Support de cours

Support de cours
LE
TABLEUR
Support de cours
Version: 9.2007
manuel élaboré par
Jean-Marie Ottelé, LTECG
e-mail : jean-marie.ottele@education.lu
Le tableur
- page 2 -
© jmo 9.2007
Le tableur
I. L’introduction
Ce support de cours ne se voit pas comme un manuel d’utilisation pur et simple d’un tableur
précis, mais fournit une approche plus générale des concepts principaux d’un tableur. Les
illustrations, les copies d’écrans et les fenêtres présentés le sont à titre d’illustration et
peuvent changer d’un logiciel à l’autre ou même d’une version à l’autre. Les concepts euxmêmes sont vus en pratique par l’application d’un logiciel précis. Le support de cours doit
être complété pour le logiciel et la version étudié.
Ce support de cours contient des exemples et des copies d’écran utilisant des noms de
personnages, d’entreprises, de marques ou de produits. Les noms sont fictifs et toute
ressemblance avec des personnes, des entreprises, des marques ou des produits réelles serait
pure coïncidence.
- page 3 -
© jmo 9.2007
Le tableur
Les logiciels (software)
1. La définition
Ce n'est que par les logiciels que le matériel (e: hardware) devient exploitable. Pour
communiquer avec l'ordinateur, il faut disposer d'un certain nombre de logiciels. Le
"software" ou logiciel désigne le savoir-faire indispensable pour se servir de l'ordinateur, la
"matière grise" c'est-à-dire les programmes de travail, les langages de programmation utilisés,
les instructions...
Le logiciel de base est l’ensemble de programmes destinés à permettre le fonctionnement et à
faciliter l'exploitation d'un ordinateur.
Le logiciel d’application est l’ensemble des programmes nécessaires à la résolution d’un
problème donné.
2. Les types de logiciels d’application
2.1. Les logiciels “prêt-à-porter”
Les logiciels standard (progiciels) sont réalisés à des centaines ou des milliers d'exemplaires
(selon le succès). Il s'agit de “prêt-à-porter” qui est adapté aux besoins du plus grand nombre
d'utilisateurs.
2.2. Les logiciels “sur mesure”
Le logiciel “sur mesure” est un logiciel réalisé pour les seul et uniques besoins d'une
entreprise déterminée.
3. Le numéro de version des logiciels
Tout le monde sait que l’informatique est en pleine évolution. Les ordinateurs deviennent de
plus en plus performants. Les logiciels doivent être adaptés pour rester opérationnels sur ces
nouvelles machines. Mais aussi les logiciels eux-mêmes connaissent des améliorations
permanentes. Ceci nécessite les mises à jour régulières des logiciels pour tirer profit de cette
évolution.
Ainsi il est important de connaître le numéro de version signalant à l’utilisateur la version du
logiciel, p. ex. DOS 1.0; DOS 6.0; Word 6.0; Word 97, Word 2000, Word 2003,
Windows 3.1; Windows 2000, Windows XP, OS 9; OS X, Excel 5.0, Excel 97, Excel 2000,
Excel 2003, etc.
On peut se faire visualiser ce numéro de version du logiciel en :
.................................................………………………………………………….
- page 4 -
© jmo 9.2007
Le tableur
II. Le tableur
p. ex.
OpenOffice Calc, Excel de MicroSoft, 1-2-3 de Lotus, SuperCalc de Computer
Associates, Multiplan de MicroSoft, Quattro de Borland, ViewSheet de Acorn,
Improve de Lotus, Resolve de Claris, FullImpact de Ashton Tate, VisiCalc de
VisiCorp
1. Les principes de base
Un tableur (e: spreadsheet; d: Tabellenkalkulation) permet de faire des calculs financiers ou
scientifiques de manière très aisée. Le roi des logiciels, hier, calculait sans trop réfléchir.
Aujourd’hui, il calcule toujours mais avec subtilité, se fait typographe, permet de représenter
graphiquement les données numériques (camemberts, diagrammes, ...) et bien d’autres
choses.
Avec un tableur, on peut faire les mêmes choses qu'avec une feuille de papier et une
calculatrice, seulement d'une manière beaucoup plus confortable et plus rapide.
Un tableur doit permettre de:
- saisir par clavier (eingeben) ou charger de disquette,
- éditer (bearbeiten) et formater
- calculer avec
- représenter graphiquement
- enregistrer sur disquette
- imprimer sur papier (ausdrucken)
⎫⎪
⎬ des données numériques
⎪⎭
Un tableur utilise une feuille de calcul (d: Arbeitsblatt; e: worksheet) sur laquelle on peut
calculer, trier, évaluer, etc.
La feuille de calcul est une table qui se compose d'un grand nombre de cellules (champs). Ces
cellules sont disposées horizontalement en lignes et verticalement en colonnes.
Feuille de calcul
A
B
C
D
E
F
G
1
2
3
4
Page d'écran
5
6
7
8
100
300
Total:
400
9
10
11
Un tableur utilise en fait une feuille de travail, qu'on peut s'imaginer comme une immense
feuille de papier, qui est tellement grande, que seulement une petite partie est visible à la fois.
L'écran est comme une fenêtre posée sur cette feuille et l'on peut déplacer cette fenêtre à l'aide
de certaines touches spéciales.
- page 5 -
© jmo 9.2007
Le tableur
Les colonnes (d: Spalten; e: column) sont appelées, p. ex.: ...................................
Les lignes (d: Zeilen; e: row) sont numérotées, p. ex.: ............................................
Une cellule est référencée par ses coordonnées (son adresse), c.-à-d. par l'intersection de la
colonne et de la ligne,
p. ex.: ..............................................
2. L’entrée de données
La situation de départ d'un tableur est une feuille de calcul vide. La construction d’un tableau
débute par la saisie manuelle par clavier ou bien par une récupération des données provenant
d’autres fichiers.
2.1. L’entrée par clavier
Si les données ne se trouvent pas encore sur un support informatique, l’entrée se fait à l’aide
du clavier. On pointe la cellule, on entre les données et on valide avec .......................
Entrer les données dans une sélection (continue /
discontinue) de cellules
Entrer plusieurs données répétitives d’un seul
coup
Les cellules peuvent contenir trois types de données:
- cellules texte, contenant tout type de caractères possibles. Elles sont utilisées pour fournir
des explications, du commentaire, des entêtes, etc. Ces cellules peuvent être triées
alphabétiquement, mais ne peuvent jamais servir à des fins de calcul. Exemples:
......................
- cellules valeur, contenant uniquement des nombres, c.-à-d. des valeurs numériques avec
lesquelles on peut calculer. Exemples: ....................................................
Les nombres sont entrés sans le séparateur des milliers "."!
- cellules formule, contenant des formules de calcul. Une cellule contenant une formule
n'affiche pas à l'écran cette formule entrée, mais le résultat numérique. Si le contenu des
cellules dont ce résultat dépend est changé, alors le résultat sera recalculé
automatiquement si désiré.
Une formule commence avec ...................... Exemples: ................................................
- page 6 -
© jmo 9.2007
Le tableur
Remarque:
L’alignement par défaut des données dans les cellules dépend du type des données:
texte:
bonjour
aligné à gauche
nombres:
1234
aligné à droite
résultat d’une formule:
10000
aligné à droite
Entrez les données suivantes:
A
10
-6
Moien
10,5
10.5
10.000
10 000
10,000
10000
22/1/98
1/22/98
A1+A2
=A1+A2
1+4
=10+2
012
012/123456-7
'012
100 euro
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
Valeur affichée
Type de donnée
Exercice 1
A
1
2
3
4
5
6
7
8
9
informatique
math gén
économie
français
somme
moyenne
minimum
maximum
B
1 trimestre
55
34
56
23
168
42
23
56
C
D
E
2
3 trimestre moyenne annuelle
trimestre
22
11
29,3333333
45
34
37,6666667
34
46
45,3333333
25
37
28,3333333
126
128
31,5
32
22
11
45
46
1. Sélectionnez avec des couleurs différentes les cellules contenant du texte, des nombres
et des formules/résultats.
2. Entrez les données des cellules contenant le texte et les nombres, puis insérez les
formules pour calculer les résultats.
- page 7 -
© jmo 9.2007
Le tableur
2.2. L’importation de données
L’importation des données d’autres applications récupère les données provenant d’un
traitement de texte, d’une base de données ou même d’un autre tableur dans un document du
tableur, sans les devoir rentrer par clavier. L’importation de données correctes provenant
d’une autre application élimine ainsi la source de beaucoup d’erreurs de frappe, c’est autant
de gagné en temps et en calme. Les tableurs sont capables de lire plusieurs formats de fichier.
(voir aussi le chapitre: La gestion des fichiers)
3. Configuration de l’environnement de
travail
3.1. Configuration des options d’affichage
La barre des états (e: statuts bar). On la visualise à l’aide de ....................................................
La
barre de formule (e:
..............................................
formula
bar).
On
la
visualise
à
l’aide
de
Afficher les formules
Effacer le quadrillage des lignes-colonnes
Afficher le Nº de ligne et de colonne
Afficher les valeurs zéro
Afficher les symboles du plan
Sauts de page automatiques
3.2. Choix de l’affichage des numéros de lignes et de
colonnes
Choisir entre A1
et L1C1
- page 8 -
© jmo 9.2007
Le tableur
3.3. Les barres des outils
Une barre des outils (e: toolbar) contient de petites icônes représentant chaque fois une
opération précise. En cliquant sur une telle icône on exécute une opération sans devoir passer
par les menus.
On la visualise à l’aide de
............................................................
On l’enlève à l’aide de
............................................................
On la déplace à l’aide de
............................................................
Les barres d’outils peuvent être affichées comme des barres d’outils flottantes ou fixes le long
des bords de la fenêtre de l’application.
On change entre l’état flottant et fixe d’une barre d’outils à l’aide de: ......................................
On peut personnaliser une barre d’outils à l’aide de: ......................................
Sur une barre des outils sont regroupés toutes les opérations d’une certaine catégorie.
Quelques exemples:
- la barre des outils Standard:
-
la barre des outils Graphique:
-
la barre des outils Format:
3.4. Les valeurs affichées et les valeurs stockées
Le nombre d'une cellule est affiché au format numérique de la cellule et peut être différent au
nombre stocké. Par exemple, si une cellule est formatée pour afficher uniquement 2 positions
décimales et qu'on entre 26,007 dans cette cellule, le tableur affiche ............
Pour effectuer des calculs, le tableur utilise le nombre stocké, quel que soit celui affiché à
l'écran.
Si on souhaite que le tableur effectue des calculs en se basant uniquement sur les valeurs
affichées,
il faut choisir dans le menu
......................................
la commande
......................................
et activer
......................................
Les constantes sont alors définitivement remplacées par les valeurs affichées correspondantes.
- page 9 -
© jmo 9.2007
Le tableur
3.5. Définir le format des nombres, de la date et de
l'heure
définir le format
des nombres
Définir:
-
le séparateur des décimales: 12,5 ou 12.5
le séparateurs des milliers: 10.000; 10,000 ou 10 000
le symbole de la monnaie: F, Flux, Fr, €, £ ou $
l’emplacement du symbole de la monnaie avant ou après le
nombre
- la mesure: pouces ou système métrique
- l’ordre de tri: plusieurs pays possèdent des caractères spéciaux et
utilisent un ordre de tri différent.
définir
le
format de la
date et horaire
Définir le format de la date:
Définir le format horaire:
MM.JJ.AAAA ou JJ.MM.AAAA
13:45 ou 1:45 PM
- page 10 -
© jmo 9.2007
Le tableur
4. La gestion des fenêtres de document
On peut avoir simultanément plusieurs documents
de texte ouverts. Chaque document est alors
visualisé dans une autre fenêtre. Ceci est surtout
intéressant lorsqu’on veut créer un nouveau
document à partir de documents existants.
On peut faire les opérations suivantes:
- ouvrir une fenêtre:
..........................................................................
- fermer une fenêtre:
..........................................................................
- déplacer une fenêtre:
..........................................................................
- maximiser une fenêtre:
..........................................................................
- restaurer une fenêtre:
..........................................................................
- réduire / minimiser une fenêtre:
..........................................................................
- changer la taille:
..........................................................................
Comme les fenêtres inactives peuvent être cachées partiellement ou même entièrement
par la fenêtre active on peut activer une autre fenêtre en choisissant:
...............................................................................
La fenêtre d’un document peut en plus être
divisée en deux, permettant ainsi de comparer
deux passages se trouvant à des endroits
différents dans un même document.
Diviser une fenêtre en deux parties:
..........................................................................
Annuler la division en deux parties:
..........................................................................
- page 11 -
© jmo 9.2007
Le tableur
5. La mise en forme sur le contenu; édition
Une fois le squelette de la feuille établi, on est amené à le compléter. Ceci se fait à l’aide des
fonctions de mise en forme sur le contenu (édition):
Éditer (Modifier) une formule
Les outils pour couper, copier et coller
Bouton
Commande
couper (e: cut)
copier (e: copy)
coller (e: paste)
Raccourci clavier
On retrouve ces outils aussi dans le menu: ................................................................
Copier des cellules
Déplacer des cellules
Supprimer la valeur d’une cellule
Supprimer une formule en
conservant la valeur de la cellule
Supprimer des colonnes/lignes
Supprimer des cellules
Insérer des colonnes/lignes
Insérer des cellules
Remarque:
Les lignes et les colonnes sont insérées avant la ligne ou colonne pointée.
- page 12 -
© jmo 9.2007
Le tableur
A
1
B
2
C
3
↔
A
1
B
C
2
3
Copier en transposition
Recopier à gauche
Recopier à droite
Recopier vers le haut
Recopier vers le bas
On peut se déplacer dans la feuille de calcul à l’aide des combinaisons de touches vues lors de
l’étude du traitement de texte. En plus on a la possibilité de placer le pointeur sur une cellule
en indiquant ses coordonnées: ..................................
Annuler des commandes (e: undo; d: rückgängig
machen)
Pour annuler les dernières commandes, on choisit:...................................... Le
tableur garde trace des modifications générales et des changements de mise en
forme qu’on apporte à un document. Cette commande permet d’annuler les
dernières manipulations.
Rétablir des commandes (e: redo; d: wiederherstellen)
Pour
rétablir
les
dernières
manipulations
annulées,
on
choisit:...................................... Cette commande permet de rétablir les dernières
manipulations annulées.
Répéter des commandes (e: repeat; d: wiederholen)
Pour répéter les dernières manipulations, on choisit:......................................
Cette commande permet de répéter la dernière manipulations.
- page 13 -
© jmo 9.2007
Le tableur
Trier des cellules (e: sort)
La fonction de tri permet de classer les données d’une liste dans un ordre
alphabétique, numérique ou chronologique.
L’ordre de tri
L’ordre de tri correspond à la manière dont on souhaite organiser les données.
On peut trier une liste en ordre croissant (e: ascending) ou décroissant (e:
descending). Si on utilise un ordre croissant, le texte est classé de A à Z, les
nombres sont classés de 0 à 9 et les dates de la plus ancienne à la plus récente. Si
on utilise par contre un ordre décroissant, le texte est classé de Z à A, les
nombres sont classés de 9 à 0 et les dates de la plus récente à la plus ancienne.
La clé de tri
Nom
Schmit
Muller
Schmit
Dupont
Prénom
Tom
Carine
Pol
Lisa
Localité
Ettelbruck
Luxembourg
Mersch
Esch/Alzette
Nom
Dupont
Muller
Schmit
Schmit
Prénom
Lisa
Carine
Tom
Pol
Localité
Esch/Alzette
Luxembourg
Ettelbruck
Mersch
Nom
Dupont
Muller
Schmit
Schmit
Prénom
Lisa
Carine
Pol
Tom
Localité
Esch/Alzette
Luxembourg
Mersch
Ettelbruck
La clé (e: key) de tri définit la colonne sur laquelle
on désire trier les lignes sélectionnées. Dans
l’exemple ci-contre il s’agit de la colonne
contenant le nom.
Les lignes contenant des éléments en double dans
la colonne correspondante à la zone 1ère clé sont
regroupées dans la liste triée selon leur ordre
d’apparition.
Si on souhaite trier ces lignes, on peut spécifier
une autre colonne comme référence de tri dans la
zone 2e clé.
Une même opération de tri peut prendre en compte jusqu’à ...... colonnes différentes.
Pour trier des cellules il faut suivre les étapes suivantes:
1. sélectionner toutes les cellules, lignes ou colonnes qui sont à trier
2. sélectionner la commande de tri à l’aide de: .......................................
3. préciser si on désire trier des lignes ou des colonnes
4. définir la 1ère clé de tri et l’ordre de tri
5. définir éventuellement une 2e clé ou même 3e clé de tri et les ordres de tri correspondants
Pour trier sur plus de critères, il faut commencer par trier sur les derniers critères.
- page 14 -
© jmo 9.2007
Le tableur
6. Le calcul
La fonction principale d'un tableur est d’effectuer des calculs à partir des données numériques
qui lui ont été fournies.
6.1. Les formules
Une formule combine des valeurs en utilisant des signes de calcul pour produire une nouvelle
valeur à partir des valeurs existantes. Une formule peut comprendre le nom ou l'adresse d'une
ou de plusieurs cellules, des constantes, etc.
Opérateurs arithmétiques:
- parenthèses
- exposant
- négation
- multiplication
- addition
......
......
......
......
......
- division
- soustraction
......
......
opérateurs arithmétiques sont énumérés suivant l'ordre de priorité,
" Les
c.-à-d. l’ordre dans lequel le tableur exécute les opérations dans une formule!
Exercices:
4000 + 30 ⋅360 = ? ...............
................................................................
2 + 3⋅ 2 − 3 = ?
...............
................................................................
2 + 10
=?
5
...............
................................................................
3+ 4⋅2
=?
7+2
...............
................................................................
...............
................................................................
8
...............
................................................................
2=?
...............
................................................................
8 =?
...............
................................................................
...............
................................................................
...............
................................................................
4000 +
2 =?
3
350
=?
5
- page 15 -
© jmo 9.2007
Le tableur
6.2. Les fonctions
Il s’agit d’opérateurs utilisables dans les formules désignés par un nom plutôt que par un
symbole. Après le nom de la fonction on met entre parenthèse les adresses des cellules sur
lesquelles la fonction se réfère.
En tout, il existe un bon nombre de fonctions intégrées, comme par exemple des tests, des
fonctions mathématiques (exposant, entier, logarithme, modulo (reste), pi, sinus, tangente...),
des fonctions statistiques (moyenne, minimum, maximum, écart type, variance...) etc.
Liste de quelques fonctions:
la somme
la moyenne
le maximum
le minimum
la valeur absolue
le modulo (le reste)
p.ex. CCP : 75882-28
le signe
Exemple
1; 2; 3; 4; 9
1; 2; 3; 4; 9
1; 2; 3; 4; 9
1; 2; 3; 4; 9
-2
2
Résultat
Nom de la fonction
10
0
-10
le logarithme
l’écart type
la variance
l'annuité
Déterminant d'une matrice
Rang d'un nombre
Compter les cellules non
vides
Compter les cellules vides
Compter les nombres
Compter les cellules vérifiant
une condition
Calculer la somme de cellules
vérifiant une condition
- page 16 -
© jmo 9.2007
Le tableur
Arrondir des nombres
entier
arrondi
arrondi vers
le haut
arrondi vers
le bas
Nom de la fonction
29,9
29,5
29,1
-29,9
-29,5
-29,1
25,54→25,50
1234→1000
1500→2000
12.345→12.000
12.345.678→12.000.000
12.345.678→12.500.000
Remarque: Il ne faut pas arrondir des résultats intermédiaires à l’aide
de formatage !
Opérateurs de comparaison:
- égal (=)
......
- supérieur (>)
......
- supérieur ou égal à (≥) ......
- différent de (≠)
......
- inférieur (<)
......
- inférieur ou égal à (≤) ......
La fonction logique: si <condition> alors ... sinon ....
Renvoie une valeur si le résultat d'une condition spécifiée est VRAI, et une autre valeur si le
résultat est FAUX.
Exemples:
1
2
3
4
5
A
Note
30
29
F
M
B
C
Résultat:
Note suffisante
Note insuffisante
Madame
Monsieur
- page 17 -
D
Formule:
© jmo 9.2007
Le tableur
Opérateurs / fonctions logiques:
Les opérateurs/fonctions logiques permettent de créer des conditions composées ou
permettent la négation d'une condition.
ET / AND
…………..
Renvoie VRAI si tous les arguments sont VRAI, renvoie FAUX si un seul ou plusieurs des
arguments sont faux.
Si la note 1 et la note 2 sont supérieures à 10, alors afficher « bien »
A
B
C
D
Note 1 Note 2
Résultat:
Formule:
5
6
13
6
7
11
15
11
OU / OR
…………..
Renvoie VRAI si un argument est VRAI, renvoie FAUX si tous les arguments sont faux.
Si la note 1 ou la note 2 est supérieure à 10, alors afficher « suffisant »
A
B
C
D
Note 1 Note 2
Résultat:
Formule:
5
6
13
6
7
11
15
11
NON / NOT …………..
Inverse la valeur logique de l'argument: revoie FAUX pour un argument VRAI et VRAI pour
un argument FAUX.
Si la note 1 n’est pas supérieure à 10, alors afficher « insuffisant »
A
B
C
D
Note 1
Résultat:
Formule:
5
13
7
15
- page 18 -
© jmo 9.2007
Le tableur
Opérateurs / fonctions sur texte:
Fusionner (concaténer) deux chaînes de
caractères
Renvoyer un certain nombre de caractères
à partir de la gauche de la chaîne
Renvoyer un certain nombre de caractères
à partir de la droite de la chaîne
Renvoyer un certain nombre de caractères
à partir du milieu de la chaîne
Compter le nombre de caractères d’une
chaîne de caractères
Convertir une chaîne de caractères en
majuscules
Convertir une chaîne de caractères en
minuscules
Exemples :
A
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
B
Bon
jour
Dupont
Lina
Luxembourg
Luxembourg
Luxembourg
Luxembourg
Luxembourg
LUXEMBOURG
Luxembourg
19800420123
19800420123
19800420123
19800420123
L
2112
C
Résultat :
Bonjour
Dupont Lina
Lux
embo
bourg
LUXEMBOURG
luxembourg
Luxembourg
10
1980
04
20
123
L-2112
- page 19 -
D
Formule :
© jmo 9.2007
Le tableur
La recherche dans un tableau
La fonction ........................... cherche une valeur donnée dans la colonne située à l'extrême
gauche d'un tableau et renvoie une valeur dans la même ligne d'une colonne spécifiée.
Syntaxe:
RECHERCHEV(valeur_cherchée;tableau;no_index_col;valeur_proche)
valeur_cherchée
est la valeur à trouver dans la première colonne de la matrice. L'argument
valeur_cherchée peut être une valeur, une référence ou une chaîne de
texte.
Tableau
est la table de données dans laquelle est exécutée la recherche de la
valeur. Utilisez une référence à une plage ou un nom de plage, par
exemple Base de données ou Liste.
no_index_col
est le numéro de la colonne de l'argument tableau dont la valeur
correspondante doit être renvoyée.
valeur_proche
représente une valeur logique indiquant si vous souhaitez que la fonction
RECHERCHEV recherche une valeur exacte ou voisine de celle que
vous avez spécifiée.
- Si valeur_proche est VRAI ou omis, une donnée proche est renvoyée.
Les valeurs de la première colonne de l'argument Tableau doivent être
placées en ordre croissant. En d'autres termes, si aucune valeur exacte
n'est trouvée, la valeur immédiatement inférieure à valeur_cherchée est
renvoyée.
- Si valeur_proche est FAUX, la fonction RECHERCHEV renvoie
exactement la valeur recherchée. Les éléments de la table ne doivent pas
nécessairement être classés. Si aucune valeur ne correspond, la valeur
d'erreur #N/A est renvoyée.
Remarques
•
•
•
•
•
On peut placer les valeurs en ordre croissant en choisissant dans le menu Données la
commande Trier et en sélectionnant l'option « Croissant ».
La fonction ne fait pas de distinction entre les majuscules et les minuscules.
Si la fonction RECHERCHEV ne peut trouver l'argument valeur_cherchée et si
valeur_proche est VRAI, elle utilise la plus grande valeur qui est inférieure ou égale à
l'argument valeur_cherchée.
Si la valeur de l'argument valeur_cherchée est inférieure à la plus petite valeur
contenue dans la première colonne de l'argument table_matrice, la fonction
RECHERCHEV renvoie la valeur d'erreur #N/A.
Si la fonction RECHERCHEV ne peut trouver l'argument valeur_cherchée et si
l'argument valeur_proche est FAUX, la fonction RECHERCHEV renvoie la valeur
#N/A.
- page 20 -
© jmo 9.2007
Le tableur
Ex 1 – Fonctions Excel
Evaluer le chiffre d’affaires (en millions de €) des 6 représentants de la firme IDM S.A. Le
pays est divisé en deux régions: Nord et Sud.
Schmit : 34 ; Sud
Muller : 21 ; Sud
Peffer:
Duront : 12 ; Nord
Moulet : 44 ; Nord
Miller :
Weber : 33 ; Sud
Dupont : 12 ; Nord
Travail à faire :
a) Mettez les données ci-dessus sous forme d’un tableau.
b) Calculez la moyenne, le minimum, le maximum et le total du chiffre d’affaires.
c) Calculez la place de chaque représentants en fonction de son chida.
d) Comptez le nombre de représentants.
e) Comptez le nombre de représentants ayant vendus pour plus de 20 millions.
f) Comptez le nombre de représentants dont les données sont incomplètes pour la région.
g) Donnez une appréciation pour chaque représentant : affichez pour un chida au-dessus de
30 millions « Bon résultat », sinon « Résultat médiocre ».
h) Donnez une appréciation plus détaillée pour chaque représentant : affichez pour un chida
au-dessus de 40 millions « Résultat excellent », au-dessus de 30 millions « Bon résultat »,
au-dessus de 20 millions « Résultat médiocre », affichez pour le reste « Mauvais résultat».
i) Calculez le total du chida des représentants du sud, ainsi que le total du chida des
représentants du nord
j) Dupont devient représentant au Sud
- page 21 -
© jmo 9.2007
Le tableur
Ex 2 – Fonctions Excel
Evaluer le bulletin de l'élève suivant:
Date du relevé: lundi 13 décembre 2004 (affichez toujours la date actuelle)
Branche
Mathé
Compta
Info
Techno
Allemand
Français
Anglais
Economie
Type : BF
Type
Coefficient
Note
trimestre 1
55
22
33
2
4
3
2
3
BF
3
BF
3
2
= Branche fondamentale
BF
17
26
40
33
Note
trimestre 2
44
12
22
56
33
32
43
38
Note
trimestre 3
33
34
33
33
29
47
28
Travail à faire :
a)
Mettez toutes les données sous forme d’un tableau. Formatez tous les nombres sans places décimales (5 p)
b) Calculez la moyenne annuelle générale et la moyenne annuelle générale pondérée.
La moyenne annuelle générale est la moyenne de toutes les moyennes annuelles des branches.
La moyenne annuelle générale pondérée est la somme de toutes les moyennes annuelles des branches
multipliées par leur coefficient correspondant, divisée par la somme des coefficients. (10 p)
c)
Affichez les coefficients des branches ayant une moyenne annuelle insuffisante. (5 p)
d) Calculez la somme des coefficients des branches à moyenne annuelle insuffisante. (5 p)
e)
Calculez la somme des coefficients des branches fondamentales à moyenne annuelle insuffisante. (5 p)
f)
Comptez le nombre de moyennes annuelles insuffisantes. (5 p)
g) Comptez pour les 3 trimestres le nombre de "pas composé" (branche sans note) (5 p)
h) Affichez la décision: (10 p)
Pas de moyenne annuelle insuffisante: Admis
Des moyennes annuelles insuffisantes: Décision prise par le conseil de promotion
i)
Ajouter la branche: Comoco après Techno avec un coefficient de 2 et des notes trimestre1:44; trimestre 2:
38; trimestre 3: 46. (5 p)
j)
Ajouter les notes suivantes pour Techno: Trimestre 1: 33; Trimestre 3: 45
- page 22 -
© jmo 9.2007
Le tableur
Ex 3 – Fonctions Excel
1.
Afficher le nombre de caractères de différents mots
2.
Afficher 1998 et 2004 en nombres romains
3.
Convertir le nombre décimal 255 en binaire
4.
Afficher la table des code ASCII de 1-255
5.
Afficher la date d'aujourd'hui
6.
Afficher l'heure actuelle
7.
Calculer la date d'il y a 2 semaines
8.
Calculer le nombre de jours qui se sont écoulés depuis votre naissance
9.
Afficher le jour de la semaine de votre date de naissance (lundi, mardi, etc.)
10. Trier la liste des élèves et donner une appréciation de leurs notes obtenues:
Nom
Schmit
Muller
Dupont
Moulet
Sinner
Colling
Fischbach
Meier
Note
50
49
52
35
27
7
1
60
Place
Appréciation
Appréciation des notes:
60-50:
40-49:
30-39:
20-29:
10-19:
0-9:
très-bien
bien
satisfaisant
mauvais
très mauvais
null
- page 23 -
© jmo 9.2007
Le tableur
Ex 4 - Facturation
Créez les factures des clients du magasin LuxOr. Sauvegardez régulièrement sous: LUXOR
Sur les factures on entre par clavier uniquement le numéro du client, ainsi que la quantité et
le numéro de chaque article acheté. Les factures des clients auront l'aspect suivant et
devront tenir sur une page A4:
Magasin LuxOr
8 rue des Faillites
L-4957 Luxembourg
CCP LU12 7575 1234 0000
Luxembourg, le <date actuelle> (sous format: 23 novembre 2007)
Numéro du client: 1
Madame Mara Thill
4 rue du Bois
L-7575 Mersch
Quantité Numéro article
Désignation
Prix unitaire
Prix total
..............
Total à payer:
Nos factures sont payables au plus tard 15 jours date de la facture.
On dispose de la liste suivante décrivant tous les articles vendus:
Numéro_article
7
2
8
4
3
6
5
1
Désignation
Lampe Katmandu
Miroir Ouzo
Table Bugatti
Vitrine Dietrich
Tapis Kriti
Lampe Kalimera
Table Rio Bravo
Tapis Connemara
Prix unitaire
400
200
4000
3300
200
250
2300
4000
On dispose en plus d'une liste des clients:
Num_cli
1
2
3
4
Sexe
F
M
F
M
Nom
Thill
Biwer
Haas
Roth
Prénom
Mara
Pino
Lina
Tom
Adresse
4 rue du Bois
2 rue Marconi
7 rue Rodange
3 rue d'Esch
- page 24 -
Pays
L
L
L
L
Code postal
7575
2222
3535
5557
Localité
Mersch
Esch
Wiltz
Kayl
© jmo 9.2007
Le tableur
Ex 5 - Conversion des devises "in" en €
Créez une feuille de calculs permettant de convertir des montants d’une des devises du
tableau ci-dessous en € (Euro) sous la forme suivante :
Montant
10000
Devise
DEM
Pays
=?
Cours
=?
Montant en € (Euro)
=?
Affichez le nom du pays et le montant en € correspondant au montant de la devise entrée.
Conversion rates: Euro against "in" currencies as they were fixed on 31/12/1998:
Country
Austria
Belgium
Finland
France
Germany
Ireland
Italy
Luxembourg
Netherlands
Portugal
Spain
Currency
ATS
BEF
FIM
FRF
DEM
IEP
ITL
LUF
NLG
PTE
ESP
Euro Conversion Rates
13.7603
40.3399
5.94573
6.55957
1.95583
0.787564
1936.27
40.3399
2.20371
200.482
166.386
Ex 6 - Numéro de contrôle du CCP
La technique du numéro de contrôle associe à un numéro donné un numéro de contrôle qui
peut être déduit du numéro principal. Elle est très courante pour les numéros de compte en
banque, de C.C.P. (Comptes Chèques Postaux Luxembourg) , d'identification national ....
Normalement il y a une relation mathématique entre numéro principal et numéro de contrôle:
le numéro de contrôle peut donc être calculé en transformant le numéro principal par un
algorithme donné.
Calcul d'un numéro de contrôle modulo 97: le C.C.P. On divise le numéro de C.C.P. par 97 et
obtient comme numéro de contrôle le reste de cette division.
Il y a une seule exception: si le reste est 0 alors le numéro de contrôle sera de 97.
p. ex. CCP: 75882 - 28
75882 : 97 = 782 reste 28
679
798
776
222
194
28
Travail à faire:
Créez une feuille de calculs permettant de contrôler si un numéro CCP entré par clavier est
valable.
- page 25 -
© jmo 9.2007
Le tableur
Ex 7 - Le numéro d'identification national
Le numéro d'identification national (modulo 11):
1960
année
12
mois
19
jour
22
numéro courant:
pair: sexe féminin
impair: sexe masculin
3
numéro de contrôle
Travail à faire:
1. Afficher le numéro de contrôle d'un numéro d'identification national (matricule) à saisir
par clavier.
2. Afficher le sexe
Pour calculer le numéro de contrôle, on procède en 4 étapes:
• pondération: on multiplie chacun des chiffres composant le numéro par un certain
multiplicateur. Cette opération permet de mettre en évidence des inversions de chiffres
(erreur fréquente).
1
9
6
0
1
2
1
9
2
2
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
5
=
5
4
=
36
3
=
18
2
=
0
7
=
7
6
=
12
5
=
5
4
=
36
3
=
6
2
=
4
• sommation: les produits ainsi obtenus sont sommés
5+36+18+0+7+12+5+36+6+4=129
• calcul du reste modulo 11: on divise la somme obtenue par 11
129 modulo 11 = 8
Attention aux exceptions:
1.
2.
si le reste est 0 alors le chiffre de contrôle est 0
si le reste est 1 alors il y a sûrement erreur car lors de l'attribution du numéro
on évite les numéros courants pour lesquels on obtiendrait 1
• complément à 11: le reste de la division est soustrait de 11 pour obtenir enfin le numéro de
contrôle.
11- 8 = 3
- page 26 -
© jmo 9.2007
Le tableur
Ex 8 - Gérance des frais communs
Concevez une application à l’aide d’un tableur pour la firme OGEST permettant de gérer les
frais communs de la Résidence “Bel-Air” située à Howald. L’application doit être facilement
réutilisable pour préparer les documents pour les assemblées générales ordinaires des années
à venir.
La résidence “Bel Air” se compose de :
• 2 appartements (1er étage et 2e étage) ayant tous les deux : 397 millièmes
• 1 studio (3e étage) : 206 millièmes.
En 2004, l’assurance combinée et responsabilité civile s’élevait à 597,45 €.
Les frais de gérance pour chaque habitation s’élèvent à 5 € par mois.
Les frais de canalisation se répartissent proportionnellement par rapport à la consommation
individuelle d’eau froide et chaude.
Pour la facturation du chauffage et de l’eau chaude, on prend 70% du total des frais du gaz
pour le chauffage et 30% pour l’eau chaude. La résidence dispose d’un chauffage à gaz.
De ces 70% du chauffage, on répartit 40% suivant les millièmes pour les frais de base et
60% suivant la consommation réelle des habitations.
En annexe : Documents 1 – 6
Travail à faire:
Calculer le décompte pour chaque habitation pour l’année 2004, c.-à-d. le montant à
rembourser respectivement le montant dû.
Le décompte doit être présenté sous forme d’un rapport ; la 1ère page comporte le résumé des
décomptes des 3 habitations et les pages suivantes comportent les calculs intermédiaires.
Protéger les cellules qui ne comportent pas de données modifiables.
Chaque donnée ne devra être saisie qu’une seule fois (nombres, noms, dates, etc.) !
Faire en cas de nécessité une nouvelle répartition des avances mensuelles.
- page 27 -
© jmo 9.2007
Le tableur
Annexes
Document 1 : Les avances mensuelles payées sont actuellement:
•
•
•
1er étage appartement de J. Schmit
2e étage appartement de C. Muller :
3e étage studio de L. Dupont :
125 €
125 €
80 €
Document 2 : Consommation d’électricité de la partie commune (couloirs, hall,
pompes chauffage, etc.). Factures de la CEGEDEL S.A.:
Cegedel
Résidence Bel-Air
Howald
Facture: du jan-04 au mars-04
Montant: 43 €
Cegedel
Résidence Bel-Air
Howald
Facture: du juil-04 au sept-04
Montant: 25,99 €
Cegedel
Cegedel
Résidence Bel-Air
Howald
Facture: du avr-04 au juin-04
Montant: 38 €
Résidence Bel-Air
Howald
Facture: du oct- 04 au déc-04
Montant: 49,5 €
Document 3 : Factures de la Commune de Hespérange
Commune Hespérange
Résidence Bel-Air
Howald
Période : janvier – avril 04
Ordures :
172
Eau :
94,13
Canal :
36,07
Total :
302,2 €
Commune
Hespérange
Résidence Bel-Air
Howald
Période : mai – août 04
Ordures :
172
Eau :
98
Canal :
37,56
Total :
307,56 €
Commune Hespérange
Résidence Bel-Air
Howald
Période : septembre – décembre 04
Ordures :
172
Eau :
75,68
Canal :
29
Total :
276,68 €
Les 3 habitations disposent d’une poubelle de la même capacité.
- page 28 -
© jmo 9.2007
Le tableur
Document 4 : Factures de la Ville de Luxembourg pour le gaz du chauffage
date
janv-04
févr-04
mars-04
avr-04
mai-04
juin-04
juil-04
août-04
sept-04
oct-04
nov-04
déc-04
montant
109,50
109,52
109,54
109,56
109,58
109,60
109,62
109,64
109,66
109,68
109,70
40,67
Document 5 : Lecture des compteurs au 31.12.03
3
Eau froide (en m ):
Eau chaude (en m3)
Chauffage (en kWh)
1 étage
582,6
80
5396,4
2 étage
930,8
94
4034,1
3 étage
834,7
37
3386,6
Document 6 : Lecture des compteurs au 31.12.04
3
Eau froide (en m ):
Eau chaude (en m3)
Chauffage (en kWh)
Remarque:
1 étage
621,5
111
18528,2
2 étage
974,2
121
15673,9
3 étage
852
43
10665,7
L'eau chaude n'est pas déjà prise en compte sur les compteurs d'eau froide des
3 habitations!
- page 29 -
© jmo 9.2007
Le tableur
Ex 9 - Fonction de recherche
Créez une feuille de calculs permettant de convertir d'un montant en € (Euro) dans une des
devises du tableau ci-dessous sous la forme suivante :
Montant en €
Devise
10000
CHF
Pays
=?
Montant en CHF Montant en CHF
(achat)
(vente)
=?
On entre le montant en € et la devise dans laquelle on veut convertir ce montant. On affiche le
nom du pays et le montant (achat et vente) correspondant au montant de la devise entrée.
La table ci-dessous est actualisée journalièrement :
Country
United States
Great Britain
Switzerland
Sweden
Norway
Denmark
Canada
Japan
Australia
Greece
Hongkong
Singapore
Czech Republic
South Africa
Currency
Exchange rates
Buy
Sell
1.0134
1.0223
0.6298
0.6356
1.5932
1.6064
8.5545
8.6249
8.1133
8.1836
7.4075
7.4679
1.4879
1.5019
105.98
106.96
1.6009
1.6175
327.13
329.86
7.9136
7.9823
1.6954
1.7141
35.7392
36.3485
6.1843
6.2941
USD
GBP
CHF
SEK
NOK
DKK
CAD
JPY
AUD
GRD
HKD
SGD
CZK
ZAR
Exchange Rates: EURO against all on 24/11/1999 18:14
Ex 10
Un travail doit être organisé à tour de rôle entre trois personnes. Chaque semaine une de ces
trois personnes doit réaliser ce travail. Créez un tableau permettant d'organiser les charges
entre ces 3 personnes. Ce tableau doit être conçu de manière à actualiser automatiquement
toutes les dates du tableau lorsque la date dans la première cellule est changée.
15.Aoû.04
22.Aoû.04
29.Aoû.04
05.Sep.04
12.Sep.04
19.Sep.04
26.Sep.04
03.Oct.04
10.Oct.04
17.Oct.04
24.Oct.04
31.Oct.04
07.Nov.04
-
21.Aoû.04
28.Aoû.04
04.Sep.04
11.Sep.04
18.Sep.04
25.Sep.04
02.Oct.04
09.Oct.04
16.Oct.04
23.Oct.04
30.Oct.04
06.Nov.04
13.Nov.04
- page 30 -
Paul
Carine
Tom
Paul
Carine
Tom
Paul
Carine
Tom
Paul
Carine
Tom
Paul
© jmo 9.2007
Le tableur
Ex 11
Afficher pour chaque employé le type de sa voiture, les 2 catégories d'indemnité par km
correspondant à son type de voiture et calculer l'indemnité kilométrique (Kilometergeld).
Liste des employé(e)s:
Mois de janvier 2005 (afficher toujours la date actuelle)
Numéro employé
1
2
3
4
5
6
7
Nom
Schmit
Muller
Moulet
Sinner
Coubez
Zimmer
Hare
Voiture
Audi A3
VW Sharan
Peugeot 306
Citroën AX
Mercedes CKL
Ferrari 445
BMW Z8
km parcourus
3333
2087
678
2342
456
4545
999
Description des types de voitures:
Type
A
A
B
B
C
C
D
E
E
F
G
Voiture
Citroën AX
Peugeot 106
VW Polo
Peugeot 205
Audi A3
Peugeot 306
VW Sharan
Mercedes CKL
BMW Z8
Ferrari 445
Bugatti BB
Indemnités kilométriques par type de voiture:
Type voiture
A
B
C
D
E
F
G
Remarque:
Indemnité par km < 1000 km
0,24 €
0,41 €
0,52 €
0,63 €
0,75 €
0,82 €
1€
Indemnité par km > 1000 km
0,13 €
0,16 €
0,23 €
0,27 €
0,33 €
0,35 €
0,39 €
Pour la tranche de kilomètres parcourus en-dessous de 1000 km on obtient une
indemnité plus importante que pour la tranche au-dessus de 1000 km.
Travail à faire :
a) Mettez toutes les données sous forme d’un tableau. Sauvegardez régulièrement sous
INDEMNITE!
b) Tous les résultats sont à arrondir (100,1→101)! Formatez tous les nombres sans places
décimales.
c) Chaque donnée ne devra être saisie qu’une seule fois (nombres, noms, dates, etc.) !
d) Imprimer chaque feuille de calcul (sans et avec formules) avec toutes les informations
requises sur une page entière.
- page 31 -
© jmo 9.2007
Le tableur
6.3 La référence à des cellules / les types de sélections
Pour sélectionner
une cellule
Il faut
Exemple
Référence
un groupe de cellules (des
cellules contiguës)
plusieurs groupes de cellules
(des cellules non-contiguës)
une colonne
une ligne
plusieurs colonnes ou lignes
toute la feuille de calcul
un élément (cellule, groupe
de cellules, etc.) d'une autre
feuille de travail
- page 32 -
© jmo 9.2007
Le tableur
6.4. Noms de cellules
Donner un nom à des cellules
Sélectionner un nom
Supprimer un nom
Nommer les colonnes et lignes d’un tableau
6.5. Commentaires de cellules
Attacher des commentaires à des cellules
Modifier des commentaires
Supprimer des commentaires
6.6. Références relatives
Sur tous les tableurs, la copie ou le déplacement d’une formule d’une cellule à l’autre
s’accompagne par défaut d’une translation des références, c’est-à-dire des numéros de
cellules qu’elle comporte. On dit que de telles références sont relatives par rapport à la
position.
Exemple:
La formule de B5 est somme(B1:B4), si B5 est copiée en D5 la formule de D5
sera ajustée
A
B
C
D
1
10
1
2
20
2
3
30
3
4
40
4
5
6.7. Références absolues
Il existe des cas dans lesquels une référence ne doit pas subir de translation lors de la recopie,
parce qu’elle désigne une case à adresse fixe contenant par exemple un taux de TVA, le cours
d'une devise, etc. Il faut alors exprimer cette référence de manière absolue afin qu’elle ne soit
pas translatée lors d’une copie. Beaucoup de tableurs utilisent le signe “$” pour exprimer une
référence absolue.
Exemple: On voudrait voir les BENEFICES en dollars; au lieu de diviser chaque cellule par
le cours actuel du dollar, on peut la diviser par le contenu d'une cellule dans laquelle on met le
cours du dollar. Cette cellule doit être adressée d'une façon absolue.
$E$4 est ..................... en colonne et ...................... en ligne
$E4
est ..................... en colonne et ...................... en ligne
E$4
est ..................... en colonne et ...................... en ligne
E4
est ..................... en colonne et ...................... en ligne
- page 33 -
© jmo 9.2007
Le tableur
6.8. Exercice - Référence relative / absolue
Exemple 1
A
B
C
1
100
300
500
2
200
400
600
3
1. Calculez la somme de la 1ère colonne dans la cellule A3
2. Copiez cette formule vers la droite
Lors de la copie vers la droite ou vers la gauche dans une même ligne
uniquement ............................................ de la référence change!
Exemple 2
A
B
C
5
100
400
6
200
500
7
300
600
1. Calculez la somme de la 1ère ligne dans la cellule C5
2. Copiez cette formule vers le bas
Lors de la copie vers le bas ou vers le haut dans une même colonne
uniquement .......................................... de la référence change!
Exemple 3
A
B
9
100
10
200
C
400
500
11
12
1. Calculez la somme de la 1ère colonne dans la cellule A11
2. Copiez cette formule pour calculer la somme de la 3e colonne
Lors de la copie avec changement de la ligne et de la colonne, le
....................................................................................... de la référence changent!
- page 34 -
© jmo 9.2007
Le tableur
Exemple 4
A
15 Taux de la remise
B
C
D
20%
16
17 Article
18 Moulinex TRX
Prix brut
Montant de la remise
Prix net
200
19 Macintosh 9500
20 Mitsubishi Colt
1500
10000
21 Maserati Biturbo
150000
1. Calculez le montant de la remise du 1er article
2. Calculez les montants de toutes les remises en copiant cette formule
3. Calculez le prix net du 1er article
4. Calculez les prix nets des autres articles en copiant cette formule
Exemple 5
A
23 1 $:
B
0,79 €
C
D
E
F
24
Prix en $
Prix en €
25 Voitures
30000
26 Pontiac ASD
27 Firebird
28 Chrysler 1A
50000
60000
Livres
Prix en $
29
Dagobert
3
30
Donald
4
31
Trick
Prix en €
10
Respectez l'ordre des questions!
1. Calculez le prix de la 1ère voiture en €
2. Copiez cette même formule pour calculer le prix en € du 1er livre
3. Copiez cette formule pour tous les livres
4. Copiez cette formule pour toutes les voitures
- page 35 -
© jmo 9.2007
Le tableur
Exemple 6
Taux de la TVA:
Cours de
1 € =
1 € =
1 € =
15
devises :
1,26 US$
0,68 GB£
137,83 JPY
Voitures anglaises
Mini One
Range Rover Sport
Prix en £ HT
11000
35000
en € HT
en € TTC
Voitures japonaises
Toyota Corolla
Lexus GS430
Prix en Y HT
2055000
6576000
en € HT
en € TTC
Voitures américaines
Chrysler Saratoga 2.5
Ford Thunderbird Sport
Prix en $ HT
16857
29655
en € HT
en € TTC
Travail à faire:
a) Établissez la feuille de calcul ci-dessus
b) Calculez les prix des voitures en € HT et en € TTC
c) Sauvegardez sous: PRIX
d) Ajoutez les voitures suivantes:
e) Triez les voitures sur le nom
f) Sauvegardez sous: PRIX2
g) Supprimez les voitures suivantes:
Range Rover Defender
Mitsubishi Pajero
18000 £
3699000 Yen
Chrysler Saratoga 2.5
Toyota Corolla
h) Changez les cours des devises par rapport au euro comme suit:
1 € = 1,29 US$
1 € = 0,66 GB£
1 € = 147,8 JPY
i) Changez le taux de la TVA: 18%
a) Sauvegardez sous: NOUVPRIX
- page 36 -
© jmo 9.2007
Le tableur
Exemple 7
Agriculture
Industrie
Services
Total
Population active
Minimum
Maximum
%
Agriculture
Industrie
Services
1907
1935
1970
1981
53.184
47.262
22.670
40.766
51.739
42.342
9.641
56.266
62.328
7.487
50.157
91.346
.....
.....
.....
.....
.....
.....
.....
.....
.....
.....
.....
.....
..,..%
..,..%
..,..%
..,..%
..,..%
..,..%
..,..%
..,..%
..,..%
..,..%
..,..%
..,..%
Travail à faire:
a) Établissez la feuille de calcul ci-dessus représentant l'évolution de la population active
par secteur économique.
b) Sauvegardez régulièrement sous: ECO
c) Les totaux, les minima, les maxima et les pourcentages (représentés par des points)
doivent être déterminés par une formule en respectant le format indiqué.
d) Insérez les données pour l’année 1960 entre 1935 et 1970, et faites tous les calculs
nécessaires pour cette année:
Agriculture
Industrie
Services
19.325
56.646
52.504
e) Supprimez toutes les données pour l’année 1907.
f) Donnez au tableau le titre “Evolution de la population active par secteur économique”
et améliorez la présentation du tableau.
- page 37 -
© jmo 9.2007
Le tableur
7. Conseils de conception de tableaux
structurés
Lors de la conception de tableaux il faut assembler les données provenant des différents
documents existants et les structurer de manière claire, bien disposée et cohérente, et ceci bien
sûr en obtenant le plus rapidement possible le résultat désiré.
7.1 La disposition des données
Le premier but lors de la conception d'un tableau doit toujours être
celui d'élaborer un tableau facile à utiliser.
Remise: 15%
Remise:
Il faut commencer par séparer les données numériques des
données textes. Les données numériques, c.-à-d. les nombres
avec lesquels on calcule, ne doivent pas se retrouver mélangées
avec des commentaires dans une même cellule.
15%
=15%*montant
Il ne faut pas mettre de constantes numériques directement dans
des formules. A fin de faciliter la mise-à-jour des tableaux,
toutes les valeurs numériques intervenant dans les calculs doivent
être mises dans des cellules séparées.
Le taux de la TVA doit pouvoir être modifié à tout moment sans
devoir changer une seule formule dans laquelle ce taux intervient.
=tauxTVA*montant
Les données les plus importantes se trouvent tout en haut de la
page.
Toutes les données appartenant au même article doivent être
regroupées dans une même ligne ou colonne.
La disposition des données en lignes ou en colonnes dépend
toujours du problème posé:
Les petits tableaux pouvant tenir sur une page d'écran, sont le
plus souvent plus larges que hauts.
Les grands tableaux ne pouvant pas tenir sur une page d'écran,
sont plus hauts que larges (liste/listing).
Pour des données sous forme de longues listes d'articles, on
préfère mettre chaque article dans une ligne différente. En
colonne on retrouve alors les descriptifs des colonnes.
Si le tableau final doit être inséré dans un document d'un
traitement de texte, alors il faut prendre en considération ces
contraintes déjà lors de la conception. De telles contraintes
peuvent être le format du papier, la place disponible, etc.
- page 38 -
© jmo 9.2007
Le tableur
7.2 La présentation
Il faut utiliser des lignes et des colonnes contiguës pour inscrire les
données. Evitez à insérer trop de lignes / colonnes vides. Si on
veut séparer visuellement des données, alors on utilise des
bordures ou des lignes/colonnes avec des hauteurs/largeurs
différentes.
Les tableaux doivent obtenir une présentation attirante invitant le
lecteur à lire et à analyser les données qu'ils contiennent.
Les données doivent être présentées de manière lisible.
La largeur et la hauteur des cellules doivent comporter des valeurs
appropriées.
Veillez à ce que le tableau tient sur des pages entières!
7.3 Travail rapide et efficace
Un tableau créé à l'aide d'un tableur offre un grand nombre
d'avantages par rapport aux calculs traditionnels avec la
calculatrice. Surtout si un jour quelques nombres changent le
tableur recalcule tout le tableau en quelques secondes, alors que
les techniques traditionnelles avec la calculatrice auraient
nécessité pratiquement le même temps que pour le premier
calcul.
Chaque calcul ne devra être effectué qu’une seule fois. Il faut
insérer donc autant d’informations supplémentaires (des calculs
intermédiaires) que nécessaires.
Il faut copier le plus de formules que possible. Il est nécessaire
d'utiliser des références absolues dans le cas où elles s'imposent!
Remise:
15%
Remise:
15%
Remise:
15%
Il ne faut pas entrer plusieurs fois les mêmes données dans une
même feuille de calcul!
Des données redonnantes provoquent des pertes de temps
inutiles lors de la saisie et des problèmes de mise-à-jour.
On doit se servir des techniques d'automatisation de tâches
offertes par le tableur, telles que le formatage automatique, les
modèles prédéfinis (e: templates), les assistants (e: wizards), les
conseillers, les macros, les styles, etc.
Normalement l'utilisation d'un tableur devrait accélérer tout type
de calcul, sinon son utilisation s'avère inefficace.
- page 39 -
© jmo 9.2007
Le tableur
Conception de feuilles de calcul: Ex No 1
USLUX LETTER-BOX vend entre autres des boîtes aux lettres aux Etats-Unis et au
Luxembourg. Entrez les données ci-dessous sous forme de tableau permettant d’évaluer les
ventes de la firme.
On a fixé les prix unitaires suivants:
Boîte aux lettres
"
"
"
"
classique en tôle: 122 €
avec box pour journaux: 6.850 €
en fonte d'aluminium: 119,5 €
en béton lavé: 121 €
en béton: 99 €
L'année passée, les quantités vendues étaient:
234 unités aux Etats-Unis, 45 unités au Luxembourg du type classique en tôle
345
"
, 34
"
du type avec box pour journaux
66
"
, 123
"
du type en fonte d'aluminium
14
"
, 98
"
du type en béton lavé
777
"
, 78
"
du type en béton
•
•
•
•
•
Calculez le chiffre d'affaires (chida) pour chaque type de boîtes aux lettres (aux EtatsUnis en $ , au Luxembourg en €). (Recherchez le cours du $ sur Internet)
Indiquez pour les Etats-Unis et le Luxembourg les parts de marché des différents types de
boîtes aux lettres (en % du chida).
Calculez la moyenne, le maximum et le minimum des quantités vendues aux Etats-Unis,
du chiffre d'affaires aux Etats-Unis, des parts de marché aux Etats-Unis, des quantités
vendues au Luxembourg, du chiffre d'affaires au Luxembourg, ainsi que des parts de
marché au Luxembourg.
Calculez la quantité moyenne vendue pour chaque type de boîtes aux lettres.
Formatez le texte, les bords, le fond et les nombres. Ajoutez un titre centré.
Remarques:
a) Sauvegardez l’exercice dans un classeur sous le nom: TABCON1
b) Disposez les données de manière à ce que tout tient sur une page entière lors de
l'impression
c) Mettez les informations suivantes sur chaque page:
d) votre nom et prénom en haut de chaque page (centré),
e) le numéro de page en bas de chaque page (centré) et
f) la date et l'heure à la droite en bas de chaque page.
g) Il faut utiliser des références absolues dans le cas où elles s'imposent!
h) Formatez tous les nombres sans places décimales.
- page 40 -
© jmo 9.2007
Le tableur
Conception de feuilles de calcul: Ex No 2
La firme MégaPneu S.àr.l. dispose des types de pneus suivants:
Fulda GM 60; Good Year NT; Michelin MX80; Pirelli SE/30; Vredestein Sprint 80.
On dispose de la liste des prix ht (en €) suivante:
GM 60
NT
MX80
SE/30
Sprint 80
45
50
49
52,5
53,8
En 1991 on a vendu 47 pneus du type Fulda GM 60, 100 pneus du type Good Year NT, 124
pneus du type Michelin MX80, 78 pneus du type Pirelli SE/30 et 40 pneus du type Vredestein
Sprint 80.
En 1992 on a vendu 66 pneus du type Fulda GM 60, 148 pneus du type Good Year NT, 134
pneus du type Michelin MX80, 88 pneus du type Pirelli SE/30 et 60 pneus du type Vredestein
Sprint 80.
En 1993 on a vendu 57 pneus du type Fulda GM 60, 124 pneus du type Good Year NT, 144
pneus du type Michelin MX80, 86 pneus du type Pirelli SE/30 et 72 pneus du type Vredestein
Sprint 80.
La TVA s'élève actuellement à 15% et le coût de la main d'oeuvre à 10 €.
Travail à faire:
1) Entrez les données ci-dessus sous forme structurée avec titre centré. Entrez chaque donnée
qu'une seule fois! Formatez le texte et les nombres comme indiqué. (30 points)
2) Sauvegardez régulièrement sous le nom: PNEUS
3) Le prix total TTC à payer pour un pneu se calcule à partir du prix hors taxes auquel
s'ajoute le coût de la main d'oeuvre, et au tout la TVA.
4) Calculez le chiffre d'affaire total par type de pneu pour chaque année
5) Calculez le chiffre d'affaire total par type de pneu
6) Calculez le chiffre d'affaire total par année
Il faut utiliser des références absolues dans le cas où elles s'imposent!
Le prix total TTC doit être un nombre entier.
7) Mettez votre nom et prénom à gauche, le nom de la feuille au milieu et la date à la droite
de l'entête de chaque page.
Mettez le numéro de page et le total de pages à gauche du footer de chaque page.
- page 41 -
© jmo 9.2007
Le tableur
Conception de feuilles de calcul: Ex No 3
Entrez les données ci-dessous sous forme de tableau. Présentez les données soigneusement en
respectant les consignes de formatage.
Sauvegardez régulièrement sous le nom: FILMS et mettez votre nom et prénom en bas de
chaque page (centré).
On dispose des prix unitaires pour les films photographiques suivants: Kodak 64 ASA: 6 €;
Ilford 50 ASA: 5 €; Agfa CT64: 4,8 €; Fuji RD100: 4,6 €; Scotch SE64: 4,2 €.
Calculez les prix unitaires pour l'achat d'une unité, de 5 unités, de 10 unités et de 20 unités de
chaque type de film, sachant qu'on obtient une remise lors de l'achat en gros.
Le prix unitaire pour 5, 10 et 20 unités se calcule à partir du prix d’une unité auquel on
soustrait la remise correspondante.
Les remises étant de 2% lorsqu'on achète 5 unités d'un certain film, de 5% lorsqu'on achète 10
unités d'un certain film et de 10% lorsqu'on achète 20 unités d'un certain film.
Calculez le prix minimum, maximum et moyen pour les différents prix et les différents films.
Calculez les prix totaux.
Remarques:
- Il faut utiliser des références absolues dans le cas où elles s'imposent!
- Tous les nombres sont formatés avec 2 places décimales!
- page 42 -
© jmo 9.2007
Le tableur
8. La mise en forme sur la présentation
La mise en forme sur la présentation (formater) est la possibilité d’améliorer l’apparence
d’une feuille de calcul, de la rendre plus lisible et de la rendre donc plus facile à analyser.
8.1. Formatage des données (textes et nombres)
Menu : ……………………………………………………………………….
On peut changer l’apparence des données de la feuille de calcul en changeant:
a) la police des caractères (Helvetica, Courier, Times, Script),
b)
c)
d)
e)
la taille des caractères (9 points, 12 points, 18 points),
le style des caractères (gras, italique, souligné),
les attributs (barré, exposant, indice) ou
la couleur des caractères (rouge, vert, bleu, noir)
8.2. Orientation des données dans les cellules
Les données (texte et nombres) peuvent être orientées selon
quatre possibilités.
- page 43 -
© jmo 9.2007
Le tableur
8.3. Formatage des données numériques
Menu : ……………………………………………………………………….
On peut changer le format des données numériques de la feuille de calcul comme suit:
Formats divers
Code
5
-5
0,5
0,25
50000
50000
5000000
Général
Entier (e: integer)
Fixer les places décimales (p. ex. 1
place décimale)
Fixer les places décimales (p. ex. 2
places décimales)
Pourcentage
Ajouter la devise
Afficher les nombres positifs en
vert et les nombres négatifs en
rouge
Fraction
Grands nombres
Code
5
-5 0,5
Séparer les milliers, millions
(p. ex. par un point)
kilo / mille
(p. ex. km, kg, kF, kW)
Méga / millions
(p. ex. MW, millions de €)
Exposant 10
(notation scientifique)
Dates
Code
22.11.04
11.22.04
22 nov. 2004
22 novembre 2004
jeudi
jeudi 22 novembre 2004
2004
Heures
Code
21:05
9:05 PM
21:05:34
Exercice:
Entrez 0,5 dans 8 cellules. Formatez les cellules de manière à ce que ce tableur affiche: 1/2; 1;
50%; 0,50; 0,5 en bleu; rien ; ½ kg ; 12h00
- page 44 -
© jmo 9.2007
Le tableur
8.4. Alignement horizontal des données dans les
cellules
Les données (texte ou nombres) peuvent être alignées horizontalement sous les formes
suivantes dans une cellule:
- alignement gauche (e: left; d: linksbündig)
- centré (e: centered; d: zentriert)
- alignement droit (e: right; d: rechtsbündig)
- justifié (e: justified; d: Blocksatz) - un texte est justifié, si toutes les lignes
se terminent à la même colonne.
- centré sur plusieurs colonnes - pour centrer le contenu d’une cellule sur une
sélection de cellules vierges, on sélectionne la cellule contenant les données
à centrer et on doit étendre la sélection aux cellules vierges adjacentes
situées à sa droite.
8.5. Alignement vertical des données dans les
cellules
Les données (texte ou nombres) peuvent être alignées verticalement sous les formes
suivantes dans une cellule:
- alignement vertical en haut
- alignement vertical centré
- alignement vertical en bas
- alignement vertical justifié
- page 45 -
© jmo 9.2007
Le tableur
8.6. Changement de la taille des lignes / colonnes
Si une valeur texte dépasse la taille de la colonne, elle recouvre les cellules vides qui suivent.
Dès que la cellule à droite n’est plus vide, le texte débordant n'apparaît plus.
Si une cellule n'est pas assez large pour contenir un nombre, des ........................... sont
affichés dans la cellule.
Dans aucun cas ceci ne fera perdre le texte ou le nombre; il suffit d'élargir la colonne et les
données réapparaissent.
Pour élargir une colonne, on a trois possibilités:
- on peut élargir ou rétrécir la colonne à l'aide de
la souris
- on peut rentrer par clavier la largeur voulue
- on peut laisser le tableur choisir la largeur la plus
appropriée
On peut également changer la hauteur des lignes. Ceci devient surtout nécessaire lorsqu’on
utilise de petites ou de grandes tailles de caractères.
"
Il est important à noter que tous les changements se portent toujours sur des
colonnes ou des lignes entières. Il est impossible de changer uniquement les
dimensions d’une seule cellule.
8.7. Présenter un texte sur plusieurs lignes
Le texte d’une cellule peut se présenter sur
plusieurs lignes d’une même cellule si on
met
un
renvoi
à
la
ligne
automatique:.....................
- page 46 -
© jmo 9.2007
Le tableur
8.8. Bloquer les titres
Lorsqu’on visualise des colonnes se trouvant à droite de la feuille de calcul, les titres des
lignes (le plus souvent ils se trouvent dans la première colonne) disparaissent. De même
lorsqu’on veut consulter les lignes du bas, les titres des colonnes (le plus souvent ils se
trouvent dans la première ligne) disparaissent aussi.
Ceci est très gênant, si on ne connaît pas par cœur les titres de chaque colonne et de chaque
ligne. Il devient difficile, sinon impossible, d’interpréter ou de modifier ces données non
identifiables.
Pour conserver en permanence les titres de ligne et de colonne à l’écran quelle soit la cellule
pointée, il existe une possibilité de les bloquer.
Les titres des colonnes et les titres des lignes peuvent s’étendre sur plusieurs colonnes /
lignes.
Bloquer les titres:
.........................................................................................
Débloquer les titres:
.........................................................................................
8.9. Formatage automatique
Les formats automatiques sont des combinaisons intégrées de formats qu’on peut
appliquer à une plage de données.
Exemples de formats automatiques:
Pour appliquer le formatage automatique, on suit les étapes suivantes:
1. sélectionner les cellules qui sont à formater automatiquement
2. sélectionner la commande du formatage automatique à l’aide de: .......................................
3. sélectionner dans la liste des formats, le format approprié pour les données
- page 47 -
© jmo 9.2007
Le tableur
8.10. Formatage des bords et du fond des cellules
Avec le formatage des bords des cellules (des contours) on peut regrouper
visuellement des nombres à l’aide de traits et de boîtes.
appliquer une bordure en haut
appliquer une bordure en bas
appliquer une bordure à gauche
appliquer une bordure à droite
appliquer une bordure intérieure
appliquer une bordure extérieure
supprimer toutes les bordures
définir le style de trait
Avec la coloration du fond de cellules on peut mettre
des nombres clés, p. ex. des totaux, d’une feuille de
calcul en évidence.
Exemple:
- page 48 -
© jmo 9.2007
Le tableur
8.11 La reproduction de la mise en forme / copie du
format
Remarque: Pour pouvoir reproduire un format à plusieurs endroits: ................................
8.12 La suppression de la mise en forme /
effacement du formatage
Effacer le formatage d'une cellule sans effacer son contenu: .............................................
Exemple:
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
Entrer 15% dans une cellule
Effacer le contenu de cette cellule
Entrer 100 (sans %) dans la même cellule
Supprimer définitivement le %
Entrer la date actuelle dans une cellule
Effacer le contenu de cette cellule
Entrer 10 dans la même cellule
Supprimer définitivement le format date
8.13 Le formatage conditionnel
♦
Modification, ajout ou suppression de mises en forme conditionnelles:
.........................................…………………………………..
♦
Recherche des cellules dotées de mises en forme conditionnelles:
.........................................…………………………………..
Exemples:
1) Formater une cellule de manière à ce que toute note en-dessous de 30 apparaisse en
rouge et toute note suffisante en noir. Entrez des notes entre 1 et 60.
2) Formater une cellule de manière à ce que toute note : [0 – 5[ apparaisse en rouge,
[5 – 10[ apparaisse en orange, [10 – 15[ apparaisse en jaune, [15 – 20] apparaisse
en vert
- page 49 -
© jmo 9.2007
Le tableur
9. La gestion de fichiers
La gestion de fichiers (e: file management; d: Dateiverwaltung) d’un tableur doit offrir toutes
les possibilités de manipulation de fichiers de texte stockés sur des mémoires externes,
comme par exemple les disquettes ou le disque dur.
9.1. Créer un nouveau fichier
Cette fonction crée un nouveau fichier vide (e: new file; d: neue Datei).
Ceci se réalise à l’aide de: ...................................................................
9.2. Charger (lire, ouvrir)
Cette fonction charge (e: load, open; d: einlesen, öffnen, laden) un fichier d’une
mémoire externe dans la mémoire centrale de l’ordinateur où il peut être traité.
Ceci se réalise à l’aide de: ..................................................................
9.3. Sauvegarder (écrire, enregistrer)
Cette fonction sauvegarde (e: save; d: schreiben; speichern) un fichier, se
trouvant actuellement en mémoire centrale de l’ordinateur, sur une mémoire
externe.
Afin de pouvoir retrouver le fichier par après, on lui donne un nom. Le nom d’un fichier se
compose au maximum de ........ caractères, dont ..................................................................... .
Pour sauvegarder un fichier sous un nouveau nom:
.......................................................
Pour sauvegarder un fichier sous l’ancien nom:
.......................................................
Si le fichier à sauvegarder porte le nom d’un fichier existant déjà, ce dernier sera détruit après
avoir donné une confirmation.
On définit la disquette / le disque dur et le répertoire sur lequel on veut sauvegarder ce
document à l’aide de: ...................................................................
- page 50 -
© jmo 9.2007
Le tableur
Pour sauvegarder un fichier sous un autre format:
•
•
•
.......................................................
Le format ASCII (e: text only) perd toute information concernant le formatage et
garde uniquement les valeurs des cellules séparées à l’aide de tabulations.
Le format CSV (e: comma separated values) sépare les valeurs des différentes
cellules à l’aide d’une virgule.
Il est souvent possible de sauvegarder directement sous le format d’un tableur
précis, comme p. ex.:
DIF (data interchange format) pour VisiCalc
SYLK (symbolic link) pour MS-Multiplan
WKS pour Lotus 1-2-3 version 1.0 et Lotus Symphony
WK1 pour Lotus 1-2-3 version 2.0
WK3 pour Lotus 1-2-3 version 3.0
Excel 3.0 de MicroSoft
Excel 4.0 de MicroSoft
Excel 5.0 de MicroSoft
Excel 7.0 de MicroSoft
Excel 97 de MicroSoft
Excel 2000 de MicroSoft
Excel 2003 de MicroSoft
Il est souvent possible de sauvegarder directement sous le format d’un système de
gestion de base de données précis, comme p. ex.:
DBF2 pour dBase II
DBF3 pour dBase III
DBF4 pour dBase IV
Beaucoup de tableurs permettent de constituer une copie de l’ancienne version (e: backup)
avant de sauvegarder la nouvelle version.
Ceci se réalise à l’aide de: ...................................................................
Souvent il est possible de définir le lecteur de disquettes ou le disque dur et même le
répertoire par défaut sur lesquels on désire travailler normalement.
Ceci se réalise à l’aide de: ...................................................................
Beaucoup de tableurs permettent même de faire des sauvegardes automatiques en des
intervalles réguliers.
Ceci se réalise à l’aide de: ...................................................................
"
Comme le document sur lequel on travaille actuellement se trouve en
mémoire centrale de l’ordinateur (= mémoire à court terme) toute panne
d’électricité ou de système conduit irréparablement vers une perte de tous
les changements faits depuis la dernière sauvegarde.
Ceci peut provoquer des pertes importantes en temps, nerfs et argent.
Il est donc vivement conseillé de faire régulièrement des sauvegardes.
- page 51 -
© jmo 9.2007
Le tableur
10. L'impression d'un tableau
Avant d’imprimer un document il est utile de contrôler la configuration des pages et la mise
en page à l’écran.
10.1. La mise en page (e: page setup)
La mise en page permet de définir les dimensions de la page, les paramètres des marges, les
sauts de page, etc.
Configurer les pages signifie:
- définir l’orientation de l’impression:
sens d’impression normal (à la française, en mode portrait) est du haut en bas
d’une feuille.
imprimer dans le sens de la largeur de la page (à l’italienne, en mode
paysage/landscape). On imprime p. ex. des tableaux ou des graphiques
larges à l’italienne.
- définir l’échelle, c.-à-d. le facteur de réduction ou d’agrandissement.
- réduire les données de sorte que le document compte le nombre de pages spécifié.
- définir la taille du papier utilisé: DIN A4 (21x29,7 cm), US letter, US legal, etc.
- définir la qualité d’impression
...................................
- commencer la numérotation des pages à un numéro donné:
...................................
Configurer les marges signifie:
- définir les marges (e: margin) du haut, du bas, droite et gauche
- définir l’emplacement des entêtes et des pieds de page
- définir l’alignement vertical et horizontal dans la page
- page 52 -
© jmo 9.2007
Le tableur
Configurer les entêtes et des pieds de page signifie:
- ajouter ou modifier des entêtes (e: header) et des pieds de page (e: footer)
Dans les entêtes et des pieds de page on peut faire apparaître n'importe quel texte. De plus
on dispose de fonctions prédéfinies pour insérer:
le numéro de page courant,
le numéro de page total,
la date système,
l'heure système,
le nom du document (e: workbook),
le nom de la feuille de calcul (e: worksheet)
et pour changer
le formatage des entêtes et des pieds de page.
Configurer la feuille signifie:
- imprimer avec ou sans quadrillage
- imprimer les annotations
- imprimer en noir et blanc
- imprimer l’entête de ligne et de colonne
- définir l’ordre d’impression des pages: vers le bas, puis à droite ou à droite et puis en bas
- page 53 -
© jmo 9.2007
Le tableur
Les sauts de page
Si une feuille de calcul tient sur plus d’une page, le tableur la divise en pages en insérant des
sauts de page automatiques. L’emplacement de ces sauts de page dépend des dimensions du
papier, des paramètres de marges et des options de mise à l’échelle.
Dans le cas où les sauts de page automatiques ne conviennent pas, on peut insérer des sauts de
page manuel.
Ceci se fait à l’aide de:
...................................
Lorsqu’on définit un saut de page manuel, le tableur repositionne les sauts de page
automatiques dans le reste de la feuille.
L'ordre d'impression des pages
Les pages peuvent être numérotées et imprimées des façons suivantes:
1
2
1
3
4
à droite, puis vers le bas (e: over then down)
over)
3
4
2
vers le bas, puis à droite (e: down then
L'impression de plusieurs feuilles de calcul
Toutes les feuilles de calcul doivent être sélectionnées:
♦ Sélection continue:
.............................................................................................
♦ Sélection non-continue: .............................................................................................
- page 54 -
© jmo 9.2007
Le tableur
10.2. L’aperçu avant impression (e: print preview)
La fonction “Aperçu avant impression” (d: Layoutkontrolle; f: vue avant
impression; e: print preview) est très pratique pour savoir si votre texte est
formaté de manière correcte. Elle vous permet de voir votre travail sur une page,
comme si il était déjà imprimé. Malheureusement, ce mode ne permet pas
d'effectuer des modifications dans le document.
On affiche l’aperçu avant l’impression à l’aide de: ................................................
10.3. Lancer l’impression (e: print)
L'impression (e: print; d: Drucken) est la dernière étape dans la chaîne de
production d’un document à l’aide d’un traitement de texte. Après l’entrée du
texte par clavier, la correction des erreurs à l’aide des fonctions d’édition et la
mise en forme sur la présentation le grand moment est finalement venu où l’on
peut voir le résultat de plusieurs heures de travail sur papier.
- Imprimer plusieurs exemplaires d’une même page:
................................
- Imprimer uniquement quelques pages:
................................
- Imprimer uniquement le bloc sélectionné:
................................
- Imprimer uniquement les pages paires (e: even pages):
................................
- Imprimer uniquement les pages impaires (e: odd pages):
................................
- Imprimer de la dernière à la première page:
................................
Avant de lancer l’impression, vérifiez que le pilote d’imprimante (e: printer driver)
correspondant à l’imprimante connectée a été sélectionné.
Ceci se fait à l’aide: ............................................................................
"
Finalement il ne reste qu'à vérifier si l'imprimante est connectée,
mise sous tension et en ligne (e: on-line).
10.4 Impression d'une feuille de calcul avec formules
1. Afficher les formules: ........................................................................................................
2. Ajuster la largeur des colonnes:..........................................................................................
3. Mettre en page: .................................................................................................................
- page 55 -
© jmo 9.2007
Le tableur
11. Les feuilles de calcul (worksheet)
Activer une feuille de calcul
Ajouter une feuille de calcul
Supprimer une feuille de calcul
Copier une feuille de calcul
Renommer une feuille de calcul
Sélectionner plusieurs feuilles de calcul
On sélectionne plusieurs feuilles de calcul par exemple pour permettre une
numérotation continue des pages, donner la même entête à toutes les feuilles
sélectionnées, etc.
Attention: Il ne faut pas oublier d'annuler la sélection de plusieurs feuilles après les
opérations effectuées sur les feuilles sélectionnées, sinon on risque la
perte de données!
Exemple:
♦
Sélectionner plusieurs feuilles de calcul
♦
Entrer 10 dans une cellule
♦
Contrôler la même cellule dans les autres feuilles de calcul sélectionnées
Changer l'ordre des feuilles de calcul
Masquer / afficher une feuille de calcul
Formater l'arrière-plan d'une feuille de calcul
- page 56 -
© jmo 9.2007
Le tableur
12. Lien dynamique entre des cellules des
feuilles de calcul (objets liées)
........................................................................
...........................................................
........................................................................
...........................................................
........................................................................
...........................................................
On utilise des objets liés pour que les informations prennent en compte toute
modification apportée aux données initiales, ou si on ne souhaite pas que son fichier soit
trop volumineux. Avec un objet lié, les informations initiales restent stockées dans le
fichier source. Le fichier de destination affiche une représentation des informations
liées, mais ne stocke que l'emplacement des données initiales. Les informations liées
sont automatiquement mises à jour si on modifie les données initiales dans le fichier
source. Si, par exemple, on sélectionne une plage de cellules dans un classeur Microsoft
Excel et qu'on colle ces cellules dans un document Word sous la forme d'un objet lié,
ces informations sont mises à jour dans Word si on modifie les informations contenues
dans son classeur.
Exercice:
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
Créez un fichier nommé SOURCE dans un tableur.
Entrez les cours d'actions suivants (en €) sur la feuille de calcul nommée COURS:
Action
21.1.2000
Arbed
96,5
BGL
285
SES
146,25
Créez une feuille de calcul nommée PORTEFEUILLE qui reprend toutes les données de
la feuille de calcul COURS à l'aide d'un lien dynamique. Calculez la valeur du
portefeuille par action:
Action
21.1.2000 Unités
Valeur
Arbed
96,5
60 =?
BGL
285
120 =?
SES
146,25
200 =?
Recherchez les cours actuels sur Internet (p. ex. www.boursorama.com) et entrez ces
cours sur la feuille COURS. Retournez sur la feuille PORTEFEUILLE pour en analyser
le résultat.
Créez un fichier nommé DESTINATION dans un tableur.
Créez une feuille de calcul nommée MONPORTEFEUILLE qui reprend toutes les
données de la feuille de calcul COURS du fichier SOURCE à l'aide d'un lien dynamique
comme sous 3) et refaites les même calculs.
Copiez le cours de l’action SES dans un document WORD avec un lien dynamique.
- page 57 -
© jmo 9.2007
Le tableur
13. Les séries
13.1 Définition
Une série est une suite de nombres. Une série est définie par la première valeur, la
raison (la valeur du pas) et la dernière valeur ou le nombre de termes.
13.2 Types de séries
type
exemple
série linéaire (progression arithmétique)
série croissante (progression géométrique)
série chronologique
recopie incrémentée
pas
2; 4; 6; 8; 10
2; 4; 8; 16; 32
1.5.92; 2.5.92; 3.5.92
13.3 Création automatisée de séries
De telles suites de nombres sont très souvent utilisées dans une feuille de calcul. Bien
qu’il ne pose aucun problème pour créer une série manuellement à l’aide de formules,
il est souvent plus simple de les générer automatiquement.
a) Créer une série linéaire à partir de deux valeurs
initiales
A partir de deux valeurs initiales sélectionnées, le tableur peut calculer
automatiquement la valeur du pas.
Ensuite il suffit de définir la zone de la série: ..............................................................
b) Créer une série à partir de paramètres
Paramètres nécessaires à la création de la série
la première valeur:
la raison (valeur du pas):
la dernière valeur:
l’orientation de la série (en colonne ou en ligne):
- page 58 -
© jmo 9.2007
Le tableur
13.4 Exercices
1.
Affichez les nombres impaires de 1 à 100.
2.
Affichez les 10 premiers nombres de la suite suivante: 3; 9; 27; 81; etc.
3.
Affichez tous les jours de l’année 2000.
4.
Affichez tous les jours ouvrables de l’année 2000.
5.
Affichez horizontalement: trimestre 1, trimestre 2, trimestre 3, trimestre 4
6.
Affichez le dernier jour de chaque mois de l’année en cours.
7.
Affichez les samedis et dimanches de l’année en cours.
- page 59 -
© jmo 9.2007
Le tableur
14. La recherche d’une valeur résolvant
une formule
14.1 Définition
La recherche d’une valeur résolvant une formule, ou encore appelée la recherche d’une valeur
cible (e: goal seek), permet de mettre une cellule définie à une nouvelle valeur à atteindre en
modifiant une autre. Le tableur fait varier la valeur d'une cellule spécifiée jusqu'à ce qu'une
formule dépendant de cette cellule renvoie la valeur souhaitée. On évite ainsi une
expérimentation systématique, coûteuse en temps. Cette recherche propose uniquement une
solution pour des problèmes à une inconnue. Si on a plusieurs inconnues, alors il faut utiliser
le solveur (e: solver). (Voir: Cours recherche opérationnelle)
14.2 Démarche à suivre
Pour rechercher une valeur résolvant une formule,
il faut choisir dans le menu ................... la commande ..............................
Puis on doit définir la référence ou le nom de la cellule contenant la variable qu'on désire
ajuster jusqu'à ce que la valeur cible soit atteinte en modifiant une autre cellule.
Exemple:
Déterminez la marge réalisée d'un article ayant un prix de revient de 1500 € et un prix de
vente de 2000 €. Quel est le bénéfice total si la quantité vendue est 200 unités?
Déterminez le nouveau prix de vente permettant de réaliser un bénéfice de 350.000 € en
sachant que la quantité vendue et le prix de revient ne changent pas.
1
2
A
Quantité vendue
200
B
prix de vente
2000 €
C
D
prix de revient
marge réalisée
1500 €
?
?
E
bénéfice
..............................................
- Donner à la cellule (e: set cell):
Cette cellule contient la formule pour la quelle on veut trouver une solution.
- la valeur à atteindre (e: to value):
Spécifie la nouvelle valeur à atteindre.
..............................................
..............................................
- en modifiant la cellule (e: by changing):
La formule pour laquelle on cherche une solution doit directement ou indirectement,
faire référence à cette cellule.
- page 60 -
© jmo 9.2007
Le tableur
15. Projection de chiffres à l'aide d'une
table de données
15.1 Définition
Une fois qu'on a entré des formules dans une feuille de calcul, on peut effectuer une
simulation à l'aide d'une table de données (e: what-if analysis) pour observer l'incidence de la
modification de certaines valeurs sur les résultats des formules.
Une table de données est un moyen plus rapide de calculer toutes les variations en une
opération. Une table de données est une plage de cellules qui indique les résultats de la
substitution de différentes valeurs dans une ou plusieurs formules. Une table de données
permet donc d'observer l'incidence de la modification de certaines valeurs sur les résultats des
formules
Les tables de données présentent les avantages suivants:
♦ calcul plus rapide de plusieurs variations en une seule opération;
♦ visualisation et comparaison des résultats de l'ensemble des différentes variations dans
une feuille de calcul.
Il existe deux types de tables de données:
♦ la table de données à entrée simple
♦ la table de données à double entrée
15.2 Création d'une table de données
Pour créer une table de données, il faut suivre la démarche suivante:
1.
Sélectionner la formule et les valeurs d'entrée
2.
Choisir dans le menu ................... la commande ..............................
3.
Définir à quelle cellule d'entrée les valeurs d'entrée sont substituées
4.
Pour une table de données à entrée simple on doit définir une cellule d'entrée en ligne ou
en colonne.
5.
Pour une table de données à double entrée on doit définir deux cellules, une cellule
d'entrée en ligne et une en colonne.
- page 61 -
© jmo 9.2007
Le tableur
15.3 La table de données à entrée simple
Une table de données à entrée simple permet de faire varier un paramètre (une variable) à la
fois. On entre différentes valeurs d'une variable et on peut observer le résultat obtenu sur une
ou plusieurs formules.
15.4 Exercice
Une personne doit emprunter à sa banque une somme de 8.000.000 €. La banque lui
propose un remboursement sur 30 ans (360 mois) à un taux annuel de 10%. Calculez la
mensualité.
Elle souhaite en suite connaître le coût mensuel du remboursement d’un emprunt pour
des taux d’emprunt entre 9% et 10% avec des intervalles de 0,25%:
On connaît la formule suivante pour calculer la valeur actuelle Vo:
1− (1 + i )− n
avec: a=annuité (mensualité); i=taux en %;
Vo = a ⋅
i
n=nombre de périodes de remboursement
On peut aussi utiliser directement la fonction VPM() avec Excel version
française, ou PMT() avec Excel version US qui calcule l'annuité (la mensualité).
Comme le taux doit correspondre à la durée d’une période (ici la durée d’une
période est ..................), il faut d’abord calculer le taux équivalent:
1
(1 + ia ) = (1 + im )
mensuel
12
ou
(1 + ia )12 = (1+ im )
avec: ia =taux annuel; im =taux
Solution de l'exercice: Prêt immobilier
Montant prêté:
Durée (en mois):
Taux annuel:
Taux mensuel:
9,00%
9,25%
9,50%
9,75%
10,00%
8000000 €
360
10%
?
Mensualités:
67.671,27 €
62.358,63 €
63.677,72 €
65.003,09 €
66.334,38 €
67.671,27 €
On veut connaître en plus le coût mensuel du remboursement d’un emprunt pour des
périodes de 200 mois à 400 mois avec des intervalles de 20 mois.
- page 62 -
© jmo 9.2007
Le tableur
15.5 La table de données à double entrée
Une table à double entrée permet de faire varier deux paramètres (deux variables) à la fois.
On entre différentes valeurs pour les deux variables et on peut observer le résultat obtenu sur
une formule.
15.6 Exercice
Une personne doit emprunter à sa banque une somme de 100.000 €. La banque lui
propose un remboursement sur 5 ans (60 mois) à un taux annuel de 10%. Calculez
la mensualité.
Elle souhaite en suite connaître le coût mensuel du remboursement d’un emprunt
pour des taux d’emprunt différents (de 5% à 15%), ainsi que pour des durées de
remboursement différentes (de 12 à 60 mois).
Solution de l'exercice
Calcul des mensualités
Montant prêté:
Durée (en mois):
Taux annuel:
Taux mensuel:
Mensualités
?
5%
6%
7%
8%
9%
10%
11%
12%
13%
14%
15%
100000
60
10%
?
12
8555,66
8599,34
8642,77
8685,04
8728,87
8771,55
8814,00
8856,21
8898,18
8939,92
8981,44
24
4382,17
4424,90
4467,52
4510,01
4552,38
4504,62
4636,75
4678,75
4720,63
4762,39
4804,02
- page 63 -
36
2992,11
3035,00
3077,89
3120,77
3163,65
3206,52
3249,37
3292,21
3335,02
3377,81
3420,58
48
2297,90
2341,22
2384,66
2428,21
2471,86
2515,61
2559,45
2603,36
2647,36
2691,42
2735,55
60
1882,04
1925,90
1969,99
2014,31
2058,83
2103,56
2148,47
2193,57
2238,83
2284,26
2329,83
© jmo 9.2007
Le tableur
16. Le calcul par itération
16.1 La référence circulaire
Définition
Lorsqu'une formule utilise directement ou indirectement le
résultat de sa propre cellule pour un calcul, elle est appelée
référence circulaire, aussi connue sous le nom de “problème de
l’œuf et de la poule”. La formule A fait appel à la cellule B
dont le résultat dépend justement de la valeur de A...
Référence circulaire accidentelle
Un tableur ne peut pas résoudre les formules avec des
références circulaires en mode de calcul normal. Si une
formule dépend de son propre résultat ou que deux formules
dépendent l'une de l'autre pour leurs résultats, le tableur
affiche un message indiquant qu'une ou plusieurs cellules sont
impliquées dans une référence circulaire. Si la référence
circulaire est accidentelle, il suffit de redéfinir les formules.
Référence circulaire obligatoire
Si on utilise volontairement une référence circulaire, on doit
indiquer ceci au tableur:
.....................................................................................
Pour résoudre une formule avec une référence circulaire, le
tableur doit utiliser une itération, opération qui consiste à
répéter le calcul de la feuille de calcul jusqu'à ce qu'une
condition numérique spécifique soit remplie. Au cours de
chaque itération, un nouveau jeu de valeurs de cellules
variables est utilisé pour recalculer la feuille de calcul, après
quoi les contraintes et les valeurs optimales sont examinées.
Le processus s'arrête lorsqu'une solution d'une précision
acceptable est trouvée, lorsqu'il n'est plus possible d'améliorer
le résultat obtenu ou lorsque le temps maximal prévu ou le
nombre maximal d'itérations est atteint.
- page 64 -
© jmo 9.2007
Le tableur
16.2 Démarche à suivre:
Activer le mode de calcul par itération
Pour résoudre une formule ayant une référence circulaire, il faut d'abord activer le mode
de calcul par itération.
Ceci se fait dans le menu ................... à l'aide de la commande
...............................
Définir le nombre maximum d'itérations
Il faut préciser le nombre maximum d'itérations:
............................................
Pour les feuilles de calcul de taille importante, ce nombre ne doit pas être supérieur à
100.
Définir l'écart maximum entre les itérations
On définit l'écart maximum entre les itérations:
............................................
Plus le nombre spécifié est petit plus le temps de calcul de la feuille de calcul est
important et plus la réponse est précise.
16.3 Exemple
On doit calculer la prime d'un employé. Cette prime est égale à 10% du bénéfice net,
alors que le bénéfice net dépend du montant de la prime. Le bénéfice brut est de
100.000 €; le bénéfice net est égal au bénéfice brut moins la prime.
Calcul avec itération:
..........................................................................................................................
..........................................................................................................................
..........................................................................................................................
Calcul sans itération:
..........................................................................................................................
..........................................................................................................................
..........................................................................................................................
- page 65 -
© jmo 9.2007
Le tableur
16.4 Pas de solution?
Convergence
divergence
pas de solution!
Ordre de calcul
A chaque itération, les valeurs se rapprochent en principe de la
solution correcte. Ce phénomène est appelé convergence.
Il arrive cependant que les valeurs s'éloignent de la solution correcte à
chaque itération. Ce phénomène est appelé divergence.
Si, au cours d'une itération, les équations divergent, il faut faire varier
d'un montant constant les valeurs initiales utilisées dans les équations.
Si on obtient un résultat convergent, on peut multiplier ou diviser
toutes les valeurs pour revenir aux valeurs initiales d'origine.
Certains ensembles d'équations divergent parce qu'il existe pas de
solution.
Comme le tableur calcule les feuilles de calcul d'après les
dépendances des formules, le calcul ne se fait pas par ligne ni par
colonne. On ne doit donc pas créer de modèle d'itération dépendant de
l'ordre de calcul!
16.5 Exercices
a)
Une personne achète un article de 10.000 € TTC. Calculez le prix HT de cet article,
ainsi que le montant de la TVA sachant que le taux de la TVA s'élève à 15%.
Calcul avec itération:
..........................................................................................................................
..........................................................................................................................
..........................................................................................................................
Calcul sans itération:
..........................................................................................................................
..........................................................................................................................
..........................................................................................................................
- page 66 -
© jmo 9.2007
Le tableur
b)
Quelle est la somme qui, placée à 6% l’an à intérêt simple, devient égale à 15.525 €
après 210 jours de placement?
On utilise les formules suivantes:
C ⋅ t ⋅n
I=
36.000
C’ = C + I
avec: I=intérêt, C=capital, n=durée en jours, t=taux annuel, C’=valeur acquise
Calcul avec itération:
..........................................................................................................................
..........................................................................................................................
..........................................................................................................................
Calcul sans itération:
..........................................................................................................................
..........................................................................................................................
..........................................................................................................................
- page 67 -
© jmo 9.2007
Le tableur
c)
Deux capitaux dont la somme est 2000 € sont placés à intérêt simple, le premier à 4%,
le deuxième à 3%, pendant un an. L’intérêt rapporté par le deuxième est la moitié de
celui rapporté par le premier. Quels sont ces capitaux?
Calcul avec itération:
..........................................................................................................................
..........................................................................................................................
..........................................................................................................................
Calcul sans itération:
..........................................................................................................................
..........................................................................................................................
..........................................................................................................................
- page 68 -
© jmo 9.2007
Le tableur
Exercices supplémentaires
a) Résolvez les exercices suivants à l'aide du tableur en utilisant la technique de calcul
adéquate:
On dispose des données relatives au projet d'investissement suivant:
Dépense d'investissement:
Valeur de récupération:
Durée du projet:
Taux de calcul:
Impôts:
Dépenses et recettes:
450.000 €
50.000 €
6 ans
10 %
40%
année
1
2
3
4
5
6
ventes
600.000
630.000
660.000
690.000
710.000
700.000
coûts
500.000
500.000
530.000
570.000
590.000
620.000
Travail à faire:
a) Calculer si, d'après la méthode du résultat actualisé net, le projet est rentable.
b) Mettez les résultats actualisés nets pour les taux de 4% à 12% dans un tableau.
c) Calculer le taux interne de rentabilité. Au lieu de calculer le résultat actualisé net à
partir d'un taux donné, on recherche le taux pour lequel le résultat actualisé net est nul.
Remarque:
Le résultat actualisé net se calcule à l'aide de la formule suivante:
n
L
Rt
B0 = ∑
t +
n − D0
(1+r )
t =1 (1+r)
avec:
Rt :
Résultat d'exploitation
Do : Dépense d'investissement
L:
Valeur de récupération
Bo : Résultat actualisé net
r:
Taux de calcul
- page 69 -
© jmo 9.2007
Le tableur
Calcul du résultat actualisé net
n ventesamort. Béné. impôt bén.
C. F. coeff
C. F.
coûts
Av imp 40%
Ap imp
d’actual. act.
1
100000 75000 25000 10000 15000 90000 0,909091
2
130000 75000 55000 22000 33000 108000 0,826446
3
130000 75000 55000 22000 33000 108000 0,751315
4
120000 75000 45000 18000 27000 102000 0,683013
5
120000 75000 45000 18000 27000 102000 0,620931
6
80000 75000
5000
2000
3000 78000 0,564474
Total
+ valeur de récupération
- dépense d’investissement
Résultat actualisé net
Amortissement: 450.000:6=75.000
Valeur de récupération: 50.000.1,10-6=28224
b) Calcul du taux interne de rentabilité par interpolation
taux (%)
4
5
6
7
8
9
10
11
12
Bo
Représentation graphique du résultat actualisé net en fonction du taux
F
(*1000)
200
180
160
140
120
B0=f(taux)
100
80
60
40
20
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
taux
-20
c) Calcul du taux interne de rentabilité par calcul
.......................................................................................................................................
.......................................................................................................................................
- page 70 -
© jmo 9.2007
Le tableur
a) Quel est le taux qui permet d’obtenir par capitalisation de 11 annuités de
10.000 €, versées en fin de période, un capital de 150.000 € au moment de la
e
11 annuité?
On utilise la formule suivante:
(1+ i)n − 1
A = a⋅
i
avec: A=valeur acquise; a=annuité ; i=taux en %; n=nombre d'annuités
b) Une entreprise lance un produit nouveau et évalue ses dépenses nettes:
t0 : 40.000.000 €
t1 : 15.000.000 €
t2 : 8.000.000 €
et ses recettes nettes:
t0 : 10.000.000 €
t1 : 14.000.000 €
t2 : 20.000.000 €
t3 : 20.000.000 €
t4 : 20.000.000 €
t5 : 15.000.000 €
t6 : 10.000.000 €
t7 : 8.000.000 €
t8 : 5.000.000 €.
Calculez le taux de rentabilité.
c) On veut prêter une somme de 5.000.000 €. Le taux annuel est de 8 %. On doit
rembourser en 360 mensualités. Calculez la mensualité.
Quelle est la somme qu'on peut prêter au même condition, si on ne peut
rembourser que 30.000 € par mois?
d) A quel taux faut-il placer une somme de 100.000 € à intérêt composé pour
qu’elle devienne 179.084,77 € au bout de 10 ans?
On utilise la formule suivante:
A = a (1+i)n
avec: A=valeur acquise; a=valeur actuelle ; i=taux en %; n=durée
- page 71 -
© jmo 9.2007
Le tableur
17. Les scénarios de simulation
17.1. Définition
Un scénario est un groupe de valeurs d'entrée qu'on peut substituer dans un modèle de feuille
de calcul. On peut utiliser ces scénarios pour visualiser plusieurs résultats établis à partir
d'hypothèses différentes. On peut également créer des rapports montrant les valeurs de
cellules à modifier et les valeurs résultantes pour chaque scénario.
Les scénarios s'avèrent utiles en présence d'un modèle de simulation contenant des variables
indéterminées. Par exemple, on veut créer un budget pour l'année prochaine, mais on n'est pas
sûr de ce que sera le montant du produit vendu. A l'aide du Gestionnaire de scénarios, on peut
définir différents scénarios, passer de l'un à l'autre pour effectuer une analyse de simulation et
enregistrer ces scénarios avec le modèle.
On peut ainsi créer un scénario décrivant une situation au pire; au mieux; probable; d'après les
hypothèses de Carine, d'après la projection des revenus, d'après la projection des coûts; etc.
17.2. Gestion des scénarios
a) Pour travailler avec les scénarios, il faut suivre la démarche suivante:
b) Entrer les données de la feuille de calcul.
c) Choisir dans le menu ................... la commande ..............................
ou bien
d) Choisir dans la barre des outils .........................................................
e) Pour créer un scénario, il faut suivre la démarche suivante:
........................................................................................................................
........................................................................................................................
Une fois ces scénarios créés, on peut passer de l'un à l'autre pour voir leur incidence sur
les autres aspects du modèle créé. L'utilité d'un modèle croît avec la taille de celui-ci.
Pour afficher les scénarios, il faut:
........................................................................................................................
Pour modifier un scénario, il faut: ...............................................................................
Pour supprimer un scénario, il faut: .............................................................................
- page 72 -
© jmo 9.2007
Le tableur
17.3. Création un rapport de synthèse des scénarios
On peut créer un rapport qui contient les scénarios créés avec leurs valeurs d'entrée et leurs
cellules résultantes. Une cellule résultante étant une cellule quelconque de la feuille de calcul
qui est recalculée lorsqu'on applique un nouveau scénario. En général, une cellule résultante
contient une formule qui fait référence soit aux cellules variables, soit à des cellules qui
dépendent des cellules variables.
Pour créer un rapport de synthèse des scénarios, il faut:
........................................................................................................................
Exemple d'un rapport de synthèse des scénarios:
Valeur en cours probable
au mieux
au pire
Cellules variables:
Valeur d'entrée 1
Valeur d'entrée 2
700.000
70.000
500.000
80.000
750.000
100.000
250.000
60.000
Cellules résultantes:
Valeur résultante
6.300.000
5.500.500
7.100.000
3.800.000
La colonne "Valeurs en cours" affiche les valeurs des cellules variables au moment de la
création du rapport de synthèse. Les cellules variables de chaque scénario se situent dans les
colonnes à la droite de la colonne "Valeurs en cours".
- page 73 -
© jmo 9.2007
Le tableur
17.4. Exercice
On veut créer un budget pour l'année prochaine, mais on n'est pas sûr de ce que sera le
montant du produit vendu.
Calculez avec un revenu brut de 500.000 € et un coût de revient de 90.000 € le bénéfice
brut, ainsi que le bénéfice net.
Le bénéfice brut = revenu brut - coût de revient
Les dépenses se composent comme suit:
- loyer:
60.000 €
- service public:
5.000 €
- frais administratifs:
12.500 €
Le bénéfice net = bénéfice brut - dépenses
Créez les scénarios suivants:
a) un scénario nommé "probable", qui comprend les valeurs initiales du revenu brut et du
coût de revient de l'énoncé.
b) un scénario nommé "au mieux", qui comprend un revenu brut de 750.000 € et un coût
de revient de 130.000 €.
c) un scénario nommé "au pire", qui comprend un revenu brut de 250.000 € et un coût de
revient de 63.000 €.
d) Créez un rapport de synthèse des 3 scénarios.
- page 74 -
© jmo 9.2007
Le tableur
18. La représentation graphique,
l'art de mentir avec précision?
La représentation graphique est un moyen très puissant lors de l'analyse de données
numériques dans les rapports et lors de présentations. Le choix de la représentation graphique
et les paramètres utilisées peuvent influencer l'interprétation correcte ou erronée des données.
Exercice 1
Vous vous procurez les graphiques décrivant les ventes des 2 meilleurs produits de 4
entreprises. Quelle entreprise vous semble offrir la gamme de produits la plus dynamique?
50
40
trimestre 4
trimestre 1
60
trimestre 3
Entreprise B
trimestre 2
Entreprise A
0
produit 1
30
produit 2
10
0
40
trimestre 4
30
trimestre 3
10
trimestre 2
20
trimestre 1
20
produit 1
produit 2
50
60
Entreprise C
Entreprise D
500
60
400
55
produit 1
50
300
produit 1
produit 2
produit 2
200
45
100
- page 75 -
trimestre 4
trimestre 3
trimestre 2
trimestre 1
trimestre 4
trimestre 3
0
trimestre 2
40
© jmo 9.2007
Le tableur
Exercice 2
Quelle est la différence entre ces 2 graphiques?
Cours de l'action de IDM S.A.
Cours de l'action de IDM S.A.
1000
1000
800
100
600
400
10
200
0
1
trimestre
1
trimestre
2
trimestre
3
trimestre
4
trimestre
1
trimestre
2
trimestre
3
trimestre
4
Exercice 3
Quelle est la différence entre ces 2 graphiques?
Chiffre d'affaires de IDM S.A.
de 1950-1997
20000000
15000000
Chida
10000000
5000000
1996
1994
1992
1990
1980
1950
0
années
Chiffre d'affaires de IDM S.A.
de 1950-1997
20000000
15000000
Chida
10000000
5000000
0
1940
1960
1980
2000
années
- page 76 -
© jmo 9.2007
Le tableur
Exercice 4
Quelles sont les informations qu'on peut tirer des graphiques suivants? Quels sont leurs
défauts? Comment pourrait-on améliorer la teneur d'information de ces graphiques?
ex a)
250000
200000
150000
personnes
pop. act.
chômage
100000
50000
0
1980
1981
1982
1983
1984
1985
1986
1987
1988
1989
1990
1991
1992
1993
années
Ex b)
13%
31%20%
25%
35%
30%
trimestre 1
trimestre 2
trimestre 3
35%
10%12%
trimestre 4
40%
32%
17%
- page 77 -
© jmo 9.2007
Le tableur
Ex c)
80
60
40
produit 1
produit 3
produit 2
20
0
produit 2
produit 3
trimestre 4
trimestre 3
trimestre 2
trimestre 1
produit 1
Ex d)
voitures
29%
59%
12%
Ex e)
14000
12000
10000
unités
8000
Motos
Bus
6000
Camions
4000
2000
0
1980
1990
1991
1992
années
- page 78 -
© jmo 9.2007
Le tableur
Ex g)
1980
Motos
9% Bus
3%Camions
4%
Véhicules
spéc.
15%
Tracteurs
69%
Ex h)
Ventes
Scotch
SE64
Kodak
64ASA
Ilford 50
ASA
Fuji
RD100
Agfa
CT64
- page 79 -
© jmo 9.2007
Le tableur
Ex i)
Evolution des ventes
120
100
unités
80
article A
60
article B
40
20
0
1970 1980 1985 1990 1995 1996 1997 1998
années
Ex j)
Evolution des ventes
80
60
40
article C
20
article B
0
article A
articles
vendus
1970 1980
1985 1990
années
- page 80 -
© jmo 9.2007
Le tableur
19. Les graphiques (e: charts)
19.1. Généralités
Un chart est la représentation graphique des données d’une feuille de calcul. La
représentation graphique des résultats est plus facile à interpréter qu’une page couverte de
nombres. Le chart sert surtout à l’analyse dans des rapports et lors de présentations.
19.2. Exemple
Ventes de IDM S.A. pour 2007 :
produit 1
produit 2
produit 3
trimestre 1
1.000.000 €
3.000. 000 €
5.000. 000 €
trimestre 2
2.000. 000 €
4.000. 000 €
1.000. 000 €
trimestre 3
4.000. 000 €
2.000. 000 €
7.000. 000 €
trimestre 4
5.500. 000 €
6.000. 000 €
2.000. 000 €
Les données d’une feuille de calcul
↓
Ventes de I.D.M. SA
7000000
6000000
5000000
produit 1
€
4000000
produit 2
3000000
produit 3
2000000
1000000
0
trimestre 1 trimestre 2 trimestre 3 trimestre 4
année 2007
La représentation graphique de ces données
- page 81 -
© jmo 9.2007
Le tableur
19.3. Les types de graphiques
Certains types de graphiques sont plus appropriés que d'autres pour représenter certaines
données.
Représentation de valeurs
Graphique
Désignations
Applications
histogramme simple
(e: bar, column)
Pour comparer les valeurs de plusieurs comparer les chiffres
séries.
d'affaires de 3 secteurs
pendant
plusieurs
années
histogramme à une Pour comparer les valeurs d'une série.
série
(e: bar, column)
Barres (e: bar)
ressemble à l'histogramme, mais avec des
colonnes présentées horizontalement. les
axes sont donc inversés: l'axe des Y est
horizontal et celui des X, vertical. Pour
comparer entre eux les points de
différentes séries. Utiles si les valeurs des
points sont assez proches les unes des
autres.
Les valeurs sont additionnées pour
histogrammes
empilés,
visualiser et comparer le total de chaque
barres empilées
part tout en visualisant le détail des
(e: stacked bar)
valeurs pour chacune.
Exemple
comparer les chiffres
d'affaires de 3 secteurs
pendant 1 année
chiffre d’affaires des
produits A, B et C
pendant 4 trimestres.
lignes, courbes (e: Pour représenter des séries décrivant une la courbe de tempéline)
rature d'un patient
tendance dans le temps.
Représentation de sommes
Graphique
Désignations
Applications
histogrammes
empilés,
barres empilées
(e: stacked bar)
Les valeurs sont additionnées pour chiffre d’affaires des
visualiser et comparer le total de chaque produits A, B et C
part tout en visualisant le détail des pendant 4 trimestres.
valeurs pour chacune.
Aires (e: area)
Chaque courbe est construite à partir des
valeurs de la courbe précédente et non en
se basant sur l’axe des abscisses.
Comparable à l’histogramme empilé, ce
modèle additionne les différentes valeurs.
Sert à tracer plusieurs séries.
- page 82 -
Exemple
pour des séries avec un
grand nombre de points.
Utiles pour comparer
des tendances
© jmo 9.2007
Le tableur
Représentation de pourcentages
Graphique
Désignations
Applications
diagramme
cir– Pour représenter la part de chacune des
culaire, secteur,
valeurs d'une série par rapport au total
camembert
de la série (en %).
(e: pie; d: Torte)
Comparable aux barres à 100%, ce
modèle ne peut représenter qu'une seule
série.
histogrammes
Contribution proportionnelle de chaque
empilés à 100%
valeur (en %) par rapport au total
considéré comme 100%. On peut
représenter plusieurs séries.
Une série est une ligne ou une colonne de
données.
100%
50%
Exemple
répartition des sièges ou
des voix lors d’élections
chiffre d’affaires en %
des produits A, B et C
pendant 4 trimestres.
Représentation d’une évolution
Graphique
Désignations
Applications
lignes, courbes
(e: line)
Pour représenter des séries décrivant une la courbe de température
d'un patient
évolution dans le temps.
Exemple
Représentation de 2 axes des y
Graphique
Désignations
Applications
Exemple
Combinaison
(e: combination)
Pour représenter des séries qui comparer les valeurs
appartiennent à des plages de valeurs très effectifs à l'objectif
différentes entre elles.
Autres représentations
Graphique
Désignations
Applications
Exemple
Bousrier; Max-min- Pour représenter les maxima, les minima maxima, les minima et
clôture
et les clôtures de cours boursiers. les clôtures de cours
boursiers
(e: high-low-close)
Requiert trois séries dans cet ordre.
Nuages de points,
graphique XY
(e: XY scatter)
le
Pour comparer les valeurs de X avec les comparer
valeurs de Y. A un nombre de l'axe des X annuel et l’age
correspondent une ou plusieurs valeurs
sur l'axe des Y. Utiles pour représenter un
groupe de valeurs et voir le degré d'écart
ou de rapprochement entre elles sans
s'attacher à l'évolution.
revenu
Graphiques 3-D
- page 83 -
© jmo 9.2007
Le tableur
19.4. Les étapes de la création d’un graphique
4.1. La sélection des données
Toute création d’un graphique commence par la sélection des données (nombres + intitulés)
qui doivent figurer dans le graphique.
4.2. La création du graphique
On lance la création du graphique avec: .........................................................................
4.3. Le type de graphique
Le choix du type de graphique utilisé dépend des données à représenter. Voir chapitre 19.3.
On choisit/change le type du graphique avec: ..............................................................
4.4. L’axe des X (abscisses) et l’axe des Y (ordonnées)
Il faut définir si les valeurs de l’axe des X sont prises dans la colonne ou dans la ligne de la
sélection.
Ceci se fait avec: .....................................................................................
4.5. Les intitulés des axes
Définir le titre de l’axe des abscisses (axe des X)
Définir le titre de l’axe des ordonnées (axe des Y)
Définir le titre de l’axe des ordonnées (axe des Z) 3D
- page 84 -
© jmo 9.2007
Le tableur
4.6. La légende
Dès que, dans un graphique, plusieurs séries de données sont représentées, elles sont
différenciées par un signe, une couleur ou un motif de remplissage.
Ajouter la légende
Enlever la légende
La légende indique à quelle série de données correspond chaque symbole, motif ou couleur.
4.7. Le titre principal et le sous-titre
Définir le titre du graphique
Définir le sous-titre du graphique
4.8. L’étiquette
Les valeurs d’une série peuvent être mises en évidence par une étiquette, qui affichera en
général la valeur elle-même.
On ajoute une étiquette avec: .....................................................................................
4.9. L’échelle des axes
Définir la valeur minimale de l’axe
Définir la valeur maximale de l’axe
Définir l’intervalle des valeurs sur l’axe
Définir une échelle logarithmique
4.10. Le commentaire
Le commentaire fournit des informations supplémentaires au lecteur.
Définir un commentaire
Ajouter une flèche
4.11. Remarque
Une série se compose d’une seule colonne / ligne de données numériques.
- page 85 -
© jmo 9.2007
Le tableur
19.6.
Exercices: La création de graphiques
a) Évaluation de la composition du chiffre d’affaires total par trimestre (en €)
Représentez graphiquement la composition du chiffre d’affaires total (sans le calculer sur la
feuille de calcul) par trimestre (en €) à l’aide des données de l’exemple 19.2.
b) Évaluation de la composition du chiffre d’affaires total par produit (en €)
Représentez graphiquement la composition du chiffre d’affaires total par produit (en €) à
l’aide des données de l’exemple 19.2.
c) Composition du chiffre d’affaires du 2e trimestre (en %)
Représentez graphiquement la composition du chiffre d’affaires des différents produits par
rapport au total (en %) du 2e trimestre à l’aide des données de l’exemple 19.2. Affichez le
pourcentage et le libellé pour les différents produits, et faites ressortir clairement le produit le
plus vendu!
d) Évaluation de la composition du chiffre d’affaires total par trimestre (en %)
Représentez graphiquement la composition du chiffre d’affaires des différents produits par
rapport au total (en %) par trimestre à l’aide des données de l’exemple 19.2.
e) Évolution des ventes de différents produits
Montrez clairement l’évolution des ventes des différents produits de l’exemple 19.2. au cours
des 4 trimestres.
f) Élections présidentielles 2007 à Légoland:
Représentez graphiquement la répartition des voix en pourcentage en faisant ressortir le
résultat du vainqueur:
Smith:
34.000.000 voix
Miller:
41.000.000 voix
Dupont: 18.000.000 voix
g) Évaluation du chiffre d’affaires de IDM S.A.
Représentez graphiquement l’évolution du chiffre d’affaires (en millions de €) de IDM S.A.
Année
Chida
1960 1965 1970 1975 1980 1985 2000 2005
10
12
15
11
13
14
20
25
- page 86 -
© jmo 9.2007
Le tableur
h) Évaluation de la composition de la Chambre des Députés en pourcentages
Établissez un graphique permettant d’évaluer la composition en % de la Chambre des
Députés du Grand-Duché de Luxembourg de 1945 – aujourd’hui. Recherchez les données
manquantes sur Internet:
Sièges 1945 1948 1951 1954 1959 1964 1969 1974 1979 1984 1989 1994 1999
CSV
25
22
21
26
21
22
21
18
24
25
22
21
LSAP
11
15
19
17
17
21
18
17
14
21
18
17
DP
9
9
8
6
11
6
11
14
15
14
11
12
KPL
5
5
4
3
3
5
6
5
2
2
1
0
SDP
5
2
Verts
2
4
5
ADR
4
5
Autre
1
2
2
s
i) Évaluation de la composition de la Chambre des Députés en sièges
Établissez un graphique permettant d’évaluer la composition des différents partis en sièges de
la Chambre des Députés du Grand-Duché de Luxembourg de 1945 - aujourd’hui. Utilisez les
données sous h).
j) Évaluation de la composition de la Chambre des Députés en pourcentages
Établissez un graphique permettant d’évaluer la composition des sièges en pourcentages de
la Chambre des Députés du Grand-Duché de Luxembourg en 1964. Utilisez les données sous
h).
k) Représentation de la population des 12 pays de l’Union Européenne
Représentez graphiquement la population des 12 pays de l’Union Européenne en 1990 (en
milliers).
Pays
B
DK
D
GR
E
F
IRL
I
L
NL
P
UK
Pop.
9048
5135
64191
10046
38924
56304
3507
57576
378
14893
10337
57409
- page 87 -
© jmo 9.2007
Le tableur
l) Évaluation du marché du jouet en France en 1991
Établissez un graphique permettant d’évaluer le marché du jouet en France en sachant que les
chiffres d’affaires des différentes branches:
- peluches et jouets premier âge: 1710 MF (millions de francs français)
- consoles vidéo et logiciels: 1836 MF
- jeux éducatifs et artistiques: 703 MF
- jeux de société et de poche: 784 MF
- maquettes, soldats et autres jouets de garçons: 1026 MF
- poupées, poupons et accessoires: 732 MF
- autres: 523 MF
m) Évaluation de l'endettement de l'Etat luxembourgeois entre 1980 et 1995
Établissez un graphique permettant d’évaluer les dettes à moyen et long terme (en milliards
de francs) de l'Etat luxembourgeois entre 1980 et 1995.
1980: 8,29; 1981: 9,55; 1982: 10,77; 1983: 12,76; 1984: 14,74; 1985: 14,80; 1986: 17,08;
1987: 14,89; 1988: 12,23; 1989: 10,35; 1990: 7,71; 1991: 6,01; 1992: 7,54; 1993: 10,50;
1994: 11,20; 1995: 15,10.
n) Évaluation du marché des voitures neuves en 1997
Représentez graphiquement le marché des voitures neuves au Luxembourg en 1997 par pays de
production (unités et part de marché).
Pays de production
A
F
J
I
Unités
14928
7803
3698
1801
o) Évaluation de l'âge moyen du parc automobile luxembourgeois
Représentez graphiquement l’âge moyen du parc automobile luxembourgeois au 1 janvier de
chaque année.
âge moyen (en année)
1988
4,93
1989
4,98
1990
5,04
1991
5,07
1992
5,04
1993
5,24
1994
5,3
1995
5,59
1996
5,7
1997
5,81
p) Évaluation du rapport parc automobile / nouvelles immatriculations par an
Représentez graphiquement le rapport parc automobile / nouvelles immatriculations par an
(au 1 janvier) au Luxembourg.
Parc Automobile
Nouvelles
immatriculations
1982
137924
23008
1983
141081
25796
1984
145849
26482
1985
151640
28597
1986
156048
29236
1987
162484
32960
1988
168476
32660
1989
177011
33847
q) Rreprésentation y = f(x)
x
y
-10
10
-5
-5
0
0
5
-5
- page 88 -
10
10
© jmo 9.2007
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising