Plan de formation pour l`agropraticien / agropraticienne AFP

Plan de formation pour l`agropraticien / agropraticienne AFP
Le champs professionnel de l'agrigulture et de ses professions
OrTra AgriAliForm
Numéro de la profession 15008-15011
Plan de formation pour l’agropraticien / agropraticienne AFP
Table des matières
Introduction
Compétences
Dotation horaire
Cours interentreprises
Procédure de qualification
Approbation et entrée en vigueur
Annexe 1: objectifs de formation des domaines d’activités A à D
Annexe 2: Liste des documents pour la mise en œuvre de la formation professionnelle initiale avec l’indication de leurs sources
Organisation der Arbeitswelt (OdA)
Organisation du monde du travail (OrTra)
Organizzazione del mondo del lavoro (Oml)
AgriAliForm
Bildung/Formation
Laurstrasse 10
CH-5201 Brugg
Tel: 056 462 54 40
Fax: 056 441 53 48
Mail: info@agri-job.ch
www.agri-job.ch
Table des matières
1.
Introduction.................................................................................................................3
1.1.
1.2.
1.3.
1.4.
1.5.
1.6.
1.7.
1.8.
Concept de formation..................................................................................................3
Objectifs de formation .................................................................................................5
Taxonomie des objectifs évaluateurs ..........................................................................6
Attribution aux lieux de formation ................................................................................6
Compétences .............................................................................................................7
Profil professionnel et orientations ..............................................................................7
Accompagnement individuel .......................................................................................8
Renseignements complémentaires .............................................................................8
2.
Compétences .............................................................................................................9
2.1.
2.2.
2.3.
Compétences méthodologiques..................................................................................9
Compétences sociales et personnelles.....................................................................10
Compétence professionnelle.....................................................................................11
3.
Dotation horaire du plan de formation .......................................................................11
4.
Cours interentreprises...............................................................................................12
5.
Procédure de qualification ........................................................................................14
5.1.
5.2.
Procédure de qualification et ses éléments...............................................................14
Tableau synoptique de la procédure de qualification.................................................15
6.
Approbation et entrée en vigueur ..............................................................................16
Plan de formation; version approuvée 14.11.2008
2/18
1.
1.1.
Introduction
Concept de formation
Le plan de formation décrit les compétences qui doivent être atteintes par les personnes en
formation afin qu'elles puissent exercer leur métier.
Il s'appuie sur le profil professionnel conformément à l'article 1 de l'ordonnance de formation
de la formation professionnelle initiale:
Les agropraticiens travaillent en tant qu’employés qualifiés dans des entreprises agricoles de
production et de transformation. Ils accomplissent des travaux simples de façon autonome et
compétente. Flexibles et polyvalents, ils se conforment aux prescriptions et mettent en pratique de manière responsable les lignes directrices de l’entreprise selon les consignes de leur
supérieur. Ils connaissent le déroulement des processus depuis la production jusqu’à la mise
en vente. Ils comprennent les liens entre la technique de production, la rentabilité et
l’écologie. Proches de la nature, ils remplissent leurs tâches consciencieusement et dans le
respect des différents organismes vivants qu’ils rencontrent au cours de leur travail. Ils travaillent volontiers de manière active en équipe et prennent part à la recherche de solutions
pratiques pour les problèmes posés par le travail quotidien.
Structure du plan de formation
Le plan de formation est construit sur des processus et s'oriente sur les activités professionnelles des personnes en formation (cf. illustration). Le modèle doit représenter les activités
professionnelles, le plus proche possible de la réalité et dans ses interactions et, ainsi, quitter la pensée usuelle en terme de branches scolaires. Ainsi il est à relever le lien direct avec
tous les lieux de formation. Toutefois, la réalité est souvent très complexe, ce qui conditionne
aussi une simplification du modèle et qui ne permet pas toujours de représenter la totalité du
processus.
Les processus sont subdivisés dans les domaines suivants:
A.
Production végétale
B.
Production animale
C.
Vinification
D.
Mécanisation et installations techniques
Dans les domaines A, production végétale, B, production animale et C, vinification, les processus sont orientés vers la production respectivement la transformation des produits. Le
domaine de la production végétale permet d'illustrer au mieux le processus. Il part du travail
du sol jusqu'à la préparation à la commercialisation des denrées alimentaires. Le domaine D
mécanisation et installations techniques soutient le processus. Les objectifs de formation
ainsi formulés décrivent des compétences qui sont nécessaires, en règle générale, dans
plusieurs des processus des domaines A, B et C. L'illustration schématise également l'enseignement de la culture générale et le sport comme domaines de soutien, afin de disposer
d'une représentation complète de la formation.
Plan de formation; version approuvée 14.11.2008
3/18
Plan de formation; version approuvée 14.11.2008
4/18
1.2.
Objectifs de formation
Les objectifs et les exigences de la formation sont concrétisés par les trois niveaux: objectifs
généraux, particuliers et évaluateurs. Les objectifs généraux structurent les secteurs
d’activités du plan de formation en sous-processus ou en domaines d’activités.
Objectifs généraux
• créent un cadre de référence général;
• délimitent les domaines de la formation;
• donnent les justifications de l'importance du domaine correspondant.
Objectifs particuliers
• partent de situations concrètes;
• décrivent un comportement ou une disposition que les personnes en formation devraient
adopter dans une situation donnée après la formation
Objectifs évaluateurs
• concrétisent des objectifs particuliers;
• décrivent un comportement observable;
• sont formulés spécifiquement pour les trois lieux de formation: entreprise formatrice, école professionnelle et cours interentreprises.
Pour chaque objectif évaluateur, le principe suivant vaut : il doit être réalisé professionnellement et adapté au lieu, ainsi que de manière indépendante et correcte.
Plan de formation; version approuvée 14.11.2008
5/18
1.3.
Taxonomie des objectifs évaluateurs
Chaque objectif évaluateur est défini par un niveau cognitif. Ainsi on définit le niveau d’exigence
de chaque objectif évaluateur.
C1 (connaissance)
Restituer des informations et s'y référer dans des situations similaires.
Exemple: les professionnels sont capables de nommer les dates de plantation des plus importantes cultures de fruits
et de baies.
C2 (compréhension)
Non seulement restituer des informations, mais également l'expliquer avec ses propres mots.
Exemple: les professionnels sont capables d'expliquer les avantages et inconvénients des différentes techniques de
semis.
C3 (application)
Utiliser des informations sur des états de fait dans différentes situations.
Exemple: les professionnels sont capables d'effectuer de simples travaux d'entretien sur les véhicules de l'entreprise
conformément au manuel d'utilisation.
C4 (analyse)
Structurer des faits en différents éléments, établir les relations entre les éléments et identifier les
caractéristiques.
Exemple: les professionnels sont capables de déterminer les exigences spécifiques des surfaces de compensation
écologique.
C5 (synthèse)
Combiner des éléments isolés d'un état de fait et de les réunir en une entité.
Exemple: les professionnels sont capables d'établir un tableau des semis, des plantations et des récoltes et représenter graphiquement un plan de culture.
C6 (évaluation)
Évaluer des situations et des informations en fonction de critères donnés.
Exemple: les professionnels sont capables d'évaluer la désinfection des plants d'un point de vue économique, phytosanitaire et écologique.
1.4.
Attribution aux lieux de formation
D'une manière générale, les objectifs évaluateurs sont définis pour chacun des trois lieux de
formation: entreprise formatrice, école professionnelle et cours interentreprises (CI). Lorsque,
dans des cas particuliers, un objectif évaluateur est attribué à plusieurs lieux de formation, alors
l'attribution de la responsabilité du lieu de formation est faite de la manière suivante:
• entreprise formatrice: application, mise en œuvre,
• école professionnelle: théorie et les démonstrations correspondantes,
• CI: application, éventuellement en complément à la mise en œuvre d'aspect particulier au
sein de l'entreprise formatrice.
L'attribution d'un objectif évaluateur à une entreprise formatrice et aux CIE a un sens lorsque les
entreprises formatrices peuvent certes prendre en charge une partie de la formation, mais elle
peut toutefois varier selon les infrastructures des entreprises formatrices. La tâche des CIE est
alors de garantir l'harmonisation et le complément de ces éléments.
Plan de formation; version approuvée 14.11.2008
6/18
1.5.
Compétences
Le travail sur des entreprises de production et de transformation des produits agricoles nécessite des compétences professionnelles, méthodologiques, sociales et personnelles.
La combinaison de l’ensemble de ces compétences rend les professionnels aptes à aborder les
tâches et des défis de manière indépendante et compétente, ainsi qu’à faire face aux modifications.
Les compétences méthodologiques, sociales et personnelles nécessaires sont spécifiées sous
forme raccourcie à chaque objectif particulier. Elles sont décrites exhaustivement aux chapitres
2 et 3 du plan de formation.
1.6.
Profil professionnel et orientations
Lorsque cela est possible, les points communs des orientations sont toujours mis en évidence.
Toutefois, les profils professionnels fixent ici certaines limites: Le domaine B production animale
ne fait pas partie des orientations « cultures spéciales » et « vinification ». L’orientation « cultures spéciales » comprend principalement le contenu du domaine A production végétale alors
que l’orientation « vinification » se concentre sur le domaine C. Il en résulte des recoupements
des contenus de formation très différenciés.
Les contenus de formation effectivement valables pour l'ensemble des orientations se trouvent
dans le domaine de soutien D, Mécanisation et installations techniques.
Une voie pragmatique est particulièrement recommandée pour la formation scolaire. Un enseignement spécifique est recommandé là où l'on peut former des classes entières. Là où cela
n’est pas possible, sur la base du plan de formation, il peut être envisagé de former des domaines d'enseignement plus grands de nature différente et de le compléter par des cours spéciaux.
La colonne "valable pour" indique, pour chaque niveau, quels contenus de formation fixés dans
l’annexe 1 du plan de formation sont valables pour les différentes orientations, selon la présentation ci-dessous.
N°
Valable pour
Agr, CS, Vi
Objectif particulier
CS
Objectif évaluateur …
…
Abréviations :
Agr: Orientation « agriculture »
CS:
Orientation « cultures spéciales »
Vi:
Orientation « vinification »
Des objectifs particuliers correspondants doivent être rédigés pour une orientation aussitôt qu’un
objectif général est valable pour cette dernière. Il est possible que les objectifs particuliers divergent partiellement entre orientations, voire qu'un objectif particulier complémentaire doive être
défini. La même chose est valable pour le niveau des objectifs évaluateurs.
Les contenus de formation des domaines d’activité A à D sont énumérés à l’annexe 1 et peuvent
être obtenus sous forme de fichier informatique auprès de l’Ortra AgriAliForm. Les objectifs de
formation sont saisis dans une banque de données, ce qui facilite la sélection par orientation et
par domaine d’activité.
Plan de formation; version approuvée 14.11.2008
7/18
1.7.
Accompagnement individuel
Le législateur a édicté des dispositions particulières à propos du soutien aux personnes effectuant la formation initiale de deux ans débouchant sur une attestation professionnelle fédérale.
Par accompagnement individuel, on entend une offre de soutien par laquelle une personne
compétente accompagne le processus de développement d’une personne en formation ayant
des difficultés d’apprentissage. Cet accompagnement ne concerne pas uniquement les aspects
scolaires mais également tout ce qui est relatif à la formation dans l’environnement de la personne en formation. L’accompagnement individualisé peut être offert par différents prestataires.
Elle prend en compte la profession et les lieux de formation. Il s’agit donc de viser une coordination aussi étroite que possible entre les trois lieux de formation.
Les demandes pour un accompagnement individuel sont à déposer auprès de l’autorité cantonale compétente (par exemple le service de la formation professionnelle).
1.8.
Renseignements complémentaires
Les professions de l'agriculture et des branches spéciales de l'agriculture doivent répondre au
mandat constitutionnel conformément à l'article 104 de la constitution. Cette référence a des
effets sur le développement de la formation professionnelle initiale. Ainsi, depuis le 1er janvier
2007, les exploitations agricoles n'obtiennent des paiements directs que si le chef d'exploitation
dispose d'un titre reconnu.
A l'exception de l'âge minimal, l'agriculture n'est pas soumise à la loi sur le travail. La durée de
travail des personnes en formation du champ professionnel varie entre 48 et 55 heures par semaine. Cette circonstance a un lien étroit avec le fait qu'une majorité des entreprises formatrices
détiennent des animaux de rente.
Les objectifs de formation de l'école professionnelle doivent être attribués à chaque année de
formation afin de garantir l'échange d'apprenti prévu à l'article 8 de l'Ordonnance de formation,
ainsi que de permettre une adéquation entre les lieux de formation. A cet effet, une convention
doit être établie entre les cantons sur une répartition uniforme des contenus de la formation scolaire, ceci en collaboration avec les organisations du monde du travail cantonales et les écoles
professionnelles.
Plan de formation; version approuvée 14.11.2008
8/18
2.
2.1.
Compétences
Compétences méthodologiques
Techniques de travail et gestion du temps
Afin de trouver des solutions pour les tâches professionnelles et personnelles, les professionnels mettent en oeuvre des méthodes qui leur permettent de travailler de manière organisée, d’être ponctuel, de fixer des priorités, de mettre en place des processus de manière
systématique et rationnelle et de garantir la sécurité au travail comme la sauvegarde de l'environnement. Ils organisent efficacement leur travail en fonction des directives tout en étant
orienté sur les objectifs. Ils évaluent systématiquement leur travail.
Approche et action interdisciplinaires
La production agricole, que se soit dans ou avec la nature, se base sur une multiplicité de
processus mis en réseau. Les professionnels, comme acteurs du champ, tiennent compte de
l’interdépendance entre les secteurs en amont et en aval. Ils prennent en compte les effets
possibles de leurs activités sur les collaborateurs et le résultat de l’entreprise.
Technique d'information et de communication
L’utilisation des moyens d’information et de communication sera toujours plus importante à
l’avenir. Les professionnels se procurent des informations de manière autonome et en font
un usage pour leur succès professionnel. Ils utilisent les moyens d'information et de communication pour leur propre formation continue et la mise en réseau sur le plan professionnel.
Stratégies d'apprentissage
Différentes stratégies permettent d'apprendre plus efficacement et de se former tout au long
de la vie. Etant donné que les styles d’apprentissage sont des instruments individuels, les
professionnels peuvent mettre en pratique la méthode la plus appropriée à leur situation et
appliquer des stratégies pour un apprentissage individuel et tout au long de la vie.
Créativité
Les professionnels des domaines de l'agriculture et de la transformation doivent être ouverts
à la nouveauté et aux procédures non conventionnelles. Ils sont dès lors capables de proposer des solutions adaptées et d’utiliser leur créativité afin de réaliser les mandats de travail.
Les professionnels se distinguent par leur vigilance et leur ouverture face à des nouveautés
et des trends dans la profession.
Capacité à résoudre des problèmes
La dépendance à la nature, à la technique et aux conditions générales économiques fait que
les professionnels sont toujours à nouveau confrontés à de nouveaux défis. C'est pourquoi
ils peuvent reconnaître les problèmes et instaurer des méthodes et techniques adaptées en
vue de résoudre les problèmes.
Plan de formation; version approuvée 14.11.2008
9/18
2.2.
Compétences sociales et personnelles
Autonomie et responsabilité
Dans le domaine agricole et de la transformation les activités ont des effets sur la nature et
les partenaires dans de nombreux domaines. Les professionnels sont conscients de cette
responsabilité et ils pensent de manière globale. De ce fait, ils sont disposés à assumer des
décisions et à agir consciencieusement.
Apprentissage tout au long de la vie
Le métier est en perpétuel changement. Il est nécessaire de s’adapter à des changements
rapides des besoins ou de la situation. Les professionnels en sont conscients et sont disposés à acquérir en permanence de nouvelles connaissances et à apprendre tout au long de la
vie. Ils prennent en compte les innovations dans leur secteur d’activité et ils sont ouverts
face aux nouveautés.
Capacité à communiquer
La communication revêt un rôle primordial dans beaucoup d’activités du métier. Les professionnels expriment leurs attentes de manière compréhensible, font preuve de franchise et de
disponibilité, entendent des avis différents et de les intégrer dans leurs réflexions. Ils sont
ouverts au dialogue, comprennent et appliquent les règles de communication.
Capacité à gérer des conflits
Dans le quotidien professionnel, il n’est pas rare de voir surgir des situations conflictuelles.
Les professionnels en sont conscients et réagissent de manière calme et réfléchie dans pareil cas. Ils sont ouverts au dialogue, sont prêts à accepter d’autres points de vue,
s’expriment avec pertinence et recherchent des solutions constructives.
Aptitude au travail en équipe
Les tâches professionnelles et personnelles peuvent être résolues de manière individuelle ou
en groupe. De ce fait, la collaboration avec d’autres personnes a une grande importance.
Les professionnels sont capables de travailler en équipe en fonction du but. Ils connaissent
les règles du travail en équipe et les mettent en œuvre.
Civilité
Au cours de l’exercice de leur profession, les professionnels entretiennent des contacts avec
des personnes aux attentes variées en termes de comportement et de courtoisie. Les professionnels adaptent leur langage et leur comportement aux différentes situations et aux
besoins de leurs partenaires ; ils sont ponctuels et consciencieux, ils ont une bonne présentation.
Résistance au stress
L’accomplissement de certaines tâches de la profession exige des efforts tant physiques
qu’intellectuels. Les professionnels sont capables d’y faire face en appréhendant les tâches
qui leur incombent d’une manière calme et réfléchie. Ils maîtrisent la durée de travail et la
planification afin de parvenir à dégager suffisamment de temps libre pour le privé, les loisirs
et le repos.
Indépendance
Dans l’accomplissement de leurs activités, les professionnels se trouvent souvent sans appui. De ce fait, ils sont capables de réfléchir continuellement à la justesse de leur pensée et
à leur comportement. Ils développent l’esprit d’initiative, prennent des décisions dans leur
domaine d’activité et agissent de manière conforme au mandat de travail.
Plan de formation; version approuvée 14.11.2008
10/18
2.3.
Compétence professionnelle
La compétence professionnelle regroupe le savoir professionnel et l’adresse et rend le professionnel apte à résoudre de manière indépendante des tâches et des questions liées au champ
professionnel.
Les objectifs généraux, particuliers et évaluateurs décrivent les compétences professionnelles à
acquérir.
•
•
•
•
3.
A Production végétale
B Production animale
C Vinification
D Mécanisation et installations techniques
Dotation horaire du plan de formation
Branches
d’enseignement
A production végétale
B production animale
C vinification
D mécanisation et
installations techniques
Culture générale 1)
Sport 1)
Total par année de
formation
Total profession /
orientation
1)
E1
E2
CI
Orientation
E1
périodes
80
Agriculture
E2
périodes
80
CI
jours
70
70
2
50
50
4
120
40
360
120
40
360
720
6
Cultures spéciales
E1
E2
CI
périodes périodes jours
130
130
2
70
70
120
40
360
120
40
360
720
4
6
Vinification
E1
E2
périodes périodes
40
40
120
40
120
40
120
40
360
120
40
360
CI
jours
1
1
4
720
6
L’ampleur de l’enseignement de la culture générale et du sport est fixée par la loi
ère
1 année de l’école professionnelle, exprimée en périodes d’enseignement
ème
2
année de l’école professionnelle, exprimée en périodes d’enseignement
Cours interentreprises, exprimés en jours de 8 heures
Plan de formation; version approuvée 14.11.2008
11/18
4.
Cours interentreprises
Organisation, répartition et durée des cours interentreprises
Buts
Les cours interentreprises (CI) complètent la formation en entreprise et scolaire. La participation aux cours est obligatoire pour l’ensemble des personnes en formation.
Organes responsables
L’Ortra AgriAliForm et ses organisations membres sont responsables des cours interentreprises.
Organes
L’organisation se répartit de la manière suivante:
la Commission de surveillance
les Commissions des cours
Commission de surveillance
L’Ortra AgriAliForm institue une commission de surveillance pour la conduite et la surveillance des cours interentreprises. Les tâches de la commission de surveillance peuvent être déléguées au groupe de coordination pour la formation initiale. Chaque association membre de
l’Ortra dispose d’un représentant au sein de la Commission. Un représentant de la Conférence des Offices de la formation professionnelle et de la Confédération sont invités aux
séances.
La Commission a pour mandat de garantir l’organisation et la mise en œuvre des cours interentreprises sur l’ensemble de la Suisse. Un règlement définit les tâches et les compétences
de la Commission de surveillance et de la Commission des cours. Ce dernier est élaboré par
le Comité de l’Ortra AgriAliForm.
Commissions des cours
Les Commissions des cours ont la responsabilité d’exécuter et de réaliser des cours au niveau régional, respectivement au niveau cantonal. Le canton hôte et l’école(s) professionnelle(s) y sont représentés. Les membres sont nommés par les organisations membres de
l’Ortra AgriAliForm sur proposition des Ortras cantonales ou régionales.
Les Commissions de cours se constituent elles-mêmes et se dotent d’un règlement de fonctionnement.
L’organisation des cours interentreprises est du ressort de la Commission des cours. Elle
assume notamment les tâches suivantes:
elle élabore le programme des cours sur la base du plan de formation et du programme cadre de la Commission de surveillance;
elle coordonne et surveille l’exécution des cours interentreprises;
elle élabore le budget, établit les décomptes et les soumet à la Commission de surveillance
pour approbation par le comité de l’Ortra;
elle est responsable de l’assurance qualité;
elle rédige au moins une fois par année un rapport de cours à l’attention de la Commission
de surveillance.
Convocation
Plan de formation; version approuvée 14.11.2008
12/18
Les Commissions de cours émettent des convocations individuelles en collaboration avec
l’autorité cantonale compétente. Elles sont envoyées aux entreprises formatrices à l’attention
des personnes en formation.
Lorsque les personnes en formation ne peuvent pas participer aux cours interentreprises
pour des cas de force majeure (maladie attestée par un certificat médical, accident ou autre
absence justifiée), le formateur informe immédiatement la raison de l’absence par écrit à
l’organisateur des cours ainsi qu’à l’autorité compétente.
Conditions cadres
• Dans la mesure du possible, les contenus des cours interentreprises doivent être dispensés sur une entreprise formatrice appropriée.
• Les contenus de formation pratique importants sont traités au sein des cours qui ne peuvent être approfondis que difficilement sur l’entreprise formatrice.
Durée et contenu
L’ampleur des cours interentreprises peut varier en fonction de l’orientation. Les besoins particuliers de chaque orientation peuvent ainsi mieux être pris en compte. Le tableau synoptique et la dotation horaire présentent la durée.
Les objectifs de formation des chapitres A – D du plan de formation fixent le contenu exact et
le regroupement par thème. En règle générale, la plupart des cours sont adaptés à chaque
orientation.
Orientations
Agr
CS
Vi
Thème
Durée (jours de 8 heures)
Période
Prévention des accidents, Sécurité et santé,
Utiliser et entretenir des machines et des
outils
Partie 1 (spécifique à chaque orientation)
2
2
2
1ère année
d’apprentissage
Hygiène et assurance qualité
Partie 1 (spécifique à chaque orientation)
1
1
1
1ère année
d’apprentissage
Prévention des accidents, Sécurité et santé,
Utiliser et entretenir des machines et des
outils
Partie 2 (spécifique à chaque orientation)
2
2
2
2ème année
d’apprentissage
Hygiène et assurance qualité
Partie 2 (spécifique à chaque orientation)
Total des jours
1
1
1
2ème année
d’apprentissage
6
6
6
L’attribution des objectifs évaluateurs des cours interentreprises sur les thèmes et les jours
de cours se trouve en annexe du règlement d’application des cours interentreprises.
Plan de formation; version approuvée 14.11.2008
13/18
5.
5.1.
Procédure de qualification
Procédure de qualification et ses éléments
Ampleur
La procédure de qualification permet de justifier et d’évaluer la qualité des qualifications professionnelles.
La procédure comprend l’examen final, les notes d’expérience et la note de la culture générale de l’école
professionnelle.
Les exigences se basent sur les objectifs de formation du plan de formation et en tiennent compte de
manière représentative.
L’examen final évalue et pondère équitablement les éléments oraux écrits et pratiques en tenant compte
des particularités du domaine de qualification.
La note d’expérience et la note de la culture générale de l’école professionnelle font partie intégrante de
la note globale.
Domaines de qualification et notes d’expérience
Pratique professionnelle:
Procédure de vérification des compétences professionnelles.
Connaissances professionnelles:
Tâches par domaine de formation et orientées sur les domaines d’activités afin de vérifier et d’appliquer
les connaissances et les données théoriques.
Notes d’expérience:
Les notes d’école de l’enseignement professionnel sont résumées au sein d’une note d’expérience.
Culture générale:
La mise en œuvre de la procédure de qualification est effectuée conformément aux dispositions de
l’Ordonnance de l’OFFT sur les exigences minimales de la culture générale dans la formation professionnelle initiale (annexe 3).
Exigences minimales
Domaine de qualification professionnelle pratique Note minimale 4
Moyenne générale (Note générale)
Plan de formation; version approuvée 14.11.2008
Note minimale 4
14/18
5.2.
Tableau synoptique de la procédure de qualification
Domaine de
qualification
et notes
d’expérience
Travaux pratiques
Pondération
60%
Durée
Note se rapportant aux points d‘appréciation
4 heures
3 notes de position (demi-notes ou notes entières)
Nombre de notes de position et pondération pour les orientations correspondantes
Domaine d‘activités
Agriculture
Note de position
Pondération
Production animale
Production végétale 1
1
1
30%
30%
Production végétale 2
-
-
Mécanisation
Vinification 1
1
Vinification 2
-
Cultures spéciales
Note de position
Pondération
30%
40%
1 (Objectifs
généraux
A1,2,3)
1 (Objectifs
généraux A4,5)
1
-
-
-
Vinification
Note de position
Pondération
-
-
1
1 (Objectif général C1)
1 (Objectif général C2)
40%
30%
30%
40%
30%
Note du domaine de qualification, arrondie à la décimale
Connaissances professionnelles
Note
d’expérience
à l’école professionnelle
Culture
générale
10%
2 heures,
dont au
maximum
1h d’oral
10%
20%
2 notes de position (demi-notes ou notes entières)
Nombre de notes de position et pondération pour les orientations correspondantes
Domaine d’activités
Agriculture
Note de position
Pondération
Production animale
1
50%
(écrit)
Production végétale
Mécanisation
Vinification
Entretien professionnel
1
50%
sur la base du dossier
(oral)
de formation *
* cf. Description détaillée dans les instructions
Note du domaine de qualification, arrondie à la décimale
Moyenne des notes du semestre.
1 note moyenne arrondie à la décimale.
selon prescriptions
1 note moyenne arrondie à la décimale
Moyenne générale arrondie à la décimale
Plan de formation; version approuvée 14.11.2008
15/18
Cultures spéciales
Note de position
Pondération
1
(écrit)
1
(oral)
50%
50%
Vinification
Note de position
Pondération
1
(écrit)
1
(oral)
50%
50%
6.
Approbation et entrée en vigueur
__________________________________________________________
Le présent plan de formation entre en vigueur muni de l’approbation de l’OFFT le 1er janvier
2009.
Lieu, Date……Lausanne / Brugg 10.11.2008…………………………
Ortra AgriAliForm
Le président :
Jean-Pierre Perdrizat
Le secrétaire :
Jakob Rösch
sig. J.-P. Perdrizat
………………………………
sig. J. Rösch
………………………………
Ce plan de formation est approuvé par l’Office fédéral de la formation et de la technologie
selon l’article 10, alinéa 1 de l’Ordonnance sur la formation professionnelle du champ professionnel de l’agriculture et de ses produits du….
Lieu, Date……Berne, 14 novembre 2008…………………………
Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie
La directrice:
sig. U. Renold
………………………………
Plan de formation; version approuvée 14.11.2008
16/18
Annexe 1: objectifs de formation des domaines d’activités A à D
Ces derniers peuvent être obtenus en tant que fichier séparé.
Annexe 2: Liste des documents pour la mise en œuvre de la formation professionnelle initiale avec l’indication de leurs sources
_______________________________________________________
Table des matières des documents pour la mise en oeuvre de la formation professionnelle
initiale avec l’indication de leurs sources pour le champ professionnel de l’agriculture et de
ses professions
du.....................................
Ordonnance sur la formation initiale du champ professionnel de l’agriculture et de ses professions
du .....14.11.2008................................
•
•
Office fédéral des constructions et de la logistique OFCL
www.bbl.admin.ch (Publications et imprimés)
Offices cantonaux compétents
pour la formation professionnelle
Plan de formation du......14.11.2008................................
•
Ortra AgriAliForm
Laurstrasse 10
5201 Brugg
www.agri-job.ch
Directive sur le dossier de formation ainsi que des exemples du.....................................
•
Ortra AgriAliForm
www.agri-job.ch
Rapport de formation CSFO
•
Ortra AgriAliForm
www.agri-job.ch
www.csfo.ch
•
Guide pour la procédure de qualification du….
•
Ortra AgriAliForm
www.agri-job.ch
Formulaire de notes du…
•
Ortra AgriAliForm
www.agri-job.ch
www.csfo.ch
•
Recommandations sur les exigences minimales d’une
entreprise de formation
•
Ortra AgriAliForm
www.agri-job.ch
Indications sur les possibilités de collaboration entre
l’enseignement de la culture générale et professionnel
•
Conférence des directeurs des
écoles professionnelles agricoles
Distribution des objectifs de formation de l’école professionnelle sur les années d’apprentissage
•
Ortra AgriAliForm
www.agri-job.ch
Plan de formation; version approuvée 14.11.2008
17/18
Plan de formation; version approuvée 14.11.2008
18/18
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising