MANUEL D`UTILISATION ICEPEAK 8

MANUEL D`UTILISATION ICEPEAK 8
MANUEL
D’UTILISATION
ICEPEAK 8
ICEPEAK 8
La règle du jeu change
NIVIUK Gliders ICEPEAK 8
BIENVENUE
Ce manuel vous offre toutes les informations nécessaires pour que vous
vous familiarisiez avec les caractéristiques principales de votre nouvelle
voile.
Nous vous souhaitons la bienvenue dans le team Niviuk et nous vous
remercions pour la confiance que vous investissez dans nos produits
Niviuk.
Nous aimerions vous faire partager le plaisir avec lequel nous avons créé
cette aile, ainsi que l’importance et le soin que nous avons consacrés à la
conception et à la fabrication de ce nouveau modèle dans le but de vous
offrir un maximum de plaisir à chaque vol.
L’ICEPEAK 8 est notre réponse : une voile haute performance, conçue,
dessinée, confectionnée pour les pilotes les plus exigeants. Le résultat :
une voile avec plus de 2000 pièces qui donnent sens et caractère à son
profil.
Nous sommes sûrs que voler avec cette voile vous sera profitable et que
vous comprendrez très vite la signification de notre slogan :
“Donner de l’importance à ces petits détails qui construisent les grandes
choses”.
Ceci est le manuel d’utilisation, nous vous conseillons de le lire
attentivement.
L’équipe NIVIUK.
NIVIUK GLIDERS C/ DEL TER 6, NAVE D 17165 LA CELLERA DE TER - GIRONA - SPAIN
TEL. +34 972 42 28 78 FAX +34 972 42 00 86
info@niviuk.com www.niviuk.com
2
MANUEL D’UTILISATION
Bien que ce manuel vous informe au sujet de cette aile, il ne vous procure
pas les instructions de pilotage. L’apprentissage du vol peut seulement
être garanti dans une école de la Fédération de Vol Libre de votre pays.
Il est de toute façon très utile de lire attentivement le manuel de votre
nouvelle voile ICEPEAK 8.
Des lésions sérieuses peuvent être les conséquences d’une mauvaise
utilisation de cet équipement.
L’apprentissage de cette voile de compétition réclame de l’humilité et
de la patience, y compris pour les pilotes de haut niveau. Les pilotes
n’ayant pas le niveau de compétiteurs doivent s’abstenir de voler sous ce
parapente, afin de garantir un vol sans problèmes. Toutes les indications
prodiguées dans ce manuel ont un caractère informatif et ont pour but de
prévenir les situations de vol exposées et potentiellement dangereuses.
SOMMAIRE
BIENVENUE2
5.4 360 DEGRES
13
MANUEL D’UTILISATION
2
5.5 LA DESCENTE DOUCE
13
1. CARACTERISTIQUES
4
6. METHODES SPECIALES DE VOL 13
1.1 A QUI EST-ELLE DESTINEE?
4
6.1 TREUILLAGE
13
1.2 HOMOLOGATION
4
6.2 VOL ACROBATIQUE
13
1.3 COMPORTEMENT EN VOL
4
7. INSTRUCTIONS DE PLIAGE
14
1.4 ASSEMBLAGE, MATERIAUX
5
8. SOIN ET MAINTENANCE
14
1.5 ELEMENTS, COMPOSANTS
6
8.1 MAINTENANCE
14
2. DEBALLAGE ET ASSEMBLAGE
6
8.2 STOCKAGE
14
2.1 CHOISISSEZ LE BON ENDROIT
6
8.3 REVISION ET CHECH-UP
15
2.2 PROCEDURE
6
8.4 REPARATIONS
15
2.3 ASSEMBLAGE DE LA SELLETTE
6
8.5 CHANGEMENT DES SUSPENTES
15
2.4 TYPE DE SELLETTE
6
9. SECURITE ET RESPONSABILITE
16
2.5 ASSEMBLAGE DE L’ACCELERATEUR 7
10. GARANTIE
16
2.6 INSPECTION ET GONFLAGE SUR LE SOL7
11. DONNÉES TECHNIQUES
17
2.7 AJUSTEMENT DES FREINS
7
11.1 INFORMATIONS GENERALES
17
3. LE PREMIER VOL
7
11.2 INFORMATIONS TECHNIQUES:
3.1 LE CHOIX DU BON ENDROIT
7
CIVL COMPETITION CLASS
3.2 PREPARATION
8
11.3 INFORMATIONS SUR LE SUSPENTAGE 18
3.3 PLAN DE VOL
8
11.4 PLAN DE SUSPENATGE
3.4 LISTE DE CONTROLE PREVOL
8
11.5 DIMMENSION DU SUSPENTAGE 22 20
3.5 GONFLAGE, CONTROLE, DECOLLAGE 8
11.6 DIMMENSION DU SUSPENTAGE 24 21
3.6 ATTERRISSAGE
8
11.7 DIMMENSION DU SUSPENTAGE 26 22
4. EN VOL
8
11.8 PLAN DES LIGNES DE PLIAGE
23
4.1 VOLER EN TURBULENCES
8
11.9 LONGUEUR TOTALE
26
4.2 CONFIGURATIONS POSSIBLES
8
11.10 PLAN DES ELEVATEURS
28
4.3 L’UTILISATION DE L’ACCELERATEUR 10
11.11 POINTS D’ATTACHE
29
4.4 VOLER SANS FREINS
10
11.12 BANDES DE TENSION
30
4.5 NŒUDS EN VOL
10
11.13 RAIDISSEURS
31
5. PERDRE DE L’ALTITUDE
10
11.14 DIAGONALES
32
5.1 OREILLES
10
11.15 ENTRÉES D’AIR
33
5.2 LA TECHNIQUE DES 4C3
12
12. HOMOLOGATION
34
5.3 ÉLÉVATEURS B
13
17
19
3
1. CARACTERISTIQUES
1.1 A QUI EST-ELLE DESTINEE?
L’ICEPEAK 8 est destinée à des pilotes avec une solide expérience et une
très bonne base de vol. Conçue principalement pour la compétition, elle
est un concentré de performances. Son plané, sa capacité d’ascension
rapide en thermique et sa vitesse de vol sont ses points forts. Cerise sur
le gâteau, cette machine présente un niveau de sécurité rarement atteint
dans cette catégorie de voiles, avec une pénétration parfaite de la masse
d’air.
Dans le rapport, nous trouvons toute l’information nécessaire pour savoir
comment réagit la voile face à chacune des manœuvres testées.
Description des compétences, de l’expérience et du niveau requis pour le
pilote pour ce type de voile :
Description des caractéristiques du vol classe CCC:
Pour les pilotes expérimentés dans les techniques de récupération de
la voile, qui volent très souvent, qui disposent d’une longue expérience
de vol en conditions de turbulences, et qui acceptent les conséquences
propres à ce type d’aile sur le vol.
1.2 HOMOLOGATION
L’ ICEPEAK 8 a satisfait d’emblée à toutes les exigences de la norme
européenne CIVL Competition Class. Toutes les certifications ont été
réalisées au sein des installations du laboratoire de tests suisse Air
Turquoise.
Toutes les tailles ont passé l’épreuve sans difficulté. Au test de charge, la
voile a répondu sans problème à l’exigence de résistance aux 8G de force
de traction.
Le résultat de l’homologation place l’ ICEPEAK 8 dans toutes ses tailles
dans la classe CCC.
4
Nous recommandons aux pilotes de prêter la plus grande attention au
résumé du test de vol réalisé par le laboratoire chargé de l’homologation
et, plus particulièrement, aux commentaires du pilote du test.
Il est important de remarquer que, d’une taille à l’autre, la réaction à la
manœuvre peut varier, mais aussi qu’au sein d’une même taille, selon que
la charge soit maximale ou minimale, le comportement et les réactions de
la voile peuvent être différents.
Il s’agit de voiles avec des caractéristiques de vol exigeantes et
particulières, avec des réactions potentiellement violentes en turbulence
et face aux erreurs du pilote. La récupération en vol normal requiert une
intervention précise du pilote.
Pour consulter le détail des tests de vol et le numéro d’homologation
correspondant, voir les dernières pages ou www.niviuk.com
1.3 COMPORTEMENT EN VOL
Concevoir une voile avec ces performances, en gardant en même
Elle est pourvue d’un profil conçu pour tirer le meilleur parti du flux de
l’air et pour maximiser le rendement. Plus compacte, elle dispose d’un
intérieur mieux défini. De nouveaux matériaux sont utilisés, afin de
garantir la résistance nécessaire pour supporter les rudesses extrêmes de
la compétition.
Excellente sensation en thermique, meilleur taux d’ascension et de chute.
La somme des technologies appliquées permet de conserver une stabilité
élevée avec l’accélérateur à fond et un virage exceptionnel pour une
voile deux lignes. Plus vive, mais avec le même fond discipliné que ses
devancières.
Son envergure de 7.6, ses deux lignes de suspentes, réclament quelques
heures de familiarisation pour les pilotes qui n’ont jamais volé avec ce
type d’aile, mais ils ne se sentiront en rien déçus par la voile, bien au
contraire ; l’information que transmet l’ICEPEAK 8 est claire et efficace. La
voile a tendance, par elle-même, à entrer dans le thermique ou à suivre la
masse d’air la plus ascendante.
En thermique, vous constaterez que vous contrôlez une voile avec
une capacité supérieure de pénétration dans le noyau. Sur ce terrain,
l’ICEPEAK 8 vous apporte plus que ce que vous pouvez imaginer. En
termes de finesse et de rapidité, la ICEPEAK 8 s’avère surprenante parce
qu’elle permet au pilote, sans avoir recours à l’accélérateur, de ressentir
l’information transmise par la voile et d’anticiper ses mouvements, y
compris à haute vitesse, car la voile reste solide et communicative.
L’accélérateur de l’ICEPEAK 8 est progressif. Vous pourrez ressentir
une vraie accélération sans perte de finesse dans la première moitié de
l’accélérateur. L’aile est très homogène, elle vole vite et loin. La seconde
moitié de l’accélérateur est un enchaînement de plaisirs et offre une
accessibilité sans tracas – jusqu’à 100% si la masse d’air le permet. Elle
maintient une finesse surprenante jusqu’au bout.
Si vous êtes déjà un pilote Niviuk, les avancées présentes sur cette voile
ne cesseront de vous surprendre. Si c’est la première fois que vous
montez à bord d’une de nos voiles, profitez-en !
1.4 ASSEMBLAGE, MATERIAUX
La ICEPEAK 8, en plus de jouir de toutes les techniques utilisées dans
le reste de la gamme, dispose de petits éléments destinés, d’une part,
à améliorer le confort du pilote et, d’autre part, à améliorer le rendement
grâce aux SLE, STE et au nouveau bord d’attaque RAM AIR INTAKE.
La prodigieuse architecture intérieure de l’ICEPEAK 8 requiert une
répartition des charges beaucoup plus complexe que sur les autres voiles
de sa catégorie: il faut répartir le poids sur les deux lignes de suspentes
qui la composent. Le choix du matériel et de l’épaisseur du suspentage
ont été étudiés pour obtenir une résistance minimale à l’air mais avec une
totale sécurité de la charge.
Des 230 suspentes montées sur l’ICEPEAK 8, aucune ne dispose de
gaine, toutes sont exposées aux abrasions propres à notre sport. Cette
particularité fait que les révisions du suspentage doivent être réalisées
après les 30 premières heures de vol pour vérifier que les mesures
se maintiennent. Nous ne devons pas oublier que nous utilisons des
suspentes avec de grandes performances mais qui nécessitent un
contrôle rigoureux avant chaque vol ainsi qu’un entretien approprié.
Le tissu utilisé, comme dans tout le reste de notre gamme, est choisi
parmi les meilleurs tissus du marché, offrant légèreté, longévité et
résistance sans perte de couleur.
Pas de place pour un millimètre d’erreur dans le processus de fabrication,
venant de l’ordinateur d’Olivier directement vers la découpe du tissu.
Le découpage est fait section par section d’une façon extrêmement
méticuleuse. Le numérotage et le marquage de chaque pièce se font de la
même façon, évitant toute erreur.
Les suspentes sont faites de manière semi-automatique, les coutures
sont finalisées sous supervision de nos spécialistes.
Le puzzle d’assemblage devient plus facile en utilisant cette méthode.
Nous économisons en ressources en améliorant le contrôle de la qualité.
Toutes les ailes Niviuk passent un contrôle final extrêmement efficace.
Toutes les parties de la coupole sont coupées et assemblées sous des
conditions strictes, imposées par l’automatisation du processus. Toutes
les lignes de chaque aile sont mesurées individuellement une fois que
l’assemblage est fini.
5
Chaque voile est contrôlée individuellement et visuellement à la fin de
l’assemblage. Chaque aile est emballée suivant les instructions de
maintenance et de conservation, prévues pour les matériaux haut de
gamme.
Les parapentes Niviuk sont fabriqués avec des matériaux de premier
ordre, comme le recommandent les performances, la durabilité et les
exigences d’homologation du marché d’aujourd’hui.
Vous trouverez les informations sur les matériaux utilisés à la fin de ce
manuel.
1.5 ELEMENTS, COMPOSANTS
L’ICEPEAK 8 est livrée à son propriétaire avec une série de composants
qui, quoique non indispensables, sont utiles à l’usage, le transport et le
stockage d’un parapente :
Un nouveau sac à dos Kargo, conçu pour faire de la place aux sellettes
de compétition (type Drifter). Il nous permet de transporter tout
l’équipement sans problème d’espace et avec un grand confort.
Nous recommandons qu’un revendeur supervise la procédure entière,
il est le seul à être compétent en cas de doute, et ceci d’une façon
professionnelle.
2.2 PROCEDURE
Sortez le parapente du sac à dos, ouvrez-le et étalez-le avec les
suspentes sur l’intrados. Positionnez l’aile comme si vous alliez la
gonfler. Contrôlez l’état du tissu et des suspentes, vérifiez qu’il n’y ait
pas d’anomalies, contrôlez que les maillons qui attachent les suspentes
aux élévateurs sont bien fermés. Identifiez et démêlez les suspentes des
élévateurs A, A’, B, les freins et les élévateurs correspondants. Vérifiez
qu’il n’y ait pas de nœuds ou de cravates.
2.3 ASSEMBLAGE DE LA SELLETTE
Un NKare Bag pour faciliter la tâche qui consiste à rassembler notre
ICEPEAK 8 de manière optimale. Il permet en plus de maintenir la
voile protégée durant le stockage et le transport. Une ceinture de
compression réglable nous permettra de compacter le NKare Bag, en
empêchant que l’air n’en augmente le volume.
Positionnez correctement les élévateurs sur les mousquetons. Il ne peut y
avoir des twists et l’ordre doit être respecté. Vérifiez que les mousquetons
soient bien fermés.
Un kit de réparation de la voile ripstop autoadhésif de la même couleur
que votre aile et des pièces de rechange pour les sécurités des maillons.
L’ICEPEAK 8 a été homologuée CCC. Ce certificat lui permet de voler
avec la plupart des sellettes qui se vendent sur le marché actuel, y
compris celles de type « cocon ».
2.DEBALLAGE ET ASSEMBLAGE
2.1 CHOISISSEZ LE BON ENDROIT
6
Nous vous recommandons de déballer et d’assembler votre parapente
sur une pente école, ou encore mieux sur une surface plate sans
obstacles et sans vent. Ces conditions vous permettront d’effectuer
pas à pas les instructions d’assemblage et de gonflage de votre NIVIUK
ICEPEAK 8.
2.4 TYPE DE SELLETTE
Nous recommandons d’ajuster la ceinture ventrale selon la distance
d’homologation entre les mousquetons de la sellette. Ce réglage varie
selon la taille de la sellette:
Largeur 41 cm / Hauteur 46cm
Nous devons tenir compte du fait qu’un mauvais ajustement de cette
séparation entre les mousquetons peut affecter le contrôle de la voile ;
une séparation excessive donne plus de sensations mais peut affecter
la stabilité de l’aile. Et au contraire, une séparation trop étroite entraîne
plus de stabilité, mais aussi une perte de sensations et un risque de
twist en cas de fermeture très violente.
Tout changement de ces conditions peut affecter les performances et
les réactions de votre aile. Dans ce cas, l’aile ne se trouve plus dans les
conditions d’homologation.
2.5 ASSEMBLAGE DE L’ACCELERATEUR
Le mécanisme d’accélération de l’ICEPEAK 8 fonctionne quand on
pousse avec les pieds sur la barre d’accélération. Le système doit être
réglé de manière appropriée et est différent pour chaque type de sellette;
le pilote doit en tenir compte pour l’installer.
La plupart des sellettes sont équipées d’un système d’accélération
préinstallé. Il faut juste raccorder l’accélérateur à ce système et ajuster la
longueur pour une utilisation correcte. La longueur varie selon la longueur
des jambes du pilote.
Nous vous conseillons d’installer et de régler l’accélérateur sur un
équipement spécialement conçu pour cela : la plupart des écoles
possèdent ce genre d’équipement.
un minimum de pression sur la sellette quand vous avancez. Vous pouvez
aider ce mouvement en utilisant les élévateurs A, mais ne poussez pas
trop fort, il faut juste accompagner la montée naturelle de l’aile.
Nous vous recommandons de vous familiariser avec la manière dont les
caissons de l’ICEPEAK 8 prennent l’air depuis le sol. Un pré-gonflage
doux, jusqu’à obtenir un certain volume d’air à l’intérieur, constitue une
bonne technique.
2.7 AJUSTEMENT DES FREINS
La longueur des freins est ajustée à l’usine pendant l’assemblage et
ceci selon les critères de l’homologation. Mais on peut en changer la
longueur selon le style de pilotage. Nous conseillons cependant de
voler d’abord un certain temps avec la longueur originale, et ceci dans
le but de se familiariser avec le comportement original de l’ ICEPEAK 8.
Si vous changez la longueur des freins, il faut défaire le nœud, glisser
la suspente à travers le nœud jusqu’à la longueur désirée, et ensuite
resserrer le nœud fermement. Cet ajustement devrait être effectué par
du personnel qualifié. Il faut vérifier que cet ajustement ne FREINE pas
l’aile en permanence. Les deux lignes de freins doivent être symétriques
et de mesures égales. Les deux nœuds les plus utilisés sont le nœud de
chaise ou en huit.
En changeant la longueur des freins, on doit vérifier que ceux-ci
ne fonctionnent pas quand l’accélérateur est utilisé. Quand nous
accélérons, la voile tourne sur les B, en faisant se relever le bord de
fuite. Nous devons donc vérifier que le frein est bien ajusté en fonction
de cette longueur extra en phase d’accélération.
2.6 INSPECTION ET GONFLAGE SUR LE SOL
Une fois tout contrôlé, et après vous être assuré qu’il n’y ait pas trop
de vent, gonflez votre aile autant de fois que nécessaire pour vous
familiariser avec son comportement. L’ICEPEAK 8 gonfle facilement et
doucement. Un excès d’énergie n’est pas nécessaire, l’aile gonfle avec
3. LE PREMIER VOL
3.1 LE CHOIX DU BON ENDROIT
7
Nous recommandons que vous fassiez votre premier vol avec votre
ICEPEAK 8 sur une pente école ou bien sur un site que vous pratiquez
régulièrement.
importants. Choisissez l’endroit approprié en fonction de la direction et de
la force du vent. Positionnez la voile de manière arrondie en respectant la
forme de l’aile en vol. Tout ceci contribuera à vous permettre de réaliser
un beau décollage.
3.2 PREPARATION
3.6 ATTERRISSAGE
Pour déballer et préparer votre ICEPEAK 8, répétez les procédures du
chapitre 2 DEBALLAGE ET ASSEMBLAGE.
3.3 PLAN DE VOL
L’ICEPEAK 8 atterrit parfaitement : à la demande du pilote, elle transforme
la vitesse en sustentation en un bel arrondi, tout en permettant une marge
d’erreur énorme. Il n’est pas recommandé de faire un tour de frein pour
améliorer l’efficacité du freinage.
Concevez votre plan de vol avant le décollage pour éviter des erreurs de
pilotage.
4. EN VOL
3.4 LISTE DE CONTROLE PREVOL
4.1 VOLER EN TURBULENCE
Une fois que vous êtes prêt, mais avant le décollage, faites encore
une inspection de votre équipement ; vérifiez l’installation correcte de
l’ensemble et l’absence de nœuds dans les suspentes. Vérifiez si les
conditions aérologiques correspondent bien à votre niveau de vol.
3.5 GONFLAGE, CONTROLE, DECOLLAGE
L’ICEPEAK 8 gonfle très facilement et ne nécessite pas beaucoup
d’énergie. Elle n’a pas de tendance à dépasser. Le gonflage peut se faire
sans crainte, pour aboutir à une phase de temporisation suffisante pour
exercer un contrôle visuel avant de décider de courir et de décoller.
8
L’ICEPEAK 8 dispose d’un excellent profil pour affronter les différentes
situations aérologiques dans les meilleures conditions de pilotage et
de stabilité. Elle réagit admirablement en vol passif, c’est-à-dire sans
intervention du pilote; elle offre donc un très haut degré de sécurité
en conditions turbulentes. Néanmoins il est très important que le pilote
évolue dans des conditions aérologiques correspondant à son niveau de
pilotage. Le facteur ultime de sécurité est le pilote lui-même.
Nous recommandons que le pilote vole de manière active, en faisant
les corrections appropriées pour contrôler sa voile. Il doit terminer sa
correction pour redonner la vitesse à sa voile.
Si la vitesse du vent le permet, nous conseillons un gonflage face à
la voile. Cette façon de faire vous permet un meilleur contrôle visuel
de la voile. L’ICEPEAK 8 est particulièrement facile à contrôler dans
cette configuration en vent fort. Un vent de 25 à 30 Km/h est considéré
comme fort.
Il ne faut pas que le pilote corrige trop longtemps, ceci pourrait entraîner
la voile dans des conditions critiques de vol. En cas de besoin, contrôlez
la situation en faisant les ajustements nécessaires et rétablissez de suite
la vitesse requise.
La préparation et le positionnement de la voile sur le décollage sont très
4.2 C
ONFIGURATIONS POSSIBLES
Nous recommandons d’accorder la plus grande attention au rapport du
test de vol réalisé par le laboratoire chargé de l’homologation et, plus
particulièrement, aux commentaires du pilote du test. Point 25 du test de
vol.
Dans le rapport, nous retrouvons toute l’information nécessaire
pour savoir comment réagit notre nouvelle voile face à chacune des
manœuvres testées.
Il est important de remarquer que d’une taille à l’autre, le type de réaction
à la manœuvre peut varier, y compris au sein d’une même taille: selon que
la charge soit maximale ou minimale, le comportement et les réactions de
la voile peuvent différer.
Disposer de cette information est fondamental pour savoir comment
réagira notre voile face à ces manœuvres dans un vol réel et pouvoir ainsi
affronter ces situations avec la meilleure des garanties possibles.
Pour vous entraîner à ces figures, nous vous conseillons de vous exercer
sous la supervision d’une école compétente, dans le cadre d’un stage de
type SIV.
Fermeture asymétrique
Même si l’ICEPEAK 8 a un profil très stable, certaines conditions
météorologiques turbulentes pourraient être la cause d’une fermeture
asymétrique. Ceci se produit dans la plupart des cas quand le pilote n’a
pas senti arriver la réaction de la voile. Juste avant la fermeture, le pilote
sent une diminution de la pression sur les freins et sur la sellette. Pour
éviter cette fermeture il faut mettre de la pression sur le frein du côté qui
pourrait se fermer pour augmenter l’angle d’incidence. Si la fermeture se
produit, l’ICEPEAK 8 ne va pas réagir violemment, la tendance de virage
est graduelle et facile à contrôler. Déplacez le poids de votre corps sur le
côté qui est encore ouvert pour contrer le virage et pour maintenir le 8
cap. La fermeture se rouvrira normalement d’elle-même, mais si cela ne
se produit pas, freinez complètement le côté fermé (100%). Allez-y avec
fermeté. Il se pourrait qu’il faille répéter ce mouvement pour provoquer la
réouverture. Faites attention à ne pas sur-commander le côté qui est
encore ouvert (contrôle du virage). Une fois que la fermeture est résolue,
laissez la voile reprendre sa vitesse.
Vrille à plat
Cette configuration est hors du comportement de vol normal de
l’ICEPEAK 8.
Néanmoins, certaines circonstances pourraient provoquer cette
configuration, comme par exemple essayer de tourner quand l’aile
vole très lentement (parce qu’on la freine beaucoup). Il n’est pas facile
de donner une réponse à ce genre d’incident car tout dépendra des
circonstances de vol. Tenez compte du fait qu’il faut restaurer le vent
relatif sur le profil. Pour y arriver, réduisez progressivement la pression sur
les freins pour que la voile reprenne de la vitesse. La réaction attendue est
une abattée avec une amorce de virage inférieure à 360° avant le retour
au vol normal.
Décrochage parachutal
Si cela se passe, le sentiment est celui d’une voile qui n’avance pas. Vous
sentez une sorte d’instabilité et un manque de pression sur les freins
bien que l’aile semble bien gonflée. La bonne réaction est de relâcher la
pression sur les freins et d’exercer une pression en avant sur les A, ou autre solution - pencher le corps sur un des côtés SANS FREINER.
Décrochage complet
La possibilité que votre voile se trouve dans cette situation est très
invraisemblable en vol normal. Ceci pourrait se produire en volant à
très basse vitesse et en sur-pilotage dans une série de manœuvres en
conditions turbulentes fortes. Pour provoquer un décrochage complet, il
faut freiner symétriquement pour que la voile vole à sa vitesse minimale ;
une fois arrivé dans cette situation, continuez à freiner jusqu’à 100 % et
gardez les freins dans cette position. La voile va tomber en arrière pour
après se positionner au-dessus de la tête avec un léger basculement,
dont l’ampleur dépendra de la façon dont la manœuvre aura été
effectuée. En effectuant un décrochage, il ne peut y avoir d’hésitation,
9
pas une seconde. Ne relâchez pas les freins quand vous êtes à moitié de
la manœuvre. Ceci pourrait provoquer une abattée vigoureuse, avec le
risque que la voile se trouve en dessous de vos pieds. Il est très important
que vous gardiez la pression sur les freins jusqu’à ce que la voile se
stabilise au dessus de la tête.
Pour retourner au vol normal, il faut relâcher progressivement et
symétriquement les freins. De cette façon, la voile va reprendre de la
vitesse en terminant son action au point le plus avancé devant le pilote.
La voile va donc plonger en avant, ceci est nécessaire pour que le vent
relatif se réinstalle sur le profil. Il ne faut pas sur-commander les freins
à ce stade car la voile doit reprendre de la vitesse pour sortir de ce
décrochage.
Si vous avez à contrôler une fermeture frontale, mettez de la pression
sur les freins brièvement et symétriquement, même si la voile se trouve
encore au-dessus de la tête.
Cravate
Une cravate peut se produire après une fermeture asymétrique : la partie
extérieure de l’aile est coincée entre les suspentes. Cette situation peut
très vite provoquer un virage de la voile, dépendant de l’importance de
la cravate. Les actions de correction sont les mêmes que dans le cas
d’une fermeture asymétrique : contrôlez la tendance de virage en freinant
du côté opposé et penchez votre poids pour contrer le virage. Au plus
vite, localisez la suspente qui va jusqu’au stabilisateur qui est coincé.
Cette suspente est d’une couleur différente et fait partie des suspentes
extérieures de l’élévateur A’. Tirez dessus jusqu’à ce qu’elle soit tendue,
ceci devrait libérer la voile. Si vous n’arrivez pas à résoudre le problème,
volez jusqu’au lieu d’atterrissage le plus proche en contrôlant le cap
avec le corps et un peu de pression sur l’autre frein. Faites attention, en
défaisant la cravate, de ne pas voler trop près de la montagne ou d’autres
pilotes. Vous pourriez perdre le contrôle de votre voile et causer une
collision.
Sur-pilotage
10
La plupart des incidents de vol sont causés par des erreurs de pilotage,
il y a un enchaînement d’incidents à la suite de configurations anormales
de vol (une cascade d’incidents). Il faut se rappeler que le sur-pilotage
mène à des niveaux de fonctionnement critiques. La ICEPEAK 8 est
conçue pour restaurer le vol normal d’elle-même, ne la sur-pilotez pas !
En général, on peut dire que les réactions de la voile, à la suite d’un surpilotage, ne sont pas le résultat de l’action elle-même ou de son intensité,
mais de la durée de la manœuvre. Il faut que le profil reprenne sa vitesse
normale après toute action.
4.3 L’UTILISATION DE L’ACCELERATEUR
Le profil de l’ICEPEAK 8 a été conçu pour voler de façon stable dans
toute la plage de vitesse. L’accélérateur est un outil fortement utilisé
en compétition, il est nécessaire de vous entraîner régulièrement à
cette pratique pour pouvoir ressentir au mieux votre voile et anticiper
d’éventuelles fermetures. Nous vous conseillons d’avoir un pilotage actif
et fin aux pieds avec l’accélérateur, qui s’éloigne du “tout ou rien” qui
peut être source de fermetures par manque d’anticipation.
Quand vous accélérez votre voile, le profil devient plus sensible aux
turbulences et s’approche plus d’une possible fermeture frontale. Si
vous sentez une diminution de pression, relâcher un peu l’accélérateur
et mettez un peu de pression sur les freins pour augmenter l’incidence
de vol du profil. N’oubliez pas de rétablir la vitesse normale de vol après
avoir corrigé l’incident. Il est déconseillé de voler accéléré près d’un
relief ou dans des circonstances fortement turbulentes. Au besoin, vous
devrez doser vos mouvements lorsque vous cesserez de pousser sur
l’accélérateur, et équilibrez également le mouvement par la traction sur les
lignes de freins. Ce mouvement dosé avec l’accélérateur est considéré
comme un pilotage actif.
Les élévateurs de l’Icepeak 8 comprennent des limitateurs qui préviennent
l’usage incorrect de l’accélérateur. Ces limitateurs ne doivent pas être
ajustés, changés ou éliminés.
4.4 VOLER SANS LES COMMANDES
L’ICEPEAK 8 appartient à la nouvelle génération de voiles classe CCC,
avec deux élévateurs permettant aux pilotes de diriger leur aile avec
les élévateurs de derrière. Les élévateurs arrière de l’ICEPEAK 8 sont
équipés de poignées prévues dans ce but.
L’ICEPEAK 8 peut être commandée de manière classique dans aucun
problème, en utilisant les freins. Cependant, la tendance au sein
des pilotes de la catégorie supérieure, depuis l’apparition des deux
élévateurs, qui veut que le pilotage s’opère grâce aux élévateurs arrière,
indique que l’utilisation de cette technique apporte des améliorations
dans les longues transitions en permettant un contrôle plus précis sur
l’aile sans avoir à jouer avec les freins tout en maintenant l’accélérateur.
4.5 NŒUDS EN VOL
La meilleure façon pour éviter ces nœuds et emmêlements est de bien
inspecter les suspentes avant de gonfler l’aile pour décoller. Si vous
découvrez un nœud juste avant le décollage, arrêtez immédiatement
de courir et ne décollez pas. Si vous avez décollé avec un nœud,
vous aurez à compenser la dérive en vous penchant de l’autre côté du
nœud et en même temps en freinant du même côté. De cette façon
vous pouvez gentiment tirer au frein pour voir si le nœud se défait.
Vous pouvez aussi essayer d’identifier la suspente avec le nœud et
ensuite essayer de défaire le nœud en tirant dessus. N’essayez jamais
de défaire un nœud près d’un relief. Si le nœud est trop serré, volez
gentiment et en toute sécurité vers un endroit proche pour atterrir.
Soyez très prudent quand vous essayez de défaire un nœud. S’il y a un
nœud ou si les suspentes sont en désordre, ne freinez pas trop fort. Il
y a en effet un risque d’augmenter les chances de décrochage ou de
vrille à plat. Vérifiez qu’il n’y ait pas d’autres pilotes volant tout près.
5. PERDRE DE L’ALTITUDE
Le fait de savoir descendre en se servant de différentes techniques est
une ressource importante à utiliser en certaines circonstances. Le choix
de la méthode de descente dépendra de la situation particulière. Nous
vous recommandons d’apprendre ces méthodes sous la supervision
d’une école compétente.
5.1 OREILLES
Les oreilles sont une technique de descente modérée de -3 à -4m/s.
La vitesse au sol diminue de 3 à 5km/h et le pilotage est limité.
Cela augmente aussi l’angle d’incidence et la charge de l’aile sur la
superficie qui reste ouverte. Pour rétablir la vitesse horizontale et l’angle
d’incidence, nous pourrons accélérer une fois que les oreilles sont
stabilisées.
Pour réaliser cette figure, prenez la suspente de l’élévateur A’ des deux
côtés, le plus haut possible, et tirez vers l’extérieur et vers le bas. Vous
remarquerez que l’aile se plie en partant des extrémités. Pour rouvrir
la voile, lâchez les suspentes et elle s’ouvrira seule. Si ce n’est pas le
cas, freinez progressivement un côté puis l’autre. La réouverture est
recommandée de manière asymétrique pour ne pas compromettre
l’angle d’incidence, a fortiori si vous êtes près du sol ou en situation de
turbulences.
Attention au risque de décrochage !
Le fait d’aller chercher la suspente « 4a3 » pour faire les oreilles implique
que, sans le vouloir, vous êtes en train de jouer sur les freins. La même
chose se produit lorsque nous avons la suspente « 4a3 » en main et que
nous maintenons les oreilles ; à nouveau, nous sommes en train de jouer
sur les freins sans le vouloir. Cela génère une diminution de la vitesse, en
plus du fait que ladite manœuvre freine l’aile.
11
L’ICEPEAK 8 possède une voûte très prononcée, due à son design
dernière génération. Faire les oreilles implique donc une augmentation
plus importante de la résistance. Sur une voile très arquée, les oreilles
ne se replient pas sous l’intrados, elles « pendent » ; c’est de là que
vient la différence dans l’augmentation de la résistance, comparée aux
oreilles sur une voile avec une voûte moins prononcée.
L’ICEPEAK 8 est inspirée d’un design avec peu de ressort, ce qui est
bon pour le vol en général. Cependant, ce même amortissement peut
entraîner des problèmes pour reprendre sa vitesse normale de vol après
une augmentation élevée de l’angle d’incidence, ajoutée à la résistance
causée par les oreilles.
Ces particularités associées à des conditions thermiques turbulentes
peuvent donner lieu à un décrochage inattendu.
Solution : nous ne sommes pas en train de dire qu’il ne faut pas faire les
oreilles, mais nous vous indiquons comment prévenir ce phénomène
lié au design de la voile. Pour éviter un décrochage inattendu alors que
vous êtes en train de faire les oreilles, il suffit d’utiliser l’accélérateur
jusqu’à la moitié (50% est suffisant) afin d’augmenter la vitesse et
diminuer l’angle d’incidence. Ceci permettra de maintenir une vitesse
suffisante pour prévenir ce phénomène. Il est important de se souvenir
de ne pas manipuler les freins en faisant les oreilles, car cela augmente
le risque de décrochage.
5.2 TECHNIQUE DES 4C3
Bien que vous ayez la possibilité de réaliser les oreilles, sur les voiles
de dernière génération comme l’ICEPEAK 8, cette procédure crée
beaucoup de turbulences sur le bord de fuite. De plus, avec la longueur
de la corde et la courbe de la voile, les oreilles ont tendance à provoquer
un « flap », augmentant encore davantage la turbulence, et occasionnant
une perte importante de vitesse réclamant que le pilote rattrape la voile,
en utilisant l’accélérateur ou en sortant de la manoeuvre.
12
Cette technique de descente rapide fut créée et utilisée par les pilotes
de la Niviuk Team en 2009, alors qu’ils essayaient un prototype de
compétition avec lequel ils ne pouvaient pas réaliser les oreilles, à
cause de la nouvelle répartition des suspentes et de l’importance
de l’envergure. Avec les profils actuels, composés de deux ou trois
lignes de suspentes, cette impossibilité de réaliser les oreilles - ou le
risque que ça comporte de les réaliser - est une réalité qui préoccupe
beaucoup de pilotes qui veulent avoir sous la main une technique de
descente rapide contrôlée.
C’est pourquoi nous conseillons l’utilisation de la technique 4C3. Cette
technique accroît facilement le taux de descente sans provoquer
les problèmes cités ci-dessus et sans le risque d’occasionner un
décrochage, parce que cette figure se réaliser en maintenant toujours
une vitesse élevée.
COMMENT ?
Repérez la 4C3, ensuite réalisez le même mouvement que celui des
oreilles : « tirez » sur la suspente, jusqu’à ce que le stabilo recule. A ce
moment-là, la voile commencera à réduire sa vitesse, les extrémités de
la voile se dirigeront un peu vers l’arrière, ensuite la vitesse augmentera
légèrement jusqu’à se stabiliser et vous obtiendrez un taux de chute
de 5-6 m/s. Nous conseillons d’accélérer sans relâche chaque fois que
vous utilisez cette technique. Vous pouvez contrôler la direction en
tournant, comme si vous étiez en position oreilles. La première sensation
est celle d’une diminution du vent relatif et une légère inclinaison vers
la partie postérieure de la voile, comme si vous partiez en arrière. Pour
sortir de cette manœuvre, nous lâcherons les suspentes comme nous le
faisions avec les oreilles et nous attendrons la douce abattée de la voile
qui précèdera la stabilisation, avec un retour à un taux de chute normal.
Cette technique vous permet de descendre rapidement sans risquer
une cravate. Elle est très confortable et offre une grande facilité dans
les virages. Nous conseillons d’avoir recours à cette technique pour
la première fois dans des conditions calmes et en altitude. C’est une
nouvelle technique de descente rapide contrôlée et sûre, qui réclame
seulement un peu d’entraînement pour être exécutée en toute simplicité
et avec efficacité.
5.3 ELÉVATEURS B
5.5 LA DESCENTE DOUCE
En utilisant cette technique (il ne faut pas être pressé pour descendre),
vous vous maintiendrez dans une phase de vol normale, sans forcer ni
le matériel, ni le pilote que vous êtes. Il s’agit de localiser les zones d’air
descendantes et de tourner comme s’il s’agissait d’un thermique, avec la
claire intention de descendre.
Cette manœuvre n’est pas possible sur cette voile.
5.4 360 DEGRES
Voici une façon plus efficace pour perdre de la hauteur. Il faut savoir
que la voile va prendre pas mal de vitesse et de G. Ceux-ci peuvent
désorienter le pilote et même le rendre inconscient. C’est la raison
pour laquelle il est préférable d’apprendre cette manœuvre progressivement. De cette façon, vous allez apprendre à résister aux forces G et
à comprendre la manœuvre. Exercez-vous à cette manœuvre à grande
altitude.
Pour entrer dans la manœuvre, appuyez d’abord votre poids d’un côté
de la sellette et ensuite freinez du même côté. Vous pouvez régler
l’intensité du virage en freinant un peu à l’extérieur du virage. Un parapente à pleine vitesse peut descendre à -20 m/s, ce qui équivaut à 70
Km/h en vitesse verticale. Il se stabilise en spirale dès -15 m/s. C’est
la raison pour laquelle il faut se familiariser avec la manœuvre et savoir
comment effectuer les méthodes de sortie !
En cas de zones peu favorables à de saines distractions, nous vous
conseillons dans un premier temps de vous éloigner de celles-ci, puis de
chercher à descendre pour vous poser en sécurité.
6. METHODES SPECIALES DE VOL
6.1 TREUILLAGE
L’ICEPEAK 8 ne démontre pas de problèmes spéciaux au treuil. Seul du
personnel dûment formé et qualifié devrait utiliser le matériel de treuillage.
La voile doit être gonflée de la même façon qu’en vol normal.
Il est important de travailler sur un débattement très court en cas de
besoin de réalignement surtout en début de treuillage. La voile étant
soumise à un fort couple à cabrer, elle est très proche de sa vitesse de
décrochage, donc la correction à la commande doit se faire de façon très
douce pour ne pas augmenter trop fortement ce couple à cabrer.
Pour sortir de cette manœuvre, il faut progressivement relâcher le frein
intérieur du virage. En même temps, il faut freiner brièvement et appuyer le poids vers l’extérieur du virage. Cette action doit être dosée et
stoppée quand la voile commence à sortir du virage. L’effet secondaire
de cette action de sortie est un mouvement pendulaire et une abattée
latérale, dépendant de la façon dont la manœuvre a été menée.
6.2 VOL ACROBATIQUE
Exercez ces mouvements avec modération à grande altitude.
Le vol acro est la plus jeune discipline du vol libre. Comme vol acro, nous
Bien que l’ICEPEAK 8 ait été testée par des experts en acro dans des
situations extrêmes, elle N’A PAS été conçue pour le vol acrobatique et
nous recommandons DE NE PAS UTILISER CE TYPE DE VOILE pour ce
domaine d’activité.
13
considérons toute forme de vol différent d’un vol normal. Pour apprendre
à maîtriser les manœuvres acro, vous devriez prendre des cours audessus de l’eau, supervisée par un instructeur qualifié. Un vol acro vous
mène, vous et votre aile, vers des forces centrifuges qui peuvent atteindre
4 à 5g. Les matériaux s’usent plus vite qu’en vol normal. Si vous pratiquez
régulièrement des manœuvres extrêmes, nous vous conseillons de faire
réviser vos suspentes au moins une fois tous les 3 mois.
Si vous prenez bien soin de votre voile, elle sera performante.
Le tissu et les suspentes ne doivent pas être lavés. S’ils se salissent, vous
pouvez vous servir d’un linge humide et doux.
S’ils sont mouillés, séchez-les dans un endroit aéré et loin du soleil. S’ils
sont mouillés avec de l’eau salée, vous devrez d’abord les immerger dans
de l’eau douce pour éliminer le sel.
Le soleil endommage prématurément votre voile; une fois que vous avez
atterri, ne laissez pas votre voile au soleil, rangez-la dès que possible.
7. INSTRUCTIONS DE PLIAGE
Pour garantir la conservation de la voile et s’assurer qu’elle maintiendra
ses performances initiales plus longtemps, nous conseillons de stocker
l’équipement correctement en utilisant une méthode de pliage appropriée.
Souvenons-nous que le moindre composant de notre équipement de vol
réclame un soin adéquat afin d’assurer un rendement optimal.
L’ICEPEAK 8 est fournie de série avec le sac de pliage NKare Bag de
Niviuk. L’objectif du NKare Bag est de faciliter le processus de pliage ;
d’abord, en nous servant d’une plateforme sur laquelle nous réaliserons
toutes les actions de pliage, nous évitant ainsi d’abîmer la voile contre le
sol ; ensuite, en nous guidant aussi tout au long du processus de pliage.
Si vous utilisez votre matériel dans une zone sablonneuse, il est inévitable
que du sable rentre à l’intérieur de la voile. Videz alors le sable une fois
l’activité terminée.
Nous vous recommandons également, avant de procéder au pliage, de
retirer tous les restes de feuilles, de matière organique, d’insectes, etc.
8.2 STOCKAGE
Stockez votre voile dans un endroit frais, sec et loin des solvants, graisses
ou carburants.
Il n’est pas nécessaire de le comprimer pour obtenir un stockage correct.
Pour plus d’informations:
http://www.niviuk.com/accessories.asp?id=JNKQKNP4
Une fois l’ICEPEAK 8 rentrée dans le NKare, le sac à dos Kargo est prêt à
héberger tout l’équipement afin de le transporter et de le stocker dans les
meilleures conditions de conservation.
Un pliage correct est très important pour ne pas provoquer de
déformations sur le matériel durant le stockage. Les mauvaises positions
empireront avec le stockage.
Nous déconseillons de ranger votre matériel dans le coffre de la voiture
de manière permanente. Les températures à l’intérieur de la voiture
peuvent être très élevées et détériorer des parties du matériel sensibles à
la chaleur.
8. SOIN ET MAINTENANCE
Ne mettez pas du poids sur votre équipement.
8.1 MAINTENANCE
Si l’équipement est stocké avec de la matière organique à l’intérieur
14
(feuilles ou insectes), des réactions chimiques détérioreront le matériel de
manière irréversible durant le stockage.
8.3 REVISION ET CHECK-UP
Nous conseillons fermement que toutes les interventions sur la voile
soient assistées et réalisées par des professionnels.
Avant chaque vol, il vous faut réaliser un check-up préventif de tout
l’équipement.
Avec l’application de deux lignes de suspentes aux voiles de série, les
pilotes bénéficient des nombreuses améliorations permises par cette
technologie, mais son usage réclame un contrôle plus spécifique des
suspentes de l’aile.
Grâce à l’expérience acquise sur les profils à deux lignes de suspentes,
lors des saisons précédentes et au contrôle de notre équipe de I+D réalisé
sur les voiles du Team Abac, nous disposons de l’information nécessaire
pour pouvoir définir comment se comporte réellement le suspentage sur
ce type de profils. Avec ces contrôles, nous pouvons maintenir notre aile
avec les mêmes performances originales sur le long terme.
Le résultat sera différent sur chaque voile, en fonction des conditions
d’usage de chaque zone de vol, de la région climatique, de la
température, de l’humidité, du type de terrain, du poids total volant, etc.
C’est pourquoi il faudra s’accommoder des particularités, s’il y en a, afin
de maintenir des suspentes en parfait état. Ce travail sur les suspentes
doit être réalisé par un personnel qualifié. Il est important de ne pas
modifier des suspentes de l’aile de la même manière d’un pilote à l’autre,
car il est possible que ce ne soit pas nécessaire sur votre aile.
8.4 REPARATIONS
L’ICEPEAK 8 est fabriquée avec des suspentes sans gaine. Leur durabilité
s’inscrit dans les standards des suspentes de ce type. Leur résistance
tant sur le plan mécanique qu’aux UV fait partie des plus élevées pour ce
type de suspentes.
Cependant, une des obligations dérivées de l’usage de ces technologies
est la nécessité de maintenir la couture de notre ICEPEAK 8 à l’intérieur
des marges déterminées. Autrement dit, avec les deux lignes de
suspentes augmente l’exigence de stabilité sur les suspentes et, aussi
petite que soit la variation sur des suspentes, elle affecte de manière
directe les performances et le comportement.
Si la voile est endommagée, vous pouvez temporairement la réparer
en utilisant du ripstop que vous trouverez dans votre kit de réparation.
Ceci est valable si les coutures ne sont pas impliquées. Tout autre dégât
doit être réparé dans un atelier spécialisé par du personnel qualifié.
N’acceptez pas du travail fait à la maison.
8.5 CHANGEMENT DES SUSPENTES
Nous recommandons de réaliser un ajustement/contrôle des suspentes
après les 30 premières heures de vol environ. Ce contrôle des suspentes
doit être réalisé indépendamment des révisions périodiques qui devront
être effectuées toutes les 100 heures de vol ou tous les deux ans, selon la
première échéance atteinte.
L’utilisation de nouveaux matériaux « hautes performances » pour les
voiles de série est maintenant une réalité. L’avancée technologique faite
dans ces matériaux en termes de performance est une normalité dans
le domaine de notre sport. Malheureusement, il y a des responsabilités
qu’on ne peut se permettre d’oublier. La révision et le changement
des suspentes doit donc se faire plus fréquemment et certains pilotes
décident de le faire eux-mêmes sans passer par l’expérience d’un
professionnel.
Pourquoi est-ce nécessaire ?
NOUS RECOMMANDONS DE CONFIER CE TRAVAIL A UNE PERSONNE
15
AUTORISEE ET SPECIALISEE.
Si vous souhaitez quand même le faire par vous-même, ce guide peut
être utilisé pour éviter des erreurs. Avant d’enlever une suspente, nous
vérifions les points suivants :
•Que le plan de suspentage est correct
•Que dans le cône de suspentage, il y ait toutes les suspentes
nécessaires
•Vérifiez toutes les suspentes, une par une
•Placez la nouvelle suspente sans enlever l’étiquette d’identification
•Une fois celle-ci changée, vous devez comparer sa longueur totale à la
longueur théorique mise à disposition sur le site Niviuk
•Après le gonflage de contrôle de la voile, et seulement quand vous
êtes sûr que le changement est correct, vous pouvez enlevez l’étiquette
d’identification. PAS AVANT.
Niviuk ne pourra être tenu pour responsable à quelque niveau que ce soit
en cas d’erreurs de montage.
9.SECURITE ET RESPONSABILITE
Il faut se rendre compte que le parapente est considéré comme un sport
à risques, où la sécurité dépend de la personne qui le pratique. Un usage
fautif de l’équipement peut être la cause de blessures graves, même de
la mort du pilote. Les fabricants et les distributeurs ne peuvent être tenus
responsables pour les actions ou accidents résultant de la pratique de ce
sport.
Vous ne pouvez utiliser cet équipement si vous n’êtes pas entraîné. Ne
prenez pas de conseils auprès de quelqu’un qui n’est pas qualifié comme
instructeur de vol, et ne faites pas d’entraînement avec une personne non
compétente.
16
10. GUARANTEE
Cet équipement et tout ses composants sont garantis pendant 2 ans pour
toute faute de fabrication.
Cette garantie ne couvre pas l’usage fautif ou anormal des matériaux.
11. DONNÉES TECHNIQUES
11.2 INFORMATIONS TECHNIQUES: CIVL COMPETITON CLASS (CCC)
11.1 INFORMATIONS GENERALES
ICEPEAK 8
ALVÉOLES
À PLAT
22
24
26
ICEPEAK 8 CCC
NOMBRE
99
99
99
À PLAT
FERMÉS
14
14
CAISSONS
27
SUSPENTES
24
25,5
14
ENVERGURE
M
12,73
13,18
13,6
27
27
ALLONGEMENT
7,28
7,28
7,28
22,5
24
25,5
ENVERGURE
M
13,08
13,51
13,92
7,6
7,6
7,6
19,31
20,6
21,89
ENVERGURE
10,74
11,1
11,44
ALLONGEMENT
5,98
5,98
5,98
%
15
15
15
MAXIMUM
M
2,13
2,2
2,27
MINIMUM
M
0,48
0,5
0,51
MOYENNE
M
1,72
1,78
1,83
METRES TOTALES
M
220
227
235
HAUTEUR
M
8
8,26
8,52
230
230
230
SURFACE
M2
NOMBRE
ÉLÉVATEURS
26
22,5
M2
APLATISSEMENT
CORDE
24
M2
SURFACE
ALLONGEMENT
PROJETÉE
22
SURFACE
PRINCIPALES
6 + BRAKE
2/1/3+B
2/1/3+B
2/1/3+B
NOMBRE
3
A/A'/B
A/A'/B
A/A'/B
NO
NO
NO
AFFICHEURS
ACCELERATEUR
M/M
120
120
130
POIDS TOTAL
MINIMUM
KG
80
95
105
EN VOL
MAXIMUM
KG
100
115
125
KG
6
6,15
6,3
CCC
CCC
CCC
POIDS DE L'AILE
HOMOLOGATION
CORDE
BORD DE FUITE/2
CORDE A
M
2,17
2,25
2,32
CORDE B (RIB Nº21)
M
1,92
1,99
2,06
M
6,49
6,69
6,88
Canopy measurements referenced to points 7.1 and 7.5 in CIVL
Competiton Class (CCC), 2015 Edition,
Revision 3.5.
17
11.3 INFORMATIONS SUR LE SUSPENTAGE
ICEPEAK 8
CODE MATERIAL
DC
DC
16140
16330
12240
12470
12950
TNL
CODE CHARGE
040
060
70
145
115
200
405
280
DIAMETRE EN m/m
0,5
0,6
0,7
1
0,9
1,2
1,6
1,8
MATERIEL AME
Ø
DYNEEMA
DYNEEMA
VECTRAM
VECTRAM
VECTRAM
VECTRAM
VECTRAM
TECHNORA
MATERIEL GAINE
NON
NON
POLYESTER
POIDS METRIQUE G/M
TOTAL
0,19
0,24
0,39
0,77
0,56
1,17
2
2,7
CHARGE DE RUPTURE
MINIMUM
40
60
70
145
115
200
405
280
MAXIMUM
48
84
74
153
122
215
430
320
TEST EN
33
74
31
77,5
60,9
112,1
237,5
138,6
0,75
0,2
0,2
0,2
0,35
0,2
1
0,4
0,4
0,3
0,4
0,3
15 DAN EN %
1
0,7
0,4
0,4
0,5
0,4
20 DAN EN %
1,4
0,8
0,9
0,5
0,7
0,4
25 DAN EN %
1,75
0,9
1
0,6
0,9
0,5
2,75
1,5
1,6
1
1
0,9
75 DAN EN %
2
2
1,4
1,3
1,3
100 DAN EN %
2,4
3
1,7
1,7
1,7
125 DAN EN %
3
2,1
1,8
2
150 DAN EN %
3,6
2,4
1,9
2
175 DAN EN %
2,8
2
2,7
200 DAN EN %
3,2
2,4
2,8
RESISTANCE APRES
5.000 CICLOS
DE FLEXION
ALLONGEMENT A
5 DAN EN %
10 DAN EN %
30 DAN EN %
0,43
1,2
250 DAN EN %
ALLONGEMENT A LA CHARGE DE RUPTURE %
18
2,7
3,2
3,7
3,7
3,5
3,4
4,2
4
11.4 PLAN DU SUSPENTAGE
ICEPEAK 8 LINE PLAN
3a1
2a2
2a
1
2
3a
A4
2a3
2a4
A3
4a3
A2
A8
Stab
b7
b6
b8
a9
br12
c17
c18
c19
c20
c15
2c8
c16
d8
br11
BR
6
b3
br10
BR
br9
5
br8
4
3c
c14 c13
2c7
I
b1
4c1
2
3c
c12
d7
c11
3c
3
2c6
d6
br7
BR 4
BR II
b2
br6
c10
c8
c9
2c5
2c4
d5
c6
c7
c4
c5
d3
br4
br3
BR 3
2
c1
2c1
d1
d2
br2
BR
BR II
c2
c3
2c2
2c3
d4
br5
1
c21
a3
b4
3c
a13
c22
C1
C2
a14
a4
b5
4c3
a12
a1
a2
a5
4c2
a10
a11
A5
A6
A7
A10
a8
a6
a7
A1
3a3
A9
br1
BR 1
BR I
brmain
br5
.1
br6.1
NIVIUK GLIDERS & AIR GAMES S.L-Paraglider & Accessories
Zona industrial- C/Del Ter, 6 - nave D - 17165 La Cellera de Ter - Girona - Spain
Tel. +34 972 42 28 78 - Fax. +34 972 42 00 86 - info@niviuk.com - www.niviuk.com
19
11.5 DIMMENSION DU SUSPENTAGE 22
ICEPEAK 8
REF.
MAT.
A
a1
DC
a2
DC
a3
DC
a4
DC
a5
DC
a6
DC
a7
DC
a8
DC
a9
DC
a10
DC
a11
DC
a12
DC
a13
DC
a14
DC
20
KG
COLOR m/m
60
60
60
60
60
60
60
60
60
60
60
60
60
60
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
204
202
198
193
192
189
184
168
837
726
718
727
574
562
22
REF.
B
b1
b2
b3
b4
b5
b6
b7
b8
MAT.
KG
COLOR m/m
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
60
60
60
60
60
60
60
60
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
192
189
184
179
177
174
170
157
REF.
C
c1
c2
c3
c4
c5
c6
c7
c8
c9
c10
c11
c12
c13
c14
c15
c16
c17
c18
c19
c20
c21
c22
MAT.
KG
COLOR m/m
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
262
197
250
245
251
236
208
252
244
191
223
222
219
204
178
211
678
571
552
592
576
584
REF.
D
d1
d2
d3
d4
d5
d6
d7
d8
MAT.
KG
COLOR m/m
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
40
40
40
40
40
40
40
40
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
1.319
1.201
1.168
1.262
1.191
1.089
992
1.054
REF.
BRAKE
br1
br2
br3
br4
br5
br6
br7
br8
br9
br10
br11
br12
MAT.
KG
COLOR m/m
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
884
530
730
829
811
609
618
706
567
536
258
481
A1
A2
A3
A4
A5
A6
A7
A8
A9
A10
12240
12240
12240
12240
12240
12240
12240
12240
16140
16140
115
115
115
115
115
115
115
115
70
70
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
1.327
1.201
1.236
1.278
1.206
1.087
1.055
1.076
682
624
2c1
2c2
2c3
2c4
2c5
2c6
2c7
2c8
C1
C2
16140
16140
16140
16140
16140
16140
16140
16140
12100
16140
70
70
70
70
70
70
70
70
50
70
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
1.052
882
859
944
946
815
738
803
556
526
BR1
BR2
BR3
BR4
BR5
BR6
DC
DC
DC
DC
DC
DC
40
40
40
40
40
40
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
951
637
814
723
398
796
2a1
2a2
2a3
2a4
3a3
3a1
3a2
4a3
12470
12470
12470
12470
16330
12950
12950
16330
200
200
200
200
145
405
405
145
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
1.284
1.209
1.093
1.071
2.072
4.722
4.834
3.397
3c1
3c2
3c3
3c4
12240
12240
12240
12240
115
115
115
115
ORG
ORG
ORG
ORG
1.049
1.037
918
960
BRI
BRII
BRIII
brmain
DC
DC
DC
DC
60
40
40
60
WHT
WHT
WHT
WHT
3.604
1.731
2.101
1.561
4c1
4c2
4c3
Stab
12470
12470
12240
16140
200
200
115
70
ORG
ORG
ORG
ORG
5.228
5.253
5.756
2745
br5.1
12240 115
br6.1
TNL 280
Point at:
ORG
RED
1.543
1.510
1.310
11.6 DIMMENSION DU SUSPENTAGE 24
ICEPEAK 8
REF.
MAT.
A
a1
DC
a2
DC
a3
DC
a4
DC
a5
DC
a6
DC
a7
DC
a8
DC
a9
DC
a10
DC
a11
DC
a12
DC
a13
DC
a14
DC
KG
COLOR m/m
60
60
60
60
60
60
60
60
60
60
60
60
60
60
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
211
209
205
199
198
195
190
174
865
750
742
750
593
581
24
REF.
B
b1
b2
b3
b4
b5
b6
b7
b8
MAT.
KG
COLOR m/m
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
60
60
60
60
60
60
60
60
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
199
195
190
185
183
180
175
162
REF.
C
c1
c2
c3
c4
c5
c6
c7
c8
c9
c10
c11
c12
c13
c14
c15
c16
c17
c18
c19
c20
c21
c22
MAT.
KG
COLOR m/m
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
270
204
258
254
259
244
215
260
252
198
230
229
226
211
184
218
700
589
570
611
595
603
REF.
D
d1
d2
d3
d4
d5
d6
d7
d8
MAT.
KG
COLOR m/m
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
40
40
40
40
40
40
40
40
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
1.362
1.241
1.205
1.303
1.230
1.125
1.024
1.088
REF.
BRAKE
br1
br2
br3
br4
br5
br6
br7
br8
br9
br10
br11
br12
MAT.
KG
COLOR m/m
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
913
547
753
856
838
629
638
729
585
553
267
497
A1
A2
A3
A4
A5
A6
A7
A8
A9
A10
12240
12240
12240
12240
12240
12240
12240
12240
16140
16140
115
115
115
115
115
115
115
115
70
70
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
1.371
1.242
1.276
1.321
1.246
1.123
1.090
1.111
704
644
2c1
2c2
2c3
2c4
2c5
2c6
2c7
2c8
C1
C2
16140
16140
16140
16140
16140
16140
16140
16140
12100
16140
70
70
70
70
70
70
70
70
50
70
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
1.086
911
887
975
978
842
763
829
574
544
BR1
BR2
BR3
BR4
BR5
BR6
DC
DC
DC
DC
DC
DC
40
40
40
40
40
40
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
982
658
840
747
411
823
2a1
2a2
2a3
2a4
3a3
3a1
3a2
4a3
12470
12470
12470
12470
16330
12950
12950
16330
200
200
200
200
145
405
405
145
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
1.324
1.250
1.129
1.107
2.151
4.894
5.019
3.524
3c1
3c2
3c3
3c4
12240
12240
12240
12240
115
115
115
115
ORG
ORG
ORG
ORG
1.083
1.073
948
992
BRI
BRII
BRIII
brmain
DC
DC
DC
DC
60
40
40
60
WHT
WHT
WHT
WHT
3.722
1.787
2.171
1.615
4c1
4c2
4c3
Stab
12470
12470
12240
16140
200
200
115
70
ORG
ORG
ORG
ORG
5.416
5.446
5.966
2845
br5.1
12240 115
br6.1
TNL 280
Point at:
ORG
RED
1.655
1.510
1.310
21
11.7 DIMMENSION DU SUSPENTAGE 26
ICEPEAK 8
REF.
MAT.
A
a1
DC
a2
DC
a3
DC
a4
DC
a5
DC
a6
DC
a7
DC
a8
DC
a9
DC
a10
DC
a11
DC
a12
DC
a13
DC
a14
DC
22
KG
COLOR m/m
60
60
60
60
60
60
60
60
60
60
60
60
60
60
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
217
215
211
205
204
201
196
179
891
773
764
774
612
598
26
REF.
B
b1
b2
b3
b4
b5
b6
b7
b8
MAT.
KG
COLOR m/m
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
60
60
60
60
60
60
60
60
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
205
201
196
191
189
186
181
167
REF.
C
c1
c2
c3
c4
c5
c6
c7
c8
c9
c10
c11
c12
c13
c14
c15
c16
c17
c18
c19
c20
c21
c22
MAT.
KG
COLOR m/m
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
279
211
266
261
267
251
221
268
260
204
238
236
233
217
189
225
721
607
588
630
613
621
REF.
D
d1
d2
d3
d4
d5
d6
d7
d8
MAT.
KG
COLOR m/m
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
40
40
40
40
40
40
40
40
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
1.403
1.279
1.241
1.342
1.267
1.159
1.055
1.121
REF.
BRAKE
br1
br2
br3
br4
br5
br6
br7
br8
br9
br10
br11
br12
MAT.
KG
COLOR m/m
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
DC
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
40
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
941
565
776
883
864
649
658
752
603
571
275
512
A1
A2
A3
A4
A5
A6
A7
A8
A9
A10
12240
12240
12240
12240
12240
12240
12240
12240
16140
16140
115
115
115
115
115
115
115
115
70
70
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
1.413
1.281
1.315
1.362
1.285
1.158
1.123
1.146
726
664
2c1
2c2
2c3
2c4
2c5
2c6
2c7
2c8
C1
C2
16140
16140
16140
16140
16140
16140
16140
16140
12100
16140
70
70
70
70
70
70
70
70
50
70
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
1.119
940
913
1.006
1.007
868
786
855
592
560
BR1
BR2
BR3
BR4
BR5
BR6
DC
DC
DC
DC
DC
DC
40
40
40
40
40
40
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
WHT
1.011
680
865
771
423
848
2a1
2a2
2a3
2a4
3a3
3a1
3a2
4a3
12470
12470
12470
12470
16330
12950
12950
16330
200
200
200
200
145
405
405
145
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
ORG
1.364
1.290
1.163
1.142
2.227
5.060
5.193
3.642
3c1
3c2
3c3
3c4
12240
12240
12240
12240
115
115
115
115
ORG
ORG
ORG
ORG
1.115
1.107
977
1.023
BRI
BRII
BRIII
brmain
DC
DC
DC
DC
60
40
40
60
WHT
WHT
WHT
WHT
3.835
1.841
2.239
1.667
4c1
4c2
4c3
Stab
12470
12470
12240
16140
200
200
115
70
ORG
ORG
ORG
ORG
5.598
5.632
6.168
2942
br5.1
12240 115
br6.1
TNL 280
Point at:
ORG
RED
1.728
1.500
1.300
11.8 PLAN DES LIGNES DE PLIAGE
23
ICEPEAK 8 22
24
ICEPEAK 8 24
NOM
LONGUEUR
MATERIEL
COULEUR
NOM
LONGUEUR
MATERIEL
COULEUR
F1
1552
TNL 80
ROUGE
F1
1603
TNL 80
ROUGE
F2
1426
TNL 80
ROUGE
F2
1473
TNL 80
ROUGE
F3
1457
TNL 80
ROUGE
F3
1504
TNL 80
ROUGE
F4
1486
TNL 80
ROUGE
F4
1535
TNL 80
ROUGE
F5
1419
TNL 80
ROUGE
F5
1466
TNL 80
ROUGE
F6
1294
TNL 80
ROUGE
F6
1337
TNL 80
ROUGE
F7
1264
TNL 80
ROUGE
F7
1306
TNL 80
ROUGE
F8
1257
TNL 80
ROUGE
F8
1298
TNL 80
ROUGE
F9
609
TNL 80
ROUGE
F9
629
TNL 80
ROUGE
F10
499
TNL 80
ROUGE
F10
516
TNL 80
ROUGE
F11
843
TNL 80
ROUGE
F11
870
TNL 80
ROUGE
F12
803
TNL 80
ROUGE
F12
829
TNL 80
ROUGE
F13
894
TNL 80
ROUGE
F13
923
TNL 80
ROUGE
2F1
1411
TNL 80
ROUGE
2F1
1456
TNL 80
ROUGE
2F2
1333
TNL 80
ROUGE
2F2
1379
TNL 80
ROUGE
2F3
1212
TNL 80
ROUGE
2F3
1251
TNL 80
ROUGE
2F4
1173
TNL 80
ROUGE
2F4
1212
TNL 80
ROUGE
2F5
1132
TNL 80
ROUGE
2F5
1169
TNL 80
ROUGE
2F6
700
TNL 80
ROUGE
2F6
723
TNL 80
ROUGE
3FI
4701
TNL 80
ROUGE
3FI
4872
TNL 80
ROUGE
3FII
4812
TNL 80
ROUGE
3FII
4990
TNL 80
ROUGE
3FIII
5333
TNL 80
ROUGE
3FIII
5529
TNL 80
ROUGE
ICEPEAK 8 26
NOM
LONGUEUR
MATERIEL
COULEUR
F1
1652
TNL 80
ROUGE
F2
1520
TNL 80
ROUGE
F3
1550
TNL 80
ROUGE
F4
1583
TNL 80
ROUGE
F5
1511
TNL 80
ROUGE
F6
1378
TNL 80
ROUGE
F7
1346
TNL 80
ROUGE
F8
1338
TNL 80
ROUGE
F9
648
TNL 80
ROUGE
F10
532
TNL 80
ROUGE
F11
897
TNL 80
ROUGE
F12
855
TNL 80
ROUGE
F13
951
TNL 80
ROUGE
2F1
1500
TNL 80
ROUGE
2F2
1422
TNL 80
ROUGE
2F3
1289
TNL 80
ROUGE
2F4
1250
TNL 80
ROUGE
2F5
1205
TNL 80
ROUGE
2F6
746
TNL 80
ROUGE
3FI
5037
TNL 80
ROUGE
3FII
5163
TNL 80
ROUGE
3FIII
5719
TNL 80
ROUGE
S’il vous plaît, veuillez prendre contact avec Niviuk pour de plus amples
informations sur les lignes de pliage. Elles seront servies uniquement sur
commandes spéciales.
25
11.9 LONGUEUR TOTALE
ICEPEAK 8 22
ICEPEAK 8 24
LONGUEURS TOTALES+ÉLÉVATEURS+MAILLON m/m
26
LONGUEURS TOTALES+ÉLÉVATEURS+MAILLON m/m
A
B
C
D
br+handle
A
1
8.059
8.047
8.094
8.100
8.373
B
C
D
br+handle
1
8.321
8.309
8.360
8.366
2
7.931
7.917
8.030
7.982
8.661
8.018
2
8.190
8.176
8.294
8.245
3
7.887
7.873
7.913
8.296
7.937
7.904
3
8.146
8.132
8.173
8.199
4
7.923
7.909
8.178
7.908
8.030
8.003
4
8.185
8.171
8.169
8.297
5
7.847
8.281
7.837
7.879
7.866
7.850
5
8.113
8.098
8.140
8.129
6
8.124
7.725
7.715
7.864
7.764
7.648
6
7.987
7.972
8.124
8.024
7.916
7
7.667
7.657
7.921
7.709
7.567
7
7.927
7.912
8.184
7.967
7.833
8
7.672
7.666
7.964
7.771
7.654
8
7.933
7.921
8.230
8.031
7.924
9
7.509
7.866
7.560
9
7.764
8.129
7.827
10
7.398
7.812
7.529
10
7.649
8.074
7.796
11
7.332
7.713
7.650
11
7.581
7.972
7.921
12
7.341
7.712
7.873
12
7.590
7.970
8.151
13
7.237
7.675
13
7.482
7.932
14
7.224
7.469
7.917
7.660
14
15
7.698
15
7.956
16
7.731
16
7.991
17
7.494
17
7.745
18
7.387
18
7.634
19
7.339
19
7.584
20
7.379
20
7.625
21
7.244
21
7.483
22
7.252
22
7.491
ICEPEAK 8 26
LONGUEURS TOTALES+ÉLÉVATEURS+MAILLON m/m
A
B
C
D
br+handle
1
8.580
8.567
8.618
8.623
8.896
2
8.446
8.431
8.550
8.500
8.520
3
8.401
8.387
8.426
8.453
8.399
4
8.442
8.428
8.422
8.555
8.506
5
8.369
8.354
8.393
8.383
8.345
6
8.240
8.224
8.377
8.275
8.131
7
8.178
8.163
8.439
8.217
8.045
8
8.184
8.172
8.486
8.283
8.140
9
8.012
8.383
8.041
10
7.893
8.327
8.009
11
7.823
8.222
8.138
12
7.832
8.220
8.376
13
7.721
8.181
14
7.707
8.165
15
8.206
16
8.242
17
7.989
18
7.875
19
7.823
20
7.865
21
7.722
22
7.730
27
11.10 PLAN DES ELEVATEURS
ICEPEAK 8 22
LONGUEURS DES ÉLÉVATEURS + MAILLON m/m
A
A’
B
522
521
522
NEUTRE
402
461
522
ACCÉLÉRÉE
120
60
0
PARCOURS
ICEPEAK 8 24
LONGUEURS DES ÉLÉVATEURS + MAILLON m/m
A
A’
B
521
520
523
NEUTRE
401
460
523
ACCÉLÉRÉE
120
60
0
PARCOURS
ICEPEAK 8 26
LONGUEURS DES ÉLÉVATEURS + MAILLON m/m
28
A
A’
B
525
525
525
NEUTRE
395
460
525
ACCÉLÉRÉE
130
65
0
PARCOURS
11.11 POINTS D’ATTACHE
29
11.12 BANDES DE TENSION
30
11.13 RAIDISSEURS
31
11.14 DIAGONALES
32
11.15 ENTRÉES D’AIR
33
12. HOMOLOGATION
ICEPEAK 8 22
34
ICEPEAK 8 24
ICEPEAK 8 26
35
The importance of small details
niviuk.com
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising