
Entretien effectué
Heures de fonctionnement du moteur
90
fra
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising