Newsletter EFK n° 6

Newsletter EFK n° 6
LE MOT DU PRÉSIDENT
Afin
de
répondre
aux
besoins
des
professionnels, la commission des écoles de kite
de la FFVL a décidé de créer une lettre
électronique à destination de l’ensemble des
écoles de kite de la fédération.
L’objectif est donc de participer au
renforcement de l’animation du réseau des
écoles, de valoriser le label et les écoles EFK et
de répondre aux besoins d’informations des
professionnels du réseau. L’idée est de faciliter
la communication entre les écoles de kite et la
FFVL afin de créer une interactivité et se
rapprocher ainsi de vos attentes. Dans cette
optique, vous pouvez y participer si vous
souhaitez traiter un article ou une question en
particulier.
Vous
êtes
des
acteurs
essentiels
du
développement du kite en France. À l’avenir,
nous pourrons mieux travailler si nous
construisons ensemble un réseau plus fort.
Éric Garnier
Président de la commission des Écoles de kite
Lettre n° 6
Juillet-Septembre 2012
1. Les brèves du réseau
>p.2
2. En kiosque
>p.3
3. Communication
>p.3
4. Vie fédérale
>p.4
5. Le point sur…
>p.5
Directeur de publication :
Matthieu Lefeuvre – CTN FFVL
Rédaction :
Membres de la commission des écoles Kite
et de la Direction Technique Nationale
Kite
Contact/Proposer un article :
marilyn@ffvl.fr
1
1. LES BRÈVES DU RÉSEAU EFK
 Actualités
 LETTRE DU RÉSEAU DES ÉCOLES ET MONITEURS DE VOL LIBRE
Le réseau des écoles et moniteurs de vol libre vient de mettre en place une lettre d’information qui
contribuera certainement à renforcer l’animation et l’accès à l’information de tous les enseignants
de parapente et de delta.
Pour en savoir plus : consulter la lettre
 RENOUVELLEMENT DES LABELS EFK
Début octobre, les DTE des écoles de kitesurf de la métropole vont recevoir un mail qui les invitera
à mettre à jour leur fiche école dans le cadre de la procédure de demande de renouvellement
du label 2013. Cette année, les chartes ont été modifiées sur deux points :
- Charte école FFVL : point concernant le matériel (voir article sur le sujet)
- Charte complémentaire EFK : point sur le taux d’encadrement (voir présentation du
nouveau kite’Pass) en relation avec les niveaux
Nous comptons sur votre diligence pour remplir le plus rapidement possible votre fiche école et
faire des retours à la commission au travers de votre bilan. La pertinence du label EFK et
l’orientation des projets à venir pour le réseau dépendent de votre investissement sur ce sujet.
Pour en savoir plus : marilyn@ffvl.fr
 ÉTAT DES LICENCES AU 20 SEPTEMBRE 2012
Au 20 septembre 2012, la FFVL comptait un total de 37 866 licences dont 12 504 licences kite soit
33% du total des licences FFVL.
Type de licence kite
Licence pratiquant
Licence jeune
Licence élève année
Chiffres 2011
6 058
564
2 449
Données au 20/09/2012
6 127
501
1 327
Titres de participation 6j
licence « scolaires » (groupe jeune)
4 065
308
4 222
327
 LICENCE DE FIN D’ANNÉE 2012
Avec le changement de contrat d’assurance pour la prochaine olympiade, les licences 2013 ne
seront pas, comme vous y étiez habitués, disponibles au 1er octobre. Pour cette fin d’année vous
allez continuer à délivrer les licences 2012 en appliquant une réduction de 50 % sur le prix de la
cotisation fédérale. Les titres de participation 6 jours restent à l’identique et sont valables jusqu’à la
fin de l’année. Un courrier explicatif vous a été adressé à ce sujet en date du 15 septembre.
Type de licence
Cotisation fédérale (- 50 %)
Assurance RC inchangée
Pratiquant Kite
30 / 2 = 15 €
9€
Kite Jeune - (pratiquant -18 ans)
15 / 2 = 7,5 €
9€
Elève kite année
20 / 2 = 10 €
5€
Elève 6 jours - (Titre de
participation)
7€
3€
Pour en savoir plus : consulter le courrier aux écoles
 HANDI CATAKITE
Comme déjà évoqué dans la newsletter EFK N°5, la FFVL propose aux moniteurs un stage de
sensibilisation à la navigation en catakite et à l'accueil du public handicapé sur ce support, du 8
au 11 Octobre 2012 à Quiberon (56).
Pour en savoir plus : renseignements et inscriptions jj.dousset@ffvl.fr.
2
 RASSEMBLEMENT FFVL : CONVENTION NATIONALE KITE 2012
Cette année la Convention Nationale Kite 2012 aura lieu à Hyères, dans le sud de la
France, du 17 au 18 novembre.
Nous vous invitons à l'Espace Nautique* le samedi matin dès 9 h dans les salles Port-Cros et Porquerolles
afin de participer aux débats. Nous nous retrouverons également pour rencontrer et essayer le matériel
des fabricants en partageant des moments de convivialités.
Pour les repas et les hébergements nous nous rendrons à l'UCPA, ** merci de penser à nous communiquer au plus vite
votre participation.
En espérant vous voir nombreux.
* Espace Nautique (Salles : Port Cros et Porquerolles) - Avenue Docteur Robin - 83400 Hyères
** UCPA - Centre de Hyères - Presqu'île de Giens - 4 avenue de la bergerie - 83400 Hyères
Pour en savoir plus : marilyn@ffvl.fr
 En kiosque
ÉNOS EXPÉRIENCES
ÉNOS Expériences est un outil de recueil et de partage des expériences du réseau européen
des sports de nature. Les expériences recensées sont portées par les acteurs contribuant au
développement maîtrisé de ces activités.
Pour en savoir plus : consulter le site
SURFRIDER : OUTILS PÉDAGOGIQUES
Surfrider foundation réalise des outils pédagogiques destinés aux enseignants, éducateurs,
animateurs de centres de vacances et centres de loisirs ou toute personne souhaitant
sensibiliser les jeunes à la protection de l’environnement
Pour en savoir plus : consulter le site
2. COMMUNICATION
 COMMUNICATION ET FRÉQUENTATION DU SITE EFK.FR
Entre le 1er janvier et le 16 septembre 2012, le site efk.fr a reçu 22 797 visites et 18 269 visiteurs
dont 79,16 % de nouveaux visiteurs. On peut ainsi constater une nette augmentation de plus de
4 000 visiteurs (18 269 visiteurs en 2012 contre 14 000 en 2011). La page « choisir une école » reste
la plus consultée.
Comme nous avions pu le présager dans la lettre EFK n°5, l’impact du site efk.fr semble
constituer aujourd’hui un réel avantage en termes de communication pour la centaine d’écoles
aujourd’hui labellisées.
Pour en savoir plus : communication@ffvl.fr
 CAMPAGNE PUB 2012
Á partir de l’expérience tentée l’année dernière, le réseau EFK a été affiché sur différents
supports Internet comme le site Baston. La campagne Adwords sur Google a été renforcée et
semble avoir porté ses fruits avec une nouvelle augmentation du nombre de visiteurs sur le site
efk.fr.
La presse spécialisée reste un support classique avec 7 parutions réparties entre Kitesurf
Magazine et Kite Boarder. Les visuels crées en 2011 et réutilisés en 2012 renvoient vers le site
efk.fr.
Pour en savoir plus : communication@ffvl.fr
3
3. VIE FÉDÉRALE
NOUVEAU KITE’PASS
Le projet vous a été présenté lors de la Convention à Gravelines. Ce nouveau passeport de
progression kitesurf a été conçu suivant deux axes directeurs :
- Afficher plus clairement la conception fédérale de la progression en définissant des
niveaux de pratique.
- Proposer une approche plus complète de l’activité (champs de compétence à
développer) et donner des perspectives d’évolution au pratiquant en l’intégrant dans le
tissu fédéral (école, club).
Ce nouvel outil nécessitera un temps d’appropriation car il demande, pour être vraiment utilisé
comme tel, du temps consacré à l’élève pour faire l’aller / retour entre les situations vécues sur le
terrain et les compétences à développer.
Nous sommes persuadés qu’une meilleure compréhension de l’activité et le fait de
l’appréhender sous toutes ses facettes et sa complexité sont incontournables pour améliorer la
sécurité des pratiquants.
Le document vous sera remis lors de la convention à Hyères et la saison 2013 sera utilisée pour
recueillir des retours afin de le faire évoluer.
 CHECK-LIST SÉCURITÉ KITE : DIFFUSION
La F.F.V.L. et la Fédération des Industries Nautiques ont décidé d’élargir la diffusion de la
« check-list sécurité kite » à travers le réseau de distribution des fabricants. Cette dernière a
donc été éditée en 30 000 exemplaires et diffusée en direction des fabricants et distributeurs.
Pour en savoir plus : consulter l’article
 TÉMOINS D’ACCIDENTS
Dans le cas où vous seriez impliqués ou témoins d'une situation à risque d'accident, la
commission sécurité et technique kite vous propose de lui en faire part en la résumant sur
l'adresse secukite@ffvl.fr.
Pour en savoir plus : secukite@ffvl.fr
 COMPÉTITIONS NATIONALES ET INTERNATIONALES
 Étape française du champion d’Europe freestyle et race à la Baule du 27 au 30 septembre :
lien
 Championnat de France de vagues sur l’île d’Oléron du 5 au 7 octobre avec une possibilité de
report du 12 au 14 octobre en fonction des conditions météorologiques : lien
 Championnat du monde de race à Cagliari : lien
 Championnat de France de freestyle du 27 au 30 octobre à Saint Pierre la Mer : lien
 Dernière étape de l’AlpEnergie par GDF SUEZ Kite Tour / Championnat de France de Race du
27 au 29 octobre à Saint Pierre de Quiberon : lien
Pour en savoir plus : www.afck.fr
 CHAMPIONNAT DU MONDE ET DE FRANCE KITESPEED
Le championnat du Monde IKA et Le championnat de France FFVL de kitespeed se sont déroulés
du 5 au 15 juillet aux Salin de Giraud. Les organisateurs, le club Delta Mistral Camargue, avaient
trouvé un site propice à cette discipline au cœur de la Camargue et plus précisément sur le
domaine des Salins du Midi. Six manches ont pu être courues permettant aux meilleurs de la
discipline de se confronter après trois années sans championnats officiels. Le recordman du
monde de la discipline, Rob Douglas, avait fait le déplacement. Le règlement IKA permettant de
lancer les manches dans du vent plus léger que lors des tentatives privées, les conditions de
course ont demandé du matériel bien spécifique et contrairement aux habitudes, c’est des
planches de race que l’on voyait aussi prendre le départ.
Pour en savoir plus : consulter les résultats et la vidéo
4
4. LE POINT SUR…
RAPPORT SUR L’ÉVALUATION DES SYSTÈMES DE SÉCURITÉ EN KITE
Tests réalisés par le laboratoire de la Fédération Française de Vol Libre (FFVL)
en partenariat avec la Fédération des Industries Nautiques (FIN)
Juillet 2012
PRÉAMBULE
La grande majorité des systèmes de sécurité actuels permet de réduire (déclenchement de la sécurité
primaire) ou d’annuler totalement (largage total par désolidarisation) l’effort de traction de l’aile afin
que le pratiquant retrouve une situation de sécurité. Le travail continu des fabricants et l’apparition en
2005 de la norme AFNOR NF S52-503 ont permis de contribuer à l’évolution et l’amélioration de ces
systèmes.
Aujourd’hui, en raison de l’évolution rapide du contexte de la pratique du kite et au regard de certains
accidents récents, la Fédération Française de Vol Libre (FFVL) en collaboration avec la Fédération des
Industries Nautiques (FIN) et les fabricants participants souhaite réengager une démarche
d’amélioration des systèmes de sécurité en kite.
En effet, il est apparu opportun de s’interroger sur les causes liées aux problématiques de largage de
l’aile d’aérotraction afin de mieux comprendre le rôle et l’importance du matériel et/ou de l’humain en
matière d’accidentologie. Dans ce contexte et à travers une démarche volontaire et collaborative des
fabricants participants, la FFVL et la FIN ont souhaité faire un état des lieux de certaines caractéristiques
constituant les systèmes de sécurité commercialisés avec notamment les tests sous charge.
OBJECTIFS DES TESTS
Les objectifs sont :
- de réaliser un état des lieux actuel des efforts de déclenchement et de libération sur les systèmes
de sécurité existants.
- d’engager une démarche positive et collaborative avec la FIN et les fabricants participants
visant à optimiser l’efficacité des différents systèmes de sécurité.
Il est à noter que cette campagne d’évaluation des systèmes de sécurité n’avait pas pour objectif de
faire passer chaque système de sécurité « au crible » de l’ensemble de la norme afnor NF S52-503.
Néanmoins, les mesures de référence pour les efforts de déclenchement et de libération ont été
déterminés au regard du document d’origine de la norme AFNOR NF S52-503.
PÉRIODE ET LIEU DE RÉALISATION
Les essais ont été réalisés par le laboratoire de test de la FFVL entre le mois d’avril et le mois de mai 2012.
L’analyse et le traitement des données ont été effectués au cours du mois de mai 2012.
ÉCHANTILLONAGE
La collecte des systèmes de sécurité (barre complète, lignes, leash d’aile, manuel d’utilisation) a été
réalisée au mois de mars par la Fédération des Industries Nautiques :
- 13 fabricants ont été contactés : RRD, OZONE, NORTH, GAASTRA, F’ONE, TAKOON, CABRINHA,
SLINGSHOT, NAISH, ZEEKO, GENETRIX, AIRUSH, BEST.
- 11 fabricants ont participé de manière volontaire à cette campagne : NORTH, GAASTRA, F’ONE,
TAKOON, CABRINHA, SLINGSHOT, NAISH, ZEEKO, GENETRIX, AIRUSH, BEST.
- Millésime des barres fournies (2012 ou 2013)
- 2 fabricants sur 11 disposent de la norme AFNOR NF S52-503
5
PROTOCOLE
Les essais ont été réalisés sur un système de sécurité (déclencheur et libérateur)
accompagné de son manuel d’utilisation.
 Moyens techniques
Bâti métallique équipé d’un treuil mouflé
Anneau dynamométrique pour mesurer les efforts
appliqués à la barre
Chaîne de mesure pour enregistrer les efforts
Anneau dynamométrique pour mesurer l’effort nécessaire
pour actionner l’organe de commande
Un étalonnage de la chaîne de mesure est effectué avec un
« anneau étalon » doté d’un comparateur à palpeur de
déformation mécanique. Une première série d’essais est
effectuée pour validation sur une barre « usagée » fournie à
cet effet.
Mesure des efforts sur le déclencheur ou le libérateur
 Exemple de graphe de mesure
Courbe rouge = effort appliqué sur la barre,
Courbe blanche = effort sur le système de libération,
La courbe verte qui est la somme des précédentes ne nous concerne pas.
L’axe horizontal est la base de temps en heure minute seconde millième.
L’axe vertical, gradué en millivolts, représente l’amplitude de l’effort. Il
convient d’appliquer un coefficient de 1,25 pour traduire la mesure en
Kilogrammes (ex : 0,125 mV / 1,25 = 100 kg).
6
RÉSULTATS
Dans la mesure où cette campagne d’évaluation des systèmes de sécurité
s’inscrit à travers une démarche volontaire de la part des fabricants, les résultats
sont présentés ci-dessous de manière anonyme. Les résultats détaillés des tests
« marque par marque » ont été fournis directement et individuellement aux
fabricants.
 TEST 1 : Force et temps de déclenchement sous charge du déclencheur :
Objet du test :
 Déployer une force de déclenchement inférieure à 10 kg et un temps de déclenchement inférieur à
0,5 s
- 2 fois le poids maximum d’utilisation préconisé
- 1,5 fois le poids maximum d’utilisation préconisé
- 1fois le poids maximum d’utilisation préconisé
- 15 kg
 TEST 2 : Résistance à la surcharge du déclencheur :
Objet du test :
 Montée en traction progressive du système entre 3 s et 6 s jusqu’à 3 fois le poids maximum d’utilisation
préconisé
 Aucune rupture ne doit apparaître
7
TEST 3 : Mesure de la force de déclenchement après test de résistance à la surcharge du
déclencheur :
Un test supplémentaire de « sensibilité à la fatigue » du déclencheur a été opéré à travers une mesure de
la force de déclenchement après le test 2 de résistance à la surcharge du déclencheur.
Ce test semble avoir mis en évidence chez certains systèmes un effet de « fatigue » s’exprimant par une
détérioration des valeurs initialement mesurées au regard du test 1 (augmentation, diminution ou
stabilisation de la valeur initiale de force de déclenchement).
Néanmoins, ces résultats ne permettent pas aujourd’hui d’évaluer précisément la sensibilité à la fatigue
des déclencheurs, des tests complémentaires semblent nécessaires pour confirmer ou infirmer ces résultats.
Il a donc été décidé de ne pas présenter les résultats de ce test 3.

 TEST 4 : Force et temps de déclenchement sous charge du libérateur :
Objet du test :
Déployer une force inférieur à 10 daN et un temps de déclenchement inférieur à 0,5 s
- 1,5 fois le poids maximum d’utilisation préconisé
- 1fois le poids maximum d’utilisation préconisé
- 15 daN
8
 ARCHIVAGE
Il est procédé à un archivage du système de sécurité et de son manuel
d’utilisation pendant 5 ans.
CONCLUSION
On peut constater une nette amélioration des systèmes de sécurité depuis l’émergence de la norme
AFNOR en 2005. Néanmoins, au regard des charges de traction pouvant survenir sur l’accrochage
principal lors de la pratique et des évaluations des systèmes de sécurité effectuées dans cette
campagne de test 2012, il semble nécessaire de poursuivre cette démarche positive et collaborative
d’amélioration des systèmes de sécurité.
On peut notamment noter d’une part, que peu de fabricants disposent aujourd’hui de la norme
AFNOR (qui est d’application volontaire) et d’autre part, que les évaluations effectuées présentent des
résultats hétérogènes et ne semblent pas toujours répondre aux exigences de sécurité minimum (des
déclencheurs et des libérateurs présentent des efforts de traction supérieure à 10 kg ou 15 kg pour
différentes valeurs de charges).
Le résultat des évaluations effectuées nécessite néanmoins d’être nuancé et d’être poursuivi à travers
une nouvelle campagne de tests.
Dans ce contexte, la Fédération Française de Vol Libre suggère à ses adhérents qu’une procédure
d’urgence s’apprend et qu’il est nécessaire de l’aborder pendant les phases d’entraînement, qu’un
système de sécurité doit être régulièrement vérifié et entretenu. Elle préconise pour tous un Autotest* du
déclencheur et du libérateur de leur propre système de sécurité.
La sécurité ne doit pas être uniquement fondée sur le fonctionnement mécanique d’un système.
En amont, il est nécessaire :
- d’avoir une bonne formation de base et un entraînement régulier,
- de posséder des connaissances et des compétences météorologiques suffisantes,
- de vérifier avant toute navigation les évolutions météorologiques prévisibles,
- de pratiquer en fonction de votre niveau de compétence technique, du site utilisé, du matériel
employé, de votre état physique et mental du jour.
Le respect de ces exigences préliminaires évitera souvent la mise en œuvre d’une procédure de
sécurité visant à réagir en urgence.
*Proposition pour la réalisation d’un Auto-test simple du système de sécurité:
 Critères à prendre en compte :
- traction nécessaire pour agir sur l’organe de commande (déclencheur et libérateur) : être
capable de larguer sans déployer une force disproportionnée.
- fonctionnement et accessibilité de l’organe de commande : être capable d’atteindre
aisément l’organe de commande
- rapidité de mise en œuvre : avoir un délai de déclenchement du largueur suffisamment court
 Propositions pour la mise en œuvre d’un autotest simple de votre matériel :
Pendre la barre de pilotage équipée des pré-lignes sur un portique, une poutre ou une grosse
branche d’arbre horizontale, et essayer de déclencher et/ou de vous désolidariser sous la charge de
votre poids ou équivalent.
Si possible, refaire la procédure en doublant la charge.
Attention, ne vous mettez pas en danger lors de cette procédure !
Consulter les lettres précédentes sur
(rubrique « le coin des pros »)
9
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising