BIODIVERSITÉ

BIODIVERSITÉ
Biodiversité
Guide d’action Agriculture
Surfaces de compensation: pour la nature et pour l’agriculture
Les fleurs variées bordant les cultures sont devenues rares (© Fotolia.com)
Les surfaces de compensation écologique (SCE)
telles que haies, jachères et prairies extensives hébergent de nombreuses espèces d’animaux et de
plantes. Le niveau de qualité de ces biotopes n’est
cependant en de nombreux endroits pas encore optimal. Diverses mesures permettent de valoriser ces
SCE. Celui qui y contribue favorise non seulement
la biodiversité mais peut également bénéficier de
subventions.
La création et le maintien de surfaces de compensation écologique constituent un pas important pour stopper le recul de
nombreuses espèces d’animaux et de plantes. Cependant, le
niveau de qualité de ces surfaces est souvent insuffisant pour
répondre aux besoins de ces animaux et de ces plantes. La
valorisation des SCE est une contribution importante permettant le maillage de biotopes et le maintien de la biodiversité.
C’est ainsi que sont améliorées les conditions de reproduction
de plusieurs espèces d’animaux et que sont créés des abris,
des voies de fuite et des sources de nourriture. Si le niveau
de qualité est atteint, certaines surfaces peuvent bénéficier de
subventions OQE (Ordonnance sur la qualité écologique) en
complément aux paiements directs.
1
WWF Suisse / Guide d’action Agriculture
Biodiversité
Précieuses surfaces
écologiques
Les SCE ont un intérêt économique
Les SCE suivantes font partie des «prestations écologiques
requises». Plusieurs surfaces écologiques peuvent bénéficier de subventions dans le cadre de l’Ordonnance sur les
paiements directs (OPD) ou de l’Ordonnance sur la qualité
écologique (OQE).
Les surfaces de compensation écologique
profitent à de nombreuses espèces
d’animaux et de plantes
Les diverses surfaces de compensation écologique recèlent
un important potentiel de protection pour les plantes et les
animaux menacés. Pour qu’un biotope puisse satisfaire dans
son entier aux besoins les plus variés, la qualité des SCE doit
être conforme et ces surfaces doivent être implantées au bon
endroit. Les arbres constituent par exemple une structure
importante pour de nombreux animaux. Mais s’ils sont isolés
et sans liaison avec d’autres biotopes voisins, la biodiversité
n’est qu’insuffisamment favorisée. Le manque en surfaces
écologiques est particulièrement marqué dans les zones cultivées de plaine. Leur proportion ne dépasse souvent pas les
1%. Il faudrait tendre vers un minimum de 3%, avant tout sous
forme d’ourlets sur terres assolées, de jachères florales et
tournantes. Ce point est particulièrement important car le territoire cultivé abrite un grand nombre d’espèces menacées. La
valorisation écologique de ces surfaces est importante pour la
nidification et l’alimentation d’oiseaux comme l’alouette et le
pipit des arbres. Des papillons comme le machaon et le demideuil, l’épeire fasciée et le lièvre en dépendent également. Les
prairies et les pâturages riches en espèces et en structures
ont une importance vitale pour de nombreuses sauterelles,
papillons et autres insectes. En outre, plusieurs espèces de
plantes ne se trouvent que dans ces espaces vitaux.
Prairies et pâturages
•
•
•
•
Prairies extensives
Pairies peu intensives
Surfaces à litière
Lisières de forêts
Cultures
•
•
•
•
Bandes culturales extensives
Jachères florales
Jachères tournantes
Ourlets sur terres assolées
Cultures pérennes et surfaces boisées
•
•
•
•
Vergers à hautes tiges
Arbres isolés adaptés au site et allées d’arbres
Haies, bosquets champêtres et berges boisées
Vignes à haute diversité biologique
Autres
• Fossés, étangs, marais
• Surfaces rudérales, tas et murs de pierres
• Murs de pierres sèches
Le pipit des arbres a besoin de prairies extensives
(© Fotolia.com)
La chenille du machaon vit dans les jachères (© Fotolia.com)
2
WWF Suisse / Guide d’action Agriculture
Biodiversité
Valoriser et créer des surfaces
écologiques
Créer des ourlets sur terres assolées, des
jachères et des bandes culturales
extensives
Prairies et pâturages
Durant la belle saison, les jachères et les ourlets sur terres
assolées servent d’espace alimentaire et végétal. En hiver,
elles offrent un abri à de nombreuses espèces. Ce sont des
bandes et des surfaces d’une à plusieurs années composées
de plantes sauvages autochtones. Par contre, les bandes
culturales extensives situées en bordure sont constituées de
plantes cultivées exploitées de manière extensive.
Les mesures de valorisation ou d’entretien doivent être adaptées à la qualité écologique du terrain. Le dossier pratique
«Qualité écologique: clés d’appréciation, herbages» vous
apporte son aide par des commentaires et des fiches de relevés. Vous pouvez ainsi apprécier vous-même l’état de vos
prairies et de vos pâturages. Voici des mesures de valorisation
envisageables:
Prairies
• Les ourlets sur terres assolées sont installés aussi
bien en plaine que dans les zones de montagne I et II.
Ces bandes doivent mesurer au minimum 3 m et au maximum 12 m de large. L’ourlet n’est fauché qu’à moitié une
fois par année. Il est conçu comme une structure durable
et offre des conditions idéales pour l’hibernation de nombreux petits animaux.
• Les jachères sont installées en plaine. Selon les parcelles, il est possible de créer des jachères florales sous
forme de bandes d’au moins 3 m de large ou des surfaces d’au moins 6 m de large et de 20 ares (jachères
tournantes). Les jachères judicieusement installées et
entretenues se transforment rapidement à nouveau en
surfaces cultivées.
• Les bandes culturales extensives constituent une
alternative supplémentaire. Disposez-les sur toute la longueur des vos terres cultivées (largeur 3 à 12 m).
• Renoncer aux engrais
• Installer des petites structures (tas de bois, de pierres,
d’herbe sèche)
• Travailler avec une faucheuse à couteau et sans tracteur,
ne pas utiliser de hacheuses à fléaux ni de faucheusesconditionneuses-endaineuses (elles détruisent de nombreux petits animaux)
• Faucher à la fin de la période de végétation
• Maintenir une hauteur minimale (8 cm) afin de protéger les
petits organismes
• Nouvel ensemencement
Pâturages
• Installer des petites structures (tas de branches ou de
pierres)
• Laisse prospérer quelques buissons et arbrisseaux
• Diminuer la densité de bétail ou raccourcir la période de
pacage
• Laisser en place l’herbe résiduelle comme lieu
d’hibernation pour les petits animaux
Le lièvre bénéficie des surfaces de compensation écologique
(© Shutterstock)
Les prairies extensives offrent un abri à de nombreux êtres
vivants (© Markus Jenny)
3
WWF Suisse / Guide d’action Agriculture
Biodiversité
Conseils et autres informations
Autres SCE
Vous trouverez d’autres informations sur les haies, les vergers
à hautes tiges, les petites structures et les projets de mise en
réseau dans les autres guides d’action sous:
www.wwf.ch/biodiversite
• Qualité écologique: clés d’appréciation / herbages,
AGRIDEA, 2002. www.agridea-lausanne.ch
• Bandes et bordures herbeuses, ASPO/BirdLife Suisse,
1997. www.birdlife.ch
• Guides d’action WWF Suisse, www.wwf.ch/biodiversite
• Manuel d’utilisation pour l’application du système biodiversité – Biodiversité IP-SUISSE. IP-SUISSE und
Schweizerische Vogelwarte Sempach, 2009.
www.ipsuisse.ch / www.vogelwarte.ch
• Brachen richtig anlegen, pflegen und aufheben, AGRIDEA,
2007.
• Brachen im Feld beurteilen, AGRIDEA, 2008.
www.agridea-lindau.ch
• 30 Pflanzen der Brachen entdecken, AGRIDEA, 2006.
www.agridea-lindau.ch
Subventions financières
Les agriculteurs qui s’associent à l’amélioration et au maintien
de la biodiversité et à la valorisation du paysage reçoivent
un soutien sous forme de subventions pour les SCE. Afin
d’obtenir ce droit aux paiements directs, la surface de toutes
les SCE peut être soumise aux critères des prestations écologiques requises (PER). Des paiements directs sont attribués
aux bandes culturales extensives, aux ourlets sur terres assolées, aux jachères, aux prairies extensives et peu intensives.
Subventions OQE pour la valorisation des
SCE
Informations sur les revalorisations
écologiques:
•
•
•
•
•
•
Institut de recherche de l‘agriculture biologique,
www.fibl.org
IP Suisse, www.ipsuisse.ch
ASPO/BirdLife Suisse, www.birdlife.ch
Station ornithologique suisse de Sempach,
www.vogelwarte.ch
Offices cantonaux
WWF Suisse, www.wwf.ch
Pour de plus amples renseignements, appelez notre hotline!
La biodiversité englobe la multiplicité des espèces, la variété des habi-
et prairies sèches) ont été détruits au cours des dernières décennies.
tats et de leurs écosystèmes et la diversité génétique des êtres vivants.
La Suisse s’est engagée sur le plan international à mettre un terme à
En Suisse, 195 espèces animales, 192 espèces végétales et 123 sortes
la destruction de la biodiversité. Cependant, cet objectif ne pourra être
de lichens et de champignons sont directement menacées d’extinction.
atteint qu’au prix d’efforts considérables. Contribuez à sauvegarder
Par ailleurs, 90% des habitats précieux (notamment zones humides
et à améliorer la biodiversité par le biais d’actions concrètes.
WWF Suisse
Chemin de Poussy 14
1214 Vernier
4
Tél. 022 939 39 90
Fax 022 939 39 91
service-info@wwf.ch
wwf.ch
© 1986 Panda symbol WWF – World Wide Fund For Nature – ® “WWF” and “for a living planet” are Registered Trademarks – Kom 462/09 © Kopfbilder Christoph Hügli/WWF
L’amélioration de la qualité biologique des SCE existantes a
une importance toute particulière. Le plus souvent, le niveau
requis de qualité biologique peut être atteint avec peu de
moyens. Pour autant qu’une entreprise ait déjà droit aux paiements directs et qu’elle remplisse les qualifications minimales
et les prescriptions de l’OQE fédérale, resp. cantonale, les
surfaces – valorisées – suivantes donnent droit aux subventions:
• Pâturages boisés (zones sylvo-pastorales, châtaigneraies)
• Prairies extensives
• Prairies peu intensives
• Surfaces à litière
• Vignes à haute diversité biologique
• Vergers à hautes tiges
• Haies, bosquets champêtres et berges boisées
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising