Manuel de l`utilisateur CheckCH

Manuel de l`utilisateur CheckCH
Eidgenössisches Departement für Verteidigung,
Bevölkerungsschutz und Sport VBS
armasuisse
Bundesamt für Landestopografie swisstopo
Checkservice CheckCH
pour les données du MD.01-MO-CH,
version 24
Manuel de l’utilisateur
Le présent document décrit l’utilisation du checkservice.
Edition 1.1, 03.01.2011
Editeur
Office fédéral de topographie
Direction fédérale des mensurations cadastrales
Seftigenstrasse 264, Case postale
CH-3084 Wabern
checkservice@cadastre.ch
www.cadastre.ch
Table des matières
1 Introduction ................................................................................................................................... 3
2 Utilisation du checkservice ............................................................................................................ 4
2.1
Installation........................................................................................................................... 4
2.2
Préparation du fichier itf....................................................................................................... 4
2.3
Utilisation à l’aide d’un navigateur web via cadastre.ch........................................................ 5
2.4
Utilisation via FTP ............................................................................................................... 8
3 Contrôle des données ................................................................................................................... 8
3.1
Définir des valeurs de paramètres ....................................................................................... 8
3.2
Choix de la langue utilisée pour les messages..................................................................... 9
3.3
Passage d’une langue à une autre ...................................................................................... 9
3.4
Choix des profils de contrôle ............................................................................................... 9
3.5
Lancer le contrôle des données........................................................................................... 9
4 Conversion de données cantonales de limites territoriales en MD01MOCH ..................................10
5 Recomposition de la limite communale à partir de portions...........................................................10
5.1
Indication relatives à la méthode de calcul..........................................................................10
6 Contrôle étendu des limites communales .....................................................................................11
6.1
Indication du genre de contrôle...........................................................................................13
6.2
Comparer l’entreprise actuelle avec celle du répertoire des données validées (par défaut) .13
6.3
Comparer l’entreprise actuelle avec celle du répertoire des données en travail ...................13
6.4
Effectuer des comparaisons dans le répertoire des données validées.................................13
6.5
Effectuer des comparaisons dans le répertoire des données en travail ...............................14
6.6
Stocker des jeux de données de limites dans le répertoire des données validées ...............14
6.7
Stocker l’entreprise actuelle dans le répertoire des données en travail................................14
6.8
Effacer le jeu de données des limites du répertoire des données validées ..........................15
6.9
Effacer le jeu de données des limites du répertoire des données en travail .........................15
6.10 Interrogation du répertoire des périmètres ..........................................................................15
6.11 Visualisation des périmètres avec GeoShop.......................................................................15
6.12 Exemple complet................................................................................................................16
7 Résultats des contrôles ................................................................................................................17
8 Modification dans le manuel d’utilisation.......................................................................................17
8.1
De l’édition 1 du 3.05.2010 à l’édition 1.1 du 20.12.2010 ....................................................17
Manuel de l’utilisateur de CheckCH
2/17
1 Introduction
CheckCH est un service Internet permettant de contrôler des fichiers itf INTERLIS structurées selon le
modèle de données « Confédération ».
Figure 1 : communication avec le serveur RICS
Le serveur RICS1 est un serveur FTP spécial qui contrôle automatiquement la cohérence de tous les
fichiers itf qui lui sont transmis par rapport au modèle de données.
Un client FTP standard ou un navigateur Internet standard peut être utilisé comme client RICS. En
conséquence, aucun logiciel spécifique n’a normalement à être installé côté client.
Le présent document décrit l’utilisation du checkservice RICS via un client FTP standard ou via un
navigateur web.
1
RICS = Remote InfoGrips Conversion System (système de conversion à distance InfoGrips)
Manuel de l’utilisateur de CheckCH
3/17
2 Utilisation du checkservice
2.1
Installation
Les éléments suivants vous sont nécessaires pour l’utilisation du checkservice :
·
un accès Internet, via lequel vous pouvez échanger des données avec un serveur FTP / web
·
un logiciel permettant la génération ou la lecture de fichiers zippés (compression par zip, par
exemple pkzip ou WinZIP)
·
une adresse de courrier électronique pour la réception du fichier des résultats. Cette adresse
doit être enregistrée dans le checkservice. L’adresse de courrier électronique peut avoir un
maximum de 32 caractères.
Pour l’enregistrement ou pour tout autre renseignement, veuillez contacter l’adresse suivante :
Direction fédérale des mensurations cadastrales
Courriel : checkservice@cadastre.ch
2.2
Préparation du fichier itf
CheckCH traite des fichiers itf non compressés ou zippés. Toutefois, nous vous recommandons de
toujours travailler avec des fichiers zippés pour que le transfert via Internet soit aussi efficace que
possible.
CheckCH est actuellement configuré de telle façon que les fichiers itf soient toujours testés par rapport aux modèles de données suivants :
Nom
Description
DM01AVCH24D
MD.01-MO-CH, version 24 - jeu de données en allemand, cadre de référence MN03
MD01MOCH24F
MD.01-MO-CH, version 24 - jeu de données en français, cadre de référence MN03
MD01MUCH24I
MD.01-MO-CH, version 24 - jeu de données en italien, cadre de référence MN03
DM01AVCH24LV95D
MD.01-MO-CH, version 24 - jeu de données en allemand, cadre de référence MN95
MD01MOCH24MN95F
MD.01-MO-CH, version 24 - jeu de données en français, cadre de référence MN95
MD01MUCH24MN95I
MD.01-MO-CH, version 24 - jeu de données en italien, cadre de référence MN95
En conséquence, l’en-tête du fichier itf doit comporter à la rubrique MODL l’un des modèles acceptés
(exemple : MODL MD01MOCH24F). Le fichier itf n’est pas vérifié dans le cas contraire. Exemple :
SCNT
INTERLIS-File
////
MTID INTERLIS1
MODL MD01MOCH24F
…
Les fichiers itf et tous les fichiers temporaires sont automatiquement effacés sur le serveur au terme
du contrôle.
Manuel de l’utilisateur de CheckCH
4/17
2.3
Utilisation à l’aide d’un navigateur web via cadastre.ch
Un accès convivial au service de contrôle a été mis en place surwww.cadastre.ch/checkservice:
à CheckCH
Figure 2: Copie d’écran CheckCH
Manuel de l’utilisateur de CheckCH
5/17
à Contrôle étendu des limites communales
Figure 3: Copie d’écran Contrôle étendu des limites communales
Manuel de l’utilisateur de CheckCH
6/17
à Liste des test
Figure 4 : Copie d’écran Liste des tests
Manuel de l’utilisateur de CheckCH
7/17
2.4
Utilisation via FTP
1. Ouvrez une fenêtre de console (Windows : invite de commandes MSDOS).
2. Entrez l’instruction suivante sur la ligne de commande :
ftp
Le système répond normalement par l’invite suivante :
ftp>
indiquant que le client FTP est désormais prêt pour l’entrée de commandes.
3. Etablir la communication avec Infogrips :
ftp> open ftp.infogrips.ch
L’instruction open vous permet de vous connecter au serveur RICS. Entrez alors le nom
d’utilisateur (CheckCH) et le mot de passe (votre adresse de courrier électronique) pour le checkservice. Le système répond par :
230 service CHECKCH ready, your email is <Mot de passe>.
Il vous faut répéter cette étape si vous vous êtes trompé en entrant votre adresse de courrier
électronique.
4. Envoyer des données :
ftp> put <Fichier ZIP>
Comme <Fichier ZIP>, entrez le fichier zippé généré au paragraphe 2.2 « Préparation du fichier itf ». Lorsque le transfert du fichier ZIP est terminé, le serveur RICS lance automatiquement
le traitement.
Remarque : l’instruction put peut être répétée à plusieurs reprises.
5. Déconnexion :
ftp> quit
Entrez l’instruction quit pour vous déconnecter. Dès que la vérification du fichier itf est achevée,
vous en êtes informé par courrier électronique.
Si vous utilisez une connexion Internet protégée par un pare-feu, le client FTP doit accepter
le mode passif (PASSIVE MODE), ce qui n’est malheureusement pas le cas de celui intégré
aux systèmes d’exploitation Windows. Il existe cependant divers clients FTP de tiers acceptant aussi le mode passif sous Windows (exemple : WSFTP de l’entreprise IPSwitch).
3 Contrôle des données
3.1
Définir des valeurs de paramètres
Avec l’instruction :
ftp> quote site set param <Nom paramètre> [<Valeur paramètre>]
des paramètres de programme peuvent être transmis au checkservice. Les paramètres doivent être
définis via put avant l’envoi des données.
Aucun paramètre particulier n’a à être défini pour un test simple des données. Des valeurs
de paramètres doivent toutefois être transmises pour certaines fonctions spéciales (exemple : chapitre 6, « Contrôle étendu des limites communales »). Les paramètres possibles
sont décrits au paragraphe consacré à la fonction correspondante.
Manuel de l’utilisateur de CheckCH
8/17
3.2
Choix de la langue utilisée pour les messages
La langue utilisée pour les divers messages transmis par l’analyseur peut être sélectionnée ainsi :
ftp> quote site set param language <de|fr|it>
Les valeurs ont les significations suivantes : de = allemand, fr = français, it = italien. Sans indication
explicite de la langue à utiliser, celle-ci est définie par le modèle de données employé (exemple : allemand pour DM01AVCH24D, français pour MD01MOCH24F).
3.3
Passage d’une langue à une autre
Il est possible de demander la conversion des données dans une autre langue pour laquelle il existe
une version linguistique du modèle (exemple : de DM01AVCH24D en MD01MOCH24F). A cette fin, le
nom du fichier itf doit se terminer par _fr.itf (pour la traduction en français), _it.itf (pour la
traduction en italien) ou _de.itf (pour la traduction en allemand).
Exemple: passage au français
ftp> put test_fr.itf
Parce que son nom se termine par _fr.itf, le fichier itf est d’abord traduit dans le respect du modèle de données MD01MOCH24F.
L’analyseur n’est appelé qu’ensuite. Les messages d’erreur sont présentés en français, pour autant
que la langue de ceux-ci n’ait pas été explicitement définie via le paramètre language.
3.4
Choix des profils de contrôle
Chaque checkservice accepte plusieurs profils de contrôle, lesquels consistent en un choix de règles
de contrôle définies pour le modèle de données. Un profil de contrôle peut être sélectionné ainsi :
ftp> quote site set param profile <Nom du profil>{,<Nom du profil>}
Lorsque plusieurs profils de contrôle sont indiqués (séparés par des virgules), les règles de contrôle
issues de tous les profils indiqués sont appliquées. Les profils suivants sont prédéfinis en standard :
·
·
·
all
Applique toutes les règles de contrôle existantes pour le modèle de données.
extended
Toutes les règles de contrôle sans le contrôle étendu des limites communales.
standard
N’applique que les règles de contrôle de l’analyseur standard iG/Check, donc aucune règle de
contrôle définie par l’utilisateur.
all est pris en compte si aucun profil de contrôle n’est indiqué.
3.5
Lancer le contrôle des données
Le contrôle des données peut être lancé comme suit, une fois les paramètres requis définis :
ftp> put <Fichier ZIP>
Comme <Fichier ZIP>, entrez le fichier zippé généré au paragraphe 2.2 « Préparation du fichier itf
». Lorsque le transfert du fichier ZIP est terminé, le serveur RICS lance automatiquement le traitement.
L’instruction put peut être répétée à plusieurs reprises. Un fichier ZIP ne peut cependant
contenir qu’un seul fichier itf. L’instruction mput est également supportée.
Manuel de l’utilisateur de CheckCH
9/17
4 Conversion de données cantonales de limites territoriales en
MD01MOCH
Cette fonction convertit des limites de commune, de district, de canton et la frontière nationale du modèle cantonal dans lequel elles sont exprimées vers le modèle fédéral actuel. Pour que la conversion
soit possible, le fichier d’entrée itf doit être transmis au checkservice avec le modèle de données cantonal (fichier ili) au sein du même fichier ZIP. Le fichier du modèle doit porter le nom du modèle cantonal (<Nom du modèle>.ili). Le résultat de la conversion vous est retourné par courrier électronique. Les limites territoriales peuvent alors être vérifiées avec le fichier résultat.
ftp> quote site set param convert md01moch
ftp> put <input.zip>
5 Recomposition de la limite communale à partir de portions
Si une commune se compose de plusieurs lots, sa limite complète peut être recomposée à partir des
différents lots concernés. La commande FTP suivante est à disposition pour cela :
ftp> quote site set param merge perimeter
Tous les lots doivent comprendre le nom et le numéro OFS officiel de la commune. Si ce n’est pas le
cas, le nom de la commune et le numéro OFS peuvent être définis ainsi a posteriori :
ftp> quote site set param commune <Nom de la commune>
ftp> quote site set param Numofs <Numéro OFS>
Ensuite, les lots doivent tous être transmis au serveur au sein d’un seul fichier ZIP. Le serveur extrait
alors les points et les lignes limites des lots et les combine pour recomposer la limite complète. Le
contrôle décrit au chapitre 6, « Contrôle étendu des limites communales » est réalisé pour finir.
Il est possible qu’aucune limite communale complète ne puisse être recomposée à partir
des lots (par exemple parce qu’elle comporte encore des lacunes). Dans ce cas, des messages d’erreur appropriés sont présentés et le « contrôle étendu des limites communales »
décrit au chapitre 6 n’est pas effectué. La mémorisation de la limite communale recomposée
en tant que nouveau jeu de données des limites n’est pas possible non plus.
5.1
Indication relatives à la méthode de calcul
Le calcul de la limite communale à partir des lots est réalisé comme suit :
1. Les parties de limites issues des lots sont extraites des tables Commune_Geometrie (MO93) et
Limite_commune_Geometrie (MD.01).
2. Les portions de lignes ainsi récupérées doivent former un réseau surfacique (de type AREA). Les
lignes en double au sein de ce réseau sont éliminées.
3. Le contour périmétrique est défini à partir du réseau surfacique. Il sera utilisé comme nouvelle
limite communale.
4. Tous les PFP1, PFP2, PFP3, points fixes auxiliaires et points de limite territoriale des lots qui se
trouvent sur la limite communale définie sont extraits. Les points en double sont éliminés.
5. Le jeu de données ainsi créé est utilisé pour le « contrôle étendu des limites communales » décrit
au chapitre 6.
Manuel de l’utilisateur de CheckCH
10/17
6 Contrôle étendu des limites communales
Un bref aperçu des possibilités offertes vous est d’abord proposé ici. Les fonctions correspondantes
vous seront décrites en détails dans les paragraphes suivants.
Pour les modèles de la MO, la comparaison des limites (lignes et points) avec les communes voisines
peut être demandée sur le serveur. Les données des limites sont mémorisées sur le serveur dans les
répertoires suivants :
·
Répertoire des données validées
Tous les jeux de données de limites validés sont stockés dans ce répertoire. Aucune différence n’est permise entre les jeux de données de limites du répertoire des données validées.
·
Répertoire des données en travail
Des données de limites peuvent être regroupées dans le répertoire des données en travail en
vue de préparer une mutation dans le répertoire des données validées. Des erreurs peuvent
encore subsister entre les jeux de données de limites du répertoire des données en travail.
Les fonctions suivantes sont à disposition pour des traitements dans les deux répertoires :
·
Comparer l’entreprise actuelle avec celle du répertoire des données validées (par défaut) ৠ6.2
Extrait le jeux de données des limites de l’entreprise actuelle et le compare à celui du répertoire des données validées. Cette fonction est toujours exécutée en l’absence de toute instruction supplémentaire (= par défaut).
·
Comparer l’entreprise actuelle avec celle du répertorie des données en travail ৠ6.3
Extrait le jeu de données des limites de l’entreprise actuelle et le compare à celui du répertoire
des données en travail.
·
Effectuer des comparaisons dans le répertoire des données validées ৠ6.4
Compare entre eux les jeux de données de limites indiqués issus du répertoire des données
validées.
·
Effectuer des comparaisons dans le répertoire des données en travail ৠ6.5
Compare entre eux les jeux de données de limites indiqués issus du répertoire des données
en travail.
·
Stocker des jeux de données de limites dans le répertoire des données validées ৠ6.6
Stocke les jeux de données de limite indiqués, issus du répertoire des données en travail,
dans le répertoire des données validées. Les jeux de données issus du répertorie des données en travail doivent être exempts de toute erreur.
·
Stocker l’entreprise actuelle dans le répertoire des données en travail ৠ6.7
Stocke le jeu de données extrait de l’entreprise actuelle dans le répertorie des données en travail.
·
Effacer le jeu de données des limites du répertoire des données validées ৠ6.8
Efface le jeu de données indiqué du répertoire des données validées (possibilité réservée aux
seuls administrateurs du checkservice).
·
Effacer le jeu de données des limites du répertoire des données en travail ৠ6.9
Efface le jeu de données indiqué du répertoire des données en travail.
Le contrôle étendu des limites n’est possible qu’au sein d’une seule commune. Les communes qui comportent plusieurs lots doivent d’abord être réunies au sein d’une seule et même
commune, cf. chapitre 5, « Recomposition de la limite communale à partir de portions ».
Pour plus d'informations:
http://www.cadastre.ch/checkservice à Contrôle étendu des limites communales à Documentation
à „Notice relative aux limites communales“
Manuel de l’utilisateur de CheckCH
11/17
Déroulement possible des opérations :
Figure 2 : déroulement possible des opérations / contrôle des limites communales
1. En standard, le périmètre de l’entreprise actuelle X est comparé aux données du répertoire des
données validées (A et B ici) lors de chaque contrôle effectué via CheckCH (ৠ6.2). Le résultat de
ce test figure dans le fichier « grenzen_err.log ».
Il doit être remédié aux erreurs détectées avant de passer à l’étape suivante.
2. X doit maintenant être comparée aux données du répertoire des données en travail (à § 6.3). Les
différences pouvant encore subsister avec C doivent être analysées et les erreurs corrigées. Il se peut
que des erreurs soient imputables à C. X est à stocker ensuite dans le répertorie des données en
travail (à § 6.7).
3. Si le périmètre de X est compatible avec A, B et C, il peut être stocké dans le répertorie des données validées (à § 6.6).
C présente encore des différences avec D et ne peut donc pas encore être stocké dans le répertoire
des données validées.
Vous voudrez bien vous adresser aux responsables des cantons concernés pour obtenir des
instructions plus détaillées.
Manuel de l’utilisateur de CheckCH
12/17
6.1
Indication du genre de contrôle
Normalement, le test de la MO et le contrôle étendu des limites sont exécutés ensemble. Toutefois, si
seul le test de la MO ou si seul le contrôle étendu des limites doit être effectué, le genre de contrôle
permet de le définir. Le genre de contrôle est défini ainsi sur la ligne de commande FTP :
ftp> quote site set param perimeter <Mode>
Les valeurs suivantes sont permises pour le paramètre <Mode> :
·
on (default)
Le test de la MO et le contrôle étendu des limites sont exécutés (= par défaut). Ce genre de
test est utilisé lorsque l’utilisateur ne fournit aucune indication particulière.
·
only
Seul le contrôle étendu des limites avec celles des communes voisines est effectué. Les données des couches des limites communales sont comparées à celles des communes voisines.
·
off
Seul le test de la MO est effectué, sans contrôle des limites avec les communes voisines.
Le genre de test peut être combiné avec les autres instructions de contrôle de limites. Le paramètre
doit à chaque fois être défini avant l’envoi des données.
6.2
Comparer l’entreprise actuelle avec celle du répertoire des données validées (par défaut)
Cette fonction compare le jeu de données des limites de l’entreprise actuelle avec ceux stockés dans
le répertoire des données validées. Cette fonction est automatiquement exécutée en l’absence de
toute autre instruction de contrôle de limite (= par défaut). Les données de l’entreprise actuelle doivent
être transmises via put.
6.3
Comparer l’entreprise actuelle avec celle du répertoire des données en
travail
Cette fonction compare le jeu de données des limites de l’entreprise actuelle avec ceux du répertoire
des données en travail. La commande FTP suivante doit être entrée à cette fin :
ftp> quote site set param perimeter_check_work
Les données de l’entreprise actuelle doivent ensuite être transmises via put.
6.4
Effectuer des comparaisons dans le répertoire des données validées
Cette fonction compare entre eux des jeux de données de limites dans le répertoire des données validées. L’exécution est lancée via la commande FTP suivante :
ftp> quote site set param perimeter_check_valid
<No1OFS>,<No2OFS>[,...,<NoNOFS>]|all
Les significations suivantes sont attachées aux valeurs des paramètres :
·
<NoOFS>
Numéros OFS associés aux jeux de données de limites requis. Ces jeux doivent déjà être
disponibles dans le répertoire des données validées.
·
all
Avec la valeur all, tous les jeux de données de limites du répertoire des données validées
sont comparés entre eux. Cette opération est réservée aux administrateurs du checkservice.
L’une des entreprises impliquées doit être transmise via put pour déclencher l’exécution de la fonction.
Manuel de l’utilisateur de CheckCH
13/17
6.5
Effectuer des comparaisons dans le répertoire des données en travail
Cette opération compare des jeux de données de limites dans le répertoire des données en travail.
Son exécution est déclenchée par la commande FTP suivante :
ftp> quote site set param perimeter_check_work <No1OFS>,<No2OFS>[,...,<NoNOFS>]
La signification suivante est attachée aux valeurs des paramètres :
·
<NoOFS>
Numéros OFS associés aux jeux de données de limites requis. Ces jeux doivent déjà être
disponibles dans le répertoire des données validées.
L’une des entreprises impliquées doit être transmise via put pour déclencher l’exécution de la fonction.
6.6
Stocker des jeux de données de limites dans le répertoire des données
validées
Cette opération stocke un ou plusieurs jeux de données de limites issus du répertoire des données en
travail dans le répertoire des données validées. Son exécution est déclenchée par la commande FTP
suivante :
ftp> quote site set param perimeter_save_valid <No1OFS>[,<No2OFS>,...,NoNOFS>]
La signification suivante est attachée aux valeurs des paramètres :
·
<NoOFS>
Numéros OFS associés aux jeux de données de limites requis. Ces jeux doivent déjà être
disponibles dans le répertoire des données validées.
L’exécution de cette opération ne peut être couronnée de succès qu’en l’absence de toute erreur critique (c.-à-d. de type ZAV2) dans les jeux de données de limites indiqués dans le répertoire des données en travail et dans les communes limitrophes dans le répertorie des données validées. L’une des
entreprises impliquées doit être transmise via put pour déclencher l’exécution de la fonction.
6.7
Stocker l’entreprise actuelle dans le répertoire des données en travail
Cette opération stocke le jeu de données de limites de l’entreprise actuelle dans le répertoire des
données en travail. Ce jeu de données est par ailleurs comparé aux données voisines du répertoire
des données en travail. La commande FTP suivante doit être entrée à cette fin :
ftp> quote site set param perimeter_save_work
L’entreprise actuelle doit être transmise via put pour que l’exécution puisse être déclenchée.
2
ZAV = Zusammenführung der AV-Daten (Réunion des données de la MO)
Manuel de l’utilisateur de CheckCH
14/17
6.8
Effacer le jeu de données des limites du répertoire des données validées
Cette opération efface le jeu de données des limites de l’entreprise actuelle du répertoire des données
validées. La commande FTP suivante doit être entrée à cette fin :
ftp> quote site set param admin <Admin-Passwort>
ftp> quote site set param perimeter_delete_valid
L’entreprise actuelle doit être transmise via put pour que l’exécution soit déclenchée. Cette possibilité est réservée aux administrateurs du checkservice. Si des checkservices3 cantonaux sont définis, vous voudrez bien vous adresser aux responsables concernés pour effacer un périmètre donné.
Dans tous les autres cas, veuillez contacter checkservice@cadastre.ch.
6.9
Effacer le jeu de données des limites du répertoire des données en travail
Cette opération efface le jeu de données des limites de l’entreprise actuelle du répertoire des données
en travail. La commande FTP suivante doit être entrée à cette fin :
ftp> quote site set param perimeter_delete_work
L’entreprise actuelle doit être transmise via put pour que l’exécution soit déclenchée.
6.10 Interrogation du répertoire des périmètres
La liste des jeux de données de limites, stockés sur le serveur, peut être visualisée via un serveur
web :
http://www.cadastre.ch/checkservice à Contrôle étendu des limites communales à Répertoires des
périmètres à « données validées » / « données en travail »
Pour l’ouverture d’une session, les mêmes valeurs que celles utilisées pour la connexion au checkservice doivent être indiquées (c.-à-d. Utilisateur : par exemple CHECKCH, Mot de passe : <Adresse
de courrier électronique>).
Seules les erreurs des périmètres ou celles de type ZAV sont comptabilisées dans le nombre d’erreurs présenté.
6.11 Visualisation des périmètres avec GeoShop
Les jeux de données de limites stockés sur le serveur peuvent aussi être visualisés via GeoShop.
http://www.cadastre.ch/checkservice à Contrôle étendu des limites communales à Visualisation des
périmètres
Pour l’ouverture d’une session, les mêmes valeurs que celles utilisées pour la connexion au checkservice doivent être indiquées (c.-à-d. Utilisateur : par exemple CHECKCH, Mot de passe : <Adresse
de courrier électronique>).
3
Etat 19.11.2010 : BE, TI, VS, ZH et Liechtenstein
Manuel de l’utilisateur de CheckCH
15/17
6.12 Exemple complet
Dans l’exemple suivant, les jeux de données des limites de deux entreprises (de numéros OFS fictifs
0001 et 0002) sont comparés avec les données voisines du répertoire des données en travail. Les
jeux de données sont ensuite stockés dans le répertoire des données en travail sur le serveur :
Contrôle des limites avec stockage des jeux de données des limites dans le répertoire des données en travail
ftp>
ftp>
ftp>
ftp>
ftp>
ftp>
open ftp.infogrips.ch
quote site set param perimeter_save_work
put commune1.itf
quote site set param perimeter_save_work
put commune2.itf
quit
Remarques relatives à cet exemple :
·
L’opération perimeter_save_work doit être définie via put avant l’envoi du fichier itf.
·
Si les jeux de données des limites des deux entreprises sont exempts d’erreurs, ils peuvent
être transférés ultérieurement dans le répertoire des données validées.
·
Les données n’ont aucune convention de nom de fichier particulière à respecter. Toutefois, les
fichiers doivent impérativement contenir le nom de la commune et son numéro OFS pour que
le stockage ou la comparaison des jeux de données des limites puissent s’effectuer.
Si les jeux de données des limites des deux entreprises sont exempts d’erreurs, ils peuvent être transférés dans le répertoire des données validées à l’étape suivante :
Contrôle des limites avec stockage des jeux de données des limites dans le répertoire des données validées
ftp>
ftp>
ftp>
ftp>
open ftp.infogrips.ch
quote site set param perimeter_save_valid 0001,0002
put commune1.itf
quit
Remarques relatives à cet exemple :
·
Les jeux de données des limites associés aux numéros OFS 0001 et 0002 doivent déjà exister dans le répertoire des donnés en travail et être exempts de toute erreur.
·
Les jeux de données des limites associés aux numéros OFS 0001 et 0002 sont d’abord
comparés dans le répertoire des données en travail. Si aucune erreur n’est détectée durant
cette opération, les jeux de données sont ensuite comparés aux données voisines dans le répertoire des données validées.
·
Les jeux de données des limites ne sont stockés dans le répertoire des données validées que
si le test avec le répertoire des données validées s’est déroulé sans erreur.
Une entreprise doit être transmise via put pour que la fonction puisse être exécutée.
·
Manuel de l’utilisateur de CheckCH
16/17
7 Résultats des contrôles
Le résultat du contrôle est livré par courriel à l’utilisateur sous la forme d’un lien vers un fichier ZIP :
Nom de fichier
Contenu
<input>.log
Liste détaillée d’erreurs (Error) et d’avertissements (Warning).
<input>_err.csv
Même contenu que ci-dessus mais préparé pour des possibilités de tri
propres à l’utilisateur, par exemple via MS Excel.
<input>_sta.txt
Récapitulatif de l’ensemble des erreurs, des avertissements et d’autres
analyses statistiques.
<input>.pdf
Feuille de lot pour la MO93 et la NP. Doit être jointe à la livraison pour la
reconnaissance par la Confédération.
<input>_err.itf
Erreurs au format Interlis pour la visualisation chez l’utilisateur.
errorlog10.ili
Modèle de données associé à *_err.itf.
<input>_grenzen_err.log
Erreurs du contrôle des limites.
<input>_grenzen_err.itf
Erreurs du contrôle des limites au format Interlis pour les visualiser chez
l’utilisateur.
Ce fichier n’est actuellement livré que pour les données MN03.
deliver.txt
Texte du courriel de réponse.
Dans le cas de données MN03, les utilisateurs reçoivent en complément un lien vers la visualisation
du contrôle des limites.
8 Modifications dans le manuel d’utilisation
8.1
De l’édition 1 du 03.05.2010 à l’édition 1.1 du 03.01.2011
à Chapitre 2.1: L’adresse de courrier électronique peut avoir un maximum de 32 caractères.
à Chapitre 6.8: Davantage de checkservices cantonaux (note de bas de page)
à Chapitre 6.10: Les répertoires des périmètres sont également protégés par un mot de passe.
à Chapitre 7:
Le nom du fichier envoyé est désormais contenu dans le fichier «erreurs du
contrôle des limites »
Manuel de l’utilisateur de CheckCH
17/17
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising