Manuel D`utilisation

Manuel D`utilisation
EDS
GESTIONNAIRE D’EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE EDS
Pour accéder au menu de configuration, appuyez sous forme
simultanée sur les touches Déplacement latéral DROIT,
Déplacement ascendant et Déplacement descendant avec
impulsion longue. L’équipement montre sur écran le texte
hold on 2 seconds to enter setup (maintenez durant 2 secondes
jusqu’à accéder au setup) et ce temps écoulé, l’équipement
montre sur écran ENTERING SETUP RELEASE THE KEYS (en entrant
dans le setup, cessez d’exercer toute pression sur le clavier).
Adresse MAC
Une fois entré dans le menu de configuration, l’équipement
montre sur écran l’adresse physique MAC (Media Access
Control), avec un format type 00:26:45:XX:XX:XX. Il s’agit d’un
écran informatif avec lequel utilisateur pourra connaître
l’adresse physique du dispositif. Pour passer à l’écran suivant
de configuration, appuyez sur la touche Déplacement
descendant.
EDS (Effciency Data Server) est un gestionnaire d’efficacité
énergétique. L’équipement, outre être pourvu d’un total de 8
entrées et 6 sorties numériques à travers un relais, dispose
d’un bus de communication RS-485, qui lui permet de
communiquer avec des équipements de terrain externes, et
représenter et stocker l’information à travers sa connexion
Ethernet et son serveur Web intégré. En outre, EDS dispose
d’un serveur XML standard, à travers lequel d’autres
applications externes peuvent intégrer sous une forme facile
et intuitive l’information en provenance du dispositif.
Assignation DHCP
Une fois entré dans le menu de configuration, l’équipement
montre sur écran la légende DHCP (Dynamic Host
Configuration Protocol), en montrant par défaut l’option NO.
Pour modifier l’option montrée sur écran, réalisez un
Déplacement latéral DROIT, jusqu’à l’apparition de l’option YES.
Si vous réalisez cette action à plusieurs reprises,
l’équipement montrera sous forme cyclique les deux options,
jusqu’à ce que l’une d’entre elles soit validée.
Ce document est le manuel d’utilisation et de fonctionnement du
dispositif EDS. En cas de perte, il peut être téléchargé du site
web de CIRCUTOR :
www.circutor.es
Une fois activé le serveur DHCP au moyen de la légende YES,
appuyez sur la touche de Déplacement descendant pour sauter
à l’option suivante.
Avant d’effectuer toute opération de
maintenance, modification de connexions,
réparation, etc., il faut débrancher l’appareil
de toute source d’alimentation. Lorsqu’un
défaut de fonctionnement de l’équipement ou dans la
protection de ce dernier est suspecté, il faut mettre
l’équipement hors service. La conception de l’équipement
permet son remplacement rapide en cas de panne.
Après l’activation de l’authentification DHCP et la validation
postérieure, l’équipement montre sur écran la configuration
du paramètre Client ID, lequel se réfère au nom DHCP du
dispositif pour être consigné dans le réseau Ethernet.
1.-
Boutons-poussoirs
La façade du dispositif EDS, outre être pourvue d’un display
LCD alphanumérique, dispose de quatre boutons-poussoirs
de fonction, permettant à l’utilisateur de naviguer à travers les
différents écrans de configuration du dispositif.
Les boutons
poussoirs ont
deux méthodes de
fonctionnement :
PULSACIÓN COURTE : cette impulsion se produit lorsque
l’utilisateur appuie sur le bouton de fonction pour un temps
inférieur à deux secondes.
IMPULSION LONGUE : cette impulsion se produit lorsque l’utilisateur
appuie sur le bouton de fonction pour un temps supérieur à
deux secondes.
Les boutons poussoirs ont les fonctions suivantes :
Déplacement latéral GAUCHE : bouton-poussoir d’édition, il
réalise le déplacement latéral vers la gauche du curseur, pour
la modification postérieure du chiffre numérique ou
alphanumérique.
Déplacement latéral DROIT : bouton-poussoir d’édition, il réalise
le déplacement latéral vers la droite du curseur, pour la
modification postérieure du chiffre numérique ou
alphanumérique.
Déplacement ascendant : ce bouton poussoir a pour fonction la
modification du chiffre sur lequel est situé le curseur d’édition.
Devant l’absence du curseur sur l’écran, il passe à l’option
précédente de configuration sous forme ascendante.
Déplacement descendant : ce bouton poussoir a pour fonction la
modification du chiffre sur lequel est situé le curseur d’édition.
Devant l’absence du curseur sur l’écran, il passe à l’option
précédente de configuration sous forme descendante.
2.-
Configuration
L’équipement dispose de deux aspects clairs de
configuration; l’un relatif à la mise en marche d’intégration
dans le réseau Ethernet (adressage IP), et le deuxième relatif
à la configuration de l’applicatif interne et possible association
avec autres dispositifs de champ à travers le bus RS485.
2.1.- Adressage de réseau
EDS est un équipement avec une connectivité Ethernet
10/100BaseTX auto-détectable. Ce fait implique que pour
intégrer le dispositif dans un Réseau de Zone locale, il faut
doter l’équipement d’une configuration préalable d’adressage
IP.
Pour accéder à ces paramètres de configuration, l’utilisateur
peut le réaliser au moyen d’un display et des touches de
fonction situées sur la façade de l’équipement, ou bien, au
moyen du site Web de configuration interne, lequel est
accessible à travers un navigateur conventionnel d’Internet.
2.2.- Configuration des paramètres de Réseau
(Clavier)
La configuration intégrale des paramètres de réseau
Ethernet, peut être réalisée avec les boutons poussoirs de
fonction situés sur la façade de l’équipement.
2.2.1.1.- Client ID - (DHCP YES)
Au moyen de la touche de Déplacement latéral DROIT, le curseur
d’édition est habilité sur le premier chiffre. Au moyen de cette
touche, et des boutons poussoirs de Déplacement ascendant et
descendant, une entrée de données alphanumérique peut être
paramétrée, jusqu’à un maximum de 20 chiffres. Une fois
terminée l’entrée de données, appuyez à plusieurs reprises
sur la touche de Déplacement latéral DROIT jusqu’à la disparition
du curseur d’édition, et validez la donnée au moyen de la
touche Déplacement descendant, en sautant à l’écran suivant.
2.2.1.2.- Valeurs assignées - (DHCP YES)
Après l’entrée pour la première fois du nom Client ID dans le
dispositif, l’équipement montre sur écran les paramètres
assignés par le serveur DHCP. Étant donné que les
paramètres qui sont en cours d’édition ne seront pas fixés
jusqu’à la finalisation de la configuration de l’équipement,
l’équipement montrera sur écran les champs suivants, sans
possibilité de les éditer (astérisque sur la partie supérieure
gauche):
-
2.2.8.1.- IP
2.2.8.2.- NetMask
2.2.8.3.- Gateway
2.2.8.4.- Primary DNP
2.2.8.5.- Secondary DNS
Étant donné que le serveur DHCP n’a pas encore assigné les
valeurs d’adressage Ethernet (en montrant 000.000.000.000),
appuyez à plusieurs reprises sur la touche Déplacement
descendant, jusqu’à l’option Primary NTP.
Primary NTP
L’équipement peut être synchronisé avec un serveur NTP de
date et heure (Network Time Protocol) dans le système
horaire UTC. Le dispositif par défaut ne montre aucune
valeur, indiquant que la synchronisation est réalisée à travers
DHCP, à condition que le serveur du réseau le permette. Il
s’agit du serveur principal.
Pour configurer un serveur NTP autre que DHCP (0.0.0.0),
appuyez sur la touche de Déplacement latéral DROIT, en
habilitant le curseur d’édition sur le premier chiffre. Avec les
boutons poussoirs de Déplacement ascendant et descendant
paramétrez une entrée de données alphanumérique, jusqu’à
un maximum de 20 chiffres, indiquant une adresse http ou
une IP interne ou externe (à condition que l’équipement ait
accès à Internet). Une fois paramétré, appuyez à plusieurs
reprises sur la touche de Déplacement latéral DROIT jusqu’à
disparition du curseur d’édition, et validez la donnée au
moyen de la touche Déplacement descendant, en sautant à
l’écran suivant.
Serveurs disponibles sur Internet :
-
es.pool.ntp.org
pool.ntp.org
2.2.1.3.- Secondary NTP
Pour la configuration du serveur NTP secondaire, réalisez la
même opération qu’avec le Primary NTP.
Time Zone
Pour la configuration de la zone horaire, appuyez sur la
touche de Déplacement latéral DROIT jusqu’à sélectionner la
zone horaire dans laquelle est situé le dispositif EDS.
Une fois la zone sélectionnée, appuyez sur la touche
Déplacement descendant, en sautant à l’écran suivant.
AMB® - Active Mode Bridge
Le système AMB inverse le rôle du processus de connexion
des équipements à distance. Les équipements sont ceux qui
commencent le processus de communication contre le
serveur de connexions situé dans un ordinateur central, en
créant un tunnel de communication transparente entre
l’équipement et ledit serveur, en évitant de cette façon que
l’utilisateur doive souscrire et maintenir un quelconque
système d’IP fixe ou DynDNS sur ses emplacements à
distance de contrôle.
2.2.1.4.- Active mode
Pour configurer une route d’accès, appuyez sur la touche de
Déplacement latéral DROIT, jusqu’à l’apparition de l’option
YES. Une fois activé le service Active mode au moyen de la
légende YES, appuyez sur la touche de Déplacement
descendant pour sauter à l’option suivante.
2.2.1.5.- Act. Mode Host - (active mode yes)
L’option « Act. Mode Host » détermine l’IP destination dans
laquelle le dispositif est connecté sous forme active. Il s’agit
d’un champ alphanumérique, puisqu’il peut être configuré à
travers une adresse IP ou bien un adressage Web.
2.2.1.6.- Act. Mode Port - (active mode yes)
L’option « Act. Mode port » est le port d’accès du serveur
central, où a été installé le logiciel de connexions AMB. Cet
ordinateur doit disposer d’un port d’accès, où les dispositifs à
distance sont connectés, afin d’établir un tunnel de
communication transparente.
Ceci implique que l’accès de connexion à Internet sur le poste
central, doit être pourvu d’un routeur de connexion, sur lequel
est établie une règle d’accès NAT afin d’habiliter un port de
connexion TCP sur le serveur de connexions (route de
connexion).
Sur le routeur d’accès à Internet, il faut habiliter un port
d’accès qui, sous une forme interne, transfère les trames
publiques de communication, au serveur interne de
connexions AMB, et à un port déterminé et connu par
l’utilisateur.
Le port habilité sur le routeur de communication, est le port
qui doit être configuré dans la section « Port ».
2.2.1.7.- Act. Mode Identifier - (active mode yes)
Chaque élément connecté au système AMB, doit être pourvu
d’un identificateur ou alias (« Act. Mode Id. »). Cet
identificateur est de type alphanumérique et il doit être
rappelé par l’utilisateur pour habiliter la connexion sur le
serveur.
En aucun cas, la répétition d’un « Identifier » n’est possible
sur un même serveur de connexions.
Enable Security
Il est possible d’habiliter sur l’équipement un utilisateur et un
mot de passe d’édition, en évitant de cette façon la
modification des paramètres de configuration. Par défaut
l’équipement montre NO. Il faut souligner, que dans le cas où il
serait habilité, ce password sera présent sur tous les accès
de configuration et de visualisation dont dispose l’équipement
(clavier, configuration Web et applicatif interne).
Pour modifier l’option montrée sur écran, réalisez un
Déplacement latéral DROIT, jusqu’à l’apparition de l’option YES.
Si vous réalisez cette action à plusieurs reprises,
l’équipement montrera sous forme cyclique les deux options,
jusqu’à ce que l’une d’entre elles soit validée. Avec les
boutons poussoirs de Déplacement ascendant et descendant
paramétrez l’entrée de données alphanumérique, jusqu’à un
maximum de 20 chiffres correspondant à l’utilisateur, et une
fois la donnée validée, répétez l’opération avec le password.
Ensuite validez la donnée (Déplacement latéral droit et
déplacement descendant).
Confirm Changes - (DHCP YES)
Pour sauvegarder la configuration, l’information doit être
validée. Par défaut, l’équipement montre yes. Dans le cas de
valider la configuration réalisée, appuyez sur la touche
déplacement descendant et l’équipement sortira de la
configuration en sauvegardant les données.
Dans le cas de ne pas sauvegarder la configuration, réalisez
un Déplacement latéral DROIT, jusqu’à l’apparition de l’option No.
Si vous réalisez cette action à plusieurs reprises,
l’équipement montrera sous forme cyclique les deux options,
jusqu’à ce que l’une d’entre elles soit validée avec la touche
déplacement descendant.
Client ID - (DHCP NO)*
Dans le cas de ne pas habiliter le serveur DHCP, montrée au
point 2.2.2.- Asignación DHCP, validez l’option NO au moyen
de la touche de Déplacement descendant en sautant à l’écran
suivant.
2.2.1.8.- IP - (DHCP no)*
Au moyen de cette option de configuration, l’utilisateur
configure une adresse IP au dispositif EDS. Pour ce faire,
appuyez sur la touche de Déplacement latéral DROIT, en
habilitant le curseur d’édition sur le premier chiffre. Avec les
boutons poussoirs de Déplacement ascendant et descendant
paramétrez une entrée de données numérique du type
M98237501-02-13A
EDS
000.000.000.000. Une fois paramétré, appuyez à plusieurs
reprises sur la touche de Déplacement latéral DROIT jusqu’à
disparition du curseur d’édition, et validez la donnée au
moyen de la touche Déplacement descendant, en sautant à
l’écran suivant.
2.2.1.9.- NetMask - (DHCP no)*
Pour la configuration du Masque de Réseau (NetMask)
appuyez sur la touche de Déplacement latéral DROIT, en
habilitant le curseur d’édition sur le premier chiffre. Avec les
boutons poussoirs de Déplacement ascendant et descendant
paramétrez une entrée de données numérique du type
000.000.000.000. Une fois paramétré, appuyez à plusieurs
reprises sur la touche de Déplacement latéral DROIT jusqu’à
disparition du curseur d’édition, et validez la donnée au
moyen de la touche Déplacement descendant, en sautant à
l’écran suivant.
2.2.1.10.- Gateway - (DHCP no)*
Pour la configuration de la Porte de Liaison (Gateway)
appuyez sur la touche de Déplacement latéral DROIT, en
habilitant le curseur d’édition sur le premier chiffre. Avec les
boutons poussoirs de Déplacement ascendant et descendant
paramétrez une entrée de données numérique du type
000.000.000.000. Une fois paramétré, appuyez à plusieurs
reprises sur la touche de Déplacement latéral DROIT jusqu’à
disparition du curseur d’édition, et validez la donnée au
moyen de la touche Déplacement descendant, en sautant à
l’écran suivant.
2.2.1.11.- Primary DNS - (DHCP no)*
Pour la configuration de la DNS primaire (Primary DNS)
appuyez sur la touche de Déplacement latéral DROIT, en
habilitant le curseur d’édition sur le premier chiffre. Avec les
boutons poussoirs de Déplacement ascendant et descendant
paramétrez une entrée de données numérique du type
000.000.000.000. Une fois paramétré, appuyez à plusieurs
reprises sur la touche de Déplacement latéral DROIT jusqu’à
disparition du curseur d’édition, et validez la donnée au
moyen de la touche Déplacement descendant, en sautant à
l’écran suivant.
2.2.1.12.- Secondary DNS - (DHCP no)*
Pour la configuration du serveur DNS secondaire, réalisez la
même opération qu’avec le Primary DNS.
2.2.1.13.- Reste de configurations - (DHCP no)*
Après la configuration du DNS secondaire, le reste des
écrans de configuration correspondent aux mêmes écrans
qu’en mode DHCP activé ; pour ce faire, le procédé de
configuration sera le même que celui des sections :
-
2.2.3.- Primary NTP
2.2.3.1.- Secondary NTP
2.2.4.- Time Zone
2.2.5.- AMB® - Active Mode Bridge
2.2.6.- Enable Security
2.2.7.- Confirm Changes - (DHCP YES)
Pour ce faire, EDS dispose d’une section de PING, depuis
laquelle l’utilisateur peut réaliser un test de connectivité IP à
un nom ou une adresse IP, en émulant la commande de ping
d’un système d’exploitation conventionnel.
Dans le menu de configuration, comme montré au point
2.2.1.-Dirección MAC, l’équipement montre l’adresse
physique. Depuis cet écran et avec la touche DÉPLACEMENT
LATÉRAL DROIT, l’équipement montre sur écran la légende HOST
PING. Pour introduire l’adresse IP ou le nom où réaliser le ping,
appuyez sur la touche de Déplacement latéral DROIT pour
habiliter le curseur d’édition sur le premier chiffre. Au moyen
de cette touche, et des boutons poussoirs de Déplacement
ascendant et descendant, une entrée de données
alphanumérique peut être paramétrée, jusqu’à un maximum
de 20 chiffres. Une fois terminée l’entrée de données,
appuyez à plusieurs reprises sur la touche de Déplacement
latéral DROIT jusqu’à disparition du curseur d’édition, et
validez la donnée au moyen de la touche Déplacement
descendant.
Une fois la donnée validée, après avoir montré la légende sur
écran DOING PING, l’équipement peut montrer les résultats :
-
Une fois la configuration validée, la légende DONE apparaît, en
sortant à l’écran principal.
Dans le cas d’avoir paramétré un utilisateur et mot de passe
d’accès, en essayant d’accéder voie Web, l’équipement
demande ces paramètres d’accès au moyen de l’écran
émergent suivant :
PING RESULT : OK - réponse du host obtenue
PING RESULT : time out - pas de réponse obtenue du host
Une fois obtenu le résultat de la part de l’’équipement,
appuyez sur la touche Déplacement descendant et
l’équipement revient aux écrans de visualisation de défaut.
Site Web interne de configuration
Une fois réalisé le paramétrage par clavier, et connecté à
l’Ethernet, l’équipement dispose d’un site Web de
configuration, où l’utilisateur peut modifier intégralement les
données introduites par clavier. Le site Web de configuration
se trouve à l’adresse http :
-
http://xxx.xxx.xxx.xxx/html/setup.html
http://nombre_dhcp/html/setup.html
Où xxx.xxx.xxx.xxx est l’adresse IP assignée par l’utilisateur.
Où nom_dhcp est le nom assigné, et authentifié par le
serveur de noms du réseau de zone locale (LAN).
2.3.- Configuration paramètres de Réseau
(Logiciel)
Pour la configuration de l’adressage, outre pouvoir être
réalisé par clavier, il peut également être réalisé à travers
l’exécutable IPSetup.exe fourni sur un CD avec l’équipement.
Assignation IP Fixe
Pour l’assignation d’une IP fixe, il faut introduire l’adresse
MAC visible à travers l’écran du dispositif selon ce qui est
montré au point 2.2.1.- Dirección MAC et dont le format est
du type 00:26:45:XX:XX:XX.
3.-
Fonctionnement
EDS est un gestionnaire d’efficacité énergétique doté d’un
serveur Web de visualisation, depuis lequel, l’utilisateur peut
voir en temps réel l’état des entrées et sorties du dispositif,
ainsi que la possibilité d’agir sur celles-ci.
Outre servir voie web les données stockées à son intérieur,
l’équipement dispose d’un serveur XML, permettant à
l’utilisateur de réaliser des demandes de type GET et PUT.
3.1.- Serveur Web
Une fois configuré l’adressage Ethernet, et intégré dans le
réseau Ethernet, les variables de l’équipement peuvent être
visibles par l’utilisateur au moyen d’un explorateur Internet
Explorer conventionnel (avec plugin de Java installé dans
l’ordinateur http://www.java.com/es/download/). Une autre
interface d’accès est le Client de PowerStudio Scada.
Pour visualiser l’interface de visualisation Web, l’utilisateur
doit accéder à travers l’adresse suivante http :
2.2.1.14.- Configuration manuelle de Date et Heure
Dans le cas où il n’y aurait pas de configuration
d'authentification par le système DHCP, et de ne pas
disposer d’un serveur NTP Primaire et Secondaire, en
validant les changements, EDS permet de configurer sous
forme manuelle la date et l’heure, en montrant sur écran la
légende adjust clock. La date et l’heure sont montrées sur
écran avec le format suivant : AAAA-MM-dd HH:MM. Pour les
configurer, appuyez sur la touche de Déplacement latéral DROIT,
en habilitant le curseur d’édition sur le premier chiffre. Avec
les boutons poussoirs de Déplacement ascendant et descendant,
paramétrez l’entrée de données numérique. Une fois
paramétré, appuyez à plusieurs reprises sur la touche de
Déplacement latéral DROIT jusqu’à disparition du curseur
d’édition, et validez la donnée avec la touche Déplacement
descendant, en sortant du setup et en validant cette
configuration.
Accès par password
-
http://xxx.xxx.xxx.xxx
http://nombre_dhcp
Dans le champ Adresse introduisez l’adresse IP à configurer;
réalisez la même opération avec le masque de réseau
(Netmask) et porte de liaison en cas de besoin (Gateway).
Une fois introduite la configuration du dispositif, appuyez sur
«Configurer» pour envoyer la configuration à l’équipement.
Où xxx.xxx.xxx.xxx est l’adresse IP assignée par l’utilisateur.
Où nom_dhcp est le nom assigné, et authentifié par le
serveur de noms du réseau de zone locale (LAN).
Assignation IP par DHCP
3.2.- Serveur XML
Pour l’assignation du nom DHCP, activez cette option avec la
flèche supérieure droite et sélectionnez On. Une fois les
champs de configuration activés, introduisez l’adresse MAC.
Dans le champ Adresse, introduisez une IP temporaire libre
qui se trouve dans le rang de travail de votre ordinateur. Dans
Host Name introduisez le nom DHCP à assigner à
l‘équipement. Sous une forme optionnelle, vous pouvez
même paramétrer le champ ClientID. La VendorID du
dispositif est par défaut CIRCUTOR.
Le serveur XML est un excellent outil d’intégration avec les
applications externes. EDS a un serveur disponible, dont les
demandes d’accès sont identifiées dans le présent manuel
(voir XXX).
Visualisation de paramètres de configuration
Pour visualiser les paramètres de configuration, l’utilisateur
doit entrer dans le menu de configuration, au moyen de la
pression simultanée des touches DÉPLACEMENT LATÉRAL DROIT,
DÉPLACEMENT ASCENDANT et Déplacement descendant. En appuyant
à plusieurs reprises sur la touche Déplacement descendant,
l’utilisateur peut visualiser intégralement la configuration du
dispositif.
Dans le cas d’être pourvu d’utilisateur et de mot de passe,
même si l’utilisateur n’en dispose pas, il peut visualiser tous
les paramètres de configuration sans possibilité de les éditer
(astérisque sur la partie supérieure gauche).
3.3.- Entrées numériques
L’équipement est doté d’un total de 8 entrées numériques,
dont la fonction est celle de compter les impulsions d’énergie
en provenance de capteurs externes, ou bien, la détection de
l’état logique de l’entrée. Les contacts associés aux entrées
numériques de l’équipement devront être des contacts secs
libres de tension.
Fonction compteur d’impulsions
2.2.1.15.- Système de ping
Site Web de configuration
Pour la confirmation de la connectivité IP à travers un Réseau
de Zone locale (LAN), ou bien Internet, à travers un routeur
DSL ou 3G, l’utilisateur a dans certaines occasions le besoin
de savoir si le dispositif EDS dispose de cet accès IP, ou
bien, si l’équipement dispose d’un accès concret à un host
déterminé.
Une fois connecté sur le Réseau Local (LAN), et après la
configuration de l’adresse IP ou nom DHCP, l’équipement
dispose d’un site web interne où l’utilisateur peut modifier
intégralement tous les paramètres relatifs à la configuration
de réseau (2.2.10.- Site web interne de configuration), et
même les données relatives à date et heure.
Les compteurs électroniques disposent d’une sortie
d’impulsions proportionnelle à l’énergie enregistrée. EDS, à
travers ses entrées, est un équipement centralisateur doté de
8 entrées numériques (opto-couplées) pour la lecture
d’impulsions en provenance de compteurs électriques, eau,
gaz, et cætera. La valeur desdites impulsions est associée à
8 enregistrements de mémoire, stockés dans une mémoire de
type non volatile.
Chaque registre est de 32 bits (4 octets) et, en conséquence,
il peut compter jusqu’à un maximum de 4 294 967 295
impulsions. Lorsqu’un registre de mémoire arrive à cette
valeur, le compteur est réinitialisé avec la valeur zéro.
La durée minimum de l’impulsion ou changement d’état de
l’entrée numérique doit être de 50 ms. Le temps minimum
entre deux impulsions successives doit également être d’une
M98237501-02-13A
EDS
L’équipement dispose de 6 sorties numériques par relais. À
travers les serveurs de communication, l’utilisateur peut
réaliser des actions de télécommande sur la/les sorties
(ouvrir, fermer ou générer une impulsion).
Ces actions peuvent être réalisées sous forme manuelle, ou
bien en réalisant une programmation dans la section des
événements du dispositif (ver manuel PowerStudio Scada).
Entrées numériques
Entrée Numérique 1
Entrée Numérique 2
Entrée Numérique 3
Entrée Numérique 4
Entrée Numérique 5
Entrée Numérique 6
Entrée Numérique 7
Entrée Numérique 8
État Sorties Numériques
Sortie Numérique 1
Sortie Numérique 2
Sortie Numérique 3
Sortie Numérique 4
Sortie Numérique 5
Sortie Numérique 6
Forçage Impulsion Sorties
Sortie Numérique 1
Sortie Numérique 2
Sortie Numérique 3
Sortie Numérique 3
Sortie Numérique 5
Sortie Numérique 6
Date et Heure
3.5.- Bus expansion RS-485
Date et Heure
L’équipement dispose d’un bus de communication RS-485 qui
lui permet de communiquer avec des périphériques externes
et qui se comporte comme un maître de communication, et
stockant les données enregistrées dans sa mémoire cyclique
de 200 Mb.
À travers cette mémoire et son accessibilité Web, l’utilisateur
peut afficher en temps réel les données en provenance des
dispositifs connectés au bus, en pouvant afficher sous une
forme facile et simple des graphiques et des tableaux des
paramètres enregistrés par le dispositif.
L’équipement, outre relier la communication aux dispositifs
connectés à son bus de communication RS-485, a la capacité
de réaliser des connexions à travers la connectivité IP (locale
ou à distance), par un adressage à travers IP ou nom DHCP.
Pour ajouter des dispositifs à la configuration de l’automate
énergétique EDS, l’utilisateur doit installer l’applicatif
PowerStudio ou PowerStudio Scada, afin d’exporter une
nouvelle configuration du dispositif, en ajoutant de nouveaux
analyseurs ou esclaves connectés à l’équipement.
EDS permet la configuration de jusqu’à un maximum de 5
équipements esclaves connectés à son réseau.
État du dispositif
État du dispositif
durée minimum de 50 ms. Ceci représente une fréquence
maximale d’échantillonnage de 10 Hz.
À travers le serveur Web et sa mémoire interne, il permet à
l’utilisateur d’extraire des graphiques et des tableaux des
impulsions reçues dans une période déterminée de fonction
tableau et graphique).
Fonction état logique de l’entrée (0/1)
Les 8 entrées disponibles dans l’équipement sont du type
libre de tension, et disposent de la fonction de détection de
l’état logique de l’entrée. Ceci implique que lorsque un pont
est réalisé entre le commun et l’une des entrées numériques,
l’équipement détecte que l’entrée a été fermée, en affichant
l’état à travers les deux serveurs de communication.
3.4.- Sorties numériques
XML - Valeur État
DI1
DI2
DI3
DI4
DI5
DI6
DI7
DI8
XML - Forcer Sortie
DO1
DO2
DO3
DO4
DO5
DO6
XML - Impulsion
DOP1
DOP2
DOP3
DOP4
DOP5
DOP6
XML - Valeur
VDTTM
XML - Impulsion
STATUT
XML - Valeur Compteur
C1
C2
C3
C4
C5
C6
C7
C8
Forçage Ouvrir / Fermer
0/ 1
0/ 1
0/ 1
0/ 1
0/ 1
0/ 1
Forçage Impulsion
≠0
≠0
≠0
≠0
≠0
≠0
Valeurs
Dernière communication
Serveur
Valeurs
1
Communication OK
4
Non initialisé
18
Port incorrect
34
Erreurs Comm
66
Dispositif incorrect
4.3.- Services XML
Les demandes devront suivre la norme URI (RFC 2396) de
telle sorte que l’utilisateur de ces demandes doit prendre en
compte ce détail lorsqu’il réalise ce type d’appels (surtout
dans le cas où le nom d’un dispositif contiendrait des
caractères non ASCII). Il faut également prendre en compte
que la longueur de la demande ne peut dépasser en aucun
cas les 4000 caractères de longueur.
À travers cette demande, le service XML retourne la liste
des dispositifs connectés au gestionnaire d’efficacité
énergétique EDS.
http://x.x.x.x/services/user/devices.xml
http://nombre_dhcp/services/user/devices.xml
<devices>
<id> ... </id>
<devices>
Pour configurer le reste des prestations du système, lisez le
manuel Éditeur de PowerStudio / Scada. L’utilisateur y
trouvera toute l’information relative à :
Importer ou exporter une configuration du système EDS
Configuration de nouveaux dispositifs ou esclaves
Discriminateurs / calendriers de tarification
Variables calculées
Événements et alarmes du système
Configuration d’authentification
Sécurité du système Web
Etcétéra
-
4.-
À travers cette demande, le service XML retourne une
information sur les dispositifs. Chacun des dispositifs dont on
souhaite obtenir une information, doit être inclus dans la
demande comme ?id=dispositif1?id=dispositif2…
http://x.x.x.x/services/user/deviceInfo.xml?id=dispositivo?
http://nombre_dhcp/services/user/deviceInfo.xml?id=disp
ositivo?
<devices>
<device>
<id> ... <id>
<description> ... </description>
<type> ... </type>
<typeDescription> ... </typeDescription>
<var> ... </var>
..
</device>
..
<devices>
Instructions XML
EDS, outre se comporter comme un excellent
gestionnaire d’efficacité énergétique pour réseaux locaux
et réseaux multipoints, par défaut, dispose d’un serveur
de demandes XML lui permettant d’être intégré dans un
SCADA ou système de monitorage à distance sous
forme facile et intuitive. L’équipement, à travers son
adressage IP, prend en charge les demandes GET et PUT,
en pouvant réaliser différentes fonctions sur le dispositif.
4.1.- Type de variables
L’équipement dispose d’une liste de variables disponibles,
conformément aux caractéristiques que dispose le dispositif.
Le codage de base est composé par le nom du dispositif et
les variables séparées par un point :
-
nom.variable
De cette manière, le logiciel saura de quelle variable il s’agit
et à quel dispositif il doit demander la valeur de cette variable.
Dans les occasions où une variable incrémentale sera
discriminée (énergie, compteur d’impulsions ou similaire), on
ajoute au codage de base l’information relative au
discriminateur paramétré :
-
nom_discrimateur@type_heure:variable
Les variables discriminables,
astérisque sur la liste.
sont
indiquées
par
devices : champ qui identifie le XML comme réponse à la
demande de liste des dispositifs
id : nom de chacun des dispositifs
Information sur le dispositif
Sans l’outil Editor PowerStudio, il n’est pas possible de
configurer l’applicatif de mesure, et de doter de nouvelles
prestations le dispositif EDS. C’est pourquoi l’utilisateur doit
installer ce logiciel, lequel lui permet de configurer
intégralement le serveur de visualisation et de varier les
consignes de visualisation, équipements connectés, alarmes,
etcétéra.
un
4.2.- Liste des variables EDS
Dans le cas d’être pourvu d’équipements esclaves, les trames
envoyées à EDS seront identifiées de la même façon par nom
et variable, comme montré au point 4.1.-.
Sur le tableau suivant, est montrée la définition des variables
disponibles en EDS.
Demande pour solliciter une information détaillée de toutes
les variables du dispositif (dans le cas d’avoir besoin
d’information sur plusieurs dispositifs, enchaîner le reste des
demandes ci-après avec id=dispositif?)
http://x.x.x.x/services/user/varInfo.xml?id=dispositivo?
http://nombre_dhcp/services/user/varInfo.xml?id=dispositivo?
<varInfo>
<var>
<id> ... </id>
<title> ... </title>
<hasValue> T </hasValue>
<hasLogger> T </hasLogger>
<sampleMode> … </sampleMode>
<measureUnits> … </measureUnits>
<unitsFactor> … </unitsFactor>
<decimals> … </decimals>
</var>
…
<varInfo>
-
id : nom de la variable sous format dispositif.variable
title : description brève de la variable
hasValue : indique s’il est possible de demander la valeur
instantanée de la variable (True / False)
hasLogger : indique s’il est possible de demander
l’historique de valeurs de la variable (True / False)
sampleMode : type de variable et mode utilisé pour grouper
les valeurs
measureUnits : unité des variables
unitsFactor : puissance de 10 indiquant le facteur
multiplicateur dans le fichier des historiques
decimals : décimales de la variable
Demande de dispositifs configurés
3.6.- Prestations additionnelles PS/PSS
-
4.3.1.2.- Information de toutes les variables
-
description : description du dispositif
type : type de dispositif
typeDescription : description détaillée du dispositif
var : nom de chacune des variables du dispositif ; indiqué
comme nom.variable
Information de la variable
L’utilisateur peut demander une information détaillée d’une ou
plusieurs variables en provenance d’un dispositif et même
demander dans une seule demande, l’information de toutes
les variables disponibles dans le dispositif.
4.3.1.1.- Information d’une ou plusieurs variables
Demande pour solliciter une information détaillée d’une ou
plusieurs variables du dispositif (dans le cas d’avoir besoin
d’une information de plusieurs variables, enchaîner le reste
des demandes ci-après avec var=dispositif.variable?)
http://x.x.x.x/services/user/varInfo.xml?var=dispositivo.variabl
e?
http://nombre_dhcp/services/user/varInfo.xml?var=dispositivo.
variable?
Valeur instantanée de la variable
L’utilisateur peut demander les valeurs instantanées d’une ou
plusieurs variables, et même demander l’information de
toutes les valeurs instantanées dans une seule demande.
4.3.1.3.- Valeur instantanée
variables
d’une
ou
plusieurs
Demande pour solliciter la valeur instantanée d’une ou
plusieurs variables du dispositif (dans le cas d’avoir besoin
d’information de plusieurs variables, enchaîner le reste de
demandes ci-après avec var=dispositif.variable?)
http://x.x.x.x/services/user/values.xml?var=dispositivo.variabl
e?
http://nombre_dhcp/services/user/values.xml?var=dispositivo.
variable?
4.3.1.4.- Valeur instantanée de toutes les variables
Demande pour solliciter la valeur instantanée de toutes les
variables du dispositif (dans le cas d’avoir besoin
d’information de plusieurs dispositifs, enchaîner le reste des
demandes ci-après avec id=dispositif?)
http://x.x.x.x/services/user/values.xml?id=dispositivo?
http://nombre_dhcp/services/user/values.xml?id=dispositivo?
<values>
<variable>
<id> ... <id>
<value> ... </value>
</variable>
..
</values>
-
id : identificateur de la variable
value : valeur de la variable lors de la demande
Données historiques
Demande pour solliciter le registre des données historiques
d’une variable incrémentale. Retourne l’information
enregistrée d’une ou plusieurs variables entre les dates
« begin » et « end ». Chacune des variables dont on
souhaite obtenir une information doit être incluse dans la
demande comme ?var=dispositif.variable
Lorsqu’on souhaite indiquer seulement la date, le format est
DDMMAAAA ; lorsqu’on veut spécifier la date et heure, c’est
DDMMAAAAHHMMSS. Tant la date que l’heure, doivent être
indiquées en UTC (Universal Coordinated Time).
La période de groupement (period) pourra être définie par les
différents critères :
-
valeur en secondes (p.ex. 900) : valeur en secondes où
sont groupées les données
ALL : les données sont groupées dans une valeur unique
AUTO : le groupement est réalisé automatiquement à des
intervalles prédéfinis selon « begin » et « end »
FILE : les données ne sont pas groupées. L’information est
retournée telle qu’enregistrée dans la base de données
si le paramètre period n’apparaît pas dans la demande, cela
sera considéré comme une valeur 0 et les données ne
seront pas groupées.
M98237501-02-13A
EDS
<recordGroup>
<device> ... </device>
<record>
<dateTime> … </dateTime>
<field>
<id> … </id>
<value> … </value>
</field>
…
</record>
..
</recordGroup >
…
</main>
http://x.x.x.x/services/user/records.xml?begin=010320110000
00?end=31032011000000?var=dispositivo.variable?period=9
00
http://nombre_dhcp/services/user/records.xml?begin=010320
11000000?end=31032011000000?var=dispositivo.variable?p
eriod=900
<recordGroup>
<period> … </period>
<record>
<dateTime> ... </ dateTime >
<field>
<id> ... </id>
<value> ... </value>
</field>
</record>
…
</recordGroup>
-
-
recordGroup : champ qui identifie le XML comme réponse
à la demande de registres de variables
period : période de registre ; temps entre registres
record : identifie chacun des enregistrements (dateTime :
date et heure de l’échantillon
field : registre valeur standard (pour d’autres valeurs,
consulter le manuel PS)
value : valeur de la variable lors de la demande
Comme montré dans le présent manuel d’utilisateur, à travers
l’Éditeur PowerStudio / Scada, il est possible de configurer
des événements ou alarmes, dans le dispositif EDS et de les
enregistrer dans sa mémoire interne.
Avec la demande suivante, l’utilisateur peut demander
l’historique d’événements entre deux dates définies. Chaque
événement que l’on veut demander avec une demande
d’historiques, sera défini comme ?id=nom_événement
Lorsqu’on souhaite indiquer seulement la date, le format est
DDMMAAAA ; lorsqu’on veut spécifier la date et heure, c’est
DDMMAAAAHHMMSS. Tant la date que l’heure, doivent être
indiquées en UTC (Universal Coordinated Time).
http://x.x.x.x/services/user/events.xml?begin=0103201100000
0?end=31032011000000?id=nombre_suceso?
http://nombre_dhcp/services/user/events.xml?begin=0103201
1000000?end=31032011000000?id=nombre_suceso?
<main>
<recordGroup>
<id> ... </id>
<record>
<date> … </date>
<eventId> … </eventId>
<annotation> … </annotation>
<value> … </value>
</record>
..
</recordGroup >
…
<main>
-
main : champ qui identifie le XML comme demande
recordGroup : champ qui groupe les registres
événement
id : identificateur de l’événement
record : identifie chacun des champs
date : date et heure de l’événement
eventId : identificateur de l’événement
annotation : annotation de l’événement
value : valeur de l’événement
ON : événement actif
OFF : événement inactif
ACK : événement reconnu
Le producer peut perdre ou éliminer la liste des auditeurs,
totalement ou partiellement, pour différentes raisons :
-
-
EDS dispose d’un service XML d’événements actifs dont
l’objectif est qu’un agent ou un système d’intégration externe
peut être enregistré comme auditeur (listener) et enregistrer
les événements ou alarmes qui se succèdent dans
l’équipement.
L’équipement maintient une liste de diffusion avec des
utilisateurs actifs, auxquels il envoie les événements qui se
produisent sous forme locale, à travers la création des
événements.
4.3.1.5.- Commandes de test
Avant de commencer la mise en oeuvre du système
d’événements actifs, et dans l’objet de vérifier la connectivité
entre les deux systèmes, il existe une série de demandes de
test type PUT entre le listener (auditeur) et producer (moteur
à distance) et vice-versa, dont l’objectif est de tester et
d’assurer la connectivité entre les deux systèmes.
Pour que le listener puisse vérifier la connectivité avec le
moteur à distance (producer), il peut envoyer cette demande
avec le corps suivant du message :
http://ip_producer:port/services/user/testListener.xml
<listener>
<ip>ip_listener</ip>
<port>80</port>
</listener>
-
ip_listener : définit l’IP de l’auditeur, a laquelle le producer
envoie la demande de réponse
port : définit le port de l’auditeur, à travers lequel le
producer envoie la demande de réponse
Le producer (moteur à distance) en recevant la demande de
test de la part du listener, retourne la demande suivante :
http://ip_listener:port/services/user/testProducer.xml
Demande à laquelle l’auditeur doit répondre avec un « reçu »
(200).
d’un
Événements d’un dispositif
Retourne l’information des événements enregistrés d’un ou
plusieurs dispositifs entre les dates « begin » et « end ».
Chacun des dispositifs dont on souhaite obtenir une
information doit être incluse comme ?id=dispositif
http://x.x.x.x/services/user/records.xml?begin=010320110000
00?end=31032011000000?id=dispositivo?
http://nombre_dhcp/services/user/records.xml?begin=010320
11000000?end=31032011000000?id=dispositivo?
Lorsqu’on souhaite indiquer seulement la date, le format est
DDMMAAAA ; lorsqu’on veut spécifier la date et heure, c’est
DDMMAAAAHHMMSS. Tant la date que l’heure, doivent être
indiquées en UTC (Universal Coordinated Time).
<main>
4.3.1.6.- Registre d’un listener (auditeur)
Tout agent ou listener qui souhaite s’enregistrer dans un
moteur à distance ou producer, afin de recevoir les
événements produits par ledit moteur en temps réel, doit
réaliser la demande suivante PUT au producer avec ledit
format :
http://ip_producer:port/services/user/listener.xml
Cette demande doit contenir le corps suivant du message,
dans lequel sont définis l’auditeur et le type de données à
recevoir :
<listener>
<ip>ip_listener</ip>
<port>80</port>
<all>T</all>
</listener>
-
ip_listener : l’IP de l’auditeur est définie, à laquelle le
producer envoie les événements qui sont générés
port : définit le port de l’auditeur, à travers lequel le
producer envoie les événements qui sont générés
La section all définit le type d’information auquel on souhaite
accéder (True / False).
-
Le listener ne répond pas : lorsque de nouveaux
événements se produisent, ou des changements dans
lesdits
événements,
le
producer
informe
instantanément toute sa liste d’auditeurs. Le producer,
devant un problème de communication avec un
auditeur, réalise jusqu’à un total de cinq tentatives dans
l’envoi de l’information. Dans le cas où l’auditeur ne
répondrait pas à ces demandes, le producer le radie de
sa liste de diffusion.
Le producer a été réinitialisé ou a cessé de fonctionner
temporairement : si le producer reçoit une mise à jour
ou génère un reset pour toute raison (mise à jour de
firmware, perte d’alimentation, etcétéra), il perd toute la
liste d’auditeurset, dès cet instant, il cesse d’envoyer
des événements aux auditeurs antérieurement
associés.
4.3.1.8.- Maintenance des listes de auditeurs (alive)
d’un
Événements actifs
Historique des événements
-
-
main : champ qui identifie le XML comme demande
recordGroup : champ qui groupe les registres
événement
device : dispositif auquel se réfèrent les registres
record : identifie chacun des champs
dateTime : date et heure de l’événement
field : identifie chacun des champs
id : identificateur
value : valeur de l’événement
4.3.1.7.- Effacement ou perte de la liste des auditeurs
True : indique au producer d’envoyer toute la liste
d’événements actifs dont il dispose
False : indique au producer qu’il envoie seulement les
changements survenus depuis la dernière demande
Étant donné que les raisons pour lesquelles la liste des
auditeurs peut se voir affectée sous forme partielle, ou totale,
peuvent être plusieurs, il est nécessaire que le système
d’intégration externe mette en oeuvre un système de test
(alive) contre le producer, pour s’assurer que son IP se
maintient active sous une forme durable sur sa liste de
diffusion.
Il est recommandé que ce système de test soit réalisé sous
forme automatique et avec une périodicité non supérieure à
10 minutes entre l’envoi des trames de test. Le système de
test (alive) est basé sur la mise à jour de l’IP de l’auditeur, à
nouveau contre le producer, bien que demandant uniquement
les changements dans les événements (False) :
http://ip_producer:port/services/user/listener.xml
Cette demande doit contenir le corps suivant du message,
dans lequel est à nouveau défini l’auditeur et le type de
données à recevoir :
<listener>
<ip>ip_listener</ip>
<port>80</port>
<all>F</all>
</listener>
-
Dans le cas où l’application externe d’intégration se serait
maintenue inactive durant une longue période de temps, il
est recommandable de demander au producer l’envoi de
tout la liste des événements actifs, à travers une demande
True. De cette façon, l’auditeur dispose à nouveau de toute
l’information perdue durant le temps d’inactivité.
4.3.1.9.- Réception de événements
Lorsqu’un changement se produit dans les événements, la
demande que le producer génère contre la liste de diffusion
des auditeurs, informant des événements sera du type PUT
avec la syntaxe suivante :
http://ip_oyente:port/services/user/producer.xml
La demande contient dans le corps du message l’information
suivante sous format XML ; information relative aux
événements produits :
<producer>
<all>T/F</all>
<event>
<id>driverId.driverId.driverId…eventId</id>
<name>Événement 1</name>
<description>Description 1</description>
<annotation>Annotation 1</annotation>
<dateTime>25112010201034</dateTime>
<whyFired>ACTIVATION</whyFired>
</event>
<event>
<id>driverId.driverId.driverId…eventId</id>
<name>Événement 2</name>
<description>Description 2</description>
<annotation>Annotation 2</annotation>
<dateTime>25112010201034</dateTime>
<disabledDateTime>25112010201103</
disabledDateTime >
<whyFired>DEACTIVATION</whyFired>
</event>
…
</producer>
-
all : tous les événements (True) ou changements (False)
event-Id : producer et identificateur de l’événement
whyFired : ACTIVATION, DÉSACTIVATION
Notes relatives aux événements actifs :
Note : si le producer a mis en œuvre une authentification
http par utilisateur et un mot de passe, celle-ci doit être mise
en œuvre dans l’auditeur de la part de l’utilisateur.
Forçage de variables
M98237501-02-13A
EDS
À travers cette demande, on peut envoyer au système l’ordre
de forçage de variables (ou écriture). Dans la demande, il faut
inclure le nom du dispositif avec lequel on souhaite réaliser la
demande. Il est important d’intégrer les données
d’authentification en cas de besoin.
<forceVariables>
<forceVar>
<forceName> ... </forceName>
<forceValue> ... </forceValue>
5.-
-
Caractéristiques mécaniques :
- Matériel boîte :
- Degré de protection de l’équipement :
- Dimensions (mm) :
- Poids :
- Altitude maximale de fonctionnement :
Caractéristiques entrées :
- Type :
- Courant maximale d'activation :
- Isolement :
avec
format
forceVariables : champ qui identifie le XML comme
demande
forceVar : information de chacune des variables que l’on
souhaite forcer
Version standard
85…264 Vca / 120…300 Vcc
47…63 Hz
5…8 VA
-10 ...+60 ºC
5 … 95 %
Plastique UL94 - V0 auto-extinguible
IP 20
105 x 70 x 90 mm (6 modules)
250 g
2000 m
Libre de tension opto-isolée (contact sec)
50 mA
1500 V
Interface de réseau :
- Type :
- Connecteur :
- Protocoles de réseau :
Ethernet 10BaseT / 100BaseTX autodétectable
RJ45
HTTP / Modbus/RTU en bus RS-485
Interface série :
- Type :
- Vitesse de transmission (configurable)
- Bits de données :
- Parité :
- Bit de stop
RS-485 trois fils (A/B/S)
4 800, 9 600,19 200, 34 800, 57 600, 115 200 bps
8
Sans parité, pair, impair
1/2
Caractéristiques sorties :
- Type :
- Puissance maximale de
manœuvre :
- Tension maximale de manœuvre
:
- Intensité maximale commutation :
- Vie électrique (250 Vca/ 5 A) :
- Vie mécanique :
Symbologie LED :
- Power :
- Slaves :
- Led RJ45 gauche :
- Led RJ45 droit :
Display :
- Type :
- Caractères :
- Rétro-éclairage :
Relais
750 VA
250 Vca
5 A avec charge résistive
3 x 104 manœuvres
2 x 107 manœuvres
Équipement alimentation et activité de CPU
Éteindre les équipements esclaves
communiquants
Vert: Full duplex / Orange : Half duplex / Activité
Vert: 100 Mb/s / Orange: 10 Mb/s / Link
Alphanumérique 2 lignes
20
Oui
Sécurité :
Catégorie d’installation Classe III / EN61010 Protection du choc électrique par double
isolement classe II. L’équipement doit être raccordé à un circuit d’alimentation protégé
avec des fusibles type gl selon IEC 269 ou type M, avec des valeurs comprises entre 0,5
et 1 A. Il doit être pourvu d’un interrupteur magnétothermique, ou équivalent, pour pouvoir
déconnecter l’équipement du réseau d’alimentation. La section minimum du câble
d’alimentation sera d'1 mm2.
Normes :
CE, UL 94, EN61010-1, EN55011, EN 61000-4-2, EN 61000-4-3,
61000-4-11, EN 61000-6-4, EN 61000-6-2, EN 61000-6-1, EN 61000-6-3, EN 61000-4-5
Connectique
DÉTAIL CONNECTIQUE ALIMENTATION ET COMMUNICATION RS-485 (ÉQUIPEMENTS
ESCLAVES)
7.-
-
forceName : nom de la variable
dispositif.variable.
field : identifie chacun des champs
Caractéristiques techniques
Circuit d'alimentation :
- Monophasée (phase – neutre) A1 – A2 :
- Fréquence :
- Consommation maximale :
- Température de travail :
- Humidité (sans condensation) :
6.-
-
</record>
</forceVar>
..
</forceVariables>
DÉTAIL ACTIVATION ENTRÉE NUMÉRIQUE 4
Service technique
En cas d’un doute quelconque sur le fonctionnement ou d’une panne de l’équipement, avertir le service technique de CIRCUTOR, SA.
CIRCUTOR, SA - Service d’assistance technique
Vial Sant Jordi, s/n
08232 – Viladecavalls (Barcelone), ESPAGNE
Tél. : 902 449 459 (Espagne)
Tél. : (+34) 93 745 29 00 (hors d’Espagne)
E-mail : sat@circutor.es
M98237501-02-13A
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising